DOSSIER DE PRESSE POSE DE LA PREMIÈRE PIERRE MARDI 4 MAI 2010 / 14H30

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DOSSIER DE PRESSE POSE DE LA PREMIÈRE PIERRE MARDI 4 MAI 2010 / 14H30"

Transcription

1 DOSSIER DE PRESSE POSE DE LA PREMIÈRE PIERRE MARDI 4 MAI 2010 / 14H30

2 Sommaire Communiqué de presse... 3 La genèse du projet... 4 Le Conservatoire à rayonnement régional (CRR) du Grand Besançon... 5 Le Fonds régional d art contemporain (Frac) de Franche-Comté... 6 L évolution du site en 4 photos... 7 Parti pris architectural du projet... 9 Parti paysager...13 Les espaces fonctionnels...15 L exemplarité environnementale et énergétique...17 Un chantier ouvert, pédagogique et qualifiant...19 Présentation de Kengo Kuma...21 Budget et financement...23 Les intervenants...24 La Cité des Arts et de la Culture en images...25 Contacts presse

3 Communiqué de presse Première commande publique française de l architecte japonais Kengo Kuma et premier bâtiment culturel de cette importance en France à être labellisé BBC Effinergie, la Cité des Arts et de la Culture ouvrira début Le Grand Besançon, la Région Franche-Comté et la Ville de Besançon se sont associés en 2006 pour construire ensemble un grand pôle culturel. La Cité des Arts et de la Culture abritera ainsi, sous une même toiture monumentale et pixellisée, le Conservatoire à rayonnement régional (CRR) du Grand Besançon et le Fonds régional d art contemporain (Frac) de Franche-Comté, sur m² environ. Dessinée par Kengo Kuma, architecte japonais de renommée internationale qui réalise ici sa première commande publique française, la Cité des Arts et de la Culture est un projet architectural exceptionnel, qui fait écho au paysage environnant. Exemplaire d un point de vue environnemental et énergétique, elle est le premier bâtiment culturel de cette importance en France à s inscrire dans la démarche BBC Effinergie (Bâtiment basse consommation), grâce aux choix techniques retenus, en particulier l installation de m² de panneaux photovoltaïques sur la toiture monumentale et la mise en place d une pompe à chaleur qui servira à réchauffer/rafraîchir le plancher en utilisant la nappe phréatique du Doubs, qui coule juste à côté. La construction de la Cité des Arts et de la Culture est lancée ce mardi 4 mai 2010, en présence de Kengo Kuma. Les travaux doivent s achever à la fin de l année Le CRR et le Frac devraient prendre possession de leurs nouveaux locaux dès début Le montant total de l opération est de 46,4 M toutes dépenses confondues, dont 26,2 M HT de travaux (montant HT des marchés de travaux à la signature). Outre la participation des 3 maîtres d ouvrages, la Cité des Arts et de la Culture reçoit le soutien financier de l État, de l Europe, de la DRAC de Franche-Comté, du Conseil général du Doubs et de l ADEME. 3

4 La genèse du projet Agglomération, Région et Ville se sont associées dans un groupement de commande pour mener à bien, ensemble, ce grand projet culturel, architectural, environnemental et urbain. Travailler ensemble La Cité des Arts et de la Culture est réalisée en maîtrise d ouvrage conjointe par trois collectivités (constituées en groupement de commande) : le Conseil régional de Franche-Comté pour le Fonds régional d art contemporain (Frac), la Communauté d Agglomération du Grand Besançon (coordonateur) pour le Conservatoire à rayonnement régional (CRR), soutenu par l État, l Europe, la DRAC de Franche- Comté, le Conseil général du Doubs et l ADEME. Les trois collectivités se sont associées en 2006 pour engager cette opération de reconquête urbaine d une friche portuaire unique, située à l intérieur de la Boucle, cœur historique de Besançon, en entrée de ville, au pied de la Citadelle Vauban, le long du Doubs et en lien vers le quartier des Prés de Vaux, qui a commencé sa mue en un véritable quartier culturel et touristique. la Ville de Besançon pour l aménagement des deux hectares de l ancien port fluvial le long du Doubs et le mur de protection contre les crues. Ce projet contribue à la création d un grand pôle culturel à l entrée de la capitale régionale. Il est Ce nouvel équipement réunira en un ensemble fédérateur le nouveau Conservatoire et le Frac, autour d un espace de transition urbaine (le «Passage des Arts») et de deux halls d accueil du public qui donneront accès à des espaces communs (auditorium, salle de conférence, centre de documentation, café/brasserie, boutique/librairie). Les grandes dates Mi-2006 : Agglomération, Région et Ville décident d unir leurs réflexions et de créer une Cité des Arts et de la Culture. Décembre 2006 : le concours de maîtrise d œuvre est lancé sur la base d un programme d opération commun pour les 3 collectivités. Février 2007 : le jury de concours se réunit pour analyser près de 100 candidatures d équipes architecturales locales, nationales et internationales. Quatre candidats sont admis à concourir : Kengo Kuma & associates, Agence Manuelle Gautrand, Chaix & Morel et associés, Massimiliano Fuksas Architecture. Juillet 2007 : le jury analyse les 4 projets présentés anonymement et établit un classement, qui place Kengo Kuma & associates à la première place, à l unanimité : études de conception et validation de l APS et de l APD. 4 février 2010 : les travaux de déconstruction des bâtiments présents sur le site de l ancien port de commerce de Besançon (à l exception du bâtiment en brique) débutent. 4 mai 2010 : la première pierre est posée avec Kengo Kuma. Les travaux démarrent pour 30 mois. Fin 2012 début 2013 : fin de travaux de construction et ouverture du bâtiment. 44

5 Le Conservatoire à rayonnement régional (CRR) du Grand Besançon Chaque année, plus de élèves suivent les formations de plus de 40 disciplines au Conservatoire du Grand Besançon. Le Conservatoire Municipal s implante dans l ancien Grenier d Abondance sur la place de la Révolution (construit entre 1720 et 1726) et devient École Nationale de Musique en 1957, puis Conservatoire National de Région en En 2006 : transfert de l établissement de la Ville de Besançon à la Communauté d Agglomération du Grand Besançon. En 2007 : le Conservatoire National de Région devient Conservatoire à rayonnement régional (CRR). Les objectifs principaux du Conservatoire à rayonnement régional sont : favoriser l éveil des enfants à la musique, la danse, le théâtre ; développer une pratique artistique et culturelle vivante ; former des musiciens, danseurs, comédiens amateurs autonomes ; faire éclore des vocations constituer un noyau dynamique de la vie artistique au sein du Grand Besançon ; préparer à la vie professionnelle les étudiants en ayant le potentiel. Plus de 40 disciplines sont enseignées et regroupées en départements : formation musicale, vocale et de culture piano cordes cuivres bois percussions instruments polyphoniques musique ancienne voix danse art dramatique. Une action de sensibilisation en milieu scolaire est engagée dans différents quartiers. Le corps enseignant est formé de 72 professeurs, assistants spécialisés et assistants d enseignement artistique qui dispensent, chaque semaine, environ heures d enseignement aux élèves inscrits au CRR. Le Conservatoire du Grand Besançon s est doté d un service d action culturelle qui contribue au rayonnement de l établissement à travers la Communauté d Agglomération du Grand Besançon et au-delà de ce bassin de compétences. 55

6 Le Fonds régional d art contemporain (Frac) de Franche-Comté Le Frac de Franche-Comté participe à la diffusion de l art contemporain auprès des publics de la région. Depuis sa création en 1982 à l initiative de la Région et de l État, le Fonds régional d art contemporain de Franche-Comté poursuit les missions suivantes : la constitution et la conservation d une collection représentative de la création artistique contemporaine la sensibilisation des publics à l art contemporain le développement et la mise à disposition d une documentation sur l art contemporain le soutien à la création (résidences d artistes, productions d œuvres ) sa diffusion dans la région et au-delà. La Collection Aujourd hui, la collection du Frac Franche-Comté concerne 255 artistes. Elle comprend 473 œuvres qui relèvent de domaines variés : peinture, photographie, sculpture, installation, œuvre graphique, œuvre textile, œuvre audiovisuelle. Diffusion / sensibilisation Le Frac produit des événements artistiques, conçoit des expositions, organise des rencontres permettant à chacun de découvrir l art contemporain ou de poursuivre une réflexion sur la création plastique contemporaine. Des actions spécifiques sont mises ainsi en place en direction de différents publics : spécialistes, amateurs ou néophytes, enfants et adultes, visiteurs individuels ou en groupes. Le Frac répond à toutes structures régionales qui souhaitent accueillir des expositions et poursuit auprès d elles sa politique de prêt d œuvres. 66

7 L évolution du site en 4 photos D importants remblais ont été nécessaires pour créer le port de commerce entre les bastions Bregille et Rivotte Construction du bâtiment en brique du port de commerce de Besançon 7

