! MINISTÈRE!DE!L'ÉCONOMIE,! DE!l INDUSTRIE!ET!DE!L'EMPLOI!

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "! MINISTÈRE!DE!L'ÉCONOMIE,! DE!l INDUSTRIE!ET!DE!L'EMPLOI!"

Transcription

1 MINISTÈREDEL'ÉCONOMIE, DEl INDUSTRIEETDEL'EMPLOI MINISTÈREDUBUDGET,DESCOMPTES PUBLICS,DELAFONCTIONPUBLIQUE ETDELARÉFORMEDEL ÉTAT RAPPORT N 2009"M"066"03 LESFRAISPRÉLEVÉSSURLESPRODUITSFINANCIERSBÉNÉFICIANT D UNAVANTAGEFISCALPOURFAVORISERL INVESTISSEMENTDANS LESPME "#$%&'($) THOMASCAZENAVE *+,(-.#-/)0-,1'+$+.-, ALEXANDRESINÉ *+,(-.#-/)0-,1'+$+.-, 23/,&$,/(-)4','3+0- BRUNODURIEUX *+,(-.#-/)56+6)$&0-,1'+$+.-, MICKAËLOHIER *+,(-.#-/)0-,1'+$+.-, PIERRE"EMMANUELTHIARD *+,(-.#-/)0-,1'+$+.-, "OCTOBRE2009"

2 Rapport SYNTHÈSE 78'+,(-.#'3+56+6)$&-0-,1'+$+.-,9*:;<$6#6,$','-08/+-=',,'3+4',$+#>6#/0'-)&-,1)$',-#.3==',,'3+, ()6&-46,,/) &-, ()30/'#, 08'+4-,#',,-=-+# 0$+, &-, (-#'#-, -# =3?-++-, 0-&8'=(C#0-,3&'0$)'#6,/)&$13)#/+-9* 2;<E 7-, ()30/'#,.3+.-)+6,,3+# 0-0-/F #?(-,G &-, 13+0,.3==/+, 0- (&$.-=-+# 9&-, 13+0, 08'+4-,#',,-=-+#, 0- ()3F'='#6 &-, 13+0,.3==/+, 0- (&$.-=-+# 0$+, &8'++34$#'3+ &-, 13+0,.3==/+, 0- (&$.-=-+# > )',J/- 1',.$/F< $'+,' J/- &-, K3&0'+5, 08'+4-,#',,-=-+#,-+13+0,()3()-,EI-,0-/F#?(-,0-46K'./&-,3+#(-)=',0-&-4-)-+LMMN (&/,0-OHLA0,P(3/)/+=3+#$+#0-06(-+,-1',.$&-0-QMMAPE Lesprincipauxconstatsdelamissionsontlessuivants: &-, 1) $', -#.3==',,'3+, ()6&-46,,/).-, ()30/'#, +-, 3+# ($,,/11',$==-+# #)$+,( $)-+#,(3/)&-,'+4-,#',,-/),G (3/)&-,13+0,H&-,-F'5-+.-,0-#)$+,($)-+.-3+#6#6,-+,'%&-=-+#$..)/-,($) &8'+,#)/.#'3+ 0- &8R/#3)'#6 0-, =$).K6, 1'+$+.'-), 9RA;< 0- S/'+ LMMT J/' $,'=(&'1'6 -# ($)#'-&&-=-+# K$)=3+',6 &-,.$#653)'-, 0-1)$',E U3/#-13',H -+ &8$%, ,$5)656-,H,3/,&$13)=-08/+#$/F0-1)$',,?+#K6#'J/-($) -F-=(&-H&$.3=($)$%'&'#6-+#)-&-,13+0,)-,#-&'='#6-V &-,K3&0'+5, 1$',$+#$((-&(/%&'.>&86($)5+-)-&W4-+#0/0)3'#0-,6=-##-/),-# =$#'W)-0-1)$',+-,3+#($,$/,,'-F'5-$+#-,J/-.-&&-,$((&'.$%&-,$/F13+0,E7$ 1$'%&- &','%'&'#6 0-, ()3,(-.#/, -+ =$#'W)- 0-1)$', $'+,' J/- &- )-.3/), > 0-, ()6&W4-=-+#,,/) +- (-)=-##-+# ($, 0864$&/-) &- =3+#$+# 0-, 1)$', -#.3==',,'3+,J/',-)$-11-.#'4-=-+#()6&-46E &-+'4-$/0-,1)$',-,#6&-46=$',+-,-=%&-($,&'6>&8-F',#-+.-08/+$4$+#$5-1',.$&G -+ &8$%, , $5)656-,,/) &-, 1)$', -#.3==',,'3+, ()6&-46,H &$ =',,'3+$6&$%3)6/+=30W&-08-,#'=$#'3+0/#$/F0-1)$',$++/-&=3?-+ER($)#') 08/+6.K$+#'&&3+0-()30/'#,-#,3/,.-)#$'+-,K?(3#KW,-,H'&$6#6-,#'=6>QHQX -+=3?-++-(3/)&-,13+0,V &-#$/F0-1)$',+-,-=%&-($,$43')()35)-,,6$4-.&8-+#)6--+4'5/-/)0-&$&3' 0- &8$4$+#$5-1',.$& +8$ ($, -/ (3/).3+,6J/-+.- /+- )64','3+ 0-, ()$#'J/-, #$)'1$')-,0-,,3.'6#6,0-5-,#'3+V &-#$/F$++/-&0-1)$',=3?-+,/)()30/'#,,'='&$')-,H=$',+83/4)$+#($,0)3'#> -,# '+16)'-/) 0-0-/F (3'+#, -+4')3+ ()'+.'($&-=-+# -+ )$',3+ 0- &8$%, , 1)$',0-0',#)'%/#'3+J/',3+#()6&-46,,/)&-,()30/'#,0-,#'+6,$/F($)#'./&'-),E &-,1)$',0-0',#)'%/#'3+($)$',,-+#-F.-,,'1,-+)$',3+0-,)6#)3.-,,'3+,$++/-&&-,J/' +-,3+ #S/,#'1'6-,+',/)&-(&$+6.3+3='J/-+',/)&-(&$+S/)'0'J/-G &$ =',,'3+ $ -,#'=6 J/- &-, 1)$', 0-0',#)'%/#'3+H J/',3+#.3+,#'#/6, 0-, 0)3'#, 08-+#)6- -# 0-, )6#)3.-,,'3+, $++/-&&-,,/) &-, 1)$', 0-5-,#'3+H )-()6,-+#-+# -+4')3+[QX0/=3+#$+##3#$&0-,1)$',V \O\

3 Rapport &-,)6#)3.-,,'3+,$++/-&&-,,3+#(-)]/-,,$+,.3+#)-($)#'-(3/)&8'+4-,#',,-/)-+ #-)=-,0-.3+,-'&EB+-11-#H&-,,3==-,'+4-,#'-,,3+#%&3J/6-,(-+0$+#$/=3'+,.'+J$+,,$+,(3,,'%'&'#608$)%'#)$5-E7-,)6#)3.-,,'3+,+-)-=(&',,-+#03+.($,&$.3+0'#'3+ 08$=6&'3)$#'3+ 0-,,-)4'.-, )-+0/, $/.&'-+# ()64/- ($) &-, #-F#-, -+.$0)$+#&$()$#'J/-0-,)6#)3.-,,'3+,E Lamissionainstruitdifférentesoptionsvisantàmieuxrégulerlesfraisprélevés. 7$=',,'3+$6.$)#6&-,,3&/#'3+,4',$+#>(&$13++-)&-,1)$',E7$061'+'#'3+08/+-+3)=- '=(6)$#'4-3/%'-+'+0'.$#'4-H$/)$'#(3/)-11-#08'+.'#-)&-,'+#-)=60'$')-,>,8$&'5+-),/).-##- $'&&-/),H &- (&$13+0 (3/))$'# ^#)- 1$.'&-=-+#.3+#3/)+6H.- J/' ()643')/+=30-0-)6=/+6)$#'3+0-,,3.'6#6,0-5-,#'3+0$4$+#$5-&'6>&-/), (-)13)=$+.-,ER&8',,/-08/+-(6)'30-0-.'+J$++6-,H&-,1)$',,-)$'-+#.$&./&6, +3+(&/,,/)&-=3+#$+#0/.$('#$&'+4-,#'=$',,/)&-(&/,(-#'#=3+#$+#-+#)-.- 0-)+'-)-#&$4$&-/)0-&8$.#'1+-#EI-0',(3,'#'1,-)$'#&$.3+#)-($)#'-0/Ycarried interestz-+.$,0-.3+#)-(-)13)=$+.-v $..)3_ #)- &$ #)$+,($)-+.- -# &$ &','%'&'#6 0-, 1)$', (3/) 1$43)',-) &$.3+./)) #)-&-,()30/'#,G " &-, 3%&'5$#'3+, 0- #)$+,($) , K3&0'+5, (3/))$'-+# ^#)- $&'5+6-,,/).-&&-, 0-, 13+0, -+ '=(3,$+# &$ (/%&'.$#'3+ 08/+- +3#'.- 6J/'4$&-+#- J/' 0-4)$'# -+ 3/#)- ()6.',-) &- =3+#$+# =$F'=/= 0-, 1)$', J/',-)3+# " &-,+3#'.-,0-,13+0,-#0-,K3&0'+5,(3/))$'-+#()643')/+#$/F$++/-&0-1)$',=$F'=/=$..3=($5+608/+-F-=(&-+/=6)'J/-EI-#$/F(-)=-##)$'# 08$(()6.'-)&-=3+#$+#0-,1)$',J/'(3/))3+#^#)-()6&-46,,/)&$(6)'30-0- %&3.$5- $'+,' J/-,/) &$ (6)' #-+#'3+ )-.3==$+06- ($) &$,3.'6#60-5-,#'3+V " >&8'=$5-0-.-J/',-()$#'J/-06S>0$+,/+.-)#$'++3=%)-0-($?,H&-,'#- '+#-)+-# 0- &8RA; (3/))$'# ^#)- 03#6 08/+.3=($)$#-/) 0- ()30/'#,E I-.3=($)$#-/)(-)=-##)$'#$/,3/,.)'(#-/)0-.$&./&-)&-=3+#$+#0-,1)$', ()6&-46,-#&-=3+#$+#0-.$('#$&)-,#'#/6(3/).K$./+0-,()30/'#,4',6, ($)&8RA;,-&3+0'116)-+#-,K?(3#KW,-,E '+#-)0')-&-,)6#)3.-,,'3+,$++/-&&-,$/F0',#)'%/#-/),,/).-,()30/'#,E`'-+J/-.-##- '+#-)0'.#' /&- 0- &8$((&'.$#'3+ 0-, #-F#-, -F',#$+#,H /+- 0',(3,'#'3+ 0$+,&-.30-=3+6#$')--#1'+$+.'-)()6.',$+#&8'+#-)0'.#'3+0-.-##-()$#'J/-,/) %'-+06&'='#-)&-.K$=(0-&8'+#-)0'.#'3+-#0864'#-)&86./-'&0-,$+.#'3+,(3)#$+#,/)0-,()$#'J/-,$+#6)'-/)-,#3&6)6-,S/,J/-&>($)&-)65/&$#-/)E \L\

4 SOMMAIRE INTRODUCTION LES FRAIS ET COMMISSIONS PRÉLEVÉS NE SONT PAS SUFFISAMMENT TRANSPARENTSENPARTICULIERPOURLESHOLDINGSISF"PME... 3 OEOE 78RA;$$..)/&-,-F'5-+.-,0-#)$+,($)-+.-(3/)&-,13+0,=$',0-,=$)5-, 08$=6&'3)$#'3+0-=-/)-+#EEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE[ L instructionamfdejuin2009asimplifiéetharmonisélaprésentation desfrais Desmargesdeprogrèsdemeurentenmatièredetransparenceetde comparabilité...5 ($,0864$&/-)&-=3+#$+#0-,1)$',-#.3==',,'3+,J/',-)$()6&-46 EEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEQ 2. LE NIVEAU ÉLEVÉ DES FRAIS S EXPLIQUERAIT DAVANTAGE PAR LES MODALITÉSDEDISTRIBUTIONDECESPRODUITSQUEPARL EXISTENCED UN AVANTAGEFISCAL... 7 LEOE 7-#$/F0-1)$',$++/-&=3?-+-,#6&-46=$','&-,#)-,#6,#$%&-$4-.&8-+#)6--+ EEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEa Lestauxdefraisannuelsmoyensdesfondssontpeudispersésautourd une moyennede5,5% Lemontantdesfraisprélevésnesemblepasavoirprogresséavecl entrée envigueurdelaloitepa...9 LELE U3/#-13',H&-,1)$',0-0',#)'%/#'3+($)$',,-+#,/)-,#'=6,-+)$',3+0-, )6#)3.-,,'3+,$++/-&&-,.3=()',-,-+#)-OX-#OHQX,$+,)6-&&-,.3+#)-($)#'-,EEEEEEET Lesfraisdedistributionreprésententenviron35%dutotaldesmontants prélevés Lemontantdesfraisestplusélevéquesurlesproduitscomparablessans avantagefiscalenraisondesfraisdedistribution Lesfraisdedistributions expliquentprincipalementpardesrétrocessions annuellesquinesontjustifiéesnisurleplanéconomiquenisurleplan juridique LA MISSION A INSTRUIT DIFFÉRENTES OPTIONS VISANT À MIEUX RÉGULER LES FRAISPRÉLEVÉS [EOE 7-,,3&/#'3+,4',$+#>-+.$0)-)&-=3+#$+#0-,1)$',-#0-,.3==',,'3+,,-)$'-+# 08/+--11'.$.'#6&'='#6--#()6,-+#-)$'-+#0-+3=%)-/F' '-+#,EEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE Ob [ELE 7-=30-0-)6=/+6)$#'3+0-,,3.'6#6,0-5-,#'3+(3/))$'#^#)-0$4$+#$5-&'6> &-/)(-)13)=$+.-EEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE Ob 1)$', EEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE OQ Alignerlesobligationsd informationdessociétésholdingsfaisantappel publicàl épargnesurcellesdesfcpr Renforcerlalisibilitéetlacomparabilitédesfrais...15 [EbE B+$((&'.$#'3+0-,0',(3,'#'3+,0-&$0')-.#'4-A*;-#0/)W5&-=-+#56+6)$&0- &8RA;H&-,)6#)3.-,,'3+,$++/-&&-,$/F0',#)'%/#-/),0-4)$'-+#^#)-'+#-)0'#-,EEEEEEEEEE Oc 4. SYNTHÈSEDESPROPOSITIONS...17

