La chiralité : quelques rappels

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La chiralité : quelques rappels"

Transcription

1 "L univers est dissymétrique Louis Pasteur (1893) Chiralité et Médicaments Différentes approches de synthèse C 3 C 3 C 2 3 C (S)-(+)-ibuprofène esomeprazole S Prof. Pierre van de Weghe 1

2 La chiralité : quelques rappels La chiralité fut définie pour la première fois en 1904 par Lord Kelvin comme suit: «Je désigne en tant que chirale, et je dis qu elle possède de la chiralité, toute figure (ou groupe ponctuel) dont l image dans un miroir plan ne coïncide pas avec elle-même». 2

3 La chiralité : quelques rappels Chez les escargots, on trouve des coquilles à sens de rotation gauche et droit même si la nature préfère amplement la première (environ pour 1). 3

4 La chiralité : quelques rappels La chiralité, ou un sens de rotation, peut également être observée chez les plantes. Beaucoup de plantes rampantes se tournent selon leur espèce soit vers la droite soit vers la gauche. Le houblon rampe exclusivement selon un sens de rotation gauche. Si on enroulait les pousses inversement, le houblon n arriverait pas à croître. 4

5 La chiralité : quelques rappels Dans la nature, la chiralité peut apparaître par un arrangement chiral d éléments achiraux dans un réseau cristallin comme pour le l-quartz et le d-quartz. 5

6 La chiralité : quelques rappels Jubé de l église St Etienne du Mont (Paris) 6

7 La chiralité : quelques rappels La chiralité joue un rôle primordial dans le monde du vivant. Elle est tout particulièrement liée à toute forme de vie. 7

8 La chiralité : quelques rappels Dans la nature, les molécules chirales, lévogyres et dextrogyres, sont présentes. Pourtant les formes vivantes n en utilisent qu une seule : tous les acides aminés formant les protéines sont lévogyres et tous les sucres de l AD sont dextrogyres. 8

9 La chiralité : quelques rappels. Kagan L Actualité Chimique 2003, nov-dec,

10 La chiralité : quelques rappels ature Reviews Drug Discovery 2002, oct, B

11 La chiralité : quelques rappels Formule Brute C Quelques isomères de constitution Et Et Et Stéréoisomères (isomérie de configuration) Isomérie cis trans Isomérie syn anti Diastéréoisomères cis trans Et syn Et anti Et (E) Et (Z) Enantiomères 9C

12 La chiralité : quelques rappels. Kagan L Actualité Chimique 2003, nov-dec,

13 La chiralité : quelques rappels. Kagan L Actualité Chimique 2003, nov-dec,

14 La chiralité : la petite histoire La chiralité à l échelle moléculaire: exemple de l acide tartrique, composé à l origine de la connaissance de cette propriété fondamentale en chimie organique. 12

15 La chiralité : la petite histoire En 1848, Pasteur (26 ans!) examine cet acide racémique (sous la forme d un sel de sodium ammonium) et constate qu il est en réalité constitué d un mélange pur de deux sortes de cristaux en quantité égale. Pasteur, à l aide d une loupe, entreprend de les séparer et note que ces deux formes cristallines sont non superposables et image l une de l autre dans un miroir! 13

16 La chiralité : la petite histoire L activité optique? C est la propriété des molécules chirales de faire tourner une lumière polarisée. C est la seule propriété physique permettant de distinguer une molécule chirale de son image spéculaire. 14

17 La chiralité : la petite histoire Le carbone asymétrique L idée du tétraèdre irrégulier évoquée par Pasteur est reprise simultanément par Van t off et Le Bel en A 1 A 1 C A 2 A 3 A 2 A 4 A A 4 3 C Le Bel prévoit même l existence d autres atomes pouvant être asymétriques, ce que vérifiera Pope en

18 Stéréoisomérie et médicaments Premiers éléments du rapport entre structure et activité Du modèle clé-serrure de Fischer (1894) au modèle induit de Koshland (1958) 1913 : Ehrlich introduit la notion de récepteur chimique 1933 : le modèle de Esson et Stedman = modèle à trois points de contact entre une molécule chirale et son récepteur. 16

19 Stéréoisomérie et médicaments cas des énantiomères de l adrénaline. S. Kirkiacharian Les Techniques de l Ingénieur 2005, P3 340,

20 Stéréoisomérie et médicaments Complément de définitions : eutomère, distomère, rapport eudismique et index eudismique Eutomère (E) = définit l énantiomère dont l activité biologique est la plus forte ou dont l affinité relative de liaison à un récepteur biologique ou une enzyme est la meilleure. Distomère (D) = représente l énantiomère dont l activité biologique est la moins forte ou dont l affinité relative de liaison à un récepteur biologique ou une enzyme est la plus faible, voire nulle. Rapport Eudismique (RE) = RE = activité E / activité D, ce rapport permet de déterminer s il est nécessaire de développer un médicament sous sa forme racémique ou énantiopure. Un rapport élevé indique que l énantiomère actif par rapport au racémique est intéressant sur le plan thérapeutique. Index Eudismique (IE) = sa détermination permet de tracer la droite de corrélation entre l IE et le logarithme de la dose de l eutomère. Si la relation cidessous est vérifiée, l indice indique que l énantiomère pur présente un réel intérêt thérapeutique : IE = loge/logd. dans les faits les RE et IE sont très rarement employés dans l industrie. 18

21 Stéréoisomérie et médicaments L affaire du thalidomide une prise de conscience de l importance de la chiralité. (S) (R) Dans les années 50, le Thalidomide est commercialisé sous sa forme racémique comme sédatif et hypnotique, mais aussi recommandé comme anti-nauséeux chez la femme enceinte (Allemagne de l uest, Pays du ord de l Europe essentiellement). provoque de graves malformations congénitales des membres (environ enfants touchés dans le monde, dont en Allemagne). Arrêt de sa commercialisation courant séparation des deux énantiomères et étude de leurs propriétés biologiques respectives ainsi que celles de leurs métabolites. Initialement, l effet tératogène est attribuée à l énantiomère (S) et l effet sédatif au composé de configuration (R). La réalité est plus complexe 19

22 Stéréoisomérie et médicaments L affaire du thalidomide une prise de conscience de l importance de la chiralité. le modèle utilisé pour évaluer la «tératogénicité», la souris, n est pas satisfaisant (avec le lapin des activités tératogènes équivalentes pour chaque énantiomère ont été relevées). il a été montré que chaque énantiomère du thalidomide se racémise rapidement invitro et in-vivo (donc inutile de commercialiser le composé énantiopur!). une étude récente a montré que le caractère tératogène ne provient pas du thalidomide lui-même mais de métabolites. Métabolisme du (S)-thalidomide Métabolisme du (R)-thalidomide le thalidomide (sous forme racémique) connait un retour prometteur mais sous une surveillance strite (activités immunomodulatrices, antilépreuses et antiangiogéniques). 20

23 Stéréoisomérie et médicaments L affaire du thalidomide une prise de conscience de l importance de la chiralité. Au-delà du problème de santé publique provoqué par le thalidomide, cette affaire a eu le mérite de mettre l accent sur la prudence nécessaire à la commercialisation d un médicament racémique. Aujourd hui la législation distingue clairement un énantiomère de son mélange racémique. L usage systématique d un énantiomère n est pas imposé, mais il est exigé une étude biologique poussée des deux énantiomères d un mélange racémique. Conséquence = dans le cas de médicaments chiraux, nécessité d avoir soit une méthode de séparation des énantiomères en cours ou en bout de synthèse, soit d avoir une approche synthétique énantiosélective. 21

24 Accès aux molécules énantiopures Séparation d énantiomères : exemple de la lactone atorvastatine (pro-drug du Tahor) C 2-1/2Ca 2+ Tahor Tahor (atorvastatine calcium), Pfizer. n 1 du marché mondial (13.3 milliards de $ de CA, de F juin 2009 à juin 2010). Traitement de l hypercholestérolémie par inhibition de la biosynthèse du cholestérol. F * * C atorvastation lactone (racémique) IC 50 = mm Premières synthèses et études biologiques à partir de la forme lactone, version racémique. Comment séparer les deux énantiomères pour faire l évaluation de l activité biologique de chacun? convertir le mélange racémique en mélange de deux diastéréoisomères. 22

