DÉVELOPPEMENT DURABLE. P Études et réalisations Emploi : vers une meilleure adéquation entre offre et demande

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DÉVELOPPEMENT DURABLE. P 4-5 - Études et réalisations Emploi : vers une meilleure adéquation entre offre et demande"

Transcription

1 N 48 - Juin 2008 Ville de Vitry-sur-Seine Vitry ENTREPRISE DÉVELOPPEMENT DURABLE Conjuguer les volontés P2-Événements La société DJP expose au salon JEC Composites L entreprise XYZ Prototype au salon All Energy P3-Éditorial P Études et réalisations Emploi : vers une meilleure adéquation entre offre et demande P6à8-Dossier : Développement durable : conjuguer les volontés P 9 à 11 - La vie économique GFE : la promotion des énergies renouvelables / PILKINGTON : management durable et verres intelligents / SMAC : aller vers l écologie P 12 - Aide à la création d entreprises : Jet Jardin

2 Événements XYZ PROTOTYPE au salon All Energy XYZ Prorotype était la seule entreprise française présente, sur plus de 471 exposants, au salon «All Energy» à Aberdden, en Écosse, qui a eu lieu les 21 et 22 mai derniers. Salon JEC Composites Le stand de la société DJP La société DJP a de nouveau exposé ses produits au salon JEC composite, du 1 er au 3 avril, à Paris Porte de Versailles.Rappelons que DJP a obtenu le prix JEC Arward 2007 pour la conception d une vanne en composite pour les gros moteurs marins. PUBLICITÉ 2

3 ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE SAI : Seine Amont Initiative a tenu son assemblée générale le 17 avril dernier. Cette association, soutenue par les villes de Seine Amont, la Région, le Département et des entreprises, a pour objet d apporter des aides aux porteurs de projet (prêt d honneur, parrainage, caution bancaire ) «PANGÉE» CHANGE D ADRESSE Ce magasin, qui propose des produits issus du commerce équitable des différents continents mais aussi de la France rurale, est désormais installé au 96 avenue Paul-Vaillant-Couturier. Il est également un centre d insertion pour les jeunes et les chômeurs longue durée. Pangée - 96 avenue Paul-Vaillant-Couturier Tél Ouverture du mardi au samedi, de 10h à 19h PUBLICITÉ DANS VITRY ENTREPRISES A partir de ce numéro, des espaces publicitaires pourront être réservés aux annonceurs. Régie publicitaire HSP 66 rue des Amandiers Nanterre Tél PRÉCISION : Les reportages sur les entreprises dans les pages Vie économique, sont réalisés à titre gracieux, sous la responsabilité de la rédaction, comme témoin de la richesse du tissu économique du territoire. PRATIQUE Vitry Entreprises Publication municipale éditée par la ville de Vitry-sur-Seine, 2, avenue Youri-Gagarine, Vitry-sur-Seine cedex. Directeur de la publication : Michel Leprêtre Réalisation : Direction de la Communication et Service du Développement Économique Photo de couverture : SMAC Conception, rédaction : Escalier D Communication Impression : Imprimerie municipale Tirage : ex Le Service du Développement Économique, votre interlocuteur privilégié! Hôtel de Ville - 2 avenue Youri-Gagarine Vitry-sur-Seine cedex Tél Fax Courriel : Responsable : Bernard Fontaine Le site Internet de la ville : Éditorial Le développement durable n est pas qu un concept à la mode, il est plus que jamais un impératif au nom de la solidarité entre générations mais aussi entre contemporains.les premiers effets d un développement inconsidéré se font déjà sentir avec notamment la hausse du coût des énergies fossiles, des matières premières ou des inégalités qui s accroissent en France et dans le monde. Notre ville s est engagée, depuis longtemps dans le choix d un développement durable et solidaire alliant le social, l urbain, l économique et l environnement. Vitry a la volonté,au cours de la prochaine mandature,d aller plus loin et plus vite.elle souhaite favoriser l utilisation des énergies renouvelables (extension du chauffage urbain,géothermie,énergie solaire ),réduire les pollutions,développer les transports en commun,développer les pistes cyclables,les espaces verts de proximité,moderniser le réseau d assainissement Dans le respect des objectifs définis par le Plan d Aménagement et de Développement Durable,pour lequel Vitry a été lauréate du grand prix de l environnement des villes d Ile-de-France, la Ville va inciter les entreprises,les bailleurs publics ou privés et les promoteurs à s engager dans cette démarche de développement durable.dans ce but,un projet de charte favorisant les démarches environnementales,à destination des promoteurs, est en cours de préparation. Afin de mieux faire connaître et respecter les normes, la ville souhaite accompagner les acteurs locaux (entreprises,particuliers,bailleurs ) par la création de lieux d information,de conseils,de rencontres portant sur les différentes techniques,les aides et subventions possibles pour répondre à l enjeu du développement durable. C est pour cette raison que nous avons créé et financé avec le CAUE,l Agence territoriale de l énergie ; c est dans cet esprit qu a porté notre intervention sur l assainissement de la rue Charles-Heller et qui sera étendue à l ensemble de la zone d activités. Le petit-déjeuner d entreprises organisé par la Ville sur le thème du développement durable,le 17 juin participe à la réflexion que nous devons tous avoir sur ces questions environnementales. Nous ne sommes pas au bout de ce grand chantier qui doit contribuer à l amélioration de la vie et du cadre de vie de tous,aujourd hui,mais aussi demain : c est pourquoi, il est nécessaire de s informer, d échanger sur les initiatives de chacun, et de réfléchir ensemble aux axes possibles de ce développement durable. Michel LEPRÊTRE - Maire-adjoint chargé du développement économique 3

4 Études et réalisations 4 LES ACTEURS DE L EMPLOI SERVICE EMPLOI-FORMATION Hôtel de ville 2 rue Youri-Gagarine Tél Pour la mise en ligne des offres d emploi : MISSION LOCALE IVRY-VITRY L insertion professionnelle des jeunes de 16 à 25 ans 5 avenue du Général-Leclerc Ivry-sur-Seine Tél ANPE rue Anselme-Rondenay Vitry-sur-Seine Tél PLIE IVRY-VITRY Pour l insertion professionnelle stable et durable des demandeurs d emploi du territoire, en lien avec les entreprises 12 allée du Coteau (dalle Robespierre) Vitry-sur-Seine Tél EMPLOI Vers une meilleure adéquation entre offre et demande L emploi des habitants de la commune est une préoccupation de la Ville. Celle-ci agit pour l implantation de nouvelles entreprises, mais aussi pour que les demandeurs d emplois vitriots puissent avoir un meilleur accès aux différentes offres. C est le rôle du service Emploi-formation qui a mis en place des outils et mène différentes actions allant dans ce sens. «Nous ne sommes pas un énième organisme s occupant de l emploi et de l insertion»,explique la responsable de ce service. «Notre mission principale est de créer des synergies entre les différents acteurs de l emploi que sont l ANPE, la mission locale, le PLIE (Plan local pour l insertion et l emploi), l ARE- SA,et de renforcer les liens avec les entreprises de la ville». Ainsi, le pôle emploi agissant sur Ivry et Vitry a été mis en place en 2006,regroupant les acteurs de l emploi des deux villes ainsi que des invités ponctuels, notamment des entreprises. Les membres de ce pôle se réunissent tous les mois pour agir selon trois axes prioritaires : favoriser l information des acteurs locaux sur les projets de développement, favoriser les relations avec les entreprises et mettre en place des formations répondant aux besoins de main d œuvre. Le pôle a élaboré une charte emploi, afin d inciter les entreprises à s engager dans un partenariat local fort avec les structures de l emploi sur leur recrutement.

