Nikan. Sommaire. Assemblée générale annuelle de la CDEPNQL. La voie des ODEC

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Nikan. Sommaire. Assemblée générale annuelle de la CDEPNQL. La voie des ODEC"

Transcription

1 Octobre 2010 Volume 9 Numéro 3 COMMISSION DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE DES PREMIÈRES NATIONS DU QUÉBEC ET DU LABRADOR () Sommaire Élection du conseil d administration de la...2 Assemblée générale annuelle de la Avis de nomination...2 Importants projets de développement à Mashteuiatsh...3 Profil d entreprise : Groupe Conseil Nutshimit...4 Chronique entrepreneuriale : Le plan d affaires...5 Le Réseau d affaires des Premières Nations du Québec (RAPNQ) va de l avant!...6 À mettre à votre agenda...6 La a tenu son assemblée générale annuelle le 8 septembre dernier à l Hôtel-Musée Premières Nations de Wendake. Au total, 17 ADEC et six observateurs se sont déplacés pour assister à cet événement annuel. Comme à l habitude, le rapport annuel et le rapport des états financiers de la ont été présentés à l assistance. En plus de ces rapports, un résumé des résolutions adoptées par le conseil d administration de la au cours de l année a été fait ainsi qu une courte présentation de la société de gestion qui verra le jour sous peu. Par la suite, l assemblée a procédé à l élection des membres du conseil d administration Finalement, M. Michael Benedict, conseiller fiscal à l APNQL, a profité de l occasion pour tenir une séance d information sur la fiscalité autochtone.

2 Élection du conseil d administration de la Cette année, deux nouveaux administrateurs ont été nommés pour siéger sur le conseil d administration et trois autres ont été réélus pour un nouveau mandat. Il est à noter qu étant donné que trois nations n étaient pas représentées ce jour-là, ces sièges sont restés vacants. Nom Titre Nation Sidney Orr Crie Gaëtan Sioui Huronne-wendat Denys Bernard Abénaquise Brenda Michel Administratrice Innue Theresa Chemaganish Administratrice Naskapie Siège vacant Mohawk Siège vacant Micmac Siège vacant Inuite Avis de nomination La Commission de développement économique des Premières Nations du Québec et du Labrador () est fière de vous annoncer la nomination de Mme Anne Esther Legagneur à titre de coordonnatrice du RAPNQ. Anne Esther travaille depuis plus de 12 ans tant au Québec que dans les pays en voie de développement. Ses expériences de travail ainsi que sa maîtrise en gestion des collectivités, spécialisation développement local, font d elle la personne idéale pour la mise sur pied du RAPNQ. N hésitez pas à la contacter pour toute question ou simplement pour faire connaissance avec elle. Anne Esther Legagneur Coordonnatrice du RAPNQ Tél. : (418) poste 233 Courriel : 2 De gauche à droite, M. Raoul Flamand, Mme Madeleine Paul et Mme Fabienne Gingras En ce qui concerne le comité exécutif, Mme Madeleine Paul (nation algonquine) a été nommée au poste de présidente. Pour compléter ce comité, M. Raoul Flamand (nation atikamekw) et Mme Fabienne Gingras (nation malécite) ont été respectivement nommés viceprésident et secrétaire-trésorière. Mémo aux ADEC Pour toute nouvelle ou bon coup de votre communauté que vous voulez partager et qui touche de près ou de loin le développement économique, n hésitez pas à communiquer avec Marie-Christine Tremblay par courriel ou par téléphone au Il nous fera plaisir de partager ces informations aux autres ADEC à travers notre bulletin ou en les affichant sur notre site Internet.

3 Importants projets de développement à Mashteuiatsh Le moins que l on puisse dire, c est qu il y a beaucoup de développement à Mashteuiatsh! «Dans les dernières années, il y a eu beaucoup de développement de projets dans la communauté. Ces projets étant maintenant à maturité, il reste à les finaliser en nous assurant de bien attacher toutes les ficelles», explique Dave M. Dave Casavant Casavant, agent de développement économique de Mashteuiatsh et coordonnateur aux Affaires extérieures. Voici un aperçu de quelques projets déjà réalisés ou en cours et qui ont retenu notre attention lors de notre visite : Granules LGL International La construction de l usine de Granules LGL International résulte d un partenariat entre le Conseil des Montagnais du Lac-Saint-Jean (49 %), Granules LGL de St-Félicien (25,5 %) et le Groupe ADL de Mashteuiatsh (25,5 %). L usine produira des granules de bois et devrait commencer sa production à la fin de l hiver Au départ, l usine produira des granules destinées au marché résidentiel, mais après quelque temps, l usine devrait se consacrer à la production de granules pour le marché industriel. Parallèlement au démarrage de cette usine, un parc industriel sera construit dans le même secteur que l usine. Ce parc industriel pourra héberger diverses entreprises de la communauté œuvrant dans des secteurs d activité variés. De plus, la communauté travaille sur la réalisation d une nouvelle route pour relier le parc industriel et l usine à la route 169, principale route régionale. Celle-ci permettra d éviter d engorger le système routier de Mashteuiatsh. Site de transmission culturelle Ilnu Le Conseil des Montagnais du Lac-Saint-Jean a élaboré, en collaboration avec plusieurs intervenants du milieu, un concept de site alliant les fonctions d accueil pour les visiteurs à celles de transmission de la culture ilnu. Ce lieu unique présentera le mode de vie traditionnel des Pekuakamiulnuatsh et sera un endroit où ces derniers pourront partager leurs connaissances et reprendre contact avec leur culture. Ce site sera donc un véritable lieu de transmission, de promotion et de diffusion de la culture ilnu. Les travaux de construction du site ont commencé en janvier 2010 et se termineront en mars Site de transmission culturelle Ilnu Kaniu experts-conseils Cette firme a été créée en partenariat avec Cegertec et a commencé ses activités en novembre Elle œuvre dans le secteur de l ingénierie, un secteur d activité à développer chez les Premières Nations du Québec. La majorité des parts de l entreprise (51 %) appartiennent au Conseil des Montagnais du Lac-Saint-Jean alors que Cegertec possède 49 % des parts. Kaniu est indépendante de ses deux actionnaires, mais est fortement supportée dans son développement par Cegertec. Parmi les services offerts par la firme, on compte la réalisation d études préparatoires, de plans et de devis, de soutien technique, etc. Finalement, deux projets de construction de centrales hydroélectriques seront réalisés en partenariat avec le milieu régional par le biais du Programme d achat d électricité de 150 MW d énergie provenant de centrales hydroélectriques de 50 MW et moins d Hydro-Québec. Avec tous ces projets, qui impliquent autant les institutions publiques que les entrepreneurs privés, il ne fait nul doute que la population de Mashteuiatsh a la fibre entrepreneuriale! 3

