Étude sur. le marché. immobilier. breton. Notaires-ouest.com

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Étude sur. le marché. immobilier. breton. Notaires-ouest.com"

Transcription

1 Étude sur le marché immobilier breton otaires-ouest.com

2 Étude sur le marché immobilier breton Sommaire Sommaire 1. Le découpage p. 05 Méthode de travail p Le résultat p L évolution du marché immobilier depuis 1968 p. 13 Les volumes p Les résidences principales p Les résidences secondaires p Les logements vacants p Le profil des acteurs du marché immobilier p. 22 Professions et âge p L origine des acquéreurs p Prospective sur la Ligne à Grande Vitesse p

3 Étude sur le marché immobilier breton Éditorial Le mot du Président Maître DROUVI - Président Le notariat breton analyse, depuis 1998, le marché immobilier de la région et communique ses études aux professionnels du secteur ainsi qu à la presse qui les reprend régulièrement. Au fil des années, le marché a évolué, nos bases se sont étoffées. Les Présidents des Chambres départementales de la Cour d Appel de Rennes et moi-même avons jugé que notre découpage n était plus pertinent, notamment à cause de l accentuation de la métropolisation de notre région. En conséquence, nous avons décidé de confier à quatre étudiants en Master Aménagement/Urbanisme à Rennes 2, Mylène CHEVALIER, Romain DILLESEGER, Benoît JOCOUR et Enguerrand Le GOSLES, la mission de réaliser une étude aboutissant à un nouveau découpage de la région, en respectant les limites départementales. L étude porte certes sur le nouveau découpage, mais également sur la métropolisation, la migration des seniors sur le littoral, le poids de la résidence secondaire sur notre région, le problème des logements vacants, les difficultés pour les jeunes ménages à devenir propriétaires sur certains secteurs, la désertification des campagnes ainsi que les grands projets d aménagement de la région. Je tiens à les remercier tous les quatre pour leur travail et leur investissement ainsi que leur enseignant Jean OLLIVRO, professeur de géographie à l Université Européenne de Bretagne (Rennes 2). Maître Bernard DROUVI Président 03

4 Étude sur le marché immobilier breton Brest Morlaix Guingamp St-Brieuc Dinan St-Malo Fougères Quimper Quimperlé Pontivy Rennes Vitré Lorient Vannes Ploërmel Châteaubriant St-azaire Ancenis antes 04

5 Étude sur le marché immobilier breton Le découpage >Le découpage 05

6 Étude sur le marché immobilier breton Le découpage Méthode de travail Pour analyser les statistiques des ventes immobilières issues des actes qu ils reçoivent, les notaires disposaient d un découpage de la région, datant de plus de 15 ans, qu ils ne jugeaient plus pertinent tant au niveau départemental que régional. Pour eux, ils ne reflétaient plus les réalités d un marché en constante évolution. Réaliser un nouveau découpage intégrant les réalités du marché immobilier actuel Afin d établir un découpage plus cohérent, le Conseil Régional des notaires a fait appel à 4 étudiants, en Master d Aménagement et d Urbanisme à Rennes 2. Leur mission était de réaliser un nouveau découpage intégrant les réalités du marché immobilier actuel, ainsi que les facteurs socio-économiques. Pour ce nouveau découpage, ils ont pris le parti de retenir les critères : de métropolisation, les villes centres, leurs agglomérations ainsi que les littoraux. À cela s ajoute un facteur déterminant : les prix du marché immobilier. Ils ont, dans un premier temps, réalisé des cartes de la région avec les prix médians, de 2009 à 2013, par commune pour chaque type de biens (pages 7 à 10). Les cartes des prix pour tous les types de biens mettent en exergue les mêmes phénomènes : les prix sont les plus élevés sur l ensemble du littoral sud Breton (surtout pour les appartements anciens), la Côte de Granit Rose, la région de Saint-Malo ainsi que sur les métropoles de Rennes et antes. Les ventes d appartements (anciens et neufs) se concentrent sur le littoral sud et dans les agglomérations, d où l absence de données fiables sur de nombreuses communes. 06

7 Étude sur le marché immobilier breton Prix médian au m² des appartements anciens entre 2009 et 2013 Prix médian au m² des appartements anciens entre 2009 et 2013 Juillet 2014 / Sources : DREAL, Géobretagne, Géoportail, Perval / Réalisation : M. Chevalier, R. Dillenseger, B. Joncour, E. Le Goslès 07

8 Étude sur le marché immobilier breton Prix médian au m² des appartements neufs entre 2009 et 2013 Prix médian au m² des appartements neufs entre 2009 et 2013 Juillet 2014 / Sources : DREAL, Géobretagne, Géoportail, Perval / Réalisation : M. Chevalier, R. Dillenseger, B. Joncour, E. Le Goslès 08

9 Étude sur le marché immobilier breton Prix de vente médian des maisons anciennes entre 2009 et 2013 Prix de vente médian des maisons anciennes entre 2009 et 2013 Juillet 2014 / Sources : DREAL, Géobretagne, Géoportail, Perval / Réalisation : M. Chevalier, R. Dillenseger, B. Joncour, E. Le Goslès 09

10 Étude sur le marché immobilier breton Prix de vente médian des terrains à bâtir entre 2009 et 2013 Prix de vente médian des terrains à bâtir entre 2009 et 2013 Juillet 2014 / Sources : DREAL, Géobretagne, Géoportail, Perval / Réalisation : M. Chevalier, R. Dillenseger, B. Joncour, E. Le Goslès 10

11 Étude sur le marché immobilier breton Le découpage Un résultat correspondant davantage aux réalités du marché Après analyse des cartes, le type de bien retenu, pour réaliser le nouveau découpage, a été «les maisons anciennes» (voir page 09). Ce type de bien reste en Bretagne le cœur du marché immobilier. Les maisons anciennes restent en Bretagne le cœur du marché immobilier De cette carte, ressortent les évolutions de ces dernières années, permettant de redessiner des agglomérations. Mis à part Lorient agglomération, les limites administratives ne sont plus respectées. Seules antes et Rennes possèdent deux couronnes, qui traduisent leur rang démographique. L homogénéisation du découpage passe également par un regroupement des communes en bassins qui répondent à la fois à une cohérence géographique des prix de l immobilier et du foncier, tout en tenant compte des réalités politiques de ces territoires (voir page 12). Les noms donnés aux bassins correspondent aux noms des communes emblématiques de chaque bassin, ce qui permet de les situer aisément. 11

12 Étude sur le marché immobilier breton ouveau découpage de la Bretagne Finistère (29) 1. Brest centre 2. Brest agglomération 3. Quimper centre 4. Quimper agglomération 5. Littoral de Locmaria-Plouzané à Locquirec 6. Littoral de Landevennec à Plomeur 7. Littoral de Penmarc h à Clohars-Carnoët 8. Bassin de Morlaix 9. Bassin de Quimperlé 10. Bassin Centre Finistère 11. Bassin de Landerneau Côtes-d Armor (22) 1. Saint-Brieuc centre 2. Saint-Brieuc agglomération 3. Littoral de Plestin-les-Grèves à Binic 4. Littoral de Morieux à Lancieux 5. Bassin de Loudéac 6. Bassin de Lamballe 7. Bassin de Dinan 8. Bassin de Lannion-Guingamp 9. Bassin de Caulnes 10. Bassin de Plouaret-Rostrenen Morbihan (56) 1. Lorient centre 2. Lorient agglomération 3. Vannes centre 4. Vannes agglomération 5. Littoral de Guidel à Penestin 6. Bassin d Auray 7. Bassin de Ploërmel 8. Bassin de Questembert 9. Bassin de Gourin 10. Bassin de Pontivy Ille-et-Vilaine (35) 1. Rennes centre 2. Rennes première couronne 3. Rennes agglomération 4. Littoral de Saint-Briac-sur-Mer à Roz-sur-Couesnon 5. Bassin de Combourg 6. Bassin de Coglais 7. Bassin de Fougères 8. Bassin de Vitré 9. Bassin de Bain-de-Bretagne 10. Bassin de Redon 11. Bassin de Montauban-de-Bretagne Loire-Atlantique (44) 1. antes centre 2. antes première couronne 3. antes agglomération 4. Saint-azaire centre 5. Saint-azaire agglomération 6. Littoral ord-loire 7. Littoral Sud-Loire 8. Bassin d Ancenis 9. Bassin d Arthon-en-Retz 10. Bassin de Blain 11. Bassin de Châteaubriant 12. Bassin de Machecoul-Clisson 13. Bassin de Guémené-Penfao 14. Bassin de Herbignac-Savenay-Pont-Château 15. Bassin de ort-sur-erdre Juillet 2014 / Sources : DREAL, Géobretagne, Géoportail / Réalisation : M. Chevalier, R. Dillenseger, B. Joncour, E. Le Goslès 12

13 Étude sur le marché immobilier breton L évolution du marché de l immobilier depuis 1968 >L évolution du marché de l immobilier depuis

