Marché des céréales CONSEIL INTERNATIONAL DES CEREALES. FAITS SAILLANTS ESTIMATIONS MONDIALES. GMR août 2015

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Marché des céréales CONSEIL INTERNATIONAL DES CEREALES. www.igc.int FAITS SAILLANTS ESTIMATIONS MONDIALES. GMR 458 27 août 2015"

Transcription

1 Rapport GMR août 2015 CONSEIL INTERNATIONAL DES CEREALES Marché des céréales FAITS SAILLANTS A millions de tonnes, les prévisions de production mondiale toutes céréales confondues (blé et céréales secondaires) sont majorées de 18 millions de tonnes d'un mois sur l'autre, mais elles affichent tout de même un repli de 1 % par rapport au record de l'an dernier. Si la majeure partie de la hausse de ce mois-ci est liée à des récoltes de blé et d'orge plus grosses que prévu dans la CEI et l'ue, les projections pour le sorgho et le maïs aux Etats-Unis sont aussi relevées par rapport à juillet. Suite à des rapports faisant état de dégâts dus à la sécheresse plus graves que prévu, les estimations pour le maïs dans l'ue et l'ukraine et pour le blé de printemps au Canada sont abaissées par rapport au mois dernier. La consommation mondiale est estimée faire 7 millions de tonnes de plus qu'en juillet, à millions, avec une utilisation pour l'alimentation humaine, l'alimentation animale et la transformation industrielle qui devrait atteindre de nouveaux records. Les stocks d'ouverture sont jugés plus gros qu'avant et, comme toute l augmentation des approvisionnements n'est pas absorbée par un accroissement de la demande, les projections de stocks de report mondiaux sont relevées de 12 millions de tonnes, à 447 millions de tonnes, en hausse de près de 1 % d'une année sur l'autre. Pour traduire des hausses dans le cas du maïs et du sorgho, les échanges mondiaux de céréales sont estimés faire 2 millions de tonnes de plus que le mois dernier. Toutefois, comme les importations de blé et d'orge ralentissent, le total des expéditions de céréales pourrait reculer de 2 % d'une année sur l'autre. A 479 millions de tonnes, les projections de production mondiale de riz en 2015/16 sont rognées mais devraient plus ou moins égaler le record de l'année précédente. Les stocks d'ouverture sont rehaussés par rapport à juillet et, comme l'utilisation totale est inchangée, l'agrégat des stocks de report est majoré de 0,9 million de tonnes à 96,9 millions. Néanmoins, ce chiffre représentera tout de même un repli de 9 % d'une année sur l'autre et le plus petit résultat en six campagnes, principalement du fait d'une chute chez les principaux exportateurs. A 42 millions de tonnes, les échanges mondiaux sont jugés rester élevés en 2016 du fait de la demande émanant des acheteurs d'afrique et d'asie. Pour traduire une amélioration aux Etats-Unis, la projection de production mondiale de soja en 2015/16 est relevée d'environ 2 millions de tonnes, à 318 millions, à peine moins que le record de l'année précédente. Toutefois, du fait d'une réduction des stocks d'ouverture et d'une hausse des prévisions d'utilisation totale, le cumul des stocks de fin de campagne est placé en repli de près de 4 millions de tonnes par rapport à juillet, mais tout de même en légère hausse d'une année sur l'autre pour établir un nouveau record. Les échanges sont légèrement relevés à un nouveau pic de 125 millions de tonnes, mais les perspectives sont hypothétiques compte tenu des inquiétudes économiques renouvelées en Chine, le plus gros acheteur au monde. Du fait des pressions exercées par des perspectives de récolte globalement favorables conjuguées à des soucis liés à l'économie mondiale, l'indice des céréales et des oléagineux du CIC (GOI) a perdu 5 % d'un mois sur l'autre. ESTIMATIONS MONDIALES 11/12 13/14 14/15 est. 15/16 prev. millions de tonnes TOUTES CEREALES a) Production Echanges Consommation Stocks de report var. année/l'autre Princ. exportateurs b) BLE Production Echanges Consommation Stocks de report var. année/l'autre Princ. exportateurs b) MAIS Production Echanges Consommation Stocks de report var. année/l'autre Princ. exportateurs c) /12 13/14 14/15 15/16 est. prév. proj. millions de tonnes (base riz blanchi) RIZ Production Echanges Consommation Stocks de report var. année/l'autre Princ. exportateurs d) millions de tonnes SOJA Production Echanges Consommation Stocks de report var. année/l'autre Princ. exportateurs e) Les chiffres ayant été arrondis, les totaux peuvent ne pas tomber juste a) Blé et céréales secondaires b) Argentine, Australie, Canada, Etats-Unis, Kazakhstan, Russie, Ukraine, Union européenne c) Argentine, Brésil, Etats-Unis, Ukraine d) Etats-Unis, Inde, Pakistan, Thaïlande, Viet Nam e) Argentine, Brésil, Etats-Unis IGC GRAINS & OILSEEDS INDEX (GOI) Voir :http://www.igc.int/grainsupdate/igc_goi.xlsb range

2 GMR août 2015 CIC VUE D ENSEMBLE Principalement pour traduire les attentes d'une récolte réduite de maïs en 2015/16, la production mondiale de céréales devrait chuter de 1 % d'une année sur l'autre. Suite aux révisions à la hausse ce mois-ci, les moissons de blé et d'orge sont jugées plus ou moins stationnaires d'une année sur l'autre. Malgré une légère contraction des stocks de report de maïs, les stocks mondiaux de céréales sont estimés à 447 millions de tonnes, leur plus haut niveau en 29 ans. Les échanges de céréales vont probablement rester très supérieurs aux moyennes récentes mais, sous l'effet d'un repli des ventes de blé et d'orge, les volumes globaux pourraient reculer de 2 % d'une année sur l'autre. Les échanges mondiaux de riz devraient rester historiquement élevés en 2016, la Chine étant une fois de plus le plus gros acheteur en raison des fortes primes entre les prix intérieurs et les prix à l'exportation. Les stocks de report mondiaux de soja devraient se hisser à un nouveau pic car l'accumulation aux Etats-Unis fait plus qu'absorber les replis ailleurs, y compris en Argentine et au Brésil. Toutes céréales : Résumé de l offre et la demande 12/13 13/14 14/15 15/16 y/y (est.) (f'cast) change Opening stocks % Production 1,795 2,006 2,015 1, % Total supply 2,154 2,343 2,422 2, % Total use 1,818 1,936 1,977 1, % of which: Food % Feed % Industrial % Closing stocks % major exporters a) % Trade (Jul/Jun) % a) Argentine, Australie, Canada, Etats-Unis, Kazakhstan, Russie, Ukraine, Union européenne La production mondiale toutes céréales confondues (blé et céréales secondaires) est estimée être en léger repli d'une année sur l'autre. Bien que la production de sorgho atteigne son plus haut niveau en près de 20 ans, et même si les moissons de blé, d'orge et d'avoine ne devraient guère changer, des réductions aussi bien en superficies qu'en rendements devraient se traduire par une contraction de 3 % de la moisson mondiale de maïs. Avec des stocks de report volumineux issus de la campagne précédente, le total de l'offre devrait augmenter d'environ 10 millions de tonnes pour atteindre un nouveau record absolu. La consommation mondiale devrait croître légèrement, mais la croissance est moins prononcée par rapport aux moyennes récentes. À la différence de ces dernières années, la hausse de la demande en 2015/16 devrait être principalement impulsée par la croissance des besoins pour l'alimentation humaine. Si l'utilisation pour l'alimentation animale va elle aussi augmenter, et rester à des niveaux très élevés, des récoltes plus petites vont probablement brider l'utilisation dans l'ue et aux Etats-Unis. Les stocks mondiaux de clôture de céréales en 2015/16 (cumul des campagnes locales respectives de commercialisation) sont désormais placés à 447 millions de tonnes, en légère hausse d'une année sur l'autre. Si les stocks de report de blé, d'orge, de sorgho m t et d'avoine devraient augmenter, les inventaires de maïs sont estimés fléchir légèrement par rapport aux niveaux de l'an dernier. Les échanges au cours de l exercice prenant fin en juin 2016 sont estimés afficher un repli de 2 % d'une année sur l'autre. Comme la Chine a récemment été un importateur important d'aliments pour animaux, y compris du sorgho, de l'orge et des drèches de distillerie, les opérateurs craignent tout changement éventuel des mécanismes de soutien de l'etat, qui pourrait modifier la structure des achats. La production mondiale de riz en 2015/16 est estimée égaler plus ou moins le record de l'an dernier, même si les perspectives restent provisoires, notamment du fait des inquiétudes persistantes liées aux conditions météorologiques. Comme la croissance démographique devrait appuyer un nouvel essor de l'utilisation, les inventaires mondiaux de fin de campagne sont projetés en repli de 9 %, à 96,9 millions de tonnes le plus petit niveau en six ans qui s explique presque entièrement par une contraction chez les principaux exportateurs. Les échanges mondiaux sont jugés rester élevés en 2016 du fait de la demande émanant des acheteurs d'afrique et d'asie. Les volumes en Thaïlande devraient dépasser ceux de l'inde tandis qu'elle retrouve sa place de plus gros exportateur au monde. En supposant des récoltes exceptionnelles chez les principaux producteurs, la production mondiale de soja en 2015/16 est jugée ne baisser que légèrement par rapport au record de l'an dernier, principalement du fait de rendements réduits. Si la consommation va probablement continuer de croître, à un taux toutefois ralenti, les stocks de report mondiaux sont estimés afficher un modeste essor d'une année sur l'autre. Sur le total, les stocks des principaux exportateurs devraient afficher une hausse de 16 % d'une année sur l'autre car une accumulation aux Etats-Unis fait plus qu'absorber les replis en Argentine et au Brésil. Les échanges vont probablement augmenter légèrement, à 125 millions de tonnes, du fait de la croissance de la demande émanant du gigantesque secteur de l'alimentation animale en Chine, mais l avenir est très incertain du fait des craintes de plus en plus fortes à propos des perspectives économiques. Du fait de récoltes décevantes dans l'ue et au Canada, la production mondiale de colza/canola en 2015/16 est estimée reculer de 9 % d'une année sur l'autre. RESUME DU MARCHE Après avoir d'abord marqué des gains début août, les valeurs mondiales des céréales et des oléagineux ont dans l'ensemble perdu du terrain depuis, sous l'effet des pertes du soja et du blé face aux perspectives d une offre exceptionnelle. Plus récemment, les marchés extérieurs ont pesé sur les cours, les craintes associées à la croissance économique mondiale venant exacerber le sentiment baissier. Le GOI du CIC a perdu 5 % au fil du mois. Indice des prix des céréales et des oléagineux (GOI) du CIC* GMR 458 Change** y/y change IGC GOI % % Wheat sub-index % % Maize sub-index % - 7.4% Barley sub-index % % Rice sub-index % % Soyabeans sub-index % % *Jan 0=100, **Changement par rapport au GMR 457 2