4 Profil d entreprise : Groupe Conseil Nutshimit Présentation générale Pour assurer la réalisation de ses contrats et la bonne gestion de l entreprise, neuf personnes sont employées de manière permanente et près de la moitié d entre eux sont des professionnels autochtones. Afin de compléter l équipe, plusieurs autres ressources techniques et saisonnières sont embauchées. Parmi les principaux employés, on compte des biologistes, un ingénieur forestier, une architecte paysagiste, des géographesaménagistes et finalement, des techniciens. Services offerts Les propriétaires Mme Myrian Robertson et M. Daniel Courtois. Le Groupe Conseil Nutshimit est une entreprise dynamique fondée en 2002 et gérée par deux actionnaires originaires de Mashteuiatsh, M. Daniel Courtois et Mme Myrian Robertson. Les créneaux développement «environnement et aménagement du territoire» en font probablement la seule entreprise 100 % Premières Nations à œuvrer dans le domaine. En plus du siège social situé à Mashteuiatsh, l entreprise possède deux autres succursales, l une à Saguenay et l autre à Sept-Îles. M. Courtois et M Robertson sont également actionnaires d une autre entreprise, Foresterie Nitassinan qui œuvre au niveau des travaux d aménagement sylvicole. Présentement, ils sont à élaborer un plan d affaires avec un partenaire de la communauté d Ekuanitshit afin d établir sur le territoire de celle-ci une nouvelle entreprise (UANAN Experts Conseils) dans le domaine de la gestion et de l aménagement du territoire. Cette nouvelle entreprise, supportée par les professionnels du Groupe Conseil Nutshimit devrait pouvoir favoriser l embauche des membres des Premières Nations de la Côte-Nord. me Le Groupe Conseil Nutshimit est accrédité ISO depuis 2004 et il a récemment transité vers la certification ISO Cette certification, mentionne l un des propriétaires, M. Daniel Courtois, est en lien avec un processus d amélioration continu des services et est importante puisqu elle assure à la clientèle de l entreprise un cadre visant l atteinte d objectifs de qualité du produit qui sera livré. Cette certification est d ailleurs requise pour être fournisseur de services auprès de certains grands donneurs d ouvrage comme Hydro-Québec et le ministère des Transports du Québec. 4 L entreprise a deux champs d expertise, l environnement et l aménagement du territoire, en vertu desquels elle offre des services très spécialisés à sa clientèle, tels que : Étude d impact et évaluation environnementale; Étude de suivi environnemental et surveillance environnementale de chantier; Support professionnel aux Premières Nations (foresterie et territoire); Écologie et aménagement du territoire; Aménagement durable des territoires; Etc. Réalisations Voici quelques-unes des réalisations du Groupe Conseil Nutshimit : Pour Transport Québec, dans le cadre des travaux d amélioration de la route 175, l entreprise a été mandatée pour effectuer des travaux de compensation (étude sur les poissons, aménagement de frayères et de milieux humides) et également pour assurer le suivi de l habitat du poisson; Pour Hydro-Québec, réalisation de l évaluation environnementale des lignes de transport d énergie et de postes (régions Saguenay et Baie-James) et du campement des travailleurs et des aires de chantier dans le cadre de l aménagement hydroélectrique de la rivière Péribonka; Réalisation d un portrait énergétique régional de la BaieJames. Ce portrait sera inséré comme partie intégrante du Plan régional de développement intégré des ressources et du territoire de la Commission régionale sur les ressources naturelles et le territoire de la Baie-James. Pour obtenir davantage d information sur cette entreprise, veuillez consulter le site Internet suivant :

5 Chronique entrepreneuriale : Le plan d affaires Le plan d affaires est à la fois un outil d analyse, de négociation et de gestion. Il s agit d un outil d analyse puisqu il permet à l entrepreneur de structurer hypothétiquement son entreprise dans le but de faciliter la prise de décisions concernant l orientation qu il lui donnera. Comme outil de négociation, il permet à l entrepreneur d obtenir différentes ressources (humaines, matérielles et financières) auprès de divers intervenants. Finalement, le plan d affaires est un outil de gestion utilisé non seulement lors de la phase de démarrage de l entreprise, mais aussi lors des autres phases de développement. En bref, le plan d affaires est le plan directeur de toute entreprise et il doit représenter la réalité de l entreprise de façon triennale, quinquennale et décennale. Voici un résumé des différentes étapes d un plan d affaires : 1. Aperçu de l entreprise : il s agit ici de faire une présentation détaillée de l entreprise incluant certaines informations telles que le secteur d activité, le segment de marché, le produit, le prix, les fournisseurs et les clients, la concurrence, etc.; 2. Plan de ventes et de marketing : cette partie du plan doit indiquer de quelle manière l entrepreneur compte faire la promotion de son entreprise dans un secteur précis et quelle sera, par exemple, sa politique de service à la clientèle; 3. Plan d exploitation : cette section indique l emplacement choisi pour établir l entreprise, les équipements qui seront utilisés, etc.; 4. Plan des ressources humaines : dans cette partie, l entrepreneur doit indiquer le nombre d employés nécessaires au bon roulement de l entreprise; 5. Plan d action : l entrepreneur doit y présenter son plan d action ainsi qu un échéancier détaillé; 6. Sommaire exécutif : il s agit de résumer le projet, d indiquer le financement nécessaire et toute autre information servant à expliquer l entreprise; 7. Plan financier : dans cette section du plan, l entrepreneur doit présenter les revenus prévisionnels et réels, les dépenses fixes et variables, bilan, budget, besoins financiers, etc. Il est important d adapter ces informations selon le destinataire auxquelles elles s adressent. Par exemple, un banquier voudra savoir comme l entrepreneur remboursera son prêt alors qu un investisseur voudra connaître le rendement prévu de l entreprise. Pour finir, il est important de se souvenir qu un plan d affaires n est pas nécessairement un document d une centaine de pages. Au contraire, il a tout avantage à être concis, tout en fournissant l ensemble des informations pertinentes à l évaluation de l entreprise. LA COMMISSION DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE DES PREMIÈRES NATIONS DU QUÉBEC ET DU LABRADOR () PRÉSENTE LE Salon Nature, Commerce et Industrie EN COLLABORATION AVEC LE RÉSEAU D AFFAIRES DES PREMIÈRES NATIONS DU QUÉBEC 16 et 17 février 2011 Trois-Rivières Delta Trois-Rivières 1620, rue Notre-Dame Centre Trois-Rivières (Québec) G9A 5C9 23 et 24 mars 2011 Rouyn-Noranda Gouverneur Le Noranda 41, 6 e Rue Rouyn-Noranda (Québec) J9X 1Y8 5

6 Le Réseau d affaires des Premières Nations du Québec (RAPNQ) va de l avant! RAPNQ FNQBN Le RAPNQ est actif et travaille pour vous donner un outil supplémentaire. Nous avons bonifié la section RAPNQ du site Internet de la pour vous donner la possibilité de trouver des informations pertinentes sur les communautés ainsi que sur les salons d affaires à venir. Et ce n est qu un début! Pendant le présent trimestre, le RAPNQ compte visiter quelques communautés, dont Odanak, Wôlinak, Pessamit, Uashat, Kahnawake, Wemotaci, Abitibiwinni, Lac-Simon et Manawan, afin de rencontrer les entrepreneurs et leur faire connaître le réseau. Le RAPNQ pourrait leur permettre de : Se faire connaitre via le Salon Nature, Commerce et Industrie; Échanger avec d autres entrepreneurs; Obtenir des formations sur mesure; Trouver toutes les informations nécessaires à la progression de leur entreprise. Le RAPNQ se donne pour devoir de vous tenir au courant de toutes les activités qu il entreprendra par le biais du site Internet dans la section RAPNQ. À mettre à votre agenda Date Lieu Clientèle Activité Organisateur Commission de développement économique des Premières Nations du Québec et du Labrador 250, Place Michel-Laveau, bureau 101 Wendake (Québec) G0A 4V0 Tél. : Téléc.: Courriel : Internet : Mise en page : Siamois graphisme AVIS SUR LA PROTECTION ET LA CONFIDENTIALITÉ DE L INFORMATION L information contenue dans ce bulletin est protégée en vertu des lois et règlements applicables. Il est donc interdit de le diffuser ou de le copier en tout ou en partie sans l autorisation écrite de la. Dépôt légal Bibliothèque nationale du Québec, 2004 Dépôt légal Bibliothèque nationale du Canada, et 24 novembre novembre et 1 er décembre 16 et 17 février et 24 mars 2011 Québec Montréal Trois-Rivières Rouyn- Noranda ADEC francophones ADEC anglophones Entrepreneurs et membres des Premières Nations Entrepreneurs et membres des Premières Nations Formation «Faisabilité et étude de marché» Formation «Feasibility and Market Study» Salon Nature, Commerce et Industrie Salon Nature, Commerce et Industrie Complexe Jacques-Cartier 320, Saint-Joseph Est, Bureau 400 Québec (Québec) G1K 9J2 Téléphone : Télécopieur : Courriel : Édifice Dominion Square 1255, rue Peel, bureau 900 Montréal (Québec) H3B 2T9 Tél. : (sans frais) Téléc. : Secrétariat aux affaires autochtones 905, avenue Honoré-Mercier, 1 er étage Québec (Québec) G1R 5M6 Téléphone : Télécopieur :

