VILLE D ASNIERES SUR SEINE PLAN DE CONTINUITE DE L ACTIVITE DES SERVICES MUNICIPAUX - PANDEMIE GRIPPALE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "VILLE D ASNIERES SUR SEINE PLAN DE CONTINUITE DE L ACTIVITE DES SERVICES MUNICIPAUX - PANDEMIE GRIPPALE"

Transcription

1 VILLE D ASNIERES SUR SEINE PLAN DE CONTINUITE DE L ACTIVITE DES SERVICES MUNICIPAUX - PANDEMIE GRIPPALE A. EQUIPE PANDEMIE... 1 B. ORGANIGRAMME DEGRADE... 2 C. GESTION DES SERVICES DELEGUES... 4 D. FORMATION ET INFORMATION DU PERSONNEL :... 4 E. ACHAT DU MATERIEL DE PREVENTION ET DE PROTECTION... 5 F. GESTION DU PRESENTEISME ET SUIVI DE L ABSENTEISME :... 6 G. TELETRAVAIL :... 6 H. REPRISE DE L ACTIVITE NORMALE :... 7 Modifications apportées le 02/09/2009 Pour établir son plan de continuité, la Ville d Asnières a retenu les hypothèses suivantes : - Première vague pandémique : prévue pour septembre - 25 % d absentéisme pendant 9 à 12 semaines - 40 % d absentéisme pendant 1 à 2 semaines A. EQUIPE PANDEMIE Responsable du plan de continuité de l activité des services municipaux: le DGS, suppléé par le DGAS chargé du pôle «Ressources» Composition cellule de crise : Monsieur le Maire et un représentant du cabinet DGS ensemble des DGAS, la direction de la santé (hygiène, CMSM et santé), le médecin de prévention, la direction des ressources humaines, l ingénieur hygiène et sécurité, la direction de la communication, la direction du CCAS, la direction de la police municipale, le responsable du PCS La cellule de crise sera dotée d un secrétariat. L ingénieur hygiène et sécurité de la Ville est mandaté pour coordonner les activités de prévention à destination du personnel municipal en suivant les préconisations de l Etat et en particulier de l INPES en concertation avec le service santé de la Ville et le médecin de prévention. 1 / 9

2 Dans l hypothèse des 40% d absentéisme, afin de fixer les effectifs nécessaires et les agents disponibles pour venir travailler, une réunion hebdomadaire aura lieu. La direction des ressources humaines pourra ainsi établir les réaffectations dans les services dont l ouverture est maintenue même en mode dégradé. Un représentant de chaque direction générale adjointe sera mis à la disposition des ressources humaines pour prévenir les agents de leur affectation provisoire. En raison de l importance de l effectif, la direction générale adjointe chargée de l enfance comptera 2 représentants. Lieu de réunion en cas de situation critique : Salle du conseil municipal B. ORGANIGRAMME DEGRADE Il y a 2 hypothèses : 25% d absentéisme : le fonctionnement des services sera quasiment habituel les aménagements suivants seront mis en place : les regroupements de population seront réduits (les directions de l audiovisuel et de la vie associative et des manifestations seront donc fermées). Le personnel sera provisoirement réaffecté dans les autres services. Pour les autres services, l accueil physique ne sera plus assuré ou limité et la priorité sera donnée aux communications par mail, fax et téléphone. Dans cette phase, il est probable que les écoles soient encore ouvertes. Les prestations municipales devront donc être assurées largement Les demandes d absence pourront être suspendues dans l intérêt du service Pic pandémique avec 40% d absentéisme : les services listés dans l organigramme dégradé seront maintenus. Les effectifs de ces services seront complétés au maximum par des agents des autres services. Les achats seront centralisés au pôle comptabilité des finances. Les demandes d absence acceptées auparavant seront annulées sauf accord expresse du DGS ou de son représentant Les services sont répartis en 3 catégories : 1. Services prioritaires indispensables à la population : o La Direction générale des Services pour la tenue de la cellule de crise et le suivi des opérateurs chargés de répondre au numéro vert spécial o Le Service état civil (activité accrue) o les Services funéraires (activité accrue) o la Direction de la santé et en particulier le centre médico-social municipal o la Direction de la prévention et de la sécurité et en particulier la police municipale et les agents de surveillance de la voie publique o le CCAS et en particulier le CLIC pour le suivi des personnes âgées et/ou isolées o le Service propreté 2. Services internes apportant un soutien logistique : o La Direction des Ressources Humaines pour gérer les affectations provisoires du personnel apte au travail o La Direction des Systèmes d Information pour assurer la maintenance du réseau téléphonique et informatique o La Direction des finances et de la commande publique pour la gestion des achats indispensables à la gestion de la crise pandémique. L ensemble des 2 / 9

3 cellules comptables des directions fermées seront rattachées à la Direction des Finances pendant la phase de pic pandémique o Le Self municipal pour assurer un service de restauration aux agents en poste et préserver le portage des repas pour les personnes isolées. o La Direction du patrimoine notamment les ateliers avec les électriciens et les plombiers pour assurer la maintenance des sites prioritaires (Hôtel de Ville ou se situera la cellule de crise, centres de vaccinations, centres d hébergements). o Les services généraux pour assurer le portage des repas et diverses manutentions pour équiper les centres de vaccination et les centres d hébergement o Le service communication pour informer la population par voie électronique et d affichage 3. services fermés dont les agents deviennent «Personnel ressources» : o l ensemble des autres services sont fermés au public o les agents aptes au travail dans ces services sont réaffectés pour pallier à l absence des agents des services prioritaires ou des services internes selon leur compétence : METIER Filière administrative et culturelle Agents d entretien (agents des écoles, des gymnases et stades, personnel technique des crèches ) Agents des cuisines Agents techniques, de maîtrise Agents d'animation Auxiliaires de puériculture Infirmières des secteurs enfance et petite enfance Agents de l audiovisuel Maitre nageur secouriste, professeurs de sports REAFFECTATION POSSIBLE Services nécessitant un soutien administratif tels que la cellule de crise, le service de l état civil, les centres de vaccination, le service courrier, les services financiers ou la DRH Entretien, nettoyage et désinfection des bâtiments Self municipal Services généraux ou direction du Patrimoine Affectation au CLIC pour suivre les personnes âgées ou isolées et dans les centres d hébergement Affectation dans les centres de vaccination pour faciliter l accueil des familles Affectation à la Direction de la Santé pour gérer les vaccinations et suivre les personnes regroupées en centres d hébergement Electricien (si les agents ont le niveau d habilitation suffisant). Les agents n étant pas habilités, ils ne pourront assurer cette mission Manutention, portage des repas pour les agents possédant le permis de conduire Dans les centres de vaccination, il conviendra de prévoir 2 agents de la filière administrative pour chaque vaccinant afin d assurer le recensement des asniérois vaccinés. Le centre de vaccination d Asnières sur Seine sera composé de 4 équipes. Une équipe de base étant elle-même composée de 15 personnes : 2 médecins + 2 infirmières + 11 personnels administratifs. Les agents qui ne seront pas réaffectés resteront dans leur service pour poursuivre leurs missions (gestion administrative, accueil téléphonique ) même si le service est fermé au public. 3 / 9

