SERONT-ILS LES CANDIDATS DE LA FIN DU SIDA?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SERONT-ILS LES CANDIDATS DE LA FIN DU SIDA?"

Transcription

1 Dossier de presse - 13 mars 2012 Elections présidentielles SERONT-ILS LES CANDIDATS DE LA FIN DU SIDA? CONTACTS PRESSE Tony Fortin T : P : M : Antoine Henry T : P : M :

2 LA POLITIQUE PEUT VAINCRE LE SIDA Votez pour le candidat qui aura le courage d agir 2

3 3

4 Sommaire Présidentielle 2012 : l heure du choix p.5 La politique peut vaincre le sida p.7 «Votez pour celui qui aura le courage d agir» : la campagne militante avec TBWA p.11 «10 mesures pour en finir avec l épidémie» : AIDES s engage et décrypte les programmes p.13 Le réseau AIDES se mobilise p.19 4

5 Présidentielle 2012 L heure du choix AIDES s invite dans l élection et lance une grande campagne d interpellation des candidats. L élection présidentielle est l occasion unique de définir ensemble le modèle de société que nous voulons. Pour AIDES, première association française de lutte contre le sida, c est aussi le moment de rappeler aux candidats cette responsabilité historique : ils peuvent tous devenir celui ou celle qui mettra fin à l épidémie. Tout est désormais question de volonté politique. «Nous assistons depuis trop longtemps à la lente érosion de notre système de protection sociale et au retrait progressif de l Etat. Dans nos actions de terrain, nous sommes chaque jour alertés sur le recul des droits sociaux et le durcissement des conditions de vie des personnes séropositives. Il est temps de changer de cap», explique Bruno Spire, président de AIDES. AIDES s invite dans cette campagne pour porter la parole de celles et ceux qui ne l ont pas et interpeller les candidats sur leurs intentions. La question est simple : quel projet de société veut-on construire ensemble? En d autres termes, quelle place veut-on accorder aux personnes malades, en situation de handicap ou en perte d autonomie? Quelle citoyenneté veut-on offrir aux minorités sexuelles? Quel statut et quels droits veut-on garantir aux étrangers vivant en France? Plus largement, quelle politique de santé publique veut-on pour demain? Parce que sida et hépatites touchent d abord des publics vulnérables, notre lutte est de fait une lutte politique. Mais à travers nos revendications, c est bien un modèle de société que nous défendons. Un modèle qui profite à tous, qui nous concerne tous. 5

6 Pour chaque citoyen comme pour chaque candidat, 2012 sera l heure du choix. Choix entre répression et santé publique, entre solidarité et individualisme, entre courage et renoncement. «A l immense espoir de pouvoir mettre fin au sida, correspond l immense inquiétude de voir se réaliser un projet de société qui, par idéologie, inconséquence ou lâcheté, ferait le nid de l épidémie. Une société du chacun pour soi et du droit du plus fort qui écraserait définitivement toute chance d en venir à bout» avertit Christian Andreo, directeur des actions nationales à AIDES. Aujourd hui, AIDES pose ses revendications pour mettre fin à l épidémie. Nous appelons les candidats à prendre des positions claires et audibles sur ces enjeux déterminants. Ils doivent être débattus aujourd hui, les engagements doivent être fixés maintenant. La santé est une affaire citoyenne. 6

7 La politique peut vaincre le sida Le sida, une simple histoire de responsabilité individuelle? 30 ans après son apparition, l épidémie reste un enjeu qui engage la société toute entière. Historiquement, lutter contre le sida ne s est jamais réduit au combat médical contre la maladie. C est aussi un combat politique, un combat pour changer les mentalités, faire reconnaître les droits des plus précaires et des minorités. Un combat pour faire évoluer les droits de TOUS les malades. Aujourd hui ce combat connait un changement radical de paradigme : pour la première fois, la fin de l épidémie est envisageable. Non seulement les traitements sauvent les vies, mais nous savons désormais qu ils empêchent la transmission du virus. Si le sida est une maladie politique, la politique peut désormais vaincre le sida. A condition de le vouloir vraiment. Lutter contre le sida, c est faire avancer la société toute entière Beaucoup de luttes ont été menées et d avancées sociales obtenues grâce à la mobilisation des associations de lutte contre le sida dont : - Les ATU (Autorisation temporaire d utilisation) qui permettent à une personne gravement malade de bénéficier d un traitement avant son autorisation de mise sur le marché - Le PACS qui autorise l union civile des LGBT - Le droit pour un patient d accéder à son dossier médical. - La convention AERAS qui garantit le droit à l emprunt des personnes ayant un risque aggravé de santé - la défense du droit au séjour pour soins pour les étrangers malades supprimé par le gouvernement Fillon en 2011 Voilà pourquoi la lutte contre le sida a toujours été, et demeurera, un combat pour les droits de TOUS. 7

8 EN FRANCE, L EPIDEMIE PRECARISE Sans des conditions de vie dignes, sans un système de soins égalitaire et accessible, sans titre de séjour ou la reconnaissance de ses droits les plus élémentaires, qui en France pourra prétendre qu il est possible de se soigner? Nous ne cesserons jamais de rappeler cette évidence : plus les droits des personnes sont respectés, mieux elles se soignent, et moins à terme elles ont besoin de soins lourds et coûteux. Pour Bruno Spire, Président de AIDES, «Si nous savons aujourd hui comment arrêter l épidémie, nous savons aussi que la solution est en grande partie politique. Il est difficile de faire passer un message de prévention, de dépister ou de soigner des populations reléguées en marge de la société. Dans le cas du VIH, il y a un lien direct entre la santé de l un et la santé de tous. En limitant l accès aux soins des plus pauvres ou des étrangers, c est toute la société que l on met en danger». Les hépatites, parents pauvres de la santé publique C est un mal invisible dont on parle peu. En France, personnes sont infectées de façon chronique par les hépatites B et C et la moitié l ignore personnes meurent chaque année de la seule hépatite C et on dénombre nouvelles contaminations par an. Enfin, il faut noter qu une personne séropositive au VIH sur trois est co-infectée. Un état des lieux d autant plus alarmant que dans les années à venir, on craint de graves complications de santé chez les personnes vivant avec le VHC depuis plus de vingt ans. Les hépatites suscitent un intérêt insuffisant de la part des autorités publiques de santé. Pour preuve, le Plan National Hépatites se voit attribuer une dotation financière 250 fois moindre que celle affectée à la lutte contre le VIH. On n y note pas par ailleurs de véritables recommandations de prise en charge. De plus, les Agences Régionales de Santé (ARS) maîtrisent mal le sujet, ou ne sont pas encore convaincues par la nécessité de s engager. Qu attendent les pouvoirs publics pour réellement prendre en main cette épidémie? Pro-active sur la question, AIDES joue son rôle d alerte et d accompagnement des personnes concernées par le VHC. L association se mobilise pour proposer des solutions de prévention, d accès au traitement et de prise en charge à la hauteur de ce grave enjeu de santé publique. 8

9 FOCUS Sacrifier la santé au nom de la rigueur budgétaire Le socio-suicide de l Espagne et de la Grèce Abolir les franchises médicales? Quelle drôle d idée! Pas question de restaurer des droits vitaux détricotés sous la dernière mandature, il faut déjà rétablir les comptes publics, nous répondent certains candidats. Ont-ils au moins observé ce qui se passe ailleurs? Sommes-nous les seuls à constater les effets pervers des politiques d austérité imposées à la Grèce ou à l Espagne? L exemple de la Catalogne, soumise à un véritable traitement de choc en matière de santé, est édifiant. Le gouvernement régional a opéré une réduction de 10%, soit un milliard d euros d économie sur toutes les dépenses de santé. «Résultat à l échelle d une région de sept millions d habitants : en dix mois, l activité chirurgicale a baissé entre 30 et 40%, lits d hôpitaux ont été supprimés, les files d attente ont gonflé de 51%», selon le Collège des médecins, cité dans un article de Libération (1). En Grèce, l épidémie surfe sur la crise. On y constate depuis 2010 une explosion du nombre de personnes séropositives (+ 54 % en un an, du jamais vu.). Les causes? Sous l effet des diminutions de salaires et de prestations sociales, les Grecs ont diminué leurs dépenses de santé de 36 %. Parallèlement, les crédits hospitaliers ont baissé de 40% depuis 2007 et un tiers des programmes sociaux ont été supprimés, notamment parmi les programmes de prévention à destination des toxicomanes. «On voit ici clairement à quoi mènent les politiques d austérité. Lorsque santé et protection sociale deviennent des variables d ajustement économique, les conséquences humaines sont immédiates. C est le parfait exemple de ce qu il ne faut pas faire», explique Christian Andreo, directeur des actions nationales de AIDES. Car dans le même temps, la crise a boosté de façon spectaculaire la consommation de drogues (+20% pour l héroïne), et a mis un nouvel entrant low cost sur le marché : la Sisa. La sécurité sociale continue de partir à la découpe dans notre pays? Nous laissons à nos dirigeants la responsabilité de cet avenir radieux. (1) : François Musseau, «Le traitement de choc qui révolte Barcelone», Libération, le-traitement-de-choc-qui-revolte-barcelone 9

