Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation"

Transcription

1 Chap. 6 : Les pricipaux crédits de trésorerie et leur comptabilisatio Les etreprises ot souvet besoi de moyes de fiacemet à court terme : elles ot alors recours aux crédits bacaires (découverts bacaires et mobilisatios de créaces) et o bacaires (affacturage et crédit iteretreprises). I- Les crédits bacaires à court terme Parmi les crédits bacaires à court terme (cocours bacaires courats ou crédits de trésorerie) o peut distiguer : - La facilité de caisse et le découvert : ce sot des crédits bacaires sas garaties particulières (cotrairemet aux crédits de mobilisatio de créaces) : la baque autorise l etreprise à avoir u compte bacaire débiteur (à la baque) soit périodiquemet pedat quelques jours (facilité de caisse) soit de faço plus durable sas périodicité régulière (découvert). - Les crédits par mobilisatio de créaces : ce sot des crédits obteus e cédat (ou e affectat e garatie) auprès d ue baque des créaces commerciales, otammet : - L escompte des effets de commerce (LCR papier) et des LCR magétiques ; - Le crédit de mobilisatio des créaces commerciales (CMCC) ; - La cessio de créaces professioelles (loi Dailly). A) La facilité de caisse et le découvert 1) Le calcul des itérêts du découvert (la méthode des ombres débiteurs) Les itérêts perçus par les baques sot calculés par la méthode des itérêts simples : Avec : C : Motat du découvert i : Taux d itérêt du découvert (taux auel) : Nombre de jours du découvert I = C i 360 Toutefois, les itérêts d u découvert sot calculés périodiquemet (par trimestre e gééral) et doc le motat et la durée du découvert sot variables au cours de la période de calcul (e foctio des etrées et sorties d arget du trimestre). 1 / 9

2 E appelat, sur la période de calcul (trimestre) : C 1 le motat du découvert pedat 1 jours, C 2 le motat du découvert pedat 2 jours, la formule deviet : Soit : I = (C 1 i 1 ) + (C 2 i 2 ) + + (C k i k ) i I = [(C 1 1 ) + (C 2 2 ) + + (C k k )] 360 p k = p= 1 I = (C p) p i 360 Les produits (C ) sot appelés ombres débiteurs. Itérêts débiteurs = Total des ombres débiteurs Taux d'itérêt du découvert 360 Le documet établi par la baque pour calculer les itérêts des découverts est appelé «échelle d itérêts». Exemple : Echelle d itérêts du 1 er trimestre N (du 1/1/N au 31/3/N) : Mouvemets Soldes Nombre Nombres Date de de valeur Débiteurs Créditeurs Débiteurs Créditeurs jours Débiteurs Créditeurs 31/12/N ,00 10/01/N 2 000,00 22/01/N 8 500,00 17/02/N ,00 28/02/N 2 680,00 14/03/N 3 585,00 Si le taux d itérêt du découvert est de 8 % : Total Itérêts débiteurs du 1 er trimestre : I =... Remarque : Dates de valeur et jours de valeur Sur l échelle d itérêts, les opératios sot classées par dates de valeur et o par dates d opératio. Les dates de valeur sot les dates effectivemet prises e compte par la baque pour le calcul des itérêts : 2 / 9

3 Date d opératio : Date d eregistremet par la baque au débit ou au crédit du compte (date réelle de l opératio). Date de valeur = Date de l opératio (J) + / Jours de valeur Les dates de valeur variet suivat les baques et peuvet être égociées mais e règle géérale : - Pour les opératios au débit (sorties) : Date de valeur = J 1 (ou plusieurs) jour(s) de valeur ; - Pour les opératios au crédit (etrées) : Date de valeur = J + 1 (ou plusieurs) jours de valeur. 2) Les commissios appliquées au découvert E plus des itérêts, la baque prélève des commissios, qui rémuèret le service redu et / ou les risques ecourus par la baque, otammet : - La commissio du plus fort découvert (o soumise à la TVA) ; - La commissio de dépassemet, e cas de dépassemet du plafod de découvert autorisé (o soumise à la TVA) ; - La commissio de teue de compte (soumise à la TVA). Exemple (suite) : Commissio du plus fort découvert : 0,05 % du plus fort découvert du mois Commissio de teue de compte : 20 HT Commissio du plus fort découvert :... Total agios (itérêts et commissios) pour les découverts du 1 er trimestre : Itérêts débiteurs : Commissio du plus fort découvert : Commissio de teue de compte : Total agios HT : TVA (20 %) : Total agios TTC : 3) Eregistremets comptables liés au découvert Il y a pas d écriture particulière pour le découvert : le compte 512 Baque est crédité et présete u solde créditeur (correspodat au solde débiteur à la baque). 3 / 9

4 Eregistremet des agios : 31/03/N Avis de débit Agios 1 er trimestre 4) Le coût réel du découvert (TEG du découvert) Le taux d itérêt du découvert aocé par la baque (appelé taux d itérêt omial) e traduit que partiellemet le coût du découvert puisqu il e tiet pas compte des commissios. Le coût réel du découvert est mesuré par le taux d itérêt réel du crédit (appelé TEG : taux effectif global, ou TAEG : taux auel effectif global) qui iclut tous les coûts liés au découvert (itérêts et commissios HT). Le taux d itérêt omial (i) vérifie la relatio suivate : i Itérêts débiteurs = Total des ombres débiteurs 360 Le taux d itérêt réel (TEG) doit vérifier la relatio suivate : Exemple (suite) : Total agios HT = Total des ombres débiteurs TEG 365 Calcul du TEG :... B) L escompte des effets de commerce (LCR papier) et des LCR magétiques NB : Cf. Chap.1 : Les moyes de règlemet (II- Les moyes de règlemet à crédit : LCR papier, BO, LCR magétiques) : - Défiitios et utilisatios - Eregistremets comptables Rappel : L escompte est l opératio de crédit par laquelle ue etreprise obtiet de sa baque ue avace de fods e échage de la remise avat l échéace d effets de commerce (ou de LCR magétiques) tirés sur ses cliets. (La baque récupère les fods à l échéace auprès du tiré.) Motat du crédit = Motat et = Nomial de l effet Agios (itérêts et commissios) Les agios état précomptés (i.e. prélevés à l avace par le baquier). 4 / 9

