Conférence Icompétences Les nouvelles tendances de la gestion du capital humain

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Conférence Icompétences Les nouvelles tendances de la gestion du capital humain"

Transcription

1 Conférence Icompétences Les nouvelles tendances de la gestion du capital humain Marrakech 23 et 24 Février

2 Jean Bretin Formation universitaire pluridisciplinaire 6 cultures d entreprise 8 postes RH ou managériaux Une carrière d enseignant/formateur /consultant menée en parallèle des fonctions opérationnelles Page 2 Un patchwork est une technique de couture qui consister à assembler plusieurs morceaux de tissus de tailles, formes et couleurs différentes pour réaliser différents types d'ouvrages

3 Workshop 1/3 Attirer et fidéliser ses employés compétents

4 Comment faciliter les recrutements difficiles Simplifier le processus de recrutement Intégrer un sourcing innovant dans le process recrutement Développer une image de marque d employeur auprès des candidats à fort potentiel? Quels incentives pour les postes critiques et ressources rares? Page 4

5 Comment fidéliser les employés compétents Comment analyser la fidélisation des salariés Comment fidéliser ses collaborateurs au-delà du facteur financier? Quel processus pour la mise en place de la satisfaction des salariés? Page 5

6 Les trois questions posées 1 - Comment faciliter les recrutements difficiles? 2 - Comment fidéliser les employés compétents? 3 - Comment analyser le coût du turn over? Page 6

7 Préliminaire Salariés Attirer et fidéliser des employés compétents ou des employés «professionnels»? Compétent Page 7

8 Le professionnalisme s apprécie à partir de la stabilité et la fiabilité de réponse d une personne en termes de performance, de qualité, de relation. Le professionnalisme dépend donc de la maîtrise des compétences mais aussi de l implication personnelle ( motivations, initiative, sens des responsabilités) André Guittet - Dictionnaire de la formation et du développement personnel Page 8

9 Qu est ce qu un salarié professionnel? Le compétent sait faire Le professionnel s engage à faire Page 9

10 Le professionnel C est celui qui fait bien du premier coup tout de suite tout le temps avec le sourire avec les autres Page 10 Même s il n en a pas envie! 9 Compétent Expérimenté réactif Fiable Convivial Sociable Mature et responsable

11 Les sources du professionnalisme? Expérience Professionnelle Culture des entreprises Tempérament Personnalité Compétent Expérimenté réactif Fiable Convivial Education Sociable Page 11 Valeurs Mature et responsable

12 Comment recrute t on un professionnel? Le Professionnel se cache dans son histoire A-t-il appris : - Son métier complètement? - L exigence? ( ardeur à la tâche, sens du service client ) - L honnêteté dans les relations humaines - A travailler avec les autres? Page 12

13 A les réponses suggérées pour faciliter les recrutements difficiles. A1- Développer une image de marque d employeur A2 Intégrer un sourcing innovant dans le process recrutement. A3 Elargir la gamme de ses incentives ( moyens de persuasion ) A4 Simplifier le processus recrutement. Page 13

14 A les réponses suggérées pour faciliter les recrutements difficiles. - Une réalité difficile à percevoir tant qu on n a pas travaillé. subjectivité, multiplicité des classements. - Posséder un comparatif des cultures. - Pourtant, discerner des attentes communes : 1 - Image de marque d employeur Manière dont l entreprise traite son personnel Caractéristiques attendues des candidats. 1 - Moins de contraintes donc organisation libératrice 2 - Besoin de se réaliser - au niveau professionnel (organisation apprenante ) - et humain (organisation responsabilisante ) 3 Être «en phase» avec la culture et les valeurs de son entreprise (corrélation nécessaire ). Exemples de dé-corrélation. L idéal : que l image de marque d employeur soit le complément de l image de marque externe. Volskwagen / Mac Do Fournisseur de choix et employeur de choix se confortent dans l image +/- positive que les candidats ont de l entreprise Page 14

15 1 Développer son image de marque d employeur 1 - Une réalité difficile à percevoir de l extérieur. 2 - Multiplicité des classements; 3 - Un jugement difficile à établir, une fois à l intérieur, sauf à posséder une connaissance des cultures des organisations. Page 15

16 Multiplicité des classements Vivendi, Eurovia, Snecma, Gdf Suez et Bosch sont les 5 groupes dans lesquels il ferait bon travailler, selon meilleures-entreprises.com Les entreprises préférées des jeunes diplômés sont : LVMH, L Oréal, Apple, Google et Canal + pour les écoles de commerce. EADS, Thalès, Google, Véolia Environnement, EDF et Dassault Aviation pour les ingénieurs. (cabinet Unicom) 04/2011 Nominés 2011 de la marque employeur : RATP, l Oréal, Aforp Formation, Club Med, GDF Suez, EDF, Groupe Flo ) Association des agences conseil en communication Les entreprises les mieux notées par Vigéo ( Nicole Notat ) Air France, Suez Environnement, GdF/Suez, Danone. Page 16

17 6 Niveaux d exigence selon les types de culture Culture étatique Culture bureaucratique grandes entreprises privées non exposées à la concurrence internationale + Culture de type anglo-saxon Multinationales concurrence Culture TPE/PME Culture latino-saxonne gdes entrepr françaises / concurrence Culture institutionnelle ou de l économie sociale Page 17

18 Caractéristiques managériales communes à 3 cultures Caractéristiques managériales - décisionnel lent et consensuel - groupe/ Individu - syndicats forts - hiérarchie intermédiaire faible - bureaucratie lourde - influence du politique et de l env - culte de l égalité - management de l indulgence Culture bureaucratique grandes entreprises privées non exposées à la concurrence internationale Culture étatique Culture institutionnelle ou de l économie sociale Page 18

19 Caractéristiques managériales propres à ces 3 cultures Culture de type anglo-saxon Multinationales concurrence Culture TPE/PME Culture latino-saxonne gdes entrepr françaises / concurrence Page 19 - Décisionnel moyennement rapide à rapide. - Primauté de l individu - Syndicats faibles ou contestés ou rôle «normal» - Hiérarchie forte - Bureaucratie faible à forte - Mérite - Management de l exigence

20 Des attentes communes de la part des candidats : 1 Moins de contraintes : une organisation libératrice 2 Besoin d utiliser ses capacités et d apprendre : une organisation apprenante et responsabilisante. 3 Besoin de se sentir en phase avec l entreprise: culture et valeurs à vérifier lors du recrutement Page 20

21 Une organisation libératrice ( qui permet de faire ) Bureaucratie réduite au strict nécessaire; Procédures peu nombreuses et légères; Lignes hiérarchiques courtes; Managers faciliteurs et non paralysants; Reporting léger; Maîtrise de ses horaires; Possibilité de télé travail; Possibilité d intervenir sur le process de travail (autocontrôle) Page 21

22 Les entreprises «libérés» de Brian M.Carney et Isaac Getz* livre «Liberté et Cie» Fayard. * Isaac Getz, professeur de Stratégie à ESCP Europe. Page 22

23 Les entreprises «libérés» de Brian M.Carney et Isaac Getz* livre «Liberté et Cie» Fayard. Le point commun des entreprises W.L.Gore & Associates, Harley Davidson, GSI, FAVI ( Pme du nord ) et Sol ( entreprise finlandaise ) Turn over très bas, performances élevées «Les entreprises les plus performantes sont agiles, démantèlent la bureaucratie et savent créer un environnement au sein duquel les salariés peuvent donner le meilleur d eux-mêmes» «Dans de telles sociétés, l inhibition et la peur disparaissent, comme tout ce qui laisse à penser que l on ne fait pas confiance aux gens» Attention, ces entreprises sont réservées aux salariés adultes et interdites aux structures aux hiérarchies rigides et au fonctionnement vertical! Les Echos du 7 février 2012 * Isaac Getz, professeur de Stratégie à ESCP Europe. Page 23

24 Une organisation apprenante capable de créer, acquérir et transférer de la connaissance Résolution de problèmes en groupe; Expérimentation; Debriefing des échecs / prise de recul; Apprendre de ( avec ) ses clients, partenaires, fournisseurs, etc. Transfert des connaissances (base documentaire accessible à tous) Possibilité de se cultiver Page 24

25 Une organisation responsabilisante ( qui rend acteur ) Principe de partage des problèmes dans la relation manager/managés ou IRP; Cercles de qualité / ERACT/ Elaboration budgétaire; Management au résultat et organisation systématique en centres de profit; Rémunération, Intéressement et Participation incitatifs; Décentralisation maximale des décisions; Projets de service / d atelier / d entreprise; Page 25

26 Vérifier la corrélation des cultures de travail et des valeurs Culture de l Organisation Culture du candidat? Page 26 Rechercher le niveau d exigence des entreprises où il a travaillé est un bon indice de son professionalisme.

