PAYS BASQUE ET SUD DES LANDES (p.10) SOIGNER ALZHEIMER À DOMICILE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PAYS BASQUE ET SUD DES LANDES (p.10) SOIGNER ALZHEIMER À DOMICILE"

Transcription

1 CANCER DE LA PROSTATE (p.9) UN NOUVEAU TRAITEMENT DÉVELOPPÉ À BAYONNE PAYS BASQUE ET SUD DES LANDES (p.10) SOIGNER ALZHEIMER À DOMICILE CONGRÈS AESTHETICA BIARRITZ (p.12) LE RENDEZ-VOUS DE LA CHIRURGIE ESTHÉTIQUE OSASUNAmag Le magazine de la santé du Bassin de l Adour - 1 er trimestre 2015 # 11 Des applications multiples (p.5-7) LASER : LA HAUTE-TECHNOLOGIE AU SERVICE DE LA MÉDECINE ULTRASONS (p.8-9) DES ONDES SONORES AUX MULTIPLES APPLICATIONS Utilisés pour générer des images, détruire des substances ou des tissus indésirables mais aussi dans un but thérapeutique grâce à leurs effets thermiques, les ultrasons ont de nombreuses applications médicales.

2 02 ça se passe chez nous EDITO Philippe Ducasse, Président du Cluster de Santé Osasuna Certains lecteurs fidèles d Osasuna Mag regrettent la blancheur et l épaisseur des pages de nos premiers numéros. Qu ils sachent que nous souhaitons respecter les bonnes pratiques environnementales en utilisant désormais un papier le plus naturel possible, non soumis à la toxicité de produits bien peu écologiques et, aussi, facilement recyclable. Grâce aux immenses progrès technologiques, la chirurgie devient beaucoup moins invasive, les risques opératoires s amenuisent et les suites se simplifient. À titre d exemple, un éclairage particulier sur l utilisation du laser et de l ultra-son dans différentes interventions spécialisées permettra au lecteur de mieux appréhender ces évolutions et mieux comprendre leurs intérêts. La nouvelle tarification forfaitaire de l hospitalisation privée baisse de 2,5 % cette année. Une décision gouvernementale extrêmement dévalorisante pour l économie du secteur, avec des conséquences probables en terme d emplois et surtout une fragilisation, voire l arrêt d activité, de certains établissements. Continuons à défendre la médecine et la chirurgie libérale! n Direction de la publication : Philippe Ducasse Comité éditorial : Philippe Ducasse, Nicolas Bobet, Véronique Colombo, Sylvie Meyzenc, Pierre Lafargue. Directeur de l information : Editions de La Semaine Rédaction : Vincent Biard - Cairn Communication Conception graphique et réalisation : C COM ÇA! Sonia Saint-Jean : Régie publicitaire : Régie Osasuna Mag Tel : , Immatriculation : N ISSN Imprimeur en CE Éditeur : Osasuna magazine est une publication du Cluster Osasuna : Estia 2, Technopole Izarbel, Bidart. Tel : , Photos : Fotolia sauf mentions. Ne pas jeter sur la voie publique. ILS SONT MEMBRES DU CLUSTER Membres adhérents fondateurs n Adour Pyrénées Laboratoires n Ax Bio Océan n Belcenia n Capio Pays Basque Aguiléra n Capio Pays Basque Lafourcade n Capio Pays Basque Paulmy n Capio Pays Basque Saint Etienne n Centre Pneumologie Les Terrasses n CIMPB n Clinique Delay n Clinique psychiatrique Amade n Clinique psychiatrique Cantegrit n CM Annie Enia n CM Grancher Cyrano n CM Landouzy Villa Jeanne n CM Léon Dieudonne - Franclet n CM Toki Eder n CRF Marienia n CRRF Les Embruns n EHPAD Beaurivage n EHPAD Egoa n EHPAD Etxetoa n EHPAD Fondation Pommé n EHPAD Musdehalsuenia n Fondation Luro n Maison Basque n Missions Père Cestac n Polyclinique Côte Basque Sud n Santé Service Bayonne et région n Sealab Membres adhérents affiliés n CRF Salies de Béarn n Centre Hospitalier de Mauléon Licharre n Clinique du Château de Préville - Orthez n Clinique Jean Le Bon - Dax n Clinique Saint Vincent - Dax n Hopital Privé St-Martin Pessac - Bordeaux n Pharmacie de la Poste - Bayonne n Pharmacie Gochoa - Saint Pierre d'irube n Polyclinique de Navarre - Pau Membres associés n Adhap services n Akalaë n Alcain conseils n AMP Solutions n Api' Up n Atelier Pédagogique Personnalisé de Bayonne n Atlans n Etablissement Français Sang n Gauche Architecte n La Part de Rêve n Mondrian n SIMETRA n Soco Academy n Sport Contrôle Partenaires institutionnels n CCI n CPAM n ESTIA Partenaires économiques n Atrium n Cabinet Lafaurie Barbe n Cap Humain n Cluster TIC Santé n Côba Energies n Collectivité Service n Copy Sud n Ecotelec n Eiffage Energie n Grand Hôtel Loreamar - Saint Jean-de-Luz n GSTEE n Groupement Employeurs - GESA n ISCIPA n Med' Clean n ONET Services n Profil Cible n Radisson Blu Hôtel n Regina Biarritz Hôtel&Spa n Renoba n SEPA n Sofitel Biarritz Le Miramar Thalassa Sea & Spa n Subventis SOMMAIRE p. 2-4// Ça se passe chez nous n Centre de cardiologie du Pays basque n Capio Aguiléra développe son offre de soins gériatriques n Concilier cancer et travail n Trois milliards d'euros d économies pour les hôpitaux p. 5-7// Focus sur le Laser n La haute-technologie au service de la médecine n Une technologie pour des applications multiples n François Gouffrant: «Une technologie maîtrisée» p. 10// Des services à vous rendre n Soigner Alzheimer à domicile p. 8-9// Zoom sur... les ultrasons n Des ondes sonores aux multiples applications n Les ultrasons pour éliminer les calculs rénaux n Un nouveau traitement du cancer de la prostate p. 11// Portraits n Groupement d employeurs santé atlantique (GESA) n Association API UP n Groupe Onet p. 12// La santé en progrès n Le rendez-vous de la chirurgie esthétique Osasuna Mag fait le choix du respect de l environnement Osasuna Mag est imprimé sur un nouveau papier. Certains de nos lecteurs se sont aperçus de la différence. Moins «blanc», moins «qualitatif» sont les deux remarques qui nous ont été rapportées. Depuis septembre 2014, le Cluster Osasuna a décidé d opter pour une impression qui respecte les normes environnementales: Un papier maculage, 100 % recyclé ou label PEFC et l utilisation d encre en teneur minérale très faible. La société d impression (Sociedad Vascongada de Producciones S.L.) porte également une attention particulière à la gestion des résidus de production qui sont traités séparément par des entreprises spécialisées. Le magazine que vous avez entre les mains, est donc 100 % recyclable et respecte l environnement.

3 ça se passe chez nous 03 Nouvelle structure CENTRE DE CARDIOLOGIE DU PAYS BASQUE Né d'une collaboration entre le groupe Capio et le Centre hospitalier de la Côte basque (CHCB) qui l accueille, le Centre de cardiologie du Pays basque regroupe dorénavant les services de cardiologie des cliniques Capio Aguiléra, Capio Lafourcade et de l'hôpital de Bayonne. C'est une première en France. Ouvert depuis le 16 février, le Centre de cardiologie du Pays basque regroupe la cardiologie public-privé dans un lieu unique. Programmée par un groupement de coopération sanitaire (GCS), cette structure rassemble dorénavant les services de cardiologie des cliniques Aguiléra de Biarritz, Lafourcade de Bayonne et de l'hôpital de Bayonne. Les patients de ces trois établissements seront désormais pris en charge au troisième étage du Centre hospitalier de la Côte basque où un nouvel espace de 4000 m² accueillera patients chaque année dont 1500 en ambulatoire. Pas moins de 35 cardiologues et trois anesthésistes y travailleront, ainsi que 130 personnes à temps plein.n 3 MILLIARDS D EUROS D ÉCONOMIES POUR LES HÔPITAUX La presse économique a publié les objectifs du gouvernement en termes de réduction dépenses des hôpitaux. D après un document du ministère de la Santé que le magazine économique Challenges s est procuré, le gouvernement souhaite réaliser un plan d'économies de trois milliards d'euros dans les hôpitaux d'ici à Mutualisation des achats des hôpitaux, obtention de meilleurs tarifs auprès des fournisseurs, baisses de prix des médicaments et des dispositifs médicaux les plus coûteux, synergies entre hôpitaux voisins et développement de la chirurgie ambulatoire et maîtrise de la masse salariale seraient les moyens de parvenir à réaliser les économies envisagées. BAYONNE LANCE UNE MUTUELLE POUR TOUS Bayonne est la première ville de cette importance en France à promouvoir une mutuelle pour tous. Cet important dispositif d action sociale est entré en vigueur en janvier La Ville s est engagée auprès de l association ACTIOM (Action de mutualisation pour l amélioration du pouvoir d achat) pour proposer une complémentaire santé individuelle permettant notamment de bénéficier de tarifs de près de 30 % moins chers qu une mutuelle individuelle TELEX BIARRITZ / CONSULTATION POUR DOULEURS RÉCENTES ET PERSISTANTES La Clinique Aguiléra propose, depuis le mois de février 2015, une consultation de la douleur ouverte à toute personne présentant des douleurs récentes ou persistantes, souvent rebelles aux traitements classiques et nécessitant une prise en charge spécifique. Cette consultation externe a lieu dans des locaux dédiés au sein de la clinique et bénéficie de l ensemble du plateau technique de l établissement et de l intervention d une équipe pluridisciplinaire. Plus d infos? Contact pour prise de rendez-vous : DES SOURIS ET DES HOMMES Des chercheurs suédois ont récemment identifié des types cellulaires présents dans le cerveau de souris que l'on ne connaissait pas. Cette découverte a également apporté des renseignements sur l'architecture cérébrale et «pourrait aider à mieux comprendre comment les cellules cérébrales répondent aux maladies ou aux blessures» a déclaré Jens Hjerling-Leffler, l'un des coauteurs de l'étude. RÉGION AQUITAINE / LANCEMENT DU LIVING-LAB E-SANTÉ AQUITAIN La Région Aquitaine lance un espace partagé dédié à l expérimentation d innovations dédié au secteur de la santé avec la création d un «Living Lab e-santé». C est une méthode de recherche en innovation par l expérimentation nouveaux produits et services en conditions réelles et à grande échelle sur le territoire aquitain. LA SÉCHERESSE OCULAIRE TOUCHE 10 % DES FRANÇAIS Le film lacrymal nettoie l'œil des poussières extérieures, assure une lubrification constante avec la paupière et protège toute la zone oculaire des invasions de microbes. Manquer de film lacrymal provoque des douleurs, de la sensibilité au vent et au froid ou une baisse de la vue : des symptômes connus comme syndrome de l'œil sec. Une étude récente a permis d'en savoir plus sur ce syndrome, une pathologie méconnue qui toucherait pourtant plus de 10 % de la population française. INFO +

