Étude sur. le marché. immobilier. breton. Notaires-ouest.com

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Étude sur. le marché. immobilier. breton. Notaires-ouest.com"

Transcription

1 Étude sur le marché immobilier breton otaires-ouest.com

2 Étude sur le marché immobilier breton Sommaire Sommaire 1. Le découpage p. 05 Méthode de travail p Le résultat p L évolution du marché immobilier depuis 1968 p. 13 Les volumes p Les résidences principales p Les résidences secondaires p Les logements vacants p Le profil des acteurs du marché immobilier p. 22 Professions et âge p L origine des acquéreurs p Prospective sur la Ligne à Grande Vitesse p

3 Étude sur le marché immobilier breton Éditorial Le mot du Président Maître DROUVI - Président Le notariat breton analyse, depuis 1998, le marché immobilier de la région et communique ses études aux professionnels du secteur ainsi qu à la presse qui les reprend régulièrement. Au fil des années, le marché a évolué, nos bases se sont étoffées. Les Présidents des Chambres départementales de la Cour d Appel de Rennes et moi-même avons jugé que notre découpage n était plus pertinent, notamment à cause de l accentuation de la métropolisation de notre région. En conséquence, nous avons décidé de confier à quatre étudiants en Master Aménagement/Urbanisme à Rennes 2, Mylène CHEVALIER, Romain DILLESEGER, Benoît JOCOUR et Enguerrand Le GOSLES, la mission de réaliser une étude aboutissant à un nouveau découpage de la région, en respectant les limites départementales. L étude porte certes sur le nouveau découpage, mais également sur la métropolisation, la migration des seniors sur le littoral, le poids de la résidence secondaire sur notre région, le problème des logements vacants, les difficultés pour les jeunes ménages à devenir propriétaires sur certains secteurs, la désertification des campagnes ainsi que les grands projets d aménagement de la région. Je tiens à les remercier tous les quatre pour leur travail et leur investissement ainsi que leur enseignant Jean OLLIVRO, professeur de géographie à l Université Européenne de Bretagne (Rennes 2). Maître Bernard DROUVI Président 03

4 Étude sur le marché immobilier breton Brest Morlaix Guingamp St-Brieuc Dinan St-Malo Fougères Quimper Quimperlé Pontivy Rennes Vitré Lorient Vannes Ploërmel Châteaubriant St-azaire Ancenis antes 04

5 Étude sur le marché immobilier breton Le découpage >Le découpage 05

6 Étude sur le marché immobilier breton Le découpage Méthode de travail Pour analyser les statistiques des ventes immobilières issues des actes qu ils reçoivent, les notaires disposaient d un découpage de la région, datant de plus de 15 ans, qu ils ne jugeaient plus pertinent tant au niveau départemental que régional. Pour eux, ils ne reflétaient plus les réalités d un marché en constante évolution. Réaliser un nouveau découpage intégrant les réalités du marché immobilier actuel Afin d établir un découpage plus cohérent, le Conseil Régional des notaires a fait appel à 4 étudiants, en Master d Aménagement et d Urbanisme à Rennes 2. Leur mission était de réaliser un nouveau découpage intégrant les réalités du marché immobilier actuel, ainsi que les facteurs socio-économiques. Pour ce nouveau découpage, ils ont pris le parti de retenir les critères : de métropolisation, les villes centres, leurs agglomérations ainsi que les littoraux. À cela s ajoute un facteur déterminant : les prix du marché immobilier. Ils ont, dans un premier temps, réalisé des cartes de la région avec les prix médians, de 2009 à 2013, par commune pour chaque type de biens (pages 7 à 10). Les cartes des prix pour tous les types de biens mettent en exergue les mêmes phénomènes : les prix sont les plus élevés sur l ensemble du littoral sud Breton (surtout pour les appartements anciens), la Côte de Granit Rose, la région de Saint-Malo ainsi que sur les métropoles de Rennes et antes. Les ventes d appartements (anciens et neufs) se concentrent sur le littoral sud et dans les agglomérations, d où l absence de données fiables sur de nombreuses communes. 06

7 Étude sur le marché immobilier breton Prix médian au m² des appartements anciens entre 2009 et 2013 Prix médian au m² des appartements anciens entre 2009 et 2013 Juillet 2014 / Sources : DREAL, Géobretagne, Géoportail, Perval / Réalisation : M. Chevalier, R. Dillenseger, B. Joncour, E. Le Goslès 07

8 Étude sur le marché immobilier breton Prix médian au m² des appartements neufs entre 2009 et 2013 Prix médian au m² des appartements neufs entre 2009 et 2013 Juillet 2014 / Sources : DREAL, Géobretagne, Géoportail, Perval / Réalisation : M. Chevalier, R. Dillenseger, B. Joncour, E. Le Goslès 08

9 Étude sur le marché immobilier breton Prix de vente médian des maisons anciennes entre 2009 et 2013 Prix de vente médian des maisons anciennes entre 2009 et 2013 Juillet 2014 / Sources : DREAL, Géobretagne, Géoportail, Perval / Réalisation : M. Chevalier, R. Dillenseger, B. Joncour, E. Le Goslès 09

10 Étude sur le marché immobilier breton Prix de vente médian des terrains à bâtir entre 2009 et 2013 Prix de vente médian des terrains à bâtir entre 2009 et 2013 Juillet 2014 / Sources : DREAL, Géobretagne, Géoportail, Perval / Réalisation : M. Chevalier, R. Dillenseger, B. Joncour, E. Le Goslès 10

11 Étude sur le marché immobilier breton Le découpage Un résultat correspondant davantage aux réalités du marché Après analyse des cartes, le type de bien retenu, pour réaliser le nouveau découpage, a été «les maisons anciennes» (voir page 09). Ce type de bien reste en Bretagne le cœur du marché immobilier. Les maisons anciennes restent en Bretagne le cœur du marché immobilier De cette carte, ressortent les évolutions de ces dernières années, permettant de redessiner des agglomérations. Mis à part Lorient agglomération, les limites administratives ne sont plus respectées. Seules antes et Rennes possèdent deux couronnes, qui traduisent leur rang démographique. L homogénéisation du découpage passe également par un regroupement des communes en bassins qui répondent à la fois à une cohérence géographique des prix de l immobilier et du foncier, tout en tenant compte des réalités politiques de ces territoires (voir page 12). Les noms donnés aux bassins correspondent aux noms des communes emblématiques de chaque bassin, ce qui permet de les situer aisément. 11

12 Étude sur le marché immobilier breton ouveau découpage de la Bretagne Finistère (29) 1. Brest centre 2. Brest agglomération 3. Quimper centre 4. Quimper agglomération 5. Littoral de Locmaria-Plouzané à Locquirec 6. Littoral de Landevennec à Plomeur 7. Littoral de Penmarc h à Clohars-Carnoët 8. Bassin de Morlaix 9. Bassin de Quimperlé 10. Bassin Centre Finistère 11. Bassin de Landerneau Côtes-d Armor (22) 1. Saint-Brieuc centre 2. Saint-Brieuc agglomération 3. Littoral de Plestin-les-Grèves à Binic 4. Littoral de Morieux à Lancieux 5. Bassin de Loudéac 6. Bassin de Lamballe 7. Bassin de Dinan 8. Bassin de Lannion-Guingamp 9. Bassin de Caulnes 10. Bassin de Plouaret-Rostrenen Morbihan (56) 1. Lorient centre 2. Lorient agglomération 3. Vannes centre 4. Vannes agglomération 5. Littoral de Guidel à Penestin 6. Bassin d Auray 7. Bassin de Ploërmel 8. Bassin de Questembert 9. Bassin de Gourin 10. Bassin de Pontivy Ille-et-Vilaine (35) 1. Rennes centre 2. Rennes première couronne 3. Rennes agglomération 4. Littoral de Saint-Briac-sur-Mer à Roz-sur-Couesnon 5. Bassin de Combourg 6. Bassin de Coglais 7. Bassin de Fougères 8. Bassin de Vitré 9. Bassin de Bain-de-Bretagne 10. Bassin de Redon 11. Bassin de Montauban-de-Bretagne Loire-Atlantique (44) 1. antes centre 2. antes première couronne 3. antes agglomération 4. Saint-azaire centre 5. Saint-azaire agglomération 6. Littoral ord-loire 7. Littoral Sud-Loire 8. Bassin d Ancenis 9. Bassin d Arthon-en-Retz 10. Bassin de Blain 11. Bassin de Châteaubriant 12. Bassin de Machecoul-Clisson 13. Bassin de Guémené-Penfao 14. Bassin de Herbignac-Savenay-Pont-Château 15. Bassin de ort-sur-erdre Juillet 2014 / Sources : DREAL, Géobretagne, Géoportail / Réalisation : M. Chevalier, R. Dillenseger, B. Joncour, E. Le Goslès 12