3 CIC GMR août Blé : Sous-indice du GOI Le sous-indice riz du GOI du CIC a affiché une perte nette de quelque 3 % depuis la fin de juillet car une concurrence ferme entre les exportateurs pour des transactions clairsemées, conjuguée à des mouvements monétaires, a pesé sur les cours. Les cotations pour du riz à 5 % de brisures en Thaïlande sont tombées à leur plus bas niveau depuis novembre Soja : Sous-indice du GOI range Les valeurs mondiales à l'exportation du blé ont été comprimées par les pressions saisonnières de la moisson et par les attentes croissantes d'une récolte mondiale record. Une demande internationale limitée a conforté le sentiment baissier, le sousindice blé du GOI du CIC perdant environ 4 % d'un mois sur l'autre Maïs : Sous-indice du GOI range 120 Axé sur des replis aux Etats-Unis, le sous-indice soja du GOI du CIC a affiché un recul net de près de 7 % car la perspective d'une offre mondiale volumineuse a pesé sur les cours. Venant exacerber la physionomie baissière, on a remarqué les signes d'un ralentissement de la croissance économique en Chine et les inquiétudes associées à propos des perspectives de la demande à l'importation. Les replis en Amérique du Sud, notamment au Brésil, ont été plafonnés par la fermeté de l'intérêt acheteur range 120 Les valeurs mondiales moyennes du maïs ont été légèrement plus faibles durant le mois. Si les fondamentaux et les influences extérieures ont été généralement baissières, des inquiétudes à propos du potentiel de rendement dans le Midwest américain ont apporté un certain soutien. En Amérique du Sud, au contraire, les valeurs ont été légèrement plus faibles, étayées par une demande robuste à l'exportation, notamment au Brésil Riz : Sous-indice du GOI range 120 Une analyse plus détaillée, y compris les prix fob à l'exportation exprimés en dollars des Etats-Unis, et des commentaires sur les autres marchés des céréales et oléagineux sont repris dans ce rapport. Blé 4 Durum 8 Maïs 9 Orge 12 Autres céréales secondaires 15 Riz Oléagineux 23 Taux de fret maritime 30 Politiques nationales et autres développements 31 Gros plan sur le marché/rubriques spéciales Maïs : Point sur les politiques de soutien des prix en Chine 10 Récents gros achats de riz par la Chine 20 Riz : Point sur la saison de mousson 21 Soja : Perspectives de production 2015/16 au Brésil 25 Colza: Perspectives prov. pour la récolte 2016/17 en Ukraine 29 Mises à jour trimestrielles (version pdf uniquement) Usages industriels de céréales Echanges mondiaux de farine de blé Tableaux 33 IGC 2015 SOMMAIRE DU GMR 3

4 SUPPLY & DEMAND: TOTAL GRAINS # Million tons Opening Production Imports Total Use Exports Closing stocks supply Food Industrial Feed Total a) stocks TOTAL GRAINS Argentina ** 2013/ /15 est /16 f'cast (49.1) (57.2) (12.7) (21.5) (28.8) (6.9) Australia ** 2013/ /15 est /16 f'cast (6.1) (37.8) (7.9) (12.0) (25.8) (6.1) Canada EU* 2013/ /15 est /16 f'cast (50.9) (61.9) (18.2) (29.1) (26.0) 2013/ /15 est /16 f'cast (30.1) (305.8) (18.3) (354.2) (36.4) (163.1) (278.1) (46.1) (30.0) Kazakhstan 2013/ /15 est /16 f'cast (3.1) (16.5) (19.8) (4.0) (9.0) (3.9) Russia Ukraine USA 2013/ /15 est /16 f'cast (11.5) (92.6) (0.8) (104.9) (16.3) (35.2) (67.9) (28.9) (8.1) 2013/ /15 est /16 f'cast (8.2) (54.9) (63.2) (7.1) (15.2) (27.2) (29.8) (6.2) 2013/ /15 est /16 f'cast (68.6) (408.6) (6.8) (484.1) (165.5) (138.8) (339.8) (62.4) MAJOR EXPORTERS b) 2013/ , , /15 est , , /16 f'cast , , (145.5) (1016.2) (27.5) (1189.2) (132.7) (217.3) (395.1) (784.6) (274.2) (130.5) China India 2013/ /15 est /16 f'cast (158.8) (360.7) (20.9) (540.4) (181.8) (363.4) (175.8) 2013/ /15 est /16 f'cast (0.8) (152.3) (13.5) WORLD TOTAL c) c) 2013/ , , , /15 est , , , /16 f'cast , , , (443.7) (1969.5) (311.9) (2413.3) (661.7) (325.9) (868.7) (1978.2) (311.9) (435.1)

