LES CIRCUITS PÉDESTRES ET L'AMÉNAGEMENT TOURISTIQUE DES FORÊTS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES CIRCUITS PÉDESTRES ET L'AMÉNAGEMENT TOURISTIQUE DES FORÊTS"

Transcription

1 Cette rubrique est dirigée par J.P. LARRIVAL Ingénieur du G.R. E.F. Ministère de l'agriculture Service des Forêts 1 ter, avenue de Lowendal PARIS LES CIRCUITS PÉDESTRES ET L'AMÉNAGEMENT TOURISTIQUE DES FORÊTS Class. Oxford D r B. WOIMANT L'ouverture de plus en plus large des forêts aux touristes est une nécessité et la fonction touristique et culturelle voit ainsi son importance s'accroître, la fonction productive ne devant évidemment pas être négligée. Il doit s'établir entre ces deux fonctions un état d'équilibre qui sera différent pour chaque forêt. Il faut aménager, mais aussi ménager la forêt et la défendre contre ces touristes pour qu'elle ait le moins possible à souffrir de cette augmentation considérable de sa fréquentation. Il ne peut être question de conserver une forêt naturelle», puisque l'état où nous la connaissons aujourd'hui n'est pas naturel, mais résulte des efforts persévérants de générations successives de forestiers. Ce qu'il faut, c'est altérer le moins possible l'état actuel. Pour cela, il faut qu'il y ait le minimum d'équipements dits lourds (c'est-à-dire non mobiles, non déplaçables) et que ces équipements ne modifient pas l'aspect de nos forêts. La circulation automobile ne doit augmenter que dans des proportions modérées, pour ne pas aboutir à un carrousel automobile incessant, générateur de gaz toxiques en tous genres, nuisibles à la faune et à la flore. Donc, pas de percées par des autoroutes et des voies rapides, fermeture de larges secteurs et de la majorité des chemins à la circulation automobile, pas de goudronnage inconsidéré des routes forestières qui doivent rester réservées à l'exploitation et à la défense contre le feu. Mais, si on limite ainsi l'activité bourdonnante des autos, on doit offrir en contre-partie des possibilités d'activités nouvelles et supérieures à tous points de vue à ce mouvement perpétuel de l'automobiliste, roulant pour le plaisir de rouler et ne faisant qu'apercevoir la forêt à travers les glaces de sa plate-forme roulante. Il y aura en certains points sensibles, à forte fréquentation touristique, des zones d'accueil avec des aménagements relativement importants, mais ne devant jamais prendre l'allure de parcs d'attractions. En dehors de ces zones très peu étendues et qu'il serait souhaitable d'implanter en périphérie, c'est avant tout par des moyens non motorisés que l'homme doit entrer en contact avec la forêt : le cheval, la bicyclette et surtout la marche, le moyen le plus naturel, praticable par tous, jeunes ou moins jeunes. Mais l'automobiliste n'ose pas s'éloigner des secteurs fréquentés, et n'aime pas abandonner sa ' chère» auto. Spontanément, il ne fera que 100 ou 200 mètres, se risquera à jouer au ballon, aux boules, sans perdre de vue cette voiture à laquelle semble le relier un cordon ombilical persistant. Il devient alors dangereux, piétine les fourrés, casse les branches, cueille inconsidérément, pénètre même avec sa voiture dans les sous-bois. 321 R.F.F. XXVI

2 Dr B. WOIMANT On doit l'encourager à marcher, à pénétrer au coeur de la forêt, loin des routes et du bruit, dans le calme des fourrés, agrémenté seulement par le chant des oiseaux ou le bruit du vent dans les feuillages. Il faut donc lui proposer des itinéraires, des circuits pédestres balisés qu'il suivra sans la moindre difficulté et qui le ramèneront ensuite à sa voiture. Le panneau de départ indiquant la durée du parcours pour un marcheur tranquille, l'amateur de promenade saura exactement à quoi s'en tenir. Comme, par ailleurs dans une forêt, on se sera attaché à baliser des circuits de longueur et difficulté variables, allant, par exemple, de 3/4 d'heure à 2 heures, 2 h 30, chacun pourra choisir suivant son goût, graduer la longueur et parcourir même deux circuits s'il en a le désir. CARACTERISTIQUES DES SENTIERS PEDESTRES Ces circuits doivent avoir un intérêt soutenu par le pittoresque du trajet, la variété des aspects, de la végétation, en recherchant volontiers les secteurs un peu accidentés qui multiplient les points de vue, les perspectives, les futaies sur pente, etc. Ils doivent pouvoir être suivis dans les deux sens. L'étude d'un tel type de circuit demande une certaine recherche. Il ne suffit pas de prendre la carte et de tracer rapidement, sur le vu de ses seuls souvenirs un itinéraire dans un secteur accidenté. Il faut ensuite aller reconnaître l'aspect réel sur le terrain, et cela peut être parfois assez long, avec marches et contre-marches pour rechercher l'itinéraire le plus agréable ; il ne faut pas reculer devant des détours assez importants si cela peut augmenter l'intérêt : en effet, il ne s'agit pas d'aller le plus rapidement possible d'un point à un autre, mais d'étudier la promenade la plus agréable et la plus variée possible, de façon à ce qu'on ait vraiment l'impression de faire une «randonnée «, en découvrant un point de vue, un chemin creux, une belle futaie, un étang. Même, à l'occasion, on peut quitter la forêt pour passer par un joli village, pour découvrir une église ou un château. Ces échappées hors forêt font un changement très agréable. On utilisera les chemins existants à condition que ce ne soit pas une piste cavalière. Les cheminements, sauf exception, doivent être distincts, car les cavaliers peuvent être un danger pour le marcheur et le passage répété des chevaux labourant le sentier y rend la marche difficile. Il faut évidemment éviter les routes, surtout goudronnées, sauf cas exceptionnel et sur de courtes distances. Quand les chemins existants manquent d'intérêt ou ne permettent pas de combiner un itinéraire satisfaisant, on ne doit pas hésiter à créer un nouveau sentier. Cela ne présente pas de danger pour la forêt, car le sentier s'insinue dans la nature, sans l'altérer, sur une largeur réduite de moins d'un mètre et le piétinement n'aura pas de conséquence sur la végétation du voisinage. Il pourra être nécessaire de prévoir des travaux plus importants, demandant une intervention extérieure (remblaiement ou drainage dans des passages humides, utilisation de la débroussailleuse pour des sentiers envahis par la végétation, remise en état après débardage). On étudiera ensuite sur carte, à tête reposée, l'itinéraire, sa longueur et sa durée. Puisqu'il s'agit d'équiper une forêt, une série de circuits seront tracés de façon à utiliser au mieux l'ensemble des plus beaux secteurs et à offrir au promeneur une gamme de circuits, courts ou longs, allant de 3/4 d'heure à 2 h 30, en secteurs plats ou accidentés, avec des combinaisons possibles, par division ou association de circuits ; par exemple : 1 circuit de 2 h 30 pouvant se couper en 2 circuits d'une heure trente par un retour direct à mi-parcours, ou 2 circuits partant du même carrefour et pouvant se faire successivement (comme les 2 boucles d'un 8), ou un circuit court s'inscrivant à l'intérieur d'un circuit long. Ces circuits pourront s'articuler autour d'un G.R. (sentier de grande randonnée) qui sera un peu l'épine dorsale du système, augmentant les combinaisons possibles. Tout cela n'est pas difficile mais demande qu'on y consacre le temps nécessaire avec un peu de réflexion, et doit être entrepris par quelqu'un ayant l'habitude et l'amour de la marche, et par conséquent, l'ayant déjà pratiquée par différents itinéraires ainsi balisés pour pouvoir réellement se mettre à la place du promeneur. Sans expérience, on ne peut pas faire, du premier coup, de bons itinéraires. L'action des bénévoles, passionnés de randonnée reste indispensable, et les délégués départementaux du C.N.S.G.R. ont pour rôle d'agir comme conseillers techniques ou de désigner certains de leurs collaborateurs. 322

