Étude Chimie verte 2012

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Étude Chimie verte 2012"

Transcription

1 Étu Chimie verte 2012

2 Étu Chimie verte 2012

3

4 Table s matières Chapitre A Introduction générale...a-1 A1. Contexte et objectifs l'étu...a-2 A2. Approche et partenariats...a-5 Chapitre B État la situation au niveau international...b-1 B1. Marché mondial la...b-2 B1.1 Introduction...B-2 B1.2 Marché mondial l'industrie chimique...b-2 B1.3 Défis qui se posent à l'industrie chimique...b-5 B2. Marché potentiel la...b-7 B3. Tendances et opportunités...b-12 B3.1 Tendances et moteurs développement...b-12 B3.2 Opportunités offertes par la...b-17 B4. Défis la...b-20 B5. Importance l analyse du cycle vie...b-24 Annexe B...B-28 Profil grans entreprises actives dans le secteur la...b-28 Chapitre C Bioraffinage et produits chimiques biosourcés...c-1 C1. Notion bioraffinage...c-2 C2. Bioraffineries 1 re génération...c-4 C2.1 Filière sucre...c-4 C2.2 Filière amidon...c-7 C2.3 Filière oléochimique...c-9 C3. Bioraffineries 2 e génération...c-12 C3.1 Filière lignocellulosique...c-12 C3.2 Principaux constituants la biomasse lignocellulosique...c-12 C3.3 Principaux produits la filière lignocellulosique...c-15 5

5 Bioraffinage et produits chimiques biosourcés...c-1 C1. Notion bioraffinage...c-2 C2. Bioraffineries 1 re génération...c-4 C2.1 Filière sucre...c-4 Chapitre C C2.2 Filière amidon...c-7 C2.3 Filière oléochimique...c-9 Bioraffinage et produits chimiques biosourcés...c-1 C3. Bioraffineries 2 e génération...c-12 C1. Notion C3.1 Filière lignocellulosique bioraffinage...c-2...c-12 C3.2 Principaux constituants la biomasse lignocellulosique...c-12 C2. Bioraffineries 1 C3.3 Principaux produits re génération...c-4 la filière lignocellulosique...c-15 C2.1 Filière sucre...c-4 C4. Modèles C2.2 Filière d'affaires amidon...c-7 bioraffinage...c-17 C5. Moteurs C2.3 Filière et oléochimique défis...c-9 l'industrialisation s bioraffineries...c-20 C3. Bioraffineries 2 e génération...c-12 C3.1 Filière lignocellulosique...c-12 Chapitre D C3.2 Principaux constituants la biomasse lignocellulosique...c-12 Molécules plateformes...d-1 C3.3 Principaux produits la filière lignocellulosique...c-15 D1. C4. Modèles Introduction d'affaires...d-2 bioraffinage...c-17 D2. C5. Moteurs Molécules et plateformes défis l'industrialisation C1...D-4 s bioraffineries...c-20 D2.1 Méthanol et dérivés...d-4 D3. Molécules plateformes C2...D-8 D3.1 Éthanol et dérivés...d-8 D3.2 Aci acétique et dérivés...d-12 D4. Molécules plateformes C3...D-15 D4.1 Aci lactique et dérivés...d-15 D4.2 Glycérol et dérivés...d-20 D4.3 Aci 3-hydroxypropionique et dérivés...d-22 D4.4 1,3-propanediol (PDO) et dérivés...d-24 D4.5 Aci acrylique et dérivés...d-28 D5. Molécules plateformes C4...D-30 D5.1 Aci succinique et dérivés...d-30 D5.2 Aci fumarique et dérivés...d-41 D5.3 Aci aspartique et dérivés...d-46 D5.4 1,4-butanediol ou BDO et dérivés...d-47 D6. Molécules plateformes C5...D-50 D6.1 Xylose / xylitol et dérivés...d-50 D6.2 Aci lévulinique et dérivés...d-54 D6.3 Aci itaconique et dérivés...d-59 D6.4 Furfural et dérivés...d-63 6 D7. Molécules plateformes C6...D-69 D7.1 Glucose et saccharose...d-69 D7.2 Sorbitol et dérivés...d-69 D7.3 5-hydroxyméthylfurfural et dérivés...d-70 D7.4 Aci adipique et dérivés...d-72

6 D5.3 Aci aspartique et dérivés...d-46 D5.4 1,4-butanediol ou BDO et dérivés...d-47 D6. Molécules plateformes C5...D-50 D6.1 Xylose / xylitol et dérivés...d-50 D6.2 Aci lévulinique et dérivés...d-54 Chapitre D D6.3 Aci itaconique et dérivés...d-59 D6.3 Furfural et dérivés...d-63 Molécules plateformes...d-1 D7. Molécules plateformes C6...D-69 D1. Introduction D7.1 Glucose et...d-2 saccharose...d-69 D7.2 Sorbitol et dérivés...d-69 D2. Molécules D7.3 5-hydroxyméthylfurfural plateformes C1...D-4 et dérivés...d-70 D7.4 D2.1 Méthanol Aci adipique et dérivés et dérivés...d-4...d-72 Annexe D3. Molécules D...D-77 plateformes C2...D-8 Fiches D3.1 Éthanol s dérivés et dérivés s molécules...d-8 plateformes biosourcées...d-77 D3.2 Aci acétique et dérivés...d-12 Chapitre E D4. Molécules plateformes C3...D-15 D4.1 Aci lactique et dérivés...d-15 Produits industriels verts et biosourcés... E-1 D4.2 Glycérol et dérivés...d-20 E1. Introduction D4.3 Aci 3-hydroxypropionique...E-2 et dérivés...d-22 D4.4 1,3-propanediol (PDO) et dérivés...d-24 E2. Solvants D4.5 Aci verts acrylique...e-4 et dérivés...d-28 D5. E3. Surfactants Molécules plateformes verts et biosourcés C4...D-30 E-14 E4. Lubrifiants D5.1 Aci succinique verts et et biosourcés dérivés...d E-26 D5.2 Aci fumarique et dérivés...d-41 E5. Nettoyants D5.3 Aci aspartique verts et et biosourcés dérivés...d-46 E-43 D5.4 1,4-butanediol ou BDO et dérivés...d-47 Chapitre F D6. Molécules plateformes C5...D-50 D6.1 Xylose / xylitol et dérivés...d-50 Matériaux verts et biosourcés... F-1 D6.2 Aci lévulinique et dérivés...d-54 F1. Introduction D6.3 Aci itaconique... et dérivés...d-59 F-2 F2. Caractéristiques D6.3 Furfural et dérivés et...d-63 marchés s polymères F-4 D7. F3. L'industrie Molécules plateformes s biopolymères C6...D-69...F-11 D7.1 Glucose et saccharose...d-69 F4. Biopolymères biodégradables...f-17 D7.2 Sorbitol et dérivés...d-69 F5. Biopolymères D7.3 5-hydroxyméthylfurfural non biodégradables et dérivés...d-70...f-27 D7.4 Aci adipique et dérivés...d-72 F6. Biocomposites...F-35 Annexe D...D-77 F7. Enjeux et perspectives développement s polymères biosourcés...f-43 Fiches s dérivés s molécules plateformes biosourcées...d-77 7

7 Chapitre G Procédés verts et technologies habilitantes...g-1 G1. Introduction...G-2 G2. Catalyse dans le contexte la...g-4 G2.1 Introduction à la catalyse verte...g-4 G2.2 Marché la catalyse...g-5 G2.3 Exemples catalyse...g-6 G2.4 Applications la catalyse à la...g-7 G2.5 Outils-clé la recherche en catalyse...g-12 G3. Biocatalyse...G-15 G3.1 Introduction...G-15 G3.2 Marché s enzymes...g-15 G3.3 Potentiels la biocatalyse...g-16 G3.4 Perspectives d'avenir les technologies enzymatiques... G-24 G4. Fermentation industrielle...g-28 G4.1 Introduction...G-28 G4.2 Marché la fermentation industrielle...g-29 G4.3 Potentiels la fermentation industrielle...g-30 G4.4 Amélioration s procédés fermentation industrielle...g-32 G5. Autres technologies habilitantes liées à la manipulation s systèmes biologiques...g-34 G5.1 Introduction...G-34 G5.2 Technologies découverte...g-34 G5.3 Technologies modification et d'optimisation...g-36 G6. Technologies séparation...g-41 G6.1 Introduction...G-41 G6.2 Distillation...G-42 G6.3 Technologies à base membranes semi-perméables...g-44 G6.4 Fluis supercritiques...g-48 G7. Intensification s procédés...g-56 G7.1 Introduction...G-56 G7.2 Changement paradigme au sein l'industrie...g-57 G7.3 Les différentes composantes l'intensification s procédés...g-59 G7.4 Types d'équipements utilisés...g-60 G7.5 Exemple la distillation réactive...g-63 G7.6 La feuille route européenne...g-65 8

8 Chapitre H Modèles d affaires dans le secteur la...h-1 H1. Dynamique développements stratégiques sur le marché s produits chimiques...h-2 H1.1 La dynamique s développements stratégiques...h-2 H1.2 Développements stratégiques par segment marché...h-3 H1.3 Développements stratégiques par application...h-4 H1.4 Développements stratégiques par compagnie...h-4 Annexe H...H-6 Profils d entreprises actives en et leurs stratégies développement...h-6 Chapitre I La au Québec : état situation et pistes d action...i-1 I1. Introduction...I-2 I2. Portrait l'industrie chimique au Québec...I-2 I3. Entreprises et au Québec... I-15 I4. Sondage auprès s acteurs québécois... I-16 I4.1 Contexte et approche méthodologique... I-16 I4.2 Opinions s industriels... I-16 I4.3 Opinions s chercheurs... I-30 I5. Positionnement du Québec et pistes d actions... I-39 I5.1 Filière lignocellulosique forestière québécoise et... I-40 I5.2 Filière agricole québécoise et... I-45 I5.3 Recommandations... I-52 I5.4 Pistes d actions... I-54 Annexe I... I-56 I1.1 Questionnaire envoyé aux industriels... I-56 I1.2 Questionnaire envoyé aux chercheurs... I-67 I2. Quelques centres recherche québécois impliqués dans la valorisation la biomasse... I-74 9