4 04 ça se passe chez nous TELEX TOUT SUR LA FONDATION LURO Situé à Ispoure, aux portes de Saint-Jean-Pied-de-Port, cet établissement, à la fois clinique et maison de retraite, se lance dans un grand chantier d agrandissement en printemps Trois millions d euros seront investis pour moderniser les bâtiments existants et en construire un nouveau de deux étages. La fondation Luro dispose d un nouveau site internet sur lequel on peut télécharger gratuitement un livre racontant l histoire de cette institution créée en Plus d infos? Conférence et dialogue CONCILIER CANCER ET TRAVAIL Les associations «Mieux vivre mon cancer» et «Les amis de la Jeune chambre Économique du Pays basque - Gela Ttiki» ont organisé, à Bayonne, une conférence sur des maladies de longue durée au travail. CHIRURGIE ROBOTISÉE La clinique Capio Bayonne Saint-Etienne a récemment acquis un robot chirurgical qui permet de réaliser, dans de meilleures conditions, des interventions de chirurgie mini invasive, principalement en urologie et gynécologie. C est le premier établissement de santé du Sud Aquitaine à bénéficier de cette technologie de chirurgie robotisée. UN NOUVEAU TEST DE DÉPISTAGE DU CANCER COLORECTAL Troisième cancer le plus fréquent en France, le cancer colorectal est responsable de plus de décès chaque année. Un nouveau test baptisé OC Sensor - de dépistage sera lancé, en France, à partir du mois de mai. Plus simple, plus fiable et plus performant en termes de détection, il sera progressivement proposé à 18 millions de Français. 25 % Se ronger les ongles, se triturer la peau ou s'arracher les cheveux sont des symptômes relativement fréquents qui touchent davantage les femmes que les hommes et qui surviennent à certains moments en cas d ennui, de frustration, d impatience, de stress ou d'anxiété. La relaxation et la méditation peuvent aider à faire passer ces manies. DES FRANÇAIS SE RONGENT LES ONGLES PLUS DE FESSES POUR LES AMÉRICAINES La société américaine de chirurgie plastique esthétique (ASAPS), a révélé les derniers chiffres illustrant les tendances de l année 2014 en matière de chirurgie esthétique aux États-Unis. Le nombre d actes chirurgicaux concernent les augmentations du volume fessier a grimpé de 86 % en un an. Cette opération est réalisée soit en utilisant des cellules adipeuses du corps, soit en implantant des prothèses en silicone au dessus des muscles. Est-il possible de continuer à travailler pendant le traitement? Comment gérer le regard des autres, les relations interpersonnelles et professionnelles? Quels sont les accompagnements psychologiques, sociaux et financiers mobilisables? Quelles sont les procédures à suivre, depuis l arrêt de travail jusqu à la reprise? Qui peut m aider à aménager le poste de travail? C est à ces questions qu ont répondu six professionnels de la santé lors de la conférence organisée, le 29 janvier dernier, à Bayonne, par les associations «Mieux vivre mon cancer» et «Les amis de la Jeune chambre Économique du Pays basque - Gela Ttiki». Plusieurs personnes ont également témoigné de leur vécu et de leur difficulté à faire cohabiter cancer et emploi.n Service de court séjour UNE NOUVELLE OFFRE DE SOINS GÉRIATRIQUES À BIARRITZ Dès avril 2015, la clinique Capio Aguiléra de Biarritz proposera des prises en charge à orientation gériatrique pour garantir une offre de soins innovante et coordonnée. Ce service de court séjour gériatrique de vingt lits disposera d une équipe pluridisciplinaire composée de gériatres, infirmiers, aides-soignants, assistant-social ou ergothérapeute. Concrètement, le service mettra à disposition des patients et correspondants des consultations en gériatrie secteur I, des hospitalisations gériatriques programmées de courte durée pour les bilans (altération de l état général, bilan de chutes, conciliation médicamenteuse ), des hospitalisations semi urgentes de 24 à 48 H directement dans le service après échanges entre le médecin adresseur et les gériatres, les prises en charges gériatriques urgentes via le service d urgences de la clinique. n

5 FOCUS... sur le laser 05 LASER : LA HAUTE-TECHNOLOGIE AU SERVICE DE LA MÉDECINE L utilisation du laser dans les actes chirurgicaux permet des interventions d une précision incomparable. Cette technologie exige une expertise et des investissements importants pour les établissements médicaux mais offre de nombreux avantages pour les patients. // Dossier // C est en 1961 que l on a utilisé, pour la première fois, un rayon laser pour une opération chirurgicale en médecine. Ce sont les américains Charles Koester et Charles Cambell qui intervenaient alors sur une rétine pour traiter une tumeur. Depuis, le champ d application du laser dans ce domaine n a cessé d évoluer. Acronyme anglais de «Light Amplification by Stimulated Emission of Radiation», le laser se traduit en français par «amplification de la lumière par émission stimulée de radiations». Le laser est un appareil émettant de la lumière amplifiée dont le rayon, de puissance variable, peut être utilisé en continu ou envoyé par impulsions, et de manière très précise. En médecine, le laser coupe, répare ou brûle des zones malades sans endommager les zones saines. TRAITER DE NOUVELLES PATHOLOGIES Depuis sa première utilisation en médecine, le champ d application du laser dans le domaine médical n a cessé d évoluer et de nombreux types de laser sont employés et repartis par classe thérapeutique ou par famille technologique. Si elle s utilisait principalement dans les domaines de l'ophtalmologie, de la dermatologie, de la chirurgie esthétique, la chirurgie au laser est également utilisée en phlébologie pour le traitement de varices et en chirurgie urologique. On l utilise aussi dans le domaine des indications vasculaires et en chirurgie gynécologique. L évolution de la technologie du laser permet de traiter davantage de pathologies auparavant prises en charge uniquement dans le cadre de la chirurgie. L utilisation du laser a pour avantages de diminuer le risque d infection et de favoriser la cicatrisation. Souvent moins invasive que la Et la loi dans tout ça? chirurgie classique, la chirurgie au laser n est pas sans risques ni contre-indications et doit obéir à des règles de sécurité très strictes. Le laser LA RÉGLEMENTATION CONCERNANT LES LASERS à usage médical mentionne que «les lasers à usage médical sont des appareils devant être utilisés par un médecin ou sous sa responsabilité» (Article 2, arrêté du 30 janvier 1974). exige une expertise que les établissements de santé du Pays basque utilisant cette technologie de pointe vous garantissent. n

6 06 focus sur... le laser La lumière comme outil UNE TECHNOLOGIE POUR DES APPLICATIO Plus précis, laissant peu ou pas de cicatrice, permettant des séjours beaucoup plus courts ainsi les frais d hospitalisation, le laser se décline dans de plus en plus de spécialités m TRAITEMENT DE VARICES: RAPIDE, EFFICACE ET MINI-INVASIF L insuffisance veineuse superficielle des membres inférieurs, à l origine des varices, est une pathologie fréquente qui touche, en France, à des degrés divers, environ 25 % de la population. La chirurgie des varices est la deuxième intervention la plus pratiquée après la cataracte. La technique le plus souvent utilisée est le stripping qui consiste à retirer la veine dilatée. Cette méthode implique une anesthésie générale ou péridurale, provoque des hématomes et des ecchymoses et entraîne un arrêt de travail d une moyenne de 26 jours. Depuis une dizaine d années, le laser est utilisé pour l'opération des varices. Technique de chirurgie mini invasive, le principe de l opération des varices par laser endoveineux est la destruction de la paroi des varices par effet laser. Se réalisant en ambulatoire, laissant peu de cicatrice, diminuant le coût global de l opération, offrant des résultats probants, le laser a un avenir prometteur. DERMATOLOGIE : LA RÉPONSE À DE NOMBREUX PROBLÈMES DE PEAU La chirurgie esthétique a bénéficié des techniques développées par la chirurgie à vocation médicale. «Le laser est un traitement qui permet de réaliser une abrasion de la peau par action thermique» explique Guillaume Mainhaguiet, directeur de la clinique Capio Biarritz Aguiléra. L utilisation des lasers en dermatologie permet de traiter les cicatrices, les taches brunes, la couperose, les angiomes, les verrues, les tatouages, le relissage cutané, le traitement de l acné, l élimination de la cellulite ou bien encore l épilation définitive grâce à des lasers épilatoires. Chaque laser a une longueur d onde sélective et spécifique d une cible donnée et offre une réponse à chaque problème de peau. UROLOGIE : DE NOUVELLES PERSPECTIVES L urologie est une spécialité médico-chirurgicale qui traite des maladies de l appareil urinaire de l homme et de la femme mais aussi des maladies de l appareil génital de l homme (prostate et organes génitaux externes) en traitant les pathologies qui s'y rapportent, telles que les calculs urinaires, les malformations, les tumeurs et l'incontinence. Les faisceaux lasers sont maintenant fréquemment utilisés en urologie. Il existe trois principales applications selon le type de laser: le traitement de l adénome prostatique, le traitement des calculs urinaires et le traitement de certaines lésions cutanées génitales chez l homme. L utilisation du laser présente de réels avantages pour le patient en supprimant quasiment les risques de saignement, en diminuant les risques d infections nosocomiales et en permettant des soins et une convalescence plus rapides. La clinique Saint-Vincent de Dax utilise le laser pour le traitement des cancers de la prostate et ceci en ambulatoire. OPHTALMOLOGIE: DES USAGES MULTIPLES C est l ophtalmologie qui a été la première spécialité médicale a utiliser le laser avec une intervention en L usage du laser s est développé avec l utilisation de plusieurs types de lasers ayant chacun leur fonction. L une des applications les plus connues du laser en chirurgie ophtalmologique est le traitement de la myopie. C est l un des domaines d excellence de la Polyclinique Côte Basque Sud de Saint-Jean-de-Luz qui développe, en étroit partenariat avec les méde-