25 Accès aux molécules énantiopures Séparation d énantiomères : exemple de la lactone atorvastatine (pro-drug du Tahor) énantiopur syn F 2 F PLC séparation F + F C C C C atorvastatine lactone racémique mélange de deux diastéréoisomères 1- a F + F Accès au produit énantiopur mais : - 50% du produit final perdu - séparation possible à l échelle du laboratoire, difficile à adapter à une production en masse. 3- Tol, 110 C C (+)- atorvastatine lactone IC 50 = µm C (-)- atorvastatine lactone IC 50 = 0.44 µm mettre en place une synthèse énantiosélective! 23

26 Accès aux molécules énantiopures R R B R R Les principales classes de synthèses asymétriques Composés de départ chiraux (chiral pool) Amino acides ydrates de carbone Terpènes ydoxy acides etc Composés de départ achiraux (>90% des composés disponibles commercialement) chiron approach Réactions Molécule chirale Synthèse stéréosélective Réactifs chiraux Catalyseurs chiraux Auxiliaires chiraux Enzymes Vers des composés de structures plus complexes 24

27 Accès aux molécules énantiopures A partir du chiral pool : synthèse de l seltamivir phosphate Ac C 2 Et 2. 3 P 4 structure de la neuraminidase avec son substrat, l acide silalique setalmivir osphate Tamiflu Roche (1995) - médicament antiviral ralentissant la propagation du virus Influenza - inhibiteur de la neuraminidase - C.A = 2.7 milliards Revue = Chem. Rev. 2009, 109, 4398 vers le drug design Ac C 2 sialic acid (-acetylneuraminic acid) 25

28 Accès aux molécules énantiopures A partir du chiral pool : synthèse de l seltamivir phosphate Inhibition de la neuraminidase virale 26

29 Accès aux molécules énantiopures A partir du chiral pool : synthèse de l seltamivir phosphate Enz R Ac Enz B Enz Enz B C 2 R 1 R C 2 Ac R C 2 Ac R 1 R 1 B B sialosyl cation B Enz Enz Enz Enz Enz B Enz Enz B Enz Enz B Enz C 2 Enz B R Ac glycosyl-enzyme C 2 B Enz R Ac sialosyl cation C 2 B Enz R Ac B Enz R = Mécanisme postulé = virus R 1 = cellule 27

30 Accès aux molécules énantiopures A partir du chiral pool : synthèse de l seltamivir phosphate bjectifs du drug design: - établir un inhibiteur compétitif de l acide sialique - faire un analogue de l état de transition, analogue à l intermédiaire oxocarbonium. 2 2 C C 2 (1969) DAA (1974) Ac Zanamivir (1989) C 2 2 C 2 Et Ac 2. 3 P 4 seltamivir osphate (1995) 28

31 Accès aux molécules énantiopures A partir du chiral pool : synthèse de l seltamivir phosphate Zanamivir = biodisponibilité orale très faible (2 à 3%) Asp administration par inhalation (10 mg 2x/jr) Arg Zanamivir Glu 277 Tyr 406 état de transition 2 Et estérase seltamivir 29

32 Accès aux molécules énantiopures A partir du chiral pool : synthèse de l seltamivir phosphate intermédiaire pour étude structure-activité biodisponibilité orale : 80% administration par gélules (75 mg 2x/jr) première synthèse (Gilead) 30

33 Accès aux molécules énantiopures A partir du chiral pool : synthèse de l seltamivir phosphate relation structure activité variation de la chaine lipophile seltamivir Zanamivir 31

34 Accès aux molécules énantiopures A partir du chiral pool : synthèse de l seltamivir phosphate C 2 i) Et, SCl 2 ii) pentan-3-one, Ts C 2 Et TMSTf B 3. 2 S C 2 Et (-) acide shikimique iii) MsCl, Et 3 80% Ms 63-75% Ms KC 3, Et aq C 2 Et a 3, 4 Cl C 2 Et C 2 Et 96% Et aq 3 10 / 1 3 P 3 C 2 Et i) a 3, 4 Cl, DMF C 2 Et i) 2, Ra-i,,Et C 2 Et 97% (74% de pureté) ii) Ac 2 Ac ii) 3 P % Ac 2. 3 P 4-21% rendement global, 10 étapes - synthèse industrielle - inconvénient mineur : le «sourcing» (acide shikimique) - inconvénient majeur : chimie de l azoture 32

35 Accès aux molécules énantiopures A partir du chiral pool : synthèse de l seltamivir phosphate le sourcing 13 g d anis étoilé 1,3 g d acide shikimique 1 g de phosphate d oseltamivir 10 gélules de Tamiflu Anis étoilé (matière première limitée) attention confusion Badiane du Japon (toxique) 33

36 Accès aux molécules énantiopures Synthèse asymétrique à l aide d une copule chirale : synthèse de la Prégabaline alkylation diastéréosélective d Evans racémique 34

37 Accès aux molécules énantiopures Synthèse asymétrique à l aide d une copule chirale : synthèse de la Prégabaline La réaction alkylation diastéréosélective d Evans (présence d une copule chirale) Li LDA R R R 1 X R toujours Z! très major R 1 35

38 Accès aux molécules énantiopures Synthèse asymétrique à l aide d une copule chirale : synthèse de la Prégabaline 36

39 Accès aux molécules énantiopures Synthèse asymétrique par dédoublement enzymatique : synthèse de la Prégabaline C Et 2 C C 2 Et n-pr 2 Ac C 2 Et C 2 Et KC Et C C 2 Et C 2 Et Lipolase (8 mol%) p nm Ca(Ac) 2 3 M in substrate recycling aet, Tol 110 C (racemization) 2 C % purity 99.75% ee voie industrielle rg. Proc. Res. Dev. 2008, 12, K i sponge ( 2 ) C C 2 Et reflux C C 2 Et C 2 a C >99% ee not isolated C C 2 Et C 2 Et 85-90% ee 40-45% overall yield after one recycle *All reaction run in aqueous media *Ratio of kg waste/kg pregabalin produced Classical resolution route 86:1 Chemoenzymatic route 17:1 *Solvent use per 1000 kg pregabalin Classical resolution route 50,042 kg Chemoenzymatic route 6230 kg 37

40 Accès aux molécules énantiopures Synthèse asymétrique à l aide d une copule chirale : synthèse de la Prégabaline Le dédoublement enzymatique en chimie organique : principe général Dans un processus de dédoublement cinétique, les énantiomères du substrat racémique réagissent avec le catalyseur chiral à différentes vitesses pour former un produit chiral ou non. La vitesse relative des énantiomères du substrat est dictée par la magnitude G. Ceci correspond à la différence d énergie entre les états de transition diastéréomériques. k R = k fast k S = k slow S R P R S S catalyseur chiral catalyseur chiral P S k rel = s = k fast / k slow = e G /RT (s appelé facteur de sélectivité) 38

41 Accès aux molécules énantiopures Synthèse asymétrique à l aide d une copule chirale : synthèse de la Prégabaline Le dédoublement enzymatique en chimie organique : principe général Dans une réaction énantiosélective classique, le substrat prochiral conduit au produit chiral de la réaction avec un ee qui reste constant au cours du processus. Dans un dédoublement cinétique, l ee varie au cours de l avancement de la réaction. Une excellente revue: Jacobsen, E.. et coll. Adv. Synth. Catal. 2001, 343, 5. 39

42 Accès aux molécules énantiopures Synthèse asymétrique à l aide d un catalyseur chiral : synthèse de l ésoméprazole, un exemple typique du chiral switch Qu est-ce le chiral switch? permet de prolonger la vie d un médicament Et pourtant ature Reviews Drug Discovery 2002, oct,