9 Liste s figures Chapitre B Figure B1. Opportunités offertes par la en relation avec les défis que doit affronter l industrie chimique...b-6 Figure B2. Scénario transition vers les carburants et produits chimiques renouvelables...b-14 Figure B3. Moteurs la transition vers la...b-15 Figure B4. Chaine valorisation divers intrants en produits industriels...b-17 Figure B5. Principe l analyse du cycle vie...b-24 Figure B6. Étapes l analyse du cycle vie...b-25 Chapitre C Figure C1. Formule et structure moléculaire du saccharose...c-5 Figure C2. Principaux produits la filière sucre...c-6 Figure C3. Structure moléculaire l amidon...c-7 Figure C4. Principaux produits la filière amidon...c-8 Figure C5. Principaux dérivés s esters méthyliques issus d huiles végétales...c-11 Figure C6. Exemple structure la lignine...c Chapitre D Figure D1. Formule et structures moléculaires du méthanol...d-4 Figure D2. Processus production du méthanol à partir biomasse...d-5 Figure D3. Voie production du méthanol à partir du glycérol...d-6 Figure D4. Principaux dérivés du méthanol biosourcé comme molécule plateforme...d-8 Figure D5. Formule et structures moléculaires l éthanol...d-8 Figure D6. Étapes conversion la biomasse en éthanol et voies alternatives la production produits chimiques...d-11 Figure D7. Principaux dérivés l éthanol comme molécule plateforme...d-12 Figure D8. Formule et structures moléculaires l aci acétique...d-13 Figure D9. Principaux dérivés l aci acétique comme molécule plateforme...d-14 Figure D10. Formule et structures moléculaires l aci lactique...d-15 Figure D11. Principaux dérivés l aci lactique comme molécule plateforme...d-19 Figure D12. Formule et structures moléculaires du glycérol...d-20 Figure D13. Principaux dérivés du glycérol comme molécule plateforme...d-22 Figure D14. Formule et structures moléculaires du glycérol...d-23 Figure D15. Principaux dérivés l aci 3-hydroxypropionique comme molécule plateforme...d-24 Figure D16. Formule et structures moléculaires du glycérol...d-24 Figure D17. Principaux dérivés du PDO comme molécule plateforme...d-28 Figure D18. Formule et structures moléculaires l aci acrylique...d-28 Figure D19. Nouvelle voie fermentaire la production l aci bio-acrylique...d-29

10 Figure D6. Étapes conversion la biomasse en éthanol et voies alternatives la production produits chimiques...d-11 Figure D7. Principaux dérivés l éthanol comme molécule plateforme...d-12 Figure D8. Formule et structures moléculaires l aci acétique...d-13 Figure D9. Principaux dérivés l aci acétique comme molécule plateforme...d-14 Figure D10. Formule et structures moléculaires l aci lactique...d-15 Figure D11. Principaux dérivés l aci lactique comme molécule plateforme...d-19 Chapitre D Figure D12. Formule et structures moléculaires du glycérol...d-20 Figure D13. D1. Formule Principaux et structures dérivés du moléculaires glycérol comme du méthanol molécule...d-4 plateforme...d-22 Figure D14. D2. Processus Formule et structures production moléculaires du méthanol du à glycérol partir...d-23 biomasse...d-5 Figure D15. D3. Voie Principaux production dérivés du méthanol l aci 3-hydroxypropionique à partir du glycérol...d-6 comme molécule plateforme...d-24 Figure D16. D4. Principaux Formule et dérivés structures du méthanol moléculaires biosourcé du glycérol comme...d-24 molécule plateforme...d-8 Figure D17. D5. Formule Principaux et structures dérivés du moléculaires PDO comme molécule l éthanol plateforme...d-8...d-28 Figure D18. D6. Étapes Formule et conversion structures moléculaires la biomasse en l aci éthanol acrylique et voies...d-28 alternatives la production Figure D19. Nouvelle produits voie chimiques fermentaire...d-11 la production l aci bio-acrylique...d-29 Figure D7. D20. Principaux Formule et dérivés structures l éthanol moléculaires comme molécule l aci succinique plateforme...d-12...d-30 Figure D8. D21. Formule Principaux et structures dérivés moléculaires l aci succinique l aci comme acétique molécule...d-13 plateforme...d-40 Figure D9. D22. Principaux Formule et dérivés structures l aci moléculaires acétique comme l aci molécule fumarique plateforme...d-41...d-14 Figure D10. D23. Formule Principaux et dérivés structures moléculaires l aci fumarique l aci comme lactique molécule...d-15 plateforme...d-45 Figure D11. D24. Principaux Formule et dérivés structures moléculaires l aci lactique comme l aci aspartique molécule plateforme...d-46...d-19 Figure D12. D25. Formule Principaux et dérivés structures moléculaires l aci aspartique du glycérol comme...d-20 molécule plateforme...d-47 Figure D13. D26. Principaux Formule et dérivés structures du moléculaires glycérol comme du BDO molécule...d-47 plateforme...d-22 Figure D14. D27. Formule Dérivés du et BDO structures comme moléculaires molécule plateforme du glycérol...d-49...d-23 Figure D15. D28. Principaux Formule et dérivés structures moléculaires l aci 3-hydroxypropionique du xylose...d-50 comme molécule plateforme...d-24 Figure D16. D29. Principaux Formule et dérivés structures du xylose moléculaires / xylitol du comme glycérol molécules...d-24 plateformes...d-53 Figure D17. D30. Principaux Formule et dérivés structures du moléculaires PDO comme molécule l aci plateforme lévulinique...d-28...d-54 Figure D18. D31. Formule Schéma simplifié et structures l obtention moléculaires l aci l aci lévulinique acrylique à...d-28 partir la matière Figure D19. Nouvelle lignocellulosique voie fermentaire par voie d hydrolyse la production aci...d-55 l aci bio-acrylique...d-29 Figure D20. D32. Formule Principaux et dérivés structures moléculaires l aci lévulinique l aci comme succinique molécule...d-30 plateforme...d-58 Figure D21. D33. Principaux Formule et dérivés structure moléculaire l aci succinique l aci comme itaconique molécule...d-59 plateforme...d-40 Figure D22. D34. Voies Formule et valorisation structures moléculaires l aci itaconique l aci...d-62 fumarique...d-41 Figure D23. D34. Principaux Formule et dérivés structures moléculaires l aci fumarique du furfural comme...d-63 molécule plateforme...d-45 Figure D24. D35. Formule Procédés et structures production moléculaires industrielle du l aci furfural aspartique...d-64...d-46 Figure D25. D36. Principaux Dérivés du dérivés furfural en l aci tant que aspartique molécule comme plateforme molécule...d-68 plateforme...d-47 Figure D26. D37. Formule et structures moléculaires du BDO sorbitol...d-47...d-69 Figure D27. D38. Dérivés Principaux du dérivés BDO comme du sorbitol molécule comme plateforme molécule...d-49 plateforme...d-70 Figure D28. D39. Formule et structures moléculaires du xylose 5-hydroxyméthylfurfural...D-50...D-71 Figure D29. D40. Principaux Dérivé du HMF dérivés comme du xylose molécule / xylitol plateforme comme molécules...d-72 plateformes...d-53 Figure D30. D41. Formule et structures moléculaires l aci lévulinique adipique...d-73...d-54 Figure D31. D42. Schéma simplifié comparatif l obtention la production l aci l aci lévulinique adipique à partir la matière lignocellulosique par voie pétrochimique par voie (a) d hydrolyse et par voie aci biosourcée...d-55 (b)...d-74 Figure D32. D43. Principaux dérivés l aci lévulinique adipique comme comme molécule plateforme...d-76...d-58 Figure D33. Formule et structure moléculaire l aci itaconique...d-59 Figure D34. Voies valorisation l aci itaconique...d-62 Figure D34. Formule et structures moléculaires du furfural...d-63 Figure D35. Procédés production industrielle du furfural...d-64 Figure D36. Dérivés du furfural en tant que molécule plateforme...d-68 11

11 Chapitre E Figure E1. Approches d utilisation s solvants... E-10 Figure E2. Structure d un surfactant... E-14 Figure E3. Illustrations micelles... E-15 Figure E5. Structure du marché s tensioactifs... E-19 Figure E6. Propriétés comparées s biolubrifiants, lubrifiants fossiles et s esters synthétiques... E-30 Figure E7. Paramètres décision dans l élaboration d un biolubrifiant... E-31 Figure E8. Chaîne logistique la production d un biolubrifiant... E-37 Chapitre F Figure F1. Structure polymérique du Kevlar... F-2 Figure F2. Classification s polymères selon la durabilité et la biodégradabilité... F-6 Figure F3. Sources carbone et types polymères biodégradables... F-8 Figure F4. Compostabilité certains polymères... F-9 Figure F5. Des exemples développements stratégiques...f-17 Figure F6. Amylose et amylopectine...f-18 Figure F7. Systèmes biodégradables résultant d associations avec l amidon thermoplastique...f-19 Figure F8. Structure la cellulose et microfibrilles cellulose...f-22 Figure F9. Exemple structure lignine...f-25 Figure F10. Utilisations s polyuréthanes selon leur nsité et leur rigidité...f-33 Figure F11. Couplage fibre-polymère dans un biocomposite...f-36 Figure F12. Importance s synergies dans l optimisation s biocomposites...f-39 Figure F13. Utilisation s polymères biosourcés...f-44 Figure F14. Positionnement stratégique Filière bioplastiques au Québec...F-48 Chapitre G Figure G1. Représentation schématique du rôle s plateformes habilitantes...g-2 Figure G2. Comparaison ux routes hypothétiques visant l obtention la fonction alcool à partir pétrole ou biomasse...g-8 Figure G3. Exemples transformation catalytique du glycérol...g-12 Figure G4. Utilité s outils recherche en catalyse...g-13 Figure G5. Amélioration s enzymes selon les approches traditionnelles et biotechnologiques 1 re et 2 e génération...g-25 Figure G6. Principe d une analyse métagénomique...g-35 Figure G7. Représentation schématique d un réacteur à disque rotatif...g-61 Figure G8. Représentation schématique la technique fractionnement SMB...G-62 Figure G9. Composantes la feuille route proposée aux pays membres l Union européenne...g-67 12

