l industrie de la construction. Une question d équité et de justice pour tous. Essentiellement, l entrepreneur autonome

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "l industrie de la construction. Une question d équité et de justice pour tous. Essentiellement, l entrepreneur autonome"

Transcription

1 L entrepreneur autonome : L INFORMEL droits, obligations, restrictions et encadrement Principaux titres POSTE-PUBLICATIONS, N o Le CPA approuve une position corporative et une brochure sera mise à la disposition des membres Le 23 mai dernier, les membres du Conseil provincial d administration ont approuvé à l unanimité une position corporative concernant les droits, obligations, restrictions et encadrement relatifs à tous les membres ayant le statut d entrepreneur autonome ainsi qu à tous ceux qui vont et viennent entre le statut d entrepreneur autonome et celui d employeur, au gré de leur volume d activités. Il existe des zones grises chez les membres au niveau de la compréhension, de l application et du respect des lois et règlements en vigueur. Par le biais de cette position, la Corporation désire expliquer clairement sa position sur le sujet afin d éliminer ces zones grises pour le mieux-être de tous ses membres. La CMEQ juge qu il est important que tous les membres jouissant du statut d entrepreneur autonome sachent exactement à quoi s attendre de leur corporation en termes de support et de non support relativement à leurs droits, obligations, restrictions et encadrement définis par la Loi sur les relations de travail et ses différents règlements d application. La CMEQ veut aussi offrir à tous ses membres, actuels et futurs, un document de référence qui leur permettra de connaître précisément et comprendre leurs droits, obligations, restrictions et encadrement définis par la Loi sur les relations de travail et les différents règlements d application qui en découlent. La CMEQ veut aussi informer tous ses membres de ce qu elle attend de chacun d eux relativement au respect des lois et règlements en vigueur dans l industrie de la construction. Une question d équité et de justice pour tous. Essentiellement, l entrepreneur autonome qui respecte les lois et règlements en vigueur peut effectuer tout type de travaux sans limitation. Il a cependant des décisions d affaires à prendre et il doit respecter les mêmes obligations auxquelles ses collègues employeurs sont tenus. Encore faut-il être bien informé pour prendre de bonnes décisions! Tel est l objet de cette position corporative. Parmi les sujets que traite cette position corporative, notons les suivants : - ce qu il faut comprendre de la loi sur les relations de travail - les définitions, obligations, restrictions prévues par la loi sur les relations de travail - les travaux non assujettis vs assujettis - les obligations de l entrepreneur selon qu il s agit de travaux mineurs ou de travaux de construction - l aspect déterminant du statut juridique de l entreprise - les avantages financiers pour l entrepreneur autonome qui effectue des travaux de construction et qui doit en acquitter les remises mensuelles - analyse du taux horaire de base vs les remises mensuelles vs le taux horaire recommandé de la CMEQ - les recommandations de la CMEQ Enfin, une conférence sera disponible pour toutes les sections qui en feront la demande afin de présenter aux membres cette position corporative. Une brochure sera développée afin d expliquer clairement et simplement ce que tout entrepreneur autonome doit savoir pour une conduite de ses affaires qui soit optimale et respectueuse des lois et règlements en vigueur tout autant que de tous les membres de la Corporation. Relations de travail : enjeux de la négociation : assemblées d information et de consultation Heures travaillées en électricité : de janvier à mars : la meilleure séquence depuis 2000 Henri Audet et Denis Bourbonnais nommés membres honoraires à vie octobre : 53e congrès de la CMEQ Assurer la continuité... une décision d affaires! Centre d appels d Hydro- Québec : délais d attente Honoraires d inspections à la RBQ : corrections L âge moyen des membres de la CMEQ est de 50 ans et 3 mois Rappel des thermostats d Hydro-Québec Comment faire certifier une machinerie non approuvée Concours crédit-essence CMEQ : gagnant mai La révision du Code des soumissions déposées du Québec : toujours vivante! Rendement du fonds Cormel Analyse et portrait de la masse salariale déclarée à la CCQ par les membres de la CMEQ en

2 Relations de travail : enjeux de la négociation assemblées d information et de consultation L association de la construction du Québec (ACQ) entamera cet automne le processus de négociation en vue de renouveler les conventions collectives qui prendront fin le 30 avril 2004 dans les secteurs institutionnel, commercial et industriel. L ACQ tiendra sept rencontres dans sept villes différentes afin d informer les entrepreneurs et aussi consulter ces derniers sur ce que seront les enjeux de cette prochaine ronde de négociations. Calendrier et coordonnées des assemblées Sherbrooke : Hull : Trois-Rivières : Rimouski : Jonquière : Québec : Montréal : Hôtel Delta, 25 juin 19h00 Holiday Inn Plaza la Shadier, 26 juin, 19h00 Hôtel Delta, 2 juillet, 19h00 Hôtel Rimouski, 3 juillet, 19h00 Holiday Inn Saguenay, 5 août, 19h00 Hôtel Plaza, 3031 boul. Laurier à Ste-Foy Québec, 7 août, 19h00 Hôtel Radisson, 2900 boul. Le Carrefour à Laval, 12 août, 15h00 Tous les membres intéressés par le contenu des conventions collectives sont invités à participer activement à ces rencontres. Il s agit de vos affaires, n hésitez pas à vous impliquer et à faire connaître votre opinion et à faire valoir votre point de vue. Heures travaillées en électricité : de janvier à mars, la meilleure séquence depuis 2000 Bonne nouvelle pour le secteur de l électricité. Tous les secteurs sont en hausse sans exception pour les trois premiers mois de. La performance cumulative est la meilleure depuis l an 2000 avec une croissance de 13 % globalement. Résidentiel Inst. et comm. Industriel Génie Total Heures travaillées en électricité - janvier à mars variations 03/02 27 % 7 % 26 % 19 % 13 % Henry Audet et Denis Bourbonnais nommés membres honoraires de la CMEQ MM. Henry Audet et Denis Bourbonnais ont été nommés membres honoraires de la CMEQ par les membres du conseil d'administration. Son entreprise Henry Audet Ltée a débuté ses opérations dans la section de Québec en Après avoir vendu cette entreprise en 1987, il a continué d'oeuvrer comme entrepreneur électricien à Montréal sous le nom de Placement Audet Ltée. Il a pris sa retraite en août Il a été président de la section de Québec de 1977 à 1981 et président provincial de de 1982 à Il a siègé sur de nombreux comités. MM. Jean Grenier, Jean-Louis Auger, Florent Laplante, Richard Duval et Robert Leclerc lui ont rendu témoignage par le biais de documents déposés au conseil d'administration. M. Denis Bourbonnais, un membre actif de la section de Valleyfield sous le nom de Denis Bourbonnais inc, a ouvert les portes de son entreprise en mai Il a été président de la section de Valleyfield de 1983 à 1985 et il a siègé au conseil d'administration de la CMEQ pendant de nombreuses années. M. Bourbonnais était un participant assidu des réunions de sa section. MM. Claude Gagnon, Jean-Baptiste Deschênes, Yvon Ouellet, Jean- Charles Barrette et Réal Barbeau ont rappelé sa générosité et sa disponibilité à l'égard de ses confrères. MM. Audet et Bourbonnais joignent le cercle des 24 autres membres honoraires de la CMEQ. 2

3 24-25 octobre - 53 congrès de la CMEQ : Assurer la continuité... une décision d affaires! e Assurer la continuité... une décision d affaires! e 53 congrès octobre Les 24 et 25 octobre prochains la CMEQ tiendra, au Sheraton Laval, la 53e édition de son congrès annuel. Ayant pour thème, «Assurer la continuité une décision d affaires!», le congrès met cette année l emphase sur l importance pour les entrepreneurs de planifier la continuité de leur entreprise. Tous les membres de la Corporation savent au prix de quels efforts ils ont créé et mener à maturité leur entreprise. La succession des semaines et les horaires chargés font en sorte que trop rapidement vient le moment d envisager la période de la retraite. Que faire alors de cette entreprise où l on a investi la majeure partie de sa vie? Est-ce que les enfants, un collègue ou une tierce partie sera en mesure d assurer la continuité de l entreprise? Ou alors, faute de relève, faudra-t-il se résoudre à mettre définitivement la clef dans la porte? Pour éviter que ne se referme le livre d une aventure professionnelle riche d une expertise, d un réseau de clients et d une notoriété gagnée au fil des années, la Corporation veut conscientiser ses membres au fait que planifier sa sortie de l industrie constitue d abord et avant tout une décision d affaires payante. Non seulement s en dégage-til un sentiment de satisfaction de voir continuer l œuvre d une vie mais également une optimisation de la valeur de son entreprise et l assurance de retombées financières intéressantes pour la retraite. Un programme de conférence à la fine pointe de vos besoins La conférence vedette de ce 53e congrès n est pas étrangère avec le thème de cette année. En effet, la Corporation est très fière de vous présenter la conférence «Assurer la relève de son entreprise : une décision d affaires!». Nous consacrerons plus de deux heures à partager avec vous, concrètement, tout le vécu de quatre entrepreneurs chevronnés qui ont réussi ou sont en train de réussir l exercice d assurer la continuité de l entreprise. Pour l occasion, ils vous livreront leurs démarches personnelles et répondront à vos questions. Gageons que leurs témoignages et expériences pratiques sauront vous guider dans votre propre cheminement! Les autres conférences prévues au programme de cette 53e édition traiteront des sujets suivants : les disjoncteurs de défaut d arc, les sinistres en milieu agricole : volet électricité et les services en ligne de la Commission de la construction du Québec. Deux fabuleuses soirées en ouverture et clôture Côté divertissement, vous ne serez pas en reste puisque la Corporation vous offre deux soirées extraordinaires dont vous vous souviendrez longtemps. En ouverture Paulo Ramos et son groupe vous invite à une Soirée brésilienne dont la chaude musique saura ensoleiller votre cœur et vous faire oublier la grisaille de l automne. En guise de spectacle de clôture de cette 53e édition, la «plus belle voix de blues au Québec», Bob Walsh, accompagné de huit musiciens et deux choristes, nous présentera son spectacle, «Unforgettable Songs», qui fut présenté à guichets fermés dans le cadre du Festival international de Jazz de Montréal. Assurer la continuité c est venir au congrès et inciter un collègue à en faire autant! Chaque congrès de la CMEQ constitue une expérience annuelle dès plus enrichissante où perfectionnement, information de pointe, échanges avec des collègues et soirée de gala se côtoient. En incitant un collègue à vivre son premier congrès, vous lui donnez l opportunité de vivre une expérience unique et enrichissante. Alors, réservez ces dates à votre agenda et contacter maintenant le collègue que vous parrainerez pour son premier congrès! Vous êtes aux prises avec un problème de compatibilité électrique? Fiez-vous à notre expertise. Pour en savoir plus, consultez notre site. 3

