DOSSIER. Le tourisme à vélo, une niche à exploiter. Territoire. Stratégie. CCIA Pratique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DOSSIER. Le tourisme à vélo, une niche à exploiter. www.alencon.cci.fr. Territoire. Stratégie. CCIA Pratique"

Transcription

1 Territoire La mise à 2 x 2 voies de la RN 12, plus que 38 km Stratégie Le cloud computing, un concept séduisant CCIA Pratique La CCIA délivre le permis d exploitation Eclair L e magazine de la CCI d Alençon n 71 - Mai - Juin 2013 DOSSIER Le tourisme à vélo, une niche à exploiter

2 Nouvelle offre santé dédiée aux professionnels Des garanties santé, prévoyance et retraite adaptées à votre situation. Harmonie Mutuelle : votre partenaire protection sociale personnes protégées 4,5 millions de personnes assurées en complémentaire santé entreprises adhérentes Alençon : 82, place de la Halle-au-Blé Argentan : 7, rue Albert-Giroux Flers : 55, rue du 6 Juin L Aigle : 2, rue Gambetta Mortagne-au-Perche : 35, place de la République Harmonie Mutuelle, mutuelle soumise aux dispositions du livre II du Code de la mutualité, immatriculée au répertoire Sirene sous le numéro Siren Siège social : 143, rue Blomet Paris. DirCom - 10/ (numéro non surtaxé) EXPERTS-COMPTABLES, POUR LE MEILLEUR ET POUR L AVENIR LA CRISE, JE LUI AI RÉGLÉ SON COMPTE Sophie, chef d entreprise, Je l avoue, mon entreprise a été touchée par la crise. J ai décidé de rebondir en m appuyant sur les conseils de mon expert-comptable. Il m a aidée à mettre en place une stratégie de développement et j ai pu ainsi conquérir de nouveaux marchés. Conception : Partenaires d Avenir - Crédit photo : IStockphoto

3 4 6 Sommaire Actualités Commerce, Tourisme Prédiagnostics accessibilité gratuits : c est parti à Longnyau-Perche Soldes complémentaires : les règles à respecter Industrie Plasturgie : les polymères, élastomères et composites en route vers le Grand Ouest Formation pour les Energies marines renouvelables 19 Dossier du mois Le tourisme à vélo, une niche à exploiter Territoire La mise à 2x2 voies de la RN 12, plus que 38 km Portrait Le bâtiment face à l avenir Formation Facilitez vos formalités avec le Service + apprentissage Optimiser l intégration en alternance Mouvements de fonds Stratégie Le cloud computing, un concept séduisant CCIA pratique La Ccia délivre le permis d exploitation 2013, l année de l industrie Editorial Conscient que pour renouer avec la croissance, notre pays doit se réindustrialiser, l ensemble du réseau des CCI de France a décidé de faire de 2013, l année de l industrie. Les perspectives de redémarrage pour toutes les entreprises, y compris le commerce et les services, doivent s appuyer sur trois piliers : l intelligence économique, l innovation et l exportation. Pour notre territoire, l industrie revêt un sens particulier. Mes prédécesseurs Présidents ont souvent souligné que l Orne se caractérise par un taux d emplois industriels qui place notre département au premier rang de la Basse-Normandie, alors qu il est trop souvent qualifié de département rural. L industrie est donc au cœur de nos préoccupations. La CCI d Alençon entend jouer son rôle avec ses partenaires, en accompagnant les entreprises industrielles dans leurs mutations organisationnelles, technologiques et commerciales. Nous avons contribué à «La semaine de l industrie» en mars. Nous allons continuer en proposant des actions diverses et concrètes, notamment «Les Rendezvous d affaires de Normandie», le 27 juin à Deauville. Il n y a pas de croissance sans industrie. L Orne a un avenir industriel. Emmanuel Rouchès Président de la CCI d'alençon L'Eclair n 71 Mai - Juin 2013 bimestriel - ISSN Dépôt légal : 2 ème trimestre Crédits photos : CCIA, Stocklib / Epictura / J. Damase - CDT 61 (photos dossier). Directeur de la publication : François Browne de Kilmaine, Directeur général de la C.C.I.A. Responsable de la rédaction : Céline Marie - PAO : Camille Bouglé - Régie Publicitaire : Villiers Communication villiers-communication.fr - Impression : Imprimerie de Montligeon - Z.A. Les Gaillons Bellevue Saint Hilaire-le-Châtel - certifiée PEFC. N 2005 /

4 Actualités Remise des diplômes Normandie Qualité Tourisme «A la Dinette Gourmande», nouvel établissement labellisé NQT Le 26 mars dernier, tous les professionnels labellisés de l Orne étaient conviés à recevoir leur diplôme Normandie Qualité Tourisme 2013, de la part des représentants des Chambres de commerce et d industrie de Flers- Argentan et d Alençon et par la même occasion, découvrir l hippodrome du Pays d Argentan. Cette année, le restaurant «A la Dinette Gourmande», nouveau labellisé, été mis à l honneur. Nathalie Boulay et Cyril Font ont ouvert cet établissement à Bellême, fin octobre Ils ont très rapidement fait connaître leur intérêt pour Normandie Qualité Tourisme. Véronique Marie-Françoise Tél. : En bref Des chèques cadeaux à La Ferté-Macé L Union commerciale de La Ferté-Macé propose, depuis le début de l année, des chèques cadeaux utilisables pour le règlement des achats chez les commerçants fertois. Les chèques-cadeaux ont le double avantage d être un outil de promotion et de dynamisation du commerce local, ainsi qu un outil de management simple, exonéré de charges sociales (jusqu à 152 par bénéficiaire et par événement). Près d une cinquantaine de commerces sont déjà partenaires de l opération. Yves Jeanne, président de l UCIA se félicite du bon démarrage de l opération, la vente des chèques-cadeaux étant un réel succès. Christine Ferré-Hilaire Tél. : Votre site Internet est-il le meilleur de Normandie? Les chambres de commerce et d industrie de Normandie organisent la 2 ème édition du concours «Web trophées de Normandie». Le but est de récompenser les meilleurs sites internet d entreprises de la région, par catégories : commerce et services aux particuliers, industrie et services aux entreprises, tourisme et e-commerce. Les sites seront analysés sur la base de critères juridiques et sur des critères en relation avec les internautes, en termes de consultation ou d achat 4 e Biennale d Art contemporain L Association «Forum des Arts 61» propose du 29 juin au 14 juillet, de découvrir la 4 ème Biennale d Art Contemporain du Perche. Cet événement réunira dans des lieux historiques et emblématiques : 76 artistes, dont 20 grands maîtres verriers français, avec plus de œuvres exposées. sur Internet. Ce concours est l opportunité de bénéficier d une évaluation complète par des experts du web. En présence de la presse, les lauréats se verront remettre un trophée, un chèque de 150 minimum et des formations dédiées aux pratiques sur Internet. Inscriptions ouvertes du 13 mai au 14 juin Plus d informations sur Nouveauté 2013, le festival accueillera une exposition exceptionnelle au Carré du Perche : l exposition Courbet, avec 25 toiles du maître, 43 dessins, gravures, caricatures et photographies de l époque. Plus d informations sur Mickaël Penven Tél. : Soldes d été Les soldes d été se dérouleront du mercredi 26 juin à 8 heures au mardi 30 juillet. Philippe Galéano Tél. : Les Jeudis de l économie : attirer et retenir les compétences clés La conférence des Jeudis de l économie du 25 avril était consacré aux «Ressources humaines : attirer et retenir les compétences clés». Au cours de cette séquence, Nicolas Rousseau, directeur du groupe ISF et Jacques Lemonnier du cabinet Synthèse Action, ont proposé des solutions pour développer une offre d emploi attractive, fidéliser les talents-clés et répondre à leurs attentes. Jean-Luc Connan, directeur du groupement d employeurs Progressis, Sylvie Ettori DRH à Euro CRM, Marie Chajaï conseiller en formation, et Valérie Lefèvre, stagiaire à l ISF ont apporté leur témoignage. Prochaine conférence le 27 juin : «Maîtriser son e-réputation : enjeux et outils». Brigitte Triquet Tél. :

5 Toutes les aides en un clic pour votre projet d entreprise! Sites web SAS Maja Actualités est le site d information sur les aides aux entreprises. Géré par les CCI, il recense toutes les aides, qu elles soient financières ou techniques, aux niveaux européen, national, régional, départemental et local. Son utilisation est simple. Il suffit de sélectionner un secteur d activité (commerce, industrie, services, hôtellerie, restauration, café) ou un profil (créateur, repreneur, cédant), un lieu d implantation, puis de préciser son besoin. Une liste de dispositifs correspondant à chaque critère est proposée. Chaque fiche détaille l objet de l aide, les bénéficiaires, les montants alloués, les coordonnées de l organisme prestataire, et enfin, les coordonnées d une CCI pour solliciter un conseil ou une assistance au montage du dossier. Un espace membre propose des outils et services entièrement gratuits pour rester informé : un espace de stockage des aides, un enregistrement des recherches, l inscription à la newsletter bimensuelle du site, une alerte sur les mises à jour des aides et recherches enregistrées, un contact mail vers la CCI pour être accompagné dans son projet. Anne Zerkovitz Tél. : Installée à Mortrée, dans l Orne, depuis mai 2011, la société SAS Maja met en vente sur Internet, une lunette de toilette révolutionnaire appelée «Papado». Conçue et fabriquée en Normandie, elle est 100 % française et recyclable. En surfant sur le site, on y découvre le choix de couleurs et une démonstration d installation. Possibilité d acheter en ligne. Cornu s.a.s Services à la personne : hausse de TVA au 1 er juillet Sur demande de la Commission européenne et après 2 années de négociation, seules les entreprises de soin à domicile pourront désormais bénéficier d un taux réduit de TVA de 5,5 % ou 7 % selon les activités. Les autres prestations de services à domicile considérées comme non-conformes au droit communautaire devront appliquer le taux normal de 19,6 %. Par décision du 28 novembre 2006, les Etats membres de la Communauté européenne ont la possibilité d appliquer un taux réduit de TVA aux «services de soins à domicile, tels que l aide à domicile et les soins destinés aux enfants, aux personnes âgées, aux personnes malades ou aux personnes handicapées». La Commission européenne met plus particulièrement en cause la fiscalité française concernant 5 prestations de services ne relevant pas du domaine du «soin». Les prestations exclues du taux réduit de TVA et de fait concernées par la hausse de TVA au 1 er juillet sont : les petits travaux de jardinage ; les cours à domicile (hors soutien Chambre de commerce et d industrie d Alençon - L Eclair n 71 - Mai - Juin 2013 scolaire) ; l assistance informatique ; la maintenance, l entretien et la vigilance temporaires, à domicile, de la résidence principale et secondaire ; les activités qui concourent directement et exclusivement à coordonner et délivrer les services à la personne (c est-à-dire l activité du mandataire qui met en relation un client et un prestataire de services à la personne.) Les associations sont, quant à elles, exemptées de TVA. Christine Ferré-Hilaire Tél. : Depuis de nombreuses années, la carrosserie Cornu s.a.s est spécialisée dans la location d équipement forestier, telles que la grue forestière, la grue de production, etc. Installée à Mortrée, la société présente sur son site web toute sa gamme de produits à louer. Une demande de renseignements ou de devis peut se faire par le biais du site. Mirador La société de service Mirador, basée près de L Aigle, travaille depuis plus de 20 ans dans le domaine de la sécurité et des automatismes de la maison. L entreprise de service fonctionne toute l année, 24 h sur 24 h. Ses rayons d actions sont la protection contre le vol, grâce à des systèmes d alarme, de télésurveillance et le confort de la maison grâce aux automatismes. 5

