Parlez-vous français?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Parlez-vous français?"

Transcription

1 1 Version Originale 1 Parlez-vous français? 1 / 18 OBJECTIFS DE L UNITÉ Vos élèves vont acquérir dans cette unité leurs premiers outils en français. Vous allez ensemble établir les conventions de fonctionnement du cours et ils vont découvrir le fonctionnement de Version Originale, leur méthode. En outre, ils vont être incités à élaborer leurs propres stratégies d apprentissage au travers des différentes activités. En fin d unité, la tâche finale les invitera à s approprier l espace classe et à élaborer ensemble des outils collectifs d aide à l apprentissage. Pour cela, Il leur faudra d abord faire connaissance, entre eux et avec vous, mais aussi se fixer des objectifs et prendre conscience de l implication personnelle que suppose l apprentissage collectif d une nouvelle langue. Ils devront se préparer à cette aventure en éliminant les craintes relatives à l apprentissage d une nouvelle langue ; ils devront aussi se préparer à apprendre à s exprimer le plus possible en français dans la classe Bref, à se mobiliser. C est pourquoi ils vont devoir au préalable acquérir leurs premiers outils : le présent de l indicatif des verbes en er l alphabet les pronoms personnels sujets les articles indéfinis les nombres jusqu à 20 Ils vont de plus s initier à la phonétique du français en travaillant les points suivants dans le but d établir une première relation phonie/graphie : le e muet en fin de mot la prononciation des voyelles et les associations vocaliques communes pour former les sons [u], [o] et [ε] la prononciation de la semi-voyelle [w] sur la graphie oi [wa] AVANT DE COMMENCER L UNITÉ Il existe plusieurs manières d aborder votre premier cours de français avec des débutants. Celle-ci dépend bien sûr de vos choix, mais aussi peut-être des obligations liées au cadre dans lequel vous enseignez (milieu scolaire, école de langues, etc.) et surtout au profil de vos élèves. Nous vous proposons donc ici plusieurs idées et ressources ; à vous de les adapter. Situer la langue française dans son contexte historique, géographique et linguistique. Vous pourriez commencer par situer la langue française dans son histoire, en lien avec d autres disciplines si vous enseignez en milieu scolaire. Vous pourrez ainsi aborder les origines de la langue, qui sont peut-être partagées par la langue maternelle de vos élèves s ils sont de langue romane. Pour ce qui est de la situation géographique, demandez à vos étudiants s ils savent situer la France sur une mappemonde et demandez-leur ce qu ils connaissent de ce pays. Là encore, un lien avec le cours de géographie est possible si vous êtes en milieu scolaire. Si d autres pays francophones sont évoqués par vos élèves, confirmez bien entendu que le français est aussi la langue maternelle d autres pays que la France. Mais ne vous attardez pas sur la Francophonie puisqu elle sera abordée dans la section Regards sur de cette première unité. Bagage linguistique Combien de langues parlent vos élèves? Lesquelles? Ontils une ou plusieurs langues maternelles? Leur(s) langue(s) partage(nt)-elle(s) des origines communes avec le français?... Établissez ensemble un classement des langues maternelles de vos élèves (ils ne partagent peut-être pas tous la même) et de celles étudiées pour dresser un premier état du capital linguistique de la classe.

2 V. o. 1 U1 Parlez-vous françcais? 2 / 18 Expérience d apprentissage Vos élèves auront certainement évoqué les langues étrangères qu ils ont déjà étudiées. Invitez-les maintenant à partager leurs expériences d apprentissage de langues étrangères. Vous pouvez orienter cet échange à partir des questions ci-dessous (non exhaustives), que vous pourrez poser en langue maternelle ou une autre partagée par tous si votre classe est multiculturelle. Quelle(s) langues(s) avez-vous étudiée(s)? Pendant combien d années? Comment qualifiez-vous globalement votre niveau dans cette langue? Et par rapport au nombre d années étudiées? Quel souvenir général avez-vous de ces cours de langue? de répartir cette découverte à mesure qu ils entreront dans chacune des sections de l unité. Aidez-vous dans tous les cas de la Dynamique des unités, pages 5, 6 et 7. Faites-leur découvrir également les Annexes dont ils disposent en fin d ouvrage (à partir de la page 122) et qu ils pourront régulièrement consulter : un précis de phonétique et de grammaire, des tableaux de conjugaison, les transcriptions des enregistrements du CD et du DVD (montrez-leur au passage ces deux supports encartés en 3 e de couverture), des cartes géographiques et politiques et, enfin, un index analytique très pratique pour rechercher une information précise. C était facile/difficile, c était amusant/ennuyeux Poursuivez maintenant l échange en demandant à chacun de parler de ses succès / échecs, facilités / difficultés dans cet apprentissage de langues étrangères. Êtes-vous capables de déterminer votre part de responsabilité dans le résultat de votre apprentissage? À qui ou quoi d autre l attribuez-vous? Le prof, le livre, les voyages Version Originale, comment ça marche? Le contexte dans lequel vont se dérouler leur cours de français, cette première unité, et surtout la tâche ciblée qu ils auront à accomplir (activité 13) est à présent pleinement établi. Il est donc temps d entrer dans le vif du sujet en commençant par découvrir le livre que vous allez utiliser et comment il fonctionne. Sans entrer dans les technicismes pédagogiques, signalez à élèves que V.O. applique une méthodologie dite «actionnelle», c est-à-dire orientée sur la réalisation de tâches ciblées. Renvoyez-les immédiatement à une page de ce type pour qu ils comprennent de quoi vous parlez (cf. unité 3, p.47) et commentez-leur ce qui leur sera demandé de faire dans cette tâche. Naturellement, ils devront être munis d outils pour que ce travail soit réalisable. C est pourquoi, dans toutes les unités qui composent ce premier niveau de V.O., la tâche ciblée se situera en fin de parcours et sera précédée d une séquence d apprentissage, de construction et d acquisition des ressources utiles et/ou nécessaires à son exécution. Arrivés à ce point, libre à vous de poursuivre l exploration du fonctionnement de la méthode dans son ensemble ou

3 V. o. 1 U1 Parlez-vous françcais? 3 / 18 Premier contact 1. BIENVENUE Reconnaître des mots français apparaissant sur des photographies et essayer d en déduire le sens. Prendre conscience de ses connaissances en français. Livre fermé, annoncez à vos élèves que vous allez commencer votre cours par un test de connaissances. Marquez une pause et attendez leurs réactions. Si aucune ne se produit, demandez-leur s ils ne sont pas surpris par votre manière de procéder : un test de connaissances pour des débutants? Eh bien oui. Dites-leur que vous êtes bien conscient d être face à une classe de débutants, mais que vous ne les considérez pas pour autant dénués de toute connaissance et que vous allez le leur prouver. Demandez à vos élèves de prendre une feuille de papier et d y inscrire, en silence et en une minute, 5 mots minimum qu ils pensent être français. Puis, demandez à chacun de lire sa liste, et limitez-vous à valider ou invalider l appartenance au français de ces mots par oui ou par non. Ne vous attardez pas non plus pour le moment sur la prononciation de ces mots, à moins qu elle ne nuise trop à leur compréhension. Dans ce cas, limitez-vous à les leur répéter. Refaites un tour de classe : demandez à chacun à tour de rôle de reprendre sa liste et de n en lire que les mots validés, à condition qu ils n aient pas déjà été cités par un camarade. Écrivez ces mots au fur et à mesure au tableau. Attirez ensuite leur attention sur la liste qui figure au tableau : il s agit du premier bilan de connaissances en français de la classe. Démarche Faites maintenant ouvrir les livres à la double page Attirez leur attention sur le titre générique de cette première section, Premier contact, et éclaircissez-en le sens s il n est pas transparent pour vos élèves. Les voilà face à une planche de photographies prises en France. Formez des binômes et demandez-leur d examiner chacune des photos pour déduire le sens des mots qui y apparaissent. Dites-leur ensuite de se demander pourquoi et comment ils ont compris ces mots : ils connaissaient déjà ce mot français, ce mot français ou international est utilisé dans leur langue, des éléments de la photo leur ont permis de le comprendre dans le contexte. Qu ils précisent alors lesquels les ont mis sur la piste. Les photos étant suffisamment riches en indices visuels, laissez-les se débrouiller seuls en fixant une limite de temps pour ce décryptage d images. Le délai écoulé, corrigez avec toute la classe en répartissant les photos aux différents groupes. Précisez que, pendant qu un groupe expose ses trouvailles, ils sont autorisés à contester s ils ne sont pas d accord, et à faire une proposition alternative. Placez-vous en bout de chaîne pour chacune des photos, et n intervenez que lorsque la classe est d accord sur une définition ou a épuisé toutes ses propositions sans parvenir à la réponse exacte. Signifiez à vos élèves qu ils viennent de terminer leur deuxième bilan de connaissances en français, sans que vous n ayez eu à leur apporter quoi que ce soit. Se sentent-ils toujours aussi débutants? Revenez un instant sur la liste de mots français élaborée spontanément par vos élèves avant d aborder la double page. Si certains de ces mots figurent sur les photographies, n y revenez pas. Relisez les mots restants de la liste en marquant une pause entre chacun et demandez à l ensemble des élèves de lever la main droite s ils comprennent le mot, ou la main gauche s ils ne le comprennent pas. Quand un mot est unanimement compris, passez au suivant ; sinon, ceux qui ont compris expliquent le mot à ceux qui n ont pas compris. Le capital linguistique de la classe est maintenant partagé par tous.

