Accroître son taux de conversion par une meilleure lutte contre la fraude

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Accroître son taux de conversion par une meilleure lutte contre la fraude"

Transcription

1 Partenaires : E-Commerce Accroître son taux de conversion par une meilleure lutte contre la fraude PROGRAMME Selon un sondage réalisé par Ingenico Payment Services en 2013, seulement 10% des e-commerçants français considèrent la fraude comme un problème majeur. Or la fraude devrait être au cœur des préoccupations des e- marchands, puisque la mise en place d'un dispositif permettant de lutter contre constitue un véritable levier de conversion. Quels moyens déployer pour lutter contre la fraude? Nous nous focaliserons sur les points suivants : Présentation des résultats de l enquête mondiale dédiée au paiement du MRC menée auprès des 120 plus gros acteurs e-commerce Quels KPIs et indicateurs mettre en place pour mieux gérer ses transactions et les fraudes en ligne (coût total de la fraude ou des moyens de paiement, mix taux d acceptation / fraude) Quel impact sur l organisation interne? Quelles ressources, techniques, systèmes déployer? Témoignage d utilisateurs mettant en avant le déploiement d une solution de lutte contre la fraude Intervenants : SMCP, Clément Letourneux, Directeur Financements, Trésorerie et Monétique VENTE-PRIVEE.COM, Son Nguyen, Finance Program Director VOYAGES-SNCF.COM, Sébastien Déjoué, Responsable Technique Paiement et Fraude INGENICO PAYMENT SERVICES, Elie Casamitjana, Lead Product Manager, lutte contre la fraude et moyens de paiement Animateur : MRC EUROPE, Nicolas Vedrenne, Managing Director

2 Présentation des résultats de l'enquête MRC 2014 Cette étude MRC a été réalisée en septembre 2014 auprès de responsables des paiements et de la lutte contre la fraude, issus de 120 entreprises qui sont de grands acteurs du e-commerce de tous secteurs. En 2014, cinq grands changements sont survenus et ont eu un impact sur la fraude au e-commerce : - des changements technologiques, avec notamment l'explosion des transactions via mobile - de nouveaux usages de la part des consommateurs (omnicanal) - de nouvelles réglementations - de nouveaux entrants sur les marchés/des nouveaux modèles "disruptifs" (Uber, par exemple) - de nouveaux modèles de fraude (rappelons de 80% de la fraude provient de mafias organisées) La fraude a un impact fort sur la structure de l'entreprise, sur la relation client, sur la relation qu'entretient le département de lutte contre la fraude avec les autres départements de l'entreprise (notamment le département commercial), et sur la relation avec les partenaires de l'entreprise (notamment avec les fournisseurs de moyens de paiement). Dans cette enquête, il apparaît que la lutte contre la fraude représente le 5 e challenge le plus important des 12 derniers mois. Les 4 premières problématiques sont plus récentes (expansion internationale, contraintes IT ), ce qui explique qu'elles soient jugées comme prioritaires. Concernant les 12 prochains mois, les priorités sont le développement de l'omnicanal, l'expansion internationale et le paiement sur mobile. Le taux de fraude est le KPI utilisé de façon prioritaire par les responsables interrogés. Seulement, on remarque que plus de 50% des répondants consultent cet indicateur tous les mois Or, cette fréquence apparaît insuffisante pour permettre de lutter efficacement contre la fraude. Il convient d'avoir une lecture quotidienne de ce KPI pour ouvrir la voie à une réaction en temps réel en cas d'attaque soudaine. Lorsqu'il s'agit de choisir un nouveau fournisseur de moyen paiement, on constate avec regret que le management de la fraude ne figure pas dans les top priorities du preneur de décision, qui préfère se référer au taux d'acceptation ou à la couverture du moyen de paiement. En conclusion, les éléments clefs qui doivent être jugés prioritaires : - avoir une stratégie de paiement à long terme très claire - demander à avoir des données en temps réel dans l'entreprise - se préparer aux projets omnicanal - démontrer qu'il est possible d'apporter du chiffre d'affaires supplémentaire par une meilleure gestion des paiements 1 La donnée est la clef, utilisez-là efficacement Quelles sont les données que vous utilisez pour la gestion de la fraude? Nous avons tenu à automatiser au maximum la détection de la fraude, en ayant recours aux outils proposés par Ingenico. De fait, le système de scoring est double (le nôtre et celui d'ingenico). Notre scoring est constitué par 70 critères environ. On s'intéresse par exemple au fait que le client soit primo-accédant ou non, au montant de la commande, à la localisation du paiement, de l'adresse IP ou de la carte de paiement 2

3 Nous avons une véritable approche "data centric". Le dispositif de scoring est placé au cœur du système antifraude. L'idée consiste à effectuer une segmentation de la fraude, en ayant recours à des critères discriminants. La récurrence d'achat en est un. Le contexte représente une grande difficulté, puisque nous n'avons pas de catalogue permanent Notre système de scoring nous permet de tenir compte de ce contexte particulier. Nous travaillons sur des algorithmes pour structurer les données. Il s'agit par exemple de voir s'il y a des similarités entre deux adresses apparemment différentes. Nous avons également mis en place une cartographie permettant de constater la vélocité sur certaines zones (en cas de fraude, certaines adresses de livraison peuvent être séparées de quelques mètres ). Le numéro de téléphone peut également être exploité, via les données Arcep, puisque certaines plages de numéros peuvent être considérées comme étant "à risque". L'enjeu consiste à distinguer les "bons" clients des "mauvais", et ce avec un maximum de granularité. La multiplication des données va dans ce sens, en permettant de différencier les clients grâce à un maximum d'informations. Il existe quatre types de données : les données liées au paiement, les données personnelles, les données liées à un secteur ou à un produit/service spécifique, et les données issues des services tiers (identifiant machine, adresse IP, proxy, Network Packet Analyser ). C'est le fait de combiner toutes ces informations qui ouvre la voie à une réponse adaptée. Le point de départ, pour un e-commerçant, consiste à identifier les données qu'il a à disposition lors du check out, et de voir quelles données supplémentaires il peut récupérer. Il y a un subtil équilibre à trouver entre la conversion et la lutte contre la fraude. Cet équilibre peut notamment être atteint grâce notamment à des phases d'a/b Testing ou en communiquant le plus possible avec les autres commerçants. 2 Automatisation de la prise de décision L'automatisation présente l'avantage de réduire les coûts, de par la baisse du nombre de transactions à revoir manuellement. Lorsqu'une transaction est soumise à 3D Secure, l'équipe de revue manuelle ne se penche pas dessus. En revanche, nous positionnons des règles dans notre outil de scoring, afin de déterminer des trajets "à risque" et d'être donc plus pointilleux sur certains types de transactions. Il s'agit d'enchaînements sur la vélocité ou de combinatoires assez "improbables". Aujourd'hui, parmi toutes les transactions effectuées sur l'ensemble des sites, seulement 5% sont revues manuellement. Ce faible taux permet aux équipes de consacrer davantage de leur temps aux transactions qui ont été refusées, afin de voir si nous n'avons pas été trop sévères Nous nous interrogeons également sur les transactions qui sont passées, pour repérer d'éventuelles failles. Nous sommes sur un processus qui est presque totalement automatisé. Le 3DS s'applique de manière sélective. C'est le scoring qui détermine si 3DS intervient ou non. Le manual review a un pourcentage extrêmement faible, à part lorsque nous lançons un site dans un nouveau pays, car il convient de procéder à quelques ajustements. Sur des pays matures, ce taux est presque nul. Il s'agit de savoir combien coûte une revue manuelle (entre deux et cinq euros en moyenne, si les salariés sont en Europe de l'ouest). En fonction des secteurs d'activité, le pourcentage de revues varient très fortement. Une fois que la décision d'automatiser est prise, la stratégie consiste à transformer le processus logique d'un examen manuel en un examen automatisé. La mutualisation des données entre commerçants est précieuse pour avoir une vision pertinente. L'automatisation ne doit pas être un processus statique, mais continu. 3