6 Commerce, Tourisme Prédiagnostics accessibilité gratuits : c est parti à Longny-au-Perche Une convention «accessibilité commerces-espaces publics» a été signée avec la commune de Longny-au- Perche, fin 2012 (voir L Eclair n 68 de novembre-décembre 2012). 7 entreprises en ont déjà bénéficié. Cette convention annuelle pose les bases d un partenariat dans lequel chacun s engage à communiquer, informer, rencontrer ou établir des états des lieux dans le seul but d offrir aux personnes à mobilité réduite, la même qualité de vie qu à tout autre citoyen. La CCIA a organisé une première réunion publique le 11 mars à la mairie de Longny-au-Perche. Depuis, les 7 premiers prédiagnostics ont été réalisés dans des entreprises longnyciennes (boulangerie, garage auto, coiffeur, restaurants, librairie-presse). D autres villes ont émis le souhait de signer une convention avec la CCIA montrant ainsi leur volonté d anticiper au mieux cette évolution réglementaire. Cette loi n a pas été faite uniquement pour aider les personnes handicapées se déplaçant en fauteuil roulant. Il faut rappeler que notre mobilité à tous peut-être réduite pour de nombreuses raisons : l âge, des problèmes de vue ou d audition, une maladie, une jambe ou un bras cassé, une poussette ou un landeau à diriger ou tout simplement des achats plein les bras. Offrir un accès plus simple à tous c est aussi permettre au plus grand nombre de personnes de fréquenter le plus confortablement nos établissements en centre-ville. Et si des travaux s avèrent nécessaires le bon sens l emportera si leur montant est inadapté à la rentabilité de l entreprise ou à son architecture. Une dérogation peut alors être demandée. Mais, pour cela, il faut savoir ce qu il y a à faire! Arnault Delpech Tél. : Soldes complémentaires : les règles à respecter Les soldes complémentaires existent depuis 5 ans. Ils font maintenant partie des actions commerciales habituelles. Simples à mettre en œuvre, ils doivent cependant respecter un certain nombre de règles. Les soldes 10 mois sur 12 L organisation de soldes complémentaires est laissée au libre choix du commerçant. Ils peuvent avoir lieu soit une fois par an, pour une durée maximale de 2 semaines, soit deux fois par an pour une durée maximale d 1 semaine. Les soldes complémentaires doivent prendre fin au moins un mois avant le début des périodes de saison. Ainsi, durant l année 2013/2014, la fin des soldes complémentaires s établitelle au mardi 28 mai et au mardi 10 décembre. Par contre, ils peuvent se dérouler, immédiatement ou non, après les soldes de saison. Déclaration auprès de la préfecture Les soldes complémentaires sont soumis à déclaration préalable auprès de la Préfecture de l Orne, un mois au moins avant le début de la période de soldes envisagée. Le commerçant doit tenir à la disposition des services chargés du contrôle, l avis de réception de la déclaration. Soldes individuels ou collectifs Afin de créer une animation commerciale, les associations de commerçants peuvent décider de mettre en place des soldes complémentaires à une date commune. Néanmoins, la demande ne peut pas être collective et doit demeurer individuelle. A cette occasion, elles peuvent faire appel à la CCI d Alençon pour les aider dans leur démarche administrative. Philippe Galéano Tél. : Les Titrés «Maître Restaurateur» ornais Le Relais d Ecouves à Radon, Le Dauphin à Sées, Le Pavillon de Gouffern à Silly en Gouffern, Le Bistrot des Ecuries à Boissy Maugis, Au Petit Vatel à Alençon, L Auberge des Vieilles Pierres à Flers, Bois Joli à Bagnoles-de-l Orne, Le Manoir du Lys à Bagnoles-del Orne, Le Relais Saint Louis à Bellême, L Ecuyer Normand à Chandai, Au Bout de la Rue à Flers, Hôtel du Dauphin à L Aigle, Le Montligeon à La Chapelle Montligeon, La Lentillère à la Lacelle, Hôtel du Tribunal à Mortagne-au- Perche. Joël Delaunay Tél. :

7 I ndustrie Plasturgie : les polymères, élastomères et composites en route vers le Grand Ouest Forts de leurs salariés dans le Grand Ouest, l association de filière Polymers Technologies, le pôle de compétitivité Elastopôle et le Centre d Etudes sur les matériaux Composites Avancés pour les Transports (CEMCAT) définissent une feuille de route afin de mutualiser l ensemble de leurs actions. En qualité de président du syndicat régional Plasti Ouest et de vice-président de la Fédération de la plasturgie, Nicolas Barberot souligne «combien tous ces rapprochements et partenariats sont nécessaires pour une organisation nationale qui permettrait de mettre en relation le maximum de centres techniques implantés sur notre territoire». A cet effet, la Fédération de la plasturgie avec le PEP d Oyonnax et l Institut supérieur de plasturgie d Alençon, accompagnés par le ministère du Redressement productif, ont engagé l étude de faisabilité d un Centre technique industriel de la plasturgie (CIT). Selon Nicolas Barberot, «l étude va nous permettre d inventorier les centres susceptibles d être regroupés sous la bannière de ce CTI et de définir une stratégie de développement permettant de «booster» l innovation et notre industrie». Parallèlement, d autres démarches sont organisées notamment pour accéder à des fonds européens. Polymers Technologies est particulièrement impliquée dans le cadre de la construction du dossier intitulé RIS3 (research innovation strategies for smart specialization) qui doit conduire à la construction d une stratégie de spécialisation intelligente afin de créer les conditions d une croissance durable et inclusive au niveau des régions sur un horizon L ensemble Polymères-Composites-Elastomères est l occasion de s affirmer dans la région Grand Ouest avec l appui de nos structures, régionales et nationale. Le Forum de la plasturgie et des composites aura lieu les 30 et 31 mai à Marne-la-Vallée. Plus d informations sur : Olivier Bellet Tél. : Formation pour les énergies marines renouvelables En 2020, 4 % de la production électrique européenne seront fournis par les Energies marines renouvelables (EMR). Les entreprises ornaises doivent se préparer à acquérir de nouvelles compétences technologiques et techniques, notamment en langue anglaise, car les appels d offres et les documents techniques seront rédigés en anglais. Une réflexion sur une mise à niveau des formations tant initiales que continues s opère de manière à répondre localement aux besoins et aux compétences nécessaires à chaque phase de l évolution des installations. 2 possibilités pour s inscrire : Dans l annuaire de compétences en vous rapprochant de Orne Développement en s enregistrant sur la plate-forme Vigie Business de MEREZO des CCI de Normandie. Adhérer à la Société publique locale West Normandy Marine Energy. Réalisation c comme c Photos ISPA - c comme c. BTS europlastic Le diplôme en alternance internationalement reconnu Vous voulez manager une équipe, devenir chef de projet, travailler en bureau d études? Admission PostBac Fiche CFA CIFAP Après un bac STI2D, S, STL/ bac pro* * plastiques et composites Nicolas Rousseau Tél. : Tél Plasturgie métiers d avenir 7

8 Fabrication Française Tél. : Mâle Fabricant de coffrets dans le Perche depuis 1969 Pour un développement durable Tous cartonnages promotionnels pelliculés (pliants ou montés), petites plv, etc. Protos en couleurs, qualité, réactivité les atouts de votre succès Photo Jean-Léo Dugast. Thomas, chef d entreprise, En cette période de crise, j ai vraiment apprécié les conseils de mon expert-comptable. Il m a notamment aidé à restructurer mon entreprise afin de l adapter aux nouvelles contraintes du marché." LA CRISE, JE LUI AI RÉGLÉ SON COMPTE EXPERTS-COMPTABLES, POUR LE MEILLEUR ET POUR L AVENIR Conception : Partenaires d Avenir - Crédit photo : IStockphoto

9 Dossier Le tourisme à vélo, une niche à exploiter Les ressources touristiques, patrimoniales et culturelles de notre territoire sont très riches : cheval, dentelle, spiritualité, nature, gastronomie, etc. Les acteurs du tourisme peuvent saisir cette opportunité pour développer leur chiffre d affaires. Exemple du concept Véloscénie.

10 Le tourisme à vélo, une niche à exploiter Il est des segments ou filières dans le tourisme qui méritent une attention particulière quand on est exploitant hôtelier, restaurateur, gestionnaire de sites ou d activités touristiques. Les ressources locales, touristiques, patrimoniales et culturelles, combinées aux prestations proposées par les acteurs du tourisme, sont des axes à étudier pour générer du chiffre d affaires. Par exemple, les études démontrent que le tourisme à vélo est source de retombées économiques directes, évaluées à 7,3 millions de séjours par an. La Véloscénie, itinéraire entre Paris et Le Mont-Saint-Michel Dossier Riche aux plans patrimonial et touristique, le parcours comprend de nombreux hauts-lieux touristiques dont 5 sont inscrits au patrimoine mondial de l humanité par l UNESCO : Paris rives de la Seine, les Palais et Parc de Versailles, la Cathédrale de Chartres, le savoir-faire de la dentelle au Point d Alençon, le Mont-Saint-Michel et sa baie. Cette balade à vélo est ouverte à différents niveaux de difficulté, avec de longues portions de voies vertes reliées par des routes tranquilles. Le tourisme à vélo ou cyclotourisme, remporte un franc succès depuis ces dernières années. Pour les vacanciers, cette forme de tourisme offre le moyen de prendre le temps de découvrir en douceur et à son rythme, de nouveaux paysages, de nouvelles destinations et favorise les échanges. Accessible au plus grand nombre, ce tourisme, parce qu il est actif, est facteur de bien-être et de santé. Ecologique, ce moyen de transport limite fortement son impact sur l environnement. Chaque kilomètre parcouru Le vélotourisme, un moyen écologique pour découvrir l Orne en famille évite d émettre 0,2 kg de CO2 (par comparaison avec un kilomètre réalisé en voiture). Lancée en 2012, la Véloscénie, est un projet national balisé qui relie Notre-Dame de Paris au Mont- Saint-Michel. Elle traverse 4 régions et 8 départements : Paris, les Hautsde-Seine, l Essonne, les Yvelines, l Eure-et-Loir, l Orne, la Mayenne et la Manche, dans lesquels se trouvent 3 parcs naturels régionaux (Haute Vallée de Chevreuse, le Perche, Normandie-Maine). Long de 434 km, l itinéraire sera complété progressivement par de nouveaux tronçons aménagés en voies vertes. Considéré comme l une des véloroutes françaises les plus attractives, le parcours traverse l Orne, sur plus du tiers de la longueur (150 km), depuis Condé-sur-Huisne jusqu à Domfront. Qualifié d itinéraire «grand spectacle», son positionnement est intéressant, et repose sur trois valeurs socles : la spiritualité, le bien-être et le développement durable. Joël Delaunay Tél. :

