ÉTUDE. SECTEUR Santé LABORATOIRES DE BIOLOGIE MEDICALE. Etude pour l élaboration d une GPEC

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ÉTUDE. SECTEUR Santé LABORATOIRES DE BIOLOGIE MEDICALE. Etude pour l élaboration d une GPEC"

Transcription

1 ÉTUDE SECTEUR Saté LABORATOIRES DE BIOLOGIE MEDICALE Etude pour l élaboratio d ue GPEC

2 02 ÉTUDE - juillet 2012 Laboratoires de biologie médicale : étude pour l élaboratio d ue GPEC Sommaire 03 Pricipaux eseigemets 03 La réforme de la biologie et ses impacts 04 Deux scéarios 05 Des pistes pour l actio 06 Ue étude iitiée par la CPNEFP 06 Fialités 07 Méthodologie 08 Itroductio à la biologie medicale 08 Les trois phases e biologie médicale 09 Les métiers 11 Evolutios et impacts sur les ressources humaies 11 La réforme de la biologie 13 Observatios sur les leviers du chagemet 13 Problématiques et ejeux associés 15 Impacts sur l etreprise 16 Impacts sur les ressources humaies et les métiers 18 Scéarios et prospective métiers 18 Les scéarios 21 Scéarios 1 et 2 : impacts métiers 28 Des pistes pour l actio 31 Aexes 31 Equête de fi d étude 38 Ressources mobilisées 39 Lexique Étude réalisée par le cabiet Polle coseil pour l OMPL Observatoire des Métiers das les Professios Libérales

3 ÉTUDE - juillet Laboratoires de biologie médicale : étude pour l élaboratio d ue GPEC Orgaiser le passage d ue logique «familiale» à la mise e œuvre effective de règles légales et covetioelles, aisi que de valeurs de substitutio pour recréer le lie social et sortir de l aoymat salarial. Pricipaux eseigemets La réforme de la biologie et ses impacts Réforme de la biologie iitiée par l ordoace du 13 javier La réforme se caractérise par trois exteralités majeures : accréditatio et ISO ; baisse de la omeclature ; liberté de s orgaiser et de se structurer e laboratoire multisite : écessité de réiveter le modèle écoomique. Le chagemet iitié par la réforme de la biologie implique de : trouver des parteaires pour costruire u regroupemet de laboratoires de taille variable (petit, moye ou grad, soit de l ordre de 49 à 400 salariés) ; choisir la ature alterative (groupe ou biologistes idépedats) du parteariat voulu ; costruire u plateau techique cetral pour les sites de prélèvemet. Elémets structurats de la réorgaisatio des etreprises Créatio d u plateau techique cetral Aucue alterative sérieuse au pricipe du plateau techique e semble se dessier pour permettre u gai de productivité et u coût amorti de l accréditatio. Coservatio des autres sites comme sites de prélèvemet Les acies laboratoires devieet des sites de prélèvemet. Reforcemet de la logistique La circulatio des tubes etre les sites de prélèvemet et le plateau techique exige ue logistique reforcée. Mise e place des procédures qualité L obligatio de la orme ISO impose ses procédures qualité. Défiitio d ue gouverace et structuratio d u maagemet Avec le regroupemet, il y a lieu de redéfiir ue gouverace à plusieurs actioaires puis de structurer le maagemet opératioel (qui décide de quoi, commet). Développemet des foctios trasversales Le développemet des foctios trasversales, corolaire à la taille des etreprises va de pair avec celui des politiques ressources humaies, achats, fiaces, iformatiques qualité. Itesificatio des cadeces de productio Avec l aide des ouveaux outils, otammet les automates ou l iformatique, ue itesificatio des cadeces est à l œuvre ; elle sera d autat plus forte que la pressio de la baisse de la omeclature sera importate. 1 Ordoace du 13 javier 210 relative à la biologie médicale. Observatoire des Métiers das les Professios Libérales

4 04 ÉTUDE - juillet 2012 Laboratoires de biologie médicale : étude pour l élaboratio d ue GPEC Plus largemet, il est plus questio de réigéierie de l orgaisatio du travail que de mutatio des postes. Impacts sur les ressources humaies Les évolutios e cours vot de paire avec ue écessaire réorgaisatio des ressources humaies et ue trasformatio des emplois : la qualité exige, sur chacu des postes, de cosacrer quotidieemet du temps à la gestio de la qualité et de ses procédures ; des techicies sot affectés exclusivemet au plateau techique sur des postes de techicies ; des techicies sot affectés exclusivemet aux sites de prélèvemet à u poste de techicie périaalytique 2 ou u poste polyvalet de techicie périaalytique, accueil et/ou coursier ; des salariés peuvet relever désormais de plusieurs sites ; la structuratio de l admiistratif back-office etraîe ue spécialisatio et ue baisse des effectifs ; l émergece des ouvelles foctios ou métiers s affirme ; le métier du biologiste évolue ; la créatio de deux à trois iveaux de classificatio pour chaque métier avec des postes d ecadrats affirme sa pertiece ; la écessité d ue gestio des relatios humaies d etreprise itermédiaire s impose : comité d etreprise, égociatio auelle obligatoire c est-à-dire le passage d ue logique «familiale» à la mise e œuvre effective de règles légales et covetioelles aisi que de valeurs de substitutio (trasparece, équité, retabilité?) pour recréer du lie social et sortir de l aoymat salarial. Deux scéarios Scéario 1 : adaptatio e pete douce La questio cetrale est celle de l évolutio des coditios du marché et du ouvel équilibre iduit par la réforme, etre coût de productio et facturatio. Ici, l hypothèse est posée que la baisse de la omeclature est compesée par l augmetatio de la prescriptio et de la productivité. Das ce cotexte, les laboratoires mèet leur regroupemet selo des logiques variables. L impact sur les ressources humaies est ue baisse margiale des effectifs, l absece de liceciemet, ue réaffectatio des postes et quelques évolutios de carrière e resposabilité ou foctio. Scéario 2 : de l évolutio à la tesio Das ce scéario la baisse de la omeclature exige u accroissemet accru de la productivité. Après ue phase 1 ( ) d adaptatio à la réforme de la biologie, phase similaire au scéario 1, o bascule das ue phase 2. Cette phase 2 correspod à la deuxième partie de la déceie ( ). Il y a amplificatio de l adaptatio pour faire face à ue situatio de tesio ; ue biologie très idustrielle s egage. Cela correspod à ue ouvelle réorgaisatio caractérisée par ue ouvelle fusio des etreprises (et doc l accroissemet de la taille moyee), la baisse du ombre de sites de prélèvemet, la réductio des horaires d ouverture, et la baisse du ombre de biologistes (dirigeats). L impact sur les ressources humaies est ue baisse otable des effectifs (plus importate que das le scéario 1) mais éamois peu ou pas de liceciemet e raiso des départs aturels, ue réaffectatio des postes plus importate que das le scéario 1 et de rares évolutios de carrière e resposabilité ou foctio. 2 Le terme de techicie périaalytique a été reteu e lieu et place du terme préleveur. Observatoire des Métiers das les Professios Libérales

5 ÉTUDE - juillet Laboratoires de biologie médicale : étude pour l élaboratio d ue GPEC Des pistes pour l actio Sur la formatio Sur la gestio des ressources humaies Adaptatio de la formatio iitiale pour les biologistes, techicies, secrétaires, coursiers et agets d etretie. Créatio du diplôme de techicie périaalytique. Mise e place d u accompagemet formatif pour favoriser l accès itere aux ouvelles foctios. Actios de formatio (et parcours) pour préveir la déqualificatio possible liée à la moospécialisatio. Reforcemet de la formatio à la qualité (pour tous les cursus). Appropriatio collective (dirigeats, salariés) des ejeux écoomiques et du dialogue social. Costructio et partage de la compétece écessaire à la gestio des ressources humaies pour des laboratoires de tailles moyees et grades. Reforcemet du lie social et de l esprit d équipe. Sur les métiers Mise à jour du référetiel métiers et de la classificatio. Prise e compte des ouveaux métiers. Aticipatio de l hypothèse de restructuratios fortes, par la costructio d outils pour la mobilité salariale extra-brache. Suivi avec attetio de l évolutio quatitative des effectifs au globale et par métier. Observatoire des Métiers das les Professios Libérales

6 06 ÉTUDE - juillet 2012 Laboratoires de biologie médicale : étude pour l élaboratio d ue GPEC Cette étude se propose d être u outil au service de la brache, des etreprises et des salariés. Ue étude iitiée par la CPNEFP Fialités Le secteur des laboratoires de biologie médicale extra-hospitaliers La biologie médicale est u acte médical. Sa foctio première est de cotribuer à l établissemet d u diagostic. Elle est pratiquée sous la resposabilité de biologistes, eux-mêmes pharmacies ou médecis. Ceux-ci exercet soit e secteur public, soit e laboratoires privés dits de "ville" ou extra-hospitaliers. La brache des laboratoires de biologie médicale (LBM) déped de la covetio collective atioale des "laboratoires d aalyse de biologie médicale extrahospitalier". Les LBM relèvet du code NAF 86.90B. U appui au service de la réflexio prospective La présete étude résulte d ue demade de la CPNEFP (Commissio paritaire atioale de l emploi et de la formatio professioelle) des laboratoires de biologie médicale adressée à l OMPL (Observatoire prospectif des métiers et des qualificatios das les professios libérales). La fialité de cette étude est d apporter des élémets d observatio, d aalyse et de prospective qui servirot : à la brache, das l élaboratio de la politique emploi-formatio et e particulier de la GPEC (Gestio prévisioelle des emplois et des compéteces) ; aux etreprises pour disposer d u regard extérieur sur l évolutio collective des etreprises, des emplois et des compéteces ; aux salariés pour mieux appréheder leur évolutio et mobilité professioelles. Cette étude compred otammet : ue présetatio sythétique de l activité ; u paorama sur les métiers existats au sei des etreprises et l idetificatio des facteurs d évolutio ; ue évaluatio de l impact des évolutios techologiques, démographiques, réglemetaires et écoomiques sur les métiers et compéteces ; la défiitio de pistes d orietatios à privilégier pour faciliter la mise e œuvre d ue démarche de gestio prévetive et prospective des compéteces et des mobilités écessaires, ces pistes s appuyat sur ue représetatio par scéarisatio des évolutios. Elle se propose d être u outil d aimatio de la réflexio de la brache et de ses etreprises. La prospective abordée ici est cetrée sur le champ emploi-formatio ; aisi, elle a pas pour ambitio d approfodir toutes les dimesios de la professio (techique, juridique, médicale ). Observatoire des Métiers das les Professios Libérales

7 ÉTUDE - juillet Laboratoires de biologie médicale : étude pour l élaboratio d ue GPEC Méthodologie Prospective L aalyse prospective pred appui sur : ue aalyse documetaire et statistique ; des cotributios de persoes ressources ; ue série de visites e laboratoires et d etreties avec des employeurs et des salariés ; des groupes de travail thématiques ; des échages avec le groupe techique de pilotage ; et de faço aexe et accessoire, ue equête réalisée avec u questioaire de fi d étude. L étude permet l idetificatio des facteurs importats pour l évolutio de la brache et de ses emplois. Leur aalyse partagée cotribue à la costructio de scéarios d évolutio. Outil de travail et d aide à la décisio pour accompager les évolutios possibles, ces scéarios et le diagostic préalable participet à la détermiatio de précoisatios relatives à la brache, aux etreprises et aux salariés. Au total, euf visites e etreprises ot été réalisées pour plus de 50 etreties (11 dirigeats, 44 salariés) ; ces visites ot été complétées par huit etreties avec des persoes ressources, trois groupes de travail thématiques (évolutios, ejeux et scéarios, précoisatios) mobilisat 25 participats eviro, ciq groupes techiques de pilotage et la participatio à la table-rode "Techicie : u métier d aveir" aux JIB 3. Les parteaires de l étude Ce travail a été réalisé e coproductio. Les parteaires et copilotes de l étude sot : l OMPL ; la CPNEFP ; le cabiet Polle Coseil. L OMPL est l iitiateur et le fiaceur de cette étude. Il est l Observatoire prospectif des métiers et des qualificatios das les professios libérales desquelles relèvet les laboratoires de biologie médicale. Il a ue missio de productio d études sur les ejeux emploiformatio, otammet pour l accompagemet des etreprises das la défiitio de leurs politiques de formatio, et des salariés das l élaboratio de leurs projets professioels. La CPNEFP a assumé la resposabilité du copilotage de cette étude. Elle joue u rôle clé pour l appropriatio et l exploitatio par la brache et ses etreprises des aalyses et précoisatios proposées das le rapport. Polle Coseil, cabiet d étude et de coseil, a été désigé pour aimer et produire la présete étude selo la méthodologie présetée ci-dessus. Ce travail a été redu possible que par la mobilisatio d etreprises, d employeurs et de leurs salariés avec l appui des relais istitutioels de la brache. 3 Jourées iteratioales de la Biologie de Novembre 2011 au CNIT de Paris-La Défese Observatoire des Métiers das les Professios Libérales

