EDITO LE MAI 68 QUE J AI VÉCU. Patrick Chevallay : Un secrétaire de circonscription heureux. Qu en pense Marie?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "EDITO LE MAI 68 QUE J AI VÉCU. Patrick Chevallay : Un secrétaire de circonscription heureux. Qu en pense Marie?"

Transcription

1 NDF_63:Mise en page 1 12/06/08 10:16 Page 1 Imprimeur : RCS Tarascon B Périodicité : Bimestriel Cion parinatire n 0710 P N ISSN : Supplément à ce numéro Tirage sur papier recyclé Dépôt légal à parution Tirage : ex Mai - Juin N 63 prix au n 3 Directeur de la publication : Dominique Martin Directeur de la rédaction : Jacques Vassieux Editeur : Front National - BP Cluses Cédex F R O N T Journal politiquement incorrect des Pays de Savoie numéro 63 - Mai-Juin 2008 lire l article en p. 4 LE MAI 68 QUE J AI VÉCU En lisant ce que l on écrit à ce sujet, j avoue mon inquiétude et même mon effarement sur la façon dont on écrit l Histoire, à cent lieues de la réalité. Une réalité dont je prétends, avec beaucoup d autres que l on n entend jamais, avoir été un témoin direct, puisque ma première année d études universitaires fut précisément l année à Nanterre, annexe toute récente encore en construction des facultés de Lettres et de Droit de l unique (!) Université de Paris, depuis éclatée en treize morceaux. lire l article en p. 8 Patrick Chevallay : Un secrétaire de circonscription heureux. La réunion publique que j avais la charge d organiser le mardi 29 avril dernier à «la salle d animation» de Neuvecelle fut un réel succès. Plus de 60 sympathisants ont pu écouter Messieurs Vassieux et Martin débattre sur la vie politique actuelle... lire l article en p. 12 Qu en pense Marie?...Notre jeunesse se laisse manipuler par ces anciens soixante-huitards devenus profs. L autosatisfaction remplace l honneur, la vulgarité le bon goût et la jouissance la moralité. Non, pas de quoi être fiers! lire l article en p. 11 Région Rhône-Alpes : Intervention de Dominique Martin Autrement dit, nous subissons, comme en 1983, le désengagement de l État pour des compétences qui le gênaient et qui continuent de le gêner, en l occurrence la Formation Professionnelle, domaine des plus compliqués si l on en juge à ses résultats en matière de lutte contre le chômage comme en matière de création d emplois. EDITO HAUTE-SAVOIE Marie Favre Conseiller régional Pour une bonne gestion : Le Front National La mauvaise foi de la presse aux ordres est manifeste quand il s agit de commenter les actions du Front National. On peut lire dans certains journaux que, «en crise, le Front National réduit la voilure», tout ça parce qu il a étudié au mieux la façon d organiser le défilé du 1 er mai, sans faste superflu, mais ce qui gêne le plus nos adversaires est que le défilé ait eu lieu malgré tout, et que cette manifestation ait été un succès. Le discours, prononcé par Jean-Marie Le Pen devant plus de personnes, a apporté un cinglant démenti à la soi-disant fin du Front National annoncée par les médias et même par le président de la République. Les journaux de droite et de gauche se sont livrés à toutes sortes de boutades sur la vente obligatoire du Paquebot, le siège du Front à Saint-Cloud, sur une faillite du Mouvement, sur une réduction de personnel. Le Front National n est pas en faillite puisque ses avoirs sont bien supérieurs à ses dettes, mais il vend pour tenir ses engagements vis-à-vis des candidats aux législatives qui n ont pu obtenir de l état le remboursement de leurs frais. Le FN ne bénéficie pas de l argent des grandes entreprises, ni de celui de la vente du muguet au 1 er mai comme le PCF Il ne peut compter que sur lui-même, et c est tout à son honneur. Eh oui, le Front National, depuis les dernières législatives, a vu divisées par deux ses subventions, puisque les électeurs nationaux se sont laissés séduire par Sarkozy, ou se sont abstenus. Ce n est qu un revers financier qui sera surmonté prochainement car Jean-Marie Le Pen, ses vice-présidents et son Bureau politique savent gérer en bon père de famille ; ils en feront la preuve bientôt. Nos dirigeants actuels, qu ils soient à la tête de l Etat, des Régions ou des Conseils Généraux, ironisent à tort sur sa façon de faire des économies ; ils devraient plutôt prendre exemple, eux qui ne savent pas juger de la légitimité de leurs dépenses ; tous veulent marquer leur passage dans les Institutions, et, pour eux, tout est facile : ils n ont pas d argent, qu à cela ne tienne, ils augmentent les impôts ou créent une taxe supplémentaire. Mais à nous, pauvres citoyens de la France d en bas, on nous conseille de nous «serrer la ceinture un peu plus». Les ménagères d ailleurs n ont pas besoin de ce genre de conseil, elles font ce que fait Jean-Marie Le Pen en ce moment, elles font ce que les élus du Front National feront dans toutes ces collectivités locales lorsque les Français auront suite page 3

2 NDF_63:Mise en page 1 12/06/08 10:16 Page 2 les nouvelles du Front - numéro 63 - page 2 CES COMMUNIQUÉS DE PRESSE QUE VOUS N AVEZ PAS PU LIRE, ET POUR CAUSE, ILS NE SONT JAMAIS PUBLIÉS! Lundi 9 juin - communiqué de Jean-Marie LE PEN La Cour de cassation en pleine dérive antinationale La Cour de cassation valide la préférence étrangère et la «discrimination positive». Par un arrêt hallucinant, elle justifie le fait que des salariés du Synchrotron, de nationalité étrangère, bénéficient d une prime dite d expatriation, même s ils vivent depuis toujours sur le territoire français. La Halde s était émue de cette évidente discrimination anti-française. Mais la Cour de cassation renvoie la Halde à la seule occupation qui doit être la sienne : la chasse aux discriminations visant les étrangers. Car, pour la Cour de cassation, la discrimination anti-française que pratique la société Synchrotron est «pertinente», et n est pas une «discrimination prohibée». Par cette seule formule, la Cour de cassation édicte qu il existe des discriminations légitimes : celles dont les Français sont les victimes. L insupportable dérive antinationale des autorités de la République a donc atteint notre plus haute juridiction. Il n y a plus d institution pour protéger les Français en France. Lundi 9 juin - communiqué de Marine LE PEN La CGT, filière de régularisation des clandestins Moins de deux mois après le mouvement de grève des travailleurs clandestins encadrés par la CGT, plus de 350 régularisations ont été accordées par les préfectures en Ile de France. Alors que Nicolas Sarkozy et Brice Horetefeux se défendent de procéder à des régularisations massives, la CGT qui multiplie les pressions sur les préfectures, et brandit de nouvelles menaces de grève pour obtenir l accélération des régularisations, affirme que 400 nouveaux dossiers vont être déposés. Marine Le Pen, député européen, vice-présidente du FN dénonce la duplicité du gouvernement et l irresponsabilité de François Fillon qui a fait de la CGT le seul interlocuteur dans cette affaire, alors même que le syndicat exige depuis le début du mouvement la régularisation systématique de milliers de clandestins. Jeudi 5 juin - communiqué de Jean-Marie LE PEN Chômage : la méthode Coué a atteint ses limites Le gouvernement se félicite bruyamment d une baisse «historique» du taux de chômage au mois de mai. Le problème est que dans l indice mensuel du «moral des ménages», au même mois de mai, le chômage était plus que jamais l un des plus grands sujets de préoccupation, comme l a relevé la presse économique, et comme le soulignait l INSEE : «L opinion des ménages sur les perspectives d évolution du chômage se dégrade.» Le solde d'opinion des personnes estimant que le taux de chômage va repartir à la hausse faisait même un bond, réellement historique, de 14 points. Le fossé est béant entre les statistiques officielles du chômage et ce que vivent les Français. Le gouvernement devrait abandonner la méthode Coué, qui a manifestement atteint ses limites. Mercredi 4 juin - communiqué de Jean-Claude Martinez Les 7 morts évitables de Haute-Savoie Sept collégiens sont morts en Haute-Savoie. Leur car a été détruit à un passage à niveau accidents de ce type ont lieu chaque année. Ce passage à niveau pouvait être remplacé par un pont ou par un tunnel. Il en aurait coûté simplement 2 millions d'euros. Les dirigeants français prétendent ne pas avoir cette somme. Or, chaque année, entre ce qu'elle verse au budget européen et ce qu'elle reçoit du budget européen, la France perd plus de 2 milliards d'euros. C'est-à-dire de quoi remplacer passages à niveau. En 18 ans, la France aurait pu supprimer ses passages à niveau. Les dirigeants français préfèrent financer les réseaux d'égouts en Pologne ou en Slovaquie, les routes en Irlande, les investissements en Grèce. Tout cela grâce aux 18 milliards d'euros que nous versons chaque année à Bruxelles. C'est cela l'europe christique. La France se sacrifie et sacrifie les siens pour les investissements des autres. C'est beau, mais c'est sot. Mercredi 4 juin - communiqué de Jacques Vassieux Sarkozy ou les larmes de crocodile L accident d Allinges en Haute-Savoie est dramatique, et l on pourra longtemps disserter comme le fait Bernard Soulage, le vice-président chargé des transports au Conseil régional Rhône-Alpes, sur la nécessité de supprimer les passages à niveau, avec lourde contribution de la Région à la clef comme d habitude. En revanche, l exploitation de la catastrophe, du traumatisme subi par les enfants et de la douleur des familles, est obscène. Le défilé des personnalités, Président de la République en tête, sur les lieux de l accident, prouve une nouvelle fois, s il était besoin, que tous les moyens sont bons pour travailler une popularité artificielle à laquelle plus personne ne croit. Le Président de la République ferait mieux de s occuper réellement des problèmes de notre pays plutôt que de multiplier les annonces publicitaires et les déplacements faussement larmoyants. Mardi 3 juin - communiqué de Jean-Marie Le Pen Partout des «plombiers polonais» Selon les chiffres publiés par Eurostat, le coût horaire de la main d œuvre dans l Union européenne varie de 1 à 20. Il est de 32,16 euros en Suède, et de 1,65 euro en Bulgarie. La directive Bolkestein avait été sévèrement amendée, mais la Cour européenne de Justice a pris le relais, imposant par sa jurisprudence qu une entreprise d un pays membre peut travailler dans un autre pays aux conditions du pays d origine de l entreprise. Autrement dit, une entreprise bulgare peut faire travailler en Suède des salariés payés vingt fois moins que les salariés suédois. Une entreprise roumaine ou lettonne peut travailler en France aux conditions roumaines ou lettonnes, avec des salariés payés 10 fois moins que les Français. Les travailleurs français avaient manifesté leur rejet de la directive Bolkestein en votant non au référendum de Mais l Europe de Bruxelles leur fait un bras d honneur. Non seulement le «plombier polonais» n est pas un «fantasme», comme le prétend Nicolas Sarkozy, mais il est omniprésent. À cette concurrence déloyale et à ce dumping social délirant s ajoutent l immigration choisie et les régularisations de clandestins, pour peser à la baisse sur les salaires. Le Front National engage les travailleurs français à exprimer leur légitime révolte contre cette monstrueuse injustice lors des prochaines élections européennes. Lundi 2 juin - communiqué de Louis Aliot Profanations de tombes chrétiennes : l insupportable silence des autorités 246 tombes du cimetière d Elne dans les Pyrénées-Orientales ont été profanées dans la nuit du 31 mai. Ces nouvelles violations de sépultures font suite à la profanation quelques jours plus tôt de croix et de stèles des cimetières catholiques d Ottange en Moselle et de Marville dans la Meuse. Ces multiplications de dégradations de lieux de culte chrétiens se font dans l indifférence des autorités et de la classe politique, qui ne manquent pourtant jamais de marquer, à juste titre, leur indignation quand les cibles des profanateurs sont des cimetières juifs ou musulmans. Louis ALIOT, Secrétaire général du Front National et conseiller municipal de Perpignan, dénonce l insupportable silence des autorités et des professionnels de l indignation sélective et enjoint le gouvernement à faire preuve de la plus extrême fermeté face aux profanations de cimetières chrétiens. Lundi 2 juin - communiqué de Jean-Marie Le Pen TVA sur les carburants : Sarkozy essuie une fin de non recevoir Les ministres des finances des états membres de la zone euro ont rejeté la proposition du président de la république de plafonner la TVA sur les carburants. Alors que le prix de l'essence est devenu insupportable et que la légitime colère des professionnels se fait entendre, M. Sarkozy se voit ainsi lâché par ses amis européens qui ne cèdent pas à sa proposition à la veille de la présidence française de l'union européenne... Que cette idée de plafonnement soit bonne ou mauvaise démontre encore une fois dans quelle mesure notre pays est paralysé. Les français sont déjà livrés pieds et poings liés aux technocrates de Bruxelles. Qu'en sera t-il demain si jamais le Traité de Lisbonne, cette véritable constitution européenne bis, était adopté? Ce refus méprisant des européistes, l'impossibilité pour la France de manœuvrer seule pour son propre bien, constituent un signal d'alarme supplémentaire pour nos concitoyens afin qu'ils comprennent dans quelle voie cette Europe la nous mène. Seul le Front National a su dénoncer cette Europe antidémocratique. Il est urgent que les états retrouvent leur souveraineté au sein d'une Europe des nations libres afin de jouer au mieux dans l'intérêt de leurs peuples face aux terribles excès de la mondialisation ultralibérale.