11 TOPO-GUIDE VÉLO 29 CARTES 1 : Devenir acteur de la Véloscénie moins de 5 km de l itinéraire. Une charte définit les critères reposant sur des attitudes de service, des attentions en terme d accueil et des équipements adaptés pour recevoir les cyclistes dans les meilleures conditions. Les hébergeurs (hôtels, gîtes, chambres Le parcours de la Véloscénie traverse l Orne sur environ 150 km d hôtes, campings), les sites, Pour devenir acteur de la Véloscénie, il faut, dans un premier temps, solliciter et obtenir le label national «Accueil Vélo». Depuis 2012, cette marque s appuie sur un cahier des charges du schéma national des lieux de visite ou de loisirs, les loueurs et réparateurs de vélos, et les offices de tourisme peuvent solliciter ce label. La CCIA et le Comité départemental du tourisme de l Orne peuvent répondre à vos véloroutes et voies vertes. Parmi demandes d information sur la les conditions à remplir, l établissement candidat doit se situer à marque «Accueil vélo», et vous accompagner dans vos démarches. La Veloscenie Paris - Le Mont-Saint-Michel L itinéraire grand spectacle ' Orne Caen Rouen Evreux Chiffres-clés Le vélo, 2 ème activité physique de loisirs en France (17 millions de personnes font du vélo régulièrement). 2 milliards d euros par an et emplois. Attrait pour les produits clés en main. Un itinérant à vélo dépense entre 60 et 70 par jour. Un parcours qui varie de 40 à 60 km par jour (pratiquant de tous âges et de toutes conditions physiques). Source : La Seine Pour en savoir plus Topo Guide Vélo. La Véloscénie l itinéraire Grand spectacle, de Paris au Mont- Saint-Michel 434 km, 3 tronçons, 26 étapes, édition itinérance à Vélo, prix : 18,50. 7 Bagnolesde-l Orne ILE-DE- FRANCE LA VÉLOSCÉNIE L ITINÉRAIRE GRAND SPECTACLE DE PARIS AU MONT-SAINT-MICHEL 434 KM 3 TRONÇONS 26 ÉTAPES Dossier réalisé avec le concours de Didier Huchet, Comité Départemental du Tourisme GRANDE ITINÉRANCE POUR TOUS ÎLE-DE-FRANCE CENTRE VAL DE LOIRE NORMANDIE Editions www. Itineranceavelo.fr Dossier BASSE-NORMANDIE Baie du Mont Saint-Michel LE MONT- SAINT-MICHEL Pontorson 1 Couesnon 2 Avranches Sélune 3 Château de Domfront Vire Grand Domaine Bagnoles de l Orne Flers 4 Domfront Mayenne Condé-sur- Huisne Illiers- Combray Mayenne NORMANDIE- MAINE Carrouges 5 Château de Carrouges Dentelle d Alençon Mortagneau-Perche Alençon Manoir de Courboyer LE PERCHE Château de Maintenon St-Hilairedu-Harcouët Nogentle-Rotrou L Eure Maintenon Epernon Chartres 6 Château de Versailles Rambouillet Cathédrale de Chartres Versailles Cathédrale de Notre-Dame de Paris HAUTE VALLEE DE CHEVREUSE PARIS Vanves Massy-Palaiseau Château Madeleine Le Loir CENTRE Château de Nogent-le-Rotrou Sarthe 0 50 km Veloroutes et voies vertes amenagees a proximite : ' Itineraires : 1 Cycle : Petit tour Chambre de Manche de commerce - EuroVelo et d industrie 4 Itinéraire réalisé d Alençon - L Eclair n 71 - Mai - Juin Liaison vers Pontorson Itinéraire en projet ' Les territoires : Régions/Départements Parcs naturels régionaux Principales éetapes : Paris - Chartres (118 km) Chartres - Alençon (153 km) Sur l itineraire, suivez ce logo 11

12 Territoire La mise à 2x2 voies de la RN 12, plus que 38 km En avril 2011, la CCI d Alençon et Altervia s associent pour créer la société AXE 12 Normandie, rejoints par la CCI de l Eure en Cette société a développé et porté une initiative privée proposant de réaliser en contrat de partenariat la liaison Alençon-Nonancourt en 2x2 voies en route express et autoroute, avec un péage sur les sections nouvelles à percevoir au bénéfice de l Etat. L investissement a été évalué à 250 millions d euros, et l équilibre financier du projet a été démontré. L Etat a été saisi de cette première initiative privée réalisée en France, en novembre Le 27 avril 2012, un courrier adressé par François Fillon à Bruno Lemaire, à l époque Ministre de la Agriculture et de l Aménagement du Territoire, donnait acte de la validité de cette initiative. Aujourd hui, Thierry Bodard, Président d AXE 12 Normandie, précise qu «il ne manque qu un feu vert définitif de l Etat pour réaliser le projet. Cette décision se prendra à l issue des conclusions de la commission «Mobilité 21», présidée par Philippe Duron. Cette commission proposera dans son rapport en juin une liste des grands projets d infrastructure prioritaires. Il faudrait que cette liste, non seulement contienne le projet Axe 12, mais aussi le projet A154, au moins pour sa partie Nonancourt-Dreux. En effet, ces deux projets sont complémentaires pour achever l aménagement de la RN 12 de Paris à Alençon. Or, le projet A 154 semble de nouveau à l arrêt. Chacun se doit d intervenir auprès des responsables politiques pour obtenir de l Etat la sélection d Axe 12, un bon projet qui s autofinance.» Si le projet est retenu, il faudra définir un mode de concertation et réaliser une enquête publique avant de pouvoir démarrer les travaux. Dans ce cas, une mise en service pourrait intervenir en Secrétariat du Président Tél. : Périmètres de sauvegarde du commerce et de l artisanat : les communes s engagent Après Berdhuis, Gacé, Le Mêle-sur-Sarthe, Pervenchères, Saint Germain-de-la-Coudre et Tourouvre, deux autres communes ornaises, Sainte Scolasse-sur-Sarthe et La Ferrière-Bochard souhaitent mettre en place un périmètre de sauvegarde du commerce et de l artisanat sur leurs territoires respectifs. La mise en place d un périmètre de sauvegarde permet aux élus, au maire et à son conseil : d être informés des projets de vente de fonds de commerce ; de maintenir la diversité des activités commerciales et artisanales ; d éviter que les locaux commerciaux soient transformés en bureaux, logements ou autres ; de lutter contre la disparition des petits commerces dans les centresbourgs et les centres-villes ; de faciliter la venue de nouveaux commerçants et artisans ; de disposer d un droit de préemption sur les ventes de fonds de commerce. Soucieuse de maintenir un commerce vivant en centre-bourg et en centre- ville, la Chambre de commerce et d industrie d Alençon soutient les actions des communes en la matière, en les informant et en les assistant gratuitement dans l élaboration du périmètre de sauvegarde du commerce et de l artisanat de proximité sur leur territoire. Philippe Galéano Tél. :

13 Portrait Le bâtiment face à l avenir Dans l Orne, le secteur du bâtiment représente entreprises avec 6053 salariés. François Kempf (président de la Fédération du bâtiment et travaux plublics de l Orne) et Patrick Vandromme (Maisons France Confort), posent un regard lucide sur la conjoncture. CCI d Alençon : L action «trop c est trop» du 31 janvier dernier avait pour objectif d attirer l attention sur l état d esprit des professionnels du bâtiment, quelle est votre appréciation? François Kempf : Cette action, relayée par la Fédération du BTP de l Orne, avait pour objectif d exprimer le ras-le-bol des chefs d entreprise et d alerter tous les élus, à tous les échelons territoriaux sur la situation de notre secteur. Cette mobilisation sans précédent s est traduite par l annonce présidentielle, le 21 mars, d un plan national.ce plan va dans le bon sens et ouvre quelques perspectives si l urgence est déclarée. Néanmoins, il ne saurait suffire. Nous attendons désormais avec impatience le «pacte bâtiment» qui déclinera concrètement les mesures annoncées. Peut-être sera-t-il dévoilé à l occasion des «24 h du Bâtiment» que nous organisons à Paris le 14 juin prochain. Nous allons continuer à nous battre pour un taux de TVA réduit à 5 % pour les travaux de réhabilitation, pour l exclusion de l auto-entrepreneur du champ du Bâtiment et pour une relance du secteur de la maison individuelle. CCI : Avec un nouveau CFA du bâtiment, l Orne va disposer d un formidable atout. Etes-vous d accord pour encourager les jeunes à choisir cette filière? François Kempf : Ce nouveau CFA, attendu depuis près de 15 ans, sera un outil exceptionnel pour la formation des jeunes ayant choisi, pour accéder à l emploi, la voie royale qu est l apprentissage : tout sera au top! Les chefs d entreprise ont bien conscience qu il est de leur devoir de donner, au travers d une formation qualifiante, un avenir François Kempf Président de la Fédération du bâtiment et travaux publics de l Orne à nos jeunes, malgré une pyramide des âges vieillissante et le manque de visibilité sur l activité pour le second semestre qui va freiner indéniablement le recrutement d apprentis pour cette rentrée Patrick Vandromme PDG de Maisons France Confort Tous les secteurs du logement sont en forte baisse et celui de la maison individuelle comme celui de la rénovation encore plus, avec une chute des prises de commandes qui avoisine 27 % au premier trimestre. Chambre de commerce et d industrie d Alençon - L Eclair n 71 - Mai - Juin causes majeures expliquent une telle dégradation : Le mauvais moral des Français et la crainte de perdre son emploi entraînent un report de la décision d investir. L attitude générale des banques qui ont fortement resserré (Bâle 3 oblige) leurs conditions d octroi des prêts en exigeant plus d apport personnel et une réduction des durées de remboursement. L application, pour tous les permis de construire déposés à compter du 1 er janvier 2013, de la réglementation thermique 2012 qui a entraîné une hausse du prix des maisons de 8 à 15 % selon les régions. Celle-ci oblige en effet l installation onéreuse d une chaudière gaz, d une pompe à chaleur ou d un poêle à bois au détriment du chauffage électrique, préféré par la majorité des Français et qui ne peut être envisagé que dans les régions PACA et Languedoc-Roussillon! Le Conseil d Etat vient d annuler l arrêté fixant les règles de calcul de la Règlementation technique 2012 qui devront être redéfinies dans 3 mois. Nous espérons que le bon sens prévaudra, et que le souhait des Français, la pénurie d entreprises spécialisées en chauffage-plomberie, et la prise en compte des émissions de CO2 aujourd hui totalement absente du moteur de calcul, seront reconsidérés. Notre entreprise, devant cette dégradation du marché du logement, a pris toutes les mesures nécessaires pour traverser cette crise. Tout en nous appuyant sur notre solidité financière et notre réputation, nous avons formé l ensemble de nos collaborateurs aux nouvelles exigences du marché, proposé une nouvelle offre de maisons adaptées pour tous, tout en développant une activité «rénovation» qui constitue un levier de croissance complémentaire. 13

14 Formation Facilitez vos formalités avec le Service + Apprentissage La CCI d Alençon propose une prestation complète de l établissement du contrat d apprentissage à son enregistrement en passant par des conseils à la réglementation. L équipe du Service apprentissage de la CCI d Alençon accompagne les chefs d entreprise dans la préparation et la sécurisation du contrat d apprentissage en vue de son enregistrement. Marie Chajai et Suzanne Leprovost au Service apprentissage de la CCIA Elle est l interlocuteur privilégié à chaque étape clé pour : garantir une permanence d accueil physique et téléphonique, renseigner sur les questions réglementaires et conventionnelles (diplôme, CFA, maître d apprentissage, salaire, convention collective,etc.) Avec le Service + Apprentissage, les conseillers de la CCIA : remplissent le cerfa, rédigent les pièces nécessaires en cas de contrôle (déclaration équipe tutorale, dérogation critères maître Job dating de l alternance La CCI d Alençon organise, en partenariat avec la Cité des métiers et le Club alternance 61, un Job Dating de l alternance le 3 juillet de 14 h à 17 h à la Halle au Blé, d apprentissage, attestation employeur, etc.), vérifient la légalité du contrat d apprentissage, recueillent le visa du CFA, renseignent sur l état d avancement du contrat d apprentissage. En cas de rupture du contrat d apprentissage, le Service apprentissage : conseille sur les modalités, accompagne dans la gestion de la rupture : médiation, remet un imprimé pré-rempli. Pour un avenant éventuel, les conseillers peuvent également : remplir l avenant, recueillir le visa du CFA. Opter pour le Service +, c est : faciliter et simplifier les démarches administratives liées à l établissement du contrat d apprentissage, bénéficier d une assistance personnalisée, avoir la garantie d un dossier conforme, disposer d un conseiller qui vous aide dans vos formalités. Ce service est facturé 47, net de taxe. Marie Chajai Tél. : à Alençon pour faciliter les rencontres employeurs-candidats pour des recrutements en contrats en alternance. Les entreprises ayant des difficultés à trouver des candidats pour leurs offres de contrats d apprentissage ou de contrats de professionnalisation sont directement concernées par cet événement. Les entreprises intéressées sont donc invitées à Place au recrutement d apprentis Qu est-ce que l apprentissage? Quelles sont les conditions pour y avoir recours? Quels sont les droits et devoirs de chacune des parties? Quelles formalités dois-je remplir? Combien de temps le jeune est-il dans mon entreprise et au CFA? Combien cela va-t-il me coûter? Existe-t-il des aides financières? etc. Autant de questions que peuvent se poser les chefs d entreprises qui envisagent de former des jeunes en alternance. Pour cela, la CCI d Alençon propose à l employeur d échanger avec le développeur de l apprentissage, lors d un entretien téléphonique ou d un rendez-vous en entreprise. Les entreprises souhaitant obtenir des renseignements ou déposer une offre sont invitées à contacter le développeur de l apprentissage : Marie Chajai Tél. : Formation des chefs d entreprise Obtenir des aides pour la formation des chefs d entreprises : c est possible avec l Agefice et le crédit d impôt formation. Toute entreprise peut, selon certains critères, faire prendre en charge la formation de son dirigeant et même bénéficier d un crédit d impôt. Pour tout renseignement, contactez le Point Agefice de la CCI d Alençon : Suzanne Leprovost Tél. : y participer. A cette occasion, elles pourront rencontrer en direct des candidats en recherche d un contrat en alternance. Les places étant limitées, les entreprises peuvent confirmer leur inscription auprès de : Marie Chajai Tél. :

