Page 2. Mentions légales : «La filière du nautisme en Bretagne» Copyright Bretagne Développement Innovation 2013

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Page 2. Mentions légales : «La filière du nautisme en Bretagne» Copyright Bretagne Développement Innovation 2013"

Transcription

1

2 Mentions légales : «La filière du nautisme en Bretagne» Copyright Bretagne Développement Innovation 2013 Directeur de publication : Frédéric Rode Rédacteur de l étude : Emilie Faucheux Comité éditorial : Bretagne Développement Innovation, la Chambre Régionale de Métiers et de l Artisanat de Bretagne. Droits de reproduction sous réserve d accord et de mention de la source Crédit photo de la couverture : Malango 8.88 Pierricl CONTIN Page 2

3 Sommaire Introduction... 5 La filière nautique française... 6 Le marché national... 6 L organisation de la filière... 7 Les leaders au niveau national... 7 Répartition des entreprises françaises par activité... 8 La Bretagne et le nautisme... 9 La plaisance en Bretagne... 9 Le marché du neuf Le marché de l occasion Situation conjoncturelle Les caractéristiques de la filière régionale La répartition du chiffre d affaires en sein de la filière La répartition des emplois en sein de la filière L ancienneté des entreprises de la filière régionale La Bretagne et l international Les dispositifs d accompagnement en Bretagne Le développement économique des TPE de la filière L animation technologique de la filière Un système d aide aux PME Abréviations Sources Annexes Page 3

4 Page 4

5 Introduction La filière nautique se décompose en de multiples secteurs : architectes, bureaux d études, designers, entreprises de construction de bateaux, chantiers de réparation, équipementiers, concessionnaires, commerces généralistes ou spécialistes. Egalement, interviennent dans ce milieu, beaucoup d entreprises de services dans les domaines du gardiennage, de la course au large, dans les ports de la plaisance et les centres d apprentissages. La filière française, 5 ème rang dans l industrie de la construction de bateaux de plaisance, est composée essentiellement de PME et TPE (moins de 20 salariés pour 75% des entreprises). La France compte certains leaders d envergure mondiale : Bénéteau, la 2 nde plus grosse entreprise au niveau mondial et n 1 sur le segment des voiliers Zodiac International, leader mondial du bateau semi-rigide et pneumatique La Bretagne est riche de jeunes et petites entreprises spécialisées dans des domaines de pointe et des marchés de niche. Quelques-unes se distinguent plus particulièrement poussées par un secteur de la course au large très présent en Bretagne tels que BIC Sport sur le marché des sports de glisse ou encore Multiplast, spécialiste dans les matériaux composites. Pogo 3 - Structure Page 5

6 LE MARCHÉ NATIONAL La filière nautique française La France, ouverte sur 4 espaces maritimes, représente 10% des côtes maritimes européennes (7 000 km). Cet espace, propice aux activités nautiques, compte 4 millions de plaisanciers et bateaux de plaisance en activité en Chaque année, la progression des immatriculations est d environ unités 2. Cependant, depuis la crise de 2008, les nouvelles immatriculations sont en baisses 3 : -9,6% sur l année nautique 2011/2012 et une baisse qui s accentue pour 2012/2013 (-22% 4 ). Quant au marché de l occasion, il se maintient en 2011/2012 (+0,3% 5 ) mais subi les effets de la crise en 2012/2013 à son tour (-4% 6 ). Ces baisses s expliquent, pour une part, par les difficultés économiques car les activités nautiques ne sont pas une priorité dans le budget des familles mais pas uniquement puisque les pratiques changent. La location d un bateau à la journée ou sur plusieurs jours séduit de plus en plus. Les plaisanciers souhaitent pratiquer mais sans contraintes : l achat d un bateau aujourd hui est devenu une contrainte par rapport aux plaisanciers d hier (coût élevé à l achat auquel s ajoute des contraintes logistiques importantes : rareté des places de ports et un entretien souvent fastidieux). En termes d équipements, la France compte près de 500 installations portuaires destinées à l accueil des navires de plaisance : plus de 370 ports de plaisance et 38 ports à sec proposent places 7. La crise mondiale de 2008 et une conjoncture plus défavorable de 2011/2012 a fait chuter le chiffre d affaires de la production de bateaux de plaisance malgré une reprise de la croissance en 2009/2010 qui s est poursuivie en 2010/2011 : En 4 ans, les effectifs ont baissé de 25% 8 et la production de bateaux, en volume, de 41% entre 2007/2008 et 2013/ Dans le domaine de la distribution de bateaux de plaisance, le chiffre d affaires aura baissé de plus de 15% entre 2008 et Sur les années nautiques 2010/2011 et 2011/2012, les ventes de bateaux de plaisance en France ont baissé de 16,9% et les exportations de 11,9%. Xerfi n annonce pas de meilleures perspectives pour 2014 : le marché intérieur devrait baisser à nouveau de 4% pour 2013/2014 (prévision des nouvelles immatriculations). L activité des constructeurs devraient être toutefois en hausse (prévision de +3% pour 2013/2014) tirée par les marchés extérieurs notamment nord-américain et asiatique 11, l export de bateaux de plaisance représentant 67,8% du chiffre d affaires de la production française. 1 Xerfi, Le marché des bateaux de plaisance, Septembre 2013, page 4, d après des données DAM 2 Site du Ministère de l écologie, du développement durable et de l énergie : consulté le 05/11/13 à 10h20 3 FIN, Les chiffres clés du nautisme 2011/2012, Edition 2013, page 7 4 Observatoire de la conjoncture de la filière nautique en Bretagne, Marché du bateau Neuf et de l Occasion en Bretagne, octobre FIN, Les chiffres clés du nautisme 2011/2012, Edition 2013, page 25 6 Observatoire de la conjoncture de la filière nautique en Bretagne, Marché du bateau Neuf et de l Occasion en Bretagne, octobre FIN, Les chiffres clés du nautisme 2011/2012, Edition 2013, page 7 8 Xerfi, Le marché des bateaux de plaisance, Septembre 2013, page 4 9 FIN, Les chiffres clés du nautisme 2011/2012, Edition 2013, page 16. Le pourcentage est approximatif car calculé sur un périmètre différent entre les deux années (à partir de 2008/2009, l année de référence est l année nautique). 10 Estimation de Xerfi dans l étude : Le marché des bateaux de plaisance, Septembre 2013, page Estimation et prévision de Xerfi dans son étude : Le marché des bateaux de plaisance, septembre 2013, p33-35 Page 6

7 L ORGANISATION DE LA FILIÈRE - 5 ème rang de l industrie mondiale de la construction de bateaux de plaisance en ème rang au niveau européen derrière l Italie et l Allemagne - 1 er rang sur le segment des voiliers : 29% du marché - Leader dans la construction de bateaux pneumatiques 12-4 e producteur de bateaux à moteur 13 Selon la Fédération des Industries Nautiques, la filière nautique française comptait entreprises en 2011 avec emplois et réalisant 4,56 milliards d euros de chiffre d affaires. Les leaders au niveau national LES ENTREPRISES DE CONSTRUCTION ET LES ÉQUIPEMENTIERS La construction de bateaux de plaisance cumule 779,2 millions d euros de chiffre d affaires en 2011/ n 1 Bénéteau (SPBI + CNB) 15 Entreprise Activité Evolution Généraliste : Leader de la construction de bateaux de plaisance en France ; N 1 sur le segment des voiliers n 2 Zodiac International Leader mondial du bateau semirigide et pneumatique n 3 Fountaine Pajot Spécialisé dans la fabrication et commercialisation de catamarans Est passé de la 5 ème à la 2 ème place des entreprises de la plaisance au niveau mondial Un chiffre d affaires en baisse de 12,2% dans le secteur des bateaux de plaisance +8,8% de chiffre d affaires en 2012 LES ENTREPRISES DE DISTRIBUTION Entreprise Activité Evolution n 1 Yamaha Motor France 2 ème acteur de la filière nautique en France +4% de chiffre d affaires en 2012 n 2 Service Navigation -29% de chiffre d affaires en 2012 Plaisance Boat n 3 Cabesto Distribution d équipements pour tous les loisirs de l'eau et de la mer 12 FIN, Les chiffres clés du nautisme 2011/2012, Edition 2013, page 7 13 FIN, Les chiffres clés du nautisme 2011/2012, Edition 2013, page FIN, Les chiffres clés du nautisme 2011/2012, Edition 2013, page SPBI comprend les chantiers Bénéteau, Jeanneau et BJ Technologies, CNB : Chantier Naval Bordeaux Page 7

