ÉTUDE. SECTEUR Santé LABORATOIRES DE BIOLOGIE MEDICALE. Etude pour l élaboration d une GPEC

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ÉTUDE. SECTEUR Santé LABORATOIRES DE BIOLOGIE MEDICALE. Etude pour l élaboration d une GPEC"

Transcription

1 ÉTUDE SECTEUR Saté LABORATOIRES DE BIOLOGIE MEDICALE Etude pour l élaboratio d ue GPEC

2 02 ÉTUDE - juillet 2012 Laboratoires de biologie médicale : étude pour l élaboratio d ue GPEC Sommaire 03 Pricipaux eseigemets 03 La réforme de la biologie et ses impacts 04 Deux scéarios 05 Des pistes pour l actio 06 Ue étude iitiée par la CPNEFP 06 Fialités 07 Méthodologie 08 Itroductio à la biologie medicale 08 Les trois phases e biologie médicale 09 Les métiers 11 Evolutios et impacts sur les ressources humaies 11 La réforme de la biologie 13 Observatios sur les leviers du chagemet 13 Problématiques et ejeux associés 15 Impacts sur l etreprise 16 Impacts sur les ressources humaies et les métiers 18 Scéarios et prospective métiers 18 Les scéarios 21 Scéarios 1 et 2 : impacts métiers 28 Des pistes pour l actio 31 Aexes 31 Equête de fi d étude 38 Ressources mobilisées 39 Lexique Étude réalisée par le cabiet Polle coseil pour l OMPL Observatoire des Métiers das les Professios Libérales

3 ÉTUDE - juillet Laboratoires de biologie médicale : étude pour l élaboratio d ue GPEC Orgaiser le passage d ue logique «familiale» à la mise e œuvre effective de règles légales et covetioelles, aisi que de valeurs de substitutio pour recréer le lie social et sortir de l aoymat salarial. Pricipaux eseigemets La réforme de la biologie et ses impacts Réforme de la biologie iitiée par l ordoace du 13 javier La réforme se caractérise par trois exteralités majeures : accréditatio et ISO ; baisse de la omeclature ; liberté de s orgaiser et de se structurer e laboratoire multisite : écessité de réiveter le modèle écoomique. Le chagemet iitié par la réforme de la biologie implique de : trouver des parteaires pour costruire u regroupemet de laboratoires de taille variable (petit, moye ou grad, soit de l ordre de 49 à 400 salariés) ; choisir la ature alterative (groupe ou biologistes idépedats) du parteariat voulu ; costruire u plateau techique cetral pour les sites de prélèvemet. Elémets structurats de la réorgaisatio des etreprises Créatio d u plateau techique cetral Aucue alterative sérieuse au pricipe du plateau techique e semble se dessier pour permettre u gai de productivité et u coût amorti de l accréditatio. Coservatio des autres sites comme sites de prélèvemet Les acies laboratoires devieet des sites de prélèvemet. Reforcemet de la logistique La circulatio des tubes etre les sites de prélèvemet et le plateau techique exige ue logistique reforcée. Mise e place des procédures qualité L obligatio de la orme ISO impose ses procédures qualité. Défiitio d ue gouverace et structuratio d u maagemet Avec le regroupemet, il y a lieu de redéfiir ue gouverace à plusieurs actioaires puis de structurer le maagemet opératioel (qui décide de quoi, commet). Développemet des foctios trasversales Le développemet des foctios trasversales, corolaire à la taille des etreprises va de pair avec celui des politiques ressources humaies, achats, fiaces, iformatiques qualité. Itesificatio des cadeces de productio Avec l aide des ouveaux outils, otammet les automates ou l iformatique, ue itesificatio des cadeces est à l œuvre ; elle sera d autat plus forte que la pressio de la baisse de la omeclature sera importate. 1 Ordoace du 13 javier 210 relative à la biologie médicale. Observatoire des Métiers das les Professios Libérales

4 04 ÉTUDE - juillet 2012 Laboratoires de biologie médicale : étude pour l élaboratio d ue GPEC Plus largemet, il est plus questio de réigéierie de l orgaisatio du travail que de mutatio des postes. Impacts sur les ressources humaies Les évolutios e cours vot de paire avec ue écessaire réorgaisatio des ressources humaies et ue trasformatio des emplois : la qualité exige, sur chacu des postes, de cosacrer quotidieemet du temps à la gestio de la qualité et de ses procédures ; des techicies sot affectés exclusivemet au plateau techique sur des postes de techicies ; des techicies sot affectés exclusivemet aux sites de prélèvemet à u poste de techicie périaalytique 2 ou u poste polyvalet de techicie périaalytique, accueil et/ou coursier ; des salariés peuvet relever désormais de plusieurs sites ; la structuratio de l admiistratif back-office etraîe ue spécialisatio et ue baisse des effectifs ; l émergece des ouvelles foctios ou métiers s affirme ; le métier du biologiste évolue ; la créatio de deux à trois iveaux de classificatio pour chaque métier avec des postes d ecadrats affirme sa pertiece ; la écessité d ue gestio des relatios humaies d etreprise itermédiaire s impose : comité d etreprise, égociatio auelle obligatoire c est-à-dire le passage d ue logique «familiale» à la mise e œuvre effective de règles légales et covetioelles aisi que de valeurs de substitutio (trasparece, équité, retabilité?) pour recréer du lie social et sortir de l aoymat salarial. Deux scéarios Scéario 1 : adaptatio e pete douce La questio cetrale est celle de l évolutio des coditios du marché et du ouvel équilibre iduit par la réforme, etre coût de productio et facturatio. Ici, l hypothèse est posée que la baisse de la omeclature est compesée par l augmetatio de la prescriptio et de la productivité. Das ce cotexte, les laboratoires mèet leur regroupemet selo des logiques variables. L impact sur les ressources humaies est ue baisse margiale des effectifs, l absece de liceciemet, ue réaffectatio des postes et quelques évolutios de carrière e resposabilité ou foctio. Scéario 2 : de l évolutio à la tesio Das ce scéario la baisse de la omeclature exige u accroissemet accru de la productivité. Après ue phase 1 ( ) d adaptatio à la réforme de la biologie, phase similaire au scéario 1, o bascule das ue phase 2. Cette phase 2 correspod à la deuxième partie de la déceie ( ). Il y a amplificatio de l adaptatio pour faire face à ue situatio de tesio ; ue biologie très idustrielle s egage. Cela correspod à ue ouvelle réorgaisatio caractérisée par ue ouvelle fusio des etreprises (et doc l accroissemet de la taille moyee), la baisse du ombre de sites de prélèvemet, la réductio des horaires d ouverture, et la baisse du ombre de biologistes (dirigeats). L impact sur les ressources humaies est ue baisse otable des effectifs (plus importate que das le scéario 1) mais éamois peu ou pas de liceciemet e raiso des départs aturels, ue réaffectatio des postes plus importate que das le scéario 1 et de rares évolutios de carrière e resposabilité ou foctio. 2 Le terme de techicie périaalytique a été reteu e lieu et place du terme préleveur. Observatoire des Métiers das les Professios Libérales

5 ÉTUDE - juillet Laboratoires de biologie médicale : étude pour l élaboratio d ue GPEC Des pistes pour l actio Sur la formatio Sur la gestio des ressources humaies Adaptatio de la formatio iitiale pour les biologistes, techicies, secrétaires, coursiers et agets d etretie. Créatio du diplôme de techicie périaalytique. Mise e place d u accompagemet formatif pour favoriser l accès itere aux ouvelles foctios. Actios de formatio (et parcours) pour préveir la déqualificatio possible liée à la moospécialisatio. Reforcemet de la formatio à la qualité (pour tous les cursus). Appropriatio collective (dirigeats, salariés) des ejeux écoomiques et du dialogue social. Costructio et partage de la compétece écessaire à la gestio des ressources humaies pour des laboratoires de tailles moyees et grades. Reforcemet du lie social et de l esprit d équipe. Sur les métiers Mise à jour du référetiel métiers et de la classificatio. Prise e compte des ouveaux métiers. Aticipatio de l hypothèse de restructuratios fortes, par la costructio d outils pour la mobilité salariale extra-brache. Suivi avec attetio de l évolutio quatitative des effectifs au globale et par métier. Observatoire des Métiers das les Professios Libérales

6 06 ÉTUDE - juillet 2012 Laboratoires de biologie médicale : étude pour l élaboratio d ue GPEC Cette étude se propose d être u outil au service de la brache, des etreprises et des salariés. Ue étude iitiée par la CPNEFP Fialités Le secteur des laboratoires de biologie médicale extra-hospitaliers La biologie médicale est u acte médical. Sa foctio première est de cotribuer à l établissemet d u diagostic. Elle est pratiquée sous la resposabilité de biologistes, eux-mêmes pharmacies ou médecis. Ceux-ci exercet soit e secteur public, soit e laboratoires privés dits de "ville" ou extra-hospitaliers. La brache des laboratoires de biologie médicale (LBM) déped de la covetio collective atioale des "laboratoires d aalyse de biologie médicale extrahospitalier". Les LBM relèvet du code NAF 86.90B. U appui au service de la réflexio prospective La présete étude résulte d ue demade de la CPNEFP (Commissio paritaire atioale de l emploi et de la formatio professioelle) des laboratoires de biologie médicale adressée à l OMPL (Observatoire prospectif des métiers et des qualificatios das les professios libérales). La fialité de cette étude est d apporter des élémets d observatio, d aalyse et de prospective qui servirot : à la brache, das l élaboratio de la politique emploi-formatio et e particulier de la GPEC (Gestio prévisioelle des emplois et des compéteces) ; aux etreprises pour disposer d u regard extérieur sur l évolutio collective des etreprises, des emplois et des compéteces ; aux salariés pour mieux appréheder leur évolutio et mobilité professioelles. Cette étude compred otammet : ue présetatio sythétique de l activité ; u paorama sur les métiers existats au sei des etreprises et l idetificatio des facteurs d évolutio ; ue évaluatio de l impact des évolutios techologiques, démographiques, réglemetaires et écoomiques sur les métiers et compéteces ; la défiitio de pistes d orietatios à privilégier pour faciliter la mise e œuvre d ue démarche de gestio prévetive et prospective des compéteces et des mobilités écessaires, ces pistes s appuyat sur ue représetatio par scéarisatio des évolutios. Elle se propose d être u outil d aimatio de la réflexio de la brache et de ses etreprises. La prospective abordée ici est cetrée sur le champ emploi-formatio ; aisi, elle a pas pour ambitio d approfodir toutes les dimesios de la professio (techique, juridique, médicale ). Observatoire des Métiers das les Professios Libérales

7 ÉTUDE - juillet Laboratoires de biologie médicale : étude pour l élaboratio d ue GPEC Méthodologie Prospective L aalyse prospective pred appui sur : ue aalyse documetaire et statistique ; des cotributios de persoes ressources ; ue série de visites e laboratoires et d etreties avec des employeurs et des salariés ; des groupes de travail thématiques ; des échages avec le groupe techique de pilotage ; et de faço aexe et accessoire, ue equête réalisée avec u questioaire de fi d étude. L étude permet l idetificatio des facteurs importats pour l évolutio de la brache et de ses emplois. Leur aalyse partagée cotribue à la costructio de scéarios d évolutio. Outil de travail et d aide à la décisio pour accompager les évolutios possibles, ces scéarios et le diagostic préalable participet à la détermiatio de précoisatios relatives à la brache, aux etreprises et aux salariés. Au total, euf visites e etreprises ot été réalisées pour plus de 50 etreties (11 dirigeats, 44 salariés) ; ces visites ot été complétées par huit etreties avec des persoes ressources, trois groupes de travail thématiques (évolutios, ejeux et scéarios, précoisatios) mobilisat 25 participats eviro, ciq groupes techiques de pilotage et la participatio à la table-rode "Techicie : u métier d aveir" aux JIB 3. Les parteaires de l étude Ce travail a été réalisé e coproductio. Les parteaires et copilotes de l étude sot : l OMPL ; la CPNEFP ; le cabiet Polle Coseil. L OMPL est l iitiateur et le fiaceur de cette étude. Il est l Observatoire prospectif des métiers et des qualificatios das les professios libérales desquelles relèvet les laboratoires de biologie médicale. Il a ue missio de productio d études sur les ejeux emploiformatio, otammet pour l accompagemet des etreprises das la défiitio de leurs politiques de formatio, et des salariés das l élaboratio de leurs projets professioels. La CPNEFP a assumé la resposabilité du copilotage de cette étude. Elle joue u rôle clé pour l appropriatio et l exploitatio par la brache et ses etreprises des aalyses et précoisatios proposées das le rapport. Polle Coseil, cabiet d étude et de coseil, a été désigé pour aimer et produire la présete étude selo la méthodologie présetée ci-dessus. Ce travail a été redu possible que par la mobilisatio d etreprises, d employeurs et de leurs salariés avec l appui des relais istitutioels de la brache. 3 Jourées iteratioales de la Biologie de Novembre 2011 au CNIT de Paris-La Défese Observatoire des Métiers das les Professios Libérales