4 3 La gestion des rejets Comment gérez-vous la relation avec les consommateurs, vis-à-vis de ces rejets? Le monitoring tient une grande place. Les actions ne sont pas évidentes. Nous nous sommes aperçus que les taux de rejet sur les cartes étrangères étaient plus importants que sur les cartes françaises ; ce taux de rejet diminue si on applique 3DS. En discutant avec notre banque acquéreur, il est apparu qu'un paiement Internet est scoré à différents endroits : par Visa ou Mastercard, par le site e-commerce, par la banque du client, etc. Sur les sites mobiles étrangers que la SNCF a développés, la banque acquéreur étant française, beaucoup de banques étrangères refusaient le paiement. Il s'est agi de démontrer à sa banque acquéreur que l'on mène un travail qui porte ses fruits, pour qu'elle accepte de relâcher la pression. Les banques françaises ne rejettent pas forcément plus que les banques étrangères. Cela dépend beaucoup des organismes. Il est important de "benchmarker" les banques entre elles, il y a à la clef d'importantes économies d'échelle. Chez nous, les taux de rejets sont monitorés à l'heure. Nous n'avons pas énormément de refus. Nous avons décidé de traiter individuellement les quelques rejets via notre service client externalisé. Une procédure de relance a été mise en place, par ou par téléphone, afin de comprendre pourquoi le client n'a pas été au bout de sa transaction, ou pourquoi la transaction a été refusée Le sujet des transactions rejetées est clef dans la grande problématique de la lutte contre la fraude. Le but est évidemment de diminuer le nombre des transactions qui sont rejetées alors qu'elles sont "bonnes". Il convient de bien identifier la source du rejet : 3DS, l'acquéreur, l'abandon de panier, une proposition insuffisante de moyens de paiement Des indicateurs clefs doivent être mis en place et monitorés pour avoir une vue récurrente et donner une bonne visibilité à cette question. Il y a quelques années, de nombreux commerçants se montraient réticents à utiliser 3DS... Aujourd'hui, ils mettent en place ce dispositif pour les transactions qu'ils auraient autrement rejetées. Nicolas Vedrenne, MRC EUROPE Si votre fournisseur de solutions de paiement n'est pas en mesure de vous informer de l'origine des rejets, changez de prestataire Au regard de l'impact sur le chiffre d'affaires, le partenaire doit être à même d'interagir avec vous pour effectuer une analyse très détaillée. 4 Changer les règles selon les pays ou selon les moyens de paiement Pour certains pays, nous allons nous attacher à regarder la couverture fraude/moyen de paiement. Un ranking des moyens de paiement est ainsi établi. Clairement, certains pays sont bien plus exposés à la fraude que d'autres La prise en compte du contexte est capitale dans l'approche risque, car il existe de fortes disparités dans les comportements des consommateurs en fonction des pays dans lesquels ils se trouvent. L'analyse approfondie des comportements permet de peaufiner votre scoring. 4

5 Il y a en effet des règles très spécifiques en fonction des pays. Quelqu'un qui est sur un site allemand, avec une IP allemande, et qui utilise une carte d'un autre pays non-frontalier, suscitera forcément la méfiance. De même, avec un consommateur qui réserve sur un site étranger une place pour le prochain Paris-Bordeaux, le doute est permis! Des équipes sont dédiées à chaque zone pour appréhender au mieux les modes de fonctionnements des différents pays, qui peuvent être assez différents de la France. Il faut en effet bien prendre en compte les usages de chacun des pays. Un comportement d'achat qui paraîtrait suspect en France peut être tout à fait normal dans un autre pays. Par exemple, les Anglo-Saxons ont tendance à faire de gros volumes d'achats et n'hésitent pas à renvoyer leurs colis. Nicolas Vedrenne, MRC EUROPE Le fait de proposer ou non 3DS a un impact différent en fonction des pays. Par exemple, on constate qu'en Angleterre, la mise en place du dispositif a pour effet d'augmenter les ventes. 5 Utilisez les outils d'authentification dynamique Chez nous, 3DS est "débrayable". Un dispositif nous permet de scorer, avec l'objectif d'utiliser 3DS le moins possible, puisque l'on constate des pertes en France sur certains types de consommateurs. Si 3DS est connu en France par l'envoi de SMS, les variantes sont nombreuses dans les pays d'europe. La maturité du marché est une donnée clef pour l'utilisation de 3DS. Nous mettons en place ce système de façon dynamique (nous avons un poids suffisant pour que les banques ne nous imposent pas un 3DS systématique). On observe en effet une dégradation du taux de transformation avec 3DS, mais ce taux se réduit au fur et à mesure que la couverture de 3DS augmente. 3DS est "débrayable" en cas d'incident chez l'opérateur, la banque ou le réseau. Mais notre politique veut que les tous les achats de produits dématérialisés nécessitent 3DS. Nous avons développé en interne un wallet permettant d'insérer sa carte dans compte client. Lorsque le paiement s'effectue avec cette carte enregistrée, nous n'avons plus recours à 3DS. On constate qu'en fonction des sociétés, l'acteur qui prend les décisions par rapport à 3DS varie énormément : département e-commerce, marketing, fraude La nature de la décision est fortement corrélée au poste concerné, même si elle finira par avoir un impact pour l'ensemble des acteurs. D'où l'importance de se concerter entre départements pour trouver un consensus. Il convient de bien identifier quel est l'impact de 3DS sur le business, de savoir où le dispositif apporte une véritable plus-value. Nicolas Vedrenne, MRC EUROPE Là encore, votre acquéreur doit être en mesure d'effectuer avec vous une analyse très précise quant au dispositif 3DS. 5

