Étude de marché sur les possibilités d utilisation de l aluminium dans les ponts routiers

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Étude de marché sur les possibilités d utilisation de l aluminium dans les ponts routiers"

Transcription

1 Étude de marché sur les possibilités d utilisation de l aluminium dans les ponts routiers SOMMAIRE Préparé pour: Étude réalisée par : Viami International Inc. et The Technology Strategies Group Le 24 mai 2013 Figure 1: Tablier de pont en aluminium de Sapa. Source :

2 SOMMAIRE On dénombre environ ponts routiers publics aux États-Unis et plus de au Canada. La grande majorité d'entre eux ont été construits entre les années 1950 et 1970 et plusieurs d entre eux sont déjà (ou seront bientôt) structurellement déficients. Au cours des deux prochaines décennies, la réparation et la réfection de ces ponts constitueront un fardeau financier important sur les budgets des états et des provinces. La majorité des anciens ponts ont été construits en acier, alors que ceux construits plus récemment utilisent principalement le béton (armé ou précontraint). La présente étude met l accent sur le marché des ponts des réseaux routiers provinciaux et municipaux dans l est du Canada et le nord-est des États-Unis. L'objectif était de déterminer si l'aluminium pourra, dans l avenir, être utilisé dans la construction de ponts et pour les projets de réfection, dans quelle mesure et par quelle autorité. Dans les régions couvertes par l étude, il y a environ ponts, dont près de 20 pour cent sont classés comme «structurellement déficient» (c est à dire en mauvaise condition, mais toujours aptes à assurer un trafic routier illimité et de rencontrer les exigences de charge). Au cours des prochaines décennies, on estime qu'entre et ponts devront subir chaque année une réfection ou un remplacement. Le tableau 1 montre l'inventaire des ponts, leur statut et leurs réfections et remplacements annuels estimés dans les provinces canadiennes et des états américains couverts par cette étude. L'estimation varie d'une année à l'autre en fonction des budgets disponibles. Tableau 1: État des ponts et prévisions sur la réfection et le remplacement dans la zone visée par l'étude État / province Nombre total de ponts Structurellement déficients Note: La Nouvelle-Écosse, Les Îles deterre-neuve et du Labrador, le New Jersey et le Rhode Island n'ont pas été incluses dans l'analyse. Source: US FHWA, Ministères / Départements de Transport des provinces et États, estimations de Viami / TSG. 2 Remplacements et réfections par année (estimation) QC approx. 40%* 200 à 300 ON % 50 à 150 NB to 20% 5 à 10 CT % 20 à 30 MA % 25 à 30 ME % 30 à 35 NH % 30 à 40 NY % 250 à 300 PA % 350 à 500 VT % 40 à 50 TOTAL Environ Presque 20% à p.a. *) Données seulement disponibles pour les ponts provinciaux et municipaux sous la responsabilité du MTQ, pas pour les ponts sous la responsabilité des grandes municipalités (>100,000 habitants) au Québec.

3 L aluminium a été utilisé dans quelques projets de ponts de démonstration en Amérique du Nord au début des années 1930, plus spécifiquement pour les composantes de ponts tels les garde-corps, l'éclairage et la signalisation (pour lesquels l aluminium est un matériau standard). Aujourd'hui, il est de plus en plus souvent utilisé dans la fabrication de passerelles. Au cours des vingt dernières années, l utilisation de l aluminium dans les ponts routiers l a sur tout été pour les tabliers de ponts extrudés, principalement en Suède et en Norvège. Reynolds Aluminum (devenu par la suite Alcoa et Sapa) a développé la technologie du tablier de pont extrudé en Amérique du Nord et a lancé son utilisation aux États-Unis. Cinq ponts avec des tabliers en aluminium ont été construits aux États-Unis entre 1995 et En 2012, Sapa a décidé de cesser son implication dans la fabrication de tabliers de ponts pour se concentrer uniquement dansla production d extrusions d aluminium et a cédé les droits de propriété intellectuelle pour les tabliers de ponts au dirigeant de la division des ponts, maintenant chargé de développer cette application en partenariat avec des entreprises de conception et construction de ponts, en utilisant les extrusions d aluminium de Sapa. Malgré les avantages indéniables de l'aluminium (légèreté, résistance à la corrosion, recyclabilité, résistance aux basses températures et de la liberté de conception), ce matériau n'a pas encore été largement adopté par les ministères des transports (provinciaux et des États-Unis). Actuellement, l aluminium est surtout considéré pour les tabliers de ponts mobiles (ponts basculants), les installations temporaires, les ajouts de voies, et pour les projets nécessitant une exécution rapide. Les nouveaux développements en termes d'alliages, de grands profilés et d assemblage (par exemple le soudage par friction malaxage, FSW) font de l'aluminium une solution beaucoup plus viable aujourd'hui que dans le passé - à la fois techniquement et économiquement. Son principal inconvénient par rapport aux matériaux traditionnels est son coût d achat initial. En effet, sur cette base de coût initial, l'aluminium paraît coûteux (environ le même niveau que le tablier d acier orthotrope). Cependant, si l ensemble du pont est considéré et une analyse du coût total de possession (TCO) et l'analyse du cycle de vie sont effectués, l'aluminium est un matériau de choix, plus adéquat encore que les matériaux concurrents, et ce, pour les tabliers et certaines autres composantes de ponts. Cela a suscité un nouvel intérêt par l'industrie canadienne de l'aluminium pour le développement de ce marché. Les préoccupations du passé comparant des conceptions en aluminium à l'acier, y compris les problèmes de rigidité, de résistance à la fatigue et à la résistance thermique peuvent être surmontées avec des designs appropriés, réalisables avec l'aluminium. D'autres aspects, comme la durabilité de la surface d'usure nécessitent encore du développement et des validations. De tous les états américains et provinces canadiennes couverts dans cette étude, le Québec compte la plus grande proportion de ponts structurellement déficients et il est la seule juridiction couverte par cette étude avec un programme en place pour construire un pont de démonstration (Saint-Ambroise, au Saguenay-Lac-Saint-Jean) en 2013 (ou 2014). Le pont comportera un tablier de pont en aluminium extrudé - si une solution technique et économiquement viable ainsi qu une source d'approvisionnement peuvent être trouvés. En supposant un projet de démonstration initiale réussi, un deuxième tablier de pont en aluminium (plus grand) pourra alors suivre assez rapidement. L aluminium pourrait alors pénétrer progressivement le marché avec des ponts plus grands. Le Québec deviendrait alors le leader nord-américain dans l utilisation de l'aluminium pour la construction de ponts. Les autres états américains et provinces canadiennes attendent les conclusions de l'expérience du Québec avant d'entreprendre leurs propres projets. La question sera alors de savoir combien de temps les projets de démonstration seront évalués avant que l aluminium ne soit considéré comme une technologie «éprouvée» et donc appropriée pour une utilisation dans d'autres 3

