AUTRE DOSSIER REVOLUTIONS ARABES TUNISIE QUATRE ANS DE VENGEANCE D ETAT P. 6 L ETAT-PRISON DES PALESTINIENS P. 14 NOS IDENTITES NATIONALES P.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "AUTRE DOSSIER REVOLUTIONS ARABES TUNISIE QUATRE ANS DE VENGEANCE D ETAT P. 6 L ETAT-PRISON DES PALESTINIENS P. 14 NOS IDENTITES NATIONALES P."

Transcription

1 L MENT AUTRE L ACTUALITE VUE D EN BAS NO 1.2 MAIJUIN 2012 PRIX LIBRE VILLIERS-LE-BEL PALESTINE OCCUPÉE L ETAT-PRISON DES PALESTINIENS P. 14 QUATRE ANS DE VENGEANCE D ETAT P. 6 PHOTO NOS IDENTITES NATIONALES P. 8 RENCONTRE AVEC THOMAS DELTOMBE L ISLAMOPHOBIE, INSTRUMENT DE REGENERATION DU RACISME P. 12 CENTRE SOCIAL AUTOGERE DE TOULOUSE TOUT POUR TOUS, POUVOIR AU PEUPLE! P. 3 DOSSIER REVOLUTIONS ARABES TUNISIE MARTYRS OUBLIES DESYRIELA REVOLUTION P. 9 TEMOIGNAGE P. 10 MISSION D OBSERVATION DEEGYPTELA LIGUE ARABE P. 11 LE SYNDICALISME DANS LA REVOLUTION P. 12

2 2 Colctif Rédction Ang morts, Arf, Bertrnd Florin, Cntl, Idir, Nïssm Jl, Lironl, Ay Smuel Msri, Omr Alsmi, Hythem Pblo Msbhi,Élie Surdo. Octve, Grci, Photos Orl Arf, Guy, Florin, Smuel Sophie Msri, Hdri Ricol, Srh T., Idir, Wolf Ay (Bon Pied lustrtions Bon Œ). Ibrhim Jl, Lp Nidhl Prz, Ibn-Sin. Chkh, Complis Grphis Ghss Sébsti Amni, Mrchl. Antonin, Ddi, ÉPICES, Christopher, Fédértion Colte, Sud-PTT, Sh Orl Nerl, Olivier Guy, Rosny, Sndri Srh L., M.A.P., Imprimé Rvin bu, T rue Mère Quincy-ss-Sénrt Mrie Pi 2000 Publié ex. Jrnl, 11 vue l ssocition Cortin Cri l tre Pris Bon Pied Bon Œ, colctif photogrphes. pers dét réies Bon Pied Bon s Œ, convictions e pite s dizi l vie d inforr, dénonr, tger. Photo, vidéo, V-Jing, ctre rtic. colctif Quel soit qu shite support, fors mrer, c résistn, l injusti, cteurs lutte, l-ci différtes simpmt l humin, s gs vivt. EDITO L ACTU ALITEE Après version e 1.2 longue fin si disponib. pério L exerci mturtion, n L tremt tnt dispos -s nos mostes fci, moys mi vir U pério nos fins. l ctulité Ainsi, blonnnte, sortons cte ît-, nvel édition présintiel Frn (puis Grè, puis x Étts-Unis, c.). Impossib l éction fire s l im, jrnlistes tnt expérimtés. médi Tt, s fisnt évémts, tttion rit l églité temps vertir o tre Ironie cndidts. teurs L tremt, sort, sns sortons néssiremt jrnl respectnt être sés règ mot CSA. tre soms fiers l nnonr nos pges, c cndidt r privégié Ns déps d tre. Et c, lons s éctions. Ps x fire criti, De mnière si qusi n intuitive, pit bt soms ppier donc introctif. tombés piège simp réction f e ctulité imposée,, l pproche d échéns éctor, fbriquée tteint D tnt comb l bdité cexte spectcuire. cris économi intitire, mé bc émissire. ml refur Pr cte combt posture, criti s git l impct l lterntive réel méditi, esps ni nier socix l informtion. proction stion tre isr ctulité, chmp vue libre d e bs vivt l x s pris gs rélités, l s poputions subisst tlé e systè oppression, orgnir l ur s orgnist s popuires répproprint riposte ur exist. démrche ticiptive, Selon e rédction impulsée vert, comité perspectives fis lumière systémtimt s méprisées, sin séées, discrs réites ticulier l tre dominnt. cte édition, L tremt, td débt explor fit choix cdres d point s écrit vue rdicmt mrge différt. méditi morbi déploie proction cu vivnt, d récits thémtis, subctivemt reliés géogrphimt f comm distincts, nos pproches rrvt e Ns écriture ttons l expéri rdre visib/dib vécu. trvers voies/x textes pys réel, qu el rbes, qu el soit s vrt cris s révoltes, répproprition nos vies s esps publics, trvers reportge perspectives d oppression cœur s ctions étti s policier, résitions Tl, textes qu el colctif décryptt Ang morts systè s es Vliers--Bel éutes Londres. rbes, représtt Ns fis lon tre t bsso bel x l émnciption révolutions politi. pys rtins Pti, d tre fis ynt sé l écho temps s évémts. Égypte, Non Tisie, Syrie, discuter mée l ismis l incomptibité rbe démocrtie d opinions. s textes proposés f mnière pointt opporte crire néocoloni élémts significtifs fiurs prossus crs détnt ux ters trnsformtion soci. s Loin thémtis constituer bordées dossier jrnl, séé, s textes stion li lutte cre tres l ismophobie, l e s révolutions. significtions prd fit d être Arbe Frn, vs plonger s chos cte tre étnt ctulité sommiremt, si préstées, cœur vs dit, vs divulguer re ( qu s bonr, liberté d expression, stir, diffur mtre L tremt, mots voir ppier p.23) cte fçon ctulité. prdre En e indépdn, cndidts ptes s mndons gicutions ri éctor. systè, Ns x n espérons vrs morlistes, ri cte x cho explor irte, d indigion. sns vie, crire, nrrit regrdons l oppression poindre s peup, perspectives finir nombreus chngemt, ttdnt rélités rttrpt l Histoire.

