MAG L'ESPRIT COMMUNAUTÉ NESPRESSO. ÉVÉNEMENT Le nouveau client est-il vraiment insaisissable? TECHNOLOGIE L'AFRC au coeur de l'innovation

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MAG L'ESPRIT COMMUNAUTÉ NESPRESSO. ÉVÉNEMENT Le nouveau client est-il vraiment insaisissable? TECHNOLOGIE L'AFRC au coeur de l'innovation"

Transcription

1 MAG N 4 - Octobre 2012 Le magazine des professionnels de la Relation Client NESPRESSO L'ESPRIT COMMUNAUTÉ NUMÉRIQUE Observatoire 2012 : sur les traces du nouveau consommateur Page 10 TECHNOLOGIE L'AFRC au coeur de l'innovation Page 40 ÉVÉNEMENT Le nouveau client est-il vraiment insaisissable? Page 20 20

2 Transforming Passion into Excellence. C est une entreprise où nous croyons en l humain. Où le travail en équipe est gagnant. C est un endroit où nous travaillons les uns pour et avec les autres. C est ainsi que nous mettons de l engagement dans notre pratique. C est une entreprise qui inspire. Pour apprendre, enseigner, grandir. C est une entreprise qui motive. Cela fait la différence. C est la réalité : le business de nos clients est notre business. Ensemble, nous construisons le meilleur partenariat pour être performant. Nous avons la connaissance et les ressources pour réaliser une relation client remarquable, partout dans le monde. Tous droits réservés Teleperformance France 2012 Notre équipe commerciale est à votre service par téléphone au et par mail à facebook.com/teleperformanceglobal twitter.com/teleperformance youtube.com/teleperformance

3 Eric Dadian / Président de l Association Française de la Relation Client Lorsque le client prend la main sur la relation! 03 EDITORIAL Trop longtemps mal compris, les métiers de la Relation Client et centres de contacts tendent à s imposer dans toutes les démarches commerciales, notamment à travers le Web, et dans tous les secteurs d activité. La Relation Client à distance considérée comme un simple canal téléphone, symbole de la genèse du secteur, accompagne aujourd hui et soutient la dématérialisation de notre économie dans nos rapports consuméristes, entre sites web, s, haut débit sur mobile et ce jusqu aux média sociaux sur lesquels nombre d entreprises parient aujourd hui. Les clients se sont appropriés le web, le formatent, créent des contenus, des services, développent des applications et sont devenus parties prenantes de l entreprise. Dans quelques années, 80 % des français disposeront d'un accès avec des débits encore plus importants, augmentant les échanges, la rapidité de l information, utilisant de plus en plus les «smartphones», tablettes au lieu des canaux «traditionnels» ; la Relation Client profitera de cette augmentation de bande passante, mais aussi de la mobilité, de la convergence des canaux, et du Web 2.0. Par le passé, les internautes avaient tendance à communiquer sur les médias sociaux avec leur cercle de contacts ; aujourd hui, ils utilisent les réseaux sociaux dans le but de partager leurs expériences de consommateur avec tous. Pour les entreprises, être sur les médias sociaux signifiait avoir une page Facebook et un compte Twitter ou éventuellement partager une ou deux vidéos sur Youtube et quelques photos sur Flickr. Ce n est plus suffisant. Car tout ce qui se dit, s écrit sur une marque dans les médias sociaux est en train de former des espaces de dialogues ouverts à tous dans lesquels les consommateurs peuvent se passer des entreprises. Cette révolution des usages impose en tout premier lieu à la marque d aller là où les consommateurs sont présents. La Relation Client traditionnelle, longtemps centrée autour de l entreprise et non autour du client, doit s adapter vers plus de simplicité, de réactivité, et prendre encore plus soin du consommateur. Monitorer, veiller, collecter, mesurer, engager seront les missions de la Relation Client de demain! Eric Dadian / Président de l'afrc Les centres de Relation Client vont devoir se transformer en experts de veille, capables de relever et répertorier chaque information collectée sur les blogs, les forums, les plateformes de média sociaux parmi des milliards de conversations qui mentionnent la marque, les produits et services ; ainsi, ils pourront évaluer les tendances du moment, l impact d une campagne publicitaire, ainsi que fournir le même type d informations sur ses concurrents. Traditionnellement, les décisions stratégiques clés d une entreprise se prenaient à l aide de données historiques, savoir et comprendre ce qui se passe MAINTENANT sur les médias sociaux va nous apporter un niveau de profondeur supplémentaire à l analyse, ce qui facilitera une prise de décision plus sereine, précise et dynamique, et généralement plus ancrée dans le présent. Les marques devront aussi être capables d identifier les détracteurs, les «influenceurs», les opportunités d intervention directe auprès des consommateurs en ligne. Elles devront savoir gérer les réclamations, répondre à un besoin de service particulier (ex: réparation, remplacement, documentation ), retenir le client qui mentionne une intention de résilier, identifier les clients des concurrents pour les attirer, détecter des opportunités de ventes. L AFRC souhaite se démarquer en proposant à ses membres toujours plus d évènements, d occasions d échanger, de benchmarker, de comprendre l évolution du paysage de la Relation Client et d apporter des solutions aux organisations pour s adapter à la croissance exponentielle des médias sociaux. Avec tout d abord l évènement phare de la profession, les Palmes de la Relation Client ; mais également avec l organisation de la Journée du Digital le 13 novembre prochain. Ou encore grâce aux 24h de la Relation Client qui associeront l ensemble de la filière relation client afin de parler entre autres innovation technologique, belles histoires, développement du tissu économique... Pour toutes ces raisons, nous avons choisi de dédier ce magazine aux médias sociaux. Bonne lecture à vous!

4 Atteindre l excellence relationnelle Customer Relation Architects Consulting I Expertise I Technologies Business Consulting Customer Collaboration Quality & Performance Un fort capital d expériences et de méthodologies éprouvées pour apporter les meilleures réponses possibles aux problématiques auxquelles les Directions des Services Clients sont aujourd hui confrontées. Une expertise technologique et fonctionnelle au service de la définition, de la mise en œuvre et de l évolution des solutions de centres de contacts adaptées au contexte de chaque client. Un accompagnement tout au long du processus d amélioration de la performance en agissant sur les composantes de mesure de la qualité, d adaptation des ressources et de pilotage de la performance. Crédit photo : Gehring János

5 AFRC MAG Numéro 4 / Octobre SOMMAIRE 14 Prospective - L'esprit communauté... p.09 - L'Observatoire des Usages du Numérique...p.10 - Dossier Palmes 2012 : la plus influente des récompenses!...p.14 - Convention - Débat : le nouveau client est-il vraiment insaisissable?... p.20 Stratégie / Organisation - Identité et parcours client... p.22 - Le numérique : elixir de jouvence... p.25 - L'entreprise et le client sur un pied d'égalité.. p.26 - Vers une communauté numérique active... p.29 - Développer l'autonomie du client en renforçant sa relation à la marque...p.31 - Un programme interne novateur... p.34 Dossier Technologie - L'AFRC au coeur de l'innovation... p.38 - Développement et co-création... p.43 - L'adhésion à la marque par l'implication... p.46 Qualité - La symétrie des démarches LRS et NF Service.. p.50 - Culture et qualité de service... p.53 - Le marché évolue, les mesures qualité s'adaptent... p.55 Juridique - Grande réforme et protection des données... p.58 - SVA+ : l'afrc s'engage...p.61 - Pacitel : le bilan un an après... p.63 - Le reporting extra-financier... p.64 Fonction / Métier - Les nouveaux enjeux de la formation... p.68 - La Relation Client acquiert ses lettres de noblesse... p.69 Territoires - Le secteur ouvre ses portes : plus de 16 régions participent aux 24h de la Relation Client... p.74 Rencontre - Rencontre avec l'adetem... p.78 La vie de l'afrc - Quoi de neuf à l'afrc?... p.79 Liens utiles : la sélection de la rédation - Coups de coeurs... p.84 - Livre... p.85 - Blog... p.86 AFRC : AFRC Mag est édité par l Association Française de la Relation Client, 42, rue Riolan Amiens - Directeur de la Publication : Eric Dadian - Comité de Rédaction : Jérôme Menesguen Avenue RH, Emmanuel Richard Activeo, Thierry Spencer Sens du Client - Responsables de la Rédaction : Bérénice Carrillo, Aubry Hanrion - Conception graphique : Mandy Vu Van - Régie Publicitaire et Editeur Délégué : FFE, Adresse : 15 rue des Sablons, Paris - Tél : Festival Conseil - Directeur de la publicité : Patrick Sarfati - Responsable de la publicité : David Sellam - Tél. : Responsable technique : Aïda Pereira - - Montage : Mandy Vu Van - Impression : Imprimerie de Champagne - Dépôt légal et ISSN en cours : A parution il est interdit de reproduire intégralement ou partiellement tout article du présent journal sans l autorisation de l éditeur. Articles L122-4 et L122-5 du code de la Propriété Intellectuelle - Crédit photo Couverture : Jim Wallace

6 Twitter Facebook web Gestion de la Relation Client sur le Web et les médias sociaux mobile réduisez les coûts de la relation client augmentez la satisfaction client créez de la préférence de marque gérez votre (e)-réputation DIMELO dans l environnement de l entreprise Front Office DIMELO Majors réseaux sociaux Hot spots réseaux sociaux Interface dédiée Blogs Web Forums Alerts Connecteurs Base de données utilsateurs & interactions Console conseillers DIMELO Connecteurs Système d Information CRM Service Clients Business cases Communautés d entraide Relation Client «one-to-many» et «one-to-one» FAQ statique FAQ «pas-à-pas» Campagne marketing Gestion de crise Ils nous font confiance