3 NDF_63:Mise en page 1 12/06/08 10:16 Page 3 suite de la page 1 compris enfin où est leur intérêt, elles font des choix par obligation, par nécessité, avec intelligence et souci du lendemain. On n achètera pas de baskets ce mois-ci car il y a l assurance de la voiture à payer. On n ira pas au cinéma en famille ce moisci, car les enfants ont vraiment besoin de pantalons neufs. Et en fin de mois, eh bien on n achètera ni viande, ni friandises. Nos dirigeants actuels s en fichent éperdument. Ils parlent de la baisse du pouvoir d achat, mais ils ne peuvent pas comprendre ce que c est que de vivre avec un SMIC, eux qui touchent des salaires astronomiques, qui sont assurés d une retraite tout aussi confortable, avec des privilèges injustifiés. Ils palabrent, font des effets d annonce sur les nouvelles du Front - numéro 63 - page 3 le plein emploi, qui donnera du pouvoir d achat aux Français, mais ils laissent les entreprises délocaliser, les prix s envoler. Ils accroissent nos impôts pour nous en rendre une infime partie sous forme d aide ou de subvention, pour faire taire les plus revendicatifs. Nous devenons tributaires de leur bon vouloir. Ils s étonnent parfois de l augmentation des prix, ils ne réagissent pas à l augmentation du prix de l essence et pour cause, chaque augmentation rapporte à l Etat son lot de taxes, cet Etat qui devrait se contenter de créer les conditions favorables à la prospérité, en dépensant mieux et surtout en limitant ses propres dépenses. Non, ils n ont jamais rien fait de bon, ils ne feront rien de meilleur demain, vous pouvez tenir le pari. Tous les jours, l actualité du Front National LE PEN INFO : Allo FDA AUDIOTEL : MINITEL : 3615 LE PEN INTERNET : le site officiel du Front National le site officiel de Générations Le Pen le site officiel du Front National de la Jeunesse le site de Français d abord quotidien le site officiel de Bruno Gollnisch le site officiel de Marine Le Pen louisaliot.over-blog.fr le site officiel de Louis Aliot Le mot de Bernardo Le FRONT NATIONAL n'est pas responsable de vos malheurs. Il ne l'est pas plus de l'insécurité, de la paupérisation du peuple Français, des délocalisations, de l'immigration invasion, de la baisse du pouvoir d'achat, du prix du carburant à la pompe, du nuage de Tchernobyl, du trou de l'ozone, du réchauffement présumé de la planète, de la deuxième guerre mondiale, du trou de la Sécurité Sociale, du sang contaminé, de la vache folle, de LETTRE À TOUS LES ANTI-FRONTISTES la grippe aviaire, de l'enrichissement des patrons voyous, des mondialistes etc, etc... Le FRONT NATIONAL n'a JAMAIS exercé le pouvoir et n'a rien du tout à voir avec vos problèmes et vos fantasmes. Vous vous trompez complètement d'adversaire. Cessez de vous faire manipuler et essayer ENFIN de juger par vous-même. le site officiel de Jacques Vassieux le site officiel de Dominique Martin le site des Députés FN au Parlement européen le site des élus FN de la région Rhône-Alpes la vérité sur le FN le média des patriotes

4 NDF_63:Mise en page 1 12/06/08 10:16 Page 4 les nouvelles du Front - numéro 63 - page 4 Le dossier du mois LE MAI 68 QUE J AI VÉCU Bruno Gollnisch Ce qu il est convenu d appeler les «événements» de mai 1968 est généralement décrit comme une fantastique partie de campagne lors de laquelle la jeunesse, quasi-unanime, aurait ouvert la voie à une heureuse transformation de la société. Dans une société prétendue oppressive, sclérosée, obscurantiste, on aurait assisté à l éclosion de la liberté, de la spontanéité, et même de l intelligence. La libération des mœurs, des esprits, des énergies, aurait été le fruit de ce mouvement joyeux et somme toute bon enfant, en dépit de quelques heurts inévitables avec les forces de police. En quelque sorte, comme Jack Lang le dira plus tard lors de l accession de Mitterrand au pouvoir, on serait en mai 68 passé de l ombre à la Lumière En lisant ce que l on écrit à ce sujet, j avoue mon inquiétude et même mon effarement sur la façon dont on écrit l Histoire, à cent lieues de la réalité. Une réalité dont je prétends, avec beaucoup d autres que l on n entend jamais, avoir été un témoin direct, puisque ma première année d études universitaires fut précisément l année à Nanterre, annexe toute récente encore en construction des facultés de Lettres et de Droit de l unique (!) Université de Paris, depuis éclatée en treize morceaux. Une Dialectique totalitaire Première légende : la spontanéité et le goût de «liberté» des meneurs du Mouvement. J atteste que l immense majorité de ceux-ci étaient marxistes purs et durs, mis à part quelques anarchistes encore plus violents que les autres. Certes, ils ne possédaient pas les milliers de pages du «Capital» de Karl Marx. La plupart se contentaient, dans le meilleur des cas, des cinquante-deux pages du «Manifeste du Parti Communiste» du même Marx et d Engels, opuscule qui, par la magie du matérialisme dialectique et prétendu scientifique, permettait d expliquer le Monde entier, passé, présent et avenir. Idées, institutions, conflits, droit, art, religion : tout n était que produit de l affrontement des classes, lui-même implacablement déterminé par l évolution des rapports économiques de production. Comme c était simple. Simple, mais effrayant. Manipulation des foules. Deuxième légende : le goût du «débat» et de la libre «discussion» qui aurait éclos un peu partout. Que les événements aient servi de chambre de décompression à des Français dont le morne quotidien était rythmé par le «Métro-boulot-dodo», c est certain. Que ce défoulement ait donné lieu à une volumineuse logorrhée, c est exact. Mais celle-ci était parfaitement orientée. Et surtout, tout ce qui ne s exprimait pas dans le sens révolutionnaire, non seulement n avait pas droit de cité, mais était banni par une violence physique assumée avec une totale bonne conscience. Il ne faut pas croire que cette violence visait seulement les étudiants, l immense «majorité silencieuse» désireuse de travailler et de passer ses examens. Cela certes suffisait, si on l affirmait fort et clair, à être qualifié de «fasciste». A fortiori, revendiquer l apolitisme dans le syndicalisme étudiant, ce qui était le cas de la FNEF (Fédération Nationale des Etudiants de France), nécessai-rement conservatrice depuis que la gauche et l extrême gauche s étaient emparés de l UNEF dans le cadre d une politisation revendiquée, suffisait aussi à faire de vous un «fasciste». «Fascistes» ceux qui ne souhaitaient pas la victoire des communistes au Viêt-Nam. «Fasciste» aussi De Gaulle et les gaullistes. «Fascistes» même aux yeux des trotskystes, maoïstes, dans leurs nombreuses chapelles, les communistes «orthodoxes». Guy Konopnicki, ancien responsable national des Jeunesses communistes, devenu ensuite élu écologiste et aujourd hui journaliste à Marianne, qui était alors responsable nanterrois de l UEC (Union des Etudiants Communistes), doit s en souvenir encore Cette violence procédait d un sentiment de haine à l encontre de tout ce qui n était pas dans le mouvement ou de tout ce qu il voulait détruire. Une haine intellectuellement absurde, soit dit en passant, puisque l économisme de leur pauvre doctrine aurait du pousser les gauchistes à ne voir dans leurs adversaires que des êtres déterminés par leur situation de classe. On oublie que le principal fait déclencheur des événements ne fut pas l apostrophe à Missoffe, Missoffe lui répondit de piquer une tête dans la piscine si la question l obsédait trop Ministre de la Jeunesse et des Sports venu inaugurer la piscine du campus, de Cohn-Bendit lui reprochant la prétendue répression de la sexualité étudiante (Missoffe lui répondit de piquer une tête dans la piscine si la question l obsédait trop). Ce ne fut pas davantage l invasion par les gauchistes masculins du dortoir des filles à la résidence universitaire. Ces événements étaient passés inaperçus. Ce fut l interpellation de quelques-uns des meneurs à la suite du quasilynchage en cours de l étudiant réfractaire Kerauten. Car contre le «fasciste» tout est permis. Qui n a pas vu l éviction de Pierre Juquin, chassé par les Maoïstes de l amphithéâtre où il était venu parler, ou plus tard l élimination par la force de Jean Foyer, Professeur de droit, ancien Garde des Sceaux de De Gaulle, qui n a du son salut qu à la fuite, peut croire naïvement au caractère libératoire de ce happening. Mais quand on a subi cette folie durant des mois, voire des années (car à Nanterre, somme toute, les années 69 et suivantes ont été encore plus pénibles que 68), on n a guère d illusion à ce sujet. Par réaction, il est résulté des événements une génération de soixante-huitards «de droite», dont il n est jamais question. Rien qu à Nanterre Lettres, j ai rencontré et connu les futurs journalistes Michel Chamard (Valeurs Actuelles, Le Figaro, responsable de la communication chez Philippe de Villiers),

5 NDF_63:Mise en page 1 12/06/08 10:16 Page 5 les nouvelles du Front - numéro 63 - page 5 Pierre Beylau (Le Quotidien de Paris, puis Le Point), Patrick Buisson (LCI puis La Chaîne Histoire), Alain Pothier dit Sanders (Présent) les universitaires Jacques Népote (ethnologue au CNRS), Bernard Lugan (historien), Stéphane Rials (juriste), le magistrat et essayiste Didier Gallot, mais aussi Marie- France Charles, devenue plus tard Marie-France Stirbois, député, Alain Renaud, qui fut secrétaire général du Front National, etc. Ayant souffert avec eux du climat étouffant qu y faisaient régner les gauchistes, je ne prétends pas pour autant qu ils partagent aujourd hui toutes mes options politiques. Je crois en revanche pouvoir affirmer que les événements les ont définitivement vaccinés, s il en était besoin, des idéologies de gauche, et que ces mêmes événements n ont pas été étrangers à leurs vocations intellectuelles ou politiques. Ceux-là, on ne les interroge jamais sur 68. Un chaos pré-révolutionnaire. Ils diraient peut-être avec moi, à l encontre de ceux qui n ont vu dans tout cela qu un monôme finalement sans gravité, que les choses étaient beaucoup plus sérieuses qu on n affecte de le croire aujourd hui. Quiconque a vécu de près le déroulement de ces événements peut témoigner de l effondrement de toutes les structures d autorité, dans les Universités, les Entreprises, les Administrations. Le jeune homme que j étais a vu avec effarement les professeurs molestés, comme le doyen Ricoeur, grand philosophe, ignominieusement promené dans une poubelle ; les locaux saccagés, mais aussi les hommes d affaires, les cadres supérieurs, les dirigeants des quartiers bourgeois faire la queue à leurs banques dans l espoir d en retirer 500 francs, montant maximum des retraits autorisés, expédier leurs familles en Suisse, quand leurs épouses se battaient littéralement pour s approprier les derniers paquets de sucre disponibles à Inno Passy une société qui s effondre sous elle. Avec mai 68, j ai compris ce qui s était passé en France de 1789 à 1793, en Russie en 1917, en Chine ou en Algérie. J ai compris les diverses phases du processus révolutionnaire : Provocations visant à délégitimer l autorité / Fiction de démocratie directe par des «Assemblées» prétendues «générales» soigneusement tenues en main, version estudiantine du soviet révolutionnaire / diabolisation des adversaires justifiant leur élimination / dialectisation du corps social : qui n est pas avec nous est un ennemi / matraquage de la propagande annihilant tout sens critique, etc. Et ça marche! L engrenage qui a conduit tous les rouages mis en place par la gauche : syndicats, associations, l Union Soviétique n était pas mécontente de la politique étrangère du Général De Gaulle partis, à emboîter le pas au mouvement aurait très bien pu déboucher sur une vacance du pouvoir, la guerre civile, l anarchie, ou une situation du type de celle que la France à connue en Avec d incalculables conséquences sur le plan national et international. Car certes, l Union Soviétique n était pas mécontente de la politique étrangère du Général De Gaulle, et l on sait que son attitude a été déterminante dans la réserve du Parti Communiste «français». Mais si le régime gaulliste avait été balayé, en conséquence par exemple de la démission de son chef, l URSS ne se serait certainement pas désintéressée de la prise du pouvoir en France. Finalement, que reste-t-il de Mai 68? Beaucoup de scories, sans doute. J en dégagerai quelques-unes, conjoncturelles, ou structurelles. Conjoncturelle, et cependant capitale, fut la victoire apparente des idéologies marxisantes dans de larges pans de la société dont la jeunesse. Cette victoire fut considérée à tort comme acquise par les dirigeants politiques de tous bords, et cela a sans nul doute contribué, non seulement à la survie, mais à la progression du totalitarisme communiste dans le monde. Les dirigeants occidentaux, par lâcheté, lassitude, ou complicité s y sont en effet résignés. Car, ne l oublions pas, le phénomène 68, même s il n a pas eu partout la même ampleur qu en France, a été mondial. La victoire militaire des communistes en Indochine par exemple en fut une conséquence. Les événements portaient en germe le désengagement occidental de l Indochine, et par conséquent la débâcle de 1975, la chute de Phnom Penh et de Saigon, que pour ma part je me refuserai toujours à appeler Ho Chi Minh Ville. Rappelons à l époque les comptes-rendus laudateurs par le journal Le Monde de l arrivée des Khmers Rouges. Certes, les communistes ont davantage gagné cette guerre dans les colonnes du Washington Post et sur le campus de Berkeley que dans les colonnes du Monde et sur le campus de Nanterre, mais le phénomène est le même. On peut dire que le communisme y a gagné, intellectuellement et politiquement vingt ans de répit. Car si le système soviétique s est finalement effondré, une chose est sûre : c est à ses propres échecs et au courage d une nos soixantehuitards viennent de découvrir, le caractère condamnable du régime de dictature qui sévit en Chine poignée de dissidents de l intérieur qu on le doit, et non aux élites intellectuelles ou politiques occidentales. Quant au communisme oriental, qui tient encore dans ses serres plus d un milliard et demi d êtres humains, en Chine, en Indochine et en Corée, tous les espoirs nous sont permis, puisque nos soixante-huitards viennent de découvrir, avec les événements du Tibet, le caractère condamnable du régime de dictature qui sévit en Chine par la violence et la terreur depuis tout de même soixante années! Allons camarades, encore un petit effort! Une conséquence structurelle est sans nul doute le triomphe de «l esprit de 68». Il n avait rien de primesautier, on l a vu, et l ardeur révolutionnaire en a plus ou moins rapidement disparu, au fur et à mesure que les «soixante-huitards» accédaient aux bienfaits de cette société de consommation qu ils avaient tant décriée. Les uns directement, les autres après quelques détours par le Larzac ou autre lieu. Il en est resté une appréhension cynique de la Société, un esprit de persiflage systématique des idéaux, des engagements, des institutions, des hiérarchies, des valeurs traditionnelles. Esprit qu illustre assez bien le ton général du journal «Libération», fondé par l alors Maoïste Serge July avec le concours de Jean-Paul Sartre, et passé de l état de brûlot maoïste à celui de journal officiel des «Bobos», soutenu par les banques et détenu par Rothschild. Quand on a vu cela, on peut tout voir. N allez pas jusqu à croire cependant que cet esprit-là relève de l irrespect gaulois qui s est toujours plus ou moins manifesté en France à l égard des pouvoirs établis, et qui, certes, rend notre pays plus difficile à gouverner qu un autre. Mais en l occurrence, c est beaucoup plus profond. Car ce nihilisme

