A LA UNE : FINANCE SOLIDAIRE «Il manque une banque» en Belgique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "A LA UNE : FINANCE SOLIDAIRE «Il manque une banque» en Belgique"

Transcription

1 A LA UNE : FINANCE SOLIDAIRE «Il manque une banque» en Belgique «Il y a déjà trop de banques en Belgique». Cette affirmation est signée Luc Coene, Gouverneur de la banque nationale, interrogé en avril dernier par l hebdomadaire Knack à propos de NewB, la nouvelle banque coopérative. En réaction à cette déclaration, FairFin, Réseau Financité et CNCD ont lancé une pétition «One more bank? Yes we can!». Ces associations plaident pour davantage de diversité dans le paysage bancaire. Pour ces dernières, les grandes banques y occupent une place trop importante. Le problème n est pas qu il y ait trop de banques en Belgique, mais qu il y ait trop de banques similaires. Elles souhaitent donc voir émerger de nouveaux acteurs sur le marché. «Quel type de banque voulons-nous?» Cette question cruciale reste trop absente aujourd'hui du débat public. Pourtant, la demande de plus de diversité bancaire existe : le dernier baromètre de la consommation affichait que près d'un Belge sur 4 souhaite devenir client d'une banque coopérative. La banque coopérative, contrairement aux banques commerciales, se fonde sur des piliers éthiques forts. Tout citoyen peut en effet devenir coopérateur et ainsi exercer un contrôle démocratique au sein de la banque. Les décisions sont prises en assemblée générale selon le principe un homme = une voix, et ce quel que soit son apport au capital. Des études menées dans plusieurs pays européens montrent également que les banques coopératives offrent une plus grande stabilité de revenus en raison de leur moindre dépendance aux marchés et d une prise de risque limitée. Les initiateurs de la pétition estiment que la crise financière met évidence les problèmes liés à une finance casino. A travers cette campagne, ils invitent le citoyen à prendre part au débat et souhaitent voir émerger la création d'une banque qui soit démocratique, durable, sobre, coopérative et dédiée à l'économie réelle. Plus d infos : Pour signer la pétition : 1

2 IMPULCERA Découvrez les derniers lauréats Chaque jour, les entreprises sociales inventent des solutions innovantes pour répondre aux multiples défis sociétaux : logement, emploi, développement local, agriculture durable, etc. Afin de soutenir le développement de l entrepreneuriat social en Wallonie et à Bruxelles, ImpulCera propose des bourses destinées aux porteurs de projets et l organisation d événements de sensibilisation. Lancé en 2008, l appel à projets arrive toutefois à son terme puisque le projet prendra fin cette année. A l occasion de cette 11 ème édition, sept bourses ont été accordées aux lauréats. Deux bourses de lancement ont été respectivement octroyées à Equivie et la Brasserie du Renard. Situé à Bruxelles, Equivie est un lieu de vie intergénérationnel qui accueille seniors et jeunes afin de rompre l isolement social et favoriser l autonomie de chacun. La micro-brasserie du Renard (Grez-Doiceau) propose quant à elle des bières fruitées certifiées bio. Cinq bourses de faisabilité permettront également aux porteurs d étudier la pertinence de leur projet. Parmi les lauréats, on trouve un restaurant coopératif proposant des produits locaux, un atelier de transformation de fruits et légumes, un projet de maraîchage urbain, un lieu dédié au partage d outils et de compétences autour du travail du bois et une entreprise sociale spécialisée dans les travaux de voirie. En six ans, «ImpulCera» aura permis de tester la faisabilité d une soixantaine de projets, en Wallonie et à Bruxelles, dans des secteurs d activités très variés : coursier à vélo, centre de jour pour personnes handicapées, logement pour jeunes souffrant de troubles cognitifs, lutte contre la fracture numérique, service pour séniors, etc. Plus de 20 entreprises sociales ont été créées ou sont en phase de création. Une alternative au «tout au profit» qui fait du bien en ces temps de crise! Plus d infos : SAW-B Tél. : 071/ Courriel : Site : COOPERATIVES Un modèle d entreprise orienté vers l avenir Suite aux élections, dans l attente de la formation du gouvernement, le Conseil National de la Coopération (CNC) publie son mémorandum, qu il adresse à l ensemble des partis politiques. Pour le CNC, il est impératif qu au cours de la prochaine législature, les coopératives soient davantage prises en compte à tous les échelons de pouvoir, car elles génèrent emplois et prospérité. A travers son mémorandum, le CNC demande que le gouvernement fédéral reconnaisse la particularité et l importance des coopératives. Il demande également que le gouvernement reconnaisse l'importance de son rôle et lui donne, par conséquent, les pouvoirs nécessaires pour assumer ses missions. Enfin, pour le CNC, le gouvernement doit défendre et promouvoir le modèle coopératif au sein des instances européennes. A la veille de la journée internationale des coopératives, qui aura lieu ce 5 juillet, il est essentiel de rappeler combien les coopératives contribuent à la diversité du paysage économique. Le secteur coopératif connaît d ailleurs un regain d intérêt dans notre pays. L Alliance Coopérative Internationale (ACI) rappelle que le modèle coopératif affiche une forte progression partout dans le monde depuis une dizaine d années. Dans son «Plan d action pour une décennie des coopératives», l ACI plaide pour qu à l horizon 2020, les coopératives soient reconnues dans le monde entier comme modèle à suivre. Les coopératives sont des sociétés dont les membres poursuivent des objectifs communs, partagent des valeurs de responsabilité, de transparence et de solidarité. Plus qu un statut juridique, la société coopérative est l instrument d une économie humaine. C est pour défendre cette idée qu a été créé en 1955 le Conseil National de la Coopération. Ses objectifs : propager l idée de la coopération et préserver l idéal coopératif. Le CNC rassemble plus de 500 fédérations et entreprises attachées aux valeurs fondamentales du mouvement coopératif. 2

3 Plus d infos : Conseil National de la Coopération Courriel : Site : FINANCE SOLIDAIRE L investissement socialement responsable en recul Le Réseau Financité publie son rapport annuel sur l investissement socialement responsable (ISR) en Belgique. Pour sa 9 ème édition, le rapport analyse l évolution tant quantitative que qualitative des fonds d investissement, comptes épargnes et autres formes d investissement éthiques et durables. Un constat : le secteur est en recul et les banques ne répondent pas à la demande de leurs clients. Le Réseau Financité note en effet une crise de l offre qui se traduit par une baisse de la quantité et de la qualité des produits proposés. Sur l'ensemble des fonds ISR analysés, 90,5% ne sont pas considérés "éthiques" par le Réseau Financité. Or, la demande semble bien réelle. Une récente étude, menée à la demande d ING avec l Université de Gand et les quotidiens L Echo et De Tijd, montre que plus de 50 % des personnes interviewées sont prêtes à investir dans des produits ISR. L investissement socialement responsable consiste à intégrer des critères éthiques, sociaux et environnementaux dans la gestion financière d une entreprise. Il indique que l'investisseur prend en compte des critères tels que la justice sociale, les droits de l'homme et encore la protection de l'environnement. Si, au cours des dernières années, l'investissement socialement responsable a fait l'objet d'une popularité croissante parmi les investisseurs, il permet toutefois encore trop souvent de commercialiser un produit financier sous un label «éthique», «social», «vert» ou «durable». Une absence de normes au niveau de la législation actuelle que déplore le Réseau Financité. Pour lui, l absence de normes minimales pourrait mener à certaines dérives. C est pourquoi il en appelle à un cadre légal, seul moyen d'encourager la confiance des investisseurs. Plus d infos : Réseau Financité Tél. : Courriel : Site : Pour accéder au rapport complet INNOVATION SOCIALE Innover pour répondre aux besoins sociaux Le concept d innovation sociale est de plus en plus souvent utilisé quand il s agit de décrire des pratiques sociales novatrices, en réponse à des problèmes récurrents auxquels la société est confrontée. Parmi les différentes catégories d innovation sociale, on peut notamment citer les services qui répondent à des besoins fondamentaux encore peu ou mal satisfaits par la collectivité, des processus ou procédés améliorant la qualité et/ou l efficacité des services ou encore la création d outils/produits technologiques renforçant la finalité sociale de l entreprise. Si l innovation sociale améliore la cohésion sociale et le bien-être de la population, elle représente également un levier économique important pour le développement de nouvelles activités créatrices d emploi et de richesse. Consciente de ce potentiel, la Commission européenne a d ailleurs lancé plusieurs initiatives en la matière, dont "Social Innovation Europe". De nombreuses régions européennes ont également intégré l innovation sociale dans leur stratégie régionale d innovation (SRI). La Wallonie, quant-à-elle, ne dispose pas encore d une stratégie publique structurelle en matière d innovation sociale. La politique publique est actuellement davantage centrée sur l innovation technologique et industrielle. Les aides liées à la recherche et à l innovation sont réservées aux sociétés commerciales. 3