10 RENFORCER LA LUTTE A L INTERNATIONAL A l échelle mondiale, c est aussi un combat pour plus de solidarité entre le Nord et le Sud. Malgré de réelles avancées, le sida continue de progresser, faisant chaque jour 6000 victimes supplémentaires. Ecrasant au passage un continent africain exsangue. Parce que l épidémie ne connaît pas de frontières, l urgence de la lutte impose de dépasser les replis nationaux. La France ne peut pas tout, mais elle a son rôle à jouer. Il serait bien que les candidats s y engagent. Pour AIDES, en finir avec le sida c est d abord généraliser l accès aux traitements à tous et partout, afin qu aucun malade dans le monde n en soit privé. Ce qui implique de garantir partout les droits des malades et les libertés fondamentales. Plus aucun citoyen ne doit être stigmatisé ou écarté du parcours de soin en raison de son portefeuille, de sa nationalité, de ses pratiques, de son genre ou de son orientation sexuelle. C est à ces conditions que nous vaincrons. Nous attendons des candidats une prise de conscience à la hauteur de l enjeu. Nous leur demandons des engagements fermes sur la mise en œuvre d une politique ambitieuse, qui protège les populations les plus fragiles en garantissant leurs droits à la santé, à des conditions de vie décentes et à une prise en charge médicale de qualité. Parce que le résultat des élections scellera la politique de santé pour les cinq années à venir, parce qu il sera de la responsabilité du futur président de mettre fin au sida, nous ne pouvons laisser passer cette opportunité. L enjeu est trop grand. Lancement partout en France d une grande campagne militante, organisation de débats citoyens, participation aux meetings et mise en place d actions publiques. Nous mobiliserons toutes nos armes pour interpeller les candidats et leur poser cette question simple : Sida, stop ou encore? 10

11 «Votez pour celui qui aura le courage d agir» : la campagne militante avec TBWA Pour mettre fin à l épidémie, tout est question de volonté politique. C est bien pour faire passer ce message que AIDES, en partenariat avec l agence TBWA, a développé une campagne d interpellation des candidats et des citoyens. Déclinée en 5 visuels (François Bayrou, Eva Joly, François Hollande, Nicolas Sarkozy, Jean-Luc Mélenchon), cette campagne sera diffusée dans la presse, en affichage et sera utilisée par tous nos militants dans nos actions de terrain. 11

12 12

13 «10 mesures pour en finir avec l épidémie» AIDES s engage et décrypte les programmes Santé, société et politique internationale : nos 10 propositions pour inverser la tendance REVENDICATIONS NATIONALES Aujourd hui personnes vivent avec le VIH en France et avec une hépatite virale. Plus de personnes découvrent leur séropositivité chaque année. Les premières communautés concernées par l épidémie de VIH sont les gays, les personnes migrantes issues d Afrique sub-saharienne, les travailleurs du sexe et les usagers de drogue, ces derniers étant également très touchés par le virus de l hépatite C. Ce sont aussi celles qui, parmi la population française, subissent le plus grand nombre de discriminations et d atteintes aux droits au quotidien. Cette situation est un frein dans l accès au dépistage et aux soins. Pour les personnes découvrant leur séropositivité, ce sont souvent des vulnérabilités supplémentaires qui s ajoutent. Difficultés à trouver un travail, à emprunter, à payer ses soins médicaux Résultat : les personnes séropositives sont parmi les plus précaires de la population française. Selon notre enquête VIH, Hépatites et Vous (2010), 39,5 % des personnes séropositives et 52.3 % des personnes co infectées (VIH et VHC) gagnent moins de 950 euros/mois. A l âge de la retraite, seuls 19,3 % d entre elles peuvent compter sur une pension à taux plein. 13

14 En France, en finir avec le sida c est : Mesure 1 : Garantir des conditions de vie dignes pour toutes les personnes vivant sur notre territoire, notamment en instaurant un revenu d existence et une couverture santé véritablement universelle, en rétablissant le droit au séjour pour soins, et en répondant aux contraintes liées au vieillissement des personnes malades. Mesure 2 : Lutter efficacement contre les discriminations, en commençant par garantir l égalité de droits pour les gays, les femmes et les trans et l égalité effective aux soins et aux droits dans les départements français d Amérique (Guyane et zone Caraïbes). Mesure 3 : Privilégier la santé publique à la répression, en particulier concernant l usage de drogues et le travail du sexe. Mesure 4 : Améliorer la participation des malades aux politiques de santé, notamment en les associant à toute modification du paysage sanitaire français Mesure 5 : Assurer les moyens de la lutte contre le sida pour enrayer les épidémies à VIH et à hépatites virales, en augmentant les financements dédiés aux associations de malades et à la recherche publique (ANRS). 14

15 REVENDICATIONS INTERNATIONALES Le sida tue encore 1,8 million de personnes chaque année et près de 34 millions de personnes vivent avec le VIH dans le monde. Malgré les efforts du Fonds Mondial qui a sauvé 5 millions de vies, l épidémie ne cesse de progresser : pour deux personnes mises sous traitement, on déplore cinq nouvelles contaminations. Aujourd hui, sous l effet de la crise, les Etats renient leurs engagements. Alors qu en juin 2011, à l ONU, la communauté internationale s engageait à faire passer le nombre de malades sous traitement de 7 à 15 millions en 4 ans, quelques mois plus tard, en novembre dernier, ils annulaient le 11ème cycle de financement du Fonds mondial, privant ainsi malades de traitements. Impossible dans ces conditions d inverser la courbe de l épidémie. Nous demandons que la France rehausse ses engagements et déploie une diplomatie active en faveur de l accès universel aux traitements et aux droits. Enfin, face aux menaces qui pèsent sur l avenir du Fonds mondial, il est temps de mettre en place des modes de financements innovants qui ne dépendent pas uniquement du bon vouloir des Etats. L accès universel au traitement est rentable! Arrêtons de considérer l accès universel au traitement comme un gouffre financier. C est l impact funeste du sida qui est une charge insoutenable pour les pays pauvres et compromet leur développement. Une étude du Lancet le démontre : pour 15 milliards d euros d investissements annuels jusqu en 2020, les vies sauvées et les contaminations évitées garantiraient chaque année plus de 20 milliards d euros de ressources supplémentaires aux pays en développement. Soit 5 milliards d euros de bénéfice net par an (1). Ainsi, consentir dès aujourd hui les efforts financiers nécessaires pour mettre fin à l épidémie constitue un investissement pour demain. Une évidence que l économiste de la santé Jean- Paul Moatti rappelait il y a quelques années : «Si, à cause de la crise, on renonce au doublement du financement du Fonds Mondial, indispensable pour aller vers l'accès universel, on aura certes des économies à court terme. Mais plus de dépenses à moyen terme, autour de Ce serait une bêtise macro-économique importante.» (2) (1) Publié en ligne le 3 juin 2011 DOI: /S (2) Interviewé par Renaud Persiaux, «Lutte contre le sida : les nouveaux enjeux économiques», Vih.org.org, 15

16 En finir avec le sida dans le monde c est : Mesure 6 : Mettre en place la Taxe Robin des Bois sur les transactions financières, qui doit être affectée à la lutte contre les pandémies et pour le développement. Mesure 7 : Doubler la contribution de la France au Fonds mondial de lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme. Mesure 8 : Augmenter graduellement l Aide publique au développement à hauteur de 0,7% du PIB d ici Mesure 9 : Promouvoir une diplomatie active pour la défense des droits des personnes séropositives et des populations les plus vulnérables : homosexuels masculins, trans, femmes, usagers de drogues et travailleur/es du sexe. Mesure 10 : Soutenir la production et la diffusion de traitements à moindres coûts et s opposer à toutes dispositions susceptibles d entraver la production de médicaments génériques, en particulier celles incluses dans les accords de libre-échange négociés par la Commission européenne. 16

