DIFFUSION DE CLAMENS S.A., SATEM, STPS, aux personnels, aux clients et fournisseurs du groupe.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DIFFUSION DE CLAMENS S.A., SATEM, STPS, aux personnels, aux clients et fournisseurs du groupe."

Transcription

1

2 SOMMAIRE 2 Dans ce numéro VISION DURABLE - AVRIL SOMMAIRE EDITORIAL REPORTAGE TF1 RENCONTRE EN QUELQUES CHIFFRES PRESSE CHANTIER CLAMENS CENTRALE DE RECYCLAGE CLUB DE HANDBALL CHANTIER STPS INTERVIEW ECOQUIZZ LA VIE D ENTREPRISE Chantier CLAMENS Reportage TF1 Chantier STPS DIFFUSION DE CLAMENS S.A., SATEM, STPS, aux personnels, aux clients et fournisseurs du groupe. Directeur de la publication : M. Philippe CLAMENS Rédactrice en chef : Esther CARMEL Siège Social : CLAMENS S.A. : Z.I. sud B.P Villeparisis - tél : Siège Social : SATEM et STPS : Z.I. sud B.P Villeparisis - tél : / Impression : Imprimerie Fabouest Remerciements à toutes les personnes ayant contribué à la réalisation de ce journal : Mme Bernard, M. Cudeville, Mme Drouot, M. Genart, Mme Ghoul, M. Godillon, Mme Hage, M. Leloup, M. Marin, M. Mauricio, Mme Vernhes.

3 EDITORIAL MES HUMEURS 3 Le syndrome de la honte serait-il un mal français? La honte d habiter dans un des plus beaux pays du monde, la honte de posséder une des plus belles cultures du monde, la honte d avoir un niveau et une qualité de vie que l ensemble de la planète nous envie, si bien, que bon nombre viennent passer leurs vacances chez nous. Pourquoi, lorsque je reçois aujourd hui des jeunes en quête d un emploi, ils ne sont plus technicien, ingénieur, mais cachent leurs diplômes derrière des bacs +4, +5, auxquels je ne comprends rien. Ça doit être parce qu avec mon brevet +43, je suis complètement dépassé!!! Nous connaissons, maîtrisons notre métier de recycleur de matériaux. Nous cherchons et mettons en place des solutions, pour être à la pointe de l innovation, par l achat, entre autres, de matériels tels que le «phazyr», pistolet permettant de réduire les risques d amiante dans nos matériaux. Grâce à l initiative de Amaury CUDEVILLE, notre Responsable Développement Environnement, nous sommes les premiers à détenir un bilan carbone de l ensemble de nos matériaux, mais aussi à réaliser des fiches énergétiques. Nous lui devons également la réalisation de l Eco classement, qui sera bientôt la référence de notre profession. VISION DURABLE - AVRIL EDITORIAL Nous sommes le 1er producteur mondial de matériaux recyclés et décarbonés. Les équipes STPS sont reconnues, parmi nos clients et l ensemble de la profession, pour leur excellence, pour la réalisation du travail bien fait. La multitude de courriers émanant des clients est là pour le démontrer. Aussi soyez fiers fiers d appartenir à une entreprise qui défend haut ses couleurs, qui grâce à ses jeunes, qui en sont le coeur, innove sans cesse. Soyez fiers de notre politique environnementale, qui réduit l empreinte énergétique de notre entreprise, tout en maintenant et développant notre activité, qui ne cesse de créer des richesses et des emplois. Soyez fiers de vous, car vous êtes de ceux qui bâtissent pour les générations futures et qui laisseront l empreinte de leur passage. Enfin, soyez fiers de votre travail, de votre activité, de vos passions, de votre famille, de votre maison Certains interpréterons mes propos comme déplacés, peut être mégalomanes Non... il est simplement juste de dire à tous ceux qui font avancer les choses, dans un contexte pas toujours facile, d être fiers de ce qu ils réalisent chaque jour... Philippe CLAMENS

4 Reportage TF1 4 VISION DURABLE - AVRIL REPORTAGE TF1 NOTRE REPORTAGE TF1 Au mois de novembre 2009, nous avons eu l honneur et l avantage d accueillir dans nos locaux, l incontournable et éminent journaliste de TF1, M. Jean-Pierre PERNAUT. Nous lui avons présenté notre entreprise et plus spécialement notre installation de recyclage des boues de béton. C est ainsi que le 19 février 2010, nous avons eu le plaisir de recevoir Mme Corinne LALO, journaliste, M. Jean-Louis ALFERO, caméraman, M. Fabrice MAILLARD, preneur de son, afin de réaliser le reportage. Voici un aperçu de notre reportage TV Des dizaines de camions viennent, ici, décharger les résidus des cuves des fabricants de béton... L idée de base a donc été de concevoir une grande machine à laver la boue à ciel ouvert......d un côté les gravillons, de l autre le sable... Tf1 : Faut-il être ingénieur pour imaginer une machine comme ça? PHC : Non, je pense qu il faut être ingénieux surtout... Grâce à leur professionnalisme et leur gentillesse, nous avons obtenu un beau reportage de 2min30, que M. PERNAUT a eu l amabilité de diffuser au journal de 13H, le vendredi 12 mars Un grand merci à M. PERNAUT, ainsi qu à toute son équipe pour ce grand honneur qu ils ont bien voulu nous faire. Pour tous ceux qui ont manqué notre reportage, voici un aperçu de la vidéo, et sa mise en ligne sur notre site internet. L eau va circuler en circuit fermé et pour maintenir un ph équilibré, on va lui injecter du CO2... Tout ce processus va consommer 20T de CO2 par mois... En plus de rajouter une deuxième vie à ces déchets, on consomme du CO2... Vous voyez, c est aussi bien des matériaux naturels et en plus c est décarboné......la boucle est bouclée, on refait du béton avec les produits qui ont servi à faire du béton T de sables et de gravillons sont donc revendus......il fallait-y penser!

5 Rencontre RENCONTRE AVEC LE PRINCE ALBERT II Le 25 mars 2010, M CLAMENS a rencontré SAS le Prince Albert II de Monaco, à l occasion du Salon EVER et lui a exposé son procédé innovant de recyclage des boues de béton. Le salon EVER est une manifestation sur le thème du développement durable, organisé tous les ans à Monaco. La société CLAMENS y était présente en tant qu exposante, dans le but de répondre à l attente de certains clients nationaux, qui aimeraient nous voir monter une installation de traitement des boues de béton. 5 VISION DURABLE - AVRIL ACTUALITÉ

6 En quelques chiffres... 6 DUREE DE NOTRE REPORTAGE TF1 Le montant d investissement de l extension de la centrale de recyclage est de : VISION DURABLE - AVRIL EN QUELQUES CHIFFRES... Nos abeilles les productrices! Nos abeilles produisent 100 pots de miel par ruche, soit 12kg500, ce qui représente 37kg500 de miel sur l ensemble de nos 3 sociétés. Chaque ruche compte abeilles. CHANTIER STPS En remplacant les plaques de protection de canalisation de béton par des plaques PEHD, cela a permis d economiser 880 T de carbone soit l équivalent de l émission de 1500 voitures environ. 185 mètre de voirie pour les bâtiments STPS Voici en photo, 185 mètre de voirie nécessaire à la construction des futures bâtiments STPS. 10 MIN DE CREATION! Yigit SARIDOGAN, fils d Ali SARIDOGAN a créé ce dessin en 10 min représentant notre société, durant son stage de 3ème, effectué au sein de la société CLAMENS du 25 février au 29 fevrier. Nous pouvons dire que ce jeune ado de 15 ans a du talent! Merci pour ce petit moment créatif...

7 Presse PARUTION AU JOURNAL DU MONITEUR C est dans le moniteur du 16 avril 2010 qu un article traitant sur notre démarche environnementale via notre centrale de boues de béton a été publié. Voici l article ci-dessous. Bonne lecture... 7 VISION DURABLE - AVRIL EN QUELQUES CHIFFRES...