7 Billet Gloire à Rome 07 Ou plutôt, gloire à l'héritage impérial. Cet héritage d'un Empire qui nous influence encore aujourd'hui dans nos comportements, nos réflexions, nos idées, nos réactions. Gloire à ce passé pourtant si présent et qui, finalement, annonce notre avenir social. Par l'afrc s'il gagne la foule, sa vie sera plus sacrée que celle des Dieux! Et dans ce cas, terrible sera l'erreur de la machine qui partirait tambour battant contre ce héros moderne et social! Car que sont les médias sociaux si ce n'est une arène spectaculaire et publique, une arène où le citoyen apprécie la confrontation renouvelée sur un pied d égalité entre le gladiateur, pourfendeur insatiable de l'autoritarisme de la marque, et l'animal, l'ennemi, celui qui le traque sans cesse pour mieux le dominer? Panem et circenses. Du pain, et des jeux. Que demande le peuple de plus? Divertissement, spectacle - au sens où Guy Debord dans 'La société du spectacle' l'entend -, et subsistance. Et n'est-ce pas exactement ce que trouve le citoyen dans cette arène sociale? Le pouce vers le haut de la vie n'est-il pas devenu le 'like'? Quand la mort, elle, intransigeante et impérieuse, dicte sa loi sous le terrible 'unlike', symbole d'une condamnation irréfragable marquant du fer rouge sa victime. Et que les armes sont désormais hashtags, rumeurs et viralité? Gloire à l'héritage impérial. Tout ce qui se fait sur la toile, tout ce qui se dit et ce qui se sait, tout cela est théâtralisé de façon magistrale par les leaders d'opinion, les community managers ou encore les Les médias sociaux sont devenus l'espace privilégié du combat entre le citoyen consommateur et la marque blogueurs d'influence. Pour comprendre cette logique systémique, il faut se replonger dans l'arène romaine. En comprendre ses tenants et aboutissants. Dans toute arène, le gladiateur part a priori favori du public contre la machine. Car justement, il part avec handicap, et l'homme est ainsi qu'il soutient toujours instinctivement le faible, la veuve et l'orphelin. Mais dans ce combat homérique, le peuple attend avant tout du spectacle. Si le gladiateur est faible, timoré, le peuple ne le soutiendra pas. Alors que... Les médias sociaux sont devenus l'espace privilégié du combat entre le citoyen consommateur et la marque. Cette dernière n'est certes pas démunie contre la foule, elle peut tout à fait user de ses armes affûtées pour prendre le dessus et être respectée. Mais que doit-elle faire, à part respecter l'homme qui lui fait face, l'écouter et lui répondre? Elle doit avant tout le saluer: morituri te salutant. Et le considérer enfin comme un homme et non un code-barres, un être humain, doué de conscience et légitime à interpeler une marque. Enfin, crise de l'autorité oblige, le 'top down' n'est plus tolérable. Nous nous dirigeons sans doute vers toujours plus de 'bottom up', où les médias sociaux sont incontournables. C'est ici le 'crowdsourcing', cette co-création tant espérée pour associer le citoyen à une sorte de processus démocratique, telle qu'elle pouvait se pratiquer sur l'agora hellène. Les médias sociaux sont un bouleversement général de nos sociétés; mais finalement, rien de bien nouveau. Tous les combats qui ont lieu sur ce support devront être pris dans une globalité d'image de marque, de positionnement stratégique et de réflexion plus large : le one to one devient le one to one to all. Si la marque oublie cela, nul doute que le gladiateur qui lui fait face recevra la couronne de lauriers de la foule et entrera au panthéon du consommateur héroïque.

8 Enquête OpinionWay : 89% de clients satisfaits chez b2s. La moyenne plafonne un peu plus bas. Enquête réalisée par la société OpinionWay entre le 6 octobre et le 11 décembre 2011 auprès d'un échantillon (interrogé sous système CAWI) représentatif de l'ensemble des clients du groupe b2s. OpinionWay a réalisé cette étude en appliquant les procédures et règles de la norme ISO b2s, le respect des engagements CENTRE DE RELATION CLIENT NF EN Contactez-nous Télémarketing Télévente Service Client Support Technique Rétention Recouvrement

9 Prospective L'esprit communauté Interview d'arnaud Deschamps 09 Quelle est aujourd hui la stratégie de Nespresso dans le domaine des médias sociaux? Est-ce cela qui a été un facteur clé dans la réussite de la marque, ou est-ce un axe parmi de nombreux autres dans la Relation Client chez Nespresso? Nespresso a toujours eu l esprit «communauté». De plus, le multicanal est dans notre ADN. Nous sommes nés avec un Centre de Relation Client, un site Web, des Boutiques et surtout nous avons toujours été en contact direct avec les Membres de notre Club. Nous croyons au contact direct avec chacun des Membres de notre Club, et aux échanges qui se nouent entre eux. Nous avons près d 1,8 millions de fans dans le monde sur Facebook, qui parlent de leurs instants de dégustation, s échangent leurs recettes, ou commentent les recettes ou autres actualités que nous postons. Les conversations s alimentent naturellement. Donc les réseaux sociaux sont pour nous un maillon de la Relation Client, une opportunité supplémentaire de recueillir l avis des Membres de notre Club et de dialoguer avec eux. En quoi vous différenciez-vous des marques concurrentes? Comment expliquez-vous l adhésion rapide des membres du club à votre positionnement de marque? Arnaud Deschamps / Directeur Général Nespresso France Nous ne cessons d innover pour toujours surprendre et séduire les amateurs de café les plus exigeants L un des points forts et des atouts concurrentiels de Nespresso est, sans conteste, sa capacité à dialoguer quotidiennement et à nouer des relations pérennes avec chacun de nos clients dans le cadre du Club Nespresso. Nous ne cessons d innover pour toujours surprendre et séduire les amateurs de café les plus exigeants. Et les services, troisième pilier du modèle économique Nespresso avec les Grands Crus de café et les machines, ne dérogent pas à la règle. Pour que les Membres de notre Club se consacrent entièrement à la dégustation de leur Grand Cru, nous nous attachons à constamment améliorer et créer de nouveaux services. En Boutique, par téléphone ou par Internet, à domicile, au travail ou sur le lieu de vacances, dans une heure, le lendemain ou à la date de leur choix, les consommateurs sont assurés de se procurer nos Grands Crus de café ou encore machines et accessoires à tout moment. Nous offrons ainsi aux Membres de notre Club une offre complète de services placée sous le signe de l accessibilité, la personnalisation et la simplicité. Si vous aviez à définir le plus simplement possible la Relation Client chez Nespresso, quels seraient les fondamentaux que vous mettriez en avant? En 4 mots : l accessibilité, la personnalisation, l innovation et la simplicité. Ce sont nos fondamentaux. Notre Relation Client doit être à la hauteur de nos produits et de notre image, c'est notre conviction. Nous y accordons la plus grande importance. Aujourd hui le consommateur souhaite avant tout joindre la marque rapidement, obtenir le même niveau de services quel que soit le canal, obtenir les réponses à ses questions en un seul contact. Nous nous y attelons chaque jour ainsi, plus de 90 % des réponses aux mails arrivent dans les 24 heures, réponses toujours personnalisées car l enjeu de la satisfaction d un client qui s adresse à une marque est le sentiment de personnalisation de la réponse apportée. Il s agit ainsi de fournir de l information et de proposer des services qui soient pertinents pour la personne qui nous lit, au moment où elle nous lit. Une relation client réussie met au cœur de la marque le client, il devient alors un acteur à part entière de la culture de marque. Ainsi plus de 50 % des nouveaux Membres de notre Club découvrent l univers Nespresso grâce à des amis ou à leur famille, il s agit là d un atout unique pour nous.

10 Prospective 10 L'AFRC a lancé, avec Orange Business Services, et sur l'initiative de Colorado Conseil (récemment rejoint par Nexstage) l'observatoire des Usages du Numérique ; ce dernier a reçu rapidement le soutien du Groupe La Poste ainsi que d'edf. D abord, le constat que les nouveaux gestes, les nouvelles pratiques, qui auront plus tard un impact dans l univers de la Relation Client marchande se forment d abord dans la sphère des usages personnels et interpersonnels. Ensuite, la conviction que l appropriation des outils est prépondérante : contre toute attente, les SMS ont connus le succès que l on sait, Facebook a gagné 25 millions d utilisateurs sans campagne de pub! Enfin, le choix de faire une observation avant tout qualitative pour déceler les signaux faibles et comprendre en profondeur les logiques d usage. Cet observatoire est un dispositif d étude au fil de l eau : la mutation numérique est permanente et s amplifie, une compréhension dans la durée lui donne son sens et sa trajectoire! Une centaine d entretiens individuels plus tard, que peut-on dire du nouveau consommateur numérique? L observatoire des Usages du Numérique de l AFRC Le web est souvent décrit comme un espace où s échangent et s exposent les données les plus personnelles Chaque mois, notre équipe d enquêteurs remonte des «pépites», observations et faits remarquables, souvent symptomatiques d une évolution profonde. Prenons un thème précis pour illustrer notre propos : l usage du numérique dans le domicile familial. On parle souvent de mobilité, mais un champ de changement tout aussi spectaculaire est l usage de chacun dans son domicile! Quelques verbatims significatifs : «Même quand je suis dans mon salon, je peux être devant la télé éteinte et la regarder sur mon ordinateur. C est très Par Laurent Deslandres Directeur Conseil Colorado Conseil rare que je regarde uniquement la télé. Mon ordinateur a remplacé la télé.» «Toutes les tâches que je faisais avant sur l ordinateur que ce soit les mails ou la lecture d article peuvent se faire sur l iphone. Je n ai plus besoin d allumer l ordinateur» «Je vois les programmes, séries et films en streaming. Je les regarde dans mon lit avec des écouteurs, comme ça je ne dérange personne» «On a plein d ordinateurs à la maison, mais maintenant je fais tous les achats en ligne sur mon iphone, à la maison.» «je n ai plus d ordinateur fixe, j utilise une tablette connectée à Internet via mon mobile» Ces pépites mettent en perspective un mode de consommation numérique en pleine mutation. Les outils sont utilisés en simultanéité : on regarde la télé (d un œil distrait), pendant qu on lit le journal sur la tablette et vérifie ses mails sur son Smartphone. La consommation télévisuelle est en pleine rupture. D un point de vue quantitatif, le nombre de minutes consommées

