INDICE BIBLIOGRAFICO JURIDICO EXTRANJERO

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "INDICE BIBLIOGRAFICO JURIDICO EXTRANJERO"

Transcription

1 ISSN: INDICE BIBLIOGRAFICO JURIDICO EXTRANJERO ALERTA ELECTRONICO DE PUBLICACIONES PERIODICAS Prólogo Les presentamos aquí los sumarios de las publicaciones periódicas extranjeras que, la Hemeroteca de la Biblioteca de la Facultad de Derecho de la Universidad de Buenos Aires, recibe regularmente por compra centralizada. Incluye la totalidad de los títulos de publicaciones periódicas actualmente adquiridas mediante compra centralizada, que ascienden a un total de 58, canje y donación- con la finalidad de su difusión. Dichos títulos son provenientes de otros países, tanto de habla hispana, como en inglés, francés, alemán, holandés e italiano. Este Boletín, de aparición quincenal, contiene las tablas de contenido de las revistas indizadas, con la referencia de su número topográfico para facilitar su recuperación. EXTRANJERO Índice REVUE DES SOCIÉTÉS. 2011, 129(9) Pag. 2 REVUE DES SOCIÉTÉS. 2011, 129(10) Pag. 4 REVUE DES SOCIÉTÉS. 2011, 129(11) Pag. 6 STUDI SULLA QUESTIONE CRIMINALE. 2011, 6(1) Pag. 8 STUDI SULLA QUESTIONE CRIMINALE. 2011, 6(2) Pag. 9 REVUE D HISTOIRE DU DROIT. 2011, 79(1) Pag. 11 Cómo acceder a las revistas Pag. 13 Autoridades Pag. 14 Universidad de Buenos Aires Facultad de Derecho Biblioteca Central Hemeroteca Av. Pte. Figueroa Alcorta 2263, C.P. C1425CKB, Buenos Aires, Argentina, Tel.: , URL:

2 05:347.72(44). R328s Actualités Par Benedicte François Pág. 462 REVUE DES SOCIÉTÉS 2011, 129(9) - SOMMAIRE Étude Simplification et amélioration de la qualité du droit des sociétés après la loi n du 17 mai 2011 par Bernard Saintourens et Philippe Emy Pág. 467 Jurisprudence Sociétés en général Efficacité des pactes d'actionnaires: retour aux principes, Com. 24 mai 2011 note Antoine Gaudemet Pág. 482 La sanction de la dissimulation par un époux de l'apport de deniers communs, Civo 1re, 23 mars 2011 note Estelle Naudin Pág. 488 Une modification statutaire peut s'analyser en une révocation, Civ, 1re, 12 mai 2011 note Alain Couret Pág. 491 En bref Nomination d'un administrateur provisoire et maintien de la qualité de gérant. Com. 31 mai 2011 Pág. 492 Durée du mandat du liquidateur amiable: nécessité du renouvellement. Com. 21 juin 2011 Pág. 493 Sociétés anonyms Affaiblissement du droit a l'information des actionnaires, Como 26 oct note Isabelle Urbain-Parleani Pág. 494 Sociétés civiles Action en paiement contre un associé liquidateur: liquidateur certes, mais associé avant tout!, Com. 15 mars 2011 note Jean-François Barbièri Pág

3 Droit des sociétés cotées Détention par l'émetteur d'une information privilégiée en cours d'exécution d'un programme de rachat de ses actions, Com. 29 mars 2011 note Éric Dezeuze Pág. 501 Commissaires aux comptes Responsabilité civile du commissaire aux comptes: le lien de causalité entre la faute du professionnel et le préjudice subi par le repreneur dans le cadre d'une reprise d'entreprise, Com. 8 févr note Thierry Granier Pág. 509 Droit pénal des sociétés Ouestions prioritaires de constitutionnalité et abus de biens sociaux. Cass. ass. plén. QPC, 20 mai 2011 note Haritini Matsopoulou Pág. 512 Entreprises en difficulté En bref Confusion de patrimoines. Com. 15 juin 2011 Pág. 518 Chronique de droit des entreprises en difficulté par Philippe Roussel Galle Pág. 519 Indice 3

4 05:347.72(44). R328s REVUE DES SOCIÉTÉS Actualités par Bénédicte François Pág. 530 Études 2011, 129(10) - SOMMAIRE Le pacte d'actionnaires signé par la société par Bruno Dondero Pág. 535 Modernisation du régime des sociétés de professions libérales Loi n du 28 mars 2011 par Jean-Jacques Daigre Pág. 543 Jurisprudence Sociétés en général De la qualification procédurale de l exception de nullité, Cass. Ass. Plén., 22 avr note Jacques Moury Pág. 547 Concert ne rime pas toujours avec contrôle, Com. 15 mars 2011 note Frank Martin Laprade Pág. 552 La scission s'impose aussi au bailleur, TGI Nanterre, 18 mai 2010 note Arnaud Reygrobellet Pág. 556 Sociétés par actions L obligation d aviser des motifs, préalable à la révocation de director général, Com. 29 mars 2011 note Jean François Barbièri Pág. 563 Sociétés civiles Dissolution de société pour mésentente en cas de décisions prises en violation des status, Com. 10 mai 2011 note Bernard Saintourens Pág. 566 L'agrément de l'héritier: mécanisme protecteur ou piège mortel?, Pau, 25 nov note Arnaud Lecourt Pág

5 En bref Opération n'entrant pas dans le champ de l'objet social, Civ. 3e, 9 sept Pág. 574 Droit des sociétés cotées La Cour de cassation se prononce sur le respect des droits de la défense par I'Autorité des marchés financiers, Com. 1er mars 2011 note Charles Arsouze Pág. 575 Droit fiscal des sociétés Conditions de caractérisation d'une société holding animatrice, Com. 21 juin 2011 note Jean-Philippe Dom et Nicole Goulard Pág. 581 Chronique de droit des marchés financiers par Philippe Didier, Pierre-Henri Conac, Hervé Le Nabasque Pág. 586 Indice 5

6 05:347.72(44). R328s Actualités par Bénédicte François Pág. 594 Étude REVUE DES SOCIÉTÉS 2011, 129(11) - SOMMAIRE Les insuffisances du traitement comptable des biens intellectuels par Nicolas Binctin Pág. 599 Jurisprudence Sociétés en général Le contrôle du juge sur les clauses limitatives de responsabilité, Paris, 14 déc note Alain Couret Pág. 612 Nécessité d'une contrepartie financière rémunérant l'engagement de nonconcurrence souscrit par un salarié dans un pacte d'actionnaires, Com. 15 mars 2011 note Laurent Godon Pág. 620 Survie de la clause pénale en dépit de la caducité du contrat, Com. 22 mars 2011 note Jacques Moury Pág. 626 Sociétés anonymes Obligation pour un administrateur de détenir des actions de la SA: application dans le temps de la loi du 4 août 2008, Com. 7 juin 2011 note Bernard Saintourens Pág. 631 Sociétés coopératives La distillation illégale d alcool, raison grave justificant l exclusion d un membre d une coopérative agricole, Civ. 1re, 3 mars 2011 note Michel Menjucq Pág. 635 Sociétés civiles Société civile: le gérant de fait peut se prévaloir de la qualité de gérant d'affaires, Civ. 1re, 3 févr note Vincent Thomas Pág.637 6