15 Formation Une formation pour optimiser l intégration en alternance Les entreprises formant des jeunes en alternance, sont concernées par la formation tuteurs et maîtres d apprentissage proposée par la CCIA. Elle permet aux tuteurs et maîtres d apprentissage de comprendre leur rôle d accueil, d encadrement, de suivi et d évaluation des jeunes, et de garantir la réussite de cette collaboration. Le tutorat est une aide pour intégrer, développer les compétences, maintenir les savoir-faire, etc. Véritable enjeu pour le développement des ressources humaines, le recrutement de jeunes en contrat en alternance doit être bien organisé. Cette formation de 2 jours a pour objectifs d apprendre à : accueillir et intégrer un jeune en formation par alternance ; organiser et planifier le parcours d acquisition des compétences du salarié ; transmettre les connaissances, savoir-faire, savoir-être, savoir-agir et la culture de l entreprise ; suivre et évaluer la progression professionnelle de l apprenant ; s approprier les outils de suivi du parcours en alternance. La pédagogie active et participative de cette formation est basée sur : des échanges entre le formateur et les intervenants, un apport théorique du formateur complété par un support vidéo pour un apport visuel facilitant la compréhension, un retour sur les expériences vécues et l étude de cas concrets rencontrés par les participants, des exercices pratiques individuels et collectifs, la remise de documents. Dates des sessions de formation : 23 et 30 septembre et 18 et 25 novembre 2013 à Alençon, de 9 h à 12 h 30 et de 14 h à 17 h 30. La CCI d Alençon adhère au réseau Point A Le tarif de cette formation est de 280 net de taxe par participant. ll peut être pris en charge financièrement. Dans le cadre d un contrat d apprentissage, cette formation peut ouvrir à l entreprise, le droit sous certaines conditions à une prime du Conseil régional de 400. Dans le cadre d un contrat de professionnalisation, cette formation peut être rendue obligatoire par la branche professionnelle et l OPCA de l entreprise et ouvrir droit à un financement du coût lié à l exercice de la fonction tutorale. Inscriptions et renseignements : Marie Chajai Tél. : La CCI d Alençon fait désormais partie du réseau des «Point A» des CCI depuis le 17 avril. Le Point A est le service d information, d orientation professionnelle et d appui aux entreprises pour 90x60 Alençon_Mise en page 1 19/02/13 11:19 Page1 le développement de l alternance, de l apprentissage et de l emploi des jeunes. Ses missions sont les suivantes : informer sur les contrats, les métiers, les formations, accompagner les entreprises et les jeunes dans l accès aux contrats en alternance, faciliter l enregistrement des contrats d apprentissage, former les maîtres d apprentissage et tuteurs, observer les données de l apprentissage. Pour tout renseignement : Marie Chajai Tél. : MANPOWER VOUS ACCOMPAGNE DANS TOUS VOS PROJETS DE RECRUTEMENTS CDI, CDD, INTÉRIM. FITECO Accompagner et Conseiller les dirigeants et créateurs Notre spécialité depuis plus de 40 ans Contactez-nous : Manpower L Aigle 6, rue René Vivien Tél. : Manpower Verneuil-sur-Avre 352, rue de la Madeleine Tél. : Manpower Mortagne-au-Perche 13, rue Notre Dame Tél. : Manpower Alençon 18, Place du Général de Gaulle Tél. : Création / Reprise Comptabilité - Gestion - Social Fiscalité - Juridique - Patrimoine Transmission - Retraite Prévoyance - Audit - Formation 8 bureaux FITECO dans l ORNE ARGENTAN - ALENCON - L AIGLE - LA FERTE MACE DOMFRONT - FLERS - MORTAGNE AU PERCHE - BELLÊME Chambre de commerce et d industrie d Alençon - L Eclair n 71 - Mai - Juin 2013

16 Mouvements de fonds Commerce Mouvements de mars - avril 2013 Achat PIEL CHOCOLATS Alençon Vente au détail de biscuits chocolats M. RENOUARD JEROME Gacé Restaurant, bar LE MOULIN DU TEL L Aigle Achat, vente, échange, location de téléphones Création MME LEBOUTEILLER Alençon Commerce de cadeaux, meubles, décoration M. HAMZA SMAIN Alençon Achat et vente de véhicules d occasion LA BELL DES PRES Bellême Vente de produits alimentaires M. CONCHON JEAN-PAUL Bretoncelles Vente d aliments et matériel canin MME LADEUIL ISABELLE Crulai Achat pour revente de produits alimentaires MME MOLAC ANGELIQUE Cuissai Vêtements, chaussures, accessoires EQUIALGUES Le Merlerault Vente de produits de confort pour animaux A VERY BAD SHEEP LeTheil-sur-Huisne Vente à distance matériel de tricot et loisirs créatifs M. LEBAILLY JEAN-CLAUDE Résenlieu Revente de produits cosmétiques MME NICOLAS PASCALINE Sées Décoration, cadeaux, produits régionaux M. JARRY GUILLAUME St Maurice-du-Désert Réparation et vente de motocycles MME PINTO RIBEIRO St Michel-Tuboeuf Epicerie spécialités portugaises, import Location, gérance ou mandat M. DERMIGNY ROBERT St Pierre-des-Loges Café, restaurant, traiteur, boissons à emporter Reprise au conjoint MME LAMPERIERE EVELYNE Hauterive Vente d aliments du bétail MME LEVENT BRIGITTE Nonant-le-Pin Bar, tabac, presse, jeux à gratter, restaurant Transfert hors ressort M. BRACCIANI LAURENT Alençon Commerce de dépôt, création florale, étalagiste 16 Services Achat REA ALENCON Alençon Exploitation d un cabinet d expertises automobile EDEN MATHS Alençon Soutien scolaire GARAGE C.M.C. Carrouges Mécanique générale, réparation de tout materiel COULEUR IMMO L Aigle Agence immobilière, vente et achat de propriétés Création ANTIDOTE Alençon Conseil aux entreprises CLE AVENIR Bazoches-sur-Hoëne Agence immobilière DIS61 Beauvain Tout diagnostic technique immobilier MAUPILOC PERE & FILS Boissei-la-Lande Location, avec ou sans chauffeur, de petit matériel TRANSMANUT SAS Condé-sur-Sarthe Transports de marchandises, manutention B.M.P. HOLDING Condeau Prise de participations M. DORCHENE PHILIPPE Coulonges-les-Sablons Entreprise de travaux agricoles SUNRUN FILMS Coulonges-sur-Sarthe Production, diffusion d oeuvres cinématographiques C.JEAN-YVES PAYSAGE Cuissai Création et entretien d espaces verts M. GRES ANTOINE Glos-la-Ferrière Réparation logiciels et matériels informatiques ANIM LOISIR La Ferrière-au-Doyen Agence d événementiel M. FONTENAY NICOLAS La Ferrière-Bochard Création, entretien espaces verts EQUITHALASSO Le Merlerault Soins thérapeutiques manuels des animaux EQUIPHYSIO FORMATION Le Merlerault Formation à la préparation physique du cheval M. JANVIER FABIEN Les Authieux-du-Puits Tonte de moutons, travaux paysagers et agricoles CAHIMAN Mortagne-au-Perche Prise de participation DENIZ SARL Tourouvre Travaux d abattage, achat, vente de bois Reprise d activité après cessation M. FRENEE GILLES Damigny Production de spectacles maritimes vivant Transfert hors ressort SOPACQ INFORMATIQUE Ferrières-la-Verrerie Prestations d audits de projets informatiques M. RICHARD VINCENT L Aigle Marchand de biens

17 Industrie Mouvements de fonds Achat IMPRIMERIE PAUMIER Bellême Imprimerie de menus, faire-part, brochures, flyers Apport CONCEPT SURETE St Aubin-d Appenai Fourniture et pose de systèmes anti-intrusion Location, gérance ou mandat TISSERANT COUVERTURE Exmes Couverture, charpente, ramonage, zinguerie Création M. LEBATTEUX ANTHONY Bretoncelles Maçonnerie, rénovation, terrasse, enduit M. GRENET YOANN Gacé Rôtisserie, volailles, viandes, traiteur M. CHABRU NICOLAS La Rouge Plomberie, chauffage SAS PATRICK YVARD Le Cercueil Installation, dépannage en électricité générale M. RIPAUX DOMINIQUE Le Ménil-Scelleur Production et vente d électricite M. DESCHAMPS BRUNO Le Theil-sur-Huisne Plomberie, chauffage, aérothermie M. LESIMPLE DAVID St Sulpice-sur-Risle Travaux de plomberie, chauffage BAT MPI St Hilaire-le-Châtel Construction, rénovation de bâtiments ACID St Mard-de-Reno Fabrication et ventes de vêtements MCP GOUMAS St Ouen-sur-Iton Plombier, chauffagiste, ramoneur SEG St Sulpice-sur-Risle Tous travaux liés à l activité du bâtiment Transcommerce Alimentaire 612C1251 Supérette, point Relais, point chaud, gaz, rayon pêche - 61, Nord de l Orne dans petite ville dynamique, proche centre-ville et commerces. Conviendrait à un couple, CA à redynamiser, beau potentiel. Prix FAI Contact : Agence Luc Sury SA (Tél. : ). Bar-restaurant / hôtel-hébergement touristique 612H0744 Bar PMU brasserie jeux - Emplacement n 1 dans galerie marchande. Surface commerciale de 125m² + terrasse extérieure. Très belle affaire avec chiffres à l appui. Contact : Lair Immobilier (Tél. : ). Droit au bail / locaux 613C1242 Pas de porte - Situé sur place principale avec stationnements. Bonne visibilité. Emplacement de qualité. Espace bureaux, sanitaires et archivage ou stockage. Contact : SCP Laforêt-Gervais-Decaen (Tél. : ). 613C1247 Pas de porte - Ville touristique du Perche, rue passagère. Agencement récent. Prix Loyer mensuel. Contact : SCP Laforêt-Gervais-Decaen (Tél. : ). Non alimentaire 612C1246 Prêt-à-porter femmes hommes - A vendre 4 boutiques de vêtements femme dans des villes principales de l Orne et du sud Calvados. Très bons emplacements, très bonne notoriété. CA des 4 boutiques environ Prix souhaité Possibilité d acquérir une ou plusieurs boutiques. Contact : Lair Immobilier (Tél. : ). 612C1244 Prêt-à-porter femmes hommes - A vendre, dans ville, centre de l Orne. Rue principale, stationnement très facile. Très forte implantation. CA environ Prix souhaité Contact : Lair Immobilier (Tél. : ). 12P0001 Menuiserie - Orne, à vendre cause retraite, activité de menuiserie bois-pvc-alu et pose d escaliers. En zone artisanale sur terrain clos et sécurisé, bâtiment de 450 m² avec matériels et véhicules. Effectif : 4 + dirigeant. CA 2012 environ , EBE : Prix souhaité stock. Contact : CCI d Alençon, Arnault Delpech (Tél. : ). 611C1243 Entrepôt de boissons + cave pour particuliers et professionnels - 61, très belle affaire. Située dans le sud de l Orne. Vente cause retraite. Conviendrait à un couple. Très grande surface de stockage. Prix fai Contact : Agence Luc Sury SA (Tél. : ). 612C1245 Prêt-à-porter féminin - Ville importante de l Orne. Très bel emplacement en centre ville. Forte notoriété, clientèle fidèle. CA env Prix souhaité Contact : Lair Immobilier (Tél. : ). Chambre de commerce et d industrie d Alençon - L Eclair n 71 - Mai - Juin