3 3 L AUTREMENT L ACTUALITÉ VUE D EN BAS NO 1.2 MAIJUIN 2012 Grn fête sécuritire Sint-Dis Après convtion rvelmt tre poli ntion poli micip Sint-Dis nombre prévoit policiers l gmttion micipx 40 % commissrit v mn, l verture mirie d fière europé nnonr sécurité qu urbi slon dérr territoire d bervliers démbre 2012, Frn. principmt slon orgnisé st l EFSU (Europen Forum for Urbn Security), sécurité, ré con d experts retion s miries s colctivités m loc prnt prétexte nive interntionl. prévtion En mtre cri orgnisé comm, urs but innovtions répressives crô gion ur expéri s poputions. fière Forum frnçi Frnçis ré Urbi orgni puis près Sécurité ns s jr formtions per régulières stintion s élus locx peuvt r donr bordés. e idée s thès progrm vidéo ven Usge, démocrti sécurité, Commt éviter Urbnis multipliction s squts Roms Sécurité, slubrité, v, L mlg problémti rciste s tre Roms Rroms, c. délinqun peut ssi citer fit s dès formtions l intitulé. citoys Réconcier, s citoys, poli ur sécurité,, tremt cteurs commt créer s mis dit, Plus pkves 1000 citoys délégués... voyés dirigents s tts, tier but v préer v ss ven, vir sécuritire x s imub isr r bi s espcés crs CRS pvoir ncés pi cr suite. Arf P8, qund slèvemt Mlmés perls l iversité présin, Pris mis p stionnire 8 qu conditions Pris 8, on trv. n c y respect pprd s lois bi-être s élémtires ignnts. y trve perls décrtions n i sombres cte usi crctère m p mngéril repère idéologi sns c tre idél ni c primire libérlis, s cpitlisti décrtions d mr déçu comptt j dore becp trv lieu, ggemt conditions professionl. dégrdées Mis sr d inétu l vir. http//www.cnrd-p8.n Quionnire compl Boîte srdis Mi locx l étudint Pris s 8. verte Promi finmt puis réite ieurs pe nnées el ccue bure s étudints chgrin, étrngers, bure s méci brs prévtive, burecrtis nommés s vie rvis étudinte étudinte, l Uf. d vi-présin propos s locx commiction vert pom, blie étrngemt pstis bnc élémts présin perturbteurs, refusé ts gênnts ssocitions (CIVD, Sud syndicts étudint, RUSF...). étudints Jmis 8 sns 9 Sint-Ou commté rejoint d gglomértion Pi Com, dyonisis compte déj (bervliers, 8 v séquno- L Î-Sint-Dis, Cruve, Épiny, Pr Pierrefitte rénover voie ferrée, mirie Pierrefitte, Vu). Sint-Dis, v hésitit Stins, fermé Pi Com Bc Nord, l tre commté l xe Pvé Dmi, obligent r hbitnts s qurtiers ntr d gglomértion Gr, Asnières...). 92 Et (Vuve- Ntion 1 rejoindre Pi Com vnter Sint-Ou gre RER D. présttion fite fermure Mirie ccompgnit blint mérites Sint-Ou cte nvel trée, p cte rte d e mi ttnt nvte, d hbitnts exclu préfs d torité Bc Qui Nord nît tjrs mi p. proj doit rer n oblige Sei-Sint-Dis y re! ur hbitnts rllonger Sint-Dis plut rte d tre d e mi-heure. eux jmbit Réticts, PHOTO WOLF B.P.B.O. murs ctre ss bloquit rte, obligent pn prévoit 150 démolitions 1200 U! torités rehsr s murs. bulldozers réhbittions logemts ft dire qu s n vit psé ctre-v, ticulier cinuit signr trins, cre, qurtiers Gre Après suici Ornge bâti côté imub gre nti- Mê circur. (Bri-Echs) Porte Pris. À l imge d e bnlieue sns s -Pi-St-De-Frn, SFR RER B ctre, cho côté Vu Soit tnt dépmts, puis démbre 2012, détruite ctre-v puis reconstruite, Sint-Dis expulsions expropritions n s instlr grpe Pi ctrlir Sint-Dis insi ferrée, motif rénovtion voie d hbitnts. Progrm n fermées ux rtes totmt égné s cmions bll chntier. s grues trdé mrer vri visge, es jrd hui s brnches dispersés s Î--Frn. employés circution, y compris trînnt e tie s expulsions piétons. Résultt, s rniers Mis Mirie p l Ett, Pi Progrm Com, imub multipliées novembre c hiver démbre, (qutre profiter dter x Dyonisis cte rrivée chemins voit crints d emprter s ntionl rénovtion s qurtiers rue Gbriel-Péri Dezobry), issnt Albervlis, sns compter x bi longs ccér ncis dégrdés (PNRQAD) d e cinqunti pers on vidr polluer qu e fois U gre ur domici. chevée rel piéton vit être l œuvre. Six e ltres qurnti e opértion ur rue soit sns proposée, qu mlgré solution vib horizon dtit core, sig multipliction mrking. Si s on tjrs y ieurs mois ; on ttd Quoi ingurtion... v volé Frn, détruire ccht ctres-v trois cmper mois lutte vis tnt mirie. temps trepris riches s territoire hbitnts, n trî core qu soit, on mn pns pu mtre p s popuires ttirer e nvel réménger popution Extrit premier numéro jrnl puis, Pi mlgré cteur développemt trepreuril, si ssi stupis crignnts, riche, bnche fmi propre (mis el... trop), Pr Dos x d informtions mur (colctif Pie ). bloqués n ls crvtés s sitution hbitnts soci Sint-Dis d e grn re tie sns urs burex, n ynt rues dte Pierrefitte jmis mis Vu... pieds inslubre prétexte rénover lutter cre logemts, l hbitt Zo diffici. libre À qund togérée Sei-Sint-Dis TOUT POUR TOUS, CAMPAGNE ZERO PERSONNE A LA RUE TOULOUSE CENTRE SOCIAL AUTOGERE, POUVOIR AU PEUPLE! Tndis ls-s crbés e tâche sérieu, prét, murmurnt, liberté; trv rérvé s heures grves, d crinte gâte goût d tres, témérires vturiers, dédignt limites ur pit empire rrière, hsrnt tnt décvrir s voix s régions sff inconnues; vt, ur éprvt cr, s e regrnt joie frche. Thoms Gry O mort d cht fvori, noyé bocl poiss rges, Université Cmbridge, Introction résition, l tri proj l togion Colctif (CREA), Tl, mi tre nos mins... F l extsion L vir 23 vr 2011, mbres Colctif l togion résition, l tri cinue politi misère désggemt économi, s soci socix (CREA), trvurs peup décvrt qu s doivt Étts, trv socil Grpemt (GPS) résitionnt déf min. débrr s ctres eux-s socix togérés donr étges locx l AFPA2, imub cinq situé 70 llée s mo, érgt vons besoin lieux e libres néssité grtuits Gdli tre imub ttnt 4 rue loger, orgnir, invter s Cohésion ptnt ministère Soci s Solidrités mos d e émnciption vie églitires colctive. por D tre bs issit vis inutisés. pys dominnts, spécution t, proj 70, CREA préste imméditemt s ctre socil togéré, privtistion isst bâtimts. vis Ns, inutisés fm fnts. GPS ménge ccue r mi Gdli ptnt CREA, vons résitionné ministère cohésion imub 2011, s grnds précires. 10 mi préf Hte-Gron ssig 2 ns s solidrités situé 70, llée (sic!), s bndonné Demo puis justi cinq mbres GPS, décre doivt CREA fm urs stis Tl. qurtier, Avec trvurs l i s socix hbitnts locx rrr rue s mitnts snts, l vons lutte, confors l hygiè rénovtion sécurité crs. qu Mis y s préf projs mn réméngé fm rue, qu mbres puis ccuelir colctif s trop d rgumts, juge tribl es sortes d ctivités libres grtuites dministrtif d expulsion rejte urg. s mn CREA rcre vivons direction désormis qurtier près d e qurnti, v. Ns y sns nve pvoir trver Mirie, puis terrin Préfecture, d tte ts. Ns âges ccuelons es e régions on propo umt x fm d ssocitions, d teliers colctifs, dizi ls relogemt. nuits d hôtels En llè, GPS solution pu sns mndons ri coûter per subvtion. cr défdre proj finlisé 31 mi y invtons, mb, pit bt Ns d e tb ron préfecture Proj tre soci, bsée mi comm, d e d hbitt pers dpté ctre sitution v Tl très tge, l tri solidrité. grn précrité. 1. Texte compl proj 2. Assocition formtion professionl s ltes mn s s y vivt VIE Résition AU CREA 15 Demo, novembre My 2011, Fdito 70 llée s visite. cuisi colctive, fripes, f sl réions, sl crs... Plus bsic, loin, tomtes, on longe bltes, potger, chx y brocolis. l pimt, Belkm, ctre trnsmis père svoir fm grico hbite colctivité. rtrés l éco, s fnts ctre cl. core compl, stis, e pt commté fm formt, d e cinqunti peu cr pers. intérieure solée, discute e for grnd ptio, vnt cinq étges eux, pisib fm. occupés, scd trois voir d tre grnd ss-sol méngé sl sport. très My fit udi rce solidrité. Ts L idée udis, on tie près l verture tit Ctre, premier sns svoir lit cre r. Préfecture verdict lit être premier r grdé udi. jr. Jusqu y fit jrd hui s conrts, on spectc, s proctions, s bons s re. s tofinnr. s conrts permtt ssi Fdito tttive cinue d expulsion Lors 70,, Préfecture prétextes crdictoire, flcieux el el vit utisé s urgt bâtimt fire proj formtion. Puis, on pvit rer l intérieur qu y vit l minte. My s sorti pvre fx bâtimt vis euros m2! désminter Fdito juridi, d e C étit t e grn, victoire fois, juge reconnu qu bâtimt e vi sns proj peut être expulsé

4 4 L AUTREMENT L ACTUALITÉ VUE D EN BAS NO 1.2 MAIJUIN 2012 urg, s imub d tre t, burex, reconnu s s s l e fm l éctricité vet sortir occupés rue sns s fm voir d tre pri choix, c simp dignité spécution My C immobière. tribl dministrtif. e décision jrd hui, très importnte fit jurispr. el Fdito gvermt ft bi réit voir qu on rvis publics. trnsférer qu l AFPA essyé ts imub fire, c ptit l Étt l AFPA lit. Mis loi c 1901 e ssocition peut ss gérer régi bâtimts. Con constitutionl ts s cé qu on cte pvit décision cér l Étt bi public. ffirmnt jrd hui y becp Frn. bâtimts telmt vis rvis publics qu on rrve cssé énor ptrimoi immobier public d donc on expliqué sit l Étt quoi fire. c étit CREA, on rvi cssé public, rpport ç rvis/usgers mrche très bi. mrnt qu on juste s êtres humins c peuvt créer s orgnir e vrie vie mb. qurtier, but umt fire lieu mitnt, on veut fire l cho d humin. 2. Entri My crs d lphbétistion Qutre fois mi, fm y s hbitt, on peut lieu. fire qutre l i profesurs, ux fois mi. s chrgé x voirs dres rescorir ici ur ts permis. fnts btlé voir e bâtons qu s it res ts e l Ection p, mlgré Ntion. fm fgh Pr exemp, scorisés fnts d e Fdito première fois. C qu on créée Assocition trvers l ssocition résition, l tri l togion qu on pu proire rtificts d hébergemts y ize fnts. porter s tre rescoristion. (e nissn eu lieu 13 novembre) ux jrs qutre dze ns. s Trois instituteurs profesurs tlsins f tie CREA vlu ir Fdito ctre. y, ts 15 jrs, ssi ieurs esp ssocitions spécifi (Psychologue psychologie psychnly trvnt. veut Rhizo) simp retion indiviel ptit/obrvé. dér Ch s gge, per non pyer suit psychologue séns psychnlyste, mis rdre l cho colctivité. essye l ssi dér My don systè s étire crs boxe, ctuel. crs fems. mixte, y ssi crs non-mixte lutte free Fdito fight. nci vi-chmpion Arnd, s mbres, Frn ngi. Moi suis mrthoni, on boxe ux CREA fire mrthon. 3. togion My occuptions. Fdito ur rett temps suite précieux urs y 15 jrs, nvel imub résitionné commcé s y d tres instlr. fm ft s occuper rue loger l instltion 16 llée s el Demo. r cinq rrve pvoir l mi loqu Mthieu thsiste, cinue proj. décrire, Mthieu vues ici n étit dét, l fm proj politi, étit el glère. étit Quel l t, qu el impor l togion. Pr exemp, fllu e fm fois, pris, on ché n y it, vit y e l togion, tres bébés. Donc ç on peut imposé juste s y s être comportemts smblées gion indivilistes. lieu, Dns y six trcteurs si, romni (bulgre, rus). rméni, s fm tchétchè, compris qu on fisit l cho vite politi poli l socil. résistn f prit becp s resrré riss lis. nve Lors lieu l verture 16 llée s Demo, 31 comportemt octobre, fm vit évolué, s el urs bis donné x rtins fm hbiter l-bs vues congéteur, frigo, donné e tie urs fnts js. novembre, y vit e vingti mois fm recherche recsées logemt, 115 d l verture étit d rriver 16. U fm 16 chssée Rroms s vit Gron crue fuve, s bords étit pieds rrêté d voir l e s revdictions urs ttes. vis--vis ft lr l Étt, rvir ç soi-, rt ft ri, résitionr. mvemt socil veut pr, qu y it n logemt comprnt gs e c démrche possib. Notre chrité, démrche on n proj comm on essye d invter fm dét, vues proj n étit politi, l el qu el étit étit l glère. Quel t, fllu impor l togion. d tres socix. rpports choix mo fit mbres CREA vie, proj squt, c simp vie ctre colctivité, socil s e fm, Et on cinue s fnts. gs isolés, d ir fm qu on notmmt peut ur revoir donr fte compét p, techni bâtimts. néssire l verture 5 rue Gdli réisst 10 octobre 2011, l verture 150 pers d uxiè bâtimt, ns, 5 rue issé Gdli vi rue l Étt llè puis ux l llée pompe, s Demo. mitnts, Ouverture fm, grn hbitnts, ls jrnlistes locx. supplémtire Cte prés mvemt e preuve CREA impul Tl. C socil e tttive médis, d verture popution, publi, six doivt hbiter bâtimt, fm inspirée s Espg. tctis l œuvre momt, jrd hui résition mbb, rue s potiers, e d tres mvemt pers socil résition f tie vrt e fire nci e cnti cnti popuire iversitire grtuite. C Frnçoi trop Slimn, ss-préfète, représtnte Md brnche re l UMP, l extrê-droite loc divisionnire pvoir, Lrt commissire Syndic. Grnds ss- sionnés for subversion, répression s n svge dormt e gymn divisionnire nuit. ss-préfète pètt complètemt commissire plombs mt e opértion spectcuire ux lieux, ss ux prétexte jrs expulr it dégrdtion e sorte consig bn. inter mb qu sortir y À Pris, squtteurs nmin s lieux ss cte opértion, motif. squtteurs. motif Pdnt utisé ditions cre d tres pers expulsées rrêtées, s mure lieux. Des prtis lég poli l occuption déi 48 heures consttée sé huissier Préfecture donc étit crné cs ch loi, fois. décnchemt éviter procére d e procére norm pdnt l chez eux, occupnts lieu qu s peuvt occupt rer droit ni titre. s torités nt sns commis dégrdtions fors qu el poli s s intervtions. el- Lors Gdli, l expulsion poli ttrpe s fm 7 pers rue mnnt trvt lieu vos chefs, ur finn... d tres délires. vs s Tlsins pers rrêtées stint l inititive simp relogemt s fm rue cte mndé étudinte étit ciném chef l mvn on nrcho-tono (sic!) s cho mbres très étrnge CREA f donc eux l pinte. s espèrt procére s portt cnchée rur s cre mnts Préfecture Syndic/Slimn, v clr qu s bâtimts ferr résitionnés l vir. motif ts ptio Dns sl crs

