CENTRE HOSPITALIER D ALBERTVILLE ET MOUTIERS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CENTRE HOSPITALIER D ALBERTVILLE ET MOUTIERS"

Transcription

1 CENTRE HOSPITALIER D ALBERTVILLE ET MOUTIERS Bilan GES de l activité Conformément à l article 75 de la loi n du 12 juillet 2010 Rapport V2 décembre 2012 SIÈGE SOCIAL - 367, avenue du Grand Ariétaz CHAMBÉRY CEDEX INDDIGO SAS au capital de RCS CHAMBÉRY - APE 7112B SIRET Inddigo 367, avenue du Grand Ariétaz CHAMBÉRY CEDEX Tél. : Fax :

2 SOMMAIRE 1. Le bilan GES du Centre Hospitalier d Albertville et Moutiers Description de la personne Morale Schéma des périmètres organisationnels retenus : Le périmètre physique Description du périmètre opérationnel retenu Année de reporting de l exercice et année de référence Les émissions directes de GES, évaluées séparément par poste et pour chaque GES en tonnes et en équivalent CO Les émissions indirectes de GES, associées à la production d électricité, de chaleur, ou de vapeur importée, quantifiées séparément par poste et en tonnes équivalent CO Les autres émissions indirectes de GES, quantifiées séparément par poste et en tonnes équivalent CO Les émissions évitées quantifiées de manière séparée, et les méthodes utilisées Les éléments d appréciation sur les incertitudes Motivation pour l exclusion des sources de GES et de poste d émissions de GES lors de l évaluation des émissions de GES Emissions directes de GES Emissions indirectes liées à l énergie Autres émissions indirectes Les facteurs d émissions et les PRG utilisés si différents des facteurs par défaut de la base carbone Explication de tout recalcul de l année de référence pour la réalisation du 2eme bilan, Adresse du site internet où est mis à disposition le bilan d émissions de GES Eléments d analyse des consommations énergétiques des bâtiments Rappel de la méthode et des objectifs visés Analyse des performances énergétiques des bâtiments Le pilotage des installations et le suivi des consommations Performance des installations et des bâtiments Les préconisations Le plan d actions de réduction de GES Axe étude Axe travaux Axe management de l énergie...18 INDDIGO Décembre 2012 p 2/19

3 1. Le bilan GES du Centre Hospitalier d Albertville et Moutiers 1.1 Description de la personne Morale Statut : Etablissement public Catégorie : CH (Centre hospitalier) Coordonnées : Standard : Fax général : Courriel : Site internet : Adresse administrative : BP Albertville cedex Description : Etablissement unique issu de la fusion de 2 EPS, le CHAM se caractérise actuellement par son éclatement géographique entre les 2 villes d'albertville et de Moûtiers. Appelé à devenir le 2 pôle de santé de la Savoie, cet établissement doit faire l'objet d'une restructuration profonde avec reconstruction d'un plateau technique unique. Direction de l'hôpital Président du conseil de surveillance : M. Philippe MASURE Directeur : M. Yvan MANIGLIER Président de la CME : M. Dominique MERTUK Les différents sites de l'établissement Centre hospitalier Capacité : 186 lits Adresse : 253, rue Pierre de Coubertin BP Albertville CEDEX 08 Téléphone : Centre Hospitalier Capacité : 107 lits Adresse : 43, rue de l'ecole des Mines BP Moûtiers CEDEX 04 Téléphone : EHPAD Maison de santé Claude Léger Capacité : 90 places Adresse : chemin des 3 poiriers Albertville Téléphone : EHPAD Maison de santé les Cordeliers Capacité : 80 places Adresse : Rue du chemin de Fer Moûtiers Téléphone : INDDIGO Décembre 2012 p 3/19

4 USLD Maison de santé Claude LEGER Capacité : 30 places Adresse : chemin des 3 poiriers Albertville Téléphone : USLD de Moutiers Capacité : 30 places Adresse : 43, rue de l'ecole des Mines BP Moûtiers CEDEX Téléphone : Institut de formation des aides soignant (e)s Capacité : 2 promotions de 35 places par an Adresse : Centre Hospitalier BP Moûtiers Téléphone : Nombre d employés : 940 INDDIGO Décembre 2012 p 4/19

5 Description sommaire de l activité : Site Hospitalier d'albertville Chirurgie Médecine Obstétrique Pédiatrie Urgences Surveillance médicale continue Site hospitalier de Moûtiers Chirurgie Médecine Urgences Surveillance médicale continue Unité de Soins de Longue Durée Soins de suite et réadaptation Maison de santé Claude Léger (Albertville) EHPAD Unité de Soins de Longue Durée Les Cordeliers (Moûtiers) EHPAD Mode de consolidation : Contrôle financier Méthode d évaluation : Utilisation de la méthode bilan carbone V7 et de la base carbone associée. INDDIGO Décembre 2012 p 5/19

6 1.1.1 Schéma des périmètres organisationnels retenus : Principe des périmètres réglementaires et recommandés Catégorie 3 Catégorie 1 Sources non contrôlées Sources contrôlées AUTRES Catégorie 2 35 Le CHAM n a retenu que le périmètre obligatoire dans ce premier bilan GES (catégorie 1 et 2 du schéma ci-dessus). D autres postes seront intégrés dans l année 2013 correspondant au scope Le périmètre physique Le périmètre de calcul des émissions comprend l ensemble des bâtiments dont le CHAM est propriétaire. Pour l ensemble de l entité, le parc de véhicule a également été intégré Pour Albertville Site Bâtiment Date de mise en service Surface hors œuvre nette en m² Albertville Centre hospitalier Albertville Bâtiments modulaires DRH Albertville Albertville Maison de santé Claude Léger 455 Ch. des 3 Poiriers ALBERTVILLE Villa de fonction 83 route de l Arlandaz ALBERTVILLE propriété du CH INDDIGO Décembre 2012 p 6/19

7 Pour Moûtiers Site Bâtiment Date de mise en service Surface hors œuvre nette en m² Moûtiers Centre hospitalier plateau technique Moûtiers Centre hospitalier ancien hôpital (séparé du plateau technique par une passerelle béton) XIXe siècle Moûtiers Moûtiers Moûtiers Maison de retraite Rue du Chemin de Fer MOUTIERS Maison individuelle 498 rue des Grillons, MOUTIERS Appartement T4 43 place de l Hôtel de Ville, MOUTIERS Années Années Description du périmètre opérationnel retenu N Catégorie d émission N Postes d émissions sources 1 Emissions directes des sources fixes de combustion Equipement de chauffage fixe 2 Emissions directes des sources mobiles à moteur thermique Véhicules possédés 1 Emissions directes de GES 3 Emissions directes des procédés hors énergie Utilisation de Gaz médicaux (CO 2 et N 2 O) 4 Emissions directes fugitives Fuites de fluide frigorigène 5 Emissions issues de la biomasse (sols et forêts) Non concerné 2 Emissions indirectes associées l énergie à 6 7 Emissions indirectes liées à la consommation d électricité Emissions indirectes liées à la consommation de vapeur, chaleur ou froid Ensemble des usages électriques des sites, y compris production de froid Non concerné sauf le froid indiqué ci dessus INDDIGO Décembre 2012 p 7/19