4 juridictions. D autres matériaux et concepts alternatifs pour les tabliers de ponts sont aussi évalués par les états américains et provinces canadiennes. L Ontario, le Nouveau-Brunswick, le Vermont, le Connecticut et le New Hampshire constitueront le deuxième marché potentiel pour l aluminium. Les Travaux publics et services gouvernementaux du Canada étudient l'aluminium comme une alternative potentielle pour la réfection du pont-levis (pont à bascule) sur le canal de Burlington, en Ontario (actuellement en acier ajouré) prévue d ici cinq ans. La Floride, l état le plus prometteur de tous les états des États-Unis concernant l'utilisation de l'aluminium, est bien avancée avec un programme d'essai d'installation de tabliers de ponts en aluminium sur un ou plusieurs des ponts bascules en Les questions de revêtement - liées au déneigement - nécessiteront encore du développement avant que les applications de ponts basculants ne soient viables au Canada. Un pont, installé dans le Massachusetts en 2012, pourrait servir de modèle à cet égard. Environ la moitié des à ponts prévus annuellement pour une réfection dans les régions couvertes par l étude peuvent être considérés comme ponts de courte portée. Ils sont des cibles idéales pour une réfection utilisant des tabliers en aluminium fabriqués en atelier. Il serait très optimiste de croire que l aluminium pourrait simplement remplacer tous les autres matériaux dans les ponts; toutefois si l'expérience québécoise avec ses ponts de démonstration en aluminium est concluante et démontre qu'ils sont techniquement viables et économiquement compétitifs, l ouverture envers l'utilisation de l'aluminium pourrait changer dans les autres provinces canadiennes et aux États-Unis. Ce changement d attitude permettrait à l industrie de l'aluminium de s approprier une partie de ce marché. Un pont typique de courte portée nécessite de à livres d'extrusions d'aluminium. Un marché régional dynamique de 100 de ces ponts par an (par exemple) représenterait un à trois millions de livres d'extrusions. Un marché bien établi de cette taille pourrait être suffisant pour qu un fabricant québécois puisse investir dans les équipements de soudage à friction malaxage nécessaires pour la fabrication de tabliers de ponts en aluminium, surtout si l équipement est suffisamment flexible pour fabriquer d'autres types de produits. Actuellement, le seul concurrent potentiel expérimenté possédant cette technologie est basé dans l'illinois aux États-Unis. D ici à ce qu une presse d extrusion de forte dimension s installe au Québec, initialement les grandes extrusions, (ainsi que le savoir-faire en design de tabliers de ponts en aluminium) peuvent être importées, tandis que les petites extrusions peuvent être achetées au Québec. Les ingénieurs en structure interrogés croient qu il y aura seulement quelques tabliers de ponts fabriqués en aluminium dans les cinq prochaines années - principalement pour des projets de démonstration. Les propriétaires de ponts, les ministères des transports provinciaux et ceux des États- Unis ainsi que les ingénieurs à leur service sont une clientèle très conservatrice, habituée à travailler avec l'acier et le béton comme matériaux de choix dans leurs projets de ponts. Le potentiel pour une plus grande utilisation de l aluminium prendra quelques années, probablement vers 2018, en fonction du succès des projets de ponts au Québec et en Floride, actuellement en cours de développement. Si ces projets de démonstration sont terminés à temps, selon les budgets prévus, et offrent des performances comparables ou meilleures que celles des matériaux traditionnels, alors l aluminium sera certainement considéré pour un usage plus général pour la fabrication de ponts. En ce moment il n'y a pas de fabricant américain ou canadien qui offre des tabliers de ponts en aluminium pour les propriétaires de ponts, les entreprises d ingénieurs-conseils ou les consultants en ingénierie civile, mais l'ancien directeur programme de tablier du pont en aluminium de Sapa travaille actuellement à offrir ce service et ce produit. Si le Québec a l'intention de participer à ce 4

5 marché, l'association de l'aluminium du Canada et/ou d'autres organismes devront continuer à faire la promotion de l'utilisation de l'aluminium dans la conception des ponts dans l'est du Canada et le nord-est des États-Unis, jusqu'à ce que des fabricants de tabliers de ponts en aluminium qualifiés émergent et que la chaîne de valeur soit établie. Cela nécessitera encore un effort significatif durant plusieurs années jusqu'à ce que les programmes de démonstration de ponts en aluminium du ministère des Transports du Québec et des autres autorités de ponts soient complétés avec succès et que les résultats soient partagés avec les ministères des transports d'autres juridictions. Les programmes actuels de l AAC ciblant la formation des ingénieurs avec l'utilisation de l'aluminium dans les applications structurales sont un grand pas dans la bonne direction pour s assurer de l acceptation de l aluminium comme une alternative viable à l'acier et le béton traditionnel dans les ponts. 5

Les opportunités pour l aluminium dans les ponts routiers du Nord-Est de l Amérique

Les opportunités pour l aluminium dans les ponts routiers du Nord-Est de l Amérique Les opportunités pour l aluminium dans les ponts routiers du Nord-Est de l Amérique Jean Simard, Président directeur-général Association de l Aluminium du Canada Martin Hartlieb, Viami International Inc.

Plus en détail

Appareils d appui et joints de dilatation pour ponts et bâtiments

Appareils d appui et joints de dilatation pour ponts et bâtiments Appareils d appui et joints de dilatation pour ponts et bâtiments Maîtrisez les mouvements de votre structure avec Goodco Z-Tech Expertise éprouvée I Savoir-faire reconnu I Solutions sur mesure I Innovation

Plus en détail

Compétitivité de l industrie des composants structuraux

Compétitivité de l industrie des composants structuraux Séminaire QWEB et SHQ Compétitivité de l industrie des composants structuraux Nsimba Kinuani Mai 2 0 1 2 A propos de l auteur M. Nsimba Kinuani, ing.f., MA économie Consultant et Président de Geskin Conseil

Plus en détail

Ampleur des besoins impérieux de logement au Canada

Ampleur des besoins impérieux de logement au Canada F É D É R A T I O N D E L H A B I T A T I O N C O O P É R A T I V E D U C A N A D A Ampleur des besoins impérieux de logement au Canada Rapport produit par Will Dunning Inc. pour la Fédération de l habitation

Plus en détail

DOCUMENTS D'APPEL D'OFFRES SOUS-SECTION 6.63 JOINT DE TABLIER

DOCUMENTS D'APPEL D'OFFRES SOUS-SECTION 6.63 JOINT DE TABLIER DOCUMENTS D'APPEL D'OFFRES SECTION 6 CONDITIONS TECHNIQUES NORMALISÉES TABLE DES MATIÈRES PAGE... 1 6.63.1 GÉNÉRALITÉS... 1 6.63.2 NORMES DE RÉFÉRENCE... 1 6.63.3 MATÉRIAUX... 2 6.63.4 EXÉCUTION DES TRAVAUX...

