Groupe Spécialisé n 12 Revêtements de sol et produits connexes Vu pour enregistrement le 23 mai 2008

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Groupe Spécialisé n 12 Revêtements de sol et produits connexes Vu pour enregistrement le 23 mai 2008"

Transcription

1 Avis Technique 12/ Système douches plastiques Plastic shower system System Duschen aus Plastik Concept Douche Tarkett Titulaire : Société Tarkett S.A.S 2 rue de l Égalité FR Nanterre Cede Tél. : Fa : Internet : Commission chargée de formuler des Avis Techniques (arrêté du 2 décembre 1969) Groupe Spécialisé n 12 Revêtements de sol et produits connees Vu pour enregistrement le 23 mai 2008 Secrétariat de la commission des Avis Techniques CSTB, 84 avenue Jean Jaurès, Champs sur Marne, FR Marne la Vallée Cede 2 Tél. : Fa : Internet : Les Avis Techniques sont publiés par le Secrétariat des Avis Techniques, assuré par le CSTB. Les versions authentifiées sont disponibles gratuitement sur le site internet du CSTB (http://www.cstb.fr) CSTB 2008

2 Le Groupe Spécialisé n 12 «Revêtements de Sol et Produits Connees» de la Commission chargée de formuler les Avis Techniques a eaminé, le 20 mars 2008, la demande relative au système de revêtements de sol et de mur dénommé «Concept Douche Tarkett» destiné à l emploi en douches individuelles et collectives. Il a formulé sur ce système l Avis Technique ci-après. Cet Avis a été formulé pour les utilisations en France Européenne. 1. Définition succincte Le système Concept Douche Tarkett est un concept de pièces d eau associant revêtements de sol et de mur soudés à chaud et incluant l emploi de siphon de sol et la réalisation de pentes. Le système comprend : Le revêtement de sol à base de polychlorure de vinyle homogène à relief, présenté en lés, Multisafe Granit : - Épaisseur (mm) : 2,0 - Largeur des lès (m) : 2 Le revêtement mural à base de polychlorure de vinyle présenté en lès, Aquarelle Wall HFS : - Épaisseur (mm) : 0,92 - Largeur des lès (m) : 2 Les siphons de sol, les formes d appui, les profilés de diminution, les seuils d étanchéité, les colles, définis dans le Dossier Technique. 2. AVIS 2.1 Domaine d'emploi accepté Pour les systèmes tels que rigoureusement définis à l article 1.1 du Dossier Technique : identique au domaine d emploi revendiqué. Sur les supports bruts décrits dans le Dossier Technique au chapitres 4.1 pour les sols et 4.2 pour les murs : Domaine d emploi (par référence à la notice sur le classement UPEC et classement UPEC des locau Cahier du CSTB 3509 de novembre 2004) : - U2SP2E2C1 : douches individuelles privatives dans bâtiments d habitation ; - U3P2E3C2 : douches collectives hors bâtiments hospitaliers ; - U3P3E3C2 : douches individuelles et collectives en bâtiments hospitaliers. Degré d eposition à l eau des parois (Classement des locau en fonction du degré d eposition à l eau des parois - Cahier du CSTB 3567 de mai 2006) : - EB+ locau privatifs sur dallage et plancher base ciment ou bois ; - EB+ locau collectifs sur dallage et plancher base ciment ; - EC sur dallage base ciment uniquement. 2.2 Appréciation sur les éléments constitutifs du système 2.21 Aptitude à l emploi Réaction au feu Les revêtements suivants font l objet de rapports de classement européen de réaction au feu avec les classements suivants : - Granit Multisafe : Bfl-s1 sur tout substrat à base de bois ou tout substrat classé A1fl ou A2fl ayant une densité 510 kg/m 3 (Rapport du SP Technical Research Institute of Sweden n P605010A du 12 janvier 2007) ; - Aquarelle Wall HFS : B-s2, d0 en pose collée sur plaque de plâtre à faces cartonnées ou tout substrat classé A1 ou A2-s1, d0 de masse volumique 700 kg/m 3, avec ou sans lame d air (Rapport du CSTB n RA du 13 mars 2007) ; Glissance des revêtements de sol Le revêtement Multisafe Granit fait l objet d un rapport d essais de type réalisé au plan incliné avec opérateurs pieds nus, eau + bérol à 1 g/l, débit de 6 l/mn selon la norme DIN (rapport de Säurefliesner- Vereinigung e.v n du 19 mai 2005) : Angle d inclinaison moyen α 12. Isolation acoustique L isolation acoustique du système au niveau de l ouvrage complet (revêtement + siphon) n est pas visée par le présent Avis. Il eiste des solutions qui doivent être prévues dès la conception de l ouvrage. Tenue à la cigarette des revêtements de sol Sans objet compte tenu du domaine d'emploi considéré Durabilité Entretien Dans les conditions d'entretien préconisées décrites au chapitre 6 du Dossier Technique, la durabilité à l'usage de l'ouvrage dans les conditions de mise en œuvre et d'emploi indiquées, semble devoir être assurée. Elle est toutefois subordonnée : - à une surveillance régulière visant à repérer d'éventuelles amorces de dégradations localisées pouvant apparaître en cours d'usage, en particulier au niveau des points singuliers ; - à la rapidité d'intervention afin de réparer ces éventuelles faiblesses ; - à un bon niveau d'entretien Fabrication L efficacité de l auto contrôle du revêtement de sol de la société Tarkett S.A.S est suivie dans le cadre de la certification NF- revêtement de sol résilients associée à la marque UPEC Mise en œuvre La mise en œuvre est faite conformément au dispositions du Dossier Technique. Elle nécessite : - une bonne reconnaissance préalable du chantier, - une bonne organisation du chantier et notamment une bonne coordination entre l'entreprise de gros œuvre, l'entreprise de plomberie et l'entreprise de pose du revêtement, - le strict respect des préconisations de mise en œuvre décrites au chapitre 4 du Dossier Technique, - une bonne maîtrise du traitement des finitions. La société Tarkett S.A.S assure une formation au entreprises qui le demandent et met un technicien à disposition des entreprises qui le souhaitent pour le démarrage de chantier. 2.3 Cahier des Prescriptions Techniques (CPT) 2.31 Rédaction du dossier de consultation - Documents Particuliers du marché Cf. norme NF DTU 53.2, Cahier des clauses spéciales. En outre, le dossier de consultation doit comprendre les indications suivantes : - types et descriptions des siphons et des équipements sanitaires, - plans des pentes, - plans d'implantation des dispositifs d'évacuation, - dispositions minimales de surveillance et d intervention pour réparation. 2 12/

3 Il précisera également à la charge de qui est affecté le traitement des fissures du support Coordination avec les autres entreprises Cf. norme NF DTU 53.2, Cahier des clauses spéciales. En outre : - les plans des pentes, - les plans d'implantation des siphons et équipements sanitaires, doivent être communiqués à l'entreprise de pose du revêtement. La préparation du support en vue de la mise en place des parties destinées à recevoir les siphons étant à la charge de l'entreprise de gros œuvre et la mise en place des parties destinées à recevoir les siphons à la charge de l'entreprise de plomberie, l'entreprise de pose du revêtement doit être associée au moment de l'établissement et de la mise à jour du planning des travau à l'entreprise de gros œuvre et à l'entreprise de plomberie pour tout ce qui concerne la mise en place des évacuations Consistance des travau Cf. norme NF DTU 53.2, Cahier des clauses spéciales. En outre, les travau dus par l'entreprise de pose du revêtement comprennent également : - la fourniture et la pose des profils de finition, - la finition autour des siphons. Organisation de la mise en œuvre La société Tarkett S.A.S dispose d'une assistance technique à la disposition de l entreprise (notamment formation, notices techniques). La mise en œuvre des systèmes douches peut nécessiter une étude préalable de situation (plan d'implantation). Le poseur est compétent pour réaliser cette étude. L'entreprise est avertie des spécificités de mise en œuvre des systèmes. Sur support bois, la société Tarkett peut être consultée pour le choi et la méthode d installation du siphon Glissance Il est indispensable que l état de surface du sol permette de limiter la glissance. De nombreu paramètres influencent la glissance notamment la présence de polluants au sol, l'entretien et l'usage du local. Il convient donc d'assurer en particulier un bon niveau d'entretien du sol et des dispositifs d évacuation tel que préconisés de manière à assurer une évacuation efficace des eau. Conclusions Appréciation globale L utilisation du système dans le domaine proposé est appréciée favorablement. Validité Trois ans, venant à epiration le 31 mars Pour le Groupe Spécialisé n 12 Le Président M. TESTAUD 3. Remarques complémentaires du Groupe Spécialisé L attention de l utilisateur est attirée sur la nécessité de prévoir en amont les dispositions constructives spécifiques (pentes, siphons, gaines techniques, ). La mise en œuvre nécessite une compétence particulière de l'entreprise qui implique un bon niveau de formation de la main d'œuvre et de son encadrement. Le Rapporteur du Groupe Spécialisé n 12 E. SALIMBENI 12/