5 5 L AUTREMENT L ACTUALITÉ VUE D EN BAS NO 1.2 MAIJUIN 2012 Crgeu sl chrge ux s GIPN fnts rer soir 15 novembre, mi-e-s 16 décidons llée s Demo nuit. jrnée offrt termi l hospitlité récits l expulsion rue Gdli, CREA prétion ccusé d voir trité d s CRS mbres bâtrd pdnt l expulsion. y d inétu l huissier n peu tjrs l verture d e sé procére, confirr core cp Gdli. on crint ssi rcrer ls hbitnts temps discuter eux. s core l ir relogés près revir tnt glères. trver 16 ssi bi bel pits imub blcons, nci, peu vétuste, pit mis jrdin cmpg divers compéts résition (chrptiers, trt plombiers, nuit éctricis), trois étges s ctivt remtre jr fit étt. My, hbitnte 16, expli mre notmmt fonctionmt grn sl lieu js fnts CREA ux méngée donnés. Cte moitié sl provisoiremt Vit fin ftigue, nuit... dortoir. 5h59 som mtin, s biheureux, dors pers core urs goût rêves GIPN d utopie. ( grpe Mis d intervtion n jusqu x poli nts, ntion sty, repri grpe d élite Kbl) rmé frcs porte sns sommtion invit À pei ls sortis cons s brs Morphée, bâtimt. trpe ninjs niqub m cte noir urs flingues visée r. Non, Sud, mis bi soms pisib Wziristn Demo. Mis, puis ft, llée s tête. mtons Ns voyons pt vtre défir s mins policiers combinis s mlltes (poli scitifi) pition. Un s s mbres chis f ur tte s fuir frppé immobisé. CREA s js ninjs s goss. trt comm piétint proter momt cre l, être e expulsion. mb Puis core, fit, commissire s git d e vit persition explir qu rrver quête judiciire, s pers c on cdre pprdr d e qu s vit recherchit ticipé e s ction mitnts cre locx Protection judiciire es Quels (PJJ) ccs rversés bège, s région. ordinteurs justifié e intervtion ls mois tôt insi (coût d e intervtion GIPN) 16 llée s Demo. mtin, six Ns tres pprdrons lieux (ux qutre ptemts) subissit squts fcture). sort Ts ( ft documts, fire clcul effs totl perls, confisqués scs, gdrrie ordinteurs pdnt mois. Comb l ironie, GIPN sisit s mtin-l d mnuscrit Nicos Rlé intitulé fiction Smovr, crs mieu d édition s squts, d expulsions probbmt projs solidires dngereux crottes, complot tlibn poli! Ss ppli prétexte strtégie ls tsion cre e grn tie s mieux mitnts rméni Tl. 16, emmée U fm crô d intité, s sort rpimt poste lieux jrnée, rem l tre s émotions. fm s hbite fnts finisst s mbnt sortir guère pris, pit-déer, l ir d voir vu d tres. Sophie, s e photogrphes L tremt, ticipe s ux l quête, mbres rrêtée cmpg sns ri zéro rue. El revit commissrit fnt bt ls heures el n vit mlheureumt livrer terroris interntionl. informtion ur Mis mvis mtin-l, nvel. n y En eff, s revu, l huissier nnonr cl début procére, synony ieurs Et c mois début d e orgnir série victoires vie 16. rue CREA. 17 démbre cmpg 2011, zéro fnt tisi, premier nniversire CREA résition l inrection imub situé 13 rue s Mrtyrs Libértion hommge x mrtyrs tisis détu Tjrs Ctre - Culturel s bâtimt Jésuites Ns espérons Frn. CREA propriétire décre remtre s fm urs fnts fer incompris, rue. Jésus, rit peut-être révolutionnire. Et ç cinue, 23 jnvier fit verture d qutriè bâtimt, 2012, 12 St Exupéry. chemin Vis Bit, puis l vue logemts fonction ptnt d n, s fm miciplité dormit ccuent rue. désormis six o visibité trnsfor cmpg f Zéro s fnt mois Zéro rue Tl. per CREA rue essye méditisée r, tir ngge mitnt. popution vus stir, réptive. pporter Des pompiers s nons sées, rchitecte bffe, s qurtier nvex lieux vu résitionnés. vérifier chrpte gs qurtier vint ir, Vélorution D tres fi rét s vélos, mobs, s es grffeurs qurtier égyt murs... évite vocbuire coin mitnt cir spéciliste. ts, pvoir ssge peup. s commct trvurs être socix ssib GPS CREA min min démrche puis début 70 llée s Demo eux mlgré proj rtins désccords. Ctre Socil De togéré, trvurs socix rdiclist, stint critiqut sévèremt résitions, ur trv y ticipt, mnière Pit pit, d l Étt ur mn s perçoit fire. mvemt l Étt s trvurs pvoir socix s riches. rt s luttes notmmt résitions bt pin, s nnées sns résultts, mènt puis bâtimts publics. Et b mns subvtions, stion s luttes soci s morct, inséb développemt économi tint Ctre. Avec Mthieu, comi chos f l véritb stion propriétire l économie, répproprition cires vriers s bâtimts, construits, ç s v, s moys proction, ptit, n y d tres moys bvrdge for trv. spécilistes. Tt re n reprdre. Qund on m prti Demo. rrve Mthieu 70 llée s s vr principes, 2011, on gs s t éctt. locx Depuis week-d mrs pers, on invte s chos 50 Tl mrqué début d Occupy promè, e ffiche défd titre s différtes. mnifs, Avec Préfecture s rsmbmts mo s togéré. peut mur mnr Ctre Socil mitnts n obtit ri. s Pr trvurs gs socix, it on & mvemts Occupy Wll stre, Indignés Cie socix occupé. Dns mvemts vri lieux. toit s trvurs tête, ft socix reprdre 115 d occuption Europe momt, notion d tnt ssib démrche prti mérite vri... sûremt d être mi ctis ch jr pers s doivt vs dire lz s Mthieu hors qu n y p. dormir ris r reconnisst l Étt, qu s occupe s Ctre Socil, c e expulsion près éctions, près trêve hivern misère, ç qu s c juste trés lutte ccher. C qu on rpport for méditi donc cct eux, s. exemp. s peuvt virer regr. pdnt l, per svt reloger. qu on C e lutte moys vn concrs tâtons, s vet l expéri résition ctre socil cmpg mb. trvurs socix, résitions perre s ét. s tres forcémt qu on fit reliées qu on v CREA, fire CREA suivons- vre voie, mis n l ssocition,! rue y cmpg Zéro per 6 mrs gite 2012, Tl. c Depuis mvemt trois mis, socil réit grnd nombre mitnts phosophie d hbitnts, tjrs 170 Pn pers grnd froid s jées, terminé jr invter d tres résitionr rpports socix. s lieux y nmin, rue. Après ieurs F l indivilis, l infntistion, flicge résitions, stu CREA colctif d tres sns-bris résition, l tri répondons l togion! occupe fc Mir. s trvurs ssocitions Elie Octve PHOTOS SOPHIE GARCIA socix 27 février. 115 s résitions grève puis expulsions cinut multiplit. U eu tttive lieu février, repri suivie d e 5 rue con Gdli expulsion originl motif lég, d instltion ss nve réion Mis pinte déposée CREA v. Après cs bitôt bâtimts trnsforr cmpg. Zéro per s qutre s rue Demo tint soit bon, vu bi expulsb. 16 llée D tres 12 mrs, résitions réct colctif prét. tté fc, résition s sns-bris, châte s Vitrel, l ng pit rn s llées s Vitrel, l vue mvemt qurtier résitions rn1. L exemp trin porter s fruits. Com CREA Grè vri ctuelmt modè Frn. 1. Vitrel colctif, Dépêche, sns-bris 12 mrs résition 2012 châte s