7 En bref Dissolution anticipée pour mésentente entre deux associés de deux sociétés. Civ. 3e, 9 sept Pág. 641 Entreprises en difficulté En bref Confusion de patrimoines entre une SCI et une SARL, Com. 13 sept Pág. 642 Droit fiscal des societies Transmission d'entreprise et exonération d'isf au titre des biens professionnels, Com. 29 mars 2011 note Sébastien Jambort Pág. 642 Chronique de droit européen des sociétés par Benoit Lecourt Pág. 647 Indice 7

8 05: S94 STUDI SULLA QUESTIONE CRIMINALE Gangs: una nuova etichetta? 2011, 6(1) - INDICE David C. Brotherton Gang e gloqafizzazione: un' analisi approfondita delle ALKQN Pág. 7 Cristina Oddone, Luca Queirolo Palmas Dalle gang al carcere: vissuti della detenzione Pág. 43 Stefania Crocitti I minori stranieri e italiani tra scuola, lavoro e devianza: un' indagine di self-report Pág. 65 Marco Arnone Rapina senza scasso. Programmi internazionali anti-riciclaggio: supervisione globale e situazione italiana Pág. 107 Summaries Pág. 131 Notizie sugli autori Pág. 133 Call for Papers / Richiesta di contribute Pág. 135 Indice 8

9 05: S94 STUDI SULLA QUESTIONE CRIMINALE 2011, 6(2) - INDICE Per Louk Hulsman. L'abolizionismo penale oggi Giuseppe Mosconi Louk Hulsman. Senza il diritto penale e oltre Pág. 9 Jehanne Hulsman Abolizionismo "fatto in casa": le radici biologiche del pensiero di Louk Pág. 29 Vincenzo Ruggiero L abolizionismo di Louk Hulsman: tra cristianesimo sociale e anarchismo Pág. 37 Thomas Mathiesen La scelta abolizionista Pág. 49 Sebastian Scheerer Louk Hulsman oggi Pág. 57 Phil Scraton Oltre il "momento dell'abolizione": saggio in memoria di Louk Hulsman Pág. 69 Luciano Eusebi Quale oggetto dell'abolizionismo penale? Appunti nel solco di una visione alternativa della giustizia Pág. 81 Roberto Bergalli Louk Hulsman e le sue opinioni sull'abolizionismo penale Pág. 101 Alejandro Forero L abolizione dello Stato come soluzione al problema delta criminalità: lineamenti di teoria anarchica nella Spagna a cavallo tra XIX e XX secolo Pág. 117 Teresa Lapis Il progetto del carcere e il progetto del territorio: quali convergenze? Pág. 129 Alvise Sbraccia Intervista e interazione con Louk Hulsman Pág. 139 Summaries Pág

10 Notizie sugli autori Pág. 156 Indice 10

11 05:340.T449 Articles REVUE D HISTOIRE DU DROIT 2011, 79(1) - INDICE Verhagen, H.L.E., Das Verfallpfand im frühklassischen römischen Recht, Dingliche Sicherheit im Archiv der Sulpizier Pág Williams, I., A medieval book and early-modern law: Bracton's authority and application in the common law c Pág Hellwege, Ph., Die Erhaltung der Nießrauchssache: Römisches Rechr, gemeines Rechr und schortisches Recht. Pág Smidt, J. Th. de, Philips Wielant en de Briéve instruction en causes civiles Pág Feenstra, R., Portretten van juristén uit de oude Nederlanden Pág Kop, P., Het Besluit Herstel Rechtsverkeer van 1944 (E 100) en de naoorlogse rechtspraak met betrekking tot onroerend goed Pág Comptes rendus Rolker, Chr., Canon law and the letters of Ivo of Chartres (L. Waelkens) Pág Ferreri, T., Ricerche sul crimen calumniae nella domina dei glossatori (K. Bezemer) Pág. 150 Bellomo, M., Quaestiones in iure ciuili disputatae, Didattica e prassi colra nel sistema del diritto comune fra Duecento e Trecento (K. Bezemer) Pág. 151 Catálogo de los manoscritos jurídicos de la Biblioteca Capitular de La Seu d' Urgell, por M.Bertram et al. (L.Waelkens) Pág. 152 Mehr, R., Societas und universitas, Römischrechtliche Institute im Unternehmensgesellschaftsrecht vor 1880 (L. Waelkens) Pág Forster, W., Konkurs als Verfahren, Francisco Salgado de Somoza in der Geschichte des Insolvenzrechts (D. De ruysscher) Pág Berkowitz, R., The gift of science: Leibniz and the modern legal tradition (M. Armgardt) Pág

12 Schmale, W., Entchristianisierung, Revolurion und Verfassung, Zur Mentalitätsgeschichte der Verfassung in Frankreich, (A. Wijffels) Pág Renard, A., La prohibition de l'engagement à vie, de la condamnation du servage à la refondation du licenciement (N. Olszak) Pág Bos, E., Soevereiniteir en religie, Godsdienstvrijheid onder de eerste Oranjevorsren (G. van Nifrerik) Pág Padoa Schioppa, A., Sroria del dirirto in Europa, Dal medioevo all' età contemporanea (L. Waelkens) Pág Chronique Articles concernant l'histoire du droit publiés dans les revues et les recueils d'études reçus Pág Nouvelles diverses Pág Nécrologie Sirks, A.J.B., In memoriam Pieter Willem Pestman ( ) Pág Ouvrages reçus Pág Indice 12

13 Acceso a las revistas Los artículos se encuentran para su consulta exclusivamente en la Hemeroteca (1er. piso) de la Facultad de Derecho. Información sobre la existencia de otros títulos de nuestra colección acceda a nuestras bases de datos en línea, ingresando en acceso al catálogo en el siguiente link Para su consulta solicitamos: 1) tomar nota del título, año, volumen y fascículo, 2) tomar nota de la ubicación física (código alfanumérico a la izquierda de los sumarios) 3) solicitarlo personalmente en la Hemeroteca. La consulta y localización de los artículos puede adelantarlo por o fax. La obtención del documento se consigue concurriendo al sector, y la copia de algún artículo es con cargo por cuenta de cada usuario. Horario de atención: Lunes a Viernes: 10 a 20 Hs. Para más información, solicitamos dirigirse a: Hemeroteca: Teléfono: (Sala) / (Fax) Mail: Indice 13