8 Répartition des entreprises françaises par activité La construction et importation de bateaux ainsi que les activités de négoce et maintenance sont les deux plus importantes activités de la filière en termes de chiffre d affaires et d effectifs. Ils représentent plus de la moitié du chiffre d affaires et de l emploi de la filière 16. Au niveau des territoires, les Pays de la Loire concentre plus de la moitié des effectifs de la construction de bateaux de plaisance. La Bretagne quant à elle comptabilise le plus d établissements dans ce secteur au niveau national mais il s agit avant tout de petits chantiers. Région Part des établissements Part des effectifs Bretagne 25,4% 6,2% Poitou-Charentes 18,0% 16,8% Pays-de-la-Loire 16,6% 54,1% PACA 11,7% 2,3% Aquitaine 9,8% 12,3% Autres régions 18,5% 8,3% Source : Xerfi d après des données 2012 de l Acoss 16 FIN, Les chiffres clés du nautisme 2011/2012, Edition 2013, page 10 Page 8

9 LA PLAISANCE EN BRETAGNE La Bretagne et le nautisme La Bretagne, avec kilomètres de côtes, rivières et lacs, est une région propice aux activités nautiques : elle attire pratiquants par an grâce à une offre variée de activités différentes 17. C est aussi la 1 ère région dans la pratique de la voile avec la région PACA comptabilisant plus de licenciés 18. Les activités et sports nautiques font de plus en plus d adeptes : les résultats 19 sont en forte progression sur l année nautique 2012/2013 : +25% de chiffre d affaires +15% de clientèle La très bonne saison estivale (Juillet et Aout) a rapporté à elle seule 75 millions d euros de chiffre d affaires (52% du chiffre global). Nautisme en Bretagne, association fédérant les acteurs du sport et des activités nautiques, a pu constater également une augmentation du nombre de prestataires ainsi qu une offre de prestations plus étoffée. Deux faits marquants : Une grosse progression des prestations individuelles (coaching) : 45% du chiffre d affaires de la saison. A contrario, les prestations dites plus traditionnelles (stage en groupe, à la semaine, ) représentent aujourd hui une moindre part : 55% du chiffre d affaires de la saison par rapport à il y a 5 ans avec plus de 70% ; Une progression de l offre pour les jeunes enfants (ex : Pirate de Bretagne) : hausse de 30% ( euros par site, 500 sites soit un chiffre d affaires d environ 1 millions d euros) Représente peu aujourd hui dans le chiffre d affaires global mais il est en forte hausse. La Bretagne, c est aussi la 1 ère région en France métropolitaine pour sa capacité d accueil 20 : places dont sur pontons permettant d accueillir près de bateaux. Ces escales représentent nuitées en Ces emplacements sont répartis au niveau de 588 installations de plaisance : - 55 ports proposant des places à quai ou sur ponton zones de mouillages Département Nombre de places Ille et Vilaine Cotes d'armor Finistère Morbihan Source : APPB 17 Source : Nautisme en Bretagne 18 Source : Fédération Française de Voile 19 Source : Nautisme en Bretagne 20 E.Sonnic (UMR ESO CNRS 6590 Université de Rennes 2) / D. Alkan, J.-J. Duhayon et P.-Y. Quantin (CETE de l ouest), L accueil des navires de plaisance en Bretagne dans la perspective d une gestion intégrée des zones côtières, juillet 2012, page Source : APPB Page 9

10 LE MARCHÉ DU NEUF 22 La Bretagne compte bateaux de plaisance immatriculés au 31 Décembre et une flotte active évaluée à unités soit 22,4% de la flotte active française 24. La région Bretagne Source : Observatoire de la filière, d après des données des affaires maritimes se place au premier rang des régions françaises pour le nombre de navires immatriculés annuellement avec 21% des nouvelles immatriculations. En 2012 /2013, navires ont été immatriculés. Le marché du neuf en Bretagne représente 12% des ventes totales de bateaux de plaisance, ce chiffre est sensiblement le même au niveau national. La vente de bateaux neufs continue de subir de fortes baisses en Bretagne comme dans les autres régions maritimes françaises : -21% ce qui reste une des baisses les plus faibles avec le Languedoc- Roussillon (-13%). LE MARCHÉ DE L OCCASION Sur le marché français de l occasion, 21,7% des mutations de propriété se font en Bretagne, un chiffre en légère baisse par rapport aux années précédentes (23% du marché en 2011/2012). Avec mutations de propriété pour l année nautique 2012/2013, la Bretagne se positionne à la seconde place derrière la région PACA. En Bretagne, le marché de l occasion représente 88% du total des transactions de bateaux de la région. Ce marché enregistre également des baisses pour la première fois mais dans une moindre mesure que les ventes de bateaux neuf : -6% sur l année nautique. Les évolutions sur l année nautique 2012/2013 réalisées par l observatoire de la conjoncture de la filière nautique en Bretagne sont consultables en annexe de ce document Source : Observatoire de la conjoncture de la filière nautique en Bretagne, Marché du bateau Neuf et de l Occasion en Bretagne, octobre Chambre Régionale de Métiers et de l Artisanat de Bretagne / Horizons Experts d après des données des Affaires Maritimes de Bretagne 24 CAD 22, Une filière économique en côtes d Armor : La plaisance, données Annexe n 1 Page 10

11 SITUATION CONJONCTURELLE Pour les entreprises bretonnes, l enquête semestrielle de cet automne menée par l Observatoire de la Conjoncture de la filière nautique en Bretagne 26, nous montre une légère amélioration de la situation par rapport à l automne Depuis un an, le niveau d activité avait atteint des niveaux bas mettant certaines entreprises dans des situations délicates avec la dégradation de leurs résultats et pour les plus fragiles, de leur trésorerie. Même si l incertitude reste présente pour plus de la moitié des entreprises au 2 nd semestre 2013, la part des entreprises déclarant un chiffre d affaires stable ou en hausse est en augmentation par rapport au début d année notamment chez les constructeurs avec une progression de plus de 20 points (48% ont un CA stable contre 27% au printemps) et les équipementiers (33% contre 18%). Pour maintenir ces résultats, les entreprises ont dû redoubler d effort ayant eu plus de difficultés à atteindre leurs objectifs financiers. ¼ des entreprises ont toutefois un chiffre d affaires en baisse dont 30% depuis un an. Comme au niveau national 27, les chefs d entreprise du secteur se sont efforcés de maintenir les emplois : 2/3 des entreprises au cours des 6 derniers mois les ont préservés et ne pensent pas en supprimer au cours des 6 prochains mois. Les entreprises sont plus optimistes qu au printemps même si elles restent prudentes : 36% des chefs d entreprises (23% en début d année) pensent augmenter leur chiffre d affaires dans les 6 prochains mois encouragés par une trésorerie qui reste stable pour 2/3 des entreprises. Enfin, 60 % des entreprises déclarent avoir continué à investir. Tricat 25 - Tricat 26 Enquête menée par la Chambre Régionale de Métiers et de l Artisanat en partenariat avec le Conseil Général du Morbihan, Côtes d Armor Développement et Nautisme en Finistère. Enquête menée semestriellement auprès d un panel d entreprises de la filière (construction, réparation/maintenance, équipementiers, activités de services). 178 entreprises du panel ont répondu à l enquête de l automne La synthèse des résultats est annexée à ce document (annexe 2). 27 Fin, Les chiffres du nautisme 2011/2012, Edition 2013, page 18 Page 11

12 LES CARACTÉRISTIQUES DE LA FILIÈRE RÉGIONALE Dans son ensemble, la filière nautique bretonne génère un chiffre d affaires qui peut être estimé à 858 millions d euros et elle emploie l équivalent de ETP 28 pour l année 2012 : Dans le domaine des activités pédagogiques et de loisirs nautiques, 581 prestataires et 144 millions d euros de chiffre d affaires ; ce secteur emploie l équivalent de ETP 29. Les ports de plaisance : 55 ports dotés de places à quai ou sur pontons et 533 zones de mouillages permettent de générer 44 millions de chiffres d affaires et représentent 400 emplois permanents équivalent temps plein 30. Plus de entreprises régionales dans le secteur du nautisme génèrent 670 millions d euros de chiffre d affaires et emploient l équivalent de emplois 31. o dont les entreprises de la Course au large : 110 entreprises, 180 millions de chiffre d affaires, emplois et 20 teams qui représentent 130 emplois 32. Les entreprises n ont pas toutes des activités strictement liées au domaine de la plaisance ce qui ne facilite pas leur identification. Toutefois, grâce au travail de terrain des structures des 4 départements bretons 33, une base de entreprises de la filière a pu être constituée. Il est donc possible, en constituant un échantillon représentatif de cette base, d analyser et décrire les grandes caractéristiques de la filière régionale. L échantillon, ainsi constitué, est composé de 470 entreprises représentant emplois et 491 millions d euros de chiffre d affaires 34. *L échantillon, constitué manuellement à partir des annuaires et répertoires des organismes territoriaux et professionnels, est uniquement composé des entreprises ayant leur siège social en Bretagne. Tous les autres établissements dont le siège social se trouve à l extérieur de la Bretagne ne peuvent être pris en compte dans l échantillon, les données financières n étant pas disponibles séparément de la maison mère. De même, certaines petites entreprises de maintenance et de services n ont pu être prises en compte, leur statut (artisan, libéral,.) ne permettant pas l accès à des données financières. 28 Emploi à Temps Pleins 29 Données de Nautisme en Bretagne 30 Données de l Association des Ports de Plaisance de Bretagne 31 Chiffres régionaux établis à partir des données communiquées par les structures départementales : Côtes d Armor Développement, Nautisme en Finistère, Conseil Général du Morbihan, la Chambre Régionale de Métiers et de l Artisanat 32 Données Eurolarge Innovation 33 Côtes d Armor Développement, Nautisme en Finistère, Conseil Général du Morbihan, Eurolarge Innovation et la Chambre Régionale de Métiers et de l Artisanat 34 Cet échantillon est réalisé à partir des données financières obtenues via la base financières Altares. Page 12