8 08 ÉTUDE - juillet 2012 Laboratoires de biologie médicale : étude pour l élaboratio d ue GPEC Itroductio à la biologie médicale Cette itroductio est ue présetatio sythétique et o exhaustive de l orgaisatio du travail et de l activité das les laboratoires de biologie médicale. Le code de la saté précise que "Les aalyses de biologie médicale sot les exames biologiques qui cocouret au diagostic, au traitemet ou à la prévetio des maladies humaies ou qui fot apparaître toute autre modificatio de l état physiologique, à l exclusio des actes d aatomie et de cytologie pathologiques exécutés par les médecis spécialistes de cette disciplie." Les trois phases e biologie médicale Pré-aalytique La phase pré-aalytique est la phase de prélèvemet. Le patiet viet au laboratoire avec ue ordoace. Il est procédé à so accueil et à l eregistremet des doées médicales (ordoace ) et admiistratives (sécurité sociale, mutuelles ). U prélèvemet est effectué par ue persoe habilitée, selo certaies spécificatios (à jeu ou o ) et selo l aalyse qu il faudra réaliser. Il s agit souvet de prélèvemet de sag mais d autres prélèvemets sot réalisés : muqueuse, peaux, liquide d épachemet ou de poctio, ou ecore aalyse de selle ou d urie... Ce prélèvemet peut être effectué à l extérieur du laboratoire, otammet au domicile, e cetre hospitalier ou e cetre de saté. L échatillo prélevé est evoyé à l aalyse et peut préalablemet relever d u prétraitemet (ex. : cetrifugatio ). Cette phase est assez sesible, e ce ses que les élémets à maîtriser (durée, température, idetificatio, coditio ) peuvet perturber, fausser l aalyse ultérieure. Aalytique Il est procédé à l aalyse das u des domaies d ivestigatio 4 : hématologie biologique, y compris hémostase et immuo-hématologie ; biochimie cliique, y compris ezymologie, hormoologie, toxicologie ; microbiologie médicale compreat : bactériologie cliique, virologie médicale, parasitologie médicale, mycologie médicale ; immuopathologie ; cytologie pathologique ; géétique biologique. La biologie médicale compred égalemet la biologie itervetioelle : thérapie géique, thérapie cellulaire et biologie de la reproductio. Pour cette phase d aalyse, des automates sophistiqués sot de plus e plus utilisés. Ils preet le relais des méthodes exigeat des actes mauels. Les aalyses cosommet des réactifs. L aalyse suit u protocole précis, établi pour chaque laboratoire au regard des automates et méthodes d aalyse utilisées. 4 Wikipedia, "Biologie médicale". Observatoire des Métiers das les Professios Libérales

9 ÉTUDE - juillet Laboratoires de biologie médicale : étude pour l élaboratio d ue GPEC Les échatillos sot coservés selo les ormes puis il est procédé à leur élimiatio aisi qu à celle des cosommables. Le techicie pred coaissace des résultats. Il procède alors à ue validatio techique de l aalyse ; das le cas cotraire, il fait réaliser ue ouvelle aalyse par l automate. Post-aalytique À cette phase, le biologiste procède à ue validatio biologique. Das le cas cotraire, il programme ue ouvelle aalyse de l échatillo prélevé, et si écessaire la réalisatio d u ouveau prélèvemet et de so aalyse. Les résultats validés sot trasmis au médeci et au patiet. Le cas échéat, le biologiste procède à ue iterprétatio du résultat et peut, après échage avec le médeci prescripteur, réaliser ue aalyse complémetaire sur l échatillo. Evolutio e logue période Sas etrer das les détails, rappelos que la biologie a été très mauelle. Au-delà des évolutios de méthodes, la première grade évolutio est la mise e place de procédures, puis l arrivée des automates vers la fi des aées 70, l iformatisatio vers le début des aées 80, l itroductio de la qualité avec le guide de boe exécutio des exames de laboratoire que les textes ot réglemeté au début des aées 90, et désormais l accréditatio e ISO Par ailleurs, dès les aées 90, l autorisatio avait été doée aux biologistes de cotrôler jusqu à ciq laboratoires ; désormais, l etreprise multisite et l itroductio des capitaux extérieurs fot partie des règles e applicatio. Les métiers Biologiste Le biologiste est resposable de l aalyse médicale. Il est diplômé d u DES biologie médicale obteu après u titre de médeci ou de pharmacie. Il exerce soit comme salarié e qualité de directeur adjoit, soit comme associé e tat que biologiste titulaire. Il est le seul habilité à certais actes de prélèvemet (otammet les o saguis) ou ecore la validatio de l aalyse. Le biologiste couvre le champ de la biologie, de l orgaisatio et du maagemet de l etreprise selo ses resposabilités. Techicie de laboratoire Aujourd hui, titulaire d u bac+2 e biologie médicale, il réalise les aalyses selo la procédure arrêtée par les biologistes, sous leur cotrôle et leur validatio. Il gère (mise e route, paramétrage, validatio qualité, foctioemet ) les automates et procède à leur maiteace de premier iveau. Il s assure de la dispoibilité des composats écessaires au foctioemet des automates (réactifs, matériel ). E amot, il procède aux prélèvemets d échatillos. Cet acte exige l habilitatio correspodat au certificat de prélèvemet sagui. Les techicies sot classés e trois catégories (A, B et C) selo la covetio collective. Le techicie A a le statut de cadre. Ifirmier Titulaire du diplôme d Etat d ifirmier, l ifirmier est affecté au prélèvemet et complète les équipes de techicies au prélèvemet. Souvet, les prélèvemets à réaliser à l extérieur du laboratoire sot attribués aux ifirmiers. Selo les règles e vigueur, les ifirmiers itervieet sur les prélèvemets o saguis. E parallèle, les ifirmiers libéraux effectuet des prélèvemets à domicile. Ils amèet directemet les échatillos au laboratoire avec l ordoace. Das certaies régios, il est procédé à ue collecte des échatillos à la pharmacie qui les coserve das cette attete. Observatoire des Métiers das les Professios Libérales

10 10 ÉTUDE - juillet 2012 Laboratoires de biologie médicale : étude pour l élaboratio d ue GPEC Secrétaire Persoel d etretie Le travail de secrétariat regroupe plusieurs activités : accueil et eregistremet des patiets (persoe et aalyse prescrite) ; réceptio et eregistremet des prélèvemets d ifirmiers libéraux ; accueil téléphoique ; traitemet des dossiers admiistratifs avec les caisses de sécurité sociale et les mutuelles ; publipostage et evoi des résultats d aalyse ; tri des tubes, le cas échéat, selo les orgaisatios. Il y a pas de diplôme spécifique et obligatoire pour les laboratoires de biologie médicale. Le diplôme e secrétariat médical e correspod pas aux besois. Le titre de secrétaire techique des professios libérales propose ue optio saté. Coursier Le coursier achemie les prélèvemets au lieu d aalyse. De plus e plus, les lieux de prélèvemet et d aalyse sot disticts. Cet achemiemet doit se faire selo les ormes édictées pour garatir la fiabilité des résultats. Ce métier peut-être exteralisé. Le persoel d etretie pred e charge l etretie des bâtimets et des salles hors de ce qui relève des techicies. Cet etretie doit se faire selo des cosiges strictes et avec les précautios qui s imposet otammet celles liées à la mautetio de produits dagereux. Métiers support Les métiers support se développet. Il s agit de foctios pour lesquelles il peut être recruté du persoel spécialisé. Le qualiticie et l iformaticie sot les deux premiers métiers foctioels qui ot fait leur apparitio das les laboratoires. Le qualiticie iterviet sur la défiitio et la mise e œuvre de la procédure qualité, otammet ISO écessaire à l accréditatio bietôt obligatoire des laboratoires. L iformaticie est e charge de la ressource iformatique alors que so utilisatio s itesifie et que les laboratoires se regroupet et partaget leur iformatique. Observatoire des Métiers das les Professios Libérales

11 ÉTUDE - juillet Laboratoires de biologie médicale : étude pour l élaboratio d ue GPEC Ue mutatio profode du paysage des laboratoires de biologie médicale das u laps de temps extrêmemet bref au regard de so ampleur. Evolutios et impacts sur les ressources humaies La réforme de la biologie Du rapport Ballereau à l ordoace de javier 2010 A la suite du rapport 2008 "Ballereau" 5, de ouvelles dispositios sur l orgaisatio de la biologie ot été prises avec l ordoace du 13 javier Ces dispositios modifiet e profodeur le paysage de la biologie, de plus les chagemets iduits itervieet das u temps extrêmemet bref relativemet à l ampleur de ces mutatios. Le diagostic du rapporteur est celui d ue biologie médicale qui est pas toujours aussi efficace et efficiete qu elle pourrait l être au regard des évolutios otammet techiques. La cause pricipale proviedrait du ombre trop importat de laboratoires qui serait u obstacle à leur développemet. Aussi, la répose proposée est celle du passage de ormes réglemetaires (taille des locaux, quotas de persoel ) "à u système reposat sur l accréditatio, moitorig permaet qui vérifie otammet la qualité de l accueil, la qualité des résultats, la qualificatio permaete du persoel, et la prise e compte des erreurs costatées" 6. La réforme de l exercice de la biologie est le résultat d ue triple logique : dispositios réglemetaires ; politique de saté et otammet tarifaire ; appropriatio des ouvelles cotraites par la professio. Exteralités Les chagemets peuvet se résumer par trois exteralités majeures et trois exteralités mieures qui caractériset la trasformatio impulsée par la puissace publique. Exteralités majeures Accréditatio Les laboratoires doivet désormais être accrédités sous ISO L échéace de la mise aux ormes des laboratoires est Cette orme est valable aussi bie pour les laboratoires privés que publics. Le coût estimatif de 5 La loi sur la biologie est etrée e cours de discussio au Parlemet e javier 2012, date d éditio du préset rapport. 6 "Rapport Ballereau", Rapport sur u projet de réforme de la biologie médicale, miistère de la Saté. Observatoire des Métiers das les Professios Libérales