43 Accès aux molécules énantiopures Synthèse asymétrique à l aide d un catalyseur chiral : synthèse de l ésoméprazole méprazole (1988), Astra Zeneca. Composé chiral, mélange racémique. Anti-secrétaire gastrique et anti-ulcéreux. Mécanisme d action : agit comme un pro-drug, inhibiteur irréversible de la pompe à protons (IPP) omeprazole S Pompe à proton = protéine trans- membranaire qui déplace les protons contre leur gradient de concentration en utilisant l énergie libérée par l hydrolyse d une molécule d une molécule d ATP. augmentation de la concentration en Cl dans une visicule ou un lysosome. L acide gastrique est secrété par les cellules pariétales de l estomac en réponse à un stimuli tel que la présence de nourriture dans l estomac ou intenstin. (vidéo) 41

44 Accès aux molécules énantiopures Synthèse asymétrique à l aide d un catalyseur chiral : synthèse de l ésoméprazole 3 C 3 C C 3 C 3 3 C 3 C 3 C S + 3 C 3 C S S S C 3 3 C C 3 C 3 S 3 C C 3 C 3 3 C 3 C 3 C C 3 42

45 Accès aux molécules énantiopures Synthèse asymétrique à l aide d un catalyseur chiral : synthèse de l ésoméprazole Synthèse totale de l oméprazole (forme racémique) 2 3 a / 2 steps C 2 Cl 2 reflux Ac 2, 100 C 2 2 Et S SK S SCl 2 base Cl a, Et, 2 S reflux, 2 h, 70% mcpba CCl 3 S racemic J. d. Chem. 1992, 35,

46 Accès aux molécules énantiopures Synthèse asymétrique à l aide d un catalyseur chiral : synthèse de l ésoméprazole 1987 méprazole a montré une efficacité variable suivant la vitesse du métabolisme du patient. Un programme a été initié afin de trouver un composé de meilleure biodisponibilité avec une métabolisation plus lente scientifiques et plus d une centaine de composés plus tard 4 candidats sont identifiés! Un seul composé a survécu aux études de pharmacocinétiques, aux obligations d efficacité et de sécurité = Esomeprazole, l énantiomère S- de l oméprazole. omeprazole S 1- C 2- SCl 2 3- (R)-mandelic acid a, Bu 4 S 4 CCl 3, 2, reflux 38% esomeprazole S 1- separation of diastereomers (preparative PLC) 2- a,, 2, rt 3- MgCl 2, 2 S 44

47 Accès aux molécules énantiopures Synthèse asymétrique à l aide d un catalyseur chiral : synthèse de l ésoméprazole Une brève digression: l époxydation des alcools allyliques suivant la réaction de Sharpless (obel Chimie 2001) R 2 R 1 R eq Ti(iPr) eq (+)-DET ou DIPT 2 eq tbu Tamis moléculaire 4 A C 2 Cl 2, -20 C 2 2 R 2 R 1 R 3 (+)-DET = Et 2 C C 2 Et (+)-DIPT r = 65% ee = 90% (+)-DIPT r = 89% ee > 98% Les substitutions possibles sur les alcools allyliques: Pr (+)-DET r = 88% ee = 95% Les oléfines Z-disubstituées sont moins réactives et sélectives. (+)-DIPT r = 79% ee > 98% Modèle prévisionnel (-)-(S,S)-D-tartrate "" R 2 R 1 R 3 "" (+)-(R,R)-L-tartrate Sharpless, K.B. et coll. J.Am. Chem. Soc. 1987, 109,

48 Accès aux molécules énantiopures Synthèse asymétrique à l aide d un catalyseur chiral : synthèse de l ésoméprazole Formation du sulfoxyde par l oxydation de Kagan (oxydation de Sharpless modifiée) route steps from sulfur manufacture of esomeprazole (5 kg in plant) medicinal route new route 6 14 weeks 1 2 weeks 46

49 Accès aux molécules énantiopures Synthèse asymétrique à l aide d un catalyseur chiral : synthèse de l ésoméprazole S CIRAL SWITC S omeprazole esomeprazole L oméprazole avait-il besoin d être amélioré? -point de vue biologique = réponse au traitement très variable suivant le patient. -point de vue commercial = oméprazole commercialisé en 1988, expiration du brevet en Europe en 1999 et 2001 aux USA, 6.2 milliards $ de C.A. en 2000 intérêt pour le marché des génériques Réponse -point de vue biologique = pas de réelle différence. -point de vue commercial = une réussite totale, vie prolongée de la molécule grace à un nouveau brevet, 8.4 milliards $ de C.A. entre juin 2009 et juin 2010 (+5%), 3ème C.A. mondial! 47

50 Accès aux molécules énantiopures Synthèse asymétrique à l aide d un catalyseur chiral : synthèse de l ésoméprazole Remarques de la aute Autorité de Santé (2009) 48

51 Stéréoisomérie et médicaments En conclusion Accès aux molécules chirales : -séparation des énantiomères en cours ou fin de synthèse par la formation d intermédiaires diastéréoisomériques, -séparation des énantiomères en cours ou fin de synthèse par utilisation de chromatographie liquide avec colonnes chirales, -synthèse asymétrique par usage de copules chirales (réactions diastéréosélectives), -synthèse asymétrique par catalyse asymétrique à l aide de complexes métalliques chiraux ou d organocatalyseurs, -synthèse asymétrique par dédoublement enzymatique. 49

52 Stéréoisomérie et médicaments En conclusion Achiral Chiral Racemic Chiral Single Stereoisomer thers (peptides, proteins, polymers etc) En 2006, 80% des petites molécules médicaments approuvées par la FDA sont chirales et 75% sont des énantiomères simples. C&E Aout

53 Stéréoisomérie et médicaments En conclusion Le chiral switch 51

54 Et pour finir

Zanamivir et Oseltamivir Phosphate inhibiteurs de Neuraminidase. Traitement de la Grippe (Influenza)

Zanamivir et Oseltamivir Phosphate inhibiteurs de Neuraminidase. Traitement de la Grippe (Influenza) Zanamivir et seltamivir Phosphate inhibiteurs de Neuraminidase Traitement de la Grippe (Influenza) Zanamivir Relenza N N C 2 N 2 C 2 Et N 2. 3 P 4 setalmivir Phosphate Tamiflu Pr. Pierre van de Weghe,

Plus en détail

INexium. Astra Zeneca. Anti-secrétoire gastrique et anti-ulcéreux. ésoméprazole. Anne Delahaye et Magalie Schmit

INexium. Astra Zeneca. Anti-secrétoire gastrique et anti-ulcéreux. ésoméprazole. Anne Delahaye et Magalie Schmit Iexium ésoméprazole Astra Zeneca Anti-secrétoire gastrique et anti-ulcéreux Anne Delahaye et Magalie Schmit PLA GEERAL Le besoin médical Découverte et optimisation du candidat médicament Méthodes d études

Plus en détail

Définition. Types d isomérie

Définition. Types d isomérie ISOMERIE Définition Généralités Relation entre molécules de même composition chimique qui ont la même formule brute, mais des formules développées différentes Isomères diffèrent par certaines propriétés

Plus en détail

1.2 Coordinence. Notion de liaison de coordinence : Cas de NH 3. et NH 4+ , 3 liaisons covalentes + 1 liaison de coordinence.

