DOSSIER DE PRESSE POSE DE LA PREMIÈRE PIERRE MARDI 4 MAI 2010 / 14H30

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DOSSIER DE PRESSE POSE DE LA PREMIÈRE PIERRE MARDI 4 MAI 2010 / 14H30"

Transcription

1 DOSSIER DE PRESSE POSE DE LA PREMIÈRE PIERRE MARDI 4 MAI 2010 / 14H30

2 Sommaire Communiqué de presse... 3 La genèse du projet... 4 Le Conservatoire à rayonnement régional (CRR) du Grand Besançon... 5 Le Fonds régional d art contemporain (Frac) de Franche-Comté... 6 L évolution du site en 4 photos... 7 Parti pris architectural du projet... 9 Parti paysager...13 Les espaces fonctionnels...15 L exemplarité environnementale et énergétique...17 Un chantier ouvert, pédagogique et qualifiant...19 Présentation de Kengo Kuma...21 Budget et financement...23 Les intervenants...24 La Cité des Arts et de la Culture en images...25 Contacts presse

3 Communiqué de presse Première commande publique française de l architecte japonais Kengo Kuma et premier bâtiment culturel de cette importance en France à être labellisé BBC Effinergie, la Cité des Arts et de la Culture ouvrira début Le Grand Besançon, la Région Franche-Comté et la Ville de Besançon se sont associés en 2006 pour construire ensemble un grand pôle culturel. La Cité des Arts et de la Culture abritera ainsi, sous une même toiture monumentale et pixellisée, le Conservatoire à rayonnement régional (CRR) du Grand Besançon et le Fonds régional d art contemporain (Frac) de Franche-Comté, sur m² environ. Dessinée par Kengo Kuma, architecte japonais de renommée internationale qui réalise ici sa première commande publique française, la Cité des Arts et de la Culture est un projet architectural exceptionnel, qui fait écho au paysage environnant. Exemplaire d un point de vue environnemental et énergétique, elle est le premier bâtiment culturel de cette importance en France à s inscrire dans la démarche BBC Effinergie (Bâtiment basse consommation), grâce aux choix techniques retenus, en particulier l installation de m² de panneaux photovoltaïques sur la toiture monumentale et la mise en place d une pompe à chaleur qui servira à réchauffer/rafraîchir le plancher en utilisant la nappe phréatique du Doubs, qui coule juste à côté. La construction de la Cité des Arts et de la Culture est lancée ce mardi 4 mai 2010, en présence de Kengo Kuma. Les travaux doivent s achever à la fin de l année Le CRR et le Frac devraient prendre possession de leurs nouveaux locaux dès début Le montant total de l opération est de 46,4 M toutes dépenses confondues, dont 26,2 M HT de travaux (montant HT des marchés de travaux à la signature). Outre la participation des 3 maîtres d ouvrages, la Cité des Arts et de la Culture reçoit le soutien financier de l État, de l Europe, de la DRAC de Franche-Comté, du Conseil général du Doubs et de l ADEME. 3

4 La genèse du projet Agglomération, Région et Ville se sont associées dans un groupement de commande pour mener à bien, ensemble, ce grand projet culturel, architectural, environnemental et urbain. Travailler ensemble La Cité des Arts et de la Culture est réalisée en maîtrise d ouvrage conjointe par trois collectivités (constituées en groupement de commande) : le Conseil régional de Franche-Comté pour le Fonds régional d art contemporain (Frac), la Communauté d Agglomération du Grand Besançon (coordonateur) pour le Conservatoire à rayonnement régional (CRR), soutenu par l État, l Europe, la DRAC de Franche- Comté, le Conseil général du Doubs et l ADEME. Les trois collectivités se sont associées en 2006 pour engager cette opération de reconquête urbaine d une friche portuaire unique, située à l intérieur de la Boucle, cœur historique de Besançon, en entrée de ville, au pied de la Citadelle Vauban, le long du Doubs et en lien vers le quartier des Prés de Vaux, qui a commencé sa mue en un véritable quartier culturel et touristique. la Ville de Besançon pour l aménagement des deux hectares de l ancien port fluvial le long du Doubs et le mur de protection contre les crues. Ce projet contribue à la création d un grand pôle culturel à l entrée de la capitale régionale. Il est Ce nouvel équipement réunira en un ensemble fédérateur le nouveau Conservatoire et le Frac, autour d un espace de transition urbaine (le «Passage des Arts») et de deux halls d accueil du public qui donneront accès à des espaces communs (auditorium, salle de conférence, centre de documentation, café/brasserie, boutique/librairie). Les grandes dates Mi-2006 : Agglomération, Région et Ville décident d unir leurs réflexions et de créer une Cité des Arts et de la Culture. Décembre 2006 : le concours de maîtrise d œuvre est lancé sur la base d un programme d opération commun pour les 3 collectivités. Février 2007 : le jury de concours se réunit pour analyser près de 100 candidatures d équipes architecturales locales, nationales et internationales. Quatre candidats sont admis à concourir : Kengo Kuma & associates, Agence Manuelle Gautrand, Chaix & Morel et associés, Massimiliano Fuksas Architecture. Juillet 2007 : le jury analyse les 4 projets présentés anonymement et établit un classement, qui place Kengo Kuma & associates à la première place, à l unanimité : études de conception et validation de l APS et de l APD. 4 février 2010 : les travaux de déconstruction des bâtiments présents sur le site de l ancien port de commerce de Besançon (à l exception du bâtiment en brique) débutent. 4 mai 2010 : la première pierre est posée avec Kengo Kuma. Les travaux démarrent pour 30 mois. Fin 2012 début 2013 : fin de travaux de construction et ouverture du bâtiment. 44

5 Le Conservatoire à rayonnement régional (CRR) du Grand Besançon Chaque année, plus de élèves suivent les formations de plus de 40 disciplines au Conservatoire du Grand Besançon. Le Conservatoire Municipal s implante dans l ancien Grenier d Abondance sur la place de la Révolution (construit entre 1720 et 1726) et devient École Nationale de Musique en 1957, puis Conservatoire National de Région en En 2006 : transfert de l établissement de la Ville de Besançon à la Communauté d Agglomération du Grand Besançon. En 2007 : le Conservatoire National de Région devient Conservatoire à rayonnement régional (CRR). Les objectifs principaux du Conservatoire à rayonnement régional sont : favoriser l éveil des enfants à la musique, la danse, le théâtre ; développer une pratique artistique et culturelle vivante ; former des musiciens, danseurs, comédiens amateurs autonomes ; faire éclore des vocations constituer un noyau dynamique de la vie artistique au sein du Grand Besançon ; préparer à la vie professionnelle les étudiants en ayant le potentiel. Plus de 40 disciplines sont enseignées et regroupées en départements : formation musicale, vocale et de culture piano cordes cuivres bois percussions instruments polyphoniques musique ancienne voix danse art dramatique. Une action de sensibilisation en milieu scolaire est engagée dans différents quartiers. Le corps enseignant est formé de 72 professeurs, assistants spécialisés et assistants d enseignement artistique qui dispensent, chaque semaine, environ heures d enseignement aux élèves inscrits au CRR. Le Conservatoire du Grand Besançon s est doté d un service d action culturelle qui contribue au rayonnement de l établissement à travers la Communauté d Agglomération du Grand Besançon et au-delà de ce bassin de compétences. 55

6 Le Fonds régional d art contemporain (Frac) de Franche-Comté Le Frac de Franche-Comté participe à la diffusion de l art contemporain auprès des publics de la région. Depuis sa création en 1982 à l initiative de la Région et de l État, le Fonds régional d art contemporain de Franche-Comté poursuit les missions suivantes : la constitution et la conservation d une collection représentative de la création artistique contemporaine la sensibilisation des publics à l art contemporain le développement et la mise à disposition d une documentation sur l art contemporain le soutien à la création (résidences d artistes, productions d œuvres ) sa diffusion dans la région et au-delà. La Collection Aujourd hui, la collection du Frac Franche-Comté concerne 255 artistes. Elle comprend 473 œuvres qui relèvent de domaines variés : peinture, photographie, sculpture, installation, œuvre graphique, œuvre textile, œuvre audiovisuelle. Diffusion / sensibilisation Le Frac produit des événements artistiques, conçoit des expositions, organise des rencontres permettant à chacun de découvrir l art contemporain ou de poursuivre une réflexion sur la création plastique contemporaine. Des actions spécifiques sont mises ainsi en place en direction de différents publics : spécialistes, amateurs ou néophytes, enfants et adultes, visiteurs individuels ou en groupes. Le Frac répond à toutes structures régionales qui souhaitent accueillir des expositions et poursuit auprès d elles sa politique de prêt d œuvres. 66

7 L évolution du site en 4 photos D importants remblais ont été nécessaires pour créer le port de commerce entre les bastions Bregille et Rivotte Construction du bâtiment en brique du port de commerce de Besançon 7