14 Étude sur le marché immobilier breton L évolution du marché de l immobilier depuis 1968 Des volumes en constante augmentation Sur la région, on répertorie trois grandes villes (plus de habitants) : Brest, antes et Rennes. aturellement, ce sont elles et leurs agglomérations qui comptent le plus grand nombre de logements (supérieur à ), et ce depuis Le nombre de logements n a cessé de progresser au cours des quarante dernières années sur une grande partie de la région. Cette hausse est plus marquée sur le littoral (notamment sud) et surtout autour des grands pôles urbains. Les bassins de vie s élargissent souvent pour des raisons de prix à Le marché immobilier breton est dynamique proximité des grandes villes. La comparaison entre 1968 et 2010, des cartes du nombre de logements est particulièrement édifiante pour les agglomérations de antes, Rennes et surtout Vannes. L augmentation du nombre de logements dans les communes périphériques de ces villes est nettement supérieure à la moyenne. Seules les communes du Centre Bretagne voient leur nombre de logements stagner voire diminuer. La Bretagne n a pas échappé au phénomène de désertification des campagnes, même si nos voisins britanniques les affectionnaient particulièrement au début des années Le marché immobilier breton observé sur ces quarante dernières années est dynamique. Les prix de l immobilier et du foncier augmentent progressivement sans rupture notable, pour tous les types de biens. Les secteurs les plus prisés sont, sans surprise, les villes centres ainsi que les littoraux. 14

15 Étude sur le marché immobilier breton ombre de logements total en 1968, 1990 et 2010 ombre de logements total en 1968 ombre de logements total en 1990 Juillet 2014 / Sources : DREAL, Géobretagne, Géoportail, Géoclip / Réalisation : M. Chevalier, R. Dillenseger, B. Joncour, E. Le Goslès Juillet 2014 / Sources : DREAL, Géobretagne, Géoportail, Géoclip / Réalisation : M. Chevalier, R. Dillenseger, B. Joncour, E. Le Goslès ombre de logements total en 2010 Juillet 2014 / Sources : DREAL, Géobretagne, Géoportail, Géoclip / Réalisation : M. Chevalier, R. Dillenseger, B. Joncour, E. Le Goslès 15

16 Étude sur le marché immobilier breton L évolution du marché de l immobilier depuis 1968 Les résidences principales La résidence principale est, selon la définition de l'isee, l'habitation occupée de façon habituelle et à titre principal par une ou plusieurs personnes d'un même ménage, par opposition à la résidence secondaire. En matière fiscale, la résidence principale est, d'une façon générale, le La région voit le nombre des résidences principales progresser logement qui répond aux deux conditions suivantes : vous y résidez habituellement et effectivement avec votre famille, et vous y avez le centre de vos intérêts professionnels et matériels. Par conséquent, il est impossible d'avoir plusieurs habitations principales! Lorsqu'il n'est pas possible d'utiliser le critère familial, la résidence principale est celle où vous avez les attaches les plus fortes. L analyse de la carte «Comparaison de la part des résidences principales entre 1990 et 2010» (voir page 17) met en exergue la naissance de troisièmes couronnes à antes et Rennes. Il est à noter que celles-ci tendent à se rejoindre par l extension de la couronne rennaise vers le sud. Une diminution notable du nombre de ces résidences principales est remarquée dans le centre de la Bretagne au profit d une augmentation de résidences secondaires à partir de Globalement, l ensemble de la région voit le nombre des résidences principales progresser grâce notamment à une démographie positive (solde migratoire sur le littoral et naturel dans les agglomérations) et à la décohabitation (conséquence des divorces et séparations). 16

17 Étude sur le marché immobilier breton Comparaison de la part des résidences principales entre 1990 et

18 Étude sur le marché immobilier breton L évolution du marché de l immobilier depuis 1968 Les résidences secondaires Une résidence secondaire est, selon l ISEE, un logement utilisé pour les week-ends, les loisirs ou les vacances. Les logements meublés loués (ou à louer) pour des séjours touristiques sont également classés en résidences secondaires. La distinction entre logements occasionnels et résidences secondaires est parfois difficile à établir, c'est pourquoi, les deux catégories sont souvent regroupées. Toute la région a connu une forte augmentation du nombre de résidences Sur le littoral 50% de résidences secondaires pour les touristes. secondaires entre 1968 et 2010, mettant en avant la forte attractivité de la Bretagne Sur le littoral, en 2010, la majorité des communes, dans le Morbihan, en Loire Atlantique ainsi que sur la Côte d Émeraude (dans les Côtes d Armor) compte plus de 50 % de résidences secondaires. Globalement, la hausse, en part comme en nombre, est beaucoup plus significative au sud qu au nord de la région. Ainsi, le littoral morbihannais regroupe les cinq communes détenant le plus grand nombre de résidences secondaires : Arzon, Carnac ou Damgan disposent de plus de 75 % de résidences secondaires par rapport au nombre de logements total (chiffres de 2010). Le Centre Bretagne n échappe pas à cette hausse en nombre de résidences secondaires. Même constat pour Brest, antes et Rennes. Pourtant, il est évident que ces dernières n ont pas une économie axée sur le tourisme. En revanche, dans le centre Bretagne, outre les britanniques qui affectionnaient particulièrement ce secteur, on trouve de nombreux citadins, propriétaires ou non de leur résidence principale, qui n ont pas les moyens financiers d acheter sur la côte et se replient à la campagne. Ce secteur présentant l avantage pour les touristes de se trouver à une heure de route de la côte nord comme de la côte sud. 18

19 Étude sur le marché immobilier breton ombre de résidences secondaires en 1968, 1990 et 2010 ombre de résidences secondaires en 1968 ombre de résidences secondaires en 1990 Juillet 2014 / Sources : DREAL, Géobretagne, Géoportail, Géoclip / Réalisation : M. Chevalier, R. Dillenseger, B. Joncour, E. Le Goslès Juillet 2014 / Sources : DREAL, Géobretagne, Géoportail, Géoclip / Réalisation : M. Chevalier, R. Dillenseger, B. Joncour, E. Le Goslès ombre de résidences secondaires en 2010 Juillet 2014 / Sources : DREAL, Géobretagne, Géoportail, Géoclip / Réalisation : M. Chevalier, R. Dillenseger, B. Joncour, E. Le Goslès 19

20 Étude sur le marché immobilier breton L évolution du marché de l immobilier depuis 1968 Les logements vacants Le logement demeure l une des priorités de nos gouvernements successifs. Pourtant, en Bretagne comme partout en France, on recense des logements vacants. La part de vacance n excède pas 10% Un logement vacant est un logement inoccupé se trouvant dans l'un des cas suivants : - proposé à la vente, à la location ; - déjà attribué à un acheteur ou un locataire et en attente d'occupation ; - en attente de règlement de succession ; - conservé par un employeur pour un usage futur au profit d'un de ses employés ; - gardé vacant et sans affectation précise par le propriétaire (exemple : un logement très vétuste...). Toute la région est concernée par une forte augmentation des logements vacants depuis 1968, en nombre. Les villes, grandes et moyennes, sont celles qui en concentrent le plus même si, en pourcentage par rapport au nombre de logements total, leur part reste faible. Toutefois, l évolution du nombre de ces logements renvoie à une politique de construction de logements qui ne répond pas forcément aux besoins des communes et des habitants. Les logements vacants se concentrent dans le centre de la Bretagne (ils représentent souvent entre 10 et 20 % du parc immobilier), conséquence de la désertification des campagnes. Globalement, cette vacance ramenée au nombre de logements total demeure raisonnable sur la région. La part de vacance n excède pas 10% pour la majeure partie des communes bretonnes. 20

21 Étude sur le marché immobilier breton Part des logements vacants / ombre de logements vacants en 1968 et en 2010 Part des logements vacants en 1968 ombre de logements vacants en 1968 Juillet 2014 / Sources : DREAL, Géobretagne, Géoportail, Géoclip / Réalisation : M. Chevalier, R. Dillenseger, B. Joncour, E. Le Goslès Part des logements vacants en 2010 Juillet 2014 / Sources : DREAL, Géobretagne, Géoportail, Géoclip / Réalisation : M. Chevalier, R. Dillenseger, B. Joncour, E. Le Goslès ombre de logements vacants en 2010 Juillet 2014 / Sources : DREAL, Géobretagne, Géoportail, Géoclip / Réalisation : M. Chevalier, R. Dillenseger, B. Joncour, E. Le Goslès Juillet 2014 / Sources : DREAL, Géobretagne, Géoportail, Géoclip / Réalisation : M. Chevalier, R. Dillenseger, B. Joncour, E. Le Goslès 21

22 Étude sur le marché immobilier breton Le profil des acteurs du marché immobilier >Le profil des acteurs du marché immobilier 22

