QUELLE PLACE POUR LE WEB DANS LA STRATÉGIE DE DÉVELOPPEMENT DES TRÈS PETITES ENTREPRISES FRANÇAISES?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "QUELLE PLACE POUR LE WEB DANS LA STRATÉGIE DE DÉVELOPPEMENT DES TRÈS PETITES ENTREPRISES FRANÇAISES?"

Transcription

1 QUELLE PLACE POUR LE WEB DANS LA STRATÉGIE DE DÉVELOPPEMENT DES TRÈS PETITES ENTREPRISES FRANÇAISES? MICNI / Mémoire / Nicolas Samir / Août 2014

2 REMERCIEMENTS Je souhaiterais remercier, avant présentation de ce mémoire, toutes les personnes m ayant permis d alimenter ma réflexion. D abord, Bruno Tournet, mon tuteur de mémoire, qui a été très précieux par ses conseils tant sur le fond que sur l articulation et la fluidité du contenu. toute cette année, autant sur le plan humain que sur le plan professionnel. Puis, les interlocuteurs de Publicis Webformance qui ont toujours été disponibles pour répondre à mes interrogations notamment Maxime Baffert, Directeur Général, ainsi que Matthieu Seiller et Goulwen Pichot de Champfleury du pôle Marketing et Anne-Laure Linay, Assistante de direction. Ma réflexion n aurait pas été la même sans les petits entrepreneurs qui ont gentiment accepté de répondre à mes questions, notamment Eva Pois, Virginie et Olivier Troccy, Zarman Khatchadourian, Chantal Roudon grâce auxquels j ai eu une vision concrète des problématiques des petits entrepreneurs français. Enfin, j aimerais finir en remerciant le corps pédagogique de Gobelins grâce auquel j ai beaucoup appris durant MICNI / Mémoire de fin d études / 2014 PAGE 2 MICNI / Mémoire de fin d études / 2014 PAGE 3

3 RÉSUMÉ OPÉRATIONNEL RÉSUMÉ OPÉRATIONNEL Les TPE représentent 97% des entre- rapide des mobiles connectés ont redé- dotées d un site Web et 77% sont pré- ligne directrice d une stratégie digitale prises françaises et génèrent près de fini en profondeur la manière dont les sentes sur les réseaux sociaux 3 ), la si- réussie : la moitié de la valeur ajoutée à notre individus intéragissent et consomment tuation est diamétralement opposée en pays 1. La structure et les processus de : le consommateur s est mué en un France. Les TPE consacrent 1% de leur Proximité au sens local, car la recherche décision dans ces petites structures consomm-acteur cross-canal, hype- chiffre d affaire à leur communication, locale, plus qu une tendance, est de- sont très différentes des grandes entre- rinformé, qui recherche en ligne avant 49% d entre elles ne sont toujours pas venue totalement incontournable et prises. Elles se caractérisent souvent d acheter, compare les prix en maga- dotées d un site Web et 31% n en voient encore plus pour les petites struc- par une absence de planification stra- sins, et n hésite pas à prendre la parole pas l intérêt 4. tures dont la clientèle provient, en très tégique, un espace marchand restreint pour donner son avis. grande ma jorité, d une zone de chalan- et, malgré l avènement d Internet, une Une partie importante des petits entre- dise régionale. stratégie de communication basée sur Pour les TPE, l expertise et la dimension preneurs restent donc sourds à l appel le bouche-à-oreille. relationnelle avec la clientèle locale ne de l économie numérique et au poten- Proximité au sens relation clients car suffit plus face à des consommateurs tiel commercial des dizaines de millions l impact du Web doit inciter les petites Aujourd hui, les TPE françaises souffrent qui ont, plus que jamais, intégré Inter- d internautes français. entreprises à repenser la relation com- particulièrement de la crise. Celles-ci net dans leur parcours d achat, face à merciale depuis que la dimension com- voient leur chiffre d affaires diminuer, des concurrents en ligne qui tirent les La méconnaissance du Web et de ses munautaire du Web 2.0 a permis aux atteignant une baisse moyenne record prix vers le bas, et face à des grosses potentialités, l incapacité à mesurer la consommateurs de s accaparer beau- de 3% en A ce contexte écono- enseignes qui ont beaucoup plus de rentabilité des investissements digitaux coup de pouvoir sur l image des entre- mique difficile s ajoute un marché très moyens. et l impossibilité pour les petits entre- prises. concurrentiel, des difficultés liées à la preneurs de trouver du temps pour ré- structure même des petites entreprises, Cette nouvelle donne oblige les petites fléchir à une vraie stratégie sur le Web Proximité au sens de l accompagne- et surtout à un fossé qui se creuse avec entreprises à se réinventer pour tenter n aident pas à franchir le cap. ment, car laisser les TPE livrées à elles- des consommateurs dont les compor- de relever un défi essentiel pour leur même face à un canal de communica- tements d achat ont considérablement avenir : être visible et attractif aux yeux Malgré ce constat très mitigé, le Web tion dont elles ne connaissent pas les changé. de consommateurs devenus des indivi- est une réelle opportunité pour les caractéristiques est contre-productif. Il dus sociaux et digitaux. petites structures. Et les petites entre- est nécessaire de les accompagner tout En moins de 10 ans, la démocratisation prises doivent capitaliser sur ce qui fait au long de leurs premiers pas sur Inter- de l accès à Internet puis la diffusion Alors qu aux Etats-Unis, la prise de leur force : la proximité, qui doit être la net en les guidant et en leur expliquant 1 CEDEF, «Les chiffres clés des PME», Enquête de conjoncture UPA, 2012 conscience a déjà eu lieu (87% des petites entreprises américaines sont 3 Etude «The state of digital marketing for small businesses», Vocus, Enquête ADEN 2012 «Les entreprises et Internet» les bénéfices qu elles peuvent attendre des actions mises en place. MICNI / Mémoire de fin d études / 2014 PAGE 4 MICNI / Mémoire de fin d études / 2014 PAGE 5

4 EXECUTIVE SUMMARY EXECUTIVE SUMMARY Small businesses represent 97% of a «consumer-actor» who is cross-chan- communication, 49% of them still do not French companies and generate almost nel, ultra informed, who researches have a website and 31% of them are not Proximity, within the meaning of cus- half of the value added to our country 1. online before buying, who compares interested by that 4. tomer relationship, because the impact Structure and decision-making in these prices in stores, and gives his opinion on of the Web should encourage small companies are very different from large social media. Thus, an important part of small bu- businesses to rethink their relationship companies. They are often characte- sinesses remain deaf to the call of the with their customers. rized by a lack of strategic planning, For small businesses, the expertise and digital economy and the commercial a local trading area and, despite the the relational dimension with local cus- potential of tens of millions of French Proximity, within the meaning of edu- advent of the Internet, a communication tomers is no longer enough with consu- Internet users. cational support, to not leave small strategy based on word-of-mouth. mers who, more than ever, integrated businesses facing on their own a digital Internet in their buying journey, against The misunderstanding of the Web itself, world that they do not know. It is neces- Today, French small businesses are competitors online who pull the price the inability to measure the return on sary to support them throughout their particularly affected by the crisis. They back down and facing big brands that digital investments and the inability of first steps on the Internet by guiding have seen their revenues decrease have a lot more resources. small businesses to find time to think them and explaining the benefits they considerably, reaching a decline of 3% about a real strategy on the web do not can expect. in This tough economic context is This new situation requires small bu- help to make the breakthrough. emphasized by a very competitive mar- sinesses to reinvent themselves in order ket, difficulties related to the structure to address a key challenge for their fu- Despite this very mixed picture, the of small businesses, and, most of all, a ture: being visible and attractive to the Web is a great opportunity for small growing gap with consumers whose eyes of consumers who became social businesses. And small businesses must purchasing behavior has changed and digital individuals. capitalize on what is their strength: considerably. proximity, to build a successful digital While in the United States, the aware- strategy online. Within 10 years, the democratization ness already exists (87% of American of access to the Internet and the rapid small businesses have a website and Proximity, within the meaning of local, spread of mobile connected redefined 77% use social networks 3 ), the situation because local search has become total- in depth how individuals interact and is completely different in France. Small ly essential for small businesses whose consume: the consumer has turned into businesses invest 1% of turnover in their customers come from a regional catch- 1 CEDEF, «Les chiffres clés des PME», Enquête de conjoncture UPA, Study «The state of digital marketing for small businesses», Vocus, 2013 ment area. 4 Study ADEN 2012 «Les entreprises et Internet» MICNI / Mémoire de fin d études / 2014 PAGE 6 MICNI / Mémoire de fin d études / 2014 PAGE 7