8 Les 2 hectares du site accueillaient de nombreux bâtiments liés à l activité du port. L espace était devenu en partie une friche industrielle après l arrêt des activités du port de commerce. Le 4 février 2010, les travaux de déconstruction des bâtiments encore présents sur le site ont pu débuter, afin de laisser place à la Cité des Arts et de la Culture. 8

9 Parti pris architectural du projet Vue aérienne de la Cité des Arts et de la Culture, le long du Doubs. Ce projet, au pied de la citadelle de Vauban, permettra de requalifier les espaces publics et de valoriser l'empreinte industrielle de l'ancien port fluvial. Aujourd hui, avec le nouveau Fonds régional d art contemporain et le Conservatoire à rayonnement régional, ce sont deux nouveaux éléments structurants qui vont être bâtis. La réalisation de la Cité des Arts et de la Culture représente un enjeu urbain important pour la ville de Besançon. Cet établissement crée une nouvelle entrée dans la ville et un pôle d attraction culturel et touristique de la région. Pour palier l hétérogénéité caractéristique du site, plutôt que de construire des bâtiments isolés sans lien avec le paysage et les édifices alentours, l ensemble du site est couvert par une généreuse couverture paysagère. Le site du projet est splendide : d un coté, les berges du Doubs. De l autre, les collines. A l intérieur du site lui-même, des vestiges du passé témoignent de l histoire et de l évolution de la ville et de la région : le bastion de la Citadelle de Vauban et le bâtiment en briques des années L espace créé sous la couverture est unique : constituée de pixels de végétation, d éléments opaques et transparents, la toiture filtre et diffuse une lumière changeante, à la manière des feuilles des arbres qui laissent pénétrer la lumière d une façon différente en fonction du vent, de l heure et de la saison. 9

10 Ce morceau de paysage fédérateur qu est la toiture constitue une cinquième façade unique et innovante, visible depuis la citadelle, sous laquelle hommes et éléments naturels pourront vibrer ensemble et se fondre dans l environnement. Le caractère patrimonial du site est mis en valeur : le bâtiment est en retrait des bastions pour leur permettre de «respirer» suffisamment. Le traitement paysager, sobre et en léger décaissé, renforcera l aspect original des fortifications. Accès et organisation partagées du Fonds régional d art contemporain et du Conservatoire de rayonnement régional. Les deux bâtiments sont desservis à l Ouest par l avenue Arthur Gaulard, l unique voie publique longeant le site, à l Est par un passage en bordure du Doubs, uniquement accessible pour les piétons, les vélos et les dessertes techniques. Le Passage des Arts est un lieu ambivalent : c est à la fois un espace de transit et de connexion entre la ville, son fleuve et les différents édifices de la Cité des Arts et de la Culture, ainsi qu une place où l on se repose, où l on s arrête pour contempler le Doubs. Situé au centre du site dans le prolongement de la rue de Raye, il est pensé comme un plateau traversant reliant la ville et son fleuve. Sa position souligne le caractère propre des deux pôles réunis sous un même toit. C est depuis ce lieu que l on accède à toutes les fonctions distinctes ou La relation avec le Doubs est un élément essentiel du projet : la relation physique et visuelle depuis le Passage des Arts jusqu au niveau de la halte fluviale est traitée de manière simple et directe. L absence de garde corps est essentielle pour ne pas nuire à la contemplation du paysage naturel. Un escalier descend directement à la halte fluviale. Le Conservatoire à rayonnement régional est constitué de 3 niveaux. Une terrasse encercle le bâtiment au dernier niveau. Le Fonds régional d art contemporain est constitué du bâtiment en briques existant ainsi que d une partie neuve qui le ceinture sur 2 cotés. Il est composé de 3 niveaux et d un étage intermédiaire. Le Passage des Arts, ouvert aux déambulations et aux rencontres, est à la fois le trait d union entre le Conservatoire et le Frac, ainsi qu une liaison entre le centre ville et le Doubs. 10

11 La toiture La toiture paysagère constitue la pièce maîtresse du projet. Comme une fine feuille d arbre, elle se pose sur les bâtiments neufs, et dans ce même mouvement, unifie l ensemble du projet. Les pixels de végétation, d aluminium, de verre et de panneaux photovoltaïques qui la constituent créent un motif qui fait écho au paysage environnant, aux collines boisées, aux berges du Doubs. Leur disposition, en apparence aléatoire, répond en réalité aux besoins des espaces abrités : les foyers sont plus transparents, les espaces de travail et d exposition sont opaques. Les espaces extérieurs sont abrités par des pixels opaques et transparents, afin de protéger des intempéries et du soleil tout en laissant apparaitre le ciel à travers la charpente de bois. La toiture pixellisée forme une délicate vague, d où émerge le sommet du bâtiment en brique, tel une pagode bouddhiste La charpente est constituée d une structure de bois-poutres principaux tous les 5 m dans le sens transversal et de poutres secondaires dans le sens longitudinal. Cette charpente est visible des foyers, du Passage des Arts et de quelques espaces spécifiques aux derniers étages. Dans le Foyer du Frac, on peut observer les jeux de lumière naturelle grâce à la toiture et aux façades, qui produisent comme un effet de sous-bois où les rayons du soleil filtrent de manière douce et irrégulière. Le clos Sous la grande toiture paysagère, le CRR et le Frac sont clairement identifiables. Leurs façades neuves expriment leurs différences et leur identité propre à travers le rythme et la trame de leurs façades : horizontale pour le Fonds régional d art contemporain, verticale pour le Conservatoire. Les façades principales sont constituées de matériaux en bois, aluminium et verre, dont le motif unique en France est propre à Kengo Kuma : ICHIMASU : le motif en damier est présent dans les textiles japonais depuis plusieurs siècles. Il est ici réinterprété de façon architecturale par l utilisation de panneaux de bois en alternance avec des panneaux aluminium gris et verre. Deux différents systèmes sont utilisés : bardage pour les parties opaques, système mur rideau pour les parties transparentes. 11

12 Les façades en retrait expriment, contrairement au motif expliqué ci-dessus, calme et simplicité. Elles sont recouvertes d un enduit de couleur grise. La patine du bâtiment existant témoigne du passé industriel du site, ancien port fluvial. Kengo Kuma désire le conserver et considère que de le reconstruire à l identique serait un non sens. Ainsi, seules les parties nécessitant d être reconstruites seront refaites. Les façades seront nettoyées et gardées dans leur état. Le bâtiment sera isolé de l intérieur afin de répondre aux exigences thermiques. Vue depuis le pont de Bregille, la Cité des Arts et de la Culture dialogue avec la Citadelle Vauban, inscrite au Patrimoine mondial de l UNESCO. 12

13 Parti paysager Le bassin des Arts et sa noue bordent l avenue Gaulard et permettent le transit de l eau de la nappe phréatique utilisée par la pompe à chaleur pour la rejeter dans le Doubs. Besançon est une ville façonnée par le Doubs. L eau travaille le méandre en rongeant la berge extérieure et en frôlant la berge intérieure. De ce fait, l homme s est implanté à l intérieur du méandre (rive gauche) plus à l abri de l eau, des inondations et de l érosion. En rive droite, on trouve les extensions récentes de la ville et des berges très naturelles, parce que davantage soumises aux caprices du fleuve. En rive gauche, où se situe le projet, on trouve la ville ancienne, de beaux quais «construits» agréables et continus, des glacis, des bastions et des masses articulées clairement coordonnées. Le site le long du Doubs prolonge le système de promenades des quais de la rivière et participe au système de protection contre les crues. Sa situation à l entrée de ville et de la boucle du Doubs démontre l importance du rôle de l'avenue Gaulard, unique voie publique à proximité du site. Anciennement appelée chemin de halage, la promenade haute accueille tous les modes doux dans une continuité verte Nord-Sud importante. Elle donne accès au parking Saint-Paul pour la Cité des Arts et de la Culture et l Association «Le Bastion». Aménagements Le jardin de l Harmonie Situé vis-à-vis de la façade nord-est, ce micro jardin d environ 250 m², s installe entre les façades du Conservatoire à ciel ouvert et constitue la touche végétale à contempler à l abri de son couvert arboré. Ses coursives en bois peuvent accueillir une dizaine de musiciens. Le jardin de l Harmonie, au cœur du Conservatoire 13