27 Un comparatif indispensable. La culture des entreprises dans laquelle Il a travaillé Histoire Langage Codes vestimentaires Rites structure du pouvoir Méthode de travail Manière d agir et de se comporter Valeurs Notre culture d entreprise Page 27

28 Exemple de cultures de travail dé-corrélées Culture Institutionnelle du candidat Culture Entrepreneuriale de l entreprise Les suicides à France Télécoms sont dûs, selon nous, (en partie) au choc des cultures vécu par les ex agents d une entreprise publique. Page 28

29 Exemple de valeurs dé-corrélées Valeurs attendues Valeurs de l entreprise Promotion accessible à tous ( non diplômés ) Décontraction et convivialité Responsabilité Management rationnel Monopole aux diplômés Climat contraint et climat inutilement sérieux Salarié sujet Management affectif ou idéologique Page 29

30 L image de marque d employeur est le complément de l image de marque externe. Externe Caractéristiques des Produits ou services MARQUE Fournisseur de choix Interne Caractéristiques de gestion du personnel Employeur de choix Page 30

31 Mac DO Image externe Volskwagen Image interne Page 31

32 A les réponses suggérées pour faciliter les recrutements difficiles. 1 - Abandonner les mauvais réflexes 2 Utiliser un sourcing innovant - priorité diplômes - mêmes écoles - surdimensionnement des postes - Sourcing interne bourse d échanges, cooptation in 2 - Développer un sourcing innovant - Sourcing externe Sur le Net : Eportfolio, sites de cooptation Moteur de recherche de nouvelle génération Hors du Net : Speed networking Opérations coup de poing Dernière tendance Un exemple de sourcing innovant : SG 3- Limites au sourcing externe : la publicité abusive * Complément Ateliers 1/6 et 2/4. Page 32

33 2 - Intégrer un sourcing innovant Je vais l aborder sans m appesantir. (voir ateliers 1/6 et 2/4 ) D abord abandonner les mauvais réflexes, avant d innover! Sourcing interne : - bourse d échange des emplois - et cooptation interne Page 33

34 Sourcing = Aller à la source des candidats. Par extension, trouver la ou les meilleures sources Selon RH Info, en 2010, 17% des nouveaux embauchés ne sont pas arrivés au terme de leur période d essai! La raison: inadéquation du profil du candidat avec les besoins

35 Abandonner les mauvais réflexes - Priorité systématique donnée aux diplômes sur l expérience. - S ouvrir aux universitaires, aux parcours diversifiés, aux personnalités a-typiques. A tous ceux qui sont sur le pourquoi, qui possèdent un esprit critique, qui sont «open minded» - Sur-dimensionner le poste et rechercher le mouton à 5 pattes! Page 35

36 Sourcing externe : 1 Hors du net : speed networking, opérations coup de poing 2 Sur le net : moteur de recherche nouvelle génération (wanajob ) et sites de cooptation : jobmeeters, cooptin Mais la dernière tendance, c est de racheter des start up! Un exemple de sourcing intéressant : la Société Générale. Les limites au sourcing externe. Page 36

37 Un exemple de sourcing intéressant La Société générale (1) Opération stade de France «Un CDI en un jour» (4000 contacts en 2006). Travail sur les managers opérationnels, décideurs du recrutement, pour éviter le «copier coller» dans leur recrutement; Ouverture à des profils «qui ressemblent aux clients du quartier». Ouverture de postes aux personnes en précarité professionnelle. Page 37

38 Société générale : sourcing innovant avec les écoles (2) - Une opération «business case» ( imaginez la banque en 2027 ) afin d augmenter sa marque employeur. - l organisation de visites sur site, proposées aux étudiants pour permettre un échange avec les professionnels. - Des ateliers CV, des entretiens blancs etc...ayant pour objectif de séduire les étudiants. - Pour mémoire : le sponsoring d événements Page 38

39 Vous avez dit Business case? Le business case de la Société Générale visait les écoles d ingénieurs, de commerce et des universités, de France et du reste de l Europe. Nous avons proposé d imaginer la banque en 2027, via la responsabilité sociale et environnementale de l entreprise. Sur 75 équipes de deux à trois personnes, 19 ont été retenues. C est une pure stratégie sur l image de l employeur, sans rapprochement au recrutement, afin de se démarquer des business Game classique. Page 39

40 Limites à l image de marque externe : celles de la publicité abusive! Attention à ne pas faire la grenouille plus grosse que le boeuf! Politique RH Publicité d annonce Sponsoring Fondation Plaquette de présentation Page 40 FRUSTRATION pédalo Fonctionnement Bureaucratique de l organisation

41 Sourcing externe innovant Les moteurs de recherche de dernière génération : wanajob.com ( amaljob.com) offres- 400 sources Les sites de cooptation externe : jobmeeters, cooptin (keljob ) 6205 et coopteurs. Dans le domaine professionnel, la cooptation consiste à recommander une connaissance afin de pourvoir à un poste dans une société Pour mémoire Sites d emplois Réseaux professionnels : Linkedln/Viadeo Réseaux sociaux/ face book CV vidéo Sur internet Speed networking Opérations «coup de poing Pour mémoire : Relations écoles Hors du net La méthode des habiletés pour les emplois non qualifiés. Faire faire la pré-sélection par des tiers qui connaissent l adéquation offre/demande Page 41

42 Les sites de cooptation En France, deux acteurs principaux se partagent le marché de la e- cooptation. Cooptin, propriété de Keljob, et Jobmeeters ont tout deux été lancés fin Le modèle de Jobmeeters et de Cooptin repose sur la rétribution financière du coopteur, à condition que le candidat proposé par ce dernier soit embauché par l'entreprise. La prime moyenne est de 316 euros. Cooptin et Jobmeeters permettent aussi aux recruteurs de noter les coopteurs en fonction de la pertinence de leurs propositions. Le réseau de Jobmeeters se compose de coopteurs et de plus de 100 entreprises. Cooptin de son coté, gère un réseau de coopteurs. Les recruteurs se limitent en général à 20 % de postes issus de la cooptation pour éviter que n'apparaissent des phénomènes de copinage, de clonage. Page 42

43 La cooptation au Maroc ou le recrutement par parrainage Le recrutement via les réseaux n est pas nouveau au Maroc L'essentiel du recrutement des entreprises se fait via cette voie. Aujourd'hui, ce mode de recrutement est utilisé de manière plus organisée, notamment à cause de la rareté des profils pointus et rares (call centers et SSII ). Les avantages que l'on peut en tirer - La qualité des CV : les salariés font une première sélection et ne transmettent que des candidatures pertinentes ; - Rapidité : un programme de cooptation génère rapidement des embauches ; - Coût moindre : même si l'entreprise verse une prime de cooptation à l'employé qui apporte le bon CV, le coût est nettement moins élevé que pour l embauche traditionnelle; Il est préférable d éviter la rémunération DH de prime si on déniche un ingénieur,3 000 DH pour un technicien spécialisé - Implication : la cooptation montre que le recrutement des meilleurs talents est l'affaire de tous; - Intégration : le coopteur devient le parrain naturel du nouvel employé. Page 43

44 Sourcing externe : dernière tendance! «Désespérées de ne pas mettre la main sur les oiseaux rares. les poids lourds de la Silicon Valley finissent par acquérir des start up uniquement pour leur main d œuvre. Google en aurait racheté plus de 100 depuis 1 an!» Les ECHOS «Les recettes anti crise de la Silicon Valley» 23 Janvier 2012 Page 44

45 Intégrer un sourcing innovant : se faire aider. Vous pouvez vous rapprocher d un consultant en stratégie de recrutement innovant, pour savoir intégrer toutes les ressources du net dans votre process recrutement. Page 45

46 A les réponses suggérées pour faciliter les recrutements difficiles. 3 - Elargir la gamme de ses incentives Définition Des moyens adaptés selon la cible Liste des incentives : classiques ou sophistiqués Quels incentives - pour les postes critiques : les CHP - pour les ressources rares : Page 46 - Le «sur mesure». - les limites - Les «seigneurs» - Des conditionnels - Des inégalités de fait Climat, branche, mode.. - On ne maîtrise pas tout. Victoria Beckham

47 3 - Elargir la gamme de ses incentives ( moyens de persuasion ) La liste des incentives est longue et vous la connaissez; Il s agit d adapter les moyens à la cible; Quels incentives pour les postes critiques? Le recensement des CHP le plus couramment pratiqué est l entretien d évaluation et les revues de carrière; Le sur-mesure est encore la meilleure méthode pour «attirer» les ressources rares; Mais attention à poser des limites au traitement Page 47 différencié.