11 est stable mais qualitativement, la télé subit une concurrence féroce de la part des autres outils, et des modes qui se développent tels que le streaming, plus personnels et plus choisis. Paradoxalement, le numérique est un espace de partage communautaire, mais induit aussi un mode de consommation beaucoup plus personnalisé. Les outils collectifs (télévision, ordinateur partagé) sont délaissés au profit des outils individuels (Smartphone ou tablette). Outil personnel d usage immédiat, le Smartphone s utilise partout, en mobilité bien sûr, mais le développement de son usage à l intérieur même de la maison est remarquable. Le Smartphone commence à empiéter sur les usages les plus standards de l internet fixe : consultations des mails, consultations des sites de banque, e- commerce Pas besoin de démarrer l ordinateur, de s identifier Indiscutablement, le Smartphone est en train de gagner la bataille de l efficacité! Les canaux utilisés en simultanéité, le Smartphone, point d entrée principal à Internet, une immersion numérique en constant progrès : l effort d adaptation à la nouvelle donne numérique s annonce donc tout à fait majeur pour la Relation Client! A travers ces usages, il est possible également d identifier de nouveaux besoins, de définir de nouveaux marqueurs dans la compréhension des attentes relationnelles. Voici notamment trois nouvelles dimensions d analyse des besoins relationnels : 1. Le besoin d Instantanéité On observe un nouveau mode de fonctionnement individuel et social. Les personnes s organisent à la dernière minute, on attend une réponse de ses amis à ses mails dans la minute, on prévient d un retard par sms, on improvise son programme sur le champ. Ce besoin d instantanéité est en forte augmentation avec les Smartphones. Pour les entreprises, l impact est important. Si les délais de réponse améliorés type 24h, déjà ambitieux d un point vue opérationnel, peuvent s avérer adaptés pour certains clients ou certaines situations, ils sont clairement insuffisants pour de nombreux clients dans de nombreuses situations : prévenir d un retard à son rendez-vous, savoir si le train part à l heure, débloquer une carte bancaire un week-end! 2. Le besoin d anonymat Le web est souvent décrit comme un espace où s échangent et s exposent les données les plus personnelles! On a beaucoup décrit les tendances «exhibitionnistes» notamment des jeunes sur les réseaux communautaires. Notre observatoire fait ressortir le besoin exactement inverse : le souhait de ne pas divulguer ses données personnelles, et lorsqu elles sont nécessaires à l obtention du service, de les savoir sous un contrôle strict. Les abus de certaines marques qui collectent des informations sans rapport apparent avec leurs services accentuent une crainte parfois irrationnelle chez les consommateurs d utilisation à leur insu de leurs données personnelles. Les efforts de collecte d information et de personnalisation de l offre devront composer avec ce besoin d anonymat. 3. Le niveau de dépendance Une clé de lecture importante est la relation particulière au numérique. Beaucoup d utilisateurs notent ce rapport ambigu de reconnaissance de la valeur d usage des outils, mais aussi de temps perdu, de consultations inutiles, sinon compulsives. Notre rapport au numérique est en partie un rapport d addiction. Comme dans toute addiction, une bonne partie des «souffrants» sont dans le déni : «moi ca va, je maitrise, mais quand je vois les autres, c est affreux!». Ce rapport intime au numérique est évidement très fort avec le mobile. On peut se permettre d oublier son portefeuille, mais on fait demi-tour pour revenir chercher son mobile! Face à l immersion numérique croissante, les marques devront utiliser ce levier avec intelligence. La meilleure fidélisation n est-elle pas de créer une attente, cette forme de dépendance à sa marque préférée? Voici quelques illustrations, extraits choisis de notre Observatoire. Une étude de synthèse, globale, est en cours, ainsi qu une analyse des implications opérationnelles concrètes. D ores-et-déjà, il semble indiscutable que nos modèles relationnels devront être actualisés pour répondre aux attentes du nouveau consommateur numérique! L'étude est disponible pour nos membres, pour plus d'informations : AFRC MAG - NUMÉRO 4 / OCTOBRE

12

13 Diabolocom Rapprocher le client de la marque en simplifiant la relation En quelques années, Diabolocom s est imposé sur le marché de la relation client avec un véritable credo : faire en sorte que ses solutions de centres de contacts multicanal soient simples et intuitives pour rapprocher le client final de la marque. Entretien avec Frédéric Durand, Président fondateur de Diabolocom Depuis votre création en 2005, quelles sont les évolutions dans les demandes de vos entreprises clientes? Il y a quelques années, les besoins de nos clients étaient basiques : ils souhaitaient s équiper en outils pour acheminer des appels. Aujourd hui, les clients nous challengent sur notre capacité à penser leur service client dans un univers multicanal, notamment sur notre façon d optimiser la qualité de la gestion des interactions clients. Parfois déçus par des prestataires technologiques onéreux et peu flexibles, ils recherchent des solutions qui se déploient rapidement et qui soient faciles à paramétrer. Cette exigence nous pousse à nous dépasser! Quel est votre positionnement face aux autres acteurs de la relation client? Diabolocom est éditeur de logiciels, hébergeur et opérateur télécom. Cette diversité de métiers nous permet de maîtriser l ensemble de la chaîne et de garantir une qualité de service élevée à nos clients. A nos yeux, la technologie doit se faire oublier et ne doit pas être perçue comme une contrainte au sein du service client. Elle doit s adapter aux spécificités de l organisation et aux processus d interaction clients. Pour cette raison, nous avons pensé nos outils pour les opérationnels des services client, et pas seulement pour les techniciens : vous pouvez paramétrer facilement votre SVI, votre ACD ou encore votre outil de gestion des s en quelques clics, par glisser déposer. Nul besoin d être un geek! Comment vous différenciez-vous des fournisseurs de solutions dans le monde digital? Quelle est votre valeur ajoutée par rapport aux autres acteurs du secteur? En fait, nous ne nous considérons pas comme un fournisseur de solutions dans le monde digital, mais comme un acteur du crosscanal! Nous intégrons les médias sociaux dans une plateforme unique, au même titre que la voix, l et le chat. Notre technologie ne répond pas à un twitto ou à un appelant, elle répond à un seul et même client en tenant compte des spécificités de chaque canal. Y-a-t-il une nécessité de se réinventer constamment en anticipant sur les demandes ou au contraire vaut-il mieux attendre de voir les attentes des clients? Je suis tenté de dire un peu des deux. Nos clients nous inspirent par leur retour d expérience, leurs remontées nous sont particulièrement précieuses pour optimiser nos outils. Mais la particularité de Diabolocom est aussi de se fier à son intuition en matière d évolution des technologies et d être dans une démarche d anticipation et de prospective. Nous avons toujours eu la conviction que les Directeurs de la Relation Client souhaitaient acquérir l usage d une technologie plus que l outil lui-même. Par exemple, ils veulent bénéficier de l utilisation d une solution de gestion des s efficace, sans pour autant s occuper des mises à jour du logiciel. C est pour cela que nous avons misé sur le Cloud dès notre création. L évolution du marché nous montre aujourd hui que nous avions raison. A quoi, de l avis de Diabolocom, le marché ressemblera-t-il dans quelques années? La relation entre le client et la marque va devenir de plus en plus simple et immédiate. Tout l enjeu est donc de maîtriser la technologie de pointe pour la rendre encore plus facile d utilisation et intuitive. Mais il est évident que celle-ci ne remplacera jamais l humain, qui est irremplaçable sur des tâches à forte valeur ajoutée. Chaque canal a des spécificités et avec l humain il y a de l émotion! 13

14 Prospective 14 Depuis quatorze ans, l AFRC réunit l'ensemble des acteurs de la relation client avec comme objectif de faire progresser les entreprises dans leur gestion de la relation client, faire reconnaitre les métiers qui s y rattachent et professionnaliser l ensemble du secteur. Les Palmes de la Relation Client La plus influente des récompenses «En créant Les Palmes de la Relation Client, l AFRC a souhaité valoriser les initiatives des entreprises qui contribuent chaque jour à faire évoluer notre secteur. Fort du succès remporté par les trois premières éditions des Palmes qui ont enregistré en 2011 plus de 600 participants à la soirée de remise des prix, l AFRC renouvelle cet évènement en Nouveaux usages des techniques numériques, pratiques managériales innovantes, développement de nouvelles compétences, technologies novatrices et connaissance du client digital sont autant de thèmes que l AFRC a choisi de mettre au cœur de cette nouvelle édition des Palmes de la Relation Client» Eric Dadian, Président de l AFRC. Le 1 er octobre 2012 au Théâtre Edouard VII, les Palmes de la Relation Client nous présentent la plus influente des récompenses! La Relation Client est plus que jamais le miroir de nos rapports à la consommation. Une nouvelle génération de clients a aujourd hui les cartes en main et maîtrise parfaitement les autoroutes de l information. Les réseaux sociaux investissent les entreprises, et ces dernières à leur tour misent énormément sur les réseaux sociaux pour communiquer et interagir avec leur clientèle. La Relation Client fait donc partie des éléments déterminants pour le dynamisme de notre économie car elle prend les devants quant aux exigences de plus en plus pointues des consommateurs.

15 Désormais, le client définit lui-même sa relation à l entreprise grâce aux médias sociaux. L émergence de cette nouvelle dimension de la communication à travers les médias sociaux confirme la tendance qui ne cesse de bouleverser les interactions avec le client : le consommateur n est plus celui qu il faut influencer, il est le prescripteur, l influenceur qu il faut connaître et dont il faut anticiper les attentes. Les Palmes de la Relation Client, événement désormais incontournable pour les professionnels du secteur Elles récompensent les sociétés qui ont su faire de leur Relation Client une force à travers une utilisation ingénieuse des médias sociaux afin de mieux entendre la voix de leurs clients mais aussi par le biais d innovations technologiques, organisationnelles voire même structurelles. Retour sur les lauréats de l édition 2012! PALME VOIX DU CLIENT : remise à Nespresso en la personne d Arnaud Deschamps, Directeur Général Nespresso France, cette Palme récompense une aventure unique et innovante de la marque face aux clients. Nespresso, pour qui la France représente très clairement le premier marché dans le monde, est très attentive et soucieuse du bien-être de ses clients. Cette Palme vient donc honorer la marque arrivée en tête du Podium de la Relation Client organisé en juin dernier par TNS Sofres et Bearing- Point. «La qualité de service chez Nespresso est un travail très méthodique en 4 points : partager des convictions, s assurer qu on les partage avec tous les collaborateurs ; construire un projet cohérent ; organiser la puissance collective et être déterminé à obtenir des résultats» déclare Arnaud Deschamps. Mercedes-Benz, ainsi que Yves Rocher ex aequo avec la Maif complètent ce podium et occupent respectivement les 2ème et 3 ème places. PALME INITIATIVE & TERRITOIRE : cette année, la Palme revient aux clubs Connect et Viatis de la région Lorraine. Le jury a souhaité récompenser une initiative exemplaire en matière de mobilisation des acteurs économiques et territoriaux autour de la relation client. La CCI pays d Auge et Idéa 35 ont également été mis à l honneur pour leurs prestations régionales en faveur de la relation client. Crédit Agricole Store remporte la Palme de l Innovation dans la catégorie technologie/process/organisation. Via une plateforme web, le Crédit Agricole propose à ses clients d exprimer leurs besoins et de dialoguer directement avec des développeurs externes pour imaginer et co-créer les services bancaires digitaux de demain. La coopérative numérique fondée par le CA, les «Digiculteurs», fédère les entreprises de développement mobile françaises et propose des applications au Crédit Agricole. Au sein de ce nouvel écosystème de partenaires (clients et développeurs externes), le CA devient «tiers de confiance» et met à disposition de façon ultra-sécurisée le modèle de données bancaires ainsi qu un kit de développement de logiciel permettant aux développeurs de concevoir les applications web, mobile et tablette imaginées par les clients. PALME DE L INNOVATION : trois catégories sont récompensées dans l innovation : Autolib remporte la Palme de l Innovation dans la catégorie expérience client. La Relation Client d'autolib' a pour but d'humaniser un service technologiquement sophistiqué (Visiophonie, RFID, électronique embarquée ). Toutefois, Autolib laisse le choix à son client d utiliser le service en totale autonomie via son espace client web ou sur son app mobile. Autolib' propose une Relation Client en multicanal au travers d'un parcours client fluide. AFRC MAG - NUMÉRO 4 / OCTOBRE