4 Dossier Technique établi par le demandeur A. Description du système et de sa mise en œuvre 1. Principe 1.1 Définition Système douche complet à partir de revêtements plastiques de sol et de murs soudés à chaud, incluant l emploi de siphons de sol et la réalisation de pentes. Il comprend : - le revêtement de sol PVC homogène Multisafe Granit certifié NF- UPEC - le revêtement de mur vinylique fleible en lés : Aquarelle Wall HFS - les siphons de sol - les formes d appui - les colles - les cordons de soudure - le profilé de diminution - les produits de calfeutrement. 1.2 Domaine d emploi Locau neufs ou anciens avec siphon(s) de sol dont le domaine d emploi du sol est caractérisé par le classement UPEC, et le domaine d emploi des murs est caractérisé par le degré d eposition à l eau Domaine d emploi des sols Par référence à la notice sur le classement UPEC et classement UPEC des locau Cahier du CSTB 3509 de novembre Douches individuelles privatives dans bâtiments d habitation : U2SP2E2C1 ; Douches collectives hors bâtiments hospitaliers : U3P2E3C2 ; Douches individuelles et collectives en bâtiments hospitaliers : U3P3E3C Degré d eposition à l eau des parois selon la nature des sols Par référence au degré d eposition à l eau des parois Cahier du CSTB 3567 de mai 2006 Cf. tableau Définitions 2.1 Revêtements de sol Le revêtement de sol PVC homogène à relief de la société Tarkett ciaprès certifié NF-UPEC : Caractéristiques d identification (se référer au certificat NF-UPEC valide). Cf. tableau Revêtements de mur Le revêtement de mur vinylique fleible en lés Aquarelle Wall HFS est un revêtement technique mural en PVC plastifié avec grainage de surface et traité fongistatique et bactériostatique. Caractéristiques Méthode d'essais Largeur des lés (m) EN Longueur des rouleau (ml) EN Epaisseur (mm) EN 428 0,92 ± 0,05 Poids (g/m²) EN ± 80 Tenue à la lumière (1) 6 Résistance au produits chimiques EN 423 Insensible au acides et bases dilués, détergents, (1) EN ISO 105-B02 Résistance soudure (N/50 mm) EN Fabrication et Contrôles 3.1 Fabrication du revêtement de sol Le revêtement de sol est fabriqué à l usine de Ronneby (Suède) de la société Tarkett. 3.2 Contrôles 3.21 Revêtement de sol La société Tarkett procède à des contrôles sur les matières premières, sur les conditions de fonctionnement des matériels de fabrication et sur les produits finis, conformément au dispositions prévues par le Règlement d Application de la marque NF-Revêtements de sol résilients associée à la marque UPEC. Le site de production est certifié ISO 9001 et ISO Revêtement de mur Le revêtement de mur est fabriqué à l usine Lentzweiler (Luembourg) de la société Tarkett. Le site de production est certifié ISO 9001 et ISO Mise en œuvre 4.1 Supports bruts pour revêtements de sol Nomenclature et Eigences - supports neufs : cf. tableau 3. - supports anciens après dépose de l ancien revêtement pour revenir à l un des supports du tableau Supports Murau 4.21 Revêtement mural toute hauteur Les ouvrages des revêtements de mur sont réalisés : - sur supports neufs ; - en rénovation après remise en état du support avec un enduit permettant de redonner un état de surface correspondant à la finition A telle que définie dans le DTU 59.4 (norme NF P ). Nomenclatures des supports murau Cf. tableau 4. Supports murau admissibles en fonction de l eposition à l eau Cf. tableau /

5 4.22 Plenum Plenum sans revêtement Deu cas de figure : - Remontée du revêtement de quelques centimètres au-dessus du plafond suspendu - Joints entre le revêtement et la cornière support du plafond suspendu S12, S13 sont admis dans la mesure où le revêtement sur l autre face n est pas sensible à l eau. S7, S10 sont admis en local EB+ privatif uniquement. Les autres supports sont admis dans les mêmes conditions que le tableau 5. Plenum avec revêtement Se référer au cas des revêtements murau sur toute hauteur traité ciavant. 4.3 Dispositions constructives Il est nécessaire de prévoir les dispositions suivantes dès la conception du bâtiment ou des locau Supports Supports sol avec pente 1 % vers le siphon (au minimum 1 mètre autour et à partir du siphon selon les plans définis dans les pièces de marché dans ce cas il est indispensable de délimiter la zone de douche avec un dispositif contre les projections d eau). Eclusion des joints de dilatation traversant le local concerné. La pente sur support bois est réalisée vers le siphon soit : - par l application d un produit de dressage pour formes de pente (bénéficiant d un Avis Technique) après application d un primaire d accrochage sur les panneau dérivés du bois rainurés et languetés ; - par l entreprise de menuiserie, auquel cas elle est obtenue de l une des façons suivantes A) ou B) : A) Seuil de porte avec différence de niveau pour les pièces adjacentes - Chevêtre pour fiation du siphon (cf. figure 2) - Calage pour obtention de la pente - Solives des pièces adjacentes au même niveau - Seuil de porte avec différence de niveau B) Seuil de porte au même niveau pour les pièces adjacentes - Solives de hauteur inférieure dans la douche - Chevêtre pour fiation du siphon (cf. figure 2) - Calage pour obtention de la pente 4.32 Siphon Fourniture et mise en place par le plombier au niveau de la dalle béton finie, et à 30 cm minimum des murs (cf. figure 1). Sur support bois, consulter impérativement la société Tarkett pour le choi et la pose du siphon (cf. 8 Assistance technique) Tuyauteries Au sol Aucune perforation au niveau du revêtement de sol pour passage de tuyauteries ou évacuation. Seules les solutions suivantes sont visées : - Encastrement dans la cloison ; - Passage en gaine technique ; - Passage dans pièce adjacente ; - Concentration dans un angle et massif coffré. La solution avec manchons peut être acceptée dans certains cas de rénovation pour : - les arrivées d eau chaude, froide et eau usées de lavabos ; - les tuyau de chauffage ; - les sorties verticales des WC (sauf à portée des projections d eau de la douche) Au mur Les tuyauteries d arrivée ou d évacuation doivent être sorties de 5 cm au maimum. L espace entre la tuyauterie et le mur doit être de 5 cm afin de permettre la mise en œuvre d Aquarelle Wall HFS Appareils et équipements Fiation murale des appareils sanitaires : lavabo, Evacuation horizontale obligatoire. Fiation murale WC. Aucun appareil monté (les entreprises des lots techniques devront prévoir dépose et repose). 4.4 Mise en place du siphon Le siphon est fourni et posé par le plombier au niveau de la dalle béton finie et au minimum à 30 cm des murs. Les modèles suivants sont préconisés : Siphons PURUS modèles Oden, Freja, Brage 50, Brage 75, et Duschbrunn distribués par Tarkett (cf. figure 3). Sur support bois, consulter la société Tarkett pour la pose du siphon (cf. 8 Assistance technique). 4.5 Outillages spécifiques Fournisseurs : JANSER S.A. et ROMUS Cf. tableau Stockage et conditions de pose Stockage des matériau Voir article de la norme NF DTU 53.2 P1-1. Température ambiante La température minimale du local doit être de +15 C pour la pose des matériau. Pour l emploi des colles la plage de température est de +10 C à +30 C. Température du support Au moment de la pose, elle doit être de +12 C, et supérieure d au moins +3 C à la température de point de rosée (correspondant au début de la condensation de l humidité de l air sur le support). 4.7 Préparation du support sol Pour le revêtement de sol Multisafe Granit, la reconnaissance du support est celle définie dans la NF DTU 53.2 P1-1 (CCT) et son Annee A. Elle porte donc sur le tau d humidité, la cohésion de surface, la porosité, la planéité, la présence d un produit de cure et un relevé des fissures. En présence de microfissures 0,3 mm, prévoir l application d un primaire préconisé par le fabricant avant réalisation de l enduit de ragréage. En présence de fissures de 0,3 à 1 mm, la méthode de traitement est définie au chapitre 6.2 : «Travau préparatoires» de la norme NF DTU 53.2 P1-1 (CCT). Le local ne doit pas présenter de joints de dilatation. 4.8 Préparation des angles sol/mur La remontée en plinthe sur une forme d appui manufacturée est conseillée, mais non obligatoire. Mise en place en rives du profilé d appui PA20 ou PA25 de Tarkett (cf. figure 4). 4.9 Mise en œuvre du revêtement de sol 4.91 Calepinage et préparation des lés Disposer les lés au sol bord à bord en veillant à ce que les joints soient au moins à 30 cm du siphon Collage du revêtement de sol Il a lieu 24 heures après la mise en place des lés. 12/

6 Le fabricant du revêtement préconise les colles acryliques figurant dans le tableau ci-dessous, employées en simple encollage à raison de 300 g/m² environ, déposées à la spatule dentée (type A2 selon recommandations TKB 1 : profondeur de dent 1,50 mm, écartement de dent 1,80 mm, largeur au sommet 1,20 mm). Fabricant Désignations BOSTIK MANG POLYMANG SM BOSTIK SADER SADERTAC V3 BOSTIK MIPLACOL MIPLAFIX 300 EUROCOL HELMIDAL SUPER'PLUS 522 MAPEI ROLLCOLL UZIN KE 2000 S (Voir aussi tableau 7) 4.93 Application des lés Replier les lés par moitié. Encoller le support et appliquer le revêtement. Replier les secondes moitiés et procéder de même. Ne pas faire chevaucher deu films de colle à la reprise d encollage Marouflage Marouflage manuel soigné lors de la mise en place pour assurer un bon transfert du film de colle. Important : Proscrire toute circulation pendant 24 heures après la pose, de même que tout aménagement ou mise en place de mobilier Traitement du raccordement du revêtement au siphon PURUS Après affichage du revêtement de sol Multisafe Granit en recouvrement du siphon, pour procéder à sa découpe : - Placer le pied du couteau PURUS dans le siphon (cf. figure 5) - Presser jusqu à perforation au niveau de l ae du pied - Positionner le bras du couteau sur l ae pour effectuer la découpe - Chauffer le revêtement (soufflerie chauffante) pour faciliter la retombée dans le siphon - Placer l anneau de fiation (bague de serrage bleue) - Enfoncer la grille de protection Une notice de montage est disponible dans le conditionnement du siphon PURUS Traitement des rives - Par remontée en plinthes thermoformée (angle droit) - Par remontée en plinthes sur profilés d appui (PA20 ou PA25 de Tarkett, cf. figure 4) Jonction du revêtement de sol douche/ pièce sèche Cas général : soudure à chaud du revêtement avec celui de la pièce adjacente. La société Tarkett commercialise une barre de seuil qui se colle sur le support à l aide d une colle polychloroprène ou polyuréthanne et les revêtements se positionnent de chaque côté sur la languette (cf. figure 6) Traitement des joints Soudure à chaud obligatoire avec un cordon d apport PVC Tarkett : - 24h minimum après collage - attention : pas de soudure à moins de 30 cm du siphon Chanfreinage : Il faut chanfreiner l épaisseur du revêtement diminuée d environ 0,3 mm Stockage et conditions de pose du revêtement mural Stockage Stocker le revêtement mural à la température minimum de pose (+15 C) pendant 24 heures. Température ambiante La température minimale du local doit être de +15 C pour la pose des lés. Pour l emploi des colles, la plage de température est de +10 C à +30 C. Température du support Au moment de la pose, elle doit être d au moins +12 C, et supérieure d au moins +3 C à la température de point de rosée (correspondant au début de la condensation de l humidité de l air sur le support) Préparation du support mural Cf. DTU 59.4 ou Avis Technique des supports concernés. L application d un primaire compatible avec le support et la colle sera réalisée. L impression du mur doit être réalisée par un primaire qui homogénéise la porosité (ne pas utiliser des impressions pour peinture) Mise en œuvre du revêtement mural Pour compenser la différence d épaisseur de la remontée en plinthe du revêtement de sol, appliquer le profilé de jonction PJ30 (cf. figure 7) de Tarkett qui sera recouvert par Aquarelle Wall HFS Calepinage et préparation des lés À réaliser avant la pose des cornières des plafonds suspendus, si pose sur hauteur totale. Calfeutrement du mural soit au dessus du plafond soit sous la cornière (Voir en fonction du support de mur). Mise en place du matériau : Tracé de l aplomb de départ Préparation des lés : Tracer un trait d aplomb de départ dont la position sera fonction de la dimension de la pièce afin d éviter une soudure trop proche d un angle (distance). Tracer une seconde verticale à une largeur de lé pour déterminer la surface à encoller. Mesurer la hauteur du mur à recouvrir. Découper les lés en prévoyant un surplus Collage du revêtement de mur L application sera réalisée en simple encollage avec une colle acrylique préconisée (voir 4.92 ci-avant et tableau 7) déposée à la spatule finement dentée type A4 profondeur de dent : 0,70 mm écartement 1,00 mm, largeur au sommet 0,50 mm. Recommandations pour le collage Suivre scrupuleusement les prescriptions du fabricant de colle. Bien respecter le temps de gommage qui est fonction de la température, de l hygrométrie ambiante, de la porosité du support et de la consommation de colle (200 à 250 g/m²) Application des lés Présenter les lés debout. Afficher le premier lé sur le trait d aplomb, le second est pose inversée. Pour les angles sortants, un double encollage est recommandé Marouflage Lors de l affichage : Chasser l air de haut en bas et du centre vers les bords à l aide d une cale en liège. 1 Technische Klebstoffe Besorgung : Commission Technique des colles 6 12/