4 Or, les entreprises à profit social doivent davantage valoriser leurs pratiques innovantes et cultiver leur créativité afin de s adapter continuellement aux nouveaux besoins sociaux et aux évolutions réglementaires, techniques et sociétales. C est pourquoi l UNIPSO (Union des entreprises à profit social), demande que le Gouvernement wallon construise un cadre légal et un écosystème favorable à l émergence, au développement et à la diffusion d innovations sociales. L UNIPSO estime qu il est temps pour la Wallonie de passer des idées aux actes, de décloisonner sa vision de l innovation, en stimulant notamment la recherche et l innovation sociale. Afin de «dynamiser la solidarité», l UNIPSO publie un guide retraçant les politiques existantes en Belgique et à l étranger. Celui-ci présente divers outils pratiques (grille de caractérisation, approche chronologique, soutiens financiers disponibles) et propose de nombreux exemples de projets innovants. A travers ce guide, l UNIPSO souhaite soutenir l innovation sociale en Wallonie et mettre son expertise à disposition des pouvoirs publics et des porteurs de projets. Plus d infos : UNIPSO Tél. : Courriel : Site : Consultez le guide en ligne ANNIVERSAIRE La Ressourcerie Le Carré fête ses 10 ans C était le 21 juin dernier à Lessines : la Ressourcerie Le Carré fêtait son dixième anniversaire! L occasion de rappeler le rôle essentiel joué par celle qui fut, en 2004, la première Ressourcerie active en Wallonie. Située à Lessines, la Ressourcerie Le Carré est une entreprise sociale active dans la réutilisation. Soucieuse d œuvrer à la préservation de l environnement, la réutilisation des produits en fin de vie offre une réelle alternative à la mise en décharge. Dans la pratique, la Ressourcerie collecte, auprès de la population, des biens susceptibles de connaître une deuxième vie (vêtements, mobilier, électroménager, etc). Toute personne peut donc faire appel à la Ressourcerie pour faire enlever gratuitement ses encombrants. En moyenne, une vingtaine de collectes sont effectuées par jour en Wallonie-Picarde. Afin de remettre en circuit les biens collectés, la Ressourcerie Le Carré possède quatre magasins situés à Ath, Lessines, Tournai et Mouscron. L une de ses spécificités est de proposer à la vente des biens à très faible prix dans un objectif de réutilisation maximale. En effet, le but est la réutilisation des produits et non la recherche de profits rapides. La Ressourcerie Le Carré est également créatrice d emplois locaux et remet au travail des personnes sans emploi depuis une longue période et souvent peu qualifiées. Plus d infos : Ressourcerie le Carré - Courriel : - Tél. : 068/ Site : WALLONIE Avant-projet d arrêté pour les agences-conseils 4

5 Le Conseil Wallon de l Economie Sociale (CWES) a examiné le 19 juin dernier l avant-projet d Arrêté modifiant l Arrêté du 26 janvier 2006 portant exécution du décret du 27 mai 2004 relatif aux agencesconseil en économie sociale. Adopté en première lecture par le gouvernement wallon en avril dernier, l avant-projet d arrêté devait être soumis au CWES pour avis. Parmi les modifications apportées par l avant-projet d Arrêté, relevons celles liées au subventionnement des agences-conseils. Le montant relatif à la subvention annuelle de base passerait à (au lieu de ). Concernant les subventions complémentaires, celles-ci seraient dorénavant liées à la prestation d heures en matière d accompagnement à la création d entreprises sociales, de consultance ou d accompagnement d entreprises sociales en difficulté. L avant-projet comporte également des précisions quant aux critères relatifs à l agrément des agences-conseils. Après échange de vues au sein du CWES, il n a toutefois pas été possible de définir une position commune sur le dossier. Les interlocuteurs sociaux s interrogent notamment sur les justifications d un mode de subventionnement différencié pour les agences-conseils par rapport aux opérateurs d animation économique «classique». Dès lors, les interlocuteurs sociaux recommandent une réflexion globale sur l harmonisation des modes de subventionnement des différents acteurs en matière d accompagnement d entreprises. Sans plaider pour une harmonisation des règles de subventionnement, le banc de l économie sociale plaide plutôt pour une harmonisation des règles d évaluation applicables à l ensemble des acteurs. Concernant la réforme du subventionnement des agences-conseils, le banc de l économie sociale approuve les modifications présentées. L indexation de la dotation de base n avait jusqu ici jamais été adaptée alors que c était prévu dans le décret. De plus, le subventionnement complémentaire permet une meilleure prise en compte de la réalité de terrain des agences-conseils. Les interlocuteurs sociaux affichent quant à eux une position plus réservée, ils pensent qu'une évaluation du dispositif doit constituer un préalable à la réforme du mode de subventionnement. Le texte sera prochainement soumis à l approbation du Gouvernement Wallon. Plus d infos : ConcertES Courriel : Tél. : 010/ Site : Accompagner les équipes associatives Le Fonds 4S lance un appel à projets pour l obtention d une aide financière dans le cadre de l accompagnement d équipe. L accompagnement permet à une ou plusieurs équipes de questionner le projet de l'association ou d interroger ses pratiques, ses modes de fonctionnement et ses rapports avec l extérieur. Cette démarche est facilitée par un accompagnateur externe. L accompagnement peut prendre de multiples formes et aborder l élaboration, le suivi, l évaluation du projet associatif, l organisation du travail, l analyse d une situation ou d une pratique. L'intervention du Fonds est plafonnée à pour le volet accompagnement. Le dossier doit obligatoirement être transmis au Fonds 4S pour le 15 septembre au plus tard. Plus d infos : Fonds 4S Courriel : Tél. : Pour accéder au dossier de candidature : 5