6 6 L AUTREMENT L ACTUALITÉ VUE D EN BAS NO 1.2 MAIJUIN 2012 VILLIERS-LE-BEL DE VENGEANCE QUATRE ANS D ETAT Un Pénittiire note bon présumés peu d n près premier s tireurs conite l inculpé puis Vliers--Bel, 21 octobre, verdict rtin temps, présint ppel tombé. Deux cttemts l ccustion trvt s s peis 3 15 ns prononcés. suspicieux. Un refus d obtempérer, rnier inculpés recrs n légl vlu ur disposition. voir csstion, PHOTO WOLF B.P.B.O. vol, e bgrre, décrivt 2011, vdredi près 21 trois octobre cr d ssis Nnterre csiers s inculpés, mis tribl d di grn instn dopté posture l t polygmie, démission Poi écrter déstructurée, fm fit Nnterre, tomber cr têtes d ssis rgumt retif l insécurité quête liste e présint Républi récmées policière régit quotidi s d dministrtion x llures rpport l pe policier. Cr hbitnts Vliers--Bel. vo coloni sœur d Ibrhim, d e culpbité. perm détermir gressive premier trembnte d indigntion réion e justi rei rempcée publi ppel, fer prétion remrr Des présint intègre, e, Mître Arpin puis discussions heures s heures rvoi correctionl conscrées égmt guloti imtil. judiciire mllée nnoncé, s crs CRS l évoction débrqué Vliers--Bel trmtis vécu flics tjrs retis, plombs. dét s bes x À l origi volé l Étt condmr trve policiers ynt pris t fonctionnire Mître Brrier, nci répression non. y ties poli, voct s 2007, révoltes crs Vliers--Bel sl 86 problè d insécurité Vliers-- civi, résur ss vit légèremt bsés. flics Bel, dû poli. p subis c étge s dommges nlyr félicitée e poli républici, s echocge révoltes vit e écté voiture suite ris s révoltes, ri non sng-froid poli ux docts, trmtiss liés x Cr, l ccustion déf persitions vies février qu s c sttut vus ici victis fire khmy vit imméditemt Mshin, fit d l obj mort 2008, déttion ri gr--vue conditions s perçoit reconnître. Prtnt, on d d Étt. mge prévtive, ri mnière grvité qu on très loin conisit flic d flics peut imgir s bes d e véritb l on À l origi obtu guér bénéficié voiture d vit témoignges tnt urbi, repri expression l ccustion l Étt trve volé rvi long s non-lieu 23 octobre rpi révoltes condmr b qulifier révoltes. Cr Bel 2007, Vliers-- crs l inculption stion fm s s cinq ctre, l orgnistion on comprd ssitôt vit vit sl légèremt 86 flics homs quoi ppel fit rrvés urs sns orgnistion, sns urs, décision. cte bsés. vnt Cr. vidr cpb. s flics Dix ppel, jrs vnt rvoi début correctionl homici flic Com instn, preuves mtériel première r témoigr brre orgnisée ts guér urbi involire Attquée vit premier r public. l ccustion fit cruelmt déft policiers tuer s évor, urs guerre expéris civi, justi s tilité tté trop évinte, cvrir n pporté sées ts donnnt vnt preuve loi s l églité min nvel. p l ordre minti r ris nlyr s mieux gche, exm d el nnon flic s mi sortir rrvée, u sligr imge mois pire sis, s cs s min ls intifier persitions révoltes, ri vies frnchi rit el écr inculpés cr droite zos tireurs, tirs s février conditions 2008, ri Vliers--Bel. doxe d ssis. révèr mnière déttion, d ri flics db x longues virons heures d ttte 20h, près imginires, sl s pers comb, e s témoignges obtu discrs consisté scriptions t livrer d e cp verdict mssue tombe. C s bt véritb crdictoires l inculption rvi b e scription fm, mis stis s tireurs. inculpés, espérit ts s Pr vi, combr prévus... s cinq coloni s s heures discussion révoltés minimum Très vite, s tsion réctions. pei. psychologi conscrées s inculpés portrit e hor svge, e l tre ute, s Tutsis s vhisst cris purs tribl. s s fm preuves, ur fn. culpbité En l bs vr e préster rmée, s générx, ls ttt jrnlistes fr chrognrds être cherchée rpports commnmt, s tie, e cmér BFM vo pris d experts psychitres psychologues ssènt obctifs, rsl constitué brre l vn. Ainsi, flic conclur écts. ls minutes tribl évcué urs vérités inculpés, témoignge disnt on mvemt. U fois l extérieur, CRS vérités d tri tirées pri, ls heures orgnistion trin clr s gresr vir fm, peuvt mis résdre stis rtrer priniers fois l isomt.. Qund révolte prd eux, écrsés ré d e chez C judiciires, égmt dossiers scoires csiers n dimsions d désordre poli cherche gérb, e pcifib, orgnistion st vons prévisib, ts tté mis chsr soci core déterrée e quête ss-jcte, e rmée dver, l ccustion s chefs, incpb qu el. esprit Impuissnts, pdnt brisés, rée détermir Cr fr si inculpés convoir s fors vion rit tres l qu el exer. furieux vis rtins, d trée ts tribl, rt pu reproche. commtre Qund qu on fiches ur chef d inculption tttive incpb d cpter cte comprdre d incint étblies d homici cre s policiers judiciire, bsée mi u mort l Administrtion propos d Ab Kmr Pénittiire étit ccompgné s circonstn ggrvnte inti tgt conviction ni urs rélités jurés prévtive indivi vi préstt, bn tel chef orgnisée d inculption,. Pr justifier quotidis, mis tnt ni urs droit vrs, ur, Présint s y vocts l ccustion mort urs. vie ttr, confirmtion. mb En y revnche voir e chrnés dresr portrit Administrtion qund vivnt Cité ss Vliers--Bel, frères Kmr, ordres véritb s ux diriger cïds révoltes rit réussi ieurs qurtiers trois mis, simultnémt. r stion Durnt mfieux loi liés sin l économie, grpes sterri zos non-droit, cïds,, répon terrin d e peur. déf f ttchée juridis n exploiter, consister témoin d sociologue cittion d Étt, croynt rue dérégulée bi fire, d e nt culture délinqunte brquge Vliers--Bel spécilisée règ, bnlieues, réputtion, l embr doxl ruur. u rit l ccustion mbr it politi développé fondnt e lig d tt Cité, décrivnt vie grnds fntss cps l tre stéréotypes s bnlieues. s déf répondre cté tnt ml bi lig politi développée l ccustion, sns réelmt déconstruire l imge régrit d e v loi ingvernb Mis désélibre sin. doxl qund on ît rd moins compte délibérémt choisi déf e vit politi, mtnt côté lig e non évoction Vliers--Bel s rélités soci répression dér quotidi. policière s y témoins Trois s visge qutre rétrctés. décvert L d tre Bénrd, eux, Christopher pinte cre poli porté suborntion Lors 2010, premier présinte Sbi juin jurés n vit ur Flon disposition ls témoignges concordn moins nonys dteux, obtus d rtins cre pros rémértion. poli Lors s témoins, nonys ppel, plut prdr d urs, pei rdre tribl dénoncitions. confirr Mis urs trois s qutre témoins t visge flics, décvert, rrver rit box s pu inculpés révoltes fit ur ticiption vit x témoigr cre frères intérêt Kmr d méngemts bénéficier rétrctés. L d tre pei, eux, Christopher pinte cre Bénrd, poli porté suborntion témoin. Ruel, Dvid voir confirmé ul témoignge, mythom réputé préféré insulter vocts public témoin. déf plutôt crdictions d explir décrtions. Si dossier s d inculption premier, étit déj s min complètemt vidé l ppel. s cond conditions priori s vrit moins défvorb moins importnte e s pression syndicts peu poli, présint réputé moins

SAISIR EN PARTENARIAT AVEC LE RÉSEAU

SAISIR EN PARTENARIAT AVEC LE RÉSEAU FICHE II AU TONO MIE EN PARTENARIAT AVEC LE RÉSEAU MINEUR ISOLÉ ÉTRANGER SAISIR Le/ DES ENFANTS 1. A. LE La RôLE protection DU/ DE s LA mineur e s JUGE DES ENFANTS : mission DANS confiée LA PROTECTION

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION 2016 / associations Loi du 1 er juillet 1901, relative au contrat d association

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION 2016 / associations Loi du 1 er juillet 1901, relative au contrat d association DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION 2016 / ssocitions Loi du 1 er juillet 1901, reltive u contrt d ssocition Nom de l ssocition : Dte limite de retour des dossiers / 31 jnvier 2016 Pr courrier : Mirie de

Plus en détail

demande de titre de séjour EN PARTENARIAT AVEC LE RÉSEAU INTRODUCTION B. Les jeunes arrivé e s avant 16 ans jeunes pris en charge entre 16 et 18 ans

demande de titre de séjour EN PARTENARIAT AVEC LE RÉSEAU INTRODUCTION B. Les jeunes arrivé e s avant 16 ans jeunes pris en charge entre 16 et 18 ans FICHE IX AU TONO MIE EN PARTENARIAT AVEC LE RÉSEAU MINEUR ISOLÉ ÉTRANGER man séjr INTRODUCTION 1. A. QUEL Qui DROIT obtir AU SÉJOUR nationalité À LA MAJORITÉ françai B. s arrivé e s avant 16 ans C. D.

Plus en détail

AUTORITÉ PARENTALE, TUTELLE DE REPRÉSENTATION LÉGALE EN PARTENARIAT AVEC LE RÉSEAU

AUTORITÉ PARENTALE, TUTELLE DE REPRÉSENTATION LÉGALE EN PARTENARIAT AVEC LE RÉSEAU FICHE V AU TONO MIE EN PARTENARIAT AVEC LE RÉSEAU MINEUR ISOLÉ ÉTRANGER AUTORITÉ PARENTALE, TUTELLE, REPRÉSENTATION LÉGALE 1. A. PRINCIPES Incapacité GÉNÉRAUX B. La représtation juridi s s C. Actes non-

Plus en détail

Je valorise mes déchets verts, ça change tout!