5 Des outils et des actions pour l emploi Chaque année, au mois d octobre, un forum emploi est organisé par le service Emploi-formation, en partenariat toujours avec les différents acteurs de l emploi. Cette manifestation permet la rencontre directe de près de demandeurs avec les entreprises qui recrutent (une quarantaine d entreprises y participe chaque année). S il est difficile d évaluer le nombre de recrutements réalisés grâce au forum, les visiteurs et les entreprises exposantes expriment chaque année une large satisfaction. Depuis un an, le service Emploi-formation met en ligne les offres d emploi que lui confient les entreprises.«le site de la ville, dans son ensemble, est très consulté», précise Lætitia Lenquette, en charge du suivi des offres.«cette mise en ligne s avère intéressante, les téléchargements des offres sont très nombreux et plusieurs entreprises nous contactent régulièrement.» Le service Emploi est à l initiative d actions de recrutement, pour une entreprise ou un secteur d activités, se déroulant sur une demie ou une journée entière. «Une entreprise peut s adresser à nous pour organiser ce type d action. Après une présélection des candidats par l ANPE, la mission locale, ceux-ci sont reçus par l entreprise. C est ce qui a été réalisé au mois d avril, avec les missions locales du Val-de- Marne et l entreprise Bouygues (voir cicontre). C est également ce que nous faisons, dans le cadre de la clause d insertion des marchés publics de renouvellement urbain, pour aider les entreprises à y répondre efficacement.» Dans le cadre du PLIE (Plan local pour l insertion et l emploi), un système de parrainage a été mis en place :une vingtaine de parrains bénévoles (cadres supérieurs,chefs d entreprise) suit les demandeurs d emploi,en apportant leur savoir faire, leurs conseils et leur réseau de relations.«cette méthode offre de bons résultats, les demandeurs d emploi ne sont plus seuls dans leur recherche, le parrainage apportant une première passerelle vers l entreprise et le monde du travail». Vitry comprend actifs et emplois offres d emplois environ sont générées sur le territoire. (sources DDTEFP et ANPE) MISSION LOCALE Une action de recrutement réussie Le réseau des onze missions locales du département, aidé par le sous-préfet, a proposé à Bouygues Bâtiment Ile-de-France d organiser une action de recrutement, avec les jeunes en recherche d emploi qu elles accueillent. «Cette entreprise a, en effet, d importants besoins dans ce domaine et rencontre, comme toutes les entreprises du BTP, des difficultés d embauches»,précise Thierry Gauriau, directeur de la mission locale d Ivry-Vitry.«Par exemple, elle a besoin de recruter près de 300 coffreurs par an! Nous lui avons donc proposé d organiser une journée d entretiens d embauche, sur le département, afin de recevoir des jeunes préalablement sélectionnés par chacune des missions locales, en fonction des postes à pourvoir : chefs de chantiers, conducteurs de travaux, coffreurs et coffreurs boiseurs.» Ainsi 52 candidats ont été sélectionnés et invités à un entretien d embauche avec Bouygues Bâtiment. Cette journée de recrutement s est déroulée le 15 avril dans le hall du théâtre à Vitry. «Cette initiative est très intéressante car, grâce à la présélection, nous présentons des jeunes motivés, ayant un profil adapté à l offre. En même temps, du côté de l entreprise il y a le souhait de réaliser des embauches effectives». Si les recrutements ne sont pas encore définitifs, on peut noter que 36 entretiens sur 52 (soit près de 70 %) ont eu une suite favorable. «Cette opération est un exemple du travail que peuvent réaliser les missions locales avec de grandes entreprises, des PME ou des TPE.Nous écoutons les besoins du recruteur, nous voyons si nous avons les capacités d y répondre et, si oui, nous proposons des candidats adaptés et, si nécessaire, nous envisageons les dispositifs de formation». Dans le cadre de la construction Concorde-Stalingrad confiée à Bouygues Bâtiment, la ville a soutenu cette initiative afin que le plus grand nombre de jeunes vitriots puisse en bénéficier. Rue Eugène Hénaff : 5 nouveaux magasins et création de 60 emplois La Halle,la Halle aux chaussures, Gémo ont ouvert au printemps, rue Heugène-Hénaff. Maxi Toys et Gifi ouvriront d ici la fin de l année.au total, cinq magasins d équipement, sur plus de m 2,situés en face du centre commercial Leclerc, qui vont participer à la mutation de ce secteur de la zone d activités et créer près de 60 emplois. 5

6 Dossier Développement durable : CONJUGUER LES VOLONTÉS 6 Ce dossier aborde le développement durable sous deux aspects : la volonté de la Ville d y participer activement dans les différents domaines de son activité (qualité urbaine, espaces verts, économie d énergie, transport, construction, collecte sélective, soutien à des organismes d information et de conseil, respect de la législation et des normes, ) et les initiatives des entreprises elles-mêmes, soit dans leur management interne, soit par les process et produits qu elles développent. Loin d être exhaustif, ce dossier est composé de différents zooms sur des initiatives et pratiques qui nous ont paru intéressantes. LE DÉVELOPPEMENT DURABLE? «C est un développement qui répond aux besoins des générations du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs». Définition de la Commission mondiale sur l environnement et le développement. La terrasse végétalisée du CMS Pierre-Rouquès La Ville s engage L engagement de la Ville pour le développement durable ne date pas d hier, mais celle-ci a la volonté d aller plus vite et plus loin dans les toutes prochaines années. Ainsi elle agit dans trois directions : En tant qu aménageur,la Ville favorise singulièrement, à travers son Plan d Aménagement et de Développement Durable (pour lequel elle a été lauréate du grand prix de l environnement des villes d Ile-de-France), les espaces verts (20 m 2 par habitants sans compter le parc départemental des Lilas), la collecte sélective des déchets ménagers et sa mise en œuvre dans les bâtiments communaux, les circulations douces (7 km de pistes cyclables aujourd hui), la voirie, la réalisation d équipements à haute qualité environnementale (CMS Pierre Rouquès, école Louise-Michel) Avec l aménagement de nouveaux quartiers (Coteau, Port à l Anglais, Moulin Vert et plus lointain les Ardoines),la Ville a initié une démarche de qualité environnementale dès la conception de ces projets articulés autour des concepts de mixité urbaine et de qualité de vie (qualité architecturale, transport, services et commerces de proximité ) En tant qu animateur et fédérateur, la Ville impulse des actions de sensibilisation auprès des acteurs locaux et soutient des organismes et associations qui agissent dans ce sens, comme l Agence territoriale de l énergie dont la mission est d informer, sensibiliser et de réaliser des diagnostics auprès des particuliers, des organismes publics, des commerçants et PME, sur les économies d énergie et les énergies renouvelables. A travers le Syndicat intercommunal de chauffage urbain Choisy-Vitry, elle participe à la promotion de l emploi d une énergie renouvelable par l utilisation de la chaleur de la combustion des ordures ménagères. En tant qu autorité locale, elle veille au respect de la réglementation dans les domaines qui lui incombe comme l assainissement ou l hygiène, tout en apportant aux différents organismes concernés informations et aide à l obtention d éventuelles subventions pour mise en conformité.

7 Vers des équipements HQE La qualité environnementale et plus particulièrement les performances énergétiques sont des objectifs que la ville met en œuvre pour l ensemble de ses bâtiments neufs ou lors de réhabilitation. Rencontre avec Marc Estève, responsable du service Études générales d architecture. «Nous rentrons actuellement dans une véritable démarche de développement durable pour l élaboration des différents programmes de construction ou de réhabilitation de nos équipements publics. Il s agit bien d une démarche nouvelle car pour tendre vers une labellisation HQE, il faut répondre au volet très important du management environnemental, qui comprend l organisation et la formalisation de la diffusion de l information, la concertation des utilisateurs et des usagers, l élaboration du programme dans son cadre fonctionnel et environnemental. Il s agit de formaliser le transfert d information entre tous les acteurs et implique une adaptation de nos méthodes de travail.» Une expérience pilote : le CMS Pierre-Rouquès La démarche de qualité environnementale a été initiée par la ville en 2003 avec la reconstruction du centre municipal de santé Pierre-Rouquès. Cette expérience pilote (aucun référentiel HQE n existait pour ce type d équipements) a permis au Comité scientifique et technique du bâtiment d élaborer le cahier des charges de la certification HQE des équipements de santé. Ainsi, pour cet équipement qui reçoit visiteurs par an et qui propose une médecine sociale, un comité de pilotage a été mis en place dès le lancement de l élaboration du programme, comprenant le personnel, les utilisateurs, le CHS, les élus, les services municipaux concernés. «Il a fallu près de 250 heures pour élaborer ce programme,» indique Marc Estève. «Celui-ci se devait de répondre aux critères d un établissement de santé moderne ayant des spécificités environnementales fortes. Pour ce faire, sur les 14 cibles que compte la certification, plusieurs ont été définies comme très performantes : le confort d été et d hiver, le confort visuel et olfactif (renouvellement d air) et la maintenance du bâtiment et de ses équipements (économie et rationalisation)» Pour atteindre ces objectifs,des matériaux très pérennes ont été choisis (béton blanc poli, façades métalliques, sols linoleum ), pour le confort thermique par la mise en place d une sur-isolation, de vitrage peu émissif et de stores extérieur protégeant du soleil.le placement des stores s est fait après une étude poussée des niveaux d expositions au soleil des façades du bâtiment aux différentes périodes de l année. De plus, une centrale d air double flux (équipée pour récupérer les calories de l air extrait) assure la ventilation. Le chauffage est assuré par le réseau de chauffage urbain qui utilise lui-même une énergie renouvelable (voir page 8). La terrasse a été végétalisée ce qui offre de nombreux avantages. En effet,«en cas de fortes précipitations, elle peut absorber jusqu a 50 litres d eau par m 2,sert de bac de rétention et évite l engorgement des canalisations. Pour le bâtiment lui-même, elle diminue les chocs thermiques, filtre les poussières et absorbe les bruits avoisinants. Elle offre enfin aux 2 immeubles la surplombant une vue des plus agréables». L école Louise-Michel La même démarche a été suivie pour la reconstruction de l école maternelle Louise-Michel. Une fois terminée, elle sera le bâtiment communal le plus économe en énergie : isolation extérieure très performante, menbrane photovoltaïque,production de chaleur assurée par géothermie (récupération de la chaleur du sol par un réseau de tuyaux placés sous le revêtement de la cour), ventilations double flux avec récupération de 80 % des calories de l air vicié pour réchauffer l air neuf rentrant dans le bâtiment «Un système d affichage de la production de kwh de la membrane photovoltaïque, permettra de sensibiliser les enfants aux énergies renouvelables,» souligne M. Estève. Cette démarche va être systématisée en lien avec le service environnement. ASSAINISSEMENT : RESPECT DE LA LOI, INFORMATION, CONSEIL Dans le cadre de la rénovation du réseau d assainissement de la rue Charles-Heller, le service voirie a fait intervenir un bureau d étude pour analyser les rejets des entreprises riveraines. Une action d information a été organisée auprès de celles qui n étaient pas en conformité, puis une opération collective a été mise en place afin d avoir accès aux subventions de l Agence de l Eau Seine Normandie. Le bureau d étude a apporté aux entreprises qui le souhaitaient, conseils et aide à la constitution du dossier de demande de subvention. Une étude va concerner l état du réseau d assainissement de toute la zone d activités. Si nécessaire, la même démarche sera employée pour aider les entreprises à réaliser les travaux de mise en conformité. ÉCLAIRAGE PUBLIC : BIEN ÊTRE, ÉCONOMIE D ÉNERGIE ET SÉCURITÉ Le service voirie mène actuellement une étude visant à réduire la consommation électrique de l éclairage public, tout en améliorant sa qualité. Hiérarchisation de l éclairage selon l importance des voies, adaptation du type d éclairage, réduction de la puissance aux heures les plus creuses de la nuit autant de pistes pouvant réduire la consommation d énergie de façon importante (jusqu à 40 %). 7