14 Les abords du bastion Bregille L espace dégagé et protégé entre le bastion et le Conservatoire à rayonnement régional constitue un lieu appelé Théâtre de Verdure pour manifestations culturelles. Les abords du bastion Rivotte L intervention sur les abords du bastion Rivotte est volontairement minimaliste et à caractère naturel afin de respecter le biotope existant, agrémenté par des végétaux adéquats. Le cheminement est réduit. L ouvrage de lutte contre les crues et les batardeaux Un mur anti-crue, équipé de batardeaux, est installé pour contenir les crues du Doubs. Sa majeure partie est insérée sous le bâtiment. Les bassins des Arts et la noue Un bassin haut miroite le bâtiment du Fonds régional d art contemporain et une noue en contrebas permet de stocker les eaux pluviales tout en offrant un cheminement ouvert à l eau et en apportant une qualité végétale au site, avec la plantation de végétaux formant des pixels. Ces deux espaces ont pour fonction de ré-oxygéner une partie de l eau issue de la pompe à chaleur des bâtiments. Cette eau provenant de la nappe phréatique ne nécessite a priori pas de traitement biologique avant sa restitution au milieu naturel. La noue se déversera (via un passage à travers l ouvrage de lutte contre les crues avec présence de clapets anti retour) à débit régulé dans un escalier d eau longeant la rampe PMR (personnes à mobilité réduite) sud vers le quai bas. Il se jette luimême dans un jardin humide. Enfin, l eau sera rejetée dans le Doubs. 14

15 Les espaces fonctionnels La Cité des Arts et de la Culture a été conçue avec le souci constant d une fonctionnalité optimale pour l utilisation des locaux du Conservatoire et du Frac. Le nouvel équipement culturel comprendra en particulier : 80 salles d enseignement musical et des arts de la scène, dont 3 salles de plus de 60 m² et 4 salles de plus de 140 m², ainsi qu un auditorium de 290 places, deux salles d exposition de 490 m² et 100 m², une salle de conférence de 110 places, des réserves de 400 m². Les espaces extérieurs comprennent les principaux éléments suivants : des cheminements pour les piétons et cyclistes, des espaces paysagers et des bassins un mur de protection contre les inondations, en grande partie dissimulé dans les aménagements paysagers et les bâtiments euxmêmes. Le CRR et le Frac mutualisent les fonctions regroupées en rez-de-chaussée autour du Passage des Arts : deux foyers d accueil du public, un centre de ressources documentaires (290 m²) regroupant les fonds du CRR et du Frac avec une salle de consultation commune, un café brasserie et une boutique. L animation culturelle de la Cité pourra ainsi s organiser autour de l auditorium, largement utilisé par le CRR, de la salle de conférences, dédié majoritairement aux activités du Frac, et également des espaces extérieurs qui pourront être investis en période estivale. L Auditorium 15

16 16

17 L exemplarité environnementale et énergétique Les trois maîtres d ouvrage et Kengo Kuma ont travaillé de concert pour faire de la Cité des Arts et de la Culture, un bâtiment basse consommation de très haute qualité. Panneaux photovoltaïques, pompe à chaleur, isolation, matériaux, confort : les choix sont volontaristes, ambitieux et innovants. Le projet a intégré dès son lancement une forte exigence de qualité en ce qui concerne la fonctionnalité, l architecture et l approche environnementale, notamment pour répondre aux objectifs fixés dans le cadre de l Agenda 21 (Ville de Besançon et Grand Besançon) et de la mise en place du label Effinergie (Région Franche-Comté). Du fait des performances attendues, la démarche de certification pour l obtention du label BBC Effinergie a ainsi été engagée. Cela devrait faire de la Cité des Arts et de la Culture l un des premiers bâtiments culturels de cette importance en France à en bénéficier. L acoustique, le confort visuel et l éclairage L acoustique, l éclairage et le confort visuel doivent répondre aux usages respectifs du Conservatoire et du Frac pour l enseignement de la musique, de la danse, de l art dramatique et les expositions d art contemporain. Ils sont donc l objet d une attention particulière. L énergie Très faible consommation énergétique La consommation d énergie du bâti sera très faible et comprise entre 85 et 90 kwh/m².an, soit entre 60 et 65 en déduisant environ 25 kwh/m².an de production photovoltaïque, ce qui représente un gain de 52 à 54 % par rapport au référentiel RT2005. Ces très bonnes performances répondent à l objectif du programme initial. Elles sont obtenues grâce à leur intégration dès les premières études par l équipe de maîtrise d œuvre tant dans la conception architecturale et constructive (avec un haut niveau d isolation) que dans les modes de fonctionnement ultérieurs retenus. La sobriété et la simplicité ont été privilégiés chaque fois que possible, notamment par le recours au renouvellement naturel de l air intérieur et l absence d une climatisation générale à laquelle a été préféré un plancher rafraîchissant par échange direct avec l eau de la nappe. Pour autant, hormis dans quelques salles qui feront l objet de dispositions spécifiques, le taux d inconfort d été (température supérieure à 27 C) est quasiment nul. Il faut noter que ces performances seront atteintes aussi dans l ancien bâtiment industriel présent sur le site, qui représentera environ m² de surface utile réhabilitée. 17

18 Pompe à chaleur Pour la production et diffusion d énergie, après étude comparative des différentes filières envisageables, le choix s est porté sur une production d énergie chaud/froid par pompes à chaleur (PAC) fonctionnant sur la nappe du Doubs. Cette pompe à chaleur est essentiellement dédiée au chauffage. Elle produira aussi de l eau glacée pour la climatisation qui n a pu être évitée dans certaines salles du fait de leur volume ou de leur fréquentation importante (auditorium, salle d orchestre, salles de danses, salle de conférence, salles d exposition ). Le chauffage se fera essentiellement par le plancher. Il sera réversible pour permettre également le rafraîchissant avec simple échangeur sur l eau de la nappe d accompagnement du Doubs. Panneaux solaires photovoltaïques La sur-toiture de m² comportera une part importante de panneaux solaires d une surface cumulée d environ m² pour une production attendue de kwh/an qui participe à l atteinte des performances du bâtiment. Les panneaux solaires seront complètement intégrés à la couverture et participent ainsi pleinement au concept architectural des bâtiments. De ce fait, leur installation ne peut être dissociée de la réalisation du reste de la couverture dont la réalisation constitue donc un élément remarquable du projet. Le traitement de l air Dans un grand nombre de salles situées côté rivière et à la fréquentation faible, la ventilation naturelle par les ouvrants est prévue, complétée par la mise en place de sondes d indication de la qualité de l air. Une VMC double flux et des centrales de traitement de l air sont prévues pour les petites salles (côté avenue Gaulard pour se protéger du bruit de l avenue et se préserver de la pollution) ainsi que dans les salles déjà évoquées ayant un volume et une fréquentation spécifiques. Les matériaux A partir de l analyse en cycle de vie et d énergie grise, le choix a été fait de recourir de manière importante à certains matériaux : le bois : charpente en lamellée collé, parement de façade, second œuvre des grandes salles comme l auditorium, la salle d orchestre et la salle de conférence. les revêtements de sol (~ m²) : caoutchouc, béton ciré, béton; parquet, terrasse bois. La prise en compte des éléments naturels La gestion des eaux pluviales, pour une recherche de l équilibre thermique, de la qualité des rejets des pompes à chaleur et le développement de la biodiversité, se fera par l intermédiaire des deux bassins décrits plus haut. Un travail a également été fait pour tenter de préserver la colonie nicheuse d hirondelles des fenêtres présente sur le site avec la mise en place de structures artificielles. 18

19 Un chantier ouvert, pédagogique et qualifiant La responsabilité de maîtres d ouvrage publics est aussi de garantir un chantier exemplaire, préservant au maximum les riverains des nuisances sonores, favorisant l insertion par l emploi et étant résolument ouvert et pédagogique pour tous. Un chantier à faibles nuisances environnementales La maîtrise des nuisances environnementales doit être abordée selon 5 thématiques : et l utilisation de matériels et équipements conformes à la réglementation en matière de nuisances acoustiques (voire plus performants). Prendre en compte les flux des modes doux aux abords du chantier Organisation du chantier : maintenir la fluidité de l avenue Gaulard, gérer l approvisionnement des matériaux en limitant les transports routiers, organiser et valoriser la propreté du chantier lui-même et de ses abords. Maîtrise des impacts, des pollutions de l air, de l eau et du sol. Réduction des nuisances aux riverains : la question du bruit, prise en compte du voisinage notamment le bâtiment «le Ségur» par le respect des horaires d ouverture du chantier Gestion des déchets : travailler sur les méthodes d approvisionnement et de conditionnement des matériaux afin d éviter les emballages superflus et les chutes de découpe, mettre en place un système de tri compatible avec les filières locales, dans le cadre du plan départemental d élimination des déchets du BTP. Communication avec les riverains : mise en place d une communication permettant aux riverains de s intéresser au chantier, prise en compte des réclamations. Un chantier pédagogique et ouvert L objectif est d avoir pendant toute la durée des travaux un chantier visible que les habitants du quartier, les passants, les Bisontins et les Francs- Comtois pourront s approprier : Panneaux de chantier explicatifs et évolutifs. Clôture : approche paysagère, création d encoche permettant de voir le chantier, «Maison du chantier» de la Cité des Arts pour permettre de : recevoir des groupes (scolaires, visites techniques, etc ) pour présenter, expliquer le projet voire même dispenser des cours à des élèves et des apprentis. former et sensibiliser les ouvriers du chantier. voir le chantier et préparer les visites utiliser des supports de communication pour toucher un large public. 19