16 Prospective 16 La qualité de la relation client qualité passe avant tout par la compétence et le bien-être des salariés en charge de la relation avec les clients Cegid remporte la Palme de l Innovation dans la catégorie RH/responsabilité sociale et environnementale. Initiée en 2011, la démarche Customer Power a pour but d insuffler de manière ludique la culture client à l ensemble des collaborateurs de l entreprise. Elle se décline en 5 principes avec notamment: La culture d entreprise : sensibiliser à la relation client au travers de contenus de présentation (blog, journal interne, vidéos ), du «Customer Day» (événement sur 40 sites en France), de l intervention d experts de la Relation Client, de 3 jeux concours et de 6 conférences thématiques sur le sujet Les compétences des collaborateurs : élaboration d un parcours de formation à la vente avec EM Lyon, 5 écoles internes de formation Le management de la relation client : mesure à chaud de la satisfaction client, le traitement de l insatisfaction client en de 48h («Alerte 48H») PALME DU DIRECTEUR RELATION CLIENT DE L ANNÉE : Eric Lestanguet GDF SUEZ, est le lauréat de cette Palme. Ludovic Philippo, Eric Lestanguet Directeur Délégué Clients & Professionnels GDF SUEZ Energie France et Directeur de la Relation Client de l année 2012! Odigeo et Sandrine Diers, France Loisirs, complètent ce Podium. Témoignages des vainqueurs de l édition 2012! ERIC LESTANGUET GDF SUEZ DolceVita accompagne au quotidien les clients particuliers dans le choix, le suivi et la gestion de leurs solutions énergétiques. Notre expertise associée à une écoute attentive des clients nous permet de proposer des offres et des services personnalisés pour faire conjuguer gestion de l énergie et confort de l habitat. Etre utile aux hommes, la signature de GDF SUEZ met au centre de notre activité le client et les ressources humaines. La qualité de service et l excellence de la relation client sont au cœur de notre politique commerciale. Arrivé il y a un peu plus de 3 ans dans le groupe GDF SUEZ et m inspirant de cette signature, j ai pu dans mon activité de Directeur de la Relation Client mettre en œuvre une démarche assurant un équilibre entre la recherche de l excellence opérationnelle et une ambition sociale et managériale affirmée. Dans ce cadre, la «Relation Client réussie» s incarne par une démarche vertueuse qui assure dans la durée la satisfaction des parties prenantes que sont les clients, les salariés et les prestataires. Cette démarche repose sur une écoute clients de qualité qui alimente l amélioration de nos processus opérationnels. En parallèle, l écoute des salariés est essentielle et doit faire l objet d une même démarche d amélioration continue afin de rechercher également la satisfaction des collaborateurs porteurs de la Relation Client. La qualité de la relation client qualité passe avant tout par la compétence et le bien-être des salariés en charge de la relation avec les clients. Principales actions entreprises et résultats : Augmentation du niveau de satisfaction des clients relevé dans le Podium de la Relation Client, réclamations en forte baisse (divisé par 4 en 2 ans), ventes et recouvrement en hausse ; Conquête de 1,5 million de nouveaux contrats électricité (0 il y a 5 ans à l ouverture des marchés de l énergie) ; Certification ISO des processus opérationnels et label RSE pour les centres internes et en tant que donneur d ordre ; Actions communes avec les prestataires après analyse des baromètres sociaux ; Ludovic Philippo Directeur des opérations du groupe Odigeo en charge des centres d'appels et de la relation client : la Relation Client au cœur du fonctionnement de l entreprise

17 Lauréat 2012 du 1 er prix dans sa catégorie au concours «Le M Mobile de l année» (organisé par Google, Les Echos et la Mobile Marketing Association France).» LUDOVIC PHILIPPO Mes principes en matière de Relation Client restent simples, répondre au client dès la première demande et lui permettre de vivre une expérience réussie en lui simplifiant au maximum ses démarches aussi bien dans l achat de son produit que dans son utilisation. Une relation client réussie est un client satisfait, des équipes à l écoute du client et des processus et des produits en constante amélioration. Le jury a dû trancher entre les 42 candidatures reçues cette année Principales actions entreprises et résultats : Simplification et automatisation des postes de travail (Contextor), pilotage des opérations par l analyse des taux de contacts par raison d appels ; Déploiement d un nouvel outil de front office au niveau européen ; Impact sur trois axes : fidélisation du client et analyse de la performance des opérations vs. le taux de réachat ; baisse de nos taux de contacts et améliorationde nos coûts par transaction ; développement additionnel de revenu via la télévente et le cross sell. Odigeo est le numéro un du voyage en ligne et regroupe : Go Voyages, Edreams, Opodo. Sandrine Diers Directrice Marketing et Relation Client France Loisirs : le client est l actif vital de l entreprise SANDRINE DIERS J ai toujours travaillé dans des entreprises qui s attachaient à connaître de manière précise leurs clients et qui étaient donc capables de s adresser à eux de manière personnalisée. Selon moi, La Relation Client représente l ensemble des moyens et actions permettant de faire croître cet actif, d optimiser les process et bien sûr de répondre aux attentes des clients. La Relation Client a toujours été au cœur de mon parcours professionnel, que ce soit au sein des différents établissements bancaires dans lesquels j ai travaillé ou aujourd hui chez France Loisirs. Principales actions entreprises et résultats : Acquisition des nouveaux adhérents via les canaux à distance et coordination de l ensemble des canaux de recrutement, définition de la politique de fidélisation client ; Gestion du système club, connaissance client : datamining, extractions, études quali/quanti ; accompagnement de l innovation et de la diversification ; Lancement du nouveau programme de fidélité Points Club lancé en mars 2011 et remise à plat de segmentations et typologie clients afin d améliorer la connaissance client et d optimiser la prédiction de comportements fin 2011.» A côté de ces projets, de multiples innovations ont été remarquées par le jury. Parmi elles, le projet présenté par La Lyonnaise des Eaux avec AC- CEO, le service d accueil téléphonique pour les clients sourds & malentendants, ou encore Lapeyre qui a mis en place un dispositif de mesure de la satisfaction client à chaud dans ses 135 magasins. Les clients sont invités à évaluer la qualité de leur expérience d achat via une série de questions posées sur le terminal de paiement par carte bancaire en point de vente. Mais aussi Teleperformance, avec son programme Platinium qui consiste en un fort niveau de personnalisation de la relation et l anticipation des besoins du client permis par une écoute permanente de la voix du client de la part de conseillers experts et le suivi de nombreux indicateurs de satisfaction. Enfin, le club C3 PACA a également impressionné par son ambition et les actions mises en place dans une région acquise à la cause de la Relation Client! Autant de projets novateurs et originaux qui ont séduit le jury ; jury qui a dû trancher entre les 42 candidatures reçues cette année. Enfin, le jury de cette année a souhaité remettre une Palme «Coup de Cœur du jury» à Learning CRM, qui a présenté son projet «Flight Management». Lancé en juin 2012, «Flight Management» est un Serious Game (outil d auto formation interactif et ludique) à destination des managers de centres de Relation Client. AFRC MAG - NUMÉRO 4 / OCTOBRE

18 Votre relation client est votre bien le plus précieux, valorisez-la. CASABLANCA LA ROCHELLE PARIS RABAT TROYES et 135 sites dans 26 autres pays Externalisation de la relation client contact : * - *Coût d un appel local depuis un poste fixe

19 Sitel Médias sociaux : la solution clé en main Dean Groman, Directeur Général de Sitel France/Maroc, présente la très prometteuse solution médias sociaux Sitel Cloud Monitor. Quelles sont votre position et votre stratégie sur les media sociaux? Est-ce un facteur de différenciation? Forte de 26 années d expérience dans l externalisation de la relation client, Sitel se doit d être à l écoute des évolutions du marché et de continuer d innover. C est pourquoi nous sommes très attentifs aux media sociaux. D abord culturels, les réseaux sociaux sont aujourd hui un phénomène commercial, et une opportunité exceptionnelle pour les entreprises d interagir avec les consommateurs. Sitel s est très rapidement structurée pour répondre aux besoins des grandes marques, avec une solution clés en main Sitel Cloud Monitor. Le premier besoin perçu chez nos clients concerne le conseil et l expertise de leur partenaire: tout le monde sent qu il se passe quelque chose de phénoménal, tout le monde en parle, tout le monde souhaite faire quelque chose, mais quoi? Nous proposons à nos clients de les accompagner avec l expérience du groupe, notamment aux Etats-Unis, où l explosion de ce canal a des années d avance. C est là un facteur de différenciation : il y a des prestataires de relation client qui ont une solution et une expertise à proposer, parmi ceux-là certains -peu- ont quelques longueurs d avance grâce à un groupe mondial. Et il y a les autres. Quelles plateformes technologiques sont référencées pour pouvoir adresser la clientèle des media sociaux? Il existe sur le marché des plateformes proposées directement par les éditeurs de solutions. Chez Sitel, nous avons choisi de développer une solution spécifique à notre groupe, Sitel Cloud Monitor, à partir de notre expérience et des besoins constatés chez nos clients : solution clé en main, simplicité d installation et d utilisation, monitoring de tous les media sociaux avec un seul outil (forums communautaires, Facebook, Twitter, Youtube, etc). Sitel Cloud Monitor va au-delà des techniques basiques d écoute et d influence sociales auxquelles les marques se limitent actuellement. Sitel Cloud Monitor écoute, mais surtout donne du sens aux contenus captés en temps réel sur la toile afin de mieux les exploiter. Ainsi, il est possible d engager avec l internaute un dialogue personnalisé et cohérent avec les canaux traditionnels de la RC. Notre solution a d ailleurs été reconnue par le cabinet Frost &Sullivan dès 2011 lors des Best Practices Awards : «Avec sa solution médias sociaux, Sitel offre à ses clients une flexibilité, une performance et une mesure qui n a pas d équivalent chez les autres outsourcers aujourd hui» déclare Michael DeSalles, analyste chez Frost & Sullivan. Y a-t-il des différences notoires entre pays au niveau du client, de ses attentes, ou du regard qu on lui porte? Pour ce qui est du consommateur final, il y a bien sûr des différences selon les pays. L étude TNS Sofres «Digital life» 2012 ( consommateurs online interrogés dans 60 pays) disait par exemple qu au plan international, 47 % des consommateurs postent des commentaires en ligne sur les marques, alors qu ils ne sont que 29 % en France. De même, 54 % des personnes interrogées, contre seulement 34 % des Français, admettent que les réseaux sociaux sont un bon endroit pour connaître les produits. Donc il y a des différences, notamment en termes de «maturité» par rapport à ce canal. Pour ce qui est des donneurs d ordre, nous constatons au contraire que les attentes sont assez homogènes pour ce qui est de la gestion de la RC par les media sociaux. En plus les besoins décrits précédemment en termes de solution, nos clients attendent le conseil et la capacité de Sitel à les aider dans une approche de ROI. Et c est encore un exercice d approximation dans le domaine! 19