3 ~ xl ' ~ llt'~.8.~1:10 Sur le G.R. 1, en foret de Rambouillet Photo CNSGR - Chevalier Il est évident que toute étude doit être menée en collaboration avec le chef de Centre de gestion de l'office national des forêts, à qui le projet doit être soumis avec un tracé sur carte au 1/25 000, ce qui permet de faire les modifications nécessaires, en fonction par exemple de l'évolution des plantations ou des coupes d'arbres. A l'inverse, il est des cas où, pour préserver un itinéraire indispensable, on peut être amené à modifier l'évolution des coupes et des plantations. La fonction touristique de la forêt doit parfois primer la fonction de production. Ce qui est dit ci-dessus concerne plutôt les forêts de zones peu accidentées. Mais il faut créer 323 R.F.F. XXVI

4 Dr B. WOIMANT également des circuits pédestres dans des zones de vacances, de montagne ou de prémontagne, et on pourra alors prévoir des circuits de la demi-journée (3 à 4 h par exemple). Des circuits de la journée pourront être combinés en utilisant les sentiers de grande randonnée et leurs variantes. Les sentiers de promenade sont d'une conception un peu différente. Très courts de 10 à 30 minutes, utilisant des allées de parcours facile, mises en état si nécessaire, accessibles à tous, même en chaussure de ville. Circulaires ou en ligne, conduisant à un site, à un point de vue ou à un monument ou montrant un arboretum, ils ne nécessitent qu'un panneau de départ et quelques flèches aux changements de direction sans balisage vrai. Balisage des sentiers La technique en est simple. Encore faut-il pour que le jalonnement soit efficace, observer quelques règles élémentaires. Un grand principe : se mettre à la place du promeneur qui doit pouvoir suivre le tracé sans avoir à chercher ni à s'inquiéter : les marques doivent se présenter successivement à ses yeux, comme un fil d'ariane. La marque de la peinture A l'exemple des sentiers de grande randonnée, c'est une bande de peinture horizontale de 5 cm sur 15 cm. Photo CN"3P

5 Nature, loisirs et forêt La couleur jaune est recommandée, de façon à unifier la technique de réalisation en France. Elle est bien visible dans la nature, sans être choquante et ne risque pas de se confondre avec les bandes rouges et blanches des sentiers de grande randonnée. Emplacement des marques 1,60 m à 1,80 m du sol. Mais cette hauteur peut varier ; ce qu'il faut avant tout c'est que la marque soit bien visible, se présente directement au regard (élaguer les branches basses). En forêt, ces marques seront presque toujours peintes sur les arbres mais on peut utiliser poteaux, murs, rochers, etc... La marque doit être visible, qu'on suive le sentier dans un sens ou dans l'autre : pour les arbres minces, un trait suffit faisant presque le tour de l'arbre ; pour les gros arbres, il faut placer deux marques, une sur chaque flanc de l'arbre : ainsi, elles sont visibles de loin dans les deux sens ; pour les arbustes, un trait de 5 cm de haut serait presque invisible : peindre alors toute la circonférence sur 15 à 20 cm de haut (en fait, le jalon devient vertical) ; pour les jalons sur poteaux, rochers, etc... garder toujours à l'esprit cette visibilité dans les deux sens. Quand on travaille en automne et hiver, et même au printemps, il faut songer que les marques risqueront d'être cachées par la pousse annuelle de la végétation et donc élaguer assez largement. Technique du balisage et matériel Pour qu'il soit régulier et propre, il est préférable d'utiliser au début le pochoir, feuille d'alu (ou de plastique souple) dans laquelle est découpée une ouverture de 5 cm sur 15 cm. Si la surface à peindre est régulière, on apposera la peinture directement dans la fenêtre. du pochoir, par contre si la surface est bosselée on tracera avec un morceau de craie les limites de la fenêtre. Le trait de craie délimitera la surface à peindre. C'est plus long, mais nécessaire, sinon, suivant l'inspiration de l'auteur, les jalons seront minces comme un fil, ou auront 20 cm de haut. Avec l'habitude, on pourra se passer du pochoir. Sur les arbres à écorce épaisse et irrégulière (chêne en particulier) égaliser au grattoir pour pouvoir faire une marque convenable. Il existe plusieurs types de grattoirs, qu'un serrurier pourra confectionner, ou les grattoirs à parquet «skarsen «que l'on peut se procurer en quincaillerie. On pourra, également utiliser une plane à condition de faire retourner «par un serrurier les deux poignées, afin qu'en tenant cet outil sur les gros arbres, les doigts ne soient pas en contact avec l'écorce. Sur les arbres à écorce mince et lisse (hêtre en particulier) ne rien faire. S'il y a quelques irrégularités ou mousses, frotter à la brosse métallique, mais ne jamais entamer l'écorce car cela abîme l'arbre et empêche la marque de tenir, le suintement de la sève boursouflant et décollant la peinture. Se servir d'un pinceau plat de 2 à 3 cm de large. Entre les séances de balisage les plonger dans l'eau (dont on remplit la boite porte-pinceaux). Ne pas utiliser une peinture trop liquide de façon à éviter les coulures «. Pour porter les pots de peinture et les pinceaux, le travail est facilité si on utilise une boite avec une poignée. Une version simplifiée de cet équipement pourra être un seau du commerce en matière plastique. Il n'est pas souhaitable d'acheter la peinture en grands pots de 10 à 20 kilos. Il s'en perd trop dans le transvasement. C'est certes moins cher à l'achat, mais les séances de travail étant échelonnées en général tout le long de l'année, il y a beaucoup de pertes par dessiccation. Pour déblayer ou tracer le sentier des binettes et surtout des houes sont d'excellents instruments. Le sécateur simple ou avec grands manches en bois est l'instrument indispensable pour élaguer. Espacement des marques En principe, il faut que d'une marque on puisse voir la suivante ; cependant, l'espacement est variable : jalons rapprochés dans les endroits difficiles où on a plus de chances de se tromper bifurcation, piste nouvellement créée, mal marquée, etc. ; 325 R.F.F. XXVI

