TRES HAUT DEBIT A la vitesse de la lumière

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TRES HAUT DEBIT A la vitesse de la lumière"

Transcription

1 AGGLOmag N 49 - Avril 2012 Le magazine d information de la Communauté d Agglomération du Bassin d Aurillac TRES HAUT DEBIT A la vitesse de la lumière Centre Aquatique Concours de dessin : Jeux d hier et d aujourd hui Page 16 Médiathèque Du nouveau côté BD et animations... Page 37

2 Éditorial Sommaire Les valeurs de la République Le 27 mars 2002, voilà 10 ans, alors que la séance du Conseil Municipal se terminait, 8 élus de Nanterre tombaient sous les balles d un déséquilibré qui se défenestra en garde à vue le lendemain. Cela se passait quelques semaines avant l élection présidentielle d avril Le réflexe sécuritaire joua à plein. Qui s en souvient? En ce mois de mars 2012, la France est meurtrie par les assassinats de Montauban et de Toulouse, le comble de l horreur étant atteint par l exécution délibérée de jeunes enfants. Oui, le terrorisme peut toucher une Préfecture de province et une métropole régionale, deux villes que nous connaissons tous. Déséquilibré mental ou terrorisme, le constat est là : aucune société n est à l abri et le massacre qui a endeuillé la tranquille Norvège, il y a quelques mois, en est l illustration. ZAC de la Sablière 18 Deux nouveaux recours ont été déposés contre la ZAC de la Sablière. Des intérêts particuliers continuent à bloquer un projet porteur de développement pour notre territoire. Dossier 23 Fibre optique chez l habitant, Très- Haut-Débit, Internet, nouvelles techniques, mutualisation : zoom sur les nouvelles technologies synonymes de services et de proximité. En immersion 8 Gel dû au grand froid, fuite ou travaux : les équipes d intervention du Service de l Eau sont à pied d œuvre pour répondre à l urgence ou veiller au bon fonctionnement des réseaux! Le terrorisme est ignoble par nature. Ignoble parce que bafouant toutes les lois il frappe aveuglément les innocents, parce que refusant toute expression démocratique il ne connaît et ne reconnaît que la violence. S il est difficile de prévenir les actes de folie soudaine, sauf par la limitation de la circulation des armes, notre société a l impératif devoir de lutter en amont et sans relâche contre tout ce qui peut favoriser le passage à la marginalisation et au terrorisme. L expérience montre que la perspective de la sanction pénale, quelle qu elle soit, n empêche aucunement le passage à l acte. Il est clair que la montée des communautarismes, le fanatisme religieux (propre à presque toutes les époques) sont un tremplin vers le terrorisme pour lequel crise économique et chômage sont un terreau. Au Moyen-Age et pendant la Renaissance, la France a subi des guerres de religion terribles avec leur cortège de massacres. Actualités Environnement Tourisme Finances Centre Aquatique Communes Prisme La République s est fondée sur des valeurs qui sont toujours modernes parce que ce sont les seules permettant d assurer le respect des libertés individuelles et de la liberté tout court. Tout ce qui concourt à renforcer les communautarismes au détriment de la solidarité nationale doit être combattu et d abord par l éducation. C est à l école que l éducation civique doit reprendre toute sa place. Dans un monde où les mouvements migratoires sont et seront de plus en plus importants, quelles que soient les frontières, nous devons imposer sur notre territoire le respect des lois de la République «indivisible, laïque, démocratique et sociale» et assurant «l égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d origine, de race ou de religion» selon l article 1 de la Constitution. Plus que jamais, nous devons faire l éloge de la laïcité, principe selon lequel la religion est de la sphère du privé et ne doit pas interférer dans la sphère publique, respect des convictions et croyances d autrui, refus des ingérences d une religion dans la vie quotidienne, refus d opposer telle communauté à telle autre. Autour de ce principe se joue l entrée dans la modernité. Jacques MéZARD Président de la Communauté d Agglomération du Bassin d Aurillac Sénateur Médiathèque 36 Découverte Agenda Infos pratiques Retrouvez toutes nos vidéos sur la vie de la CABA sur : dailymotion.com/caba-officiel AGGLOmag Le magazine de la Communauté d Agglomération du Bassin d Aurillac Service Communication : Tél : Fax : Directeur de la publication : Jacques MÉZARD - Vice-Président chargé des TIC : Jean-Paul NICOLAS Rédacteur en Chef : Christine LOUIS - Rédaction : Claire LAINSCAK, Lou Peuchlestrade Conception : David GIRAUD - Photos et photogravure : Ludovic LAPORTE Régie publicitaire : Thierry BONNET - S.E.M. Aurillac Développement - Tél : Imprimerie : CARACTÈRE (Aurillac) - N ISSN : Tirage : ex. Ce document participe à la protection de l environnement : il est imprimé par CARACTERE, sur du papier issu de forêts gérées durablement - PEFC/ FLASHEZ MOI AVEC VOTRE TÉLÉPHONE 3

3 En bref Actualités Actualités Déménagement du territoire éducatif Les annonces traditionnelles de début d année sur les dotations en poste de l Education nationale pour le Cantal à la rentrée 2012 ont une nouvelle fois mis à mal l aménagement du territoire éducatif et l équité républicaine Le rectorat a ainsi décidé la suppression de 11 postes dans l enseignement de premier degré, ainsi que la fermeture de deux classes au sein de l Etablissement Régional d Enseignement Adapté (EREA), après une première effectuée en A terme, c est cet établissement qui assure une mission spécifique pour des élèves du Bassin d Aurillac mais aussi de l Aveyron, de la Corrèze et du Lot, qui pourrait être menacé de fermeture. S agissant des lycées techniques et professionnels, le Rectorat a décidé de supprimer des licences professionnelles et de diminuer les dotations horaires, restreignant encore davantage l offre de formations. Sur les trente suppressions de postes dans les trente lycées généraux et technologiques d Auvergne, il a été initialement annoncé que le lycée Emile Duclaux d Aurillac devait en perdre dix, impliquant notamment la fin de l enseignement du grec. Interpellée par le Sénateur Jacques Mézard, la Secrétaire d Etat auprès du Ministre de l Education nationale Jeannette Bougrab a répondu le 21 février dernier que les 11 retraits d emplois dans les écoles ne concerneront que des postes dits «hors classe», comme les décharges ou les réseaux d aide en tenant compte du caractère rural du département Elle a annoncé que l école de Ferrières-Saint-Mary serait maintenue, alors même que sa fermeture était encore prévue dans un arrêté du 27 février de l Inspection d Académie. Quant au lycée Emile Duclaux, la forte mobilisation a trouvé écho jusque sur les ondes de France Culture, dans l émission «L Esprit public» de Philippe Meyer. Par communiqué, le Rectorat de Clermont-Ferrand a annoncé le 20 mars un complément de dotation exceptionnel de 40 heures, le maintien du grec et la limitation à 3 des mesures de fermeture de 3 postes A venir à l Épicentre Session Libre organise le 1 er stage de skate et BMX pendant les vacances de Pâques à l épicentre. Du 10 au 13 avril et du 17 au 20 avril, les adeptes pourront s y perfectionner. La 12 e édition des Sessions Volcaniques vous attend également les 2 et 3 juin! Au programme de ce Festival des Cultures Urbaines : jam skate et BMX, exposition, création et performance street art puis soirée surprise. Plus d infos : Session Libre, Paul Robert : centenaire et Commandeur de la Légion d Honneur Lorsque le groupe sénatorial du Rassemblement Démocratique et Social européen (RDSE) aujourd hui présidé par Jacques Mézard a demandé voici deux ans que soit remis à Paul Robert la Croix de Commandeur dans l Ordre national de la Légion d Honneur, celui-ci a préféré attendre d avoir atteint ses 100 ans C est donc le 10 mars dernier, à 100 ans et 8 jours a-t-il précisé!, que l ancien Sénateur du Cantal qui avait siégé au sein du RDSE a reçu cette haute distinction des mains du Général d Humières. La salle polyvalente de Crosde-Montvert était bien trop petite pour accueillir toutes les personnes venues témoigner leur reconnaissance à cet homme toujours enraciné dans son pays : famille, mais aussi amis pour certains venus de Paris, habitants et élus du canton de Laroquebrou et de tout l arrondissement d Aurillac... Au service du public par sa carrière au sein de l administration des Finances publiques, Paul Robert s est mis également au service de ses concitoyens et de la République par ses mandats de Maire de Cros-de-Montvert de 1955 à 1989, Conseiller Général de 1969 à 1982, Conseiller Régional de 1973 à 1986, et Sénateur de 1980 à Le Président du Sénat Jean- Pierre Bel, par le message qu il lui a adressé, et les personnalités présentes ont tous salué le dévouement, l honnêteté, la liberté de parole et d esprit, mais surtout la force morale et l humour de Paul Robert. Humour dont le nouveau Commandeur a témoigné dans un discours empreint d émotion et de reconnaissance où il a ouvert la perspective de son 110 e anniversaire! SIV : le bus encore plus accessible! Depuis un mois, les usagers empruntant les lignes urbaines du réseau Trans cab ont repéré de nouveaux écrans. Chacun a pu y lire le message suivant : «La Communauté d Agglomération du Bassin d Aurillac vous informe de la prochaine mise en service d un Système d Information Voyageurs (SIV)». La mise en place du SIV s inscrit dans le Schéma Directeur d Accessibilité de la CABA, programme d actions favorisant l accès de tous aux transports en commun. Ainsi cet équipement, représentant un investissement de HT, permettra 4 aux personnes handicapées ou simplement peu rassurées quant à l utilisation des bus de les emprunter en toute quiétude. Le SIV, c est un dispositif audiovisuel. Audio, grâce à des hauts-parleurs disposés à l intérieur et à l extérieur du bus : à l intérieur ils annoncent l arrêt sur lequel le bus se trouve ainsi que celui vers lequel il se dirige ; les hauts-parleurs extérieurs indiquent, lors de l arrivée du bus à un point d arrêt, le numéro de la ligne et la destination suivie. Visuel, parce qu il permet d afficher sur deux écrans l avancement du bus sur la ligne, d arrêt en arrêt, grâce à la géolocalisation ainsi que les correspondances entre les lignes. Ces deux écrans sont fixés dos à dos au milieu du bus et sont donc visibles de tous, où que l on se trouve. Si la fonction première du SIV est d informer le voyageur sur la ligne qu il emprunte, il pourra dans un second temps être utilisé pour diffuser des informations concernant des travaux éventuels sur la ligne, des informations pratiques sur l Agglo, ses équipements, ses monuments bus du réseau Trans cab sont équipés de ce dispositif qui sera mis en route en avril. Alors amis voyageurs, n ayez plus peur... Et venez vite tester ce nouvel équipement qui vous facilite le transport en commun! Avril 2012 Le réseau de chaleur mis en service Depuis mi-février, une eau à 85 C circule dans des canalisations en acier entre Souleyrie et le Centre Aquatique. La mise en service du réseau de chaleur permet de valoriser l énergie produite par l incinérateur de boues et d économiser celle consommée au Centre Aquatique pour le chauffage des installations! Après les travaux réalisés de juillet à décembre 2011, le réseau de chaleur assure pleinement sa fonction depuis mi-février ; sa mise en service officielle a réuni élus et partenaires le 9 mars dernier. Au niveau d un échangeur situé sur le dispositif de refroidissement de l incinérateur de boues, l eau montée en température autour de 85 C réchauffe la boucle intermédiaire, c est-à-dire celle de la canalisation mise en place entre Souleyrie et le Centre Aquatique. Après Les locaux rénovés de l aérogare d Aurillac-Tronquières ont été inaugurés vendredi 17 février. La CABA y a réalisé une véritable restructuration afin d ouvrir et de valoriser son territoire, dans le cadre de sa politique de lutte contre l enclavement. Ayant repris la gestion de l aéroport en 2009, la CABA a fait effectuer dès 2010 des travaux sur un parcours de 1 km, l eau réchauffe la partie finale du réseau au niveau de l échangeur du Centre Aquatique : la chaleur est restituée vers les circuits d alimentation des planchers chauffants, des centrales d air et du chauffage de l eau des bassins. L installation est pilotée automatiquement et, depuis le Centre Aquatique, un système de supervision (GTC) permet de vérifier en permanence la température, détecter le moindre problème et veiller au bon fonctionnement du réseau. Cet apport de chaleur permet de moins solliciter les chaudières du Centre Aquatique, et donc de faire des économies d énergie et de coût de fonctionnement. Entre le 20 février et le 2 mars, l énergie récupérée a ainsi avoisiné les KWh/jour, ce qui correspond à un coût énergétique d environ 500 /j. Sur des journées de froid modéré, comme début mars, l énergie fournie par le réseau a même pu couvrir l aérogare afin de renforcer le dispositif de sécurité (sas d entrée, vidéoprotection) pour un coût de financés avec le concours de l Etat. La réfection des 461 m 2 de l aérogare a ensuite été réalisée de 2011 à 2012 : agrandissement des locaux, adaptation des installations (pour les agents et les personnes à mobilité réduite), pose de mobilier neuf, rénovation des revêtements et équipements. jusqu à 100% des besoins. Si le fonctionnement futur confirme ces premières constatations, on peut L aérogare, «porte d entrée» de la CABA estimer qu en moyenne le réseau de chaleur devrait mieux couvrir les besoins du Centre Aquatique que les estimations issues du calcul initial. Celles-ci prévoyaient une couverture des besoins à 33% en hiver et à 77% en été. En outre, la fourniture de chaleur pourrait être optimisée par un développement du fonctionnement de l incinérateur de boues, qui fonctionne actuellement 3 à 4 jours sur 7. Des piquages ont également été prévus pour permettre une extension du réseau, qui pourrait desservir par exemple l entreprise Matière ou les vestiaires de la Ponétie. D un coût de près de HT, le chantier a été réalisé par 3 entreprises locales. La CABA a financé la mise en œuvre du réseau de chaleur avec le soutien du Conseil Général à hauteur de «L objectif était de donner une image positive du territoire grâce à un équipement de qualité, en améliorant le confort de tous et en facilitant le travail des agents», a expliqué Jacques Mézard, Président de la CABA. D un coût global de , ces rénovations ont été financées avec le solde du fonds de roulement de gestion de l aéroport, auquel avaient contribué le Conseil Général, la Chambre de Commerce et d Industrie et la CABA. «Voici un équipement digne d un accueil de passagers par an», ont assuré les élus et partenaires. Parallèlement, la CABA poursuit le programme de travaux engagés sur les infrastructures. «La rénovation de l aéroport s inscrit dans un plan pluriannuel ambitieux de travaux sur la zone aéroportuaire, a souligné Alain Calmette, Maire d Aurillac et Vice-Président en charge du Développement économique. Ce chantier permet la mise à niveau des installations, indispensable au développement de l équipement et du territoire.» 5

4 Actualités Actualités Travaux en cours Le renouvellement urbain, une dynamique pour tous «Habitat, commerce, cadre de vie : en préparant l OPAH de Renouvellement Urbain, nous avons travaillé dans la transversalité, pour lier la rénovation de l habitat à celle de l espace public et à une dynamique économique et sociale», a souligné Alain Calmette, le Maire, le 7 mars dernier à l occasion de la signature officielle de l Opération Programmée d Amélioration de l Habitat de Renouvellement Urbain (OPAH RU) «Cœur de Ville». La Ville s engage ainsi dans un programme de 5 ans qui s articule autour de plusieurs axes : la réhabilitation de logements avec des aides aux propriétaires bailleurs, la réhabilitation de copropriétés dégradées par un travail avec les syndics, des opérations de restauration immobilière concernant des ilots entiers, la création d une Maison de l Habitat regroupant l ensemble des acteurs et partenaires autour de l habitat, la mise en place d une agence immobilière à vocation sociale pour un accompagnement social des futurs locataires. La signature de l OPAH RU qui s est déroulée en présence de Dominique Braye, Président de l Agence Nationale pour l Amélioration de l Habitat, a été l occasion d une visite de l ilôt Saint-Géraud. L Office Public de l Habitat du Cantal va y conduire la première opération de restauration immobilière comprenant 60 à 70 logements, m 2 de locaux d activités, services et commerces, parking, mais aussi une nouvelle ouverture dans le quartier, entre la rue du Buis et l abbatiale St-Géraud. Rappelant le travail réalisé dans le cadre de l OPAH de Développement durable et le futur Programme d Intérêt général axé sur la précarité énergétique, Roger Destannes, 1 er Vice-Président de la CABA, a relevé que «la réflexion que porte l OPAH RU sur l aménagement du centre-ville sera un plus pour l ensemble du Bassin d Aurillac». Pour Eco-quartier du Vialenc : la 1 re pierre est posée Vendredi 24 février a été posée la 1 re pierre de l ensemble immobilier de l Office Public de l Habitat (OPH 15) sur l Eco-quartier du Vialenc, projet d aménagement porté par la Ville d Aurillac. Ce quartier pourra accueillir près de 600 personnes dans 180 logements. Le projet de l OPH 15 prévoit la création de 42 logements locatifs sociaux. 279 m 2 d espaces commerciaux seront construits en rez-dechaussée afin d offrir des services de proximité. 517 m 2 de bureaux seront également mis à disposition des entreprises. sa part le Président de l ANAH a apprécié «une opération exemplaire, qui décline les axes majeurs de la politique de l habitat : la précarité énergétique, l intervention sur les copropriétés en difficulté, la lutte contre l habitat indigne et l adaptation des logements à l autonomie des personnes». Mobilisant 6 M d aides publiques, l OPAH RU de la Ville d Aurillac va permettre de réhabiliter ou construire 825 logements en générant de l activité pour les entreprises du secteur du bâtiment. Loggias, jardins, isolation, stationnement privé, accessibilité pour tous... : les installations répondent à des exigences de confort et de performance environnementale. L architecture sera urbaine pour la façade tournée vers le boulevard et plus calme sur la façade intérieure, s intégrant ainsi parfaitement dans son milieu. «Elle privilégie des matériaux nobles et recyclables, dans un objectif de développement durable et de réduction de l empreinte écologique», a souligné Bernard Delcros, Président de l OPH 15. La construction se fera donc en bois, béton et zinc, avec un équipement en éclairages basse consommation, bennes de tri enterrées et système de récupération des eaux pluviales. Le projet vient renforcer l attractivité du quartier ouest de la ville. «L objectif est de favoriser la croissance démographique, enjeu de développement du territoire, en offrant aux populations un cadre de vie durable et en apportant du travail aux entreprises locales», explique Alain Calmette, Maire d Aurillac. Le premier programme immobilier porté par l OPH 15 représente un investissement de , financés notamment avec les subventions du Conseil Régional, de l ADEME et de l Etat. La CABA apporte également son soutien sur l aménagement global de la ZAC du Vialenc. 6 Avril 2012 Les Z incontourlive : des rendez-vous pour les jeunes! Organiser des concerts réguliers pour les jeunes du bassin d Aurillac grâce à un collectif d associations partenaires : tel est le principe des «Z incontourlive». Mis en place en 2009, l offre ne cesse d évoluer pour permettre à des groupes locaux et régionaux de se produire sur scène dans des conditions de sons et lumières optimales. Les associations «Session Libre», «Love Mi Tendeur», «My fest» ainsi que le Centre Social ALC Quartier Ouest organisent en partenariat avec la Ville d Aurillac cinq soirées de concert dans l année. La première a eu lieu samedi 24 mars à la Halle de Lescudilliers. Pour la nouvelle saison, des nouveautés ont été mises en oeuvre afin de faciliter l accès des jeunes à ces soirées : une opération taxi à deux euros est proposée en direction de toutes les communes de la CABA le soir des concerts. Un dispositif qui fait suite à l opération des Voies Bleues mise en place lors des sorties scolaires. Mais également l entrée des concerts à 2 pour les détenteurs de la Carte A+. Autre nouveauté dans le cadre de l agenda 21 de la Ville d Aurillac, les associations organisatrices des soirées se doivent d adopter une démarche éco-responsable notamment en participant au tri sélectif des déchets. Ce dispositif est également soutenu par la CABA dans le cadre du Contrat Urbain de Cohésion Sociale. La prochaine soirée des Z incontourlive aura lieu les 20 et 21 avril à la Halle de Lescudilliers, avec en tête d affiche : Kitchenmen et Elliot Murphy. Préparer l été avec l Office de Tourisme «Guide d accueil», «Plan de Ville», «Où manger, où dormir, où sortir» : l Office de Tourisme du Pays d Aurillac a publié sa documentation 2012! Ils sont disponibles à l Office de Tourisme et en téléchargement sur le site dans la rubrique «nos brochures». Idéal pour péparer vos vacances ou vos loisirs, ces guides pratiques recensent les activités du Bassin d Aurillac, mais également les locations de vacances et les hébergements (gîtes, hôtels, chambres d hôtes) des prestataires partenaires. Pour bien commencer la saison estivale, pourquoi ne pas être bénévole lors du Concours des Goudots gourmands organisé par l Office de Tourisme dans le cadre des Européennes du Goût? En effet ce sont les bénévoles qui accueillent le public, expliquent le principe du concours, servent les plateaux de dégustation, recueillent les fiches et comptent les points pour attribuer les prix... Chacun peut s investir selon son envie et sa disponibilité. Pour l édition 2012 qui aura pour thème «le boeuf», un concours des Goudots «spécial enfant» sera organisé en plus du concours traditionnel. Autre possibilité avant l été, participer aux visites organisées par l Office de Tourisme pendant les vacances scolaires : les trésors d Aurillac pour une visite spécial Enfants, les métiers d hier à aujourd hui, les visites du centre ancien, etc. Renseignements : Office de Tourisme du Pays d Aurillac Tél : Voici le récapitulatif des principaux travaux que la CABA réalise au quotidien dans vos communes. Assainissement/AEP En cours : St-Simon : réhabilitation du réseau d eau potable et reprise ponctuelle du réseau d eaux usées sur le Chemin du Bord de l eau et la Cité Robaglia ; Aurillac : reprise du réseau d eau potable (2 e tranche), rues Pierre Coubertin, Ribot-Loucheur, Croix du Vialenc ; Jussac/Reilhac : programme Vallée de l Authre - réhabilitation de la station d épuration de Jussac, transfert des effluents de Reilhac vers Jussac ; Laroquevieille : réhabilitation du réseau d eau potable et des branchements à Tidernat Haut ; Jussac : réhabilitation du réseau d eau potable et des branchements, quartier de la Laiterie ; Yolet : maillage d alimentation en eau potable entre les réseaux du Couderc et du bourg. En prévision : Ayrens : réhabilitation du réseau d eau potable, le Mont, le Bourg, le Molinier, la Tronque ; Naucelles : réhabilitation du réseau d eau potable, route Impériale et rue de la Réginie ; Jussac : réhabilitation des réseaux d eau potable à Cautrunes (sur 400 ml environ) et Péruéjouls (sur 200 ml environ) ; St-Simon : réhabilitation des réseaux d eau potable et eaux usées partiellement et réseaux secs à Beillac ; Marmanhac : réhabilitation des réseaux eau potable et eaux usées à la descente de l IME et rue Emile Duclaux ; Jussac : réhabilitation du réseau eaux usées, rues des Myosotis et des Pervenches ; Ayrens/St-Paul-des-Landes : réhabilitation des conduites d eau potable sur la RD 53, entre St-Paul-des- Landes et le Pont du Meyrou ; Ytrac : déplacement des réseaux eaux usées et eaux pluviales en liaison avec le projet d extension de l école du Bourg. Construction/divers Terminé : mise en conformité de la station d avitaillement de l aéroport. En cours : construction du Techno-Prisme ; aménagement de l aire événementielle à la Ponétie ; aéroport : clôture de la zone aéroportuaire. En prévision : diagnostic de performance énergétique sur les bâtiments de la CABA ; création de stationnements supplémentaires au Centre Aquatique ; Tronquières, aire des Dinandiers : extension du local d accueil.

