Les primaires américaines à l heure devéritéavecle«supertuesday» TRAITÉ DE LISBONNE Le«non»a perdusalangue

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les primaires américaines à l heure devéritéavecle«supertuesday» TRAITÉ DE LISBONNE Le«non»a perdusalangue"

Transcription

1 Les primaires américaines à l heure devéritéavecle«supertuesday» Vingt-quatreEtatsvotentaujourd huipourdésignerleurscandidats.simccainestfavori côté républicain, la lutte Clinton-Obama s annonce très serrée chez les démocrates. P.10 N 1340 MARDI 5 FÉVRIER 2008 Manifestation d opposants, hier à Versailles. paris grand paris Le Val-Fourré seressourceàl eau La première pierre du futur centre aquatiquedemantes-la-jolieaété posée hier. Celui-ci doit devenir un pôle d attraction pour la cité. P.2 Imprimésurdupapierrecyclé,nejetezpascejournalsurlavoiepublique:donnez-le.Merci! france Carla Bruni, quelle voix pour la France? P. LE FLOCH / NIKO / SIPA Carrière, protocole, liberté de parole... Le statut de la première dame soulèvedenombreusesinterrogations, à commencer par sa nationalité. P.6 cahier central La petite entreprise connaît pas la crise 20 Minutes donne quelques conseils pour monter sa boîte. Une voie qui fait de plus en plus d adeptes. P SERGE POUZET / 20 MINUTES TRAITÉ DE LISBONNE Le«non»a perdusalangue Les parlementaires ont adopté hier la révision de la Constitution, préalable à la ratification du mini-traité européen. Loin de l effervescence autour duréférendumen2005,cevotesusciteaujourd huitrèspeudedébats. P.8

2 2 grand paris MARDI 5 FÉVRIER 2008 pour nous écrire : FAITS DIVERS Ecrasé sur un passage à niveau Un automobilsite est décédé hier après avoir été écrasé à un passage à niveau près de la gare de Montry (77). Le conducteur, dont la voiture a été emportée par un train, aurait traversé alors que les demibarrières étaient abaissées. TRANSPORTS Grève sur le réseau Paris Sud-Est Le syndicat SUD- Rail a déposé un préavis de grève entre ce soir minuit et jeudi 6 h. Les lignes D et R du réseau Transilien seront les plus perturbées, avec un train sur trois en heures creuses et un train sur deux en heures pleines. Sur le TER, le trafic sera assuré à 80 %. Les TGV, Téoz et Corail Intercités rouleront normalement. SOCIAL Les archéologues se manifestent Les syndicats de l Institut national de recherches archéologiques préventives appellent à la grève pour protester contre l évolution de leur statut. Les architectes ont rendez-vous aujourd hui à 11 h à la gare Saint-Lazare, sortie rue de Rome, pour «partir en action dans Paris». Quand la région s investit pour la création d entreprises Depuis son atelier noirci par le temps, la Société Précision générale (SPG) fabrique des machines de pointe pour les expériences de grandes entités comme le commissariat à l énergie nucléaire ou Areva. Et pourtant, en 2006, au moment où l actionnaire majoritaire de la société s est retiré du capital, cette petite entreprise de Montreuil (Seine-Saint-Denis) risquait de devoir quitter l Ilede-France. C était compter sans l appui de la région, venue hier rendre visite à la SPG, pour faire un bilan de son dispositif d aide à la création et à la transmission d entreprises. Avec le réseau Oséo, l Ilede-France s est portée garante du prêt sollicité par les Un nouveau pôle aquatique pour rafraîchir le Val-Fourré Entre les immeubles de béton gris du Val-Fourré, à Mantes-la-Jolie (Yvelines), a été posée hier la première pierre du futur pôle aquatique de Mantes-en-Yvelines. Le quartier réputé difficile il y a encore quelques années, où se serrait près de 20 % de la population de la ville sur seulement 2 % du territoire, a vu plusieurs tours tomber. Aujourd hui aéré, il opère sa mue. D une superficie totale de m 2,le futur centre nautique prévoit d accueillir quatre bassins, une pataugeoire, un solarium. Un autre bâtiment destiné à l aviron et au kayak sera relié à l actuel stade nautique, un immense plan d eau bordant le quartier. D un montant de 23 millions d euros, le complexe, financé par la communauté d agglomération de Mantes-en-Yvelines, le conseil général des Yvelines et le conseil régional d Ilede-France, ambitionne de recevoir près de visiteurs par an. La nouvelle «vitrine» du Val-Fourré, selon Dominique Braye, président de la communauté d agglomération, sera un «lien d accueil» destiné à ouvrir le quartier vers l extérieur. L endroit, qui n est encore qu un vaste terrain vague, abritait il y a encore un an et S. POUZET / 20 MINUTES Jean-Paul Huchon, hier à Montreuil. repreneurs à hauteur de 70 % et leur a accordé un apport de Aidant ainsi les cadres de l entreprise qui ne pouvaient pas racheter les parts en raison d un résultat net insuffisant. «Nous notons une montée en charge du dispositif, a AGENCE SEARCH indiqué Jean-Paul Huchon, président PS de la région. Mille dossiers identiques à celui de la SPG ont été aidés depuis 2001.» Au-delà de cet outil, la collectivité affirme avoir aidé quelque entreprises sur créées en Ce qui représente un peu plus de 78 millions d euros (+ 60 % d augmentation par rapport à 2006). «La grande inquiétude des PME-PMI, c est la succession, notamment dans le milieu industriel», a tenu à préciser Jean-Paul Huchon. D après des chiffres du Conseil économique et social de la région, petites et moyennes entreprises d Ile-de-France vont devoir changer de mains dans les cinq années à venir. Carole Bianchi Mignon en lice pour les cantonales Le député-maire UMP de Dammarie-lès-Lys (Seine-et- Marne), Jean-Claude Mignon, a annoncé hier sa candidature aux prochaines élections cantonales, dans l espoir de «faire basculer la majorité du conseil général à droite». Le département est actuellement détenu par la gauche à un siège près. Il sera opposé au divers gauche Lionel Walker, qui l avait emporté en 2001 avec 52 % des voix face à l épouse de Jean-Claude Mignon. Député, maire de Dammarie-lès-Lys, président de la communauté d agglomération Melun-Valde-Seine, celui-ci devra choisir entre ses mandats de maire et de conseiller général s il remporte les élections municipales et cantonales, en raison de la loi sur le cumul des mandats. Le projet du pôle aquatique. demi trois hautes tours d habitation peu esthétiques. «Quand on voit les immeubles qui font le quartier, on se dit qu une piscine moderne sera plus agréable à regarder», partage une jeune Mantaise. Ondulée et recouverte d une moquette jaune ou verte suivant les saisons, la toiture du bâtiment moderne imposera aux habitants des immeubles voisins une vue certainement plus originale que celle qu ils avaient auparavant. Alexandre Vau

3 MARDI 5 FÉVRIER 2008 grand paris 3 Le Louvre face à son succès pyramidal En 2020, le Louvre veut sortir le tapis rouge pour ses visiteurs. Son président-directeur, Henri Loyrette, a reconnu hier, lors de la présentation des projets du musée pour la prochaine décennie, que la Pyramide n était plus adaptée à l accueil du public. Avec 60 % d augmentation de fréquentation depuis 2001, l aménagement de nouvelles entrées est devenu impératif. Ainsi, les groupes qui viennent chaque année seront accueillis dans le hall Charles-V. «Lors de la mise en œuvre du projet Grand Louvre [ ], nous envisagions une fréquentation de 4,5 millions de visiteurs. En 2007, nous avons atteint 8,3 millions d entrées», a justifié Henri Loyrette. Sans toucher à la structure en verre, d autres aménagements sont à l étude pour le public individuel dans le cadre de ce «projet Pyramide», dont les travaux devraient débuter en «Le succès ne doit pas rimer avec saturation», a insisté la ministre de la Culture, Christine Albanel, La chute serait accidentelle Les enquêteurs de la brigade criminelle de Paris se dirigent vers la thèse de l accident, après la découverte d un corps sur les voies du métro, dimanche vers 7 h. Le cadavre a été trouvé sur la ligne 6, après la station Sèvres- Lecourbe. L homme, âgé de S. ORTOLA / 20 MINUTES Foule de touristes à l entrée du musée du Louvre. venue assister à la présentation des projets. L accent sera mis aussi sur la compréhension des collections qui, selon Henri Loyrette, restent «difficiles et érudites». Ainsi le pavillon de Flore (2 000 m 2 ), qui accueille actuellement des ateliers du Centre de recherche et de restauration des musées La victime serait tombée entre deux wagons à la station Pasteur. 30 ans, serait tombé à la station Pasteur, entre deux wagons, et aurait été traîné sur plusieurs centaines de mètres. Il y aurait peut-être eu une altercation dans le wagon au préalable. Les enquêteurs recherchent toute information au S. ORTOLA / 20 MINUTES de France, aura pour rôle, à l horizon 2015, de «livrer les clés du musée». «De nombreux visiteurs se posent des questions simples comme Pourquoi le Louvre présente ce tableau comme un chefd œuvre? L espace s efforcera d y répondre», a conclu Loyrette, resté discret sur le montant des travaux. C. B. Tuileries D ici à 2018, les 26 hectares du jardin des Tuileries, classé Monument historique, seront rénovés. Terrasses, bassins, fer à cheval et grilles seront restaurés et le jardin revégétalisé. Un policier écroué pour avoir blessé un homme dans un restaurant Le policier soupçonné d avoir grièvement blessé par balle un homme, dans un restaurant de Franconville (Vald Oise) vendredi soir, a été mis en examen dimanche pour «menaces et violences avec arme ayant entraîné une invalidité permanente» et écroué. La victime, Sukhev Sing, 22 ans, est un ancien serveur indien, qui avait ses habitudes dans ce restaurant. Touché à la moelle épinière, il restera tétraplégique, a-ton appris hier. Un second policier a été mis en examen pour «non-assistance à personne en danger» et placé sous contrôle judiciaire. Le policier qui a tiré, Emmanuel Gillot, 32 ans, est chauffeur pour la mission interministérielle de lutte contre la toxicomanie. Il avait un taux d alcoolémie de 2,2 g. «Il a bu énormément. Il a sorti son arme, dont il avait enlevé le chargeur, pour le braquer sur la tempe d un homme. Il a alors actionné son arme, qui a percuté dans le vide, à deux reprises. Ensuite, le chargeur est tombé au sol. Le policier l a remis dans son pistolet, il a menacé un autre homme puis il y a eu un tir», qui a touché Sukhev Sing, a précisé une source judiciaire. Les deux policiers ont été immédiatementsuspendusàlademande de la ministre de l Intérieur, Michèle Alliot-Marie. JUSTICE Citroën «inexcusable» Le tribunal des affaires de sécurité sociale de Bobigny a condamné Citroën pour «faute inexcusable» après la contamination à l amiante d un ancien ouvrier. Agé de 76 ans et atteint d un cancer des poumons, il a travaillé chez Citroën de 1958 à URBANISME 30 millions pour le Londeau Noisy-le-Sec (93) doit signer aujourd hui le protocole de programmation de l opération Anru (Agence nationale pour la rénovation urbaine) pour le quartier du Londeau. D un montant de 30 millions d euros, il porte sur la démolition d une partie de la barre Verlaine, la création de 101 logements et de logements en accession à la propriété. ARCHITECTURE La tour Saint- Jacques se dévoile La deuxième tranche des travaux de la tour Saint- Jacques à Paris s est achevée hier. Début mars, les Parisiens verront la tour restaurée sur les trois quarts de sa hauteur. Mais les travaux ne seront terminés qu en mars 2009.