6 6 Les listes positives et négatives Les listes négatives (sur les cartes de paiement et les adresses ) concernent les impayés pour raisons frauduleuses. Des listes positives sont issues des contacts pris avec les clients se plaignant de n'avoir pas pu payer : leur comportement s'apparente à celui d'un fraudeur, or il n'en est rien. Les listes positives sont précieuses pour les clients ayant un comportement "anormal". Pour les listes négatives, il s'agit, à partir des impayés précédents, d'ajouter un facteur de risque supplémentaire. Il y a aussi des listes positives ou négatives "externes". Par exemple, en Angleterre il est possible de lier l'adresse à un nom, via un registre national. Utiliser des sources tierces peut donc être très utile. 7 Etre à la pointe de la technologie Nous essayons d'avoir une véritable stratégie omnicanal, puisque nous sommes très présents en physique sur plusieurs continents. Une présence physique qu'il s'agit de faire converger au mieux avec les différents dispositifs issus des technologies digitales. Qui dit nouveaux comportements d'achats dit aussi nouveaux comportements de fraudeurs. Notre rôle consiste à investir pour faciliter la vie de nos commerçants. Il s'agit d'aller vers la sophistication des technologies pour aider nos dizaines de milliers de marchands. Cela passe par davantage d'automatisation, à travers des outils de scoring, de machine learning et de data intelligence. 8 - Avoir le bon niveau d'expertise en interne Les cellules marketing dédiées aux différents pays sont nos alliés dans la lutte contre la fraude, en nous apportant leur bonne connaissance des marchés. La cellule sécurité est également un allié de poids, car la frontière est extrêmement fine La cellule fraude a été créée il y a trois ans ; nous nous sommes forgés notre expérience à coup d'analyses sur les courants de fraude. Les échanges avec les commerçants sont bénéfiques, notamment pour mettre le pied à l'étrier. Nous pouvons compter sur de nombreux sponsors en interne, et le sujet est intégré dans les stratégies commerciales/marketing. Dans la conception des projets, cette problématique doit être abordée le plus en amont possible. La gestion de la fraude convient très bien au métier de trésorier, qui se situe à la frontière de nombreux domaines. La comptabilité doit également être rapprochée du e-commerce. La question de la fraude peut être intégrée à de nombreux départements. De plus en plus de parties prenantes se trouvent concernées par le sujet. 6

7 QUESTION DE LA SALLE : Après quelques mois d'exploitation, je ne parviens pas à remonter de façon automatique les transactions frauduleuses qui ne génèrent pas d'impayés. Comment procédez-vous avec votre partenaire bancaire? Cela dépend de la banque Tous les établissements ne sont pas égaux. Il est vrai que ces données sont assez difficiles à obtenir. Nous avons réussi à effectuer chaque semaine une analyse des impayés. Pour ce qui est de la fraude, c'est plus délicat : nous obtenons des informations non-consolidées à la fin de chaque mois. QUESTION DE LA SALLE : La lutte contre les faux positifs est un des défis majeurs qui se présentent à nous Dans l'optique d'une réduction de ce taux, comment détecter les faux positifs? Lorsqu'un "bon" client se voit refuser une transaction, il va réessayer plusieurs fois avec la même carte de paiement. Un fraudeur ne va pas s'embêter et va utiliser une autre carte sur son listing. Pendant un temps, les équipes de revues manuelles se basaient uniquement sur la dernière recommandation faite par le scoring. Or, lors du refus d'une transaction, il faut "contester" la règle et regarder par soi-même ce qui ne va pas. Il faut toujours un deuxième avis lorsqu'il y a un doute, car l'erreur est humaine. Il faut faire un benchmark par rapport aux acteurs de votre secteur d'activité, afin d'avoir une vue d'ensemble. Il peut également être intéressant de décider que, pour sur un certain pourcentage de vos transactions, vous "laissez tout passer" sur une période donnée. Une analyse a posteriori permet d'affiner la connaissance de la situation. De plus en plus de commerçants ont recours à cet exercice continu d'optimisation des faux positifs. 7

Intégration de la flotte privée et du transport sous traité

Intégration de la flotte privée et du transport sous traité Intégration de la flotte privée et du transport sous traité Des coûts réduits et un service de meilleure qualité grâce à l'intégration dynamique et multimode de la flotte privée et du transport sous traité

Plus en détail

Offre IDALYS. Le conseil couvrant tous les aspects métiers du commerce digital. Mai 2013

Offre IDALYS. Le conseil couvrant tous les aspects métiers du commerce digital. Mai 2013 Offre IDALYS Le conseil couvrant tous les aspects métiers du commerce digital Focus sur : 1. Équilibre entre CA et Fraude 2. Étude d opportunité e-wallets Mai 2013 IDALYS - Sommaire 1 Présentation d IDALYS

Plus en détail

Résumé et conclusions

Résumé et conclusions Résumé et conclusions La première étude sur la performance de la prospection IKO System a réalisé, en septembre 2014, la première étude à grande échelle pour comprendre comment les entreprises françaises

Plus en détail

Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies. Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies

Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies. Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies Application Services France the way we do it Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies Chaque direction informatique

Plus en détail

LA GESTION DES FRAUDES : UNE QUESTION D ÉQUILIBRE

LA GESTION DES FRAUDES : UNE QUESTION D ÉQUILIBRE Fraud Management 3 LA GESTION DES FRAUDES : UNE QUESTION D ÉQUILIBRE Pour réduire au minimum les pertes dûes à la fraude, vous devez diminuer le nombre de transactions frauduleuses. En outre, pour optimiser

Plus en détail

Observatoire ROOMn 2016 De la stratégie à l action. Janvier 2016

Observatoire ROOMn 2016 De la stratégie à l action. Janvier 2016 Observatoire ROOMn 2016 De la stratégie à l action Janvier 2016 Contexte Pour la 2ème année, ROOMn - Rencontre d'affaires de la mobilité et du digital - fait le point auprès de son écosystème sur l'intégration

Plus en détail

Dispositifs. Évaluation. Des informations clés pour évaluer l impact de chaque session et piloter l offre de formation

Dispositifs. Évaluation. Des informations clés pour évaluer l impact de chaque session et piloter l offre de formation Dispositifs d Évaluation Des informations clés pour évaluer l impact de chaque session et piloter l offre de formation > Innovant : une technologie SaaS simple et adaptable dotée d une interface intuitive

Plus en détail

libérales ou encore des particuliers. La société dispose ainsi d un portefeuille

libérales ou encore des particuliers. La société dispose ainsi d un portefeuille TEMOIGNAGE Temoignage Thierry Mazellier - APAVE Sudeurope Directeur Finance et Comptabilité Apave Sudeurope améliore la qualité de la gestion de son poste clients avec Igrec Au travers de son partenariat

Plus en détail

Le e-commerce en France

Le e-commerce en France Le e-commerce en France 117.500 sites en 2012 Nouvelle hausse Hausse des opérations Nouvelle hausse des opérations en nombre 42,9 en 2011 45 Mds en 2012 (+ 19%) Les cybers acheteurs Les moyens de paiements

Plus en détail

L affacturage : trois services

L affacturage : trois services L affacturage : trois services Toute entreprise cherche à optimiser ses résultats. Il est clair que l affacturage y contribue efficacement en proposant des réponses aux 3 principaux besoins générés par

Plus en détail

Etude 3-D Secure 2014 pour le secteur aérien et du voyage en ligne

Etude 3-D Secure 2014 pour le secteur aérien et du voyage en ligne Etude 3-D Secure 2014 pour le secteur aérien et du voyage en ligne Pratiques 3-D Secure pour le secteur aérien et du voyage en ligne Le secteur aérien et du voyage dépend des canaux de vente en ligne pour