12 Figure G1. Représentation schématique du rôle s plateformes habilitantes...g-2 Figure G2. Comparaison ux routes hypothétiques visant l obtention la fonction alcool à partir pétrole ou biomasse...g-8 Figure G3. Exemples transformation catalytique du glycérol...g-12 Figure G4. Utilité s outils recherche en catalyse...g-13 Figure G5. Amélioration s enzymes selon les approches traditionnelles et biotechnologiques 1 re et 2 e génération...g-25 Chapitre G Figure G6. Principe d une analyse métagénomique...g-35 Figure G1. G7. Représentation schématique du d un rôle réacteur s plateformes à disque rotatif habilitantes...g-61...g-2 Figure G2. G8. Comparaison Représentation schématique ux routes hypothétiques la technique visant fractionnement l obtention SMB...G-62 Figure G9. Composantes la fonction alcool la feuille à partir route pétrole proposée ou aux biomasse pays membres...g-8 l Union européenne...g-67 Figure G3. Exemples transformation catalytique du glycérol...g-12 Figure G4. Utilité s outils recherche en catalyse...g-13 Chapitre I Figure G5. Amélioration s enzymes selon les approches traditionnelles Figure I1. L industrie et biotechnologiques québécoise en 1bref et...i-4 2 e génération...g-25 Figure G6. Principe d une analyse métagénomique...g-35 Figure G7. Représentation schématique d un réacteur à disque rotatif...g-61 Figure G8. Représentation schématique la technique fractionnement SMB...G-62 Figure G9. Composantes la feuille route proposée aux pays membres l Union européenne...g-67 13

13 Liste s tableaux Chapitre B B1. Ventes s produits chimiques par pays...b-3 B2. Pénétration s produits biosourcés...b-9 B3. Opportunités offertes par la...b-18 B4. Certains défis technologiques que pose la...b-21 B5. Défis d ordre éthique que pose la...b-23 Chapitre C C1. Principales utilisations la lignine et ses dérivés...c-14 C2. Principaux produits chimiques obtenus dans le cadre d une bioraffinerie à vocation papetière...c-16 Chapitre D D1. Principaux brevets récents reliés à la production méthanol biosourcé à partir du glycérol...d-7 D2. Production mondiale d éthanol par continent (en millions litres)...d-9 D3. Principaux brevets récents ( ) reliés à la production d aci lactique...d-16 D4. Brevets récents reliés à la production PDO...D-25 D5. Principaux brevets récents reliés à la production d aci succinique par voie biotechnologique...d-33 D6. Principaux brevets récents reliés à la production d aci fumarique par voie biotechnologique...d-42 D7. Principaux brevets récents reliés à la production xylose / xylitol...d-51 D8. Principaux brevets récents reliés à la production d aci lévulinique par voie biotechnologique...d-56 D9. Principaux brevets récents reliés à la production d aci itaconique biosourcé...d-60 D10. Principaux brevets récents reliés à la production furfural biosourcé...d-65 D11. Principaux brevets récents reliés à la production d aci adipique biosourcé...d-75 14

14 Chapitre E E1. Deman mondiale par type solvants industriels... E-4 E2. Applications s solvants...e-5 E3. Coûts comparatifs quelques solvants d origine fossile et solvants verts... E-7 E4. Solvant verts, leurs origines, avantages et applications... E-12 E5. Caractéristiques s types surfactants... E-16 E6. Ventilation la man américaine surfactants par types produits (2007)... E-18 E7. Approches développement surfactants renouvelables... E-23 E8. Lears du marché s surfactants, par segments... E-25 E9. Classification s billubrifiants... E-27 E10. Principaux types biolubrifiants et lubrifiants écoresponsables (verts)... E-28 E11. Marché mondial s lubrifiants par applications et par zones géographiques (2008)... E-32 E12. Marché américain s lubrifiants par secteur d applications (2008)... E-33 E13. Types produits nettoyants... E-43 E14. Principaux lears par segments marché... E-54 Chapitre F F1. Types polymères d origine renouvelable...f-11 F2. Deman mondiale biopolymères par rapport au marché total s polymères ( )...F-12 F3. Facteurs influençant l essor s biopolymères...f-15 F4. Temps dégradation certains produits...f-20 F5. Nomenclature s polyamis...f-29 F6. Classes polyamis...f-30 F7. Polyols biosourcés...f-32 F8. Propriétés s fibres naturelles...f-37 F9. Voies d avenir les biocomposites...f-42 Chapitre G G1. Principales technologies habilitantes reliées à la...g-3 G2. Exemples procédés utilisant la catalyse...g-7 G3. Différence entre molécules plateformes et biocarburants...g-9 G4. Synthèse l ibuprofène...g-11 G5. Utilisation d enzymes dans la transformation l amidon...g-17 G6. Comparaison l impact sur l environnement : transestérification s lipis...g-19 G7. Utilisation d enzymes dans la transformation l amidon...g-21 G8. Applications potentielles s laccases...g-24 G7. Avantages et inconvénients s procédés fermentation industrielle...g-31 G10. Applications s membranes semi-perméables...g-46 G11. Défis et opportunités s techniques séparation membranaire...g-47 G12. Comparaison s propriétés s fluis (ordre granur)...g-48 15

15 16 Chapitre G G1. Principales technologies habilitantes reliées à la...g-3 G2. Exemples procédés utilisant la catalyse...g-7 G3. Différence entre molécules plateformes et biocarburants...g-9 Chapitre G G4. Synthèse l ibuprofène...g-11 G5. Utilisation d enzymes dans la transformation l amidon...g-17 G1. G6. Principales Comparaison technologies l impact habilitantes sur l environnement reliées à la : transestérification...g-3 s lipis...g-19 G2. G7. Exemples Utilisation d enzymes procédés dans utilisant la transformation la catalyse...g-7 l amidon...g-21 G3. G8. Applications Différence entre potentielles molécules s plateformes laccases...g-24 et biocarburants...g-9 G4. G7. Avantages Synthèse et l ibuprofène inconvénients...g-11 s procédés fermentation industrielle...g-31 G5. G10. Utilisation Applications d enzymes s membranes dans la transformation semi-perméables...g-46 l amidon...g-17 G6. G11. Comparaison Défis et opportunités l impact s sur techniques l environnement séparation : transestérification membranaire s...g-47 lipis...g-19 G7. G12. Utilisation Comparaison d enzymes s propriétés dans la transformation s fluis (ordre l amidon granur)...g-21...g-48 G8. G13. Applications Propriétés au potentielles point critique s laccases quelques...g-24 composés...g-49 G7. G14. Avantages et comparatifs inconvénients du CO s 2 procédés supercritique fermentation...g-50 industrielle...g-31 G10. G15. Applications Champs d application s membranes s procédés semi-perméables à fluis supercritiques...g-46...g-51 G11. G16. Défis Principaux et opportunités avantages s la techniques chromatographie séparation en phase membranaire supercritique...g-47...g-52 G12. G17. Comparaison s optimisation propriétés et s intensification fluis (ordre procédés granur)...g-58...g-48 G13. G18. Propriétés Impacts attendus au point critique l intensification quelques s composés procédés...g-49 chimiques...g-58 G14. G19. Avantages Équipements comparatifs utiles à l intensification du CO 2 supercritique s procédés...g-50...g-60 G15. G20. Champs Exemples d application technologies s procédés à potentiel à fluis élevé en supercritiques vue l intensification...g-51 s procédés G16. Principaux (par ordre décroissant) avantages...g-66 la chromatographie en phase supercritique...g-52 G17. Comparaison optimisation et intensification procédés...g-58 Chapitre I G18. Impacts attendus l intensification s procédés chimiques...g-58 G19. Équipements utiles à l intensification s procédés...g-60 G20. I1. Nombre Exemples d établissements technologies et à emploi potentiel dans élevé l industrie en vue chimique l intensification québécoise s procédés par (par segments ordre décroissant) d affaires...g-66 ( )...I-7 I2. Livraisons l industrie chimique québécoise par segments d affaires ( )...I-9 I3. Exportations l industrie chimique québécoise par segments d affaires ( )... I-11 I4. Ratio exportations/livraisons l industrie chimique québécoise par segments d affaires (2004 et 2010)... I-11 I5. Importations l industrie chimique québécoise par segments d affaires ( )... I-13 I6. Ratio importations/livraisons l industrie chimique québécoise par segments d affaires (2004 et 2010)... I-13 I7. Entreprises reliées à la localisées au Québec... I-15 I8. Nature s activités réalisées... I-17 I9. Produits verts d intérêt les industriels, selon le sta développement... I-18 I10. Technologies vertes d intérêt les industriels, selon le sta développement... I-19 I11. Biomasses d intérêt les industriels, selon le sta développement... I-20 I12. Moteurs développement... I-21 I13. Réglementation ou norme volontaire?... I-21 I14. Coûts freinant l essor s activités... I-22 I15. Contraintes réglementaires freinant l essor s activités... I-22 I16. Difficultés à changer un processus freinant l essor s activités... I-23 I17. Incertitus freinant l essor s activités... I-24 I18. Difficultés à conclure s partenariats ou s alliances pouvant freiner l essor s activités... I-24 I19. Barrières freinant l essor s activités... I-25