7 focus sur... le laser 07 Le laser pour la Thérapie PhotoDynamique PARCE QUE LES CELLULES CANCÉREUSES peuvent être détruites de manière sélective tandis que la plupart des cellules saines sont épargnées, la thérapie photodynamique (PDT) utilise le laser en cancérologie opérations de la myopie sont réalisées, au laser, sous anesthésie locale, chaque année en France Le coût moyen par œil d'une opération laser de chirurgie réfractive regroupe les techniques destinées à permettre aux patients de voir clairement sans lunettes ou lentilles de contact NS MULTIPLES en clinique et diminuant édicales. // Focus // cins spécialistes du cabinet Hélios, différentes spécialités de chirurgie ophtalmologique: cataracte, réfractive (myopie, hypermétropie, astigmatisme, presbytie), paupières. L expertise du centre Hélios, implanté à Le centre Hélios, implanté à quelques pas de la Polyclinique Côte Basque Sud de Saint-Jean-de-Luz, utilise le laser en chirurgie ophtalmologique. quelques pas de la Polyclinique Côte Basque Sud de Saint-Jean-de-Luz, est d ailleurs certifiée par la norme de qualité ISO 9001 obtenue en 2003, une première en France. n Investir pour l avenir FRANÇOIS GOUFFRANT : «UNE TECHNOLOGIE MAÎTRISÉE» Fondée en 1910 par le docteur Maurice Delay, chirurgien et maire de Bayonne, la clinique Delay est un centre ophtalmologique référent qui regroupe quatorze ophtalmologistes utilisant le plateau technique de la clinique équipé d outils et technologies de pointe. C est parce qu une clinique est également une entreprise régie par des impératifs économiques que François Gouffrant, directeur de la Clinique Delay, aborde sans détours les questions d investissements. Un équipement laser d une valeur de euros a été acquis, il y a six ans, pour la chirurgie réfractive. La chirurgie effectuée avec laser permet aux patients myopes de ne plus porter de lunettes ou de lentilles. «La clinique Delay est équipée en laser depuis vingt ans, c est une technologie maîtrisée. Notre développement se conduit avec une logique d entreprise par un choix d investissement de qualité. C est une politique déterminée avec les médecins car nous gardons une philosophie de médecins actionnaires» explique François Gouffrant. En plus de ses investissements technologiques récurrents, la clinique Delay s est distinguée par l obtention, en 2007, de François Gouffrant, directeur de la Clinique Delay qui est équipée en laser depuis vingt ans. la certification ISO couronnant la mise en place d une politique de management environnemental. La clinique Delay fût alors le premier centre d'hémodialyse et le deuxième établissement hospitalier en France à obtenir un tel label environnemental. n INFO + 11 CHEMIN DE LESTANQUET BAYONNE TÉL.:

8 08 zoom sur... les ultrasons Sonder, traiter, soigner DES ONDES SONORES AUX MULTIPLES APPLICATIONS Utilisés pour générer des images, détruire des substances ou des tissus indésirables mais aussi dans un but thérapeutique grâce à leurs effets thermiques, les ultrasons ont de nombreuses applications médicales. // Zoom // UN ÉCHO MESURÉ IMAGERIE MÉDICALE Faisant appel à de nombreuses technologies, l imagerie médicale utilise les ultrasons pour l échographie. Au contact d un obstacle, les ultrasons émis par une sonde renvoient un écho et celui-ci est mesuré par les appareils d échographie qui restituent alors une image en temps réel. Cette technique, très connue pour les échographies de la grossesse, permet également d explorer le cœur et les organes digestifs (foie, rate, pancréas, vésicule biliaire), urinaires (vessie, reins) et génitaux (prostate et testicules, ovaires et utérus). Couplés à un système de Doppler qui mesure le flux sanguin (sens et débit), les appareils d échographie p e r m e t t e n t aussi d obtenir des images du système circulatoire. KINÉSITHÉRAPIE Les kinésithérapeutes utilisent couramment les ultrasons pour des applications mécaniques comme des micromassages en profondeur ou des applications thermiques grâce Les ultrasons sont utilisés en imagerie médicale depuis la fin des années cinquante. à l effet «chauffant» des ultrasons. Les appareils à ultrasons traitent les pathologies musculaires ou tendineuses et agissent localement contre la douleur ou l inflammation des muscles, des articulations, des ligaments mais aussi dans le cas de tendinites, de claquages musculaires et contre l'arthrose que redoutent tous les séniors. ESTHÉTIQUE En chirurgien esthétique, les applications d ultrasons concernent l'intervention la plus couramment réalisée dans le monde: la lipoaspiration ou liposuccion. Une canule à ultrasons émet des ondes sonores à haute fréquence pour briser les cellules graisseuses qui sont aspirées à l'aide d'une canule creuse. Cette technique nécessite une anesthésie locale, péridurale ou générale selon le cas. En esthétique, les ultrasons sont, par exemple, utilisés pour les soins du visage et notamment pour rajeunir la peau. CANCÉROLOGIE Véritable alternative aux thérapies standards que sont la chirurgie et la chimiothérapie, une nouvelle méthode utilisant des ultrasons de haute intensité pour détruire les cellules cancéreuses est actuellement développée pour traiter les cancers de la prostate. n INAUDIBLES POUR L OREILLE HUMAINE Les ultrasons sont des ondes sonores non audibles par l'oreille humaine de par leur fréquence élevée. Celle-ci est comprise entre vingt kilohertz et quelques centaines de mégahertz alors que les sons audibles par l homme se situent entre vingt hertz et vingt kilohertz. Les ultrasons sont perceptibles par certains animaux comme les chauves-souris, les chiens ou les dauphins et beaucoup d'autres espèces terrestres et sous-marines. En fonction de leurs fréquences, les ultrasons sont utilisés dans de nombreux domaines industriels et médicaux pour mesurer et sonder mais aussi pour des applications mécaniques comme la production de chaleur. C est la découverte de la piézo-électricité par les frères Curie, en 1880, qui a permis de produire ensuite des ultrasons. En 1917, le français Langevin met au point le premier projecteur ultrasonore et conçoit un appareil à détecter les sous-marins ennemis. Les premières échographies ont été réalisées par le médecin écossais Lan Donald en 1957.

9 Une méthode non intrusive zoom sur... les ultrasons 09 LES ULTRASONS POUR ÉLIMINER LES CALCULS RÉNAUX La lithotritie extra corporelle (LEC) est la technique de fragmentation des calculs par des ondes de choc générées par un lithotripteur, un appareil diffusant des ultrasons. // Décryptage // CALCUL RÉNAL : UN PETIT CAILLOU PARFOIS TRÈS DOULOUREUX Ce traitement est conduit par un médecin spécialiste urologue. Apparue au début des années 80, la lithotritie extracorporelle représente actuellement le traitement le plus fréquent des calculs urinaires rénaux et urétéraux. Cette technique permet la fragmentation de ces FRAGMENTER LES CALCULS À DISTANCE calculs par des ondes de choc acoustiques créées par un générateur extracorporel. Les premiers appareils de lithotripsie extracorporelle nécessitaient que le patient se plonge dans un peu d'eau car celle-ci est conductrice des ondes de choc. Aujourd'hui, il suffit d'être confortablement allongé mais on parle encore parfois de «baignoire» quand on fait référence à un appareil de lithotripsie. Ce traitement est conduit par un médecin spécialiste urologue. Pour repérer le ou les calculs urinaires, le médecin utilise une échographie ou un appareil à rayons X (radiographie). Ensuite, la lithotripsie extracorporelle se fait à l'aide d'ultrasons à hautes fréquences qui détruisent le calcul sans intervention directe grâce à l'effet physique d'une onde de choc focalisée sur le calcul. Une séance dure trente à quarante-cinq minutes et s effectue, le plus souvent, sans anesthésie générale. Les fragments du ou des calculs s'évacuent naturellement dans les jours ou les semaines qui suivent. n INFO + CLINIQUE-SAINT-ETIENNE.CAPIO.FR TÉL.: C est d actualité UN NOUVEAU TRAITEMENT DU CANCER DE LA PROSTATE La clinique Capio Bayonne Saint-Etienne développe une méthode innovante pour traiter les cancers de la prostate à l aide d ultrasons focalisés de haute intensité (HIFU). Le cancer de la prostate (une glande de l'appareil reproducteur de l'homme) occasionne près de décès par an. C'est la troisième cause de mortalité par cancer chez l'homme. Il existe différents types de traitements comme l ablation chirurgicale de la prostate ou la radiothérapie externe pour détruire les cellules cancéreuses. De nouvelles techniques moins invasives qui utilisent les ultrasons focalisés de haute intensité (HIFU pour High Intensity Focused Ultrasound) sont actuellement développées. Ces ultrasons de haute intensité focalisés sur la zone de la prostate à traiter permettent de faire l'ablation thermique (destruction par la chaleur) des tumeurs cancéreuses. La clinique Capio Bayonne Saint-Etienne fait partie des 41 centres français retenus pour appliquer cette nouvelle méthode beaucoup moins invasive et aux effets secondaires très réduits. C est une pierre formée dans les cavités du rein lorsque sels minéraux et substances organiques, ou toxiques, excrétés dans les urines s'agrègent et cristallisent. Appelés aussi lithiase urinaire, ces cristaux se retrouvent aussi dans le reste de l appareil urinaire: vessie, urètre ou uretères. Un calcul formé dans le rein, en transit vers la vessie, peut facilement obstruer un uretère et causer de vives douleurs dans le bas du dos irradiées vers le ventre et les organes génitaux. Cette douleur est le symptôme majeur d'une crise de colique néphrétique et il est nécessaire d être rapidement pris en charge par un médecin, voire hospitalisé. Une intervention urologique est alors nécessaire pour fragmenter ou retirer chirurgicalement le calcul rénal. En France, environ une personne sur dix serait touchée par la maladie lithiasique, les hommes presque deux fois plus souvent que les femmes, volontiers entre 30 et 50 ans.