5 Rapport INTRODUCTION Afindemobiliserdavantagelescapitauxenfaveurdespetitesetmoyennesentreprises (PME),plusieursdispositifsd investissementpermettentauxparticuliersdebénéficier d un avantage fiscal $/ #'#)- 0- &8'=(C#,/) &- )-4-+/ 90',(3,'#'1 0'# YA$0-&'+Z 1 < -# 0- &8'=(C# 0-,3&'0$)'#6,/) &$ 13)#/+- 9*2;< 0-(/', &8-+#) '5/-/) 0- &$ &3',/) &- #)$4$'&H 2 E Lesproduitsconcernéssontdedeuxtypes: 13+0,.3==/+, 0- (&$.-=-+# 0$+, &8'++34$#'3+ -# &-, 13+0,.3==/+, 0- 0-&8'=(C#,/)&-)-4-+/-#0-QMX$/#'#)-0-&8*2; 3 V lesholdingsd $4$+#$5-1',.$&J/-&-,'+4-,#',,-=-+#,0')-.#,H,3'#aQX0-,,3==-,'+4-,#'-,$/#'#)- 0-&8*2;E Ces deux types de véhicules ont permis de lever en 2008 plus de 1,2 Mds H 0-&-4-)OOMMAP$4-.ObQMMM,3/,.)'(#-/),.3+#)-OLcAP$4-.c[MM,3/,.)'(#-/),(3/) &-,K3&0'+5,<(3/)/+=3+#$+#0-06(-+,-1',.$&-0-QMMAP9LbLAP$/#'#)-0-&$)60/.#'3+ 08*D-#LQNAP$/#'#)-0-&8*2;<E Cesproduits,quireprésententdessourcesdefinancementimportantespourlesPME, font toutefois l objet de critiques récurrentes quant aux montants des frais qu ils prélèvent: #3/# 08$%3)0H &-, 1)$', -#.3==',,'3+, ()6&-46, +-,-)$'-+# ($,,/11',$==-+# #)$+,($)-+#,(3/)&-,'+4-,#',,-/),EB+-11-#H&-,1)$',0-5-,#'3+(-/4-+#^#)-+3=%)-/F -#,-()^#-)0'11'.'&-=-+#>&$.3=($)$',3+V ($) $'&&-/),H &- =3+#$+# 0-, 1)$', (3/))$'# $43') (3/) -11-# 0-.$(#-) $/ ()31'# 0-, '+#-)=60'$')-, /+- ($)# 6& &8$4$+#$5-1',.$& -# 0'='+/-) $'+,' &8-11'.$.'#6 0/ 0',(3,'#'1E 1 7-, (-),3++-, (K?,'J/-, J/',3/,.)'4-+# '+0')-.#-=-+# $/.$('#$& +3+.3#6-,,/) /+ =$).K6 )65&-=-+#6(-/4-+#%6+61'.'-)08/+-)60/.#'3+08'=(C#0-LQX0/=3+#$+#0-&8'+4-,#',,-=-+#0$+,/+-&'='#- 0-[MMMP(3/)/+-(-),3++-,-/&--#cMMMP(3/)/+.3/(&-E7-,'+4-,#',,-=-+#,0$+,&-,K3&0'+5,-#&-,13+0, 78$)#'.&-NNQ\Mf%',0/ )$&0-,'=(C#,(-)=-#$/F)-0-4$%&-,0-&8*2;0-060/')-0/=3+#$+#0-&-/) -/)3(6-++-,0$+,&$&'='#-0-QMMMMP0-)60/.#'3+08'=(C#.K$J/-$++6-E 3 0- (-/# 65$&-=-+# %6+61'.'-)H &-.$, 6.K6$+#H 0- &$ )60/.#'3+ A$0-&'+H $/ #'#)- 08/+-,3/,.)'(#'3+ 0',#'+.#-H08/+4-),-=-+#0',#'+.#-11-.#/6$/#'#)-08/+-=^=-,3/,.)'(#'3+3/%'-+0-&$1)$.#'3+08/+4-),-=-+# +8$?$+# ($, &'-/ $/ %6+61'.- 0- &8/+- 0-, )60/.#'3+, 08'=(C#,/) &- )-4-+/ ()64/-, > &8$)#'.&-OTTterdeciesM\R0/ )$&0-,'=(C#,E23/).-G`h*a2\[\MNHiL[L-#,E \O\

6 Rapport 7-26+$#$$03(#6&-LTS/'+LMMT-+()-='W)-&-.#/)-/+-()3(3,'#'3+0-&3'()643?$+#J/- «le montant des frais et commissions ne peut excéder un plafond fixé par arrêté du ministre chargé de l =3#'4-).-##- 0',(3,'#'3+H &$.3==',,'3+ 0-, 1'+$+.-,H 0/.3+#)C&- %/056#$')- -# 0-,.3=(#-, 6.3+3='J/-, 0- &$ j$#'3+ 0/ 26+$#,3/&'5+- J/- «l intérêt général commande d assurer que l avantage fiscal consenti par l État profite avant tout aux entreprises et ne soit pas utilisé pour «gonfler» les frais perçus par les structures d intermédiation» 4 E k$+,.-.3+#-f#-h &8*+,(-.#' )$&- 0-, 1'+$+.-, 9*:;< $ 6#6,$','- ($) &- ='+',#)- -+.K$)5-0-&86.3+3='-H0-&8'+0/,#)'--#0-&8-=(&3'08/+-=',,'3+4',$+#>6#/0'-)&-,()$#'J/-, #$)'1$')-,-#>()3(3,-)0-,(',#-,(3/)='-/F&-,)65/&-)E I- )$((3)#H J/' ()6,-+#- &-, ()'+.'($/F.3+,#$#, -# ()3(3,'#'3+, 0- &$ =',,'3+H -,# $..3=($5+60-J/$#)-$++-F-,#K6=$#'J/-,G /+- $++-F- 0- ()6,-+#$#'3+ 0-, ()30/'#, 1'+$+.'-), 1$43)',$+# &8'+4-,#',,-=-+# 0-, /+-$++-F-)-&$#'4->&$#)$+,($)-+.--#>&$.3=($)$%'&'#60-,1)$',-#.3==',,'3+,V /+-$++-F-)-&$#'4-$/+'4-$/0-,1)$',V 4 D$((3)#$/+3=0-&$.3==',,'3+0-,1'+$+.-,H0/.3+#)C&-%/056#$')--#0-,.3=(#-,6.3+3='J/-,0-&$j$#'3+ 0/26+$#,/)&$()3(3,'#'3+4',$+#>)-+13).-)&8-11'.$.'#60-&$)60/.#'3+08'=(C#0-,3&'0$)'#6,/)&$13)#/+-$/ ()31'#0-&$.3+,3&'0$#'3+0/.$('#$&0-,(-#'#-,-#=3?-++-,-+#)-()',-,HR&%6)'.0-A3+#53&1'-)HOaS/'+LMMTE \L\

7 Rapport 1. Les frais et commissions prélevés ne sont pas suffisamment transparentsenparticulierpourlesholdingsisf"pme Latransparenceprésenteundoubleenjeu.*&,8$5'#08/+-($)#0-5$)$+#')/+-'+13)=$#'3+.3=(&W#--#.3=()6K-+,'%&-(3/)&8'+4-,#',,-/),/)&-=3+#$+#0-,1)$',J/',-)3+#()6&-46,,/),3+.$('#$& -#H 08$/#)- ($)#H 08$,,/)-) &$.3=($)$%'&'#6 0-, ()30/'#, (3/) 1$43)',-) &$.3+./))-+.--#1$')-()-,,'3+>&$%$',,-,/)&-,()'FE Les sociétés holdings et les fonds ne sont pas soumis aux mêmes obligations. B+-11-#H &-, 13+0,,3+# 0-, 3)5$+',=-, 0- (&$.-=-+#.3&&-.#'1 -+ 4$&-/), =3%'&'W)-, ($)0-,,3.'6#6,0-5-,#'3+K$%'&'#6-,($)&8R/#3)'#60-,=$).K6,1'+$+.'-),9RA;<-#03'4-+# 3%#-+') /+ $5)6=-+#,/) &$ %$,- 08/+- +3#'.-E 7-, K3&0'+5, J/$+# > -&&-,,3+# 0-,,3.'6#6,.3==-).'$&-, 03#6-, 0- &$ (-),3++$&'#6 =3)$&- J/' (-/4-+# ()-+0)- 0'116)-+#-, 13)=-, 9,3.'6#6$+3+?=-H,3.'6#6-+.3==$+0'#-($)$.#'3+,H-#.E<EB&&-,+-.3+,#'#/-+#03+.($,0-, I-&&-, J/' 13+# $((-& (/%&'. > &86($)5+- 5 )-&W4-+# 0/ 0)3'# 0-, 6=-##-/), $4-. &83%&'5$#'3+ 0- (/%&'-) /+ ()3,(-.#/, 4',6 ($) &8RA; -# +3+ 0/ 0)3'# 0-, ()-,#$#$')-, $4-. $5)6=-+#0-,()30/'#,E 1.1. L AMF a accru les exigences de transparence pour les fonds mais des margesd améliorationdemeurent L instruction AMF de juin 2009 a simplifié et harmonisé la présentation des frais UneinstructionAMF c,publiéele4juin2009,fixelecontenudesnoticesd information 0-, -# $5)66, -# ()6.',- &-, =30$&'#6, 0- ()6,-+#$#'3+ 0-, 1)$', -#.3==',,'3+,E Lesfondspeuventpréleverdeuxtypesdefrais: lesfraisàl entréeetàlasortie:.3==',,'3+0-,3/,.)'(#'3+9$((-&6-$/,,'y0)3'#08-+#)6-z<g)6=/+6)$#'3+0/ 0',#)'%/#-/),3/, 13)=- 0- )6#)3.-,,'3+H -F()'=6- -+X 0/ =3+#$+# 0-,,3/,.)'(#'3+,V.3==',,' ,#'#/#'3+G.3/4-)#/)- 0-, 1)$', 0- &$+.-=-+# 0/ 13+0, 91)$', S/)'0'J/-,H1)$',0-.3==/+'.$#'3+l<H,3+=30-0-.$&./&6#$+#&$',,6>&$&'%)- $(()6.'$#'3+0/13+0,V.3==',,'3+0-)$.K$#9$((-&6-$/,,'Y0)3'#0-,3)#'-Z<G=3+#$+#()6&-46,/)&-,,3/,.)'(#-/), J/',3/K$'#-)$'-+# &'J/'0-) &-/), ($)#, ()6=$#/)6=-+#H -F()'=6- -+X0-&$4$&-/)&'J/'0$#'4-V lesfraispendantladuréedeviedufonds: 1)$',)6./))-+#,0-5-,#'3+-#0-13+.#'3++-=-+#G.3/4-)#/)-0-,1)$',)6./))-+#, 0/13+0,9)6=/+6)$#'3+0-&86J/'(-0-5-,#'3+H1)$',&65$/F0-#?(-.3==',,$)'$# $/F.3=(#-,H06&65$#$')--#.E<H-F()'=6,-+X0/=3+#$+#0-,,3/,.)'(#'3+,V 5k6,3)=$',$((-&6Y311)-$/(/%&'.0-#'#)-,1'+$+.'-),Z0-(/',&83)03++$+.-+mLMMT\NM0/LLS$+4'-)LMMTE 6 *+,#)/.#'3++mLMMT\MQ0/bS/'+LMMT)-&$#'4-$/()3,(-.#/,.3=(&-#0-13+0,.3==/+,0-(&$.-=-+#>)',J/-, $5)66,E \[\

8 Rapport 1)$',0-13+.#'3++-=-+#+3+)6./))-+#,&'6,>&e$.J/','#'3+H$/,/'4'-#>&$.-,,'3+ 0-,($)#'.'($#'3+,9Y.3==',,'3+,0-=3/4-=-+#Z<G.3/4-)#/)-0-,1)$',&'6,> &8$.J/','#'3+0-#'#)-,,/)&-, =$).K6,.3#6,H,3+=30-0-.$&./&6#$+#&$',, 6>&$ &'%)-$(()6.'$#'3+0/13+0,V 1)$', 0-5-,#'3+ '+0')-.#,G.3/4-)#/)- 0-, 1)$', &'6, > &8'+4-,#',,-=-+# 0$+, 08$/#)-, 9&-, 1)$', 0-5-,#'3+ 1$.#/)6, ($) &-, -F()'=6, L instruction AMF a unifié la présentation des frais et simplifié le document -+ )60/',$+# &- +3=%)- 0-.$#653)'-,E B&&- $ 65$&-=-+# K$)=3+',6 0$+, /+- &$)5- =-,/)- &-, %$,-,0-.$&./&E Tableau1:Évolutiondelatypologiedesfraisdegestionrécurrentsprévueparl instruction AMFdu4juin2009 a Typologiedesfraisantérieureàl instruction du4juin2009 Typologiedesfraisissuedel instructiondu 4juin2009 Frais Assiette Frais Assiette I3==',,'3+)6./))-+#-0- R.#'1+-#-#g3/ 5-,#'3+,3/,.)'(#'3+, ;)$',0-.3==',,$')-$/F ;)$',)6-&3/$.#'1.3=(#-, +-# ;)$',)6./))-+#,0-5-,#'3+ 23/,.)'(#'3+, ;)$',)6-&3/$.#'1 -#0-13+.#'3++-=-+# ;)$',0/06(3,'#$')- +-# D6=/+6)$#'3+0/06&65$#$')- ;)$',)6-&3/$.#'1 $0='+',#)$#'1-#.3=(#$%&- +-# I3==',,' ,#'#/#'3+ 23/,.)'(#'3+, ;)$',08'=()-,,'3+-#08-+43' ;)$',)6-&,3/ 0-,03./=-+#, 08'+13)=$#'3+ 8 $.#'1+-# I3==',,' ,#'#/#'3+ 7'%)- ;)$',0-.3+,-'&,S/)'0'J/-, R.#'1+-# -#1',.$/F ;)$',0-.3==/+'.$#'3+ ;)$',)6-&3/$.#'1 I3==',,'3+0-=3/4-=-+# ;)$',08'+4-,#',,-=-+#93/ 1)$',08'+#-)=60'$#'3+< ;)$',0-5-,#'3+'+0')-.#, Source:Mission. +-# U$/F-,#'=6(3/).K$J/- #)$+,$.#'3+ ;)$',)6-&, R.#'1+-#0- ;)$',0-13+.#'3++-=-+# +3+)6./))-+#,&'6,> &e$.j/','#'3+h$/,/'4'-#>&$.-,,'3+0-,($)#'.'($#'3+, ;)$',0-5-,#'3+'+0')-.#, 7'%)- 7 n3)=',&-,0)3'#,08-+#)6-h.3==',,'3+,0-)$.k$#-#carriedinterest. 8 I-1)$',-#&-,0-/F,/'4$+#,(-/4-+#65$&-=-+#^#)-'+#65)6,0$+,&$.$#653)'-0-,Y1)$',)6./))-+#,0-5-,#'3+-# #'3++-=-+#ZE \b\