6 Soutien aux entrepreneurs sociaux L appel à projets «Hors-Pistes» soutient les entrepreneurs sociaux qui souhaitent impulser de nouvelles idées ou approches dans leur domaine. L appel vise les initiatives porteuses d intérêt général, sans objectifs commerciaux. Pour pouvoir y répondre, le porteur doit être une personne physique et non une organisation. Le soutien financier octroyé est de maximum euros par candidat sélectionné. Lors de la sélection, l accent sera mis avant tout sur les qualités de la personne, sur son parcours et son profil. Plus d infos : Fondation Roi Baudouin Tél. : Courriel : Site : Le pôle éducation permanente de SAW-B publie 2 nouvelles analyses La première analyse s intéresse au métier d aide-ménagère à domicile. En un peu plus de dix ans, le système des titres-services a modifié complètement l activité d aide-ménagère. Exercée auparavant quasi exclusivement au noir ou dans la sphère familiale, cette activité est aujourd hui devenue un véritable «métier». Mais celui-ci reste pourtant difficile, peu valorisé, mal payé. A la veille de la régionalisation du dispositif «titre-services», nous nous interrogeons : quelle reconnaissance aujourd hui du métier d aide-ménagère et quelles pistes pour améliorer celle-ci demain? Pour y répondre, cette analyse donne la parole à des travailleuses du secteur et à quelques experts. La seconde analyse aborde la question du travail en prison. Le milieu carcéral belge fait régulièrement parler de lui. Pourtant, s il est bien un sujet lié aux prisons qui ne fait jamais la une des journaux, c est bien le travail des prisonniers. Plus de prisonniers travaillent régulièrement au sein des établissements pénitentiaires. Ils y travaillent dans le cadre d une formation, pour la prison elle-même ou pour des entreprises extérieures. Ce «travail» n est pourtant pas considéré comme tel. Il est vu comme une «occupation». Les prisonniers ne bénéficient dès lors d aucun des droits liés au travail : ni contrat, ni congés payés, ni droit syndical, ni même un salaire décent. Un travail au rabais qui pose de nombreuses questions, notamment pour les Entreprises de Travail Adapté qui subissent cette concurrence déloyale, que cette analyse éclaire. Plus d infos : retrouvez l ensemble des analyses sur le site de SAW-B Baromètre des entreprises sociales en Belgique Saviez-vous que les entreprises sociales représentent 11% de l emploi en Belgique et que le pays compte entreprises à finalité sociale? Ces chiffres se trouvent dans le dernier baromètre des Entreprises sociales en Belgique, que vient de publier l Académie des Entrepreneurs Sociaux. Le baromètre dresse un état des lieux du secteur. Il entend renforcer la connaissance du secteur des entreprises sociales, participer à l'effort de diffusion de ce modèle économique comme alternative crédible et suivre son évolution. Cette publication s'articule autour de trois rubriques: la rubrique "Enjeux" rassemble des articles d'analyse sur l'entrepreneuriat social et les entreprises sociales, la rubrique "Opinions" propose les résultats d'une enquête d'opinion auprès de 14 experts des entreprises sociales et la rubrique "Statistiques" présente le baromètre quantitatif portant sur plus de entreprises sociales. 6

7 Plus d infos : Académie des entrepreneurs sociaux Courriel : - Tél. : Site : Accédez au baromètre Entreprises sociales : formes juridiques à travers le monde En partenariat avec l Académie des Entrepreneurs Sociaux, le think tank Pour la Solidarité publie une étude qui fait le point sur les statuts des entreprises sociales en Europe, Asie et Amérique. Que recouvre ce terme d «entreprise sociale»? Quelles sont ses racines? Et comment se traduit-il dans les cadres juridiques des États? Voici les questions auxquelles tente de répondre cette publication, qui compare les approches juridiques européennes, américaines et asiatiques en la matière. Le but de cette étude est double : d une part, analyser dans quelle mesure les formes juridiques associées au concept d entreprise sociale correspondent aux définitions du concept telles qu établies par les chercheurs et, d autre part, examiner de quelle manière la forme juridique adoptée peut garantir le caractère social d une entreprise. Plus d infos : Pour la solidarité Courriel : Site : Accédez à l étude 5 juillet Université d été du Réseau Financité Le Réseau Financité organise son université d été les 5 et 6 juillet prochains avec pour thème : L épargne. Il est temps de se demander quelle place a l'épargne dans notre société. Faut-il épargner? Faut-il l'encourager? Qui doit épargner? Comment? Doit-elle être collective ou individuelle? Un week-end entier pour s'informer, échanger, laisser libre cours à son imagination pour évaluer la place de l'épargne dans notre société et les moyens pour la rendre équitable et accessible pour tous. A côté des périodes de "travail", le divertissement n'a toutefois pas été oublié : balades, apéro, écran géant (Mundial oblige), barbecue le soir, bal folk Plus d infos : Dates : 5 et 6/07 Lieu : Braive, au Moulin de Hosdent Site : - Accédez au programme complet 5 juillet «Speedating» autour de la transition Vous êtes engagé(e) dans une alternative locale? Alors ce rendez-vous est pour vous! Le Village des Possibles Esperanzah organise «L autre speed dating», qui rassemblera quantité d acteurs de la transition et des alternatives en Belgique (GAC, SEL, etc.) L objectif de cette journée est de participer au rassemblement du mouvement alternatif en Belgique francophone. Egalement au programme : Forum ouvert, animations, concerts, etc. Plus d infos : Heure : 17h30 Lieu : Quai du Hainaut 23 à 1080 Bruxelles Site : - Accès au programme complet 7

8 7 juillet Conférence : Inclusion sociale et développement Le Réseau social européen organisera la 22 ème Conférence européenne des services sociaux à Rome du 7 au 9 Juillet Les circonstances économiques actuelles sont difficiles, les besoins sociaux s'accroissent mais les budgets publics n'augmentent pas et pourraient même baisser. Maintenant plus que jamais, l'une des questions clés pour les autorités publiques est de savoir comment rendre les services sociaux (et les services connexes tels que la santé, l'éducation, l'emploi et le logement) accessibles, équitables et durables. Les participants de plus de 30 pays aborderont des sujets tels que l utilisation optimale des budgets publics dans la conduite de projets sociaux, la question de la participation citoyenne au niveau local, les investissements dans les services sociaux, etc. Plus d infos : Dates : du 7 au 9 juillet Lieu : Rome (Italie) Site : 7 juillet A la découverte de «la Ferme Nos Pilifs» La Fondation pour les Générations Futures vous invite à la première étape de sa Tournée générale. Ce programme vous fera découvrir dans le détail les coulisses de dix initiatives durables et inspirantes à travers la Belgique. La première étape concerne «La Ferme nos Pilifs», une Entreprise de Travail Adapté (ETA) qui a pris la forme d'une ferme urbaine en plein cœur d'un quartier bruxellois. Outre la ferme, de nombreuses activités créatrices d'emplois ont été développées, comme l'entretien et l'aménagement de jardins, une épicerie bio, un estaminet et une boulangerie artisanale. Plus d infos : Heures : 10h à 16h Lieu : La Ferme Nos Pilifs, Trassersweg 347 à 1120 Bruxelles Site : Formulaire d inscription et programme complet 25 août Spécialisation en gestion d'entreprise d'économie sociale L EPFC propose une spécialisation en gestion d entreprise d économie sociale à horaire décalé durant une année (3 soirées et le samedi matin). Ce cursus permet aux personnes qui souhaitent s'investir dans le secteur de compléter leurs compétences dans les domaines de la gestion, du management, de la communication et du marketing, du droit et de la gestion de projet. Un stage de 3 semaines est organisé dans une entreprise d'économie sociale. Les cours se donnent dans l'implantation de Woluwe Saint-Pierre : avenue Charles Thielemans, 2 à 1150 Bruxelles. Inscriptions à partir du 25 août Les places sont limitées à 20 étudiants par an. Plus d'information : EPFC - Tél. : Courriel : Site : 18 septembre Formations Flora L association Flora organise une série de formations à l attention des professionnels de l accompagnement en insertion. Les formations, qui débutent en septembre, ont pour thème : 8