5 En immersion En immersion SERVICE D INTERVENTION EAU Répondre aux besoins de la population La période de grand froid et de gel, en février dernier, a eu d importantes conséquences sur le travail des équipes du service de l Eau. Elle a mis en lumière leur capacité d intervention pour répondre aux urgences ainsi que leur mission de surveillance des réseaux. Afin de mieux comprendre leurs fonctions, nous les avons suivi dans leur quotidien! Une journée au sein du service de l Eau de la CABA débute toujours par l attribution des différentes interventions à accomplir sur la voie publique ou sur des branchements particuliers! En effet, lorsque vous constatez un dysfonctionnement de votre alimentation en eau et que vous appellez le standard ou le numéro d astreinte, c est un «ordonnanceur» qui prend la communication et évalue l importance et l urgence de l intervention. Il prend les premières informations puis affecte une équipe de la cellule «Branchement» qui se rend à votre domicile. C est ce que Didier a demandé à Jean-Michel afin d ouvrir le compteur d eau d une habitation en cours de rénovation à Giou-de-Mamou. Recherche sur le terrain de la vanne d ouverture à l aide d un détecteur de métaux, ouverture de l alimentation à l aide de la bouche à clé, changement du compteur au sein de l habitation constituent l essentiel de son intervention. Puis, en cette fin février, il a vite rejoint une autre équipe confrontée à la rupture d une canalisation dans la chape d une maison secondaire non habitée. «Ce qui est intéressant dans ce métier, c est la diversité des missions et le fait de rendre service à la population, explique Jean-Michel. Nous ne savons jamais à l avance ce qui va arriver dans la journée! Nous sommes là pour répondre aux besoins des usagers!» Un épisode de froid intense En la matière, l épisode de froid de cet hiver a été une période exceptionnelle pour les agents. Le gel a en effet été à l origine de perturbations sur l alimentation en eau des habitations, des immeubles et locaux professionnels. La CABA a mis tous les moyens en œuvre pour répondre au plus vite aux appels de la population et résoudre dans les meilleurs délais les fuites ou coupures d eau sur leurs canalisations, voire le gel de leur compteur. «Entre le 6 et le 13 février, où les températures ont été les plus basses, le service a réalisé 150 interventions de dépannage sur tout le territoire communautaire et a répondu à plus de 500 appels. La réactivité de notre service public de l Eau et la forte mobilisation des équipes, en journée comme en soirée, a permis de répondre à toutes ces urgences», souligne Roger Destannes, Vice-Président en charge des Travaux et réseaux. Pour faire face à la situation, les effectifs en astreinte ont été doublés avec huit équipiers d astreinte en activité permanente le week-end du 11 et 12 février. L intensité du froid a été telle que le gel a souvent migré le long des conduites mal isolées et a même atteint des parties enterrées jusqu à 50 cm. Les équipes ont ainsi dû réaliser des passages de conduite temporaire «en aérien». Du branchement des particuliers aux réseaux sur la voie publique Autre pôle d intervention, celui de la cellule Travaux. Création d ouvrages, accompagnement de chantiers privés ou réalisation en régie directe sur l entretien et la modernisation de réseaux, raccordement aux réseaux d eau et d assainissement, réalisation des branchements neufs, mise en conformité des Intervention sur un compteur branchements existants : autant d interventions quotidiennes sur les réseaux pour les 16 membres de l équipe. Repérer une fuite, creuser et remplacer la partie de la canalisation fissurée fait aussi partie de leur travail. «Au départ, c est l équipe d exploitation qui réalise une veille sur les consommations d eau du réseau entre minuit et 4 heures du matin afin de repérer les anomalies», souligne Louis. Lorsque la consommation sur une partie du réseau paraît anormale, les équipes essaient de situer le lieu précis d augmentation du débit grâce à un logiciel spécifique puis interviennent sur place en moins de 24 h. Ce travail de veille est quotidien et assuré par la cellule Production. Pendant la période de grand froid, il a permis de repérer rapidement des ruptures de canalisations gelées sous la voie publique. Cette autosurveillance des réseaux s applique sur toute la chaîne de production et de distribution de l eau, c est-à-dire du captage de la source jusqu au robinet avant compteur de l abonné. Des visites régulières des ouvrages de captage et des relevés sur le terrain sont également effectués. Conduite à tenir Si vous constatez une anomalie de votre branchement sur le réseau public, c est-à-dire en amont de votre compteur ou sur votre compteur lui-même, vous pouvez contacter le service de l Eau de la CABA qui interviendra dans les meilleurs délais. Cependant pour tout dommage en aval de votre compteur, c est-à-dire sur les parties intérieures de votre réseau, il vous appartient de faire intervenir un plombier. En effet, l abonné est responsable de la protection de son compteur et des réparations à l intérieur de son habitation. Pour vérifier l état de votre réseau, une des possibilités est de tester le fonctionnement du premier robinet après le compteur. Il est également conseillé d inspecter périodiquement l état de vos canalisations et de votre compteur afin de repérer les fuites éventuelles. Fermez tous vos robinets et vérifiez que le compteur ne tourne pas. Pensez également à contrôler régulièrement votre consommation d eau! NB : différentes sociétés privées démarchent périodiquement les habitants du Bassin d Aurillac pour leur faire souscrire des assurances dans le domaine de l eau. En tant que gestionnaire des services publics de l eau et de l assainissement collectif, la CABA tient à rappeler qu elle n a aucun lien avec ces démarches de prospection commerciale. Pour tout renseignement complémentaire, vous pouvez contacter le service de l Eau de la CABA au Pour les urgences en dehors des heures d ouverture, c est-à-dire entre 17h30 et 8 h, le service d astreinte est joignable au

6 Environnement COMPOSTAGE COLLECTIF Cité Maurice Paraf : un projet pilote Lancé à l initiative de la Société HLM Polygone en partenariat avec la CABA, un projet pilote de compostage collectif a été mis en place l été dernier à la cité Maurice Paraf! Crédit photo : Claire LAINSCAK Brigitte, habitante de la cité Maurice Paraf depuis trois ans, a tout de suite adhéré à l opération pilote de «compostage collectif» lançée en juillet 2011 par son bailleur la Société HLM Polygone. Opération mise en place par la CABA depuis 2005 pour l habitat individuel (cf. encadré), le compostage prend aujourd hui une nouvelle dimension en s introduisant dans les immeubles. «Dès 2011, nous avons équipé de composteurs les locataires de nos pavillons individuels qui souhaitaient intégrer cette démarche, explique Pascal Lacombe, Directeur de Polygone. De là, a emmergé l idée d étendre ce dispositif aux immeubles. Nous avons choisi la cité Maurice Paraf car c est elle qui dispose des plus grands espaces verts. De plus, les habitants sont des locataires qui se connaissent bien et qui étaient intéressés par cette initiative.» Un enclos spécifique a donc été réalisé pour accueillir deux composteurs de 800 litres : l un est mis à disposition des habitants, l autre est laissé à la société «Bois et Paysage» qui entretient le parc de la cité. Déjà, une quinzaine de foyers se sont portés volontaires pour intégrer la démarche. Fonctionnant de la même façon que pour les particuliers, l inscription à l opération de «compostage collectif» se fait en signant la Charte du compostage auprès de la CABA. C est ensuite Polygone qui remet la clé pour ouvrir l enclos. En effet, seul les membres de l opération peuvent accéder aux composteurs. Un amendement partagé! Brigitte apporte au composteur ses déchets de cuisine. «Je viens une fois par semaine voire plus l hiver, lorsque je fais des soupes! J amène mes épluchures de légumes. Plutôt que de les mettre à la poubelle, autant s en servir pour faire du compost.» Comme elle, son voisin, Alain, participe à l opération. «Je loue un carré de jardin à Aurillac. Je me sers donc du compost pour amender mes plans!» Fin connaisseur, Alain s occupe régulièrement de brasser le compost. «Ce ne sont pas les personnes agées adhérentes à la démarche qui peuvent le faire, souligne-t-il. J enlève aussi les pelures ou déchets qui ne doivent pas s y trouver comme les peaux d agrumes. Mais, dans l ensemble, tout le monde ici composte correctement.» «Entre voisins, on s entraide, ajoute Brigitte. Souvent j apporte le bio-seau d une de mes voisines qui n est pas assez alerte pour le descendre seule. Ainsi tout le monde peut participer!». Démarré l été dernier, le compost de la cité Paraf devrait être mûr à la rentrée de septembre. Ainsi chacun pourra récupérer son amendement pour enrichir ses plantes ou son potager! Des volontaires toujours plus nombreux : c est le nombre de foyers volontaires qui participent à l opération de compostage individuel de la CABA. Ce nombre ne cesse de grandir. Bravo et merci à tous! Le compostage permet en effet de détourner de la collecte les déchets «fermentescibles» (ce qui peut représenter jusqu à 1/3 du volume de la poubelle) et de produire un amendement pour le jardin. Pour intégrer cette opération, rien de plus simple : il suffit de signer la charte du compostage. Un «bio-seau» (seau réservé aux déchets à composter) et un «Guide du compostage» vous seront remis dès votre inscription. Renseignements : Service Environnement de la CABA Tél :

7 Tourisme Tourisme CIRQUE DE MANDAILLES Vers une station de pleine nature Mettre en place les aménagements, équipements et services pour permettre à tous de pratiquer des activités de pleine nature au cœur du Cirque de Mandailles : tels sont les objectifs de la Station de pleine nature! Créer un produit touristique de qualité, accessible à tous les publics, proposant des activités toutes saisons, fédérant les acteurs publics et privés : tels sont les axes de la politique touristique mise en œuvre par la Communauté d Agglomération, comme pour les Gorges de la Jordanne ou le Pôle d Excellence Rurale du Lac de Saint-Etienne-Cantalès. La même volonté marque le projet de Station de pleine nature dans le Cirque de Mandailles. Il s inscrit dans le cadre du nouveau Schéma de développement du tourisme et des loisirs du Conseil Régional d Auvergne, et son champ d action a été élargi à l échelle du Massif cantalien : la CABA s est rapprochée des Communautés de Communes du Pays de Murat et du Pays de Salers pour faire émerger un programme d aménagement commun. Equipements, activités, services Une démarche que le Conseil communautaire a approuvé à l unanimité le 10 février dernier, lors de la présentation du volet concernant le territoire de la CABA. «Philippe Maurs et moi avons travaillé ce projet en accord avec la Commune de Mandailles et les ayant-droits, a précisé Xavier Dall Agnol, Vice-Président de la CABA en charge du Tourisme. C est un produit touristique global, comprenant un site avec ses équipements, ses activités, ses services, sa restauration et ses hébergements.» Un produit qui fédère l implication d acteurs publics et privés et qui est vecteur de développement. Un exemple en est «la place importante accordée au cheval de trait, aspect novateur et lié à une volonté de développement économique en relation avec les Haras nationaux d Aurillac». Autour d un cœur de station, l objectif est de proposer une palette d activités apportant une offre à chacun, quel que soit son âge. Le point de départ se situe sur la RD 17 au grand tournant, avec l organisation d une zone de parkings intégrés au paysage, en bordure de la piste forestière. Puis, «nous entrons dans la station de pleine nature où une navette équestre pourrait cheminer le long de la piste forestière qui présente ici peu de dénivelé, a expliqué Xavier Dall Agnol. Elle peut également être empruntée en VTT, à ski, en raquettes ou à pied». La navette équestre aboutit à un fond de vallée, la seconde vallée où la Jordanne prend sa source, pas visible et peu connue. «A flanc de montagne, donc visible d aucune part, il serait éventuellement possible d installer un télésiège. Eté comme hiver, il permettrait à chacun d adapter son effort et rendrait le cœur de station accessible à tous, en particulier aux personnes à mobilité réduite.» Une autre possibilité serait d emprunter des chemins selon différents modes (pédestre, ski, VTT, cheval, etc.), cheminements qui seraient organisés pour créer des boucles de randonnée. Une liaison pourrait également être envisagée avec le col du Perthus donc la Vallée de la Cère. Rejoindre Super Lioran Arrivé sur la zone de jeux centrale, différentes activités pourront être pratiquées, selon la saison (cf. encadré). Le projet inclut aussi la possibilité de rejoindre la station de Super Lioran via le col de Rombière. «Relier Mandailles et Super Lioran, c est une aspiration partagée par beaucoup depuis longtemps, a souligné Henri Lantuéjoul, Maire de Mandailles- Saint-Julien. Le Conseil municipal et la section de Mandailles, qui est partie prenante, ont été heureusement surpris par l ensemble du projet. S il aboutit, il mettra en valeur toute une région et représentera un bénéfice important sur les plans touristique, économique et social». Comme l ont rappelé les élus, ce premier projet global conçu pour répondre aux attentes de tous les publics constitue une piste de réflexions. Il va désormais évoluer Projet initial, présenté au Conseil communautaire du 10 février 2012 dans le cadre des contraintes imposées par les différentes instances, et toujours en échanges et en concertation avec les élus de Mandailles, les ayant-droits et tous les acteurs concernés. Des activités pour tous Entrer dans la Station de pleine nature, c est déjà avoir la possibilité de multiples pratiques : randonnées à pied, à VTT, à skis, en raquettes, à cheval, marche nordique ; balades avec la navette équestre ou accompagné d ânes bâtés Au cœur de station, la zone de jeux située entre m et m d altitude serait un espace sécurisé, généralement bien enneigé l hiver, avec des pentes moyennes faibles pour une pratique familiale. Cet espace permettrait ainsi de s initier ou pratiquer de multiples activités, par exemple : ski de randonnée, ski de fond, parapente, course d orientation, escalade, alpinisme, via ferrata, parcours aventure, chien de traîneaux, cerf-volant, tir à l arc, etc... Outre les navettes équestres, autre exemple de service qui pourrait être proposé : une activité de restauration, dans les burons au cœur de la station dont les propriétaires sont prêts à porter le projet. Crédit photos : Ludovic LAPORTE, IFCE Aurillac 12 Avril

