innovation / construction / territoire Crèche modulaire-bois La Rose des Vents GAILLAC (81) COMMUNAUTÉ DE COMMUNES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "innovation / construction / territoire Crèche modulaire-bois La Rose des Vents GAILLAC (81) COMMUNAUTÉ DE COMMUNES"

Transcription

1 innovation / construction / territoire Crèche odulaire-bois La Rose des Vents GAILLAC (81) COMMUNAUTÉ DE COMMUNES

2 Présentation de la crèche éco-responsable et odulaire de la Rose des vents à Gaillac La counauté de counes Tarn & Dadou a présenté le 31 janvier 2013 la crèche de la Rose des vents - Avenue des Alizés à Gaillac. Une preière réalisation utilisant un concept très innovant de bâtient à ossatures bois odulaire et déplaçable, construit par la société Constructions Ecosy Sud. Une structure collective éco-responsable qui répond aux besoins du territoire en teres d aénageent, et qui allie une rapidité de réalisation et des charges de fonctionneent iniisées (bâtient basse consoation). Ce concept de systèe constructif représente aussi une réelle opportunité de développeent d une nouvelle filière éconoique locale avec un avenir proetteur. Ce nouveau bâtient de a pour abition de déontrer que de nouveaux systèes constructifs peuvent concurrencer les équipeents traditionnels en teres de rapidité de réalisation, d ipact environneental, d efficience énergétique et de confort pour les utilisateurs. Après une phase d étude et d ingénierie d un ois, les 13 odules à ossature bois coposant la crèche ont été fabriquée en 3 ois au sein des ateliers de l usine d ESCAFFRE PRODUCTION à Albi, avant d être acheinés à Gaillac en convoi exceptionnel par la route. Leur asseblage sur le site de la crèche a pris en tout et pour tout 5 jours. Reste ensuite l aénageent intérieur et des abords à finaliser pour son ouverture prévue en août bois, et le groupe Suisse BATINEG basé à Genève détenteur de ce savoir-faire. Un transfert technologique et industriel qui se présente ainsi coe porteur de développeent et d eploi local pour le départeent tarnais. Le coût d investisseent total de ce projet de crèche porté par la Counauté de counes Tarn & Dadou représente un budget de HT, subventionné à hauteur de par l Europe, l Etat, la Région et la Caf. 2 D une capacité d accueil de 20 places, la crèche de la Rose des vents fera alors figure d un preier ouvrage unique en son genre et un exeple ajeur pour la prootion de ce systèe ECOSY TM de construction odulaire. Un bon oyen de concrétiser et porter les fortes abitions de la co-entreprise CONSTRUCTION ECOSY SUD, fruit de la rencontre entre ESCAFFRE PRODUCTION, société ebléatique tarnaise du secteur de la filière

3 La Counauté de counes TARN & DADOU ESCAFFRE PRODUCTION Table Ronde 1 Marie-Christine Jaillet Nadine Coldefy Jocelyne Blaser Jean-Pierre Cordier Table Ronde 2 Jean-Pierre Loustau Elian Coent Alain Castells Luc Floissac Table Ronde 3 Gérard Poujade Stéphane Carassou Sabine Pradelle Marc Streichenberger Le bâtient éco-responsable en perspective 1 > Le bâtient de deain : enjeux et perspectives 2 > Matériaux et techniques : de l innovation à tous les étages 3 > Le bâtient éco-responsable : levier du développeent éconoique et territorial B > Le Biztro de Tarn & Dadou : déjeuner convivial et professionnel Ayant identifié le potentiel [ 9 h h 00 ] de développeent que Jeudi représente 9 juin le bâtient 2011 éco-responsable, les Tables au cinéa Rondes Gaillac de Tarn (81)& Dadou ont été organisées sur ce thèe en Inscrivez-vous sur Tarn & Dadou est une institution au service des counes, des entreprises et des habitants de son territoire. Tarn & Dadou est un territoire attractif de habitants regroupantles bassins de vie de Gaillac et de Graulhet. Avec ses 200 collaborateurs, le rôle de Tarn & Dadou est de favoriser un développeent cohérent et haronieux du territoire, que ce soit pour renforcer son développeent éconoique créateur d eplois ou pour créer des logeents accessibles à tous, tout en aîtrisant l urbanisation. Contact : François CARBONNEL Tél. : +33 (0) / Fondée en 1952, la société ESCAFFRE PRODUCTION est une entreprise failiale de transforation de bois. La société est iplantée sur la zone industrielle Albipôle à Terssac (Tarn). Elle est dotée des dernières technologies pour étudier, concevoir et fabriquer des charpentes industrielles ferettes, charpentes traditionnelles, urs à ossature bois et solive etal web easi-joist. La société ESCAFFRE PRODUCTION est équipée de achines à coandes nuérique dirigées par un bureau d études coposé de 4 dessinateurs DAO pour un effectif total de 17 spécialistes du bois. Contact : Jean ESCAFFRE Mob. +33 (0) / Les élus de la counauté de counes en visite aux ateliers de Escaffre Production à Terssac (décebre 2012) avec touleco-tarn.fr BATINEG CONSTRUCTIONS ECOSY SUD Fort d une expéreience de plus de 15 ans, le groupe Batineg peut se prévaloir de nobreuses réalisations en Suisse coe en France. La société suisse BATINEG, fondée en 1997 et basée à Genève, est une entreprise générale de solutions constructives innovantes. Très active dans la construction en bois, «son coeur de étier», pour les équipeents publics (écoles, crèches, arènes sportives, etc.), de pavillons et de villas, BATINEG construit dans le respect du développeent durable. Sous son enseigne, l entreprise réunit des copétences et savoir-faire copléentaires innovant autour de l expertise des constructions bois, coe les façades photovoltaïques et les toitures végétalisées. Elle copte aujourd hui un effectif 35 eployés. Contact : Frédéric GUILLOT Tél. : +41 (0) / Fruit de l association au cours de l année 2011 des entreprises BATINEG et ESCAFFRE PRODUCTION, la société CONSTRUCTIONS ECOSY SUD est une entreprise de fabrication de constructions à ossatures bois odulaires et déplaçables. Son systèe constructif ECOSY TM représente un concept innovant en teres de rapidité de réalisation, d ipact environneental réduit, d efficience énergétique et de confort pour les utilisateurs. L entreprise est installée au Centre d Affaires Bureau Club, à Terssac. Contact : Jean ESCAFFRE Mob. +33 (0) / Jean-Jacques Ghelfi (Batineg) entouré de Pascal Néel et Jean-Michel Escaffre lors de la pause du 13 èe et dernier odule le 31 janvier

4 sions Dien dule ue o q a h c de L l ht ois té de b Quanti icie Superf 2 360

5 Nobr es de od ules 13 Poids oyen de cha que o dule k Nobr ed de crèc e places he Conso énergé ation tique <50kw h/2/a n Durée d 20 u chan tier g 6 ois Ingénie rie Fabrica : 1 ois tion en atelier Iplan : 3 o ta is sur site tion/asseb l age : 5 jour s Investi sseen t 00 HT dont 59 5 de Euro 000 HT sub v pe, de l Etat, d entions et de la e CAF la Régi on 5