10 10 des services à vous rendre Préserver les repères du patient SOIGNER ALZHEIMER À DOMICILE L équipe spécialisée Alzheimer de Santé Service Bayonne et Région intervient sur le Pays basque et le Sud Landes pour accompagner, chez eux, les patients souffrant de la maladie d Alzheimer. // Focus // PARLER DE LA MALADIE C est pour informer les familles mais aussi les professionnels de santé que Santé Service Bayonne et Région a organisé des projections de films consacrés à la maladie d Alzheimer, mais aussi une exposition et des débats. Les deux beaux documentaires «Ne m'oublie Pas» et «Flore, une ode à la vie» ont été projetés cet hiver à Saint- Jean-Pied-de-Port, Cambo et Anglet. À chaque fois, les salles étaient bien remplies à tel point qu il a même fallu parfois organiser une deuxième séance, preuve de l intérêt du public pour cette maladie qui toucherait près de personnes en France. La maladie d Alzheimer est une affection du cerveau définie comme neuro-dégénérative car entraînant une disparition progressive des neurones. Bien qu apparaissant le plus souvent chez les personnes âgées, la maladie d Alzheimer n est pas une conséquence logique du vieillissement. Ses symptômes sont d abord la perte de mémoire puis - et aussi - des difficultés d orientation, des troubles d humeur, des problèmes de communication et de réflexion. En France, la maladie d Alzheimer toucherait près de personnes. Si certains médicaments peuvent ralentir son évolution, il n existe aucun traitement pour la guérir et en stopper le développement. Les traitements médicamenteux disponibles ont pour but d en maîtriser les symptômes, d en empêcher l'aggravation et d améliorer temporairement l état de la personne atteinte. Parmi les autres traitements, un dispositif de soins d accompagnement et de réhabilitation dispensés à domicile a été expérimenté en 2010 puis généralisé. Favoriser le maintien à domicile préserve les repères Une équipe pluridisciplinaire et des soins 100 % gratuits. du patient et participe à ralentir l évolution de la maladie. Les équipes spécialisées Alzheimer (ESA) ont pour objectifs de stimuler les capacités du malade, de prévenir les troubles du comportement et de conseiller l entourage sur les attitudes à adopter. DES SÉANCES RENOUVELABLES Dispensés par une équipe pluridisciplinaire de Santé Service Bayonne et Région, ces soins 100 % gratuits s établissent sur prescription médicale. Le patient bénéficie d un parcours de soins personnalisé coordonné par le médecin traitant et le gériatre de l équipe. «L équipe spécialisée Alzheimer est un dispositif de soins sur mesure, permettant d articuler le travail des assistantes de soins en gérontologie (qui mettent en place le projet personnalisé) et des psychomotriciennes (qui révèlent et optimisent les capacités restantes). L ESA intègre et conseille les autres intervenants au domicile: kinésithérapeute, auxiliaire de vie, orthophoniste, infirmière libérale... Le but: restaurer chez le CONSEILLER L ENTOURAGE malade un certain équilibre et bien-être au quotidien», résume Audrey Datcharry, l infirmière coordinatrice de l ESA. Concrètement, il s agit d une prise en charge de douze séances renouvelables et réalisées sur des périodes de deux à trois mois selon les rythmes. Actuellement, «une vingtaine de personnes sont accompagnées une, deux ou trois fois par semaine lors de séances d une heure», indique Sophie Sirol, l une des assistantes de soins en gérontologie. L équipe spécialisée Alzheimer de Santé Service Bayonne et Région intervient sur le Pays basque (sauf la Soule et les cantons de Bidache, Hasparren, La Bastide Clairence) ainsi que sur le sud des Landes (Tarnos, Ondres, St Martin de Seignanx, St André de Seignanx, Biaudos, St Laurent de Gosse et Biarrotte). n INFO + SIÈGE DE BAYONNE:

11 portraits 11 Entreprises partenaires AU SERVICE DU CLUSTER OSASUNA Les établissements de santé regroupés au sein du cluster Osasuna font appel à des entreprises expertes pour du personnel qualifié ou des services à haute valeur ajoutée mais participent aussi à des projets responsables. // Galerie de portraits // Favoriser l emploi Le groupement d employeurs santé atlantique (GESA) propose aux entreprises du secteur de la santé des ressources humaines. Fournissant de nombreuses compétences et tous types de contrats de travail, le GESA offre une grande flexibilité aux employeurs et favorise le recrutement. Les métiers proposés: secrétaires médicales, de personnels d entretiens, d agents de services hospitaliers mais aussi d auxiliaires de vie ou d infirmières. Créé en 1996, le groupement d'employeurs Pays-Basque Béarn est une association (de type Loi 1901) présidée par Robert Villenave. Aujourd hui, cette structure réunit 350 entreprises adhérentes et gère une moyenne de 380 salariés par mois qu elle recrute et gère sur ses agences d Anglet et Pau. Le Groupement d Employeurs Pays Basque Béarn se divise entre l association Pays basque emploi (APBE), Pyrénées Parta GE, Partenaire Emploi (SAS Intérim), Tourisme Emploi et le Groupement d employeurs santé atlantique (GESA), spécifique au secteur de la santé et du paramédical. Trente-trois entreprises du secteur de la santé sont adhérentes au GESA qui leur propose les compétences d environ 250 personnes. «Nous intervenons pour des postes de secrétaires médicales, de personnels d entretiens, d agents de services hospitaliers mais aussi d auxiliaires de vie ou d infirmières. Nous avons pour objectifs de mutualiser les emplois entre entreprises adhérentes et également de fournir des solutions flexibles à nos adhérents puisque nous proposons tous les types de contrats de travail» précise Marixtu Chazouillères, l une des responsables du GESA. Ecolo et solidaire L association API UP développe des projets d actions solidaires et environnementales en favorisant l emploi des personnes en difficulté sociale. Sa gamme de meubles écoconçue et sa solution de collecte et traitement de déchets intéressent les entreprises du cluster Osasuna. Située à Capbreton dans les Landes, l association API UP a été créée en 2012 par Valérie Fernani. API UP est spécialisée dans l upcycling: à partir de matériaux délaissés, elle réalise des meubles et des objets modernes dont la qualité ajoute une plus-value à des déchets. L association propose aux entreprises locales de collecter et trier leurs déchets d activité: déchets de bureau ou autres déchets opérationnels (rebuts de bois par exemple). Le résultat? Des mobiliers 100 % «made in Gascogne» fabriqués par des personnes en réinsertion professionnelle. Le concept séduit les entreprises du cluster Osasuna qui apprécient ces meubles également disponibles à l atelier RECYCL UP situé au 108 avenue Jean Lartigau à Capbreton (ouvert du lundi au samedi de 10h à 12h et 14h à 17h). Le nettoyage haut-de-gamme Soumis à des contraintes draconiennes en termes de propreté de leurs locaux et d hygiène de leurs équipements, les établissements de santé font appel à des spécialistes comme le groupe Onet, l un des leaders européens de la propreté et des services associés. Disposant d un réseau national de 180 agences, le groupe Onet est un acteur majeur du marché français de la propreté et des services associés. L agence de Bayonne compte 400 salariés et 400 clients dont des établissements de santé du cluster Osasuna. Les prestations de propreté et d hygiène en milieux sensibles concernent le bionettoyage des chambres, des parties communes et des blocs opératoires mais aussi des opérations délicates comme les mises à blanc et la décontamination. Enfin, le groupe Onet assure également la distribution de repas toujours avec une hygiène irréprochable.

12 12 la santé en progrès Congrès Biarritz LE RENDEZ-VOUS DE LA CHIRURGIE ESTHÉTIQUE Organisé tous les deux ans à Biarritz, le congrès Aesthètica se tiendra les 12 et 13 juin dans le cadre élégant de l'ancien casino Bellevue. Ce rendez-vous national des médecins spécialisés en esthétique propose d instructives rencontres interdisciplinaires et des conférences scientifiques de haut niveau.// Focus // LES MÉTIERS DE LA CHIRURGIE ESTHÉTIQUE Environ opérations de chirurgie esthétique seraient effectuées en France, chaque année (chiffres 2013), soit environ opérations par jour. Pour exercer la chirurgie esthétique, il faut être diplômé d'un doctorat en médecine, inscrit au conseil de l'ordre, autorisé à pratiquer sur le territoire français et justifier d'une formation dans le domaine de l'esthétique médicale. Des associations nationales répertorient les médecins esthétiques. Le congrès Aesthética rassemble plusieurs métiers de la chirurgie esthétique comme les chirurgiens plasticiens, spécialisés dans la reconstruction et le remodelage du corps, les ophtalmologiste-oculoplasticiens, spécialisés en chirurgie plastique reconstructrice et esthétique du regard ou les dermatologues, spécialistes de la peau, des ongles et du cuir chevelu. Nous attendons près de 200 médecins qui viennent de toute la France: chirurgiens plasticiens, dermatologues, médecins esthétiques, ophtalmologistes et oculoplasticiens. C est un séminaire qui accueille uniquement des professionnels et c est un événement unique en France. Le congrès Aesthética se déroule tous les deux ans et nous l organisons depuis 2003» explique Sonia Pascual, responsable de la société Akalaë Events, maître d œuvre de l événement. DES SUJETS POINTUS Ce congrès à caractère scientifique est piloté par un comité directeur composé du Dr Nicolas Georgieu, chirurgien plasticien installé à Bayonne et du Dr Jean-François Pénide, UN PROGRAMME SCIENTIFIQUE ophtalmologiste et oculoplasticien, installé lui à Saint-Jeande-Luz. «En 2003, nous avons décidé de réunir des représentants de différentes spécialités médicales qui ne se rencontrent peu ou pas comme des oculoplasticiens, des dermatologues ou bien des chirurgiens p l a s t i c i e n s. L objectif du congrès Aesthética est de confronter nos pratiques respectives afin d évaluer l actualité technique de nos métiers. Ce congrès vise également à réaliser une interface entre praticiens et industrie pour évaluer nos produits. De plus, ces réunions informelles incluent un programme scientifique de très bon niveau grâce à des intervenants en provenance du milieu de la recherche et de l université», nous indique le Dr Pénide. «Nous essayons de trouver des sujets pointus qui intéressent l esthétique médicale et chirurgicale. Nous abordons aussi des sujets économiques avec, par exemple, les questions de gestion de nos clientèles» détaille le Dr Georgieu. Ainsi seront notamment abordés, lors de ce congrès Aesthética 2015, les sujets d actualité que sont la cryolipolyse, une nouvelle méthode non-chirurgicale réduisant les dépôts de graisses locales du corps, et aussi l évolution de la technique des fils tenseurs u t i l i s é e pour le lifting facial. n Près de 200 médecins sont attendus: chirurgiens plasticiens, dermatologues, médecins esthétiques, ophtalmologistes-oculoplasticiens. INFO + AESTHETICA-CONGRES.FR

Les soins palliatifs NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE

Les soins palliatifs NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE Les soins palliatifs Contacts presse : Secrétariat d Etat chargée des Aînés Service

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Communiqué de presse Groupement de coopération sanitaire entre l Hôpital d Instruction des Armées (HIA) Val-de-Grâce et le Groupe Hospitalier Cochin-Broca-Hôtel-Dieu de l AP-HP Le Groupement de coopération

Plus en détail

Réflexions sur la mise en place d un hôpital de jour en oncogériatrie au sein de la clinique St Vincent. Dr J.FARRET Onco gériatre

Réflexions sur la mise en place d un hôpital de jour en oncogériatrie au sein de la clinique St Vincent. Dr J.FARRET Onco gériatre Réflexions sur la mise en place d un hôpital de jour en oncogériatrie au sein de la clinique St Vincent Dr J.FARRET Onco gériatre Clinique St Vincent Groupe médical :100 praticiens Anesthésie réanimation

Plus en détail

P1 : La santé Activité expérimentale n 2 C1 : Les ondes et leurs applications LES LASERS

P1 : La santé Activité expérimentale n 2 C1 : Les ondes et leurs applications LES LASERS LES LASERS Compétences mises en jeu durant l'activité : Compétences générales : Etre autonome, faire preuve d'initiative. S'impliquer. Elaborer et réaliser un protocole expérimental en toute sécurité.