12 12 ÉTUDE - juillet 2012 Laboratoires de biologie médicale : étude pour l élaboratio d ue GPEC cette accréditatio dépasse les euros par laboratoire et exige ue mise à jour auelle. Baisse de la omeclature Depuis le milieu des aées 2000, la puissace publique est etrée das ue logique de baisse des tarifs de remboursemet des aalyses médicales. Pour mémoire, cotrairemet à d autres prestatios médicales, la biologie a pas u secteur covetioé et u décovetioé ; le tarif appliqué est celui prescrit par la sécurité sociale. Cette baisse est fodée sur l existece de gais de productivité et de baisses des coûts de productio. Liberté de s orgaiser et de se structurer e laboratoire multisite Pour permettre la baisse des coûts, les laboratoires bééficiet d ue ouvelle liberté d orgaisatio permettat de sortir défiitivemet de l orgaisatio traditioelle u biologiste, u site, u laboratoire. Cette liberté implique la écessité de réiveter le modèle écoomique de la biologie médicale. Exteralités mieures Logique des territoires de saté / zoe de chaladise Le développemet des laboratoires est e partie limité à des territoires de saté. E pratique, le laboratoire multisite doit défiir ue zoe de chaladise optimale tat au iveau commercial que techique. Evolutio des techologies E particulier, les automates devieet de plus e plus performats e termes de réductio (suppressio) des actes mauels et d augmetatio des capacités de traitemet. Répose de la professio : plateau techique et multisite Alors que cette répose est redue obligatoire par aucu règlemet, tous les laboratoires ot opté pour la même solutio : la mise e commu d u plateau techique. Pour cette mise e commu, il y a écessité de trouver des parteaires. Costruire u plateau techique L idée de base est de coserver les sites actuels pour les dédier au prélèvemet, et de créer u plateau techique uique (plus ou mois cetral) pour les sites fédérés das ue même etreprise. Il s agit tout à la fois de e supporter qu ue seule fois le coût de l accréditatio pour l aalyse (plutôt que pour chacu des sites) et de réaliser des gais de productivité. Cette créatio de plateau techique est le plus souvet ue costructio ouvelle (das u des sites du groupe ou o). Choisir ses parteaires Le premier choix est celui de la taille du regroupemet : petit, moye, grad. La taille peut être cotraite par la géographie (motage, frotière et plus gééralemet les axes de circulatio). U petit regroupemet c est 3 à 4 sites avec mois de 50 salariés. E local, 400 salariés et 20 sites costituet u LBM de grade taille, tadis qu u groupe atioal peut dépasser les 100 sites et collaborateurs. Le secod est la ature du regroupemet : groupe ou biologistes idépedats. La première solutio offre u appui et règle la questio de la successio ; la secode répod à ue certaie coceptio idetitaire du métier. Cotexte de crise fiacière et d augmetatio des prescriptios d aalyse e logue période La biologie médicale offre u appui au diagostic toujours plus performat. Elle est ue répose écessaire aux pathologies d ue populatio vieillissate. De ce fait, e logue période la prescriptio d aalyses médicales augmete et le ombre d actes remboursés progresse de plus de 65 % sur dix as 7. E parallèle, le modèle de sécurité sociale fraçais est touché directemet par la crise fiacière que traverse la sphère publique. La capacité de développemet de la prise e charge des dépeses de saté par les recettes sociales s e trouve fortemet limitée. 7 Source biolam (CNAMTS) i Le secteur de la biologie médicale, Asterès. NB : il s agit d u idicateur avec ses limites. Observatoire des Métiers das les Professios Libérales

13 ÉTUDE - juillet Laboratoires de biologie médicale : étude pour l élaboratio d ue GPEC Observatios sur les leviers du chagemet Place des groupes (fiaciers) à log terme Sous réserve d efficacité écoomique cofirmée, les groupes ot vocatio à se développer das u deuxième temps, au momet des successios des LBM. L augmetatio de la taille des etreprises va de pair avec ue certaie cocetratio du capital. Cette cocetratio red plus difficile l acquisitio de parts par u jeue biologiste (sas patrimoie). Il s agit d ue rupture sociologique etre les différetes géératios de biologistes ; il est pas évidet que le modèle d hier motive les jeues géératios au ses qu être so propre patro, être u "vrai professioel libéral" représete ue dimesio essetielle. A l heure des cotraites admiistratives à la hausse et des perspectives écoomiques à la baisse, etrepredre fait peur, otammet pour quelqu u dot le métier, la formatio iitiale est la biologie et o la gestio. L arrivée de capitaux extérieurs tiet à la retabilité des capitaux ivestis das le secteur. Ue chute brutale des remboursemets et des tarifs de la sécurité sociale dégraderait fortemet la retabilité. L itérêt de ces ivestissemets fiaciers exteres serait, das ue telle perspective, remis e questio. Efi, le retrait de la sécurité sociale et la motée des complémetaires saté das le remboursemet des sois pourraiet provoquer l émergece d u cotrôle par les assuraces et mutuelles. Ce cotrôle pourrait être celui d ue prise de participatio ou de la mise e place d appels d offres et d agrémets 8. Leviers fiaciers Afi de coserver la péreité des etreprises, les LBM doivet agir sur les leviers fiaciers. Quatre pricipaux leviers peuvet être mobilisés. Frais de persoel Les frais de persoel 9 offret deux opportuités : la baisse du ombre de techicies d aalyse e raiso de l augmetatio de la productivité iduite par les plateaux techiques et de la baisse du ombre de biologistes e leur affectat exclusivemet des tâches relevat de la biologie. Iversemet, le frachissemet des seuils est pas sas coût e gestio des ressources humaies. Achats médicaux Ue taille plus importate permet de égocier les prix sur les achats de cosommables et de machies, de professioaliser et de ratioaliser la politique d achat pour la redre plus efficiete. Autres achats et cosommables Bureaux, iformatiques, assuraces etc. bééficiet d u coût à la baisse e raiso de l achat de masse réalisé par les acheteurs. Efficiece orgaisatioelle La retabilité peut être u résultat ou u objectif. Das le deuxième cas, le travail sur l efficiece orgaisatioelle offre u potetiel réel. Trouver cette efficiece demade du temps ; aujourd hui, la questio est d abord celle de la gestio du chagemet d échelle. Problématiques et ejeux associés Réorgaisatio de l etreprise Iégal accès des territoires aux diplômés (et réciproquemet) La perceptio de l offre de travail de biologistes et techicies otammet est très liée à la proximité ou o de cetres de formatio. Certais employeurs ot quelques difficultés à recruter tadis que certais diplômés e trouvet pas facilemet des emplois quad il y e a. Fi des LBM spécialisés et iteralisatio des aalyses cocerées Le développemet de plateaux techiques coséquets permet aux laboratoires regroupés de predre e charge des aalyses jusque-là sous-traitées à des 8 L assuré serait cotrait ou fortemet ecouragé de faire appel à u laboratoire agréé. 9 Ils représetet eviro 50% des charges (cf. Le secteur de la biologie médicale, Asterès). Observatoire des Métiers das les Professios Libérales

14 14 ÉTUDE - juillet 2012 Laboratoires de biologie médicale : étude pour l élaboratio d ue GPEC laboratoires spécialisés, e raiso d u volume à la hausse qui red leur réalisatio e itere retable. Iversemet, ces laboratoires spécialisés sot ameés à se redéployer. Aalyse e chaîe L aspiratio la plus commue d u techicie est de "techiquer" c est-à-dire de faire des aalyses. Les techicies affectés au plateau techique vivet cette affectatio positivemet. O peut légitimemet s iterroger sur la péreité de cette satisfactio. E effet, jusque-là ue certaie diversificatio de l activité existait par le basculemet quotidie du prélèvemet à l aalyse et réciproquemet. La mootoie d u travail sur chaie pour la réalisatio d aalyses, plusieurs déceies durat, pourrait aller de pair avec ue certaie lassitude/démobilisatio de ce persoel. C est u poit de vigilace pour l aveir. Cadeces à la hausse Qu il s agisse de l aalyse e raiso des automates toujours plus performats ou des prélèvemets à domicile (voire das les laboratoires), l évolutio pousse à la hausse des cadeces. Sas être problématique aujourd hui, cela écessite ue recoaissace de cette réalité et ue vigilace pour l aveir. Diplôme uique de techicie et vers u parcours LMD (Licece, master, doctorat) Jusqu à préset, il existe plusieurs diplômes ouvrat l accès aux métiers de techicie. Ue réforme est e cours d élaboratio. Elle s iscrit das la logique LMD. Il y aurait la créatio d u diplôme uique Bac + 3 (ue licece pro?) sur la base d u troc commu, et l ouverture vers d autres filières pour la troisième aée. Ce diplôme serait commu aux laboratoires hospitaliers comme privés, évolutio à suivre. Gestio des cogés et des arrêts de travail La gestio des abseces pour cogés et arrêts de travail est pas ouvelle. Aujourd hui, elle se fait das ue logique de grade etreprise multisite. Audelà de l orgaisatio des plaigs, il est possible qu il y ait ue place pour des persoels dédiés aux remplacemets e raiso de leur polyvalece, expériece et qualificatio. Dialogue/formatio/iformatio des médecis pour ue meilleure prescriptio Plus ecore que das le passé et e raiso des ouveaux moyes géérés par la taille ou le réseau, les LBM ot u rôle clé das l accompagemet des médecis à ue prescriptio plus appropriée au diagostic et aux évolutios de la biologie médicale. Travail déporté Les ouvelles orgaisatios favoriset le travail déporté ; aisi e est-il des LBM où les différetes tâches sot réalisées das des lieux différets alors qu elles étaiet jusque-là effectuées au laboratoire. Aisi peut-o aller jusqu à cosidérer que le plateau techique est u travail déporté, puisque séparé du site de prélèvemet ; c est le cas égalemet de la mise e place de cetres d appels ; c est efi le cas de la biologie déportée où l aalyse se f(er)ait au chevet du malade. Le travail déporté est plus u chagemet de cotexte qu ue problématique. Mobilité facilitée etre les sites mais plus difficile etre les sociétés L etreprise multisite offrira des opportuités aux salariés pour chager de site. A cotrario, la cocetratio des employeurs redra mois aisé, sur ue même zoe d emploi, le chagemet d employeur. Techicie de laboratoire hospitalier : vers prélèvemet et techique? L étude du foctioemet des laboratoires hospitaliers est pas l objet de cette étude. Elle a permis éamois d observer ue évolutio paradoxale. Alors que das certais hôpitaux les prélèvemets relevaiet du travail exclusif de l ifirmier et l aalyse du techicie (sous la resposabilité du biologiste), e raiso de la réorgaisatio (plateau techique cetral) et des ormes qualité, u trasfert du prélèvemet vers les techicies est observé. S agit-il d u passage à u poste polyvalet (prélèvemet et aalyse) ou de l émergece du métier de techicie périaalytique? Evolutio à suivre. Dysharmoie salariale Les ouvelles orgaisatios pourraiet etraîer, otammet das ue période itermédiaire, quelques situatios paradoxales comme l affectatio d u techicie A, rémuéré comme tel, à u poste de techicie périaalytique. Les fusios associet des laboratoires dot les pratiques salariales peuvet être assez différetes. Cela implique la prise e compte des particularismes das la défiitio des politiques salariales. Observatoire des Métiers das les Professios Libérales

15 ÉTUDE - juillet Laboratoires de biologie médicale : étude pour l élaboratio d ue GPEC Impacts sur l etreprise Réorgaisatio de l etreprise Huit pricipaux élémets caractériset les chagemets : Plateau techique Au-delà de ce qui a déjà été écrit sur ce poit das ce rapport, il faut préciser que les ouveaux plateaux techiques e sot pas seulemet plus grads, mais que leur taille permet des évolutios coséquetes e lie avec des automates plus évolués (tri des tubes ). O parle de chaîe o sas raiso. Là ecore, les orgaisatios optimales (les ilots versus la chaîe ) restet à trouver et doivet teir compte des réalités des bâtimets. Sites de prélèvemet Les acies laboratoires devieet des sites de prélèvemet d où les automates ot disparu. lls peuvet ou o garder ue activité de pré-aalytique et de post-aalytique (mise sous pli 10 des résultats). Logistique Etre les sites de prélèvemet et le plateau techique, il y a lieu de mettre e place ue logistique plus coséquete. C est aussi pour des raisos logistiques que le plateau techique a été adopté de préférece à ue spécialisatio e phase d aalyse des sites ; e effet, ce système géère des croisemets de tubes assez lourds à gérer. Procédures qualité Bie évidemmet, la ouvelle orgaisatio met e œuvre les process qualité pour répodre à la orme ISO et la formatio du persoel aux ouvelles exigeces de leur travail e adéquatio avec ces process. décider, efficace (par exemple qui évite u circuit de six mois pour ue décisio simple) et coforme aux valeurs des associés. Foctios trasversales das le cadre du développemet d ue politique des ressources humaies, achat, fiace, iformatique qualité E corrolaire de l orgaisatio du maagemet, il y a lieu de développer les foctios trasversales (attributio des resposabilités, professioalisatio) et de défiir les politiques (objectifs et moyes) qui s y rattachet. Itesificatio des cadeces avec l aide des ouveaux outils Aux ouveaux automates (d aalyse, mais aussi de mise sous pli ) correspod ue cadece de travail itesifiée. Cela implique pas des coditios de travail écessairemet plus difficiles, puisque l automate pred e charge de faço autoome certaies tâches, mais cela implique des rôles différets otammet e aalyse. Aisi est-o de plus e plus loi des maipulatios impliquées par des tests comme celui de la lapie qui comme test de grossesse relève du magasi des atiquités. Réigéierie de l orgaisatio du travail Globalemet, c est toute ue igéierie des process de travail qui est à mettre e place. Certes, les trois phases de base perduret, mais le cotexte d exercice est bouleversé. Gouverace / maagemet Qui fait quoi? Qui est resposable de quoi? Ces deux questios sot directemet liées à la gouverace et au maagemet. L éclatemet des décisios etre plusieurs persoes est ue réelle difficulté : l ejeu est de trouver ue orgaisatio compétete pour 10 Cette mise sous pli est remplacée progressivemet par u accès web sécurisé aux doées Observatoire des Métiers das les Professios Libérales