5 1) Le calcul des agios de l escompte d effets (itérêt - ou escompte - et commissios) L escompte (terme désigat à la fois l opératio et le motat des itérêts) est calculé par la méthode des itérêts simples : Avec : I = C i 360 C : Valeur omiale de l effet i : Taux (omial) de l escompte (taux auel) : Nombre de jours exacts séparat la date de l escompte (date de remise ou date de crédit e valeur) de la date d échéace, gééralemet majoré d u ou plusieurs jours supplémetaires appelés jours de baque. E plus des itérêts, la baque prélève des commissios, otammet : - La commissio d edos : o soumise à la TVA, elle se calcule comme les itérêts (elle s ajoute au taux omial de l escompte). - La commissio de service ou de maipulatio : motat fixe par effet, soumise à la TVA (e pricipe). Exemple : 11/5/N : L etreprise ABC remet à l escompte auprès de sa baque ue LCR papier 25. Valeur omiale : Echéace : 30/6 Coditios bacaires : - Date de valeur pour ue remise d effets à l escompte : J +2 - Taux d escompte : 8 % (taux auel) - Nombre de jours de baque pour l escompte d effets : 2 - Commissio d edos : 0,5 % (taux auel) - Commissio de maipulatio : 3 HT par effet Durée du crédit () : Bordereau d escompte : Escompte : Commissio d edos : Commissio de maipulatio Total agios HT : TVA : Total agios TTC : Motat et porté au crédit du compte bacaire de l etreprise :... 5 / 9

6 2) Eregistremets comptables liés à l escompte d effets (rappel) 11/05/N Remise à l escompte LCR 25 13/05/N Avis de crédit (Escompte LCR 25) (Rappel LCR magétique : pas d écriture pour la remise et crédit du 519 lors de l escompte.) 3) Coût réel de l escompte (TEG de l escompte) Le taux d itérêt omial (i) de l escompte vérifie la relatio : Escompte (itérêts) = I = C i 360 Le taux d itérêt réel (TEG) doit vérifier la relatio suivate : Avec : Total agios HT = C r TEG r 365 C r : Motat réel du crédit (Nomial de l effet Agios HT) r : Durée réelle du crédit (e teat compte des dates de valeur mais sas teir compte des jours de baque) Exemple (suite) : Coditio bacaire (supplémetaire) : - Date de valeur pour ue remise d effets à l ecaissemet : J (date d échéace) + 3 (Ces 3 jours de valeur augmetet la durée du crédit, puisqu e cas de remise à l ecaissemet, si l etreprise avait pas escompté l effet, la somme aurait été effectivemet dispoible que 3 jours après l échéace, ce qui réduit le TEG.) Durée réelle du crédit ( r ) :... Calcul du TEG :... 6 / 9

7 C) Les autres crédits par mobilisatio de créaces Il existe d autres formes de crédits à court terme qui reposet sur l existece de créaces commerciales mais sous la forme de simples factures (et o pas d effets de commerce). 1) Le crédit de mobilisatio de créaces commerciales (CMCC) L etreprise qui possède des créaces sur ses cliets, costatées par des factures, souscrit u billet à ordre au profit de sa baque. Ce billet à ordre est alors immédiatemet escompté par la baque. Les créaces e sot pas cédées à la baque (elles restet à l actif de l etreprise) : il s agit e fait d u simple crédit bacaire (comme l escompte des LCR magétiques). Exemple : Le 1/6/N : Das le cadre du CMCC, l etreprise souscrit u billet à ordre au profit de sa baque d u motat de (du fait de l existece de créaces d u motat total au mois équivalet!). Echéace du billet : le 30/6/N (les cliets payat e moyee à 30 jours). Le billet est escompté avec 100 d itérêts et 15 HT de commissios. 01/06/N Escompte billet à ordre (CMCC) 30/06/N Remboursemet CMCC NB : E pricipe, au 30/6 les cliets ot réglés leurs factures pour au miimum ! (débit du 512 par le crédit du 411). 2) La cessio de créaces professioelles (Loi Dailly) Comme le CMCC, la loi Dailly permet d obteir des crédits bacaires qui reposet sur des créaces commerciales mais ces derières état (e pricipe) cédées à la baque. Le mécaisme juridique est assez complexe (avec plusieurs variates) et il existe plusieurs méthodes de comptabilisatio (hors programme du BTS!) 7 / 9

8 II- Les crédits o bacaires A) L affacturage (ou factorig) 1) Défiitio L affacturage est ue techique fiacière qui cosiste à céder (trasférer la propriété) des créaces commerciales à u établissemet fiacier (le factor ou affactureur). L etreprise (l adhéret) dispose aisi d ue créace sur la factor à la place des créaces cliets cédées. Le factor propose u triple service : - Le suivi (la comptabilisatio) et le recouvremet à l échéace des créaces (les cliets sot iformés que le règlemet des factures doit être effectué directemet auprès du factor). - La garatie cotre le risque d impayé. - Evetuellemet, u fiacemet à court terme e avaçat les fods jusqu à l échéace. E pratique, le factor ouvre u compte courat au om de l adhéret sur lequel sot eregistrées les créaces cédées (ouverture d ue lige de crédit), les prélèvemets de l adhéret avat l échéace (e cas de fiacemet), les règlemets des cliets et les frais d affacturage. 2) Le coût de l affacturage Le coût de l affacturage (rémuératio du factor) se compose de deux commissios : - La commissio d affacturage : Elle rémuère la gestio des créaces cliets et le risque d impayé. Elle est obteue e appliquat u taux de commissio (0,5 % à 2 %) au motat TTC des créaces cédées. Elle est soumise à la TVA. - La commissio de fiacemet : Elle rémuère les fiacemets (crédits) accordés par le factor. Elle est obteue e appliquat u taux d itérêt au motat du crédit (prorata temporis jusqu à la date d échéace). 3) Eregistremets comptables Exemple : 25/09/N : Cessio de créaces cliets au factor (remise du double des factures) pour u motat total de et avec ue échéace au 30/11/N. U fiacemet demadé à hauteur de est versé par chèque (le solde sera versé par chèque après ecaissemet des cliets). 8 / 9

9 Avis d achat (ou de paiemet) adressé par le factor : Achat de créaces (factures) : Commissio d affacturage (1 %) : Commissio de fiacemet (6 %) : TVA sur commissio d affacturage : Motat et : Fiacemet par chèque (25/09/N) : Solde dispoible après ecaissemet (30/11/N) : E supposat que les chèques sot remis e baque le jour même et que la date de valeur des remises de chèques est J + 2 : 25/09/N Cessio de créaces au factor 27/09/N fiacemet par chq et commissios du factor (1) : ou 517 Autres orgaismes fiaciers (2) : Ue lige par cliet (411xxx ; 411xxx ; ) 02/12/N Ecaissemet du solde (chq du factor) NB : Si la totalité de la cessio avait fait l objet d u fiacemet, les deux derières écritures seraiet regroupées au 27/9/N (et les itérêts seraiet plus élevés) B) Le crédit iteretreprises Les délais de paiemet obteus des fourisseurs (crédit fourisseur) costituet le pricipal mode de fiacemet à court terme des etreprises (e particulier pour les grades etreprises qui ot le pouvoir d imposer des délais importats aux fourisseurs). Le «coût» du crédit fourisseur correspod à l escompte de règlemet que l etreprise aurait obteu e cas de règlemet au comptat. Cf. Fiches coseil 1, 2 et 3 p.45 à 52 et Cas p.53 à 69 9 / 9