13 Étude sur le marché immobilier breton L évolution du marché de l immobilier depuis 1968 >L évolution du marché de l immobilier depuis

14 Étude sur le marché immobilier breton L évolution du marché de l immobilier depuis 1968 Des volumes en constante augmentation Sur la région, on répertorie trois grandes villes (plus de habitants) : Brest, antes et Rennes. aturellement, ce sont elles et leurs agglomérations qui comptent le plus grand nombre de logements (supérieur à ), et ce depuis Le nombre de logements n a cessé de progresser au cours des quarante dernières années sur une grande partie de la région. Cette hausse est plus marquée sur le littoral (notamment sud) et surtout autour des grands pôles urbains. Les bassins de vie s élargissent souvent pour des raisons de prix à Le marché immobilier breton est dynamique proximité des grandes villes. La comparaison entre 1968 et 2010, des cartes du nombre de logements est particulièrement édifiante pour les agglomérations de antes, Rennes et surtout Vannes. L augmentation du nombre de logements dans les communes périphériques de ces villes est nettement supérieure à la moyenne. Seules les communes du Centre Bretagne voient leur nombre de logements stagner voire diminuer. La Bretagne n a pas échappé au phénomène de désertification des campagnes, même si nos voisins britanniques les affectionnaient particulièrement au début des années Le marché immobilier breton observé sur ces quarante dernières années est dynamique. Les prix de l immobilier et du foncier augmentent progressivement sans rupture notable, pour tous les types de biens. Les secteurs les plus prisés sont, sans surprise, les villes centres ainsi que les littoraux. 14

15 Étude sur le marché immobilier breton ombre de logements total en 1968, 1990 et 2010 ombre de logements total en 1968 ombre de logements total en 1990 Juillet 2014 / Sources : DREAL, Géobretagne, Géoportail, Géoclip / Réalisation : M. Chevalier, R. Dillenseger, B. Joncour, E. Le Goslès Juillet 2014 / Sources : DREAL, Géobretagne, Géoportail, Géoclip / Réalisation : M. Chevalier, R. Dillenseger, B. Joncour, E. Le Goslès ombre de logements total en 2010 Juillet 2014 / Sources : DREAL, Géobretagne, Géoportail, Géoclip / Réalisation : M. Chevalier, R. Dillenseger, B. Joncour, E. Le Goslès 15

16 Étude sur le marché immobilier breton L évolution du marché de l immobilier depuis 1968 Les résidences principales La résidence principale est, selon la définition de l'isee, l'habitation occupée de façon habituelle et à titre principal par une ou plusieurs personnes d'un même ménage, par opposition à la résidence secondaire. En matière fiscale, la résidence principale est, d'une façon générale, le La région voit le nombre des résidences principales progresser logement qui répond aux deux conditions suivantes : vous y résidez habituellement et effectivement avec votre famille, et vous y avez le centre de vos intérêts professionnels et matériels. Par conséquent, il est impossible d'avoir plusieurs habitations principales! Lorsqu'il n'est pas possible d'utiliser le critère familial, la résidence principale est celle où vous avez les attaches les plus fortes. L analyse de la carte «Comparaison de la part des résidences principales entre 1990 et 2010» (voir page 17) met en exergue la naissance de troisièmes couronnes à antes et Rennes. Il est à noter que celles-ci tendent à se rejoindre par l extension de la couronne rennaise vers le sud. Une diminution notable du nombre de ces résidences principales est remarquée dans le centre de la Bretagne au profit d une augmentation de résidences secondaires à partir de Globalement, l ensemble de la région voit le nombre des résidences principales progresser grâce notamment à une démographie positive (solde migratoire sur le littoral et naturel dans les agglomérations) et à la décohabitation (conséquence des divorces et séparations). 16

17 Étude sur le marché immobilier breton Comparaison de la part des résidences principales entre 1990 et

18 Étude sur le marché immobilier breton L évolution du marché de l immobilier depuis 1968 Les résidences secondaires Une résidence secondaire est, selon l ISEE, un logement utilisé pour les week-ends, les loisirs ou les vacances. Les logements meublés loués (ou à louer) pour des séjours touristiques sont également classés en résidences secondaires. La distinction entre logements occasionnels et résidences secondaires est parfois difficile à établir, c'est pourquoi, les deux catégories sont souvent regroupées. Toute la région a connu une forte augmentation du nombre de résidences Sur le littoral 50% de résidences secondaires pour les touristes. secondaires entre 1968 et 2010, mettant en avant la forte attractivité de la Bretagne Sur le littoral, en 2010, la majorité des communes, dans le Morbihan, en Loire Atlantique ainsi que sur la Côte d Émeraude (dans les Côtes d Armor) compte plus de 50 % de résidences secondaires. Globalement, la hausse, en part comme en nombre, est beaucoup plus significative au sud qu au nord de la région. Ainsi, le littoral morbihannais regroupe les cinq communes détenant le plus grand nombre de résidences secondaires : Arzon, Carnac ou Damgan disposent de plus de 75 % de résidences secondaires par rapport au nombre de logements total (chiffres de 2010). Le Centre Bretagne n échappe pas à cette hausse en nombre de résidences secondaires. Même constat pour Brest, antes et Rennes. Pourtant, il est évident que ces dernières n ont pas une économie axée sur le tourisme. En revanche, dans le centre Bretagne, outre les britanniques qui affectionnaient particulièrement ce secteur, on trouve de nombreux citadins, propriétaires ou non de leur résidence principale, qui n ont pas les moyens financiers d acheter sur la côte et se replient à la campagne. Ce secteur présentant l avantage pour les touristes de se trouver à une heure de route de la côte nord comme de la côte sud. 18

19 Étude sur le marché immobilier breton ombre de résidences secondaires en 1968, 1990 et 2010 ombre de résidences secondaires en 1968 ombre de résidences secondaires en 1990 Juillet 2014 / Sources : DREAL, Géobretagne, Géoportail, Géoclip / Réalisation : M. Chevalier, R. Dillenseger, B. Joncour, E. Le Goslès Juillet 2014 / Sources : DREAL, Géobretagne, Géoportail, Géoclip / Réalisation : M. Chevalier, R. Dillenseger, B. Joncour, E. Le Goslès ombre de résidences secondaires en 2010 Juillet 2014 / Sources : DREAL, Géobretagne, Géoportail, Géoclip / Réalisation : M. Chevalier, R. Dillenseger, B. Joncour, E. Le Goslès 19

20 Étude sur le marché immobilier breton L évolution du marché de l immobilier depuis 1968 Les logements vacants Le logement demeure l une des priorités de nos gouvernements successifs. Pourtant, en Bretagne comme partout en France, on recense des logements vacants. La part de vacance n excède pas 10% Un logement vacant est un logement inoccupé se trouvant dans l'un des cas suivants : - proposé à la vente, à la location ; - déjà attribué à un acheteur ou un locataire et en attente d'occupation ; - en attente de règlement de succession ; - conservé par un employeur pour un usage futur au profit d'un de ses employés ; - gardé vacant et sans affectation précise par le propriétaire (exemple : un logement très vétuste...). Toute la région est concernée par une forte augmentation des logements vacants depuis 1968, en nombre. Les villes, grandes et moyennes, sont celles qui en concentrent le plus même si, en pourcentage par rapport au nombre de logements total, leur part reste faible. Toutefois, l évolution du nombre de ces logements renvoie à une politique de construction de logements qui ne répond pas forcément aux besoins des communes et des habitants. Les logements vacants se concentrent dans le centre de la Bretagne (ils représentent souvent entre 10 et 20 % du parc immobilier), conséquence de la désertification des campagnes. Globalement, cette vacance ramenée au nombre de logements total demeure raisonnable sur la région. La part de vacance n excède pas 10% pour la majeure partie des communes bretonnes. 20

21 Étude sur le marché immobilier breton Part des logements vacants / ombre de logements vacants en 1968 et en 2010 Part des logements vacants en 1968 ombre de logements vacants en 1968 Juillet 2014 / Sources : DREAL, Géobretagne, Géoportail, Géoclip / Réalisation : M. Chevalier, R. Dillenseger, B. Joncour, E. Le Goslès Part des logements vacants en 2010 Juillet 2014 / Sources : DREAL, Géobretagne, Géoportail, Géoclip / Réalisation : M. Chevalier, R. Dillenseger, B. Joncour, E. Le Goslès ombre de logements vacants en 2010 Juillet 2014 / Sources : DREAL, Géobretagne, Géoportail, Géoclip / Réalisation : M. Chevalier, R. Dillenseger, B. Joncour, E. Le Goslès Juillet 2014 / Sources : DREAL, Géobretagne, Géoportail, Géoclip / Réalisation : M. Chevalier, R. Dillenseger, B. Joncour, E. Le Goslès 21

22 Étude sur le marché immobilier breton Le profil des acteurs du marché immobilier >Le profil des acteurs du marché immobilier 22