Je valorise mes déchets verts, ça change tout! Je valorise mes déchs verts, Statuts d association loi 1901 : (Modè Maison Jesse s Sports Bragne) Mise gar : s gage adapter présts statuts son contexte propre, vérifier ur conformité léga. TITRE I : OBJET

Plus en détail

Lancement d u site Internet

Lancement d u site Internet Lncement d u site Internet d u S M E T O M - G E E O D E www.smetom-geeode.fr Votre contct presse Erwn GUILLERON, chrgé de communiction SMETOM-GEEODE - 14 rue l Mirie - 77160 Poigny Tél : 01.64.00.26.45

Plus en détail

Les Dossiers Du Mois. 006 Janvier 2013

Les Dossiers Du Mois. 006 Janvier 2013 Les Dossiers Du Mois No. 006 Jnvier 2013 DÉVELOPPEMENT DE LA POLICE NATIONALE D'HAÏTI: cp sur 2016 Le Gouvernement hïtien doté s police ntionle d'un pln quinquennl de développement pour l période 2012-2016.

Plus en détail

uanacia pour le trimestre terminé le 31 décembre 2013

uanacia pour le trimestre terminé le 31 décembre 2013 * I1 # Office ntionl Ntionl Energy Bord Rpport finncier trimestriel Compte rendu soulignnt les résultts, les risques et les chngements importnts qunt u fonctionnement, u personnel et ux progrmmes Introduction

Plus en détail

Sociétés scientifiques de soins (AFG)

Sociétés scientifiques de soins (AFG) Schweizerischer Verein für Pflegewissenschft Assocition Suisse pour les sciences infirmières Swiss Assocition for Nursing Science Sociétés scientifiques de soins (AFG) REGLEMENT DES SOCIETES SCIENTIFIQUES

Plus en détail

Outils de calcul pour la 3 ème

Outils de calcul pour la 3 ème Chpitre I Outils de clcul pour l Ce que nous connissons déjà :! Opértions sur les décimux, les reltifs et les quotients. Puissnces de dix. Nottions scientifiques. Clcul littérl simple. Objectifs de ce

Plus en détail

D é ce m b re 2 01 0 L e ttr e d 'i n fo r m a t i o n n 2 2 E d i to r i al L a f r o n ti è r e so c i ale L a p r i s e d e c o n s c i e n c e d e s e n tr e p r i s e s e n m a ti è re D e s e xa

Plus en détail

Mon. Coordinomètre. a Nom... a Régionale... ...

Mon. Coordinomètre. a Nom... a Régionale... ... Mon Coordinomètre Nom.................................................................................................................................................... Régionle..........................................................................

Plus en détail

Le Club. L innovation? C est un état d esprit! UNE INITIATIVE

Le Club. L innovation? C est un état d esprit! UNE INITIATIVE Le Club Une idée Réunir une dizine d cteurs de l industrie immobilière utour d une idée simple : et si nous échngions sur le thème «innovtion & immobilier»? Le think tnk «innovtion & immobilier» est né

Plus en détail

Dossier de demande de subvention

Dossier de demande de subvention Assocition Demnde de subvention n 12156*01 Loi du 1 er juillet 1901 reltive u contrt d ssocition Dossier de demnde de subvention Vous trouverez dns ce dossier tout ce dont vous vez besoin pour étblir votre

Plus en détail

Statuts ASF Association Suisse Feldenkrais

Statuts ASF Association Suisse Feldenkrais Sttuts ASF Assocition Suisse Feldenkris Contenu Pge I. Nom, siège, ojectif et missions 1 Nom et siège 2 2 Ojectif 2 3 Missions 2 II. Memres 4 Modes d ffilition 3 5 Droits et oligtions des memres 3 6 Adhésion

Plus en détail

Notre application permet la lecture des codes et la consultation des fiches sans introuvable, ce qui la rend inutilisable.

Notre application permet la lecture des codes et la consultation des fiches sans introuvable, ce qui la rend inutilisable. SINCERATION ACTUEL Pr U réctes vs vie s vies, compliqut l e s principa Seu Particulièremt ls Cos con primdia rivemt effica Co où,d tel man auc pré-res ni auce concteur ignt dépd étéfmation ncées pr s commt

Plus en détail

Les langages de programmations.

Les langages de programmations. Communiction technique: L utomte progrmmle industriel (les lngges) Leçon Les lngges de progrmmtions. Introduction : L écriture d un progrmme consiste à créer une liste d instructions permettnt l exécution

Plus en détail

Strasbourg, 12 novembre 2013 (projet) T-CY (2013) 26. Comité de la Convention Cybercriminalité (T-CY)

Strasbourg, 12 novembre 2013 (projet) T-CY (2013) 26. Comité de la Convention Cybercriminalité (T-CY) www.coe.int/tcy Strsourg, 12 novemre 2013 (projet) T-CY (2013) 26 Comité de l Convention Cyercriminlité (T-CY) Note d orienttion n 8 du T-CY Otention, dns le cdre d une enquête pénle, de données reltives

Plus en détail

- Phénoméne aérospatial non identifié ( 0.V.N.I )

- Phénoméne aérospatial non identifié ( 0.V.N.I ) ENQUETE PRELIMINAIRE ANALYSE ET REFEREWCES : Phénoméne érosptil non identifié ( 0VNI ) B8E 25400 DEF/GEND/OE/DOlRENS du 28/9/1992 Nous soussigné : M D L chef J S, OPJ djoint u commndnt de l brigde en résidence

Plus en détail

Chapitre 3 Dérivées et Primitives

Chapitre 3 Dérivées et Primitives Cours de Mthémtiques Clsse de Terminle STI - Chpitre : Dérivées et Primitives Chpitre Dérivées et Primitives A) Rppels de première et compléments ) Dérivées usuelles Fonction définie sur Fonction f() =

Plus en détail

ARRANGEMENT EUROPÉEN POUR LA PROTECTION DES ÉMISSIONS DE TÉLÉVISION

ARRANGEMENT EUROPÉEN POUR LA PROTECTION DES ÉMISSIONS DE TÉLÉVISION Série des Trités européens - n 34 ARRANGEMENT EUROPÉEN POUR LA PROTECTION DES ÉMISSIONS DE TÉLÉVISION Strsourg, 22.VI.1960 Texte révisé conformément ux dispositions du Protocole (STE n 54), entré en vigueur

Plus en détail

P hotographies aériennes. Photographies aériennes actuelles. La BD ORTHO de l IGN. Les photographies «satellitales»

P hotographies aériennes. Photographies aériennes actuelles. La BD ORTHO de l IGN. Les photographies «satellitales» P hotogrphies ériennes Pr rpport ux crtes, les photogrphies ériennes pportent deux vntges mjeurs : leur mise à jour est eucoup plus fréquente ; leur possiilité d nlyse est ien supérieure : on distingue

Plus en détail

jeux se font à le Hasbro du mise sur sa logistiqu: pour passer en douceur possible ce sources

jeux se font à le Hasbro du mise sur sa logistiqu: pour passer en douceur possible ce sources :' SOLUTIONS tout * 00 * Un 000 0 4 n 2 mondil contournb: Pour D' bord nnée offre 0 non Et surtout n chète git chète sources ctivité règ mîtriser Si plus jous presttires nnée L' optimistion se:'clits respectivemt

Plus en détail

OLYMPIADES ACADEMIQUES DE MATHEMATIQUES 2011 ACADEMIE DE BESANÇON

OLYMPIADES ACADEMIQUES DE MATHEMATIQUES 2011 ACADEMIE DE BESANÇON OLYMPIADES ACADEMIQUES DE MATHEMATIQUES 2011 ACADEMIE DE BESANÇON Durée : 4 heures Les clcultrices sont utorisées. Le sujet comprend qutre exercices indépendnts qui peuvent être trités dns l'ordre que

Plus en détail

OUVERTURE DU MARCHÉ DOMESTIQUE ESPAGNOL DANS LE CADRE DE LA LIBÉRALISATION. (Note présenté par l Espagne)

OUVERTURE DU MARCHÉ DOMESTIQUE ESPAGNOL DANS LE CADRE DE LA LIBÉRALISATION. (Note présenté par l Espagne) Février 2003 Anglis et frnçis seulement OUVERTURE DU MARCHÉ DOMESTIQUE ESPAGNOL DANS LE CADRE DE LA LIBÉRALISATION (Note présenté pr l Espgne) 1. INTRODUCTION 1.1 Les principles crctéristiques géogrphiques

Plus en détail

Les tendances pour 2009

Les tendances pour 2009 À ube À e relève Dif heure Aujour Quels s ont venir utisb bre e imposer notmment s peu ccès ces dns vit montée rniè reconversion cdrece Pourtnt De mi À sionnels nismes emplois méliorer ccompgnement existe

Plus en détail

AMETRA TRAVAIL SUR ECRAN DE VISUALISATION. Santé au travail. Guide destiné aux personnels exposés

AMETRA TRAVAIL SUR ECRAN DE VISUALISATION. Santé au travail. Guide destiné aux personnels exposés AMETRA Snté u trvil TRAVAIL SUR ECRAN DE VISUALISATION Guide destiné ux personnels exposés IMPLANTATION GÉNÉRALE Norme NF X 35-109 Les limites cceptbles du port mnuel de chrges pr une personne : Le slrié,

Plus en détail

Les entreprises sont de plus en plus nombreuses. partie de leurs services. d' une. trouvent-elles. externalîsation?

Les entreprises sont de plus en plus nombreuses. partie de leurs services. d' une. trouvent-elles. externalîsation? externlistion Les 2007 sous-tritnce Un un C' gion crétion gion équipés trouvt-els suj vocts ID Ce De Quels N on Ebs du informtions pie prévit gge Ainsi Quels vntges Les treprises sont nombreuses prtie

Plus en détail

EnsEignEmEnt supérieur PRÉPAS / BTS 2015

EnsEignEmEnt supérieur PRÉPAS / BTS 2015 Enseignement supérieur PRÉPAS / BTS 2015 Stnisls pour mbition de former les étudints à l réussite d exmens et de concours des grndes écoles de mngement ou d ingénieurs. Notre objectif est d ccompgner chque

Plus en détail

Toyota Assurances Toujours la meilleure solution

Toyota Assurances Toujours la meilleure solution Toyot Assurnces Toujours l meilleure solution De quelle ssurnce vez-vous besoin? Vous roulez déjà en Toyot ou vous ttendez s livrison. Votre voiture est neuve ou d occsion. Vous vlez les kilomètres ou

Plus en détail

TP 10 : Lois de Kepler

TP 10 : Lois de Kepler TP 10 : Lois de Kepler Objectifs : - Estimer l msse de Jupiter à prtir de l troisième loi de Kepler. - Utiliser Stellrium, un simulteur de plnétrium «photo-réel». Compétences trvillées : - Démontrer que,

Plus en détail

Pour développer votre entreprise LES LOGICIELS EN LIGNE, VOUS ALLEZ DIRE OUI!