13 La répartition du chiffre d affaires au sein de la filière régionale Le chiffre d affaire global de 491 millions d euros est réparti, tout comme la filière nationale, de manière inégale : - 38 entreprises régionales réalisent 50% du chiffre d affaires ; - Il faut 140 entreprises (1/3 de l échantillon) pour atteindre 80% du chiffre d affaires de la filière ; Les 10 premières entreprises réalisent 123 millions d euros de chiffre d affaires soit 25% de l échantillon. On constate une hausse de ce chiffre par rapport à l analyse de 2010 ce qui reflète bien la remontée des chiffres d affaires des entreprises depuis la crise de 2008 (en 2010, les 10 premières entreprises réalisaient 97 millions d euros de CA). Le chiffre d affaires le plus important est celui de BIC Sport (+30% depuis la crise de 2008). LES CINQ PREMIÈRES ENTREPRISES DE LA RÉGION Entreprises Chiffre d affaires 2012 en K Chiffre d affaires 2011 en K Chiffre d affaires 2010 en K Chiffre d affaires 2009 en K Chiffre d affaires 2008 en K BIC SPORT NAVICOM * ** GUELT NKE JFA CHANTIER NAVAL *** * Chiffre communiqué par la Presse (Le marin, Industrie nautique 2013, page29) ** Pas de publication des chiffres 2011 par l entreprise, utilisation de la donnée 2010 *** Pas de publication des chiffres 2012 par l entreprise, utilisation de la donnée 2011 Focus sur des entreprises leader : - BIC Sport, spécialiste des sports de glisse : +27% des ventes en 2012, + 12 % en ; - Multiplast a connu quelques difficultés en 2012 par la perte de deux sponsors ; - Plastimo se remet peu à peu : en 2013 son équipe est passée de 59 à 80 et le chiffre d affaires est estimé pour 2013 entre 16 et 17 millions 36 ; - Dans la catégorie des équipements nautiques, U.Ship est devenu le distributeur leader de l accastillage en France en 2011 avec un chiffre d affaires de plus de 9 millions d euros en 2012 (en progression de 6% entre 2011 et 2012). 35 Le Marin, Industrie nautique 2013, page Chiffres parus dans le Télégramme : et consulté le 20 novembre à 15h20 Page 13

14 LA RÉPARTITION DU CHIFFRE D AFFAIRES PAR GRANDE CLASSE D ACTIVITÉS 37. Source : Répartition établie à partir de l échantillon constitué Le tableau ci-dessous décrit l évolution du chiffre d affaires par typologie d activité sur la base d un échantillon à champs constant ce qui exclut donc les entreprises disparues et créées récemment. Source : données Altares à partir de l échantillon formé De façon globale, on constate une baisse des chiffres d affaires à partir de 2008 due à la crise avec une légère remontée en 2009 qui s intensifie en Les activités de construction n ont pas subi la crise de la même façon que les autres : Une légère baisse dès 2007 mais une forte hausse entre 2008 et 2010 (+32%) Une nouvelle baisse à partir de 2010 contrairement aux autres secteurs du nautisme. Les équipementiers, entreprises de réparation et maintenance ainsi que les activités de services ont des chiffres d affaires en progression constante depuis 2009/ Explication des catégories : - Construction : construction de bateaux de plaisance et d embarcations légères (kayak, aviron,...) - Réparation et maintenance : entretien, réparation et toutes autres activités de maintenance des bateaux de plaisance ainsi que les éléments les constituant. - Equipementiers : Entreprises de fabrication de tout élément équipant les bateaux de plaisance (voilerie, sellerie, électricité/électronique, motoristes, ) - Activité commerciales : ventes de bateaux neuf et occasions ainsi que tout équipement en lien avec la plaisance. - Activités de services : Expertise maritime, location, Skippage et convoyage, presse et agence de communication spécialisée, Page 14

15 Typologie d activité Chiffre d affaires 2012 en K Chiffre d affaires 2011 en K Chiffre d affaires 2010 en K Chiffre d affaires 2009 en K Chiffre d affaires 2008 en K Chiffre d affaires 2007 en K Equipementiers Réparation et maintenance Construction Activités commerciales (revendeurs plaisance essentiellement) Activités de services Total général La répartition des emplois au sein de la filière LE TOP 5 Raison Social Effectif 2012 GUELT 150 BIC SPORT 120 OUEST COMPOSITES 72 NKE 69 MULTIPLAST 65 Source : Altares, données 2012 de l échantillon Près de 80% des entreprises sont de très petites tailles dont 70% emploient moins de 10 salariés. C est d ailleurs ce que souligne Xerfi dans son étude : la Bretagne détient la part la plus importante d établissements (25,4%) mais seulement 6,2% des effectifs nationaux de la construction de bateaux de plaisance (450 salariés) 38. Ce chiffre est d ailleurs en baisse puisqu il était de 9% en 2010 (689 salariés) Xerfi, Le marché des bateaux de plaisance, Septembre 2013, page 40. Ces chiffres sont calculés uniquement sur les établissements de construction de bateaux de plaisance d après des données de l Acoss de Xerfi, Bateaux de plaisance, Juin 2012, page 39 d après des données de pôle emploi de Page 15

16 Source : Altares, données 2012 de l échantillon Astus 24 E. Henseva Page 16

17 LA RÉPARTITION DES EFFECTIFS SUR LE TERRITOIRE BRETON (Données issues de l échantillon formé pour l étude de 2011 données 2010) Les entreprises du secteur sont plus particulièrement présentes sur la façade sud de la Bretagne notamment dans les bassins de Lorient, Vannes et Concarneau où l on retrouve les plus grosses entreprises (Bic Sport, NKE, Multiplast, JFA Chantier naval ). C est donc sur ces zones géographiques que la concentration des effectifs est la plus importante. LA RÉPARTITION DES EFFECTIFS PAR DÉPARTEMENT 40 Département Nombre d'entreprises Effectifs Les Côtes d'armor Le Finistère L'Ille-et-Vilaine Le Morbihan L ancienneté des entreprises de la filière régionale 40 Source : CAD 22, Nautisme en Finistère et le CG 56. Pour les données de l Ille-et-Vilaine, il s agit d une estimation à partir des données de la base Bretagne Info Nautisme et des effectifs déclarés par les entreprises aux Greffes Page 17

18 La filière régionale est constituée d entreprises jeunes : 37% ont moins de 10 ans et près des ¾ ont moins de 20 ans. La part des entreprises de plus de 30 ans semble prendre de l ampleur (5% des entreprises en 2009). A contrario, la tranche des moins de 5 ans est en baisse depuis Source : Altares, données 2012 de l échantillon La Bretagne et l international Les entreprises bretonnes, de petites tailles pour 80% d entre elles, ne se lancent généralement pas directement vers les nouveaux marchés émergents identifiés plutôt pour des entreprises de plus grande ampleur. Leur taille et structuration sont souvent insuffisantes pour leur permettre de toucher ces marchés trop lointains et trop larges. Leur clientèle est pour près de la moitié nationale. La clientèle internationale représente à peine 10%. Source : Observatoire de la conjoncture de la filière du nautisme en Bretagne, enquête de conjoncture de l automne Les activités des chantiers de réparation et maintenance se font localement : 80% de leur clientèle se trouve dans la région. Les chantiers de constructions et les équipementiers ont, quant à eux, une clientèle plus nationale. Page 18