8 Finances Finances ORIENTATIONS BUDGÉTAIRES La rigueur de gestion, levier pour investir Pour poursuivre un niveau d investissements soutenu et maintenir la stabilité fiscale malgré la réforme de ses ressources, la rigueur de gestion est aujourd hui plus que jamais le levier d action de la CABA. Evolution des masses financières consolidées (tous budgets confondus) et de l autofinancement «Notre objectif, au cours de ce mandat comme au cours du précédent, c est d avoir des finances saines sans augmenter les taux d imposition, a rappelé Jacques Mézard, Président de la CABA, lors du Débat d Orientations budgétaires le 10 février dernier. Cela nous conduit à appliquer une certaine rigueur dans la gestion pour dégager chaque année un niveau d autofinancement supérieur à 3 M afin de réaliser suffisamment d investissements, car nous sommes l un des moteurs de l investissement sur le territoire.» Une stratégie de gestion et d action que la Communauté d Agglomération a continué à appliquer en L autofinancement a même atteint les 5 M grâce à un suivi strict de l évolution des charges à caractère général et de personnel, qui sont restées conformes aux prévisions. En outre «nous n avons pas emprunté, et ainsi atteint notre objectif de désendettement progressif, qui se situe aujourd hui à 5 ans, sans affecter le niveau de nos investissements», a relevé Jacques Mézard. La Collectivité a ainsi pu poursuivre en 2011 ses réalisations, parmi lesquelles la restructuration-extension de la Médiathèque, l Aire événementielle, la thermographie aérienne, l installation de la vidéo-protection sur Tronquières, le programme d assainissement «Vallée de l Authre». Elle a également conforté ses missions de service public, notamment pour les services rendus au quotidien (eau, assainissement, déchets, transports). Premiers constats après la réforme fiscale La rigueur de gestion représente un levier d action encore plus important après la suppression de la Taxe professionnelle et la réforme fiscale. En 2011 ont pu être tirées les premières constatations. Au plan national, ce sont les territoires les plus riches qui en sont les gros bénéficiaires, «et des modifications législatives ont déjà dû être réalisées concernant les contributeurs qui ont moins de de chiffre d affaires par an, et qui subissaient les augmentations les plus significatives», a expliqué Michel Lours, Vice-Président chargé des Finances, en présentant la délibération par laquelle la CABA a mis en application ces nouvelles mesures d abattement. Autre constatation pour la CABA, confirmant les prospectives réalisées : parmi ses 7 nouvelles recettes fiscales (contre une seule auparavant), l imposition économique a fortement diminué : les impôts payés par les entreprises sont passés de 11 M à 7 M. Les ménages sont devenus les premiers contributeurs, en particulier au travers du transfert de l ancienne part Le paradoxe des reversements à l Etat En 4 ans, les dotations versées par l Etat à la CABA au travers de la Dotation Globale de Fonctionnement ont baissé de Même dans un contexte de retour à l équilibre des comptes publics, l effort est peu équitablement réparti lorsqu il touche aussi lourdement un territoire au faible potentiel fiscal comme le Bassin d Aurillac. En outre, la CABA restitue indirectement à l Etat, au travers de diverses contributions (TVA, redevances ), plus de la moitié des sommes que l Etat lui attribue. Le dernier dispositif en date est le Fonds National de Garantie Individuelle des Ressources (FNGIR) mis en place au niveau national pour neutraliser les effets de la suppression de la Taxe professionnelle. Le nouveau panier fiscal issu de la réforme a produit pour la CABA 2,9 M de recettes supplémentaires qu elle doit cependant reverser chaque année au FNGIR : cette somme apparaît donc en 2011 en recettes et en dépenses (cf. graphique). Grâce à la rigueur de gestion qu elle applique, la CABA a néanmoins dégagé plus de 1,5 M d économies dans ses dépenses, dont 80% ont été directement consacrés à l autofinancement. Evolution des dotations versées par l Etat à la CABA départementale de Taxe d Habitation. Avec un produit de 7,25 M en 2011, c est la première ressource fiscale de la Collectivité. En outre, a expliqué J. Mézard, «nous ne pouvons faire évoluer que 3 de nos impositions : la Taxe d Habitation et la Contribution Foncière des Entreprises, pour lesquelles nous souhaitons maintenir notre politique de stabilité fiscale ; et la TASCOM, c est-à-dire la Taxe sur les surfaces commerciales de plus de 400 m 2. En la matière, les retards imposés à la ZAC de la Sablière font perdre annuellement plusieurs centaines de milliers d euros à notre Collectivité mais aussi au Département». 20% des recettes fiscales reversées à l Etat Les perspectives budgétaires pour 2012 ont donc été construites sur l hypothèse d une stabilité de la ressource fiscale, et d une poursuite de la diminution des dotations versées par l Etat. En outre, les élus ont relevé le paradoxe des reversements effectués par une collectivité au faible potentiel fiscal comme la CABA. En 2011, elle a notamment dû donné 2,9 M au Fonds National de Garantie Individuelle des Ressources (cf. encadré). «Reverser 20% de nos recettes fiscales, c est-à-dire 1,5 M des impôts payés par les ménages et 1,4 M des impôts par les entreprises de notre territoire, c est un dispositif incompréhensible», a relevé Alain Calmette, Vice-Président chargé du Développement économique. Des recettes globalement stables, une évolution maîtrisée des dépenses et un autofinancement proche de 4% sont donc les bases du Budget Principal pour Au titre des investissements sont notamment inscrits : les études et premiers travaux de rénovation du Stade Jean-Alric, la construction du Techno-Prisme, des aménagements au Centre Aquatique et à l Epicentre, le lancement d un Programme d Intérêt Général en faveur du logement axé sur la précarité énergétique, ou la poursuite du PER du Lac de Saint- Etienne-Cantalès. 14 Avril

9 Centre Aquatique Centre Aquatique CONCOURS DE DESSIN «Jeux d hier et d aujourd hui» : le duel! Du 10 au 22 avril, le Centre Aquatique organise un concours de dessin et des activités pour les 4-10 ans autour du thème du jeu. De quoi animer les vacances de printemps! «Jeux d hier et d aujourd hui» : voici le thème 2012 du concours de dessin et des activités organisés par l équipe du Centre Aquatique, du 10 au 22 avril. Durant ces deux semaines, le hall du Centre Aquatique prendra les couleurs d une salle de jeux géante! Peintures, dessins, décorations, jeux et jouets lui donneront des allures de cours de récréation. De quoi réjouir les enfants! De nombreux lots à gagner Ceux qui sont âgés de 4 à 10 ans pourront participer au concours de dessin. Pour cela, chaque enfant devra dessiner sur le thème des jeux d aujourd hui avec la technique de son choix, mais exclusivement sur une feuille de format A4. Les œuvres sont à apporter à l accueil du Centre Aquatique avant le samedi 21 avril midi et seront affichées dans le hall. A la fin du concours, un jury récompensera 3 dessins ainsi que 2 coups de cœur de chaque tranche d âge (4-5 ans, 6-8 ans, 9-10 ans) et remettra de nombreux lots aux enfants. Des stands de jeux en bois décorés prendront également vie les mercredis 11 et 18 avril. Photos trompe-l oeil, «L âne au crochet», «L enfilette du fou», «Tomb la quille»... : les enfants découvriront les jeux d hier, animés par les agents du Centre Aquatique. Maintenant, artistes en herbe, à vos crayons! Pour les plus joueurs, nous vous attendons afin de faire le plein d activités! Animations et concours gratuits et ouverts à tous Règlement disponible à l accueil du Centre Aquatique RENDEZ-VOUS Découverte de l aquagym Le Centre Aquatique organise vendredis 13 et 20 avril des séances gratuites (hors coût d entrée à la piscine) de découverte de l aquagym! Aqua-palmes, aqua-fac, aqua-fitness, aqua-sculpt et aqua-jogging : un programme musclé vous attend, à partir de 18 h! Les aquabikes seront en accès libre sur le bassin ludique de 18 h à 19h30. Jetez-vous à l eau! Nager contre le cancer Samedi 12 mai 2012 de 18 h à 21h30, les sportifs de l ASPTT, la Cantalienne et du club de Plongée d Aurillac présenteront des spectacles d aquagym, de water-polo et de natation synchronisée, dans le cadre de la lutte contre le cancer. Cette manifestation, organisée par la Ligue contre le cancer en partenariat avec la CABA, a pour but de sensibiliser le public à la nécessité de pratiquer une activité physique régulière et de maintenir une hygiène de vie rigoureuse pour prévenir le cancer. De 14 h à 21h30, les bénévoles du Comité du Cantal seront présents pour répondre aux questions du public sur la maladie et les moyens à mettre en œuvre pour la prévenir et la combattre. Un point de vente de gâteaux et boissons ainsi qu un point pour le recueil de dons seront mis en place. Informations : Secrétariat du Comité : M. Filhol : Records de fréquentation *! C est le nombre d entrées enregistrées au Centre Aquatique en 2011, et un record depuis l ouverture en 2007! L évolution de cette fréquentation s est traduit en 2011 par une augmentation de 12% du nombre d entrées par rapport à 2010 et de 10% comparée à Les utilisateurs de l équipement viennent en majorité du Bassin d Aurillac, mais aussi des départements limitrophes. Si les clubs, scolaires et associations comptabilisent le plus d entrées, les cartes horaires et entrées à l unité des individuels connaissent aussi un vif succès. Les animations ont, quant à elles, accueilli personnes en 2011, soit une augmentation de 11% par rapport à Aqua-fitness et aqua-fac sont en tête. Le début d année 2012 a gardé ce bon cap : les mois de janvier et février ont connu une fréquentation supérieure de 3% à celle de De bons résultats révélateurs du dynamisme de l équipe et de la Direction, qui se mobilisent au quotidien pour que le Centre Aquatique soit un lieu accueillant de sport, de détente et de bien-être pour tous. * ce nombre ne totalise pas encore l ensemble des entrées des clubs. 16 Avril

10 Vie etudiante Les 20 ans de l IUT GEA Économie L IUT GEA d Aurillac a 20 ans! Cet anniversaire représente 20 années d enracinement de l enseignement supérieur sur le territoire, accompagnées par la CABA. Crédit visuel : Techniques-Effects/Architectes Camborde et Lamaison Le restaurant universitaire L IUT GEA a 20 ans! Durant ces années, des centaines d étudiants et professeurs ont arpenté les couloirs de l établissement, source de vie intellectuelle et culturelle sur le territoire. Aussi, la Communauté d Agglomération du Bassin d Aurillac participe-t-elle activement au fonctionnement de l antenne universitaire. Dans le cadre de ses compétences «Enseignement supérieur» et «Vie étudiante», elle met quotidiennement 5 agents remplissant des missions mutualisées à sa disposition, et verse une subvention complémentaire. Elle développe également des infrastructures et services de vie étudiante tels la résidence universitaire dont une extension est en cours, l édition d un Guide de l étudiant, d une Plaquette Logement et l organisation de Semaines de rentrée étudiante. La Collectivité soutient la dynamique des associations étudiantes et la mise en œuvre de services autour du sport, des loisirs et de la santé. La CABA, partenaire de l IUT La CABA a aussi fortement œuvré pour l ouverture d une antenne CROUS à Aurillac. Depuis 2005, cet organisme gère notamment le restaurant universitaire avec le soutien financier de la CABA. Il accueille chaque jour des étudiants, personnels administratifs et enseignants. Le CROUS est également en charge de l attribution de bourses et logements étudiants. Pour ceux qui le souhaitent, les demandes sont à adresser via le Dossier Social Etudiant, sur internet (http://www.crous-clermont.fr), avant le 30 avril! En ce qui concerne le logement, la CABA met à disposition un guichet unique d accueil et d information pour les étudiants, situé au Pact Cantal. Il est chargé de l affectation des logements pour les bénéficiaires du CROUS, mais il renseigne aussi bien les boursiers que les non-boursiers. Autant de chemin parcouru et de services créés depuis l ouverture, voici 20 ans, de l IUT GEA. Pour célébrer cet anniversaire, 350 personnes se sont rassemblées à la Halle de Lescudilliers le 3 mars. Laure, Bonko, Marylin, Emilie, Jillis et Yuqin, étudiants de 2 e année de DUT GEA, ont organisé une soirée de gala, aidés de leur professeur tuteur du projet, Aurélie Lescure. «Nous voulions, lors de cet évènement, réunir les étudiants et professeurs qui ont côtoyé l IUT depuis sa création en 1992, ont-ils expliqué. C est l occasion de retrouver les anciens amis et de créer de nouveaux contacts.» ZAC DE LA SABLIÈRE De nouveaux recours bloquent le développement du territoire Deux nouveaux recours ont été déposés contre la ZAC de la Sablière. Une nouvelle fois, des intérêts particuliers bloquent le développement commercial et économique du Bassin d Aurillac. La société Distribution Casino France et l Association de défense du commerce aurillacois ont déposé en début d année deux recours devant le Conseil d Etat contre l avis favorable donné en novembre dernier par la Commission Nationale d Aménagement Commercial (CNAC) à l aménagement de la ZAC de La Zone commerciale en chiffres m 2 de surface de vente ; un hypermarché Carrefour de m 2 (alors que l hypermarché Géant Casino va passer à plus de m 2 ) ; une galerie marchande au sein de l hyper volontairement limitée à 20 boutiques ; un pôle artisanal à dominante alimentaire pour valoriser les productions locales ; des moyennes surfaces spécialisées : bricolage, équipement de la maison, équipement de la personne, articles de sport et loisirs, centre auto. la Sablière. Deux nouveaux recours qui continuent à bloquer le développement de notre territoire. 11 recours en 6 ans Moderniser notre équipement commercial, conforter le commerce local en évitant la fuite des consommateurs, lutter contre le monopole du seul réel hypermarché existant pour stimuler la concurrence sur les prix et développer l offre, redynamiser la zone de chalandise aurillacoise : tels sont les enjeux auxquels la Communauté d Agglomération entendait répondre en engageant ce projet à l automne Parmi les 5 candidats, dont les études de marché aboutissaient toutes aux mêmes conclusions de faisabilité économique, la société SOPIC/Atout 15 a été retenue en raison de sa collaboration avec Carrefour, candidat à l installation. Mais depuis août 2006, pas moins de 11 recours ont été déposés : au départ par deux associations de commerçants, quelques entrepreneurs et particuliers liés à l Hyper Géant Casino, et même par les Présidents des Chambres de Commerce et d Industrie et des Métiers et de l Artisanat ; puis, depuis octobre 2010, directement par Casino France. Quelques intérêts particuliers empêchent ainsi depuis près de 6 ans la mise en œuvre d un projet porté par une volonté politique partagée par l unanimité des Communes de la CABA, réaffirmée lors des votes du Conseil communautaire et dont le soutien des citoyens s est exprimé lors des élections municipales de mars Il n est pas acceptable que tout un territoire soit otage d un groupe commercial tel que Casino lequel, comme dans nombre d autres villes françaises, multiplie les recours pour préserver son monopole d hypermarché à l aide de son réseau relationnel local, et en ayant le cynisme de s abriter derrière la défense du petit commerce alors qu il n a cessé d agrandir sa surface de vente. Ainsi, il vient encore le 1 er février 2012 d obtenir de la CNAC le passage à plus de m2 par l extension de sa galerie commerciale, et ce avec la bénédiction de la CCI dont le Directeur du groupe commercial est l un des élus... L aménagement de la Sablière, c est un projet de 60 M investis sur le territoire entièrement sur des fonds privés, et que le promoteur a su faire évoluer Leur avis sur la ZAC de la Sablière pour prendre en compte les observations et faire avancer la réalisation. La création de cet ensemble commercial a également recueilli au fil des instructions de dossiers de multiples avis favorables : des Services de l Etat, du Département (Commission Départementale d Aménagement Commercial de septembre 2010), du Président de la Région. Développement porteur pour tous De même des représentants des consommateurs ont Martine Chimbault, Présidente du Medef Cantal et chef d entreprise «Le dossier de la Sablière, c est un beau gachis! S opposer à un investissment de 60 M à un moment où les entreprises ont particulièrement besoin de travail, car elles manquent de commandes, c est agir contre le développement. Comment comprendre que ceux qui défendent la liberté d entreprendre s opposent justement à la liberté d investir, de créer? La concurrence, c est un moteur qui fait avancer, qui pousse à faire de la recherche, à s adapter En outre, zone commerciale et centre-ville ne sont pas en concurrence si le centre-ville est professionnel. La ZAC de la Sablière, c est un beau projet, avec des réserves foncières, et dont le développement induira l installation d autres entreprises. C est comme ça qu on attirera de nouvelles populations, et pas en refusant tous les projets. Nos voisins de l Aveyron l ont compris, et les Cantaliens doivent le comprendre : si on ne veut pas mourir, il faut se battre et surtout travailler ensemble.» Christophe Pestrinaux, Président de l Office du Commerce d Aurillac et Trésorier de l association Espace Centre-Ville «A titre personnel, je crois que tout ce qui peut dynamiser le Bassin d Aurillac en terme d attractivité est positif. L intérêt du projet de la Sablière, c est de faire venir des personnes de l extérieur qui sans cela ne viendraient pas forcément à Aurillac. Je connais par exemple des personnes qui viennent du Lot en raison de la présence ici de certaines grandes enseignes. Et quand ils sont à Aurillac, ils peuvent pousser jusqu aux commerces de la ville. La concurrence, c est ce qui fait avancer, toujours au profit du consommateur. S il est satisfait, il revient et peut faire travailler à la fois les grandes surfaces et le commerce de détail. Nous avons d ailleurs travaillé avec le promoteur de la zone commerciale de la Sablière sur la mise en place d une carte de fidélité que les clients créditeraient à la Sablière et dépenseraient en ville, auprès des adhérents des associations de commerçants de l Office du Commerce. Ce n est pas en concurrence qu il faut s inscrire, mais en complémentarité.» adressé en 2011 à la CNAC une lettre expliquant la nécessité de ce projet pour le consommateur local. Martine Chimbault, Présidente du Medef Cantal et chef d entreprise, et Christophe Pestrinaux, Président de l Office du Commerce, l affirment (cf. encadré) : le développement apporté par la Sablière sera porteur pour tout le territoire. Non seulement en termes de consommation, d attractivité et de développement de la zone de chalandise, mais aussi en termes d emploi sur la zone commerciale et d activité pour les entreprises qui réaliseront les travaux puis assureront la logistique et les services induits. Pour l arrondissement d Aurillac, l enjeu est également de rester concurrentiel face aux villes moyennes des départements voisins. En 2011, m 2 de nouvelles surfaces ont été autorisés à Rodez, et m 2 à Brive. A Ydes et à Mauriac, la réalisation de projets commerciaux n a pas soulevé de contestations des mêmes, ni d oppositions aussi archarnées que celui de la Sablière Le blocage sur la ZAC de la Sablière fait enfin perdre annuellement plusieurs centaines de milliers d euros à la CABA, mais aussi au Conseil Général. Dans le cadre du nouveau panier fiscal des collectivités, la Taxe sur les surfaces commerciales de plus de 400 m 2 (TASCOM) représente en effet un des seuls impôts potentiellement dynamiques, l accroissement des surfaces entrainant un accroissement des recettes. La Sablière Réunion publique Où en est le projet de la Sablière? Quels enjeux pour le Bassin d Aurillac? Réunion Publique sur la ZAC de la Sablière Vendredi 13 avril h30 Centre de congrès place des Carmes - Aurillac 18 Avril