9 Comment déjouer les pièges à l emploi avec les personnes en insertion : 18 septembre et 23 octobre Jobcoaching : l approche - directe ou indirecte des employeurs : 29 septembre, 20 octobre, 24 novembre et 8 décembre Formation à l outil du «Je au nous» : 29 et 30 septembre Plus d infos : Asbl Flora Courriel : Tél. : Site Internet : 6 octobre Sommet international des coopératives Le prochain Sommet international des coopératives aura lieu du 6 au 9 octobre 2014 au Québec. Le Sommet est un lieu de rencontre biennal pour les leaders des entreprises coopératives et mutualistes qui souhaitent partager leurs préoccupations sur les enjeux d affaires actuels et futurs. Il s agit aussi d une occasion privilégiée pour créer des alliances stratégiques de haut calibre, prendre le pouls des grandes tendances mondiales de développement et s'imprégner d'une vision globale du mouvement coopératif mondial. Pour cette édition 2014, 5 thématiques ont été retenues : Développement de l entreprise coopérative et mutualiste ; économie, financement et capitalisation ; emploi ; sécurité alimentaire ; soins de santé et services à la personne. Plus d infos : 9 octobre Formation clauses sociales dans les marchés publics Vous souhaitez en savoir plus sur la pratique des clauses sociales? SAW-B organise une rencontreformation qui comprend les témoignages de plusieurs entreprises d économie sociale, une information didactique et juridique sur les clauses sociales et leur intégration dans les cahiers des charges, la présentation de services gratuits de consultance... Cette formation est destinée aux pouvoirs adjudicateurs, et plus spécialement aux chefs de travaux, échevins des travaux et de l emploi, aux responsables des marchés publics (juristes, ), aux chargés de mission développement durable, etc. Plus d infos : Heures : de 9h30 à 13h Lieu : Ateliers des Fucam, rue des Sœurs Noires 2 à 7000 Mons - Courriel : Tél. : Site : 9

«Panorama transfrontalier de l économie sociale et solidaire»

«Panorama transfrontalier de l économie sociale et solidaire» Une implantation forte de l Economie Sociale et Solidaire de part et d autre de la frontière. Forte de plus de 13 000 établissements et de plus de 200 000 emplois sur le territoire transfrontalier, l économie

Plus en détail

Charte RSE* et Développement Durable (* Responsabilité Sociétale de l Entreprise)

Charte RSE* et Développement Durable (* Responsabilité Sociétale de l Entreprise) Charte RSE* et Développement Durable (* Responsabilité Sociétale de l Entreprise) Nos engagements et nos actions pour les générations futures Les questions liées au Développement Durable et à la RSE sont

Plus en détail

LES CENTRES DE TECHNOLOGIE AVANCÉE : ENTRE 20 ET 30 MILLIONS D EUROS POUR ÉQUIPER LES ÉCOLES TECHNIQUES ET PROFESSIONNELLES

LES CENTRES DE TECHNOLOGIE AVANCÉE : ENTRE 20 ET 30 MILLIONS D EUROS POUR ÉQUIPER LES ÉCOLES TECHNIQUES ET PROFESSIONNELLES LES CENTRES DE TECHNOLOGIE AVANCÉE : ENTRE 20 ET 30 MILLIONS D EUROS POUR ÉQUIPER LES ÉCOLES TECHNIQUES ET PROFESSIONNELLES conférence de presse lundi 23 avril 2007 I. La revalorisation de l enseignement

Plus en détail

ESS et politiques européennes

ESS et politiques européennes Denis Stokkink ESS et politiques européennes RTES 16 janvier 2015 Introduction - Présentation Pour la Solidarité Think & do tank européen / laboratoire d'idées et d'actions Devise : «Comprendre pour agir»

Plus en détail

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national de S l économie ociale & olidaire entrée libre innover et entreprendre créer son emploi FondeR son association epargner

Plus en détail

Revue de presse Mois de l ESS 2010

Revue de presse Mois de l ESS 2010 Revue de presse Mois de l ESS 2010 3ème édition Bourgogne Sociale et solidaire, l économie qui sait où elle va. Durant ce mois de novembre, pour la 3e année, les acteurs de l Économie Sociale et Solidaire

Plus en détail

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire développement économique et économie sociale et solidaire En soutenant la création

Plus en détail

103.5 La station Radio E2C AUVERGNE

103.5 La station Radio E2C AUVERGNE 103.5 La station Radio E2C AUVERGNE Communiqué de presse 15 mai 2012 Radio E2C : 103.5 Une semaine dans la peau des animateurs radio, c est le challenge que vont relever les stagiaires de l E2C Du 21 au

Plus en détail

Un projet d'entreprise sociale et solidaire?

Un projet d'entreprise sociale et solidaire? Un projet d'entreprise sociale et solidaire? Programme Qu'est-ce qu'une entreprise sociale et solidaire? Objectif : repérer les éléments fondateurs de ce type de projets Les réponses de l'adress Objectif

Plus en détail

Mémorandum des entreprises de travail adapté wallonnes

Mémorandum des entreprises de travail adapté wallonnes Mémorandum des entreprises de travail adapté wallonnes Élections régionales 2014 Entente Wallonne des entreprises de travail adapté 1 196, Route de Philippeville, 6010 Couillet secretariat@eweta.be www.eweta.be

Plus en détail

+ engagements. Charte. de l ouverture à la société

+ engagements. Charte. de l ouverture à la société 2009 Charte de l ouverture à la société + engagements 3 3 «Toute personne a le droit, dans les conditions et les limites définies par la loi, d accéder aux informations relatives à l environnement détenues

Plus en détail

FICHE n I.04. Engager un conseiller en environnement et en énergie au sein de l administration communale

FICHE n I.04. Engager un conseiller en environnement et en énergie au sein de l administration communale FICHE n I.04. Engager un conseiller en environnement et en énergie au sein de l administration communale DESCRIPTION DU PROJET Cette fiche projet concerne l engagement d un conseiller en environnement

Plus en détail

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L économie sociale et solidaire désigne une manière d entreprendre qui place l être Humain au cœur de la démarche économique - Elle regroupe des milliers d initiatives pour

Plus en détail

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS Compte rendu de la réunion - 22 novembre 2012 - L atelier se déroule dans les locaux de la Maison des Associations à Riom ATELIER 1 : Social : insertion, jeunesse, seniors,

Plus en détail

Guide de l'investisseur éthique. Les questions à se poser pour investir éthique

Guide de l'investisseur éthique. Les questions à se poser pour investir éthique Les questions à se poser pour investir éthique Ce guide reprend les questions les plus fréquentes que se pose toute personne intéressée à investir de manière socialement responsable sur le marché belge.

Plus en détail

«Challenging social reality, inspiring experiences»

«Challenging social reality, inspiring experiences» «Challenging social reality, inspiring experiences» Cornélia Federkeil-Giroux Mutualité Française représentante de l Association internationale de la mutualité (AIM) 1 L Association internationale de la

Plus en détail

Les personnes handicapées ont les mêmes droits

Les personnes handicapées ont les mêmes droits Les personnes handicapées ont les mêmes droits La stratégie européenne 2010-2020 en faveur des personnes handicapées Commission européenne Égalité des droits, égalité des chances La valeur ajoutée européenne

Plus en détail

Prix de l inclusion. 1ère édition. Prix de l inclusion

Prix de l inclusion. 1ère édition. Prix de l inclusion Prix de l inclusion 2014 1ère édition Prix de l inclusion p.2 Sommaire Communiqué presse p.3 Le projet p.4 Les partenaires p.6 Porteur du projet p.7 Communiqué Le Prix de l inclusion souhaite encourager,

Plus en détail

REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013

REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013 REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013 ARTICLE 1 : CONTEXTE Dans le prolongement de son Agenda 21 qui s intègre dans une logique de développement durable,

Plus en détail

AXE 6 PROMOUVOIR L EMPLOI FICHE THEMATIQUE 6-1 : CREATION REPRISE PAR LA CREATION D ACTIVITES D ENTREPRISES. Version adoptée au CPR du 12/12/14 1