6 Dr B. WOIMANT jalons écartés aux endroits faciles, par exemple quand on suit un chemin ancien bien marqué. Cependant, ne pas espacer de plus de 40 à 50 m environ, pour que le promeneur ne pense pas : Tiens, il n'y a plus de marques ; j'ai dû me tromper». Il faut que la marque revienne régulièrement, comme pour dire au promeneur :» Ne t'en fais pas, tu es sur la bonne piste». En cas de difficulté, de changement brusque de direction, en particulier quand l'itinéraire bifurque alors qu'un chemin déjà existant conduit naturellement tout droit, prévenir le randonneur qu'il doit faire attention en apposant une double marque, c'est-à-dire deux traits horizontaux l'un au-dessus de l'autre (ne pas confondre avec les marques sur les deux flancs d'un même arbre pour qu'on puisse suivre le sentier dans les deux sens). Il peut être utile d'utiliser également une marque orientée» prolongée en forme de flèche. Points de départ - parkings Il est indispensable de les indiquer par des panneaux de départ portant la durée du circuit : retour ici en? en suivant les marques jaunes». Le panneau, adapté à l'aspect général de la forêt, sera aussi esthétique que possible et il y aura sans doute intérêt à ce qu'ils soient identiques pour toute une région. Il existe désormais un panneau adopté par la Direction des routes du ministère de I'Equipement destiné à être apposé sur les routes aux approches des parcs de stationnement marquant les points de départ des circuits pédestres. Ce panneau largement utilisé à l'étranger (en Allemagne, par exemple), est bleu, marqué de la lettre P en blanc, avec deux silhouettes de promeneurs. Adopté sur le plan européen lors de la Convention de Vienne de novembre 1968, il porte en France, la dénomination C 17 (référence F 9 dans la Convention de Vienne). Sa pose ne peut se faire qu'avec l'accord du directeur départemental de l'equipement et si il est à implanter en forêt, avec l'accord du Centre de gestion de l'office national des forêts. Il est indispensable d'aménager des parkings aux points de départ. Ils devront être signalés et faciles d'accès, mais rester en même temps discrets. Les ' alvéoles» entre les arbres, telles celles réalisées par le Centre de gestion de l'office national des forêts de Compiègne, en sont un prototype très réussi. EQUIPE DE TRAVAIL Il nous apparaît que, pour la création, il est souvent souhaitable de s'adresser à une ou plusieurs personnes averties du problème de la randonnée qui s'attacheront avec coeur à réaliser le meilleur réseau possible. Il n'est pas besoin d'être nombreux pour réaliser le travail. Une petite équipe de trois à cinq personnes environ fera un meilleur travail qu'une bande nombreuse de brouillons fantaisistes. En principe, il vaut mieux des adultes jeunes, ou même moins jeunes», tout au moins comme chefs d'équipe, qui aient la foi, et soient un peu passionnés par cette tache. Les équipes de jeunes (scouts, ajistes) manquent souvent de persévérance et doivent être bien encadrées. Le travail n'est pas difficile, mais il doit être fait avec soin. On se répartira la tache. Par exemple, une personne faisant le balisage à la peinture, deux chargées de l'élagage au sécateur et deux armées de houes pour arracher ronces ou fougères ou même faire le sentier. II peut alors être nécessaire d'avoir du renfort. ENTRETIEN Il faut faire un entretien annuel ou au moins tous les deux ans (peut-être de préférence fin juin, après la grande poussée de végétation) pour déblayer éventuellement le sentier (fougères, ronces, qui ont repoussé, etc.), couper des branches basses qui cachent les marques, remplacer les marques disparues (arbres abattus, par exemple), repeindre celles qui sont effacées, etc. On s'efforcera, lorsque la création sera terminée, à ce que l'entretien tant du balisage que de l'état du sentier soit pris en charge par l'office national des forêts. 326

7 Nature, loisirs et forêt NOTICES DESCRIPTIVES - CARTES Pour porter ces réalisations à la connaissance des utilisateurs, il est souhaitable de rédiger un topo-guide descriptif des itinéraires jalonnés. Il est bon de prévoir des schémas des circuits. D'abord provisoires et ronéotypés, afin de permettre des corrections ultérieures et d'un prix de revient faible. Ils seront rédigés suivant le modèle de ceux édités par le Comité national des sentiers de grande randonnée (voir la note Conseils pour la rédaction des topo-guides du CNSGR» ). L'Office national des forêts a mis en oeuvre, en collaboration avec l'institut géographique national, une politique d'édition de cartes touristiques des forêts domaniales. Cette série inaugurée par la carte de la forêt de Fontainebleau, s'est poursuivie par la série de cartes de la forêt de Picardie. Elles portent, entre autre, le tracé des sentiers de grande et de petite randonnée. Ces cartes ont connu un grand succès et contribueront beaucoup au développement de la marche en forêt. CONCLUSIONS Les circuits pédestres sont l'un des éléments majeurs de l'équipement touristique des forêts dont ils en permettent à la fois la connaissance et la défense. Ils sont, fait appréciable, un équipement peu coûteux. Un bon exemple de l'équipement de forêts en sentiers est celui des forêts de Compiègne et de Laigue, en Ile-de-France, oû ont été créés progressivement depuis 15 ans, outre le sentier de grande randonnée GR 12 et sa variante, un réseau de 24 circuits pédestres totalisant 200 km, balisés par les Syndicats d'initiative de Compiègne et de Pierrefonds en accord avec le Comité national des sentiers de grande randonnée et l'office national des forêts. Connaissance de la forêt Ce n'est pas à travers les glaces de sa voiture que l'on peut vraiment connaître la forêt. Il faut aider les automobilistes à abandonner leur chère» voiture, pour pénétrer dans son intimité et faire une vraie promenade ; il est indispensable de créer également des circuits de,. connaissance de la forêt» dans des secteurs où les plantations sont particulièrement caractéristiques avec panneau de départ explicatif, notice sur les plantations et leur évolution. Défense de la forêt Celui qui connaît bien la forêt, l'aimera et apprendra à la respecter. Marcher sur un sentier est moins dangereux que piétiner les sous-bois, casser des branches, cueillir inconsidérément ou tout simplement empoisonner la forêt des gaz de son moteur. Défense de l'homme Par ces circuits de longueur variée, on fera reprendre le goût de la marche dans la nature. Cela est indispensable pour un meilleur équilibre physique et psychique contrebalançant les nuisances variées de notre civilisation. Cela est vital. Le sentier aura ainsi rempli son double rôle de sauvegarde de la nature et de l'homme. La forêt aura rempli sa double fonction de production et de protection de l'homme. Dr Bernard WOIMANT Préident du COMITÉ NATIONAL DES SENTIERS DE GRANDE RANDONNÉE 92, rue de Clignancourt PARIS Pour tous renseignements complémentaires, demander au CNSGR, 92, rue de Clignancourt, PARIS CEDEX 18, la notice technique sur les a Sentiers de petite randonnée», (édition 1974 : 17 pages ronéo 21 X 29,7). 327 R.F.F. XXVI

Raquette à neige. Normes d équipement des espaces, sites et itinéraires. Adopté en comité directeur le 24 mai 2003. Norme d équipement

Raquette à neige. Normes d équipement des espaces, sites et itinéraires. Adopté en comité directeur le 24 mai 2003. Norme d équipement Raquette à neige Normes d équipement des espaces, sites et itinéraires Adopté en comité directeur le 24 mai 2003 Norme d équipement Sommaire 1 OBJET DE CETTE NORME...3 1.1 FEDERATION FRANÇAISE DE LA MONTAGNE

Plus en détail

7 nouveaux circuits à découvrir

7 nouveaux circuits à découvrir DOSSIER DE PRESSE Juin 2014 Randonnée 2014 Chapelle Saint Drédeno de Saint-Gérand 7 nouveaux circuits à découvrir La randonnée profite d un réel engouement, particulièrement en Centre-Bretagne, grâce à

Plus en détail

Logo Cg. Groupe départemental EPS PRIM AIR NATURE. Dossier pédagogique. Inspection académique de l Aveyron (groupe départemental EPS) & USEP Aveyron

Logo Cg. Groupe départemental EPS PRIM AIR NATURE. Dossier pédagogique. Inspection académique de l Aveyron (groupe départemental EPS) & USEP Aveyron Logo Cg Groupe départemental EPS PRIM AIR NATURE Dossier pédagogique PRERARER LES RENCONTRES PRIM AIR NATURE Il s agit de rencontres inter-écoles de secteur organisées par l USEP en partenariat avec l

Plus en détail

Raquette à neige. Normes de classement des espaces, sites et itinéraires

Raquette à neige. Normes de classement des espaces, sites et itinéraires Raquette à neige Normes de classement des espaces, sites et itinéraires Adopté en comité directeur le 24 mai 2003 Sommaire 1 OBJET DE CETTE NORME...3 2 REFERENCES REGLEMENTAIRES...3 2.1 FEDERATION FRANÇAISE