5 SUPPLY & DEMAND: ALL WHEAT # Million tons Opening Production Imports Total Use Exports Closing stocks d) supply Food Industrial Feed Total a) d) stocks WHEAT Argentina (Dec/Nov) 2013/ /15 est /16 f'cast (12.5) (16.6) (7.0) (4.1) Australia (Oct/Sep) 2013/ /15 est /16 f'cast (5.5) (31.0) (5.5) Canada (Aug/Jul) 2013/ /15 est /16 f'cast (28.0) (34.7) (21.0) EU* (Jul/Jun) 2013/ /15 est /16 f'cast (13.6) (148.5) (5.2) (167.3) (10.8) (49.5) (121.6) (31.8) (13.9) of which common wheat 2013/ /15 est /16 f'cast (13.1) (140.6) (3.4) (157.1) (10.8) (49.5) (114.0) (29.6) (13.5) Kazakhstan (Jul/Jun) 2013/ /15 est /16 f'cast (2.5) (13.5) (16.2) (3.4) Russia (Jul/Jun) 2013/ /15 est /16 f'cast (7.8) (55.0) (0.5) (63.3) (14.0) (36.5) (21.4) (5.3) Ukraine (Jul/Jun) 2013/ /15 est /16 f'cast (4.6) (22.0) (26.6) (5.7) (4.1) (12.2) (10.4) (4.0) USA (Jun/May) 2013/ /15 est /16 f'cast (3.5) (82.5) (5.5) (33.8) (25.2) (23.6) MAJOR EXPORTERS b) 2013/ /15 est /16 f'cast (65.2) (363.5) (438.1) (14.3) (84.0) (232.2) (141.7) (64.3) China (Jul/Jun) 2013/ /15 est /16 f'cast (64.6) (193.9) (71.9) India (Apr/Mar) 2013/ /15 est /16 f'cast (17.3) (0.8) (107.1) (11.2) WORLD TOTAL e) e) 2013/ /15 est /16 f'cast (201.9) (710.3) (149.7) (912.2) (483.8) (22.0) (138.9) (711.5) (149.7) (.7)

6 SUPPLY & DEMAND: MAIZE # Million tons Opening Production Imports Total Use Exports Closing stocks supply Food Industrial Feed Total a) stocks MAIZE Argentina (Mar/Feb) 2013/ /15 est /16 f'cast /17 f'cast (28.0) (31.8) (9.8) (12.7) (16.5) (2.6) Brazil (Mar/Feb) 2013/ /15 est /16 f'cast /17 f'cast (15.7) (94.2) (22.0) (14.9) EU* (Oct/Sep) 2013/ /15 est /16 f'cast (7.0) (66.9) (12.7) (86.6) (56.0) (77.1) (3.0) (6.5) South Africa (May/Apr) 2013/ /15 est /16 f'cast /17 f'cast Ukraine (Oct/Sep) 2013/ /15 est /16 f'cast (2.7) (25.0) (27.7) (7.6) (9.2) (17.0) (1.5) USA (Sep/Aug) f) 2013/ /15 est /16 f'cast (45.2) (332.0) (0.6) (377.8) (161.5) (128.0) (295.3) (36.1) China (Oct/Sep) 2013/ /15 est /16 f'cast (91.0) (225.0) (319.0) (101.0) Japan (Oct/Sep) 2013/ /15 est /16 f'cast (15.0) (15.5) (10.4) (15.0) WORLD TOTAL g) g) 2013/ /15 est , /16 f'cast (201.2) (966.0) (123.1) (1167.2) (105.6) (266.0) (565.3) (972.2) (123.1) (194.9) # IGC estimates. May differ from official estimates shown elsewhere in this report. ** Years shown for southern hemisphere countries include following marketing years for maize and sorghum. For example, for Argentina, the "2013/14" year includes the 2013/14 (Dec/Nov) local marketing year for wheat and the 2014/15 (Mar/Feb) marketing year for maize. a) Including seed and waste. f) Includes residual. b) Argentina, Australia, Canada, EU, Kazakhstan, g) IGC July/June trade Russia, Ukraine, United States h) Excludes trade in malt c) Includes trade in malt. Totals may not sum due to rounding. d) Including estimated trade in secondary products Figures in brackets represent the previous estimate. e) IGC July/June trade: excluding trade in secondary products

7 SUPPLY & DEMAND: ALL RICE # Million tons (milled basis) Opening Production Imports Total Total Exports Closing stocks supply use a) stocks India (Oct/Sep) 2013/14 est /15 f'cast /16 proj (15.0) (119.1) (10.3) Pakistan (Nov/Oct) 2013/14 est /15 f'cast /16 proj Thailand (Jan/Dec) 2013/14 est /15 f'cast /16 proj (9.2) (27.7) (11.5) (11.0) (5.2) USA (Aug/Jul) 2013/14 est /15 f'cast /16 proj (6.6) (3.5) (1.2) Vietnam (Jan/Dec) 2013/14 est /15 f'cast /16 proj (2.4) (28.3) (30.9) (2.5) Total 5 leading exporters b) 2013/14 est /15 f'cast /16 proj (29.2) (163.9) (194.4) (140.4) (33.7) (20.3) Bangladesh (Jul/Jun) 2013/14 est /15 f'cast /16 proj China (Jan/Dec) 2013/14 est /15 f'cast /16 proj (4.2) (201.4) (149.0) Indonesia (Jan/Dec) 2013/14 est /15 f'cast /16 proj Philippines (Jul/Jun) 2013/14 est /15 f'cast /16 proj WORLD TOTAL 2013/14 est /15 f'cast /16 proj (104.6) (479.8) (41.8) (584.4) (488.5) (41.8) (96.0) # IGC estimates. May differ from official estimates shown elsewhere in the report. a) Including seed and waste. b) India, Pakistan, Thailand, United States, Vietnam. Totals may not sum due to rounding. Figures in brackets represent the previous estimate.

8 SUPPLY & DEMAND: SOYABEANS # Million tons Opening Production Imports Total Use Exports Closing stocks supply Food Feed Crush Total a) stocks SOYABEANS Argentina (Apr/Mar) 2014/15 est /16 f'cast /17 proj (13.6) (70.6) (44.6) (47.9) (13.9) Brazil (Feb/Jan) 2014/15 est /16 f'cast /17 proj (6.8) (104.9) (50.5) (7.0) USA (Sep/Aug) 2013/14 est /15 f'cast /16 proj (6.9) (103.7) (111.4) (48.9) (52.4) (48.3) (10.7) Total 3 major exporters b) 2013/14 est /15 f'cast /16 proj (27.3) (258.7) (286.8) (136.4) (147.7) (107.6) (31.6) Canada (Sep/Aug) 2013/14 est /15 f'cast /16 proj Ukraine (Sep/Aug) 2013/14 est /15 f'cast /16 proj Paraguay (Mar/Feb) 2013/14 est /15 f'cast /16 proj China (Oct/Sep) 2013/14 est /15 f'cast /16 proj (11.6) (78.0) (100.5) (76.2) (90.1) (10.3) EU* (Oct/Sep) 2013/14 est /15 f'cast /16 proj (13.2) (15.4) (13.7) (14.6) India (Oct/Sep) 2013/14 est /15 f'cast /16 proj Japan (Oct/Sep) 2013/14 est /15 f'cast /16 proj WORLD TOTAL c) c) 2013/14 est /15 f'cast /16 proj (45.7) (316.0) (123.5) (361.7) (276.6) (314.1) (123.5) (47.7) # IGC estimates. May differ from official estimates shown elsewhere in the report. a) Including seed and waste. b) Argentina, Brazil, USA c) IGC October/September trade Totals may not sum due to rounding Figures in brackets represent the previous estimate.

9 Dates des prochains rapports GMR No septembre octobre novembre 2015 Publications du Conseil Abonnements annuels : toutes les publications sont disponibles en 4 langues (sauf indications contraires) 1. Rapport sur le marché des céréales En ligne 600 / US$930 / 710 En ligne et sur papier 700 / US$1,085 / Indicateurs du marché des céréales (GMI), hebdomadaires En ligne 500 / $775 / GMRPLUS (GMR, GMI et mises à jour du site web) En ligne* 875 / $1,360 / 1, Statistiques mondiales des céréales En ligne 300 /$465 / 355 annuel 5. Expéditions de céréales, annuel En ligne 300 / $465 / Taux de fret maritime hebdomadaire En ligne 500 / $775 / Rapport sur l exercice En ligne gratis / gratis / gratis sur papier 100 / US$155 / Service de données personnalisé prix sur demande Forfait abonné : GMRPLUS, 4 & 5 En ligne* 1,000 / $1,550 / 1,180 GMRPLUS, 4, 5 & 6 En ligne* 1,400 / $2,170 / 1,650 Une copie GMR 100 / US$165 / 120 Notes: *Le GMR peut être fourni en version imprimée moyennant un abonnement annuel supplémentaire de 100/$155/ 120. Licences pour un seul utilisateur uniquement. Pour des tarifs société ou multi-utilisateurs, nous contacter. Conseil international des céréales 1 Canada Square, Canary Wharf Londres E14 5AE, Angleterre Tel : +44 (0) Fax : +44 (0)

Marché des céréales. Rapport FAITS SAILLANTS CONSEIL INTERNATIONAL DES CEREALES. www.igc.int WORLD ESTIMATES. GMR 462 21 janvier 2016.