7 Pour les angles sortants Maroufler jusqu à l angle. Chauffer le revêtement à l aide d une soufflerie chauffante. Tourner le revêtement en marouflant l angle avec un chiffon et avec la roulette d angle sortant. Pour les angles rentrants Approcher le revêtement jusqu à l angle tout en le repliant sur luimême. Une pliure est réalisée sur la hauteur du lé et positionnée dans l angle. Afficher le revêtement en passant la roulette d angle. Marouflage final Traitement de joint (cf. figure 8) Le chanfrein est réalisé à l aide de la gouge à rainurer Soudure à chaud obligatoire avec un cordon d apport PVC Tarkett à l aide d une buse rapide spéciale avec évents (la buse doit être nettoyée après chaque hauteur de soudure) Pré-arasage avec un couteau ¼ de lune et un guide d arasage Arasage final avec le couteau ¼ de lune seul Traitement du recouvrement de la remontée en plinthe Le revêtement mural recouvre de 3 cm minimum la remontée en plinthe du revêtement de sol (cf. figure 9). Le collage d Aquarelle Wall HFS sur la remontée en plinthe s effectue avec une colle acrylique Calfeutrement Traitement de la périphérie des huisseries après la mise en œuvre des revêtements à l aide d un mastic adapté pour cet usage (du type MS Polymère réf. BOSTIK SIMSON 007) ainsi que pour toute fiation ultérieure à la pose de l Aquarelle Wall HFS Planchers chauffants La pose sur planchers chauffants classiques à accumulation, eécutés conformément à la norme NF DTU est possible. Cf. articles et de la norme NF DTU 53.2 P1-1. Température de surface du revêtement inférieure ou égale à 28 C. La résistance thermique du Multisafe Granit est de 0,01 m² K/W. 5. Mise en service Voir 8 de la NF DTU 53.2 P Entretien - Utilisation Voir préconisations du tableau Surveillance- Maintenance - Réparation L eploitant doit surveiller régulièrement la bonne tenue apparente de l ouvrage et signaler sans délai au maître d ouvrage et/ou à l installateur d origine les éventuelles anomalies (perforations, coupures ) représentant des risques pour la pérennité de l ouvrage. Si nécessaire, l installateur procédera au travau de réparation dans le cadre de ses engagements contractuels et/ou légau. 8. Assistance technique Sur demande, le Service d Appui Technique (SAT) de la société Tarkett est en mesure d assister l entreprise titulaire des travau qui le sollicite pour une préconisation et lors du démarrage du chantier. Sur support bois, compte tenu des spécificités pour la réalisation de la pente vers le siphon (cf. 4.31), le SAT peut être consulté pour le choi et la pose du siphon. B. Résultats epérimentau Réaction au feu Cf. Avis Technique Résistance au glissement Cf. Avis Technique C. Références Début de la mise en œuvre du Concept Douche Tarkett Surface réalisée depuis 2000 : - Sol : m² - Mur : m² 12/

8 Tableau et figures du Dossier Technique Tableau 1 - Degré d'eposition à l'eau des parois Degré d'eposition à l'eau Hygrométrie du local Eposition à l'eau Entretien Nettoyage Eemples de locau EB+ Locau privatifs Locau humides à usage privatif Forte hygrométrie En cours d'eploitation du local, l'eau est projetée épisodiquement sur au moins une paroi (ruissellement). L'eau intervient pour l'entretien et le nettoyage, mais jamais sous forme d'eau projetée sous pression. Nettoyage réalisé selon des méthodes et avec des moyens non agressifs. Locau normalement ventilés et chauffés : - salles d'eau intégrant un receveur de douche et/ou une baignoire ; - cabines de douche ou salles de bains à caractère privatif dans les locau recevant du public : douches dans les hôtels, les résidences de personnes âgées et dans les hôpitau. EB+ Locau collectifs Locau humides à usage collectif Forte hygrométrie En cours d'eploitation du local, l'eau intervient sous forme de projection ou de ruissellement et elle agit de façon discontinue pendant des périodes plus longues que dans le cas EB+ privatifs, le cumul des périodes de ruissellement sur 24 h ne dépassant pas 3 heures. L'eau intervient pour l'entretien et le nettoyage. Ce type de locau est normalement lavé au jet : des dispositions d'évacuation d'eau au sol doivent être prévues (eemple siphon de sol). Le nettoyage au jet d'eau sous pression supérieure à 10 bars est eclu. Le nettoyage (fréquence généralement quotidienne) est réalisée avec des produits de ph entre 5 et 9 à une température 40 C. - douches individuelles à usage collectif dans des locau de type : internats, usine ; - vestiaires collectifs sauf communication directe (1) avec un local EC ; - salles d'eau à usage privatif avec un jet hydro-massant dans le receveur de douche et/ou la baignoire ; - sanitaires accessibles au public dans les locau de type ERP : école, hôtels, aéroports,... EC Locau très humides en ambiance non agressive Très forte hygrométrie L'eau intervient de façon quasi continue sur au moins une paroi. Le nettoyage au jet d'eau sous haute pression est admis. Le nettoyage (fréquence généralement quotidienne) peut être réalisé avec des produits agressifs (alcalins, acides chlorés,...) et/ou à une température 60 C. Les revêtements de finition des parois du local et les interfaces (mastic, garniture de joints,...) doivent être compatibles avec l'agressivité des produits d'entretien, du nettoyage (pression des appareils) et de la température. - douches collectives, plusieurs personnes à la fois dans le même local : stades, gymnases, ; - locau hospitaliers individuels à usage collectif (eemple : balnéothérapie hospitalière). 1 Communication directe = absence de séparation (porte ou cloison). Tableau 2 - Caractéristiques d'identification du revêtement de sol MULTISAFE GRANIT certifié NF UPEC Designation commerciale Classement Epaisseur (mm) Masse surfacique totale (g/m²) Largeur (cm) Longueur des lés (ml) MULTISAFE GRANIT U4P3E2/3C2 2 (hors relief) /

9 Tableau 3 Supports bruts pour revêtement de sol Type des supports Planchers en dalle pleine de béton coulé sur place, avec continuité sur appuis Planchers en dalle pleine à partir des prédalles préfabriquées et de béton coulé sur place, avec continuité sur appuis Référentiels NF P réf DTU 21 et amendements Cahier CSTB 3221 mai 2000 NF P réf DTU 21 et amendements Planchers confectionnés à partir de dalles alvéolaires en béton armé, avec table de compression en continuité sur appuis NF P réf DTU 21 et amendements Planchers confectionnés à partir de dalles alvéolaires en béton précontraint table de compression en continuité sur appuis Cahier CSTB 2892 juin 1996 Planchers nervurés à poutrelles préfabriquées associées à du béton coulé ou associées à d'autres constituants préfabriqués par du béton coulé en œuvre, avec continuité sur appuis Planchers à partir de béton coulé en œuvre sur profilés métalliques larges collaborants, avec continuité sur appuis Chapes ou dalles traditionnelles à base de liants hydrauliques Chapes fluides base ciment Cahier CSTB novembre 1996 Avis Techniques respectifs complétés par additif commun n 3 / NF P réf DTU 26.2 et amendements Avis Techniques respectifs Eécution de panneau chauffants à tubes métalliques enrobés dans le béton NF P réf DTU Eécution des planchers chauffants par câbles électriques enrobés dans le béton Eécution des planchers chauffants à eau chaude utilisant des tubes en matériau de synthèse noyés dans le béton NF P réf DTU 65.7 et amendements NF P réf DTU Planchers réversibles à eau basse température CPT cahier CSTB 3164 octobre 1999 Planchers massifs et contrecollés (bois sur lambourde) NF P réf DTU 51.1 Planchers en bois ou en particules dérivés du bois en locau EB+ privatifs uniquement NF P réf DTU 51.3 (cf. annee B) et amendements. 12/