1.2 Coordinence. Notion de liaison de coordinence : Cas de NH 3. et NH 4+ , 3 liaisons covalentes + 1 liaison de coordinence. Règle de l octet : tendance qu on les atomes à s entourer de 8 électrons dans l édifice moléculaire. Ce n est pas une règle générale. Composés respectant la règle de l octet Composés ne respectant pas

Plus en détail

Les médicaments de la grippe Ahmed Ghoubontini Service de Maladies Infectieuses CHU La Rabta Tunis

Les médicaments de la grippe Ahmed Ghoubontini Service de Maladies Infectieuses CHU La Rabta Tunis Les médicaments de la grippe Ahmed Ghoubontini Service de Maladies Infectieuses CHU La Rabta Tunis Introduction Les virus de la grippe sont des virus «instables». Les virus actuellement en circulation

Plus en détail

------- SESSION 2013 ÉPREUVE À OPTION. (durée : 4 heures coefficient : 6 note éliminatoire 4 sur 20) CHIMIE

------- SESSION 2013 ÉPREUVE À OPTION. (durée : 4 heures coefficient : 6 note éliminatoire 4 sur 20) CHIMIE CNCURS SUR ÉPREUVES UVERT AUX CANDIDATS TITULAIRES D UN DIPLÔME U TITRE CNFÉRANT LE GRADE DE MASTER U D'UN DIPLÔME U TITRE HMLGUÉ U ENREGISTRÉ AU RÉPERTIRE NATINAL DES CERTIFICATINS PRFESSINNELLES AU NIVEAU

Plus en détail

Principes généraux de la biochimie

Principes généraux de la biochimie Principes généraux de la biochimie «La biochimie a pour but de décrire, expliquer et exploiter les structures et le comportement des molécules biologiques en se servant de la chimie, de la physique et

Plus en détail

Correction de l épreuve de Biochimie du 3 ème trimestre. Devoir de synthèse

Correction de l épreuve de Biochimie du 3 ème trimestre. Devoir de synthèse INSTITUT PREPARATIRE AUX ETUDES D INGENIEURS DE SFAX DEPARTEMENT DE PREPARATIN AUX NURS DE BILGIE A.U. : 2011-2012 orrection de l épreuve de Biochimie du 3 ème trimestre Devoir de synthèse Exercice 1 (12

Plus en détail

Réactions de Substitution Nuclé

Réactions de Substitution Nuclé Réactions de Substitution clé ucléophile I. INTRODUTION La substitution nucléophile résulte de l attaque nucléophile sur un substrat par une espèce riche en électrons (molécule neutre ou anion) et du départ

Plus en détail

Éléments de chimie organique Résumé

Éléments de chimie organique Résumé Éléments de chimie organique Résumé Note : e résumé indique quelques éléments qui ont été étudiés en classe. Il est largement insuffisant pour compléter votre étude. Il vous permettra de mieux structurer

Plus en détail

I- SUIVI SPECTROPHOTOMÉTRIQUE D UNE CINÉTIQUE DE RÉACTION

I- SUIVI SPECTROPHOTOMÉTRIQUE D UNE CINÉTIQUE DE RÉACTION CORRECTION DS n 8 Cinétique et chimie organique I- SUIVI SPECTROPOTOMÉTRIQUE D UNE CINÉTIQUE DE RÉACTION On se propose d étudier la cinétique de la réaction totale entre les ions dichromate Cr 2 O 7 2-

Plus en détail

Au menu aujourd hui. Les éléments chimiques et l eau. http://eau.tourdumonde.free.fr/image%20partie%20pedagogique/molecule%20etat%20de%20l'eau2.

Au menu aujourd hui. Les éléments chimiques et l eau. http://eau.tourdumonde.free.fr/image%20partie%20pedagogique/molecule%20etat%20de%20l'eau2. La chimie de la vie Au menu aujourd hui Les éléments chimiques et l eau http://eau.tourdumonde.free.fr/image%20partie%20pedagogique/molecule%20etat%20de%20l'eau2.jpg Au menu aujourd hui Les éléments chimiques

Plus en détail

EXERCICE II. SYNTHÈSE D UN ANESTHÉSIQUE : LA BENZOCAÏNE (9 points)

EXERCICE II. SYNTHÈSE D UN ANESTHÉSIQUE : LA BENZOCAÏNE (9 points) Bac S 2015 Antilles Guyane http://labolycee.org EXERCICE II. SYNTHÈSE D UN ANESTHÉSIQUE : LA BENZOCAÏNE (9 points) La benzocaïne (4-aminobenzoate d éthyle) est utilisée en médecine comme anesthésique local

Plus en détail

Lunettes 3D devant un écran d ordinateur portable à cristaux liquides non réciprocité entre les deux sens d utilisation des lunettes

Lunettes 3D devant un écran d ordinateur portable à cristaux liquides non réciprocité entre les deux sens d utilisation des lunettes Composants et dispositifs Expériences présentées en cours Lunettes 3D devant un écran d ordinateur portable à cristaux liquides non réciprocité entre les deux sens d utilisation des lunettes Propagation

Plus en détail

Chimie des solutions Chimie organique PCSI Diagrammes binaires

Chimie des solutions Chimie organique PCSI Diagrammes binaires PC Marcelin Berthelot Devoir surveillé 2 12 octobre 2013 : Chimie des solutions Chimie organique PCSI Diagrammes binaires Devoirs 1. Diagramme binaire solide-liquide or-argent (CCP 2013) Le diagramme binaire

Plus en détail

STÉRÉOISOMÉRIE CONFIGURATIONNELLE STÉRÉOISOMÉRIE OPTIQUE COMPOSÉS OPTIQUEMENT ACTIFS À UN SEUL CARBONE ASYMÉTRIQUE

STÉRÉOISOMÉRIE CONFIGURATIONNELLE STÉRÉOISOMÉRIE OPTIQUE COMPOSÉS OPTIQUEMENT ACTIFS À UN SEUL CARBONE ASYMÉTRIQUE Pr atem BEN ROMDANE Structures des Molécules Organiques Stéréoisomérie optique Faculté des Sciences de Tunis et Stéréochimie composés à * STÉRÉOISOMÉRIE ONFIGURATIONNELLE STÉRÉOISOMÉRIE OPTIQUE OMPOSÉS

Plus en détail

1.2. les schémas 2 et 3 1.3. Etude énergétique : pour cette étude, on utilisera le schéma 1 1.3.1. 1.3.2. 1.3.3. 1.3.4. 1.3.1 1.3.

1.2. les schémas 2 et 3 1.3. Etude énergétique : pour cette étude, on utilisera le schéma 1 1.3.1. 1.3.2. 1.3.3. 1.3.4. 1.3.1 1.3. Le sujet comporte 8 pages numérotées de 1/8 à 8/8. / Texte inspiré d un article de journal régional relatant un accident de la route Le temps de réaction est la durée écoulée entre l instant où un conducteur

Plus en détail

S O 2H O S SO 3H O. une solution de thiosulfate de sodium de concentration en ion thiosulfate [S 2

S O 2H O S SO 3H O. une solution de thiosulfate de sodium de concentration en ion thiosulfate [S 2 PARTIE 3 : Réactions chimiques et milieux biologiques TP 15 La chimie des facteurs cinétiques OBJECTIFS : Mettre en œuvre une démarche expérimentale pour mettre en évidence quelques paramètres influençant

Plus en détail

LES SUBSTITUTIONS NUCLÉOPHILES EN SÉRIE ALIPHATIQUE S N 1 ET S N 2

LES SUBSTITUTIONS NUCLÉOPHILES EN SÉRIE ALIPHATIQUE S N 1 ET S N 2 Pr atem BEN ROMDANE LES SUBSTITUTIONS NUCLÉOPILES EN SÉRIE ALIPATIQUE S N 1 ET S N 2 3 - LE MÉCANISME S N 2 a - Constatations expérimentales Cinétique : l'étude des réactions de substitution nucléophile

Plus en détail

La synthèse peptidique des peptides

La synthèse peptidique des peptides La synthèse peptidique des peptides Les peptides sont les longues chaînes moléculaires qui composent les protéines. Les peptides synthétiques sont utilisés soit en tant que médicaments (tels qu'ils sont

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR QUALITÉ DANS LES INDUSTRIES ALIMENTAIRES ET LES BIO-INDUSTRIES

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR QUALITÉ DANS LES INDUSTRIES ALIMENTAIRES ET LES BIO-INDUSTRIES ~--------------~~-----~- ----~-- Session 2009 BREVET DE TECNICIEN SUPÉRIEUR QUALITÉ DANS LES INDUSTRIES ALIMENTAIRES ET LES BIO-INDUSTRIES U22 - SCIENCES PYSIQUES Durée: 2 heures Coefficient : 3 Les calculatrices

Plus en détail

Mettre au point un protocole Respecter les règles de sécurité Analyser un résultat expérimental

Mettre au point un protocole Respecter les règles de sécurité Analyser un résultat expérimental Compétences travaillées : Extraire une information utile Mettre au point un protocole Respecter les règles de sécurité Analyser un résultat expérimental E1. Construire le modèle moléculaire de la molécule

Plus en détail

Généralités sur les composés organiques: liaisons, conformations, stéréochimie. Conformation du cyclohexane

Généralités sur les composés organiques: liaisons, conformations, stéréochimie. Conformation du cyclohexane Généralités sur les composés organiques: liaisons, conformations, stéréochimie Conformation du cyclohexane Généralités sur les composés organiques: liaisons, conformations, stéréochimie Positions axiales

Plus en détail

Examen INTRA (8 pages, 6 questions) Local : D1 2120 Seuls les modèles moléculaires sont permis.