16 16 ÉTUDE - juillet 2012 Laboratoires de biologie médicale : étude pour l élaboratio d ue GPEC Impacts sur les ressources humaies et les métiers Les ressources humaies sot impactées par les évolutios e cours. Avat d aborder la prospective métier par métier, euf poits apparaisset comme plus essetiels. Temps quotidie cosacré à la qualité Désormais, chacu est appelé à cosacrer quotidieemet du temps à la gestio de la qualité, qu il s agisse de la lecture des procédures, du reseigemet des fiches de traçabilité, de l eregistremet ou du traitemet des o-coformités, de la mise à jour des procédures, etc. Techicie de plateau techique U certai ombre de techicies sot désormais affectés à plei temps sur le plateau techique du laboratoire. Ils e fot plus de prélèvemet mais seulemet de l aalyse avec ue certaie polyvalece ou o sur les automates, avec ue qualificatio de leur iveau pour chacu des automates, type "routie" (capacité miimum pour l utilisatio de l automate) ou "référet" (capacité avacée sur le foctioemet de l automate). Techicie de site de prélèvemet Iversemet à la catégorie précédete, certais techicies sot affectés à temps plei sur des sites de prélèvemet. Das ce ouvel emploi, ils e fot plus d aalyse ; leur tâche pricipale est le prélèvemet. Evetuellemet, ils sot/serot ameés à teir u poste polyvalet compreat le prélèvemet, l accueil et/ou le travail de coursier. Salarié multisite Les etreprises deveat multisite, certais salariés sot affectés sur plusieurs sites, voire même à ue foctio de remplacemet d u site à l autre pour les plus expérimetés afi de pallier les abseces. Admiistratif back-office La costitutio d équipe e secrétariat dédié au travail admiistratif de back-office (mutuelles, impayés, caisses de sécurité sociale ) est observée. Ces équipes spécialisées cocetret ce que chaque site faisait préalablemet sur des temps partagés. Cette orgaisatio va de pair avec ue réductio du temps homme cosacré à ces tâches. Nouvelles foctios / métiers L évolutio de la taille des LBM etraîe le développemet de foctios trasverses. Soit il s agit d ue ouvelle foctio à temps partiel affectée à u titulaire, soit il s agit d u ouveau métier exercé à plei temps par u membre de l équipe ou par u ouveau recruté spécialisé das cette foctio. Afi d acquérir la ouvelle compétece écessaire à l exercice de cette ouvelle foctio, le laboratoire peut former e itere, embaucher ue compétece extere ou ecore s appuyer sur u cosultat ou u expert à temps partagé le temps de lacer les grads chatiers et d élever la compétece itere. Biologiste : évolutio du métier E particulier, les biologistes voiet leur métier évoluer ; il est questio ici autat de la biologie avec des foctios de resposable de site de prélèvemet ou de plateau techique par exemple, que des foctios trasverses dot les biologistes associés peuvet avoir la resposabilité y compris à plei temps ; cette évolutio iterroge leur formatio iitiale sur le besoi e compétece maagériale (qualité comprise). Créatio de iveaux pour chaque métier avec des postes d ecadrats Les équipes deveat étoffées, elles écessitet u ecadremet itermédiaire. Aisi, les coursiers ot besoi d u resposable coursiers e charge de leur coordiatio ; cette foctio "autrefois" assumée par le biologiste écessite la désigatio d u titulaire coursier. De plus, la costitutio de plusieurs iveaux par métier semble s imposer comme "routie", "cofirmé", "expert" e plus du "référet qualité" pour les techicies d aalyse mais égalemet pour tous les autres postes. Gestio des relatios humaies Sortir de la TPE (très petite etreprise) et etrer das la grade etreprise c est frachir les seuils qui impliquet des obligatios : comité d etreprise, égociatio auelle obligatoire, c est égalemet passer d ue logique «familiale» à la mise e œuvre effective de valeurs visat à sortir de l aoymat, à recréer ue cohésio de groupe et du lie social, comme trasparece, équité, qualité, retabilité Observatoire des Métiers das les Professios Libérales

17 ÉTUDE - juillet Laboratoires de biologie médicale : étude pour l élaboratio d ue GPEC Réforme de la biologie DU RAPPORT BALLEREAU A L ORDONNANCE DE JANVIER 2010 Remarques sur les leviers LA PLACE DES GROUPES (FINANCIERS) ET LE LONG TERME Sous réserve d efficacité écoomique, les groupes ot vocatio à se développer au momet des successios des LBM Ue chute brutale des remboursemets dégraderait fortemet la retabilité et l arrivée des capitaux extérieurs U retrait de la sécurité sociale pourrait provoquer l émergece d u cotrôle par les complémetaires saté LES LEVIERS FINANCIERS Frais de persoel mois de techicies d aalyse mois de biologistes Achats médicaux par effet de taille Autres achats et cosommables par effet de taille Efficiece orgaisatioelle La réforme de l exercice de la biologie est le résultat d ue triple logique : dispositios réglemetaires politique de saté et otammet tarifaire appropriatio des ouvelles cotraites par la professio LES EXTERNALITES Exteralités majeures : accréditatio baisse de la omeclature liberté de s orgaiser et de se structurer e laboratoire multisite Exteralités mieures : logique des territoires de saté / zoe de chaladise évolutio des techologies cotexte : de crise fiacière et d augmetatio des prescriptios d aalyse e logue période LA REPONSE DE LA PROFESSION : PLATEAU TECHNIQUE ET MULTISITE Costructio d u plateau techique commu à plusieurs sites Problématiques et ejeux associés L iégal accès des territoires aux diplômés (et réciproquemet) La fi des LBM spécialisés et l iteralisatio des aalyses L aalyse e chaîe avec ses bos côtés et mois bos côtés pour le techicie Cadeces e hausse e raiso de l automatisatioiformatisatio Diplôme uique de techicie Gestio des cogés et des arrêts de travail e grad groupe Dialogue/formatio/ iformatio des médecis pour ue meilleure prescriptio Travail déporté Mobilité facilitée etre les sites mais plus difficile etre les sociétés Techicie de laboratoire hospitalier : vers prélèvemet et techique? Dysharmoie salariale e cas de fusios etre les différetes etités Choix de parteaires pour meer à terme ue restructuratio répodat aux ejeux Impacts sur l etreprise Impacts sur les ressources humaies et les métiers Costructio d u plateau techique e capacité d absorber les aalyses e proveace de plusieurs sites de prélèvemet Prise e compte du temps quotidie écessairemet cosacré à la qualité Gestio de plusieurs sites de prélèvemet Adaptatio de la logistique afi de redre la ouvelle orgaisatio performate (séparatio du site de prélèvemet et du plateau techique) Mutatio de l emploi de techicie qui peut deveir techicie de plateau techique ou techicie de sites de prélèvemet Affectatio d ue partie des salariés sur plusieurs sites Défiitio et mise e œuvre des procédures qualité pertietes à chaque lieu de travail (site et plateau) Costructio d ue gouverace et d u maagemet adaptés à la ouvelle dimesio des etreprises Défiitio des foctios trasversales (ressources humaies, achat, fiaces, iformatiques, qualité ) et des politiques de chacue Itesificatio des cadeces (avec l aide des ouveaux outils) Structuratio d u pôle admiistratif back-office Déploiemet de ouvelles foctios / métiers Affectatio du métier des biologistes : recetrage différecié sur des spécialisatios Créatio de iveaux pour chaque métier et de postes d ecadremet Mise e œuvre d ue gestio des relatios humaies de type grade etreprise Réigéierie de l orgaisatio du travail Observatoire des Métiers das les Professios Libérales

18 18 ÉTUDE - juillet 2012 Laboratoires de biologie médicale : étude pour l élaboratio d ue GPEC «Adaptatio e pete douce» ou «de l évolutio à la rupture» deux scéarios qui preet e compte les évolutios e cours et l aticipatio des chagemets probables. Scéarios et prospective métiers Les scéarios Scéarios prévisioels, prospectifs et pédagogiques Traditioellemet, o peut distiguer scéarios prévisioels et scéarios prospectifs. Les premiers viset à dessier des images de l aveir qui soiet cohéretes, plausibles et probables. Ils se costruiset sur la base des évolutios tedacielles (prologemet des évolutios passées) et de l itroductio d élémets ouveaux, parfaitemet idetifiés. A ce stade, il faut distiguer scéarios ormatifs et scéarios aticipatifs. Les premiers idiquet ce qui s impose à la brache, tadis que les secods itègret les décisios attedues des acteurs de la brache pour faire face aux évolutios. C est la prise e compte des chagemets liés aux évolutios e cours et l aticipatio des chagemets probables qui permet de bâtir des scéarios prospectifs. Plutôt que des prévisios pour l aveir, l optio de scéarios, outils d aide à la compréhesio des dyamiques et à la décisio, a été privilégiée. E ce ses, les scéarios proposés sot davatage pédagogiques que probabilistes. L aveir sera plus vraisemblablemet la résultate d ue certaie mixité des hypothèses. Ce qui est préseté a pour ambitio de mettre e valeur les dyamiques, les potetialités et les ejeux associés de la professio plutôt que de défiir le probable et le mois probable. Chaque scéario est défii par quatre items : cotexte écoomique : hypothèses d évolutio du marché et du cotexte écoomique ; cocurrece : hypothèses sur l orgaisatio et l itesité de la cocurrece ; orgaisatio : hypothèses sur les coséqueces orgaisatioelles ; impact ressources humaies : hypothèses de l impact sur les ressources humaies. Deux scéarios clés Deux scéarios ot émergé de l aalyse prospective. L élémet clé de distictio etre les deux scéarios tiet à l articulatio etre la baisse de la omeclature d u côté, et la hausse de la productivité et de la prescriptio de l autre. Pour le premier, les ouvelles orgaisatios qui sot e trai de se mettre e place permettet de compeser la baisse très probable de la omeclature. Pour le secod, au cotraire, la baisse de la omeclature red isuffisates les adaptatios e cours pour assurer la péreité des etreprises ouvelles. Observatoire des Métiers das les Professios Libérales

19 ÉTUDE - juillet Laboratoires de biologie médicale : étude pour l élaboratio d ue GPEC SCENARIO 1 : adaptatio e pete douce SCENARIO 2 : de l évolutio à la rupture Cotexte écoomique Cocurrece Orgaisatio Le cotexte écoomique cesse de se dégrader. La baisse de la omeclature est compesée par l augmetatio de la prescriptio et de la productivité. Le regroupemet systématique des laboratoires se réalise. La cocurrece est amoidrie là où peuvet s affirmer des quasi-moopoles territoriaux. La logique marketig domiate est celle d u positioemet de service de proximité tadis que quelques positioemets par "sélectio du patiet" 11 émerget. C est égalemet l occasio d ue redéfiitio des implatatios (gares, cetres commerciaux ). Les orgaisatios sot variées et multiples tat e taille (petit, moye, grad groupe) qu e ature (biologistes idépedats ou o) autour d u même poit commu : u plateau techique cetral à plusieurs sites de prélèvemet. Le cotexte écoomique cotiu à se dégrader. La baisse de la omeclature est accetuée et est pas compesée etièremet par l augmetatio de la prescriptio et les gais de productivité. Cela exige ue ouvelle phase d accroissemet de la productivité pour maiteir la péreité écoomique des etreprises. Certaies optios structurates (ex. : petits regroupemets? ivestissemets mal calibrés?) affaiblisset la péreité de certais LBM. Pour y faire face, u glissemet s effectue vers ue biologie idustrielle avec "sélectio du patiet" 12. Après ue première phase d adaptatio comparable au scéario 1, ue ouvelle réorgaisatio s amorce das ue phase 2 ( ). Cette réorgaisatio s effectue par de ouvelles fusios de LBM avec ue hausse des tailles moyees, ue baisse du ombre de sites de prélèvemet, ue réductio de leurs horaires d ouverture et ue baisse du ombre de biologistes. Impact ressources humaies Les évolutios etraiet ue baisse margiale des effectifs, et ue réaffectatio de ceux-ci sas casse sociale (cf. impact métiers). Il y a pas de pla de liceciemets. Efi, o observe la possibilité ouvelle de quelques évolutios de carrière soit e termes de resposabilité ou de foctio pour la plupart des postes. Les évolutios etraiet ue baisse otable des effectifs et ue réaffectatio des salariés plus importate qu e scéario 1. Là ecore, il y a pas ou peu de liceciemets mais les salariés partat e retraite e sot pas remplacés. La possibilité ouvelle de quelques évolutios de carrière soit e termes de resposabilité ou de foctio pour la plupart des postes sot rares. Ces ouveaux postes fot plus gééralemet l objet de recrutemets exteres Voir plus loi la défiitio doée à "sélectio du patiet". Observatoire des Métiers das les Professios Libérales