18 Stratégie Le cloud computing, un concept séduisant Le cloud computing, littéralement «informatique dans les nuages», séduit de plus en plus les entreprises françaises, en particulier les PME. Le point sur ce concept. 18 Dernier concept en vogue dans le secteur informatique, le cloud computing consiste pour les entreprises à externaliser les ressources numériques qu elles stockent, par conséquent d accéder à ces données sur un serveur distant. Principaux avantages Les PME sont particulièrement réceptives à cette nouvelle manière de consommer l informatique car il présente des atouts indéniables : pas d investissements lourds : c est un moyen d avoir accès à des infrastructures, à des logiciels et à des services de qualité, sans pour cela mobiliser des investissements lourds ; des économies financières : le cloud computing permet de réaliser des économies financières, à court terme. Sur les moyen et long termes, un calcul comparatif s impose avant de faire son choix ; un développement plus facile à l étranger : il évite de déployer une infrastructure technologique complète pour s implanter sur un nouveau marché : une connexion Internet peut suffire pour lancer une activité. Principaux inconvénients Les entreprises doivent préalablement prendre en compte plusieurs éléments : des risques liés à la sécurité : - la connexion entre les postes et les serveurs applicatifs passe par le réseau Internet, d où une plus grande vulnérabilité aux cyberattaques ; - tout comme les logiciels installés localement, les services de cloud computing sont utilisables pour lancer des attaques. une dépendance : - le client devient dépendant de la qualité du réseau pour accéder au service, car aucun fournisseur de service cloud ne peut garantir une disponibilité de 100 % ; - le fournisseur a la maîtrise sur les investissements, les tarifs et le catalogue des offres. Il peut se rémunérer d autant plus facilement que les clients sont captifs ; - les entreprises n ont plus de garanties (autres que contractuelles) de l utilisation qui est faite de leurs données, car elles les confient à des tiers. des interrogations juridiques : des aspects juridiques se posent en raison de l absence de localisation précise des données. Les lois en vigueur s appliquent, mais pour quel serveur, quel datacenter, et surtout quel pays? Les contrats de cloud Les clauses des contrats de services cloud computing concernent surtout la disponibilité, la sécurité, la confidentialité et le support. Il est recommandé de veiller à une définition claire des garanties relatives à la confidentialité des données, à la traçabilité des opérations et à la qualité des services (données à caractère personnel, stratégique ou liées à une législation). L entreprise cliente reste juridiquement responsable de la conformité règlementaire, car le fournisseur agit en tant que sous-traitant. Autres points à surveiller : la réversibilité, les engagements de disponibilité, la fréquence des sauvegardes, le rôle respectif des différents acteurs (éditeur, hébergeur, intégrateur, opérateur réseau, etc). En savoir plus : cloud-computing/ Brigitte Triquet Tél. :

19 CCIA pratique La CCIA délivre le permis d exploitation La formation au permis d exploitation est devenue obligatoire pour tout exploitant de bar, brasserie, hôtel, restaurant, discothèque, chambres d hôtes. Objectifs de la formation Imposé par la loi du 31 mars 2006, le permis d exploitation est une formation obligatoire de 20 h pour tout futur exploitant d une licence de débit de boissons (licences II, III et IV) et pour tout exploitant d un restaurant sollicitant la «petite licence restaurant» ou la «licence restaurant». Cette formation donne lieu à la délivrance d un permis d exploitation nominatif valable dix ans. Pour la CCI d Alençon, l appui à la création et à la reprise d une entreprise est une mission prioritaire qui fait l objet d une attention particulière et se traduit par un accompagnement fort et un apport de services opérationnels. C est dans cet esprit que, la CCIA a sollicité l agrément «Permis d exploitation», auprès du Ministère de l Intérieur, en vue de dispenser cette formation obligatoire aux créateurs et repreneurs d un établissement, amenés à servir de l alcool. Cet agrément permet à la CCIA d assurer cette formation et de délivrer le CERFA aux créateurs et repreneurs à l issue de celle-ci. Sensibiliser et responsabiliser les futurs exploitants aux dispositions légales liées à la vente d alcool. Exposer les obligations réglementaires applicables en rapport avec les clients, les voisins, salariés et administrations. Permettre d assurer avec sérénité l exploitation de son établissement grâce à la connaissance de ses droits et obligations. Faire connaître les risques de sanctions spécifiques à la vente d alcool. Pour l Orne, la CCI Alençon et l UMIH Orne dispensent ces formations. Calendrier des sessions à la CCIA : 17 au 19 juin 11 au 13 septembre 28 au 30 octobre 09 au 11 décembre Pour en savoir plus : Le service + pour vos formalités Avec le service + de la CCIA, le Centre de formalités des entreprises assure une aide complète pour les formalités. Celles-ci sont obligatoires dans beaucoup de cas, notamment à chaque fois qu une mention au Registre de commerce est modifiée. Les conseillers analysent les éléments du dossier de formalités tels que les procès-verbaux d assemblées, statuts, etc. et en examinent la conformité et la cohérence par rapport aux informations déclarées. Isabelle Brunet Tél. : Les plus du service Faciliter et simplifier les démarches. Bénéficier d une assistance sur-mesure. Avoir un conseiller qui aide l entrepreneur dans ses formalités. Avec le service +, simplifiez-vous la vie pour 60. Centre de formalités des entreprises Tél. : Agenda Les Matinales de l Intelligence Economique Le prochain atelier des Matinales de l intelligence économique aura lieu mardi 11 juin, de 8 h 30 à 10 h, dans les locaux de la CCI d Alençon. Il s intitule : «Organiser sa veille concurrentielle». Atelier Envie de vous lancer à la CCI d Alençon : mardi 11 et 25 juin, mardi 9 juillet. à l antenne de Mortagne-au- Perche : mardi 4 juin, jeudi 20 juin, jeudi 4 et 18 juillet. à l antenne de L Aigle : jeudi 13 et 27 juin et jeudi 11 juillet. Atelier : auto-entrepreneur Jeudi 6 juin et mercredi 3 juillet, de 15 h à 17 h à la CCI d Alençon. Atelier : juridique et fiscal Vendredi 21 juin, de 15 h à 17 h à la CCI d Alençon. Stage 5 jours pour entreprendre Du 15 au 19 juillet, de 9 h à 17 h 30 dans les locaux de la CCI d Alençon. Essor MPI Jeudi 13 juin, séance de Horse Coaching à Damigny. Jeudi 11 juillet, saveurs et patrimoine mayennais (visites d entreprises en Mayenne). Salon Métiers d art, métiers passion Salon de l artisanat d art, du vendredi 20 au dimanche 22 septembre à la Halle au blé à Alençon. Festival d Alençon, Fil et Dentelle Salon, ateliers, expositions, et animations autour du fil et de la dentelle. Du vendredi 27 au dimanche 29 septembre, à Alençon. Chambre de commerce et d industrie d Alençon - L Eclair n 71 - Mai - Juin

20 Les Chambres de CommerCe et d industrie de normandie sont fières d être aux Côtés de plus de entrepreneurs qui se battent Chaque jour pour Leur entreprise. CCI NORMANDIE

PAR THEMATIQUE. N THEME Présentation

PAR THEMATIQUE. N THEME Présentation PAR THEMATIQUE N THEME Présentation A B C D Apprentissage/alternance Formation continue Développement/ investissement Hygiène, sécurité, accessibilité Les conseillères du Service Apprentissage ont pour

Plus en détail

Les dispositifs d aides du Conseil général aux hébergements touristiques

Les dispositifs d aides du Conseil général aux hébergements touristiques Les dispositifs d aides du Conseil général aux hébergements touristiques Juin 2014 Édito Adopté en séance plénière de janvier 2014 suite à une large concertation avec les acteurs privés et publics de

Plus en détail

La Silver Normandie : une filière et des secteurs innovants

La Silver Normandie : une filière et des secteurs innovants Emploi... La Silver Normandie : une filière et des secteurs innovants La Basse-Normandie, première Silver région inaugurée en France, en janvier 2014, figure parmi les 7 régions françaises les plus attractives

Plus en détail

Chambre de métiers et de l artisanat de la Haute-Garonne LIVRET DU MAITRE D APPRENTISSAGE. Les clés pour réussir votre mission

Chambre de métiers et de l artisanat de la Haute-Garonne LIVRET DU MAITRE D APPRENTISSAGE. Les clés pour réussir votre mission Chambre de métiers et de l artisanat de la Haute-Garonne LIVRET DU MAITRE D APPRENTISSAGE Les clés pour réussir votre mission 2 L APPRENTISSAGE, UN PARCOURS «GAGNANT - GAGNANT» Côté entreprise : C est

Plus en détail

REGLEMENT DEPARTEMENTAL D AIDES AU TOURISME ET AU THERMALISME

REGLEMENT DEPARTEMENTAL D AIDES AU TOURISME ET AU THERMALISME REGLEMENT DEPARTEMENTAL D AIDES AU TOURISME ET AU THERMALISME I - DISPOSITIONS GENERALES Article 1 er : Dispositions générales Article 2 : Conditions générales d éligibilité Article 3 : Zones littorales

Plus en détail

3 ème comité de suivi www.entreprendredanslorne.com

3 ème comité de suivi www.entreprendredanslorne.com Note de synthèse sur le comité de suivi du 17 novembre 2011 Sabrina TOREAU Orne Développement page 1 3 ème comité de suivi www.entreprendredanslorne.com Présents Virginie BOISSON, Chambre de Métiers et

Plus en détail

FISCAL... SOCIAL... LES INDICES... p. 5

FISCAL... SOCIAL... LES INDICES... p. 5 Mars 2015 Votre réussite, notre satisfaction Bureau de Belleville : Bureau de Vonnas Bureau de Trevoux 11 RN6 38 Rue Grenette Chemin du clos 69220 BELLEVILLE 01540 VONNAS 01600 TREVOUX Tel. : 04 74 66

Plus en détail

L incubateur des métiers de création PROGRAMME DES FORMATIONS

L incubateur des métiers de création PROGRAMME DES FORMATIONS L incubateur des métiers de création PROGRAMME DES FORMATIONS SEPTEMBRE-DÉCEMBRE 2011 L ACCUEIL AUX ATELIERS DE PARIS Les Ateliers de Paris, un service de la ville de Paris dédié aux porteurs de projet

Plus en détail

Fiche pratique n 27. Les mentions sur les documents commerciaux et les factures. Août 2011. Fiche pratique n 27. CCIT d Alençon. Août 2011.