8 Dossier AGENCE DE L ÉNERGIE VAL-DE-MARNE - VITRY Un conseil personnalisé pour les entreprises Cette agence, créée il y un an, est opérationnelle depuis le début de l année Sa mission est d apporter informations, conseils, études et diagnostics dans le domaine des économies d énergie et des énergies renouvelables dans les bâtiments (habitat, bâtiments publics, tertiaire). «Concernant les entreprises, nous ciblons plus spécialement, les petites entreprises du tertiaire, les artisans et commerçants, avec la volonté de leur apporter un conseil individualisé. Sur simple rendez-vous, nous abordons avec le dirigeant de l entreprise les problématiques d énergie et de traitement des bâtiments : isolation, production de chaleur, énergies renouvelables, afin de cerner les problèmes rencontrés. Nous préconisons des solutions adaptées en termes d équipement, de coût et de subventions possibles», explique Philippe Bataille, responsable de l agence.«notre rôle est de réaliser une analyse qualitative et d orienter par des recommandations». Toute entreprise qui le souhaite peut contacter l agence pour tout conseil énergétique. Sensibilisation et information L agence développe, plus spécifiquement en direction des acteurs de la construction et de l aménagement du département, des actions d informations (architectes, bureaux d études, élus, cadres communaux, bailleurs, entreprises du BTP ) : tous les deux mois,elle organise des journées d info-énergie, sous forme de réunions-débat thématiques ou de visites d équipement remarquable. Elle participe également aux différentes initiatives des chambres consulaires (CCIP, chambre de métiers) et intervient régulièrement dans diverses journées d information. L Agence de l énergie Val-de-Marne - Vitry est portée par le CAUE (Conseil d architecture, d urbanisme et de l environnement du Valde-Marne). Elle a été créée avec le concours de l ADEME Ile-de-France, de la Ville de Vitry, du Conseil régional d Ile-de-France, du Conseil général du Val-de-Marne et du Syndicat intercommunal de chauffage urbain Choisy Vitry. AGENCE DE L ÉNERGIE VAL-DE-MARNE - VITRY Maison des projets - Place du Marché Tél Chauffage urbain et énergie renouvelable Le Syndicat intercommunal de chauffage urbain Choisy Vitry assure, depuis plusieurs décennies, le chauffage de équivalent logements (logements sociaux et privés, équipements publics, commerces et petites entreprises). Par délégation de service public de 2005, la gestion de la production est assurée par la société Choisy Vitry Energie (dont l actionnaire principal est la CPCU), et celle de la distribution par Choisy-Vitry Distribution, (filiale d Elyo Suez). Depuis la construction de l usine de cogénération en 2005, l énergie employée est, pour moitié, la chaleur produite par la combustion des ordures ménagères (usine d Ivry notamment) et pour 27 %,par la cogénération, qui produit à partir de la combustion de gaz naturel, chaleur et électricité,le solde étant assuré par le charbon et le fioul. La chaleur produite par la combustion des ordures ménagères est considérée comme une énergie renouvelable par les pouvoirs publics. L objectif du syndicat est d utiliser 60 % de cette énergie d ici 2010 en se raccordant à de nouvelles sources de chaleur ou par l utilisation de la géothermie. Outre l avantage écologique, ce type de chauffage permet de produire de la chaleur à coût stable, dégagé des tendances à la hausse des énergies fossiles que sont le pétrole ou le gaz. Le réseau va être étendu ou renforcé afin de desservir les nouveaux quartiers (Port à l Anglais, secteur RN305 sud, Moulin Vert, RN7, ZAC du Port de Choisy) avec l objectif de desservir logements supplémentaires d ici Toute entreprise qui le souhaite peut demander à se raccorder au réseau de chauffage urbain, d autant que celui-ci, en cours de développement,couvre le nord de la ville ainsi qu une partie de la Zone d activités (rue Salvador-Allende, rue des Fusillés et rue Leon-Geffroy). Le Plateau est également concerné.sur simple demande, les responsables du chauffage urbain peuvent vous informer sur ses avantages et étudier la faisabilité et les coûts d un raccordement. CHOISY VITRY DISTRIBUTION 2-10 avenue Gabriel-Péri Vitry-sur-Seine Tél SYNDICAT INTERCOMMUNAL DE CHAUFFAGE URBAIN Hôtel de Ville Vitry-sur-Seine 8

9 Économies d énergie QUELQUES CONSEILS Un chauffe-eau solaire couvre 50% des besoins d eau chaude en moyenne sur l année. Il coûte environ et permet d économiser jusqu à 300 par an. Une toiture végétale permet de renforcer les performances d isolation, de lutter contre les surchauffes excessives et d absorber 60% de l eau récupérée. Une toiture végétale extensive (qui ne nécessite aucun entretien) coûte en moyenne 50 euros/m 2 installé. Des consommations invisibles perdurent même lorsque les appareils électriques sont éteints. Certaines veilles peuvent consommer jusqu à 20 W. L utilisation de coupe-circuits, de multiprises à interrupteurs ou des capteurs de présence permet de mieux gérer les consommations électriques et de faire baisser la facture de 10 à 15 %. L utilisation d équipements d éclairage performants (plus cher à l achat), se révèle rapidement très rentable. Ainsi, pour un confort égal, on peut dépasser 50 % d économie d énergie. Les ampoules fluo compactes professionnelles, très performantes, consomment cinq fois moins d énergie pour une même intensité lumineuse. Pour les tubes fluo-compacts, les ballasts électroniques consomment deux à trois fois moins que les ballasts ferromagnétiques et réduisent également la consommation de la lampe. Établir un diagnostic énergétique permet de faire émerger des solutions adaptées à l entreprise, dont la mise en œuvre peut conduire à une baisse de la facture d énergie de 15 à 20%. La production électrique des panneaux solaires photovoltaïques est rachetée par EDF à un coût actuellement avantageux (30 centimes d le kwh, 55 cent d avec intégration dans le bâti). GÉNÉRALE FRANCE ÉNERGIE La promotion des énergies renouvelables Récemment créée après le rachat d une entreprise artisanale de plomberie et de chauffage, Général France Énergie, tout en s appuyant sur cette activité traditionnelle, développe ses marchés vers l utilisation d énergies renouvelables : pompes à chaleur, panneaux photovoltaïques et capteurs solaires thermiques,récupération des eaux de pluie «Nous avons voulu créer une structure plus forte et nous donner les moyens de répondre à des marchés importants. Notre objectif est la réalisation de chantiers dans leur globalité, de l analyse, la préconisation jusqu à la livraison. Cela nous permet de proposer des solutions novatrices, en fonction des besoins de nos clients» explique Cédric Firmo, directeur commercial de GFE. «Dans ce cadre, nous développons l installation de pompes à chaleurs et l ensemble des techniques à énergie renouvelable. Il est évident qu il faut aller dans ce sens lorsque l on analyse la situation énergétique actuelle. C est,à mon avis,rendre service à nos clients, car le prix des énergies fossiles augmente et va augmenter de façon durable. C est aussi, à notre niveau participer aux économies d énergie et, enfin, car nous sommes une entreprise, prendre des parts dans un marché encore peu concurrentiel.» Concernant l installation de panneaux solaires, l entreprise est en attente de la qualification «Qualisol» pour développer ce marché. «Nous avons la technique et les compétences, mais cette habilitation est obligatoire. Nous l aurons courant juin. Nous installons également des récupérateurs d eau de pluie pour l arrosage des jardins, espaces extérieurs et alimentation des chasses d eau. Il s agit de cuves enterrées, munies d une pompe qui renvoie l eau et qui peut se brancher automatiquement sur le réseau en cas de besoin.en ce domaine,les demandes viennent essentiellement des particuliers (nous avons en moyenne trois demandes par semaine en ce moment!) et peu des entreprises. Pourtant la surface des terrasses des locaux d activités (je pense aux immeubles des zones d activités, par exemple) sont souvent très vastes : la récupération de l eau représenterait d importantes économies pour l entreprise.» En six mois d existence, GFE a su développer une importante clientèle avec une palette de produits conséquente, adaptée aux différents besoins. Mais cela n arrête pas Cédric Firmo qui envisage la mise en œuvre d autres techniques, comme la géothermie,par exemple.pour cela,son objectif est d obtenir pour son entreprise toutes les qualifications nécessaires. GÉNÉRALE FRANCE ÉNERGIE avenue Rouget-de-Lisle Vitry-sur-Seine Tél Fax