AXE 6 PROMOUVOIR L EMPLOI FICHE THEMATIQUE 6-1 : CREATION REPRISE PAR LA CREATION D ACTIVITES D ENTREPRISES. Version adoptée au CPR du 12/12/14 1 AXE 6 PROMOUVOIR L EMPLOI PAR LA CREATION D ACTIVITES FICHE THEMATIQUE 6-1 : CREATION REPRISE D ENTREPRISES Version adoptée au CPR du 12/12/14 1 Priorité d investissement 8.3 : promotion d emplois pérennes

Plus en détail

INNOVATION SOCIALE ET ECONOMIE PARTICIPATIVE en région Poitou-Charentes

INNOVATION SOCIALE ET ECONOMIE PARTICIPATIVE en région Poitou-Charentes CONCOURS INNOVATION SOCIALE ET ECONOMIE PARTICIPATIVE en région Poitou-Charentes ************* REGION POITOU-CHARENTES 15 rue de l'ancienne Comédie 86000 POITIERS REMISE DES DOSSIERS DE CANDIDATURE : le

Plus en détail

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE ÉDITION 2014 TABLE DES MATIÈRES 1. À propos du CETEQ 2. Politique de développement durable 3. Notre vision du développement durable 4. L intégration de la responsabilité

Plus en détail

05 novembre 2015 IREV - Lille

05 novembre 2015 IREV - Lille 05 novembre 2015 IREV - Lille 1. OBJECTIFS GENERAUX Objectifs généraux Objectifs généraux Présenter le club d entreprises FACE MEL, ses actions et spécificités Présenter notre méthodologie de développement

Plus en détail

STATUTS DU SERVICE COMMUN UNIVERSITAIRE D INFORMATION, D ORIENTATION ET D INSERTION PROFESSIONNELLE DES ETUDIANTS DE L UNIVERSITE DE MONTPELLIER

STATUTS DU SERVICE COMMUN UNIVERSITAIRE D INFORMATION, D ORIENTATION ET D INSERTION PROFESSIONNELLE DES ETUDIANTS DE L UNIVERSITE DE MONTPELLIER STATUTS DU SERVICE COMMUN UNIVERSITAIRE D INFORMATION, D ORIENTATION ET D INSERTION PROFESSIONNELLE TABLE DES MATIERES TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES... 3 Article 1 : Création... 3 Article 2 : Missions...

Plus en détail

Les jeunes internautes et l entrepreneuriat social

Les jeunes internautes et l entrepreneuriat social Les jeunes internautes et l entrepreneuriat social Enquête exclusive ESSEC/CSA Janvier 2010 Tous droits réservés Essec. Toute reprise doit être accompagnée de la mention : "Les jeunes internautes et l

Plus en détail

Quels apports de la loi ESS de juillet 2014 pour les associations

Quels apports de la loi ESS de juillet 2014 pour les associations Quels apports de la loi ESS de juillet 2014 pour les associations Associations (artistiques et culturelles), quels liens avec l ESS Les associations font donc automatiquement partie du périmètre de l ESS

Plus en détail

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Commissariat aux relations internationales et à l immigration Table des matières Page Déclaration d

Plus en détail

FICHE II. 4 Création d une maison multiservices à Hamme-Mille

FICHE II. 4 Création d une maison multiservices à Hamme-Mille DESCRIPTION DU PROJET Le projet prévoit l aménagement d une maison multiservices dont une partie constituerait en la mise en place d une structure d accueil des personnes âgées adaptée à l échelle communale

Plus en détail

AVIS. Objet : Réf. : CWEDD/06/AV.371. Liège, le 06 avril 2006

AVIS. Objet : Réf. : CWEDD/06/AV.371. Liège, le 06 avril 2006 AVIS Réf. : CWEDD/06/AV.371 Liège, le 06 avril 2006 Objet : - Avant-projet de décret portant transposition de la Directive 2003/98/CE du Parlement européen et du Conseil du 17 novembre 2003 concernant

Plus en détail

Appel à projets. Promotion de l agriculture familiale en Afrique de l Ouest

Appel à projets. Promotion de l agriculture familiale en Afrique de l Ouest Appel à projets 2010 Promotion de l agriculture familiale en Afrique de l Ouest Un programme conjoint entre la Fondation de France et le Comité français pour la solidarité internationale (CFSI) Date limite

Plus en détail

Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014

Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014 Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014 Le sens de notre action Les questions relatives à l amélioration du cadre de vie et au bien-être des hommes sont des préoccupations sociétales

Plus en détail

LE CPAS ET L ÉTAT SOCIAL ACTIF

LE CPAS ET L ÉTAT SOCIAL ACTIF LE CPAS ET L ÉTAT SOCIAL ACTIF Journée de formation FEBISP juin 2001 Intervention de Monsieur Michel COLSON Président de la Section CPAS de l Association de la Ville et des Communes de la Région de Bruxelles-Capitale

Plus en détail

Enquête sur la formation initiale dans l industrie du jeux vidéo en France. Résultats

Enquête sur la formation initiale dans l industrie du jeux vidéo en France. Résultats Enquête sur la formation initiale dans l industrie du jeux vidéo en France Résultats Le jeu vidéo est, à travers le monde, la première industrie culturelle devant les secteurs du cinéma et de la musique.

Plus en détail

UN NOUVEAU DEPART POUR LA LMDE

UN NOUVEAU DEPART POUR LA LMDE DOSSIER DE PRESSE 24 OCTOBRE 2014 UN NOUVEAU DEPART POUR LA LMDE «Le régime étudiant comme pilier d une politique de santé des jeunes» CONTACT PRESSE LISA RIBEAUD 06 15 86 43 41 lribeaud@unef.fr presse@unef.fr

Plus en détail

ARPEIJE «Soutien aux personnes en difficulté face à l'emploi» Projet associatif

ARPEIJE «Soutien aux personnes en difficulté face à l'emploi» Projet associatif ARPEIJE «Soutien aux personnes en difficulté face à l'emploi» Projet associatif Mars 2009 54 rue du moulin de Pierre 92140 Clamart 01 41 90 65 80 http://www.arpeije.fr/ ARPEIJE projet associatif 1 Qu est

Plus en détail

Fondation Roi Baudouin

Fondation Roi Baudouin RAPPORT D EVALUATION SUR LES SERVICES DE PROXIMITE ATTEINDRE CEUX QUI PARAISSENT INACCESSIBLES SYNTHESE Fondation Roi Baudouin Le présent rapport consiste en une analyse des projets qui ont été soutenus

Plus en détail

Mutualité Française Picardie

Mutualité Française Picardie Mutualité Française Picardie 3, boulevard Léon Blum 02100 Saint-Quentin Tél : 03 23 62 33 11 Fax : 03 23 67 14 36 contact@mutualite-picardie.fr Retrouvez l ensemble des différents services et activités

Plus en détail

Le FSE et l économie sociale et solidaire : les lignes de partage entre le PON et les POR

Le FSE et l économie sociale et solidaire : les lignes de partage entre le PON et les POR Le FSE et l économie sociale et solidaire : les lignes de partage entre le PON et les POR Juin- 2015 Rédaction de documents supports, préparation et animation de tables rondes ou d'ateliers organisés au

Plus en détail

«Quand utilité sociale rime avec performance économique»

«Quand utilité sociale rime avec performance économique» L entrepreneuriat social en Lorraine : un projet pour vous «Quand utilité sociale rime avec performance économique» «Les entreprises sociales partagent une même ambition : mettre leur projet entrepreneurial

Plus en détail

AVEC NOUS, SOUTENEZ L ENTREPRENEURIAT SOCIAL. Découvrez notre nouveau fonds. socialement responsable et solidaire