Fiche pratique n 27. Les mentions sur les documents commerciaux et les factures. Août 2011. Fiche pratique n 27. CCIT d Alençon. Août 2011. Les mentions sur les documents commerciaux et les factures Page 1/8 Page 2/8 Sommaire Documents concernés 4 Documents non concernés 4 Caractéristiques 4 Mentions obligatoires 4 Mentions facultatives (hors

Plus en détail

Programme des formations 2015 Tourisme et loisirs

Programme des formations 2015 Tourisme et loisirs Parc naturel régional du Vexin français Programme des formations 2015 Tourisme et loisirs Tourisme Être acteur du tourisme durable sur votre territoire Ce programme de formations et journées thématiques

Plus en détail

SOMMAIRE. 2/ Phase de travaux et de lancement

SOMMAIRE. 2/ Phase de travaux et de lancement SOMMAIRE Tout projet doit être mûrement réfléchi pour juger de sa pertinence, de sa faisabilité et des enjeux économiques qui en résultent, de ses coûts et finalement de sa rentabilité. La constitution

Plus en détail

M2S. Formation Gestion des Ressources Humaines. formation. Découvrir les techniques de base pour recruter

M2S. Formation Gestion des Ressources Humaines. formation. Découvrir les techniques de base pour recruter Formation Gestion des Ressources Humaines M2S formation Découvrir les techniques de base pour recruter Décrire les fonctions et les emplois Définir un dispositif de formation Formation de tuteur La Gestion

Plus en détail

DÉVELOPPEUR D ENSEIGNE alternance ADMISSION Bac +2/3

DÉVELOPPEUR D ENSEIGNE alternance ADMISSION Bac +2/3 2009 DÉVELOPPEUR D ENSEIGNE alternance ADMISSION Bac +2/3 NEGOCIA et PROCOS se sont engagés avec succès, depuis 9 ans, dans la formation de «Développeur d enseigne». Les chiffres parlent d eux-mêmes :

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE VENDREDI 25 OCTOBRE 2013 11 h 45 à Agneaux (CCI, rue de l Oratoire)

CONFERENCE DE PRESSE VENDREDI 25 OCTOBRE 2013 11 h 45 à Agneaux (CCI, rue de l Oratoire) CONFERENCE DE PRESSE VENDREDI 25 OCTOBRE 2013 11 h 45 à Agneaux (CCI, rue de l Oratoire) Sommaire Journée Créer, reprendre une entreprise en Normandie Une journée consacrée à la création, à la reprise

Plus en détail

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics DOSSIER DE PRESSE PARTENARIAT CCCA-BTP et PRO BTP Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics Bernard Charpenel / CCCA-BTP Signature de la convention et point presse 10 mars 2010 0 SOMMAIRE

Plus en détail

Guide du Partenaire OFFICE DE TOURISME de LANGEAIS & CASTELVALÉRIE

Guide du Partenaire OFFICE DE TOURISME de LANGEAIS & CASTELVALÉRIE Nos valeurs Nos services Devenir partenaire Guide du Partenaire OFFICE DE TOURISME de LANGEAIS & CASTELVALÉRIE année 2015 2 SOMMAIRE Nos valeurs... Nos missions p. 3-4 L équipe associative L équipe salariée

Plus en détail

DE MÉTIERS ET DE L ARTISANAT DE LA HAUTE-MARNE 9, - CS 12053-52902 CHAUMONT CEDEX

DE MÉTIERS ET DE L ARTISANAT DE LA HAUTE-MARNE 9, - CS 12053-52902 CHAUMONT CEDEX L apprentissage est une forme d éducation alternée. Il a pour but de donner à des jeunes travailleurs ayant satisfait à l obligation scolaire une formation générale, théorique et pratique, en vue de l

Plus en détail

Opération Collective de Modernisation de l Artisanat, du Commerce et des Services (OCMACS) PAYS LOIRE BEAUCE

Opération Collective de Modernisation de l Artisanat, du Commerce et des Services (OCMACS) PAYS LOIRE BEAUCE Opération Collective de Modernisation de l Artisanat, du Commerce et des Services (OCMACS) PAYS LOIRE BEAUCE Règlement d intervention, conditions d éligibilité des projets concernant l outil de travail

Plus en détail

Le guide des formalités

Le guide des formalités Le guide des formalités Tout au long la de votre vie, CMA 30 est là... Sommaire Quelques rappels importants permettant de faciliter la réalisation des formalités auprès du Service Formalités des Entreprises

Plus en détail

1 - Pourquoi devenir partenaire de l Office de Tourisme?

1 - Pourquoi devenir partenaire de l Office de Tourisme? 1 - Pourquoi devenir partenaire de l Office de Tourisme? L'équipe de l'office de Tourisme de Tulle et de Corrèze a souhaité repenser les services et tarifs des packs afin de vous apporter davantage de

Plus en détail

Le contrat d apprentissage

Le contrat d apprentissage Mai 2009 contrats et mesures Le contrat d apprentissage Vous recrutez un jeune tout en bénéficiant d avantages financiers. Vous le préparez à un métier de votre entreprise et à une qualification professionnelle

Plus en détail

plus simple unique de 50 e HT par stagiaire et par jour (1) Validation des compétences Transmission des savoirs

plus simple unique de 50 e HT par stagiaire et par jour (1) Validation des compétences Transmission des savoirs PAck 2015 formation spécial entreprises de moins de 50 salariés plus simple plus rapide Participation unique de 50 e HT par stagiaire et par jour (1) (1) Formations financées sur les fonds mutualisés d

Plus en détail

Comité syndical 29 avril 2015 à Janzé

Comité syndical 29 avril 2015 à Janzé Comité syndical 29 avril 2015 à Janzé Les missions du Pays touristique (inscrites dans les statuts du Syndicat Mixte). 1. Élaborer et participer à la mise en œuvre d un projet de développement touristique

Plus en détail

Votre épargne s épanouit dans une mutuelle qui n oublie pas d être une mutuelle, elle

Votre épargne s épanouit dans une mutuelle qui n oublie pas d être une mutuelle, elle Votre épargne s épanouit dans une mutu qui n oublie pas d être une mutu, Votre épargne a tout à gagner des valeurs qui nous animent, Éditorial Fondée à l origine par et pour les anciens combattants, la

Plus en détail

CFA création et innovation industrielle

CFA création et innovation industrielle CFA création et innovation industrielle Inauguration à l Ecole de design Nantes Atlantique Atlanpole La Chantrerie Mardi 28 novembre 2006 à 10h45 Communiqué de synthèse p 2 Région des Pays de la Loire

Plus en détail

GUIDE DU PARTENAIRE DE L OFFICE DE TOURISME

GUIDE DU PARTENAIRE DE L OFFICE DE TOURISME GUIDE DU PARTENAIRE DE L OFFICE DE TOURISME POURQUOI DEVENIR PARTENAIRE DE VOTRE OFFICE DE TOURISME? L Office de Tourisme est un outil de valorisation de notre destination, de votre activité. Au-delà

Plus en détail

«Quel régime juridique et fiscal pour mon hébergement» Quel régime juridique et fiscal pour mon hébergement?... 2

«Quel régime juridique et fiscal pour mon hébergement» Quel régime juridique et fiscal pour mon hébergement?... 2 «Quel régime juridique et fiscal pour mon hébergement» Sommaire Quel régime juridique et fiscal pour mon hébergement?... 2 Statuts juridiques et fiscaux :... 3 Selon quelles conditions dois-je m inscrire

Plus en détail

de l office de tourisme 1/12

de l office de tourisme 1/12 de l office de tourisme 1/12 Vous êtes acteur de la vie touristique? Ensemble, réalisons vos objectifs! Accroître votre notoriété Promouvoir votre activité Rejoindre un réseau fort de 215 adhérents Bénéficier

Plus en détail

1.1 - Favoriser l accueil et le développement des. entreprises

1.1 - Favoriser l accueil et le développement des. entreprises Module 1 : Formation, développement et innovation économique 1.1 - Favoriser l accueil et le développement des réservée : 560 000 OBJECTIFS STRATÉGIQUES - Encourager les modes de production responsables

Plus en détail

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France Les dossiers de l enseignement scolaire 2010 l Éducation nationale et la formation professionnelle en France ministère éducation nationale L Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. FESTIBAT 2010 22 Octobre 2010 10h00 à minuit Cité des Sciences & l Industrie à La Villette

DOSSIER DE PRESSE. FESTIBAT 2010 22 Octobre 2010 10h00 à minuit Cité des Sciences & l Industrie à La Villette DOSSIER DE PRESSE FESTIBAT 2010 22 Octobre 2010 10h00 à minuit Cité des Sciences & l Industrie à La Villette Contact Presse MNRA : Elisabeth MARZAT Tél. : 01 53 21 12 44 06 65 59 61 69 Mail : emarzat@mnra.fr

Plus en détail

Jeunesse Loisirs Sport - Social

Jeunesse Loisirs Sport - Social Jeunesse Loisirs Sport - Social Renforcer les dynamiques de professionnalisation et de structuration des filières de la jeunesse, des loisirs, du sport et du social sur les territoires ruraux de la Région

Plus en détail

Banque Populaire de l Ouest : des résultats 2013 de bonne facture

Banque Populaire de l Ouest : des résultats 2013 de bonne facture Communiqué de presse Rennes, le 18 avril 2014 Banque Populaire de l Ouest : des résultats 2013 de bonne facture En 2013, la Banque Populaire de l Ouest a injecté 1,5 milliard de nouveaux financements dans

Plus en détail

Séjour de Conduite Accompagnée 2015

Séjour de Conduite Accompagnée 2015 Séjour de Conduite Accompagnée 2015 La commission jeunesse vous propose cette année encore des séjours de conduite accompagnée. Ce séjour s adresse aux adolescents de 15 et 2 mois à 17 ans. Ce stage de

Plus en détail

www.cma13.fr b[i iebkj_edi 9C7 ')

www.cma13.fr b[i iebkj_edi 9C7 ') www.cma13.fr b[i iebkj_edi 9C7 ') Permettre à des jeunes de devenir apprentis, c est leur offrir une vraie chance de réussite professionnelle et c est apporter de la richesse à votre entreprise. La Chambre

Plus en détail

APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE

APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE L apprentissage dans l enseignement supérieur a pour mission de faciliter l accès à des formations de haut niveau et de permettre à des étudiants de

Plus en détail

Formation de dirigeant de PME

Formation de dirigeant de PME Formation Dirigeant de PME Public : Cette formation est centrée sur le chef d entreprise ou futur chef d entreprise qui a besoin de s approprier ou de perfectionner les outils du management global d entreprise

Plus en détail

Le pacte de responsabilité et de solidarité

Le pacte de responsabilité et de solidarité Le pacte de responsabilité et de solidarité Direccte CENTRE Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi Qu est ce que le pacte de responsabilité

Plus en détail

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Thème : Commercialiser la campagne : les questions de base posées aux territoires

Plus en détail

création oseo.fr Pour financer et accompagner les PME

création oseo.fr Pour financer et accompagner les PME création oseo.fr OSEO Document non contractuel Réf. : 6522-02 Janvier 2007 Pour financer et accompagner les PME création oser pour gagner! Que la création porte sur une activité traditionnelle avec un

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

Les principaux dispositifs de soutien aux PME/TPE des métiers de la création, de la mode et du design

Les principaux dispositifs de soutien aux PME/TPE des métiers de la création, de la mode et du design Les principaux dispositifs de soutien aux PME/TPE des métiers de la création, de la mode et du design NB : L objectif de ce document n est pas d être exhaustif mais de présenter les aides les plus adaptées

Plus en détail

CHL - Audit - Gestion Finances Collaboratrices :

CHL - Audit - Gestion Finances Collaboratrices : CHL - Audit - Gestion Finances Collaboratrices : Société d expertise comptable inscrite au Tableau de l Ordre Régional des Pays de la Loire SARL au capital de 200 000 euros 535 053 508 RCS NANTES Siret

