Tamara mag MIDI-PYRÉNÉES. Santé. Action sociale. Travail et entreprise Retraite. Loisirs et temps libre

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Tamara mag MIDI-PYRÉNÉES. Santé. Action sociale. Travail et entreprise Retraite. Loisirs et temps libre"

Transcription

1 Tamara mag La revue de l Assurance Retraite, l Assurance Maladie, l Accident du Travail MIDI-PYRÉNÉES Trimestriel - N 03 - septembre, octobre et novembre N ISSN : N CPPAP : 0319 M Santé Action sociale Travail et entreprise Retraite Loisirs et temps libre

2 Agenda La vie en Matinées Employeurs Midi-Pyrénées da n e g a e r Sur vot qui met nifestation iversité ovela, ma d Employeurs, du 30 septembre au 11 décembre : votre rendez-vous annuel avec la Carsat Midi-Pyrénées sa : La N dans toute oulouse) octobre (T e la connaissance 9 1 u a 2 Du éma ge d val du cin.fr/ r le parta à l honneu w.fete-connaissance 19e Cinespaña, festi w ): > octobre (Toulouse ol.com/ val de 2 gn n 31, festi Du 3 au 1 ttp://www.cinespa ronne) : Jazz sur so h a espagnol > Octobre (Haute-G 25 ue actuel > rq ci u d l Du 10 au /www.jazz31.com/ Ca, festiva :/ jazz > http Octobre (Auch) : CIR profes6 2 z-vous des batsuu e d n / re Du 17 a m le o /www.tp ) : TP BAT, val-circa.c ovembre (Toulouse ux publics > va n a 6 tr u s Du 4 a t et de re u bâtimen rité routiè sionnels d / nal de sécu alon de l Entreprise io g ré m o m.c ru douest e es) : fo on du S l écoz-vous de ) : 12 éditi mbre (Tarb Le 6 nove novembre (Labège rès Diagora, le rende 3 g Les 12 et 1 es au centre des con mpy.com/ é e n.s ré w y w P i/w id :/ M : du 9 au le > http a n io g ré s agendas able en o v s n nomie a d éjà urn d ores et d ous inconto é, notez-le d-ouest, le rendez-v Toulouse! it v si lu xc e ca Su Et en ient à 5, Preventi travail, rev 11 juin 201 nté et sécurité au sa matière de Les Matinées Employeurs sont à nouveau organisées dans chaque département. Autour d un café, deux heures d informations et d échanges sur trois thèmes d actualité qui touchent votre activité au plus près : Les maladies professionnelles : de la déclaration à l imputation tarifaire L offre de service TMS Pros : prévenir les troubles musculo-squelettiques en 4 étapes Les services en ligne employeurs de l Assurance Maladie Pour connaître le calendrier des réunions et vous inscrire, rendez-vous sur notre site Publicité 2014 une association? d e ti ar p es it fa s Vou onnel i t a r é n ntergé iors? i t e j o r z un p pour les sen e v a s Vou avec ou IRE VIV O M E ME 6 A 7 M B Z 7 K 1e r 1 5 prix 00 H F D 2 8 Premier prix 1500, le lauréat recevra le trophée «Mémoire Vive 2014», Deuxième prix 1 000, Troisième prix A 9 B X Formulaire disponible sur notre site internet : Par courrier : Carsat Midi-Pyrénées, service communication «Projet Mémoire Vive» 2 rue Georges Vivent Toulouse Cedex 9 ou par mail : Retrouver toutes les informations sur le prix Mémoire Vive sur notre site internet et sur Facebook. A renvoyer avant le 19 septembre rix ep m 0 è 3 78 C PARTICIPEZ AU PRIX MEMOIRE VIVE è m 10 e pr 00 ix w Z 3 V Pôle Multimédia - Carsat Midi-Pyrénées - Photos thinkstock 6

3 Edito Alain Gadou Président de la Carsat Midi-Pyrénées Tamaramag : pour une information globale La mémoire, cette bonne amie en vieillissant, elle nous joue parfois des tours ; capricieuse, elle peut soudain se refuser à nous. Mais ce n est pas une fatalité : nous pouvons l amadouer et l exercer, comme nous exerçons notre corps pour éviter les chutes et les douleurs. Car la mémoire n est pas une vue de l esprit : c est une activité mentale vitale quelle que soit la génération, qui permet d emmagasiner, de conserver et de restituer des informations. Il faut donc faire travailler régulièrement cette fonction sensible aux stimulations extérieures. C est tout l enjeu des ateliers mémoire proposés par la Carsat Midi-Pyrénées. Grâce à des apports théoriques pour apprendre le fonctionnement des mémoires et les conditions nécessaires à leur efficacité, des exercices variés et ludiques applicables à la vie quotidienne, ainsi que des échanges entre animateur et participants, ces programmes vous donnent des clés pour entretenir et développer votre mémoire tout au long de la vie. Vivifier sa mémoire, cela peut aussi passer par des échanges entre jeunes et moins jeunes. Notre prix Mémoire Vive récompense ainsi des structures ou des associations régionales ayant une action intergénérationnelle et culturelle, menée par ou pour les seniors. Au-delà de la mémoire, agir pour maintenir et renforcer le lien social est également une des missions essentielles de notre institution. Après l association Vengatz ta Yerda (Hautes-Pyrénées) qui a emporté le premier prix en 2013, qui sera lauréat cette année? Rendez-vous le 14 octobre pour la remise du trophée à la Carsat. Cela passe aussi par la lecture, vecteur d acuité intellectuelle et d ouverture au monde. C est dans cette démarche que s inscrit notre prix littéraire Mémoire d Oc, de retour après 4 ans d absence. Une formule revue : diversité des genres -fictions, romans historiques, romans de terroir, polars-, variété des écrivains, la seule contrainte restant la provenance : une grande Occitanie, allant de la Provence au Bordelais. Nouveau partenariat également, puisque le panel de livres a été choisi par nos voisins de Basso Cambo, la Librairie de la Renaissance. A qui sera décerné le prix 2015? Vous en saurez plus le 26 février, jour de la remise du prix par notre jury à la Carsat. Comme disait Jorge Semprun : «Plus je me remémore, plus le vécu d autrefois s enrichit et se diversifie, comme si la mémoire ne s épuisait pas.» [ Adieu vive clarté... ] Cette phrase fait écho à toutes ces actions en faveur de nos assurés et plus largement pour leur bien vieillir, une des pierres angulaires de notre politique pour les quatre ans à venir. Alain Gadou Président du Conseil d administration de la Carsat Midi-Pyrénées Santé Le service social de l Assurance Maladie : de la prévention santé à l accompagnement des malades... Page 4 Création d un Conseil local de santé mentale à Albi... Page 5 Vaincre la Mucoviscidose... Page 6 Actus sociales Retrouvez toutes les actualités sociales... Page 7 Action sociale Un livret très utile pour les retraités : comment se faire aider à domicile... Page 8 Prévention Santé : la marche à pied, ça marche!... Page 10 Net-particulier.fr : le portail de l emploi entre particuliers... Page 11 Travail et entreprise Des moyens rassemblés au service des risques professionnels... Page 12 Troubles musculo-squelettiques : le dispositif TMS Pros... Page 14 DIPLUS, pour en savoir plus sur la santé et la sécurité en T.P.E.... Page 15 Interview : Béatrice Gaillard et Benoît Jordana, directrice et cadre rééducateur de La Roseraie... Page 16 Retraite Midi Premium : une super cyber-communauté... Page 18 Attestation de paiement : un nouveau service en ligne... Page 19 Réforme : le point sur les carrières longues... Page 20 Loisirs et Temps Libre Musée Soulages à Rodez : le retour aux sources... Page 21 Une balade irlandaise Page 22 Tamaramag Revue trimestrielle de la Carsat Midi-Pyrénées Editeur : CARSAT MP - 2, rue Georges Vivent TOULOUSE Cedex 9 Directeur de la Publication : Francis De Block Directeur de la rédaction : Fabrice Vanheule Rédacteur en chef : François Malaret Rédacteur en chef adjoint : Jean-Marie Tyrou Coordination rédactionnelle : Stéphane Barrère Contributeurs Carsat : Eliane Poncy, Arnaud Bruel, Sylvaine Jourdan, Maité Larre, Dimitri Gouillon, Jacques Orrit, Marian Folliot, Cathy Andrieu-Vialar Contributeurs CPAM31 : Arnaud Coussemaeker, Françoise Barrot Crédit photo Rodez : Cathy Andrieu-Vialar Impression : Imprimerie Léonce Deprez - ZI «Le Moulin» RUITZ Infographie et création : Phedon Européenne de Communication Publicité : Phedon Européenne de Communication N ISSN : N CPPAP : 0319 M

4 Sante Le service social de l Assurance Maladie : de la prévention santé à l accompagnement des malades «L annonce d une maladie, les périodes de soins, les incidences de l arrêt de travail sur les revenus, sur la vie professionnelle, sur les liens familiaux et sociaux, les incertitudes sur les évolutions de la maladie marquent un arrêt douloureux dans les trajectoires de vie, souligne Eliane Poncy, responsable régionale du service social. Durant cette période de crise, le service social hospitalier peut intervenir pendant le temps de l hospitalisation, mais au-delà, dans la durée, le service social de l Assurance Maladie est l un des seuls services à accompagner les personnes malades.» Le rôle des AS Grâce aux signalements des services médicaux et administratifs des CPAM, des partenaires externes (services sociaux des établissements de soins, conseils généraux, professionnels de santé ), grâce aussi aux sollicitations directes des personnes malades, les AS (assistants sociaux et assistantes sociales) interviennent précocement. Ils interviennent aussi en proximité puisqu ils assurent des accueils dans 84 points de la région Midi-Pyrénées et qu ils peuvent se déplacer, au besoin, au domicile. Cette intervention auprès des personnes malades et de leur entourage se réalise sur les deux pôles de la santé et de la maladie, dans un continuum allant 4 Vous êtes fragilisé(e) par des problèmes de santé, de handicap et de vieillissement? Le service social de l Assurance Maladie peut vous aider. Ce service social spécialisé en santé porte en effet une attention particulière aux personnes en situation de maladie. de la prévention (actions pour la promotion de la santé et l accès aux soins) aux actions d accompagnement des personnes malades. C est l intervention sociale en santé. Objectif : le mieux-être Soutenir pour traverser l épreuve de la maladie et des soins ; réduire l impact de la maladie sur la vie personnelle, familiale, sociale, professionnelle ; prendre en compte et s adapter aux changements introduits par la maladie ; trouver un nouvel équilibre de vie... «Au final, ce qui est visé, c est le mieux-être des personnes malades et de leur entourage», précise Eliane Poncy. Des interventions multiples L accompagnement social se met en œuvre à partir d une évaluation globale de la situation de la personne malade. Il se concrétise par des interventions multiples des AS qui informent la personne sur ses droits et la guident dans ses démarches, lui apportent du soutien par l écoute et la reconnaissance de ses difficultés de santé, de ses inquiétudes et l aident à s engager dans une démarche de soins, en facilitant l accès et l observance de ces soins. Les AS peuvent aussi l accompagner pour se projeter dans l avenir et se mobiliser pour construire un projet de vie et, quand c est possible, un projet professionnel compatible avec les difficultés de santé. La dynamique de groupe Cet accompagnement social se fait souvent dans une relation individuelle avec la personne malade mais aussi, si cette approche est adaptée et acceptée par la personne, dans le cadre collectif de groupes de personnes. Plusieurs groupes ont été et sont conduits dans la région Midi-Pyrénées avec des personnes partageant une même situation de maladie. La dynamique du groupe vient alors en support de l intervention de l AS. Elle facilite l expression des personnes sur le vécu de leur maladie et de ses conséquences, elle les aide à s approprier les informations par le partage croisé des questions et des expériences. Elle concourt à la fois au soutien des personnes par les liens et les solidarités forgées par le groupe, et au soutien des démarches et des projets de vie. Aller au-devant des malades Si cette mission d accompagnement social des malades est une mission historique pour le service social de l Assurance Maladie, elle a beaucoup évolué dans le temps. L approche collective s est développée avec la multiplication des groupes