5 PUBLICIS WEBFORMANCE PRÉSENTATION DE L ENTREPRISE PUBLICIS WEBFORMANCE PRÉSENTATION DE L ENTREPRISE Présentation pour cela qu elles doivent en maîtriser les outils et les techniques» de clients, en partie grâce au rachat d entreprises comme Cortix ou Publicis Webformance met à la disposition des TPE/PME des outils pour déve- Créée en 2011, Publicis Webformance est une filiale à 100% de Publicis Groupe qui a vocation à accompagner les structures de moins de 50 salariés absentes de la Toile en leur proposant des offres de création de sites web ainsi que des offres orientées e-marketing. L objectif de Publicis Webformance est donc de mettre toute la puissance d Internet et des nouveaux médias numériques au service des PME et des TPE pour les aider à croître et à se développer. Publicis Webformance veut devenir à termes une boîte à outils de référence StarWeb. Elle sera à l équilibre à la fin de l année En 2012, Publicis Webformance a commencé son développement international en s implantant en Espagne, où elle dispose d un portefeuille d environ clients. lopper leur activité à travers la gamme de produits suivante : Gamme «Création de sites» : des sites Internet «Clés en main» répondant aux besoins spécifiques des petites entreprises (site vitrine, site e-commerce, site mobile) La filiale, qui emploie 175 personnes, a été d abord installée à Lyon. Elle est désormais implantée dans 3 régions : - les pôles Commerciaux et Production (développeurs & graphistes) sont à Plérin, dans la région lyonnaise. - le pôle Service Clients est installé à Saint Brieuc, en Bretagne. - le pôle Marketing est installé à Saint Denis, en banlieue parisienne. Objectifs & marché pour toutes les petites et moyennes entreprises qui veulent se lancer sur Internet et en tirer le meilleur parti. Les besoins sont immenses, puisque moins d un tiers des entreprises européennes disposait d un site Internet en Le marché de la communication digitale locale devrait ainsi connaître une progression comprise entre 15 et 20 % par an dans les 5 prochaines années. Selon Maxime Baffert, «Le marché des PME-TPE représente 870 millions d euros Tout récemment, Publicis Groupe a décidé d accélérer la croissance de Publicis Webformance sur le marché de la communication digitale locale grâce au rachat de l entreprise Proximedia. Proximedia a rejoint Publicis Webformance au sein de Publicis Groupe, afin de constituer un leader européen de la communication digitale locale, dédié aux clients PME et TPE et présent sur 4 grands marchés européens (Belgique, France, Pays-Bas, Espagne). Ce nouveau Gamme «Turbo» : des accélérateurs de visibilité sur Internet combinant un site Internet personnalisé (site vitrine, site e-commerce) et un référencement payant sur Google Gamme «e-marketing» : des outils de communication digitale complémentaires, qui vont de la campagne publicitaire Google AdWords à la réalisation de vidéos d entreprise. La création de Publicis Webformance vient d une réflexion de Publicis Groupe autour de la relation tumultueuse entre le digital et les TPE/PME. Selon Maurice Levy, président du Directoire de Publicis Groupe, «l avenir des PME et TPE françaises passe par le numérique et c est par an». Croissance En 3 ans, la société a connu une très forte croissance et compte déjà près pôle, qui comptera près de clients et environ 500 collaborateurs, sera dirigé par Maxime Baffert, Directeur Général de Publicis Webformance. Gamme d offres Les tarifs, qui comprennent aussi l acquisition du nom de domaine, l hébergement et la maintenance du site, vont de 89 par mois (pour les sites vitrines) à 149 par mois (pour les sites e-commerce). MICNI / Mémoire de fin d études / 2014 PAGE 8 MICNI / Mémoire de fin d études / 2014 PAGE 9

6 PUBLICIS WEBFORMANCE PRÉSENTATION DE L ENTREPRISE Concurrence En arrivant sur le marché de la création de site Web, Publicis se place en concurrence directe avec la pléthore de petites agences déjà présentes sur le marché mais aussi avec des mastodontes sur le marché français tels que PagesJaunes ou 1&1. Publicis Webformance se différencie de ses concurrents en refusant pour le moment de proposer des solutions self-serve comme 1&1 ou des templates comme PagesJaunes. Chaque site web fait l objet d une création graphique personnalisée par un graphiste. Partenariats Publicis Webformance a un partenariat avec Banque populaire (groupe BPCE) pour son offre «Direct & Proche», une offre numérique à destination de ses clients TPE et PME. Publicis Webformance assure la création des sites, la gestion du service client, ainsi que l animation du portail Direct & Proche, destiné à maximiser la visibilité des clients de cette offre auprès des consommateurs. Publicis Webformance s est aussi engagé auprès de l APCE (l Agence Pour la Création d Entreprise) qui soutient la création de centaines de milliers d entreprises, en apportant son expertise dans le domaine de la communication numérique et en développant une offre commerciale dédiée aux jeunes entrepreneurs. Labels Régie locale Google AdWords Publicis Webformance est une régie locale de Google en France afin de distribuer les produits Adwords en France. Origine France Garantie Publicis Webformance a été la première entreprise de service à obtenir le Label «Origine France Garantie» certifiant un gage d efficacité et de professionnalisme. Adetem Publicis Webformance est membre de l Association Nationale des Professionnels du Marketing. «L avenir des PME et TPE françaises passe par le numérique et c est pour cela qu elles doivent en maîtriser les outils et les techniques.» Maurice Levy, Président du Directoire de Publicis Groupe MICNI / Mémoire de fin d études / 2014 PAGE 10 MICNI / Mémoire de fin d études / 2014 PAGE 11

7 MES MISSIONS AU SEIN DE L ENTREPRISE MES MISSIONS AU SEIN DE L ENTREPRISE Poste occupé terviens sur l articulation de la réponse, la proposition d un concept et d une tionnant les différents jalons du projet. tils digitaux adaptés aux petites entreprises. Les outils doivent à la fois per- J ai été recruté au sein de Publicis Webformance en tant que Chef de projet digital, dans le cadre d un contrat de professionnalisation débutant le 21 octobre 2013 et s achevant le 27 Novembre stratégie, et le chiffrage, en concertation avec l équipe de développeurs. Je réalise également le document de support de réponse (slides Keynote) pour qu il illustre au mieux le message que nous souhaitons faire passer. 3) Appui aux équipes marketing Parallèlement à mes actions, je mène à bien les actions de marketing digital de l agence telles que la mise en place de campagnes AdWords et la réalisation de landing pages pour mettre en avant mettre de répondre aux problématiques rencontrées par cette cible (manque de temps, budget modeste, manque de compétences) tout en les aidant à améliorer leur visibilité en ligne et à intégrer le digital dans leur stratégie de développement. Missions initiales 2) Mise en place de la stratégie digitale des offres promotionnelles. Lors de ces actions, je suis l intermédiaire entre le Perspectives Mes missions initiales étaient d intégrer le pôle R&D de Publicis Webformance afin de mener à bien une réflexion autour d un nouveau CMS à destination des clients de l agence (TPE/PME). J ai finalement été très vite intégré au pôle Marketing dans lequel je mène à bien une grande partie des chantiers digitaux, axés autour de 4 volets. Quatre grands volets de l agence En concertation avec le Directeur Général, le Directeur Général Adjoint et le Directeur Marketing, je construis la nouvelle stratégie digitale de l agence, autour de la refonte du site corporate. Cela implique l analyse et le diagnostic des forces et faiblesses du dispositif existant, l étude de la cible et un tour d horizon de la concurrence aboutissant à la présentation d un concept et de pôle Marketing et l équipe de développeurs. Je travaille également sur des recommandations UX permettant d optimiser les taux de conversions des landing pages et j essaie de mettre en place, en collaboration avec l UX Designer, des tests permettant de cerner au plus près le comportement de nos visiteurs (A/B Testing, Tracking des actions (clics, focus champs de formulaires ) pour améliorer de manière itérative l efficacité de nos landing pages, de nos Suite à mes premiers mois chez Publicis Webformance, l agence m a proposé de continuer l aventure en tant que Chef de projet digital, proposition que j ai acceptée sous réserve d une proposition financière conforme à mes prétentions. Mes missions seraient les mêmes que celles que l on me confie actuellement. Par ailleurs, avec le rachat de Proximedia, je serai aussi l interface avec l agence Web de Proximedia (Globule- 1) Réponse aux appels d offres grands axes directeurs permettant de le concrétiser. Ma réflexion est bien sûr formulaires et de nos ings. Bleu) qui s occupera de la refonte de notre site web. En collaboration avec le Directeur Mar- nourrie par des recommandations UX et 4) Travail de recherche & prospective keting, je participe à l élaboration des réponses aux appels d offres sur lesquels Publicis Webformance souhaite se positionner. A chaque appel d offres, j in- éditoriales. J ai également en charge la mise en oeuvre opérationnelle de cette stratégie en estimant les ressources nécessaires à sa mise en place, et en posi- En fil rouge de mes autres actions, je mène un travail de recherche et de prospective sur la mise en place d ou- MICNI / Mémoire de fin d études / 2014 PAGE 12 MICNI / Mémoire de fin d études / 2014 PAGE 13