4 Centre d appels d Hydro-Québec : le point sur les délais d attente Pour obtenir un No d autorisation de descellement ou pour déconnecter et reconnecter, tel que requis par l article Autorisation du Livre bleu, ou pour toute autre information, la majorité des entrepreneurs doivent communiquer avec le Centre d appels d Hydro-Québec, à St- Hyacinthe, sauf pour les régions éloignées (Abitibi, Côte-Nord, péninsule de la Gaspésie et les Îles de la Madeleine). Lors de ces communications, certains se plaignent des délais prolongés d attentes téléphoniques. Suite à des démarches auprès d HQ, nous avons obtenu des statistiques d opérations téléphoniques du Centre d appels. Suite à une vérification des délais d attente, voici les résultats obtenus : - jeudi le 3 avril : 247 appels reçus, 4 % d abandon ; - vendredi le 4 avril : 195 appels reçus, 10 % d abandon. Comparant ces résultats avec ceux de la semaine courante et ceux du mois d avril, nous pouvons constater que ces résultats sont sensiblement les mêmes. Le pourcentage moyen d abandon d appels reçus est d environ 7 % pour le mois d avril. Le pourcentage moyen des appels répondus est donc de 93 %. Par contre, il y a deux périodes de pointe au cours d une journée : le matin (8 :00 à 10:30) et au début de l après-midi (13:00 à 13:30). Vous auriez avantage à appeler en dehors de ces heures de pointe et, même, à demander vos No d autorisation à l avance. Hydro-Québec demeure consciente qu il y a encore place à amélioration dans le traitement de la réception des appels. Dans un environnement normal d opération, le pourcentage d abandon d appels nous semble tout de même raisonnable. Nous vous rappelons qu il faut obtenir l autorisation avant d exécuter les travaux et non après l exécution des travaux. De plus, il faut également faire parvenir le formulaire «Demande d alimentation et Déclaration de travaux» dûment rempli, à Hydro-Québec, dans les 24 heures qui suivent le début des travaux, sauf les fins de semaines et les jours fériés. Alors, toute omission de respecter l obligation d obtenir au préalable l autorisation d Hydro-Québec ou de transmettre la Déclaration de travaux dans les 24 heures qui suivent le début des travaux entraîne automatiquement une amende 104 $. Il y a donc deux obligations : le numéro d autorisation et le délai de 24 heures. L une ou l autre entraîne une amende. Donc, si le Centre d appels vous semble inaccessible, il vaut mieux raccrocher le téléphone et rappeler plus tard, afin d obtenir au préalable l autorisation d Hydro-Québec. De plus, ne pas oublier de faire suivre la Déclaration de travaux. Honoraires d inspections à la RBQ : corrections sur la supervision des travaux Suite à la publication de l article Déclaration de la masse salariale : Des réponses à vos questions dans L informel de mars, la RBQ informait la CMEQ d une erreur dans la réponse d une de ces questions. Ces réponses avaient pourtant été approuvées par la RBQ. À la troisième question, la RBQ nous demande de modifier la réponse. Cette question et la réponse de mars étaient : Q : Est-ce que le compagnon ou apprenti électricien agissant à titre de superviseur (surintendant, contremaître ou chef d équipe) peut être exclu de la masse salariale? R : Oui, la partie de son temps agissant à titre de superviseur peut être exclue 4 de la masse salariale puisqu il est affecté, durant cette période, à des travaux non assujettis à la masse salariale. Par contre, la partie de son temps effectuant des travaux de construction doit être incluse à la masse salariale. La RBQ nous demande donc corriger cette réponse. Selon la RBQ, lorsque le superviseur supervise des travaux de construction d une installation électrique, ce superviseur est affecté à des travaux assujettis et son temps doit être inclus à la masse salariale pour ces travaux. La nouvelle réponse à la question ci-haut mentionnée est maintenant la suivante : R : Non, puisque la supervision de travaux de construction d une installation électrique est assujettie à la masse salariale au même titre que les travaux de construction eux-mêmes. Cette précision nous est demandée par la RBQ afin de dissiper tout doute concernant cette question. Vous devez donc déclarer à la masse salariale le temps de supervision. Fermeture des bureaux de la CMEQ durant les vacances de la construction Veuillez prendre note que les bureaux de la CMEQ seront fermés du 14 au 25 juillet.

5 L âge moyen des membres de la CMEQ est de 50 ans et 3 mois La CMEQ a réalisé une étude sur le vieillissement de ses membres. Quelques dossiers de membres ont été analysés. Il a ainsi été possible de déterminer l âge moyen des membres et la distribution de ceux-ci selon leur groupe d âge respectif. et 8 mois. L écart entre la section la plus jeune et la plus vieille est de 4 ans et 1 mois. Seulement 1 % des membres ont moins de 30 ans. 15 % des membres ont entre 30 et 39 ans, 30 % entre 40 et 49 ans, 37 % entre 50 et 59 et 17 % ont plus de 60 ans. 54 % des membres ont plus de 50 ans. Montréal : Outaouais : Pocatière : Québec : Rimouski : Saguenay : Victoriaville : CMEQ : 49 ans et 10 mois 52 ans et 7 mois 51 ans et 8 mois 49 ans et 8 mois 52 ans et 8 mois 51 ans et 1 mois 50 ans et 8 mois 50 ans et 4 mois Les faits saillants : Au 31 décembre 2002, l âge moyen des membres de la CMEQ était de 50 ans et 4 mois. La section Granby / St-Hyacinthe est celle dont a l âge moyen de ses membres est le plus jeune avec 48 ans et 7 mois alors que Rimouski est la section avec l âge moyen le plus élevé, soit 52 ans Âge moyen par section : Abitibi : 49 ans et 1 mois Côte Nord : 49 ans et 7 mois Estrie : 48 ans et 10 mois Gaspésie : 50 ans juste Granby/St-H. : 48 ans et 7 mois Lanaudière : 49 ans et 5 mois Laurentides : 48 ans et 10 mois Longueuil/Sorel :9 ans et 8 mois Mauricie : 52 ans et 2 mois Distribution des membres selon le groupe d âge : 29 ans et moins : 1 % ans : 5 % ans : 10 % ans : 14 % ans : 16 % ans : 20 % ans : 17 % 60 ans et plus : 17 % Rappel des thermostats d Hydro-Québec : Acheminez vos formulaires, vos factures et vos thermostats mais ne postez pas d état de compte à la CMEQ! Plusieurs entrepreneurs électriciens acheminent des états de compte à la CMEQ dans le cadre du Rappel des thermostats IT 5000 d Hydro-Québec. Cette procédure est inutile dans la mesure où les formulaires reçus jusqu au dernier jour d un mois donné sont payables par chèque le 15e jour du mois suivant. Le traitement est systématique : si votre colis arrive à la CMEQ le dernier jour du mois ou avant, vous recevrez un chèque en date du 15 du mois suivant. Par contre, si vous attendez à la toute fin du mois pour nous acheminer vos effets, il se peut que votre envoi n arrive à la CMEQ que le 1er ou le 2, ce qui retardera le paiement jusqu au mois suivant. Également, si l envoi est incomplet (thermostat manquant ou mauvais type de thermostat ou encore formulaire oublié), il peut y avoir des délais dans le traitement de vos formulaires mais dans tous ces cas problématiques, nous communiquons avec les entreprises afin de les aviser. Rappel : les formulaires mal complétés retardent votre paiement Nous vous rappelons que vous devez compléter correctement le formulaire de rappel, soit indiquer le numéro de référence du client, les informations le concernant, le nom de votre entreprise et votre numéro de membre (5 chiffres), le numéro de série du thermostat retiré et aussi indiquer la marque le modèle ainsi que la puissance raccordée du nouveau thermostat installé. Finalement, vous devez cocher le type de thermostat que vous venez d installer et faire signer le client. N oubliez pas de retourner les thermostats IT5000 avec vos formulaires et vos factures.. 5