10 10 Vie économique PILKINGTON Management durable et verres intelligents Numéro 1 mondial de fabrication de verre, Pilkington/NSG (groupe japonais) comprend plus de salariés dans le monde et possède cinquante fours qui produisent chacun 800 tonnes de verre par jour. Ses principaux domaines d activité sont l utilisation du verre dans le bâtiment et l automobile. Le siège de Pilkington France est implanté à Vitry depuis quelques années. La participation de cette entreprise au développement durable se décline à deux niveaux : l utilisation de ses produits à la réalisation de bâtiments économes en énergie et la mise en place d un process interne de production et de travail basé sur la qualité, la sécurité et le respect de l environnement. «En ce qui concerne notre organisation interne, les priorités sont la qualité et la sécurité» explique Philippe Grell,directeur technique et marketing. «Nous mettons beaucoup de moyens en œuvre pour obtenir un très bon niveau de sécurité. En effet, nous travaillons un matériau dangereux. Tout d abord, nous avons mis en place toutes les procédures nécessaires avec les équipements correspondants : casques, lunettes gants Maintenant, nous travaillons sur le comportement de chaque collaborateur, et c est plus complexe.cela passe par l information,la formation et l observation de tout comportement à risque : le non-respect des circulations piétonnes dans l atelier ou l absence de la ceinture de sécurité en cas de déplacement, par exemple. Enfin, en cas d incident ou d accident, nous recherchons les procédures à créer pour que cela ne puisse pas se reproduire.concernant l environnement, le verre étant un matériau recyclable, tous les déchets sont retraités par des usines spécialisées». Du verre très innovant Les vitrages,très variés,proposés par Pilkington contribuent à la bonne isolation thermique des bâtiments. «Le verre participe de plus en plus à la gestion de l énergie d un bâtiment.dès 1972,avec le premier choc pétrolier, Pilkington a breveté le vitrage à couches offrant une bien meilleure isolation thermique.et dès 1969,nous avons inventé le procédé de fabrication Float permettant l utilisation du verre en grands plateaux, qui va être à l origine de l architecture aux façades de verre et métal que nous connaissons aujourd hui. C est à cette époque que l entreprise prend une envergure mondiale et investit beaucoup en recherche-développement.» Aujourd hui,pilkington propose des verres très performants, permettant de doser l entrée de chaleur souhaitée (40 %, 17 %...) sans altérer leur transparence ; verre à forte isolation phonique, de sécurité, de protection incendie. Autre invention phare, le double vitrage autonettoyant avec store incorporé. «Les stores incorporés au vitrage sont protégés de la poussière, c est très utile notamment en milieu hospitalier,» souligne Philippe Grell. «Si l on emploie en plus un verre autonettoyant, il n y a pratiquement plus de besoin d entretien!» C est en 2000,en effet,que ce verre a été créé comprenant une couche hydrophile qui permet à l eau de s écouler sans former de gouttes et photo catalytique qui,en réaction aux ultraviolets, empêche les dépôts poussiéreux et organiques.son emploi évite le nettoyage des façades, des vérandas, des verrières, évitant l emploi d eau et de détergents,tout en réduisant les coûts d entretien. «Pilkington a récemment participé à la réalisation d une piscine HQE en région Aquitaine. A cette occasion, nous avons créé un collectif pour le développement de la fonction autonettoyante des bâtiments, avec des industriels du béton, du métal, de la céramique. Ce collectif, dénommé Océan, propose une offre d enveloppes de bâtiment entièrement autonettoyante. Un site internet a été créé spécifiquement : précise Philippe Grell. Les panneaux solaires L entreprise fabrique aussi des verres pour les panneaux solaires. «Ce verre doit laisser rentrer un maximum de chaleur et de lumière, contrairement à tout ce que nous avons conçu jusqu alors. Il s agit d un marché en pleine expansion qui va nécessiter la création de nouveaux sites de production». PILKINGTON FRANCE rue Charles-Heller Vitry-sur-Seine cedex Tél Fax

11 ENVIRONNEMENT, DÉVELOPPEMENT DURABLE Les pré-diagnostics de la CCIP et de la CMA La chambre de commerce et d industrie de Paris propose trois types de pré-diagnostics aux PMI-PME : environnement, management environnemental et développement durable. Gratuits et confidentiels, ils comprennent une visite sur site avec le chef d entreprise, de 2 h à une 1/2 journée, une analyse des problématiques et la remise d un rapport comprenant un état des lieux et les préconisations nécessaires. CCIP 94 Conseillère environnement : Élodie Beiner Tél Tout savoir sur la réglementation : La CMA 94 a elle aussi un conseiller environnement qui effectue des pré-diagnostics environnementaux, gratuits et confidentiels. Réglementation, gestion des déchets, rejets aqueux, maîtrise des consommations énergétiques, qualité de l air, pollutions sonores, hygiène et sécurité, risques d inondation CMA 94 Conseillère environnement : Eléonore Samson Tél Tout savoir sur les aides pour l energie ADEME-Région Ile-de-France : http ://ile-de-france.ademe.fr «C est notre devoir d aller dans le sens de l écologie» SMAC Cette phrase de M.Abou Samra, chef de l agence SMAC de Vitry, caractérise la démarche de cette entreprise spécialisée dans la réalisation d enveloppes de bâtiment : bardage, couverture, étanchéité.smac, créée en 1884, comprend actuellement soixante agences en France, avec collaborateurs. Une usine de production d asphalte est installée sur le site de Vitry, matériau utilisé aussi bien pour le revêtement des trottoirs que pour l étanchéité. «La production d asphalte est un exemple de notre volonté d être en avance par rapport aux différentes normes d économie d énergie» indique Maroun Abou Samra.«En effet, ce matériau doit être posé à chaud, actuellement entre 200 et 230. Une directive européenne va imposer une utilisation à 200. Nous nous engageons dès maintenant à ne pas dépasser les 170, ce qui représente une économie d énergie considérable. Ce passage à 170 nous a demandé beaucoup de recherches, afin de conserver au produit souplesse et fluidité. Il a fallu également adapter la chaîne de production. Autre avantage, l asphalte à 170 ne dégage pas de fumée, ce qui facilite son transport et son utilisation dans des lieux confinés, parking ou chambres froides, par exemple». Les autres techniques développées et proposées par l entreprise sont le photovoltaïque, en panneaux ou en membranes d étanchéité,ainsi que les toitures-terrasses végétalisées. «Nous avons présenté ces membranes au salon Bâtimat, l année dernière : celles-ci comprennent un circuit photovoltaïque intégré» précise Maroun Abou Samra. «Concernant la végétalisation des terrasses, cette technique apporte de nombreux avantages : le premier, c est l amélioration de l aspect du bâtiment, en lui donnant une cinquième façade, qui par la végétation peut être traitée différemment, selon les essences et les couleurs. Deuxième avantage, la protection des matériaux d étanchéité des rayons ultraviolets. Enfin, et c est important, cette technique participe à la rétention de l eau, et évite l engorgement du réseau d assainissement, en cas de fortes précipitations». SMAC s adresse aussi bien aux particuliers, aux promoteurs, syndics ou collectivités locales, avec la volonté d apporter un conseil en termes d environnement et de réglementation. L ensemble des commerciaux reçoit une formation allant dans ce sens. Le dernier volet de l entreprise concernant le développement durable, c est l organisation de chantiers HQE, avec le suivi des déchets, l utilisation de produits plus respectueux de l environnement, le conseil sur le respect de la résistance thermique des bâtiments. «Un chantier HQE, c est la mise en place de procédures rigoureuses, concernant l environnement, mais aussi la qualité et la sécurité. Notre entreprise a la qualification ISO 9001, qui comprend un plan qualité et un plan environnemental.actuellement, en France, nous observons une évolution dans la prise en compte des problèmes environnementaux. Je pense que nous devons, dans le domaine d activité qui est le nôtre, être en avance, pour chercher, inventer, conseiller et proposer» conclut M.Abou Samra. SMAC - AGENCE VITRY 34 rue Charles-Heller Tél Fax

12 BOURSE DE L IMMOBILIER D ENTREPRISES Vous cherchez à vous installer à Vitry. Vous souhaitez des locaux mieux adaptés à votre activité : la Bourse de l immobilier d entreprises, constituée par le Service du développement économique, peut vous aider. Cette bourse se veut la plus exhaustive possible sur les bureaux et terrains disponibles de la commune. Retrouvez plus d offres sur le site de la ville : (rubrique activités économiques - bourse de l immobilier ). >> Aide à la création d entreprises JET JARDIN La conception et l entretien d espaces verts CONTACT : Laurent Prêteux Tél PARMI LES LOCAUX ET TERRAINS DISPONIBLES (juin 2008) LOCATION Activités, entrepôts et bureaux LE PLATEAU m 2 Activités et bureaux LES ARDOINES - deux lots de 883 m 2, dont 240 m 2 de bureaux ZONE D ACTIVITÉS NORD m 2 Activités m 2 sur terrain m 2 Bureaux et laboratoires LE PLATEAU-LE MOULIN VERT m 2, divisibles en lots de 400 m 2 VENTE Bureaux ZONE D ACTIVITÉS SUD m 2 divisibles Lors de sa création, Jet Jardin, jeune entreprise d aménagement et d entretien d espaces verts, a bénéficié du soutien de Seine Amont Initiative, dispositif de financement de création ou de reprise d entreprises en Val-de-Marne, financé par la Région, le département et les villes de Seine Amont, notamment Vitry. Les dirigeants de Jet Jardin, MM. Buron et Gamoussi témoignent. «Avant de me lancer dans la création de Jet Jardin,j ai suivi une formation de gestion d entreprise de deux mois à l AFPA» explique Guillaume Buron.«C est au cours de cette formation que j ai appris l existence de Seine Amont Initiative et des aides que cet organisme peut apporter aux créateurs d entreprise. Ainsi, nous avons bénéficié de son soutien pour monter le dossier de demande de prêt et de son appui auprès des banques. Nous avons également obtenu une exonération des charges sociales pour la première année.» Jet jardin s adresse aux particuliers, aux entreprises, aux gestionnaires d habitations, aux collectivités pour l entretien, mais aussi la création de jardins et d espaces verts.«nous pouvons élaborer un jardin ou un aménagement paysager de A à Z, de la conception globale à l entretien, en passant par le déblaiement du terrain, les plantations, l arrosage automatique, l éclairage Concernant l éclairage, nous proposons des leds basse tension télécommandés, très économiques» poursuit Karim Gamoussi. «Nous réalisons la conception sur ordinateur, ce qui permet à nos clients de visualiser nos propositions et nos projets.» Alliant modernité et tradition, Jet Jardin a su,après un an de fonctionnement, se créer une clientèle régulière, avec notamment des contrats annuels d entretiens de résidences, à Paris et à Vitry.«Nos clients sont satisfaits, cela crée du bouche-à-oreille. Dans les prochains mois, nous souhaitons développer d autres contrats d entretien de résidences et également nous adresser aux entreprises pour la gestion de leurs espaces extérieurs». JET JARDIN 186 rue Édouard-Tremblay Vitry-sur-Seine Tél