8 Chantier CLAMENS VISION DURABLE - AVRIL CHANTIER CLAMENS 8 EXTENSION DE LA CAPACITE DE TRAITEMENT SEINE GRESILLONS Explication du chantier : Seine Grésillons est la 5ème usine du SIAAP(Syndicat Intédépartemental pour l Assainissement de l Agglomération Parisienne), mise en service en février Elle s agrandit pour accueillir des eaux sales (eaux usées, industrielles et pluviales) supplémentaires provenant de l aval de Paris. A sa capacité de traitement initiale de m3/jour, s ajouteront m3/jour en Ce chantier Seine Grésillons a été attribué à deux entreprises mandataires : Bouygues et SPIE Bâtiment, qui ont confié à la société LAFARGE BETON IDF, l approvisionnement en béton pour ce chantier. LAFARGE BETON a mobilisé deux centrales mobiles, un malaxeur 2m 3 représentant 70% des approvisionnements et un malaxeur 1,5m 3, représentant 30% des approvisionnements, afin de produire sur l année 2010, m 3 de béton. CLAMENS S.A. CURE POUR LA 1ERE FOIS DES BOUES DE BETON SUR UN CHANTIER MOBILE C est la 1ère centrale mobile a être équipée de fosse de décantation pour permettre le curage des boues de béton. Clamens s.a recyclera 100% des boues de béton. Avec m 3 de béton utilisés sur ce chantier, notre société récupèrera l équivalent de 6120 Tonnes de boues de béton, qui seront curées la nuit afin d éviter l encombrement du réseau Francilien et ainsi participer à l amélioration des conditions de vie des Français. PLAN MASSE DU CHANTIER Le SIAAP? Les eaux, une fois salies par les activités industrielles ou domestiques (toilettes, vaisselles, douches...) et par les eaux pluviales sont traitées dans une usine d épuration puis rendues dépolluées à la Seine et à la Marne. Chaque jour, le SIAAP achemine et dépollue 2,5 millions de m 3 d eaux usées dans ses usines : Seine aval, Seine amont, Seine centre, Seine Grésillons et Marne aval. Protecteur de l environnement, le SIAAP permet à la faune et à la flore de se développer harmonieusement. L eau respire à nouveau et nous aussi.

9 Chantier CLAMENS EIFFAGE GRAND TRAVAUX A PANTIN 9 Lors du chantier sur le projet du prolongement du tramway T3 de la RATP, la conception d un ouvrage d art a été réalisé. En collaboration avec la société EIFFAGE, la société CLAMENS a livré Tonnes de sablon criblé en un mois pour réaliser le remblai. Le sablon criblé de notre carrière de Trocy, rempli les caractéristiques techniques afin de réaliser un remblai suivant la technique de la terre armée. EIFFAGE : Conducteur de Travaux : M. CHANLIO ILLUSTRATION DU CHANTIER VISION DURABLE - AVRIL CHANTIER CLAMENS Un pont a été construit pour le passage du tramway T3, qui passera au dessus du canal de l Ourcq. POUR MIEUX COMPRENDRE? Un ouvrage d art : est une construction de grande importance entrainée par l'établissement d'une voie de communication (route, voie ferrée, canal, etc.).. Terre armée : C est un massif de terre (dans notre cas le sablon) dans lequel on a disposé à intervalles réguliers, des armatures longitudinaux plates, permettant à ce matériau de resister aux efforts de traction. Ce dispositif est complété par une peau permettant la protection de l érosion.

10 Centrale de recyclage 10 VISION DURABLE - AVRIL CENTRALE DE RECYCLAGE Etapes de l extension de la centrale de recyclage L installation de la centrale de recyclage des boues de béton permettra de traiter les boues réceptionnant en deux parties. L une sèche sur la première partie de l installation, l autre liquide par l extension. Le filtre presse sera commun aux deux process. CYCLONES LE TROMEL Batterie de cyclone montée sur les plots Treillis reception des cyclones Plots de support des cyclones Fosse du dépotage LES BASSINS FILTRE PRESSE Pose du tambour Casier de refus du tromel Bassin Construction du support du filtre presse Coulage du dallage du filtre presse Support du filtre presse Cuve de mélange des deux centrales filtre presse Le filtre presse servira à traiter les résidus des deux approvisionnements, le solide ainsi que le liquide. Galette de filtre presse Bardage de filtre presse

11 Club de Handball Suite à notre partenariat avec le Club de Handball de Villeparisis, voici un point sur les resultats. Courtoisie oblige, le club compte dans ses rangs 3 équipes filles. Et à l instar de des grands clubs nationaux voisins que sont Torcy ou Lagny, Villeparisis offre également la possibilité à ces Dames ou Demoiselles de pratiquer le handball. Figure de proue, les moins de 18 ans qui malgré beaucoup de filles surclassées, évoluent en excellence ligue où elles sont quatrième. Les moins de 14 ans sont première en excellence 77. Enfin, les adultes sont actuellement huitième et championnat Pré-Région. Les garçons quant à eux, vitrine du club, mènent une bataille ferme pour garder leur place en nationale 2. Les dernières victoires à Beaune (quatrième), à Folschviller (deuxième) et contre Aubervilliers ont relancé le groupe, qui va jouer son avenir lors des 4 matchs à venir durant le mois de mars. 215 LICENCIES Moins stressant, le championnat des moins de 10 ans, s appuyant sur le groupe sortant de l année de formation labellisée or, est dans le top 5 des 40 équipes du département. L équipe 2 navigant autour de la quinzième place. Les moins de 12 ans débutent la seconde phase du championnat 77. Les moins de 14 ans sont seconds en division première du 77. Les moins de 16 ans sont septième en excellence 77. Et les moins de 18 ans sont second en excellence ligue. Pour ce qui est des séniors, l équipe senior 3 est seconde en division première 77. L équipe senior 2 est Co-leader d excellence 77 et en passe d accéder à la ligue. En somme de bons résultats avec en prime chez les jeunes la possibilité d associer formation et compétition, même si l exigence reste la formation. Quelques mots du Président de l USM, M. Philippe LEBON «L idée de participer à travers notre partenariat à cette revue, m a, dans un premier temps, un peu surpris, puis vite séduit. En effet à travers sa lecture j ai découvert une véritable vie dans l entreprise, celle dont nos médias font complètement abstraction. Celle des gens fiers de travailler pour une ville, son entreprise et leur développement commun. Et à y regarder de plus près, j ai découvert une grande similitude entre nos deux entités. Quand Monsieur Philippe CLAMENS dans son édito de janvier écrit : «Les satisfactions, les joies, les peines, les difficultés quotidiennes, les emmerdements sont notre lot à tous, c est la vie!!! Mais c est aussi la vie de l entreprise.» Et bien là, je reconnais, la vie de notre club, et moi-même par conséquent au quotidien. Je sens qu à nos cotés nous avons une entreprise qui prône les valeurs que nous véhiculons depuis 10 ans à travers la France, celles de Villeparisis qui gagne, mais pas toujours en remportant ses matchs, mais qui recherche à être connue et donc reconnue, et qui prouve à chacun que même avec de tous petits moyens, il y a toujours un combat à mener. Et si cette revue se nomme Vision Durable, j espère qu à travers le temps et les difficultés que nous traversons actuellement, nos projets de Développement Durable pourront être réalisés et que la pérennisation de nos activités nous fera vivre de bien belles histoires même si parfois elles seront ponctuées de quelques emm.» Pour plus d information sur le club, allez sur le site : NOS FORCES VIVENT! 11 VISION DURABLE - AVRIL CLUB DE HANDBALL 71 féminines 144 masculins 3 équipes - de 10 7 équipes masculines Entraineurs diplomés 7 Bureau directeur du club Conseil d administration 14 membres 7 membres Les dates de matchs du championnat de France: Le 13 mars 19h00 : Villeparisis / Longvic (Gymnase Géo André 1 av Division Leclerc Villeparisis) Le 21 mars 16h00 : Asnières / Villeparisis Le 27 mars 19h00 : Villeparisis / Cernay (Gymnase Géo André 1 av Division Leclerc Villeparisis) Le 10 avril 20h30 : Colmar / Villeparisis Le 24 avril 19h00 : Villeparisis / Vesoul (Gymnase Géo André 1 av Division Leclerc Villeparisis) Le 01 mai 20h30 : Dijon / Villeparisis Le 15 mai 20h30 : Villeparisis / Sélestat (Gymnase Géo André 1 av Division Leclerc Villeparisis)