19 Source : Observatoire de la conjoncture de la filière du nautisme en Bretagne, enquête de conjoncture de l automne L exportation est réservée principalement au secteur de la construction et aux équipementiers dans une moindre mesure. Absents à l exportation il y a 10 ans, ces deux secteurs s intéressent de plus en plus aux marchés extérieurs. Ce constat se fait notamment par une présence de ces entreprises de plus en plus marquée sur certains salons européens : le METS d Amsterdam et le BOOT de Düsseldorf par exemple. Source : Douanes Les exportations bretonnes de bateaux de plaisance ne représentent qu une faible part de l exportation nationale : 5,88% mais cette proportion est en hausse par rapport à l année passée (3,85%). La Bretagne enregistre des chiffres en forte augmentation dans ces exportations (+16,7%) contrairement à la France (-24,5%) en Sources : Douanes Page 19

20 Quant aux investisseurs étrangers, ils sont peu nombreux en Bretagne : Source : BDI / Invest in Bretagne, Novembre 2012 Smartboat 30 - Smartboat Page 20

21 Les dispositifs d accompagnement en Bretagne LE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE DES TPE DE LA FILIÈRE Le Plan Bretagne Actions Nautisme, initié depuis 2006 par la Région en partenariat avec la Chambre Régionale de Métiers et de l Artisanat, vise à favoriser le développement des entreprises de la filière. Financé à hauteur de euros (animation, actions collectives et aides individuelles aux entreprises) par la région Bretagne et mis en œuvre par le réseau des Chambres de Métiers et de l Artisanat, il permet aux entreprises de bénéficier de prestations de conseil opérationnel sur l ensemble des volets liés à leur performance économique. Ce plan s appuie sur le réseau de conseillers des Chambres de Métiers et de l Artisanat et de partenaires spécialisés afin de mener des opérations collectives et individuelles. Le Plan d Actions 2013 se déploie sur quatre axes : 1. Les Ressources Humaines : favoriser la professionnalisation des métiers en renforçant l attractivité de la filière par le biais de formations continues. 2. Le Développement Économique : accroître la compétitivité par une optimisation des outils de commercialisation et de performance interne. Plusieurs actions collectives ont été mises en place en 2012 : - La marque Occasion Plaisance et son «livret de santé» pour le bateau d occasion, - La marque QualiNautic pour le refit (rénovation des bateaux) 42, - La prévention des risques pour améliorer les conditions de travail, en partenariat avec l ARACT, - Les parcours nautiques (commercialisation, finance et organisation) pour améliorer la performance des entreprises, - L accompagnement sur les salons pour la commercialisation et la visibilité : le Nautic de Paris, le Grand Pavois de la Rochelle et Mille Sabords du Crouesty ainsi que sur les salons à l international : le METS d Amsterdam, le BOOT de Düsseldorf et le Genoa Boat Show en Italie. - Un service pour l emploi mis en place en janvier 2013 permettant aux entreprises de mettre en ligne leurs offres d emploi et aux internautes leurs candidatures 3. L environnement et la Sécurité : répondre aux préoccupations environnementales en corrélation avec les évolutions de la législation et s inscrire dans une démarche de développement durable. Pour ce faire, 3 actions ont été développées, en partenariat avec l Agence de l Eau Loire Bretagne, l Ademe, les conseils généraux de Bretagne et la Fédération des Industries Nautiques, autour du concept Vague Bleue : - Vague Bleue est une marque spécifique à la filière nautique pour la gestion des déchets. Elle dresse un état des lieux et propose des actions correctives. Les entreprises qui adhèrent à ce 42 Page 21

PLAN STRATEGIQUE 2011 A 2015

PLAN STRATEGIQUE 2011 A 2015 ENSEMBLE POUR L EXCELLENCE Etude stratégique de positionnement et de développement de la Filière Nautique Normande PLAN STRATEGIQUE 2011 A 2015 Le 19 novembre 2010 LA FILIERE NAUTIQUE NORMANDE CONTEXTE

Plus en détail

PRDI* : retour d expérience des entreprises un an après

PRDI* : retour d expérience des entreprises un an après Étude Sept. 2012 PRDI* : retour d expérience des entreprises un an après Enquête 2012 *Prestation Régionale de Diffusion de l Innovation financée par Mentions légales : «PRDI : retour d expérience des

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT EN HAUTE-NORMANDIE SOMMAIRE. Décembre 2014 - N 6

NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT EN HAUTE-NORMANDIE SOMMAIRE. Décembre 2014 - N 6 NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT EN HAUTE-NORMANDIE Décembre 2014 - N 6 ENQUETE DU 2 nd SEMESTRE 2014 SOMMAIRE Tendance générale Tendance par département Tendance par grand secteur Focus sur les conjoints

Plus en détail

Les Assises de la Mer et du Littoral en Méditerranée Contribution du réseau des CCI de PACA

Les Assises de la Mer et du Littoral en Méditerranée Contribution du réseau des CCI de PACA Les Assises de la Mer et du Littoral en Méditerranée Contribution du réseau des CCI de PACA Thème 1. Compétitivité portuaire, complémentarité des infrastructures et transport maritime Sur les ports de

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT

NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT DES PAYS DE LA LOIRE 2nd semestre 2013 - Edition Janvier 2014 Au cours du second semestre, l activité a été contrastée. Même si le nombre d artisans déclarant une hausse

Plus en détail

LA GESTION-LOCATION de voiliers de propriétaires

LA GESTION-LOCATION de voiliers de propriétaires LA GESTION-LOCATION de voiliers de propriétaires. GRASSI BATEAUX Cap au Large Plateau nautique Rue Sénac de Meilhan 17000 LA ROCHELLE Tel : +33 (0) 5.46.45.40.06 Mail : contact@grassibateaux.com www.grassibateaux.com

Plus en détail

Septembre 2011. Impact économique et social. Port de. Cannes. Nice-7405 MarcParis.tif

Septembre 2011. Impact économique et social. Port de. Cannes. Nice-7405 MarcParis.tif Septembre 2011 Impact économique et social Port de Cannes Nice-7405 MarcParis.tif S O M M A I R E Présentation du Port de Cannes Définitions Chiffres-clés Impact direct Impact indirect Plaisanciers en

Plus en détail

bretagne Les rencontres emploi du maritime - Mardi 10 mai 2011- Palais des congrès de Lorient (56) Dossier de presse

bretagne Les rencontres emploi du maritime - Mardi 10 mai 2011- Palais des congrès de Lorient (56) Dossier de presse en partenariat avec Dossier de presse Les rencontres emploi du maritime bretagne 1 er salon du recrutement maritime en région - Mardi 10 mai 2011- Palais des congrès de Lorient (56) Contact presse : Alexandra

Plus en détail

ATHELIA V L offre foncière et immobilière pour l économie tertiaire et l industrie de pointe.

ATHELIA V L offre foncière et immobilière pour l économie tertiaire et l industrie de pointe. ATHELIA V L offre foncière et immobilière pour l économie tertiaire et l industrie de pointe. L économie de la connaissance et l industrie : au cœur de la stratégie de développement économique de MPM

Plus en détail

La Silver Normandie : une filière et des secteurs innovants

La Silver Normandie : une filière et des secteurs innovants Emploi... La Silver Normandie : une filière et des secteurs innovants La Basse-Normandie, première Silver région inaugurée en France, en janvier 2014, figure parmi les 7 régions françaises les plus attractives

Plus en détail

MARCHÉ IMMOBILIER DE BUREAUX

MARCHÉ IMMOBILIER DE BUREAUX MARCHÉ IMMOBILIER DE BUREAUX PERSPECTIVES CONJONCTURE ÉCONOMIQUE LE MARCHÉ DES BUREAUX EN ILE-DE-FRANCE 1 er Semestre 212 PERSPECTIVES Un contexte de marché favorable aux utilisateurs La crise financière

Plus en détail

Le marché informatique en France 2011 et tendances 2012

Le marché informatique en France 2011 et tendances 2012 Le marché informatique en France 2011 et tendances 2012 Juin 2012 Sextant Expertise 27, Boulevard des Italiens 75002 Paris Tél. : 01 40 26 47 38 www.sextant-expertise.fr Société inscrite à l ordre des

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Eco-Fiche Janvier 2013 BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Retour sur l année 2012 : l atonie En 2012, le Produit Intérieur Brut (PIB) s est élevé à 1 802,1 milliards d euros, soit

Plus en détail

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 2014. Accelerating success.