20 20 ÉTUDE - juillet 2012 Laboratoires de biologie médicale : étude pour l élaboratio d ue GPEC «Sélectio du patiet» Il s agit ici de passer d ue logique de service de proximité à ue logique de cosommatio d aalyse (par ex. : u biologiste pour trois sites, fermeture l aprèsmidi, voire de sites, service miimisé ). Il apparaît probable qu ue forte baisse de la omeclature etraiera ue égociatio pour obteir de ouvelles marges de maœuvre comme celle relative à l obligatio d u biologiste par site ou la fermeture de sites orgaisée etre plusieurs laboratoires (ou pas) das ue même zoe de chaladise. Coût salarial Certaies aalyses fiacières e peuvet-elles coclure que le ombre et le coût uitaire du biologiste sot à l origie d u surcoût iutile? Si oui, alors les biologistes pourraiet être remplacés par des o biologistes, otammet sur les foctios support, et leur ombre pourrait être limité à leur écessité miimum au regard de leur valeur ajoutée et de l impossibilité d ue substitutio. Spécialisatio/ polyvalece Le pricipe idustrialisatio/spécialisatio s oppose au pricipe de proximité. Ce derier est du côté de la taille «humaie» et doc de la polyvalece. Autremet dit, le pricipe de base de la spécialisatio qui va de pair avec ue idustrialisatio poussée das ue logique tayloriee trouve comme limite la écessité de faire foctioer des équipes restreites : il est pas possible de créer u seul plateau techique pour toute la métropole s appuyat sur u site de prélèvemet par préfecture. De la taille optimale Les choix opérés sot radicalemet différets. Certais plaidet pour l etreprise à 40 salariés, d autres à 120 et efi certais estimet que la survie est pas possible e-dessous de 400 salariés 13. L état actuel des choses e permet pas d aalyser la pertiece des modèles. Les petits regroupemets gaget peu e effet de volume mais évitet les ouveaux coûts que géèret les seuils et le gigatisme ; de plus, ils s adaptet par ue polyvalece affirmée (efficiete?) des postes. Iversemet, les écoomies d échelle s affirmet das les grads regroupemets, elles permettet de proposer des services supports étoffés mais géèret des coûts e lie avec la taille das ue orgaisatio où la proximité garde sa raiso d être. Efi, l ejeu de la taille itermédiaire semble teir à la capacité de développer ue professioalisatio des foctios supports (évaluatio des ivestissemets, orgaisatio de la qualité, gestio des ressources humaies ) avec des moyes limités. Départs aturels Les départs à la retraite vot représeter 2,5 % des effectifs chaque aée, soit 25 % des effectifs sur dix as! C est e ce ses que la écessité de plas collectifs de liceciemets apparaît peu probable. Baisse du ombre de salariés Das l immédiat, la mise e œuvre des ouvelles orgaisatios et de la qualité exige du persoel. A ce stade, l impact d ue maturité orgaisatioelle sur les progrès de la productivité est pas évaluable. E effet, il est difficile de mesurer la différece de besois de mai-d œuvre etre deux orgaisatios, l ue où les choix et leur mise e œuvre aurot été optimisés et la secode qui est ecore das ue phase "d expérimetatio". Biologie hospitalière So effodremet relatif est pas à exclure e cas de ruptures trop fortes et d icapacité à mettre e œuvre l accréditatio avec u coût de foctioemet permettat ue péreité écoomique. Si cela devait arriver, il y aurait u trasfert d activité vers les LBM extra-hospitaliers. Iversemet, la T2A (Tarificatio à l activité) icite à l ouverture des laboratoires hospitaliers à ue patietèle de ville afi de trouver u équilibre fiacier plus optimum. No report de date d accréditatio obligatoire ( ) Alors que certais LBM avaiet aticipé so report, y a-t-il pas ue potetialité de coséqueces égatives par ue prise de décisio e urgece? Note : à la date de rédactio du préset rapport, javier 2012, la loi sur la biologie est etrée e discussio au Parlemet. Faute d ue certitude de so adoptio, elle est pas itégrée à la présete aalyse. 13 Le poit de repère de la professio est davatage le ombre de dossiers (rapporté au plateau techique ou au site de prélèvemet ou au biologiste resposable). Observatoire des Métiers das les Professios Libérales

DIRIGER ADMINISTRER DÉVELOPPER

DIRIGER ADMINISTRER DÉVELOPPER 24 Adjoit de directio F/H Votre formatio BTS Hôtellerie-restauratio BTS Maagemet des uités commerciales BTS Assistat de gestio PME-PMI Licece Maagemet d uités de restauratio Vos missios Vous aimez, formez

Plus en détail

Réf. : 126-114015-DE. Nouvelle agence nationale de santé publique

Réf. : 126-114015-DE. Nouvelle agence nationale de santé publique Réf. : 126-114015-DE 2016 Nouvelle agece atioale de saté publique Le 25 septembre 2014, la miistre chargée de la Saté m a cofié ue missio de préfiguratio e vue de la créatio d ue agece atioale de saté

Plus en détail

LES MESURES CLÉS DU PROJET DE LOI ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

LES MESURES CLÉS DU PROJET DE LOI ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE LES MESURES CLÉS DU PROJET DE LOI ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE Qu est-ce que l Écoomie sociale et solidaire? Coopératives Etreprises sociales Scop Fiaceurs sociaux Scic CAE Mutuelles Coopératives d etreprises

Plus en détail

Le chef d entreprise développe les services funéraires de l entreprise, en

Le chef d entreprise développe les services funéraires de l entreprise, en Le chef d etreprise développe les services fuéraires de l etreprise, e assurat lui-même tout ou partie des activités de vete et e ecadrat directemet le persoel techique et commercial et d exploitatio.

Plus en détail

Guide pour la petite entreprise : Rudiments de la protection de la vie privée

Guide pour la petite entreprise : Rudiments de la protection de la vie privée Commissariat à la protectio de la vie privée du Caada LPRPDE Guide pour la petite etreprise : Rudimets de la protectio de la vie privée Miser sur la protectio de la vie privée Ue gestio adéquate des préoccupatios

Plus en détail

www.laplacedelimmobilier-pro.com

www.laplacedelimmobilier-pro.com www.laplacedelimmobilier-pro.com La Place de L Immobilier Pro est ue base de doées accessible par iteret, créée par la société HBS Research, dot la vocatio est d accroître la performace des professioels

Plus en détail

1 ère année > Programme

1 ère année > Programme Istitut Supérieur de Plasturgie d Aleço 1 ère aée > Programme Igéieur Polymères & Composites L igéieur ISPA est u expert e Polymères et Composites ayat ue visio globale de l etreprise lui permettat de

Plus en détail

Formation intensive à temps plein - Titre certifié par l Etat de niveau I

Formation intensive à temps plein - Titre certifié par l Etat de niveau I DRH DE BUSINESS UNIT Formatio itesive à temps plei - Titre certifié par l Etat de iveau I Resposable e Maagemet et Directio des Ressources Humaies Arrêté du 31/08/2011 publié au JO du 07/09/2011 BIENVENUE

Plus en détail

Annuaire Professionnel des NTIC. Présentation aux Membres du Club.Sénat.fr Octobre 2002

Annuaire Professionnel des NTIC. Présentation aux Membres du Club.Sénat.fr Octobre 2002 Auaire Professioel des NTIC Présetatio aux Membres du Club.Séat.fr Octobre 2002 NOUVELLES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION DEVENEZ RESPONSABLE DE THEME OU SPECIALISTE DE LA PREMIERE

Plus en détail

UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV. Année universitaire 2006-2007. Semestre 2. Prévisions Financières. Travaux Dirigés - Séances n 4

UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV. Année universitaire 2006-2007. Semestre 2. Prévisions Financières. Travaux Dirigés - Séances n 4 UNVERSTE MONTESQUEU BORDEAUX V Licece 3 ère aée Ecoomie - Gestio Aée uiversitaire 2006-2007 Semestre 2 Prévisios Fiacières Travaux Dirigés - Séaces 4 «Les Critères Complémetaires des Choix d vestissemet»

Plus en détail

CAS. Management de l énergie. janvier septembre 2016. Avec le soutien de FACULTE DES SCIENCES INSTITUT DES SCIENCES DE L ENVIRONNEMENT

CAS. Management de l énergie. janvier septembre 2016. Avec le soutien de FACULTE DES SCIENCES INSTITUT DES SCIENCES DE L ENVIRONNEMENT CAS Certificat de formatio cotiue Certificate of Advaced Studies Maagemet de l éergie javier septembre 2016 f o r m a t i o m o d u l a i r e e c o u r s d e m p l o i Avec le soutie de Office fédéral

Plus en détail

Quel métier pour demain Avec un BTS

Quel métier pour demain Avec un BTS Quel métier pour demai Avec u BTS Dessiateur-projeteur CAO-DAO (e bureau d'études ou bureau des méthodes). Techico-commercial à haut iveau de techicité. Cotrôle-sécurité (orgaismes de certificatio). Services

Plus en détail

La France, à l écoute des entreprises innovantes, propose le meilleur crédit d impôt recherche d Europe

La France, à l écoute des entreprises innovantes, propose le meilleur crédit d impôt recherche d Europe 1/5 Trois objectifs poursuivis par le gouveremet : > améliorer la compétitivité fiscale de la Frace > péreiser les activités de R&D > faire de la Frace u territoire attractif pour l iovatio Les icitatios

Plus en détail

Orange Cyberdefense Information presse janvier 2016

Orange Cyberdefense Information presse janvier 2016 Orage Cyberdefese Iformatio presse javier 2016 Sommaire p5 p7 p10 p13 Itroductio Cotexte Orage Cyberdefese protège les actifs des etreprises La répose d Orage : ue gamme de solutios pour sécuriser les

Plus en détail

SIDEX, soutien individualisé aux démarches à l export pour les PME/TPE

SIDEX, soutien individualisé aux démarches à l export pour les PME/TPE SIDEX, soutie idividualisé aux démarches à l export pour les PME/TPE SIDEX est ue aide spécifiquemet destiée aux PME et TPE fraçaises. Souple et très simple d accès, elle leur permet de fialiser u projet

Plus en détail

Comment utiliser ce que vous POSSÉDEZ pour réduire ce que vous DEVEZ

Comment utiliser ce que vous POSSÉDEZ pour réduire ce que vous DEVEZ Commet utiliser ce que vous POSSÉDEZ pour réduire ce que vous DEVEZ Survol du compte Mauvie U La majorité des Caadies gèret leurs fiaces comme suit : 1. Ils déposet leur reveu et autres actifs à court

Plus en détail

Renseignements et monitoring. Renseignements commerciaux et de solvabilité sur les entreprises et les particuliers.

Renseignements et monitoring. Renseignements commerciaux et de solvabilité sur les entreprises et les particuliers. Reseigemets et moitorig. Reseigemets commerciaux et de solvabilité sur les etreprises et les particuliers. ENSEMBLE CONTRE LES PERTES. Reseigemets Creditreform. Pour plus de trasparece. Etreteir des rapports

Plus en détail

CLUB ENTREPRISES FRANCE OLYMPIQUE. «Sport & Entreprises : un enjeu de performance économique et sociale»

CLUB ENTREPRISES FRANCE OLYMPIQUE. «Sport & Entreprises : un enjeu de performance économique et sociale» CLUB ENTREPRISES FRANCE OLYMPIQUE «Sport Etreprises : u ejeu de performace écoomique et sociale» LE COMITÉ NATIONAL OLYMPIQUE ET SPORTIF FRANÇAIS, ACTEUR RÉFÉRENT ET D AVANT-GARDE Le Comité Natioal Olympique

Plus en détail

B) CHAÎNES DE SOLIDES

B) CHAÎNES DE SOLIDES Chaîes de solides B) CHAÎNES DE SOLIDES Objectifs Cette théorie a pour but d'aalyser les comportemets statique et ciématique d'u mécaisme à partir d'u modèle défii par le schéma ciématique du mécaisme.