Plus en détail

Big Data : se préparer au Big Bang

Big Data : se préparer au Big Bang Big Data : se préparer au Big Bang Initialement confinées au cœur des moteurs de recherche et des réseaux sociaux, les technologies du Big Data s'exportent désormais avec succès dans de nombreux secteurs

Plus en détail

SYNTHÈSE DOSSIER 1 Introduction à la prospection

SYNTHÈSE DOSSIER 1 Introduction à la prospection SYNTHÈSE DOSSIER 1 Introduction à la prospection La prospection est une activité indispensable pour développer le nombre de clients, mais aussi pour contrecarrer la perte de clients actuels. Elle coûte

Plus en détail

6ème édition du Baromètre des investissements informatiques en France

6ème édition du Baromètre des investissements informatiques en France 6ème édition du Baromètre des investissements informatiques en France Objectifs Baromètre des investissements informatiques en France avec pour objectifs : de suivre l évolution de l opinion des responsables

Plus en détail

TEST D'APTITUDE COMMERCIALE Dossier d'information

TEST D'APTITUDE COMMERCIALE Dossier d'information TEST D'APTITUDE COMMERCIALE Dossier d'information L'outil solution personnalisable pour sélectionner et évaluer les capacités des commerciaux L'écart d'efficacité entre un commercial "moyen" et un "bon"

Plus en détail

Le Search Analytics Comment optimiser votre stratégie Search grâce au Multitouch Analytics?

Le Search Analytics Comment optimiser votre stratégie Search grâce au Multitouch Analytics? Livre blanc Le Search Analytics Comment optimiser votre stratégie Search grâce au Multitouch Analytics? Nos partenaires: Sommaire Présentation de Mazeberry Introduction au Search Analytics Le Search Engine

Plus en détail

UN RÉSEAU D EXPERTS SERVICES D INFOGÉRANCE DE RISQUE. CyberSource Managed Risk Services. * la puissance du paiement DISPONIBLES UNE INTERFACE UNIQUE

UN RÉSEAU D EXPERTS SERVICES D INFOGÉRANCE DE RISQUE. CyberSource Managed Risk Services. * la puissance du paiement DISPONIBLES UNE INTERFACE UNIQUE Managed Risk Services 2 SERVICES DISPONIBLES UNE INTERFACE UNIQUE UN RÉSEAU D EXPERTS SERVICES D INFOGÉRANCE DE RISQUE * * la puissance du paiement Managed Risk Services 3 DE NOMBREUSES ENTREPRISES PERFORMANTES

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE

CONFÉRENCE DE PRESSE CONFÉRENCE DE PRESSE Marie-Claire Capobianco, Membre du Comité Exécutif de BNP Paribas et Directeur des Réseaux France Bernard Roy, Directeur de la Stratégie de La Banque Postale Laurent Goutard, Directeur

Plus en détail

Conseil - Formation Management du changement

Conseil - Formation Management du changement KEY PARTNERS 55 avenue Marceau, 75116 Paris Tel 09 77 19 51 14 / Fax 01 53 01 35 68 email : infos@key-partners.biz www.key-partners.biz Conseil - Formation Management du changement Key Partners est un

Plus en détail

PRÉVENIR LES RISQUES DE DÉFAUT ET OPTIMISER VOTRE FILIERE RECOUVREMENT

PRÉVENIR LES RISQUES DE DÉFAUT ET OPTIMISER VOTRE FILIERE RECOUVREMENT PRÉVENIR LES RISQUES DE DÉFAUT ET OPTIMISER VOTRE FILIERE RECOUVREMENT DANS UN ENVIRONNEMENT ÉCONOMIQUE MARQUÉ PAR UNE FORTE MONTÉE DES RISQUES, LA CAPACITÉ À ANTICIPER ET À «METTRE SOUS TENSION» L ENSEMBLE

Plus en détail

CONSULTATION PUBLIQUE SUR LA CREATION D UN REGISTRE NATIONAL DES CREDITS AUX PARTICULIERS

CONSULTATION PUBLIQUE SUR LA CREATION D UN REGISTRE NATIONAL DES CREDITS AUX PARTICULIERS CONSULTATION PUBLIQUE SUR LA CREATION D UN REGISTRE NATIONAL DES CREDITS AUX PARTICULIERS Consultation publique : veuillez adresser vos réponses avant le 27 février 2013 à l adresse électronique hcp@dgtresor.gouv.fr.

Plus en détail

[Budgets B2B] Le guide d optimisation financière. (marketing, commercial et digital)

[Budgets B2B] Le guide d optimisation financière. (marketing, commercial et digital) [Budgets B2B] Le guide d optimisation financière. (marketing, commercial et digital) Les tendances en matière de répartition des budgets. sommaire 1. Les budgets marketing sont à la hausse. 2. La part

Plus en détail

ARCHIVÉ - Vérification des transactions réalisées par carte d achat en 2008-2009

ARCHIVÉ - Vérification des transactions réalisées par carte d achat en 2008-2009 C O N S E I L N A T I O N A L D E R E C H E R C H E S C A N A D A ARCHIVÉ - Vérification des transactions réalisées par carte d achat en 2008-2009 Ce fichier PDF a été archivé dans le Web. Contenu archivé

Plus en détail

Livre blanc ekomi. Obtenez un meilleur taux de conversion dans Google grâce aux avis clients. Novembre 2012

Livre blanc ekomi. Obtenez un meilleur taux de conversion dans Google grâce aux avis clients. Novembre 2012 Livre blanc ekomi Obtenez un meilleur taux de conversion dans Google grâce aux avis clients Novembre 2012 Introduction : l époque où les clients croyaient aveuglément aux promesses des vendeurs en ligne

Plus en détail

CREDIT MANAGEMENT SURVEY 2015

CREDIT MANAGEMENT SURVEY 2015 2 CREDIT MANAGEMENT SURVEY 2015 L étude de la gestion du risque clients par secteur d activité MÉTHODOLOGIE DE L ÉTUDE OBJECTIFS DE L ÉTUDE Bon nombre de professionnels de la relation financière clients

Plus en détail

CHAPITRE 2 COMMENT OBTENIR L'ACCÈS À MON INFORMATION POUR EXTRAIRE LA VALEUR MAXIMALE?

CHAPITRE 2 COMMENT OBTENIR L'ACCÈS À MON INFORMATION POUR EXTRAIRE LA VALEUR MAXIMALE? CHAPITRE 2 COMMENT OBTENIR L'ACCÈS À MON INFORMATION POUR EXTRAIRE LA VALEUR MAXIMALE? LA NÉCESSITÉ DE DÉMATÉRIALISER LES PROCESSUS GUIDE ÉLECTRONIQUE DE L'ÉCONOMIE DE L'INFORMATION POURQUOI VOUS DEVEZ

Plus en détail

Chefs d entreprise, votre métier c est diriger!