6 Comment faire certifier une machinerie non approuvée Dans L informel du mois d avril dernier, nous avons publié un article au sujet de l approbation de l appareillage électrique. Selon le Code de construction, Chapitre V - Électricité, l'article «Approbation d appareillage électrique utilisé dans une installation électrique ou destiné à être alimenté à partir d une installation électrique» stipule que «tout appareillage électrique utilisé dans une installation électrique doit être approuvé pour l usage auquel il est destiné. Il est en outre interdit d utiliser dans une installation électrique ou de raccorder en permanence à une telle installation un appareillage non approuvé.» De plus, cet article stipule «qu il est interdit de vendre ou de louer un appareillage électrique non approuvé.» L expression «appareillage électrique» inclut tout type de machinerie comprenant de l appareillage électrique, tel que moteurs, éléments chauffants, dispositifs de commande, relais, câblage, etc. Une machinerie ne comportant aucune marque d approbation reconnue au Québec sur l ensemble de cette machinerie ne peut être raccordée à une installation électrique. Il faut alors que des démarches d inspection spéciale soient entreprises auprès d un organisme de certification. Selon le Chapitre V Électricité, est également considéré approuvé tout appareillage électrique sur lequel est apposé une étiquette (inspection spéciale) attestant que, sans être certifié par l un des organismes accrédités, il est reconnu comme étant conforme à la norme SPE Model Code for Field Evaluation of Electrical Equipment publiée par CSA. Le guide SPE ainsi que le Code de l électricité, Première partie, sont utilisés pour l évaluation de l appareillage électrique à pied d œuvre. Ce guide traite des exigences de sécurité relatives aux blessures et aux dommages découlant du choc électrique, du transfert d énergie, d un incendie, des risques d origines mécanique ou thermique et d irradiation. Afin de faciliter les essais et l'examen de la machinerie, et de réduire au minimum les coûts qui s'y rattachent, l entrepreneur ou son client devrait fournir, entre autres, la documentation suivante : - documentation descriptive de la machinerie ; - diagrammes schématiques ou schémas de câblage ; - données d'essai et/ou rapports de certification étrangère, si disponibles ; et - toute information pertinente de la machinerie et de ses composantes électriques. Une fois la demande d inspection complétée et confirmée, les délais pour effectuer une inspection peuvent être assez courts (48 heures), dépendamment de la distance. Les organismes de certification offrant un service d inspection spéciale et ayant un bureau au Québec sont : CSA, ITS et ULC. Lors du premier contact avec l un de ces organismes, indiquez que vous appelez pour formuler une demande d inspection spéciale. Association canadienne de normalisation - CSA 865, rue Ellingham Pointe-Claire (Québec) H9R 5E8 Téléphone : (514) Sans frais : Télécopieur : (514) Internet : Intertek Testing Services - ITS 1829, 32e Avenue Lachine (Québec) H8T 3J1 Téléphone : (514) Sans frais : Télécopieur : (514) Internet : Laboratoires des assureurs du Canada - ULC 6505, route Transcanadienne Bureau 330 St-Laurent (Québec) H4T 1S3 Téléphone : (514) Sans frais : , poste Télécopieur : (514) Internet : Concours crédit-essence CMEQ - gagnant de mai Il a fait le plein chez Petro Canada en mai, Il a acheté plus de 150 litres d essence en mai, Il a utilisé sa carte SuperPass/CMEQ, Les installations électriques MCB inc. de Boisbriand a fait un détour payant et remporte 250 $ en essence dans les stations Petro Canada! Rappel : Pour participer et courir la chance de remporter 250 $ d essence, il suffit 1- d avoir une carte SuperPass/CMEQ et 2- d acheter au moins 150 litres d essence durant un mois dans l une ou l autre des stations service Pétro- Canada de votre secteur. Pour information additionnelle, pour obtenir une carte SuperPass/CMEQ ou pour savoir si votre carte est bien rattachée au groupe de la CMEQ :

7 La révision du Code des soumissions déposées du Québec : toujours vivante! Voici le résumé des activités des comités qui travaillent à la révision des règles des soumissions déposées, depuis le 27 novembre 2001, c est-à-dire le comité de la CMEQ et le comité tripartite (CMEQ, CMMTQ et ACQ). Rappel Le 27 novembre 2001, le comité tripartite terminait l étape 2 de la révision du Code, c est-à-dire l étude des recommandations contenues au rapport des conseillers juridiques déposé en décembre Chaque partie a pu exprimer sa position sur chacune des recommandations. L exercice a permis de recueillir un consensus sur plusieurs articles du Code. Bien que l entente portant sur l étude du rapport prévoyait 4 étapes d analyse, les parties se sont entendues pour supprimer la 3e et donc passer directement à l étape 4 qui consiste à discuter des recommandations sur lesquelles un accord n a pas été conclu. La CMEQ et la CMMTQ s expriment par le biais de 2 représentants chacune, alors que l ACQ dispose de 4 représentants, dont 2 entrepreneurs généraux. Les conseillers juridiques des parties ainsi que le président et le directeur général du BSDQ participent aux réunions. Les représentants de la CMEQ sont les mêmes que ceux présents aux étapes précédentes, afin d assurer la continuité des discussions. La reprise des activités des comités Ce n est que le 24 février que le comité tripartite a repris ses travaux et planifié l étape 4. Suite à cette rencontre, les conseillers juridiques des parties ont étudié l impact de la jurisprudence pertinente parue depuis Les 24 mars et 30 avril, les membres du comité de révision du Code (CMEQ) se sont réunis pour réévaluer les positions prises par la CMEQ suite aux discussions de l étape 2. D autres rencontres se tiendront pour terminer l exercice. Le 14 mai dernier, le comité tripartite commençait les travaux de l étape 4. La séance s est soldée par quelques consensus suite aux recommandations des conseillers juridiques issues de la jurisprudence. Une nouvelle séance de travail, tenue le 5 juin, a surtout donné lieu à des discussions sur les dispositions du code qui traitent des cautionnements devant accompagner certaines soumissions. La prochaine réunion se tiendra le 27 août prochain. D ici là, le comité de révision de la CMEQ devra évaluer les propositions formulées par les autres parties sur certains articles qui n ont toujours pas fait l objet d un consensus. La révision des règles de soumissions est donc bien vivante, malgré la léthargie qu elle a connue pendant 15 mois. MEQAchats.com Le Groupement d achats de la CMEQ en ligne Vous avez un ordinateur, un accès Internet et une adresse de courriel? Vous êtes en mesure d utiliser le système et de communiquer vos commandes, demandes ou questions aux conseillers du Groupement d achats à toute heure du jour ou de la nuit. CMEQAchats.com ne nécessite l ajout d aucun logiciel et il n y a aucuns frais d utilisation. Accessible directement ou via le site de la CMEQ cmeqachats.com - et pour le site public cmeqachats.net - sont des sites sécurisés où vous pouvez magasiner en toute tranquillité, dans le confort de votre foyer ou à partir du bureau. Cela signifie que vous pouvez effectuer vos achats et payer avec votre carte de crédit en toute sécurité. Pour information Affaires commerciales

8 Rendements du fonds Cormel 30 mai Équilibré Actifs : ,30 $ Valeur : 13,487 $ Taux de rendement Analyse et portrait de la masse salariale déclarée à la CCQ par les membres de la CMEQ en 2002 Les membres de la CMEQ ont déclaré en 2002 un total de 364 millions $ en masse salariale pour les travaux d électricité et quelques 20 millions $ pour les travaux d alarmes. La distribution de cette masse salariale déclarée se répartit comme suit : Nous pouvons classifier en trois groupes les données sur la masse salariale déclarée soit de 0 à $, de $ à $ et plus de $. 1 mois 3 mois 6 mois YTD 1 an 2 ans 3 ans 4 ans 5 ans 10 ans 30 mai 3,03 % 3,76 % 0,69 % 0,85 % -5,46 % -3,81 % -2,67 % 2,09 % 1,99 % 6,89 % 25 avril 2,22 % 0,26 % -0,62 % -2,12 % -7,56 % -4,71 % -4,34 % 0,96 % 1,44 % 6,71 % membres volume de masse salariale déclarée à la CCQ aucune $ $ $ $ et plus pourcentage % 27 % 23 % 39 % 11 % Pour le premier groupe, 50 % des membres (1 351) ont un profil d activité inférieur à $ en masse salariale déclarée à la CCQ et contribuent à 2 % de toute la masse salariale déclarée. Actions Actifs : ,77 $ Valeur : 5,769 $ Taux de rendement Pour le second groupe, nous avons 39 % des membres (1 066) qui ont un profil d activités variant entre $ et $ en masse salariale déclarée et qui contribuent à 26 % de la masse salariale déclarée. Enfin, pour le troisième groupe, nous comptons 11 % des membres (311) qui ont une masse salariale supérieure à $ et qui contribuent à 72 % de la masse salariale déclarée. 30 mai 25 avril Sommairement, nous pouvons présenter la contribution des membres à l ensemble de la masse salariale déclarée de la façon suivante : 1 mois 3 mois 6 mois YTD 1 an 2 ans 3,83 % 4,11 % 1,37 % 2,16 % -10,54 % -9,43 % 2,04 % -0,11 % 0,52 % -1,61 % -14,26 % -8,98 % % des membres 50 % 39 % 11 % % de la masse salariale 2 % 26 % 72 % (Source : CCQ) V OTRE MEILLEUR CONTACT Pour obtenir une protection de responsabilité complète, il vous faut la garantie erreur et omission qui couvre tous les dommages que vous pouvez occasionner du fait de vos travaux mais qui ne provoquent pas d accident. Pour bénéficier de cette protection et des nombreux autres avantages du seul programme d assurance commerciale approuvé par la CMEQ, composez le partout au Québec : HULL JONQUIÈRE MONTRÉAL QUÉBEC (Poitras, Lavigueur) SHERBROOKE (Dunn-Parizeau) 8