Plus en détail

Stationnement automobile

Stationnement automobile H.02 Objet de la fiche Rappeler les dispositions de l arrêté pour l application, aux parcs de stationnement automobile, des articles R.111-19 à R.111-19-3 ; R.111-19-6, R.111-19-8 et R.111-19-11du code

Plus en détail

LA PRESENTATION DES ARBRES EN EXPOSITION

LA PRESENTATION DES ARBRES EN EXPOSITION LA PRESENTATION DES ARBRES EN EXPOSITION Article écrit par l'équipe des rédacteurs de Parlons Bonsai à partir d'une vidéo réalisée par Lolo31 du site www.parlonsbonsaï.com lors d'une conférence donnée

Plus en détail

DOSSIER PEDAGOGIQUE Centre Equestre du Grand Poitiers NIVEAU INITIATION

DOSSIER PEDAGOGIQUE Centre Equestre du Grand Poitiers NIVEAU INITIATION DOSSIER PEDAGOGIQUE Centre Equestre du Grand Poitiers NIVEAU INITIATION Ligue Poitou-Charentes de Course d Orientation Sommaire Préambule : les écoles de Course d Orientation 1- Présentation 2- Objectifs

Plus en détail

LEGENDE ET PHOTOS 1 Eléments dus à l homme (en noir)

LEGENDE ET PHOTOS 1 Eléments dus à l homme (en noir) LEGENDE ET PHOTOS 1 Eléments dus à l homme (en noir) Sur une carte d orientation, les symboles sont toujours les mêmes, ils sont facilement identifiables par les coureurs de toutes les nations. Route Double

Plus en détail

La rigole d Hilvern, encore plus belle

La rigole d Hilvern, encore plus belle DÉVELOPPEMENT CÔTES D ARMOR D Randonnée et Espaces naturels La rigole d Hilvern, encore plus belle Le détail de 5 ans de chantier Votre Conseil général le développement, favoriser l essor de tous 1 2 1

Plus en détail

Réalisation d'un objet technique 1/6 D1- Le brasage à l'étain

Réalisation d'un objet technique 1/6 D1- Le brasage à l'étain I- Définition Réalisation d'un objet technique 1/6 Le brasage : On appelle brasage, l'assemblage de plusieurs pièces à l'aide d'un métal d'apport (que l'on rajoute) de nature différente (ici de l'étain).

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE COTATION DES RANDONNÉES PÉDESTRES

GUIDE PRATIQUE DE COTATION DES RANDONNÉES PÉDESTRES GUIDE PRATIQUE DE COTATION DES RANDONNÉES PÉDESTRES 2015,, : ESTIMEZ LA DIFFICULTE DE VOS RANDOS! L esprit L effort EN PARTENARIAT AVEC: index 18 millions de français déclarent pratiquer la randonnée pédestre

Plus en détail

Question C051. Je peux circuler à :

Question C051. Je peux circuler à : CONDUITE new 16/03/09 11:10 Page 51 Question C051 Je peux circuler à : A - 40 km/h B - 50 km/h C - 60 km/h B. Le panneau indique que la vitesse est limitée à 50 km/h. C'est une vitesse maximale, qu'il

Plus en détail

C est, donc à la fois, un référentiel d apprentissage et de traçage

C est, donc à la fois, un référentiel d apprentissage et de traçage METHODE FEDERALE 1 PREAMBULE Cette méthode a pour objectifs : - de définir la formation du coureur d orientation, du débutant jusqu au coureur de haut niveau. - de définir des niveaux de compétences et

Plus en détail

CHARTE D ÉQUIPEMENT DES ITINÉRAIRES DE RANDONNÉES HIVERNALES DES MONTAGNES DU JURA

CHARTE D ÉQUIPEMENT DES ITINÉRAIRES DE RANDONNÉES HIVERNALES DES MONTAGNES DU JURA CHARTE D ÉQUIPEMENT DES ITINÉRAIRES DE RANDONNÉES HIVERNALES DES MONTAGNES DU JURA Historique En 1999, l Espace Nordique Jurassien participe au comité de pilotage du programme européen Life Tétraonidés

Plus en détail

Comment faire un moule pour des boutons

Comment faire un moule pour des boutons Comment faire un moule pour des boutons La première chose est évidemment de disposer de boutons originaux. On peut s en faire prêter sans crainte, le moulage silicone n abime absolument pas les pièces.

Plus en détail

Bricofiche 04.09 AMENAGER UNE CUISINE LES CUISINES EN KIT ELEMENTS HAUTS ET BAS LA CONCEPTION DU PLAN LA CONCEPTION DU PLAN LA CONCEPTION DU PLAN

Bricofiche 04.09 AMENAGER UNE CUISINE LES CUISINES EN KIT ELEMENTS HAUTS ET BAS LA CONCEPTION DU PLAN LA CONCEPTION DU PLAN LA CONCEPTION DU PLAN Bricofiche 04.09 AMENAGER UNE CUISINE LES CUISINES EN KIT ELEMENTS HAUTS ET BAS LA CONCEPTION DU PLAN LA CONCEPTION DU PLAN LA CONCEPTION DU PLAN REALISATION PORTES ET FENÊTRES LES CUISINES EN KIT CONCEPT:

Plus en détail

Classification et balisage des parcours VTT

Classification et balisage des parcours VTT Classification et balisage des parcours VTT Randonnée Enduro Descente Guide à l attention des clubs et des maîtres d ouvrage Sommaire Edito Page 2 1 : Parcours de randonnée et itinérance Page 3 A- Identification

Plus en détail

L'Espace Sports d'orientation

L'Espace Sports d'orientation L'Espace Sports d'orientation LE PARCOURS PERMANENT Qu'est-ce qu'un Parcours Permanent d'orientation? C'est un réseau de postes, solides, installés en permanence sur des détails caractéristiques du terrain,

Plus en détail

La signalisation temporaire de chantier

La signalisation temporaire de chantier Note HYGIENE & SECURITE 004-2010 La signalisation temporaire de chantier Des obstacles ou des dangers peuvent être générés, de manière temporaire, par les travaux ou interventions réalisés par les agents

Plus en détail

DISPOSITIONS LÉGALES : MURS, CLÔTURES ET HAIES

DISPOSITIONS LÉGALES : MURS, CLÔTURES ET HAIES DISPOSITIONS LÉGALES : MURS, CLÔTURES ET HAIES Fréquemment, les citoyens nous demandent quelles sont les distances à respecter pour planter une haie ou une barrière. Vous trouverez ci-dessous quelques

Plus en détail

COURSE D'ORIENTATION

COURSE D'ORIENTATION Course d orientation et pratique scolaire (Académie de Dijon) COURSE D'ORIENTATION Faire de l'orientation, c'est réaliser un déplacement finalisé (je viens de, je suis à, je vais à) en terrain inconnu

Plus en détail

Table des matières. II. Vérification de notre première hypothèse: l'orientation des feuilles. 1. La phyllotaxie.