Plus en détail

15/12/2010 APRE Désignation de l aide Critères d éligibilité Plafonds Observations Justificatif à produire LOGEMENT

15/12/2010 APRE Désignation de l aide Critères d éligibilité Plafonds Observations Justificatif à produire LOGEMENT APRE LOGEMENT -Aides au déménagement d une durée minimum de 6 mois à temps plein, - 1500 euros pour les DE non éligibles à l aide de Pôle Emploi. - Aides à l entrée dans les lieux : abonnements aux énergies,

Plus en détail

LES RENDEZ-VOUS E-TOURISME 2014

LES RENDEZ-VOUS E-TOURISME 2014 1 ER SEMESTRE LES RENDEZ-VOUS E-TOURISME 2014 Conquérir, vendre et fidéliser grâce à Internet Conférences et ateliers 100% pratiques pour les acteurs touristiques de Cornouaille UNE INITIATIVE... Quimper

Plus en détail

L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut. Le régime. Le point sur. Auto-entrepreneur

L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut. Le régime. Le point sur. Auto-entrepreneur Le point sur Le régime Auto-entrepreneur L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut être exercée à titre principal, par exemple, par un chômeur qui veut se lancer «à son compte», par un

Plus en détail

Lancement du site internet

Lancement du site internet PAY S DE SAI NT MALO Dossier de presse Jeudi 12 juillet 2012 Sommaire : Communiqué de presse Partenaires En présence des principaux acteurs et partenaires, Monsieur René COUANAU, maire de Saint-Malo et

Plus en détail

Salarié. Sécurisez votre parcours professionnel

Salarié. Sécurisez votre parcours professionnel ! Salarié Senior (ou pas) Sécurisez votre parcours professionnel SOMMAIRE Introduction... p 3 Vous souhaitez faire le point sur votre carrière... p 4 Entretien de 2nde partie de carrière... p 5 Bilan de

Plus en détail

Centre d excellence Numérique en territoire rural

Centre d excellence Numérique en territoire rural «S adapter au numérique est une obligation mais aussi une opportunité pour la France, tant au niveau économique que social» Philippe Lemoine, président du Forum Action Modernités et Président de la FING

Plus en détail

Sommaire. La Bulgarie, contexte général... 19. Monter un commerce...37. Remerciements...5 Synthèse...7 Information pratique... 11

Sommaire. La Bulgarie, contexte général... 19. Monter un commerce...37. Remerciements...5 Synthèse...7 Information pratique... 11 Sommaire Remerciements............................................................................................5 Synthèse........................................................................................................7

Plus en détail

2 ème Réunion du Réseau «Perche Accueil» Nogent le Rotrou le vendredi 2 avril 2010

2 ème Réunion du Réseau «Perche Accueil» Nogent le Rotrou le vendredi 2 avril 2010 2 ème Réunion du Réseau «Perche Accueil» Nogent le Rotrou le vendredi 2 avril 2010 Ordre du Jour Bilan des actions 2009 Participation à Projets en Campagne Réalisation d un guide d accueil des porteurs

Plus en détail

Aide au recrutement, à l accueil et à l intégration des nouveaux entrants Professionnalisation et fidélisation d un salarié Tutorat

Aide au recrutement, à l accueil et à l intégration des nouveaux entrants Professionnalisation et fidélisation d un salarié Tutorat Objectifs : Être au plus près des entreprises et de leurs salariés en proposant des services et outils adaptés à leurs besoins. 12 fiches «service» synthétiques, répertoriées en 5 grands thèmes : PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

«Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience

«Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience «Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience UNIVERSITE PARIS 8 ENTREPRISE FNAIM Monter les salariés

Plus en détail

Le régime. L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut. Le point sur. Auto-entrepreneur

Le régime. L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut. Le point sur. Auto-entrepreneur Le point sur Le régime Auto-entrepreneur L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut être exercée à titre principal, par exemple, par un chômeur qui veut se lancer «à son compte» ou à titre

Plus en détail

Axes de travail et plan d action 2015

Axes de travail et plan d action 2015 19 novembre 2014 Axes de travail et plan d action 2015 SOMMAIRE Introduction... 3 Partager l information sur les métiers, l emploi et la formation professionnelle en LR ; être plus utile et plus accessible...

Plus en détail

Zoom. Partenaire des entreprises et du territoire libournais. www.libourne.cci.fr

Zoom. Partenaire des entreprises et du territoire libournais. www.libourne.cci.fr Zoom sur Partenaire des entreprises et du territoire libournais Actualisé le : 15/01/2015 Info juridique : L auto-entrepreneur n existe plus! Depuis la loi Artisanat, commerce et petite entreprise (dite

Plus en détail

Emploi - Carrières - Alternance

Emploi - Carrières - Alternance SCHOOL OF MANAGEMENT SCHOOL OF MANAGEMENT Le service Emploi - Carrières - Alternance L insertion professionnelle des étudiants et des diplômés de l IAE lyon PARTENAIRE DE VOTRE ENTREPRISE VOS RESSOURCES

Plus en détail

Le régime. L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur. Auto-entrepreneur SPÉCIAL DOM. À jour au 1 er janvier 2015

Le régime. L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur. Auto-entrepreneur SPÉCIAL DOM. À jour au 1 er janvier 2015 Le point sur ( ) SPÉCIAL DOM Le régime Auto-entrepreneur À jour au 1 er janvier 2015 L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut être exercée à titre principal, par exemple, par un chômeur

Plus en détail

LES TENDANCES DANS LE TOURISME D AFFAIRE & L EVENEMENTIEL

LES TENDANCES DANS LE TOURISME D AFFAIRE & L EVENEMENTIEL LES TENDANCES DANS LE TOURISME D AFFAIRE & L EVENEMENTIEL Solène ANDRO Directrice Commerciale Salon Bedouk sandro@infopro-digital.com Andrea ROIG Directrice Commerciale Bedouk Event Sourcing solutions

Plus en détail

PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers

PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers Rendez-vous le 11 octobre 2012 pour visiter le chantier GROUPE SCOLAIRE ILOT DE

Plus en détail

L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut. Le régime. Le point sur. Auto-entrepreneur

L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut. Le régime. Le point sur. Auto-entrepreneur Le point sur Le régime Auto-entrepreneur L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut être exercée à titre principal, par exemple, par un chômeur qui veut se lancer «à son compte» ou à titre

Plus en détail

2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays

2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays Module 2 : Services à la population 2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays réservée : 400 000 OBJECTIFS STRATÉGIQUES - Développer les solidarités locales et l'accessibilité de tous aux services (Axe

Plus en détail

Business Trophy 2014. Coiffure de Paris. A qui s adresse ce concours? Pourquoi participer? Combien ça coûte? Les grandes dates à retenir.

Business Trophy 2014. Coiffure de Paris. A qui s adresse ce concours? Pourquoi participer? Combien ça coûte? Les grandes dates à retenir. Pour la 5 e année, Coiffure de Paris organise le «Business Trophy», un concours national en sept catégories destiné à récompenser les chefs d entreprises et les managers de salons indépendants et franchisés

Plus en détail

entreprendre prêt d honneur accompagner créer financer reprendre développer expertiser parrainer

entreprendre prêt d honneur accompagner créer financer reprendre développer expertiser parrainer entreprendre prêt d honneur accompagner créer reprendre financer développer expertiser parrainer rapport d activité 2013 1 Sommaire P 5 Chiffres clés 2013 p 6 De l accueil au comité P 7 Le financement

Plus en détail

ATELIER 1: Tourisme et territoires

ATELIER 1: Tourisme et territoires COMMERCE ET TERRITOIRES ATELIER 1: Tourisme et territoires Quels leviers d action pour développer, maintenir et ensuite maîtriser le développement touristique d un territoire? 16 octobre 2014 Animation

Plus en détail

Signature d une charte pour améliorer l accès au crédit des EIRL avec la Fédération Bancaire Française - Bercy > mardi 31 mai 2011.

Signature d une charte pour améliorer l accès au crédit des EIRL avec la Fédération Bancaire Française - Bercy > mardi 31 mai 2011. Signature d une charte pour améliorer l accès au crédit des EIRL avec la Fédération Bancaire Française - Bercy > mardi 31 mai 2011 Dossier de presse www.economie.gouv.fr FREDERIC LEFEBVRE, SECRÉTAIRE D

Plus en détail

FORMATIONS CHAMBRE DE MÉTIERS ET DE L ARTISANAT 82. catalogue n 1 / 2014. Pôle Formation - CMA 82. 11 rue du Lycée 82000 Montauban

FORMATIONS CHAMBRE DE MÉTIERS ET DE L ARTISANAT 82. catalogue n 1 / 2014. Pôle Formation - CMA 82. 11 rue du Lycée 82000 Montauban CHAMBRE DE MÉTIERS ET DE L ARTISANAT 82 FORMATIONS catalogue n 1 / 2014 Pôle Formation - CMA 82 11 rue du Lycée 82000 Montauban Tél. 05 63 92 92 22 - Fax. 05 63 63 17 96 1 Pack informatique Portable équipé

Plus en détail

Appel à projets. Référencement de l offre de formation pour la formation continue dans les TPME APPEL À PROJETS

Appel à projets. Référencement de l offre de formation pour la formation continue dans les TPME APPEL À PROJETS APPEL À PROJETS TOURISME, HÔTELLERIE, RESTAURATION ET ACTIVITÉS DE LOISIRS Appel à projets Référencement de l offre de formation pour la formation continue dans les TPME Tourisme Hôtellerie Restauration

Plus en détail

réussir Liège c Huy c Waremme formation de chef d entreprise www.formation-pme.be

réussir Liège c Huy c Waremme formation de chef d entreprise www.formation-pme.be réussir formation de chef d entreprise c Huy c Waremme 2 // formation de chef d entreprise // c Huy c Waremme // 3 SOINS AUX PERSONNES k Accueillant(e) d enfants k Ambulancier TMS k Coiffeur k Directeur(rice)

Plus en détail

Périgord Blanc 8 4,30 2 901 5,02. Périgord Noir 115 61,83 38 437 66,48. Périgord Vert 32 17,20 6 956 12,02

Périgord Blanc 8 4,30 2 901 5,02. Périgord Noir 115 61,83 38 437 66,48. Périgord Vert 32 17,20 6 956 12,02 FICHE 2 : CRÉER OU REPRENDRE UN TERRAIN DE CAMPING (HÔTELLERIE DE PLEIN AIR) OU UN PRL (PARC RÉSIDENTIEL DE LOISIRS) 1 - LES CHIFFRES EN DORDOGNE A / L OFFRE EN HÔTELLERIE DE PLEIN AIR AU 01/01/2014 Parc

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. CCI Nice Côte d Azur LE COMMERCE : UN METIER PASSION, VERITABLE ATOUT POUR LES ALPES MARITIMES CONTACTS PRESSE

DOSSIER DE PRESSE. CCI Nice Côte d Azur LE COMMERCE : UN METIER PASSION, VERITABLE ATOUT POUR LES ALPES MARITIMES CONTACTS PRESSE CCI Nice Côte d Azur DOSSIER DE PRESSE LE COMMERCE : UN METIER PASSION, VERITABLE ATOUT POUR LES ALPES MARITIMES CONTACTS PRESSE Audrey SCOFFIÉ - 04 93 13 74 08 audrey.scoffie@cote-azur.cci.fr Catherine

Plus en détail

Dossier de candidature

Dossier de candidature Dossier de candidature Dossier complet à retourner ou à déposer avant le 08 septembre 2015 à : jeunesentreprises@strasbourg.cci.fr nweiser@cm-alsace.fr OU CCI de Strasbourg et du Bas-Rhin Pôle Création/Cession

Plus en détail

Trophée contrat de génération

Trophée contrat de génération Trophée contrat de génération EDITION 2014 Entreprises de plus de 50 salariés -- 17 septembre 2014 -- Contact presse cab-ted-presse@cab.travail.gouv.fr Sommaire Qu est-ce que le contrat de génération?