17 AIDES décrypte les programmes (tableaux ci-après) Sont-ils les candidats de la fin du sida? Se sentent-ils «séro-concernés»? Comptent-ils supprimer les franchises médicales? Ont-ils pour ambition de revaloriser l allocation adulte handicapé? Souhaitent-ils rétablir le droit au séjour des étrangers malades ou améliorer l accès aux soins en prison? Pour le savoir, nous avons comparé leurs engagements sur cinq de nos propositions, parmi les plus importantes, emblématiques ou mesurables. «La Santé en campagne», le fil d infos. Seronet suit au jour le jour durant la campagne les prises de position des candidats en matière de santé. Le must! Interviews : les candidats passent sur le grill de AIDES Eva Joly, Jean Luc Mélenchon, Philippe Poutou, Corinne Lepage, François Bayrou, ces 5 candidats ont répondu aux questions de AIDES sur Seronet.info, le site d information et d échanges en ligne entre personnes séropositives. Franchises médicales, droits des étrangers, organisation hospitalière, taxe sur les transactions financières, autant de sujets sur lesquels ils ont développé leurs positions, avec souvent beaucoup de franchise et de pédagogie. Nous les remercions vivement pour le temps qu ils nous ont consacrés, et attendons avec une impatience non feinte les réponses d autres candidats! Pour les consulter : 17

18 Nathalie Arthaud Philippe Poutou Jean-Luc Mélenchon Eva Joly François Hollande Abolir les franchises médicales et interdire les dépassements d honoraires Défavorable à la suppression des franchises. Rétablir le droit au séjour pour soins des étrangers malades et l accès gratuit à l AME Dépénaliser l usage des drogues et mettre en place des programmes d échanges de seringues en prison Veut ouvrir un débat sur la politique des drogues. Favorable aux expérimentations. Défavorable à la dépénalisation. Favorable aux expérimentations. Instaurer un revenu d existence pour les personnes malades «Pour l alignement de l AAH sur le SMIC.» «Nous demandons que l'allocation pour Adulte Handicapé soit alignée sur le SMIC.» «Nous défendons un revenu de remplacement égal au SMIC pour les personnes en situation de handicap.» «Nous sommes à favorables à la création d un revenu d'existence égal au SMIC.» «La revalorisation de l AAH doit être un objectif, même si je ne peux prendre d'engagement pour l'immédiat.» Instaurer une taxe sur les transactions financières pour le développement et contre les pandémies «La taxe Tobin est un prélèvement ridiculement bas, ayant pour prétention de réguler un peu la finance tout en ne faisant pas mal aux financiers.» Une TTF de 0,05 % pour financer la lutte contre la pauvreté et les pandémies. Une TTF affectée à la reconversion écologique de la production, la protection des ressources naturelles des pays du sud ainsi que le codéveloppement. Une TTF de 0,05%, affectée d abord à la solidarité européenne, aux pays qui appliquent la Taxe, enfin au développement. Une TTF de 0,05%, affectée d abord la solidarité européenne, ensuite au développement. AIDES ausculte les candidats de gauche

19 Corinne Lepage François Bayrou Nicolas Sarkozy Abolir les franchises médicales et interdire les dépassements d honoraires «Instauration d un droit à une couverture complémentaire pour tous.» «La première priorité est de rétablir l équilibre de nos finances publiques.» «Je défends l idée d un Bouclier santé, inspiré de la mutuelle universelle qui existe en Alsace- Moselle.» «Il faut éviter les gaspillages de médicaments en responsabilisant les patients.» Rétablir le droit au séjour pour soins des étrangers malades et l accès gratuit à l AME «Rétablir le droit au séjour pour soins, cela ferait appel d air.» «Je ne trouve pas que le droit de timbre soit anormal, ni immoral, sauf évidemment en cas d urgence.» Souhaite faire évoluer l AME en «aide médicale d urgence». Dépénaliser l usage des drogues et mettre en place des programmes d échange de seringues en prison «Je suis pour une dépénalisation du cannabis et pas pour la légalisation car ce serait en contradiction avec ma position en général sur les produits toxiques et les risques sur la santé.» Favorable aux échanges de seringues en prison et salles de consommation supervisées. «Je pense que nous ne pourrons prendre de décisions irréversibles qu après avoir acquis des certitudes partagées.» «Je suis favorable à l'échange de seringues.» Tolérance zéro pour les usagers de drogue. Instaurer un revenu d existence pour les personnes malades «Je suis favorable à un "revenu d'existence" mais qui doit correspondre à une vision plus large du concept de dépendance.» «Cette idée de revenu d existence ou de revenu universel est bien sûr une idée généreuse, mais avec quoi voulezvous la financer?» NSP Instaurer une taxe sur les transactions financières pour le développement et contre les pandémies NSP «Je propose d affecter 10% des revenus de la taxe sur les transactions financières au développement et à la lutte contre les pandémies et le dérèglement climatique.«une partie des ressources générées par la Taxe actuelle affectée au développement dès la fin 2013, en plus d une Taxe européenne. AIDES ausculte les candidats de droite

20 FOCUS Sondage CSA-AIDES Les Français en avance sur leurs dirigeants? Non seulement les Français jugent que la lutte contre le sida doit devenir une priorité de santé publique pour le prochain gouvernement mais ils adhèrent massivement aux mesures proposées par AIDES pour mettre fin à l épidémie. C est ce qui ressort d un sondage CSA réalisé pour notre association en partenariat avec France Inter et Libération, dont nous avons révélé les résultats le 1er décembre dernier. Les Français sont 87% à souhaiter que l accès au traitement soit généralisé à toutes les personnes séropositives dans le monde. Et si une taxe sur les transactions financières voit le jour (comme c est le cas aujourd hui en France), 82% d entre eux veulent voir ses recettes affectées à la lutte contre le sida et à l extrême pauvreté. S agissant de la lutte contre le VIH sur le plan national, les Français font nettement prévaloir la santé publique sur les positions idéologiques ou dogmatiques. Deux tiers des répondants soutiennent l échange de seringues en prison et 73 % s opposent à l expulsion des étrangers malades. Des résultats qui désavouent les mesures répressives du gouvernement actuel. Mais surtout, les Français manifestent un profond attachement au principe d égalité en matière de santé (91 %). Un attachement d autant plus fort qu il est réaffirmé à l égard de certaines populations souvent stigmatisées ou exclues des soins : les personnes incarcérées (86 %) et les étrangers (78 %). 18

21 Le réseau AIDES se mobilise Pour faire entendre la parole de AIDES, les militants se mobilisent dans toute la France. Nos militants s invitent dans les meetings des candidats à la présidentielle et interpellent les élus locaux en vue des prochaines législatives. Des débats citoyens sont prévus dans plusieurs villes de France. C est Avignon qui lancera les festivités avec un grand débat le 22 mars pour un changement des politiques liées aux drogues. 19

22 Annexe Carte d identité du VIH Dans le monde 34 millions de personnes vivent avec le VIH. 1,8 million de personnes sont mortes fautes de traitement en 2010 contre 2,2 millions en % des personnes éligibles au traitement y ont accès, soit une hausse de 20 % entre 2009 et L Afrique est la première région concernée par le VIH avec 23 millions de personnes séropositives suivie par l Asie du Sud et du Sud-Est (4 millions de personnes) et l Amérique latine (1,5 million de personnes). En France personnes vivent avec le VIH. Plus de personnes découvrent leur séropositivité chaque année dont 55 % de personnes hétérosexuelles et 45 % de personnes homosexuelles. Mais la part des découvertes de nouvelles infections dans la communauté gay est bien plus importante (2.500 contaminations par an). La population issue d'afrique subsaharienne est également l'une des plus touchées par le VIH en France, en particulier les femmes avec près de nouvelles contaminations par an. Les usagers de drogues sont enfin le troisième groupe concerné par l épidémie (100 découvertes de nouvelles infections par an). Territorialement, l épidémie se concentre en Île-de-France (45 % des nouvelles découvertes) et dans les départements français d Amérique (10 %), Epidémie généralisée en Guyane La Guyane reste le département le plus touché de France, et le seul département en situation d épidémie généralisée selon les critères de l OMS (plus de 1 % de prévalence). Avec une prévalence de 1,3 %, la Guyane est dix fois plus touchée que la moyenne nationale. Une telle prévalence fait de la Guyane une région comparable à certains pays d Afrique. 20

