Approche pratique de la planification de la retraite

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Approche pratique de la planification de la retraite"

Transcription

1 Approche pratique de la planification de la retraite Sean M. Hennessey Il est très difficile de se préparer à une étape comme la retraite. C est que beaucoup préféreraient ou doivent dépenser leur argent tout de suite. On se dit : «Pourquoi économiser de l argent que je ne pourrai pas dépenser pendant 30, 40 ou même 50 ans. Je pourrai toujours épargner pour la retraite plus tard.» Les pages qui suivent présentent un modèle de préparation de la retraite qui illustre l importance d une planification active de la retraite dès le plus jeune âge possible. Un grand nombre de notions importantes qui sont liées à la planification de la retraite sont abordées. Importance de la planification de la retraite La planification de la retraite est l une des tâches les plus importantes, mais aussi les plus difficiles pour l individu ou le ménage. D après les chiffres de récents sondages, la vaste majorité des Canadiens souhaitent prendre leur retraite avant l âge de 65 ans, mais ceux qui ont dressé un plan détaillé qui leur permettra de réaliser leur rêve ne représentent qu une infime minorité. Ainsi, d après des sondages récents, plus de 85 % des répondants estiment que l épargne en vue de la retraite est un objectif important, mais près de la moitié des répondants n ont jamais cotisé à un REER et les deux tiers n ont pas mis par écrit un plan de retraite en bonne et due forme. Statistique Canada signale que, pour l année d imposition 2002, seulement 34 % des contribuables qui pouvaient le faire ont cotisé à un REER. La cotisation médiane n a été que de $, soit 9 % seulement des droits de cotisation. De plus, il n y a qu environ 31 % des membres de la population active qui participent à un régime de pension agréé (RPA) auquel l employeur cotise. La vaste majorité de ces travailleurs sont des employés du secteur public. Seule une faible proportion des employés du secteur privé ont un RPA. Par conséquent, même si beaucoup de Canadiens souhaitent une retraite hâtive, un grand nombre d entre eux n auront pas les moyens de la prendre, même à 65 ans, parce qu ils n auront pas les prestations de retraite voulues et que leur préparation et leur épargne ne suffiront pas. Beaucoup craignent de ne pas avoir assez d argent pour vivre à la retraite. Pour les gouvernements et les Canadiens de moins de 40 ans, ces données statistiques sont alarmantes. C est lorsque la génération de ceux qui ont aujourd hui moins de 40 ans arrivera ou sera dans ses meilleures années de gains que la génération du baby-boom, ceux qui sont nés entre 1947 et 1965, commencera à partir à la retraite. Étant donné que cette génération représente environ le tiers de la population canadienne, son départ à la retraite amorcera une diminution majeure de la population active au profit de la population des retraités. Des pressions pourraient s exercer sur le gouvernement pour qu il aide à payer la retraite des Canadiens du baby-boom qui ne l ont pas préparé activement. La planification permettrait d avoir une vie beaucoup plus facile à la retraite. Toutefois, cette planification peut être difficile, psychologiquement, surtout quand on est dans la vingtaine ou la trentaine. S il est une leçon à tirer de l expérience, cependant, c est que le temps est un allié important lorsqu on économise. Plus on prépare et applique tôt un plan de retraite, plus il est facile d en atteindre les objectifs. Ainsi, une personne de 25 ans qui veut avoir 1 million de dollars à la retraite n a qu à économiser $ par année, soit 85 $ par mois, si on suppose un rendement moyen de 12 % sur les placements financiers. Par contre, la personne de 45 ans doit économiser $ par année ou $ par mois pour atteindre le même Sean M. Hennessey Sean Hennessey est professeur à la faculté d administration des affaires de l Université de l île-du-prince- Édouard. Il enseigne dans les domaines des finances de gestion, des finances personnelles et de la gestion des placements. Il a obtenu sa maîtrise MBA de l Université McGill et décroché son doctorat à l Université Lancaster, au Royaume-Uni. M. Hennessey est coauteur de la première édition canadienne de Principles of Managerial Finance, publiée en 2003 par Pearson Education Canada. Son deuxième ouvrage, Principles of Corporate Finance, a paru en avril Il a également fait paraître plus de 25 articles dans diverses publications universitaires et destinées aux praticiens, et il a obtenu quatre bourses de recherche. En recherche, ses intérêts vont vers le contenu en information des prévisions de gains des sociétés faites par les analystes en valeurs mobilières, les répercussions des annonces des gains des sociétés sur le rendement des valeurs mobilières et la théorie et la pratique de la planification financière pour le particulier. objectif. Quand on est jeune, le temps est un allié. Si on veut vivre à l aise à la retraite, la planification est essentielle. Ceux qui pensent que l État financera leur retraite font mieux de se préparer à vivre petitement. Pour ceux qui espèrent profiter de leur retraite, la planification et une détermination précoce à économiser sont essentielles.. Notions fondamentales du modèle de planification de retraite Comme on vient de le voir, trois notions importantes sont à la base du modèle : 1. Valeur de rendement de l argent et taux de rendement réels On définit souvent la retraite ou d autres objectifs financiers en décrivant une situation financière future souhaitée. Par exemple : «Nous voulons avoir $ dans cinq ans.» Cette affirmation suppose ceci : le ménage veut avoir dans cinq ans $ en dollars d aujourd hui et non $ en dollars de la cinquième année. L inflation joue dans l analyse. Si le taux d inflation annuel moyen est de 5 % 28 JOURNAL IGF VOLUME 15, NO. 3