8 08 ÉTUDE - juillet 2012 Laboratoires de biologie médicale : étude pour l élaboratio d ue GPEC Itroductio à la biologie médicale Cette itroductio est ue présetatio sythétique et o exhaustive de l orgaisatio du travail et de l activité das les laboratoires de biologie médicale. Le code de la saté précise que "Les aalyses de biologie médicale sot les exames biologiques qui cocouret au diagostic, au traitemet ou à la prévetio des maladies humaies ou qui fot apparaître toute autre modificatio de l état physiologique, à l exclusio des actes d aatomie et de cytologie pathologiques exécutés par les médecis spécialistes de cette disciplie." Les trois phases e biologie médicale Pré-aalytique La phase pré-aalytique est la phase de prélèvemet. Le patiet viet au laboratoire avec ue ordoace. Il est procédé à so accueil et à l eregistremet des doées médicales (ordoace ) et admiistratives (sécurité sociale, mutuelles ). U prélèvemet est effectué par ue persoe habilitée, selo certaies spécificatios (à jeu ou o ) et selo l aalyse qu il faudra réaliser. Il s agit souvet de prélèvemet de sag mais d autres prélèvemets sot réalisés : muqueuse, peaux, liquide d épachemet ou de poctio, ou ecore aalyse de selle ou d urie... Ce prélèvemet peut être effectué à l extérieur du laboratoire, otammet au domicile, e cetre hospitalier ou e cetre de saté. L échatillo prélevé est evoyé à l aalyse et peut préalablemet relever d u prétraitemet (ex. : cetrifugatio ). Cette phase est assez sesible, e ce ses que les élémets à maîtriser (durée, température, idetificatio, coditio ) peuvet perturber, fausser l aalyse ultérieure. Aalytique Il est procédé à l aalyse das u des domaies d ivestigatio 4 : hématologie biologique, y compris hémostase et immuo-hématologie ; biochimie cliique, y compris ezymologie, hormoologie, toxicologie ; microbiologie médicale compreat : bactériologie cliique, virologie médicale, parasitologie médicale, mycologie médicale ; immuopathologie ; cytologie pathologique ; géétique biologique. La biologie médicale compred égalemet la biologie itervetioelle : thérapie géique, thérapie cellulaire et biologie de la reproductio. Pour cette phase d aalyse, des automates sophistiqués sot de plus e plus utilisés. Ils preet le relais des méthodes exigeat des actes mauels. Les aalyses cosommet des réactifs. L aalyse suit u protocole précis, établi pour chaque laboratoire au regard des automates et méthodes d aalyse utilisées. 4 Wikipedia, "Biologie médicale". Observatoire des Métiers das les Professios Libérales

9 ÉTUDE - juillet Laboratoires de biologie médicale : étude pour l élaboratio d ue GPEC Les échatillos sot coservés selo les ormes puis il est procédé à leur élimiatio aisi qu à celle des cosommables. Le techicie pred coaissace des résultats. Il procède alors à ue validatio techique de l aalyse ; das le cas cotraire, il fait réaliser ue ouvelle aalyse par l automate. Post-aalytique À cette phase, le biologiste procède à ue validatio biologique. Das le cas cotraire, il programme ue ouvelle aalyse de l échatillo prélevé, et si écessaire la réalisatio d u ouveau prélèvemet et de so aalyse. Les résultats validés sot trasmis au médeci et au patiet. Le cas échéat, le biologiste procède à ue iterprétatio du résultat et peut, après échage avec le médeci prescripteur, réaliser ue aalyse complémetaire sur l échatillo. Evolutio e logue période Sas etrer das les détails, rappelos que la biologie a été très mauelle. Au-delà des évolutios de méthodes, la première grade évolutio est la mise e place de procédures, puis l arrivée des automates vers la fi des aées 70, l iformatisatio vers le début des aées 80, l itroductio de la qualité avec le guide de boe exécutio des exames de laboratoire que les textes ot réglemeté au début des aées 90, et désormais l accréditatio e ISO Par ailleurs, dès les aées 90, l autorisatio avait été doée aux biologistes de cotrôler jusqu à ciq laboratoires ; désormais, l etreprise multisite et l itroductio des capitaux extérieurs fot partie des règles e applicatio. Les métiers Biologiste Le biologiste est resposable de l aalyse médicale. Il est diplômé d u DES biologie médicale obteu après u titre de médeci ou de pharmacie. Il exerce soit comme salarié e qualité de directeur adjoit, soit comme associé e tat que biologiste titulaire. Il est le seul habilité à certais actes de prélèvemet (otammet les o saguis) ou ecore la validatio de l aalyse. Le biologiste couvre le champ de la biologie, de l orgaisatio et du maagemet de l etreprise selo ses resposabilités. Techicie de laboratoire Aujourd hui, titulaire d u bac+2 e biologie médicale, il réalise les aalyses selo la procédure arrêtée par les biologistes, sous leur cotrôle et leur validatio. Il gère (mise e route, paramétrage, validatio qualité, foctioemet ) les automates et procède à leur maiteace de premier iveau. Il s assure de la dispoibilité des composats écessaires au foctioemet des automates (réactifs, matériel ). E amot, il procède aux prélèvemets d échatillos. Cet acte exige l habilitatio correspodat au certificat de prélèvemet sagui. Les techicies sot classés e trois catégories (A, B et C) selo la covetio collective. Le techicie A a le statut de cadre. Ifirmier Titulaire du diplôme d Etat d ifirmier, l ifirmier est affecté au prélèvemet et complète les équipes de techicies au prélèvemet. Souvet, les prélèvemets à réaliser à l extérieur du laboratoire sot attribués aux ifirmiers. Selo les règles e vigueur, les ifirmiers itervieet sur les prélèvemets o saguis. E parallèle, les ifirmiers libéraux effectuet des prélèvemets à domicile. Ils amèet directemet les échatillos au laboratoire avec l ordoace. Das certaies régios, il est procédé à ue collecte des échatillos à la pharmacie qui les coserve das cette attete. Observatoire des Métiers das les Professios Libérales

10 10 ÉTUDE - juillet 2012 Laboratoires de biologie médicale : étude pour l élaboratio d ue GPEC Secrétaire Persoel d etretie Le travail de secrétariat regroupe plusieurs activités : accueil et eregistremet des patiets (persoe et aalyse prescrite) ; réceptio et eregistremet des prélèvemets d ifirmiers libéraux ; accueil téléphoique ; traitemet des dossiers admiistratifs avec les caisses de sécurité sociale et les mutuelles ; publipostage et evoi des résultats d aalyse ; tri des tubes, le cas échéat, selo les orgaisatios. Il y a pas de diplôme spécifique et obligatoire pour les laboratoires de biologie médicale. Le diplôme e secrétariat médical e correspod pas aux besois. Le titre de secrétaire techique des professios libérales propose ue optio saté. Coursier Le coursier achemie les prélèvemets au lieu d aalyse. De plus e plus, les lieux de prélèvemet et d aalyse sot disticts. Cet achemiemet doit se faire selo les ormes édictées pour garatir la fiabilité des résultats. Ce métier peut-être exteralisé. Le persoel d etretie pred e charge l etretie des bâtimets et des salles hors de ce qui relève des techicies. Cet etretie doit se faire selo des cosiges strictes et avec les précautios qui s imposet otammet celles liées à la mautetio de produits dagereux. Métiers support Les métiers support se développet. Il s agit de foctios pour lesquelles il peut être recruté du persoel spécialisé. Le qualiticie et l iformaticie sot les deux premiers métiers foctioels qui ot fait leur apparitio das les laboratoires. Le qualiticie iterviet sur la défiitio et la mise e œuvre de la procédure qualité, otammet ISO écessaire à l accréditatio bietôt obligatoire des laboratoires. L iformaticie est e charge de la ressource iformatique alors que so utilisatio s itesifie et que les laboratoires se regroupet et partaget leur iformatique. Observatoire des Métiers das les Professios Libérales

11 ÉTUDE - juillet Laboratoires de biologie médicale : étude pour l élaboratio d ue GPEC Ue mutatio profode du paysage des laboratoires de biologie médicale das u laps de temps extrêmemet bref au regard de so ampleur. Evolutios et impacts sur les ressources humaies La réforme de la biologie Du rapport Ballereau à l ordoace de javier 2010 A la suite du rapport 2008 "Ballereau" 5, de ouvelles dispositios sur l orgaisatio de la biologie ot été prises avec l ordoace du 13 javier Ces dispositios modifiet e profodeur le paysage de la biologie, de plus les chagemets iduits itervieet das u temps extrêmemet bref relativemet à l ampleur de ces mutatios. Le diagostic du rapporteur est celui d ue biologie médicale qui est pas toujours aussi efficace et efficiete qu elle pourrait l être au regard des évolutios otammet techiques. La cause pricipale proviedrait du ombre trop importat de laboratoires qui serait u obstacle à leur développemet. Aussi, la répose proposée est celle du passage de ormes réglemetaires (taille des locaux, quotas de persoel ) "à u système reposat sur l accréditatio, moitorig permaet qui vérifie otammet la qualité de l accueil, la qualité des résultats, la qualificatio permaete du persoel, et la prise e compte des erreurs costatées" 6. La réforme de l exercice de la biologie est le résultat d ue triple logique : dispositios réglemetaires ; politique de saté et otammet tarifaire ; appropriatio des ouvelles cotraites par la professio. Exteralités Les chagemets peuvet se résumer par trois exteralités majeures et trois exteralités mieures qui caractériset la trasformatio impulsée par la puissace publique. Exteralités majeures Accréditatio Les laboratoires doivet désormais être accrédités sous ISO L échéace de la mise aux ormes des laboratoires est Cette orme est valable aussi bie pour les laboratoires privés que publics. Le coût estimatif de 5 La loi sur la biologie est etrée e cours de discussio au Parlemet e javier 2012, date d éditio du préset rapport. 6 "Rapport Ballereau", Rapport sur u projet de réforme de la biologie médicale, miistère de la Saté. Observatoire des Métiers das les Professios Libérales