8 1.2 Année de reporting de l exercice et année de référence Année de reporting : 2011 Année de référence : 2011 Explication (signaler toute modification du périmètre organisationnel) : non concerné 1.3 Les émissions directes de GES, évaluées séparément par poste et pour chaque GES en tonnes et en équivalent CO2 Catégories d'émissions Emissions directes de GES Valeurs calculées Emissions de GES Emissions évitées de GES Numéros Postes d'émissions CO2 CH4 N2O Autres gaz Total CO2 b Incertitude Total (t CO2e) (t CO2e) (t CO2e) 1 Emissions directes des sources fixes de combustion Emissions directes des sources mobiles à moteur thermique Emissions directes des procédés hors énergie Emissions directes fugitives Emissions issues de la biomasse (sols et forêts) Sous total INDDIGO Décembre 2012 p 8/19

9 1.4 Les émissions indirectes de GES, associées à la production d électricité, de chaleur, ou de vapeur importée, quantifiées séparément par poste et en tonnes équivalent CO2 Catégories d'émissions Numéros Postes d'émissions CO2 CH4 N2O Emissions de GES Autres gaz Total (t CO2e) CO2 b Incertitude (t CO2e) Emissions évitées de GES Total (t CO2e) Emissions indirectes associées à l'énergie 6 Emissions indirectes liées à la consommation d'électricité Emissions indirectes liées à la consommation de vapeur, chaleur ou froid Sous total Les autres émissions indirectes de GES, quantifiées séparément par poste et en tonnes équivalent CO2 Catégories d'émissions Numéros Postes d'émissions CO2 CH4 N2O Emissions de GES Autres gaz Total (t CO2e) CO2 b Incertitude (t CO2e) Emissions évitées de GES Total (t CO2e) Autres émissions indirectes de GES 8 Emissions liées à l'énergie non incluses dans les postes 1 à Achats de produits ou services Immobilisations de biens Déchets Transport de marchandise amont Déplacements professionnels Franchise amont Actifs en leasing amont Investissements 17 Transport des visiteurs et des clients Transport de marchandise aval Utilisation des produits vendus Fin de vie des produits vendus Franchise aval Leasing aval Déplacements domicile travail Autres émissions indirectes Sous total INDDIGO Décembre 2012 p 9/19

10 1.6 Les émissions évitées quantifiées de manière séparée, et les méthodes utilisées Non concerné 1.7 Les éléments d appréciation sur les incertitudes Les incertitudes représentent 6 % des émissions totales retenues pour une valeur de 147 TCO2e 1.8 Motivation pour l exclusion des sources de GES et de poste d émissions de GES lors de l évaluation des émissions de GES Emissions directes de GES Non concerné par ce chapitre = aucune exclusion des émissions directes Emissions indirectes liées à l énergie Non concerné par ce chapitre = aucune exclusion des émissions indirectes liées à l énergie Autres émissions indirectes Non pris en compte dans cette première évaluation INDDIGO Décembre 2012 p 10/19

11 1.9 Les facteurs d émissions et les PRG utilisés si différents des facteurs par défaut de la base carbone. L ensemble des facteurs d émissions utilisés pour le calcul des émissions sont issu du tableur bilan carbone Version Explication de tout recalcul de l année de référence pour la réalisation du 2eme bilan, Non concerné 1.11 Adresse du site internet où est mis à disposition le bilan d émissions de GES INDDIGO Décembre 2012 p 11/19

12 2. Eléments d analyse des consommations énergétiques des bâtiments 2.1 Rappel de la méthode et des objectifs visés. Notre intervention a visé à dresser un état des lieux de performance énergétique des bâtiments composant le CHAM. Il a été réalisé à travers une visite des principaux bâtiments, complétée par des entretiens avec les responsables maintenance des sites d Albertville et Moutiers. Ces visites ne correspondent pas à la réalisation de diagnostic énergétique en tant que tel, mais visent à partir d une vue d ensemble, d identifier si il existe des leviers techniques ou organisationnels permettant de réduire les consommations. Il s agit également de valider ou non la pertinence de réaliser un diagnostic plus poussé et de qualifier la nature des investigations à réaliser. Les données de consommations de l année 2011 (énergie, carburant, fluides frigorigènes, gaz médicaux) ont été transmises par les services. 2.2 Analyse des performances énergétiques des bâtiments Le pilotage des installations et le suivi des consommations Sites d Albertville et Moutiers Le suivi des consommations est effectué mensuellement par madame Ract qui signale aux services maintenance toute dérive anormale. Ce suivi régulier permet de mettre en place rapidement des mesures correctives si nécessité. L entretien des installations est assuré par la société Aster Alpes. Le service maintenance assure les interventions courantes Performance des installations et des bâtiments CH Albertville Equipements : Production de chaleur et Eau chaude sanitaire (ECS) par 3 chaudières mixtes gaz-fuel d une puissance totale de 1.9 MW Production d eau glacée pour le plateau technique, le service néonat et les urgences. Récupération des calories des groupes froids pour le préchauffage de l ECS. Echangeurs à plaque pour le préchauffage de l air neuf. INDDIGO Décembre 2012 p 12/19

13 Les services DRH et CCAA sont situés dans des bâtiments annexes modulaires. Le chauffage et la climatisation est assurée par pompes à chaleur réversible air/air. Les compléments de chauffage sont assurés par des radiateurs convecteurs électriques Isolation des Bâtiments La construction date de 1991, structure béton. Les murs sont isolés par l extérieur par du styrodur (Polystyrène rigide extrudé). Toiture terrasse et traditionnelle isolée par flocage de laine de verre (épaisseur?) Maison de santé : (Batiment non visité) Elle est équipée de 2 chaudières gaz de 430 kwh chacune. C est un bâtiment qui a été restructuré et rénové par tranche dans les années 93 et 98. Pas d éléments complémentaires. La consommation des bâtiments Type de chauffage et consommation annuelle (en Eclairage et autres usages Montant montant kwh) ratio Kwh/m² électriques chauffage en électricité en Montant Gaz Electricité (en kwh) Total en Gaz Elec Total ratio m² par lits kwh par lit CH de Moutiers Equipements : Production de chaleur et Eau chaude sanitaire (ECS) par 2 chaudières fuel d une puissance individuelle de 620 kw, installée en 1992 avec la création du plateau technique Production d eau glacée pour le plateau technique, le service néonat et les urgences.. Les compléments de chauffage sont assurés par des radiateurs radiants électriques. Isolation des Bâtiments La construction du plateau technique date de 1991, structure béton. Les murs sont isolés par l extérieur par Polystyrène (épaisseur?). Toiture terrasse et traditionnelle isolée par flocage de laine de verre (épaisseur : 100 mm?). INDDIGO Décembre 2012 p 13/19

14 L ancien bâtiment n est pas isolé sur toutes les surfaces (doublage à certains endroits), la toiture serait également isolée (type, qualité, état et performance à vérifier). Les menuiseries sont disparates en fonction des étages et des travaux qui ont été entrepris. L essentiel des huisseries sont en acier ou bois. Les qualités thermiques de l ensemble des huisseries sont mauvaises : existantes de menuiserie en simple vitrage, huisseries conductrices de la chaleur ou du froid, problème d étanchéité à l air Maison de retraite Ce bâtiment est chauffé par planchers et plafonds chauffants électriques (résistances électriques) et complétés par des convecteurs électriques. Dans ce bâtiment se trouve la cuisine préparant les repas du CH et de la maison de retraite. La cuisson utilise du propane (cuves extérieures). Bâtiment plateau technique ancien hôpital Eclairage et Type de chauffage et autres consommation annuelle usages Montant montant ratio KWh/m² Electricité électriques chauffage en électricité en Montant Fuel (L) (KWh) (en kwh) Total en Fuel Elec Total ratio m² par lits kwh par lit Maison de retraite Maison individuelle Appartement T Les ratios de consommation énergétique pour le plateau technique et l ancien hôpital ne sont donnés qu à titre indicatif car ils ont été estimés sur une base d une surface chauffée moitié moins importante que la SHON. Une reprise de l ensemble des plans sont nécessaires pour connaitre les surfaces réelles utilisées et chauffées. INDDIGO Décembre 2012 p 14/19