Nikan. Sommaire. Stratégie québécoise en entrepreneuriat. La voie des ODEC

Nikan. Sommaire. Stratégie québécoise en entrepreneuriat. La voie des ODEC Mai Volume 10 Numéro 2 Nikan www.cdepnql.org La voie des ODEC Commission de développement économique des premières nations du Québec et du Labrador (CDEPNQL) Sommaire Une première édition prometteuse...2

Plus en détail

Nikan. La CDEPNQL déménage. Sommaire. La voie des ODEC. w w w. c d e p n q l. o r g

Nikan. La CDEPNQL déménage. Sommaire. La voie des ODEC. w w w. c d e p n q l. o r g Mai 2007 Volume 6 Numéro 2 w w w. c d e p n q l. o r g COMMISSION DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE DES PREMIÈRES NATIONS DU QUÉBEC ET DU LABRADOR (CDEPNQL) Sommaire La CDEPNQL déménage Entreprise M.D.J. enr...2

Plus en détail

Salon Nature, Commerce et Industrie

Salon Nature, Commerce et Industrie LA COMMISSION DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE DES PREMIÈRES NATIONS DU QUÉBEC ET DU LABRADOR (CDEPNQL) PRÉSENTE LE Salon Nature, Commerce et Industrie EN COLLABORATION AVEC LE RÉSEAU D AFFAIRES DES PREMIÈRES

Plus en détail

RÉUNION RÉGULIÈRE PEKUAKAMIULNUATSH TAKUHIKAN

RÉUNION RÉGULIÈRE PEKUAKAMIULNUATSH TAKUHIKAN Sommaire de la réunion régulière de Pekuakamiulnuatsh Takuhikan tenue à la salle 203 du Centre Administratif, 1671, rue Ouiatchouan à Mashteuiatsh, le lundi 7 avril 2014 de 9 h 10 à 16 h 20 (arrêt de 9

Plus en détail

Sommaire. Séance de consultation sur les besoins en formation. Assemblée générale annuelle 2011-2012 de la CDEPNQL... 2

Sommaire. Séance de consultation sur les besoins en formation. Assemblée générale annuelle 2011-2012 de la CDEPNQL... 2 Commission de développement économique des premières nations du Québec et du Labrador (CDEPNQL) OCTOBRE 2012 Volume 11 Numéro 2 www.cdepnql.org Sommaire Assemblée générale annuelle 2011-2012 de la CDEPNQL...

Plus en détail

CONSTRUCTION TSHIUETIN

CONSTRUCTION TSHIUETIN Maison des aînés 71, boulevard des Montagnais Uashat (Québec) G4R 0K9 Téléphone : 418.960.0000 Télécopieur : 418.960.2012 Adresse électronique : info@constructiontsh.com Des ouvrages de QUALITÉ, on y travaille!

Plus en détail

OBJET : Appel d offres Artiste-illustrateur/trice **RÉPONDRE PAR COURRIEL AU PLUS TARD LE 8 DÉCEMBRE. Wendake, 1er décembre 2014.

OBJET : Appel d offres Artiste-illustrateur/trice **RÉPONDRE PAR COURRIEL AU PLUS TARD LE 8 DÉCEMBRE. Wendake, 1er décembre 2014. Wendake, 1er décembre 2014 OBJET : Appel d offres Artiste-illustrateur/trice **RÉPONDRE PAR COURRIEL AU PLUS TARD LE 8 DÉCEMBRE Madame, Monsieur, La présente est un appel d offres lancé par l Institut

Plus en détail

Indicateurs de base du dynamisme entrepreneurial des Autochtones du Québec

Indicateurs de base du dynamisme entrepreneurial des Autochtones du Québec Indicateurs de base du dynamisme entrepreneurial des Autochtones du Québec Commission de développement économique des Premières Nations du Québec et du Labrador (CDEPNQL) Réseau d affaires des Premières

Plus en détail

Nikan. Sommaire. Près de 100 personnes au Forum des entrepreneurs des Premières Nations. La voie des ODEC. www.cdepnql.org

Nikan. Sommaire. Près de 100 personnes au Forum des entrepreneurs des Premières Nations. La voie des ODEC. www.cdepnql.org Juin 2008 Volume 7 Numéro 2 www.cdepnql.org COMMISSION DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE DES PREMIÈRES NATIONS DU QUÉBEC ET DU LABRADOR (CDEPNQL) Sommaire ADEC : Formation et consultation au programme...3 Des

Plus en détail

Nikan. Sommaire. Conseil d administration. La voie des ODEC. www.cdepnql.org

Nikan. Sommaire. Conseil d administration. La voie des ODEC. www.cdepnql.org Juin 2009 Volume 8 Numéro 2 www.cdepnql.org Commission de développement économique des premières nations du Québec et du Labrador (CDEPNQL) Sommaire Suivi des projets majeurs de la CDEPNQL...2 Conseil

Plus en détail

LES ÉCOLES AUTOCHTONES AU QUÉBEC LISTE DE COORDONNÉES SEPTEMBRE 2009

LES ÉCOLES AUTOCHTONES AU QUÉBEC LISTE DE COORDONNÉES SEPTEMBRE 2009 LES ÉCOLES AUTOCHTONES AU QUÉBEC LISTE DE COORDONNÉES SEPTEMBRE 2009 LES ÉCOLES AUTOCHTONES AU QUÉBEC 1 Les nations conventionnées 1. Les CRIS Commission scolaire e Téléphone : (418) 923-2764 203, rue

Plus en détail

RÉUNION RÉGULIÈRE PEKUAKAMIULNUATSH TAKUHIKAN

RÉUNION RÉGULIÈRE PEKUAKAMIULNUATSH TAKUHIKAN Sommaire de la réunion régulière de Pekuakamiulnuatsh Takuhikan tenue à la salle 203 du Centre Administratif, 1671, rue Ouiatchouan à Mashteuiatsh, le lundi 10 mars 2014 de 9 h 35 à 17 h 55 (arrêt de 12

Plus en détail

Des mots pour des maux

Des mots pour des maux Des mots pour des maux Le Plan Nord: Un plan pour qui? 1. Pourquoi s y intéresser? Qu est-ce que le Plan Nord? C est un projet économique qui a pour but d exploiter les mines, la forêt, l énergie et les

Plus en détail

SOMMAIRE. Uashat mak Mani-Utenam : un développement économique pour deux territoires. Uashat mak Mani-Utenam en bref CDEPNQL.ORG