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation 1 / 9 Chap. 6 : Les pricipaux crédits de trésorerie et leur comptabilisatio Le cycle d exploitatio des etreprises (achats stockage productio stockage vetes) peut etraîer des décalages de trésorerie plus

Plus en détail

Chap. 5 : Les intérêts (Les calculs financiers)

Chap. 5 : Les intérêts (Les calculs financiers) Chap. 5 : Les itérêts (Les calculs fiaciers) Das u cotrat de prêt, le prêteur met à la dispositio de l empruteur, à u taux d itérêt doé, ue somme d arget (le capital) qu il devra rembourser à ue certaie

Plus en détail

Opérations bancaires avec l étranger *

Opérations bancaires avec l étranger * Opératios bacaires avec l étrager * Coditios bacaires au 1 er juillet 2011 Etreprises et orgaismes d itérêt gééral Opératios à destiatio de l étrager Viremets émis vers l étrager : viremet e euros iférieur

Plus en détail

Intérêt simple CHAPITRE. Sommaire

Intérêt simple CHAPITRE. Sommaire HAPTRE térêt simple Sommaire A B D E F G H J K L Notio d itérêt Formule fodametale de l itérêt simple Durée de placemet exprimée e mois Durée de placemet exprimée e jours alculs sur la formule fodametale

Plus en détail

relatif à la transmission d ordres par fax et téléphone

relatif à la transmission d ordres par fax et téléphone Règlemet Télé-Equity relatif à la trasmissio d ordres par fax et téléphoe (Cliets de détail) 02541 Pour des raisos d efficacité et de rapidité, le Cliet peut trasmettre ses ordres par fax et/ou téléphoe

Plus en détail

TARIFS BANCAIRES. Opérations bancaires avec l étranger Extrait des conditions bancaires au 1 er juillet 2014. Opérations à destination de l étranger

TARIFS BANCAIRES. Opérations bancaires avec l étranger Extrait des conditions bancaires au 1 er juillet 2014. Opérations à destination de l étranger Opératios bacaires avec l étrager Extrait des coditios bacaires au 1 er juillet Opératios à destiatio de l étrager Viremets émis vers l étrager : Frais d émissio de viremets e euros (3) vers l Espace écoomique

Plus en détail

Processus 6 : Gestion de la trésorerie et du financement

Processus 6 : Gestion de la trésorerie et du financement 1 / 10 Processus 6 : Gestion de la trésorerie et du financement Le P6 regroupe 3 parties : - Le suivi et l optimisation de la trésorerie à court terme (au jour le jour) ; - La détermination des besoins

Plus en détail

Compte Sélect Banque Manuvie Guide du débutant

Compte Sélect Banque Manuvie Guide du débutant GUIDE DU DÉBUTANT Compte Sélect Baque Mauvie Guide du débutat Besoi d aide? Preez quelques miutes pour lire attetivemet votre Guide du cliet. Le préset Guide du débutat vous facilitera l utilisatio de

Plus en détail

Comment utiliser ce que vous POSSÉDEZ pour réduire ce que vous DEVEZ

Comment utiliser ce que vous POSSÉDEZ pour réduire ce que vous DEVEZ Commet utiliser ce que vous POSSÉDEZ pour réduire ce que vous DEVEZ Survol du compte Mauvie U La majorité des Caadies gèret leurs fiaces comme suit : 1. Ils déposet leur reveu et autres actifs à court

Plus en détail

Gestion du Risque de Change

Gestion du Risque de Change A / Pratiques de cotatio Gestio du Risque de Chage - Moaies «i» : FRF, DEM «pré i» : GBP «out» : USD EONIA : Europea over ight idex average TEC : taux à échage costat Toute cotatio compred deux prix :

Plus en détail

Mathématiques financières

Mathématiques financières Uiversité Paris 7 Master ère aée 25/26 E. Temam Mathématiques fiacières Partie I Email : temam@math.jussieu.fr I. Les marchés fiaciers... 3 A. Vocabulaire des marchés fiaciers... 3 B. Les produits fiaciers...

Plus en détail

L Évaluation d entreprise

L Évaluation d entreprise JOB : mp DIV : 10571 ch10 p. 1 folio : 303 --- 29/8/07 --- 15H31 [ L Évaluatio d etreprise q L évaluatio se pratique à de multiples occasios : cessio de l etreprise, émissio d actios ouvelles, fusio, itroductio

Plus en détail

Mathématiques financières

Mathématiques financières Uiversité Paris 7 Maîtrise MIM/MASS 2003/2004 31MIM052 E.TEMAM Mathématiques fiacières Email : temam@math.jussieu.fr I. Les marchés fiaciers... 3 A. Les produits fiaciers... 3 1. Les actios... 3 2. Les

Plus en détail

RECHERCHE DE CLIENTS simplifiée

RECHERCHE DE CLIENTS simplifiée RECHERCHE DE CLIENTS simplifiée Nous ous occupos d accroître votre clietèle avec le compte Avatage d etreprise Pour trouver des cliets potetiels grâce à u simple compte bacaire Vous cherchez des idées

Plus en détail

COMITE DE NORMALISATION OBLIGATAIRE "C.N.O." Association régie par la loi du 1er juillet 1901

COMITE DE NORMALISATION OBLIGATAIRE C.N.O. Association régie par la loi du 1er juillet 1901 COMITE DE NORMALISATION OBLIGATAIRE "C.N.O." Associatio régie par la loi du 1er juillet 1901 Le 17 Mars 2005 Règles de calcul des coupos des empruts d Etat sur le marché de gros Après décisio de so A.G.

Plus en détail

Entrée à Sciences Po ADMISSION AU COLLÈGE UNIVERSITAIRE 2014 MATHÉMATIQUES durée de l épreuve : 3 h

Entrée à Sciences Po ADMISSION AU COLLÈGE UNIVERSITAIRE 2014 MATHÉMATIQUES durée de l épreuve : 3 h Etrée à Scieces Po ADMISSION AU COLLÈGE UNIVERSITAIRE 2014 MATHÉMATIQUES durée de l épreuve : 3 h A P M E P Les calculatrices sot autorisées Exercice Vrai-Faux 8 poits Pour chacue des affirmatios suivates,

Plus en détail

2 Mathématiques financières

2 Mathématiques financières 2 Mathématiques fiacières 2.1 Cours et TD Les créaciers prêtet des capitaux cotre ue rémuératio : les itérêts, ce que l o rembourse e plus du capital empruté. Nous percevos égalemet des itérêts lorsque

Plus en détail

2 ième partie : MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES

2 ième partie : MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES 2 ième partie : MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES 1. Défiitios L'itérêt est l'idemité que doe au propriétaire d'ue somme d'arget celui qui e a joui pedat u certai temps. Divers élémets itervieet das le calcul

Plus en détail

Le montant des intérêts acquis est la différence entre la valeur acquise et le capital placé :