AVEC NOUS, SOUTENEZ L ENTREPRENEURIAT SOCIAL. Découvrez notre nouveau fonds. socialement responsable et solidaire AVEC NOUS, SOUTENEZ L ENTREPRENEURIAT SOCIAL Découvrez notre nouveau fonds socialement responsable et solidaire Déjà présents auprès d un entrepreneur sur quatre, nous avons décidé d accélérer notre soutien

Plus en détail

Service de lutte contre la pauvreté, la précarité et l'exclusion sociale 1

Service de lutte contre la pauvreté, la précarité et l'exclusion sociale 1 Note informative relative à la complémentarité des rapports et plans pauvreté produits régulièrement par les Régions, les Communautés et au niveau interfédéral mars 2009 Les différents rapports sont décrits

Plus en détail

Région Haute-Normandie. Les aides CLÉS de la Région pour les créateurs et créatrices d entreprise et les très petites entreprises

Région Haute-Normandie. Les aides CLÉS de la Région pour les créateurs et créatrices d entreprise et les très petites entreprises Région Haute-Normandie Les aides CLÉS de la Région pour les créateurs et créatrices d entreprise et les très petites entreprises 4 A savoir 5 Parcours simplifié 6 Diagnostic création 7 Coup de Pouce 8

Plus en détail

Fonds Social Européen

Fonds Social Européen Un projet Equal financé par le Fonds social européen, la Ministre Membre du Collège de la Commission communautaire française en charge de la Formation professionnelle, la Ministre-Présidente et Ministre

Plus en détail

Université de Lyon 21.01.2011 Essaim: Incubateur de la Chambre genevoise de l ESS

Université de Lyon 21.01.2011 Essaim: Incubateur de la Chambre genevoise de l ESS Université de Lyon 21.01.2011 Essaim: Incubateur de la Chambre genevoise de l ESS Un projet novateur en Suisse, inspiré des bonnes pratiques internationales, en lien étroit avec les autres acteurs publics

Plus en détail

Protégez et valorisez vos inventions. Un soutien sectoriel gratuit en matière de propriété intellectuelle à la mesure de votre entreprise

Protégez et valorisez vos inventions. Un soutien sectoriel gratuit en matière de propriété intellectuelle à la mesure de votre entreprise Les CeLLuLes Brevets Protégez et valorisez vos inventions Un soutien sectoriel gratuit en matière de propriété intellectuelle à la mesure de votre entreprise Les Cellules Brevets Protégez et valorisez

Plus en détail

educationsolidarite.org

educationsolidarite.org Education International Internationale de l'education Internacional de la Educaciòn Bildungsinternationale Conception : L.Talbot & Efficience Crédits photographiques : sxc.hu - flashfilm Juin 2008 educationsolidarite.org

Plus en détail

Ce programme comprend 15 mesures avec des actions vers les jeunes et nouveauté en 2007 - des actions vers les enseignants.

Ce programme comprend 15 mesures avec des actions vers les jeunes et nouveauté en 2007 - des actions vers les enseignants. 1. «Entrepreneuriat 3.15», késako? Entrepreneuriat 3.15 est un document qui reprend sous 3 axes, 15 leviers pour faire émerger des générations entreprenantes et faire de la Wallonie une région intraprenante

Plus en détail

Appel à projets Solidarité intergénérationnelle

Appel à projets Solidarité intergénérationnelle Appel à projets Solidarité intergénérationnelle Soutenir le développement de projets solidaires innovants par le crowdfunding et la mobilisation des étudiants 1 1 L APPEL A PROJETS 2 LES ORGANISATEURS

Plus en détail

ENVIE D ENTREPRENDRE AUTREMENT?

ENVIE D ENTREPRENDRE AUTREMENT? ENVIE D ENTREPRENDRE AUTREMENT? Guide des finances solidaires et de l accompagnement Avec le soutien de nos partenaires : LA FINANCE SOLIDAIRE : DE QUOI PARLE-T-ON? L objectif de la finance solidaire est

Plus en détail

Présentation Générale

Présentation Générale CJD international Présentation Générale Niveau texte 3 Niveau texte 4 Le CJD International est un réseau qui regroupe plus de 5000 jeunes dirigeants d entreprise sur 12 pays. Le CJD International a pour

Plus en détail

PLAN POUR UN INTERNET À TRÈS HAUT DÉBIT EN BELGIQUE 2015-2020

PLAN POUR UN INTERNET À TRÈS HAUT DÉBIT EN BELGIQUE 2015-2020 PLAN POUR UN INTERNET À TRÈS HAUT DÉBIT EN BELGIQUE 2015-2020 La Belgique joue actuellement un rôle de premier plan dans le déploiement de nouvelles technologies pour l internet à très haut débit. Les

Plus en détail

CPIE Centre Corse A Rinascita. Coordination régionale de la Fête de la Science. Guide. Appel à projets

CPIE Centre Corse A Rinascita. Coordination régionale de la Fête de la Science. Guide. Appel à projets CPIE Centre Corse A Rinascita Coordination régionale de la Fête de la Science Guide Appel à projets PREAMBULE LA FETE DE LA SCIENCE 2015 EN CORSE Depuis 4 ans le CPIE Centre Corse A Rinascita, Coordination

Plus en détail

Première édition du Prix Chorum «MUSIQUE ET HANDICAP»

Première édition du Prix Chorum «MUSIQUE ET HANDICAP» Appel à prix - Dépôt des candidatures jusqu au 25 février 2011 «Développer et favoriser des initiatives en vue de faciliter l ouverture des pratiques musicales aux personnes en situation de handicap» «Toute

Plus en détail

Fiche «Politique culturelle européenne»

Fiche «Politique culturelle européenne» Fiche «Politique culturelle européenne» Prospective appliquée à la définition d'une politique nationale dans le domaine de la culture et de la communication Fiche variable sur les facteurs de l environnement

Plus en détail

Entreprendre autrement: Introduction à l économie sociale et solidaire et à l Entrepreneuriat social

Entreprendre autrement: Introduction à l économie sociale et solidaire et à l Entrepreneuriat social Entreprendre autrement: Introduction à l économie sociale et solidaire et à l Entrepreneuriat social Université de Caen - Master 2 : Entrepreneuriat UFR - Sciences Economiques et de Gestion Février 2009

Plus en détail

OBJET : Document de consultation 62-104 du personnel des ACVM

OBJET : Document de consultation 62-104 du personnel des ACVM PAR COURRIEL : Consultation-en-cours@lautorite.qc.ca Montréal, le 12 juillet 2013 M e Anne-Marie Beaudoin Secrétaire générale Autorité des marchés financiers 800, Square Victoria, 22 e étage C.P. 246,

Plus en détail

CHAPITRE 10 ACTION SOCIALE

CHAPITRE 10 ACTION SOCIALE CHAPITRE ACTION SOCIALE L USM est depuis de nombreuses années investie dans les instances de l action sociale pour préserver et développer les dispositifs dont les magistrats peuvent bénéficier, qu ils

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72

L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72 L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72 LE CEAS : Centre d étude et d action sociale de la Sarthe Association créée en 1937, secrétariat social, la première étude

Plus en détail

Rendez-vous de l ESS régionale. Chambre Régionale de l Économie Sociale Poitou-Charentes 60-68 rue Carnot 86000 POITIERS www.cres-pch.