Chefs d entreprise, votre métier c est diriger! Chefs d entreprise, votre métier c est diriger! Programme de formation Méthode pédagogique Le parcours «Chef d entreprise, votre métier c est diriger!» se compose de 18 journées de formation collective

Plus en détail

CONCEPTS ET MISE EN PRATIQUE POUR LA VALIDATION DE GRANDS SYSTÈMES

CONCEPTS ET MISE EN PRATIQUE POUR LA VALIDATION DE GRANDS SYSTÈMES MODEL-BASED TESTING (MBT) CONCEPTS ET MISE EN PRATIQUE POUR LA VALIDATION DE GRANDS SYSTÈMES Le Model-Based Testing est une pratique de test en plein développement dans l'industrie pour accroitre l'efficacité

Plus en détail

Extrait du site de l'oseo (ex.anvar) http://www.anvar.fr/projlanc.htm. Reste à déterminer les points incontournables

Extrait du site de l'oseo (ex.anvar) http://www.anvar.fr/projlanc.htm. Reste à déterminer les points incontournables Extrait du site de l'oseo (ex.anvar) http://www.anvar.fr/projlanc.htm Notez que vous trouverez les fiches citées à chaque étape sur le site (Normalement, les liens ont été conservés et fonctionnent) Reste

Plus en détail

Arthur Fontaine, Responsable Financier Sodexo Education. Ce que vous nous dîtes sur l externalisation de proximité

Arthur Fontaine, Responsable Financier Sodexo Education. Ce que vous nous dîtes sur l externalisation de proximité TEMOIGNAGE Temoignage préventive du poste clients? Arthur Fontaine, Responsable Financier Sodexo Education «La culture client et la culture cash sont des principes fondamentaux de Sodexo. Si Sodexo Education

Plus en détail

ballester~consulting Etude MD Expo 2007 L'utilisation du marketing direct multicanal État des lieux et tendances

ballester~consulting Etude MD Expo 2007 L'utilisation du marketing direct multicanal État des lieux et tendances ballester~consulting Etude MD Expo 2007 L'utilisation du marketing direct multicanal État des lieux et tendances Sommaire I. Méthodologie/ échantillon II. La place du marketing direct dans l entreprise

Plus en détail

Baromètre des investissements numériques en France

Baromètre des investissements numériques en France Baromètre des investissements numériques en France Novembre 2015 Objectifs Baromètre des investissements numériques en France avec pour objectifs : de suivre l évolution de l opinion des responsables informatique

Plus en détail

Résultat du sondage sur la mesure de la performance du credit manager

Résultat du sondage sur la mesure de la performance du credit manager Résultat du sondage sur la mesure de la performance du credit manager Ce sondage a été réalisé durant le mois de Janvier 2010 auprès de 118 credit managers. 1. La structure de l échantillon interrogé 1.1.

Plus en détail

Les grands enjeux du marketing mobile pour les entreprises. Etude Azetone et Harris Interactive Juin 2014

Les grands enjeux du marketing mobile pour les entreprises. Etude Azetone et Harris Interactive Juin 2014 Les grands enjeux du marketing mobile pour les entreprises Etude Azetone et Harris Interactive Juin 2014 1. Objectifs et dispositif 2. Principaux enseignements 2013 Harris Interactive Inc. All rights reserved.

Plus en détail

ÉVALUATION DES CONSEILS D ADMINISTRATION/SURVEILLANCE : UN RETOUR D EXPÉRIENCE TRÈS POSITIF DES ADMINISTRATEURS

ÉVALUATION DES CONSEILS D ADMINISTRATION/SURVEILLANCE : UN RETOUR D EXPÉRIENCE TRÈS POSITIF DES ADMINISTRATEURS ÉVALUATION DES CONSEILS D ADMINISTRATION/SURVEILLANCE : UN RETOUR D EXPÉRIENCE TRÈS POSITIF DES ADMINISTRATEURS REGARDS CROISÉS DES ACTEURS DE LA GOUVERNANCE Administrateurs Présidents de conseil d administration/surveillance

Plus en détail

4ème édition du Baromètre des investissements informatiques en France

4ème édition du Baromètre des investissements informatiques en France 4ème édition du Baromètre des investissements informatiques en France Accenture 01 Business et Technologies * * La Haute Performance. Réalisée. Méthodologie 109 entretiens téléphoniques réalisés auprès

Plus en détail

Présentation Etude Multi Clients Sponsorisée 2015. Camille Marchand, Account Manager c.marchand@pac-online.com 07 63 23 01 82

Présentation Etude Multi Clients Sponsorisée 2015. Camille Marchand, Account Manager c.marchand@pac-online.com 07 63 23 01 82 La transformation numérique des banques : Un levier d innovation pour les banques traditionnelles et en ligne qui souhaitent répondre aux nouveaux enjeux de leurs clients. Présentation Etude Multi Clients

Plus en détail

La prévention du risque de fraude dans l argent mobile. Auteurs: Lara Gilman et Michael Joyce

La prévention du risque de fraude dans l argent mobile. Auteurs: Lara Gilman et Michael Joyce La prévention du risque de fraude dans l argent mobile Auteurs: Lara Gilman et Michael Joyce 1 2 GSMA L argent mobile au service des personnes non bancarisées La prévention du risque de fraude dans l argent

Plus en détail

Les soldes intermédiaires de gestion et la capacité d'autofinancement

Les soldes intermédiaires de gestion et la capacité d'autofinancement Chapitre 17 Les soldes intermédiaires de gestion et la capacité d'autofinancement Introduction L'objectif de ce chapitre est de faire comprendre aux élèves qu'une analyse pertinente du compte de résultat

Plus en détail

Robert Half : le partenaire de vos recrutements

Robert Half : le partenaire de vos recrutements Robert Half : le de vos recrutements Fondé en 1948, Robert Half, pionnier du recrutement spécialisé et, est aujourd hui leader mondial de ce secteur pour tous les métiers : de la finance de la comptabilité

Plus en détail

Etude de cas. Porter l optimisation au plus haut niveau

Etude de cas. Porter l optimisation au plus haut niveau Etude de cas Porter l optimisation au plus haut niveau Après la mise en oeuvre du Quintiq Company Planner, Vlisco a réduit ses délais de production de 50%. L étape suivante, le déploiement du Scheduler,

Plus en détail

4.1 Des hypothèses initiales validées au positionnement favorable du guide SD21000 dans la perspective de l'iso 26000

4.1 Des hypothèses initiales validées au positionnement favorable du guide SD21000 dans la perspective de l'iso 26000 4 Des hypothèses testées aux limites rencontrées 4.1 Des hypothèses initiales validées au positionnement favorable du guide SD21000 dans la perspective de l'iso 26000 4.1.1 Retour sur les hypothèses initiales

Plus en détail

PCI DSS * Le paradoxe français

PCI DSS * Le paradoxe français * Le paradoxe français Thierry AUTRET Groupement des Cartes Bancaires CB (* Payment Card Industry Data Security Standards) Contexte Environ 2.000 millions de cartes bancaires en circulation dans le monde

Plus en détail

INSERTION DES JEUNES DIPLOMES Groupe ESC DIJON BOURGOGNE Enquête 2011*

INSERTION DES JEUNES DIPLOMES Groupe ESC DIJON BOURGOGNE Enquête 2011* INSERTION DES JEUNES DIPLOMES Groupe ESC DIJON BOURGOGNE Enquête 2011* La 19me enquête «Insertion des jeunes Diplômés» de la Conférence des Grandes Écoles s intéresse aux conditions d insertion professionnelle

Plus en détail

OPTIMISATION DE LA FONCTION FINANCIERE

OPTIMISATION DE LA FONCTION FINANCIERE OPTIMISATION DE LA FONCTION FINANCIERE Janvier 2012 Créateur de performance économique 1 Sommaire CONTEXTE page 3 OPPORTUNITES page 4 METHODOLOGIE page 6 COMPETENCES page 7 TEMOIGNAGES page 8 A PROPOS

Plus en détail

Bonjour, Matthieu, pouvez-vous nous expliquer le concept de Nuukik?