20 Prospective 20 Le Nouveau Client est-il vraiment insaisissable? Par Emmanuel Richard / Directeur Business Consulting Activeo Le 14 juin 2012 s est tenue à Paris la première convention internationale sur le thème : «Le nouveau client est-il vraiment insaisissable? - Approches et solutions innovantes pour une Relation Client à réinventer.» Réalisé en partenariat avec l AFRC, cet évènement Activeo a associé les experts internationaux de l Alliance Limebridge qui ont partagé à la fois leur vision du marché et leurs retours d expérience. Placé sous l angle de l innovation, cette journée avait lieu au siège du Groupe La Poste, partenaire de l évènement, et a rassemblé plus de 200 participants. L Afnor et La Mission Nationale de la Relation Client apportaient également leur soutien à l organisation de cette journée. Sur le thème «Is Best Service no Service or Full Service», une table ronde a réuni des représentants de l Assurance Maladie, du Groupe La Poste, d Orange, de Direct Energie, de l Agora des Directeurs de la Relation Client, et d Afnor Certification. Voici en quelques lignes la teneur des échanges que vous pourrez retrouver en vidéo sur Comment décrypter le Nouveau Client? Et d abord, est-il nouveau? Difficile question à laquelle Peter Massey (Directeur Général Budd / Limebridge UK) nous a donné une réponse si simple qu on se surprend à ne pas y avoir pensé avant. Ce n est pas tant le Client qui est nouveau, que les outils dont il dispose et qui modifient ses comportements. Ce n est pas tant le Client qui est nouveau, que les outils dont il dispose et qui modifient ses comportements Les experts internationaux de l'alliance Limebridge et Joseph Kort, Président et CEO Activeo De nouveaux terrains de jeu se sont ouverts, et si le client a toujours été exigeant, il n a jamais eu autant les moyens de le manifester. Alors le "Best Service" à rendre au client est-il "No Service" ou "Full Service"? Tout est une affaire d équilibre Certes l optimisation des processus est toujours nécessaire, mais c est bien la "Voix du Client" et la "Symétrie des Attentions" qui ont été plébiscitées lors de la table ronde, et par Bill Price lui-même (Président de Driva Solutions / Limebridge USA). La Relation Client peut-elle devenir un chef d œuvre? Oui, nous répond Daniel Navia (Chef de Chant et Pianiste à l Opéra de Paris), si les clients la plébiscitent. C est la réussite sociale qui fait le chef

Observatoire des Usages du Numérique

Observatoire des Usages du Numérique Paris, le 21 septembre 2012 Observatoire des Usages du Numérique Nouveaux usages, nouveaux services, nouvelles relations Par l AFRC et Orange Business Services Etude de synthèse annuelle «Comment les usages

Plus en détail

Réussir la transformation. Ensemble. Les défis de l expérience client différenciante. Delivering Transformation. Together.

Réussir la transformation. Ensemble. Les défis de l expérience client différenciante. Delivering Transformation. Together. Réussir la transformation. Ensemble. Les défis de l expérience client différenciante Delivering Transformation. Together. Sopra Steria Consulting est l activité Conseil du Groupe Sopra Steria. Présent

Plus en détail

Table des matières. Partie I Les enjeux 1. Avant-propos Préface Introduction. Chapitre 1 Les enjeux de l expérience client 3

Table des matières. Partie I Les enjeux 1. Avant-propos Préface Introduction. Chapitre 1 Les enjeux de l expérience client 3 Avant-propos Préface Introduction XV XVII XXI Partie I Les enjeux 1 Chapitre 1 Les enjeux de l expérience client 3 1. Une nouvelle ère du développement économique 3 1.1. La digitalisation de l économie

Plus en détail

Hospitality Awards 2012 Meilleure opération de communication

Hospitality Awards 2012 Meilleure opération de communication Hospitality Awards 2012 Meilleure opération de communication hotelbb.com Rejoignez-nous sur une problématique STRATéGIE : Faire de b&b hôtels, une marque «brand friend» Quelle communication de challenger

Plus en détail

Évolution des réseaux sociaux dans la banque (US et France) et place dans la distribution multicanale

Évolution des réseaux sociaux dans la banque (US et France) et place dans la distribution multicanale conseil organisation management Réussir ensemble Évolution des réseaux sociaux dans la banque (US et France) et place dans la distribution multicanale Salon e-commerce, Paris, 14 septembre 2011 csa consulting

Plus en détail

Assises Professionnelles du Livre : A l heure du numérique. La commercialisation du livre dans l univers numérique

Assises Professionnelles du Livre : A l heure du numérique. La commercialisation du livre dans l univers numérique Assises Professionnelles du Livre : A l heure du numérique 21 octobre 2010 - Institut océanographique de Paris La commercialisation du livre dans l univers numérique IV. Webmarketing et outils sociaux

Plus en détail

E-commerce et gestion de la relation client 26 Mars, 8H30 Xavier Masclaux Pôle Numérique xmasclaux@pole-numerique.fr @xmasclaux

E-commerce et gestion de la relation client 26 Mars, 8H30 Xavier Masclaux Pôle Numérique xmasclaux@pole-numerique.fr @xmasclaux E-commerce et gestion de la relation client 26 Mars, 8H30 Xavier Masclaux Pôle Numérique xmasclaux@pole-numerique.fr @xmasclaux Un Pôle de ressources en Drôme Un Pôle de ressources et d'échanges pour :

Plus en détail

Lundi de l Economie l Mardi 19 novembre. Foix. CCI Ariège

Lundi de l Economie l Mardi 19 novembre. Foix. CCI Ariège Lundi de l Economie l Numérique Mardi 19 novembre Les médias m sociaux Foix CCI Ariège Un réseau = une stratégie Se lancer dans une stratégie de médias sociaux ne se résume pas à ouvrir un compte Twitter

Plus en détail

Économie et réseaux sociaux

Économie et réseaux sociaux Économie et réseaux sociaux Forum financier belge Louvain-la-Neuve 23/10/2012 Économie et réseaux sociaux Olivier de Wasseige @defimedia.be Plus de 7 internautes sur 10 sont membres d au moins un réseau

Plus en détail

avec Etude exclusive Le Club des Annonceurs & l Institut QualiQuanti «Le Brand Content : au cœur du pilotage de la marque»

avec Etude exclusive Le Club des Annonceurs & l Institut QualiQuanti «Le Brand Content : au cœur du pilotage de la marque» avec Communiqué de presse Paris, le 22 octobre 2014 Etude exclusive Le Club des Annonceurs & l Institut QualiQuanti «Le Brand Content : au cœur du pilotage de la marque» «A l heure où la marque devient

Plus en détail

Taille d entreprise Moins de 50 salariés 0% De 50 à 250 salariés 40% De 251 à 5 000 salariés 40% Plus de 5 000 salariés 20%

Taille d entreprise Moins de 50 salariés 0% De 50 à 250 salariés 40% De 251 à 5 000 salariés 40% Plus de 5 000 salariés 20% Baromètre mené en juin 2014 auprès de 1 000 salariés d entreprises et 300 dirigeants/managers impliqués dans le pilotage des réseaux sociaux et du digital pour leurs entreprises de plus de 50 salariés.

Plus en détail

satisfaction client Relation client : satisfaction? fidélisation?

satisfaction client Relation client : satisfaction? fidélisation? Relation client : satisfaction? fidélisation? Un pilier fondamental de la GRC : la satisfaction client La gestion de la relation client Les missions de l entreprise Créer de la valeur pour les clients

Plus en détail

n 7 OPTIMISATION DU TUNNEL DE COMMANDE Etes-vous sûrs d avoir déjà tout testé?

n 7 OPTIMISATION DU TUNNEL DE COMMANDE Etes-vous sûrs d avoir déjà tout testé? n 7 OPTIMISATION DU TUNNEL DE COMMANDE Etes-vous sûrs d avoir déjà tout testé? Le tunnel de commande, correspond aux différentes étapes que suit l acheteur, de son arrivée sur le site e-commerçant à la

Plus en détail

PRISMA OFFRE SÉMANTIQUE

PRISMA OFFRE SÉMANTIQUE PRISMA OFFRE SÉMANTIQUE LA SÉMANTIQUE & LE DIGITAL Les internautes parlent des marques et de leurs usages de manière spontanée dans leurs échanges. Mais cette voix du consommateur est souvent sous exploitée

Plus en détail

Customer feedback management Management de la satisfaction client

Customer feedback management Management de la satisfaction client Customer feedback management Management de la satisfaction client La meilleure des publicités est un client satisfait. Vos clients les plus mécontents sont votre plus grande source d'enseignement. Bill

Plus en détail

ecrm : Multiplicité des données clients D où proviennent les informations et quelles sont-elles?

ecrm : Multiplicité des données clients D où proviennent les informations et quelles sont-elles? ecrm : Multiplicité des données clients D où proviennent les informations et quelles sont-elles? Livre Blanc Cabestan Des sources de données disparates Il existe autant d'approches pour reconnaître un

Plus en détail

En bref 1 - STRATÈGES EN RÉPUTATION 2 - UNE OFFRE SUR MESURE 3 - DIRIGEANTS

En bref 1 - STRATÈGES EN RÉPUTATION 2 - UNE OFFRE SUR MESURE 3 - DIRIGEANTS DOSSIER DE PRESSE SOM- MAIRE 1 - STRATÈGES EN RÉPUTATION 2 - UNE OFFRE SUR MESURE 3 - DIRIGEANTS Fabrice Ivara Albéric Guigou 4 - MÉTIERS Les consultants Les chefs de projets web Le studio digital Le pôle

Plus en détail

RESEAUX SOCIAUX : OUTILS DE PROSPECTION ET FIDELISATION?