4 V. o. 1 U1 Parlez-vous françcais? 4 / 18 textes et contextes 2. BONJOUR TOUT LE MONDE Faire connaissance avec les personnes de la classe : élèves et professeur. Apprendre à saluer et à se présenter. Différencier le nom et le prénom. Aborder la conjugaison de s appeler. Vous ne vous êtes pas encore présenté à vos élèves et ils ne se sont pas non plus encore présentés à vous ni entre eux du moins en français. Le moment est venu de le faire. Demandez à vos élèves de s observer tous les uns les autres et d essayer de mémoriser les prénoms de chacun. Demandez ensuite à trois volontaires de se lever pour vous rejoindre. Ramassez tous les cartons, mélangez-les et posez-les en trois tas. Chaque volontaire prend un tas et essaie de réattribuer son carton à chacun des élèves de la classe. Si un volontaire se trompe, l élève concerné peut lui dire «Non, je m appelle X.» 3. B COMME BERNARD Découvrir des prénoms francophones. Acquérir l alphabet français, oral et écrit. Démarche A. Faites observer à vos élèves le modèle de dialogue en rouge du haut de la page 12. Signalez-leur que c est dans cette typographie et cette couleur que leur seront fournis, ponctuellement, des échantillons de langue pour les aider à démarrer une activité de production orale. Décodez avec eux la consigne A qui leur demande de se présenter à leur professeur. Sans aide supplémentaire que l échantillon du livre, demandez un volontaire pour démarrer ce tour de classe avec vous, en prenant soin tout au long de la séquence de les vouvoyer, comme le ferait un professeur en France. Introduisez quelques variations minimes pour éviter le calque répétitif du dialogue modèle : ajoutez une poignée de main pour certains, un sourire pour d autres, ou pourquoi pas même une exclamation du type «oh, quel joli prénom!» Bref, faites réellement connaissance avec vos élèves et en fin de parcours, bien sûr, présentez-vous. Vos élèves s attendent peut-être maintenant à répéter l activité entre eux pour faire connaissance. Dites-leur qu ils en auront l occasion très bientôt (activité 4). B. Proposez à vos élèves de faire une pause dans l unité et de réfléchir quelques instants sur la manière dont ils ont travaillé jusque là : ils ont partagé des connaissances lexicales antérieures à leur premier cours de français et élaboré à deux puis ensemble des stratégies de compréhension. Ils ont donc collaboré à leur apprentissage mutuel. Insistez sur cette dimension de l apprentissage qui leur a permis de développer leur lexique de base sans votre intervention. Dites-leur ensuite que, pour faciliter les premiers échanges entre vous, vous leur proposez de faire comme les grands conférenciers, c est-à-dire d inscrire leur prénom sur une feuille ou un carton et de le placer devant eux, comme Gema et Luis sur la photo. Livres fermés, demandez à vos élèves s ils connaissent des prénoms francophones et notez-les au tableau. Démarche Faites ensuite rouvrir les livres à la page 12 et demandez-leur d y repérer si des prénoms qu ils ont cités apparaissent dans l encadré du bas de la page. Formez des binômes et demandez-leur dans un premier temps de n observer que les prénoms de cet encadré, reconnaissables à leur majuscule initiale. Y a-t-il des prénoms que vous n avez pas cités avant mais que vous connaissiez déjà? Est-ce que l orthographe de certains prénoms vous surprend? Lesquels? Signalez-leur que les noms et prénoms sont déclarés sans orthographe en français. La graphie des prénoms est cependant assez stable quand ils sont courants. Quoi qu il en soit, il est souvent nécessaire d épeler notre prénom et notre nom pour qu ils soient orthographiés comme nous le souhaitons, ou inversement bien noter des coordonnées. C est pourquoi il faut absolument connaître l alphabet. Annoncez-leur que vous allez lire l alphabet une fois. Chaque lettre est assortie d un exemple qui peut être un prénom ou un autre mot français. Vous marquerez une pause sur les lettres d, i, m, p, r et v, pour lesquelles ce sera à eux de proposer un exemple. Acceptez qu ils consultent leurs notes ou feuillètent le livre pour compléter.

5 V. o. 1 U1 Parlez-vous françcais? 5 / 18 CORRIGÉS Propositions. d. [de] comme Dominique ou Daniel i. [i] comme Iris, Isabelle ou Irène m. [ɛm] comme Myriam ou Marcel p. [pe] comme Pierre ou Pascale r. [ɛr] comme Raphaëlle ou René v. [ve] comme Viviane ou Vincent L exercice étant très ouvert, mettez en commun les propositions de vos élèves en vous plaçant à nouveau en bout de chaîne comme ultime arbitre, une fois qu ils sont à court de propositions. la «pendaison» d une partie du bonhomme : sa tête, un bras, l autre bras, le corps, etc. Quand tout le bonhomme est pendu, on a perdu ; quand toutes les lettres sont trouvées avant la pendaison complète, on a gagné. 4. SÉVERINE, STÉPHANE, MONIQUE ET PHILIPPE Faire connaissance avec quatre francophones qui vont accompagner les élèves au long de la méthode. Comprendre à l oral des noms et des prénoms francophones et savoir les écrire. Apprendre à épeler. Donner et comprendre une identité. Attirez l attention de vos élèves sur la transcription phonétique de chacune des lettres de l alphabet. Peut-être sont-ils déjà familiarisés avec ces symboles. Demandez à vos élèves de lire des portions de cet alphabet assorti d exemples individuellement puis en chœur. Si vous percevez trop de difficultés phonétiques, n hésitez pas à leur proposer une nouvelle lecture de votre part. Envoyez vos élèves vers la page Outils (p.17). Profitez de cette première «visite» pour leur signaler qu une page similaire sur fond jaune leur sera proposée dans chaque unité et qu elle résume les outils linguistiques manipulés dans l unité. Montrez-leur que l alphabet qu ils viennent de découvrir y figure, assorti des transcriptions phonétiques, mais sans mots exemples. Profitez-en pour leur faire remarquer qu il est composé de 26 lettres réparties en 6 voyelles et 20 consonnes, et comparer avec leur propre alphabet pour observer les coïncidences et les différences. Voyelles : a, e, i, o, u, y Consonnes : b, c, d, f, g, h, j, k, l, m, n, p, q, r, s, t, v, w, x, z Le jeu du pendu Faites jouer vos élèves au jeu du pendu avec des mots choisis dans l unité 1. Expliquez-leur qu il existe un jeu célèbre en France, pratiqué aussi bien à l école qu à la maison, qu on appelle «le pendu» (dessinez au tableau la potence, plus bas l initiale de votre prénom et un trait pour chacune de ses lettres). Par exemple, pour Coralie : C _ E Le jeu consiste à deviner le mot lettre par lettre : chaque fois qu on en propose une qui y figure, on la note à sa place ; chaque lettre inexistante dans le mot provoque par contre Dans l activité précédente, vous leur avez précisé que l alphabet servait à épeler. Ils vont avoir l occasion ici de vérifier s ils ont acquis cette compétence, ou s ils doivent encore s entraîner Démarche A. Montrez à vos élèves les quatre polaroïds de Stéphane, Séverine, Monique et Philippe. Ils retrouveront ces quatre francophones à plusieurs reprises dans leur manuel. Ces compréhensions orales sont des enregistrements authentiques «d autochtones» qui réagissent spontanément dans une situation donnée. La scène qu ils vont écouter correspond à leur première rencontre. Ils vont donc se saluer et se présenter les uns aux autres. Montrez à vos élèves que les étiquettes d identité ne comportent que les prénoms de ces personnes, et qu ils vont devoir écrire le nom de famille de chacun. Passez une première fois l enregistrement et invitez vos élèves à comparer leurs propositions avec leurs voisins. Proposez ensuite une deuxième écoute. Ne corrigez pas vous-même. Demandez à quatre volontaires de proposer leur solution et aux autres de la valider ou de la corriger. Les échanges de vos élèves terminés, validez les bonnes réponses et/ou corrigez les erreurs éventuelles. CORRIGÉS 1. Stéphane LENOIR 2. Séverine ROUSSAUD 3. Monique SENTIER 4. Philippe BONNINO

6 V. o. 1 U1 Parlez-vous françcais? 6 / 18 B. Il est temps que vos élèves se présentent entre eux. Demandez-leur de ranger les cartons qui les identifient devant eux et de redevenir anonymes pour les besoins de l activité. Formez des groupes de 4 et laissez-leur cinq minutes pour faire connaissance avec pour seule consigne qu à l issue de ce temps, ils soient capables d écrire le prénom et le nom de leurs trois coéquipiers. Pendant les échanges, passez silencieusement dans les groupes et notez les éventuelles difficultés que vous détectez. À l issue des cinq minutes, chaque élève écrit seul le prénom et le nom de ses trois coéquipiers, puis ressort son carton d identité et le complète avec son nom de famille, mais sans l exposer pour le moment. Désignez un élève et demandez à un de ses coéquipiers s il sait comment s appelle l élève désigné et comment s écrivent son prénom et son nom (exigez qu ils les épellent). À charge pour l élève en question de valider ou d invalider la proposition de son coéquipier. Si ce dernier a tout juste, il replace son carton d identité devant lui en signe de confirmation et a le privilège de choisir lui-même un autre membre de son équipe dont il souhaite proposer l identité. En cas d erreur, l équipe passe le relais à une autre. Maintenez les équipes de 4 formées à l activité précédente. Demandez à chacun de choisir un prénom francophone et de l écrire dans le dos d un coéquipier, lettre par lettre. À mesure que ce dernier «sent» et reconnaît la lettre, il la prononce à haute voix. Enfin, il propose une solution que ses coéquipiers valident ou invalident. 5. CHAMBRE NUMÉRO 15 Apprendre à compter jusqu à 20. Associer des hôtes à leur numéro de chambre dans un hôtel. Annoncez à vos élèves que, maintenant qu ils savent écrire en français, ils vont apprendre à compter jusqu à 20. Démarche A. Passez-leur une première fois l enregistrement ou lisez vous-même la liste. L objectif étant de les mémoriser, formez des binômes et demandez-leur de bien observer les nombres puis de vous dire s ils sont effectivement tous à mémoriser ou s il y en a certains qu il est possible de retrouver par un système (17, 18 et 19). Qu ils vous expliquent ensuite ce système. Pour ceux qui n auraient pas trouvé, apportez-leur ces deux signes opératifs, + plus [plys] et = égale [egal], et demandez-leur de résoudre ces trois additions : =? =? =? Faites répéter plusieurs fois les chiffres en étant très exigeant sur leur prononciation, d abord individuellement puis en chœur. Rappelez-leur qu ils disposent du CD audio où figure cet enregistrement pour s entraîner chez eux à la mémorisation des nombres. Proposez-leur de mettre à l épreuve les compétences de calcul de leurs camarades en leur proposant des opérations dont le résultat ne peut excéder 20. Complétez leurs outils si nécessaire par ces autres signes opératifs : - moins [mwɛ ] ; x multiplié par [myltiplje par] ; / divisé par [divize par]. Ils auront peut-être aussi besoin du 0 zéro [zero]. Faites résoudre ces opérations au tableau et à haute voix. B. Annoncez à vos élèves qu ils vont maintenant mettre à l épreuve leurs compétences numériques en français fraîchement acquises dans une compréhension orale. La scène qu ils vont écouter se passe à la réception d un hôtel ou plusieurs clients viennent demander leur clé. Le casier qu ils ont devant eux est bien désordonné puisque les clés ne sont pas rangées dans l ordre des numéros de chambre. Ils vont donc devoir inscrire sur les étiquettes des clés le numéro de chambre correspondant. Passez une première fois l enregistrement puis, si nécessaire, une deuxième. Comme toujours laissez-les toujours se mettre d accord sur une proposition commune de la classe avant de donner les solutions. CORRIGÉS M. Duteil M. Legrand Mme Roland M. et Mme Dumas 10 Mlle Filbas M. Canaud M. et Mme Bourgeuil Mme Blanc 4 12 M. Devaux M. Bécourt M. Pagés 3 2 M. et Mme Castanier M. Boulet Mme Dubus Mme Lopez