10 Tableau 4 Nomenclature des supports murau Nature des supports neufs pour revêtements murau Murs en béton ou panneau préfabriqués en béton - en béton à parement courant - en béton à parement soigné Enduits à base de ciment sur murs en béton ou murs et parois en maçonnerie - enduits en mortier de ciment - enduits en mortier bâtard - enduits d'imperméabilisation de caractéristiques E 4 R 4, Cf. classification MERUC classe de résistance à la compression CS IV Enduits au plâtre sur murs et parois en maçonnerie - enduits de dureté Shore C minimale 40 - enduits de dureté Shore C minimale 60 Ouvrages en plaques de parement en plâtre non hydrofugé (faces cartonnées) - complees d'isolation thermique - cloisons ou doublages de mur Ouvrages en plaques de parement en plâtre hydrofugé - type H1 (couleur verte ou identification spécifique) Cloisons en carreau de plâtre - cloisons en carreau de plâtre standard (couleur blanche) ; - cloisons en carreau de plâtre hydrofugé (coloration bleue) ; - cloisons en carreau de plâtre hydrofugé "plus" ou "super" (couleur verte), Cloisons en carreau de terre cuite nus (non revêtus d'un enduit) - montage des cloisons réalisé avec un liantcolle à base de plâtre - montage des cloisons réalisé avec un liantcolle à base de ciment Murs maçonnés en blocs de béton cellulaire nus Cloisons nues montées avec un liant-colle à base de ciment Nomenclature S1 S2 S3 S4 S5 S6 S7 S8 S9 S10 S11 S12 S13 Documents de référence des ouvrages concernés NF P DTU 23.1 : Murs en béton banché NF P DTU 22.1 : Murs en panneau préfabriqués NF P DTU 26.1 : Enduits traditionnels Certification CSTBat des enduits monocouches d'imperméabilisation Avis Technique NF B Plâtre pour enduits intérieurs à application manuelle ou mécanique de dureté normale ou de très haute dureté (1). NF P DTU 25.1 : Travau d'enduits intérieurs en plâtre NF EN 520 (2) - Plaques de plâtre NF P DTU : Ouvrages en plaques de parement en plâtre NF P DTU : Ouvrages de doublage et habillage en complees et sandwiches - plaques de parement en plâtre - isolant Avis Technique ou Documents Techniques d'application visant les procédés de cloison et de doublage de mur. NF EN 520 (3) - Plaques de plâtre (4) NF P DTU : Ouvrages en plaques de parement en plâtre NF P DTU : Ouvrages de doublage et habillage en complees et sandwiches - plaques de parement en plâtre - isolant Avis Technique ou Documents Techniques d'application visant les procédés de cloison et de doublage de mur. NF EN NF P DTU : Eécution des cloisons en carreau de plâtre NF EN Avis Technique ou Documents Techniques d'application visant les carreau de plâtre hydrofugé Avis Technique ou Document Technique d'application visant les procédés de cloisons en carreau de plâtre hydrofugés "plus" ou "super" Avis Technique ou Documents Techniques d'application visant les cloisons en carreau de terre cuite NF P : Blocs de béton cellulaire autoclavé, éléments de catégorie C NF P DTU 20.1 : Ouvrage en maçonnerie de petits éléments - Parois et murs (1) La classification actuelle des plâtres pour enduit est donnée par la norme NF B Les spécifications relatives à la dureté des enduits en plâtre sont données dans le DTU 25.1 (article 5.5). La correspondance avec les désignations des plâtres données dans la norme NF B est indiquée ciaprès : - eigence de dureté Shore C minimale 40 : cette eigence est satisfaite pour les plâtres PFM (autrefois PFC) et les plâtres PGM (autrefois PGC) - eigence de dureté Shore C minimale 60 : cette eigence est satisfaite pour les plâtres PFP, PGP, PFM-THD, PGM-THD, PFP-THD, PGP-THD (autrefois plâtre à projeter et plâtre THD). Les plâtres THD dont la dureté Shore C minimale est supérieur à 75 satisfont bien entendu à cette prescription. (2) Normes européennes EN 520 en cours de publication. Les plaques de parement en plâtre font l'objet de la marque NF. (3) Normes européennes EN 520 en cours de publication. (4) Les plaques hydrofugées type H1 font l'objet de la marque NF /

11 Tableau 5 Supports murau admissibles en fonction de l eposition à l eau Local Support Béton Enduit base ciment Enduit base plâtre Cloison ou doublage de mur Cloison en carreau de plâtre Cloison en carreau de terre cuite Maçonnerie en blocs de béton cellulaire S1 S2 S3 S4 S5 S6 S7 S8 S9 S10 S11 S12 S13 EB+ privatif (1) (3) (4) (5) (6) EB+ collectif (2) (2) (3) (5) (6) EC (2) (2) (3) (5) (6) support admis en pose collée directe support non admis (1) (2) (3) (4) (5) (6) recouvert d'un enduit à aspect lisse de type S5 ou d'un enduit de ragréage à aspect lisse base plâtre ou ciment recouvert d'un enduit à aspect lisse ou d'un enduit de ragréage à aspect lisse base ciment égréné et/ou recouvert d'un enduit de ragréage base ciment à aspect lisse (au sens du DTU 59.4) S11 avec finition base plâtre dureté S12 recouvert d'un enduit spécifique, base ciment à aspect lisse (au sens du DTU 59.4), décrit dans l'avis Technique du support recouvert d'un enduit spécifique base ciment pour béton cellulaire à aspect lisse (au sens du DTU 59.4) Application de primaire selon support mural Application d un primaire selon la nature du subjectile du revêtement mural Aquarelle wall HFS. Le DTU 59.4 dans le Cahier des Clauses Techniques précise les prescriptions de mise en œuvre des revêtements murau en fonction des différents subjectiles et l aspect de finition est du type A (cf de la norme). L application de la colle est précédée du passage d un primaire : Fabricants et Marque Primaire Observations HELMITIN PRIMAIRE 655 D HENKEL R766 MANG PRIMACOL PRIMACRYL Support base ciment MAPEI PRIMER G SADER IMPREGLUE UZIN PE 360 Sauf S1, S2 Pour l emploi des primaires, la plage de température est de + 10 C à + 30 C, se référer au préconisations du fabricant du primaire en particulier pour la consommation selon le subjectile. 12/

12 Tableau 6 Outillage spécifique Pour permettre de réaliser la pose du Concept Douche Tarkett, nous conseillons un outillage adapté au différentes phases d eécution. Code Désignation SOL MUR JANSER ROMUS 1 Soufflerie chauffante Roulette d angle Gouge murale ou Gouge avec guide Règle guide Buse rapide à évent ou Buse rapide ou Buse rapide à évent Tarkett (réf ) Couteau ¼ de lune Guide d arasement Chalumeau traditionnel («soudeuse») ou spécial mur Rabot araseur (Revêt. à pastilles) ou araseur étroit ou araseur "SLIM" ou "TRIM" Gabarits d angle plié à 90 et plat pour remontées en plinthe Traceur mural ou Traceur combiné / Trusquin mite Buse à col de cygne ou Buse finition d angle Gouge d arasement Cale de liège / Marouflette Maroufleur ino Tableau 7 Délais et conditions d utilisation des colles Fabricant Désignation Temps de gommage Temps ouvert Température minimale d'emploi Conservation (en emballage d'origine fermé et local tempéré) BOSTIK MANG POLYMANG SM 5 à 10 mn 50 à 60 mn 10 C 12 mois BOSTIK SADER SADERTAC V3 5 à 10 mn 50 à 60 mn 10 C 12 mois BOSTIK MIPLACOL MIPLAFIX à 10 mn 50 à 60 mn 10 C 12 mois EUROCOL HELMIDAL SUPER'PLUS à 15 mn env 60 mn 10 C 12 mois MAPEI ROLLCOLL 5 à 15 mn 20 à 30 mn 10 C 24 mois UZIN KE 2000 S 5 à 20 mn 60 à 120 mn 15 C 12 mois (Informations données à titre indicatif. Il convient de se reporter au fiches techniques des produits) /

13 Tableau 8 Entretien Locau humides Mise en service Protection Entretien journalier Entretien hebdomadaire ou mensuel Multisafe Granit Nettoyage avec balaibrosse et détergent neutre (alcalin si nécessaire) Non Balayage humide avec détergent neutre Nettoyage au balai brosse avec détergent neutre*. Essuyage à la serpillière Aquarelle wall HFS Nettoyage avec détergent neutre Non Nettoyage avec détergent neutre Lessivage. Nettoyage avec détergent neutre. Siphons PURUS Démontage et nettoyage complet de l'intérieur et de la grille avec détergent neutre. Rinçage. Non Nettoyage de la grille avec détergent neutre Nettoyage complet avec détergent neutre. Rinçage L'utilisation occasionnelle ou alternée de produits désinfectants, alcalins ou détartrants peut s'avérer nécessaire Evitez l'accumulation de salissures, projections de produits d'entretien, de savon et de shampooing Dans tous les cas, respectez les préconisations d'utilisation des fabricants des produits d'entretien (tau de dilution, etc,) Ne pas mélanger les produits Détergent neutre : du type Jontec Asset ou 300, Dynatech Clean Force, Topsol Soludoz BIB 125 Détergent alcalin : du type Jontec Stride Dégraissant, Dynatech Alka, Topsol Hautes Performances Détergent détartrant : du type JonhsonDiversey Sani Cid, Dynatech Calc Off, Topsol Cleaner Acide Détergent désinfectant : du type JonhsonDiversey Sprint Degragerm, Dynatech Clean Bacto, Topsol Phagosurf 12/

14 Figure 1 Positionnement du siphon Figure 2 Chevêtre de renfort sous le siphon (support bois) Figure 3 Siphons PURUS et accessoires 14 12/

15 Figure 4 Remontée en plinthe sur profilé d appui (PA20 réf ou PA25 réf ) Figure 5 Couteau PURUS (réf ) Figure 6 Traitement de la jonction douche / chambre Figure 7 Mise en place du profilé de Jonction PJ 30 12/

16 A B C D Figure 8 Traitement des joints du revêtement mural Sur profilé d appui Par thermoformage Figure 9 Recouvrement de la remontée en plinthe 16 12/

17 17 12/

Classement des locaux en fonction de l exposition à l humidité des parois et nomenclature des supports pour revêtements muraux intérieurs