Plus en détail

L impératif des gains de productivité

L impératif des gains de productivité COLLOQUE ANNUEL DE L ASDEQ MONTRÉAL Plan de présentation Montréal, 9 décembre 9 L impératif des gains de productivité Partie L importance de rehausser notre productivité La diminution du bassin de main-d

Plus en détail

Le transport durable Une approche alternative à l emploi et la compétitivité Consultations pré-budgétaires 2012 Le 12 août 2011

Le transport durable Une approche alternative à l emploi et la compétitivité Consultations pré-budgétaires 2012 Le 12 août 2011 Le transport durable Une approche alternative à l emploi et la compétitivité Consultations pré-budgétaires 2012 Le 12 août 2011 L Alliance canadienne pour les véhicules au gaz naturel 350 Sparks Street,

Plus en détail

BUREAU CANADIEN DE SOUDAGE

BUREAU CANADIEN DE SOUDAGE BUREAU CANADIEN DE SOUDAGE Le Bureau canadien de soudage reconnaît que Les Industries Fournier Inc. 3787 boul. Frontenac Ouest, Thetford Mines, QC G6H 2B5 Canada est certifiée en vertu de la norme CSA

Plus en détail

Industry. Systèmes dédiés à la menuiserie Collage structurel de vitrages

Industry. Systèmes dédiés à la menuiserie Collage structurel de vitrages Industry Systèmes dédiés à la menuiserie Collage structurel de vitrages Turn Gains apportés par le collage structurel Sika - Isolation thermique améliorée jusqu à 20 % - Clair de vitrage accru de 30 %

Plus en détail

Rapport sommaire. Table ronde sur la mobilité des étudiantes et étudiants dans l hémisphère occidental

Rapport sommaire. Table ronde sur la mobilité des étudiantes et étudiants dans l hémisphère occidental Rapport sommaire Table ronde sur la mobilité des étudiantes et étudiants dans l hémisphère occidental Buenos Aires, Argentine 1-3 décembre 2000 Au cours des dix dernières années, le Canada a joué un rôle

Plus en détail

LA TECHNOLOGIE TEGA: UNE APPROCHE INNOVATRICE POUR DES ÉCHANGEURS GAZ NATUREL À HAUT TAUX DE MODULATION

LA TECHNOLOGIE TEGA: UNE APPROCHE INNOVATRICE POUR DES ÉCHANGEURS GAZ NATUREL À HAUT TAUX DE MODULATION LA TECHNOLOGIE TEGA: UNE APPROCHE INNOVATRICE POUR DES ÉCHANGEURS GAZ NATUREL À HAUT TAUX DE MODULATION i TABLE DES MATIÈRES 1.0 PRÉSENTATION DE LA COMPAGNIE TÉGA 1.1 Résumé du projet 2.0 LA MISSION DE

Plus en détail

Stratégie nationale d atténuation des catastrophes du Canada

Stratégie nationale d atténuation des catastrophes du Canada Stratégie nationale d atténuation des catastrophes du Canada Avant-propos Les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux ont reconnu que l atténuation est une importante part d un solide cadre

Plus en détail

Le DSI du futur Rapport d'étude

Le DSI du futur Rapport d'étude Le DSI du futur Rapport d'étude Devenir un catalyseur du changement Partagez ce rapport d'étude Le DSI du futur : Devenir un catalyseur du changement Tandis que la plupart des DSI s accordent à dire que

Plus en détail

Rapport sur l application de la Loi sur les carburants de remplacement Exercice 2005-2006

Rapport sur l application de la Loi sur les carburants de remplacement Exercice 2005-2006 Rapport sur l application de la Loi sur les carburants de remplacement Exercice 2005-2006 Sa Majesté la Reine du chef du Canada représentée par le président du Conseil du Trésor, 2006 N o de catalogue

Plus en détail

Sondage sur le développement des entreprises d Équipe Commerce Île-du-Prince-Édouard

Sondage sur le développement des entreprises d Équipe Commerce Île-du-Prince-Édouard Sondage sur le développement des entreprises d Équipe Commerce Île-du-Prince-Édouard Le présent sondage vise à évaluer l efficacité des services de soutien du travail de promotion du commerce extérieur

Plus en détail

Évaluation des tendances touristiques des Canadiens et des Américains en 2006. Sommaire du projet

Évaluation des tendances touristiques des Canadiens et des Américains en 2006. Sommaire du projet Évaluation des tendances touristiques des Canadiens et des Américains en 2006 Sommaire du projet Table des matières Renseignements généraux...1 Méthodologie de recherche...2 Conclusions de la recherche...3

Plus en détail

Priorités de l ACIC. pour le budget fédéral de 2015. La croissance dépend de notre compétitivité : pourquoi la DAA est essentielle à notre économie

Priorités de l ACIC. pour le budget fédéral de 2015. La croissance dépend de notre compétitivité : pourquoi la DAA est essentielle à notre économie Priorités de l ACIC pour le budget fédéral de 2015 La croissance dépend de notre compétitivité : pourquoi la DAA est essentielle à notre économie Mémoire présenté au Comité permanent des finances Association

Plus en détail

Mémoire d AluQuébec à la Commission de révision permanente des programmes du gouvernement du Québec

Mémoire d AluQuébec à la Commission de révision permanente des programmes du gouvernement du Québec Mémoire d AluQuébec à la Commission de révision permanente des programmes du gouvernement du Québec Février 2015 AluQuébec : vision, mission et objectifs Mission Favoriser la synergie et l arrimage entre

Plus en détail

1 La prospérité économique et le défi de la productivité

1 La prospérité économique et le défi de la productivité ISSN 178-918 Volume 1, numéro 6 27 février 2 Productivité du travail au Une faible croissance qui nuit à la prospérité des Québécois Sommaire 1. La prospérité économique future du dépendra en grande partie

Plus en détail

MANUGYPSE INC. PRODUITS D'ACIER

MANUGYPSE INC. PRODUITS D'ACIER LEED CANADA-NC & NE 009 MANUGYPSE INC. Une entreprise de nouvelle génération. Des produits qui en témoignent. Distributeur de produits de système intérieur depuis 93, nous avons su développer une expertise