Bonjour, Matthieu, pouvez-vous nous expliquer le concept de Nuukik? Bonjour, Matthieu, pouvez-vous nous expliquer le concept de Nuukik? Nuukik est un moteur de recommandation de produit aidant les e-commerçants à dynamiser et personnaliser leur offre commerciale afin de

Plus en détail

Le métier de Chargé(e) d Etudes Statistiques

Le métier de Chargé(e) d Etudes Statistiques Le métier de Chargé(e) d Etudes Statistiques Nicolas Cabaj Sommaire Présentation du chargé d études statistiques 3 exemples de missions réalisées: Le scoring, illustré par un outil de détection des fraudes

Plus en détail

CHAPITRE 5 COMPTABILITÈ ANALYTIQUE D EXPLOITATION ( CAE) COÛTS COMPLETS ET PARTIELS

CHAPITRE 5 COMPTABILITÈ ANALYTIQUE D EXPLOITATION ( CAE) COÛTS COMPLETS ET PARTIELS CHAPITRE 5 COMPTABILITÈ ANALYTIQUE D EXPLOITATION ( CAE) COÛTS COMPLETS ET PARTIELS LE PASSAGE DES CHARGES DE LA CG AUX CHARGES DE LA CAE La CAE doit fournir des informations économiquement significatives

Plus en détail

Eléments clés d une Stratégie Omni canal

Eléments clés d une Stratégie Omni canal Eléments clés d une Stratégie Omni canal Pascal BIZZARI, Groupe AVISIA Conseil en stratégie marketing relationnel Préambule Pourquoi une tribune aujourd hui? Fondé en 2007 le Groupe AVISIA est un acteur

Plus en détail

LIVRE BLANC. Les négociations périodiques achats, Vous êtes assis sur une mine d or. Pertilience

LIVRE BLANC. Les négociations périodiques achats, Vous êtes assis sur une mine d or. Pertilience LIVRE BLANC Les négociations périodiques achats, Vous êtes assis sur une mine d or Pertilience Loic Biarez 4 septembre 2014 Sommaire Négocier régulièrement : un enjeu stratégique... 3 Vue d'ensemble...

Plus en détail

Invitation personnelle

Invitation personnelle Invitation personnelle Juin 2015 Javelin Group 23 rue de Berri 75008 Paris France +33(0)1.70.38.39.00 www.javelingroup.com Penser la distribution d aujourd hui et de demain 1 Groupe animé par Javelin Group

Plus en détail

GRÂCE À LA VENTE SOCIALE

GRÂCE À LA VENTE SOCIALE COMMENT LES FORCES DE VENTE GÉNÈRENT PLUS DE CHIFFRE D AFFAIRES GRÂCE À LA VENTE SOCIALE R A P P O R T TABLE DES MATIÈRES UNE NOUVELLE ÈRE POUR LA VENTE : LA VENTE SOCIALE (SOCIAL SELLING)... 3 LA PRISE

Plus en détail

Synthèse résultats Baromètre Dématérialisation Finance Edition Spéciale PME. Juillet 2012

Synthèse résultats Baromètre Dématérialisation Finance Edition Spéciale PME. Juillet 2012 Synthèse résultats Baromètre Dématérialisation Finance Edition Spéciale PME Juillet 2012 Baromètre Edition PME 206 Directeurs Généraux, Directeurs Administratifs et Financiers Entreprises de 1 à 1000 salariés

Plus en détail

GRÂCE AU SOCIAL SELLING

GRÂCE AU SOCIAL SELLING COMMENT LES FORCES DE VENTE GÉNÈRENT PLUS DE CHIFFRE D AFFAIRES GRÂCE AU SOCIAL SELLING R A P P O R T TABLE DES MATIÈRES UNE NOUVELLE ÈRE POUR LA VENTE : LE SOCIAL SELLING... 3 LA PRISE EN COMPTE DES CHANGEMENTS

Plus en détail

Comment optimiser vos budgets. de télécommunications et. d affranchissement?

Comment optimiser vos budgets. de télécommunications et. d affranchissement? Comment optimiser vos budgets de télécommunications et d affranchissement Partie 1 : Affranchissement Pourquoi Coriolis et Neopost 2 fournisseurs de services B2B Des interlocuteurs identiques (Achats Services

Plus en détail

VIII : Gestion des prévisions

VIII : Gestion des prévisions CHTIBI Chafik Une prévision est une prédiction des événements à venir qu'on utilise à des fins de planification. Les méthodes de prévision peuvent se fonder sur des modèles mathématiques utilisant les

Plus en détail

Les pratiques du sourcing IT en France

Les pratiques du sourcing IT en France 3 juin 2010 Les pratiques du sourcing IT en France Une enquête Solucom / Ae-SCM Conférence IBM CIO : «Optimisez vos stratégies de Sourcing» Laurent Bellefin Solucom en bref Cabinet indépendant de conseil

Plus en détail

LA DEFINITION D UNE STRATEGIE

LA DEFINITION D UNE STRATEGIE LA DEFINITION D UNE STRATEGIE ACTIONNARIALE : UNE NECESSITE POUR TOUS LES DIRIGEANTS D ENTREPRISE Si les dirigeants d entreprise ont une vision stratégique à long terme de leur activité, ce même constat

Plus en détail

Pour une entreprise plus performante

Pour une entreprise plus performante Pour une entreprise plus performante Smart Technology Services Raison Sociale - Smart Technology Services llc Pôle d activités - Service et conseil dans la technologie de l information Pôle d activités

Plus en détail

OPTIMISATION DES COûTS SOCIAUX

OPTIMISATION DES COûTS SOCIAUX OPTIMISATION DES COûTS SOCIAUX OPTIMISATION DES COûTS SOCIAUX Nos experts analysent les coûts sociaux de votre entreprise tout en préservant votre organisation, et ce, sans aucune incidence sur les droits

Plus en détail

Pilotez, ajustez et optimisez votre portefeuille de projets

Pilotez, ajustez et optimisez votre portefeuille de projets Pilotez, ajustez et optimisez votre portefeuille de projets Intervenants 2 octobre 2014 Marianne Delétang Consultante Sénior Atos Grégory Sabathé Responsable Marketing NQI La solution web collaborative

Plus en détail

Norme d'audit suisse: Audit réalisé dans l environnement de la technologie de l information et de la communication (NAS 401)

Norme d'audit suisse: Audit réalisé dans l environnement de la technologie de l information et de la communication (NAS 401) Norme d'audit suisse: Audit réalisé dans l environnement de la technologie de l information et de la communication (NAS 401) "Préface explicative" Chiffre Cette NAS donne des instructions sur un audit

Plus en détail

CHAPITRE 1 Définitions et objectifs de la comptabilité de gestion

CHAPITRE 1 Définitions et objectifs de la comptabilité de gestion CHAPITRE 1 Définitions et objectifs de la comptabilité de gestion La comptabilité générale (ou comptabilité financière) peut se définir comme une saisie de données pour déterminer : une situation active

Plus en détail

EXPERTISE COMPTABLE. Libérer. Développer. de la Gestion Quotidienne, la Stratégie d Entreprise.