6 Crédit : D. Rousseau Que représente ce projet de crèche pour le territoire de Tarn & Dadou? Y a-t-il un avenir pour ce type de bâtient en Tarn & Dadou? Une fois que les odules seront installés, dans quel délai la crèche ouvrira-t-elle? 6 Pascal Néel Président de la C.C. Tarn & Dadou (Gaillac - Graulhet) La réalisation de cette nouvelle structure reflète à la fois notre politique de service public de proxiité et notre stratégie de développeent éconoique. D une part, c est un atout suppléentaire pour renforcer l accueil de la petite enfance dans un secteur du territoire où la déographie est en augentation constante ; d autre part, c est une opération qui correspond aux enjeux locaux de développeent éconoique et d aénageent du territoire. En effet, par cette opération, nous aéliorons l attractivité du territoire de Tarn & Dadou puisque nous augentons de presque 10% notre offre d accueil en structure collective et nous contribuons au développeent d une filière éconoique : celle du bâtient odulairedéplaçable éco-responsable. Depuis plusieurs années, nous orientons notre politique de développeent vers l éergence des filières éconoiques soucieuses du développeent durable. C est coe cela que nous avons is en relation il y a deux ans les sociétés Batineg et Escaffre Production et qu elles viennent de donner naissance à Constructions Ecosy Sud. Les élus de la counauté de counes sont convaincus que ce type de bâtient éco-responsable, odulaire et déplaçable, répond aux besoins de territoires coe le nôtre. Tout en ayant de gros atouts qualitatifs, dont la possibilité de déénager la structure, ce type de bâtient allie une rapidité de réalisation et des charges de fonctionneent iniisées (bâtient basse consoation). Je suis persuadé que ce systèe constructif a de l avenir et qu il va intéresser de nobreuses collectivités et entreprises dans la région et au-delà. Etant donnée l originalité de ce projet et les contraintes régleentaires liées à la réalisation d un tel équipeent, on avance de anière epirique. En effet, une crèche est un type de bâtient qui cuule les contraintes iposées par les organises coe la PMI* ou la Caf. Cependant, la livraison devrait se faire en avril prochain, soit six ois seuleent après le début du chantier. Nous prévoyons ensuite de ettre la crèche en service à copter du ois d août, le teps de réaliser les aénageents obiliers, de finaliser le projet pédagogique et les inscriptions. Dans l intervalle, Constructions Ecosy Sud pourra en faire un bâtient-téoin et une vitrine de son savoir-faire. Nous espérons que cela pourra déboucher sur des coandes et, le cas échéant, perettre à cette nouvelle entreprise de développer son activité et de créer de l eploi. *PMI : Service de la protection aternelle et infantile (Conseil Général du Tarn)

7 Jean-Michel Escaffre Dirigeant ESCAFFRE PRODUCTION Terssac (81) *BBC : Bâtient Basse Consoation Coent ESCAFFRE PRODUCTION s est positionnée sur le arché du systèe constructif odulaire? En 2006, nous avons installé notre site industriel sur la zone d Albipôle à Terssac, avec tout un systèe de production basé sur le nuérique. Et autour de cet outil de production, nous avons entaé une réflexion interne autour de la ise en place des nores de la construction, de l ipact environneental, et donc de nouvelles éthodes de travail. Aujourd hui, au-delà du étier d origine de «charpentier», ESCAFFRE PRODUCTION est devenu principaleent un concepteur et fabricant d éléents structurels bois pour le bâtient. C est un étier qui se spécialise et très encadré, et qui doit répondre à de fortes contraintes techniques. Et à l heure actuelle, nous soes toujours des précurseurs avec notre aîtrise et l application des nobreuses nores techniques et environneentales applicables à notre secteur d activité. Quels ont été les investisseents de la société ESCAFFRE PRODUCTION pour la ise en place de ce projet? Des investisseents ont été nécessaires principaleent au niveau des oyens huains, avec un renforceent des équipes de notre bureau d études. Nous avons aussi adapté notre surface de production avec la création à l été 2012 d un hall d asseblage de Il a fallu ensuite copléter une partie de notre atériel technique avec notaent quelques engins pour la anutention des éléents structurels des odules. Pour finaliser le transfert technologique de ce concept de systèe constructif au sein de notre entreprise, il nous a fallu aussi ettre en place avec notre partenaire BATINEG des forations spécifiques pour perettre à nos poseurs d acquérir une parfaite aîtrise technique de la fabrication du produit odulaire. Quelle perspective pour la filière bois représente ce type de construction selon vous? Nous croyons beaucoup à ce systèe constructif odulaire et déplaçable. Pour nos clients, il constitue une solution très flexible et à forte valeur ajoutée. De surcroît, c est un produit hauteent qualitatif qui répond d une part aux nores BBC*, et d autre part à la régleentation therique Ce qui est un atout ajeur suppléentaire, car assez unique actuelleent pour l offre odulaire présente sur le arché. Nous avons aujourd hui une forte deande pour l utilisation de ce concept sur le secteur du tourise pour de la résidence hôtelière, avec des odules séparés ou juxtaposables, ou pour des capings, qui recherchent des structures d accueil plus qualitatives. Le secteur du bâtient individuel constitue aussi un réel potentiel de arché pour tout ce qui concerne la réalisation de petits studios, l aénageent de pièces copléentaires jusqu à l extension de pavillons privés. 7

8 8 Jean-Jacques Ghelfi Dirigeant GROUPE BATINEG Coent le groupe BATINEG s est iposé coe spécialiste de la construction en bois? Dès nos débuts en 1997, nous nous soes orientés vers ce concept de bâtients écologiques et odulaires, donc flexibles et évolutifs. C était une nouvelle approche à êe de répondre aux besoins d une société en perpétuelle utation. Nous avons choisi le bois coe atériau de base, afin d offrir un confort durable (dans les deux sens du tere)». Durant toutes ces années, l évolution du groupe s est faite principaleent autour de l écologie. Quelle est la principale spécificité de votre entreprise? L évolution dans la construction écologique est apparu coe une évidence (toitures végétales, photovoltaïque, façades passives). Toute notre technologie est centrée autour de ce concept. Notre spécificité réside dans la construction rapide et efficace de projets divers. Pour offrir des solutions de bâtients, le groupe Batineg réunit sous son enseigne des savoir-faire copléentaires: Batineg (entreprise générale avec des solutions globales avec garantie en tere de prix, délai et exécution), Direx (bureau de direction des travaux), Atlante (bureau d études), Batiflex (concept innovant de constructions en bois), Constructions Ecosy (concept d habitat bois conteporain «odulaire»), Faceactive (résultat d une évolution iportante en atière d intégration de panneaux photovoltaïques à un concept de façade). Quels ont été les raisons principales de l alliance avec l entreprise ESCAFFRE PRODUCTION? La société ESCAFFRE PRODUCTION détient une longue expérience et un savoir-faire unique sur la région sud en France dans la transforation du bois, avec ses enuisiers et charpentiers. Nous avons été convaincus aussi de la capacité de son bureau d études à conduire et ener de tels projets techniques de systèe constructif odulaire bois. Nous avons ensuite travaillé enseble à la ise en place du transfert technologique vers les équipes d ESCAFFRE PRODUCTION pour la aîtrise de notre concept d habitat bois «odulaire» Ecosy TM.