Table des matières. II. Vérification de notre première hypothèse: l'orientation des feuilles. 1. La phyllotaxie. Table des matières. Introduction I. Constat de départ. II. Vérification de notre première hypothèse: l'orientation des feuilles. 1. La phyllotaxie. 1.1. La suite de Fibonacci. 1.2. Description des dispositions

Plus en détail

Projet de Fin d'etudes (PFE)

Projet de Fin d'etudes (PFE) Projet de Fin d'etudes (PFE) PFE au Département Télécommunication Un PFE est un projet : 1. de Recherche et Développement : le but du projet doit être le développement de technologies (plateformes, architectures,

Plus en détail

Comprendre les cartes topographiques

Comprendre les cartes topographiques Les cartes topographiques sont disponibles en différentes échelles selon le niveau de précision exigé par la randonnée. Voici une présentation des trois échelles les plus utiles aux randonneurs. Pour ceux

Plus en détail

Cahier des Charges de l aire de jeu Trophées de Robotique 2011 Eurobot Junior

Cahier des Charges de l aire de jeu Trophées de Robotique 2011 Eurobot Junior Cahier des Charges de l aire de jeu Trophées de Robotique 2011 Eurobot Junior PAGE 1 SUR 22 Cahier des Charges de l aire de jeu... Cahier des Charges de l aire de jeu PAGE 2 SUR 22 1. Généralités Important

Plus en détail

La Fréquentation du CDI

La Fréquentation du CDI La Fréquentation du CDI Nous n avons pas renouvelé le questionnaire d analyse de la fréquentation que nous avions réalisé l année dernière car cela représente un très lourd travail de dépouillement (rappelons

Plus en détail

G. Segay Course d Orientation Cycle 3-1 -

G. Segay Course d Orientation Cycle 3-1 - G. Segay Course d Orientation Cycle 3-1 - Un exemple d unité d apprentissage, au cycle 3 10 séances environ. Pour apprendre à : Se repérer avec un plan sur un parcours jalonné. Se situer avec un plan dans

Plus en détail

Comment planter un arbre *

Comment planter un arbre * Comment planter un arbre * 1. Avant la plantation Gardez la motte de racines humide. Gardez l arbre dans un endroit ombragé jusqu à la plantation. 2. Préparez le site pour la plantation Enlevez le gazon,

Plus en détail

Sentier des rampes de La Montagne

Sentier des rampes de La Montagne Sentier des rampes de La Montagne Mot de la Présidente du Conseil Général Le Conseil Général est propriétaire de 95% des forêts publiques. En partenariat avec l ONF, nous savons la responsabilité qui

Plus en détail

Balades au fil de l eau

Balades au fil de l eau Balades au fil de l eau Les quatre balades proposées ici sont pensées comme des invitations à la (re)découverte de lieux insolites tout près de chez soi. Ces itinéraires au fil de l eau (en boucle ou en

Plus en détail

ADAPTER DES JEUX A LA DEFICIENCE VISUELLE

ADAPTER DES JEUX A LA DEFICIENCE VISUELLE ADAPTER DES JEUX A LA DEFICIENCE VISUELLE Objectif : comment adapter un jeu à la déficience visuelle Type de déficience visuelle : aveugles et/ou malvoyants "Conditions d accès au jeu par des personnes

Plus en détail

IV. LA GESTION DU CHANTIER ET LA MAÎTRISE

IV. LA GESTION DU CHANTIER ET LA MAÎTRISE Projet de dénivellation et de couverture de la RN13 à Neuilly-sur-Seine IV. LA GESTION DU CHANTIER ET LA MAÎTRISE DES NUISANCES PENDANT LES TRAVAUX. La période des travaux nécessitera une réorganisation

Plus en détail

Note d aide à l élaboration des principes de rétablissement et de voisinage

Note d aide à l élaboration des principes de rétablissement et de voisinage 1. Note d aide à l élaboration des principes de rétablissement et de voisinage Bordeaux, le 8 juin 2010 OBJET La réalisation d une ligne nouvelle entraine l interception ou le voisinage avec des réseaux

Plus en détail

Au Soccer à 5 les matchs seront arbitrés par les entraîneurs de chaque équipe. 1. Le terrain de jeu

Au Soccer à 5 les matchs seront arbitrés par les entraîneurs de chaque équipe. 1. Le terrain de jeu Au Soccer à 5 les matchs seront arbitrés par les entraîneurs de chaque équipe. 1. Le terrain de jeu Le terrain sera de 30 mètres de longueur par 20 mètres de largeur. (st-bruno les dimensions sont...)

Plus en détail

DECOUVERTE DU MILIEU MEDITERRANEEN : SORTIE AU MASSIF DE LA GARDIOLE

DECOUVERTE DU MILIEU MEDITERRANEEN : SORTIE AU MASSIF DE LA GARDIOLE Ecole le Balader 30 avril 2010 CE2/CM1 DECOUVERTE DU MILIEU MEDITERRANEEN : SORTIE AU MASSIF DE LA GARDIOLE LOCALISATION DU MASSIF DE LA GARDIOLE Itinéraire Lattes -> Maison forestière de la Gardiole Conclusion

Plus en détail

L escalier extérieur, le jardin et le balcon

L escalier extérieur, le jardin et le balcon L escalier extérieur, le jardin et le balcon Les marches Glissantes, irrégulières ou en pierres disjointes, les marches de l escalier extérieur représentent un risque important de chute. Entretenez l escalier

Plus en détail

DOSSIER ORIENTATION. (Cycle 3)

DOSSIER ORIENTATION. (Cycle 3) 66 DOSSIER ORIENTATION (Cycle 3) PRESENTATION ET ANALYSE DE L ACTIVITE JEUX ET PROPOSITIONS DE TRAVAIL - la course en étoile - la course au score - la course d orientation 1 STRUCTURER L ESPACE Vivre,

Plus en détail

Chapitre 2 Quelques points de couture à la main. Partie 1 Les points temporaires

Chapitre 2 Quelques points de couture à la main. Partie 1 Les points temporaires Chapitre 2 Quelques points de couture à la main Il existe deux types de points : les points temporaires et les points permanents. Si tu cherches la définition de ces deux mots dans un dictionnaire, tu

Plus en détail

LA SIGNALISATION. Dossier à l intention des enseignants Les déménageurs... Dans la voiture, le bus ou à pieds

LA SIGNALISATION. Dossier à l intention des enseignants Les déménageurs... Dans la voiture, le bus ou à pieds LA SIGNALISATION Dossier à l intention des enseignants Les déménageurs... Dans la voiture, le bus ou à pieds QUELQUES CONSEILS... Atelier : LA SIGNALISATION En utilisant un espace d environ 40x20 (par

Plus en détail

Les Chemins munis des panneaux suivants sont à considérer comme mur, sauf si l organisateur demande clairement de les emprunter :

Les Chemins munis des panneaux suivants sont à considérer comme mur, sauf si l organisateur demande clairement de les emprunter : Le «Classics des Vallées» n est pas un rallye de vitesse, ni une compétition, mais un exercice de lecture de notes et d orientation. Le code de la route est à respecter scrupuleusement et nous vous demandons

Plus en détail

Forum Sécurité Routière. Zones à circulation apaisée : recommandations d aménagement. Patrice Champon Cete de Lyon

Forum Sécurité Routière. Zones à circulation apaisée : recommandations d aménagement. Patrice Champon Cete de Lyon Forum Sécurité Routière Saint Étienne de Saint Geoirs Jeudi 7 novembre 2013 Zones à circulation apaisée : recommandations d aménagement Cete de Lyon Patrice.Champon@developpement-durable.gouv.fr 04 74

Plus en détail

Le PIN Maritime 22 mm rainuré-languetté 4 faces, choix "Sans Noeuds"

Le PIN Maritime 22 mm rainuré-languetté 4 faces, choix Sans Noeuds Fiche technique: Caractéristiques et conseils de pose Le PIN Maritime 22 mm rainuré-languetté 4 faces, choix "Sans Noeuds" 1. Caractéristiques. Le PIN MARITIME fait partie des résineux européens: Sud-Ouest