23 Étude sur le marché immobilier breton Le profil des acteurs du marché immobilier Professions et âge Les prix de l immobilier, les bassins d emploi, le littoral, l achat d une résidence secondaire ou principale, sont autant de critères qui influencent les acquéreurs pour élire résidence dans une commune ou un secteur. Tous n ont pas les mêmes critères de choix, c est pourquoi il est intéressant d étudier les cartes selon le profil des acquéreurs. Employés/ouvriers Sur l ensemble de la région, les acquéreurs employés/ouvriers se concentrent dans les couronnes des grandes villes (2 ème voire 3 ème ) et à proximité des grandes entreprises : industries surtout agroalimentaires ou services. Les prix de l immobilier aux alentours des métropoles flambent et les ménages les plus modestes sont obligés de s éloigner des grandes villes. Ainsi, dans les Côtes d Armor, on observe une part conséquente d employés/ouvriers au niveau du bassin de Caulnes. Celui-ci est équidistant par rapport à trois sites importants d entreprises et d industries. En effet, sont implantés à moins de 25 kms au ord-ouest du bassin, le groupe Cooperl Arc Atlantique, qui opère dans le secteur agroalimentaire et qui recrute près de employés. Au ord-est, dans le département d Ille-et-Vilaine, le groupe Roullier implanté à Saint-Malo, se situe à moins de 30 kms et emploie environ personnes dans le domaine de l industrie et de la construction. Enfin, à 10 kms à l Est, le pays de Rennes n accueille pas moins de trois grosses entreprises de service qui recrutent plus de personnes (Groupe Samsic ; Groupe le Duff et l entreprise Ubisoft Entertainment). La ville de Caulnes se situe sur l axe Rennes-Saint-Brieuc. La Route ationale 12 permet aux employés de rejoindre Lamballe ou Rennes en 30 minutes environ, et le trajet jusqu à Saint-Malo s effectue en moins de 50 minutes (temps malléable selon la localisation des ménages au sein du bassin). ous pouvons avancer que le bassin de Caulnes est un «secteur dortoir» où les employés/ouvriers investissent uniquement en raison de la distance par rapport à leur lieu de travail. On peut citer également le bassin de Bain de Bretagne (35). La présence de l entreprise PSA située à Chartres de Bretagne, employant employés, est un des facteurs explicatif du nombre important d employés/ouvriers dans ce secteur. Même constat dans le bassin de Landerneau (29), avec la présence de deux industries agroalimentaires localisées respectivement à Ploudaniel et Landerneau (Groupe Even et le Groupe Triskalia), ou dans la périphérie de Saint-azaire, avec les chantiers navals STX France et le groupe Airbus. 23

24 Étude sur le marché immobilier breton Part des employés et ouvriers acquéreurs par bassin en 2013 et localisation des principales entreprises Part des employés et ouvriers acquéreurs par bassin en 2013 et localisation des principales entreprises Type dentreprise / industrie Industrie Agroalimentaire 7 Entreprise de lindustrie et de la construction Entreprise des services Juillet 2014 / Sources : DREAL, Géobretagne, Géoportail, Perval, Bretagne économique (n 225, janv.2014), Agreste Loire Atlantique tique / Réalisation : M. Chevalier, R. Dillenseger, B. Joncour, E. Le Goslès 24

25 Étude sur le marché immobilier breton Part des employés et ouvriers acquéreurs par bassin en 2013 et localisation des principales entreprises Professions et âge (suite) Palmarès des 15 plus grandes entreprises - Tableau récapitulatif Juillet 2014 / Sources : DREAL, Géobretagne, Géoportail, Perval, Bretagne économique (n 225, janv.2014), Agreste Loire Atlantique / Réalisation : M. Chevalier, R. Dillenseger, B. Joncour, E. Le Goslès Les actifs investissent dans les villes et les couronnes Lorient regroupe également une part importante d ouvriers/employés, certainement dû au port de pêche qui se situe au second rang au niveau national, derrière Boulognesur-Mer dans le ord-pas-de-calais. Il est à noter sur le littoral, que c est dans le nord Finistère que l on retrouve la part la plus importante d employés/ouvriers, le prix du foncier étant plus abordable. Les chefs d entreprise et les professions libérales privilégient le littoral, le plus souvent pour leur résidence secondaire, et la proximité de leur entreprise pour leur résidence principale. Tandis que les cadres, qui sont également très présents sur le littoral mais sur le marché du secondaire, privilégient pour leur résidence principale les centres villes, voire les 1 ères couronnes de Rennes, antes ou Brest. L âge Au niveau de la répartition, sans surprise, les plus jeunes (moins de 30 ans) s éloignent des grandes villes pour pouvoir accéder à la propriété. Seule Brest se distingue. La ville possède la base navale la plus importante de la façade Atlantique et accueille donc un nombre important de jeunes militaires désirant s installer, expliquant ainsi la part élevée d acquéreurs de moins de 30 ans. De même sur le littoral, les jeunes sont peu présents pour cause de prix du foncier trop élevé. Là encore, le Finistère fait exception en y recensant entre 10 et 15% des acquéreurs. Les actifs entre 30 et 60 ans investissent logiquement dans les villes et les couronnes tandis que les plus de 60 ans privilégient le littoral. Il est à noter, qu en dehors du littoral, les plus de 60 ans sont peu présents en Loire-Atlantique et en Ille-et-Vilaine par rapport aux autres départements de la région. 25

26 Étude sur le marché immobilier breton Part des chefs d entreprise et professions libérales acquéreurs par bassin en 2013 Part des chefs dentreprise et professions libérales acquéreurs par bassin en 2013 Juillet 2014 / Sources : DREAL, Géobretagne, Géoportail, Perval / Réalisation : M. Chevalier, R. Dillenseger, B. Joncour, E. Le Goslès 26

27 Étude sur le marché immobilier breton Part des cadres supérieurs acquéreurs par bassin en 2013 Part des cadres supérieurs acquéreurs par bassin en 2013 Juillet 2014 / Sources : DREAL, Géobretagne, Géoportail, Perval / Réalisation : M. Chevalier, R. Dillenseger, B. Joncour, E. Le Goslès 27

28 Étude sur le marché immobilier breton Part des acquéreurs de moins de 30 ans par bassin en 2013 Part des acquéreurs de moins de 30 ans par bassin en 2013 Juillet 2014 / Sources : DREAL, Géobretagne, Géoportail, Perval / Réalisation : M. Chevalier, R. Dillenseger, B. Joncour, E. Le Goslès 28

29 Étude sur le marché immobilier breton Part des acquéreurs de 30 à 60 ans par bassin en 2013 Part des acquéreurs de 30 à 60 ans par bassin en 2013 Juillet 2014 / Sources : DREAL, Géobretagne, Géoportail, Perval / Réalisation : M. Chevalier, R. Dillenseger, B. Joncour, E. Le Goslès 29

30 Étude sur le marché immobilier breton Part des acquéreurs de plus de 60 ans par bassin en 2013 Part des acquéreurs de plus de 60 ans par bassin en 2013 Juillet 2014 / Sources : DREAL, Géobretagne, Géoportail, Perval / Réalisation : M. Chevalier, R. Dillenseger, B. Joncour, E. Le Goslès 30

31 Étude sur le marché immobilier breton Le profil des acteurs du marché immobilier L origine des acquéreurs Avec son littoral, la Bretagne est l une des régions les plus touristiques de France et le nombre de résidences secondaires n a cessé de croître depuis 1968 (voir page 19). De plus ses côtes attirent également de nombreux retraités (voir page 30) qui investissent quant à eux dans une résidence principale. De nombreux bretons possèdent une résidence secondaire Si l ensemble des littoraux bretons est très recherché par les franciliens, les côtes situées à l est de la région et au sud sont plus prisées notamment pour des questions pratiques. Ainsi, en Ille-et-Vilaine, beaucoup de personnes âgées en provenance de Paris investissent sur la côte. Effectivement, très proche de la capitale et réputée, elle est très appréciée des parisiens. Ainsi, Saint-Lunaire est la ville d Ille-et-Vilaine où le pourcentage de franciliens est le plus élevé. Le Golfe du Morbihan reste le secteur le plus prisé de la région. Les franciliens sont très nombreux à investir, ce qui, rappelons-le, explique en partie le fait que le Morbihan regroupe les cinq communes détenant le plus grand nombre de résidences secondaires : Arzon, Carnac ou Damgan disposent de plus de 75 % de résidences secondaires par rapport au nombre de logements total (chiffres de 2010). Au vu des prix du foncier, les locaux ne peuvent souvent pas se permettre d acquérir un bien sur le littoral. Outre les franciliens et les étrangers, les côtes bretonnes attirent également de nombreuses personnes venant d autres régions françaises. De même, nombreux sont les bretons qui possèdent une résidence secondaire sur le littoral de la région. Enfin, les étrangers, notamment les britanniques, investissent toujours dans le centre de la région, même s ils ne sont plus aussi actifs qu au début des années

32 Étude sur le marché immobilier breton Part des acquéreurs et des vendeurs en provenance de l Ile-de-France par bassin en 2013 Part des acquéreurs et des vendeurs en provenance de lile-de-france par bassin en 2013 Juillet 2014 / Sources : DREAL, Géobretagne, Géoportail, Perval / Réalisation : M. Chevalier, R. Dillenseger, B. Joncour, E. Le Goslès 32