Le montant des intérêts acquis est la différence entre la valeur acquise et le capital placé : http://maths-scieces.fr OPÉRATIONS FINANIÈRES A INTÉRÊTS OMPOSÉS I) Itérêts et valeur acquise Défiitio U capital est placé à itérêts composés lorsque le motat des itérêts produits à la fi de chaque période

Plus en détail

capital en fin d'année 1 C 0 + T C 0 = C 0 (1 + T) = C 0 r en posant r = 1 + T 2 C 0 r + C 0 r T = C 0 r (1 + T) = C 0 r 2 3 C 0 r 3...

capital en fin d'année 1 C 0 + T C 0 = C 0 (1 + T) = C 0 r en posant r = 1 + T 2 C 0 r + C 0 r T = C 0 r (1 + T) = C 0 r 2 3 C 0 r 3... Applicatios des maths Algèbre fiacière 1. Itérêts composés O place u capital C 0 à u taux auel T a pedat aées. Quelle est la valeur fiale C de ce capital? aée capital e fi d'aée 1 C 0 + T C 0 = C 0 (1

Plus en détail

Financer le risque client

Financer le risque client 7 Financer le risque client Exercice 1 Traiter l affacturage et la LCR magnétique Vous effectuez votre période de stage dans la société Déco Home, située au centre commercial du Val d Europe 77700 Serris.

Plus en détail

E X E R C I C E S P6C04 Les cre dits bancaires et non bancaires

E X E R C I C E S P6C04 Les cre dits bancaires et non bancaires E X E R C I C E S P6C04 Les cre dits bancaires et non bancaires Au cours du trimestre écoulé, l entreprise Nathan a eu un découvert moyen de 12 000. * Les plus forts découverts mensuels ont été les suivants

Plus en détail

Le meilleur scénario pour votre investissement

Le meilleur scénario pour votre investissement ivestir Best Strategy 2012 Le meilleur scéario pour votre ivestissemet U ivestissemet diversifié U coupo uique de 0% à 50% brut* à l échéace Ue courte durée : 4 as et demi Votre capital garati à l échéace

Plus en détail

Chapitre 8. Les règlements et le rapprochement bancaire

Chapitre 8. Les règlements et le rapprochement bancaire Chapitre 8 et le rapprochement bancaire Les opérations financières Le rapprochement bancaire Les moyens de règlement sont divers : espèces, chèque, virement, carte bancaire, lettre de change, etc. Ils

Plus en détail

UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV. Année universitaire 2006-2007. Semestre 2. Prévisions Financières. Travaux Dirigés - Séances n 4

UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV. Année universitaire 2006-2007. Semestre 2. Prévisions Financières. Travaux Dirigés - Séances n 4 UNVERSTE MONTESQUEU BORDEAUX V Licece 3 ère aée Ecoomie - Gestio Aée uiversitaire 2006-2007 Semestre 2 Prévisios Fiacières Travaux Dirigés - Séaces 4 «Les Critères Complémetaires des Choix d vestissemet»

Plus en détail

Gestion Financière. Gestion Financière. Plan du cours. Le BFRE. Le BFRE

Gestion Financière. Gestion Financière. Plan du cours. Le BFRE. Le BFRE Uiversité de Nice-Sophia Atipolis Istitut Uiversitaire de Techologie Nice-Côte d Azur Départemet Gestio des Etreprises et des Admiistratios Gestio Fiacière La Prévisio du Besoi e Fods de Roulemet d Exploitatio

Plus en détail

Fiche standardisée pour plan tarifaire mobile à prépayement

Fiche standardisée pour plan tarifaire mobile à prépayement Fiche stadardisée pour pla tarifaire mobile à prépayemet Opérateur Mobile Vikigs Pla tarifaire 10 Date de derière mise à jour 27/05/2015 Date de limite de validité Ne s applique pas Valeur de recharge

Plus en détail

ADMISSION AU COLLEGE UNIVERSITAIRE

ADMISSION AU COLLEGE UNIVERSITAIRE ADMISSION AU COLLEGE UNIVERSITAIRE Samedi mars 204 MATHEMATIQUES durée de l'épreuve : 3h - coefficiet 2 Le sujet est uméroté de à 5. L'aexe est à redre avec la copie. L'exercice Vrai-Faux est oté sur 8,

Plus en détail

Guide pour la petite entreprise : Rudiments de la protection de la vie privée

Guide pour la petite entreprise : Rudiments de la protection de la vie privée Commissariat à la protectio de la vie privée du Caada LPRPDE Guide pour la petite etreprise : Rudimets de la protectio de la vie privée Miser sur la protectio de la vie privée Ue gestio adéquate des préoccupatios

Plus en détail

Chapitre 1: Calcul des intérêts

Chapitre 1: Calcul des intérêts Chapitre 1: Calcul des itérêts Ce chapitre vise à familiariser le lecteur avec les otios suivates : Itérêt Taux d itérêt omial Taux d itérêt périodique Valeur acquise Valeur actuelle Capitalisatio Le lecteur

Plus en détail

Deuxième partie : LES CONTRATS D ASSURANCE VIE CLASSIQUES

Deuxième partie : LES CONTRATS D ASSURANCE VIE CLASSIQUES DEUXIEME PARTIE Deuième partie : LES CONTRATS D ASSURANCE VIE CLASSIQUES Chapitre. L assurace de capital différé Chapitre 2. Les opératios de retes Chapitre 3. Les assuraces décès Chapitre 4. Les assuraces

Plus en détail

Résultats du groupe sur un, cinq et dix ans

Résultats du groupe sur un, cinq et dix ans L Oréal e chiffres Résultats du groupe sur u, ciq et dix as chiffre d affaires cosolidé (e millios d euros) RÉPARTITION DU CHIFFRE D AFFAIRES CONSOLIDÉ 2008 PAR DEVISE (1) (e %) 17 542 17 063 15790 14533

Plus en détail

Votre compte Manuvie Un peut continuer à travailler... même lorsque vous ne le pouvez pas L ASSURANCE CRÉDIT MANUVIE UN

Votre compte Manuvie Un peut continuer à travailler... même lorsque vous ne le pouvez pas L ASSURANCE CRÉDIT MANUVIE UN Votre compte Mauvie U peut cotiuer à travailler... même lorsque vous e le pouvez pas L ASSURANCE CRÉDIT MANUVIE UN Sas reveu, auriez-vous ecore ue maiso? Si vous avez des dettes à rembourser, ue blessure

Plus en détail

Questions pour un champion en ligne

Questions pour un champion en ligne Questios pour u champio e lige Le jeu télévisé QPUC préseté sur FR3 et aimé par Julie Lepers existe aussi e variate «e lige». U jeu «e lige» se déroule aisi : Six iterautes disputet ue première mache dite

Plus en détail

La France, à l écoute des entreprises innovantes, propose le meilleur crédit d impôt recherche d Europe

La France, à l écoute des entreprises innovantes, propose le meilleur crédit d impôt recherche d Europe 1/5 Trois objectifs poursuivis par le gouveremet : > améliorer la compétitivité fiscale de la Frace > péreiser les activités de R&D > faire de la Frace u territoire attractif pour l iovatio Les icitatios

Plus en détail

Rappels sur les calculs financiers. Bibliographie indicative. Bodie, Merton & Thibierge, 2002, Finance, Pearson education.