8 Les 2 hectares du site accueillaient de nombreux bâtiments liés à l activité du port. L espace était devenu en partie une friche industrielle après l arrêt des activités du port de commerce. Le 4 février 2010, les travaux de déconstruction des bâtiments encore présents sur le site ont pu débuter, afin de laisser place à la Cité des Arts et de la Culture. 8

9 Parti pris architectural du projet Vue aérienne de la Cité des Arts et de la Culture, le long du Doubs. Ce projet, au pied de la citadelle de Vauban, permettra de requalifier les espaces publics et de valoriser l'empreinte industrielle de l'ancien port fluvial. Aujourd hui, avec le nouveau Fonds régional d art contemporain et le Conservatoire à rayonnement régional, ce sont deux nouveaux éléments structurants qui vont être bâtis. La réalisation de la Cité des Arts et de la Culture représente un enjeu urbain important pour la ville de Besançon. Cet établissement crée une nouvelle entrée dans la ville et un pôle d attraction culturel et touristique de la région. Pour palier l hétérogénéité caractéristique du site, plutôt que de construire des bâtiments isolés sans lien avec le paysage et les édifices alentours, l ensemble du site est couvert par une généreuse couverture paysagère. Le site du projet est splendide : d un coté, les berges du Doubs. De l autre, les collines. A l intérieur du site lui-même, des vestiges du passé témoignent de l histoire et de l évolution de la ville et de la région : le bastion de la Citadelle de Vauban et le bâtiment en briques des années L espace créé sous la couverture est unique : constituée de pixels de végétation, d éléments opaques et transparents, la toiture filtre et diffuse une lumière changeante, à la manière des feuilles des arbres qui laissent pénétrer la lumière d une façon différente en fonction du vent, de l heure et de la saison. 9

10 Ce morceau de paysage fédérateur qu est la toiture constitue une cinquième façade unique et innovante, visible depuis la citadelle, sous laquelle hommes et éléments naturels pourront vibrer ensemble et se fondre dans l environnement. Le caractère patrimonial du site est mis en valeur : le bâtiment est en retrait des bastions pour leur permettre de «respirer» suffisamment. Le traitement paysager, sobre et en léger décaissé, renforcera l aspect original des fortifications. Accès et organisation partagées du Fonds régional d art contemporain et du Conservatoire de rayonnement régional. Les deux bâtiments sont desservis à l Ouest par l avenue Arthur Gaulard, l unique voie publique longeant le site, à l Est par un passage en bordure du Doubs, uniquement accessible pour les piétons, les vélos et les dessertes techniques. Le Passage des Arts est un lieu ambivalent : c est à la fois un espace de transit et de connexion entre la ville, son fleuve et les différents édifices de la Cité des Arts et de la Culture, ainsi qu une place où l on se repose, où l on s arrête pour contempler le Doubs. Situé au centre du site dans le prolongement de la rue de Raye, il est pensé comme un plateau traversant reliant la ville et son fleuve. Sa position souligne le caractère propre des deux pôles réunis sous un même toit. C est depuis ce lieu que l on accède à toutes les fonctions distinctes ou La relation avec le Doubs est un élément essentiel du projet : la relation physique et visuelle depuis le Passage des Arts jusqu au niveau de la halte fluviale est traitée de manière simple et directe. L absence de garde corps est essentielle pour ne pas nuire à la contemplation du paysage naturel. Un escalier descend directement à la halte fluviale. Le Conservatoire à rayonnement régional est constitué de 3 niveaux. Une terrasse encercle le bâtiment au dernier niveau. Le Fonds régional d art contemporain est constitué du bâtiment en briques existant ainsi que d une partie neuve qui le ceinture sur 2 cotés. Il est composé de 3 niveaux et d un étage intermédiaire. Le Passage des Arts, ouvert aux déambulations et aux rencontres, est à la fois le trait d union entre le Conservatoire et le Frac, ainsi qu une liaison entre le centre ville et le Doubs. 10

11 La toiture La toiture paysagère constitue la pièce maîtresse du projet. Comme une fine feuille d arbre, elle se pose sur les bâtiments neufs, et dans ce même mouvement, unifie l ensemble du projet. Les pixels de végétation, d aluminium, de verre et de panneaux photovoltaïques qui la constituent créent un motif qui fait écho au paysage environnant, aux collines boisées, aux berges du Doubs. Leur disposition, en apparence aléatoire, répond en réalité aux besoins des espaces abrités : les foyers sont plus transparents, les espaces de travail et d exposition sont opaques. Les espaces extérieurs sont abrités par des pixels opaques et transparents, afin de protéger des intempéries et du soleil tout en laissant apparaitre le ciel à travers la charpente de bois. La toiture pixellisée forme une délicate vague, d où émerge le sommet du bâtiment en brique, tel une pagode bouddhiste La charpente est constituée d une structure de bois-poutres principaux tous les 5 m dans le sens transversal et de poutres secondaires dans le sens longitudinal. Cette charpente est visible des foyers, du Passage des Arts et de quelques espaces spécifiques aux derniers étages. Dans le Foyer du Frac, on peut observer les jeux de lumière naturelle grâce à la toiture et aux façades, qui produisent comme un effet de sous-bois où les rayons du soleil filtrent de manière douce et irrégulière. Le clos Sous la grande toiture paysagère, le CRR et le Frac sont clairement identifiables. Leurs façades neuves expriment leurs différences et leur identité propre à travers le rythme et la trame de leurs façades : horizontale pour le Fonds régional d art contemporain, verticale pour le Conservatoire. Les façades principales sont constituées de matériaux en bois, aluminium et verre, dont le motif unique en France est propre à Kengo Kuma : ICHIMASU : le motif en damier est présent dans les textiles japonais depuis plusieurs siècles. Il est ici réinterprété de façon architecturale par l utilisation de panneaux de bois en alternance avec des panneaux aluminium gris et verre. Deux différents systèmes sont utilisés : bardage pour les parties opaques, système mur rideau pour les parties transparentes. 11

12 Les façades en retrait expriment, contrairement au motif expliqué ci-dessus, calme et simplicité. Elles sont recouvertes d un enduit de couleur grise. La patine du bâtiment existant témoigne du passé industriel du site, ancien port fluvial. Kengo Kuma désire le conserver et considère que de le reconstruire à l identique serait un non sens. Ainsi, seules les parties nécessitant d être reconstruites seront refaites. Les façades seront nettoyées et gardées dans leur état. Le bâtiment sera isolé de l intérieur afin de répondre aux exigences thermiques. Vue depuis le pont de Bregille, la Cité des Arts et de la Culture dialogue avec la Citadelle Vauban, inscrite au Patrimoine mondial de l UNESCO. 12

13 Parti paysager Le bassin des Arts et sa noue bordent l avenue Gaulard et permettent le transit de l eau de la nappe phréatique utilisée par la pompe à chaleur pour la rejeter dans le Doubs. Besançon est une ville façonnée par le Doubs. L eau travaille le méandre en rongeant la berge extérieure et en frôlant la berge intérieure. De ce fait, l homme s est implanté à l intérieur du méandre (rive gauche) plus à l abri de l eau, des inondations et de l érosion. En rive droite, on trouve les extensions récentes de la ville et des berges très naturelles, parce que davantage soumises aux caprices du fleuve. En rive gauche, où se situe le projet, on trouve la ville ancienne, de beaux quais «construits» agréables et continus, des glacis, des bastions et des masses articulées clairement coordonnées. Le site le long du Doubs prolonge le système de promenades des quais de la rivière et participe au système de protection contre les crues. Sa situation à l entrée de ville et de la boucle du Doubs démontre l importance du rôle de l'avenue Gaulard, unique voie publique à proximité du site. Anciennement appelée chemin de halage, la promenade haute accueille tous les modes doux dans une continuité verte Nord-Sud importante. Elle donne accès au parking Saint-Paul pour la Cité des Arts et de la Culture et l Association «Le Bastion». Aménagements Le jardin de l Harmonie Situé vis-à-vis de la façade nord-est, ce micro jardin d environ 250 m², s installe entre les façades du Conservatoire à ciel ouvert et constitue la touche végétale à contempler à l abri de son couvert arboré. Ses coursives en bois peuvent accueillir une dizaine de musiciens. Le jardin de l Harmonie, au cœur du Conservatoire 13