SOMMAIRE. Uashat mak Mani-Utenam : un développement économique pour deux territoires. Uashat mak Mani-Utenam en bref CDEPNQL.ORG CDEPNQL.ORG LA VOIE DES ODEC COMMISSION DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE DES PREMIÈRES NATIONS DU QUÉBEC ET DU LABRADOR (CDEPNQL) OCTOBRE 2015 VOLUME 14 NUMÉRO 4 SOMMAIRE Uashat mak Mani-Utenam : un développement

Plus en détail

Fiche 1 Le résumé du projet

Fiche 1 Le résumé du projet Fiche 1 Le résumé du projet Le résumé présente les grandes lignes du plan en un seul coup d oeil. Aussi, il doit être concis et s énoncer dans peu de pages. Deux pages c est bien, mais une page, c est

Plus en détail

Ce que vous devez savoir... www.csst.qc.ca

Ce que vous devez savoir... www.csst.qc.ca Mutuelles de prévention Ce que vous devez savoir... www.csst.qc.ca Ce guide répond aux questions des employeurs qui prévoient se regrouper pour faire de la prévention. Ce document est réalisé par le Service

Plus en détail

DES LEADERS EN GESTION DE PROJET

DES LEADERS EN GESTION DE PROJET DES LEADERS EN GESTION DE PROJET 1ÈRE PARTIE : QUI SOMMES-NOUS? 2 QUI SOMMES-NOUS? MACOGEP est une firme de gestion de projets, fondée en 1989 par son président Louis yves LeBEAU La firme s est, dès le

Plus en détail

Le trio, un outil de gestion indispensable!

Le trio, un outil de gestion indispensable! Le trio, un outil de gestion indispensable! Relevé à la moyenne et à la grande entreprise Parce que le Québec a besoin de tous ses travailleurs www.csst.qc.ca Le trio comporte : Le Relevé des prestations

Plus en détail

Comment bien préparer le transfert de votre entreprise Guide pratique

Comment bien préparer le transfert de votre entreprise Guide pratique Comment bien préparer le transfert de votre entreprise Guide pratique 370, rue des Forges, bureau 100 Trois-Rivières (Québec) G9A 2H1 Téléphone : 819 374-4061 Télécopieur : 819 373-6511 Courriel : info@idetr.com

Plus en détail

Sommaire FAIRE RAYONNER LE TALENT DES ARTISTES AUTOCHTONES. du Carrefour Artistique de Wendake est né. www.cdepnql.org

Sommaire FAIRE RAYONNER LE TALENT DES ARTISTES AUTOCHTONES. du Carrefour Artistique de Wendake est né. www.cdepnql.org Commission de développement économique des premières nations du Québec et du Labrador (CDEPNQL) OCTOBRE 2014 Volume 13 Numéro 3 www.cdepnql.org Sommaire Espaces résidentiels et locatifs... 3 Augmenter

Plus en détail

Mot de bienvenue. Par: Jean-Yves Poitras Président. Amos Colloque du 12 novembre 2009

Mot de bienvenue. Par: Jean-Yves Poitras Président. Amos Colloque du 12 novembre 2009 Mot de bienvenue Par: Jean-Yves Poitras Président Amos Colloque du 12 novembre 2009 Présentation de SCISA Par: Marc-André Collard Directeur général Amos Colloque du 12 novembre 2009 SCISA? C est un organisme

Plus en détail

préparé par votre équipe du Centre local de développement (CLD) MRC de Matawinie 3184, 1 re Avenue Rawdon (Québec) J0K 1S0

préparé par votre équipe du Centre local de développement (CLD) MRC de Matawinie 3184, 1 re Avenue Rawdon (Québec) J0K 1S0 LE SOMMAIRE EXÉCUTIF DE MON PROJET D AFFAIRES préparé par votre équipe du Centre local de développement (CLD) MRC de Matawinie 3184, 1 re Avenue Rawdon (Québec) J0K 1S0 Téléphone : 450 834-5222 Sans frais

Plus en détail

LA CARAVANE ÉCOHABITATON PASSE ICI! ENTREPRENEURS ET ICI TROUSSE OFFRE DE FORMATIONS LA RESSOURCE EN HABITATION ÉCOLOGIQUE

LA CARAVANE ÉCOHABITATON PASSE ICI! ENTREPRENEURS ET ICI TROUSSE OFFRE DE FORMATIONS LA RESSOURCE EN HABITATION ÉCOLOGIQUE LA CARAVANE ÉCOHABITATON PASSE ICI! ENTREPRENEURS ET ICI OFFRE DE FORMATIONS 1 Photo : www.celine Lecomte.com TROUSSE LA RESSOURCE EN HABITATION ÉCOLOGIQUE Photo : seir+seir, Creative Commons LA CARAVANE

Plus en détail

49e congrès de l'aemq 31 mai 2013, Delta de Trois-Rivières. Richard Chabot, É.A.

49e congrès de l'aemq 31 mai 2013, Delta de Trois-Rivières. Richard Chabot, É.A. Le Le plan plan Nord Nord ou ou le le Nord Nord pour pour tous tous et et son son incidence incidence sur sur l évaluation l évaluation foncière foncière 49e congrès de l'aemq 31 mai 2013, Delta de Trois-Rivières

Plus en détail

Déclaration de services aux citoyennes et citoyens

Déclaration de services aux citoyennes et citoyens La personne au coeur des actions de la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse Déclaration de services aux citoyennes et citoyens www.cdpdj.qc.ca La personne au cœur des actions

Plus en détail

2015-2016 Demande de remboursement de frais de connexion Nouveaux sentiers TIC (technologies de l information et des communications) CI-2015-01

2015-2016 Demande de remboursement de frais de connexion Nouveaux sentiers TIC (technologies de l information et des communications) CI-2015-01 Rapport d activités pour la demande de versement () COCHER UNE SEULE CASE : Date de remise 16 octobre 2015 Date de remise 31 mars 2016 Information générale Nom de la communauté : Personne responsable de

Plus en détail

Schéma du plan d affaires

Schéma du plan d affaires Plan d affaires Schéma du plan d affaires SOMMAIRE EXÉCUTIF DESCRIPTION DU PROJET OBJECTIFS FORME JURIDIQUE ÉQUIPE DIRIGEANTE MARKETING PRODUCTION SOUTIEN ADMINISTRATIF ANALYSE MARCHÉ ANALYSE MARKETING

Plus en détail

Structure de cotisation parallèle pour le transport interprovincial. www.csst.qc.ca

Structure de cotisation parallèle pour le transport interprovincial. www.csst.qc.ca www.csst.qc.ca Structure de cotisation parallèle pour le transport interprovincial La Structure de cotisation parallèle Les commissions des accidents du travail de toutes les provinces canadiennes et des

Plus en détail

L assignation temporaire

L assignation temporaire L assignation temporaire pour favoriser la réadaptation du travailleur et assurer son retour au travail Qu est-ce que l assignation temporaire? L assignation temporaire consiste à affecter un travailleur

Plus en détail

Demande d inscription comme fabricant ou agent manufacturier participant <

Demande d inscription comme fabricant ou agent manufacturier participant < PROGRAMME PRODUITS EFFICACES Équipement de réfrigération commerciale (réfrigérateurs et congélateurs) Demande d inscription comme fabricant ou agent manufacturier participant < Hydro-Québec Mai 2009 2009G1199F