7 V. o. 1 U1 Parlez-vous françcais? 7 / 18 Attirez l attention de vos élèves sur les abréviations officielles qu on utilise, entre autres, dans la correspondance : M. = Monsieur [møsjø] Mme = Madame [madam] Mlle = Mademoiselle [madmwazεl] Formez des groupes de 4 au sein desquels vos élèves vont d abord travailler en binômes. À deux, ils vont élaborer un casier dans le style de celui de la page 13, mais avec autant de clés qu il y a d élèves dans la classe. Qu ils numérotent les cases (dans l ordre car ce sont des réceptionnistes organisés), puis attribuent une chambre d hôtel à chacun, sans montrer leur grille aux deux autres coéquipiers. Les membres de l autre binôme vont ensuite prendre l identité quelconque d un élève de la classe et se présenter à la réception pour demander leur clé. Les premiers la leur remettront virtuellement en prononçant le numéro de chambre que l hôte notera par écrit. Le nombre doit coïncider. Qu ils inversent ensuite les rôles au sein des groupes : les réceptionnistes deviennent les hôtes et vice-versa. À la découverte de la langue 6. TROIS MOTS IMPORTANTS POUR MOI Se constituer un mini «lexique à la carte». Savoir demander comment on dit / on écrit un mot en français. Savoir demander ce que veut dire un mot français inconnu. Partager son «lexique à la carte» avec le reste de la classe. Positionner le professeur comme personne ressource pour ses besoins lexicaux. Développer le «réflexe dictionnaire». Avant d aborder cette activité, présentez à vos élèves la section À la découverte de la langue. Elle s étend sur trois pages (ici les pages 14, 15 et 16) et est reconnaissable à son fond blanc. Laissez-leur un petit temps d observation puis posez ces quelques questions : En quoi consistent ces trois pages? Que font travailler les activités intitulées «Des sons et des lettres? Poursuivez l exploration des pages en leur signalant la note épinglée les mots pour agir. Dites-leur que, comme les échantillons de langue en rouge, il s agit de mots ou de phrases qui sont là pour les aider dans leurs productions. Continuez en leur demandant : Où se trouvent les règles de grammaire dans cette section? Refusez comme réponse la page Outils (p.17) et signalez-leur l encadré jaune du bas de la deuxième colonne de la page 14. C est une règle de grammaire, mais Quelle est sa particularité? (Elle comporte un «trou») Revenez alors sur le mot «découverte» du titre de la section et signalez le pictogramme de la clé. Écoutez leurs hypothèses puis expliquez-leur que ce sont eux qui devront déduire les règles de grammaire pour compléter les encadrés jaunes. La tâche n étant pas toujours facile, ils seront amenés à le faire en coopération avec les autres, comme ils l ont fait à d autres moments de l unité. Enfin, mettez en rapport le pictogramme de la clé avec la notion de stratégie d apprentissage, en insistant sur le fait qu on retient toujours mieux et plus facilement ce qu on découvre par soi-même que ce qu on nous donne tel quel à étudier. Expliquez que le pictogramme a>z correspond à des activités pour lesquelles ils pourront utiliser le dictionnaire et/ou focaliser sur le lexique, comme l activité 6 à laquelle ils vont maintenant s attaquer. Démarche A. Annoncez-leur que, pour les récompenser du travail accompli jusque là, vous allez leur donner l occasion de vous demander un mot en français, à condition qu ils le fassent en français. Ils devront noter ce mot correctement orthographié, c est pourquoi vous le leur épèlerez à leur demande. Ils disposent d exemples en rouge dans leur manuel, ainsi que de la note les mots pour agir. Demandez donc à chacun de réfléchir à trois mots importants pour lui. Un de ces mots vous sera demandé ; les deux autres seront recherchés dans le dictionnaire. Faites le tour de la classe pour que chacun vous demande son premier mot (comment il se dit et comment il s écrit). Faites-leur ensuite rechercher individuellement les deux autres mots dans un dictionnaire bilingue, imprimé ou en ligne. B. À tour de rôle, chacun va présenter les trois mots qu il a choisis comme «les plus importants» au reste de la classe, qui devra les prendre en note en les associant à son «propriétaire». Naturellement, ils devront parfois demander à leurs camarades d épeler ces mots ou de leur dire ce qu ils signifient. Élève Ses 3 mots Leur sens Dimitri - amour - gloire - beauté - - -

8 V. o. 1 U1 Parlez-vous françcais? 8 / 18 Demandez à vos élèves de réfléchir aux trois mots choisis par chacun de leurs camarades et de se demander ce que ce choix dit d eux. Demandez-leur alors de rechercher un ou deux mots supplémentaires susceptible(s) de les intéresser. Qu ils adressent ensuite de façon anonyme ces mots à l intéressée, sur un papier plié avec le mot à l intérieur et le nom du destinataire sur le dessus. Ramassez tous les papiers et procédez à la distribution. Invitez ensuite chaque élève à lire les mots qu il a reçus et à dire si oui ou non ce mot l intéresse ou lui correspond. 7. LA SALLE DE CLASSE Le lexique des objets de l espace classe. Initier à l usage du dictionnaire. Prendre conscience du genre et du nombre des noms. Déduire la règle générale de formation du pluriel des noms. Le pictogramme a>z en marge de cette activité signale à vos élèves qu ils vont à nouveau travailler avec le dictionnaire. Sans lire la consigne A, demandez tout d abord à vos élèves d observer les trois coupures de dictionnaire. De quoi sont composées ces trois entrées de dictionnaire? (un mot étranger, l abréviation n. m. ou n. f et le mot correspondant en français) Reconnaissez-vous ces langues? (anglais, portugais et espagnol) À votre avis, que veulent dire les abréviations n. m. et n. f.? (nom masculin / nom féminin) Écoutez leurs hypothèses puis résolvez ces questions. Démarche A. Demandez à vos élèves s ils comprennent les mots des trois coupures de dictionnaire. Si ce n est pas le cas, n acceptez de leur en donner le sens que s ils vous le demandent en français. Ces trois objets ont en commun qu ils sont présents dans la salle de classe. Lisez avec eux la consigne A et précisez qu en français tous les noms ont un genre, masculin ou féminin. Il n existe pas de neutre, comme dans d autres langues. Formez des binômes et lancez-les dans leur recherche lexicale, en leur précisant de ne pas oublier de noter le genre des mots. Ils pourraient, par exemple, faire une liste à deux colonnes. En fonction de l effectif de la classe et du mobilier qui la compose, vous pouvez répartir thématiquement les recherches entre les équipes : les éléments fixes, le mobilier, le matériel scolaire Faites une mise en commun à la fin des recherches pour aboutir à une liste commune de la classe. B. Demandez maintenant à vos élèves d observer une nouvelle fois le tableau et d y repérer, dans les exemples donnés, un mot répété (livre, livres). Pourquoi ce mot est-il répété? Puisque c est la première fois qu ils sont face à cette démarche déductive de la grammaire, guidez-les si nécessaire par cette deuxième question : Est-ce qu il est répété exactement de la même façon? Demandez-leur de compléter, seuls, la règle générale de formation du pluriel en français. Proposez-leur ensuite de comparer leur proposition à celle de leur voisin, puis à celles de la classe entière pour parvenir à une proposition commune. Ensuite seulement, validez ou invalidez leur proposition. CORRIGÉS En général, pour former le pluriel des noms, on ajoute la lettre s. Revenez sur le tableau et faites remarquer aux élèves que les noms inscrits sont précédés chaque fois d un autre mot. Que sont ces mots? (des articles indéfinis) Formez des binômes et demandez-leur de préparer une explication sur le fonctionnement des articles indéfinis. Comme toujours, procédez à une mise en commun avec le reste de la classe jusqu à ce qu ils formulent une règle commune. Ensuite seulement, invitez-les à confronter leurs hypothèses à la troisième entrée de la deuxième colonne de la page 17 Outils. Demandez à vos élèves de reprendre la liste du lexique des objets de la classe qu ils ont élaborée, et de vérifier si leur genre coïncide avec celui que ces objets ont dans leur langue. Qu ils signalent, par exemple en les surlignant, les objets dont le genre diffère. Posez ensuite la question suivante à la classe entière : Globalement, considérez-vous que les genres coïncident relativement entre notre/votre langue et le français? Dans quelle proportion (plus ou moins)? Concluez sur l importance de ne pas se limiter à la recherche de la traduction dans un dictionnaire ; il contient d autres informations tout aussi importantes.