16 d affaires (2004 et 2010)... I-13 I7. Entreprises reliées à la localisées au Québec... I-15 I8. Nature s activités réalisées... I-17 I9. Produits verts d intérêt les industriels, selon le sta développement... I-18 I10. Technologies vertes d intérêt les industriels, selon le sta développement... I-19 I11. Biomasses d intérêt les industriels, selon le sta développement... I-20 Chapitre I I12. Moteurs développement... I-21 I13. Réglementation ou norme volontaire?... I-21 I1. I14. Nombre Coûts freinant d établissements l essor s et activités emploi dans l industrie chimique... québécoise I-22 I15. par Contraintes segments réglementaires d affaires ( ) freinant...i-7 l essor s activités I-22 I16. I2. Livraisons Difficultés à l industrie changer un chimique processus québécoise freinant l essor par segments s activités d affaires ( )...I-9 I-23 I17. I3. Exportations Incertitus freinant l industrie l essor chimique s activités québécoise par segments... d affaires ( ) I-11 I-24 I4. I18. Ratio Difficultés exportations/livraisons à conclure s partenariats l industrie ou chimique s alliances québécoise pouvant par freiner segments d affaires l essor s (2004 activités et 2010)... I-11 I-24 I5. I19. Importations Barrières freinant l industrie l essor s chimique activités québécoise par... segments d affaires ( ) I-13 I-25 I6. I20. Ratio Économies importations/livraisons coûts pouvant résulter l industrie d activités chimique québécoise par... segments I-25 I21. d affaires Autres bénéfices (2004 et pouvant 2010)... résulter d activités... I-13 I-26 I7. I22. Entreprises Incitatifs financiers reliées à la pouvant stimuler localisées davantage au d activités Québec I-15 I-26 I8. I23. Nature Ai financière s activités décisive démarrer réalisées un projet I-17 I-27 I9. I24. Produits Investissement verts d intérêt démarrer les un industriels, projet selon le sta... développement... I-18 I-27 I10. I25. Technologies Informations utiles vertes d intérêt faciliter une les démarche industriels, selon le sta... développement... I-19 I-28 I11. I26. Biomasses Formations d intérêt utiles faciliter les industriels, une démarche selon le sta développement I-20 I-28 I12. I27. Moteurs Actions réglementation développement utiles... faciliter une démarche... I-21 I-29 I13. I28. Réglementation Informations utiles ou norme faciliter volontaire une démarche? I-21 I-30 I14. I29. Coûts Nature freinant s activités l essor s activités réalisées par les... chercheurs... I-22 I-31 I15. I30. Contraintes Produits verts réglementaires d intérêt freinant les chercheurs, l essor s selon activités le sta développement I-22 I-32 I16. I31. Difficultés Technologies à changer vertes d intérêt un processus les freinant chercheurs, l essor selon s activités le sta développement I-23 I-33 I17. I32. Incertitus Biomasses d intérêt freinant l essor les s chercheurs, activités selon le sta développement I-24 I-33 I18. I33. Difficultés Moteurs à développement conclure s partenariats... ou s alliances pouvant freiner I-34 l essor s activités... I-24 I34. Liens avec l industrie ou ouverture s organismes subventionnaires?... I-35 I19. Barrières freinant l essor s activités... I-25 I35. Coûts freinant l essor s activités... I-35 I20. Économies coûts pouvant résulter d activités... I-25 I36. Difficultés à conclure s partenariats ou s alliances pouvant freiner I21. l essor Autres s bénéfices activités pouvant résulter verte d activités I-36 I-26 I37. I22. Barrières Incitatifs financiers freinant l essor pouvant s stimuler activités davantage d activités I-36 I-26 I38. I23. Économies Ai financière coûts décisive résultant démarrer d activités un projet I-37 I-27 I39. I24. Autres Investissement bénéfices pouvant démarrer résulter un projet d activités I-37 I-27 I40. I25. Informations Informations utiles utiles faciliter faciliter une une démarche démarche I-38 I-28 I41. I26. Formations Formations utiles utiles faciliter faciliter une une démarche démarche verte I-38 I-28 I42. I27. Types Actions services réglementation gouvernementaux utiles... faciliter une démarche... I-39 I-29 I43. I28. Biomasse Informations forestière utiles disponible faciliter selon une la démarche forme, la provenance et le... groupe d essences I-30 I29. (en Nature milliers s activités tonnes métriques anhydres réalisées et en centage par les chercheurs du total)... I-40 I-31 I30. Produits verts d intérêt les chercheurs, selon le sta développement... I-32 I31. Technologies vertes d intérêt les chercheurs, selon le sta développement... I-33 I32. Biomasses d intérêt les chercheurs, selon le sta développement... I-33 I33. Moteurs développement... I-34 I34. Liens avec l industrie ou ouverture s organismes subventionnaires?... I-35 17

17 Liste s graphiques Chapitre B Graphique B1. Répartition s ventes produits chimiques en Europe...B-3 Graphique B2. Taux croissance annuel composé s produits biosourcés ( )...B-10 Graphique B3. Répartition du marché s produits chimiques biosourcés et pétrochimiques tel que estimé en 2025 par le USDA...B-10 Graphique B4. Répartition du marché s produits chimiques biosourcés en 2025 estimée par le USDA...B-11 Chapitre C Graphique C1. Répartition mondiale s origines s biomasses...c-2 Graphique C2. Matière première d origine agricole et forestière utilisée en bioraffinage...c-3 Graphique C3. Production mondiale plantes oléagineuses : a) canola; b) tournesol et c) soja...c-10 Graphique C4. Composition moyenne la biomasse lignocellulosique...c-12 Chapitre D Graphique D1. Nombre brevets relié à la production d'aci succinique à partir ressources renouvelables versus la première date publication ces brevets...d-33 Graphique D2. Potentiel du marché mondial l'aci poly-itaconique...d-63 Graphique D3. Principaux producteurs d aci adipique dans le mon...d-73 Chapitre E Graphique E1. Deman totale solvants versus la man solvants verts aux États-Unis (million tonnes)... E-8 Graphique E2. Deman solvants verts aux États-Unis en 2007 (millions kg)... E-9 Graphique E3. Deman solvants verts aux États-Unis en 2012 (millions kg)... E-9 Graphique E4. Deman américaine biolubrifiants sur l horizon E-34 Graphique E5. Valeur du marché global 2008 et taux croissance annuelle composé s produits nettoyants diverses régions du mon... E-45 Graphique E6. Marché américain s nettoyants domestiques verts ( )... E-47 Graphique E7. Taux pénétration anticipé s nettoyants domestiques verts sur le marché américain ( )... E-47 Graphique E8. Consommation surfactants les détergents domestiques dans différentes parties du mon (2009)... E-52 18

18 Chapitre F Graphique F1. Répartition s polymères synthétiques employés dans les matières plastiques (données 2007)... F-5 Graphique F2. Répartition la man différents types résines synthétiques (données 2007)... F-5 Graphique F3. Répartition géographique la man biopolymères (milliers tonnes)...f-14 Chapitre G Graphique G1. Répartition géographique du marché mondial s catalyseurs (2014)...G-5 Graphique G2. Marché américain s enzymes et répartition s différents champs d application (2009)...G-16 Graphique G3. Répartition s produits chimiques obtenus par procédés biotechnologiques, par segment s ventes prévues en G-29 Graphique G4. Part s ventes totales représentée par les ingrédients d origine biotechnologique (évolution )...G-30 Chapitre H Graphique H1. Stratégies développement sur le marché s molécules chimiques biosourcées ( )...H-2 Graphique H2. Stratégies croissance par type produits ( )...H-3 Graphique H3. Stratégies croissance par application ( )...H-4 Graphique H4. Stratégies croissance par compagnie ( )...H-5 Chapitre I Graphique I1. Nombre d établissements dans l industrie chimique du Québec ( )...I-5 Graphique I2. Total s salariés dans l industrie chimique québécoise comparé à l Ontario et au Canada ( )...I-6 Graphique I3. Évolution du nombre d établissements dans l industrie chimique québécoise par segments d affaires ( )...I-7 Graphique I4. Livraisons manufacturières l industrie chimique québécoise comparées à l Ontario et au Canada ( )...I-8 Graphique I5. Évolution s livraisons l industrie chimique québécoise par segments d affaires ( )... I-10 Graphique I6. Évolution s exportations par segments d affaires ( )... I-12 Graphique I7. Évolution s importations par segments d affaires ( )... I-14 19

Portrait du Groupe Roquette

Portrait du Groupe Roquette Portrait du Groupe Roquette «Servir les femmes et les hommes en offrant le meilleur de la nature» Vision Devenir, sur des marchés identifiés, un acteur leader à l échelle mondiale en solutions et produits

Plus en détail

LA CHIMIE VERTE : Solutions nouvelles pour une chimie plus propre et plus sûre à partir de carbone renouvelable

LA CHIMIE VERTE : Solutions nouvelles pour une chimie plus propre et plus sûre à partir de carbone renouvelable LA CHIMIE VERTE : Solutions nouvelles pour une chimie plus propre et plus sûre à partir de carbone renouvelable Jean Pierre HALUK ENSAIA INPL Membre titulaire de l Académie Lorraine des Sciences. Plan

Plus en détail

ACTION 2 : Optimisation des processus d extraction et valorisation énergétique

ACTION 2 : Optimisation des processus d extraction et valorisation énergétique ACTION 2 : Optimisation des processus d extraction et valorisation énergétique Action 2.6. : Analyse environnementale de la filière microalgues-biodiesel Séminaire Final, Vitoria, 27 Mars 2014 Objectifs

Plus en détail

Plastiques végétaux : des propriétés techniques et environnementales spécifiques. L. MENTINK Product Manager ROQUETTE 30 mai 2013

Plastiques végétaux : des propriétés techniques et environnementales spécifiques. L. MENTINK Product Manager ROQUETTE 30 mai 2013 Plastiques végétaux : des propriétés techniques et environnementales spécifiques L. MENTINK Product Manager ROQUETTE 30 mai 2013 Le Groupe Roquette Bioraffinerie de Lestrem (F): la plus grande d Europe

Plus en détail

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants TS 28 Une chimie verte

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants TS 28 Une chimie verte FICHE 1 Fiche à destination des enseignants TS 28 Une chimie verte Type d'activité Activité avec étude documentaire et utilisation de sites Internet Notions et contenus du programme de Terminale S Apport

Plus en détail

Quels matériaux biosourcés pour l automobile d aujourd hui et celle de demain? Dr Stéphane DELALANDE Direction des Matériaux et Procédés Innovation

Quels matériaux biosourcés pour l automobile d aujourd hui et celle de demain? Dr Stéphane DELALANDE Direction des Matériaux et Procédés Innovation Quels matériaux biosourcés pour l automobile d aujourd hui et celle de demain? Dr Stéphane DELALANDE Direction des Matériaux et Procédés Innovation Plan Introduction Les challenges de l industrie automobile

Plus en détail

IAR. Pôle de la bioraffinerie, au cœur de la chimie du végétal et des biotechnologies industrielles.