23 Étude sur le marché immobilier breton Le profil des acteurs du marché immobilier Professions et âge Les prix de l immobilier, les bassins d emploi, le littoral, l achat d une résidence secondaire ou principale, sont autant de critères qui influencent les acquéreurs pour élire résidence dans une commune ou un secteur. Tous n ont pas les mêmes critères de choix, c est pourquoi il est intéressant d étudier les cartes selon le profil des acquéreurs. Employés/ouvriers Sur l ensemble de la région, les acquéreurs employés/ouvriers se concentrent dans les couronnes des grandes villes (2 ème voire 3 ème ) et à proximité des grandes entreprises : industries surtout agroalimentaires ou services. Les prix de l immobilier aux alentours des métropoles flambent et les ménages les plus modestes sont obligés de s éloigner des grandes villes. Ainsi, dans les Côtes d Armor, on observe une part conséquente d employés/ouvriers au niveau du bassin de Caulnes. Celui-ci est équidistant par rapport à trois sites importants d entreprises et d industries. En effet, sont implantés à moins de 25 kms au ord-ouest du bassin, le groupe Cooperl Arc Atlantique, qui opère dans le secteur agroalimentaire et qui recrute près de employés. Au ord-est, dans le département d Ille-et-Vilaine, le groupe Roullier implanté à Saint-Malo, se situe à moins de 30 kms et emploie environ personnes dans le domaine de l industrie et de la construction. Enfin, à 10 kms à l Est, le pays de Rennes n accueille pas moins de trois grosses entreprises de service qui recrutent plus de personnes (Groupe Samsic ; Groupe le Duff et l entreprise Ubisoft Entertainment). La ville de Caulnes se situe sur l axe Rennes-Saint-Brieuc. La Route ationale 12 permet aux employés de rejoindre Lamballe ou Rennes en 30 minutes environ, et le trajet jusqu à Saint-Malo s effectue en moins de 50 minutes (temps malléable selon la localisation des ménages au sein du bassin). ous pouvons avancer que le bassin de Caulnes est un «secteur dortoir» où les employés/ouvriers investissent uniquement en raison de la distance par rapport à leur lieu de travail. On peut citer également le bassin de Bain de Bretagne (35). La présence de l entreprise PSA située à Chartres de Bretagne, employant employés, est un des facteurs explicatif du nombre important d employés/ouvriers dans ce secteur. Même constat dans le bassin de Landerneau (29), avec la présence de deux industries agroalimentaires localisées respectivement à Ploudaniel et Landerneau (Groupe Even et le Groupe Triskalia), ou dans la périphérie de Saint-azaire, avec les chantiers navals STX France et le groupe Airbus. 23

24 Étude sur le marché immobilier breton Part des employés et ouvriers acquéreurs par bassin en 2013 et localisation des principales entreprises Part des employés et ouvriers acquéreurs par bassin en 2013 et localisation des principales entreprises Type dentreprise / industrie Industrie Agroalimentaire 7 Entreprise de lindustrie et de la construction Entreprise des services Juillet 2014 / Sources : DREAL, Géobretagne, Géoportail, Perval, Bretagne économique (n 225, janv.2014), Agreste Loire Atlantique tique / Réalisation : M. Chevalier, R. Dillenseger, B. Joncour, E. Le Goslès 24

25 Étude sur le marché immobilier breton Part des employés et ouvriers acquéreurs par bassin en 2013 et localisation des principales entreprises Professions et âge (suite) Palmarès des 15 plus grandes entreprises - Tableau récapitulatif Juillet 2014 / Sources : DREAL, Géobretagne, Géoportail, Perval, Bretagne économique (n 225, janv.2014), Agreste Loire Atlantique / Réalisation : M. Chevalier, R. Dillenseger, B. Joncour, E. Le Goslès Les actifs investissent dans les villes et les couronnes Lorient regroupe également une part importante d ouvriers/employés, certainement dû au port de pêche qui se situe au second rang au niveau national, derrière Boulognesur-Mer dans le ord-pas-de-calais. Il est à noter sur le littoral, que c est dans le nord Finistère que l on retrouve la part la plus importante d employés/ouvriers, le prix du foncier étant plus abordable. Les chefs d entreprise et les professions libérales privilégient le littoral, le plus souvent pour leur résidence secondaire, et la proximité de leur entreprise pour leur résidence principale. Tandis que les cadres, qui sont également très présents sur le littoral mais sur le marché du secondaire, privilégient pour leur résidence principale les centres villes, voire les 1 ères couronnes de Rennes, antes ou Brest. L âge Au niveau de la répartition, sans surprise, les plus jeunes (moins de 30 ans) s éloignent des grandes villes pour pouvoir accéder à la propriété. Seule Brest se distingue. La ville possède la base navale la plus importante de la façade Atlantique et accueille donc un nombre important de jeunes militaires désirant s installer, expliquant ainsi la part élevée d acquéreurs de moins de 30 ans. De même sur le littoral, les jeunes sont peu présents pour cause de prix du foncier trop élevé. Là encore, le Finistère fait exception en y recensant entre 10 et 15% des acquéreurs. Les actifs entre 30 et 60 ans investissent logiquement dans les villes et les couronnes tandis que les plus de 60 ans privilégient le littoral. Il est à noter, qu en dehors du littoral, les plus de 60 ans sont peu présents en Loire-Atlantique et en Ille-et-Vilaine par rapport aux autres départements de la région. 25

26 Étude sur le marché immobilier breton Part des chefs d entreprise et professions libérales acquéreurs par bassin en 2013 Part des chefs dentreprise et professions libérales acquéreurs par bassin en 2013 Juillet 2014 / Sources : DREAL, Géobretagne, Géoportail, Perval / Réalisation : M. Chevalier, R. Dillenseger, B. Joncour, E. Le Goslès 26

27 Étude sur le marché immobilier breton Part des cadres supérieurs acquéreurs par bassin en 2013 Part des cadres supérieurs acquéreurs par bassin en 2013 Juillet 2014 / Sources : DREAL, Géobretagne, Géoportail, Perval / Réalisation : M. Chevalier, R. Dillenseger, B. Joncour, E. Le Goslès 27

28 Étude sur le marché immobilier breton Part des acquéreurs de moins de 30 ans par bassin en 2013 Part des acquéreurs de moins de 30 ans par bassin en 2013 Juillet 2014 / Sources : DREAL, Géobretagne, Géoportail, Perval / Réalisation : M. Chevalier, R. Dillenseger, B. Joncour, E. Le Goslès 28

29 Étude sur le marché immobilier breton Part des acquéreurs de 30 à 60 ans par bassin en 2013 Part des acquéreurs de 30 à 60 ans par bassin en 2013 Juillet 2014 / Sources : DREAL, Géobretagne, Géoportail, Perval / Réalisation : M. Chevalier, R. Dillenseger, B. Joncour, E. Le Goslès 29

30 Étude sur le marché immobilier breton Part des acquéreurs de plus de 60 ans par bassin en 2013 Part des acquéreurs de plus de 60 ans par bassin en 2013 Juillet 2014 / Sources : DREAL, Géobretagne, Géoportail, Perval / Réalisation : M. Chevalier, R. Dillenseger, B. Joncour, E. Le Goslès 30

31 Étude sur le marché immobilier breton Le profil des acteurs du marché immobilier L origine des acquéreurs Avec son littoral, la Bretagne est l une des régions les plus touristiques de France et le nombre de résidences secondaires n a cessé de croître depuis 1968 (voir page 19). De plus ses côtes attirent également de nombreux retraités (voir page 30) qui investissent quant à eux dans une résidence principale. De nombreux bretons possèdent une résidence secondaire Si l ensemble des littoraux bretons est très recherché par les franciliens, les côtes situées à l est de la région et au sud sont plus prisées notamment pour des questions pratiques. Ainsi, en Ille-et-Vilaine, beaucoup de personnes âgées en provenance de Paris investissent sur la côte. Effectivement, très proche de la capitale et réputée, elle est très appréciée des parisiens. Ainsi, Saint-Lunaire est la ville d Ille-et-Vilaine où le pourcentage de franciliens est le plus élevé. Le Golfe du Morbihan reste le secteur le plus prisé de la région. Les franciliens sont très nombreux à investir, ce qui, rappelons-le, explique en partie le fait que le Morbihan regroupe les cinq communes détenant le plus grand nombre de résidences secondaires : Arzon, Carnac ou Damgan disposent de plus de 75 % de résidences secondaires par rapport au nombre de logements total (chiffres de 2010). Au vu des prix du foncier, les locaux ne peuvent souvent pas se permettre d acquérir un bien sur le littoral. Outre les franciliens et les étrangers, les côtes bretonnes attirent également de nombreuses personnes venant d autres régions françaises. De même, nombreux sont les bretons qui possèdent une résidence secondaire sur le littoral de la région. Enfin, les étrangers, notamment les britanniques, investissent toujours dans le centre de la région, même s ils ne sont plus aussi actifs qu au début des années