4 4 grand paris MARDI 5 FÉVRIER 2008 Les Verts devront batailler pour conserver leur mairie, obtenue après un accord avec les socialistes Le PS en reconquête dans le 2 e PHOTOS : S. ORTOLA / 20 MINUTES Jacques Boutault (Verts). François Guliana (MoDem). Plus petit arrondissement de Paris, le 2 e ne compte que habitants mais concentre pas mal d enjeux et quelques curiosités. Le sortant, Jacques Boutault, premier maire Verts de l histoire de la capitale, affrontera sa première adjointe socialiste, Sylvie Wieviorka. Les Verts n avaient réalisé «que» 16,8 % dans l arrondissement en 2001, contre 31,5 % pour le PS. Mais en vertu d un accord, le fauteuil du maire est revenu à l écologiste. «Delanoë avait décidé qu il donnerait aux Verts l arrondissement où il y avait le plus petit différentiel entre nous et les socialistes, et que ce serait une terre reprise à la droite : c est tombé sur moi!» Sept ans plus tard, il est fier de «témoigner que l écologie politique peut réellement changer la vie des gens», mais refuse d afficher le 2 e comme «laboratoire». D autant qu il lui a fallu sans cesse composer avecl HôteldeVille :«Tout Sylvie Wieviorka (PS). Christophe Lekieffre (UMP). ce qui était emblématique était retoqué en conseil d arrondissement et passait directement en Conseil de Paris, où Delanoë n a pas de majorité sans les voix des Verts», témoigne Jacques Boutault. Sylvie Wieviorka sent une «bonne dynamique» en faveur de Delanoë et estime que le maire sortant devra améliorer son score de 2001 s il veut être reconduit. Mais le sort de Jacques Boutault dépendra aussi de l accord Verts-PS au niveau de la capitale. Droite et centre ont décidé de marcher sur ses terres : Christophe Lekieffre (UMP) veut étendre la semi-piétonnisation de la rue Montorgueil jusqu aux grands boulevards et François Guliana, le benjamin des centristes (26 ans), axera sa campagne sur le développement durable. Tous les deux ont aussi de fortes chances d arriver au second tour. Sophie Caillat Sur Notre édition spéciale municipales tensions Bertrand Delanoë a déclaré hier qu il «ne veut pas revivre ce qu il a vécu pendant sept ans» avec le maire Vert du 2 e, sousentendant que leur relation était difficile. Le 30 janvier, le maire de Paris avait taclé Jacques Boutault en l accusant d «organiser des fumettes à la mairie». Une allusion à «une action qu il avait menée en faveur du cannabis», justifie aujourd hui Delanoë. Il ne cache pas qu il s agit d une réplique à une tribune assassine de Boutault parue dans Le Monde en septembre. Delanoë envisage une alliance PS-PC- MRC-PRG-Verts-MoDem au second tour Un score en régression. Jean-Pierre Schosteck (UMP) a remporté dimanche la législative partielle dans la 12 e circonscription des Hauts-de-Seine (Clamart, Plessis-Robinson, Fontenay-aux-Roses et Châtillon) avec 51,56 % des voix, contre 48,44 % à Philippe Kaltenbach «C est pas clair son truc», déclarait hier Bertrand Delanoë en direction de Marielle de Sarnez et de ses intentions d alliances pour les municipales. Mais il n exclut pas de l accueillir sur ses listes au second tour si elle précise certaines de ses positions. Surtout que le dernier sondage en date crédite le MoDem de 9 % d intentions de vote, contre 6 % pour les Verts. Le maire sortant n admet pas que la chef de file du MoDem parisien «ne dise pas à un moment si elle se sent plus proche de la droite ou de la gauche», mais il regarde de près son programme et note des similitudes. «Sur le logement, les transports, elle est plus proche de nous que de M me de Panafieu», détaillaitil hier en marge du Conseil de Paris. S il dit «prendre acte du changement profond de certains élus», il s interroge : «Pour combien de temps vont-ils adopter ces idées? Recherchent-ils des alliances pour modifier leur position en 2011?» Si le programme du MoDem est compatible avec le sien, il n exclut pas de «rassembler très large» au second tour. «Je voudrais des Verts dans la majorité, et pourquoi pas des élus venant du MoDem», a-t-il précisé. Magali Gruet Dans le 92, la droite gagne, mais recule (PS). Soit voix d écart, sur près de votants. En juin dernier, Philippe Pemezec (UMP) avait gagné avec 52,90 % contre le même adversaire. L élection avait été annulée pour des irrégularités lors de la campagne du candidat UMP. La droite s est dite «satisfaite».

5

6 6 france MARDI 5 FÉVRIER 2008 pour nous écrire : Carla entre show-biz et protocole FAITS DIVERS Mineurs évadés à Marseille Deux mineurs se sont enfuis dimanche de l établissement pénitentiaire pour mineurs de Marseille. Ce sont les premières évasions depuis l ouverture de la prison l an dernier. Gendarme blessé, suspect arrêté Un jeune homme, soupçonné d être le chauffeur d un véhicule volé qui a grièvement blessé un gendarme dimanche à Mulhouse, a été interpellé hier à Montpellier. JUSTICE Quatre ans pour le pyromane L auteur de deux incendies volontaires, qui en août 2006 avaient détruit près de cinq hectares de forêt à Roquebrunesur-Argens (Var), a été condamné à quatre ans de prison, dont deux avec sursis hier à Draguignan. TRANSPORTS Le nouveau TGV dévoilé Alstom dévoile aujourd hui, en présence de Nicolas Sarkozy, le prototype de son nouveau train à grande vitesse conçu pour rouler à 350 km/h, baptisé «automotrice à grande vitesse (AGV)». En se mariant avec Nicolas Sarkozy, Carla Bruni est désormais sur la première marche du podium. Mais aussi en première ligne. Quelle place va-t-elle occuper? Va-t-elle devenir française? Des questions dont quelques-unes restent sans réponse. Quelle nationalité? Dès dimanche soir, Claude Guéant, secrétaire général de l Elysée, a expliqué que Carla Bruni sera «automatiquement» française. Contacté par 20 Minutes hier, Franck Louvrier, conseiller presse de l Elysée, affirme : «Le Président s est marié avec une personne de la communauté européenne, elle est donc automatiquement française.» Une position en contradiction avec la loi. Selon le site officiel service-public.fr, «le mariage n exerce pas d effet automatique sur la nationalité ( ). Le conjoint étranger peut, après un délai de quatre ans à compter du mariage, acquérir la nationalité française par déclaration». Quel impact sur la diplomatie? De l avis des experts, ce mariage va clarifier la situation, et éviter les embarras diplomatiques lors des voyages présidentiels. Ainsi, Carla Bruni n avait pu accompagner le chef de l Etat en Inde pour des raisons de protocole. Et un député égyptien avait protesté contre la visite privée du couple en Egypte fin décembre, estimant que son pays aurait dû refuser les comportements libertins. Fabienne Keller et Roland Ries roue dans roue à Strasbourg A Strasbourg, les élections municipales pourraient se jouer dans un mouchoir de poche. Selon une enquête réalisée pour 20 Minutes et le portail Vodafone Live SFR par Ipsos-Dell, Fabienne Keller, maire UMP sortant, et son adversaire PS, Roland Ries, totaliseraient chacun 50 % des voix au second tour. A la condition néanmoins que le leader socialiste opère une fusion de sa liste avec celle des Verts. Si Fabienne Keller semble menacée, quelque 63 % des personnes interrogées se disent plutôt ou très satisfaites de son mandat. Le sondage G. VARELA / 20 MINUTES P. LE FLOCH / NIKO / SIPA Le nouveau couple présidentiel, fraîchement marié, dans les jardins du château de Versailles, dimanche. Quelle liberté de parole? «Le statut de la première dame n est pas coulé dans le marbre, il découle d usages», dit-on à l Elysée. Si elle garde sa liberté de parole, il est clair que Carla Bruni pourra difficilement signer une pétition contre le recours aux tests ADN pour les candidats à l immigration, comme elle l avait fait l an dernier. Mais Bernadette Chirac ou Danielle Mitterrand ne se privaient pas de dire parfois ce qu elles pensaient. Va-t-elle continuer de chanter? Son agent a assuré, hier, que la chanteuse allait rentrer en studio courant février pour enregistrer son troisième album. La maire UMP Fabienne Keller. a été réalisé par téléphone entre le 31 janvier et le 2 février, auprès d un échantillon de 601 personnes représentatif de la population inscrite sur les listes électorales strasbourgeoises. A Strasbourg, Philippe Wendling Sur Le journal des municipales Toutefois, il a reconnu que «ce qui va être changé par contre, c est la façon d amener cet album au public». Selon le site une chanson dédiée à Sarkozy et intitulée «Ma Came» provoque déjà quelques remous à l Elysée. David Carzon chute Même Claude Guéant a reconnu que la baisse de Nicolas Sarkozy dans les sondages pouvait s expliquer par le fait que les «Français ont été un peu déçus par ses problèmes privés». La France prend l amaigrissement de ses enfants à bras-le-corps C est du lourd. La ministre de la Santé, Roselyne Bachelot, a présenté hier de nouvelles mesures pour lutter contre l obésité, notamment infantile. Un dispositif mis en place après consultation d associations de parents d élèves et de l UFC-Que Choisir. Première mesure forte : d ici avril, la publicité télévisée pour certains produits alimentaires pourrait être supprimée dans les programmes pour la jeunesse. La ministre compte sur «l autodiscipline» des annonceurs, agitant le spectre d une interdiction législative en cas d échec. Autre idée, retirer les confiseries et les sucreries des caisses des magasins d alimentation. Là aussi, l appel à la responsabilité est lancé, avec pour objectif le retrait en juin. Côté restauration scolaire, les recommandations nutritionnelles devraient être appliquées à la rentrée prochaine. L UFC-Que Choisir s est félicitée hier de «l ambition des mesures présentées». Selon les dernières statistiques, 3,5 % des enfants français de 3 à 17 ans souffrent d obésité, et14 % desurpoids. Chez les adultes, 17 % sont touchés par l obésité, et 32 % par le surpoids. Sur Publicité pour les sucreries : et vous, qu en pensez-vous?

7 MARDI 5 FÉVRIER 2008 france 7 Un rapport pour redorer le blason des enseignants Prof, bientôt le plus beau métier du monde? Le livre vert sur l évolution du métier d enseignant a été remis hier à Xavier Darcos, ministre de l Education. La commission Pochard, dont Michel Rocard vient de démissionner, propose plusieurs scénarios pour revaloriser le statut et le salaire des professeurs. Par exemple, les heures passées à corriger les copies, en conseil de classe ou en réunion avec les parents pourraient être intégrées dans le temps de travail, et donc indemnisées, les nouvelles recrues ne seraient plus affectées en ZEP et toucheraient une prime et un ordinateur. Le ministre compte reprendre certaines de ces recommandations dans un livre blanc rendu public «avant l été». L. de C. polyvalence Des «postes bivalents», en français et histoire par exemple, pourraient être créés. Le but : «identifier des compétences, et les valoriser». Les volontaires seront formés et payés en conséquence. JUSTICE Jamel absent Le tribunal de Paris, qui a convoqué hier Jamel Debbouze pour une conduite sans permis, l a sanctionné pour son absence, ordonnant sa comparution le 2 juin. JEUNESSE Urgence ados La Défenseur des enfants, Dominique Versini, a demandé hier la mise en place «en urgence» d une stratégie nationale pour les ados en souffrance psychique. «Assécher le marché des mini-motos» Sébastien Huyghe Député (UMP) du Nord et rapporteur de la proposition de loi sur les mini-motos. L Assemblée nationale examinera, ce matin, votre proposition de loi sur les mini-motos. Quelles en sont les mesures? L idée est d assécher le marché des mini-motos dont le nombre est estimé entre 30 et en France. Nous proposons d interdire leur vente aux mineurs et leur utilisation aux mineurs de moins de 14 ans en dehors d un cadre sportif. Et puis, ces engins ne pourront plus circuler que sur des terrains prévus à cet effet. Le texte prévoit aussi la confiscation des engins en cas d utilisation illégale en récidive. Le PS et l UMP ont livré une belle course sur le sujet avant d aboutir à cette proposition de loi commune Nous étions partis les premiers, mais j ai repris une de leurs idées : C. DHALLUIN / 20 MINUTES seuls les vendeurs ayant adhéré à une charte pourront désormais vendre les engins. Et si ces mesures ne suffisent pas? J avais aussi évoqué l idée de créer un fichier national, comme celui des cartes grises. C est très coûteux mais s il le faut, je repartirai à l attaque sur ce sujet. Recueilli par Vincent Vantighem Lenovo recommande Windows Vista Professionnel. CONÇU POUR DOPER VOTRE PRODUCTIVITÉ Restez connecté en toute circonstance 1 avec l ultraportable Lenovo ThinkPad X61s équipé de Intel Centrino avec technologie vpro. PORTABLE LENOVO THINKPAD X61s Ultraportable : 1,3 kg seulement -Intel Centrino avec technologie vpro - Processeur Intel Core 2 Duo L Windows XP Professionnel authentique - Prêt pour Microsoft Office - Ecran 12,1", mémoire 2 Go, disque 160 Go 1350 HT Réf. UK43JFR Gamme Lenovo ThinkPad àpartirde 690 HT LENOVO VOUS REMBOURSE 100 * sur l achat de ce ThinkPad et d'un PASS PRÉPAYÉ INTERNET 3G+ SFR ENTREPRISES! Une clé Internet 3G+ et 15 jours de communication pour 149 TTC Les prix indiqués sont des prix moyens constatés au 1 er février 2008, chaque revendeur restant libre de ses prix. Offres réservées aux entreprises et collectivités locales, en France métropolitaine, dans la limite des stocks disponibles, chez les revendeurs participants. Les prix et caractéristiques des produits peuvent être modifiés à tout moment et sans préavis. TVA en vigueur : 19,6 %. *Du 1 er février au 31 mars 2008, l achat d un ordinateur portable Lenovo ThinkPad X61s (réf. UK43JFR) + Pass prépayé Internet 3G+ de SFR Entreprises donne droit - pour le client final - à un remboursement Lenovo de 100 TTC-lesdeuxproduitsdevantêtreacquissimultanément.LePassprépayéInternet3G+inclut:lacléInternet3G+,lacarteSIM, le logiciel Vodafone Mobile Connect (permettant l accès à Internet) et 2 semaines de communications (après renvoi de la Fiche d identification à SFR Entreprises). 1) Sous réserve de disponibilité du réseau SFR Entreprises et de ses partenaires. Notez que simultanément une offre SFR Entreprises permet au client de bénéficier (à certaines conditions) d un remboursement de 50 TTC sur l achat de son Pass prépayé Internet 3G+ (voir détails sur L offre de remboursement Lenovo est soumise à conditions. Le détail de cette offre est disponible sur lenovo.com/promo/fr. Lenovo se réserve le droit de modifier ou d interrompre cette offre à tout moment et sans préavis. Intel, le logo Intel, Intel Core, Intel vpro, Core Inside, Centrino, Centrino Inside et vpro Inside sont des marques déposées ou enregistrées d Intel Corporation ou de ses filiales, aux États-Unis et dans d autres pays. Microsoft, Windows et Windows Vista sont des marques de Microsoft Corporation. SFR Entreprises est une marque déposée par la Société Française de Radiotéléphone. Les autres noms et désignations peuvent être revendiqués par des tiers. Photos non contractuelles. Lenovo (France) SAS - R.C.S. Nanterre Copyright Lenovo Contactez votre revendeur ou cliquez sur