Plus en détail

Sondage 2010 des ACVM sur la retraite et les placements

Sondage 2010 des ACVM sur la retraite et les placements Sondage 2010 des ACVM sur la retraite et les placements Réalisé pour les Autorités canadiennes en valeurs mobilières Résumé le 28 septembre 2010 www.ipsos.ca TABLE DES MATIÈRES RÉSUMÉ... 1 Principales

Plus en détail

Canadä. T*T Environment. ',,ffi, Mme Christiana Figueres. Correspondante nationale pour la CCNUCC

Canadä. T*T Environment. ',,ffi, Mme Christiana Figueres. Correspondante nationale pour la CCNUCC T*T Environment Canada Environnement Canada Mme Christiana Figueres Secrétaire exécut ve Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques P.O. Box 260L24 D-53153 Bonn Le 22 septembre

Plus en détail

environics research group

environics research group environics research group Sommaire Sondage en ligne sur les perceptions du public concernant le développement de carrière et le milieu de travail Janvier 2011 Préparé pour : Parrainé en partie par : 33,

Plus en détail

La fiscalité des particuliers et le coût de la vie

La fiscalité des particuliers et le coût de la vie BUDGET 1998-1999 La fiscalité des particuliers et le coût de la vie Comparaison entre Montréal et différentes villes nord-américaines Gouvernement du Québec Ministère des Finances La fiscalité des particuliers

Plus en détail

COMPÉTITIVITÉ DES PRODUITS PVC

COMPÉTITIVITÉ DES PRODUITS PVC COMPÉTITIVITÉ DES PRODUITS PVC Une approche du coût total de possession Prof. Alessandro Marangoni Présentation de l'étude Bruxelles, 8 novembre 2011 Sommaire 1. Objectifs et description 2. La méthodologie

Plus en détail

RAPPORT T3 2014 SUR L'ÉNERGIE DE L ONTARIO

RAPPORT T3 2014 SUR L'ÉNERGIE DE L ONTARIO RAPPORT T3 2014 SUR L'ÉNERGIE DE L ONTARIO JUILLET SEPTEMBRE 2014 PÉTROLE ET GAZ NATUREL Données sur le pétrole et le gaz naturel Troisième trimestre de 2014 Prix au détail moyens de l essence ordinaire

Plus en détail

» Premier Tech au Québec

» Premier Tech au Québec » Premier Tech au Québec Plus de 1 050 équipiers répartis : Bas-St-Laurent/Gaspésie Centre du Québec Chaudière/Appalaches Côte-Nord Lanaudière Région de Montréal » Premier Tech» Créée en 1923» Équipe multidisciplinaire

Plus en détail

SYSTÈME D INSPECTION DES PONCEAUX. Steve Arsenault, ingénieur, Ministère des Transports du Québec

SYSTÈME D INSPECTION DES PONCEAUX. Steve Arsenault, ingénieur, Ministère des Transports du Québec SYSTÈME D INSPECTION DES PONCEAUX Steve Arsenault, ingénieur, Ministère des Transports du Québec André Gagnon, ingénieur, Ministère des Transports du Québec Exposé préparé pour la séance sur «Les Innovations

Plus en détail

SERVICES OFFERTS: - étanchéité. à l air et

SERVICES OFFERTS: - étanchéité. à l air et étanchéité LE RÔLE DE L ENVELOPPE VERTICALE DU BÂTIMENT EST DE FOURNIR UNE ENCEINTE PROTECTRICE DURABLE ET PERFORMANTE CONTRE LES INTEMPÉRIES ET D ASSURER LE CONFORT DES OCCU PANTS EN MINIMISANT OU EN

Plus en détail

Ceric is back.également sur le marché allemand!

Ceric is back.également sur le marché allemand! Ceric is back.également sur le marché allemand! La force d une société comme Ceric Technologies est de savoir construire des usines clésen-main et d accompagner leurs évolutions en fonction des demandes

Plus en détail

L impact du choc démographique sur l économie du Québec. Il faudra rehausser notre productivité afin d atténuer les bouleversements à venir

L impact du choc démographique sur l économie du Québec. Il faudra rehausser notre productivité afin d atténuer les bouleversements à venir SÉMINAIRE DE LA RÉGIE DES RENTES DU QUÉBEC Québec, 27 novembre 2009 L impact du choc démographique sur l économie du Québec Il faudra rehausser notre productivité afin d atténuer les bouleversements à

Plus en détail

Stimuler le développement durable de l aquaculture au Canada : Initiative nationale pour des plans d action stratégiques en aquaculture (INPASA)

Stimuler le développement durable de l aquaculture au Canada : Initiative nationale pour des plans d action stratégiques en aquaculture (INPASA) Stimuler le développement durable de l aquaculture au Canada : Initiative nationale pour des plans d action stratégiques en aquaculture (INPASA) Éric Gilbert Pêches et Océans Canada Atelier OCDE, Avril

Plus en détail

SOLUTIONS DE CONCEPTION- CONSTRUCTION POUR BÂTIMENTS À NIVEAUX MULTIPLES

SOLUTIONS DE CONCEPTION- CONSTRUCTION POUR BÂTIMENTS À NIVEAUX MULTIPLES SOLUTIONS DE CONCEPTION- CONSTRUCTION POUR BÂTIMENTS À NIVEAUX MULTIPLES Table des matières Présentation de Canam... 3 Approche de conception- construction BuildMaster... 3 Charpentes d'acier et tabliers

Plus en détail

Une transformation s impose : changeons d attitude

Une transformation s impose : changeons d attitude Une transformation s impose : changeons d attitude Colloque sur le marché des hôpitaux et du réseau de la santé au Québec 27 mai 2009 Aujourd hui, au Canada Le Canada dépense plus pour les soins de santé

Plus en détail

Des mesures fiscales visant à redresser l'investissement privé : Commentaires du Conseil du patronat du Québec présentés à la ministre des Finances

Des mesures fiscales visant à redresser l'investissement privé : Commentaires du Conseil du patronat du Québec présentés à la ministre des Finances Des mesures fiscales visant à redresser l'investissement privé : Commentaires du Conseil du patronat du Québec présentés à la ministre des Finances du Québec et au ministre des Finances du Canada, lors

Plus en détail

Vérification de la santé et de la sécurité au travail (SST)

Vérification de la santé et de la sécurité au travail (SST) Conseil national de recherches du Canada Vérification de la santé et de la sécurité au travail (SST) Vérification interne, CNRC SEPTEMBRE 2010 1.0 Sommaire et conclusion Contexte Ce rapport présente les

Plus en détail

Conseil des ministres responsables des transports et de la sécurité routière. Réseau routier national du Canada Un aperçu

Conseil des ministres responsables des transports et de la sécurité routière. Réseau routier national du Canada Un aperçu Conseil des ministres responsables des transports et de la sécurité routière Réseau routier national du Canada Un aperçu Avril 28 Introduction Le Réseau routier national (RRN) du Canada a été créé en 1988

Plus en détail

L infrastructure: Un investissement dans la prospérité

L infrastructure: Un investissement dans la prospérité L infrastructure: Un investissement dans la prospérité John Gamble, CET, P.Eng. FMI/PSMW 2014 Charlottetown, Î.-P.-É Le 27 mai 2014 Synopsis L AFIC Qu est-ce que l infrastructure et pourquoi est-elle importante?