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 2014. Accelerating success. Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 214 Accelerating success. PERSPECTIVES Une année 215 dans la continuité > Après le creux de 213, l activité sur le marché des bureaux francilien

Plus en détail

La SEM Régionale des Pays de la Loire, outil essentiel contre la crise

La SEM Régionale des Pays de la Loire, outil essentiel contre la crise La SEM Régionale des, outil essentiel contre la crise Dossier de presse Conférence de presse La Roche-sur-Yon, 8 juin 2009 Sommaire : Communiqué de synthèse En annexe : - Fiches SEM - Note de conjoncture

Plus en détail

Portrait économique du secteur des activités immobilières

Portrait économique du secteur des activités immobilières Portrait économique du secteur des activités immobilières Branche professionnelle de l immobilier Service Observatoires AGEFOS PME 187, quai de Valmy 75010 PARIS agefos-pme.com Portrait économique de la

Plus en détail

BaroJOB. Une priorité : Donner Envie aux Jeunes. Le Baromètre des Compétences Informatique/TIC en Pays de Loire Edition #5 / Mars-Avril 2014

BaroJOB. Une priorité : Donner Envie aux Jeunes. Le Baromètre des Compétences Informatique/TIC en Pays de Loire Edition #5 / Mars-Avril 2014 BaroJOB Une priorité : Donner Envie aux Jeunes Le Baromètre des Compétences Informatique/TIC en Pays de Loire Edition #5 / MarsAvril 2014 Filière IT : Confirmations et paradoxes 2 Filière IT : Confirmations

Plus en détail

Créative & compétitive

Créative & compétitive Créative & compétitive LA GLAZ ÉCONOMIE Une ambition nouvelle pour le développement économique de la Bretagne La stratégie économique de la Bretagne à l horizon 2020 est portée par une vision : la Glaz

Plus en détail

Les Très Petites Entreprises du secteur Construction en Rhône-Alpes

Les Très Petites Entreprises du secteur Construction en Rhône-Alpes Les Très Petites Entreprises du secteur Construction en Rhône-Alpes Un tissu d entreprises en mutation Edition 2012 Septembre 2012 1 SOMMAIRE I. Caractéristiques des Très Petites Entreprises du BTP en

Plus en détail

OBSERVATOIRE IMMOBILIER DE PROVENCE LA CONJONCTURE IMMOBILIERE AU 1 ER SEMESTRE 2014 DANS LE VAR

OBSERVATOIRE IMMOBILIER DE PROVENCE LA CONJONCTURE IMMOBILIERE AU 1 ER SEMESTRE 2014 DANS LE VAR COMMUNIQUE DE PRESSE - Mercredi 1 er octobre 2014 OBSERVATOIRE IMMOBILIER DE PROVENCE LA CONJONCTURE IMMOBILIERE AU 1 ER SEMESTRE 2014 DANS LE VAR Présidée depuis mars 2014 par Jean- Michel LAVEDRINE,

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DU PORT. Horaires d ouverture du pont de Kérino

GUIDE PRATIQUE DU PORT. Horaires d ouverture du pont de Kérino GUIDE PRATIQUE DU PORT Horaires d ouverture du pont de Kérino 2015 FONCTIONNEMENT DU BASSIN A FLOT Le port de Vannes est un bassin à flot, maintenu à une profondeur minimum de 2.10 mètres par une porte

Plus en détail

Loisirs nau*ques et accueil de la plaisance dans la métropole : quel développement possible sur la Loire?

Loisirs nau*ques et accueil de la plaisance dans la métropole : quel développement possible sur la Loire? Loisirs nau*ques et accueil de la plaisance dans la métropole : quel développement possible sur la Loire? Table ronde Conseil de développement 14 janvier 2014 Dans le cadre du Grand Débat Nantes, la Loire

Plus en détail

Un climat des affaires conforté

Un climat des affaires conforté JUILLET 2015 Un climat des affaires conforté Même si une part toujours importante de TPE/PME enregistre un recul du chiffre d affaires, le bilan du 2 e trimestre marque une amélioration sensible, confirmée

Plus en détail

Gestion. des cabinets d'expertise comptable. Octobre 2010

Gestion. des cabinets d'expertise comptable. Octobre 2010 Gestion des cabinets d'expertise comptable Octobre 2010 Sommaire Avant-propos... 2 Synthèse en quelques chiffres... 2 Les cabinets sans salariés... 2 Les cabinets de 1 à 49 salariés... 2 Le chiffre d affaires

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Contact Presse : Haute Bretagne Evénements Olivier WATINE : 02 99 78 50 35 contact@haute-bretagne-evenements.

DOSSIER DE PRESSE. Contact Presse : Haute Bretagne Evénements Olivier WATINE : 02 99 78 50 35 contact@haute-bretagne-evenements. DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE COMUNIQUÉ... page 1 LE MEET PRO un nouveau salon pour le tourisme d Affaires en Bretagne... page 2 UNE ORGANISATION Haute Bretagne Evénement... page 3 UN PROGRAMME dédié aux

Plus en détail

Développement durable des ports. Vanessa LOGERAIS Présidente PARANGONE Communication-Environnement

Développement durable des ports. Vanessa LOGERAIS Présidente PARANGONE Communication-Environnement Développement durable des ports Vanessa LOGERAIS Présidente PARANGONE Communication-Environnement Rappel du cadre réglementaire Directive cadre européenne sur l eau Restauration d ici 2015 de la bonne

Plus en détail

OBSERVATOIRE TOURISME D AFFAIRES. Année 2012 CONTEXTE

OBSERVATOIRE TOURISME D AFFAIRES. Année 2012 CONTEXTE OBSERVATOIRE TOURISME D AFFAIRES Année 2012 CONTEXTE Depuis septembre 2012, le bassin de vie de Bourg-en-Bresse s est doté d un service congrès situé dans les bureaux de l office de tourisme de Bourg-en-Bresse

Plus en détail

VNF : pour un tourisme fluvial d avenir!

VNF : pour un tourisme fluvial d avenir! Dossier de presse Béthune, 3 juin 2014 VNF : pour un tourisme fluvial d avenir! TOURISME/ PATRIMOINE / LOISIRS / AMENAGEMENT DES TERRITOIRES/ DEVELOPPEMENT DURABLE Contacts presse Direction de la communication

Plus en détail

Baromètre PME Wallonie Bruxelles : Quatrième trimestre 2013

Baromètre PME Wallonie Bruxelles : Quatrième trimestre 2013 Baromètre PME Wallonie Bruxelles : Quatrième trimestre 2013 L UCM a créé un indicateur de conjoncture pour les PME wallonnes et bruxelloises. Ce "baromètre" est réalisé chaque trimestre, sur base des réponses

Plus en détail

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. Le recensement de la population. À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous?

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. Le recensement de la population. À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous? L INSEE EN BREF L Insee en bref Le recensement de la population À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous? La population des 36 680 communes françaises Quelles régions

Plus en détail

ASSEMBLEE GENERALE de PRINTEMPS Lundi 22 juin 2009 Rapport Moral du Président GAUTHIER

ASSEMBLEE GENERALE de PRINTEMPS Lundi 22 juin 2009 Rapport Moral du Président GAUTHIER ASSEMBLEE GENERALE de PRINTEMPS Lundi 22 juin 2009 Rapport Moral du Président GAUTHIER Mesdames, Messieurs, Avant d introduire mon rapport moral, je tiens à renouveler mes remerciements à l ensemble des

Plus en détail

Avec près des deux tiers des

Avec près des deux tiers des Les Dossiers de l Observatoire Régional du Tourisme n 42 - mars 2012 Le poids économique de l hôtellerie de plein air en Pays de la Loire Plus de 600 campings Un chiffre d affaires annuel de 230 millions

Plus en détail

Nord-Pas de Calais. 19 % des entreprises envisagent de recruter en 2014

Nord-Pas de Calais. 19 % des entreprises envisagent de recruter en 2014 Nord-Pas de Calais N 180 JUILLET 2014 Sommaire 02 Le recrutement 03 La gestion des ressources humaines 04 Le recours à la formation continue 07 L alternance La place des RESSOURCES HUMAINES et les pratiques

Plus en détail

Les entreprises exportatrices en région Centre : dynamique et perspectives. CCI International Centre

Les entreprises exportatrices en région Centre : dynamique et perspectives. CCI International Centre CCI International Centre NUMÉRO 08 LE CAHIER SPÉCIAL DE L OBSERVATOIRE DES ENTREPRISES À L INTERNATIONAL 2015 Les entreprises exportatrices en région Centre : dynamique et perspectives Une publication

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

N.E.A. 2 NAUTISME ESPACE ATLANTIQUE 2 LE PLAN D ACTION

N.E.A. 2 NAUTISME ESPACE ATLANTIQUE 2 LE PLAN D ACTION N.E.A. 2 NAUTISME ESPACE ATLANTIQUE 2 LE PLAN D ACTION 1 1 La coordination NEA2 Coordination «Economie» Coordination «Environnement» Coordination «Social» Chef de file Coordination technique transnationale