IAR. Pôle de la bioraffinerie, au cœur de la chimie du végétal et des biotechnologies industrielles. IAR Pôle de la bioraffinerie, au cœur de la chimie du végétal et des biotechnologies industrielles. Agromatériaux, Biocarburants Avancés, Biomolécules, Ingrédients La ressource végétale au cœur des innovations

Plus en détail

Groupe ROQUETTE. Usine de BEINHEIM. Chaufferie Biomasse

Groupe ROQUETTE. Usine de BEINHEIM. Chaufferie Biomasse Groupe ROQUETTE Usine de BEINHEIM Chaufferie Biomasse Congrès «Eco-technologies pour le futur» - Lille - 14 juin 2012 Plan de la présentation Le groupe ROQUETTE Notre site de BEINHEIM Nos motivations environnementales

Plus en détail

MTO / OCP : un projet de recherche stratégique Mise en œuvre de procédés innovants pour produire la matière première des plastiques

MTO / OCP : un projet de recherche stratégique Mise en œuvre de procédés innovants pour produire la matière première des plastiques Recherche & Développement MTO / OCP : un projet de recherche stratégique Mise en œuvre de procédés innovants pour produire la matière première des plastiques Préparer l avenir énergétique Dans un contexte

Plus en détail

Le vivant doit-il être réduit à de grands intermédiaires chimiques?

Le vivant doit-il être réduit à de grands intermédiaires chimiques? Le vivant doit-il être réduit à de grands intermédiaires chimiques? Martino Nieddu martino.nieddu@univ-reims.fr Ce travail qui n'engage que l'auteur, a bénéficié d'une aide de l'agence Nationale de la

Plus en détail

Chimie du végétal et biotechnologies industrielles : quels métiers stratégiques?

Chimie du végétal et biotechnologies industrielles : quels métiers stratégiques? Chimie du végétal et biotechnologies industrielles : quels métiers stratégiques? LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE N 2014-55 OCTOBRE 2014 SYNTHÈSE Cette étude est cofinancée par l Union européenne. L Europe

Plus en détail

Etude transcriptomique de la dégradation des parois lignocellulosiques de son et paille de blé durant la croissance de Thermobacillus xylanilyticus

Etude transcriptomique de la dégradation des parois lignocellulosiques de son et paille de blé durant la croissance de Thermobacillus xylanilyticus Journées SFR condorcet Compiègne 8-9 juillet 2015 Projet Hydroseq : UMR FARE-CRRBM Etude transcriptomique de la dégradation des parois lignocellulosiques de son et paille de blé durant la croissance de

Plus en détail

Dossier d information: Les biocarburants

Dossier d information: Les biocarburants Dossier d information: Les biocarburants en France Contexte : une forte diésélisation liée à une taxation plus élevée de l essence millions de tonnes 40,0 35,0 30,0 25,0 20,0 15,0 10,0 5,0 Immatriculations

Plus en détail

Proposition en vue de la préparation du budget fédéral 2015

Proposition en vue de la préparation du budget fédéral 2015 Proposition en vue de la préparation du budget fédéral 2015 Recommandations pour appuyer la croissance et le développement de la production commerciale de biocarburants cellulosiques pour une économie

Plus en détail

Opportunités de valorisation des bois de trituration des forêts privées

Opportunités de valorisation des bois de trituration des forêts privées Créer des solutions pour le secteur forestier Opportunités de valorisation des bois de trituration des forêts privées Établissement de centres de mise en copeaux pour le bois de trituration Serge Constantineau,

Plus en détail

Les nouvelles filières de valorisation des bois

Les nouvelles filières de valorisation des bois www.fpinnovations.ca Les nouvelles filières de valorisation des bois Congrès 2010 OIFQ Retour sur notre futur Hervé Deschênes, Vice-président Québec, 22 septembre 2010 Plan de présentation Pourquoi parle-t-on

Plus en détail

Fiche professeur. Rôle de la polarité du solvant : Dissolution de tâches sur un tissu

Fiche professeur. Rôle de la polarité du solvant : Dissolution de tâches sur un tissu Fiche professeur TEME du programme : Comprendre ous-thème : Cohésion et transformations de la matière Rôle de la polarité du solvant : Dissolution de tâches sur un tissu Type d activité : Activité expérimentale

Plus en détail

Prix Pierre Potier L innovation en chimie au bénéfice de l environnement

Prix Pierre Potier L innovation en chimie au bénéfice de l environnement Prix Pierre Potier L innovation en chimie au bénéfice de l environnement A l initiative de François Loos Ministre délégué à l Industrie Page 1 Prix Pierre Potier L innovation en chimie au bénéfice de l

Plus en détail

La Chimie du Végétal : un atout réel pour le développement industriel de la France

La Chimie du Végétal : un atout réel pour le développement industriel de la France Communiqué de presse Novembre 2013 La Chimie du Végétal : un atout réel pour le développement industriel de la France Le congrès-exposition européen des produits biosourcés, PLANT BASED SUMMIT, se tient

Plus en détail

Oléagineux, Corps Gras, Lipides. Volume 9, Numéro 5, 296-8, Septembre - Octobre 2002, La filière

Oléagineux, Corps Gras, Lipides. Volume 9, Numéro 5, 296-8, Septembre - Octobre 2002, La filière L'impact des biocarburants sur l'effet de serre Oléagineux, Corps Gras, Lipides. Volume 9, Numéro 5, 296-8, Septembre - Octobre 2002, La filière Auteur(s) : Etienne POITRAT, ADEME (Agence de l'environnement

Plus en détail

VALORISATION DES CO-PRODUITS ISSUS DE LA PRODUCTION INDUSTRIELLE DE BIOCOMBUSTIBLES

VALORISATION DES CO-PRODUITS ISSUS DE LA PRODUCTION INDUSTRIELLE DE BIOCOMBUSTIBLES VALORISATION DES CO-PRODUITS ISSUS DE LA PRODUCTION INDUSTRIELLE DE BIOCOMBUSTIBLES Laboratoire de Génie des Procédés pour l Environnement, l Energie et la Santé (GP2ES EA 21) Plan de l exposé Introduction

Plus en détail

Développement durable : environnement, énergie et société

Développement durable : environnement, énergie et société Développement durable : environnement, énergie et société M. Paul Colonna, directeur de recherche à l Institut national de la recherche agronomique, professeur invité sur chaire annuelle Enjeux et défis

Plus en détail

A B C Eau Eau savonneuse Eau + détergent

A B C Eau Eau savonneuse Eau + détergent 1L : Physique et chimie dans la cuisine Chapitre.3 : Chimie et lavage I. Les savons et les détergents synthétiques 1. Propriétés détergentes des savons Le savon est un détergent naturel, les détergents

Plus en détail

Chapitre 21 Enjeux énergétiques et environnementaux

Chapitre 21 Enjeux énergétiques et environnementaux Chapitre 21 Enjeux énergétiques et environnementaux Manuel pages 425 à 444 Choix pédagogiques Ce chapitre introduit le thème «Enjeux énergétiques et environnementaux» de la troisième partie du programme

Plus en détail

@ Demandeur: Roquette Frères F-62136 Lestrem (FR) @ Inventeur: Huchette, Michel 63, rue du Maréchal Joffre F-59660 Merville (FR)

@ Demandeur: Roquette Frères F-62136 Lestrem (FR) @ Inventeur: Huchette, Michel 63, rue du Maréchal Joffre F-59660 Merville (FR) Patentamt JEuropaisches European Patent Office Numéro de publication: 0 237 442 Office européen des brevets A2 DEMANDE DE BREVET EUROPEEN Numéro de dépôt: 87400568.9 Int. CI.4: C 13 K 1/00 C 12 P 19/24

Plus en détail

Atelier sur les Inventaires de Gaz à Effet de Serre du GCE. Secteur de l'energie Combustion de Combustibles

Atelier sur les Inventaires de Gaz à Effet de Serre du GCE. Secteur de l'energie Combustion de Combustibles Atelier sur les Inventaires de Gaz à Effet de Serre du GCE Nom :. Secteur de l'energie Combustion de Combustibles 1. Quels sont les gaz généralement inclus dans le secteur de l'énergie, conformément au

Plus en détail

3. L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS ET

3. L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS ET 3. L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS ET L ENVIRONNEMENT 3.1 Contexte et tendances L atteinte de l indépendance énergétique est une priorité gouvernementale. Cet objectif sera appuyé par plusieurs politiques,

Plus en détail

Schéma 2BSvs : foire aux questions Méthodologie 2BSvs de calcul des émissions de GES

Schéma 2BSvs : foire aux questions Méthodologie 2BSvs de calcul des émissions de GES Version 1 du 06 février 2014 version initiale Schéma 2BSvs : foire aux questions Méthodologie 2BSvs de calcul des émissions de GES Ce guide a été élaboré en réponse au supplément 2BSvs-PRO-03 approuvé

Plus en détail

Matériels de Formation du GCE Inventaires Nationaux de Gaz à Effet de Serre. Secteur de l'energie Combustion de Combustibles

Matériels de Formation du GCE Inventaires Nationaux de Gaz à Effet de Serre. Secteur de l'energie Combustion de Combustibles Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques Matériels de Formation du GCE Inventaires Nationaux de Gaz à Effet de Serre Secteur de l'energie Combustion de Combustibles Version du

Plus en détail

Le redéploiement des filières àancrage territorial par l innovation technologique pour une transformation adaptée des produits agricoles. S.