5 d expression et de paroles évoqués cidessus. S est également mise en place une démarche d offre de service qui a permis d aller au-devant des personnes malades et de faire ainsi fortement progresser le volume des bénéficiaires du service social. Un nouveau programme d action Au niveau national, cette mission est prise en compte dans le cadre d un nouveau programme de travail. Elle va permettre au service social de continuer à faire vivre cette mission historique qui reste au cœur de la spécialisation du service social de l Assurance Maladie. En Midi-Pyrénées, l actualité est marquée notamment par la négociation d un accord régional avec la Ligue contre le cancer qui va permettre d articuler les interventions respectives de la Ligue et du service social de l Assurance Maladie, et de mener des actions conjointes. Dans le Tarn-et-Garonne en particulier, une action collective innovante utilisant des techniques de théâtre va être proposée à des femmes malades du cancer. Pour rencontrer un(e) assistante social(e) Un rendez-vous peut être pris par téléphone au Vous pourrez rencontrer un(e) assistant(e)) social(e) dans les CPAM. Informations sur le site de la Carsat Midi-Pyrénées : (rubrique Santé-Social). Création d un Conseil local de santé mentale à Albi La santé mentale constitue un défi important, dans un monde où une personne sur quatre souffrira d un problème de santé mentale au cours de sa vie, selon l OMS. La nécessité d un travail collaboratif entre les différents acteurs de la cité et de la santé mentale est devenue primordiale. D où la création d un Conseil local de santé mentale à Albi. Plus les soins sont précoces, meilleure est la prise en charge. Une politique de prévention, d accès aux soins et d inclusion sociale nécessite un dépistage et un accompagnement par le système de santé primaire et l environnement familial et social : elle ne peut donc être mise en œuvre sans la participation active de tous les acteurs de la cité. Une prise de conscience collective Depuis quelques années, les élus locaux ont intégré le fait qu une politique du mieux vivre ensemble pour les habitants de leurs cités impose de lutter contre l exclusion sociale et de se préoccuper de la santé mentale. Cette convergence entre le développement de la psychiatrie citoyenne et la prise de conscience par les élus de la souffrance et du handicap psychiques a été le moteur de la création des Conseils locaux de santé mentale en France (CLSM). Ils sont un lieu de synergies et de débats pour la mise en œuvre de politiques locales de santé mentale et l application concrète des politiques nationales. Ils apportent des réponses pour améliorer l accès aux soins et aux droits, pour lutter contre l exclusion sociale et la stigmatisation. A Albi, le Conseil local de santé mentale s est créé fin 2013, et la première réunion s est tenue le 5 novembre 2013, salle des Etats albigeois à la mairie d Albi. Création de trois groupes de travail Le CLSM correspond à un territoire de proximité qui doit être pertinent pour les acteurs locaux communal ou intercommunal et pour les professionnels du secteur de psychiatrie. Trois groupes de travail ont été créés avec des missions bien précises : Le groupe Information-Communication a pour objectifs de préparer et d organiser la Semaine d information sur la santé mentale, de créer un annuaire visant à identifier les acteurs, de communiquer sur la création et les missions du CLSM. Le groupe Inclusion dans la cité a pour rôle de favoriser l insertion sociale et professionnelle, de lutter contre l isolement, d optimiser l accessibilité (services publics, cultures, accès aux soins ) Le groupe Cellule de veille est un espace de concertation de professionnels autour de situations individuelles de personnes en difficulté ; il mène une réflexion à partir d une situation particulière et recherche des solutions au cas par cas. Ces groupes de travail se réunissent régulièrement et ont commencé à mettre en action des objectifs opérationnels. La richesse du programme de la dernière Semaine d information sur la santé mentale en est un bel exemple. 5

6 QUALITÉ Pour leur 30 e édition, les Virades de l Espoir sont toujours l occasion de donner leur souffle à ceux qui en manquent, et apporter à l association Vaincre la Mucoviscidose les moyens financiers de combattre cette terrible maladie (voir encart). Les Virades auront eu lieu les 27 et 28 septembre sur plus de 500 sites en France, dont une douzaine dans notre région Midi-Pyrénées, à découvrir sur notre site : Comme chaque année, le public est invité à participer à de nombreuses activités (grand tournoi de foot et course en relais au CREPS, stand au marché de Saint-Orens, journée festive à Rieumes, tournoi de rugby féminin à Toulouse etc...). Voir le détail des programmes sur facebook.com/vaincrelamucomp On peut également faire un don directement sur le site Vaincre la Mucoviscidose, association créée en 1965, reconnue d utilité publique, a un seul objectif : vaincre la mucoviscidose. Contact : Renaud MICHEL, délégué territorial Midi-Pyrénées. zodiacaerospace.com La mucoviscidose La mucoviscidose est une maladie génétique mortelle qui détruit les poumons. Elle provoque un épaississement du mucus qui tapisse les bronches et les canaux du pancréas et favorise ainsi infections pulmonaires et troubles digestifs. Les infections pulmonaires à répétition engendrent une dégradation progressive et irréversible des poumons. Contre des troubles respiratoires et digestifs très lourds, la vie quotidienne est pénible et astreignante : médicaments, soins, traitements hospitaliers ACS : UNE AIDE POUR VOS DEPENSES DE SANTE Si vous avez de faibles ressources, l Assurance Maladie peut vous proposer de bénéficier de l Aide à la Complémentaire Santé (ACS). L ACS prend en charge tout ou partie de votre cotisation annuelle à un organisme complémentaire et vous permet ainsi de réduire les frais de santé qu il vous reste à payer. Renseignez-vous : > auprès d un conseiller, > ou sur ameli.fr. Publicité DEMANDEZ NOTRE NOUVEAU CATALOGUE DE VACANCES 2015 **LABEL** Pour recevoir gratuitement le catalogue Vivrêva 2014, merci de nous retourner le coupon ci-dessous à : VIVRÊVA - B.P LILLE CEDEX ou par à : Nom et Prénom :... Tél. :... Adresse :... Tél. port. :... Code postal :... Ville : T

7 Actus Sociales Déclaration sociale Une seule déclaration sociale avec la DSN Dans le cadre du «choc de simplification» mis en œuvre par le gouvernement, un dispositif nouveau permet d alléger les démarches administratives des entreprises : la déclaration sociale nominative. Il se substituera d ici au 1 er janvier 2016 à la plupart des déclarations sociales, dont le DUCS et la DADS-U. La DSN est une transmission unique, à partir du logiciel de paie et RH ; mensuelle, et non plus annuelle ; et dématérialisée, vers un système partagé entre les différents organismes. Entreprises et salariés en retirent des avantages. Pour les entreprises, la réduction du nombre de déclarations à effectuer, la simplification des déclarations et la sécurisation de la transmission des données sociales. Pour les salariés, un exercice facilité et fiabilisé de leurs droits, ainsi qu une simplification de leurs démarches pour l obtention de certaines prestations sociales, du fait qu ils doivent produire moins de justificatifs auprès des organismes. Déployé au niveau national depuis fin mars 2014, le dispositif est porté en région par le Cercle DSN Midi-Pyrénées, composé de nombreux organismes de protection sociale : URSSAF, Carsat, CPAM, Pôle Emploi, complémentaires prévoyance, santé et retraite Une réunion de lancement a réuni plus d une cinquantaine de grandes entreprises de la région au Stade Toulousain le 24 mars Une deuxième réunion est prévue en novembre 2014 afin de poursuivre la mobilisation des entreprises sur le terrain de la simplification des déclarations sociales. Golden Age Gym Festival Du 28 septembre au 3 octobre à Toulouse Le 4 e Golden Age Gym Festival La 4 e édition du Golden Age Gym Festival organisé par l Union européenne de gymnastique (UEG) se déroulera cette année du 28 septembre au 3 octobre à Toulouse, avec l aide du Comité local d organisation. Les adeptes de la gym pour tous de 50 ans et plus pourront tester différentes activités tout en rencontrant d autres seniors issus d une vingtaine de pays européens. Vingt-cinq ateliers différents seront proposés du lundi au jeudi, après un réveil musculaire : du fitball au step, de la zumba à la relaxation, de l aéro danse à la danse country, de la self defense au Qi Gong, de l aquagym à la marche nordique, des jeux de raquettes à la pétanque Sont aussi au programme une grande parade, des «group performances», des forums, des concerts, des visites touristiques et des ateliers gastronomie. Les participants pourront en outre participer au Flash Mob et assister au salon «Bien vivre, bien vieillir». Renseignements sur le site Un livre : Arrêtez de nous prendre pour des vieux! Retraités à l étranger Les retraités vivant à l étranger et l Assurance Maladie Vous êtes français(e), retraité(e) du régime général de la Sécurité sociale, et vous vivez à l étranger hors de l Union Européenne, de l Espace économique européen (Islande, Liechtenstein et Norvège) et de la Suisse. Que se passe-t-il si vous avez besoin de soins lors de vos séjours temporaires en France? Sachez que l Assurance Maladie prend en charge vos dépenses de santé, et vous rembourse sur le compte bancaire de votre choix, une fois que vous aurez suivi les démarches suivantes : Rendez-vous sur le site ameli.fr pour compléter en ligne le formulaire d inscription à la rubrique «Droits et démarches/vous partez vivre votre retraite dans un autre Etat», afin que l Assurance Maladie puisse étudier et ouvrir vos droits. Ce formulaire est aussi disponible par téléphone ( , du lundi au vendredi de 8 h à 17 h heures françaises) ou par courrier sur demande préalable à : Assurance Maladie CNAREFE, Marne-la-Vallée Cedex 03. Fournissez les justificatifs nécessaires pour obtenir votre carte Vitale. Consultez votre compte ameli pour suivre vos remboursements et contacter l Assurance Maladie à tout moment. N oubliez pas de mettre à jour votre carte Vitale à chaque séjour en France dans l une des bornes multiservices de l Assurance Maladie ou en pharmacie, et de présenter la carte aux professionnels de santé consultés pour être remboursé(e) rapidement. Ce n est pas parce qu on prend de l âge qu on est vieux pour autant. Spécialiste de l adaptation de la société au vieillissement, Muriel Boulmier, chef d entreprise du Sud-Ouest, pousse avec pertinence, élégance de plume et finesse d esprit, un «coup de gueule contre 10 idées reçues» : ces «stéréotypes qui collent à la pas si vieille peau des personnes vieillissantes» - cette «nouvelle génération intermédiaire» des, grosso modo, ans, née du recul simultané de la mortalité et de la natalité qui a modifié la structure des âges. Non, les «vieux» ne sont pas forcément des nantis, des oisifs et des égoïstes, des geeks surfant à tout va sur le Net, des trop âgés pour aimer, des réacs auxquels on devrait même retirer le droit de vote Au fil des pages, Muriel Boulmier pourfend ainsi les nombreux préjugés sur cette «seconde vie» menée entre retraite et maison de retraite. Comme disait la minisérie télévisée, «y a pas d âge» : c est une question d état d esprit. Ed. Balland, 128 pages, 9,90 7

8 Action sociale Un livret très utile pour les retraités : Comment se faire aider à domicile Entretien de la maison, travaux ménagers, cuisine, petit bricolage, jardinage, assistance informatique, même quand on est encore en forme ou pour faire face à des difficultés passagères ou liées à l âge Comment se faire aider à domicile quand on est retraité? «Des prestations sont proposées sur l ensemble du territoire par des associations, des établissements publics, des entreprises de statuts variés. Mais les particuliers, qui peuvent aussi décider d employer eux-mêmes une personne, ont parfois de la difficulté à trouver le bon interlocuteur, à savoir à qui s adresser, remarque Maïté Larre, chargée de mission à la Carsat Midi-Pyrénées. D où l idée de cette information la plus large possible à nos retraités». 8 Trois solutions Pour se faire aider à domicile, il existe ainsi deux cas de figure et trois possibilités. Soit vous décidez d embaucher vous-même une personne de votre choix et vous organisez son travail avec elle (emploi direct) ; soit vous préférez faire appel à un organisme de service à la personne, qui sélectionnera pour vous une aide à domicile pour la prestation souhaitée, et vous proposera deux modes de gestion : le mode mandataire (vous êtes employeur avec les responsabilités liées à ce statut) ou le mode prestataire (c est l organisme qui est employeur). «Chacune de ces trois solutions présente des avantages et des inconvénients. Il s agit de choisir la solution la plus adaptée à sa situation -âge, autonomie-, chacune présentant des plus et des moins». Des plus et des moins L embauche directe, de gré à gré, vous permet ainsi de choisir la personne qui viendra régulièrement chez vous, quelqu un que vous connaissez, un ami, un membre de la famille, une personne habitant votre quartier. En revanche, en tant qu employeur, vous avez toutes les responsabilités administratives et juridiques, vous n avez pas l assurance que votre employé(e) soit une personne qualifiée et formée, et en cas d absence ou d hospitalisation, vous continuez à verser le salaire et vous devez gérer un licenciement éventuel. (Pour plus de précisions consulter : En mode prestataire, vous n avez pas à chercher du personnel : l organisme vous en propose en veillant à ce que la qualification et les compétences de la personne choisie soient adaptées à vos besoins et à votre âge ; en cas d absence, il vous proposera un remplacement ; de plus, vous n avez pas à vous occuper des formalités administratives, vous ne paierez que le nombre d heures correspondant aux services effectués, et c est l organisme qui gérera aussi un éventuel conflit ou un licenciement. Par contre, vous ne pouvez pas toujours choisir la personne intervenant chez vous qui peut