Plus en détail

Université d Ottawa. Cadre de référence Budget 2014-2015

Université d Ottawa. Cadre de référence Budget 2014-2015 Université d Ottawa Cadre de référence Budget 2014-2015 L Université d Ottawa souhaite communiquer à la communauté universitaire les priorités, les enjeux et les défis auxquels elle fera face pour la préparation

Plus en détail

Rapport d évaluation CCMC 13302-R

Rapport d évaluation CCMC 13302-R Rapport d évaluation CCMC 13302-R RÉPERTOIRE NORMATIF 07 44 50 Publié 2008-03-12 Révisé 2008-04-25 Réévaluation 2011-03-12 6XUH7RXFK 1. Opinion Le Centre canadien de matériaux de construction (CCMC) est

Plus en détail

PRINCIPAUX TYPES DE PEINTURE POUR L ACIER : NORMES, PEINTURES SPÉCIALES ET MÉTHODE D APPLICATION. Par Louis Lessard

PRINCIPAUX TYPES DE PEINTURE POUR L ACIER : NORMES, PEINTURES SPÉCIALES ET MÉTHODE D APPLICATION. Par Louis Lessard PRINCIPAUX TYPES DE PEINTURE POUR L ACIER : NORMES, PEINTURES SPÉCIALES ET MÉTHODE D APPLICATION Par Louis Lessard Avril 2012 TABLE DES MATIÈRES Les principaux types de peinture pour l'acier Apprêt standard

Plus en détail

Identification d Opportunités d EXportation pour les PME du Québec (IOEX) 30 janvier 2014

Identification d Opportunités d EXportation pour les PME du Québec (IOEX) 30 janvier 2014 Identification d Opportunités d EXportation pour les PME du Québec (IOEX) 30 janvier 2014 Identification d Opportunités d EXportation Questionnement Si, aujourd hui, vous voulez savoir exactement : le

Plus en détail

Aircrete Europe. Des technologies du bâtiment plus écologiques, rapides et performantes pour le futur

Aircrete Europe. Des technologies du bâtiment plus écologiques, rapides et performantes pour le futur Aircrete Europe Des technologies du bâtiment plus écologiques, rapides et performantes pour le futur Notre Mission AIRCRETE cherche sans cesse à dépasser les attentes de ses clients en fournissant les

Plus en détail

ASSOCIATION FRANÇAISE DES CENTRES DE RELATION CLIENT 3 cité Férembach 75017 PARIS http://afrc.org

ASSOCIATION FRANÇAISE DES CENTRES DE RELATION CLIENT 3 cité Férembach 75017 PARIS http://afrc.org LABORATOIRE D'ECONOMIE ET DE SOCIOLOGIE DU TRAVAIL Unité Mixte de Recherche 6123 35 Avenue Jules Ferry - 13626 Aix-en-Provence Cedex http://www.univ-aix.fr/lest ASSOCIATION FRANÇAISE DES CENTRES DE RELATION

Plus en détail

Quand l'énergie rencontre la qualité!

Quand l'énergie rencontre la qualité! Quand l'énergie rencontre la qualité! La qualité exceptionnelle lorsque la technologie rencontre l'expertise, l'expérience et la passion. Pour nous la qualité est une affaire de famille La société, Heckert

Plus en détail

Conférence téléphonique

Conférence téléphonique Conférence téléphonique T2-2015 Énoncés prospectifs et mesure non établie selon les IFRS Mise en garde concernant les déclarations prospectives Cette présentation peut contenir des énoncés prospectifs

Plus en détail

Canadian Solar Industries Association

Canadian Solar Industries Association Comparution devant le Comité sénatorial permanent de l énergie, de l environnement et des ressources naturelles Le jeudi 29 septembre 2011 Témoins Patrick Bateman, Conseiller, politiques et recherche,

Plus en détail

Pour une population plus active. L école, un milieu stimulant

Pour une population plus active. L école, un milieu stimulant Pour une population plus active L école, un milieu stimulant Quelle est la meilleure manière d amener les personnes sédentaires à faire régulièrement de l activité physique? Voilà la question sur laquelle

Plus en détail

La promotion : s acheter une image positive auprès des jeunes

La promotion : s acheter une image positive auprès des jeunes La promotion : s acheter une image positive auprès des jeunes Les dessous du marketing des boissons sucrées Tome 4 6 juin 2012 Les dessous du marketing des boissons sucrées Tome 1 : Le produit Tome 2 :

Plus en détail

Guide sur les lois américaines et canadiennes en matière de siège de sécurité pour enfant

Guide sur les lois américaines et canadiennes en matière de siège de sécurité pour enfant Guide sur les lois américaines et canadiennes en matière de siège de sécurité pour enfant Siège d appoint ou dispositif de protection pour enfants requis* Aucun dispositif de protection requis après l

Plus en détail

Rendement des entreprises et appartenance

Rendement des entreprises et appartenance Rendement des entreprises et appartenance 22 Les données sur le rendement des entreprises exploitées au Canada confirment la forte baisse des résultats concrets au dernier trimestre de 2008 et les années

Plus en détail

Tourisme en bref. Les marchés clés de la CCT et de ses partenaires. Juin 2010 Volume 6, numéro 6. www.canada.travel/entreprise

Tourisme en bref. Les marchés clés de la CCT et de ses partenaires. Juin 2010 Volume 6, numéro 6. www.canada.travel/entreprise Tourisme en bref Les marchés clés de la CCT et de ses partenaires www.canada.travel/entreprise Juin Volume 6, numéro 6 Points saillants Grâce à une croissance économique soutenue, le nombre de voyageurs

Plus en détail

Association de l industrie touristique du Canada (AITC) Mémoire présenté au Comité des finances de la Chambre des communes, avril 2014

Association de l industrie touristique du Canada (AITC) Mémoire présenté au Comité des finances de la Chambre des communes, avril 2014 Association de l industrie touristique du Canada (AITC) Mémoire présenté au Comité des finances de la Chambre des communes, avril 2014 Par David Goldstein, président directeur général de l AITC 2 Association