9 Le projet a été accopagné techniqueent et adinistrativeent par la SEM 81. Intervenants : SCP SABATIER (Architectes), BATINEG (Bureau Etude Conception Modules Bois) ETB (OPC), ETB ENVIRONNEMENT (Bureau étude), SOCOTEC (Bureau de contrôle), Cabinet SOUSTELLE-VIES (Coordonnateur SPS) CONSTRUCTIONS ECOSY SUD (Entreprise Générale), LACLAU (Gros Œuvre VRD), ESCAFFRE PRODUCTION (Modules bois et enuiseries), SOULIE (Etanchéité), TRUJILLO (Plâtrerie Isolation), LACOMBE (Peintures sols souples), LAGREZE & LACROUX (Electricité, CVC) 9

10 Clip de présentation Un fil sur l accoplisseent du chantier de la crèche est consultable à l adresse : ted.fr Il coprend une séquence tie-lapse illlustrant le ontage pas-à-pas de ce bâtient odulaire et une présentation des atouts du projet par ses principaux acteurs. Une réalisation effectuée par l agence de counication Vent d Autan à Gaillac. Crèche odulaire-bois La Rose des Vents GAILLAC (81) François CARBONNEL Tél. : +33 (0) e-ail : Jean ESCAFFRE Mob. : +33 (0) e-ail : Frédéric GUILLOT Tél. : +41 (0) e-ail :

DOSSIER DE PRESSE CONCEPTION & RÉALISATION. Crèche Modulaire La Rose. des Vents JEUDI 31 JANVIER 2013 11H00 /GAILLAC COMMUNAUTÉ DE COMMUNES

DOSSIER DE PRESSE CONCEPTION & RÉALISATION. Crèche Modulaire La Rose. des Vents JEUDI 31 JANVIER 2013 11H00 /GAILLAC COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DOSSIER DE PRESSE CONCEPTION & RÉALISATION Crèche Modulaire La Rose des Vents JEUDI 31 JANVIER 2013 11H00 /GAILLAC COMMUNAUTÉ DE COMMUNES Sommaire p3 Communiqué de presse p4 Chiffres clé et implantation

Plus en détail

Le Centre de Tri. Projet d espace de coworking à Bègles 21 janvier 2011

Le Centre de Tri. Projet d espace de coworking à Bègles 21 janvier 2011 Le Centre de Tri Projet d espace de coworking à Bègles 21 janvier 2011 Contexte 2 Objectifs 4 Projet 6 Lieu 8 Équipe projet 11 S o a i r Équipe d aniation Prograation Modèle éconoique Budget prévisionnel

Plus en détail

ÉTUDE BDC LES CINQ FACTEURS CLÉS ET LES CINQ PIÈGES À ÉVITER POUR RÉUSSIR EN AFFAIRES

ÉTUDE BDC LES CINQ FACTEURS CLÉS ET LES CINQ PIÈGES À ÉVITER POUR RÉUSSIR EN AFFAIRES ÉTUDE BDC LES CINQ FACTEURS CLÉS ET LES CINQ PIÈGES À ÉVITER POUR RÉUSSIR EN AFFAIRES Seaine de la PME BDC 2014 Résué --------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

SNC du Chemin de Paris Création d un bâtiment d activité industrielle et de stockage ZAC du Chemin de Paris 60440 Nanteuil le Haudouin

SNC du Chemin de Paris Création d un bâtiment d activité industrielle et de stockage ZAC du Chemin de Paris 60440 Nanteuil le Haudouin DOSSIER DE DEMANDE D ENREGISTREMENT D UNE INSTALLATION CLASSEE POUR LA PROTECTION DE L ENVIRONNEMENT Code de l Environneent Livre V Titre I SNC du Chein de Paris Création d un bâtient d activité industrielle

Plus en détail

Pour tout renseignement complémentaire, veuillez contacter le service technique au 01 40 13 37 77. HORAIRES MONTAGE-DEMONTAGE

Pour tout renseignement complémentaire, veuillez contacter le service technique au 01 40 13 37 77. HORAIRES MONTAGE-DEMONTAGE Salon de l iobilier d entreprise règleent de décoration VALIDATION DES PROJETS Vos projets d aénageent de stand devront être validés dans le cadre du respect des règles d architecture du salon et du respect

Plus en détail

e-commerce+ Passez au e-commerce pour simplifier vos process de vente! RENCONTREZ-NOUS Salon E-commerce 23-25 septembre - Paris

e-commerce+ Passez au e-commerce pour simplifier vos process de vente! RENCONTREZ-NOUS Salon E-commerce 23-25 septembre - Paris e-coerce+ agazine d inforation d Octave N 11 Juin 2014 TO Passez au e-coerce pour siplifier vos process de vente! RENCONTREZ-NOUS Salon E-coerce 23-25 septebre - Paris Salon #vad.conext 21-23 octobre -

Plus en détail

L indice des prix à la consommation

L indice des prix à la consommation L indice des prix à la consoation Base 2004 Direction générale Statistique et Inforation éconoique 2007 L indice des prix à la consoation Base 2004 = 100 La Direction générale Statistique et Inforation

Plus en détail

Arrondissage des résultats de mesure. Nombre de chiffres significatifs

Arrondissage des résultats de mesure. Nombre de chiffres significatifs BUREAU NATIONAL DE MÉTROLOGIE COMMISSARIAT À L'ÉNERGIE ATOMIQUE LABORATOIRE NATIONAL HENRI BECQUEREL Note technique LNHB/04-13 Arrondissage des résultats de esure Nobre de chiffres significatifs M.M. Bé,

Plus en détail

«Des places de jeux pour tous» Formulaire de demande

«Des places de jeux pour tous» Formulaire de demande «Des places de jeux pour tous» Forulaire de deande Ce questionnaire infore quant à la place de jeu en projet et ne constitue pas une grille d évaluation. Les renseigneents doivent donner une ipression

Plus en détail

Les bases de données. Historique

Les bases de données. Historique 1 Les bases de données Aujourd hui indispensables dans tous les systèes de gestion de l inforation, les bases de données sont une évolution logique de l augentation de la deande de stockage de données.

Plus en détail

Etude salaires : le marketing s'en sort bien

Etude salaires : le marketing s'en sort bien Page 1/5 Etude salaires : le arketing s'en sort bien Public- le i:» 12 2013 pai ('ATI IF RI M; UFrRTFHISi Selon l'étude Maesina Marketing Search/Aon Hewitt, les arketers ont vu leur réunération progresser

Plus en détail

La planification en cas d inaptitude. Vous avez le pouvoir d agir!