12 Chantier STPS 12 CHANTIER SAINT MAURICE - RESTRUCTURATION DES RESEAUX HT-BT RUE DE LA REPUBLIQUE / RUE DU MARECHAL LECLERC VISION DURABLE - AVRIL CHANTIER STPS Date de début de chantier : 22 février 2010 Fin du chantier : 26 mars 2010 Conducteur de travaux principal : M. MAURICIO Alcides Chef de chantier : M. FREITAS Joaquim Chauffeur P.L. : M. POP Grigore Conducteur d engins : M. Benmimouna Radam Restructuration des réseaux Haute Tension et Basse Tension - Enlèvement des terres et terrassement - Découpe des enrobés / béton - Pose de réseaux câblés (PVC diamètre 45-60) - Pose de 7 chambres - Tirage de câbles HT / BT - Nettoiement des fouilles des câbles - Remblayage et refection Chambre Sable 0-4 mm CLAMENS CHANTIER SAINT MAUR - ENFOUISSEMENT DU RESEAU ELEC BT QUAI DU PORT AU FOUARRE Date de début de chantier : 22 février 2010 Fin du chantier : 30 avril 2010 Conducteur de travaux principal : M. MAURICIO Alcides Chef de chantier : M. MENDES Adelino Chauffeur P.L. : M. POP Gregor Conducteur d engins : M. Benmimouna Radam Enfouissement du réseau élec Basse Tension - Démolition d asphalte (mélange de bitume et de granulats) et béton d ouverture - Défouille et tirage de câbles - Remblai et réfection

13 Interview Qu est ce que réellement la DICT? Pour mieux comprendre Mme GHOUL Rachida et son assistant M. GENART Fréderic ont eu l amabilité de répondre à nos questions. Rachida GHOUL - DICT STPS / SATEM 1/ Qu est ce que la DICT? C est une très bonne question, car c est un terme connu par les professionnels des travaux publics et les exploitants de réseaux, mais méconnu par le reste, ce qui mérite bien une explication! La DICT est une Déclaration d Intention de Commencement de Travaux, qui est une procédure obligatoire instaurée par le décret n du 14 octobre 1991, suivie du décret d application de C est une démarche qui doit être faite au préalable par toutes les entreprises de Travaux Publics, les bureaux d études et même les particuliers souhaitant réaliser des travaux à proximité de réseaux souterrains, aériens et subaquatiques, que ce soit dans le domaine public ou privé. Rachida GHOUL Fréderic GENART 2/ Quelle est la démarche à effectuer? Notre démarche consiste à envoyer un formulaire de DICT via une application internet (dict.fr), à tous les exploitants de réseaux (ErDF, GrDF, France télécom, la Générale des Eaux, etc.). De leur côté, ils sont tenu de nous répondre pour nous informer de l existence ou non de leurs réseaux sur le site des travaux. Ces échanges entre le déclarant (STPS/SATEM) et l exploitant sont soumis à des délais réglementaires à respecter. 3/ Comment fonctionne l application internet (dict.fr)? L application consiste à remplir un formulaire en ligne (voir l exemple cidessous). Une fois validé, dict.fr se charge de l adresser (par fax, , courrier) à l ensemble des exploitants, dont la liste leur est communiquée par la mairie. Dict.fr, fonctionne en terme de crédit, c'est-à-dire que STPS/SATEM par exemple, achètent en moyenne crédits tous les 4 mois environ (1 crédit = 1 envoi à un exploitant). 4/ Pourquoi est-ce obligatoire de faire une DICT avant travaux? Car il y a de plus en plus d exploitants qui se partagent le sous-sol, c est pour cela qu il est impératif de réaliser une DICT avant travaux pour éviter tout risque d accident (rupture de canalisation ) ou complication durant les travaux (coupure de ligne téléphonique), ce qui peut entrainer des retards sur le chantier. Si on ne respecte pas la procédure de DICT, il y aura des conséquences fortes au niveau juridiques à supporter. 13 VISION DURABLE - AVRIL INTERVIEW Référence en interne (N de chantier) Date d envoi de la DICT Nom du conducteur de travaux Adresse de l exploitant Coordonnées du déclarant (STPS -SATEM) Adresse du chantier Matériels utilisés Date de début de travaux, à remplir obligatoirement car tout est orchestré par rapport à la date Formulaire CERFA DICT

14 ECOQUIZZ 14 VISION DURABLE - AVRIL ECOQUIZZ Testons vos connaissances en matière écologique. A VOUS DE JOUER! (1 point par bonne réponse) 1/ Pour Km parcourus en ville par an, acheter une voiture hybride revient à économiser? A) 15% de la consommation B) 20% de la consommation C) 40% de la consommation 2/ Combien y a-t-il de litres de pétrole nécessaires à la fabrication d un jean? A) 10 litres B) 15 litres C) 25 litres 3/ L océan est un bol d air pour l atmosphère : quelle quantité de CO2 les mers absorbent- elles? A) 10% B) 20% C) 30% 4/ Une tonne de plastique recyclée équivaut à l économie en moyenne de : A) 100 kg de pétrole brut B) 500 kg de pétrole brut C) 700 kg de pétrole brut 5/ Lors d un aller-retour en avion Paris/Marseille, un passager émet environ? A) 50 kg équivalent carbone B) 100 kg équivalent carbone C) 150 kg équivalent carbone 6/ Quel est le nombre de décès chaque année dans le monde, dûs par la pollution de l air? A) 1,2 millions B) 1,8 millions C) 2,4 millions 7/ Le CO2 émis aujourd hui par l homme contribuera au réchauffement : A) Pendant au moins 200 ans B) Pendant au moins 500 ans C) Pendant au moins 1000 ans 8/ Eteindre les veilles sur les appareils électriques (TV, magnétoscope ) revient à diminuer sa consommation électrique de : A) 5% B) 10% C) 20% 9/ Quel est le poste le plus consommateur de CO2 pour un ménage français? A) Transport des personnes B) Consommation manufacturière C) Chauffage 10/ Quand nous prenons un bain, combien de litres d eau sont consommé? A) 50 L B) 200 L C) 500 L 11/ Quel est le nombre de tonnes de matériaux utilisés par un français par an?? 0 à 3 pts : Souciez-vous davantage de la préservation de l environnement! 4 à 9 pts : C est pas mal, continuez vos efforts écologiques! 10 à 13 : Félicitations, c est grâce aux gens comme vous, qu on sauvera l humanité! A) 5 T B) 7 T C) 10 T 12/ Quel est le poids réel en carbone de matériaux décarbonés au sein de la société CLAMENS? A) 0 kg de carbone / T B) -2 kg de carbone / T C) -5 kg de carbone / T 13/ L utilisation des matériaux CLAMENS, permet chaque année d économiser l équivalent de l émission de CO2 de : A) 10 voitures B) 100 voitures C) 1000 voitures Réponses en page 15

15 Vie d entreprise MOUVEMENT DU PERSONNEL Arrivée Vasile IERIMA, chef d équipe (STPS) JANVIER 2010 LE BON GESTE ECO 15 Départs Catherine DELOZANNE, secrétaire (SFA) Ilo DIAKITE DALLA, terrassier (STPS) Marc VANHERPEN, plombier TP (STPS) Arrivées Bruno CRAIL, soudeur (STPS) Nelu Adrian MANAILA, terrassier (SATEM) Départs Gilbert RASE, conducteur d engin polyvalent (CLAMENS) Fabien TREMOUILLES, soudeur (CLAMENS) William LAUDE, aide mécanicien (STPS) Arrivées Astrid MAYEUR, apprentie assistante de gestion (SFA) Emilie CHAPE, conducteur P.L. (CLAMENS) Miguel LOURENCO, coursier (CLAMENS) Départs Daniel LELEUX, terrassier (STPS) Nima KANTE, terrassier (CLAMENS) FEVRIER 2010 MARS 2010 UN TOIT POUR LES ABEILLES La société CLAMENS est partenaire d un toit pour les abeilles qui consiste à parrainer une ruche d abeilles pour les protéger et ainsi récolter le fruit de leur travail le miel. Voici une action qui prouve que notre société se soucie de l environnement et met tout en oeuvre pour préserver la biodiversité. Depuis fin avril 2010, des boîtes sont à votre disposition dans nos locaux nous vous demandons, dès à présent, de déposer tous vos papiers gâchés (hormis les boules de papier, les cartons et les enveloppes), dans ces boîtes, au lieu de les jeter à la poubelle. Ils seront, par la suite recyclés dans une usine spécialisée. Quoi de mieux que de faire une bonne action écologique? NAISSANCES Constantin CIOCAN a le plaisir de vous annoncer la naissance de son fils André CIOCAN le 8 janvier Cédric LELOUP a le plaisir de vous annoncer la naissance de son fils Lucas LELOUP le 9 janvier VISION DURABLE - AVRIL VIE D ENTREPRISE POT DE DEPART Le 29 janvier 2010, un pot a été organisé à l occasion du départ en retraite de Catherine DELOZANNE, présente dans la société depuis 20 ans. Nous lui souhaitons une bonne retraite et de beaux voyages... REPONSES QUIZZ P12 1) 40% en moyenne soit 0,5T de carbone 2) 25L, le jean consommera encore l équivalent à 37,7L de pétrole lors de son utilisation (lavage + lessive) 3) 30% soit 9 Millairds de Tonnes par an, ce sui entraine une lacidité de l eau qui menace la disparition des coraux, mollusques et crustacés 4) 700Kg de pétrole brut, les plastiques recyclés permettent de faire revivre les pulls en laine, les couettes, les anoraks, les isolations pour bâtiments etc. 5)150Kg de carbone, le même voyage pour un seul passager eb voiture est de 356kg carbone et 3kg carbone en train 6) 2,4 millions, cette pollution est responsable des maladies cardiaques et pulmonaires 7) 1000 ans 8) 10% 9) Transport des personnes avec 28 % de CO² consommé 10) 200L, ce qui correspond à 3 douches 11) 7 Tonnes 12) -5kg carbone 13) 1000 voitures, plus exactement 1223 voitures