Marché des céréales. Rapport FAITS SAILLANTS CONSEIL INTERNATIONAL DES CEREALES. www.igc.int WORLD ESTIMATES. GMR 462 21 janvier 2016. Rapport GMR 462 21 janvier 2016 CONSEIL INTERNATIONAL DES CEREALES www.igc.int Marché des céréales FAITS SAILLANTS Les prévisions de production mondiale toutes céréales confondues (blé et céréales secondaires)

Plus en détail

Observatoire des prix et des marges Produits agricoles Février 2015

Observatoire des prix et des marges Produits agricoles Février 2015 Service du soutien au réseau (SR) Sous-direction de la communication, programmation et veille économique () Bureau de la veille économique et des prix (B) Observatoire des prix et des marges Produits agricoles

Plus en détail

CONSEIL INTERNATIONAL DES CEREALES RAPPORT SUR L EXERCICE 2012/13

CONSEIL INTERNATIONAL DES CEREALES RAPPORT SUR L EXERCICE 2012/13 CONSEIL INTERNATIONAL DES CEREALES RAPPORT SUR L EXERCICE 2012/13 Publié par le CONSEIL INTERNATIONAL DES CEREALES 1 CANADA SQUARE CANARY WHARF LONDON E14 5AE ANGLETERRE Téléphone : 44 (0)20 7513 1122

Plus en détail

République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une foi

République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une foi République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une foi N MEF/DPEE/DSC MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES Dakar, 18 février 2015 DIRECTION GENERALE DE LA PLANIFICATION ET DES POLITIQUES ECONOMIQUES DIRECTION

Plus en détail

CONSEIL INTERNATIONAL DES CEREALES RAPPORT SUR L EXERCICE 2013/14

CONSEIL INTERNATIONAL DES CEREALES RAPPORT SUR L EXERCICE 2013/14 CONSEIL INTERNATIONAL DES CEREALES RAPPORT SUR L EXERCICE 2013/14 Publié par le CONSEIL INTERNATIONAL DES CEREALES 1 CANADA SQUARE CANARY WHARF LONDON E14 5AE ANGLETERRE Téléphone : 44 (0)20 7513 1122

Plus en détail

10. Production et commerce mondial en céréales en 2010/2011

10. Production et commerce mondial en céréales en 2010/2011 10. Production et commerce mondial en céréales en 2010/2011 Ph. Burny 1 2 1 Production céréalière mondiale...2 1.1 Production mondiale de céréales en 2010/2011... 2 1.2 Production mondiale de froment en

Plus en détail

République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une foi

République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une foi République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une foi N MEF/DPEE/DSC MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES Dakar, mars 2015 DIRECTION GENERALE DE LA PLANIFICATION ET DES POLITIQUES ECONOMIQUES DIRECTION DE

Plus en détail

CADRE D INTERPRÉTATION

CADRE D INTERPRÉTATION GRANDS INDICATEURS ÉCONOMIQUES ET L AGROALIMENTAIRE Yvon Boudreau Ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation 25 novembre 2015 PLAN DE LA PRÉSENTATION Cadre d interprétation Indicateurs

Plus en détail

GRANDS INDICATEURS ÉCONOMIQUES ET L AGROALIMENTAIRE. Yvon Boudreau Ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation 25 novembre 2015

GRANDS INDICATEURS ÉCONOMIQUES ET L AGROALIMENTAIRE. Yvon Boudreau Ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation 25 novembre 2015 GRANDS INDICATEURS ÉCONOMIQUES ET L AGROALIMENTAIRE Yvon Boudreau Ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation 25 novembre 2015 PLAN DE LA PRÉSENTATION Cadre d interprétation Indicateurs

Plus en détail

Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés

Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés POUR DIFFUSION : À Washington : 9h00, le 9 juillet 2015 STRICTEMENT CONFIDENTIEL JUSQU À DIFFUSION Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés La croissance

Plus en détail

Les prix du café chutent, la production brésilienne estimée en baisse

Les prix du café chutent, la production brésilienne estimée en baisse Les prix du café chutent, la production brésilienne estimée en baisse Les prix du café continuent d'enregistrer une chute progressive pendant que les spéculations sur la récolte brésilienne de 2015/16

Plus en détail

Le marché du café s établi à un niveau inférieur mais la demande reste soutenue

Le marché du café s établi à un niveau inférieur mais la demande reste soutenue F Rapport sur le marché du café Mars 2015 Le marché du café s établi à un niveau inférieur mais la demande reste soutenue En mars 2015, le marché du café a chuté pour le cinquième mois consécutif, pendant

Plus en détail

ICC 115-8. Le café dans la Fédération de Russie. Conseil international du Café 115 e session 28 septembre 2 octobre 2015 Milan (Italie) Contexte

ICC 115-8. Le café dans la Fédération de Russie. Conseil international du Café 115 e session 28 septembre 2 octobre 2015 Milan (Italie) Contexte ICC 115-8 18 août 215 Original : anglais F Conseil international du Café 115 e session 28 septembre 2 octobre 215 Milan (Italie) Le café dans la Fédération de Russie Contexte Conformément à l'article 34

Plus en détail

ÉVOLUTION DES COURS DES MATIÈRES PREMIÈRES ÉCHANGÉES PAR LES PAYS DE LA ZONE FRANC

ÉVOLUTION DES COURS DES MATIÈRES PREMIÈRES ÉCHANGÉES PAR LES PAYS DE LA ZONE FRANC BDF-DGEI-COMOZOF CONFIDENTIEL Le 7 septembre z- / J. Legrand C. Courtin ÉVOLUTION DES COURS DES MATIÈRES PREMIÈRES ÉCHANGÉES PAR LES PAYS DE LA ZONE FRANC En, le ralentissement économique observé dans

Plus en détail

Survol des tendances de l industrie Aliments, boissons et agroalimentaire Canada

Survol des tendances de l industrie Aliments, boissons et agroalimentaire Canada Exportations (milliers de dollars canadiens) Survol des tendances de l industrie Aliments, boissons et agroalimentaire Canada Principaux événements En 2014, les produits de la viande ainsi que le sucre

Plus en détail

II. Commerce des marchandise

II. Commerce des marchandise II. Commerce des marchandise En, le commerce des marchandises a augmenté de 14 pour cent en volume. Parmi les grands groupes recensés, ce sont les produits manufacturés qui affichent la croissance la plus

Plus en détail

Stocks de fin de campagne -------- milliers d'hectares ---- ---- t/ha. Importation s Offre totale. nt Production

Stocks de fin de campagne -------- milliers d'hectares ---- ---- t/ha. Importation s Offre totale. nt Production CANADA : PERSPECTIVES DES PRINCIPALES GRANDES CULTURES 18 juin 2015 Groupe de l analyse des marchés/division des céréales et oléagineux Direction du développement et de l analyse du secteur, Direction

Plus en détail

1.1.2. L évolution des cours des matières premières exportées par les pays de la Zone franc

1.1.2. L évolution des cours des matières premières exportées par les pays de la Zone franc 1.1.2. L évolution des cours des matières premières exportées par les pays de la Zone franc En 8, les cours des matières premières, à l exception du nickel, ont enregistré à nouveau, en annuelle, une progression

Plus en détail

Volatilité des matières premières de l alimentation animale

Volatilité des matières premières de l alimentation animale Volatilité des matières premières de l alimentation animale Baptiste Lelyon Institut de l Elevage - Département Economie Février 2011 2007 2010 : Bis Repetita Une situation en apparence identique Une explosion