Plus en détail

remières Nations AUTOCHTONES Autochtones AMÉRINDIENS PREMIÈRES NATIONS Inuits Inuits Inuits Inuits Amérindiens et Inuits Autochtones Amérindiens

remières Nations AUTOCHTONES Autochtones AMÉRINDIENS PREMIÈRES NATIONS Inuits Inuits Inuits Inuits Amérindiens et Inuits Autochtones Amérindiens Inuits Amérindiens remières Nations Peuple du soleil levant Vrais hommes Peuple de chasseurs Peuple de la mer AUTOCHTONES Abénaquis Algonquins Attikameks Cris Hurons-Wendats Innus Malécites Micmacs Mohawks

Plus en détail

MODIFIANT LE PLAN D URBANISME, PLAN DIRECTEUR

MODIFIANT LE PLAN D URBANISME, PLAN DIRECTEUR PROJET DE RÈGLEMENT P-03-179 MODIFIANT LE PLAN D URBANISME, PLAN DIRECTEUR DE L ARRONDISSEMENT RIVIÈRE-DES-PRAIRIES / POINTE-AUX-TREMBLES / MONTRÉAL-EST (CORRIDOR HYDRO-QUÉBEC) RAPPORT DE CONSULTATION

Plus en détail

L analyse des besoins des usagers Les indicateurs de performance. Danielle Chagnon Directrice de la référence et du prêt

L analyse des besoins des usagers Les indicateurs de performance. Danielle Chagnon Directrice de la référence et du prêt L analyse des besoins des usagers Les indicateurs de performance Danielle Chagnon Directrice de la référence et du prêt Objectifs Découvrir l importance des indicateurs dans la connaissance des usagers

Plus en détail

DiaLoGUer avec LeS GraNDeS BaNQUeS

DiaLoGUer avec LeS GraNDeS BaNQUeS Sommaire PLUS DE 50 000 MEMBRES DE DESJARDINS OPTENT POUR L ISR... p. 1 DIALOGUER AVEC LES GRANDES BANQUES... p. 2 LE GROUPE CONSULTATIF DU FONDS DESJARDINS ENVIRONNEMENT... p. 2 AJOUTS A LA LISTE FOCUS

Plus en détail

Ce que vous devez savoir...

Ce que vous devez savoir... Ce que vous devez savoir... Ce guide répond aux questions des employeurs qui prévoient se regrouper pour faire de la prévention. Rédaction Service des comptes majeurs et des mutuelles de prévention Infographie

Plus en détail

PROGRAMME SOUTIEN AU TRAITEMENT DES ARCHIVES Demande d aide financière 2011-2012

PROGRAMME SOUTIEN AU TRAITEMENT DES ARCHIVES Demande d aide financière 2011-2012 PROGRAMME SOUTIEN AU TRAITEMENT DES ARCHIVES Demande d aide financière 2011-2012 Organisme demandeur Veuillez inscrire le nom exact de l organisme, tel que celui-ci est enregistré auprès de l Inspecteur

Plus en détail

Sommaire EXERCICES DE RÉFLEXION SUR L INDUSTRIE FORESTIÈRE. www.cdepnql.org. Industrie forestière québécoise... 2

Sommaire EXERCICES DE RÉFLEXION SUR L INDUSTRIE FORESTIÈRE. www.cdepnql.org. Industrie forestière québécoise... 2 Commission de développement économique des premières nations du Québec et du Labrador (CDEPNQL) www.cdepnql.org Sommaire Industrie forestière québécoise... 2 Une industrie qui doit se réinventer... 2 Nouveau

Plus en détail

GUIDE Demande de permis d agent de voyages

GUIDE Demande de permis d agent de voyages Avis à tous les requérants de permis Veuillez prendre note qu aucun permis de l ne vous sera délivré tant que l immatriculation de votre entreprise ne sera pas officiellement inscrite dans les registres

Plus en détail

Mesures exceptionnelles par suite du conflit de travail à Postes Canada

Mesures exceptionnelles par suite du conflit de travail à Postes Canada Mesures exceptionnelles par suite du conflit de travail à Postes Canada La Capitale a mis en place diverses mesures pour minimiser les inconvénients causés par les perturbations du service postal. Nous

Plus en détail

SUITE À LA PAGE SUIVANTE

SUITE À LA PAGE SUIVANTE Volume 25, numéro 2 Octobre-novembre 2012 Conseil en bref NDLR Cette chronique vous informe sur divers sujets discutés lors des réunions du Conseil de bande ainsi que sur les activités officielles auxquelles

Plus en détail

www.csst.qc.ca En cas d accident ou de maladie du travail... voici ce qu il faut savoir!

www.csst.qc.ca En cas d accident ou de maladie du travail... voici ce qu il faut savoir! www.csst.qc.ca En cas d accident ou de maladie du travail... voici ce qu il faut savoir! Qu arrive-t-il si je dois m absenter à la suite d un accident du travail? M on revenu Vous recevrez une indemnité

Plus en détail

www.csst.qc.ca À propos du remboursement de vos frais de déplacement et de séjour

www.csst.qc.ca À propos du remboursement de vos frais de déplacement et de séjour www.csst.qc.ca À propos du remboursement de vos frais de déplacement et de séjour Ce document est réalisé par la Direction de l indemnisation et de la réadaptation, en collaboration avec la Direction des

Plus en détail

ASSOCIATION DES INGÉNIEURS-CONSEILS DU QUÉBEC (AICQ) PROJET D AMÉNAGEMENT HYDROÉLECTRIQUE DE LA PÉRIBONKA PAR HYDRO-QUÉBEC

ASSOCIATION DES INGÉNIEURS-CONSEILS DU QUÉBEC (AICQ) PROJET D AMÉNAGEMENT HYDROÉLECTRIQUE DE LA PÉRIBONKA PAR HYDRO-QUÉBEC ASSOCIATION DES INGÉNIEURS-CONSEILS DU QUÉBEC (AICQ) PROJET D AMÉNAGEMENT HYDROÉLECTRIQUE DE LA PÉRIBONKA PAR HYDRO-QUÉBEC MÉMOIRE PRÉSENTÉ AU BUREAU D AUDIENCES PUBLIQUES SUR L ENVIRONNEMENT (BAPE) OCTOBRE

Plus en détail

Épargnez-vous bien des formalités

Épargnez-vous bien des formalités -------------------------------------------------------- --------------------------------------- ----------------------------------------------------------------- ------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

NUMÉRISATION DE SUBSTITUTION DE DOCUMENTS INACTIFS À CONSERVATION PERMANENTE

NUMÉRISATION DE SUBSTITUTION DE DOCUMENTS INACTIFS À CONSERVATION PERMANENTE NUMÉRISATION DE SUBSTITUTION DE DOCUMENTS INACTIFS À CONSERVATION PERMANENTE AIDE MÉMOIRE POUR L APPLICATION DE L ARTICLE 18 DE LA LOI SUR LES ARCHIVES (L.R.Q., chapitre A 21.1) 29 mars 2012 1 PRÉAMBULE

Plus en détail

Demande d information sur l état de conformité et demande d attestation de conformité. généraux. www.csst.qc.ca

Demande d information sur l état de conformité et demande d attestation de conformité. généraux. www.csst.qc.ca Demande d information sur l état de conformité et demande d attestation de conformité Renseignements généraux www.csst.qc.ca De nvelles dispositions Le 1 er janvier 2011, de nvelles dispositions concernant

Plus en détail

Quelques conseils pour vous aider à effectuer les travaux de construction ou de rénovation de votre propriété en toute légalité et à votre

Quelques conseils pour vous aider à effectuer les travaux de construction ou de rénovation de votre propriété en toute légalité et à votre Quelques conseils pour vous aider à effectuer les travaux de construction ou de rénovation de votre propriété en toute légalité et à votre satisfaction! Faut-il un permis municipal? Vérifiez auprès de