15 2.2.3 Les préconisations Le budget énergétique actuel dépasse les annuels. Les évolutions des prix de l énergie sont sur une tendance de +5% an et les risques sont élevés que les augmentations de prix s accélèrent (ou à minima décroche totalement de l évolution de l inflation). A un horizon de 5 ans et sur une tendance de 8% par an, le budget énergie atteindrait plus de 1.2 millions d euros (soit plus 47 % et annuel) Budget énergie hyp + 5 % annuel hyp + 8 % annuel Albertville Moutiers Total % 47% Dans une optique du maintien du périmètre actuel des sites du CHAM, nous préconisons la mise ne œuvre d une politique d investissement lourd sur le site de Moutiers. Investissements qui se justifient par les marges de manœuvres existantes en termes d économie d énergie. Ces investissements doivent concerner prioritairement l enveloppe des bâtiments (isolation des parois, toitures et menuiserie), mais aussi l ensemble des installations de ventilation, climatisation et chauffage. En préalable, avant toute action, il est nécessaire de réaliser un audit énergétique complet des installations. Sur le CH d Albertville des actions correctives bien moins importantes en termes d enjeu financier nous semblent pertinentes mais dont l efficacité et le chiffrage doivent encore là être validés via la réalisation d un diagnostic (ou pré diagnostic) énergétique préalable. Le tableau ci après dresse l ensemble des mesures pressenties avec des chiffrages de premier niveau dont l objet ne vise à être qu indicatif. INDDIGO Décembre 2012 p 15/19

16 3. Le plan d actions de réduction de GES 3.1 Axe étude Site Libellé action Court terme Moyen terme Long terme Niveau des investissements Estimatif Temps de retour sur investissement I.1 Moutiers Procéder à un diagnostic complet du CH de Moutiers, incluant le plateau technique et l'ancien hôpital. Intégrer les contraintes liées au périmètre de protection de Batiment de France à = 5% de la charge annuelle Etudes I.2 Albertiville et Moutiers Analyse tarifaire de l'ensemble des contrats 1 Analyse du contrat de maintenance 1 compris dans les diagnostic ci-dessus I.3 Albertville prédiagnostic énergétique avec -audit de l'isolation toiture terrasse (problème d'étanchéité identifiée); -audit de l'isolation en sous plafond (pose); -audit de l'isolation en toiture (flocage non régulier) à (2% de la charge annuel INDDIGO Décembre 2012 p 16/19

17 3.2 Axe travaux AMELIORER LA PERFORMANCE DES BATIMENTS 2.1 CH Moutiers (liste de travaux à valider par étude préalable) 2.2 CH Albertville 2.3 Maison de retraite Moutiers 2.4 bâtiment modulaire CCAA et DRH Changement des menuiseries et des volets roulants : double vitrage basse émission, suppression des menuiseries aciers et aluminium; suppression des systèmes d'ouvertures coulissant par du fixe ou à / m² >10 ans battant audit et reprise de l'isolation en toiture 2 80 à 120 /m² posés >10 ans isolation extérieure à définir / m² >10 ans installation de robinets thermostatiques sur les radiateurs 1 50 /robinet 3-5 ans Mise en place de régulation sur les équipements de chauffage 2 au cas par cas 3-5 ans reprise calorifugeage du réseau 3 50 /ml >10 ans changement des éclairages T8 par du T5 à ballast électroniques 2 10 ans Changement des chaudières par chaudière biomasse à pour la puissance actuelle (80% des besoins). Puissance à revoir après travaux 10 ans d'isolation ==> investissement moins lourd revoir les isolations toitures et terrasses selon résultats des audits préalables 2 au cas par cas mise en place de porte automatique au niveau du sous sols pour limiter les temps d'ouverture 1 A chiffrer 3-5 ans Décaler les ouvertures des portes de l'entrée principale pour éviter les 1 entrées d'air froid A chiffrer 3-5 ans Verrière (2eme étage) : cloisonnement des espaces de circulation au (niveau de la verrière) qui ne sont pas utilisés 2 A chiffrer 3-5 ans mise en place de système de fermeture automatique des portes d'entrées 2 A chiffrer? Suppression des convecteurs électriques à remplacer par à minima des radiateurs radiants ou par des pacs réversibles air /air 1 A chiffrer? Suppression des convecteurs électriques à remplacer par des radiateurs radiants avec horloge par unité? INDDIGO Décembre 2012 p 17/19

18 3.3 Axe management de l énergie SENSIBILISER LE PERSONNEL AUX ECONOMIES D'ENERGIE Information à l'ensemble des agents de mesures d'économies d'énergie : fermeture des radiateurs avant aération 3.1 Ensemble des sites immédiat 3.2 information spécifique au personnel travaillant dans le bâtiment modulaire (Albertville) mise en place d'un véritable management de l'énergie coordonnées sur l'ensemble des sites donner la priorité au chauffage via les pacs réversibles et n'utiliser les convecteurs qu'en dernier recours immédiat INDDIGO Décembre 2012 p 18/19

19 INDDIGO Décembre 2012 p 19/19

France Telecom SA. Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre (GES) Décembre 2012

France Telecom SA. Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre (GES) Décembre 2012 France Telecom SA Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre (GES) Décembre 2012 1. Description de la personne morale concernée Raison sociale : France Telecom SA Code NAF : 6110Z / Télécommunications filaires

Plus en détail

Bilan des émissions de Gaz à effet de serre - des préfectures et des sous-préfectures de Basse-Normandie. Année 2012. Ministère de l Intérieur

Bilan des émissions de Gaz à effet de serre - des préfectures et des sous-préfectures de Basse-Normandie. Année 2012. Ministère de l Intérieur Bilan des émissions de Gaz à effet de serre - des préfectures et des sous-préfectures de Basse-Normandie Année 2012 Ministère de l Intérieur 1 Sommaire Sommaire...2 Cadre général...3 1/ Description de

Plus en détail

Rapport Bilan d Emission de gaz à effet de serre (BEGES)

Rapport Bilan d Emission de gaz à effet de serre (BEGES) Rapport Bilan d Emission de gaz à effet de serre (BEGES) Exercice 2013-2014 Rapport Bilan d Emission de gaz à effet de serre (BEGES)... 1 Exercice 2013-2014... 1 1. Description de la personne morale concernée...