8 INTRODUCTION 16 I - TYPOLOGIE DES TPE EN FRANCE ET STRATÉGIES DE DÉVELOPPEMENT 01 / Profil socioéconomique des TPE françaises 02 / Stratégies de développement 03 / Difficultés et freins rencontrés II - L IMPACT DU DIGITAL DANS LE COMMERCE LOCAL 01 / Le bouleversement des comportements des consommateurs 02 / Quels enjeux pour les TPE? 03 / Les TPE américaines ont franchi le cap SOMMAIRE III - LE WEB ET LES TPE FRANÇAISES : RÉCIT D UNE RELATION TUMULTUEUSE 01 / Utilisation du Web dans la stratégie de développement 02 / Perception du Web et des canaux digitaux par les petites entreprises 03 / Opportunités et freins rencontrés IV - FAIRE DU WEB ET DU DIGITAL UN LEVIER DE DÉVELOPPE- MENT ACCESSIBLE : DE L IMPORTANCE DE LA PROXIMITÉ 01 / Proximité locale 02 / Proximité clients 03 / Proximité présentielle. CONCLUSION MICNI / Mémoire de fin d études / 2014 PAGE 14 MICNI / Mémoire de fin d études / 2014 PAGE 15

9 INTRODUCTION INTRODUCTION Tous les jours, des millions d internautes effectuent des recherches de commerces locaux que ce soit sur leur ordinateur, leur tablette ou leur smartphone. Selon une étude Google/Ipsos Media, 80% des consommateurs utilisent les moteurs de recherches pour faire des recherches locales. Parmi eux, 50% souhaitent connaître les horaires d ouvertures des magasins à proximité, 54% l itinéraire pour y accéder, et surtout, 18% de ces recherches aboutissent à une prise de rendez-vous ou un achat dans la journée 1. Face à ces nouveaux comportements des consommateurs, impulsés par le digital et son impact dans le commerce local, on pourrait imaginer un intérêt accru des petits commerçants pour les canaux de communication digitale, notamment le Web. Pourtant, il n en est rien. 49% des petites et moyennes structures ne sont toujours pas dotées d un site Web et 31% n en voient pas l intérêt 2. De plus, les petites entreprises qui disposent d un site in- 1 Google/Ipsos MediaCT/Purchased, «Research: Understanding Consumers Local Search Behavior», May Enquête ADEN 2012 «Les entreprises et Internet» ternet pointent du doigt un retour sur investissement quasiment nul. Qu est ce qui explique les réticences des TPE à se tourner vers le Web et le digital? Le Web est-il vraiment un outil utile et nécessaire au développement de l activité de ces structures? Mieux, le Web peut-il être un levier pour acquérir de nouveaux clients? Aux Etats-Unis, un nombre impressionnant de start-ups prennent le contrepied des offres classiques de création de sites web et proposent, plutôt qu un site internet, des outils de référencement local dédiés aux petites entreprises. Yext, la plus connue d entre elles, a aujourd hui une valeur estimée à 525 millions de dollars. Qu est ce qui fait le succès de ces solutions? Ces nouvelles offres orientées marketing local sont-elles plus adaptées et plus accessibles aux petits commerçants? Permettent-elles d obtenir un vrai retour sur investissement? Nous tâcherons de répondre à ces questions en étudiant de près le fonctionne- ment des petites entreprises françaises et les outils qu elles utilisent pour prospecter et communiquer. Nous verrons comment elles perçoivent le Web et le digital, la manière dont elles utilisent ces nouveaux canaux, et les freins qu elles rencontrent le cas échéant. Enfin, nous verrons si le Web peut être un outil pertinent et accessible pour les TPE et quelles solutions concrètes peuvent être éventuellement proposées pour faciliter le quotidien des petites entrepreneurs français. MICNI / Mémoire de fin d études / 2014 PAGE 16 MICNI / Mémoire de fin d études / 2014 PAGE 17

10 TYPOLOGIE DES TRÈS PETITES ENTREPRISES FRANÇAISES TYPOLOGIE DES TPE FRANÇAISES ET 01 / Profil socioéconomique des TPE françaises Qui sont ces petites entreprises françaises et quel poids ont-elles dans le paysage économique français? Quel est leur profil notamment en terme de structure et de budget et quelles sont les principales caractéristiques de leur marché? STRATÉGIES DE DÉVELOPPEMENT 02 / Stratégies de développement Quels leviers les TPE/PME utilisent-elles pour développer leur activité et acquérir de nouveaux clients? Comment font-elles de la prospection? 03 / Difficultés et freins rencontrés Quelles sont les difficultés majeures qu elles rencontrent pour développer leur activité? MICNI / Mémoire de fin d études / 2014 PAGE 18 MICNI / Mémoire de fin d études / 2014 PAGE 19

11 PROFIL SOCIOÉCONOMIQUE DES TRÈS PETITES ENTREPRISES FRANÇAISES 60,5 LES TPE, «POUMONS» DE L ÉCONOMIE FRANÇAISE Industrie AA «Les très petites entreprises (TPE) sont tites entreprises, c est à dire les entre- 156,8 Industrie manufacturière un monde oublié, une zone aveugle des sciences sociales et politiques en prises dont l effectif se situe entre 0 et 19 salariés. 318,5 Bâtiment, TP France», affirme Olivier Torres, chercheur à l école de management de Un poids important dans l économie 76,8 Transports Lyon. française 591,8 Commerce Il est en effet intéressant de constater qu il n existe pas de définition légale du terme TPE en France. L appellation Très petites entreprises est ainsi utilisée certaines fois pour décrire les entreprises dont l effectif comprend de 0 à 19 salariés et d autres fois pour les entreprises de 10 à 19 salariés. Selon l INSEE, au 1er janvier 2012, les TPE de moins de 20 salariés, au nombre de , représentent 30 % de l emploi salarié, 37 % de l emploi total (soit 5,8 millions de personnes). Elles représentent 97% des entreprises françaises et génèrent près de la moitié de la valeur ajoutée à notre pays ,5 861,2 Services Education, Santé, Action Sociale Nombre de TPE par secteur d activité selon SIRENE au 1er Janvier 2012 (en milliers d entreprises) Pour faciliter la compréhension, on peut C est dans le commerce et les services classer les TPE/PME de la façon suivante que les très petites entreprises fran- : çaises ont le poids le plus important à la - Microentreprises : 0 à 9 salariés fois en termes de nombre d entreprises - Très petites entreprises (TPE) : 10 à 19 salariés - Petites entreprises : 20 à 49 salariés - Moyennes entreprises : 50 à 249 salariés - Petites et Moyennes entreprises : 20 à 249 salariés Nous nous intéresserons ici principale- et d effectifs (respectivement et salariés pour les services et le commerce) (voir ci-contre). Les TPE ont un rôle important dans la création d emplois : elles contribuent à l insertion sociale et professionnelle des jeunes puisque 20% des créateurs d entreprise ont moins de 30 ans en 2012, 95% des entreprises françaises sont des TPE 48% de la valeur ajoutée de notre pays est générée par des TPE ment aux microentreprises et très pe- mais aussi à la réinsertion des moins MICNI / Mémoire de fin d études / 2014 PAGE 20

12 PROFIL SOCIOÉCONOMIQUE DES TRÈS PETITES ENTREPRISES FRANÇAISES jeunes (16% des créateurs ont plus de 50 ans). Il est d ailleurs intéressant de noter que 49% des créateurs étaient sans activité ou au chômage au moment de leur création d entreprise. de la fonction précise qu elles remplissent ou du caractère non extensible de leur créneau : les TPE de type indépendant traditionnel et les TPE de type professionnel libéral. PORTRAIT-ROBOT DE LA TRÈS PETITE ENTREPRISE FRANCAISE Nombre de salariés moyen 1 Chiffre d affaires moyen Typologie des TPE Difficile d établir une typologie des TPE, vu l hétérogénéité de leurs fonctionnements. «Il y a autant de TPE différentes qu il y a de patrons de TPE», estime Annabelle Jaouen, coordinatrice du livre les TPE : un management de proximité. Néanmoins, d après une étude du CE- REQ (Centre d Etudes et de Recherches sur les Qualifications), on peut distinguer 4 grandes types de TPE, selon leur mode de gestion et leur capacité à grandir : - Les TPE de type indépendant traditionnel - Les TPE de type professionnel libéral - Les TPE de type managérial - Les TPE de type entrepreneurial Deux de ces configurations sont, selon cette même étude, des TPE destinées à rester de petites entreprises en raison Les deux autres configurations sont destinées à grandir et à se développer de part le caractère extensible de leur activité et le tempérament de leur dirigeant : les TPE de type managérial et les TPE de type entrepreneurial. Les TPE de type indépendant traditionnel Ce sont d une part les plus nombreuses (50% des TPE) et celles qui constituent la forme générique des TPE. Ces entreprises se trouvent surtout dans l artisanat et le commerce traditionnel, notamment dans la construction, le petit commerce de proximité, les métiers de bouche, l hôtellerie-restauration et même dans les services aux particuliers. Ces TPE évoluent dans un environnement de proximité immédiate aussi bien avec les employés qu avec les fournisseurs ou les clients. C est pourquoi le «bouche à oreille» joue un rôle important dans l acquisition Dirigeant Entre 50 et 59 ans Peu connecté + (seuls 27% possèdent un smartphone) Faible appétence au digital Entreprise Indépendant traditionnnel Communication Bouche à oreille Annuaire papier 50% 25% Professionnel libéral MICNI / Mémoire de fin d études / 2014 PAGE 22