Mettre fin au sida c est... DEUX CANDIDATS SUR LE GRILL DE NOTRE PROGRAMME

Mettre fin au sida c est... DEUX CANDIDATS SUR LE GRILL DE NOTRE PROGRAMME Mettre fin au sida c est... DEUX CANDIDATS SUR LE GRILL DE NOTRE PROGRAMME Mettre fin au sida c est Garantir des conditions de vie dignes pour tous 2012 Liberté, Egalité, Dignité! Garantir des conditions

Plus en détail

SOIGNER ET TEMOIGNER. Le rôle de Médecins du Monde dans la politique de santé en France- Exemple de la prévention et de la lutte contre le SIDA

SOIGNER ET TEMOIGNER. Le rôle de Médecins du Monde dans la politique de santé en France- Exemple de la prévention et de la lutte contre le SIDA IRG-Université de Virginie 21 au 23 mars 2010 Acteurs non étatiques et politiques de santé publique SOIGNER ET TEMOIGNER Le rôle de Médecins du Monde dans la politique de santé en France- Exemple de la

Plus en détail

JE SUIS SOCIALE MA PROTECTION EST-ELLE MENACÉE? UN AGENT PUBLIC

JE SUIS SOCIALE MA PROTECTION EST-ELLE MENACÉE? UN AGENT PUBLIC JE SUIS UN AGENT PUBLIC MA PROTECTION SOCIALE EST-ELLE MENACÉE? AGENTS PUBLICS, NOTRE PROTECTION SOCIALE EST-ELLE MENACÉE? DEVRA-T-ON SE RÉSIGNER À TOUJOURS MOINS DE SOINS? Dépassements d honoraires, franchises,

Plus en détail

ONUSIDA 2013 Le sida en chiffres

ONUSIDA 2013 Le sida en chiffres ONUSIDA 2013 Le sida en chiffres 33 % de nouvelles infections à VIH en moins depuis 2001 29 % de décès liés au sida en moins (adultes et enfants) depuis 2005 52 % de nouvelles infections à VIH en moins

Plus en détail

AgiSSONS ensemble. Soutenons la démarche communautaire pour en finir avec le VIH/sida

AgiSSONS ensemble. Soutenons la démarche communautaire pour en finir avec le VIH/sida AgiSSONS ensemble Soutenons la démarche communautaire pour en finir avec le VIH/sida Le mot de la présidente Chère donatrice, Cher donateur, Tout d abord, merci d avoir choisi de soutenir Coalition PLUS.

Plus en détail

HOLLANDE UN AN APRES L ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DE 2012

HOLLANDE UN AN APRES L ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DE 2012 Ifop Fiducial / Europe 1 Bilan de l action de François Hollande un an après l élection présidentielle de 2012 BILAN DE L ACTION DE FRANÇOIS HOLLANDE UN AN APRES L ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DE 2012 La méthodologie

Plus en détail

Collectif Santé Précarité Montpellier. Groupe de travail : Accès aux droits et aux soins CR de la rencontre du 15/10/10, MDM

Collectif Santé Précarité Montpellier. Groupe de travail : Accès aux droits et aux soins CR de la rencontre du 15/10/10, MDM Groupe de travail : Accès aux droits et aux soins CR de la rencontre du 15/10/10, MDM Au menu de la rencontre : préparation du 17/10/10 - Etat des lieux : Alerte dégradation accès aux droits et aux soins

Plus en détail

PLUS, Coalition Internationale Sida. Parler d une seule voix : celle des malades

PLUS, Coalition Internationale Sida. Parler d une seule voix : celle des malades PLUS, Coalition Internationale Sida Parler d une seule voix : celle des malades Allons plus loin dans la lutte contre le sida! Vous connaissez AIDES. Vous savez que depuis sa création en 1984, notre combat

Plus en détail

Appel à projets 2016 Départements Français d Amérique Guadeloupe, Guyane, Martinique, Saint-Martin Date de clôture : 14 septembre 2015

Appel à projets 2016 Départements Français d Amérique Guadeloupe, Guyane, Martinique, Saint-Martin Date de clôture : 14 septembre 2015 Appel à projets 2016 Départements Français d Amérique Guadeloupe, Guyane, Martinique, Saint-Martin Date de clôture : 14 septembre 2015 Procédure de demande de financement Le présent appel à projets s adresse

Plus en détail

Les recommandations des hépatants

Les recommandations des hépatants Il y a tout d abord eu la parole de plus de 500 personnes, lors du recueil des attentes pour construire ces rencontres et le programme avec les thématiques d ateliers. Pendant ces rencontres, quels que

Plus en détail

Données épidémiologiques sur l infection à VIH/sida 1 er décembre 2009 Institut de Veille Sanitaire

Données épidémiologiques sur l infection à VIH/sida 1 er décembre 2009 Institut de Veille Sanitaire Données épidémiologiques sur l infection à VIH/sida 1 er décembre 2009 Institut de Veille Sanitaire Dossier de presse du 27 novembre 2009 En plus des données concernant les découvertes de séropositivité

Plus en détail

VIH et Vieillissement

VIH et Vieillissement LIVRET D INFORMATION VIH et Vieillissement en Haute-Normandie Bien vieillir avec le VIH 1 2 VIH/SIDA la prise en charge des personnes vivant avec le VIH en Haute-Normandie Plus de 15 000 patients vivant

Plus en détail

Avis relatif au projet de loi de financement rectificative de la sécurité sociale pour 2014

Avis relatif au projet de loi de financement rectificative de la sécurité sociale pour 2014 Paris, le 12 juin 2014 Avis relatif au projet de loi de financement rectificative de la sécurité sociale pour 2014 Délibération n CONS. 13 12 juin 2014 Projet de loi de financement rectificative de la

Plus en détail

7 RÈGLES D OR POUR CONSTRUIRE UNE SOCIÉTÉ

7 RÈGLES D OR POUR CONSTRUIRE UNE SOCIÉTÉ ÉLECTIONS 2012 : LA FNATH INTERPELLE LES CANDIDATS Le prochain quinquennat sera marqué par la crise sociale et économique. Pleinement touchés, les accidentés de la vie ne devront pas être sacrifiés sur

Plus en détail

D A N S L E S PAY S F R A N C O P H O N E S

D A N S L E S PAY S F R A N C O P H O N E S REGARD SUR L EPIDEMIE DU VIH D A N S L E S PAY S F R A N C O P H O N E S Photo: ONUSIDA Levier de la riposte au sida, l ONUSIDA s emploie à bâtir l action politique et à promouvoir les droits de tous les

Plus en détail

SANTÉ 2012 LES PROPOSITIONS DE LA MUTUALITÉ FRANÇAISE. Face au problème de l accès aux soins, des solutions existent.

SANTÉ 2012 LES PROPOSITIONS DE LA MUTUALITÉ FRANÇAISE. Face au problème de l accès aux soins, des solutions existent. SANTÉ 2012 LES PROPOSITIONS DE LA MUTUALITÉ FRANÇAISE Face au problème de l accès aux soins, des solutions existent. Dans la France de 2012, de plus en plus de Français doivent renoncer à des soins ou

Plus en détail

«La Mutualité Française ouvre de nouveaux chantiers innovants.»

«La Mutualité Française ouvre de nouveaux chantiers innovants.» 39 e Congrès de la Mutualité Française Résolution générale «La Mutualité Française ouvre de nouveaux chantiers innovants.» La crise financière, économique, sociale et écologique frappe durement notre pays,

Plus en détail

BILAN DES RENDEZ-VOUS «BOULÈGUE L EUROPE» MARDI 15 OCTOBRE 2013

BILAN DES RENDEZ-VOUS «BOULÈGUE L EUROPE» MARDI 15 OCTOBRE 2013 BILAN DES RENDEZ-VOUS «BOULÈGUE L EUROPE» MARDI 15 OCTOBRE 2013 LES «BOULÈGUE» EN CHIFFRES 10 rendez-vous 450 personnes rencontrées 200 photos 30 verbatims Thématiques abordées 40% 31% 29% Réponse de l'europe

Plus en détail

traitement et de prise en charge des toxicomanes

traitement et de prise en charge des toxicomanes UNODC-OMS: Programme commun de traitement et de prise en charge des toxicomanes Le projet Un traitement efficace et respectueux de la dignité humaine pour toutes les personnes souffrant de troubles liés

Plus en détail

Je suis fière de vous présenter aujourd hui ce budget primitif en Développement social et santé. J en assume les ambitions et les choix politiques.