20 Un chantier exemplaire et qualifiant Le chantier doit montrer l exemple en matière de respect des conditions de travail des ouvriers et prévoir qu il y aura des locaux (vestiaires, sanitaires, zone de repas ) confortables, organisés et propres. Les ouvriers devront avoir le sentiment d être respectés et valorisés dans les tâches qu ils exécutent. Pour garantir la qualité de la mise en œuvre et donc l atteinte des objectifs du programme, notamment énergétique et acoustique, une qualification / formation appropriée sera dispensée, au fur et à mesure de l arrivée sur le chantier, aux ouvriers pour rappeler les règles de l art à chaque corps d état dans l exécution de ses tâches dans ce type de projet. Pour leur permettre de comprendre en quoi leur travail agit sur la qualité générale, cette formation inclura une information vis-à-vis du projet dans son ensemble, des bâtiments BBC, de la démarche QEB (énergie, environnement, santé ). L insertion et l emploi L opération doit permettre de favoriser l insertion par l emploi des personnes en difficulté. L exécution du marché comporte donc une clause d insertion par l activité économique obligatoire pour un certain nombre de lots. Une Cellule Emploi portée par le Plan Local pour l Insertion et l Emploi (PLIE) du Grand Besançon et associant notamment Pôle Emploi, le Conseil régional et les fédérations professionnelles s est constituée. Elle sera une interface entre les employeurs et les demandeurs d emploi pour l ensemble des recrutements à venir, y compris ceux relatifs à la clause d insertion. Cette offre de service a pour objectif de faciliter les mises en relation entre les besoins des entreprises et les compétences des candidats. 20

21 Présentation de Kengo Kuma Kengo Kuma est né dans la préfecture de Kanagawa (Japon) en Il suit des études d architecte et d ingénieur à l Université de Tokyo, et obtient son diplôme en Pour se perfectionner, il effectue un séjour d un an comme chercheur à l université de Columbia ( ). En 1987, il ouvre un cabinet de design et, en 1990, il fonde son cabinet d architecture, Kengo Kuma & Associates. En 1998, il devient professeur émérite à la Faculté d Études Environnementales de la Keio University, puis au sein de la Faculté des Sciences et Technologie de cette même université. En 2008, il crée Kengo Kuma & Associates Europe à Paris. En 2009, il devient professeur à la Graduate School of Architecture de l Université de Tokyo. Son style Son œuvre se présente avant tout comme une critique des académismes, des formalismes et de toute complaisance au style et à la mode. Il réalise une synthèse entre orient et occident, invention et tradition. Son architecture ne souhaite pas produire d objet mais donner un sens à la construction et la fondre le plus possible dans son environnement. Il est dans une recherche élaborée et travaillée entre la nature et le construit. En permanence, Kengo Kuma réactualise, sans aucun passéisme, de nombreuses techniques traditionnelles, plus en accord avec l environnement. Tour à tour, il reprend tantôt la pierre brute, ou le bois ou même un procédé local du Hanchiku (sorte de pisé) et exploite ses qualités techniques (régulation de l humidité, ventilation naturelle). C est une technique ancestrale de claustras de bois qu il emploie pour le projet d une maison de bain à Gizan Onsen tandis que Great (Bamboo) Wall, opération de logement au creux d un vallon, est une construction poétique à base de tiges de bambous. Kengo Kuma se nourrit de ses contradictions : «Je veux effacer l architecture, écrit-il, c est ce que j ai toujours voulu faire et il est improbable que je change jamais d avis.» Effacer l architecture, la rendre transparente à elle-même, empêcher tout objet d apparaître est une problématique récurrente dans son œuvre déjà abondante et multiple. Mais en proclamant ceci, il invente en permanence de nouveaux procédés et de nouveaux objets. 21

Localisation : Mont de Type de bâtiment Bureaux Marsan rue Martin Luther King. Zone Site Bosquet Maître d'œuvre Marc Ballay

Localisation : Mont de Type de bâtiment Bureaux Marsan rue Martin Luther King. Zone Site Bosquet Maître d'œuvre Marc Ballay La maîtrise d ouvrage a souhaité ancrer le projet dans une démarche «d exemplarité reproductible» en termes de construction durable. En ce sens, la démarche de conduite de projet et les solutions retenues

Plus en détail

UN NOUVEAU CADRE DE VIE...

UN NOUVEAU CADRE DE VIE... UN NOUVEAU CADRE DE VIE... Résider sur la rive d un parc Située au cœur du nouveau quartier résidentiel Rives de Seine, la résidence Rive de Parc est une réalisation exceptionnelle à plusieurs titres.

Plus en détail

Liste des marchés conclus en 2010 dont le montant est supérieur à 20 000,00 HT :

Liste des marchés conclus en 2010 dont le montant est supérieur à 20 000,00 HT : Liste des marchés conclus en 2010 dont le montant est supérieur à 20 000,00 HT : MARCHÉS DE FOURNITURES Dont le montant est compris entre 20 000,00 HT et 49 999,99 HT Objet : Fourniture et impression d'autocollants

Plus en détail

DIAGNOSTIC ET SCENARIOS POUR UN PROJET DE SALLE CULTURELLE en coeur de village

DIAGNOSTIC ET SCENARIOS POUR UN PROJET DE SALLE CULTURELLE en coeur de village Commune de Limogne en Quercy Diagnostic bâtiment de la halle DIAGNOSTIC ET SCENARIOS POUR UN PROJET DE SALLE CULTURELLE en coeur de village Lot Habitat partie nord rdc 41 m 2 Lot habitat partie sud rdc

Plus en détail

Domaine. à Bayonne. Une nouvelle vie pour un nouveau quartier

Domaine. à Bayonne. Une nouvelle vie pour un nouveau quartier Domaine du Moulin à Bayonne Une nouvelle vie pour un nouveau quartier ** * Ceci n est pas un label. Cet immeuble fera l objet d une demande de label BBC-effinergie, Bâtiment Basse Consommation, auprès

Plus en détail

LOCAUX COMMUNS CREATION D'UNE PEPINIERE D'ENTREPRISES ESQUISSE N 2 RDC R+1 R+2 R+3 TOTAL Accueil 47 473 m2 Bureau administration 15 Local repro/archives 12 Petite salle de réunion 35 Salle de conférence

Plus en détail

Pose de la première pierre du nouveau siège social de l Oph 93 à Bobigny

Pose de la première pierre du nouveau siège social de l Oph 93 à Bobigny Dossier de presse Pose de la première pierre du nouveau siège social de l Oph 93 à Bobigny Introduction Le vendredi 26 avril 2013 à 17h à Bobigny Pose de la première pierre du nouveau siège de l Oph 93

Plus en détail

acérola - plessis-grammoire

acérola - plessis-grammoire acérola - plessis-grammoire oap aménagement Le secteur d Acérola se situe au cœur de la commune du Plessis-Grammoire et couvre une surface d environ 5 hectares au coeur du tissu urbain. Il est délimité

Plus en détail

4. Dauphilogis. Le Jardin de Bonne

4. Dauphilogis. Le Jardin de Bonne 4. Dauphilogis Le Jardin de Bonne SOMMAIRE I : Présentation de la société II : Le site III : Le déroulement des études IV : L opération Le plan-masse Le programme Les grands principes de conception Un

Plus en détail

Présentation renouveau école Georges Pamart

Présentation renouveau école Georges Pamart MAIRIE DE QUERENAING DEPARTEMENT DU NORD REPUBLIQUE FRANCAISE LIBERTE EGALITE FRATERNITE Arrondissement de Valenciennes - Canton de Valenciennes Sud www.querenaing.fr Présentation renouveau école Georges

Plus en détail

Le collège André Malraux à Senones

Le collège André Malraux à Senones Le collège André Malraux à Senones 2 Le collège André Malraux à Senones 4 Le mot du Président du Conseil Général 8 Genèse d un projet 10 Organisation des volumes et fonctions 12 Démarche haute Qualité

Plus en détail

Ywood Les Docks Libres à Marseille

Ywood Les Docks Libres à Marseille Ywood Les Docks Libres à Marseille S. Bouquet 1 Ywood Les Docks Libres à Marseille Stéphane Bouquet NEXITY / YWOOD FR-Paris, Marseille 2 Ywood Les Docks Libres à Marseille S. Bouquet 5 ème Forum International