CHARTE relative au service de Conseil en Energie Partagé

CHARTE relative au service de Conseil en Energie Partagé CHARTE relative au service de Conseil en Energie Partagé Préambule : Le service de Conseil en Energie Partagé est un Service d Intérêt Général qui vise à promouvoir et accompagner la réalisation d économies

Plus en détail

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES Le Schéma Régional de Développement Economique prévoit dans son orientation intitulée Promouvoir une attractivité économique durable, axe 5 une stratégie foncière pour

Plus en détail

Gaz de France et le développement durable

Gaz de France et le développement durable Gaz de France et le développement durable L engagement pour des territoires durables Groupe de pilotage «Entreprises Collectivités» Comité 21 20 juin 2006 Isabelle ARDOUIN DIRECTION DU DEVELOPPEMENT DURABLE

Plus en détail

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments OBJECTIF : PUBLIC CONCERNÉ : Acquérir les méthodes de management des opérations HQE Maîtrise d Ouvrage, Assistants au Maître d Ouvrage, Architectes

Plus en détail

Énergies renouvelables

Énergies renouvelables REFERENCES : 7 QUALEADER 92, Rue René Coty 85000 La Roche sur Yon Tél. : 02 51 47 96 98 Fax : 02 51 47 71 26 Email : jean-philippe.leger@qualeader.com Effectif : 7 salariés Activité : Audit, Conseil, Formation,

Plus en détail

1 er réseau de chaleur en France

1 er réseau de chaleur en France 1 er réseau de chaleur en France CPCU, une Entreprise Publique Locale avec pour actionnariat : 64,39% : GDF Suez Energie Services 33,50% : Ville de Paris 2,11% : public 396 ME de chiffre d affaires La

Plus en détail

Dossier de presse. 18 février 2014 Beauvais

Dossier de presse. 18 février 2014 Beauvais Dossier de presse Pose de la Première Pierre de l immeuble de bureaux de la Direction Régionale Picardie de Quille Construction 18 février 2014 Beauvais 1 Communiqué de presse Pose de la Première Pierre

Plus en détail

L habitat écologique : Effet de mode ou une évolution profonde de nos modes d habiter?

L habitat écologique : Effet de mode ou une évolution profonde de nos modes d habiter? L habitat écologique : Effet de mode ou une évolution profonde de nos modes d habiter? Intervention de Louardi BOUGHEDADA Vice-Président Energie Climat Communauté Urbaine de Dunkerque DGST Mission Ingénierie

Plus en détail

DAX HABITAT 25.26.27. Avril 2014 LE BOIS SALON DOSSIER DE PRESSE. salle du Jaï Alaï. Pôle vivre avec MAISONS NEUVES & CONSTRUCTION

DAX HABITAT 25.26.27. Avril 2014 LE BOIS SALON DOSSIER DE PRESSE. salle du Jaï Alaï. Pôle vivre avec MAISONS NEUVES & CONSTRUCTION SALON HABITAT EXPO Pôle & vivre avec LE BOIS MAISONS NEUVES & CONSTRUCTION HABITAT & RÉNOVATION BOIS & ÉCO-HABITAT AMÉNAGEMENTS INT. & EXT. 25.26.27 Avril 2014 salle du Jaï Alaï DOSSIER DE PRESSE Alliance

Plus en détail

1 Concevoir son projet et construire

1 Concevoir son projet et construire Se loger avec l économie sociale et solidaire avec l économie sociale et solidaire 1 Concevoir son projet et construire Soutien à la conception de votre projet de construction ou de rénovation, Assistance

Plus en détail

PREMIERE PARTIE ANNEXE 1 RENSEIGNEMENTS RELATIFS AU DEMANDEUR ET AU PROJET

PREMIERE PARTIE ANNEXE 1 RENSEIGNEMENTS RELATIFS AU DEMANDEUR ET AU PROJET Composition du dossier (Arrêté Ministériel du 21 août 2009) Transmis en douze exemplaires ou par voie électronique, plus deux exemplaires supplémentaires par département limitrophe concerné par le projet

Plus en détail

tout simplement Le confort durable, L énergie est notre avenir, économisons-la!

tout simplement Le confort durable, L énergie est notre avenir, économisons-la! tout simplement Le confort durable, L énergie est notre avenir, économisons-la! Chauffage urbain, mode d emploi Un réseau de chauffage urbain est un chauffage central à l échelle d une ville. Un réseau

Plus en détail

PROFESSIONNEL DU BÂTIMENT, NOUS DÉVELOPPONS VOTRE PROJET SUR MESURE. INTERLOCUTEUR UNIQUE, NOUS VOUS OFFRONS DU CLEF EN MAIN.

PROFESSIONNEL DU BÂTIMENT, NOUS DÉVELOPPONS VOTRE PROJET SUR MESURE. INTERLOCUTEUR UNIQUE, NOUS VOUS OFFRONS DU CLEF EN MAIN. PROFESSIONNEL DU BÂTIMENT, NOUS DÉVELOPPONS VOTRE PROJET SUR MESURE. INTERLOCUTEUR UNIQUE, NOUS VOUS OFFRONS DU CLEF EN MAIN. GESTIONNAIRE AVISÉ, NOUS NOUS ENGAGEONS SUR DES GARANTIES. Nécessaire à l enrichissement

Plus en détail

LA RENOVATION DE MON HABITAT

LA RENOVATION DE MON HABITAT Économie Plus de confort Factures en baisse meilleure isolation Plus de chaleur LA RENOVATION DE MON HABITAT OU COMMENT GAGNER EN CONFORT ET EN ÉCONOMIES AVEC BÂTILAND POURQUOI JE DOIS RÉNOVER MON HABITAT?

Plus en détail

ANNEXE du label Bâtiment Basse Consommation prioriterre Liste récapitulative des pièces justificatives

ANNEXE du label Bâtiment Basse Consommation prioriterre Liste récapitulative des pièces justificatives ANNEXE du label Bâtiment Basse Consommation prioriterre Liste récapitulative des pièces justificatives - Version du 12 juillet 2011 - Applicable à partir du 5 septembre 2011 - REPRO10 7E NOTE IMPORTANTE

Plus en détail

RESTRUCTURATION DE LA BIBLIOTHEQUE DE TOURS

RESTRUCTURATION DE LA BIBLIOTHEQUE DE TOURS RESTRUCTURATION DE LA BIBLIOTHEQUE DE TOURS LIEU : SURFACE D INTERVENTION: COÛT : LIVRAISON : ARCHITECTES : ARCHITECTES ASSOCIES : B.E.T. : MAÎTRE DE L OUVRAGE : MISSION : TOURS 3 000 m² (SHON) 3 845 000

Plus en détail

la plateforme des engagements

la plateforme des engagements la plateforme des engagements Index La plateforme des engagements Les 35 engagements de la COMPAGNIE électrique de bretagne Les retombées économiques L emploi local Les partenariats écoles-entreprises

Plus en détail

Communiqué de Presse 1 Juillet 2010

Communiqué de Presse 1 Juillet 2010 Communiqué de Presse 1 Juillet 2010 A.S.T Groupe développe la maison ossature bois Natilia en promotion immobilière www.maison-natilia.fr Contact Presse: Laure GONTARD communication@ast-groupe.fr 04 72

Plus en détail

PRISE EN COMPTE DE L ENVIRONNEMENT AU SEIN DU CONSEIL REGIONAL D AQUITAINE ET DISPOSITIF D ECO-CONDITIONNALITE DES AIDES I Présentation générale :

PRISE EN COMPTE DE L ENVIRONNEMENT AU SEIN DU CONSEIL REGIONAL D AQUITAINE ET DISPOSITIF D ECO-CONDITIONNALITE DES AIDES I Présentation générale : PRISE EN COMPTE DE L ENVIRONNEMENT AU SEIN DU CONSEIL REGIONAL D AQUITAINE ET DISPOSITIF D ECO-CONDITIONNALITE DES AIDES I Présentation générale : 1 -la politique sectorielle 2 - les applications au sein

Plus en détail

Le Plan Climat Energie de Paris en marche :

Le Plan Climat Energie de Paris en marche : DOSSIER DE PRESSE 05 décembre 2012 Le Plan Climat Energie de Paris en marche : Rénovation énergétique globale d une copropriété parisienne : la Fontaine d Aligre (12 ème arrondissement) Sommaire 1_ La

Plus en détail

l environnement au cœur de Nanterre

l environnement au cœur de Nanterre l environnement au cœur de Nanterre 1 2 3 4 5 6 UN QUARTIER DURABLE DES LOGEMENTS MIXTES DES CONSTRUCTIONS PERFORMANTES UNE SOURCE D ÉNERGIE PILOTE UN SITE DÉPOLLUÉ UN PROJET PARTENARIAL UN ANCIEN SITE

Plus en détail

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Lundi 24 juin 2013 La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Service de Presse 04 67 22 81 31 /// 04 67 22 80 47 presse-region@cr-languedocroussillon.fr Convaincue

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

DES SERVICES A PORTÉE DE MAIN PILOTAGE MAINTENANCE SOURCING RECRUTEMENT PROPRETÉ BILAN DE COMPÉTENCES HYGIÈNE DE L AIR/3D EMPLOI & MOBILITÉ

DES SERVICES A PORTÉE DE MAIN PILOTAGE MAINTENANCE SOURCING RECRUTEMENT PROPRETÉ BILAN DE COMPÉTENCES HYGIÈNE DE L AIR/3D EMPLOI & MOBILITÉ L EMPLOI A UN NOM DES SERVICES AUX O C C U P A N T S E T A U X B Â T I M E N T S A PORTÉE DE MAIN PILOTAGE MAINTENANCE PROPRETÉ SOURCING RECRUTEMENT BILAN DE COMPÉTENCES HYGIÈNE DE L AIR/3D SÉCURITÉ /

Plus en détail

Formations. Transition énergétique

Formations. Transition énergétique Formations Transition énergétique Se former à la transition énergétique Anticipez les mutations de votre métier et les attentes de vos clients et prospects en vous formant dès aujourd hui aux enjeux de

Plus en détail

LA RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE, UN ENJEU ESSENTIEL POUR LES COPROPRIÉTAIRES

LA RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE, UN ENJEU ESSENTIEL POUR LES COPROPRIÉTAIRES Socateb, expert en traitement de façades. SOCATEB, ACTEUR DU SALON DE LA COPROPRIÉTÉ LA RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE, UN ENJEU ESSENTIEL POUR LES COPROPRIÉTAIRES DOSSIER DE PRESSE OCTOBRE 2015 Le mot du Président

Plus en détail

Le Développement Durable. chez Europe Services Propreté. De la parole à l action

Le Développement Durable. chez Europe Services Propreté. De la parole à l action Le Développement Durable chez Europe Services Propreté De la parole à l action Le mot des Présidents EUROPE SERVICES GROUPE, acteur de référence dans les services liés à l environnement, a engagé ses trois

Plus en détail

BBC*, suivez le guide!