9 V. o. 1 U1 Parlez-vous françcais? 9 / TROIS CROISSANTS, S IL VOUS PLAÎT Initier les élèves à la phonétique du français. Déduire les règles de base de la prononciation : lettres muettes, associations vocaliques et semi-voyelle [wa]. Vous avez déjà annoncé à vos élèves lorsque vous leur avez présenté la section dans laquelle s inscrit cette activité que c est sous ce titre, Des sons et des lettres, qu ils travailleront les aspects de la relation entre l écrit et l oral, entre la graphie et la prononciation. Le moment est venu d aborder cet aspect de leur apprentissage. Tout au long des activités que vos élèves ont réalisées jusque là, ils ont pu se rendre compte que le français n avait pas une écriture phonétique comme d autres langues, et que le rapport entre la forme graphique des mots et leur prononciation n était pas toujours évident. Démarche A. Lisez avec eux la consigne A et montrez-leur les cinq «paquets» de mots, assortis de leur transcription phonétique. Annoncez-leur qu ils vont maintenant écouter ces mots et demandez-leur de se concentrer sur les sons vocaliques (les voyelles au sens phonétique du terme) qui ont été mises en caractères gras. Passez une première fois l enregistrement. Concentrez-vous avec eux sur le premier groupe de mots (classe, page et table) et lisez-leur une nouvelle fois (ou repassez le début de l enregistrement). Comment ce e en caractères gras est-il prononcé? Il ne l est justement pas, ce qui amène à la règle phonétique qui figure dans la case «normalement, le e final ne se prononce pas». Formez des binômes en leur donnant pour mission de compléter les 4 règles phonétiques restantes à partir de leur observation auditive. Passez une deuxième fois l enregistrement, voire une troisième si vos élèves vous le demandent. Procédez ensuite à une mise en commun avec le reste de la classe pour concertation sur une proposition commune. Enfin, validez ou corrigez leurs propositions. CORRIGÉS ou est prononcé normalement [u] eau est prononcé normalement [o] oi est prononcé normalement [wa] ai est prononcé normalement [ε] B. Maintenant qu ils ont déduit les règles de base de prononciation des voyelles, ils devraient être capables d oraliser plus facilement des mots qu ils n ont encore jamais entendus. Proposez-leur de s en rendre compte par euxmêmes en abordant la seconde étape (B) de leur leçon de phonétique. Maintenez les binômes formés à l étape antérieure et demandez à chaque élève de prononcer d abord mentalement les 10 prénoms de la liste. S ils en éprouvent le besoin (ou s ils en ont l habitude d apprentissages antérieurs), autorisez-les à noter quelques symboles phonétiques en dessous de ces prénoms. Ne leur fournissez aucune aide supplémentaire puisqu ils disposent des règles à appliquer et que les associations vocaliques ont été mises en couleur dans les prénoms. Ensuite, un des deux élèves prononce les 5 premiers prénoms au deuxième, qui devra prêter une oreille attentive pour dire s il est d accord ou non avec la prononciation de son camarade. Ils doivent négocier pour parvenir à un accord de prononciation. Ils inversent ensuite les rôles pour les 5 autres prénoms. Avec toute la classe, faites lire au moins un prénom par binôme (selon l effectif de votre classe). Demandez aux autres élèves s ils sont d accord ou non avec la proposition puis, en bout de chaîne, validez ou corrigez la proposition négociée de la classe. CORRIGÉS Transcription phonétique des noms et prénoms. Lou [lu] Aimé [εmé] Louise [Lwiz] Amadou [amadu] Marceau [marso] Aurélie [oreli] Loiseau [lwaso] Auguste [ogyst] Cécile [sesil] Renée [rəne] C. Afin de les aider à bien fixer ces règles de phonétique dans leur mémoire, demandez-leur de rechercher individuellement, dans leur mémoire ou dans l unité : - 3 mots dont le e en position finale ne se prononce pas - 3 mots qui contiennent le son [u] - 3 mots qui contiennent le son [o] - 3 mots qui contiennent le son [ε] - 3 mots qui contiennent la semi-voyelle [wa]

10 V. o. 1 U1 Parlez-vous françcais? 10 / 18 Qu ils échangent ensuite leur liste de mots avec leur voisin. Laissez-les discuter leurs points de désaccord puis, réunissez la classe entière autour de ces 5 règles phonétiques : faites-leur lire leurs propositions, les négocier avec les autres élèves en cas de désaccord, et enfin validez ou invalidez les mots relevés. Signalez à vos élèves que pour toutes les questions de phonétique ils disposent d outils précieux dans les Annexes. et demandez à vos élèves de se mettre d accord pour le compléter. Motsts employés pour saluer Situation 1 Situation 2 Situation 3 Entraînement à la prononciation de [wa]. Annoncez-leur que les enfants français aiment bien s amuser avec les sons et inventent des petites histoires où un même son ce répète. Proposez-leur de s entraîner à lire celle-ci : demander comment ça va demander en retour comment ça va Il était une fois, dans la ville de Foix, un marchand de foie qui se dit : «Ma foi, c est bien la première fois et la dernière fois que je vends du foie dans la ville de Foix». 9. VOUS POUVEZ ME TUTOYER Déduire les règles sociales du tutoiement et du vouvoiement : savoir adapter le traitement aux situations. Comparer ces règles de courtoisie à celles pratiquées dans sa culture d origine. Convenir du mode de traitement à utiliser dans la classe. Demandez dans un premier temps à vos élèves de n observer que les trois vignettes, sans essayer de lire les bulles. Pour chacune des vignettes : Que voyez-vous? Nombre de personnages, hommes, femmes, décor, contexte Exploitez au maximum leur sens de l observation : poignées de mains pour les deux premières vignettes, la bise pour la troisième Quand tout le monde est d accord sur les situations (un professeur et un élève ; deux cadres d entreprise ou un directeur avec un de ses employés ; deux amis dans la rue) commencez l activité. Démarche A. Invitez-les à lire les bulles et à rechercher les différences dans la manière de saluer en fonction des situations. Faites-les d abord réfléchir seuls, puis comparer leurs hypothèses avec un camarade. Demandez-leur ensuite de noter dans une colonne les mots qui coïncident d une situation à l autre, et dans une autre ceux qui diffèrent. Reproduisez en grand le tableau suivant Vérifiez qu ils ont bien repéré les différences entre les pronoms, sujets et toniques, mais n abordez pas encore la liste complète des pronoms personnels. Explicitez par contre, comme le leur annonçait déjà la consigne, qu il existe deux manières de s adresser à quelqu un : le tutoiement, avec les pronoms tu (sujet) et toi (tonique), et le vouvoiement, avec le pronom vous (sujet et tonique identiques). B. Demandez maintenant à vos élèves d imaginer ces mêmes situations dans leur pays et dans leur langue, et de vous les décrire aussi bien au niveau verbal que non verbal. Quelles sont les similitudes et les différences pour chacune des situations? Existe-t-il dans votre langue différentes manières (linguistiques) de s adresser à quelqu un en fonction de la situation et du rapport qu on a avec la personne? Les notions de tutoiement et de vouvoiement existentelles dans votre langue? Si oui, à quelles formes est-ce qu elles correspondent? Si non, comment faites-vous pour signifier votre respect à quelqu un? Discutez de toutes ces règles élémentaires de courtoisie et guidez-les vers une synthèse commune de la comparaison entre les deux cultures. C. Sans regarder dans le livre, demandez à vos élèves : Quand nous nous sommes présentés en début d unité, est-ce que vous vous souvenez si je vous ai tutoyé ou vouvoyé? (Vous les avez vouvoyés) Et vous, m avez-vous tutoyé ou vouvoyé? Cette relation au vouvoiement bilatéral, normale en français (vignette 1), est-elle habituelle dans le pays où nous sommes? En fonction des habitudes culturelles du pays où vous habitez, invitez-les ensuite à répondre à la première question de