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE 2014

DOSSIER DE CANDIDATURE 2014 DOSSIER DE CANDIDATURE 2014 Rappel des critères d'éligibilité : Le bistrot de Pays est situé dans une commune rurale dont la population est inférieure à 2000 habitants, Le bistrot est ouvert à l'année

Plus en détail

organisé par le Comité Equestre de Saumur DOSSIER MÉCÉNAT

organisé par le Comité Equestre de Saumur DOSSIER MÉCÉNAT 1 organisé par le Comité Equestre de Saumur DOSSIER MECENAT DOSSIER MÉCÉNAT Sommaire Saumur, capitale de l équitation p. 3 Le Comité Equestre de Saumur p. 3, Salon international de Saumur p. 4 Les enjeux

Plus en détail

Réglementation de la. formation. professionnelle ORGANISMES DE FORMATION

Réglementation de la. formation. professionnelle ORGANISMES DE FORMATION Réglementation de la formation professionnelle ORGANISMES DE FORMATION édition 2012 Réglementation de la formation professionnelle SOMMAIRE CHAP.01 La déclaration d activité Qui est concerné? À qui s adresser?...

Plus en détail

salon 15 e édition l entreprise LE RENDEZ-VOUS DES ENTREPRENEURS 14-15 octobre 2014 ESPACE ENCAN - LA ROCHELLE NUMÉRIQUE www.salon-entreprise17.

salon 15 e édition l entreprise LE RENDEZ-VOUS DES ENTREPRENEURS 14-15 octobre 2014 ESPACE ENCAN - LA ROCHELLE NUMÉRIQUE www.salon-entreprise17. DOSSIER > PRESSE salon 15 e édition de l entreprise LE RENDEZ-VOUS DES ENTREPRENEURS 15 14-15 octobre 2014 ESPACE ENCAN - LA ROCHELLE VENTE DIRECTE NUMÉRIQUE www.salon-entreprise17.fr Conception & organisation

Plus en détail

ASSEMBLEE GENERALE de PRINTEMPS Lundi 22 juin 2009 Rapport Moral du Président GAUTHIER

ASSEMBLEE GENERALE de PRINTEMPS Lundi 22 juin 2009 Rapport Moral du Président GAUTHIER ASSEMBLEE GENERALE de PRINTEMPS Lundi 22 juin 2009 Rapport Moral du Président GAUTHIER Mesdames, Messieurs, Avant d introduire mon rapport moral, je tiens à renouveler mes remerciements à l ensemble des

Plus en détail

Cahier des charges pour la création du site internet Pays Sologne Val Sud

Cahier des charges pour la création du site internet Pays Sologne Val Sud Cahier des charges pour la création du site internet Pays Sologne Val Sud Septembre 2011 Domaine du Ciran - 45240 Ménestreau-en-Villette Tél: 02.38.49.19.49 - Fax : 02.38.49.19.59 - sologne.val.sud@wanadoo.fr

Plus en détail

LE DISPOSITIF ENVOL AIDE A LA CREATION OU REPRISE D ENTREPRISES 2014-2015

LE DISPOSITIF ENVOL AIDE A LA CREATION OU REPRISE D ENTREPRISES 2014-2015 LE DISPOSITIF ENVOL AIDE A LA CREATION OU REPRISE D ENTREPRISES 2014-2015 OBJET Le dispositif ENVOL est destiné aux personnes résidant en Champagne-Ardenne, désireuses de créer leur propre emploi par la

Plus en détail

INDUSTRIES DE SANTÉ. 6 DÉFIS RH À relever en soutien de la compétitivité des entreprises et de l évolution professionnelle des salariés

INDUSTRIES DE SANTÉ. 6 DÉFIS RH À relever en soutien de la compétitivité des entreprises et de l évolution professionnelle des salariés La lettre d information des défis RH lancés pour les entreprises de la filière Industries de santé INDUSTRIES DE SANTÉ Avril 2014 n 1 ACtionS/déveLoPPement/emPLoi/ComPétenCeS 6 DÉFIS RH À relever en soutien

Plus en détail

LISTE DES ENTREPRISES ARTISANALES A REPRENDRE EN CREUSE.

LISTE DES ENTREPRISES ARTISANALES A REPRENDRE EN CREUSE. LISTE DES ENTREPRISES ARTISANALES A REPRENDRE EN CREUSE. (Avec accord de diffusion sur le site de la CMA23) Pour plus de renseignements et connaître l ensemble des opportunités de reprise, votre contact

Plus en détail

TABLEAU DE COMPARAISON ENTRE L EIRL, LA MICRO-ENTREPRISE ET LE REGIME DE L AUTO-ENTREPRENEUR

TABLEAU DE COMPARAISON ENTRE L EIRL, LA MICRO-ENTREPRISE ET LE REGIME DE L AUTO-ENTREPRENEUR TABLEAU DE COMPARAISON ENTRE L EIRL, LA MICRO-ENTREPRISE ET LE REGIME DE L AUTO-ENTREPRENEUR Source : site Internet de l agence pour la création d entreprise (APCE) : http://www.apce.com/ SOMMAIRE : 1.

Plus en détail

Référence à l Axe de la Charte du Pays : Faire de la qualité de vie un atout du développement durable

Référence à l Axe de la Charte du Pays : Faire de la qualité de vie un atout du développement durable Contrat de territoire2007 203 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour le logement et lutter globalement contre la vacance FICHE

Plus en détail

Stage de Préparation à l Installation 2. La Chambre de Métiers et de l Artisanat de l Isère, des compétences à votre service

Stage de Préparation à l Installation 2. La Chambre de Métiers et de l Artisanat de l Isère, des compétences à votre service Stage de Préparation à l Installation 2. La Chambre de Métiers et de l Artisanat de l Isère, des compétences à votre service 2.1. Défendre les intérêts généraux de l artisanat 2.2. Direction Economie -

Plus en détail

Le régime. L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut. Auto-entrepreneur. À jour au 1 er janvier 2014

Le régime. L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut. Auto-entrepreneur. À jour au 1 er janvier 2014 Le point sur ( ) Le régime Auto-entrepreneur À jour au 1 er janvier 2014 L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut être exercée à titre principal, par exemple, par un chômeur qui veut se

Plus en détail

Consultation 2015 Programme Formations Tourisme

Consultation 2015 Programme Formations Tourisme Consultation 2015 Programme Formations Tourisme Contact : Karel CHAUCHEPRAT Plan de Formation régional CRDT Auvergne Parc Technologique la Pardieu 7 allée Pierre de Fermat - CS 50502 63178 Aubière Cedex

Plus en détail

Stratégie Régionale. envers les Jeunes. l Artisanat

Stratégie Régionale. envers les Jeunes. l Artisanat Stratégie Régionale de l Artisanat envers les Jeunes Stratégie Régionale de l Artisanat envers les Jeunes La Stratégie Régionale de l Artisanat envers les Jeunes (S.R.A.J.) constitue une offre globale

Plus en détail

Réussir sa création d entreprise

Réussir sa création d entreprise Chambre des Experts Comptables du Cœur d Hérault Réussir sa création d entreprise Les conseils de l expert-comptable Support téléchargeable sur : www.cecch.fr CSOEC 2012 Comité Création d Entreprise La

Plus en détail

AGEFICE LA MALETTE DU DIRIGEANT 2015

AGEFICE LA MALETTE DU DIRIGEANT 2015 AGEFICE LA MALETTE DU DIRIGEANT 2015 CONTENU DES MALLETTES Méthode pédagogique L ensemble de notre méthode pédagogique est basé sur l expérience professionnelle et le vécu quotidien au poste de travail

Plus en détail

TRAVAILLEURS INDEPENDANTS

TRAVAILLEURS INDEPENDANTS TRAVAILLEURS INDEPENDANTS Questions Réponses sur votre PROTECTION SOCIALE Salon des Entrepreneurs - Paris 4 et 5 février 2015 Principaux statuts juridiques Statut Travailleur indépendant Salarié Régime

Plus en détail

EN 2008, LA MAT. toujours PLUS

EN 2008, LA MAT. toujours PLUS ensemble EN 2008, LA MAT vous OFFRE toujours PLUS de SERVICES! Du NOUVEAU côté PROVINCE! sommaire edito Marcel SOUFFLET, Président de La MAT 4_ 5_ 6_ 7_ TOUJOURS PLUS d avantages DÉCOUVREZ nos partenaires!

Plus en détail

Le nouveau classement

Le nouveau classement Le nouveau classement des hébergements touristiques marchands Comment décrocher les nouvelles étoiles? Edito Un an après la publication de la loi de développement et de modernisation des services touristiques,

Plus en détail

Domaine 1. «Conduite de la définition et de la mise en œuvre du projet d établissement ou de service»

Domaine 1. «Conduite de la définition et de la mise en œuvre du projet d établissement ou de service» Domaine 1. «Conduite de la définition et de la mise en œuvre du projet d établissement ou de service» DANS LE RESPECT DU PROJET ET DU FONCTIONNEMENT DE LA PERSONNE MORALE, EN CONFORMITE AVEC LA LEGISLATION

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATION 2015

CATALOGUE DE FORMATION 2015 CATALOGUE DE FORMATION 2015 ARTISANS CONJOINTS COLLABORATEURS SALARIÉS COMPTABILITÉ ET GESTION INFORMATIQUE ET BUREAUTIQUE DÉVELOPPEMENT DE L ENTREPRISE PUBLICITÉ ET TRAITEMENT DE L IMAGE INTERNET COMMUNICATION

Plus en détail

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Attention : Ce document a été établit en juin 2015. Les informations qu il contient peuvent avoir évoluées en fonction des lois

Plus en détail

MARCHES PUBLIC DE FORMATION. Dossier de consultation des prestataires de formation

MARCHES PUBLIC DE FORMATION. Dossier de consultation des prestataires de formation MARCHES PUBLIC DE FORMATION Appel d offres selon la procédure adaptée article 30 du code des marchés publics. Dossier de consultation des prestataires de formation Objet du marché : 2 ème semestre 2015

Plus en détail

FILIÈRE DE FORMATION BANQUE- ASSURANCES

FILIÈRE DE FORMATION BANQUE- ASSURANCES Universitaire Professionnel FILIÈRE DE FORMATION BANQUE- ASSURANCES LICENCE PROFESSIONNELLE CHARGÉ DE CLIENTÈLE DE PARTICULIERS D.U. CHARGÉ DE CLIENTÈLE DE PROFESSIONNELS EN BANQUE UCO Laval Campus EC

Plus en détail

Bilan de saison 2014 et propositions d actions 2015 Finistère > Ouest Cornouaille. Bilan de saison 2014 Agence Ouest Cornouaille Développement

Bilan de saison 2014 et propositions d actions 2015 Finistère > Ouest Cornouaille. Bilan de saison 2014 Agence Ouest Cornouaille Développement Bilan de saison 2014 et propositions d actions 2015 Finistère > Ouest Cornouaille L Agence Ouest Cornouaille Développement, en quelques mots L AOCD, en quelques mots www.pro-aocd.fr => Financée en majeure

Plus en détail

L OFFRE EN FORMATION CONTINUE DE LA CMA DE GUADELOUPE. LA PROFESSIONALISATION une démarche indispensable pour le développement de votre activité

L OFFRE EN FORMATION CONTINUE DE LA CMA DE GUADELOUPE. LA PROFESSIONALISATION une démarche indispensable pour le développement de votre activité L OFFRE EN FORMATION CONTINUE DE LA CMA DE GUADELOUPE LA PROFESSIONALISATION une démarche indispensable pour le développement de votre activité Je éq La formation, un outil de développement de vos compétences.

Plus en détail