33 Étude sur le marché immobilier breton Part des étrangers acquéreurs et vendeurs par bassin en 2013 Part des étrangers acquéreurs et vendeurs par bassin en 2013 Juillet 2014 / Sources : DREAL, Géobretagne, Géoportail, Perval / Réalisation : M. Chevalier, R. Dillenseger, B. Joncour, E. Le Goslès 33

34 Étude sur le marché immobilier breton Part des acquéreurs et des vendeurs en provenance d un autre département par bassin en 2013(hors Ile-de-France) 34

35 Étude sur le marché immobilier breton Prospective sur la Ligne à Grande Vitesse >Prospective sur la Ligne à Grande Vitesse 35

36 Étude sur le marché immobilier breton Prospective sur la Ligne à Grande Vitesse Dans le cadre des grands projets de développement du réseau ferroviaire, celui de la Ligne à Grande Vitesse (LGV) Bretagne-Pays de la Loire reliera, à partir de 2017, Paris à Rennes en 1h27, faisant ainsi gagner 37 minutes aux voyageurs par rapport au trajet actuel. La construction de cette ligne se fait en deux temps : un premier tronçon reliant Paris au Mans est d ores et déjà en service depuis 1989, le second tronçon Le Mans-Rennes, en construction en 2014, sera livré en ous nous sommes penchés sur le chantier de la LGV en Bretagne car on nous annonce que ce projet impactera le marché de l immobilier à Rennes et ses alentours. Il La tendance est à la baisse semblait intéressant de réaliser cette étude afin d évaluer l influence de ce nouveau projet sur l agglomération rennaise, sur le foncier et le bâti. Alors, «révolution» du marché immobilier breton ou incidence nulle? Afin d obtenir des résultats probants, l étude sur l impact de la présence de la LGV en Bretagne a été corrélée avec celle qui reliera Paris à Strasbourg (la LGV Est Européenne) en En effet, des similitudes ont été constatées entre le marché immobilier en Bretagne et celui d Alsace : même indice de prix des appartements en euros et évolution similaire de ce dernier, qui passe de en 2000 à environ en 2008 (1). Par ailleurs, selon le classement des villes de plus de habitants, basé sur le prix des appartements anciens, Rennes et Strasbourg se suivent depuis 2008 (2) occupant, par exemple, les places de 13 ème et 14 ème en 2007 et de 12 ème et 10 ème en Ajoutons à cela, que Rennes et Strasbourg se plaçaient, en 2011, respectivement onzième et septième au classement des villes les plus peuplées de France. ous avons également établi un parallèle avec les conséquences de la mise en place de la LGV à Marseille en Aucune étude n ayant été réalisée préalablement, l analyse suivante se base sur des documents officiels, les chiffres fournis par les notaires via les organismes Perval et Min.not ainsi que des interviews réalisées auprès des services d urbanisme des métropoles rennaise et messine. Rennes est une ville très prisée, c est une ville étudiante, il y a de nombreux équipements. [...] Il y a une forte demande donc les prix augmentent. Mr THÉAUD, accueil service droit des sols de la mairie de Rennes 1 : Commissariat général au développement durable. (2011). Études et documents : Impact de la LGV Est sur le prix de l immobilier (Publication n 59). Repéré à 36

37 Étude sur le marché immobilier breton Prospective sur la Ligne à Grande Vitesse Source : Perval, Min.not / Réalisation : M. Chevalier, R. Dillenseger, B. Joncour, E. Le Goslès Le graphique ci-dessus, présentant les prix au m² des appartements anciens dans les agglomérations sur lesquelles se base l étude, montre : - Les prix augmentent plus ou moins progressivement entre 1998 et 2007, année du début de la crise économique. Les prix diminuent en 2009 puis croissent à nouveau, à divers degrés, jusqu en Rennes a la plus forte et la plus constante croissance depuis Marseille connaît la plus forte augmentation des prix sur 15 ans notamment entre 2001 et Au regard de ce graphique, nous avançons l hypothèse suivante : la hausse des prix du marché de l immobilier et du foncier dans les villes nouvellement desservies par la LGV a pu être «gommée» par la crise économique. Cette dernière a entraîné la déflation des prix de l immobilier et du foncier à partir de 2007, date à laquelle le premier tronçon Paris-Gare Lorraine TGV a été livré, desservant aussi le centreville de Metz et ancy. Le graphique ci-dessus montre une relative stabilité des prix concernant ancy et Metz, tandis que les agglomérations de Strasbourg et Rennes, enregistrent une baisse. Difficile donc, dans ce cas, d affirmer que la LGV a un impact sur le marché immobilier. De même, nous ne constatons aucune anticipation préalable, une ou deux années avant l arrivée de la LGV. Il n y a pas de rupture dans la hausse constante des prix des appartements anciens. Cependant, la progression vertigineuse des prix de l immobilier à Marseille nous amène à penser que la ligne à grande vitesse joue sur l évolution des prix. Mais, peut-on imputer uniquement cette augmentation à la mise en place de la LGV? La forte tendance à l urbanisation dans la région PACA, le renouvellement urbain de certains quartiers, la forte attractivité de la région et le fait que la région a toujours eu des prix élevés au niveau national, sont autant de facteurs qui peuvent expliquer cette augmentation. Les phénomènes ne permettent pas de visualiser les impacts de la LGV, d autres décisions ont eu des impacts sur le marché de l immobilier, comme la fermeture d une base aérienne. Mr HEEQUI, directeur délégué prospective, stratégie et innovation territoriale pour Metz métropole. 37

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. Le recensement de la population. À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous?

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. Le recensement de la population. À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous? L INSEE EN BREF L Insee en bref Le recensement de la population À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous? La population des 36 680 communes françaises Quelles régions

Plus en détail

JOURNAL DU DÉBAT N 1 INFORMEZ-VOUS, DONNEZ VOTRE AVIS

JOURNAL DU DÉBAT N 1 INFORMEZ-VOUS, DONNEZ VOTRE AVIS JOURNAL DU DÉBAT N 1 SEPTEMBRE 2014 RÉSEAU FERRÉ DE FRANCE (RFF), PRÉSENTE UN PROJET DE NOUVELLES LIAISONS FERROVIAIRES EN BRETAGNE ET PAYS DE LA LOIRE DU 4 SEPTEMBRE 2014 AU 3 JANVIER 2015 INFORMEZ-VOUS,

Plus en détail

Les territoires costarmoricains mutations et recompositions

Les territoires costarmoricains mutations et recompositions Les territoires costarmoricains mutations et recompositions Les derniers recensements de population ont mis nettement en évidence les changements de comportements des habitants des Côtes d Armor. Leurs

Plus en détail

Évolution du tissu artisanal en Bretagne

Évolution du tissu artisanal en Bretagne du tissu artisanal en Bretagne Alors que le nombre d entreprises artisanales bretonnes a baissé depuis 1990, 28 000 emplois salariés supplémentaires ont été créés dans le secteur en 14 ans. La taille des

Plus en détail

Parc et statut d occupation

Parc et statut d occupation Parc et statut d occupation Commissariat général au développement durable Service de l observation et des statistiques 7 1.1 - PARC DE LOGEMENTS Le parc de logement est constitué de 33,5 millions de logements

Plus en détail

L observation du parc existant et de ses évolutions récentes informe sur les équilibres sociaux et démographiques.

L observation du parc existant et de ses évolutions récentes informe sur les équilibres sociaux et démographiques. LE PARC DE LOGEMENTS À PARIS Le parc existant La construction neuve Le marché immobilier Juillet 2007 Préfecture de Paris / DULE / Bureau de l habitat Section analyse et prospective habitat 1. INTRODUCTION

Plus en détail

Les parcs de logements et leur occupation. dans l Aire Urbaine de Lille et sa zone d influence. Situation 2005 et évolution 1999-2005

Les parcs de logements et leur occupation. dans l Aire Urbaine de Lille et sa zone d influence. Situation 2005 et évolution 1999-2005 Les parcs de logements et leur occupation dans l Aire Urbaine de Lille et sa zone d influence Situation 2005 et évolution 1999-2005 Décembre 2008 Le territoire d étude 2 Agence de développement et d urbanisme

Plus en détail

EVOLUTION DU PARC DE LOGEMENTS

EVOLUTION DU PARC DE LOGEMENTS . - SITUATION DU LOGEMENT COMARAISON AVEC LA CROISSANCE DÉMOGRAHIQUE EVOLUTION DU ARC DE LOGEMENTS L analyse du parc de logements et de son évolution permet de connaître la manière dont celui-ci répond

Plus en détail

Présentation. Brest métropole océane

Présentation. Brest métropole océane Brest métropole océane Présentation Les habitants de la Communauté urbaine de Brest métropole océane se répartissent sur le territoire selon certaines caractéristiques : revenus, âge, logements, profil

Plus en détail

EVOLUTION DU PARC DE LOGEMENTS

EVOLUTION DU PARC DE LOGEMENTS . - SITUATION DU LOGEMENT COMARAISON AVEC LA CROISSANCE DÉMOGRAHIQUE EVOLUTION DU ARC DE LOGEMENTS L analyse du parc de logements et de son évolution permet de connaître la manière dont celui-ci répond

Plus en détail

Le tableau de bord. Ré g i o n Ce n t r e. de l observatoire régional de l habitat et du foncier de la région Centre. Édition octobre 2009.