13 PROFIL SOCIOÉCONOMIQUE DES TRÈS PETITES ENTREPRISES FRANÇAISES STRATÉGIES DE DÉVELOPPEMENT DES TPE EN FRANCE de nouveaux clients. tiale. gies sur le long terme, les petites struc- neurs ont de leurs problématiques tures se caractérisent par une absence quotidiennes, les incitant à garder leur Les TPE de type professionnel libéral Les TPE de type entrepreneurial de planification stratégique. démarche intuitive et court-termiste Cette deuxième configuration concerne Ces TPE se définissent essentielle- avec laquelle ils sont déjà à l aise. des TPE singulières qui exercent dans le ment par le projet et la trajectoire des Ce comportement plus intuitif qu anti- Ainsi, le processus de décision est da- contexte des professions libérales. dirigeants qui est avant tout d ordre cipatif est souvent dû à un manque de vantage intuitif qu anticipatif et suit un Elles sont caractérisées par l apparte- économique, impliquant la plupart du recul des dirigeants de TPE pour gérer schéma intuition-décision-action plutôt nance à des professions fermées dont temps un risque financier élevé dans leur entreprise, ce qui les contraint à que réflexion-stratégie-action. l accès est assuré par la détention de un marché concurrentiel. On les re- envisager un horizon temporel court. La titres scolaires ou universitaires et seu- trouve principalement dans les activités gestion des problèmes du quotidien fait Une clientèle locale lement une sur cinq comporte des sala- de services aux entreprises (postes et que les petits entrepreneurs ont sou- riés. télécommunications, activités informa- vent la tête dans la guidon, ce qui em- Les petites entreprises se définissent en Nous évoquerons un peu moins ces TPE tiques, marketing et communication, pêche toute forme de planification. Ceci général par un espace marchand res- dans notre étude, car leur activité est conseil et assistance). est accentué par un manque de temps treint. L activité se réalise le plus sou- très spécifique et souvent régie par une qui oblige les dirigeants à fonctionner vent à l échelle locale ou régionale. Le réglementation empêchant le démar- Les TPE de type indépendant tradition- par intuition au lieu de prendre le recul fait de bénéficier d une clientèle prove- chage commercial. nel qui se caractérisent par leur poids nécessaire à la mise en place d un pro- nant d une zone de chalandise proche particulièrement important et leur cessus décisionnel réflechi et mûri. permet aux petites entreprises de dé- Les TPE de type managérial faible appétence au digital focaliseront velopper de vraies relations avec leurs A l opposé des précédentes, les TPE notre attention pour la suite de notre Cette stratégie à court terme est des clients, leur offrant quelques avantages managériales sont soit insérées dans un étude. fois contrainte par une méconnaissance stratégiques : micro groupe, un groupe ou un réseau des différentes alternatives qui peuvent - celui d être sensible aux moindres évo- sous forme de filiales, de succursales ou Une stratégie implicite à court terme être explorées. Un grand nombre de lutions du marché d unités franchisées. dirigeants de TPE ne sont tout simple- - celui de cerner au plus près les at- Les managers de ces entreprises n ont La structure et les processus de déci- ment pas assez formés pour effectuer tentes de la clientèle et de pouvoir ajus- sociologiquement rien à voir avec les sion dans les TPE impliquent une stra- une analyse sophistiquée des moyens ter facilement leur offre en fonction patrons de TPE traditionnelles. Ils sont tégie de développement à court terme. à mettre en oeuvre pour bâtir un plan - celui de déceler de nouvelles oppor- en général plus jeunes et plus diplômés Contrairement aux grandes entreprises d actions sur le long terme. Cette mé- tunités grâce à une très bonne connais- et développent une certaine capacité qui mettent en place des plans d action connaissance contraste avec la grande sance des besoins de certains de leurs de renoncement à l indépendance ini- permettant de concrétiser des straté- connaissance que les petits entrepre- clients MICNI / Mémoire de fin d études / 2014 PAGE 24 MICNI / Mémoire de fin d études / 2014 PAGE 25

Introduction Pourquoi être présent sur Internet Comment démarrer son site Internet? Comment choisir son prestataire pour créer son site Internet?

Introduction Pourquoi être présent sur Internet Comment démarrer son site Internet? Comment choisir son prestataire pour créer son site Internet? 1 Sommaire Introduction... 3 Pourquoi communiquer?... 3 Communication et Internet... 3 Les objectifs de ce Livre Blanc... 3 Pourquoi être présent sur Internet?... 4 Contexte, marché... 4 Internet, 1 er

Plus en détail

Etre présent sur le Web sans site Web. 29 septembre 2014

Etre présent sur le Web sans site Web. 29 septembre 2014 Etre présent sur le Web sans site Web 29 septembre 2014 Présence sur le Web : une absolue nécessité pour le commerce de proximité Le Web-to-Store est un concept déjà bien ancré chez les internautes acheteurs

Plus en détail

Liens FAIBLES (amis de nos amis, collègues, ). Les réseaux sociaux permettent une connexion avec ces liens faibles

Liens FAIBLES (amis de nos amis, collègues, ). Les réseaux sociaux permettent une connexion avec ces liens faibles S421-1-3 LA REVOLUTION DIGITALE S42 La relation commerciale S421 : La relation commerciale et son contexte Définir les notions de relation commerciale et de contact commercial. Présenter la diversité des

Plus en détail

Web-to-Store 12 septembre 2013

Web-to-Store 12 septembre 2013 Contacts BVA Marie Laurence GUENA marie-laurence.guena@bva.fr +33 1 71 16 89 70 CONTEXTE ET METHODOLOGIE Objectifs Le concept s inscrit comme une tendance forte des 10 prochaines années, mais reste à définir.

Plus en détail

LES CHIFFRES CLÉS DU NUMÉRIQUE ET LES BONNES PRATIQUES DE NUMÉRISATION DES TPE /PME

LES CHIFFRES CLÉS DU NUMÉRIQUE ET LES BONNES PRATIQUES DE NUMÉRISATION DES TPE /PME LES CHIFFRES CLÉS DU NUMÉRIQUE ET LES BONNES PRATIQUES DE NUMÉRISATION DES TPE /PME EN FRANCE, L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE EST CRÉATRICE D EMPLOIS ET DE CROISSANCE MAIS POURRAIT REPRÉSENTER ENCORE PLUS AU REGARD

Plus en détail

LE PROFIL DU E-COMMERÇANT - Spécial TPE/PME

LE PROFIL DU E-COMMERÇANT - Spécial TPE/PME LE PROFIL DU E-COMMERÇANT - Spécial TPE/PME 2015 Oxatis KPMG CONTEXTE ET METHODOLOGIE Contexte et méthodologie Oxatis Leader européen des sites marchands pour Commerçants, TPE et PME en mode SaaS Créé

Plus en détail

+ 1 ère solution Salesforce dédiée aux retailers

+ 1 ère solution Salesforce dédiée aux retailers Kerensen for Retail & Luxe + 1 ère solution Salesforce dédiée aux retailers CCAN Founding Member L'évolution des profils consommateurs et des modes de consommation est progressivement en train de transformer

Plus en détail

Comment trouver des clients grâce à internet?

Comment trouver des clients grâce à internet? Comment trouver des clients grâce à internet? Plan de la présentation Présentation tour de table Quelques chiffres Un site internet? Pourquoi faire? Qu est-ce qu un site internet efficace? Comment attirer

Plus en détail

Eurateach labellisé par la région et le FAFIEC. Si vous remplissez les conditions suivantes : Votre entreprise compte moins de 250 salariés

Eurateach labellisé par la région et le FAFIEC. Si vous remplissez les conditions suivantes : Votre entreprise compte moins de 250 salariés > FORMATIONS CLES EN MAIN > FORMATIONS SUR MESURE Eurateach labellisé par la région et le FAFIEC Dans le cadre du Pacte Régional de Continuité Professionnelle signé par l Etat, la Région et les Partenaires

Plus en détail

les nouveaux enjeux du retail et leurs impacts sur la gestion des rh

les nouveaux enjeux du retail et leurs impacts sur la gestion des rh VUE EXPERT les nouveaux enjeux du retail et leurs impacts sur la gestion des rh Introduction A l ère du web et de l e-commerce, le rôle du vendeur en magasin devient plus que jamais stratégique. Paradoxe?