32 Étude sur le marché immobilier breton Part des acquéreurs et des vendeurs en provenance de l Ile-de-France par bassin en 2013 Part des acquéreurs et des vendeurs en provenance de lile-de-france par bassin en 2013 Juillet 2014 / Sources : DREAL, Géobretagne, Géoportail, Perval / Réalisation : M. Chevalier, R. Dillenseger, B. Joncour, E. Le Goslès 32

33 Étude sur le marché immobilier breton Part des étrangers acquéreurs et vendeurs par bassin en 2013 Part des étrangers acquéreurs et vendeurs par bassin en 2013 Juillet 2014 / Sources : DREAL, Géobretagne, Géoportail, Perval / Réalisation : M. Chevalier, R. Dillenseger, B. Joncour, E. Le Goslès 33

34 Étude sur le marché immobilier breton Part des acquéreurs et des vendeurs en provenance d un autre département par bassin en 2013(hors Ile-de-France) 34

35 Étude sur le marché immobilier breton Prospective sur la Ligne à Grande Vitesse >Prospective sur la Ligne à Grande Vitesse 35

36 Étude sur le marché immobilier breton Prospective sur la Ligne à Grande Vitesse Dans le cadre des grands projets de développement du réseau ferroviaire, celui de la Ligne à Grande Vitesse (LGV) Bretagne-Pays de la Loire reliera, à partir de 2017, Paris à Rennes en 1h27, faisant ainsi gagner 37 minutes aux voyageurs par rapport au trajet actuel. La construction de cette ligne se fait en deux temps : un premier tronçon reliant Paris au Mans est d ores et déjà en service depuis 1989, le second tronçon Le Mans-Rennes, en construction en 2014, sera livré en ous nous sommes penchés sur le chantier de la LGV en Bretagne car on nous annonce que ce projet impactera le marché de l immobilier à Rennes et ses alentours. Il La tendance est à la baisse semblait intéressant de réaliser cette étude afin d évaluer l influence de ce nouveau projet sur l agglomération rennaise, sur le foncier et le bâti. Alors, «révolution» du marché immobilier breton ou incidence nulle? Afin d obtenir des résultats probants, l étude sur l impact de la présence de la LGV en Bretagne a été corrélée avec celle qui reliera Paris à Strasbourg (la LGV Est Européenne) en En effet, des similitudes ont été constatées entre le marché immobilier en Bretagne et celui d Alsace : même indice de prix des appartements en euros et évolution similaire de ce dernier, qui passe de en 2000 à environ en 2008 (1). Par ailleurs, selon le classement des villes de plus de habitants, basé sur le prix des appartements anciens, Rennes et Strasbourg se suivent depuis 2008 (2) occupant, par exemple, les places de 13 ème et 14 ème en 2007 et de 12 ème et 10 ème en Ajoutons à cela, que Rennes et Strasbourg se plaçaient, en 2011, respectivement onzième et septième au classement des villes les plus peuplées de France. ous avons également établi un parallèle avec les conséquences de la mise en place de la LGV à Marseille en Aucune étude n ayant été réalisée préalablement, l analyse suivante se base sur des documents officiels, les chiffres fournis par les notaires via les organismes Perval et Min.not ainsi que des interviews réalisées auprès des services d urbanisme des métropoles rennaise et messine. Rennes est une ville très prisée, c est une ville étudiante, il y a de nombreux équipements. [...] Il y a une forte demande donc les prix augmentent. Mr THÉAUD, accueil service droit des sols de la mairie de Rennes 1 : Commissariat général au développement durable. (2011). Études et documents : Impact de la LGV Est sur le prix de l immobilier (Publication n 59). Repéré à 36

37 Étude sur le marché immobilier breton Prospective sur la Ligne à Grande Vitesse Source : Perval, Min.not / Réalisation : M. Chevalier, R. Dillenseger, B. Joncour, E. Le Goslès Le graphique ci-dessus, présentant les prix au m² des appartements anciens dans les agglomérations sur lesquelles se base l étude, montre : - Les prix augmentent plus ou moins progressivement entre 1998 et 2007, année du début de la crise économique. Les prix diminuent en 2009 puis croissent à nouveau, à divers degrés, jusqu en Rennes a la plus forte et la plus constante croissance depuis Marseille connaît la plus forte augmentation des prix sur 15 ans notamment entre 2001 et Au regard de ce graphique, nous avançons l hypothèse suivante : la hausse des prix du marché de l immobilier et du foncier dans les villes nouvellement desservies par la LGV a pu être «gommée» par la crise économique. Cette dernière a entraîné la déflation des prix de l immobilier et du foncier à partir de 2007, date à laquelle le premier tronçon Paris-Gare Lorraine TGV a été livré, desservant aussi le centreville de Metz et ancy. Le graphique ci-dessus montre une relative stabilité des prix concernant ancy et Metz, tandis que les agglomérations de Strasbourg et Rennes, enregistrent une baisse. Difficile donc, dans ce cas, d affirmer que la LGV a un impact sur le marché immobilier. De même, nous ne constatons aucune anticipation préalable, une ou deux années avant l arrivée de la LGV. Il n y a pas de rupture dans la hausse constante des prix des appartements anciens. Cependant, la progression vertigineuse des prix de l immobilier à Marseille nous amène à penser que la ligne à grande vitesse joue sur l évolution des prix. Mais, peut-on imputer uniquement cette augmentation à la mise en place de la LGV? La forte tendance à l urbanisation dans la région PACA, le renouvellement urbain de certains quartiers, la forte attractivité de la région et le fait que la région a toujours eu des prix élevés au niveau national, sont autant de facteurs qui peuvent expliquer cette augmentation. Les phénomènes ne permettent pas de visualiser les impacts de la LGV, d autres décisions ont eu des impacts sur le marché de l immobilier, comme la fermeture d une base aérienne. Mr HEEQUI, directeur délégué prospective, stratégie et innovation territoriale pour Metz métropole. 37

Le baromètre de l immobilier par les Notaires de l Ouest

Le baromètre de l immobilier par les Notaires de l Ouest >> PRIX Le baromètre de l immobilier par les Notaires de l Ouest Bretagne Sept 2 015 La reprise sur les volumes des ventes dans l ancien se confirme : +16% pour les appartements et +17% pour les maisons.

Plus en détail

Baromètre de l IMMO. Le mot du Président

Baromètre de l IMMO. Le mot du Président Bretagne Juillet 2015 peinent toujours. Le recours à un notaire est incontournable dans une vente immobilière. Il conseille, rédige, authentifie et conserve les actes de vente. C est pourquoi, les notaires

Plus en détail

Baromètre de l IMMO. Le mot du Président

Baromètre de l IMMO. Le mot du Président Bretagne Juillet 2015 peinent toujours. Le recours à un notaire est incontournable dans une vente immobilière. Il conseille, rédige, authentifie et conserve les actes de vente. C est pourquoi, les notaires

Plus en détail

Baromètre de l IMMO. Le mot du Président

Baromètre de l IMMO. Le mot du Président Bretagne Juillet 2015 peinent toujours. Le recours à un notaire est incontournable dans une vente immobilière. Il conseille, rédige, authentifie et conserve les actes de vente. C est pourquoi, les notaires

Plus en détail

Baromètre de l IMMO. Le mot du Président

Baromètre de l IMMO. Le mot du Président Bretagne Juillet 2015 Le mot du Président «Le recours à un notaire est incontournable dans une vente immobilière. Il conseille, rédige, authentifie et conserve les actes de vente. C est pourquoi, les notaires

Plus en détail

Les marchés immobiliers

Les marchés immobiliers Éditorial de Me ROBIN Laurent Les marchés immobiliers Président de la Chambre interdépartementale des notaires des, des et des Comme chaque année, la Chambre des Notaires de PAU présente une analyse du

Plus en détail

baisse. Aujourd hui, les vendeurs l ont compris et acceptent plus facilement de réviser leurs prétentions afin de vendre dans un délai raisonnable.

baisse. Aujourd hui, les vendeurs l ont compris et acceptent plus facilement de réviser leurs prétentions afin de vendre dans un délai raisonnable. PRIX >> Le baromètre de l immobilier par les Notaires de l Ouest Sept 2015 Bretagne Dynamisme des volumes et sagesse des prix édito Le marché immobilier breton est redevenu attractif, les prix ont baissé,

Plus en détail

L évolution du pouvoir d achat immobilier selon l âge des ménages

L évolution du pouvoir d achat immobilier selon l âge des ménages c re di tfo nc i e r.c o m U N E É T U D E I S S U E D U PA R T E N A R I AT C H A I R E V I L L E E T I M M O B I L I E R E N T R E L U N I V E R S I T É PA R I S - D A U P H I N E E T L E C R É D I T