Plus en détail

trouve jamais dans les concepts généraux que ce qu on y met

trouve jamais dans les concepts généraux que ce qu on y met ,QIRUPDWLTXHQRUPHHWWHPSV,VDEHOOH%R\GHQV Présetatio par Marie-Ae Chabi Réuio PIN 15 javier 2004 /HVEDVHVGHGRQQpHVHPSLULTXHV Collectio fiie et structurée de doées codifiées, textuelles ou multimédia, destiées

Plus en détail

Diplôme de formation continue diploma of Advanced Studies. Qualité et sécurité des soins: dimensions managériales

Diplôme de formation continue diploma of Advanced Studies. Qualité et sécurité des soins: dimensions managériales DAS-qualite-sois16-17.qxp_Mise e page 1 01/02/2016 09:37 Page1 DAS Diplôme de formatio cotiue diploma of Advaced Studies Qualité et sécurité des sois: dimesios maagériales septembre 2016 > octobre 2017

Plus en détail

La calculatrice est autorisée. Le sujet comporte un total de 5 exercices. ( ) ( ) ( )

La calculatrice est autorisée. Le sujet comporte un total de 5 exercices. ( ) ( ) ( ) Aée 01-013 Mathématiques Décembre 01 Durée : 3 heures BAC blac N 1 La calculatrice est autorisée. Le sujet comporte u total de 5 exercices. Les élèves e suivat pas l eseigemet de spécialité traiterot les

Plus en détail

Catalogue Formations 2016

Catalogue Formations 2016 Catalogue Formatios 2016 3 ÉDITO Depuis plus de 20 as, Microsept commercialise ue offre complète e matière d aalyses, formatios et coseils, afi de garatir la qualité de vos produits das les domaies alimetaires,

Plus en détail

Santé au travail: quand le management n est pas le problème mais la solution? Mathieu Detchessahar (IEMN-IAE de l Université de Nantes)

Santé au travail: quand le management n est pas le problème mais la solution? Mathieu Detchessahar (IEMN-IAE de l Université de Nantes) Saté au travail: quad le maagemet est pas le problème mais la solutio? Mathieu Detchessahar (IEMN-IAE de l Uiversité de Nates) Les résultats du programme SORG ANR: Saté, Orgaisatio et Gestio des Ressources

Plus en détail

Orange Graduate Programme. Edition 2016

Orange Graduate Programme. Edition 2016 Orage Graduate Programme Editio 2016 Commet Orage vous rapproche de l essetiel? Editorial Vous êtes passioé(e) par les progrès rapides et multiples du umérique? L Orage Graduate programme, c est pour vous!

Plus en détail

en 2014, je deviens rge guide pratique tous métiers travaux d amélioration énergétique énergies renouvelables

en 2014, je deviens rge guide pratique tous métiers travaux d amélioration énergétique énergies renouvelables e 2014, je devies rge tous métiers travaux d amélioratio éergétique éergies reouvelables e 2014, je devies rge rge, c est quoi? Vous avez sas doute déjà etedu parler de la metio RGE. Ce sige de qualité

Plus en détail

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation Chap. 6 : Les pricipaux crédits de trésorerie et leur comptabilisatio Les etreprises ot souvet besoi de moyes de fiacemet à court terme : elles ot alors recours aux crédits bacaires (découverts bacaires

Plus en détail

LES MESURES CLéS DU PROJET DE LOI économie SOCIALE ET SOLIDAIRE

LES MESURES CLéS DU PROJET DE LOI économie SOCIALE ET SOLIDAIRE LES MESURES CLéS DU PROJET DE LOI économie SOCIALE ET SOLIDAIRE Qu est-ce que l écoomie sociale et solidaire? Qu est-ce que l écoomie sociale et solidaire? Scop Scic Coopératives Etreprises sociales Fiaceurs

Plus en détail

GUIDE DE RÉFÉRENCE POUR UNE MEILLEURE GOUVERNANCE DES SOCIÉTÉS D ÉTAT. Les devoirs et les responsabilités d un conseil d administration

GUIDE DE RÉFÉRENCE POUR UNE MEILLEURE GOUVERNANCE DES SOCIÉTÉS D ÉTAT. Les devoirs et les responsabilités d un conseil d administration GUIDE DE RÉFÉRENCE POUR UNE MEILLEURE GOUVERNANCE DES SOCIÉTÉS D ÉTAT Les devoirs et les resposabilités d u coseil d admiistratio RÉALISATION École atioale d admiistratio publique Jea Asseli, professeur

Plus en détail

www.toyota-forklifts.fr SOLUTIONS DE FINANCEMENT 100 % Toyota Material Handling France

www.toyota-forklifts.fr SOLUTIONS DE FINANCEMENT 100 % Toyota Material Handling France www.toyota-forklifts.fr SOLUTIONS DE FINANCEMENT 100 % Toyota Material Hadlig Frace SOLUTIONS DE FINANCEMENT TOYOTA MATERIAL HANDLING Parce qu avat tout ous sommes Toyota NOS SOLUTIONS DE FINANCEMENT Coçues

Plus en détail

ArcGIS. Le Système d Information Géographique universel

ArcGIS. Le Système d Information Géographique universel Le Système d Iformatio Géographique uiversel Le Système d Iformatio Géographique uiversel d Esri est u système destié aux persoes qui veulet s appuyer sur ue iformatio géographique précise pour predre

Plus en détail

Fiche standardisée pour plan tarifaire mobile à prépayement

Fiche standardisée pour plan tarifaire mobile à prépayement Fiche stadardisée pour pla tarifaire mobile à prépayemet Opérateur Mobile Vikigs Pla tarifaire 10 Date de derière mise à jour 27/05/2015 Date de limite de validité Ne s applique pas Valeur de recharge

Plus en détail

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation 1 / 9 Chap. 6 : Les pricipaux crédits de trésorerie et leur comptabilisatio Le cycle d exploitatio des etreprises (achats stockage productio stockage vetes) peut etraîer des décalages de trésorerie plus

Plus en détail

CAS. Santé et diversités: comprendre et pratiquer les approches transculturelles. f o r m a t i o n e n c o u r s d e m p l o i

CAS. Santé et diversités: comprendre et pratiquer les approches transculturelles. f o r m a t i o n e n c o u r s d e m p l o i CAS Certificate of Advaced Studies Certificat de formatio cotiue Saté et diversités: compredre et pratiquer les approches trasculturelles octobre 2016 > jui 2017 f o r m a t i o e c o u r s d e m p l o

Plus en détail

Point presse. Jeudi 1 er octobre 2015 FRARU ANGERS

Point presse. Jeudi 1 er octobre 2015 FRARU ANGERS Poit presse Jeudi 1 er octobre 2015 FRARU ANGERS Sommaire 2015 : du PNRU au NPNRU, d ue aveture à l autre Ue ouvelle ambitio au service des quartiers Objectifs icotourables Chiffres clés Top départ Des

Plus en détail

4. Autres apports de la loi Relations financières EPCI-Communes EPCI Prestataire de service Le pouvoir des préfets Les régies

4. Autres apports de la loi Relations financières EPCI-Communes EPCI Prestataire de service Le pouvoir des préfets Les régies Loi Chevèemet du 12 juillet 1999 4. Autres apports de la loi Relatios fiacières EPCI-Commues EPCI Prestataire de service Le pouvoir des préfets Les régies 5. Bila d'applicatio au 1er javier 2002 Relatios

Plus en détail

G U I D E DE LA CANDIDATE ET DU CANDIDAT 2016 FORMATION INITIALE POUR LES CLASSES ENFANTINES ET PRIMAIRES. www.hepvs.ch. e a p. r e nd. n e.

G U I D E DE LA CANDIDATE ET DU CANDIDAT 2016 FORMATION INITIALE POUR LES CLASSES ENFANTINES ET PRIMAIRES. www.hepvs.ch. e a p. r e nd. n e. t e x t e a p s b p z f y l r e d e r e FORMATION INITIALE POUR LES CLASSES ENFANTINES ET PRIMAIRES G U I D E DE LA CANDIDATE ET DU CANDIDAT 2016 u r r e c d i d m La Haute Ecole Pédagogique du Valais

Plus en détail

AU cœur de l innovation

AU cœur de l innovation Vos bureaux AU cœur de l iovatio 91 ESSONNE 13 000 m 2 das la première techopole européee cosacrée à la Simulatio et au Calcul Haute Performace Ue grade souplesse d implatatio Immeuble de 13 000 m², le

Plus en détail

REVISION EXPERTISE COMPTABLE GESTION ADMINISTRATIVE COMPTABLE ET FINANCIERE GESTION D ENTREPRISES FISCALITE DROIT

REVISION EXPERTISE COMPTABLE GESTION ADMINISTRATIVE COMPTABLE ET FINANCIERE GESTION D ENTREPRISES FISCALITE DROIT REVISION EXPERTISE COMPTABLE GESTION ADMINISTRATIVE COMPTABLE ET FINANCIERE GESTION D ENTREPRISES FISCALITE DROIT Créée e 1934, das le quartier de Sait-Gervais au cœur de la ville de Geève, la société

Plus en détail

d utilisation de la commande publique Guide Pour une politique d achat socialement responsable /// 3 e édition / 2011

d utilisation de la commande publique Guide Pour une politique d achat socialement responsable /// 3 e édition / 2011 Guide d utilisatio de la commade publique Pour ue politique d achat socialemet resposable /// 3 e éditio / 2011 Le clrq a pour missio de coforter et de démultiplier au iveau atioal la dyamique de citoyeeté

Plus en détail

Le SyStème mag. Nettoyage du sol

Le SyStème mag. Nettoyage du sol FR Le SyStème mag Nettoyage du sol Le Système Mag Cocept U pour tout! Ue chose qui avait ecore jamais existé: avec le Système Mag le support est adapté à tous les modèles de frages. Aisi, il est possible

Plus en détail

MODÉ L I S A T I O N. Avec le soutien de

MODÉ L I S A T I O N. Avec le soutien de INNOVATION & EXPÉRIMENTATION 3 MODÉ L I S A T I O N Avec le soutie de SOMMAIRE I. GENÈSE DU PROJET... 2. FONCTIONNEMENT DU DISPOSITIF... 3. ACTEURS DU PROJET ET GOUVERNANCE... 4. PUBLIC CIBLE... 5. MOYENS

Plus en détail

Votre compte Manuvie Un peut continuer à travailler... même lorsque vous ne le pouvez pas L ASSURANCE CRÉDIT MANUVIE UN

Votre compte Manuvie Un peut continuer à travailler... même lorsque vous ne le pouvez pas L ASSURANCE CRÉDIT MANUVIE UN Votre compte Mauvie U peut cotiuer à travailler... même lorsque vous e le pouvez pas L ASSURANCE CRÉDIT MANUVIE UN Sas reveu, auriez-vous ecore ue maiso? Si vous avez des dettes à rembourser, ue blessure

Plus en détail

- Identification du parcours Domaine de formation

- Identification du parcours Domaine de formation Uiversité : Sousse Etablissem : Istitut des Hautes Etudes Commerciales de Sousse Master Professioel Etrepreeuriat & développem iteratioal - Idificatio du parcours Domaie de formatio Ecoomie Gestio Mio

Plus en détail

Retraite vers une troisième étape de votre vie libérée de tout souci

Retraite vers une troisième étape de votre vie libérée de tout souci U coseil persoalisé et complet, à votre service Retraite vers ue troisième étape de votre vie libérée de tout souci Ouvros la voie 1 Itroductio 2 Modèle de coseil Raiffeise Vos besois 4 Plaificatio de

Plus en détail

Organisme de recherche et d information sur la logistique et le transport LES PREVISIONS DES CONSOMMATIONS

Organisme de recherche et d information sur la logistique et le transport LES PREVISIONS DES CONSOMMATIONS LES PREVISIONS DES CONSOMMATIONS Les logiciels utilisés pour la gestio des stocks itègret de ombreuses foctios de calcul. L ue des plus importates est l exécutio des prévisios des cosommatios futures d

Plus en détail

Questions Chapitre 2 L approche statistique de la réalité 1

Questions Chapitre 2 L approche statistique de la réalité 1 Questios Chapitre 2 L approche statistique de la réalité 1 Expliquer la otio de variable et défiir les différets types de variables Décrire les échelles de classificatio et trasformer les doées pour passer

Plus en détail

AUX PROJETS. Soutenue par la Ville d'illkirch-graffenstaden. Service Jeunesse

AUX PROJETS. Soutenue par la Ville d'illkirch-graffenstaden. Service Jeunesse BOURSE Illkirch-Graffestade AUX PROJETS JEUNES Souteue par la Ville d'illkirch-graffestade Service Jeuesse 2 rue des Soeurs 67400 Illkirch-Graffestade Tél. 03 88 66 80 18 / 06 99 07 64 18 Cadre réservé

Plus en détail

Écoute Service. Conseil. Transparence. Qualité. Accueil. Mutualiste. Accompagnement. d optique et. MGEN de. d audition.