Plus en détail

CANADA : PERSPECTIVES DES PRINCIPALES GRANDES CULTURES Le 23 janvier 2015

CANADA : PERSPECTIVES DES PRINCIPALES GRANDES CULTURES Le 23 janvier 2015 CANADA : PERSPECTIVES DES PRINCIPALES GRANDES CULTURES Le 23 janvier 2015 Groupe de l analyse des marchés/division des céréales et oléagineux Direction du développement et de l analyse du secteur, Direction

Plus en détail

USICA-INFOS. n 275 février 2012 MARCHÉ DES PULPES

USICA-INFOS. n 275 février 2012 MARCHÉ DES PULPES USICA-INFOS n 275 février MARCHÉ DES PULPES Les prix des pulpes ont progressé dans la première quinzaine du mois de janvier, accompagnés par une demande notable, puis sont restés constants avec la stabilisation

Plus en détail

9. Évolution du marché mondial du blé au cours des cinquante dernières années

9. Évolution du marché mondial du blé au cours des cinquante dernières années 9. Évolution du marché mondial du blé au cours des cinquante dernières années Fr. Terrones Gavira 1 et Ph. Burny 2 1 Introduction... 2 2 Production... 3 3 La consommation... 4 3.1 Utilisation... 4 3.2

Plus en détail

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance 9% services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services ont progressé en 2013. Les services financiers, qui avaient

Plus en détail

Marchés agricoles : la fin du choc?

Marchés agricoles : la fin du choc? Marchés agricoles : la fin du choc? Professeur Philippe Chalmin philippe.chalmin@cercle-cyclope.com Cyclope European leading research Institute on commodity markets Décembre 2013 La rechute économique

Plus en détail

L'OFFRE ET LA DEMANDE DE CAFE POINT TRIMESTRIEL

L'OFFRE ET LA DEMANDE DE CAFE POINT TRIMESTRIEL L'OFFRE ET LA DEMANDE DE CAFÉ I. PRODUCTION Brésil L'observation des rendements du Minas Gerais et de la récolte de conillon, plus élevés que prévus, nous a conduits à réajuster légèrement notre prévision

Plus en détail

ICC 110 5. 28 février 2013 Original: français. Conseil international du Café 110 e Session 4 8 Mars 2013 Londres, Royaume Uni

ICC 110 5. 28 février 2013 Original: français. Conseil international du Café 110 e Session 4 8 Mars 2013 Londres, Royaume Uni ICC 110 5 28 février 2013 Original: français F Conseil international du Café 110 e Session 4 8 Mars 2013 Londres, Royaume Uni Les échanges mondiaux du café soluble Contexte Conformément aux objectifs de

Plus en détail

En novembre, les cours des céréales et des oléagineux se consolident après

En novembre, les cours des céréales et des oléagineux se consolident après Agreste Synthèses Grandes cultures Céréales et Oléagineux Décembre 212 n 212/196 Grandes cultures Céréales et Oléagineux - Décembre 212 Synthèses n 212/196 Pour la campagne 212/213, les cours du maïs s

Plus en détail

1-4. PRIX DES PRODUITS DE BASE 10/06/2013

1-4. PRIX DES PRODUITS DE BASE 10/06/2013 En effet, après avoir subi un fort recul à la fin de (1.564$ l once fin ), le prix de l or a repris son envol au début de l année, profitant de l abondance de la liquidité à l échelle mondiale et de l

Plus en détail

À Pékin (heure de Pékin) : 11h00, 20 janvier 2015 À Washington (heure de Washington) : 22h00, 19 janvier 2015 JUSQU À PUBLICATION. Courants contraires

À Pékin (heure de Pékin) : 11h00, 20 janvier 2015 À Washington (heure de Washington) : 22h00, 19 janvier 2015 JUSQU À PUBLICATION. Courants contraires POUR DIFFUSION : À Pékin (heure de Pékin) : 11h00, 20 janvier 2015 À Washington (heure de Washington) : 22h00, 19 janvier 2015 STRICTEMENT CONFIDENTIEL JUSQU À PUBLICATION Courants contraires La baisse

Plus en détail

Le porc nourrit le Monde

Le porc nourrit le Monde Le porc nourrit le Monde Will Sawyer, M. Sc. Vice-président, groupe de recherche et conseil pour l industrie agroalimentaire, Rabobank International-Amériques Rabobank en bref et pourquoi je suis ici Rabobank

Plus en détail

Le commerce international des oléagineux et de l arachide- Place et enjeux pour la filière sénégalaise

Le commerce international des oléagineux et de l arachide- Place et enjeux pour la filière sénégalaise Le commerce international des oléagineux et de l arachide- Place et enjeux pour la filière sénégalaise Le contexte mondial des filières oléagineuses- Principales caractéristiques L analyse du secteur mondial

Plus en détail

Tourisme en bref Les marchés cibles de la CCT et de ses partenaires

Tourisme en bref Les marchés cibles de la CCT et de ses partenaires Tourisme en bref Les marchés cibles de la CCT et de ses partenaires Terre-Neuve et Labrador www.canada.travel/entreprise Octobre 2011 Volume 7, numéro 10 Points saillants En octobre 2011, le nombre de

Plus en détail

LES BRIC: AU DELÀ DES TURBULENCES. Françoise Lemoine, Deniz Ünal Conférence-débat CEPII, L économie mondiale 2014, Paris, 11 septembre 2013

LES BRIC: AU DELÀ DES TURBULENCES. Françoise Lemoine, Deniz Ünal Conférence-débat CEPII, L économie mondiale 2014, Paris, 11 septembre 2013 LES BRIC: AU DELÀ DES TURBULENCES 1. Facteurs structurels du ralentissement de la croissance dans les BRIC 2. Interdépendances commerciales entre les BRIC et le reste du monde Françoise Lemoine, Deniz

Plus en détail

Les ressources mondiales récupérables en gaz seraient équivalentes à 250 années de production actuelle La moitié provenant des gaz non conventionnels

Les ressources mondiales récupérables en gaz seraient équivalentes à 250 années de production actuelle La moitié provenant des gaz non conventionnels Séminaire Gaz de roches mères Ressources mondiales en gaz et impact des gaz de schiste sur les marchés mondiaux Anne-Sophie Corbeau Senior gas expert Les ressources mondiales récupérables en gaz seraient

Plus en détail

Réunion d information activité céréales. SCA DE MILLY 21 octobre 2014

Réunion d information activité céréales. SCA DE MILLY 21 octobre 2014 Réunion d information activité céréales SCA DE MILLY 21 octobre 2014 ORDRE DU JOUR Bilan collecte moisson 2014 Marché céréalier au 20 octobre 2014 Normes de réception des blés moisson 2014 Rémunération

Plus en détail

GROUPE VOLVO - VEHICULES INDUSTRIELS

GROUPE VOLVO - VEHICULES INDUSTRIELS Communiqué de presse GROUPE VOLVO - VEHICULES INDUSTRIELS Rapport du 3ème trimestre 2015 Amélioration de la rentabilité Ø Reprise en Europe, tassement de la demande en Amérique du Nord et faiblesse persistante

Plus en détail

«Les marchés s des biocarburants» Quels impacts sur les marchés des matières premières agricoles? Quelles perspectives pour demain? VALBIOM : 3 éme Table Ronde Hélène MORIN 1 Plan de l interventionl Production

Plus en détail

NEWSLETTER - MARCHÉ OLÉICOLE Nº 93 - avril 2015

NEWSLETTER - MARCHÉ OLÉICOLE Nº 93 - avril 2015 RUSSIE ÉVOLUTION DES IMPORTATIONS D HUILE D OLIVE Les importations russes d huile d olive et d huile de grignons d olive ont augmenté de 31 752 tonnes, à un rythme constant, durant la période 2/1-213/14

Plus en détail

Nicolas Bricas, Cirad, UMR Moisa, Montpellier. 4 mars 2011

Nicolas Bricas, Cirad, UMR Moisa, Montpellier. 4 mars 2011 Suivi des facteurs de risques de crise alimtaire Février 2011 Nicolas Bricas, Cirad, UMR Moisa, Montpellier 4 mars 2011 En complémt de la note sur les risques de crise liés à la hausse des prix internationaux