Plus en détail

Un impact fort, mais contrasté

Un impact fort, mais contrasté 6 TOURISME Le tourisme en chiffres Un impact fort, mais contrasté 13,6 milliards de chiffre d affaires, 2,7 milliards de valeur ajoutée. Il est toujours difficile de mesurer le poids économique de l activité

Plus en détail

OSEO EXCELLENCE SONDAGE JUILLET 2011. Thème : CONJONCTURE ECONOMIQUE EXTENSION & REBRANDING OSEO CAPITAL PME ECONOMIE : FRANCE ALLEMAGNE

OSEO EXCELLENCE SONDAGE JUILLET 2011. Thème : CONJONCTURE ECONOMIQUE EXTENSION & REBRANDING OSEO CAPITAL PME ECONOMIE : FRANCE ALLEMAGNE OSEO EXCELLENCE SONDAGE JUILLET 2011 BERTRAND ROZE COMMUNITY MANAGER OSEO EXCELLENCE Thème : CONJONCTURE ECONOMIQUE EXTENSION & REBRANDING OSEO CAPITAL PME ECONOMIE : FRANCE ALLEMAGNE Antoine COULOMBEAUX

Plus en détail

CONJONCT URE. +1 point. Intentions de recrutements de cadres : entre prudence et reprise de confiance

CONJONCT URE. +1 point. Intentions de recrutements de cadres : entre prudence et reprise de confiance CONJONCT URE estre NOTE DE conjoncture TRIMESTRIELLE de L APEC N Intentions de recrutements de cadres : entre prudence et reprise de confiance Les recruteurs font toujours preuve de prudence dans leurs

Plus en détail

OBSERVATOIRE DE LA VALEUR DES MOYENNES ENTREPRISES 1 ERE EDITION OCTOBRE 2014

OBSERVATOIRE DE LA VALEUR DES MOYENNES ENTREPRISES 1 ERE EDITION OCTOBRE 2014 OBSERVATOIRE DE LA VALEUR DES MOYENNES ENTREPRISES > 1 ERE EDITION OCTOBRE 2014 EDITO En résonance avec l actualité, ce nouvel observatoire portant sur la valeur des moyennes entreprises consacre l utilité

Plus en détail

LES AUTO-ENTREPRENEURS

LES AUTO-ENTREPRENEURS NOTE THÉMATIQUE Observatoire socio-économique Avril 2014 LES AUTO-ENTREPRENEURS Depuis l instauration du statut en 2009, le secteur de la propreté attire les auto-entrepreneurs. Ils sont plus de 23 000

Plus en détail

La branche de l'imprimerie et des Industries Graphiques

La branche de l'imprimerie et des Industries Graphiques La branche de l'imprimerie et des Industries Graphiques CEP National Retour d une consultation auprès de 500 professionnels et donneurs d ordres 1. Le périmètre de l étude 2. Les principaux facteurs d

Plus en détail

Un climat des affaires incertain

Un climat des affaires incertain AVRIL 2015 Un climat des affaires incertain Au premier trimestre, 39 % des TPE-PME rhônalpines ont observé une baisse de chiffre d affaires par rapport à la même période de 2014 et seulement 24 % une hausse.

Plus en détail

Politique d investissement. Avril 2015

Politique d investissement. Avril 2015 Politique d investissement Avril 2015 PRESENTATION GENERALE 1.1 Un acteur de référence de la région Pays de Loire 1.2 Capitaux sous gestion L EQUIPE 2.1 Les investisseurs 2.2. L équipe en charge des investissements

Plus en détail

UN REGAIN D OPTIMISME

UN REGAIN D OPTIMISME 2015 UN REGAIN D OPTIMISME Activité : reprise en pente douce Emploi : renforcement des effectifs Comme pressenti en novembre dernier, les chefs d entreprise de la région Rhône- Alpes anticipent un développement

Plus en détail

LOGO MINI VOLLEYADES. ICI!!! Votre Logo sur les autres plaquettes (dossier et revue de presse, dossier d organisation pour les délégations )!!!

LOGO MINI VOLLEYADES. ICI!!! Votre Logo sur les autres plaquettes (dossier et revue de presse, dossier d organisation pour les délégations )!!! LOGO MINI VOLLEYADES ORGANISE PAR LE COMITE DEPARTEMENTAL 35 DE VOLLEY BALL ICI!!! Votre Logo sur les autres plaquettes (dossier et revue de presse, dossier d organisation pour les délégations )!!! LE

Plus en détail

Point d actualité. Conseil Economique, Social & Environnemental Régional. Séance plénière 2 février 2015

Point d actualité. Conseil Economique, Social & Environnemental Régional. Séance plénière 2 février 2015 Conseil Economique, Social & Environnemental Régional Point d actualité Séance plénière 2 février 2015 Rapporteur général : Jean-Jacques FRANCOIS, au nom du Comité de Conjoncture CONTEXTE GÉNÉRAL A la

Plus en détail

Consultant! Centralien! Et Alors?

Consultant! Centralien! Et Alors? Consultant! Centralien! Et Alors? Qui sont les Consultants Centraliens? Comment voient-ils leur métier? Quelles sont leurs perspectives? Les résultats de l Observatoire du Conseil Enquête réalisée par

Plus en détail

Observatoire de l Eolien

Observatoire de l Eolien Observatoire de l Eolien Analyse du marché et des emplois éoliens en France Colloque France Energie Eolienne 2 octobre 2014 Editorial France Energie Eolienne, porte-parole de l éolien, regroupe les professionnels

Plus en détail

CONJONCTURE ET STRATÉGIES PROFESSIONNELLES DES CADRES BAROMÈTRE SEMESTRIEL N 6

CONJONCTURE ET STRATÉGIES PROFESSIONNELLES DES CADRES BAROMÈTRE SEMESTRIEL N 6 CONJONCTURE ET STRATÉGIES PROFESSIONNELLES DES CADRES BAROMÈTRE SEMESTRIEL N 6 Juillet 11 OBJECTIF DE L ENQUÊTE Tous les six mois, l Apec interroge un échantillon représentatif de 1 cadres du secteur privé

Plus en détail

L ÉCONOMIE DE LA COMMUNICATION GLOBALE. Une étude unique. Les chiffres clés 2004-2012 Bilan et perspectives 3 ÈME ÉDITION 2014 PRÉSENTATION CHIFFRÉE

L ÉCONOMIE DE LA COMMUNICATION GLOBALE. Une étude unique. Les chiffres clés 2004-2012 Bilan et perspectives 3 ÈME ÉDITION 2014 PRÉSENTATION CHIFFRÉE 3 ÈME ÉDITION 2014 L ÉCONOMIE DE LA COMMUNICATION GLOBALE PRÉSENTATION CHIFFRÉE Les chiffres clés 2004-2012 Bilan et perspectives En partenariat avec & QUI SOMMES NOUS? L Observatoire COM MEDIA est une

Plus en détail

D3 Parcours. 1 er semestre 2015. Synthèse de l étude Bilan fidélité et conquête dans l automobile. En partenariat avec

D3 Parcours. 1 er semestre 2015. Synthèse de l étude Bilan fidélité et conquête dans l automobile. En partenariat avec D3 Parcours 1 er semestre 2015 Synthèse de l étude Bilan fidélité et conquête dans l automobile En partenariat avec 1. Cadre général L étude complète D3 Parcours est réalisée à partir des données extraites

Plus en détail

Évolution du tissu artisanal en Bretagne

Évolution du tissu artisanal en Bretagne du tissu artisanal en Bretagne Alors que le nombre d entreprises artisanales bretonnes a baissé depuis 1990, 28 000 emplois salariés supplémentaires ont été créés dans le secteur en 14 ans. La taille des

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Pôles France et Espoir Canoë-Kayak Grand Ouest

DOSSIER DE PRESSE. Pôles France et Espoir Canoë-Kayak Grand Ouest DOSSIER DE PRESSE Pôles France et Espoir Canoë-Kayak Grand Ouest Un nouveau bâtiment pour préparer les J.O 2012 et 2016 SOMMAIRE Michel BIHAN Maire de Cesson-Sévigné page 3 Vincent HOHLER page 4 Président

Plus en détail

CONSTRUCTION DU PROGRAMME OPERATIONNEL PLURIRE GIONAL PLAN RHO NE 2014-2020

CONSTRUCTION DU PROGRAMME OPERATIONNEL PLURIRE GIONAL PLAN RHO NE 2014-2020 Contribution CCI de région PACA CONSTRUCTION DU PROGRAMME OPERATIONNEL PLURIRE GIONAL PLAN RHO NE 2014-2020 Le Plan Rhône un projet de territoire intégré La CCIR PACA soutient cet outil de cohésion économique,