RESEAUX SOCIAUX : OUTILS DE PROSPECTION ET FIDELISATION? Faut-il être présent sur les réseaux sociaux? De plus en plus d entreprises se posent la question. Considéré il y a encore peu comme un simple moyen d échange ou de prise de contact, le réseau social est

Plus en détail

Digital Trends Morocco 2015. Moroccan Digital Summit 2014 #MDSGAM - Décembre 2014

Digital Trends Morocco 2015. Moroccan Digital Summit 2014 #MDSGAM - Décembre 2014 Moroccan Digital Summit 2014 #MDSGAM - Décembre 2014 Sommaire 04 Objectifs de la démarche 07 Méthodologie 05 Parties prenantes 09 Résultats de l étude 06 Objectifs de l étude 37 Conclusion 02 Contexte

Plus en détail

Comment être présent facilement et efficacement sur Internet?

Comment être présent facilement et efficacement sur Internet? FORMATION E TOURISME Comment être présent facilement et efficacement sur Internet? Soyez acteur sur internet. Définissez les points clés de votre présence sur internet sur la base de vos objectifs marketing,

Plus en détail

La vision des annonceurs sur la stratégie digitale et le marché des agences de communication

La vision des annonceurs sur la stratégie digitale et le marché des agences de communication La vision des annonceurs sur la stratégie digitale et le marché des agences de communication MÉTHODOLOGIE La partie de l'image avec l'id de relation rid11 n'a pas été trouvé dans le fichier. Phase qualitative

Plus en détail

LE MARKETING MOBILE DANS LE SECTEUR DU TOURISME

LE MARKETING MOBILE DANS LE SECTEUR DU TOURISME ISIC L3 LE MARKETING MOBILE DANS LE SECTEUR DU TOURISME Dossier : Communication des organisations DAL ZOTTO Delphine 23/04/2010 Dossier : Le marketing mobile dans le secteur du tourisme 0 "M-tourisme",

Plus en détail

Clément ALBRIEUX (69)

Clément ALBRIEUX (69) Pratique 20 : Une nouvelle identité entrepreneuriale 287 Le témoin : Clément ALBRIEUX (69) 30 collaborateurs Comment est définie et gérée l innovation dans votre cabinet? Les collaborateurs du cabinet

Plus en détail

TRANSFORMATION DIGITALE NEWSLETTER - MAY 2014

TRANSFORMATION DIGITALE NEWSLETTER - MAY 2014 TRANSFORMATION DIGITALE NEWSLETTER - MAY 2014 LE POINT DE VUE DE KURT SALMON DANS CE NUMÉRO : Gaetan Bodmer Associé responsable de la practice CIO Advisory de Kurt Salmon France, en charge de la Transformation

Plus en détail

1 er OCTOBRE 2015 Hôtel des Arts & Métiers 9 Bis Avenue d Iéna 75016 Paris

1 er OCTOBRE 2015 Hôtel des Arts & Métiers 9 Bis Avenue d Iéna 75016 Paris SALON PROFESSIONNEL DES INNOVATIONS BANCAIRES www.banqueetinnovation.com 1 er OCTOBRE 2015 Hôtel des Arts & Métiers 9 Bis Avenue d Iéna 75016 Paris DOSSIER EXPOSANT www.banqueetinnovation.com NEWSCO EVENTS

Plus en détail

Les ressources numériques

Les ressources numériques Les ressources numériques Les ressources numériques sont diverses et regroupent entre autres, les applications, les bases de données et les infrastructures informatiques. C est un ensemble de ressources

Plus en détail

60 salariés. 3 MINISTÈRE est une agence Web, experte en CRM, e-commerce, data et analytics. Elle compte à ce. jour 25 salariés.

60 salariés. 3 MINISTÈRE est une agence Web, experte en CRM, e-commerce, data et analytics. Elle compte à ce. jour 25 salariés. Laurent HABIB réunit les agences LIGARIS 1, PLAN CRÉATIF 2 et MINISTÈRE 3 pour créer la 1 ère agence globale indépendante du marché. Une agence de 180 personnes, à 60% digitale, intégrant tous les métiers

Plus en détail

Gestion d E-réputation. Management de marque

Gestion d E-réputation. Management de marque Renforcez votre présence sur Internet Stratégie Digitale Gestion d E-réputation Community Management Management de marque Web Marketing 0 www.forcinet.ma 1 Qui Sommes-Nous? Forcinet est une entreprise

Plus en détail

«COMMENT PROSPECTER ET FIDÉLISER VOS CLIENTS GRÂCE À LA COMMUNICATION ET AU MARKETING DIRECT?»

«COMMENT PROSPECTER ET FIDÉLISER VOS CLIENTS GRÂCE À LA COMMUNICATION ET AU MARKETING DIRECT?» «COMMENT PROSPECTER ET FIDÉLISER VOS CLIENTS GRÂCE À LA COMMUNICATION ET AU MARKETING DIRECT?» Sommaire 1. Introduction : les clients, les Médias et la Publicité 2. Construire une Stratégie de Communication

Plus en détail

Quatre façons dont les entreprises peuvent utiliser les outils de publication sociale open source pour stimuler leurs activités

Quatre façons dont les entreprises peuvent utiliser les outils de publication sociale open source pour stimuler leurs activités Quatre façons dont les entreprises peuvent utiliser les outils de publication sociale open source pour stimuler leurs activités acquia.com +33 (0)1 79 97 25 70 +44 (0)1865 520 010 John Eccles House, Robert

Plus en détail

Devenir une banque relationnelle de référence : pourquoi et comment?

Devenir une banque relationnelle de référence : pourquoi et comment? conseil organisation management Réussir ensemble Devenir une banque relationnelle de référence : pourquoi et comment? Conférence CCM Benchmark Banques sur Internet 2012-13 Mars 2012 csa consulting 80,

Plus en détail

87% e-commerce+ INTERNET DES ACHETEURS PASSENT COMMANDE E-COMMERCE BTOB : LES ENJEUX SPÉCIFIQUES CHIFFRES CLÉS BTOB ET REGARD D'EXPERT

87% e-commerce+ INTERNET DES ACHETEURS PASSENT COMMANDE E-COMMERCE BTOB : LES ENJEUX SPÉCIFIQUES CHIFFRES CLÉS BTOB ET REGARD D'EXPERT e-commerce+ Magazine d information d Octave n 13 - Février 2015 87% SURB2B DES ACHETEURS PASSENT COMMANDE INTERNET CHIFFRES CLÉS BTOB ET REGARD D'EXPERT E-COMMERCE BTOB : LES ENJEUX SPÉCIFIQUES édito Le

Plus en détail

Principaux enjeux des directeurs financiers en 2014

Principaux enjeux des directeurs financiers en 2014 Principaux enjeux des directeurs financiers en 2014 Cela n a rien de nouveau : depuis longtemps, vous cherchez à améliorer les performances de l entreprise en collectant des données, en les recoupant et

Plus en détail

Assurance et Protection sociale Les enjeux du Digital Commerce

Assurance et Protection sociale Les enjeux du Digital Commerce Assurance et Protection sociale Les enjeux du Digital Commerce Sortir des murs, démultiplier les contacts 2013 T A L E N T E D T O G E T H E R Unissons nos Talents 1 Introduction Entre discours incantatoires

Plus en détail

Comportement client et promesse des marques sur les réseaux sociaux

Comportement client et promesse des marques sur les réseaux sociaux Comportement client et promesse des marques sur les réseaux sociaux secteurs d activité multiculturels. Le Customer Experience Lab -«CX Lab»- de Teleperformance ouvert en 2013 à Lisbonne, mène des recherches

Plus en détail

Attention : Ce document est un travail d étudiant, il n a pas été relu et vérifié par Marketing-etudiant.fr.

Attention : Ce document est un travail d étudiant, il n a pas été relu et vérifié par Marketing-etudiant.fr. Document mis à disposition par : www.marketing-etudiant.fr Attention : Ce document est un travail d étudiant, il n a pas été relu et vérifié par Marketing-etudiant.fr. En conséquence croisez vos sources

Plus en détail

Vendre son champagne sur internet

Vendre son champagne sur internet dossier P.13-17 Vendre son champagne sur internet De nombreuses études le montrent : le commerce en ligne se porte bien et devrait continuer à croître sur les deux prochaines années. Ainsi, la Fédération

Plus en détail

Grégory Bressolles L E-MARKETING

Grégory Bressolles L E-MARKETING Grégory Bressolles L E-MARKETING Conseiller éditorial : Christian Pinson Dunod, Paris, 2012 ISBN 978-2-10-057045-4 SOMMAIRE Avant-propos 5 CHAPITRE 1 Qu est-ce que l e-marketing? I COMMENT INTERNET A-T-IL

Plus en détail

Le nouveau marketing urbain à l heure du numérique

Le nouveau marketing urbain à l heure du numérique Le nouveau marketing urbain à l heure du numérique Liège, 10 / 10 / 2014 Joël Gayet Chercheur associé à Sciences Po Aix Directeur de la Chaire «Attractivité & Nouveau Marketing Territorial» Attractivité

Plus en détail

SECTEUR BANCAIRE ETAT DES LIEUX DE L EXPERIENCE OMNICANAL EN LIGNE

SECTEUR BANCAIRE ETAT DES LIEUX DE L EXPERIENCE OMNICANAL EN LIGNE SECTEUR BANCAIRE ETAT DES LIEUX DE L EXPERIENCE OMNICANAL EN LIGNE Copyright Eptica 2014 1/ ETAT DES LIEUX 2014 LE SECTEUR BANCAIRE Dans son étude 2014, Eptica a étudié la qualité du Service Client en

Plus en détail

stratégie de communication

stratégie de communication Les Fiches thématiques Jur@tic stratégie de communication Quels sites web, quels outils, pour quels résultats? Les Fiches thématiques Jur@TIC de communication pour répondre à des besoins de plus en plus

Plus en détail

La réponse aux enjeux des RH du 21 ème siècle

La réponse aux enjeux des RH du 21 ème siècle La réponse aux enjeux des RH du 21 ème siècle Comment répondre aux nouveaux enjeux des DRH du 21 ème siècle? Besoin n 1 : innover et développer de nouveaux usages métier en décloisonnant les différents

Plus en détail

CRM MANAGER LES SOLUTIONS POUR BOOSTER VOTRE RELATION CLIENT

CRM MANAGER LES SOLUTIONS POUR BOOSTER VOTRE RELATION CLIENT CRM MANAGER S SOLUTIONS POUR BOOSTER VOTRE RELATION CLIENT CRM MANAGER plus que jamais, un outil d actualité et de conquête Votre connaissance du et de vos clients est fondamentale pour assurer vos succès.