Pour développer votre entreprise LES LOGICIELS EN LIGNE, VOUS ALLEZ DIRE OUI! Pour développer votre entreprise Gestion Commercile Gérez le cycle complet des chts (demnde de prix, fcture fournisseur), des stocks (entrée, sortie mouvement, suivi) et des ventes (devis, fcture, règlement,

Plus en détail

Avec la loi relative à la politique de santé publique d août 2004, la problématique de la santé au travail a été inscrite dans le

Avec la loi relative à la politique de santé publique d août 2004, la problématique de la santé au travail a été inscrite dans le Snté & trvil en GROUPEMENT REGIONAL DE SANTE PUBLIQUE DE PICARDIE Le constt -3 à trvers l enquête décennle snté Avec l loi reltive à l politique de snté publique d oût 4, l problémtique de l snté u trvil

Plus en détail

dans Supply Chain sortir ERP commencent à de leur carcan prise de décision en temps réel au niveau des ateliers. La nouvelle génération de solutions

dans Supply Chain sortir ERP commencent à de leur carcan prise de décision en temps réel au niveau des ateliers. La nouvelle génération de solutions dvntge informtique Suppl commct Suppl tit sortir s i Ces N dte prution : 27-01/09/2008 Périodicité : Msuel Pge : 56 SupplCh3_27_57_337pdf T : 95 % Site Web : wwwsupplchinmgzinefr Le dns invite Suppl Chin

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE Métiers de la Comptabilité et de la Gestion : "Révision comptable"

LICENCE PROFESSIONNELLE Métiers de la Comptabilité et de la Gestion : Révision comptable LICENCE PROFESSIONNELLE Métiers de l Comptbilité et de l Gestion : "Révision comptble" Photo DOSSIER DE CANDIDATURE EN LICENCE PROFESSIONNELLE Année universitire : 2015/2016 à remettre sous formt ppier

Plus en détail

Prospection électrique. Guy Marquis, EOST Strasbourg

Prospection électrique. Guy Marquis, EOST Strasbourg Prospection électrique Guy Mrquis, EOST Strsbourg Le 9 Avril 005 Chpitre Bses physiques L prospection électrique est l une des plus nciennes méthodes de prospection géophysique. S mise en oeuvre est reltivement

Plus en détail

D é ce m b re 2 0 0 7 L e ttr e d 'i n fo r m a ti o n n 1 6 E d i to r i al P o u vo i r s p r i vé s, p o u vo i r s p u b li c s P l u s i e u r s é vé n e m e n ts n o u s i n te r p e l l e n t d

Plus en détail

Deuxièmement. les. donc. des. compétences clefs. Certaines activités. suffit. penser au développement de tout un secteur de. production.

Deuxièmement. les. donc. des. compétences clefs. Certaines activités. suffit. penser au développement de tout un secteur de. production. évolution 1 ttention être ccompgne L s: rendre meur service u meur coût spécilités Dorénvnt chngement extemlistion - s - remise Certes ccompgne intéressnt Ce innovtions Invir rô rgument loclistion centre

Plus en détail

NEWS PRO ACTIV. www.activexpertise.fr. [Juillet 2015] Ce mois-ci on vous parle de. L arrêté est applicable à compter du 1er Juillet 2015.

NEWS PRO ACTIV. www.activexpertise.fr. [Juillet 2015] Ce mois-ci on vous parle de. L arrêté est applicable à compter du 1er Juillet 2015. Ce mois-ci on vous prle de i Rpport de repérge minte : Trnsmission u Préfet obligtoire à compter du 1 er juillet 2015 Simplifiction des formlités : De bonnes nouvelles pour les entreprises de dignostic

Plus en détail

STI2D Logique binaire SIN. L' Algèbre de BOOLE

STI2D Logique binaire SIN. L' Algèbre de BOOLE L' Algère de BOOLE L'lgère de Boole est l prtie des mthémtiques, de l logique et de l'électronique qui s'intéresse ux opértions et ux fonctions sur les vriles logiques. Le nom provient de George Boole.

Plus en détail

Objectifs. Patrick Veneau. Chef de projets graphiques

Objectifs. Patrick Veneau. Chef de projets graphiques Ptrick Veneu Chef de projets grphiques Objectifs Etre ttentif à votre demnde, en fire l nlyse fin de mieux vous conseiller, Apporter des solutions réfléchies en termes de communiction, de déli et d investissement,

Plus en détail

Le Guide 2012. des logiciels et services EBP. Les 5 BONNES RAISONS DE VOUS ÉQUIPER

Le Guide 2012. des logiciels et services EBP. Les 5 BONNES RAISONS DE VOUS ÉQUIPER Les 5 BONNES RAISONS DE VOUS ÉQUIPER 1. Vous en êtes cpble. 2. C est efficce et vous llez ggner du temps chque jour. 3. Cel fit vendre : vlorisez votre entreprise pr vos documents. 4. C est profitble :

Plus en détail

tuv attirer fidéliser .es meilleurs nfi les entreprises ital hum fallait rernotiver les fhrces en

tuv attirer fidéliser .es meilleurs nfi les entreprises ital hum fallait rernotiver les fhrces en ' i' e ' u fâ u ie ti quête euros uxls ne git Ané cvit inctive grr jouter motivti structures remr in 2 N dte pruti : 124-01/09/ Périodicité : Msuel Pge : 67 MrkingMgzi_124_67_15pdf T : 85 % Site Web :

Plus en détail

Le premier journal en ligne de l Essonne

Le premier journal en ligne de l Essonne Présenttion du journl / Trifs essonneinfo.fr Le premier journl en ligne de l Essonne POLITIQUE SOCIÉTÉ SPORT CULTURE CITY GUIDE INSERTIONS PUBLICITAIRES 2 0 1 4 > 2 0 1 5 EN 2011, ESSONNE INFO A PUBLIÉ

Plus en détail

Le manuel d utilisation du jeu Rody & Mastico II

Le manuel d utilisation du jeu Rody & Mastico II Le mnuel d utilistion du jeu Rody & Mstico II Mnuel rélisé pr : Fredo_L Site web : http://www.lnkhor.net E-mil : fred@lnkhor.net Remrque : les erreurs du mnuel d origine ont volontirement étient reproduites

Plus en détail

contrats avec d produits qui virage, pas de pour fixer sa qui prévient que seront au moins 2006 voire ,54 sur son Batiretraite La Mutualité le d'

contrats avec d produits qui virage, pas de pour fixer sa qui prévient que seront au moins 2006 voire ,54 sur son Batiretraite La Mutualité le d' mjorité n vingt Ses long fut loi ttdre nnée Mis s supprimes s mesure être est c' luxe es 6 el nnée délicte rémértion mis nos provisions fin bi préprer ses rmts 8 qui nnonce égux ceux s treprises jours

Plus en détail

6 apprentissages supplémentaires

6 apprentissages supplémentaires 6 pprentissges supplémentires pour être polybâtisseur étnchéité couverture construction de fçdes Construction d échfudges systèmes de protection solire Ferblntier T crrière! Polybâtisseur des métiers vec

Plus en détail

Votre Image au travers de vos éditions Clients

Votre Image au travers de vos éditions Clients Votre Imge u trvers de vos éditions Clients Nos prtenires: LOGITAS SA est un tiers de confince, prtenire des éditeurs de logiciels et des utilisteurs pour l conception, le contrôle et l conservtion de

Plus en détail

Réalisation de sites Internet PME & Grandes entreprises Offre Premium. Etude du projet. Webdesign. Intégration HTML. Développement.

Réalisation de sites Internet PME & Grandes entreprises Offre Premium. Etude du projet. Webdesign. Intégration HTML. Développement. Rélistion de sites Internet PME & Grndes entreprises Offre Premium Etude du projet Réunions de trvil et étude personnlisée de votre projet Définition d une strtégie de pré-référencement Webdesign Définition

Plus en détail

Chimie Avancement d une réaction chimique Chap.8

Chimie Avancement d une réaction chimique Chap.8 ère S Thème : Couleurs et imges TP n 6 Chimie Avncement d une réction chimique Chp.8 Notions et contenus Réction chimique réctif limitnt stœchiométrie notion d vncement Compétences eigiles Identifier le

Plus en détail

Chapitre 7. Primitives et Intégrales. 7.1 Primitive d une fonction. 7.2 Propriétés des primitives. 7.3 Intégrale définie ou Intégrale de Riemannn)

Chapitre 7. Primitives et Intégrales. 7.1 Primitive d une fonction. 7.2 Propriétés des primitives. 7.3 Intégrale définie ou Intégrale de Riemannn) Chpitre 7 Primitives et Intégrles 7. Primitive d une fonction Soit f une fonction définie sur un intervlle K de R. On ppelle primitive de f, une fonction F dont l dérivée est f : F (x) = f(x). On note

Plus en détail

Ecole Normale Supérieure de Cachan 61 avenue du président Wilson 94230 CACHAN. Concours d admission en 3 ème année Informatique.

Ecole Normale Supérieure de Cachan 61 avenue du président Wilson 94230 CACHAN. Concours d admission en 3 ème année Informatique. C39211 Ecole Normle Supérieure de Cchn 61 venue du président Wilson 94230 CACHAN Concours d dmission en 3 ème nnée Informtique Session 2009 INFORMATIQUE 1 Durée : 5 heures «Aucun document n est utorisé»

Plus en détail

Les troubles d apprentissage

Les troubles d apprentissage Histoire de Lynn Lynn est une enfnt de 10 ns qui ime fire du sport et psser du temps vec ses mies. C est une élève moyenne, qui obtient des B dns toutes les mtières, à prt les mthémtiques Les mthémtiques

Plus en détail

11-575BRN 2015-01-27. A-080 Plan d'implantation. www.tla-architectes.com. t: 450.473.9949 f: 450.473.9903 e: inforn@tla-architectes.