8 8 france MARDI 5 FÉVRIER 2008 Traité Dans l indifférence générale, la Constitution est révisée afin de ratifier le mini-traité constitutionnel Les Français ratent le train européen Où sont passés les «nonistes»? Que sont devenus cette bonne vieille directive Bolkestein et son célébrissime plombier polonais? C est un mystère. Pire, ces questions semblent n intéresser plus grand monde. Hier, les militants altermondialistes, souverainistes ou communistes venus protester à Versailles contre la ratification sans référendum du mini-traité européen (lire ci-dessous) ont dû se sentir bien seuls. Rien à voir avec leurs belles heures, celles de l hiver 2004 et du printemps 2005, quand les Français remplissaient gymnases et salles des fêtes pour débattre, quand les journaux noircissaient leurs pages avec la question européenne. A la clé, une participation au référendum sur l Europe frôlant les 70 %, qui a abouti de fait au rejet du projet de traité constitutionnel. Aujourd hui, rien de cela. Selon le baromètre Ifop- Paris Match réalisé en janvier, la question europénne ne figurait pas dans les quinze principaux sujets de conversation des Français, L étonnante discrétion du souverainiste de Villiers Sur les plateaux de télévision, ses argumentaires déstabilisaient ses adversaires. Ses meetings attiraient une foule record. Vedette de la campagne référendaire en 2005, Phillipe de Villiers se montre aujourd hui étrangement discret. L Elysée aurait-il négocié son silence contre le «non» à l entrée de la Turquie dans l Europe, et contre un soutien de l UMP aux législatives 2007, synonyme pour son parti de WITT / SIPA subventions annuelles en hausse de 30 %? «On sait que cette thèse circule, mais c est complètement faux, rétorque un conseiller du président du Mouvement pour la France. Si Philippe de Villiers est absent, c est tout simplement parce qu il est en pleine campagne cantonale en Vendée. Il ne veut pas négliger son canton, dont il avait dû s éloigner en 2005 puis en 2007 avec la présidentielle.» S. C. manif D autres leaders du «non» en 2005 restent actifs. Olivier Besancenot, José Bové, Jean-Luc Mélenchon (PS) et Nicole Borvo (PCF) se trouvaient ainsi hier en tête d un cortège de «nonistes» qui manifestaient à Versailles. plus intéressés par l interdiction de fumer, les soldes et la hausse du prix du gaz. «La législation française est à 50 % d origine européenne, et pourtant l Europe n est pas un sujet qui congrès 560 députés et sénateurs ont voté hier à Versailles la révision de la Constitution, nécessaire à la ratification du traité européen de Lisbonne. Seuls 181 bulletins de vote «non» ont été glissés dans l urne, et 152 parlementaires se sont abstenus. Pour être amendée, la Constitution n avait besoin que de 445 voix. De retour à Paris, les députés puis les sénateurs vont voter d'ici à la fin de la semaine pour autoriser le chef de l Etat à ratifier le traité de Lisbonne. En 2005, les détracteurs du référendum européen avaient fait entendre leur voix. Trois ans plus tard, ils sont quasi-inexistants. préoccupe les gens, confirme Vincent Tiberj, chercheur à Sciences-Po. En 2005, le taux de participation élevé s expliquait seulement grâce à une campagne exceptionnelle.» Pour les militants du non, «on veut faire taire le peuple» Venu manifester hier à Versailles, François milite à la section Paris-centre d Attac. En 2005, l association altermondialiste a joué un rôle majeur dans la construction de l argumentaire des supporters du «non». Habitué à distribuer des tracts sur les marchés, François convient que «cette fois, la mobilisation ne prend pas». Pas étonnant, juge-t-il. «Comment voulez-vous que les gens s intéressent à ce mini-traité s il n y pas de référendum? On ne leur demande pas de se prononcer sur le texte, donc ils ne se posent pas la question de savoir si c est un bon texte. Même si les leaders politiques qui appellent à voter non jouent le jeu.» Même S. POUZET / 20 MINUTES Les responsables politiques ont leur part de responsabilité. D abord les leaders de la majorité, Nicolas Sarkozy en tête, parce qu ils n ont pas souhaité un référendum pourtant réclamépar59 % desfrançais selon un sondage-csa- L Humanité. Ensuite ceux du Parti socialiste, la faute à leur stratégie illisible. «Au PS, il y a ceux qui sont pour le référendum et pour le traité, ceux qui sont contre le référendum et pour le traité, ceux qui s abstiennent On n y comprend rien. Une gauche soudée autour du référendum aurait pourtant changé beaucoup de chose pour l intérêt des Français. souligne Vincent Tiberj. Résultat, constate le chercheur, «la France est en train de rater une occasion très forte de reconnecter ses citoyens à l Europe.» Stéphane Colineau Hier, à Versailles. analyse des souverainistes, rassemblés quelques centaines de mètres plus loin. «En ne soumettant pas le traité au suffrage universel, on veut faire taire le peuple. Et malheureusement, on y arrive», fulmine un quinquagénaire. S. C.

9 MARDI 5 FÉVRIER 2008 pour nous écrire : monde 9 Premier attentat-suicide en Israël depuis un an Israël n avait pas connu d attentat-suicide depuis janvier Une Israélienne a été tuée et onze autres personnes blessées hier dans un attentatsuicide perpétré dans un centre commercial à Dimona, dans le sud d Israël. Les deux kamikazes palestiniens, originaires de Gaza, ont également trouvé la mort. L attentat a été revendiqué par les Brigades des martyrs d Al-Aqsa, issues du mouvement Fatah du président palestinien Mahmoud Abbas. Devant la Knesset, évoquant «la guerre qui se déroule dans le Sud», le Premier ministre israélien, Ehoud Olmert, a affirmé que le terrorisme serait «écrasé». De son côté, l Autorité palestinienne a condamné l attentat. Rafah Un Palestinien a été tué et six personnes, dont trois policiers égyptiens, ont été blessées hier lors d échanges de tirs à Rafah, à la frontière entre la bande de Gaza et l Egypte. Des dizaines de Palestiniens ont lancé des pierres en direction des policiers égyptiens déployés le long de la frontière. KENYA Mesures d urgence recommandées Les négociateurs du gouvernement kényan et de l opposition ont recommandé l organisation de manifestations conjointes en faveur de la paix et la mise en place d «une commission vérité, justice et réconciliation» pour sortir le pays de la crise, qui a fait trois morts hier. Les violences politico-ethniques ont fait plus de morts et entre et déplacés. La capitale du Tchad dans l incertitude Des milliers de civils ont fui hier N Djamena vers le Cameroun voisin pour échapper aux combats. Un calme précaire régnait dans la capitale tchadienne. L armée affirme avoir repoussé l assaut des rebelles, qui ont promis de repasser incessamment à l offensive. Des experts étrangers évoquaient un avantage logistique à terme pour le président Idriss Déby Itno, qui dispose de munitions dans la capitale et de réserves en carburant à l aéroport, protégé par le dispositif français Epervier. Les bases arrière des rebelles se trouveraient, elles, à plusieurs centaines de kilomètres, vers la frontière soudanaise. Les combats du week-end ont fait «beaucoup de morts» et au moins 500 blessés, selon un premier bilan établi hier de source humanitaire S. ROLLEY / AFP A N Djamena, dimanche dernier. internationale. «La morgue est pleine et la Croix-Rouge ne commencera à collecter les cadavres dans les rues qu [aujourd hui]», a déclaré cette source. Près de la présidence, les scènes de destruction sont multiples : vitres brisées, impacts de balles, d obus sur les façades, arbres sectionnés, véhicules calcinés. Des cadavres de civils gisent à même le sol. Sur Interview de la responsable de MSF-Tchad

10 10 monde MARDI 5 FÉVRIER 2008 Etats-Unis Aujourd hui, 24 Etats ont rendez-vous pour désigner leurs candidats à la présidentielle du 4 novembre Super suspense pour «Super Tuesday» C est quasiment l équivalent du «Super Bowl», la finale du championnat de football américain qui, dimanche soir, a tenu toute l Amérique en haleine. Le «Super Tuesday» marque toujours le virage national de la campagne. Cette fois, il prend d autant plus d ampleur qu il regroupe pas moins de 24 Etats, une première aux Etats-Unis. Et qu il plane sur ses résultats beaucoup de suspense. Habituellement, le «Super Tuesday» est le tournant de la longue marche vers la présidentielle, le moment où, dans chacun des deux partis, le candidat qui briguera la Maison Blanche s impose avec une quasi-certitude. C est le «momentum». Du côté des républicains, peu de doutes, John McCain s imposera sans grandes difficultés face à ses deux challengers, Mitt Romney et Mike Huckabee. Une enquête Gallup pour USA Today lui donnait hier 20 points d avance sur Romney. En revanche, nombreux sont les spécialistes qui craignent qu aucun des deux candidats, que sont Hillary Clinton et Barack Obama depuis le retrait de John Edwards, ne s impose. A cela plusieurs raisons. La première tient au mode de répartition des délégués, à la proportionnelle, contrairement au Parti républicain où le vainqueur de chaque Etat remporte tous ses délégués. Deuxième raison, les personnalités des candidats, «extrêmement charismatiques et donc mobilisatrices», comme le souligne Charlotte Lepri de l Institut de relations internationales et stratégiques (Iris). Depuis le début des consultations, les électeurs se sont pressés comme jamais pour voter. Pour Catherine Durandin, chercheur à l Iris, «le mécontentement des Américains, et notamment des démocrates, après huit années d administration Bush marquées par la guerre en Irak et la crise économique, explique leur volonté de désigner celui qui saura le mieux les représenter». Et puis surtout, comme le rappelle André Kaspi, professeur et spécialiste des Etats-Unis à la Sorbonne, pour la première fois, «une femme et un Noir» sont en lice pour la Maison Blanche. Une révolution en soi. Armelle Le Goff Obama-Clinton, le charisme contre l expérience C est le chouchou des médias et des people. Pour s en convaincre, il suffit de voir la liste des acteurs et autres Kennedy qui se sont déclarés pour Obama (lire ci-dessus). En face, les quelques soutiens de Hillary Clinton font pâle figure. A l exception de Bill Clinton, son ancien président de mari. Le sénateur de l Illinois semble bénéficier d un engouement «palpable» jusqu Europe selon l historien des Etats-Unis et biographe d Obama, François Durpaire. Devancé jusqu à présent par Hillary Clinton, une enquête de l institut Gallup le créditait hier de 44 % d intentions de vote contre 45 % pour sa rivale. Parmi les inconditionnels d Obama, tribun lyrique, les jeunes et surtout les indépendants qui, selon les spécialistes, font très souvent une présidentielle. Derrière la sénatrice de New York, pragmatique et efficace, les femmes et l électorat démocrate traditionnel. Deux titans politiques qu un «Super Tuesday» pourrait ne pas départager. A. Le G. G. BOUYS / AFP les chiffres délégués démocrates seront désignés à la proportionnelle au niveau des Etats et des circonscriptions sur les qui siégeront à Denver, entre le 25 et le 28 août délégués républicains seront désignés à la majorité sur les qui se réuniront à Minneapolis entre le 1 er et le 4 septembre. Suivez le «Super Tuesday» grâce à nos journalistes. Chat : une démocrate et un républicain vous répondent cet après-midi. John McCain a la frite face à ses deux outsiders M. TAMA / AFP Il en a trop bavé pour s emballer. Mais John McCain a cette fois de vraies raisons d y croire. Les20pointsd avance dont le créditait hier encore le sondage Gallup lui permettent d espérer une confortable majorité aujourd hui. Le sénateur de l Arizona, ancien outsider et doyen de l élection du haut de ses 71 ans, est donc devenu le favori. Derrière lui, son rival Mitt Romney, ancien gouverneur du Massachusetts et conservateur sans complexe. Autres candidats, Mike Huckabee, le pasteur baptiste qui fait campagne aux côtés de l acteur has been Chuck Norris, et le républicain libertaire Ron Paul, qui pourraient jouer les troublefête. Quoique. Le vétéran du Viet-Nam McCain et son «parler vrai» plaisent à une Amérique à qui la Maison Blanche a souvent menti depuis 2003 et la guerre en Irak. Notamment aux indépendants, voire à certains démocrates. Déjà, dimanche, le New York Times imaginait une présidentielle McCain contre Obama, «le match du siècle» selon l influent quotidien. A. Le G.