Plus en détail

B. L ATTRACTIVITÉ DU BASSIN HAVRAIS EN QUESTION

B. L ATTRACTIVITÉ DU BASSIN HAVRAIS EN QUESTION B. L ATTRACTIVITÉ DU BASSIN HAVRAIS EN QUESTION Un niveau de fécondité élevé Le recul démographique du bassin havrais ne s explique pas par un manque de vitalité de sa démographie «naturelle». En effet,

Plus en détail

Baromètre de l IMMO. Le mot du Président

Baromètre de l IMMO. Le mot du Président Bretagne Juillet 2015 peinent toujours. Le recours à un notaire est incontournable dans une vente immobilière. Il conseille, rédige, authentifie et conserve les actes de vente. C est pourquoi, les notaires

Plus en détail

Les marchés immobiliers

Les marchés immobiliers Éditorial de Me FEUILLETTE Frédérick Les marchés immobiliers Président de la Chambre interdépartementale des notaires des, des et des Pyrénées-Atlantiques Aborder l évolution du marché immobilier est un

Plus en détail

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007 La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine Analyses 2001-2007 Nantes Métropole et l aire urbaine de Nantes Nantes Métropole - AURAN Le contexte général Une année

Plus en détail

Évaluation de l impact économique des résidences secondaires et analyse de leur mise en marché

Évaluation de l impact économique des résidences secondaires et analyse de leur mise en marché Nombre de résidences secondaires par commune en 2006 5 000 à 30 241 (73) 1 000 à 5 000 (325) 100 à 1 000 (3588) 30 à 0à 100 (9811) 30 (22816) Évaluation de l impact économique des résidences secondaires

Plus en détail

Les marchés immobiliers et fonciers en région Rhône-Alpes

Les marchés immobiliers et fonciers en région Rhône-Alpes Les marchés immobiliers et fonciers en région Rhône-Alpes Afin d avoir une vue d ensemble des transactions foncières et immobilières effectuées en région Rhône-Alpes, l Observatoire Régional de l Habitat

Plus en détail

Mi-2004, les résidences principales représentent

Mi-2004, les résidences principales représentent 5 LOGEMENT PRÉSENTATION Mi-2004, les résidences principales représentent près de 83 % des logements bourguignons et parmi elles, près des deux tiers sont des maisons individuelles. En proportion, ces dernières

Plus en détail

Le marché foncier des Côtes d Armor Observatoire des terrains à bâtir en lotissement en 2014

Le marché foncier des Côtes d Armor Observatoire des terrains à bâtir en lotissement en 2014 Le marché foncier des Côtes d Armor Observatoire des terrains à bâtir en lotissement en 2014 OBSERVATOIRE DE L ACCESSION SOCIALE Sommaire La production de lotissements en 2014 p.2 Les lots vendus en 2014

Plus en détail

EVOLUTION DU PARC DE LOGEMENTS

EVOLUTION DU PARC DE LOGEMENTS . - SITUATION DU LOGEMENT COMARAISON AVEC LA CROISSANCE DÉMOGRAHIQUE EVOLUTION DU ARC DE LOGEMENTS L analyse du parc de logements et de son évolution permet de connaître la manière dont celui-ci répond

Plus en détail

Crédit immobilier. > Bilan d activité 2012 : une excellente année malgré un contexte économique difficile > Perspectives 2013 > À propos de ACE crédit

Crédit immobilier. > Bilan d activité 2012 : une excellente année malgré un contexte économique difficile > Perspectives 2013 > À propos de ACE crédit Crédit immobilier BAROMETRE DES TAUX DU MOIS DE MARS 2013 EVOLUTION DES TAUX DEPUIS 10 ANS LE PORTRAIT-ROBOT DE L EMPRUNTEUR EN ILE-DE-FRANCE ET EN PROVINCE QUELLES PERSPECTIVES POUR LES MOIS A VENIR?

Plus en détail

Panorama du marché hôtelier parisien

Panorama du marché hôtelier parisien OFFICE DU TOURISME ET DES CONGRÈS DE PARIS, AOUT 215 1 Sommaire Introduction..... 3 1. Evolution du nombre d hôtels à Paris par catégorie depuis 199.. 4 Un besoin de chambres supplémentaires en 22...5

Plus en détail

Introduction. Le contexte ferroviaire européen

Introduction. Le contexte ferroviaire européen LE FERROVIAIRE Introduction Le contexte ferroviaire européen L arrivée de la concurrence ferroviaire Pour le Fret, une réalité depuis 2006 Pour le Transport Public, une réalité dès 2007 Pour les passagers

Plus en détail

Diagnostic 11 P R O G R A M M E L O C A L D E L H A B I T A T

Diagnostic 11 P R O G R A M M E L O C A L D E L H A B I T A T Diagnostic 11 DIAGNOSTIC 2500 2000 1500 1000 500 0 1990 1992 1994 1996 1998 2000 2002 2004 Production neuve : nombre de logements par an entre 1999 et 2005 (point mort de production à 1 100 logements)

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Mercredi 1 er juillet 2015. Saint-Brieuc : la maison médicale de garde s est installée à l hôpital

DOSSIER DE PRESSE Mercredi 1 er juillet 2015. Saint-Brieuc : la maison médicale de garde s est installée à l hôpital GaMAB Garde Médicale de l Agglomération Briochine. Association Départementale pour la Permanence des Soins dans le département des Côtes d Armor Association loi 1901 N Siret : 453 608 465 000 28 ADPS 22

Plus en détail

L IMMOBILIER BRETON. Tendances Générales Région Ouest. Le baromètre de. 156 000 +0,6% / 1 an -1% / 5 ans. +4,3% / 1 an +25% / 5 ans

L IMMOBILIER BRETON. Tendances Générales Région Ouest. Le baromètre de. 156 000 +0,6% / 1 an -1% / 5 ans. +4,3% / 1 an +25% / 5 ans de l Ouest Le baromètre de L IMMOBILIER BRETON Octobre 2012 N 12 Tendances Générales Région Ouest APPARTEMENTS 2 323 +4,3% / 1 an +25% / 5 ans Maisons 156 000 +0,6% / 1 an -1% / 5 ans APPARTEMENTS 2 984

Plus en détail

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc Bilan économique Bilan économique 2009 BASSIN D EMPLOI VENDÉE OUEST Après une année 2009 éprouvante, l économie vendéenne semble enfin s engager sur le chemin de la reprise Après avoir débuté dans un climat

Plus en détail

EVOLUTION DU PARC DE LOGEMENTS

EVOLUTION DU PARC DE LOGEMENTS . - SITUATION DU LOGEMENT COMARAISON AVEC LA CROISSANCE DÉMOGRAHIQUE EVOLUTION DU ARC DE LOGEMENTS L analyse du parc de logements et de son évolution permet de connaître la manière dont celui-ci répond

Plus en détail

BILAN HÔTELLERIE ANNÉE 2014

BILAN HÔTELLERIE ANNÉE 2014 BILAN HÔTELLERIE ANNÉE 2014 Cette publication a été réalisée par le Comité Départemental du Tourisme Haute Bretagne Ille-et-Vilaine à partir de l analyse des résultats de l Enquête de fréquentation hôtelière

Plus en détail

TRECOBAT, UN CONSTRUCTEUR PÉRENNE, QUI INVESTIT ET EMBAUCHE

TRECOBAT, UN CONSTRUCTEUR PÉRENNE, QUI INVESTIT ET EMBAUCHE Dossier de presse TRECOBAT INAUGURE SA NOUVELLE AGENCE À LAMBALLE Zone du Ventoué TRECOBAT, UN CONSTRUCTEUR PÉRENNE, QUI INVESTIT ET EMBAUCHE SOMMAIRE LE GROUPE TRECOBAT Un leader national de la maison

Plus en détail

Le baromètre. Dauphine-Crédit Foncier. de l immobilier résidentiel. Tendance globale

Le baromètre. Dauphine-Crédit Foncier. de l immobilier résidentiel. Tendance globale Le baromètre Dauphine-Crédit Foncier de l immobilier résidentiel Tendance globale N. 3 Juin 2011 Kevin Beaubrun-Diant, co-responsable de la chaire «Ville et Immobilier», Université Paris-Dauphine. Cette

Plus en détail

L immobilier dans l économie

L immobilier dans l économie ETUDE EN BREF Janvier 29 L immobilier dans l économie Avec 2 % de la valeur ajoutée en 27 et 45 % de l investissement, l immobilier a une place prépondérante dans l économie française. Phénomène nouveau?