Plus en détail

Communication, relations publiques et relations médias à l heure des réseaux sociaux

Communication, relations publiques et relations médias à l heure des réseaux sociaux Communication, relations publiques et relations médias à l heure des réseaux sociaux Dans un univers médiatique en profonde et constante mutation, la communication, les relations publiques et les relations

Plus en détail

LIVRE BLANC. Smart data, scoring et CRM automatisé : Comment acquérir, qualifier et convertir ses prospects en clients

LIVRE BLANC. Smart data, scoring et CRM automatisé : Comment acquérir, qualifier et convertir ses prospects en clients messaging LIVRE BLANC Smart data, scoring et CRM automatisé : Comment acquérir, qualifier et convertir ses prospects en clients SOMMAIRE Smart data, scoring et CRM automatisé : Comment acquérir, qualifier

Plus en détail

Prospection. Laurent Dorey

Prospection. Laurent Dorey Prospection Laurent Dorey Mercredi 17 Sep 2014 Programme : Appel ca. 05 Concepts abordés Prospection Calcom CI processus commercial données empiriques raisons de fidéliser philosophie types de clients

Plus en détail

Forums et Ateliers numériques

Forums et Ateliers numériques 2015 Programme Animation Numérique de Territoire Forums et Ateliers numériques Châtaigneraie Cantal F O R U M S A T E L I E R S ACCOMPAGNEMENT N U M E R I Q U E ANIMATION NUMERIQUE DE TERRITOIRE EN CHÂTAIGNERAIE

Plus en détail

Chapitre I : Introduction

Chapitre I : Introduction Chapitre I : Introduction 1.1) Problématique A partir des années soixante, l environnement des entreprises a connu une mutation capitale, sans précédant historique dans le climat des affaires. Ces changements

Plus en détail

Campagne de Communication Prévisionnelle. Web Intelligence & Réputation Internet

Campagne de Communication Prévisionnelle. Web Intelligence & Réputation Internet Campagne de Communication Prévisionnelle Web Intelligence & Réputation Internet 1 Sommaire 1. Introduction... 3 2. Détail de la prestation de gestion de réputation online... 5 2.1 Sélection des mots, thématiques

Plus en détail

La distribution et le marketing numériques

La distribution et le marketing numériques La distribution et le marketing numériques E-commerce : un développement solide L e-commerce transforme la manière avec laquelle les clients ont accès et achètent leurs produits. Avec, en point d orgue,

Plus en détail

Je gère ma relation client. Le 8 septembre 2015

Je gère ma relation client. Le 8 septembre 2015 Je gère ma relation client Le 8 septembre 2015 Je gère ma relation client On se présente! Qu est ce que la Gestion de la Relation Client? Définition La Gestion Relation Client (GRC) : C est l ensemble

Plus en détail

Baromètre 2015 Havas Voyages / Intel* Travailler et voyager à l ère de la transformation numérique

Baromètre 2015 Havas Voyages / Intel* Travailler et voyager à l ère de la transformation numérique Communiqué de presse Baromètre 2015 Havas Voyages / Intel* Travailler et voyager à l ère de la transformation numérique Havas Voyages et Intel collaborent pour comprendre et adresser les nouvelles attentes

Plus en détail

Customer Experience Management Comment les transports publics lausannois se sont réinventés sur le digital via un programme de fidélité omnicanal

Customer Experience Management Comment les transports publics lausannois se sont réinventés sur le digital via un programme de fidélité omnicanal Customer Experience Management Comment les transports publics lausannois se sont réinventés sur le digital via un programme de fidélité omnicanal #ECOM15 - #SITB15 - #SMARC15 - @VIRTUA_GFX PRÉSENTATION

Plus en détail

10 règles pour construire une communauté efficace sur Facebook

10 règles pour construire une communauté efficace sur Facebook Livre blanc 10 règles pour construire une communauté efficace sur Facebook Juillet 2014 www.kontestapp.com Introduction Augmenter son nombre de fans c est bien, les fidéliser c est mieux! Facebook compte

Plus en détail

Le temps est venu d implanter un CRM et un système de gestion de la connaissance

Le temps est venu d implanter un CRM et un système de gestion de la connaissance LIVRE BLANC Le temps est venu d implanter un CRM et un système de gestion de la connaissance Une vision détaillée des fonctions de CRM etde Gestion de Connaissances dansl environnement commercial actuel.

Plus en détail

Les défis de la Gestion de la Relation Client

Les défis de la Gestion de la Relation Client Les défis de la Gestion de la Relation Client 1 1. Le client au cœur de votre stratégie 2 1.1 Définition La Gestion Relation Client est un système qui doit vous permettre : De mieux comprendre vos clients

Plus en détail

Partie I Stratégies relationnelles et principes d organisation... 23

Partie I Stratégies relationnelles et principes d organisation... 23 Introduction......................................................................... 1 1. Définition........................................................................ 2 1.1 Le CRM comme processus

Plus en détail

Faites l expérience d un monde où les interactions avec vos clients se portent de mieux en mieux.

Faites l expérience d un monde où les interactions avec vos clients se portent de mieux en mieux. Faites l expérience d un monde où les interactions avec vos clients se portent de mieux en mieux. NCR SERVICES Brochure Title Goes Here Gestion Sub-header proactive, / description maintenance goes here

Plus en détail

Dossier de Presse Conviviance -

Dossier de Presse Conviviance - Dossier de Presse La Société Fondée en 2006 et issu de compétences télécom et informatiques réunies, Conviviance est un éditeur de solutions télécom vocales destinées à l amélioration de la relation clients.

Plus en détail

Repenser le SI à l'ère du numérique : apports des solutions de big data, cloud computing et confiance numérique

Repenser le SI à l'ère du numérique : apports des solutions de big data, cloud computing et confiance numérique Repenser le SI à l'ère du numérique : apports des solutions de big data, cloud computing et confiance numérique Extraits d analyses publiées par MARKESS International Emmanuelle Olivié-Paul epaul@markess.com

Plus en détail

DIRECTEUR DE LA COMMUNICATION

DIRECTEUR DE LA COMMUNICATION 588 Communication Le domaine fonctionnel Communication regroupe les emplois permettant de présenter et de promouvoir l image et l action des services de l État et des politiques publiques en direction

Plus en détail

La gestion de la relation client. Le terme de la Gestion de la Relation Client ou de marketing "One to one"

La gestion de la relation client. Le terme de la Gestion de la Relation Client ou de marketing One to one La gestion de la relation client Introduction Le terme de la Gestion de la Relation Client ou de marketing "One to one" apparaît en France en 1997. Mais le concept est né au début des années 1990, pour

Plus en détail

Du référencement naturel au social marketing. Janvier 2010 Salon e-marketing

Du référencement naturel au social marketing. Janvier 2010 Salon e-marketing Du référencement naturel au social marketing Janvier 2010 Salon e-marketing > Nous, qui sommes devant vous Identité SAS au capital de 132 000 euros Siège sociale à Nantes et bureaux à Paris 17 consultants

Plus en détail

IAB France Études fil rouge Vague 2 Internet et la téléphonie mobile

IAB France Études fil rouge Vague 2 Internet et la téléphonie mobile IAB France Études fil rouge Vague 2 Internet et la téléphonie mobile Rapport d étude quantitative De : Nicolas SAINTAGNE / Azyadée BAKA A : IAB FRANCE Contexte & Objectifs Contexte & Objectifs Fort d une

Plus en détail

Atelier Communication Managériale Entreprises & Médias 7 février 2014

Atelier Communication Managériale Entreprises & Médias 7 février 2014 Baromètre Afci ANDRH Inergie 2013 sur la Communication Managériale 4 ème édition «L implication des managers dans une communication de proximité avec leurs équipes» Atelier Communication Managériale Entreprises

Plus en détail

5èmes Rencontres du tourisme en Maurienne Mercredi 5 novembre 2014 St Michel de Maurienne

5èmes Rencontres du tourisme en Maurienne Mercredi 5 novembre 2014 St Michel de Maurienne 5èmes Rencontres du tourisme en Maurienne Mercredi 5 novembre 2014 St Michel de Maurienne Comment Val Thorens, à travers la mise en place d un écosystème numérique & humain, favorise le service et l expérience

Plus en détail

ecrm: Attrition clients

ecrm: Attrition clients ecrm: Attrition clients Comment identifier et retenir un client sur le départ? Cabestan Livre Blanc Introduction Les clients, même les plus fidèles, sont parfois incités à mettre fin à leur relation avec

Plus en détail

Agence de communication digitale sérieusement décalée

Agence de communication digitale sérieusement décalée Agence de communication digitale sérieusement décalée Spécialisé en création et stratégie digitale, Adveris regroupe tous les métiers interactifs au service des entreprises et des marques. Confidentiel

Plus en détail

LE COMMERCE CONNECTÉ SHOW

LE COMMERCE CONNECTÉ SHOW 1 ER COMMERCE CONNECTÉ SHOW Salon Dock Pullman - Paris 27 & 28 octobre 2015 LE COMMERCE CONNECTÉ SHOW «There is no Business like Retail Connected Business» Un salon d échange, concentré d expertise et

Plus en détail

Programme de formations Webmarketing & Réseaux sociaux

Programme de formations Webmarketing & Réseaux sociaux Programme de formations Webmarketing & Réseaux sociaux La Team Web Organisme de formation enregistré sous le numéro 91 34 08306 34 La Team Web SAS au capital de 10 000 8 rue de la Mairie / 34120 Lézignan

Plus en détail

Capter la. Pour faire face au comportement

Capter la. Pour faire face au comportement Capter la en mobilité pour l Pour faire face au comportement naturel des internautes qui recherchent de l information sur internet et font l achat en magasin, les distributeurs mettent en place des outils

Plus en détail

Bienvenue. Jeudi 26 avril 2012 Comment vendre face à une concurrence ouverte et les réseaux sociaux?