4 Le personnel vacataire ne sera pas sollicité sauf en cas de défaillance majeure d agents permanents. Chaque service restant ouvert a rédigé un plan de charge dégradé pour n assurer que les missions prioritaires. Le Self municipal assurera la préparation de repas en favorisant les solutions simples de portage afin de ne pas concentrer les agents dans la salle de restaurant du self qui pourrait devenir un lieu privilégié de contagion. Le recensement du personnel ressource est en cours afin de tenir compte des risques sanitaires pour certaines personnes souffrant déjà de pathologies diverses. Le recensement tient compte également des difficultés de garde d enfant ou de réduction des moyens de transport individuels et collectifs. La fiche de renseignement est jointe en annexe. Nous avons reçu 831 fiches sur 1371 envoyées au début du mois d août (soit près de 61% de retour) Un envoi va être prochainement fait aux agents vacataires. Un annuaire de crise est en cours de finalisation. C. GESTION DES SERVICES DELEGUES Outre ses services, internes, la Ville d Asnières-sur-Seine a confié ses missions à des tiers sous forme de marchés publics ou de délégations de service public. Les missions prioritaires qui devront être assurées sont : - la gestion funéraire déléguée au Syndicat Intercommunal FUnéraire de la REgion Parisienne qui dispose d un plan de continuité d activité, - la collecte des déchets restera assurée par la société DERICHEBOURG dans le cadre du plan de continuité de l activité établi par cette société, - la restauration scolaire sera maintenue pendant toute la période d ouverture des écoles par la société AVENANCE dans le cadre du plan de continuité qui lui a été demandé, - le nettoyage de la voirie et des espaces publics sera assuré par la société SEPUR en mode dégradé en maintenant au minimum 50 % de l activité dans le cadre du plan de continuité de l activité établi par cette société, - le nettoyage et la désinfection des locaux municipaux sera assuré par les prestataires de la Ville en mode dégradé en maintenant au minimum 50 % de l activité. Le reste sera assuré par des agents municipaux réaffectés. - La maintenance de la signalisation tricolore et de l éclairage public ainsi que des réseaux d assainissement restera assurée par les entreprises titulaires des marchés afin de préserver la salubrité et la sécurité des usagers dans le cadre d un plan de continuité qu elles ont établi. Les autres prestations pourront être suspendues. En l absence de service fait, elles ne seront pas facturées à la Ville. D. FORMATION ET INFORMATION DU PERSONNEL : - 06/08/2009 : réunion des cadres pour faire le point sur les objectifs des recensements du personnel et des besoins des services. - Avant le 03/09/2009 : Information et formation des équipes d entretien dans les écoles pour les sensibiliser particulièrement sur la désinfection et le nettoyage accrus des foyers d infection (poignées de porte, surfaces souillées ). Un guide des consignes 4 / 9

5 sera rédigé avant la rentrée scolaire et diffuser par la Direction de l Education et de l Enfance. - 04/09/2009 : réunion exceptionnelle du CHS pour informer les représentants du personnel des actions menées et programmées. - entre le 04/09/2009 et 11/09/2009 : diffusion d un «chardon express», journal interne du personnel de la Ville d Asnières pour détailler le plan de continuité de l activité et répondre aux questions administratives concrètes sur les jours d absence par exemple. - 11/09/2009 : réunion des cadres pour faire le point sur les actions de prévention à mettre en œuvre à l issue de la réunion en Préfecture du 1 er septembre. - Semaine du 14 au 18/09/2009 : information au personnel lors de sessions ouvertes aux agents qui se seront inscrits (50 personnes maximum par session) avec Magalie Martin, directeur de la santé, Dominique Priour, DRH, Cécylia Ilic, son adjointe, Aurore Gaillard, ingénieur Hygiène et Sécurité, et Mme le Dr Pineau, médecin de prévention : o Formation du personnel sur les missions à assurer o Formation aux mesures d hygiène (port des masques FFP2 ) o Diffusion des vidéos de l INRS De manière générale, les agents seront régulièrement tenus informés de l état d avancement de la pandémie via : - Les affiches de l INPES diffusées dans tous les établissements municipaux en fonction du public accueilli (fiches à destination des enfants, des adultes). - Le journal interne, Chardon express - Mailing - Ligne téléphonique pour répondre aux questions des agents : même numéro vert que pour les asniérois soit le « » E. ACHAT DU MATERIEL DE PREVENTION ET DE PROTECTION Depuis fin juin 2009, ont été distribués dans les services : - 40 flacons de solution hydro-alcooliques 500 ml flacons de solution hydro-alcooliques 300 ml flacons de solution hydro-alcooliques 70 ml - Sacs poubelles individuels blancs (format mouchoir en papier) dans 96 établissements La Ville a en stock au magasin des services techniques : paires de gants vinyles jetables pour le personnel médical des centres de vaccination ou d hébergement pulvérisateurs de 750 ml pour désinfecter les tables d examens pour les centres de vaccination et le Centre Médico-social Municipal flacons de solution hydro-alcooliques 500 ml flacons de solution hydro-alcooliques 100 ml masques chirurgicaux masques FFP2 La Ville a commandé et attend la livraison de : flacons de solution hydro-alcooliques 500 ml (mi-septembre) flacons de solution hydro-alcooliques 500 ml (mi-septembre) masques FFP2 (mi-septembre) Les stocks seront reconstitués dès que les quantités disponibles passeront en dessous de 50 % des quantités cumulées mentionnées ci-dessus. 5 / 9

6 La Ville a des dérouleurs de tissus essuie-mains dans ses sanitaires. Les Services techniques ont commandé des distributeurs essuie-mains jetables. Ils seront installés au fur et à mesure de la livraison en commençant par les sites prioritaires (Hôtel de Ville, centres de vaccination, centres d hébergement ). La généralisation de l usage de sacs poubelles pour DASRI (déchets d activité de soins à risque infectieux) n est pas envisagée. Ils seront installés seulement dans les centres de vaccination. La préfecture se renseigne actuellement sur la gestion des DASRI que généreront les centres de vaccination. L achat de plaque hygiaphone pour isolé le personnel d accueil est actuellement en cours d étude à la Direction du patrimoine. Finalement, ces plaques seraient sources d agents pathogènes. De plus, le virus se propageant également dans l air, elles ne protégeraient pas les agents de ce mode de propagation. L ensemble des stocks sont sous la responsabilité des services généraux au magasin des techniques. Une fiche de demande de matériel a été établie. Les services généraux auront à disposition la liste des personnes susceptibles de recevoir ce matériel (organigramme dégradé). Les services généraux assureront la distribution de ces équipements. Chaque demande de fournitures (masques, solutions hydro-alcooliques) doit préalablement passée par Aurore Gaillard (17 59). En cas de crise pandémique, le pôle comptabilité de la Direction des finances gérera les achats. Avant cette phase, les commandes sont faites par les services généraux sous le contrôle de l ingénieur hygiène et sécurité. Les dépenses afférentes sont imputées sur le budget DRH/hygiène et sécurité. A ce jour, le montant des commandes atteint F. GESTION DU PRESENTEISME ET SUIVI DE L ABSENTEISME : La Direction des Ressources Humaines sera renforcée par des agents de la filière administrative provenant des services fermés au public afin d assurer : - l affectation provisoire du personnel ressource disponible chaque matin, - le recensement des agents absents. Tout agent absent prévient son chef de service ou son référent hiérarchique en poste. Il doit indiquer le motif et la durée prévisionnelle de son absence : maladie, garde d une personne malade, impossibilité de se déplacer Si un agent qui a été réaffecté tombe malade, l agent prévient de son absence son chef de service d affectation provisoire (ou son représentant). Le représentant du poste d affectation provisoire sollicitera la DRH pour que lui soit affecté un autre agent ressource si nécessaire. G. TELETRAVAIL : Pour les agents qui ne peuvent pas se déplacer mais dont les compétences seront requises par le DGS ou son représentant, ils seront considérés comme en poste et auront recours au télétravail. Seuls les travaux sur des logiciels communs tels que word, excel, ou des recherches internet pourront être demandés aux agents concernés. Un accès à la messagerie professionnelle est prévu à l adresse : 6 / 9