Plus en détail

L industrie d exportation affronte des vents contraires

L industrie d exportation affronte des vents contraires Conjoncture économique - 2 e trimestre 215 L industrie d exportation affronte des vents contraires PIB USA JPN EUR PIB et Baromètre Marche des affaires Perspectives - NE Emploi Entrée de commandes Production

Plus en détail

SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES

SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES 1. EVOLUTION DU PRIX DES MATIERES PREMIERES EN ALIMENTATION ANIMALE ET DES INDICES ALIMENT ITAVI AU MOINDRE COUT 1.1. DIMINUTION DU PRIX DES CEREALES

Plus en détail

Le marché du vin : évolutions et tendances. Mai 2014

Le marché du vin : évolutions et tendances. Mai 2014 Le marché du vin : évolutions et tendances Mai 2014 1 Sommaire 1. LA CONSOMMATION DE VIN 3 2. TENDANCES DU COMMERCE MONDIAL DU VIN EN 2013 6 3. LES PRINCIPAUX EXPORTATEURS DE VIN EN 2013 8 4. LES PRINCIPAUX

Plus en détail

NEWSLETTER MARCHÉ Nº 68 Janvier 2013

NEWSLETTER MARCHÉ Nº 68 Janvier 2013 I. ÉVOLUTION DES IMPORTATIONS D HUILE D OLIVE ET D OLIVES DE TABLE AU BRÉSIL 1. Huile d olive et huile de grignons d olive Les importations brésiliennes d huile d olive et de grignons d olive au cours

Plus en détail

I nternational. N euchâtel. S uisse. Conjoncture économique - 2 e trimestre 2014

I nternational. N euchâtel. S uisse. Conjoncture économique - 2 e trimestre 2014 Conjoncture économique - 2 e trimestre 214 PIB PIB et Baromètre EUR PIB Baromètre conjoncturel Marche des affaires Perspectives - NE Emploi Entrée de commandes Production Exportations Chômage Poursuite

Plus en détail

Exportations de grain canadien et de farine de blé

Exportations de grain canadien et de farine de blé Commission canadienne des grains Canadian Grain Commission MARS CAMPAGNE AGRICOLE 2011- Exportations de grain canadien et de farine de blé 2011- À Tonnes (millions) 10.0 7.0 9.0 6.5 6.0 8.0 5.5 7.0 5.0

Plus en détail

MAISON P. JOBIN & Cie SAS

MAISON P. JOBIN & Cie SAS MAISON P. JOBIN & Cie SAS Paramètres fondamentaux : Brésil : L'abondance des pluies printanières a empêché un séchage optimisé des cafés récoltés cette année. Il en résulte une baisse des quantités de

Plus en détail

Perspectives économiques 2015-2016 Octobre 2015 EDITORIAL 1

Perspectives économiques 2015-2016 Octobre 2015 EDITORIAL 1 Perspectives économiques 2015-2016 Octobre 2015 EDITORIAL 1 L économie belge s est raffermie de manière significative durant la première moitié de l année. Grâce au dynamisme de l économie américaine,

Plus en détail

Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr

Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr En 2008, la baisse du nombre d exportateurs engagée depuis 2003 s accentue (-3,1 %), quelle que soit

Plus en détail

WP Board No. 934/03. 7 mai 2003 Original : anglais. Comité exécutif 21 23 mai 2003 Londres, Angleterre

WP Board No. 934/03. 7 mai 2003 Original : anglais. Comité exécutif 21 23 mai 2003 Londres, Angleterre WP Board No. 934/03 International Coffee Organization Organización Internacional del Café Organização Internacional do Café Organisation Internationale du Café 7 mai 2003 Original : anglais Comité exécutif

Plus en détail

SITUATION DE LA PRODUCTION ET DU MARCHE DU FOIE GRAS

SITUATION DE LA PRODUCTION ET DU MARCHE DU FOIE GRAS SITUATION DE LA PRODUCTION ET DU MARCHE DU FOIE GRAS 1. EVOLUTION DU PRIX DES MATIERES PREMIERES EN ALIMENTATION ANIMALE ET DES INDICES ALIMENT ITAVI AU MOINDRE COUT 1.1. DIMINUTION DU PRIX DES CEREALES

Plus en détail

Le café tombe à son plus bas niveau en un an en dépit de la prévision d un déficit mondial pour 2014/15

Le café tombe à son plus bas niveau en un an en dépit de la prévision d un déficit mondial pour 2014/15 Le café tombe à son plus bas niveau en un an en dépit de la prévision d un déficit mondial pour 2014/15 Février a vu la poursuite de la tendance à la baisse du marché du café de des derniers mois. Le prix

Plus en détail

L Agroindicateur. Une autre bonne performance. Octobre 2014

L Agroindicateur. Une autre bonne performance. Octobre 2014 L Agroindicateur Octobre 2014 Une autre bonne performance La conjoncture 2014 permet d envisager que le revenu net total des entreprises agricoles québécoises devrait se situer à un niveau historiquement

Plus en détail

SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES

SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES 1. EVOLUTION DU PRIX DES MATIERES PREMIERES EN ALIMENTATION ANIMALE ET DES INDICES ALIMENT ITAVI AU MOINDRE COUT 1.1. BAISSE DU COURS DES CEREALES ET

Plus en détail

Croissance du secteur passagers et décroissance du fret aérien en 2012

Croissance du secteur passagers et décroissance du fret aérien en 2012 COMMUNIQUÉ N o : 2 Croissance du secteur passagers et décroissance du fret aérien en 2012 31 janvier 2013 (Genève) L Association du transport aérien international (IATA) a publié ses statistiques de trafic

Plus en détail

Après avoir légèrement diminuées en

Après avoir légèrement diminuées en INDUSTRIE CANADA Le marché des maisons préfabriquées Volume 5 / 2e Édition Été 1999 Les diminuent Les aux États-Unis continuent sur leur lancée Les au Japon et vers l Asie-Pacifique baissent de plus en

Plus en détail

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE ENQUETES SUR LA CONJONCTURE Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique Janvier 211 15 1 5-5 -1-15 -2 - -3-35 21 22 23 24 26 27 28 29 21 211 Série dessaisonalisée

Plus en détail

INDICES BOURSIERS Clôture % var. semaine % var. ÀCJ INDICES BOURSIERS Clôture % var. semaine % var. ÀCJ

INDICES BOURSIERS Clôture % var. semaine % var. ÀCJ INDICES BOURSIERS Clôture % var. semaine % var. ÀCJ Semaine clôturée le vendredi 8 août 2014 PRINCIPALES NOUVELLES : Les marchés ont obtenu des résultats divergents parce que les statistiques économiques américaines plus encourageantes que prévu ont été

Plus en détail

Revue de l année. Année clôturée le vendredi 31 décembre 2014. Marchés mondiaux

Revue de l année. Année clôturée le vendredi 31 décembre 2014. Marchés mondiaux Année clôturée le vendredi 31 décembre 2014 Marchés mondiaux INDICES BOURSIERS 31 Dec 14 31 Dec 13 % var. INDICES BOURSIERS 31 Dec 14 31 Dec 13 % var. CAN : S&P/TSX 14 632 13 622 7,4 Suisse : SMI 8 983

Plus en détail

Énergie, technologie et politique climatique : les perspectives mondiales à l horizon 2030 MESSAGES CLÉS

Énergie, technologie et politique climatique : les perspectives mondiales à l horizon 2030 MESSAGES CLÉS Énergie, technologie et politique climatique : les perspectives mondiales à l horizon 2030 MESSAGES CLÉS Le scénario de référence L'étude WETO (World energy, technology and climate policy outlook) présente

Plus en détail

TENDANCES RÉGIONALES CHAMPAGNE-ARDENNE

TENDANCES RÉGIONALES CHAMPAGNE-ARDENNE TENDANCES RÉGIONALES CHAMPAGNE-ARDENNE MAI 2007 CHAMPAGNE-ARDENNE Tendances régionales Mai 2007 1 Vue d ensemble de l activité économique Période sous revue : AVRIL 2007 INDUSTRIE 30,3 % des effectifs

Plus en détail

ICC 109 8. 14 septembre 2012 Original : anglais. tendances de la consommation du café dans certains pays importateurs.