Le tableau de bord. Ré g i o n Ce n t r e. de l observatoire régional de l habitat et du foncier de la région Centre. Édition octobre 2009. O bservatoire R H F égional abitat oncier Ré g i o n Ce n t r e Cher - Eure-et-Loir - Indre Indre-et-Loire - Loir-et-Cher - Loiret Le tableau de bord de l observatoire régional de l habitat et du foncier

Plus en détail

Le coût de construction des maisons en Pays de la Loire

Le coût de construction des maisons en Pays de la Loire Le coût de construction des s en Pays de la Loire pour les permis autorisés en 2006 Sommaire I Source, définitions et limites d utilisation p 2 II Les principaux enseignements p 3 III Qui sont les pétitionnaires

Plus en détail

Enquête globale transport

Enquête globale transport Enquête globale transport N 1 Juillet 2012 La mobilité en Île-de-France 2001-2010 : 3,87 déplacements par personne et par jour Une portée moyenne de 4,4 km 41 millions de déplacements quotidiens 70 % des

Plus en détail

Chiffres clefs des Pays Du Pays de Brocéliande Edition 2013

Chiffres clefs des Pays Du Pays de Brocéliande Edition 2013 Observatoire Economique de la Chiffres clefs des Pays Pays de Rennes Pays de Vitré Porte de Bretagne Pays des Vallons de Vilaine Pays de Redon et Vilaine Le territoire La Population L emploi Les entreprises

Plus en détail

Marché de l occasion et exigences de rénovation énergétique. Rencontre de l Observatoire 21 mai 2015

Marché de l occasion et exigences de rénovation énergétique. Rencontre de l Observatoire 21 mai 2015 Marché de l occasion et exigences de rénovation énergétique Rencontre de l Observatoire 21 mai 2015 Logements neufs / logements d occasion 7 700 logements d occasion vendus en 2013 dans l aire urbaine

Plus en détail

Préparation de la rentrée 2012 Conférence de presse mardi 17 janvier 2012-11h00 - Club de la presse - 9 rue Martenot à Rennes

Préparation de la rentrée 2012 Conférence de presse mardi 17 janvier 2012-11h00 - Club de la presse - 9 rue Martenot à Rennes 1/11 Dossier de presse Préparation de la rentrée 2012 Conférence de presse mardi 17 janvier 2012-11h00 - Club de la presse - 9 rue Martenot à Rennes sommaire fiche 1 fiche 2 L accueil des élèves et les

Plus en détail

Note expresse N 62 Novembre 2009

Note expresse N 62 Novembre 2009 Note expresse N 62 Novembre 29 L habitat à Saint-Pierre-et-Miquelon L habitat prédominant de l archipel est constitué de maisons individuelles d une surface moyenne relativement élevée par rapport à la

Plus en détail

Le marché des bureaux dans le pays de Lorient en 2013

Le marché des bureaux dans le pays de Lorient en 2013 n 65 juin 2014 Le marché des bureaux dans le pays de Lorient en 2013 Observatoire n 4 Contact : Gilles Poupard 02 97 12 06 31 Sommaire Rappel de la démarche 5 Principaux résultats 2013 7 1. Le marché des

Plus en détail

Le marché des bureaux dans l agglomération rennaise

Le marché des bureaux dans l agglomération rennaise Bureaux Le marché des bureaux dans l agglomération rennaise Cet observatoire dresse un bilan rapide de l année écoulée et permet de mettre en évidence les tendances de l année 2015. L offre neuve est désormais

Plus en détail

Accompagnement et aides. financières de Pôle Emploi

Accompagnement et aides. financières de Pôle Emploi Accompagnement et aides Panorama des solutions pour lancer son activité : portage salarial, Co-working, incubateurs, pépinières d entreprises, : quelle solution retenir? - Madame Christine LEGAUD - RESEAU

Plus en détail

Commission Populations - Equipements

Commission Populations - Equipements Commission Populations - Equipements Synthèse du diagnostic stratégique Septembre 2010 Document de travail usage et diffusion soumis à l accord du SEBB Commission populations équipements synthèse du diagnostic

Plus en détail

L HABITAT ET LE LOGEMENT

L HABITAT ET LE LOGEMENT L HABITAT ET LE LOGEMENT CARACTERISTIQUES DU PARC DE LOGEMENTS Un habitat traditionnel et rural Au recensement de la population de 2006, la Communauté de Communes de la Picardie Verte comptait 13 688 logements.

Plus en détail

Enquête globale transport

Enquête globale transport Enquête globale transport N 15 Janvier 2013 La mobilité en Île-de-France Modes La voiture L EGT 2010 marque une rupture de tendance importante par rapport aux enquêtes précédentes, en ce qui concerne les

Plus en détail

FREQUENTATION HOTELIERE ET TOURISME D AFFAIRES EN AQUITAINE ET DANS L AGGLOMERATION DE BORDEAUX

FREQUENTATION HOTELIERE ET TOURISME D AFFAIRES EN AQUITAINE ET DANS L AGGLOMERATION DE BORDEAUX FREQUENTATION HOTELIERE ET TOURISME D AFFAIRES EN AQUITAINE ET DANS L AGGLOMERATION DE BORDEAUX Analyse de l environnement concurrentiel français de l hôtellerie bordelaise SOMMAIRE pages CE QU IL FAUT

Plus en détail

Amundi Immobilier. Le marché de l immobilier en France 4 e trimestre 2013. Tendances. Le contexte macroéconomique

Amundi Immobilier. Le marché de l immobilier en France 4 e trimestre 2013. Tendances. Le contexte macroéconomique Trimestriel 27 Janvier 214 nº2 Le marché de l immobilier en France 4 e trimestre 213 Tendances > Progressif redémarrage de l activité attendue au 4 e trimestre 213, mais l évolution du PIB devrait rester

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Contact Presse : Haute Bretagne Evénements Olivier WATINE : 02 99 78 50 35 contact@haute-bretagne-evenements.

DOSSIER DE PRESSE. Contact Presse : Haute Bretagne Evénements Olivier WATINE : 02 99 78 50 35 contact@haute-bretagne-evenements. DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE COMUNIQUÉ... page 1 LE MEET PRO un nouveau salon pour le tourisme d Affaires en Bretagne... page 2 UNE ORGANISATION Haute Bretagne Evénement... page 3 UN PROGRAMME dédié aux

Plus en détail

Les bons critères pour choisir son lieu d implantation. Animé par :

Les bons critères pour choisir son lieu d implantation. Animé par : Les bons critères pour choisir son lieu d implantation Animé par : Laurent LETHOREY Agnès CAVART Pierre-Yves LE BRUN Laurent GAUDICHEAU Les critères de choix : Le couple projet/lieu d implantation 1. La

Plus en détail

Plan de Développement du comité de tennis 35

Plan de Développement du comité de tennis 35 Plan de Développement du comité de tennis 35 Le paysage tennistique du 35 La première évidence C est que le 35 compte un grand nombre de petits clubs. Il ne dispose pas de clubs de plus de 600 licenciés

Plus en détail

UNE PUBLICATION PARTENARIALE N 2 - MARS 2007

UNE PUBLICATION PARTENARIALE N 2 - MARS 2007 UNE PUBLICATION PARTENARIALE N 2 - MARS 2007 sommaire 02 sommaire 03 données de cadrage l origine géographique des clientèles françaises 04 l origine géographique des clientèles étrangères le profil de

Plus en détail

La fréquentation des grandes gares franciliennes

La fréquentation des grandes gares franciliennes La fréquentation des grandes gares franciliennes Mars 2015 Grandes enquêtes Pour mieux connaître la fréquentation et le profil des utilisateurs des dix grandes gares d Île-de-France, une vaste campagne

Plus en détail

La fréquentation touristique en Gironde

La fréquentation touristique en Gironde La fréquentation touristique en Gironde Données de cadrage actualisées DONNÉES SOURCES : BASE DE DONNÉES RÉGIONALE CRT AQUITAINE - 2010 Avril 2012 SOMMAIRE Méthodologie Les caractéristiques des séjours

Plus en détail

Le baromètre. Dauphine-Crédit Foncier. de l immobilier résidentiel. Tendance globale

Le baromètre. Dauphine-Crédit Foncier. de l immobilier résidentiel. Tendance globale Le baromètre Dauphine-Crédit Foncier de l immobilier résidentiel Tendance globale N. 3 Juin 2011 Kevin Beaubrun-Diant, co-responsable de la chaire «Ville et Immobilier», Université Paris-Dauphine. Cette

Plus en détail

les évolutions récentes

les évolutions récentes DE L ADEUS les évolutions récentes dans le BAS-RHIN : des territoires plus spécialisés et plus interdépendants 92 DéCEMBRE 2012 TRANSVERSAL Illustration : ADEUS, 2012 Depuis le milieu des années 1970,