14 Autoridades de la Facultad de Derecho Decana Mónica Pinto Vicedecano Alberto J. Bueres Secretaria Académica Silvia C. Nonna Sub-secretario Académico Sergio Brodsky Secretario de Hacienda y Administración General Alejandro Gómez Secretario de Investigación Marcelo Alegre Secretario de Extensión Universitaria Carlos A. Bedini Subsecretaria de Relaciones Internacionales e Institucionales Isabel Sábato Subsecretario de Vinculación Ciudadana Hernán Arce Consejo Directivo Atilio A. Alterini Beatriz S. Krom Jorge L. Kielmanovich Mario E. Ackerman Marcelo Gebhardt Mary A. Beloff Luis M. Genovesi Darío F. Richarte Lucila Gómez Ares Alejo Monner Sans Lilian Lapadula Jorge del Azar Javier Petrantonio Nicolás de la Cruz García Luciana Gallardo Maitén García Lavalle Staff Biblioteca Directora Corina Tiribelli de Seoane Asesoría Técnica Estela Tolosa Diseño Federico Lago Pre-Producción y Digitalización Gustavo Minuto Colaboradores Julieta Tolosa ISSN:

ALERTA BIBLIOGRAFICO

ALERTA BIBLIOGRAFICO ALERTA BIBLIOGRAFICO BOLETIN DE CONTENIDOS CORRIENTES PUBLICADO POR LA HEMEROTECA DE LA BIBLIOTECA DE LA FACULTAD DE DERECHO DE LA U.B.A. EXTRANJERO A.13 NO.268 (1ra Semana Marzo 2009) Directora de la

Plus en détail

Arrivée tardive de la loi 1901 dans histoire des libertés. Méfiance à l égard des corps intermédiaires (y compris pendant la révolution de 1789).

Arrivée tardive de la loi 1901 dans histoire des libertés. Méfiance à l égard des corps intermédiaires (y compris pendant la révolution de 1789). INTRODUCTION : 1 Rappel historique : publiques. Arrivée tardive de la loi 1901 dans histoire des libertés Méfiance à l égard des corps intermédiaires (y compris pendant la révolution de 1789). Libre formation

Plus en détail

ALERTA BIBLIOGRAFICO

ALERTA BIBLIOGRAFICO ALERTA BIBLIOGRAFICO BOLETIN DE CONTENIDOS CORRIENTES PUBLICADO POR LA HEMEROTECA DE LA BIBLIOTECA DE LA FACULTAD DE DERECHO DE LA U.B.A. Av. Pte Figueroa Alcorta 2265, C.P. C1425CKB, Buenos Aires, Argentina,

Plus en détail

ALERTA BIBLIOGRAFICO

ALERTA BIBLIOGRAFICO ALERTA BIBLIOGRAFICO BOLETIN DE CONTENIDOS CORRIENTES PUBLICADO POR LA HEMEROTECA DE LA BIBLIOTECA DE LA FACULTAD DE DERECHO DE LA U.B.A. A.10 NO.136 (1ra Semana Junio 2006) Directora de la Biblioteca

Plus en détail

BAUX COMMERCIAUX. Avocat au Barreau de Paris

BAUX COMMERCIAUX. Avocat au Barreau de Paris BAUX COMMERCIAUX ACTUALITÉ 2011 2012 IMMATRICULATION DU PRENEUR Décisions i de la Cour de cassation 3è ch. Civ. : 15 sept. 2010 n 09 68521 23 nov. 2010 n 09 68685 18 janv. 2011 n 10 11583 3 mai 2011 n

Plus en détail

BIBLIOGRAPHIE OUVRAGES : ARTICLES, COMMENTAIRES ET COMMUNICATIONS :

BIBLIOGRAPHIE OUVRAGES : ARTICLES, COMMENTAIRES ET COMMUNICATIONS : BIBLIOGRAPHIE OUVRAGES : - H. Groutel, F. Leduc, Ph. Pierre, M. Asselain, Traité du contrat d assurance terrestre, Litec 2008. - M. Asselain, Ch. Vercoutère, Droit des Assurances, collection Master, RB

Plus en détail

Holding animatrice ou Holding passive?

Holding animatrice ou Holding passive? Holding animatrice ou Holding passive? Février 2014 Henry Royal Royal Formation Formation & Conseil juridique et fiscal du chef d entreprise 1 Tél : 06 12 59 00 16 contact@royalformation.com www.royalformation.com

Plus en détail

DROIT FISCAL 58H Responsable : Madame le Professeur Florence DEBOISSY

DROIT FISCAL 58H Responsable : Madame le Professeur Florence DEBOISSY DROIT FISCAL 58H Responsable : Madame le Professeur Florence DEBOISSY Fiscalité de la mise en société d'une entreprise individuelle Droit fiscal des affaires : les grands principes de la fiscalité des

Plus en détail

LA SOCIÉTÉ PAR ACTIONS SIMPLIFIÉE

LA SOCIÉTÉ PAR ACTIONS SIMPLIFIÉE PRATIQUE DES AFFAIRES LA SOCIÉTÉ PAR ACTIONS SIMPLIFIÉE L'ORGANISATION DES POUVOIRS Pierre-Louis PÉRIN Avocat à la Cour Préface de Michel GERMAIN Professeur à l'université Panthéon-Assas Paris II Table

Plus en détail

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 02 33 23 61 00

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 02 33 23 61 00 01-janv-15 4h21 9h49 16h53 22h11 6h38 59 19h07 62 0h59 13h37 5h17 10h51 17h49 23h13 7h34 65 20h01 69 2h04 14h39 6h06 11h44 18h36 0h07* 8h21 73 20h47 76 3h02 15h33 6h50 12h30 19h19 0h51* 9h03 79 21h28 81

Plus en détail

La Société par Actions Simplifiée (SAS) : Un fonctionnement dicté par les statuts

La Société par Actions Simplifiée (SAS) : Un fonctionnement dicté par les statuts La Société par Actions Simplifiée (SAS) : Un fonctionnement dicté par les statuts CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR A l origine, la Société par Actions Simplifiée (SAS) a été créée (par la loi n 94-1 du 13 novembre

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA SARL

GUIDE PRATIQUE DE LA SARL PASCAL DÉNOS Diplômé d expertise-comptable et Commissaire aux Comptes DESS en Banques et Finances GUIDE PRATIQUE DE LA SARL et de l EURL Création et gestion de la SARL, de l EURL, de la SELARL, de la SELU

Plus en détail

MODIFICATIONS APPORTÉES PAR LA LOI DU 15 MAI 2001

MODIFICATIONS APPORTÉES PAR LA LOI DU 15 MAI 2001 MODIFICATIONS APPORTÉES PAR LA LOI DU 15 MAI 2001 SARL EURL et SASU SAS SAS D EXERCICE LIBÉRAL SELAS LES MODIFICATIONS AVANT LA LOI DU 18 MAI 2001 1. libération du capital : libération des apports de numéraire

Plus en détail

LES SANCTIONS DU POUVOIR DANS LES SOCIETES AU VENEZUELA

LES SANCTIONS DU POUVOIR DANS LES SOCIETES AU VENEZUELA LES SANCTIONS DU POUVOIR DANS LES SOCIETES AU VENEZUELA Carlos Eduardo Acedo Ancien professeur de responsabilité civile aux cours de spécialisation de la Faculté de droit de l Université Centrale du Venezuela,

Plus en détail

L existence de la société commerciale

L existence de la société commerciale TABLE DES MATIÈRES Liste des principales abréviations 5 Introduction 9 Section I Classification des sociétés commerciales 11 1. Grandes catégories 11 A) Sociétés commerciales par la forme ou par l objet

Plus en détail

LETTRE MAI/JUIN 2013 EDITORIAL : 1843-4 DU CODE CIVIL : C ETAIT QUOI LA QUESTION?