ICC 109 8. 14 septembre 2012 Original : anglais. tendances de la consommation du café dans certains pays importateurs. ICC 109 8 14 septembre 2012 Original : anglais F Conseil international du Café 109 e session 24 28 septembre 2012 Londres, Royaume Uni Tendances de la consommation du café dans certains pays importateurs

Plus en détail

La demande reste bien orientée, l activité progresse par à-coups La croissance des économies avancées est restée

La demande reste bien orientée, l activité progresse par à-coups La croissance des économies avancées est restée INSEE CONJONCTURE POINT DE CONJONCTURE OCTOBRE 2015 La demande reste bien orientée, l activité progresse par à-coups La croissance des économies avancées est restée solide au deuxième trimestre 2015. L

Plus en détail

LA HAUSSE DES COURS PETROLIERS : UNE MENACE POUR LA REPRISE

LA HAUSSE DES COURS PETROLIERS : UNE MENACE POUR LA REPRISE LA HAUSSE DES COURS PETROLIERS : UNE MENACE POUR LA REPRISE ECONOMIQUE? 30 Min INSIDE 6 Avril 2011 Plan de la présentation 1) L évolution des cours: faits stylisés et explications 2) Impact économiques

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 215) Banque Centrale de Tunisie Avril 215 1- Environnement International 1-1. Croissance Economique - Selon les prévisions du Fonds monétaire international

Plus en détail

CEPII. L économie mondiale 2009

CEPII. L économie mondiale 2009 CEPII L économie mondiale 2009 V / Comment expliquer la flambée des prix agricoles Christophe Gouel* Depuis 2006, les principaux marchés agricoles, en particulier ceux des produits laitiers, des huiles

Plus en détail

SITUATION DE L AGRICULTURE MAROCAINE

SITUATION DE L AGRICULTURE MAROCAINE LE CONSEIL AGRICOLE : UNE NOUVELLE STRATÉGIE DE SERVICE POUR LES AGRICULTEURS DOSSIER ROYAUME DU MAROC SITUATION DE L AGRICULTURE MAROCAINE N 9 Novembre 2011 SITUATION DE L AGRICULTURE MAROCAINE N 9 Novembre

Plus en détail

2014-2015. Perspectives économiques

2014-2015. Perspectives économiques 2014-2015 Perspectives économiques Publié par : Ministère des Finances Province du Nouveau-Brunswick Case postale 6000 Fredericton (Nouveau-Brunswick) E3B 5H1 Canada Internet : www.gnb.ca/0024/index-f.asp

Plus en détail

ICC 103-7. 17 septembre 2009 Original: French. Étude. Conseil international du Café 103 e session 23 25 septembre 2009 Londres, Angleterre

ICC 103-7. 17 septembre 2009 Original: French. Étude. Conseil international du Café 103 e session 23 25 septembre 2009 Londres, Angleterre ICC 103-7 17 septembre 2009 Original: French Étude F Conseil international du Café 103 e session 23 25 septembre 2009 Londres, Angleterre Volatilité des prix du café Contexte Dans le cadre de son programme

Plus en détail

L ÉVOLUTION DU COMMERCE MONDIAL, OÙ SONT NOS REPÈRES?

L ÉVOLUTION DU COMMERCE MONDIAL, OÙ SONT NOS REPÈRES? L ÉVOLUTION DU COMMERCE MONDIAL, OÙ SONT NOS REPÈRES? Pierre Charlebois, chef de la section de l analyse l économique des marchés agricoles Agriculture et Agroalimentaire Canada Les perspectives 29 L ÉVOLUTION

Plus en détail

INDICATEURS ECONOMIQUES ALIMENTATION, NUTRITION ET SECURITE ALIMENTAIRE. Cameroun: Aide alimentaire envoyée. Quantité [1000 t] ...

INDICATEURS ECONOMIQUES ALIMENTATION, NUTRITION ET SECURITE ALIMENTAIRE. Cameroun: Aide alimentaire envoyée. Quantité [1000 t] ... INDICATEURS ECONOMIQUES ALIMENTATION, NUTRITION ET SECURITE ALIMENTAIRE : Nourriture disponible par personne Quantité [kcal/personne/jour] 1996 2001 2006 Disponibilité alimentaire 2033 2162 2354 2586 Source:

Plus en détail

Depuis janvier 2006, les prix des céréales ont plus que doublé, et plus de

Depuis janvier 2006, les prix des céréales ont plus que doublé, et plus de L IDA EN ACTION Réponse de la Banque mondiale à la crise alimentaire Flambée des prix alimentaires : tendances, causes et perspectives Depuis janvier 2006, les prix des céréales ont plus que doublé, et

Plus en détail

COMMENTAIRES SUR LE GAZ NATUREL.

COMMENTAIRES SUR LE GAZ NATUREL. COMMENTAIRES SUR LE GAZ NATUREL. Chroniques MD 5 janvier 2015 1. Introduction. La question du gaz naturel a pris ces dernières années une acuité nouvelle, du fait de la mise en exploitation massive aux

Plus en détail

Conjoncture de l industrie française à l automne 2015

Conjoncture de l industrie française à l automne 2015 Conjoncture de l industrie française à l automne 2015 Denis Ferrand Directeur Général de Coe-Rexecode 26 Novembre 2015 Agenda 1 3 faits marquants du paysage économique mondial pour l industrie 2 L activité

Plus en détail

Voyages en provenance des États-Unis et d outre-mer à destination du Canada

Voyages en provenance des États-Unis et d outre-mer à destination du Canada Voyages en provenance des États-Unis et d outre-mer à destination du Canada Perspectives sur la concurrence à court terme Troisième trimestre de 2011 À l intention de la Commission canadienne du tourisme

Plus en détail

Déclaration de la 62ème réunion plénière. «Le monde du coton : évolution et solutions»

Déclaration de la 62ème réunion plénière. «Le monde du coton : évolution et solutions» Déclaration de la 62ème réunion plénière «Le monde du coton : évolution et solutions» Le Comité consultatif international du coton s est réuni à Gdansk en Pologne du 7 au 12 septembre 2003 à l occasion

Plus en détail

ICC 102-1. 11 mars 2009 Original : français. Étude. Conseil international du Café 102 e session 18 20 mars 2009 Londres, Angleterre

ICC 102-1. 11 mars 2009 Original : français. Étude. Conseil international du Café 102 e session 18 20 mars 2009 Londres, Angleterre ICC 102-1 11 mars 2009 Original : français F Étude Conseil international du Café 102 e session 18 20 mars 2009 Londres, Angleterre Étude : Consommation du café dans les pays non membres de l Organisation

Plus en détail

LA CONFIANCE DES MARCHÉS ÉMERGENTS EST EN HAUSSE TANDIS QUE CELLE DES MARCHÉS DÉVELOPPÉS RECULE

LA CONFIANCE DES MARCHÉS ÉMERGENTS EST EN HAUSSE TANDIS QUE CELLE DES MARCHÉS DÉVELOPPÉS RECULE Le 20 janvier 2011 LA CONFIANCE DES MARCHÉS ÉMERGENTS EST EN HAUSSE TANDIS QUE CELLE DES MARCHÉS DÉVELOPPÉS RECULE ***La confiance des marchés asiatiques se rapproche de son niveau d avant la crise***

Plus en détail

L OBSERVATEUR FINANCIER

L OBSERVATEUR FINANCIER L OBSERVATEUR FINANCIER Services économiques TD TURBULENCES SUR LES MARCHÉS ÉMERGENTS: POSSIBLE REPORT DU RELÈVEMENT DU TAUX DIRECTEUR DE LA FED Faits saillants Pour un deuxième mois consécutif, les mouvements

Plus en détail

Tourisme en bref. Les marchés clés de la CCT et de ses partenaires. Juin 2010 Volume 6, numéro 6. www.canada.travel/entreprise

Tourisme en bref. Les marchés clés de la CCT et de ses partenaires. Juin 2010 Volume 6, numéro 6. www.canada.travel/entreprise Tourisme en bref Les marchés clés de la CCT et de ses partenaires www.canada.travel/entreprise Juin Volume 6, numéro 6 Points saillants Grâce à une croissance économique soutenue, le nombre de voyageurs