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE COMMUNIQUE DE PRESSE Le Centre hospitalier de Valence se classe parmi les meilleurs hôpitaux et cliniques de France selon le Palmarès 2014 du Point. Infarctus du myocarde = 20ème/635 hôpitaux AVC = 28ème/788

Plus en détail

VENDREDI 26 AVRIL 2013 HÔPITAL DE LA TIMONE MARSEILLE DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE

VENDREDI 26 AVRIL 2013 HÔPITAL DE LA TIMONE MARSEILLE DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE INAUGURATION DE L'HÔPITAL DE JOUR EN NEURO-ONCOLOGIE, SCLÉROSE EN PLAQUES ET DOULEUR CHRONIQUE ET DU CENTRE D ÉVALUATION ET DU TRAITEMENT DE LA DOULEUR VENDREDI 26 AVRIL 2013 HÔPITAL DE LA TIMONE MARSEILLE

Plus en détail

1 re structure HAD de province

1 re structure HAD de province Présentation 1 re structure HAD de province Association à but non lucratif (loi 1901) créée en 1968 par le Dr Thielley, Santé Service Bayonne et Région est la 1 re structure d'hospitalisation à domicile

Plus en détail

Une salle plus adaptée pour les équipes

Une salle plus adaptée pour les équipes Depuis quelques semaines, le service de chirurgie vasculaire et cardiaque de la Clinique du Tonkin de Villeurbanne pratique ses interventions dans une toute nouvelle salle, pourvue d un équipement d imagerie

Plus en détail

PROPRIÉTÉS D'UN LASER

PROPRIÉTÉS D'UN LASER PROPRIÉTÉS D'UN LASER Compétences mises en jeu durant l'activité : Compétences générales : S'impliquer, être autonome. Elaborer et réaliser un protocole expérimental en toute sécurité. Compétence(s) spécifique(s)

Plus en détail

HÔPITAL PRIVÉ SÉVIGNÉ INAUGURATION

HÔPITAL PRIVÉ SÉVIGNÉ INAUGURATION HÔPITAL PRIVÉ SÉVIGNÉ INAUGURATION DOSSIER DE PRESSE VENDREDI 2 OCTOBRE 2009 SOMMAIRE L INAUGURATION DU 2 OCTOBRE 2009 p 4 La nouvelle Maison des Consultations L extension du bloc opératoire L HÔPITAL

Plus en détail

et maladies apparentées

et maladies apparentées et maladies apparentées 02/03 Sommaire Préface Préface du médecin directeur. 03 Informations sur la maladie. 04 Objectifs de l esa.. 05 L équipe médicale, ses compétences... 06 La charte Alzheimer 08 témoignage

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE POLYCLINIQUE SAINT JEAN (MONTPELLIER) HISTOIRE D UNE ACQUISITION

DOSSIER DE PRESSE POLYCLINIQUE SAINT JEAN (MONTPELLIER) HISTOIRE D UNE ACQUISITION DOSSIER DE PRESSE POLYCLINIQUE SAINT JEAN (MONTPELLIER) HISTOIRE D UNE ACQUISITION SEPTEMBRE 2011 Le contexte Fin juillet 2011, le Groupe Cap Santé, un groupe privé régional d établissements de soins,

Plus en détail

ASSOCIATION DE SERVICES D AIDE A DOMICILE. Tél : 05.56.01.91.91 Fax : 05.57.87.59.08 Mail : accueil@asad-bordeaux.fr.

ASSOCIATION DE SERVICES D AIDE A DOMICILE. Tél : 05.56.01.91.91 Fax : 05.57.87.59.08 Mail : accueil@asad-bordeaux.fr. ASSOCIATION DE SERVICES D AIDE A DOMICILE ASAD de BORDEAUX 74 Cours Saint-Louis BP 60053 33028 Bordeaux Cedex Horaires d ouverture Du Lundi au Vendredi de 8h30 à 18h Site internet : www.asad-bordeaux.fr

Plus en détail

Le cancer cet ennemi commun

Le cancer cet ennemi commun Le cancer cet ennemi commun En France, 360 000 nouveaux cas par an. 1 homme sur 2 et 1 femme sur 3 touchés au cours de leur vie. en Languedoc-Roussillon, ICI il tue 20 personnes par jour. www.icm.unicancer.fr

Plus en détail

«Améliorer les parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie»

«Améliorer les parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie» DOSSIER PAERPA «Améliorer les parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie» 1 _ SOMMAIRE Quelques données chiffrées 3 Les initiatives déjà engagées pour améliorer les parcours de

Plus en détail

La prévention médicalisée : des pratiques cliniques au service de la prévention

La prévention médicalisée : des pratiques cliniques au service de la prévention La prévention médicalisée : des pratiques cliniques au service de la prévention Réduction du Risque Tabac des Publics Précaires: collaboration médico sociale au sein d une structure d accueil Ou comment

Plus en détail

GARANTIES. Étudiants NOUS NOUS ENGAGEONS À ÊTRE PLUS QU UNE MUTUELLE

GARANTIES. Étudiants NOUS NOUS ENGAGEONS À ÊTRE PLUS QU UNE MUTUELLE Étudiants NOUS SOMMES PARCE BIEN QUE PLACÉS VOUS ÊTES POUR PLUS VOUS QU UN COMPRENDRE MÉDECIN, NOUS NOUS ENGAGEONS À ÊTRE PLUS QU UNE MUTUELLE Étudiants 5 raisons de choisir la Mutuelle du Médecin Une

Plus en détail

LE FINANCEMENT. MSPD Eric Fretillere Conseil Régional de l Ordre des Médecins d Aquitaine CDOM 47Page 1

LE FINANCEMENT. MSPD Eric Fretillere Conseil Régional de l Ordre des Médecins d Aquitaine CDOM 47Page 1 LE FINANCEMENT Il ne faut pas se le cacher, le financement est une difficulté et de nombreuses maisons médicales dans les 10 dernières années, qui fonctionnaient de manière satisfaisante, sont «décédées»

Plus en détail

Centre du sein. Tous les spécialistes Tous les équipements Un seul lieu

Centre du sein. Tous les spécialistes Tous les équipements Un seul lieu Centre du sein Tous les spécialistes Tous les équipements Un seul lieu Présentation Situé à la Maternité, le Centre du sein regroupe au même endroit toutes les expertises et tous les équipements nécessaires

Plus en détail

- COMMUNIQUE DE PRESSE 06 JANVIER 2011 - COMMUNIQUE DE PRESSE 06 JANVIER 2011 -

- COMMUNIQUE DE PRESSE 06 JANVIER 2011 - COMMUNIQUE DE PRESSE 06 JANVIER 2011 - REGROUPEMENT DE LA CLINIQUE ADASSA ET DE LA CLINIQUE DU DIACONAT DE STRASBOURG --- NAISSANCE DE LA CLINIQUE ADASSA - DIACONAT --- Strasbourg (Bas-Rhin), le 06 janvier 2011 la clinique Adassa et la clinique

Plus en détail

Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge Pôle de santé du Canton d Aulnay de Saintonge MSP Aulnay et Néré PROJET D AULNAY PSP

Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge Pôle de santé du Canton d Aulnay de Saintonge MSP Aulnay et Néré PROJET D AULNAY PSP Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge PROJET D AULNAY MSP PSP Réseau de santé de proximité Historique Objectifs Particularités Avenir Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge MAISON DE SANTE

Plus en détail

RENOVATION ET EXTENSION DES URGENCES

RENOVATION ET EXTENSION DES URGENCES DOSSIER DE PRESSE DOSSIER DE PRESSE DOSSIER DE PRESSE DOSSIER DE PRESSE RENOVATION ET EXTENSION DES URGENCES Conférence de Presse JANVIER 2008 CONTACT PRESSE Anne-Laure Vautier Tel : 04 42 43 20 11 - E-mail

Plus en détail

Hôpitaux pour personnes âgées en France

Hôpitaux pour personnes âgées en France Hôpitaux pour personnes âgées en France Evelyne GAUSSENS Directrice générale Hôpital Gériatrique «Les Magnolias» Ballainvilliers,Île de France, France Relever le «défi du vieillissement», c est avant tout

Plus en détail

EHPAD LES SIGNOLLES D AJAIN SERVICE DE SOINS A DOMICILE 1,rue du Séminaire 23380 AJAIN 05 55 80 95 00 05 55 81 89 97 06 73 30 97 14 chajain@sil.

EHPAD LES SIGNOLLES D AJAIN SERVICE DE SOINS A DOMICILE 1,rue du Séminaire 23380 AJAIN 05 55 80 95 00 05 55 81 89 97 06 73 30 97 14 chajain@sil. EHPAD LES SIGNOLLES D AJAIN SERVICE DE SOINS A DOMICILE 1,rue du Séminaire 23380 AJAIN 05 55 80 95 00 05 55 81 89 97 06 73 30 97 14 chajain@sil.fr REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DU SERVICE DE SOINS INFIRMIERS

Plus en détail

Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires. Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française

Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires. Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française Prévenir - Soigner - Accompagner Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires Qui est la Mutualité Française?