LETTRE MAI/JUIN 2013 EDITORIAL : 1843-4 DU CODE CIVIL : C ETAIT QUOI LA QUESTION? LETTRE DU DEPARTEMENT SOCIETES DROIT DES SOCIETES, FUSIONS ACQUISITIONS, FINANCEMENT EDITORIAL : 1843-4 DU CODE CIVIL : C ETAIT QUOI LA QUESTION? MAI/JUIN 2013 La cour de cassation soulève une question

Plus en détail

Revue de presse du 07 au 13 juin 2013

Revue de presse du 07 au 13 juin 2013 Revue de presse du 07 au 13 juin 2013 Textes Législation Nationale Civil (043853) Décret n 2013-488 du 10 juin 2013 portant publication de l'accord entre la République française et la République fédérale

Plus en détail

DROIT DES OBLIGATIONS (Saint-Pétersbourg, 9 avril-17 avril 2014) Cours de Mme Suzanne Lequette. Introduction

DROIT DES OBLIGATIONS (Saint-Pétersbourg, 9 avril-17 avril 2014) Cours de Mme Suzanne Lequette. Introduction DROIT DES OBLIGATIONS (Saint-Pétersbourg, 9 avril-17 avril 2014) Cours de Mme Suzanne Lequette Introduction 1) Notion d obligation 2) Typologie des obligations - La distinction des obligations selon leurs

Plus en détail

SAUVEGARDE FINANCIERE ACCELEREE

SAUVEGARDE FINANCIERE ACCELEREE DOSSIER THÉMATIQUE SAUVEGARDE FINANCIERE ACCELEREE Articles Volume II Novembre 2010 Janvier 2013 SOMMAIRE 2013 BROUSSOLE, Yves. Sauvegarde financière accélérée : la dérogation aux seuils d'accès est effective.

Plus en détail

La société holding.animatrice de groupe?

La société holding.animatrice de groupe? La société holding.animatrice de groupe? Enjeux et définitions, Holding animatrice, Convention de management fees, Problématiques du dirigeant (ISF, transmission) Qu est-ce qu une holding? Une holding

Plus en détail

5 ème Journée de la Prévention. Conciliation/sauvegarde/redressement judiciaire : Une boîte à outils pour plusieurs acteurs

5 ème Journée de la Prévention. Conciliation/sauvegarde/redressement judiciaire : Une boîte à outils pour plusieurs acteurs 5 ème Journée de la Prévention Conciliation/sauvegarde/redressement judiciaire : Une boîte à outils pour plusieurs acteurs 12 novembre 2013 Table ronde animée par William Nahum Intervenants: Olivier Bafunno,

Plus en détail

L actualité du droit des entreprises en difficulté et du droit des suretés. Plan de l intervention. Partie I Le droit des sûretés

L actualité du droit des entreprises en difficulté et du droit des suretés. Plan de l intervention. Partie I Le droit des sûretés L actualité du droit des entreprises en difficulté et du droit des suretés Plan de l intervention Vendredi 2 octobre 2015 : 9h00 à 16h30 Par Nicolas Borga et Olivier Gout, Professeurs à l Université Jean

Plus en détail

FLASH PRATIQUE D ACTUALITE - 23/10/2012

FLASH PRATIQUE D ACTUALITE - 23/10/2012 69, bd. Malesherbes 75008 Paris, France Tél. : + 33 (0) 1 55 27 88 00 Fax : + 33 (0) 1 55 27 88 10 www.legister.fr Société d Avocats Le présent flash d actualité concerne principalement le droit des sociétés.

Plus en détail

Avocat au barreau de Paris Spécialiste en droit financier

Avocat au barreau de Paris Spécialiste en droit financier Avocat au barreau de Paris Spécialiste en droit financier Actualités Assurance & Réassurance - septembre décembre 2011 Présentation International Compétences Le Cabinet Actualités Publications Recrutement

Plus en détail

Holding animatrice. Holding passive

Holding animatrice. Holding passive Holding animatrice Holding passive Juillet 2015 Henry Royal Royal Formation Formation & Conseil juridique et fiscal du chef d entreprise 1 Tél : 06 12 59 00 16 contact@royalformation.com www.royalformation.com

Plus en détail

RESPONSABILITE CIVILE DU DIRIGEANT EN CAS DE PROCEDURE COLLECTIVE : UN ETAT DES LIEUX. Par. Florence Ivanier et Michael Taïeb

RESPONSABILITE CIVILE DU DIRIGEANT EN CAS DE PROCEDURE COLLECTIVE : UN ETAT DES LIEUX. Par. Florence Ivanier et Michael Taïeb 1 RESPONSABILITE CIVILE DU DIRIGEANT EN CAS DE PROCEDURE COLLECTIVE : UN ETAT DES LIEUX Florence Ivanier et Michael Taïeb Par Avocat Associé Avocat Associé Sommaire: lorsqu une société fait l objet d une

Plus en détail

2 - LES PRESTATIONS COMPENSATOIRES

2 - LES PRESTATIONS COMPENSATOIRES 2 - LES PRESTATIONS COMPENSATOIRES par Yannick ZEMRAK (Membre de l ARJ Montpellier-Nîmes) Sommaire Pages PRÉSENTATION DU CONTENTIEUX... 121 I Les prestations compensatoires allouées.. 125 A - Formes des

Plus en détail

Bénéfices et pertes : attribution, 16 clause léonine (SA), 23 a clause léonine (SARL), 35 a Bibliographie, 1

Bénéfices et pertes : attribution, 16 clause léonine (SA), 23 a clause léonine (SARL), 35 a Bibliographie, 1 Sommaire Présentation 1 CHAPITRE 4 Les nullités particulières aux sociétés par actions 23 CHAPITRE 1 Particularisme de la nullité des sociétés 4 Causes de nullité 23 CHAPITRE 2 Les nullités communes à

Plus en détail

Maître de Conférences

Maître de Conférences Anne-Françoise ZATTARA-GROS Maître de conférences à l Université de la Réunion, Habilitée à diriger les recherches 15, avenue René Cassin 97 715 Saint-Denis Cédex Courriel : afzattara-gros@orange.fr Maître

Plus en détail

Présentation de la SAS au regard des nouvelles règles envisagées par le projet OHADA relatif au droit des sociétés. Aspects de droit comparé

Présentation de la SAS au regard des nouvelles règles envisagées par le projet OHADA relatif au droit des sociétés. Aspects de droit comparé COLLOQUE AEDJ 30 ET 31 JANVIER 2013 - DOUALA 6 ET 7 FEVRIER 2013 - YAOUNDE Présentation de la SAS au regard des nouvelles règles envisagées par le projet OHADA relatif au droit des sociétés Aspects de

Plus en détail

ACTUALITES FISCALES. Loi de finances 2014 : les censures du Conseil Constitutionnel