La planification en cas d inaptitude. Vous avez le pouvoir d agir! La planification en cas d inaptitude. Vous avez le pouvoir d agir! Août 2015 Jaie Golobek Directeur gestionnaire, Planification fiscale et successorale Services consultatifs de gestion de patrioine CIBC

Plus en détail

2.1 Comment fonctionne un site?

2.1 Comment fonctionne un site? Coent fonctionne un site? Dans ce chapitre, nous allons étudier la liste des logiciels nécessaires à la création d un site ainsi que les principes de base indispensables à son bon fonctionneent. 2.1 Coent

Plus en détail

COMMUNAUTE de COMMUNES de DOUVE & DIVETTE

COMMUNAUTE de COMMUNES de DOUVE & DIVETTE COMMUNAUTE de COMMUNES de DOUVE & DIVETTE PROJET D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Ce forulaire est à renvoyer, dûent repli, au Service Public d Assainisseent Non Collectif (SPANC). Il peret à ce service

Plus en détail

DOSSIER SUR LE SECTEUR DES NOMS DE DOMAINE VOLUME 11 - NUMÉRO 4 - JANVIER 2015

DOSSIER SUR LE SECTEUR DES NOMS DE DOMAINE VOLUME 11 - NUMÉRO 4 - JANVIER 2015 DOSSIER SUR LE SECTEUR DES NOMS DE DOMAINE VOLUME 11 - NUMÉRO - JANVIER 2015 RAPPORT DE VERISIGN SUR LES NOMS DE DOMAINE LEADER MONDIAL DU SECTEUR DES NOMS DE DOMAINE ET DE LA SÉCURITÉ D'INTERNET, VERISIGN

Plus en détail

Tolérance aux fautes-2 Serveurs à haute disponibilité

Tolérance aux fautes-2 Serveurs à haute disponibilité École Doctorale de Grenoble Master 2 Recherche Systèes et Logiciel Disponibilité des s Tolérance aux fautes-2 Serveurs à haute disponibilité Sacha Krakowiak Université Joseph Fourier Projet Sardes (INRIA

Plus en détail

Échafaudage de façade UNI 70/100

Échafaudage de façade UNI 70/100 Stark gerüstet. Échafaudage de façade 70/100 Français valable à partir du 15.04.2013 Table des atières Montage du systèe / Avantages du systèe 2-3 Châssis 4-5 Planchers 6 Escaliers «intérieurs» 7 Escaliers

Plus en détail

Abstract. Key-words: The flowshop problem, Heuristics, Job scheduling, Total flowtime.

Abstract. Key-words: The flowshop problem, Heuristics, Job scheduling, Total flowtime. Abstract Since the flowshop scheduling proble has found to be an NP-coplete proble, the developent of heuristic algoriths that give better solutions becoe necessary. In this paper we discuss how to resolve

Plus en détail

l Agence Qui sommes nous?

l Agence Qui sommes nous? l Agence Qui soes nous? Co Justine est une agence counication globale dont la ission est prendre en charge l enseble vos besoins et probléatiques counication. Créée en 2011, Co Justine a rapient investi

Plus en détail

Lyon. HUB numérique. * Accro à Lyon

Lyon. HUB numérique. * Accro à Lyon HUB nuérique * Accro à tout Le nuérique 04 08 10 12 14 16 18 Posté par Laurent et Olivier de la Clergerie. Fabrice Lacroix, 44 ans. Teinté d innovation et d entrepreneuriat, le parcours de Fabrice épouse

Plus en détail

Le marché Immobilier tertiaire en Val-de-Marne

Le marché Immobilier tertiaire en Val-de-Marne Le arché Iobili ttiaire en Val-de-Marne Le arché des bureaux en Val-de-Marne, un arché dynaique Dans une conjoncture arquée depuis un an par le ralentisseent du arché locatif et la chute des investisseents,

Plus en détail

LES CHIFFRES SIGNIFICATIFS ET LES INCERTITUDES

LES CHIFFRES SIGNIFICATIFS ET LES INCERTITUDES Une prédiction de certains écoloistes : Les poissons devraient avoir disparu en 048! LES CHIFFRES SIGNIFICATIFS ET LES INCERTITUDES Les rèles suivantes s appliquent pour tous les calculs ipliquant des

Plus en détail

Utiliser Internet Explorer

Utiliser Internet Explorer 5 Utiliser Internet Explorer 5 Utiliser Internet Explorer Internet Explorer est le plus utilisé et le plus répandu des navigateurs web. En effet, Internet Explorer, couraent appelé IE, est le navigateur

Plus en détail

LE MONET SAINT DENIS / 93

LE MONET SAINT DENIS / 93 LE MONET SAINT DENIS / 93 DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE JUIN 2015 LIVRAISON DE L IMMEUBLE DE BUREAUX LE MONET... 2 LE MONET DES BUREAUX à HAUTE VALEUR AJOUTéE ENVIRONNEMENTALE DANS UN NOUVEAU BASSIN DE VIE...

Plus en détail

PALANS TREUILS PONTS ROULANTS

PALANS TREUILS PONTS ROULANTS PALANS TREUILS PONTS ROULANTS Certified Copany Prograe Palans et Treuils électriques et pneuatiques Palans standards, hauteur réduite et hauteur perdue réduite Chaînes de charge et de anœuvre zinguées

Plus en détail

Le collège André Malraux à Senones

Le collège André Malraux à Senones Le collège André Malraux à Senones 2 Le collège André Malraux à Senones 4 Le mot du Président du Conseil Général 8 Genèse d un projet 10 Organisation des volumes et fonctions 12 Démarche haute Qualité

Plus en détail

La détérioration des termes de l échange 1 Bernard Conte 2002

La détérioration des termes de l échange 1 Bernard Conte 2002 La détérioration des teres de l échange des pays du Sud Bernard Conte el : conte@u-bordeau4.fr site web : http://conte.u-bordeau4.fr Les pays du Sud seraient inéluctableent frappés par la détérioration

Plus en détail

PLAQUES DE PLÂTRE CLOISONS - DOUBLAGES

PLAQUES DE PLÂTRE CLOISONS - DOUBLAGES CONSEILS ILLUSTRÉS D'ISOLAVA PLAQUES DE PLÂTRE CLOISONS - DOUBLAGES GUIDE DE MISE EN OEUVRE VITE et BIEN FAIT SOMMAIRE 1. Cloison de séparation sur ossature p 3 étallique -Matériaux nécessaires par 2 de

Plus en détail

Un mode opératoire unique : le 5D Process

Un mode opératoire unique : le 5D Process Un mode opératoire unique : le 5D Process Le groupe OSSABOIS s appuie depuis 28 ans sur un mode constructif basé sur la préfabrication des murs et des charpentes en atelier. Les murs sortent en effet de

Plus en détail

Maisons 2020. les cinq projets

Maisons 2020. les cinq projets D O S S I E R d e p r e s s e Maisons 2020 les cinq projets P L U R I A L L E F F O R T R É M O I S S E P R O J E T T E E N 2 0 2 0 Toujours soucieux d anticiper les évolutions à venir, Plurial L Effort

Plus en détail

La métrologie du ph au LNE : état de l art et perspectives. Metrology of ph at LNE: state of the art and perspectives

La métrologie du ph au LNE : état de l art et perspectives. Metrology of ph at LNE: state of the art and perspectives La étrologie du p au LNE : état de l art et perspectives Metrology of p at LNE: state of the art and perspectives Rachel CAMPION et Cédric RIVIER Laboratoire national de étrologie et d essais (LNE), rue

Plus en détail

GRAFCET. 1- Structure générale. CPGE / Sciences Industrielles pour l Ingénieur C60 Cours GRAFCET. Divergence en OU

GRAFCET. 1- Structure générale. CPGE / Sciences Industrielles pour l Ingénieur C60 Cours GRAFCET. Divergence en OU C60 GRAFCET 1- Structure générale Etape initiale : généraleent associée à une attente ou à une ise en réérence de la partie opérative Réceptivité : cobinaison d inorations reçues par la partie coande et

Plus en détail

www.cuny-constructions.com

www.cuny-constructions.com CONSTRUCTEUR, FABRICANT LORRAIN www.cuny-constructions.com Construisez lorrain! POURQUOI NOUS CONFIER VOTRE PROJET? UNE EXPÉRIENCE UNIQUE Le travail et la passion du bois depuis 1824, dans tous ces métiers