Plus en détail

Vendre son champagne sur internet

Vendre son champagne sur internet dossier P.13-17 Vendre son champagne sur internet De nombreuses études le montrent : le commerce en ligne se porte bien et devrait continuer à croître sur les deux prochaines années. Ainsi, la Fédération

Plus en détail

PRATIQUES ET USAGES DU NUMÉRIQUE DANS LES PME ET TPE

PRATIQUES ET USAGES DU NUMÉRIQUE DANS LES PME ET TPE PRATIQUES ET USAGES DU NUMÉRIQUE DANS LES PME ET TPE ETUDE RHÔNE Septembre 2015 CCI LYON - DIRECTION DÉVELOPPEMENT INDUSTRIEL ET TERRITORIAL Page 1 I CCI DDIT Page 2 I CCI DDIT ommaire Avant-propos page

Plus en détail

Livre Blanc Virtua 2012

Livre Blanc Virtua 2012 Livre Blanc Virtua 2012 LES SECRETS D UNE CAMPAGNE DIGITALE DE NOËL RÉUSSIE Suivez-nous sur Twitter Virtua 021 544 28 00 info@virtua.ch Stratégies et créations digitales 2 Table des matières Préparez votre

Plus en détail

COMMENT CONDUIRE UN PROJET DE SITE WEB?

COMMENT CONDUIRE UN PROJET DE SITE WEB? COMMENT CONDUIRE UN PROJET DE SITE WEB? Typologie des sites web Les sites «vitrines» Les sites de «marque» Les sites «catalogues» Les sites marchands Site web et stratégie commerciale Etapes clés de la

Plus en détail

Optimiser son expérience client dans la vente au détail

Optimiser son expérience client dans la vente au détail VENTE ACHETER Optimiser son expérience client dans la vente au détail Un Livre Blanc Maxymiser d Oracle Oct 2015 Livre Blanc www.maxymiser.fr Depuis quelques années, les professionnels de la vente au détail

Plus en détail

Digitas lance une offre 100% dédiée au Commerce Connecté. La France, agence «pilote» pour le réseau.

Digitas lance une offre 100% dédiée au Commerce Connecté. La France, agence «pilote» pour le réseau. COMMUNIQUE DE PRESSE POUR DIFFUSION IMMEDIATE Digitas lance une offre 100% dédiée au Commerce Connecté. La France, agence «pilote» pour le réseau. Neuilly sur Seine, le 26 janvier 2011 Digitas France (VivaKi/Publicis

Plus en détail

Quels Usages et Pratiques des Directions Marketing B2B sur les Médias Sociaux?

Quels Usages et Pratiques des Directions Marketing B2B sur les Médias Sociaux? Quels Usages et Pratiques des Directions Marketing B2B sur les Médias Etude appliquée aux entreprises B2B, dans l Industrie IT. May 15 2013 ETUDE Leila Boutaleb-Brousse leilabfr@gmail.com btobconnected.com

Plus en détail

Dossier de Presse. 10 Octobre 2013

Dossier de Presse. 10 Octobre 2013 Dossier de Presse 10 Octobre 2013 Contacts : Anne-Sophie DUPIRE - Responsable Communication Lucie PORREAUX - Chargée des Relations Presse Tel : 0 328 328 000 - anne-sophie.dupire@sarbacane.com Tel : 0

Plus en détail

Créer un site internet?

Créer un site internet? WebexpR Communication digitale des PME 249 rue Irène Joliot Curie 60610 La Croix Saint Ouen contact@webexpr.fr Créer un site internet? Qui? Quoi? Pour qui? Pourquoi? Quand? Comment? Combien? Rédaction

Plus en détail

e-commerce : Guide à l intention des Petites et Moyennes Entreprises

e-commerce : Guide à l intention des Petites et Moyennes Entreprises Livre Blanc e-commerce : Guide à l intention des Petites et Moyennes Entreprises Optimisation des opportunités en ligne pour les PME Opportunités en ligne La conjoncture n a jamais été aussi favorable

Plus en détail

COMMERCE & CROSS CANAL ÉTAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES

COMMERCE & CROSS CANAL ÉTAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES COMMERCE & CROSS CANAL ÉTAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES Octobre 2015 Cette étude est le résultat de l enquête réalisée en partenariat avec l Observatoire Prospectif du Commerce auprès de 100 professionnels

Plus en détail

Le Marketing Mobile, des marques

Le Marketing Mobile, des marques Le Marketing Mobile, le nouvel Eldorado communicationnel des marques RAPPEL Engage your customers NO YES > L émergence des smartphones et des tablettes a bouleversé la vie quotidienne des Français : 47%

Plus en détail

Une stratégie Cross-canal réussie : complémentarité boutique physique et E- Commerce. Marc Schillaci - Fondateur & CEO Oxatis

Une stratégie Cross-canal réussie : complémentarité boutique physique et E- Commerce. Marc Schillaci - Fondateur & CEO Oxatis Une stratégie Cross-canal réussie : complémentarité boutique physique et E- Commerce. Marc Schillaci - Fondateur & CEO Oxatis Le Succès d Oxatis en Chiffres Oxatis ce sont 10 500 Sites marchands 410 M

Plus en détail

Cometik, le partenaire incontournable de la communication Web

Cometik, le partenaire incontournable de la communication Web Cometik, le partenaire incontournable de la communication Web www.cometik.com 2010-2011 SOMMAIRE CARTE D IDENTITE COMETIK GROUP COMETIK GROUP EN QUELQUES MOTS p 2 p 3 De deux associés à plus de 120 collaborateurs,

Plus en détail

Digital Trends Morocco 2015. Moroccan Digital Summit 2014 #MDSGAM - Décembre 2014

Digital Trends Morocco 2015. Moroccan Digital Summit 2014 #MDSGAM - Décembre 2014 Moroccan Digital Summit 2014 #MDSGAM - Décembre 2014 Sommaire 04 Objectifs de la démarche 07 Méthodologie 05 Parties prenantes 09 Résultats de l étude 06 Objectifs de l étude 37 Conclusion 02 Contexte

Plus en détail

Introduction. La stratégie «pull» : la stratégie de gain sur Internet

Introduction. La stratégie «pull» : la stratégie de gain sur Internet Introduction La stratégie «pull» : la stratégie de gain sur Internet Un principe simple mais imparable : «Attirez votre cible vers vos offres» La stratégie «pull», ou stratégie d attraction, consiste à

Plus en détail

Atelier E-TOURISME 2013. Optimiser la visibilité de son site sur les moteurs de recherche. ecotourismepro.jimdo.com

Atelier E-TOURISME 2013. Optimiser la visibilité de son site sur les moteurs de recherche. ecotourismepro.jimdo.com Atelier E-TOURISME 2013 Optimiser la visibilité de son site sur les moteurs de recherche ecotourismepro.jimdo.com Optimiser la visibilité de son site sur les moteurs de recherche Audrey Piquemal Chargée

Plus en détail

Talents. 7 pratiques RH à la loupe. Performances. Mobilité. Evaluation. Numérique. Compétences. Réseaux sociaux. Engagement

Talents. 7 pratiques RH à la loupe. Performances. Mobilité. Evaluation. Numérique. Compétences. Réseaux sociaux. Engagement COLLECTION > PRATIQUES RH IN THE BUSINESS OF YOUR SUCCESS TM 7 pratiques RH à la loupe Indicateurs Analyses Expertises Perspectives Evaluation Business intelligence Formation Performances Masse salariale

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION SAVOIR VENDRE AVEC EFFICACITÉ

PROGRAMME DE FORMATION SAVOIR VENDRE AVEC EFFICACITÉ CV315 SAVOIR VENDRE AVEC EFFICACITÉ 1. Identifier les objectifs commerciaux Les 4 objectifs clés du commercial L esprit de conquête, clé de la performance La psychologie du vendeur face à l acheteur 2.