Je suis fière de vous présenter aujourd hui ce budget primitif en Développement social et santé. J en assume les ambitions et les choix politiques. Budget 2014 Présentation Annexe 13 Développement social et santé Laure Lechatellier Monsieur le Président, Mes cher-es collègues, Je suis fière de vous présenter aujourd hui ce budget primitif en Développement

Plus en détail

LA SANTÉ EST UN DROIT, PAS UN PRIVILÈGE!

LA SANTÉ EST UN DROIT, PAS UN PRIVILÈGE! La Mutuelle des Étudiants - LMDE : mutuelle n 431 791 672, soumise aux dispositions du livre II du code de la Mutualité. Ce document n a pas de valeur contractuelle - Studio LMDE - 12117-03/2012 LA SANTÉ

Plus en détail

Santé Les propositions du Manifeste des Entreprises du Médicament pour l avenir de la France

Santé Les propositions du Manifeste des Entreprises du Médicament pour l avenir de la France 2007 Priorité Santé Les propositions du Manifeste des Entreprises du Médicament pour l avenir de la France Au nom des 25 000 chercheurs de nos entreprises dans les Sciences de la vie Au nom des 300 000

Plus en détail

Rencontre presse. Lundi 21 octobre de 14 h 30 à 16 h 00. La Boate 35 Rue de la Paix 13001 Marseille

Rencontre presse. Lundi 21 octobre de 14 h 30 à 16 h 00. La Boate 35 Rue de la Paix 13001 Marseille Rencontre presse Lundi 21 octobre de 14 h 30 à 16 h 00 La Boate 35 Rue de la Paix 13001 Marseille Echanges avec Jean-Paul Benoit, Président de la Mutualité Française PACA, autour de : Projet de loi de

Plus en détail

Réseau Africain de Partenariat sue le VIH dans les Lieux de Détention (AHPPN)

Réseau Africain de Partenariat sue le VIH dans les Lieux de Détention (AHPPN) Réseau Africain de Partenariat sue le VIH dans les Lieux de Détention (AHPPN) Déclaration Africaine d engagement sur la Prévention, Traitement, Soin et Soutien en matière du VIH et SIDA en milieu carcéral

Plus en détail

Annexe - Résolution 1 Déclaration Ensemble pour l humanité

Annexe - Résolution 1 Déclaration Ensemble pour l humanité Annexe - Résolution 1 Déclaration Ensemble pour l humanité Réunis à Genève pour la XXX e Conférence internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, nous, membres de ladite Conférence, avons centré

Plus en détail

Prévention du VIH et des hépatites dans les programmes de Médecins du Monde en France Société Française de Lutte contre le Sida 25-26 octobre 2012-Marseille NOUS SOIGNONS CEUX QUE LE MONDE OUBLIE PEU A

Plus en détail

La résolution générale

La résolution générale La résolution générale Placer la solidarité au cœur de nos ambitions! S ajoutant aux difficultés structurelles, la crise financière internationale, qui frappe également notre pays, renforce la fréquence

Plus en détail

Commercialisation et privatisation de la santé en Europe

Commercialisation et privatisation de la santé en Europe Commercialisation et privatisation de la santé en Europe 1. Espagne Madrid, mars 2013: un hôpital a ouvert un stand d informations pour la vente de traitements médicaux et chirurgicaux bénins dans une

Plus en détail

Les femmes africaines se mobilisent contre le Sida

Les femmes africaines se mobilisent contre le Sida Les femmes africaines se mobilisent contre le Sida Projet existant depuis 2005 et soutenu par l INPES et l ARS IledeFrance 1 Vision d ensemble sur le projet Origine du projet : Les communautés africaines

Plus en détail

PROMOUVOIR LA SANTÉ ET LES DROITS SEXUELS ET REPRODUCTIFS

PROMOUVOIR LA SANTÉ ET LES DROITS SEXUELS ET REPRODUCTIFS PROMOUVOIR LA SANTÉ ET LES DROITS SEXUELS ET REPRODUCTIFS Positionnement en vue de la session spéciale des (22 septembre 2014) 2 1. FACE À UN AVENIR INCERTAIN, LES GOUVERNEMENTS DOIVENT SE REMOBILISER

Plus en détail

Agir auprès des personnes, soutenir ceux qui aident, préparer l avenir.

Agir auprès des personnes, soutenir ceux qui aident, préparer l avenir. La solidarité : UNE RICHESSE POUR LE QUÉBEC Agir auprès des personnes, soutenir ceux qui aident, préparer l avenir. Depuis la Révolution tranquille, l État québécois a grandement contribué à bâtir une

Plus en détail

Document de travail : LES FINANCES PUBLIQUES. Un point sur la situation française

Document de travail : LES FINANCES PUBLIQUES. Un point sur la situation française Document de travail : LES FINANCES PUBLIQUES Un point sur la situation française I. L état des finances publiques La situation actuelle Le PIB 2160 milliards d euros en 2012 (source : FMI). Taux de croissance

Plus en détail

Pour une Europe des droits de l Homme

Pour une Europe des droits de l Homme Le manifeste de l AEDH et de ses membres en vue de l élection 2014 du Parlement européen Bruxelles, le 11 Novembre 2013 1. Citoyenneté et démocratie et respect des droits de l Homme Une citoyenneté de

Plus en détail

CONSEIL DE COORDIN AT I O N DU PROGRAM M E DE L ONUSID A

CONSEIL DE COORDIN AT I O N DU PROGRAM M E DE L ONUSID A CONSEIL DE COORDIN AT I O N DU PROGRAM M E DE L ONUSID A ONUSIDA/CCP (36)/15.12 Date de publication : 24 juin 2015 TRENTE-SIXIÈME RÉUNION Date : 30 juin - 2 juillet 2015 Lieu : Salle du conseil exécutif,

Plus en détail

Projets prévention et soins SIDA en collaboration avec 8 syndicats de l'uni d' Afrique du Sud

Projets prévention et soins SIDA en collaboration avec 8 syndicats de l'uni d' Afrique du Sud Projets prévention et soins SIDA en collaboration avec 8 syndicats de l'uni d' Afrique du Sud Virus du Sida La contamination par le HIV affaiblit progressivement le système immunitaire, vous rendant plus

Plus en détail

METTRE FIN À LA PAUVRETÉ PARTOUT DANS LE MONDE

METTRE FIN À LA PAUVRETÉ PARTOUT DANS LE MONDE by Du global au local : 2015-2030 - 2050 1 METTRE FIN À LA PAUVRETÉ PARTOUT DANS LE MONDE 1 1 L élimination de la pauvreté dans le monde est le premier des Objectifs du Millénaire pour le Développement

Plus en détail

AGIR MAINTENANT : INVESTIR DANS LA SANTÉ SEXUELLE ET REPRODUCTIVE AUPRÈS DES JEUNES

AGIR MAINTENANT : INVESTIR DANS LA SANTÉ SEXUELLE ET REPRODUCTIVE AUPRÈS DES JEUNES POPULATION REFERENCE BUREAU AGIR MAINTENANT : INVESTIR DANS LA SANTÉ SEXUELLE ET REPRODUCTIVE AUPRÈS DES JEUNES SCÉNARIO DE LA PRÉSENTATION UNE PRÉSENTATION > La présentation commencera par

Plus en détail

Fonctionnement : ça marche, mais ce n est pas très juste

Fonctionnement : ça marche, mais ce n est pas très juste Financement de la protection sociale : l avis des Français 1 Fonctionnement : ça marche, mais ce n est pas très juste Illustrations Marc Guerra On a beau nous parler sur tous les tons du trou de la Sécu

Plus en détail

LA TUBERCULOSE DANS LE MONDE, 2007

LA TUBERCULOSE DANS LE MONDE, 2007 LA SITUATION DE LA TUBERCULOSE DANS LE MONDE ET EN AFRIQUE Par le Professeur Pierre Chaulet Alger 29 Novembre 2009 LA TUBERCULOSE DANS LE MONDE, 2007 En millions Taux Population mondiale 6.668 100% Personnes

Plus en détail

Monsieur le Maire, (Philippe Sueur) Monsieur le Directeur, (Pascal Boniface) Mesdames, Messieurs,

Monsieur le Maire, (Philippe Sueur) Monsieur le Directeur, (Pascal Boniface) Mesdames, Messieurs, Intervention de M. Thierry REPENTIN Ministre délégué en charge des Affaires européennes Ouverture des Entretiens d Enghien sur le thème «Où va l Europe?» Samedi 8 mars 2014 Monsieur le Maire, (Philippe

Plus en détail

Le SIDA. Et toi, Qu est-ce que tu connais. De cette maladie?