Plus en détail

Mécanique : Cinématique du point. Chapitre 1 : Position. Vitesse. Accélération

Mécanique : Cinématique du point. Chapitre 1 : Position. Vitesse. Accélération 2 e B et C 1 Position. Vitesse. Accélération 1 Mécanique : Cinéatique du point La écanique est le doaine de tout ce qui produit ou transet un ouveent, une force, une déforation : achines, oteurs, véhicules,

Plus en détail

IPPAC * Nous sommes à vos côtés. Internet & Publication

IPPAC * Nous sommes à vos côtés. Internet & Publication à propos du studio IPPAC * * Internet & Publication Pour Aéliorer votre Counication Nous soes à vos côtés Depuis plus de 20 ans notre agence de 10 personnes prend soin de ses clients avec suivi, sérieux

Plus en détail

Marées. Horaires des. Les conseils d Albert notre petit loup de mer

Marées. Horaires des. Les conseils d Albert notre petit loup de mer Horaires des Marées 2014 SAINT VALERY EN CAUX, VEULETTES SUR MER, VEULES LES ROSES, LE LAC DE CANIEL 4 SITES POUR ABORDER LE NAUTISME & SES PLAISIRS Pour tout renseigneent copléentaire concernant les odalités

Plus en détail

Maison AA Natura DOSSIER. de PRESSE Un nouveau concept d habitat qui concilie qualité de vie et d usage avec écologie et accessibilité pour tous

Maison AA Natura DOSSIER. de PRESSE Un nouveau concept d habitat qui concilie qualité de vie et d usage avec écologie et accessibilité pour tous SEPTEMBRE 2011 DOSSIER de PRESSE Un nouveau concept d habitat qui concilie qualité de vie et d usage avec écologie et accessibilité pour tous Maison AA Natura Inscrite dans une démarche de développement

Plus en détail

Paiement sécurisé sur internet

Paiement sécurisé sur internet Paieent sécurisé sur internet CHAIGNEAU Delphine DANTE Alexandra GARNODIER Karine RICM3 25 janvier 2002 1.1 Internet et coerce 1.2 Modes de paieent 1.3 Qualités d un procédé 1.1 Internet et coerce 1.1

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE AOÛT 2014

DOSSIER DE PRESSE AOÛT 2014 DOSSIER DE PRESSE AOÛT 2014 SOMMAIRE Le projet du Centre National de la Construction Paille MOT DE LA PRÉSIDENTE p.1 La maison Feuillette, patrimoine à valeur écologique p.2 PROMOUVOIR, VALORISER ET EXPÉRIMENTER

Plus en détail

Localisation : Mont de Type de bâtiment Bureaux Marsan rue Martin Luther King. Zone Site Bosquet Maître d'œuvre Marc Ballay

Localisation : Mont de Type de bâtiment Bureaux Marsan rue Martin Luther King. Zone Site Bosquet Maître d'œuvre Marc Ballay La maîtrise d ouvrage a souhaité ancrer le projet dans une démarche «d exemplarité reproductible» en termes de construction durable. En ce sens, la démarche de conduite de projet et les solutions retenues

Plus en détail

Crédit Agricole Immobilier

Crédit Agricole Immobilier Coercialisation (94) Counication coerciale pour une opération iobilière de prestige. Situé à (92), aux portes de, l enseble Pria Luce propose cinquante-trois logeents de prestige dans une résidence à l

Plus en détail

Concevoir et réaliser des systèmes constructifs ossature bois

Concevoir et réaliser des systèmes constructifs ossature bois Concevoir et réaliser des systèmes constructifs ossature bois Cette vous permettra d appréhender les principes fondamentaux du système constructif ossature bois selon les normes et DTU en vigueur. Elle

Plus en détail

TECHNISCHE ROLLEN UND WALZEN TECHNICAL ROLLERS AND CYLINDERS ROULEAUX ET CYLINDRES TECHNIQUES RULLI E CILINDRI TECNICI. www.typ-gummi-tgw.

TECHNISCHE ROLLEN UND WALZEN TECHNICAL ROLLERS AND CYLINDERS ROULEAUX ET CYLINDRES TECHNIQUES RULLI E CILINDRI TECNICI. www.typ-gummi-tgw. TECHNISCHE ROLLEN UND WALZEN TECHNICAL ROLLERS AND CYLINDERS ROULEAUX ET CYLINDRES TECHNIQUES RULLI E CILINDRI TECNICI Ipressu Realisation: Bilder: Layout: Druck: TYP AG, CH-4502 Solothurn TYP AG, Kurt

Plus en détail

VERSION 6 A 10 JOURS. Aménagement de stand l Décoration. Aménagement de stand l Equipement divers. Communication visuelle. Electricité l Branchements

VERSION 6 A 10 JOURS. Aménagement de stand l Décoration. Aménagement de stand l Equipement divers. Communication visuelle. Electricité l Branchements Veuillez copléter ce docuent avec précision et nous le renvoyer accopagné de tous les docuents obligatoires Vos coordonnées coplètes sont égaleent à préciser ipérativeent dans la Fiche Copléentaire N 1

Plus en détail

VERSION 6 A 10 JOURS. Aménagement de stand l Décoration. Aménagement de stand l Equipement divers. Communication visuelle. Electricité l Branchements

VERSION 6 A 10 JOURS. Aménagement de stand l Décoration. Aménagement de stand l Equipement divers. Communication visuelle. Electricité l Branchements Veuillez copléter ce docuent avec précision et nous le renvoyer accopagné de tous les docuents obligatoires Vos coordonnées coplètes sont égaleent à préciser ipérativeent dans la Fiche Copléentaire N 1

Plus en détail

OBJECTIFS. I. A quoi sert un oscilloscope?

OBJECTIFS. I. A quoi sert un oscilloscope? OBJECTIFS Oscilloscope et générateur basse fréquence (G.B.F.) Siuler le fonctionneent et les réglages d'un oscilloscope Utiliser l oscilloscope pour esurer des tensions continues et alternatives Utiliser

Plus en détail

La mémoire C HAPITRE S EPT. 7.1 Qu est-ce que la mémoire? 166. 7.2 L utilisation de la mémoire à court terme 169

La mémoire C HAPITRE S EPT. 7.1 Qu est-ce que la mémoire? 166. 7.2 L utilisation de la mémoire à court terme 169 La éoire C HAPITRE S EPT 7.1 Qu est-ce que la éoire? 166 Les types de éoires 166 Vue d enseble des processus éoriels 168 7.2 L utilisation de la éoire à court tere 169 La éoire iconique 169 La éoire à

Plus en détail

Résidence pour Etudiants, R+7 en bois Maison de l Inde à la Cité Universitaire Internationale de Paris

Résidence pour Etudiants, R+7 en bois Maison de l Inde à la Cité Universitaire Internationale de Paris 3 ème Forum International Bois Construction 2013 Résidence pour Etudiants R+7, Maison de l Inde à la CIUP F. Lipsky-Rollet, O. Gaujard 1 Résidence pour Etudiants, R+7 en bois Maison de l Inde à la Cité

Plus en détail

Voyez la réponse à cette question dans ce chapitre. www.alternativesjournal.ca/people-and-profiles/web-exclusive-ela-alumni-make-splash