14 Les abords du bastion Bregille L espace dégagé et protégé entre le bastion et le Conservatoire à rayonnement régional constitue un lieu appelé Théâtre de Verdure pour manifestations culturelles. Les abords du bastion Rivotte L intervention sur les abords du bastion Rivotte est volontairement minimaliste et à caractère naturel afin de respecter le biotope existant, agrémenté par des végétaux adéquats. Le cheminement est réduit. L ouvrage de lutte contre les crues et les batardeaux Un mur anti-crue, équipé de batardeaux, est installé pour contenir les crues du Doubs. Sa majeure partie est insérée sous le bâtiment. Les bassins des Arts et la noue Un bassin haut miroite le bâtiment du Fonds régional d art contemporain et une noue en contrebas permet de stocker les eaux pluviales tout en offrant un cheminement ouvert à l eau et en apportant une qualité végétale au site, avec la plantation de végétaux formant des pixels. Ces deux espaces ont pour fonction de ré-oxygéner une partie de l eau issue de la pompe à chaleur des bâtiments. Cette eau provenant de la nappe phréatique ne nécessite a priori pas de traitement biologique avant sa restitution au milieu naturel. La noue se déversera (via un passage à travers l ouvrage de lutte contre les crues avec présence de clapets anti retour) à débit régulé dans un escalier d eau longeant la rampe PMR (personnes à mobilité réduite) sud vers le quai bas. Il se jette luimême dans un jardin humide. Enfin, l eau sera rejetée dans le Doubs. 14

15 Les espaces fonctionnels La Cité des Arts et de la Culture a été conçue avec le souci constant d une fonctionnalité optimale pour l utilisation des locaux du Conservatoire et du Frac. Le nouvel équipement culturel comprendra en particulier : 80 salles d enseignement musical et des arts de la scène, dont 3 salles de plus de 60 m² et 4 salles de plus de 140 m², ainsi qu un auditorium de 290 places, deux salles d exposition de 490 m² et 100 m², une salle de conférence de 110 places, des réserves de 400 m². Les espaces extérieurs comprennent les principaux éléments suivants : des cheminements pour les piétons et cyclistes, des espaces paysagers et des bassins un mur de protection contre les inondations, en grande partie dissimulé dans les aménagements paysagers et les bâtiments euxmêmes. Le CRR et le Frac mutualisent les fonctions regroupées en rez-de-chaussée autour du Passage des Arts : deux foyers d accueil du public, un centre de ressources documentaires (290 m²) regroupant les fonds du CRR et du Frac avec une salle de consultation commune, un café brasserie et une boutique. L animation culturelle de la Cité pourra ainsi s organiser autour de l auditorium, largement utilisé par le CRR, de la salle de conférences, dédié majoritairement aux activités du Frac, et également des espaces extérieurs qui pourront être investis en période estivale. L Auditorium 15

16 16

17 L exemplarité environnementale et énergétique Les trois maîtres d ouvrage et Kengo Kuma ont travaillé de concert pour faire de la Cité des Arts et de la Culture, un bâtiment basse consommation de très haute qualité. Panneaux photovoltaïques, pompe à chaleur, isolation, matériaux, confort : les choix sont volontaristes, ambitieux et innovants. Le projet a intégré dès son lancement une forte exigence de qualité en ce qui concerne la fonctionnalité, l architecture et l approche environnementale, notamment pour répondre aux objectifs fixés dans le cadre de l Agenda 21 (Ville de Besançon et Grand Besançon) et de la mise en place du label Effinergie (Région Franche-Comté). Du fait des performances attendues, la démarche de certification pour l obtention du label BBC Effinergie a ainsi été engagée. Cela devrait faire de la Cité des Arts et de la Culture l un des premiers bâtiments culturels de cette importance en France à en bénéficier. L acoustique, le confort visuel et l éclairage L acoustique, l éclairage et le confort visuel doivent répondre aux usages respectifs du Conservatoire et du Frac pour l enseignement de la musique, de la danse, de l art dramatique et les expositions d art contemporain. Ils sont donc l objet d une attention particulière. L énergie Très faible consommation énergétique La consommation d énergie du bâti sera très faible et comprise entre 85 et 90 kwh/m².an, soit entre 60 et 65 en déduisant environ 25 kwh/m².an de production photovoltaïque, ce qui représente un gain de 52 à 54 % par rapport au référentiel RT2005. Ces très bonnes performances répondent à l objectif du programme initial. Elles sont obtenues grâce à leur intégration dès les premières études par l équipe de maîtrise d œuvre tant dans la conception architecturale et constructive (avec un haut niveau d isolation) que dans les modes de fonctionnement ultérieurs retenus. La sobriété et la simplicité ont été privilégiés chaque fois que possible, notamment par le recours au renouvellement naturel de l air intérieur et l absence d une climatisation générale à laquelle a été préféré un plancher rafraîchissant par échange direct avec l eau de la nappe. Pour autant, hormis dans quelques salles qui feront l objet de dispositions spécifiques, le taux d inconfort d été (température supérieure à 27 C) est quasiment nul. Il faut noter que ces performances seront atteintes aussi dans l ancien bâtiment industriel présent sur le site, qui représentera environ m² de surface utile réhabilitée. 17

18 Pompe à chaleur Pour la production et diffusion d énergie, après étude comparative des différentes filières envisageables, le choix s est porté sur une production d énergie chaud/froid par pompes à chaleur (PAC) fonctionnant sur la nappe du Doubs. Cette pompe à chaleur est essentiellement dédiée au chauffage. Elle produira aussi de l eau glacée pour la climatisation qui n a pu être évitée dans certaines salles du fait de leur volume ou de leur fréquentation importante (auditorium, salle d orchestre, salles de danses, salle de conférence, salles d exposition ). Le chauffage se fera essentiellement par le plancher. Il sera réversible pour permettre également le rafraîchissant avec simple échangeur sur l eau de la nappe d accompagnement du Doubs. Panneaux solaires photovoltaïques La sur-toiture de m² comportera une part importante de panneaux solaires d une surface cumulée d environ m² pour une production attendue de kwh/an qui participe à l atteinte des performances du bâtiment. Les panneaux solaires seront complètement intégrés à la couverture et participent ainsi pleinement au concept architectural des bâtiments. De ce fait, leur installation ne peut être dissociée de la réalisation du reste de la couverture dont la réalisation constitue donc un élément remarquable du projet. Le traitement de l air Dans un grand nombre de salles situées côté rivière et à la fréquentation faible, la ventilation naturelle par les ouvrants est prévue, complétée par la mise en place de sondes d indication de la qualité de l air. Une VMC double flux et des centrales de traitement de l air sont prévues pour les petites salles (côté avenue Gaulard pour se protéger du bruit de l avenue et se préserver de la pollution) ainsi que dans les salles déjà évoquées ayant un volume et une fréquentation spécifiques. Les matériaux A partir de l analyse en cycle de vie et d énergie grise, le choix a été fait de recourir de manière importante à certains matériaux : le bois : charpente en lamellée collé, parement de façade, second œuvre des grandes salles comme l auditorium, la salle d orchestre et la salle de conférence. les revêtements de sol (~ m²) : caoutchouc, béton ciré, béton; parquet, terrasse bois. La prise en compte des éléments naturels La gestion des eaux pluviales, pour une recherche de l équilibre thermique, de la qualité des rejets des pompes à chaleur et le développement de la biodiversité, se fera par l intermédiaire des deux bassins décrits plus haut. Un travail a également été fait pour tenter de préserver la colonie nicheuse d hirondelles des fenêtres présente sur le site avec la mise en place de structures artificielles. 18

19 Un chantier ouvert, pédagogique et qualifiant La responsabilité de maîtres d ouvrage publics est aussi de garantir un chantier exemplaire, préservant au maximum les riverains des nuisances sonores, favorisant l insertion par l emploi et étant résolument ouvert et pédagogique pour tous. Un chantier à faibles nuisances environnementales La maîtrise des nuisances environnementales doit être abordée selon 5 thématiques : et l utilisation de matériels et équipements conformes à la réglementation en matière de nuisances acoustiques (voire plus performants). Prendre en compte les flux des modes doux aux abords du chantier Organisation du chantier : maintenir la fluidité de l avenue Gaulard, gérer l approvisionnement des matériaux en limitant les transports routiers, organiser et valoriser la propreté du chantier lui-même et de ses abords. Maîtrise des impacts, des pollutions de l air, de l eau et du sol. Réduction des nuisances aux riverains : la question du bruit, prise en compte du voisinage notamment le bâtiment «le Ségur» par le respect des horaires d ouverture du chantier Gestion des déchets : travailler sur les méthodes d approvisionnement et de conditionnement des matériaux afin d éviter les emballages superflus et les chutes de découpe, mettre en place un système de tri compatible avec les filières locales, dans le cadre du plan départemental d élimination des déchets du BTP. Communication avec les riverains : mise en place d une communication permettant aux riverains de s intéresser au chantier, prise en compte des réclamations. Un chantier pédagogique et ouvert L objectif est d avoir pendant toute la durée des travaux un chantier visible que les habitants du quartier, les passants, les Bisontins et les Francs- Comtois pourront s approprier : Panneaux de chantier explicatifs et évolutifs. Clôture : approche paysagère, création d encoche permettant de voir le chantier, «Maison du chantier» de la Cité des Arts pour permettre de : recevoir des groupes (scolaires, visites techniques, etc ) pour présenter, expliquer le projet voire même dispenser des cours à des élèves et des apprentis. former et sensibiliser les ouvriers du chantier. voir le chantier et préparer les visites utiliser des supports de communication pour toucher un large public. 19