Plus en détail

Parlons assurance. Un régime d assurance équitable

Parlons assurance. Un régime d assurance équitable Parlons assurance Taux de prime 2006 Parlons assurance Un régime d assurance équitable La Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST) fournit un service d assurance essentiel aux entreprises

Plus en détail

Document d accompagnement. Modèle de politique de gestion contractuelle. À l intention des municipalités membres de la FQM

Document d accompagnement. Modèle de politique de gestion contractuelle. À l intention des municipalités membres de la FQM Document d accompagnement Modèle de politique de gestion contractuelle À l intention des municipalités membres de la FQM Octobre 2010 Note importante À la suite d une résolution adoptée par ses membres

Plus en détail

À propos des. frais d assistance médicale couverts par la CSST

À propos des. frais d assistance médicale couverts par la CSST À propos des frais d assistance médicale couverts par la CSST La forme masculine utilisée dans ce dépliant désigne aussi bien les femmes que les hommes. Contenu Direction de l indemnisation et de la réadaptation

Plus en détail

à l horizon 2035 un projet exemplaire de développement nordique durable

à l horizon 2035 un projet exemplaire de développement nordique durable Le Plan Nord à l horizon 2035 un projet exemplaire de développement nordique durable définitif) 2 Territoire du Plan Nord Baie d Ungava Tracé de 19 27 du Conseil priv é (non Baie d Hudson Mer du Labrador

Plus en détail

Mise sur pied d un comité jeunesse dans votre communauté

Mise sur pied d un comité jeunesse dans votre communauté Réseau jeunesse des Premières Nations du Québec et du Labrador First Nations of Quebec and Labrador Youth Network Mise sur pied d un comité jeunesse dans votre communauté 1 Qui peut créer un comité jeunesse?

Plus en détail

Le projet du Lac à Paul et l utilisation du territoire. 3 mai 2013

Le projet du Lac à Paul et l utilisation du territoire. 3 mai 2013 Le projet du Lac à Paul et l utilisation du territoire 3 mai 2013 Plan de présentation Arianne Phosphate et son projet du Lac à Paul L occupation autochtone du territoire L occupation allochtone du territoire

Plus en détail

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2009-2015

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2009-2015 PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2009-2015 VERSION REVISEE EN JUILLET 2013 Avenant au plan 2009-2012 Le gouvernement du Québec a autorisé, le 29 février 2012, par décret, le report de l exercice

Plus en détail

Bilan des activités Séguin, R., Barsalou-Verge, X., Gagnon M.M., & Dagenais, C.

Bilan des activités Séguin, R., Barsalou-Verge, X., Gagnon M.M., & Dagenais, C. Les communautés rencontrées dans le cadre du projet Bilan des activités Séguin, R., Barsalou-Verge, X., Gagnon M.M., & Dagenais, C. LE PROGRAMME DE FORMATIONS Le programme de s vise à contribuer au développement

Plus en détail

Le Plan Nord. Faire le Nord ensemble Le chantier d une génération

Le Plan Nord. Faire le Nord ensemble Le chantier d une génération Le Plan Nord Faire le Nord ensemble Le chantier d une génération Colloque 2012 Association québécoise de la production d énergie renouvelable 16 février 2012 2 au nord du 49 e parallèle 72 % de la superficie

Plus en détail

DOSSIER D INFORMATION NOTIFICATION DU PUBLIC PROJET D IMPLANTATION D UNE TOUR DE TÉLÉCOMMUNICATION 105, RANG ST-MARC LES ÉBOULEMENTS, QUÉBEC

DOSSIER D INFORMATION NOTIFICATION DU PUBLIC PROJET D IMPLANTATION D UNE TOUR DE TÉLÉCOMMUNICATION 105, RANG ST-MARC LES ÉBOULEMENTS, QUÉBEC DOSSIER D INFORMATION NOTIFICATION DU PUBLIC PROJET D IMPLANTATION D UNE TOUR DE TÉLÉCOMMUNICATION 105, RANG ST-MARC LES ÉBOULEMENTS, QUÉBEC LE 26 AVRIL 2011 1- L objectif de couverture cellulaire Rogers

Plus en détail

L adoption du BIM et des approches intégrées au Québec Sondage janvier/février 2015

L adoption du BIM et des approches intégrées au Québec Sondage janvier/février 2015 L adoption du BIM et des approches intégrées au Québec Sondage janvier/février 2015 26 mai 2015- Grande rencontre BIM Souha Tahrani I Daniel Forgues I Erik Poirier I GRIDD, Chaire Pomerleau École de technologie

Plus en détail

Procès-verbal du conseil d agglomération de la Ville de Mont-Tremblant

Procès-verbal du conseil d agglomération de la Ville de Mont-Tremblant 0420 SÉANCE ORDINAIRE du conseil d agglomération, sous la présidence du maire, tenue le à 19 h 45, à l hôtel de ville situé au 1145, rue de Saint-Jovite et à laquelle sont présents les membres suivants

Plus en détail

Michel Fortin 1 er Vice-président FTPF 26 janvier 2011

Michel Fortin 1 er Vice-président FTPF 26 janvier 2011 Présentation par Michel Fortin 1 er Vice-président FTPF 26 janvier 2011 STANDARD DE GESTION FORESTIÈRE FSC FOREST STANDARD SHIP COUNCIL Historique du FSC Créé en 1993 suite au Sommet de la terre de Rio

Plus en détail

a) «Conseil» : désigne le Conseil d'administration de la Société ; c) «Gouvernement» : désigne le gouvernement du Québec ;

a) «Conseil» : désigne le Conseil d'administration de la Société ; c) «Gouvernement» : désigne le gouvernement du Québec ; RÈGLEMENT CONCERNANT LES FONCTIONS ET LES POUVOIRS DU PRÉSIDENT ET DU VICE-PRÉSIDENT DU CONSEIL D'ADMINISTRATION AINSI QUE DES DIRIGEANTS ET D'AUTRES CADRES D'HYDRO-QUÉBEC RÈGLEMENT NUMÉRO 731 MODIFIÉ

Plus en détail

Ententes de développement des ressources humaines autochtones au Québec

Ententes de développement des ressources humaines autochtones au Québec FNHRDCQ CDRHPNQ Ententes de développement des ressources humaines autochtones au Québec Il existe 5 détenteurs d ententes au Québec qui ont la responsabilité d administrer les programmes d emploi et de

Plus en détail

MUNICIPALITÉ DE L'ASCENSION 59, rue de l'hôtel-de-ville L'Ascension (Québec) J0T 1W0 Tél.: (819) 275-3027 Téléc.: (819) 275-3489

MUNICIPALITÉ DE L'ASCENSION 59, rue de l'hôtel-de-ville L'Ascension (Québec) J0T 1W0 Tél.: (819) 275-3027 Téléc.: (819) 275-3489 MUNICIPALITÉ DE L'ASCENSION 59, rue de l'hôtel-de-ville L'Ascension (Québec) J0T 1W0 Tél.: (819) 275-3027 Téléc.: (819) 275-3489 Préalables et obligations pour les demandes de permis pour la construction

Plus en détail

Rapport final Présenté à Monsieur Dave Laveau Directeur général

Rapport final Présenté à Monsieur Dave Laveau Directeur général Étude 2011 de retombées économiques du tourisme autochtone Rapport final Présenté à Monsieur Dave Laveau Directeur général Avec la collaboration de + SOM + B.E.S.T.E. Juillet 2011 Table des matières 1.