Voyez la réponse à cette question dans ce chapitre. www.alternativesjournal.ca/people-and-profiles/web-exclusive-ela-alumni-make-splash Une personne de 60 kg est à gauche d un canoë de 5 de long et ayant une asse de 90 kg. Il se déplace ensuite pour aller à droite du canoë. Dans les deux cas, il est à 60 c de l extréité du canoë. De cobien

Plus en détail

Des solutions de bâtiment durables. technologie modulaire

Des solutions de bâtiment durables. technologie modulaire Des solutions de bâtiment durables technologie modulaire 1 2 3 LA CONSTRUCTION DURABLE 2 3 Voici un demi-siècle que notre activité développement et réalisation d architecture à structure bois marque le

Plus en détail

LOT 10 PLOMBERIE SANITAIRES

LOT 10 PLOMBERIE SANITAIRES 10-1 LOT 10 PLOMBERIE SANITAIRES SOMMAIRE 00 GENERALITES 2 00.01 CONSISTANCE DES OVRAGES 2 00.02 DISPOSITIONS ADMINISTRATIVES 2 00.03 DISPOSITIONS TECHNIQES GENERALES 4 01 DESCRIPTIF TECHNIQE 16 01.01

Plus en détail

Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012

Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012 Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012 Tout coordonnateur SPS titulaire d une attestation de formation initiale. La réglementation : - les nouveaux

Plus en détail

THESE. Applications des algorithmes d'auto-organisation à la classification et à la prévision

THESE. Applications des algorithmes d'auto-organisation à la classification et à la prévision UNIVERSITE PARIS I PANTHEON SORBONNE U.F.R. DE MATHEMATIQUES et INFORMATIQUE Année 999 THESE Pour obtenir le rade de DOCTEUR DE L'UNIVERSITE PARIS I Discipline : Mathéatiques Présentée et soutenue publiqueent

Plus en détail

Présentation du programme de. Henri Gaudier-Brzeska. Jean-Marc Rousseau, Conseiller Régional Adelgund Witte, architecte atelier awi

Présentation du programme de. Henri Gaudier-Brzeska. Jean-Marc Rousseau, Conseiller Régional Adelgund Witte, architecte atelier awi Présentation du programme de restructuration du lycée Henri Gaudier-Brzeska Jean-Marc Rousseau, Conseiller Régional Adelgund Witte, architecte atelier awi MAISON PASSIVE HALLE BOIS Réalisation des locaux

Plus en détail

Dossier pratique exposant

Dossier pratique exposant La rencontre du MARIAGE & PACS Dossier pratique exposant Quand? Où? Coent? Quoi? Les réponses aux questions que je e pose pour une bonne oranisation on salon! www.ariae-salon.co 1 Global Expo France www.lobalexpofrance.co

Plus en détail

www.conte-habitat.com Maisons individuelles Performance énergétique Rénovation Professionnels

www.conte-habitat.com Maisons individuelles Performance énergétique Rénovation Professionnels Maisons individuelles Performance énergétique Rénovation Professionnels C A R C A S S O N N E N A R B O N N E A U D E SOMMAIRE n MAISONS INDIVIDUELLES 2 / 6 n PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE 7 / 8 n RÉNOVATION

Plus en détail

CONTROLE DE CONCEPTION ET D IMPLANTATION (FORMULAIRE 1)

CONTROLE DE CONCEPTION ET D IMPLANTATION (FORMULAIRE 1) 1/8 CONTROLE DE CONCEPTION ET D IMPLANTATION (FORMULAIRE 1) Date du contrôle : Date de la deande :.. Date de la deande de peris de construire :.. Adresse de l ieuble :..... Code postal :... Coune :...

Plus en détail

TS Devoir surveillé N 3 mardi 08/01/2013

TS Devoir surveillé N 3 mardi 08/01/2013 TS Devoir surveillé N 3 ardi 8//3 No et Préno : Note : / Toute réponse doit être justifiée. Eercice : Le saut de la grenouille (7,5 points) Etienne Jules Marey (Beaune 83 Paris 94) physiologiste français,

Plus en détail

Retours d expériences: le suivi de bureaux. Christophe Schmauch Pierrick Nussbaumer CETE de l Est

Retours d expériences: le suivi de bureaux. Christophe Schmauch Pierrick Nussbaumer CETE de l Est Retours d expériences: le suivi de bureaux Christophe Schmauch Pierrick Nussbaumer CETE de l Est Sommaire 2 L opération étudiée Visite de chantier Instrumentation Explication des consommations Analyse

Plus en détail

Problème I : Microscope à force atomique

Problème I : Microscope à force atomique Problèe I : Microscope à force atoique Ces dernières années, de nouvelles techniques dites de "icroscopies à chap proche" se sont développées pour étudier les surfaces. Pari ces techniques, le icroscope

Plus en détail

Dossier de presse. Mercredi 13 mars 2013 Visite de chantier Atelier Relais des Berthaudières

Dossier de presse. Mercredi 13 mars 2013 Visite de chantier Atelier Relais des Berthaudières Dossier de presse Mercredi 13 mars 2013 Visite de chantier Atelier Relais des Berthaudières Esquisse non contractuelle 1 Communiqué de synthèse L'atelier Relais des Berthaudières sera livré fin 2013 Ce

Plus en détail

Les étapes d un dossier MOB dans l entreprise

Les étapes d un dossier MOB dans l entreprise Les étapes d un dossier MOB dans l entreprise 1 Les étapes d un dossier MOB au bureau d études: 1. La réalisation du devis 2. Passage en commande du dossier 3. La demande d éléments 4. Le plan d implantation

Plus en détail

La Règue Verte 54 logements THPE à structure béton et enveloppe à ossature bois

La Règue Verte 54 logements THPE à structure béton et enveloppe à ossature bois Forum Bois Construction Beaune 2011 La Règue verte - 54 logements THPE à structure béton et enveloppe à ossature bois B. Dayraut 1 La Règue Verte 54 logements THPE à structure béton et enveloppe à ossature

Plus en détail

Technopole de Bourges : Construction d un Centre d Affaires Vendredi 4 février 2011 15H00

Technopole de Bourges : Construction d un Centre d Affaires Vendredi 4 février 2011 15H00 Dossier de presse Technopole de Bourges : Construction d un Centre d Affaires Vendredi 4 février 2011 15H00 Contacts presse : Laurent DEULIN : 02 48 48 58 10 06 63 95 00 23 l.deulin@agglo-bourgesplus.fr

Plus en détail

PHANTOM 3. Guide de démarrage rapide PROFESSIONAL V1.0

PHANTOM 3. Guide de démarrage rapide PROFESSIONAL V1.0 PHANTOM 3 PROFESSIONAL Guide de déarrage rapide V.0 Phanto 3 Professional Découvrez votre Phanto 3 Professional. La caéra du Phanto 3 Professional vous peret d'enregistrer des vidéos en 4K et de prendre

Plus en détail

Première S2 Chapitre 20 : probabilités. Page n 1 2007 2008

Première S2 Chapitre 20 : probabilités. Page n 1 2007 2008 Preière S2 Chapitre 20 : probabilités. Page n De tous teps, les hoes se sont intéressés aux jeux de hasard. La théorie des probabilités est une branche des athéatiques née de l'étude des jeux de hasard

Plus en détail

OPEN. Enseignements de la campagne 2011. Observatoire Permanent de l aml lioration ENergétique du logement ARTISANS & ENTREPRISES