2 pendant la période de cinq ans, le ménage qui veut avoir $ a besoin en fait de $ dans la cinquième année, pour avoir $ en dollars d aujourd hui. On peut aussi voir les choses à l inverse : $ dans l année 5 ne vaut en fait que $ en dollars d aujourd hui. Dans une analyse à long terme comme celle de la planification de la retraite, on utilise les dollars indexés pour compenser l impact majeur de l inflation sur les valeurs finales. Lorsqu on utilise les dollars réels, on se sert d un taux de rendement réel (i r ) qui tient compte de l inflation; le calcul est le suivant : [(1 + i n ) (1 + f)] 1, où i n est le taux nominal du rendement sur les placements financiers et f le taux d inflation. Si on suppose un rendement nominal de 12 % et une inflation de 5 %, le taux de rendement réel est de 6,67 %. 2. Source des fonds de retraite À la retraite, il y a seulement trois sources de revenu sûres : les prestations gouvernementales, les régimes de retraite et les économies personnelles. Les prestations du gouvernement comprennent le Régime de pensions du Canada (RPC), la Sécurité de la vieillesse (SV) et le supplément de revenu garanti (SRG). Le SRG n est versé qu aux personnes âgées qui n ont aucune autre source de revenu et, même si la SV est versée à tous ceux qui ont 65 ans et plus, elle est récupérée auprès des personnes âgées «riches», celles qui gagnent environ $. Quant au Régime de pensions du Canada (RPC), les réformes de 1997 qui ont porté le taux de cotisation à 9,9 % sont maintenant en place. Le RPC semble repose sur de solides assises financières et en mesure de fournir des pensions de retraite pendant une bonne partie du siècle. Malgré tout, il est sage, pour les retraités, de prévoir des revenus provenant d autres sources. Il y a deux types de régimes de retraite d employeur : à prestations déterminées et à cotisations déterminées Dans le premier cas, les prestations de retraite se calculent ainsi : (années de travail) fois (un certain pourcentage) fois (un niveau moyen de revenu). L employeur gère le capital investi et assume tous les risques liés au régime. Les prestations annuelles de retraite sont souvent indexées en Tableau 1 Modèle de planification de retraite Kim et Kim et Kim et Leslie 1 Leslie 2 Leslie 3 Période d épargne (années) Période de retraite (années) Rendement : période d épargne 10,00 % 10,00 % 11,00 % Inflation : période d épargne 3,50 % 3,50 % 3,50 % Rendement réel : période d épargne 6,28 % 6,28 % 7,246 % Rendement : période de retraite 7,50 % 7,50 % 7,50 % Inflation : période de retraite 3,50 % 3,50 % 3,50 % Rendement réel : période de retraite 3,865 % 3,865 % 3,865 % Revenu annuel nécessaire à la retraite (en dollars réels) $ $ $ Prest. de retraite est. (en dollars réels) Retraites de l État (indexées) $ $ $ Retraites privées (indexées) $ $ $ Revenu annuel à financer (en dollars réels $ $ $ Patrimoine souhaité au décès (en dollars réels) $ $ $ Avoirs nécessaires à la retraite pour : Revenu annuel (en dollars réels) $ $ $ Patrimoine (en dollars réels) $ $ $ Avoirs totaux nécessaires à la retraite $ $ $ Moins : avoirs disponibles : Avoirs actuels (en dollars réels) $ $ $ Autres retraites Non indexées 0 $ 0 $ 0 $ VC des avoirs actuels $ $ $ Plus : VA des autres retraites 0 $ 0 $ 0 $ Avoirs disponibles à la retraite $ $ $ Avoirs à financer $ $ $ Épargne annuelle (en $ réels) : fin $ $ $ Épargne annuelle (en $ réels) : début $ $ $ Épargne mensuelle (en $ réels) : fin $ $ $ Épargne annuelle réelle : fin Année $ $ $ Année $ $ $ Année $ $ $ Année $ $ $ Année $ $ $ fonction de l inflation. Dans les régimes à cotisations déterminées, l employé et l employeur versent des cotisations d un certain montant, mais, étant donné que l employé gère le capital qui s accumule, les revenus de retraite dépendent des choix de placements et de l habilité de l employé. On distingue deux types d épargne individuelle : enregistrée et non enregistrée. Les régimes enregistrés d épargneretraite (REER) permettent aux particuliers de placer un certain montant chaque année dans n importe quel type de titre financier. Le montant ainsi placé est déduit du revenu aux fins de l impôt et le produit des placements est à l abri de l impôt. Par contre, tous les montants retirés du régime sont pleinement imposés. L épargne non enregistrée, ce sont simplement des montants qui ont été gagnés mais non dépensés et qui sont investis dans des actifs réels ou dans actifs financiers. 3. Choix des placements en valeurs mobilières En planification financière, beaucoup de conseillers financiers recommandent un portefeuille diversifié qui comprend des actions ordinaires et des titres de créance, ces derniers représentant un pourcentage de plus en plus élevé au fur et à mesure qu on avance en âge. La règle empirique veut que les actions représentent 100 % moins l âge de la personne. Pendant une grande partie de la période qui précède la retraite, cependant, il y a lieu de remettre en question cette stratégie générale de placement pour deux raisons. Premièrement, étant donné que la planification de la retraite vise le long terme, les placements de retraite doivent être investis à long terme. Les recherches montrent clairement que les titres financiers fondés sur les actions ordinaires sont le mode d investissement le plus attrayant, à long terme, étant donné qu ils peuvent maximiser le rendement tout en assurant la diversification et le contrôle du risque. Par exemple, le rendement annuel moyen sur l indice de la Bourse de Toronto (TSX) entre 1938 et 2002 a été de 11,3 %, soit 4,9 % de plus que le rendement de 6,4 % obtenu sur les obligations à long terme de PRINTEMPS/ÉTÉ 2004 JOURNAL IGF 29

3 l État. Pendant cette période de 65 ans, le rendement sur l indice Standard and Poor s 500 a été de 13,6 %. Situons ces chiffres. Si, en 1938, une personne avait investi $ dans ces indices, elle aurait eu, en 2002, $ si elle avait investi dans le TSX, $ si elle avait investi dans des obligations et un montant étonnant de $ si elle avait investi dans le Standard and Poor s Deuxièmement, pour éviter le risque de vivre plus longtemps que ne dure leur capital, la plupart des gens devraient placer la majeure partie de leur portefeuille de retraite dans des actions. Cette stratégie peut sembler risquée lorsque l instabilité du rendement est la mesure du risque. À court terme, les actions ordinaires sont plus instables, mais l indice TSX n a eu un rendement négatif que pendant 17 des 65 années de la période De plus, on a enregistré des rendements positifs pendant toutes les 56 sous-périodes de dix ans de ces 65 ans. À long terme, l instabilité n est pas une grande préoccupation. Le rendement nettement plus élevé sur un portefeuille diversifié de titres compense largement le surcroît d instabilité. Pour la plupart des retraités, le vrai risque est de vivre plus longtemps que ne dure leur argent. Pour l éviter, la plupart doivent placer leur argent dans des actions de qualité s ils veulent éviter de manquer d argent avant de manquer de temps. Pour la retraite, par conséquent, il est logique d investir exclusivement dans des titres fondés sur des actions ordinaires pendant la période d épargne. À la retraite, le ménage commence à puiser dans les avoirs alors disponibles, ce qui veut dire qu une partie du portefeuille doit être convertie en titres de créance sûrs, par exemple un ensemble de bons du Trésor ou de fonds du marché monétaire, des CPG et des obligations coupons détachés. Une partie du portefeuille reste investi dans les actions, étant donné que, même à la retraite, l horizon de placement du ménage est toujours le long terme. Ainsi, le rendement nominal obtenu sur le portefeuille d investissement sera plus élevé pendant la période d épargne que pendant la période de retraite. Modèle de planification de retraite Le modèle de planification de retraite est illustré au graphique 1. On y distingue Maintenant (Temps 0) Le modèle suppose deux périodes séparées par le moment du départ à la retraite (N). Les avoirs nécessaires au moment se calculent ainsi: où : A N = avoirs nécessaires au moment N pour la retraite qui débute au moment N; R t = revenus avant impôt en dollars réels nécessaires pour chaque année t de la retraite; P t = prestations de retraite indexées avant impôt disponibles pendant chaque année t de la retraite; d = nombre d années entre l âge de la retraite et celle du décès; t = année particulière pendant la période de retraite; S d = valeur souhaitée de la succession au moment du décès; i r = taux réel de rendement gagné sur les placements en titres financiers pendant la retraite. L équation ci-dessus détermine le montant réel de revenu dont un ménage a besoin au moment de la retraite pour financer un mode de vie particulier pendant la retraite et laisser à la succession un patrimoine d un certain montant en dollars réels. Le montant à économiser pendant la période d épargne se calcule de la façon suivante: où : A 0 = avoirs disponibles pour les placements afin de financer la retraite; i r = taux réel du rendement pendant la période d épargne; S t = épargne annuelle dans chaque année de la période d épargne; N = nombre d années entre aujourd hui et la retraite; t = année particulière pendant la période d épargne. Dans ce cas, les chiffres, AN et A0 sont connus, si bien que l équation sert à calculer le montant en dollars réels des économies nécessaires pendant chaque année de la période d épargne pour financer le plan de retraite. Graphique 1. Periode d épargne A N Processus de planification de la retraite Retraite (Temps N) A N R t P t S d A O Periode de retraite Décès (d) deux périodes (épargne et retraite), séparées par le départ à la retraite au moment N. Pour ce modèle, on a besoin des données suivantes : 1. Revenu annuel nécessaire à la retraite (en dollars réels) À la retraite, l objectif du ménage est d avoir assez d argent à sa disposition pour garantir un certain niveau de revenu pendant un certain nombre d années. Ce niveau de revenu dépend du monde de vie et de la situation du ménage. Selon la règle empirique qu on emploie souvent, il faut 70 % du revenu annuel d avant la retraite. Force est de reconnaître cependant que cela peut être trop ou trop peu pour les besoins de tel ou tel ménage. 2. Âges : actuel, à la retraite, au décès Cela donne la durée des périodes d épargne et de retraite. Le premier de ces âges est connu, mais les deux autres doivent être estimés. L âge du départ à la retraite est un objectif associé au modèle. L âge au décès est établi d après l espérance de vie de chaque membre du ménage. Statistique Canada (2003) dit que l espérance de vie moyenne de l homme est de 77 ans tandis que celle de la femme est de 82 ans. Ces chiffres, majorés d une certaine marge de sécu- 30 JOURNAL IGF VOLUME 15, NO. 3