Le SIDA. Et toi, Qu est-ce que tu connais. De cette maladie? Le SIDA Et toi, Qu est-ce que tu connais De cette maladie? Sommaire 1 partie : Testez vos connaissances Pages jaunes 1. Çà veut dire quoi cette maladie 2. Comment peux-tu l attraper? 3. Prendre un risque,

Plus en détail

ACCÉLÉRER METTRE FIN À L ÉPIDÉMIE DE SIDA D ICI À 2030

ACCÉLÉRER METTRE FIN À L ÉPIDÉMIE DE SIDA D ICI À 2030 ACCÉLÉRER METTRE FIN À L ÉPIDÉMIE DE SIDA D ICI À 2030 Mettre fin à l épidémie de sida ces mots renferment de tels espoirs et de telles promesses. Grâce à des engagements mondiaux et à des objectifs précis,

Plus en détail

Retraite. Pacte social de la CFE-CGC

Retraite. Pacte social de la CFE-CGC Retraite Instaurer un bouclier retraite Permettre le cumul emploi et retraite de réversion Valider les droits à retraite, les années d études et les stages des jeunes générations 46 Pacte social de la

Plus en détail

VIH : Pourquoi? Comment? In parcours «Sexe : + ou libre?» (1 ère étape)

VIH : Pourquoi? Comment? In parcours «Sexe : + ou libre?» (1 ère étape) VIH : Pourquoi? Comment? In parcours «Sexe : + ou libre?» (1 ère étape) Description: Ce jeu propose aux joueurs d évaluer les risques de contamination du VIH lors d un rapport sexuel en fonction des pratiques

Plus en détail

ENFANTS ET SIDA : PROTECTION SOCIALE LE ROLE DES PARLEMENTS

ENFANTS ET SIDA : PROTECTION SOCIALE LE ROLE DES PARLEMENTS ENFANTS ET SIDA : PROTECTION SOCIALE LE ROLE DES PARLEMENTS Atelier parlementaire régional pour l Afrique de l Est et l Afrique australe accueilli par le Parlement namibien, organisé par l Union interparlementaire

Plus en détail

POLITIQUE D ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES

POLITIQUE D ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES POLITIQUE D ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES MAI 2008 POLITIQUE D EGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES 1. LE CONTEXTE L égalité entre les femmes et les hommes est une condition essentielle au développement

Plus en détail

SIMULATION ELECTORALE

SIMULATION ELECTORALE SIMULATION ELECTORALE COMMUNICATION - PROGIS - JOURNALISME IEP Grenoble - Présidentielle 2012 SIMULATION ELECTORALE PRÉSIDENTIELLE 2012 A l initiative de l Association des Diplômés, cette simulation du

Plus en détail

DONNER NAISSANCE NE DOIT PAS ÊTRE UNE QUESTION DE VIE OU DE MORT

DONNER NAISSANCE NE DOIT PAS ÊTRE UNE QUESTION DE VIE OU DE MORT DONNER NAISSANCE NE DOIT PAS ÊTRE UNE QUESTION DE VIE OU DE MORT Mise à jour avec rétroinformation technique de décembre 2012 Chaque jour, près de 800 femmes meurent durant la grossesse ou l accouchement

Plus en détail

OMD 2015 : Comment débloquer le potentiel des collectivités territoriales?

OMD 2015 : Comment débloquer le potentiel des collectivités territoriales? OMD 2015 : Comment débloquer le potentiel des collectivités territoriales? À seulement cinq ans de l échéance de 2015 fixée pour les OMD, de nombreux pays ont réalisé d importants progrès quant à la réalisation

Plus en détail

Un bon préavis, tout le monde y a droit! Argumentaire

Un bon préavis, tout le monde y a droit! Argumentaire Un bon préavis, tout le monde y a droit! Argumentaire Aujourd hui, le préavis des ouvriers est beaucoup plus court que celui des employés. Tellement court qu il ne protège pas contre le licenciement! La

Plus en détail

Sommaire. - 1 - La méthodologie... 1-2 - Les principaux enseignements... 4-3 - Les résultats de l'étude... 7

Sommaire. - 1 - La méthodologie... 1-2 - Les principaux enseignements... 4-3 - Les résultats de l'étude... 7 JF/JPD N 111965 Contacts Ifop : Jérôme Fourquet / Jean-Philippe Dubrulle Département Opinion et Stratégies d'entreprise Tél : 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com pour Les Français et l interruption volontaire

Plus en détail

Dossier de presse. Présentation du Plan Psychiatrie et santé mentale 2011-2015 ----- Visite de Marie-Anne Montchamp

Dossier de presse. Présentation du Plan Psychiatrie et santé mentale 2011-2015 ----- Visite de Marie-Anne Montchamp Dossier de presse Présentation du Plan Psychiatrie et santé mentale 2011-2015 ----- Visite de Marie-Anne Montchamp Secrétaire d Etat auprès de la Ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale à la

Plus en détail

[N.B. : Ceci est une traduction non officielle.]

[N.B. : Ceci est une traduction non officielle.] [N.B. : Ceci est une traduction non officielle.] Réseau juridique canadien VIH/SIDA - Parti vert du Canada Question 1 : Financer entièrement une stratégie renouvelée sur le VIH et le sida Votre parti s

Plus en détail

VERS UN ACCÈS UNIVERSEL

VERS UN ACCÈS UNIVERSEL EN BREF VERS UN ACCÈS UNIVERSEL Étendre les interventions prioritaires liées au VIH/SIDA dans le secteur de la santé juin 2008 Rapport de situation Ce document est constitué d extraits de la publication

Plus en détail

Monsieur le président de l Association des diplômés, Monsieur le président du Club Finance, banque et assurance, Mesdames et messieurs,

Monsieur le président de l Association des diplômés, Monsieur le président du Club Finance, banque et assurance, Mesdames et messieurs, Intervention d Alain Lambert, Ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire Groupe professionnel ESSEC Finance Banque et Assurance mardi 13 mai 2003 Monsieur le président de l Association des diplômés,

Plus en détail

Baromètre d intention de vote pour l élection présidentielle

Baromètre d intention de vote pour l élection présidentielle Baromètre d intention de vote pour l élection présidentielle Une étude Ipsos - Logica Business Consulting pour France Télévisions, Radio France et Le Monde Jeudi mai 0- Vague Nobody s Unpredictable Ipsos

Plus en détail

Débat participatif. La vie chère. «Les Français n ont pas seulement le sentiment, mais la démonstration, que leur pouvoir d achat baisse»

Débat participatif. La vie chère. «Les Français n ont pas seulement le sentiment, mais la démonstration, que leur pouvoir d achat baisse» Débat participatif La vie chère «Les Français n ont pas seulement le sentiment, mais la démonstration, que leur pouvoir d achat baisse» Ségolène ROYAL Les enjeux de notre débat : Réconcilier les Français

Plus en détail

Introduction. Figure 1 L effondrement du taux d emploi. Source : enquête «Emploi» (calcul de l auteur).