11 MARDI 5 FÉVRIER 2008 économie 11 pour nous écrire : Sarkozy, une usine à promesses en Moselle «Notre objectif est de garder des usines ouvertes en France.» Le président de la République a cherché à rassurer les ouvriers de l aciérie ArcelorMittal à Gandrange (Moselle), hier. «Soit nous arrivons à convaincre Mittal de revenir sur son plan et nous investissons avec lui, soit nous trouvons un repreneur et nous investirons avec lui. Cela peut être des investissements dans les machines ou dans la formation», a détaillé Nicolas Sarkozy. «Le rôle de l Etat est de peser sur le groupe, mais certainement pas de payer à sa place», a immédiatement réagi le PS, alors que l UMP applaudissait. «L Etat ne va pas acheter des machines. C est une vision imagée pour exprimer un engagement avec des mots forts», a relativisé l économiste Lionel Fontagné, professeur à l université de Paris-I. Des montages peuvent permettre de reconvertir le site ou requalifier les MEIGNEUX / SIPA Nicolas Sarkozy, hier, dans l aciérie d ArcelorMittal. salariés, mais il faudra «une grande prudence pour rester dans les clous de la réglementation européenne». «Le Président montre qu il ne prend pas la mondialisation à la légère. Ensuite, ce sera aux spécialistes de trouver une solution bruxello-compatible», conclut le spécialiste. Angeline Benoit restructuration L usine du n 1 mondial de l acier à Gandrange est touchée par un plan de restructuration prévoyant la suppression de 595 des emplois d ici à Le PDG Lakshmi Mittal a accepté de le «geler» et d examiner le «contre-projet industriel social» que les syndicats ont commandé à des experts. SNCF Un prochain bilan «excellent» Forte des résultats 2007 «excellents» qu elle compte présenter la semaine prochaine, la SNCF attend un chiffre d affaires 2008 en hausse de 6 % grâce à la croissance du trafic TGV et TER, a confié hier à 20 Minutes un directeur régional. IMPÔTS Bouclier efficace Les demandes de remboursement d impôts (le «bouclier fiscal»), six fois plus nombreuses en 2007, profitent d abord aux plus modestes, affirme le ministère. INTERNET Yahoo! hésite Yahoo! a indiqué hier que l offre de rachat de Microsoft était «une option parmi d autres». Plus d infos sur La Société générale priée de faire le ménage Pas d explication sur l affaire Société générale, que des critiques. Le rapport du ministère de l Economie remis hier au Premier ministre épingle l enchaînement qui a conduit à une perte de 4,9 milliards d euros sans éclaircir le fiasco. Selon les révélations d un témoin publiées hier par Le Monde, la banque aurait déduit des pertes annoncées le gain de 1,4 milliard réalisé en 2007 par le trader Jérôme Kerviel Ils ont séquestré le PDG. Les salariés de l usine de sous-traitance automobile BRS de Devecey (Doubs) ont pris les devants pour éviter que l entreprise ne déménage en Slovaquie à leur insu, après avoir repéré sept camions «suspects» samedi. Après 48 heures d «emprisonnement», Mike Bacon, le patron, a (placé sous protection policière jour et nuit). Soucieuse de redorer son blason alors que son PDG Daniel Bouton se rendait hier au premier jour d un procès pour blanchiment d argent, la banque a renforcé les contrôles. Hier soir, deux enquêtes ont aussi été ouvertes par les autorités américaines. En France, la justice a enregistré quatre plaintes pénales. A. B. Sur Le dossier Société générale Dur week-end pour un patron du Doubs cédé hier et déposé le bilan. Rachetée il y a un an par le groupe britannique Utilux, BRS a été placé en liquidation judiciaire. «Nous avons fait cela pour que les salariés soient payés, pour qu ils aient droit à une couverture sociale et aux Assedic», a déclaré Renaud Cornu, porte-parole des salariés. Discriminations révélées Les jeunes Français peu qualifiés d origine maghrébine ou noire africaine sont victimes de discriminations à l embauche par rapport aux Français de souche. Telle est la conclusion d une opération de testing conduite en 2006 par la Dares dans six grandes villes. Lors de celleci, les employeurs ont favorisé à compétences égales près de quatre fois sur cinq le candidat d origine hexagonale contre un candidat d origine maghrébine ou noire africaine. La différence de traitement se manifeste souvent avant même que les candidats soient reçus en entretien par l employeur. Toute l étude sur :

12 Tous les jours dans 20 Minutes. Du lundi au jeudi, retrouvez toutes les opportunités, toutes les clés du marché de l Emploi, dans toutes les villes. Prenez rendez-vous le vendredi pour consulter les annonces Formation. aujourd hui Jeunes diplômés des secteurs de la banque et de l informatique, étudiants et personnel médical, trouvez votre place avec 20 Minutes. en partenariat avec autres compétences soigner pour passer une annonce pour consulter toutes les offres emploi

13 MARDI 5 FÉVRIER 2008 emploi 13 Pour passer une annonce : assurer / conseiller / financer développer / informatiser retrouvez toutes les offres emploi du lundi au jeudi

14 14 pause MARDI 5 FÉVRIER 2008 horoscope Bélier du 21 mars au 20 avril Une journée qui ne vous apportera rien de bien joyeux. Vous broyez du noir dans votre coin, tout seul. Taureau du 21 avril au 21 mai L avenir vous sourit, tant sur le plan sentimental que professionnel. Cela pourrait ne pas durer. Alors profitez-en! Gémeaux du 22 mai au 21 juin Vous êtes une personne sur qui l on peut vraiment compter en cas de besoin, toujours fidèle à vous-même. Cancer du 22 juin au 22 juillet Aujourd hui, vous entendez que l on vous parle de manière courtoise et agréable. Le message est passé. Lion du 23 juillet au 23 août Si vous avez fait une gaffe, vous saurez vous tirer d affaire en vous expliquant et en respectant l autre. Vierge du 24 août au 23 septembre Votre tempérament fonceur vous aidera à surmonter bien des problèmes durant la journée. Soirée plus calme. Balance du 24 septembre au 23 octobre Aujourd hui vous apportera son lot d imprévus. De nombreuses aventures professionnelles vous attendent. Scorpion du 24 octobre au 22 novembre Profitez de cette journée pour mettre de l ordre dans votre organisation quotidienne et régler vos litiges. Sagittaire du 23 nov. au 21 déc. Le mot «action», vous connaissez? Alors programmez votre journée pour dépenser votre surcroît d énergie. Capricorne du 22 déc. au 20 janv. Aujourd hui, vous mènerez à bien toutes vos tâches, à condition d éviter toute hâte et tout acte impulsif. Verseau du 21 janvier au 18 février Quelques petites prises de bec sont possibles aujourd hui. Mais elles n auront aucune conséquence. Poissons du 19 février au 20 mars Vous qui avez parfois le sens de la justice, servez-vous de cette faculté. Vous en aurez besoin, surtout chez vous. MINEURS, DEMANDEZ L ACCORD À VOS PARENTS.

15 minutes SPÉCIAL FINANCEMENT Prêts auprès de vos proches ou de réseaux d accompagnement, emprunts bancaires : toutes les sources à solliciter ACCOMPAGNEMENT Formations, conseil, hébergement, financement : les aides fournies par les différents réseaux sont variées et précieuses DROIT Entreprise individuelle, SARL, EURL ou SA : quel statut choisir? Les bonnes questions à se poser pour limiter les risques TÉMOIGNAGES Laurence Constant, créatrice de Poussette café, et Jean-François Nothias, de Nola Kids, racontent comment ils se sont lancés Comment créer son entreprise MEIGNEUX / SIPA Le salariat ne ferait plus rêver les jeunes? Selon une enquête CCI-Entreprendre en France, réalisée par l Ifop à l occasion du Salon des entrepreneurs, qui démarre demain, 69 % des jeunes interrogés souhaitent créer une entreprise. Une tendance qui démontre l attrait grandissant des Français pour l entrepreneuriat. L année 2007 a d ailleurs été celle d un nouveau record, puisque entreprises ont vu le jour, soit 13 % de plus qu en Cette progression s explique notamment par le nombre de chômeurs créateurs bénéficiaires de l Accre (permettant une exonération des charges sociales pendant un an), qui a augmenté de 42 % entre 2006 et Selon l Insee, les demandeurs d emploi utilisent le biais de la création pour se fabriquer leur propre job. D ailleurs, 87 % des nouvelles pousses de 2007 n ont pas de salarié. Ces bons chiffres de la création d entreprises résultent aussi de la loi pour l initiative économique de 2003 (dite «loi Dutreil»), qui comprend des mesures pour simplifier la création ou faciliter la transition entre le statut de salarié et celui d entrepreneur. Et l année 2008 s annonce prometteuse, avec l entrée en vigueur du statut d autoentrepreneur, qui vise à simplifier la création d entreprise individuelle. Delphine Bancaud

16 16 création MARDI 5 FÉVRIER 2008 CONJONCTURE ILS SONT DE PLUS EN PLUS NOMBREUX À SE LANCER, NOTAMMENT PARMI LES CHÔMEURS «Développer les soutiens après la création» ANDRÉ LETOWSKI Responsable des analyses et des statistiques à l Agence pour la création d entreprises (APCE). Le nombre de créateurs d entreprises est-il en augmentation? En 2007, entreprises ont vu le jour, soit 13 % de plus qu en Etentre2002et2006,lenombrede créationsaprogresséde30%. Comment l expliquez-vous? Toutd abord,parleplusgrandnombre de chômeurs-créateurs [+ 17 % parrapportà2002,selonl enquête Sine Systèmed informationsur les nouvelles entreprises], qui ont plus de facilités. Depuis 2002, ils peuventeneffetpercevoirleursindemnitésassediclorsdelaphase de démarrage de leur entreprise. Ducoup,beaucoupsesontjetés dans l aventure. Par ailleurs, la loi pour l initiative économique de 2004 a constitué une toile de fond incitantlesporteursdeprojetsàse lancer, avec des démarches simplifiées : mise en place du temps partiel pour création d entreprise, ou encore possibilité de démarrer unesarlouuneeurlavecun euro.enfin,leclimatambiantest porteurcar20%descréateurs pensent qu ils ont davantage de sécurité en devenant leur propre patron qu en étant salarié. Quels sont les principaux freins actuels à la création? Notre législation favorise le salariat et ne privilégie pas les indépendants.ilenvademêmepour le régime social car le système de versement des cotisations des nouveaux créateurs est complexe. ( ) 54 % des créateurs en 2006 avaient moins de de capital initial et 30 % disposaient de plus de En outre, la représentation que les médias donnent des chefs d entrepriseneconstituepasunebonne publicité. La parole est donnée aux patronsducac40etplusrarement àceuxdespme.enfin,legrandpublic croit qu il faut beaucoup d argent pour monter une entreprise. Les aides à la création sont-elles suffisantes? Oui, car il existe une vingtaine d aides, sous forme d accompagnement, de garantie ou de prêt d honneur. En revanche, celles-ci ne sont pas suffisamment connues et comprises par les principaux intéressés. Par ailleurs, il faudrait développer les soutiens après création pour aider les jeunes patrons à bâtir leur stratégie d entreprise pour les trois ans qui suivent. Les Français n ont-ils pas tendance à partir créer leur boîte à l étranger, où les démarches et les charges sont souvent moins lourdes? Nous ne disposons pas de statistiques,maisnoussavonsqu ilne s agit pas d une tendance lourde. Les personnes qui se lancent ailleurs le font davantage parce quelemarchéqu ellesvisentyest porteur. S. POUZET / 20 MINUTES Quels sont les secteurs les plus porteurs à l heure actuelle? Entre1993et2006,lesplusfortes hausses de nouvelles pousses concernaient les secteurs des soins, comme l acupuncture, les saunas ou les salons d esthétique, maisaussilaventeàdistance,les professions paramédicales, la formation pour adultes, la téléphonie mobile, les transports, l immobilier, la construction ou encore la maintenance informatique. Quel est le capital moyen de démarrage? En 2006, 54 % des créateurs avaient moins de de capital initial, et30%plusde La possibilité de créer son entreprise avec un euro de capital depuis 2004 a-t-elle permis à la création d entreprises de se démocratiser? Lorsque cette mesure est sortie, beaucoup de conseillers d entreprises ont déclaré que ce n était pas réaliste.l espritdudispositifétait de montrer que l on pouvait moduler son capital de départ en fonction de son activité. Les consultants n ont, par exemple, pas besoin de beaucoup d argent pour s installer. Quel est le profil des créateurs? En 2006, 29 % étaient des femmes, 27 % avaient déjà monté une entreprise, 20 % étaient déjà chef d entreprise, 41 % étaient chômeurs. Les deux tiers étaient issus d un milieu entrepreneurial. Quant à leur niveau de formation, il était assez hétéroclite : 25 % étaient sans diplôme ou titulaires du BEPC, 34 % étaient titulaires d un CAP, d un BEP ou d un bacpro,et27%étaientdiplômésde l enseignement supérieur. Quelles sont les dernières statistiques sur la pérennité des entreprises à trois ans? Elle est de 72 %, et si l on retire le nombredepersonnesquicréentune entreprise pour une durée limitée, ce taux progresse encore. Seules 15 % des créations font l objet d une procédurededéfaillanceavantleur cinquième anniversaire. Recueilli par D. B. les sociétés en chiffres Les créations de société ont doublé entre 1998 et 2007, passant de à Les sociétés représentent 49,7 % des nouvelles pousses en 2007 et 90 % d entre ellessontdessarl.selon l APCE, 77 % des sociétés existent encore trois ans après leur création, contre68%pourles entreprises individuelles. Le capital de démarrage est plus important pour les premières que les secondes car 62 % des sociétés se lancent avec plus de 8 000, contre seulement 29 % pour les entreprises individuelles. Enfin, les premières emploient davantage que les secondes et ont une plus forte clientèle d entreprise.