ACTUALITES FISCALES. Loi de finances 2014 : les censures du Conseil Constitutionnel ACTUALITES FISCALES Loi de finances 2014 : les censures du Conseil Constitutionnel Dans sa décision n 2013-685 DC du 29 décembre 2013, le Conseil Constitutionnel a censuré plusieurs mesures fiscales prévues

Plus en détail

EURUS UNIVERSITE D AUTOMNE. Vendredi 17 octobre 2014. Marne-la-Vallée HOLDING ANIMATEUR DE GROUPE

EURUS UNIVERSITE D AUTOMNE. Vendredi 17 octobre 2014. Marne-la-Vallée HOLDING ANIMATEUR DE GROUPE EURUS UNIVERSITE D AUTOMNE Vendredi 17 octobre 2014 Marne-la-Vallée HOLDING ANIMATEUR DE GROUPE Précisions et Incertitudes dans l attente d une instruction administrative I Régimes fiscaux de faveur A)

Plus en détail

Droit général des sociétés : du projet de société jusqu à sa dissolution

Droit général des sociétés : du projet de société jusqu à sa dissolution Droit général des sociétés : du projet de société jusqu à sa dissolution Auteur(s) : Afif Daher Présentation(s) : Maître de Conférences, Hors Classe, à la Faculté de Droit et de Science Politique de l'université

Plus en détail

Loi de Modernisation de l Economie (LME) Son impact au regard du droit des sociétés

Loi de Modernisation de l Economie (LME) Son impact au regard du droit des sociétés Loi de Modernisation de l Economie (LME) Son impact au regard du droit des sociétés Les dispositions relatives à la réforme des sociétés commerciales prévues dans la loi n 2008-776 de modernisation de

Plus en détail

Commentaire. Décision n 2011-132 QPC du 20 mai 2011. (M. Ion C.) Incapacité et interdiction d exploiter un débit de boissons

Commentaire. Décision n 2011-132 QPC du 20 mai 2011. (M. Ion C.) Incapacité et interdiction d exploiter un débit de boissons Commentaire Décision n 2011-132 QPC du 20 mai 2011 (M. Ion C.) Incapacité et interdiction d exploiter un débit de boissons Par arrêt en date du 24 mars 2011 (n 490), la troisième chambre civile de la Cour

Plus en détail

FORMATION PERMANENTE 2013

FORMATION PERMANENTE 2013 FORMATION PERMANENTE 2013 À LA COLLE-SUR-LOUP Les 20 & 21 juin PROGRAMME M e r c r e d i19 juin 2013 s o i r é e Accueil des participants à partir de 18 heures. Un buffet sera servi de 19 heures à 22 heures.

Plus en détail

FORMATION CONTINUE AVRIL 2013

FORMATION CONTINUE AVRIL 2013 FORMATION CONTINUE AVRIL 2013 13.140BOR - L'instruction préparatoire Date : 03/04/2013 Niveau : INITIATION a) 50 Horaire : 9h30-12h30 Gratuite convention Droit pénal des Barreaux de Bordeaux et de la Charente

Plus en détail

SOCIETE ANONYME (sans appel public à l'épargne)

SOCIETE ANONYME (sans appel public à l'épargne) SOCIETE ANONYME (sans appel public à l'épargne) 25/09/2015 La société anonyme (SA) est une société dont le capital est divisé en actions. Ce capital social doit être au moins égal à 37 000 euros. Les associés,

Plus en détail

NEGOCIACIONES COMERCIALES MULTILATERALES RONDA URUGUAY

NEGOCIACIONES COMERCIALES MULTILATERALES RONDA URUGUAY NEGOCIACIONES COMERCIALES MULTILATERALES RONDA URUGUAY RESTRICTED MTN.GNS/W/155 30 de junio de 1992 Distribución especial Grupo de Negociaciones sobre Servicios Original : francés COMUNICACIÓN DEL CAMERÚN

Plus en détail

LOI DE SAUVEGARDE DES ENTREPRISES réforme le droit applicable aux entreprises en difficulté en privilégiant la prévention et la négociation

LOI DE SAUVEGARDE DES ENTREPRISES réforme le droit applicable aux entreprises en difficulté en privilégiant la prévention et la négociation LOI DE SAUVEGARDE DES ENTREPRISES réforme le droit applicable aux entreprises en difficulté en privilégiant la prévention et la négociation Cette loi (n 2005-845 du 26 Juillet 2005, publiée au Journal

Plus en détail

Concurrence Les mentions obligatoires sur les documents commerciaux : êtes-vous en conformité avec la Loi?

Concurrence Les mentions obligatoires sur les documents commerciaux : êtes-vous en conformité avec la Loi? Novembre - Décembre 2012 l e t t r e d i n f o r m a t i o n Nous avons le plaisir de vous adresser la nouvelle édition de notre lettre d information juridique, fiscale et sociale. Nous vous en souhaitons

Plus en détail

Le droit des personnes et des familles

Le droit des personnes et des familles Chroniques notariales vol. 47 Table des matières Le droit des personnes et des familles Chapitre 1. L état civil....................................... 18 1. Recherche dans les registres de l état civil.

Plus en détail

Le droit patrimonial des couples

Le droit patrimonial des couples Chroniques notariales vol. 54 Table des matières Le droit patrimonial des couples Chapitre I. Le régime matrimonial primaire.................... 206 Section 1. Devoir de secours entre époux (art. 213)...............

Plus en détail

Droit patrimonial / Groupes familiaux Le cautionnement par des sociétés civiles ou commerciales dans les groupes familiaux

Droit patrimonial / Groupes familiaux Le cautionnement par des sociétés civiles ou commerciales dans les groupes familiaux En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services ou des offres adaptés à vos centres d'intérêts. En Droit

Plus en détail

Table des matières. Sommaire 5 Préface 7 Introduction Le choix d une structure sociétaire 9

Table des matières. Sommaire 5 Préface 7 Introduction Le choix d une structure sociétaire 9 Table des matières Sommaire 5 Préface 7 Introduction Le choix d une structure sociétaire 9 La holding belge, utilisation par les résidents et les non-résidents 15 Jacques Malherbe et Daphné de Laveleye

Plus en détail

La désignation du syndic par l assemblée générale des copropriétaires

La désignation du syndic par l assemblée générale des copropriétaires La désignation du syndic par l assemblée générale des copropriétaires Article juridique publié le 13/02/2015, vu 3211 fois, Auteur : Maître Joan DRAY La Cour de cassation, par une décision du 5 novembre

Plus en détail

Le challenge de la SAS

Le challenge de la SAS 1 Un statut novateur Caractère autonome... 1 Société très ouverte... 2 Liberté statutaire... 3 Règles de fonctionnement à la carte... 4 Maîtrise de l actionnariat... 4 Rédaction délicate... 5 Règles impératives...