48 Incentives = Tout facteur, financier ou non, poussant quelqu un à faire quelque chose En l occurrence, tout facteur incitant un candidat à postuler dans une entreprise Page 48

49 Les moyens de persuasion classiques Proposer un statut, un salaire ou une augmentation supérieure, au candidat ou au «chassé»; Sécuriser en donnant une perspective de carrière. Accorder des bonus; des stocks options; Jouer sur les éléments de statut et de prestige; Proposer un système de prévoyance et de retraite avantageux; Proposer un logement; Page 49

50 Les moyens plus sophistiqués Faciliter la recherche de travail pour l épouse, la garde des enfants. Améliorer le cadre et les conditions de confort Donner un ordinateur personnel; Autoriser le télé-travail, abandonner la référence temps pour la référence tâche ou projet. Proposer un ou des voyages d études; Offrir un MBA (? ) Page 50

51 Quels incentives pour les postes critiques et les ressources rares? La notion de poste critique est large : - Postes de leadership - Postes clé de tous niveaux. - Individus au centre de réseaux ou relations interpersonnelles difficiles à remplacer - Individu possédant des habiletés rares, ou des performances hors du commun, ou un fort potentiel Page 51

52 Pour les CHP : Le sourcing retenu par les grands groupes pour identifier les CHP ( cadres à haut potentiel ) reste le chemin classique de l entretien annuel d évaluation, l avis des N+1 et 2 et la revue de carrière. PS : il existe un «cercle des CHP» dont l objectif est de former des CHP. Page 52

53 Détection des CHP Chez Michelin, la détection des cadres à haut potentiel se fait par les gestionnaires de carrière, en coordination avec les supérieurs hiérarchiques. Chez Carrefour, il n y a pas de cadres HP mais des «cadres évolutifs» repérés par les N+1 grâce à l entretien annuel. Chez Saint Gobain, ils sont repérés au cours des entretiens annuels et des réunions de carrière. Une grille d analyse facilite leur sélection. Chez Danone, il n y a pas de cadres HP mais des «Talents» détectés lors de l entretien annuel et des revues de managers. Sopra ( SSII ) n hésite pas à confier le travail de recherche de ses ingénieurs HP à Expectra ( filiale de Randstad France ) Chez DCNS, l entretien annuel avec le N+1 et les revues de carrière servent à détecter les CHP. Page 53

54 Sourcing externe : Le Cercle des Hauts potentiels se veut très sélectif. Chaque candidat passe cinq heures d'entretiens, avec chacun des sept consultants. Cinq d'entre eux travailleront ensuite pour le candidat. Pendant quatre à six mois, ce dernier suit une formation avec des mises en situation, des cas pratiques, des préparations à l'entretien... Le candidat choisit ensuite avec les consultants une liste d'entreprises cibles. Il se présente dans un DVD de quatre minutes qui sera envoyé aux dirigeants, des entreprises ciblées. Vous pouvez agir pour intégrer le groupe de ces entreprises cible. Page 54

55 Pour les ressources rares : Faire du «sur-mesure»; Sachant que quoiqu on fasse, on ne maîtrise pas tout : pour l anecdote, c est Victoria Beckham qui a fait avorter le transfert de son footballeur de mari au PSG Mais fixer des limites au «sur-mesure». Page 55

56 Les moyens de persuasion doivent être adaptés à la cible. Un emploi, un salaire, de la sécurité pour les E/O; Une perspective de progression de statut et de carrière pour les AM/T; Une carte de visite pour les cadres juniors; Professionnalisation, Employabilité et rémunération équitable; Evolutions possibles vers ligne managériale et ligne expert, vers statuts ingénieur ou cadre; Des apprentissages riches et une culture d entreprise moderne et ouverte; Page 56

57 Une adaptation des horaires, la possibilité de transmettre et une sécurité de fin de carrière pour les cadres seniors; De l argent, du prestige, pour les salariés de type mercenaire; La possibilité de concilier vie personnelle et vie familiale pour les jeunes pères ou mères; Les traiter comme les autres télé-travail, missions de tutorat et de transmission des compétences clé; Des challenges professionnels; des opérations «commando». Crèche, télé-travail, horaires adaptés; Page 57

58 Limites aux incentives «sur mesure» - Ne pas donner l impression aux autres employés que l on traite en «seigneur» quelqu un qui ne le mérite pas! - Mettre des conditionnels aux incentives dérogatoires conditions de réalisation, date de révision etc.. - Se rappeler que les équipes de football pullulent d exemples de stars qui ont plus coûté à leur club qu elles ne lui ont rapporté! Page 58

59 4 Simplifier le processus recrutement. - Trop d entretiens - Trop de monde dans la boucle - Un décisionnel indécis et sur-sécuritaire Un process Trop Chronophage Trop tortueux Et le service? - Optimiser le process (logigramme ) - Réduire le présentiel - Accélérer la prise de décision =mauvaise image, car rapidité = performance Page 59

60 Les difficultés «classiques» du recrutement Trop chronophage Trop de candidats mal ciblés Trop long Trop lent Trop d entretiens Tri CV et tel peu exigeants Trop de monde dans la boucle Décisionnel Mal identifié Page 60

61 Simplifier le process : Avertissement! La rapidité du recrutement est un bon indice du niveau de performance de l entreprise pour le candidat! Dans beaucoup d entreprises, le process recrutement est sinueux, long et compliqué. Les bons candidats ne s y trompent pas! Pour gagner du temps, il faut simplifier! Page 61

62 Un processus de recrutement optimisé Cela signifie d abord un processus simple : - Bien définir les rôles : qui fait quoi? - voir logigramme des tâches du process recrutement. Autres services concernés N+1 du client Client RH Poste à pourvoir Service recrutement Prestataire externe DRH Candidats Internes Externes Page 62

63 Un processus de recrutement optimisé Ceci signifie un maximum de sélection en non présentiel et un décisionnel collectif suivant l entretien ( après un deuxième entretien pour les postes calibrés. Sélection 1 CV Sélection 2 phoning Sélection 3 Test en ligne Candidats Externes Internes Sélection 4 RDV téléphone Avec grille d évaluation Page 63 Décision Entretien individuel Incluant ou non un assessment RH/client/ prestataire

64 B notre conseil pour faciliter les recrutements difficiles Tendanciellement, le marché des emplois qualifiés va encore se durcir; Il faut revenir aux fondamentaux : salaire, conditions de travail, former, aller chercher les candidats là où ils sont! Il faut surtout mettre en œuvre une démarche globale de réduction de la demande d emplois qualifiés et d augmentation de l offre. Page 64

65 B - Notre conseil pour faciliter les recrutements difficiles : Comment faire? 1 Revoir toute la panoplie de séduction des métiers délaissés, en tension. ( 40 ) Tendanciellement Le marché des emplois qualifiés va encore se durcir Le terrain de jeu de l emploi est devenu mondial 2 Adopter une démarche globale de réduction.. - De la demande : - Redéfinir les processus - Isoler les postes et compétences clé - De l offre - Ecoles de formation interne - Optimisation du travail des seniors - réserve de M/O qualifiée flexible ( polyvalence/ Accord avec Intérim ) - Puiser dans la réserve des personnes sous employées : femmes, jeunes, Handicapés Page 65 Déconnexion de la Pyramide offre/demande

66 Tendanciellement, le marché des employés qualifiés va se durcir. «Ceux qui auront les compétences appropriées seront recherchés dans le monde entier» Alistair Cox DG de Hays International Magazine Le Point 26 Janvier 2012 L emploi est devenu un terrain de jeu mondial

67 Déconnexion de la pyramide Offre / Demande de compétences ( Source Manpower 2008 ) Coût horaire marchés À hautes compétences Besoin de Main d œuvre Peu qualifiée Page 67 Offre de compétence H F Manque de ressources = pénurie 50 qualifications en tension Cherche soudeurs désespérément Des centres de F mais plus de candidats Excès de ressources = chômage

68 Mais aussi pénurie de main d œuvre qualifiée Professions les plus recherchées en employeurs/ 32 Pays ( Manpower ) 1 - Ouvriers qualifiés (principalement charpentiers, ferblantiers, soudeurs) 2 Collaborateurs services externes 3 - Techniciens (spécialement production/ exploitation,ingénierie, maintenance) 4. Ingénieurs 5. Gestion/direction d entreprise 6. Ouvriers non qualifiés 7. Secrétaires, assistants personnels, assistants administratifs et personnel de bureau 8. Chauffeurs 9. Spécialistes en comptabilité et finance 10. Spécialistes IT (programmeurs/ développeurs spécialement ) Page 68

69 Revenir aux fondamentaux! Rendre attractifs les SDMP : métiers délaissés, parce que perçus : sales, dangereux et mal payés; Revoir les salaires mimima des grilles conventionnelles; ( les ripeurs ) Revoir les conditions de travail; Aller chercher les candidats là où ils sont : pays, école ( antenne sur campus ) Surtout: choisir un bon terreau et former; ( Ecole ou centre de formation interne ) Faire évoluer les modèles culturels; Page 69

70 Surtout : engager une démarche globale Page 70 Informatiser Automatiser Redéfinir les processus Redéfinir les postes Délocaliser Externaliser Isoler les postes et compétences clé Pour les mettre sous contrôle. Réduire la demande Augmenter l offre Former : créer son école de formation Réorienter Optimiser le travail des seniors Adopter une politique d attraction segmentée Avoir une réserve de M/O qualifiée flexible Entretenir des liens avec les écoles Puiser dans la réserve des personnes sous employées

71 PARTIE II Comment fidéliser les salariés compétents?

72 - Définition de la fidélisation - Fidéliser, pour quoi faire? - Les causes de départ des salariés - Mal utilisés - peu reconnus - Ecrasés par une logique de rentabilité à court terme - Comment fidéliser? La nécessité d enrichir le lien avec le salarié 1 En traitant le salarié comme un client ( approche segmentée des attentes ) 2 En améliorant le niveau de satisfaction - Une conviction controversée Page 72 3 Comment augmenter la satisfaction? - Jouer la proximité : le rôle irremplaçable du Team Manager ( Importance de sa sélection ) - Mesurer la satisfaction pour l améliorer : - Il reste beaucoup à faire! - L enquête de satisfaction Repenser le «Vivre ensemble» Processus, question bête, Avertissement.