16

le recyclage, ou la deuxième vie des emballages Je trie mes emballages Recyclés, ils redeviennent des produits quotidiens

le recyclage, ou la deuxième vie des emballages Je trie mes emballages Recyclés, ils redeviennent des produits quotidiens Je trie mes emballages Recyclés, ils redeviennent des produits quotidiens 1 2 le recyclage, vie des ou la deuxième emballages Janvier 2001 SOMMAIRE Je trie, donc je suis Vraies et fausses idées sur le

Plus en détail

Concours «Performances environnementales des unités de production de BPE»»

Concours «Performances environnementales des unités de production de BPE»» Dossier de presse - Novembre 2014 Concours «Performances environnementales des unités de production de BPE»» Remise des prix Salon des Maires et des Collectivités Locales Mardi 25 novembre 2014 Contact

Plus en détail

«Qu est-ce que l écoreporter?»

«Qu est-ce que l écoreporter?» DECEMBRE 2007 N 1 «Qu est-ce que l écoreporter?» L EDITO : Page 1 :. Qu est-ce que l écoreporter?. Les 10 gestes pour mon environnement Page 2 : Le grenelle de l environnent Page 3 : Participez au jeu

Plus en détail

Matières d experts SECTEUR NORD. Exploiter une carrière est avant tout une affaire d hommes et de femmes...

Matières d experts SECTEUR NORD. Exploiter une carrière est avant tout une affaire d hommes et de femmes... Matières d experts SECTEUR NORD Exploiter une carrière est avant tout une affaire d hommes et de femmes... 1 MATIÈRE DURABLE, MATIÈRE D AVENIR Performant par son aspect économique et sa disponibilité locale,

Plus en détail

emballages des Le recyclage, vie ou la deuxième u Je trie mes emballages u Recyclés, ils redeviennent des produits quotidiens

emballages des Le recyclage, vie ou la deuxième u Je trie mes emballages u Recyclés, ils redeviennent des produits quotidiens Crédits photo : Photothèques Eco-Emballages, Tony Stone/Davies and Starr, Stock image, Getty images, Peugeot Document imprimé sur papier recyclé. Août 2006 Le recyclage, vie ou la deuxième des emballages

Plus en détail

Intégration des impacts environnementaux dans la gestion des SSP Evaluation de l empreinte carbone d une solution de réhabilitation

Intégration des impacts environnementaux dans la gestion des SSP Evaluation de l empreinte carbone d une solution de réhabilitation Intégration des impacts environnementaux dans la gestion des SSP Evaluation de l empreinte carbone d une solution de réhabilitation Franck LECLERC CONTEXTE La politique Française des SSP prévoit l élaboration

Plus en détail

Le recyclage, ou la. deuxième vie des emballages.

Le recyclage, ou la. deuxième vie des emballages. Le recyclage, ou la deuxième vie des emballages. 19 avenue Joseph Reinach 04 000 DIGNE LES BAINS sydevom-com@wanadoo.fr Tel : 04 92 36 08 52 Fax : 04 92 36 07 03 www.sydevom04.fr Sommaire Je trie, donc

Plus en détail

Système de récupération des eaux de pluies JARDIN BOTANIQUE DE BORDEAUX

Système de récupération des eaux de pluies JARDIN BOTANIQUE DE BORDEAUX Système de récupération des eaux de pluies JARDIN BOTANIQUE DE BORDEAUX RECUPERATION D EAUX de PLUIE au JARDIN BOTANIQUE DE BORDEAUX A quelques centaines de mètres de l historique «PONT de PIERRE» enjambant

Plus en détail

Réf. : 140924 Le 24 septembre 2014 Page 1/8

Réf. : 140924 Le 24 septembre 2014 Page 1/8 Réf. : 140924 Le 24 septembre 2014 Page 1/8 De : Vérificateur FDES Rapport de Vérification de la Déclaration Environnementale et Sanitaire de produit selon la norme NF EN 15804+A1 et à la norme complémentaire

Plus en détail

Ces trente dernières années, on a dilapidé 30% des ressources naturelles du globe.

Ces trente dernières années, on a dilapidé 30% des ressources naturelles du globe. Pourquoi trier? Le geste de tri permet de réaliser un coup double : réaliser des économies d énergie considérables et par la même occasion, préserver des ressources naturelles précieuses. Effet de serre,

Plus en détail

non collectif non collectif Guide pour la réalisation d une installation d assainissement

non collectif non collectif Guide pour la réalisation d une installation d assainissement Conjuguer croissance et environnement www.sicoval.fr Sicoval Assainissement non collectif Guide pour la réalisation d une installation d assainissement non collectif Guide pour la réalisation d une installation

Plus en détail

L eau c est la vie! À l origine était l eau... La planète bleue. Les propriétés de l eau. L homme et l eau. ... et l eau invita la vie.

L eau c est la vie! À l origine était l eau... La planète bleue. Les propriétés de l eau. L homme et l eau. ... et l eau invita la vie. 1 L eau c est la vie! À l origine était l eau... Lors du refroidissement de la terre, qui était une boule de feu à sa création, les nuages qui l entouraient ont déversé leur eau, formant les mers et les

Plus en détail

LE CARNET DE L ELEVE. La Maison du Développement Durable présente

LE CARNET DE L ELEVE. La Maison du Développement Durable présente La Maison du Développement Durable présente LE CARNET DE L ELEVE La Maison du Développement Durable est une réalisation d Objectif D. 15, rue André Del Sarte - 75018 Paris Ils t accompagnent pendant toute

Plus en détail

Guide pratique de l. éco agent. des gestes. simples. et quotidiens. pour agir

Guide pratique de l. éco agent. des gestes. simples. et quotidiens. pour agir éco agent Guide pratique de l des gestes simples et quotidiens pour agir 1 Edito Sommaire L électricité...3 Les équipements bureautiques...4 Le confort thermique...5 Le papier...6 Les déchets...7 Les déplacements...8

Plus en détail

éco GUIDE du locataire Les bons gestes pièce par pièce Les économies réalisables

éco GUIDE du locataire Les bons gestes pièce par pièce Les économies réalisables Les économies réalisables Les bons gestes pièce par pièce éco GUIDE du locataire sommaire Les économies réalisables sur le chauffage 3 sur l eau 4 sur l électricité 5 sur les déchets 6 sur la pollution

Plus en détail

Livret destiné aux collégiens

Livret destiné aux collégiens PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BTP» Livret destiné aux collégiens Rendez-vous les Visite du chantier de Sommaire 1. Qu est-ce que le batiment?... 3 Qu entend-on concrètement par «bâtiment»?... 3

Plus en détail

Choisissez 1 seul interlocuteur pour tous vos projets. TRAVAUX PUBLICS BÂTIMENT 4D DÉCHETS EAU

Choisissez 1 seul interlocuteur pour tous vos projets. TRAVAUX PUBLICS BÂTIMENT 4D DÉCHETS EAU Choisissez 1 seul interlocuteur pour tous vos projets. TRAVAUX PUBLICS BÂTIMENT 4D DÉCHETS EAU L ise métier sur vos territoires > CAUX BRAY BRESLE VALLÉE DE SEINE > VALLÉE DE SEINE COTE > ARRAGEOIS > CÔTE