Écoute Service. Conseil. Transparence. Qualité. Accueil. Mutualiste. Accompagnement. d optique et. MGEN de. d audition. Écoute Service Coseil Trasparece Qualité Accueil Mutualiste Accompagemet Cetre Cetre d optique et d auditio MGEN de MGEN de Paris Paris U cetre d optique ouvert à tous Au service de ses adhérets, le cetre

Plus en détail

Les salaires équitables et la responsabilité sociale des entreprises

Les salaires équitables et la responsabilité sociale des entreprises C y c l e d e 7 c o f é r e c e s Les salaires équitables et la resposabilité sociale des etreprises 18 avril 20 jui 2012 Faculté des scieces écoomiques et sociales Départemets d écoomie de sociologie

Plus en détail

AVRIL 2012 CONCOURS INGÉNIEURS DES TRAVAUX STATISTIQUES. ITS Voie B Option Économie. MATHÉMATIQUES (Durée de l épreuve : 4 heures)

AVRIL 2012 CONCOURS INGÉNIEURS DES TRAVAUX STATISTIQUES. ITS Voie B Option Économie. MATHÉMATIQUES (Durée de l épreuve : 4 heures) ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE DE STATISTIQUE ET D ÉCONOMIE APPLIQUÉE ENSEA ABIDJAN AVRIL 2012 CONCOURS INGÉNIEURS DES TRAVAUX STATISTIQUES ITS Voie B Optio Écoomie MATHÉMATIQUES (Durée de l épreuve : 4 heures)

Plus en détail

Kaizen & Kanban. Réalisé par : ELBARAKA Abdelkader Club industrielle AIAC

Kaizen & Kanban. Réalisé par : ELBARAKA Abdelkader Club industrielle AIAC Kaize & Réalisé par : ELBARAKA Abdelkader Club idustrielle AIAC Itroducti o Itroductio: vidéo Kai ze coclusio 1 Itroducti o Kai ze La méthode du coclusio 2 Itroducti o Kai ze A- Les types d étiquettes

Plus en détail

Le titre du document

Le titre du document Départemet Villes, Echages, Territoires LTR 111, logistique de distributio Le titre du documet Présetatio du cours achats Alai ALLEAUME Iterveat expert achats, ALTARIS 10 mars 2015 1-1 - Présetatio de

Plus en détail

Lignes directrices applicables aux régimes de capitalisation

Lignes directrices applicables aux régimes de capitalisation Solutios Retraite collectives Liges directrices applicables aux régimes de capitalisatio RÉPONDEZ AUX EXIGENCES ÉNONCÉES DANS LES LIGNES DIRECTRICES GRÂCE AUX EXCELLENTS OUTILS DE LA FINANCIÈRE MANUVIE

Plus en détail

L Évaluation d entreprise

L Évaluation d entreprise JOB : mp DIV : 10571 ch10 p. 1 folio : 303 --- 29/8/07 --- 15H31 [ L Évaluatio d etreprise q L évaluatio se pratique à de multiples occasios : cessio de l etreprise, émissio d actios ouvelles, fusio, itroductio

Plus en détail

STRATÉGIE DE REMPLACEMENT DE LUTTE CONTRE LA PUNAISE TERNE DANS LES FRAISERAIES DE L ONTARIO

STRATÉGIE DE REMPLACEMENT DE LUTTE CONTRE LA PUNAISE TERNE DANS LES FRAISERAIES DE L ONTARIO Des résultats du Programme de réductio des risques STRATÉGIE DE REMPLACEMENT DE LUTTE CONTRE LA PUNAISE TERNE DANS LES FRAISERAIES DE L ONTARIO 1. Cotexte La puaise tere Lygus lieolaris (figure 1) est

Plus en détail

INSTITUT NATIONAL POLYTECHNIQUE DE TOULOUSE. n r e. a u t r e. s p. d i m. t u d. n V o. s é. s i o n

INSTITUT NATIONAL POLYTECHNIQUE DE TOULOUSE. n r e. a u t r e. s p. d i m. t u d. n V o. s é. s i o n e INSTITUT NATIONAL POLYTECHNIQUE DE TOULOUSE e s p r e e t u e a u t r e t u d d i m s é V o s i o La puissace de l Uiversité, la force de 7 Grades Écoles. Uiversité origiale das le paysage de l'eseigemet

Plus en détail

Sommaire. Préambule... p.5. Introduction... p.9. Chapitre 1 : Les gains et bénéfices de la mise en place du «dossier unique»... p.

Sommaire. Préambule... p.5. Introduction... p.9. Chapitre 1 : Les gains et bénéfices de la mise en place du «dossier unique»... p. Sommaire Préambule... p.5 Itroductio... p.9 Chapitre 1 : Les gais et bééfices de la mise e place du «dossier uique»... p.23 Chapitre 2 : Les impacts opératioels de la mise e place du «Dossier Uique»..

Plus en détail

SUR LA DEMANDE D AUTORISATION DE CONSTRUCTION DU GRAND PROJET

SUR LA DEMANDE D AUTORISATION DE CONSTRUCTION DU GRAND PROJET ENQUÊTE PUBLIQUE SUR LA DEMANDE D AUTORISATION DE CONSTRUCTION DU GRAND PROJET DE PORT DE JARRY Qu est-ce que c est? L equête publique costitue le secod temps de cosultatio du public, après la cocertatio

Plus en détail

RECHERCHE DE CLIENTS simplifiée

RECHERCHE DE CLIENTS simplifiée RECHERCHE DE CLIENTS simplifiée Nous ous occupos d accroître votre clietèle avec le compte Avatage d etreprise Pour trouver des cliets potetiels grâce à u simple compte bacaire Vous cherchez des idées

Plus en détail

session S initier à la simulation avec patient simulé/standardisé 14, 15 et 28 avril 2016 F o r m a t i o n e n c o u r s d e m p l o i

session S initier à la simulation avec patient simulé/standardisé 14, 15 et 28 avril 2016 F o r m a t i o n e n c o u r s d e m p l o i sessio fo r m a t i o co t i u e u i ve r s i t a i re S iitier à la simulatio avec patiet simulé/stadardisé 14, 15 et 28 avril 2016 F o r m a t i o e c o u r s d e m p l o i Directio Dresse Elisabeth

Plus en détail

Création et développement d une fonction audit interne*

Création et développement d une fonction audit interne* Créatio et développemet d ue foctio audit itere* Ue démarche e 10 étapes [ Sommaire] Dix étapes pour réussir... 7 Étapes 1 à 4 Défiitio du cadre d itervetio... 9 1 Idetifier les attetes des parties preates...

Plus en détail

La gouvernance décentralisée des ressources naturelles. Deuxième Partie. Expériences et leçons apprises. Première édition

La gouvernance décentralisée des ressources naturelles. Deuxième Partie. Expériences et leçons apprises. Première édition Programme des Natios Uies pour le Développemet La gouverace décetralisée des ressources aturelles Deuxième Partie Expérieces et leços apprises Première éditio Préparé par le PNUD Cetre pour le Developpemet

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. www.communaute-urbaine-alencon.fr

GUIDE PRATIQUE. www.communaute-urbaine-alencon.fr GUIDE PRATIQUE XEDE SÉJOU TA R s r u e g r e b é h s e d à l attetio www.commuaute-urbaie-aleco.fr sommaire 1. Qu est-ce que la taxe de séjour? 3 2. Qui peut istaurer la taxe de séjour? 3 3. Quelle peut

Plus en détail

relatif à la transmission d ordres par fax et téléphone

relatif à la transmission d ordres par fax et téléphone Règlemet Télé-Equity relatif à la trasmissio d ordres par fax et téléphoe (Cliets de détail) 02541 Pour des raisos d efficacité et de rapidité, le Cliet peut trasmettre ses ordres par fax et/ou téléphoe

Plus en détail

Accueil chez l assistante maternelle

Accueil chez l assistante maternelle Accueil chez l assistate materelle 2 Ce livret a été réalisé par u groupe d assistates materelles idépedates qui se réuisset régulièremet pour réfléchir à leurs pratiques professioelles. Ce groupe est

Plus en détail

Loi Chevènement du 12 juillet 1999. 1. Aspects institutionnels. 1.1. Contexte. 1.2 Les différentes structures et leurs compétences

Loi Chevènement du 12 juillet 1999. 1. Aspects institutionnels. 1.1. Contexte. 1.2 Les différentes structures et leurs compétences Loi Chevèemet du 12 juillet 1999 1. Aspects istitutioels 1.1. Cotexte 1.2 Les différetes structures et leurs compéteces 1.3 Les mécaismes de trasformatio et de créatio d u EPCI Vers ue ouvelle itercommualité

Plus en détail

Donnez une nouvelle dimension à votre gestion. Gagnant sur toute la ligne

Donnez une nouvelle dimension à votre gestion. Gagnant sur toute la ligne Doez ue ouvelle dimesio à votre gestio Gagat sur toute la lige 74 Bd des Etats-Uis 60200 COMPIEGNE Tél. 03 44 86 36 36 Pour augmeter votre retabilité et réduire vos frais fiaciers, itroduisez cette souris

Plus en détail

Pourquoi une réforme de la protection des données dans l Union est-elle nécessaire?

Pourquoi une réforme de la protection des données dans l Union est-elle nécessaire? Pourquoi ue réforme de la protectio des doées das l Uio est-elle écessaire? La directive européee de 1995 relative à la protectio des doées a marqué u jalo das l histoire de la protectio des doées à caractère

Plus en détail

ÉTUDE. SECTEUR Cadre de vie et technique GÉOMÈTRES-EXPERTS, TOPOGRAPHES, PHOTOGRAMMÈTRES, EXPERTS FONCIERS. Portrait statistique

ÉTUDE. SECTEUR Cadre de vie et technique GÉOMÈTRES-EXPERTS, TOPOGRAPHES, PHOTOGRAMMÈTRES, EXPERTS FONCIERS. Portrait statistique ÉTUDE SECTEUR Cadre de vie et techique GÉOMÈTRES-EXPERTS, TOPOGRAPHES, PHOTOGRAMMÈTRES, EXPERTS FONCIERS Portrait statistique 02 ÉTUDE - mai 2012 Sommaire 03 Pricipaux eseigemets 04 Sources mobilisées

Plus en détail

La fonction de la maîtrise des vitesses est d assurer un temps

La fonction de la maîtrise des vitesses est d assurer un temps sas frotière OÎTE À OUTILS Guide de dimesioemet La maîtrise des vitesses hydrauliques JEN ROUSSEU 1 La oîte à outils du précédet uméro de Techologie traitait du choix d u distributeur pour l actioeur hydraulique.

Plus en détail

L'analyse des coûts. Prix de revient d'un produit

L'analyse des coûts. Prix de revient d'un produit Page 1 sur 17 L'aalyse des coûts Salaires directs Ivestissemets Admiistratio Maiteace Eergies Frais d 'études Prix de reviet d'u produit Locaux Outillages Matières premières Frais de commercialisatio Charges

Plus en détail

LE WMS EXPERT DE LA SUPPLY CHAIN DE DÉTAIL

LE WMS EXPERT DE LA SUPPLY CHAIN DE DÉTAIL LE WMS EXET DE LA SULY HAIN DE DÉTAIL QUELS SNT LES ENJEUX DE LA SULY HAIN? garatir la promesse cliet es derières aées, la distributio coaît ue véritable mutatio avec l évolutio des modes de cosommatio.