11 Economie Economie VIE DES ENTREPRISES SAS Teil : au service de la valorisation Toujours à la recherche de nouvelles filières de recyclage des déchets industriels ou de nouveaux moyens de levage, la SAS Teil bâtit son évolution sur un service de proximité aux entreprises. ont été triées. «Sur les t de déchets collectés en 2011, 78% ont été valorisés, relève J. Fontanel. Ce résultat est en partie lié à notre unité de combustion, mais aussi à notre recherche permanente de nouvelles filières de recyclage. Les déchets triés sont une ressource, dans tous les sens du terme : nous négocions les balles de matériau issues de notre activité de tri, et ces produits sont transformés pour être réutilisés comme matière première dans divers secteurs de l industrie, du bâtiment, de l habillement...» Une plate-forme de compostage de tonnes Au 1 er plan, les déchets de bois broyés ; en arrière-plan, la plate-forme de compostage «C est un véritable partenariat que nous souhaitons construire avec nos clients. Quelle que soit la demande, nous recherchons la solution pour leur apporter un service de proximité et les faire profiter de nos évolutions.» Comme l explique Josiane Fontanel, sa Présidente, adaptation et innovation constituent les moteurs du développement de l entreprise Teil, spécialisée dans la manutention-levage et le recyclage des déchets industriels. «L entreprise familiale a été créée le 12 avril 1958 par Léon Teil, mon père, dont l activité d origine était la menuiserie». Lorsqu il s est orienté vers la construction de chalets à ossature bois, «il a dû faire l acquisition d une grue. Et pour répondre à ce besoin local, à partir de 1970, l entreprise s est orientée vers le levage». Une nacelle unique en Auvergne L un des deux Centres de Tri de l entreprise Teil, celui pour les déchets d emballage Le parc n a cessé d évoluer. Il compte aujourd hui 10 grues de 25 à 100 t, mais aussi des nacelles et élévateurs. L entreprise dispose ainsi d une nacelle de 42 m, unique dans la région et bientôt remplacée par une de 46 m. En plus de la location de matériel, des prestations de levage, manutention et déménagements industriels sont réalisées sur le Cantal et les départements limitrophes (notamment la Corrèze, où l entreprise a 2 agences). «Nous réalisons de nombreuses opérations sur des sites EDF, des sites industriels ou pour des entreprises du BTP, précise Josiane Fontanel. Nous avons même participé à des spectacles lors du Festival de Théâtre de rue, une expérience très intéressante!» Le pôle manutention-levage représente 35% du chiffre d affaires de l entreprise Teil. En effet, au début des années 80 a été développée une activité de collecte des déchets des entreprises, administrations ou collectivités, «pour pallier l irrégularité du levage». Les déchets étaient tout d abord destinés à l enfouissement mais «nous nous sommes aperçus que des matières pouvaient être valorisées, en particulier le bois». A Plainadieu (Arpajon-sur-Cère) où elle s était installée, l entreprise a donc conçu voici 18 ans une unité de combustion biomasse qui recycle des déchets bois en produisant de l électricité. La production mensuelle de kw couvre 80% des besoins de l entreprise. Le développement des filières de recyclage Carton, papier, plastique, verre, ferrailles, métaux : progressivement, de nouvelles matières Outre la destruction certifiée de documents confidentiels, l entreprise collecte également depuis 10 ans les déchets d équipements électriques et électroniques (D3E), ou encore les déchets industriels spéciaux (emballages souillés, solvants, peinture, acides ). Elle a créée en avril 2011 une plateforme de compostage de déchets verts d une capacité de t. Le premier compost normé après un process de 6 à 8 mois sera revendu comme amendement organique utilisable notamment en agriculture. Autant d évolutions que Teil met à disposition de ses clients : «Notre métier, c est de dégager nos clients de la contrainte déchets, et d en assumer la responsabilité en répondant notamment à la réglementation d une installation classée». L entreprise, qui compte 31 salariés, conduit une politique d emplois de jeunes qui peuvent déboucher sur des CDI. Elle s est également engagée dans une certification ISO 14001, pour faire valider sa démarche de management environnemental. Le TRI, ce sont des hommes! L entreprise Teil met à disposition de ses clients des bennes de collecte de différents volumes. Pour ceux qui souhaitent pratiquer le tri à la source, elle propose son accompagnement. Les bennes pleines sont enlevées sur simple appel du client, dans la journée si c est possible. A Plainadieu, deux Centres de tri réceptionnent les déchets : un centre de tri pour les déchets d emballages (plastiques, papier, carton, etc.), et un centre de tri pour les encombrants et les déchets du bâtiment. Des opérateurs, et des matériels spécifiques Les opérations de tri sont réalisées soit sur une chaîne de tri par des opérateurs mais également avec l aide de matériels spécifiques : grues et pelles Mise en place des nouvelles cuves à la station d avitaillement équipées de grappins, presses, broyeurs Un broyeur-déferreur permet par exemple de séparer les différents composants des fenêtres : verre, bois, métal. Sur le site, des espaces sont également dédiées à la récupération de ferrailles et métaux. Ainsi, comme au Centre de tri de l Yser pour les collectes des ménages effectuées par la CABA, ce sont des hommes qui réalisent les opérations de séparation des matières. Une donnée à laquelle l entreprise sensibilise ses clients pour leur permettre de comprendre l importance de leur geste de tri. Les différents matériaux sont ensuite conditionnés en balles de 800 kg à 1 tonne afin d être transportés vers des usines de recyclage spécialisées dans la revalorisation des matières. Crédit photo : Thierry BONNET 20 Avril

12 Dossier NOUVELLES TECHNOLOGIES Être à la pointe de l innovation Déploiement de la fibre optique chez l habitant et du Très Haut Débit sur le territoire, développement du site internet et mutualisation avec les Communes, utilisation des réseaux sociaux et des nouvelles techniques de communication telles les flashcodes... : la Communauté d Agglomération utilise les nouvelles technologies pour apporter toujours plus de services et d informations à ses habitants! Favoriser la proximité à l intérieur de son territoire et permettre le désenclavement numérique, tels sont les objectifs de la CABA. Avril

13 Dossier Dossier TRÈS HAUT DÉBIT Comment ça marche? Le 7 février à Clermont-Ferrand, les élus auvergnats ont signé une convention avec l opérateur Orange pour déployer le Très Haut Débit chez l habitant. L ensemble de la CABA sera équipé d ici 2020! Comment ça marche? Dans le cadre du Programme National «Très haut débit» (THD), l opérateur Orange a annoncé qu il déploierait la fibre optique sur l ensemble de notre territoire d ici 2020! Ce déploiement a donc été intégré dans le Schéma Directeur de l Aménagement Numérique du Territoire Auvergnat. Pour finaliser cet engagement, une convention a été signée le 7 février à Clermont-Ferrand sous l égide de la Région et de l Etat (cf. Agglomag n 48). «Cette convention permet, d une part, de partager la visibilité et le calendrier de déploiement de réseaux à très haut débit de France-Télécom-Orange et, d autre part, de se doter d un outil de dialogue et de partage d informations permettant aux collectivités territoriales d accompagner efficacement le déploiement de ces réseaux, explique Brigitte Allegrette, Directrice des Relations avec les Collectivités Locales pour la Délégation Régionale de France Télécom-Orange. Elle précise également que la CABA sera fibrée entre 2013 et 2020 sur des investissements privés réalisés sur les fonds propres de France Telecom-Orange.» «Il s agit de la toute première convention nationale», relève J.-P. Nicolas, Vice-Président de la CABA chargé des TIC. Le déploiement de la fibre optique est essentiel. Les infrastructures de demain pas sent par là, tant d un point de vue individuel que pour les en treprises. C est d ailleurs ce qu a souligné Stéphane Richard, PDG de Orange, lors de sa visite dans le Cantal. Il en a profité pour rencontré Jacques Mézard, Président, et des Vice-Présidents de la CABA afin d évoquer les grands chantiers numériques en cours. «Mettre à disposition de nos habitants et de nos entreprises des techniques identiques à celles qu ils peuvent trouver dans les grandes métropoles favorisera non seulement l attractivité du territoire mais également le développement des activités économiques», souligne Alain Calmette, Vice-Président chargé du Développement économique. Un déploiement en 5 ans Ainsi, après avoir été couverte à 100% par le Haut Débit en 2009, la CABA se donne les moyens d optimiser et d accélérer le déploiement du Très Haut Débit. «Le déploiement de la fibre optique débutera en 2013 pour la Ville d Aurillac et 2015 pour les 24 autres Communes, précise B. Allegrette. Il est prévu pour une durée de 5 ans et doit permettre de couvrir 100% de la population.» Pour déployer son réseau, Orange va utiliser la technique du FTTH, acronyme de «Fiber To The Home» qui signifie «fibre optique jusqu à la maison». La mise en place de la fibre optique sera réalisée progressivement dans le génie civil existant, au fil des travaux prévus par les collectivités (cf. encadré). L opérateur Orange déploiera la fibre depuis les centraux téléphoniques (NRO - Nœuds de Raccordements Optiques) jusqu à des armoires de rue, avant de desservir des boites de branchements situées en limite de propriété ou dans les immeubles (cf. schéma). Ce sera ensuite l opérateur de votre choix qui installera la fibre à l intérieur de votre domicile. Conformément aux réglementations de l Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes), Free, SFR et Bouygues Télécom ont signé des accords avec l opérateur Orange pour s appuyer sur ses infrastructures et proposer leur offre tarifaire, ce qui permettra un dégroupage total. Les débits de la fibre optique, jusqu à 10 fois plus rapides que ceux de l ADSL et atteignant jusqu à 100 Mbit/sec, favorisent l émergence de nouveaux usages internet et multimédia à la maison. La capacité inédite des réseaux en fibre optique permet de répondre aux besoins des foyers de plus en plus gourmands en débit. En effet, avec la fibre il est possible d utiliser plusieurs écrans (télévisions en haute définition, ordinateurs, consoles de jeux) en simultané au sein d un même foyer sans aucun ralentissement. La multiplication du débit, en émission comme en réception, facilite aussi l usage des réseaux sociaux ainsi que des services tels que le télétravail. Enfin, avec la fibre, de nouveaux services comme la télévision 3D pourront devenir une réalité! TAPIR L installation de la fibre optique implique des travaux sur les réseaux publics et parfois dans les immeubles. Cela nécessite bien souvent des travaux de voirie. La loi du 17 décembre 2009 relative à la lutte contre la fracture numérique incite à la mutualisation de ces travaux entre les collectivités et les opérateurs afin de limiter les dépenses. Pour répondre à cette obligation le Centre Régional Auvergnat de l Information Géographique (CRAIG) a mis en place un outil de plannification nommé TAPIR (Travaux d améngement programmés sur les infrastructures de réseaux). Un outil de planification Ce site internet s adresse aussi bien aux collectivités locales qu aux gestionnaires de réseaux afin de déclarer leurs travaux aux opérateurs de communication électronique qui souhaitent profiter des opportunités de déploiement d infrastructures (par enfouissement ou en aérien). La Communauté d Agglomération et l ensemble de ses communes vont donc utiliser ce site pour répertorier leurs travaux et projets afin de faciliter le déploiement de la fibre optique et réduire au maximum les coûts. 24 Avril

14 Dossier Dossier INTERNET Outil de communication... et de services! Tout comme le fait d offrir une couverture internet de qualité sur le territoire, développer l utilisation d internet et des nouvelles technologies a toujours été une priorité pour la Communauté d Agglomération du Bassin d Aurillac. Objectif : favoriser la proximité sur le territoire, apporter les nouvelles offres de services et de loisirs au plus grand nombre et bâtir une agglomération attractive. Tour d horizon des services qu apportent ces nouveaux modes de communication! Facebook Depuis le 10 août 2011, vous pouvez rejoindre la page facebook de la CABA disponible à l adresse Il suffit aux membres du plus important réseau social au monde de cliquer sur «j aime» pour être informés en direct des actualités du Bassin d Aurillac : animations du Centre Aquatique ou de la Médiathèque, opération promotionnelle de dernière minute au Prisme, travaux ou coupures d eau, publication du magazine en avant-première... Flashcode Ils sont carrés, noir et blanc, et sont de plus en plus présents sur vos magazines, publicités, produits du quotidien, mobiliers urbains... il s agit des Flashcodes. Ces petits codes-barres en 2D vous permettent d accéder depuis votre mobile à un site internet ou des contenus multimédia (vidéos, musiques, photos, informations). Il vous suffit de télécharger sur votre téléphone portable (smartphone) une application permettant de les lire. Lancer l application, visez le flashcode avec votre écran, puis validez : l adresse du site internet ou le contenu apparaît. La CABA a mis en place des flashcodes sur le magazine mais également sur les totems des grands équipements : Prisme, Parapluie, Aire évènementielle, ou encore sur les cartes d adhérents de la Médiathèque. Depuis mars 2009, date de la mise en ligne de la nouvelle version du site internet de la CABA, vous êtes de plus en plus nombreux à suivre l actualité de vos communes, des grands équipements et des dossiers de l Agglomération à l adresse : En 2011, plus de pages ont été vues par plus de visiteurs uniques. Vous consultez en priorité notre webcam mais également la page de programmation du Prisme et ses galeries photos! La majorité des visiteurs sont Auvergnats mais l on compte également de nombreuses visites depuis l Ile-de-France et la région Rhône-Alpes. Près de visites ont également été enregistrées depuis un téléphone mobile. Le Centre aquatique, la Médiathèque et les Campings ont également leur site dédié : Fondés sur une charte graphique identique à celle du site principal, ils fonctionnent de manière similaire. Les internautes y retrouvent les horaires, infos pratiques, actus, brèves, documents et photos relatives à l équipement. messagerie électronique les actualités les plus importantes, l annonce des événements, les travaux en cours... Autre service en ligne, vous pouvez nous envoyer votre relevé de compteur d eau directement sur le site à partir de la rubrique «eau/assainissement». En outre, vous pouvez télécharger de nombreux documents administratifs : formulaire pour l assainissement non collectif, formulaire relatifs aux contrats liés à l eau, marchés publics pour les entreprises, etc. Sur le site internet de la Médiathèque, n hésitez pas également à consulter votre compte lecteur et à réserver vos livres! Les fonds documentaire de toutes les Médiathèques du réseau sont disponibles sur le catalogue en ligne. Enfin, sur l ensemble des sites, une rubrique «Contact» vous permet de poser vos questions directement. Mises à disposition des Communes La Commune de Saint-Paul-des-Landes a été la première à réaliser son site Internet à partir du module développé en interne par la CABA et mis à disposition des Communes membres qui le souhaitent. Son architecture fonctionnant comme une «boîte à outil» permet à des non spécialistes de concevoir leur site, créer des pages et les faire évoluer. Plusieurs Communes ont réalisé leur site : Jussac, Naucelles, Saint-Pauldes-Landes et Vézac. Grâce à cette mutualisation, elles bénéficient directement des informations pratiques liées à leur territoire par exemple pour les travaux. Dans le cadre de la mise à disposition d outils, la CABA a également développé un outil de Système d Information Géographique (SIG) : «Webville» qui est ouvert à toutes les communes de l agglomération. Ainsi, elles y retrouvent les informations pratiques liées au cadastre, aux documents d urbanisme, aux réseaux d eau et d assainissement, à la thermographie aérienne, etc. Le site de la CABA est aussi participatif et interactif. Vous pouvez par exemple enrichir l agenda de la CABA en proposant vous-même une manifestation culturelle ou de loisirs ayant lieu sur le Bassin d Aurillac. Autre moyen de faire passer l information, chaque page ou actualité peut être envoyée à un ami directement sur son adresse . Vous pouvez également vous inscrire à la lettre d information de la CABA afin de recevoir sur votre adresse de L informatique au service de la gestion Ouvrir ou fermer la vanne d un réseau d eau à distance, allumer une pompe, faire des calculs pour contrôler qu il n y a pas une fuite, le tout à distance... : cela sera bientôt possible avec la mise en place de la télégestion! Un projet ambitieux et unique pour la CABA qui va rapatrier via un logiciel spécifique toutes les données des services Eau, Assainissement et Bâtiment sur un serveur mutualisé à tous les services gestionnaires. Ce nouveau système permettra d avoir une vue en temps réel de ce qui se passe sur les réseaux et d optimiser la gestion des ressources naturelles, tout en économisant du temps et des moyens donc en réalisant des économies. Le marché pour l acquisition du logiciel de gestion et de validation des données est actuellement en cours. Autre utilisation de l informatique : la dématérialisation des marchés publics qui permet à chaque entreprise d adresser par voie électronique sa candidature pour répondre à un appel d offres via la plate-forme d achat-public. Depuis juin 2011, la CABA a également dématérialisé le traitement des factures et bons de commandes. Ainsi l ensemble du cycle de l achat au paiement est informatisé et traité sans impression papier, en partenariat avec la Trésorerie Générale. De plus une convention a été signée fin 2011 pour la dématérialisation des actes relatifs aux ressources humaines (paye, contrats, arrêtés...). 27