Examen INTRA (8 pages, 6 questions) Local : D1 2120 Seuls les modèles moléculaires sont permis. NM : Matricule : CR 401 : CHIMIE RGANIQUE IV Date : Mardi, 27 février 2007 Professeur Guillaume Bélanger Heure : 8h30 à 10h20 Examen INTRA (8 pages, 6 questions) Local : D1 2120 Seuls les modèles moléculaires

Plus en détail

Effets inductifs et mésomères

Effets inductifs et mésomères CHIMIE RGANIQUE (Stage de pré-rentrée UE1) Effets inductifs et mésomères bjectifs: Découvrir les effets électroniques inductifs et mésomères. Aborder l ordre de priorité des groupes fonctionnels donneurs

Plus en détail

Marine PEUCHMAUR. Chapitre 4 : Isomérie. Chimie Chimie Organique

Marine PEUCHMAUR. Chapitre 4 : Isomérie. Chimie Chimie Organique himie himie Organique hapitre 4 : Isomérie Marine PEUMAUR Année universitaire 200/20 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. . Isomérie plane 2. Stéréoisomérie de configuration (chiralité)

Plus en détail

Conformations - configurations. On passe d'une conformation à une autre par rotation autour des liaisons simples

Conformations - configurations. On passe d'une conformation à une autre par rotation autour des liaisons simples téréoisomérie Conformation / configuration Composés à C* ègles de Cahn Ingold et Prélog Conformations - configurations On passe d'une conformation à une autre par rotation autour des liaisons simples On

Plus en détail

REPRESENTATION SPATIALE

REPRESENTATION SPATIALE REPRESENTATION SPATIALE DES MOLECULES Niveau(x) : Terminale S Type d activités : activités documentaire et de modélisation Support : modèles moléculaires et revues scientifiques Durée estimée : 1 h 30

Plus en détail

PARTIE II : COMPRENDRE. Chapitre 10

PARTIE II : COMPRENDRE. Chapitre 10 PARTIE II : MPRENDRE Reconnaître des espèces chirales à partir de leur représentation. Utiliser la représentation de ram. Identifier les atomes de carbone asymétrique d une molécule donnée. Reconnaître

Plus en détail

Analyse de protocoles : activités 1, 2, 3, 4 p485 Chimiosélectivité : activités 1, 2,3 p503

Analyse de protocoles : activités 1, 2, 3, 4 p485 Chimiosélectivité : activités 1, 2,3 p503 Chapitre 16 Synthèses organiques Effectuer une analyse critique de protocoles expérimentaux pour identifier les espèces mises en jeu, leurs quantités et les paramètres expérimentaux. Justifier le choix

Plus en détail

Table des matières. Chapitre 1- Atomistique... 17. Chapitre 2- Liaisons chimiques... 47

Table des matières. Chapitre 1- Atomistique... 17. Chapitre 2- Liaisons chimiques... 47 Table des matières Chapitre 1- Atomistique... 17 1. Structure de l atome... 17 2. Modèle corpusculaire : cas de l atome H... 19 2.1 Objectif... 19 2.2 Modèle de Rutherford... 19 2.3 Modèle de Bohr... 20

Plus en détail

Fiabiliser les résultats [PROGRAMME] et dans les fours Méthodes de séparation. Préparation de l échantillon. [COORDINATEUR] Pr. R.

Fiabiliser les résultats [PROGRAMME] et dans les fours Méthodes de séparation. Préparation de l échantillon. [COORDINATEUR] Pr. R. 60 ÉCOLE EUROPÉENNE DES SCIENCES ANALYTIQUES Connaissances de base en chimie sur l atome et la lumière 4 jours Être capable de choisir la technique appropriée Fiabiliser les résultats Définitions en absorption

Plus en détail

CHIMIE VOLUME HORAIRE TOTAL = 120 HEURES 1. CHIMIE GENERALE VOLUME HORAIRE TOTAL = 45 HEURES

CHIMIE VOLUME HORAIRE TOTAL = 120 HEURES 1. CHIMIE GENERALE VOLUME HORAIRE TOTAL = 45 HEURES 7 CHIMIE VOLUME HORAIRE TOTAL = 120 HEURES COURS = 72 heures. TRAVAUX PRATIQUES = 24 heures TRAVAUX DIRIGES = 24 heures. 1. CHIMIE GENERALE VOLUME HORAIRE TOTAL = 45 HEURES COURS = 27 heures. TRAVAUX PRATIQUES

Plus en détail

Devoir de Sciences Physiques nà5

Devoir de Sciences Physiques nà5 Exercice I : sur le zinc Devoir de Sciences Physiques nà5 L épreuve dure 1h50. L usage de la calculatrice est autorisé. Les précipitations sont naturellement acides en raison du dioxyde de carbone présent

Plus en détail

LES CONSTITUANTS MOLÉCULAIRES DU VIVANT

LES CONSTITUANTS MOLÉCULAIRES DU VIVANT Préparation à l Agrégation Interne Paris VI 2009-2010 Séances des 19 et 23 septembre LES CONSTITUANTS MOLÉCULAIRES DU VIVANT Les mots clés : Lipide, glucide, protide, acide nucléique, monomère, polymère,

Plus en détail

Chap.1 : Phénotypes en relation avec l activité de protéines spécifiques.

Chap.1 : Phénotypes en relation avec l activité de protéines spécifiques. Chap.1 : Phénotypes en relation avec l activité de protéines spécifiques. Le phénotype est l ensemble des caractères observables d une cellule, d un organisme. Le génotype est l ensemble des gènes d une

Plus en détail

DIVERCHIM. Creative chemistry, Discovery Booster. Leading French CRO in Chemistry for Life Sciences

DIVERCHIM. Creative chemistry, Discovery Booster. Leading French CRO in Chemistry for Life Sciences DIVERCHIM Creative chemistry, Discovery Booster Audrey Lejeune, Business Development Manager audrey.lejeune@diverchim.com Leading French CRO in Chemistry for Life Sciences Création en janvier 2000 Jean-Louis

Plus en détail

TP 11: Réaction d estérification - Correction

TP 11: Réaction d estérification - Correction TP 11: Réaction d estérification - Correction Objectifs : Le but de ce TP est de mettre en évidence les principales caractéristiques de l'estérification et de l'hydrolyse (réaction inverse). I ) Principe

Plus en détail

Algorithme pour le traitement à l oseltamivir et au zanamivir de la grippe peu sévère ou sans complications chez les adultes

Algorithme pour le traitement à l oseltamivir et au zanamivir de la grippe peu sévère ou sans complications chez les adultes Annexe A Algorithme pour le traitement à l oseltamivir et au zanamivir de la grippe peu sévère ou sans complications chez les adultes Adultes atteints de grippe légère ou sans complications Aucun facteur

Plus en détail

L utilisation des micro-organismes pour la production de carburants et de produits (bio)-chimiques

L utilisation des micro-organismes pour la production de carburants et de produits (bio)-chimiques L utilisation des micro-organismes pour la production de carburants et de produits (bio)-chimiques I R. A L I S O N B R O G N A U X U N I T É D E B I O - I N D U S T R I E S G E M B L O U X A G R O B I

Plus en détail

masse du produit désiré UA masse des produits obtenus

masse du produit désiré UA masse des produits obtenus Activité : "Green Chemistry attitude" ou chimie verte. Economie d atomes dans l oxydation du bioéthanol CORRECTION REMARQUES ( adapté des Olympiades de la chimie - Académie de Rouen 2007 ) Le concept de

Plus en détail

école polytechnique concours d admission 2005 Composition de Chimie, Filière PC Rapport de MM. Franck ARTZNER et Narcis AVARVARI, correcteurs.