Plus en détail

La zone d emploi de Rennes

La zone d emploi de Rennes Diagnostic La zone d emploi de Rennes La zone d emploi de Rennes est une zone très dynamique tant sur le plan démographique qu économique. Attractive, la zone attire essentiellement des actifs plus qualifiés

Plus en détail

La Girandière. Mulhouse (68) Résidences avec services pour seniors

La Girandière. Mulhouse (68) Résidences avec services pour seniors La Girandière du PARC Mulhouse (68) Résidences avec services pour seniors L ART DE VIVRE AUX GIRANDIèRES À la Girandière du Parc, les résidents organisent leur vie comme ils le souhaitent. Les invités

Plus en détail

Ligne grande vitesse Bretagne-Pays de la Loire Le protocole de financement est signé

Ligne grande vitesse Bretagne-Pays de la Loire Le protocole de financement est signé Paris, le 29 juillet 2009 Paris, 29 juillet 2009 Ligne grande vitesse Bretagne-Pays de la Loire Le protocole de financement est signé Un an, jour pour jour, après la signature du protocole d intention

Plus en détail

Les solutions pour amorcer et héberger son entreprise

Les solutions pour amorcer et héberger son entreprise Les solutions pour amorcer et héberger son entreprise Animé par: Malo BOUESSEL DU BOURG - PRODUIT EN BRETAGNE Christine LEGAUD - CCI RENNES Annie LAUNAY - AD MISSIONS Différentes solutions pour accueillir

Plus en détail

I. Les dossiers de prêt à la fin de l année 1995 : un premier bilan encourageant. II. Élargissement du public et fréquentation en hausse dans les ADIL

I. Les dossiers de prêt à la fin de l année 1995 : un premier bilan encourageant. II. Élargissement du public et fréquentation en hausse dans les ADIL LA REFORME DE L AIDE A L ACCESSION Un premier bilan Résumé I. Les dossiers de prêt à la fin de l année 1995 : un premier bilan encourageant II. Élargissement du public et fréquentation en hausse dans les

Plus en détail

5 Avril 2013. Evolution de la construction neuve dans l espace Rhône Avignon Vaucluse AURAV LES PUBLICATIONS DE L AGENCE

5 Avril 2013. Evolution de la construction neuve dans l espace Rhône Avignon Vaucluse AURAV LES PUBLICATIONS DE L AGENCE LES PUBLICATIONS DE L AGENCE Evolution de la construction neuve dans l espace Rhône-Avignon-Vaucluse La n de l «âge d or» de la maison individuelle? aurav agence d'urbanisme Rhône Avignon Vaucluse 5 Avril

Plus en détail

Marchés immobiliers en régions. Marseille 9 avril 2015

Marchés immobiliers en régions. Marseille 9 avril 2015 Marchés immobiliers en régions Marseille 9 avril 2015 Le tour de France de l immobilier par le Crédit Foncier Plan de la présentation Le baromètre Crédit Foncier/CSA sur le moral des professionnels de

Plus en détail

Chiffres clefs des Pays Du Pays de Rennes Edition 2013

Chiffres clefs des Pays Du Pays de Rennes Edition 2013 Observatoire Economique de la Chiffres clefs des Pays Pays de Rennes Pays de Vitré Porte de Bretagne Pays des Vallons de Vilaine Pays de Redon et Vilaine Le territoire La Population L emploi Les entreprises

Plus en détail

Remerciements à nos partenaires

Remerciements à nos partenaires Remerciements à nos partenaires Publication : ADIL03 Directeur de la publication : Roland AJUS (Directeur de l ADIL) Comité de lecture : Marie-Christine FROMONT-DANJOU (Directeur de l Habitat et du Logement

Plus en détail

Les seniors dans l agglomération nantaise et leurs modes d hébergement

Les seniors dans l agglomération nantaise et leurs modes d hébergement Les seniors dans l agglomération nantaise et leurs modes d hébergement Agence d urbanisme de la région nantaise AURAN - 88.07 n Le nombre de seniors dans l Agglomération nantaise progresse et plus particulièrement

Plus en détail

Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives

Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives CB Richard Ellis 16 septembre 2008 Contexte économique Environnement international o L économie mondiale tourne au ralenti (incertitudes financières, inflation,

Plus en détail

L année immobilière 2014

L année immobilière 2014 www. creditfoncier. com L année immobilière 2014 vue par le Crédit Foncier MARS 2015 synthèse Lors de sa traditionnelle conférence annuelle Les Marchés Immobiliers le 5 février 2015, le Crédit Foncier

Plus en détail

ENJEUX ET PERSPECTIVES DÉMOGRAPHIQUES À BREST ÉTUDE CONJOINTE ADEUPa - HÉLÈNE ALLEGRET I Juin 2011. Réf. 11/137

ENJEUX ET PERSPECTIVES DÉMOGRAPHIQUES À BREST ÉTUDE CONJOINTE ADEUPa - HÉLÈNE ALLEGRET I Juin 2011. Réf. 11/137 ENJEUX ET PERSPECTIVES DÉMOGRAPHIQUES À BREST ÉTUDE CONJOINTE ADEUPa - HÉLÈNE ALLEGRET I Juin 211 Réf. 11/137 2 Sommaire Introduction...5 1. Une baisse de population comparativement forte...6 Un mouvement

Plus en détail

Le processus de déménagement et relocalisation des ménages

Le processus de déménagement et relocalisation des ménages Intervention n 7.1 Le processus de déménagement et relocalisation des ménages Jean-Pierre Nicolas - directeur adjoint du Laboratoire d Economie des Transports La présentation que je vais faire [diapositive

Plus en détail

IMMOBILIER D ENTREPRISE

IMMOBILIER D ENTREPRISE La transformation de bureaux en logements : un premier bilan PAR BRIGITTE JOUSSELLIN 1 Entre 1994 et 1998, plus de 500 000 m 2 de surfaces d activités ont été transformées en logements, permettant de résorber

Plus en détail

Bellevue - Chantenay - Sainte-Anne

Bellevue - Chantenay - Sainte-Anne Mendès France Croix Bonneau - Bourderies auriers Mairie de Chantenay Plessis Cellier - Roche Maurice Boucardière - MallèveJean Macé Salorges - Cheviré - zone portuaire E QUARTIER Sainte- Anne, contrasté,

Plus en détail

Un impact fort, mais contrasté

Un impact fort, mais contrasté 6 TOURISME Le tourisme en chiffres Un impact fort, mais contrasté 13,6 milliards de chiffre d affaires, 2,7 milliards de valeur ajoutée. Il est toujours difficile de mesurer le poids économique de l activité

Plus en détail

Les droits et obligations du salarié Adresses utiles en Bretagne

Les droits et obligations du salarié Adresses utiles en Bretagne Les droits et obligations du salarié Adresses utiles en Bretagne SOMMAIRE 1 L inspection du travail 2 Les syndicats de salariés 3 Les conseils de prud hommes 4 La santé et la sécurité au travail A CONSULTER

Plus en détail

PROJET DE RESTAURATION DE L ANCIEN COUVENT DE LA VISITATION. Monument Historique. Place de la République 72000 LE MANS

PROJET DE RESTAURATION DE L ANCIEN COUVENT DE LA VISITATION. Monument Historique. Place de la République 72000 LE MANS PROJET DE RESTAURATION DE L ANCIEN COUVENT DE LA VISITATION Monument Historique Place de la République 72000 LE MANS 01 PRÉSENTATION DE LA VILLE Le Mans Paris Rennes Nantes Le Mans À seulement 50 minutes

Plus en détail

Publications régionales et locales

Publications régionales et locales Publications régionales et locales 2015-2016 Quotidiens Ouest-France 10 rue du Breil - Zi de Chantepie - 35051 RENNES CEDEX 9 Tél 02 99 32 60 00 - Fax 02 99 32 60 25 Site web : www.ouest-france.fr Tirage

Plus en détail

1Touchée ces vingt dernières années par la fermeture d importantes entreprises

1Touchée ces vingt dernières années par la fermeture d importantes entreprises Rester dynamique dans un contexte atypique 1Touchée ces vingt dernières années par la fermeture d importantes entreprises industrielles, la Saône-et-Loire est aujourd hui un département en décroissance.