Offre d adhésion exclusive! Forfait Services juridiques

Offre d adhésion exclusive! Forfait Services juridiques Février 2015 Offre d adhésion exclusive! Forfait Services juridiques Bonjour, Il nous fait plaisir de vous transmettre une proposition d adhésion aux services juridiques personnalisés de l AQCPE. Ces services

Plus en détail

L entrepreneur autonome SES DROITS, OBLIGATIONS ET RESTRICTIONS. Pour dissiper la confusion générale à démêler

L entrepreneur autonome SES DROITS, OBLIGATIONS ET RESTRICTIONS. Pour dissiper la confusion générale à démêler L entrepreneur autonome SES DROITS, OBLIGATIONS ET RESTRICTIONS Le présent document s adresse particulièrement aux entrepreneurs qui n embauchent pas de salariés ou qui embauchent un salarié occasionnellement,

Plus en détail

CONSTITUTION TENUE ET CONVOCATION DE RÉUNIONS COMPOSITION BANQUE NATIONALE DU CANADA. 6. Présidence COMITÉ DE RESSOURCES HUMAINES

CONSTITUTION TENUE ET CONVOCATION DE RÉUNIONS COMPOSITION BANQUE NATIONALE DU CANADA. 6. Présidence COMITÉ DE RESSOURCES HUMAINES BANQUE NATIONALE DU CANADA COMITÉ DE RESSOURCES HUMAINES Le comité de ressources humaines (le «Comité») est établi par le conseil d administration (le «Conseil») de la Banque Nationale du Canada (la «Banque»).

Plus en détail

Régime québécois d assurance parentale

Régime québécois d assurance parentale Régime québécois d assurance parentale Table des matières 1. Caractéristiques du RQAP 3 2. Conditions d admissibilité 4 3. Types de prestations offerts 4 4. Moment pour faire une demande de prestations

Plus en détail

Devis de sélection d un gestionnaire Choisir le bon gestionnaire pour son immeuble?

Devis de sélection d un gestionnaire Choisir le bon gestionnaire pour son immeuble? 1 Devis de sélection d un gestionnaire Choisir le bon gestionnaire pour son immeuble? 2 5000, rue des Administrateurs Montréal, Québec H0P 1T0 Montréal, le 31 mars 2011 À qui de droit, Par la présente,

Plus en détail

Régime collectif d assurance responsabilité professionnelle de l Ordre des comptables professionnels agréés du Québec Foire aux questions

Régime collectif d assurance responsabilité professionnelle de l Ordre des comptables professionnels agréés du Québec Foire aux questions Régime collectif d assurance responsabilité professionnelle de l Ordre des comptables professionnels agréés du Québec Foire aux questions 1. J adhère au régime collectif pour la première fois le 1 er avril

Plus en détail

Inscription à l examen d agrément général 2015

Inscription à l examen d agrément général 2015 Inscription à l examen d agrément général 2015 Félicitations! Vous avez pris la décision de participer à l examen d agrément général qui se tiendra le samedi 17 octobre 2015 à l Université Laval, à Québec.

Plus en détail

VOTRE ABONNEMENT AU SERVICE D ÉLECTRICITÉ Résumé des principales conditions de service

VOTRE ABONNEMENT AU SERVICE D ÉLECTRICITÉ Résumé des principales conditions de service VOTRE ABONNEMENT AU SERVICE D ÉLECTRICITÉ Résumé des principales conditions de service NOTRE ENGAGEMENT : TOUJOURS MIEUX VOUS SERVIR La présente brochure résume les principales conditions de votre abonnement

Plus en détail

POLITIQUE DE REMBOURSEMENT DES FRAIS DE RÉUNION ET DE DÉPLACEMENT

POLITIQUE DE REMBOURSEMENT DES FRAIS DE RÉUNION ET DE DÉPLACEMENT POLITIQUE DE REMBOURSEMENT DES FRAIS DE RÉUNION ET DE DÉPLACEMENT http://www.actuaires.ca/members/agreements/expense_claim_form_f.pdf Document 206024 1. Généralités L Institut encourage les présidents

Plus en détail

GUIDE À L INTENTION DES ENTREPRENEURS ACCRÉDITÉS

GUIDE À L INTENTION DES ENTREPRENEURS ACCRÉDITÉS Note importante : Ce guide sera mis à jour régulièrement. Veuillez consulter notre site web pour obtenir la version la plus récente. GUIDE À L INTENTION DES ENTREPRENEURS ACCRÉDITÉS 1. FORMULAIRES A. CONTRATS

Plus en détail

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Nations Unies CAC/COSP/IRG/2015/2 Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Distr. générale 24 mars 2015 Français Original: anglais Groupe d examen de l application

Plus en détail

Quelques conseils pour vous aider à effectuer les travaux de construction ou de rénovation de votre propriété en toute légalité et à votre

Quelques conseils pour vous aider à effectuer les travaux de construction ou de rénovation de votre propriété en toute légalité et à votre Quelques conseils pour vous aider à effectuer les travaux de construction ou de rénovation de votre propriété en toute légalité et à votre satisfaction! Faut-il un permis municipal? Vérifiez auprès de

Plus en détail

L usage du masculin a uniquement pour but d alléger le texte.

L usage du masculin a uniquement pour but d alléger le texte. L usage du masculin a uniquement pour but d alléger le texte. DATE LIMITE : 2 mai 2014 CRITÈRES D ADMISSIBILITÉ Connaître un succès commercial reconnu et avoir obtenu récemment d excellents résultats financiers.

Plus en détail

Catégorie développement durable

Catégorie développement durable DESJARDINS Catégorie développement durable L usage du masculin a uniquement pour but d alléger le texte. DATE LIMITE : 30 mars 2015 CRITÈRES D ADMISSIBILITÉ Connaître un succès commercial reconnu et avoir

Plus en détail

Vérification de la santé et de la sécurité au travail (SST)

Vérification de la santé et de la sécurité au travail (SST) Conseil national de recherches du Canada Vérification de la santé et de la sécurité au travail (SST) Vérification interne, CNRC SEPTEMBRE 2010 1.0 Sommaire et conclusion Contexte Ce rapport présente les

Plus en détail

LANCEMENT D UN PROGRAMME DE FORMATION DE NOUVEAUX NÉGOCIATEURS APPEL DE CANDIDATURES

LANCEMENT D UN PROGRAMME DE FORMATION DE NOUVEAUX NÉGOCIATEURS APPEL DE CANDIDATURES Négociation - Dérivés sur taux d intérêt Négociation - Dérivés sur actions et indices Back-office - Contrats à terme Back-office - Options Technologie Réglementation CIRCULAIRE 108-15 Le 11 septembre 2015

Plus en détail

Bureau du vérificateur général du Canada. Rapport sur la revue des pratiques d audit de performance

Bureau du vérificateur général du Canada. Rapport sur la revue des pratiques d audit de performance Bureau du vérificateur général du Canada Rapport sur la revue des pratiques d audit de performance Revues des pratiques effectuées au cours de l exercice 2011-2012 Juillet 2012 Revue des pratiques et audit

Plus en détail

PROTOCOLE D UTILISATION DE LA TES

PROTOCOLE D UTILISATION DE LA TES PROTOCOLE D UTILISATION DE LA TES Le présent Protocole contient les conditions d utilisation du système informatique de transmission électronique des soumissions (la TES) et prévoit les droits et les obligations

Plus en détail

Guide d utilisation du journal de stage

Guide d utilisation du journal de stage Guide d utilisation du journal de stage À l intention des candidats à l exercice de la profession Table des matières Présentation du journal de stage 2 Aperçu des étapes à suivre 2 Étape 1 - Commencer

Plus en détail

Tarification. Compte de transaction GÉRER. Compte Travailleurs autonomes ($ CA) Guide des Solutions bancaires aux travailleurs autonomes

Tarification. Compte de transaction GÉRER. Compte Travailleurs autonomes ($ CA) Guide des Solutions bancaires aux travailleurs autonomes GÉRER TARIFICATION 01 Tarification Guide des Solutions bancaires aux travailleurs autonomes En vigueur à compter du 29 juillet 2013 Vous cherchez plus que jamais des services bancaires adaptés à vos besoins