BBC*, suivez le guide! BBC*, suivez le guide! Les bons réflexes à avoir dans un logement performant *Bâtiment Basse Consommation Le BBC, c est quoi? Votre logement se situe dans un Bâtiment Basse Consommation qui consomme peu

Plus en détail

La démarche HQE ou Haute Qualité Environnementale est une démarche volontariste d optimisation de la consommation d énergie.

La démarche HQE ou Haute Qualité Environnementale est une démarche volontariste d optimisation de la consommation d énergie. la laine de roche pourquoi La démarche HQE ou Haute Qualité Environnementale est une démarche volontariste d optimisation de la consommation d énergie. La démarche HQE permet de réduire la consommation

Plus en détail

Chambre de Commerce et d Industrie Moulins-Vichy

Chambre de Commerce et d Industrie Moulins-Vichy Chambre de Commerce et d Industrie Moulins-Vichy Service Développement Local et Appui aux Entreprises Industrielles 1 Chambre de Commerce et d Industrie de Moulins-Vichy Service Développement Local et

Plus en détail

V - GÉRER L ÉNERGIE ET LUTTER CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE

V - GÉRER L ÉNERGIE ET LUTTER CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE V - GÉRER L ÉNERGIE ET LUTTER CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE LA SITUATION À PARIS V.1 - FAVORISER LA SOBRIÉTÉ ÉNERGÉTIQUE La maîtrise de l énergie et plus largement la politique de lutte contre les changements

Plus en détail

Etude de cas : PIXEL Site Web : http://www.construction21.eu/france/

Etude de cas : PIXEL Site Web : http://www.construction21.eu/france/ Etude de cas : PIXEL Site Web : http://www.construction21.eu/france/ PIXEL PUBLIé PAR BNP PARIBAS REAL ESTATE 28 FEBRUARY 14 Type de projet : Construction Neuve Type de bâtiment : Immeuble de bureaux Année

Plus en détail

Rapport d utilitésociale

Rapport d utilitésociale Rapport d utilitésociale 2013 RAPPORT D UTILITÉ SOCIALE 2013-3 Aiguillon construction, c est : Une Entreprise Sociale pour l Habitat implantée dans l ouest depuis 1902. Filiale du groupe Arcade, Aiguillon

Plus en détail

3. Relations clientèle et solidarité

3. Relations clientèle et solidarité 3. Relations clientèle et solidarité Maintenir une proximité forte avec ses clients via un dispositif d accueil animé par plus de 6 000 conseillers, construire des partenariats de médiation sociale pour

Plus en détail

COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE?

COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE? 2 COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE? Si vous voulez entreprendre des travaux d amélioration énergétique, vous allez rapidement devoir faire face à la question du chauffage. En tant qu élément central du

Plus en détail

Enéides propose, après analyse des besoins du client:

Enéides propose, après analyse des besoins du client: L énergie et le réchauffement climatique sont des enjeux majeurs du 21ème siècle. La disponibilité et le coût respectif des différentes énergies rendent nécessaire la maîtrise de nos consommations et un

Plus en détail

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire!

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire! Plan Climat énergie Territorial notre défi pour l avenir du territoire! La Communauté Urbaine en 2050... Celle de nos enfants, petits-enfants,... Quels objectifs pour ce Plan Climat? Vous rêvez pour eux

Plus en détail

NOTICE DEMARCHE HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE

NOTICE DEMARCHE HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE COMPLEXE CINEMATOGRAPHIQUE DU PLATEAU DE LA BRIE PROJET DE CINEMA SUR LE TERRITOIRE DE COULOMMIERS NOTICE DEMARCHE HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE MAITRE D OUVRAGE: COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA BRIE DES

Plus en détail

Samedi 31 janvier 2015. Samedi 31 janvier 2015, Tisséo inaugure son 3 ème site bus à Colomiers

Samedi 31 janvier 2015. Samedi 31 janvier 2015, Tisséo inaugure son 3 ème site bus à Colomiers Samedi 31 janvier 2015 Samedi 31 janvier 2015, Tisséo inaugure son 3 ème site bus à Colomiers Sommaire Présentation du site Un ouvrage durable Les lignes rattachées au site de Colomiers Historique du chantier

Plus en détail

Vers le renouveau du logement social Un besoin impératif A.DE HERDE

Vers le renouveau du logement social Un besoin impératif A.DE HERDE Vers le renouveau du logement social Un besoin impératif A.DE HERDE 1 Le nombre de logements dont la SWL et ses sociétés agréées sont propriétaires s élève à 101.242 ; le montant annuel des investissements

Plus en détail

Se raccorder à un réseau de chaleur

Se raccorder à un réseau de chaleur L habitat COMPRENDRE Se raccorder à un réseau de chaleur Le chauffage urbain peut-il être un moyen de diminuer la facture énergétique? Édition : décembre 2013 Pourquoi pas le raccordement À UN RÉSEAU DE

Plus en détail

Un guide pour la Réhabilitation des maisons individuelles : rénover avec le bois

Un guide pour la Réhabilitation des maisons individuelles : rénover avec le bois Un guide pour la Réhabilitation des maisons individuelles : rénover avec le bois Un nouvel ouvrage est paru en 2013, destiné aux artisans, entreprises, architectes, maîtres d œuvre et maîtres d ouvrage,

Plus en détail

L AGENDA 21 CHU DE BREST

L AGENDA 21 CHU DE BREST L AGENDA 21 CHU DE BREST Une démarche stratégique : pour quels objectifs? comment et avec qui? pour quels résultats? LE CONTEXTE NATIONAL Une démarche hospitalière brestoise qui respecte : L engagement

Plus en détail

Bureau d études techniques. DOSSIER DE PRESENTATION Septembre 2007

Bureau d études techniques. DOSSIER DE PRESENTATION Septembre 2007 ERMEL Energie Espace Saint-Germain 30 avenue du général Leclerc 38200 Vienne Bureau d études techniques Efficacité énergétique et Energies Renouvelables DOSSIER DE PRESENTATION Septembre 2007 ERMEL ENERGIE

Plus en détail

Rénovation de bâtiments : Efficacité énergétique et confort grâce à MINERGIE

Rénovation de bâtiments : Efficacité énergétique et confort grâce à MINERGIE Un communiqué de presse de Fribourg, le 26 août 2010 "Open Days Rénover selon MINERGIE " Rénovation de bâtiments : Efficacité énergétique et confort grâce à MINERGIE Bon nombre de propriétaires se contentent

Plus en détail

Contexte. Contact presse : Eléonore CREN, tel :03 27 53 01 39, mail : eleonore.cren@adus.fr

Contexte. Contact presse : Eléonore CREN, tel :03 27 53 01 39, mail : eleonore.cren@adus.fr DOSSIER DE PRESSE Procédure d audits énergétiques et environnementaux, première étape d un Plan d actions pour le développement de la filière éco-construction Contexte En Novembre 2008, le syndicat mixte

Plus en détail

ANNEXE : UNE VILLA TOURNEE VERS L ECOLOGIE

ANNEXE : UNE VILLA TOURNEE VERS L ECOLOGIE ANNEXE : UNE VILLA TOURNEE VERS L ECOLOGIE Juin 2012 SERVICE PRESSE : Elodie HERNANDEZ 06.73.04.54.05 press@villa-luxe-sarlat.com PROPRIETAIRE : Yves BLAVIGNAT 06.78.85.64.25 www.villa-luxe-sarlat.com

Plus en détail

Animation de la manifestation de remise des prix de la 10 ème édition du concours «Initiative au Féminin»

Animation de la manifestation de remise des prix de la 10 ème édition du concours «Initiative au Féminin» 1er réseau de financement des créateurs d entreprise 228 plateformes d accompagnement dans toute la France 16 200 entreprises et 38 500 emplois créés ou maintenus en 2014 CAHIER DES CHARGES Animation de

Plus en détail

Ascenseur à créer. Enduit ciment blanc. Bandeau béton. Enduit ciment blanc. Plaquette de terre-cuite identique à l existant. Enduit ciment blanc

Ascenseur à créer. Enduit ciment blanc. Bandeau béton. Enduit ciment blanc. Plaquette de terre-cuite identique à l existant. Enduit ciment blanc Bâtiment d une surface de 1030 m² créé dans l enceinte du lycée Jean ZAY. Ascenseur à créer Bandeau béton Elévation Façade Nord Bardage bois vertical Bardage cassette aluminium laqué RAL7016 Menuiseries

Plus en détail

Etude sur les cadres règlementaires et leur efficacité à encourager les entreprises à améliorer leur efficacité énergétique et sur les mesures