EXPERTISE COMPTABLE. Libérer. Développer. de la Gestion Quotidienne, la Stratégie d Entreprise. EXPERTISE EXPERTISE COMPTABLE Libérer de la Gestion Quotidienne, Développer la Stratégie d Entreprise. De l'audit au conseil et à la mise en place de missions d'expertise comptable, S&A vous apporte une

Plus en détail

Introduction... 3 1/ En quoi consiste une veille commerciale?... 4 2/ Quel est son rôle?... 5 3/ Quels sont les bénéfices au niveau de l organisation

Introduction... 3 1/ En quoi consiste une veille commerciale?... 4 2/ Quel est son rôle?... 5 3/ Quels sont les bénéfices au niveau de l organisation Introduction... 3 1/ En quoi consiste une veille commerciale?... 4 2/ Quel est son rôle?... 5 3/ Quels sont les bénéfices au niveau de l organisation commerciale?... 6 A. Le temps... 6 B. La productivité...

Plus en détail

Protection des données personnelles dans le cadre des traitements de lutte contre la fraude

Protection des données personnelles dans le cadre des traitements de lutte contre la fraude la finance solidaire Chapitre ou éthique 4 Protection des données personnelles dans le cadre des traitements de lutte contre la fraude 37 37 Si dans le domaine du paiement par carte en proximité, l utilisation

Plus en détail

Robert Half Technologie : Le partenaire de vos recrutements

Robert Half Technologie : Le partenaire de vos recrutements Robert Half Technologie : Le partenaire de vos recrutements Fondé en 1948, Robert Half International est le leader mondial du recrutement spécialisé. Nous possédons l expérience et les contacts nécessaires

Plus en détail

Etude d image et de satisfaction 2011 Synthèse des résultats

Etude d image et de satisfaction 2011 Synthèse des résultats Etude d image et de satisfaction 2011 Synthèse des résultats Description de l étude Depuis 10 ans, la CCI de Troyes et de l Aube s est résolument engagée dans une démarche de progrès, concrétisée par une

Plus en détail

La carte d achat, c est quoi ça?

La carte d achat, c est quoi ça? La, c est quoi ça? C est un outil mis à disposition des structures publiques et privées qui modifie et simplifie l acte d approvisionnement : C est une carte bancaire nominative et sécurisée qui permet

Plus en détail

Sécuriser. connecter. simplifier. Your multi-channel payment partner.

Sécuriser. connecter. simplifier. Your multi-channel payment partner. Sécuriser. connecter. simplifier. Your multi-channel payment partner. Anticiper l innovation pour offrir à nos clients une technologie de pointe. Technologies de proximité Le groupe Verifone est leader

Plus en détail

VAN I : La Valeur Temporelle de l Argent

VAN I : La Valeur Temporelle de l Argent VAN I : La Valeur Temporelle de l Argent Ce module introduit le concept de la valeur temporelle de l'argent, les taux d'intérêt, les taux d'actualisation, la valeur future d'un investissement, la valeur

Plus en détail

A-t-on besoin d'un système de paiement plus rapide?

A-t-on besoin d'un système de paiement plus rapide? Comportements de paiement en Suisse A-t-on besoin d'un système de paiement plus rapide? Building Competence. Crossing Borders. Swiss Banking Operations Forum 2015 Sandro Graf, Corinne Scherrer 5 mai 2015

Plus en détail

Quels sont les acteurs d un système de paiement par carte?

Quels sont les acteurs d un système de paiement par carte? GÉNÉRALITÉS Quels sont les acteurs d un système de paiement par carte? NOTA : le système ci-dessus est un système dit à «quatre coins», c est-à-dire, qu il s agit d un système où l émetteur et l acquéreur

Plus en détail

À votre service...? Let s drive business

À votre service...? Let s drive business À votre service...? Analyse du marché : L entreprise satisfaitelle les attentes des consommateurs européens en ce qui concerne la prise de rendez-vous et les délais de livraison? Étude de marché : Prestation

Plus en détail

Implémentation d une solution voyages et notes de frais chez Leoni

Implémentation d une solution voyages et notes de frais chez Leoni Implémentation d une solution voyages et notes de frais chez Leoni A propos de Leoni Equipementier automobile de rang 1 -parmi les plus gros et les plus internationalisés-, Leoni est une société allemande

Plus en détail

Les grands enjeux B2B du marketing mobile. Etude quantitative Vague 2 édition 2015

Les grands enjeux B2B du marketing mobile. Etude quantitative Vague 2 édition 2015 Les grands enjeux B2B du marketing mobile Etude quantitative Vague 2 édition 2015 Les grands enjeux B2B du marketing mobile 2015 1 2 3 Objectifs de l étude Investissements et actions Objectifs et défis

Plus en détail

paysafecard : payer en ligne en toute sécurité

paysafecard : payer en ligne en toute sécurité La sécurité sur Internet est un sujet important pour tous les utilisateurs, mais également pour paysafecard. Les informations des médias au sujet des tentatives de fraude inquiètent de nombreux clients.

Plus en détail

Robert Half Finance & Comptabilité : le partenaire de vos recrutements

Robert Half Finance & Comptabilité : le partenaire de vos recrutements Robert Half Finance & Comptabilité : le partenaire de vos recrutements Robert Half Finance & Comptabilité vous offre l opportunité d accéder à un très large réseau de candidats expérimentés. Forts de leur

Plus en détail

Outil de veille des PME franciliennes face à la crise

Outil de veille des PME franciliennes face à la crise Outil de veille des PME franciliennes face à la crise Vague 3 Janvier 2010 Méthodologie page 2 Méthodologie Étude réalisée auprès d un échantillon de 171 responsables de PME en Ile de France, constitué

Plus en détail

COMPRENDRE LA DIGITALISATION DU MARCHÉ BtoB POUR DEVELOPPER VOS OPPORTUNITÉS COMMERCIALES. Une nouvelle étude en multi-souscription d Ipsos MediaCT

COMPRENDRE LA DIGITALISATION DU MARCHÉ BtoB POUR DEVELOPPER VOS OPPORTUNITÉS COMMERCIALES. Une nouvelle étude en multi-souscription d Ipsos MediaCT COMPRENDRE LA DIGITALISATION DU MARCHÉ BtoB POUR DEVELOPPER VOS OPPORTUNITÉS COMMERCIALES Une nouvelle étude en multi-souscription d Ipsos MediaCT LES MOTS-CLÉS ENTENDUS EN BtoB 2 LA DIGITALISATION DE

Plus en détail

PREMIER BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME

PREMIER BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME pour PREMIER BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME Les PME disent tout sur leur financement et leur état d esprit -Vague 1 - Mars 2009 - Note méthodologique 1ère vague du baromètre