20 Un chantier exemplaire et qualifiant Le chantier doit montrer l exemple en matière de respect des conditions de travail des ouvriers et prévoir qu il y aura des locaux (vestiaires, sanitaires, zone de repas ) confortables, organisés et propres. Les ouvriers devront avoir le sentiment d être respectés et valorisés dans les tâches qu ils exécutent. Pour garantir la qualité de la mise en œuvre et donc l atteinte des objectifs du programme, notamment énergétique et acoustique, une qualification / formation appropriée sera dispensée, au fur et à mesure de l arrivée sur le chantier, aux ouvriers pour rappeler les règles de l art à chaque corps d état dans l exécution de ses tâches dans ce type de projet. Pour leur permettre de comprendre en quoi leur travail agit sur la qualité générale, cette formation inclura une information vis-à-vis du projet dans son ensemble, des bâtiments BBC, de la démarche QEB (énergie, environnement, santé ). L insertion et l emploi L opération doit permettre de favoriser l insertion par l emploi des personnes en difficulté. L exécution du marché comporte donc une clause d insertion par l activité économique obligatoire pour un certain nombre de lots. Une Cellule Emploi portée par le Plan Local pour l Insertion et l Emploi (PLIE) du Grand Besançon et associant notamment Pôle Emploi, le Conseil régional et les fédérations professionnelles s est constituée. Elle sera une interface entre les employeurs et les demandeurs d emploi pour l ensemble des recrutements à venir, y compris ceux relatifs à la clause d insertion. Cette offre de service a pour objectif de faciliter les mises en relation entre les besoins des entreprises et les compétences des candidats. 20

21 Présentation de Kengo Kuma Kengo Kuma est né dans la préfecture de Kanagawa (Japon) en Il suit des études d architecte et d ingénieur à l Université de Tokyo, et obtient son diplôme en Pour se perfectionner, il effectue un séjour d un an comme chercheur à l université de Columbia ( ). En 1987, il ouvre un cabinet de design et, en 1990, il fonde son cabinet d architecture, Kengo Kuma & Associates. En 1998, il devient professeur émérite à la Faculté d Études Environnementales de la Keio University, puis au sein de la Faculté des Sciences et Technologie de cette même université. En 2008, il crée Kengo Kuma & Associates Europe à Paris. En 2009, il devient professeur à la Graduate School of Architecture de l Université de Tokyo. Son style Son œuvre se présente avant tout comme une critique des académismes, des formalismes et de toute complaisance au style et à la mode. Il réalise une synthèse entre orient et occident, invention et tradition. Son architecture ne souhaite pas produire d objet mais donner un sens à la construction et la fondre le plus possible dans son environnement. Il est dans une recherche élaborée et travaillée entre la nature et le construit. En permanence, Kengo Kuma réactualise, sans aucun passéisme, de nombreuses techniques traditionnelles, plus en accord avec l environnement. Tour à tour, il reprend tantôt la pierre brute, ou le bois ou même un procédé local du Hanchiku (sorte de pisé) et exploite ses qualités techniques (régulation de l humidité, ventilation naturelle). C est une technique ancestrale de claustras de bois qu il emploie pour le projet d une maison de bain à Gizan Onsen tandis que Great (Bamboo) Wall, opération de logement au creux d un vallon, est une construction poétique à base de tiges de bambous. Kengo Kuma se nourrit de ses contradictions : «Je veux effacer l architecture, écrit-il, c est ce que j ai toujours voulu faire et il est improbable que je change jamais d avis.» Effacer l architecture, la rendre transparente à elle-même, empêcher tout objet d apparaître est une problématique récurrente dans son œuvre déjà abondante et multiple. Mais en proclamant ceci, il invente en permanence de nouveaux procédés et de nouveaux objets. 21

Cité des Arts et de la Culture

Cité des Arts et de la Culture Cité des Arts et de la Culture Besançon Franche-Comté Dossier de présentation 17 septembre 2009 Eco séminaire Besançon Freiburg - 1 - Sommaire Contexte et calendrier...3 L équipe lauréate...5 La Cité des

Plus en détail

NOTICE DEMARCHE HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE

NOTICE DEMARCHE HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE COMPLEXE CINEMATOGRAPHIQUE DU PLATEAU DE LA BRIE PROJET DE CINEMA SUR LE TERRITOIRE DE COULOMMIERS NOTICE DEMARCHE HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE MAITRE D OUVRAGE: COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA BRIE DES

Plus en détail

ARCHITECTURE [ ARCHITECTURE ]

ARCHITECTURE [ ARCHITECTURE ] ARCHITECTURE [ ARCHITECTURE ] UNE FAÇADE EMBLÉMATIQUE D UN NOUVEAU PAYSAGE URBAIN Dans l influence immédiate du quartier de La Défense, West Plaza dévoile des lignes pures et une architecture transparente

Plus en détail

Annexe n 8. Dossier de presse de la Cité des Arts & de la Culture du 04 mai 2011

Annexe n 8. Dossier de presse de la Cité des Arts & de la Culture du 04 mai 2011 Annexe n 8 Dossier de presse de la Cité des Arts & de la Culture du 04 mai 2011 DOSSIER DE PRESSE POSE DE LA PREMIÈRE PIERRE MARDI 4 MAI 2010 / 14H30 Sommaire Communiqué de presse... 3 La genèse du projet...

Plus en détail

Votre nouvelle résidence à Pontault-Combault

Votre nouvelle résidence à Pontault-Combault Votre nouvelle résidence à Pontault-Combault Une adresse privilégiée, aux portes de Paris BBC POUR RÉDUIRE VOTRE CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE La Seine-et-Marne, le poumon vert de l Ile-de-France Forêts, surfaces

Plus en détail

Quartier Beau Soleil. Zone d Amd. Aménagement Concerté

Quartier Beau Soleil. Zone d Amd. Aménagement Concerté Quartier Beau Soleil Zone d Amd Aménagement Concerté Présentation générale du cahier des charges et de la démarche d accompagnement auprès des acquéreurs Cabinet D.LENOIR ACCOMPAGNEMENT DES PROJETS INDIVIDUELS

Plus en détail

Pose de la première pierre Mardi 17 juin 2014. Sommaire. L engagement du Département pour les collèges - p 2

Pose de la première pierre Mardi 17 juin 2014. Sommaire. L engagement du Département pour les collèges - p 2 DOSSIER DE PRESSE Restructuration du collège La source à Mouthe Pose de la première pierre Mardi 17 juin 2014 Sommaire L engagement du Département pour les collèges - p 2 Travaux d extension et de restructuration

Plus en détail

Ascenseur à créer. Enduit ciment blanc. Bandeau béton. Enduit ciment blanc. Plaquette de terre-cuite identique à l existant. Enduit ciment blanc

Ascenseur à créer. Enduit ciment blanc. Bandeau béton. Enduit ciment blanc. Plaquette de terre-cuite identique à l existant. Enduit ciment blanc Bâtiment d une surface de 1030 m² créé dans l enceinte du lycée Jean ZAY. Ascenseur à créer Bandeau béton Elévation Façade Nord Bardage bois vertical Bardage cassette aluminium laqué RAL7016 Menuiseries

Plus en détail

LYCEE TECHNIQUE DES ARTS ET METIERS

LYCEE TECHNIQUE DES ARTS ET METIERS MINISTERE DES TRAVAUX PUBLICS MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE LYCEE TECHNIQUE DES ARTS ET METIERS RESTAURANT SCOLAIRE ET HALL DE SPORTS CONFERENCE DE PRESSE 20 mai

Plus en détail

Nouvelle usine éco-responsable

Nouvelle usine éco-responsable Nouvelle usine éco-responsable Bibal investit dans un bâtiment d avenir Pour gérer sa croissance tout en respectant l environnement, Philippe BERTRAND, PDG des Cafés BIBAL, a pris le parti de construire

Plus en détail

Une Ecole zéro carbone à Nanterre Le Groupe Scolaire Abdelmalek Sayad

Une Ecole zéro carbone à Nanterre Le Groupe Scolaire Abdelmalek Sayad Une Ecole zéro carbone à Nanterre N. Favet, S. Rochet 1 Une Ecole zéro carbone à Nanterre Le Groupe Scolaire Abdelmalek Sayad Nicolas Favet Nicolas Favet Architectes FR-Montreuil Sylvain Rochet Teckicea

Plus en détail

Maître d ouvrage: Commune de Saint-Flour Hôtel de Ville 1 place d Armes 15100 Saint-Flour

Maître d ouvrage: Commune de Saint-Flour Hôtel de Ville 1 place d Armes 15100 Saint-Flour A m é n a g e m e n t s H ô t e l d e s I m p ô t s E n t r é e d e s A g i a l s Maître d ouvrage: Commune de Saint-Flour Hôtel de Ville 1 place d Armes 15100 Saint-Flour Maître d œuvre - Pilotage: S.C.P.