4 rité, peuvent servir dans le modèle. 3. Régimes de retraite de l État et de l employeur (en dollars réels) Les revenus provenant d un régime de retraite de l État ou de l employeur assurent une partie ou la totalité des revenus de retraite. Il est facile de calculer le montant provenant des sources gouvernementales, et ce montant est indexé à l inflation. Il est possible d estimer le montant provenant des régimes d employeur à partir des conditions du régime. Si la retraite est indexée, le montant est déduit directement du revenu annuel souhaité à la retraite de façon à calculer le montant du revenu annuel à combler au moyen de l épargne. Si la retraite n est pas indexée, il faut actualiser le montant annuel au taux nominal d investissement et calculer un montant forfaitaire au moment du départ à la retraite. Pour les jeunes ou ceux qui changent fréquemment d emploi, il peut être difficile d établir les montants de retraite. Il faut néanmoins admettre que la planification de retraite est une analyse qui porte sur le long terme et que, à n importe quel moment, il peut y avoir des erreurs. Voilà qui confirme que la planification de la retraite est une activité constante et non une activité ponctuelle qu on peut classer pour de bon. 4. Rendement nominal sur les placements pendant les périodes d épargne et de retraite et taux d inflation pendant les deux périodes Pendant la période d épargne, il est raisonnable de prévoir un taux nominal de rendement moyen d au moins 10 %. À la retraite, étant donné qu une partie des actions sont remplacés par des titres de créance, le taux nominal de rendement est ramené à, mettons, 7,5 %. Les taux d inflation au Canada ont beaucoup fluctué au cours des 25 dernières années et ont atteint en 1981 un sommet de plus de 12 %, mais, depuis 1992, ils ont été ramenés à une fourchette de 1 à 4 %. C est à ce moment qu ont été établis des taux d inflation cibles. Étant donné que tous les pays industrialisés cherchent à contenir l inflation, nombreux sont les observateurs qui pensent que les pressions inflationnistes à long terme se sont atténuées. Il semble donc raisonnable de présumer que, à long terme, le taux d inflation s établira en moyenne à 3,5 %. 5. Avoirs placés pour la retraite Valeur des fonds placés pour la retraite. 6. Valeur souhaitée du patrimoine au moment du décès Le montant en dollars réels nécessaire pour la planification de la succession. Au moyen des deux formules proposées avec la figure 1, il est possible de calculer les avoirs nécessaires au moment de la retraite et les économies à accumuler pour atteindre cet objectif. Illustration du modèle Kim et Leslie, âgés tous les deux de 46 ans, préparent leur retraite. Ils travaillent tous les deux pour le gouvernement fédéral et leurs traitements totalisent $. Ils espèrent prendre leur retraite à 58 ans. D après leur mode de vie actuel et leurs plans, ils croient avoir besoin de revenus de retraite de $. Ils souhaitent laisser un patrimoine de $ à leur décès. Ils se demandent combien ils doivent économiser chaque année pour financer Samson & Associés Associates Evaluation & consultation en gestion Vérification interne Formation, animation et solutions d apprentissage Services comptables et fiscaux Services financiers Subventions & contributions Gestion internationale Pour nous joindre : T: Pierre Samson, M.Sc., FCGA Président Directeur, Vérification interne Louis Desrosiers, M.Sc. Comm V-P, Évaluation & consultation en gestion Luc Duciaume, BAA, CGA V-P, Subventions & contributions Serge R. Lafortune, BAA, CGA Directeur, Services comptables et fiscaux Kathleen Simoneau, B.Comm V-P, Services financiers Daniel St-Onge, BAA V-P, Formation, animation et solutions d apprentissage Robert R. Lalonde, M.Sc.Comm, FCGA V-P, Gestion internationale Consultants et employés Mélanie Bélanger, BAA Martine Caron, CA, CPA Fernand Charron Jocelyne Charron, BAA, CMA David Cleary, CA Stan Coolen, CGA Robert Darmody, CA Jean-Guy Desgagné, LL.L. MA Mark Dillon, CA Monique Eady, MBA, B.Comm Jean-Pierre Godbout, BAA, CISA Glyden O. Headley, CMA, ACMA Pierre Lanthier, BA Richard Maheu, LL. L. Gabriela Manoiu, M.Sc. André Mercier, B.A., L.èsL. Greg Milanovich Marcel Nolet, B.Sc.Soc., CGA Florent Paquet, BA Psy Ted Pender, BA Louise Perron, MBA, CMA, Mélissa Pesant, BAA Jean René de Cotret, BA, B.Sc.A Jerry Robbins, B.Sc., M.Ed. Serge Samoisette, CMA Albini Soucy, MPA Yves Talbot, B.Comm Ian Wood PRINTEMPS/ÉTÉ 2004 JOURNAL IGF 31

5 leurs plans de retraite. À partir de leurs situations, voici, les hypothèses qu on peut faire. Kim et Leslie vivront pendant 30 ans après la retraite. Comme ils sont au service du gouvernement fédéral, ils toucheront une retraite de l employeur. Kim ne travaille pour le gouvernement que depuis quelques années. Leurs retraites combinées ne seront donc que de $. Chacun recevra en moyenne $ en prestations gouvernementales chaque année pendant toute la période de retraite. Le rendement nominal moyen sur les placements sera de 10 % pendant la période d épargne et de 7,5 % pendant la retraite. L inflation sera en moyenne de 3,5 % pendant toute la période. Ils ont actuellement $ investis dans des REER. Pour élaborer un plan de retraite, il faut d abord calculer le montant en dollars réels dont ils auront besoin à 58 ans, au moment prévu pour leur retraite. Le taux réel de rendement à la retraite est de 3,86 % [(1,075/1,035) - 1]. La première composante du modèle est la valeur actualisée d un montant constant (rente) de $ ( $ $ $) chaque année pendant 30 ans. La deuxième composante est la valeur du patrimoine actualisée sur 30 ans. Ainsi, en utilisant la première formule, au graphique 1, on calcule que Kim et Leslie auront besoin dans 12 ans de $, en dollars d aujourd hui. Pour calculer le montant à économiser dans chacune des 12 prochaines années, on suppose que le taux réel de rendement est de 6,28 % [(1,10/1,035) - 1] et la composante des économies annuelles de l équation est une rente. Résultat : Kim et Leslie doivent épargner $ en dollars d aujourd hui, pendant les 12 prochaines années, pour atteindre leur objectif de retraite 2. Étant donné que ce montant représente environ 37 % de leur revenu brut, Kim et Leslie ne peuvent réaliser ce plan. Il manque de réalisme, surtout si on tient compte des besoins élémentaires de leur mode de vie et de leurs autres objectifs financiers. Une partie importante de tout modèle de planification à long terme est la possibilité de voir facilement dans quelle mesure le résultat initial peut changer si on modifie une partie ou la totalité des facteurs clés. Le tableau 1 présente un modèle de feuille de calcul inspiré du modèle et qu il est facile de modifier en fonction des circonstances particulières d un ménage. Les lecteurs sont invités à télécharger ce modèle pour leur propre usage; ils le trouveront sur le site Web de l auteur, à l adresse : La première colonne de chiffres correspond à la position initiale de Kim et Leslie. Pour eux, un facteur clé qui influe sur le résultat est leur retraite hâtive et donc, la longue période de retraite. Supposons que, après avoir considéré les résultats initiaux, Kim et Leslie modifient leur objectif. Ils prévoient maintenant repousser leur départ à la retraite à 62 ans. Cette modification a des conséquences importantes pour le plan, car elle allonge la période d épargne et réduit la période de retraite de quatre ans, ce qui augmente les prestations de retraite qui devraient venir du gouvernement et de l employeur. La deuxième colonne du tableau 1 montre que le total de l épargne mensuelle nécessaire diminue de près de moitié, ce qui donne un montant plus raisonnable de $. Mais comme il représente toujours 19 % du revenu brut, ce niveau d épargne peut toujours être trop élevé pour Kim et Leslie. Par conséquent, Kim et Leslie envisagent un troisième plan : réduire le montant du revenu annuel avant impôt à $, ramener à $ le montant du patrimoine à laisser à la succession et porter à 11 % le taux escompté de rendement pendant la période d épargne. Le résultat net est de ramener l épargne mensuelle nécessaire pour la retraite à $. Étant donné qu il s agit d environ 14 % du revenu mensuel, ce plan est probablement réalisable. Kim et Leslie, étant donné leur âge, doivent régulièrement revoir leur situation. Si l un d eux perd son emploi ou en change ou s ils ont des dépenses imprévues ou encore s ils s endettent lourdement pour acheter des biens personnels, il est possible que leur objectif ne soit jamais atteint. De plus, leurs objectifs de retraite peuvent évoluer. Comme on l a déjà dit, un plan de retraite doit être constamment adapté; il ne faut pas le préparer pour ensuite le mettre de côté et ne jamais le revoir. Conclusion La préparation de la retraite est une chose qu il est facile de négliger, car il est plus gratifiant de dépenser tout de suite pour profiter de la vie au lieu d épargner en fonction d un objectif à long terme comme la retraite. Ceux qui se comportent ainsi risquent néanmoins d obtenir ces avantages à court terme au prix de graves difficultés à long terme. Références 1. Des rendements semblables ou supérieurs pourraient également être obtenus en investissant dans un certain nombre de fonds communs de placement qui ont les meilleurs résultats. Depuis 1955, par exemple, le rendement annuel moyen du fonds de croissance Templeton a été de 13,7 % tandis que celui de Trimark, depuis 1981, a été de 15,2 %. 2. Comme on l a vu plus haut, il faut rajuster ce montant chaque année en fonction de l inflation pour calculer le montant réel à investir. S ils veulent commencer à épargner immédiatement, l épargne annuelle nécessaire diminue à $. Sur une base mensuelle, le montant de l épargne nécessaire est de $ en dollars réels. Ipsos-Reid (2004), «Canadians Retirement Savings Expectation», 3 février, à l adresse RBC Groupe financier (2003), «Nous sommes plus âgés et plus sages à propos de l épargne-retraite», 18 décembre, à l adresse ml.. Statistique Canada (2000), «Régimes de pension au Canada: aperçu statistique et tableaux-clés», n o de catalogue SIB, 31 octobre. Statistique Canada (2003), «Décès 2001», in Le Quotidien, 25 septembre, à l adresse c.htm. Statistique Canada (2003), «Cotisations aux régimes enregistrés d épargne-retraite», in Le Quotidien, 23 octobre, à l adresse b.htm.. Statistique Canada (2003), «Programmes de revenu de retraite au Canada à 2001», in Le Quotidien, 17 novembre, à l adresse : a.htm. 32 JOURNAL IGF VOLUME 15, NO. 3