école polytechnique concours d admission 2005 Composition de Chimie, Filière PC Rapport de MM. Franck ARTZNER et Narcis AVARVARI, correcteurs. école polytechnique concours d admission 2005 Composition de Chimie, Filière PC Rapport de MM. Franck ARTZNER et Narcis AVARVARI, correcteurs. L épreuve de chimie comportait deux problèmes indépendants.

Plus en détail

Laurent DUHAU Sanofi R&D

Laurent DUHAU Sanofi R&D Laurent DUHAU Sanofi R&D 2 avril 2014 Immunoconjugués Une nouvelle classe de médicaments en pleine expansion dans le domaine de l oncologie Etudes cliniques en cours en 2011/2013 Immunoconjugué: structure

Plus en détail

Le Listryo contre le VIH

Le Listryo contre le VIH Le Listryo contre le VIH «La Vie contre la mort» en langage bactérien Yoann DÉSIR Le Listryo contre le VIH W-X-R-T Trp-Ola-Arg-Thr à cycliser dans l'organisme en un cyclopeptide de 4 acides aminés dextrogyres

Plus en détail

INTRODUCTION A LA PHARMACOCINETIQUE PASSAGES TRANSMEMBRANAIRES

INTRODUCTION A LA PHARMACOCINETIQUE PASSAGES TRANSMEMBRANAIRES Chapitre 2 : INTRODUCTION A LA PHARMACOCINETIQUE PASSAGES TRANSMEMBRANAIRES Objectifs - Savoir définir et expliquer les différentes phases du devenir du médicament dans l organisme. - Savoir définir les

Plus en détail

Haut Conseil de la santé publique

Haut Conseil de la santé publique Haut Conseil de la santé publique AVIS relatif à la fiche de recommandations pour la prescription d antiviraux en période d épidémie de saisonnière 12 novembre 2015 Le Haut Conseil de la santé publique

Plus en détail

Chimie Représentation spatiale des molécules Chap.12

Chimie Représentation spatiale des molécules Chap.12 TS Thème : Lois et modèles Activités Chimie Représentation spatiale des molécules Chap.12 Représentation de Cram des molécules Conventions de Cram : I. Représentation des molécules 1) Compléter le tableau

Plus en détail

FILIÈRE BCPST COMPOSITION DE CHIMIE

FILIÈRE BCPST COMPOSITION DE CHIMIE ÉCOLES NORMALES SUPÉRIEURES ÉCOLE NATIONALE DES PONTS ET CHAUSSÉES CONCOURS D'ADMISSION SESSION 2013 FILIÈRE BCPST COMPOSITION DE CHIMIE Épreuve commune aux ENS de Cachan, Lyon, Paris et de l'enpc Durée

Plus en détail

THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE

THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE 1. RAPPEL: L ATOME CONSTITUANT DE LA MATIERE Toute la matière de l univers, toute substance, vivante ou inerte, est constituée à partir de particules

Plus en détail

MÉDICAMENTS DES DYSFONCTIONNEMENTS THYROÏDIENS ET MÉDICAMENTS DE L OBÉSITÉ

MÉDICAMENTS DES DYSFONCTIONNEMENTS THYROÏDIENS ET MÉDICAMENTS DE L OBÉSITÉ MÉDICAMENTS DES DYSFONCTIONNEMENTS THYROÏDIENS ET MÉDICAMENTS DE L OBÉSITÉ CHIMIE THÉRAPEUTIQUE CC4 I. MÉDICAMENTS DES DYSFONCTIONNEMENTS THYROÏDIENS 1. Introduction Hypothyroïdie Hormones thyroïdiennes

Plus en détail

Développement du couplage LC-MALDI-MS/MS pour l analyse des toxines d origine phytoplanctonique

Développement du couplage LC-MALDI-MS/MS pour l analyse des toxines d origine phytoplanctonique Développement du couplage LC-MALDI-MS/MS pour l analyse des toxines d origine phytoplanctonique Christelle DELEUZE Licenciée en Sciences Chimiques Laboratoire de Spectrométrie de Masse Service du Professeur

Plus en détail

Quelques aspects de la chimie du miel

Quelques aspects de la chimie du miel oncours B ENSA B 0206 HIMIE Durée : 3 heures L usage de la calculatrice est autorisé pour cette épreuve. Si, au cours de l épreuve, un candidat repère ce qui lui semble être une erreur d énoncé, il le

Plus en détail

Scale up Scale down : vers une meilleure intégration industrielle des biotechnologies blanches

Scale up Scale down : vers une meilleure intégration industrielle des biotechnologies blanches Agro-Bio Tech Scale up Scale down : vers une meilleure intégration industrielle des biotechnologies blanches Frank Delvigne (Ulg GxABT) Exploitation industrielle des micro organismes : biotechnologies

Plus en détail

Stratégies de synthèse organique

Stratégies de synthèse organique Chimie rganique Stratégies de synthèse organique La synthèse organique est une discipline dans laquelle de nombreux paramètres sont à prendre en compte afin d obtenir des produits purs avec de bons rendements,

Plus en détail

Lycée Joliot Curie à 7 Chimie - Chapitre VII Classe de Ter S. Activité n 9 «Conformations des molécules» FAUT PAS TOUJOURS CHIRALE!

Lycée Joliot Curie à 7 Chimie - Chapitre VII Classe de Ter S. Activité n 9 «Conformations des molécules» FAUT PAS TOUJOURS CHIRALE! Lycée Joliot Curie à 7 Chimie - Chapitre VII Classe de Ter S Activité n 9 «Conformations des molécules» FAUT PAS TOUJOURS CHIRALE! BUT : Utiliser la représentation de Cram Identifier des atomes de carbone

Plus en détail

Table des matières. Réponses à l'examen Final Automne Réponses à l'examen Final Automne

Table des matières. Réponses à l'examen Final Automne Réponses à l'examen Final Automne CR301 RÉPSES AUX FIAUX 2005-2007 page 1 CR301 CIMIE RGAIQUE II Réponses aux Examens Finaux 2005-2007 CR301 RÉPSES AUX FIAUX 2005-2007 page 2 Table des matières Réponses à l'examen Final Automne 2005...3

Plus en détail

Biologie 12 Examen de référence D Guide de notation

Biologie 12 Examen de référence D Guide de notation Biologie 12 Examen de référence D Guide de notation Utilise le schéma ci-dessous pour répondre à la question 1. Organite 1 Organite 2 1. Identifie les organites 1 et 2 et compare leurs fonctions d au moins

Plus en détail

Mécanisme A N + E sur acides carboxyliques et groupes dérivés

Mécanisme A N + E sur acides carboxyliques et groupes dérivés Chimie organique 3 : Mécanisme A E sur acides carboxyliques et groupes dérivés Exercices d entraînement 1. Décarboxylation (*) 1. Quelles fonctions chimiques contient la molécule A dessinée ci-dessous?

Plus en détail

CHIMIE ORGANIQUE. chapitre 3. Alcènes

CHIMIE ORGANIQUE. chapitre 3. Alcènes CME RGANQUE chapitre 3 Alcènes Les alcènes sont des molécules comportant une double liaison C=C. Cette double liaison est réactive, et permet des réactions variées en synthèse organique. C est pourquoi

Plus en détail

La chaîne respiratoire mitochondriale est associée aux crêtes de la membrane interne des mitochondries (Figure 2-6).

La chaîne respiratoire mitochondriale est associée aux crêtes de la membrane interne des mitochondries (Figure 2-6). II.2.4.3 LA CHAINE RESPIRATOIRE MITOCHONDRIALE La chaîne respiratoire mitochondriale est associée aux crêtes de la membrane interne des mitochondries (Figure 2-6). Figure 2-6 Résumé du métabolisme énergétique

Plus en détail

Suivi d une réaction lente par chromatographie

Suivi d une réaction lente par chromatographie TS Activité Chapitre 8 Cinétique chimique Suivi d une réaction lente par chromatographie Objectifs : Analyser un protocole expérimental de synthèse chimique Analyser un chromatogramme pour mettre en évidence

Plus en détail

Le peptide signal est éliminé de la plupart des protéines solubles après la translocation

Le peptide signal est éliminé de la plupart des protéines solubles après la translocation Le peptide signal est éliminé de la plupart des protéines solubles après la translocation Quand l extrémité Ct de la protéine a traversé la membrane, le peptide signal est éliminé par coupure par une signal

Plus en détail

Tout savoir sur le médicament générique. Par le laboratoire Zydus France avec la participation de votre pharmacien.