Plus en détail

Centre aquatique de l Agglo

Centre aquatique de l Agglo Dossier de presse 13 septembre 2014 Visite de chantier Centre aquatique de l Agglo Retrouvez l avancée du chantier sur www.agglo-limoges.fr Contact presse - Hélène VALLEIX Service de presse - Limoges Métropole

Plus en détail

NÉROLI. Renouveau urbain entre fleuve et coteaux. Communauté urbaine de Bordeaux

NÉROLI. Renouveau urbain entre fleuve et coteaux. Communauté urbaine de Bordeaux NÉROLI Communauté urbaine de Bordeaux Renouveau urbain entre fleuve et coteaux * Ceci n est pas un label. Cet immeuble fera l objet d une demande de certification Bâtiment Basse Consommation, auprès de

Plus en détail

Pôle d excellence éducative Albert Camus Groupe scolaire et centre de loisirs

Pôle d excellence éducative Albert Camus Groupe scolaire et centre de loisirs semaine de l architecture Pôle d excellence éducative Albert Camus Groupe scolaire et centre de loisirs Adresse : rue Paris, Coulaines Surface : 7 125 m2 Parti architectural : un équipement facteur de

Plus en détail

Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012

Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012 Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012 Tout coordonnateur SPS titulaire d une attestation de formation initiale. La réglementation : - les nouveaux

Plus en détail

vendredi 21 novembre 2014 Hôtel Radio CHAMALIÈRES

vendredi 21 novembre 2014 Hôtel Radio CHAMALIÈRES vendredi 21 novembre 2014 Hôtel Radio CHAMALIÈRES Pascal VALLADONT Directeur d HDL Rénovation basse consommation d un bâtiment existant : Espace Jean Jaurès à Besançon La basse énergie appliquée à la réhabilitation

Plus en détail

LA SEM 92 PARTENAIRE DES COLLECTIVITES LOCALES POUR IMAGINER LES EQUIPEMENTS PUBLICS DE DEMAIN

LA SEM 92 PARTENAIRE DES COLLECTIVITES LOCALES POUR IMAGINER LES EQUIPEMENTS PUBLICS DE DEMAIN CONSTRUCTION RENOVATION EQUIPEMENTS PUBLICS ARCHITECTURE - SECURITE COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 14 février 2010 LA SEM 92 PARTENAIRE DES COLLECTIVITES LOCALES POUR IMAGINER LES EQUIPEMENTS PUBLICS DE

Plus en détail

Challenge Construction Durable 2014. Réhabilitation du bâtiment C

Challenge Construction Durable 2014. Réhabilitation du bâtiment C Challenge Construction Durable 2014 Réhabilitation du bâtiment C Challenge Construction Durable 2014 1. Introduction 2. Analyse et proposition architecturale 3. Traitement de l enveloppe 4. Accessibilité

Plus en détail

Néroli. à Floirac Communauté urbaine de Bordeaux. Renouveau urbain entre fleuve et coteaux

Néroli. à Floirac Communauté urbaine de Bordeaux. Renouveau urbain entre fleuve et coteaux Néroli à Floirac Communauté urbaine de Bordeaux Renouveau urbain entre fleuve et coteaux * Ceci n est pas un label. Cet immeuble fera l objet d une demande de certification Bâtiment Basse Consommation,

Plus en détail

ORIENTATION D AMÉNAGEMENT ET DE PROGRAMMATION PIÈCE 3-11 SECTEUR GALERIES LAFAYETTE

ORIENTATION D AMÉNAGEMENT ET DE PROGRAMMATION PIÈCE 3-11 SECTEUR GALERIES LAFAYETTE ORIENTATION D AMÉNAGEMENT ET DE PROGRAMMATION PIÈCE 3-11 SECTEUR GALERIES LAFAYETTE Photo aérienne Ville d Annecy prise de vue : mai 2008 1 LE SECTEUR GALERIES LAFAYETTE LOCALISATION GÉOGRAPHIQUE DU SECTEUR

Plus en détail

Extrait du sommaire du Reef en ligne

Extrait du sommaire du Reef en ligne Extrait du sommaire du Reef en ligne Catalogue par ouvrage Maçonnerie gros œuvre Constructions métalliques Constructions en bois Atrerie - Fumisterie Façades et bardages Couvertures Etanchéité Menuiserie

Plus en détail

Relocalisation des services de proximité Rive gauche

Relocalisation des services de proximité Rive gauche Relocalisation des services de proximité Rive gauche 1- Présentation du projet - Localisation La ville d Amiens souhaite regrouper différentes activités du Secteur Rive Gauche aujourd hui «éclatées» sur

Plus en détail

Une école à énergie positive groupe scolaire Jean-Louis Marquèze Limeil-Brévannes

Une école à énergie positive groupe scolaire Jean-Louis Marquèze Limeil-Brévannes Une école à énergie positive groupe scolaire Jean-Louis Marquèze Limeil-Brévannes Antoine Desdouits Janvier 2011 Économie et gestion de la construction Plan de l exposé 1. Présentation du projet 2. Acteurs

Plus en détail

«Améliorer l accueil des patients et la vie du personnel» Dossier de presse

«Améliorer l accueil des patients et la vie du personnel» Dossier de presse «Améliorer l accueil des patients et la vie du personnel» Dossier de presse Constructiion d un bâtiiment d hospiitalliisatiion POSE DE LA 1 èèrree PIIERRE Vendredii 13 jjuiillllet 2012 Le dossier Construction

Plus en détail

Mission de définition d un programme pour la Maison du Parc naturel régional de Camargue aux Saintes Maries de la Mer

Mission de définition d un programme pour la Maison du Parc naturel régional de Camargue aux Saintes Maries de la Mer Mission de définition d un programme pour la Maison du Parc naturel régional de Camargue aux Saintes Maries de la Mer Contexte de l opération : Situé à Pont de Gau sur la commune des Saintes-Maries-de-la-Mer,

Plus en détail

Lycée technique des Arts et Métiers Extension et réaménagement

Lycée technique des Arts et Métiers Extension et réaménagement Lycée technique des Arts et Métiers Extension et réaménagement DOSSIER DE PRESSE 31 juillet 2013 Historique Le projet vise à trouver un aménagement définitif pour le Lycée technique des Arts et Métiers

Plus en détail

Sujet national pour l ensemble des centres de gestion organisateurs

Sujet national pour l ensemble des centres de gestion organisateurs Sujet national pour l ensemble des centres de gestion organisateurs TECHNICIEN TERRITORIAL PRINCIPAL DE 2 ème CLASSE CONCOURS INTERNE ET TROISIEME CONCOURS SESSION 2014 Étude de cas portant sur la spécialité

Plus en détail

Maison des vignerons Maitre d Ouvrage: Mairie Architectes: Ateliers Provisoire- Bordeaux

Maison des vignerons Maitre d Ouvrage: Mairie Architectes: Ateliers Provisoire- Bordeaux Maison des vignerons Maitre d Ouvrage: Mairie Architectes: Ateliers Provisoire- Bordeaux Présentation du projet Réunion publique Jeudi 1er Octobre 2015 Historique - Bâtiment acheté en 2004, par la Municipalité,

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional OCTOBRE 2014

Rapport pour la commission permanente du conseil régional OCTOBRE 2014 Rapport pour la commission permanente du conseil régional OCTOBRE 2014 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france CPER 2007-2013 UNIVERSITE DE PARIS OUEST NANTERRE LA DEFENSE

Plus en détail

Projet de réhabilitation de la ferme de Borde Haute

Projet de réhabilitation de la ferme de Borde Haute Projet de réhabilitation de la ferme de Borde Haute Analyse fonctionnelle du bâtiment réhabilité André Mangin 1 I - Historique 12 octobre 2011 2 1 ) Genèse du projet POS Zone réservée (emplacement N 2)

Plus en détail

Hôtel de Région : un bâtiment exemplaire

Hôtel de Région : un bâtiment exemplaire Février 2014 Hôtel de Région : un bâtiment exemplaire Dans quelques semaines, 420 agents de la Région Auvergne rejoindront le Boulevard Léon Jouhaux. Ce formidable lieu public réunira l administratif et

Plus en détail

Candidature «Off DD» - Septembre 2014

Candidature «Off DD» - Septembre 2014 Candidature «Off DD» - Septembre 2014 Lieu : Saint Paul (Ile de La Réunion) Opération : reconstruction des unités de court séjour du Centre Hospitalier Gabriel Martin de Saint Paul. Surface : 28 541m²

Plus en détail

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire!