9 ensuite être changée, ni les jours et les horaires des prestations, et c est évidemment la formule la plus onéreuse car vous payez l ensemble des services rendus par l organisme. En mode mandataire, vous n avez pas de recherche de personnel à faire, vous choisissez l intervenant parmi les candidats proposés par l organisme sur des critères également de qualification et de compétences par rapport à vos besoins ; l organisme mandataire réalise en votre nom les formalités administratives et les déclarations sociales et fiscales, il assure le suivi de l employé et la continuité du service, et il vous fournit appuis et conseils y compris en matière juridique. Mais en qualité d employeur, c est à vous de gérer les conflits avec votre salarié, de mettre en place au besoin la procédure de licenciement en respectant le délai de préavis ; en cas d absence ou d hospitalisation, vous devez continuez à verser le salaire et les frais de gestion. D autres formules Il existe aussi une autre formule pour les moins de 70 ans : l appel, pour des travaux ponctuels comme du jardinage ou un grand nettoyage de printemps, à une «association intermédiaire» qui a pour mission de réinsérer des personnes en difficulté. Là aussi vous payez le service effectué, dépense qui donne droit à une réduction d impôt (voir l encadré). Il faut savoir aussi que pour vos courses, de nombreux commerces de proximité assurent une livraison gratuite ; que les services de commandes par Internet offrent de nombreuses possibilités ; et qu il existe des sites d échanges pour prêter par exemple son jardin en pouvant ensuite y cueillir ses légumes sans avoir à les faire pousser. Choisir et prévoir! Comme dirait l humoriste Régis Laspallès, c est vous qui voyez! En prenant de l âge, certaines activités peuvent comporter des risques. Faire appel à une aide à domicile permet de les limiter et de nouer des liens de confiance avec une aide à domicile. Et lorsque surviennent des ennuis de santé, cette «mise en route» facilite la mise en œuvre d une aide plus importante Un numéro utile, le du lundi au vendredi de 9h30 à 17h : un service du ministère du Travail et de l Economie pour trouver un service d aide à la personne agréé dans votre département et obtenir d autres informations. Le chèque emploi service universel Si vous choisissez de devenir employeur direct, vous pouvez utiliser le Cesu pour déclarer et payer la personne que vous employez à votre domicile. Pour en bénéficier, il suffit d adhérer auprès de l Urssaf de votre département (sur place ou en direct sur le site ou auprès de votre banque. Vous disposez d un chéquier déclaratif ou, sur Internet, d un écran déclaratif qui vous permet de réaliser une déclaration simplifiée. Pas de bulletin de salaire à établir, pas d erreur de calcul ni de chèque à envoyer : le centre national de Cesu adresse à votre salarié une attestation d emploi qui vaut bulletin de salaire. Il calcule toutes les cotisations dues et les prélève automatiquement sur votre compte bancaire après vous avoir adressé un avis de prélèvement détaillé. Pas de calcul des jours de congés non plus : le salaire est majoré chaque mois de 10 % à ce titre. Le Cesu entre bien dans le cadre de la simplification administrative! Des réductions d impôt Pour aider les retraités à faire face aux dépenses liées à l emploi d une aide à domicile, certaines réductions d impôts sont prévues, dans une certaine limite : sur les salaires nets versés à un salarié et les cotisations sociales, si vous êtes employeur ; et sur les sommes facturées par une association ou un organisme de service à la personne. Sont concernés : l assistance aux personnes âgées ou handicapées ; l entretien de la maison et les travaux ménagers ; les petits travaux de jardinage (jusqu à ), les prestations de petit bricolage (jusqu à 500 ) et d assistance informatique et Internet (jusqu à ). Vous pouvez réduire de votre impôt 50 % des dépenses supportées dans l année dans la limite de ( la première année où vous employez directement un salarié). Ces plafonds peuvent être portés jusqu à respectivement et si vous avez encore des charges de famille (1 500 par enfant pour chaque membre du foyer fiscal âgé de plus de 65 ans). Pour une information actualisée, consulter : ou taper sur un moteur de recherche les mots clés suivants : réduction d impôt pour aide à domicile 9

10 Action sociale Prévention Santé : la marche à pied, ça marche! Comment bien vieillir? Il n y a pas de recette miracle pour entretenir son corps, mais une conjonction de plusieurs facteurs : hygiène de vie, sommeil, pratique d activités physiques et cérébrales, ainsi qu une vie sociale active. Entretenir sa mémoire ou faire du jardinage sont ainsi des activités essentielles. La retraite permet de se réaliser dans des domaines qu on n avait jamais imaginés auparavant. L âge n enlève pas la passion ; bien au contraire, il la stimule. Les Associations des retraités d Oc (Aroc) s inscrivent tout à fait dans ce mouvement en encourageant les seniors à stimuler leurs muscles et leur cerveau. Oui, mais que peut-on encore pratiquer passé 60 ans? Tous les sports, à condition de ne pas dépasser les limites de l essoufflement, de la courbature ou de la douleur. A cet égard, la marche à pied est particulièrement indiquée, comme le montrent les témoignages des Aroc Tarn Sud et Hautes- Pyrénées. 10 AROC Tarn Sud : un tiercé gagnant Sous la houlette de Bernard, la marche hebdomadaire du lundi après-midi entraîne un groupe d adhérents du Tarn Sud par monts et par vaux, sur les petits chemins de traverse de la région qui offrent tous une belle découverte. Chacun va à son rythme. On s encourage en racontant sa petite histoire ou en donnant sa dernière recette de cuisine. A mi-parcours, une halte bien méritée permet de se régénérer en allant puiser le fruit sec, la banane ou la pomme dans le fond de son sac à dos. D autres, plus aguerris, se retrouvent chaque mardi entre copains avec Elise, Nelly, Gégé et Jean-Pascal pour passer un moment sympathique. Leur sac à dos et leurs brodequins en permanence à portée de main, ils sont toujours prêts à mettre la clef sous le paillasson pour aller marcher ensemble, souvent accompagnés du labrador, trop content d en être aussi! Denis coordonne l activité par courriel, ce qui leur permet de décider en connaissance de cause, en découvrant à l avance le programme, le dénivelé et les conseils météo. Dans l air du temps, la marche nordique a aussi du succès. Elle entraîne tous les vendredis matin un petit groupe heureux de se retrouver dans le splendide site du Dicosa, aux portes de Castres. C est avec tonicité et énergie que ces retraités bénéficient des bienfaits de ce sport parfaitement adapté à leur génération. Ces différentes marches sont l un des moyens de se dépasser, d aller vers les autres, de sortir de sa bulle. Le secret d une bonne vieillesse n est-il pas de garder à 60 ans le même idéal qu on avait à 20 ans? Pour l AROC Tarn Sud, la «retraite active», c est aussi la lutte contre le fléau de l isolement. Rens. : AROC Tarn-Sud - Maison des associations et syndicats - 1 place du 1 er mai Castres ; tél. : ; courriel : AROC Hautes-Pyrénées : des bienfaits confirmés Les marcheurs de l AROC Hautes-Pyrénées se retrouvent tous les mardis sur les sentiers balisés de la Bigorre, du Gers, du Béarn ou du Comminges. Au détour d un chemin ou d une clairière, René, le guide bénévole, fait découvrir une plante, une fleur, une chapelle, un lavoir ; et, selon les saisons, châtaignes, cham-

11 pignons, asperges sauvages, cerises ou pommes viennent alourdir le sac à dos! Tout au long de l année, sans un gros investissement financier, le groupe est de sortie pour une balade de deux à trois heures pour découvrir à pied plaines et coteaux, havres de paix encore plus beaux lorsque les montagnes sont dégagées. Au fil des sorties, les assidus se distinguent par leur pas plus rapide, mais chacun marche à son rythme. La vitesse peut être augmentée au fur et à mesure des sorties, sans esprit de compétition. Ce sont vraiment des moments de détente, d éclats de rires. On prend plaisir à se rencontrer, à papoter, à échanger des idées, des recettes et des conseils. Et surtout, les muscles se dérouillent! Pour éviter les crampes, il ne faut pas oublier de boire lors des petites haltes. On ne part pas sans mettre dans son sac à dos une bouteille d eau, ainsi que quelques fruits secs ou barres de céréales. Au retour, une fatigue saine dans les jambes, le teint rose sur les joues, le souvenir de beaux paysages dans les yeux : l appétit est là, et une bonne nuit de sommeil assurée! Voilà qui confirme les différents articles de «Prévention Santé» recommandant la marche pour retrouver le souffle, raffermir son corps, avoir une meilleure posture, éliminer les toxines, le cholestérol, et surtout favoriser une meilleure tension artérielle. L histoire de l AROC Rens. : AROC Hautes-Pyrénées, agence retraite CARSAT-Midi-Pyrénées - 32 avenue de la Libération Tarbes ; tél. : ; courriel : jeanine. Les Associations des retraités d Oc sont nées, à partir de 2008, d une initiative de la Carsat Midi-Pyrénées (ex-cram) qui, au-delà du calcul et du paiement des retraites, œuvre en faveur du «bien vieillir» de ses bénéficiaires. Il existe aujourd hui douze Associations de retraités d Oc (Aroc) réparties au sein des huit départements de la région Midi-Pyrénées. Elles sont coiffées par une fédération qui assure un rôle d impulsion et de liaison entre les associations. Les Aroc sont animées par des retraités soucieux du bien-être et de la qualité de vie de leurs adhérents. Elles totalisent près de adhérents. Les retraités du régime général et leurs conjoints, mais également d autres retraités à titre dérogatoire, peuvent ainsi rompre la solitude, effectuer des rencontres, participer à des activités physiques ou intellectuelles, festives ou de découvertes, avec un maître mot : «la convivialité». L adhésion à l une des 12 Aroc permet de s inscrire individuellement aux activités proposées par les 11 autres. Par ailleurs, certaines activités sont organisées en inter-aroc permettant de rencontrer des adhérents d autres départements partageant les mêmes centres d intérêt. Ainsi, les marcheurs des Aroc Tarn Sud et Hautes-Pyrénées ont décidé d organiser les 6 et 7 octobre une sortie sur deux jours en Hautes-Pyrénées, avec nuit en gîte ou chez les adhérents. Net-particulier.fr : le portail officiel de l emploi entre particuliers L emploi entre particuliers, qui concerne cinq millions de personnes en France, a désormais un site de référence, unique et fédérateur : Vous y trouverez toute l information utile relative à ce secteur, que vous envisagiez de devenir particulier employeur ou salarié d un particulier, que vous le soyez déjà ou que vous souhaitiez mieux connaître les métiers au service de particuliers. Net-particulier.fr vous accompagne à chaque étape de la relation de travail, des démarches préalables à l embauche jusqu à la fin du contrat de travail. thème vous est expliqué avec des exemples et des conseils à l appui (coût de l emploi, rémunération, formation ) Pour des informations plus approfondies, vous serez orienté vers les sites spécialisés référents dans le secteur de l emploi entre particuliers. Net-particulier.fr a été conçu en partenariat avec le ministère des Affaires sociales et de la Santé, la Cnaf, la Cnav, le Centre national Cesu, le Centre national Pajemploi, la Fepem, le groupe Ircem, Pôle emploi et l Urssaf, en lien avec le Secrétariat général pour la modernisation de l action publique. Organisé par profil, il permet d accéder directement à l information qui vous concerne («employeur» ou «salarié»), et qui répond précisément à vos besoins. Ces parcours couvrent ainsi la garde d enfants, les services de la vie quotidienne (pour des activités de type ménage, repassage, petit bricolage ), et l assistance à une personne fragile ou âgée. Chaque net-particulier.fr au service de l emploi entre particuliers quels services? quels avantages? 11

12 Travail et entreprise Des moyens rassemblés au service des risques professionnels Dans le cadre des nouveaux objectifs de la convention avec l Etat, la Carsat a réorganisé sa direction des risques professionnels depuis le 1 er mars. Objectif : optimiser la réponse apportée aux entreprises en rassemblant les moyens humains, techniques et budgétaires. Nos actions prioritaires Trois programmes nationaux : les cancers professionnels, les troubles musculo-squelettiques, les chutes dans le BTP. Cinq plans d actions régionaux : les entreprises à forte sinistralité* : les entreprises sur les de la région ayant une fréquence et une gravité d AT/MP* plus élevée que la moyenne, le transport routier de marchandises, les maisons de retraite (EHPAD*), la stabilité des ouvrages provisoires dans le BTP (ensevelissement, effondrement), les nuisances sonores. Cinq thématiques transversales : les risques psychosociaux, les jeunes et apprentis, les seniors, les très petites entreprises, l amiante. Quelques années en arrière, la Carsat était organisée par département, puis ensuite par pôle d activité. Aujourd hui, une nouvelle organisation a été choisie pour mieux intégrer l évolution du monde du travail et les exigences de l Etat : modalités de travail par cibles, mise en place de programmes nationaux ou régionaux adaptés au contexte local (voir encadré). L idée : être efficace sur des actions prioritaires basées sur la sinistralité* des entreprises, avec une nouvelle polyvalence des équipes sur les secteurs. Ainsi, chacun pourra s impliquer sur plusieurs projets ciblés tout en conservant une activité de terrain. Une organisation géographique Le service Prévention était organisé par secteur, 5 pôles regroupant des grandes catégories d activité professionnelle. C est désormais une organisation géographique, en 3 secteurs : Midi-Pyrénées Nord, Midi-Pyrénées Sud, Toulouse et sa couronne (40% des établissements). Midi-Pyrénées Nord Toulouse et sa couronne Midi-Pyrénées Sud 12