6 NDF_63:Mise en page 1 12/06/08 10:16 Page 6 les nouvelles du Front - numéro 63 - page 6 bourgeois a ses dogmes et ses tabous. La sympathie et l indulgence que l on aura pour les pires criminels se mue par exemple en hostilité viscérale à l égard de tout ce qui, de près ou de loin, ose encore défendre les valeurs traditionnelles. A titre d exemple de leur pruderie, les nouveaux Tartuffe publient quotidiennement des petites annonces proposant relations sexuelles de toutes natures, à l endroit, à l envers, à deux, à trois ou en partouzes, mais s indignent s ils ont cru entendre (d ailleurs faussement) d un élu de la droite nationale que Marine Le Pen était «dragable». La prétendue guerre de libération du Viêt-Nam a débouché sur l oppression du Viêt-Nam La vérité, c est que le soixante-huitard a échoué. Il s est trompé sur tous les tableaux. Il a été, au moins intellectuellement ou moralement, le complice de l un des pires systèmes que le monde ait connu, dans quelque variante que ce soit. La prétendue guerre de libération du Viêt- Nam a débouché sur l oppression du Viêt-Nam, et il en a été ainsi de toutes les autres prétendues guerres de libération. La prétendue libération sexuelle a en fait surtout libéré les hommes, libres de ne pas s engager envers leur partenaire et d en changer comme bon leur semble, puisque la pilule et l avortement les dégagent de toute responsabilité. Les soixantehuitards arrivent maintenant à l âge du Viagra. «La chair est triste hélas, et j ai lu tous les livres», pourraient-ils s écrier avec le poète Stéphane Mallarmé. nomadisme généralisé des populations, des produits, des capitaux, comme l a très bien décrit et annoncé Attali dans son livre consacré à la civilisation nomade (L Homme nomade, Fayard éd.). Attali qui fut le gourou de Mitterrand, et qui est aujourd hui l un des gourous de Sarkozy. Il y a le mondialisme idéologique, qui fait des «droits-de-l homme» d ailleurs à géométrie variable, le cache-sexe de ses ambitions dominatrices ; le mondialisme «anti-raciste», véritable religion qui n a rien à voir avec la défense d étrangers supposés vivre des situations difficiles dans leur pays d accueil, mais qui est un projet de société visant à l universel métissage, laïque et obligatoire, mais pas gratuit pour autant ; le mondialisme Rousseauiste de type écolo, qui veut que la Nature soit bonne et que seule la Société la corrompe, proposant la Rédemption de l Humanité pour la sauver de l enfer du réchauffement climatique, et la conduire au Paradis du «développement durable». Il y a enfin le mondialisme économique, qui repose sur la disparition des frontières. Certes, dans l esprit du public d aujourd hui, cette dernière forme n est pas le produit du gauchisme, mais se rattacherait plutôt aux puissances financières, aux intérêts économiques du capitalisme, aux doctrines du libéralisme et de l ultra-libéralisme. On aurait tort d oublier cependant que l un des plus nets partisans du libre-échange, à cause précisément de son caractère destructeur, fut Karl Marx. Internationalistes toujours, mais plus prolétariens. Le prolétariat français, paré de toutes les vertus quand on voyait en lui une force potentiellement révolutionnaire, est devenu objet d indifférence, voire de sarcasme ou de mépris dès lors qu il est apparu comme recherchant avant tout l amélioration légitime de sa condition, et que, frappé par les conséquences d une immigration massive que l on installait dans les quartiers ouvriers, il a commencé à se plaindre de devenir étranger dans son propre pays. Dès lors, et surtout bien sûr s il vote Le Pen, l ouvrier français n est plus pour le soixante-huitard qu un «beauf» raciste et stupide, du type de celui dont se gausse le dessinateur Cabu à longueur de dessin. Aujourd hui, Daniel Cohn- Bendit, «rangé des voitures», est l un des personnages les plus en vue de l établissem ent Aujourd hui, Daniel Cohn-Bendit, «rangé des voitures», est l un des personnages les plus en vue de l établissement. Ayant toujours entretenu l ambiguïté sur le point de savoir à quelle chapelle du gauchisme il appartenait, il ne donne certes plus dans l internationalisme prolétarien, ainsi que la plupart de ses contemporains, mises à part quelques exceptions trotskystes comme Krivine. Comme beaucoup de soixante-huitards, le prolétariat ne paraît plus guère l intéresser depuis que le prolétaire est revenu en nombre à des valeurs de droite. Mais il reste l internationalisme. Celuici s est mué en mondialisme, avec une nouvelle force capable de contribuer à la destruction de l ordre ancien : les peuples du tiers-monde, spécialement quand ils viennent s installer dans les pays occidentaux. Ce mondialisme peut revêtir diverses formes, d ailleurs non nécessairement exclusives les unes des autres. Il y a le mondialisme technocratique, celui qui attribue le pouvoir à une petite caste de «sachants» de préférence dans le cadre d un reconstruire patiemment, sur la base des valeurs qui ont fait la beauté de notre civilisation Le destin de beaucoup de «soixante-huitards» me fait irrésistiblement penser à la célèbre chanson de Jacques Brel sur ces jeunes gens qui «montrent leur cul» aux bourgeois qu ils traitent de cochon, et qui, devenus quelques années plus tard de respectables notaires, s indignent à leur tour des voyous qui osent les traiter de la même façon. L un des plus en vue a récemment déclaré, paraît-il : «Nous nous étions révoltés pour ne pas devenir ce que nous sommes finalement devenus». Malgré son malaise existentiel, toute lucidité n aurait donc pas abandonné cette génération. Puisse-t-elle un jour prendre l exacte mesure de son aveuglement, mais aussi de sa stérilité et de son égoïsme. Et puissent les enfants et petits-enfants des soixante-huitards rompre avec cet héritage délétère, et reconstruire patiemment, sur la base des valeurs qui ont fait la beauté de notre civilisation.

7 NDF_63:Mise en page 1 12/06/08 10:16 Page 7 les nouvelles du Front - numéro 63 - page 7 Paroles de Candide ERREUR DE CASTING Un an déjà, et encore quatre ans de purgatoire à ramer. L'actuel locataire du Palais de l'elysée se distingue nettement de ses prédécesseurs. Il est le pire de tous. La population Française ne s'y trompe pas. Son rejet est franc, massif et sans appel. Il faut dire qu'après les premiers mois de bling bling et de people, il ne reste plus que du vent et la poussière d'un projet politique proche du vide sidéral. La période de grâce suivant l'élection présidentielle était pourtant une occasion unique d'entamer de vraies réformes dont le pays a cruellement besoin. Rien n'a été fait. Pire, nous sommes devenus la risée de nombre de pays qui ne s'en cachent même plus. Nous vivons maintenant dans un pays dont la marche, ou plutôt le surplace, est cadencée par la repentance, le devoir de mémoire et l'auto flagellation. La lutte contre les discriminations est devenu le pivot central d'une politique à laquelle personne ne comprend rien. Le politiquement correct et la pensée unique font régner une peur de plus en plus perceptible. Gare à celui qui sort des clous. On le lui fait payer cher. À tout cela s'ajoute un contexte international de plus en plus préoccupant. La France, avec son niveau record d'endettement, va passer de très mauvais moments. Il n'y a pas besoin d'être un expert pour dire qu'il va y avoir de plus en plus de pauvres, et que bien des acquis vont voler en éclats. Le locataire de l'elysée ne pourra pas se défausser sur ses prédécesseurs. Il a été Ministre durant de nombreuses années, et n'a jamais démissionné pour faire valoir son désaccord avec ce qui a été fait auparavant. Il doit donc assumer son échec, et sa maîtrise de la communication sera son seul atout pour arriver à donner encore un peu le change. En tout cas, le mécontentement enfle de jour en jour, et l on doit bien finir par s'en rendre compte sous les lambris dorés du palais coupé de la vie de tout le monde. En fait, l'intéressé aurait probablement fait un bon secrétaire d'état, mais en aucun cas, il est ou sera le président dont les Français ont un cruel besoin. Plus que jamais, le FRONT NATIONAL pose les bonnes questions et apporte les vraies réponses. Plus que jamais, il est la seule alternative, et c'est bien à nous de le faire savoir à ceux qui veulent un vrai changement porteur d'espérance. Le coup de geules de Ruty JE M EN SOUVIENS Vus d un escorteur d escadre pris dans un temps de chien, les premiers troubles parisiens n appelèrent pas particulièrement la compassion des marins plus occupés à dégueuler tripes et boyaux qu à s intéresser aux états d âme d une jeunesse dont l ambition n était pas de réussir ses études aux frais de papamaman et du contribuable mais toutes affaires cessantes d aller copuler dans les dortoirs des filles, et, si les pompons rouges déploraient le désordre, ils ne prenaient pas trop à cœur les provocations d un affreux rouquin à la nationalité indéterminée qui, en éructant au visage d un CRS désarmé par la discipline, se préparait un avenir politique en même temps que se levait une nouvelle génération de résistants. Les choses virèrent de bord quand, spécialistes de la CGT en tête, les syndicats vinrent encadrer les potaches. Quand on apprit que Mitterand qui était venu faire don de sa personne aux émeutiers avait dû fuir se cacher dans une cage d escalier. Quand on découvrit la fuite de De Gaulle à Varennes! Il faut dire que, plus habitué à faire la guerre derrière un micro que les armes à la main, il avait embarqué sa femme et les siens pour un tour d hélico en Allemagne. Et, quand le bruit courut que les héros de l Algérie française allaient être amnistiés, on comprit qu avec la bénédiction de l Armée on allait rétablir l ordre. Le jour même, sur la base aéronavale d Hyères, des avions embarquaient les commandos marines qui chantaient «on va manger du bifteck d étudiants». C est alors seulement que les marins ont cru à la guerre civile. J y ai cru aussi et me trouvai bien embarrassé : Paris n était ni Budapest ni Prague, et tirer sur des Français, même si divorce entre l Armée et la nation aidant - certains auraient bien aimé venger nos soldats tués en Algérie avec les armes fournies aux fellaghas par des traîtres aux ordres de Moscou. Et puis la situation s apaisa : De Gaulle revint en triomphe, les syndicats obtinrent que le gouvernement se déballonne une fois de plus, et les étudiants, flamberge au vent, repartirent à l assaut des dortoirs des filles. Et moi je me souvins que dix ans plus tôt, j avais assisté à Alger aux derniers sursauts d enthousiasme national dont mon malheureux pays fut encore capable. Lucien RUTY Secrétaire départemental du Gard

8 NDF_63:Mise en page 1 12/06/08 10:17 Page 8 les nouvelles du Front - numéro 63 - page 8 La vie du Front Cercier Outre le collage, le tractage, les nombreux courriers que vous recevez, la rédaction de notre journal, nos permanences à Annecy, Cluses et Annemasse, le Bureau départemental tient chaque mois des réunions d information sur l ensemble du département. Dans chaque circonscription à tour de rôle, plusieurs dizaines de personnes à chaque réunion peuvent ainsi profiter du point de vue du Front national sur l actualité politique de notre pays. Toutes les questions sont abordées, y compris celles qui peuvent fâcher, et c est bien volontiers que nos élus régionaux, Marie Favre, Jacques Vassieux et Dominique Martin, se plient à cet exercice. C est aussi l occasion de rencontrer l ensemble de nos cadres départementaux, Bernard Baudino, Bernard Guillerault, Patrick Chevallay, Thierry Casset, Bernard Richier, qui animent Encore et toujours au contact chacun une partie du territoire départemental. Et pour ne rien gâter, la soirée se termine toujours autour d un sympathique buffet, l occasion de continuer les conversations en aparté avec nos cadres et nos élus. Le 29 avril dernier, c est Patrick Chevallay qui nous accueillait à Neuvecelle. À son tour, Bernard Baudino nous a reçus le 4 juin à Cercier pour une superbe soirée. Réunissant des dizaines de personnes, ces sympathiques soirées sont l occasion de se rencontrer, de se parler, et de s apercevoir qu on n est pas tout seul au Front national, bien au contraire. N hésitez plus, et venez nous rencontrer, la prochaine réunion aura lieu le mercredi 16 juillet sur la 2 ème circonscription. Renseignez-vous auprès de Marie Favre au Neuvecelle près de 80 personnes se sont retrouvées Patrick Chevallay : Un secrétaire de circonscription heureux. La réunion publique que j avais la charge d organiser le mardi 29 avril dernier à «la salle d animation» de Neuvecelle fut un réel succès. Plus de 60 sympathisants ont pu écouter Messieurs Vassieux et Martin débattre sur la vie politique actuelle. Selon les échos, tous ont été passionnés par leurs interventions et enchantés par l accueil qu ils ont reçu, par le buffet qu ils ont dégusté et la tombola. Tout au long de cette soirée, ces personnes ont pu rencontrer et dialoguer avec tous nos cadres départementaux, Bernard Baudino et Bernard Guillerault, respectivement Secrétaires de la 1 ère et 4 ème circonscription, Marie Favre, de la 2 ème circonscription et Conseiller régional Rhône-Alpes, Thierry Casset, mon adjoint sur la 5 ème circonscription, ainsi que notre charmante militante Maryline Boujon qui était notre candidate en mars dernier lors des élections du Conseil Général sur le Canton du Biot. Nous avons pu apprécier la présence de Daniel Magnin, Maire de Maxilly, d un de ses adjoints et d un de ses conseillers municipaux. L équipe du Front National remercie Monsieur le Maire Louis Duret et son équipe qui nous ont prêté cette salle, ainsi que Monsieur Richard Deflon, boulangerpâtissier à Evian, qui, pour la 3 ème fois, nous a offert les quiches et les pizzas. Quant à moi, je remercie personnellement tous les commerçants et les particuliers qui m ont fournis les lots pour la tombola, des boissons pour le bar et des coups de mains pour décorer et préparer la salle, la nettoyer le lendemain, s occuper du son et de la tombola ainsi que du buffet : merci à Eric, responsable de la cuisine et de la présentation de tous mes buffets, à ma fidèle chouchou Christelle, la gentille Chantal, Robert, P tit Jean, Michel et Xavier. J espère qu étant venus à notre soirée, vous n en parlerez qu en bien à vos amis et que vous nous rejoindrez comme adhérent puis militant, en nous aidant, par exemple, à distribuer autour de vous, ce journal gratuit qui paraît tous les 2 mois. Pour toutes questions, suggestions ou informations sur une adhésion de votre part, n hésitez pas à me contacter : ou Comptez sur moi, je serai à votre écoute et à votre service. Dans l attente, je vous prie de croire, chers amis, à mes sentiments les plus respectueux. Louis Aliot, Secrétaire Général du Front National, s'est rendu le 8 mai dernier à Lyon pour rencontrer à la "Fédé du Rhône" les cadres FN de Rhône- Alpes en vue de la reconstruction du parti après les résultats décevants des présidentielles et législatives de Il a ainsi réservé à la Région Rhône-Alpes la primeur de son tour de France des régions pour exposer sa stratégie de redynamisation du FN autour de deux grands axes : assurer une meilleure implantation locale en vue des prochains scrutins électoraux ; restructurer Louis Aliot, Secrétaire général la formation de nos cadres et trop négligée durant ces derni En présence du Secrétai Dominique Martin, et des municipaux, Louis Aliot a so soixantaine de cadres rhônalp la formation à la fois doctrina base culturelle suffisante) et o être plus efficaces). Il a égalem manque de discipline et de co différents organes souvent