9 Rapport Acôtédesfraisproprementdits,lessociétés degestion peuventpercevoirducarried interest.*&,8$5'#08/+-.3==',,'3+0-(-)13)=$+.-.3))-,(3+0$+#>&$1)$.#'3+()6&-46-($) &$,3.'6#60-5-,#'3+,/)&$(&/,4$&/-64-+#/-&&-=-+#)6$&',6-&3),0-&$&'J/'0$#'3+0/13+0,E I-##- 1)$.#'3+ -,# (&$ > LMX 0- &$ (&/, 4$&/- (3/) &-, 9 E 7- carried interest.3))-,(3+0>/+-()$#'j/-'+#-)+$#'3+$&-eu3/#-13',h)$)-,,3+#&-,,3.'6#6,0-5-,#'3+j/'3+# %6+61'.'60-.-($)#$5-0-&$(&/,4$&/-EB+-11-#H&86#/0-0-&8RA;,/)&$()-='W)-56+6)$#'3+ 1'+ LMMaH a[x 0-, ($).-##- 6#/0- $11'.K$'-+# /+- 4$&-/) &'J/'0$#'4- '+16)'-/)->&-/)4$&-/)083)'5'+-E Des marges de progrès demeurent en matière de transparence et de comparabilité Toutd abord,lecarriedinterestresteabsentdestableauxrécapitulatifsdesfraisdans lesnoticesd information.*&-,#()6,-+#60-1$]3+(-/&','%&-0$+,&$($)#'-0-&$+3#'.-j/' 06.)'#&$+$#/)-0-,(3)#-/),0-($)#,H&$()3(3)#'3+)-&$#'4-0-.K$J/-.$#653)'-0-($)#,-# &-)65'=-$((&'.$%&--+.$,0-+3+\)-,#'#/#'3+$/F(3)#-/),0-($)#,0-&-/)$((3)#+3='+$&E 7-,3/,.)'(#-/) +3+ $4-)#' -,# (-/,/,.-(#'%&- 08'0-+#'1'-).-##-.$#653)'- 0-1)$', -# 0- &$ ()-+0)--+.3=(#-0$+,,3+.$&./&$&3),J/8'&,8$5'#08/+()6&W4-=-+#,/%,#$+#'-&,/)&$(&/, 4$&/-J/'03'#)-4-+')>&8'+4-,#',,-/)E Parailleurs,l investisseurn estpasenmesured apprécierleniveauglobaldesfraiset commissionsquiserontprélevéssursoninvestissement.*&+8-f',#-($,-+-11-#0-#$/f 0-1)$',$5)65-$+#&8-+,-=%&-0-,1)$',)6./))-+#,-#+3+)6./))-+#,)$((3)#6,>/+-$,,'-##-.3==/+--#&',,6,,/)&$0/)6-0-4'-0/13+0,E En l absence de données agrégées, même indicatives, la comparabilité des frais reste très /+- #-&&- '+13)=$#'3+ -,# ()64/- (3/) 08$/#)-, ()30/'#, 1'+$+.'-),E 78'+13)=$#'3+ )-&$#'4- $/F.)60'#, '==3%'&'-),H ($) -F-=(&-H 03'# '+.&/)- /+ #$/F -11-.#'1 5&3%$&9UB:<0-,1)$',()6&-46,($)&86#$%&',,-=-+#%$+.$')- 10 E 1.2. Pour les holdings, les informations transmises à l investisseur ne permettent pas d évaluer le montant des frais et commissions qui sera prélevé LesholdingsISFPMErelèventdelaréglementationapplicableauxsociétésprocédant àuneaugmentationdecapitalpar«offreaupublic»e7-,k3&0'+5,+-1$',$+#($,$((-& (/%&'.>&86($)5+-+-)-+#)-+#03+.($,0$+,&-.K$=(0-.3=(6#-+.-,0-&8RA;ER&8-F.-(#' , 0-)+'W)-,H &-,,3.'6#6, K3&0'+5,,3+# #-+/-, 086=-##)- /+ ()3,(-.#/, J/' 4',- > '+13)=-)&-,3/,.)'(#-/)0-&$,'#/$#'3+0-&8-+#)-()',-H0-,3+3)5$+',$#'3+-#0-,3+=30W& ='J/-E 9 R)#'.&-DELOb\cT0/.30-=3+6#$')--#1'+$+.'-)E 10*&$5)W5-Y&-,intérêtslesfrais,commissionsourémunérationsdetoutenature,directsouindirects,ycomprisceux quisontpayésoudusàdesintermédiairesintervenusdequelquemanièrequecesoitdansl'octroiduprêt,mêmesi ces frais, commissions ou rémunérations correspondent à des débours réels» 9$)#'.&- 7E [O[\O 0/ &$.3+,3==$#'3+<E \Q\

10 Rapport Le modèle du prospectus n est toutefois pas adapté $/.$, ($)#'./&'-) 0-, K3&0'+5, ()6&W4-=-+# 0-.3==',,'3+,,/) &-.$('#$& 0-,,3/,.)'(#-/),E B+ -11-#H &- ()3,(-.#/, +- ()643'# ($, 0- )/%)'J/-,(6.'1'J/- $/F Y1)$', -#.3==',,'3+,Z.3+#)$')-=-+# > &$ +3#'.- 08'+13)=$#'3+ 0-, 13+0,E 78'+13)=$#'3+ )-&$#'4- > &$ )6=/+6)$#'3+ 0- &$ K3&0'+5 -,# $'+,' 0',(-),6-0$+,&-()3,(-.#/,0$+,0'116)-+#-,)/%)'J/-,J/'+-,3+#($,.3=($)$%&-,>.-&&-, 0-,+3#'.-,0-,13+0,E En plus des frais de gestion, les sociétés holdings peuvent prélever directement des commissionssurlespmeviaparexemplelafacturationdeprestationsdeservicese*&,8$5'# '+0')-.#-=-+# 0- ()6&W4-=-+#,,/) &$ 4$&-/) 0- &8'+4-,#',,-=-+# 0/,3/,.)'(#-/)E h)h.-,()6&w4-=-+#,+-,3+#($,#)$+,($)-+#,(3/)&/'.$)'&,+-1'5/)-+#($,,?,#6=$#'j/-=-+# 0$+,&-()3,(-.#/,086=',,'3+-#+-,3+#($,.3=($)$%&-,$/F$/#)-,1)$',E L information est par ailleurs souvent peu claire. 78'+4-,#',,-/) +- 0',(3,- ($,H ($) -F-=(&-H08/+#$%&-$/)6.$('#/&$#'10-&8-+,-=%&-0-,1)$',()6&-46,H+'08/+#$/F$5)6560-, 1)$',E*&+8-,#03+.($,-+=-,/)-0-()3.60-)>&864$&/$#'3+0/=3+#$+##3#$&0-,1)$',-#>&$.3=($)$',3+0-,1)$',()6&-46,($)0'116)-+#-,K3&0'+5,EB+3/#)-H.-)#$'+,()3,(-.#/,,3+# '+.3=(&-#,3/-+#$.K6,08'+-F$.#'#/0-,E Ladifférenced exigencedetransparenceentrelesholdingsetlesfondsnesejustifie pas0$+,&$=-,/)-3o'&,8$5'#08$.#'4'#6,-#0-()30/'#,#)w,()3.k-,e*&(-/#=^=-,-=%&-) ($)$03F$&08'=(3,-)0-,-F'5-+.-,0-#)$+,($)-+.-=3'+0)-,(3/)&-,K3&0'+5,$&3),J/-&- =3+#$+#0-&8$4$+#$5-1',.$&-,#(&/,'=(3)#$+#-#J/8'&,8$5'##)W,,3/4-+#08'+4-,#',,-=-+#, (&/,)',J/6,0/1$'#+3#$==-+#0-&8$%,-+.-0-)W5&-,0-0'4-),'1'.$#'3+E \c\

11 Rapport 2. Le niveau élevé des frais s expliquerait davantage par les modalités de distribution de ces produits que par l existence d un avantage fiscal En l absence de données agrégées sur les frais et commissions prélevés, la mission a élaboré un modèle d estimation du taux de frais annuel moyen (TFAM) OO E I- #$/F -,#.$&./&6>($)#')0-,+3#'.-,0-,13+0,-#0-,()3,(-.#/,(3/)&-,K3&0'+5,-#)-(3,-,/)/+.-)#$'++3=%) #'3+,EB+($)#'./&'-)H&$=',,'3+$)-#-+/&8K?(3#KW,-08/+-0/) #-+#'3+ 0- K/'# $+, /+'J/- (3/) &8-+,-=%&- 0-, ()30/'#, -# 6&$%3)6 #)3',,.6+$)'3, 0- )-+0-=-+#$1'+08-,#'=-)&-,1)$',$?$+#(3/)$,,'-##-&8$.#'1+-# 12 E 2.1. Le taux de frais annuel moyen est élevé mais il est resté stable avec l entréeenvigueurdelaloitepa Les taux de frais annuels moyens des fonds sont peu dispersés autour d une moyennede5,5% La mission a estimé le TFAM pour un échantillon de 25 fonds 03+# &$ (6)'30-0-,3/,.)'(#'3+,8-,# $.K-46-$()W,&- LMS/'+LMMa -#3/4)$+#03+.0)3'# >&$)60/.#'3+ 08*2; Dans le scénario de rendement médian, le TFAM se situe à 5,5%. 2/) /+- 0/) #-+#'3+ 0- K/'# $+,H &- =3+#$+# #3#$& 0-, 1)$', ()6&-46, )-()6,-+#- -+ =3?-++- [NX 0- &8'+4-,#',,-=-+#'+'#'$&.-J/'.3))-,(3+065$&-=-+#$/=3+#$+#0-&8$4$+#$5-1',.$&3%#-+/E R'+,'H,$+, &8$4$+#$5-1',.$&H (3/) 311)') /+- )-+#$%'&'#6 6J/'4$&-+#- $/F (&$.-=-+#,,$+, )',J/-0/#?(-3%&'5$#$')-H.-,()30/'#,0-4)$'-+#$11'.K-)/+)-+0-=-+#$/=3'+,,/(6)'-/) >OMXE Tableau2:Tauxannueldefraismoyenselonlesdifférentsscénariosderendement Scénariosderendement 2.6+$)'3(-,,'=',#- 2.6+$)'3=60'$+ 2.6+$)'33(#'=',#- Source:Mission.Échantillonde25FCPIetFIPpostTEPA TFAM QH[X QHQX ahqx 11 A3?-++-0-,#$/F$++/-&,0-1)$',9=3+#$+#0-,1 )$',g4$&-/)0-&8$.#'1<,/)/+-0/)6-0-06#-+#'3+0-k/'# $+ +6-,E 12U)3',K?(3#KW,-,)-&$#'4-,0-)-+0-=-+#0/13+0,G /+-K?(3#KW,-K$/#-J/'(-)=-##)$'#08$..)3_#)-&-.$('#$&'+4-,#'0-QMX,/).'+J$+,K3),1)$',0-5-,#'3+9,3'#/+-.)3',,$+.-0-NHbQX($)$+<V /+-K?(3#KW,-'+#-)=60'$')-$4-./+$..)3',,-=-+#0/.$('#$&'+4-,#'0-OMX,/).'+J$+,9,3'#/+ #$/F0-.)3',,$+.-0-OHTLX($)$+()3.K-08/++'4-$/08'+1&$#'3+=3?-+<V /+-K?(3#KW,-%$,,-0-)60/.#'3+0/.$('#$&'+4-,#'0-QMX,/).'+J$+,9,3'#/+-%$',,-$++/-&&- 0-pOLHTbX($)$+<E \a\

12 Rapport Graphique1:Exempledelastructuredesfraissurunepériodededétentionde8anspourun tauxannuelmoyendefraisde5,5% Total = 9,8 % Divers frais de gestion 1% indirects 3,75% Commission de constitution 1% n Source:Mission. 5% Commission de 3,75% souscription n+1 Commission de gestion 1% n+2 1% 3,75% n+3 1% 3,75% n+4 Total = 4,7 % 1% 3,75% n+5 1% 3,75% n+6 Carried interest (le cas échéant) 1% 3,75% n+7 1% 3,75% DanslescénariooptimisteHilconvientderajouteraumontantdesfraisetcommissions prélevés le carried interest (3/) (3/43') $(()6.'-) &8-+,-=%&- 0-, 6&6=-+#, 0- &$ )6=/+6)$#'3+0-,'+#-)=60'$')-,EB+#-+$+#.3=(#-0/carriedinterestH0$+,.-,.6+$)'3H&- #$/F0-1)$',$++/-&=3?-+,86&W4->cHOX.3+#)-QHQX,$+,carriedinterest. Cesfraisontnotammentpourcontrepartiedescoûtsquisontplusimportantsquesur d autres classes d actifs. B+ -11-#H ($) )$((3)# > &8$.#'4'#6 0$+, &-,-.#-/).3#6H &-.$('#$& +3#$==-+#($)/+-% $',,$+.-0/3/0-,,-.#-/),08'+4-,#',,-=-+#H($)&8-F$=-+ 08/+-5)$+0-J/$+#'#60-03,,'-),08'+4-,#',,-=-+#H&$)6$&',$#'3+08$/0'#,H&$+653.'$#'3+0- #3/),0-#$%&-E Lesmontantsprélevésparlessociétésdegestionsontrelativementconcentrés.k$+,&-,.6+$)'3=60'$+($)-F-=(&-H&-,#$/F0-1)$',0-,13+0,-F$='+6,,3+#.3=()',-+#)-bHTX -# choxh #)$0/',$+# 0-, ()$#'J/-, #$)'1$')-, #)W, ()3.K-,E I-# $&'5+-=-+# )-1&W#- &$ 1$'%&-.3+./)) ,,3.'6#6, 0-5-,#'3+ -+ =$#'W)- )$',3+, (-/4-+# ^#)- $4$+.6-,(3/)-F(&'J/-).-##-,'#/$#'3+G &-=$+J/-0-.3=($)$%'&'#6+8'+.'#-($,&-,,3.'6#6,0-5-,#'3+>,-.3+./))-+.-),/)&- =3+#$+# 0-, 1)$',E B&&-, =-##-+# (&/#C# -+ $4$+# &-/), (-)13)=$+.-, ( $,, 6-, 9track record<$'+,'j/-&$j/$&'#60-&-/),6j/'(-,v &- =3+#$+# 0- &8$4$+#$5-1',.$& )-+0 &8'+4-,#',,-/) =3'+,,-+,'%&- $/F J/-,#'3+, 0- (-)13)=$+.--# )$',0-,()30/'#,V &-,1)$',0-5-,#'3+)6./))-+#,()6&-46,,/)&-.$('#$&,3+#)-&$#'4-=-+#'+03&3)-,(3/) &8'+4-,#',,-/)E Iln apasétépossibledemenercomplètementl exerciced évaluationdumontantdes frais pour les sociétés holdingse 7$ =',,'3+ $ ()3.606 > &8-,#'=$#'3+ 0/ U;RA (3/) /+ 6.K$+#'&&3+0-OMK3&0'+5,E7-,#$/F3%#-+/,,3+#08/++'4-$/()3.K-0-,13+0,-+=3?-++- $4-.0-,6.$)#,#)W,'=(3)#$+#,EU3/#-13',H.-)6,/&#$#-,#1)$5'&-.3=(#-#-+/0-&$()$#'J/- ()3,(-.#/,HJ/'+-(-)=-##-+#($,($).3+,6J/-+#08$(()6.'-)&-#$/F)6-&0-1)$',()$#'J/6,E n+8 \N\