73 Comment fidéliser les salariés compétents? Fidéliser vient du mot latin «fides» = foi; Fidéliser, c est donner au salarié foi dans son entreprise. Faut il vraiment faire de la fidélisation, un absolu? Mais pourquoi les salarié n ont-ils plus «la foi»? Page 73

74 Comment fidéliser? B1- Répondre aux préoccupations ( mesurées par l enquête de satisfaction) B2 Faire de l équipe de travail un lieu enthousiasmant. B3 Repenser le «vivre ensemble». Page 74

75 Les causes de départ des salariés L argument principal invoqué est le double sentiment d être mal utilisé et peu reconnu. Selon l enquête internationale «Global Workplace» auprès de salariés de grands comptes dans 14 pays. Page 75

76 Même si les résultats des enquêtes sont contrastées Enquête global workplace - 36 % des salariés doutent de la bonne utilisation de leurs aptitudes et moins de un sur cinq estime que ses compétences sont bien exploitées. - En France, 66% des salariés estiment que le système de gestion de la performance n est pas d une grande utilité. Enquête IFOP Mais 74% des cadres estiment que leurs compétences sont bien évaluées ( enquête IFOP 2011 ) et seulement 22% des salariés envisagent de quitter leur entreprise dans les 5 ans. ( 26% estiment le contraire ) Page 76

77 D une manière générale, l écart s accroit entre les attentes et la réalité du travail! «On veut réussir quelque chose, continuer à apprendre, et on est écrasés de fatigue, désespérés par la logique de rentabilité à court terme et les nouvelles méthodes de management, par un déni de reconnaissance». Quel travail voulons-nous? - La grande enquête de Dominique Méda et Jan Krauze éditeur : Les Arènes / Radio France parution : 2012

78 Pas de réponse aux préoccupations Seuls 41% des non- managers déclarent que l entreprise répond à leurs préoccupations! Seuls 30% des non managers jugent que leurs suggestions sont prises en compte.( 60% pour les managers ) + pas de plaisir! Notre conviction : la Y génération* «carbure» plus au plaisir de faire qu au devoir de faire! * Digital natives, net generation, generation Peter pan. Page 78

79 La Y génération, ou les digital natives ou net génération, ou génération Peter Pan. Le controverse fait rage pour savoir s ils sont différent de la génération X qui les a précédés. Pour certains, en l'absence de rites de passage à l'âge adulte, cette génération aurait de la peine à se construire une identité d'adulte. Certains d entre nous ont empiriquement constaté que le travail ne semble pas avoir la même importance que «pour nous»; Selon une récente enquête d Opinion way pour APM, 89% des chefs d entreprise saluent la fidélité, la bonne adaptation aux codes de l entreprise et la motivation des «jeunes recrues». Plusieurs approches remplacent cette notion de Génération liée à des dates de naissances, pour la remplacer par une évolution des systèmes de valeur et la culture (Chaminade) Page 79

UN MARCHE DU RECRUTEMENT DU MARCHE COMPTABLE

UN MARCHE DU RECRUTEMENT DU MARCHE COMPTABLE UN MARCHE DU RECRUTEMENT EN PHASE AVEC l EVOLUTION DU MARCHE COMPTABLE RECRUTEMENT 74% DES EMPLOYEURS ONT RECRUTE SUR L ANNEE 2013/2014 Raisons des recrutements quelles évolutions depuis 3 ans? Le recrutement

Plus en détail

ENQUETE RH TIC Baromètre des Salaires

ENQUETE RH TIC Baromètre des Salaires 2011 ENQUETE RH TIC Baromètre des Salaires Note de Synthèse Présentation de l étude Réalisé par 1 SOMMAIRE Partie 1 : PRESENTATION DE L ENQUETE p. 3 Partie 2 : ENQUETE DES SALAIRE TIC : RESTITUTION DES

Plus en détail

M2S. Formation Gestion des Ressources Humaines. formation. Découvrir les techniques de base pour recruter

M2S. Formation Gestion des Ressources Humaines. formation. Découvrir les techniques de base pour recruter Formation Gestion des Ressources Humaines M2S formation Découvrir les techniques de base pour recruter Décrire les fonctions et les emplois Définir un dispositif de formation Formation de tuteur La Gestion

Plus en détail

8 juin 2006. ATELIER 1 : Recruter des compétences, concilier les logiques d efficacité et de cohésion sociale

8 juin 2006. ATELIER 1 : Recruter des compétences, concilier les logiques d efficacité et de cohésion sociale 2 ème CONFERENCE REGIONALE POUR L EMPLOI ET LA FORMATION 8 juin 2006 ATELIER 1 : Recruter des compétences, concilier les logiques d efficacité et de cohésion sociale Contribution de la COMMUNAUTE URBAINE

Plus en détail

Stratégie de développement des Ressources Humaines du Ministère de la santé

Stratégie de développement des Ressources Humaines du Ministère de la santé Stratégie de développement des Ressources Humaines du Ministère de la santé Stratégie de développement des Ressources Humaines du Ministère de la santé Stratégie de développement des RH Page 1 Introduction

Plus en détail

M2S. Formation Management. formation. Animer son équipe Le management de proximité. Manager ses équipes à distance Nouveau manager

M2S. Formation Management. formation. Animer son équipe Le management de proximité. Manager ses équipes à distance Nouveau manager Formation Management M2S formation Animer son équipe Le management de proximité Manager ses équipes à distance Nouveau manager Coacher ses équipes pour mieux manager Déléguer et Organiser le temps de travail

Plus en détail

COMMISSION COACHING ENQUÊTE SUR LES ATTENTES. Septembre 2011 DES ENTREPRISES ET DES CADRES EN MATIÈRE DE COACHING

COMMISSION COACHING ENQUÊTE SUR LES ATTENTES. Septembre 2011 DES ENTREPRISES ET DES CADRES EN MATIÈRE DE COACHING COMMISSION COACHING ENQUÊTE SUR LES ATTENTES DES ENTREPRISES ET DES CADRES EN MATIÈRE DE COACHING Septembre 2011 SYNTEC Coaching 3, rue Léon Bonnat 75016 Paris Tel. : 01 44 30 49 00 www.syntec.evolution-professionnelle.com

Plus en détail

Recruter et intégrer des seniors

Recruter et intégrer des seniors Recruter et intégrer des seniors Fiche 5 Enjeux Le recrutement de seniors correspond à des enjeux spécifiques pour les entreprises, que cette action relève d une politique affichée de lutte contre les

Plus en détail

LA GESTION DES TALENTS

LA GESTION DES TALENTS 1. INTRODUCTION Stratégie Onboarding Intégrez vos talents Nouvelle tendance dans le monde des RH, le processus d accueil (ou «onboarding») consiste à familiariser vos nouvelles recrues aux objectifs de

Plus en détail

Charte des ressources humaines

Charte des ressources humaines Charte des ressources humaines ANTICIPER Pour être acteurs stratégiques du changement ACCUEILLIR Savoir identifier, attirer, choisir et fidéliser les collaborateurs RECONNAÎTRE Apprécier les compétences

Plus en détail

ENQUÊTE SALARIÉS. VIAVOICE Mieux comprendre l opinion pour agir 178 rue de Courcelles 75 017 Paris + 33 (0)1 40 54 13 90 www.institut-viavoice.

ENQUÊTE SALARIÉS. VIAVOICE Mieux comprendre l opinion pour agir 178 rue de Courcelles 75 017 Paris + 33 (0)1 40 54 13 90 www.institut-viavoice. Délégation interministérielle à la Famille ENQUÊTE SALARIÉS Baromètre de l Observatoire de la parentalité en entreprise, en partenariat avec la Délégation interministérielle à la famille et l Union nationale

Plus en détail

L entreprise idéale de demain Entre idéalisme et pragmatisme. 23 avril 2013 Hédiard Madeleine Petit-déjeuner Presse

L entreprise idéale de demain Entre idéalisme et pragmatisme. 23 avril 2013 Hédiard Madeleine Petit-déjeuner Presse L entreprise idéale de demain Entre idéalisme et pragmatisme 23 avril 2013 Hédiard Madeleine Petit-déjeuner Presse Méthodologie Etude réalisée du 11 mars au 7 avril 2013, au travers d un sondage en ligne.