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire! Plan Climat énergie Territorial notre défi pour l avenir du territoire! La Communauté Urbaine en 2050... Celle de nos enfants, petits-enfants,... Quels objectifs pour ce Plan Climat? Vous rêvez pour eux

Plus en détail

Visite de chantier du nouveau bâtiment de l Administration de la nature et des forêts à Diekirch. Projets pilotes à énergie positive

Visite de chantier du nouveau bâtiment de l Administration de la nature et des forêts à Diekirch. Projets pilotes à énergie positive Visite de chantier du nouveau bâtiment de l Administration de la nature et des forêts à Diekirch Projets pilotes à énergie positive Dossier de presse 26 août 2014 Le nouveau bâtiment administratif pour

Plus en détail

PRISE EN COMPTE DE L ENVIRONNEMENT AU SEIN DU CONSEIL REGIONAL D AQUITAINE ET DISPOSITIF D ECO-CONDITIONNALITE DES AIDES I Présentation générale :

PRISE EN COMPTE DE L ENVIRONNEMENT AU SEIN DU CONSEIL REGIONAL D AQUITAINE ET DISPOSITIF D ECO-CONDITIONNALITE DES AIDES I Présentation générale : PRISE EN COMPTE DE L ENVIRONNEMENT AU SEIN DU CONSEIL REGIONAL D AQUITAINE ET DISPOSITIF D ECO-CONDITIONNALITE DES AIDES I Présentation générale : 1 -la politique sectorielle 2 - les applications au sein

Plus en détail

le bâtiment administratif

le bâtiment administratif Le bâtiment administratif 1, avenue du Rock n Roll L-4361 Esch-sur-Alzette le bâtiment administratif le bâtiment administratif La construction à Belval du premier bâtiment administratif pour le compte

Plus en détail

PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST

PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST ENQUÊTE PUBLIQUE DE DÉCLASSEMENT DE LA PORTION DE LA RUE DES HALLES SAINT-LOUIS SITUÉE AU DROIT DE LA RUE DUQUESNE NOTICE EXPLICATIVE 1 LE DECLIN DES HALLES

Plus en détail

DOSSIER DE PRÉSENTATION

DOSSIER DE PRÉSENTATION DOSSIER DE PRÉSENTATION HAMADRYADE AVIGNON / AGROPARC Un parti architectural qui repose sur des principes simples pour un espace positif Les atouts et contraintes du site contribuent largement au dessin

Plus en détail

POLE BESANCON VIOTTE DOSSIER CONCERTATION PREALABLE

POLE BESANCON VIOTTE DOSSIER CONCERTATION PREALABLE POLE BESANCON VIOTTE DOSSIER CONCERTATION PREALABLE Présentation du contexte et des enjeux du projet - Juin 2009-1 / 7 1 - CONTEXTE DU PROJET [Plan de situation des deux gares] Le site de Besançon Viotte

Plus en détail

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES Le Schéma Régional de Développement Economique prévoit dans son orientation intitulée Promouvoir une attractivité économique durable, axe 5 une stratégie foncière pour

Plus en détail

Le BBC et son Label ZAC du Centre Ville Ilot Stalingrad Résidence Mosaïque Samedi 22 juin 2013 Le Label BBC - effinergie Pour les constructions neuves : c est concevoir et réaliser des bâtiments dont la

Plus en détail

Visite RICS «32 Blanche» Paris 9e

Visite RICS «32 Blanche» Paris 9e Visite RICS «32 Blanche» Paris 9e Mardi 28 février 2012 en compagnie de CALQ Architecture, maître d oeuvre d exécution Restructuration lourde d un ensemble immobilier «32 BLANCHE» Paris 9e Description

Plus en détail

URBAN GREY. Devenir propriétaire à Rennes, Quartier La Courrouze. 29 appartements du 2 au 4 pièces Pour la résidence principale

URBAN GREY. Devenir propriétaire à Rennes, Quartier La Courrouze. 29 appartements du 2 au 4 pièces Pour la résidence principale Devenir propriétaire à Rennes, Quartier La Courrouze al 29 appartements du 2 au 4 pièces Pour la résidence principale La Courrouze, vivre en ville, habiter dans un parc, une résidence bien dans la ville

Plus en détail

LIGNE INDIGO à Perpignan

LIGNE INDIGO à Perpignan LIGNE INDIGO à Perpignan Le bien-être en cœur de ville *Ceci n est pas un label. Cet immeuble fera l objet d une demande de label BBC-effinergie, Bâtiment Basse Consommation, auprès de l organisme certifi

Plus en détail

Comment intégrer pour l avenir les techniques BBC dans les formations initiales et continues longues?

Comment intégrer pour l avenir les techniques BBC dans les formations initiales et continues longues? Comment intégrer pour l avenir les techniques BBC dans les formations initiales et continues longues? Intervenant : Bernard DEFAYE Ingénieur de formation du Département Sectoriel BTP de Toulouse AFPA Ingénierie

Plus en détail

Traitement des exigences liés au Développement Durable dans le projet

Traitement des exigences liés au Développement Durable dans le projet Traitement des exigences liés au Développement Durable dans le projet Gestion de l énergie Equipe A Equipe B Equipe C On vise un niveau Haute Performance Energétique (gain de 8% sur la consommation réglementaire)

Plus en détail

La ventilation de la salle de gymnastique et des locaux vestiaires et sanitaires sera également assainie.

La ventilation de la salle de gymnastique et des locaux vestiaires et sanitaires sera également assainie. 2 plans d exécution a été adjugée au bureau LZ&A Architectes SA. Ce dernier a établi un devis général, effectué un relevé précis et préparé les plans pour les appels d offres. La mise à l enquête pour

Plus en détail

la plateforme des engagements

la plateforme des engagements la plateforme des engagements Index La plateforme des engagements Les 35 engagements de la COMPAGNIE électrique de bretagne Les retombées économiques L emploi local Les partenariats écoles-entreprises

Plus en détail

Le collège André Malraux à Senones

Le collège André Malraux à Senones Le collège André Malraux à Senones 2 Le collège André Malraux à Senones 4 Le mot du Président du Conseil Général 8 Genèse d un projet 10 Organisation des volumes et fonctions 12 Démarche haute Qualité

Plus en détail

Architecture Durable & BOIS 1

Architecture Durable & BOIS 1 Architecture Durable & BOIS 1 Surélévation et extension / chantier Prouesse architecturale Restructuration, extension par l arrière, surélévation en façade! Réalisé par : Pierre-Olivier Chanez Photos :

Plus en détail

RESTRUCTURATION DE LA BIBLIOTHEQUE DE TOURS

RESTRUCTURATION DE LA BIBLIOTHEQUE DE TOURS RESTRUCTURATION DE LA BIBLIOTHEQUE DE TOURS LIEU : SURFACE D INTERVENTION: COÛT : LIVRAISON : ARCHITECTES : ARCHITECTES ASSOCIES : B.E.T. : MAÎTRE DE L OUVRAGE : MISSION : TOURS 3 000 m² (SHON) 3 845 000

Plus en détail

REHA > OP3 / CASERNE DOUANIERS / JEUMONT Requalification à haute performance énergétique de l habitat

REHA > OP3 / CASERNE DOUANIERS / JEUMONT Requalification à haute performance énergétique de l habitat REHA > OP3 / CASERNE DOUANIERS / JEUMONT Requalification à haute performance énergétique de l habitat PRESENTATION DU BATIMENT --- CONTEXTE DU MONTAGE DE L OPERATION ANRU / REHA PUCA JEUMONT 28/01/2013

Plus en détail

DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX Version 1 du 23 septembre 2013

DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX Version 1 du 23 septembre 2013 DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX Version 1 du 23 septembre 2013 AMENAGEMENT TELECENTRE MELUN PHASE APS MAÎTRE D OUVRAGE ARCHITECTE C.A.M.V.S. Communauté d agglomération de Melun Val de Seine 297, rue Rousseau

Plus en détail

LAURÉAT CONSTRUCTION PUBLIQUE NEUVE

LAURÉAT CONSTRUCTION PUBLIQUE NEUVE ÉCOLE ÉDOUARD LACOUR / AGEN LAURÉAT CONSTRUCTION PUBLIQUE NEUVE Maîtrise d ouvrage : Ville d Agen Maîtrise d œuvre : Atelier d architectes KOCKEN et DUVETTE - Anne COQUEL (architecte) - BET OTCE Entreprises

Plus en détail

PREMIERE PARTIE ANNEXE 1 RENSEIGNEMENTS RELATIFS AU DEMANDEUR ET AU PROJET

PREMIERE PARTIE ANNEXE 1 RENSEIGNEMENTS RELATIFS AU DEMANDEUR ET AU PROJET Composition du dossier (Arrêté Ministériel du 21 août 2009) Transmis en douze exemplaires ou par voie électronique, plus deux exemplaires supplémentaires par département limitrophe concerné par le projet

Plus en détail

Secteur de projets Albert 1 er

Secteur de projets Albert 1 er DEPARTEMENT DES HAUTS-DE-SEINE VILLE DE SCEAUX Secteur de projets Albert 1 er *** ORIENTATIONS D AMENAGEMENT *** Secteur de projet Albert 1 er orientations d aménagement 1/6 La ville de Sceaux s investit

Plus en détail

Build Up Skills France

Build Up Skills France Build Up Skills France Paris 13 février 2013 Les impacts du DD sur l apprentissage BTP Un impact professionnel: Evolution des compétences propres à chaque métier du bâtiment Développement de compétences