Plus en détail

reprise à 2 est elle risquée? LaActualité Edito

reprise à 2 est elle risquée? LaActualité Edito N 12 NOV 05 LaActualité reprise à 2 est elle risquée? Il s agit là d un des sujets sur lequel les avis divergent. A l actif de ce type de projet nous pouvons évoquer la mutualisation de certains facteurs-clés

Plus en détail

ACTIVITÉ DE L ARTISANAT DU BÂTIMENT : UN DÉBUT D ANNÉE DIFFICILE ET DES TRÉSORERIES ENCORE DÉGRADÉES

ACTIVITÉ DE L ARTISANAT DU BÂTIMENT : UN DÉBUT D ANNÉE DIFFICILE ET DES TRÉSORERIES ENCORE DÉGRADÉES LA LETTRE D INFORMATION HEBDOMADAIRE DU RÉSEAU Conjoncture du 1 er trimestre 215 Avril 215 ACTIVITÉ DE L ARTISANAT DU BÂTIMENT : UN DÉBUT D ANNÉE DIFFICILE ET DES TRÉSORERIES ENCORE DÉGRADÉES Au 1 er trimestre

Plus en détail

Dossier de Presse La communauté de communes de Mimizan participe au Salon PROVEMPLOI, à Paris, le 15 octobre 2013.

Dossier de Presse La communauté de communes de Mimizan participe au Salon PROVEMPLOI, à Paris, le 15 octobre 2013. Dossier de Presse La communauté de communes de Mimizan participe au Salon PROVEMPLOI, à Paris, le 15 octobre 2013. Contact presse : Julie LECOEUR Responsable Communication 05 47 81 70 14 communication@cc-mimizan.fr

Plus en détail

Bulletin trimestriel de conjoncture n 33

Bulletin trimestriel de conjoncture n 33 M A R S 2 0 0 7 Bulletin trimestriel de conjoncture n 33 4 e trimestre 2006 Forte augmentation des prix et croissance limitée du volume de travaux d entretien-amélioration du logement Le chiffre d affaires

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestion des flux internationaux des PME/PMI - Achats, vente, négociation internationale de l Université du Littoral

Plus en détail

ETUDE FUSACQ / Octobre 2011 LE PROFIL DES REPRENEURS D ENTREPRISE

ETUDE FUSACQ / Octobre 2011 LE PROFIL DES REPRENEURS D ENTREPRISE ETUDE FUSACQ / Octobre 2011 LE PROFIL DES REPRENEURS D ENTREPRISE Quel est leur profil (âge, localisation, situation familiale )? Quel est leur plan d action pour reprendre?... Quelles sont leurs motivations?

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Salon Faire Construire sa Maison Vendredi 14 septembre 2012

DOSSIER DE PRESSE Salon Faire Construire sa Maison Vendredi 14 septembre 2012 DOSSIER DE PRESSE Salon Faire Construire sa Maison Vendredi 14 septembre 2012 Contact presse Isabelle Muller 06 73 79 49 34 1 Sommaire Les tendances du marché de la maison individuelle - La crise s aggrave,

Plus en détail

Contrat d étude prospective de l emploi et de LA formation de la filière santé dans le Nord-Pas de Calais. Synthèse des résultats

Contrat d étude prospective de l emploi et de LA formation de la filière santé dans le Nord-Pas de Calais. Synthèse des résultats Contrat d étude prospective de l emploi et de LA formation de la filière santé dans le Nord-Pas de Calais Synthèse des résultats Septembre 2013 Etude coordonnée par Dispositif soutenu et financé par Le

Plus en détail

27-31, avenue du Général Leclerc 94710 Maisons-Alfort cedex Tél. : 01 41 79 80 00

27-31, avenue du Général Leclerc 94710 Maisons-Alfort cedex Tél. : 01 41 79 80 00 27-31, avenue du Général Leclerc 94710 Maisons-Alfort cedex Tél. : 01 41 79 80 00 oc SYNTHÈSE 1 ACTIVITÉ 4-7 8-17 2 3 4 5 6 7 EMPLOI SITUATION FINANCIÈRE CROISSANCE INTERNE CROISSANCE EXTERNE FINANCEMENTS

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 2 ème Trimestre 2014

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 2 ème Trimestre 2014 Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 2 ème Trimestre 2014 I. L ensemble des marchés I.1. L environnement des marchés : les conditions de

Plus en détail

Pics des températures et des résultats 2015 pour Gîtes de France!

Pics des températures et des résultats 2015 pour Gîtes de France! Communiqué de presse - juillet 2015 Bilan 1 er semestre 2015 et prévisions de réservations estivales Pics des températures et des résultats 2015 pour Gîtes de France! En ce début de saison estivale 2015,

Plus en détail

La Loire et nous : rêve d acteur NGE. Envoyé le 05/02/15

La Loire et nous : rêve d acteur NGE. Envoyé le 05/02/15 La Loire et nous : rêve d acteur NGE Envoyé le 05/02/15 NGE est une société d économie mixte locale dont les actionnaires majoritaires sont la Métropole de Nantes et la Ville, aux côtés d'actionnaires

Plus en détail

2 Md dédiés au financement de l immatériel

2 Md dédiés au financement de l immatériel Conférence de Presse 20 MARS 2014 2 Md dédiés au financement de l immatériel Bpifrance révolutionne le crédit aux PME 01. Qui sommes-nous? 2 200 collaborateurs 6 métiers Garantie Crédit Fonds de fonds

Plus en détail

Un salon BtoB fédérateur. Un carrefour pertinent pour la filière maritime européenne. 100% des exposants nous font confiance pour 2015

Un salon BtoB fédérateur. Un carrefour pertinent pour la filière maritime européenne. 100% des exposants nous font confiance pour 2015 C eux qui étaient là, si nombreux, s en souviennent. Alors que le rideau tombait sur la première édition d Euromaritime, nous parlions d émotion, de bonheur d être ensemble, de succès partagé. Car telle

Plus en détail

Observatoire des courtiers d assurance. Point 0 - Avril 2011

Observatoire des courtiers d assurance. Point 0 - Avril 2011 Observatoire des courtiers d assurance Point 0 - Avril 2011 APRIL Courtage Un réseau de 11 sociétés grossistes spécialistes. Une large gamme de plus de 140 produits sur tous les segments de marché et toutes

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Conseiller-Gestionnaire de clientèle de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne

Plus en détail

Contrat de la filière Automobile Le contrat de filière a été présenté par Monsieur Claude CHAM, vice- président du comité stratégique de la filière

Contrat de la filière Automobile Le contrat de filière a été présenté par Monsieur Claude CHAM, vice- président du comité stratégique de la filière Contrat de la filière Automobile Le contrat de filière a été présenté par Monsieur Claude CHAM, vice- président du comité stratégique de la filière automobile, à Monsieur Arnaud Montebourg, ministre du

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Science politique de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Vendre son champagne sur internet

Vendre son champagne sur internet dossier P.13-17 Vendre son champagne sur internet De nombreuses études le montrent : le commerce en ligne se porte bien et devrait continuer à croître sur les deux prochaines années. Ainsi, la Fédération

Plus en détail

La R&D en Russie, les réformes, l innovation et la corruption

La R&D en Russie, les réformes, l innovation et la corruption ALLIANCE UNIVERSITE ENTREPRISE DE GRENOBLE La R&D en Russie, les réformes, l innovation et la corruption par Michel ZIGONE www.aueg.org 1 Remerciements à : Valériia LOBASENKO Eric BRUNAT qui ont contribué

Plus en détail

ADOPTION DES STATUTS DE LORIENT GRAND LARGE

ADOPTION DES STATUTS DE LORIENT GRAND LARGE Direction générale des services 3 ème réunion juin 2010 ADOPTION DES STATUTS DE LORIENT GRAND LARGE L association Lorient Grand Large a pour mission de : - conforter et développer le pôle course au large

Plus en détail

Commission départementale de financement de l économie C.D.F.E

Commission départementale de financement de l économie C.D.F.E Commission départementale de financement de l économie C.D.F.E Préfecture de Vaucluse 6 février 2015 L ordre du jour Eléments de la conjoncture PACA Analyse de la situation économique en Vaucluse Présentation

Plus en détail

MARCO 2015. Tableau de bord des marchés du bâtiment DÉVELOPPEMENT CONSTRUCTION. Michel Ormières