Plus en détail

MYTHES SUR LA CONSOMMATION DE CARBURANT ET LA CONDUITE

MYTHES SUR LA CONSOMMATION DE CARBURANT ET LA CONDUITE MYTHES SUR LA CONSOMMATION DE CARBURANT ET LA CONDUITE Les Canadiens cherchent à réduire la consommation de carburant de leur véhicule pour protéger l environnement et réaliser des économies. Plusieurs

Plus en détail

SUBvENTION CANADIENNE LA NOUVELLE POUR L EMPLOI

SUBvENTION CANADIENNE LA NOUVELLE POUR L EMPLOI SUBvENTION CANADIENNE LA NOUVELLE POUR L EMPLOI LE PLAN D ACTION ÉCONOMIQUE DE 2013 Le Plan d action économique de 2013 représente le prochain volet du plan à long terme du gouvernement pour renforcer

Plus en détail

L investissement en fonction du passif : qu en est-il de son usage à travers le monde?

L investissement en fonction du passif : qu en est-il de son usage à travers le monde? GROUPE DE RECHERCHE SUR LES PRATIQUES DE GESTION DES RÉGIMES DE RETRAITE L investissement en fonction du passif : qu en est-il de son usage à travers le monde? SOMMAIRE Le Groupe de recherche sur les pratiques

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL AU PARLEMENT. Rapport sur l application de la Loi sur les carburants de remplacement. Exercice 2006-2007.

RAPPORT ANNUEL AU PARLEMENT. Rapport sur l application de la Loi sur les carburants de remplacement. Exercice 2006-2007. RAPPORT ANNUEL AU PARLEMENT Rapport sur l application de la Loi sur les carburants de remplacement Exercice 2006-2007 pport annue Sa Majesté la Reine du chef du Canada représentée par le président du Conseil

Plus en détail

Sortie du creux conjoncturel avec un PIB potentiel plus faible qu attendu :

Sortie du creux conjoncturel avec un PIB potentiel plus faible qu attendu : Sortie du creux conjoncturel avec un PIB potentiel plus faible qu attendu : un contexte difficile pour faire face au choc du vieillissement de la population 39 e Congrès de l ASDEQ Ottawa 15 mai 2014 François

Plus en détail

Programme d innovation en matière de bioproduits agricoles (PIBA) Foire aux questions (v. 1)

Programme d innovation en matière de bioproduits agricoles (PIBA) Foire aux questions (v. 1) Programme d innovation en matière de bioproduits agricoles (PIBA) Foire aux questions (v. 1) Table des matières : Comment puis-je obtenir la documentation sur le programme?... 2 Quels types de fonds sont

Plus en détail

Rapport d'évaluation CCMC 12835-R IGLOO Wall Insulation

Rapport d'évaluation CCMC 12835-R IGLOO Wall Insulation CONSTRUCTION Rapport d'évaluation CCMC 12835-R IGLOO Wall Insulation RÉPERTOIRE Révision Jamais Réévaluation Non : NORMATIF : 07 21 23.06 Publication en de l'évaluation : 1997-12-08 Réévaluation cours

Plus en détail

LE SECTEUR DE L ÉNERGIE NUCLÉAIRE AU CANADA OÙ ALLONS-NOUS?

LE SECTEUR DE L ÉNERGIE NUCLÉAIRE AU CANADA OÙ ALLONS-NOUS? LE SECTEUR DE L ÉNERGIE NUCLÉAIRE AU CANADA OÙ ALLONS-NOUS? RÉSUMÉ DU RAPPORT Le Forum des politiques publiques est un organisme indépendant, sans but lucratif, qui s efforce de promouvoir l excellence

Plus en détail

Priorité au texte prononcé M. Jeffrey Schwartz Vice-président directeur, chef de la direction des finances et secrétaire

Priorité au texte prononcé M. Jeffrey Schwartz Vice-président directeur, chef de la direction des finances et secrétaire Priorité au texte prononcé M. Jeffrey Schwartz Vice-président directeur, chef de la direction des finances et secrétaire Les Industries Dorel Inc. Assemblée annuelle et extraordinaire des actionnaires

Plus en détail

Assainissement de ponts rôle. dans la conservation des ponts

Assainissement de ponts rôle. dans la conservation des ponts Assainissement de ponts rôle des inspections et des interventions dans la conservation des ponts Cet exposé a pour objectif de rappeler, dans un moment de débat accru sur la durabilité et la pérennité

Plus en détail

Visites commerciales temporaires, mutations de cadres et déménagements permanents

Visites commerciales temporaires, mutations de cadres et déménagements permanents Visites commerciales temporaires, mutations de cadres et déménagements permanents Les accords de libre-échange auxquels participe le Canada et la Loi sur l immigration et la protection des réfugiés (Canada)

Plus en détail

POLITIQUE DU CONSEIL D ADMINISTRATION EN MATIÈRE DE RISQUE DE CRÉDIT

POLITIQUE DU CONSEIL D ADMINISTRATION EN MATIÈRE DE RISQUE DE CRÉDIT Page 1 de 7 POLITIQUE DU CONSEIL D ADMINISTRATION EN MATIÈRE DE RISQUE DE CRÉDIT 1.0 CONTEXTE La présente politique est établie conformément au principe 16 b) de la Charte du conseil d administration.

Plus en détail

Comptabilité, finance et gestion des affaires

Comptabilité, finance et gestion des affaires Comptabilité, finance et gestion des affaires LCA.AX Information : (514) 376-1620, poste 388 Programme de formation Type de sanction Attestation d études collégiales permettant de cumuler 40 unités 1/3.

Plus en détail

Proposition en vue de la préparation du budget (2015)

Proposition en vue de la préparation du budget (2015) Proposition en vue de la préparation du budget (2015) Préparé pour : le Comité permanent des finances de la Chambre des communes Préparé par : La Canadian Independent Petroleum Marketers Association Sommaire

Plus en détail

Éducation des artistes

Éducation des artistes Éducation des artistes Une analyse des antécédents scolaires des artistes actifs et des activités des diplômés des programmes d art sur le marché du travail au Canada Résumé Vol. 13 No 2 Hill Stratégies

Plus en détail

Liberal Party of Canada Parti libéral du Canada

Liberal Party of Canada Parti libéral du Canada 28 septembre 2015 Son Honneur, Jim Watson Maire Ville d Ottawa 110, avenue Laurier Ouest Ottawa (Ontario) K1P 1J1 Cher Maire Watson, Je vous remercie d avoir pris le temps de m écrire, et de m avoir fait