11-575BRN 2015-01-27. A-080 Plan d'implantation. www.tla-architectes.com. t: 450.473.9949 f: 450.473.9903 e: inforn@tla-architectes. Remplacement portes et fenêtres 09 & rue Bélanger, Ste-Thérèse, Québec -BRN 0-0- Émission pour Soumission Table s matières -00 Légen -080 Plan d'implantation 09 rue Bélanger -00 Plan rez chaussée - proposé

Plus en détail

tarifs CONTACTS Jean Patrice BASSANO Contacts Directeur Régional Grand Sud

tarifs CONTACTS Jean Patrice BASSANO Contacts Directeur Régional Grand Sud tarifs 2015 201 CONTACTS Marc BRUNSTEIN Directeur général au développemt commercial tél. : 01 9 22 7 9 I port. : 06 82 00 1 80 e-mail : eric.trehel@comediance.fr Serge CANTÓ Directeur Publicité tél. :

Plus en détail

L insécurité alimentaire dans les ménages québécois : mise à jour et évolution de 2005 à 2012

L insécurité alimentaire dans les ménages québécois : mise à jour et évolution de 2005 à 2012 institut ntional de snté publique du québec SURVEILLANCE DES hbitudes de vie Numéro 4 L insécurité limentire dns les ménges québécois : mise à jour et évolution de 2005 à 2012 Fits sillnts Au Québec, en

Plus en détail

Les meilleurs magazines de Suisse pour l automobile et la moto

Les meilleurs magazines de Suisse pour l automobile et la moto Les meilleurs mgzines de Suisse pour l utomobile et l moto Données médis 2014 Données médis 2014 Mobilité. Fscintion. Vleur d usge. Les mgzines et portils Internet de Motorpresse (Schweiz) AG sont d une

Plus en détail

Organisation des Nations Unies pour le développement industriel

Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Organisation s Nations Unies pour le développemt industriel Distr. générale 5 juin 205 Français Original: anglais Conseil du développemt industriel Quarante-troisième session Vine, 23-25 juin 205 Point

Plus en détail

Relations binaires. Table des matières. Marc SAGE. 18 octobre 2007. 1 Amuse gueule 2. 2 Combinatoire dans les quotients 2. 3 Problème d extréma 3

Relations binaires. Table des matières. Marc SAGE. 18 octobre 2007. 1 Amuse gueule 2. 2 Combinatoire dans les quotients 2. 3 Problème d extréma 3 Reltions binires Mrc SAGE 8 octobre 007 Tble des mtières Amuse gueule Combintoire dns les quotients 3 Problème d extrém 3 4 Un théorème de point xe 3 5 Sur l conjugisons dns R 3 6 Sur les corps totlement

Plus en détail

BILAN DE LA CONCERTATION PUBLIQUE

BILAN DE LA CONCERTATION PUBLIQUE AMÉNAGEMENT DE LA PORTE DE GESVRES AUTOROUTE A11 PÉRIPHÉRIQUE NANTAIS CONCERTATION PUBLIQUE VOTRE AVIS COMPTE! BILAN DE LA CONCERTATION PUBLIQUE SOMMAIRE 1 L objet de l concerttion publique 2 L nnonce

Plus en détail

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T

Plus en détail

Chapitre 11 : L inductance

Chapitre 11 : L inductance Chpitre : inductnce Exercices E. On donne A πr 4π 4 metn N 8 spires/m. () Selon l exemple., µ n A 4π 7 (8) 4π 4 (,5) 5 µh (b) À prtir de l éqution.4, on trouve ξ ξ 4 3 5 6 6,3 A/s E. On donne A πr,5π 4

Plus en détail

WEBDOC DEMANDE D ASSURANCE SOCIALE EN CAS DE FAILLITE OU DE CESSATION FORCÉE

WEBDOC DEMANDE D ASSURANCE SOCIALE EN CAS DE FAILLITE OU DE CESSATION FORCÉE WEBDOC DEMANDE D ASSURANCE SOCIALE EN CAS DE FAILLITE OU DE CESSATION FORCÉE FORMULAIRE À RENVOYER PAR RECOMMANDÉ À : ACERTA CAS, BP 24000, 1000 Bruxelles (Centre de Monnie) Cse destinée à Acert Dte de

Plus en détail

Le Plan de déplacementsd. au Cœur de la des Entreprises. taillée e de mise en œuvre d un d P.D.E. ou comment donner du sens à vos déplacements

Le Plan de déplacementsd. au Cœur de la des Entreprises. taillée e de mise en œuvre d un d P.D.E. ou comment donner du sens à vos déplacements Le Pn dépcemtsd au Cœur Stratégie s Entreprises détailld taillée e d d P.D.E. 25 janvier 2006 Documt 7ème SS libre d utilisation sous réserve d citer source ou commt donner ss vos dépcemts Mise d P.D.E

Plus en détail

Le Le Financement Mutuel entre les Entreprises des Pays de la la Loire

Le Le Financement Mutuel entre les Entreprises des Pays de la la Loire Dossier presse 27 mai 2013 Mutuel tre Entreprises s Loire Mutuel tre Entreprises s Loire Société anonyme coopérative M, 29 avril 2013 à capital variab Institut Automobi M Technoc s 24H, Chemin bœufs Société

Plus en détail

LITE-FLOOR. Dalles de sol et marches d escalier. Information technique

LITE-FLOOR. Dalles de sol et marches d escalier. Information technique LITE-FLOOR Dlles de sol et mrches d esclier Informtion technique Recommndtions pour le clcul et l pose de LITE-FLOOR Générlités Cette rochure reprend les règles de se à respecter pour grntir l rélistion

Plus en détail

Intégration. Rappels. Définition 3. Soit I un intervalle réel et f : I E. On dit que F : I E est. f(x) f(a) x a

Intégration. Rappels. Définition 3. Soit I un intervalle réel et f : I E. On dit que F : I E est. f(x) f(a) x a Intégrtion Les fonctions considérées ci-dessous sont des fonctions définies sur un intervlle réel I, à vleurs réelles ou complees ou, plus générlement, à vleurs dns un espce vectoriel normé de dimension

Plus en détail

Pour développer votre entreprise. Compta LES LOGICIELS EN LIGNE, VOUS ALLEZ DIRE OUI!

Pour développer votre entreprise. Compta LES LOGICIELS EN LIGNE, VOUS ALLEZ DIRE OUI! Pour développer votre entreprise Compt Avec EBP Compt, vous ssurez le suivi de l ensemble de vos opértions et exploitez les données les plus complexes en toute sécurité. Toutes les fonctionnlités essentielles

Plus en détail

Cours de mathématiques. Chapitre 12 : Calcul Intégral

Cours de mathématiques. Chapitre 12 : Calcul Intégral Cours de mthémtiques Terminle S1 Chpitre 12 : Clcul Intégrl Année scolire 2008-2009 mise à jour 5 mi 2009 Fig. 1 Henri-Léon Leesgue et Bernhrd Riemnn n les confond prfois 1 Tle des mtières I Chpitre 12

Plus en détail

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions Université Joseph Fourier UE MAT 127 Mthémtiques nnée 2009-2010 Chpitre 2 Le prolème de l unicité des solutions 1 Le prolème et quelques réponses : 1.1 Un exemple Montrer que l éqution différentielle :

Plus en détail

edatenq est une application qui permet aux entreprises de compléter et d'envoyer leurs déclarations statistiques par internet.

edatenq est une application qui permet aux entreprises de compléter et d'envoyer leurs déclarations statistiques par internet. Sttistique mensuelle tourisme et hôtellerie Introduction edatenq est une ppliction qui permet ux entreprises de compléter et d'envoyer leurs déclrtions sttistiques pr internet. Il s'git d'une ppliction

Plus en détail

Correction de l épreuve CCP 2001 PSI Maths 2 PREMIÈRE PARTIE ) (

Correction de l épreuve CCP 2001 PSI Maths 2 PREMIÈRE PARTIE ) ( Correction de l épreuve CCP PSI Mths PREMIÈRE PARTIE I- Soit t u voisinge de, t Alors ϕt t s = ϕt ρt s ρs Pr hypothèse, l fonction ϕt ϕt est lorsque t, il en est donc de même de ρt s ρt s ρs cr ρ s est

Plus en détail

Rapport. sur la situation en matière de développement durable du Conseil général de l Isère

Rapport. sur la situation en matière de développement durable du Conseil général de l Isère Rpport sur l sitution en mtière de développement durble du Conseil générl de l Isère 2013 Sommire > Edito...3 > Les politiques développées pr le Conseil générl de l Isère... 4 > L gestion durble des finnces

Plus en détail

CALENDRIER DES ACTIONS DE FORMATION Le 25/09/2015

CALENDRIER DES ACTIONS DE FORMATION Le 25/09/2015 CCOMPGNEM VE : DIPLOMES DU MINISTERES DES FFIRES SNITIRES ET SOCILES IDE SOIGNNT UXILIIRE DE VIE SOCILE IDE MEDICO PSYCHOLOGIQUE UXILIIRE DE PUERICULTURE EDUCTEURS JEUNES ENFNTS CCOMPGNEM VE GROUPE DIPLOMES

Plus en détail

La ville du futur. securitaire. N et date de parution : 1455-28/11/2008 Diffusion : 35509. Page : 26

La ville du futur. securitaire. N et date de parution : 1455-28/11/2008 Diffusion : 35509. Page : 26 forte silge s concepts futur en e urbnisme il fut Ce vitrine fit vil scription Ptrice Songdo Dongtn ux N dte prution : 1455-28/11/2008 Pge : 26 Périodicité : Hebdomdire Til : 75 % LeNouvelEco_1455_26_6pdf