Plus en détail

[Budgets B2B] Le guide d optimisation financière. (marketing, commercial et digital)

[Budgets B2B] Le guide d optimisation financière. (marketing, commercial et digital) [Budgets B2B] Le guide d optimisation financière. (marketing, commercial et digital) Les tendances en matière de répartition des budgets. sommaire 1. Les budgets marketing sont à la hausse. 2. La part

Plus en détail

Les grandes entreprises françaises conscientes du chemin qu il reste à parcourir

Les grandes entreprises françaises conscientes du chemin qu il reste à parcourir Le Baromètre des pratiques digitales 2015 Sia Partners - Econocom - Ifop révèle des pratiques très différenciées et des priorités contrastées au sein des grandes entreprises françaises Paris, le 29 septembre

Plus en détail

Programme de formations Webmarketing & Réseaux sociaux

Programme de formations Webmarketing & Réseaux sociaux Programme de formations Webmarketing & Réseaux sociaux La Team Web Organisme de formation enregistré sous le numéro 91 34 08306 34 La Team Web SAS au capital de 10 000 8 rue de la Mairie / 34120 Lézignan

Plus en détail

Avril 2013 DIAGNOSTIC NUMERIQUE. Réalisé par l Office de Tourisme Andernos-les-Bains

Avril 2013 DIAGNOSTIC NUMERIQUE. Réalisé par l Office de Tourisme Andernos-les-Bains Avril 2013 DIAGNOSTIC NUMERIQUE Réalisé par l Office de Tourisme Andernos-les-Bains Sommaire Présentation...3 Matériel numérique...4 Mise à disposition de matériel numérique...4 Mise à disposition d une

Plus en détail

1 ÈRE RÉGIE DIGITALE SPÉCIALISÉE DANS LE WEB-TO-STORE POUR FEVRIER 2015

1 ÈRE RÉGIE DIGITALE SPÉCIALISÉE DANS LE WEB-TO-STORE POUR FEVRIER 2015 1 ÈRE RÉGIE DIGITALE SPÉCIALISÉE DANS LE WEB-TO-STORE POUR FEVRIER 2015 Solocal Group est le n 1 de la communication locale Des marques à forte notoriété Des solutions technologiques innovantes Des partenariats

Plus en détail

COMMENT CONDUIRE SON PROJET DE SITE WEB?

COMMENT CONDUIRE SON PROJET DE SITE WEB? COMMENT CONDUIRE SON PROJET DE SITE WEB? Lorraine Pour être efficace, un site web doit être réfléchi et en adéquation avec la stratégie de l entreprise. Cette notice présente les différentes possibilités

Plus en détail

10 indicateurs clé de performance (KPI) incontournables pour e-commerçant

10 indicateurs clé de performance (KPI) incontournables pour e-commerçant 10 indicateurs clé de performance (KPI) incontournables pour e-commerçant Oubliez le nombre de visites sur votre boutique en ligne, le nombre de pages vues et même votre positionnement de mots clés sur

Plus en détail

Comparateur de prix et Guide de voyages

Comparateur de prix et Guide de voyages Comparateur de prix et Guide de voyages Dossier de Presse Septembre 2009 CONTACT PRESSE Agence Valeur D image Solenn PETITJEAN 04.76.70.93.54-06.24.75.20.82 s.petitjean@valeurdimage.com 3 Historique de

Plus en détail

QUI SOMMES NOUS? Notre équipe se tient à votre disposition pour vous apporter de plus amples informations et vous conseiller.

QUI SOMMES NOUS? Notre équipe se tient à votre disposition pour vous apporter de plus amples informations et vous conseiller. QUI SOMMES NOUS? La CCI Tarbes et Hautes-Pyrénées propose une offre variée de formations s adressant à la fois aux jeunes à la recherche d un métier et aux salariés / Chefs d entreprise en recherche de

Plus en détail

Recommandation Plan d actions Communication interne et externe SODRACO

Recommandation Plan d actions Communication interne et externe SODRACO Recommandation Plan d actions Communication interne et externe SODRACO Avant-propos Le cabinet d expertise-comptable SODRACO existe depuis 1974 et fêtera donc en 2014 ses 40 ans. Il a été fondé par Alain

Plus en détail

Les Histoires de demain par TNP REVUE DE PRESSE

Les Histoires de demain par TNP REVUE DE PRESSE Les Histoires de demain par TNP REVUE DE PRESSE 4 novembre 2015 Les Echos Business - 04/11/2015 http://business.lesechos.fr/directions-numeriques/digital/transformation-digitale/021450570757-s-adapter-ou-se-transformer-les-hesitations-des-entreprises-pre-numeriques-204380.php

Plus en détail

Women s State of the Media Democracy 2012 L observatoire international des usages et interactions des médias

Women s State of the Media Democracy 2012 L observatoire international des usages et interactions des médias Women s State of the Media Democracy 2012 L observatoire international des usages et interactions des médias Women s Forum - Deauville - Octobre 2012 Présentation de l étude Women s State of the Media

Plus en détail

HOW DO YOU EXPECT YOUR COMPANY'S CHINA PROFIT?

HOW DO YOU EXPECT YOUR COMPANY'S CHINA PROFIT? C O M M U N I Q U É D E P R E S S E Les entreprises suisses réussissent particulièrement bien en Chine En 2014, les ventes et les bénéfices des entreprises suisses actives en Chine connaissent une accélération

Plus en détail

Visez l excellence digitale

Visez l excellence digitale Visez l excellence digitale Repensez vos possibilités applicatives grâce à la redéfinition des modes de travail d Avanade. Applications : le nouvel eldorado de la compétitivité La consumérisation de l

Plus en détail

Web to. store. 3 ème édition du Baromètre. octobre 2015. Utilisateur : sala40 Mot de passe : eva. Florence Leveel - Mappy Erwan Lestrohan - BVA

Web to. store. 3 ème édition du Baromètre. octobre 2015. Utilisateur : sala40 Mot de passe : eva. Florence Leveel - Mappy Erwan Lestrohan - BVA 3 ème édition du Baromètre Web to store octobre 2015 CODE WIFI : Utilisateur : sala40 Mot de passe : eva INTERVENANTS : Florence Leveel - Mappy Erwan Lestrohan - BVA Mardi 13 octobre 2015 Dispositif méthodologique

Plus en détail

LE DISPLAY RÉVOLUTION. De l achat d espace publicitaire classique à la gestion d audience ciblée. Janvier 2012 LIVRE BLANC ACXIOM.

LE DISPLAY RÉVOLUTION. De l achat d espace publicitaire classique à la gestion d audience ciblée. Janvier 2012 LIVRE BLANC ACXIOM. LIVRE BLANC ACXIOM LE DISPLAY EN PLEINE RÉVOLUTION De l achat d espace publicitaire classique à la gestion d audience ciblée Janvier 2012 Frédéric GRELIER Directeur Europe développement produits Acxiom

Plus en détail

Optimisez les profits de vos sites web. Intégrez la performance à votre projet de création

Optimisez les profits de vos sites web. Intégrez la performance à votre projet de création Optimisez les profits de vos sites web Intégrez la performance à votre projet de création Consultant web spécialisée dans le référencement, mon objectif est d augmenter les profits de vos sites web par

Plus en détail

promouvoir votre site

promouvoir votre site promouvoir votre site SOMmaire Mentionnez l adresse de votre site internet dans vos supports de communication... 05 Aidez Google à trouver votre site internet Diffusez vos premières annonces en ligne......

Plus en détail

Économie et réseaux sociaux

Économie et réseaux sociaux Économie et réseaux sociaux Forum financier belge Louvain-la-Neuve 23/10/2012 Économie et réseaux sociaux Olivier de Wasseige @defimedia.be Plus de 7 internautes sur 10 sont membres d au moins un réseau

Plus en détail

achat shopping fidèlisation animation magnétic communication magnétic communication magnéti CENTRES COMMERCIAUX VILLAGES trafic DE MARQUES

achat shopping fidèlisation animation magnétic communication magnétic communication magnéti CENTRES COMMERCIAUX VILLAGES trafic DE MARQUES achat animation fidèlisation shopping CENTRES COMMERCIAUX & DE MARQUES VILLAGES trafic Partenaire des Centres Commerciaux La promesse d un centre de vie Aujourd hui, les centres commerciaux évoluent dans

Plus en détail

Etude réalisée en partenariat avec le réseau de CMA et la CRMA de Bretagne, le syndicat Mixte MEGALIS et la Région Bretagne

Etude réalisée en partenariat avec le réseau de CMA et la CRMA de Bretagne, le syndicat Mixte MEGALIS et la Région Bretagne Etude réalisée en partenariat avec le réseau de CMA et la CRMA de Bretagne, le syndicat Mixte MEGALIS et la Région Bretagne Cet article présente les principaux résultats de l enquête OPSIS de Marsouin

Plus en détail

Du Web to Store au Digital in Store

Du Web to Store au Digital in Store Livre blanc Du Web to Store au Digital in Store Quand votre audience online se transforme en acheteurs offline www.kontestapp.com Introduction Le commerce digital et le commerce traditionnel évoluent de

Plus en détail

Business Plan. Belfort 21 décembre 2012. Frédéric de Thezy / Laetitia B.

Business Plan. Belfort 21 décembre 2012. Frédéric de Thezy / Laetitia B. Business Plan Belfort 21 décembre 2012 Frédéric de Thezy / Laetitia B. 0 Sommaire Résumé... 2 Portrait de l entreprise... 3 Les prestations... 4 SWOT... 5 Le marché... 6 Les acteurs... 9 Business modèle...

Plus en détail

Catalogue de formations

Catalogue de formations Conseil et formation en Marketing Web /////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////// Catalogue de

Plus en détail

GUIDE 2015 DIAGNOSTIC FORMATION ORIENTATION

GUIDE 2015 DIAGNOSTIC FORMATION ORIENTATION GUIDE 2015 DIAGNOSTIC ORIENTATION FORMATION Vous! Petits ou grands, qui considèrent qu activer ses motivations est un moteur de réussite et de performance. Vous! Adhérents qui souhaitent étendre vos compétences.