15 En bref Communes Communes Laroquevieille Les Jardins à l honneur! «Un projet tourné vers la solidarité et l insertion professionnelle» : c est ce que la Fondation Agir Pour l Emploi créée par EDF et GDF a mis à l honneur en remettant un chèque de aux Jardins de Laroquevieille. Cette aide leur permettra de réaliser un programme d investissement (véhicule, capsuleuse) pour développer la conserverie. En effet, depuis leur passage en entreprise d insertion, avec une aide de la CABA sur 3 ans, les Jardins de Laroquevieille se sont orientés vers la transformation de légumes, et ils souhaitent pérenniser leur label bio sur la conserverie. Les Jardins emploient 2 personnes en CDI et 6 personnes en contrats aidés. Les légumes bio, frais ou transformés, sont commercialisés via les marchés, la livraison hebdomadaire de paniers, le référencement en boutiques et grandes surfaces sur Aurillac (en magasins bio à Issoire et Clermont), ou au point de vente collectif «Un Coin de Campagne». Jardins de Laroquevieille le Puy de Lacam Tél : CABA 2 e «Challenge CAB ados» Le «Challenge CAB ados» se prépare! Compétition coopérative et ludique entre 6 Centres sociaux de la CABA, il prend le relais du «RAID CAB ados» lancé l an passé. Jeudi 19 et vendredi 20 avril, les Centres sociaux d Arpajon-sur-Cère, du Cap Blanc, de Marmiers, d Ytrac, de la Vallée de l Authre et ALC Quartier Ouest participeront à l évènement, chacun représenté par une équipe de 8 adolescents. Le départ de la compétition aura lieu au siège de la CABA, place des Carmes. Escalade, épreuve de slam, rallye patate, lipdub, sensibilisation au secourisme, course d orientation... : un programme original attend les jeunes afin de leur faire découvrir le territoire de la CABA, ses équipements et leur fonctionnement. Deux soirées clôtureront chaque journée d activités, avec en prime un concert du groupe aurillacois NaWak et de nombreuses récompenses. Les jeunes intéressés peuvent se renseigner auprès de leur Centre social! Crédit photo : Amicale BNC AYRENS Fête «Méridienne et Géographie»! «La modification des paysage» : tel est le thème de la manifestation «Méridienne et Géographie» organisée pour la 6 e année consécutive à Ayrens par l AMAC (Association Méridienne et Animation Communale) et l école d Experts Géomètres du Mans (ESGT). «Notre objectif est de faire découvrir et de partager avec le grand public notre passion pour la cartogrophie autour de multiples animations ludiques et pédagogiques», explique Jean-Pierre Malichier, Président de l AMAC. Une quarantaine de bénévoles et une vingtaine d étudiants participent à l organisation de cette semaine qui aura lieu cette année du 7 au 12 mai. Utilisation d un GPS et spectacle médieval! «Nous avons élargi notre thématique à la géographie et au climat. Ainsi, lundi 7 mai, Météo-France nous proposera une conférence sur le changement climatique», souligne J.-P. Malichier. Le lendemain, ce sont les «Faydits doc» qui déambuleront dans Ayrens pour faire des démonstrations de combats, Avis aux amateurs! L amicale BNC (Bollack, Netter et Cie), regroupant des amateurs passionnés de la marque, organise le «6 e Rallye touristique BNC Cyclecars au cœur du Pays Vert». Du 17 au 20 mai 2012, 15 cyclecars des années 1920 à 1930 parcourront les routes du Cantal. frappe de monnaie, archerie, etc. Les 9, 10 et 11 mai seront réservés aux écoliers, collégiens et lycéens du Cantal pour un parcours d orientation! Le vendredi, c est la tête dans les étoiles que le grand public est amené à participer à une soirée astronomie avec l association Equinoxe. Enfin, pour clôturer la semaine, une randonnée d une dizaine de kilomètres sera proposé. L occasion d apprendre à utiliser un GPS. Le CPIE animera également des petites randonnées découvertes. «La journée se terminera dans la convivialité par un repas à la salle polyvalente, sur réservation», conclut J.-P. Malichier. Tout au long de la semaine, le Bus.net de la CABA animé par les étudiants de l ESGT sera également présent et une exposition sur «le découpage administratif de la France en éternel devenir» prendra place à la Mairie et à la salle polyvalente. Renseignements : AMAC, ou Mairie, BASSIN D AURILLAC Rendez-vous avec des voitures de légende Allemands, Belges, Suisses, Italiens, Anglais et Français : cet évènement réunira près de 100 adeptes venus du monde entier. «Amateurs de ces voitures d époque de marque BNC, Salmson, Amilcar, Buggati ou encore Austin, nous nous rassemblons afin de partager ensemble notre passion», explique Xavier Dufresnoy-Lacascagne de Jammes, organisateur de l évènement. Les 45 équipages feront escale dans plusieurs communes de la CABA où ils vous présenteront avec plaisir l histoire des marques et de leurs voitures de légende. Ils vous donnent rendez-vous l après-midi du 17 mai à Saint-Simon, Marmanhac, Jussac, Ayrens, Teissièresde-Cornet et Aurillac. Le matin du 20 mai, les voitures seront exposées place du Square à Aurillac. «Cet évènement est l occasion de visiter une belle région à bord de ces voitures de collection. C est un moment convivial alliant plaisir et découverte». Fans de voitures de prestige ou amateurs de découvertes, ne manquez cet évènement sous aucun prétexte! AURILLAC Lumière sur le futur cinéma! Action! Le projet du nouveau cinéma est lancé. Fin janvier, la réunion de présentation a fait salle comble au Centre des Congrès. Lumières sur un complexe cinématographique original et moderne. «Qu est-ce que c est moderne»! «C est un peu futuriste comme architecture». Ces observations témoignent de la modernité des 4 projets présentés par les architectes concourant pour le futur cinéma d Aurillac. Le Centre de Congrès a fait salle comble lors de la présentation du projet par la Ville d Aurillac, le 26 janvier dernier. «Chacun des architectes a élaboré un travail singulier, a relevé Alain Calmette, le Maire. Les objectifs communs étaient d équiper la ville d installations confortables et de se munir de matériel performant.» Un édifice aux multiples facettes Le projet lauréat est conçu par Jean-Guilhem de Castelbajac, architecte du cabinet Linéaire A. «L architecture du projet évoque un cristal aux multiples facettes, jouant avec les ombres et les lumières nocturnes et diurnes», a-t-il expliqué. L édifice sera implanté face au bâtiment de l Horloge sur la place de la Paix, dont il occupera un tiers de la surface. La place pourra ainsi recevoir les promeneurs, des espaces de jeux ainsi que des compagnies de Théâtre de rue lors du Festival. Construit avec des matériaux à faible consommation d énergie tel l alliage du béton et de la fibre de verre, le complexe offrira une vue imprenable sur le Puy Courny. « spectateurs pourront être accueillis chaque année dans 7 salles sur 2 étages, a précisé Pierre Mathonier, Adjoint en charge du projet. Equipées en 3D et accessible aux personnes handicapées, elles proposeront des programmations variées : Art et Essai, grand public et retransmissions en direct.» Espaces de restauration et de rencontre complèteront les équipements. Les travaux doivent débuter fin seront investis par la Ville avec le soutien de la CABA, l Etat, la Région, le Conseil Général et l exploitant du cinéma, la société CinéAlpes. Moteur en décembre 2014! Questions Réponses «Pourquoi ne pas avoir rénové le cinéma existant?» Il était impossible d améliorer et mettre aux normes ces installations obsolètes. De plus, le nouveau bâtiment se veut être un signe fort au sein de la ville, marqueur architectural de notre époque. «Pourquoi avoir choisi le centre-ville?» Beaucoup de jeunes vont au cinéma : cette implantation est pratique pour eux! Le choix du lieu répond aussi à une volonté d animation du centre-ville. De plus, la place de la Paix est entourée de la Médiathèque, du Centre de Congrès, du Centre Pierre-Mendès-France, faisant ainsi de ce quartier un lieu de mixité culturelle et sociale. «Comment le stationnement et la circulation seront-ils réorganisés?» Le parc de stationnement payant sera transféré sur le parking Doumer et des places seront rendues gratuites dans les rues environnantes. Une réflexion est également en cours afin de réorganiser les flux de circulation autour du cinéma. Crédits visuels : Cabinet Linéaire A/Ville d Aurillac 28 Avril

16 Communes Communes Près de chez vous NAUCELLES Plus de personnes à l exposition de Modélisme Plus de visiteurs sont passées au Centre omnisports de la Vallée de l Authre à Naucelles, les 10 et 11 mars dernier, à l occasion de l exposition de modélisme. Aéromodélisme, modélisme naval et ferrovière, maquettes de maisons et fermes traditionnelles, figurines, modèles téléguidés de voiture, camions, engins de travaux publics animés sur circuits, vente de pièce pour les collectionneurs... : l exposition de modélisme organisée les 10 et 11 mars à Naucelles a réuni les amateurs du genre au Centre omnisports de la Vallée de l Authre à Naucelles. Organisé par le Club de modélisme ferroviaire d Aurillac et l Association des Parents d Élèves de Naucelles, cette 2 e édition a rassemblé une quinzaine d exposants et plus de personnes! Un monde miniature Sur deux jours, elle a permis aux enfants comme aux adultes de découvrir ou de goûter aux plaisirs du modélisme sous toutes ses formes. Ainsi une semi-remorque du club ferroviaire du pays de l Alzou à Lantuejouls (Aveyron) avait pris place à l entrée du gymnase pour présenter à son bord «la féerie du rail», une maquette ferroviaire construite entre 1970 et 1975 et animée grâce à un logiciel spécifique qui permet de faire circuler l ensemble des trains en toute sécurité! A l intérieur de la salle omnisport, un monde miniature a été reconstitué. Face à l entrée, un important circuit accueille les passionnés de véhicules télécommandés! Un peu plus loin, un simulateur de vol est là pour apprendre à se servir des télécommandes ARPAJON-SUR-CÈRE Le Lions Club soutient le Centre Social d un avion téléguidé! Puis ce sont les maquettes ferroviaires qui ont la part belle avec une reconstitution longue de plus de 25 mètres des gares de Miécaze, Polminhac, du Lioran, du viaduc de Salins mais aussi une reproduction à l échelle 1/87 e du Viaduc de Garabit! Le Lions Club d Aurillac a remis un chèque de aux adolescents du Centre social, leur permettant ainsi de finaliser leur échange avec la Roumanie. Le Lions Club d Aurillac a remis un chèque de aux adolescents du Centre social d Arpajon-sur-Cère. L association philanthropique concourt ainsi à leur projet d échange avec leurs homologues roumains. Depuis 3 ans, les jeunes du Centre social organisent en effet des échanges avec leurs correspondants de Vorona (Roumanie), ville jumelée avec Arpajon-Aurillac. L an dernier, les adolescents roumains ont rendu visite aux jeunes français ; cette année, ce sont 8 adolescents du Centre social, âgés de 14 à 17 ans, qui voyageront! Du 29 juillet au 3 août, ils se rendront dans les familles de leurs correspondants afin de découvrir la vie, la langue et la culture roumaine. Pour couvrir les dépenses relatives à cet échange, les jeunes sont partis en quête de dons. Le don du Lions Club permettra de couvrir les frais de transport entre la France et la Roumanie. Lors de la remise de ce chèque, le Président, Xavier Charmes, a rappelé les valeurs humanistes du Lions. Il a rappelé que cette aide était le fruit des efforts des membres de l association d Aurillac, qui se sont investis à l occasion du Salon des mets et vins à la salle de la Vidalie, en novembre dernier. Pour les jeunes, le voyage sera une belle récompense de leur forte mobilisation dans ce projet. Le Maire, Roger Destannes, a d ailleurs indiqué que ces rencontres entre les jeunes générations européennes de cultures et de traditions différentes constituent un véritable enrichissement personnel. AURILLAC - VALLÉE de la JORDANNE L UTPMA entre dans la course Samedi 23 juin, l Ultra Trail du Puy Mary Aurillac rassemblera des passionnés de sport et de nature! Préparez-vous pour un voyage sportif! Samedi 23 juin, les adeptes de sport outdoor arpenteront les reliefs de la Vallée de la Jordanne lors d une toute nouvelle compétition : l Ultra Trail du Puy Mary Aurillac (UTPMA). Tout commence en 2011 par la création d une association : TOM 15 (Team Outdoor Medical).Créée par Stéphane Bergzoll (Président), Sébastien Chamayou (Trésorier) et Eric Sardier (Secrétaire), elle réunit des amoureux de sports de plein air et favorise la pratique collective de ces activités, ainsi que l échange des connaissances et compétences de chacun. Les fondateurs, aidés de quelques compagnons, ont alors pensé à l organisation d un évènement : l UTPMA, «qui allie bien-être, endurance et écocitoyenneté, au cœur de nos superbes paysages cantaliens», expliquent-il. Pour cette 1 re édition, 3 courses seront proposées aux mordus de course et de marche à pied : le Trail du Puy Courny, avec ses 21 km et 800 m de dénivelé positif (D+) ; le Marathon de Berganty, comptabilisant 42 km et m de D+ ; enfin l Ultra Trail du Puy Mary sur 105 km avec m de D+. C est donc une compétition particulièrement relevée qui voit le jour : endurance et motivation seront des moteurs indispensables à chaque participant pour parcourir les crêtes du plus grand volcan d Europe. Les 21 km vers le Puy Courny, via Saint-Simon, seront également ouverts aux randonneurs. L esprit trail : simple et humble! Plus de 150 amateurs et professionnels sont déjà inscrits à la manifestation, parrainée par une pointure : Dawa Sherpa, qui a remporté des centaines de courses dont le mythique Ultra Trail du Mont- Blanc. «Simple et humble, ce champion symbolise totalement l esprit trail!, se réjouissent les organisateurs. C est un plaisir et une grande fierté de le compter parmi nous.» Balisage et organisation des différentes courses sont en cours. TOM 15 lance également un appel aux bénévoles qui peuvent s inscrire sur le site Internet. Préparer les parcours, tenir l accueil ou les points de ravitaillement, réglementer la circulation, monter et démonter le matériel... : «Chacun peut s investir comme il le souhaite pour vivre cet événement de l intérieur!». La CABA et la Ville d Aurillac se sont inscrits comme des partenaires forts de l évènement, qui reçoit également le soutien du Conseil Général, du Conseil Régional et de partenaires privés. L UTPMA lancera la saison touristique sur le Bassin d Aurillac et permettra une forte valorisation de notre territoire et de son patrimoine culturel et naturel. Rendez-vous samedi 23 juin place du Square pour encourager le départ et l arrivée des trailers, dans une ambiance sportive et chaleureuse! Renseignements et inscriptions : Arpajon-sur-Cère Thé dansant avec Sylvie Pullès et «Musiques et traditions», salle de la Vidalie, 1 er mai Aurillac Brocante, gymnase Jules Ferry, 6 mai et 3 juin Fête de Belbex, animations, repas dansant et spectacle gratuit, 2 et 3 juin Ayrens «2036, Le Frond Populaire», théâtre avec Chraz, organisée par l AMAC, 28 avril, 20h45 Crandelles 4 e édition du Café-Théâtre, organisé en partenariat par le Centre social de la Vallée de l Authre et la Maison d Accueil Spécialisée, salle polyvalente, 26 mai, de 10 h à 17 h. Renseignements : ou Giou-de-Mamou Repas et soirée dansante, organisée par l association Colchique, salle du Bourg, 21 avril, Réservation : Soirée dansante, organisée par le Comité des Fêtes, salle du Bourg, 12 mai Assemblée Générale de l Union Sportive, Carnejac, 12 juin Labrousse Vide-grenier, foire aux plants, fleurs, organisé par l association les Quatre Saisons, place de l église, 20 mai. Rens. : Naucelles Vide-grenier organisé par le Comité des fêtes, salle polyvalente, 29 avril Exposition de l Association Couleurs et Pinceaux au Buron, du 8 au 19 mai Saint-Paul-des-Landes Exposition des jeunes de l atelier «Illustrations autour du manga», Médiathèque, mois d avril 3 e Floralies, 13 mai Saint-Simon Fête de Printemps, karaoké, organisé par le Comité des Fêtes, salle des fêtes, 5 mai Vezels-Roussy «17, quai Poulaille», théâtre, La Frangipane, salle polyvalente, 30 avril, 20h30 Velzic «Bienvenue chez M. Alcofribas», spectacle médiéval, 28 avril Lire aussi «Agenda», p Avril

17 Prisme Prisme ÂGE TENDRE ET TÊTES DE BOIS Des souvenirs et des chansons «LA LÉGENDE DE MULAN» Un spectacle de cirque féérique Vendredi 3 février, spectateurs étaient présents au Prisme pour le spectacle d Age Tendre et Têtes de Bois saison 6. Les artistes ont donné deux concerts à l occasion de leur passage à Aurillac. C est l effervescence devant le Prisme! On s empresse, on piétine, on jubile, on attend impatiemment d être installé, fin prêt à partager un moment empreint de souvenirs. Nous sommes le vendredi 3 février, il est 14 h spectateurs venus du Cantal, de l Aveyron, de la Haute- Loire ou encore de la Corrèze sont présents afin d accueillir les chanteurs de la tournée Age Tendre et Têtes de Bois, 6 e saison. Marie-Hélène, 60 ans, et Jeanine, 62 ans, sont venues de Decazeville afin d assister au concert. «Cela fait 4 ans que nous suivons ces artistes. Il y a toujours une ambiance bon enfant au sein du public», confient-elles en attendant les artistes. Enfin, la salle est plongée dans le noir et Christian Morin, présentateur du spectacle (et joueur de clarinette averti!) annonce le premier chanteur. C est Demis Roussos qui ouvre le bal. Déjà les spectateurs se lèvent pour l accompagner, dansant, chantant à tue-tête, applaudissant à tout va. La plupart ont l âge des artistes, entre 50 et 80 ans, et ne sont pas en manque d énergie! Mais parmi eux, il y a aussi de jeunes gens comme Sandrine, 28 ans, et Julien, 27 ans, jeunes Cantaliens : «Nous avons réservé notre après-midi pour venir profiter du spectacle, car nous apprécions tous ces artistes». Henri Giraud, sosie de Coluche, arpente la salle et ponctue le spectacle de quelques apparitions amusantes. 4 heures de fête! Musiciens, choristes, danseurs et orchestre symphonique sont aussi de la partie, accompagnant Alice Dona, Peter et Sloane, Michel Orso, The Magic Platters, Annie Cordy, Michel Delpech... Durant 4 heures, tous se succèdent et enchantent le public avec leurs vieux succès ou des reprises d artistes de l époque. Le spectacle se termine. Chacun rentre chez lui, la tête pleine de chansons et de souvenirs. André, 82 ans, repart dans l Aveyron avec ses camarades de bus. «J aime bien ces chansons, et j ai adoré les jeux de lumières qui les ont accompagnées!» Les artistes, quant à eux, se préparent à assurer leur spectacle du soir face à personnes. Carton plein pour Age Tendre et Têtes de Bois! Dimanche 11 mars, les cinquante artistes des Etoiles du Cirque de Pékin ont présenté devant près de personnes la légende de Mulan. Un spectacle féérique! Haute voltige, portés acrobatiques, danses sur chaises, ballets de dragons, jongleries, sauts périlleux sur échasses, numéros de diabolo et de trampoline... : les cinquante artistes de la troupe «Les Etoiles du Cirque de Pékin» ont enchaîné les acrobaties devant un public conquis! Près de personnes, particulièrement des familles, ont assisté les yeux ébahis aux aventures de Mulan, cette jeune fille qui s est substituée à son père trop âgé pour devenir chef de l armée impériale et défendre les frontières de son pays... Des prouesses physiques Pendant plus de deux heures, les artistes de «La Légende de Mulan» ont enchaîné 14 tableaux et revêtus de multiples costumes aux couleurs chatoyantes. Maquillages, décors et jeux de lumières ont plongé les spectateurs au cœur de la Chine Impériale. Le public a retenu son souffle devant les performances physiques des artistes notamment lorsque les hommes s envolent dans les airs, glissent le long des mâts chinois ou lorsque s échafaude une incroyable VOCA PEOPLE Phénomène mondial au Prisme pyramide de jeunes femmes en équilibre sur des chaises obliques! Rigueur et précision sont au rendez-vous. À la fois acrobates, gymnastes et danseurs, les artistes réalisent de véritables prouesses, souvent périlleuses. Des numéros tout aussi techniques mais plus légers ont également permis aux antipodistes de faire voltiger des vases Ming, ombrelles et tables avec leurs pieds. Sans oublier les impressionnantes figures réalisées avec des fleurs de Lotus tenues en équilibre au bout d une perche de plus d un mètre de hauteur! A la fin du spectacle les artistes sont même allés à la rencontre de leur public pour signer des dédicaces! L occasion pour tous d approcher l incroyable Mulan. Jeudi 15 mars, les Voca People ont délivré un spectacle insolite au Prisme, alliant performances vocales et théâtrales. Jeudi 15 mars, 8 petits hommes blancs ont fait vibrer le Prisme... Beat On, Scratcher, Tubas, Tenoro, Bari-ton, Alta, Mezzo et Soprana ont débarqué de la planète musicale Voca. Ses habitants, les Voca People, s expriment uniquement en chantant a capella et en musique. La voix... seulement Ces 8 ambassadeurs ont entrepris un voyage intergalactique pour transmettre leur message musical, convaincus que la musique est source d harmonie et de bonheur. Contraints à un atterrissage d urgence, les Voca People se sont posés... au Prisme, sous les yeux ébahis de 700 spectateurs! C est avec cette histoire en fil conducteur du show que les Voca people ont délivré un concert un peu particulier... Piano, violon, guitare, batterie et chant : cette troupe mondialement reconnue a la particularité de n utiliser que la voix! Chants a cappella, son d instruments et beatbox ont donc rythmé le spectacle, associés à des interprétations théâtrales et dansées. Les spectateurs se sont prêtés au jeu, accompagnant les artistes dans leur univers délirant. Billie Jean (Michael Jackson), La Flûte enchantée (Mozart), Bohemian Rhapsody (Queen), Cotton Eye Joe (REDNEX) ou encore Rock this party (Bob Sinclar) : les artistes ont revisité avec talent les standards de la musique internationale, du classique à l électro. Après 1h30 de spectacle, les Voca People ont reconstitué les réserves énergétiques de leur vaisseau spatial grâce à leurs performances. Ils se sont donc envolés vers d autres destinations, ayant comblé le public d un spectacle plein d humour et d énergie! 32 Avril