13 Rapport Le montant des frais prélevés ne semble pas avoir progressé avec l entrée en vigueurdelaloitepa La mission a comparé le TFAM obtenu sur l échantillon de produits émis après la loi TEPAàunéchantillondedouzeproduitscommercialisésavant2007$1'+0-=-,/)-),' 786.$)#=3?-+,/)&-#$/F0-1)$',-+#)-&-,0-/F6.K$+#'&&3+,-,#0-MHL(3'+#-+4')3+H.-J/' )-()6,-+#- /+ 6.$)# 0- OOcP (3/) /+ '+4-,#',,-=-+# '+'#'$& 0-OMMMMP,/) /+- 0/) #-+#'3+ 0- K/'# $+,E k$+, &-,.6+$)'3 3(#'=',#-H &86.$)# -,# (&/, '=(3)#$+# 9O (3'+#<E *&,8-F(&'J/-($)/+%'$',0$+,&$.3=(3,'#'3+0-,0-/F6.K$+#'&&3+,Eq+-13',.-%'$',.3))'56H &86.$)#-,#+/&0$+,.-,.6+$)'3-+#)-&-,0-/F6.K$+#'&&3+, 13 E Tableau3:Comparaisondestauxfraisannuelsmoyensdel échantillonavantetaprèslaloi TEPA Scénariosderendement ÉchantillondeFCPIetdeFIP ÉchantillondeFCPIetFIP antetepa posttepa 2.6+$)'3(-,,'=',#- QHOX QH[X 2.6+$)'3=60'$+ QH[X QHQX 2.6+$)'33(#'=',#- chqx ahqx Source:Mission. LaloiTEPAsembleraitnepasavoireud effetsurlespratiquestarifairesdesfonds.i- )6,/&#$#,8-F(&'J/- ()'+.'($&-=-+# ($) &- 1$'# J/- &-, #$)'1, ()$#'J/6,.3))-,(3+0-+# > 0-, ()$#'J/-,0-=$).K6J/'+83+#($,6#6=30'1'6-,-+LMMaE 2.2. Toutefois, les frais de distribution paraissent excessifs en raison des rétrocessions annuelles comprises entre 1% et 1,5% sans réelles contreparties k8$()w,/+-6#/0-)6.-+#-=-+6-($)&8r;*i 14 ($)&-,)6,-$/F%$+.$')-,-#08$,,/)$+.-9QNX<H($)&-,.3+,-'&&-),-+5-,#'3+0-($#)'=3'+- '+06(-+0$+#,9LbX<-#&-,.3/)#'-),-+&'5+-9OLX<E Les frais de distribution représentent environ 35% du total des montants prélevés 7-,0',#)'%/#-/),()6&W4-+#0-/F#?(-,0-1)$',G lesdroitsd entréed 0-&83(6)$#'3+EI-,1)$',(-/4-+#^#)-+653.'6,$/=3=-+#0-&$,3/,.)'(#'3+E*&,,3+#&-(&/,,3/4-+#0')-.#-=-+#($?6,($)& 8'+4-,#',,-/)$ /0',#)'%/#-/)E k$+, &$ (&/($)# 0-, ()30/'#, -F$='+6, ($) &$ =',,'3+H &- =3+#$+# =$F'=/= 0-, 0)3'#, 08-+#)6- -,# 1'F6 > QXE R ($)#') 0-, -+#)-#'-+,.3+0/'#, ($) &$ =',,'3+ -# 0-, ,.3==/+'J/6-,H&-0)3'#08-+#) #'1,-,'#/-)$'#-+=3?-++-$/F-+4')3+,0-[XE '116)-+#'-& (&/, =$)J/6 0- rmht (3'+# 3%,-)46 0$+, &-,.6+$)'3[,8-F(&'J/- ($) &$.3=(3,'#'3+ 0- &86.K$+#'&&3+ #6=3'+ J/'.3=()-+0 =3'+, , 03+# &-, 1)$',,3+#.$&./&6,,/) /+- $,,'-##- 4$)'$%&- 3/ $&#-)+$#'4-J/-0$+,&86.K$+#'&&3+#-,#H$&3),J/-.-1$.#-/)$11-.#-,'5+'1'.$#'4-=-+#&-=3+#$+#0-,1)$',()6&-46,E U3/#-13',H$()W,6&'='+$#'3+0-,13+0,>$,,'-##-4$)'$%&-3/$&#-)+$#'4-0$+,&-,0-/F6.K$+#'&&3+,H&-U;RA,86& W4- >QHaX0$+,&-,0-/F.$,0$+,&-,.6+$)'3[E 14 "#/0-+3+(/%&'6-0-&8R;*I=-+6->&$0-=$+0-0-&$=',,'3+$/()W,0-,-,$0K6)-+#,-+,-(#-=%)-LMMTE \T\

14 Rapport unerétrocessionannuelledesfraisdegestiond environ1,2% 78-F$=-+ 0-, #$/F 0- )6#)3.-,,'3+ > &$ 0',#)'%/#'3+ 0-, 1)$', 0-5-,#'3+ ()6&-46, ($) &-, &$ =',,'3+ $ (-)=', 0-06#-)='+-) J/- &- +'4-$/ 0- )6#)3.-,,'3+ =3?-+,-,'#/$'# $.#/-&&-=-+#$/#3/)0-[MX0-,1)$',0-5-,#'3+H,3'#-+4')3+OHLXH-+()35)-,,'3+0-(/',.-,0-)+'W)-,$++6-,E R/#3#$&Hlesfraisdedistributionagrégésreprésentent35%dumontanttotaldesfrais prélevéssuruneduréededétentiondehuitannéese Le montant des frais est plus élevé que sur les produits comparables sans avantagefiscalenraisondesfraisdedistribution La mission a comparé le taux de frais des fonds crées après la loi TEPA à celui d un échantillondedouzefcprallégésdestinésauxinstitutionnelsetn ouvrantpasdroità unavantagefiscalei-,0-)+'-),,-0',#'+5/-+#0-,()30/'#,0-,#'+6,$/f($)#'./&'-),($)0-, #'.s-#,=3?-+,(&/,6&-46,-#&-1$'#j/8'&,,3+#(&$.6,0')-.#-=-+#$/()w,0-,'+4-,#',,-/),,$+,)-.3/),$/f0',#)'%/#-/),e786.$)#0-#$/f0-1)$',.3+,#$#6,86&w4->-+4')3+lhq(3'+#,,-&3+&-,,.6+$)'3,e Tableau4:Comparaisondestauxfraisannuelsmoyensdel échantillondefcprallégés etdel échantillondefip"fcpi Scénariosderendement Échantillon ÉchantillondeFCPIetFIP defcprallégés posttepa 2.6+$)'3(-,,'=',#- LHcX QH[X 2.6+$)'3=60'$+ [HMX QHQX 2.6+$)'33(#'=',#- QH[X ahqx Source:Mission. L essentiel de l écart s explique par les frais liés à la distribution et auxquels ne sont pas soumis les FCPR allégés. *&, )-()6,-+#-+# # OHN[ (3'+# 9MHc[ (3'+# 0-0)3'#, 08-+#)6- &',,6,,/) N $++6-, -# OHL (3'+# 0- )6#)3.-,,'3+, $++/-&&-,<E 786.$)# )6,'0/-& 08-+4')3+ MHca (3'+# (-/# ^#)- '=(/#6 $/F.3d#,,/((&6=-+#$')-, 56+6)6, ($) &-, ()30/'#, 5)$+0(/%&'.($))$((3)#$/F()30/'#,0-,#'+6,>/+-.&'-+#W&-08'+,#'#/#'3++-&,9#'.s-#=3?-+ (&/,1$'%&-H'+13)=$#'3+0-,'+4-,#',,-/),H.3==/+'.$#'3+H-#.E< Les frais de distribution s expliquent principalement par des rétrocessions annuelles qui ne sont justifiées ni sur le plan économique ni sur le plan juridique Larémunérationdesdistributeurspardesrétrocessionsdessociétésdegestionsurle montantdesfraisannuelsestunepratiquetrèsrépandue(3/)&8-+,-=%&-0-,()30/'#, 1'+$+.'-),E R'+,'H.- =30-0- )6=/+6)$#'3+ $ 6#6 $((&'J/6 $/F &-, $'+,' J/8$/F K3&0'+5,&3),0-&-/).)6$#'3+E \OM\

15 Rapport 7$.3=($)$',3+0-,0'116)-+#,#?(-,0-()30/'#,=-##3/#-13',-+64'0-+.-leniveauélevé delarémunérationannuelledesdistributeurssurcesproduitsparrapportauxautres produitsfinanciersdestinésauxparticuliers.7$=',,'3+$-,#'=6&-#$/f0-)6=/+6)$#'3+ (3/) &-, 13+0, $.#'3+, -# MHbX (3/) &-, $,,/)$+.-, 4'- =/&#'\,/((3)# ($) -F-=(&-E 2/) &$ 0/)6-0- 4'- 0/ ()30/'#H &- =3+#$+# 0-, )6#)3.-,,'3+, $++/-&&-, )-()6,-+#- $'+,' -+4')3+ OMX0-&8'+4-,#',,-=-+#'+'#'$&E Graphique2:Estimationcomparéedestauxderétrocessionsurfraisdegestionpourun montantd investissementcomparabledansdifférentstypesdeproduitsfinanciers 1,20% 1,00% 0,80% 0,60% 0,40% 0,20% 0,00% FIP,FCPI Holdings ISF/PME Fondsen actions Assurance"vie enactions Fonds obligataires Assurance"vie multisupport Fonds Assurance"vie monétairesen eneuros euros Fonds monétaires purs Assurance"vie monétaires purs FondsetholdingsgénérantuneréductionIRPPouISFProduitsd'assurance"vieAutresproduits(ex:SICAV) Source:Mission niveauxestimés,auregarddesétudescitéesdanslaprésentesous"partie letauxderétrocession surlescontratsd assurance"vieaétéestiméà50%. La pratique des rétrocessions est encadréee B+ -11-#H '& )6,/&#- 0-, 0',(3,'#'3+, 0- &$ 0')-.#'4-A*; 15 H#)$+,(3,6-,>&8$)#'.&-[Ob\ac0/)W5&-=-+#56+6)$&0-&8RA; 16 $'+,'J/-0$+, &-)W5&-=-+#0-,.3+,-'&&-),-+'+4-,#',,-=-+#1'+$+.'-)9I*;<HJ/-(3/)^#)-$/#3)',6-,H&-, )6#)3.-,,'3+, 0-,.3==',,'3+, 0-5-,#'3+ 4-),6-, ($) &-, ()30/.#-/), $/F 0',#)'%/#-/), 03'4-+#)-=(&')#)3',.3+0'#'3+,G 15 R)#'.&- Lc 0- &$ 0')-.#'4- LMMbg[TgIB -/)3(6-+ -#0/ I3+,-'& 0/ LO $4)'& LMMb.3+.-)+$+#&-, =$).K6, 08'+,#)/=-+#, 1'+$+.'-), 0'#- 0')-.#'4- YA*;Z #)$+,(3,6 > &8$)#'.&- [Ob\ac 0/ DW5&-=-+# 56+6)$& 0- &8R/#3)'#60-,=$).K6,1'+$+.'-),E 16 R)#'.&- [Ob\acG Y7- ()-,#$#$')- 0-,-)4'.-, 0e'+4-,#',,-=-+# -,#.3+,'06)6.3==- $5',,$+# 0e/+- =$+'W)- K3++^#-H&3?$&--#()31-,,'3++-&&-J/',-)#$/='-/F&-,'+#6)^#,0e/+.&'-+#&3),J/-H-+&'$',3+$4-.&$()-,#$#'3+ 0e/+,-)4'.- 0e'+4-,#',,-=-+#3/ 0e/+,-)4' F- >.-.&'-+#H '& 4-),- 3/ (-)]3'# /+- )6=/+6)$#'3+ 3/ /+-.3==',,'3+3/13/)+'#3/)-]3'#/+$4$+#$5-+3+=3+6#$')-,/'4$+#G Omq+-)6=/+6)$#'3+H/+-.3==',,'3+3//+$4$+#$5-+3+=3+6#$')-4-),63/13/)+'$/.&'-+#3/($).-&/'\.'H3/> /+-(-),3++-$/+3=0/.&'-+#3/($).-&&-\.'V Lmq+-)6=/+6)$#'3+H/+-.3==',,'3+3//+$4$+#$5-+3+=3+6#$')-4-),63/13/)+'>/+#'-),3/($).-&/'\.'H3/ >/+-(-),3++-$5',,$+#$/+3=0-.-#'-),3/($).-&&-\.'H&3),J/-&-,.3+0'#'3+,,/'4$+#-,,3+#)6/+'-,G a)7-.&'-+#-,#.&$')-=-+#'+13)=60-&e-f',#-+.-h0-&$+$#/)--#0/=3+#$+#0-&$)6=/+6)$#'3+h0-&$.3==',,'3+ 3/0-&e$4$+#$5-3/H&3),J/-.-=3+#$+#+-(-/#^#)-6#$%&'H0-,3+=30-0-.$&./&EI-##-'+13)=$#'3+-,#13/)+'-0- =$+'W)-.3=(&W#-H-F$.#--#.3=()6K-+,'%&-$4$+#J/-&-,-)4'.-0e'+4-,#',,-=-+#3/.3++-F-.3+.-)+6+-,3'# 13/)+'E 7- ()-,#$#$')- 0-,-)4'.-, 0e'+4-,#',,-=-+# (-/# 0'4/&5/-) &-,.3+0'#'3+, ()'+.'($&-, 0-, $..3)0, -+ =$#'W)-0-)6=/+6)$#'3+,H0-.3==',,'3+,-#0e$4$+#$5-,+3+=3+6#$')-,,3/,/+-13)=-)6,/=6-H,3/,)6,-)4- J/e'&,e-+5$5->13/)+')0-,()6.','3+,,/((&6=-+#$')-,>&$0-=$+0-0/.&'-+#-#J/e'&)-,(-.#-.-#-+5$5-=-+#V b) 7- ($'-=-+# 0- &$ )6=/+6)$#'3+ 3/ 0- &$.3==',,'3+H 3/ &e3.#)3' 0- &e$4$+#$ =3+6#$')-H $ (3/) 3%S-# 0e$=6&'3)-)&$J/$&'#60/,-)4'.-13/)+'$/.&'-+#-#+-03'#($,+/')-$/)-,(-.#0-&e3%&'5$#'3+0/()-,#$#$')-0-,-)4'.-,0e'+4-,#',,-=-+#0e$5')$/='-/F0-,'+#6)^#,0/.&'-+#V \OO\