Plus en détail

Logiciel SCRATCH FICHE 02

Logiciel SCRATCH FICHE 02 1. Reprise de la fiche 1: 1.1. Programme Figure : Logiciel SCRATCH FICHE 02 SANS ORDINATEUR : Dessiner à droite le dessin que donnera l'exécution de ce programme : Unité : 50 pas : Remarque : vous devez

Plus en détail

Le Haut Ellé. Station de pompage de Barréguan près D790 "Le Grand Pont" sous le Faouët. Département 56

Le Haut Ellé. Station de pompage de Barréguan près D790 Le Grand Pont sous le Faouët. Département 56 Le Haut Ellé Station de pompage de Barréguan près D790 "Le Grand Pont" sous le Faouët Département 56 Présentation L'Ellé regroupe tous les niveaux techniques, ainsi l'ellé peut être divisée en trois tronçons

Plus en détail

Guide d accueil : Initiation à la course d orientation

Guide d accueil : Initiation à la course d orientation Guide d accueil : Initiation à la course d orientation L objectif de la discipline est de parcourir un circuit matérialisé par des balises, que le participant doit découvrir par l itinéraire de son choix,

Plus en détail

VERS UNE ACCESSIBILITÉ. généralisée. Accès à tout pour tous

VERS UNE ACCESSIBILITÉ. généralisée. Accès à tout pour tous VERS UNE ACCESSIBILITÉ généralisée Accès à tout pour tous La loi handicap du 11 février 2005 précise que les conditions d accès des personnes handicapées dans les E.R.P.* doivent être les mêmes que celles

Plus en détail

1 - Ne pas interdire le stationnement sur la chaussée. C'est la meilleure solution.

1 - Ne pas interdire le stationnement sur la chaussée. C'est la meilleure solution. Protection des trottoirs contre le stationnement Jacques ROBIN Deux solutions qui peuvent être complémentaires : 1 - Ne pas interdire le stationnement sur la chaussée. C'est la meilleure solution. 2 -

Plus en détail

Rôle de l ENT dans l apprentissage des langues vivantes dans l enseignement secondaire.

Rôle de l ENT dans l apprentissage des langues vivantes dans l enseignement secondaire. Rôle de l ENT dans l apprentissage des langues vivantes dans l enseignement secondaire. Le fait que tous les enseignants de l Académie de Clermont-Ferrand disposent d un environnement numérique de travail

Plus en détail

«Entretenir durablement ses arbustes et son patrimoine arboré»

«Entretenir durablement ses arbustes et son patrimoine arboré» «Entretenir durablement ses arbustes et son patrimoine arboré» Calendrier de taille : Pour les arbustes à floraison printanière : Taille juste après la floraison. Pour les arbustes à floraison estivale

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LES OBSTACLES À L'UTILISATION DU VÉLO EN VILLE

ENQUÊTE SUR LES OBSTACLES À L'UTILISATION DU VÉLO EN VILLE ENQUÊTE SUR LES OBSTACLES À L'UTILISATION DU VÉLO EN VILLE Enquête auprès de personnes non-cyclistes qui ont déjà été tentées par le vélo mais ne l'utilisent pas régulièrement à Bruxelles. www.provelo.org

Plus en détail

ZONE UD Secteurs UD1 à UD4

ZONE UD Secteurs UD1 à UD4 ZONE UD Secteurs UD1 à UD4 Section I Nature de l'occupation et de l'utilisation du sol ARTICLE UD1 - OCCUPATIONS OU UTILISATIONS DU SOL ADMISES I - Sont notamment admises les occupations ou utilisations

Plus en détail

Réforme des permis de construire et des autres autorisations d urbanisme

Réforme des permis de construire et des autres autorisations d urbanisme Réforme des permis de construire et des autres autorisations d urbanisme Travaux et changements de destinations soumis à permis de construire, à permis d aménager ou à déclaration préalable en dehors des

Plus en détail

Jeux du patrimoine, jeux traditionnels de coopération...

Jeux du patrimoine, jeux traditionnels de coopération... Jeux du patrimoine, jeux traditionnels de coopération... Au Cycle 1, 2 et 3 David Leschi - Conseiller pédagogique EPS - Circonscription de Grasse Bibliographie : Essai de réponses -Jeux du patrimoine,

Plus en détail

Chemin déconseillé par temps de pluie. Marches nombreuses et irrégulières

Chemin déconseillé par temps de pluie. Marches nombreuses et irrégulières Le départ se fait sur la place du village. Prendre la direction de la source (rue commerçante). Prendre à gauche, le chemin des Beaumes rouges, entre 2 magasins souvenirs (route balisée rouge et blanc)

Plus en détail

CONVENTION D AUTORISATION D USAGE DE TERRAINS EN VUE DE LA PRATIQUE DU CANYONISME propriétaire privé / site sportif

CONVENTION D AUTORISATION D USAGE DE TERRAINS EN VUE DE LA PRATIQUE DU CANYONISME propriétaire privé / site sportif 1 ENTRE LES SOUSSIGNES : CONVENTION D AUTORISATION D USAGE DE TERRAINS EN VUE DE LA PRATIQUE DU CANYONISME propriétaire privé / site sportif! Monsieur demeurant : ci après désigné le propriétaire ET! LA

Plus en détail

Planifier son manège extérieur

Planifier son manège extérieur Planifier son manège extérieur Par Renel Paquin et Yves Choinière, ingénieur et agronome Préparation des couches successives à partir du terrain naturel, base compactée et surface meuble pour l'entraînement.

Plus en détail

Fonctionnement des ceintures

Fonctionnement des ceintures Fonctionnement des ceintures Dans la classe tous les enfants portent une ceinture de comportement. Cette ceinture est fictive et matérialisée à la fois par une gommette autocollante apposée sur les étiquettes

Plus en détail

Pourquoi créer un site Web?

Pourquoi créer un site Web? Créer mon site Web Vous avez une passion, un centre d'intérêt, un "hobbie", et vous souhaitez en parler, partager autour de ce sujet. Vous avez bien pensé à utiliser l'espace web pour faire connaître votre

Plus en détail

Les permissions de voirie directes. Avis concernant la signalisation directionnelle des pistes cyclables.

Les permissions de voirie directes. Avis concernant la signalisation directionnelle des pistes cyclables. 117 XI. Signalisation des pistes cyclables. Avis concernant la signalisation directionnelle des pistes cyclables. cce/cs/avis/96/027/(cf/cir/csr/avis/96/27) AVIS concernant la signalisation directionnelle

Plus en détail

Arbre & Electricité. Le partage des sommets!

Arbre & Electricité. Le partage des sommets! Arbre & Electricité Le partage des sommets! Juillet 2003 - La laiterie de Cornillé stoppe sa production suite à une coupure électrique provoquée par une chute massive d'arbres sur les lignes électriques

Plus en détail

NOTICE EXPLICATIVE POUR L ELABORATION D UN PLAN DE DEBROUSSAILLEMENT COMMUNAL

NOTICE EXPLICATIVE POUR L ELABORATION D UN PLAN DE DEBROUSSAILLEMENT COMMUNAL DIRECTION DEPARTEMENTALE DE L AGRICULTURE ET DE LA FORET DES PYRENEES ORIENTALES NOTICE EXPLICATIVE POUR L ELABORATION D UN PLAN DE DEBROUSSAILLEMENT COMMUNAL DECEMBRE 2006 Préambule Le risque feux de

Plus en détail

Plantations, le voisin peut exiger l élagage

Plantations, le voisin peut exiger l élagage Plantations, le voisin peut exiger l élagage Les branches des arbres du voisin avancent sur votre terrain et c est gênant. Vous pouvez exiger qu il les coupe à tout moment. Idem pour les racines et les

Plus en détail

ACCESSIBILITÉ VERS UNE. Accès à tout pour tous. généralisée

ACCESSIBILITÉ VERS UNE. Accès à tout pour tous. généralisée PRÉFET DE LA SARTHE Direction Départementale des Territoires de la Sarthe Sous-Commission Départementale d Accessibilité VERS UNE ACCESSIBILITÉ généralisée Accès à tout pour tous La loi handicap du 11

Plus en détail

Manuel de sécurité pour les chantiers routiers.