Plus en détail

SERVICE DES FINANCES PROCÉDURE RELATIVE AUX FRAIS DE VOYAGE ET AUX FRAIS DE DÉPLACEMENT

SERVICE DES FINANCES PROCÉDURE RELATIVE AUX FRAIS DE VOYAGE ET AUX FRAIS DE DÉPLACEMENT SERVICE DES FINANCES PROCÉDURE RELATIVE AUX FRAIS DE VOYAGE ET AUX FRAIS DE DÉPLACEMENT Entrée en vigueur : 1 er mai 2014 Table des matières 1. OBJET... 1 2. AVANCE DE VOYAGE... 1 Requérant... 1 Responsable

Plus en détail

L ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES

L ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES CÉGEP DE SAINT-HYACINTHE L ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES Pour les employeurs et les stagiaires Gestion de commerces Techniques de l informatique Gestion de réseaux informatiques Techniques de l informatique

Plus en détail

Manuel d'instruction. Manuel d'instruction. Transmission électronique. du rapport mensuel. en ligne. Novembre 2014 Version 1.2

Manuel d'instruction. Manuel d'instruction. Transmission électronique. du rapport mensuel. en ligne. Novembre 2014 Version 1.2 Manuel d'instruction Manuel d'instruction Transmission électronique du rapport mensuel en ligne Novembre 2014 Version 1.2 LE COMITÉ PARITAIRE DE L'INDUSTRIE DES SERVICES AUTOMOBILES DE LA RÉGION DE MONTRÉAL

Plus en détail

Les pièges à éviter pour une meilleure rentabilité. Service des relations du travail

Les pièges à éviter pour une meilleure rentabilité. Service des relations du travail Les pièges à éviter pour une meilleure rentabilité Service des relations du travail Plan de l exposé Mise en contexte : Comment sauver des $ grâce à une saine gestion en relations du travail Quatre pièges

Plus en détail

SIXIÈME ASSEMBLÉE GÉNÉRALE NATIONALE D UCCO SACC CSN

SIXIÈME ASSEMBLÉE GÉNÉRALE NATIONALE D UCCO SACC CSN Montréal, le 9 juin 2015 À toutes les présidences des sections locales À tous les exécutifs régionaux À l exécutif national SIXIÈME ASSEMBLÉE GÉNÉRALE NATIONALE D UCCO SACC CSN La sixième Assemblée générale

Plus en détail

Politique de recours à l intention des étudiantes et étudiants 94.04.10.04 amendée 08.06.18.04

Politique de recours à l intention des étudiantes et étudiants 94.04.10.04 amendée 08.06.18.04 Politique de recours à l intention des étudiantes et étudiants 94.04.10.04 amendée 08.06.18.04 Introduction Conformément à sa mission qui est de se consacrer au développement de ses étudiants dans la perspective

Plus en détail

Guide de prêt SMART Votre parcours vers la liberté financière commence ici! Page 2 de 7

Guide de prêt SMART Votre parcours vers la liberté financière commence ici! Page 2 de 7 Guide de prêt SMART Votre parcours vers la liberté financière commence ici! Page 2 de 7 Réalisez votre rêve de liberté financière Félicitations! Vous avez franchi le premier pas vers votre liberté financière.

Plus en détail

Demande d ouverture de compte pour une personne autre qu un consommateur. Identification du requérant. Nom, prénom ou raison sociale du requérant :

Demande d ouverture de compte pour une personne autre qu un consommateur. Identification du requérant. Nom, prénom ou raison sociale du requérant : Demande d ouverture de compte pour une personne autre qu un consommateur Identification du requérant Nom, prénom ou raison sociale du requérant : (ci-après appelé le «requérant») Nom du commerce ou de

Plus en détail

Intervention en cas de problème d'alimentation électrique signalé par un client résidentiel

Intervention en cas de problème d'alimentation électrique signalé par un client résidentiel A Intervention en cas de problème d'alimentation électrique signalé par un client résidentiel Marche à suivre en vigueur à compter du 10 mai 2010 1. Domaine d'application La présente marche à suivre vise

Plus en détail

Société par actions Instructions et renseignements additionnels

Société par actions Instructions et renseignements additionnels Registre d'entreprise 1301, avenue Premier Regina, Saskatchewan S4R 8H2 Société par actions Instructions et renseignements additionnels téléphone: 306.787.2962 Télécopieur: 306.787.8999 Courriel: corporateregistry@isc.ca

Plus en détail

Objet : Trousse de renseignements sur le Programme d alternance travail-études pour l année scolaire 2015-2016

Objet : Trousse de renseignements sur le Programme d alternance travail-études pour l année scolaire 2015-2016 Division du Bureau de l éducation française Édifice Robert-Fletcher 1181, avenue Portage, salle 509, Winnipeg (Manitoba) Canada R3G 0T3 Téléphone : 204 945-6916 télécopie : 204 945-1625 évaluation télécopie

Plus en détail

GUIDE DE L ÉTUDIANTE OU DE L ÉTUDIANT ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES

GUIDE DE L ÉTUDIANTE OU DE L ÉTUDIANT ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES GUIDE DE L ÉTUDIANTE OU DE L ÉTUDIANT ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES Une stratégie éducative L alternance travail-études (ATE) est une stratégie éducative comportant des sessions où

Plus en détail

Tous les intéressés qui effectuent des opérations d assurance RC professionnelle (secteur des services financiers) au Québec

Tous les intéressés qui effectuent des opérations d assurance RC professionnelle (secteur des services financiers) au Québec bulletin Canadien Date 2014-06-05 Destinataires Référence Tous les intéressés qui effectuent des opérations d assurance RC professionnelle (secteur des services financiers) au Québec RE-14-008 Objet Pièce

Plus en détail

Pour obtenir les services de DÉMÉNAGEMENT PERFORMANCE vous pouvez communiquer avec eux de deux façons : En communiquant avec Monsieur Pierre Panneton

Pour obtenir les services de DÉMÉNAGEMENT PERFORMANCE vous pouvez communiquer avec eux de deux façons : En communiquant avec Monsieur Pierre Panneton Pour obtenir les services de DÉMÉNAGEMENT PERFORMANCE vous pouvez communiquer avec eux de deux façons : En communiquant avec Monsieur Pierre Panneton o Téléphone au bureau : 514-351-8700 o Pour toute urgence

Plus en détail

VILLE DE CHÂTEAUGUAY FOURNITURE ET INSTALLATION D UN BÂTIMENT PRÉFABRIQUÉ ET TRAVAUX CONNEXES POUR LA VILLE DE CHÂTEAUGUAY

VILLE DE CHÂTEAUGUAY FOURNITURE ET INSTALLATION D UN BÂTIMENT PRÉFABRIQUÉ ET TRAVAUX CONNEXES POUR LA VILLE DE CHÂTEAUGUAY VILLE DE CHÂTEAUGUAY FOURNITURE ET INSTALLATION ET TRAVAUX CONNEXES POUR LA VILLE DE CHÂTEAUGUAY DOCUMENT D APPEL D OFFRES NO : SP-14-144 CHAPITRE E CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIÈRES FOURNITURE

Plus en détail

UN SERVICE À VOTRE IMAGE

UN SERVICE À VOTRE IMAGE UN SERVICE À VOTRE IMAGE Un service Un service de de Mutuelles qui qui inspire inspire la fierté! la fierté! Depuis 2012, Depuis l AQEI 2012, offre l AQEI un offre outil un sur outil mesure à mesure ses

Plus en détail

Comment passer un contrat avec les agents de commercialisation du gaz naturel et les détaillants d électricité

Comment passer un contrat avec les agents de commercialisation du gaz naturel et les détaillants d électricité Ontario Energy Commission de l énergie Board de l Ontario P.O. Box 2319 C.P. 2319 2300 Yonge Street 2300, rue Yonge 26th. Floor 26 e étage Toronto ON M4P 1E4 Toronto ON M4P 1E4 Telephone: (416) 481-1967

Plus en détail

Vérification des procédures de démarcation de l encaisse en fin d exercice 2010-2011. Rapport de vérification interne

Vérification des procédures de démarcation de l encaisse en fin d exercice 2010-2011. Rapport de vérification interne Vérification des procédures de démarcation de l encaisse en fin d exercice 2010-2011 Rapport de vérification interne Octobre 2011 TABLE DES MATIÈRES 1.0 INTRODUCTION... 3 1.1 CONTEXTE... 3 1.2 ÉVALUATION

Plus en détail

UNION OF CANADIAN CORRECTIONAL OFFICERS SYNDICAT DES AGENTS CORRECTIONNELS DU CANADA CSN POLITIQUE DE REMBOURSEMENT

UNION OF CANADIAN CORRECTIONAL OFFICERS SYNDICAT DES AGENTS CORRECTIONNELS DU CANADA CSN POLITIQUE DE REMBOURSEMENT UNION OF CANADIAN CORRECTIONAL OFFICERS SYNDICAT DES AGENTS CORRECTIONNELS DU CANADA CSN POLITIQUE DE REMBOURSEMENT DES DÉPENSES ET DU SALAIRE Version de fevrier 2009 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION...1

Plus en détail

Bureau du vérificateur général du Canada. Rapport de la revue des pratiques de vérification annuelle. Revues des pratiques effectuées en 2010-2011

Bureau du vérificateur général du Canada. Rapport de la revue des pratiques de vérification annuelle. Revues des pratiques effectuées en 2010-2011 Bureau du vérificateur général du Canada Rapport de la revue des pratiques de vérification annuelle Revues des pratiques effectuées en 2010-2011 Janvier 2011 Revue des pratiques et vérification interne

Plus en détail

Aux Fleurs de Montchoisi Conditions générales de Vente. Article 1 Applications des conditions.