12 12 ÉTUDE - juillet 2012 Laboratoires de biologie médicale : étude pour l élaboratio d ue GPEC cette accréditatio dépasse les euros par laboratoire et exige ue mise à jour auelle. Baisse de la omeclature Depuis le milieu des aées 2000, la puissace publique est etrée das ue logique de baisse des tarifs de remboursemet des aalyses médicales. Pour mémoire, cotrairemet à d autres prestatios médicales, la biologie a pas u secteur covetioé et u décovetioé ; le tarif appliqué est celui prescrit par la sécurité sociale. Cette baisse est fodée sur l existece de gais de productivité et de baisses des coûts de productio. Liberté de s orgaiser et de se structurer e laboratoire multisite Pour permettre la baisse des coûts, les laboratoires bééficiet d ue ouvelle liberté d orgaisatio permettat de sortir défiitivemet de l orgaisatio traditioelle u biologiste, u site, u laboratoire. Cette liberté implique la écessité de réiveter le modèle écoomique de la biologie médicale. Exteralités mieures Logique des territoires de saté / zoe de chaladise Le développemet des laboratoires est e partie limité à des territoires de saté. E pratique, le laboratoire multisite doit défiir ue zoe de chaladise optimale tat au iveau commercial que techique. Evolutio des techologies E particulier, les automates devieet de plus e plus performats e termes de réductio (suppressio) des actes mauels et d augmetatio des capacités de traitemet. Répose de la professio : plateau techique et multisite Alors que cette répose est redue obligatoire par aucu règlemet, tous les laboratoires ot opté pour la même solutio : la mise e commu d u plateau techique. Pour cette mise e commu, il y a écessité de trouver des parteaires. Costruire u plateau techique L idée de base est de coserver les sites actuels pour les dédier au prélèvemet, et de créer u plateau techique uique (plus ou mois cetral) pour les sites fédérés das ue même etreprise. Il s agit tout à la fois de e supporter qu ue seule fois le coût de l accréditatio pour l aalyse (plutôt que pour chacu des sites) et de réaliser des gais de productivité. Cette créatio de plateau techique est le plus souvet ue costructio ouvelle (das u des sites du groupe ou o). Choisir ses parteaires Le premier choix est celui de la taille du regroupemet : petit, moye, grad. La taille peut être cotraite par la géographie (motage, frotière et plus gééralemet les axes de circulatio). U petit regroupemet c est 3 à 4 sites avec mois de 50 salariés. E local, 400 salariés et 20 sites costituet u LBM de grade taille, tadis qu u groupe atioal peut dépasser les 100 sites et collaborateurs. Le secod est la ature du regroupemet : groupe ou biologistes idépedats. La première solutio offre u appui et règle la questio de la successio ; la secode répod à ue certaie coceptio idetitaire du métier. Cotexte de crise fiacière et d augmetatio des prescriptios d aalyse e logue période La biologie médicale offre u appui au diagostic toujours plus performat. Elle est ue répose écessaire aux pathologies d ue populatio vieillissate. De ce fait, e logue période la prescriptio d aalyses médicales augmete et le ombre d actes remboursés progresse de plus de 65 % sur dix as 7. E parallèle, le modèle de sécurité sociale fraçais est touché directemet par la crise fiacière que traverse la sphère publique. La capacité de développemet de la prise e charge des dépeses de saté par les recettes sociales s e trouve fortemet limitée. 7 Source biolam (CNAMTS) i Le secteur de la biologie médicale, Asterès. NB : il s agit d u idicateur avec ses limites. Observatoire des Métiers das les Professios Libérales

13 ÉTUDE - juillet Laboratoires de biologie médicale : étude pour l élaboratio d ue GPEC Observatios sur les leviers du chagemet Place des groupes (fiaciers) à log terme Sous réserve d efficacité écoomique cofirmée, les groupes ot vocatio à se développer das u deuxième temps, au momet des successios des LBM. L augmetatio de la taille des etreprises va de pair avec ue certaie cocetratio du capital. Cette cocetratio red plus difficile l acquisitio de parts par u jeue biologiste (sas patrimoie). Il s agit d ue rupture sociologique etre les différetes géératios de biologistes ; il est pas évidet que le modèle d hier motive les jeues géératios au ses qu être so propre patro, être u "vrai professioel libéral" représete ue dimesio essetielle. A l heure des cotraites admiistratives à la hausse et des perspectives écoomiques à la baisse, etrepredre fait peur, otammet pour quelqu u dot le métier, la formatio iitiale est la biologie et o la gestio. L arrivée de capitaux extérieurs tiet à la retabilité des capitaux ivestis das le secteur. Ue chute brutale des remboursemets et des tarifs de la sécurité sociale dégraderait fortemet la retabilité. L itérêt de ces ivestissemets fiaciers exteres serait, das ue telle perspective, remis e questio. Efi, le retrait de la sécurité sociale et la motée des complémetaires saté das le remboursemet des sois pourraiet provoquer l émergece d u cotrôle par les assuraces et mutuelles. Ce cotrôle pourrait être celui d ue prise de participatio ou de la mise e place d appels d offres et d agrémets 8. Leviers fiaciers Afi de coserver la péreité des etreprises, les LBM doivet agir sur les leviers fiaciers. Quatre pricipaux leviers peuvet être mobilisés. Frais de persoel Les frais de persoel 9 offret deux opportuités : la baisse du ombre de techicies d aalyse e raiso de l augmetatio de la productivité iduite par les plateaux techiques et de la baisse du ombre de biologistes e leur affectat exclusivemet des tâches relevat de la biologie. Iversemet, le frachissemet des seuils est pas sas coût e gestio des ressources humaies. Achats médicaux Ue taille plus importate permet de égocier les prix sur les achats de cosommables et de machies, de professioaliser et de ratioaliser la politique d achat pour la redre plus efficiete. Autres achats et cosommables Bureaux, iformatiques, assuraces etc. bééficiet d u coût à la baisse e raiso de l achat de masse réalisé par les acheteurs. Efficiece orgaisatioelle La retabilité peut être u résultat ou u objectif. Das le deuxième cas, le travail sur l efficiece orgaisatioelle offre u potetiel réel. Trouver cette efficiece demade du temps ; aujourd hui, la questio est d abord celle de la gestio du chagemet d échelle. Problématiques et ejeux associés Réorgaisatio de l etreprise Iégal accès des territoires aux diplômés (et réciproquemet) La perceptio de l offre de travail de biologistes et techicies otammet est très liée à la proximité ou o de cetres de formatio. Certais employeurs ot quelques difficultés à recruter tadis que certais diplômés e trouvet pas facilemet des emplois quad il y e a. Fi des LBM spécialisés et iteralisatio des aalyses cocerées Le développemet de plateaux techiques coséquets permet aux laboratoires regroupés de predre e charge des aalyses jusque-là sous-traitées à des 8 L assuré serait cotrait ou fortemet ecouragé de faire appel à u laboratoire agréé. 9 Ils représetet eviro 50% des charges (cf. Le secteur de la biologie médicale, Asterès). Observatoire des Métiers das les Professios Libérales

14 14 ÉTUDE - juillet 2012 Laboratoires de biologie médicale : étude pour l élaboratio d ue GPEC laboratoires spécialisés, e raiso d u volume à la hausse qui red leur réalisatio e itere retable. Iversemet, ces laboratoires spécialisés sot ameés à se redéployer. Aalyse e chaîe L aspiratio la plus commue d u techicie est de "techiquer" c est-à-dire de faire des aalyses. Les techicies affectés au plateau techique vivet cette affectatio positivemet. O peut légitimemet s iterroger sur la péreité de cette satisfactio. E effet, jusque-là ue certaie diversificatio de l activité existait par le basculemet quotidie du prélèvemet à l aalyse et réciproquemet. La mootoie d u travail sur chaie pour la réalisatio d aalyses, plusieurs déceies durat, pourrait aller de pair avec ue certaie lassitude/démobilisatio de ce persoel. C est u poit de vigilace pour l aveir. Cadeces à la hausse Qu il s agisse de l aalyse e raiso des automates toujours plus performats ou des prélèvemets à domicile (voire das les laboratoires), l évolutio pousse à la hausse des cadeces. Sas être problématique aujourd hui, cela écessite ue recoaissace de cette réalité et ue vigilace pour l aveir. Diplôme uique de techicie et vers u parcours LMD (Licece, master, doctorat) Jusqu à préset, il existe plusieurs diplômes ouvrat l accès aux métiers de techicie. Ue réforme est e cours d élaboratio. Elle s iscrit das la logique LMD. Il y aurait la créatio d u diplôme uique Bac + 3 (ue licece pro?) sur la base d u troc commu, et l ouverture vers d autres filières pour la troisième aée. Ce diplôme serait commu aux laboratoires hospitaliers comme privés, évolutio à suivre. Gestio des cogés et des arrêts de travail La gestio des abseces pour cogés et arrêts de travail est pas ouvelle. Aujourd hui, elle se fait das ue logique de grade etreprise multisite. Audelà de l orgaisatio des plaigs, il est possible qu il y ait ue place pour des persoels dédiés aux remplacemets e raiso de leur polyvalece, expériece et qualificatio. Dialogue/formatio/iformatio des médecis pour ue meilleure prescriptio Plus ecore que das le passé et e raiso des ouveaux moyes géérés par la taille ou le réseau, les LBM ot u rôle clé das l accompagemet des médecis à ue prescriptio plus appropriée au diagostic et aux évolutios de la biologie médicale. Travail déporté Les ouvelles orgaisatios favoriset le travail déporté ; aisi e est-il des LBM où les différetes tâches sot réalisées das des lieux différets alors qu elles étaiet jusque-là effectuées au laboratoire. Aisi peut-o aller jusqu à cosidérer que le plateau techique est u travail déporté, puisque séparé du site de prélèvemet ; c est le cas égalemet de la mise e place de cetres d appels ; c est efi le cas de la biologie déportée où l aalyse se f(er)ait au chevet du malade. Le travail déporté est plus u chagemet de cotexte qu ue problématique. Mobilité facilitée etre les sites mais plus difficile etre les sociétés L etreprise multisite offrira des opportuités aux salariés pour chager de site. A cotrario, la cocetratio des employeurs redra mois aisé, sur ue même zoe d emploi, le chagemet d employeur. Techicie de laboratoire hospitalier : vers prélèvemet et techique? L étude du foctioemet des laboratoires hospitaliers est pas l objet de cette étude. Elle a permis éamois d observer ue évolutio paradoxale. Alors que das certais hôpitaux les prélèvemets relevaiet du travail exclusif de l ifirmier et l aalyse du techicie (sous la resposabilité du biologiste), e raiso de la réorgaisatio (plateau techique cetral) et des ormes qualité, u trasfert du prélèvemet vers les techicies est observé. S agit-il d u passage à u poste polyvalet (prélèvemet et aalyse) ou de l émergece du métier de techicie périaalytique? Evolutio à suivre. Dysharmoie salariale Les ouvelles orgaisatios pourraiet etraîer, otammet das ue période itermédiaire, quelques situatios paradoxales comme l affectatio d u techicie A, rémuéré comme tel, à u poste de techicie périaalytique. Les fusios associet des laboratoires dot les pratiques salariales peuvet être assez différetes. Cela implique la prise e compte des particularismes das la défiitio des politiques salariales. Observatoire des Métiers das les Professios Libérales

15 ÉTUDE - juillet Laboratoires de biologie médicale : étude pour l élaboratio d ue GPEC Impacts sur l etreprise Réorgaisatio de l etreprise Huit pricipaux élémets caractériset les chagemets : Plateau techique Au-delà de ce qui a déjà été écrit sur ce poit das ce rapport, il faut préciser que les ouveaux plateaux techiques e sot pas seulemet plus grads, mais que leur taille permet des évolutios coséquetes e lie avec des automates plus évolués (tri des tubes ). O parle de chaîe o sas raiso. Là ecore, les orgaisatios optimales (les ilots versus la chaîe ) restet à trouver et doivet teir compte des réalités des bâtimets. Sites de prélèvemet Les acies laboratoires devieet des sites de prélèvemet d où les automates ot disparu. lls peuvet ou o garder ue activité de pré-aalytique et de post-aalytique (mise sous pli 10 des résultats). Logistique Etre les sites de prélèvemet et le plateau techique, il y a lieu de mettre e place ue logistique plus coséquete. C est aussi pour des raisos logistiques que le plateau techique a été adopté de préférece à ue spécialisatio e phase d aalyse des sites ; e effet, ce système géère des croisemets de tubes assez lourds à gérer. Procédures qualité Bie évidemmet, la ouvelle orgaisatio met e œuvre les process qualité pour répodre à la orme ISO et la formatio du persoel aux ouvelles exigeces de leur travail e adéquatio avec ces process. décider, efficace (par exemple qui évite u circuit de six mois pour ue décisio simple) et coforme aux valeurs des associés. Foctios trasversales das le cadre du développemet d ue politique des ressources humaies, achat, fiace, iformatique qualité E corrolaire de l orgaisatio du maagemet, il y a lieu de développer les foctios trasversales (attributio des resposabilités, professioalisatio) et de défiir les politiques (objectifs et moyes) qui s y rattachet. Itesificatio des cadeces avec l aide des ouveaux outils Aux ouveaux automates (d aalyse, mais aussi de mise sous pli ) correspod ue cadece de travail itesifiée. Cela implique pas des coditios de travail écessairemet plus difficiles, puisque l automate pred e charge de faço autoome certaies tâches, mais cela implique des rôles différets otammet e aalyse. Aisi est-o de plus e plus loi des maipulatios impliquées par des tests comme celui de la lapie qui comme test de grossesse relève du magasi des atiquités. Réigéierie de l orgaisatio du travail Globalemet, c est toute ue igéierie des process de travail qui est à mettre e place. Certes, les trois phases de base perduret, mais le cotexte d exercice est bouleversé. Gouverace / maagemet Qui fait quoi? Qui est resposable de quoi? Ces deux questios sot directemet liées à la gouverace et au maagemet. L éclatemet des décisios etre plusieurs persoes est ue réelle difficulté : l ejeu est de trouver ue orgaisatio compétete pour 10 Cette mise sous pli est remplacée progressivemet par u accès web sécurisé aux doées Observatoire des Métiers das les Professios Libérales