Bienvenue. Jeudi 26 avril 2012 Comment vendre face à une concurrence ouverte et les réseaux sociaux? Bienvenue Jeudi 26 avril 2012 Comment vendre face à une concurrence ouverte et les réseaux sociaux? Plan Objectif du Forum Approche et expériences des intervenants Présentation des livres Fil rouge autour

Plus en détail

Etude Email Marketing Attitude BtoC - 2015

Etude Email Marketing Attitude BtoC - 2015 Etude Email Marketing Attitude BtoC - 2015 SOMMAIRE I. L étude en quelques mots II. Méthodologie & Profil des répondants III. Faits marquants IV. Personas V. Conclusion I. L étude EMA BtoC en quelques

Plus en détail

10 ème baromètre des comportements d achats multicanaux des internautes

10 ème baromètre des comportements d achats multicanaux des internautes 10 ème baromètre des comportements d achats multicanaux des internautes Mediametrie//NetRatings Une joint venture entre Médiamétrie et Nielsen + Médiamétrie : Société indépendante créée en 1985. Capital

Plus en détail

Résumé. Contact presse

Résumé. Contact presse DOSSIER DE PRESSE Résumé MILKY est une agence de social commerce créée par Pierre Matuchet, ancien Directeur Général de Voyages SNCF Technologies. L agence accompagne ses clients à la fois dans la mise

Plus en détail

RH et COMMUNITY MANAGEMENT Marque Employeur et Médias Sociaux : faut-il avoir peur? Mercredi 15 février 2012

RH et COMMUNITY MANAGEMENT Marque Employeur et Médias Sociaux : faut-il avoir peur? Mercredi 15 février 2012 RH et COMMUNITY MANAGEMENT Marque Employeur et Médias Sociaux : faut-il avoir peur? Mercredi 15 février 2012 1/ 14 février 2012 Marque employeur et médias sociaux QUELQUES DEFINITIONS POUR COMMENCER 2/

Plus en détail

Catalogue de formation

Catalogue de formation Catalogue de formation Formations inter-entreprises et intra-entreprise 3 domaines de formation : - Prise de parole (media/en public) - Communication digitale - Relations presse Année 2012 1 Organisme

Plus en détail

ENRICHIR LA RELATION CLIENT

ENRICHIR LA RELATION CLIENT ENRICHIR LA RELATION CLIENT Contacts presse Thibault LHUILLIER t.lhuillier@acticall.com +33 (0)1 53 56 70 44 @Tibo_Acticall Joy SULITZER j.sulitzer@acticall.com +33 (0)1 53 56 75 37 @JSulitzer Dirigée

Plus en détail

L EVOLUTION DE LA RELATION CLIENT

L EVOLUTION DE LA RELATION CLIENT L EVOLUTION DE LA RELATION CLIENT DU CRM AU VRM LIVRE BLANC NOVEMBRE 2013 Frédéric Donati Directeur Général Délégué Directeur du Développement b2s Sandra Heyde Responsable Marketing Produits et Services

Plus en détail

A. Comprendre les attentes des internautes et leurs évolutions permanentes en B2C

A. Comprendre les attentes des internautes et leurs évolutions permanentes en B2C Chapitre 1 : Pourquoi intégrer Internet à sa stratégie d'entreprise 15 A. Comprendre les attentes des internautes et leurs évolutions permanentes en B2C Chapitre 1 : Pourquoi intégrer Internet à sa stratégie

Plus en détail

RÉINVENTER LA RELATION CLIENT

RÉINVENTER LA RELATION CLIENT RÉINVENTER LA RELATION CLIENT Contact presse Joy SULITZER j.sulitzer@acticall.com +33 (0)1 53 56 75 37 @JSulitzer UN REGARD D EXPERT Dirigé par Emmanuel Richard, le cabinet de Conseil du Groupe Acticall,

Plus en détail

Prenez-vous les mesures nécessaires pour prospérer dans cet environnement? Ou avezvous du mal à suivre?

Prenez-vous les mesures nécessaires pour prospérer dans cet environnement? Ou avezvous du mal à suivre? Les avancées technologiques et l émergence des réseaux sociaux continuent de transformer l expérience d achat en ligne. Les attentes des clients sont calibrées par ce qu ils voient des meilleurs sites

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE

DOSSIER DE CANDIDATURE LES DOSSIERS SONT A ENVOYER AVANT LE 26 OCTOBRE 2015 A : ARGUSDIGITAL@ARGUSDELASSURANCE.FR TOUTES LES PIECES ADDITIONNELLES POURRONT ETRE ADRESSEES PAR COURRIER A : LES ARGUS DE L ASSURANCE DIGITALE 2015

Plus en détail

agence marketing digital

agence marketing digital agence marketing digital www.digitall-conseil.fr 2 DIGITALL CONSEIL LE DIGITAL POUR TOUS PHILOSOPHIE «Les espèces qui survivent ne sont pas les espèces les plus fortes, ni les plus intelligentes, mais

Plus en détail

PILOTER LA SATISFACTION CLIENT POUR MIEUX FIDÉLISER

PILOTER LA SATISFACTION CLIENT POUR MIEUX FIDÉLISER UNE CONFÉRENCE MULTICANAL, KPI, EXPÉRIENCE CLIENT PILOTER LA SATISFACTION CLIENT POUR MIEUX FIDÉLISER Paris Jeudi 20 novembre 2014 conferences.relationclientmag.fr En partenariat avec : ÉDITO est plus

Plus en détail

L IMPACT DES RESEAUX SOCIAUX SUR LES COMPORTEMENTS DES JEUNES CONSOMMATEURS

L IMPACT DES RESEAUX SOCIAUX SUR LES COMPORTEMENTS DES JEUNES CONSOMMATEURS Magdalena Grębosz Jacek Otto Ecole Polytechnique de Lodz, Pologne L IMPACT DES RESEAUX SOCIAUX SUR LES COMPORTEMENTS DES JEUNES CONSOMMATEURS L Introduction L Internet est actuellement le plus grand réseau

Plus en détail

Optimiser sa présence sur les médias sociaux

Optimiser sa présence sur les médias sociaux Optimiser sa présence sur les médias sociaux Cédric DENIAUD Co-fondateur associé du cabinet conseil Internet, The Persuaders Auteur de MediasSociaux.fr, CedricDeniaud et pour DocNews Cédric Deniaud Cédric

Plus en détail

Booster son e-réputation : quels sont les enjeux pour son entreprise? Gauthier Blin

Booster son e-réputation : quels sont les enjeux pour son entreprise? Gauthier Blin Booster son e-réputation : quels sont les enjeux pour son entreprise? Gauthier Blin Activités de la Société Argaus est une société de Conseil et Stratégie spécialiste du numérique. Argaus vous accompagne

Plus en détail

Maitre de conférences associé en e-marketing à l'université d'angers. Responsable webmarketing International chez Jymeo

Maitre de conférences associé en e-marketing à l'université d'angers. Responsable webmarketing International chez Jymeo Maitre de conférences associé en e-marketing à l'université d'angers Responsable webmarketing International chez Jymeo Auteur de deux livres en web analytique aux éditions ENI Formateur et consultant indépendant

Plus en détail

Principaux résultats Edition 2015

Principaux résultats Edition 2015 1 Principaux résultats Edition 2015 by & Introduction 2 La naissance de l idée Avec le constat suivant : Des moments d enchantement? Le quotidien des Français dans leurs interactions avec les enseignes

Plus en détail

18 SEPTEMBRE 2014. E-réputation : une image positive pour une stratégie de conquête!

18 SEPTEMBRE 2014. E-réputation : une image positive pour une stratégie de conquête! 18 SEPTEMBRE 2014 E-réputation : une image positive pour une stratégie de conquête! Réputation : de quoi parle-t-on? «Ce que les gens disent ou pensent de moi» car ils l ont vu dans le journal, à

Plus en détail

Solutions mobiles MOBILE TO STORE GEOLOCALISATION & COUPONING! MOBILE SOLUTIONS

Solutions mobiles MOBILE TO STORE GEOLOCALISATION & COUPONING! MOBILE SOLUTIONS Solutions mobiles MOBILE TO STORE GEOLOCALISATION & COUPONING! 1 Agence et Editeur de Solutions Mobiles Un positionnement marketing & technologie, pour vous simplifier le mobile. AGENCE Le pôle dédié au

Plus en détail

La publicité sur Internet, un gage de réussite

La publicité sur Internet, un gage de réussite 1 La publicité sur Internet, un gage de réussite mondiales, qui, plus encore qu à travers leur langue, ont le pouvoir de faire ou défaire une marque en un clin d oeil. Peu onéreuse, rapide, réactive, polyvalente,

Plus en détail

4 500 entreprises. 3 ème. 280 000 salariés gérés. collaborateurs. clientes. de bulletins produits par mois. partenaires. en france.

4 500 entreprises. 3 ème. 280 000 salariés gérés. collaborateurs. clientes. de bulletins produits par mois. partenaires. en france. Yourcegid RH Y2 1 Yourcegid Ressources Humaines Spécialiste des logiciels de gestion de la Paie et des Ressources Humaines, Cegid répond aux exigences de l entreprise d aujourd hui, quel que soit le secteur

Plus en détail

Dossier de presse. Avec le soutien de : En partenariat avec :

Dossier de presse. Avec le soutien de : En partenariat avec : Dossier de presse Sommaire du dossier de presse des Palmes de la Relation Client 2012 I. L Association Française de la Relation Client : vision et objectifs 1. L AFRC : structure fédératrice des professionnels

Plus en détail

Savoir fidéliser ses clients

Savoir fidéliser ses clients Savoir fidéliser ses clients le programme partie 1 Les enjeux de fidélisation partie 2 La relation client : un levier de fidélisation Partie 3 Gérer sa base de données clients Partie 4 Les outils pour

Plus en détail

Nicolas Malo Jacques Warren. Préface de Marc Lolivier. Web Analytics. Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web

Nicolas Malo Jacques Warren. Préface de Marc Lolivier. Web Analytics. Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web Nicolas Malo Jacques Warren Préface de Marc Lolivier Web Analytics Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web www.webanalyticsprofits.com Deuxième édition revue et augmentée, 2009, 2012

Plus en détail

Conférence e-business jeudi 22 mars 2012. Edouard Pihet - Associé. Francis Lelong - Associé

Conférence e-business jeudi 22 mars 2012. Edouard Pihet - Associé. Francis Lelong - Associé Conférence e-business jeudi 22 mars 2012 Edouard Pihet - Associé Francis Lelong - Associé Francis Lelong Entrepreneur dans l âme, Francis est le fondateur de plusieurs sociétés dans le web, dont Sarenza,

Plus en détail