18 ELIE SEMOUN L humoriste présente «Tranches de Vies» Prisme Rendez-vous 2012 Joan Baez Jeudi 28 juin - 20 h - Assis numéroté Artiste engagée, elle est l une des voix qui a marqué les années 1960 et Amie de Bob Dylan dont elle a su imposer la musique sur les scènes du monde entier, icône mondiale du Folk, Joan Baez honorera le Prisme de sa présence exceptionnelle. L artiste qui prône, autant dans ses textes que dans sa vie privée, un message de paix et de liberté, contre la guerre et l injustice, ré-interprétera les plus grands tubes de sa carrière. Un concert qui s annonce exceptionnel! Après le succès de «Merki» en 2009, Elie Semoun revient avec son nouveau spectacle mis en scène par Muriel Robin : «Tranches de Vies». Elie Semoun sera pour la première fois sur la scène du Prisme, mardi 12 juin à 20 h, pour présenter au public aurillacois son nouveau spectacle mis en scène par Muriel Robin : «Tranches de Vies». Dans ce nouveau one-man show très attendu par ses fans, l humoriste ressert ses personnages favoris, mais traite aussi de sujets noirs comme les accidents de voiture, car selon ses dires : «Là où il y a de la noirceur, il y a de la gaieté. Là où il y a de la profondeur, il y a de la légèreté». Pour ce spectacle, Elie se plait également à jouer les «loosers» et se remet sans cesse en question. Pourquoi? Tout simplement car il adore les «loosers», et prétend en être un lui-même! Au fil du spectacle, il évoquera également sa passion pour le jardinage avant d annoncer son exaspération à l égard des cinquantenaires séniles dont il refuse de rejoindre le contingent! Il vous présentera également de nouveaux héros comme Bruno, danseur classique, qui essaie tant bien que mal de conclure avec Natacha, aveugle. Une carrière fulgurante Né au sein d une famille juive d origine marocaine, Elie Semoun rejoint pour ses débuts la troupe de Roger Louret où il y rencontre Muriel Robin. Sa carrière d humoriste démarre quant à elle au Café de la Gare en 1990 avec son ami d adolescence Dieudonné. Avec lui, il écrit et interprète des sketches acerbes et audacieux sur des thèmes généralement tabous tels que le racisme, la misère, etc. Ensemble, ils n hésitent pas à jouer sur les contrastes qui les opposent (origines, couleur, religion ). Après plusieurs apparitions dans les émissions d Arthur en 1992, le duo acquiert une grande notoriété. Le duo est également repéré par Pascal Légitimus (membre des Inconnus) qui deviendra leur metteur en scène au Pigall s puis au Splendid avant de les produire au Palais des Glaces et au Casino de Paris. C est en 1996 avec «Les Petites Annonces d Élie», aux côtés de son ami Franck Dubosc, que la carrière solo d Elie Semoun explose. Des personnages et des répliques cultes «Les Petites Annonces d Élie» font tout de suite mouche auprès des jeunes grâce au personnage de Cyprien, collectionneur au physique repoussant et sa célèbre phrase «Si tu es blonde à forte poitrine, tu m intéresses», mais également avec Kévina, l ado superficielle. En 1999, l artiste revient à ses premières amours : la scène! Il réalise «Elie et Semoun au Palais des Glaces», son premier «One-Man Show», mis en scène par Muriel Robin. En 2002 et 2005, il poursuit avec «Elie Semoun à L Olympia» et «Elie Semoun se prend pour qui?». Près de 350 annonces plus tard, une centaine de personnages et 7 DVD, Elie Semoun fait aujourd hui incontestablement parti du paysage humoristique français. N hésitez à le découvrir en chair et en os au Prisme! Elie Semoun Mardi 12 juin - 20 h Assis numéroté et non numéroté Frédéric François Vendredi 4 mai - 20h30 - Assis numéroté C est en pleine forme que Frédéric François remonte sur scène! Le beau charmeur à l italienne a d ores et déjà repris la route, il sera à nos côtés le 4 mai prochain! Son dernier album intitulé «Chanteur d amour» est déjà disque d or. Yannick Noah «en acoustique» Jeudi 7 juin - 20 h - Assis non numéroté Après deux concerts complets au Prisme, l artiste nous fait l honneur de remonter sur la scène aurillacoise en version acoustique. Un concert beaucoup plus intimiste mais pas moins énergique. Ne tardez pas à réserver... Louis Bertignac Jeudi 18 octobre - 20h30 - Assis/Debout non numéroté Membre inconditionnel du groupe «Téléphone», Louis Bertignac revient avec un nouvel album intitulé «Grizzly» (ça c est vraiment moi!) sorti le 14 mars! Celui qui a produit de nombreux disques pour les autres sort enfin de sa grotte les griffes acérées! LA FLÛTE ENCHANTÉE Une version jeune et légère La nouvelle version de la «Flûte enchantée» de Mozart, mise en scène par Eric Perez, joue la carte de la légèreté et de la jeunesse... A découvrir au Prisme en avant-première! Mozart et sa «Flûte enchantée» reste l un des opéras les plus représentés au monde. En deux mots 34 La Flûte Enchantée raconte les aventures du prince Tamino qui, accompagné de l oiseleur peureux Papageno, veut délivrer la jeune Pamina, fille de la Reine de la Nuit, enlevée par le mage Sarastro. C est à force de courage et après de multiples épreuves que Tamino pourra enfin rejoindre la jeune femme dont il est tombé amoureux! 16 solistes et 19 musiciens Avec une distribution de jeunes chanteurs, 16 solistes et 19 musiciens, cet opéra nouvelle génération est interprété par la Compagnie «Opéra éclaté». Dirigé par Dominique Trottein et mis en scène par Eric Perez, le spectacle a été mis en lumière au Festival de Saint-Céré. Dans un décor épuré qui se transforme au fil des scènes, tous les artistes passent du Français des dialogues parlés à l Allemand des airs chantés. Belles voix, costumes colorés et mise en scène inventive : voilà une version bondissante et légère à ne pas rater! La Flûte Enchantée Samedi 9 juin - 20 h Assis numéroté Renseignements et réservation Aurillac Développement Centre de Congrès 1 bis, place des Carmes Aurillac Du lundi au vendredi de 14 h à 18h30 Tél. : Retrouvez l intégralité des photos des concerts sur : facebook.com/caba.officiel Hubert-Félix Thiefaine Vendredi 9 novembre - 20 h - Assis/debout non numéroté Son seizième album studio «Suppléments de mensonge» est sorti au mois de février Hubert-Félix Thiefaine s arrêtera au Prisme à l occasion de sa tournée baptisée «Homo Plebis Ultimae Tour». Chanteur-poète écorché vif, il tire son inspiration d écrivains comme Rimbaud, Baudelaire ou Lautréamont qu il cite dans ses textes. Il a obtenu la Victoire du meilleur interprète masculin de l année 2012! Véronique Sanson Vendredi 16 novembre - 20h30 - Assis numéroté Au gré des quatorze morceaux qui scandent son nouvel album «Plusieurs Lunes», Véronique Sanson offre des notes allant de la salsa au hard-rock, du swing soul à la fanfare de cirque, des ballades orientales aux envolées lyriques. Un disque éclectique et joyeux, qu elle viendra présenter au public aurillacois! Tryo Jeudi 6 décembre - 20 h - Assis/debout non numéroté C est maintenant officiel, après le succès de leur dernier album «Ce que l on sème», Tryo remonte sur scène. Ces quatre artistes au style musical «ska» à forte influence reggae et aux textes engagés feront une escale au Prisme, rien que pour vous!

19 Science fiction Médiathèque Mediatheque Nathalie Le Gendre Mercredi 2 mai à 15 h, l auteur de roman de Science- Fiction Jeunesse Nathalie Le Gendre est invitée à rencontrer son public à la Médiathèque. LA MÉDIATHÈQUE AU FESTIVAL DU COURT-MÉTRAGE Diffusion publique, participation au jury, visionnage via Internet... : la Médiathèque du Bassin d Aurillac a été l un des acteurs du Festival du Court-Métrage 2012 de Clermont-Ferrand. Elle est l auteur des best-seller «Dans les larmes de Gaïa» et «Mosa wosa» qui ont remporté de nombreux prix littéraires lors de leur sortie. Elle est plébiscitée par les adolescents pour qui elle écrit des romans de Science-Fiction. Elle... c est Nathalie Le Gendre. Ecrivain née en Bretagne, Nathalie Le Gendre viendra à la rencontre de son public mercredi 2 mai à 15 h à la Médiathèque du Bassin d Aurillac pour des lectures, échanges et dédicaces! Organisée en partenariat avec le Collège La Ponétie et l école de Canteloube, cette rencontre ravira petits et grands! Emotion et Science-Fiction Egalement passionnée de moto, de dessin et de théâtre, Nathalie Le Gendre n a qu une seule devise : «Vie et Liberté». Ces deux maîtres-mots sont donc au cœur de ses écrits. que l on ressent souvent comme un cri de révolte contre les injustices de notre monde dit civilisé. «Mosa wosa», «49 302» ou encore «Les Orphelins de Naja» en sont quelques exemples. Nathalie Le Gendre crée aussi une relation particulière avec ses personnages et n hésite pas à puiser directement dans son vécu pour rendre leurs émotions plus crédibles. Une auteur à rencontrer en exclusivité à la Médiathèque! Le Festival du Court-Métrage 2012 s est déroulé à Clermont-Ferrand du 27 janvier au 4 février. Jury pour le Prix des Médiathèques, sélection de courts-métrages «Coups de cœur», mise en ligne de films et projections publiques : la Médiathèque du Bassin d Aurillac a pleinement participé à cet évènement d ampleur internationale. Sylvie Garrige, responsable du pôle Art, Image et Son de la Médiathèque, a été jurée pour le Prix des Médiathèques. Pendant 10 jours, au cœur du Festival, elle a visionné pas moins de 150 films. «Le court-métrage est une véritable performance!, souligne-t-elle. Il a la faculté de transmettre un message en très peu de temps, ce qui donne une densité unique à l histoire.» En compagnie de 2 confrères, Sylvie Garrige a départagé ces films et attribué le Prix des Médiathèques à «Tuba Atlantic» (nommé aux Oscars), ainsi qu une mention spéciale au documentaire «Retour à Mandima». Les techniques, le sujet, le jeu des acteurs, les dialogues : autant de critères à prendre en compte. «C est une expérience très enrichissante, car il faut dépasser ses propres émotions afin de garder un regard objectif sur le film», explique Sylvie Garrige. Le Festival... chez soi La Médiathèque a également proposé à ses adhérents de visionner une sélection de courtsmétrages, via l inscription sur une plate-forme Internet. Près de 60 personnes des 4 coins de la CABA ont ainsi pu participer au Festival. «C est agréable de pouvoir accéder à ce Festival tout en restant chez soi, apprécie Jean-Philippe Bliek, habitant de Teissières-de-Cornet dont toute la famille a profité des séances de courts-métrages. C est une expérience à renouveler!» Pour clôturer le tout, une diffusion publique a été organisée à la Médiathèque le 4 février. «Logorama», «Le Merle», «Il neige à Marrakech», «Chaque Enfant», «Donde esta Kim Basinger?», «Isabelle au Bois dormant» : 1h30 de programmes inédits et singuliers qui ont beaucoup plu. «Des spectateurs sont venus nous voir en fin de séance pour nous dire qu ils avaient beaucoup apprécié notre sélection et passé un très bon moment», remarquent les Médiathécaires. Des diffusions via Internet et des projections publiques seront à nouveau organisées en avril et mai pour les adultes, en juin pour les enfants, puis en novembre pour le Mois du Film Documentaire (cf. pp 38-39). Pour Josiane Costes et Jean-Paul Nicolas, conseillère déléguée et Vice-Président en charge de la Médiathèque, «la possibilité offerte aux adhérents de participer au Festival de Clermont-Ferrand via Internet et le développement des projections de courts-métrages représentent une action supplémentaire pour favoriser l accès à toutes les formes d art pour le plus grand nombre». BANDES DESSINEES Un rayon tres prise! De 3 A 99 ans, les bandes dessinees sont un des genres les plus empruntes A la MEdiathEque. Les collections ont donc EtE enrichies pour repondre aux attentes du public. Depuis la ré-ouverture de la Médiathèque en mai 2011, un rayon est particulièrement prisé. Il s agit des bandes dessinées! Réparties dans les espaces «Enfance», «Littérature Jeunesse», «Passage Ados» et «Littérature Adultes», elles sont plébiscitées par tous les adhérents quelque soit leur tranche d âge. Les 5-14 ans sont les plus grands emprunteurs suivis de près par les ans! Afin de répondre à la demande et de renforcer ce fonds, le ré-aménagement a été mis à profit pour enrichir les collections par l achat de nombreux albums et séries. En effet, les BD constituent 20% des prêts de la Médiathèque ( prêts en 2011). Ainsi, nouvelles bandes-dessinées ont été achetées depuis janvier 2011 ce qui amène à plus de BD le fonds de la Médiathèque. Certaines séries sont très empruntées, l idéal est donc de les réserver! Sur les deux premiers mois de 2012, plus de prêts de BD ont déjà été effectués! Tous les styles representes! Pour proposer au public le plus large choix possible, Hervé Lafon et Sylvie Sinot suivent avec une attention particulière les nouvelles parutions. Tous les types de BD sont représentés : comics, mangas, BD européennes et BD sans texte pour les plus petits. Si le décès de Jean Giraud alias Moebius a créé un grand choc dans le monde du 9 e art, la BD compte toujours des auteurs confirmés comme Crumb, Sacco, Larcenet, Thompson (avec son magnifique Habibi), Moore, Miller, Loisel, Jodorowski ou encore Urasawa pour ne citer qu eux. Les mangas ont également pris place dans les rayonnages avec des titres comme Dragon ball, Astroboy, Fruits basket, GTO, Nana et l incontournable Naruto! Pour les amateurs du genre, la Médiathèque va bientôt recevoir One Piece, manga le plus vendu au monde! Des titres plus adultes sont également disponibles comme Gantz, Gunnm, Zipang et Homunculus et le dernier manga dark fantasy du moment The Arms Peddler. Aventures, biopic, autobiographie, Science-Fiction, horreur, anticipation, humour, policier, western... : il y en a pour tous les goûts! Parmi les nouvelles acquisitions, citons : Je ne suis pas un homme de Furuya, Atar Gull de Nury, Quai d Orsay de Lanzac et Blain, L art de voler de Altarriba, Chroniques de Jérusalem de Delisle ou les séries Murena de Dufaux, Le Complexe du chimpanzé de Marazano et Walking Dead de Kirkman. Pour passer un agréable moment, Hervé et Sylvie vous conseillent aussi La Page Blanche de Boulet, ou encore la série Dipoula de Devaud. Autres incontournables pour toutes les tranches d âge : Les Peanuts de Schultz et Mafalda de Quino. Pour les plus jeunes, Nathalie Vallès, responsable du Pôle Enfance, vous invite à découvrir deux collections chez Dupuis : Puceron pour les 4-6 ans, et Punaise pour les 6-8 ans! 36 Avril

20 Médiathèque Coups de cœur ANIMATIONS Un programme trimestriel La Médiathèque du Bassin d Aurillac vient de lancer son tout premier programme d animations trimestriel! Ce document ludique et pratique, conçu dans un format original afin que vous puissiez le glisser dans vos livres ou agendas, recense l ensemble des animations organisées à La Médiathèque d avril à juin. Les rendez-vous ponctuels ou récurrents sont classés par type de public : «enfance-jeunesse», de zéro à 13 ans ; «ados-adultes», à partir de 14 ans, et «tout public». Présentation des premières manifestations prévues dans les semaines à venir! Atelier «Dessine moi...» Mercredis 4 avril et 9 mai, 14 h Animation interactive autour du dessin et du multimédia. La séance se déroule en deux parties. Les jeunes réalisent leur dessin puis le mettent en scène grâce à un support multimédia. Chacun repart avec son œuvre. Public : ans Durée : 2 h Sur inscription (limitée à 10 personnes) Le Clavier des p tits bouts Mercredis 4 avril, 30 mai et 13 juin, 15h30 Grâce à des activités ludiques sur logiciels ou internet, les enfants apprennent à utiliser des outils de création ou d animation multimédia sur un thème proposé tout en exprimant leur créativité, leur sens de la réflexion ou de l observation. Public : 3-8 ans (les enfants entre 3 et 5 ans doivent être accompagnés d un parent) - Durée : 1h30 Le Ciné des petits Mercredis 11 et 18 avril, 15h30 Film d animation, court-métrage, dessins animés... : la Médiathèque organise des diffusions pour les enfants. Public : 3-9 ans Durée : 45 min Atelier «Dessine moi... la féérie» (spécial adultes) Mercredi 18 avril, 14 h Illustration crayonnée d un personnage féérique (elfes, fées, dragons, lutins...), découpage et mise en situation du personnage à l intérieur de la Médiathèque pour réaliser une photographie. Chacun repart avec le cliché de son personnage. Public : adultes Durée : 2 h Sur inscription (limitée à 10 personnes) Retour sur le Festival du Court Diffusion d une sélection de Courts- Métrages primés lors du Festival 2012 à Clermont-Ferrand. Samedi 14 avril, 15h30 - Tuba atlantic (prix des Médiathèques 2012) - Doomed (prix du rire) - Double mixte (prix de la jeunesse) - Mon amoureux (prix France Télévisions) Durée : 1h30 Samedi 12 mai, 15h30 - Contes gelés (mention spéciale jury jeunes) - Monster of nix (prix de la meilleure musique) - Il capo (Grand prix du labo) Durée : 1h30 Tout public L Heure du conte Mercredis 25 avril, 9 et 23 mai, 6 juin, 15h30 (salle du Conte - Espace Enfance) Les enfants sont invités à écouter et goûter aux plus merveilleuses, aux plus magiques, aux plus effroyables et aux plus drôles des histoires. Public : 3-9 ans Durée : 30 min Rencontre avec l auteur Nathalie Le Gendre Mercredi 2 mai, 15 h (salle d animations) La Médiathèque du Bassin d Aurillac reçoit, en collaboration avec le collège La Ponétie et l école de Canteloube, l auteur de Science- Fiction Nathalie Le Gendre pour des lectures, échanges et dédicaces! Pour N. Le Gendre, auteur du célèbre «Dans les larmes de Gaïa», «la Science Fiction permet de traiter n importe quel sujet tout en laissant au lecteur la possibilité de s évader malgré la lourdeur des thèmes.» A découvrir! Public : jeunes et adolescents Lectures «A pages ouvertes» Léonora Miano lue par Thérèse Canet - Mercredi 2 mai, 18h30, Médiathèque du Bassin d Aurillac (salle d animations) - Jeudi 3 mai, 18h30, Médiathèque d Arpajon-sur-Cère - Vendredi 4 mai, 18h30, Médiathèque de Saint-Paul-des-Landes D un style alerte et aiguisé, Léonora Miano dessine les contours des difficiles rapports entre l individu et sa communauté. Ces lectures seront accompagnées à l accordéon par Marie-Laure Fraysse. Public : adultes Durée : 1h30 DVD Tous les soleils Réalisé par Philippe Claudel. Avec Stefano Accorsi, Clotilde Courau, Neri Marcoré Alessandro est un professeur italien de musique baroque qui vit à Strasbourg avec Irina, sa fille de 15 ans, en pleine crise d adolescence, et son frère Crampone, un gentil fou anarchiste qui ne cesse de demander le statut de réfugié politique depuis que Berlusconi est au pouvoir. Roman adulte L enfant, le prince et le bigorneau de Philippe Despit, édition Edilivre «J ai sept ans et demi. C est définitif et c est mon dernier mot. Je vis plein de choses étonnantes dans mon village pas comme les autres, avec le prince et le curé qui se prennent pour des seigneurs, et dans celui de notre cousine Juliette, au bord de la mer où faut être fou pour se baigner mais où je pêche des tas de trucs ou rien, ça dépend...» : L enfant, le prince et le bigorneau est le premier roman de cet auteur cantalien : un délice! Roman jeunesse Un sale gosse de Jean Simoen, édition Rouergue Nathan, avec ses cheveux blonds bouclés, ses grands yeux bleus et sa belle gueule, est-il ange ou démon? Qu a-t-il fait cet après-midi dans le pré pour se retrouver au commissariat? Dans ce livre court mais intense, une tension permanente est maintenue. Le lecteur est confronté aux pensées de Nathan puis aux dialogues avec l inspecteur. Un roman qui tient en haleine les jeunes à partir de 13 ans. CD Live in the streets/art District Art District est le croisement hip-hop de différents quartiers musicaux, nourri notamment de jazz, funk, groove et de musique classique. Avec des influences allant de The Roots à Herbie Hancock, en passant par Miles Davis, Wu Tang Clan, les Red Hot Chili Peppers ou Mozart, Art District est le fruit d un métissage musical unique. Site internet La bedetheque est une base de données dédiée à la bande dessinée. Vous y trouverez toutes les informations sur les séries, les albums, les auteurs, mais aussi le para-bd et les libraires. Vous pouvez même gérer votre propre collection. 38 Avril

Un nouveau contrat pour une gestion durable et solidaire de notre eau

Un nouveau contrat pour une gestion durable et solidaire de notre eau Un nouveau contrat pour une gestion durable et solidaire de notre eau eau potable et assainissement des eaux usées Editorial est le temps de la rentrée scolaire! L heure, donc, de faire un premier bilan

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Budget primitif 2014 de la CREA

DOSSIER DE PRESSE. Budget primitif 2014 de la CREA Lundi 10 février 2014 Les conseillers communautaires de la CREA se réunissent une dernière fois pour le vote du budget primitif avant les municipales et l élection du nouveau conseil communautaire le 14

Plus en détail

L étape d Aurillac 16, 17 et 18 juillet

L étape d Aurillac 16, 17 et 18 juillet L étape d Aurillac 16, 17 et 18 juillet DOSSIER DE PRESSE Contact Presse Ysaline Mermet-Gerlat : 06 17 30 44 79 presse.petanque@quarterback.fr Responsable du pôle pétanque Maryan Barthélémy : 06 62 15

Plus en détail

CONCOURS INTERNE D INGENIEUR TERRITORIAL

CONCOURS INTERNE D INGENIEUR TERRITORIAL SUJET POUR L ENSEMBLE DES CENTRES DE GESTION ORGANISATEURS CONCOURS INTERNE D INGENIEUR TERRITORIAL SPÉCIALITÉ INFRASTRUCTURES ET RESEAUX OPTION : DEPLACEMENTS ET TRANSPORTS SESSION 2013 Durée : 8 heures

Plus en détail

Avant-propos. Avec la participation de l'ademe

Avant-propos. Avec la participation de l'ademe Avant-propos Le Grenelle de l Environnement et la loi sur la Transition Energétique pour la croissance verte ont confirmé le caractère incontournable des réseaux de chaleur. Un objectif de quintuplement

Plus en détail

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat.