Plus en détail

ISF : LES DIFFERENTS CAS D'EXONERATION DES TITRES SOCIAUX

ISF : LES DIFFERENTS CAS D'EXONERATION DES TITRES SOCIAUX Droit de la famille Organisation et transmission patrimoniale Fiscalité Droit de l entreprise PATRIMOTHEME - MAI 2014 ISF : LES DIFFERENTS CAS D'EXONERATION DES TITRES SOCIAUX Plusieurs régimes d'exonération,

Plus en détail

Créateurs, repreneurs, une formation pour réussir

Créateurs, repreneurs, une formation pour réussir Créateurs, repreneurs, une formation pour réussir LE CHOIX DU STATUT JURIDIQUE Un choix à adapter à vos besoins Les questions à vous poser La volonté de s associer La capacité juridique La responsabilité

Plus en détail

Sociétés - Commercial - Construction - Immobilier Fiscal - Social - Propriété intellectuelle

Sociétés - Commercial - Construction - Immobilier Fiscal - Social - Propriété intellectuelle ACTUALITE JURIDIQUE Sociétés - Commercial - Construction - Immobilier Fiscal - Social - Propriété intellectuelle n 10 - Janvier - Février - Mars 2015 DROIT DES SOCIETES - DROIT COMMERCIAL 01. Refus de

Plus en détail

Lutte contre le changement climatique : que pouvons-nous faire ensemble?

Lutte contre le changement climatique : que pouvons-nous faire ensemble? 1 res Rencontres franco-espagnoles du développement durable Lutte contre le changement climatique : que pouvons-nous faire ensemble? Présidées par : Arnaud Leroy, député des Français établis hors de France

Plus en détail

Société par actions simplifiée

Société par actions simplifiée Société par actions simplifiée Durée : 16 heures Support : 600 diapositives Objectifs Maîtriser les règles de fonctionnement de la SAS, de la création à la liquidation. Savoir décrypter les statuts et

Plus en détail

Moyens d actions des créanciers contre le contrat d assurance vie souscrit par le débiteur

Moyens d actions des créanciers contre le contrat d assurance vie souscrit par le débiteur Moyens d actions des créanciers contre le contrat d assurance vie souscrit par le débiteur Article juridique publié le 06/01/2013, vu 5101 fois, Auteur : Maître Joan DRAY Moyens d actions des créanciers

Plus en détail

Crónica Semanal sobre las Universidades Populares en el Mundo Semana N 11, France. París, domingo 14 de Diciembre del 2014.

Crónica Semanal sobre las Universidades Populares en el Mundo Semana N 11, France. París, domingo 14 de Diciembre del 2014. Crónica Semanal sobre las Universidades Populares en el Mundo Semana N 11, France. París, domingo 14 de Diciembre del 2014. Desde hace relativamente poco, la investigación universitaria ha comenzado a

Plus en détail

Revue de presse du 08 au 14 juin 2012

Revue de presse du 08 au 14 juin 2012 Revue de presse du 08 au 14 juin 2012 Textes Législation Nationale Social (040238) Ordonnance n 2012-792 du 7 juin 2012 relative à la partie législative du code du travail applicable à Mayotte portant

Plus en détail

Les Journées Régionales de la Création & Reprise d Entreprise

Les Journées Régionales de la Création & Reprise d Entreprise Les Journées Régionales de la Création & Reprise d Entreprise 8 ème ÉDITION S.M.A.R.T. Production 2004-2005 - Tous droits de reproduction réservés. Retrouvez dans ce PDF, les commentaires audios des intervenants,

Plus en détail

Commentaire. Décision n 2012-239 QPC du 4 mai 2012. Mme Ileana A.

Commentaire. Décision n 2012-239 QPC du 4 mai 2012. Mme Ileana A. Commentaire Décision n 2012-239 QPC du 4 mai 2012 Mme Ileana A. (Transmission des amendes, majorations et intérêts dus par un contribuable défunt ou une société dissoute) Le Conseil constitutionnel a été

Plus en détail

INTRODUCTION. Pourquoi un comparatif SC vs SAS. Quid des SARL, SA, SNC, etc?

INTRODUCTION. Pourquoi un comparatif SC vs SAS. Quid des SARL, SA, SNC, etc? INTRODUCTION Pourquoi un comparatif SC vs SAS Quid des SARL, SA, SNC, etc? Etude comparée SC / SAS A la constitution Constitution : intervention d un Commissaire aux apports (CAA) Dans la Société civile

Plus en détail

Responsabilité pénale de l association

Responsabilité pénale de l association Responsabilité pénale de l association Infractions limitativement définies : Le code pénal prévoit la responsabilité pénale des personnes morales à raison des infractions réalisées pour leur compte et

Plus en détail

Le Club de Gestion. Nomination d un Commissaire aux Comptes. www.club-gestion.fr. Nomination d un Commissaire aux Comptes

Le Club de Gestion. Nomination d un Commissaire aux Comptes. www.club-gestion.fr. Nomination d un Commissaire aux Comptes I - Cas de nomination dans les différentes formes de société 1) Les sociétés par actions a) Les Sociétés Anonymes (SA) La nomination d un ou plusieurs CAC est obligatoire dans les SA. L art. L. 225-16

Plus en détail

Les Guides des Avocats de France LA SOCIÉTÉ PAR ACTIONS SIMPLIFIÉE

Les Guides des Avocats de France LA SOCIÉTÉ PAR ACTIONS SIMPLIFIÉE Les Guides des Avocats de France LA SOCIÉTÉ PAR ACTIONS SIMPLIFIÉE 2 2005 Les Guides des Avocats de France LA SOCIETE PAR ACTIONS SIMPLIFIEE Page 4 INTRODUCTION Page 6 DÉFINITION Page 7 CARACTÉRISTIQUES

Plus en détail

Quatrième commission

Quatrième commission Quatrième commission Président: Fabrice LUZU Rapporteur: Nathalie LE GALL Auditorium Mercredi 26 septembre- 9 heures 4/24 PREMIÈRE PROPOSITION CREER UN OUTIL DE SOLIDARITE FAMILIALE: LE FONDS FAMILIAL

Plus en détail

Lettre d Information Juridique et Fiscale. 10 janvier 2008 4 ème Trimestre 2007

Lettre d Information Juridique et Fiscale. 10 janvier 2008 4 ème Trimestre 2007 Lettre d Information Juridique et Fiscale 10 janvier 2008 4 ème Trimestre 2007 1. DROIT DES SOCIETES/ DROIT BOURSIER Sort de la clause de garantie de passif en cas de fusion absorption : Toute convention

Plus en détail

ENTREPRISE UNIPERSONNELLE A RESPONSABILITE LIMITEE EURL Ou SARL UNIPERSONNELLE

ENTREPRISE UNIPERSONNELLE A RESPONSABILITE LIMITEE EURL Ou SARL UNIPERSONNELLE ENTREPRISE UNIPERSONNELLE A RESPONSABILITE LIMITEE EURL Ou SARL UNIPERSONNELLE La loi n 85-697 du 11 juillet 1985 permet à une personne physique ou morale de créer une société à responsabilité limitée,

Plus en détail

Transfert d entreprise

Transfert d entreprise Fiche 81 CLARIFICATION DU CONCEPT À quoi correspond le transfert d entreprise? Le transfert d entreprise désigne une diversité de situations entraînant un changement d employeur. Cela concerne, notamment,