Plus en détail

Bilan d'émissions de gaz à effet de serre SNI

Bilan d'émissions de gaz à effet de serre SNI Bilan d'émissions de gaz à effet de serre SNI Direction du patrimoine Le 12/12/2014 SNI - 125 avenue de Lodève - CS 70007-34074 Montpellier Cedex 3 Tél. : 04 67 75 96 40 - www.groupesni.fr Siège social

Plus en détail

Centre Hospitalier de SAINT AFFRIQUE. Bilan des émissions de Gaz à Effet de Serre (GES) pour l exercice 2012

Centre Hospitalier de SAINT AFFRIQUE. Bilan des émissions de Gaz à Effet de Serre (GES) pour l exercice 2012 CH SAINT-AFFRIQUE- Bilan des émissions des GES 2012 Centre Hospitalier de SAINT AFFRIQUE Bilan des émissions de Gaz à Effet de Serre (GES) pour l exercice 2012 En application de la Méthode pour la réalisation

Plus en détail

Bilan d émissions de Gaz à Effet de Serre (GES) de BAYER SANTE SAS SIREN : 706 580 149

Bilan d émissions de Gaz à Effet de Serre (GES) de BAYER SANTE SAS SIREN : 706 580 149 Bilan d émissions de Gaz à Effet de Serre (GES) de BAYER SANTE SAS Décembre 2012 Table des matières I. DESCRIPTION GÉNÉRALE... 3 I.1 Contexte et objectif... 3 I.2 Année de reporting de l exercice et de

Plus en détail

Bilan d émissions de gaz à effet de serre réglementaire Otis France - 2011

Bilan d émissions de gaz à effet de serre réglementaire Otis France - 2011 1. Description de la personne morale concernée Raison sociale : OTIS S.A.S. Code NAF : 4329B Code SIREN : 521 07 800 Numéro de SIRET : 542107800 Nombre de salariés : 5 027 Adresse : 3 place de La Pyramide

Plus en détail

Publication du Bilan d Emissions de Gaz à Effet de Serre Réglementaire (BEGES-r)

Publication du Bilan d Emissions de Gaz à Effet de Serre Réglementaire (BEGES-r) Publication du Bilan d Emissions de Gaz à Effet de Serre Réglementaire (BEGES-r) 1. Description de la personne morale (PM) concernée Raison sociale : ZF Systèmes de directions Nacam SAS Code NAF : 2932Z

Plus en détail

Cdiscount. Restitution pour la publication du bilan d émissions de GES. Page 1 sur 9. destinataires

Cdiscount. Restitution pour la publication du bilan d émissions de GES. Page 1 sur 9. destinataires Cdiscount Restitution pour la publication du bilan d émissions de GES destinataires Préfecture de la région Aquitaine 2 Esplanade Charles de Gaulle CS 41397 33077 Bordeaux Cedex La DREAL Aquitaine Direction

Plus en détail

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE 2011

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE 2011 BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE 2011 POUR LE GROUPE MONOPRIX Ce bilan d émission gaz à effet de serre a été réalisé en réponse à l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010 portant

Plus en détail

Bilan d émissions de GES Centre Hospitalier Villefranche de Rouergue (12)

Bilan d émissions de GES Centre Hospitalier Villefranche de Rouergue (12) Bilan d émissions de GES Centre Hospitalier Villefranche de Rouergue (12) Application du décret du 11 juillet 2011 relatif au bilan des émissions de Gaz à Effet de Serre. Format de restitution conforme

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre de la société Fromageries BEL SA

Bilan des émissions de gaz à effet de serre de la société Fromageries BEL SA Bilan des émissions de gaz à effet de serre de la société Fromageries BEL SA 1. Description de la société Fromageries Bel SA : Code NAF : 1051C Code SIREN : 542.088.067, les numéros SIRET associés sont

Plus en détail

Distribution Casino France Hypermarchés Supermarchés - Supérettes

Distribution Casino France Hypermarchés Supermarchés - Supérettes Distribution Casino France Hypermarchés Supermarchés - Supérettes Restitution pour la publication du bilan d émissions de Destinataire climat.rhone-alpes.dreal-rhone-alpes@developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

JOURNAL LA MONTAGNE 45, RUE DU CLOS-FOUR 63056 CLERMONT-FERRAND CEDEX 2. A l'attention de M.LONJON CODE PRESTATION : D2000. Rapport n : 6565461

JOURNAL LA MONTAGNE 45, RUE DU CLOS-FOUR 63056 CLERMONT-FERRAND CEDEX 2. A l'attention de M.LONJON CODE PRESTATION : D2000. Rapport n : 6565461 45, RUE DU CLOS-FOUR 63056 CLERMONT-FERRAND CEDEX 2 A l'attention de M.LONJON CODE PRESTATION : D2000 Rapport n : 6565461 Lieu Intervention : CLERMONT-FERRAND Date d'intervention : OCTOBRE 2012 APAVE SUDEUROPE

Plus en détail

BILAN GAZ A EFFET DE SERRE THALES S.A. Réf : DENV/CG/sbs/12/171//COU Page 1

BILAN GAZ A EFFET DE SERRE THALES S.A. Réf : DENV/CG/sbs/12/171//COU Page 1 BILAN GAZ A EFFET DE SERRE THALES S.A Réf : DENV/CG/sbs/12/171//COU Page 1 SOMMAIRE 1. INTRODUCTION... 3 2. PRESENTATION DE THALES SA... 3 2.1. Informations relatives à la personne morale... 3 2.2. Personne

Plus en détail

Le Bilan réglementaire des Emissions de GES Au titre de l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010

Le Bilan réglementaire des Emissions de GES Au titre de l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010 Le Bilan réglementaire des Emissions de GES Au titre de l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010 Schneider Electric Energy France Publication Décembre 2012 Emissions de l année fiscale 2011

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre : Hypothèses et Résultats

Bilan des émissions de gaz à effet de serre : Hypothèses et Résultats Bilan des émissions de gaz à effet de serre : Hypothèses et Résultats Année de référence : 2011 Alpha Santé Document {auxilia} Novembre 2012 SOMMAIRE 1. Contexte et objectif du rapport 3 2. Méthodologie

Plus en détail

Bilan d émissions de gaz à effet de serre

Bilan d émissions de gaz à effet de serre Bilan d émissions de gaz à effet de serre Rapport de restitution et synthèse d action Décembre 2012 édito La réduction des GES est un levier essentiel de la croissance durable Acteur majeur de l économie

Plus en détail

Diagnostic Gaz à effet de serre de l Institut National de Recherche en Sécurité (INRS)

Diagnostic Gaz à effet de serre de l Institut National de Recherche en Sécurité (INRS) Diagnostic Gaz à effet de serre de l Institut National de Recherche en Sécurité (INRS) 1. Description de la personne morale concernée Raison sociale : INRS, Association loi 1901 Code NAF : 7219Z Code SIREN

Plus en détail

Critères d éligibilité techniques spécifiques à chaque équipement

Critères d éligibilité techniques spécifiques à chaque équipement Critères d éligibilité techniques spécifiques à chaque équipement Chaudières à basse température, individuelles ou collectives Les chaudières basse température ne sont plus éligibles au dispositif du crédit

Plus en détail

Amanlis le 10 mai 2014 AUDIT THERMIQUE EHPAD LANGOURLA

Amanlis le 10 mai 2014 AUDIT THERMIQUE EHPAD LANGOURLA Amanlis le 10 mai 2014 AUDIT THERMIQUE EHPAD LANGOURLA Cet Audit de l existant a été effectué suite à la visite du 17/02/2014. Il prend en considération tous les points ayant un rattachement à la thermique

Plus en détail

«Bilan des émissions de Gaz à effet de serre au titre de l année 2011»

«Bilan des émissions de Gaz à effet de serre au titre de l année 2011» «Bilan des émissions de Gaz à effet de serre au titre de l année 2011» Le 13/12/2012 S.T.G. BP 93338 35533 Noyal sur Vilaine cedex Tél. : 02.99.25.15.15 Bilan des Emissions de Gaz à Effet de Serre STG