Plus en détail

Parlons assurance 2013. Taux de prime. www.csst.qc.ca

Parlons assurance 2013. Taux de prime. www.csst.qc.ca Parlons assurance 2013 Taux de prime www.csst.qc.ca La Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST) fournit un service d assurance essentiel aux travailleurs ainsi qu aux employeurs établis

Plus en détail

Notre engagement à l égard du service offert à nos entreprises clientes

Notre engagement à l égard du service offert à nos entreprises clientes Services bancaires aux entreprises Notre engagement à l égard de votre entreprise Notre engagement à l égard du service offert à nos entreprises clientes Une relation fondée sur une promesse. En tant que

Plus en détail

Impacts des derniers jugements. Conférence sur la fiscalité autochtone

Impacts des derniers jugements. Conférence sur la fiscalité autochtone Impacts des derniers jugements Conférence sur la fiscalité autochtone Impacts des derniers jugements A. Jugements (Historique) B. Jugements (Nouvelle génération) C. Résumé 2 Conférence sur la fiscalité

Plus en détail

Les freins au développement économique des Premières Nations du Québec

Les freins au développement économique des Premières Nations du Québec Commission de développement économique des Premières Nations du Québec et du Labrador First Nations of Quebec and Labrador Economic Development Commission Les freins au développement économique des Premières

Plus en détail

L ÉVÉNEMENT CARRIÈRES

L ÉVÉNEMENT CARRIÈRES L ÉVÉNEMENT CARRIÈRES 2 SALONS DE L EMPLOI SOUS LE MÊME TOIT 2 000 VISITEURS 60 EXPOSANTS SÉLECTION DES VISITEURS Génie : finissants, diplômés en génie ou ingénieurs TI : finissants ou professionnels en

Plus en détail

No. : 400-11-004288-113 DANS L AFFAIRE DE LA LOI SUR LES ARRANGEMENTS AVEC LES CRÉANCIERS DES COMPAGNIES, L.R.C. (1985), c. C-36.

No. : 400-11-004288-113 DANS L AFFAIRE DE LA LOI SUR LES ARRANGEMENTS AVEC LES CRÉANCIERS DES COMPAGNIES, L.R.C. (1985), c. C-36. C A N A D A PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE TROIS-RIVIÈRES COUR SUPÉRIEURE (Chambre commerciale) No. : 400-11-004288-113 DANS L AFFAIRE DE LA LOI SUR LES ARRANGEMENTS AVEC LES CRÉANCIERS DES COMPAGNIES,

Plus en détail

Présentation de l entreprise

Présentation de l entreprise Présentation de l entreprise Notre Mission La mission de la SSHG est de fournir les services nécessaires à l aménagement des forêts pour assurer leur renouvellement. Depuis 1978, la Société Sylvicole de

Plus en détail

Fiche de présentation de projet

Fiche de présentation de projet Fiche de présentation de projet À compléter pour obtenir une rencontre avec un conseiller NOM DE L ENTREPRISE (si disponible) DU PROMOTEUR COORDONNÉES Code postal : Téléphone : Courriel : PRÉSENTATION

Plus en détail

SOUTIEN AU TRAVAILLEUR AUTONOME

SOUTIEN AU TRAVAILLEUR AUTONOME Centre local d emploi de Saint-Jérôme NATURE DU PROGRAMME ET FORME D AIDE SOUTIEN AU TRAVAILLEUR AUTONOME La mesure STA a pour objectif premier de fournir un encadrement au démarrage d entreprise. La mesure

Plus en détail

LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013-2015

LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013-2015 LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013-2015 Table des matières Message du président-directeur général 3 Orientation gouvernementale 1 : Informer, sensibiliser, éduquer,

Plus en détail

Gestion sécuritaire de l amiante. Dispositions réglementaires. www.csst.qc.ca/amiante

Gestion sécuritaire de l amiante. Dispositions réglementaires. www.csst.qc.ca/amiante Gestion sécuritaire de l amiante Dispositions réglementaires www.csst.qc.ca/amiante Afin de prévenir les expositions des travailleurs et de préserver leur santé, les dispositions sur la gestion sécuritaire

Plus en détail

11 e journée. d étude sur les réclamations sur contrats. À Québec, le 8 février 2012 À Montréal, le 22 février 2012

11 e journée. d étude sur les réclamations sur contrats. À Québec, le 8 février 2012 À Montréal, le 22 février 2012 11 e journée d étude sur les réclamations sur contrats Gérer les différends plus efficacement À Québec, le 8 février 2012 À Montréal, le 22 février 2012 Faculté des sciences et de génie 11 e journée d

Plus en détail

RÉSERVATION ET LOCATION DE LOCAUX ET D ESPACES No. : 17 Date : 2007-03-26 Page : 1 de 5

RÉSERVATION ET LOCATION DE LOCAUX ET D ESPACES No. : 17 Date : 2007-03-26 Page : 1 de 5 Page : 1 de 5 BUT Établir la façon de procéder pour traiter les demandes de réservation de locaux et d espaces, locations de locaux et d espaces et autres locations. DÉFINITION Réservation de locaux et

Plus en détail

Toutes les propositions émanant d experts-conseils doivent fournir les renseignements suivants :

Toutes les propositions émanant d experts-conseils doivent fournir les renseignements suivants : Toutes les propositions émanant d experts-conseils doivent fournir les renseignements suivants : Un plan de travail précisant les tâches à accomplir et le délai d achèvement; Une description de la méthode

Plus en détail

Sont présents : MM. Richard Préfontaine Pascal Morneau Dany Bossé Gilles A. Michaud Anik Corminboeuf Hervé Voyer Michel Lavoie

Sont présents : MM. Richard Préfontaine Pascal Morneau Dany Bossé Gilles A. Michaud Anik Corminboeuf Hervé Voyer Michel Lavoie Province de Québec Municipalité de Kamouraska Comté de Kamouraska Le 3 février 2014 Procès-verbal de la séance ordinaire du conseil de la Municipalité de Kamouraska tenue le lundi, 3 février 2014 à 20

Plus en détail

ANNEXE 5. LISTE DES ÉTABLISSEMENTS HÔTELIERS SUGGÉRÉS TARIFS EN VIGUEUR À COMPTER DU 1 er JANVIER 2015

ANNEXE 5. LISTE DES ÉTABLISSEMENTS HÔTELIERS SUGGÉRÉS TARIFS EN VIGUEUR À COMPTER DU 1 er JANVIER 2015 ANNEXE 5 LISTE DES ÉTABLISSEMENTS HÔTELIERS SUGGÉRÉS TARIFS EN VIGUEUR À COMPTER DU 1 er JANVIER 2015 À la suite d ententes entre certaines institutions hôtelières et le Conseil du trésor, les employés

Plus en détail

Série Savoir-faire numérique DES REVUES POUR VOTRE TABLETTE. Direction des services à distance et aux milieux documentaires Grande Bibliothèque

Série Savoir-faire numérique DES REVUES POUR VOTRE TABLETTE. Direction des services à distance et aux milieux documentaires Grande Bibliothèque Série Savoir-faire numérique DES REVUES POUR VOTRE TABLETTE Direction des services à distance et aux milieux documentaires Grande Bibliothèque Bibliothèque et Archives nationales du Québec 2 Découvrez

Plus en détail

Une formation obligatoire pour les frigoristes et les mécaniciens en protection-incendie qui travaillent avec les halocarbures.