Rendez-vous de l ESS régionale. Chambre Régionale de l Économie Sociale Poitou-Charentes 60-68 rue Carnot 86000 POITIERS www.cres-pch. Rendez-vous de l ESS régionale Chambre Régionale de l Économie Sociale Poitou-Charentes 60-68 rue Carnot 86000 POITIERS www.cres-pch.org %! "! $!!" # % " Les entreprises d économie sociale et solidaire

Plus en détail

Illustrer l innovation sociale

Illustrer l innovation sociale Les mercredi de l INET 22 mai 2013 Illustrer l innovation sociale Phrase obligatoire mentions date etc Une définition «L innovation sociale consiste à élaborer des réponses nouvelles à des besoins sociaux

Plus en détail

CIRCULAIRE N 1262 DU 18/10/2005

CIRCULAIRE N 1262 DU 18/10/2005 CIRCULAIRE N 1262 DU 18/10/2005 Objet : semaine d éducation au développement durable «Mon assiette» du 10 au 18 novembre 2005 Réseaux : Tous Niveaux et services : SECONDAIRE et PRIMAIRE Période : Année

Plus en détail

L ingénieur-conseil, votre partenaire pour le développement durable

L ingénieur-conseil, votre partenaire pour le développement durable L ingénieur-conseil, votre partenaire pour le développement durable L ingénieur-conseil, votre partenaire pour le développement durable Le concept de développement durable est aujourd hui incontournable

Plus en détail

Projet de résolution «Les comités d entreprise européens au cœur de la stratégie syndicale européenne»

Projet de résolution «Les comités d entreprise européens au cœur de la stratégie syndicale européenne» UNI Europa Commerce Aller de l avant MADRID 9 & 10 JUIN 2011 Projet de résolution «Les comités d entreprise européens au cœur de la stratégie syndicale européenne» (Resolution 3) Objectif stratégique 1

Plus en détail

Communiqué de Presse

Communiqué de Presse 1er réseau de financement des créateurs d entreprise 230 plateformes d accompagnement dans toute la France 16 565 entreprises et 39 538 emplois créés ou maintenus en 2013 Communiqué de Presse Lancement

Plus en détail

PAYS DE LA LOIRE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS?

PAYS DE LA LOIRE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Version étudiée : version adoptée par la Commission européenne le 16/12/2014. PAYS DE LA LOIRE STRUCTURE GLOBALE DU

Plus en détail

au sein d une délégation nouvelle dédiée à l économie sociale et solidaire confiée à Seybah Dagoma

au sein d une délégation nouvelle dédiée à l économie sociale et solidaire confiée à Seybah Dagoma DOSSIER DE PRESSE Avril 2009 Paris lance des actions innovantes pour créer des emplois d utilité sociale au sein d une délégation nouvelle dédiée à l économie sociale et solidaire confiée à Seybah Dagoma

Plus en détail

L écosystème de l ESS en Languedoc-Roussillon

L écosystème de l ESS en Languedoc-Roussillon L écosystème de l ESS en Languedoc-Roussillon Debate 7. Muriel Nivert-Boudou DG Cress LR www.cresslr.org www.coventis.org Bref historique de l ESS en France L Economie sociale est née et a pris son essor

Plus en détail

Présenté devant la Commission des finances publiques du Québec Dans le cadre des consultations sur le Projet de loi 130

Présenté devant la Commission des finances publiques du Québec Dans le cadre des consultations sur le Projet de loi 130 POUR LE MAINTIEN DU CONSEIL DES AÎNÉS Présenté devant la Commission des finances publiques du Québec Dans le cadre des consultations sur le Projet de loi 130 1 er février 2011 Réseau FADOQ Responsables

Plus en détail

3. Les services de proximité en Belgique Deux grandes caractéristiques

3. Les services de proximité en Belgique Deux grandes caractéristiques Deux grandes caractéristiques Il n existe pas aujourd hui u de définition ca claire des services de proximité qui permette de poser les frontières de ce champ et d identifier précisément les acteurs qui

Plus en détail

Innover pour un tourisme durable en Picardie Appel à projets 2012 Règlement

Innover pour un tourisme durable en Picardie Appel à projets 2012 Règlement Innover pour un tourisme durable en Picardie Appel à projets 2012 Règlement Préambule A l horizon 2015, la Région Picardie souhaite dynamiser son offre touristique pour permettre aux acteurs régionaux

Plus en détail

Séminaire sur le statut du personnel administratif : état de la situation et enjeux dans les parlements francophones. Paris, 3-4 septembre 2013

Séminaire sur le statut du personnel administratif : état de la situation et enjeux dans les parlements francophones. Paris, 3-4 septembre 2013 Séminaire sur le statut du personnel administratif : état de la situation et enjeux dans les parlements francophones Paris, 3-4 septembre 2013 Synthèse thématique Préparé par le service de la recherche

Plus en détail

L UE, la crise économique et le marché immobilier Quel projet d avenir?

L UE, la crise économique et le marché immobilier Quel projet d avenir? L UE, la crise économique et le marché immobilier Quel projet d avenir? Prise de position CEPI, le Conseil Européen des Professions Immobilières Contact Référence Janet K. Griffiths - janet.griffiths@cepi.eu

Plus en détail

Ghana, de l Inde, de la Jordanie, du Kenya, du Mexique, de New Zélande, du Portugal, de Serbie et du Royaume Uni.

Ghana, de l Inde, de la Jordanie, du Kenya, du Mexique, de New Zélande, du Portugal, de Serbie et du Royaume Uni. Principes de Belgrade sur la relation entre les Institutions nationales des droits de l Homme et les Parlements (Belgrade, Serbie, les 22-23 février 2012) Le séminaire international de février 2012 sur

Plus en détail

CPIE Corte Centre Corse A Rinascita. Coordination régionale de la Fête de la Science. Guide. Appel à projets

CPIE Corte Centre Corse A Rinascita. Coordination régionale de la Fête de la Science. Guide. Appel à projets CPIE Corte Centre Corse A Rinascita Coordination régionale de la Fête de la Science Guide Appel à projets PREAMBULE LA FETE DE LA SCIENCE 2014 EN CORSE Depuis 3 ans le CPIE Corte Centre Corse, Pôle Territorial

Plus en détail

NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE

NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE 22 mai 2013 Préambule La fédération COORACE a pris connaissance du rapport IGAS-IGF relatif au financement du secteur de l insertion par

Plus en détail

Pour retrouver la LMDE TV : www.lmde.tv

Pour retrouver la LMDE TV : www.lmde.tv 29 Juin 2011 La LMDE TV Un nouvel outil au service des étudiants! www.lmde.tv Dossier de presse Contact Annaïg PIEDERRIERE, apiederriere@lmde.com, 01 56 20 84 08 Introduction La Mutuelle des Etudiants

Plus en détail

Faire face à la pénurie de main-d œuvre chez Desjardins. Être un employeur distinctif

Faire face à la pénurie de main-d œuvre chez Desjardins. Être un employeur distinctif Faire face à la pénurie de main-d œuvre chez Desjardins Être un employeur distinctif ASDEQ Mai 2010 La mission de Desjardins Contribuer au mieux-être économique et social des personnes et des collectivités

Plus en détail

La Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE) en Suisse

La Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE) en Suisse La Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE) en Suisse Laetitia Gill, Directerice du Réseau et Développement Philias Forum 20 ans Mode d Emploi 16 novembre UNIL Lausanne www.philias.org www.philias.org

Plus en détail

Atelier sur l investissement des migrants en milieu rural au Sénégal

Atelier sur l investissement des migrants en milieu rural au Sénégal Atelier sur l investissement des migrants en milieu rural au Sénégal Session plénière : Séance introductive De l'importance de l'investissement productif des migrants en milieu rural Stéphane Gallet (Ministère

Plus en détail

ILE-DE-FRANCE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS?