Plus en détail

Production foncière, activité du logement neuf et de l aménagement en Ile-de-France

Production foncière, activité du logement neuf et de l aménagement en Ile-de-France Production foncière, activité du logement neuf et de l aménagement en Ile-de-France Colloque Ile-de-France Libérer du foncier : un geste solidaire en faveur du logement au Conseil Régional d Ile-de-France

Plus en détail

Ville de Rennes. Quartier «Gare» n 8

Ville de Rennes. Quartier «Gare» n 8 Ville de Rennes Quartier «Gare» n 8 Le quartier 8 : Gare est composé de 2 secteurs : le secteur Albert de Mun - Coutenceau Gaétan Hervé Jean Baptiste Barré Haut Quineleu et le secteur Margueritte Villeneuve

Plus en détail

Commercialisation de logements neufs en Haute-Normandie en 2012

Commercialisation de logements neufs en Haute-Normandie en 2012 Commercialisation de logements neufs en Haute-Normandie en 2012 Comparaisons régionales et évolution depuis 2000 Édito Cette étude analyse le marché du logement neuf en HauteNormandie en 2012 en revenant

Plus en détail

Evolution du nombre de logements neufs et anciens acquis à l'aide d'un PTZ en Isère entre 1999 et 2009

Evolution du nombre de logements neufs et anciens acquis à l'aide d'un PTZ en Isère entre 1999 et 2009 L accession à la propriété en Isère aidée par un PTZ L accession à la propriété en Isère aidée par un PTZ ADIL DE L ISERE 2 boulevard Maréchal Joffre 38000 GRENOBLE 04 76 53 37 30 Page 1 Une hausse de

Plus en détail

Observatoire Local des Loyers. de l agglomération toulousaine

Observatoire Local des Loyers. de l agglomération toulousaine Observatoire Local des Loyers de l agglomération toulousaine Un loyer médian de 10,40 /m² sur l agglomération toulousaine en 2014 En dehors de la localisation, trois paramètres ont une forte influence

Plus en détail

Crédit immobilier Bilan 2013, perspectives 2014

Crédit immobilier Bilan 2013, perspectives 2014 Dossier semestriel Crédit immobilier Bilan 2013, perspectives 2014 BILAN DE L ANNÉE 2013 : Evolution mensuelle des taux en 2013 : baisse de 0,10% du taux d intérêt sur 20 ans Evolution des taux depuis

Plus en détail

Projet Bordeaux-Euratlantique : diagnostic «point 0» Dossier de presse

Projet Bordeaux-Euratlantique : diagnostic «point 0» Dossier de presse Projet Bordeaux-Euratlantique : diagnostic «point 0» Dossier de presse INSEE Aquitaine 33 rue de Saget 33 076 Bordeaux Cedex www.insee.fr Contact : Michèle CHARPENTIER Tél. : 05 57 95 03 89 Mail : michele.charpentier@insee.fr

Plus en détail

Le marché des bureaux dans l agglomération rennaise

Le marché des bureaux dans l agglomération rennaise Bureaux Le marché des bureaux dans l agglomération rennaise Cet observatoire dresse un bilan rapide de l année écoulée et permet de mettre en évidence les tendances de l année 2015. L offre neuve est désormais

Plus en détail

LOGEMENT : L ÉVOLUTION DU POUVOIR D ACHAT DES PRIMO-ACCÉDANTS

LOGEMENT : L ÉVOLUTION DU POUVOIR D ACHAT DES PRIMO-ACCÉDANTS LOGEMENT LOGEMENT : L ÉVOLUTION DU POUVOIR D ACHAT DES PRIMO-ACCÉDANTS Le «pouvoir d achat immobilier» des ménages est un concept important pour l analyse des marchés du logement. Dans cet article, Ingrid

Plus en détail

Depuis 2005 et l extension à l ancien sans travaux, le prêt à 0% connaît un succès sans précédent, alors que l ancien dispositif s essoufflait.

Depuis 2005 et l extension à l ancien sans travaux, le prêt à 0% connaît un succès sans précédent, alors que l ancien dispositif s essoufflait. Préambule Évoquée de façon générale dans la note de cadrage initiale (étude n 1 «L Habitat dans l Allier Constats et Enjeux» mars 2007), l accession sociale à la propriété (ou l accession aidée) fait ici

Plus en détail

Sommaire. A - La gestion centralisée du réseau ferré Grand Ouest page 3. 1 - Le bâtiment PCD/CSS de Rennes page 3

Sommaire. A - La gestion centralisée du réseau ferré Grand Ouest page 3. 1 - Le bâtiment PCD/CSS de Rennes page 3 Inauguration du Poste de commandee pour l exploitation et l alimentation électrique du Réseau ferré Grand Ouest Dossier d information Mardi 23 juin 2015 Sommaire A - La gestion centralisée du réseau ferré

Plus en détail

Le revenu fiscal moyen des ménages rapporté à l unité de consommation (UC) est légèrement plus

Le revenu fiscal moyen des ménages rapporté à l unité de consommation (UC) est légèrement plus ACTIVITÉS ÉCONOMIQUES LITTORALES ET MARITIMES Revenu fiscal des Ménages dans les métropolitains Les risques A RETENIR Le revenu fiscal moyen des ménages rapporté à l unité de consommation (UC) est légèrement

Plus en détail

Analyse du marché n 16

Analyse du marché n 16 Baromètre de l immobilier Breton Analyse du marché n Septembre 0 Calme plat Les années se suivent et se ressemblent malheureusement sur le marché immobilier breton. Malgré des baisses de prix significatives

Plus en détail

Les études supérieures sont un des principaux motifs de mobilité dans

Les études supérieures sont un des principaux motifs de mobilité dans Les études supérieures sont un des principaux motifs de mobilité dans la vie. Le départ des jeunes, redouté dans de nombreux territoires, commence souvent pour des raisons de poursuites d études. À l échelle

Plus en détail

Les déplacements dans l Aube pour l accès à l emploi et aux équipements

Les déplacements dans l Aube pour l accès à l emploi et aux équipements Les déplacements dans l Aube pour l accès à l emploi et aux équipements Juin 2012 Rapport d étude AVERTISSEMENT Le recensement de la population permet de connaître la population de la France, dans sa diversité

Plus en détail

Dossier de Presse. Déploiement du Très Haut Débit en Bretagne

Dossier de Presse. Déploiement du Très Haut Débit en Bretagne Dossier de Presse Déploiement du Très Haut Débit en Bretagne 13 octobre 2014 Communiqué de presse «Bretagne Très Haut Débit» Rennes, le 13 octobre 2014 Le projet «Bretagne Très Haut Débit», porté par Mégalis

Plus en détail

Diagnostic. La couronne nord

Diagnostic. La couronne nord Diagnostic La couronne nord Evolutions démographiques et profil des ménages Une densité de population moyenne (1 700 hab/km 2 ), 10% des habitants et 10% des ménages de LMCU Plus d un tiers des ménages

Plus en détail

Commission Populations - Equipements

Commission Populations - Equipements Commission Populations - Equipements Synthèse du diagnostic stratégique Septembre 2010 Document de travail usage et diffusion soumis à l accord du SEBB Commission populations équipements synthèse du diagnostic

Plus en détail

CRÉDIT IMMOBILIER BILAN 2012, PERSPECTIVES 2013

CRÉDIT IMMOBILIER BILAN 2012, PERSPECTIVES 2013 Dossier semestriel CRÉDIT IMMOBILIER BILAN 2012, PERSPECTIVES 2013 BILAN DE L ANNÉE 2012 : Évolution mensuelle des taux en 2012 : baisse de 0,8 % du taux d intérêt sur 20 ans Évolution des taux depuis

Plus en détail

L académie de Rennes. Présentation pour les candidats à un poste d assistant

L académie de Rennes. Présentation pour les candidats à un poste d assistant L académie de Rennes Présentation pour les candidats à un poste d assistant SOMMAIRE Présentation générale de l académie L environnement (rural et urbain) Les attraits touristiques et culturels La situation

Plus en détail

Population LA VILLE ET L HOMME

Population LA VILLE ET L HOMME Saint-Jean-de-la-Ruelle constate aujourd hui une diminution de sa population. Ce phénomène est le résultat conjugué d un solde migratoire négatif la croissance urbaine touche à présent les communes les

Plus en détail

L évolution du pouvoir d achat immobilier selon l âge des ménages. Paris et 12 communes d Ile-de-France

L évolution du pouvoir d achat immobilier selon l âge des ménages. Paris et 12 communes d Ile-de-France c re di tfo nc i e r.c o m U N E É T U D E I S S U E D U PA R T E N A R I AT C H A I R E V I L L E E T I M M O B I L I E R E N T R E L U N I V E R S I T É PA R I S - D A U P H I N E E T L E C R É D I T

Plus en détail

LES CHIFFRES DE L IMMOBILIER EN FRANCE LES CHIFFRES DE 2005

LES CHIFFRES DE L IMMOBILIER EN FRANCE LES CHIFFRES DE 2005 Paris, le 17 janvier 2006 LES CHIFFRES DE L IMMOBILIER EN FRANCE Les statistiques immobilières émanant du notariat français proviennent, avec la Base BIEN pour l'ile-de-france et la base PERVAL pour la

Plus en détail

La vente des logements en France : caractéristiques et intervenants. Département Finance