13 Vos contacts u Une boîte mail générale : u Des boîtes mail par secteur : Midi-Pyrénées Nord : Toulouse et agglomération : Midi-Pyrénées Sud : u Un site Internet : u Une agence virtuelle proposant des services ciblés : Midi Premium (http://carsat-mp. custhelp.com/) u Une plateforme téléphonique dédiée aux entreprises : (coût d un appel local, hors surcoût lié à votre opérateur) Un service Documentation Un service Documentation spécialisé dans le domaine des risques professionnels vous accueille du lundi au mercredi de 9 h à 11 h 30 et de 13 h 45 à 16 h sur rendez-vous au rez-dechaussée de la Carsat Midi-Pyrénées, 2 rue Georges-Vivent, Toulouse cedex (terminus du métro A, station Basso Cambo). Pour prendre rendez-vous, vous pouvez nous écrire à Taux de cotisation AT/MP* : la simplification en marche La simplification de la tarification sera poursuivie pour améliorer la fiabilité des données qui servent au calcul des taux de cotisation AT/MP*. Depuis le 1 er janvier 2014, près d un tiers des codes risques a déjà fait l objet de regroupements. Ainsi, les numéros de risques sont passés de plus de 600 à 403 classifications. *Glossaire AT/MP : accident du travail / maladie professionnelle EHPAD : établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes Sinistralité : statistiques des accidents du travail et des maladies professionnelles (indicateurs : nombre, fréquence, gravité, etc.) DIPLUS, pour en savoir plus sur la santé et la sécurité en TPE Plusieurs outils existent pour les grandes et moyennes entreprises pour gérer la santé et la sécurité au travail de façon autonome; voici le premier outil pour les très petites entreprises (TPE, moins de 10 salariés). Les + de DIPLUS DIPLUS est simple d utilisation et ergonomique, accessible à tous (initiés/non-initiés) et de n importe où, autoporté : il se suffit à lui-même et ne nécessite pas d accompagnement, transversal : il s adresse à toutes les activités. Des objectifs concrets Faire prendre conscience aux chefs de TPE de l importance de la gestion de la santé et sécurité au travail. Favoriser un passage à l action rapide et autonome. Son credo : transformer des moments rares de prévention en actions quotidiennes. L outil en bref DIPLUS est un outil informatique qui permet de partir d où en est l entreprise pour la faire avancer en termes de santé et sécurité au travail. Comment? En mettant d une part en valeur le chemin parcouru et ses points forts et d autre part en lui proposant des pistes de progression. Conçu sous forme d un espace adhérent anonyme, sécurisé et gratuit, il est composé de plusieurs éléments : Une grille d évaluation en 17 questions pour décrire la situation de l entreprise Un scoring et un positionnement de l entreprise : c est une synthèse visuelle qui situe l établissement par rapport à une référence (historique de l entreprise, secteur d activité) Une boîte à outils de fiches pratiques sur la réglementation, la prévention... Un plan d actions priorisé, en relation directe avec la grille d évaluation remplie. Il pourra être suivi ou repris par le chef d entreprise à n importe quel moment. En se connectant, le chef d entreprise peut également voir la moyenne de son secteur d activité. Les bénéfices pour l entreprise DIPLUS met en relief des bénéfices pour le chef d entreprise : Gagner du temps au quotidien, Eviter les ruptures dans l activité, Garder les moyens de production opérationnels (homme/machine), Disposer de sources fiables pour améliorer son entreprise. Des contacts dédiés CMA Haute-Garonne : Fabrice Boury-Esnault, Carsat Midi-Pyrénées : Gérard Moreau, Direccte Midi-Pyrénées : Michel Niezborala 13

14 Travail et entreprise Troubles musculo-squelettiques : le dispositif TMS Pros pour diminuer les risques C est de loin, à 80 %, la première cause de maladie professionnelle en France. Les troubles musculosquelettiques, qui touchent essentiellement les poignets et les mains (40 % d après les dernières statistiques), les épaules (37 %), les coudes (21 %) et à un degré moindre les genoux et le dos (lombalgies, névralgies, hernies discales, sciatiques), sont directement liés aux conditions de travail. Les facteurs de risques sont de trois ordres : biomécaniques (appuis, gestes répétitifs, travail statique, efforts excessifs, positions articulaires extrêmes), psychosociaux (le stress, le manque de contrôle sur son travail, le manque de soutien social), les ambiances physiques telles que l exposition aux vibrations et le travail au froid. L équation personnelle (l âge, le sexe, la santé, les capacités fonctionnelles) du salarié peut augmenter la probabilité de déclenchement des TMS. 14 Un enjeu majeur Les TMS se traduisent dans tous les cas par des symptômes douloureux, et des réductions de capacité de travail le plus souvent temporaires mais parfois définitives. Autant dire que la prévention de ces pathologies, qui n épargnent aucun secteur d activité, constitue un enjeu majeur de santé au travail, tant sur le plan humain pour les salariés qu économique pour les entreprises. D autant que le nombre de TMS reconnus est en constante augmentation, avec un taux de croissance de 60 % depuis «Les TMS étaient l une des priorités de la branche Risques Professionnels de l Assurance Maladie sur la période , remarque Dimitri Gouillon, ingénieur conseil à la Carsat Midi-Pyrénées. L ambition était de stabiliser leur nombre, mais le bilan a montré qu ils continuaient malgré tout d augmenter. Cela justifie donc une mobilisation de plus grande ampleur». On est ainsi passé, sur le territoire national, d un ciblage de entreprises de 2009 à 2012, à pour la période : établissements ne représentant que 0,4 % des entreprises du régime général, mais 35 % des TMS indemnisées, et un tiers des indemnités journalières versées. Un dispositif innovant Pour mobiliser ce nombre important d entreprises ciblées, la branche Risques Professionnels a développé un dispositif baptisé TMS Pros. Ce dispositif vise non seulement à mobiliser les entreprises ciblées sur le risque TMS, mais aussi à faire en sorte qu elles deviennent plus autonomes et plus actives dans le domaine de la prévention : «Ce qui est

15 attendu c est qu elles comprennent bien la problématique et ses enjeux, qu elles se les approprient et qu elles se prennent en main ; il ne faut pas qu elles soient juste en attente de nos interventions», souligne Dimitri Gouillon. Le site internet tmspros.fr, mis en service au début du printemps sur le plan national, en est la colonne vertébrale. On y retrouve l ensemble de l offre de service avec notamment la base documentaire institutionnelle : outils méthodologiques, bonnes pratiques, réalisations exemplaires, formations. Au sein de ce site, chaque entreprise peut avoir son espace personnel, avec un code d accès (identifiant et mot de passe). Un formulaire détaillant chaque étape de la démarche de prévention fait état de sa progression sur le plan méthodologique ainsi que sur le plan de la mise en œuvre. «Cela nous permet de collecter de façon systématique et périodique l ensemble des informations nécessaires pour suivre et accompagner les entreprises L idée est de faciliter le traitement des documents déposés via tmspros.fr, notre souhait étant de voir progresser l entreprise.» 198 entreprises ciblées en Midi-Pyrénées Pour la région Midi-Pyrénées, 198 entreprises ont été ciblées, représentant 900 cas de TMS sur la période , soit 300 TMS par an sur un total annuel de TMS au plan national. «Avec journées d arrêts de travail indemnisées pour 900 cas de TMS, nous sommes l une des régions qui déclarent le moins de TMS, note Dimitri Gouillon. Cette disparité entre régions est probablement culturelle sachant toutefois que des troubles musculo-squelettiques peuvent passer en maladie plutôt qu en maladie professionnelle.» Les secteurs les plus touchés sont ceux de la grande distribution (mise en rayons, dépalettisation, encaissement d où la recommandation pour les clients depuis 2009 de ne pas mettre sur le tapis des caisses des articles de plus de 8 kg, comme les packs d eau), l industrie agro-alimentaire (gestes répétitifs dans la filière viande-volaille) et l aide et les soins à la personne. De la phase d information à la phase d adhésion «Nous avons terminé la phase d information à destination des chefs d entreprise avec des réunions dans chaque département, précise Dimitri Gouillon. Les 198 entreprises ciblées (de toutes tailles, principalement de plus de 20 salariés) ont été mobilisées sur deux mois et demi en avril-juin, avec un taux de participation de plus de 80 %.» A débuté donc la phase d adhésion au dispositif qui commence par l inscription à ce nouveau site tmspros.fr. En savoir plus > tmspros.fr > Page d accueil du site tmspros.fr 15

16 Interview Centre Médical La Roseraie à Montfaucon (46) TMS : la prévention passe par l équipement et la formation Autrefois petit séminaire (où Gambetta fut élève) puis sanatorium, cette grande bâtisse du XIX e siècle nichée au cœur du village de Montfaucon, au sud-est de Gourdon dans le Lot, abrite un centre de rééducation fonctionnelle de 130 lits (CRF), et une maison de retraite EHPAD de 64 lits (dont 15 Alzheimer) installée depuis fin 2013 dans une nouvelle aile. Ces deux établissements de 220 salariés au total, gérés conjointement par une union de quatre mutuelles, ont mené des actions sur les troubles musculo-squelettiques. Entretien avec Béatrice Gaillard, directrice, et Julie Cheyroux, chargée de Ressources humaines, du Centre Médical La Roseraie, ainsi que Benoît Jordana, cadre de santé au CRF. Tamara : Qui sont les interlocuteurs TMS dans votre établissement? Julie Cheyroux : Nous avons déjà formé trois personnes à la formation référent prévention TMS ; à ce jour, il reste une personne présente, ergothérapeute, qui fait partie de notre CHSCT. T. : Que fait-elle exactement? Béatrice Gaillard : Elle intervient sur les nouveaux entrants et sensibilise l ensemble du personnel concerné : rééducateurs, infirmiers, aides-soignants, agents de service hôteliers (nettoyage, distribution des repas). Elle dispose d un jour par mois pour aller dans les services voir et accompagner les équipes, faire de la prévention, mettre en place des actions de formation. Elle fait aussi de l analyse de poste en observant et interrogeant les salariés sur leur façon de travailler. Elle leur montre comment utiliser les matériels, comment bien appliquer les procédures pour ne pas se blesser. T. : Cela ne permet-il pas aussi de faire remonter des informations à la direction? B. G. : Sur l achat de matériel, cela peut être du conseil important, et pour l organisation de la chambre aussi. Dans la 16 conception de nos chambres, au CRF et à l EHPAD, nous avons beaucoup travaillé avec les ergothérapeutes, pour qu elles soient confortables pour les patients et les résidents, mais en même temps adaptées au personnel. T. : Précisément, quelles actions avezvous menées sur ce plan? B. G. : Suite à ma visite à hôpital Expo en 2009, j ai décidé de tester des rails au plafond, pour les transferts lit-fauteuil, lit-salle de bains, lors de la réfection des services du CRF. Puis, nous les avons intégrés dans les chambres les plus grandes pour les patients les plus handicapés (28 chambres). Fort de cette expérience, lors de la construction de notre nouveau bâtiment EHPAD, toutes les chambres en ont été équipées à l exception des unités Alzheimer où ce n est pas utile car les patients sont mobiles. Nous avons travaillé avec l architecte pour n avoir qu un rail par chambre afin de respecter les méthodes de travail des soignants et nos contraintes financières. T. : Quel est le personnel concerné par les rails? B. G. : Le personnel de soins, soit une cinquantaine de personnes. T. : Et pour le nettoyage? B. G. : Nous avons choisi pour la maison de retraite le nettoyage à la vapeur, qui est bénéfique pour le personnel car il nécessite moins de gestes mécaniques ; de plus, il y a aussi moins d effets néfastes dus aux produits chimiques. T. : De quels autres équipements disposez-vous? B. G. : Avant les rails, nous avions équipé petit à petit toutes les chambres de lits électriques qui permettent de mettre à niveau les patients lors des soins. Benoît Jordana : Nous avons aussi des fauteuils roulants, des draps de glisse, des chariots-douche, des lève-malade manuels, des verticaliseurs avec harnais pour aller dans les salles de bains, des stand-ups verticalisateurs pour mettre debout les paralysés des membres inférieurs, des tables à hauteur et inclinaison variable Il existe aussi une cuisine thérapeutique au sein du CRF avec des plans de travail à hauteur variables utilisés dans l optique du retour à domicile. Autant de matériel