Manuel de sécurité pour les chantiers routiers. Manuel de sécurité pour les chantiers routiers. René Steveny Conseiller en prévention. 1 Table des matières. 1. Prescriptions légales ou réglementaires en matière de signalisation des chantiers et des

Plus en détail

Compte rendu de stage Course d orientation

Compte rendu de stage Course d orientation Compte rendu de stage Course d orientation Lundi matin : Pratique Notions simples et incontournables : Les balises doivent se mettre à 1m50 du sol, ne doivent jamais être cachées, ou au sol et doivent

Plus en détail

Séance du jeudi 22 novembre 2012 (13h30 16h30)

Séance du jeudi 22 novembre 2012 (13h30 16h30) Séance du jeudi 22 novembre 2012 (13h30 16h30) Lieu : salle de sciences physiques, lycée français de Luanda Public : entre 6 et 12 élèves de 3eme, 2de et 1ereS (un des élèves ayant amené son propre robot

Plus en détail

Forêt domaniale de l'isle-adam 1 er juin 2015

Forêt domaniale de l'isle-adam 1 er juin 2015 LA FORET DE L ISLE- ADAM - CARTE D IDENTITE - Grande de 1.547 hectares, - composée principalement de chênes (56% des peuplements), de châtaigniers, charmes, tilleuls et hêtres, - abrite plusieurs mares

Plus en détail

Rues sans voie piétonne

Rues sans voie piétonne Rues sans voie piétonne Les réseaux piétonniers ne sont pas toujours continus. En l absence de trottoir ou autre voie qui leur est réservée, les piétons sont contraints à longer le bord de la chaussée

Plus en détail

La pratique des décisions dans les affaires

La pratique des décisions dans les affaires Association Française Edwards Deming Une philosophie de l action pour le XXIème siècle Conférence annuelle, Paris, 8 juin 1999 Jean-Marie Gogue, Président de l AFED La pratique des décisions dans les affaires

Plus en détail

6.7 Aménagement extérieur se rapportant aux paysages et à l'abattage d'arbres (L.A.U., art. 113, 12 o et 15 o )

6.7 Aménagement extérieur se rapportant aux paysages et à l'abattage d'arbres (L.A.U., art. 113, 12 o et 15 o ) 6.7 Aménagement extérieur se rapportant aux paysages et à l'abattage d'arbres (L.A.U., art. 113, 12 o et 15 o ) 6.7.1 Règles générales Tout espace libre d'un *emplacement construit ou vacant doit comprendre

Plus en détail

La pâte fimo se manipule comme de la pâte à modeler. C'est assez simple. Les élèves doivent bien la malaxer pour qu'elle devienne bien malléable.

La pâte fimo se manipule comme de la pâte à modeler. C'est assez simple. Les élèves doivent bien la malaxer pour qu'elle devienne bien malléable. Cycle 3 Craie Hâtive (+ cuisson) 45 La pâte fimo se manipule comme de la pâte à modeler. C'est assez simple. Les élèves doivent bien la malaxer pour qu'elle devienne bien malléable. Ils font leurs boules

Plus en détail

vers une accessibilité généralisée accès à tout pour tous

vers une accessibilité généralisée accès à tout pour tous vers une accessibilité généralisée accès à tout pour tous Guide Sommaire La réglementation... 3 A savoir...... 4 Le calendrier... 5 Le coût... 6 Les démarches... 6 Les dérogations... 7 Exemples... 8 Les

Plus en détail

Islande. Description et informations pratiques :

Islande. Description et informations pratiques : Description et informations pratiques : Islande Le massif de Kerlingarfjöll est un endroit somptueux, situé au centre du pays, au sud de l'immense glacier du Hofsjökull, le long de la piste de la Kjölur

Plus en détail

FORMULAIRE PLAN D'ACTION GESTION DE LA FLOTTE

FORMULAIRE PLAN D'ACTION GESTION DE LA FLOTTE FORMULAIRE PLAN D'ACTION GESTION DE LA FLOTTE 1. CONTEXTE Manuel pour compléter le formulaire L'arrêté "Exemplarité" 1 du 15/05/2014 a ajouté une mesure obligatoire supplémentaire au plan de déplacements

Plus en détail

21.1 Autorisation ou permis préalable aux interventions sur les rives et le littoral

21.1 Autorisation ou permis préalable aux interventions sur les rives et le littoral SECTION 21 LA PROTECTION DU MILIEU RIVERAIN 21.1 Autorisation ou permis préalable aux interventions sur les rives et le littoral Toutes les constructions, tous les ouvrages et tous les travaux qui sont

Plus en détail

Dossier de presse. Création d un. à Haguenau INNOVATION. par induction en lieu public. 1 ère mondiale de recharge

Dossier de presse. Création d un. à Haguenau INNOVATION. par induction en lieu public. 1 ère mondiale de recharge Dossier de presse Création d un INNOVATION 1 ère mondiale de recharge par induction en lieu public La recharge par induction en lieu public, une 1ère mondiale Ville de Haguenau & SEW Usocome La mobilité

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE N 1 CADRE 47/2

FICHE TECHNIQUE N 1 CADRE 47/2 FICHE TECHNIQUE N 1 CADRE 47/2 Cadre 47/2 : enchaînements dans le carré central La direction technique de la fédération vous propose une série de fiches dédiées au cadre 47/2. Les situations de jeu proposées

Plus en détail

L hygromètre pour air ambiant indique de façon très compréhensible les valeurs optimales relatives

L hygromètre pour air ambiant indique de façon très compréhensible les valeurs optimales relatives Vivre sainement avec un hygromètre pour air ambiant. L hygromètre pour air ambiant indique de façon très compréhensible les valeurs optimales relatives au climat et ce en fonction de la saison et de la

Plus en détail

NOTICE DU DOSSIER DE VISITE D'UN CIRCUIT

NOTICE DU DOSSIER DE VISITE D'UN CIRCUIT Fiche LR-RM-HF002 Agrément Fédéral de Circuit Législation - Réglementation Crée le : 14/01/2009 Modifiée le : NOTICE DU DOSSIER DE VISITE D'UN CIRCUIT A l'usage des visiteurs de circuits en vue de la délivrance

Plus en détail

COURSE D ORIENTATION Base Régionale de loisirs de Jablines-Annet

COURSE D ORIENTATION Base Régionale de loisirs de Jablines-Annet COURSE D ORIENTATION Base Régionale de loisirs de Jablines-Annet Présentation de l activité Cartes / Conseils / Parcours LA COURSE D ORIENTATION La course d orientation Il s agit de rejoindre, des points

Plus en détail

Mise en œuvre de la loi sur l'égalité des droits et des chances, la citoyenneté et la participation des personnes handicapées

Mise en œuvre de la loi sur l'égalité des droits et des chances, la citoyenneté et la participation des personnes handicapées Direction départementale des Territoires Saône-et-Loire Mise en œuvre de la loi sur l'égalité des droits et des chances, la citoyenneté et la participation des personnes handicapées Information auprès

Plus en détail

Insonorisation des portières - Hifi & Confort

Insonorisation des portières - Hifi & Confort Insonorisation des portières - Hifi & Confort Voici comment améliorer l'insonorisation de l'habitacle. Ce qui suit est donc valable pour tout véhicule avec quelques variantes mais la méthode reste la même.