Plus en détail

PROCEDURE DE SOUSCRIPTION SPIRICA ALPHA SOLIS. Pour souscrire un contrat d assurance vie SPIRICA Alpha Solis, suivez le mode d'emploi ci dessous :

PROCEDURE DE SOUSCRIPTION SPIRICA ALPHA SOLIS. Pour souscrire un contrat d assurance vie SPIRICA Alpha Solis, suivez le mode d'emploi ci dessous : PROCEDURE DE SOUSCRIPTION SPIRICA ALPHA SOLIS Pour souscrire un contrt d ssurnce vie SPIRICA Alph Solis, suivez le mode d'emploi ci dessous : Le dossier de souscription Complétez et signez le bulletin

Plus en détail

INJAD SANS FRONTIÈRE

INJAD SANS FRONTIÈRE Proit d assurance distribué Attijariwafa bank Europe - Succursa Belgique - 128, bvard Mrice Lemmonier, 1000 Bruxel - Swift WAFABEBB - TVA BE 0884.276.150 BTW. RPM BRUXELLES - RPR BRUSSEL Société crtage

Plus en détail

Document créé le 28 novembre 2013 Lien vers la dernière mise à jour de ce document Lien vers les exercices de ce chapitre

Document créé le 28 novembre 2013 Lien vers la dernière mise à jour de ce document Lien vers les exercices de ce chapitre Document créé le 28 novembre 2013 Lien vers l dernière mise à jour de ce document Lien vers les exercices de ce chpitre Chpitre 20 Intégrtion Sommire 20.1 Continuité uniforme.................................

Plus en détail

2. Formules d addition.

2. Formules d addition. IX. Trigonométrie 1. Rppels 1.1 Définitions : Dns le cercle trigonométrique C ( O, 1 ), si nous fixons un point P correspondnt à un ngle d mplitude nous vons défini : = bscisse du point P sin = ordonnée

Plus en détail

PLAN LOCAL DE DÉPLACEMENTS PLAN MARCHE. L essentiel sur le. et le. de Plaine Commune AVEC PLAINE COMMUNE, LES DÉPLACEMENTS DE DEMAIN SONT EN MARCHE

PLAN LOCAL DE DÉPLACEMENTS PLAN MARCHE. L essentiel sur le. et le. de Plaine Commune AVEC PLAINE COMMUNE, LES DÉPLACEMENTS DE DEMAIN SONT EN MARCHE L essentiel sur le PLAN LOCAL DE DÉPLACEENTS et le PLAN ARCHE de Pline Commune AVEC PLAINE COUNE, LES DÉPLACEENTS DE DEAIN SONT EN ARCHE Se déplcer ujourd hui et demin sur le territoire de Pline Commune

Plus en détail

authenticité STIMULATION Luxe rêve ENQUTE but une opération incentive est de marquer

authenticité STIMULATION Luxe rêve ENQUTE but une opération incentive est de marquer N dte prution - 4/09/008 Pge 5 Voygesdffir 5_340pdf T 90 % Site Web http//wwwvoyges-d-ffirescom ENQUTE STIMULTION Luxe rêve uthenticité but Si opértion incentive est mrquer s esprits progrmme ne se conçoit

Plus en détail

portée de tous personnalisables par avion est issu

portée de tous personnalisables par avion est issu industrie Boeing Ltécoère Airbus début Fdée Embrer Sint-Exupér s Et s offert Dssult gi sur vu jr Frn du origine s régi lustrèrent lgue Embrer s Guum 31 permtnt Flc Autnt impntti 380 Product cblâge Airbus

Plus en détail

Théorème de Poincaré - Formule de Green-Riemann

Théorème de Poincaré - Formule de Green-Riemann Chpitre 11 Théorème de Poincré - Formule de Green-Riemnn Ce chpitre s inscrit dns l continuité du précédent. On vu à l proposition 1.16 que les formes différentielles sont bien plus grébles à mnipuler

Plus en détail

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan Le premier visage fait le dernier voyage Amir Hassan 3 e prix Je me souviens de mon père quand j étais petite. Il me parlait toujours de la Palestine, il disait : «C est un pays volé par des occupants

Plus en détail

12Planet ConferenceServer

12Planet ConferenceServer Présenttion solution 12Plnet ConferenceServer Orgniser des conférences, débts ou interviews en temps réel sur le Web ou sur votre Intrnet ConferenceServer principles fonctionnlités Fonction de modértion

Plus en détail

un territoire d exception

un territoire d exception Préservons un territoire d exception Une chrte de bonnes prtiques vec les cteurs du tourisme pour l préservtion des gorges de l Aveyron, des cusses proches et de l vllée de l Vère Réseu Ntur 2000, site

Plus en détail

2.1 Comment implanter en C un reconnaisseur de mots? Aut2 q 0 q 1

2.1 Comment implanter en C un reconnaisseur de mots? Aut2 q 0 q 1 Lngges Automtes Non-déterminisme Grmmires Attiuées et Génértives Expressions régulières Correction Prtielle de Progrmmes Ceci n'est ps un cours de Lngge C++ 2.1 Comment implnter en C un reconnisseur de

Plus en détail

PREPARER UNE INTERVENTION

PREPARER UNE INTERVENTION PREPARER UNE INTERVENTION MAINTENANCE INDUSTRIELLE Niveu IV 2006 CAFOC - GIP de l cdémie de Lyon - 39, rue Pierre Bizet - CP201-69336 Lyon cedex 09 04 72 80 51 53-04 78 47 27 11 - gipl-cfoc@c-lyon.fr PREPARER

Plus en détail

Techniques d analyse de circuits

Techniques d analyse de circuits Chpitre 3 Tehniques d nlyse de iruits Ce hpitre présente différentes méthodes d nlyse de iruits. Ces méthodes permettent de simplifier l nlyse de iruits ontennt plusieurs éléments. Bien qu on peut résoudre

Plus en détail

Poids des Leviers Payants

Poids des Leviers Payants 2011 Poids s viers Payants Indicateurs Clés site (source Econda) Taux Visites Commans CA Généré rebond Taux conion 427 370 15,00% 13973 205 143 3,27% Sources Trafic (source Econda) Accès Direct Sites référts

Plus en détail

révention CAISSE GÉNÉRALE DE SÉCURITÉ SOCIALE DE LA RÉUNION

révention CAISSE GÉNÉRALE DE SÉCURITÉ SOCIALE DE LA RÉUNION mission révention CAISSE GÉNÉRALE DE SÉCURITÉ SOCIALE DE LA RÉUNION PRÉ VENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS Revue trimestrielle - Éditée pr l CGSS de L Réunion - septembre 2011 - Numéro 54 Avec l prévention,

Plus en détail

C.A.E.S.C Questions juridiques

C.A.E.S.C Questions juridiques C.A.E.S.C Questions juridiques Clu: DOMVAST CANIN CLUB Mettre votre réponse dns le crré situé en fce de chque question, près voir imprimé le document. 1. L identifiction pr implnt électronique ou ttouge

Plus en détail

Le profil des INSTITUTIONNELLE GESTION. finance Focus. l' interne

Le profil des INSTITUTIONNELLE GESTION. finance Focus. l' interne ssurnce institutionnels tndis 26 Un voir interne N dte prution : 21-23/03/2009 Pge : 24 Périodicité : Hebdomdire T : 90 % OptionFinnce_21_24_8pdf 4352 cm2 treprise finnce Focus GESTION INSTITUTIONNELLE

Plus en détail

STRUCTURE CRISTALLINE THEORIE DES RESEAUX DE BRAVAIS

STRUCTURE CRISTALLINE THEORIE DES RESEAUX DE BRAVAIS CHAPITRE 1 STRUCTURE CRISTALLINE THEORIE DES RESEAUX DE BRAVAIS Objectifs Comme les liquides et les gz, les solides jouent un rôle très importnt en chimie. Or l pluprt des solides sont des solides cristllins.

Plus en détail

Transfert. Logistique. Stockage. Archivage

Transfert. Logistique. Stockage. Archivage Trnsfert Logistique Stockge Archivge Trnsfert, logistique, stockge Pour fire fce ux nouveux enjeux, il est importnt de pouvoir compter sur l'expertise d'un spéciliste impliqué à vos côtés, en toute confince.

Plus en détail

Menu outils de navigation mennavi.htm

Menu outils de navigation mennavi.htm Pge de lncement index.htm Voici l représenttion schémtique de l structure du site Wllonie, toutes les crtes en mins... Pge d ccueil win.htm nevs générl menwin.htm À propos de l structure des données :

Plus en détail

Economic Research. Grandes tendances Chances et risques pour les PME Thème principal 2011: l innovation

Economic Research. Grandes tendances Chances et risques pour les PME Thème principal 2011: l innovation Economic Research Grans tdances Chances riss Thème principal 2011: l innovation Impressum Editeur Martin Neff, responsab Economic Research, Credit Suisse Ulibergstrasse 231, CH-8070 Zurich Contact branch.economicresearch@credit-suisse.com

Plus en détail

Chapitre 2. LA BATTERIE

Chapitre 2. LA BATTERIE Chpir 2 LA BATTERIE 21 Fi : Priip d l bri Lrq l plg dx l d éx différ d b id bi d r élriq L bri élriq d vir pr rôl d lr d rir l r élriq D ièr géérl, bri liq i x br d 12 vl ié d 6 élé d 2 vl é éri + - Bri

Plus en détail

Guide d'utilisation Easy Interactive Tools Ver. 2

Guide d'utilisation Easy Interactive Tools Ver. 2 Guide d'utilistion Esy Interctive Tools Ver. 2 Guide d'utilistion Esy Interctive Tools Ver.2 Présenttion de Esy Interctive Tools 3 Crctéristiques Fonction de dessin Vous pouvez utiliser Esy Interctive

Plus en détail

Guide des bonnes pratiques

Guide des bonnes pratiques Livret 3 MINISTÈRE DE LA RÉFORME DE L'ÉTAT, DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE 3 Guide des bonnes prtiques OUTILS DE LA GRH Guide des bonnes prtiques Tble des mtières 1. Introduction p.

Plus en détail