16 16 ÉTUDE - juillet 2012 Laboratoires de biologie médicale : étude pour l élaboratio d ue GPEC Impacts sur les ressources humaies et les métiers Les ressources humaies sot impactées par les évolutios e cours. Avat d aborder la prospective métier par métier, euf poits apparaisset comme plus essetiels. Temps quotidie cosacré à la qualité Désormais, chacu est appelé à cosacrer quotidieemet du temps à la gestio de la qualité, qu il s agisse de la lecture des procédures, du reseigemet des fiches de traçabilité, de l eregistremet ou du traitemet des o-coformités, de la mise à jour des procédures, etc. Techicie de plateau techique U certai ombre de techicies sot désormais affectés à plei temps sur le plateau techique du laboratoire. Ils e fot plus de prélèvemet mais seulemet de l aalyse avec ue certaie polyvalece ou o sur les automates, avec ue qualificatio de leur iveau pour chacu des automates, type "routie" (capacité miimum pour l utilisatio de l automate) ou "référet" (capacité avacée sur le foctioemet de l automate). Techicie de site de prélèvemet Iversemet à la catégorie précédete, certais techicies sot affectés à temps plei sur des sites de prélèvemet. Das ce ouvel emploi, ils e fot plus d aalyse ; leur tâche pricipale est le prélèvemet. Evetuellemet, ils sot/serot ameés à teir u poste polyvalet compreat le prélèvemet, l accueil et/ou le travail de coursier. Salarié multisite Les etreprises deveat multisite, certais salariés sot affectés sur plusieurs sites, voire même à ue foctio de remplacemet d u site à l autre pour les plus expérimetés afi de pallier les abseces. Admiistratif back-office La costitutio d équipe e secrétariat dédié au travail admiistratif de back-office (mutuelles, impayés, caisses de sécurité sociale ) est observée. Ces équipes spécialisées cocetret ce que chaque site faisait préalablemet sur des temps partagés. Cette orgaisatio va de pair avec ue réductio du temps homme cosacré à ces tâches. Nouvelles foctios / métiers L évolutio de la taille des LBM etraîe le développemet de foctios trasverses. Soit il s agit d ue ouvelle foctio à temps partiel affectée à u titulaire, soit il s agit d u ouveau métier exercé à plei temps par u membre de l équipe ou par u ouveau recruté spécialisé das cette foctio. Afi d acquérir la ouvelle compétece écessaire à l exercice de cette ouvelle foctio, le laboratoire peut former e itere, embaucher ue compétece extere ou ecore s appuyer sur u cosultat ou u expert à temps partagé le temps de lacer les grads chatiers et d élever la compétece itere. Biologiste : évolutio du métier E particulier, les biologistes voiet leur métier évoluer ; il est questio ici autat de la biologie avec des foctios de resposable de site de prélèvemet ou de plateau techique par exemple, que des foctios trasverses dot les biologistes associés peuvet avoir la resposabilité y compris à plei temps ; cette évolutio iterroge leur formatio iitiale sur le besoi e compétece maagériale (qualité comprise). Créatio de iveaux pour chaque métier avec des postes d ecadrats Les équipes deveat étoffées, elles écessitet u ecadremet itermédiaire. Aisi, les coursiers ot besoi d u resposable coursiers e charge de leur coordiatio ; cette foctio "autrefois" assumée par le biologiste écessite la désigatio d u titulaire coursier. De plus, la costitutio de plusieurs iveaux par métier semble s imposer comme "routie", "cofirmé", "expert" e plus du "référet qualité" pour les techicies d aalyse mais égalemet pour tous les autres postes. Gestio des relatios humaies Sortir de la TPE (très petite etreprise) et etrer das la grade etreprise c est frachir les seuils qui impliquet des obligatios : comité d etreprise, égociatio auelle obligatoire, c est égalemet passer d ue logique «familiale» à la mise e œuvre effective de valeurs visat à sortir de l aoymat, à recréer ue cohésio de groupe et du lie social, comme trasparece, équité, qualité, retabilité Observatoire des Métiers das les Professios Libérales

17 ÉTUDE - juillet Laboratoires de biologie médicale : étude pour l élaboratio d ue GPEC Réforme de la biologie DU RAPPORT BALLEREAU A L ORDONNANCE DE JANVIER 2010 Remarques sur les leviers LA PLACE DES GROUPES (FINANCIERS) ET LE LONG TERME Sous réserve d efficacité écoomique, les groupes ot vocatio à se développer au momet des successios des LBM Ue chute brutale des remboursemets dégraderait fortemet la retabilité et l arrivée des capitaux extérieurs U retrait de la sécurité sociale pourrait provoquer l émergece d u cotrôle par les complémetaires saté LES LEVIERS FINANCIERS Frais de persoel mois de techicies d aalyse mois de biologistes Achats médicaux par effet de taille Autres achats et cosommables par effet de taille Efficiece orgaisatioelle La réforme de l exercice de la biologie est le résultat d ue triple logique : dispositios réglemetaires politique de saté et otammet tarifaire appropriatio des ouvelles cotraites par la professio LES EXTERNALITES Exteralités majeures : accréditatio baisse de la omeclature liberté de s orgaiser et de se structurer e laboratoire multisite Exteralités mieures : logique des territoires de saté / zoe de chaladise évolutio des techologies cotexte : de crise fiacière et d augmetatio des prescriptios d aalyse e logue période LA REPONSE DE LA PROFESSION : PLATEAU TECHNIQUE ET MULTISITE Costructio d u plateau techique commu à plusieurs sites Problématiques et ejeux associés L iégal accès des territoires aux diplômés (et réciproquemet) La fi des LBM spécialisés et l iteralisatio des aalyses L aalyse e chaîe avec ses bos côtés et mois bos côtés pour le techicie Cadeces e hausse e raiso de l automatisatioiformatisatio Diplôme uique de techicie Gestio des cogés et des arrêts de travail e grad groupe Dialogue/formatio/ iformatio des médecis pour ue meilleure prescriptio Travail déporté Mobilité facilitée etre les sites mais plus difficile etre les sociétés Techicie de laboratoire hospitalier : vers prélèvemet et techique? Dysharmoie salariale e cas de fusios etre les différetes etités Choix de parteaires pour meer à terme ue restructuratio répodat aux ejeux Impacts sur l etreprise Impacts sur les ressources humaies et les métiers Costructio d u plateau techique e capacité d absorber les aalyses e proveace de plusieurs sites de prélèvemet Prise e compte du temps quotidie écessairemet cosacré à la qualité Gestio de plusieurs sites de prélèvemet Adaptatio de la logistique afi de redre la ouvelle orgaisatio performate (séparatio du site de prélèvemet et du plateau techique) Mutatio de l emploi de techicie qui peut deveir techicie de plateau techique ou techicie de sites de prélèvemet Affectatio d ue partie des salariés sur plusieurs sites Défiitio et mise e œuvre des procédures qualité pertietes à chaque lieu de travail (site et plateau) Costructio d ue gouverace et d u maagemet adaptés à la ouvelle dimesio des etreprises Défiitio des foctios trasversales (ressources humaies, achat, fiaces, iformatiques, qualité ) et des politiques de chacue Itesificatio des cadeces (avec l aide des ouveaux outils) Structuratio d u pôle admiistratif back-office Déploiemet de ouvelles foctios / métiers Affectatio du métier des biologistes : recetrage différecié sur des spécialisatios Créatio de iveaux pour chaque métier et de postes d ecadremet Mise e œuvre d ue gestio des relatios humaies de type grade etreprise Réigéierie de l orgaisatio du travail Observatoire des Métiers das les Professios Libérales

18 18 ÉTUDE - juillet 2012 Laboratoires de biologie médicale : étude pour l élaboratio d ue GPEC «Adaptatio e pete douce» ou «de l évolutio à la rupture» deux scéarios qui preet e compte les évolutios e cours et l aticipatio des chagemets probables. Scéarios et prospective métiers Les scéarios Scéarios prévisioels, prospectifs et pédagogiques Traditioellemet, o peut distiguer scéarios prévisioels et scéarios prospectifs. Les premiers viset à dessier des images de l aveir qui soiet cohéretes, plausibles et probables. Ils se costruiset sur la base des évolutios tedacielles (prologemet des évolutios passées) et de l itroductio d élémets ouveaux, parfaitemet idetifiés. A ce stade, il faut distiguer scéarios ormatifs et scéarios aticipatifs. Les premiers idiquet ce qui s impose à la brache, tadis que les secods itègret les décisios attedues des acteurs de la brache pour faire face aux évolutios. C est la prise e compte des chagemets liés aux évolutios e cours et l aticipatio des chagemets probables qui permet de bâtir des scéarios prospectifs. Plutôt que des prévisios pour l aveir, l optio de scéarios, outils d aide à la compréhesio des dyamiques et à la décisio, a été privilégiée. E ce ses, les scéarios proposés sot davatage pédagogiques que probabilistes. L aveir sera plus vraisemblablemet la résultate d ue certaie mixité des hypothèses. Ce qui est préseté a pour ambitio de mettre e valeur les dyamiques, les potetialités et les ejeux associés de la professio plutôt que de défiir le probable et le mois probable. Chaque scéario est défii par quatre items : cotexte écoomique : hypothèses d évolutio du marché et du cotexte écoomique ; cocurrece : hypothèses sur l orgaisatio et l itesité de la cocurrece ; orgaisatio : hypothèses sur les coséqueces orgaisatioelles ; impact ressources humaies : hypothèses de l impact sur les ressources humaies. Deux scéarios clés Deux scéarios ot émergé de l aalyse prospective. L élémet clé de distictio etre les deux scéarios tiet à l articulatio etre la baisse de la omeclature d u côté, et la hausse de la productivité et de la prescriptio de l autre. Pour le premier, les ouvelles orgaisatios qui sot e trai de se mettre e place permettet de compeser la baisse très probable de la omeclature. Pour le secod, au cotraire, la baisse de la omeclature red isuffisates les adaptatios e cours pour assurer la péreité des etreprises ouvelles. Observatoire des Métiers das les Professios Libérales

19 ÉTUDE - juillet Laboratoires de biologie médicale : étude pour l élaboratio d ue GPEC SCENARIO 1 : adaptatio e pete douce SCENARIO 2 : de l évolutio à la rupture Cotexte écoomique Cocurrece Orgaisatio Le cotexte écoomique cesse de se dégrader. La baisse de la omeclature est compesée par l augmetatio de la prescriptio et de la productivité. Le regroupemet systématique des laboratoires se réalise. La cocurrece est amoidrie là où peuvet s affirmer des quasi-moopoles territoriaux. La logique marketig domiate est celle d u positioemet de service de proximité tadis que quelques positioemets par "sélectio du patiet" 11 émerget. C est égalemet l occasio d ue redéfiitio des implatatios (gares, cetres commerciaux ). Les orgaisatios sot variées et multiples tat e taille (petit, moye, grad groupe) qu e ature (biologistes idépedats ou o) autour d u même poit commu : u plateau techique cetral à plusieurs sites de prélèvemet. Le cotexte écoomique cotiu à se dégrader. La baisse de la omeclature est accetuée et est pas compesée etièremet par l augmetatio de la prescriptio et les gais de productivité. Cela exige ue ouvelle phase d accroissemet de la productivité pour maiteir la péreité écoomique des etreprises. Certaies optios structurates (ex. : petits regroupemets? ivestissemets mal calibrés?) affaiblisset la péreité de certais LBM. Pour y faire face, u glissemet s effectue vers ue biologie idustrielle avec "sélectio du patiet" 12. Après ue première phase d adaptatio comparable au scéario 1, ue ouvelle réorgaisatio s amorce das ue phase 2 ( ). Cette réorgaisatio s effectue par de ouvelles fusios de LBM avec ue hausse des tailles moyees, ue baisse du ombre de sites de prélèvemet, ue réductio de leurs horaires d ouverture et ue baisse du ombre de biologistes. Impact ressources humaies Les évolutios etraiet ue baisse margiale des effectifs, et ue réaffectatio de ceux-ci sas casse sociale (cf. impact métiers). Il y a pas de pla de liceciemets. Efi, o observe la possibilité ouvelle de quelques évolutios de carrière soit e termes de resposabilité ou de foctio pour la plupart des postes. Les évolutios etraiet ue baisse otable des effectifs et ue réaffectatio des salariés plus importate qu e scéario 1. Là ecore, il y a pas ou peu de liceciemets mais les salariés partat e retraite e sot pas remplacés. La possibilité ouvelle de quelques évolutios de carrière soit e termes de resposabilité ou de foctio pour la plupart des postes sot rares. Ces ouveaux postes fot plus gééralemet l objet de recrutemets exteres Voir plus loi la défiitio doée à "sélectio du patiet". Observatoire des Métiers das les Professios Libérales