Plus en détail

Mémoire sur l industrie du transport en vrac

Mémoire sur l industrie du transport en vrac Mémoire sur l industrie du transport en vrac Présentation Le Regroupement des Entrepreneurs et des Camionneurs Indépendants du Québec (RECIQ) est un organisme à but non lucratif incorporé le 11 mars 2010

Plus en détail

Devenir un employeur de choix. Utilisation du régime de pension agréé collectif pour attirer et fidéliser les meilleurs éléments

Devenir un employeur de choix. Utilisation du régime de pension agréé collectif pour attirer et fidéliser les meilleurs éléments Devenir un employeur de choix Utilisation du régime de pension agréé collectif pour attirer et fidéliser les meilleurs éléments Les propriétaires de petites et moyennes entreprises ont tout intérêt à mettre

Plus en détail

PROGRAMME D ATTESTATION D ÉTUDES COLLÉGIALES (AEC) AEC en Génie civil. Formation continue/services internationaux Cégep de l Abitibi-Témiscamingue

PROGRAMME D ATTESTATION D ÉTUDES COLLÉGIALES (AEC) AEC en Génie civil. Formation continue/services internationaux Cégep de l Abitibi-Témiscamingue PROGRAMME D ATTESTATION D ÉTUDES COLLÉGIALES (AEC) AEC en Génie civil Formation continue/services internationaux Cégep de l Abitibi-Témiscamingue Automne 2010 AEC en Génie civil 1 PROBLÉMATIQUE À L ORIGINE

Plus en détail

Frais bancaires Troisième rapport annuel. 20 février 2001 http://carrefourdesconsommateurs.ic.gc.ca

Frais bancaires Troisième rapport annuel. 20 février 2001 http://carrefourdesconsommateurs.ic.gc.ca Frais bancaires Troisième rapport annuel 20 février 2001 http://carrefourdesconsommateurs.ic.gc.ca Aperçu Cette année, le rapport annuel porte sur : 1. L attitude des Canadiens à l égard des frais bancaires

Plus en détail

Bulletin Web de Cogep

Bulletin Web de Cogep Bulletin Web de Cogep Produit Saviez-vous que Guide Ti parle 3 langues? Chaque utilisateur du logiciel peut choisir la langue qu il préfère utiliser. Ce choix se sauvegarde automatiquement dans son profil

Plus en détail

Vérification du Cadre de contrôle de la gestion financière Recettes

Vérification du Cadre de contrôle de la gestion financière Recettes C O N S E I L N A T I O N A L D E R E C H E R C H E S C A N A D A Vérification du Cadre de contrôle de la gestion financière Recettes V é r i f i c a t i o n i n t e r n e, C N R C N O V E M B R E 2011

Plus en détail

Fiche 04 COMPÉTITIVITÉ DES ENTREPRISES

Fiche 04 COMPÉTITIVITÉ DES ENTREPRISES La région de la Chaudière-Appalaches est reconnue pour la multitude de PME qu on retrouve sur son territoire. Dans le sondage mené par la CRÉ auprès d acteurs du développement de la région en janvier dernier,

Plus en détail

nutrition humaine (dite "affamés de protéines") et la croissance de la population mondiale enregistrée chaque année. Pour relever ce défi,

nutrition humaine (dite affamés de protéines) et la croissance de la population mondiale enregistrée chaque année. Pour relever ce défi, RÉSUMÉ de la thèse de doctorat "OPTIMISATION DE STRUCTURES DE PRODUCTION EN UNE SOCIÉTÉ INTÉGRÉE DE PRODUCTION DE VIANDE DE POULET" développée par Eng. Codruț CIMPOIAȘ La viande de volaille occupe une

Plus en détail

ROWING CANADA AVIRON Directeur* Programme de dépistage et de développement de talents

ROWING CANADA AVIRON Directeur* Programme de dépistage et de développement de talents ROWING CANADA AVIRON Directeur* Programme de dépistage et de développement de talents 1.0 DESCRIPTION 1.1 ORGANISATION : Association canadienne d aviron amateur (Rowing Canada Aviron ou RCA) 1.2 TITRE

Plus en détail

Management de la chaîne logistique. Professeur Mohamed Reghioui

Management de la chaîne logistique. Professeur Mohamed Reghioui Management de la chaîne logistique Professeur Mohamed Reghioui M.Reghioui - 2012 1 Informations générales sur le module Intervenants: Mohamed Reghioui(m.reghioui@gmail.com) Informations générales Répartition

Plus en détail

SONDAGE INTERNE MENÉ EN NOVEMBRE 2002 SUR LES BESOINS DES CONSEILS ET LES MOYENS D Y RÉPONDRE SYNTHÈSE DU SONDAGE ET RECOMMANDATIONS

SONDAGE INTERNE MENÉ EN NOVEMBRE 2002 SUR LES BESOINS DES CONSEILS ET LES MOYENS D Y RÉPONDRE SYNTHÈSE DU SONDAGE ET RECOMMANDATIONS SONDAGE INTERNE MENÉ EN NOVEMBRE 2002 SUR LES BESOINS DES CONSEILS ET LES MOYENS D Y RÉPONDRE SYNTHÈSE DU SONDAGE ET RECOMMANDATIONS Le 2 juin 2003 Landal inc. SONDAGE INTERNE MENÉ EN NOVEMBRE 2002 SUR

Plus en détail

Prévisions salariales pour les négociations collectives en 2015

Prévisions salariales pour les négociations collectives en 2015 Des milieux de travail équitables, sécuritaires et productifs Travail Prévisions salariales pour les négociations collectives en 2015 Division de l information et de la recherche sur les milieux de travail

Plus en détail

PUBLICATION JLR 2016. Rapport sur le marché hypothécaire. www.jlr.ca

PUBLICATION JLR 2016. Rapport sur le marché hypothécaire. www.jlr.ca PUBLICATION JLR 2016 Rapport sur le marché hypothécaire www.jlr.ca FAITS SAILLANTS Sur les 243 000 hypothèques notariées enregistrées au Registre foncier en 2015, un peu plus de 119 000 ont été contractées

Plus en détail

Innovation en matière de logistique et de gestion de la chaîne d approvisionnement au Canada

Innovation en matière de logistique et de gestion de la chaîne d approvisionnement au Canada Innovation en matière de logistique et de gestion de la chaîne d approvisionnement au Canada Contexte À mesure que la concurrence devient plus mondiale, l innovation passe du niveau entreprise-à-entreprise

Plus en détail

Comptabilisation du coût des travaux de reconstruction des ponts municipaux dont la gestion est assumée par le gouvernement du Québec

Comptabilisation du coût des travaux de reconstruction des ponts municipaux dont la gestion est assumée par le gouvernement du Québec Document d information Direction générale des finances municipales Février 2009 Comptabilisation du coût des travaux de reconstruction des ponts municipaux dont la gestion est assumée par le gouvernement

Plus en détail

L ÉLECTRICITÉ DU QUÉBEC, L ÉNERGIE PROPRE PAR EXCELLENCE

L ÉLECTRICITÉ DU QUÉBEC, L ÉNERGIE PROPRE PAR EXCELLENCE L ÉLECTRICITÉ DU QUÉBEC, L ÉNERGIE PROPRE PAR EXCELLENCE Comparaison des filières de production d électricité Comparaison des bouquets d énergie électrique Expertise externe Comparaison des filières de

Plus en détail

LES PNEUS SONT-ILS DANGEREUX POUR LA SANTÉ ET L ENVIRONNEMENT? Les pneus sont dangereux dans des piles, pas dans des Earthships.