11 V. o. 1 U1 Parlez-vous françcais? 11 / 18 l énoncé C, c est-à-dire de choisir sur quel mode ils vont s adresser les uns aux autres. La deuxième question de l énoncé vous implique, ce qui est normal puisque vous faites partie de la classe tout autant que vos élèves. Rappelez-le leur pour justifier que vous avez ici, vous aussi, votre mot à dire. Participez donc à la discussion et accordez ensemble le mode de traitement de vos rapports dans les deux sens : élève au prof et prof à l élève. Le résultat pourrait aboutir à une relation asymétrique où vous les tutoieriez alors qu ils vous vouvoieraient. Signalezleur que cette situation existe chez les francophones, par exemple à l école primaire ou au collège. Vous avez évoqué au cours de cette activité les notions de pronoms sujets et toniques. Ils ont par ailleurs utilisé un pronom réflexif lorsqu ils se sont présentés (je m appelle ), et vous auront peut-être demandé pourquoi il existait à la fois un tu et un toi. Proposez-leur donc un aperçu des pronoms en vous rendant avec eux sur le tableau du bas de la première colonne de la page 17 Outils, non pas pour qu ils l étudient dans son ensemble mais plutôt pour lever les doutes qu ont pu susciter les activités. Soyez donc synthétique dans vos explications : en français, les verbes doivent obligatoirement être précédés d un sujet (nom ou pronom). Montrez-les leur sur la conjugaison du verbe s appeler, en haut de la deuxième colonne de la page 17. signalez que le verbe s appeler est un verbe réflexif (ou pronominal si c est plus transparent pour vos élèves), c est pourquoi il y a un deuxième pronom (réflexif) entre le sujet et le verbe. signalez aussi que le titre de la fiche où est conjugué le verbe s appeler est intitulée «Verbe en er» et que le verbe s appeler servira de modèle à la conjugaison de tous les verbes en er (à l exception du verbe aller). enfin, expliquez à quoi servent les pronoms toniques en ayant recours, par exemple, à la célèbre phrase publicitaire pour un parfum : - Loulou? - Oui, c est moi. Proposez à vos élèves de «remonter le temps» et demandez à un volontaire de répéter les présentations avec vous. Au milieu des échanges, glissez la phrase qui sert de titre à l activité 9 «Vous pouvez me tutoyer». Votre interlocuteur s adapte-t-il au changement de situation? Avec un autre élève, répétez la scène mais en lui demandant cette fois-ci à lui de vous inviter à le tutoyer en cours de conversation. Concluez en signalant qu il est normal de se vouvoyer dans les premiers contacts et que le passage au tu passe par la proposition d un des deux interlocuteurs et l acceptation de l autre. 10. VOUS COMPRENEZ DÉJÀ BIEN Identifier la thématique d un texte à partir d éléments textuels connus et du paratextuel. Surmonter les craintes du débutant en langue étrangère face à un document authentique ou un texte long. Élaborer des stratégies pour mieux comprendre un texte et en anticiper le vocabulaire. Félicitez vos élèves : ils sont entrés dans cette première unité en pensant qu ils étaient débutants complets, se sont vite rendus compte que ce n était pas tout à fait vrai, et ont acquis des connaissances, élaboré des stratégies et développé des compétences au cours des différentes activités. Annoncez-leur que vous les considérez maintenant suffisamment compétents pour s attaquer à un document français authentique. Démarche A. Sans autre préliminaire, demandez-leur d observer individuellement le document de la page 16. Établissez un temps limite pour cette exploration à l issue duquel ils devront vous dire quel est son sujet. Pour ce faire, suggérez-leur de suivre la méthode proposée par la consigne, c est-à-dire d entourer les mots qu ils comprennent. À la fin du délai accordé, invitez-les à comparer les résultats de leur exploration avec leur voisin. Ont-ils entouré les mêmes mots? Qu ils n hésitent pas à s entraider pour comprendre au mieux le document. Compilez avec l ensemble des élèves les éléments qu ils pensent avoir compris et exigez d eux qu ils aboutissent à une proposition commune sur le sujet du document. Si à l issue de ce travail des élèves vous demandent le sens de certains mots, répondez-leur bien sûr mais ne vous attardez pas et précisez-leur que vous ne visiez pas la compréhension exhaustive du document. B. Signalez à vos élèves la présence du pictogramme de la clé en marge de la question B. Vous souvenez-vous de ce que signifie ce pictogramme? (Stratégies d apprentissage) Vous allez effectivement leur demander maintenant de réfléchir à ce qui leur a permis de vous faire des propositions à l étape antérieure.

12 V. o. 1 U1 Parlez-vous françcais? 12 / 18 Lisez avec eux l énoncé B et les quatre propositions, et assurez-vous que tout est parfaitement compris par tous. Proposez-leur de mener cette réflexion en petits groupes (par exemple de 4) en comparant leurs expériences. Laissezleur du temps pour développer ces échanges, puis synthétisez avec la classe entière : Des quatre propositions du livre, quelle(s) est/sont celle(s) qui les a/ont le plus aidés? Vous pouvez leur suggérer par exemple de les classer, de la plus utile/utilisée à la moins utile/utilisée, ou encore d attribuer un pourcentage à chacun des items. Admettez aussi bien sûr qu ils expriment d autres stratégies qu ils auraient utilisées et qui ne figurent pas dans les propositions. Vous-même, imprégnez-vous des tendances de vos élèves dans la mise en place de stratégies. Leur approche est-elle plutôt uniforme ou bien est-ce que des différences commencent à s exprimer. Concluez cette activité sur ces deux conseils : - pour tous les documents à aborder, conseillez à vos élèves de ne jamais foncer tête baissée dans le textuel avant d avoir observé son «emballage» - qu ils ne se laissent jamais impressionner par l apparente difficulté d un document et qu ils s accrochent à ce qu ils identifient du contexte et des éléments para-textuels, et visent des repères connus. Pourquoi ne pas répéter l expérience avec un tout autre type de support, par exemple des extraits de programmes TV qui pourraient être : un extrait de journal télévisé une scène d une série TV américaine connue en version française outils en actions et tâches 11. DOCUMENTS ET STRATÉGIES Identifier le format de documents authentiques. Prendre conscience de l importance d identifier un document pour en anticiper la compréhension. Page 18, vos élèves découvre une nouvelle section de l unité : Outils en action et tâches. Expliquez-leur que c est dans cette phase de l unité qu ils vont mettre en application tous les savoirs et savoir-faire qu ils ont acquis et développés dans les étapes antérieures (de l unité en cours mais aussi, à l avenir, des précédentes) pour faire face, seuls ou en groupes, à des tâches. Signalez-leur qu arrivés à ce stade de l unité, vous resterez certes une personne ressource à qui ils pourront, par exemple, demander un mot qui leur manquerait, mais qu en aucun cas vous ne les aiderez à accomplir ce qui leur est demandé. Rappelez à vos élèves que, dans l activité 10, ils se sont déjà trouvés dans la situation de devoir faire face, seuls, à un document authentique et qu ils ont pour cela mis en place un certain nombre de stratégies. C est cette même démarche qu ils vont poursuivre ici, sur d autres types de documents. Signalez-leur au passage le pictogramme de la clé en marge de cette activité. A. Annoncez à vos élèves que les 6 documents qui sont devant eux ont tous été trouvés dans une même ville française : Montpellier. D abord sans regarder les items proposés à gauche des documents (faites-les cacher), demandez-leur s ils sont capables d identifier le type de documents dont il s agit. Ensuite seulement, découvrez la liste d items et demandez leur d associer, seuls, les documents à leur description. Autorisez-les à comparer leurs réponses avec leur voisin, puis écoutez les propositions de la classe entière et enfin, corrigez cette première phase de l activité. CORRIGÉS 2. une carte de visite 6. un billet de train 5. un plan de la ville 3. une publicité d hôtel 1. des horaires de bus 4. les horaires de l Office du Tourisme

13 V. o. 1 U1 Parlez-vous françcais? 13 / 18 B. Maintenez les binômes formés à l étape précédente, et demandez-leur de réfléchir au type d informations apportées par chacun des documents. Qu ils se lancent ensuite à la «pêche aux mots» qu ils comprennent (qu ils les entourent ou les soulignent). L exploration terminée, demandez à toute la classe de vous indiquer, pour chacun des documents : son estimation de la compréhension globale du document, ce qu ils en ont compris, les éléments qu ils n ont pas compris et les empêchent de «saisir» l information du document. Compilez les informations décodées par vos élèves mais ne visez pas la compréhension exhaustive. C. Reformez les binômes des étapes précédentes, et demandez-leur maintenant d essayer de synthétiser les informations qu ils ont tirées des documents avec le reste de la classe pour répondre à la question posée par l énoncé C. Lorsque les apports informatifs s essoufflent, faites-leur prendre conscience de la quantité d informations qu ils ont su extraire de documents authentiques qu ils découvraient, peut-être, pour la première fois en français. 1.Proposez à vos élèves de réaliser une recherche additionnelle d informations sur Montpellier (en se rendant, par exemple, sur le Site officiel de la ville : dans la perspective, pourquoi pas, d aller visiter cette ville avec la classe. Répétez-leur la consigne de ne surtout pas viser la compréhension exhaustive. Procédez comme dans l activité à une nouvelle mise en commun des informations supplémentaires et, enfin posez-leur la question suivante : Avez-vous envie d aller visiter Montpellier? Pourquoi oui / non? 2.Proposez de répéter l opération pour une autre ville francophone (ex. : Bruxelles ou Montréal pour changer d environnement), en leur faisant explorer cette fois-ci une ou deux pages pratiques de guide touristique (Le guide du Routard ou le Guide vert Michelin) pour en extraire des informations. 12. QU EST-CE QUE C EST? Identifier des ambiances acoustiques. Prendre en compte l ambiance sonore (bruits de fond) pour anticiper et faciliter la compréhension orale. Rappelez à vos élèves que, dans les activités précédentes, ils ont mis en place des stratégies déductives à partir de leur observation visuelle. Après leurs yeux, c est maintenant leurs oreilles qu ils vont utiliser pour aborder l activité 12. Démarche Faites fermer les livres et annoncez aux élèves qu ils vont entendre des sons correspondant à des lieux ou des objets. Pour une meilleure concentration, demandez-leur de fermer les yeux et passez l enregistrement deux fois. Faites ensuite rouvrir les yeux, puis les livres à la page 18. Demandez-leur alors d associer les 5 ambiances sonores qu ils viennent d entendre aux 5 photographies. Proposez une nouvelle écoute si nécessaire. Procédez à une mise en commun avec toute la classe et, surtout, demandez-leur (en langue maternelle) ce qui les a mis sur la piste. CORRIGÉS 1. une classe 2. un parc 3. un tramway 4. une rue 5. une gare Demandez à vos élèves de réfléchir à ce qui pourrait se produire dans ces 5 lieux. Autrement dit, si vous (professeur) décidiez d exploiter ces créations d ambiance pour leur faire maintenant écouter des dialogues, à quel type de conversations pourraient-ils s attendre? Par exemple, à la station du tramway, un passant qui demanderait à un autre dans combien de temps passe le prochain train 13. LE MUR DE LA CLASSE Tâche finale de l unité. Établir les conventions du groupe classe pour son apprentissage. S approprier l espace classe. Élaborer ensemble des outils d aide à l apprentissage. Annoncez à vos élèves que le moment est venu se s attaquer à leur première tâche ciblée dans Version Originale. Ensemble, ils vont devoir élaborer des outils collectifs d aide