7 Le télétravail ne sera réalisé que par des agents pour lesquels cette modalité n entraine pas de frais supplémentaire (abonnement internet en illimité). Concernant les appels téléphoniques, les agents pourront bien entendu demander à être rappelé par leur collègue. La DSI est dotée d un logiciel permettant l accès complet à son poste de travail. Le télétravail n aura lieu que sur requête de l administration et sollicitation du chef de service. H. REPRISE DE L ACTIVITE NORMALE : La réouverture des établissements scolaires marquera le retour à la normal du fonctionnement des services municipaux. Chaque établissement qui aura été fermé aura fait l objet d une désinfection d un nettoyage complet (recommandation du ministère). La régularisation des congés, RTT, arrêts maladies, journées enfants malades sera fait à l issue de la phase pandémique. Exemple de régularisation : un agent qui a été malade aura la possibilité, s il le souhaite, de poser des congés payés sur cette période plutôt que des congés pour maladie ordinaire. La contamination par le virus H1N1 ne sera pas reconnue en maladie contractée pendant le service puisqu il sera impossible de prouver que l origine de la maladie est professionnelle. Pièces annexes : Annexe 1 : Organigramme dégradé Annexe 2 : Fiche de recensement des agents ressources 7 / 9

8 Annexe 1 : Organigramme dégradé

9 Annexe 2 : Fiche de recensement des agents ressources 9 / 9

Informer. http://www.grippe-aviaire.gouv.fr/img/pdf/plan_pg_2009.pdf

Informer. http://www.grippe-aviaire.gouv.fr/img/pdf/plan_pg_2009.pdf Nouveau virus de grippe QUESTIONS / REPONSES 5 mai 2009 Fiche 5 Pour les réponses aux questions générales concernant la nature du virus ou les connaissances médicales et épidémiologiques disponibles, nous

Plus en détail

Pandémie grippale et continuité d activité

Pandémie grippale et continuité d activité Pandémie grippale et continuité d activité I. Les notions Modes de transmission En Alsace Entreprises concernées Grippe A / H1N1 Infection humaine par un virus grippal d origine porcine. Ce virus appartient

Plus en détail

Conduite à tenir en cas de grippe A (H1N1)

Conduite à tenir en cas de grippe A (H1N1) Établissements d hébergement pour personnes handicapées Conduite à tenir en cas de grippe A (H1N1) La grippe est une infection respiratoire aiguë très contagieuse et les mesures à mettre en œuvre s inscrivent

Plus en détail

MODELE DE PLAN DE CONTINUITE D ACTIVITE EN PANDEMIE GRIPPALE

MODELE DE PLAN DE CONTINUITE D ACTIVITE EN PANDEMIE GRIPPALE GRIPPE A (H1N1) Se préparer, c est préserver notre santé et freiner la pandémie. Se préparer, c est maintenir la vie économique et sociale. MODELE DE PLAN DE CONTINUITE D ACTIVITE EN Cet outil a été établi

Plus en détail

GUIDE DE PREPARATION GRIPPE A H1N1 A DESTINATION DES SYNDICATS POUR L INFORMATION DES ENTREPRISES

GUIDE DE PREPARATION GRIPPE A H1N1 A DESTINATION DES SYNDICATS POUR L INFORMATION DES ENTREPRISES GUIDE DE PREPARATION GRIPPE A H1N1 A DESTINATION DES SYNDICATS POUR L INFORMATION DES ENTREPRISES FEDERATION DES INDUSTRIES ELECTRIQUES, ELECTRONIQUES ET DE COMMUNICATION Les perturbations susceptibles

Plus en détail

SOMMAIRE PRINCIPAL. 2/ Le plan de continuité de l activité A quoi cela sert-il? ANNEXE 1 : Rappel des points clés d un PCA

SOMMAIRE PRINCIPAL. 2/ Le plan de continuité de l activité A quoi cela sert-il? ANNEXE 1 : Rappel des points clés d un PCA SOMMAIRE PRINCIPAL Préambule 1/ Ce qu il faut savoir sur le virus H1N1 2/ Le plan de continuité de l activité A quoi cela sert-il? 3/ Quand déclencher le PCA? ANNEXE 1 : Rappel des points clés d un PCA

Plus en détail

ÉCOLE DES HAUTES ÉTUDES EN SCIENCES SOCIALES

ÉCOLE DES HAUTES ÉTUDES EN SCIENCES SOCIALES LE PRESIDENT FW/GB/ 149-2009 PLAN D ORGANISATIONET DE CONTINUITE DES ACTIVITES DE L ECOLE DES HAUTES ETUDES EN SCIENCES SOCIALES EN CAS DE PANDEMIE GRIPPALE (VERSION DU 30 JUILLET 2009) L objectif prioritaire

Plus en détail

La construction de notre PCA a pour but d assurer la protection du personnel et du maintient de notre activité.

La construction de notre PCA a pour but d assurer la protection du personnel et du maintient de notre activité. PLAN DE CONTINUITE D ACTIVITE SOMMAIRE 1. LE CONTEXTE...3 1.1 LA SITUATION ACTUELLE...3 1.2 NOTRE MISE EN PLACE DU PLAN DE CONTINUITE DE L ACTIVITE...3 1.3 NOS CONTACTS...3 2. NOS SERVICES EXPOSES AU RISQUE...4

Plus en détail

GRIPPE A NOTE D INFORMATION AUX ENTREPRISES

GRIPPE A NOTE D INFORMATION AUX ENTREPRISES GRIPPE NOTE D INFORMTION UX ENTREPRISES L extension de la grippe /H1N1 intéresse maintenant l ensemble du monde. La ainsi que les US, le Mexique, le Canada, l ustralie la Suède et la Norvège sont considérés

Plus en détail

Plan de continuation d activité pour une entreprise Propositions de points à traiter

Plan de continuation d activité pour une entreprise Propositions de points à traiter Plan de continuation d activité pour une entreprise Propositions de points à traiter La mise en place d un plan de continuité d activité n est pas une obligation légale. L entreprise n a pas, non plus,

Plus en détail

Mise en place d un business continuity planning

Mise en place d un business continuity planning Mise en place d un business continuity planning Préparation à l émergence d une pandémie de grippe C:\Documents and Settings\arpccgrs\My Documents\BCP checklist_fr.doc Table des matières Mise en place

Plus en détail

Plan de continuité d activité

Plan de continuité d activité Plan de continuité d activité - Note méthodologique - Cette méthodologie vise à opérationnaliser le PCA en le confrontant - au travers d une simulation - à la réalité du travail futur. La démarche est