Plus en détail

http://myriam-webmarketing.blogspot.com myriam@fcwebmarketing.fr 06.63.93.14.86

http://myriam-webmarketing.blogspot.com myriam@fcwebmarketing.fr 06.63.93.14.86 1 Formations & Conseils Web Marketing Myriam GHARBI Formations & Conseils Web Marketing Vous êtes Auto-entrepreneur, Créateur d'entreprise, Salarié au sein d'une TPE, PME ou dans une Collectivité? Vous

Plus en détail

Création de site E-Commerce Referencement naturel Campagne AdWords E-Mailing Création vidéo

Création de site E-Commerce Referencement naturel Campagne AdWords E-Mailing Création vidéo Création de site E-Commerce Referencement naturel Campagne AdWords E-Mailing Création vidéo SOLUTION WEB TOUT INCLUS Création de site internet & référencement Nous créons et référençons votre site internet

Plus en détail

webgem.be VOTRE SOLUTION DE DESIGN & DÉVELOPPEMENT

webgem.be VOTRE SOLUTION DE DESIGN & DÉVELOPPEMENT webgem.be VOTRE SOLUTION DE DESIGN & DÉVELOPPEMENT QUI SOMMES NOUS? WEBGEM EST UNE AGENCE WEB QUI PROPOSE DE VOUS ACCOMPAGNER DANS LA CRÉATION DE VOTRE SITE INTERNET, DE REFLÉTER UN UNIVERS DE MARQUE,

Plus en détail

Les 5 étapes clés d une stratégie d optimisation online réussie

Les 5 étapes clés d une stratégie d optimisation online réussie Les 5 étapes clés d une stratégie d optimisation online réussie Un Livre Blanc Maxymiser d Oracle Livre Blanc Nov 2015 www.maxymiser.fr À l heure où le mobile est devenu monnaie courante et les services

Plus en détail

FORMATIONS FORMATIONS : E-COMMERCE / E-MARKETING / WEBDESIGN / VENTE / INFORMATIQUE / BUREAUTIQUE LE CATALOGUE DE

FORMATIONS FORMATIONS : E-COMMERCE / E-MARKETING / WEBDESIGN / VENTE / INFORMATIQUE / BUREAUTIQUE LE CATALOGUE DE FORMATIONS : E-COMMERCE / E-MARKETING / WEBDESIGN / VENTE / INFORMATIQUE / BUREAUTIQUE CENTRE DE FORMATIONS PROFESSIONNELLES CONTINUES LE CATALOGUE DE FORMATIONS NUMÉRIQUES POUR DÉVELOPPER DE MEILLEURES

Plus en détail

Les clés pour bâtir une stratégie gagnante avec le channel

Les clés pour bâtir une stratégie gagnante avec le channel CONTENT SYNDICATION E-COMMERCE INTEGRATION business integration BUSINESS INTELLIGENCE Les clés pour bâtir une stratégie gagnante avec le channel Automatiser la génération de leads, simplifier vos processus

Plus en détail

- Communiqué de Presse -

- Communiqué de Presse - Paris, le 7 janvier 2010 - Communiqué de Presse - L Union Financière de France lance GPS - Gestion Pilotée et Suivi : un concept de gestion innovant en adéquation avec les attentes de la clientèle patrimoniale,

Plus en détail

La filière de l informatique : synthèse de l étude des besoins de professionnalisation

La filière de l informatique : synthèse de l étude des besoins de professionnalisation Crédit photo : Hlp - DISSAUX La filière de l informatique : synthèse de l étude des besoins de professionnalisation Mars 2014 (à partir de l étude validée en juin 2013) CONTEXTE Dans un marché mondial

Plus en détail

Le profil du E- Commerçant

Le profil du E- Commerçant Le profil du E- Commerçant Etude Oxatis 01/2009 Conférence de Presse FEVAD Du 28 janvier 2009 Marc SCHILLACI Président du Directoire Objectifs et Méthodologie Contexte Dans un marché en plein développement,

Plus en détail

Comment communiquent les cabinets à l ère du numérique?

Comment communiquent les cabinets à l ère du numérique? Mardi 17 novembre 2015 Comment communiquent les cabinets à l ère du numérique? Bertrand SALLIOU Directeur Adjoint EXPERT INFOS - Les Echos Publishing Comment communiquent les cabinets à l ère du numérique

Plus en détail

Enquête PME 2015 : Tour d horizon numérique des PME bretonnes

Enquête PME 2015 : Tour d horizon numérique des PME bretonnes Enquête PME 15 : Tour d horizon numérique des PME bretonnes Nicolas DEPORTE Observatoire du GIS M@rsouin Au cours du premier trimestre 15, 1550 PME bretonnes ont répondu à l «Enquête PME 15» en ligne ou

Plus en détail

Canon Business Services 2013

Canon Business Services 2013 Canon Business Services 2013 Powering Business Transformation* * Au cœur de vos transformations Notre métier? Assurer le succès de votre entreprise. Canon Business Services redéfinit l externalisation

Plus en détail

Enquête nationale sur le développement commercial des PME. Etude réalisée du 15 juin au 15 août 2009 sur un panel de 240 PME de moins de 250 salariés

Enquête nationale sur le développement commercial des PME. Etude réalisée du 15 juin au 15 août 2009 sur un panel de 240 PME de moins de 250 salariés Enquête nationale sur le développement commercial des PME Etude réalisée du 15 juin au 15 août 2009 sur un panel de 240 PME de moins de 250 salariés 1 Sommaire INTRODUCTION... 4 1. SYNTHESE DE L ENQUÊTE...

Plus en détail

Clément ALBRIEUX (69)

Clément ALBRIEUX (69) Pratique 20 : Une nouvelle identité entrepreneuriale 287 Le témoin : Clément ALBRIEUX (69) 30 collaborateurs Comment est définie et gérée l innovation dans votre cabinet? Les collaborateurs du cabinet

Plus en détail

Personnalisez vos pages web et facebook. Boostez votre taux de conversion en personnalisant le parcours d achat des internautes anonymes

Personnalisez vos pages web et facebook. Boostez votre taux de conversion en personnalisant le parcours d achat des internautes anonymes Personnalisez vos pages web et facebook Boostez votre taux de conversion en personnalisant le parcours d achat des internautes anonymes Sommaire Présentation...3 Le cycle d achat des internautes et des

Plus en détail

L influence des medias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un partenaire financier. réalisée par

L influence des medias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un partenaire financier. réalisée par L influence des medias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un partenaire financier Etude réalisée par Médias sociaux L influence des médias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un

Plus en détail

Paris 22-24 January 2015. Rym Srarfi Tabbane. Ecole Supérieure d Economie Numérique, Université de la Manouba, Tunisie. Tel: + 216 71 602 919

Paris 22-24 January 2015. Rym Srarfi Tabbane. Ecole Supérieure d Economie Numérique, Université de la Manouba, Tunisie. Tel: + 216 71 602 919 14 th International Marketing Trends Conference Paris 22-24 January 2015 Rym Srarfi Tabbane Ecole Supérieure d Economie Numérique, Université de la Manouba, Tunisie Tel: + 216 71 602 919 e-mail: rymtabbane@yahoo.fr

Plus en détail

CONVERSATION PRISM THE VISION PROSPECTIVE DES RESEAUX SOCIAUX. Visio-conférence de Brian SOLIS

CONVERSATION PRISM THE VISION PROSPECTIVE DES RESEAUX SOCIAUX. Visio-conférence de Brian SOLIS THE CONVERSATION PRISM VISION PROSPECTIVE DES RESEAUX SOCIAUX Visio-conférence de Brian SOLIS Votre entreprise a besoin d aide pour définir sa stratégie digitale? Se présentant lui-même comme un geek,

Plus en détail

CERTIFICAT E-COMMERCE

CERTIFICAT E-COMMERCE CERTIFICAT E-COMMERCE Maîtriser l évolution de son écosystème de vente en ligne Optimiser l efficacité commerciale de sa présence digitale Construire un plan de promotion adapté à son offre Mesurer la

Plus en détail

Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe

Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe Dossier de presse Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe ALTER PERFORMANCE est une nouvelle société de conseil qui a fait le choix d'accompagner les TPE-PME

Plus en détail

5 sept 2014 - GAMARTHE. Frédéric PERES - CCI Bayonne Pays Basque

5 sept 2014 - GAMARTHE. Frédéric PERES - CCI Bayonne Pays Basque 5 sept 2014 - GAMARTHE Frédéric PERES - CCI Bayonne Pays Basque Atelier Webmarketing - UZTARTU - 05 sept2014 - Gamarthe Atelier Webmarketing - UZTARTU - 05 sept2014 - Gamarthe Atelier Webmarketing - UZTARTU

Plus en détail

tendances du marketing BtoB à adopter sans tarder.

tendances du marketing BtoB à adopter sans tarder. 2015 tendances du marketing BtoB à adopter sans tarder. Pour réussir son année, 7 sujets majeurs à mettre sur votre to-do-list. Les 7 tendances du marketing BtoB à adopter sans tarder. Selon Laurent Ollivier,

Plus en détail

Les rendez-vous Numérique 14

Les rendez-vous Numérique 14 Les rendez-vous Numérique 14 Ben Chams - Fotolia Programme d actions avec le soutien du FRED (Fonds pour les REstructurations de la Défense) dans le cadre du PLR (Plan Local de Redynamisation) d Angers

Plus en détail

Secteur Distribution & Retail

Secteur Distribution & Retail Secteur Distribution & Retail isatech est spécialiste des solutions de gestion d entreprise Microsoft Dynamics ERP, CRM et Office365 Les problématiques des métiers du négoce Selon l Observatoire des commerces

Plus en détail

Séminaire E-Marketing Artisans: faites votre promotion sur internet!