Plus en détail

DEMANDE D HOMOLOGATION D UN CIRCUIT DESTINE A LA PRATIQUE DES SPORTS MECANIQUES (articles R.331-18 à 45 du code du sport)

DEMANDE D HOMOLOGATION D UN CIRCUIT DESTINE A LA PRATIQUE DES SPORTS MECANIQUES (articles R.331-18 à 45 du code du sport) PREFECTURE DES PYRENEES ATLANTIQUES DEMANDE D HOMOLOGATION D UN CIRCUIT DESTINE A LA PRATIQUE DES SPORTS MECANIQUES (articles R.331-18 à 45 du code du sport) Pour être recevable toutes les rubriques de

Plus en détail

Travaux d adaptation du logement pour les personnes âgées

Travaux d adaptation du logement pour les personnes âgées Fiche pratique Personnes âgées Travaux d adaptation du logement pour les personnes âgées Accéder à son logement - utiliser les escaliers - prendre l ascenseur - accéder aux équipements Profiter de son

Plus en détail

SOMMAIRE PLAN D'AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE

SOMMAIRE PLAN D'AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE SOMMAIRE PLAN D'AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE - Les orientations générales de la commune en matière d'aménagement de son territoire A l échelle de la commune : - Préserver les équilibres actuels

Plus en détail

Quelle nature de local choisir sur la déclaration?

Quelle nature de local choisir sur la déclaration? Quelle nature de local choisir sur la déclaration? La nature du local est à choisir obligatoirement parmi l une des 4 rubriques présentes au sein du cadre 2 de la déclaration n 6650-H-Rev, à savoir : -

Plus en détail

SOMMAIRE 3 CONSIGNES GENERALES. 5-6 Plaques simples. 7-8 Plaques articulées. 8-9 Plaques Telecom Triangulaires. 9 Elargisseurs et montage

SOMMAIRE 3 CONSIGNES GENERALES. 5-6 Plaques simples. 7-8 Plaques articulées. 8-9 Plaques Telecom Triangulaires. 9 Elargisseurs et montage NOTICE ORIGINALE MAIL : eurosign@orange.fr - Site : www.liftplaq.fr 24 BD DE LA MARINE 66510 ST HIPPOLYTE Tél. 04 68 28 44 73 - Fax. 04 68 28 52 38 SARL au capital de 40020 T - SIRET 401 852 215 00029

Plus en détail

Les règles de priorités:

Les règles de priorités: Les règles de priorités: Remarques générales Lors du franchissement d une intersection, l automobiliste doit : Ralentir en côntrôlant son rétroviseur intérieur. S assurer que la route est libre. Observer

Plus en détail

[Extrait Gratuit] «Les Secrets des ebooks gratuits Rentables enfin dévoilés...»

[Extrait Gratuit] «Les Secrets des ebooks gratuits Rentables enfin dévoilés...» [Extrait Gratuit] «Les Secrets des ebooks gratuits Rentables enfin dévoilés...» Découvrez comment gagner de l'argent avec un ebook gratuit! Écrit par Sébastien Laude et offert par le responsable de ce

Plus en détail

SEMER ET ENTRETENIR UNE PELOUSE. C a s t o r a m a Outillage nécessaire page 2. La création d une pelouse page 3. L entretien exceptionnel page 6

SEMER ET ENTRETENIR UNE PELOUSE. C a s t o r a m a Outillage nécessaire page 2. La création d une pelouse page 3. L entretien exceptionnel page 6 60.02 SEMER ET ENTRETENIR UNE PELOUSE C O N S E I L C a s t o r a m a Outillage nécessaire page 2 La création d une pelouse page 3 L entretien normal page 5 L entretien exceptionnel page 6 page 1/6 OUTILLAGE

Plus en détail

- Ponceuse circulaire - Cale à poncer - Papier abrasif à sec : grain 120, 220, 400 à l eau : grain 800, 2000 - Scotch Brite rouge et gris

- Ponceuse circulaire - Cale à poncer - Papier abrasif à sec : grain 120, 220, 400 à l eau : grain 800, 2000 - Scotch Brite rouge et gris - Ponceuse circulaire - Cale à poncer - Papier abrasif à sec : grain 120, 220, 400 à l eau : grain 800, 2000 - Scotch Brite rouge et gris Préparation du support 1. Eléments neufs en plastique ou fibre

Plus en détail

Solides et volumes Page 255

Solides et volumes Page 255 Classe de sixième C HAPITRE 12 S OLIDES ET VOLUMES 1.OBSERVATION; DESCRIPTION 256 2. REPRESENTATION EN PERSPECTIVE 258 3. PATRON DU PAVE DROIT 260 4. AIRE D'UN SOLIDE 264 5. UNITES DE VOLUME 266 6. CALCUL

Plus en détail

ANIMATION DE LA CHARTE GARRIGUE. Gestion des conflits d usages liés à la pratique des sports motorisés en garrigue

ANIMATION DE LA CHARTE GARRIGUE. Gestion des conflits d usages liés à la pratique des sports motorisés en garrigue ANIMATION DE LA CHARTE GARRIGUE Gestion des conflits d usages liés à la pratique des sports motorisés en garrigue Circulation des engins motorisés dans les espaces naturels Synthèse règlementation Sommaire

Plus en détail

CCI NANTES ST-NAZAIRE. vers une. accessibilité. généralisée. Accès à tout pour tous

CCI NANTES ST-NAZAIRE. vers une. accessibilité. généralisée. Accès à tout pour tous CCI NANTES ST-NAZAIRE vers une accessibilité généralisée Accès à tout pour tous La loi handicap du 11 février 2005 précise que les conditions d accès des personnes handicapées dans les E.R.P.* doivent

Plus en détail

Comment faire avancer un engin roulant le plus loin possible sans le toucher?

Comment faire avancer un engin roulant le plus loin possible sans le toucher? Défi n 6 Cycle 2 Comment faire avancer un engin roulant le plus loin possible sans le toucher? En quoi consiste ce défi?? En la réalisation d un engin roulant doté d un système de propulsion, la présentation

Plus en détail

Mathématiques Programmes 2008 La soustraction au CE1

Mathématiques Programmes 2008 La soustraction au CE1 Mathématiques Programmes 2008 La soustraction au CE1 Animation pédagogique Présentation Les programmes 2008 placent désormais la mise en place de la technique opératoire de la soustraction au CE1. Ce changement

Plus en détail

Le transport actif : marcher pour se rendre à l école

Le transport actif : marcher pour se rendre à l école Le transport actif : marcher pour se rendre à l école Date : le 7 février 2005 Le transport scolaire Dans les politiques des commissions scolaires sur le transport scolaire, on établit une distance entre

Plus en détail

LE LICENCIEMENT. Présenté par: AITOUYHYANE Hamza ZAKI Ghita Encadré par: Mr Larhzal

LE LICENCIEMENT. Présenté par: AITOUYHYANE Hamza ZAKI Ghita Encadré par: Mr Larhzal LE LICENCIEMENT Présenté par: AITOUYHYANE Hamza ZAKI Ghita Encadré par: Mr Larhzal Introduction Votre qualité d'employeur vous autorise à sanctionner un salarié fautif. Cette sanction peut prendre la forme

Plus en détail

Objet : Projet départemental «Objectif Rando»

Objet : Projet départemental «Objectif Rando» Evreux, le 20 octobre 2011 L Inspecteur d Académie Directeur des Services Départementaux de l Education Nationale de l Eure à Mesdames et Messieurs les Directeurs des écoles maternelles et élémentaires

Plus en détail