Plus en détail

Informations Grippe A (H1N1)

Informations Grippe A (H1N1) Fiche Info Santé au travail N 03 Informations Grippe A (H1N1) Qu est-ce qu une pandémie? Une pandémie grippale est une épidémie mondiale de grippe chez l homme résultant de l apparition d un nouveau virus

Plus en détail

Septembre 2009 28/09 Social 14. Retrouvez toutes nos circulaires sur www.fncf.org GRIPPE A H1N1

Septembre 2009 28/09 Social 14. Retrouvez toutes nos circulaires sur www.fncf.org GRIPPE A H1N1 SEPTEMBRE 2009 Auteur : MOS Retrouvez toutes nos circulaires sur www.fncf.org 28/09 Social N 14 GRIPPE A H1N1 Faisant suite aux interrogations de certains exploitants et aux différentes notes, communications

Plus en détail

Plan de continuité des activités. Plan de continuité. de l Université de Strasbourg. Secrétariat Général 14 septembre 2009 Réf : JD/SH/N 09-255

Plan de continuité des activités. Plan de continuité. de l Université de Strasbourg. Secrétariat Général 14 septembre 2009 Réf : JD/SH/N 09-255 Plan de continuité Plan de continuité des activités de l Université de Strasbourg Secrétariat Général 14 septembre 2009 Réf : JD/SH/N 09-255 1. Phase d alerte (situations 4b et 5)...3 a. La constitution

Plus en détail

Pandémie grippale et réorganisation des soins primaires. Le travail de la Maison Médicale de Garde d Ambérieu

Pandémie grippale et réorganisation des soins primaires. Le travail de la Maison Médicale de Garde d Ambérieu Pandémie grippale et réorganisation des soins primaires Le travail de la Maison Médicale de Garde d Ambérieu Introduction Réorganisation profonde nécessaire de l offre de soins Organisation hospitalière

Plus en détail

INFORMATIONS GRIPPE A(H1N1) 10 AOUT 2009. 1 LA GRIPPE A (H1N1) : ELEMENTS ESSENTIELS (sources OMS et GROG)

INFORMATIONS GRIPPE A(H1N1) 10 AOUT 2009. 1 LA GRIPPE A (H1N1) : ELEMENTS ESSENTIELS (sources OMS et GROG) INFORMATIONS GRIPPE A(H1N1) 10 AOUT 2009 1 LA GRIPPE A (H1N1) : ELEMENTS ESSENTIELS (sources OMS et GROG) La grippe est une infection respiratoire aiguë, contagieuse, d origine virale (virus influenza).

Plus en détail

DIRECTION DES SPORTS CABINIER

DIRECTION DES SPORTS CABINIER DIRECTION DES SPORTS CABINIER CADRE D EMPLOI DES ADJOINTS TECHNIQUES POSTE A TEMPS PLEIN A POURVOIR IMMEDIATEMENT CANDIDATURE A ADRESSER AVANT LE 30 NOVEMBRE 2015 Missions principales : - Se positionner

Plus en détail

Multi-accueil de 20 berceaux (au sein de la future Maison de la Petite Enfance) : - 2 Agents Polyvalents

Multi-accueil de 20 berceaux (au sein de la future Maison de la Petite Enfance) : - 2 Agents Polyvalents Dans le cadre de l ouverture de la Maison de la Petite Enfance courant 2013, la Ville de Juvisy-Sur-Orge recrute pour l ensemble de ses structures petite enfance : Multi-Accueil 60 berceaux (au sein de

Plus en détail

Chapitre VI : Gestion des risques épidémiques

Chapitre VI : Gestion des risques épidémiques Chapitre VI : Fiche n VI.1 : Gale Fiche n VI.2 : Tubeculose pulmonaire (accessible dans la prochaine version) Fiche n VI.3 : Gastro-entérite Fiche n VI.4 : Infection respiratoire aigüe basse Sommaire Sommaire

Plus en détail

Mise en place d un business continuity planning : préparation à l émergence d une pandémie de grippe

Mise en place d un business continuity planning : préparation à l émergence d une pandémie de grippe Mise en place d un business continuity planning : préparation à l émergence d une pandémie de grippe Direction Générale Centre de Crise - Planification d Urgence SPF Affaires Intérieures Commissariat Interministériel

Plus en détail

Bordeaux, le 22 mars 2010. Le Président Références à rappeler : Ch.R//CB/ROD II/ /033017992. Monsieur le Président,

Bordeaux, le 22 mars 2010. Le Président Références à rappeler : Ch.R//CB/ROD II/ /033017992. Monsieur le Président, Le Président Références à rappeler : Ch.R//CB/ROD II/ /033017992 Bordeaux, le 22 mars 2010 Monsieur le Président, Par lettre du 9 septembre 2008, vous avez été informé que la Chambre régionale des comptes

Plus en détail

Les pratiques de gestion des ressources humaines et de formation

Les pratiques de gestion des ressources humaines et de formation Observatoire de l emploi, des métiers et des compétences de la fonction publique territoriale Les pratiques de gestion des ressources humaines et de formation Décembre 2010 Rapport sur la mise en œuvre

Plus en détail

C.H.S.C.T. PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU JEUDI 11 JUIN 2009. Mmes H. LOISEL A. VARIN, Représentants du Personnel

C.H.S.C.T. PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU JEUDI 11 JUIN 2009. Mmes H. LOISEL A. VARIN, Représentants du Personnel C.H.S.C.T. PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU JEUDI 11 JUIN 2009 Présents : Mr BARBÉ, Président Mmes H. LOISEL A. VARIN, Représentants du Personnel Assistaient à la séance : Mmes C. CHEDAILLE MTH VOBMANN-PITOL,

Plus en détail

Grippe A / H1N1 NOTIONS GÉNÉRALES

Grippe A / H1N1 NOTIONS GÉNÉRALES Grippe A / H1N1 NOTIONS GÉNÉRALES Historique 26 avril 2009 : premiers cas humains de grippe d origine porcine au Mexique Puis extension aux Etats-Unis Et en quelques semaines à l ensemble des cinq continents

Plus en détail

SECRETAIRE DE CENTRE MEDICO-SOCIAL

SECRETAIRE DE CENTRE MEDICO-SOCIAL Direction des Ressources humaines SECRETAIRE MEDICO-SOCIALE H SECRETAIRE DE CENTRE MEDICO-SOCIAL POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Direction : Direction des Solidarités Service : Direction des

Plus en détail

Gestion de la crise sanitaire grippe A

Gestion de la crise sanitaire grippe A Gestion de la crise sanitaire grippe A Sommaire de la présentation Nature du risque lié au virus A H1N1 Plan gouvernemental de pandémie grippale Mesures de protection Historique de la grippe La grippe

Plus en détail

Guide des formations et prestations. Santé, sécurité au travail

Guide des formations et prestations. Santé, sécurité au travail Guide des formations et prestations Santé, sécurité au travail 2016 Les formations 1. Formations obligatoires des assistants et des conseillers de prévention P.5 - Formation préalable (niveau 1) P.6 -

Plus en détail

Une fiche Dirigeants de TPE-PME, artisans, commerçants, professions libérales, votre activité est-elle prête face à une pandémie de grippe A-H1N1?