14 V. o. 1 U1 Parlez-vous françcais? 14 / 18 à l apprentissage, en l occurrence des affiches, qu ils accrocheront ensuite sur un mur de la classe. Signalez-leur que trois modèles leur sont proposés sur la page 19, mais que dans l énumération de la consigne A figure «autres idées», ce qui veut dire qu ils peuvent proposer d autres affiches thématiques. Démarche A. Proposez donc dans un premier temps à la classe entière de décider du nombre d affiches à produire et de leurs titres. Que vos élèves décident aussi du format à donner aux affiches : dimensions, illustrations ou non (il y a peut-être des artistes dans votre classe!) Tout le monde étant d accord, formez autant d équipes que d affiches à produire. Positionnez-vous en tant que personne-ressource pour d éventuelles consultations lexicales, mais rappelez-leur qu ils ont appris à se servir d un dictionnaire et que vous ne les aiderez que s ils ont cherché avant et qu ils hésitent entre plusieurs possibilités. Les «règles du jeu» sont en place ; les groupes peuvent se mettre au travail. Passez régulièrement et silencieusement voir les groupes pour observer les procédures suivies ; vous obtiendrez un excellent feedback de leur aisance avec les stratégies mises en place dans l unité. Quand tous les posters sont prêts, procédez avec eux à leur affichage sur le mur de la salle que vous attribuez à la classe en leur précisant que c est désormais leur mur et qu ils en sont responsables. Posez avec eux un regard critique sur le montage mural qu ils viennent de produire. En sont-ils satisfaits? Enfin, corrigez les éventuelles erreurs sur les affiches en limitant vos explications aux contenus travaillés dans l unité. B. «Les paroles s envolent mais les écrits restent». En s appropriant un mur de la classe, vos élèves ont «immortalisé» leurs compétences à l issue de cette première unité. Mais ce n est pas parce qu on est «immortel» qu on ne peut pas évoluer. Signalez-leur donc que, comme le leur dit l énoncé B, ils pourront compléter ces affiches tout au long de votre cours, voire développer le mur en ajoutant de nouvelles affiches, parce qu ils sont concessionnaires de cet espace de la classe pour l année. Demandez maintenant à chacun d observer ce matériel produit et de vous adresser un petit écrit, en langue maternelle, sur ce qu il pense de l utilité de ces affiches, du fait même de les avoir élaborées et comment il pense les utiliser et les «faire vivre». Demandez-leur aussi de vous commenter brièvement comment ils ont vécu cette première unité de français. Vous introduirez ainsi la tenue de Journal d apprentissage, mais n en expliquez rien pour le moment. regards sur 14. ILS PARLENT TOUS FRANÇAIS Prendre conscience de la dimension internationale de la langue française. Découvrir la notion de francophonie. Présenter les quatre pays et/ou régions francophones : Canada, Suisse, Belgique, France. Pratiquer la compréhension sélective. En abordant les pages 20 et 21 de leur manuel, vos élèves entrent dans la dernière composante des unités de Version Originale. intitulée Regards sur Précisez-leur d entrée que, même s il s agit de pages imprimées dans un livre, cet espace n est pas fermé et correspond au contraire à une ouverture sur le monde. Il leur proposera des documents authentiques qui serviront de point de départ à une réflexion sur des aspects socioculturels de divers pays francophones, mais aussi du/des leur(s). Demandez-leur aussi s ils connaissent ou s ils ont déjà rencontré le mot «francophonie» et s ils peuvent expliquer ce mot. Donner quelques informations générales (voir + d infos sur...) Démarche A et B. Annoncez à vos élèves qu ils sont à nouveau face à un vrai document avec lequel ils vont devoir se débrouiller seuls, ce qui ne devrait plus leur faire peur puisqu ils se sont entraînés à plusieurs reprises dans l unité. Accompagnez-les dans la lecture du titre du document et du chapeau, puis des énoncés pour vous assurer que tout le monde comprend bien ce qu il faut faire. Cette activité peut être réalisée individuellement ou en binômes. À vous d en décider en fonction des difficultés perçues lors de la tâche finale. Laissez-les dans tous les cas se débrouiller seuls pour extraire les informations des documents et établissez une limite de temps. Pour la correction, procédez selon la démarche habituelle : faites d abord exposer les différentes hypothèses pour aboutir à une proposition commune, puis contrastez-la avec les solutions.

15 V. o. 1 U1 Parlez-vous françcais? 15 / 18 CORRIGÉS A la capitale de la Belgique : Bruxelles le jour de la fête nationale suisse : le 1 er août la monnaie du Canada : le dollar canadien une spécialité française : la baguette CORRIGÉS B 21 : 21 juillet, jour de la fête nationale belge 14 : 14 juillet, jour de la fête nationale française : population suisse C. Vos élèves doivent maintenant produire un document similaire pour présenter leur pays à des lecteurs francophones. Formez des petits groupes de deux ou trois élèves maximum. Ils auront bien sûr besoin de se documenter (encyclopédie, Internet, etc.). Ne leur donnez aucune piste sur le format de document que vous attendez (ils s inspireront, bien sûr, de la fiche proposée pour les quatre pays francophones). Si leur langue est partagée par d autres pays que le leur, demandez-leur aussi d inclure cet aspect international de leur culture à leur travail. Après relecture de votre part, affichez les documents produits pour que toute la classe puisse en prendre connaissance. Faites élire le «meilleur document» par vos élèves et ajoutez-le sur le mur de la classe. + D INFOS SUR La Francophonie désigne l ensemble des pays ayant le français en partage. Que le français soit langue officielle unique ou non comme en Suisse, langue maternelle comme au Québec et en France, ou bien langue administrative comme en Afrique, il tient dans tous les pays de la francophonie un rôle privilégié. On compte aujourd hui environ 150 millions de francophones répartis dans 65 pays et présents sur 5 continents. Abdou Diouf, ancien président du Sénégal, a été élu secrétaire général de l Organisation Internationale de la Francophonie au IXème sommet de la Francophonie organisé à Beyrouth en 2002 ; il a été réélu au même poste en 2006 à Bucarest. Le 20 mars est consacré Journée Internationale de la Francophonie. Pourquoi pas 1, guide pédagogique (Difusión. Barcelone, 2008)

16 V. o. 1 U1 Parlez-vous françcais? 16 / 18 on tourne! SÉQUENCE 1 : PARIS (01:15) Repérer visuellement des éléments urbains français et plus particulièrement parisiens. Découvrir la capitale française, tel un touriste. SYNOPSIS TC Image Commentaires 00:00 Paris Plans d ouverture sur la tour Eiffel et un manège situé à ses pieds. Tour Eiffel (Paris, 7 e ) La tour Eiffel a été construite à l occasion de l exposition universelle de 1889.Elle est restée pendant plus de 40 ans le monument le plus haut du monde (324 m.). Elle est aujourd hui l emblème de Paris et a accueilli plus de 236 millions de visiteurs depuis son inauguration. Elle est inscrite au patrimoine mondial de l UNESCO depuis :14 Plan sur un autobus urbain. Destination : Trocadéro. Trocadéro (Paris 16 e ) Bâtiment construit pour l exposition universelle de Quand on parle aujourd hui du Trocadéro, on englobe le jardin, l aquarium et la place du Trocadéro, tous trois créés pour la même manifestation. 00:20 Plans rapides : Librairie Fontaine ; Extérieur Boulangerie de la rue Kléber (16 ème arrondissement) ; gros plan sur étalage de viennoiseries : Pépite chocolat : 1,60, Pain au chocolat : 1,02, Croissant : 0,85, Viennoise chocolat : 1,35 ; une marquise caractéristique d entrée de métro de Paris où on lit Métropolitain ; une enseigne lampadaire du Métro ; un feu vert pour piétons ; plans de rue ; métro aérien qui passe ; Taxi parisien. Les taxis parisiens sont au nombre de :30 Plans accélérés de foule sur un marché. Gros plan sur un étalage de légumes : oignons rouges, oignons paille : 0,80, échalote X,20 Gros plan sur étiquettes de fruits : nectarine jaune : 2,50, pêche jaune : 2,50, pêche blanche : 2,50, muscat : 2,90 Gros plan sur une étiquette : avocats : 2 le lot Plans accélérés de foule sur un marché. 00:40 Plan très rapide sur la terrasse d un restaurant. On ne voit pas le mot restaurant mais on distingue sur une pancarte : Plat du jour. 00:41 Gros plan sur l écriteau d un arrêt de bus (lignes 22 Opéra et 30 Gare de l Est -Pictogramme accessible aux handicapés-). Plan plus large : le bus est devant l arrêt. 00:46 Plan sur un taxi devant une station de taxi. Écriteau Taxi sur la marquise, Taxi parisien sur le toit de la voiture et sur un autocollant de la lunette arrière.

17 V. o. 1 U1 Parlez-vous françcais? 17 / 18 00:47 Plans sur l Arc de Triomphe. Plans sur la Seine avec un bateau-mouche. Plans sur Notre-dame de Paris. Arc de triomphe (Paris) Situé sur la place de l Étoile, à l extrémité ouest de l avenue des Champs-Élysées, à 2,2 km de la place de la Concorde. Il est au cœur de l énorme rond-point de douze avenues que forme la place de l Étoile. Comme la tour Eiffel, l Arc de triomphe a également été construit pour l exposition universelle. Notre-dame de Paris (Paris 4 e ) Cathédrale de Paris, ce n est pas la plus grande de France mais elle est incontestablement l une des plus remarquables productions du gothique en Europe. 00:56 Plans sur des étalages du Quartier latin : tableaux et lithographies d affiches :05 Plan sur la Mairie de Paris. On voit le drapeau tricolore. 01:07 Plan très rapide sur un étalage de fleurs sur un marché. Plans enchaînés sur la Tour Eiffel avec un avion qui passe dans le ciel. Bon voyage! Avant de visionner Vos élèves vont aborder la première séquences du DVD qui accompagne la méthode. Avez-vous déjà travaillé à partir de documents vidéo en classe? Si oui, qu en pensez-vous? Quelles sont les difficultés particulières liées à la vidéo? Ils évoqueront probablement la complexité de l information due à la combinaison de la vidéo (images en mouvement, incrustations de titres ) et de l audio (dialogues, voix-off ). Aussi, rassurez-les en leur signalant que cette première séquence est une sorte de carte postale, et que l audio n est composé que d une musique d accompagnement des images. Passez une première fois l ensemble de la séquence, juste pour le plaisir de découvrir la capitale française. Démarche A : REPÉRAGE VISUEL Rappelez à vos élèves qu ils ont, tout au long de cette première unité, appris un grand nombre de mots nouveaux dont ils ont presque toujours déduit le sens eux-mêmes grâce au contexte et à l environnement dans lequel ils les ont découverts. Montrez-leur la fiche de l activité A, page 21 en leur indiquant que certains de ces mots apparaissent dans la séquence qu ils viennent de découvrir. Qu ils cochent ceux qu ils repèrent. Passez une deuxième fois la séquence. CORRIGÉS Ces mots ont été mis en gras dans le synopsis au moment où ils apparaissent à l écran. taxi restaurant bar boulangerie métro poste parisien jazz croissant boutique téléphone théâtre Trocadéro café Corrigez avec toute la classe en vérifiant au fur et à mesure sur la séquence (en faisant des arrêts sur image). B. Vous le leur avez dit dans la présentation : cette séquence est une carte postale vidéo de présentation de Paris. Accompagnez-les dans la lecture de l énoncé B : qu ils choisissent 4 vues représentatives de la capitale de leur pays. Ils pourront soit en faire un montage sur un poster (à ajouter au mur de la classe) ou, s ils vivent dans la capitale ou ont