LES PNEUS SONT-ILS DANGEREUX POUR LA SANTÉ ET L ENVIRONNEMENT? Les pneus sont dangereux dans des piles, pas dans des Earthships. les pneus sont sécuritaires LES PNEUS SONT-ILS DANGEREUX POUR LA SANTÉ ET L ENVIRONNEMENT? Réutiliser un vieux pneu dans un Earthship, où il devient une ressource utile et passe le reste de son temps dans

Plus en détail

Table des matières. Énoncé du vérificateur... 1. I. Introduction... 2 Contexte... 2 Objectif... 2 Portée... 2 Critères... 3. II. Méthodologie...

Table des matières. Énoncé du vérificateur... 1. I. Introduction... 2 Contexte... 2 Objectif... 2 Portée... 2 Critères... 3. II. Méthodologie... Vérification des enquêtes de sécurité sur le personnel RAPPORT Division de la vérification et de l évaluation Juillet 2003 Table des matières Énoncé du vérificateur... 1 I. Introduction... 2 Contexte...

Plus en détail

Au Canada, la loi protège les droits des

Au Canada, la loi protège les droits des Guide des droits des travailleuses enceintes au Canada Au Canada, la loi protège les droits des travailleuses qui sont enceintes ou qui ont, ou prévoient avoir, des enfants. Dans toutes les provinces et

Plus en détail

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS FÉVRIER 2002 DOSSIER 02-02 La dette publique du Québec et le fardeau fiscal des particuliers Le premier ministre du Québec se plaisait

Plus en détail

CONFÉRENCE MONDIALE DE TRANSPORT AÉRIEN : DÉFIS ET PROMESSES DE LA LIBÉRALISATION. Montréal, 24 29 mars 2003

CONFÉRENCE MONDIALE DE TRANSPORT AÉRIEN : DÉFIS ET PROMESSES DE LA LIBÉRALISATION. Montréal, 24 29 mars 2003 ATConf/5-WP/107 1 26/3/03 CONFÉRENCE MONDIALE DE TRANSPORT AÉRIEN : DÉFIS ET PROMESSES DE LA LIBÉRALISATION Montréal, 24 29 mars 2003 Point 2 : 2.5 : Examen des questions clés de réglementation dans le

Plus en détail

CANAPE.Net QUALITE CREDIBILITE EXPERIENCE. «La meilleure publicité n est pas une publicité»

CANAPE.Net QUALITE CREDIBILITE EXPERIENCE. «La meilleure publicité n est pas une publicité» 1 CANAPE.Net L UNIQUE WEBZINE ET MEDIA VECTEUR D INFLUENCE AUTOUR DU CANAPE Les offres classiques de publicité peuvent être rejetées par les internautes, d où la difficulté à générer de l engagement. Nous

Plus en détail

LA RECHERCHE, LA FORMATION ET L INNOVATION POUR UNE ÉCONOMIE DU XXI e SIÈCLE CONCURRENTIELLE

LA RECHERCHE, LA FORMATION ET L INNOVATION POUR UNE ÉCONOMIE DU XXI e SIÈCLE CONCURRENTIELLE LA RECHERCHE, LA FORMATION ET L INNOVATION POUR UNE ÉCONOMIE DU XXI e SIÈCLE CONCURRENTIELLE Une présentation au Comité permanent des finances de Recherches en sciences et en génie Canada (CRSNG) Octobre

Plus en détail

GUIDE DE L ÉTUDIANT. 6897, rue Jarry Est Montréal (Qc) H1P 1W7 Tél. : 514 252-3056 fqt@fqtir.qc.ca www.fqtir.qc.ca

GUIDE DE L ÉTUDIANT. 6897, rue Jarry Est Montréal (Qc) H1P 1W7 Tél. : 514 252-3056 fqt@fqtir.qc.ca www.fqtir.qc.ca GUIDE DE L ÉTUDIANT 6897, rue Jarry Est Montréal (Qc) H1P 1W7 Tél. : 514 252-3056 fqt@fqtir.qc.ca www.fqtir.qc.ca Cheminement du Tireur sportif 1 Suivre la formation CCSMAFAR (cours canadien dans le maniement

Plus en détail

Document d information n o 1 sur les pensions

Document d information n o 1 sur les pensions Document d information n o 1 sur les pensions Importance des pensions Partie 1 de la série La série complète des documents d information sur les pensions se trouve dans Pensions Manual, 4 e édition, que

Plus en détail

SONDAGE DES MEMBRES DE L APIGQ RÉSULTATS ET ANALYSE

SONDAGE DES MEMBRES DE L APIGQ RÉSULTATS ET ANALYSE SONDAGE DES MEMBRES DE L APIGQ RÉSULTATS ET ANALYSE SEPTEMBRE 2008 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 3 SONDAGE ET ÉCHANTILLONNAGE... 3 SONDAGE... 3 ÉCHANTILLONNAGE... 4 COMPILATION DES RÉSULTATS... 4

Plus en détail

Bulletin d information

Bulletin d information Bulletin d information Gouvernement du Québec Ministère des Finances 98-8 Le 22 décembre 1998 Sujet : Modalités d application de la réforme de la fiscalité des entreprises et autres mesures fiscales Le

Plus en détail

August 2014. ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances

August 2014. ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances August 2014 ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances Résumé L Association canadienne de la construction (ACC) représente 20 000 entreprises membres

Plus en détail

Documents de travail 1/5

Documents de travail 1/5 Documents de travail 1/5 La prospection des investissements directs étrangers (IDE) Préambule Les organismes de prospection d investissement étranger définissent différemment l investissement direct étranger

Plus en détail

LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS

LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS LIVRE BLANC LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS Une collaboration entre homme et machine LIVRE BLANC LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS 2 A PROPOS Les hommes

Plus en détail