9 NDF_63:Mise en page 1 12/06/08 10:17 Page 9 les nouvelles du Front - numéro 63 - page 9 1 er mai 2008 en photos Nomination Lors du dernier Conseil national du 31 mai, Jacques Vassieux s est vu confier la responsabilité d une cellule nationale «Observatoire et riposte Internet» rattachée au Cabinet du Secrétaire général, Louis Aliot. Notre ami Jacques a également la lourde responsabilité de mettre en place le média des patriotes «www.nationspresse.info», contre-feux et anti-poison indispensables à la pensée unique et au politiquement correct. Au même Conseil national, Dominique Martin a été nommé «Secrétaire national à l animation des Fédérations et à l organisation interne», ainsi que responsable avec Steeve Briois de «L école des cadres». Ses nominations s inscrivent dans une volonté affirmée du Bureau exécutif, notamment de Marine Le Pen et de Louis Aliot, de mettre la priorité sur la formation des cadres du FN et sur l implantation locale du Mouvement national. Steeve Briois A dresses utiles Haute-savoie Front National de la Haute-Savoie BP Cluses Cédex - Tél./Fax : Permanence d Annecy 21, Rue de St Etienne (Pont Neuf) Cran Gevrier Tél. : (Les Vendredi de 18 à 20h) Secrétaire départemental Dominique MARTIN - BP Cluses Cédex Tél./Fax : Port. : Site : - courriel : général du Front National à Lyon nos cadres et militants, qui a été rant ces dernières années. du Secrétaire régional FN, tin, et des élus régionaux et is Aliot a souligné devant une adres rhônalpins l'importance de a fois doctrinale (pour avoir une uffisante) et opérationnelle (pour s). Il a également noté un certain pline et de coordination entre les nes souvent à l'origine des difficultés ressenties ces derniers temps. Il faut, selon lui, retrouver le sens de l intérêt général pour œuvrer à nouveau de façon concertée. Après avoir répondu aux questions des cadres présents sur l'état des finances du parti, la succession de Jean-Marie Le Pen et la situation politique actuelle, les participants ont participé à un déjeuner, offert par les élus régionaux, bien apprécié par tous Bernard RICHIER courriel : Arnaud HESPELLE courriel : Savoie Secrétaires de circonscriptions Bernard BAUDINO courriel : Marie FAVRE courriel : Dominique MARTIN courriel : Bernard GUILLERAULT courriel : Patrick CHEVALLAY courriel : Directeur départemental du DPS Directeur départemental du FNJ Front National de la Savoie BP Chambéry Cédex - Tél./Fax : Secrétaire départemental Jacques VASSIEUX - BP Poisy Cédex Tél./Fax : Port. : Site : - courriel : Secrétaire départemental adjoint Joëlle REGAIRAZ Directeur départemental du FNJ Michaël GUERIN

10 NDF_63:Mise en page 1 12/06/08 10:17 Page 10 les nouvelles du Front - numéro 63 - page 10 Alain Soral près des sommets Carnet Benoît Lacroix et son épouse, Christophe, Maïlys, Antoine, Jean et Marjolaine sont très heureux de vous annoncer la naissance de François le 18 mai Nous avons le regret de vous faire part du décès du père de Michel Landrivon. Le Bureau départemental présente ses plus sincères condoléances à son épouse et à Michel, Secrétaire départemental de 1987 à Le mercredi 7 mai, Alain Soral, membre du Conseil scientifique et du Comité central du FN, président de l'association Egalité et Réconciliation, était invité à Grenoble par un club de réflexion ainsi que par le Centre Lesdiguières, pour une première série de conférences. Alain Soral venait juste de monter dans le TGV Gare de Lyon, qu il apprenait que le maire socialiste de Grenoble avait retiré le prêt du local communal initialement accordé pour cette rencontre. Ceci a donc obligé les participants à se replier au dernier moment dans une salle finalement prêtée par un hôtel de la ville. Un peu à l étroit, les 70 personnes présentes, dont le Président du Conseil Scientifique du FN, Hugues Petit, ont cependant visiblement apprécié l exposé de l axe politique défendu. Le surlendemain, le vendredi 9 mai, Alain Soral était cette fois-ci à Annecy pour une nouvelle conférence sur le thème «droite des valeurs, gauche du travail». À Seynod plus exactement, aucun nervi trostskyste ou autre idiot utile du mondialisme ultralibéral n'est venu troubler l'organisation. En présence du Secrétaire départemental et Conseiller régional de Haute-Savoie, Dominique Martin, de sa collègue Marie Favre, d'une délégation d Unité Populaire de suisse voisine, près de 80 personnes, dont une nette majorité de «nouvelles têtes» jeunes pour la plupart, avaient fait le déplacement pour entendre le sociologue et romancier. Cet empêcheur de tourner en rond a mis en évidence le fait que l association actuelle qui prévaut dans les élites de notre société, à savoir celle de la gauche sociétale (médias, intellectuels, etc.) et de la droite économique (multinationales, spéculateurs, etc.), monstre hybride indirectement porté au pouvoir par les conséquences de Mai 68, est une aberration historique ralliant le pire des deux écoles pour affermir un système qui n a jamais été aussi contraire aux intérêts des peuples. Soral a répété à plusieurs reprises qu il fallait unir nos forces contre cette tendance libérale-libertaire en réalisant la nouvelle union du monde du travail et des valeurs. Après ce premier discours d une quinzaine de minutes, Alain Soral a répondu à un certain nombre de questions, toujours avec pertinence, humour et insoumission, notamment sur le sujet délicat de l immigration. Il nous a exhorté à nous attaquer à la politique d immigration et non pas aux immigrants euxmêmes «Si l on jette une pierre dans votre jardin, cela ne sert à rien de s en prendre à la pierre, il faut plutôt regarder d où vient la main qui l a jetée» marquant une distinction très nette entre les métissages qui peuvent avoir lieu par voie naturelle dans des cas individuels (et qui relèvent de la liberté de chacun) et l injonction idéologique du métissage obligatoire et généralisé tel que le véhicule une partie grandissante des médias. Car, a-t-il ajouté, la différence et la diversité sont parmi les biens les plus précieux de l humanité, et l obsession (souvent inconsciemment racialiste) d uniformiser, de mélanger à tout prix et de nier toute spécificité au nom d un universalisme mal compris, ne saurait qu aboutir à la négation de l Autre, c est-à-dire de soi-même. Enfin, une explication claire et précise a été donnée sur le fait qu'il n'y a pas d incompatibilité ni de contradiction à être régionaliste tout en étant nationaliste «des régions fortes pour une nation forte, une nation forte par des régions fortes». La nécessité d alliances transcourants, seules capables de dépasser les préjugés et les archaïsmes peut réunir les patriotes autour d un vrai projet populaire. Une causerie qui s est poursuivie tard dans la soirée autour d'un bon buffet campagnard sur le fond musical des «Persuaders». Yann Piriou Les petites annonces La Fédération recherche un local fermé (type garage) facile d accès sur la Haute-Savoie pour y entreposer son matériel. Vous pouvez faire vos proposi-tions auprès de : Dominique Martin au , ou par Front national B.P Cluses Cedex Contact : Bernard Richier au

11 NDF_63:Mise en page 1 12/06/08 10:17 Page 11 les nouvelles du Front - numéro 63 - page 11 Le coin des élus Vos élus tiennent permanence Conseil régional Rhône-Alpes Assemblée plénière des 29 et 30 mai 2008 Intervention de Dominique Martin PROLONGATION DE LA CONVENTION ÉTAT RÉGION RHÔNE-ALPES Monsieur le Président, chers Collègues, À Cluses : Chaque premier vendredi du mois, les trois élus FN sont à votre disposition en Mairie à partir de 19 h 30. Les débats sont animés par Dominique MARTIN, Conseiller municipal et Conseiller régional, avec Marianne Maurel et Allain Vernay. Prochaines dates : vendredi 4 juillet et vendredi 5 septembre. À Annemasse : Bernard Guillerault, Secrétaire de la 4 ème circonscription, et Arnaud Hespelle, Directeur départemental du FNJ, tiennent permanence le premier mardi de chaque mois à 19 heures 45 en Mairie (salle n 3 : entrée rue de la Gare). Prochaines dates : mardi 2 juillet et mardi 2 septembre. À Annecy : Les Conseillers régionaux Jacques VASSIEUX et Marie FAVRE, ainsi que Bernard BAUDINO, Secrétaire de la 1 ère circonscription, vous rencontrent chaque vendredi de 18 à 20 heures dans notre permanence de Cran-Gevrier, 21 rue de Saint- Étienne (Pont Neuf), Vous nous demandez aujourd hui de prolonger de deux ans la convention signée le 12 mars 2007 validant le transfert de l organisation et du financement des actions de formation de l AFPA à la Région Rhône-Alpes, transfert imposé par l application de la loi du 13 août 2004 relative aux libertés et responsabilités locales, une loi qui amplifie le processus de décentralisation entamé en Autrement dit, nous subissons, comme en 1983, le désengagement de l État pour des compétences qui le gênaient et qui continuent de le gêner, en l occurrence la Formation Professionnelle, domaine des plus compliqués si l on en juge à ses résultats en matière de lutte contre le chômage comme en matière de création d emplois. On aurait pu espérer que ce transfert soit voulu et mûrement réfléchi, et qu il cherche à unir deux compétences en vue d obtenir une meilleure cohérence régionale tout en préservant une politique nationale en matière de formation : d un côté l AFPA, une association qui depuis 1949 était un outil stratégique de la politique nationale en matière d emploi et de formation professionnelle, de l autre la Région Rhône-Alpes qui depuis 1983 s est beaucoup investie dans le même domaine y consacrant une très grosse part de son budget. En réalité, il n en est rien. C est ainsi que l on retrouve dans la convention initiale toutes les orientations stratégiques de la Région ou, plutôt, de l actuel exécutif régional : Le PRPE (Plan Régional Pour l Emploi) voté le 19 novembre 2004, et ces 21 mesures que le Front national avait qualifiées d accompagnement thérapeutique du chômage ; 21 mesures en réalité soit démagogiques, soit intéressées, soit partisanes, nous avons pu le constater depuis. Le PRDF (Plan Régional de Développement des Formations professionnelles) dont notre Assemblée a adopté la refondation le 20 juillet 2006, ce qui nous avait permis de vous dire que cette «refondation du PRDF» donnait la terrible impression que vous découvriez le problème, plus de deux ans après votre élection. Marie Favre, Dominique Martin et Jacques Vassieux au sein du Groupe FN sur les bancs de l Assemblée régionale Il est d ailleurs précisé dans convention initiale, article 2, point intitulé «Missions et objectifs de l AFPA en région» que l AFPA proposera «chaque année en octobre de l année N-1 un programme subventionnable s intégrant dans les priorités de la Région» C est donc très clair : ce transfert de l organisation des actions de formation de l AFPA à la Région Rhône-Alpes n apporte ni cohérence nouvelle, ni efficacité renforcée puisque les objectifs et les outils restent les mêmes. Quant au transfert du financement État-Région, 43 millions 415

12 NDF_63:Mise en page 1 12/06/08 10:17 Page 12 mille euros dès 2007, il s avère n être qu un simple jeu d écriture puisque, au final, la Région passe une commande à l AFPA pour un montant équivalent qu elle lui reverse. les nouvelles du Front - numéro 63 - page 12 Sacré pilotage qui nous a emmené droit dans le mur! Et l AFPA avec! Monsieur le Président, chers Collègues, Monsieur le Président, Chers Collègues, En 2006, lors de la délibération validant la première convention, nous avions prévenu que, comme dans toute décentralisation, le risque était grand que l État, d année en année, diminue ce transfert, alors que l AFPA, elle, deviendrait de plus en plus gourmande. C est chose faite, et vous le constatez hardiment page 10 de votre rapport, je vous cite : «les conditions et le cadre juridique de la décentralisation opérés par la loi du 13 août 2004 sont susceptibles de mettre en cause la survie de l AFPA. En effet, la plus grande incertitude pèse sur les conditions d emploi des crédits au-delà de l échéance du 31 décembre 2008, sur le devenir de services associés, qu il s agisse de l hébergement, de la restauration, de l accompagnement des stagiaires, et sur la gestion du patrimoine de l association.» CQFD, ce qu il fallait démontrer, même si l article 7 de la convention intitulé «Pilotage, suivi et évaluation» prévoit des «Tableaux de bord de suivi et de rendu compte», ainsi qu «un comité de pilotage et de suivi». Ce transfert qui nous était présenté comme la solution est devenue une usine à gaz de plus, une usine déficitaire de surcroît. J ose à peine vous le rappeler, tant c est évident, l unique, la seule solution passe par l entreprise, car elle seule crée de l emploi, elle seule transmet les savoir-faire tout en restant à la pointe de la technologie. Que la Région ne sache pas faire, passe encore, et ce n est pas faute d avoir prévenu, mais que cela coûte de plus en plus d argent pour maintenir des structures rapportées par la force de la loi, cela n est plus acceptable. Car au bout du compte, ce sont toujours les Rhônalpins qui paient avec leurs impôts, impôts sans cesse en augmentation, alors que leur pouvoir d achat ne cesse de diminuer. Comme disaient nos anciens : «Charité bien ordonnée commence par soi-même». C est la raison pour laquelle nous n accepterons pas cette prolongation ruineuse de convention. Monsieur le Président, chers collègues, je vous remercie de votre (aimable) attention. Qu en pense Marie? IL N Y A PAS DE QUOI ETRE FIER! Depuis quelques semaines, dans les médias, les anciens responsables gauchistes étalent sans complexe leurs souvenirs. On célèbre MAI 68. Dans le Dauphiné Libéré, récemment, on portait aux nues un certain monsieur, haut-savoyard, «qui avait lancé le premier pavé». Quel honneur! Moi, j ai trouvé ça scandaleux. En 68, un révolutionnaire de nationalité allemande, Daniel Cohn-Bendit, va mettre le feu à l Université Française durant des semaines, sans être inquiété par le pouvoir en place. Il galvanise ses troupes en affirmant «plus on crachera au visage des bourgeois, plus ils vous lécheront les pieds». Les gauchistes proclament dans leurs tracts «Armez-vous! Apprenez à vous battre». Ils tabassent les opposants dans les assemblées générales étudiantes. On est désormais loin du monôme étudiant. Les «enragés» profanent la tombe du soldat inconnu, multiplient les actions ultra violentes, dressent 60 barricades dans le Quartier Latin. Puis les organisations syndicales de gauche CGT, CFDT, UNEF et FEN décident d encourager la contestation étudiante. Le 13 mai, Roger Holeindre et les dirigeants des formations nationalistes défilent dans le calme. Ils sont plus de 10000, et vont lancer le signal fort d un nécessaire sursaut à un pouvoir qui doute de lui-même et de ses valeurs. Mais, la France est comme hypnotisée, elle est au bord de la paralysie générale. Le 21 mai, on compte 5 millions de grévistes ; le 23 mai, ils sont 10 millions, des centaines d usines sont occupées, et, dans celles qui ne le sont pas, les ouvriers ne peuvent plus travailler puisque les approvisionnements ne se font plus, plus de matières premières, plus de livraisons possibles, plus d approvisionnements en général, pénurie d essence, de médicaments. C est le foutoir général. Le 29 mai au matin, la France stupéfaite apprend que -De Gaulle a quitté le pays et s est réfugié à Baden-Baden. Le 30 mai, dans le prolongement de la manifestation du 13, les gaullistes soutenus par la majorité silencieuse des Français, descendent dans la rue. Ils seront à faire le déplacement de la Concorde à l Etoile. Le succès est inespéré, il va marquer la fin de la tragicomédie de mai 68, et le retour progressif à l état de droit. Tout ça pour en arriver où? Un bon nombre d idées de mai 68 ont profondément imprégné notre société au point que nombre d entre elles sont désormais acquises et admises comme normes. Ceux qui prônaient la révolution, la destruction du régime et de la société bourgeoise sont devenus les plus ardents défenseurs et profiteurs d un système qu ils entendaient combattre. Ceux qui voulaient «interdire d interdire» ou «jouir sans entraves» ont très vite compris qu ils faisaient fausse route, et que leur intérêt n était pas dans la défense du petit peuple, mais bien dans une société libérale permissive. Ils sont installés aujourd hui dans les étatsmajors politiques, dans les grandes entreprises, dans les médias, dans l Education Nationale. Ils ont tout renié de leurs engagements de jeunesse pour des avantages matériels et financiers. Ceux qui voulaient «interdire d interdire» en 68 ne sont-ils pas ceux qui condamnent dans certains cas- la liberté d expression, la liberté de pensée? Ne voit-on pas aujourd hui les associations de gauche manifester aux côtés du grand patronat pour une régularisation des sans-papiers, sachant que l apport important de main d œuvre étrangère fera baisser les salaires pour nos compatriotes? Le désir d autonomie, l individualisme, la rupture avec l autorité parentale, a conduit à l éclatement de la cellule familiale, à l inversion des valeurs. Notre jeunesse se laisse manipuler par ces anciens soixante-huitards devenus profs. L autosatisfaction remplace l honneur, la vulgarité le bon goût et la jouissance la moralité. Non, pas de quoi être fiers! Marie Favre Conseiller régional