Tout savoir sur le médicament générique. Par le laboratoire Zydus France avec la participation de votre pharmacien. Tout savoir sur le médicament générique Par le laboratoire Zydus France avec la participation de votre pharmacien. * P le m thé, votre partenaire générique Laboratoire de médicaments génériques, Zydus

Plus en détail

SOMMAIRE. CHIMIE GENERALE ET MINERALE... p.47

SOMMAIRE. CHIMIE GENERALE ET MINERALE... p.47 SOMMAIRE REMISE A NIVEAU-NOTIONS NOTIONS DE BASE... p.7 REMISE A NIVEAU PHYSIQUE-CHIMIE-N 1 : STRUCTURE DE LA MATIERE. p.8 I. Structure atomique... p.8 II. La répartition électronique et représentation

Plus en détail

CHIRALITÉ. La chiralité d un objet désigne sa propriété de ne pas être superposable à son image dans un miroir plan.

CHIRALITÉ. La chiralité d un objet désigne sa propriété de ne pas être superposable à son image dans un miroir plan. CIRALITÉ Le premier critère mis en place pour distinguer des catégories de stéréoisomères repose sur la nature des déformations appliquées pour passer d un stéréoisomère à un autre : rotation autour d

Plus en détail

Chapitre 3 Propriétés et Analyses des protéines

Chapitre 3 Propriétés et Analyses des protéines Chapitre 3 Propriétés et Analyses des protéines 1.Isolement des protéines A. Choix d une source de protéines B. Techniques de solubilisation C. Stabilisation des protéines D. Détection des protéines E.

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SÉRIE ST2S SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTÉ ET DU SOCIAL ÉPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SÉRIE ST2S SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTÉ ET DU SOCIAL ÉPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES Session 2014 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SÉRIE ST2S SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTÉ ET DU SOCIAL ÉPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES Durée de l épreuve : 2 heures Coefficient : 3 L usage de

Plus en détail

Cours de Chimie Organique

Cours de Chimie Organique ours de himie Organique hapitre : ISOMERIES SM SMP S Pr. K. Bougrin hapitre IV: ISOMERIES * Pour une même formule brute, différentes formules développées (ou semi-developpées) peuvent être écrites. On

Plus en détail

I. Représentation de Cram et chiralité

I. Représentation de Cram et chiralité CHAPITRE N 1 PARTIE C STEREOISOMERIE DES MOLECULES ORGANIQUES TS I. Représentation de Cram et chiralité 1. Représentation de Cram En 1874, les chimiqtes J.H. van t Hoff et J.A Le Bel ont été les premier

Plus en détail

Partie 1. Addition nucléophile suivie d élimination (A N + E) 1.1. Réactivité électrophile des acides carboxyliques et groupes dérivés

Partie 1. Addition nucléophile suivie d élimination (A N + E) 1.1. Réactivité électrophile des acides carboxyliques et groupes dérivés Molécules et matériaux organiques Partie 1. Addition nucléophile suivie d élimination (A N + E) 1.1. Réactivité électrophile des acides carboxyliques et groupes dérivés bjectifs du chapitre Notions à connaître

Plus en détail

Mesure de l activité enzymatique

Mesure de l activité enzymatique Mesure de l activité enzymatique - dans cette section, nous traiterons des aspects plus pratiques de la mesure de l activité d une enzyme A. Principes de base - l activité enzymatique est influencée à

Plus en détail

Génie de la biocatalyse et génie des procédés. «Production d enzymes industrielles»

Génie de la biocatalyse et génie des procédés. «Production d enzymes industrielles» Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Université Virtuelle de Tunis Génie de la biocatalyse et génie des procédés «Production d enzymes industrielles» Concepteur du cours:

Plus en détail

PHENOTYPE - GENOTYPE Le phénotype d un individu : - peut être observé uniquement à l échelle moléculaire et à l échelle cellulaire PROTEINES ENZYMES

PHENOTYPE - GENOTYPE Le phénotype d un individu : - peut être observé uniquement à l échelle moléculaire et à l échelle cellulaire PROTEINES ENZYMES REVISIONS DE 1 S. Vous devez indiquer pour chaque proposition si celle-ci est vraie (V) ou fausse (F) en cochant la case correspondante ; une abstention ou une réponse trop peu lisible seront considérées

Plus en détail

PQAQQEQS ********** ECUE 1 : CHIMIE ET CLASSES THERAPEUTIQUES. Répondre Sur la grille de réponses au feutre noir CE CAHIER COMPREND 5 PAGES

PQAQQEQS ********** ECUE 1 : CHIMIE ET CLASSES THERAPEUTIQUES. Répondre Sur la grille de réponses au feutre noir CE CAHIER COMPREND 5 PAGES \ UNH/ERS>4TE PRKS-ES? CRQTFJL FCULTE m-2 MEDECINE UNIVERSIT}; PRIS-EST CRETEIL NNEE UNIVERSITIRE 2012-2013 PQQQEQS ' ECUE 1 : CHIMIE ET CLSSES THERPEUTIQUES. DUREE : 0 h 30 E. ********** CETTE EPREUVE

Plus en détail

1- Les oses naturels : a) comportent toujours une fonction carbonyle. b) sont tous dextrogyres. 1pt

1- Les oses naturels : a) comportent toujours une fonction carbonyle. b) sont tous dextrogyres. 1pt Université AbouBekr Belkaid Tlemcen Année 2013/2014 Faculté SV-STU Département de Biologie 2 ème année LMD Module de Biochimie Générale (Corrigé Type) 1- Les oses naturels : a) comportent toujours une

Plus en détail

Fiche C.5 - Stratégie et modalités d utilisation des antiviraux

Fiche C.5 - Stratégie et modalités d utilisation des antiviraux Fiche C.5 - Stratégie et modalités d utilisation des antiviraux Cette fiche concerne la pandémie grippale en cours à virus A (H1N1)v. Elle nécessite des travaux permanents. Elle est actualisée au fur et

Plus en détail

LA MEMBRANE. I - Introduction. II Composition et organisation moléculaire. 1. Définition 2. Origine des membranes 3. Rôle de la membrane plasmique

LA MEMBRANE. I - Introduction. II Composition et organisation moléculaire. 1. Définition 2. Origine des membranes 3. Rôle de la membrane plasmique LA MEMBRANE I - Introduction 1. Définition 2. Origine des membranes 3. Rôle de la membrane plasmique II Composition et organisation moléculaire 1. La double couche lipidique a- les phospholipides b- le

Plus en détail

AP19 LES MOLECULES ORGANIQUES

AP19 LES MOLECULES ORGANIQUES AP19 LES MLEULES RGANIQUES EXERIE 1 Les questions suivantes sont indépendantes. 1. Dessiner es moécues suivantes à aide de a représentation de ram. a. méthano 3 b. dichorométhane 2 2 c. éthane-1,2-dio

Plus en détail

la matièr cuivre (II) Donner la 2) Déterminer et Cu 2+ + Correction : ions chlorure. 1) Chlorure de cuivre neutralité CuCl 2. = =

la matièr cuivre (II) Donner la 2) Déterminer et Cu 2+ + Correction : ions chlorure. 1) Chlorure de cuivre neutralité CuCl 2. = = 1) Chlorure de cuivre Le chlorure de cuivre (II) est un composé ionique constitué d'ions chlorure Cl - et d'ions cuivre (II) Cu 2+. Donner la formule statistique de ce composé. Écrire l'équation de sa

Plus en détail

Prescription des IPP en Gériatrie. Journée interrégionale du DESC de Gériatrie 28 mars 2008 Dr SEITE Florent