Plus en détail

Inauguration de la Résidence Mutualiste Bellevue

Inauguration de la Résidence Mutualiste Bellevue DOSSIER DE PRESSE le 14 décembre 2015 Inauguration de la Résidence Mutualiste Bellevue Dans le cadre du Gérontopôle Régional de Saint-Etienne et pour répondre aux besoins croissants de prise en charge

Plus en détail

Offre santé 2014 FGMM-CFDT

Offre santé 2014 FGMM-CFDT SOMILOR - HARMONIE MUTUELLE Offre santé 2014 FGMM-CFDT Réservée aux adhérents régime général La FGMM-CFDT a négocié pour vous une complémentaire santé groupe SOMILOR-HARMONIE MUTUELLE. Bénéficiez de tous

Plus en détail

La Liposuccion Douce Docteur Hubert Fitoussi Chirurgien Plastique et Esthétique

La Liposuccion Douce Docteur Hubert Fitoussi Chirurgien Plastique et Esthétique Docteur Hubert Fitoussi Chirurgien Plastique et Esthétique Document d information sur la technique de la liposuccion douce La liposuccion douce est une technique mise au point par le Chirurgien Hubert

Plus en détail

Cité générations Groupe médical d Onex Un nouveau modèle de soin pour la médecine ambulatoire

Cité générations Groupe médical d Onex Un nouveau modèle de soin pour la médecine ambulatoire Cité générations Groupe médical d Onex Un nouveau modèle de soin pour la médecine ambulatoire Né du souhait de mieux répondre aux grands défis de notre système de santé, Cité générations est un nouveau

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES INFIRMIER-ÈRE DIPLÔMÉ-E

CAHIER DES CHARGES INFIRMIER-ÈRE DIPLÔMÉ-E Madame/Monsieur 1. DÉFINITION DE LA FONCTION Au service du projet institutionnel, la titulaire du poste : Exerce dans un cadre législatif et un contexte sanitaire connus (loi sur l exercice professionnel,

Plus en détail

Tr a n s f e r t d e s U n i t é s d e l h ô p i t a l d e Fr a m e r i e s s u r l e s i t e d H o r n u

Tr a n s f e r t d e s U n i t é s d e l h ô p i t a l d e Fr a m e r i e s s u r l e s i t e d H o r n u A.S.B.L. Providence des Malades & Mutualité Chrétienne CENTRE HOSPITALIER HORNU-FRAMERIES Déjeuner de presse Tr a n s f e r t d e s U n i t é s d e l h ô p i t a l d e Fr a m e r i e s s u r l e s i t

Plus en détail

I N F O R M A T I O N S A U X P A T I E N T S

I N F O R M A T I O N S A U X P A T I E N T S I N F O R M A T I O N S A U X P A T I E N T S CHIRURGIE DE LA SILHOUETTE Dr Paule Kuntz LA CHIRURGIE ESTHETIQUE DU BUSTE Réduction ou augmentation mammaire et correction de la ptose (seins tombants) Les

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Rennes le 5 juillet 2016

DOSSIER DE PRESSE Rennes le 5 juillet 2016 DOSSIER DE PRESSE Rennes le 5 juillet 2016 Groupement Hospitalier de Territoire - Haute Bretagne : 11 établissements publics de santé engagés au service de la population Jeudi 30 juin, la convention constitutive

Plus en détail

La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs

La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs Vivre avec une artérite des membres inférieurs Novembre 2007 Pourquoi ce guide? Votre

Plus en détail

L AGENDA 21 CHU DE BREST

L AGENDA 21 CHU DE BREST L AGENDA 21 CHU DE BREST Une démarche stratégique : pour quels objectifs? comment et avec qui? pour quels résultats? LE CONTEXTE NATIONAL Une démarche hospitalière brestoise qui respecte : L engagement

Plus en détail

HOPITAL MUTUALISTE des COTES D ARMOR

HOPITAL MUTUALISTE des COTES D ARMOR HOPITAL MUTUALISTE des COTES D ARMOR Présentation BINIC 2 octobre 2013 1 Le contexte briochin de l offre privée Centre hospitalier privé de Saint Brieuc 410 salariés et 105 Médecins Projet médical Polyclinique

Plus en détail

Centre de SSR St Christophe Présentation du centre de Soins de Suite et de Réadaptation

Centre de SSR St Christophe Présentation du centre de Soins de Suite et de Réadaptation Centre de SSR St Christophe Présentation du centre de Soins de Suite et de Réadaptation Historiquement le Centre SSR St Christophe était une Maison de Repos, La Désix, créée en 1958 sur la commune de Sournia.

Plus en détail

DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS

DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS Les Personnes Agées, de 60 ans et plus, représentent déjà plus de 11,2% de la population du Département et vers 2020 plus de 20%. Pour

Plus en détail

Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE. Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés

Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE. Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés Arrêtés du 21 et 22 octobre 2003, JO du 08/11/03 Pour rappel les titres professionnels constituent

Plus en détail

LIVRET : «Accueil et Ressources» des terrains de stages de l Hôpital Nord-Ouest Villefranche

LIVRET : «Accueil et Ressources» des terrains de stages de l Hôpital Nord-Ouest Villefranche FICHE 1 IDENTIFICATION ET DESCRIPTION DU SERVICE, UNITE OU POLE INTITULE Intitulé du service, de l unité : UNITE AMBULATOIRE MEDICO-CHIRURGICALE Pôle : 1- CHIRURGIES ET COOPERATION Etablissement : L Hôpital

Plus en détail

La prise en charge de votre schizophrénie

La prise en charge de votre schizophrénie G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre schizophrénie Vivre avec une schizophrénie Novembre 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous a remis ce guide

Plus en détail

Livret d accueil Services à la personne

Livret d accueil Services à la personne Centre Intercommunal d Action Sociale de la Communauté de Communes du Seignanx Livret d accueil Services à la personne Sommaire Mot du Président...03 Présentation du C.I.A.S...04 Fonctionnement du C.I.A.S...05

Plus en détail

Progrès & radiothérapie, vers un meilleur accès aux techniques de haute précision

Progrès & radiothérapie, vers un meilleur accès aux techniques de haute précision DOSSIER DE PRESSE Progrès & radiothérapie, vers un meilleur accès aux techniques de haute précision Inauguration du CyberKnife M6 au Centre de Lutte Contre le Cancer Eugène Marquis de Rennes 20 février

Plus en détail

COMPETENCES INFIRMIERES 1

COMPETENCES INFIRMIERES 1 COMPETENCES INFIRMIERES 1 Evaluer une situation clinique et établir un diagnostic dans le domaine des soins infirmiers Communiquer et conduire une relation dans un contexte de soins Concevoir et conduire

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE OUVERTURE DU NOUVEL HOPITAL DE CANNES. Service Communication Tel. 04 93 69 75 70 Fax 04 93 69 70 09 Email : a.helbert@ch-cannes.

DOSSIER DE PRESSE OUVERTURE DU NOUVEL HOPITAL DE CANNES. Service Communication Tel. 04 93 69 75 70 Fax 04 93 69 70 09 Email : a.helbert@ch-cannes. Service Communication Tel. 04 93 69 75 70 Fax 04 93 69 70 09 Email : a.helbert@ch-cannes.fr DOSSIER DE PRESSE OUVERTURE DU NOUVEL HOPITAL DE CANNES Crédit Photo : Nicolas MASSON Cannes, le 6 avril 2011

Plus en détail

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière J1504 - Soins infirmiers spécialisés en bloc opératoire spécialisés en anesthésie J1507 - Soins infirmiers spécialisés 1 Les activités principales L infirmier doit assurer, sous l autorité des médecins,

Plus en détail

Formation Professionnelle Continue

Formation Professionnelle Continue CENTRE HOSPITALIER DE FLERS INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS Numéro d Existence : 2561P600361 Numéro de Siret : 26610057700219 25 rue du Docteur Maubert BP 219 61104 FLERS Cedex Téléphone : 02

Plus en détail

MODIFICATION DU VOLET «PRISE EN CHARGE DES CANCERS» DANS LES VOLETS MEDICAUX DU SROS :

MODIFICATION DU VOLET «PRISE EN CHARGE DES CANCERS» DANS LES VOLETS MEDICAUX DU SROS : MODIFICATION DU VOLET «PRISE EN CHARGE DES CANCERS» DANS LES VOLETS MEDICAUX DU SROS : Le présent document remplace intégralement le volet préexistant. XI. PRISE EN CHARGE DES CANCERS 1. Rappel des objectifs

Plus en détail

TITRE II CONDITIONS PARTICULIERES DE LA NOTICE D INFORMATION INSTITUT MAX VON LAUE PAUL LANGEVIN

TITRE II CONDITIONS PARTICULIERES DE LA NOTICE D INFORMATION INSTITUT MAX VON LAUE PAUL LANGEVIN TITRE II CONDITIONS PARTICULIERES DE LA NOTICE D INFORMATION INSTITUT MAX VON LAUE PAUL LANGEVIN Préretraités Retraités Licenciés Ayants droit de participant retraité décédé pour une durée maximale de

Plus en détail

A l Assistance Publique - Hôpitaux de Marseille, Octobre Rose est l occasion de mettre en valeur la filière de soins dédiée au cancer du sein.