Aux Fleurs de Montchoisi Conditions générales de Vente. Article 1 Applications des conditions. Aux Fleurs de Montchoisi Conditions générales de Vente Article 1 Applications des conditions. Les présentes conditions de ventes sont conclues entre le magasin de fleurs Aux Fleurs de Montchoisi dont le

Plus en détail

Faites le plein et allez de l avant avec les cartes Esso pour parcs automobiles.

Faites le plein et allez de l avant avec les cartes Esso pour parcs automobiles. Faites le plein et allez de l avant avec les cartes Esso pour parcs automobiles. Les cartes Esso pour parcs automobiles permettent à votre entreprise d aller de l avant. Inscrivez-vous dès maintenant.

Plus en détail

AVIS DE LA FCNB DEUXIÈME PÉRIODE DE CONSULTATION PROJET DE RÈGLE INS-001 DROITS EXIGIBLES

AVIS DE LA FCNB DEUXIÈME PÉRIODE DE CONSULTATION PROJET DE RÈGLE INS-001 DROITS EXIGIBLES AVIS DE LA FCNB DEUXIÈME PÉRIODE DE CONSULTATION PROJET DE RÈGLE INS-001 DROITS EXIGIBLES Le 26 août 2015 Contexte La Commission des services financiers et des services aux consommateurs (Commission) a

Plus en détail

POLITIQUE DE REMBOURSEMENT DES FRAIS DE RÉUNION ET DE DÉPLACEMENT

POLITIQUE DE REMBOURSEMENT DES FRAIS DE RÉUNION ET DE DÉPLACEMENT POLITIQUE DE REMBOURSEMENT DES FRAIS DE RÉUNION ET DE DÉPLACEMENT 1. GÉNÉRALITÉS Document 207004 L Institut encourage les présidents des directions, commissions et groupes de travail à faire preuve de

Plus en détail

Guide de l utilisateur du portail

Guide de l utilisateur du portail Cette version du guide a été conçue expressément pour la phase d essai public du portail. Ne vous en servez pas après le 15 octobre 2015. Guide de l utilisateur du portail Version 0.92 septembre 29, 2015

Plus en détail

Table des matières Mise en contexte...3 Historique...3 1995...3 Lettre d entente no 54... 3 1996...3 Diagnostic du plan Imbeault, le plan qui est

Table des matières Mise en contexte...3 Historique...3 1995...3 Lettre d entente no 54... 3 1996...3 Diagnostic du plan Imbeault, le plan qui est Section locale 2000 Table des matières Mise en contexte...3 Historique...3 1995...3 Lettre d entente no 54... 3 1996...3 Diagnostic du plan Imbeault, le plan qui est actuellement en vigueur... 3 1997...3

Plus en détail

Services-conseils et d intégration d applications réseau HP

Services-conseils et d intégration d applications réseau HP Services-conseils et d intégration d applications réseau HP Services HP Données techniques Les Services-conseils et d intégration d applications réseau HP (les «Services») sont en mesure de répondre à

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION CHARTE CORPORATIVE Date de publication 2005-11-17 Date de révision 2014-06-10 Émise et approuvée par Conseil d administration de Uni-Sélect inc. CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION

Plus en détail

GROUPE TMX LIMITÉE. (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL

GROUPE TMX LIMITÉE. (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL 1. Généralités GROUPE TMX LIMITÉE (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL Le conseil d administration de la société (le «conseil») a pour principale responsabilité

Plus en détail

DEMANDE D ADMISSIBILITÉ EN VERTU DE L ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES -

DEMANDE D ADMISSIBILITÉ EN VERTU DE L ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES - 5, Place Marie, bureau 800, Montréal (Québec) H3B 2G2 T. 514 288.3256 1 800 363.4688 Télec. 514 843.8375 www.cpaquebec.ca DOCUMENT A DEMANDE D ADMISSIBILITÉ EN VERTU DE L ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE

Plus en détail

Guide de l employeur

Guide de l employeur L ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES un partenariat entre les employeurs et le Cégep Guide de l employeur Planifiez votre relève, embauchez un stagiaire! Guide de l employeur Service de recherche et de développement

Plus en détail

AGM 125 AGA MONTRÉAL, QUÉBEC JUNE 27-30, 2012 27-30 JUIN 2012

AGM 125 AGA MONTRÉAL, QUÉBEC JUNE 27-30, 2012 27-30 JUIN 2012 JUNE 27-30, 2012 MONTRÉAL, QUÉBEC 27-30 JUIN 2012 TABLE DES MATIÈRES Trousse d information AGA... 2 Obligations des membres... 3 Information sur la réservation d hôtel... 4 Transport... 6 Réception de

Plus en détail

PLOMBERIE EMPLOI-QUÉBEC LA Q U A L I F I C A T I O N O B L I G A T O I R E CONNAÎTRE LA QUALIFICATION 2015-03-31 LES FONCTIONS DU TRAVAIL

PLOMBERIE EMPLOI-QUÉBEC LA Q U A L I F I C A T I O N O B L I G A T O I R E CONNAÎTRE LA QUALIFICATION 2015-03-31 LES FONCTIONS DU TRAVAIL EMPLOI-QUÉBEC LA Q U A L I F I C A T I O N O B L I G A T O I R E PLOMBERIE CONNAÎTRE LA QUALIFICATION LES FONCTIONS DU TRAVAIL Le certificat de qualification en plomberie est obligatoire pour toute personne

Plus en détail

GUIDE LES EXAMENS ET LEUR PRÉPARATION

GUIDE LES EXAMENS ET LEUR PRÉPARATION GUIDE LES EXAMENS ET LEUR PRÉPARATION 5925, boulevard Décarie Montréal (Qc) H3W 3C9 Téléphone : 514 738-2184 / 1 800 361-9061 Télécopieur : 514 738-9159 / 1 866 738-9159 Courriel : qualif@cmeq.org TABLE

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À HULL SERVICE DE LA BIBLIOTHÈQUE POLITIQUE RELATIVE À LA DOCUMENTATION REÇUE EN DONS

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À HULL SERVICE DE LA BIBLIOTHÈQUE POLITIQUE RELATIVE À LA DOCUMENTATION REÇUE EN DONS UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À HULL SERVICE DE LA BIBLIOTHÈQUE POLITIQUE RELATIVE À LA DOCUMENTATION REÇUE EN DONS LE 17 JUILLET 2000 TABLE DES MATIÈRES 1. BUTS ET OBJECTIFS 3 Pages 2. DÉFINITION 3 3. PRINCIPES

Plus en détail

RÈGLES du CONSEIL D ADMINISTRATION (les «règles») de YELLOW MÉDIA LIMITÉE (la «Société»)

RÈGLES du CONSEIL D ADMINISTRATION (les «règles») de YELLOW MÉDIA LIMITÉE (la «Société») RÈGLES du CONSEIL D ADMINISTRATION (les «règles») de YELLOW MÉDIA LIMITÉE (la «Société») AUTORITÉ Le conseil d administration de la Société (le «conseil») établit les politiques générales de la Société,

Plus en détail

ÉDITION 2011 Du 24 novembre au 4 décembre 2011

ÉDITION 2011 Du 24 novembre au 4 décembre 2011 présentent ÉDITION 2011 Palais des congrès de Montréal formulaire d inscription pour les nouveaux exposants FORMULAIRE D INSCRIPTION 2011 Nom de la compagnie : (tel qu il doit apparaître dans tout le matériel

Plus en détail

Travailleur autonome. 6. Avez-vous eu des changements dans vos activités/opérations depuis le dernier renouvellement? :

Travailleur autonome. 6. Avez-vous eu des changements dans vos activités/opérations depuis le dernier renouvellement? : FORMULAIRE POUR NOUVEAU ADHÉRANT PROGRAMME D ASSURANCE DIC Assurance de responsabilité civile et professionnelle pour les membres de designers d intérieur du Canada (DIC) Une copie des documents suivants

Plus en détail

BILAN PERSONNEL (copier ce formulaire si plusieurs actionnaires) Nom

BILAN PERSONNEL (copier ce formulaire si plusieurs actionnaires) Nom DEMANDE D AIDE FINANCIÈRE IDENTIFICATION DE L ENTREPRISE Nom de l entreprise Adresse du siège social (no, rue, municipalité,province) Code postal N o de téléphone N o de télécopieur N o de cellulaire Courriel

Plus en détail

Pour la lecture de ces termes de réservation et de paiement, les mots ou expressions suivants ont le sens qui leur est donné ci après :

Pour la lecture de ces termes de réservation et de paiement, les mots ou expressions suivants ont le sens qui leur est donné ci après : Termes et conditions Termes de réservation et de paiement 1. Introduction Les présentes constituent les termes et conditions selon lesquelles nous acceptons des réservations en ligne à l un de nos stationnements.