Document d information n o 4 sur les pensions

Document d information n o 4 sur les pensions Document d information n o 4 sur les pensions Épargnes privées de retraite Partie 4 de la série La série complète des documents d information sur les pensions se trouve dans Pensions Manual, 4 e édition,

Plus en détail

OBJECTIFS DE L ÉTUDE

OBJECTIFS DE L ÉTUDE PRESTATIONS DES RÉGIMES DE RETRAITE ET COUVERTURE DES BESOINS DES RETRAITÉS Luc Godbout, Suzie St-Cerny et Marie-Andrée Babineau Université de Sherbrooke OBJECTIFS DE L ÉTUDE 2 1. Quantifier l importance

Plus en détail

Une retraite bien capitalisée

Une retraite bien capitalisée Une retraite bien capitalisée Voici Charles et Gabriella. Charles, 62 ans, et Gabriella, 60 ans, vivent présentement à Montréal. Charles est un dirigeant d entreprise qui a bien réussi. Il touche un salaire

Plus en détail

Calculez la somme à épargner en vue de votre retraite

Calculez la somme à épargner en vue de votre retraite Calculez la somme à épargner en vue de votre retraite Ce sont vos projets de retraite qui vous permettront d établir le montant à épargner. Les calculs suivants vous aideront à déterminer la somme à mettre

Plus en détail

Document d information n o 5 sur les pensions

Document d information n o 5 sur les pensions Document d information n o 5 sur les pensions Il vous faudra combien d argent comme pension? Partie 5 de la série La série complète des documents d information sur les pensions se trouve dans Pensions

Plus en détail

Régime enregistré d épargne-études (REEE) Le REEE, un jeu d enfant

Régime enregistré d épargne-études (REEE) Le REEE, un jeu d enfant Régime enregistré d épargne-études (REEE) Le REEE, un jeu d enfant Pour un avenir de classe Conçu pour vous aider à financer des études postsecondaires à temps plein ou à temps partiel, le REEE vous donne

Plus en détail

Les comptes d épargne libre d impôt. Une nouvelle façon d épargner

Les comptes d épargne libre d impôt. Une nouvelle façon d épargner Les comptes d épargne libre d impôt Une nouvelle façon d épargner Définition du CELI Un compte où le revenu de placement n est pas imposable Un niveau de cotisation annuelle maximal de 5 000 $ Les montants

Plus en détail

EssentIA. REER collectif. Rencontre d adhésion

EssentIA. REER collectif. Rencontre d adhésion EssentIA REER collectif Rencontre d adhésion Ordre du jour Introduction Caractéristiques de votre régime Planifiez votre retraite en deux temps, trois mouvements! Étape 1 : Fixez-vous un objectif de retraite

Plus en détail

RENTE À CONSTITUTION IMMÉDIATE

RENTE À CONSTITUTION IMMÉDIATE À L USAGE EXCLUSIF DES conseillers RENTE À CONSTITUTION IMMÉDIATE SURMONTER LES OBJECTIONS La vie est plus radieuse sous le soleil Vue d ensemble Les rentes à constitution immédiate sont un puissant outil

Plus en détail

Le «CELI» Pourquoi et pour qui? Directeur de Division Représentant en épargne collective Conseiller en sécurité financière

Le «CELI» Pourquoi et pour qui? Directeur de Division Représentant en épargne collective Conseiller en sécurité financière Le «CELI» Pourquoi et pour qui? Stéphane Thibeault Stéphane Thibeault Directeur de Division Représentant en épargne collective Conseiller en sécurité financière Choses immuables de la vie: La mort Facteurs

Plus en détail

Revenu de retraite. RentÀvie Rente viagère différée 100 % garantie à vie

Revenu de retraite. RentÀvie Rente viagère différée 100 % garantie à vie Revenu de retraite RentÀvie Rente viagère différée 100 % garantie à vie RentÀvie Conservez votre niveau de vie à la retraite Si vous avez entre 40 et 60 ans et que la planification de votre revenu de retraite

Plus en détail

RÉSUMÉ ÉTAPES DE LA VIE FINANCIÈRE DES CANADIENS ÂGÉS COMMISSION DES VALEURS MOBILIÈRES DE L ONTARIO

RÉSUMÉ ÉTAPES DE LA VIE FINANCIÈRE DES CANADIENS ÂGÉS COMMISSION DES VALEURS MOBILIÈRES DE L ONTARIO RÉSUMÉ ÉTAPES DE LA VIE FINANCIÈRE DES CANADIENS ÂGÉS COMMISSION DES VALEURS MOBILIÈRES DE L ONTARIO RÉSUMÉ La présente recherche décrit les principales préoccupations financières des Canadiens âgés, dans

Plus en détail

Système de revenu de retraite du Canada

Système de revenu de retraite du Canada Au Canada, nous jouissons de l un des meilleurs systèmes de retraite au monde. D après une évaluation basée sur l adéquation, la viabilité et l intégrité, le système de s est classé au cinquième rang mondial

Plus en détail

Pour les Canadiens atteints d un handicap. Régime enregistré d épargne-invalidité (REEI)

Pour les Canadiens atteints d un handicap. Régime enregistré d épargne-invalidité (REEI) Pour les Canadiens atteints d un handicap Régime enregistré d épargne-invalidité (REEI) Fonds d investissement BMO 1 Découvrez les avantages du REEI Le régime enregistré d épargne-invalidité (REEI) offre

Plus en détail

Protéger les familles. Protéger les personnes.