Classement des locaux en fonction de l exposition à l humidité des parois et nomenclature des supports pour revêtements muraux intérieurs Commission chargée de formuler des Avis Techniques Groupe spécialisé n 9 Groupe spécialisé n 12 Groupe spécialisé n 13 Cloisons et contre-murs en plâtre Revêtements de sol et produits connexes Revêtements

Plus en détail

Cloisons de distribution Caroplatre

Cloisons de distribution Caroplatre 04 Cloisons de distribution en carreaux de plâtre Cloisons de distribution Caroplatre Description Les carreaux de plâtre Caroplatre sont des éléments en plâtre 100% naturel fabriqués en usine. Leur coloration

Plus en détail

Cahier des Prescriptions Techniques d exécution CPT Sols Grands formats - Travaux neufs

Cahier des Prescriptions Techniques d exécution CPT Sols Grands formats - Travaux neufs Revêtements de sols intérieurs en carreaux céramiques de grand format et de format oblong collés au moyen de mortiers-colles dans les locaux P3 au plus en travaux neufs Cahier des Prescriptions Techniques

Plus en détail

Dossier de Consultation des Entreprises

Dossier de Consultation des Entreprises CCTP LOT 09 : PLATRERIE ISOLATION Dossier de Consultation des Entreprises AVRIL 2009 MODIFICATION JUILLET 2009 09-007.PRO.CCTP.24.04.2009 Plâtrerie - Isolation - 1 / 12 9 LOT 09 PLATRERIE ISOLATION 9.1

Plus en détail

Document Technique d Application

Document Technique d Application Document Technique d Application Référence Avis Technique 12/12-1632 Annule et remplace l Avis Technique 12/04-1415 Edition corrigée du 4 avril 2013 Revêtement de sol résilient à base de PVC Resilient

Plus en détail

Isoler les gaines techniques

Isoler les gaines techniques ROCKplak - rockcalm est un complexe isolé en laine de roche mono densité rigide collé à 2 parements en plaque de plâtre 12,5 mm hydrofugé à bords amincis. ROCKCALM est un panneau de laine de roche mono

Plus en détail

Avis Technique 13/09-1050*V1 Annule et remplace l Avis Technique 13/09-1050 Intègre le modificatif 13/09-1050*01 Mod. PCI Périlastic SPEC

Avis Technique 13/09-1050*V1 Annule et remplace l Avis Technique 13/09-1050 Intègre le modificatif 13/09-1050*01 Mod. PCI Périlastic SPEC Avis Technique 13/09-1050*V1 Annule et remplace l Avis Technique 13/09-1050 Intègre le modificatif 13/09-1050*01 Mod Système de protection à l eau sous carrelage Procédé sous carrelage System under tiles

Plus en détail

Procédé de chutes uniques CHUH. Vu pour enregistrement le 11 septembre 2006

Procédé de chutes uniques CHUH. Vu pour enregistrement le 11 septembre 2006 Avis Technique 14/06-1042 Révision de l'avis Technique 14/01-632 Procédé de chutes uniques Évacuation des eaux usées Foul drainage from buildings Hausabfluβeitungen Ne peuvent se prévaloir du présent Avis

Plus en détail

PRÉGYMÉTALTM. Mise en œuvre CONTRE-CLOISONS PRINCIPES DE POSE POINTS SINGULIERS ACCROCHAGES & FIXATIONS LOCAUX HUMIDES LOCAUX TRÈS HUMIDES

PRÉGYMÉTALTM. Mise en œuvre CONTRE-CLOISONS PRINCIPES DE POSE POINTS SINGULIERS ACCROCHAGES & FIXATIONS LOCAUX HUMIDES LOCAUX TRÈS HUMIDES PRÉGYMÉTALTM Mise en œuvre Caractéristiques techniques pages 90 à 9 PRINCIPES DE POSE A POINTS SINGULIERS 7 A 0 ACCROCHAGES & FIXATIONS LOCAUX HUMIDES LOCAUX TRÈS HUMIDES TRAÇAGE ET POSE DES RAILS CONTRE-CLOISONS

Plus en détail

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes JCS ARCHITECTES Commune de Jarville - Meurthe & Moselle Construction de 26 logements individuels & intermédiaires Rue Joseph Piroux date : 04/03/2011 format : éch : Lot 05 Plâtrerie - Isolation Maîtrise

Plus en détail

Chape sèche FERMACELL

Chape sèche FERMACELL Chape sèche Des systèmes reconnus dans la construction sèche présentant des qualités coupefeu et d isolation phonique. Descriptif : Chape sèche de haute qualité adaptée à divers domaines d utilisation,

Plus en détail

Avis Technique 14/13-1922*V1 DISTRITUB

Avis Technique 14/13-1922*V1 DISTRITUB Avis Technique 14/13-1922*V1 Annule et remplace l Avis Technique 14/13-1922 Tubes en PE-Xc Système de canalisations en PEX PEX piping system PEX Rohresystem Ne peuvent se prévaloir du présent Avis Technique

Plus en détail

Plafonds Placostil sur montants Montage standard

Plafonds Placostil sur montants Montage standard A01 Plafonds sur ossature métallique Placostil Plafonds Placostil sur montants Montage standard Travaux préparatoires et dispositions générales Les travaux ne doivent être entrepris que dans les constructions

Plus en détail

FERMACELL Montage cloison 1 S 31 1S 41

FERMACELL Montage cloison 1 S 31 1S 41 1 S 31 1S 41 Domaines d application La cloison simple peau FERMACELL est une cloison de type distributif, non portante. Elle trouve son domaine d'application privilégié dans les cloisonnements pour la

Plus en détail

La solution céramique

La solution céramique octobre 2010 LES ATOUTS DE LA SOLUTION CERAMIQUE Confort Acoustique Conductibilité thermique Economie Coût global Introduction Les planchers chauffants connaissent depuis quelques années un fort développement.

Plus en détail

Santé, Enseignement, Bureau, Commerce, Hôtellerie

Santé, Enseignement, Bureau, Commerce, Hôtellerie N I M É T A L L I S AT I O N Optic Compact 3-4 REVÊTEMENT PVC HÉTÉROGÈNE COMPACT PVC Santé, Enseignement, Bureau, Commerce, Hôtellerie > 60 décors dans la masse «Couleur et Matière» > Larges palettes de

Plus en détail

Avis Technique 12/13-1648

Avis Technique 12/13-1648 Avis Technique 2/3-648 Annule et remplace l Avis Technique 2/09-556 Procédés spécifiques pour cuisines collectives Systèmes de revêtements de sol plastiques destinés à l'emploi dans les cuisines de collectivités

Plus en détail

FERMACELL contre-cloisons (doublages) Parement simple

FERMACELL contre-cloisons (doublages) Parement simple Des systèmes reconnus dans la construction sèche présentant des qualités coupefeu et d isolation phonique. La cloison de doublage, aussi appelée contre-cloison ou doublage, FERMACELL est destinée à être

Plus en détail

C.C.T.P. Construction d une crèche associative «Lei minòts» Lot n 4 Cloisons - Plâtrerie - Faux plafonds

C.C.T.P. Construction d une crèche associative «Lei minòts» Lot n 4 Cloisons - Plâtrerie - Faux plafonds Construction d une crèche associative «Lei minòts» M.I.N. d Avignon Maitre d ouvrage : association Les Maisons du Monde C.C.T.P. Lot n 4 Cloisons - Plâtrerie - Faux plafonds Décembre 2010 Lot n 4 Cloisons

Plus en détail

Color plaque Acrovyn. d épaisseur 1,5 à 2mm Colle Contact Roll 85

Color plaque Acrovyn. d épaisseur 1,5 à 2mm Colle Contact Roll 85 Pose avec la STOCKAGE Dès réception : déballer et stocker les plaques à plat dans un local ventilé et tempéré (+18 C). Une journée avant la pose, l ensemble des matériaux doit être entreposé dans les locaux

Plus en détail

FERMACELL Montage en doublage sur ossature

FERMACELL Montage en doublage sur ossature sur ossature Domaines d application Le système de doublage sur ossature FERMACELL consiste en une demi-cloison permettant de doubler un ouvrage maçonné existant de façon à en améliorer les performances

Plus en détail

ASSOCIATION POUR LA CERTIFICATION DES MATERIAUX ISOLANTS

ASSOCIATION POUR LA CERTIFICATION DES MATERIAUX ISOLANTS Indice de Révision Date de mise en application B 01/09/2014 Cahier Technique F Profil d usage ISOLE ASSOCIATION POUR LA CERTIFICATION DES MATERIAUX ISOLANTS 4, avenue du Recteur-Poincarré, 75782 Paris

Plus en détail

Protection des structures et constructions à ossature bois par plaques de plâtre

Protection des structures et constructions à ossature bois par plaques de plâtre D01 Protection au feu des structures Protection des structures et constructions à ossature bois par plaques de plâtre Généralités et principes La stabilité au feu des structures évite, en cas d incendie,

Plus en détail

Document Technique d Application. Agilia sols A

Document Technique d Application. Agilia sols A Document Technique d Application Référence Avis Technique 12/09-1553*V2 Annule et remplace le Document Technique d Application 12/09-1553*V1 Intègre le modificatif 12/09-1553*02 Mod Chape fluide à base

Plus en détail

A.P.D. 06-17. C.C.T.P. Lot n 06 - Plâtrerie / Isolation EXTENSION ET REAMENAGEMENT DU RESTAURANT ADMINISTRATIF DE LA DELEGATION AVRIL 2007

A.P.D. 06-17. C.C.T.P. Lot n 06 - Plâtrerie / Isolation EXTENSION ET REAMENAGEMENT DU RESTAURANT ADMINISTRATIF DE LA DELEGATION AVRIL 2007 EXTENSION ET REAMENAGEMENT DU RESTAURANT ADMINISTRATIF DE LA DELEGATION Allée de la Boétie 33400 TALENCE LOT : ARCHITECTE DOSSIER N PHASE DATE : 06-17 AVRIL 2007 A.P.D. C.C.T.P. Lot n 06 - Plâtrerie /

Plus en détail

Construction. Sarnavap 5000E SA. Pare-vapeur. Description du produit. Tests

Construction. Sarnavap 5000E SA. Pare-vapeur. Description du produit. Tests Notice Produit Edition 09.2012 Identification no4794 Version no. 2012-208 Sarnavap 5000E SA Pare-vapeur Description du produit Sarnavap 5000E SA est un pare-vapeur auto-adhésif pour système en adhérence

Plus en détail

SOLS bâtiment. SYStème CUiSineS COLLeCtiveS SOUS AviS technique. 1 - PRINCIPE... page 99. 2 - DOMAINE D EMPLOI... page 99. 3 - GARANTIE...