20 20 ÉTUDE - juillet 2012 Laboratoires de biologie médicale : étude pour l élaboratio d ue GPEC «Sélectio du patiet» Il s agit ici de passer d ue logique de service de proximité à ue logique de cosommatio d aalyse (par ex. : u biologiste pour trois sites, fermeture l aprèsmidi, voire de sites, service miimisé ). Il apparaît probable qu ue forte baisse de la omeclature etraiera ue égociatio pour obteir de ouvelles marges de maœuvre comme celle relative à l obligatio d u biologiste par site ou la fermeture de sites orgaisée etre plusieurs laboratoires (ou pas) das ue même zoe de chaladise. Coût salarial Certaies aalyses fiacières e peuvet-elles coclure que le ombre et le coût uitaire du biologiste sot à l origie d u surcoût iutile? Si oui, alors les biologistes pourraiet être remplacés par des o biologistes, otammet sur les foctios support, et leur ombre pourrait être limité à leur écessité miimum au regard de leur valeur ajoutée et de l impossibilité d ue substitutio. Spécialisatio/ polyvalece Le pricipe idustrialisatio/spécialisatio s oppose au pricipe de proximité. Ce derier est du côté de la taille «humaie» et doc de la polyvalece. Autremet dit, le pricipe de base de la spécialisatio qui va de pair avec ue idustrialisatio poussée das ue logique tayloriee trouve comme limite la écessité de faire foctioer des équipes restreites : il est pas possible de créer u seul plateau techique pour toute la métropole s appuyat sur u site de prélèvemet par préfecture. De la taille optimale Les choix opérés sot radicalemet différets. Certais plaidet pour l etreprise à 40 salariés, d autres à 120 et efi certais estimet que la survie est pas possible e-dessous de 400 salariés 13. L état actuel des choses e permet pas d aalyser la pertiece des modèles. Les petits regroupemets gaget peu e effet de volume mais évitet les ouveaux coûts que géèret les seuils et le gigatisme ; de plus, ils s adaptet par ue polyvalece affirmée (efficiete?) des postes. Iversemet, les écoomies d échelle s affirmet das les grads regroupemets, elles permettet de proposer des services supports étoffés mais géèret des coûts e lie avec la taille das ue orgaisatio où la proximité garde sa raiso d être. Efi, l ejeu de la taille itermédiaire semble teir à la capacité de développer ue professioalisatio des foctios supports (évaluatio des ivestissemets, orgaisatio de la qualité, gestio des ressources humaies ) avec des moyes limités. Départs aturels Les départs à la retraite vot représeter 2,5 % des effectifs chaque aée, soit 25 % des effectifs sur dix as! C est e ce ses que la écessité de plas collectifs de liceciemets apparaît peu probable. Baisse du ombre de salariés Das l immédiat, la mise e œuvre des ouvelles orgaisatios et de la qualité exige du persoel. A ce stade, l impact d ue maturité orgaisatioelle sur les progrès de la productivité est pas évaluable. E effet, il est difficile de mesurer la différece de besois de mai-d œuvre etre deux orgaisatios, l ue où les choix et leur mise e œuvre aurot été optimisés et la secode qui est ecore das ue phase "d expérimetatio". Biologie hospitalière So effodremet relatif est pas à exclure e cas de ruptures trop fortes et d icapacité à mettre e œuvre l accréditatio avec u coût de foctioemet permettat ue péreité écoomique. Si cela devait arriver, il y aurait u trasfert d activité vers les LBM extra-hospitaliers. Iversemet, la T2A (Tarificatio à l activité) icite à l ouverture des laboratoires hospitaliers à ue patietèle de ville afi de trouver u équilibre fiacier plus optimum. No report de date d accréditatio obligatoire ( ) Alors que certais LBM avaiet aticipé so report, y a-t-il pas ue potetialité de coséqueces égatives par ue prise de décisio e urgece? Note : à la date de rédactio du préset rapport, javier 2012, la loi sur la biologie est etrée e discussio au Parlemet. Faute d ue certitude de so adoptio, elle est pas itégrée à la présete aalyse. 13 Le poit de repère de la professio est davatage le ombre de dossiers (rapporté au plateau techique ou au site de prélèvemet ou au biologiste resposable). Observatoire des Métiers das les Professios Libérales

Le chef d entreprise développe les services funéraires de l entreprise, en

Le chef d entreprise développe les services funéraires de l entreprise, en Le chef d etreprise développe les services fuéraires de l etreprise, e assurat lui-même tout ou partie des activités de vete et e ecadrat directemet le persoel techique et commercial et d exploitatio.

Plus en détail

La France, à l écoute des entreprises innovantes, propose le meilleur crédit d impôt recherche d Europe

La France, à l écoute des entreprises innovantes, propose le meilleur crédit d impôt recherche d Europe 1/5 Trois objectifs poursuivis par le gouveremet : > améliorer la compétitivité fiscale de la Frace > péreiser les activités de R&D > faire de la Frace u territoire attractif pour l iovatio Les icitatios

Plus en détail

Renseignements et monitoring. Renseignements commerciaux et de solvabilité sur les entreprises et les particuliers.

Renseignements et monitoring. Renseignements commerciaux et de solvabilité sur les entreprises et les particuliers. Reseigemets et moitorig. Reseigemets commerciaux et de solvabilité sur les etreprises et les particuliers. ENSEMBLE CONTRE LES PERTES. Reseigemets Creditreform. Pour plus de trasparece. Etreteir des rapports

Plus en détail

UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV. Année universitaire 2006-2007. Semestre 2. Prévisions Financières. Travaux Dirigés - Séances n 4

UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV. Année universitaire 2006-2007. Semestre 2. Prévisions Financières. Travaux Dirigés - Séances n 4 UNVERSTE MONTESQUEU BORDEAUX V Licece 3 ère aée Ecoomie - Gestio Aée uiversitaire 2006-2007 Semestre 2 Prévisios Fiacières Travaux Dirigés - Séaces 4 «Les Critères Complémetaires des Choix d vestissemet»

Plus en détail

Comment utiliser ce que vous POSSÉDEZ pour réduire ce que vous DEVEZ

Comment utiliser ce que vous POSSÉDEZ pour réduire ce que vous DEVEZ Commet utiliser ce que vous POSSÉDEZ pour réduire ce que vous DEVEZ Survol du compte Mauvie U La majorité des Caadies gèret leurs fiaces comme suit : 1. Ils déposet leur reveu et autres actifs à court

Plus en détail

LES MESURES CLÉS DU PROJET DE LOI ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

LES MESURES CLÉS DU PROJET DE LOI ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE LES MESURES CLÉS DU PROJET DE LOI ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE Qu est-ce que l Écoomie sociale et solidaire? Coopératives Etreprises sociales Scop Fiaceurs sociaux Scic CAE Mutuelles Coopératives d etreprises

Plus en détail

trouve jamais dans les concepts généraux que ce qu on y met

trouve jamais dans les concepts généraux que ce qu on y met ,QIRUPDWLTXHQRUPHHWWHPSV,VDEHOOH%R\GHQV Présetatio par Marie-Ae Chabi Réuio PIN 15 javier 2004 /HVEDVHVGHGRQQpHVHPSLULTXHV Collectio fiie et structurée de doées codifiées, textuelles ou multimédia, destiées

Plus en détail

www.laplacedelimmobilier-pro.com

www.laplacedelimmobilier-pro.com www.laplacedelimmobilier-pro.com La Place de L Immobilier Pro est ue base de doées accessible par iteret, créée par la société HBS Research, dot la vocatio est d accroître la performace des professioels

Plus en détail

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation 1 / 9 Chap. 6 : Les pricipaux crédits de trésorerie et leur comptabilisatio Le cycle d exploitatio des etreprises (achats stockage productio stockage vetes) peut etraîer des décalages de trésorerie plus

Plus en détail

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation Chap. 6 : Les pricipaux crédits de trésorerie et leur comptabilisatio Les etreprises ot souvet besoi de moyes de fiacemet à court terme : elles ot alors recours aux crédits bacaires (découverts bacaires

Plus en détail

Création et développement d une fonction audit interne*

Création et développement d une fonction audit interne* Créatio et développemet d ue foctio audit itere* Ue démarche e 10 étapes [ Sommaire] Dix étapes pour réussir... 7 Étapes 1 à 4 Défiitio du cadre d itervetio... 9 1 Idetifier les attetes des parties preates...

Plus en détail

www.toyota-forklifts.fr SOLUTIONS DE FINANCEMENT 100 % Toyota Material Handling France

www.toyota-forklifts.fr SOLUTIONS DE FINANCEMENT 100 % Toyota Material Handling France www.toyota-forklifts.fr SOLUTIONS DE FINANCEMENT 100 % Toyota Material Hadlig Frace SOLUTIONS DE FINANCEMENT TOYOTA MATERIAL HANDLING Parce qu avat tout ous sommes Toyota NOS SOLUTIONS DE FINANCEMENT Coçues

Plus en détail

RECHERCHE DE CLIENTS simplifiée

RECHERCHE DE CLIENTS simplifiée RECHERCHE DE CLIENTS simplifiée Nous ous occupos d accroître votre clietèle avec le compte Avatage d etreprise Pour trouver des cliets potetiels grâce à u simple compte bacaire Vous cherchez des idées

Plus en détail

Lignes directrices applicables aux régimes de capitalisation

Lignes directrices applicables aux régimes de capitalisation Solutios Retraite collectives Liges directrices applicables aux régimes de capitalisatio RÉPONDEZ AUX EXIGENCES ÉNONCÉES DANS LES LIGNES DIRECTRICES GRÂCE AUX EXCELLENTS OUTILS DE LA FINANCIÈRE MANUVIE

Plus en détail

ÉTUDE. SECTEUR Cadre de vie et technique GÉOMÈTRES-EXPERTS, TOPOGRAPHES, PHOTOGRAMMÈTRES, EXPERTS FONCIERS. Portrait statistique

ÉTUDE. SECTEUR Cadre de vie et technique GÉOMÈTRES-EXPERTS, TOPOGRAPHES, PHOTOGRAMMÈTRES, EXPERTS FONCIERS. Portrait statistique ÉTUDE SECTEUR Cadre de vie et techique GÉOMÈTRES-EXPERTS, TOPOGRAPHES, PHOTOGRAMMÈTRES, EXPERTS FONCIERS Portrait statistique 02 ÉTUDE - mai 2012 Sommaire 03 Pricipaux eseigemets 04 Sources mobilisées

Plus en détail

STRATÉGIE DE REMPLACEMENT DE LUTTE CONTRE LA PUNAISE TERNE DANS LES FRAISERAIES DE L ONTARIO

STRATÉGIE DE REMPLACEMENT DE LUTTE CONTRE LA PUNAISE TERNE DANS LES FRAISERAIES DE L ONTARIO Des résultats du Programme de réductio des risques STRATÉGIE DE REMPLACEMENT DE LUTTE CONTRE LA PUNAISE TERNE DANS LES FRAISERAIES DE L ONTARIO 1. Cotexte La puaise tere Lygus lieolaris (figure 1) est

Plus en détail

Donnez de la liberté à vos données. BiBOARD. www.biboard.fr

Donnez de la liberté à vos données. BiBOARD. www.biboard.fr Doez de la liberté à vos doées BiBOARD www.biboard.fr Le décisioel pour tous Le décisioel évolue. L etreprise quelle que soit sa taille, a besoi de piloter so activité à l aide d outils simples, fiables,

Plus en détail

CPNEFP Commission Paritaire Nationale pour l'emploi et la Formation Professionnelle de la branche des services funéraires

CPNEFP Commission Paritaire Nationale pour l'emploi et la Formation Professionnelle de la branche des services funéraires Coceptio : Boréal > 01 48 03 99 99 CPNEFP Commissio Paritaire Natioale pour l'emploi et la Formatio Professioelle de la brache des services fuéraires Sommaire Itroductio p 2-3 Les objectifs de cette étude

Plus en détail

GUIDE METHODOLOGIQUE INDUSTRIES, OUVREZ VOS PORTES

GUIDE METHODOLOGIQUE INDUSTRIES, OUVREZ VOS PORTES GUIDE METHODOLOGIQUE INDUSTRIES, OUVREZ VOS PORTES SOMMAIRE Les visites d etreprises : pourquoi ouvrir ses portes?.... 8 1.1 Des motivatios variées pour les etreprises... 8 1.2 Les freis à l ouverture

Plus en détail

LE WMS EXPERT DE LA SUPPLY CHAIN DE DÉTAIL

LE WMS EXPERT DE LA SUPPLY CHAIN DE DÉTAIL LE WMS EXET DE LA SULY HAIN DE DÉTAIL QUELS SNT LES ENJEUX DE LA SULY HAIN? garatir la promesse cliet es derières aées, la distributio coaît ue véritable mutatio avec l évolutio des modes de cosommatio.