13 NDF_63:Mise en page 1 12/06/08 10:17 Page 13 Confidentiel...Chut en bref... par Georges Moreau les nouvelles du Front - numéro 63 - page 13 DU PRIX DE L ESSENCE Les Français sont de plus en plus nombreux à tirer la langue pour boucler leur fin de mois, et l exemple de la flambée du prix de l essence est emblématique. Il y a huit ans, 1 dollar s échangeait contre 1,20 Euros, et le prix du Baril de Pétrole s établissait à 60 Dollars, soit le Baril à 72 Euros. L automobiliste payait alors le litre de super 1 euro. Or, actuellement un dollar s échange contre 63 centimes d'euro, et si le prix du baril de pétrole a explosé pour atteindre environ 135 dollars, il a baissé très sensiblement dans le même laps de temps en euro du fait de renchérissement de son cours face au dollar, soit 71 30, moins cher en euros qu il y a 8 ans (!). Pour autant, le prix du litre de super vendu à la pompe dépasse 1,50 euro. Bref les Français se posent la question suivante : si le baril est moins cher pour nous en Europe qu'en 2000, pourquoi l'essence estelle près de 35 % à 50 % plus chère qu'en 2000? Tout simplement parce que les Français sont plus que jamais considérés comme des vaches à lait, puisque le premier bénéficiaire de la hausse du brut est l Etat, le prix de l essence à la pompe étant composé à 80% de taxes gouvernementales. Une hausse dont la responsabilité incombe largement au gouvernement qui refuse de diminuer les taxes sur le carburant. Et dans le même temps, les européistes de l UMPS nous expliquent que l adoption de la monnaie unique a permis aux automobilistes français d atténuer fortement la flambée du cours du brut «UN SEUL CHANGEMENT, CELUI QUI FAIT MAL» Dans Les 4 vérités hebdos de fin mai, Christian Lambert, ancien Ambassadeur de France, tire le bilan de cette première année de pouvoir sarkozyste. «En matière de sécurité, la situation s est aggravée. Les professeurs sont toujours agressés de multiples façons dans les établissements scolaires qui comptent jusqu à 150 nationalités différentes ( ). L insécurité de l emploi est toujours là. Le chômage reste massif. Un jeune Français a deux fois plus de risques d être chômeur qu un jeune Allemand et quatre fois plus qu un jeune Danois». M. Lambert, qui note au passage que la liberté d expression reste en France toute relative - «la prudence impose de ne pas traiter certains sujets» - pointe une autre promesse du mari de Carla Bruni, «le service minimum dans les transports». Or celui-ci «est purement théorique : on est toujours en cas de grève, pressé comme un citron dans les voitures du métro, contrairement aux règles élémentaires de l hygiène ou de la dignité humaine». Pareillement, «la fiscalité n a pas changé, personne n a entendu dire que l impôt sur le revenu ait diminué. Les impôts locaux vont sûrement augmenter encore. Depuis huit mois, six taxes et impôts nouveaux ont été créés en douce. L ISF n a pas disparu ( ), pas un seul exilé fiscal n a regagné la France et beaucoup continuent à fuir». Ce n est pas non plus une surprise «l immigration se porte très bien», «on est en route pour régulariser des milliers et des milliers de clandestins au cas par cas, lesquels sont au nombre de « ». Les déficits aussi sont toujours là ; «la dette gigantesque d un pays en faillite s alourdit chaque jour davantage», «déficits et dette» qui vont encore augmenter sur fond de faible croissance et de reprise du chômage, sachant que «les fondamentaux sont tellement négatifs que la France n a aucune chance de se redresser» si elle poursuit dans la même voie. «En somme, conclut M. Lambert, nos compatriotes n auront connu depuis un an qu un seul changement, et celui qui fait mal : le coût de la vie. Tous les prix s envolent. 40% de hausse des produits alimentaires sur un an, sans oublier le prix des carburants. Phénomène mondial certes, mais les taxes énormes, notamment sur les hydrocarbures, ce n est pas un phénomène mondial, c est un phénomène national. Bref les réformes, on les guette, on les attend, on les devine, mais pratiquement on ne les voit jamais». MAYOTTE, UN MOIS ET DEMI APRES Le quotidien gratuit 20 Minutes a consacré fin mai un article revenant sur les ratonnades anti-blancs auxquelles se sont livrés il y a deux mois des immigrés clandestins anjouanais sur l île de Mayotte, lorsque «le 27 mars au matin, des centaines de Comoriens vivant clandestinement sur l'île française de Mayotte sont sortis de leurs bidonvilles, coupe-coupe à la main, et s'en sont pris aux Français». «Le pire a été évité, une vingtaine de personnes seulement ont été blessées. Mais aujourd'hui, les Français de Mayotte, «métros» et Mahorais réunis, sont encore profondément traumatisés par cette «chasse aux Blancs», la première dans l'histoire de cette collectivité territoriale française ( ). Surtout, ils craignent que les étrangers de l'île - selon certaines sources, ils seraient le double - s'en prennent de nouveau à eux». «L'ambiance (entre communautés) était froide, elle est désormais glaciale», témoigne Jean- Michel Laurence, chef du service des Renseignements généraux. «La pression migratoire est telle que les tensions sont inévitables. Chaque jour, entre deux cents et trois cents Comoriens débarquent clandestinement sur les plages de l'île, où le PIB par habitant est environ neuf fois supérieur». Ce qui explique notamment que Mayotte accueille la plus grande maternité française, les immigrées venant y accoucher en grand nombre pour mettre au monde des «Français de papier» par les vertus du droit du sol MEMES CAUSES, MEMES EFFETS? «Les Mahorais voient des bidonvilles se créer sous leurs fenêtres et sur les hauteurs de leur ville, ça leur déplaît», rapporte encore 20 Minutes citant le chef des RG ( ). Selon lui, 75 % des enfants scolarisés à l'école primaire sont étrangers. Résultat : les classes sont saturées, les enfants entrent à l'école à 6 ans au lieu de 3 en métropole, et les cours se déroulent soit le matin, soit l'après-midi». «Même si la situation semble être revenue à la normale, constate le quotidien, les forces de l'ordre n'excluent pas une nouvelle crise. Voire des expéditions punitives de Mahorais, qui iraient incendier les bidonvilles en représailles sanglantes». «Représailles» que l on a vues à l œuvre courant ami en Afrique du Sud où des milliers d immigrés zimbabwéens ont dû être déplacés à la suite des violences qui ont débuté dans l'ancien ghetto noir d'alexandra le 11 mai avant de s étendre à d'autres quartiers pauvres de la ville ; émeutes qui ont fait 22 morts selon un premier bilan rendu public par la police. Une immigration sauvage zimbabwéenne qui a fui le chaos social et économique généré par le tyran Mugabe, mais à laquelle la population noire, notamment la plus défavorisée, attribue la hausse constante de la criminalité et du chômage dans les années qui ont suivi l abolition de l apartheid ÇA FAIT BEAUCOUP? Le député PS André Vallini a estimé que le Ministre de la Justice Rachida Dati donnait l impression de ne «pas être intéressée» par son poste, pointant sa «frivolité insoutenable», et l'accusant d'entrer dans les prisons «comme on monte les marches du festival de Cannes», et ce n est pas Jack Lang qui le contredira «Depuis un an, elle a fait la preuve qu'elle n'était pas vraiment à la hauteur de la fonction qui lui a été confiée», a assuré M. Vallini. Un avis partagé semble-t-il par son «amie» Rama Yade qui dénonce, rapporte le Nouvel Obs d avril, son goût un brin frénétique pour les paillettes et les jolies robes Reste que Mme. Dati, un des chouchous de Nicolas Sarkozy, ne semble pas concernée par la remontée de bretelles assez sévère qu aurait administrée le Président de la République à ses ministres, les invitant à communiquer avec plus de professionnalisme et à arrêter les cafouillages. À l heure où les Français sont étranglés chaque jour un peu plus par l Etat, Mme Dati multiplie les réceptions au point d avoir, en un trimestre, déjà explosé son budget 2008, dépensant par ailleurs euros en frais de représentation, contre «seulement» pour ses collègues. La belle Rachida, aux compétences pour le moins incertaines, fait preuve en outre d un caractère particulièrement «agréable» puisque après Gaël Tchakaloff, chargée de la communication du Ministre de la Justice et François Guéant (fils de Claude, secrétaire général de l Elysée), un nouveau membre du cabinet de Mme Dati vient de claquer la porte, en la personne du Conseiller diplomatique Pierre Boussaroque. Soit la onzième démission en moins d un an DATI, LE CONTRAT DE CONFIANCE Comme dit le proverbe, on ne choisit pas sa famille, mais le cursus de certains frères de Rachida Dati fait un peu désordre pour un Garde des Sceaux. Le 21 août, Jamal Dati avait été condamné à 12 mois de prison ferme par la Cour d'appel de Nancy, notamment pour «cession, transport, usage et importation de stupéfiants». Si Jamal Dati avait déjà écopé en 2001 de trois ans d'emprisonnement, dont 18 mois ferme, pour un trafic d'héroïne dans la région de Chalonsur-Saône (Saône-et-Loire), Jamal a bénéficié finalement d'un régime de semi-liberté dans le cadre d'un aménagement de sa peine. À l instar d ailleurs d un autre frère du Ministre de la Justice, le multirécidiviste Omar Dati, 35 ans, de nouveau condamné en décembre à huit mois de prison ferme dans une affaire de stupéfiants, mais qui a été placé sous surveillance électronique, au motif que l état de santé de sa fille nécessite sa présence...

14 NDF_63:Mise en page 1 12/06/08 10:17 Page 14 les nouvelles du Front - numéro 63 - page 14 Le coin des Amis Michel LANDRIVON L'Assureur qui fait Front Assurances des particuliers, Artisans-Commerçants, Placements-Retraites, Risques d'entreprises 29, rue Saint Exupéry SEYNOD Tél. : Fax. : Découvrez LE média des patriotes Cette rubrique vous permet de vous adresser à des entreprises amies pour tout ce dont vous auriez besoin. Autant faire travailler nos amis que nos ennemis! Nous espérons que d autres fournisseurs se feront connaître pour développer ce service sur les Savoie. Après vérification de leur sérieux et de leur compétence, nous ferons figurer leur publicité dans les Nouvelles du Front. Pour être présent, il leur suffit de prendre contact avec la rédaction au Vous pouvez également nous demander par courrier, et de façon confidentielle, la liste des professionnels amis proches de chez vous. ENSEMBLE NOUS GAGNERONS Découvrez «Le forum des patriotes» forum de discussion entre membres du Front national sur Venez poser vos questions, nous soumettre vos suggestions et réflexions, et participer ainsi à la diffusion de nos idées. Secteur Annecy : Secteur Cluses : Vous voulez vendre ou acheter un bien, Appartements, Maisons, Terrains. N hésitez pas à nous appeler, le meilleur accueil vous sera réservé. Toutes Transactions immobilières Expertises, Conseils RAPPEL - Beaucoup d entre vous, lorsque nous les rencontrons, nous disent être très contents de recevoir ce petit journal. Nombreux ont été ceux qui nous ont fait parvenir un chèque pour nous permettre de continuer la fabrication et la distribution de ce lien indispensable entre nous. Merci à eux, merci à vous qui, par votre geste, nous encouragez à poursuivre notre combat. Mais hélas, car il y a un mais, beaucoup trop de nos amis oublient encore de participer et ne sont pas à jour d abonnement. Ceux qui sont gênés ne nous enverront rien et c est normal. Nous les livrerons quand même. Mais les autres, tous les autres qui peuvent adresser un chèque de 10 Euros (au moins), doivent le faire. Cela paiera à peine l affranchissement de leur journal, mais ça aidera. Nous comptons sur eux, nous comptons sur vous. Merci. N'OUBLIEZ PAS NON PLUS de nous signaler votre éventuel changement d'adresse grâce au coupon ci-dessous afin que nous puissions continuer de vous envoyer ce précieux antidote. CONSEIL : après avoir lu votre journal, pensez à le glisser dans la boîte d'un voisin! Nom :... Prénom :... Né(e) le :... Profession :... Adresse : Téléphone :... Portable : Abonnez-vous : Adhérez et recevez tous les mois Français d Abord Abonnement aux Nouvelles du Front Adhésion simple (sans obligation d adhésion au FN) Adhésion couple Abonnement de soutien... Adhésion FN Jeunesse (- de 25 ans) (sans obligation d adhésion au FN) Adhésion revenus modestes Adhésion de soutien Je souhaite participer aux actions militantes Coupon et règlement à l ordre du FN, à retourner à : Front National - BP Cluses Cédex