Etude sur les cadres règlementaires et leur efficacité à encourager les entreprises à améliorer leur efficacité énergétique et sur les mesures Etude sur les cadres règlementaires et leur efficacité à encourager les entreprises à améliorer leur efficacité énergétique et sur les mesures complémentaires nécessaires Synthèse Avril 2015 Pourquoi

Plus en détail

Donnez une nouvelle énergie à votre territoire. Solaire photovoltaïque

Donnez une nouvelle énergie à votre territoire. Solaire photovoltaïque Donnez une nouvelle énergie à votre territoire Solaire photovoltaïque Collectivités territoriales, Propriétaires fonciers, Industriels LES ENJEUX 01 AVEC LE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE, Tirez aujourd hui les

Plus en détail

N O R D - P A S D E C A L A I S

N O R D - P A S D E C A L A I S NORD-PAS DE CALAIS NORD-PAS DE CALAIS Ensemble pour une éco-rénovation responsable de notre habitat Avant-propos Dans une région où le poids du parc de logements anciens publics et privés prédomine, l

Plus en détail

Etat des lieux et potentiel de développement du solaire thermique en Ile-de-France. Synthèse Juillet 2012

Etat des lieux et potentiel de développement du solaire thermique en Ile-de-France. Synthèse Juillet 2012 Etat des lieux et potentiel de développement du solaire thermique en Ile-de-France Synthèse Juillet 2012 RAPPEL DU CONTEXTE ET DES OBJECTIFS Réalisation d une étude sur le solaire thermique (STH) en IdF

Plus en détail

Aide régionale à l'investissement des entreprises artisanales en faveur d'une démarche de développement durable

Aide régionale à l'investissement des entreprises artisanales en faveur d'une démarche de développement durable Aide régionale à l'investissement des entreprises artisanales en faveur d'une démarche de développement durable Action financée par le Conseil Régional d'ile-de-france - Retrouvez les dispositifs d aides

Plus en détail

Quartier Beau Soleil. Zone d Amd. Aménagement Concerté

Quartier Beau Soleil. Zone d Amd. Aménagement Concerté Quartier Beau Soleil Zone d Amd Aménagement Concerté Présentation générale du cahier des charges et de la démarche d accompagnement auprès des acquéreurs Cabinet D.LENOIR ACCOMPAGNEMENT DES PROJETS INDIVIDUELS

Plus en détail

Nouvelle usine éco-responsable

Nouvelle usine éco-responsable Nouvelle usine éco-responsable Bibal investit dans un bâtiment d avenir Pour gérer sa croissance tout en respectant l environnement, Philippe BERTRAND, PDG des Cafés BIBAL, a pris le parti de construire

Plus en détail

les metiers de l énergie une publication Orientations

les metiers de l énergie une publication Orientations les metiers de l énergie une publication Orientations Les acteurs traditionnels de la production, la transformation et la distribution du pétrole, de l électricité nucléaire ou thermique et du gaz demeurent

Plus en détail

CAPURBA 2015, ÉVÈNEMENT FÉDÉRATEUR POUR

CAPURBA 2015, ÉVÈNEMENT FÉDÉRATEUR POUR DU 02 AU 04 JUIN 2015 LYON EUREXPO FRANCE www.capurba.com AU CŒUR DES VILLES INTELLIGENTES & INNOVANTES Parce que la ville a laissé place à la Smart City, le salon CapUrba propose une réflexion globale

Plus en détail

L immobilier d entreprise artisanale

L immobilier d entreprise artisanale e s c a L immobilier d entreprise artisanale n l B e E n j e u x L i v r S t r a t é g i P r o p o s i t i o n s Ile-de-France Rhône-Alpes Le Livre Blanc de l immobilier d entreprise artisanale Pourquoi?

Plus en détail

Résultats de l étude de marché

Résultats de l étude de marché Résultats de l étude de marché Résultats présentés le 30 septembre 2008 à l occasion du premier petit déjeuner Epsilon Consulting 1. Description du contexte : L Hygiène, la Sécurité et l Environnement

Plus en détail

Fiche OX «Réduction des consommations d électricité des parties communes d immeubles collectifs et de bâtiments tertiaires» - 28/04/03

Fiche OX «Réduction des consommations d électricité des parties communes d immeubles collectifs et de bâtiments tertiaires» - 28/04/03 1 «REDUCTION DES CONSOMMATIONS ELECTRIQUES DES PARTIES COMMUNES D IMMEUBLES COLLECTIFS ET DE BATIMENTS TERTIAIRES» Contexte et enjeux Les consommations d électricité des parties communes (éclairage des

Plus en détail

Avant-propos. Avec la participation de l'ademe

Avant-propos. Avec la participation de l'ademe Avant-propos Le Grenelle de l Environnement et la loi sur la Transition Energétique pour la croissance verte ont confirmé le caractère incontournable des réseaux de chaleur. Un objectif de quintuplement

Plus en détail

T h i m o n v i l l e. P l a n L o c a l d U r b a n i s m e. A n n e x e s a u r è g l e m e n t

T h i m o n v i l l e. P l a n L o c a l d U r b a n i s m e. A n n e x e s a u r è g l e m e n t T h i m o n v i l l e P l a n L o c a l d U r b a n i s m e A n n e x e s a u r è g l e m e n t Vu pour être annexé à la délibération du 20 décembre 2013 P L U Cachet de la Mairie et signature du Maire

Plus en détail

Challenge Construction Durable 2014. Réhabilitation du bâtiment C

Challenge Construction Durable 2014. Réhabilitation du bâtiment C Challenge Construction Durable 2014 Réhabilitation du bâtiment C Challenge Construction Durable 2014 1. Introduction 2. Analyse et proposition architecturale 3. Traitement de l enveloppe 4. Accessibilité

Plus en détail

Les outils financiers, juridiques et économiques de la transition énergétique FEDER-FSE 2014-2020 et politique régionale de l énergie

Les outils financiers, juridiques et économiques de la transition énergétique FEDER-FSE 2014-2020 et politique régionale de l énergie Les outils financiers, juridiques et économiques de la transition énergétique FEDER-FSE 2014-2020 et politique régionale de l énergie 28/03/2014 1 FEDER 2014-2020 28/03/2014 2 FEDER 2014-2020 Axe 5 «Soutenir

Plus en détail

Aide à l isolation de l habitat

Aide à l isolation de l habitat Aide à l isolation de l habitat Dans le cadre de l élaboration du Schéma Régional Climat Air Energie dit SRCAE, l état des lieux énergétique a mis en évidence la part du secteur du bâtiment dans le bilan

Plus en détail

Les habitants acteurs de la transformation

Les habitants acteurs de la transformation Les habitants acteurs de la transformation Placer l habitant au cœur des réflexions Actions de concertation et de participation Développer le lien social Favoriser le développement économique et l insertion

Plus en détail

CENTRE SECTORIEL DE FORMATION EN BATIMENT

CENTRE SECTORIEL DE FORMATION EN BATIMENT CENTRE SECTORIEL DE FORMATION EN BATIMENT ET ANNEXES IBN SINA Projet de développement solidaire Avril 2014 CENTRE SECTORIEL DE FORMATION AUX METIERS DU BATIMENTS ET ANNEXES IBN SINA La construction du

Plus en détail

La Région soutient le bâtiment et les travaux publics

La Région soutient le bâtiment et les travaux publics Plan de soutien BTP Région Franche-Comté La Région soutient le bâtiment et les travaux publics aides aux collectivités et entreprises de franche-comté www.franche-comte.fr Ce livret, que j ai souhaité

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables FICHE ACTIONS Expo Nantes Atlantique ACTIONS GLOBALES Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Sensibilisation des employés, des prestataires

Plus en détail

Cahier votre implantation sur les parcs d activités

Cahier votre implantation sur les parcs d activités Cahier votre implantation sur les parcs d activités édition 2013 Implantation mode d emploi Ce livret est destiné à vous accompagner dans la réalisation de votre projet. Conçu comme une véritable source

Plus en détail

Situation Maison ouvrière bruxelloise de la fin du 19e siècle, située au coeur

Situation Maison ouvrière bruxelloise de la fin du 19e siècle, située au coeur Rénovation d une maison ouvrière bruxelloise Laurent Collignon David Dardenne 1040 Bruxelles 1 Situation Maison ouvrière bruxelloise de la fin du 19e siècle, située au coeur d E t t e r b e e k. Sa localisation

Plus en détail

Le Conseil général élabore un agenda 21

Le Conseil général élabore un agenda 21 J e u d i 1 7 n o v e m b r e 2 0 1 1 dossier de presse Le Conseil général élabore un agenda 21 pour le département de la Loire Par Bernard BONNE, Président du Conseil général et Jean GILBERT, Conseiller

Plus en détail

LA SEM 92 PARTENAIRE DES COLLECTIVITES LOCALES POUR IMAGINER LES EQUIPEMENTS PUBLICS DE DEMAIN

LA SEM 92 PARTENAIRE DES COLLECTIVITES LOCALES POUR IMAGINER LES EQUIPEMENTS PUBLICS DE DEMAIN CONSTRUCTION RENOVATION EQUIPEMENTS PUBLICS ARCHITECTURE - SECURITE COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 14 février 2010 LA SEM 92 PARTENAIRE DES COLLECTIVITES LOCALES POUR IMAGINER LES EQUIPEMENTS PUBLICS DE

Plus en détail

Maison AA Natura DOSSIER. de PRESSE Un nouveau concept d habitat qui concilie qualité de vie et d usage avec écologie et accessibilité pour tous

Maison AA Natura DOSSIER. de PRESSE Un nouveau concept d habitat qui concilie qualité de vie et d usage avec écologie et accessibilité pour tous SEPTEMBRE 2011 DOSSIER de PRESSE Un nouveau concept d habitat qui concilie qualité de vie et d usage avec écologie et accessibilité pour tous Maison AA Natura Inscrite dans une démarche de développement

Plus en détail

CAPTEURS THERMOSOLAIRE

CAPTEURS THERMOSOLAIRE CAPTEURS THERMOSOLAIRE CAPTEURS THERMOSOLAIRE CATEGORIE Constructions neuves Les capteurs thermosolaires sont destinés à transformer le rayonnement solaire pour chauffer un fluide caloporteur. La chaleur

Plus en détail

Hôtel de Région : un bâtiment exemplaire

Hôtel de Région : un bâtiment exemplaire Février 2014 Hôtel de Région : un bâtiment exemplaire Dans quelques semaines, 420 agents de la Région Auvergne rejoindront le Boulevard Léon Jouhaux. Ce formidable lieu public réunira l administratif et

Plus en détail

Étude sur les «Pratiques énergétiques des PME»

Étude sur les «Pratiques énergétiques des PME» Étude sur les «Pratiques énergétiques des PME» 1. Données sur l entreprise a) Pays : FRANCE b) Nombre d employés : 0 9 10 49 50-99 100-249 250 c) Chiffre d affaires annuel en millions d EUROS : < 2 2-5

Plus en détail

Marrouch BARHOUMI Chef de la Délégation Régionale de Sfax Agence Nationale pour la Maîtrise de l Energie, Tunisie marrouch.barhoumi@anme.nat.