16 Rapport &8$=6&'3)$#'3+0-&$J/$&'#60/,-)4'.-)-+0/$/.&'-+#V &8$%, &'#08'+#6)^#$4-.&-.&'-+#V &8'+13)=$#'3+0/.&'-+#0-&8-F',#-+.--#0/=3+#$+#0-&$)6#)3.-,,'3+E Or, les montants investis dans les FIP, FCPI et les holdings ISF PME présentent la spécificité d être bloqués pour une période minimale de cinq ans 17 H 0$+, &-, 1$'#,.3/)$==-+#-+#)-K/'#-#0'F$+,H,$+,(3,,'%'&'#6,08$)%'#)$5-,,/).-##-(6)'30-EI-0-)+'-) (3'+#&-,0',#'+5/ $/#)-,'+,#)/=-+#,%6+61'.'$+#65$&-=-+#08/+-1',.$&'#61$43)$%&- 9-F-=(&-,G 2*IRfH (&$+, 086($) $.#'3+, 3/ ()30/'#, 08$,,/)$+.-\4'- =/&#'\,/((3)#,< (3/) &-,J/-&, &-,3/,.)'(#-/) -,#,/,.-(#'%&- 0-0-=$+0-) 0-, =30'1'.$#'3+, -+.3/),0-4'-0/()30/'#-#J/'56+W)-/+-()-,#$#' ,-'&.3=(&6=-+#$')-0-&$($)#0/ 0',#)'%/#-/)E R'+,'H la condition d amélioration du service fourni, si elle est totalement réaliséeconcernantlesdroitsd entrée,nel estpaspourlesrétrocessionssurfraisde gestion. Par ailleurs, l hypothèse selon laquelle les rétrocessions constitueraient une forme d étalementdansletempsdupaiementdelaprestationinitialenepeutêtreretenue. B+-11-#H&-,0)3'#,08-+#)6--#&-,)6#)3.-,,'3+,,3+#-+.$0)6,($)0-/F)65'=-,0'116)-+#,H&-, 0)3'#, 08-+#)6- )-&-4$+# 0- &8$)#'.&- Lc\$ 0- &$ 0')-.#'4-08$((&'.$#'3+ 0- &$ A*; 9$)#'.&-[Ob\acOm 0/ D:RA;<H -# &-, )6#)3.-,,'3+,,/) 1)$', 0-5-,#'3+ 0- &8$)#'.&- Lc\% 0- +$#/)- -# 083)'5'+- 0'116)-+#-,H (/',J/- &-, 1)$', 08-+#)6-,3+# ($?6, 0$+, &$ #)W, 5)$+0- =$S3)'#6 0-,.$, 0')-.#-=-+# ($) &-.&'-+#H $&3), J/- &-, )6#)3.-,,'3+,,/) 1)$', 0-5-,#'3+,3+#4-),6-,($)&$,3.'6#60-5-,#'3+E L inadaptationdecemodede rémunération(3/).-,()30/'#,(-/#^#)-'&&/,#)6-($)&- )-&$#'3+.)3',,$+#--+#)-&-+'4-$/0-1)$', $++/-&-#&8'+#-+,'#6(3#-+#'-&&-0-&8$.#'4'#60-.3+,-'&E [mk-,)6=/+6)$#'3+,$(()3()'6-,j/'(-)=-##-+#&$()-,#$#'3+0-,-)4'.-,0e'+4-,#',,-=-+#3/,3+#+6.-,,$')-,>.-##- ()-,#$#'3+H #-&&-, J/- &-, 0)3'#, 0-5$)0-H &-,.3==',,'3+, 0-.K$+5- -# 0- )W5&-=-+#H &-, 0)3'#, 0/, $/F )65/&$#-/),-#&-,1)$',0-()3.60/)--#J/'H0-($)&-/)+$#/)-H+-(-/4-+#3..$,'3++-)0-.3+1&'#$4-.&e3%&'5$#'3+ J/''+.3=%-$/()-,#$#$')-0-,-)4'.-,0e'+4-,#',,-=-+#0e$5')-+4-),,-,.&'-+#,0e/+-=$+'W)-K3++^#-H&3?$&--# () 31-,,'3++-&&-J/',-)4-$/ ='-/F&-/),'+#6)^#,EZ 17 R)#'.&- NNQ\M f bish **EOE -# ***HO $ 0/ I:* (3/) &8$4$+#$5- *2;H -# OTT terdecies\m RE *f 0/ =^=-.30- (3/) &8$4$+#$5-'=(C#,/)&-)-4-+/E \OL\

17 Rapport Graphique3:Intensitépotentielleduconseileninvestissement etniveaudelarémunérationdudistributeur Niveaudes fraisannuels 1,20% 1,00% 0,80% 0,60% 0,40% 0,20% FIP,FCPI, FCPRfiscaux etholdings Courbedetendance 0,00% Produits 0 1 monétairespurs Source:Mission. Produitsen euros Produitsmulti" support Produits obligations Produits actions Intensitédu conseilsurla duréedeviedu produit Lanature mêmedes produits plaidedonc, sur leplanéconomique commesur leplan juridique, en faveur de l interdiction de la pratique des rétrocessions annuelles aux distributeurs. \O[\

18 Rapport 3. La mission a instruit différentes options visant à mieux réguler les fraisprélevés 3.1. Les solutions visant à encadrer le montant des frais et des commissions seraient d une efficacité limitée et présenteraient de nombreux inconvénients 7$=',,'3+$-F$='+6&-,,3&/#'3+,4',$+#>-+.$0)-)&-+'4-$/0-,1)$',-#0-,.3==',,'3+,E 7-(&$13++-=-+#(3/))$'#(3)#-),/)&8-+,-=%&-0-,1)$',3/%'-+/+'J/-=-+#,/)&-,1)$',0-0',#)'%/#'3+E k-/f3(#'3+,,3+#apriori-+4',$5-$%&-,g uneapprochenormative I-,.6+$)'3,8'+,.)'#0$+,&-.$0)-0-&$()3(3,'#'3+0-&3'$03(#6-$/26+$#&-LTS/'+LMMT ()643?$+#&-(&$13++-=-+#0-,1)$',-#.3==',,'3+,E7-='+',#)--+.K$)5-0-&86.3+3='-H3/ %'-+&8RA;H,-)$'#.K$) '+')/++'4-$/=$F'=/=0-1)$',-#.3==',,'3+,(3/4$+#^#)- ()6&-46,E7-,()30/'#,+-(3/))$'-+#)-.-43')&8$5)6=-+#0/)65/&$#-/)J/8>&$.3+0'#'3+0- ()643')/+#$/F$++/-&0-1)$',=3?-+,#)'.#-=-+#'+16)'-/)$/(&$ '+'E uneapprocheincitative k$+, &-.$0)- 08/+- )-.3==$+0$#'3+H &- )65/&$#-/) 061'+')$'#H $()W,.3+,/&#$#'3+ 0- &$ ()31-,,'3+H/++'4-$/0-1)$','+0'.$#'1EI-(&$13+0+-,8'=(3,-)$'#($,$/F,3.'6#6,0-5-,#'3+ -# $/F K3&0'+5, =$',.-&&-, J/' -+4',$5-)$'-+# 0- ()6&-4-) /+ +'4-$/ 0-1)$',,/(6)'-/) 0-4)$'-+#-+-F(&'J/-)&-,)$',3+,0$+,&$+3#'.-9=6.$+',=-0'#0/YcomplyorexplainZ<E Dans les deux cas, la solution du plafonnement, impératif ou incitatif, présente de nombreuxinconvénients:.3==- #3/#- =-,/)- 08$0='+',#)$#'3+ 0- ()'FH -&&- '+.'#- &8-+,-=%&- 0-, $.#-/), > $&'5+-) &-/) +'4-$/ 0-1)$',,/) &- (&$13+0E I-##- 0',(3,'#'3+,-)$'# /+ obstacle supplémentaire au développement de la concurrence par les prix dans ce secteurv -&&-()6,-+#-unrisquedecontournementélevé($)&-064-&3((-=-+#0-()-,#$#'3+, 0-,-)4'.-, 1$.#/)6-, 0')-.#-=-+# 3/ %'-+ ($) &8'+#-)=60'$')- 0-,3.'6#6, &'6-,V -&&-,3/&W4-desdifficultésdemiseenœuvreimportantes906#-)='+$#'3+0/+'4-$/ 0/(&$13+0H=30-08$.#/$&',$#'3+H)6($)#'#'3+64-+#/-&&-0-&$=$)5--+#)-,3.'6#6,0-5-,#'3+-#0',#)'%/#-/),H=30$&'#6,0-.3+#)C&-H-#.E<E 3.2. Lemodederémunérationdessociétésdegestionpourraitêtredavantage liéàleurperformance L alignementdesintérêtsdelasociétédegestionetdel investisseurn estquepartiel. B+ -11-#H 0$+, /+,.6+$)'3 0- =3'+, 4$&/-H &$ )6=/+6)$#'3+ 0- &$,3.'6#6 0-5-,#'3+ -,# 5$)$+#'-$4-.&-.$&./&0-,1)$',)6./))-+#,,/)&-=3+#$+#0-,,3/,.)'(#'3+,EB+)-4$+.K-H-+.$,0-(&/,4$&/-H&-,5-,#'3++$')-,,3+#'+#6)-,,6,$/F)6,/&#$#,$4-.&$()$#'J/-0/carried intereste \Ob\

19 Rapport Il pourrait être alors envisagé, en contrepartie du carried interest, d imposer l utilisationdupluspetitmontant entrelavaleurdelasouscriptionetl actifnetpour calculerlemontantdesfraisdegestionrécurrents.7-.k$+5-=-+#64-+#/-&0-%$,-0-.$&./&0-,1)$',$/)$'#&'-/>($)#')0-&$.'+j/'w=-$++6-.$)'&-,#1)6j/-+#j/-&-,()-='w)-, $++6-,&$4$&-/)0-&8$.#'10'='+/-$&3),J/-.8-,#&-=3=-+#3o&$,3.'6#60-5-,#'3+-+5$5- &-,.3d#,&-,(&/,'=(3)#$+#,ER'+,'H&-,,3.'6#6,0-5-,#'3+J/'+-($)4'-+0)$'-+#($,$/%3/# 0-.-##-(6)'30->311)')/+)-+0-=-+#(3,'#'1$/F'+4-,#',,-/),4-))$'-+#&-/))6=/+6)$#'3+ 06.)3_#)-ER#'#)-'&&/,#)$#'1H0$+,&-,.6+$)'30-)-+0-=-+#(-,,'=',#-H&-=3+#$+##3#$&0-, 1)$',,/)&-,K/'#$+,,-)$'#'+16)'-/)0-[QX>.-&/'J/',-)$'#()6&-46,$+,=30'1'.$#'3+0- &8$,,'-##-0-,1)$',ESeuleslessociétésdegestionlesmoinsperformantesverraientleur rémunérationdiminuer Plusieurs dispositions sont envisageables pour accroître la transparence desfrais 7-,0',(3,'#'3+,J/'(3)#-+#,/)&$#)$+,($)-+.--#&$.3=($)$%'&'#60-,1)$',3+#/+'=($.# =3'+, '=(3)#$+# -# (&/, '+0')-.#,/) &- +'4-$/ 0-1)$', 0-5-,#'3+E B&&-,,3+# +6$+=3'+, +6.-,,$')-, (3/) 5$)$+#') /+- '+13)=$#'3+ &$ (&/,.3=(&W#- (3,,'%&- 0-, '+4-,#',,-/), -# (-)=-##)->.-,0-)+'-),0-=-##)-0$4$+#$5-&-,()30/'#,-+.3+./))-+.-E Alignerlesobligationsd informationdessociétésholdingsfaisantappelpublic àl épargne surcellesdesfcpr I3=(#- #-+/ 0- &$ ()3F'='#6 0-, ()30/'#,H '& ($)$_# +6.-,,$')- J/- &-,,3/,.)'(#-/), 0-, K3&0'+5,(/',,-+#%6+61'.'-)$/=3'+,0/=^=-+'4-$/0-#)$+,($)-+.-J/-.-/F0-,13+0,E 7-,K3&0'+5,1$',$+#$((-&(/%&'.>&86($)5+-(3/))$'-+#$'+,'$43')&83%&'5$#'3+0-(/%&'-)H>.C#6 0- &-/) ()3,(-.#/, 086=',,'3+H /+- +3#'.- 08'+13)=$#'3+ )-()-+$+# &$ =^=-,#)/.#/)- U3/#-13',H>&$0'116)-+.-0-,13+0,H/+-($)#'-0-&$)6=/+6)$#'3+0-,K3&0'+5,)-(3,-,/)&-, ()6&W4-=-+#,,/) I- =30-0- )6=/+6)$#'3+,3/&W4-0-, 0'11'./&#6, -+ #-)=-, 0- #)$+,( $)-+.-,/)&-,1)$',-11-.#'4-=-+#()6&-46,-#,/)&$.3=($)$%'&'#6-+#)-K3&0'+5,=$', $/,,'$ 4-.&-,13+0,Ek-/F3(#'3+,,3+#$&3),-+4',$5-$%&-,G '+#-)0')-.- =30-0- )6=/+6)$#'3+ -+ &'='#$+# &8$4$+#$5-1',.$& $/F,-/&-, K3&0'+5, 0'#-, Y($,,'4 -,Z 03+# &8$.#'4'#6 -,#,#)'.#-=-+# &'='#6- > &$ 06#-+#'3+ 0-, #'#)-,E I-&$ $/)$'##3/#-13',(3/)-11-#0-%3/&-4-),-)#)W,&$)5-=-+#.-,-.#-/)V ()643') 0$+, &-, +3#'.-, 0-, K3&0'+5, /+- &'5+- '+0'J/$+# &- =3+#$+# =$F'=/= 0-, Renforcerlalisibilitéetlacomparabilitédesfrais 7$=',,'3+()3(3,-(&/,'-/),=-,/)-,(3/))-+13).-)&$#)$+,($)-+.-0-,1)$',()6&-46,($) &-,13+0,-#&-,K3&0'+5,-#1$43)',-)&-/).3=($)$%'&'#6G Présenterde manière plus claireetplustransparentelecarriedinterestdansles notices 7- carried interest (3/))$'# ^#)- '+.&/, 0$+, &- #$%&-$/ 0-,?+#KW,- )-&$#'1 $/F 1)$', -#. 3==',,'3+,E78'+4-,#',,-/)0',(3,-)$'#$&3),08/+-4','3+.3=(&W#-0-&8-+,-=%&-0-,1)$', J/'(3/))3+#^#)-()6&-46,(-+0$+#&$0/)6-0-06#-+#'3+0/()30/'#E \OQ\