Protéger les familles. Protéger les personnes. Solutions de placement Protéger les familles. Protéger les personnes. Amorcez dès maintenant votre planification à long terme; n attendez pas à demain Une approche stratégique de placement pour l avenir

Plus en détail

Chronique. Planification financière. La vraie nature du REÉR. Éric Brassard

Chronique. Planification financière. La vraie nature du REÉR. Éric Brassard hronique Planification financière Chronique La vraie nature du REÉR Le régime enregistré d épargne-retraite («REÉR») est un type de véhicule de placement particulier qui, le plus souvent, fait l objet

Plus en détail

Les comptes d épargne libre d impôt Un excellent incitatif pour épargner

Les comptes d épargne libre d impôt Un excellent incitatif pour épargner Les comptes d épargne libre d impôt Un excellent incitatif pour épargner Discours du budget 2008 De quoi s agit-il? Un compte où les cotisations sont versées en dollars après impôt et les retraits sont

Plus en détail

Étude de cas. Le cas de Robert et Élizabeth, titulaires d un compte enregistré À L USAGE EXCLUSIF DES CONSEILLERS

Étude de cas. Le cas de Robert et Élizabeth, titulaires d un compte enregistré À L USAGE EXCLUSIF DES CONSEILLERS Étude de cas Le cas de Robert et Élizabeth, titulaires d un compte enregistré À L USAGE EXCLUSIF DES CONSEILLERS Robert et Élizabeth : mise en contexte Robert et Élizabeth, un couple marié, tous deux âgés

Plus en détail

EssentIA. CELI collectif. Rencontre d adhésion

EssentIA. CELI collectif. Rencontre d adhésion EssentIA CELI collectif Rencontre d adhésion Ordre du jour Introduction Caractéristiques de votre régime Planifiez votre retraite en deux temps, trois mouvements! Étape 1 : Fixez-vous un objectif de retraite

Plus en détail

PRINCIPES D INVESTISSEMENT FICHE D INFORMATION POUR INVESTISSEURS MES ÉPARGNES GÉNÈRERONT UN REVENU DE RETRAITE DE COMBIEN PAR ANNÉE?

PRINCIPES D INVESTISSEMENT FICHE D INFORMATION POUR INVESTISSEURS MES ÉPARGNES GÉNÈRERONT UN REVENU DE RETRAITE DE COMBIEN PAR ANNÉE? PRINCIPES D INVESTISSEMENT FICHE D INFORMATION POUR INVESTISSEURS MES ÉPARGNES GÉNÈRERONT UN REVENU DE RETRAITE DE COMBIEN PAR ANNÉE? AVERTISSEMENT Dans le présent contexte, le terme conseiller financier

Plus en détail

Pour les Canadiens atteints d un handicap

Pour les Canadiens atteints d un handicap BMO Fonds d investissement Régime enregistré d épargne-invalidité (REEI) Pour les Canadiens atteints d un handicap Le REEI met à la disposition des personnes handicapées un instrument d épargne et de placement

Plus en détail

Vue d ensemble du portefeuille d assurance-vie

Vue d ensemble du portefeuille d assurance-vie À l usage exclusif des conseillers Vue d ensemble du portefeuille d assurance-vie FINANCIÈRE SUN LIFE Temporaire Sun Life Vie primes limitées Sun Life Universelle Sun Life et Universelle Sun Life Max Vie

Plus en détail

Rentes immédiates RBC. Comment transformer votre épargne en une source de revenu pour votre retraite

Rentes immédiates RBC. Comment transformer votre épargne en une source de revenu pour votre retraite Rentes immédiates RBC Comment transformer votre épargne en une source de revenu pour votre retraite 2 Rentes immédiates RBC Après avoir passé des années à épargner et à investir pour l avenir, vous serez

Plus en détail

Introduction des. comptes d épargne libre d impôt

Introduction des. comptes d épargne libre d impôt Introduction des comptes d épargne libre d impôt Comptes d épargne libre d impôt Une nouvelle façon d épargner Les comptes d épargne libre d impôt ont été introduits par le gouvernement fédéral dans le

Plus en détail

COMBIEN UN MÉDECIN A-T-IL BESOIN D ARGENT POUR SA RETRAITE?

COMBIEN UN MÉDECIN A-T-IL BESOIN D ARGENT POUR SA RETRAITE? COMBIEN UN MÉDECIN A-T-IL BESOIN D ARGENT POUR SA RETRAITE? Des tableaux inédits, pour tous les médecins, quel que soit l âge ou le revenu Par Eric F. Gosselin, Adm.A, Pl.Fin. ericg@finances-etc.com Avec

Plus en détail

RÉGIME ENREGISTRÉ D ÉPARGNE-INVALIDITÉ

RÉGIME ENREGISTRÉ D ÉPARGNE-INVALIDITÉ EXPERTISE ACCOMPAGNEMENT SOLIDITÉ RÉGIME ENREGISTRÉ D ÉPARGNE-INVALIDITÉ EXPERTISE ACCOMPAGNEMENT SOLIDITÉ QUELS SONT LES AVANTAGES DU REEI? En cotisant à un REEI ouvert pour vous-même ou pour un proche

Plus en détail

CE QUE LE CONSOMMATEUR DOIT SAVOIR SUR LES REER SOUSCRITS AUPRÈS D UN ASSUREUR VIE

CE QUE LE CONSOMMATEUR DOIT SAVOIR SUR LES REER SOUSCRITS AUPRÈS D UN ASSUREUR VIE CE QUE LE CONSOMMATEUR DOIT SAVOIR SUR LES REER SOUSCRITS AUPRÈS D UN ASSUREUR VIE Les régimes enregistrés d épargne-retraite (REER) sont l un des modes d épargne les plus utilisés par les Canadiens en

Plus en détail

Document d information n o 6 sur les pensions

Document d information n o 6 sur les pensions Document d information n o 6 sur les pensions Régimes de pension des milieux Partie 6 de la série La série complète des documents d information sur les pensions se trouve dans Pensions Manual, 4 e édition,

Plus en détail

L âge de la retraite un facteur déterminant

L âge de la retraite un facteur déterminant L âge de la retraite un facteur déterminant L Institut Info-Patrimoine offre de l information et propose des stratégies relatives à la planification du patrimoine et aux décisions financières afin de mieux

Plus en détail

trouvent; Le FERR est plus possible facteur assujetti

trouvent; Le FERR est plus possible facteur assujetti Fonds enregistrés de revenu de retraite Fonds enregistréss de revenu de retraite La plupart des Canadiens connaissent le régime enregistré d épargne-retraite (REER). Ils sont nombreux à s en servir pendant

Plus en détail

Régime de retraite patronal-syndical (Québec) de l'association internationale des machinistes (A.I.M.)

Régime de retraite patronal-syndical (Québec) de l'association internationale des machinistes (A.I.M.) Régime de retraite patronal-syndical (Québec) de l'association internationale des machinistes (A.I.M.) 2002 Pourquoi la planification de la retraite est-elle importante? Peu importe vos projets pour la

Plus en détail

Comprendre le fonds de pension? Septembre 2006

Comprendre le fonds de pension? Septembre 2006 «NOTRE FORCE, C EST D ÊTRE UNIS ET SOLIDAIRES» Septembre 2006 Comprendre le fonds de pension Depuis le temps que l on en parle, voici un document qui vous aidera à comprendre votre fonds de pension. Consultez-le

Plus en détail

Les mécanismes de retraite: une vision à modifier

Les mécanismes de retraite: une vision à modifier : une vision à modifier Prenons un pas de recul sur le but des mécanismes de retraite; Le besoin des gens: Besoins financiers pour arrêter de travailler à un certain âge; Ce besoin sera différent si :

Plus en détail

Définissez vos attentes. Établissez vos objectifs.