Une fiche Dirigeants de TPE-PME, artisans, commerçants, professions libérales, votre activité est-elle prête face à une pandémie de grippe A-H1N1? Ce kit contient Une fiche Dirigeants de TPE-PME, artisans, commerçants, professions libérales, votre activité est-elle prête face à une pandémie de grippe A-H1N1? Une fiche de préparation à un plan de

Plus en détail

PRÉVENTION PANDÉMIE GRIPPALE : MESURES D'ORGANISATION DES EMPLOYEURS

PRÉVENTION PANDÉMIE GRIPPALE : MESURES D'ORGANISATION DES EMPLOYEURS PRÉVENTION NOTE D'INFORMATION DU 21.07.2009 N 2009-18 SERVICE DOCUMENTATION - CONSEIL PANDÉMIE GRIPPALE : MESURES D'ORGANISATION DES EMPLOYEURS Références Plan national de prévention et de lutte «Pandémie

Plus en détail

Info grippe Information1 8/08/2 0 0 9

Info grippe Information1 8/08/2 0 0 9 Info grippe Information1 8/08/2 0 0 9 < retour à la liste Ce que doivent savoir les parents, les professionnels de l éducation et les élèves en fonction de l évolution de la grippe : les sites de référence

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR SERVICE DE RESTAURATION SCOLAIRE. Pris en application de la délibération du Conseil Municipal du 10 mars 2011

REGLEMENT INTERIEUR SERVICE DE RESTAURATION SCOLAIRE. Pris en application de la délibération du Conseil Municipal du 10 mars 2011 REGLEMENT INTERIEUR SERVICE DE RESTAURATION SCOLAIRE Pris en application de la délibération du Conseil Municipal du 10 mars 2011 Modifié par délibérations des 9 juin et 15 décembre 2011 NOM et Prénom de

Plus en détail

des risques professionnels liés à l influenza aviaire à virus hautement pathogène

des risques professionnels liés à l influenza aviaire à virus hautement pathogène Juin 2006 Prévention des risques professionnels liés à l influenza aviaire à virus hautement pathogène Prévention des risques professionnels concernant les travailleurs susceptibles d être exposés à des

Plus en détail

CORRESPONDANT RH CORRESPONDANT SOCIAL RH

CORRESPONDANT RH CORRESPONDANT SOCIAL RH Direction des Ressources humaines CORRESPONDANT RH H CORRESPONDANT SOCIAL RH POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Direction : Direction des Ressources Humaines Service : Pôle prestations sociales

Plus en détail

Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la santé publique OFSP Unité de direction Santé publique

Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la santé publique OFSP Unité de direction Santé publique Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la santé publique OFSP Unité de direction Santé publique Département fédéral de l économie DFE Secrétariat d Etat à l économie SECO Ce document

Plus en détail

LE DISPOSITIF NATIONAL DE PREVENTION

LE DISPOSITIF NATIONAL DE PREVENTION Guide pratique de prévention et lutte en cas de «pandémie grippale» AMIG - Septembre 2009 Parmi les menaces infectieuses auxquelles le gouvernement se prépare, l une des plus redoutées est la menace d

Plus en détail

Informer. Juillet. Pandémie grippale. L identité du nouveau virus H1N1. La réponse collective

Informer. Juillet. Pandémie grippale. L identité du nouveau virus H1N1. La réponse collective Juillet 2009 Guide de préparation Pandémie grippale Pourquoi faut-il se préparer? Le nouveau virus de grippe A H1N1 continue à se répandre à travers le monde et aucun expert ne peut actuellement prévoir

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU TEMPS PERISCOLAIRE RESTAURANT SCOLAIRE ET GARDERIE/ETUDE SURVEILLEE Année scolaire 2013/2014

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU TEMPS PERISCOLAIRE RESTAURANT SCOLAIRE ET GARDERIE/ETUDE SURVEILLEE Année scolaire 2013/2014 RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU TEMPS PERISCOLAIRE RESTAURANT SCOLAIRE ET GARDERIE/ETUDE SURVEILLEE Année scolaire 2013/2014 PREAMBULE : Le temps périscolaire couvre la garderie du matin et du soir, l étude surveillée

Plus en détail

Pandémie de grippe Guide pour les particuliers et les familles

Pandémie de grippe Guide pour les particuliers et les familles Pandémie de grippe Guide pour les particuliers et les familles 3 Ce guide a pour objectif de vous aider à comprendre le risque que représente la survenue d'une pandémie de grippe dans notre pays ou canton.

Plus en détail

RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT

RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT PREAMBULE La ville d Osny organise un service de restauration pour les écoles publiques élémentaires et maternelles de la commune. Il fonctionne chaque jour scolaire de

Plus en détail

1. Objectifs. 2. Autres fiches en lien FICHE-MESURE

1. Objectifs. 2. Autres fiches en lien FICHE-MESURE FICHE-MESURE Plan pandémie grippale 2C10 Restriction d activités collectives : spectacles, rencontres sportives, foires et salons, grands rassemblements, limitation des activités cultuelles, limitations

Plus en détail

AGENT ADMINISTRATIF EN CHARGE DE LA COMPTABILITÉ

AGENT ADMINISTRATIF EN CHARGE DE LA COMPTABILITÉ AGENT ADMINISTRATIF EN CHARGE DE LA COMPTABILITÉ Missions du poste : Assurer la gestion financière et comptable Participer à la gestion administrative des moyens humains Activités et tâches principales

Plus en détail

COMPTE RENDU DU CONSEIL D ETABLISSEMENT PETITE ENFANCE

COMPTE RENDU DU CONSEIL D ETABLISSEMENT PETITE ENFANCE COMPTE RENDU DU CONSEIL D ETABLISSEMENT PETITE ENFANCE DU 3 DÉCEMBRE 2007 Présents : Mr Heritié Michel Maire Mme Toselli Marianne Responsable service petite enfance Mme Savarit Christelle Directrice service

Plus en détail

VILLE DE VALOGNES - ACCUEIL COLLECTIF DE MINEURS -

VILLE DE VALOGNES - ACCUEIL COLLECTIF DE MINEURS - VILLE DE VALOGNES - ACCUEIL COLLECTIF DE MINEURS - RÈGLEMENT INTÉRIEUR DES ACTIVITÉS ORGANISÉES DANS LE CADRE DES «MERCREDIS LOISIRS» ET DES «PETITES VACANCES SCOLAIRES» ARTICLE 1 - FONCTIONNEMENT La propose

Plus en détail

Mise en œuvre du Plan canicule 2014 par la Ville de Bayonne

Mise en œuvre du Plan canicule 2014 par la Ville de Bayonne Bayonne, le 1 er juillet 2014 Mise en œuvre du Plan canicule 2014 par la Ville de Bayonne 1. Descriptif du dispositif Le Plan canicule comprend quatre niveaux de vigilance et d alerte intégrés à la carte

Plus en détail

Le code de la Santé Publique appelle, dans le cadre du projet d'établissement, une définition des objectifs généraux en matière de gestion.