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. Les enfants des écoles vont régulièrement rencontrer les résidents des logements-foyers. PoitiersMag page

Plus en détail

Un lieu de vie : Ecole maternelle du Foulon (4 classes), quartier résidentiel. Un espace ressource: Principal captage d eau potable des Vallons de la

Un lieu de vie : Ecole maternelle du Foulon (4 classes), quartier résidentiel. Un espace ressource: Principal captage d eau potable des Vallons de la 1 2 3 Un lieu de vie : Ecole maternelle du Foulon (4 classes), quartier résidentiel. Un espace ressource: Principal captage d eau potable des Vallons de la Tour. Un espace naturel et récréatif: La Bourbre,

Plus en détail

Les Vallons de la Tour rénovent le centre nautique intercommunal

Les Vallons de la Tour rénovent le centre nautique intercommunal Les Vallons de la Tour rénovent le centre nautique intercommunal APPEL A PROJET Centre nautique de la Tour du Pin Local commercial à louer pour activité de loisirs, Bien - être, sport, détente Rendre l

Plus en détail

Prendre en compte les enjeux de développement durable

Prendre en compte les enjeux de développement durable Contrat de territoire2007 2013 Programme d action pluriannuel Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires. Prendre en compte les enjeux de développement durable FICHE ACTION

Plus en détail

Pôle ressources sur l habitat et la ville durables

Pôle ressources sur l habitat et la ville durables Pôle ressources sur l habitat et la ville durables 1 UNE MAISON AU SERVICE DE TOU-TE-S LES ESSONNIEN-NE-S LA MAISON DÉPARTEMENTALE DE L HABITAT Pôle ressources sur l habitat et la ville durables, la Maison

Plus en détail

Principales missions opérationnelles : Logement social

Principales missions opérationnelles : Logement social LOGEMENT SOCIAL - Nombre d offices communautaires d HLM ou OPAC gérés : aucun - Autres organismes gestionnaires de logements sociaux : 2 Offices publics de l Habitat (Département de Loire Atlantique et

Plus en détail

Un Budget 2012 en hausse pour la jeunesse et l emploi. Unique et inédit!

Un Budget 2012 en hausse pour la jeunesse et l emploi. Unique et inédit! Conférence de presse du 30 novembre 2011 Session budgétaire de la Région Auvergne* Un Budget 2012 en hausse pour la jeunesse et l emploi Unique et inédit! L Auvergne : 1 ère Région de France à lancer une

Plus en détail

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS Entre Valérie LÉTARD, Secrétaire d Etat auprès du Ministre de l Ecologie, de l Energie, du Développement Durable et de la Mer,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Borne électrique test. Installation de la 1 ère borne de rechargement électrique test à Arras

DOSSIER DE PRESSE Borne électrique test. Installation de la 1 ère borne de rechargement électrique test à Arras DOSSIER DE PRESSE Borne électrique test Installation de la 1 ère borne de rechargement électrique test à Arras SOMMAIRE UN PREMIER TEST 4 L UN DES TEMPS FORTS DES RENCONTRES CLIMAT 6 UN PROJET DE VILLE

Plus en détail

CONSEIL DÉPARTEMENTAL

CONSEIL DÉPARTEMENTAL CONSEIL DÉPARTEMENTAL DIRECTION DES AFFAIRES JURIDIQUES, DE L ASSEMBLEE ET DE LA DOCUMENTATION Secrétariat général de l assemblée départementale Session des 10 et 11 décembre 2015 consacrée au budget primitif

Plus en détail

Guide de l HABITAT durable PRÉSENTATION

Guide de l HABITAT durable PRÉSENTATION Guide de l HABITAT durable 2012 PRÉSENTATION Un habitat durable pour tous Promulguée le 12 juillet 2010, la loi portant «engagement national pour l environnement» dite Grenelle 2 a inscrit des objectifs

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL SUR LA SITUATION EN MATIÈRE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

RAPPORT ANNUEL SUR LA SITUATION EN MATIÈRE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE RAPPORT ANNUEL SUR LA SITUATION EN MATIÈRE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE Edition 2015 Juillet 2015 Document Grand Public 83, rue du Mail - CS 80011-49020 ANGERS Cedex 02 Tél. : www.angers.fr 02 41 22 32 30

Plus en détail

Centre aquatique de l Agglo

Centre aquatique de l Agglo Dossier de presse 13 septembre 2014 Visite de chantier Centre aquatique de l Agglo Retrouvez l avancée du chantier sur www.agglo-limoges.fr Contact presse - Hélène VALLEIX Service de presse - Limoges Métropole

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Le Département Cantal : Votre nouveau bureau

DOSSIER DE PRESSE. Le Département Cantal : Votre nouveau bureau DOSSIER DE PRESSE Le Département Cantal : Votre nouveau bureau Sommaire Contexte de notre action : CyberCantal Télécentres p. 4 Qu'est ce qu'un télécentre? p. 7 Les objectifs pour le Département du Cantal

Plus en détail

Schéma régional de développement du tourisme et des loisirs. [ pour un tourisme innovant et durable ]

Schéma régional de développement du tourisme et des loisirs. [ pour un tourisme innovant et durable ] Schéma régional de développement du tourisme et des loisirs [ pour un tourisme innovant et durable ] Sommaire Un véritable enjeu Construire un tourisme innovant et durable Engager une démarche participative

Plus en détail

Budget 2015 de la Ville de Rennes > Séance budgétaire du lundi 9 mars 2015

Budget 2015 de la Ville de Rennes > Séance budgétaire du lundi 9 mars 2015 Service de presse Ville de Rennes/Rennes Métropole Tél. 02 23 62 22 34 Vendredi 6 mars 2015 Conseil municipal Budget 2015 de la Ville de Rennes > Séance budgétaire du lundi 9 mars 2015 Sommaire > Communiqué

Plus en détail

MONTGERON TOUT CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR SUR LA SITUATION FINANCIÈRE DE LA VILLE DE

MONTGERON TOUT CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR SUR LA SITUATION FINANCIÈRE DE LA VILLE DE TOUT CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR SUR LA SITUATION FINANCIÈRE DE LA VILLE DE MONTGERON FISCALITÉ, ENDETTEMENT, FONCTIONNEMENT, INVESTISSEMENT, ÉQUIPEMENTS PUBLICS, ÉPARGNE, CRÉDIT, SERVICES PUBLICS CHIFFRES

Plus en détail

ÉDITO. Méthodologie. Chères Clermontoises, Chers Clermontois,

ÉDITO. Méthodologie. Chères Clermontoises, Chers Clermontois, ÉDITO Chères Clermontoises, Chers Clermontois, La municipalité de Clermont a fait le choix d accorder une place importante à la préservation de l environnement et du cadre de vie des Clermontois en maintenant

Plus en détail

AVIS. sur la stratégie immobilière de la chambre de métiers et de l artisanat de Moselle.

AVIS. sur la stratégie immobilière de la chambre de métiers et de l artisanat de Moselle. 2015-03 Séance du 14 janvier 2015 AVIS sur la stratégie immobilière de la chambre de métiers et de l artisanat de Moselle. Vu le décret n 2011-1388 du 28 octobre 2011 modifiant le décret n 2006-1267 du

Plus en détail

LA POLITIQUE NUMERIQUE

LA POLITIQUE NUMERIQUE N 14 Infos Thématiques LA POLITIQUE NUMERIQUE Face à la révolution numérique, qui bouleverse l économie mais aussi la société et le quotidien des Français, le gouvernement a engagé depuis 18 mois une action

Plus en détail

La politique marseillaise en faveur des Seniors

La politique marseillaise en faveur des Seniors La politique marseillaise en faveur des Seniors Le Centre Communal d Action Sociale de la Ville de Marseille est un établissement public administratif communal. Il oriente ses actions en faveur des personnes

Plus en détail

PRÉFET DU CHER DOSSIER PRESSE VISITE DU PREFET DE LA REGION CENTRE VENDREDI 7 JUIN 2013-A VIERZON

PRÉFET DU CHER DOSSIER PRESSE VISITE DU PREFET DE LA REGION CENTRE VENDREDI 7 JUIN 2013-A VIERZON PRÉFET DU CHER DOSSIER PRESSE VISITE DU PREFET DE LA REGION CENTRE VENDREDI 7 JUIN 2013-A VIERZON 1 OPERATION DE RESTRUCTURATION DE L ARTISANAT ET DU COMMERCE (ORAC) Depuis le 22 novembre 2010, une opération

Plus en détail

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Thème : Commercialiser la campagne : les questions de base posées aux territoires

Plus en détail

4 projets d aménagement et de construction primés et distingués, accompagnés par la SELA

4 projets d aménagement et de construction primés et distingués, accompagnés par la SELA 4 projets d aménagement et de construction primés et distingués, accompagnés par la SELA Dossier de Presse Nantes, le 6 janvier 2012 Sommaire Communiqué de presse p. 3 I - Présentation des 4 projets et

Plus en détail

DISCOURS de Sylvia PINEL Séminaire de lancement de la programmation des fonds européens 2014-2020 Montpellier

DISCOURS de Sylvia PINEL Séminaire de lancement de la programmation des fonds européens 2014-2020 Montpellier Cabinet de la Ministre du Logement, de l Egalité des territoires et de la Ruralité Seul le prononcé fait foi Paris, le vendredi 14 novembre DISCOURS de Sylvia PINEL Séminaire de lancement de la programmation

Plus en détail

Médiathèque de Marennes

Médiathèque de Marennes Médiathèque de Marennes Règlement Article 1 Dispositions générales La Médiathèque municipale de la ville de Marennes est un service de lecture publique chargé de contribuer à l information, à la documentation,

Plus en détail

Discours de Manuel VALLS, Premier ministre Signature de la Charte d engagement du monde ferroviaire au service de la politique publique du logement

Discours de Manuel VALLS, Premier ministre Signature de la Charte d engagement du monde ferroviaire au service de la politique publique du logement PREMIER MINISTRE Service Communication Discours de Manuel VALLS, Premier ministre Signature de la Charte d engagement du monde ferroviaire au service de la politique publique du logement Paris, jeudi 26

Plus en détail

Conseil Municipal du 14 mars 2014 --------------------

Conseil Municipal du 14 mars 2014 -------------------- Conseil Municipal du 14 mars 2014 -------------------- Le Conseil Municipal s est réuni en séance publique le vendredi 14 mars 2014 à 20 h 30 sous la présidence de Monsieur Frank STEYAERT, Maire. Sont

Plus en détail

Carnet de liaison(s) mars 2012

Carnet de liaison(s) mars 2012 Carnet de liaison(s) mars 12 Zoom sur VANNES AGGLO ENGAGEE EN FAVEUR DU DEVELOPPEMENT DURABLE Sommaire HABITAT 2 Résolument tournée vers l avenir et désireuse d inscrire le développement durable au cœur

Plus en détail

Plan de mandat 2014-2020. Conseil Municipal du 9 juillet 2015

Plan de mandat 2014-2020. Conseil Municipal du 9 juillet 2015 Plan de mandat 2014-2020 Conseil Municipal du 9 juillet 2015 3 enjeux majeurs vont irriguer le mandat De l agenda 21 à la transition énergétique La requalification du quartier de l Esplanade L optimisation

Plus en détail

MAIRIE de SAINT-PIERRE d'autils 59 rue du Puits 27950 SAINT PIERRE D AUTILS

MAIRIE de SAINT-PIERRE d'autils 59 rue du Puits 27950 SAINT PIERRE D AUTILS DÉPARTEMENT DE L'EURE - ARRONDISSEMENT D ÉVREUX - CANTON DE VERNON-NORD Tel : 02 32 52 22 17 Fax : 02 32 52 94 97 Email : mairie.saint-pierre.autils wanadoo.fr MAIRIE de SAINT-PIERRE d'autils 59 rue du

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DE LA SALLE DU MAIL

REGLEMENT INTERIEUR DE LA SALLE DU MAIL DEPARTEMENT DE L'ISERE REGLEMENT INTERIEUR DE LA SALLE DU MAIL 1 PREAMBULE Le présent règlement intérieur a pour objectif de permettre l utilisation de la salle du mail pour la satisfaction pleine et entière

Plus en détail

Présentation et proposition d engagement. Conseil Municipal de Courtry 13/06/2013

Présentation et proposition d engagement. Conseil Municipal de Courtry 13/06/2013 COMMUNAUTE D AGGLOMERATION MARNE ET CHANTEREINE AGENDA 21 - DEVELOPPEMENT DURABLE PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL Présentation et proposition d engagement Conseil Municipal de Courtry 13/06/2013 DE QUOI

Plus en détail

La feuille de route du Gouvernement en matière d ouverture et de partage des données publiques

La feuille de route du Gouvernement en matière d ouverture et de partage des données publiques La feuille de route du Gouvernement en matière d ouverture et de partage des données publiques L ouverture des données publiques, liberté publique et levier d innovation L ouverture des données publiques

Plus en détail

AVENANT N 3 A LA CONVENTION DE GESTION DES AIDES MUNICIPALES

AVENANT N 3 A LA CONVENTION DE GESTION DES AIDES MUNICIPALES AVENANT N 3 A LA CONVENTION DE GESTION DES AIDES MUNICIPALES ENTRE La ville de SCEAUX Représentée par son maire, Monsieur Philippe LAURENT Habilité à cet effet par délibération du conseil municipal en

Plus en détail

Le point sur les travaux dans les collèges de l Orne durant l été

Le point sur les travaux dans les collèges de l Orne durant l été Le 11 juillet 2012 France-Laure Sulon Directrice de la Communication Tél. 02 33 81 60 00 Poste 1220 sulon.france-laure@cg61.fr Le point sur les travaux dans les collèges de l Orne durant l été Irène Martin-Houlgatte

Plus en détail

LA GAZETTE BASTIDOISE

LA GAZETTE BASTIDOISE LA GAZETTE BASTIDOISE JUILLET 2009-1 - Réunion publique du vendredi 13 février 2009 Après les votes des comptes administratifs et des comptes de gestion, avant la préparation du budget primitif 2009, une

Plus en détail

REGLEMENT APPEL A PROJET «HÉBERGEMENTS TOURISTIQUES THEMATIQUES EN LOIRE»

REGLEMENT APPEL A PROJET «HÉBERGEMENTS TOURISTIQUES THEMATIQUES EN LOIRE» REGLEMENT APPEL A PROJET DO «HÉBERGEMENTS TOURISTIQUES THEMATIQUES EN LOIRE» Article 1 : PRESENTATION DE L APPEL A PROJET Dans le cadre de sa politique de développement touristique et des orientations

Plus en détail

D 4.5 : MONITORING AND EVALUATION REPORT FOR MOUNTEE PILOTS

D 4.5 : MONITORING AND EVALUATION REPORT FOR MOUNTEE PILOTS mountee: Energy efficient and sustainable building in European municipalities in mountain regions IEE/11/007/SI2.615937 D 4.5 : MONITORING AND EVALUATION REPORT FOR MOUNTEE PILOTS Nom du projet-pilote

Plus en détail

Visite de. Dominique BRAYE Président de l Anah. Saint-Flour

Visite de. Dominique BRAYE Président de l Anah. Saint-Flour Visite de Dominique BRAYE Président de l Anah Saint-Flour Mercredi 7 mars 2012 1 L ANAH Agence Nationale de l Habitat Son président : Dominique BRAYE. Son vice-président : Pierre JARLIER Créer en 1971,

Plus en détail

LES RENDEZ-VOUS de l AdCF AGENDA 2015

LES RENDEZ-VOUS de l AdCF AGENDA 2015 LES RENDEZ-VOUS de l AdCF AGENDA 2015 Institués dès 2000 par l AdCF, au lendemain de la naissance des premières communautés d agglomération issues de la loi Chevènement, le Club des agglomérations et la

Plus en détail

Se raccorder à un réseau de chaleur

Se raccorder à un réseau de chaleur L habitat COMPRENDRE Se raccorder à un réseau de chaleur Le chauffage urbain peut-il être un moyen de diminuer la facture énergétique? Édition : décembre 2013 Pourquoi pas le raccordement À UN RÉSEAU DE

Plus en détail

BILAN DE LA MUNICIPALITÉ À MI MANDAT

BILAN DE LA MUNICIPALITÉ À MI MANDAT BILAN DE LA MUNICIPALITÉ À MI MANDAT Mercredi 21 septembre, salle des fêtes, à 20 h DEUX TEMPS DANS LA RÉUNION 1. Bilan et perspectives 2008 / 2011 : bilan - les 7 thèmes de notre programme : Nous nous

Plus en détail

montbeliard.fr Présentation du nouveau site Internet de la Ville de Montbéliard POINT PRESSE Vendredi 28 janvier 2011 à 10h00 Contact presse :

montbeliard.fr Présentation du nouveau site Internet de la Ville de Montbéliard POINT PRESSE Vendredi 28 janvier 2011 à 10h00 Contact presse : Présentation du nouveau site Internet de la Ville de Montbéliard montbeliard.fr Contact presse : Brigitte LAMIELLE Attachée de Presse Tél. 03 81 99 24 32 Email : blamielle@montbeliard.com POINT PRESSE

Plus en détail

sur la stratégie immobilière de la chambre de commerce et d industrie Tarbes Hautes Pyrénées (CCI THP).

sur la stratégie immobilière de la chambre de commerce et d industrie Tarbes Hautes Pyrénées (CCI THP). 2015-04 Séance du 11 février 2015 AVIS sur la stratégie immobilière de la chambre de commerce et d industrie Tarbes Hautes Pyrénées (CCI THP). Vu le décret n 2011-1388 du 28 octobre 2011 modifiant le décret

Plus en détail

Action restauration. Objectif. Enjeu. Finalité. Descriptif. Services concernés. Partenaires associés. Charges directes

Action restauration. Objectif. Enjeu. Finalité. Descriptif. Services concernés. Partenaires associés. Charges directes Dossier Agenda 21 Action restauration - modifier le rapport des acteurs du festival à la nourriture, - participer au bien-être des personnes venant au festival par la restauration, - participer à la sauvegarde

Plus en détail

Côte-Rousse. fête ses 20 ans 1993-2013

Côte-Rousse. fête ses 20 ans 1993-2013 Côte-Rousse fête ses 20 ans 1993-2013 Coordination et réalisation Chambéry métropole Service archives-documentation Photos de couverture M.Claraz, Alain Laury, Chambéry métropole, Le Dauphiné Libéré, Pierre

Plus en détail

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF :

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : Complément au chapitre VII «Valorisation du Patrimoine Régional et Projets Innovants» du cadre d intervention régional sur l habitat et le logement, adopté par délibération

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL DU MAIRE SUR LE SERVICE PUBLIC DE L EAU POTABLE ET DE L ASSAINISSEMENT

RAPPORT ANNUEL DU MAIRE SUR LE SERVICE PUBLIC DE L EAU POTABLE ET DE L ASSAINISSEMENT RAPPORT ANNUEL DU MAIRE SUR LE SERVICE PUBLIC DE L EAU POTABLE ET DE L ASSAINISSEMENT ANNEE 2010 1 PIECES ANNEXES 1/ Rapport. 2/ Délégués auprès du SIAEP. 3/ Comparatif Consommation Eau achetée/vendue.