17 MARDI 5 FÉVRIER 2007 entreprise 17 S. ORTOLA / 20 MINUTES LAURENCE CONSTANT «J aiprofitédemon expérience de mère» J ai trouvé mon idée de business le jour où je suis devenue maman, ilyadeuxans.al époque, je cherchais un lieu où je puisse aller avec monbébépourboire unverreoumanger unpetitplat.aparis, il n y avait aucun service de ce genre. Cela m a donné l idée de créer un espace conçu pour les futures mamans et les parents accompagnés de leurs enfants, et accessoirement de leur poussette et de tout leur petit barda. J ai profité de mon expérience de mère pour aménager l endroit : garage à poussettes, aires de jeux, sanitaires adaptés, chaises hautes, chauffebiberons, repas pour lestout-petits,vente de couches à l unité... Un tel projet exige un minimum de préparation : j ai fait un bilandecompétencespour m assurer de mes capacités à devenir chef d entreprise, j ai suivi quelques modules deformationàlachambre de commerce et j ai réalisé une étude de marché surleterrain.j aiensuite convaincu le banquier de m accorder un prêt pour financer le projet, qui a nécessité d investissement, et j ai ouvert l établissement en mai dernier. Le Poussette café 6, rue Pierre-Semard, Paris 9 e Tél.: HORST DIETER ZINN / LAIF-REA PRÉPARATION PLUSIEURS ÉTAPES SONT NÉCESSAIRES AVANT DE DÉMARRER D abord peaufiner son projet Etude de marché, business plan, choixdelastructurejuridique, élaboration des tableaux financiers... D aprèsl Insee,uncréateursurtrois(33%)asuiviune formation en 2006 (ils étaient 20 % en 2002) pour monter son projet et apprendre les rudiments du métier de chef d entreprise. Ce chiffre en hausse est encourageant car les créateurs «formés» réussissent mieux que ceux qui restent seuls. Plusieurs options sont possibles. Les formations professionnelles Ellessontdispenséespardes réseaux d aide à la création d entreprises, les chambres de commerce et d industrie (CCI) ou les chambres de métiers. Leur durée varie de quelques jours (exemple du stage «5 jours pour entreprendre» organiséparlescci)àplusieurssemaines, décomposées en plusieurs stages. Ces formations sont très généralistes : les bases en gestion, comptabilité, droit commercial ou en fiscalité sont rappelées. Le créateur bénéficie par ailleurs d uneaidepluspersonnaliséepour le montage de son étude de marché ou la réalisation de son business ( ) 33 % des créateurs ont suivi une formation en 2006 pour monter leur projet et apprendre les rudiments du métier de chef d entreprise. Où trouver une idée deproduitoudeservice? Il est notamment possible de participer à des stages de créativité. Pas évident de trouver un marché qui reste encore à défricher. Pour identifier les bons créneaux, plusieurs options : mettreàprofitson expérience, importer un concept de l étranger, améliorer un produit ou un service existant, ou encore repérerunbesoinetyrépondre.de nombreuses mères de famille ont, parexemple,crééleurboîteaprès avoirconstatéunmanque,comme lescrèchesàhorairesdécalés. «L essentielestdesedifférencier. Uneidéesimplequicorrespondaux tendancesetauxattentesdumomentatoutesseschances»,déclare Jean-Luc Massol, consultant àl APCEetauteurdulivreTrouver une idée de création d entreprise.il est aussi toujours possible de participeràdesstagesdecréativité.le réseau Balise (www.reseau-balise. org), ainsi que la méthode Moraine des boutiques de gestion (boutiques-de-gestion.com) permettent aux créateurs de réfléchir et de trouver des idées de business. V. F. êtes-vousfaitpourlacréation? Horaires de fou, vie de famille en dents de scie... Créer son entreprise n est pas de tout repos. Une santé de fer, le soutien de l entourage et le salaire d un conjoint sont généralement indispensables car il est rare de se verser un salaire les premiers mois. Pour savoir si avez l âme d un entrepreneur, n hésitez pas à vous rapprocher d organismes quiproposentdesbilansdecompétencescommel ANPEoulescentres interinstitutionnels de bilans de compétences (www.cibc.net). plan.cesformationssontleplus souvent gratuites. Les formations académiques Ellessontproposéesparlesuniversités, les écoles de commerce (HEC,Essec,ESCP-EAP...)oules institutsprivés(telsqu Advancia). Elles sont en général plus longues que leurs proches cousines (6 mois à1an)maisaussi pluscoûteuses. Elles s adressent en priorité à des porteurs de projets à plus fort potentiel de développement. LesformationsartisanalesLes créateurs qui veulent lancer une entreprise artisanale doivent suivre un stage obligatoire de préparation à l installation (environ 30 heures). Valérie Froger Aquis adresser Tous projets France Initiative 242 antennes en région. Tél.: Boutiques de gestion 400 implantations. Tél. : CCI Entreprendre en France 234 points d accueil, Réseau Entreprendre 35 associations régionales qui conseillent les futurs créateurs. Artisans Chambres de métiers Personnes démunies ou au chômage Adie 380 antennes. Tél. : France Active facilite l accès au crédit. Femmes Action elles Dirigeantes

18 18 création MARDI 5 FÉVRIER 2008 FINANCEMENT L argent est le souci principalde54%descréateurs d entreprises. L idée aura beauêtregéniale,lemarché porteur et les clients tout trouvés, sans argent, rien ne se fera. Heureusement, les sources de financement sont nombreuses. Les proches 41 % des créateurs d entreprises sollicitentleurentourage au moment de se lancer. Famille et amis peuvent en effet faire un prêt sans intérêts et sans formalité à un porteur de projet. Cette démarche, joliment appelée «love money» (l argent de l amour), est totalement libre. LesbanquesDepuis quelques années, elles se montrent plus généreuses visà-vis des entrepreneurs, et des réseaux comme les Banques populaires, la Société générale ou BNP Paribas sont particulièrement actifs.aunecondition,toutefois : avoir un minimum de 30%d apportetprésenter de sérieuses garanties. PRÊTS, EMPRUNTS OU CRÉDITS : CONNAÎTRE TOUTES LES SOURCES À SOLLICITER A la recherche des fonds baptismaux où s adresser Prêts d honneur L association France Initiative Réseau (FIR) Réseau Entreprendre PCE(prêtàlacréation d entreprises) CCI Entreprendre en France, FIR, Boutiques de Gestion Garantie bancaire Oséo France Active Tél.: Subventions S adresser au conseil régionaletàlachambre de commerce et d industrie (voir toutes les réf. p. 4) R. DAMORET / REA Pour obtenir un prêt auprès d une banque, il est conseillé d avoir un minimum de 30 % d apport. Les réseaux d accompagnement Plusieurs structures, comme France Initiative Réseau, les Boutiques degestionouleréseauentreprendre, distribuent des prêts dits «d honneur». Ces crédits, sans intérêts ni garanties, sont accordés sur dossier au chef d entreprise lui-même. Leur durée est comprise entre deux et Un prêt «spécial créateur» Le prêt à la création d entreprises (PCE), lancé en 2001, est un crédit bancaire exclusivement destiné au financement des petits projets de création ou de reprise d entreprise. Sans garantie ni caution personnelle, son montant est compris entre et Sa durée est de cinq ans et son remboursement est mensuel. Il est distribué par les banques, ainsiqueparquelquesréseaux d accompagnement, et complète obligatoirement un prêt bancaire classique. En 2007, créateurs ont obtenu un financement decetype,d unmontant moyende5540.labarre des PCEdevraitêtre dépassée en V. F. Le jackpot des concours Près de pour leslauréatsduconcours Tremplins Entreprises, de chèques-conseil pour ceux du concours Cre Acc Lesconcoursàla création d entreprises, organisésparlesréseauxet certaines entreprises, sont un bon moyen pour obtenir de l argent. En participant àplusieursconcours,certains créateurs ont réussi à décrocher jusqu à Parmi les plus connus : Talents, Cre Acc, Prix du Ministère de la recherche, Espoirs de l Economie... cinq ans et leur montant varie de à , selon les réseaux. Les organismes de cautionnement Les créateurs demandeurs d emploi ou 3 questions à... en difficulté peuvent obtenir des garanties bancaires couvrantjusqu à70%d un crédit auprès d Oséo ou de France Active. V. F. Directeur du marché des professionnels du groupe Banque populaire. Quels types de projets financez-vous? Aussi bien les micro-projets à 5000 quelesprojetsinnovants à Nous veillons à ce quelecréateursoitallévoirun réseau d accompagnement ou unconseilafinqueleséléments clés du projet aient été étudiés. A quelles conditions accordez-vous un prêt? Leporteurdeprojetdoitapporterunprojetstructuré qui va donner confiance à son interlocuteur. Il doit aussi démontrer son investissement personnel, c est-à-dire lescapitauxinvestisoulesavancesremboursables obtenues, et sa motivation. Est il devenu plus facile d obtenir un financement? Oui.DenombreuxdispositifsdetypesPCE,prêtscomplémentaires, aides nationales ou avances remboursablesontétémisenplace.lesliensavecleréseau facilitentégalementlamiseenrelationentreleporteur de projet et le chargé de clientèle. DR CHRISTIAN LE SEAC H combien faut-il? En 2006, 35 % des créateurs se sont lancés avec moins de «Mais tout dépend de l activité», nuance cependant l Insee, qui précise que ces niveaux d investissement relativement faibles concernent les activités de services, peu gourmandes en capitaux au démarrage, comme le dépannage informatique ou la traduction. Pour lesautressecteursetde manière générale, il faut compter un minimum de , voire de dans l industrie agro-alimentaire ou les transports.

19 MARDI 5 FÉVRIER 2007 entreprise 19 DROIT POUR LIMITER LES RISQUES, LE CRÉATEUR D ENTREPRISES DOIT BIEN CHOISIR SON STATUT A chaque projet, son cadre juridique Entreprise individuelle, SARL, EURL, SA... Pour voir le jour et commencer son activité en toute légalité, une entreprise doit avoir une forme juridique. C estaucréateurdelachoisir en fonction de sa situation personnelle, du degré de responsabilité qu il veut avoir, des ambitions qu il nourrit vis-à-vis de son projetetdurégimefiscal et social dont il souhaite bénéficier.deuxgrandes possibilités s offrent à lui : soit il crée une entreprise ennompropre,soitilcrée une société. L entreprise individuelle Le créateur est seul aux commandes et il n a de comptes à rendre à personne. C est la structure juridique la plus simple et la plus facile à gérer, mais c estaussilaplusrisquée. «Lecréateuretsonentreprisene forment qu une seule et même entité. En cas de difficultés, les biens personnels du premier, à l exception de sa résidence principale, qui Les dispositions à prendre dèsledépartpourseprotéger Risquée, la création d entreprise? Oui, surtout quand l affaire tourne mal (+ 2,2 % de défaillances d entreprises en 2007 parrapportà2006,d après l Insee).Ilfauteneffetsavoir que créer une entreprisepeutengagerpersonnellement le créateur si elle connaît des difficultés. Ou qu un régime matrimonial maladaptépeutmettreun couplesurlapaille.mieux vaut donc prendre les dispositions adéquates. Protégersamaisonen cas de dettes Le créateur d une entreprise individuelle est responsable des dettes de celle-ci sur son patrimoine personnel. Pour DR Jacques Vautier, notaire. éviter la saisie de ses biens, il est préférable de faire une «déclaration d insaisissabilité» chez un notaire. «Cetacte permetdemettreàl abridescréanciers la résidence principale de l entrepreneur. Cela coûte environ 450», déclare Jacques Vautier, notaire à Joué-lès-Tours (37). Se marier sous le régime de la séparation de biens C esteneffetlerégimele mieux adapté aux entrepreneurs car les biens des conjointssontséparés:en casdedifficultés,seulsles biensduconjointcréateur sont saisissables. Même si cela coûte cher (750 minimum) et prend du temps (4à12mois),ilpeutdonc être judicieux de changer de contrat de mariage en coursdecréation.ilenva dusalutetducoupleetde l entreprise. V. F. peut être protégée, peuvent être saisis par les créanciers», prévient Laurence Piganeau, consultante à l APCE. Cette forme juridique est particulièrement adaptée aux petitesactivitéspourlesquellesily a peu de risques, peu d investissement et qui peuvent être exercées depuissondomicile(conseil,traduction, etc.). LasociétéCette structure permet de se lancer à plusieurs et de fonder une entité juridique distincte (appelée «personne morale»), qui dispose de son propre patrimoine. Résultat : la responsabilité du créateur etdesesassociésestlimitéeetlesrisquessontmoins importants. Les formalités de création d une société sont plus contraignantes aveclarédactiondestatuts ou la publication d une annoncé légale, et les règles de fonctionnement, plus lourdes. La SARL est bien adaptée aux projets de taille moyenne avec un bonpotentieldecroissance. C est la forme de société la plus répandue en France. Elles adapteàdenombreuses activités et situations, d où son surnom de société «passe-partout». La SA est quant à elle réservée aux gros projets nécessitant de lourds capitaux et aux personnes (sept minimum) disposéesàinvestirdesfonds. V. F. Unbonniveaudecapital pour assurer l avenir «L entreprise à un euro». A l annonce de cette mesure en 2003, certains ont voulu y croire, pensant qu elle pouvait être adaptée à des activités nécessitant peu d investissement de départ. Mais la réalité a démontré qu on ne peut pas faire vivre une entreprise avec si peu d argent. Il est primordial de déterminer un bon niveau de capital parcequ encasdedifficultés financières, le fait d avoir constitué une SARL sous-capitalisée au regard ses besoins de l entreprise est de nature à engager la responsabilité du créateur et de ses associés. Et aussi parce qu une société au capital sous-dimensionée risque de manquer de crédibilité financière aux yeux desespartenaires,àcommencer par le banquier. V. F. formalités en ligne Finis la paperasse et les allers-retours au centre de formalités des entreprises! Depuis juin 2007, il est possible d immatriculer son entreprise en ligne. Il suffit de se connecter sur rubrique «Formalités» et «Immatriculation».