15 NDF_63:Mise en page 1 12/06/08 10:17 Page 15 les nouvelles du Front - numéro 63 - page 15 Le coin des Blagues TOUT S'EXPLIQUE! C'est scientifiquement prouvé! Un troupeau de moutons ne peut se déplacer qu'à la vitesse du mouton le plus lent. Quand le troupeau est pourchassé, ce sont les plus lents et les plus faibles qui sont attaqués en premier. Cette sélection naturelle est bonne pour le troupeau en général, parce que la vitesse du troupeau augmente à mesure que les plus lents et les plus faibles sont éliminés. De la même façon, le cerveau humain ne peut fonctionner plus vite que ses cellules les plus lentes. Comme on le sait aujourd'hui, la consommation d alcool détruit les cellules du cerveau. Naturellement ce sont les cellules les plus lentes et les plus faibles qui sont détruites en premier. On peut donc en déduire qu'une consommation d'alcool élimine les cellules les plus faibles, rendant ainsi notre cerveau de plus en plus performant. Ce qui explique pourquoi on se sent toujours un peu plus intelligent après 4 ou 5 apéros!!! Je l savais ATTENTION ARNAQUE J'ai été victime d'une ARNAQUE au Magasin AUCHAN (près de chez moi, et d'après certains c'est aussi dans toute la France) Je vous en informe pour que vous ne vous fassiez pas avoir comme moi. Voici comment cela fonctionne : Deux superbes jeunes filles vous abordent alors que vous rangez vos courses dans le coffre de votre voiture. Elles commencent par frotter votre pare-brise avec une éponge et un produit pour les vitres, leur poitrine sortant littéralement de leur chemisier trop serré. Il est presque impossible de ne pas y prêter attention. Alors que vous les remerciez et leur offrez un pourboire, elles le refusent et vous demandent de les conduire dans un autre centre commercial. Si vous acceptez, elles montent à l'arrière de votre voiture. En chemin, elles commencent à se déshabiller et à faire l'amour. L'une d'elles passe ensuite sur le siège passager et vous fait une fellation pendant que l'autre... vole votre pack d'eau! Soyez donc extrêmement vigilant! Ceci pourrait aussi vous arriver! On m'a ainsi volé un pack d'eau vendredi dernier, un autre samedi, deux fois dimanche, encore une fois ce lundi matin. J'y retourne demain J'en ai marre d'acheter constamment des packs d'eau à 1 20 Donc soyez vigilant. IL Y A DES MAROCAINS HONNETES. Un Marocain possède une voiture depuis vingt ans, il désire s'en débarrasser chez un garagiste. «OK» dit le garagiste, «Allons voir votre voiture». «Quel âge a cette voiture?» «Vingt ans» Ils s'assoient dans la voiture, le garagiste derrière le volant. Les housses en plastique d'origine d'il y a vingt ans enveloppent encore les sièges. Le garagiste regarde le compteur kilométrique, et constate avec stupéfaction qu'après vingt ans il n'affiche que 500 Kms!!! «Monsieur, vous avez certainement trafiqué le compteur kilométrique?» «Non, non, Monsieur, tout est d'origine». Le garagiste demande alors : «Mais quel usage en avezvous fait?» Et le Marocain de répondre : «Je l'utilisais pour aller travailler». vit l'ours au-dessus de lui, la patte droite prête à le déchiqueter! À cet instant, l'athée s'écria : «Oh, mon Dieu!» Aussitôt Le temps s'arrêta, l'ours se figea et la forêt devint silencieuse. Une lumière vive apparut près de l'homme et une voix vint du ciel : «Tu as nié mon existence durant toutes ces années et attribué la Création à un accident cosmique». «Et aujourd'hui tu m'appelles à l'aide!!?» L'athée regarda vers la lumière et implora : «C'est vrai, je n'attends rien pour moi, mais l'ours, lui, pouvez-vous le rendre catholique???» HONNEUR SICILIEN Une Sicilienne de 17 ans rentre penaude chez ses parents au petit matin. «Papa, maman, j'ai couché avec un homme et je suis enceinte» Le père tourne fou, brandit son fusil, demande qui est le coupable, et jure sur la Madone qu'il va le plomber. La gamine : «Mais c'est un type bien, il va prendre ses responsabilités». Sur ces paroles, une grosse berline entre dans la cour de la ferme et un grisonnant ultra classe en descend. Il salue, s'assied à la table et s'adresse aux parents de la petite : «J'ai eu commerce avec votre fille, et mes obligations familiales m'interdisent de prolonger notre relation. Cependant je suis un homme d'honneur, et je tiens à ce qu'elle et son enfant ne soient pas laissés dans le besoin. C'est pourquoi je vous propose l'arrangement suivant : s'il naît un garçon, je lui ouvre un compte que je crédite d'un million d'euros, et j'ajoute une chaîne de 5 concessions Alfa Roméo dans tout le pays. Si en revanche il naît une fille, elle aura la même somme et une chaîne de 10 salons de coiffure sur Palerme et Catane. Par contre, si elle perd l'enfant Le père lui pose la main sur l'épaule et l'interrompt : «Tu la rebaises». EXTRA J'espère que ça vous ne vous arrivera pas trop tôt!!! Vous êtes-vous déjà senti coupable de regarder les gens de votre âge, et de penser «je ne peux pas paraître aussi vieille!»? Alors, vous allez adorer cette blague!!! J'étais assise dans la salle d'attente pour mon premier rendez-vous avec un nouveau dentiste, quand j'ai remarqué que son diplôme était accroché sur le mur. Il y était inscrit son nom, et je me suis soudain souvenu d un grand brun portant ce nom. Il était dans ma classe de lycée quelques 40 ans auparavant, et je me demandais si cela pouvait être le même garçon pour qui j'avais craqué à l'époque? Quand je suis entrée dans la salle de soins, j'ai immédiatement écarté cette pensée de mon esprit. Cet homme grisonnant, dégarni, et le visage marqué de profondes rides, était bien trop vieux pour avoir été mon amour secret... quoique??? Après qu'il eut examiné ma dent, je lui ai demandé s il était allé dans le même lycée que moi. «Oui», m'a-t-il répondu. «Quand avez-vous été diplômé?», ai-je demandé. «1959. Pourquoi cette question?», répondit-il. «Eh bien vous étiez dans ma classe», me suis-je exclamé. Et alors cet affreux vieux schnock m'a demandé : «Vous étiez prof de quoi?». UN ATHEE SE PROMENAIT Un athée se promenait dans les bois savourant la beauté de la nature. Soudain, au détour d'un sentier, il se trouva nez à nez avec un énorme grizzly. Pris de panique, il courut aussi vite qu'il le pu, regarda par-dessus son épaule et réalisa que l'ours le talonnait. Il trébucha et tomba sur le sol, roula sur lui-même, et, comme il tentait de se relever, il

16 NDF_63:Mise en page 1 12/06/08 10:17 Page 16 les nouvelles du Front - numéro 63 - page 16 À PHOTOCOPIER - À DIFFUSER - À PHOTOCOPIER - À DIFFUSER - À PHOTOCOPIER - À DIFFUSER

Patrick VIDAL AU CHEVET DE FRANCE. OU COMMENT ESSAYER De LA soigner

Patrick VIDAL AU CHEVET DE FRANCE. OU COMMENT ESSAYER De LA soigner Patrick VIDAL AU CHEVET DE FRANCE OU COMMENT ESSAYER De LA soigner 1 Patrick VIDAL Au chevet de France Ou comment essayez de la soigner 2 Toute reproduction ou publication partielle, de cet ouvrage est

Plus en détail

Ambassade de France en Irak Bureau de Erbil - Hawler

Ambassade de France en Irak Bureau de Erbil - Hawler Ambassade de France en Irak Bureau de Erbil - Hawler Allocution prononcée le dimanche 1 er juin 2008 par Son Excellence Monsieur Bernard Kouchner, Ministre des Affaires étrangères et européennes, lors

Plus en détail

BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT

BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT www.cfdt.fr SOMMAIRE 4 5 6 7 8 9 10 11 ADHÉRER ME REPRÉSENTER ME DÉFENDRE COTISER / VOTER Rédaction, création et réalisation graphiques :

Plus en détail

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES Mise en contexte : Dans le cadre d une activité de formation basée sur une analyse en groupe de récits exemplaires de pratiques d enseignants expérimentés, des futurs enseignants du préscolaire/primaire

Plus en détail

efficace utile libre autonome1 solidaire Pour agir utile, et construire ensemble! Je crée une liste UNSA CE/DP dans mon entreprise! www.unsa.

efficace utile libre autonome1 solidaire Pour agir utile, et construire ensemble! Je crée une liste UNSA CE/DP dans mon entreprise! www.unsa. réformiste efficace www.unsa.org libre Pour agir utile, utile et construire ensemble! Je crée une liste UNSA CE/DP dans mon entreprise! solidaire autonome1 Depuis 1993, l UNSA a connu un fort développement

Plus en détail

N 20 Du 1 au 7 mai LA SÉANCE D ACTU DE LA SEMAINE

N 20 Du 1 au 7 mai LA SÉANCE D ACTU DE LA SEMAINE N 20 Du 1 au 7 mai LA SÉANCE D ACTU DE LA SEMAINE Cette semaine, c est une fiche actu un peu différente que nous te proposons : Nous te donnons la parole! Et toi, que ferais-tu si tu étais élu(e) président(e)

Plus en détail

Monsieur l Ambassadeur, chers amis,

Monsieur l Ambassadeur, chers amis, Monsieur l Ambassadeur, chers amis, Je suis très honorée par la haute distinction dont vous venez de me remettre les insignes. Et je vous remercie de vos paroles particulièrement chaleureuses. Je suis

Plus en détail

Dossier d expatriation

Dossier d expatriation 3 ème année IPAG Alexis Keuleyan Dossier d expatriation Expatriation réalisée dans l université d Huddersfield en Angleterre. Arrivant à la fin de mon premier semestre de 3 ème année à l IPAG, que j ai

Plus en détail

Intervention de Thierry BRAILLARD. Clôture du Forum sur l intégrité du sport. Université de la Sorbonne. Paris le 15 mai 2014

Intervention de Thierry BRAILLARD. Clôture du Forum sur l intégrité du sport. Université de la Sorbonne. Paris le 15 mai 2014 Intervention de Thierry BRAILLARD Clôture du Forum sur l intégrité du sport Université de la Sorbonne Paris le 15 mai 2014 Mesdames, Messieurs, Chers amis du sport, Depuis que j'ai été nommé secrétaire

Plus en détail

L'INVITE DE L'ECONOMIE Le 12/12/2014 20 :18 :27 Invitée : Marie-Anne BARBAT-LAYANI, directrice générale de la FEDERATION BANCAIRE FRANÇAISE

L'INVITE DE L'ECONOMIE Le 12/12/2014 20 :18 :27 Invitée : Marie-Anne BARBAT-LAYANI, directrice générale de la FEDERATION BANCAIRE FRANÇAISE 1/5 Marie-Anne Barbat-Layani : «C est le bon moment pour investir, pour aller voir sa banque avec un projet». Retrouvez l interview de Marie-Anne Barbat-Layani, directrice générale de la FBF, qui était

Plus en détail

DIPLÔME D ÉTUDES EN LANGUE FRANÇAISE

DIPLÔME D ÉTUDES EN LANGUE FRANÇAISE DIPLÔME D ÉTUDES EN LANGUE FRANÇAISE Niveau A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues 1 ÉPREUVES COLLECTIVES DURÉE NOTE SUR Compréhension de l oral Réponse à des questionnaires de compréhension

Plus en détail

Il faut que tout le monde travaille ensemble pour supprimer ces problèmes. Aujourd hui, je vous demande de faire confiance au Gouvernement.

Il faut que tout le monde travaille ensemble pour supprimer ces problèmes. Aujourd hui, je vous demande de faire confiance au Gouvernement. Le mardi 3 juillet 2012, le Premier Ministre de la France a parlé aux Députés. Le Premier Ministre est le chef du Gouvernement de la France. Il y a plusieurs Ministres dans le Gouvernement. Le Premier

Plus en détail

Bâle 3: le retour du Régulateur

Bâle 3: le retour du Régulateur Bâle 3: le retour du Régulateur Au siège de la banque Universelle Hey c est quoi cette tête d enterrement? T as lu les journaux sur les nouvelles règles de Bâle 3? Le régulateur veut augmenter le capital

Plus en détail

Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques...

Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques... Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques... Je suis Karine Nivelais je vis en couple, nous avons 40 et 45 ans, et 4 enfants qui ont 14, 12, 11 ans et 6 ans. Pour notre troisième

Plus en détail

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du développement personnel, vous avez lancé votre activité il y a quelques semaines ou quelques mois et vous aimeriez la

Plus en détail

Emissions TV contre les discriminations Discrimina Stop

Emissions TV contre les discriminations Discrimina Stop Emissions TV contre les discriminations Discrimina Stop Témoignage de Joëlle Gerber, coordinatrice au Conseil municipal des enfants de Schiltigheim. La commission «Respect de l autre» 2007-2010 du Conseil

Plus en détail

Sondage sur le travail de conseiller d arrondissement et de conseiller municipal

Sondage sur le travail de conseiller d arrondissement et de conseiller municipal Sondage sur le travail de conseiller d arrondissement et de conseiller municipal Mémoire déposé dans le cadre des consultations citoyennes sur le projet de réforme de la gouvernance du Renouveau Sherbrookois

Plus en détail

Intervention de Marisol Touraine. Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes

Intervention de Marisol Touraine. Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes Intervention de Marisol Touraine Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes Projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2016 Nouvelle lecture à l Assemblée

Plus en détail

Intervention Intersyndicale du 11 octobre 2011. Journée nationale d action interprofessionnelle «Pour une autre répartition des richesses»

Intervention Intersyndicale du 11 octobre 2011. Journée nationale d action interprofessionnelle «Pour une autre répartition des richesses» Intervention Intersyndicale du 11 octobre 2011. Journée nationale d action interprofessionnelle «Pour une autre répartition des richesses» Nous sommes aujourd hui, plus de 500 manifestants dans les rues

Plus en détail

Rapport de fin de séjour

Rapport de fin de séjour Rapport de fin de séjour Université Pierre Mendès France - Università degli studi Bicocca Vie pratique Logement Type de logement Pour ce séjour j ai fait le choix de trouver un appartement en collocation

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE DES RETRAITES CGT SEMITAN SYNDICAT DES RETRAITES CGT DE LA SEMITAN LA REVOLTE

CONFERENCE DE PRESSE DES RETRAITES CGT SEMITAN SYNDICAT DES RETRAITES CGT DE LA SEMITAN LA REVOLTE CONFERENCE DE PRESSE DES RETRAITES CGT SEMITAN SYNDICAT DES RETRAITES CGT DE LA SEMITAN LA REVOLTE Y a-t-il une différence entre la politique d austérité qu a mené Nicolas Sarkozy envers le monde du travail

Plus en détail

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B1. Petits malheurs de la vie quotidienne

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B1. Petits malheurs de la vie quotidienne ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE Niveau B1 Petits malheurs de la vie quotidienne Le dossier comprend : - une fiche apprenant - une fiche enseignant - un document support Auteurs-concepteurs : Stéphanie Bara,

Plus en détail

Alors, ce matin je répondrai à ces allégations et ce, dans la plus grande transparence.