17 au bénéfice du patient mais surtout du soignant pour tout ce qui est TMS. T. : Est-ce parce que vous aviez décelé des pathologies chez vos salariés que vous vous êtes dit que ce matériel pouvait être intéressant? B. G. : Pas forcément. Nous voulions anticiper les problèmes. T. : Lesquels? B. G. : Des problèmes de dos, d épaules. Cela peut aller jusqu à l inaptitude. Historiquement, nous avions assez peu d arrêts de travail, mais désormais avec le vieillissement du personnel, l âge de la retraite en recul, nous constatons une usure du fait des mauvaises conditions de travail précédentes. Même si les habitudes ont été parfois difficiles à changer avec des réticences pour l utilisation de ce type de matériel, aujourd hui nous arrivons à travailler différemment. B. J. : Ce qui est clair, c est que même quelqu un qui a déjà souffert du dos est tout à fait apte avec ce matériel à faire du transfert aujourd hui en toute sécurité. T. : Vous avez aussi des chambres domotisées? B. G. : Oui, une à l EHPAD et deux au CRF. T. : La Carsat Midi-Pyrénées vous a aidés de quelle façon? J. C. : Pour la formation et la mise en Publicité place du document unique sur le plan méthodologique pour l évaluation des risques, ainsi que dans l accompagnement du CHSCT. Choisissez IdealDouche : LA douche sur mesure à la pointe de l innovation! NOUVEAU B. J. : Ce qui a motivé l aménagement d une chambre domotisée à l EHPAD, c est un patient du CRF désirant intégrer la maison de retraite. B. G. : Dans ces trois chambres, de nombreux éléments sont automatisés. Une télécommande centralisée permet d allumer et de régler la télé, répondre au téléphone, allumer la lumière, ouvrir les volets, etc. L ouverture de la porte s effectue par détection infra-rouge. B. J. : Il s en suit une autonomie énorme pour le patient, mais aussi moins de sollicitation pour le personnel. Sur l EH- PAD, le rail va du lit jusqu à la salle de bains. B. G. : Nous avons en effet travaillé avec l architecte. Ce qui est le plus fréquent, ce qui fait le plus mal, c est le transfert aux toilettes. On voulait que ça ne coûte pas trop cher, un seul rail, et il fallait réfléchir notre chambre en fonction de ça. Barre de maintien Sol antidérapant Siège rabattable Accès de plain-pied Une conception 100% modulable La pose en moins d une journée Une sécurité d utilisation totale Demandez vite votre étude de prix sur mesure! Poster sans timbrer l enveloppe à : INDÉPENDANCE ROYALE Indépendance Royale est une société française Libre Réponse N Limoges Cedex 9 - France Conformément à la Loi Informatique et Libertés n du 6 janvier Art. 27, vous disposez d un droit d accès et de rectification aux données vous concernant. Par notre intermédiaire votre adresse peut être transmise à des tiers. Vous pourriez ainsi recevoir des propositions d autres entreprises. Photos non contractuelles. Demande de Devis Gratuit à renvoyer à : Indépendance Royale - Libre Réponse N Limoges Cedex 9 OUI, je souhaite en savoir plus sur la douche de plain-pied IdealDouche et bénéficier d un devis gratuit sans engagement de ma part. Madame Monsieur Nom...Prénom... Adresse... Code Postal Ville... Téléphone N affranchissez pas ce courrier, nous vous offrons les frais postaux TAM TAM D MAETVA - Colmar * En fonction de la loi de finances 17

18 Retraites Midi Premium : une super cyber-communauté Dans notre précédent numéro, nous avions présenté Carsat Midi Premium, la nouvelle agence en ligne de la Carsat Midi-Pyrénées ouverte en janvier Carsat Midi Premium offre aux assurés inscrits ( fin juillet 2014) la possibilité de faire partie d une véritable communauté d internautes, la communauté Midi Premium. Chaque membre a ainsi la possibilité d échanger, de témoigner, de questionner, de répondre aux interrogations d autres membres au profil équivalent, pour partager conseils et informations. Sept thématiques La communauté Midi Premium propose des thématiques retraite (préparer sa retraite, connaître les réformes en cours, consulter les questions les plus fréquemment posées) et bien vivre à la retraite (activités, loisirs, santé, autonomie et société). Cinq autres thématiques sont aussi abordées : action sociale, actualités en matière de protection sociale, débats et idées (page destinée aux internautes souhaitant débattre sur des sujets en lien avec la Carsat Midi-Pyrénées ou proposer des idées afin d améliorer ses services), maladies professionnelles (témoignages et réactions) et prévention des risques professionnels. Vingt-trois forums Vingt-trois forums déclinent ces thématiques : 12 pour «Les questions retraite» (rachat, estimation de sa retraite, paiements à la retraite, réforme ), 5 pour «Bien vivre à la retraite» (loisirs, âge et autonomie, santé, ateliers ), 3 pour «Actualités et société» (actualités, pénibilité, seniors et emploi), 1 pour «Prévention des risques professionnels» (sécurité et santé au travail) et 2 pour «Débats et idées» (centre des débats, centre des idées). «J alimente la communauté chaque semaine selon l actualité, les informations à communiquer, les opérations de communication nationales ponctuelles, en m aidant principalement d un panorama de presse, précise Marian Folliot qui a repris 18

19 l administration de la Communauté Midi Premium en novembre dernier. Je suis également abonné à plusieurs newsletters qui me permettent d orienter certains thèmes d actualité. Je publie aussi conjointement certaines informations qui sont diffusées sur nos réseaux sociaux (Facebook principalement).» Page d accueil du site Carsat Midi Premium Une newsletter nouvelle formule Au quotidien, il surveille ainsi les commentaires des internautes, la création de sujets et les messages qu ils lui adressent sur la boîte de la communauté. Les questions portent principalement sur la retraite. Depuis février 2014, une newsletter mensuelle a également été mise en place, avec un focus sur les articles publiés afin de générer du trafic. De fait, l activité de la communauté est en progression constante et notable : le nombre d utilisateurs actifs et d affichages de publications (ouverture de sujets) a triplé en un mois. Attestation de paiement : un nouveau service en ligne NOUVEAUTÉ Besoin d une attestation de paiement? Vous n avez plus à vous déplacer. Désormais, vous pouvez imprimer votre attestation directement chez vous, à partir de votre espace personnel, sur le site Avec ce nouveau service en ligne, c est plus facile, plus rapide et sécurisé. Comment ça marche? 1- Vous vous connecter sur à votre espace personnel (Espace «Assurés», Profil «Retraités») 2- Vous cliquez sur «Je souhaite être informé sur mes paiements» 3- Dans la rubrique «Votre attestation de paiement», vous cliquez sur «Demandez une attestation de paiement» 4- Un courriel vous informe de sa disponibilité 5- Il ne vous reste plus qu à télécharger et imprimer votre attestation C est attesté simple et efficace! 19

20 Retraites Réforme : le point sur les carrières longues La loi du 21 août 2003 dite Loi Fillon prévoit que l âge de la retraite peut être abaissé pour les assurés ayant commencé à travailler avant un âge fixé par décret et ayant une longue carrière. De nombreux assurés ont pu bénéficier de ce type de départ anticipé, mais aujourd hui qu en est-il de ce dispositif après deux réformes des retraites et notamment l augmentation de l âge légal de 60 à 62 ans? Deux conditions : un début d activité avant un âge donné La retraite anticipée pour longue carrière existe toujours, réaménagée d abord en novembre 2012 puis par la nouvelle réforme des retraites de janvier Depuis le 1 er avril 2014, il faut remplir deux conditions cumulatives. D abord, avoir commencé son activité avant un âge donné : justifier de 5 trimestres avant la fin de l année civile de l âge de 16 ans, ou 5 trimestres avant la fin de l année civile de l âge de 20 ans (les assurés nés au cours du quatrième trimestre ne doivent justifier que de 4 trimestres avant la fin de l année civile de leurs 16 ou 20 ans). Il faut bien entendu que ces trimestres aient donné lieu à cotisation dans un régime de retraite, y compris à l étranger. Plus l âge du début d activité est précoce, plus le départ peut être anticipé. Par exemple, la condition remplie à l âge de 16 ans peut permettre un départ à partir de 58 ans, et la condition remplie à l âge de 20 ans, un départ à partir de 60 ans. et une durée d assurance cotisée suffisante Il faut ensuite remplir la deuxième condition cumulative de la durée cotisée : justifier d une certaine durée d assurance cotisée. 20 Elle correspond à la durée nécessaire pour avoir une retraite à taux plein en partant à 60 ans. Pour partir avant 60 ans, il faut réunir la durée nécessaire pour un taux plein + 4 ou + 8 trimestres selon les cas. La durée nécessaire dépend de l année de naissance de l assuré et de l âge de départ à la retraite anticipée pour sa génération. Autrement dit, l augmentation de l âge légal de 60 à 62 ans est intégrée petit à petit au dispositif «carrières longues», et l âge de départ au plus tôt sera de 58 ans pour la génération Si vous pensez remplir les conditions, il est nécessaire de questionner votre caisse de retraite qui statuera sur vos droits 6 mois avant l âge auquel vous avez prévu de partir. Tous ces dispositifs offrent un éventail de choix aux assurés ayant eu des carrières longues : partir à la retraite plus tôt, opter pour une retraite progressive, cumuler emploi et retraite pour avoir une surcote. Comme on le voit, nous devrons travailler plus longtemps, généralement jusqu à 62 ans ; mais il existe toujours des dispositifs qui tiennent compte des situations particulières d activité. Si vous pensez remplir les conditions, il est nécessaire de questionner votre caisse de retraite qui statuera sur vos droits 6 mois avant l âge auquel vous avez prévu de partir. Pour de plus amples précisions, rendezvous sur les sites et Qu est-ce qu une durée cotisée? Il s agit de toutes les périodes d activité ayant donné lieu à cotisations dans tous les régimes de base français et étrangers, dans la limite de 4 trimestres par an. Pour tenir compte des aléas de la carrière professionnelle, le législateur a convenu que certaines de ces périodes seraient considérées «réputées cotisées», ce qui ouvre la possibilité de départ anticipé à davantage d assurés sociaux. Ainsi : le service national, dans la limite de 4 trimestres ; les périodes de maladie ou d accident de travail, dans la limite de 4 trimestres sur la totalité de la carrière ; tous les trimestres de maternité ; 4 trimestres de chômage sur toute la carrière ; 2 trimestres d invalidité La retraite anticipée travailleur handicapé Elle permet de partir à la retraite à partir de 55 ans. Ce dispositif, en place depuis la loi Fillon, est calqué sur le même principe : une certaine durée totalement d assurance et une certaine durée d assurance cotisée selon l âge de départ. La condition cumulative est d avoir travaillé en ayant un taux d incapacité permanente de 80 % ou en ayant le statut de travailleur handicapé (la loi de 2014 ramène le taux d incapacité permanente à 50 % à compter du 1 er janvier 2016). Si vous pensez remplir les conditions, contactez votre caisse de retraite 6 mois avant l âge de départ envisagé. Celle-ci statuera sur l ouverture de vos droits.

Comment se faire aider à domicile, quand on est retraité?

Comment se faire aider à domicile, quand on est retraité? Ménage, cuisine, jardinage, petit bricolage, assistance informatique Comment se faire aider à domicile, quand on est retraité? Information à l attention des retraités Le service à la personne est un secteur

Plus en détail

Comment faire garder son enfant à son domicile?

Comment faire garder son enfant à son domicile? Comment faire garder son enfant à son domicile? L emploi d un(e) garde d enfant(s) à domicile 3 possibilités s offrent à vous La garde d enfants au domicile des parents, une réponse à vos besoins La garde

Plus en détail

Retraite Active. Salon SENIO EVA. Dossier de Presse. de la. Entrée Gratuite. édition Midi-Pyrénées. Les 15, 16 et 17 mai 2014. www.senioreva.