Plus en détail

- Dossier de presse -

- Dossier de presse - - Dossier de presse - Janvier 2014 Sommaire I. Valérie Moissonnier & l Institut du Selfcoaching 1. Valérie Moissonnier : son parcours et son blog RadioCoaching 2. L équipe de l Institut du Selfcoaching

Plus en détail

LE RECRUTEMENT PARTICIPATIF

LE RECRUTEMENT PARTICIPATIF 1. INTRODUCTION Le recrutement participatif répond à 7 enjeux fondamentaux qui en font la façon la plus efficace de recruter aujourd hui : Volume : le recrutement participatif permet de toucher plus de

Plus en détail

Qu est-ce que la Gestion des Ressources Humaines?

Qu est-ce que la Gestion des Ressources Humaines? Qu est-ce que la Gestion des Ressources Humaines? Chapitre 1 La gestion des ressources humaines (GRH) peut être définie comme la gestion des hommes au travail dans des organisations (Martory et Crozet,

Plus en détail

RESSOURCES - PROSPECTIVES

RESSOURCES - PROSPECTIVES La Lettre de l Ecole de la GRH RESSOURCES RESSOURCES - PROSPECTIVES Analyse des politiques de ressources humaines Actualité documentaire sur les ressources humaines et la veille internationale Numéro Spécial

Plus en détail

Juin 2014. Fonction consolidation A la recherche des frontières de demain

Juin 2014. Fonction consolidation A la recherche des frontières de demain Juin 2014 Fonction consolidation A la recherche des frontières de demain Intervenants Caroline MARROT Associée Deloitte José BAGHDAD Directeur Deloitte Vincent Michelet SODEXO Hervé Cardelli SANOFI Stéphane

Plus en détail

Sommaire. Recruter et intégrer des seniors

Sommaire. Recruter et intégrer des seniors Fiche 5 Bonnes pratiques des entreprises en matière de maintien et de retour en activité professionnelle des seniors. Guide pour l action Recruter et intégrer des seniors Recruter des seniors, c est d

Plus en détail

COMMUNICATION SUR LE PROGRES GLOBAL COMPACT

COMMUNICATION SUR LE PROGRES GLOBAL COMPACT COMMUNICATION SUR LE PROGRES GLOBAL COMPACT NOVEMBRE 2013 2 Le mot de la direction Lorsque nous avons fondé NEXEO, nous avions déjà une expérience significative du métier de la prestation intellectuelle

Plus en détail

Rémunération stratégique pour réussir sa conquête des talents

Rémunération stratégique pour réussir sa conquête des talents 1 Rémunération stratégique pour réussir sa conquête des talents 2 Rémunération stratégique Plan de la présentation 1- Rémunération stratégique : Notions de base Établir et maintenir une structure salariale

Plus en détail

RENFORCER LEUR EFFICACITÉ DANS LA DURÉE?

RENFORCER LEUR EFFICACITÉ DANS LA DURÉE? COMMENT MAÎTRISER LE TURN OVER DE VOS NÉGOCIATEURS MDD ET RENFORCER LEUR EFFICACITÉ DANS LA DURÉE? INTRODUCTION Une pépinière de Talents Les talents : une pénurie à venir Le salon MDD Expo : illustration

Plus en détail

Enquête sur la formation initiale dans l industrie du jeux vidéo en France. Résultats

Enquête sur la formation initiale dans l industrie du jeux vidéo en France. Résultats Enquête sur la formation initiale dans l industrie du jeux vidéo en France Résultats Le jeu vidéo est, à travers le monde, la première industrie culturelle devant les secteurs du cinéma et de la musique.

Plus en détail

Resource Solutions Expert en solutions de recrutement

Resource Solutions Expert en solutions de recrutement Resource Solutions Expert en solutions de recrutement 01 Notre activité Filiale du groupe Robert Walters, Resource Solutions est la référence internationale dans le domaine de l Externalisation des Processus

Plus en détail

ATELIER DE LA PROFESSION. Comment optimiser la politique de rémunération de l entreprise pour augmenter sa compétitivité?

ATELIER DE LA PROFESSION. Comment optimiser la politique de rémunération de l entreprise pour augmenter sa compétitivité? ATELIER DE LA PROFESSION Comment optimiser la politique de rémunération de l entreprise pour augmenter sa compétitivité? Comment optimiser la politique de rémunération de l entreprise pour augmenter sa

Plus en détail

MÉTHODES DE RECRUTEMENT LA GRANDE ENQUÊTE

MÉTHODES DE RECRUTEMENT LA GRANDE ENQUÊTE MÉTHODES DE RECRUTEMENT Février 2015 MÉTHODES DE RECRUTEMENT MÉTHODES DE RECRUTEMENT Comme chaque année, RegionsJob décrypte les pratiques des recruteurs avec sa grande enquête recrutement. En LA ce début

Plus en détail

Un début de contraction du marché de l emploi

Un début de contraction du marché de l emploi COMMUNIQUE DE PRESSE Baromètre RH AFDEL-Apollo Un début de contraction du marché de l emploi, le 28 novembre 2012 - L Association Française des Editeurs de Logiciels et Solutions Internet (AFDEL) et Apollo

Plus en détail

2 ème édition par Résultats de l enquête effectuée du 23/11/2010 au 09/01/2011

2 ème édition par Résultats de l enquête effectuée du 23/11/2010 au 09/01/2011 2 édition ème par Résultats de l enquête effectuée du 23/11/2010 au 09/01/2011 SOMMAIRE Méthodologie et profil des répondants 3 Les moyens pour recruter et trouver un emploi 5 Les profils recherchés sur

Plus en détail

Principaux enjeux des directeurs financiers en 2014

Principaux enjeux des directeurs financiers en 2014 Principaux enjeux des directeurs financiers en 2014 Cela n a rien de nouveau : depuis longtemps, vous cherchez à améliorer les performances de l entreprise en collectant des données, en les recoupant et

Plus en détail

Dessine-moi la Direction des Ressources Humaines de demain!

Dessine-moi la Direction des Ressources Humaines de demain! Dessine-moi la Direction des Ressources Humaines de demain! Dessine-moi la Direction des Ressources Humaines de demain! Tous droits réservés par QAPA SA SOMMAIRE Introduction 3 Dessine-moi une DRH Performante

Plus en détail

Deloitte Acteur de référence des services professionnels. Août 2014

Deloitte Acteur de référence des services professionnels. Août 2014 Deloitte Acteur de référence des services professionnels Août 2014 Un réseau mondial de premier plan Une couverture géographique équilibrée Deloitte fournit des services d Audit, de Conseil, de Fiscalité,

Plus en détail

Ressources Humaines Enjeux et Stratégie dans un contexte international

Ressources Humaines Enjeux et Stratégie dans un contexte international Ressources Humaines Enjeux et Stratégie dans un contexte international 1 LES ENJEUX DE LA FONCTION R.H. Environnement : La mondialisation L accélération des changements L incontournable performance Le

Plus en détail

L évolution (révolution) du métier d enseignant-chercheur est-elle favorable à une plus grande employabilité?

L évolution (révolution) du métier d enseignant-chercheur est-elle favorable à une plus grande employabilité? 1 L évolution (révolution) du métier d enseignant-chercheur est-elle favorable à une plus grande employabilité? Prof. Gérard CLIQUET Président de la CIDEGEF IGR-IAE, Université de Rennes 1, FRANCE L année

Plus en détail

"DÉVELOPPER LA PERFORMANCE MANAGÉRIALE : CE QUE FONT VRAIMENT LES ENTREPRISES"

DÉVELOPPER LA PERFORMANCE MANAGÉRIALE : CE QUE FONT VRAIMENT LES ENTREPRISES "DÉVELOPPER LA PERFORMANCE MANAGÉRIALE : CE QUE FONT VRAIMENT LES ENTREPRISES" ENQUÊTE RÉALISÉE PAR HOMMES & PERFORMANCE ET EMLYON BUSINESS SCHOOL EN PARTENARIAT AVEC L'APEC Juin 2011 OBJECTIFS DE L ÉTUDE

Plus en détail

Les compétences des permanents face à la nouvelle activité que constitue le recrutement en CDI et en CDD

Les compétences des permanents face à la nouvelle activité que constitue le recrutement en CDI et en CDD Les dossiers de l Obser vatoire du Travail Temporaire Juillet 2009 Les compétences des permanents face à la nouvelle activité que constitue le recrutement en CDI et en CDD Sommaire 1 Introduction 3 1.1

Plus en détail

Le télétravail cela peut vous changer la vie!