Plus en détail

régime d assurance collective

régime d assurance collective régime d assurance collective L heure d adhérer Ma ligne de vie Ma ligne de santé Ma ligne de protection de revenu 2 Bonjour, je suis Fiche Adhésion, la toute dernière de la série des fiches. Ma mission

Plus en détail

Guide de l investisseur sur le dépôt d une plainte

Guide de l investisseur sur le dépôt d une plainte Guide de l investisseur sur le dépôt d une plainte Protéger les investisseurs et favoriser des marchés financiers justes et efficaces partout au Canada. L Organisme canadien de réglementation du commerce

Plus en détail

Procédures d admission par équivalence

Procédures d admission par équivalence Procédures d admission par équivalence Conformément à ses règlements et aux exigences prescrites par le Code des professions du Québec, l Ordre des conseillers et conseillères d orientation du Québec (OCCOQ)

Plus en détail

Accueil Jeunes 11-17

Accueil Jeunes 11-17 République Française Ville de SaintCloud Pôle Petite enfance, Education, Jeunesse Présentation Accueil Jeunes 1117 Dossier administratif L accueil jeunes 1117 est une structure d accueil, située au 7 bis

Plus en détail

Approuvées et en vigueur le 14 septembre 1998 Révisées le 29 septembre 2012 Prochaine révision en 2014-2015 Page 1 de 6

Approuvées et en vigueur le 14 septembre 1998 Révisées le 29 septembre 2012 Prochaine révision en 2014-2015 Page 1 de 6 ADMINISTRATION Approuvées et en vigueur le 14 septembre 1998 Révisées le 29 septembre 2012 Prochaine révision en 2014-2015 Page 1 de 6 1. PRÉAMBULE Les membres du personnel autorisés peuvent effectuer

Plus en détail

MORNEAU SHEPELL INC. CHARTE DE LA RÉMUNÉRATION, DE LA NOMINATION ET DE LA GOUVERNANCE D ENTREPRISE

MORNEAU SHEPELL INC. CHARTE DE LA RÉMUNÉRATION, DE LA NOMINATION ET DE LA GOUVERNANCE D ENTREPRISE MORNEAU SHEPELL INC. CHARTE DE LA RÉMUNÉRATION, DE LA NOMINATION ET DE LA GOUVERNANCE D ENTREPRISE La présente Charte de la rémunération, de la nomination et de la gouvernance d entreprise a été adoptée

Plus en détail

DISTRICT DE MONTRÉAL. OPTION CONSOMMATEURS Demanderesse et VIVIAN MALLAY et al. Personnes désignées c. BANQUE NATIONALE ET AL.

DISTRICT DE MONTRÉAL. OPTION CONSOMMATEURS Demanderesse et VIVIAN MALLAY et al. Personnes désignées c. BANQUE NATIONALE ET AL. CANADA PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE MONTRÉAL N : 500-06-000372-066 N : 500-06-000373-064 Recours collectifs COUR SUPÉRIEURE OPTION CONSOMMATEURS Demanderesse et VIVIAN MALLAY et al. Personnes désignées

Plus en détail

RECUEIL DES POLITIQUES EED01-DA ÉDUCATION DE L ENFANCE EN DIFFICULTÉ Protocole de collaboration pour la prestation de services auprès des élèves

RECUEIL DES POLITIQUES EED01-DA ÉDUCATION DE L ENFANCE EN DIFFICULTÉ Protocole de collaboration pour la prestation de services auprès des élèves RÉSOLUTION : 245-10 Date d adoption : 23 novembre 2010 En vigueur : 23 novembre 2010 À réviser avant : Directives administratives et date d entrée en vigueur : EED-DA1 23 novembre 2010 RECUEIL DES POLITIQUES

Plus en détail

POLITIQUE D INVESTISSEMENT 2015

POLITIQUE D INVESTISSEMENT 2015 POLITIQUE D INVESTISSEMENT 2015 Modifiée à la réunion du Conseil du 17 mars 2015 TABLE DES MATIÈRES 1. POLITIQUE GÉNÉRALE... 1 1.1 Fondement de la Politique d investissement... 1 1.2 Fonds d aide de la

Plus en détail

Demande d inscription comme fabricant ou agent manufacturier participant <

Demande d inscription comme fabricant ou agent manufacturier participant < PROGRAMME PRODUITS EFFICACES Équipement de réfrigération commerciale (réfrigérateurs et congélateurs) Demande d inscription comme fabricant ou agent manufacturier participant < Hydro-Québec Mai 2009 2009G1199F

Plus en détail

Lynn Carpentier Joanisse (par intérim) Conseillère en gestion des ressources humaines Service des ressources humaines

Lynn Carpentier Joanisse (par intérim) Conseillère en gestion des ressources humaines Service des ressources humaines Mai 2014 Lynn Carpentier Joanisse (par intérim) Conseillère en gestion des ressources humaines Service des ressources humaines Line Lespérance Technicienne responsable de la paie et avantages sociaux Service

Plus en détail

Guide du participant. Programme de rénovations écoénergétiques. Marchés Affaires et grandes entreprises

Guide du participant. Programme de rénovations écoénergétiques. Marchés Affaires et grandes entreprises Guide du participant Programme de rénovations écoénergétiques Marchés Affaires et entreprises Le bleu est efficace Dans le cadre de son Plan global en efficacité énergétique, Gaz Métro offre à sa clientèle

Plus en détail

Demande de permis d agent d assurance présentée par une société ou une société en nom collectif

Demande de permis d agent d assurance présentée par une société ou une société en nom collectif Commission des services financiers de l Ontario Demande de permis d agent d assurance présentée par une société ou une société en nom collectif Renseignements généraux et directives Frais pour une nouvelle

Plus en détail

Plan d action de la direction Vérification des contrôles de base à la Commission des champs de bataille nationaux

Plan d action de la direction Vérification des contrôles de base à la Commission des champs de bataille nationaux Plan d action de la direction Vérification des contrôles de base à la Commission des champs de bataille nationaux Opinion de la Commission des champs de bataille nationaux sur le rapport de vérification

Plus en détail

POLITIQUE CONCERNANT LES FRAIS DE DÉPLACEMENT, DE REPAS, D HÉBERGEMENT ET DE REPRÉSENTATION

POLITIQUE CONCERNANT LES FRAIS DE DÉPLACEMENT, DE REPAS, D HÉBERGEMENT ET DE REPRÉSENTATION Code : Ressources financières COMMISSION SCOLAIRE DE KAMOURASKA RIVIÈRE-DU-LOUP En vigueur : Le 23 mars 2005 Approbation : Conseil des commissaires CC 2005-05-1114 PRINCIPE D APPUI POLITIQUE CONCERNANT

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DIAGNOCURE INC. (la «Société») MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION (le «Conseil») Le rôle du Conseil consiste à superviser la gestion des affaires et les activités commerciales de la Société afin d en assurer

Plus en détail

obligatoire auquel vous êtes tenu de participer. Par contre, pourquoi payer plus cher 1,2 millions $ : tout un magot!

obligatoire auquel vous êtes tenu de participer. Par contre, pourquoi payer plus cher 1,2 millions $ : tout un magot! La Mutuelle de prévention de la CMEQ : L INFORMEL C est le temps d y adhérer! Principaux titres POSTE-PUBLICATIONS, N o 40062839 La Mutuelle de prévention de la CMEQ est actuellement en pleine campagne

Plus en détail

Demande de règlement au titre de l assurance-vie pour marge de crédit ou prêt personnel Assurance-crédit Contrats n os 51007 et/ou 21559

Demande de règlement au titre de l assurance-vie pour marge de crédit ou prêt personnel Assurance-crédit Contrats n os 51007 et/ou 21559 Demande de règlement au titre de l assurance-vie Représentant de BMO Banque de Montréal : (en caractères d imprimerie) Prénom (en caractères d imprimerie) Timbre de la succursale domiciliataire Signature

Plus en détail

OBJECTIF DU POSTE : CONTEXTE : TÂCHES ET RESPONSABILITÉS : 1. Leadership et Supervision

OBJECTIF DU POSTE : CONTEXTE : TÂCHES ET RESPONSABILITÉS : 1. Leadership et Supervision DESCRIPTION DU POSTE Titre : Agent du service aux donateurs Département : Collecte de fonds Supérieur hiérarchique : Directeur de la collecte de fonds Supervision : Personnel et bénévoles du service aux

Plus en détail

GAGNEZ l ACHAT DE VOTRE VÉHICULE Du 1 er août 2013 au 31 juillet 2014

GAGNEZ l ACHAT DE VOTRE VÉHICULE Du 1 er août 2013 au 31 juillet 2014 Montréal 1751, rue Richardson bur. 4.311, QC H3K 1G6 514.798.1752 Québec 2600, boul. Laurier bur. 925, QC G1V 4W2 418.692.7777 Trois-Rivières 1609, boul. des Forges QC G8Z 1T7 819.841.0158 Sherbrooke 4645,