18 V. o. 1 U1 Parlez-vous françcais? 18 / 18 accès à des images, en faire un montage diapositive avec un logiciel de type Power Point ou vidéo en éditant un clip de bienvenue dans leur capitale. ITINÉRAIRES BIS Peut-être préfèrerez-vous aborder cette unité selon une de ces deux alternatives pédagogiques. 1. Arrêts sur images Arrêtez l image sur l étalage de viennoiserie. Connaissez-vous ces viennoiseries? Est-ce qu on les trouve aussi dans votre pays? Que pensez-vous des prix affichés par rapport à ceux de votre pays? Que pensez-vous de la présentation? Répétez l opération sur les autres étalages (fruits et légumes). 2. Mémoire visuelle Posez ces questions à vos élèves en langue maternelle, et demandez-leur de justifier leurs réponses par des éléments Comment est le drapeau français? (Tricolore bleu/blanc/rouge : trois bandes verticales) Certains bus sont accessibles aux personnes handicapées ; vrai ou faux? (Vrai. Signalisés par un pictogramme de fauteuil roulant) Au moment du tournage, qu y avait-il aux pieds de la Tour Eiffel? (Un manège) On peut visiter Paris en bateau ; vrai ou faux? (Vrai. La Seine est navigable et les bateaux-mouches accueillent les touristes). Itinéraire 1 Respect de la séquence didactique proposée par le manuel mais en intégrant les documents de Regards sur et la vidéo On tourne! à la démarche avant d aboutir sur la tâche ciblée. Itinéraire 2 Situer la langue française dans ses contextes historiques et géographiques, et établir le contexte de la tâche ciblée et de l unité. Faire les présentations en français. Adopter une approche notionnelle/ fonctionnelle, et établir une séquence systématique allant de la découverte à la déduction des systèmes linguistiques puis à leur formalisation, au fur et à mesure de leur apparition dans l unité. Intégrer les documents de la vidéo On tourne! Aboutir sur la tâche ciblée Avant de commencer l unité 1. BIENVENUE On tourne! PARIS 2. BONJOUR TOUT LE MONDE 3. B COMME BERNARD 4. SÉVERINE, STÉPHANE, MONIQUE ET PHILIPPE 5. CHAMBRE NUMÉRO TROIS MOTS IMPORTANTS POUR MOI 7. LA SALLE DE CLASSE 8. TROIS CROISSANTS, S IL VOUS PLAÎT 9. VOUS POUVEZ ME TUTOYER 10. VOUS COMPRENEZ DÉJÀ BIEN 14. ILS PARLENT TOUS FRANÇAIS 11. DOCUMENTS ET STRATÉGIES 12. QU EST-CE QUE C EST? 13. LE MUR DE LA CLASSE Avant de commencer l unité 14. ILS PARLENT TOUS FRANÇAIS 2. BONJOUR TOUT LE MONDE 3. B COMME BERNARD 4. SÉVERINE, STÉPHANE, MONIQUE ET PHILIPPE 9. VOUS POUVEZ ME TUTOYER 5. CHAMBRE NUMÉRO BIENVENUE 6. TROIS MOTS IMPORTANTS POUR MOI 7. LA SALLE DE CLASSE 8. TROIS CROISSANTS, S IL VOUS PLAÎT 11. DOCUMENTS ET STRATÉGIES 12. QU EST-CE QUE C EST? 10. VOUS COMPRENEZ DÉJÀ BIEN On tourne! PARIS 13. LE MUR DE LA CLASSE

19 2 Version Originale 1 Elle s appelle Laura 1 / 18 OBJECTIFS DE L UNITÉ Dans cette unité, vos élèves vont devoir dresser le portrait d un(e) de leurs camarades pour le/la présenter ensuite oralement au reste de la classe. Il leur faudra pour cela être capables de demander, comprendre et donner des renseignements personnels, exprimer des objectifs et des motivations personnelles, mais aussi renseigner sur sa nationalité. C est pourquoi ils vont devoir au préalable acquérir les outils suivants, qui viendront s ajouter à ceux de l unité précédente : les verbes être et avoir au présent de l indicatif les verbes en er au présent de l indicatif les adjectifs de nationalité le lexique de l identité le lexique de l expression des goûts et des intérêts les nombres de 21 à 100 Ils travailleront de plus le point de phonétique suivant : l opposition masculin/féminin des adjectifs AVANT DE COMMENCER L UNITÉ Vos élèves ont été familiarisés avec la dynamique des unités de V.O., leur manuel, avec l unité 1. Écrivez le mot portrait au tableau mais ne le leur traduisez pas pour le moment. Auparavant vous aurez choisi et apporté les documents suivants : un portrait de la Joconde un CV (Curriculum vitae) un portrait vidéo extrait d internet une caricature Demandez ensuite aux élèves : Que veut dire le mot «portrait»? Quelles sont les spécificités de chacun de ces portraits? Quel(s) type(s) d informations est-ce qu ils apportent? Faites maintenant avancer vos élèves jusqu à la page 31 où figure la tâche qu ils auront à réaliser, le portrait d un(e) de leurs camarades de classe. Signalez-leur que ce travail comportera plusieurs étapes : ils élaboreront un portrait (document physique) de leur camarade qui servira ensuite de support à une présentation orale de l élève en question au reste de la classe. Sans transition, revenez à la page 22 et lisez avec eux la phrase de la colonne bleue qui leur précise leur objectif : être capable de. Insistez sur les mots objectif et capables. Accompagnez-les dans la lecture du reste de la colonne en distinguant : les capacités à acquérir : nous allons apprendre à les outils linguistiques : nous allons utiliser + phonétique Cette colonne, qu ils retrouveront en tête de chaque unité, résume la démarche de l unité. Ajoutez qu elle n est cependant pas exhaustive

20 V. o. 1 U2 Elle s appelle Laura 2 / 18 Premier contact 1. IDENTITÉS Déduire des informations personnelles de l observation de photos. Rechercher des informations personnelles sur des documents d identité en vue de compléter des textes lacunaires de présentation. Aborder les premiers éléments du lexique de l identité. Demandez à vos élèves de n observer dans un premier temps que les photographies et de vous donner, en langue maternelle, un maximum d informations sur ces quatre personnes. Si (et seulement si) nécessaire, orientez leur observation avec ces quelques questions : Qui sont-ils? D où viennent-ils? Quel âge ont-ils? Quelle est leur profession? Qu ils commencent l observation seuls puis comparent leurs déductions avec leurs voisins, avant d en faire l inventaire avec le reste de la classe. Acceptez toutes les hypothèses pour le moment. 1. Faites avancer vos élèves jusqu à la page 63 et demandezleur de vous donner un maximum d informations hypothétiques sur les personnes qui figurent sur les photographies. Formez pour cela cinq équipes, une par photo. Vos élèves ont-ils un sens de l observation très développé? Parviennent-ils à se mettre d accord? 2. Demandez à vos élèves d amener pour le prochain cours des documents permettant de prolonger cette activité avec des personnes de leur entourage. Leurs camarades feront des hypothèses qu ils confirmeront ou infirmeront. Démarche Demandez maintenant à la classe : Que sont les documents attachés à chaque photo? (une carte de visite, une carte d étudiant, une carte de séjour et une carte d identité) Ces documents ressemblent-ils à ceux qu on trouve dans votre pays? Quelles informations contient généralement chacun d eux? En binômes, demandez-leur maintenant de compléter les quatre textes de la fiche de la page 23. Comme toujours, procédez ensuite à une mise en commun avec les autres élèves jusqu à aboutir à une proposition commune qu ils vous adressent. Enfin, validez ou corrigez cette proposition. SOLUTION Christian Brenot travaille dans le bâtiment. Il a 35 ans et il est français. Son courriel est Jia Xiangru est étudiante. Elle a 22 ans et elle est chinoise. Ahmed travaille dans un restaurant. Il est serveur et il a 55 ans. Éric est guide touristique sur un bateau-mouche. Il a ans 38 ans en 2009 et il est français.

Il était une fois le sol

Il était une fois le sol Il était une fois le sol La réussite en lecture Stratégie de lecture Se poser des questions Remarque Si vous croyez qu un enseignement explicite de cette stratégie pourrait être utile aux élèves, recourez

Plus en détail

Qu est-ce que le TCF?

Qu est-ce que le TCF? Qu est-ce que le TCF? Le Test de Connaissance du Français (TCF ) est un test de niveau linguistique en français, conçu à la demande du ministère de l Éducation nationale, de l Enseignement supérieur et

Plus en détail

LIVRET DE COMPÉTENCES A L ÉCOLE MATERNELLE

LIVRET DE COMPÉTENCES A L ÉCOLE MATERNELLE NOM : Prénom Date de naissance : LIVRET DE COMPÉTENCES A L ÉCOLE MATERNELLE Classe de toute petite section Année scolaire Nom et adresse de l école Nom des enseignants Classe de petite section Classe de

Plus en détail

des progressions des apprentissages à l école maternelle

des progressions des apprentissages à l école maternelle Tableaux des progressions des apprentissages à l école maternelle À l école maternelle, les écarts d âges entre les enfants, donc de développement et de maturité, ont une importance très forte ; le fait

Plus en détail

Qu est-ce qu une tâche?