Une formation obligatoire pour les frigoristes et les mécaniciens en protection-incendie qui travaillent avec les halocarbures. Une formation obligatoire pour les frigoristes et les mécaniciens en protection-incendie qui travaillent avec les halocarbures. À compter du 1 er juin 2007, les frigoristes* et les mécaniciens en protection-

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DE COMTÉ DE MASKINONGÉ MUNICIPALITÉ DE LA PAROISSE DE SAINT-BARNABÉ

PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DE COMTÉ DE MASKINONGÉ MUNICIPALITÉ DE LA PAROISSE DE SAINT-BARNABÉ PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DE COMTÉ DE MASKINONGÉ MUNICIPALITÉ DE LA PAROISSE DE SAINT-BARNABÉ Lundi, 19 septembre 2011 Procès-verbal d une séance extraordinaire du conseil municipal de

Plus en détail

La CSST a besoin de l avis d un autre professionnel de la santé : ce qu il faut savoir. www.csst.qc.ca

La CSST a besoin de l avis d un autre professionnel de la santé : ce qu il faut savoir. www.csst.qc.ca À L INTENTION DES TRAVAILLEUSES ET DES TRAVAILLEURS La CSST a besoin de l avis d un autre professionnel de la santé : ce qu il faut savoir. www.csst.qc.ca Vous avez subi un accident du travail, vous souffrez

Plus en détail

OFFICE NATIONAL DE L ÉNERGIE. DEMANDE DE PERMIS D EXPORTATION D ÉLECTRICITÉ Hydro-Québec

OFFICE NATIONAL DE L ÉNERGIE. DEMANDE DE PERMIS D EXPORTATION D ÉLECTRICITÉ Hydro-Québec OFFICE NATIONAL DE L ÉNERGIE DEMANDE DE PERMIS D EXPORTATION D ÉLECTRICITÉ Conformément à la Loi sur l Office national de l'énergie, S.R.C. 1985, c. N-7 et au Règlement de l Office national de l énergie

Plus en détail

Les Jeudis de la Gouvernance Publique Organisés par le PARGEP La gestion documentaire publique : le modèle québécois

Les Jeudis de la Gouvernance Publique Organisés par le PARGEP La gestion documentaire publique : le modèle québécois Les Jeudis de la Gouvernance Publique Organisés par le PARGEP La gestion documentaire publique : le modèle québécois Maude Doyon Archiviste Direction des centres d'archives de l'est du Québec et des archives

Plus en détail

Guide pour le modèle de cautionnement

Guide pour le modèle de cautionnement Guide pour le modèle de cautionnement Le formulaire de cautionnement qui accompagne ce guide est le fruit d une collaboration entre l Association canadienne de caution et le ministère du Développement

Plus en détail

Mutuelles de prévention. Guide en vue de la création d une mutuelle. www.csst.qc.ca Guide en vue de la création d une mutuelle

Mutuelles de prévention. Guide en vue de la création d une mutuelle. www.csst.qc.ca Guide en vue de la création d une mutuelle Mutuelles de prévention Guide en vue de la création d une mutuelle www.csst.qc.ca Ce guide a pour but de répondre aux questions des employeurs qui prévoient se regrouper pour faire de la prévention. Ce

Plus en détail

Mise à jour sur le projet Énergie Saguenay et bilan de la consultation préalable. 3 juin 2015

Mise à jour sur le projet Énergie Saguenay et bilan de la consultation préalable. 3 juin 2015 Mise à jour sur le projet Énergie Saguenay et bilan de la consultation préalable 3 juin 2015 Ordre du jour Heure Déroulement 19 h Mise à jour sur le projet Énergie Saguenay et bilan de la démarche consultative

Plus en détail

Êtes-vous bien épaulé?

Êtes-vous bien épaulé? D O C U M E N T D E D I S C U S S I O N 2 0 0 8 Êtes-vous bien épaulé? de votre fournisseur DMS. Par Dave Bates MISEZ SUR VOTRE RÉUSSITE. Êtes-vous bien épaulé? Bénéficiez-vous d assistance? de votre fournisseur

Plus en détail

Complexe de la Romaine

Complexe de la Romaine Complexe de la Romaine Étude d impact sur l environnement Volume 10 Cartes en pochette volume 10volume 1 Hydro-Québec Production Décembre 2007 Cette étude d impact sur l environnement est soumise à la

Plus en détail

2013-2014 Programme Connexion compétences Information générale

2013-2014 Programme Connexion compétences Information générale 2013-2014 Programme Connexion compétences Information générale Important! Certaines modifications ont été apportées au programme. Nous vous invitons donc à lire attentivement ce document. 95, rue de l

Plus en détail

JOURNÉE D INFORMATION RCGT SUR LES IFRS ET LA FISCALITÉ POUR LES SOCIÉTÉS D EXPLORATION MINIÈRE

JOURNÉE D INFORMATION RCGT SUR LES IFRS ET LA FISCALITÉ POUR LES SOCIÉTÉS D EXPLORATION MINIÈRE JOURNÉE D INFORMATION SUR LES IFRS ET LA FISCALITÉ POUR LES SOCIÉTÉS D EXPLORATION MINIÈRE Le mercredi 10 octobre 2012 Salons Marquette et Hochelaga 4 & 5 Hôtel Le Reine Elizabeth 900, boulevard René-Lévesque

Plus en détail

Devenir un gestionnaire de personnes

Devenir un gestionnaire de personnes Devenir un gestionnaire de personnes SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Déterminer vos besoins Trouver les bonnes personnes Conserver les bons employés SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Le passage de personne d

Plus en détail

Saguenay - Lac-Saint-Jean ANNÉE SCOLAIRE 2011-2012

Saguenay - Lac-Saint-Jean ANNÉE SCOLAIRE 2011-2012 Saguenay - Lac-Saint-Jean ANNÉE SCOLAIRE 2011-2012 Préparé par le comité régional du développement de Jeunes Entreprises - Jean-Michel Gobeil, agent de sensibilisation à l entrepreneuriat jeunesse - Chrystelle

Plus en détail

Pour mieux comprendre le mode de

Pour mieux comprendre le mode de L Avis de calcul du taux 2011 Le Sommaire des données ayant servi au calcul du taux 2011 Les Données financières ayant servi au calcul du taux 2011 En s adressant au personnel du Service aux employeurs

Plus en détail

STRUCTURE DU PLAN D AFFAIRES

STRUCTURE DU PLAN D AFFAIRES LIGNES DIRECTRICES RELATIVES AUX PLANS D'ENTREPRISE FONDS POUR LES PROJETS PILOTES D'INNOVATION (FPPI) Le Fonds pour les projets pilotes d innovation (FPPI) est un programme régi par le Ministère du Développement

Plus en détail

DES DONS ÉCOLOGIQUES

DES DONS ÉCOLOGIQUES Programme DES DONS ÉCOLOGIQUES AU QUÉBEC ALLONS-Y PAR ÉTAPES! Guide à l intention des propriétaires fonciers et des organismes bénéficiaires Coordonnées du bureau régional d Environnement Canada Programme

Plus en détail

MOT DU PRÉSIDENT-DIRECTEUR GÉNÉRAL

MOT DU PRÉSIDENT-DIRECTEUR GÉNÉRAL Plan d action de développement durable 2009-2013 MOT DU PRÉSIDENT-DIRECTEUR GÉNÉRAL Il me fait plaisir de présenter le plan d action de développement durable du Centre de la francophonie des Amériques

Plus en détail

ÉCOLE DE LANGUES Cours d anglais 2015-2016

ÉCOLE DE LANGUES Cours d anglais 2015-2016 ÉCOLE DE LANGUES Cours d anglais 2015-2016 ON MET L ACCENT SUR L ANGLAIS! Depuis plus de 30 ans, l École de langues de la (FEP) offre des cours d anglais conversation, lecture et rédaction de niveau débutant,

Plus en détail