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre

Bilan des émissions de gaz à effet de serre Bilan des émissions de gaz à effet de serre SOMMAIRE 1 Contexte réglementaire 3 2 Description de la personne morale 4 3 Année de reporting de l exercice et l année de référence 6 4 Emissions directes de

Plus en détail

BILAN D ÉMISSIONS DE GAZ À EFFET DE SERRE 2011 DU SIAAP

BILAN D ÉMISSIONS DE GAZ À EFFET DE SERRE 2011 DU SIAAP BILAN D ÉMISSIONS DE GAZ À EFFET DE SERRE 2011 DU SIAAP Sommaire 1/ DESCRIPTION DE LA PERSONNE MORALE CONCERNÉE 2 2/ ANNÉE DE REPORTING DE L EXERCICE ET L ANNÉE DE RÉFÉRENCE 3 Utilisation d énergie sur

Plus en détail

BILAN GES 2012 Centre Hospitalier Louis Giorgi

BILAN GES 2012 Centre Hospitalier Louis Giorgi BILAN GES 2012 Centre Hospitalier Louis Giorgi Réalisé le 25 Mars 2013 SOMMAIRE 1 INTRODUCTION 3 1.1 SYNTHESE DU BILAN GES DU CENTRE HOSPITALIER 3 1.2 ORGANISATION DU DOCUMENT 3 1.3 GLOSSAIRE 3 2 CONTEXTE

Plus en détail

Ce dispositif fiscal, mis en place en 2005, est en vigueur jusqu'en 2016.

Ce dispositif fiscal, mis en place en 2005, est en vigueur jusqu'en 2016. FINANCER MON PROJET Crédit d'impôt développement durable Ce dispositif fiscal, mis en place en 2005, est en vigueur jusqu'en 2016. Mais attention, il ne s'applique pas dans les mêmes conditions et au même

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre (BEGES)

Bilan des émissions de gaz à effet de serre (BEGES) Bilan des émissions de gaz à effet de serre (BEGES) BEGES TABLE DES MATIÈRES 1- INTRODUCTION 2 1-1 - OBJET 2 1-2 - LE CADRE REGLEMENTAIRE 2 1-3 - CONTENU DU RAPPORT 3 1-4 - DEFINITIONS 3 2- BILAN DES EMISSIONS

Plus en détail

Bilan GES réglementaire d Eovi Mutuelle en France. Olivier Laguitton

Bilan GES réglementaire d Eovi Mutuelle en France. Olivier Laguitton Bilan GES réglementaire d Eovi Mutuelle en France Olivier Laguitton Saint Etienne, le 18 février 2013 Contenu de la présentation Le contexte du développement durable Passage en revue de la législation

Plus en détail

BILAN CARBONE 2011. avril 13. Services Technologies Industries Pour l Environnement

BILAN CARBONE 2011. avril 13. Services Technologies Industries Pour l Environnement Services Technologies Industries Pour l Environnement BILAN CARBONE 2011 avril 13 STIPE SARL SIEGE SOCIAL : 842 RUE JEAN GIONO 83600 FREJUS TEL FAX 04 94 53 55 74 AGENCE IDF : 22 RUE SADI CARNOT 92000

Plus en détail

Diagnostic thermique sur une amiénoise

Diagnostic thermique sur une amiénoise Diagnostic thermique sur une amiénoise Par Jordi Hubert Ingénieur thermicien Bureau d études Pic Energie SCOP Ekidina Note synthétique Isolation des murs : Laine de bois à privilégier Il s avère que lors

Plus en détail

Deuxième partie LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE POUR LES BÂTIMENTS EXISTANTS «ÉLÉMENT PAR ÉLÉMENT»

Deuxième partie LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE POUR LES BÂTIMENTS EXISTANTS «ÉLÉMENT PAR ÉLÉMENT» Deuxième partie LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE POUR LES BÂTIMENTS EXISTANTS «ÉLÉMENT PAR ÉLÉMENT» Arrêté du 3 mai 2007 relatif aux caractéristiques thermiques et à la performance énergétique des bâtiments

Plus en détail

Maison Modèle BIG BOX Altersmith

Maison Modèle BIG BOX Altersmith Maison Modèle BIG BOX Altersmith SOLUTIONS D ENVELOPPE & DE SYSTÈMES PERFORMANCES RT 2005 & LABELS I. Présentation de la maison BIG BOX - T3...2 II. Enveloppes...3 1. Présentation de l enveloppe...3 2.

Plus en détail

Le SIEL, des compétences au service des consommateurs d énergies de la Loire

Le SIEL, des compétences au service des consommateurs d énergies de la Loire PROJET EUROPEEN ECO N HOME ACCOMPAGNEMENT SPECIFIQUE DES PARTICULIERS RETOUR D EXPERIENCE DANS LA LOIRE 27 Février 2009 Le SIEL, des compétences au service des consommateurs d énergies de la Loire 36 groupements

Plus en détail

Projet JCE. MAISON MITOYENNE - Mr et Mme Guiquel. 22 rue de la pommerais - SAINT JACQUES DE LA LANDE

Projet JCE. MAISON MITOYENNE - Mr et Mme Guiquel. 22 rue de la pommerais - SAINT JACQUES DE LA LANDE Ecole des Métiers de l Environnement Campus de Ker Lann Rennes 35170 BRUZ Tél. : 02.99.05.88.00./ Fax. : 02.99.05.88.09. http://www.ecole-eme.com Auteurs : BOTREL Yohann Section : DEPS EREE DESGRANGES

Plus en détail

Bilan GES Entreprise. Bilan d émissions de Gaz à effet de serre

Bilan GES Entreprise. Bilan d émissions de Gaz à effet de serre Bilan GES Entreprise Bilan d émissions de Gaz à effet de serre Conformément à l article 75 de la loi n 2010-788 du 12 Juillet 2010 portant engagement national pour l environnement (ENE) Restitution pour

Plus en détail

Evaluation des émissions

Evaluation des émissions Evaluation des émissions de gaz à effet de serre générées par les activités de la Bourse de l Immobilier 28 Avenue thiers 33100 BORDEAUX Tél : 05 57 77 17 77 - Fax : 05 56 40 58 63 www.bourse-immobilier.fr

Plus en détail

Bilan GES Entreprise. Bilan d émissions de Gaz à effet de serre

Bilan GES Entreprise. Bilan d émissions de Gaz à effet de serre Bilan GES Entreprise Bilan d émissions de Gaz à effet de serre Conformément à l article 75 de la loi n 2010-788 du 12 Juillet 2010 portant engagement national pour l environnement (ENE) Restitution pour

Plus en détail

15/05/2012 Etude réalisée sous ABATIA 1/7

15/05/2012 Etude réalisée sous ABATIA 1/7 Projet Nom Abatia Nom de la variante SHON 127 Haut. sous plafond 2.5 Détails du site Latitude 45.59 Longitude 5.63 Station météo Chambéry Catalogue des parois Nom Type Positionnement Composition Surface

Plus en détail

Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables

Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables Accordons nos projets Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables Les équipes de GrDF au service des bailleurs sociaux pour une rénovation durable de leur patrimoine

Plus en détail

Bilan d'émissions de GES

Bilan d'émissions de GES 1. Description de la personne morale concernée Raison sociale : Code NAF : Code SIREN : Adresse : Nespresso France 1, Boulevard Pasteur 75015 PARIS Bilan d'émissions de GES Nespresso France SA Nombre de