20 20 création MARDI 5 FÉVRIER 2008 CAROLINE BLUMBERG / 20 MINUTES JEAN-FRANÇOIS NOTHIAS «Jesuismoinsseul face à mes doutes» Quand j ai créé Nola Kids, qui conçoit du mobilier pour enfants, je souhaitais m entourer de gens capables de m épauler dans le montage de mon projet. Je connaissais bien le monde du meuble pour avoir longtemps exercé dans la profession, maisilyaunpasentre le salariat et la création d une entreprise. Je me suis donc rapproché du réseau d accompagnement Aquitaine Entreprendre. Les conseillers m ont parlédel Accre[aide aux chômeurs créateurs ou repreneurs d entreprise] et j ai rempli un dossier de demande, qui a été accepté. Cette aide est une véritable bouffée d oxygène au démarrage carcelaévitedepayer des cotisations sociales pendant un an. Le réseau m a également accordé un prêt d honneur de et,grâceàlui,jebénéficie de l accompagnement d un parrain, chef d entreprise dans la région. Tous les mois, nous nous rencontrons pour faire le point, et son regard extérieur me permet d avancer. C est très enrichissant et, surtout, je me sens moins seul face à mes doutes etàmesinterrogations. Nola Kids 16, avenue des Bruyères, Cestas. Tél.: S. POUZET / 20 MINUTES SOUTIENS CONSEIL, FINANCEMENT, HÉBERGEMENT... LES AIDES SONT MULTIPLES L accompagnement est un plus Les entreprises aidées par un réseau d accompagnement à la création ont un taux de réussite nettement supérieur à celles qui n en ont pas profité. Cinq ans aprèsleurcréation,70%desentreprises soutenues sont encore debout, contre 50 % pour celles quiontfaitcavalierseul.cen est pas un hasard. Ces réseaux ont eneffetétécrééspouraccueillir, informer, orienter et accompagner lescréateursd entreprisesdans leurs multiples démarches. On en trouve de toutes sortes et pour tous les projets, mais le créateur qui vient de se lancer a tout intérêtàs adresseràl undesquatre réseaux généralistes : Boutiques de Gestion, Réseau Entreprendre, France Initiative et CCI-Entreprendre en France. Ils font aujourd hui référence en matière d accompagnement et sont ouverts à tous, quelquesoitleprojetousonétat d avancement. Leur aide est gratuite et ils proposent quasiment tous les mêmes services : aide à la réalisation de l étude de marché et du business plan,planificationdesdémarches, ( ) 47 % des entrepreneurs ont monté leur projet en 2006 avec l aide d une structure dédiée ou d un spécialiste, selon l Insee. Des aides réservées auxchômeurscréateurs Les créateurs inscrits à l ANPE peuvent toucher une partie de leur allocation. Créer sa boîte quand on est au chômage : en 2006, demandeurs d emploi ont fait ce choix. Beaucoup ont profité des aidesmisesàleurdisposition.ainsi 70 % d entre eux (soit personnes)ontbénéficiédel aideaux chômeurs créateurs ou repreneurs d entreprise (Accre), qui les exonère de charges sociales pendant unan,et6%onteudroitàl encouragement au développement d entreprises nouvelles (Eden), une avance remboursable de Les créateurs au chômage inscrits sur les listes de l ANPE peuvent également toucher une partie de leurs allocations (57 % de leur ancien salaire mensuel brut) pendant 23 mois. Aucune demande particulière n est à formuler : dès lors que le demandeur d emploi déclare à l Assedic qu il est en train de créer son entreprise, ses allocations sont maintenues de droit. V. F. rejoindre un club Club des créateurs du Loir-et-Cher, Cercle des créatrices de la Haute-Marne, Association des jeunes entrepreneurs lyonnais... Pour partager leurs expériences, de nombreux créateurs choisissent d adhérer à un club et de participer aux réunions, ateliers et rencontres proposés. Ces associations, souvent locales, permettent d étendre son réseau relationnel et de rencontrer des partenaires potentiels. Les cotisations annuelles se situent entre 50 et 150. Rens. : (rubrique «Ressources» puis «Annuaire»). instructions auprès des banques pour l obtention d un PCE (prêt à la création d entreprises) ou encore suividel entreprisesurplusieurs moisaprèssacréation.grâceàla présence d antennes locales, ces réseauxmaillentl ensembledu territoire.certains,commefrance Initiative ou le Réseau Entreprendre, proposent en outre des financements. Point non négligeable : tous sont présents chaque année au Salon des entrepreneurs. C est donc un bon moyen pour les porteursdeprojetsdecomparerleurs offres et d entrer en contact avec ceux qui peuvent correspondre à leurs attentes. V. F. les dispositifs Accre Exonération de charges sociales pendantunan(troisans dans certains cas) pour les demandeurs d emploi qui créent ou reprennent une entreprise. Dossier à déposer au centre de formalités des entreprises (CFE)delavilleoudu département d habitation. Eden Avance remboursable d un montant de àdestinationdecertaines catégories de chômeurs créateurs et des personnes en difficulté. Dossier à retirer à la direction départementale du travail de l emploi et de la formation professionnelle (DDTEFP). Chéquiers conseil Chèques préfinancés quipermettentdebénéficier d heures de conseil à tarifs préférentiels auprès de professionnels tels que des avocats ou des experts-comptables. Garantie bancaire Oséo, France Activ ou encore le FGIF (Fonds de garantie à l initiative des femmes) couvrent jusqu à 70 % du montant d un emprunt bancaire.

La Constitution et l exercice des pouvoirs

La Constitution et l exercice des pouvoirs Thème La Constitution et l exercice des pouvoirs Instituée par le général de Gaulle en 958, et toujours en vigueur aujourd hui grâce à la souplesse des institutions qui ont su s adapter au fil du temps,

Plus en détail

HOLLANDE UN AN APRES L ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DE 2012

HOLLANDE UN AN APRES L ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DE 2012 Ifop Fiducial / Europe 1 Bilan de l action de François Hollande un an après l élection présidentielle de 2012 BILAN DE L ACTION DE FRANÇOIS HOLLANDE UN AN APRES L ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DE 2012 La méthodologie

Plus en détail

L organisation des pouvoirs de la Vème République

L organisation des pouvoirs de la Vème République L organisation des pouvoirs de la Vème République I. Comment fonctionne la Vème République? A. La constitution P. 105 : Préambule de la Constitution de la Vème République : Qu est-ce qu une constitution?

Plus en détail

Sondage national auprès des primo-votants à l élection présidentielle 2012

Sondage national auprès des primo-votants à l élection présidentielle 2012 Sondage national auprès des primo-votants à l élection présidentielle 2012 Un sondage Anacej / Ifop L Anacej a lancé en novembre 2011 la campagne 2012, je vote pour inciter les jeunes à vérifier leur inscription

Plus en détail

VIOLENCES AU SEIN DU COUPLE LA LOI AVANCE. stop-violences-femmes.gouv.fr

VIOLENCES AU SEIN DU COUPLE LA LOI AVANCE. stop-violences-femmes.gouv.fr VIOLENCES AU SEIN DU COUPLE LA LOI AVANCE stop-violences-femmes.gouv.fr Les violences au sein du couple diffèrent des disputes ou conflits conjugaux où deux points de vue s opposent dans un rapport d égalité.

Plus en détail

QUELLE REFORME DE L ASSURANCE-MALADIE AUX ETATS-UNIS? 1

QUELLE REFORME DE L ASSURANCE-MALADIE AUX ETATS-UNIS? 1 QUELLE REFORME DE L ASSURANCE-MALADIE AUX ETATS-UNIS? 1 François Vergniolle de Chantal* La crise que subissent les classes moyennes a constitué un enjeu majeur de la présidentielle de 2008 aux Etats-Unis.

Plus en détail

TITRE I DISPOSITIONS GÉNÉRALES

TITRE I DISPOSITIONS GÉNÉRALES TITRE I DISPOSITIONS GÉNÉRALES Article 1 er CONSTITUTION Il est fondé entre les personnes physiques adhérant aux présents statuts un parti politique dénommé «L Union pour un Mouvement Populaire» (UMP),

Plus en détail

LE MEDEF FAIRE LA LOI! NON À L'ACCORD

LE MEDEF FAIRE LA LOI! NON À L'ACCORD NE LAISSONS PAS LE MEDEF FAIRE LA LOI! NON À L'ACCORD Le MEDEF demande les pleins pouvoirs! Le janvier 0, le MEDEF a signé avec des syndicats minoritaires un accord sur l emploi. La négociation s est déroulée

Plus en détail

ÉLECTIONS MUNICIPALES 2014 MODE D'EMPLOI

ÉLECTIONS MUNICIPALES 2014 MODE D'EMPLOI Supplément spécial ÉLECTIONS MUNICIPALES 2014 MODE D'EMPLOI Mairie-conseils décrypte pour vous les principaux changements apportés par la loi électorale du 17 mai 2013 : abaissement du seuil du scrutin

Plus en détail

Les Français et le libéralisme

Les Français et le libéralisme Les Français et le libéralisme Vague 2 Sondage Ifop pour L Opinion/Génération Libre/i>TELE Mai 2015 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Guillaume Marchal Département Opinion et Stratégies d Entreprise 01 45

Plus en détail

RÉSUMÉ DES ACTIVITÉS POLICIÈRES POUR LA PÉRIODE DU 7 AU 13 JANVIER 2014

RÉSUMÉ DES ACTIVITÉS POLICIÈRES POUR LA PÉRIODE DU 7 AU 13 JANVIER 2014 Saviez-vous que? Dans le cadre de l opération «VACCIN» se déroulant durant tout le mois de décembre, les policiers de la MRC des Maskoutains ont érigé différents points de contrôle routier afin de vérifier

Plus en détail

En avril 2006, un citoyen produit sa déclaration de revenus 2005. En septembre de la même année, il constate une erreur dans sa déclaration initiale et produit une déclaration amendée à laquelle il joint

Plus en détail

NOUVEAUXSTATUTS MAI 2015. Éditions de l Union

NOUVEAUXSTATUTS MAI 2015. Éditions de l Union NOUVEAUXSTATUTS Éditions de l Union TITRE I DISPOSITIONS GÉNÉRALES ARTICLE 1 ER CONSTITUTION Il est fondé entre les personnes physiques adhérant aux présents statuts un parti politique dénommé «Les Républicains»,

Plus en détail

La justice et vous. Les acteurs de la Justice. Les institutions. S informer. Justice pratique. Vous êtes condamné

La justice et vous. Les acteurs de la Justice. Les institutions. S informer. Justice pratique. Vous êtes condamné La justice et vous Les acteurs de la Justice Les institutions S informer Justice pratique Vous êtes condamné VOUS ÊTES CONDAMNÉ PÉNALEMENT Le juge a statué sur votre cas et vous a condamné. Que vous reste-il

Plus en détail

TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES

TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES Claude MULSANT, Directrice adjointe du réseau MAGELLAN INTERNATIONAL J ai donc la lourde responsabilité

Plus en détail

La création d entreprise par les jeunes de moins de 30 ans

La création d entreprise par les jeunes de moins de 30 ans - 1 - Les statistiques en bref La création d entreprise par les jeunes de moins de 30 ans Données de cadrage socio-démographique sur les jeunes en France 24 % des Français de 18 ans et plus sont âgés de

Plus en détail

LA PLANETE BOUGE. Le scandale de «premier pocheton»

LA PLANETE BOUGE. Le scandale de «premier pocheton» Le scandale de «premier pocheton» La polémique enfle depuis le 1er mars, après la mise en ligne d une vidéo de rap aux paroles ultraviolentes et sexistes, où une dizaine de jeunes mineurs de Sarcelles

Plus en détail

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie)

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Commentaire du film d introduction de l intervention de Garth Larcen et son fils Max, entrepreneur aux U.S.A. Garth Larcen

Plus en détail

Les Français et la liberté de la presse. Ifop pour Metronews et Reporters sans frontières

Les Français et la liberté de la presse. Ifop pour Metronews et Reporters sans frontières Les Français et la liberté de la presse FD/GM N 113153 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Guillaume Marchal Département Opinion et Stratégies d'entreprise TEL : 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com JUIN 2015

Plus en détail

Comment faire parler les chiffres

Comment faire parler les chiffres Sondages d opinions Comment faire parler les chiffres Sept règles d or à l usage des journalistes et des communicants pour utiliser les données d un sondage d opinions sans se tromper ni tromper son audience

Plus en détail

TIM S.A., une aventure d Homme

TIM S.A., une aventure d Homme Comité d entreprise 1 Sommaire Edito de M. Hans-Jürgen Hellich, Directeur Général de Tim SA p. 9 Edito de Cyril Terrière, Secrétaire du Comité d Entreprise Tim SA p. 11 Itinéraires croisés d une entreprise

Plus en détail

ÉLECTIONS EUROPÉENNES 25 MAI 2014. Notre équipe pour l Europe

ÉLECTIONS EUROPÉENNES 25 MAI 2014. Notre équipe pour l Europe ÉLECTIONS EUROPÉENNES 25 MAI 2014 Notre équipe pour l Europe Dans 80 jours, les Français voteront pour l avenir de l Europe. Cette élection engagera notre destin. C est rassemblés que nous porterons le

Plus en détail

Comité pour l annulation de la dette du tiers monde. La dette, une manne pour les créanciers, un drame pour les peuples!

Comité pour l annulation de la dette du tiers monde. La dette, une manne pour les créanciers, un drame pour les peuples! Comité pour l annulation de la dette du tiers monde http://www.cadtm.org/ensemble-pour-imposer-une-autre La dette, une manne pour les créanciers, un drame pour les peuples! L argument de la dette publique

Plus en détail

Les défauts et «fautes impardonnables» des candidats à l élection présidentielle

Les défauts et «fautes impardonnables» des candidats à l élection présidentielle COMMUNIQUE DE PRESSE Les défauts et «fautes impardonnables» des candidats à l élection présidentielle Sondage Harris Interactive pour M6-MSN-RTL Enquête réalisée en ligne par l'institut Harris Interactive

Plus en détail

Retraite du Service public! Préfon-Retraite : la retraite complémentaire du service public

Retraite du Service public! Préfon-Retraite : la retraite complémentaire du service public Retraite du Service public! Préfon-Retraite : la retraite complémentaire du service public Préfon-Retraite : la retraite complémentaire du service public Préfon (Caisse nationale de prévoyance de la fonction

Plus en détail

Le programme de prêts pour les études à temps partiel. Avis de la FAEUQEP au Comité consultatif sur l'aide financière aux études

Le programme de prêts pour les études à temps partiel. Avis de la FAEUQEP au Comité consultatif sur l'aide financière aux études Le programme de prêts pour les études à temps partiel Avis de la FAEUQEP au Comité consultatif sur l'aide financière aux études Décembre 2001 1 Introduction Une revendication vieille de plus de dix ans

Plus en détail

Bernier Léa 3 1. Rapport de stage. Sallard immobilier. Photo de Sallard immobilier

Bernier Léa 3 1. Rapport de stage. Sallard immobilier. Photo de Sallard immobilier Bernier Léa 3 1 Rapport de stage Sallard immobilier Photo de Sallard immobilier 1 Sommaire 1 e partie : Enquête sur l entreprise 1) Présentation de l entreprise... p.3 2) Situation de l entreprise... p3-4

Plus en détail

LANGUAGE STUDIES INTERNATIONAL

LANGUAGE STUDIES INTERNATIONAL Répondez aux questions suivantes : 1. Où habitez-vous? 2. Quand êtes-vous arrivé à Paris? 3. Quelle est votre profession? Complétez les phrases : 1. Je ne (être) pas français. 2. Je (parler) un peu le

Plus en détail

Ligue de Défense des Conducteurs 23 avenue Jean Moulin, 75014 Paris Tél : 01 40 01 06 51 contact@liguedesconducteurs.org

Ligue de Défense des Conducteurs 23 avenue Jean Moulin, 75014 Paris Tél : 01 40 01 06 51 contact@liguedesconducteurs.org Avril 2014 Contact : Christiane Bayard Secrétaire générale 06 11 29 47 69 Contact : Christiane Bayard Secrétaire générale 06 11 29 47 69 Ligue de Défense des Conducteurs 23 avenue Jean Moulin, 75014 Paris

Plus en détail

RÈGLEMENTINTÉRIEUR MAI 2015. Éditions de l Union

RÈGLEMENTINTÉRIEUR MAI 2015. Éditions de l Union RÈGLEMENTINTÉRIEUR Éditions de l Union TITRE I ADHÉRENTS Article 1 er DEMANDE D ADHÉSION 1. Toute personne physique souscrivant à l objet et aux valeurs du Mouvement peut adresser une demande d adhésion,

Plus en détail

Blanchet. Bassin houiller oblige, la Loire a bâti MORAL D ACIER POUR METALLERIE HIGH-TECH. Saga

Blanchet. Bassin houiller oblige, la Loire a bâti MORAL D ACIER POUR METALLERIE HIGH-TECH. Saga Saga Blanchet Studio a Graf/Métalleries du Forez MORAL D ACIER POUR METALLERIE HIGH-TECH ESPRIT DE FAMILLE ET MONTÉE EN COMPÉTENCES ONT FAÇONNÉ L ÉVOLUTION DU GROUPE BLANCHET ET, PLUS PARTICULIÈREMENT,

Plus en détail

Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi!

Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi! Think... Edition Spéciale Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi! Le 4 avril 2011, Barack Obama annonçait sa candidature à l élection présidentielle américaine de 2012 sur Youtube.

Plus en détail

Appliquez-vous ces 4 éléments pour travailler plus efficacement?

Appliquez-vous ces 4 éléments pour travailler plus efficacement? Appliquez-vous ces 4 éléments pour travailler plus efficacement? Ce livret vous a été remis en complément de la vidéo «4 éléments pour travailler plus efficacement». Visitez http://methode-prepa.com pour

Plus en détail

Législatives 2012. Le financement de la campagne électorale

Législatives 2012. Le financement de la campagne électorale Législatives 2012 Le financement de la campagne électorale Quelques rappels : La campagne débutera après l investiture du nouveau Président de la République et la formation du nouveau gouvernement soit

Plus en détail

SÉNAT PROPOSITION DE LOI

SÉNAT PROPOSITION DE LOI N 61 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2010-2011 Enregistré à la Présidence du Sénat le 25 octobre 2010 PROPOSITION DE LOI sur les sondages visant à mieux garantir la sincérité du débat politique et électoral,

Plus en détail

Schéma d ensemble du réseau de transport : Le Grand Paris démarre, voit large et agit proche!

Schéma d ensemble du réseau de transport : Le Grand Paris démarre, voit large et agit proche! Communiqué de synthèse Paris, jeudi 26 mai 2011 Schéma d ensemble du réseau de transport : Le Grand Paris démarre, voit large et agit proche! Maurice Leroy, ministre de la ville, chargé du Grand Paris,

Plus en détail

LOI 614.05 du 21 novembre 2006. sur la Cour des comptes LE GRAND CONSEIL DU CANTON DE VAUD

LOI 614.05 du 21 novembre 2006. sur la Cour des comptes LE GRAND CONSEIL DU CANTON DE VAUD LOI 614.05 du 21 novembre 2006 sur la Cour des comptes LE GRAND CONSEIL DU CANTON DE VAUD vu l article 166 de la Constitution du Canton de Vaud du 14 avril 2003 vu le projet de loi présenté par le Conseil

Plus en détail

Contrat de Professionnalisation ou Stage? Tout savoir pour bien choisir

Contrat de Professionnalisation ou Stage? Tout savoir pour bien choisir Contrat de Professionnalisation ou Stage??? Tout savoir pour bien choisir L objectif de ce livret est de répondre à vos questions en matière de contrat de professionnalisation et de stage. En effet, cette

Plus en détail

BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT

BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT www.cfdt.fr SOMMAIRE 4 5 6 7 8 9 10 11 ADHÉRER ME REPRÉSENTER ME DÉFENDRE COTISER / VOTER Rédaction, création et réalisation graphiques :

Plus en détail

Une révolution dans la téléprospection www.jobphoning.com

Une révolution dans la téléprospection www.jobphoning.com Une révolution dans la téléprospection www.jobphoning.com Dossier de Presse Sommaire p.3 Synthèse p.4 3 questions à Thomas Ciemniewski, créateur de JobPhoning p.6 Présentation de la plateforme p.6 Comment

Plus en détail

Exposé au Comité spécial sur les coopératives de la Chambre des communes 7 août 2012

Exposé au Comité spécial sur les coopératives de la Chambre des communes 7 août 2012 Exposé au Comité spécial sur les coopératives de la Chambre des communes 7 août 2012 Introduction Le Groupe Co-operators limitée est détenu et dirigé par 45 membres-propriétaires de tout le Canada, issus

Plus en détail

Session d'été des Chambres fédérales : 2e semaine

Session d'été des Chambres fédérales : 2e semaine Session d'été des Chambres fédérales : 2e semaine Différend sur les réserves d or et les bénéfices de la Banque nationale 14 juin 2004 Numéro 24/1 Session d'été des Chambres fédérales : 2e semaine Raccourcie

Plus en détail

Lancement du Budget Participatif 2015

Lancement du Budget Participatif 2015 Dossier de presse Lancement du Budget Participatif 2015 Mardi 13 janvier Contact presse : Quitterie Lemasson / presse@paris.fr / 01.42.76.49.61 1 Sommaire Edito d Anne Hidalgo 3 Bilan de l édition 2014

Plus en détail

Épreuve de Compréhension orale

Épreuve de Compréhension orale 60 questions (4 sections) 40 minutes L épreuve de compréhension orale rassemble 4 sections comprenant 60 questions (questions 51 à 110). SECTION A SECTION B 8 questions Associer des illustrations à des

Plus en détail

Avec vous, pour vous. Vienne. pour. Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive. avec Thierry Kovacs

Avec vous, pour vous. Vienne. pour. Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive. avec Thierry Kovacs élections municipales 23 et 30 mars 2014 Avec vous, pour vous pour Vienne Chapitre 01 Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive avec Thierry Kovacs Édito Chère Madame, Cher

Plus en détail

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 2014. Accelerating success.

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 2014. Accelerating success. Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 214 Accelerating success. PERSPECTIVES Une année 215 dans la continuité > Après le creux de 213, l activité sur le marché des bureaux francilien

Plus en détail

Mon boss ne délègue pas

Mon boss ne délègue pas Situation 3 Mon boss ne délègue pas L importance d une rhétorique soignée Les situations de pur rapport de force Autonomie et contrôle La délégation Explication/justification La situation Pierre, notre

Plus en détail

Interventions d urgence pour deux bris d aqueduc

Interventions d urgence pour deux bris d aqueduc LeSoleilSurMonOrdi.ca - Le Soleil - 11 janvier 2015 - Interventions d urgence pour deu... http://lesoleil.newspaperdirect.com/epaper/showarticle.aspx?article=afa1fded-08a4-4ea6-... Page 1 sur 1 11 janvier

Plus en détail

dossier d information

dossier d information Paris Bordeaux Lille Tunis dossier d information Mise à jour du 24.03.15 1 Un événement organisé par 3 15 8 Vitesse lumière sur les Open du Web > Synop(Sith) > Sur le plan tactique > Une stratégie à deux

Plus en détail

Rapport de stage en entreprise PROSPECTIVE IMAGE. Produire et réaliser en vidéo pour l entreprise, la télévision et l internet

Rapport de stage en entreprise PROSPECTIVE IMAGE. Produire et réaliser en vidéo pour l entreprise, la télévision et l internet ROLAND Quentin 3èmeD Rapport de stage en entreprise PROSPECTIVE IMAGE Produire et réaliser en vidéo pour l entreprise, la télévision et l internet Année scolaire 2006-2007 Collège André CHENE SOMMAIRE

Plus en détail

RAPPORT Marche exploratoire. Réalisée à Montréal, dans le quartier de Verdun District Champlain Île-des-Sœurs. PRÉSENTÉ PAR Action Prévention Verdun

RAPPORT Marche exploratoire. Réalisée à Montréal, dans le quartier de Verdun District Champlain Île-des-Sœurs. PRÉSENTÉ PAR Action Prévention Verdun RAPPORT Marche exploratoire Réalisée à Montréal, dans le quartier de Verdun District Champlain Île-des-Sœurs PRÉSENTÉ PAR Action Prévention Verdun Le 7 mai 2014 Table des matières Préambule... 3 Mise en

Plus en détail

La subordination est le critère de qualification du contrat de travail La subordination économique constitue un indice de la subordination juridique

La subordination est le critère de qualification du contrat de travail La subordination économique constitue un indice de la subordination juridique Travaux dirigés de droit du travail, 3 ème année de Licence de droit, année 2011-2012 1 ère séance - Le lien de subordination Cass. Soc. 13 novembre 1996, n 94-13187 Cass. Soc. 19 décembre 2000, n 98-40572

Plus en détail

Guide des. interventions Personnes en difficulté Personnes âgées de 60 ans et plus Personnes handicapées

Guide des. interventions Personnes en difficulté Personnes âgées de 60 ans et plus Personnes handicapées Guide des interventions Edition 2010 Mot du président Le Centre Communal d Action Sociale de Saint-Yrieix-sur-Charente est un outil majeur de la politique sociale de la municipalité. Au delà des aides

Plus en détail

SEQUENCE 06 THEME 1 : LES REPONSES DU DROIT DU TRAVAIL AU PROBLEME DE L EMPLOI... 292 I. EMPLOI : PERCEPTION DE LA SITUATION...

SEQUENCE 06 THEME 1 : LES REPONSES DU DROIT DU TRAVAIL AU PROBLEME DE L EMPLOI... 292 I. EMPLOI : PERCEPTION DE LA SITUATION... P9703-F1/2 291 SEQUENCE 06 THEME 1 : LES REPONSES DU DROIT DU TRAVAIL AU PROBLEME DE L EMPLOI... 292 I. EMPLOI : PERCEPTION DE LA SITUATION... 292 II. L URGENCE : LEGIFERER PAR ORDONNANCES... 295 III.

Plus en détail

I. L étude Usages & Attitudes

I. L étude Usages & Attitudes I. L étude Usages & Attitudes 1. Historique En 1997, entreprise leader de la distribution de boissons sur le marché hors domicile, France Boissons souhaite réaliser un état des lieux de son secteur d activité

Plus en détail

QUESTION 1 : Êtes-vous pour ou contre la «contribution santé»?

QUESTION 1 : Êtes-vous pour ou contre la «contribution santé»? Neuf questions pour les partis politiques : les réponses du Parti Québécois QUESTION 1 : Êtes-vous pour ou contre la «contribution santé»? Depuis 2009, l immense majorité des contribuables québécois doivent

Plus en détail

Statuts : Etoile Saint Amandoise.

Statuts : Etoile Saint Amandoise. Statuts : Etoile Saint Amandoise. Sommaire : Présentation But et composition Affiliation Ressources Administration et fonctionnement o Comité de direction o Le bureau o Assemblée générale Ordinaire o Assemblée

Plus en détail

Projet de loi n o 93. Présentation. Présenté par M. Claude Béchard Ministre responsable de la Réforme des institutions démocratiques

Projet de loi n o 93. Présentation. Présenté par M. Claude Béchard Ministre responsable de la Réforme des institutions démocratiques PREMIÈRE SESSION TRENTE-NEUVIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 93 Loi modifiant la Loi électorale concernant les règles de financement des partis politiques et modifiant d autres dispositions législatives

Plus en détail

INTERVIEW D ALAIN AREZKI

INTERVIEW D ALAIN AREZKI INTERVIEW D ALAIN AREZKI - Chargé de mission (liaison avec le mouvement associatif) au cabinet de JJ ANGLADE, maire de Vitrolles lorsque François Frenay est directeur de cabinet de??? à - Administrateur

Plus en détail

LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE

LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE Centre de Recherche pour l Etude et l Observation des Conditions de Vie LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE Anne LOONES Marie-Odile SIMON Août 2004 Département «Evaluation des Politiques Sociales»

Plus en détail

Cession de la clientèle des cabinets libéraux : les facteurs clés d une transmission réussie

Cession de la clientèle des cabinets libéraux : les facteurs clés d une transmission réussie Cession de la clientèle des cabinets libéraux : les facteurs clés d une transmission réussie Les pouvoirs publics ont attiré notre attention sur les enjeux de la transmission des entreprises, plus de 100

Plus en détail

CONSIDÉRATIONS SUR LA MISE EN ŒUVRE DES DÉCISIONS DE LA COUR CONSTITUTIONNELLE

CONSIDÉRATIONS SUR LA MISE EN ŒUVRE DES DÉCISIONS DE LA COUR CONSTITUTIONNELLE Nicolae Cochinescu Juge à la Cour constitutionnelle de la Roumanie CONSIDÉRATIONS SUR LA MISE EN ŒUVRE DES DÉCISIONS DE LA COUR CONSTITUTIONNELLE 1. Conformément à l article 146 de la Constitution de la

Plus en détail

LES FRANÇAIS, LEUR ÉPARGNE & LEUR RETRAITE

LES FRANÇAIS, LEUR ÉPARGNE & LEUR RETRAITE LES FRANÇAIS, LEUR ÉPARGNE & LEUR RETRAITE 1 Jérôme JAFFRÉ Directeur du Centre d Études et de Connaissances sur l Opinion Publique JeanPierre THOMAS Président du Cercle de l'epargne Philippe CREVEL Directeur

Plus en détail

L INVESTISSEMENT SEREIN

L INVESTISSEMENT SEREIN Assurersonavenir.fr 1 L INVESTISSEMENT SEREIN Assurersonavenir.fr Ce livre est la propriété exclusive de son auteur : La loi du 11 mars 1957 interdit des copies ou reproductions destinées à une utilisation

Plus en détail

dossier d information

dossier d information dossier d information Mise à jour du 26.02.15 1 Un événement organisé par 3 14 8 Vitesse lumière sur les Open du Web > Synop(Sith) > Sur le plan tactique > Une stratégie à deux niveaux > Les Open du Web

Plus en détail

CONTRAT DE DELEGATION DE SERVICE PUBLIC DES FOURRIERES

CONTRAT DE DELEGATION DE SERVICE PUBLIC DES FOURRIERES CONTRAT DE DELEGATION DE SERVICE PUBLIC DES FOURRIERES Entre les soussignés : - La commune de CLERMONT, Oise représentée par son Maire, Monsieur Lionel OLLIVIER, autorisé par délibération du conseil municipal

Plus en détail

Compte rendu : Bourse Explora Sup

Compte rendu : Bourse Explora Sup Compte rendu : Bourse Explora Sup J ai effectué un stage d un mois et demi passionnant au sein de l école de langue anglaise LTC à Brighton. J ai eu par la suite la chance d être embauchée durant un mois

Plus en détail

Bilan du Mouvement pour la 6e République Document de synthèse pour l Assemblée du 6 juin 2015

Bilan du Mouvement pour la 6e République Document de synthèse pour l Assemblée du 6 juin 2015 Bilan du Mouvement pour la 6e République Document de synthèse pour l Assemblée du 6 juin 2015 12 septembre 2014 : Lancement de la page m6r.fr par Jean-Luc Mélenchon. Le mouvement 6ème République est créé.