20 Rapport Inclure dans les notices un taux moyen annuel de frais associé à un exemple numérique 7-,+3#'.-,0-,13+0,$'+,'J/-.-&&-,0-,K3&0'+5,1$',$+#311)-$/(/%&'.()6,-+#-)$'-+#/+ '+0'.$#-/),?+#K6#'J/- 0-, 1)$', ()6&-46,,/) &$ 0/)6-0- %&3.$5- Y1',.$& Z $'+,' J/-,/) &$ 0/) #-+#'3+ )-.3==$+06- ($) &$,3.'6#6 0-5-,#'3+E 7- #$/F 0-1)$', $++/-& =3?-+ 9U;RA<'+0'J/-)$'#&-=3+#$+#=$F'=/=0-,1)$',)6./))-+#,-#+3+)6./))-+#,K3),carried interest,j/'.3+#'+/-)$'#>^#)-()6,-+#6,6($)6=-+#.$)'&+8-,#($,,?,#6=$#'j/--#06(-+0 0/)-+0-=-+#0/()30/'#EI-#$/F,-)$'#.$&./&6,-&3+/+-=6#K30-K$)=3+',6-($)&8RA;J/' (3/))$'#,8$((/?-),/).-&&- )-#-+/- ($) &$ =',,'3+ (3/) $(()6.'-) &- =3+#$+# 0-, 1)$', &-, K3& 0'+5,H &- U;RA 0-4)$'# '+.&/)- &- =3+#$+# 0-, ()6&W4-=-+#, -+4',$56,,/) 7-, +3#'.-, (3/))$'-+# 65$&-=-+# ^#)-.3=(&6#6-, $4-. /+ -F-=(&- +/=6)'J/-E *&,8$5')$'# 08'+0'J/-)&-=3+#$+#0-.$('#$&)-,#'#/6>&$,3)#'--#&-=3+#$+#0-,1)$',()6&-46,$/.3/), 0- &$ 4'- 0/ 13+0, > ($)#') 08/+ -F-=(&- 08'+4-,#',,-=-+# #'3+ 0-,.6+$)'3, 0- )-+0-=-+#E I-# 3/#'& -,# ()3(3,6 0$+, 0- +3=%)-/F ($?,E R/F "#$#,\q+',h &- 03./=-+# 08'+13)=$#'3+ > 0-,#'+$#'3+ 0-, '+4-,#',,-/),.3=(3)#- /+ -F-=(&- 0-, 1)$', J/',-)3+# ()6&-46,($)&-13+0,,/)/+-(6)'30-08'+4-,#',,-=-+#0-O$+H[$+,HQ$+,-#OM$+,>($)#') 08/+-K?(3#KW,-08'+4-,#',,-=-+#0-OMMMMt-#08/+-K?(3#KW,-0-)-+0-=-+#0/13+0,0- QX($)$+E Créeruncomparateurdefraissurlesiteinternetdel AMF R&8'=$5-0-.-J/',-()$#'J/-06S> 0$+,/+.-)#$'++3=%)- R/,#)$&'-HD3?$/=-\q+'H-#.E<H'&(3/))$'#^#)--+4',$560-03#-)&-,'#-'+#-)+-#0-&8RA;08/+.3=($)$#-/)0-1)$',EI-.3=($)$#-/)(-)=-##)$'#$/,3/,.)'(#-/)0-.$&./&-)&-=3+#$+#0-, 1)$',()6&-46,-#&-=3+#$+#0-.$('#$&)-,#'#/6(3/).K$./+0-,()30/'#,4',6,($)&8RA;E7-,3/,.)'(#-/)-+#)-)$'#&/'\=^=-&-,K?(3#KW,-,0/=30W&-9&-=3+#$+#0-,3+'+4-,#',,-=-+# '+'#'$&H &- #$/F 0- )-+0-=-+# $++/-& 0/ 13+0, 3/ 0- &$ K3&0'+5 > ($)#') 0/J/-& '&,3/K$'#-,'=/&-) &8643&/#'3+ 0-, 1)$', -# 0- &8$.#'1H &$ 0/)6-0-,3+ '+4-,#',,-=-+#<E q+- 13',.-, K?(3#KW,-,)-+,-'5+6-,H&-,3/,.)'(#-/)3%#'-+0)$'#/+)6,/=60-,'+13)=$#'3+,.&-1,,/)&- =3+#$+# =$F'=/= 0-, 1)$', ()6&-46, -# &-.$('#$& )-,#'#/6 > &$ &'J/'0$#' #'3+ 0-,,.6+$)'3,0-)-+0-=-+#E I-##- #)$+,($)-+.- $..)/-,/) &-,,-/&, ()30/'#, -# K3&0'+5, (3/))$'# $43') (3/).3+,6J/ #3/)+-) &-, '+4-,#',,-/), 4-), 08$/#)-, ()30/'#, (3/) &-,J/-&, &-, -F'5-+.-,0-#)$+,($)-+.-,3+#=3'+,5)$+0-,EU3/#-13',H.-)',J/--,#&'='#6-+)$',3+0-&$ (/',,$ $'&&-/),H '& (3/))$'# $/,,' ^#)- -+4',$56 086#-+0)-.-, =-,/)-,H-#-+($)#'./&'-)&8/#'&',$#'3+0/.3=($)$#-/)H$/F$/#)-,()30/'#,(&$.6,$/()W,0-, ($)#'./&'-),E 3.4. EnapplicationdesdispositionsdeladirectiveMIFetdurèglementgénéral de l AMF, les rétrocessions annuelles aux distributeurs devraient être interdites 7- =3+#$+# 6&-46 0-, 1)$',,/).-, ()30/'#,,8-F(&'J/-+# +3#$==-+# ($) &-, )6#)3.-,,'3+, $++/-&&-, $/F 0',#)'%/#-/), J/- &$ =',,'3+ -,#'= )=-, $/F 0',(3,'#'3+, )65&-=-+#$')-,#)$+,(3,$+#&$0')-.#'4-A*;E \Oc\

LES FRAIS PRÉLEVÉS SUR LES PRODUITS FINANCIERS BÉNÉFICIANT D UN AVANTAGE FISCAL POUR FAVORISER L INVESTISSEMENT DANS LES PME

LES FRAIS PRÉLEVÉS SUR LES PRODUITS FINANCIERS BÉNÉFICIANT D UN AVANTAGE FISCAL POUR FAVORISER L INVESTISSEMENT DANS LES PME MINISTÈRE DE L'ÉCONOMIE, DE l INDUSTRIE ET DE L'EMPLOI MINISTÈRE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS, DE LA FONCTION PUBLIQUE ET DE LA RÉFORME DE L ÉTAT RAPPORT N 2009 M 066 03 LES FRAIS PRÉLEVÉS SUR LES PRODUITS

Plus en détail

FCPR 123CA P I T A L I S A T I O N FCPR / FONDS COMMUN DE PLACEMENT À RISQUE

FCPR 123CA P I T A L I S A T I O N FCPR / FONDS COMMUN DE PLACEMENT À RISQUE FCPR 123CA P I T A L I S A T I O N FCPR / FONDS COMMUN DE PLACEMENT À RISQUE DURÉE DE BLOCAGE & RISQUES DU PRODUIT Les parts du FCPR 123Capitalisation sont bloquées jusqu au 30 septembre 2016, cette durée

Plus en détail

123Ho l d i n g ISF 2009. Visa AMF n 09-064. Société de Conseil

123Ho l d i n g ISF 2009. Visa AMF n 09-064. Société de Conseil Visa AMF n 09-064 123Ho l d i n g ISF 2009 L Autorité des Marchés financiers a apposé le visa n 09-064 en date du 20 mars 2009 sur un prospectus présentant cette opération, laquelle interviendra en une

Plus en détail

CHAPITRE III VECTEURS

CHAPITRE III VECTEURS CHAPITRE III VECTEURS EXERCICES 1) Recopiez le point A et le vecteur u sur le quadrillage de votre feuille : 4 e Chapitre III Vecteurs a) Construisez le point B tel que AB = u. b) Construisez le point

Plus en détail

Stratégie d investissement (1)

Stratégie d investissement (1) Le FCPI s adresse à des investisseurs qui souhaitent diversifier leur portefeuille en investissant sur le long terme et réduire leur impôt en contrepartie d une durée de blocage de 7 ans, soit jusqu au

Plus en détail

FIP. Pour entreprendre ensemble. 6, place de la République Dominicaine 75 017 Paris - Tél. : 33 (0)1 56 88 16 16 www.equitis.fr

FIP. Pour entreprendre ensemble. 6, place de la République Dominicaine 75 017 Paris - Tél. : 33 (0)1 56 88 16 16 www.equitis.fr E Q U I T I S 6, place de la République Dominicaine 75 017 Paris - Tél. : 33 (0)1 56 88 16 16 www.equitis.fr Société de Gestion agréée par l AMF sous le numéro GP 02 023 FIP Pour entreprendre ensemble

Plus en détail

FIP ECUREUIL N 10 IR 2014 ISF 2014 SOUTENEZ LE DÉVELOPPEMENT DES PME FRANÇAISES ET DIVERSIFIEZ VOTRE PATRIMOINE FINANCIER À LONG TERME

FIP ECUREUIL N 10 IR 2014 ISF 2014 SOUTENEZ LE DÉVELOPPEMENT DES PME FRANÇAISES ET DIVERSIFIEZ VOTRE PATRIMOINE FINANCIER À LONG TERME ligible à une réduction ISF 2014 ÉÉligible à une réduction ligible à une réduction IR 2014 ÉÉligible à une réduction FIP ECUREUIL N 10 SOUTENEZ LE DÉVELOPPEMENT DES PME FRANÇAISES ET DIVERSIFIEZ VOTRE

Plus en détail

Formulaire d exonération relatif au ramassage de produits recyclés du client STAPLES Canada Inc.

Formulaire d exonération relatif au ramassage de produits recyclés du client STAPLES Canada Inc. Formulaire d exonération relatif au ramassage de produits recyclés du client STAPLES Canada Inc. Ordinateurs, UCT et Imprimantes et périphériques ordinateurs portatifs Ordinateurs Télécopieurs UCT Téléphones

Plus en détail

FIP ALLIANCE 2014. Soutenez le développement des PME françaises et diversifiez votre patrimoine financier à long terme.

FIP ALLIANCE 2014. Soutenez le développement des PME françaises et diversifiez votre patrimoine financier à long terme. BANQUE POPULAIRE GESTION PRIVÉE FIP ALLIANCE 2014 Soutenez le développement des PME françaises et diversifiez votre patrimoine financier à long terme. DOCUMENT À CARACTÈRE PROMOTIONNEL SOUTENEZ LE DÉVELOPPEMENT

Plus en détail

Réduction IR au titre des revenus perçus en 2012

Réduction IR au titre des revenus perçus en 2012 Accompagnez le dynamisme des PME européennes en contrepartie d un risque de perte en capital. FCPI Idinvest Patrimoine 2 Réduction IR au titre des revenus perçus en 2012 En contrepartie d une durée de

Plus en détail

FIP ALLIANCE 2015. Soutenez le développement des PME françaises et diversifiez votre patrimoine financier à long terme.

FIP ALLIANCE 2015. Soutenez le développement des PME françaises et diversifiez votre patrimoine financier à long terme. BANQUE POPULAIRE GESTION PRIVÉE FIP ALLIANCE 2015 Soutenez le développement des PME françaises et diversifiez votre patrimoine financier à long terme. DOCUMENT À CARACTÈRE PROMOTIONNEL SOUTENEZ LE DÉVELOPPEMENT

Plus en détail

FCPI Idinvest Patrimoine N 5

FCPI Idinvest Patrimoine N 5 FCPI Idinvest Patrimoine N 5 Profitez d une expertise de premier plan avec Idinvest Partners Un acteur de longue date De nombreuses institutions financières, classées parmi les premières en Europe, font

Plus en détail

FG² = EF² + EG² 7² = 2² + EG² 49 = 4 + EG² EF = 2, FG = 7, EG =? EG² = 49 4 = 45 EG = = 3 EG 6,7

FG² = EF² + EG² 7² = 2² + EG² 49 = 4 + EG² EF = 2, FG = 7, EG =? EG² = 49 4 = 45 EG = = 3 EG 6,7 EC 4A : ELEMENTS DE MATHEMATIQUES THEOREMES DE PYTHAGORE ET DE THALES EXERCICES CORRECTION EXERCICE N 1 : Figure 1 : ABC est rectangle en A, donc, BC² = AB² + AC² BC² = 5² + 7² BC² = 25 + 49 AB = 5, AC

Plus en détail

123CAPITAL PME II. Fonds d Investissement de Proximité

123CAPITAL PME II. Fonds d Investissement de Proximité Fonds d Investissement de Proximité 123CAPITAL PME II 123CAPITAL PME II Bénéficiez d une double réduction d impôt : ISF + impôt sur le revenu Sous réserve d une durée de placement comprise entre 8 et 10

Plus en détail

S informer sur. Les OPCVM de capital investissement (FCPR, FCPI, FIP)

S informer sur. Les OPCVM de capital investissement (FCPR, FCPI, FIP) S informer sur Les OPCVM de capital investissement (FCPR, FCPI, FIP) Octobre 2012 Autorité des marchés financiers Les OPCVM de capital investissement (FCPR, FCPI, FIP) Sommaire Quels sont les OPCVM de

Plus en détail

Document d Informations Clés pour l Investisseur (DICI)

Document d Informations Clés pour l Investisseur (DICI) Document d Informations Clés pour l Investisseur (DICI) Avertissement «Ce document fournit des informations essentielles aux investisseurs de ce Fonds. Il ne s agit pas d un document promotionnel. Les

Plus en détail

fcpr 123Corporate 2018 de placement à risques

fcpr 123Corporate 2018 de placement à risques fcpr 123Corporate 2018 fonds commun de placement à risques objectif de gestion et stratégie d investissement Un fonds offrant une alternative aux placements traditionnels > 123Corporate 2018 est un fonds

Plus en détail

FIP. France. Luxe. Art de vivre. Gastronomie. Cosmétique. Bien-être. Santé. Tourisme. DoCuMENT A CARACTERE PUBLICITAIRE

FIP. France. Luxe. Art de vivre. Gastronomie. Cosmétique. Bien-être. Santé. Tourisme. DoCuMENT A CARACTERE PUBLICITAIRE F o n d S d I n v e s t i s s e m e n t d e P r o x i m i t é FIP Luxe Art de vivre Gastronomie Cosmétique Bien-être Santé Tourisme DoCuMENT A CARACTERE PUBLICITAIRE FIP Le nouveau FIP géré par Viveris

Plus en détail

Position recommandation AMF n 2010-20 Offre au public de titres financiers à vocation principale de déductibilité fiscale

Position recommandation AMF n 2010-20 Offre au public de titres financiers à vocation principale de déductibilité fiscale Position recommandation AMF n 2010-20 Offre au public de titres financiers à vocation principale de Textes de référence : articles 212-1 et 212-2 du règlement général de l AMF La loi n 2007-1223 du 21

Plus en détail

FIP ODYSSEE CONVERTIBLES & ACTIONS 2

FIP ODYSSEE CONVERTIBLES & ACTIONS 2 FIP ODYSSEE CONVERTIBLES & ACTIONS 2 STRATEGIE DE GESTION DU FONDS STRATEGIE DE GESTION DU FONDS Le fonds investira dans un portefeuille de PME, sélectionnées pour leurs perspectives de rentabilité et

Plus en détail

offre 2011 L investissement dans les PME FCPI FCPI alto innovation 10 www.altoinvest.fr

offre 2011 L investissement dans les PME FCPI FCPI alto innovation 10 www.altoinvest.fr offre 2011 L investissement L investissement les PME dans les PME dans FCPI alto innovation 10 fip FRANCE ALTO 7 FCPI Europe Alto Innovation www.altoinvest.fr gamme classique FCPI alto innovation 10 Code

Plus en détail

ISF FCPI éligible à la réduction et l exonération de l ISF.

ISF FCPI éligible à la réduction et l exonération de l ISF. ISF2012 Un placement bloqué sur 6 ans minimum, soit jusqu au 30 juin 2018 (pouvant aller jusqu à 7 ans maximum, soit jusqu au 30 juin 2019, sur décision de la société de gestion). FCPI éligible à la réduction

Plus en détail

123CAPITAL PME. Bénéficiez d une double réduction d impôt : ISF + impôt sur le revenu Sous réserve de conserver votre placement 8 ans minimum

123CAPITAL PME. Bénéficiez d une double réduction d impôt : ISF + impôt sur le revenu Sous réserve de conserver votre placement 8 ans minimum FIP / FONDS D INVESTISSEMENT DE PROXIMITÉ 123CAPITAL PME Bénéficiez d une double réduction d impôt : ISF + impôt sur le revenu Sous réserve de conserver votre placement 8 ans minimum QUI EST 123VENTURE?