Rappels sur les calculs financiers. Bibliographie indicative. Bodie, Merton & Thibierge, 2002, Finance, Pearson education. Uiversité de Nice-Sophia Atipolis Istitut Uiversitaire de Techologie Nice-Côte d Azur Départemet Gestio des Etreprises et des Admiistratios Gestio Fiacière Les objectifs pricipaux Maîtriser les cocepts

Plus en détail

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot Exame fial pour Coseiller fiacier / coseillère fiacière avec brevet fédéral Recueil de formules Auteur: Iwa Brot Ce recueil de formules est à dispositio olie et sera doé aux cadidats lors des exames oraux

Plus en détail

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot Exame fial pour Coseiller fiacier / coseillère fiacière avec brevet fédéral Recueil de formules Auteur: Iwa Brot Ce recueil de formules sera mis à dispositio des cadidats, si écessaire. Etat au 1er mars

Plus en détail

le billet vert Autocall EUR/USD investir n Profiter d une possible appréciation du dollar américain

le billet vert Autocall EUR/USD investir n Profiter d une possible appréciation du dollar américain ivestir Autocall EUR/USD Feu vert pour le billet vert Profiter d ue possible appréciatio du dollar américai U coupo uique évetuel de 8% brut la 1 re aée à 40% brut la 5 e aée U capital garati à 100% à

Plus en détail

MATHÉMATIQUES Corrigé

MATHÉMATIQUES Corrigé Exame de ovembre 009 Exame du premier trimestre Le 30 ovembre 009 Classes de ère STG Durée 3 heures MATHÉMATIQUES Corrigé Note aux cadidats L emploi des calculatrices est autorisé (circulaire 99 86 du

Plus en détail

ETABLISSEMENT : SERVICE : GROUPE 1 : DEPENSES COURANTES Pourcentage du total des charges en GR 1 :

ETABLISSEMENT : SERVICE : GROUPE 1 : DEPENSES COURANTES Pourcentage du total des charges en GR 1 : ETABLISSEMENT : SERVICE : LE LANGUEDOC SESSAD LE LANGUEDOC ACTIVITE (Cocher les cases) Alloué 2012 Réalisé 2012 Taux de variatio Iterat / Hébergemet SESSAD X Nombre de jourées : 8400 8406 0,07% Accueil

Plus en détail

Conditions Tarifaires

Conditions Tarifaires Coditios Tarifaires Avril 2015 www.alliazbaque.fr Avec vous de A à Z Sommaire 1 Sommaire Les présetes Coditios Tarifaires sot applicables à compter du 1er avril 2015 aux particuliers exclusivemet. Elles

Plus en détail

S-PENSION. Constituez-vous un capital retraite complémentaire pour demain tout en bénéficiant d avantages fiscaux dès aujourd hui.

S-PENSION. Constituez-vous un capital retraite complémentaire pour demain tout en bénéficiant d avantages fiscaux dès aujourd hui. S-PENSION Costituez-vous u capital retraite complémetaire pour demai tout e bééficiat d avatages fiscaux dès aujourd hui. Sommaire 1. Il est temps de predre l iitiative 4 2. Profitez dès aujourd hui des

Plus en détail

SÉRIES STATISTIQUES À DEUX VARIABLES

SÉRIES STATISTIQUES À DEUX VARIABLES 1 ) POSITION DU PROBLÈME - VOCABULAIRE A ) DÉFINITION SÉRIES STATISTIQUES À DEUX VARIABLES O cosidère deux variables statistiques umériques x et y observées sur ue même populatio de idividus. O ote x 1

Plus en détail

Augmentation de la demande du produit «P» Prévision d accroître la capacité de production (nécessité d investir) Investissement

Augmentation de la demande du produit «P» Prévision d accroître la capacité de production (nécessité d investir) Investissement Augmetatio de la demade du produit «P» Prévisio d accroître la capacité de productio (écessité d ivestir) Ivestissemet Etude de retabilité du produit «P» Jugemet de l opportuité et de la retabilité du

Plus en détail

Conditions Tarifaires

Conditions Tarifaires Votre baque au quotidie Coditios Tarifaires Mars 2013 www.alliazbaque.fr Sommaire 3 Sommaire Les présetes Coditios Tarifaires sot applicables à compter du 1er javier 2013 aux particuliers exclusivemet.

Plus en détail

CAS SWANN ENTRAÎNEMENT AU DS SUR LES ÉTATS DE RAPPROCHEMENT BANCAIRES

CAS SWANN ENTRAÎNEMENT AU DS SUR LES ÉTATS DE RAPPROCHEMENT BANCAIRES CAS SWANN ENTRAÎNEMENT AU DS SUR LES ÉTATS DE RAPPROCHEMENT BANCAIRES Le comptable le l entreprise SWANN vous transmet en annexe l extrait du compte Crédit Agricole (tenu par l entreprise) ainsi que le

Plus en détail

CHAPITRE 8 : LES JOURNAUX AUXILIAIRES

CHAPITRE 8 : LES JOURNAUX AUXILIAIRES ISPPBTS1 CHAPITRE 8 : LES JOURNAUX AUXILIAIRES I. GENERALITES L enregistrement des opérations en articles de «journal classique» comporte plusieurs inconvénients : La succession des articles ne correspond

Plus en détail

LES EFFETS DE COMMERCE

LES EFFETS DE COMMERCE Université Abdelmalek Essaâdi Faculté Polydisciplinaire de Larache Matière : Comptabilité Générale I Pr. EJBARI Abdelbar LES EFFETS DE COMMERCE Les effets de commerce sont des titres négociables qui confèrent

Plus en détail

DIRIGER ADMINISTRER DÉVELOPPER

DIRIGER ADMINISTRER DÉVELOPPER 24 Adjoit de directio F/H Votre formatio BTS Hôtellerie-restauratio BTS Maagemet des uités commerciales BTS Assistat de gestio PME-PMI Licece Maagemet d uités de restauratio Vos missios Vous aimez, formez

Plus en détail

Votre convention de compte

Votre convention de compte FONDS D INVESTISSEMENT ROYAL INC. Votre covetio de compte Table des matières Itroductio......................................1 Au sujet de la présete covetio.......................1 Au sujet de votre compte.............................2

Plus en détail

Chap 2 : Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement. I. Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement d exploitation

Chap 2 : Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement. I. Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement d exploitation Chap 2 : Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement I. Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement d exploitation A. Le cycle d exploitation L activité de l unité commerciale

Plus en détail

Renseignements importants pour nos clients

Renseignements importants pour nos clients Reseigemets importats pour os cliets Placemets Mauvie Icorporée Table des matières A. INFORMATION SUR LA RELATION AVEC LES CLIENTS 5 1. Qui ous sommes 5 a) Placemets Mauvie icorporée 5 b) Relatios etre

Plus en détail

Un accès direct à vos comptes 24h/24 VOTRE NUMÉRO CLIENT. www.bnpparibas.net. Centre de Relations Clients 0 820 820 001 (0,12 /min)

Un accès direct à vos comptes 24h/24 VOTRE NUMÉRO CLIENT. www.bnpparibas.net. Centre de Relations Clients 0 820 820 001 (0,12 /min) * selo coditios cotractuelles e vigueur. U accès direct à vos comptes 24h/24 VOTRE NUMÉRO CLIENT + VOTRE CODE SECRET * : www.bpparibas.et Cetre de Relatios Cliets 0 820 820 001 (0,12 /mi) Appli Mes Comptes

Plus en détail

Comptabilité générale m.ka$h ^^!!