Plus en détail

LA SOLUTION WMS/ TMS EXPERTE EN LOGISTIQUE DE DÉTAIL LOGISTICS MANAGER SUITE

LA SOLUTION WMS/ TMS EXPERTE EN LOGISTIQUE DE DÉTAIL LOGISTICS MANAGER SUITE LA SOLUTION WMS/ TMS EXERTE EN LOISTIQUE DE DÉTAIL LOISTIS MANAER SUITE QUELS SONT LES ENJEUX DE LA SULY HAIN? garatir la promesse cliet es derières aées, la distributio coaît ue véritable mutatio avec

Plus en détail

CPNEFP Commission Paritaire Nationale pour l'emploi et la Formation Professionnelle de la branche des services funéraires

CPNEFP Commission Paritaire Nationale pour l'emploi et la Formation Professionnelle de la branche des services funéraires Coceptio : Boréal > 01 48 03 99 99 CPNEFP Commissio Paritaire Natioale pour l'emploi et la Formatio Professioelle de la brache des services fuéraires Sommaire Itroductio p 2-3 Les objectifs de cette étude

Plus en détail

Une expertise financière et opérationnelle

Une expertise financière et opérationnelle CFCA-Ivet3volets 29/06/08 23:04 Page 2 Ue expertise fiacière et opératioelle Ecoomie mixte Secteur public Hlm Améagemet Costructio Logemet Activités écoomiques 35-37 aveue Joffre 94160 Sait-Madé Tél. :

Plus en détail

TS Intervalle de fluctuation et estimation Cours

TS Intervalle de fluctuation et estimation Cours Aée 2013/2014 TS Itervalle de fluctuatio et estimatio Cours est u etier aturel o ul et p est u réel de l itervalle 0 ; 1. I Itervalle de fluctuatio Cotexte : Das ue populatio, la proportio d idividus présetat

Plus en détail

DEVOIR SURVEILLE DE MATHEMATIQUES 3 heures Probabilités conditionnelles - Suites géométriques - fonctions exponentielles Calculatrice autorisée

DEVOIR SURVEILLE DE MATHEMATIQUES 3 heures Probabilités conditionnelles - Suites géométriques - fonctions exponentielles Calculatrice autorisée DEVOIR SURVEILLE DE MATHEMATIQUES 3 heures Probabilités coditioelles - Suites géométriques - foctios epoetielles Calculatrice autorisée Termiale ES123 Eercice 1 : 5 poits Partie A : Ue agece de locatio

Plus en détail

Rappels sur les calculs financiers. Bibliographie indicative. Bodie, Merton & Thibierge, 2002, Finance, Pearson education.

Rappels sur les calculs financiers. Bibliographie indicative. Bodie, Merton & Thibierge, 2002, Finance, Pearson education. Uiversité de Nice-Sophia Atipolis Istitut Uiversitaire de Techologie Nice-Côte d Azur Départemet Gestio des Etreprises et des Admiistratios Gestio Fiacière Les objectifs pricipaux Maîtriser les cocepts

Plus en détail

Maintien et insertion dans l emploi de travailleurs en situation de handicap dans les entreprises de Travaux Publics

Maintien et insertion dans l emploi de travailleurs en situation de handicap dans les entreprises de Travaux Publics Maitie et isertio das l emploi de travailleurs e situatio de hadicap das les etreprises de Travaux Publics Guide de boes pratiques 2012 Maitie et isertio das l emploi de travailleurs e situatio de hadicap

Plus en détail

U NITÉ 1: GESTION PERSONNELLE

U NITÉ 1: GESTION PERSONNELLE U NIT 1: GESTION PERSONNELLE Pla d évaluatio RAG A : Bâtir et maiteir ue image de soi positive 39 RAG B : Iteragir de faço efficace et positive avec autrui 39 RAG C : voluer et croître tout au log de sa

Plus en détail

Chapitre 3 : Transistor bipolaire à jonction

Chapitre 3 : Transistor bipolaire à jonction Chapitre 3 : Trasistor bipolaire à joctio ELEN075 : Electroique Aalogique ELEN075 : Electroique Aalogique / Trasistor bipolaire U aperçu du chapitre 1. Itroductio 2. Trasistor p e mode actif ormal 3. Courats

Plus en détail

Accor recrute chaque année plusieurs milliers de collaborateurs dans le monde. É v o l u t i o. t é. C o n v i v i

Accor recrute chaque année plusieurs milliers de collaborateurs dans le monde. É v o l u t i o. t é. C o n v i v i Votre sourire a de l aveir 38 Accor est préset das près de 100 pays avec 160 000 collaborateurs. Il met au service de ses cliets, particuliers et etreprises, le savoir-faire acquis depuis près de quarate

Plus en détail

PERFORMANCE CONTACT vous présente son LOGICIEL de PRISE de RENDEZ-VOUS

PERFORMANCE CONTACT vous présente son LOGICIEL de PRISE de RENDEZ-VOUS PERFORMANCE CONTACT vous présete so LOGICIEL de PRISE de RENDEZ-VOUS OBTENEZ sas effort LES RENDEZ-VOUS que vous SOUHAITEZ SIMPLICITÉ ET EFFICACITÉ Spécialisée das la prise de redez-vous depuis de ombreuses

Plus en détail

Corrigés TD Chapitre 2 : Variables aléatoires sur un univers fini 0 0 0 1/6 0 0 1 0 1/4 0 1/4 0 4 1/6 0 0 0 1/6

Corrigés TD Chapitre 2 : Variables aléatoires sur un univers fini 0 0 0 1/6 0 0 1 0 1/4 0 1/4 0 4 1/6 0 0 0 1/6 Corrigés TD Chapitre : Variables aléatoires sur u uivers fii Exercice : Soit X la VAR défiie par le tableau suivat : x i - - 0 p 6 4 6 4 6 i O ote Y = X ) Détermier la loi cooite de X et Y ) Détermier

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat Polynésie 16 juin 2014 STI2D STL spécialité SPCL

Corrigé du baccalauréat Polynésie 16 juin 2014 STI2D STL spécialité SPCL Corrigé du baccalauréat Polyésie 6 jui 4 STID STL spécialité SPCL EXERCICE 4 poits Cet eercice est u questioaire à choi multiples. Pour chacue des questios suivates, ue seule des quatre réposes proposées

Plus en détail

UNIVERSITÉ DE SFAX École Supérieure de Commerce

UNIVERSITÉ DE SFAX École Supérieure de Commerce UNIVERSITÉ DE SFAX École Supérieure de Commerce Aée Uiversitaire 2003 / 2004 Auditoire : Troisième Aée Études Supérieures Commerciales & Scieces Comptables DÉCISIONS FINANCIÈRES Note de cours N 3 Première

Plus en détail

Outils web Achats durables appliqués aux produits de santé du CHU de Rouen

Outils web Achats durables appliqués aux produits de santé du CHU de Rouen Outils web Achats durables appliqués aux produits de saté du CHU de Roue Développeur d outils logiciels web iovats au service du Développemet Durable des etreprises 1 Actio réalisée auprès du CHU de Roue

Plus en détail

Correction Bac ES France juin 2010

Correction Bac ES France juin 2010 Correctio Bac ES Frace jui 010 Exercice 1 (4 poits) (Commu à tous les cadidats) Pour ue meilleure compréhesio, les réposes serot justifiées das ce corrigé. Questio 1 Le ombre 3 est solutio de l équatio

Plus en détail

n Le choix entre plusieurs possibilités d investissement. n Des versements libres. n Une épargne disponible.

n Le choix entre plusieurs possibilités d investissement. n Des versements libres. n Une épargne disponible. L UN DES MEILLEURS CONTRATS D ASSURANCE-VIE DU MARCHÉ ACTÉPARGNE Actéparge : l u des meilleurs cot Actéparge, la solutio persoalisée LES FRANÇAIS ET L ASSURANCE-VIE Optimisatio fiacière Gestio souple Régime

Plus en détail

Codes détecteurs et correcteurs d erreurs

Codes détecteurs et correcteurs d erreurs Codes détecteurs et correcteurs d erreurs Lorsque des doées umériques sot stockées ou trasmises, des perturbatios (par exemple électromagétiques) peuvet les edommager. Les codes détecteurs et correcteurs

Plus en détail

Qu est-ce qu un bon énoncé de bac? Analyse de l exercice de spécialité de TS de Pondichéry 2013 Jacques Lubczanski

Qu est-ce qu un bon énoncé de bac? Analyse de l exercice de spécialité de TS de Pondichéry 2013 Jacques Lubczanski Dossier : Actualité de l Aalyse e Lycée 447 Qu est-ce qu u bo éocé de bac? Aalyse de l exercice de spécialité de TS de Podichéry 2013 Jacques Lubczaski «Podichéry est tombé!» : cela ressemble à l aoce

Plus en détail

MUTUELLE D&O MUTUELLE D&O. Copilote de votre santé. AGECFA-Voyageurs CARCEPT CARCEPT-Prévoyance CRC CRIS CRPB-AFB

MUTUELLE D&O MUTUELLE D&O. Copilote de votre santé. AGECFA-Voyageurs CARCEPT CARCEPT-Prévoyance CRC CRIS CRPB-AFB MUTUELLE D&O MUTUELLE D&O Copilote de votre saté AGECFA-Voyageurs CARCEPT CARCEPT-Prévoyace CRC CRIS CRPB-AFB DOMISSIMO-Assuraces DOMISSIMO-Services FONGECFA-Trasport IPRIAC MUTUELLE D&O OREPA-Prévoyace

Plus en détail

Chap. 5 : Les intérêts (Les calculs financiers)

Chap. 5 : Les intérêts (Les calculs financiers) Chap. 5 : Les itérêts (Les calculs fiaciers) Das u cotrat de prêt, le prêteur met à la dispositio de l empruteur, à u taux d itérêt doé, ue somme d arget (le capital) qu il devra rembourser à ue certaie

Plus en détail

UNE APPROCHE DE LA COMPÉTITIVITÉ DE LA ZONE EURO : LE TAUX DE CHANGE EFFECTIF DE L EURO

UNE APPROCHE DE LA COMPÉTITIVITÉ DE LA ZONE EURO : LE TAUX DE CHANGE EFFECTIF DE L EURO UN APPROCH D LA COMPÉTITIVITÉ D LA ZON URO : L TAU D CHANG FFCTIF D L URO Le taux de chage effectif d ue moaie omial et réel costitue u idicateur privilégié pour apprécier la compétitivité d ue écoomie

Plus en détail

GUIDE METHODOLOGIQUE INDUSTRIES, OUVREZ VOS PORTES

GUIDE METHODOLOGIQUE INDUSTRIES, OUVREZ VOS PORTES GUIDE METHODOLOGIQUE INDUSTRIES, OUVREZ VOS PORTES SOMMAIRE Les visites d etreprises : pourquoi ouvrir ses portes?.... 8 1.1 Des motivatios variées pour les etreprises... 8 1.2 Les freis à l ouverture

Plus en détail

Résultats du groupe sur un, cinq et dix ans

Résultats du groupe sur un, cinq et dix ans L Oréal e chiffres Résultats du groupe sur u, ciq et dix as chiffre d affaires cosolidé (e millios d euros) RÉPARTITION DU CHIFFRE D AFFAIRES CONSOLIDÉ 2008 PAR DEVISE (1) (e %) 17 542 17 063 15790 14533

Plus en détail

Solution pour gérer votre éclairage de sécurité. Mobilisez vos données n importe où, n importe quand

Solution pour gérer votre éclairage de sécurité. Mobilisez vos données n importe où, n importe quand Solutio pour gérer votre éclairage de sécurité Mobilisez vos doées importe où, importe quad Mobilisez vos doées importe où, importe quad Votre solutio e-lige pour la gestio et la maiteace de votre éclairage

Plus en détail

La classification de données quantitatives avec SPAD

La classification de données quantitatives avec SPAD La classificatio de doées quatitatives avec SPAD SPAD effectue toujours ue ACP de la matrice des doées quatitatives X " p avat de faire la classificatio des idividus. Les méthodes de classificatio s appliquet

Plus en détail

Gestion du Risque de Change

Gestion du Risque de Change A / Pratiques de cotatio Gestio du Risque de Chage - Moaies «i» : FRF, DEM «pré i» : GBP «out» : USD EONIA : Europea over ight idex average TEC : taux à échage costat Toute cotatio compred deux prix :

Plus en détail