Introduction. Figure 1 L effondrement du taux d emploi. Source : enquête «Emploi» (calcul de l auteur). Introduction Contrairement à une idée répandue, la préretraite a encore cours en France aujourd hui : non sous la forme des préretraites publiques peu à peu disparues depuis le début des années 2000, mais

Plus en détail

Un nouveau cadre d investissement pour la riposte

Un nouveau cadre d investissement pour la riposte ONUSIDA Note d information 2011 Un nouveau cadre d investissement pour la riposte mondiale au VIH Version originale anglaise, UNAIDS / JC2244F, novembre 2011 : A new investment framework for the global

Plus en détail

SÉNAT PROPOSITION DE LOI

SÉNAT PROPOSITION DE LOI N 23 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2010-2011 Enregistré à la Présidence du Sénat le 11 octobre 2010 PROPOSITION DE LOI relative au financement des allocations de solidarité nationale à la charge des départements,

Plus en détail

Conditions de vie pour un succès thérapeutique Sophie Matheron, Renaud Persiaux et le groupe d experts Septembre 2013

Conditions de vie pour un succès thérapeutique Sophie Matheron, Renaud Persiaux et le groupe d experts Septembre 2013 C di i d i è hé i Septembre 2013 Introduction Les multithérapies permettent aujourd hui à la plupart des personnes vivant avec le VIH (PVVIH), en particulier lorsque la prise en charge a été initiée tôt,

Plus en détail

5 ANS CA SUFFIT! Quand trop c est vraiment trop! trop!titrel'article principal. VIVRE? ou SURVIVRE?

5 ANS CA SUFFIT! Quand trop c est vraiment trop! trop!titrel'article principal. VIVRE? ou SURVIVRE? 5 ANS CA SUFFIT! VIVRE? ou SURVIVRE? Quand trop c est vraiment trop! trop!titrel'article principal Pour la grande majorité des retraités, la question cruciale qui les mine chaque mois, c est après avoir

Plus en détail

Mémorandum de la Mutualité chrétienne pour les élections européennes de 2014

Mémorandum de la Mutualité chrétienne pour les élections européennes de 2014 Mémorandum de la Mutualité chrétienne pour les élections européennes de 2014 L Europe n est pas un lointain concept. Cela se passe ici et maintenant. Et son impact ne cesse de croître. Si l Europe n a

Plus en détail

INFORMATION PARRAINAGE

INFORMATION PARRAINAGE INFORMATION PARRAINAGE Pourquoi parrainer un orphelin du Sida? Les efforts mondiaux visant à améliorer la vie des enfants touchés par le VIH s'intensifient mais ne répondent toujours pas aux besoins croissants

Plus en détail

Ma ville contre le sida

Ma ville contre le sida Ma ville contre le sida Des pistes pour agir localement Lutter avec vous Vous êtes Maire, Adjoint délégué à la santé, aux affaires sociales, à la solidarité ou encore à la jeunesse ou Conseiller municipal

Plus en détail

A Besançon, un nouveau dispositif d aide sociale, le micro-crédit personnel à taux zéro Présentation le 28 avril 2010

A Besançon, un nouveau dispositif d aide sociale, le micro-crédit personnel à taux zéro Présentation le 28 avril 2010 A Besançon, un nouveau dispositif d aide sociale, le micro-crédit personnel à taux zéro Présentation le 28 avril 2010 Contacts CCAS - Solidarités Marie-Noëlle GRANDJEAN 03 81 41 21 69 marie-noelle.grandjean@besancon.fr

Plus en détail

FAIRE COMPTER LES VOTES DANS NOS MILIEUX DE VIE

FAIRE COMPTER LES VOTES DANS NOS MILIEUX DE VIE FAIRE COMPTER LES VOTES DANS NOS MILIEUX DE VIE Que vous puissiez voter ou non, vous pouvez contribuer à façonner l avenir de notre pays : Dites aux autres pourquoi il est important de voter. Organisez

Plus en détail

Baromètre d intentions de vote pour l élection présidentielle

Baromètre d intentions de vote pour l élection présidentielle Baromètre d intentions de vote pour l élection présidentielle Une étude Ipsos - Logica Business Consulting pour France Télévisions, Radio France et Le Monde 7 février 2012 - Vague 9 Nobody s Unpredictable

Plus en détail

25 PROPOSITIONS POUR UNE RÉPUBLIQUE LAÏQUE AU XXI ÈME SIÈCLE

25 PROPOSITIONS POUR UNE RÉPUBLIQUE LAÏQUE AU XXI ÈME SIÈCLE 25 PROPOSITIONS POUR UNE RÉPUBLIQUE LAÏQUE AU XXI ÈME SIÈCLE Fidèle aux exigences de Liberté, d Égalité et de Fraternité qui le fondent, le Grand Orient de France a pour principe essentiel la liberté absolue

Plus en détail

UNSA RETRAITÉS INFOS. Lettre électronique adressée aux retraités de l UNSA. Retraités

UNSA RETRAITÉS INFOS. Lettre électronique adressée aux retraités de l UNSA. Retraités UNSA RETRAITÉS INFOS Lettre électronique adressée aux retraités de l UNSA N 31 - Avril 2014 Sommaire Après le report de la date de revalorisation, le gel des pensions Lettre ouverte au gouvernement Le

Plus en détail

Xavier COMPAIN & Sylvie LARUE. Pour une Bretagne sociale et écologiste L Humain d abord!

Xavier COMPAIN & Sylvie LARUE. Pour une Bretagne sociale et écologiste L Humain d abord! DANS NOTRE RÉGION FAITES LE CHOIX DE L HUMAIN D ABORD! Xavier COMPAIN & Sylvie LARUE Pour une Bretagne sociale et écologiste L Humain d abord! Brochure éditée par le Parti communiste français - Front-de-gauche

Plus en détail

Cas de discrimination déclarés en 2013

Cas de discrimination déclarés en 2013 Cas de discrimination déclarés en 2013 Total : 70 cas activité lucrative assurances sociales assurances privées droit des étrangers santé publique droit d'entrée et de séjour service militaire divers violations

Plus en détail

Dossier de Presse L hépatite B -Mieux la connaître pour mieux la traiter-

Dossier de Presse L hépatite B -Mieux la connaître pour mieux la traiter- Dossier de Presse L hépatite B -Mieux la connaître pour mieux la traiter- Largement débattue au cours du XII ème congrès de Gastroentérologie, tenu ce week end, l hépatite B mérite d être mieux connue

Plus en détail

L Union européenne face à la croissance économique

L Union européenne face à la croissance économique L Union européenne face à la croissance économique Introduction : l Union européenne est-elle une puissance économique? I) L Union européenne : une croissance économique décevante 1 Une croissance plus

Plus en détail

Une obligation, une diversité, des défis partagés. Emploi des travailleurs handicapés

Une obligation, une diversité, des défis partagés. Emploi des travailleurs handicapés Emploi des travailleurs handicapés Une obligation, une diversité, des défis partagés Arcat 94-102, rue de Buzenval, 75020 Paris Tél. : 01 44 93 29 29 info@arcat-sante.org www.arcat-sante.org Avec le soutien

Plus en détail

Avis du Comité d alerte n 2015-2 sur le respect de l objectif national de dépenses d assurance maladie

Avis du Comité d alerte n 2015-2 sur le respect de l objectif national de dépenses d assurance maladie Comité d alerte sur l évolution des dépenses d assurance maladie Le 26 mai 2015 Avis du Comité d alerte n 2015-2 sur le respect de l objectif national de dépenses d assurance maladie Dans son avis rendu

Plus en détail

Intervention Intersyndicale du 11 octobre 2011. Journée nationale d action interprofessionnelle «Pour une autre répartition des richesses»

Intervention Intersyndicale du 11 octobre 2011. Journée nationale d action interprofessionnelle «Pour une autre répartition des richesses» Intervention Intersyndicale du 11 octobre 2011. Journée nationale d action interprofessionnelle «Pour une autre répartition des richesses» Nous sommes aujourd hui, plus de 500 manifestants dans les rues

Plus en détail

6 mois d action de la majorité. Chaynesse KHIROUNI Députée de Meurthe-et-Moselle. www.chaynessekhirouni.com

6 mois d action de la majorité. Chaynesse KHIROUNI Députée de Meurthe-et-Moselle. www.chaynessekhirouni.com 6 mois d action de la majorité Chaynesse KHIROUNI Députée de Meurthe-et-Moselle www.chaynessekhirouni.com 6 mois de travail et d actions Chères Amies, Chers Amis Je sais que vous vous interrogez parfois

Plus en détail

Pourquoi le monde entier se poserait la question «Suis-je le numéro 12?»