Plus en détail

ARRA HLM Réseau des acteurs de la ville

ARRA HLM Réseau des acteurs de la ville ARRA HLM Réseau des acteurs de la ville «Des coûts de production du logement social en Rhône-Alpes aux enjeux partagés par les partenaires pour produire plus, mieux et abordable» Vendredi 26 juin 2009

Plus en détail

Ecole Montessori d Avignon, (84)

Ecole Montessori d Avignon, (84) Commission d évaluation : Réalisation/Fonctionnement du 14 octobre 2014 V1 Ecole Montessori d Avignon, (84) 1 Ce projet contraint par l aspect économique (financement du projet par l association) permet

Plus en détail

L HABITAT. Technologie 5ème

L HABITAT. Technologie 5ème L HABITAT LES FONCTIONS CLORE: air, eau RESISTER: poids propre, charges d exploitation, charges climatiques (neige, vent) ISOLER: thermique, acoustique CHAUFFER l hiver RAFFRAICHIR l été PROCURER: hygiène,

Plus en détail

Restructuration des façades d un immeuble de bureau avenue Parmentier à Paris

Restructuration des façades d un immeuble de bureau avenue Parmentier à Paris Restructuration des façades d un immeuble de bureau avenue Parmentier à Paris Dossier de presse Novembre 2014 L agence PARC Architectes Démarche de l agence Les bâtiment livrés & à venir Réalisations de

Plus en détail

Résidence pour Etudiants, R+7 en bois Maison de l Inde à la Cité Universitaire Internationale de Paris

Résidence pour Etudiants, R+7 en bois Maison de l Inde à la Cité Universitaire Internationale de Paris 3 ème Forum International Bois Construction 2013 Résidence pour Etudiants R+7, Maison de l Inde à la CIUP F. Lipsky-Rollet, O. Gaujard 1 Résidence pour Etudiants, R+7 en bois Maison de l Inde à la Cité

Plus en détail

Introduction. Diagnostic stratégique global des bâtiments communaux une expertise urbaine et architecturale et un diagnostic de l usage

Introduction. Diagnostic stratégique global des bâtiments communaux une expertise urbaine et architecturale et un diagnostic de l usage Introduction Diagnostic stratégique global des bâtiments communaux une expertise urbaine et architecturale et un diagnostic de l usage Approche globale à l Échelle d un bâtiment Exemple : réflexion sur

Plus en détail

LE MONET SAINT DENIS / 93

LE MONET SAINT DENIS / 93 LE MONET SAINT DENIS / 93 DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE JUIN 2015 LIVRAISON DE L IMMEUBLE DE BUREAUX LE MONET... 2 LE MONET DES BUREAUX à HAUTE VALEUR AJOUTéE ENVIRONNEMENTALE DANS UN NOUVEAU BASSIN DE VIE...

Plus en détail

Commission d évaluation : REALISATION du 14 octobre 2014

Commission d évaluation : REALISATION du 14 octobre 2014 Commission d évaluation : REALISATION du 14 octobre 2014 65 St Barnabé, (13) Rédacteur : Jérôme Solari / Clara Foussat 1 - Bâtiment tertiaire bioclimatique à l entrée du village de Saint Barnabé à Marseille.

Plus en détail

3 0La maison BBC, une réalité

3 0La maison BBC, une réalité 3 0La maison BBC, une réalité Dès le 1 er janvier 2013, la maison BBC sera la maison de référence. Innover pour le plus grand nombre Pour tous les futurs propriétaires de maisons individuelles neuves,

Plus en détail

L Envol La destination shopping et détente de Montélimar

L Envol La destination shopping et détente de Montélimar L Envol La destination shopping et détente de Montélimar Dossier de presse 15 octobre 2013 www.groupe-sodec.com Contact presse : Jeanne BAZARD jeanne.bazard@groupe-sodec.com 01 58 05 15 59-06 82 43 45

Plus en détail

Les vingt appartements, destinés à la vente en PPE, sont répartis en 4, 5, 6 pièces et 7 pièces en duplex.

Les vingt appartements, destinés à la vente en PPE, sont répartis en 4, 5, 6 pièces et 7 pièces en duplex. les vieux-chênes Situé au cœur de la commune du Petit-Lancy, à proximité de toutes commodités, ce projet d'habitation destiné à la vente en PPE, est composé de vingt appartements lumineux de 4 à 7 pièces,

Plus en détail

RESTRUCTURATION DE LA BIBLIOTHEQUE DE TOURS

RESTRUCTURATION DE LA BIBLIOTHEQUE DE TOURS RESTRUCTURATION DE LA BIBLIOTHEQUE DE TOURS LIEU : SURFACE D INTERVENTION: COÛT : LIVRAISON : ARCHITECTES : ARCHITECTES ASSOCIES : B.E.T. : MAÎTRE DE L OUVRAGE : MISSION : TOURS 3 000 m² (SHON) 3 845 000

Plus en détail

1) Campagnes de mesures

1) Campagnes de mesures campagnes de mesures 1) Campagnes de mesures P.1... - Mesures sur 1 an et 3 mois d assistance à la mise au point des installations CVC sur 30 logement à Joues les Tours (37) P.2... - Mesures sur 3 mois

Plus en détail

Bâtiments Sports et Loisirs

Bâtiments Sports et Loisirs Bâtiments Sports et Loisirs Une construction d avenir pour le Sport et les Loisirs Depuis près de 50 ans, la société Losberger France (anciennement Walter), concepteur et fabricant français, est un acteur

Plus en détail

LE W, UN ÎLOT VIVANT DANS LA VILLE

LE W, UN ÎLOT VIVANT DANS LA VILLE LE W, UN ÎLOT VIVANT DANS LA VILLE Habitat, bureaux, commerces : le W conjugue les trois fondamentaux de l urbain. Dans cet esprit, Vauban Immobilier, Scharf Immobilier, GIPA et Rive Gauche CB Richard

Plus en détail

Diagnostic thermique sur une amiénoise

Diagnostic thermique sur une amiénoise Diagnostic thermique sur une amiénoise Par Jordi Hubert Ingénieur thermicien Bureau d études Pic Energie SCOP Ekidina Note synthétique Isolation des murs : Laine de bois à privilégier Il s avère que lors

Plus en détail

Loire et CHU : imaginons l hôpital de demain!

Loire et CHU : imaginons l hôpital de demain! Loire et CHU : imaginons l hôpital de demain! CHU de Nantes Envoyé le 13/03/2015 Le Centre Hospitalier Universitaire de Nantes est un établissement public de santé. Il a pour principales missions d assurer

Plus en détail

Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE)

Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE) Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE) Février 2008 SOMMAIRE Communiqué de presse de synthèse... 3 1. Le Bureau d accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE)........

Plus en détail

ORIENTATION D AMÉNAGEMENT ET DE PROGRAMMATION PIÈCE 3-11 SECTEUR GALERIES LAFAYETTE

ORIENTATION D AMÉNAGEMENT ET DE PROGRAMMATION PIÈCE 3-11 SECTEUR GALERIES LAFAYETTE ORIENTATION D AMÉNAGEMENT ET DE PROGRAMMATION PIÈCE 3-11 SECTEUR GALERIES LAFAYETTE Photo aérienne Ville d Annecy prise de vue : mai 2008 1 LE SECTEUR GALERIES LAFAYETTE LOCALISATION GÉOGRAPHIQUE DU SECTEUR

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Surélévation de la bibliothèque universitaire sur le campus d Illkirch Route du Rhin 67400 Illkirch

DOSSIER DE PRESSE. Surélévation de la bibliothèque universitaire sur le campus d Illkirch Route du Rhin 67400 Illkirch DOSSIER DE PRESSE Surélévation de la bibliothèque universitaire sur le campus d Illkirch Route du Rhin 67400 Illkirch Contact : info@lesarchitectes.com Baris Aydin + 33 (0)3 88 24 94 94 1/13 SOMMAIRE Communiqué

Plus en détail

Nouvel immeuble de bureaux pour la C.U.B - Groupe FAYAT

Nouvel immeuble de bureaux pour la C.U.B - Groupe FAYAT COMPTE RENDU DE VISITE ECOLE CENTRALE PARIS Nouvel immeuble de bureaux pour la C.U.B - Groupe FAYAT Introduction Pour la dernière journée de notre voyage d intégration, nous avons été accueillis le vendredi

Plus en détail

Pavillon des années 70 Le choix d une isolation par l extérieur

Pavillon des années 70 Le choix d une isolation par l extérieur semaine de l architecture contemporaine Pavillon des années 70 Le choix d une isolation par l extérieur Adresse : lotissement Les Logis de l Huisne, Yvré l Evêque Surface : 100 m2 Parti architectural :