Comptabilité générale m.ka$h ^^!! Journal 1 LE JOURNAL LE JOURNAL, LE GRAND LIVRE, LA BALANCE Au lieu d être présentées dans des comptes schématiques les opérations commerciales sont enregistrées chronologiquement dans un registre appelé

Plus en détail

for a living planet WWF ZOOM: votre carte de crédit personnalisée

for a living planet WWF ZOOM: votre carte de crédit personnalisée for a livig plaet WWF ZOOM: votre carte de crédit persoalisée Le meilleur pour vous. Le meilleur pour l eviroemet. Ue carte de crédit du WWF. Vous faites u geste e faveur de la ature. Sas frais supplémetaires.

Plus en détail

CH 18 LES EFFETS DE COMMERCE

CH 18 LES EFFETS DE COMMERCE CH 18 LES EFFETS DE COMMERCE Référentiel La lettre de change : les mentions obligatoires, la circulation et le paiement, l acceptation, la domiciliation, l escompte Objectifs L élève devra être capable

Plus en détail

L hebdo Finance de la MACS

L hebdo Finance de la MACS - DU 2 AU 9 OCTOBRE 2006 - Numéro DÉFINITION DE LA SEMAINE : Stock otio Idice boursier DOSSIER DE LA SEMAINE : Simulatio d u rêt immobilier 2 LES COURS DU JOUR Le jeudi 2 octobre 7 L hebdo Fiace de la

Plus en détail

Comptabilité Générale II

Comptabilité Générale II Université IBN ZOHR Faculté des Sciences Juridiques, Economiques et Sociales Agadir Economie et Gestion Semestre 2 Sections G H I Comptabilité Générale II Mohamed LAABOUBI Année universitaire 2014-2015

Plus en détail

LA CIRCULATION DES EFFETS DE COMMERCE : REMISE A L ENCAISSEMENT REMISE A L ESCOMPTE

LA CIRCULATION DES EFFETS DE COMMERCE : REMISE A L ENCAISSEMENT REMISE A L ESCOMPTE LA CIRCULATION DES EFFETS DE COMMERCE : REMISE A L ENCAISSEMENT REMISE A L ESCOMPTE ENDOSSEMENT CAS DE LA REMISE A L ENCAISSEMENT 1 Envoi de la facture et de la lettre de change TIREUR TIRE 2 Retour de

Plus en détail

Séquence 1. Suites numériques

Séquence 1. Suites numériques Séquece Suites umériques Objectifs de la séquece Recoaître des situatios faisat iterveir des suites géométriques ou des suites arithmético-géométriques. Modéliser ces situatios par des suites géométriques

Plus en détail

Les solutions mi-hypothécaires, mi-bancaires de Manuvie. Guide du conseiller

Les solutions mi-hypothécaires, mi-bancaires de Manuvie. Guide du conseiller Les solutios mi-hypothécaires, mi-bacaires de Mauvie Guide du coseiller 1 2 Table des matières Itroductio... 5 La Baque Mauvie...5 Le compte Mauvie U...5 Le compte Sélect Baque Mauvie...5 1. Les solutios

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE STG. Spécialités : Mercatique, Comptabilité et Finance d Entreprise, Gestion des systèmes d information.

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE STG. Spécialités : Mercatique, Comptabilité et Finance d Entreprise, Gestion des systèmes d information. BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE STG Spécialités : Mercatique, Comptabilité et Fiace d Etreprise, Gestio des systèmes d iformatio. SESSION 2012 ÉPREUVE DE MATHÉMATIQUES Mercatique, comptabilité et fiace d etreprise

Plus en détail

Les banques font payer certains de leurs services. Il s agit généralement de commissions soumises à TVA.

Les banques font payer certains de leurs services. Il s agit généralement de commissions soumises à TVA. CHAPITRE 4 LES BANQUES I. LES COMMISSIONS ET LES AGIOS SUR DECOUVERT Les entreprises doivent surveiller l évolution de leur solde bancaire. Ce suivi permet de prévenir d éventuelles défaillances qui conduiraient

Plus en détail

À LA CLÉ. ET. Lock-in Coupon. investir. n Coupons de 6,50% brut garantis les 2 premières années. n Coupons potentiels de 6,50% brut des années 3 à 8

À LA CLÉ. ET. Lock-in Coupon. investir. n Coupons de 6,50% brut garantis les 2 premières années. n Coupons potentiels de 6,50% brut des années 3 à 8 ivestir Lock-i Coupo 2 COUPONS INTÉRESSANTS À LA CLÉ. ET PEUT-ÊTRE PLUS. Coupos de 6,50% brut garatis les 2 premières aées Coupos potetiels de 6,50% brut des aées 3 à 8 Possibilité de coversio e 6,50%

Plus en détail

Dénombrement - Combinatoire Cours

Dénombrement - Combinatoire Cours Déombremet - Combiatoire Cours La combiatoire (ou aalyse combiatoire) étudie commet compter des objets. Elle fourit des méthodes de déombremet particulièremet utiles e probabilité. U des pricipaux exemples

Plus en détail

L'analyse des coûts. Prix de revient d'un produit

L'analyse des coûts. Prix de revient d'un produit Page 1 sur 17 L'aalyse des coûts Salaires directs Ivestissemets Admiistratio Maiteace Eergies Frais d 'études Prix de reviet d'u produit Locaux Outillages Matières premières Frais de commercialisatio Charges

Plus en détail

DEVOIR SURVEILLE DE MATHEMATIQUES 3 heures Probabilités conditionnelles - Suites géométriques - fonctions exponentielles Calculatrice autorisée

DEVOIR SURVEILLE DE MATHEMATIQUES 3 heures Probabilités conditionnelles - Suites géométriques - fonctions exponentielles Calculatrice autorisée DEVOIR SURVEILLE DE MATHEMATIQUES 3 heures Probabilités coditioelles - Suites géométriques - foctios epoetielles Calculatrice autorisée Termiale ES123 Eercice 1 : 5 poits Partie A : Ue agece de locatio