Alors, ce matin je répondrai à ces allégations et ce, dans la plus grande transparence. Notes pour une déclaration de M. Marc Gascon, maire de la Ville de Saint-Jérôme et président de l Union des municipalités du Québec, concernant les questions d éthique et d intégrité Jeudi 11 novembre

Plus en détail

Remise de l Ordre National du Mérite à Mmes Elena Vladimirovna Danilova et Natalia Vladimirovna Orlova. Moscou 26 ami 2014

Remise de l Ordre National du Mérite à Mmes Elena Vladimirovna Danilova et Natalia Vladimirovna Orlova. Moscou 26 ami 2014 Remise de l Ordre National du Mérite à Mmes Elena Vladimirovna Danilova et Natalia Vladimirovna Orlova Moscou 26 ami 2014 Discours de M. Jean-Maurice Ripert Ambassadeur de France en Russie Chère Elena

Plus en détail

MATHEYSINE DEVELOPPEMENT ASSEMBLEE GENERALE DU 6 JUIN 2013 Barrage du Sautet - CORPS

MATHEYSINE DEVELOPPEMENT ASSEMBLEE GENERALE DU 6 JUIN 2013 Barrage du Sautet - CORPS MATHEYSINE DEVELOPPEMENT ASSEMBLEE GENERALE DU 6 JUIN 2013 Barrage du Sautet - CORPS Rapport moral de Fabrice MARCHIOL, Président de Matheysine-Développement (SMIME + ADM) (Peut être seulement) pour quelques

Plus en détail

HOLLANDE UN AN APRES L ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DE 2012

HOLLANDE UN AN APRES L ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DE 2012 Ifop Fiducial / Europe 1 Bilan de l action de François Hollande un an après l élection présidentielle de 2012 BILAN DE L ACTION DE FRANÇOIS HOLLANDE UN AN APRES L ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DE 2012 La méthodologie

Plus en détail

RAPPORT DE FIN DE SEJOUR ERASMUS

RAPPORT DE FIN DE SEJOUR ERASMUS RAPPORT DE FIN DE SEJOUR ERASMUS a/ Vie pratique Au cours de mon année Erasmus à Almeria, j ai habité dans deux logements. Tout d abord au début de l année, j ai cherché mon premier logement grâce au service

Plus en détail

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012 Stage 2012 Grenoble Ecole de Management Stage 2012 I. Vie pratique Il y a six ans, Rotary International m a donné l opportunité d aller étudier un an à l étranger. Cette expérience a été la plus enrichissante

Plus en détail

Intervention de Gilles LEPROUST, Maire d Allonnes Inauguration du lieu d écoute santé «Escale» Le lundi 6 octobre 2008

Intervention de Gilles LEPROUST, Maire d Allonnes Inauguration du lieu d écoute santé «Escale» Le lundi 6 octobre 2008 Intervention de Gilles LEPROUST, Maire d Allonnes Inauguration du lieu d écoute santé «Escale» Le lundi 6 octobre 2008 Ce soir, nous inaugurons un nouveau lieu pour un nouveau service mis à la disposition

Plus en détail

Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris

Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris Paris, mardi 12 juillet 2011 SEMINAIRE «THE GREATER PARIS PROJECT : FINANCIAL AND REAL ESTATE INVESTMENT OPPOTUNITIES» LONDRES, ROYAUME

Plus en détail

PREPAVOGT-ESSCA (Management - Finance)

PREPAVOGT-ESSCA (Management - Finance) partenaire de Créateurs d avenirs PREPAVOGT Yaoundé, le 28 mars 2015 B.P. : 765 Yaoundé Tél. : 22 01 63 72 / 96 16 46 86 E-mail. : prepavogt@yahoo.fr www.prepavogt.org PREPAVOGT-ESSCA (Management - Finance)

Plus en détail

Copropriété JE SUIS COPROPRIETAIRE QU EST-CE QUE LE CONSEIL SYNDICAL?

Copropriété JE SUIS COPROPRIETAIRE QU EST-CE QUE LE CONSEIL SYNDICAL? Copropriété Le Conseil Syndical en 10 Questions JE SUIS COPROPRIETAIRE QU EST-CE QUE LE CONSEIL SYNDICAL? Association des Responsables de Copropriété 29, rue Joseph Python 75020 PARIS Tél. : 01 40 30 12

Plus en détail

SIMULATION ELECTORALE

SIMULATION ELECTORALE SIMULATION ELECTORALE COMMUNICATION - PROGIS - JOURNALISME IEP Grenoble - Présidentielle 2012 SIMULATION ELECTORALE PRÉSIDENTIELLE 2012 A l initiative de l Association des Diplômés, cette simulation du

Plus en détail

Chapitre 3: Qui tient les ficelles en Europe?

Chapitre 3: Qui tient les ficelles en Europe? Chapitre : Qui tient les ficelles en Europe?. Qui est qui? Tout comme une commune, une province ou un pays, l Union européenne est gouvernée par des politiciens. Ceux-ci travaillent au sein de différentes

Plus en détail

ÉPARGNER POUR UN PROJET FUTUR

ÉPARGNER POUR UN PROJET FUTUR Activités éducatives pour les 8 à 9 ans ÉPARGNER POUR UN PROJET FUTUR HABILETÉS FINANCIÈRES ÉPARGNER UTILISER UN COMPTE DANS UNE INSTITUTION FINANCIÈRE FAIRE UN BUDGET SOMMAIRE DE L ACTIVITÉ Apprendre

Plus en détail

Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi!

Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi! Think... Edition Spéciale Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi! Le 4 avril 2011, Barack Obama annonçait sa candidature à l élection présidentielle américaine de 2012 sur Youtube.

Plus en détail

Colloque Prévention et gestion de la fraude aux cartes bancaires 17 janvier 2008. Discours d ouverture par M. Noyer, Gouverneur de la Banque de France

Colloque Prévention et gestion de la fraude aux cartes bancaires 17 janvier 2008. Discours d ouverture par M. Noyer, Gouverneur de la Banque de France Colloque Prévention et gestion de la fraude aux cartes bancaires 17 janvier 2008 Discours d ouverture par M. Noyer, Gouverneur de la Banque de France Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs, Je suis

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR ARTICLE 1 : ADMISSION DES MEMBRES ARTICLE 2 : DEMISSION-RADIATION

REGLEMENT INTERIEUR ARTICLE 1 : ADMISSION DES MEMBRES ARTICLE 2 : DEMISSION-RADIATION COCuMONT Mémoire et Patrimoine REGLEMENT INTERIEUR ARTICLE 1 : ADMISSION DES MEMBRES 1.1. Membres actifs : Les membres actifs sont admis lors du paiement de la cotisation annuelle. Ils bénéficient de tous

Plus en détail

ANALYSE QUALITATIVE RESTREINTE

ANALYSE QUALITATIVE RESTREINTE Uniquement disponible sur le site web du CELV: http//www.ecml.at Document de référence 3: ANALYSE QUALITATIVE RESTREINTE Objet et méthode: Nous avons voulu comprendre au-delà des réponses au questionnaire

Plus en détail

«Qui est donc responsable du déclenchement de la deuxième guerre Mondiale?»

«Qui est donc responsable du déclenchement de la deuxième guerre Mondiale?» «Qui est donc responsable du déclenchement de la deuxième guerre Mondiale?» Michael Jabara Carley Professeur au département d histoire de l Université de Montréal, auteur de 1939: l'alliance de la dernière

Plus en détail

JOURNÉE SUR LA VIE ASSOCIATIVE DE TRAVAIL. Retour du 17 novembre 2012 et pistes de réflexion. www.ville-bonneuil.fr

JOURNÉE SUR LA VIE ASSOCIATIVE DE TRAVAIL. Retour du 17 novembre 2012 et pistes de réflexion. www.ville-bonneuil.fr JOURNÉE DE TRAVAIL SUR LA VIE ASSOCIATIVE Retour du 17 novembre 2012 et pistes de réflexion www.ville-bonneuil.fr Les associations au cœur des débats Le discours du maire, Patrick Douet 2 «Je veux tout

Plus en détail

Et maintenant? Conseils.

Et maintenant? Conseils. Et maintenant? Conseils. Il y a quelques semaines, le docteur nous a renvoyé à la maison en nous annonçant : votre père souffre de démence. Mon frère et moi, nous nous demandons maintenant ce que nous

Plus en détail

Rapport de fin de séjour. Stage Bournemouth

Rapport de fin de séjour. Stage Bournemouth Charlène Reynaud Licence IUP Université jean Monnet Rapport de fin de séjour Stage Bournemouth A. Vie pratique Mon séjour s est déroulé à Bournemouth, ville de 163900 située à 2h00 de Londres. Bournemouth

Plus en détail

Guide. du citoyen. L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays!

Guide. du citoyen. L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays! Guide du citoyen L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays! Sommaire p 4 p 5 p 8 p 12 p 16 p 20 p 24 p 28 Préambule Nos noms dans la République Les grands moments de l existence Acte de

Plus en détail

Fonctionnement : ça marche, mais ce n est pas très juste

Fonctionnement : ça marche, mais ce n est pas très juste Financement de la protection sociale : l avis des Français 1 Fonctionnement : ça marche, mais ce n est pas très juste Illustrations Marc Guerra On a beau nous parler sur tous les tons du trou de la Sécu

Plus en détail

Jacqueline HOCQUET, Coordination Internationale des Jeunesse Ouvrière Chrétienne

Jacqueline HOCQUET, Coordination Internationale des Jeunesse Ouvrière Chrétienne Jacqueline HOCQUET, Coordination Internationale des Jeunesse Ouvrière Chrétienne Avant d entrer dans le vif du sujet, je vous présenterai rapidement la CIJOC, puis je vous donnerai quelques exemples de

Plus en détail

N 07/00217 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

N 07/00217 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE COUR D APPEL DE NOUMÉA N 07/00217 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Président : M. THIOLET AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Greffier lors des débats : Cécile KNOCKAERT Chambre sociale Arrêt du 4 Juin 2008 PARTIES EN CAUSE

Plus en détail

LES REPONSES DE LA LISTE PLACE AU PEUPLE A REIMS DU FRONT DE GAUCHE ET SON PROGRAMME L HUMAIN D ABORD DECLINE POUR REIMS

LES REPONSES DE LA LISTE PLACE AU PEUPLE A REIMS DU FRONT DE GAUCHE ET SON PROGRAMME L HUMAIN D ABORD DECLINE POUR REIMS LES REPONSES DE LA LISTE PLACE AU PEUPLE A REIMS DU FRONT DE GAUCHE ET SON PROGRAMME L HUMAIN D ABORD DECLINE POUR REIMS Municipales 2014 31 janvier 2014 Catégories : Non classé Laisser un commentaire

Plus en détail

Les démons de Deming

Les démons de Deming Les démons de Deming Le gourou du management pense que les entreprises américaines démotivent complètement leur personnel The Wall Street Journal, 1er juin 1990 Si vous demandez à W. Edwards Deming ce

Plus en détail

LES DISCRIMINATIONS NOUS CONCERNENT TOUS

LES DISCRIMINATIONS NOUS CONCERNENT TOUS LES DISCRIMINATIONS NOUS CONCERNENT TOUS Qu est-ce qu une discrimination? C est un traitement moins favorable subi par une personne par rapport à une autre dans une situation comparable, en raison de critères

Plus en détail

Savoir lire et comprendre une affiche politique : deux exemples sous le Front populaire autour du projet de la semaine des 40 heures.

Savoir lire et comprendre une affiche politique : deux exemples sous le Front populaire autour du projet de la semaine des 40 heures. Savoir lire et comprendre une affiche politique : deux exemples sous le Front populaire autour du projet de la semaine des 40 heures. Programmes de 3e et de 1ère 1- Identifier et présenter les documents

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi»

«seul le prononcé fait foi» «seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion de la réunion du Pacte de Responsabilité et de Solidarité Lundi 26 mai 2014 Lesparre-Médoc Mesdames et Messieurs les Parlementaires Mesdames et Messieurs

Plus en détail

Conférence Belgique-Allemagne Palais d Egmont, Bruxelles, le 17 avril 2012. Introduction par Monsieur Didier Reynders, Vice-premier Ministre et

Conférence Belgique-Allemagne Palais d Egmont, Bruxelles, le 17 avril 2012. Introduction par Monsieur Didier Reynders, Vice-premier Ministre et Conférence Belgique-Allemagne Palais d Egmont, Bruxelles, le 17 avril 2012 Introduction par Monsieur Didier Reynders, Vice-premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères Je voudrais tout d abord

Plus en détail

Argent : ce qu il faut faire

Argent : ce qu il faut faire GÉRARD HUGUENIN Argent : ce qu il faut faire Et que vous ne savez pas Éditions Eyrolles, 2005 ISBN : 2-7081-3082-X 2 Économiser L essentiel 1. Constituer son épargne progressivement et sans efforts. 2.

Plus en détail

À toutes les femmes qui sont des princesses, mais qui ne le savent pas encore.

À toutes les femmes qui sont des princesses, mais qui ne le savent pas encore. À toutes les femmes qui sont des princesses, mais qui ne le savent pas encore. «Tu seras aimée le jour où tu pourras montrer ta faiblesse, sans que l autre s en serve pour affirmer sa force.» Cesare PAVESE.

Plus en détail

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Nations Unies CAC/COSP/IRG/2015/2 Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Distr. générale 24 mars 2015 Français Original: anglais Groupe d examen de l application

Plus en détail

L E T T R E S D U P. C. A. A U F. L. N. ( j u i l l e t a o û t 1 9 5 6 ) à la Direction du Front de Libération Nationale

L E T T R E S D U P. C. A. A U F. L. N. ( j u i l l e t a o û t 1 9 5 6 ) à la Direction du Front de Libération Nationale L E T T R E S D U P. C. A. A U F. L. N. ( j u i l l e t a o û t 1 9 5 6 ) PARTI COMMUNISTE ALGERIEN COMITE CENTRAL Le 12 juillet 1956 à la Direction du Front de Libération Nationale Chers Frères, Au cours

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR De l Orchestre Universitaire de Lille

REGLEMENT INTERIEUR De l Orchestre Universitaire de Lille REGLEMENT INTERIEUR De l Orchestre Universitaire de Lille Conformément à l article 14 de ses statuts, le «Orchestre Universitaire de Lille» arrête son Règlement Intérieur d association. ARTICLE 14 - Règlement

Plus en détail

Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale. Ministre délégué au Logement et à la Ville

Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale. Ministre délégué au Logement et à la Ville Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale Ministre délégué au Logement et à la Ville Paris, le 9 novembre 2004 Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale Ministre délégué

Plus en détail

«rend service» Xavier FONTANET

«rend service» Xavier FONTANET 198 LA REVUE CIVIQUE LA REVUE CIVIQUE 199 L entreprise «rend service» Xavier FONTANET Ancien Président du Groupe Essilor, Xavier Fontanet a créé une Fondation qui porte son nom, dédiée à l explication

Plus en détail

Remise du Prix Créateur 2012 Discours de Monsieur KUHN, Président de la Chambre des Métiers

Remise du Prix Créateur 2012 Discours de Monsieur KUHN, Président de la Chambre des Métiers Remise du Prix Créateur 2012 Discours de Monsieur KUHN, Président de la Chambre des Métiers - Madame la Ministre, - (Monsieur le député), - Monsieur le Président du comité de direction BGL BNP PARIBAS

Plus en détail

NEGOCIER SES FRAIS BANCAIRES

NEGOCIER SES FRAIS BANCAIRES NEGOCIER SES FRAIS BANCAIRES Obtenez plus en osant demander C est plus simple qu il n y parait Avertissement : Toute reproduction, intégrale ou partielle, ou toute diffusion, par quelque procédé que ce

Plus en détail

Le texte précise bien que c est la terre qui fait pousser «automatiquement» la plante. Le semeur ne doit plus se mêler de la croissance.