Le redéploiement des filières àancrage territorial par l innovation technologique pour une transformation adaptée des produits agricoles. S. Le redéploiement des filières àancrage territorial par l innovation technologique pour une transformation adaptée des produits agricoles S. Guilbert Prof. Montpellier SupAgro, Chargé de mission INRA, DS

Plus en détail

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient PRÉSENTATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE Association des économistes québécois de l Outaouais 5 à 7 sur la conjoncture économique 3 avril Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues

Plus en détail

Le cochon à son meilleur pour votre moteur!

Le cochon à son meilleur pour votre moteur! Le cochon à son meilleur pour votre moteur! Par Viviane Desbiens Article présenté dans le cadre du concours de la Bourse Fernand-Seguin Association des communicateurs scientifiques du Québec 5 avril 2011

Plus en détail

Les ressources, à travers les siècles 3

Les ressources, à travers les siècles 3 Chimie du végétal, fer de lance de la chimie durable Christophe Rupp-Dahlem est président de l Association chimie du végétal (ACV) depuis 2008, membre du conseil d administration du pôle de compétitivité

Plus en détail

Réduction de la pollution d un moteur diesel

Réduction de la pollution d un moteur diesel AUBERT Maxime SUP B Professeur accompagnateur : DELOFFRE Maximilien SUP B Mr Françcois BOIS PAGES Simon SUP E Groupe n Réduction de la pollution d un moteur diesel Introduction L Allemand Rudolf Diesel

Plus en détail

- pellicule de fruits qui a un rôle de prévention contre l'évaporation, le développement de moisissures et l'infection par des parasites

- pellicule de fruits qui a un rôle de prévention contre l'évaporation, le développement de moisissures et l'infection par des parasites LES LIPIDES Quelles Sont les Idées Clés? Les lipides sont les huiles et les graisses de la vie courante. Ils sont insolubles dans l eau. Pour les synthétiser, une réaction : l Estérification. Pour les

Plus en détail

Liquides oraux : et suspensions. Préparations liquides pour usage oral. Solutions

Liquides oraux : et suspensions. Préparations liquides pour usage oral. Solutions Préparations pharmaceutique Cours de en 2ème petites Année quantités de Master en Pharmacie Liquides oraux : solutions, Préparation sirops pharmaceutique et suspensions en petites quantités Section des

Plus en détail

LA MATIERE ORGANIQUE

LA MATIERE ORGANIQUE ITV France FERTILISATION DE LA VIGNE Un point sur les préconisations FICHE 3 LA MATIERE ORGANIQUE L objectif général est la conservation ou l amélioration du patrimoine sol, en évitant l appauvrissement

Plus en détail

Une conduite souple, rationnelle et sécuritaire pour le bien des usagers, de leur véhicule et de notre environnement

Une conduite souple, rationnelle et sécuritaire pour le bien des usagers, de leur véhicule et de notre environnement Une conduite souple, rationnelle et sécuritaire pour le bien des usagers, de leur véhicule et de notre environnement Quelle voiture achetée? Carburation : les nouveaux diesel sont plus «propres» que les

Plus en détail

Utilisation historique de nanomatériaux en pneus et possibilités de nouveaux développements

Utilisation historique de nanomatériaux en pneus et possibilités de nouveaux développements Utilisation historique de nanomatériaux en pneus et possibilités de nouveaux développements 7 juin 2012 Francis Peters Bien qu il n y ait pas de nano particules dans les usines qui produisent les mélanges

Plus en détail

Estimation du nombre d emplois de la filière éolienne dans la région de Montréal. Rapport final

Estimation du nombre d emplois de la filière éolienne dans la région de Montréal. Rapport final Estimation du nombre d emplois de la filière éolienne dans la région de Montréal Rapport final 29 juillet 2015 1 Estimation du nombre d emplois de la filière éolienne dans la région de Montréal Sommaire

Plus en détail

pour la conversion en biocarburant du Miscanthus Giganteus PRÉSENTÉE AU

pour la conversion en biocarburant du Miscanthus Giganteus PRÉSENTÉE AU Étude d inventaire technologique pour la conversion en biocarburant du Miscanthus Giganteus PRÉSENTÉE AU Conseil pour le développement de l Agriculture au Québec 555, boulevard Roland-Therrien, bureau

Plus en détail

Contribution des industries chimiques

Contribution des industries chimiques Contribution des industries chimiques au débat national sur la transition énergétique Les entreprises de l industrie chimique sont des acteurs clés de la transition énergétique à double titre. D une part,

Plus en détail

INTRODUCTION SUR ALTERNEXT PARIS

INTRODUCTION SUR ALTERNEXT PARIS INTRODUCTION SUR ALTERNEXT PARIS NOVEMBRE 2013 LA RÉVOLUTION DU CYCLE DE VIE DES PLASTIQUES Avertissement - Informations accessibles au public Des exemplaires du prospectus visé par l AMF sont disponibles

Plus en détail

LE CHAUFFAGE À LA BIOMASSE:

LE CHAUFFAGE À LA BIOMASSE: LE CHAUFFAGE À LA BIOMASSE: État de situation et opportunités Michel Lachance CQVB 7 décembre 2012 East Angus PLAN Contexte la biomasse : une source d énergie pour le Québec Systèmes de chauffage Chauffage

Plus en détail

CONFIANCE DANS L INDUSTRIE AGRO-

CONFIANCE DANS L INDUSTRIE AGRO- CONFIANCE DANS L INDUSTRIE AGRO- ALIMENTAIRE AU QUÉBEC RÉSULTATS D UNE CONSULTATION DES ACTEURS DU SECTEUR AGROALIMENTAIRE AU SUJET DE LEUR CONFIANCE ENVERS LEURS PERSPECTIVES FUTURES Préparé pour l Union

Plus en détail

L ENERGIE CORRECTION

L ENERGIE CORRECTION Technologie Lis attentivement le document ressource mis à ta disposition et recopie les questions posées sur une feuille de cours (réponds au crayon) : 1. Quelles sont les deux catégories d énergie que

Plus en détail

RÉSOLUTION OIV-OENO 439-2012

RÉSOLUTION OIV-OENO 439-2012 RÉSOLUTION OIV-OENO 439-2012 PRATIQUES OENOLOGIQUES SPECIFIQUES AUX VINS AROMATISES, AUX BOISSONS A BASE DE PRODUIT VITIVINICOLE ET AUX BOISSONS A BASE DE VIN L Assemblée Générale CONSIDERANT la résolution

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2009-2013. Société du Parc industriel et portuaire de Bécancour

Plan d action de développement durable 2009-2013. Société du Parc industriel et portuaire de Bécancour Société du Parc industriel et portuaire de Bécancour Plan d action de développement durable 2009-2013 Favoriser une meilleure concertation des industries du territoire Octobre 2009 Avant propos La Société

Plus en détail

allianceautopropane.com

allianceautopropane.com allianceautopropane.com QUI EST ALLIANCE AUTOPROPANE? LE PLUS GRAND RÉSEAU D AUTOPROPANIERS EN AMÉRIQUE Alliance AutoPropane est un réseau de propaniers qui se consacre à la distribution et à la vente

Plus en détail

Lille, Capitale de la Chimie Week-end grand public. Chimie et transition énergétique. Regards sur la chimie

Lille, Capitale de la Chimie Week-end grand public. Chimie et transition énergétique. Regards sur la chimie Congrès 2015 de la Société Chimique de France Placé sous le Haut Patronage de Monsieur Emmanuel Macron Ministre de l Economie, de l Industrie et du Numérique Lille, Capitale de la Chimie Week-end grand

Plus en détail

L ÉNERGIE G ÉNÉRALITÉS R ÉGLEMENTATION L ES NOUVELLES SOURCES D ÉNERGIE 1. D ÉFINITION 1.1. L ÉNERGIE ÉOLIENNE

L ÉNERGIE G ÉNÉRALITÉS R ÉGLEMENTATION L ES NOUVELLES SOURCES D ÉNERGIE 1. D ÉFINITION 1.1. L ÉNERGIE ÉOLIENNE 160 161 G ÉNÉRALITÉS 1. D ÉFINITION 2.SITUATION ÉNERGÉTIQUE ACTUELLE 3.LES BONNES PRATIQUES EN ENTREPRISE U TILISATION RATIONNELLE R ÉGLEMENTATION DE L ÉNERGIE ET ÉNERGIES RENOUVELABLES L ES NOUVELLES

Plus en détail

L émergence d une culture en maîtrise de l énergie au Québec : un équilibre offre demande?