Plus en détail

CONFEDERATION EUROPEENNE DES POINTS DE RENCONTRE POUR LE MAINTIEN DES RELATIONS ENFANTS - PARENTS

CONFEDERATION EUROPEENNE DES POINTS DE RENCONTRE POUR LE MAINTIEN DES RELATIONS ENFANTS - PARENTS CONFEDERATION EUROPEENNE DES POINTS DE RENCONTRE POUR LE MAINTIEN DES RELATIONS ENFANTS - PARENTS Historique 1998 Paris : Le premier Colloque International des Lieux d accueil pour le Maintien des Relations

Plus en détail

PIGNARRE Louis-Frédéric

PIGNARRE Louis-Frédéric PIGNARRE Louis-Frédéric Laboratoire de droit privé 14, rue Cardinal de Cabrières 34 060 Montpellier Louis-frederic.pignarre@univ-montp1.fr Fonctions et responsabilités universitaires - Professeur de droit

Plus en détail

Revue de presse du 20 décembre 2013

Revue de presse du 20 décembre 2013 Revue de presse du 20 décembre 2013 Doctrines Législation Communautaire Banque (045300) La directive CRD 4 du 26 juin 2013 et les mesures ayant trait au gouvernement d'entreprise, par LECOURT Benoît (Revue

Plus en détail

Vente en ligne, CGV et clauses abusives

Vente en ligne, CGV et clauses abusives Vente en ligne, CGV et clauses abusives L examen de sites de vente aux consommateurs (B-to-C) fait apparaître de manière récurrente des clauses contractuelles dans les conditions générales de vente (CGV)

Plus en détail

LA SAS SANS COMMISSAIRE AUX COMPTES Maison de l Amérique latine 9 Février 2011. Jack DEMAISON Avocat-Associé Simon-Associés

LA SAS SANS COMMISSAIRE AUX COMPTES Maison de l Amérique latine 9 Février 2011. Jack DEMAISON Avocat-Associé Simon-Associés LA SAS SANS COMMISSAIRE AUX COMPTES Maison de l Amérique latine 9 Février 2011 Jack DEMAISON Avocat-Associé Simon-Associés Avant la Loi du 4 Août 2008 : POURQUOI LES PME CHOISISSAIENT-ELLES LA SAS? - Pour

Plus en détail

Votre droit au français

Votre droit au français Votre droit au français République française dans le monde du travail > Vous êtes salarié d une entreprise : vous avez un droit imprescriptible à vous exprimer et à recevoir une information en français.

Plus en détail

Formation. Recherche

Formation. Recherche ROBINEAU Matthieu CV Titre universitaire : MCF Corps : MCF Section CNU : 01 Droit privé Formation 1997 - Maîtrise de droit privé, option immobilier notariat, Université d Orléans 1998 D.E.S.S. Droit et

Plus en détail

Commentaire. Décision n 2012-242 QPC du 14 mai 2012. Association Temps de vie

Commentaire. Décision n 2012-242 QPC du 14 mai 2012. Association Temps de vie Commentaire Décision n 2012-242 QPC du 14 mai 2012 Association Temps de vie (Licenciement des salariés protégés au titre d un mandat extérieur à l entreprise) Le Conseil constitutionnel a été saisi le

Plus en détail

LETTRE D INFORMATION PVB

LETTRE D INFORMATION PVB LETTRE D INFORMATION PVB GROS PLAN SUR : CERTIFICAT DE TRAVAIL ET COUVERTURE DES FRAIS DE SANTE. LOI DE SECURISATION DE L EMPLOI DU 14/06/2013 ARTICLE L.911-8 DU CODE DE LA SECURITE SOCIALE. Ce nouvel

Plus en détail

www.ezalagioielli.com www.zalagioielli.com

www.ezalagioielli.com www.zalagioielli.com www.ezalagioielli.com www.zalagioielli.com La Firma Affascinato da sempre dal mondo dei metalli nobili e delle pietre preziose, Mauro Zala infonde queste sue passioni nella produzione di gioielli artigianali

Plus en détail

Revue de presse du 29 novembre 2013

Revue de presse du 29 novembre 2013 Revue de presse du 29 novembre 2013 Doctrines Législation Communautaire Nouvelles technologies et commerce électronique (045046) «Big data» et le principe de finalité, par SOLTANI Sarra (Revue Lamy Droit

Plus en détail

1 Le challenge de la SAS

1 Le challenge de la SAS CONSTITUTION D UNE SAS 1 Le challenge de la SAS Un statut novateur Caractère autonome... 1 Société très ouverte... 2 Liberté statutaire... 3 Règles de fonctionnement à la carte... 4 Maîtrise de l actionnariat...

Plus en détail

Introduction : 2) s il y a cessation des paiements. I) Tant qu il n y a pas de cessation de paiement :

Introduction : 2) s il y a cessation des paiements. I) Tant qu il n y a pas de cessation de paiement : LE DIRIGEANT DE SOCIETE FACE AUX DIFFICULTES FINANCIERES DE L ENTREPRISE REUNION CFACI DU 12/10/2007 INSTITUT GOETHE PAR SERGE WORTHALTER, MEMBRE DE LA CFACI, AVOCAT AU BARREAU DE PARIS TEL 01 43 41 22

Plus en détail

Partiel (mai 2012) : Droit des affaires 2, Licence 3 Madame le Professeur Drummond Cas pratique

Partiel (mai 2012) : Droit des affaires 2, Licence 3 Madame le Professeur Drummond Cas pratique Bibliothèque numérique ASSAS.NET www.assas.net Partiel (mai 2012) : Droit des affaires 2, Licence 3 Madame le Professeur Drummond Cas pratique www.assas.net Remerciements ASSAS.NET souhaite remercier,

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE TABLE DES MATIÈRES 1 Introduction au droit des contrats... 1 I. La notion d obligation... 1 A. Les caractères de l obligation... 1 B. Les sources des obligations... 2 C. La typologie des obligations...

Plus en détail

La mise en cause de la responsabilité des dirigeants : La faute de gestion

La mise en cause de la responsabilité des dirigeants : La faute de gestion La mise en cause de la responsabilité des dirigeants : La faute de gestion INTRODUCTION Beaucoup d obligations pèsent sur les épaules du chef d entreprise. En effet, le dirigeant est amené à prendre des

Plus en détail

DISSOLUTIONS DE SOCIETES

DISSOLUTIONS DE SOCIETES DISSOLUTIONS DE SOCIETES Objectifs : o Présentation des objectifs, des modalités et des conséquences comptables et financières des opérations de dissolution des sociétés. Pré requis : o Connaissances en

Plus en détail

Année : 4a. Jérôme LASSERRE-CAPDEVILLE j.lasserrecapdev@unistra.fr Professeur. Droit des Entreprises DROIT DES SOCIETES.

Année : 4a. Jérôme LASSERRE-CAPDEVILLE j.lasserrecapdev@unistra.fr Professeur. Droit des Entreprises DROIT DES SOCIETES. Année : 4a Jérôme LASSERRE-CAPDEVILLE j.lasserrecapdev@unistra.fr Professeur Droit des Entreprises DROIT DES SOCIETES Introduction TITRE I. LES REGLES COMMUNES AUX DIFFERENTES SOCIETES Chapitre 1 : Définition

Plus en détail

Partie 1 - La gestion des risques : identifier, prévenir, éviter, réduire, transférer les risques?