Le texte précise bien que c est la terre qui fait pousser «automatiquement» la plante. Le semeur ne doit plus se mêler de la croissance. Mc 4.26-32 Espérer, c est s oublier Jésus a souvent donné la simplicité des enfants comme modèle de réception de sa Parole ; nous allons suivre leur exemple. Merci les enfants. Les deux histoires que nous

Plus en détail

S ouvrir aux différences ou s y enfarger

S ouvrir aux différences ou s y enfarger Audet, G. (2006). Voir http://www.recitdepratique.fse.ulaval.ca/ S ouvrir aux différences ou s y enfarger Je suis enseignante à la maternelle depuis trente ans, dont treize ans vécus en milieu défavorisé.

Plus en détail

LA ONZIÈME CAPITALE ALEXANDRA WOOD. Traduit de l anglais par Sarah Vermande. ouvrage publié avec le concours du centre national du livre

LA ONZIÈME CAPITALE ALEXANDRA WOOD. Traduit de l anglais par Sarah Vermande. ouvrage publié avec le concours du centre national du livre ALEXANDRA WOOD LA ONZIÈME CAPITALE Traduit de l anglais par Sarah Vermande ouvrage publié avec le concours du centre national du livre maison antoine vitez répertoire contemporain La collection Répertoire

Plus en détail

mercredi 07 mai 2014

mercredi 07 mai 2014 La lettre du Syndicat des enseignants de l Essonne Merci aux directeurs de bien vouloir faire suivre à leurs adjoints mercredi 07 mai 2014 Notre équipe est à votre écoute au 01.60.79.10.05. Lundi, mardi,

Plus en détail

Le statut de salarié «protégé» : la porte ouverte à tous les excès?

Le statut de salarié «protégé» : la porte ouverte à tous les excès? Le statut de salarié «protégé» : la porte ouverte à tous les excès? D un côté, les intéressés n ont pas toujours bonne presse et de l autre, les employeurs peuvent parfois voir d un œil des plus suspicieux

Plus en détail

«Gagner assez : Salaire minimum, salaire juste?»

«Gagner assez : Salaire minimum, salaire juste?» Forum œcuménique Monde du travail, Yverdon 27 octobre 2012 «Gagner assez : Salaire minimum, salaire juste?» Introduction Deux questions avaient été envoyées aux participants pour préparer la discussion

Plus en détail

Le tableau de bord politique Paris Match - Ifop

Le tableau de bord politique Paris Match - Ifop Le tableau de bord politique Paris Match - Ifop Juillet 2008 LEVEE DE L EMBARGO LE LUNDI 7 JUILLET 2008 A 18H30 Parution dans Paris Match le mercredi 9 juillet 2008 Note méthodologique Étude réalisée par

Plus en détail

Je venais de raccrocher par deux fois mon téléphone et je me tenais au milieu du couloir, face à la porte de la salle de bains, ma pensée errant à l

Je venais de raccrocher par deux fois mon téléphone et je me tenais au milieu du couloir, face à la porte de la salle de bains, ma pensée errant à l Je venais de raccrocher par deux fois mon téléphone et je me tenais au milieu du couloir, face à la porte de la salle de bains, ma pensée errant à l opposé vers celle, coulissante, de la penderie, dans

Plus en détail

MARCHE MONDIALE DES FEMMES

MARCHE MONDIALE DES FEMMES RETOURS - RETOURS - RETOURS - RETOURS - RETOURS - RETOURS - RETOURS MARCHE MONDIALE DES FEMMES Pour clôturer la Marche mondiale des Femmes, nous étions plus de 10,000 personnes à y participer (femmes,

Plus en détail

Délibération n 2010-288 du 13 décembre 2010

Délibération n 2010-288 du 13 décembre 2010 Délibération n 2010-288 du 13 décembre 2010 Délibération faisant suite à un refus d embauche en raison de la grossesse de la réclamante Grossesse - Emploi Emploi privé Rappel à la loi La haute autorité

Plus en détail

N 3 LES ATTENTATS À PARI S 16. 11. 15. Pourquoi les terroristes ont-ils attaqué? Que s est-il passé le 13 novembre?

N 3 LES ATTENTATS À PARI S 16. 11. 15. Pourquoi les terroristes ont-ils attaqué? Que s est-il passé le 13 novembre? N 3 LES ATTENTATS À PARI S 16. 11. 15 Que s est-il passé le 13 novembre? Pourquoi les terroristes ont-ils attaqué? Qu est-ce que ça change dans le quotidien? Et maintenant, que va-t-il se passer? Pour

Plus en détail

Écoutez, j ai 65 dossiers comme elle à gérer, j ai peu de temps pour chacun,

Écoutez, j ai 65 dossiers comme elle à gérer, j ai peu de temps pour chacun, Auxiliaires de Vie? Lorsque j ai commencé à soigner Joséphine, elle était déjà sous tutelle. La mise sous tutelle est là pour protéger et représenter juridiquement une personne, quand celle-ci n est plus

Plus en détail

STATUTS. Tennis Club Municipal du Tampon 1. OBJET ET COMPOSITION DE L ASSOCIATION

STATUTS. Tennis Club Municipal du Tampon 1. OBJET ET COMPOSITION DE L ASSOCIATION Tennis Club Municipal du Tampon STATUTS 1. OBJET ET COMPOSITION DE L ASSOCIATION Article premier L association dite Tennis Club Municipal du Tampon, fondée en 1962, a pour objet la pratique physique du

Plus en détail

Conseils pour votre recherche d entreprise

Conseils pour votre recherche d entreprise Conseils pour votre recherche d entreprise BPC-ESC Freyming BPC-ESC Metz 2 rue de Savoie 57800 FREYMING-MERLEBACH 03 87 94 54 98 06 19 73 07 63 www.bpc-esc.com contact@bpc-esc.fr Suivez notre page :Bpc-esc

Plus en détail

UN AN EN PROVENCE. ČECHOVÁ Veronika

UN AN EN PROVENCE. ČECHOVÁ Veronika UN AN EN PROVENCE ČECHOVÁ Veronika Depuis mon enfance, j ai eu un grand rêve. De partir en France et d apprendre la plus belle langue du monde. Grâce à ma professeur de français, Mme Drážďanská, qui m

Plus en détail

FICHE PRATIQUE LE DÉLÉGUÉ DU PERSONNEL

FICHE PRATIQUE LE DÉLÉGUÉ DU PERSONNEL FICHE PRATIQUE LE DÉLÉGUÉ DU PERSONNEL Consternant mais réel constat dans le secteur associatif : la représentation du personnel dans nos structures reste anecdotique, en dépit des obligations légales

Plus en détail

La CARMF va annoncer la cessation de paiement de son régime de base et la FFMKR annonce

La CARMF va annoncer la cessation de paiement de son régime de base et la FFMKR annonce 3 octobre 2012 La CARMF va annoncer la cessation de paiement de son régime de base et la FFMKR annonce Communiqué Lu sur EGORA le 26/09/2012 : «la CARMF va annoncer la cessation de paiement de son régime

Plus en détail

Projet éducatif des CLSH et des accueils périscolaires des services de l Ufcv

Projet éducatif des CLSH et des accueils périscolaires des services de l Ufcv Partenaire de votre projet local Projet éducatif des CLSH et des accueils périscolaires des services de l Ufcv Ufcv 10 Quai de la Charente 75019 PARIS Téléphone : 01 44 72 14 14 L UFCV s enracine dans

Plus en détail

Présentation globale des comptes de campagne de l élection présidentielle de 2002 après réformation par le Conseil constitutionnel

Présentation globale des comptes de campagne de l élection présidentielle de 2002 après réformation par le Conseil constitutionnel Présentation globale des comptes de campagne de l élection présidentielle de 2002 après réformation par le Conseil constitutionnel Source : services du Conseil constitutionnel En vertu du cinquième alinéa

Plus en détail

Observatoire des personnalités politiques BVA - Le Figaro - LCI : Dominique Strauss-Kahn. L image du Parti socialiste. Perception de Ségolène Royal

Observatoire des personnalités politiques BVA - Le Figaro - LCI : Dominique Strauss-Kahn. L image du Parti socialiste. Perception de Ségolène Royal Politique Juin 2006 Observatoire des personnalités politiques BVA - Le Figaro - LCI : Dominique Strauss-Kahn Questions d actualité : L image du Parti socialiste Perception de Ségolène Royal Ce sondage

Plus en détail

Thème 1 La Défense fait-elle partie des «savoirs fondamentaux»?

Thème 1 La Défense fait-elle partie des «savoirs fondamentaux»? Thème 1 La Défense fait-elle partie des «savoirs fondamentaux»? Atelier A : Enseignement de défense et valeurs de la République : quels acteurs?/ La formation du citoyen : du service national à l enseignement

Plus en détail

Rentrée du Barreau de Paris Discours de Michèle Alliot-Marie, ministre d'etat, garde des sceaux, ministre de la justice et des libertés

Rentrée du Barreau de Paris Discours de Michèle Alliot-Marie, ministre d'etat, garde des sceaux, ministre de la justice et des libertés Rentrée du Barreau de Paris Discours de Michèle Alliot-Marie, ministre d'etat, garde des sceaux, ministre de la justice et des libertés Monsieur le Bâtonnier, Monsieur le Président du Conseil Constitutionnel,

Plus en détail

Si Vous avez le droit de travailler

Si Vous avez le droit de travailler Département US de la Justice Division des Droits civils Bureau du conseiller spécial aux méthodes d emploi inéquitables liées à l immigration Si Vous avez le droit de travailler Ne laissez personne vous

Plus en détail

Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées

Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées Version Facile à lire Réalisé avec le soutien de l AWIPH 1 Ce texte est une explication en Facile à lire de la Convention. Ce n est pas

Plus en détail

Intervention générale

Intervention générale PROPOSITION DE LOI N 909 PORTANT DEBLOCAGE EXCEPTIONNEL DE LA PARTICIPATION ET DE L INTERESSEMENT Intervention générale Monsieur le Président, Monsieur le rapporteur, Chers collègues, Nous sommes appelés

Plus en détail

Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ----------

Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ---------- Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ---------- Cher David Lasfargue, Mesdames, Messieurs, C est toujours un honneur et un plaisir pour un Ambassadeur

Plus en détail

ÉLECTIONS EUROPÉENNES Pourquoi. voter. le 25 mai 2014?

ÉLECTIONS EUROPÉENNES Pourquoi. voter. le 25 mai 2014? ÉLECTIONS EUROPÉENNES Pourquoi voter le 25 mai 2014? Parce que le Parlement européen est la seule institution de l Union européenne à être directement élue par les citoyens Vous êtes citoyen d un des 28

Plus en détail

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Synthèse Sondage Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Préambule Donner la parole aux personnes malades, ne pas s exprimer à leur place,

Plus en détail

Syndicat C.G.T. du personnel de Grande Maîtrise des Administrations Parisiennes.

Syndicat C.G.T. du personnel de Grande Maîtrise des Administrations Parisiennes. Syndicat C.G.T. du personnel de Grande Maîtrise des Administrations Parisiennes. Le 21 mars 1804, Napoléon Ier instaure le Code civil dont l'article 1781 édicte qu'en cas de litige sur le salaire, la parole

Plus en détail

DIRECTIVE RELATIVE AUX. Comportements COMPOR- TEMENTS DANS L ARMÉE DE TERRE

DIRECTIVE RELATIVE AUX. Comportements COMPOR- TEMENTS DANS L ARMÉE DE TERRE Comportements DIRECTIVE RELATIVE AUX Comportements COMPOR- TEMENTS DANS L ARMÉE DE TERRE État-major de l armée de terre Paris, mars 2001 PRÉAMBULE Le «Code du soldat de l armée de terre» et son guide s

Plus en détail

Investissements déraisonnables

Investissements déraisonnables Chapitre 47 Investissements déraisonnables Il y a quelques semaines, alors que j assistais au camp-meeting de San Jose [1905], certains de nos frères me présentèrent ce qu ils considéraient comme une occasion

Plus en détail

Optimisation du financement des pensions dans un contexte de changements démographiques et d économie volatile

Optimisation du financement des pensions dans un contexte de changements démographiques et d économie volatile Association internationale de la sécurité sociale Quinzième Conférence internationale des actuaires et statisticiens de la sécurité sociale Helsinki, Finlande, 23-25 mai 2007 Optimisation du financement

Plus en détail

Stéphane Beaulieu. L avenir de la formation universitaire en psychologie. Marie Girard-Hurtubise

Stéphane Beaulieu. L avenir de la formation universitaire en psychologie. Marie Girard-Hurtubise CHRONIQUE ENTREVUE Stéphane Beaulieu L avenir de la formation universitaire en psychologie Marie Girard-Hurtubise À l instar d autres universités québécoises, le département de psychologie de l Université

Plus en détail

http://www.economie.gouv.fr

http://www.economie.gouv.fr PIERRE MOSCOVICI MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES http://www.economie.gouv.fr Discours de Pierre MOSCOVICI, Ministre de l Economie et des Finances Conférence de presse pour le lancement de la Banque

Plus en détail

CONSEILLER CITOYEN BOURG-EN-BRESSE. Le guide

CONSEILLER CITOYEN BOURG-EN-BRESSE. Le guide CONSEILLER CITOYEN BOURG-EN-BRESSE Le guide INFOS PRATIQUES w Mon conseil citoyen Secteur :... w Mon co-animateur élu est :... Ses coordonnées :... w Mon co-animateur habitant est :... Ses coordonnées

Plus en détail

Nous avons besoin de passeurs

Nous avons besoin de passeurs 1 Nous avons besoin de passeurs «Lier pratiques culturelles et artistiques, formation tout au long de la vie et citoyenneté» François Vercoutère Du point de vue où je parle, militant d éducation populaire

Plus en détail

Choisir et décider ensemble

Choisir et décider ensemble Choisir et décider ensemble Catherine Ollivet Présidente de l'association France Alzheimer 93, coordinatrice du groupe de réflexion et de recherche "éthique et vieillesse", Espace éthique/ap-hp, membre

Plus en détail

Groupes de parole sur l argent (GPA) :

Groupes de parole sur l argent (GPA) : Jean Beaujouan jean.beaujouan@free.fr Tel : 01 42 23 18 58 Groupes de parole sur l argent (GPA) : les enseignements d une expérience 1. Présentation Définition : dans un groupe de parole sur l argent (GPA),

Plus en détail