Plus en détail

Traitement de l eau Electricité Automatisme. Pompage Hydraulique. Telegestion Supervision Services

Traitement de l eau Electricité Automatisme. Pompage Hydraulique. Telegestion Supervision Services Marteau, au fil de l eau Traitement de l eau Electricité Automatisme Pompage Hydraulique Telegestion Supervision Services H ydraulique, pompage, traitement de l eau, électricité, automatisme, télégestion,

Plus en détail

PRISE DE CONSCIENCE DE LA QUALITE DE L EAU ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE, A TRAVERS LE CHEMIN D UNE GOUTTE D EAU, A PARTIR DE LA TRAXENNE

PRISE DE CONSCIENCE DE LA QUALITE DE L EAU ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE, A TRAVERS LE CHEMIN D UNE GOUTTE D EAU, A PARTIR DE LA TRAXENNE PRISE DE CONSCIENCE DE LA QUALITE DE L EAU ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE, A TRAVERS LE CHEMIN D UNE GOUTTE D EAU, A PARTIR DE LA TRAXENNE QU EST-CE QUE LE PARLEMENT DES JEUNES POUR L EAU? Le Parlement des

Plus en détail

GUIDE DE L AGENT ÉCORESPONSABLE. pour économiser les fournitures et les ressources

GUIDE DE L AGENT ÉCORESPONSABLE. pour économiser les fournitures et les ressources GUIDE DE L AGENT ÉCORESPONSABLE pour économiser les fournitures et les ressources En route vers une administration écoresponsable Aujourd hui notre planète est en danger : sa biodiversité est menacée.

Plus en détail

GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE

GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE Politique Environnementale du Groupe UNILOGI 70.000 personnes logées au sein de notre patrimoine dans 210 communes sur 7 départements et 3 régions, xxx entreprises fournisseurs

Plus en détail

Tri sélectif des déchets. Guide pratique

Tri sélectif des déchets. Guide pratique Tri sélectif des déchets Guide pratique guide pratique Tri sélectif des déchets Le tri sélectif, pourquoi? En 80 ans, nous avons multiplié notre production de déchets par 6. Si on accumulait les déchets

Plus en détail

Le SPANC. Communauté de communes des Versants d Aime

Le SPANC. Communauté de communes des Versants d Aime Le SPANC Communauté de communes des Versants d Aime Créé en 2012, le Service Public d Assainissement Non Collectif (SPANC) de la communauté de communes des Versants d Aime est un service industriel et

Plus en détail

COMMUNE DE VIRIAT. Procédure adaptée REALISATION DES BRANCHEMENTS PARTICULIERS D EAUX USEES ET PLUVIALES. Cahier des Clauses Particulières

COMMUNE DE VIRIAT. Procédure adaptée REALISATION DES BRANCHEMENTS PARTICULIERS D EAUX USEES ET PLUVIALES. Cahier des Clauses Particulières COMMUNE DE VIRIAT Procédure adaptée REALISATION DES BRANCHEMENTS PARTICULIERS D EAUX USEES ET PLUVIALES Cahier des Clauses Particulières Maître d Ouvrage : Commune de VIRIAT (Ain) Maître d œuvre : Services

Plus en détail

Astuces. L eau. moins. dépenser. pour

Astuces. L eau. moins. dépenser. pour Astuces pour! dépenser moins 2 >>> ÉDITO eau est une ressource précieuse, indispensable dans nos logements, que ce soit pour l alimentation, la préparation des L repas, l hygiène ou tout simplement notre

Plus en détail

Dominique APPERT Centre de Formation de la Plasturgie Ingénieur - Veille Technologique Programmation des journées de l'innovation

Dominique APPERT Centre de Formation de la Plasturgie Ingénieur - Veille Technologique Programmation des journées de l'innovation Dominique APPERT Centre de Formation de la Plasturgie Ingénieur - Veille Technologique Programmation des journées de l'innovation Le Centre de Formation de la Plasturgie organise 6 rencontres thématiques

Plus en détail

Ikos Hydra exploite des réseaux

Ikos Hydra exploite des réseaux Et si un seul partenaire vous offrait tout un monde de services? travaux publics et privés eau bâtiment laboratoire dépollution déconstruction et désamiantage collecte des déchets matériaux valorisation

Plus en détail

Déchetterie. Ordures ménagères prestataire

Déchetterie. Ordures ménagères prestataire 1 Les déchets Les déchets issus de l activité d électricien peuvent être classés en trois catégories : Les déchets inertes, qui représentent des volumes importants. Ils ne sont pas polluants mais peuvent

Plus en détail

Développement durable et réseaux de distribution d énergie électrique LIGNES AÉRIENNES UNE VALEUR SÛRE

Développement durable et réseaux de distribution d énergie électrique LIGNES AÉRIENNES UNE VALEUR SÛRE Développement durable et réseaux de distribution d énergie électrique LIGNES ÉRIENNES UNE VLEUR SÛRE Les réseaux de distribution électrique moyenne et basse tension représentent en France 1.285.000 km*

Plus en détail

SAUVER LA TERRE J APPRENDS À LE FAIRE!

SAUVER LA TERRE J APPRENDS À LE FAIRE! NOM DE L ÉLÈVE NIVEAU: NOM DU TITULAIRE DE CLASE Message destiné aux élèves et à leurs parents Dans le cadre du thème du projet-école, Sauver la terre j apprends à le faire, nous vous invitons, tes parents

Plus en détail

1 ère ORIENTATION GESTION DE L EAU. THEMATIQUE 4: Epuration

1 ère ORIENTATION GESTION DE L EAU. THEMATIQUE 4: Epuration 1 ère ORIENTATION GESTION DE L EAU THEMATIQUE 4: Epuration Fiche action n 1.4.1 RECUPERATION DE CHALEUR DANS LES EAUX USEES 1. OBJECTIFS STRATEGIQUES La dépendance de notre alimentation énergétique vis-à-vis

Plus en détail

au cœur des territoires

au cœur des territoires au cœur des territoires UN CIRCUIT COURT, VECTEUR DE DÉVELOPPEMENT LOCAL page 2 UN COÛT GLOBAL MAÎTRISÉ page 3 POUR UNE VILLE MODERNE ET DURABLE page 4 DES USAGES INNOVANTS page 7 Un circuit court, vecteur

Plus en détail

Dossier de presse - Novembre 2014. Le Groupe Péna. change ses couleurs et renforce son identité. www.pena.fr

Dossier de presse - Novembre 2014. Le Groupe Péna. change ses couleurs et renforce son identité. www.pena.fr Dossier de presse - Novembre 2014 Le Groupe Péna change ses couleurs et renforce son identité www.pena.fr Sommaire Communiqué de presse...03 Historique du groupe...05 Chiffres clés & implantations...06

Plus en détail

ETUDE DES BRANCHEMENTS AU RESEAU COLLECTIF. Syndicat Intercommunal d' Assainissement du Haut des Rangs (S.I.A.H.R.)

ETUDE DES BRANCHEMENTS AU RESEAU COLLECTIF. Syndicat Intercommunal d' Assainissement du Haut des Rangs (S.I.A.H.R.) ETUDE DES BRANCHEMENTS AU RESEAU COLLECTIF Syndicat Intercommunal d' Assainissement du Haut des Rangs (S.I.A.H.R.) PROGRAMME DE LA REUNION Objectifs de cette étude Moyens mis en œuvre Programme Coûts Et

Plus en détail

Pour l environnement. Strength. Performance. Passion.

Pour l environnement. Strength. Performance. Passion. Strength. Performance. Passion. Pour l environnement Réduire les émissions de CO 2 en optimisant les matériaux de construction et les méthodes de production Holcim (Suisse) SA Les fondements de notre avenir

Plus en détail

NOS MÉTIERS & NOTRE SAVOIR FAIRE

NOS MÉTIERS & NOTRE SAVOIR FAIRE NOS MÉTIERS & NOTRE SAVOIR FAIRE Innovation et formation Depuis un siècle, nous avons toujours associé les hommes et les machines pour constuire des kilomètres de canalisation par tous les temps afin d

Plus en détail

Plan départemental de gestion des déchets du BTP

Plan départemental de gestion des déchets du BTP Direction régionale et départementale de l Équipement Bourgogne/Côte d'or Plan départemental de gestion des déchets du BTP Version synthétique Novembre 2002 Sommaire 1. OBJECTIF DE LA DEMARCHE... 2 2.