Plus en détail

Réformes des Ratios Prudentiels 2010

Réformes des Ratios Prudentiels 2010 Coférece Auelle Réformes des Ratios Prudetiels 2010 CRD, Bâle II, IAS, provisioemet dyamique : avacées des travaux des régulateurs e matière de fods propres Le 26 mai 2010, Hôtel Regia, Paris Coférece

Plus en détail

SIDEX, soutien individualisé aux démarches à l export pour les PME/TPE

SIDEX, soutien individualisé aux démarches à l export pour les PME/TPE SIDEX, soutie idividualisé aux démarches à l export pour les PME/TPE SIDEX est ue aide spécifiquemet destiée aux PME et TPE fraçaises. Souple et très simple d accès, elle leur permet de fialiser u projet

Plus en détail

Estimations et intervalles de confiance

Estimations et intervalles de confiance Estimatios et itervalles de cofiace Estimatios et itervalles de cofiace Résumé Cette vigette itroduit la otio d estimateur et ses propriétés : covergece, biais, erreur quadratique, avat d aborder l estimatio

Plus en détail

Estimation. Exemple Les statistiques des notes obtenues en mathématiques au BTS OL en France pour l année 2014 sont :

Estimation. Exemple Les statistiques des notes obtenues en mathématiques au BTS OL en France pour l année 2014 sont : Estimatio Objectifs Estimer poctuellemet ue proportio, ue moyee ou u écart type d ue populatio à l aide de la calculatrice ou d u logiciel, à partir d u échatillo Détermier u itervalle de cofiace à u iveau

Plus en détail

UNE APPROCHE DE LA COMPÉTITIVITÉ DE LA ZONE EURO : LE TAUX DE CHANGE EFFECTIF DE L EURO

UNE APPROCHE DE LA COMPÉTITIVITÉ DE LA ZONE EURO : LE TAUX DE CHANGE EFFECTIF DE L EURO UN APPROCH D LA COMPÉTITIVITÉ D LA ZON URO : L TAU D CHANG FFCTIF D L URO Le taux de chage effectif d ue moaie omial et réel costitue u idicateur privilégié pour apprécier la compétitivité d ue écoomie

Plus en détail

Organisme de recherche et d information sur la logistique et le transport LES PREVISIONS DES CONSOMMATIONS

Organisme de recherche et d information sur la logistique et le transport LES PREVISIONS DES CONSOMMATIONS LES PREVISIONS DES CONSOMMATIONS Les logiciels utilisés pour la gestio des stocks itègret de ombreuses foctios de calcul. L ue des plus importates est l exécutio des prévisios des cosommatios futures d

Plus en détail

Renseignements et monitoring. Renseignements commerciaux et de solvabilité sur les entreprises et les particuliers.

Renseignements et monitoring. Renseignements commerciaux et de solvabilité sur les entreprises et les particuliers. Reseigemets et moitorig. Reseigemets commerciaux et de solvabilité sur les etreprises et les particuliers. ENSEMBLE CONTRE LES PERTES. Reseigemets Creditreform. Pour plus de trasparece. Etreteir des rapports

Plus en détail

Faites prospérer vos affaires grâce aux solutions d épargne et de gestion des dettes

Faites prospérer vos affaires grâce aux solutions d épargne et de gestion des dettes Faites prospérer vos affaires grâce aux solutios d éparge et de gestio des dettes Quelques excelletes raisos d offrir des produits bacaires et de fiducie à vos cliets Vous avez la compétece écessaire pour

Plus en détail

Mots de longueur donnée à base de P lettres, et fonction génératrice

Mots de longueur donnée à base de P lettres, et fonction génératrice Mots de logueur doée à base de lettres, et foctio géératrice Cosidéros les mots de logueur à base de lettres, avec etier positif. ) Combie existe-t-il de tels mots? La première lettre du mot est l ue des

Plus en détail

B) CHAÎNES DE SOLIDES

B) CHAÎNES DE SOLIDES Chaîes de solides B) CHAÎNES DE SOLIDES Objectifs Cette théorie a pour but d'aalyser les comportemets statique et ciématique d'u mécaisme à partir d'u modèle défii par le schéma ciématique du mécaisme.

Plus en détail

LE FINANCEMENT DE L EXPLOITATION

LE FINANCEMENT DE L EXPLOITATION LE FINANCEMENT DE L EXPLOITATION Objectif(s) : o o o o Escompte des effets de commerce, Cessions de créances, Affacturage, Subventions d'exploitation. Pré-requis : o Fonctionnement des comptes financiers.

Plus en détail

Économie sociale et solidaire

Économie sociale et solidaire Écoomie sociale et solidaire Microfiace et fiace solidaire : le microcrédit motre-t-il la boe voie? Jérôme Blac (Scieces Po Lyo) Itroductio : cadrage Fiace par*cipa*ve : fiacemet collec+f (crowdfudig)

Plus en détail

Le financement court terme des TPE (Très Petites Entreprises)

Le financement court terme des TPE (Très Petites Entreprises) JANVIER 2015 ENTREPRENEURS N 16 FINANCEMENT LES MINI-GUIDES BANCAIRES lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Le financement court terme des TPE (Très Petites Entreprises) Ce

Plus en détail

Informatique TP2 : Calcul numérique d une intégrale CPP 1A

Informatique TP2 : Calcul numérique d une intégrale CPP 1A Iformatique TP : Calcul umérique d ue itégrale CPP 1A Romai Casati, Wafa Johal, Frederic Deveray, Matthieu Moy Avril - jui 014 1 Zéro de foctio O doe le code suivat (vu e cours), qui permet de calculer

Plus en détail

Le besoin de trésorerie

Le besoin de trésorerie JUIN 2013 ENTREPRENEURS N 3 lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent FINANCEMENT LES MINI-GUIDES BANCAIRES & banques-sepa.fr les banques accompagnent les entreprises pour le

Plus en détail

6 Marché monétaire et financier

6 Marché monétaire et financier 6 Marché moétaire et fiacier NOTES EXPLICATIVES Le taux d escompte caadie est le taux auquel la Baque du Caada coset des avaces à très court terme aux istitutios fiacières et pour certaies trasactios sur

Plus en détail

Les Journées Régionales de la Création & Reprise d Entreprise 16 et 17 octobre 2008 - Parc Expo Rennes Aéroport - Bruz. relations bancaires

Les Journées Régionales de la Création & Reprise d Entreprise 16 et 17 octobre 2008 - Parc Expo Rennes Aéroport - Bruz. relations bancaires Les Journées Régionales de la Création & Reprise d Entreprise 16 et 17 octobre 2008 - Parc Expo Rennes Aéroport - Bruz Gestion de la trésorerie et relations bancaires Animé par : Yvon SAINTILAN, Expert-Comptable

Plus en détail

CORRECTION DU BAC BLANC 2

CORRECTION DU BAC BLANC 2 CORRCTION DU BAC BLANC 2 XRCIC 1 (6 poits) Baccalauréat ST Mercatique Podichéry - 2010 Deux tableaux sot doés e aexe : le premier doe l évolutio du prix du mètre carré das l immobilier résidetiel acie

Plus en détail

La décision d investissement

La décision d investissement Chapitre 2 La décisio d ivestissemet De toutes les décisios à log terme prises par l etreprise, l ivestissemet est certaiemet la plus importate. L etreprise doit o seulemet ivestir pour assurer le reouvellemet

Plus en détail

Choisissez la bonne carte. Contribuez au respect de la nature avec les cartes Visa et MasterCard WWF. Sans frais supplémentaires.