Retraite Active. Salon SENIO EVA. Dossier de Presse. de la. Entrée Gratuite. édition Midi-Pyrénées. Les 15, 16 et 17 mai 2014. www.senioreva. ALBI PARC EXPO Les 15, 16 et 17 mai 2014 édition Midi-Pyrénées R ^ SENIO EVA www.senioreva.fr Le Salon de la Retraite Active Dossier de Presse Entrée Gratuite Présentation SenioRêva, un événement porté

Plus en détail

De quels services parle-t-on? Des services de qualité et de proximité

De quels services parle-t-on? Des services de qualité et de proximité De quels services parle-t-on? Des services de qualité et de proximité Des services qui vous facilitent la vie Les services à la personne réunissent l ensemble des activités contribuant à simplifier votre

Plus en détail

Aux côtés des salariés et des entreprises, tout au long de l activité professionnelle et à l heure de la retraite

Aux côtés des salariés et des entreprises, tout au long de l activité professionnelle et à l heure de la retraite accompagnement social compte individuel - données sociales prévention des accidents du travail Accompagnement de la retraite dématérialisation - efficacité prévention de la dépendance des seniors accessibilité

Plus en détail

Allocation Personnalisée d'autonomie (APA) Mode d'emploi

Allocation Personnalisée d'autonomie (APA) Mode d'emploi CONSEIL GÉNÉRAL DE LA MOSELLE - 01/14 - Photos : Florent DONCOURT CONSEIL GÉNÉRAL DE LA MOSELLE Hôtel du Département BP 11096-57036 METZ CEDEX 1 Direction de la Solidarité Direction de la Politique de

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL. maintien à domicile personnes âgées - handicapées. Aide à domicile

LIVRET D ACCUEIL. maintien à domicile personnes âgées - handicapées. Aide à domicile C E N T R E C O M M U N A L A C T I O N S O C I A L E LIVRET D ACCUEIL maintien à domicile personnes âgées - handicapées Aide à domicile Portage de repas Téléalarme 1 SOMMAIRE AVANT-PROPOS L aide à domicile

Plus en détail

AGENCE NATIONALE DES SERVICES À LA PERSONNE. Comment rémunérer votre intervenant à domicile en Cesu préfinancés?

AGENCE NATIONALE DES SERVICES À LA PERSONNE. Comment rémunérer votre intervenant à domicile en Cesu préfinancés? AGENCE NATIONALE DES SERVICES À LA PERSONNE Comment rémunérer votre intervenant à domicile en Cesu préfinancés? Préfinancé par votre organisme de prestations sociales (caisse d allocations familiales,

Plus en détail

Embaucher, c est facile avec le «Cesu déclaratif» À jour au 1er janvier 2006

Embaucher, c est facile avec le «Cesu déclaratif» À jour au 1er janvier 2006 Embaucher, c est facile avec le «Cesu déclaratif» À jour au 1er janvier 2012 1 Le dispositif Cesu déclaratif Le Cesu déclaratif est un dispositif du réseau des Urssaf qui facilite les formalités liées

Plus en détail

de presse OVP septembre 2007 SERVICES À LA PERSONNE QU EST-CE QUE C EST? COMMENT ÇA MARCHE? COMBIEN ÇA COÛTE? QUELS AVANTAGES?

de presse OVP septembre 2007 SERVICES À LA PERSONNE QU EST-CE QUE C EST? COMMENT ÇA MARCHE? COMBIEN ÇA COÛTE? QUELS AVANTAGES? dossier 2006 de presse OVP septembre 2007 SERVICES À LA PERSONNE QU EST-CE QUE C EST? COMMENT ÇA MARCHE? COMBIEN ÇA COÛTE? QUELS AVANTAGES? organisation vie pratique Une offre de prestations à domicile

Plus en détail

CHÈQUES AUTONOMIE PERSONNES ÂGÉES

CHÈQUES AUTONOMIE PERSONNES ÂGÉES GUIDE DU BÉNÉFICIAIRE ALLOCATION PERSONNALISÉE D AUTONOMIE DÉPARTEMENT DES PYRÉNÉES-ATLANTIQUES CHÈQUES AUTONOMIE PERSONNES ÂGÉES EDITO DU PRÉSIDENT Le Département des Pyrénées-Atlantiques a placé l accompagnement

Plus en détail

Assurer la retraite & protéger la santé

Assurer la retraite & protéger la santé Assurer la retraite & protéger la santé La Carsat aux côtés : des salariés, des entreprises et des retraités La Caisse d assurance retraite et de la santé au travail 4 valeurs : service solidarité avenir

Plus en détail

Dossier de presse. La Carsat Bretagne : les derniers chiffres et les nouveaux services en ligne

Dossier de presse. La Carsat Bretagne : les derniers chiffres et les nouveaux services en ligne Dossier de presse La Carsat Bretagne : les derniers chiffres et les nouveaux services en ligne Contacts presse: Delphine Frezel / Ghislaine Le Roux Mels. : delphine.frezel@carsat-bretagne.fr ; ghislaine.le-roux@carsat-bretagne.fr

Plus en détail

Assurer la retraite & protéger la santé

Assurer la retraite & protéger la santé Assurer la retraite & protéger la santé La Carsat aux côtés : des salariés, des entreprises et des retraités 1 La Caisse d assurance retraite et de la santé au travail 1 organisme du régime général de

Plus en détail

Ville d Albertville C C A S. Centre communal d action sociale Services aux personnes âgées et aux personnes handicapées. www.albertville.

Ville d Albertville C C A S. Centre communal d action sociale Services aux personnes âgées et aux personnes handicapées. www.albertville. Ville d Albertville Centre communal d action sociale Services aux personnes âgées et aux personnes handicapées www.albertville.fr Sommaire Logement-foyer : la résidence des 4 Vallées p. 4 Service maintien

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE NOUVELLES GARANTIES PRÉVOYANCE

DOSSIER DE PRESSE NOUVELLES GARANTIES PRÉVOYANCE DOSSIER DE PRESSE NOUVELLES GARANTIES PRÉVOYANCE Protection ACCIDENT Protection HOSPI Capital ÉQUIPEMENT HANDICAP / DÉPENDANCE Contact presse : Stéphanie ARREGROS Responsable Communication Tél. : 01 64

Plus en détail

Tout savoir sur le Cesu

Tout savoir sur le Cesu Tout savoir sur le Cesu PARTICULIER EMPLOYEUR 2015 www.cesu.urssaf.fr LE CESU, L ESSAYER C EST L ADOPTER! Qui n a pas eu un jour envie d une aide pour le ménage, les devoirs des enfants, des travaux de

Plus en détail

ASSOCIATION DE SERVICES D AIDE A DOMICILE. Tél : 05.56.01.91.91 Fax : 05.57.87.59.08 Mail : accueil@asad-bordeaux.fr.

ASSOCIATION DE SERVICES D AIDE A DOMICILE. Tél : 05.56.01.91.91 Fax : 05.57.87.59.08 Mail : accueil@asad-bordeaux.fr. ASSOCIATION DE SERVICES D AIDE A DOMICILE ASAD de BORDEAUX 74 Cours Saint-Louis BP 60053 33028 Bordeaux Cedex Horaires d ouverture Du Lundi au Vendredi de 8h30 à 18h Site internet : www.asad-bordeaux.fr

Plus en détail

PRESENTATION ACTION SOCIALE PREVOYANCE MICHELIN

PRESENTATION ACTION SOCIALE PREVOYANCE MICHELIN PRESENTATION ACTION SOCIALE PREVOYANCE MICHELIN 1 1 L ACTION SOCIALE NOS VALEURS SOLIDARITÉ Valeur centrale, elle s exprime par la mise en œuvre d interventions au profit de tous ses clients : entreprises,

Plus en détail

Édito. Ce guide est conçu pour vous informer de toutes ces initiatives, vous orienter et vous aider en matière de handicap et de santé.

Édito. Ce guide est conçu pour vous informer de toutes ces initiatives, vous orienter et vous aider en matière de handicap et de santé. é t n a S n o i La Miss p a c i d n a H & s n a é l r O d e i r de la mai Édito Depuis 2002, la mairie d Orléans s est dotée d un service «Mission Santé et Handicap» avec l objectif de prendre en compte

Plus en détail

PRO BTP S ENGAGE POUR LES AIDANTS DE PROCHES EN PERTE D AUTONOMIE

PRO BTP S ENGAGE POUR LES AIDANTS DE PROCHES EN PERTE D AUTONOMIE PRO BTP S ENGAGE POUR LES AIDANTS DE PROCHES EN PERTE D AUTONOMIE Rencontre presse Jeudi 12 septembre 2013 PRO BTP S ENGAGE POUR LES AIDANTS DE PROCHES EN PERTE D AUTONOMIE Plus de 4 millions de Français1

Plus en détail

Retraite - Concertation. Prévention de la pénibilité du travail des agents publics

Retraite - Concertation. Prévention de la pénibilité du travail des agents publics SAFPT INFO Retraite - Concertation Prévention de la pénibilité du travail des agents publics La concertation engagée le 25 novembre, sur la pénibilité du travail fait l objet d un chantier spécifique dans

Plus en détail

Préface Page 3. La maladie en quelques mots Page 4 à 5. 1 - Doutes et interrogations Page 6 à 7. 2 - Le diagnostic. Page 8

Préface Page 3. La maladie en quelques mots Page 4 à 5. 1 - Doutes et interrogations Page 6 à 7. 2 - Le diagnostic. Page 8 SOMMAIRE Préface Page 3 La maladie en quelques mots Page 4 à 5 1 - Doutes et interrogations Page 6 à 7 2 - Le diagnostic. Page 8 3 - Les aides Page 9 à 11 3.1 - Le soutien à domicile (ménage, courses,

Plus en détail

2011 Informer, sensibiliser, dépister

2011 Informer, sensibiliser, dépister 2011 Informer, sensibiliser, dépister Le plan d actions Prévention plandeprevention4.indd 1 01/12/2010 15:06:23 Edito L a Mutualité Française Aquitaine est convaincue de la nécessité de prévenir, dépister

Plus en détail

EOVI MANAGER À CHACUN SA PARTITION À CHACUN SES SOLUTIONS

EOVI MANAGER À CHACUN SA PARTITION À CHACUN SES SOLUTIONS EOVI MANAGER À CHACUN SA PARTITION À CHACUN SES SOLUTIONS SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE la qui renouvelle la mutuelle Dirigeants et salariés de petites structures... Vous êtes déjà nombreux à nous

Plus en détail

Cesu. C est une offre proposée aux particuliers pour leur faciliter l accès à l ensemble des services à la personne.

Cesu. C est une offre proposée aux particuliers pour leur faciliter l accès à l ensemble des services à la personne. Cesu SOMMAIRE Définition Avantages Réductions d impôt Bénéficiaires I n f o r m a t i o n s 1. Qu'est-ce que le Chèque emploi service universel? Créé dans le cadre de la politique conduite pour favoriser

Plus en détail

L essentiel. du Cesu. www.cesu.urssaf.fr. Janvier 2014. Salarié du particulier employeur

L essentiel. du Cesu. www.cesu.urssaf.fr. Janvier 2014. Salarié du particulier employeur L essentiel Salarié du particulier employeur du Cesu Janvier 2014 www.cesu.urssaf.fr Vous travaillez au domicile d un particulier : - à temps partiel ou complet, - pour un emploi occasionnel ou régulier.

Plus en détail

CONFIER SON ENFANT À UNE

CONFIER SON ENFANT À UNE CONFIER SON ENFANT À UNE GARDE À DOMICILE LA GARDE À DOMICILE La garde à domicile est un dispositif où une personne salariée assure la garde de votre enfant à votre domicile. Il peut s agir d une garde

Plus en détail

L aide à domicile Personnes âgées Personnes handicapées

L aide à domicile Personnes âgées Personnes handicapées CONSEIL départemental DE LA HAUTE-GARONNE SOLIDAIRE QUI que vous soyez L aide à domicile Personnes âgées Personnes handicapées Chef de file de la politique sociale en faveur des personnes âgées et handicapées,

Plus en détail

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique A R D E Q A F Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique 1.1 Définition de la profession et du contexte de l intervention p. 2 1.2 Le référentiel d activités du Diplôme

Plus en détail

Soutien à domicile A.8.4

Soutien à domicile A.8.4 Soutien à domicile A.8.4 Mise à jour : Juillet 2013 LE CHEQUE EMPLOI SERVICE UNIVERSEL Le Chèque emploi service universel (Cesu) permet de rémunérer et de déclarer un salarié employé à domicile. Il facilite

Plus en détail

Guide des. interventions Personnes en difficulté Personnes âgées de 60 ans et plus Personnes handicapées

Guide des. interventions Personnes en difficulté Personnes âgées de 60 ans et plus Personnes handicapées Guide des interventions Edition 2010 Mot du président Le Centre Communal d Action Sociale de Saint-Yrieix-sur-Charente est un outil majeur de la politique sociale de la municipalité. Au delà des aides

Plus en détail

Vous accompagner pour bien vivre votre retraite. Retraite Santé et prévention Prévoyance et assurance de personnes Accompagnement solidaire et social

Vous accompagner pour bien vivre votre retraite. Retraite Santé et prévention Prévoyance et assurance de personnes Accompagnement solidaire et social Vous accompagner pour bien vivre votre retraite Retraite Santé et prévention Prévoyance et assurance de personnes Accompagnement solidaire et social Sommaire Pour Audiens, votre groupe de protection sociale,

Plus en détail

Accidents de la vie courante. Programme de mise en sécurité du domicile des personnes âgées

Accidents de la vie courante. Programme de mise en sécurité du domicile des personnes âgées Accidents de la vie courante Programme de mise en sécurité du domicile des personnes âgées Sommaire 1 Les accidents de la vie courante (AcVc) en France 3 1.1 Les données chiffrées 4 1.2 Les victimes des