Partie 1 - La gestion des risques : identifier, prévenir, éviter, réduire, transférer les risques? Partie 1 - La gestion des risques : identifier, prévenir, éviter, réduire, transférer les risques? 1. L identification des risques... 3 1.1. Risques globaux encourus par toute entreprise... 3 1.2. Risques

Plus en détail

TABLE ANALYTIQUE. Les chiffres renvoient aux numéros de pages. Section 2 Exonération 144. Chapitre 2 Applications 179

TABLE ANALYTIQUE. Les chiffres renvoient aux numéros de pages. Section 2 Exonération 144. Chapitre 2 Applications 179 TABLE ANALYTIQUE Les chiffres renvoient aux numéros de pages Introduction générale 7 LIVRE 1 Droit européen de la concurrence Introduction 19 Partie 1 Ententes et abus de position dominante Titre 1 Domaine

Plus en détail

Revue de presse du 19 au 25 juillet 2013

Revue de presse du 19 au 25 juillet 2013 Revue de presse du 19 au 25 juillet 2013 Textes (043998) Décret n 2013-635 du 12 juillet 2013 relatif à la BPI complétant la liste du décret n 96-1054 du 5/12/1996 pris pour l'application de l'article

Plus en détail

Médecine et Bioéthique

Médecine et Bioéthique Médecine et Bioéthique Condamnation d'un chirurgien-dentiste pour perte de chance La disparition d'une éventualité favorable constitue une perte de chance réparable. Cass. 1re civ., 22 mars 2012, n 11-10.935

Plus en détail

ISF des dirigeants et actionnaires Les bonnes questions

ISF des dirigeants et actionnaires Les bonnes questions ISF des dirigeants et actionnaires Les bonnes questions L ISF : Un barème très élevé Seuil d imposition : 1 300 000. Tranche Taux Calcul < 800 000 0% Assiette x 0 Entre 800 000 et 1 300 000 0,50% (A x

Plus en détail

Guide pratique de la SAS et de la SASU Créer, gérer, développer 1 ère édition Mise à jour actualisée de la NRE du 15 mai 2001

Guide pratique de la SAS et de la SASU Créer, gérer, développer 1 ère édition Mise à jour actualisée de la NRE du 15 mai 2001 Guide pratique de la SAS et de la SASU Créer, gérer, développer 1 ère édition Mise à jour actualisée de la NRE du 15 mai 2001 Avertissement Mise à jour sur internet Les éditions de l ouvrage sont annuelles.

Plus en détail

Droit des sociétés 2015/16. Elise Grosjean-Leccia Christiane Lamassa Marie-Claude Rialland

Droit des sociétés 2015/16. Elise Grosjean-Leccia Christiane Lamassa Marie-Claude Rialland Droit des sociétés 2015/16 Elise Grosjean-Leccia Christiane Lamassa Marie-Claude Rialland Dans la même collection Auto-entrepreneur 2015/2016 Droit de l immobilier 2015/2016 Droit des assurances 2015/2016

Plus en détail

N 10/00199 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

N 10/00199 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE TRIBUNAL DU TRAVAIL DE NOUMÉA N 10/00199 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Présidente : Mme ANDRE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Greffier : Brigitte LAPORTE Jugement du 27 mars 2012 PARTIES EN CAUSE : DEMANDERESSE : Mme

Plus en détail

Alexandre Fabre FONCTIONS. Maître de conférences en droit privé à l Université Paris 1 Panthéon Sorbonne

Alexandre Fabre FONCTIONS. Maître de conférences en droit privé à l Université Paris 1 Panthéon Sorbonne Alexandre Fabre 33 ans Vie maritale, 2 enfants 7, rue de l Arrivée 95880 Enghien-les-Bains Mél : alexandre.fabre@univ-paris1.fr Maître de conférences en droit privé, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne

Plus en détail

Roland Grunder Administrateur et conseiller en entreprise

Roland Grunder Administrateur et conseiller en entreprise Roland Grunder Administrateur et conseiller en entreprise 1. Avantages/inconvénients des principales structures juridiques 2. Modalités de création (SA, Sàrl, Succursale) 3. Modalités de transmission 4.

Plus en détail

2. Bas i s reg el s voor een g ezon d f i n an ci eel b el ei d

2. Bas i s reg el s voor een g ezon d f i n an ci eel b el ei d 2. Bas i s reg el s voor een g ezon d f i n an ci eel b el ei d Proposition de dissolution des sociétés à responsabilité limitée Une tâche spécifique, confiée par la loi à votre réviseur d entreprises

Plus en détail

Commission ouverte. Co-responsables : Paul Bouaziz, avocat honoraire Alain Sutra, avocat à la cour

Commission ouverte. Co-responsables : Paul Bouaziz, avocat honoraire Alain Sutra, avocat à la cour Commission ouverte SOCIAL Co-responsables : Paul Bouaziz, avocat honoraire Alain Sutra, avocat à la cour Lundi 30 juin 2014 Actualité jurisprudentielle : Les arrêts topiques et récents de la chambre sociale

Plus en détail

CONFERENCE ICC au PAVILLON LE DOYEN le 5 mai 2009 par Chantal JORDAN ISF : actualité législative et jurisprudentielle

CONFERENCE ICC au PAVILLON LE DOYEN le 5 mai 2009 par Chantal JORDAN ISF : actualité législative et jurisprudentielle CONFERENCE ICC au PAVILLON LE DOYEN le 5 mai 2009 par Chantal JORDAN ISF : actualité législative et jurisprudentielle GENERALITES Modalités de souscription : Depuis l année dernière : 2 jeux de déclarations

Plus en détail

Transfert des contrats de travail : Art. L. 1224-1 du Code du travail

Transfert des contrats de travail : Art. L. 1224-1 du Code du travail Mois AAAA Mois AAAA Mise à jour décembre 2008 Art. L. 1224-1 du Code du travail En bref Cette fiche a pour objet de présenter les conditions d application de l article L. 1224-1 du Code du travail et les

Plus en détail

Comparatif entre la fusion et la TUP pour les SA, SARL et SAS non cotées

Comparatif entre la fusion et la TUP pour les SA, SARL et SAS non cotées Comparatif entre la fusion et la TUP pour les SA, SARL et SAS non cotées 1 Rappels des notions... 2 1.1 L opération de fusion... 2 1.2 La transmission universelle de patrimoine (TUP) ou confusion de patrimoine...

Plus en détail

LA MOTIVATION DE LA LETTRE DE LICENCIEMENT

LA MOTIVATION DE LA LETTRE DE LICENCIEMENT LA MOTIVATION DE LA LETTRE DE LICENCIEMENT INTRODUCTION La rédaction de la lettre de licenciement est une étape essentielle, durant laquelle l éventualité d un contentieux portant sur le licenciement doit

Plus en détail