Plus en détail

METAMORPHOSE un projet pour Lausanne. Vevey / 20 mai 2008

METAMORPHOSE un projet pour Lausanne. Vevey / 20 mai 2008 METAMORPHOSE un projet pour Lausanne Vevey / 20 mai 2008 Programme de législature: une continuité Quatre thématiques principales : 1 Les équipements sportifs à Lausanne 2 Les quartiers à haute valeur environnementale

Plus en détail

16 IDEA 04 07 TRANSFORMATION D UNE ANCIENNE FERME À PRAZ/VULLY FR. Ferme lumineuse

16 IDEA 04 07 TRANSFORMATION D UNE ANCIENNE FERME À PRAZ/VULLY FR. Ferme lumineuse 16 IDEA 04 07 Ferme lumineuse Avec la rénovation de cette ancienne ferme située dans la région des Trois lacs de Morat, Neuchâtel et Bienne, l architecte Christophe Pulver voulait atteindre trois buts:

Plus en détail

«Améliorer l accueil des patients et la vie du personnel» Dossier de presse

«Améliorer l accueil des patients et la vie du personnel» Dossier de presse «Améliorer l accueil des patients et la vie du personnel» Dossier de presse Constructiion d un bâtiiment d hospiitalliisatiion POSE DE LA 1 èèrree PIIERRE Vendredii 13 jjuiillllet 2012 Le dossier Construction

Plus en détail

Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines

Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines Réalisé par : Arnaud Larvol Conseiller énergie Pays Ruthénois 6, avenue de L Europe 12 000 Rodez 05.65.73.61.70 a.larvol@pays-ruthenois.f

Plus en détail

Travaux du Grand Paris Express PRÉSENTATION DE LA FUTURE GARE DE SAINT-DENIS PLEYEL EN PRÉSENCE DE KENGO KUMA

Travaux du Grand Paris Express PRÉSENTATION DE LA FUTURE GARE DE SAINT-DENIS PLEYEL EN PRÉSENCE DE KENGO KUMA COMMUNIQUE DE PRESSE Travaux du Grand Paris Express PRÉSENTATION DE LA FUTURE GARE DE SAINT-DENIS PLEYEL EN PRÉSENCE DE KENGO KUMA Saint-Denis, mardi 22 septembre 2015 Philippe Yvin, président du directoire

Plus en détail

Chantier I.F.P.E.C. / Lille. Trophées de la Construction Bois 2009 CNDB Nord BAT Région Nord Pas de calais Picardie U.E.F.E.D.R.

Chantier I.F.P.E.C. / Lille. Trophées de la Construction Bois 2009 CNDB Nord BAT Région Nord Pas de calais Picardie U.E.F.E.D.R. Chantier I.F.P.E.C. / Lille Trophées de la Construction Bois 2009 CNDB Nord BAT Région Nord Pas de calais Picardie U.E.F.E.D.R. Présentation du Projet Extension d un bâtiment tertiaire existant sur 4 niveaux

Plus en détail

Le salon de l habitat

Le salon de l habitat Dossier de presse Le salon de l habitat Vous souhaitez rencontrer des professionnels pour la construction, l aménagement intérieur et extérieur d un bien immobilier? Lors du salon de l habitat du Trait,

Plus en détail

Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012

Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012 Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012 Tout coordonnateur SPS titulaire d une attestation de formation initiale. La réglementation : - les nouveaux

Plus en détail

Bureaux Surface nette : 1850 m²

Bureaux Surface nette : 1850 m² - Concours restreint, 3 participants - Rénovation de bureaux - Début 2007 - Maître de l Ouvrage: CREDIBE - Logement - Démarche environnementale Bureaux Surface nette : 1850 m² Concept architectural Fonction

Plus en détail

ENCOURAGER L EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT

ENCOURAGER L EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT ENCOURAGER L EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT Le secteur du bâtiment représente à lui seul 44 % de la consommation d énergie finale totale de la France (chiffres 2009). La question de l efficacité

Plus en détail

LE BOIS, LA SOLUTION ÉCONOMIQUE POUR RÉINVENTER SA MAISON

LE BOIS, LA SOLUTION ÉCONOMIQUE POUR RÉINVENTER SA MAISON LE BOIS, LA SOLUTION ÉCONOMIQUE POUR RÉINVENTER SA MAISON Performant thermiquement, léger et travaillé en atelier avant d être rapidement monté sur chantier, le bois est le matériau idéal pour les Extensions/Surélévations.

Plus en détail

Dommages ouvrage, CNR, TRC. Renseignements généraux

Dommages ouvrage, CNR, TRC. Renseignements généraux Dommages ouvrage, CNR, TRC Référence de votre cabinet Code ORIAS N : Cachet de votre cabinet : Renseignements généraux Raison sociale Le proposant Nom prénom Adresse Code postal Ville Tél Fax Mail Code

Plus en détail

FORMULAIRE DE DECLARATION DU RISQUE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE DECENNALE

FORMULAIRE DE DECLARATION DU RISQUE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE DECENNALE FORMULAIRE DE DECLARATION DU RISQUE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE DECENNALE 1. MAITRE DE L OUVRAGE (proposant et futur souscripteur du contrat) 1.1. Nom ou raison sociale : 1.2. Adresse précise : 1.3.

Plus en détail

Isolation... d une maison ancienne

Isolation... d une maison ancienne Photo F.Chevallereau Isolation...... d une maison ancienne comment s y prendre? L État : RT 2012? mais on est en 2014? Mes amis : Y a qu à mettre de la laine de verre! Mon voisin : Le polystyrène c est

Plus en détail

4 projets d aménagement et de construction primés et distingués, accompagnés par la SELA

4 projets d aménagement et de construction primés et distingués, accompagnés par la SELA 4 projets d aménagement et de construction primés et distingués, accompagnés par la SELA Dossier de Presse Nantes, le 6 janvier 2012 Sommaire Communiqué de presse p. 3 I - Présentation des 4 projets et

Plus en détail

IMMEUBLE DE BUREAUX UNIQUE 1, rue Georges Berger 75017 Paris

IMMEUBLE DE BUREAUX UNIQUE 1, rue Georges Berger 75017 Paris IMMEUBLE DE BUREAUX UNIQUE 1, rue Georges Berger 75017 Paris LE MOST Invesco Real Estate a confié à l agence Axel Schoenert architectes la restructuration complète, la mise en conformité et l accessibilité

Plus en détail

Une image d envol technique rassurante

Une image d envol technique rassurante DELOCALISATION DE LA CLINIQUE DE PARC BOULEVARD STALINGRAD LYON 6 Une image d envol technique rassurante Un lieu qui communique et qui respire la santé Nous avons voulu offrir à la nouvelle Clinique du

Plus en détail

SURFACES ET EFFECTIFS

SURFACES ET EFFECTIFS 2,91 m 3,50 m 6 m 3,50 m 3,50 m 5,80 m 3,50 m 3 m 3,50 m rue des Sablons COUPE RESTRUCTURATION D'UN ENSEMBLE IMMOBILIER 29-31 rue des Sablons - Impasse des prêtres 75016 PARIS COMMERCIALISATION COUPE COMMERCIALISATION

Plus en détail

PROGRAMME D'ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE DES CAPUCINS

PROGRAMME D'ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE DES CAPUCINS PROGRAMME D'ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE DES CAPUCINS I Historique du projet La ZAC (Zone d Aménagement Concerté) du Plateau des Capucins à Brest est une opération d aménagement à vocation mixte, habitat,

Plus en détail

LE FRAXINETUM UNE SALLE MULTIFONCTION UN ÉQUIPEMENT DE LOISIRS, SPORTIF ET CULTUREL

LE FRAXINETUM UNE SALLE MULTIFONCTION UN ÉQUIPEMENT DE LOISIRS, SPORTIF ET CULTUREL LE FRAXINETUM UNE SALLE MULTIFONCTION UN ÉQUIPEMENT DE LOISIRS, SPORTIF ET CULTUREL SOMMAIRE 1 I SITUATION / BESOINS / ATTENTES 2 ENJEUX DU PROJET ET OBJECTIFS DE LA MAITRISE D OUVRAGE 3 PROJET D ETABLISSEMENT

Plus en détail

Opération : 103/105 rue Raymond Losserand / 49 rue de Gergovie 75014. Réunion du 25 Novembre 2009

Opération : 103/105 rue Raymond Losserand / 49 rue de Gergovie 75014. Réunion du 25 Novembre 2009 Opération : 103/105 rue Raymond Losserand / 49 rue de Gergovie 75014 Réunion du 25 Novembre 2009 Opération : 103/105 rue Raymond Losserand / 49 rue de Gergovie 75014 1. Situation et contexte urbain 2.