Le télétravail cela peut vous changer la vie! Le télétravail cela peut vous changer la vie! Par Sabine Beaucamp La notion de télétravail est apparue au début des années 80. Le succès escompté n a certes pas été rencontré à cette époque. Le télétravail

Plus en détail

Optimisation d une politique de rémunération. 15/10/2010 Jean Bretin 1

Optimisation d une politique de rémunération. 15/10/2010 Jean Bretin 1 Optimisation d une politique de rémunération 15/10/2010 Jean Bretin 1 Objectifs de la formation Utiliser la politique de rémunération comme outil de gestion des ressources humaines, Identifier différents

Plus en détail

La qualité de l emploi dans l économie sociale et solidaire: analyse et enjeux. une enquête en Alsace et en Lorraine

La qualité de l emploi dans l économie sociale et solidaire: analyse et enjeux. une enquête en Alsace et en Lorraine La qualité de l emploi dans l économie sociale et solidaire: analyse et enjeux Les associations et la question de la qualité de l emploi: une enquête en Alsace et en Lorraine Etude réalisée pour la DIIESES

Plus en détail

IngénIeur esiea par l ApprentISSAge

IngénIeur esiea par l ApprentISSAge IngénIeur esiea par l ApprentISSAge Systèmes embarqués Systèmes d Information Diplôme d Ingénieur habilité par la Commission des Titres d Ingénieur www.esiea.fr devenez ingénieur esiea par la voie De l

Plus en détail

P résentation. L ensemble des concepts et des outils de la Gestion des Ressources Humaines. La Gestion des Ressources Humaines (collection Les Zoom s)

P résentation. L ensemble des concepts et des outils de la Gestion des Ressources Humaines. La Gestion des Ressources Humaines (collection Les Zoom s) P résentation L ensemble des concepts et des outils de la Gestion des Ressources Humaines est développé dans le livre rédigé par Chloé Guillot-Soulez et publié dans la même collection : La Gestion des

Plus en détail

PARCOURS MANAGEMENT RESSOURCES MANAGERS

PARCOURS MANAGEMENT RESSOURCES MANAGERS La transversalité des compétences managériales Un parcours sur 3 niveaux pour tous les managers du Groupe selon leur expérience dans la fonction. Cette segmentation a pour objectif de doter les managers

Plus en détail

Université de la Transformation

Université de la Transformation Université de la Transformation L E X P E R I E N C E U N I Q U E La mission de l Université de la Transformation au sein de Capgemini Consulting Accompagner l évolution des compétences et comportements

Plus en détail

La dimension humaine du changement

La dimension humaine du changement La dimension humaine du changement Un triptyque indissociable : Responsabilité Engagement Performance Créateur de performance La dimension humaine du changement et les défis de l entreprise Gérer une forte

Plus en détail

Cours de Leadership G.Zara «LEADERSHIP»

Cours de Leadership G.Zara «LEADERSHIP» «LEADERSHIP» Est-il possible de DÉVELOPPER LES COMPÉTENCES DE LEADERSHIP? PROGRAMME DU COURS 1. Introduction 2. Les fondamentaux du Leadership 3. Valeurs, attitudes et comportements 4. Les 10 devoirs du

Plus en détail

BAROMETRE DES MANAGERS ET DU MANAGEMENT DE TRANSITION. 1 ère édition Juin 2013

BAROMETRE DES MANAGERS ET DU MANAGEMENT DE TRANSITION. 1 ère édition Juin 2013 BAROMETRE DES MANAGERS ET DU MANAGEMENT DE TRANSITION 1 ère édition Juin 2013 «Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droit

Plus en détail

Agence Leitmotiv - Tous droits réservés. Etude de plan marketing RH

Agence Leitmotiv - Tous droits réservés. Etude de plan marketing RH Etude de plan marketing RH Contexte La société xxx souhaite mettre en place un plan de marketing RH avec pour objectifs : - une meilleure communication interne pour expliquer et aider les salariés à vivre

Plus en détail

www.accountemps.be 1 Comment faire pour conserver vos meilleurs collaborateurs?

www.accountemps.be 1 Comment faire pour conserver vos meilleurs collaborateurs? www.accountemps.be 1 Comment faire pour conserver vos meilleurs collaborateurs? Fournir du personnel intérimaire spécialisé dans le domaine de la comptabilité et des finances, c est notre métier. Mais

Plus en détail

La Qualité de Vie au Travail, Pourquoi aujourd hui? C est quoi? Pour faire quoi? Comment? Jeudi 5 février 2015 Rencontre Prévention - STSM

La Qualité de Vie au Travail, Pourquoi aujourd hui? C est quoi? Pour faire quoi? Comment? Jeudi 5 février 2015 Rencontre Prévention - STSM La Qualité de Vie au Travail, Pourquoi aujourd hui? C est quoi? Pour faire quoi? Comment? Jeudi 5 février 2015 Rencontre Prévention - STSM Organisation générale Une association paritaire Un conseil d administration

Plus en détail

Responsable mécénat/ partenariats entreprises

Responsable mécénat/ partenariats entreprises N 4 - RESPONSABLE MÉCÉNAT/ PARTENARIATS ENTREPRISES RESPONSABLE MÉCÉNAT (DÉNOMINATION DAVANTAGE UTILISÉE DANS LA CULTURE), RESPONSABLE PARTENARIATS ENTREPRISES Le responsable Mécénat/partenariats entreprises

Plus en détail

Et si votre carrière s inventait avec. mc 2 i Groupe? 5 RAISONS DE NOUS REJOINDRE - www.mc2i.fr

Et si votre carrière s inventait avec. mc 2 i Groupe? 5 RAISONS DE NOUS REJOINDRE - www.mc2i.fr Et si votre carrière s inventait avec mc 2 i Groupe? 5 RAISONS DE NOUS REJOINDRE - www.mc2i.fr mc 2 i Groupe Des missions de conseil en systèmes d information, à forte valeur ajoutée Depuis sa création

Plus en détail

Section 1 La primauté de la règle internationale et ses principes conventionnels... 14

Section 1 La primauté de la règle internationale et ses principes conventionnels... 14 Liste des abréviations... 7 Introduction générale... 13 La primauté de la règle internationale et ses principes conventionnels... 14 1 Les normes universelles de l OIT... 14 2 Les normes régionales européennes...

Plus en détail

TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES

TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES Claude MULSANT, Directrice adjointe du réseau MAGELLAN INTERNATIONAL J ai donc la lourde responsabilité

Plus en détail

Les bonnes pratiques du recrutement en ligne

Les bonnes pratiques du recrutement en ligne POUR VOUS ÉCLAIRER DANS LE COMMERCE DE DÉTAIL Les bonnes pratiques du recrutement en ligne Avant-propos Au Québec, le commerce de détail compte près de 24 000 établissements et 300 000 employés. Les jeunes

Plus en détail

BaroJOB. Une priorité : Donner Envie aux Jeunes. Le Baromètre des Compétences Informatique/TIC en Pays de Loire Edition #5 / Mars-Avril 2014

BaroJOB. Une priorité : Donner Envie aux Jeunes. Le Baromètre des Compétences Informatique/TIC en Pays de Loire Edition #5 / Mars-Avril 2014 BaroJOB Une priorité : Donner Envie aux Jeunes Le Baromètre des Compétences Informatique/TIC en Pays de Loire Edition #5 / MarsAvril 2014 Filière IT : Confirmations et paradoxes 2 Filière IT : Confirmations

Plus en détail

Gestion des. Des solutions informatiques enfin accessibles aux PME

Gestion des. Des solutions informatiques enfin accessibles aux PME Gestion des Des solutions informatiques enfin accessibles aux PME RH Gestion des temps Gestion du recrutement Gestion des emplois et des compétences Gestion de la Ce guide a été réalisé à l initiative

Plus en détail

Nord-Pas de Calais. 19 % des entreprises envisagent de recruter en 2014

Nord-Pas de Calais. 19 % des entreprises envisagent de recruter en 2014 Nord-Pas de Calais N 180 JUILLET 2014 Sommaire 02 Le recrutement 03 La gestion des ressources humaines 04 Le recours à la formation continue 07 L alternance La place des RESSOURCES HUMAINES et les pratiques

Plus en détail

Enquête APM sur le Gouvernement d entreprise dans les PME-PMI : quelques résultats et commentaires

Enquête APM sur le Gouvernement d entreprise dans les PME-PMI : quelques résultats et commentaires Enquête APM sur le Gouvernement d entreprise dans les PME-PMI : quelques résultats et commentaires Pierre-Yves GOMEZ Professeur EMLYON Directeur de l Institut Français de Gouvernement des Entreprises (IFGE)

Plus en détail

Qu est-ce que la Gestion des Ressources Humaines?