SOLS bâtiment. SYStème CUiSineS COLLeCtiveS SOUS AviS technique. 1 - PRINCIPE... page 99. 2 - DOMAINE D EMPLOI... page 99. 3 - GARANTIE... SOLS bâtiment 1 - PRINCIPE... page 99 2 - DOMAINE D EMPLOI...................... page 99 3 - GARANTIE... page 99 4 - DESCRIPTION DES CONSTITUANTS DE L OUVRAGE...........................................

Plus en détail

LOT N 08 DOUBLAGES CLOISONS SOMMAIRE

LOT N 08 DOUBLAGES CLOISONS SOMMAIRE LOT N 08 DOUBLAGES CLOISONS SOMMAIRE CHAPITRE I - GENERALITES 1.1 CONSISTANCE DES TRAVAUX 1.2 DOCUMENTS DE REFENCES CONTRACTUELS 1.3 PRODUITS CERTIFIES CHAPITRE II SPECIFICATIONS ET DESCRIPTIONS DES TRAVAUX

Plus en détail

Avis Technique 14/13-1924 SYSTEM O

Avis Technique 14/13-1924 SYSTEM O Avis Technique 14/13-1924 Annule et remplace l Avis Technique 14/08-1316 Tubes et raccords en PVC-C Canalisations en PVC-C CPVC piping system CPVC Rohr Systeme Ne peuvent se prévaloir du présent Avis Technique

Plus en détail

Département de l Hérault Commune de JACOU 34830

Département de l Hérault Commune de JACOU 34830 Département de l Hérault Commune de JACOU 34830 AMENAGEMENT D UNE SALLE DES MARIAGES DANS UN BATIMENT COMMUNAL EXISTANT & RENOVATION DU PARVIS Place de la Mairie 34830 JACOU - PHASE DCE - 16 Mai 2014 -

Plus en détail

gamme GROS-œuvre Briques de structure et de cloisons traditionnelles

gamme GROS-œuvre Briques de structure et de cloisons traditionnelles gamme GROS-œuvre Briques de structure et de cloisons traditionnelles Les Briques de structure Briques C Savoir-faire et innovation Savoir-faire de la brique Les briques en terre cuite sont, par excellence,

Plus en détail

Document Technique d Application

Document Technique d Application Document Technique d Application Référence Avis Technique 13/15-1273 Annule et remplace le Document Technique d Application 13/12-1140*V1 Chape non destinée à l enrobage de planchers chauffants Chape fluide

Plus en détail

GUIDE D ACHAT ET DE POSE D UN BLOC PORTE*

GUIDE D ACHAT ET DE POSE D UN BLOC PORTE* GUIDE D ACHAT ET DE POSE D UN BLOC PORTE* BIEN CHOISIR SON PRODUIT : 1 ) Composition d un bloc-porte : Un bloc-porte est composé d une porte (1) associée à une huisserie (ou dormant ou cadre (2)). 2 )

Plus en détail

Plancher chauffant avec revêtement de sol

Plancher chauffant avec revêtement de sol Équipements E.2 1/6 Plancher chauffant avec revêtement de sol Domaine d application Cette fiche vise à établir les principales interfaces au niveau des planchers chauffants, à eau chaude ou électriques,

Plus en détail

LOT 08 - PLATRERIE PHASE DCE AMENAGEMENT DE 2 LOGEMENTS LOCATIFS DANS UN BATIMENT COMMUNAL 15300 USSEL

LOT 08 - PLATRERIE PHASE DCE AMENAGEMENT DE 2 LOGEMENTS LOCATIFS DANS UN BATIMENT COMMUNAL 15300 USSEL 5 Chemin du haut 63490 SAUXILLANGES 04 73 96 86 97 06 21 38 06 97 AMENAGEMENT DE 2 LOGEMENTS LOCATIFS DANS UN BATIMENT COMMUNAL CCTP LOT 08 - PLATRERIE PHASE DCE ARCHITECTE : CLEF DE VOUTE 48 avenue du

Plus en détail

Document Technique d Application DURGO

Document Technique d Application DURGO Document Technique d Application Référence Avis Technique14/10-1528 Clapet équilibreur de pression Évacuation des eaux usées Foul drainage from buildings Hausablußeitungen DURGO Relevant de la norme NF

Plus en détail

Gamme Star. L étanchéité Star. Parastar / Adestar. Parastar : l étanchéité bicouche soudable. Adestar : l étanchéité monocouche 100 % à froid

Gamme Star. L étanchéité Star. Parastar / Adestar. Parastar : l étanchéité bicouche soudable. Adestar : l étanchéité monocouche 100 % à froid Gamme Star L étanchéité Star Parastar : l étanchéité bicouche soudable Adestar : l étanchéité monocouche 100 % à froid Parastar / Adestar Comment utiliser cette brochure? Pour vous orienter rapidement

Plus en détail

LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES

LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES page 1 1 CLAUSES ET PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 OBJET DE LA NOTICE Le présent CCTP concerne la description des travaux du lot PLOMBERIE SANITAIRES pour la construction des nouvelles

Plus en détail

DESCRIPTIF PHASE D.C.E.

DESCRIPTIF PHASE D.C.E. MAITRE D'OUVRAGE : COMMUNE DE VEUREY-VOROIZE! OBJET CHANTIER : CONSTRUCTION MAISON DE LA NATURE LIEU DU CHANTIER : SECTEUR DES JAYERES 38113 VEUREY-VOROIZE DESCRIPTIF PHASE D.C.E. LOT 3 AMENAGEMENTS INTERIEURS

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE SikaLatex

FICHE TECHNIQUE SikaLatex FICHE TECHNIQUE SikaLatex RÉSINE À MÉLANGER À L'EAU DE GÂCHAGE DES MORTIERS DESCRIPTION DU PRODUIT Le SikaLatex est une dispersion aqueuse de résine synthétique qui se présente sous la forme d un liquide

Plus en détail

FABRICATION FRANÇAISE ET NORMES PMR

FABRICATION FRANÇAISE ET NORMES PMR Limiance Dimensions extérieures : 2206 X 1667 mm (habillage extérieur compris, hors prestation hva-concept) Largeur porte : 830 mm Surface utile : 2,95 m² Poids : 920 kg (+/- 5 %) Présentation avec finition

Plus en détail

CLOISONS - Système CARROBRIC

CLOISONS - Système CARROBRIC CLOISON DISTRIBUTION Points forts n Insensible à l humidité n Incombustible (MO/A) n Très haute dureté n Résistance aux charges lourdes n Insensible aux acides et détergents n Inertie n Pose directe du

Plus en détail

MAITRES D OUVRAGE. Projet d Extension d un Accueil de Loisirs et Création d une Maison de Quartier. Rue du Cézallier - 15100 SAINT-FLOUR

MAITRES D OUVRAGE. Projet d Extension d un Accueil de Loisirs et Création d une Maison de Quartier. Rue du Cézallier - 15100 SAINT-FLOUR MAITRES D OUVRAGE COMMUNAUTE de COMMUNES du PAYS de SAINT-FLOUR Village d Entreprises - ZA du Rozier-Coren 15100 SAINT-FLOUR COMMUNE de SAINT-FLOUR Mairie 1, Place d Armes 15100 SAINT-FLOUR Projet d Extension

Plus en détail

B1 Cahiers des charges

B1 Cahiers des charges B1 Cahiers des charges B1 cahiers des charges 35 B.1 Cahiers des charges Ce chapitre contient les cahiers des charges. Pour plus d informations, nous réfèrons au paragraphe B.3. Mise en oeuvre et B.4 Détails

Plus en détail

Créer ou rénover un plafond

Créer ou rénover un plafond Plafonds Novembre 2004 Code : F3820 Photo : Nomades. Créer ou rénover un plafond Plafonds suspendus Placostil, Plafonds enduits au plâtre Perfoplaque Vous voulez : remettre à neuf un plafond abîmé, réduire

Plus en détail

Matériaux d'isolation

Matériaux d'isolation Produits d'étanchéité et d'isolation Matériaux d'isolation Definition Caractéristiques Fabrication Références normatives Spécifications Marquage C.E Certifications Acquis environnementaux Définition :

Plus en détail

Libre-Service de l agence ISOPAR Garges-lès-Gonesse

Libre-Service de l agence ISOPAR Garges-lès-Gonesse Libre-Service de l agence ISOPAR Garges-lès-Gonesse 60 Tarif Public H.T. (réservé aux professionnels) Verre cellulaire FOAMGLAS T4+ FOAMGLAS S3 FOAMGLAS F FOAMGLAS TAPERED FOAMGLAS BOARD PANNEAU READY

Plus en détail

+ de 800 photos. pour vous guider pas à pas. Robert Longechal. La plomberie. La maison du sol au plafond. J installe Je pose Je change Je répare

+ de 800 photos. pour vous guider pas à pas. Robert Longechal. La plomberie. La maison du sol au plafond. J installe Je pose Je change Je répare + de 800 photos pour vous guider pas à pas Robert Longechal La plomberie La maison du sol au plafond J installe Je pose Je change Je répare Maquette intérieure et couverture : Maud Warg Réalisation de

Plus en détail

Document Technique d Application. Labelrock

Document Technique d Application. Labelrock Document Technique d Application Référence Avis Technique 9/2-955 Annule et remplace l Avis Technique 9/06-822 Doublage de mur et habillage Wall lining Vorsatzschale Labelrock Relevant de la norme NF EN

Plus en détail

Le pavillon. Électrothermie. Chauffage électrique

Le pavillon. Électrothermie. Chauffage électrique PAGE 1 DE 10 SOUS / Objectif Énoncer les différents procédés de chauffage (direct et indirect). Énoncer les principes de fonctionnement. Identifier les éléments constitutifs. Savoir technologique visé

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD)