Plus en détail

Fonds régional d art contemporain. Provence Alpes Côtes d Azur KENGO KUMA & ASSOCIATES

Fonds régional d art contemporain. Provence Alpes Côtes d Azur KENGO KUMA & ASSOCIATES Fonds régional d art contemporain Provence Alpes Côtes d Azur KENGO KUMA & ASSOCIATES 002 Notice sur le parti architectural et paysager APD 19 janvier 2009 1 Préambule 1. Parti urbain et insertion dans

Plus en détail

Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges

Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges SA LE TOIT VOSGIEN BP 31 88100 SAINT-DIE-DES-VOSGES / F. LAUSECKER ARCHITECTE /

Plus en détail

Eco quartier Vauban Freiburg - Allemagne

Eco quartier Vauban Freiburg - Allemagne Eco quartier Vauban Freiburg - Allemagne En périphérie de Freiburg, à moins de 3 km du centre ville, le quartier Vauban s étend sur 38 hectares, en lieu et place de l'ancienne caserne de l armée française.

Plus en détail

CHANTIERS OUVERTS AU PUBLIC 11 et 12 octobre 2013. FFB Grand Paris

CHANTIERS OUVERTS AU PUBLIC 11 et 12 octobre 2013. FFB Grand Paris CHANTIERS OUVERTS AU PUBLIC 11 et 12 octobre 2013 FFB Grand Paris Connectez-vous régulièrement sur le site www.grandparis.ffbatiment.fr pour obtenir les dernières informations sur les chantiers. Paris

Plus en détail

ISOLATION PAR L INTÉRIEUR ET PAR L EXTÉRIEUR

ISOLATION PAR L INTÉRIEUR ET PAR L EXTÉRIEUR ISOLATION PAR L INTÉRIEUR ET PAR L EXTÉRIEUR solutions résidentielles en isolation www.greensun.be Greensun: la société Isolez avec Greensun L isolation de votre habitation ou appartement, par l intérieur

Plus en détail

UNE ÉQUIPE D ARTISANS LOCAUX & EXPÉRIMENTÉS CONSTRUCTION & EXTENSION RÉNOVATION & AMÉNAGEMENT CONSEIL

UNE ÉQUIPE D ARTISANS LOCAUX & EXPÉRIMENTÉS CONSTRUCTION & EXTENSION RÉNOVATION & AMÉNAGEMENT CONSEIL UNE ÉQUIPE D ARTISANS LOCAUX & EXPÉRIMENTÉS CONSTRUCTION & EXTENSION RÉNOVATION & AMÉNAGEMENT CONSEIL UNE EXTENSION UNE RÉNOVATION UNE CONSTRUCTION? MAISON COMTEMPORAINE MAISON TRADITIONNELLE Qu il s agisse

Plus en détail

MEDIACOM 3 Immeuble de bureaux à Saint-Denis. JOURDA Architectes Paris

MEDIACOM 3 Immeuble de bureaux à Saint-Denis. JOURDA Architectes Paris MEDIACOM 3 Immeuble de bureaux à Saint-Denis Densifier la ville Construire un volume compact, et un maximum de plateaux afin de densifier la ville. Remplir l objectif de densification et de valorisation

Plus en détail

Hôtel de voyageurs le Flaine

Hôtel de voyageurs le Flaine Hôtel de voyageurs le Flaine Flaine Forum Arâches-la-Frasse Dossier IA74000908 réalisé en 2006 Copyrights Copyrights Auteurs Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; Ecole d'architecture

Plus en détail

Technopole de Bourges : Construction d un Centre d Affaires Vendredi 4 février 2011 15H00

Technopole de Bourges : Construction d un Centre d Affaires Vendredi 4 février 2011 15H00 Dossier de presse Technopole de Bourges : Construction d un Centre d Affaires Vendredi 4 février 2011 15H00 Contacts presse : Laurent DEULIN : 02 48 48 58 10 06 63 95 00 23 l.deulin@agglo-bourgesplus.fr

Plus en détail

PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST

PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST ENQUÊTE PUBLIQUE DE DÉCLASSEMENT DE LA PORTION DE LA RUE DES HALLES SAINT-LOUIS SITUÉE AU DROIT DE LA RUE DUQUESNE NOTICE EXPLICATIVE 1 LE DECLIN DES HALLES

Plus en détail

Les Villas Sérès La Chapelle d Armentières/ 59. Maison ossature bois. Et si vous découvriez ses avantages

Les Villas Sérès La Chapelle d Armentières/ 59. Maison ossature bois. Et si vous découvriez ses avantages La Chapelle d Armentières/ 59 Maison ossature bois Et si vous découvriez ses avantages? Un confort de vie contemporain à 15 minutes de Lille Avec leurs bardages en bois, les Villas Sérès proposent une

Plus en détail

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF Simplifiez-vous la avec www.energiespositif.fr , les spécialistes de la et de son financement en Île-de-France 400 000 logements franciliens à rénover d ici à 2020, c est 18 % des copropriétés L énergie

Plus en détail

ASSURE 1- NATURE DE L ENTREPRISE : EURL SARL SA ETS ENTREPRISE MR AUTRE NOM DE L ENTREPRISE : NOM ET PRENOM DU GERANT :

ASSURE 1- NATURE DE L ENTREPRISE : EURL SARL SA ETS ENTREPRISE MR AUTRE NOM DE L ENTREPRISE : NOM ET PRENOM DU GERANT : Proposition d Assurance Responsabilité Civile et décennale des Entreprises de Construction A retourner par Fax au 04 37 24 52 79 ou par mail à narjisse.boughanemi@entrepreneursdelacite.org Tél : 04 37

Plus en détail

PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020. EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59

PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020. EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59 PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020 EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59 EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 2 28/01/15 16:59 SOMMAIRE

Plus en détail

La ventilation de la salle de gymnastique et des locaux vestiaires et sanitaires sera également assainie.

La ventilation de la salle de gymnastique et des locaux vestiaires et sanitaires sera également assainie. 2 plans d exécution a été adjugée au bureau LZ&A Architectes SA. Ce dernier a établi un devis général, effectué un relevé précis et préparé les plans pour les appels d offres. La mise à l enquête pour

Plus en détail

les nouveaux espaces publics des quartiers nord

les nouveaux espaces publics des quartiers nord les nouveaux espaces publics des quartiers nord Comité de suivi du 7 avril 2006 SEM SEM Amiens Amiens Aménagement _ 7 _ avril 7 avril 2006 2006 _ ESE _ ESE bet bet ingénierie Charles VICARINI concepteur

Plus en détail

Règlement de Consultation

Règlement de Consultation Règlement de Consultation Marrché de Trravaux CONSTRUCTION D UNE SALLE DE TYPE ZENITH A AMIENS Maître d Ouvrage Communauté d Agglomération Amiens Métropole Hôtel de Ville 80 000 Amiens Lott 99 SERRURERIE

Plus en détail

Parc naturel urbain du champ de courses Réunion publique de présentation du programme. Lundi 8 décembre 2014 Stade Robert-Diochon

Parc naturel urbain du champ de courses Réunion publique de présentation du programme. Lundi 8 décembre 2014 Stade Robert-Diochon Parc naturel urbain du champ de courses Réunion publique de présentation du programme Lundi 8 décembre 2014 Stade Robert-Diochon Sommaire 1. Retour sur le processus de création du programme 2. Présentation

Plus en détail

Entrepôts commerciaux : Transporteur Bonnieux puis brasserie, restaurant : fabrique de bière et restaurant Ninkasi

Entrepôts commerciaux : Transporteur Bonnieux puis brasserie, restaurant : fabrique de bière et restaurant Ninkasi Entrepôts commerciaux : Transporteur Bonnieux puis brasserie, restaurant : fabrique de bière et restaurant Ninkasi 267 rue Marcel-Mérieux square du Professeur-Galtier rue Prosper-Chappet Lyon 7e Dossier

Plus en détail

Bâtiment SERRURIER- MÉTALLIER

Bâtiment SERRURIER- MÉTALLIER Bâtiment SERRURIER- MÉTALLIER SERRURIER- MÉTALLIER Le serrurier-métallier travaille tout type de construction métallique : serrurerie, rampe d escalier, porte, fenêtre, véranda, pont, passerelle, pylône...