Plus en détail

Faites prospérer vos affaires grâce aux solutions d épargne et de gestion des dettes

Faites prospérer vos affaires grâce aux solutions d épargne et de gestion des dettes Faites prospérer vos affaires grâce aux solutios d éparge et de gestio des dettes Quelques excelletes raisos d offrir des produits bacaires et de fiducie à vos cliets Vous avez la compétece écessaire pour

Plus en détail

LA SOLUTION WMS/ TMS EXPERTE EN LOGISTIQUE DE DÉTAIL LOGISTICS MANAGER SUITE

LA SOLUTION WMS/ TMS EXPERTE EN LOGISTIQUE DE DÉTAIL LOGISTICS MANAGER SUITE LA SOLUTION WMS/ TMS EXERTE EN LOISTIQUE DE DÉTAIL LOISTIS MANAER SUITE QUELS SONT LES ENJEUX DE LA SULY HAIN? garatir la promesse cliet es derières aées, la distributio coaît ue véritable mutatio avec

Plus en détail

CPNEFP Commission Paritaire Nationale pour l'emploi et la Formation Professionnelle de la branche des services funéraires

CPNEFP Commission Paritaire Nationale pour l'emploi et la Formation Professionnelle de la branche des services funéraires Coceptio : Boréal > 01 48 03 99 99 CPNEFP Commissio Paritaire Natioale pour l'emploi et la Formatio Professioelle de la brache des services fuéraires Sommaire Maagemet gééral du fuéraire Chef d etreprise

Plus en détail

Se former, Progresser, Evoluer...

Se former, Progresser, Evoluer... Se former, Progresser, Evoluer... CCI HAUTE-SAVOIE www.formatio-cci.fr Des formatios qui preet e compte les besois de chacu Deuxième orgaisme de formatio après l Educatio Natioale, les Chambres de Commerce

Plus en détail

UNIVERSITÉ DE SFAX École Supérieure de Commerce

UNIVERSITÉ DE SFAX École Supérieure de Commerce UNIVERSITÉ DE SFAX École Supérieure de Commerce Aée Uiversitaire 2003 / 2004 Auditoire : Troisième Aée Études Supérieures Commerciales & Scieces Comptables DÉCISIONS FINANCIÈRES Note de cours N 3 Première

Plus en détail

La fibre optique arrive chez vous Devenez acteur de la révolution numérique

La fibre optique arrive chez vous Devenez acteur de la révolution numérique 2 e éditio Edité par l Autorité de régulatio des commuicatios électroiques et des postes RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DÉCEMBRE 2010 La fibre optique arrive chez vous Deveez acteur de la révolutio umérique Petit

Plus en détail

Les salaires équitables et la responsabilité sociale des entreprises

Les salaires équitables et la responsabilité sociale des entreprises C y c l e d e 7 c o f é r e c e s Les salaires équitables et la resposabilité sociale des etreprises 18 avril 20 jui 2012 Faculté des scieces écoomiques et sociales Départemets d écoomie de sociologie

Plus en détail

MUTUELLE D&O MUTUELLE D&O. Copilote de votre santé. AGECFA-Voyageurs CARCEPT CARCEPT-Prévoyance CRC CRIS CRPB-AFB

MUTUELLE D&O MUTUELLE D&O. Copilote de votre santé. AGECFA-Voyageurs CARCEPT CARCEPT-Prévoyance CRC CRIS CRPB-AFB MUTUELLE D&O MUTUELLE D&O Copilote de votre saté AGECFA-Voyageurs CARCEPT CARCEPT-Prévoyace CRC CRIS CRPB-AFB DOMISSIMO-Assuraces DOMISSIMO-Services FONGECFA-Trasport IPRIAC MUTUELLE D&O OREPA-Prévoyace

Plus en détail

Extrait du Guide Pratique des Représentants du Personnel

Extrait du Guide Pratique des Représentants du Personnel Extrait du Guide Pratique des Représetats du Persoel Partie 5 - Moyes mis à dispositio des ititutios représetatives du persoel 5-4 Les heures de délégatio et la liberté de déplacemet A) Les heures de délégatio

Plus en détail

Deuxième partie : LES CONTRATS D ASSURANCE VIE CLASSIQUES

Deuxième partie : LES CONTRATS D ASSURANCE VIE CLASSIQUES DEUXIEME PARTIE Deuième partie : LES CONTRATS D ASSURANCE VIE CLASSIQUES Chapitre. L assurace de capital différé Chapitre 2. Les opératios de retes Chapitre 3. Les assuraces décès Chapitre 4. Les assuraces

Plus en détail

Compte Sélect Banque Manuvie Guide du débutant

Compte Sélect Banque Manuvie Guide du débutant GUIDE DU DÉBUTANT Compte Sélect Baque Mauvie Guide du débutat Besoi d aide? Preez quelques miutes pour lire attetivemet votre Guide du cliet. Le préset Guide du débutat vous facilitera l utilisatio de

Plus en détail

MUTUELLE D&O MUTUELLE D&O. Copilote de votre santé. Seniors. AGECFA-Voyageurs CARCEPT CARCEPT-Prévoyance CRC CRIS CRPB-AFB

MUTUELLE D&O MUTUELLE D&O. Copilote de votre santé. Seniors. AGECFA-Voyageurs CARCEPT CARCEPT-Prévoyance CRC CRIS CRPB-AFB MUTUELLE D&O pour toute souscriptio (Offre soumise à coditios) MUTUELLE D&O Copilote de votre saté Seiors AGECFA-Voyageurs CARCEPT CARCEPT-Prévoyace CRC CRIS CRPB-AFB DOMISSIMO-Assuraces DOMISSIMO-Services

Plus en détail

Chapitre 3 : Transistor bipolaire à jonction

Chapitre 3 : Transistor bipolaire à jonction Chapitre 3 : Trasistor bipolaire à joctio ELEN075 : Electroique Aalogique ELEN075 : Electroique Aalogique / Trasistor bipolaire U aperçu du chapitre 1. Itroductio 2. Trasistor p e mode actif ormal 3. Courats

Plus en détail

Définir sa problématique, son besoin. Présélectionner son agence conseil en communication. Organiser une compétition

Définir sa problématique, son besoin. Présélectionner son agence conseil en communication. Organiser une compétition sommaire Défiir sa problématique, so besoi Pourquoi faire u brief (cahier des charges)? Présélectioer so agece coseil e commuicatio Quel type d agece coseil recherchez-vous? Vous avez trouvé l agece coseil

Plus en détail

TARIFS BANCAIRES. Opérations bancaires avec l étranger Extrait des conditions bancaires au 1 er juillet 2014. Opérations à destination de l étranger

TARIFS BANCAIRES. Opérations bancaires avec l étranger Extrait des conditions bancaires au 1 er juillet 2014. Opérations à destination de l étranger Opératios bacaires avec l étrager Extrait des coditios bacaires au 1 er juillet Opératios à destiatio de l étrager Viremets émis vers l étrager : Frais d émissio de viremets e euros (3) vers l Espace écoomique

Plus en détail

Comment les Canadiens classent-ils leur système de soins de santé?

Comment les Canadiens classent-ils leur système de soins de santé? Novembre Les sois de saté au Caada, c est capital bulleti o 4 Commet les Caadies classet-ils leur système de sois de saté? Résultats du sodage iteratioal du Fods du Commowealth sur les politiques de saté

Plus en détail

Le meilleur scénario pour votre investissement

Le meilleur scénario pour votre investissement ivestir Best Strategy 2012 Le meilleur scéario pour votre ivestissemet U ivestissemet diversifié U coupo uique de 0% à 50% brut* à l échéace Ue courte durée : 4 as et demi Votre capital garati à l échéace

Plus en détail

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot Exame fial pour Coseiller fiacier / coseillère fiacière avec brevet fédéral Recueil de formules Auteur: Iwa Brot Ce recueil de formules sera mis à dispositio des cadidats, si écessaire. Etat au 1er mars

Plus en détail

Dénombrement. Chapitre 1. 1.1 Enoncés des exercices

Dénombrement. Chapitre 1. 1.1 Enoncés des exercices Chapitre 1 Déombremet 1.1 Eocés des exercices Exercice 1 L acie système d immatriculatio fraçais était le suivat : chaque plaque avait 4 chiffres, suivis de 2 lettres, puis des 2 uméros du départemet.

Plus en détail

Logiciel de synchronisation de flotte de baladeurs MP3 / MP4 ou tablettes Androïd

Logiciel de synchronisation de flotte de baladeurs MP3 / MP4 ou tablettes Androïd easylab Le logiciel de gestio de fichiers pour baladeurs et tablettes Visualisatio simplifiée de la flotte Gestio des baladeurs par idividus / classes / groupes / activités Activatio des foctios par simple

Plus en détail

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot Exame fial pour Coseiller fiacier / coseillère fiacière avec brevet fédéral Recueil de formules Auteur: Iwa Brot Ce recueil de formules est à dispositio olie et sera doé aux cadidats lors des exames oraux

Plus en détail

FEUILLE D EXERCICES 17 - PROBABILITÉS SUR UN UNIVERS FINI

FEUILLE D EXERCICES 17 - PROBABILITÉS SUR UN UNIVERS FINI FEUILLE D EXERCICES 7 - PROBABILITÉS SUR UN UNIVERS FINI Exercice - Lacer de dés O lace deux dés à 6 faces équilibrés. Calculer la probabilité d obteir : u double ; ue somme des deux dés égale à 8 ; ue

Plus en détail

RÉFLEXION SUR LE PROJET DE RÈGLEMENT DE L OIQ SUR L EXERCICE EN SOCIÉTÉ DE LA PROFESSION D INGÉNIEURS PAR CLAUDE BARRY

RÉFLEXION SUR LE PROJET DE RÈGLEMENT DE L OIQ SUR L EXERCICE EN SOCIÉTÉ DE LA PROFESSION D INGÉNIEURS PAR CLAUDE BARRY RÉFLEXION SUR LE PROJET DE RÈGLEMENT DE L OIQ SUR L EXERCICE EN SOCIÉTÉ DE LA PROFESSION D INGÉNIEURS PAR CLAUDE BARRY TABLE DES MATIÈRES Commuiqué... 5 Notes itroductives... 7 Opiios et commetaires...

Plus en détail

Consolidation. C r é e r un nouveau classeur. Créer un groupe de travail. Saisir des données dans un groupe

Consolidation. C r é e r un nouveau classeur. Créer un groupe de travail. Saisir des données dans un groupe Cosolidatio La société THEOS, qui commercialise des vis, exerce so activité das trois villes : Paris, Nacy et Nice. Le directeur de la société souhaite cosolider les résultats de ses vetes par ville das

Plus en détail

Chap. 5 : Les intérêts (Les calculs financiers)

Chap. 5 : Les intérêts (Les calculs financiers) Chap. 5 : Les itérêts (Les calculs fiaciers) Das u cotrat de prêt, le prêteur met à la dispositio de l empruteur, à u taux d itérêt doé, ue somme d arget (le capital) qu il devra rembourser à ue certaie

Plus en détail

3.1 Différences entre ESX 3.5 et ESXi 3.5 au niveau du réseau. Solution Cette section récapitule les différences entre les deux versions.