Qu est-ce que la Gestion des Ressources Humaines? Qu est-ce que la Gestion des Ressources Humaines? Chapitre 1 La gestion des ressources humaines (GRH) peut être définie comme la gestion des hommes au travail dans des organisations (Martory et Crozet,

Plus en détail

Sondage pour la Semaine pour la Qualité de Vie au Travail 10 e édition. «La Qualité de Vie au Travail, c est quoi?» ANACT QVT

Sondage pour la Semaine pour la Qualité de Vie au Travail 10 e édition. «La Qualité de Vie au Travail, c est quoi?» ANACT QVT Sondage pour la Semaine pour la Qualité de Vie au Travail 10 e édition «La Qualité de Vie au Travail, c est quoi?» Julie.coquille@tns-sofres.com / 01 40 92 66 03 Mathilde.tommy-martin@tns-sofres.com 01

Plus en détail

Guide des métiers des Ressources Humaines

Guide des métiers des Ressources Humaines Guide des métiers des Ressources Humaines IUT de TOURS Département GEA Licence professionnelle Gestion des Ressources Humaines 2010-2011 Laëtitia MORAND Monique PLOQUIN Anthony PLOTU Aurélie TOUBLANC Enseignant

Plus en détail

CONJONCT URE. +1 point. Intentions de recrutements de cadres : entre prudence et reprise de confiance

CONJONCT URE. +1 point. Intentions de recrutements de cadres : entre prudence et reprise de confiance CONJONCT URE estre NOTE DE conjoncture TRIMESTRIELLE de L APEC N Intentions de recrutements de cadres : entre prudence et reprise de confiance Les recruteurs font toujours preuve de prudence dans leurs

Plus en détail

Débat national sur les valeurs, missions et métiers de la Fonction publique. Synthèse des contributions des participants au débat public 25/02/2008

Débat national sur les valeurs, missions et métiers de la Fonction publique. Synthèse des contributions des participants au débat public 25/02/2008 Débat national sur les valeurs, missions et métiers de la Fonction publique Synthèse des contributions des participants au débat public 25/02/2008 Sommaire 1. Périmètre du débat et méthodologie des contributions

Plus en détail

Le pilotage des RH dans le secteur IT Tendances et thèmes clés. Les transformations du management RH en DSI et prestataires de services

Le pilotage des RH dans le secteur IT Tendances et thèmes clés. Les transformations du management RH en DSI et prestataires de services Le pilotage des RH dans le secteur IT Tendances et thèmes clés Les transformations du management RH en DSI et prestataires de services Executive summary (1) Les transformations des DSI L entreprise et

Plus en détail

La mobilité interne. COLLECTION «Les diagnostics de l emploi territorial»

La mobilité interne. COLLECTION «Les diagnostics de l emploi territorial» La mobilité interne Julie Araneder Catherine Leput Céline Prevost Benoit Saidi Sandrine Taupin Emmanuelle Thuong-Hime COLLECTION «Les diagnostics de l emploi territorial» hors série n 4 Sommaire 1 - Avant-propos...p

Plus en détail

Communication MANAGERIALE, comment la renforcer? Convention E&M du 25 novembre 2011 Muriel.humbertjean@tns-sofres.com

Communication MANAGERIALE, comment la renforcer? Convention E&M du 25 novembre 2011 Muriel.humbertjean@tns-sofres.com Communication MANAGERIALE, comment la renforcer? Convention E&M du 25 novembre 2011 Muriel.humbertjean@tns-sofres.com L étude exclusive Echantillon représentatif de1300salariés de GRANDES ENTREPRISES (+

Plus en détail

GESTION, ADMINISTRATION

GESTION, ADMINISTRATION GESTION, ADMINISTRATION A vec 73 5 emplois et 9,8 % des actifs, les métiers de la gestion et de l administration des entreprises constituent le troisième domaine professionnel dans la région, un rang identique

Plus en détail

5 e Baromètre ALMA CG sur l Absentéisme*

5 e Baromètre ALMA CG sur l Absentéisme* Communiqué de presse Gennevilliers, le 05 Septembre 2013 5 e Baromètre ALMA CG sur l Absentéisme* L Absentéisme en France augmente de 18% en 2012, ce qui représente une moyenne de 16,6 jours d absence

Plus en détail

La gestion des seniors dans l entreprise : Quels enjeux? Quelles actions?

La gestion des seniors dans l entreprise : Quels enjeux? Quelles actions? La gestion des seniors dans l entreprise : Quels enjeux? Quelles actions? Mireille HUGUET Chargée de Mission RH Seniors Présentation Mireille HUGUET Consultante RH et Bilan de compétences Chargée de Mission

Plus en détail

Formation : Métier RH Responsable des Ressources Humaines en PME

Formation : Métier RH Responsable des Ressources Humaines en PME INTER - ENTREPRISES Formation : Métier RH Responsable des Ressources Humaines en PME Votre interlocuteur : Lionel DELERIS Responsable Service Formation Entreprise Tél direct : 05 65 75 56 99 mail : l.deleris@aveyron.cci.fr

Plus en détail

Direction des Ressources Humaines 14/10/04 CLASSIFICATION DU GROUPE CREDIT COOPERATIF

Direction des Ressources Humaines 14/10/04 CLASSIFICATION DU GROUPE CREDIT COOPERATIF CLASSIFICATION DU GROUPE CREDIT COOPERATIF SOMMAIRE PREAMBULE P. 4 DISPOSITIONS GENERALES : I. Généralités P. 05 I.1. Définition de la classification P. 05 I.2. Relation classification emploi P. 05 I.3.

Plus en détail

Développement Agile des organisations et des hommes

Développement Agile des organisations et des hommes Développement Agile des organisations et des hommes Le développement RH aujourd hui Des problématiques récurrentes de recrutements et de fidélisation dans le secteur de l IT Des acteurs segmentés par compétences

Plus en détail

Les étapes de recherche d emploi Mai 2013

Les étapes de recherche d emploi Mai 2013 Service Alternance Travail-Études et Placement Les étapes de la recherche d emploi La démarche 1. Établir un projet de carrière réaliste. Avant de vous fixer des objectifs de carrière, il faut d abord

Plus en détail

Une offre d emploi enrichie pour une expérience candidat aboutie! Février 2015

Une offre d emploi enrichie pour une expérience candidat aboutie! Février 2015 Une offre d emploi enrichie pour une expérience candidat aboutie! Février 2015 De «papier-presse», le recrutement est devenu électronique à la fin des années 90 avec l avènement des sites emploi, puis

Plus en détail

«Quelle solution paie pour votre organisation?»

«Quelle solution paie pour votre organisation?» «Quelle solution paie pour votre organisation?» Internalisée, externalisée, assistée Choisir sa solution paie en fonction de son organisation ou Adapter son organisation à sa solution paie? Quels sont

Plus en détail

OUVERTURE SUR LA DIVERSITÉ INNOVANTE

OUVERTURE SUR LA DIVERSITÉ INNOVANTE OUVERTURE SUR LA DIVERSITÉ INNOVANTE OUVERTURE SUR LA DIVERSITÉ INNOVANTE Cette fi che est un outil d introduction au concept de la gestion interculturelle. Elle est destinée aux gestionnaires de PME afi

Plus en détail

L équipe d ISF Qu est-ce qui nous rend uniques?

L équipe d ISF Qu est-ce qui nous rend uniques? Gestionnaire de l implication et du recrutement de talent pour le portefeuille africain : Nous cherchons un leader stratégique, passionné par la découverte et le développement d individus talentueux et

Plus en détail

«Identifier et définir le besoin en recrutement»

«Identifier et définir le besoin en recrutement» «Identifier et définir le besoin en recrutement» LES ETAPES DU RECRUTEMENT Le recrutement est une démarche structurée qui comporte plusieurs étapes aux quelles il faut attacher de l importance. La majorité

Plus en détail

2) A quoi sert-elle? Quels sont les objectifs visés? (Typologie détaillée STP)

2) A quoi sert-elle? Quels sont les objectifs visés? (Typologie détaillée STP) «Communication RH, vecteur de conquête.» Interview et étude de cas de Nathalie ATLAN LANDABURU Directrice d ATL Conseil Cabinet conseil en Stratégie RH Professeur vacataire à l ESSEC en Communication RH

Plus en détail

Orange Graduate Programme

Orange Graduate Programme Orange Graduate Programme mon métier change avec Orange Rejoignez-nous et développez rapidement votre potentiel grâce à notre programme d accompagnement et de développement sommaire choisir Orange... 5

Plus en détail

Les salaires de L écosystème php en france. L Association Française des Utilisateurs de PHP (AFUP) le cabinet de recrutement spécialisé Agence-e

Les salaires de L écosystème php en france. L Association Française des Utilisateurs de PHP (AFUP) le cabinet de recrutement spécialisé Agence-e L Association Française des Utilisateurs de PHP (AFUP) & le cabinet de recrutement spécialisé Agence-e vous propose : baromètre AFUP Agence-e 2014 : Les salaires de L écosystème php en france édito : Fondée