Plus en détail

MATIF MARCHES A TERME : MODE D EMPLOI. Arnaud Diemer Université Blaise Pascal, Clermont Ferrand IHEDREA, Paris

MATIF MARCHES A TERME : MODE D EMPLOI. Arnaud Diemer Université Blaise Pascal, Clermont Ferrand IHEDREA, Paris MATIF MARCHES A TERME : MODE D EMPLOI Arnaud Diemer Université Blaise Pascal, Clermont Ferrand IHEDREA, Paris 1 PLAN I. PREAMBULE A. Fixation des marges B. Comprendre son environnement et les caractéristiques

Plus en détail

Baromè trè è conomiquè

Baromè trè è conomiquè Baromè trè è conomiquè 3 e trimestre 2015 Chaque trimestre, l Office économique wallon du bois publie son baromètre de l activité au sein de la filière bois. Il propose un tableau récapitulatif des tendances

Plus en détail

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement ONTARIO : 215-224 L investissement dans le secteur de la construction de l Ontario croîtra à moyen terme, parallèlement à de nombreux

Plus en détail

Tableau de bord de l industrie française

Tableau de bord de l industrie française Tableau de bord de l industrie française Mars 11 Document réalisé par Coe-Rexecode Groupe des Fédérations Industrielles - 55 av. Bosquet - 7533 Paris Cedex 7 - Tél. 1 53 59 18 6 - Fax 1 53 59 18 88 - gfi@gfi.asso.fr

Plus en détail

Le commerce extérieur de la Belgique

Le commerce extérieur de la Belgique Le commerce extérieur de la Belgique janvier-septembre 2010 Le commerce extérieur de la Belgique à l issue des 9 premiers mois de 2010 (Source: BNB concept communautaire*) Analyse des chiffres des 9 premiers

Plus en détail

BASE DE DONNÉES MONDE

BASE DE DONNÉES MONDE BASE DE DONNÉES MONDE 2013 SOMMAIRE Partie I Monnaies Partie II Epargne/Finances Partie III Démographie Partie IV Finances publiques Partie V Matières premières Partie I - Monnaies Cours de change euro/dollar

Plus en détail

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Perspectives de croissance de l industrie des Médias et des Loisirs 25 Juin 2009 01 François ANTARIEU, Associé PwC, Responsable France de l Industrie Médias

Plus en détail

INDICATEURS DE CONJONCTURE. Production, Finances Publiques, Monnaie et crédit, Commerce Extérieur, Indice des Prix Taux de change

INDICATEURS DE CONJONCTURE. Production, Finances Publiques, Monnaie et crédit, Commerce Extérieur, Indice des Prix Taux de change BANQUE DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI SERVICE DES ETUDES INDICATEURS DE CONJONCTURE Production, Finances Publiques, Monnaie et crédit, Commerce Extérieur, Indice des Prix Taux de change OCTOBRE 2013 I. INTRODUCTION

Plus en détail

Liste des tableaux. I. Évolution du commerce mondial

Liste des tableaux. I. Évolution du commerce mondial Liste des tableaux I. Évolution du commerce mondial 1. Aperçu général Tableau I.1 Croissance du volume des exportations et de la production mondiales de marchandises, 2005-2013 21 Tableau I.2 Croissance

Plus en détail

Panorama des échanges extérieurs du secteur agroalimentaire en 2011

Panorama des échanges extérieurs du secteur agroalimentaire en 2011 Panorama des échanges extérieurs du secteur agroalimentaire en 211 LES ÉTUDES DE > En 211, les produits agroalimentaires 1 ont apporté une contribution majeure aux exportations françaises, puisqu un quart

Plus en détail

Dynamique des exportations de biens et de services du Québec sur les marchés extérieurs

Dynamique des exportations de biens et de services du Québec sur les marchés extérieurs Dynamique des exportations de biens et de services du Québec sur les marchés extérieurs Table des matières En bref 1 Une stagnation des exportations au cours des années 2000 1 Un recul majeur sur le marché

Plus en détail

Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie

Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie Au premier semestre, les importations diminuent (-1,2%), tandis que les exportations sont

Plus en détail

L incidence des hausses de prix des produits de base sur la balance commerciale du Canada 1

L incidence des hausses de prix des produits de base sur la balance commerciale du Canada 1 Affaires étrangè et Commerce International Canada Le Bureau de l économiste en chef Série de papiers analytiques L incidence des hausses de prix des produits de base sur la balance commerciale du Canada

Plus en détail

POLITIQUES EN MATIERE DE PRODUCTION ET DE COMMERCE AFFECTANT LA FILIERE COTONNIERE

POLITIQUES EN MATIERE DE PRODUCTION ET DE COMMERCE AFFECTANT LA FILIERE COTONNIERE POLITIQUES EN MATIERE DE PRODUCTION ET DE COMMERCE AFFECTANT LA FILIERE COTONNIERE COMITE CONSULTATIF INTERNATIONAL DU COTON Discover Novembre 2008 natural fibres 2 0 0 9 POLITIQUES EN MATIERE DE PRODUCTION

Plus en détail

Le revenu agricole régional baisse à cause du recul des prix de la plupart des productions, malgré des rendements souvent élevés

Le revenu agricole régional baisse à cause du recul des prix de la plupart des productions, malgré des rendements souvent élevés Agreste Champagne-Ardenne n 5- Octobre 2015 Analyse des comptes de l agriculture champardennaise en 2014 En 2014, le revenu net d exploitation par actif non salarié baisse de 13,3 % en valeur courante

Plus en détail

Rapport semestriel au 30 juin 2015

Rapport semestriel au 30 juin 2015 A nthologie Rapport semestriel au 30 juin 2015 Le fonds 1. L environnement économique et financier 2015 Au premier semestre 2015, l économie mondiale a globalement évolué à des niveaux légèrement inférieurs

Plus en détail

Article. «Le revenu agricole en 1954» Gilles Desrochers. L'Actualité économique, vol. 31, n 1, 1955, p. 153-159.

Article. «Le revenu agricole en 1954» Gilles Desrochers. L'Actualité économique, vol. 31, n 1, 1955, p. 153-159. Article «Le revenu agricole en 1954» Gilles Desrochers L'Actualité économique, vol. 31, n 1, 1955, p. 153-159. Pour citer cet article, utiliser l'information suivante : URI: http://id.erudit.org/iderudit/1002580ar

Plus en détail

CHAPITRE III : CONVERTIBILITE, BALANCE DES PAIEMENTS ET DETTE EXTERIEURE

CHAPITRE III : CONVERTIBILITE, BALANCE DES PAIEMENTS ET DETTE EXTERIEURE CHAPITRE III : CONVERTIBILITE, BALANCE DES PAIEMENTS ET DETTE EXTERIEURE Le processus de convertibilité du dinar pour les transactions extérieures courantes a été complété en 1997, parallèlement à la libéralisation

Plus en détail

F Distribution: GÉNÉRALE. Point 12 de l'ordre du jour MISE À JOUR SUR L ACHAT DE PRODUITS ALIMENTAIRES PAR LE PAM

F Distribution: GÉNÉRALE. Point 12 de l'ordre du jour MISE À JOUR SUR L ACHAT DE PRODUITS ALIMENTAIRES PAR LE PAM Session annuelle du Conseil d administration Rome, 25 28 mai 2015 QUESTIONS D'ADMINISTRATION ET DE GESTION Point 12 de l'ordre du jour Pour information* MISE À JOUR SUR L ACHAT DE PRODUITS ALIMENTAIRES

Plus en détail

2.2.1. La croissance et le commerce international

2.2.1. La croissance et le commerce international 2.2.1. La croissance et le commerce international Il existe une certaine interdépendance entre l'évolution des termes de l échange et la croissance des économies ouvertes. Cependant, les résultats de l'analyse

Plus en détail

Association nationale de la meunerie française

Association nationale de la meunerie française Association nationale de la meunerie française LA MEUNERIE FRANCAISE : ses entreprises, ses marchés t tla t structure des entreprises de la meunerie française La meunerie française est composée de 373

Plus en détail