L émergence d une culture en maîtrise de l énergie au Québec : un équilibre offre demande? L émergence d une culture en maîtrise de l énergie au Québec : un équilibre offre demande? Présenté par Éric Le Couédic, ing., M.Sc.A. Directeur Démarches d accompagnement en efficacité énergétique Congrès

Plus en détail

Biomasse : un monde d innovations à notre portée

Biomasse : un monde d innovations à notre portée Biomasse : un monde d innovations à notre portée Source : http://www.dico-ecolo.com/fond-2.html Innofibre oeuvre principalement dans les domaines suivants : Agricoles Recherche, Développement et Innnovations

Plus en détail

Les variations des prix des matières premières agricoles, telles qu observées entre

Les variations des prix des matières premières agricoles, telles qu observées entre Perspectives des marchés des matières premières de l alimentation animale Analyse prospective des écarts de prix de l aliment porcin dans l UE, aux Etats-Unis et au Les variations des prix des matières

Plus en détail

Panorama des bioénergies en Europe. Colloque Bioénergies

Panorama des bioénergies en Europe. Colloque Bioénergies Panorama des bioénergies en Europe Panorama des bioénergies en Europe Synthèse des informations existantes sur le sujet des bioénergies en Europe Sources : législation : Europa, portail de l Union européenne

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Série : Sciences et Technologies de Laboratoire Spécialité : Biotechnologies SESSION 2015 Sous-épreuve écrite de Biotechnologies Coefficient de la sous-épreuve : 4 Ce sujet est

Plus en détail

Achats Industriels Efficacité et Sécurité

Achats Industriels Efficacité et Sécurité Achats Industriels Efficacité et Sécurité Mes domaines d intervention Achat de maintenance Achat investissement Achat de sous-traitance Mon expertise en achats industriels Elaboration de cahiers des charges

Plus en détail

AGRÉGATION DE SCIENCES DE LA VIE - SCIENCES DE LA TERRE ET DE L UNIVERS

AGRÉGATION DE SCIENCES DE LA VIE - SCIENCES DE LA TERRE ET DE L UNIVERS AGRÉGATION DE SCIENCES DE LA VIE - SCIENCES DE LA TERRE ET DE L UNIVERS CONCOURS EXTERNE ÉPREUVES D ADMISSION session 2010 TRAVAUX PRATIQUES DE CONTRE-OPTION DU SECTEUR A CANDIDATS DES SECTEURS B ET C

Plus en détail

COMMENTAiRES/ DECISIONS

COMMENTAiRES/ DECISIONS Plate-forme d'échanges affichage environnemental des PGC Date : 2009-12-21 Assistante: Lydia GIPTEAU Ligne directe : + 33 (0)1 41 62 84 20 Lydia.gipteau@afnor.org GT Méthodologie Numéro du document: N

Plus en détail

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE DU PÔLE PETROCHIMIQUE DE BERRE

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE DU PÔLE PETROCHIMIQUE DE BERRE BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE DU PÔLE PETROCHIMIQUE DE BERRE 1 - DESCRIPTION DE LA PERSONNE MORALE CONCERNEE Description donnée sur la base de l année de référence 2011 Raison sociale : Compagnie

Plus en détail

Partenariat industriel sur le PDO et opportunités de valorisation élargies sur la L-méthionine

Partenariat industriel sur le PDO et opportunités de valorisation élargies sur la L-méthionine METabolic EXplorer au 1 er semestre 2014 Partenariat industriel sur le PDO et opportunités de valorisation élargies sur la L-méthionine Clermont-Ferrand, le 30 septembre 2014 METabolic EXplorer, entreprise

Plus en détail

LE PLAN D'AMÉLIORATION DE LA FONCTION MARKETING

LE PLAN D'AMÉLIORATION DE LA FONCTION MARKETING LE PLAN D'AMÉLIORATION DE LA FONCTION MARKETING Direction du développement des entreprises et des affaires Préparé par Michel Coutu, F. Adm.A., CMC Conseiller en gestion Publié par la Direction des communications

Plus en détail

L Agroindicateur. Une autre bonne performance. Octobre 2014

L Agroindicateur. Une autre bonne performance. Octobre 2014 L Agroindicateur Octobre 2014 Une autre bonne performance La conjoncture 2014 permet d envisager que le revenu net total des entreprises agricoles québécoises devrait se situer à un niveau historiquement

Plus en détail

Les sources d énergie D où vient l énergie? 52 non renouvelables, renouvelables

Les sources d énergie D où vient l énergie? 52 non renouvelables, renouvelables Les sources d énergie D où vient l énergie? 52 non renouvelables, renouvelables Objectifs Matériel Matériel Découvrir Connaître les la différentes signification sources du mot d énergie.. Fiche image 1

Plus en détail

Portrait énergétique de la Chaudière-Appalaches

Portrait énergétique de la Chaudière-Appalaches Portrait énergétique de la Chaudière-Appalaches Présenté par : Joël Leblond et Martin Loiselle 19 novembre 2010 Plan de la présentation Introduction Objectifs des Rendez-vous de l énergie Constats nationaux

Plus en détail

Transition énergétique : l expérience de l Allemagne

Transition énergétique : l expérience de l Allemagne Transition énergétique : l expérience de l Allemagne Une analyse de l APERe, rédigée par Jean Cech et Christophe Haveaux Version du 07/03/2013 1. L expérience de l Allemagne 1.1. Quelles leçons tirer de

Plus en détail

DU MAÏS AU PLASTIQUE GROUPE 2. SC2321 - Didactique spéciale en sciences naturelles

DU MAÏS AU PLASTIQUE GROUPE 2. SC2321 - Didactique spéciale en sciences naturelles SC2321 - Didactique spéciale en sciences naturelles Activité proposée à des élèves dans le cadre du Festival des Sciences 2005 Thème : «La ville» DU MAÏS AU PLASTIQUE GROUPE 2 CONTEMPRE XAVIER DUBUISSON

Plus en détail

Etude du marché de la fenêtre en France

Etude du marché de la fenêtre en France Etude du marché de la fenêtre en France Les études Les chiffres clés du marché» - Edition : Décembre 2014 - Un marché tendu Malgré des incitations gouvernementales en faveur des travaux de rénovation énergétique,

Plus en détail

Capture et stockage du CO2 (CCS)

Capture et stockage du CO2 (CCS) European Technology Platform for Zero Emission Fossil Fuel Power Plants (ZEP) Capture et stockage du CO2 (CCS) Une solution majeure pour combattre le changement climatique 50% de réduction des émissions

Plus en détail

par Maxime Lalonde-Filion

par Maxime Lalonde-Filion ANALYSE DES IMPACTS ÉNERGÉTIQUES ET ENVIRONNEMENTAUX ASSOCIÉS À L'IMPLANTATION MASSIVE DES VÉHICULES HYBRIDES ÉLECTRIQUES RECHARGÉS PAR LE RÉSEAU (PLUG-IN HYBRID ELECTRIC VEHICLE : PHEV) AUX ÉTATS-UNIS

Plus en détail

Offrir une réponse durable à des industriels qui veulent produire autrement

Offrir une réponse durable à des industriels qui veulent produire autrement Benjamin GONZALEZ Président Directeur Général Antoine DARBOIS Directeur Général Délégué METabolic EXplorer Paris, 22 mars 2012 Offrir une réponse durable à des industriels qui veulent produire autrement

Plus en détail

EXERCICE II. SYNTHÈSE D UN ANESTHÉSIQUE : LA BENZOCAÏNE (9 points)

EXERCICE II. SYNTHÈSE D UN ANESTHÉSIQUE : LA BENZOCAÏNE (9 points) Bac S 2015 Antilles Guyane http://labolycee.org EXERCICE II. SYNTHÈSE D UN ANESTHÉSIQUE : LA BENZOCAÏNE (9 points) La benzocaïne (4-aminobenzoate d éthyle) est utilisée en médecine comme anesthésique local

Plus en détail

Eurocoat 2011. Vitrine de la filière biosourcée du coating. Peintures, vernis, encres d imprimerie, colles... & Chimie du végétal.

Eurocoat 2011. Vitrine de la filière biosourcée du coating. Peintures, vernis, encres d imprimerie, colles... & Chimie du végétal. Eurocoat 2011 Vitrine de la filière biosourcée du coating Peintures, vernis, encres d imprimerie, colles... & Chimie du végétal Edito «Chimie du végétal & Peintures» Les produits référencés dans l Agrobiobase

Plus en détail

La production d éthanol à partir de grains de maïs et de céréales

La production d éthanol à partir de grains de maïs et de céréales La production d éthanol à partir de grains de maïs et de céréales Avertissements Au moment de sa rédaction, l information contenue dans ce document était jugée représentative des connaissances sur les

Plus en détail

Vol vert. Une étude encourage la production de biokérosène pour l aviation civile. ÉNERGIE y

Vol vert. Une étude encourage la production de biokérosène pour l aviation civile. ÉNERGIE y ÉNERGIE y Vol vert Une étude encourage la production de biokérosène pour l aviation civile Marcos de Oliveira PUBLIÉ EN JUILLET 2013 L es comptes sont déjà faits. L aviation commerciale devra réduire de

Plus en détail

ETUDE SUR LES RESEAUX DE DISTRIBUTION DE CARBURANTS EN FRANCE MARS 2015

ETUDE SUR LES RESEAUX DE DISTRIBUTION DE CARBURANTS EN FRANCE MARS 2015 ETUDE SUR LES RESEAUX DE DISTRIBUTION DE CARBURANTS EN FRANCE MARS 2015 1 Caractéristiques de l étude et principaux résultats A la fin de chaque année, l UFIP réalise une étude sur les réseaux de distribution

Plus en détail

Épreuve collaborative

Épreuve collaborative Épreuve collaborative Épreuve collaborative 1. Faire une présentation de quelqu idé fort relativ au mix énergétique (ou bouquet énergétique). (Exposé de 5 minut maximum) 2. Faut-il encore brûler le charbon?