Le code de la Santé Publique appelle, dans le cadre du projet d'établissement, une définition des objectifs généraux en matière de gestion. I - LE CADRE REGLEMENTAIRE Le code de la Santé Publique appelle, dans le cadre du projet d'établissement, une définition des objectifs généraux en matière de gestion. Ce projet - Administration, Gestion,

Plus en détail

[FICHE DE POSTE COMPTABLE ET GESTIONNAIRE DE CARRIERES] 13 mai 2014

[FICHE DE POSTE COMPTABLE ET GESTIONNAIRE DE CARRIERES] 13 mai 2014 FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE Comptable et gestionnaire de carrières CADRE STATUTAIRE Agent titulaire de la Fonction Publique Territoriale Catégorie : B Filière : Administrative Cadre d emploi : Rédacteur

Plus en détail

Grippe saisonnière Grippe A (H1N1) Mesures préventives. Cours pour infirmières EMS Septembre 2009

Grippe saisonnière Grippe A (H1N1) Mesures préventives. Cours pour infirmières EMS Septembre 2009 Grippe saisonnière Grippe A (H1N1) Mesures préventives Cours pour infirmières EMS Septembre 2009 Unité HPCI, septembre 2009 1 Objectifs du cours Grippe saisonnière Grippe A(H1N1) Mesures de prévention

Plus en détail

Fiche C.6 - Stratégie et modalités d organisation de la vaccination contre une grippe à virus pandémique

Fiche C.6 - Stratégie et modalités d organisation de la vaccination contre une grippe à virus pandémique Fiche C.6 - Stratégie et modalités d organisation de la vaccination contre une grippe à virus La stratégie vaccinale et les modalités d organisation de sa déclinaison territoriale sont en cours de précision

Plus en détail

GRIPPE A /H1N1 ASMT TARBES 2009

GRIPPE A /H1N1 ASMT TARBES 2009 GRIPPE A /H1N1 ASMT TARBES 2009 GENERALITE La grippe est une infection respiratoire aiguë très contagieuse, les virus grippaux se répartissent entre différents types : A,B,C ; Seul le virus A est responsable

Plus en détail

Ministère du travail, des relations sociales, de la famille, de la solidarité et de la ville. Grippe AH1N1

Ministère du travail, des relations sociales, de la famille, de la solidarité et de la ville. Grippe AH1N1 Ministère du travail, des relations sociales, de la famille, de la solidarité et de la ville Grippe AH1N1 Recommandation sur la grippe A(H1N1) à l attention des établissements et des assistantes familiales

Plus en détail

LIMITONS LES RISQUES D INFECTION

LIMITONS LES RISQUES D INFECTION VIRUS RESPIRATOIRES GRIPPES, BRONCHITE, RHUME, BRONCHIOLITE... LES MODES DE TRANSMISSION DES VIRUS RESPIRATOIRES GRIPPES, BRONCHITE, RHUME, BRONCHIOLITE... LES VIRUS RESPIRATOIRES SE TRANSMETTENT PAR :

Plus en détail

Si une pandémie de grippe survient, des annonces seront diffusées à la télévision et à la radio et publiées dans la presse.

Si une pandémie de grippe survient, des annonces seront diffusées à la télévision et à la radio et publiées dans la presse. GRIPPE PANDEMIQUE Des informations importantes pour vous et votre famille INFORMATIONS SUPPLEMENTAIRES Pour obtenir de plus amples informations visitez le site www.show.scot.nhs.uk/sehd/pandemicflu visitez

Plus en détail

3F4/2 Modalités de renfort en personnels dans les domaines non sanitaires

3F4/2 Modalités de renfort en personnels dans les domaines non sanitaires FICHE-MESURE Plan pandémie grippale 3F4/2 Modalités de renfort en personnels dans les domaines non sanitaires Validation : 13/10/2011 Ministère-pilote et rédacteur : Ministère chargé de l intérieur Ministères

Plus en détail

CHAMBRE D AGRICULTURE DE LA SEINE-MARITIME Chemin de la Bretèque BP59 76 232 Bois-Guillaume - Bihorel Cedex NETTOYAGE ET ENTRETIEN DES LOCAUX

CHAMBRE D AGRICULTURE DE LA SEINE-MARITIME Chemin de la Bretèque BP59 76 232 Bois-Guillaume - Bihorel Cedex NETTOYAGE ET ENTRETIEN DES LOCAUX CHAMBRE D AGRICULTURE DE LA SEINE-MARITIME Chemin de la Bretèque BP59 76 232 Bois-Guillaume - Bihorel Cedex NETTOYAGE ET ENTRETIEN DES LOCAUX Règlement de consultation Date limite de réception des offres

Plus en détail

ACCUEIL DE LOISIRS SANS HÉBERGEMENT MUNICIPAL 3 / 11 ANS VILLE DE LORGUES ANNÉE 2015-2016 RÈGLEMENT INTÉRIEUR

ACCUEIL DE LOISIRS SANS HÉBERGEMENT MUNICIPAL 3 / 11 ANS VILLE DE LORGUES ANNÉE 2015-2016 RÈGLEMENT INTÉRIEUR ACCUEIL DE LOISIRS SANS HÉBERGEMENT MUNICIPAL 3 / 11 ANS VILLE DE LORGUES ANNÉE 2015-2016 RÈGLEMENT INTÉRIEUR Article 1 Présentation L accueil de loisirs accueille les enfants scolarisés de 3 à 11 ans

Plus en détail

LE DIETETICIEN AU SEIN DES COLLECTIVITES TERRITORIALES

LE DIETETICIEN AU SEIN DES COLLECTIVITES TERRITORIALES LE DIETETICIEN AU SEIN DES COLLECTIVITES TERRITORIALES Sommaire : Les missions page 2 Les secteurs d interventions page 2 Les contacts privilégiés page 3 Les cibles : A La restauration collective 1. Objectifs

Plus en détail

GUIDE D ÉLABORATION D UN PLAN BLEU

GUIDE D ÉLABORATION D UN PLAN BLEU GUIDE D ÉLABORATION D UN Gestion de situation exceptionnelle PLAN D ORGANISATION DE l INSTITUTION DE (NOM) Consignes de lecture, de remplissage et d élaboration du document: Le mot institution (utilisé

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANÇAISE. REGLEMENT DES SERVICES PERISCOLAIRES 2013/2014 (RESTAURANT SCOLAIRE et GARDERIE et CENTRE D ANIMATION)

REPUBLIQUE FRANÇAISE. REGLEMENT DES SERVICES PERISCOLAIRES 2013/2014 (RESTAURANT SCOLAIRE et GARDERIE et CENTRE D ANIMATION) REPUBLIQUE FRANÇAISE M A I R I E DE P O N T H E V R A R D 5, PLACE DE LA MAIRIE 78730 PONTHEVRARD TELEPHONE : 01.30.41.22.13 - TELECOPIE : 01.30.88.20.26 EMAIL : PONTHEVRARD@ORANGE.FR REGLEMENT DES SERVICES

Plus en détail

RESTAURATION SCOLAIRE

RESTAURATION SCOLAIRE RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR Préambule Le règlement de la restauration scolaire s inspire des lois de la république et notamment des principes de laïcité, de respect de l autre et d esprit

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES. Édition Chronologique n 34 du 10 juillet 2014. PARTIE PERMANENTE Direction générale de l'armement (DGA) Texte 12

BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES. Édition Chronologique n 34 du 10 juillet 2014. PARTIE PERMANENTE Direction générale de l'armement (DGA) Texte 12 BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES Édition Chronologique n 34 du 10 juillet 2014 PARTIE PERMANENTE Direction générale de l'armement (DGA) Texte 12 INSTRUCTION N 523/DEF/DGA/SMQ/SDSI/CTSI relative aux missions

Plus en détail

QUIZZ N 2 Un résidant en EHPAD présente une BMR dans les urines : un Escherichia coli résistant au céfotaxime.