ILE-DE-FRANCE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Version étudiée : version adoptée par la Commission européenne le 18/12/2014. ILE-DE-FRANCE PRÉSENTATION GÉNÉRALE Les

Plus en détail

Le secteur spécialisé «assuétudes» wallon et la Réforme des soins en santé mentale

Le secteur spécialisé «assuétudes» wallon et la Réforme des soins en santé mentale Le secteur spécialisé «assuétudes» wallon et la Réforme des soins en santé mentale 1 L offre de soins en santé mentale dans l accord gouvernemental L accord gouvernemental du 9 octobre 2014 prévoit en

Plus en détail

Séminaire «The NEETs need us»

Séminaire «The NEETs need us» Séminaire «The NEETs need us» Jeudi, 23 avril 2015 Atelier 1 : Vers une transition efficace entre le système scolaire et le marché du travail Orateur : M. Massimiliano MASCHERINI, chargé de recherches

Plus en détail

Les entreprises du secteur à profit social L UNIPSO La concertation sociale au niveau régional

Les entreprises du secteur à profit social L UNIPSO La concertation sociale au niveau régional Frédéric CLERBAUX, Conseiller juridique UNIPSO Résumé de l exposé: Les entreprises du secteur à profit social L UNIPSO La concertation sociale au niveau régional 1 Les entreprises du secteur à profit social

Plus en détail

Introduction : reconnaître et développer

Introduction : reconnaître et développer Introduction : reconnaître et développer l Économie sociale et solidaire Qu est-ce que l ESS? chiffres clés z 200000 structures z 2,4 milions de salariés z + 23 % d emplois créés depuis 10 ans Coopératives

Plus en détail

Europe. Les priorités de l Uniopss

Europe. Les priorités de l Uniopss Europe Le single market act et la stratégie Europe 2020 imposent un rythme de réformes dense à l Europe, particulièrement dans cette période de crise. L Acte pour le marché unique, adopté par la Commission

Plus en détail

LES SERVICES DE LA REGION BRUXELLOISE A L ATTENTION DES COMMERCANTS, ENTREPRISES, PME, INDEPENDANTS,

LES SERVICES DE LA REGION BRUXELLOISE A L ATTENTION DES COMMERCANTS, ENTREPRISES, PME, INDEPENDANTS, F i c h e / mémo LES SERVICES DE LA REGION BRUXELLOISE A L ATTENTION DES COMMERCANTS, ENTREPRISES, PME, INDEPENDANTS, AVANT-PROPOS Les informations reprises dans la présente fiche sont transmises à titre

Plus en détail

Animations /Formations

Animations /Formations Animations /Formations DECOUVRIR > COMPRENDRE > REFLECHIR >PARTICIPER. Démocratie? La sécu? Institutions? Énergie? Communes? DECOUVRIR > COMPRENDRE > REFLECHIR >PARTICIPER. MOC-CIEP Liège -Huy-Waremme

Plus en détail

Guide sur les thématiques liées au développement durable

Guide sur les thématiques liées au développement durable Guide sur les thématiques liées au développement durable De manière spontanée, les organisations de l ESS doivent s interroger, d une part sur la finalité poursuivie et d autre part sur les moyens, actions,

Plus en détail

Règlement DRIM in Saclay. Article 1 : Organisation

Règlement DRIM in Saclay. Article 1 : Organisation Règlement DRIM in Saclay Article 1 : Organisation Le présent événement, dénommé DRIM in Saclay, est co-organisé par la CCI Essonne dont le siège social est situé 2 cours Monseigneur Roméro à Evry France,

Plus en détail

Les Services Sociaux et de Santé d Intérêt Général

Les Services Sociaux et de Santé d Intérêt Général Les Services Sociaux et de Santé d Intérêt Général Droits fondamentaux versus marché intérieur? Préface de Vladimir Špidla Une contribution au débat communautaire Editions Bruylant, Bruxelles, novembre

Plus en détail

Groupe de travail. Renforcer la confiance mutuelle RAPPORT

Groupe de travail. Renforcer la confiance mutuelle RAPPORT Groupe de travail Renforcer la confiance mutuelle RAPPORT Les participants ont tous reçu une copie du rapport particulièrement riche du précédent groupe de travail. A l issue des rapports des représentantes

Plus en détail

ACCUEIL ET OUVERTURE DES TRAVAUX Nicols CHILLOF - Président de CCI CENTRE Thierry MARTIGNON Directeur Régional BPIFRANCE

ACCUEIL ET OUVERTURE DES TRAVAUX Nicols CHILLOF - Président de CCI CENTRE Thierry MARTIGNON Directeur Régional BPIFRANCE 9H30 9H40 10H00 ACCUEIL ET OUVERTURE DES TRAVAUX Nicols CHILLOF - Président de CCI CENTRE Thierry MARTIGNON Directeur Régional BPIFRANCE LE FINANCEMENT PARTICIPATIF : UNE VERITABLE REVOLUTION FINANCIERE

Plus en détail

Dossier de Presse. 20 novembre 2013

Dossier de Presse. 20 novembre 2013 Dossier de Presse 20 novembre 2013 Contact Julien BALLAIRE Administrateur en charge des relations presse 01 56 80 84 08 / 06 81 66 19 35 presse@lmde.com 2 Sommaire Présentation du Prix de l Etudiant Entrepreneur

Plus en détail

Dossier de presse. 4 événements grand public en 2015 Rendez-vous les 21.03 13.06 19.09 et 19.12

Dossier de presse. 4 événements grand public en 2015 Rendez-vous les 21.03 13.06 19.09 et 19.12 Dossier de presse Une initiative de Ensemble, les citoyens peuvent se réapproprier leur ville, leur planète, leur destin commun. 4 événements grand public en 2015 Rendez-vous les 21.03 13.06 19.09 et 19.12

Plus en détail

Help2Help soutient l engagement des collaborateurs dans le monde associatif

Help2Help soutient l engagement des collaborateurs dans le monde associatif Help2Help soutient l engagement des collaborateurs dans le monde associatif Appel à Projets elp elp http://foundation.bnpparibasfortis.be Merci de lire attentivement la brochure avant l'introduction de

Plus en détail

Les droits syndicaux en matière d environnement

Les droits syndicaux en matière d environnement Les droits syndicaux en matière d environnement 1. Introduction Le CPPT dispose de compétences par rapport à l environnement. Le CE n a, quant à lui, pas de compétence propre par rapport à l environnement

Plus en détail

FONDATION MAROCAINE POUR L EDUCATION FINANCIÈRE

FONDATION MAROCAINE POUR L EDUCATION FINANCIÈRE FONDATION MAROCAINE POUR L EDUCATION FINANCIÈRE Atelier DAMANE ASSAKANE Aziz ALOUANE DTFE 14 octobre 2014 PLAN I. Contexte international II. Présentation de la Fondation III. Stratégie de l éducation financière

Plus en détail

Profil professionnel. Section : Bachelier en construction

Profil professionnel. Section : Bachelier en construction Section : Page 1/6 1. Introduction L enseignement de la Haute Ecole Louvain en Hainaut donne la place centrale à l étudiant. Celui-ci trouvera durant ses études de nombreuses occasions qui, d une part

Plus en détail

Diagnostic départemental de la création d entreprise par les femmes Octobre 2014 Mars 2015

Diagnostic départemental de la création d entreprise par les femmes Octobre 2014 Mars 2015 Diagnostic départemental de la création d entreprise par les femmes Octobre 2014 Mars 2015 Mission Droits des femmes et égalité DDCSPP28 1 L'entrepreneuriat par les femmes La Mission départementale aux

Plus en détail

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 AVRIL 2014 EXPOSE DES MOTIFS

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 AVRIL 2014 EXPOSE DES MOTIFS SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 AVRIL 2014 POINT EMPLOI GIP Ivry-Vitry Actions Mission Locale, PLIE, Cellule Insertion Participations pour l année 2014 EXPOSE DES MOTIFS La Ville participe à des actions

Plus en détail