Plus en détail

Service de presse 15 20 novembre 2014

Service de presse 15 20 novembre 2014 Service de presse 15 20 novembre 2014 40 ans après la ratification de la Convention européenne des droits de l homme (CEDH) Les droits fondamentaux remis en question Isabelle Bindschedler Un soutien pour

Plus en détail

MESIGNINFOS N 91 ECOLE

MESIGNINFOS N 91 ECOLE : 04.50.77.80.02 Fax : 04.50.77.87.24 mairie.mesigny@wanadoo.fr MARS 2012 MESIGNINFOS N 91 ECOLE Les pré-inscriptions pour la prochaine année scolaire sont à effectuer à la mairie. Les documents à fournir

Plus en détail

Observatoire Orange Terrafemina vague 14. La ville connectée. Sondage de l institut CSA

Observatoire Orange Terrafemina vague 14. La ville connectée. Sondage de l institut CSA Observatoire Orange Terrafemina vague 14 La ville connectée Sondage de l institut CSA Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour Orange et Terrafemina la 14 ème vague d un baromètre portant

Plus en détail

PEGC Académie de Rennes

PEGC Académie de Rennes Septembre 2014 SNUipp-FSU CONTACTS Sections départementales SNUipp Côtes d'armor snu22@snuipp.fr Tél : 02 96 61 88 24 Finistère snu29@snuipp.fr Tél : 02 98 53 76 77 Ille et Vilaine snu35@snuipp.fr Tél

Plus en détail

Le regard des Français sur le secret des échanges entre un avocat et son client. IFOP pour Ordre des avocats de Paris

Le regard des Français sur le secret des échanges entre un avocat et son client. IFOP pour Ordre des avocats de Paris Le regard des Français sur le secret des échanges entre un avocat et son client IFOP pour Ordre des avocats de Paris FD/MCP N 112477 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Marion Chasles-Parot Département Opinion

Plus en détail

NOUVEAU TEST DE PLACEMENT. Niveau A1

NOUVEAU TEST DE PLACEMENT. Niveau A1 NOUVEAU TEST DE PLACEMENT Compréhension écrite et structure de la langue Pour chaque question, choisissez la bonne réponse parmi les lettres A, B, C et D. Ne répondez pas au hasard ; passez à la question

Plus en détail

Discours de clôture Rencontre des nouvelles entreprises Mardi 14 octobre 2014 Centre événementiel 20h15

Discours de clôture Rencontre des nouvelles entreprises Mardi 14 octobre 2014 Centre événementiel 20h15 Discours de clôture Rencontre des nouvelles entreprises Mardi 14 octobre 2014 Centre événementiel 20h15 Mesdames, Messieurs, Chers collègues, Je suis particulièrement heureux de vous compter aussi nombreux

Plus en détail

29 mai 2005, un paysage dynamité

29 mai 2005, un paysage dynamité 29 2005, un paysage dynamité Par Dominique Reynié, Professeur des Universités à l Institut d études politiques de Paris L exercice démocratique du 29 2005 confirme amplement que le référendum demeure un

Plus en détail

La réduction du temps de travail

La réduction du temps de travail Activité pour la classe : CFTH La réduction du temps de travail Cette fiche contient : un texte informatif sur la «RTT» des questions ouvertes sur ce texte une activité de compréhension et d expression

Plus en détail

Semaine de la finance pour les enfants et les jeunes Journées portes ouvertes du 10 au 14 mars 2014

Semaine de la finance pour les enfants et les jeunes Journées portes ouvertes du 10 au 14 mars 2014 Semaine de la finance pour les enfants et les jeunes Journées portes ouvertes du 10 au 14 mars 2014 La monnaie Les moyens de paiement La banque La bourse Qui protège l épargne et les dépôts du public dans

Plus en détail

Les français et les jeunes conducteurs

Les français et les jeunes conducteurs DOSSIER DE PRESSE Paris, 4 mai 2015 www.jeune-conducteur-assur.com Les français et les jeunes conducteurs Révélation de l étude Jeune Conducteur Assur / Ifop Enquête menée auprès d un échantillon de 1000

Plus en détail

Synthèse du comité directeur du 24 mai 2012

Synthèse du comité directeur du 24 mai 2012 Synthèse du comité directeur du 24 mai 2012 PROJET DE MODIFICATION DU COMPTE RENDU DE COMITE DIRECTEUR La rédaction des comptes rendus et des synthèses destinées aux guides génère un travail important

Plus en détail

Livret d accueil. Sommaire. Présentation Pages 1 à 3. Nos services Pages 4 à 9. Vos intérêts Page 10

Livret d accueil. Sommaire. Présentation Pages 1 à 3. Nos services Pages 4 à 9. Vos intérêts Page 10 Fédération Indépendante du Rail et des Syndicats des Transports Livret d accueil Sommaire Présentation Pages 1 à 3 Nos services Pages 4 à 9 Vos intérêts Page 10 FiRST, notre histoire La Fédération Indépendante

Plus en détail

AZ A^kgZi Yj 8^idnZc

AZ A^kgZi Yj 8^idnZc Bienvenue à l âge de la majorité! l État vous présente vos droits et devoirs ainsi que les principes fondamentaux de la République à travers «Le Livret du Citoyen» Nom... Prénom... Date de naissance...

Plus en détail

N 362. Votre Revue de Presse Du 24/ 03 /2015. press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 CONECT 2015

N 362. Votre Revue de Presse Du 24/ 03 /2015. press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 CONECT 2015 N 362 By Votre Revue de Presse Du 24/ 03 /2015 press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 CONECT 2015 Création d entreprises Nouveaux promoteursle parcours d obstacles Les jeunes promoteurs

Plus en détail

création oseo.fr Pour financer et accompagner les PME

création oseo.fr Pour financer et accompagner les PME création oseo.fr OSEO Document non contractuel Réf. : 6522-02 Janvier 2007 Pour financer et accompagner les PME création oser pour gagner! Que la création porte sur une activité traditionnelle avec un

Plus en détail

Créer son institut de Beauté Esthétique à domicile

Créer son institut de Beauté Esthétique à domicile Créer son institut de Beauté Esthétique à domicile Vous souhaitez créer votre institut ou devenir indépendante en réalisant des soins à domicile? Vous ne savez pas quelles démarches entreprendre et quelles

Plus en détail

AGIRFINANCES. Votre partenaire Budget. Son objectif est de vous permettre d établir votre budget.

AGIRFINANCES. Votre partenaire Budget. Son objectif est de vous permettre d établir votre budget. Votre partenaire Budget Ce guide vous est offert Son objectif est de vous permettre d établir votre budget. Pourquoi? Parce que sans cette étape, il n est pas possible de bien gérer son compte bancaire

Plus en détail

23. Le discours rapporté au passé

23. Le discours rapporté au passé 23 23. Le discours rapporté au passé 23.1 LE DISCOURS INDIRECT On utilise le discours indirect pour transmettre : Les paroles de quelqu un qui n est pas là : Il me dit que tu pars. Les paroles de votre

Plus en détail

ELECTIONS MUNICIPALES

ELECTIONS MUNICIPALES GUIDE D IMPRESSION ET D UTILISATION Bulletins de vote, professions de foi et affiches ELECTIONS MUNICIPALES 23 & 30 MARS 2014 OETHICS agence de communication positive OETHICS 46 rue Delamarre 27370 LE-THUIT-ANGER

Plus en détail

Les Français et le Tour de France 2015

Les Français et le Tour de France 2015 Les Français et le Tour de France 2015 Juillet 2015 Sondage réalisé par pour et LEVEE D EMBARGO : SAMEDI 4 JUILLET A 18H Diffusion et levée d embargo Ce sondage est réalisé pour et o Diffusé samedi à 18h00

Plus en détail

Secrétariat du Grand Conseil PL 11131-A

Secrétariat du Grand Conseil PL 11131-A Secrétariat du Grand Conseil PL 11131-A Date de dépôt : 25 juin 2013 Rapport de la Commission fiscale chargée d étudier le projet de loi du Conseil d Etat modifiant la loi sur l imposition des personnes

Plus en détail

Élections fédérales. Formation 101

Élections fédérales. Formation 101 Élections fédérales Formation 101 Déroulement de la formation 1- Le parlement canadien 2- Rôle du député 3- Rôle du premier ministre 4- Les enjeux locaux en lien avec les élections fédérales 5- Comment,

Plus en détail

JF/FM N 18819 Contacts Ifop : Jérôme Fourquet / Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 jerome.fourquet@ifop.com. pour

JF/FM N 18819 Contacts Ifop : Jérôme Fourquet / Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 jerome.fourquet@ifop.com. pour JF/FM N 18819 Contacts Ifop : Jérôme Fourquet / Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 jerome.fourquet@ifop.com pour Les jugements sur les mesures de lutte contre l insécurité Résultats détaillés Août 2010

Plus en détail

Economie Sociale et Solidaire : Réflexions et propositions pour aller plus loin

Economie Sociale et Solidaire : Réflexions et propositions pour aller plus loin CONFERENCE NATIONALE ENTREPRISE Colloque du 15 novembre 2014 Merci pour cette invitation au dialogue Economie Sociale et Solidaire : Réflexions et propositions pour aller plus loin Ap2e.info - Vigilancecitoyenne.fr

Plus en détail

L accueil comme priorité. Fréquentation des principaux sites touristiques en millions de visiteurs

L accueil comme priorité. Fréquentation des principaux sites touristiques en millions de visiteurs 27 millions de visiteurs, dont 7 millions d étrangers et 0 millions de Français 44 millions de visiteurs au total pour Paris et sa région Basilique du Sacré-Cœur de Montmartre Principales nationalités

Plus en détail

TITRE I : LES ÉLÉMENTS CONSTITUTIFS

TITRE I : LES ÉLÉMENTS CONSTITUTIFS STATUTS MISE A JOUR APRES LE 115EME CONGRES 5 ET 6 SEPTEMBRE 2015 TITRE I : LES ÉLÉMENTS CONSTITUTIFS Article 1 er - Le Parti Dans le cadre de l article 4 de la Constitution, le Parti républicain radical

Plus en détail

POLITIQUE FISCALE : L ANTI-REFORME

POLITIQUE FISCALE : L ANTI-REFORME NICOLAS SARKOZY 2007-2012 : LE DEPOT DE BILAN POLITIQUE FISCALE : L ANTI-REFORME Par Daniel Vasseur Le 17 février 2012 Jusqu au plan de rigueur du Gouvernement annoncé le 7 novembre 2011, l Etat avait

Plus en détail

Une nuit magique dans l hiver

Une nuit magique dans l hiver Patrick ALLEN Une nuit magique dans l hiver A magic night in Winter Conte pour le temps de Noël 2009 ne nuit magiqu dans l hive 1 Il était une fois, dans une lointaine province située au nord d un immense

Plus en détail

Action de l UE : défendre les droits des victimes

Action de l UE : défendre les droits des victimes défendre les droits des victimes Quel est le problème? Chaque année dans l UE, plus de 75 millions de personnes sont victimes de délits graves et 40 000 meurent dans des accidents de la route. Ces événements

Plus en détail

FD/MH N 1-6920 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Mayeul l Huillier Tél : 01 45 84 14 44 mayeul.lhuillier@ifop.com. pour

FD/MH N 1-6920 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Mayeul l Huillier Tél : 01 45 84 14 44 mayeul.lhuillier@ifop.com. pour FD/MH N 1-6920 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Mayeul l Huillier Tél : 01 45 84 14 44 mayeul.lhuillier@ifop.com pour Le climat électoral dans le 5ème arrondissement de Paris Résultats détaillés Le 4 mars

Plus en détail

Le Livret du Citoyen

Le Livret du Citoyen Le Livret du Citoyen Bienvenue à l âge de la majorité! Vous venez d avoir 18 ans et à l occasion de la remise de votre carte d électeur, l État vous présente vos droits et devoirs ainsi que les principes

Plus en détail