Plus en détail

L évolution du pouvoir d achat immobilier selon l âge des ménages. Paris et 12 communes d Ile-de-France

L évolution du pouvoir d achat immobilier selon l âge des ménages. Paris et 12 communes d Ile-de-France c re di tfo nc i e r.c o m U N E É T U D E I S S U E D U PA R T E N A R I AT C H A I R E V I L L E E T I M M O B I L I E R E N T R E L U N I V E R S I T É PA R I S - D A U P H I N E E T L E C R É D I T

Plus en détail

COUT DE LA VIE ETUDIANTE SELON LES VILLES UNIVERSITAIRES

COUT DE LA VIE ETUDIANTE SELON LES VILLES UNIVERSITAIRES DOSSIER DE PRESSE 17 AOÛT 2015 COUT DE LA VIE ETUDIANTE SELON LES VILLES UNIVERSITAIRES Cout de la vie étudiante selon les villes universitaires CONTACT PRESSE Pauline Collet 06 88 27 92 59 pcollet@unef.fr

Plus en détail

Saint-Vallier-de-Thiey Bar-sur-Loup. Grasse. Grasse-sud

Saint-Vallier-de-Thiey Bar-sur-Loup. Grasse. Grasse-sud PROVENCE-ALPES-COTE D'AZUR 17 rue Menpenti 13387 MARSEILLE CEDEX 1 Tél. : 4 91 17 57 57 Fax : 4 91 17 59 59 http://www.insee.fr TERRITOIRE CA POLE AZUR PROVENCE 5 communes, 2 chefs lieux de cantons, unité

Plus en détail

Depuis une dizaine d années, l ACOSS (Agence

Depuis une dizaine d années, l ACOSS (Agence QUELS BESOINS DE COMPETENCES POUR L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES DEPENDANTES EN BRETAGNE A L HORIZON 2040? Sophie Bressé, avec la participation de Céline Bedel Observatoire FEPEM des emplois de la

Plus en détail

LGV Bretagne: Enjeux et prospective

LGV Bretagne: Enjeux et prospective INSA de Rennes Monographie Année Scolaire 2012-2013 Jean-Charles Mulon Corentin Julliot Yasin Gundogdu Justin Petiot Thi Hai Duong Nguyen LGV Bretagne: Enjeux et prospective Département EII INSA de Rennes

Plus en détail

Programme Local de l Habitat d Evry Centre Essonne. Diagnostic

Programme Local de l Habitat d Evry Centre Essonne. Diagnostic Programme Local de l Habitat d Evry Centre Essonne Diagnostic Préambule Ce document constitue le diagnostic du programme local de l habitat de l agglomération d Evry Centre Essonne, initié en 2004. Une

Plus en détail

5 DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE

5 DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE 5 DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ATOUTS Une situation géographique centrale dans l Est parisien en plein essor Un taux d emploi relativement important FAIBLESSES Une inadéquation entre les emplois et la population

Plus en détail

ADMINISTRATION DE BIEN-ÊTRE!

ADMINISTRATION DE BIEN-ÊTRE! ADMINISTRATION DE BIEN-ÊTRE! Depuis près de 20 ans, l ensemble des métiers de Pure Gestion assure la gestion et le bon suivi de vos biens immobiliers. L implication, la maîtrise des enjeux liés aux investissements

Plus en détail

PROPOSITION DE LOI SUR LA LOCATION DE LOGEMENT CHEZ L HABITANT EXPOSE DES MOTIFS

PROPOSITION DE LOI SUR LA LOCATION DE LOGEMENT CHEZ L HABITANT EXPOSE DES MOTIFS PROPOSITION DE LOI SUR LA LOCATION DE LOGEMENT CHEZ L HABITANT EXPOSE DES MOTIFS L hébergement chez l habitant existe depuis de nombreuses années sous différentes formes et son développement s est accentué

Plus en détail

Étude socio-économique du Nord-Ouest francilien

Étude socio-économique du Nord-Ouest francilien Étude socio-économique du Nord-Ouest francilien Effectuée par le THEMA, laboratoire Théorie Economique, Modélisation et Applications de l Université de Cergy-Pontoise en relation avec le bureau d études

Plus en détail

Avec près des deux tiers des

Avec près des deux tiers des Les Dossiers de l Observatoire Régional du Tourisme n 42 - mars 2012 Le poids économique de l hôtellerie de plein air en Pays de la Loire Plus de 600 campings Un chiffre d affaires annuel de 230 millions

Plus en détail

VILOGIA, ACTEUR DU LOGEMENT EN LOIRE-ATLANTIQUE

VILOGIA, ACTEUR DU LOGEMENT EN LOIRE-ATLANTIQUE Avril 2015 Direction de la communication Dossier de Presse Vilogia 3 e ESH de France VILOGIA, ACTEUR DU LOGEMENT EN LOIRE-ATLANTIQUE Aurélien MAHOT Nos 3 métiers Constructeur Aménageur Bailleur social

Plus en détail

Mercredi 9 février 2011 Observatoire de l immobilier de la FPI Les chiffres du logement neuf en 2010

Mercredi 9 février 2011 Observatoire de l immobilier de la FPI Les chiffres du logement neuf en 2010 Mercredi Observatoire de l immobilier de la FPI Les chiffres du logement neuf en 2010 Contact presse : Catherine Zou - 01 47 05 44 36 c.zou@fpifrance.fr www.fpifrance.fr Sommaire Observatoire de la FPI

Plus en détail

Bilan 2014 et perspectives 2015

Bilan 2014 et perspectives 2015 Communiqué de presse - 9 janvier 2015 Bilan 2014 et perspectives 2015 Une année 2014 florissante et une année 2015 ambitieuse, marquée par la célébration du 60 e anniversaire de de France de France, leader

Plus en détail

main-d oeuvr mploi Profil économique opulation active construction résidentielle logement

main-d oeuvr mploi Profil économique opulation active construction résidentielle logement Profil économique VILLE DE MONTRÉAL Arrondissement de Rivière-des-Prairies Pointe-aux-Trembles chômage mploi logement établissements d affaires localisation de l emploi revenus d emploi professions main-d

Plus en détail

«Les propriétaires français et le logement chez l habitant» Résultats de l enquête Ifop pour Chambrealouer.com Réalisée du 4 au 22 juillet 2014

«Les propriétaires français et le logement chez l habitant» Résultats de l enquête Ifop pour Chambrealouer.com Réalisée du 4 au 22 juillet 2014 «Les propriétaires français et le logement chez l habitant» Résultats de l enquête Ifop pour Chambrealouer.com Réalisée du 4 au 22 juillet 2014 Sommaire Introduction P. 2 Profil des personnes interrogées

Plus en détail

L emploi des cadres sur le bassin de Vannes

L emploi des cadres sur le bassin de Vannes L emploi des cadres sur le bassin de Vannes Diagnostic et perspectives Septembre 2007 Observatoire - Maison de l Emploi du Pays de Vannes TABLES DES MATIERES PREAMBULE I. LE DIAGNOSTIC TERRITORIAL 4 INTRODUCTION

Plus en détail

Comité de Pilotage Ligne Nouvelle Provence Côte d Azur 23 septembre 2013

Comité de Pilotage Ligne Nouvelle Provence Côte d Azur 23 septembre 2013 Comité de Pilotage Ligne Nouvelle Provence Côte d Azur 23 septembre 2013 E-LGVPACA.1-PRG-CPI.C08-PRD-RFF-00001 Comité de Pilotage du 23 septembre 2013 Ordre du jour du COPIL : Conclusions du rapport de

Plus en détail

La vente d immeuble en l état futur d achèvement

La vente d immeuble en l état futur d achèvement La vente d immeuble en l état futur d achèvement La Vente en l état futur d achèvement (VEFA), communément appelée «achat sur plan», ce qui résume son objet, est le contrat par lequel une personne, l acquéreur,

Plus en détail

En Seine-Saint-Denis, un parc de logements diversifié pour des ménages souvent modestes

En Seine-Saint-Denis, un parc de logements diversifié pour des ménages souvent modestes ILE-DE-FRANCE à la page à la page N 373 - Octobre 211 Territoire En Seine-Saint-Denis, un parc de logements diversifié pour des ménages souvent modestes Le parc de logements de Seine-Saint-Denis est diversifié.

Plus en détail

447 destinations 1 000 résidences 105 500 appartements. Affaires ou loisirs, préférez le prêt-à-vivre. SNRT.fr

447 destinations 1 000 résidences 105 500 appartements. Affaires ou loisirs, préférez le prêt-à-vivre. SNRT.fr 447 destinations 1 000 résidences 105 500 appartements Affaires ou loisirs, préférez le prêt-à-vivre. SNRT.fr NOTRE MÉTIER, l hébergement touristique. Le SNRT regroupe l essentiel des exploitants professionnels

Plus en détail

Formations pour les professionnels du tourisme

Formations pour les professionnels du tourisme Document confidentiel Contrat d objectifs emploi- tourisme s pour les professionnels du tourisme Calendrier des actions collectives financées par les OPCA en région Bretagne Accueil Connaissance de l environnement

Plus en détail

De nouveaux indicateurs pour suivre la construction de logements

De nouveaux indicateurs pour suivre la construction de logements COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n spécial Février 2015 De nouveaux indicateurs pour suivre la construction de logements OBSERVATION ET STATISTIQueS logement - CONSTRuCTION Le SOeS diffuse