Plus en détail

1.1 - Favoriser l accueil et le développement des. entreprises

1.1 - Favoriser l accueil et le développement des. entreprises Module 1 : Formation, développement et innovation économique 1.1 - Favoriser l accueil et le développement des réservée : 560 000 OBJECTIFS STRATÉGIQUES - Encourager les modes de production responsables

Plus en détail

Technicien - Expert en performance thermique de bâtiments neufs ou existants

Technicien - Expert en performance thermique de bâtiments neufs ou existants PARCOURS COMPLET DE PROFESSIONNALISATION Technicien - Expert en performance thermique de bâtiments neufs ou existants proposer un ensemble de prestations liées à l amélioration de la performance thermique

Plus en détail

Bâtiment de bureaux à énergie positive «Green Office» à Meudon

Bâtiment de bureaux à énergie positive «Green Office» à Meudon Bâtiments Matériaux Opérations Installations Bâtiment de bureaux à énergie positive «Green Office» à Meudon B ÂTIMENTS Green Office est le premier bâtiment tertiaire de grande ampleur à énergie positive

Plus en détail

J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E

J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E De l estimation des besoins / critères et exemple Février 2012 Présentation : Jérôme DIOT Directeur Technique EGIS Centre Ouest 1 Sommaire Conception

Plus en détail

Morancé / 69 BBCBÂTIMENT BASSE CONSOMATION. Le Clos de la Combe. Chemin de la Combe. www.covebat-immobilier.fr

Morancé / 69 BBCBÂTIMENT BASSE CONSOMATION. Le Clos de la Combe. Chemin de la Combe. www.covebat-immobilier.fr Morancé / 69 BBCBÂTIMENT BASSE CONSOMATION Le Clos de la Combe Chemin de la Combe www.covebat-immobilier.fr Votre résidence Le Clos de la Combe L Attrait de la Région Lyonnaise La région lyonnaise. Le

Plus en détail

ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE. récupération d énergie. 100% des besoins en

ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE. récupération d énergie. 100% des besoins en ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE RESEAU DE CHALEUR DE L ECO- QUARTIER «CAP AZUR» A ROQUEBRUNE-CAP-MARTIN : Un réseau de chaleur innovant,

Plus en détail

Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves

Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves Bâtiments Matériaux Opérations Installations Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves X B ÂTIMENTS Afin de réduire les factures d énergie de sa maison des années 30, un habitant de Vanves

Plus en détail

INSPECTION D UN BÂTIMENT

INSPECTION D UN BÂTIMENT 1, Chemin Premier, Québec INSPECTION D UN BÂTIMENT NICOLAS DÉRY, TECHNOLOGUE SPÉCIALISTE EN BÂTIMENTS OBJET DE L INSPECTION Cette inspection visuelle en bâtiment a pour but de donner à M. Tremblay et Madame

Plus en détail

La dynamique de l économie verte. Les impacts en termes de métiers, de formations,

La dynamique de l économie verte. Les impacts en termes de métiers, de formations, DE : Hervé BALEN LE janvier 2014 Troisième Révolution Industrielle La dynamique de l économie verte. Ateliers prospectifs de l emploi 16 janvier 2014 Les impacts en termes de métiers, de formations, Ne

Plus en détail

Comment construire une maison BBC en béton? Construire une maison durable en béton

Comment construire une maison BBC en béton? Construire une maison durable en béton Comment construire une maison BBC en béton? Construire une maison durable en béton 1 Maison BBC en béton : 2 grands principes, 5 règles d or Une conception pensée en amont Une conception «bioclimatique»

Plus en détail

Maïlys BOUTAN PORTFOLIO 2013

Maïlys BOUTAN PORTFOLIO 2013 Maïlys BOUTAN PORTFOLIO 2013 SOMMAIRE 3 Semestre 4 Maquette de la maison Schröder Centre de loisirs à Sadirac 7 Semestre 5 Habiter à Pau Fontarrabie 12 Semestre 6 Grand-Parc, Bordeaux 15 Semestre 7 Logement,

Plus en détail

Questionnaire. Date d effet souhaitée : Nom de l entreprise à assurer : Nom et prénom du gérant : Adresse de l entreprise : Tél.

Questionnaire. Date d effet souhaitée : Nom de l entreprise à assurer : Nom et prénom du gérant : Adresse de l entreprise : Tél. Questionnaire Questionnaire RC & DECENNALE Merci de bien vouloir nous retourner le questionnaire dûment complété et signé par: mail : contact@assurei.fr fax : 05.35.54.12.03 ou par courrier. Date d effet

Plus en détail

Besoin et offre de formation dans les métiers du Bâtiment en lien avec le Grenelle de l Environnement

Besoin et offre de formation dans les métiers du Bâtiment en lien avec le Grenelle de l Environnement Phase 2: Analyse du besoin des entreprises Besoin et offre de formation dans les métiers du Bâtiment en lien avec le Grenelle de l Environnement Les plus fortes demandes en «Construction durable» Estimation

Plus en détail

Sentier du Rhône. Présentation générale. Appel à projet 2013. Circuit d art contemporain. En Ardèche. Drôme

Sentier du Rhône. Présentation générale. Appel à projet 2013. Circuit d art contemporain. En Ardèche. Drôme Appel à projet 2013 Sentier du Rhône Circuit d art contemporain En Ardèche Présentation générale De tout temps, l Ardèche a été une source d inspiration pour la création artistique. Depuis la première

Plus en détail

Synthèse. Visite du Club Bureaux à Lyon 23 octobre 2012

Synthèse. Visite du Club Bureaux à Lyon 23 octobre 2012 Synthèse Visite du Club Bureaux à Lyon 23 octobre 2012 Une trentaine de membres du Club Bureaux s'est déplacée en région Rhône Alpes pour étudier le renouveau urbain de l'agglomération lyonnaise, à travers

Plus en détail

Château des Ducs de Bretagne, France : l accessibilité permet la réappropriation par les habitants de Nantes du château-musée

Château des Ducs de Bretagne, France : l accessibilité permet la réappropriation par les habitants de Nantes du château-musée Château des Ducs de Bretagne, France : l accessibilité permet la réappropriation par les habitants de Nantes du château-musée Thierry Mezerette FICHE D IDENTITÉ Type d établissement : château - musée Localisation

Plus en détail

«RGE» travaux Liste des qualifications, certifications et parcours de formation par domaine de travaux. Date d édition : 1 septembre 2014

«RGE» travaux Liste des qualifications, certifications et parcours de formation par domaine de travaux. Date d édition : 1 septembre 2014 «RGE» travaux Liste des qualifications, certifications et parcours de formation par domaine de travaux Ce document présente : Date d édition : 1 septembre 2014 Les qualifications et certifications «RGE»

Plus en détail

Choisir un professionnel compétent

Choisir un professionnel compétent L habitat Choisir un professionnel compétent COMPRENDRE Pour des bâtiments économes en énergie Édition : février 2015 sommaire glossaire introduction Faites appel à des professionnels compétents... 3 Des

Plus en détail

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Lundi 24 juin 2013 La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Service de Presse 04 67 22 81 31 /// 04 67 22 80 47 presse-region@cr-languedocroussillon.fr Convaincue

Plus en détail

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF Simplifiez-vous la www.energiespositif.fr , les spécialistes de la et de son financement en Île-de-France 400 000 logements franciliens à rénover d ici à 2020, c est 18 % des copropriétés L énergie un

Plus en détail

STYLE En pleine forme!

STYLE En pleine forme! STYLE En pleine forme! Même s il existe des modèles types dans tous les styles, la véranda est de plus en souvent «unique» en ce sens qu elle doit s adapter à la forme et aux dimensions de l habitation

Plus en détail

COMMUNE DE LA COLLE SUR LOUP REGLEMENT LOCAL DE PUBLICITE

COMMUNE DE LA COLLE SUR LOUP REGLEMENT LOCAL DE PUBLICITE COMMUNE DE LA COLLE SUR LOUP REGLEMENT LOCAL DE PUBLICITE juillet 2011 1 ARTICLE 1 : DEFINITIONS > Publicité par affichage : A l exclusion des enseignes et préenseignes, constitue une publicité, toute

Plus en détail

LE PROJET SITE ADMINISTRATIF DU CREDIT AGRICOLE CENTRE FRANCE A AURILLAC. IMMEUBLE A ENERGIE POSITIVE TOUS USAGES: SHON 6100 m²

LE PROJET SITE ADMINISTRATIF DU CREDIT AGRICOLE CENTRE FRANCE A AURILLAC. IMMEUBLE A ENERGIE POSITIVE TOUS USAGES: SHON 6100 m² SITE ADMINISTRATIF DU CREDIT AGRICOLE CENTRE FRANCE A AURILLAC IMMEUBLE A ENERGIE POSITIVE TOUS USAGES: SHON 6100 m² BATIMENT A OSSATURE BOIS: 1300 m3 de bois UN JARDIN D HIVER DE 700 M² OUVERT SUR LE

Plus en détail

Hélianthe. L immobilier d entreprise à l heure de la performance énergétique

Hélianthe. L immobilier d entreprise à l heure de la performance énergétique Hélianthe L immobilier d entreprise à l heure de la performance énergétique La société EIFFAGE CONSTRUCTION METALLIQUE, anciennement Eiffel Construction Métallique, a fait l objet, par décision exécutoire

Plus en détail

QUESTIONNAIRE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE DECENNALE

QUESTIONNAIRE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE DECENNALE QUESTIONNAIRE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE DECENNALE Raison sociale : Représentant légal : Adresse : Code postal : Commune : Téléphone : Fax : Email : @ Site Web : www. Code NAF : N Siret : Date de

Plus en détail