Plus en détail

24 novembre 2010. Présentation des résultats semestriels au 30/09/10

24 novembre 2010. Présentation des résultats semestriels au 30/09/10 Présentation des résultats semestriels au 30/09/10 Agenda 1. Fiche d'identité de Solucom 2. Marché et activité du 1 er semestre 2010/11 3. Résultats semestriels 2010/11 4. Les ressources humaines, un enjeu

Plus en détail

SUPPLY CHAIN MANAGER. Intervenant : Christophe FERRIGNO. Directeur / Fondateur du Portail www.supply-chain.fr

SUPPLY CHAIN MANAGER. Intervenant : Christophe FERRIGNO. Directeur / Fondateur du Portail www.supply-chain.fr SUPPLY CHAIN MANAGER Intervenant : Christophe FERRIGNO Directeur / Fondateur du Portail www.supply-chain.fr Comment sont ils recrutés? Que recherchent les entreprises? Compétence / Personnalité -Comportemental

Plus en détail

Le recrutement éthique

Le recrutement éthique Le recrutement éthique ressources humaines Le recrutement éthique Bonnes pratiques pour une démarche responsable Louis- Simon FAURE Maquette intérieure : Catherine Combier et Alain Paccoud Couverture

Plus en détail

LEADERSHIP & MANAGEMENT

LEADERSHIP & MANAGEMENT LEADERSHIP & MANAGEMENT 3 JOURS SEQUENCES Présentation DE LA VISION A L ACTION Diriger aujourd hui un service, une direction régionale, une filiale ou une entreprise nécessite la maîtrise des outils et

Plus en détail

Conseil & Audit Les leviers de la croissance

Conseil & Audit Les leviers de la croissance Conseil & Audit Les leviers de la croissance Les cabinets de conseil et d audit vivent une évolution de fond qui remet en cause certains fondamentaux de leur culture : Concurrence accrue, moindre différenciation,

Plus en détail

Résultats de l enquête Emploi & Réseau. Les réseaux sociaux sont-ils vraiment utiles pour les recruteurs et les candidats?

Résultats de l enquête Emploi & Réseau. Les réseaux sociaux sont-ils vraiment utiles pour les recruteurs et les candidats? Résultats de l enquête Emploi & Réseau ux sociaux Les réseaux sociaux sont-ils vraiment utiles pour les recruteurs et les candidats? Contexte et méthodologie Contexte Pourquoi cette enquête? Faire le point

Plus en détail

Organisme de formation enregistré sous le N 91 34 06 39 334 Siret : 503 371 940 00019. NAF 7022Z contact@afaconseils.fr. http://www.afaconseils.

Organisme de formation enregistré sous le N 91 34 06 39 334 Siret : 503 371 940 00019. NAF 7022Z contact@afaconseils.fr. http://www.afaconseils. Organisme de formation enregistré sous le N 91 34 06 39 334 Siret : 503 371 940 00019. NAF 7022Z contact@afaconseils.fr. http://www.afaconseils.fr 3, rue Jean Giono, 34130, Candillargues Téléphone : 00.336.1998.44.48

Plus en détail

1. Les augmentations du salaire de qualification

1. Les augmentations du salaire de qualification LES FICHES OUTILS RESSOURCES HUMAINES Les augmentations du salairre de INTRODUCTION Les augmentations du salaire de base facilitent la maîtrise de la masse salariale et stimulent la motivation et la rétention

Plus en détail

Laissez-nous. prendre soin. de vous. Recrutement - Intérim - Services

Laissez-nous. prendre soin. de vous. Recrutement - Intérim - Services Laissez-nous prendre soin de vous Recrutement - Intérim - Services affirmer Nos différences Adecco Medical, filiale santé du leader mondial des solutions RH, a bâti une relation de confiance avec ses clients,

Plus en détail

Présentation Personnel et Confidentiel. Emmanuel Grimaud, Stéphane Leguet infos@simul-retraite.fr / 01 53 43 03 80

Présentation Personnel et Confidentiel. Emmanuel Grimaud, Stéphane Leguet infos@simul-retraite.fr / 01 53 43 03 80 Présentation Personnel et Confidentiel Emmanuel Grimaud, Stéphane Leguet infos@simul-retraite.fr / 01 53 43 03 80 10 slides pour comprendre 1. Opportunité 2. vision 3. projet 4. marché 5. concurrence 6.

Plus en détail

Synthèse du portrait prospectif approfondi de la branche des cabinets d avocats

Synthèse du portrait prospectif approfondi de la branche des cabinets d avocats Synthèse du portrait prospectif approfondi de la branche des cabinets d avocats Observatoire des Métiers des Professions Libérales 52-56, rue Kléber - 92309 LEVALLOIS-PERRET Cedex Tél. 01 46 39 38 77 -

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE : METTRE EN PLACE UNE GPEC

FICHE TECHNIQUE : METTRE EN PLACE UNE GPEC METTRE EN PLACE UNE GPEC Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences Cette fiche technique aborde la mise en place d une démarche GPEC sous l angle de la description d un processus. Elle présente

Plus en détail

4 500 entreprises. 3 ème. 280 000 salariés gérés. collaborateurs. clientes. de bulletins produits par mois. partenaires. en france.

4 500 entreprises. 3 ème. 280 000 salariés gérés. collaborateurs. clientes. de bulletins produits par mois. partenaires. en france. Yourcegid RH Y2 1 Yourcegid Ressources Humaines Spécialiste des logiciels de gestion de la Paie et des Ressources Humaines, Cegid répond aux exigences de l entreprise d aujourd hui, quel que soit le secteur

Plus en détail

L essentiel. de nos solutions

L essentiel. de nos solutions L essentiel vous propose des solutions globales de conseil en développement des ressources humaines. Notre équipe, de consultants seniors, seniors met ses compétences au service de vos ambitions avec un

Plus en détail

GRH. Cours. Introduction à la GRH. Prof : M. Baudoin

GRH. Cours. Introduction à la GRH. Prof : M. Baudoin GRH Prof : M. Baudoin Evaluations : CF 50% (questions de cours + exercices) / CC 20% (4 questions de cours) / Dossier 30% (Exercices + Analyses des pratiques GRH) à rendre avant le 13 mai, groupe de 4

Plus en détail

MANAGEMENT SITUATIONNEL VERS L AUTONOMIE ET LA RESPONSABILISATION

MANAGEMENT SITUATIONNEL VERS L AUTONOMIE ET LA RESPONSABILISATION Fiche de lecture : MANAGEMENT SITUATIONNEL VERS L AUTONOMIE ET LA RESPONSABILISATION I. PRESENTATION GENERALE «Management situationnel Vers l autonomie et la responsabilisation» (nouvelle édition enrichie),

Plus en détail

Des consultants forment des consultants Comment créer ma boite de consultant

Des consultants forment des consultants Comment créer ma boite de consultant Des consultants forment des consultants Comment créer ma boite de consultant Ce document a comme objectif de présenter le contenu d'un cycle d ateliers de formations à la création d entreprise, spécifique

Plus en détail

ASSOCIATION FRANÇAISE DES CENTRES DE RELATION CLIENT 3 cité Férembach 75017 PARIS http://afrc.org

ASSOCIATION FRANÇAISE DES CENTRES DE RELATION CLIENT 3 cité Férembach 75017 PARIS http://afrc.org LABORATOIRE D'ECONOMIE ET DE SOCIOLOGIE DU TRAVAIL Unité Mixte de Recherche 6123 35 Avenue Jules Ferry - 13626 Aix-en-Provence Cedex http://www.univ-aix.fr/lest ASSOCIATION FRANÇAISE DES CENTRES DE RELATION

Plus en détail

Vingt-cinq questions posées lors d une entrevue

Vingt-cinq questions posées lors d une entrevue Vingt-cinq questions posées lors d une entrevue Cette section vous propose une synthèse des questions les plus susceptibles d être posées en entrevue de sélection. Cette section peut vous aider lors de

Plus en détail

Les Ressources Humaines à l heure du Big Data : progrès, perspectives et limites CORNERSTONE WHITEPAPER

Les Ressources Humaines à l heure du Big Data : progrès, perspectives et limites CORNERSTONE WHITEPAPER Les Ressources Humaines à l heure du Big Data : progrès, perspectives et limites CORNERSTONE WHITEPAPER INTRODUCTION L avènement du Big Data et du Cloud Computing laisse entrevoir un monde de plus en plus

Plus en détail

BTS Management des Unités Commerciales (niveau III)

BTS Management des Unités Commerciales (niveau III) BTS Management des Unités Commerciales (niveau III) Objectifs de l action de formation Acquérir les compétences professionnelles suivantes: Management de l'unité commerciale : Management de l'équipe commerciale

Plus en détail