Plus en détail

TABLEAU RECAPITULATIF DES CONDITIONS DE REALISATION DE TRAVAUX EN MÉTROPOLE

TABLEAU RECAPITULATIF DES CONDITIONS DE REALISATION DE TRAVAUX EN MÉTROPOLE TABLEAU RECAPITULATIF DES CONDITIONS DE REALISATION DE TRAVAUX EN MÉTROPOLE d isolation thermique la totalité la toiture d isolation thermique s murs donnant sur l extérieur (au moins la moitié la surface

Plus en détail

Bureaux Surface nette : 1850 m²

Bureaux Surface nette : 1850 m² - Concours restreint, 3 participants - Rénovation de bureaux - Début 2007 - Maître de l Ouvrage: CREDIBE - Logement - Démarche environnementale Bureaux Surface nette : 1850 m² Concept architectural Fonction

Plus en détail

ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN

ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN Bureau d Etudes Thermiques SCHLIENGER 45, rue de Mulhouse 68210 BALSCHWILLER Tél. 03.89.25.91.95 Fax 03.89.25.91.95 E-mail : sschlienger@free.fr SOMMAIRE

Plus en détail

Bien rénover son bâtiment Genève février 2014. Pierre André Seppey Physeos SA Sion pa.seppey@physeos.ch

Bien rénover son bâtiment Genève février 2014. Pierre André Seppey Physeos SA Sion pa.seppey@physeos.ch Bien rénover son bâtiment Genève février 2014 Pierre André Seppey Physeos SA Sion pa.seppey@physeos.ch Bien rénover programme Enjeux énergétiques à venir Bien comprendre sa consommation d énergie Comment

Plus en détail

Données administratives. Rue : Rue d'ougrée N : 211 Boîte : 011 CP : 4031 Localité : Angleur Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Rue d'ougrée N : 211 Boîte : 011 CP : 4031 Localité : Angleur Type de bâtiment : CP : 4031 Localité : Angleur Type de bâtiment : Appartement Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : Numéro de référence du permis : Construction : avant 1971 ou inconnu Version du protocole: 17/07/2013

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE

TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE DÉCO Ambiance automnale pour décor original Rangements, mobilier, cloisons, peinture AMÉNAGER LES PETITS ESPACES Incendie, cambriolage ON S'ALARME! BÉTON, CUIVRE, ZINC, ALU, BOIS Rénovation durable du

Plus en détail

en rénovation habitat Qualifications et certifications RGE Comprendre

en rénovation habitat Qualifications et certifications RGE Comprendre Qualifications et certifications RGE en rénovation Les qualifications et certifications RGE éligibles pour vos travaux de rénovation énergétique en métropole Le recours a un professionnel RGE est obligatoire

Plus en détail

1 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT ARRÊTÉ

1 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT ARRÊTÉ 1 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT NOR : SOCU 00611881A ARRÊTÉ relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments existants proposés à

Plus en détail

Drôme Service Nettoyage (DSN)

Drôme Service Nettoyage (DSN) Drôme Service Nettoyage (DSN) Bilan des émissions des Gaz 1/25 à Effet de Serre Conformément à L article 75 de la loi n -788 du 12 juillet portant engagement national pour l environnement (ENE) *** 21/12/2012

Plus en détail

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE Bilan Carbone Agence de Services et de Paiement Auvergne Bureau Veritas Service Maîtrise des Risques HSE 21-23 rue des Ardennes 75 936 PARIS cedex 19 Dossier n 2355095/8 BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET

Plus en détail

FIOUL DOMESTIQUE La rénovation thermique des maisons individuelles

FIOUL DOMESTIQUE La rénovation thermique des maisons individuelles FIOUL DOMESTIQUE La rénovation thermique des maisons individuelles Fiche conseil Édition février 2012 Source Weishaupt SOMMAIRE P 2 : Contexte, enjeux et objectifs P 3 : Le parc des maisons chauffées au

Plus en détail

FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE

FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE REGLEMENT D APPEL A PROJETS - 1 ère EDITION 2013 - «AMELIORATION DE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE DU PATRIMOINE BATI» OUVERTURE DE L APPEL A PROJETS : 1 er juillet 2013

Plus en détail

L HABITAT. Technologie 5ème

L HABITAT. Technologie 5ème L HABITAT LES FONCTIONS CLORE: air, eau RESISTER: poids propre, charges d exploitation, charges climatiques (neige, vent) ISOLER: thermique, acoustique CHAUFFER l hiver RAFFRAICHIR l été PROCURER: hygiène,

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre 2010-2011

Bilan des émissions de gaz à effet de serre 2010-2011 Bilan des émissions de gaz à effet de serre 21-211 Méthode Bilan Carbone - Rapport final - février 212 II. DESCRIPTION DE LA PERSONNE MORALE Page 6 Sommaire I. CONTEXTE III. ANNÉE DE REPORTING ET ANNÉE

Plus en détail

Bâtiments existants. 1 - Définitions et principes. Réglementation. RT «globale» et «élément par élément» pour le bâtiment existant

Bâtiments existants. 1 - Définitions et principes. Réglementation. RT «globale» et «élément par élément» pour le bâtiment existant te c que hni Règlementation Thermique (RT) Fiche 1 - Définitions et principes Depuis 2007, la Réglementation Thermique touche aussi le parc immobilier existant. Elle concerne 31,5 millions de logements

Plus en détail

Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété 1 relais de la Poste à RANTIGNY 25/11/13

Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété 1 relais de la Poste à RANTIGNY 25/11/13 Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété 1 relais de la Poste à RANTIGNY 25/11/13 Récapitulatif du l audit énergétique de RANTIGNY 1 Sommaire I. Introduction... 3 II. Visite du site... 4

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.2)

Diagnostic de performance énergétique logement (6.2) N : 2278 / 1 Réf. Ademe : 1535V2001510H Référence du logiciel validé : Imm PACT DPE Version 7A Valable jusqu au : 01/05/2025 Type de bâtiment : Appartement (Lots 55,43) Année de construction : avant 1948

Plus en détail

Données administratives. Rue : Rue Bois du Foyau N : 6 Boîte : CP : 1440 Localité : Braine-le-Château Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Rue Bois du Foyau N : 6 Boîte : CP : 1440 Localité : Braine-le-Château Type de bâtiment : CP : 1440 Localité : Braine-le-Château Type de bâtiment : Maison unifamiliale Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : 24/06/1992 Numéro de référence du permis : 92/39 Construction : 1993 Version

Plus en détail

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE SELON LE DECRET DU 11 JUILLET 2011

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE SELON LE DECRET DU 11 JUILLET 2011 BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE SELON LE DECRET DU 11 JUILLET 2011 POLYCLINIQUE BORDEAUX NORD AQUITAINE 15 RUE CLAUDE BOUCHER 33 000 BORDEAUX REVISION 0 1 DATE 11/12/12 15/12/2012 - Révision

Plus en détail

Economies d énergies dans le milieu SANITAIRE Jeudi 31 mai 2012. 31 Mai 2012

Economies d énergies dans le milieu SANITAIRE Jeudi 31 mai 2012. 31 Mai 2012 Economies d énergies dans le milieu SANITAIRE Jeudi 31 mai 2012 31 Mai 2012 Plan Présentation d Ad3e Présentation de la mission d audit énergétique Présentation des résultats Présentation d Ad3e Qui sommes

Plus en détail

EAU CHAUDE SANITAIRE. Espace INFO>ENERGIE 37. INTERVENTION PRECARITE ENERGETIQUE ACTIONS SIMPLES TRAVAILLEURS SOCIAUX LE 26 Septembre 2009

EAU CHAUDE SANITAIRE. Espace INFO>ENERGIE 37. INTERVENTION PRECARITE ENERGETIQUE ACTIONS SIMPLES TRAVAILLEURS SOCIAUX LE 26 Septembre 2009 EAU CHAUDE SANITAIRE HABITAT CHAUFFAGE Espace INFO>ENERGIE 37 INTERVENTION PRECARITE ENERGETIQUE ACTIONS SIMPLES TRAVAILLEURS SOCIAUX LE 26 Septembre 2009 L HABITAT L HABITAT DEPERDITION TOITURE: 30% Priorité

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre. Année 2011

Bilan des émissions de gaz à effet de serre. Année 2011 Bilan des émissions de gaz à effet de serre Année 2011 P a g e 2 Sommaire 1. Description de la personne morale concernée... 3 2. Année de reporting et année de référence... 5 3. Résultats consolidés...