QUIZZ N 2 Un résidant en EHPAD présente une BMR dans les urines : un Escherichia coli résistant au céfotaxime. QUIZZ N 2 Un résidant en EHPAD présente une BMR dans les urines : un Escherichia coli résistant au céfotaxime. Lire les questions attentivement, puis choisir la lettre correspondant à la ou les bonnes

Plus en détail

MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE

MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE Cahier des Clauses Techniques Particulières MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE Location et maintenance du parc de photocopieurs et imprimantes des services municipaux de JACOU - 2013-1 article 1 - Objet du marché

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES AMIENS METROPOLE DIRECTION DE L AMENAGEMENT POLE ESPACES PUBLICS VOIRIE Place de l hôtel de ville BP 2720 80027 AMIENS CEDEX LOCATION ET MAINTENANCE

Plus en détail

Centre de Santé Mentale MGEN de Lille

Centre de Santé Mentale MGEN de Lille Centre de Santé Mentale MGEN de Lille Prévention Grippe 2013 «KIT Grippe» Information KIT Grippe CSM LILLE Présentation du Centre de Santé Mentale de LILLE Situé en plein centre de Lille, face à l hôtel

Plus en détail

Compte Rendu de la Réunion du Conseil Municipal Du 1 er juillet 2013

Compte Rendu de la Réunion du Conseil Municipal Du 1 er juillet 2013 Compte Rendu de la Réunion du Conseil Municipal Du 1 er juillet 2013 L an deux mil treize, Le 1 er juillet à 18 heures, Le Conseil Municipal, légalement convoqué, s est réuni à la Mairie sous la présidence

Plus en détail

Centre de loisirs Règlement intérieur 2015

Centre de loisirs Règlement intérieur 2015 Centre de loisirs Règlement intérieur 2015 ACCUEIL DE LOISIRS - PERROS-GUIREC Règlement intérieur ALSH (Accueil de Loisirs Sans Hébergement ou centre de loisirs) Capacité d accueil : 72 enfants Agrément

Plus en détail

COMMENT AMELIORER LA QUALITÉ ET LA GESTION DES RISQUES DE LA FONCTION LINGE HOSPITALIÈRE? Bertrand Locherer

COMMENT AMELIORER LA QUALITÉ ET LA GESTION DES RISQUES DE LA FONCTION LINGE HOSPITALIÈRE? Bertrand Locherer COMMENT AMELIORER LA QUALITÉ ET LA GESTION DES RISQUES DE LA FONCTION LINGE HOSPITALIÈRE? Bertrand Locherer La démarche qualité appliquée à l établissement «test» 1) Le contexte Dégradation des résultats

Plus en détail

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Avertissement Ce référentiel couvre les fonctions des directeurs exerçant dans les établissements du secteur médico-social et social

Plus en détail

Elle précise qu il n y a pas de contact qui se fait par les surfaces : bureaux, chaises, cahiers,

Elle précise qu il n y a pas de contact qui se fait par les surfaces : bureaux, chaises, cahiers, Ecole Elisée Chatin Ville de Grenoble Réunion d information sur la gale Jeudi 4 décembre 2014 Présents : Mr Maugiron, Directeur de l école Elisée Chatin ; Dr Sparano-Serelis, médecin scolaire attaché à

Plus en détail

MINISTERE DE L'INTERIEUR MINISTERE DE LA SANTE ET DES SOLIDARITES ET DE L'AMENAGEMENT DU TERRITOIRE. Gestion des décès massifs procédure particulière

MINISTERE DE L'INTERIEUR MINISTERE DE LA SANTE ET DES SOLIDARITES ET DE L'AMENAGEMENT DU TERRITOIRE. Gestion des décès massifs procédure particulière MINISTERE DE L'INTERIEUR MINISTERE DE LA SANTE ET DES SOLIDARITES ET DE L'AMENAGEMENT DU TERRITOIRE Gestion des décès massifs procédure particulière pandémie grippale LIVRET PRATIQUE du guide ORSEC A l

Plus en détail

Délibération n 23 Conseil municipal du 30 mars 2012

Délibération n 23 Conseil municipal du 30 mars 2012 Direction Générale Organisation et Ressources Humaines Direction des Ressources Humaines Délibération n 23 Conseil municipal du 30 mars 2012 Personnel municipal - Adaptation du tableau des effectifs -

Plus en détail

SERVICE DE LA MAIRIE DE ST

SERVICE DE LA MAIRIE DE ST Offres d emploi reçues à l Espace Saisonniers SERVICE DE LA MAIRIE DE ST Martin de Belleville Val 04-79-00-22-11 ou Les Menuires 04-79-00-23-20 Site Internet : http://emploi.mairie-smb.com Adresse mail

Plus en détail

Mairie de Belloy-en-France

Mairie de Belloy-en-France Mairie de Belloy-en-France CAHIER DES CHARGES Délégation de service public simplifiée pour la gestion et l exploitation de la Micro-crèche de Belloy-en-France Le dossier de présentation du candidat et

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES ENTRETIENS LOCAUX MAIRIE Brissac-Quincé

CAHIER DES CHARGES ENTRETIENS LOCAUX MAIRIE Brissac-Quincé CAHIER DES CHARGES ENTRETIENS LOCAUX MAIRIE Brissac-Quincé - MODE DE PASSATION DU MARCHÉ : Procédure adaptée art. 28 CMP - Maître d Ouvrage : Mairie de Brissac-Quincé - Date de mise en consultation : jeudi

Plus en détail

2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays

2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays Module 2 : Services à la population 2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays réservée : 400 000 OBJECTIFS STRATÉGIQUES - Développer les solidarités locales et l'accessibilité de tous aux services (Axe

Plus en détail

REGLEMENT DES SERVICES PERISCOLAIRES MUNICIPAUX

REGLEMENT DES SERVICES PERISCOLAIRES MUNICIPAUX REGLEMENT DES SERVICES PERISCOLAIRES MUNICIPAUX GENERALITES Les services périscolaires de la commune de BLACE sont ouverts à tous les enfants scolarisés dans les Ecoles Publiques de la Commune dont l état

Plus en détail

avec le responsable de la cellule auquel il/elle rend compte de son travail, avec la secrétaire de la cellule au quotidien,

avec le responsable de la cellule auquel il/elle rend compte de son travail, avec la secrétaire de la cellule au quotidien, Direction des Ressources Humaines PSYCHOLOGUE J PSYCHOLOGUE A LA CELLULE ACCUEIL FAMILIAL ET MISSION ADOPTION POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Direction : Direction des Solidarités Service : Direction

Plus en détail

DELIBERATION N 2/2015 : CONVENTION DE MISE A DISPOSITION D UN CAMION NACELLE AVEC CHAUFFEUR PAR LA MAIRIE DE NERIGEAN

DELIBERATION N 2/2015 : CONVENTION DE MISE A DISPOSITION D UN CAMION NACELLE AVEC CHAUFFEUR PAR LA MAIRIE DE NERIGEAN EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DE LA COMMUNE D ESPIET SEANCE DU 09/02/2015 L an deux mil quinze le 9 février à 20 heures 15, le Conseil Municipal s est réuni en session ordinaire au lieu habituel