Séminaire E-Marketing Artisans: faites votre promotion sur internet! Séminaire E-Marketing Artisans: faites votre promotion sur internet! Stéphanie Pahaut Coordinatrice Tourisme Qualité tourismequalite@coeurdelardenne.be 1 Du marketing traditionnel au marketing numérique

Plus en détail

Notre objectif est de vous communiquer les meilleures solutions pour que vous puissiez

Notre objectif est de vous communiquer les meilleures solutions pour que vous puissiez Toute action marketing a pour objectif nécessairement de vous permettre de maîtriser votre marché, ses contraintes et ses acteurs pour développer une offre, en adéquation parfaite, avec les attentes de

Plus en détail

Campagne Emailing sur l Algérie Offre GLOBALE MISE A JOUR DU 1 Septembre 2012

Campagne Emailing sur l Algérie Offre GLOBALE MISE A JOUR DU 1 Septembre 2012 Visibilité sur Internet : L emarketing Sarbacane Campagne Emailing sur l Algérie Offre GLOBALE MISE A JOUR DU 1 Septembre 2012 www.sarbacane.dz www.emailing-dz.com www.smsing-dz.com 2012 Web Measurement

Plus en détail

Focus sur. métiers administratifs et comptables. métiers. les. De quoi parle-t-on? La piste DÉCEMBRE 2014. des

Focus sur. métiers administratifs et comptables. métiers. les. De quoi parle-t-on? La piste DÉCEMBRE 2014. des La piste des métiers Focus sur les métiers administratifs et comptables L es métiers administratifs et comptables représentent environ 20% des emplois de Poitou-Charentes. Ils ne forment pas pour autant

Plus en détail

Programme de formations Webmarketing & Réseaux sociaux

Programme de formations Webmarketing & Réseaux sociaux Programme de formations Webmarketing & Réseaux sociaux La Team Web Organisme de formation enregistré sous le numéro 91 34 08306 34 La Team Web SAS au capital de 10 000 8 rue de la Mairie / 34120 Lézignan

Plus en détail

Métier de Directeur Webmarketing. Ce diaporama est disponible pour votre clé USB en fin de présentation

Métier de Directeur Webmarketing. Ce diaporama est disponible pour votre clé USB en fin de présentation Métier de Directeur Webmarketing Ce diaporama est disponible pour votre clé USB en fin de présentation Sujets abordés 1. Présentation 2. Mes missions 3. Mes outils 4. Profil nécessaire De consommateur

Plus en détail

Oxatis dessine le Profil du e-commerçant grâce à l'enquête réalisée auprès de 2500 sites marchands en France

Oxatis dessine le Profil du e-commerçant grâce à l'enquête réalisée auprès de 2500 sites marchands en France COMMUNIQUE de PRESSE Oxatis dessine le Profil du e-commerçant grâce à l'enquête réalisée auprès de 2500 sites marchands en France 28 janvier 2009 Oxatis propose de lutter contre les idées reçues sur le

Plus en détail

Les enjeux du marketing mobile pour les entreprises

Les enjeux du marketing mobile pour les entreprises Les enjeux du marketing mobile pour les entreprises Présentation de l'étude Azetone - Harris Interactive 26 septembre 2014 Agenda Les enjeux du marketing mobile pour les entreprises les priorités & répartitions

Plus en détail

La vision des annonceurs sur la stratégie digitale et le marché des agences de communication

La vision des annonceurs sur la stratégie digitale et le marché des agences de communication La vision des annonceurs sur la stratégie digitale et le marché des agences de communication MÉTHODOLOGIE La partie de l'image avec l'id de relation rid11 n'a pas été trouvé dans le fichier. Phase qualitative

Plus en détail

Management de la distribution

Management de la distribution NOUVELLE FORMATION RENTRÉE 2013 Master 2 Alternance Contrat PRO À LYON Management de la distribution C est quoi l IMMD? 30 130 ans d existence enseignants professionnels 4SITES à Roubaix, Lille, Paris,

Plus en détail

Développer votre stratégie digitale. www.cyber-l.com 3 rue du Gévaudan, 91090 Lisses, France

Développer votre stratégie digitale. www.cyber-l.com 3 rue du Gévaudan, 91090 Lisses, France Développer votre stratégie digitale www.cyber-l.com 3 rue du Gévaudan, 91090 Lisses, France CYBER L AGENCE DIGITALE Cyber L accompagne depuis 17ans les entreprises, associations, collectivités, dans leur

Plus en détail

Communication Opérationnelle Franchises et Réseaux

Communication Opérationnelle Franchises et Réseaux Communication Opérationnelle Franchises et Réseaux Matérialiser votre concept CONSTRUCTION DE L IMAGE ET DE LA COMMUNICATION Traduire votre concept en véritable projet d entreprise >> Confirmer votre offre

Plus en détail

Mobile & achats à la demande. Comment le marketing à la performance permet-il aux mobiles d influencer le parcours d achat. tradedoubler.

Mobile & achats à la demande. Comment le marketing à la performance permet-il aux mobiles d influencer le parcours d achat. tradedoubler. Mobile & achats à la demande Comment le marketing à la performance permet-il aux mobiles d influencer le parcours d achat tradedoubler.com En Europe, les canaux mobiles de marketing à la performance transforment

Plus en détail

LES LEVIERS DE L EMARKETING. OAP Marketing Web - ESC Toulouse 2008 Intevenant: francois@goube.org

LES LEVIERS DE L EMARKETING. OAP Marketing Web - ESC Toulouse 2008 Intevenant: francois@goube.org LES LEVIERS DE L EMARKETING OAP Marketing Web - ESC Toulouse 2008 Intevenant: francois@goube.org Objectifs du cours Comprendre comment intégrer le web dans la stratégie des entreprises Connaître les grands

Plus en détail

Transformer ses visiteurs

Transformer ses visiteurs Transformer ses visiteurs en clients Oloron 26/11/2009 1/ Acquisition de trafic 2/ Augmentation du taux de transformation 3/ Fidélisation de vos clients 4/ Développer sa clientèle Transformer ses visiteurs

Plus en détail

Présentation des résultats 1999 30 mars 2000

Présentation des résultats 1999 30 mars 2000 Présentation des résultats 1999 30 mars 2000 L activité Le métier Les perspectives L activité Un marché animé par plusieurs facteurs positifs Un besoin accru de suivi des marchés les consommateurs-citoyens

Plus en détail

LE SAVIEZ-VOUS? 58 % des français partis en vacances les ont préparés en ligne soit 17,2 millions. (Source : Raffour Interactive 2012)

LE SAVIEZ-VOUS? 58 % des français partis en vacances les ont préparés en ligne soit 17,2 millions. (Source : Raffour Interactive 2012) LE SAVIEZ-VOUS? 58 % des français partis en vacances les ont préparés en ligne soit 17,2 millions. (Source : Raffour Interactive 2012) 12,2 millions ont réservé en ligne, soit 73 % de transformation. (Source

Plus en détail

Le emarketing? Ca marche!

Le emarketing? Ca marche! Le emarketing? Ca marche! Gilles Dandel Dir de l'agence WSI OBIWEB Plan de la présentation Pourquoi faire du emarketing? L' ABC du succès selon WSI : Améliorez (créez) votre site? Bonne visibilité & Générez

Plus en détail

Un nouveau souffle sur les approches multicanal, les outils d analyse et la segmentation clients

Un nouveau souffle sur les approches multicanal, les outils d analyse et la segmentation clients Un nouveau souffle sur les approches multicanal, les outils d analyse et la segmentation clients Les tendances technologiques dans le secteur de l assurance vie : partie 1. * *La haute performance. Réalisée.

Plus en détail

Baromètre du Digital Marketing 2012

Baromètre du Digital Marketing 2012 Baromètre du Digital Marketing 2012 3 Juillet 2012 Introduction Pourquoi un énième! baromètre! marketing / digital? 2 Introduction Pourquoi! Adobe et Valtech? Plus de détails : www.adobe.com/fr www.valtech.com

Plus en détail