Plus en détail

QUELLES QUESTIONS POUR UNE ETUDE DE CAS? MODE EXPERT

QUELLES QUESTIONS POUR UNE ETUDE DE CAS? MODE EXPERT QUELLES QUESTIONS POUR UNE ETUDE DE CAS? MODE EXPERT Informations principales * Nom * Description * Concours * Année de construction * Année de livraison * Adresse * Code postal * Ville * Pays * Type de

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Janvier 2011. Contact presse : Terre d info Nathalie Chornowicz 03 88 13 25 04 nathalie@terredinfo.fr

DOSSIER DE PRESSE. Janvier 2011. Contact presse : Terre d info Nathalie Chornowicz 03 88 13 25 04 nathalie@terredinfo.fr DOSSIER DE PRESSE Janvier 2011 Le Groupe SCHROLL présente le programme (e)co 2 ou comment améliorer sa performance environnementale par la compensation CO 2 du transport de ses déchets. Acteur du développement

Plus en détail

DEMARCHE ENVIRONNEMENTALE

DEMARCHE ENVIRONNEMENTALE DEMARCHE ENVIRONNEMENTALE Mes gestes qui comptent au quotidien SUR LE SITE CLIENT Mes gestes qui comptent au quotidien 2 Le tri sélectif des déchets Il permet d améliorer la revalorisation des déchets

Plus en détail

L UTILISATION DOMESTIQUE DE L EAU DE PLUIE

L UTILISATION DOMESTIQUE DE L EAU DE PLUIE Service Technique Tél : 32 50 23-219 L UTILISATION DOMESTIQUE DE L EAU DE PLUIE Demande d octroi d un subside pour la mise en place d une infrastructure de collecte des eaux de pluie D e m a n d e u r

Plus en détail

LE MECHANT DETRITRUX

LE MECHANT DETRITRUX LE MECHANT DETRITRUX Objectif général : Sensibiliser aux éco-gestes liés à l énergie, l eau et les déchets. Objectifs opérationnels : Aider à réfléchir, de manière ludique, sur les enjeux environnementaux

Plus en détail

Le 11 octobre 2013 PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» à St Paul les Dax

Le 11 octobre 2013 PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» à St Paul les Dax Le 11 octobre 2013 à St Paul les Dax PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers Rendez-vous le vendredi 11 octobre 2013 Sommaire

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION ET D ENTRETIEN DE VOTRE SYSTEME

GUIDE D UTILISATION ET D ENTRETIEN DE VOTRE SYSTEME SIAEPA des Sources de la Varenne et de la Béthune Service Public d Assainissement Non Collectif (SPANC) Siège : Mairie 76680 Saint Martin Osmonville Bureau : 11 Chemin de la Varenne 76680 SAINT MARTIN

Plus en détail

Service Public d Assainissement Non Collectif

Service Public d Assainissement Non Collectif Service Public d Assainissement Non Collectif SIVO - Syndicat Intercommunal de la Vallée de l Ondaine 44, rue de la Tour de Varan - 42700 FIRMINY Le contexte réglementaire La loi sur l eau du 3 janvier

Plus en détail

GUIDE D ENTRETIEN. de votre dispositif d Assainissement Non Collectif SPANC. Service Public d Assainissement Non Collectif

GUIDE D ENTRETIEN. de votre dispositif d Assainissement Non Collectif SPANC. Service Public d Assainissement Non Collectif Décider, construire et vivre le Saulnois SPANC Service Public d Assainissement Non Collectif GUIDE D ENTRETIEN de votre dispositif d Assainissement Non Collectif Sommaire Introduction p 3 Les ouvrages

Plus en détail

Le recyclage chez Selecta. Chaque geste compte.

Le recyclage chez Selecta. Chaque geste compte. Le recyclage chez Selecta. Chaque geste compte. Verre PET Gobelets Alu Notre engagement pour préserver les ressources naturelles Thomas Nussbaumer, CEO Region Central L image que nous nous faisons d un

Plus en détail

RÉGION OUEST. Assainissement - Hygiène Gestion des déchets Services à l industrie

RÉGION OUEST. Assainissement - Hygiène Gestion des déchets Services à l industrie RÉGION OUEST Assainissement - Hygiène Gestion des déchets Services à l industrie Des solutions industrielles et environnementales performantes, des experts métier au cœur de vos projets. Ortec Environnement,

Plus en détail

Centrale Electrique Hybride de Uturoa PROJET D UNE NOUVELLE CENTRALE ÉLECTRIQUE PHOTOVOLTAÏQUE - THERMIQUE

Centrale Electrique Hybride de Uturoa PROJET D UNE NOUVELLE CENTRALE ÉLECTRIQUE PHOTOVOLTAÏQUE - THERMIQUE Centrale Electrique Hybride de Uturoa PROJET D UNE NOUVELLE CENTRALE ÉLECTRIQUE PHOTOVOLTAÏQUE - THERMIQUE Le service de l électricité de Uturoa La production d électricité à Uturoa remonte aux années

Plus en détail

Maçon CFC. Formation initiale professionnelle de trois ans avec certificat fédéral de capacité (CFC) www.professions-construction.

Maçon CFC. Formation initiale professionnelle de trois ans avec certificat fédéral de capacité (CFC) www.professions-construction. maçonne / Maçon CFC Formation initiale professionnelle de trois ans avec certificat fédéral de capacité (CFC) www.professions-construction.ch Le travail sur les chantiers me plaît. Chaque soir, je peux

Plus en détail

LE CYCLE DE VIE DU VERRE D EMBALLAGES ISSUS DES DECHETS MENAGERS ET ASSIMILES. Jonathan DECOTTIGNIES

LE CYCLE DE VIE DU VERRE D EMBALLAGES ISSUS DES DECHETS MENAGERS ET ASSIMILES. Jonathan DECOTTIGNIES LE CYCLE DE VIE DU VERRE D EMBALLAGES ISSUS DES DECHETS MENAGERS ET ASSIMILES Jonathan DECOTTIGNIES Le Cercle National du Recyclage La nature association loi 1901 née en juin 1995 Paul DEFFONTAINE (Vice

Plus en détail

FICHE DECLARATIVE PREALABLE AU CONTROLE DE CONCEPTION

FICHE DECLARATIVE PREALABLE AU CONTROLE DE CONCEPTION FICHE DECLARATIVE PREALABLE AU CONTROLE DE CONCEPTION Vous envisagez de réaliser des travaux sur votre installation d assainissement non collectif, vous devez obtenir l accord du SPANC Service Public d

Plus en détail

Économisons l énergie! 11

Économisons l énergie! 11 Économisons l énergie! 11 Objectifs Prendre conscience de sa consommation d énergie. Maîtriser sa consommation d énergie afin de réduire l émission de gaz à effet de serre (mettre en place gestes et actions).

Plus en détail

Collecte et tri des différents déchets réalisés par l activité électrique des ateliers ;

Collecte et tri des différents déchets réalisés par l activité électrique des ateliers ; Actions et projets d'edd en lien avec la démarche E3D - 2013/2014 LYCEE POLYVALENT CHARLES DE GAULLE Téléphone : 05.61.51.84.84 Courriel : 0312822z@ac-toulouse.fr Action N 1 Titre : UTILISER NOS COMPETENCES

Plus en détail

LE RECYCLAGE DES MATIERES PREMIERES EN FRANCE

LE RECYCLAGE DES MATIERES PREMIERES EN FRANCE LE RECYCLAGE DES MATIERES PREMIERES EN FRANCE Le recyclage des matières premières consiste à reconvertir des déchets de manière à les utiliser en matières secondaires réutilisables dans le processus de

Plus en détail

Joignez vous à une équipe professionnelle et engagée qui est au service de ses membres!