A l Assistance Publique - Hôpitaux de Marseille, Octobre Rose est l occasion de mettre en valeur la filière de soins dédiée au cancer du sein. OCTOBRE ROSE 2013 La campagne Octobre Rose a pour but d inciter les femmes de 50 à 74 ans à participer au dépistage organisé du cancer du sein. Une femme sur trois ne se fait pas dépister ou pas de manière

Plus en détail

créateur de progrès énergétique

créateur de progrès énergétique ANTÉ H DALKIA, créateur de progrès énergétique Partenaire historique des acteurs de la santé, Dalkia propose une large gamme de services pour améliorer la sécurité et la fiabilité des installations techniques

Plus en détail

Centre Régional Universitaire de Cancérologie (CeRUC) :

Centre Régional Universitaire de Cancérologie (CeRUC) : Centre Régional Universitaire de Cancérologie (CeRUC) : Les meilleures expertises du CHU Amiens-Picardie rassemblées dans un pôle d excellence régional. Avril 2014 1 Communiqué de synthèse La prévention,

Plus en détail

OFFRE SANTÉ DÉDIÉE AUX SALARIÉS DU PLATEAU TECHNIQUE LOURD

OFFRE SANTÉ DÉDIÉE AUX SALARIÉS DU PLATEAU TECHNIQUE LOURD DÉDIÉE AUX SALARIÉS DU PLATEAU TECHNIQUE LOURD Pour toute information complémentaire, contactez : Thierry LOUTRE Tel : 01 49 64 12 60 Mob : 06 12 50 60 61 prevoyancedespraticiens@verspieren.com Crédits

Plus en détail

Dossier de presse. Salon du bien-être. médecine douce et thalasso. 3 > 7 février 2011 Paris - Porte de Versailles

Dossier de presse. Salon du bien-être. médecine douce et thalasso. 3 > 7 février 2011 Paris - Porte de Versailles Dossier de presse Salon du bien-être médecine douce et thalasso 3 > 7 février 2011 Paris - Porte de Versailles Mutuelle LMP, la santé et le bien-être en toute sérénité Retrouvez nous sur notre stand Mutuelle

Plus en détail

Stage Étudiants infirmiers Documents de référence :

Stage Étudiants infirmiers Documents de référence : Stage Étudiants infirmiers Documents de référence : La définition du métier «Infirmier» Les référentiels de formation, d activités et de compétences infirmiers 2009 Le portfolio de l étudiant Version 1,

Plus en détail

L'alliance des cliniques indépendantes. 4 cliniques de Midi-Pyrénées s unissent pour créer «Clinavenir, l alliance des cliniques indépendantes»

L'alliance des cliniques indépendantes. 4 cliniques de Midi-Pyrénées s unissent pour créer «Clinavenir, l alliance des cliniques indépendantes» Communiqué de presse Mars 2012 4 cliniques de Midi-Pyrénées s unissent pour créer «Clinavenir, l alliance des cliniques indépendantes» Toulouse, le 7 mars 2012 Quatre cliniques de la région Midi-Pyrénées,

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE LA LIRONDE. Saint-Clément-de-Rivière 34980 Saint-Gély-du-Fesc

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE LA LIRONDE. Saint-Clément-de-Rivière 34980 Saint-Gély-du-Fesc COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE LA LIRONDE Saint-Clément-de-Rivière 34980 Saint-Gély-du-Fesc Avril 2003 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»... p.3 PARTIE 1 PRESENTATION

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION TELE IMAGERIE ENTRE LE CENTRE HOSPITALIER DE VALENCE L HOPITAL DE NYONS L HOPITAL DE BUIS LES BARONNIES

DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION TELE IMAGERIE ENTRE LE CENTRE HOSPITALIER DE VALENCE L HOPITAL DE NYONS L HOPITAL DE BUIS LES BARONNIES DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION TELE IMAGERIE ENTRE LE CENTRE HOSPITALIER DE VALENCE & L HOPITAL DE NYONS L HOPITAL DE BUIS LES BARONNIES VENDREDI 14 JUIN 2013 A 15 heures Salle de visioconférence Centre

Plus en détail

Hébergement des personnes âgées dépendantes. lien. créent du. Les Etablissements MGEN. Quand les soins. Sourire. Soutien. Personnel qualifié.

Hébergement des personnes âgées dépendantes. lien. créent du. Les Etablissements MGEN. Quand les soins. Sourire. Soutien. Personnel qualifié. Soins psychiatriques Personnel qualifié Sourire Services Hébergement Animateurs Séjours personnalisés Hébergement des personnes âgées dépendantes Les Etablissements MGEN Quand les soins créent du lien

Plus en détail

ANESTHESIE DANS LA CHIRURGIE AMBULATOIRE ORL. MS.Haraoubia - A.Mouzali -KH.Ouennoughi - M.Z.Saadi - K.Kanoun - F.Djadane - O.Zemirli CHU BENI-MESSOUS

ANESTHESIE DANS LA CHIRURGIE AMBULATOIRE ORL. MS.Haraoubia - A.Mouzali -KH.Ouennoughi - M.Z.Saadi - K.Kanoun - F.Djadane - O.Zemirli CHU BENI-MESSOUS ANESTHESIE DANS LA CHIRURGIE AMBULATOIRE ORL MS.Haraoubia - A.Mouzali -KH.Ouennoughi - M.Z.Saadi - K.Kanoun - F.Djadane - O.Zemirli CHU BENI-MESSOUS INTRODUCTION La chirurgie ambulatoire est née il y a

Plus en détail

I. LE REVE D UN JEUNE DIPLOME II. LES DATES A RETENIR III. UNE NOTORIETE NATIONALE ET INTERNATIONALE IV. LA POLITIQUE QUALITE ET GESTION DES RISQUES

I. LE REVE D UN JEUNE DIPLOME II. LES DATES A RETENIR III. UNE NOTORIETE NATIONALE ET INTERNATIONALE IV. LA POLITIQUE QUALITE ET GESTION DES RISQUES I. LE REVE D UN JEUNE DIPLOME II. LES DATES A RETENIR III. UNE NOTORIETE NATIONALE ET INTERNATIONALE IV. LA POLITIQUE QUALITE ET GESTION DES RISQUES V. LE PLATEAU TECHNIQUE VI. LES ACTIVITES DE LA CLINIQUE

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CENTRE ALMA SANTE

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CENTRE ALMA SANTE COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CENTRE ALMA SANTE Chemin de l Étrat BP 57 42210 MONTROND-LES-BAINS Février 2004 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU

Plus en détail

de la gestion des lits à l ordonnancement

de la gestion des lits à l ordonnancement de la gestion des lits à l ordonnancement Mardi 24 janvier 2012 Dr. Yvon Goarin membre du Directoire Mme Nadia Antignac responsable de l ordonnancement Agenda Présentation de l établissement Les enjeux

Plus en détail

Définition de l activité de radiothérapie

Définition de l activité de radiothérapie Equipe médicale : Dr Claudine BEAUMONT-RAYMOND : 03 25 49 48 87 (secrétariat) Dr Dominique EYCHENNE : 03 25 49 47 56 (secrétariat) Dr Ulrich NIEWOEHNER : 03 25 49 47 82 (secrétariat) Définition de l activité

Plus en détail

RÉDUCTION DE L ATTENTE AUX URGENCES : OÙ EN EST-ON? Dossier de presse 30 octobre 2015

RÉDUCTION DE L ATTENTE AUX URGENCES : OÙ EN EST-ON? Dossier de presse 30 octobre 2015 RÉDUCTION DE L ATTENTE AUX URGENCES : OÙ EN EST-ON? Dossier de presse 30 octobre 2015 Table des matières L engagement des HUG : réduire par deux le délai de prise en charge aux urgences... 3 Contexte général

Plus en détail

PROPOSITION POUR LA PROTECTION SOCIALE DES VOLONTAIRES DU SERVICE CIVIQUE EN MISSION A L ETRANGER. (Loi n 2010-241 du 10 mars 2010)

PROPOSITION POUR LA PROTECTION SOCIALE DES VOLONTAIRES DU SERVICE CIVIQUE EN MISSION A L ETRANGER. (Loi n 2010-241 du 10 mars 2010) PROPOSITION POUR LA PROTECTION SOCIALE DES VOLONTAIRES DU SERVICE CIVIQUE EN MISSION A L ETRANGER (Loi n 2010-241 du 10 mars 2010) SOMMAIRE PREAMBULE... 3 PRESENTATION DES ACTEURS LA CFE... 4 WELCARE...

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Offre de santé : Le groupe Malakoff Médéric et le régime minier de Sécurité sociale signent un accord de partenariat

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Offre de santé : Le groupe Malakoff Médéric et le régime minier de Sécurité sociale signent un accord de partenariat COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 28 janvier 2009 Offre de santé : Le groupe Malakoff Médéric et le régime minier de Sécurité sociale signent un accord de partenariat Le groupe Malakoff Médéric et la Caisse

Plus en détail

Carte à requête sur les structures d accueil pour personnes âgées

Carte à requête sur les structures d accueil pour personnes âgées Carte à requête sur les structures d accueil pour personnes âgées Description Cette carte à requête présente l ensemble de l offre en structures d accueil pour les personnes âgées en 2010. L Île-de-France

Plus en détail

ETABLISSEMENT D HOSPITALISATION A DOMICILE

ETABLISSEMENT D HOSPITALISATION A DOMICILE ETABLISSEMENT D HOSPITALISATION A DOMICILE 5, avenue Louis-Blériot 63100 Clermont-Ferrand Tél. 0 820 200 444 Ou 04 73 36 00 37 Fax 04 73 42 98 77 contact@clinidom.fr www.clinidom.fr Finess 63 000 811 8

Plus en détail

Fiche de poste Infirmier

Fiche de poste Infirmier Fiche de poste Infirmier Description du métier 1 Activités principales Pratiquer des soins infirmiers en direction des personnes âgées dépendantes pour maintenir un état de santé satisfaisant et prévenir

Plus en détail

SANTÉ PRÉVOYANCE PRÉVENTION

SANTÉ PRÉVOYANCE PRÉVENTION COLLEGIO Vous êtes une entreprise de moins de 50 salariés? Quelque soit votre secteur d activité ou votre implantation géographique, la gamme COLLEGIO vous est destinée. Avec ses cinq niveaux de protection

Plus en détail

Offre santé 2015 FGMM-CFDT

Offre santé 2015 FGMM-CFDT SOMILOR - HARMONIE MUTUELLE Offre santé 2015 FGMM-CFDT Réservée aux adhérents régime général La FGMM-CFDT a négocié pour vous une complémentaire santé groupe SOMILOR-HARMONIE MUTUELLE. Bénéficiez de tous

Plus en détail

lits Etablissement de Soins de Suite et de Réadaptation (SSR)

lits Etablissement de Soins de Suite et de Réadaptation (SSR) 66 lits Etablissement de Soins de Suite et de Réadaptation (SSR) La Maison Basque à Cambo-les-Bains (64) Se constituer un patrimoine immobilier pérenne au cœur du Pays Basque à Cambo-les-Bains Obtenir

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Le 31 octobre 2014

DOSSIER DE PRESSE Le 31 octobre 2014 DOSSIER DE PRESSE Le 31 octobre 2014 La Bourgogne, territoire de soins numérique La Bourgogne fait partie des 5 régions lauréates de Territoire de Soins Numérique (TSN). La région va recevoir un soutien

Plus en détail

Repérage, démarche diagnostique, identification de signes d alerte et stratégie de prise en charge

Repérage, démarche diagnostique, identification de signes d alerte et stratégie de prise en charge Repérage, démarche diagnostique, identification de signes d alerte et stratégie de prise en charge Démarche et objectifs Une démarche de santé publique à l initiative de la Direction générale de la Santé

Plus en détail

la qualité de vie des salariés

la qualité de vie des salariés facilit Un service innovant pour améliorer la qualité de vie des salariés VIE FAMILIALE VIE PROFESSIONNELLE SANTÉ LOGEMENT Service gratuit réservé aux adhérents en Prévoyance de la mutuelle CHORUM S engager

Plus en détail

Direction générale de l offre de soins

Direction générale de l offre de soins Direction générale de l offre de soins Guide pratique de facturation des prestations pour exigence particulière du patient à destination des établissements de santé MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES, DE

Plus en détail

Salon des seniors. du 29 au 31 mars 2012 Paris - Porte de Versailles. Mutuelle santé LMP - 11 rue Albert Sarraut - 78000 Versailles

Salon des seniors. du 29 au 31 mars 2012 Paris - Porte de Versailles. Mutuelle santé LMP - 11 rue Albert Sarraut - 78000 Versailles Salon des seniors du 29 au 31 mars 2012 Paris - Porte de Versailles Mutuelle LMP, santé et bien-être en toute sérénité dès 50 ans Dossier de presse Mutuelle santé LMP - 11 rue Albert Sarraut - 78000 Versailles

Plus en détail

M 1795. Secrétariat du Grand Conseil. Proposition de motion Moins d'attente pour se faire opérer à l'hôpital!