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD) MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. Maître de l Ouvrage : MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD) Objet du marché : RENOVATION D UN

Plus en détail

LABELROCK DIPLÔMES LA GAMME CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES ISOLER LES PAROIS VERTICALES EN COMPLEXE DE DOUBLAGE COLLÉ

LABELROCK DIPLÔMES LA GAMME CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES ISOLER LES PAROIS VERTICALES EN COMPLEXE DE DOUBLAGE COLLÉ Complexe isolant composé d un panneau rigide de laine de roche mono ou double densité, collé à une plaque de plâtre standard ou hydrofugé à bords amincis. double densité DIPLÔMES ACERMI 02/015/035 et 02/015/055

Plus en détail

«RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux. Date d édition : Janvier 2014

«RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux. Date d édition : Janvier 2014 «RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux Date d édition : Janvier 2014 Ce document présente la liste des qualifications et certifications«rge» classées par domaine

Plus en détail

«RGE» travaux Liste des qualifications, certifications et parcours de formation par domaine de travaux. Date d édition : 1 septembre 2014

«RGE» travaux Liste des qualifications, certifications et parcours de formation par domaine de travaux. Date d édition : 1 septembre 2014 «RGE» travaux Liste des qualifications, certifications et parcours de formation par domaine de travaux Ce document présente : Date d édition : 1 septembre 2014 Les qualifications et certifications «RGE»

Plus en détail

Suite à la liquidation judicaire de l'entreprise titulaire

Suite à la liquidation judicaire de l'entreprise titulaire Exa Conseil DOUBLAGE - CLOISONS SECHES - PLAFONDS lot n 07 - p.1 / 11 LOT N 07 DOUBLAGE - CLOISONS SECHES - PLAFONDS Suite à la liquidation judicaire de l'entreprise titulaire Exa Conseil DOUBLAGE - CLOISONS

Plus en détail

Lot n 6 - DOUBLAGES / CLOISONS SECHES / FAUX PLAFONDS

Lot n 6 - DOUBLAGES / CLOISONS SECHES / FAUX PLAFONDS Lot n 6 - DOUBLAGES / CLOISONS SECHES / FAUX PLAFONDS 6.1 PRESCRIPTIONS TECHNIQUES PARTICULIERES 6.1.1 Généralités Les présentes prescriptions techniques particulières au lot doublages-cloisons sèches,

Plus en détail

Avis Technique 14/14-2041. Luxor Silicone

Avis Technique 14/14-2041. Luxor Silicone Avis Technique 14/14-2041 Annule et remplace l Avis Technique 14/09-1511*V1 Flexibles comportant un tuyau en matériau thermoplastique revêtu d une tresse Flexibles de raccordement Flexible hoses Flexibel

Plus en détail

C O N S E I L. C a s t o r a m a. La moquette page 2 La préparation page 2&3 La pose. La pose «spécial escalier» page 6 La finition page 6

C O N S E I L. C a s t o r a m a. La moquette page 2 La préparation page 2&3 La pose. La pose «spécial escalier» page 6 La finition page 6 40.03 POSER UNE MOQUETTE C O N S E I L C a s t o r a m a La moquette page 2 La préparation page 2&3 La pose pages 3&4&5 La pose «spécial escalier» page 6 La finition page 6 page 1/6 - Fiche Conseil n 40.03

Plus en détail

DESCRIPTIF PHASE D.C.E.

DESCRIPTIF PHASE D.C.E. MAITRE D'OUVRAGE : COMMUNE DE VEUREY-VOROIZE! OBJET CHANTIER : CONSTRUCTION MAISON DE LA NATURE LIEU DU CHANTIER : SECTEUR DES JAYERES 38113 VEUREY-VOROIZE DESCRIPTIF PHASE D.C.E. LOT 4 PLOMBERIE - SANITAIRES

Plus en détail

Guide de mise en œuvre. Liant ProKalK

Guide de mise en œuvre. Liant ProKalK Guide de mise en œuvre Liant ProKalK Applications Confort Caractéristiques du produit Caractéristiques physiques Dosage et conseil d utilisation Isolation du sol en béton de chanvre ProKalK Isolation pour

Plus en détail

Schlüter -KERDI-BOARD Support de pose, panneau de construction, étanchéité composite

Schlüter -KERDI-BOARD Support de pose, panneau de construction, étanchéité composite Support de pose, panneau de construction, étanchéité composite Le support de pose universel pour carrelages Important! Qu il s agisse d'une mosaïque ou de carreaux de grand format, la qualité d un revêtement

Plus en détail

Lot n 07 CLOISONS - DOUBLAGES - PLAFONDS SUSPENDUS PLAQUES DE PLÂTRE

Lot n 07 CLOISONS - DOUBLAGES - PLAFONDS SUSPENDUS PLAQUES DE PLÂTRE Lot n 07 CLOISONS - DOUBLAGES - PLAFONDS SUSPENDUS PLAQUES DE PLÂTRE RECONSTRUCTION DU COLLÈGE DESCARTES Page 07 - A Sommaire du Lot 07 Page 1 DESCRIPTION DES OUVRAGES 1 07.1.0 GÉNÉRALITÉS 1 07.1.1 CLOISON

Plus en détail

CLAPET ÉQUILIBREUR DE PRESSION

CLAPET ÉQUILIBREUR DE PRESSION CLAPET ÉQUILIBREUR DE PRESSION NOUVELLE GÉNÉRATION BÂTIMENT SANITAIRE ENVIRONNEMENT SOLUTIONS SANITAIRE Le sanitaire, spécialité historique de Nicoll, a fait de la marque la référence dans le monde de

Plus en détail

ECOPHON HYGIENE FOODTEC A C3

ECOPHON HYGIENE FOODTEC A C3 ECOPHON HYGIENE FOODTEC A C Ecophon Hygiene Foodtec A C est un système de plafond acoustique, de mur à mur où conçu pour des lieu où le niveau de contamination est élevé, et où un nettoyage fréquent est

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CCTP

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CCTP Mairie de BRAILLANS 9 rue de la mairie 25640 BRAILLANS 03 81 57 93 30 Email : mairie.braillans@orange.fr MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

Plus en détail

Salles de bains PMR *

Salles de bains PMR * solutions accessibilité Salles de bains PMR * * Personne à Mobilité Réduite Bandes d éveil de vigilance Escaliers carrelés www.desvres.com solutions accessibilite EXIgENCES ET CONTRaINTES Projections d

Plus en détail

Etanchéité à l air et isolation

Etanchéité à l air et isolation Etanchéité à l air et isolation Pourquoi? Comment? André BAIVIER 12 juin 2012 CCBC apparition de condensation la cause fréquente de dégâts à la construction : l air chaud qui se refroidit dépose une partie

Plus en détail

Doublages thermo-acoustiques Placostil

Doublages thermo-acoustiques Placostil 01 Doublages sur ossature métallique Placostil Doublages thermo-acoustiques Placostil Description Les doublages Placostil renforcent les caractéristiques thermiques et acoustiques des parois auxquelles

Plus en détail

Colle époxydique multi usages, à 2 composants

Colle époxydique multi usages, à 2 composants Notice Produit Edition 20 01 2014 Numéro 9.11 Version n 2013-310 01 04 02 03 001 0 000144 Colle époxydique multi usages, à 2 composants Description est une colle structurale thixotrope à 2 composants,

Plus en détail

Nombre de m 2 / colis. Nombre de colis/ palette

Nombre de m 2 / colis. Nombre de colis/ palette easyrock Rouleau revêtu d un pare-vapeur kraft polyéthylène utilisé en rénovation. Echelle de densité + le + produit : la performance et la simplicité, avec un R = 5,10 m 2.K/W en 200 mm mono couche. le

Plus en détail

«RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux 16/01/2014

«RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux 16/01/2014 «RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux 16/01/2014 Ce document présente la liste des qualifications et certifications «RGE» classées par domaine de travaux liés

Plus en détail

Pavillons TERRAIL RENOVATION EXTERIEURE DES BATIMENTS. Cahier des Clauses Techniques Particulières C.C.T.P. Lot N 03 SERRURERIE 27/03/2015

Pavillons TERRAIL RENOVATION EXTERIEURE DES BATIMENTS. Cahier des Clauses Techniques Particulières C.C.T.P. Lot N 03 SERRURERIE 27/03/2015 MAITRE D OUVRAGE LOGEHAB 18 rue Blatin 63000 CLERMONT FERRAND Pavillons TERRAIL RENOVATION EXTERIEURE DES BATIMENTS Cahier des Clauses Techniques Particulières C.C.T.P Lot N 03 SERRURERIE 27/03/2015 MAÎTRE

Plus en détail

L isolation extérieure dès le gros œuvre

L isolation extérieure dès le gros œuvre L isolation extérieure dès le gros œuvre L ISOLATION PAR L EXTERIEUR : SA SUPERIORITE SUR L ISOLATION PAR L INTERIEUR RTh est un nouveau procédé de maçonnerie spécialement conçu pour l isolation par l

Plus en détail

C.C.T.P CONSTRUCTION DE SANITAIRES POUR LE CAMPING DES BERGES DU GERS

C.C.T.P CONSTRUCTION DE SANITAIRES POUR LE CAMPING DES BERGES DU GERS SCI CAMOZZI MOULIOT C.C.T.P CONSTRUCTION DE SANITAIRES POUR LE CAMPING DES BERGES DU GERS LOT N 04 MENUISERIE INTERIEURE / CABINES LOT 04 MENUISERIE INTERIEURE / CABINES 1 04 MENUISERIE BOIS Sommaire 04

Plus en détail

GUIDE DE POSE REVÊTEMENT DE SOL VINYLE TISSÉ

GUIDE DE POSE REVÊTEMENT DE SOL VINYLE TISSÉ GUIDE DE POSE REVÊTEMENT DE SOL VINYLE TISSÉ Pratique SOMMAIRE 04 AVANT LA POSE 09 POSE DES DALLES 06 POSE DES ROULEAUX > 02 STEP INTO THE FUTURE Vous avez choisi les sols tissés Dickson et nous vous remercions

Plus en détail

Terminologie et définitions

Terminologie et définitions IV.70 OUVERTURES EXTÉRIEURES IV.701.1 IV.701 TERMINOLOGIE ET DÉFINITIONS RELATIVES AUX FENÊTRES ET PORTES EXTÉRIEURES IV.701.1 Terminologie et définitions extrémités inférieure et supérieure de la porte