Prescription des IPP en Gériatrie. Journée interrégionale du DESC de Gériatrie 28 mars 2008 Dr SEITE Florent Prescription des IPP en Gériatrie Journée interrégionale du DESC de Gériatrie 28 mars 2008 Dr SEITE Florent Inhibiteurs de la pompe à protons Mécanisme d action : Inhibition de H+/K+ ATPase diminution

Plus en détail

L accès au marché d un médicament :

L accès au marché d un médicament : L accès au marché d un médicament : Avant de se retrouver derrière le comptoir d une pharmacie, un médicament passe par différentes phases, de la découverte de la molécule à la fixation de son prix par

Plus en détail

Chapitre 5 : Noyaux, masse et énergie

Chapitre 5 : Noyaux, masse et énergie Chapitre 5 : Noyaux, masse et énergie Connaissances et savoir-faire exigibles : () () (3) () (5) (6) (7) (8) Définir et calculer un défaut de masse et une énergie de liaison. Définir et calculer l énergie

Plus en détail

SESSION 2005. CAPET externe et CAFEP TRAVAUX PRATIQUES. Première partie : Techniques de biochimie

SESSION 2005. CAPET externe et CAFEP TRAVAUX PRATIQUES. Première partie : Techniques de biochimie SESSION 2005 CAPET externe et CAFEP Section : Biotechnologies Option : Biochimie - génie biologique TRAVAUX PRATIQUES Première partie : Techniques de biochimie Durée totale : 4 heures SUIVI DE LA PURIFICATION

Plus en détail

Thème : Lois et modèles Partie : Structure et transformation de la matière Cours 24 : Représentation spatiale des molécules

Thème : Lois et modèles Partie : Structure et transformation de la matière Cours 24 : Représentation spatiale des molécules 1 Thème : Lois et modèles Partie : Structure et transformation de la matière Cours 24 : Représentation spatiale des molécules I. Isomérie : Isomères de constitution et stéréoisomères. 1. Isomères. Des

Plus en détail

Utilisation de l HPTLC dans un Laboratoire de Chromatographie Préparative

Utilisation de l HPTLC dans un Laboratoire de Chromatographie Préparative Utilisation de l HPTLC dans un Laboratoire de Chromatographie Préparative Sommaire Présentation d ORIL Industrie Étapes de développement d une nouvelle molécule Utilisation de la chromatographie préparative

Plus en détail

Place des anticorps monoclonaux dans la prise

Place des anticorps monoclonaux dans la prise Place des anticorps monoclonaux dans la prise en charge des hémopathies malignes Bases fondamentales et mécanismes d action des anticorps monoclonaux Aliénor Xhaard Association des Internes en Hématologie

Plus en détail

Chapitre 1 Acides aminés Protéines Méthodes d étude

Chapitre 1 Acides aminés Protéines Méthodes d étude Chapitre 1 Acides aminés Protéines Méthodes d étude Q1 - Parmi la liste des acides aminés cités ci-dessous, précisez ceux dont la chaîne latérale peut participer dans une structure peptidique, et à ph

Plus en détail

Chromatographie gazeuse

Chromatographie gazeuse 2012 Chromatographie gazeuse Assisstant : Bastien NEEL Group 1 : Romain LAVERRIERE (romainl0@etu.unige.ch) Tatiana PACHOVA (pachova0@etu.unige.ch) Table of content: 1 Résumé... 3 2 Introduction... 3 3

Plus en détail

TECHNIQUES: Principes de la chromatographie

TECHNIQUES: Principes de la chromatographie TECHNIQUES: Principes de la chromatographie 1 Définition La chromatographie est une méthode physique de séparation basée sur les différentes affinités d un ou plusieurs composés à l égard de deux phases

Plus en détail

DE L ATOME A LA MOLECULE ORGANIQUE

DE L ATOME A LA MOLECULE ORGANIQUE DE L ATOME A LA MOLECULE ORGANIQUE I L atome de carbone dans la molécule 1) L atome de carbone C(Z=6) : [He] 2s 2 2p 2 V=2 à l état fondamental V=4 à son état excité 99,99 % des atomes de carbone de la

Plus en détail

Exercice I: Préparation du savon (6 points)

Exercice I: Préparation du savon (6 points) Année scolaire : 10/11 Classes : SV Matière : Chimie Cette épreuve est constituée de trois exercices. Elle comporte quatre pages numérotées de 1 à 4. L usage d une calculatrice non programmable est autorisé.

Plus en détail

Chap. V : Propriétés physiques et chimiques et tableau périodique. r anion

Chap. V : Propriétés physiques et chimiques et tableau périodique. r anion V.1. Propriétés physiques V.1.a. Le rayon atomique Dans une même colonne quand on change de période n d'une unité, le volume effectif de l atome croît brusquement dans une même colonne r quand n. Au sein

Plus en détail

Fiche n 9 : Le brunissement des pommes Niveau : 1 ère S SVT

Fiche n 9 : Le brunissement des pommes Niveau : 1 ère S SVT FICHE RÉCAPITULATIVE Lorsque nous croquons une pomme, la chair de celle-ci est blanche. Nous avons tous pu remarquer, après avoir oublié cette même pomme croquée sur une table pendant plusieurs minutes,

Plus en détail

CLASSEMENT DES MEDICAMENTS

CLASSEMENT DES MEDICAMENTS CLASSEMENT DES MEDICAMENTS Médicaments = P.A. + excipient Classement en fonction : de leur P.A. Le P.A. est-il d origine naturelle ou scientifique? Il existe des P.A. qui peuvent induire des réactions.

Plus en détail

Les milieux biologiques tamponnés et leur intérêt

Les milieux biologiques tamponnés et leur intérêt Les milieux biologiques tamponnés et leur intérêt 1 Position de la séquence Thème n 1: les systèmes vivants présentent une organisation particulière de la matière. 1.5 Les molécules des organismes vivants

Plus en détail

EXPLORATION DE LA CELLULE ET MÉTABOLISME ÉNERGÉTIQUE. Gilles Bourbonnais / Cégep de Sainte-Foy

EXPLORATION DE LA CELLULE ET MÉTABOLISME ÉNERGÉTIQUE. Gilles Bourbonnais / Cégep de Sainte-Foy EXPLORATION DE LA CELLULE ET MÉTABOLISME ÉNERGÉTIQUE Gilles Bourbonnais / Cégep de Sainte-Foy Taille des cellules (104) Si une cellule animale avait la taille d'un immeuble de six logements 1 µm = 1/1000

Plus en détail

Table des matières. Examen Final Automne Examen Final Automne Examen Final Automne

Table des matières. Examen Final Automne Examen Final Automne Examen Final Automne CR301 FINAUX 2005-2007 page 1 CR301 CIMIE RGANIQUE II Examens Finaux 2005-2007 CR301 FINAUX 2005-2007 page 2 Table des matières Examen Final Automne 2005...3 Examen Final Automne 2006...12 Examen Final

Plus en détail

I) CLASSIFICATION DES GLUCIDES.

I) CLASSIFICATION DES GLUCIDES. LES G LUCIDES. Introduction : Source de glucides? Plusieurs aliments d origine différente contiennent des glucides : Sucre, fruits, lait, pain, pâte, riz, légumes secs Rôle? Leur rôle est d apporter de

Plus en détail

prérequis 1. ÉLÉMENTS USUELS DE LA CHIMIE ORGANIQUE

prérequis 1. ÉLÉMENTS USUELS DE LA CHIMIE ORGANIQUE chapitre i prérequis 1. ÉLÉMENTS USUELS DE LA CHIMIE ORGANIQUE La chimie organique a pour objet l'étude des composés du carbone. Restreinte à l'origine aux composés du carbone que l'on pouvait extraire

Plus en détail

8.3.3 Réactifs. La polymérase catalyse la synthèse de brins complémentaires d ADN.

8.3.3 Réactifs. La polymérase catalyse la synthèse de brins complémentaires d ADN. 8.3.3 Réactifs 1. AD polymérase: La polymérase catalyse la synthèse de brins complémentaires d AD. Des polymérases qui sont résistantes à la chaleur sont utilisées, telles que la Taq polymérase (Thermus

Plus en détail