M 1795. Secrétariat du Grand Conseil. Proposition de motion Moins d'attente pour se faire opérer à l'hôpital! Secrétariat du Grand Conseil M 1795 Proposition présentée par les députés : M mes et MM. Patrick Saudan, Gabriel Barrillier, Michèle Ducret, Michel Ducret, Pierre Kunz et Jean- Marc Odier Date de dépôt

Plus en détail

Cursus de Formation Assistant(e) de Soins en Gérontologie

Cursus de Formation Assistant(e) de Soins en Gérontologie Cursus de Formation Assistant(e) de Soins en Gérontologie La fonction d Assistant de Soins en Gérontologie consiste en une assistance dans les actes de la vie quotidienne des personnes fragilisées par

Plus en détail

ANGERS LOIRE TOURISME Service Presse Olivier Bouchereau 02 41 23 50 25 olivier.bouchereau@angersloiretourisme.com

ANGERS LOIRE TOURISME Service Presse Olivier Bouchereau 02 41 23 50 25 olivier.bouchereau@angersloiretourisme.com DOSSIER DE PRESSE La Ville d ANGERS, Angers Loire Métropole, Angers Loire Tourisme, Angers Expo Congrès et la Chambre de Commerce et d Industrie de Maine et Loire ont décidé de créer à ANGERS un BUREAU

Plus en détail

Fiche du programme 12051300395 de l'organisme INFIPP INFIPP

Fiche du programme 12051300395 de l'organisme INFIPP INFIPP Fiche du programme 12051300395 de l'organisme INFIPP INFIPP Descriptif du programme: Référence Programme OGDPC 12051300395 Titre du programme La bientraitance (inter) (catalogue) Référence organisme L161

Plus en détail

mobiliser les acteurs et assurer le risque

mobiliser les acteurs et assurer le risque Prix OCIRP Acteurs Economiques & Handicap mobiliser les acteurs et assurer le risque pour faire avancer la cause du handicap Le Prix OCIRP Acteurs Économiques & Handicap Un prix référence un jury reconnu

Plus en détail

Options chirurgicales dans le cas d un glaucome

Options chirurgicales dans le cas d un glaucome Options chirurgicales dans le cas d un glaucome Le glaucome est défini comme une augmentation de pression dans l œil (appelée pression intraoculaire ou PIO) qui cause une dégénérescence du nerf optique

Plus en détail

Cahier des Charges de la Formation La chirurgie ambulatoire

Cahier des Charges de la Formation La chirurgie ambulatoire ACTION COLLECTIVE REGIONALE 2015 Cahier des Charges de la Formation La chirurgie ambulatoire Commanditaire UNIFAF est l organisme paritaire agréé de la branche Sanitaire et sociale du secteur privé à but

Plus en détail

Devenir acteur de santé

Devenir acteur de santé de cadres de santé d ambulanciers d auxiliaires de puériculture école d infirmiers de bloc opératoire des aides-soignants école d infirmiers anesthésistes Les écoles et instituts de formation aux professions

Plus en détail

Première partie. La définition des fonctions

Première partie. La définition des fonctions Première partie La définition des fonctions 4. La définition du périmètre des fonctions de la secrétaire médicale varie selon son statut, salarié ou agent de la fonction publique hospitalière, et, éventuellement,

Plus en détail

SANTÉ 2012 LES PROPOSITIONS DE LA MUTUALITÉ FRANÇAISE. Face au problème de l accès aux soins, des solutions existent.

SANTÉ 2012 LES PROPOSITIONS DE LA MUTUALITÉ FRANÇAISE. Face au problème de l accès aux soins, des solutions existent. SANTÉ 2012 LES PROPOSITIONS DE LA MUTUALITÉ FRANÇAISE Face au problème de l accès aux soins, des solutions existent. Dans la France de 2012, de plus en plus de Français doivent renoncer à des soins ou

Plus en détail

BIENVENUE A LA RESIDENCE SIMONE VEIL

BIENVENUE A LA RESIDENCE SIMONE VEIL RÉSIDENCE SIMONEVEIL 10 RUE BOURGELAT 94700 MAISONS-ALFORT Livret d accueil Résidence Simone VEIL MAISONS-ALFORT Isatis Date de parution 2014 BIENVENUE A LA RESIDENCE SIMONE VEIL La résidence Simone VEIL

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE LOCHES

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE LOCHES COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE LOCHES 1, rue du Docteur-Martinais 37600 LOCHES SEPTEMBRE 2006 COMPORTANT LE SUIVI DES DÉCISIONS DE LA HAUTE AUTORITÉ DE SANTÉ NOVEMBRE 2007 SOMMAIRE

Plus en détail

Chaque jour, agir ensemble pour vaincre DOSSIER DE PRESSE

Chaque jour, agir ensemble pour vaincre DOSSIER DE PRESSE Chaque jour, agir ensemble pour vaincre DOSSIER DE PRESSE LE CANCER EN QUELQUES CHIFFRES Problème majeur de santé publique avec près de 355 000 nouveaux cas estimés chaque année, le cancer est la première

Plus en détail

Soins et Hospitalisation à domicile: panacée, mythe ou révolution?

Soins et Hospitalisation à domicile: panacée, mythe ou révolution? Soins et Hospitalisation à domicile: panacée, mythe ou révolution? Enjeux et aspects économiques des soins à domicile Miloud Kaddar Économiste de la santé, Consultant International mkaddar@hotmail.com

Plus en détail

L AGGLOMÉRATION CÔTE BASQUE - ADOUR SOUTIENT LE COWORKING À TRAVERS LA CRÉATION DE L ESPACE LA COCOTTE COWORKING À BAYONNE

L AGGLOMÉRATION CÔTE BASQUE - ADOUR SOUTIENT LE COWORKING À TRAVERS LA CRÉATION DE L ESPACE LA COCOTTE COWORKING À BAYONNE 28 novembre 2014 DOSSIER DE PRESSE L AGGLOMÉRATION CÔTE BASQUE - ADOUR SOUTIENT LE COWORKING À TRAVERS LA CRÉATION DE L ESPACE LA COCOTTE COWORKING À BAYONNE Ils sont designers, graphistes, développeurs,

Plus en détail

NOM DE L ETABLISSEMENT

NOM DE L ETABLISSEMENT NOM DE L ETABLISSEMENT : CSSR LES LAURIERS Adresse : 8 ROUTE DE CARBON BLANC BP 119-33306 LORMONT CEDEX Tél. 05.56.77.37.37 Fax. : 05.56.31.53.35 Mail : cssr.lauriers@ugecamaq.fr Site Internet : www.cssr-leslauriers.fr

Plus en détail

Plate-forme collaborative Page 1

Plate-forme collaborative Page 1 MARS 2013 Plate-forme collaborative Page 1 Lieu de coordination associant les acteurs du champ sanitaire et social du territoire Monts et Barrages, dans le but d assurer aux personnes prises en charge

Plus en détail

3IE - TALIS Métiers du Sanitaire & du Médico - Social

3IE - TALIS Métiers du Sanitaire & du Médico - Social 3IE - TALIS Métiers du Sanitaire & du Médico - Social Évaluation Externe / Évaluation Interne / Aide Médico - Psychologique / Assistant de soins en gérontologie / Préparation au concours DEAMP / Accompagnement

Plus en détail

Et si le mieux-être commençait par des garanties toniques?

Et si le mieux-être commençait par des garanties toniques? Aucune sélection médicale magarantie Santé Adoptez la mieux-être attitude! Et si le mieux-être commençait par des garanties toniques? Votre santé est essentielle et vous ne souhaitez pas faire de concession

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 30 JANVIER 2014 ST NAZAIRE SITE DE LA CITE SANITAIRE

DOSSIER DE PRESSE 30 JANVIER 2014 ST NAZAIRE SITE DE LA CITE SANITAIRE DOSSIER DE PRESSE 30 JANVIER 2014 ST NAZAIRE SITE DE LA CITE SANITAIRE Un service de médecine nucléaire va s installer dans les locaux de la Clinique Mutualiste de l'estuaire, pour une mise en place début

Plus en détail

PRO BTP S ENGAGE POUR LES AIDANTS DE PROCHES EN PERTE D AUTONOMIE

PRO BTP S ENGAGE POUR LES AIDANTS DE PROCHES EN PERTE D AUTONOMIE PRO BTP S ENGAGE POUR LES AIDANTS DE PROCHES EN PERTE D AUTONOMIE Rencontre presse Jeudi 12 septembre 2013 PRO BTP S ENGAGE POUR LES AIDANTS DE PROCHES EN PERTE D AUTONOMIE Plus de 4 millions de Français1

Plus en détail

Comment élaborer un programme spécifique d une maladie chronique?

Comment élaborer un programme spécifique d une maladie chronique? RECOMMANDATIONS Éducation thérapeutique du patient Comment élaborer un programme spécifique d une maladie chronique? Juin 2007 OBJECTIF Ces recommandations visent à aider les sociétés savantes et organisations

Plus en détail