Plus en détail

TITRE PROFESSIONNEL DU MINISTERE CHARGE DE L EMPLOI AGENT D ENTRETIEN DU BATIMENT

TITRE PROFESSIONNEL DU MINISTERE CHARGE DE L EMPLOI AGENT D ENTRETIEN DU BATIMENT TITRE PROFESSIONNEL DU MINISTERE CHARGE DE L EMPLOI AGENT D ENTRETIEN DU BATIMENT Le titre professionnel de : AGENT D ENTRETIEN DU BATIMENT1 niveau V (code NSF : 230 r) se compose de quatre activités types,

Plus en détail

LOT N 16B AMENAGEMENT CUISINE & SALLE D'EAU

LOT N 16B AMENAGEMENT CUISINE & SALLE D'EAU LOT N 16B AMENAGEMENT CUISINE & SALLE D'EAU 1 - PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 - CONSISTANCE DES TRAVAUX Le présent lot a pour objet l'exécution des travaux suivants : - Fourniture et pose d éviers 2 bacs

Plus en détail

Projet : REHABILITATION DES BUREAUX DE LA MSA NYONS PHASE : PROJET CCTP LOT N 04 SOLS SOUPLES/FAIENCE

Projet : REHABILITATION DES BUREAUX DE LA MSA NYONS PHASE : PROJET CCTP LOT N 04 SOLS SOUPLES/FAIENCE Projet : REHABILITATION DES BUREAUX DE LA MSA NYONS PHASE : PROJET CCTP LOT N 04 SOLS SOUPLES/FAIENCE MAITRE D'OUVRAGE : MSA ARDECHE DROME LOIRE 29, rue Frédéric Chopin, 26000 Valence Tél : 04 75 75 88

Plus en détail

RENOVATION DES LOCAUX DU BATIMENT CITADELLE SIS 8, RUE DE LA CITADELLE A METZ

RENOVATION DES LOCAUX DU BATIMENT CITADELLE SIS 8, RUE DE LA CITADELLE A METZ MINISTERE DE L INTERIEUR, PREFECTURE DE LA MOSELLE DIRECTION DES RESSOURCES ET DES MOYENS MUTUALISES Bureau des Affaires Immobilières et du soutien 9, Place de la Préfecture 57034 METZ CEDEX Tél. 03.87.34.88.06

Plus en détail

DOSSIER DCE CCTP CLOISON AMMOVIBLE

DOSSIER DCE CCTP CLOISON AMMOVIBLE DOSSIER DCE CCTP CLOISON AMMOVIBLE LOT N 013 CLOISON AMMOVIBLE mardi 20 octobre 2009 1/6 1 GENERALITES 1 1 Prescriptions générales Les entreprises sont tenues de se reporter pour tout ce qui est liaisons

Plus en détail

8.5 Les murs coupe-feu en béton

8.5 Les murs coupe-feu en béton 8.5 Les murs coupe-feu en béton bâtiments d activité de commerce et de stockage Entrepôt de stockage de matières plastiques dans l Ain. Un mur séparatif coupe-feu aurait permis d arrêt de la propagation

Plus en détail

COMMUNEAUTE DE COMMUNES DU PAYS DES COULEURS BATIMENT ARTISANS D ART 38510 - MORESTEL. Cahier des Clauses Techniques et Particulières CCTP.

COMMUNEAUTE DE COMMUNES DU PAYS DES COULEURS BATIMENT ARTISANS D ART 38510 - MORESTEL. Cahier des Clauses Techniques et Particulières CCTP. 1 COMMUNEAUTE DE COMMUNES DU PAYS DES COULEURS BATIMENT ARTISANS D ART 38510 - MORESTEL Cahier des Clauses Techniques et Particulières CCTP Lot 3 MENUISERIES BOIS Février 2013 ATÉCO Economiste de la Construction

Plus en détail

Ce document est une aide à la rédaction d un CCTP et ne doit en aucun cas être considéré comme un modèle de CCTP.

Ce document est une aide à la rédaction d un CCTP et ne doit en aucun cas être considéré comme un modèle de CCTP. IDE A LA REDACTION D UN CCTP: Prescriptions particulières MURS PORTEURS INTERIEURS Allotissement S 26/07/2013 REAMBULE Ce document est une aide à la rédaction d un CCTP et ne doit en aucun cas être considéré

Plus en détail

Mur Hybride, bien plus qu un simple mur

Mur Hybride, bien plus qu un simple mur Mur Hybride, bien plus qu un simple mur Correction des ponts thermiques Maçonnerie de type a RT 2012 Mur Hybride R = 1,45 Pose rapide Porotherm GF R20 Th+ Mur Hybride énergie économie écologie émotion

Plus en détail

SYSTÈME DOUCHE. gerflor.fr. avis technique. n o 12/07-1511

SYSTÈME DOUCHE. gerflor.fr. avis technique. n o 12/07-1511 SYSTÈME DOUCHE gerflor.fr avis technique n o 12/07-1511 SYSTÈME DOUCHE Concept sol/mur pour l aménagement des salles de bains sans bac avec siphon pour différents secteurs : Hôpitaux Cliniques Maisons

Plus en détail

Maître d ouvrage MAIRIE DE GUIPAVAS PLACE ST ELOI 29490 GUIPAVAS

Maître d ouvrage MAIRIE DE GUIPAVAS PLACE ST ELOI 29490 GUIPAVAS REALISATION DE BUREAUX, REFECTION DE VESTIAIRES DE LA SALLE N 2. MISE EN SECURITE ET ACCESSIBILITE DE LA SALLE N 2, DE LA SALLE D EXPRESSION CORPORELLE ET DE LA SALLE DE COMBAT. Maître d ouvrage MAIRIE

Plus en détail

DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX

DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX LYCÉE LYCÉE GÉNÉRAL TECHNOLOGIQUE G ÉNÉRAL TECHNOLOGIQUE PIERRE BROSSOLETTE 161 cours Émile Zola - 69628 VILLEURBANNE Cedex CRÉATION DE LOCAUX DE STOCKAGE ANCIEN SANITAIRES DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX

Plus en détail

Instructions de pose des revêtements de mur Santana

Instructions de pose des revêtements de mur Santana Instructions de pose des revêtements de mur Santana CE QU IL FAUT SAVOIR 2 AVANT DE COMMENCER 2 PREPARATION DU SUPPORT 2 Enduit neuf 3 Enduit peint 3 Papier peint 3 Carreaux de faïence 3 Panneaux de plâtre

Plus en détail

LOT 06 CLOISONS / DOUBLAGES / PLAFONDS PLÂTRE

LOT 06 CLOISONS / DOUBLAGES / PLAFONDS PLÂTRE LOT 06 CLOISONS / DOUBLAGES / PLAF. PLÂTRE page 1/6 LOT 06 CLOISONS / DOUBLAGES / PLAFONDS PLÂTRE IMPORTANT LOT 00 : Les entrepreneurs doivent impérativement prendre connaissance des prescriptions communes

Plus en détail

Les cloisons. Carreau de plâtre. La brique de verre

Les cloisons. Carreau de plâtre. La brique de verre La brique plâtrière Le béton Les cloisons Sous forme de petits éléments à maçonner ou directement en plaques hauteur d étage à monter, les cloisons distributives aujourd hui s adaptent non seulement aux

Plus en détail

Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires

Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires Centre de recherche Saint Antoine UMR-S 893 Site de l Hôpital Saint Antoine Bâtiment Inserm Raoul KOURILSKY 6 ème étage Equipe 13 Alex DUVAL

Plus en détail

Système d escalier TS. Instructions de pose et d entretien

Système d escalier TS. Instructions de pose et d entretien Système d escalier TS Instructions de pose et d entretien Dernière version valable à partir de décembre 2014 02 Généralités 02 Transport et stockage 02 Conditions ambiantes et contrôle du subjectile 03

Plus en détail

Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat. 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat

Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat. 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat Détails 1. Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat Crochet type mur sec Mortier Membrane d'étanchéite Chaînage béton Brique

Plus en détail

Soudal Panel System SPS. La force extrême derrière vos panneaux de façade. www.soudal.com SOUDAL PANEL SYSTEM. Soudal Panel System 1 SPS SOUDAL PANEL

Soudal Panel System SPS. La force extrême derrière vos panneaux de façade. www.soudal.com SOUDAL PANEL SYSTEM. Soudal Panel System 1 SPS SOUDAL PANEL www.soudal.com Soudal Panel System La force extrême derrière vos panneaux de façade WINDOW Soudal Panel System 1 Soudal Panel System () Qu est-ce que le? Les panneaux de façade existent dans tous les modèles

Plus en détail

Le chantier compte 4 étapes :

Le chantier compte 4 étapes : 02 Bien mettre en place le 03 béton désactivé La technique du béton désactivé consiste à mettre en valeur les granulats en éliminant la couche superficielle du mortier en surface. Un chantier de béton

Plus en détail

C.C.T.P. D.P.G.F. LOT 8

C.C.T.P. D.P.G.F. LOT 8 Communauté de communes de la MONTAGNE BOURBONNAISE CONSTRUCTION D UN BATIMENT LOCATIF A USAGE ARTISANAL OU INDUSTRIEL Zone d activités du Mornier 03250 LE MAYET DE MONTAGNE Marché de travaux C.C.T.P. D.P.G.F.

Plus en détail

Le maçon à son poste de travail

Le maçon à son poste de travail Fiche Prévention - E2 F 03 14 Le maçon à son poste de travail Partie 2 : la protection face au vide La réalisation de murs en maçonnerie est une opération courante sur les chantiers du bâtiment (maison

Plus en détail

CREATION D UN GROUPE SCOLAIRE

CREATION D UN GROUPE SCOLAIRE S.I.C.A. HABITAT RURAL DE LA SAVOIE 40, rue du Terraillet 73190 SAINT BALDOPH Tél. 04 79 33 06 94 Fax 04 79 85 69 92 E-mail : info@sica-hr.com Dossier 1918-2011 SYNDICAT INTERCOMMUNAL DE ST OFFENGE CREATION

Plus en détail