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE TERTIAIRE

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE TERTIAIRE DATE : 14/02/2011 N AFFAIRE : 003387/2255629/1/1 ANNEE DE CONSTRUCTION : NON COMMUNIQUE SURFACE UTILE : 489.44 TYPE DE BATIMENT : IMMEUBLE D HABITATION + BUREAUX TYPE D ACTIVITES : ADMINISTRATION - BUREAUX

Plus en détail

LE CHAUFFAGE. Peu d entretien. Entretien. fréquent. Peu d entretien. Pas d entretien. Pas d entretien. Entretien. fréquent. Peu d entretien.

LE CHAUFFAGE. Peu d entretien. Entretien. fréquent. Peu d entretien. Pas d entretien. Pas d entretien. Entretien. fréquent. Peu d entretien. LE CHAUFFAGE 1. LE CHAUFFAGE ELECTRIQUE Le chauffage électrique direct ne devrait être utilisé que dans les locaux dont l isolation thermique est particulièrement efficace. En effet il faut savoir que

Plus en détail

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre Comprendre RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Mise à jour le 1 er août 2015 Près de 40 000 professionnels qualifiés RGE en métropole Les propriétaires, locataires,

Plus en détail

Fiches Techniques Bâtiment

Fiches Techniques Bâtiment Fiches Techniques Bâtiment Bâti Comment faire des économies? Aide Les déperditions par le bâti comptent jusqu à 50% de la consommation énergétique des bâtiments. La performance énergétique est donc une

Plus en détail

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE DU PÔLE PETROCHIMIQUE DE BERRE

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE DU PÔLE PETROCHIMIQUE DE BERRE BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE DU PÔLE PETROCHIMIQUE DE BERRE 1 - DESCRIPTION DE LA PERSONNE MORALE CONCERNEE Description donnée sur la base de l année de référence 2011 Raison sociale : Compagnie

Plus en détail

Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges

Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges SA LE TOIT VOSGIEN BP 31 88100 SAINT-DIE-DES-VOSGES / F. LAUSECKER ARCHITECTE /

Plus en détail

Comment optimiser la performance énergétique de son logement?

Comment optimiser la performance énergétique de son logement? Comment optimiser la performance énergétique de son logement? Janvier 2014 AHF / J.M. VOGEL Plan de la présentation Contexte Objectifs Faire un premier bilan énergétique Les différents travaux d économies

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.2)

Diagnostic de performance énergétique logement (6.2) N :... 14/IMO/0338 Valable jusqu au :... 15/10/2024 Type de bâtiment :... Habitation (en maison individuelle) Année de construction :.. Avant 1948 Surface habitable :... environ 124.57 m² Adresse :...

Plus en détail

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre Comprendre RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Mise à jour le 15 juin 2015 Près de 40 000 professionnels qualifiés RGE en métropole Les propriétaires, locataires,

Plus en détail

En MIDI- PYRENEES SOIREE DREAL LES AIDES. Quercy Energies

En MIDI- PYRENEES SOIREE DREAL LES AIDES. Quercy Energies En MIDI- PYRENEES SOIREE DREAL LES AIDES Quercy Energies Le réseau EIE en Midi-Pyrénées 4 premiers EIE créés en novembre 2001, toute la région est couverte en 2007 avec 11 CIE dans 9 EIE En MIDI- PYRENEES

Plus en détail

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance.

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance. 9.5. PRODUCTION D EAU CHAUDE sanitaire Les équipements doivent être dimensionnés au plus juste en fonction du projet et une étude de faisabilité doit être réalisée pour les bâtiments collectifs d habitation

Plus en détail

Sommaire. Chauffage et PEB en Région wallonne

Sommaire. Chauffage et PEB en Région wallonne Chauffage et PEB en Région wallonne Exigences, enjeux, solutions techniques ir. Nicolas SPIES Conseiller énergie à la CCW Le 13 mai 2009 Sommaire 1. La conjoncture énergétique 2. Nouvelle réglementation

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.2)

Diagnostic de performance énergétique logement (6.2) Diagnostic de performance énergétique logement (6.2) N :... 2014-09-3370 Valable jusqu au :... 29/09/2024 Type de bâtiment :... Habitation (parties privatives d immeuble collectif) Année de construction

Plus en détail

Liste et caractéristiques des équipements et matériaux éligibles au CITE

Liste et caractéristiques des équipements et matériaux éligibles au CITE À jour au 1 er janvier 2015 Liste et caractéristiques des équipements et matériaux éligibles au CITE Nature des dépenses Matériaux d isolation thermique des parois vitrées Matériaux d isolation thermique

Plus en détail

VOS FACTURES AUGMENTENT, NOS PRIMES AUSSI! POUR LES PARTICULIERS. Une initiative du Ministre wallon en charge de l Énergie

VOS FACTURES AUGMENTENT, NOS PRIMES AUSSI! POUR LES PARTICULIERS. Une initiative du Ministre wallon en charge de l Énergie VOS FACTURES AUGMENTENT, NOS PRIMES AUSSI! POUR LES PARTICULIERS Une initiative du Ministre wallon en charge de l Énergie PRIMES À L'ÉNERGIE POUR LES PARTICULIERS : PRIORITÉ AU LOGEMENT! En ratifiant le

Plus en détail

L opération étudiée : le SDEF

L opération étudiée : le SDEF L opération étudiée : le SDEF Situation géographique 29 Landivisiau Finistére Zone H2a Altitude : 34 m Acteurs de l opération Maitrise d ouvrage Maître d œuvre / Architecte BET Thermique SDEF Atelier 3

Plus en détail

Visuels de références

Visuels de références Visuels de références ENERCOBAT SARL Siège: 640 route du Martelet 74300 Châtillon sur Cluses 04 50 96 02 14 Centre Technique : 3 rue du pré Bénévix 74300 Cluses 04 50 34 79 48 / 06 33 33 44 49 www.enercobat.com

Plus en détail

Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves

Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves Bâtiments Matériaux Opérations Installations Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves X B ÂTIMENTS Afin de réduire les factures d énergie de sa maison des années 30, un habitant de Vanves

Plus en détail

Le tableau suivant représente les principaux symboles utilisés pour les appareils de chauffage, de cuisson

Le tableau suivant représente les principaux symboles utilisés pour les appareils de chauffage, de cuisson Le tableau suivant représente les principaux symboles utilisés pour les appareils de chauffage, de cuisson Principaux symboles d appareils thermiques utilisés pour différents schémas Page 1/11 I) Les radiateurs