Plus en détail

DOCUMENT À CARACTÈRE PUBLICITAIRE FIP NÉOVERIS CORSE 2015

DOCUMENT À CARACTÈRE PUBLICITAIRE FIP NÉOVERIS CORSE 2015 DOCUMENT À CARACTÈRE PUBLICITAIRE FIP NÉOVERIS CORSE 2015 OFFRE DE DÉFISCALISATION : 38% de réduction d impôt sur le revenu* Une exonération d impôt sur les plus-values éventuelles FIP NÉOVERIS CORSE 2015

Plus en détail

GenCap Ave n i r FCPI

GenCap Ave n i r FCPI GenCap Avenir FCPI GenCap Avenir è Une philosophie d investissement unique grâce à : 1 Une vision européenne du capital d investissement L utilisation de techniques d investissement innovantes : le venture

Plus en détail

Les placements ouvrant droit à des réductions de l impôt de solidarité sur la fortune (ISF)

Les placements ouvrant droit à des réductions de l impôt de solidarité sur la fortune (ISF) S informer sur Les placements ouvrant droit à des réductions de l impôt de solidarité sur la fortune (ISF) Octobre 2009 Les placements ouvrant droit à des réductions de l impôt de solidarité sur la fortune

Plus en détail

FIP PME 974 n 3. FIP éligible à la réduction d ISF* ou IR*

FIP PME 974 n 3. FIP éligible à la réduction d ISF* ou IR* la marque d OTC Asset Management FIP PME 974 n 3 FIP éligible à la réduction d ISF* ou IR* Agrément AMF du 03.10.2014 sous le numéro FNS 20140038 Document non contractuel édité en octobre 2014. Ce document

Plus en détail

Membre du FCPI OPPORTUNITES PME EUROPE N 2. Financer les PME. favorise la croissance

Membre du FCPI OPPORTUNITES PME EUROPE N 2. Financer les PME. favorise la croissance Membre du FCPI OPPORTUNITES PME EUROPE N 2 Financer les PME favorise la croissance Présentation du FCPI OPPORTUNITES PME EUROPE N 2 Dans un contexte économique en pleine mutation, la valorisation de nombreuses

Plus en détail

Nouvelles conditions relatives à l investissement dans les PME. A s s o c i a t i o n d é c l a r é e Créée le 07/04/2010

Nouvelles conditions relatives à l investissement dans les PME. A s s o c i a t i o n d é c l a r é e Créée le 07/04/2010 Nouvelles conditions relatives à l investissement dans les PME A s s o c i a t i o n d é c l a r é e Créée le 07/04/2010 Investissements directs et via les holdings : nouvelles caractéristiques de la cible

Plus en détail

50% Convergence Fortuna 5.0 bénéficie de 5 atouts majeurs :

50% Convergence Fortuna 5.0 bénéficie de 5 atouts majeurs : 5 ème fonds éligible à une réduction d ISF et 10 ème FIP géré par Sigma Gestion, CONVERGENCE FORTUNA 5.0 propose une allocation entre obligations convertibles en actions (maximum 60%) et investissement

Plus en détail

FCPI Innovation 13. Fonds Commun de Placement dans l Innovation

FCPI Innovation 13. Fonds Commun de Placement dans l Innovation FCPI Innovation 13 Fonds Commun de Placement dans l Innovation Souscription ouverte jusqu au 21 juin 2012 sous certaines conditions* (pour les parts A1) Souscription ouverte jusqu au au 31 décembre 2012

Plus en détail

FIP Axe Croissance. FIP Axe Croissance investira dans des PME industrielles, commerciales ou de services présentant les caractéristiques suivantes :

FIP Axe Croissance. FIP Axe Croissance investira dans des PME industrielles, commerciales ou de services présentant les caractéristiques suivantes : Souscription ouverte jusqu au 21 juin 2012 sous certaines conditions* (pour les parts A1) Souscription ouverte jusqu au 31 décembre 2012 (pour les parts A2) Diversifiez votre patrimoine financier avec

Plus en détail

VOTRE MANDAT DE GESTION

VOTRE MANDAT DE GESTION VOTRE MANDAT DE GESTION PRÉSENTATION DU MANDAT DE GESTION La souscription au capital d une PME offre 2 avantages fiscaux : / Une réduction d ISF à hauteur de 50% dans la limite de 45 000 Le souscripteur

Plus en détail

123CAPITALISATION III

123CAPITALISATION III 123CAPITALISATION III Hébergements Matériel médical Crèches FIP FONDS D INVESTISSEMENT DE PROXIMITÉ Document non contractuel édité en avril 2011. Ce document ne se substitue pas à la notice d information

Plus en détail

Note d information Loi de Finances 2010

Note d information Loi de Finances 2010 Note d information Loi de Finances 2010 I - IMPOT SUR LE REVENU 1- Souscription au capital de PME : Réductions «Madelin» et «Super-Madelin» Une réduction d'impôt est accordée aux contribuables qui effectuent

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Na t i ons U ni e s E / C N. 1 7 / 20 0 1 / PC / 1 7 Conseil économique et social D i s t r. gé n é r a l e 2 ma r s 20 0 1 F r a n ç a i s O r ig i n a l: a n gl a i s C o m m i s s io n d u d é v el

Plus en détail

FIP OTC PME Index. la marque d OTC Asset Management

FIP OTC PME Index. la marque d OTC Asset Management la marque d OTC Asset Management FIP OTC PME Index FIP éligible à la réduction d ISF* ou «d IR*» - les parts du FIP sont bloquées pour une durée de 6 ans minimum et de 8 ans maximum sur décision de la

Plus en détail

Comment réduire son ISF grâce à l investissement dans les PME

Comment réduire son ISF grâce à l investissement dans les PME Comment réduire son ISF grâce à l investissement dans les PME Plan du guide I- LES INVESTISSEMENTS CONCERNES a) L investissement direct dans une PME b) L investissement grâce à une société holding c) L

Plus en détail

FCPI Objectif Innovation Patrimoine

FCPI Objectif Innovation Patrimoine FCPI Objectif Innovation Investissez dans les PME innovantes pour diversifier votre patrimoine et optimiser votre fiscalité! Placement sur 8 ans minimum éligible à la réduction ISF et IRPP avec un risque

Plus en détail

Nord Cap V. Fonds d Investissement de Proximité

Nord Cap V. Fonds d Investissement de Proximité Nord Cap V Fonds d Investissement de Proximité FIP Nord Cap V Points-Clefs Participer à la vie économique en accompagnant indirectement le développement et la transmission de PME diversifiées du Nord de

Plus en détail

fip hexagone patrimoine 1 ÉLIGIBLE À LA RÉDUCTION D ISF ET D IRPP PLACEMENT D UNE DURÉE DE 8 ANS

fip hexagone patrimoine 1 ÉLIGIBLE À LA RÉDUCTION D ISF ET D IRPP PLACEMENT D UNE DURÉE DE 8 ANS fip hexagone patrimoine 1 ÉLIGIBLE À LA RÉDUCTION D ISF ET D IRPP PLACEMENT D UNE DURÉE DE 8 ANS FIP hexagone patrimoine 1 Avantage fiscal à l entrée d impôt de solidarité sur la fortune (ISF) d impôt

Plus en détail

P A T R I C K M I C H A U D C A B I N E T D ' A V O C A T S ANCIEN MEMBRE DU CONSEIL DE L'ORDRE

P A T R I C K M I C H A U D C A B I N E T D ' A V O C A T S ANCIEN MEMBRE DU CONSEIL DE L'ORDRE P A T R I C K M I C H A U D C A B I N E T D ' A V O C A T S ANCIEN MEMBRE DU CONSEIL DE L'ORDRE PLUS VALUES DE CESSIONS D ACTIONS Contribuables fiscalement domiciliés en France Régime 2013/2014 Art. 17

Plus en détail

CHAPITRE 3 : TABLEAUX DE CORRESPONDANCE POSTES / COMPTES

CHAPITRE 3 : TABLEAUX DE CORRESPONDANCE POSTES / COMPTES Journal Officiel de l OHADA N 10 4 ème Année 221 AA CHAPITRE 3 : POSTES / COMPTES SECTION 1 : Système normal BILAN-ACTIF ACTIF N os DE COMPTES À INCORPORER DANS LES POSTES Réf. POSTES Brut Amortissements/

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATIONS CLÉS POUR L INVESTISSEUR

DOCUMENT D INFORMATIONS CLÉS POUR L INVESTISSEUR DOCUMENT D INFORMATIONS CLÉS POUR L INVESTISSEUR Société de Gestion ixo PRIVATE EQUITY 34, rue de Metz 31 0 00 Toulouse Site : www.ixope.fr Dépositaire Réalisation : ixo Private Equity Illustration : Ronald

Plus en détail

FCPI et FIP ISF Réduction d ISF en faveur de l investissement dans les PME La règle «de minimis» Calcul de la réduction d ISF : Réduction d ISF =

FCPI et FIP ISF Réduction d ISF en faveur de l investissement dans les PME La règle «de minimis» Calcul de la réduction d ISF : Réduction d ISF = FCPI et FIP ISF Réduction d ISF en faveur de l investissement dans les PME Un avantage fiscal institué par la loi TEPA afin de permettre aux redevables de l ISF de bénéficier d une réduction d ISF en investissant

Plus en détail

A plus innovation 2013

A plus innovation 2013 A plus innovation 2013 Fonds commun de placement dans l innovation Durée de blocage de 6 ans minimum pouvant aller jusqu à 8 ans maximum sur décision de la société de gestion (soit jusqu au 31/12/2021)

Plus en détail

FIP 45. Fonds d investissement de proximité

FIP 45. Fonds d investissement de proximité FIP 45 IR Fonds d investissement de proximité FIP 45 Fonds d investissement de proximité («FIP») Article L214-41-1 du Code monétaire et financier Agrément AMF du 8 avril 2011 Investissements cibles Turenne

Plus en détail

Membre du INVESTISSEMENT PME FIP FRANCE. Financer les PME. favorise la croissance

Membre du INVESTISSEMENT PME FIP FRANCE. Financer les PME. favorise la croissance Membre du FIP FRANCE INVESTISSEMENT PME Financer les PME favorise la croissance Présentation du FIP FRANCE INVESTISSEMENT PME Dans le contexte économique actuel, nous pensons que les PME françaises ont

Plus en détail

INNOvATION. FONDS COmmuN DE PLACEmENT DANS L INNOvATION. FONDS COmmuN DE PLACEmENT DANS L INNOvATION. FONDS COmmuN DE PLACEmENT DANS L INNOvATION

INNOvATION. FONDS COmmuN DE PLACEmENT DANS L INNOvATION. FONDS COmmuN DE PLACEmENT DANS L INNOvATION. FONDS COmmuN DE PLACEmENT DANS L INNOvATION FONDS COmmuN DE PLACEmENT DANS L INNOvATION FCPI Pluriel Valeurs N 4 INNOvATION FONDS COmmuN DE PLACEmENT DANS L INNOvATION FONDS COmmuN DE PLACEmENT DANS L INNOvATION FONDS COmmuN DE PLACEmENT DANS L

Plus en détail

La 1 re gamme de FIP à choix multiples! OTC ASSET MANAGEMENT. investir autrement

La 1 re gamme de FIP à choix multiples! OTC ASSET MANAGEMENT. investir autrement La 1 re gamme de FIP à choix multiples! OTC ASSET MANAGEMENT investir autrement Seconde génération de FIP issus de la Loi TEPA, la gamme OTC RÉGIONS est gérée selon les principes de gestion historiques

Plus en détail

MASSERAN PATRIMOINE INNOVATION 2014

MASSERAN PATRIMOINE INNOVATION 2014 MASSERAN PATRIMOINE INNOVATION 2014 INVESTISSEZ DANS DES PME EUROPÉENNES INNOVANTES FONDS COMMUN DE PLACEMENT DANS L INNOVATION PRÉSENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL POURQUOI INVESTIR DANS MASSERAN

Plus en détail

FIP Avantage ISF F O N D S D I N V E S T I S S E M E N T D E P R OX I M I T E (F I P)

FIP Avantage ISF F O N D S D I N V E S T I S S E M E N T D E P R OX I M I T E (F I P) FIP Avantage ISF F O N D S D I N V E S T I S S E M E N T D E P R OX I M I T E (F I P) Un Placement sur 8 ans minimum, Dynamique et Diversifié La réduction d ISF dépend du quota d investissement dans les

Plus en détail

FIP AMUNDI FRANCE DEVELOPPEMENT 2014 investira dans des PME industrielles, commerciales ou de services présentant les caractéristiques suivantes :

FIP AMUNDI FRANCE DEVELOPPEMENT 2014 investira dans des PME industrielles, commerciales ou de services présentant les caractéristiques suivantes : FIP Amundi France Développement 2014 Fonds d investissement de Proximité : Ile de France, Bourgogne, Rhône Alpes Provence Alpes Côte d Azur Parts A1 : éligibles à la réduction ISF commercialisation ouverte

Plus en détail

FCPI DEMANDEZ PLUS À VOTRE ARGENT CAPITAL INVEST PME 2011

FCPI DEMANDEZ PLUS À VOTRE ARGENT CAPITAL INVEST PME 2011 FCPI CAPITAL INVEST PME 2011 Visez l innovation et allégez votre fiscalité en contribuant au développement des PME européennes en contrepartie d'un risque de perte en capital Souscription ouverte du 17

Plus en détail

actionnariat salarié

actionnariat salarié actionnariat salarié L Actionnariat Salarié est un outil d épargne collective permettant aux salariés d acquérir directement ou indirectement des actions de leur entreprise au travers du Plan d Épargne

Plus en détail

ISATIS Antin FCPI 2014. Fonds Commun de placement dans l innovation Document à caractère promotionnel. Commissaire aux comptes

ISATIS Antin FCPI 2014. Fonds Commun de placement dans l innovation Document à caractère promotionnel. Commissaire aux comptes ISATIS Antin FCPI 2014 Fonds Commun de placement dans l innovation Document à caractère promotionnel Commissaire aux comptes Le capital investissement un enjeu majeur : pour notre économie, l emploi et

Plus en détail

FIP AMUNDI FRANCE DEVELOPPEMENT 2013 investira dans des PME industrielles, commerciales ou de services présentant les caractéristiques suivantes :

FIP AMUNDI FRANCE DEVELOPPEMENT 2013 investira dans des PME industrielles, commerciales ou de services présentant les caractéristiques suivantes : FIP Amundi France Développement 2013 Fonds d investissement de Proximité : Ile de France, Bourgogne, Rhône Alpes Provence Alpes Côte d Azur Commercialisation ouverte jusqu au 31 décembre 2013 Diversifiez

Plus en détail

FIP. France. Luxe. Art de vivre. Gastronomie. Cosmétique. Bien-être. Santé. Tourisme. DoCuMENT A CARACTERE PUBLICITAIRE

FIP. France. Luxe. Art de vivre. Gastronomie. Cosmétique. Bien-être. Santé. Tourisme. DoCuMENT A CARACTERE PUBLICITAIRE F o n d S d I n v e s t i s s e m e n t d e P r o x i m i t é FIP Luxe Art de vivre Gastronomie Cosmétique Bien-être Santé Tourisme DoCuMENT A CARACTERE PUBLICITAIRE FIP Le dernier FIP géré par ACG Management

Plus en détail

MASSERAN INNOVATION VII

MASSERAN INNOVATION VII MASSERAN INNOVATION VII INVESTISSEZ DANS DES PME EUROPÉENNES INNOVANTES FONDS COMMUN DE PLACEMENT DANS L INNOVATION PRÉSENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL POURQUOI INVESTIR DANS MASSERAN INNOVATION VII?