La vente des logements en France : caractéristiques et intervenants. Département Finance La vente des logements en France : caractéristiques et intervenants Département Finance FICHE TECHNIQUE Enquête postale réalisée pour L ADRESSE par TNS Sofres: Echantillon tiré du panel Métascope de TNS

Plus en détail

Chiffres clefs des Pays Du Pays de Brocéliande Edition 2013

Chiffres clefs des Pays Du Pays de Brocéliande Edition 2013 Observatoire Economique de la Chiffres clefs des Pays Pays de Rennes Pays de Vitré Porte de Bretagne Pays des Vallons de Vilaine Pays de Redon et Vilaine Le territoire La Population L emploi Les entreprises

Plus en détail

Parcours d acquisition de la résidence principale : du rêve à la réalité. Une étude du Crédit Foncier

Parcours d acquisition de la résidence principale : du rêve à la réalité. Une étude du Crédit Foncier Parcours d acquisition de la résidence principale : du rêve à la réalité Une étude du Crédit Foncier synthèse En avant-première du Salon National de l Immobilier (3-6 avril 2014, Paris), le Crédit Foncier

Plus en détail

Population. 1. Une démographie dynamique. Une forte croissance démographique

Population. 1. Une démographie dynamique. Une forte croissance démographique 1 La ville connaît, depuis les années 1980, un dynamisme démographique qui ne semble pas près de faiblir : le solde naturel, croissant, compense nettement le solde migratoire négatif. L accroissement rapide

Plus en détail

Regards croisés Lyon-Marseille

Regards croisés Lyon-Marseille JEUDI 28 MAI 2015 Regards croisés Lyon-Marseille Deux territoires face aux tendances récentes REGARDS CROISÉS LYON-MARSEILLE Démographie Zoom sur les dynamiques démographiques des métropoles. Habitat Les

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 576 Novembre 2014 Le prix à bâtir OBSERVATION ET STATISTIQUES LOGEMENT - CONSTRUCTION En 2013, plus de neuf ménages sur dix ayant reçu l autorisation de

Plus en détail

Chambre des Notaires du Finistère. IMMOBILIER : perspectives 2014

Chambre des Notaires du Finistère. IMMOBILIER : perspectives 2014 Chambre des Notaires du Finistère IMMOBILIER : perspectives 2014 Le 6 février 2014 La base de données des références immobilières des notaires Les références immobilières, transmises par les notaires pour

Plus en détail

Les logements autorisés et mis en chantier dans Lorient Agglomération

Les logements autorisés et mis en chantier dans Lorient Agglomération Les logements autorisés et mis en chantier dans Lorient Agglomération Bilan annuel 213 et perspectives 214 AGENCE DEPARTEMENTALE D INFORMATION SUR LE LOGEMENT AVRIL 214 SOMMAIRE 2 Zonage d étude et source

Plus en détail

Enquête globale transport

Enquête globale transport Enquête globale transport N 15 Janvier 2013 La mobilité en Île-de-France Modes La voiture L EGT 2010 marque une rupture de tendance importante par rapport aux enquêtes précédentes, en ce qui concerne les

Plus en détail

L OMI, l Observatoire du management immobilier, créé

L OMI, l Observatoire du management immobilier, créé 48 4 MANAGEMENT IMMOBILIER : COMMENT LES ENTREPRISES GÈRENT LEUR SIÈGE SOCIAl Par Ingrid Nappi-Choulet, professeur à l ESSEC, fondatrice et responsable de l Observatoire du management immobilier. 4.1 /

Plus en détail

UNE ACCESSION SOCIALE À LA PROPRIÉTÉ SÉCURISÉE

UNE ACCESSION SOCIALE À LA PROPRIÉTÉ SÉCURISÉE CHIFFRES CLÉS DU LOGEMENT SOCIAL ÉDITION NATIONALE SEPTEMBRE 2011 UNE ACCESSION SOCIALE À LA PROPRIÉTÉ SÉCURISÉE En 2010, les opérateurs Hlm ont également vendu 16 000 logements destinés à des accédants,

Plus en détail

Le palmarès des villes attractives

Le palmarès des villes attractives La situation politique à Villefranche sur Mer - Novembre 2013 1 Le palmarès des villes attractives Institut CSA pour Guy Hoquet l Immobilier Avril 2015 Fiche technique Sondage exclusif Institut CSA / Guy

Plus en détail

Le déclenchement de la crise économique en 2008, au-delà de ses effets sur l emploi,

Le déclenchement de la crise économique en 2008, au-delà de ses effets sur l emploi, n 3 mai 2012 Le mot de l Observatoire Cette nouvelle livraison de la Lettre de l ONPES aborde un sujet souvent commenté : celui du logement des ménages pauvres et modestes. Cependant, l auteur de cette

Plus en détail

TABLE RONDE 1 L évolution du marché du logement dans le Grand Nancy

TABLE RONDE 1 L évolution du marché du logement dans le Grand Nancy TABLE RONDE 1 L évolution du marché du logement dans le Grand Nancy Bilan 2014 Perspectives 2015 et 2016 TABLE RONDE 1 Funmi AMINU, Directeur d études à l Aduan Gilles BOCHU, Vice-président de la FNAIM

Plus en détail

Le parc locatif privé. Logements - Occupants - Loyers. en Loire-Atlantique en 2007. Synthèse

Le parc locatif privé. Logements - Occupants - Loyers. en Loire-Atlantique en 2007. Synthèse Le parc locatif privé en Loire-Atlantique en 2007 Logements - Occupants - Loyers Synthèse Sommaire Comparaisons nationales page 4 Les caractéristiques du parc locatif privé en Loire-Atlantique page 6 Les

Plus en détail

Etude Habitat - Cadre de vie Foncier

Etude Habitat - Cadre de vie Foncier Bassin de vie De Nailloux Etude Habitat - Cadre de vie Foncier Diagnostic et enjeux septembre 2011 Sommaire Evolutions démographiques et économiques Dynamiques démographiques et économiques Mobilités domicile-travail

Plus en détail

LE DISPOSITIF D OBSERVATION DU TOURISME D AFFAIRES EN BOURGOGNE. Bilan économique 2013

LE DISPOSITIF D OBSERVATION DU TOURISME D AFFAIRES EN BOURGOGNE. Bilan économique 2013 LE DISPOSITIF D OBSERVATION DU TOURISME D AFFAIRES EN BOURGOGNE Bilan économique 2013 I. PANEL ET METHODOLOGIE 1. Nouveau panel, nouvelle mobilisation Le dispositif d observation de l activité du tourisme

Plus en détail

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. Le recensement de la population. À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous?

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. Le recensement de la population. À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous? L INSEE EN BREF L Insee en bref Le recensement de la population À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous? La population des 36 680 communes françaises Quelles régions

Plus en détail

Les communes de des quartiers aux profils

Les communes de des quartiers aux profils Les communes de des quartiers aux profils Les quartiers qui composent les cinq communes de l Ouest présentent des caractéristiques très contrastées : des zones denses d habitat social quasiment saturées,

Plus en détail

Le marché des bureaux dans le pays de Lorient en 2013

Le marché des bureaux dans le pays de Lorient en 2013 n 65 juin 2014 Le marché des bureaux dans le pays de Lorient en 2013 Observatoire n 4 Contact : Gilles Poupard 02 97 12 06 31 Sommaire Rappel de la démarche 5 Principaux résultats 2013 7 1. Le marché des

Plus en détail

Directive Régionale d Aménagement

Directive Régionale d Aménagement Directive Régionale d Aménagement Développer les fonctions de centralité autour des quartiers de gare Cahier d intentions Septembre 2010 Mise en œuvre du Schéma Régional d Aménagement et de Développement

Plus en détail

LE PANORAMA DES VACANCES DES FRANÇAIS EN PROVENCE-ALPES-CÔTE D AZUR

LE PANORAMA DES VACANCES DES FRANÇAIS EN PROVENCE-ALPES-CÔTE D AZUR LE PANORAMA DES VACANCES DES FRANÇAIS EN PROVENCE-ALPES-CÔTE D AZUR 2014 ENQUÊTE COMMANDÉE PAR LE CRT PACA À PROTOURISME PANORAMA DES VACANCES DES FRANÇAIS SOMMAIRE Méthodologie de l étude 3 Focus : Les

Plus en détail

La construction de maisons individuelles en Champagne-Ardenne en 2012

La construction de maisons individuelles en Champagne-Ardenne en 2012 DREAL Champagne- Ardenne Juin 2014 OBSERVATION ET STATISTIQUES Le logement en chiffres La construction de maisons individuelles en Champagne-Ardenne en 2012 En 2012, 2 191 permis ont été délivrés en Champagne-Ardenne

Plus en détail

L hôtellerie de tourisme en 2008

L hôtellerie de tourisme en 2008 Ministère de l économie, des finances et de l emploi Direction du Tourisme N 2008 2 Département de la stratégie, de la prospective, de l évaluation et des statistiques Mars 2008 L hôtellerie de tourisme

Plus en détail

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes?