Définissez vos attentes. Établissez vos objectifs. Définissez vos attentes. Établissez vos objectifs. En tant qu investisseur, vous êtes unique. Vos objectifs financiers, votre situation financière actuelle, votre expérience en matière de placement et

Plus en détail

Table des matières. Chapitre 1

Table des matières. Chapitre 1 Table des matières Chapitre 1 Les objectifs de la planification financière et les objectifs de placement 1 Les objectifs de la planification financière personnelle 1 Premier objectif: atteindre un certain

Plus en détail

Préparez la retraite que vous voulez

Préparez la retraite que vous voulez Préparez la retraite que vous voulez Vous méritez une retraite agréable La retraite est l un des événements les plus importants de votre vie. Elle marque le passage vers une nouvelle étape merveilleuse

Plus en détail

Suisse. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. Suisse : le système de retraite en 2012

Suisse. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. Suisse : le système de retraite en 2012 Suisse Suisse : le système de retraite en 212 Le système de retraite suisse comporte trois composantes.le régime public est lié à la rémunération, mais selon une formule progressive.il existe également

Plus en détail

Journée Portes ouvertes de l ASDEQ Finances Canada 1er novembre 2010

Journée Portes ouvertes de l ASDEQ Finances Canada 1er novembre 2010 Journée Portes ouvertes de l ASDEQ Finances Canada 1er novembre 2010 Le système canadien de revenu de retraite appuyé par l État PILIER 1 PILIER 2 PILIER 3 Sécurité de la vieillesse (SV) Supplément de

Plus en détail

Don. d assurance vie. Une stratégie de constitution d un legs. Verser des dons de bienfaisance à partir de l assurance vie

Don. d assurance vie. Une stratégie de constitution d un legs. Verser des dons de bienfaisance à partir de l assurance vie Don d assurance vie Une stratégie de constitution d un legs Verser des dons de bienfaisance à partir de l assurance vie Plusieurs personnes disposent d une partie de revenu qu elles investissent et souhaitent

Plus en détail

DONNEZ UNE AUGMENTATON À VOS CLIENTS, BIEN APRÈS LEUR DÉPART À LA RETRAITE

DONNEZ UNE AUGMENTATON À VOS CLIENTS, BIEN APRÈS LEUR DÉPART À LA RETRAITE DONNEZ UNE AUGMENTATON À VOS CLIENTS, BIEN APRÈS LEUR DÉPART À LA RETRAITE Le Compte de retraite Élite Une stratégie faisant appel à l assurance-vie exonérée. La situation Robert, âgé de 45 ans, est le

Plus en détail

LE FRACTIONNEMENT DU REVENU DE PENSION

LE FRACTIONNEMENT DU REVENU DE PENSION MC Retraiteréfléchie PRÉSERVATION DU CAPITAL FISCALEMENT AVANTAGEUSE LE FRACTIONNEMENT DU REVENU DE PENSION Le fractionnement du revenu de pension constitue l une des modifications les plus importantes

Plus en détail

Selon les prévisions actuelles,

Selon les prévisions actuelles, Qui épargne pour la retraite? Karen Maser Selon les prévisions actuelles, près de 23 % de la population aura 65 ans ou plus en 2031, ce qui représente une nette progression par rapport au pourcentage de

Plus en détail

Module 5 - L épargne Document 5-7

Module 5 - L épargne Document 5-7 Document 5-7 Outils d épargne (notions détaillées) Compte d épargne à intérêt élevé Il s agit d un type de compte de dépôt, sur lequel la banque vous verse un intérêt. Ce taux d intérêt, qui est variable,

Plus en détail

La dure réalité! SE PRÉPARER FINANCIÈREMENT À LA RETRAITE Un article qui valait 1,00 $ en 1972, coûte maintenant 3,78 $ En tenant compte d un taux d inflation moyen, le prix présentement payé pour un article

Plus en détail

Faits saillants du Sondage sur les travailleurs québécois de 25 à 44 ans et l épargne

Faits saillants du Sondage sur les travailleurs québécois de 25 à 44 ans et l épargne 2011 Faits saillants du Sondage sur les travailleurs québécois de 25 à 44 ans et l épargne Rédaction Marc-Olivier Robert Lambert Collaboration Francis Picotte Mise en page Nathalie Cloutier Révision linguistique

Plus en détail

Portrait de l établissement et du retrait de l agriculture au Québec

Portrait de l établissement et du retrait de l agriculture au Québec Portrait de l établissement et du retrait de l agriculture au Québec Section Revenu à la retraite et fiscalité Avril 2004 Note : Le présent document est tiré du Portrait de l établissement et du retrait

Plus en détail

Votre guide 2015 Régime enregistré d épargne-retraite (REER)

Votre guide 2015 Régime enregistré d épargne-retraite (REER) Votre guide 2015 Régime enregistré d épargne-retraite (REER) en termes simples Présenté par ept notions simples pour mieux comprendre le REER : 1 2 3 4 5 6 7 Qu est-ce qu un REER? Combien pouvez-vous verser

Plus en détail

Quelle est la meilleure solution :

Quelle est la meilleure solution : Quelle est la meilleure solution : un FERR ou une rente? Question : Je viens tout juste d avoir 71 ans et j ai reçu un avis selon lequel je dois transformer mon régime enregistré d épargne retraite (REER)

Plus en détail

Faits méconnus sur le RPC/RRQ

Faits méconnus sur le RPC/RRQ Faits méconnus sur le RPC/RRQ STRATÉGIE PLACEMENTS ET FISCALITÉ N o 8 Pour les Canadiens qui ont atteint ou qui approchent l âge de la retraite, le Régime de pensions du Canada/Régime des rentes du Québec

Plus en détail

Étude de cas. Protection du patrimoine. Guide sur la fiscalité de l assurance-santé au Canada

Étude de cas. Protection du patrimoine. Guide sur la fiscalité de l assurance-santé au Canada Étude de cas Guide sur la fiscalité de l assurance-santé au Canada grâce à l assurance maladies graves assortie d une garantie de remboursement des primes à la résiliation ou à l expiration Août 2012 La

Plus en détail

Guide du Compte d épargne libre d impôt

Guide du Compte d épargne libre d impôt PLACEMENTS Compte d épargne libre d impôt Guide du Compte d épargne libre d impôt L épargne est un élément important de tout plan financier. L atteinte de vos objectifs en dépend, qu il s agisse d objectifs

Plus en détail

COMMENT ET POURQUOI Y CONTRIBUER? Régime de retraite des chargés de cours de l Université du Québec

COMMENT ET POURQUOI Y CONTRIBUER? Régime de retraite des chargés de cours de l Université du Québec COMMENT ET POURQUOI Y CONTRIBUER? Régime de retraite des chargés de cours de l Université du Québec Édition 2015-2016 Le présent document a pour but de vous faire connaître le Régime de retraite des chargés

Plus en détail

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires 2016 Le 19 février 2016

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires 2016 Le 19 février 2016 Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires 2016 Le 19 février 2016 Sommaire L'Association canadienne du commerce des valeurs mobilières (ACCVM) est reconnaissante

Plus en détail

République Slovaque. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels

République Slovaque. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels République Slovaque République slovaque : le système de retraite en 212 Le régime de retraite public lié à la rémunération est analogue à un système à points, avec des prestations qui dépendent du salaire

Plus en détail

Avenir des régimes complémentaires de retraite. Mettre la table pour une réflexion éclairée

Avenir des régimes complémentaires de retraite. Mettre la table pour une réflexion éclairée Avenir des régimes complémentaires de retraite Mettre la table pour une réflexion éclairée Présentation à la Fédération des travailleurs et des travailleuses du Québec Georges Langis Bureau de l actuaire

Plus en détail

Régime de retraite des chargés de cours Comment et pourquoi y contribuer?