MARCO 2015. Tableau de bord des marchés du bâtiment DÉVELOPPEMENT CONSTRUCTION. Michel Ormières MARCO Tableau de bord des marchés du bâtiment Michel Ormières DÉVELOPPEMENT CONSTRUCTION MARCO MARCO Système complet d informations-marchés, MARCO est devenu en France l outil prévisionnel de référence

Plus en détail

Innover pour un tourisme durable en Picardie Appel à projets 2012 Règlement

Innover pour un tourisme durable en Picardie Appel à projets 2012 Règlement Innover pour un tourisme durable en Picardie Appel à projets 2012 Règlement Préambule A l horizon 2015, la Région Picardie souhaite dynamiser son offre touristique pour permettre aux acteurs régionaux

Plus en détail

Communication. Séance Plénière du 20 Juin 2014. L économie sociale et solidaire, une reconnaissance par la loi 19/06/2014 1

Communication. Séance Plénière du 20 Juin 2014. L économie sociale et solidaire, une reconnaissance par la loi 19/06/2014 1 Communication L économie sociale et solidaire, une reconnaissance par la loi Séance Plénière du 20 Juin 2014 19/06/2014 1 Comment définir l ESS? Le préambule de la loi sur L Economie Sociale et Solidaire

Plus en détail

TechnologyFast50 Baromètre des candidats et lauréats 2006-2012. Novembre 2012

TechnologyFast50 Baromètre des candidats et lauréats 2006-2012. Novembre 2012 TechnologyFast50 Baromètre des candidats et lauréats 2006-2012 Novembre 2012 Sommaire 3 7 9 12 14 19 25 27 31 Présentation du baromètre Profil des entreprises Contexte économique Ressources humaines Financement

Plus en détail

Principales aides financières au Développement Export

Principales aides financières au Développement Export Principales aides financières au Développement Export Retrouver en page 5 " L appui régional aux Projets Stratégiques d Entreprises" > Régionales Programme ASTREE / Aide Stratégique Régionale à l Entreprise

Plus en détail

MENTION ADMINISTRATION DES TERRITOIRES ET DES ENTREPRISES

MENTION ADMINISTRATION DES TERRITOIRES ET DES ENTREPRISES MENTION ADMINISTRATION DES TERRITOIRES ET DES ENTREPRISES Les spécialités : MASTER PROFESSIONNEL 00 Management des activités tertiaires () Management public : métiers de l administration territoriale ()

Plus en détail

PAR THEMATIQUE. N THEME Présentation

PAR THEMATIQUE. N THEME Présentation PAR THEMATIQUE N THEME Présentation A B C D Apprentissage/alternance Formation continue Développement/ investissement Hygiène, sécurité, accessibilité Les conseillères du Service Apprentissage ont pour

Plus en détail

Les 12 mesures concrètes et immédiates pour relancer l activité du bâtiment

Les 12 mesures concrètes et immédiates pour relancer l activité du bâtiment Maj : 13 novembre 2012 Les 12 mesures concrètes et immédiates pour relancer l activité du bâtiment L artisanat du bâtiment enregistre pour le second trimestre consécutif une baisse de son activité. Les

Plus en détail

RESOLUTION DU CONSEIL GENERAL DE LA VENDEE RELATIVE AU PROJET «EOLIEN OFFSHORE DES DEUX ILES» ADOPTÉE LE 22 AVRIL 2011

RESOLUTION DU CONSEIL GENERAL DE LA VENDEE RELATIVE AU PROJET «EOLIEN OFFSHORE DES DEUX ILES» ADOPTÉE LE 22 AVRIL 2011 RESOLUTION DU CONSEIL GENERAL DE LA VENDEE RELATIVE AU PROJET «EOLIEN OFFSHORE DES DEUX ILES» ADOPTÉE LE 22 AVRIL 2011 I- Un programme éolien offshore de 6 000 MW d ici 2020 Le Grenelle de l environnement

Plus en détail

Présentation du média salon

Présentation du média salon Présentation du média salon ll existe plusieurs type de salons : les salons professionnels, les salons grand public, les salons mixtes et les foires commerciales. Les salons professionnels sont des événements

Plus en détail

Mutualisation des compétences

Mutualisation des compétences Premières Rencontres richesses humaines associatives 2 & 3 décembre 2014 ATELIER PROSPECTIF Mutualisation des compétences DEFINITIONS Mutualisation La mutualisation se définit comme la synergie entre deux

Plus en détail

performance environnementale Synthèse Décembre 2013 Analyse de la demande de bureaux «verts» EN ile-de-france

performance environnementale Synthèse Décembre 2013 Analyse de la demande de bureaux «verts» EN ile-de-france Étude réalisée en partenariat avec Immobilier tertiaire et performance environnementale Analyse de la demande de bureaux «verts» EN ile-de-france Synthèse Décembre 2013 Ce document synthétise les principaux

Plus en détail

Pôle Risques? Systèmes de surveillance environnementale? L ASI Risques? Une brique centrale : SIG de Synext

Pôle Risques? Systèmes de surveillance environnementale? L ASI Risques? Une brique centrale : SIG de Synext Pôle Risques? Systèmes de surveillance environnementale? L ASI Risques? Une brique centrale : SIG de Synext THE INNOVATIVE CLUSTER IN RISK MANAGEMENT L innovation au service de la gestion des risques Pôle?

Plus en détail

LE MARCHÉ DE L EMPLOI CADRE DANS L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

LE MARCHÉ DE L EMPLOI CADRE DANS L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE LE MARCHÉ DE L EMPLOI CADRE DANS L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE N 2013-78 NOVEMBRE 2013 Analyse de 12 600 offres publiées par l Apec en 2012. Quatre fonctions très recherchées.

Plus en détail

LFP Opportunité Immo RISQUES ASSOCIES

LFP Opportunité Immo RISQUES ASSOCIES LFP Opportunité Immo RISQUES ASSOCIES Les parts de SCPI sont des supports de placement à long terme et doivent être acquises dans une optique de diversification de votre patrimoine. La durée de placement

Plus en détail

Les artisans et leur banque

Les artisans et leur banque Chambre de métiers et de l artisanat de Région Nord - Pas de Calais Les artisans et leur banque Analyse des relations entre les artisans et leur banquier Enquête réalisée en août et septembre 2013 Octobre

Plus en détail

LES RETOMBÉES ÉCONOMIQUES DE LA PÊCHE DE LOISIRS DANS LE SECTEUR DU LAC DU BOURGET. Restitution - 13 octobre 2014

LES RETOMBÉES ÉCONOMIQUES DE LA PÊCHE DE LOISIRS DANS LE SECTEUR DU LAC DU BOURGET. Restitution - 13 octobre 2014 LES RETOMBÉES ÉCONOMIQUES DE LA PÊCHE DE LOISIRS DANS LE SECTEUR DU LAC DU BOURGET Restitution - 13 octobre 2014 ATTENTION Ne pas cumuler! LE DISPOSITIF D ÉTUDE Evaluer la contribution à l économie locale

Plus en détail

La Banque Populaire des Alpes : une Banque utile & innovante toujours plus engagée pour ses territoires! Résultats 2014 & perspectives

La Banque Populaire des Alpes : une Banque utile & innovante toujours plus engagée pour ses territoires! Résultats 2014 & perspectives Communiqué de presse Le 26 mai 2015 La Banque Populaire des Alpes : une Banque utile & innovante toujours plus engagée pour ses territoires! Résultats 2014 & perspectives Des résultats financiers en progression

Plus en détail

SIX FOURS LES PLAGES accueille le «Race Nautic Tour» du 27 au 29 Juin 2014.

SIX FOURS LES PLAGES accueille le «Race Nautic Tour» du 27 au 29 Juin 2014. Carpentras, le 21 Mai 2014 SIX FOURS LES PLAGES accueille le «Race Nautic Tour» du 27 au 29 Juin 2014. Une nouvelle fois, le RACE NAUTIC TOUR s'installe le temps d un week end sur le magnifique site du

Plus en détail

La fréquentation touristique en Gironde

La fréquentation touristique en Gironde La fréquentation touristique en Gironde Données de cadrage actualisées DONNÉES SOURCES : BASE DE DONNÉES RÉGIONALE CRT AQUITAINE - 2010 Avril 2012 SOMMAIRE Méthodologie Les caractéristiques des séjours

Plus en détail

Introduction. 1. 29,9 millions en décembre 2006 selon Médiamétrie.

Introduction. 1. 29,9 millions en décembre 2006 selon Médiamétrie. Introduction Une entreprise en quête de pérennité et de croissance ne peut plus aujourd hui s offrir le luxe de renoncer à une présence sur le Web. Guéri des fantasmes, désillusions et spéculations qui

Plus en détail