3.1 Différences entre ESX 3.5 et ESXi 3.5 au niveau du réseau. Solution Cette section récapitule les différences entre les deux versions. 3 Réseau Le réseau costitue u aspect essetiel d u eviroemet virtuel ESX. Il est doc importat de compredre la techologie, y compris ses différets composats et leur coopératio. Das ce chapitre, ous étudios

Plus en détail

PREPARER SA RETRAITE

PREPARER SA RETRAITE PREPARER SA RETRAITE Combie éparger pour compléter sa retraite? Pour répodre à cette questio, la première étape cosiste à imagier so trai après 65 as. Des postes de dépeses aurot disparu (otammet ceux

Plus en détail

Mobile Business. Communiquez efficacement avec vos relations commerciales 09/2012

Mobile Business. Communiquez efficacement avec vos relations commerciales 09/2012 Mobile Busiess Commuiquez efficacemet avec vos relatios commerciales 9040412 09/2012 U choix capital pour mes affaires Pour gérer efficacemet ses affaires, il y a pas de secret : il faut savoir predre

Plus en détail

2 ième partie : MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES

2 ième partie : MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES 2 ième partie : MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES 1. Défiitios L'itérêt est l'idemité que doe au propriétaire d'ue somme d'arget celui qui e a joui pedat u certai temps. Divers élémets itervieet das le calcul

Plus en détail

Économie sociale Pour des communautés plus solidaires PLAN D ACTION GOUVERNEMENTAL POUR L ENTREPRENEURIAT COLLECTIF

Économie sociale Pour des communautés plus solidaires PLAN D ACTION GOUVERNEMENTAL POUR L ENTREPRENEURIAT COLLECTIF Écoomie sociale Pour des commuautés plus solidaires PLAN D ACTION GOUVERNEMENTAL POUR L ENTREPRENEURIAT COLLECTIF Ce documet a été réalisé par le miistère des Affaires muicipales et des Régios (MAMR) e

Plus en détail

La maladie rénale chronique

La maladie rénale chronique La maladie réale chroique Qu est-ce que cela veut dire pour moi? Natioal Kidey Disease Educatio Program La maladie réale chroique: l essetiel Vous avez été iformé(e) que vous êtes atteit(e) de la maladie

Plus en détail

Evaluation de la Délivrance de Méthadone en Belgique

Evaluation de la Délivrance de Méthadone en Belgique 1 SERVICE PUBLIC FEDERAL DE PROGRAMMATIO POLITIQUE SCIETIFIQUE rue de la Sciece 8 B-1000 BRUXELLES Tél. 02 238 34 11 Fax 02 230 59 12 URL : www.belspo.be Evaluatio de la Délivrace de Méthadoe e Belgique

Plus en détail

Loi Chevènement du 12 juillet 1999. 1. Aspects institutionnels. 1.1. Contexte. 1.2 Les différentes structures et leurs compétences

Loi Chevènement du 12 juillet 1999. 1. Aspects institutionnels. 1.1. Contexte. 1.2 Les différentes structures et leurs compétences Loi Chevèemet du 12 juillet 1999 1. Aspects istitutioels 1.1. Cotexte 1.2 Les différetes structures et leurs compéteces 1.3 Les mécaismes de trasformatio et de créatio d u EPCI Vers ue ouvelle itercommualité

Plus en détail

Guide du suivi et de l évaluation axés sur les résultats P ROGRAMME DES NATIONS UNIES POUR LE DÉVELOPPEMENT B U R E AU DE L É VA L UATION

Guide du suivi et de l évaluation axés sur les résultats P ROGRAMME DES NATIONS UNIES POUR LE DÉVELOPPEMENT B U R E AU DE L É VA L UATION Guide du suivi et de l évaluatio axés sur les résultats P ROGRAMME DES NATIONS UNIES POUR LE DÉVELOPPEMENT B U R E AU DE L É VA L UATION P ROGRAMME DES NATIONS UNIES POUR LE DÉVELOPPEMENT B U R E AU DE

Plus en détail

Opérations bancaires avec l étranger *

Opérations bancaires avec l étranger * Opératios bacaires avec l étrager * Coditios bacaires au 1 er juillet 2011 Etreprises et orgaismes d itérêt gééral Opératios à destiatio de l étrager Viremets émis vers l étrager : viremet e euros iférieur

Plus en détail

PLAN D ORGANISATION RÉGIONALE DE SÉCURITÉ CIVILE du SAGUENAY LAC-SAINT-JEAN MISSION SANTÉ

PLAN D ORGANISATION RÉGIONALE DE SÉCURITÉ CIVILE du SAGUENAY LAC-SAINT-JEAN MISSION SANTÉ PLAN D ORGANISATION RÉGIONALE DE SÉCURITÉ CIVILE du SAGUENAY LAC-SAINT-JEAN MISSION SANTÉ Adopté par le coseil d admiistratio le jr/ms/2004 AVANT-PROPOS Pour le réseau de la saté et des services sociaux

Plus en détail

L Objectif National des Dépenses d Assurance Maladie : d un outil global de régulation à une simple prévision des dépenses.

L Objectif National des Dépenses d Assurance Maladie : d un outil global de régulation à une simple prévision des dépenses. L Objectif Natioal des Dépeses d Assurace Maladie : d u outil global de régulatio à ue simple prévisio des dépeses. Isabelle Hirtzli To cite this versio: Isabelle Hirtzli. L Objectif Natioal des Dépeses

Plus en détail

Le Sphinx. Enquêtes, Sondages. Analyse de données. Internet : http://www.lesphinxdeveloppement.fr/club/index.html

Le Sphinx. Enquêtes, Sondages. Analyse de données. Internet : http://www.lesphinxdeveloppement.fr/club/index.html Equêtes, Sodages Aalyse de doées Le Sphix! Iteret : http://www.lesphixdeveloppemet.fr/club/idex.html Lagarde J. Aalyse statistique de doées, Duod. Réaliser vos equêtes Questioaire Traitemets et aalyses

Plus en détail

Dares Analyses. Plus d un tiers des CDI sont rompus avant un an

Dares Analyses. Plus d un tiers des CDI sont rompus avant un an Dares Aalyses javier 2015 N 005 publicatio de la directio de l'aimatio de la recherche, des études et des statistiques Plus d u tiers des CDI sot rompus avat u a Le cotrat de travail à durée idétermiée

Plus en détail

One Office Voice Pack Vos appels fixes et mobiles en un seul pack

One Office Voice Pack Vos appels fixes et mobiles en un seul pack Uique! Exteded Fleet Appels illimités vers les uméros Mobistar et les liges fixes! Oe Office Voice Pack Vos appels fixes et mobiles e u seul pack Commuiquez et travaillez e toute liberté Mobistar offre

Plus en détail

Ouverture à la concurrence du transport ferroviaire de voyageurs

Ouverture à la concurrence du transport ferroviaire de voyageurs Ouverture à la cocurrece du trasport ferroviaire de voyageurs COMPLÉMENTS Claude Abraham Présidet Thomas Revial Fraçois Vielliard Rapporteurs Domiique Auverlot Christie Rayard Coordiateurs Octobre 2011

Plus en détail

Paquet Hygiène, Plan de Maîtrise Sanitaire : Le Plan HACCP

Paquet Hygiène, Plan de Maîtrise Sanitaire : Le Plan HACCP PLAN DE MAITRISE SANITAIRE -3- Paquet Hygièe, Pla de Maîtrise Saitaire : Le Pla HACCP Après avoir cosidéré les BPH, abordos maiteat le Pla HACCP E préambule, rappelos quelques défiitios : dager : aget

Plus en détail

Divorce et séparation

Divorce et séparation Coup d oeil sur Divorce et séparatio Être attetif aux besois de votre efat Divorce et séparatio «Les premiers mois suivat u divorce ou ue séparatio sot très stressats. Votre patiece, votre cohérece et

Plus en détail

Bienvenue à notre deuxième édition des Systèmes de réussite de l année!

Bienvenue à notre deuxième édition des Systèmes de réussite de l année! BULLETIN DES SYSTEMES D AFFAIRES DE LA GISC 2 e uméro 2012 Mot du directeur de la rédactio Bieveue à otre deuxième éditio des Systèmes de réussite de l aée! des FSLD frachit des étapes importates 3 Tour

Plus en détail

Etude Spéciale SCORING : UN GRAND PAS EN AVANT POUR LE MICROCRÉDIT?

Etude Spéciale SCORING : UN GRAND PAS EN AVANT POUR LE MICROCRÉDIT? Etude Spéciale o. 7 Javier 2003 SCORING : UN GRAND PAS EN AVANT POUR LE MICROCRÉDIT? MARK SCHNEIDER Le CGAP vous ivite à lui faire part de vos commetaires, de vos rapports et de toute demade d evoid autres

Plus en détail

La tarification hospitalière : de l enveloppe globale à la concurrence par comparaison

La tarification hospitalière : de l enveloppe globale à la concurrence par comparaison ANNALES D ÉCONOMIE ET DE STATISTIQUE. N 58 2000 La tarificatio hospitalière : de l eveloppe globale à la cocurrece par comparaiso Michel MOUGEOT * RÉSUMÉ. Cet article cosidère différetes politiques de

Plus en détail

PageScope Enterprise Suite. Gestion des périphériques de sortie de A à Z. i-solutions PageScope Enterprise Suite

PageScope Enterprise Suite. Gestion des périphériques de sortie de A à Z. i-solutions PageScope Enterprise Suite Eterprise Suite Gestio des périphériques de sortie de A à Z i-solutios Eterprise Suite Eterprise Suite Ue gestio cetralisée, ue admiistratio harmoisée, l'efficacité absolue Le temps est u élémet essetiel

Plus en détail

Augmentation de la demande du produit «P» Prévision d accroître la capacité de production (nécessité d investir) Investissement

Augmentation de la demande du produit «P» Prévision d accroître la capacité de production (nécessité d investir) Investissement Augmetatio de la demade du produit «P» Prévisio d accroître la capacité de productio (écessité d ivestir) Ivestissemet Etude de retabilité du produit «P» Jugemet de l opportuité et de la retabilité du

Plus en détail

Managed File Transfer. Managed File Transfer. Livraison express des f ichiers d entreprise

Managed File Transfer. Managed File Transfer. Livraison express des f ichiers d entreprise Maaged File Trasfer Maaged File Trasfer Livraiso express des f ichiers d etreprise Gestio du trasfert de fichiers Livraiso express des fichiers d etreprise Fiaces igéierie photos marketig express [eterprise]

Plus en détail

Microscope de mesure sans contact pour inspection et mesures de précision

Microscope de mesure sans contact pour inspection et mesures de précision KESTREL ELITE KESTREL ELITE Microscope de mesure sas cotact pour ispectio et mesures de précisio Microscope à deux axes sas cotact, idéal pour la mesure de caractéristiques 2-D de pièces techiques de petite

Plus en détail

S-PENSION. Constituez-vous un capital retraite complémentaire pour demain tout en bénéficiant d avantages fiscaux dès aujourd hui.

S-PENSION. Constituez-vous un capital retraite complémentaire pour demain tout en bénéficiant d avantages fiscaux dès aujourd hui. S-PENSION Costituez-vous u capital retraite complémetaire pour demai tout e bééficiat d avatages fiscaux dès aujourd hui. Sommaire 1. Il est temps de predre l iitiative 4 2. Profitez dès aujourd hui des

Plus en détail

Neolane Leads. Neolane v6.0

Neolane Leads. Neolane v6.0 Neolae Leads Neolae v6.0 Ce documet, aisi que le logiciel qu'il décrit, est fouri das le cadre d'u accord de licece et e peut être utilisé ou copié que das les coditios prévues par cet accord. Cette publicatio

Plus en détail

Centre d expertise en analyse environnementale du Québec PROTOCOLE POUR LA VALIDATION ET LA VÉRIFICATION D UNE MÉTHODE D ANALYSE EN MICROBIOLOGIE

Centre d expertise en analyse environnementale du Québec PROTOCOLE POUR LA VALIDATION ET LA VÉRIFICATION D UNE MÉTHODE D ANALYSE EN MICROBIOLOGIE Cetre d expertise e aalyse eviroemetale du Québec Programme d accréditatio des laboratoires d aalyse PROTOCOLE POUR LA VALIDATION ET LA VÉRIFICATION D UNE MÉTHODE D ANALYSE EN MICROBIOLOGIE DR-12-VMM Éditio

Plus en détail

Le marché du café peut être segmenté en fonction de deux modes de production principaux : la torréfaction et la fabrication de café soluble.