Plus en détail

Audit énergétique bâtiment

Audit énergétique bâtiment Audit énergétique bâtiment Maîtres d ouvrages & bureaux d études RAPPORT TYPE - JUIN 2011 N'imprimez que si nécessaire! Vous voulez imprimer certains passages de ce document? Demandez-vous si cela vous

Plus en détail

Yutampo La solution 100 % énergie renouvelable

Yutampo La solution 100 % énergie renouvelable Chauffe-eau thermodynamique pour le résidentiel Yutampo La solution 100 % énergie renouvelable MAISONS INDIVIDUELLES NEUVES OU À RÉNOVER YUTAMPO u Idéal pour l eau chaude sanitaire Meilleur chauffe-eau

Plus en détail

Données administratives. Rue : Avenue Henri Wautier N : 9A Boîte : CP : 1480 Localité : Saintes(Tubize) Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Avenue Henri Wautier N : 9A Boîte : CP : 1480 Localité : Saintes(Tubize) Type de bâtiment : CP : 1480 Localité : Saintes(Tubize) Type de bâtiment : Maison unifamiliale Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : 27/05/2005 Numéro de référence du permis : PU 2005/067 Construction : 2006 Version

Plus en détail

Bilan des émissions des Gaz à Effet de Serre (Bé-GES) Mise à jour N 1 / Septembre 2015

Bilan des émissions des Gaz à Effet de Serre (Bé-GES) Mise à jour N 1 / Septembre 2015 Bilan des émissions des Gaz à Effet de Serre (Bé-GES) Mise à jour N 1 / Septembre 2015 Eure habitat Office Public de l Habitat de l Eure --- 10, boulevard Georges Chauvin B.P. 688 27006 Evreux cedex Application

Plus en détail

Les Champs Elysées. 80 Avenue Jean Jaurès - 30000 NÎMES

Les Champs Elysées. 80 Avenue Jean Jaurès - 30000 NÎMES Diagnostic de performance énergétique Une information au service de la lutte contre l effet de serre (6.3.a bis) Bâtiment à usage principal de bureau, d'administration ou d'enseignement Valable jusqu au

Plus en détail

«RGE» travaux Liste des qualifications, certifications et parcours de formation par domaine de travaux. Date d édition : 1 septembre 2014

«RGE» travaux Liste des qualifications, certifications et parcours de formation par domaine de travaux. Date d édition : 1 septembre 2014 «RGE» travaux Liste des qualifications, certifications et parcours de formation par domaine de travaux Ce document présente : Date d édition : 1 septembre 2014 Les qualifications et certifications «RGE»

Plus en détail

2.0. Ballon de stockage : Marque : Modèle : Capacité : L. Lien vers la documentation technique : http://

2.0. Ballon de stockage : Marque : Modèle : Capacité : L. Lien vers la documentation technique : http:// 2.0. Ballon de stockage : Capacité : L Lien vers la documentation technique : http:// Retrouver les caractéristiques techniques complètes (performances énergétiques et niveau d isolation, recommandation

Plus en détail

IMMEUBLES COLLECTIFS DE LOGEMENTS CONSTRUITS ENTRE 1949 ET 1974

IMMEUBLES COLLECTIFS DE LOGEMENTS CONSTRUITS ENTRE 1949 ET 1974 DÉPARTEMENT ÉNERGIE SANTÉ ENVIRONNEMENT Division Energie Pôle Performance Energétique des bâtiments DÉPARTEMENT ECONOMIE ET SCIENCES HUMAINES Laboratoire Services Process Innovations ESE/DE/PEB-12.039RR

Plus en détail

OFFRE DE SERVICE. Référence : GA/NT/P.180613593

OFFRE DE SERVICE. Référence : GA/NT/P.180613593 Etudes & Contrôles thermiques 38, avenue du Midi - 91760 ITTEVILLE Tél. : 01 69 90 86 10 - Fax : 01 69 90 91 59 Adresse postale: BP 70017-91610- BALLANCOURT E-mail : bet.ecic@wanadoo.fr - Site : www.bet-ecic.fr

Plus en détail

T. BONNARDOT 17/12/2010

T. BONNARDOT 17/12/2010 CYTHELIA Conseil & Expertise La Maison ZEN 350, route de la traverse 73 000 MONTAGNOLE Tel +33 (0) 4 79 25 31 75 www.cythelia.fr SARL au capital de 140 000 - RCS Chambéry B 393 290 937 - APE 7219 Z RT

Plus en détail

LE PRÊT AGRI-TRAVAUX

LE PRÊT AGRI-TRAVAUX SECTEUR AGRICOLE LE PRÊT AGRI-TRAVAUX Le prêt agri-travaux, c est quoi? Le prêt agri-travaux est un prêt délivré par Action logement, qui finance les travaux d'installation ou d'amélioration dans votre

Plus en détail

Formation «maîtrise des charges et développement durable» Le chauffage

Formation «maîtrise des charges et développement durable» Le chauffage Formation «maîtrise des charges et développement durable» Le chauffage Christophe Bresson, CLCV Emilie Oddos, CNL 38 David Gonnelaz, ALE Christophe Weber, Maison de l Habitant Maison de l Habitant AU PROGRAMME

Plus en détail

Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines

Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines Réalisé par : Arnaud Larvol Conseiller énergie Pays Ruthénois 6, avenue de L Europe 12 000 Rodez 05.65.73.61.70 a.larvol@pays-ruthenois.f

Plus en détail

Liste des opérations d'économies d'énergie du début de la 3 ème période des certificats d'économies d'énergie

Liste des opérations d'économies d'énergie du début de la 3 ème période des certificats d'économies d'énergie AGRI-TH-101 Agricole Dispositif de stockage d'eau chaude de type "Open Buffer" AGRI-TH-102 Agricole Dispositif de stockage d'eau chaude AGRI-TH-103 Agricole Pré-refroidisseur de lait AGRI-TH-108 Agricole

Plus en détail

ANDRÉ GRAFF. Diagnostics Immobiliers Plomb. Amiante. Termites. Loi Carrez. D.P.E. Gaz.

ANDRÉ GRAFF. Diagnostics Immobiliers Plomb. Amiante. Termites. Loi Carrez. D.P.E. Gaz. Diagnostic de performance énergétique logement (6.1) N : Rodin 627 Valable jusqu au : 26/07/2022 Type de bâtiment : Logement collectif Année de construction : 2009 Surface habitable : 58.50 m 2 Adresse

Plus en détail

IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1)

IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1) IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1) Public visé Chefs d entreprise Artisans Chargés d affaire Conducteurs de travaux Personnels de chantier

Plus en détail

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE PRESTATION REALISEE PAR Agence de Toulouse 9, avenue des Pyrénées 31 240 L Union AGENCE DE TOULOUSE 9, AVENUE DES PYRENEES 31 240 L UNION Tél : 05 61 37 62 06

Plus en détail

Comment réaliser un bilan de gaz à effet de serre pour les émissions de fonctionnement? Tome 2

Comment réaliser un bilan de gaz à effet de serre pour les émissions de fonctionnement? Tome 2 Comment réaliser un bilan de gaz à effet de serre pour les émissions de fonctionnement? Tome 2 Secteur financier TOME 2 COMMENT REALISER UN BILAN GES? 1. OBJECTIF 3 2. PERIMETRE ORGANISATIONNEL 3 Tome

Plus en détail