Plus en détail

SOMMAIRE METIERS 2015

SOMMAIRE METIERS 2015 SOMMAIRE METIERS 2015 Agent de service p.2 Aide de cuisine p.3 Cuisinier p.4 Boulanger-pâtissier p.5 Second de cuisine 1 p.6 Second de cuisine 2 p.7 Chef de cuisine 1 p.8 Chef de cuisine 2 p.9 Responsable

Plus en détail

ACCORD SUR LE TELE TRAVAIL. Préambule : Page 2. Article 1 : Principes généraux Page 3. Article 2 : Critères d éligilibilité Page 3

ACCORD SUR LE TELE TRAVAIL. Préambule : Page 2. Article 1 : Principes généraux Page 3. Article 2 : Critères d éligilibilité Page 3 ACCORD SUR LE TELE TRAVAIL Préambule : Page 2 Article 1 : Principes généraux Page 3 Article 2 : Critères d éligilibilité Page 3 Article 3 : Mise en œuvre du télétravail Page 4 - Article 3.1 : formulation

Plus en détail

Restauration d entreprise

Restauration d entreprise A s s o c i a t i o n d e s R e s p o n s a b l e s d e S e r v i c e s G é n é r a u x F a c i l i t i e s M a n a g e r s A s s o c i a t i o n Restauration d entreprise L article R. 4228-19 du Code

Plus en détail

Hôtel de ville 17, rue Jules Benoît 44510 Le Pouliguen

Hôtel de ville 17, rue Jules Benoît 44510 Le Pouliguen Hôtel de ville 17, rue Jules Benoît 44510 Le Pouliguen Accueil de Loisirs «La Caravelle» 16 bis allée des Mouettes 44510 Le Pouliguen Tel : 02.40.42.29.08 Conseil Municipal du 14 décembre 2010 Règlement

Plus en détail

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL Du 5 octobre 2012

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL Du 5 octobre 2012 COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL Du 5 octobre 2012 Conseillers en exercice Conseillers présents Conseillers absents Conseillers représentés Convocation 28 septembre 2012 Pour Contre Abstention Annexe

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DE LA SALLE DU MAIL

REGLEMENT INTERIEUR DE LA SALLE DU MAIL DEPARTEMENT DE L'ISERE REGLEMENT INTERIEUR DE LA SALLE DU MAIL 1 PREAMBULE Le présent règlement intérieur a pour objectif de permettre l utilisation de la salle du mail pour la satisfaction pleine et entière

Plus en détail

INSCRIPTION au RESTAURANT SCOLAIRE Année 2014 / 2015

INSCRIPTION au RESTAURANT SCOLAIRE Année 2014 / 2015 NOM DE L ENFANT :. PRENOM DE L ENFANT : Date de Naissance :.. Sexe de l enfant: Masculin Féminin 1 Dossier à compléter par enfant. Maternelle : Elémentaire : - petite section - moyenne section.. Classe

Plus en détail

Collectivité : CHARGÉ D'ACCUEIL

Collectivité : CHARGÉ D'ACCUEIL CHARGÉ D'ACCUEIL Missions du poste : Assurer l accueil physique et téléphonique des administrés et de tout type de public. Maintenir l'accueil et orienter le public vers les différents services. Aider

Plus en détail

Le Plan de continuité d activité «pandémie grippale» dans les organisations

Le Plan de continuité d activité «pandémie grippale» dans les organisations 78 Le Plan de continuité d activité «pandémie grippale» dans les organisations Toute organisation doit se préparer pour maintenir sa pérennité et la protection de ses salariés en cas de pandémie grippale.

Plus en détail

Règlement du portage des repas à domicile

Règlement du portage des repas à domicile CCAS Tel : 04 42 74 93 94 Accueil du lundi au vendredi 8h30-12h30 et 13h30-17h00 Règlement du portage des repas à domicile Sommaire PREAMBULE...2 CHAPITRE I DISPOSITIONS GENERALES...2 ARTICLE 1 OBJET DU

Plus en détail

Hygiène Stérilisation. Centre de Formation des Professions de Santé Programme 2013 111

Hygiène Stérilisation. Centre de Formation des Professions de Santé Programme 2013 111 Hygiène Stérilisation 2013 111 Formation des correspondants en hygiène hospitalière CCLIN Sud-Ouest (formation réservée aux correspondants hygiène de Midi-Pyrénées) Répondre aux exigences de la circulaire

Plus en détail

Collectivité : AGENT D ENTRETIEN

Collectivité : AGENT D ENTRETIEN AGENT D ENTRETIEN Missions du poste : Effectuer les travaux de nettoyage, d entretien et de remise en ordre des surfaces et locaux du patrimoine de la collectivité et de leurs abords. Assurer l entretien

Plus en détail

GUIDE DE DECLINAISON TERRITORIALE

GUIDE DE DECLINAISON TERRITORIALE GUIDE DE DECLINAISON TERRITORIALE 1 GUIDE DE DECLINAISON TERRITORIALE INTRODUCTION... 4 1. L impact sanitaire d une pandémie grippale... 4 2. L impact socio-économique d une pandémie grippale... 7 3. Le

Plus en détail

AVIS DE REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL

AVIS DE REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL VILLE DE BAGNEUX (Hauts-de-Seine) ------- Exécution de l'article 56 de la Loi du 05 avril 1884 AVIS DE REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL Le Conseil Municipal légalement convoqué le : VENDREDI 4 DECEMBRE 2015

Plus en détail

INFORMATION FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE CENTRE DE GESTION DE MAINE ET LOIRE. Service Paye. I Subvention aux mutuelles

INFORMATION FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE CENTRE DE GESTION DE MAINE ET LOIRE. Service Paye. I Subvention aux mutuelles FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE CENTRE DE GESTION DE MAINE ET LOIRE Service Paye INFORMATION I Subvention aux mutuelles Le décret n 2006-689 du 13 juin 2006 modifie le code de la mutualité (abrogation des

Plus en détail

Cahier des charges Nettoyage et entretien des locaux

Cahier des charges Nettoyage et entretien des locaux Mission Val de Loire 81 rue Colbert BP 4322 37043 TOURS CEDEX 1 Siret 254 503 048 00012 Cahier des charges Nettoyage et entretien des locaux Règlement de consultation Date limite de réception des offres

Plus en détail

RÉGIME INDEMNITAIRE DE LA VILLE DE DIGNE-LES-BAINS

RÉGIME INDEMNITAIRE DE LA VILLE DE DIGNE-LES-BAINS DOC. N 2 RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU RÉGIME INDEMNITAIRE DE LA VILLE DE DIGNE-LES-BAINS En vertu de la délibération n 11 du conseil municipal du 6 février 2014 1 SOMMAIRE Article 1 : objet 3_ Article 2 : bénéficiaires

Plus en détail

C O M M I S S I O N P E R M AN E N T E Réunion du 12 novembre 2012

C O M M I S S I O N P E R M AN E N T E Réunion du 12 novembre 2012 CONSEIL GÉNÉRAL DE LA DRÔME C O M M I S S I O N P E R M AN E N T E Réunion du 12 novembre 2012 Page : 497 / N : 2H1 Objet de la délibération EXPERIMENTATION DU TELETRAVAIL Vu l article L.3211.2 du Code

Plus en détail