Plus en détail

TITRE. Menuisier, plombier, électricien à Eureka, au Nunavut OBJECTIF

TITRE. Menuisier, plombier, électricien à Eureka, au Nunavut OBJECTIF TITRE Menuisier, plombier, électricien à Eureka, au Nunavut OBJECTIF Environnement Canada (EC) souhaite établir un contrat à court terme pour obtenir les services de personnes de métier agréées à la station

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET DE RESSOURCES HUMAINES

MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET DE RESSOURCES HUMAINES MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET DE RESSOURCES HUMAINES Objet Le comité de gouvernance et de ressources humaines du conseil d administration est établi par la Société d évaluation foncière des municipalités

Plus en détail

Offre d adhésion exclusive! Forfait Services juridiques

Offre d adhésion exclusive! Forfait Services juridiques Février 2014 Offre d adhésion exclusive! Forfait Services juridiques Bonjour, Il nous fait plaisir de vous transmettre une proposition d adhésion aux services juridiques personnalisés de l AQCPE. Ces services

Plus en détail

COMPTE RENDU SUR L ÉTAT DE LA MISE EN ŒUVRE DU PLAN D ACTION RAPPORT AU COMITÉ DE VÉRIFICATION EN DATE DU 30 SEPTEMBRE 2011

COMPTE RENDU SUR L ÉTAT DE LA MISE EN ŒUVRE DU PLAN D ACTION RAPPORT AU COMITÉ DE VÉRIFICATION EN DATE DU 30 SEPTEMBRE 2011 COMPTE RENDU SUR L ÉTAT DE LA MISE EN ŒUVRE DU RAPPORT AU COMITÉ DE VÉRIFICATION EN DU 30 SEPTEMBRE 2011 D APPROBATION : 24 SEPTEMBRE 2010 1. Pour faciliter l obtention de bons résultats sur les plans

Plus en détail

GUIDE D APPEL D OFFRES. juillet 2013 à juin 2014 VOLET : ACTIVITÉS. janvier 2013

GUIDE D APPEL D OFFRES. juillet 2013 à juin 2014 VOLET : ACTIVITÉS. janvier 2013 GUIDE D APPEL D OFFRES VOLET : ACTIVITÉS juillet 2013 à juin 2014 janvier 2013 Québec en Forme est heureux d accompagner et de soutenir Rosemont Jeunesse en santé! AVANT TOUTE CHOSE ET POUR VOUS AIDER

Plus en détail

Bâtir son entreprise sur du SOLIDE

Bâtir son entreprise sur du SOLIDE Bâtir son entreprise sur du SOLIDE Pieux Vistech possède une solide équipe à travers le Québec. Elle recherche actuellement de nouveaux distributeurs pour le reste du Canada et à l international. Avec

Plus en détail

PROXIMUS SA de droit public CHARTE DU COMITÉ DE NOMINATION ET DE RÉMUNÉRATION

PROXIMUS SA de droit public CHARTE DU COMITÉ DE NOMINATION ET DE RÉMUNÉRATION PROXIMUS SA de droit public CHARTE DU COMITÉ DE NOMINATION ET DE RÉMUNÉRATION Statut Le Comité de nomination et de rémunération est un comité consultatif du Conseil d Administration. Il remplit également

Plus en détail

Demande d évaluation de l expérience de travail connexe aux fins de détermination du salaire

Demande d évaluation de l expérience de travail connexe aux fins de détermination du salaire Demande d évaluation de l expérience de travail connexe aux fins de détermination du salaire Veillez à ce que votre formulaire de demande rempli et les documents pertinents soient envoyés au : Bureau du

Plus en détail

MÉCANIQUE DE PLATES-FORMES ÉLÉVATRICES

MÉCANIQUE DE PLATES-FORMES ÉLÉVATRICES EMPLOI-QUÉBEC LA Q U A L I F I C A T I O N O B L I G A T O I R E MÉCANIQUE DE PLATES-FORMES ÉLÉVATRICES CONNAÎTRE LA QUALIFICATION LES FONCTIONS DU TRAVAIL Le certificat de qualification en mécanique de

Plus en détail

AVIS D AUDIENCE D APPROBATION DE LA TRANSACTION. Recours collectifs concernant les cartes de crédit de la Banque de Montréal

AVIS D AUDIENCE D APPROBATION DE LA TRANSACTION. Recours collectifs concernant les cartes de crédit de la Banque de Montréal AVIS D AUDIENCE D APPROBATION DE LA TRANSACTION Recours collectifs concernant les cartes de crédit de la Banque de Montréal Entente de 5,3 millions de dollars Une entente de règlement est intervenue entre

Plus en détail

Mesures exceptionnelles par suite du conflit de travail à Postes Canada

Mesures exceptionnelles par suite du conflit de travail à Postes Canada Mesures exceptionnelles par suite du conflit de travail à Postes Canada La Capitale a mis en place diverses mesures pour minimiser les inconvénients causés par les perturbations du service postal. Nous

Plus en détail

DEMANDE D'ADHÉSION. Pour adhérer au RCAAQ, vous devez satisfaire aux critères d'admission suivants, énoncés par le Réseau :

DEMANDE D'ADHÉSION. Pour adhérer au RCAAQ, vous devez satisfaire aux critères d'admission suivants, énoncés par le Réseau : DEMANDE D'ADHÉSION Le Réseau des commerçants automobiles accrédités du Québec, le R.C.A.A.Q., vise à responsabiliser le commerce québécois sur la disposition des débris de véhicules, à défendre les intérêts

Plus en détail

FONDATION FIDUCIAIRE CANADIENNE DE BOURSES D ÉTUDES. Mandats des comités du conseil d administration 2.4

FONDATION FIDUCIAIRE CANADIENNE DE BOURSES D ÉTUDES. Mandats des comités du conseil d administration 2.4 FONDATION FIDUCIAIRE CANADIENNE DE BOURSES D ÉTUDES Mandats des comités du conseil d administration 2.4 2.4.2 Comité de vérification et de la gestion des risques 1. Mandat Le Comité de vérification et

Plus en détail

PROGRAMME INCITATIF POUR LES FIRMES DE NÉGOCIATION POUR COMPTE PROPRE DU QUÉBEC. Termes et conditions et formulaires d inscription

PROGRAMME INCITATIF POUR LES FIRMES DE NÉGOCIATION POUR COMPTE PROPRE DU QUÉBEC. Termes et conditions et formulaires d inscription PROGRAMME INCITATIF POUR LES FIRMES DE NÉGOCIATION POUR COMPTE PROPRE DU QUÉBEC Termes et conditions et formulaires d inscription 1. APERÇU Le programme incitatif pour les firmes de négociation pour compte

Plus en détail

DEMANDE DE RECONNAISSANCE

DEMANDE DE RECONNAISSANCE Renseignements généraux et directives Ce formulaire vous permet de procéder à une demande de reconnaissance de cours de tutorat privé. À qui s adresse ce formulaire? Le formulaire s adresse au postulant

Plus en détail

Version 1.1. Mars 2012

Version 1.1. Mars 2012 Manuel d instructions Transmission électronique du rapport mensuel en ligne Version 1.1 Mars 2012 Comité paritaire de l industrie de l'automobile de la Mauricie 990, rue Père Daniel, C.P. 1584, Trois-Rivières,

Plus en détail

GROUPE GIROUX MÉNARD. Roger Giroux, CPA, CA Associé fondateur. Éric Laprés, CPA, CA Associé fondateur. Josée Charbonneau, CPA, CA Associée fondatrice

GROUPE GIROUX MÉNARD. Roger Giroux, CPA, CA Associé fondateur. Éric Laprés, CPA, CA Associé fondateur. Josée Charbonneau, CPA, CA Associée fondatrice GROUPE GIROUX MÉNARD Le Groupe Giroux Ménard vous offre des services en certification, en fiscalité et en financement ainsi que des services-conseils. La firme peut également vous conseiller en matière

Plus en détail

POLITIQUE D INVESTISSEMENT 2016

POLITIQUE D INVESTISSEMENT 2016 POLITIQUE D INVESTISSEMENT 2016 Présenté à la réunion du Conseil d administration du 22 mars 2016. Table des matières 1. POLITIQUE GÉNÉRALE...2 1.1 Fondement de la politique d investissement... 2 1.2

Plus en détail

COMMENT LIRE L AFFICHAGE DES RÉSULTATS D UN EXERCICE D ÉQUITÉ SALARIALE?

COMMENT LIRE L AFFICHAGE DES RÉSULTATS D UN EXERCICE D ÉQUITÉ SALARIALE? COMMENT LIRE L AFFICHAGE DES RÉSULTATS D UN EXERCICE D ÉQUITÉ SALARIALE? Information à l intention des personnes salariées travaillant dans une entreprise de 10 à 49 personnes salariées La Loi sur l équité

Plus en détail

DEMANDE D ADHÉSION D ENTREPRENEUR

DEMANDE D ADHÉSION D ENTREPRENEUR DEMANDE D ADHÉSION D ENTREPRENEUR Veuillez compléter ce formulaire en entier et le faire parvenir avec votre paiement à: CUFCA - L ASSOCIATION CANADIENNE DES ENTREPRENEURS EN MOUSSE DE POLYURÉTHANE INC.

Plus en détail