OPEN. Enseignements de la campagne 2011. Observatoire Permanent de l aml lioration ENergétique du logement ARTISANS & ENTREPRISES OPEN Observatoire Permanent de l aml amé- lioration ENergétique du logement ARTISANS & ENTREPRISES Enseignements de la campagne 2011 SYNTHÈSE réservée aux Répondants Avertissement Ce document a étéélaboréàpartir

Plus en détail

Cure de Puy Sanières. Puy Sanières (05) HC-R - Phase Réalisation Niveau OR (86pts)

Cure de Puy Sanières. Puy Sanières (05) HC-R - Phase Réalisation Niveau OR (86pts) Mur mitoyen église - BA13 - ITE laine de verre (ép. 10cm) - Mur en pierre ép60cm Toit - BA13 - Laine de verre (ép. 24cm) - OSB+lame d air -Couverture en ardoise Mur MOB - OSB - Fibre de bois HD (ép. 12cm)

Plus en détail

Consulting SEO Mis à jour en juin 2012 ETUDE MOTS CLES CEQUAMI

Consulting SEO Mis à jour en juin 2012 ETUDE MOTS CLES CEQUAMI Consulting SEO Mis à jour en juin 2012 ETUDE MOTS CLES CEQUAMI Sommaire 1. ANALYSE DES RECHERCHES... 2 2. RECOMMANDATIONS...11 2.1. ELEMENTS DETERMINANTS...11 2.2. SELECTION DE MOTS CLES...11 Page 2 sur

Plus en détail

CONSTRUCTEUR DEPUIS 1973

CONSTRUCTEUR DEPUIS 1973 CONSTRUCTEUR DEPUIS 1973 Construire le meilleur, C est avant tout une histoire d hommes Depuis 1973, nous, Maisons Levoye sommes spécialistes de la construction individuelle de standing et de l extension

Plus en détail

Les formations pour le bâtiment en Picardie

Les formations pour le bâtiment en Picardie 2nd semestre 2013 Les formations pour le bâtiment en Picardie ECONOMIE D ENERGIE NOUVELLES ENERGIES CONSTRUIRE DURABLEMENT DIRECTION D ENTREPRISE IFRB PICARDIE 33, Mail Albert 1er - CS 51 111-80011 AMIENS

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE /// LEZENNES, LE 20 SEPTEMBRE 2013 POSE DE LA PREMIERE PIERRE DU SIEGE REGIONAL D EIFFAGE CONSTRUCTION NORD OUEST

DOSSIER DE PRESSE /// LEZENNES, LE 20 SEPTEMBRE 2013 POSE DE LA PREMIERE PIERRE DU SIEGE REGIONAL D EIFFAGE CONSTRUCTION NORD OUEST DOSSIER DE PRESSE /// LEZENNES, LE 20 SEPTEMBRE 2013 POSE DE LA PREMIERE PIERRE DU SIEGE REGIONAL D EIFFAGE CONSTRUCTION NORD OUEST CONTACTS PRESSE : GROUPE IRD : AGENCE MOT COMPTE DOUBLE Alexandra Breyne

Plus en détail

4 projets d aménagement et de construction primés et distingués, accompagnés par la SELA

4 projets d aménagement et de construction primés et distingués, accompagnés par la SELA 4 projets d aménagement et de construction primés et distingués, accompagnés par la SELA Dossier de Presse Nantes, le 6 janvier 2012 Sommaire Communiqué de presse p. 3 I - Présentation des 4 projets et

Plus en détail

EXTENSIONS ECOLOGIQUES

EXTENSIONS ECOLOGIQUES www.josefapricoupenko.com Louise Ranck, Latitude 48 www.latitude48.net EXTENSIONS ECOLOGIQUES www.josefapricoupenko.com 27 mars 2010 Extensions écologiques, Joséfa Pricoupenko 1 Structure associative créée

Plus en détail

L autopromotion à Strasbourg. La démarche «10 terrains pour 10 immeubles durables»

L autopromotion à Strasbourg. La démarche «10 terrains pour 10 immeubles durables» L autopromotion à Strasbourg La démarche «10 terrains pour 10 immeubles durables» Ville et Communauté urbaine 1 parc de l Étoile 67076 Strasbourg Cedex - France Contact : forum-ecoquartiers@strasbourg.eu

Plus en détail

L opération étudiée : le SDEF

L opération étudiée : le SDEF L opération étudiée : le SDEF Situation géographique 29 Landivisiau Finistére Zone H2a Altitude : 34 m Acteurs de l opération Maitrise d ouvrage Maître d œuvre / Architecte BET Thermique SDEF Atelier 3

Plus en détail

La dynamique de l économie verte. Les impacts en termes de métiers, de formations,

La dynamique de l économie verte. Les impacts en termes de métiers, de formations, DE : Hervé BALEN LE janvier 2014 Troisième Révolution Industrielle La dynamique de l économie verte. Ateliers prospectifs de l emploi 16 janvier 2014 Les impacts en termes de métiers, de formations, Ne

Plus en détail

Programme interreg Eco Fab. Rencontre avec Woodnet 28 juin 2011. Compte rendu réalisé par

Programme interreg Eco Fab. Rencontre avec Woodnet 28 juin 2011. Compte rendu réalisé par Programme interreg Eco Fab Rencontre avec Woodnet 28 juin 2011 Compte rendu réalisé par Contexte : Le projet ECO FAB vise à créer un groupe de réflexion transmanche destiné à la création de réseaux thématiques

Plus en détail

L étalonnage par traceur Compton, une nouvelle méthode de mesure primaire d activité en scintillation liquide

L étalonnage par traceur Compton, une nouvelle méthode de mesure primaire d activité en scintillation liquide PH. CASSEE L étalonnage par traceur Copton, une nouvelle éthode de esure priaire d activité en scintillation liquide he Copton source efficiency tracing ethod, a new standardization ethod in liquid scintillation

Plus en détail

MECANIQUE QUANTIQUE Chapitre 3: Solutions stationnaires de l équation de Schrödinger

MECANIQUE QUANTIQUE Chapitre 3: Solutions stationnaires de l équation de Schrödinger MCANIQU QUANTIQU Capitre : Solutions stationnaires de l équation de Scrödinger Pr. M. ABD-FDI Université Moaed V-V Agdal Faculté des Sciences Départeent de Pysique Année universitaire 7-8 8 Filières SM-SMI

Plus en détail

ADSC ARCHITECTURE ET DÉVELOPPEMENTS SONIA CORTESSE

ADSC ARCHITECTURE ET DÉVELOPPEMENTS SONIA CORTESSE ADSC ARCHITECTURE ET DÉVELOPPEMENTS SONIA CORTESSE LISTE DE RÉFÉRENCES ASSISTANCE A MAÎTRISE D OUVRAGE DURABLE ASSISTANCE À LA MAÎTRISE D OUVRAGE DURABLE HQE & DÉVELOPPEMENT DURABLE MÉTHODOLOGIE ÉQUIPEMENT

Plus en détail

programme festival ARTS ET SCIENCES THÉÂTRE DANSE EXPOSITION MAGIE CONFÉRENCE TouTe L AcTuALITé du festival est Sur oise.fr

programme festival ARTS ET SCIENCES THÉÂTRE DANSE EXPOSITION MAGIE CONFÉRENCE TouTe L AcTuALITé du festival est Sur oise.fr prograe festival ARTS ET SCIENCES DANSE MAGIE THÉÂTRE EXPOSITION CONFÉRENCE TouTe L AcTuALITé du festival est Sur oise.fr 02 édito Yves roe président du conseil général de l oise Le conseil général en