Marrouch BARHOUMI Chef de la Délégation Régionale de Sfax Agence Nationale pour la Maîtrise de l Energie, Tunisie marrouch.barhoumi@anme.nat. Marrouch BARHOUMI Chef de la Délégation Régionale de Sfax Agence Nationale pour la Maîtrise de l Energie, Tunisie marrouch.barhoumi@anme.nat.tn marrouchbar@yahoo.fr Sfax, le 25 Février 2015 PLAN DE L EXPOSE

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES Améliorer de façon continue les performances environnementales de leurs produits et services

ACTIONS GLOBALES Améliorer de façon continue les performances environnementales de leurs produits et services FICHE ACTION Camping L Océano d Or ACTIONS GLOBALES Améliorer de façon continue les performances environnementales de leurs produits et services ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Sensibiliser et former leurs

Plus en détail

VILLE ET MAÎTRISE DE L ÉNERGIE

VILLE ET MAÎTRISE DE L ÉNERGIE VILLE ET MAÎTRISE DE L ÉNERGIE Formations 2014 Soucieux de s inscrire dans une démarche de prise en compte des préoccupations de qualité environnementale et de développement durable dans le bâti et dans

Plus en détail

Programme d économies d eau 2009-2012

Programme d économies d eau 2009-2012 Programme d économies d eau 2009-2012 Ville de Rennes L eau potable sur le bassin rennais Le Syndicat Mixte de Production d eau potable du Bassin Rennais (SMPBR) a les compétences suivantes : Production

Plus en détail

LE COMMERCE DE DÉTAIL

LE COMMERCE DE DÉTAIL ACTEUR DE L AMÉNAGEMENT ÉQUILIBRÉ DU TERRITOIRE ET DU DÉVELOPPEMENT DURABLE L ACTIVITÉ COMMERCIALE ET LES AMÉNAGEMENTS ENVIRONNEMENTAUX : L EXEMPLE D UN PÔLE COMMERCIAL MODÈLE M. Antoine FREY Président

Plus en détail

Éco-prêt à taux zéro (éco-ptz)

Éco-prêt à taux zéro (éco-ptz) Éco-prêt à taux zéro (éco-ptz) L éco-prêt à taux zéro en 14 points 1. Comment fonctionne un éco-prêt à taux zéro? L éco-prêt permet de financer les travaux d économie d énergie et les éventuels frais induits

Plus en détail

Concours Maison Econome Édition 2011. Présentation des projets lauréats

Concours Maison Econome Édition 2011. Présentation des projets lauréats Concours Maison Econome Édition 2011 Présentation des projets lauréats 3 catégories «particuliers» (3 vélos alloués) Construction : 5 candidats Rénovation : 4 candidats Prix spécial du jury Pas de candidat

Plus en détail

CHAPELEC STAND B2-B4-C1-C3 ÉTANCHÉITÉ

CHAPELEC STAND B2-B4-C1-C3 ÉTANCHÉITÉ CHAPELEC 5 rue Philippe Lebon - 92396 VILLENEUVE-LA-GARENNE cedex Tél. 01 47 99 23 23 - Fax 01 47 99 00 79 www.chapelec.fr - chapelec@chapelec.fr ÉTANCHÉITÉ sur le stand Hassan BITACH, Président Entreprise

Plus en détail

L énergie renouvelable et les économies d énergies au cœur du développement d un territoire rural

L énergie renouvelable et les économies d énergies au cœur du développement d un territoire rural L énergie renouvelable et les économies d énergies au cœur du développement d un territoire rural En Centre Bretagne Un territoire enclavé entre les axes routiers Rennes Brest / Quimper (RN12 et RN 164)

Plus en détail

Comme l eau, l énergie est un bien précieux que nous devons économiser.

Comme l eau, l énergie est un bien précieux que nous devons économiser. économies d énergie Tous les jours, nous consommons de l énergie, pour l éclairage, le chauffage, pour la toilette, pour les déplacements, pour cuire les aliments ou les maintenir au frais, pour travailler

Plus en détail

Visite de chantier du nouveau bâtiment de l Administration de la nature et des forêts à Diekirch. Projets pilotes à énergie positive

Visite de chantier du nouveau bâtiment de l Administration de la nature et des forêts à Diekirch. Projets pilotes à énergie positive Visite de chantier du nouveau bâtiment de l Administration de la nature et des forêts à Diekirch Projets pilotes à énergie positive Dossier de presse 26 août 2014 Le nouveau bâtiment administratif pour

Plus en détail

Parlons vrai, créons ensemble. www.groupe-sodec.com

Parlons vrai, créons ensemble. www.groupe-sodec.com www.groupe-sodec.com Accompagner les projets des villes et des territoires Nos projets de centres commerciaux sont aussi les vôtres. La confiance et l écoute réciproques sont les meilleurs garants de leur

Plus en détail

Commission Climat - Energie. Maison du Parc Labarde La Coquille 8 juillet 2014

Commission Climat - Energie. Maison du Parc Labarde La Coquille 8 juillet 2014 Commission Climat - Energie Maison du Parc Labarde La Coquille 8 juillet 2014 Ordre du jour Présentation des membres : tour de table Rôle et du fonctionnement de la commission Plan Climat Energie Territorial

Plus en détail

Une démarche éco-responsable et des actions concrètes Les 1ères bornes de recharge électrique pour l habitat collectif locatif

Une démarche éco-responsable et des actions concrètes Les 1ères bornes de recharge électrique pour l habitat collectif locatif Une démarche éco-responsable et des actions concrètes Mon Logis, entreprise sociale pour l habitat, s est engagée dans une démarche éco-responsable, au travers d actions concrètes et de projets pilotes

Plus en détail

Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012

Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012 Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012 Tout coordonnateur SPS titulaire d une attestation de formation initiale. La réglementation : - les nouveaux

Plus en détail

Le Photovoltaïque en Guadeloupe

Le Photovoltaïque en Guadeloupe Le Photovoltaïque en Guadeloupe Quelles opportunités? Recommandations pour une bonne mise en oeuvre? Coûts et démarches? CAUE Cynthia CAROUPANAPOULLÉ, Responsable Environnement Sommaire Contexte et enjeux

Plus en détail

Aquitaine et Charente. Au service des territoires et de leurs habitants

Aquitaine et Charente. Au service des territoires et de leurs habitants Aquitaine et Charente Au service des territoires et de leurs habitants Développement et maîtrise d ouvrage : un interlocuteur unique Premier bailleur de France, le groupe SNI est implanté sur l ensemble

Plus en détail

Neuf et existant : Les performances énergétiques dans le bâti

Neuf et existant : Les performances énergétiques dans le bâti Neuf et existant : Les performances énergétiques dans le bâti Cycle de conférences - visite 2012 Conseil de développement du Pays du Centre Bretagne À l aune des mutations énergétiques, il a semblé important

Plus en détail

CSFE. La toiture-terrasse. La réponse à la démarche HQE

CSFE. La toiture-terrasse. La réponse à la démarche HQE CSFE La toiture-terrasse La réponse à la démarche HQE Sommaire Préambule La toiture-terrasse 03 La réponse à la démarche HQE 04-05 La réponse à la démarche HQE selon la destination de la toiture-terrasse

Plus en détail

Le développement durable clé en main

Le développement durable clé en main Le développement durable clé en main 2 Le développement durable au cœur de la stratégie d ASSA ABLOY de la sécurité est un marché dynamique, tiré par les évolutions sociétales (besoins de sécurité grandissants,

Plus en détail

l entretien des chaudières

l entretien des chaudières Préservez et améliorez les performances de votre installation de chauffage : l entretien des chaudières L H A B I T A T I N D I V I D U E L pour un chauffage sûr et efficace Votre logement est équipé d

Plus en détail

380 CONSEILLERS SOLIDARITÉ QUI TRAITENT 600 000 DEMANDES DE TRAVAILLEURS SOCIAUX PAR AN

380 CONSEILLERS SOLIDARITÉ QUI TRAITENT 600 000 DEMANDES DE TRAVAILLEURS SOCIAUX PAR AN EN 2014, EDF A VERSÉ 22,5 MILLIONS D EUROS AU FONDS DE SOLIDARITÉ LOGEMENT, ET 195 000 FAMILLES ONT BÉNÉFICIÉ D UNE AIDE. 56 250 COLLECTIVITÉS CLIENTES D EDF 1 000 INTERLOCUTEURS A L ECOUTE 380 CONSEILLERS

Plus en détail