Plus en détail

La copropriété et les économies d'énergie : de l'audit aux travaux

La copropriété et les économies d'énergie : de l'audit aux travaux La copropriété et les économies d'énergie : de l'audit aux travaux L Association des Responsables de Copropriété 14 000 copropriétés adhérentes Une association indépendante Une association représentative

Plus en détail

LA STRATÉGIE ÉNERGÉTIQUE? Simple volet d une Stratégie d Entreprise

LA STRATÉGIE ÉNERGÉTIQUE? Simple volet d une Stratégie d Entreprise LA STRATÉGIE ÉNERGÉTIQUE? Simple volet d une Stratégie d Entreprise REVE PROJET Objectifs Moyens Actions Freins Indicateurs Résultats Attentes des parties prenantes Bilan global Diagnostic stratégique

Plus en détail

l environnement au cœur de Nanterre

l environnement au cœur de Nanterre l environnement au cœur de Nanterre 1 2 3 4 5 6 UN QUARTIER DURABLE DES LOGEMENTS MIXTES DES CONSTRUCTIONS PERFORMANTES UNE SOURCE D ÉNERGIE PILOTE UN SITE DÉPOLLUÉ UN PROJET PARTENARIAL UN ANCIEN SITE

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DE LA BIBLIOTHEQUE MUNICIPALE DE LA VILLE DE DEUIL-LA BARRE

REGLEMENT INTERIEUR DE LA BIBLIOTHEQUE MUNICIPALE DE LA VILLE DE DEUIL-LA BARRE Préambule REGLEMENT INTERIEUR DE LA BIBLIOTHEQUE MUNICIPALE DE LA VILLE DE DEUIL-LA BARRE Art. 1 : La bibliothèque municipale de la ville de Deuil-La Barre est un service public chargé de contribuer aux

Plus en détail

Mardi 14 octobre 2014 20h - 22h

Mardi 14 octobre 2014 20h - 22h CONSEIL DE QUARTIER DU CENTRE Mardi 14 octobre 2014 20h - 22h Médiation citoyenne «mettre en relation, créer des ponts» Un dispositif élargi pour une participation citoyenne diversifiée. Une mission de

Plus en détail

L O.P.A.H - R.U : un outil privilégié

L O.P.A.H - R.U : un outil privilégié Dossier de presse Signature officielle du renouvellement de la convention O.P.A.H.-R.U. Lundi 18 février 2013 Dans le cadre de la signature officielle du renouvellement de la convention «Opération Programmée

Plus en détail

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 22 juin 2015

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 22 juin 2015 COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 22 juin 2015 NOM PRESENT ABSENT PROCURATION A : M. LORENZI X M. MAUCHAMP X M. MEOT X Evelyne Spofford-Chapuis M. NIQUET X M. RODRIGUES X M. VAIRELLES X MME BOULEHLAIS

Plus en détail

Avec vous, pour vous. Vienne. pour. Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive. avec Thierry Kovacs

Avec vous, pour vous. Vienne. pour. Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive. avec Thierry Kovacs élections municipales 23 et 30 mars 2014 Avec vous, pour vous pour Vienne Chapitre 01 Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive avec Thierry Kovacs Édito Chère Madame, Cher

Plus en détail

Impôts 2015. TVA à 5,5% ou 10% - Travaux dans les logements de plus de 2 ans. particuliers. professionnels du bâtiment

Impôts 2015. TVA à 5,5% ou 10% - Travaux dans les logements de plus de 2 ans. particuliers. professionnels du bâtiment Impôts 2015 TVA à 5,5% ou 10% - Travaux dans les logements de plus de 2 ans particuliers professionnels du bâtiment travaux relevant des taux réduits attestation Les principaux taux de TVA depuis le 1er

Plus en détail

DGALN/Plan Urbanisme Construction Architecture

DGALN/Plan Urbanisme Construction Architecture L énergie de vos projets Monographie Maison de M. Le Pen à Echirolles (Isère) Version finale Marché à procédure adaptée n 1000219 du 25/11/10 28 septembre 2011 DGALN/Plan Urbanisme Construction Architecture

Plus en détail

3-Projet d Aménagement et Développement Durables. PLU révisé approuvé par délibération du Conseil Municipal en date du 17 décembre 2013

3-Projet d Aménagement et Développement Durables. PLU révisé approuvé par délibération du Conseil Municipal en date du 17 décembre 2013 3-Projet d Aménagement et Développement Durables PLU révisé approuvé par délibération du Conseil Municipal en date du 17 décembre 2013 PADD- PLU révisé approuvé par délibération du CM Espace Ville 1 SOMMAIRE

Plus en détail

héma Une solution pour tous les Sarthois

héma Une solution pour tous les Sarthois S u p p l é m e n t g r a t u i t d e LA SARTHE Le magazine du Conseil général héma S A R T H E Une solution pour tous les Sarthois Avec ses 14 000 logements, Sarthe Habitat, qui défend les valeurs de

Plus en détail

Passages Pasteur, Lancement des travaux de construction 19 avril 2013

Passages Pasteur, Lancement des travaux de construction 19 avril 2013 DOSSIER DE PRESSE Passages Pasteur, Lancement des travaux de construction Contacts VILLE DE BESANÇON Direction de l'urbanisme et de l'habitat Franck BOURGAIGNE 03 81 61 52 86 Contact presse Laurence DEFEUILLE

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

PARTENARIAT DU DÉPARTEMENT DES VOSGES AVEC LES PORTEURS DE PROJETS DE GITES & CHAMBRES D HOTES

PARTENARIAT DU DÉPARTEMENT DES VOSGES AVEC LES PORTEURS DE PROJETS DE GITES & CHAMBRES D HOTES PARTENARIAT DU DÉPARTEMENT DES VOSGES AVEC LES PORTEURS DE PROJETS DE GITES & CHAMBRES D HOTES Avec V o u s, le Conseil Général fait bouger les Vosges! Création Développement CONSEIL GENERAL DES VOSGES

Plus en détail

Les habitants acteurs de la transformation

Les habitants acteurs de la transformation Les habitants acteurs de la transformation Placer l habitant au cœur des réflexions Actions de concertation et de participation Développer le lien social Favoriser le développement économique et l insertion

Plus en détail

conseil de la vie étudiante

conseil de la vie étudiante dossier de PRESSE 16 février 2012 conseil de la vie étudiante Les étudiants ont la parole! CONTACT PRESSE Agnès BARANGER 03 83 91 84 25 / 06 21 90 53 00 agnes.baranger@grand-nancy.org Les enjeux du développement

Plus en détail

Derrière cette fontaine, il y a un engagement pour le climat. 1 Eau de Paris s engage pour le climat

Derrière cette fontaine, il y a un engagement pour le climat. 1 Eau de Paris s engage pour le climat Derrière cette fontaine, il y a un engagement pour le climat. 1 Eau de Paris s engage pour le climat Une entreprise engagée dans la transition écologique L eau du robinet, pour une consommation responsable

Plus en détail

RÉUNION PUBLIQUE sur le Plan Local d Urbanisme intercommunal (PLUi) Mercredi 2 juillet 2014-20h30

RÉUNION PUBLIQUE sur le Plan Local d Urbanisme intercommunal (PLUi) Mercredi 2 juillet 2014-20h30 RÉUNION PUBLIQUE sur le Plan Local d Urbanisme intercommunal (PLUi) Mercredi 2 juillet 2014-20h30 Le déroulement de la soirée 1. Qu est-ce qu un PLUi? 2. Etat des lieux du territoire 3. Temps d échanges

Plus en détail

ACCES AU LOGEMENT SOCIAL : GARANTIR L EGALITE

ACCES AU LOGEMENT SOCIAL : GARANTIR L EGALITE Analyse et recueil des bonnes pratiques Accès au logement social : garantir l égalité Janvier 2011 1. Nature de l action La Ville d Aubervilliers développe une politique de prévention des discriminations,

Plus en détail

«La réhabilitation du patrimoine immobilier des collectivités : enjeux, démarches et opportunités» Agir sur son patrimoine

«La réhabilitation du patrimoine immobilier des collectivités : enjeux, démarches et opportunités» Agir sur son patrimoine «La réhabilitation du patrimoine immobilier des collectivités : enjeux, démarches et opportunités» Agir sur son patrimoine Jérôme Gatier, directeur Plan Bâtiment Grenelle Plan Bâtiment Grenelle 1 Sommaire

Plus en détail

REGLEMENT DE SERVICE DE L EAU POTABLE

REGLEMENT DE SERVICE DE L EAU POTABLE REGLEMENT DE SERVICE DE L EAU POTABLE Le règlement de service désigne le document établi par la collectivité et adopté par délibération du 30/01/2014 : il définit les obligations mutuelles du distributeur

Plus en détail

ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE. récupération d énergie. 100% des besoins en

ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE. récupération d énergie. 100% des besoins en ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE RESEAU DE CHALEUR DE L ECO- QUARTIER «CAP AZUR» A ROQUEBRUNE-CAP-MARTIN : Un réseau de chaleur innovant,

Plus en détail

Communiqués de presse

Communiqués de presse s Nos étudiants pour l obtention du permis de conduire Parce qu il est difficile de trouver un emploi, un stage ou une formation pour les étudiants qui ne sont pas titulaires du permis de conduire, les

Plus en détail

Mode de vie et consommation responsable

Mode de vie et consommation responsable E 2 Mode de vie et consommation responsable Vélizy-Villacoublay développe déjà de nombreuses actions en faveur du développement durable. Mais la prise en compte de ce concept n est pas encore devenue un

Plus en détail

Jeudi 22 janvier 2015 20h30-22h30

Jeudi 22 janvier 2015 20h30-22h30 CONSEIL DE QUARTIER DU CENTRE Jeudi 22 janvier 2015 20h30-22h30 ORDRE DU JOUR 1. Dispositif «Voisin-Age» : une autre façon d être solidaire entre voisins. 2. Sécurité, proximité, tranquillité : la «Participation

Plus en détail

STATUTS DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA REGION DE BLAIN

STATUTS DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA REGION DE BLAIN 21/05/2015 STATUTS DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA REGION DE BLAIN Blain, Bouvron, La Chevallerais, Le Gâvre Conseil Communautaire du 22 octobre 2014 Arrêté préfectoral du 21 mai 2015 Application au

Plus en détail

Règlement intérieur de la Cité

Règlement intérieur de la Cité Règlement intérieur de la Cité 19 mai 2015 p.1 PREAMBULE Objectifs La Cité est un équipement municipal de soutien à la vie associative. C est un lieu d accueil, de promotion, d information, de formation

Plus en détail

DISCOURS DE CLOTURE DU 44 E CONGRES DE LA FPI François Payelle, Président de la FPI France

DISCOURS DE CLOTURE DU 44 E CONGRES DE LA FPI François Payelle, Président de la FPI France DISCOURS DE CLOTURE DU 44 E CONGRES DE LA FPI François Payelle, Président de la FPI France Lyon, le 20/06/2014 Madame la Ministre, Monsieur le Sénateur Maire, Mesdames, Messieurs les Elus, Chers Congressistes,

Plus en détail

Rénovation énergétique / Précarité énergétique

Rénovation énergétique / Précarité énergétique www.pacthd29.fr Rénovation énergétique / Commission Aménagement et Développement Durable du Pays de Brest Brest, le 19 Février 2014 1 2 Association loi 1901, reconnue «entreprise de l économie sociale

Plus en détail

Mémento du. loueur. de meublés. Classement en meublé de tourisme. adt-herault.fr

Mémento du. loueur. de meublés. Classement en meublé de tourisme. adt-herault.fr Mémento du loueur de meublés Classement en meublé de tourisme adt-herault.fr Éditorial Hérault Tourisme, Agence de Développement Touristique (ADT) Avec plus de 4 000 locations meublées labellisées ou classées

Plus en détail

REGLEMENT D INTERVENTION APPLICABLE AUX CONVENTIONS PLURIANNUELLES D OBJECTIFS AVEC LES LIGUES REGIONALES SPORTIVES 2009-2012

REGLEMENT D INTERVENTION APPLICABLE AUX CONVENTIONS PLURIANNUELLES D OBJECTIFS AVEC LES LIGUES REGIONALES SPORTIVES 2009-2012 REGLEMENT D INTERVENTION APPLICABLE AUX CONVENTIONS PLURIANNUELLES D OBJECTIFS AVEC LES LIGUES REGIONALES SPORTIVES 2009-2012 PREAMBULE Pour renforcer son soutien à la vie sportive régionale, la Région

Plus en détail

Statuts de la. Communauté d universités et établissements. Université Sorbonne Paris Cité

Statuts de la. Communauté d universités et établissements. Université Sorbonne Paris Cité Document n 4 Statuts de la Communauté d universités et établissements Université Sorbonne Paris Cité Version 1-4 de travail du 10/03/2014 Post-CCOU du 06/03/2014 1 L Université Sorbonne Paris Cité regroupe

Plus en détail

La Région Réunion soutient le développement équilibré des communes

La Région Réunion soutient le développement équilibré des communes La Région participe à la relance de la commande publique La Région Réunion soutient le développement équilibré des communes Avec le Plan régional d Aides aux Communes, le Plan Régional de Relance Des équipements

Plus en détail

mission de service public culture sportive l organisation de rencontres l apprentissage de la citoyenneté l association d école

mission de service public culture sportive l organisation de rencontres l apprentissage de la citoyenneté l association d école Le Ministère de l Education Nationale a confié à l USEP une mission de service public portant sur : la construction d une culture sportive par l organisation de rencontres, l apprentissage de la citoyenneté

Plus en détail

Intervention de Madame Sylvia PINEL, Ministre de l artisanat, du commerce et du tourisme à l AG du Conseil du Commerce de France le 26 juin 2012

Intervention de Madame Sylvia PINEL, Ministre de l artisanat, du commerce et du tourisme à l AG du Conseil du Commerce de France le 26 juin 2012 Intervention de Madame Sylvia PINEL, Ministre de l artisanat, du commerce et du tourisme à l AG du Conseil du Commerce de France le 26 juin 2012 Monsieur le Président du Conseil du commerce de France ;

Plus en détail

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES Le Schéma Régional de Développement Economique prévoit dans son orientation intitulée Promouvoir une attractivité économique durable, axe 5 une stratégie foncière pour

Plus en détail

Ateliers Citoyens Départementaux sur la Mobilité Arrondissement de l Avesnois

Ateliers Citoyens Départementaux sur la Mobilité Arrondissement de l Avesnois Ateliers Citoyens Départementaux sur la Mobilité Arrondissement de l Avesnois Maubeuge - Hôtel de Ville 14 mars 2013 80 participants Les mots de la mobilité dans l Avesnois : la mobilité pour vous c est

Plus en détail

Visite de rentrée dans les collèges : Le point sur les cinq grands chantiers engagés en 2010

Visite de rentrée dans les collèges : Le point sur les cinq grands chantiers engagés en 2010 Le 26 août 2011 France-Laure Sulon Directrice de la Communication Tél. 02 33 81 60 00 Poste 1220 sulon.france-laure@cg61.fr Irène Martin-Houlgatte Chargée de communication Poste 1226 martin-houlgatte.irene@cg61.fr

Plus en détail

D 4. Handicap COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES, LES GENERATIONS

D 4. Handicap COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES, LES GENERATIONS D 4 COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES, LES GENERATIONS Les spécificités urbanistiques du territoire vélizien soulignent l enjeu de l accessibilité de la ville aux personnes à mobilité

Plus en détail

Introduction. Diagnostic stratégique global des bâtiments communaux une expertise urbaine et architecturale et un diagnostic de l usage

Introduction. Diagnostic stratégique global des bâtiments communaux une expertise urbaine et architecturale et un diagnostic de l usage Introduction Diagnostic stratégique global des bâtiments communaux une expertise urbaine et architecturale et un diagnostic de l usage Approche globale à l Échelle d un bâtiment Exemple : réflexion sur

Plus en détail

Témoignage SCoT et PCET du Pays du Mans

Témoignage SCoT et PCET du Pays du Mans Témoignage SCoT et PCET du Pays du Mans Julien Roissé Chargé du SCoT du Pays du Mans Référent technique Grand Ouest de la Fédération Nationale des SCoT Séminaire SCoT Energie Bordeaux 04 novembre 2014

Plus en détail

Je vous souhaite la bienvenue à cette rencontre. Je suis heureuse d être ici avec vous aujourd hui.

Je vous souhaite la bienvenue à cette rencontre. Je suis heureuse d être ici avec vous aujourd hui. Mesdames et Messieurs, 1 Je vous souhaite la bienvenue à cette rencontre. Je suis heureuse d être ici avec vous aujourd hui. Le but de ce moment d échange est de mieux faire connaissance. Il est aussi

Plus en détail

Sport en Milieu Rural

Sport en Milieu Rural FNSMR Fédération Nationale du Bienvenue à la FNSMR, la Fédération Multisports du milieu rural La FNSMR est une fédération multisports dont la mission est de promouvoir et de favoriser la pratique des activités

Plus en détail

guide du locataire en copropriété

guide du locataire en copropriété guide du locataire en copropriété 2 sommaire édito 3 3 Edito 6 Comment fonctionne juridiquement la copropriété? 10 Qui fait quoi dans la copropriété? 12 Foire aux questions 14 Lexique 4 Qu est-ce qu une

Plus en détail