Plus en détail

Vers le renouveau du logement social Un besoin impératif A.DE HERDE

Vers le renouveau du logement social Un besoin impératif A.DE HERDE Vers le renouveau du logement social Un besoin impératif A.DE HERDE 1 Le nombre de logements dont la SWL et ses sociétés agréées sont propriétaires s élève à 101.242 ; le montant annuel des investissements

Plus en détail

B O O K D E P R E S E N T A T I O N : D E C O U V R I R L A R E S I D E N C E

B O O K D E P R E S E N T A T I O N : D E C O U V R I R L A R E S I D E N C E B O O K D E P R E S E N T A T I O N : D E C O U V R I R L A R E S I D E N C E D E C O U V R I R L A R E S I D E N C E : N O M B R E & T Y P O L O G I E D E S L O G E M E N T S TYPOLOGIE & SURFACES La typologie

Plus en détail

2 nd Réunion publique. Vieux bourg de Lormont : comment le mettre en valeur? 9 février 2015 salle Castelldefels

2 nd Réunion publique. Vieux bourg de Lormont : comment le mettre en valeur? 9 février 2015 salle Castelldefels 2 nd Réunion publique Vieux bourg de Lormont : comment le mettre en valeur? 9 février 2015 salle Castelldefels Le cadre réglementaire La loi Grenelle II du 12 juillet 2010 impose la transformation des

Plus en détail

Cité des arts : un r. 14 GRAND Besancon MARS > AVRIL 2013 - N 57

Cité des arts : un r. 14 GRAND Besancon MARS > AVRIL 2013 - N 57 Cité des arts : un r 14 GRAND Besancon MARS > AVRIL 2013 - N 57 DOSSIER Derrière ses hautes façades en damiers où se mêlent bois, aluminium anthracite et verre, la Cité des arts à Besançon dissimule un

Plus en détail

T h i m o n v i l l e. P l a n L o c a l d U r b a n i s m e. A n n e x e s a u r è g l e m e n t

T h i m o n v i l l e. P l a n L o c a l d U r b a n i s m e. A n n e x e s a u r è g l e m e n t T h i m o n v i l l e P l a n L o c a l d U r b a n i s m e A n n e x e s a u r è g l e m e n t Vu pour être annexé à la délibération du 20 décembre 2013 P L U Cachet de la Mairie et signature du Maire

Plus en détail

Eco-Village Toubab-Dialaw

Eco-Village Toubab-Dialaw Eco-Village Toubab-Dialaw L éco-village de Toubab Dialaw est situé à environ 1km de la mer sur une colline et à 2,5km du centre village de Toubab Dialaw. Les 2ha de terrain permettront de développer une

Plus en détail

PANORAMA DE LA CONSTRUCTION BOIS EN LORRAINE

PANORAMA DE LA CONSTRUCTION BOIS EN LORRAINE PANORAMA DE LA CONSTRUCTION BOIS EN LORRAINE L objectif de notre démarche est de disposer d éléments sur la construction de bâtiments en bois nous permettant de réaliser le panorama de l architecture contemporaine

Plus en détail

Cahier votre implantation sur les parcs d activités

Cahier votre implantation sur les parcs d activités Cahier votre implantation sur les parcs d activités édition 2013 Implantation mode d emploi Ce livret est destiné à vous accompagner dans la réalisation de votre projet. Conçu comme une véritable source

Plus en détail

COUT OPTIMISATION DU COUT DE CONSTRUCTION OPTIMISATION DU COUT DE L OPERATION OPTIMISATION DU COUT GLOBAL

COUT OPTIMISATION DU COUT DE CONSTRUCTION OPTIMISATION DU COUT DE L OPERATION OPTIMISATION DU COUT GLOBAL C COUT Le procédé ATTIQUE construction permet d optimiser les coûts de réalisation des logements sur plusieurs points. Non seulement le coût de construction s avère particulièrement compétitif du fait

Plus en détail

Les vingt appartements, destinés à la vente en PPE, sont répartis en 4, 5, 6 pièces et 7 pièces en duplex.

Les vingt appartements, destinés à la vente en PPE, sont répartis en 4, 5, 6 pièces et 7 pièces en duplex. les vieux-chênes Situé au cœur de la commune du Petit-Lancy, à proximité de toutes commodités, ce projet d'habitation destiné à la vente en PPE, est composé de vingt appartements lumineux de 4 à 7 pièces,

Plus en détail

PROJET DESCARTES + Atelier Thierry Roche et Associés - 1 -

PROJET DESCARTES + Atelier Thierry Roche et Associés - 1 - PROJET DESCARTES + Atelier Thierry Roche et Associés - 1 - NOTICE EXPLICATIVE Descartes +, un bâtiment avant-gardiste produisant nettement plus d énergie qu il n en consomme Fruit d un passionnant travail

Plus en détail

Chantier I.F.P.E.C. / Lille. Trophées de la Construction Bois 2009 CNDB Nord BAT Région Nord Pas de calais Picardie U.E.F.E.D.R.

Chantier I.F.P.E.C. / Lille. Trophées de la Construction Bois 2009 CNDB Nord BAT Région Nord Pas de calais Picardie U.E.F.E.D.R. Chantier I.F.P.E.C. / Lille Trophées de la Construction Bois 2009 CNDB Nord BAT Région Nord Pas de calais Picardie U.E.F.E.D.R. Présentation du Projet Extension d un bâtiment tertiaire existant sur 4 niveaux

Plus en détail

Bibliothèque universitaire des Sciences campus d Orléans-la-Source

Bibliothèque universitaire des Sciences campus d Orléans-la-Source Bibliothèque universitaire des Sciences campus d Orléans-la-Source Bâtiment Lauréat du Prix de l Equerre d Argent 2005 La Bibliothèque Universitaire des Sciences d Orléans est située dans le paysage verdoyant

Plus en détail

DEAUVILLE. Projet d aménagement. Presqu île de la Touques

DEAUVILLE. Projet d aménagement. Presqu île de la Touques DEAUVILLE Projet d aménagement Presqu île de la Touques www.deauville.fr Document d information numéro 6 Juillet 2011 La presqu île, perspective 2015 Le long de la Touques et du quai de la Gare, se dessinent

Plus en détail

Réhabiliter, démolir, construire

Réhabiliter, démolir, construire Réhabiliter, démolir, construire Envirodébat Aix en Provence / Ecole nationale supérieure des Arts et Métiers le 10 décembre 2010 Pascal Gontier Architecte DPLG MAS EPFL Logements sociaux, 7 rue Desargues

Plus en détail

Niveau de prise en compte de la cible

Niveau de prise en compte de la cible Caractéristiques environnementales du bâtiment (selon les cibles HQE) Niveau de prise en compte de la cible Objectif fixé lors de la phase de conception 1. Relation harmonieuse du bâtiment avec son environnement

Plus en détail

Société d aménagement et de développement vert (SADV)

Société d aménagement et de développement vert (SADV) Société d aménagement et de développement vert (SADV) 1. PRESENTATION SADV Vocation SADV est responsable de l aménagement et du développement de projets urbains à forte visibilité dans le plan stratégique

Plus en détail

LE CONSERVATOIRE DE PARIS

LE CONSERVATOIRE DE PARIS LE CONSERVATOIRE DE PARIS C e d o s s i e r c o m p r e n d : Présentation du conservatoire de danse et de musique Partie présentation Mise en situation Composition du bâtiment Domaine électrotechnique

Plus en détail

DOSSIER D'INFORMATION :

DOSSIER D'INFORMATION : Atelier d'architecture Nantes : 24 ter, rue Armand Brossard 44000 Nantes Tél. 02 51 25 01 50 Fax 02 51 25 01 55 Paris : 26, rue Rémy Laurent 92260 Fontenay-aux-Roses Tél. 01 55 52 13 13 Fax 01 55 52 13

Plus en détail

DAX HABITAT 25.26.27. Avril 2014 LE BOIS SALON DOSSIER DE PRESSE. salle du Jaï Alaï. Pôle vivre avec MAISONS NEUVES & CONSTRUCTION

DAX HABITAT 25.26.27. Avril 2014 LE BOIS SALON DOSSIER DE PRESSE. salle du Jaï Alaï. Pôle vivre avec MAISONS NEUVES & CONSTRUCTION SALON HABITAT EXPO Pôle & vivre avec LE BOIS MAISONS NEUVES & CONSTRUCTION HABITAT & RÉNOVATION BOIS & ÉCO-HABITAT AMÉNAGEMENTS INT. & EXT. 25.26.27 Avril 2014 salle du Jaï Alaï DOSSIER DE PRESSE Alliance

Plus en détail

ANNEXE AU RÉFÉRENTIEL 2015

ANNEXE AU RÉFÉRENTIEL 2015 ANNEXE AU RÉFÉRENTIEL 2015 Liste récapitulative des pièces justificatives Label de conception globale des bâtiments Etabli suivant l arrêté du 29 septembre 2009 relatif au contenu et aux conditions d attribution