Pourquoi le monde entier se poserait la question «Suis-je le numéro 12?» Pourquoi le monde entier se poserait la question «Suis-je le numéro 12?» Parce que sur la planète, 1 personne sur 12 vit avec l'hépatite B ou l'hépatite C! L hépatite virale est une maladie qui concerne

Plus en détail

Ministère de la Famille et de la Solidarité Nationale ****

Ministère de la Famille et de la Solidarité Nationale **** Ministère de la Famille et de la Solidarité Nationale **** 1 «DONNER AUX FEMMES LES MOYENS DE VIVRE EN MEILLEURE SANTE» 2 Introduction 1. Etat des lieux de la santé des femmes au Bénin 2.Causes essentielles

Plus en détail

Rapport 2014 sur la lutte contre la tuberculose dans le monde

Rapport 2014 sur la lutte contre la tuberculose dans le monde Rapport 2014 sur la lutte contre la tuberculose dans le monde Résumé d orientation La tuberculose reste l une des maladies transmissibles causant le plus de décès dans le monde. En 2013, selon les estimations,

Plus en détail

élection présidentielle - 1 er tour le 22 avril 2012 Pour défendre le pouvoir d achat

élection présidentielle - 1 er tour le 22 avril 2012 Pour défendre le pouvoir d achat élection présidentielle - 1 er tour le 22 avril 2012 Pour défendre le pouvoir d achat Pour défendre le pouvoir d achat > revalorisation de + 25 % de l allocation de rentrée scolaire grâce à un quotient

Plus en détail

Avis relatif au projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2014

Avis relatif au projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2014 Paris, le 3 octobre 2013 Avis relatif au projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2014 Délibération n CONS. 29 3 octobre 2013 Projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2014

Plus en détail

35 projets humanitaires et sociaux

35 projets humanitaires et sociaux PROGRAMME AFRIQUE FONDACIO UN MOUVEMENT AU SERVICE DE l humain L aventure naît à Poitiers en 1974, à l initiative de jeunes adultes qui souhaitaient s engager au service d un monde plus humain. Fondacio

Plus en détail

Alors pour les défendre, pour se défendre, mais aussi pour acquérir de nouveaux droits, pour plus de solidarité, prenez votre avenir en main!

Alors pour les défendre, pour se défendre, mais aussi pour acquérir de nouveaux droits, pour plus de solidarité, prenez votre avenir en main! Pourquoi adhérer? Emploi, formation professionnelle, protection sociale, convention collective, statut toutes ces questions sont au cœur de votre vie quotidienne. Pour être efficace, il faut être informé,

Plus en détail

Les approches de réduction des méfaits trouvent un certain appui dans la population québécoise*

Les approches de réduction des méfaits trouvent un certain appui dans la population québécoise* INSTITUT NATIONAL DE SANTÉ PUBLIQUE DU QUÉBEC Les approches de réduction des méfaits trouvent un certain appui dans la population québécoise* Denis Hamel, statisticien Unité Connaissance-surveillance MISE

Plus en détail

Table Ronde «Prévention et Dépistage»

Table Ronde «Prévention et Dépistage» Table Ronde «Prévention et Dépistage» «L infection à VIH/SIDA en 2013» Conférence organisée par la Ville de Marseille Dr Pervenche Martinet Dr Chantal Vernay Vaïsse 29/11/2013 1 Le dépistage aujourd'hui

Plus en détail

Ligue de Défense des Conducteurs 23 avenue Jean Moulin, 75014 Paris Tél : 01 40 01 06 51 contact@liguedesconducteurs.org

Ligue de Défense des Conducteurs 23 avenue Jean Moulin, 75014 Paris Tél : 01 40 01 06 51 contact@liguedesconducteurs.org Avril 2014 Contact : Christiane Bayard Secrétaire générale 06 11 29 47 69 Contact : Christiane Bayard Secrétaire générale 06 11 29 47 69 Ligue de Défense des Conducteurs 23 avenue Jean Moulin, 75014 Paris

Plus en détail

Sida : «Avant d arrêter le préservatif, faites le test»

Sida : «Avant d arrêter le préservatif, faites le test» Sida : «Avant d arrêter le préservatif, faites le test» Dossier de presse Juin 2008 Sida : le test du dépistage encore trop peu souvent associé à l arrêt du préservatif dans le couple Situation de l infection

Plus en détail

Fiche 1 : Age légal de départ à la retraite

Fiche 1 : Age légal de départ à la retraite Fiche 1 : Age légal de départ à la retraite LE PROJET DE LA DROITE DÉCRYPTÉ Travailler plus longtemps pour gagner moins L âge légal de départ à la retraite est porté à 62 ans. Les victimes de ce recul

Plus en détail

Les retraités face aux difficultés d accès aux soins

Les retraités face aux difficultés d accès aux soins Les retraités face aux difficultés d accès aux soins Avoir accès aux soins est un droit fondamental. Ce droit doit être effectif pour tous, partout et à tout moment. Notre système de protection sociale

Plus en détail

Les Grands enjeux de santé publique : 1. Enjeux de la Politique de Santé a. Les droits des personnes malades

Les Grands enjeux de santé publique : 1. Enjeux de la Politique de Santé a. Les droits des personnes malades Définitions : 1. OMS en 1988 définit la Santé Publique : Un concept social et politique qui vise une amélioration de la santé, une plus grande longévité et un accroissement de la qualité de la vie de toutes

Plus en détail

2011 Informer, sensibiliser, dépister

2011 Informer, sensibiliser, dépister 2011 Informer, sensibiliser, dépister Le plan d actions Prévention plandeprevention4.indd 1 01/12/2010 15:06:23 Edito L a Mutualité Française Aquitaine est convaincue de la nécessité de prévenir, dépister

Plus en détail

«J ai une petite idée comme ça ( ) un resto qui aurait comme ambition, au départ, de distribuer deux ou trois mille couverts par jour».

«J ai une petite idée comme ça ( ) un resto qui aurait comme ambition, au départ, de distribuer deux ou trois mille couverts par jour». http://www.francetvinfo.fr/restos-du-coeur-29e-campagne-de-solidarite_467072.html Historique HISTORIQUE 1985-1986 SEPTEMBRE 1985 : COLUCHE A L ANTENNE D EUROPE 1 «J ai une petite idée comme ça ( ) un resto

Plus en détail

LA SANTÉ DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ. Agence Régionale de Santé

LA SANTÉ DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ. Agence Régionale de Santé AMÉLIORER LA SANTÉ DE LA POPULATION ET ACCROÎTRE L EFFIcacité DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ Agence Régionale de Santé Une réforme indispensable, les ars pourquoi? Nos dépenses de santé ne cessent d augmenter,

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social Distr. générale 4 décembre 2009 Français Original: anglais E/C.12/CHE/Q/2-3 Comité des droits économiques, sociaux et culturels Groupe de travail de présession

Plus en détail

UNE JEUNESSE, DES CONVICTIONS : LA FORCE DU CHANGEMENT

UNE JEUNESSE, DES CONVICTIONS : LA FORCE DU CHANGEMENT Contribution générale UNE JEUNESSE, DES CONVICTIONS : LA FORCE DU CHANGEMENT Août 2012 «La jeunesse est la seule génération raisonnable.» Françoise Sagan François Hollande, tout au long de sa campagne,

Plus en détail

Mesures évaluées 46 68 % 35 324 %

Mesures évaluées 46 68 % 35 324 % Niches fiscales et sociales Un inventaire à la Prévert Il a fallu un an au comité d évaluation (une douzaine de hauts fonctionnaires), au ministère du budget, pour sortir un très gros rapport qui inventorie

Plus en détail

JF/FK N 110 172 Contacts Ifop : Jérôme Fourquet / François Kraus Tél : 01 72 34 94 39 / 94 64 jerome.fourquet@ifop.com. pour

JF/FK N 110 172 Contacts Ifop : Jérôme Fourquet / François Kraus Tél : 01 72 34 94 39 / 94 64 jerome.fourquet@ifop.com. pour JF/FK N 110 172 Contacts Ifop : Jérôme Fourquet / François Kraus Tél : 01 72 34 94 39 / 94 64 jerome.fourquet@ifop.com pour Les intentions de vote des enseignants pour l élection présidentielle de 2012

Plus en détail

Croissance et développement en Afrique subsaharienne

Croissance et développement en Afrique subsaharienne Croissance et développement en Afrique subsaharienne Thèmes La création de richesses et la croissance économique 2.1 Les finalités de la croissance Le développement économique 2.2 La dynamique de la croissance

Plus en détail