Choisissez la bonne carte. Contribuez au respect de la nature avec les cartes Visa et MasterCard WWF. Sans frais supplémentaires. Toutes les cartes de crédit e se ressemblet pas. Les cartes Visa et MasterCard WWF vous offret tous les avatages d ue carte de crédit classique. Vous disposez toujours et partout d ue réserve d arget das

Plus en détail

Chapitre 4 Lois discrètes

Chapitre 4 Lois discrètes Chapitre 4 Lois discrètes 1. Loi de Beroulli Ue variable aléatoire X est ue variable de Beroulli si elle e pred que les valeurs 0 et 1 avec des probabilités o ulles. P(X = 1) = p, P(X = 0) = 1 p = q, avec

Plus en détail

5.)/. ).4%2.!4)/.!,% $%3 4, #/--5.)#!4)/.3

5.)/. ).4%2.!4)/.!,% $%3 4, #/--5.)#!4)/.3 5.)/. ).4%.!4)/.!,% $%3 4, #/--5.)#!4)/.3 Geève, 1 er décembre 1997.O -ANUEL DE L5)4 SUR LIONOSPH RE ET SES EFFETS SUR LA PROPAGATION DES ONDES RADIO LECTRIQUES Ce Mauel doe des iformatios sur la propagatio

Plus en détail

Donnez une nouvelle dimension à votre gestion. Gagnant sur toute la ligne

Donnez une nouvelle dimension à votre gestion. Gagnant sur toute la ligne Doez ue ouvelle dimesio à votre gestio Gagat sur toute la lige 74 Bd des Etats-Uis 60200 COMPIEGNE Tél. 03 44 86 36 36 Pour augmeter votre retabilité et réduire vos frais fiaciers, itroduisez cette souris

Plus en détail

Université de Provence 2011 2012. Planche 6. Nombres réels. Suites réelles. Nombres réels.

Université de Provence 2011 2012. Planche 6. Nombres réels. Suites réelles. Nombres réels. Uiversité de Provece 011 01 Mathématiques Géérales I Plache 6 Nombres réels Suites réelles Nombres réels Exercice 1 Mettre sous forme irréductible p/q les ratioels suivats (les chiffres souligés se répètet

Plus en détail

Codes détecteurs et correcteurs d erreurs

Codes détecteurs et correcteurs d erreurs Codes détecteurs et correcteurs d erreurs Lorsque des doées umériques sot stockées ou trasmises, des perturbatios (par exemple électromagétiques) peuvet les edommager. Les codes détecteurs et correcteurs

Plus en détail

AVRIL 2012 CONCOURS INGÉNIEURS DES TRAVAUX STATISTIQUES. ITS Voie B Option Économie. MATHÉMATIQUES (Durée de l épreuve : 4 heures)

AVRIL 2012 CONCOURS INGÉNIEURS DES TRAVAUX STATISTIQUES. ITS Voie B Option Économie. MATHÉMATIQUES (Durée de l épreuve : 4 heures) ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE DE STATISTIQUE ET D ÉCONOMIE APPLIQUÉE ENSEA ABIDJAN AVRIL 2012 CONCOURS INGÉNIEURS DES TRAVAUX STATISTIQUES ITS Voie B Optio Écoomie MATHÉMATIQUES (Durée de l épreuve : 4 heures)

Plus en détail

Séries entières. Chap. 09 : cours complet.

Séries entières. Chap. 09 : cours complet. Séries etières Chap 9 : cours complet Rayo de covergece et somme d ue série etière Défiitio : série etière réelle ou complee Théorème : lemme d Abel Théorème : itervalle des valeurs positives où ue série

Plus en détail

Semestre : 4 Module : Méthodes Quantitatives III Elément : Mathématiques Financières Enseignant : Mme BENOMAR

Semestre : 4 Module : Méthodes Quantitatives III Elément : Mathématiques Financières Enseignant : Mme BENOMAR Semestre : 4 Module : Méthodes Quattatves III Elémet : Mathématques Facères Esegat : Mme BENOMAR Elémets du cours Itérêts smples, précompte, escompte et compte courat Itérêts composés Autés Amortssemets

Plus en détail

S5 Info-MIAGE 2013-2014 Mathématiques Financières Intérêts simples. Université de Picardie Jules Verne Année 2013-2014 UFR des Sciences

S5 Info-MIAGE 2013-2014 Mathématiques Financières Intérêts simples. Université de Picardie Jules Verne Année 2013-2014 UFR des Sciences Université de Picardie Jules Verne Année 2013-2014 UFR des Sciences I - Définitions Licence mention Informatique parcours MIAGE - Semestre 5 Mathématiques Financières LES INTERETS SIMPLES Capital ou principal

Plus en détail

LES MESURES CLÉS DU PROJET DE LOI ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

LES MESURES CLÉS DU PROJET DE LOI ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE LES MESURES CLÉS DU PROJET DE LOI ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE Qu est-ce que l Écoomie sociale et solidaire? Coopératives Etreprises sociales Scop Fiaceurs sociaux Scic CAE Mutuelles Coopératives d etreprises

Plus en détail

Calculs Financiers. Notes personnelles. Les intérêts simples. Notions de base. Notions de base. Applications. Notions de base

Calculs Financiers. Notes personnelles. Les intérêts simples. Notions de base. Notions de base. Applications. Notions de base Les intérêts simples Principe Taux d intérêt Durée Formule de calcul Placements sur livrets Escomptes Sur factures De traites Agios Sur encaissements bancaires 1 Principe : Un capital produit des intérêts

Plus en détail

CHAPITRE 1 MARCHÉS FINANCIERS ET CARACTÉRISTIQUES DES PRODUITS DE TAUX D INTÉRÊT

CHAPITRE 1 MARCHÉS FINANCIERS ET CARACTÉRISTIQUES DES PRODUITS DE TAUX D INTÉRÊT CHAPITRE 1 MARCHÉS FINANCIERS ET CARACTÉRISTIQUES DES PRODUITS DE TAUX D INTÉRÊT TESTEZ VOS CONNAISSANCES Qu'et-ce qu'u marché fiacier et quel et o rôle? Qu'et-ce qu'ue ititutio fiacière? Quelle ot le

Plus en détail