Plus en détail

Éco-Jacobins un éco-hameau en coeur de ville

Éco-Jacobins un éco-hameau en coeur de ville semaine de l architecture contemporaine Éco-Jacobins un éco-hameau en coeur de ville Adresse : Boulevard Saint Michel, Le Mans Surface : Hors oeuvre nette : 2 229 m2 Habitable : 1 820 m2 Parti architectural

Plus en détail

Pour tout renseignement complémentaire :

Pour tout renseignement complémentaire : Demande initiale 1 2 Madame, Monsieur, Le dossier de demande d attribution du label Valorpark doit être adressé en 10 exemplaires, par pli recommandé au : Conseil National des Centres Commerciaux Label

Plus en détail

Diagnostic thermique sur une amiénoise

Diagnostic thermique sur une amiénoise Diagnostic thermique sur une amiénoise Par Jordi Hubert Ingénieur thermicien Bureau d études Pic Energie SCOP Ekidina Note synthétique Isolation des murs : Laine de bois à privilégier Il s avère que lors

Plus en détail

Bâtiment et développement durable

Bâtiment et développement durable Bâtiment MAÇON MAÇON Le maçon construit le gros œuvre des bâtiments. Il met en place les fondations puis monte les structures porteuses : murs, poutrelles et planchers. Métier Le maçon réalise des travaux

Plus en détail

Ecole maternelle, dite école maternelle de Choudy

Ecole maternelle, dite école maternelle de Choudy Ecole maternelle, dite école maternelle de chemin de Gamont -Pont Rouge Aix-les-Bains Dossier IA73002265 réalisé en 2014 Copyrights Copyrights Auteurs Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine

Plus en détail

Objectifs et critères applicables à certaines interventions à l intérieur des secteurs montagneux.

Objectifs et critères applicables à certaines interventions à l intérieur des secteurs montagneux. R È G L E M E N T S U R L E S P L A NS D I M P L A N T A T I O N E T D I N T É G R A T I O N N O 1 0 0 7-10 Objectifs et critères applicables à certaines interventions à l intérieur des secteurs Réalisé

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Rénovation de la résidence Des Pins. Lundi 23 février 2015 17 h 45

DOSSIER DE PRESSE. Rénovation de la résidence Des Pins. Lundi 23 février 2015 17 h 45 DOSSIER DE PRESSE Rénovation de la résidence Des Pins Lundi 23 février 2015 17 h 45 Résidence Des Pins sommaire

Plus en détail

RESIDENCE LES TERRASSES LE HAVRE

RESIDENCE LES TERRASSES LE HAVRE RESIDENCE LES TERRASSES LE HAVRE CARACTERISTIQUES TECHNIQUES GENERALES NOTICE SOMMAIRE DU 7 MARS 2013 PRESENTATION GENERALITES Le programme de construction de la résidence «Les Terrasses» concerne la réalisation

Plus en détail

SUJET NATIONAL POUR L ENSEMBLE DES CENTRES DE GESTION ORGANISATEURS CONCOURS INTERNE D INGENIEUR TERRITORIAL SESSION 2011

SUJET NATIONAL POUR L ENSEMBLE DES CENTRES DE GESTION ORGANISATEURS CONCOURS INTERNE D INGENIEUR TERRITORIAL SESSION 2011 SUJET NATIONAL POUR L ENSEMBLE DES CENTRES DE GESTION ORGANISATEURS CONCOURS INTERNE D INGENIEUR TERRITORIAL SESSION 2011 SPECIALITE : INGENIERIE, GESTION TECNHIQUE ET ARCHITECTURE OPTION : CONSTRUCTION

Plus en détail

Situation Maison ouvrière bruxelloise de la fin du 19e siècle, située au coeur

Situation Maison ouvrière bruxelloise de la fin du 19e siècle, située au coeur Rénovation d une maison ouvrière bruxelloise Laurent Collignon David Dardenne 1040 Bruxelles 1 Situation Maison ouvrière bruxelloise de la fin du 19e siècle, située au coeur d E t t e r b e e k. Sa localisation

Plus en détail

Présentation générale (Labels) Acteur du projet Données économiques Techniques constructives et équipements. Intégration Chantier

Présentation générale (Labels) Acteur du projet Données économiques Techniques constructives et équipements. Intégration Chantier Présentation générale (Labels) Acteur du projet Données économiques Techniques constructives et équipements Intégration Chantier Confort et santé Entretien et gestion Consommation Analyse du cycle de vie

Plus en détail

Dossier de presse. 18 février 2014 Beauvais

Dossier de presse. 18 février 2014 Beauvais Dossier de presse Pose de la Première Pierre de l immeuble de bureaux de la Direction Régionale Picardie de Quille Construction 18 février 2014 Beauvais 1 Communiqué de presse Pose de la Première Pierre

Plus en détail

1) Campagnes de mesures

1) Campagnes de mesures campagnes de mesures 1) Campagnes de mesures P.1... - Mesures sur 1 an et 3 mois d assistance à la mise au point des installations CVC sur 30 logement à Joues les Tours (37) P.2... - Mesures sur 3 mois

Plus en détail

Dossier de candidature

Dossier de candidature Dossier de candidature Participez aussi au Prix National de la Construction Bois 2015 Inscrivez-vous directement sur : www.prixnational-boisconstruction.org Palmarès des constructions Bois de la Région

Plus en détail

H2CO. Po u r construire durablement. Habitat à Coûts et Consommations Optimisés. PUCA plan urbanisme construction architecture. Construire autrement

H2CO. Po u r construire durablement. Habitat à Coûts et Consommations Optimisés. PUCA plan urbanisme construction architecture. Construire autrement H2CO Habitat à Coûts et Consommations Optimisés Po u r construire durablement Ministère de l écologie, de l énergie, du Développement durable et de la mer Direction Générale de l aménagement, du logement

Plus en détail

Entrepôts commerciaux : Transporteur Bonnieux puis brasserie, restaurant : fabrique de bière et restaurant Ninkasi

Entrepôts commerciaux : Transporteur Bonnieux puis brasserie, restaurant : fabrique de bière et restaurant Ninkasi Entrepôts commerciaux : Transporteur Bonnieux puis brasserie, restaurant : fabrique de bière et restaurant Ninkasi 267 rue Marcel-Mérieux square du Professeur-Galtier rue Prosper-Chappet Lyon 7e Dossier

Plus en détail

Ywood Les Docks Libres à Marseille

Ywood Les Docks Libres à Marseille Ywood Les Docks Libres à Marseille S. Bouquet 1 Ywood Les Docks Libres à Marseille Stéphane Bouquet NEXITY / YWOOD FR-Paris, Marseille 2 Ywood Les Docks Libres à Marseille S. Bouquet 5 ème Forum International

Plus en détail

Château Sainte-Suzanne, France : mêler architecture contemporaine et monument classé

Château Sainte-Suzanne, France : mêler architecture contemporaine et monument classé Château Sainte-Suzanne, France : mêler architecture contemporaine et monument classé FICHE D IDENTITÉ Type d établissement : château centre d interprétation de l architecture et du patrimoine Localisation

Plus en détail

À la fois proche des plages et de l arrière-pays, Montpellier est. unique. Façonnée par une architecture étonnante mêlant l ancien

À la fois proche des plages et de l arrière-pays, Montpellier est. unique. Façonnée par une architecture étonnante mêlant l ancien m o n t p e l l i e r l é m e r g e n c e d u n e a u t r e m o d e r n i t é À la fois proche des plages et de l arrière-pays, Montpellier est unique. Façonnée par une architecture étonnante mêlant l

Plus en détail

SATISFACTION PROXIMITÉ BORDEAUX ÉCOLE BIEN-ÊTRE

SATISFACTION PROXIMITÉ BORDEAUX ÉCOLE BIEN-ÊTRE Natura SATISFACTION BORDEAUX ÉCOLE BIEN-ÊTRE PROXIMITÉ PARC LAC ÉCO-QUARTIER COMMERCES Votre éco-quartier 2 Natura Équipements 1 Groupe scolaire n 2* 2 EHPAD Plein Soleil* 3 Maison de la Santé* 4 Chaufferie

Plus en détail

Nouveau Siège de la Banque Populaire de l Ouest DOSSIER DE PRESSE. VISITE DE CHANTIER Parc Edonia - Groupe LAMOTTE

Nouveau Siège de la Banque Populaire de l Ouest DOSSIER DE PRESSE. VISITE DE CHANTIER Parc Edonia - Groupe LAMOTTE Nouveau Siège de la Banque Populaire de l Ouest DOSSIER DE PRESSE VISITE DE CHANTIER Parc Edonia - Groupe LAMOTTE Juillet 2014 1 FUTUR SIEGE DE LA BANQUE POPULAIRE DE L OUEST : DERNIERE LIGNE DROITE POUR

Plus en détail