Plus en détail

Références. FIP NextStage Références 2008

Références. FIP NextStage Références 2008 Références FIP Références 2008 Les PME sont le fer de lance de la croissance et de la création d emplois dans notre pays A côté des grands marchés actions, obligations et de l immobilier, il existe un

Plus en détail

Saint Max. FCPI-FIP : Comment bénéficier de la performance et de la réduction d impôts? Lundi 15 décembre 2008-18h30

Saint Max. FCPI-FIP : Comment bénéficier de la performance et de la réduction d impôts? Lundi 15 décembre 2008-18h30 FCPI-FIP : Comment bénéficier de la performance et de la réduction d impôts? Lundi 15 décembre 2008-18h30 Saint Max Francis VENNER AVENIR CONSEIL PATRIMOINE 6 clos de la tuilerie - 54460 LIVERDUN tél :

Plus en détail

Incitations fiscales à l investissement dans les PME

Incitations fiscales à l investissement dans les PME Incitations fiscales à l investissement dans les PME 2010 witam 31, rue des Poissonniers 92200 Neuilly-sur-Seine tel. 01 55 62 00 80 fax. 01 55 62 00 81 www.witam.fr 1 Incitations fiscales à l investissement

Plus en détail

Exercices sur les vecteurs

Exercices sur les vecteurs Exercice Exercices sur les vecteurs ABCD est un parallélogramme et ses diagonales se coupent en O () Compléter par un vecteur égal : a) AB = b) BC = c) DO = d) OA = e) CD = () Dire si les affirmations

Plus en détail

Sigma Gestion lance Patrimoine Sélection PME

Sigma Gestion lance Patrimoine Sélection PME Patrimoine Sélection PME Sigma Gestion lance Patrimoine Sélection PME Dans un contexte économique et financier difficile, les investisseurs doivent plus que jamais s'entourer de professionnels aguerris,

Plus en détail

Note sur la fiscalité du Fonds

Note sur la fiscalité du Fonds Note sur la fiscalité du Fonds Fonds d Investissement de Proximité agréé par l Autorité des Marchés Financiers Aquitaine Pyrénées Languedoc Développement 1 (article L. 214-41-1 du code monétaire et fi

Plus en détail

!"#$%& '()$( ( *&"'+, -$.). /(0%(&% 1(-(2(3% 45&-5$*-565

!#$%& '()$( ( *&'+, -$.). /(0%(&% 1(-(2(3% 45&-5$*-565 !"#$%& '()$( ( *&"'+, -$.). /(0%(&% 1(-(2(3% 45&-5$*-565!"#$"%&$'( ). *. +,-%.# /'0%' ' &#,/12 $%303 )'4.'#. *'$'5'6.!"#$"%&$"7" / 8,1#., [9-:;'&#. ' 9-'. =?.%.&@:A. // B"&&'(&$'( =-4'A: C&5"-'3

Plus en détail

FIP RENDEMENT BIEN-ÊTRE N O 2

FIP RENDEMENT BIEN-ÊTRE N O 2 FIP RENDEMENT BIEN-ÊTRE N O 2 FISCALITÉ INCITANT À INVESTIR DANS LES PME Le FIP RENDEMENT BIEN-ÊTRE n o 2 vous offre la possibilité de bénéficier d une réduction d impôt et des avantages ci-dessous : a.

Plus en détail

FIP 45. Fonds d investissement de proximité

FIP 45. Fonds d investissement de proximité FIP 45 Fonds d investissement de proximité FIP 45 Fonds d investissement de proximité («FIP») Article L214-41-1 du Code monétaire et financier Agrément AMF du 8 avril 2011 Investissements cibles Turenne

Plus en détail

Une fiscalité sur mesure : ISF & Impôt sur le revenu Sous réserve d une durée de placement comprise entre 8 et 10 ans

Une fiscalité sur mesure : ISF & Impôt sur le revenu Sous réserve d une durée de placement comprise entre 8 et 10 ans FONDS D INVESTISSEMENT DE PROXIMITE FIP Pr e m i u m PME II Une fiscalité sur mesure : ISF & Impôt sur le revenu Sous réserve d une durée de placement comprise entre 8 et 10 ans FIP Pr e m i u m PME II

Plus en détail

ISF DIRECT 2010 RÉDUCTION ISF ASSURANCE CAPITAL. Ventures

ISF DIRECT 2010 RÉDUCTION ISF ASSURANCE CAPITAL. Ventures ISF DIRECT 2010 RÉDUCTION ISF ET ASSURANCE CAPITAL Dans le cadre de la loi TEPA, SigEx Ventures Euro Fund vous propose un placement en direct pour réduire l intégralité de votre ISF et une option pour

Plus en détail

Fonds d Investissement pour le Développement des PME FIDE note technique décembre 2012

Fonds d Investissement pour le Développement des PME FIDE note technique décembre 2012 1 CONSTATS En France, les particuliers ont montré depuis 1997 une grande appétence pour les PME, renforcée récemment par l engouement pour les actifs «tangibles». Créés dans des contextes économiques fondamentalement

Plus en détail

FIP FONCIEREMENT PME. www.sigmagestion.com

FIP FONCIEREMENT PME. www.sigmagestion.com FIP FONCIEREMENT PME www.sigmagestion.com 11 ème FIP géré par Sigma Gestion, FONCIEREMENT PME vise une allocation entre des PME françaises en croissance (minimum 60%) et des sociétés intervenant dans le

Plus en détail

NOTICE D INFORMATION

NOTICE D INFORMATION FIP ECUREUIL 6 Fonds d Investissement de Proximité Agréé par l Autorité des Marchés Financier (Article L. 214-41-1 du code monétaire et financier) NOTICE D INFORMATION I - Présentation succincte 1 - AVERTISSEMENT

Plus en détail

FIP AUDACIA - APA. Mobilisons l épargne régionale pour le développement de l économie régionale FONDS D INVESTISSEMENT DE PROXIMITÉ

FIP AUDACIA - APA. Mobilisons l épargne régionale pour le développement de l économie régionale FONDS D INVESTISSEMENT DE PROXIMITÉ FIP AUDACIA - APA A D O U R - P Y R É N É E S - A Q U I TA I N E FONDS D INVESTISSEMENT DE PROXIMITÉ Mobilisons l épargne régionale pour le développement de l économie régionale En partenariat avec la

Plus en détail

Ile-de-France Bourgogne Rhône-Alpes PACA

Ile-de-France Bourgogne Rhône-Alpes PACA 10.3 Ile-de-France Bourgogne Rhône-Alpes PACA FIP éligible à la réduction et l exonération de l ISF Un placement bloqué sur 6,5 ans, soit jusqu au 31 décembre 2016 (pouvant aller jusqu à 8,5 ans, soit

Plus en détail

OTC ASSET MANAGEMENT

OTC ASSET MANAGEMENT OTC ASSET MANAGEMENT Notre FCPI: OTC ENTREPRISES 4 4 e FCPI de sa génération, OTC ENTREPRISES 4 sera géré selon les principes de gestion historiques d OTC Asset Management : une stratégie diversifiée et

Plus en détail

A PLUS MIX CAPITAL 11

A PLUS MIX CAPITAL 11 A PLUS MIX CAPITAL 11 N O T I C E D I N F O R M A T I O N F I P Fonds d Investissement de Proximité Régi par l article L.214-41-1 du Code monétaire et financier Agréé par l AMF le 1er mars 2011 AVERTISSEMENT

Plus en détail

La Société de Participations Financières luxembourgeoise

La Société de Participations Financières luxembourgeoise La Société de Participations Financières luxembourgeoise La Société de Participations Financières luxembourgeoise, communément appelée «SOPARFI», est la société de droit commun luxembourgeoise. Elle est

Plus en détail

Idinvest Private Value Europe II

Idinvest Private Value Europe II Fonds Commun de Placement à Risques (FCPR) Idinvest Private Value Europe II www.allianz.fr Avec vous de A à Z Idinvest Private Value Europe II Une stratégie d investissement dans l univers des entreprises

Plus en détail

hexagone convertibles Fonds d Investissement de Proximité

hexagone convertibles Fonds d Investissement de Proximité hexagone convertibles Fonds d Investissement de Proximité hexagone convertibles Fonds d Investissement de Proximité Article L214-41-1 du Code monétaire et financier Agrément AMF du 24 août 2010 Le FIP

Plus en détail

Rescrit 06 avril 2010 n 2010/22

Rescrit 06 avril 2010 n 2010/22 Rescrit 06 avril 2010 n 2010/22 Impôt sur le revenu et impôt de solidarité sur la fortune (ISF) - Réductions d'impôt au titre de la souscription de parts de fonds d'investissement au capital de petites

Plus en détail

PATRIMOINE ET GESTION

PATRIMOINE ET GESTION PATRIMOINE ET GESTION EN 2 0 1 5, M A ÎTRISEZ VOTRE ISF! B e n j a m i n C H R I S T M a g a l i K R U G A r n a u d C A R O N A r n a u d L A L L E M A N D 1 1 R u e P r é s i d e n t C a r n o t 1 2

Plus en détail

GenCap Croissance FIP

GenCap Croissance FIP GenCap Croissance FIP GenCap Croissance Un fonds d investissement dédié aux PME régionales : L Aquitaine recèle des sphères d activité économique dynamiques avec des pôles industriels d excellence comme

Plus en détail

Investissez dans l innovation TRUFFLE FORTUNE FCPI

Investissez dans l innovation TRUFFLE FORTUNE FCPI TRUFFLE FORTUNE FCPI 5 Investissez dans l innovation Les FCPI présentent un risque de perte en capital et de liquidité, une part importante des actifs est investie dans des sociétés innovantes non cotées

Plus en détail

Primopierre Société Civile de Placement Immobilier

Primopierre Société Civile de Placement Immobilier Primopierre Société Civile de Placement Immobilier IDENTIFICATION DES RISQUES LIÉS À L INVESTISSEMENT DANS UNE SCPI Facteurs de risques L investissement en parts de SCPI est un placement dont la rentabilité

Plus en détail

L attention du public est attirée sur les risques liés à cette opération qui figurent à la section facteurs de risques dudit prospectus.

L attention du public est attirée sur les risques liés à cette opération qui figurent à la section facteurs de risques dudit prospectus. investissement diversifié réduire son isf EN INVESTISSANT DANS LES PME investissement de 5 ans minimum stabilité du portefeuille avantage fiscal optimisé L attention du public est attirée sur les risques

Plus en détail

L investissement dans les PME FCPI FIP FCPI FCPI FIP. Alto Innovation 9. Europe Alto 2. France Alto 6. www.altoinvest.fr

L investissement dans les PME FCPI FIP FCPI FCPI FIP. Alto Innovation 9. Europe Alto 2. France Alto 6. www.altoinvest.fr L investissement dans les PME 9 Alto Innovation 9 6 2 FIP France Alto 6 Europe Alto 2 FIP www.altoinvest.fr 9 Alto Innovation 9 Gamme Classique Alto Innovation 9 60% Code ISIN : FR0010914994 PME innovantes

Plus en détail

L immobilier en centre ville

L immobilier en centre ville La note d information relative à la première augmentation de capital a reçu de l Autorité des Marchés Financiers le visa SCPI n 14-12 en date du 22/07/2014. La note d information relative à la seconde

Plus en détail

SAINT-HONORE SIGNATURES PLUS

SAINT-HONORE SIGNATURES PLUS PROSPECTUS SIMPLIFIE FONDS COMMUN DE PLACEMENT CONFORME AUX NORMES EUROPEENNES 23 avril 2007 MB/MaM Conforme aux normes européennes PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE PRESENTATION SUCCINCTE Code

Plus en détail

fcpi la banque postale innovation 11

fcpi la banque postale innovation 11 avertissement : ce document vous est remis par votre conseiller. Il doit comporter 5 pages. JUILLET 2011 INVESTIR DANS L INNOVATION ET BÉNÉFICIER D AVANTAGES FISCAUX ATTRACTIFS DANS LE CADRE D UN PLACEMENT

Plus en détail

Les incitations fiscales à l investissement dans les PME

Les incitations fiscales à l investissement dans les PME Les incitations fiscales à l investissement dans les PME intégrant les modifications apportées par la Loi de finances pour 2011 witam 31, rue des Poissonniers 92200 Neuilly-sur-Seine tel. 01 55 62 00 80

Plus en détail

IDENTIFICATION DES RISQUES LIÉS À L INVESTISSEMENT DANS UNE SCPI

IDENTIFICATION DES RISQUES LIÉS À L INVESTISSEMENT DANS UNE SCPI PRIMOPIERRE Société Civile de Placement Immobilier IDENTIFICATION DES RISQUES LIÉS À L INVESTISSEMENT DANS UNE SCPI Facteurs de risques L investissement en parts de SCPI est un placement dont la rentabilité

Plus en détail

ELAN USA INDICE PARTIE A STATUTAIRE. Prospectus Simplifié Elan USA Indice

ELAN USA INDICE PARTIE A STATUTAIRE. Prospectus Simplifié Elan USA Indice ELAN USA INDICE PARTIE A STATUTAIRE OPCVM respectant les règles d investissement et d information de la directive 85/611/CE Présentation succincte Code ISIN : FR0007030564 Dénomination : ELAN USA INDICE

Plus en détail

Intitulé de la mesure Explication du dispositif Date d entrée en vigueur. à 150 000 par part de quotient familial.

Intitulé de la mesure Explication du dispositif Date d entrée en vigueur. à 150 000 par part de quotient familial. ! PARTICULIERS Article du projet de loi Article 3 Article 4 Intitulé de la mesure Explication du dispositif Date d entrée en vigueur Modifications apportées par l AN Création d une tranche création d une

Plus en détail

Nord Cap VI. Fonds d Investissement de Proximité

Nord Cap VI. Fonds d Investissement de Proximité Fonds d Investissement de Proximité FIP Points-Clefs Participer à la vie économique en accompagnant indirectement le développement et la transmission de PME diversifiées du Nord de la France Viser des

Plus en détail

Mandat de Gestion ISF

Mandat de Gestion ISF Mandat de Gestion ISF AVENANT AU MANDAT DE GESTION ISF 2010 Pièces à joindre impérativement au dossier de souscription : o Le mandat de gestion en double exemplaires ; o Le chèque des commissions initiales

Plus en détail

Exercice p 219, n 3 : Quatre droites sont tracées et les deux droites rouges sont parallèles. Enoncer le théorème de Thalès.

Exercice p 219, n 3 : Quatre droites sont tracées et les deux droites rouges sont parallèles. Enoncer le théorème de Thalès. Exercice p 219, n 3 : Quatre droites sont tracées et les deux droites rouges sont parallèles Enoncer le théorème de Thalès Les droites ( BA ) et ( ZI ) sont sécantes en R, et les droites ( AI ) et ( BZ

Plus en détail

PATRIMOINE BIEN-ETRE. www.sigmagestion.com

PATRIMOINE BIEN-ETRE. www.sigmagestion.com PATRIMOINE BIEN-ETRE www.sigmagestion.com Présentation du FIP PATRIMOINE BIEN-ETRE Réduisez votre ISF de 50 % 1 ou votre IR de 18% 1, en contrepartie d une durée de blocage pouvant aller jusqu au 31 décembre

Plus en détail

MODE D EMPLOI. Comment déclarer sa réduction d ISF pour l année 2014?

MODE D EMPLOI. Comment déclarer sa réduction d ISF pour l année 2014? DECLARATION DE L ISF 2014 MODE D EMPLOI Comment déclarer sa réduction d ISF pour l année 2014? Comment déclarer ses investissements ISF des années précédentes (FIP, Holdings et PME en direct)? Page [0]

Plus en détail

MANDAT DE GESTION ISF 2016

MANDAT DE GESTION ISF 2016 P MANDAT DE GESTION ISF 2016 OBJECTIFS DU MANDAT Le Mandat (1) est investi principalement (soit au minimum à hauteur de 75% au moment de l investissement initial) dans des PME Eligibles exerçant une activité

Plus en détail