Le marché du café peut être segmenté en fonction de deux modes de production principaux : la torréfaction et la fabrication de café soluble. II LE MARCHE DU CAFE 1 L attractivité La segmetatio selo le mode de productio Le marché du café peut être segmeté e foctio de deux modes de productio pricipaux : la torréfactio et la fabricatio de café

Plus en détail

Système constructif avec isolation par l extérieur

Système constructif avec isolation par l extérieur Système costructif avec isolatio par l extérieur Eco-costruire e Bloc Moomur Isolat HERMIBLOC Matériau durable par ature pour des Habitats Basse Cosommatio www.thermibloc.fr LE «BÉON DE BOIS» Le matériau

Plus en détail

MÉMENTO 2014. Aide-mémoire à l usage des administrateurs des coopératives PSBL-P. Programme de logement sans but lucratif privé

MÉMENTO 2014. Aide-mémoire à l usage des administrateurs des coopératives PSBL-P. Programme de logement sans but lucratif privé MÉMENTO 2014 Aide-mémoire à l usage des admiistrateurs des coopératives PSBL-P Programme de logemet sas but lucratif privé INTRODUCTION Cet outil a été coçu pour guider les admiistrateurs des coopératives

Plus en détail

Options Services policiers à Moncton Rapport de discussion

Options Services policiers à Moncton Rapport de discussion Optios Services policiers à Mocto Rapport de discussio Le 22 ovembre 2010 Also available i Eglish TABLE DES MATIÈRES Chapitre 1.0 Sommaire 3 Chapitre 2.0 Problématique 4 Chapitre 3.0 Cotexte 5 Chapitre

Plus en détail

Les solutions mi-hypothécaires, mi-bancaires de Manuvie. Guide du conseiller

Les solutions mi-hypothécaires, mi-bancaires de Manuvie. Guide du conseiller Les solutios mi-hypothécaires, mi-bacaires de Mauvie Guide du coseiller 1 2 Table des matières Itroductio... 5 La Baque Mauvie...5 Le compte Mauvie U...5 Le compte Sélect Baque Mauvie...5 1. Les solutios

Plus en détail

Statistiques appliquées à la gestion Cours d analyse de donnés Master 1

Statistiques appliquées à la gestion Cours d analyse de donnés Master 1 Aalyse des doées Statistiques appliquées à la gestio Cours d aalyse de doés Master F. SEYTE : Maître de coféreces HDR e scieces écoomiques Uiversité de Motpellier I M. TERRAZA : Professeur de scieces écoomiques

Plus en détail

I. Quitte ou double. Pour n = 1 : C 0 + (2p 1) E (M k ) = C 0 + (2p 1) E (M 1 ) = E (C 1 ) d après le 1. Soit n N tel que E (C n ) = C 0 + (2p 1)

I. Quitte ou double. Pour n = 1 : C 0 + (2p 1) E (M k ) = C 0 + (2p 1) E (M 1 ) = E (C 1 ) d après le 1. Soit n N tel que E (C n ) = C 0 + (2p 1) Corrigé ESSEC III 008 par Pierre Veuillez Das certaies situatios paris sportifs, ivestissemets fiaciers..., o est ameé à miser de l arget de faço répétée sur des paris à espérace favorable. O se propose

Plus en détail

Sommaire Chapitre 1 - L interface de Windows 7 9

Sommaire Chapitre 1 - L interface de Windows 7 9 Sommaire Chapitre 1 - L iterface de Widows 7 9 1.1. Utiliser le meu Démarrer et la barre des tâches de Widows 7...11 Démarrer et arrêter des programmes...15 Épigler u programme das la barre des tâches...18

Plus en détail

capital en fin d'année 1 C 0 + T C 0 = C 0 (1 + T) = C 0 r en posant r = 1 + T 2 C 0 r + C 0 r T = C 0 r (1 + T) = C 0 r 2 3 C 0 r 3...

capital en fin d'année 1 C 0 + T C 0 = C 0 (1 + T) = C 0 r en posant r = 1 + T 2 C 0 r + C 0 r T = C 0 r (1 + T) = C 0 r 2 3 C 0 r 3... Applicatios des maths Algèbre fiacière 1. Itérêts composés O place u capital C 0 à u taux auel T a pedat aées. Quelle est la valeur fiale C de ce capital? aée capital e fi d'aée 1 C 0 + T C 0 = C 0 (1

Plus en détail

for a living planet WWF ZOOM: votre carte de crédit personnalisée

for a living planet WWF ZOOM: votre carte de crédit personnalisée for a livig plaet WWF ZOOM: votre carte de crédit persoalisée Le meilleur pour vous. Le meilleur pour l eviroemet. Ue carte de crédit du WWF. Vous faites u geste e faveur de la ature. Sas frais supplémetaires.

Plus en détail

STATISTIQUE : TESTS D HYPOTHESES

STATISTIQUE : TESTS D HYPOTHESES STATISTIQUE : TESTS D HYPOTHESES Préparatio à l Agrégatio Bordeaux Aée 203-204 Jea-Jacques Ruch Table des Matières Chapitre I. Gééralités sur les tests 5. Itroductio 5 2. Pricipe des tests 6 2.a. Méthodologie

Plus en détail

La gestion commerciale dans QuadraENTREPRISE. > Edition personnalisée des pièces

La gestion commerciale dans QuadraENTREPRISE. > Edition personnalisée des pièces QuadraFACT La gestio commerciale das QuadraENTREPRISE Simplicité et souplesse > Echaiemet de la saisie du devis à la facture > Evoi d'u clic, de toutes les pièces, (devis, commade, bl, facture) par email

Plus en détail

Systèmes d observation stéréo. Une image Superbe pour une large gamme de tâches d inspection et de retouche.

Systèmes d observation stéréo. Une image Superbe pour une large gamme de tâches d inspection et de retouche. NOUVEAU: optio de capture d image Systèmes d observatio stéréo Ue image Superbe pour ue large gamme de tâches d ispectio et de retouche. Ue techologie optique brevetée permettat ue visualisatio sas fatigue

Plus en détail

ACTUalités. Comment transformer notre modèle? 29-30/08 Lille Comment réussir la mobilisation des professionnels? www.anap.fr

ACTUalités. Comment transformer notre modèle? 29-30/08 Lille Comment réussir la mobilisation des professionnels? www.anap.fr cotact : c.bohomme@fhf.fr Jourée d étude Ue stratégie de groupe pour la chirurgie ambulatoire La chirurgie ambulatoire progresse das les hôpitaux publics (cf. os précédetes éditios). Elle est aussi très

Plus en détail

Une action! Un message!

Une action! Un message! Ue actio! U message! Cotact Master est u service exclusif de relaces automatiques de vos actes vers vos cliets, par SMS, messages vocaux, e-mails, courrier... Il se décleche lorsque vous réalisez ue actio

Plus en détail

Règlement Général des opérations

Règlement Général des opérations Deutsche Bak Règlemet Gééral des opératios AVRIL 2015 Deutsche Bak AG est u établissemet de crédit de droit allemad, dot le siège social est établi 12, Tauusalage, 60325 Fracfort-sur-le-Mai, Allemage.

Plus en détail

n tr tr tr tr tr tr tr tr tr tr n tr tr tr Nom:... Prénom :...

n tr tr tr tr tr tr tr tr tr tr n tr tr tr Nom:... Prénom :... Nom:... Préom :... Chaque répose peut valoir : c) 2 poits si le choix est totalemet exact + poit si le choix est partiellemet exact + 0 poit si le choix est erroé + -i poit si le choix est u coeses Ue

Plus en détail

Chat-fou du Nord. Déclaration du gouvernement en réponse au programme de rétablissement. Ministère des Richesses naturelles et des Forêts

Chat-fou du Nord. Déclaration du gouvernement en réponse au programme de rétablissement. Ministère des Richesses naturelles et des Forêts Miistère des Richesses aturelles et des Forêts Chat-fou du Nord Déclaratio du gouveremet e répose au programme de rétablissemet Photo : Joseph R. Tomelleri LA PROTECTION ET LE RÉTABLISSEMENT DES ESPÈCES

Plus en détail

Les études. Recommandations applicables aux appareils de levage "anciens" dans les ports. Guide Technique

Les études. Recommandations applicables aux appareils de levage anciens dans les ports. Guide Technique es Cetre d Etudes Techiques Maritimes et Fluviales Les études Recommadatios applicables aux appareils de levage "acies" das les ports Guide Techique PM 03.01 Cetre d Etudes Techiques Maritimes et Fluviales

Plus en détail

Études & documents ÉCONOMIE ET ÉVALUATION. Modèle économétrique sur le choix de véhicules des ménages. n 31. Janvier 2011

Études & documents ÉCONOMIE ET ÉVALUATION. Modèle économétrique sur le choix de véhicules des ménages. n 31. Janvier 2011 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE 31 Javier 2011 TRANSPORT Études & documets Modèle écoométrique sur le choix de véhicules des méages ÉCONOMIE ET ÉVALUATION Service de l écoomie, de l évaluatio

Plus en détail

Les nouveaux relevés de compte

Les nouveaux relevés de compte Ifo CR Les ouveaux relevés de compte Les relevés de compte actuels du Crédit Agricole de Champage-Bourgoge sot issus de la migratio iformatique sur le GIE AMT e 2001 : petit format (mais A4 pour les Professioels),

Plus en détail

COMMENT ÇA MARCHE GUIDE DE L ENSEIGNANT 9 E ANNÉE

COMMENT ÇA MARCHE GUIDE DE L ENSEIGNANT 9 E ANNÉE GUIDE DE L ENSEIGNANT 9 E ANNÉE TROUSSE PÉDAGOGIQUE 9 E ANNÉE Le préset Guide de l eseigat, qui accompage la trousse pédagogique COMMENT ÇA MARCHE : PRODUCTION D ÉLECTRICITÉ 9 e aée a été coçu à l itetio

Plus en détail

Un accès direct à vos comptes 24h/24 VOTRE NUMÉRO CLIENT. www.bnpparibas.net. Centre de Relations Clients 0 820 820 001 (0,12 /min)

Un accès direct à vos comptes 24h/24 VOTRE NUMÉRO CLIENT. www.bnpparibas.net. Centre de Relations Clients 0 820 820 001 (0,12 /min) * selo coditios cotractuelles e vigueur. U accès direct à vos comptes 24h/24 VOTRE NUMÉRO CLIENT + VOTRE CODE SECRET * : www.bpparibas.et Cetre de Relatios Cliets 0 820 820 001 (0,12 /mi) Appli Mes Comptes

Plus en détail

Chapitre 3 : Fonctions d une variable réelle (1)

Chapitre 3 : Fonctions d une variable réelle (1) Uiversités Paris 6 et Paris 7 M1 MEEF Aalyse (UE 3) 2013-2014 Chapitre 3 : Foctios d ue variable réelle (1) 1 Lagage topologique das R Défiitio 1 Soit a u poit de R. U esemble V R est u voisiage de a s

Plus en détail

Lorsque la sécurisation des paiements par carte bancaire sur Internet conduit à une concurrence entre les banques et les opérateurs de réseau

Lorsque la sécurisation des paiements par carte bancaire sur Internet conduit à une concurrence entre les banques et les opérateurs de réseau Lorsque la sécurisatio des paiemets par carte bacaire sur Iteret coduit à ue cocurrece etre les baques et les opérateurs de réseau David Bouie Das cet article, ous ous iterrogeos sur l issue de la cocurrece

Plus en détail

Working Paper RETAIL RÉGIONAL RESPONSABLE

Working Paper RETAIL RÉGIONAL RESPONSABLE «BANQUE DE DÉTAIL DE MASSE» : COMMENT LES CAISSES D ÉPARGNE EN AFRIQUE, ASIE ET AMÉRIQUE LATINE PEUVENT FOURNIR DES SERVICES ADAPTÉS AUX BESOINS DES POPULATIONS DÉFAVORISÉES Travailler avec les caisses

Plus en détail

Cours : Le choix des investissements grâce à l actualisation : La VAN (Valeur Actualisée Nette) et le TIR (Taux Interne de Rendement)

Cours : Le choix des investissements grâce à l actualisation : La VAN (Valeur Actualisée Nette) et le TIR (Taux Interne de Rendement) Cours : Le choix des ivestissemets grâce à l actualisatio : La VAN (Valeur Actualisée Nette) et le TIR (Taux Itere de Redemet) 1 La VAN, la Valeur Actualisée (ou Actuelle) Nette e aveir certai 11 La comparaiso

Plus en détail