Plus en détail

Livret d accueil du service Accueil temporaire. Maison Saint Cyr Rennes

Livret d accueil du service Accueil temporaire. Maison Saint Cyr Rennes Livret d accueil du service Accueil temporaire Maison Saint Cyr Rennes 1 L Accueil temporaire pour qui? L Accueil temporaire s adresse aux personnes âgées qui vivent à domicile et qui souhaitent un séjour

Plus en détail

Guide. Seniors. Mieux connaître et utiliser les services aux Aînés. à QUINT-FONSEGRIVES

Guide. Seniors. Mieux connaître et utiliser les services aux Aînés. à QUINT-FONSEGRIVES Guide Seniors Mieux connaître et utiliser les services aux Aînés à QUINT-FONSEGRIVES Le devoir de solidarité envers nos aînés est une nécessité morale. Nous ne pouvons être heureux que si nos seniors le

Plus en détail

LES SOLUTIONS MNT ENSEMBLE VOS AGENTS AGIR DURABLEMENT POUR LA PROTECTION PROTÉGEONS SOCIALE ET LA SANTÉ AU TRAVAIL

LES SOLUTIONS MNT ENSEMBLE VOS AGENTS AGIR DURABLEMENT POUR LA PROTECTION PROTÉGEONS SOCIALE ET LA SANTÉ AU TRAVAIL LES SOLUTIONS MNT PROTÉGEONS ENSEMBLE VOS AGENTS AGIR DURABLEMENT POUR LA PROTECTION SOCIALE ET LA SANTÉ AU TRAVAIL COMPRENDRE LE CONTEXTE SAISIR LES OPPORTUNITÉS La collectivité est clairement identifiée

Plus en détail

Association de Gestion des Appartements Temporaires

Association de Gestion des Appartements Temporaires Association de Gestion des Appartements Temporaires Projet associatif 2012/2015 AGATE est une association loi 1901, née en 2003 de la réflexion de la communauté soignante de l hôpital ESQUIROL (aujourd

Plus en détail

Mieux répondre aux besoins et aux attentes des personnes âgées

Mieux répondre aux besoins et aux attentes des personnes âgées Mieux répondre aux besoins et aux attentes des personnes âgées Home Economics présentation de la politique du Conseil Général du Bas-Rhin en faveur des personnes âgées 18 octobre 2013 Mieux répondre aux

Plus en détail

La politique marseillaise en faveur des Seniors

La politique marseillaise en faveur des Seniors La politique marseillaise en faveur des Seniors Le Centre Communal d Action Sociale de la Ville de Marseille est un établissement public administratif communal. Il oriente ses actions en faveur des personnes

Plus en détail

Particulier. employeur. Juin 2012. Tout. savoir. sur le. Cesu. [ Chèque emploi service universel ] L essayer, c est l adopter! www.cesu.urssaf.

Particulier. employeur. Juin 2012. Tout. savoir. sur le. Cesu. [ Chèque emploi service universel ] L essayer, c est l adopter! www.cesu.urssaf. Particulier employeur Juin 2012 Tout savoir sur le Cesu [ Chèque emploi service universel ] L essayer, c est l adopter! Le Chèque emploi service universel (Cesu) L essayer, c est l adopter! Qui n a pas

Plus en détail

Edito. Sandrine Vitali Adjointe chargée de la petite enfance

Edito. Sandrine Vitali Adjointe chargée de la petite enfance Edito Avec ses trois structures au service des parents d enfants en bas âge (multi-accueil, halte-garderie et relais assistantes maternelles), Sassenage se donne les moyens d accompagner au mieux les jeunes

Plus en détail

Bien vieillir dans l Eure

Bien vieillir dans l Eure Bien vieillir dans l Eure Quelques chiffres - Statistiques démographiques 84 179 personnes âgées de + de 65 ans (recensement INSEE 2006) soit 14, 83% de la population euroise 1 français sur 2 aura + de

Plus en détail

Appel à projets CAP Retraite Bretagne. «Agir contre l isolement des seniors»

Appel à projets CAP Retraite Bretagne. «Agir contre l isolement des seniors» Appel à projets CAP Retraite Bretagne «Agir contre l isolement des seniors» La mutualité sociale agricole (MSA), le régime social des indépendants (RSI), la caisse d assurance retraite et de santé au travail

Plus en détail

la maladie d Alzheimer

la maladie d Alzheimer Prévenir... les difficultés de vie avec un proche atteint de la maladie d Alzheimer 27 La maladie d Alzheimer n est pas la maladie d une seule personne 800 000 français sont atteints par la maladie d Alzheimer

Plus en détail

Tout. Particulier employeur. savoir. sur le. Cesu. L essayer, c est l adopter! Février 2014. www.cesu.urssaf.fr

Tout. Particulier employeur. savoir. sur le. Cesu. L essayer, c est l adopter! Février 2014. www.cesu.urssaf.fr Particulier employeur Tout savoir sur le Cesu L essayer, c est l adopter! Février 2014 Le Cesu l essayer, c est l adopter! Qui n a pas eu un jour envie d une aide pour le ménage, les devoirs des enfants,

Plus en détail

DP1 SANTÉ ET PRÉVENTION AU TRAVAIL

DP1 SANTÉ ET PRÉVENTION AU TRAVAIL DP1 SANTÉ ET PRÉVENTION AU TRAVAIL Organisateur MUTUELLE NATIONALE TERRITORIALE (MNT) Animateur, Directeur de La Lettre du Secteur Public Introduction Directeur de La Lettre du Secteur Public Ce débat

Plus en détail

AIDES ET PRISES EN CHARGE

AIDES ET PRISES EN CHARGE AIDES ET PRISES EN CHARGE 1. Réduction d impôts Afin de favoriser le maintien à domicile des personnes âgées en perte d autonomie, le gouvernement a mis en place un dispositif permettant aux populations

Plus en détail

Particulier Employeur

Particulier Employeur Particulier Employeur R e t R a i t e P R é v o y a n c e P R é v e n t i o n M u t u e l l e a c t i o n s o c i a l e Vo t r e Bulletin d information - 1 e r semestre 2 0 1 2 Groupe de Protection sociale

Plus en détail

Projet de loi d orientation et de programmation pour l adaptation de la société au vieillissement

Projet de loi d orientation et de programmation pour l adaptation de la société au vieillissement Ministère des affaires sociales et de la santé Ministère délégué aux personnes âgées et à l autonomie Projet de loi d orientation et de programmation pour l adaptation de la société au vieillissement Réunion

Plus en détail

Une exposition : «Les métiers des services à la personne»

Une exposition : «Les métiers des services à la personne» Une exposition : «Les métiers des services à la personne» Pour tous vos forums, salons, espaces d'accueil de public, une exposition itinérante en 5 panneaux (200 x 80 cm) disponible gratuitement : Les

Plus en détail

retraite prévoyance santé épargne assurances action sociale vacances www.probtp.com

retraite prévoyance santé épargne assurances action sociale vacances www.probtp.com retraite prévoyance santé épargne assurances action sociale vacances www.probtp.com UNE PROTECTION SOLIDE... PRO BTP est le groupe de protection sociale géré par les représentants des entreprises et des

Plus en détail

Action SociAle orientations 2015 / 2017

Action SociAle orientations 2015 / 2017 Action Sociale Orientations 2015 / 2017 Action sociale personnes agées Les orientations de la Carsat Centre 2015 / 2017 L action sociale de la Carsat est développée au profit des retraités du régime général

Plus en détail

La Déclaration Sociale Nominative. Les Nouveautés RH 2015-2016

La Déclaration Sociale Nominative. Les Nouveautés RH 2015-2016 La Déclaration Sociale Nominative Les Nouveautés RH 2015-2016 La D.S.N: Déclaration Sociale Nominative Qu est ce que la DSN? La D.S.N Déclaration Sociale Nominative- est une norme qui est : Un enjeu majeur

Plus en détail

LANCEMENT DE LA DSN. n Déclaration sociale nominative

LANCEMENT DE LA DSN. n Déclaration sociale nominative LANCEMENT DE LA DSN AU Régime agricole n Déclaration sociale nominative La DSN : une déclaration pour remplacer toutes les autres Instituée par la loi du 22 mars 2012 relative à la simplification du droit

Plus en détail

Découvrez. les5. bonnes. raisons MNT. d adhérer. à la

Découvrez. les5. bonnes. raisons MNT. d adhérer. à la Découvrez les5 d adhérer à la bonnes raisons MNT 1 Vous 3 Vous En adhérant à la MNT, vous choisissez une mutuelle qui vous connaît bien optimisez votre 2budget santé Vous disposez de services efficaces

Plus en détail

Compte rendu de la journée d'information du 5 avril 2013

Compte rendu de la journée d'information du 5 avril 2013 Compte rendu de la journée d'information du 5 avril 2013 Vous vivez à domicile mais vous souhaitez être aidé dans votre quotidien. Bien vivre dans son logement : Le maintien à domicile peut être facilité

Plus en détail

Pourquoi un régime collectif? Frais de santé Prévoyance

Pourquoi un régime collectif? Frais de santé Prévoyance Pourquoi un régime collectif? Frais de santé Prévoyance 10 Santé Ce régime, aussi nommé «complémentaire santé», permet le remboursement total ou partiel des frais de santé restant à la charge de l assuré

Plus en détail

B2V lance le Prix Solidarité Autonomie Seniors

B2V lance le Prix Solidarité Autonomie Seniors DOSSIER DE PRESSE B2V lance le Prix Solidarité Autonomie Seniors Sommaire Page 2 : Le Prix B2V en quelques dates Page 3 : Un prix destiné à encourager l innovation sociale en matière d accompagnement du

Plus en détail

APPRENTISSAGE. Dossier de presse juillet 2014. L APPRENTISSAGE, que d avantages

APPRENTISSAGE. Dossier de presse juillet 2014. L APPRENTISSAGE, que d avantages Dossier de presse juillet 2014 L APPRENTISSAGE, que d avantages Sommaire Introduction : l apprentissage 3 Quelques chiffres 3 Les enjeux 3 Un dispositif plus simple, plus sécurisé, mieux financé 3 1. Pourquoi

Plus en détail

Nous contacter : Documentation disponible au BIJ :

Nous contacter : Documentation disponible au BIJ : UE Q I T A R P E D I U G IER 2013 VERSION JANV Ce document a été réalisé à partir des sources documentaires suivantes : Huet Marion, L abécédaire du baby-sitting, Paris, Mutandis, 2004. Le petit guide

Plus en détail

AIDES ET PRISES EN CHARGE

AIDES ET PRISES EN CHARGE AIDES ET PRISES EN CHARGE 1. Réduction d impôts Afin de favoriser le maintien à domicile des personnes âgées en perte d autonomie, le gouvernement a mis en place un dispositif permettant aux populations

Plus en détail

Le Chèque emploi service universel en quelques mots

Le Chèque emploi service universel en quelques mots Le Chèque emploi service universel en quelques mots Qu'est-ce que le Chèque emploi service universel? Créé dans le cadre de la politique conduite pour favoriser les services à la personne (plan de développement

Plus en détail

Mon guide. Chèque. Domicile

Mon guide. Chèque. Domicile Mon guide Chèque Domicile Sommaire Comment fonctionnent mes Chèques Domicile? Qu est-ce qu un Chèque Domicile...................3 Le circuit de mes Chèques Domicile.................5 Quels Services à la

Plus en détail

LE BABY SITTING. Direction Jeunesse de la ville de Villepinte

LE BABY SITTING. Direction Jeunesse de la ville de Villepinte LE BABY SITTING Direction Jeunesse de la ville de Villepinte Édito La Municipalité s engage pour ses jeunes! Avec 48% de sa population âgée de moins de 30 ans, Villepinte est une des villes les plus jeunes

Plus en détail

BAROMÈTRE DE LA SANTÉ DES TRAVAILLEURS DANS L'AIRE URBAINE DE MONTPELLIER

BAROMÈTRE DE LA SANTÉ DES TRAVAILLEURS DANS L'AIRE URBAINE DE MONTPELLIER BAROMÈTRE DE LA SANTÉ DES TRAVAILLEURS DANS L'AIRE URBAINE DE MONTPELLIER 2015 - SOMMAIRE 4- L'AIPALS, qui sommes-nous? 5- POURQUOI un baromètre annuel de la santé au travail dans l'aire urbaine de Montpellier?

Plus en détail

ENTREPRISES. Offre. 100 % en ligne. Gérez vos salariés autrement. avec le Titre emploi service entreprise. Octobre 2015. www.letese.urssaf.