Plus en détail

satisfaction client Relation client : satisfaction? fidélisation?

satisfaction client Relation client : satisfaction? fidélisation? Relation client : satisfaction? fidélisation? Un pilier fondamental de la GRC : la satisfaction client La gestion de la relation client Les missions de l entreprise Créer de la valeur pour les clients

Plus en détail

Robert Half Juridique & Fiscal : le partenaire de vos recrutements

Robert Half Juridique & Fiscal : le partenaire de vos recrutements Robert Half Juridique & Fiscal : le partenaire de vos recrutements Notre division est spécialisée dans le recrutement de professionnels hautement qualifiés pour tous les postes de Juristes, Fiscalistes

Plus en détail

EXTERNALISATION : LOGIQUE FINANCIERE ET LOGIQUE DE COMPETENCE SONT LIEES

EXTERNALISATION : LOGIQUE FINANCIERE ET LOGIQUE DE COMPETENCE SONT LIEES EXTERNALISATION : LOGIQUE FINANCIERE ET LOGIQUE DE COMPETENCE SONT LIEES Bertrand Quélin Professeur HEC François Duhamel Etudiant du Doctorat HEC Bertrand Quélin et François Duhamel du Groupe HEC ont mené,

Plus en détail

COBIT (v4.1) INTRODUCTION COBIT

COBIT (v4.1) INTRODUCTION COBIT COBIT (v4.1) Un référentiel de «bonnes pratiques» pour l informatique par René FELL, ABISSA Informatique INTRODUCTION Le Service Informatique (SI) est un maillon important de la création de valeur dans

Plus en détail

Enquête nationale sur le développement commercial des PME. Etude réalisée du 15 juin au 15 août 2009 sur un panel de 240 PME de moins de 250 salariés

Enquête nationale sur le développement commercial des PME. Etude réalisée du 15 juin au 15 août 2009 sur un panel de 240 PME de moins de 250 salariés Enquête nationale sur le développement commercial des PME Etude réalisée du 15 juin au 15 août 2009 sur un panel de 240 PME de moins de 250 salariés 1 Sommaire INTRODUCTION... 4 1. SYNTHESE DE L ENQUÊTE...

Plus en détail

Qu entend-on par leadership?

Qu entend-on par leadership? Qu entend-on par leadership? Position d un leader Capacité à diriger L action de diriger Le leadership est une capacité reconnue à un membre d un groupe par les autres membres du groupe de pouvoir influencer

Plus en détail

ETUDE : LE CLOUD COMPUTING DANS LES ENTREPRISES EN FRANCE

ETUDE : LE CLOUD COMPUTING DANS LES ENTREPRISES EN FRANCE ETUDE : LE CLOUD COMPUTING DANS LES ENTREPRISES EN FRANCE Novembre 2015 L ENQUÊTE Méthodologie Etude quantitative en ligne Cible Secteurs Industrie, BTP, services aux entreprises, distribution, immobilier

Plus en détail

Résultats Baromètre du Risque Client 2014

Résultats Baromètre du Risque Client 2014 Résultats Baromètre du Risque Client 2014 En résumé En résumé: La 2 ème édition du Baromètre du Risque Client 27 questions autour du risque client et des perspectives en 2014 70.000 Dirigeants et DAF d

Plus en détail

SOLUTIONS E-PROCUREMENT : PRIORITES ET LEVIERS D ACTION DES DIRECTIONS ACHATS

SOLUTIONS E-PROCUREMENT : PRIORITES ET LEVIERS D ACTION DES DIRECTIONS ACHATS SOLUTIONS E-PROCUREMENT : PRIORITES ET LEVIERS D ACTION DES DIRECTIONS ACHATS «L e-procurement est un outil au service de la stratégie achats des grandes entreprises. Automatiser intégralement le processus

Plus en détail

ENQUETE CONJONCTURELLE CINOV-IT 2 ème semestre 2013

ENQUETE CONJONCTURELLE CINOV-IT 2 ème semestre 2013 ENQUETE CONJONCTURELLE CINOV-IT 2 ème semestre 2013 En partenariat avec IT-PARTNERS VOTRE SOCIETE 1. Quelle est la taille de votre entreprise? 0 ou 1 salarié 54 %

Plus en détail

Les enquêtes de l Observatoire Cegos. Les stratégies d externalisation des entreprises françaises

Les enquêtes de l Observatoire Cegos. Les stratégies d externalisation des entreprises françaises Les enquêtes de l Observatoire Cegos Les stratégies d externalisation des entreprises françaises Janvier 2011 Panel de l étude 2 L Observatoire Cegos a réalisé cette enquête en Septembre-Octobre 2010,

Plus en détail

Association des Producteurs de Leads sur Internet

Association des Producteurs de Leads sur Internet TECHNOLOGIES, MEDIAS & TELECOMMUNICATIONS Association des Producteurs de Leads sur Internet Baromètre 2014 de la génération de Leads sur Internet 10 septembre 2014 I. Présentation du baromètre Il s agit

Plus en détail

Succès d une entreprise étrangère dans la pénétration du secteur financier en Amérique Latine

Succès d une entreprise étrangère dans la pénétration du secteur financier en Amérique Latine Succès d une entreprise étrangère dans la pénétration du secteur financier en Amérique Latine Coface - Natixis a décidé d internationaliser son activité d assurance crédit en Amérique Latine en 1997. Le

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR. ... le lead nurturing TOME 1. Qu est-ce que le lead nurturing? ie.

TOUT SAVOIR SUR. ... le lead nurturing TOME 1. Qu est-ce que le lead nurturing? ie. TOUT SAVOIR SUR... le lead nurturing TOME 1 ie. Qu est-ce que le lead nurturing? Le lead nurturing, un enjeu majeur pour les entreprises Pour 66% des responsables marketing, la génération de lead est une

Plus en détail

Pilot4IT Monitoring : Mesurez la qualité et la performance perçue de vos applications.

Pilot4IT Monitoring : Mesurez la qualité et la performance perçue de vos applications. Pilot4IT Monitoring : Mesurez la qualité et la performance perçue de vos applications. La supervision est la «surveillance du bon fonctionnement d un système ou d une activité». Elle permet de surveiller,

Plus en détail

La fonction Conformité dans l assurance

La fonction Conformité dans l assurance La fonction Conformité dans l assurance L approche par les risques L exemple de la lutte contre le blanchiment Présentation pour : Faculté d Orléans Intervenant(s) : Laurent GUEREL AG2R LA MONDIALE 1/19

Plus en détail

Robert Half Financial Services : le partenaire de vos recrutements temporaires et permanents

Robert Half Financial Services : le partenaire de vos recrutements temporaires et permanents Robert Half Financial Services : le partenaire de vos recrutements temporaires et permanents Spécialisés dans le placement de candidat(e)s expérimenté(e)s pour tous les métiers de la banque et de l assurance,

Plus en détail

The Deciding Factor : Big Data et l aide à la décision

The Deciding Factor : Big Data et l aide à la décision Business Analytics The way we see it The Deciding Factor : Big Data et l aide à la décision Ecrit par A propos de l'étude À la demande de Capgemini, l'economist Intelligence Unit a rédigé le rapport intitulé

Plus en détail