Plus en détail

OBSERVATOIRE IMMOBILIER DE PROVENCE LA CONJONCTURE IMMOBILIERE AU 1 ER SEMESTRE 2014 DANS LE VAR

OBSERVATOIRE IMMOBILIER DE PROVENCE LA CONJONCTURE IMMOBILIERE AU 1 ER SEMESTRE 2014 DANS LE VAR COMMUNIQUE DE PRESSE - Mercredi 1 er octobre 2014 OBSERVATOIRE IMMOBILIER DE PROVENCE LA CONJONCTURE IMMOBILIERE AU 1 ER SEMESTRE 2014 DANS LE VAR Présidée depuis mars 2014 par Jean- Michel LAVEDRINE,

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Département du Morbihan Commune de l Ile aux Moines Plan Local d Urbanisme Pièce n 2 : Projet d Aménagement et de Développement Durable Vu pour être annexé à la délibération du 19 mars 2014 Le Maire, Dossier

Plus en détail

Cahier n 3 La population et ses activités Diagnostic

Cahier n 3 La population et ses activités Diagnostic Cahier n 3 La population et ses activités Diagnostic SCOT de la Boucle de la Seine COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA BOUCLE DE LA SEINE (C.C.B.S.) Bâtiment 4 - CS 60507-51/57 boulevard de la République - 78403

Plus en détail

Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne

Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne Christophe RIPERT, Directeur immobilier, SOGARIS Cette présentation porte sur des exemples concrets d

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 3 JUILLET 2014

CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 3 JUILLET 2014 CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 3 JUILLET 2014 LE MARCHÉ IMMOBILIER AU 1 er SEMESTRE 2014 «Réalité et pragmatisme» Avec la participation de A CONJONCTURE ÉCONOMIQUE Jean-François BUET, Président FNAIM ENVIRONNEMENT

Plus en détail

résidence condorcet - aubervilliers (93) investissement LMNP Scellier-Bouvard

résidence condorcet - aubervilliers (93) investissement LMNP Scellier-Bouvard résidence condorcet - aubervilliers (93) investissement LMNP Scellier-Bouvard Sommaire La résidence au cœur d un quartier en plein essor P03 plan d accès à la résidence P04 La résidence et les étudiants

Plus en détail

2015, l acquisition d un logement, évolution de la demande, pouvoir d achat & perspectives

2015, l acquisition d un logement, évolution de la demande, pouvoir d achat & perspectives 2015, l acquisition d un logement, évolution de la demande, pouvoir d achat & perspectives Après un semestre d activité, Empruntis dresse le portrait d un marché de l acquisition en nette reprise. 1 Contexte

Plus en détail

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 2014. Accelerating success.

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 2014. Accelerating success. Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 214 Accelerating success. PERSPECTIVES Une année 215 dans la continuité > Après le creux de 213, l activité sur le marché des bureaux francilien

Plus en détail

LE MARCHE LOCATIF DES BUREAUX FRANCILIENS IL FAUT SAVOIR GARDER RAISON

LE MARCHE LOCATIF DES BUREAUX FRANCILIENS IL FAUT SAVOIR GARDER RAISON LE MARCHE LOCATIF DES BUREAUX FRANCILIENS IL FAUT SAVOIR GARDER RAISON Un vent d optimisme nouveau commence à souffler sur le marché francilien de la location de bureaux. Le volume des transactions s est

Plus en détail

Chapitre 8. Estimation de la valeur d un bien immobilier

Chapitre 8. Estimation de la valeur d un bien immobilier Chapitre 8 Estimation de la valeur d un bien immobilier L estimation de la valeur d un bien immobilier est utile notamment : 1. aux acheteurs et vendeurs potentiels ; 2. aux institutions de crédit, puisque

Plus en détail

Un TGV pour Beauvais Association Paris-Londres-Beauvais-Picardie Février 2013

Un TGV pour Beauvais Association Paris-Londres-Beauvais-Picardie Février 2013 Un TGV pour Beauvais Association Paris-Londres-Beauvais-Picardie Février 2013 SOMMAIRE : I Un positionnement géographique qui place le territoire au carrefour de l Europe du Nord. II Nouvelle piste de

Plus en détail

()$**+$*$% DOL DE BRETAGNE DOL DE BRETAGNE CHARTRES DE BRETAGNE. Espace social rue des Tendières CLCV. 1 er lundi : 14h - 16h

()$**+$*$% DOL DE BRETAGNE DOL DE BRETAGNE CHARTRES DE BRETAGNE. Espace social rue des Tendières CLCV. 1 er lundi : 14h - 16h ()$**+$*$% DOL DE DOL DE CHARTRES DE CANCALE CANCALE Espace social rue des Tendières Espace social rue des Tendières Centre culturel "Pôle Sud" Salle Louise Michel () Salle Bel Event 1 er lundi : 14h -

Plus en détail

Evolution de l équipement technologique des ménages Bretons entre 2008 et 2012 : Chiffres clés Emilie Huiban et Adrien Souquet, OPSIS, M@rsouin.

Evolution de l équipement technologique des ménages Bretons entre 2008 et 2012 : Chiffres clés Emilie Huiban et Adrien Souquet, OPSIS, M@rsouin. Evolution de l équipement technologique des ménages Bretons entre 2008 et 2012 : Chiffres clés Emilie Huiban et Adrien Souquet, OPSIS, M@rsouin. Les principaux points à retenir La fracture numérique de

Plus en détail

Quelles sont les motivations des Français qui font le choix de l investissement locatif en 2015?

Quelles sont les motivations des Français qui font le choix de l investissement locatif en 2015? www.creditfoncier.com U N E É T U D E D U C R É D I T F O N C I E R Quelles sont les motivations des Français qui font le choix de l investissement locatif en 2015? SEPTEMBRE 2015 sommaire PAGE 02 PAGE

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 14 JANVIER 2014

CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 14 JANVIER 2014 CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 14 JANVIER 2014 BILAN 2013 ET PERSPECTIVES 2014 Avec la participation de A Jean-François INTRODUCTION BUET, Président FNAIM BASE DE DONNEES FNAIM 2 millions de logements 1

Plus en détail

LA VALORISATION DES RESSOURCES

LA VALORISATION DES RESSOURCES LA VALORISATION DES RESSOURCES ÉDITO Valoriser les ressources humaines de l entreprise Samsic RH propose une offre de services complète visant à faciliter l accompagnement et la gestion des ressources

Plus en détail

Les atouts de la France pour surmonter la crise

Les atouts de la France pour surmonter la crise Les atouts de la France pour surmonter la crise Institut CSA pour RTL Juin 01 Fiche technique Sondage exclusif CSA / RTL réalisé par Internet du 1 au mai 01. Echantillon national représentatif de 100 personnes

Plus en détail

LE GUIDE LOI PINEL 2015 OU COMMENT SE CONSTITUER UN PATRIMOINE IMMOBILIER À MOINDRE EFFORT

LE GUIDE LOI PINEL 2015 OU COMMENT SE CONSTITUER UN PATRIMOINE IMMOBILIER À MOINDRE EFFORT LE GUIDE LOI PINEL 2015 OU COMMENT SE CONSTITUER UN PATRIMOINE IMMOBILIER À MOINDRE EFFORT L investissement Pinel, un Investissement immobilier Le site est édité par un groupement de conseillers en gestion

Plus en détail

Note de l'institut d émission

Note de l'institut d émission Le marché de l immobilier dans le Grand AGENCE DE NOUMÉA Août 2007 Note de l'institut d émission Établissement public Dotation 10 000 000 - SIRET 78 430 111 100 APE 651 A Siège social : 5 rue Roland Barthes

Plus en détail

BILAN ÉCONOMIQUE ET SOCIAL DU VAL D OISE 1998-1999 LES ÉQUIPEMENTS COMMUNAUX

BILAN ÉCONOMIQUE ET SOCIAL DU VAL D OISE 1998-1999 LES ÉQUIPEMENTS COMMUNAUX BILAN ÉCONOMIQUE ET SOCIAL DU VAL D OISE 1998-1999 LES ÉQUIPEMENTS COMMUNAUX 1 - Des communes inégalement desservies en terme d équipements 2 - Des pôles majeurs d attraction en terme d équipements 3 -

Plus en détail

Immobilier de bureaux

Immobilier de bureaux Immobilier de bureaux Observatoire Nantais de l Immobilier Tertiaire L année en chiffres Nantes Métropole AURAN Édito 5 ans déjà! En 2009, le CINA décidait d organiser la collecte des transactions du marché

Plus en détail

Aménagement ligne existante vs Construction ligne nouvelle et Maintien ligne existante. Analyse comparative des deux solutions.

Aménagement ligne existante vs Construction ligne nouvelle et Maintien ligne existante. Analyse comparative des deux solutions. Aménagement ligne existante vs Construction ligne nouvelle et Maintien ligne existante Analyse comparative des deux solutions décembre 2010 Ordre du jour - Origine de la LGV Bordeaux-Toulouse - Comparaison

Plus en détail

Brique Observation partie 4. Une métropolisation diffuse.

Brique Observation partie 4. Une métropolisation diffuse. Brique Observation partie 4 Une métropolisation diffuse. Avril 2011 1 Sommaire : Des espaces coopérations transfrontalières qui deviennent des territoires concrets....3 Un dynamisme Lillois dans le développement

Plus en détail