Régime de retraite des chargés de cours Comment et pourquoi y contribuer? Régime de retraite des chargés de cours Comment et pourquoi y contribuer? Le présent document a pour but de vous faire connaître le Régime de retraite des chargés de cours de l Université du Québec (RRCCUQ)

Plus en détail

Le gouvernement du Canada offre un

Le gouvernement du Canada offre un Guide de la sécurité sociale et des régimes de retraite au Canada Le gouvernement du Canada offre un système de revenu de retraite qui permet le versement de prestations mensuelles aux personnes suivantes

Plus en détail

Épargne et dépenses NIVEAU 11-12

Épargne et dépenses NIVEAU 11-12 NIVEAU 11-12 Au cours de la présente leçon, les élèves examineront le pour et le contre de l épargne et des dépenses. Ils verront aussi l effet de l intérêt sur l épargne et les emprunts. Ils discuteront

Plus en détail

Le dilemme de la rémunération : Toucher un salaire ou des dividendes?

Le dilemme de la rémunération : Toucher un salaire ou des dividendes? décembre 2013 Le dilemme de la rémunération : Toucher un salaire ou des dividendes? Jamie Golombek Avec l arrivée prochaine de la fin d exercice de plusieurs entreprises, les propriétairesdirigeants devront

Plus en détail

Stratégies philanthropiques : donnez efficacement grâce à votre société de portefeuille

Stratégies philanthropiques : donnez efficacement grâce à votre société de portefeuille Stratégies philanthropiques : donnez efficacement grâce à votre société de portefeuille Les Canadiens sont des gens généreux. Chaque année, ils sont des milliers à soutenir les causes qui leur tiennent

Plus en détail

Prêts hypothécaires ou piña coladas : Mettez-vous votre retraite à risque lorsque vous choisissez de rembourser vos dettes?

Prêts hypothécaires ou piña coladas : Mettez-vous votre retraite à risque lorsque vous choisissez de rembourser vos dettes? JAMIE GOLOMBEK Prêts hypothécaires ou piña coladas : Mettez-vous votre retraite à risque lorsque vous choisissez de rembourser vos dettes? Jamie Golombek, CPA, CA, CFP, CLU, TEP Directeur gestionnaire,

Plus en détail

Faits saillants du Sondage sur l importance de l épargne-retraite individuelle et collective pour les travailleurs québécois

Faits saillants du Sondage sur l importance de l épargne-retraite individuelle et collective pour les travailleurs québécois 2009 Faits saillants du Sondage sur l importance de l épargne-retraite individuelle et collective pour les travailleurs québécois Service des statistiques et des sondages Rédaction Mise en page Francis

Plus en détail

Novembre 2007 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Régime enregistré d épargne-retraite (REER)

Novembre 2007 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Régime enregistré d épargne-retraite (REER) Novembre 2007 Ce bulletin présente certains éléments de planification qui devraient être envisagés d ici la fin de l année ainsi que d autres éléments qui peuvent être considérés pour l an prochain. PLANIFICATION

Plus en détail

Assurance individuelle de protection du revenu. Protéger son revenu, c est protéger ce qu on a de plus précieux

Assurance individuelle de protection du revenu. Protéger son revenu, c est protéger ce qu on a de plus précieux Assurance individuelle de protection du revenu Protéger son revenu, c est protéger ce qu on a de plus précieux Quel est votre actif le plus précieux? Vous croyez peut-être que votre maison, votre voiture

Plus en détail

Dix astuces sur les REER

Dix astuces sur les REER PLANIFICATION FISCALE ET SUCCESSORALE Dix astuces sur les REER Janvier 2016 Un REER vous permet d épargner une partie de vos revenus en prévision de votre retraite. Les montants cotisés à un REER et les

Plus en détail

Compte d épargne libre d impôt (CELI)

Compte d épargne libre d impôt (CELI) Compte d épargne libre d impôt (CELI) MD Marque déposée de L Empire, Compagnie d Assurance-Vie. Les polices sont établies par L Empire, Compagnie d Assurance-Vie. Compte d'épargne libre d'impôt «Les Canadiens

Plus en détail

Revenus de retraite. Produits de décaissement Rentes, FERR et FRV

Revenus de retraite. Produits de décaissement Rentes, FERR et FRV Revenus de retraite Produits de décaissement Rentes, FERR et FRV Produits de décaissement Profiter pleinement de votre nouveau mode de vie sans inquiétude financière Depuis des années, vous épargnez pour

Plus en détail

Les avantages du CELI Franklin Templeton

Les avantages du CELI Franklin Templeton INVESTIR SANS JAMAIS PAYER D IMPÔTS Qu est-ce que le CELI? Le compte d épargne libre d impôts (CELI), qui sera ouvert au public à compter du 2 janvier 2009, est un nouveau type de compte d épargne enregistré

Plus en détail

L assurance dans la planification de la retraite

L assurance dans la planification de la retraite Carl Yergeau, MBA, CPA, CMA, Pl. Fin. Analyste Service de planification financière avancée L assurance dans la planification de retraite L assurance dans la planification de la retraite 2 octobre 2014

Plus en détail

Objet : Énonce de la politique de placement, Série Portefeuilles

Objet : Énonce de la politique de placement, Série Portefeuilles Objet : Énonce de la politique de placement, Série Portefeuilles J'ai le plaisir de vous faire parvenir votre énoncé de la politique de placement pour la Série Portefeuilles de revenu. Celui-ci vous servira

Plus en détail

FISCALITÉ DES REVENUS DE PLACEMENT

FISCALITÉ DES REVENUS DE PLACEMENT FISCALITÉ DES REVENUS DE PLACEMENT LA LECTURE DE CE DOCUMENT VOUS PERMETTRA : De connaître les différentes sources de revenus de placement et leur imposition; De connaître des stratégies afin de réduire

Plus en détail

Guide de répartition de l actif

Guide de répartition de l actif Le présent document est conçu pour les investisseurs qui ont des objectifs de sécurité financière à long terme. Si votre horizon de placement est de moins de cinq ans, ou si vous n êtes pas à l aise avec

Plus en détail

Aperçu du budget fédéral de 2016

Aperçu du budget fédéral de 2016 RÉSERVÉ AUX CONSEILLERS Aperçu du budget fédéral de 2016 Le ministre fédéral des Finances, Bill Morneau, a déposé le premier budget du gouvernement libéral le mardi 22 mars 2016. Il s agit du premier budget

Plus en détail

Les régimes d avantages sociaux au Canada

Les régimes d avantages sociaux au Canada Les régimes d avantages sociaux au Canada Les Canadiens vivent de plus en plus longtemps et doivent plus que jamais faire face à leur responsabilité d épargner pour la retraite. Leur espérance de vie étant

Plus en détail

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2015

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2015 Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2015 Mémoire de l'alliance canadienne des associations étudiantes Résumé Depuis 2008, le gouvernement du Canada

Plus en détail

Une nouvelle vision de l épargne-retraite collective ÉPARGNE-RETRAITE COLLECTIVE. Produits d épargne-retraite collective

Une nouvelle vision de l épargne-retraite collective ÉPARGNE-RETRAITE COLLECTIVE. Produits d épargne-retraite collective Une nouvelle vision de l épargne-retraite collective ÉPARGNE-RETRAITE COLLECTIVE Produits d épargne-retraite collective Comment choisir votre régime d épargne-retraite collective? Si vous êtes à l étape

Plus en détail

Le compte d épargne libre d impôt (CELI)

Le compte d épargne libre d impôt (CELI) Le compte d épargne libre d impôt (CELI) Faits saillants du CELI Les intérêts et autres revenus de placement, ainsi que les gains en capital, sont exonérés d impôt. Votre CELI peut accueillir plusieurs

Plus en détail

Novembre 2008 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Pertes en capital latentes

Novembre 2008 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Pertes en capital latentes Novembre 2008 Ce bulletin présente certains éléments de planification qui devraient être envisagés d ici la fin de l année ainsi que d autres éléments qui peuvent être considérés pour l an prochain. PLANIFICATION

Plus en détail

Sensibilité du rendement actuariel au nombre de trimestres rachetés

Sensibilité du rendement actuariel au nombre de trimestres rachetés IV.B.2.c. Sensibilité du rendement actuariel au nombre de trimestres rachetés L étude de sensibilité est réalisée pour les profils cadre et non-cadre n entrainant pas de réversion et n ayant élevé aucun