Joignez vous à une équipe professionnelle et engagée qui est au service de ses membres! Message de l équipe Chers franchisés, Chers clients, Technika jet d encre est fière de l intérêt que vous portez à son entreprise et vous remercie à l avance de votre participation et de votre contribution

Plus en détail

A.2 FOSSES SEPTIQUES ET CITERNES POUR EAU DE PLUIE

A.2 FOSSES SEPTIQUES ET CITERNES POUR EAU DE PLUIE A.2 FOSSES SEPTIQUES ET CITERNES POUR EAU DE PLUIE A.2.1 PLACEMENT AU SABLE STABILISE (RONDE) D E G A C F (1) VOLUME A C D E F G Kg SP/RW 1.000 L 1.260 1.015 500 1.085 110 1.065 30 SP/RW 1.500 L 1.570

Plus en détail

Guide d entretien. de votre assainissement non collectif

Guide d entretien. de votre assainissement non collectif juillet 2009 Guide d entretien de votre assainissement non collectif Votre système d assainissement n est pas raccordé au «tout à l égout». Il est dit «non-collectif», «autonome» ou encore «individuel».

Plus en détail

Camille DEMAZURE Mars 2014 1

Camille DEMAZURE Mars 2014 1 Camille DEMAZURE Mars 2014 1 Les principes guidant au projet CARBONUS Ville Neuve est une ville résolument tourné vers l avenir. Dynamique et moderne, elle attire de plus en plus de jeunes ménages par

Plus en détail

Expliquer le tri et le recyclage des papiers aux habitants.

Expliquer le tri et le recyclage des papiers aux habitants. Expliquer le tri et le recyclage des papiers aux habitants. Argumentaire pour les animateurs ENSEMBLE, FAISONS PROGRESSER LE RECYCLAGE DES PAPIERS Ce guide vous accompagne dans vos actions de communication

Plus en détail

Tel : 06 25 22 83 10 - e-mail : jujit.co@free.fr web : http://jujit.co.free.fr

Tel : 06 25 22 83 10 - e-mail : jujit.co@free.fr web : http://jujit.co.free.fr 3 ème OPEN de FRANCE Par EQUIPES de JU-JITSU COMBAT à BRY SUR MARNE (94) Samedi 30 MARS 2013 Gymnase Félix Faure (derrière la mairie) 11 rue Félix Faure 94360 BRY-SUR-MARNE Monsieur le Président, Monsieur

Plus en détail

sur le territoire parisien

sur le territoire parisien Le 04 mai 2011 Ouverture du 1 er centre de tri des collectes sélectives sur le territoire parisien Avec ce 6 e centre de tri sur son territoire, mais le 1 er dans Paris intra muros, le Syctom, l agence

Plus en détail

Bilan Carbone de la Caisse Régionale Toulouse 31

Bilan Carbone de la Caisse Régionale Toulouse 31 Bilan Carbone de la Caisse Régionale Toulouse 31 Rappel des enjeux du changement climatique, résultats du Bilan Carbone et pistes d action de réduction Quels enjeux en termes de climat et d énergie? Un

Plus en détail

105 Le ciment est...

105 Le ciment est... Le ciment est... ... partout, c est le matériau de construction le plus important de notre société.... un matériau de construction dont la production en Suisse est, au niveau mondial, exemplaire du point

Plus en détail

LUTTER contre le réchauffement climatique : Pourquoi pas le plastique?

LUTTER contre le réchauffement climatique : Pourquoi pas le plastique? LES PLASTIQUES EN DEBAT 3 ODP3 LUTTER contre le réchauffement climatique : Pourquoi pas le plastique? 1 Les premières matières plastiques ont fait leur apparition autour de 1860. A l époque les premières

Plus en détail

SAVOIR ET APPRENDRE LA SOCIÉTÉ À 2000 W «L ÉNERGIE» LES ÉNERGIES FOSSILES: UN HÉRITAGE DÉVALISÉ. www.forum1203.ch

SAVOIR ET APPRENDRE LA SOCIÉTÉ À 2000 W «L ÉNERGIE» LES ÉNERGIES FOSSILES: UN HÉRITAGE DÉVALISÉ. www.forum1203.ch LA SOCIÉTÉ À 2000 W LES ÉNERGIES FOSSILES: UN HÉRITAGE DÉVALISÉ «L ÉNERGIE» Réalisé grâce au soutien de l État de Genève, Département du territoire LA SOCIÉTÉ À 2000 W LE TEMPS DU RENOUVELABLE EST ENTRE

Plus en détail

«vous accompagner tout au long de votre projet»

«vous accompagner tout au long de votre projet» «vous accompagner tout au long de votre projet» RECHERCHE ET DÉVELOPPEMENT CHARGÉS D AFFAIRES BUREAUX D ÉTUDES : RÉSEAUX ÉLECTRICITÉ EAU AUTOMATISME ATELIERS DE PRÉFABRICATION ET DE MAINTENANCE : CHAUDRONNERIE

Plus en détail

Tri des déchets Avec Triafer. Suivez le Guide

Tri des déchets Avec Triafer. Suivez le Guide Tri des déchets Avec Triafer Suivez le Guide Édito Des équipements pour bien trier Madame, Monsieur, La mise en place de la collecte sélective en porte à porte est un moyen de recycler davantage nos déchets.

Plus en détail

ANNEXES. Plans de zonage des Eaux Usées Extrait des délibérations Quelques points clés des Filières d Assainissement Non Collectif

ANNEXES. Plans de zonage des Eaux Usées Extrait des délibérations Quelques points clés des Filières d Assainissement Non Collectif Communauté d Agglomération de Marne et Gondoire Commune de LESCHES Zonage d assainissement EU Notice d enquête publique ANNEXES Annexe 1 : Annexe 2 : Annexe 3 : Plans de zonage des Eaux Usées Extrait des

Plus en détail

La Poste, votre interlocuteur privilégié pour le recyclage de vos papiers de bureau

La Poste, votre interlocuteur privilégié pour le recyclage de vos papiers de bureau La Poste, votre interlocuteur privilégié pour le recyclage de vos papiers de bureau L engagement de La Poste dans le Développement Durable La neutralité carbone est le résultat d une démarche volontariste

Plus en détail

Découverte des métiers Séquence «Des hommes et des ouvrages»

Découverte des métiers Séquence «Des hommes et des ouvrages» Introduction : Intégrer les Travaux Publics, c est choisir un métier utile et essentiel à tous! Au cœur du développement de notre société, 265 000 femmes et hommes travaillent à l amélioration de notre

Plus en détail

LES TRAVAUX PUBLICS 1

LES TRAVAUX PUBLICS 1 LES TRAVAUX PUBLICS 1 Sommaire 1. Les Travaux Publics 2. Un avenir solide 3. Pourquoi choisir les Travaux Publics? 4. Pour en savoir plus 2 Les ouvrages de Travaux Publics Les Travaux Publics construisent

Plus en détail

GUIDE DU TRI. Rentrée 2013 Sur le campus aussi, je trie!

GUIDE DU TRI. Rentrée 2013 Sur le campus aussi, je trie! GUIDE DU TRI Rentrée 2013 Sur le campus aussi, je trie! Édito Vous avez entre les mains le premier Guide du Tri du campus Lyon Ouest Écully. Il concerne les acteurs de l École Centrale de Lyon et d EMLYON

Plus en détail

Discours de Mme Ségolène Royal. Ministre de l Écologie, du Développement durable et de l Énergie

Discours de Mme Ségolène Royal. Ministre de l Écologie, du Développement durable et de l Énergie Discours de Mme Ségolène Royal Ministre de l Écologie, du Développement durable et de l Énergie Paris, le lundi 20 avril 2015 500 territoires à énergie positive pour la croissance verte et pour le climat

Plus en détail

FICHE DÉCLARATIVE EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

FICHE DÉCLARATIVE EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF FICHE DÉCLARATIVE Vous envisagez de réaliser des travaux sur votre installation d assainissement non collectif, vous

Plus en détail

MISE EN ŒUVRE D UNE DALLE ISOLANTE CHAUX - CHANVRE

MISE EN ŒUVRE D UNE DALLE ISOLANTE CHAUX - CHANVRE F3 MISE EN ŒUVRE D UNE DALLE ISOLANTE CHAUX - CHANVRE Groupement des producteurs de chanvre en Luberon Important : L utilisation de la chaux nécessite de toujours prendre la précaution d utiliser des gants.