Plus en détail

Sciences de l'environnement Toxicologie génétique, réalisation de tests in vitro en vue de détecter les propriétés mutagènes (et antimutagènes)

Sciences de l'environnement Toxicologie génétique, réalisation de tests in vitro en vue de détecter les propriétés mutagènes (et antimutagènes) Toxicologie Mycologie & Aérobiologie Toxicologie Sciences biomédicales Sciences de l'environnement Toxicologie génétique, réalisation de tests in vitro en vue de détecter les propriétés mutagènes (et antimutagènes)

Plus en détail

Partie 1. Addition nucléophile suivie d élimination (A N + E) 1.1. Réactivité électrophile des acides carboxyliques et groupes dérivés

Partie 1. Addition nucléophile suivie d élimination (A N + E) 1.1. Réactivité électrophile des acides carboxyliques et groupes dérivés Molécules et matériaux organiques Partie 1. Addition nucléophile suivie d élimination (A N + E) 1.1. Réactivité électrophile des acides carboxyliques et groupes dérivés bjectifs du chapitre Notions à connaître

Plus en détail

Animations. Liste des 114 animations et 145 vidéos présentes dans la Banque de Ressources Physique Chimie Lycée. Physique Chimie Seconde

Animations. Liste des 114 animations et 145 vidéos présentes dans la Banque de Ressources Physique Chimie Lycée. Physique Chimie Seconde Animations Physique Chimie Seconde Extraction de l'eugénol La nature inspire les hommes Identification de principes actifs Identification d'une espèce chimique Support de l'exercice - Colorants alimentaires

Plus en détail

Communiqué de presse. Tereos Europe 500 000 000 d emprunt obligataire à 6 3/8 % dus à 2014. Pour le semestre clos au 31 mars 2012.

Communiqué de presse. Tereos Europe 500 000 000 d emprunt obligataire à 6 3/8 % dus à 2014. Pour le semestre clos au 31 mars 2012. Communiqué de presse Lille, le 29 juin 2012 Tereos Europe 500 000 000 d emprunt obligataire à 6 3/8 % dus à 2014 Pour le semestre clos au 31 mars 2012. L Entreprise organise une conférence téléphonique

Plus en détail

RESOLUTION ECO 3/2004 NIVEAU DE BASE REQUIS POUR LES FORMATIONS DIPLOMANTES DES PROFESSIONNELS IMPLIQUES DANS LES PRATIQUES ŒNOLOGIQUES

RESOLUTION ECO 3/2004 NIVEAU DE BASE REQUIS POUR LES FORMATIONS DIPLOMANTES DES PROFESSIONNELS IMPLIQUES DANS LES PRATIQUES ŒNOLOGIQUES NIVEAU DE BASE REQUIS POUR LES FORMATIONS DIPLOMANTES DES PROFESSIONNELS IMPLIQUES DANS LES PRATIQUES ŒNOLOGIQUES L ASSEMBLEE GENERALE, sur proposition de la Commission III «Economie», à partir des travaux

Plus en détail

Un nouveau standard d étanchéité pour une durée de vie accrue

Un nouveau standard d étanchéité pour une durée de vie accrue Un nouveau standard d étanchéité pour une durée de vie accrue Roulements rigides à billes munis de joints RSL et RSH Propriétés d étanchéité améliorées Faible frottement Durée de vie accrue Roulements

Plus en détail

Les énergies fossiles et renouvelables

Les énergies fossiles et renouvelables Les énergies fossiles et renouvelables Plan : Introduction : définition 1) En quoi consiste les deux sortes d'énergies? Sous quelle forme les trouve t-on? 2) Quels sont les avantages et les inconvénients?

Plus en détail

Quel sirop choisir pour le nourrissement d hiver.

Quel sirop choisir pour le nourrissement d hiver. Syndicat des apiculteurs de Thann et environs Quel sirop choisir pour le nourrissement d hiver. Auteurs : R.Hummel & M.Feltin Octobre 2014 Les sirops de nourrissement : La qualité des sirops utilisés pour

Plus en détail

Les technologies pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. L'action de l'ifp

Les technologies pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. L'action de l'ifp Les technologies pour réduire les émissions de gaz à effet de serre L'action de l'ifp Contact presse Anne-Laure de Marignan 01 47 52 67 21 - presse@ifp.fr La prise de conscience de la communauté internationale

Plus en détail

La production énergétique à partir de la biomasse forestière : le devenir des nutriments et du carbone

La production énergétique à partir de la biomasse forestière : le devenir des nutriments et du carbone La production énergétique à partir de la biomasse forestière : le devenir des nutriments et du carbone Jessica François, Mathieu Fortin et Anthony Dufour Journées CAQI les 8 et 9 avril 2014, Gembloux,

Plus en détail

Organisme de recherche et d information sur la logistique et le transport LES TECHNIQUES DE SUIVI DES ARTICLES ET DES STOCKS

Organisme de recherche et d information sur la logistique et le transport LES TECHNIQUES DE SUIVI DES ARTICLES ET DES STOCKS LES TECHNIQUES DE SUIVI DES ARTICLES ET DES STOCKS La gestion et la maîtrise des flux entrants et sortants du magasin nécessite la mise en œuvre d un dispositif à trois composantes : la classification

Plus en détail

Que suis-je? Plus de 50% des GES sont sous mon contrôle et donc ma responsabilité

Que suis-je? Plus de 50% des GES sont sous mon contrôle et donc ma responsabilité Que suis-je? Je détiens près de 60% des infrastructures J accueille aujourd hui plus de 60% de la population mondiale Je réunis l économie du savoir, des services, des finances sur mon territoire 1 Que

Plus en détail

Écotoxicité des polymères organiques de synthèse placés en fin de vie dans les sols agricoles

Écotoxicité des polymères organiques de synthèse placés en fin de vie dans les sols agricoles Écotoxicité des polymères organiques de synthèse placés en fin de vie dans les sols agricoles Partie I : Synthèse bibliographique sur l'écotoxicité des plastiques dits "biodégradables" Partie II : Biodégradation

Plus en détail

Bioénergie. L énergie au naturel

Bioénergie. L énergie au naturel Bioénergie L énergie au naturel Les références d AREVA en bioénergie Plus de 2,5 GW dans le monde : la plus grande base installée de centrales biomasse AREVA développe des solutions de production d électricité

Plus en détail

Un fonds climat énergie au GL? Présentation de la démarche

Un fonds climat énergie au GL? Présentation de la démarche Un fonds climat énergie au GL? Présentation de la démarche 1 1 1 Contexte et enjeux Un engagement territorial pour le climat Objectifs du plan climat d ici 2020 : les 3x20-20% des émissions de gaz à effet

Plus en détail

RÉUSSITE TECHNOLOGIQUE ENVIRONNEMENTALE QUÉBÉCOISE QUI RAYONNE DANS LE MONDE

RÉUSSITE TECHNOLOGIQUE ENVIRONNEMENTALE QUÉBÉCOISE QUI RAYONNE DANS LE MONDE RÉUSSITE TECHNOLOGIQUE ENVIRONNEMENTALE QUÉBÉCOISE QUI RAYONNE DANS LE MONDE André Héroux, président-directeur général DÉJÀ PRÉSENTE AU CANADA, DANS LE NORD-EST DES ÉTATS-UNIS, EN ANGLETERRE ET EN FRANCE,

Plus en détail

3 ème édition de Plant Based Summit Congrès-Exposition européen des produits biosourcés 8-10 avril 2015 Lille Grand Palais

3 ème édition de Plant Based Summit Congrès-Exposition européen des produits biosourcés 8-10 avril 2015 Lille Grand Palais 3 ème édition de Plant Based Summit Congrès-Exposition européen des produits biosourcés 8-10 avril 2015 Lille Grand Palais L Association Chimie Du Végétal (ACDV) et Infopro Digital associent de nouveau

Plus en détail

déversements de pétrole? convertisseur catalytique? convertisseur catalytique? catalytique en bon état?

déversements de pétrole? convertisseur catalytique? convertisseur catalytique? catalytique en bon état? Des oxydes d azote se forment à haute température Les gaz d échappement contiennent aussi des oxydes d azote comme NO(g) et NO2(g) (section 5.1). L azote gazeux est normalement très peu réactif. Par contre,

Plus en détail

Faits saillants INDICE CPQ-LÉGER MARKETING DE CONFIANCE DANS L ÉCONOMIE QUÉBÉCOISE. Constats. Consommateurs. Entreprises.

Faits saillants INDICE CPQ-LÉGER MARKETING DE CONFIANCE DANS L ÉCONOMIE QUÉBÉCOISE. Constats. Consommateurs. Entreprises. Faits saillants INDICE CPQ-LÉGER MARKETING DE CONFIANCE DANS L ÉCONOMIE QUÉBÉCOISE Avril 2003 Constats L indice CPQ-Léger Marketing de confiance des consommateurs et des entreprises dans l économie québécoise

Plus en détail

Compensation carbone produits bois : Comment estimer l impact sur le changement climatique des produits?

Compensation carbone produits bois : Comment estimer l impact sur le changement climatique des produits? Compensation carbone produits bois : Comment estimer l impact sur le changement climatique des produits? Claire Cornillier, claire.cornillier@fcba.fr Estelle Vial, estelle.vial@fcba.fr Conférence-Débat

Plus en détail

2015 RDÉE Canada ENTRE LES PROVINCES, LES TERRITOIRES ET LES RÉGIONS POUR LES ENTREPRISES FRANCOPHONES ET ACADIENNES

2015 RDÉE Canada ENTRE LES PROVINCES, LES TERRITOIRES ET LES RÉGIONS POUR LES ENTREPRISES FRANCOPHONES ET ACADIENNES 2015 RDÉE Canada ENTRE LES PROVINCES, LES TERRITOIRES ET LES RÉGIONS POUR LES ENTREPRISES FRANCOPHONES ET ACADIENNES ISBN : 9780994044488 Remerciements Le RDÉE Canada tient à remercier chaleureusement

Plus en détail

Conférence technique internationale de la FAO

Conférence technique internationale de la FAO Décembre 2009 ABDC-10/7.2 F Conférence technique internationale de la FAO Biotechnologies agricoles dans les pays en développement: choix et perspectives pour les cultures, les forêts, l élevage, les pêches

Plus en détail

DIVERSITÉ CULTURELLE JOURS FÉRIÉS Pour en savoir Plus, veuillez vous adresser à :

DIVERSITÉ CULTURELLE JOURS FÉRIÉS Pour en savoir Plus, veuillez vous adresser à : Le Manitoba en bref Le Manitoba : Province du Canada depuis 1870. Manitoba signifie «lieu où vit l Esprit» dans les langues des peuples autochtones de la province. Chef politique : Premier ministre (Greg

Plus en détail