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? 1 Numéro 200, juin 2013 Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? I) Un taux de détention en baisse La détention au plus bas historique A la fin de l année 2012, seulement 48,6%

Plus en détail

TRECOBAT, UN CONSTRUCTEUR DE MAISONS INDIVIDUELLES PÉRENNE, QUI EMBAUCHE

TRECOBAT, UN CONSTRUCTEUR DE MAISONS INDIVIDUELLES PÉRENNE, QUI EMBAUCHE Dossier de presse INAUGURATION DE SA NOUVELLE AGENCE À LAGORD LA ROCHELLE Rue du Moulin de Vendôme TRECOBAT, UN CONSTRUCTEUR DE MAISONS INDIVIDUELLES PÉRENNE, QUI EMBAUCHE SOMMAIRE LE GROUPE TRECOBAT Un

Plus en détail

L année a incontestablement été marquée par l impact de

L année a incontestablement été marquée par l impact de Une année marquée par l'impact de Lille 2004 L année a incontestablement été marquée par l impact de «Lille 2004 - Capitale européenne de la culture». Cet évènement a eu des répercussions très importantes

Plus en détail

Quelles sont les motivations des Français qui font le choix de l investissement locatif en 2013? Une étude du Crédit Foncier

Quelles sont les motivations des Français qui font le choix de l investissement locatif en 2013? Une étude du Crédit Foncier Quelles sont les motivations des Français qui font le choix de l investissement locatif en 2013? Une étude du Crédit Foncier Septembre 2013 Synthèse A la veille du Salon Patrimonia (26 et 27 septembre

Plus en détail

Le tourisme urbain dans l hôtellerie française Un poids de plus en plus important

Le tourisme urbain dans l hôtellerie française Un poids de plus en plus important Direction du Tourisme Département de la stratégie, de la prospective, de l évaluation et des statistiques N 2008-6 Le tourisme urbain dans l hôtellerie française Un poids de plus en plus important En 2007,

Plus en détail

Peut-on encore devenir propriétaire en France?

Peut-on encore devenir propriétaire en France? Peut-on encore devenir propriétaire en France? 1 locataire sur 2 se résigne à ne jamais le devenir Pour la première fois en 2010, le logement devenait la quatrième préoccupation des Français derrière l

Plus en détail

OUTIL DE VEILLE SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE DE L'AGGLOMERATION TOULOUSAINE CONSOMMATION DE L'ESPACE EXERCICE 2003

OUTIL DE VEILLE SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE DE L'AGGLOMERATION TOULOUSAINE CONSOMMATION DE L'ESPACE EXERCICE 2003 Agence d Urbanisme et d Aménagement du Territoire Toulouse Aire Urbaine OUTIL DE VEILLE SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE DE L'AGGLOMERATION TOULOUSAINE CONSOMMATION DE L'ESPACE EXERCICE 2003 Décembre 2003

Plus en détail

Etude sur la mobilité locative

Etude sur la mobilité locative pour Etude sur la mobilité locative Septembre 2011 1 La méthodologie 2 2 Note méthodologique Etude réalisée pour : PERL Echantillons : Echantillon de 502 actifs, locataires et éligibles au logement social,

Plus en détail

Présentation du Prêt à Taux Zéro (PTZ) 2016

Présentation du Prêt à Taux Zéro (PTZ) 2016 Présentation du Prêt à Taux Zéro (PTZ) 2016 Historique Le prêt à taux zéro renforcé, PTZ+, était entré en vigueur le 1 er janvier 2011. Il visait à favoriser l accession à la propriété. Réservé aux primo-accédants,

Plus en détail

L automobile dans l espace européen et français

L automobile dans l espace européen et français L automobile dans l espace européen et français Fin 2004, l industrie automobile emploie 2,54 millions de salariés 1 dans l Union européenne des 25. Ces salariés se répartissent pour 1,12 million dans

Plus en détail

La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999

La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999 La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999 En 1998, avec un chiffre d affaires proche de 109 milliards de francs, selon les estimations du ministère de l Équipement, des Transports

Plus en détail

- mardi 23 octobre 2007 -

- mardi 23 octobre 2007 - DOSSIER DE PRESSE Premiers résultats et évolutions entre 1999 et 2007 sur l aire urbaine rennaise - mardi 23 octobre 2007 - Contacts Presse Rennes Métropole : Vincent Le Berre - Attaché de Presse Tél.

Plus en détail

Evaluation du SCoT. Coût résidentiel : pouvoir d achat des. ménages pour se loger et se déplacer

Evaluation du SCoT. Coût résidentiel : pouvoir d achat des. ménages pour se loger et se déplacer Evaluation du SCoT Coût résidentiel : pouvoir d achat des ménages pour se loger et se déplacer Présentation aux partenaires et aux membres du groupe de travail de l action n 5 du PLH 24/11/2014 Contexte

Plus en détail

O b serv atoire d u logem en t d e la M étropole A tlan tiq u e

O b serv atoire d u logem en t d e la M étropole A tlan tiq u e OLOMA O b serv atoire d u logem en t d e la M étropole A tlan tiq u e Activité de la Promotion immobilière et de l individuel aménagé depuis le 1 er janvier 2011 Club immobilier ADDRN Bertrand Mours, président

Plus en détail

ANIL HABITAT ACTUALITE. Les logements en copropriété. Mai. Jean Bosvieux

ANIL HABITAT ACTUALITE. Les logements en copropriété. Mai. Jean Bosvieux Mai ANIL 2010 HABITAT ACTUALITE Les logements en copropriété Jean Bosvieux L enquête logement de l INSEE ne s intéresse pas aux copropriétés en tant qu unités statistiques ; cependant, elle repère et décrit

Plus en détail

FREQUENTATION HOTELIERE ET TOURISME D AFFAIRES EN AQUITAINE ET DANS L AGGLOMERATION DE BORDEAUX

FREQUENTATION HOTELIERE ET TOURISME D AFFAIRES EN AQUITAINE ET DANS L AGGLOMERATION DE BORDEAUX FREQUENTATION HOTELIERE ET TOURISME D AFFAIRES EN AQUITAINE ET DANS L AGGLOMERATION DE BORDEAUX Analyse de l environnement concurrentiel français de l hôtellerie bordelaise SOMMAIRE pages CE QU IL FAUT

Plus en détail

Dossier n 24 L E S L OGEMENTS LOCAT I F S N E U FS?

Dossier n 24 L E S L OGEMENTS LOCAT I F S N E U FS? P É R I SSOL, BESSON, ROBIEN QUE SONT DEVENUS L E S L OGEMENTS LOCAT I F S N E U FS? 79 80 Dossier n 24 Introduction Cette partie résume une étude de l OLAP réalisée en 2010 pour la DRIHL (Direction Régionale

Plus en détail

L immobilier vu par différentes générations de Français

L immobilier vu par différentes générations de Français L immobilier vu par différentes générations de Français Septembre 2011 Nobody s Unpredictable Fiche technique Sondage effectué pour : I&E Consultants & ORPI Échantillon : 1000 personnes, constituant un

Plus en détail

de Valenciennes Métropole

de Valenciennes Métropole N 2 Septembre 2012 L OBSERVATOIRE de Valenciennes Métropole Lettre d informations de la Direction de la Prospective Territoriale Quelles sont les dernières tendances du marché foncier et immobilier de

Plus en détail

Bilan départemental d activité 2015

Bilan départemental d activité 2015 Bilan départemental d activité 2015 Les services publics d assainissement non collectif du Finistère SPANC Données 2013 Bilan départemental d activité 2015 LES SPANC Ce bilan d activité des SPANC résulte

Plus en détail

LA CRÉATION D ENTREPRISE

LA CRÉATION D ENTREPRISE FOCUS études septembre 2012 LA CRÉATION D ENTREPRISE en Seine-et-Marne information économique Depuis 2009, la crise économique mondiale et la création du statut d auto-entrepreneur ont profondément bouleversé

Plus en détail

A. Les déplacements. 1. La mobilité. Partie 3 Infrastructures et déplacements. A - Contexte national

A. Les déplacements. 1. La mobilité. Partie 3 Infrastructures et déplacements. A - Contexte national A. Les déplacements 1. La mobilité A - Contexte national Avec les enjeux liés à l'environnement et au changement climatique, les déplacements sont au cœur des préoccupations : indispensable à nos modes

Plus en détail

www.adequation.fr Etude du marché immobilier du Grand Avignon L Atelier Marchés Immo s 2014 «Un marché en panne?»

www.adequation.fr Etude du marché immobilier du Grand Avignon L Atelier Marchés Immo s 2014 «Un marché en panne?» Etude du marché immobilier du Grand Avignon Intervention : Yohan BREUIL, directeur d agence, Adequation L Atelier Marchés Immo s 2014 «Un marché en panne?» www.adequation.fr Le 07 octobre 2014 Objectifs

Plus en détail