Plus en détail

l environnement au cœur de Nanterre

l environnement au cœur de Nanterre l environnement au cœur de Nanterre 1 2 3 4 5 6 UN QUARTIER DURABLE DES LOGEMENTS MIXTES DES CONSTRUCTIONS PERFORMANTES UNE SOURCE D ÉNERGIE PILOTE UN SITE DÉPOLLUÉ UN PROJET PARTENARIAL UN ANCIEN SITE

Plus en détail

Collecte et dépollution des eaux usées. points de repère

Collecte et dépollution des eaux usées. points de repère Collecte et dépollution des eaux usées points de repère coûts environnement assainissement Toute eau utilisée pour l activité humaine devient eau usée En France, un habitant consomme en moyenne 150 litres

Plus en détail

L assainissement en région parisienne et la préservation des milieux aquatiques

L assainissement en région parisienne et la préservation des milieux aquatiques Visite de la Cité de l Eau et de l Assainissement Avenue Kléber 92700 Colombes SIAAP Syndicat interdépartemental pour l assainissement de l agglomération parisienne L assainissement en région parisienne

Plus en détail

eedd LA PLANETE N EST PAS UNE POUBELLE 1/7

eedd LA PLANETE N EST PAS UNE POUBELLE 1/7 eedd LA PLANETE N EST PAS UNE POUBELLE 1/7 I- ETUDE D UNE PHOTOGRAPHIE DE YANN ARTHUS-BERTRAND : Stockage d ordures dans la périphérie de Saint-Domingue en République dominicaine au cœur des Caraïbes Légende

Plus en détail

Vue de l espace, la terre ressemble à une sphère bleue car elle est presque totalement recouverte d eau : on l appelle donc «la planète bleue».

Vue de l espace, la terre ressemble à une sphère bleue car elle est presque totalement recouverte d eau : on l appelle donc «la planète bleue». 1 L Eau Vue de l espace, la terre ressemble à une sphère bleue car elle est presque totalement recouverte d eau : on l appelle donc «la planète bleue». Parmi toute cette eau, seule une petite partie n

Plus en détail

Guide technique. Assainissement non collectif d une habitation individuelle

Guide technique. Assainissement non collectif d une habitation individuelle Document réalisé avec le concours financier de l Agence de l Eau Rhône Méditerranée et Corse. Guide technique Assainissement non collectif d une habitation individuelle Schéma d implantation d un assainissement

Plus en détail

Des gestes simples pour un quotidien éco-responsable

Des gestes simples pour un quotidien éco-responsable Des gestes simples pour un quotidien éco-responsable Guide du locataire éco-responsable Pour avoir les bons,conservez ce guide à portée de main Sommaire Cher(e) Locataire, Les énergies... 4 à 6 Consommations

Plus en détail

PVB recyclé. Du pare-brise à la moquette. Europe, Moyen-Orient & Afrique

PVB recyclé. Du pare-brise à la moquette. Europe, Moyen-Orient & Afrique Europe, Moyen-Orient & Afrique AE +971 4 399 6934 AT +41 44 913 68 00 BA +387 33 522 534 BE +32 2 475 27 27 BG +359 2 808 303 BY +375 17 226 75 14 CH +41 44 913 68 00 CZ +42 0 233 087 111 DE +49 2151 3718

Plus en détail

Tes 12 défis. Dis STOP. au réchauffement de la planète!

Tes 12 défis. Dis STOP. au réchauffement de la planète! Tes 12 défis Dis STOP au réchauffement de la planète! Tes 12 défis mode d emploi Et si les 500 000 lecteurs d Images Doc s y mettent? Ce livret te propose 12 gestes simples à réaliser dans ta vie quotidienne

Plus en détail

C H A R T E D E L É C O A T T I T U D E. Un outil pour développer les bonnes pratiques...

C H A R T E D E L É C O A T T I T U D E. Un outil pour développer les bonnes pratiques... C H A R T E D E L É C O A T T I T U D E Un outil pour développer les bonnes pratiques... Notre ambition : transformer nos convictions en actions Comment utiliser ce document? Véritable guide des gestes

Plus en détail

Recyclage et valorisation énergétique. Le centre multifilières à Ivry-Paris XIII

Recyclage et valorisation énergétique. Le centre multifilières à Ivry-Paris XIII Recyclage et valorisation énergétique Le centre multifilières à Ivry-Paris XIII Plus de 500 kg de déchets ménagers : c est ce que produit chaque année un habitant de la région parisienne! Entre 1993 et

Plus en détail

1 TRAVAUX PREPARATOIRES

1 TRAVAUX PREPARATOIRES 1 TRAVAX PREPARATOIRES 1.1 Installation de chantier J 100 1.2 Implantation et récolement du projet J 30 1.3 Nettoyage et débrousaillage du terrain sur emprise des Travaux m2 100 1.4 Démolition d'ouvrages

Plus en détail

LE LAVAGE DES SOLS ET SEDIMENTS POLLUES

LE LAVAGE DES SOLS ET SEDIMENTS POLLUES LE LAVAGE DES SOLS ET SEDIMENTS POLLUES Une alternative de gestion pour optimiser les chantiers Solutions environnementales clé en main pour une valorisation active de sites VALGO - Copyright 2009 SOMMAIRE

Plus en détail

Économie du recyclage et valorisation des matières résiduelles : comment passer du déchet à la ressource? Récupération et recyclage du bois

Économie du recyclage et valorisation des matières résiduelles : comment passer du déchet à la ressource? Récupération et recyclage du bois Économie du recyclage et valorisation des matières résiduelles : comment passer du déchet à la ressource? Récupération et recyclage du bois Sylvain Martel Directeur des approvisionnements en bois Qui sommes

Plus en détail

La conformité de votre assainissement

La conformité de votre assainissement La conformité de votre assainissement Un enjeu environnemental pour tous Une obligation réglementaire Bénéficiez : d un diagnostic gratuit, d une assistance technique, d aides financières. Un service utile

Plus en détail

M Y T H E S & FA I T S

M Y T H E S & FA I T S MYTHES & FAITS Mythes & faits dans l industrie papetière mais qu en est-il en réalité? Ce document contient une foule de mythes et de faits regroupant des informations provenant de diverses sources vérifiées.

Plus en détail

JE CHOISIS. Récupérateur d eau

JE CHOISIS. Récupérateur d eau Récupérateur d eau Les récuperateurs d eau Doter votre jardin d un récupérateur d eau de pluie peut vous aider à faire des économies tout en contribuant au respect de l environnement. En effet, l eau de

Plus en détail

BRANCHEMENT AUX RÉSEAUX COLLECTIFS

BRANCHEMENT AUX RÉSEAUX COLLECTIFS BRANCHEMENT AUX RÉSEAUX COLLECTIFS Ou comment raccorder son habitation pour traiter les eaux usées et évacuer les eaux pluviales. www.grandtoulouse.fr Grand Toulouse - Direction Assainissement 1, place

Plus en détail

MAITEK SRL. Innovation technologique et respect pour l environnement - Traitement, recyclage et récupération des agrégats -

MAITEK SRL. Innovation technologique et respect pour l environnement - Traitement, recyclage et récupération des agrégats - MAITEK SRL Innovation technologique et respect pour l environnement - Traitement, recyclage et récupération des agrégats - MAITEK s.r.l. démarre ses activités en 1999 avec l objectif de développer des

Plus en détail

La crise écologique. Perspectives anticapitalistes pour la préservation de la vie sur Terre

La crise écologique. Perspectives anticapitalistes pour la préservation de la vie sur Terre La crise écologique Perspectives anticapitalistes pour la préservation de la vie sur Terre Qu est-ce que la crise écologique? Le réchauffement climatique? La destruction des forêts? La fin du pétrole?

Plus en détail

R E D A N G E / A T T E R T

R E D A N G E / A T T E R T FORMULAIRE DE DEMANDE D AUTORISATION COMMODO/INCOMMODO CLASSE 2 N 0403010201: ATELIERS DE TRAVAIL DU BOIS, à l exception de ceux exploités à des fins purement éducatives dans les écoles Etablissements

Plus en détail

T h i m o n v i l l e. P l a n L o c a l d U r b a n i s m e. A n n e x e s a u r è g l e m e n t

T h i m o n v i l l e. P l a n L o c a l d U r b a n i s m e. A n n e x e s a u r è g l e m e n t T h i m o n v i l l e P l a n L o c a l d U r b a n i s m e A n n e x e s a u r è g l e m e n t Vu pour être annexé à la délibération du 20 décembre 2013 P L U Cachet de la Mairie et signature du Maire

Plus en détail

Faire entrer l école dans l ère du numérique

Faire entrer l école dans l ère du numérique Thème/ titre «Faire entrer l école dans l ère du numérique». Oui mais est-ce bien pour la planète? Du papier ou du numérique utilisés au collège, lequel a le plus d impact sur l environnement, lequel est

Plus en détail