ENTREPRISES. Offre. 100 % en ligne. Gérez vos salariés autrement. avec le Titre emploi service entreprise. Octobre 2015. www.letese.urssaf. ENTREPRISES Offre 100 % en ligne Gérez vos salariés autrement avec le Titre emploi service entreprise Octobre 2015 www.letese.urssaf.fr Le Titre emploi service entreprise vous permet d accomplir en ligne

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Contacts :

DOSSIER DE PRESSE Contacts : DOSSIER DE PRESSE Contacts : Marie-Thérèse Serin, responsable Communication marie-therese.serin@carsat-mp.fr 05 62 14 29 20 Armelle Chatel, responsable adjointe Communication 05 62 14 27 43 armelle.chatel@carsat-mp.fr

Plus en détail

Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre

Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre Juin 2015 Ce document a pour vocation à recenser les principaux services et aides proposés dans le cadre de la lutte contre l isolement il

Plus en détail

AGENCE NATIONALE DES SERVICES À LA PERSONNE. Cesu préfinancé : parlez-en à votre employeur!

AGENCE NATIONALE DES SERVICES À LA PERSONNE. Cesu préfinancé : parlez-en à votre employeur! AGENCE NATIONALE DES SERVICES À LA PERSONNE Cesu préfinancé : parlez-en à votre employeur! Le Cesu préfinancé, plus de bien-être, plus de temps libre Le Chèque emploi service universel préfinancé, ou Cesu

Plus en détail

Compte pénibilité et Prévention des risques, quelle articulation?

Compte pénibilité et Prévention des risques, quelle articulation? Compte pénibilité et Prévention des risques, quelle articulation? 21 octobre 2014 Colmar Ingénieur-conseil Carsat Alsace Moselle Sommaire 1. Actualisation réglementaire 2. Les entreprises et la pénibilité?

Plus en détail

Projet. Règlement d Aide Au Maintien à Domicile des Personnes Agées Date de validité : du 1 er janvier au 31 décembre 2014. Principes Généraux

Projet. Règlement d Aide Au Maintien à Domicile des Personnes Agées Date de validité : du 1 er janvier au 31 décembre 2014. Principes Généraux Sèvres-Vienne Règlement d'action Sanitaire et Sociale Projet Règlement d Aide Au Maintien à Domicile des Personnes Agées Date de validité : du 1 er janvier au 31 décembre 2014 Principes Généraux Préambule

Plus en détail

ASSISTANT(E) FAMILIAL(E) DEVENEZ

ASSISTANT(E) FAMILIAL(E) DEVENEZ Le Département de Seine-et-Marne recrute et forme des assistants familiaux, un vrai métier au service des enfants et des adolescents. Édito L enfance est une période cruciale pour l épanouissement de l

Plus en détail

La prévention des risques professionnels en EHPAD. Mme Fourel, Service Prévention des risques professionnels de la CARSAT-AM

La prévention des risques professionnels en EHPAD. Mme Fourel, Service Prévention des risques professionnels de la CARSAT-AM La prévention des risques professionnels en EHPAD Mme Fourel, Service Prévention des risques professionnels de la CARSAT-AM Qui sommes nous? Le service prévention est un des services de la CARSAT Rôle

Plus en détail

Accidents de la vie courante. d accidents domestiques au domicile des personnes âgées

Accidents de la vie courante. d accidents domestiques au domicile des personnes âgées Accidents de la vie courante L outil de repérage des risques L outil de repérage des risques d accidents domestiques au domicile des personnes âgées Sommaire 1 Les accidents de la vie courante en France

Plus en détail

LES FORUMS Sur le risque professionnel

LES FORUMS Sur le risque professionnel LES FORUMS Sur le risque professionnel Organisés par la Mutuelle nationale des fonctionnaires des collectivités territoriales (MNFCT) «DIALOGUE SOCIAL ET SANTE AU TRAVAIL» Vendredi 30 octobre 2015 PARIS

Plus en détail

chèque emploi service universel Votre Guide pratique www.cesu-fonctionpublique.fr

chèque emploi service universel Votre Guide pratique www.cesu-fonctionpublique.fr chèque emploi service universel Votre Guide pratique www.cesu-fonctionpublique.fr Pour commencer... Reportez soigneusement ci-dessous les informations personnelles communiquées dans votre lettre de bienvenue.

Plus en détail

SYNTHESE DU SCHEMA D ORGANISATION SOCIALE ET MEDICO-SOCIALE DU DEPARTEMENT DES YVELINES 2010-2015 - VOLET AUTONOMIE -

SYNTHESE DU SCHEMA D ORGANISATION SOCIALE ET MEDICO-SOCIALE DU DEPARTEMENT DES YVELINES 2010-2015 - VOLET AUTONOMIE - SYNTHESE DU SCHEMA D ORGANISATION SOCIALE ET MEDICO-SOCIALE DU DEPARTEMENT DES YVELINES 2010-2015 - VOLET AUTONOMIE - Le schéma d organisation sociale et médico-sociale est un outil de planification essentiel

Plus en détail

II.1 - LES AIDES A DOMICILE (Fiche 1)

II.1 - LES AIDES A DOMICILE (Fiche 1) II.1 - LES AIDES A DOMICILE () EVALUATION DES BESOINS Selon le degré de dépendance et les besoins de la personne handicapée, différents services peuvent être mis en place : - Les aides ménagères vont assurer

Plus en détail

L offre IRP AUTO partenaire des Écoles de conduite

L offre IRP AUTO partenaire des Écoles de conduite L offre IRP AUTO partenaire des Écoles de conduite www.irp-auto.com IRP AUTO Qui sommes-nous? Nos métiers IRP AUTO, est le groupe de protection sociale des professionnels de l automobile. Il regroupe des

Plus en détail

FORMATIONS CLIC 6 CLIC 6. Espace commun des solidarités 3 Rue du Béarn 94550 CHEVILLY-LARUE

FORMATIONS CLIC 6 CLIC 6. Espace commun des solidarités 3 Rue du Béarn 94550 CHEVILLY-LARUE FORMATIONS 2014 Espace commun des solidarités 3 Rue du Béarn 94550 CHEVILLY-LARUE Site Internet : www.clic6.org De la maltraitance à la bientraitance : Prévenir les risques de maltraitance pour assurer

Plus en détail

La prévention : caractéristique du positionnement de la Mutualité Française sur l ensemble de son offre

La prévention : caractéristique du positionnement de la Mutualité Française sur l ensemble de son offre La prévention : caractéristique du positionnement de la Mutualité Française sur l ensemble de son offre Avril 2011 La longue expérience de la Mutualité Française dans la mise en œuvre d actions de prévention,

Plus en détail

LES AIDES A DOMICILE. Novembre 2009

LES AIDES A DOMICILE. Novembre 2009 LES AIDES A DOMICILE. Novembre 2009 Les Soins à Domicile = Qui Fait Quoi? Le Médecin Traitant Le pivot du maintien au domicile. Rôle de Coordination. L Infirmier Rôles = Suivi quotidien (médicaments, pansements,

Plus en détail

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO DEMANDE ET CALCUL DE LA RETRAITE COMPLÉMENTAIRE. n o 4. Demande et calcul de la retraite complémentaire

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO DEMANDE ET CALCUL DE LA RETRAITE COMPLÉMENTAIRE. n o 4. Demande et calcul de la retraite complémentaire GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO DEMANDE ET CALCUL DE LA RETRAITE COMPLÉMENTAIRE Guide salariés n o 4 JUIN 2015 Demande et calcul de la retraite complémentaire Sommaire La retraite, en bref...

Plus en détail

Santé des personnes âgées

Santé des personnes âgées Santé des personnes âgées La population française vieillit et l importance numérique des personnes âgées de plus de 60 ans et de plus de 75 ans progressera dans les années à venir, avec l entrée dans le

Plus en détail

Parlons retraite. Découvrez notre nouveau site. Mes dates de paiement. CALENDRIER PAIEMENTS 2014 Votre retraite de base

Parlons retraite. Découvrez notre nouveau site. Mes dates de paiement. CALENDRIER PAIEMENTS 2014 Votre retraite de base La lettre aux retraités du régime général de la Sécurité sociale Parlons retraite 2014 Du nouveau sur notre site national www.lassuranceretraite.fr Fotolia Découvrez notre nouveau site Désormais, la page

Plus en détail

Le contrat de travail

Le contrat de travail Le contrat de travail d un salarié déclaré avec le Cesu... de l embauche à la rupture FICHE PRATIQUE 2015 www.cesu.urssaf.fr LE CONTRAT DE TRAVAIL D UN SALARIÉ DÉCLARÉ AVEC LE CESU Avec le Cesu, vous devenez

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION Date limite de remise des candidatures : Le 27/12/2013 Envoi des offres : aurelie.huby@midi-pyrenees.cci.fr Le

Plus en détail

JEUNES / bulletin # 2

JEUNES / bulletin # 2 JEUNES / bulletin # 2 2 e trimestre 2011 section société générale Des femmes et des hommes au service de leurs collègues professionnel libre apolitique pragmatique SALAIRES et rémunérations professionnel

Plus en détail

SOCIALE AU SERVICE DES SALARIÉS

SOCIALE AU SERVICE DES SALARIÉS L ACTION SOCIALE AU SERVICE DES SALARIÉS Une difficulté passagère? Faites appel à l action sociale Maternité, chômage, divorce, handicap, retraite, dépendance Chaque moment sensible de la vie suscite des

Plus en détail

La Résidence et son environnement

La Résidence et son environnement Le logement-foyer «La Résidence Notre-Dame de Bon Secours» a été inauguré le 1 er mai 1985. C est dans un esprit de service et de convivialité que nous vous accueillons à «La Résidence» avec pour principale

Plus en détail

LES AIDES FINANCIERES

LES AIDES FINANCIERES Les fiches sociales de VML Informations Soutien Aides Questions Réponses LES AIDES FINANCIERES POUR LES SEJOURS DE REPIT EN FAMILLE www.vml-asso.org Edition Janvier 2013 Pour plus d informations, contactez-nous

Plus en détail

DECLARATION DU SALARIE(E)

DECLARATION DU SALARIE(E) Plaquette réalisée en partenariat avec : INFORMATIONS POUR LES JEUNES ET LES PARENTS SUR LE BABY-SITTING. Ce document a été réalisé pour donner quelques informations pratiques aux utilisateurs du service

Plus en détail

Accidents du travail et maladies professionnelles en EHPAD, Priorité TMS!

Accidents du travail et maladies professionnelles en EHPAD, Priorité TMS! Accidents du travail et maladies professionnelles en EHPAD, Priorité TMS! Sandrine Fourel, psychologue du travail, Service prévention des risques professionnels, CARSAT-AM Qui sommes nous? Le service prévention

Plus en détail

56, place du Coudert 63116 BEAUREGARD L EVEQUE Tel : 04-73-68-02-83 Fax : 04-73-68-00-30. Projet de vie

56, place du Coudert 63116 BEAUREGARD L EVEQUE Tel : 04-73-68-02-83 Fax : 04-73-68-00-30. Projet de vie 56, place du Coudert 63116 BEAUREGARD L EVEQUE Tel : 04-73-68-02-83 Fax : 04-73-68-00-30 Projet de vie PROJET DE VIE ACCUEIL DE JOUR Lorsqu il apparaît, le syndrome démentiel transforme dramatiquement

Plus en détail

NOTRE ACTION SOCIALE PREND SOIN DE VOUS

NOTRE ACTION SOCIALE PREND SOIN DE VOUS NOTRE ACTION SOCIALE PREND SOIN DE VOUS NOTRE ACTION SOCIALE EN QUELQUES CHIFFRES * 35 délégations régionales 218 collaborateurs dédiés, dont 154 sur le terrain 12 500 membres d associations bénévoles

Plus en détail

ROLE DES DIFFERENTS PROFESSIONNELS

ROLE DES DIFFERENTS PROFESSIONNELS ANNEXE H ROLE DES DIFFERENTS PROFESSIONNELS Les différents professionnels exerçant leur activité au profit du secteur de gériatrie sont répartis sur les deux sites OYONNAX et NANTUA. Le PERSONNEL DE DIRECTION

Plus en détail

Suivi médical des salariés. Prévention des risques professionnels. Ateliers de sensibilisation. Interventions en entreprises. Actions "sur mesure"

Suivi médical des salariés. Prévention des risques professionnels. Ateliers de sensibilisation. Interventions en entreprises. Actions sur mesure Suivi médical des salariés Prévention des risques professionnels Ateliers de sensibilisation Interventions en entreprises Actions "sur mesure" 1 Qui sommes-nous? La mission principale de notre association

Plus en détail

Compte rendu de la rencontre départementale FHF. «La santé bucco-dentaire de la personne âgée en institution : un nouveau défi à relever»

Compte rendu de la rencontre départementale FHF. «La santé bucco-dentaire de la personne âgée en institution : un nouveau défi à relever» ~ 1 ~ Compte rendu de la rencontre départementale FHF «La santé bucco-dentaire de la personne âgée en institution : un nouveau défi à relever» 5 juin 2015 Janzé Allocutions officielles Hubert PARIS, Maire

Plus en détail