Plus en détail

GUIDE PEDAGOGIQUE ANNEE UNIVERSITAIRE

GUIDE PEDAGOGIQUE ANNEE UNIVERSITAIRE aster «aîtrise d Ouvrage Publique et Privée» 9 ÈE PROOTION GUIDE PEDAGOGIQUE ANNEE UNIVERSITAIRE 2015-2016 SOAIRE Formalites d accueil... 3 Présentation générale du aster... 3 Programme détaillé du tronc

Plus en détail

ARRA HLM Réseau des acteurs de la ville

ARRA HLM Réseau des acteurs de la ville ARRA HLM Réseau des acteurs de la ville «Des coûts de production du logement social en Rhône-Alpes aux enjeux partagés par les partenaires pour produire plus, mieux et abordable» Vendredi 26 juin 2009

Plus en détail

Gamme et conseils de mise en œuvre

Gamme et conseils de mise en œuvre ENVELOPPE DU BÂTIMENT Gae et conseils de ise en œuvre BATIROC COMPLÉMENT DE GAMME, nous consulter PROFILS DE BARDAGE BATIBAC 4-25BV BATIBAC 6-25BH BATIBAC 5-35BH 25 267,5 FACE B (extérieur) 25 80,8 FACE

Plus en détail

Cahier des charges type 1.401

Cahier des charges type 1.401 01.02.2002 Cahier des charges type 1.401 Assainisseent des açonneries huides et salpêtrées (coupure de capillarité ADEXIN HS 2 et ortier acro-poreux DEITERMANN SP) et étanchéité extérieure des urs enterrés

Plus en détail

Etanchéité à l air dans la construction bois. Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42

Etanchéité à l air dans la construction bois. Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 Etanchéité à l air dans la construction bois Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 Pourquoi des bâtiments étanches à l air? Ne pas confondre : étanchéité à l air et confinement Une bonne étanchéité à l air

Plus en détail

GUIDE PEDAGOGIQUE ANNEE UNIVERSITAIRE

GUIDE PEDAGOGIQUE ANNEE UNIVERSITAIRE aster «aîtrise d Ouvrage Publique et Privée» 8 EE PROOTION GUIDE PEDAGOGIQUE ANNEE UNIVERSITAIRE 2014-2015 SOAIRE Formalites d accueil... 3 Présentation générale du aster... 3 Programme détaillé du tronc

Plus en détail

Service éducatif et culturel. Enquête à travers. www.musees-mulhouse.fr. Collèges

Service éducatif et culturel. Enquête à travers. www.musees-mulhouse.fr. Collèges Service éducatif et culturel Enquête à travers le temps www.musees-mulhouse.fr Collèges M ulhouse, une histoire particu lière Te voilà arrivé en ter re inconnue, ici tu vas remont er le temps Mulhouse,

Plus en détail

1) Campagnes de mesures

1) Campagnes de mesures campagnes de mesures 1) Campagnes de mesures P.1... - Mesures sur 1 an et 3 mois d assistance à la mise au point des installations CVC sur 30 logement à Joues les Tours (37) P.2... - Mesures sur 3 mois

Plus en détail

13 au 16 septembre 2O13. Paris expo Porte de Versailles. GUIDE DÉCORATION www. lesalonducycle.com

13 au 16 septembre 2O13. Paris expo Porte de Versailles. GUIDE DÉCORATION www. lesalonducycle.com GUIDE DÉCORATION www. lesalonducycle.co SOMMAIRE COMMISSARIAT GÉNÉRAL COMMISSARIAT GÉNÉRAL Les bureaux de l adinistration du Salon seront transférés à, : À partir du ardi 10 septebre à 14h00 jusqu au ardi

Plus en détail

Dommages ouvrage, CNR, TRC. Renseignements généraux

Dommages ouvrage, CNR, TRC. Renseignements généraux Dommages ouvrage, CNR, TRC Référence de votre cabinet Code ORIAS N : Cachet de votre cabinet : Renseignements généraux Raison sociale Le proposant Nom prénom Adresse Code postal Ville Tél Fax Mail Code

Plus en détail

Forum Bois Construction Beaune 2011 Construction modulaire Peio Gorroño 1

Forum Bois Construction Beaune 2011 Construction modulaire Peio Gorroño 1 Forum Bois Construction Beaune 2011 Construction modulaire Peio Gorroño 1 Conception et réalisation de 45 logements d habitat type modulaire par empilement de modules en 3 niveaux réalises avec des panneaux

Plus en détail

Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges

Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges SA LE TOIT VOSGIEN BP 31 88100 SAINT-DIE-DES-VOSGES / F. LAUSECKER ARCHITECTE /

Plus en détail

GITE D'ETAPE "chez Mimile"

GITE D'ETAPE chez Mimile GITE D'ETAPE "chez Mimile" Notre gîte d'étape est en train de voir le jour, après des mois et des années d'études et de recherche de fonds pour sa réalisation. Merci au Conseil Général, à la Région, au

Plus en détail

BUREAU D INGENIERIE 48, rue Boissonade 75014 PARIS T. 33(0)1 70 64 22 32 Email : afillault@betbigs.com www.bigs-ingenierie.com

BUREAU D INGENIERIE 48, rue Boissonade 75014 PARIS T. 33(0)1 70 64 22 32 Email : afillault@betbigs.com www.bigs-ingenierie.com Tertiaire Plateforme logistique Enseignement Logement CABINET MEDICAL SAINT-GERMAIN-LES-CORBEIL (91) Maître d Ouvrage : SCI des prés hauts de Saint-Germain Maître d Œuvre : Berthier Architectes Contexte

Plus en détail

GROUPE DE TRAVAIL ELUS: Quelles sont les actions pour atténuer l impact et adapter les collectivités s locales aux changements climatiques et

GROUPE DE TRAVAIL ELUS: Quelles sont les actions pour atténuer l impact et adapter les collectivités s locales aux changements climatiques et Plan Climat Energie Territorial GROUPE DE TRAVAIL ELUS: Quelles sont les actions pour atténuer l impact et adapter les collectivités s locales aux changements climatiques et énergétiques? Plan de la réunion

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable: Toitures vertes : du concept à l entretien

Formation Bâtiment Durable: Toitures vertes : du concept à l entretien Formation Bâtiment Durable: Toitures vertes : du concept à l entretien Bruxelles Environnement Coûts de réalisation et d entretien d une toiture verte Frederic LUYCKX, architecte & chercheur Objectifs

Plus en détail

Un service transport adapté à vos besoins

Un service transport adapté à vos besoins Catalogue 2013-2014 le service Création en 1913 12, boulevard des Filles du Calvaire 75011 PARIS Siège social et agasin 19/29, rue de Seine 94400 VITRY-SUR-SEINE Une équipe coerciale à votre écoute Un

Plus en détail

Autour des nombres et des polynômes de Bernoulli

Autour des nombres et des polynômes de Bernoulli Autour des nobres et des polynôes de Bernoulli Gaëtan Bisson d après un cours de Don Zagier Résué En athéatiques, les nobres de Bernoulli ont d abord été étudiés en cherchant à calculer les soes du type

Plus en détail