Plus en détail

Régime enregistré d épargne-études (REEE) Le REEE, un jeu d enfant

Régime enregistré d épargne-études (REEE) Le REEE, un jeu d enfant Régime enregistré d épargne-études (REEE) Le REEE, un jeu d enfant 03 Pour un avenir de classe Permettre à un jeune d obtenir une éducation de qualité, qu il s agisse d études universitaires, collégiales

Plus en détail

Gardez plus d argent dans vos poches grâce à votre. compte d épargne libre d impôt collectif

Gardez plus d argent dans vos poches grâce à votre. compte d épargne libre d impôt collectif Gardez plus d argent dans vos poches grâce à votre compte d épargne libre d impôt collectif Le compte d épargne libre d impôt (CELI) est un compte d épargne-placement flexible qui vous permet de gagner

Plus en détail

Le revenu de retraite est constitué de diverses

Le revenu de retraite est constitué de diverses Wendy Pyper Le revenu de retraite est constitué de diverses sources, appelées couramment les «trois piliers» (ministère des Finances Canada, 2003). Les sources publiques la Sécurité de la vieillesse et

Plus en détail

La taxe fédérale sur les produits et services (TPS)

La taxe fédérale sur les produits et services (TPS) Raj K. Chawla La taxe fédérale sur les produits et services (TPS) est entrée en vigueur en 1991. Contrairement à la taxe sur les ventes des fabricants qu elle a remplacée, laquelle était perçue seulement

Plus en détail

Régime d indemnités pour perte de salaire de RBC Assurances. Protégez vos employés tout en réalisant des économies

Régime d indemnités pour perte de salaire de RBC Assurances. Protégez vos employés tout en réalisant des économies Régime d indemnités pour perte de salaire de RBC Assurances Protégez vos employés tout en réalisant des économies Table des matières Protégez vos employés tout en réalisant des économies 1 Qu est-ce qu

Plus en détail

Le compte d épargne libre d impôt Essentiel pour atteindre vos objectifs financiers

Le compte d épargne libre d impôt Essentiel pour atteindre vos objectifs financiers Le compte d épargne libre d impôt Essentiel pour atteindre vos objectifs financiers L abri fiscal le plus souple qui soit Pour la retraite ou bien avant. Le compte d épargne libre d impôt, ou CELI, est

Plus en détail

Contribuer de façon durable à l éducation et au succès de nos jeunes LE GUIDE DU DON PLANIFIÉ

Contribuer de façon durable à l éducation et au succès de nos jeunes LE GUIDE DU DON PLANIFIÉ Contribuer de façon durable à l éducation et au succès de nos jeunes LE GUIDE DU DON PLANIFIÉ Table des matières Le don planifié : Une contribution durable à l éducation de nos jeunes 3 Qu est-ce qu un

Plus en détail

Le gouvernement du Canada, à l instar de

Le gouvernement du Canada, à l instar de Philip Giles et Karen Maser Utilisation du REER avant la retraite Le gouvernement du Canada, à l instar de ceux de nombreux autres pays, offre une mesure incitative pour encourager l épargneretraite personnelle.

Plus en détail

Portefeuilles Gérés Banque Nationale. À la mesure de vos ambitions

Portefeuilles Gérés Banque Nationale. À la mesure de vos ambitions Portefeuilles Gérés Banque Nationale À la mesure de vos ambitions 03 Une solution de placement évoluée et personnalisée Lorsqu un certain capital est accumulé, la gestion efficace d un portefeuille doit

Plus en détail

Rapport annuel : Évolution de votre épargne-retraite

Rapport annuel : Évolution de votre épargne-retraite 1234, rue Inconnue Nulle part (Québec) A1A 1A1 Rapport annuel : Évolution de votre épargne-retraite pour la période du 1 er janvier au 31 décembre 2014 Société ABC limitée Jean Tremblay La valeur actuelle

Plus en détail

Colloque du CIQSS et de l ISQ sur le vieillissement 80 e Congrès de l ACFAS, Montréal, 7 mai 2012

Colloque du CIQSS et de l ISQ sur le vieillissement 80 e Congrès de l ACFAS, Montréal, 7 mai 2012 Les différences entre les sexes dans la prise de décision en matière d épargne et d investissement : résultats tirés de l ECCF de 2 0 0 9 Carole Vincent Colloque du CIQSS et de l ISQ sur le vieillissement

Plus en détail

La retraite: Un équilibre à trouver

La retraite: Un équilibre à trouver La retraite: Un équilibre à trouver Préparé par Aon Hewitt Présentée par Mélanie Beauvais Le 31 mai 2013 Aon Hewitt inc., 2013. Tous droits réservés. Ordre du jour Les grandes questions Le ratio de remplacement

Plus en détail

Retirement Income Coalition

Retirement Income Coalition Retirement Income Coalition PAR COURRIEL ET PAR LA POSTE Comité permanent des finances a/s Richard Dupuis, greffier Pièce 673, Édifice Wellington Chambre des communes Ottawa (Ontario) K1A 0A6 Monsieur,

Plus en détail

Royaume-Uni. Conditions d ouverture des droits. Indicateurs essentiels. Royaume-Uni : le système de retraite en 2012

Royaume-Uni. Conditions d ouverture des droits. Indicateurs essentiels. Royaume-Uni : le système de retraite en 2012 Royaume-Uni Royaume-Uni : le système de retraite en 212 Le régime public comporte deux piliers (une pension de base forfaitaire et une retraite complémentaire liée à la rémunération), que complète un vaste

Plus en détail

PROGRAMME DE PROTECTION DE PATRIMOINE

PROGRAMME DE PROTECTION DE PATRIMOINE PROGRAMME DE PROTECTION DE PATRIMOINE Donnez à vos clients le moyen d assurer la sécurité financière de toute leur famille Stratégie faisant appel à l assurance-vie universelle exonérée La situation Jean

Plus en détail

Avantage collectif RBC. Comptes de placement collectifs Guide du participant

Avantage collectif RBC. Comptes de placement collectifs Guide du participant Avantage collectif RBC Comptes de placement collectifs Guide du participant 1 Avantage collectif RBC Compte de placement collectif Choix Royal Votre employeur a mis en place un compte de placement collectif

Plus en détail

Le Plan libéral pour les soins familiaux

Le Plan libéral pour les soins familiaux Le Plan libéral pour les soins familiaux 1 Le Plan libéral pour les soins familiaux AUX CÔTÉS DES FAMILLES CANADIENNES Les membres d une famille s appuient entre eux. Les familles canadiennes veulent s

Plus en détail

Incorporation de ma pratique

Incorporation de ma pratique Incorporation de ma pratique Sujet Incorporation : mythe ou réalité Avantages et désavantages Salaire ou dividende Taux d impôts des particuliers et des compagnies RRQ dans le contexte de l incorporation

Plus en détail

Patrimoines. L évolution du revenu de retraite. Quand la répartition de l actif ne suffit plus

Patrimoines. L évolution du revenu de retraite. Quand la répartition de l actif ne suffit plus MD Patrimoines L évolution du revenu de retraite Quand la répartition de l actif ne suffit plus Quelque dix millions de baby-boomers prendront leur retraite au cours des vingt prochaines années et le secteur

Plus en détail

Plein de bonnes raisons d épargner pour la retraite QU EST-CE QU UN RVER? ET SURTOUT POUR DES RAISONS FINANCIÈRE SUN LIFE POUR DES RAISONS FINANCIÈRES

Plein de bonnes raisons d épargner pour la retraite QU EST-CE QU UN RVER? ET SURTOUT POUR DES RAISONS FINANCIÈRE SUN LIFE POUR DES RAISONS FINANCIÈRES G UI D E EMPL YÉ POUR DES RAISONS FINANCIÈRES Plein de bonnes raisons d épargner pour la retraite Dans certaines grandes entreprises, des milliers de Québécois participent déjà à un régime d épargneretraite

Plus en détail