Qu est-ce qu une tâche? Qu est-ce qu une tâche? «Tâches», «Perspective actionnelle», «activités centrées sur le sens» Ce sont des concepts dont on entend beaucoup parler dans notre profession, mais que signifient-ils exactement?

Plus en détail

MODE D EMPLOI (pour le professeur)

MODE D EMPLOI (pour le professeur) MODE D EMPLOI (pour le professeur) Le dossier pédagogique «La Prophétie des grenouilles» est destiné à accompagner les enseignants grecs de langue française lors du visionnage du film avec leurs élèves.

Plus en détail

Le menu du jour, un outil au service de la mise en mémoire

Le menu du jour, un outil au service de la mise en mémoire Le menu du jour, un outil au service de la mise en mémoire Type d outil : Outil pour favoriser la mise en mémoire et développer des démarches propres à la gestion mentale. Auteur(s) : Sarah Vercruysse,

Plus en détail

Français: langue d enseignement Compétences: Écrire des textes variés

Français: langue d enseignement Compétences: Écrire des textes variés L élève le fait lui-même à la fin de la deuxième année. En orthographe: Connaitre l orthographe d environ 500 mots Identifier les différents signes: accents: aigu, grave, circonflexe, tréma, cédille, trait

Plus en détail

Création d un album de photos

Création d un album de photos Création d un album de photos APERÇU Les enseignantes et les enseignants de 1 re année souhaitent mettre à profit la lecture pour travailler l orthographe des noms désignant les membres d une famille.

Plus en détail

ACQUISITIONS DES NOTIONS GRAMMATICALES 1 - Principes dont il faudra tenir compte A. Acquisition de notions grammaticales.

ACQUISITIONS DES NOTIONS GRAMMATICALES 1 - Principes dont il faudra tenir compte A. Acquisition de notions grammaticales. ACQUISITIONS DES NOTIONS GRAMMATICALES 1 - Principes dont il faudra tenir compte A. Acquisition de notions grammaticales. Un concept s acquiert à partir d exemples, de contre-exemples dont on dégage des

Plus en détail

Résultats d apprentissage spécifiques Indicateurs de rendement Exemples de référentiels Français maternelle

Résultats d apprentissage spécifiques Indicateurs de rendement Exemples de référentiels Français maternelle Résultats d apprentissage spécifiques Indicateurs de rendement Exemples de référentiels Français maternelle Document d appui en littératie septembre 2015 Dans ce document, le genre masculin est utilisé

Plus en détail

Le vide-grenier. Unité 3. Unité 3. Communication

Le vide-grenier. Unité 3. Unité 3. Communication Unité 3 Le vide-grenier Communication Lexique / Grammaire Phonétique Projet y Demander des informations / Exprimer l intention y Comparer les prix, la forme / Exprimer le but y Vendre et acheter au présent

Plus en détail

Homophone. Année et sujet: 6e année. Domaine : Français. Enseignant : Philippe Ledaga. Attente : C4. publier ses textes.

Homophone. Année et sujet: 6e année. Domaine : Français. Enseignant : Philippe Ledaga. Attente : C4. publier ses textes. Homophone Année et sujet: 6e année Domaine : Français Enseignant : Philippe Ledaga Attente : C4. publier ses textes. C5. intégrer ses connaissances des référents de la francophonie d ici et d ailleurs

Plus en détail

ECRIRE A L ECOLE MATERNELLE

ECRIRE A L ECOLE MATERNELLE ECRIRE A L ECOLE MATERNELLE Bibliographie : Lire Ecrire Produire des textes Tome 2 A. M. CHARTIER B.CLESSE J. HEBRARD HATIER Pédagogie Ch. BOMPARD IEN 1 LA DICTEE A L ADULTE Compétences visées : Familiarisation

Plus en détail

Pilier 1 du socle commun: la maîtrise de la langue française

Pilier 1 du socle commun: la maîtrise de la langue française Pilier 1 du socle commun: la maîtrise de la langue française Présentation des programmes 2007: nouveautés par rapport à 2002 Objectif prioritaire: savoir lire, écrire et s exprimer oralement dans toutes

Plus en détail

Niveau B1. Support 1 : Danses nouvelles et spectacles provocateurs des «années folles» (vidéo 01 mn 18)

Niveau B1. Support 1 : Danses nouvelles et spectacles provocateurs des «années folles» (vidéo 01 mn 18) La Fête jusqu où? Niveau B1 Remarque : attention, les supports 1 et 2 ne sont pas dissociables et son à travailler de manière enchaînée. Support 1 : Danses nouvelles et spectacles provocateurs des «années

Plus en détail

Ressources pour l école élémentaire

Ressources pour l école élémentaire Ressources pour l école élémentaire Français éduscol Progressions pour le cours préparatoire et le cours élémentaire première année Ces documents peuvent être utilisés et modifiés librement dans le cadre

Plus en détail

2 heures. n Les annexes 1.1, 1.2 et 2.1. n Le fichier audio 3.2.1_Fr.mp3 (Activité 2)

2 heures. n Les annexes 1.1, 1.2 et 2.1. n Le fichier audio 3.2.1_Fr.mp3 (Activité 2) Plan de leçon n o 3 Chercher du travail Niveaux NCLC: 2-3 Habiletés langagières NCLC: Expression orale, Compréhension orale, Compréhension écrite Compétences essentielles: Communication verbale, Lecture

Plus en détail

Niveau : CP. Durée de la séance : - maîtriser la langue orale - Découverte du texte - Vérification de la compréhension Rôle de l enseignant

Niveau : CP. Durée de la séance : - maîtriser la langue orale - Découverte du texte - Vérification de la compréhension Rôle de l enseignant Niveau : CP Lecture Séquence : Les lundis de Zoé phonème [l] graphème l, L, l Séance 1 Compétences - Notions de majuscule/minuscule - Notions de mot, de ligne, de phrase, de syllabe - Les écritures script

Plus en détail

Compréhension de la langue

Compréhension de la langue Compréhension de la langue Les petits guides Démarche Compréhension de la langue (CP) permet aux élèves de s interroger sur le sens d un texte, en développant l écoute, la prise de parole et la justification.

Plus en détail

L attention. http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/2.0/fr/

L attention. http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/2.0/fr/ Fiche de référencement d outil «apprendre à apprendre» http://competencescles.eu L attention L apprentissage est composé de diverses étapes que nous allons franchir grâce à des gestes mentaux tels que

Plus en détail

Programmation Grammaire CP. Les articles et les noms : période 1

Programmation Grammaire CP. Les articles et les noms : période 1 Les articles et les noms : période 1 Les articles un-une Les articles le la -Employer l article qui convient devant un nom - Aborder la notion d article et implicitement la notion de genre -Employer l

Plus en détail

eduscol Ressources pour faire la classe à l'école Aide à l'évaluation des acquis des élèves en fin d'école maternelle Évaluation à l'école

eduscol Ressources pour faire la classe à l'école Aide à l'évaluation des acquis des élèves en fin d'école maternelle Évaluation à l'école eduscol Ressources pour faire la classe à l'école Évaluation à l'école Aide à l'évaluation des acquis des élèves en fin d'école maternelle Découvrir le monde Extraits du document intégral. La pagination

Plus en détail

Éducatives Familiales

Éducatives Familiales Éducatives Familiales FICHE 6 : UN EXEMPLE, LE JEU DU MEMORY Type de jeu / description Jeu de mémoire (discrimination visuelle) 2 à 4 joueurs Choisir une thématique (Memory de la forêt, des animaux, de

Plus en détail

En direct de la salle de presse du Journal virtuel

En direct de la salle de presse du Journal virtuel Français En direct de la salle de presse du Journal virtuel Écrire des textes variés Guide En direct de notre salle de presse Guide R ENSEIGNEMENTS GÉNÉRA UX EN DIRECT DE NOTRE SA LLE DE PRESSE MISE À

Plus en détail

L étude de paysage en géographie

L étude de paysage en géographie L étude de paysage en géographie Par Stéphane Chauvin, Christophe Desquesnes INTRODUCTION : RESITUER L ÉTUDE DU PAYSAGE DANS LA DISCIPLINE L étude de paysage constitue un des thèmes majeurs à développer

Plus en détail

MyFrenchFilmFestival.com

MyFrenchFilmFestival.com Fiche d activités pour la classe MyFrenchFilmFestival.com Parcours niveau B1 : en bref Thème : La vie en banlieue parisienne Après une mise en route sur le début du film, les apprenants découvriront l

Plus en détail

VI- Exemples de fiches pédagogiques en 3 ème année primaires

VI- Exemples de fiches pédagogiques en 3 ème année primaires 21 VI- Exemples de fiches pédagogiques en 3 ème année primaires 22 PROJET I : Séquence 3 ORAL (Réception) Compréhension orale : Activité d écoute : 1 ère fiche pédagogique L objectif de cette séance est

Plus en détail

J adore le français! B. Racontez à votre tour l histoire d Élodie à un camarade.

J adore le français! B. Racontez à votre tour l histoire d Élodie à un camarade. J adore le français! 1 Piste 01 1. six mois à londres A. Une radio consacre une émission aux Français à l étranger. Écoutez le témoignage d Élodie et remettez dans l ordre les différentes étapes de son

Plus en détail

À la découverte de notre quartier

À la découverte de notre quartier Éveil au Langage et Ouverture à la Diversité Linguistique À la découverte de notre quartier 1/14 Résumé de la situation d apprentissage et d évaluation : Les élèves réalisent en équipe des affiches, murales

Plus en détail

8/LES DIFFERENTES FORMES D EVALUATION

8/LES DIFFERENTES FORMES D EVALUATION 1 er DEGRE 8/LES DIFFERENTES FORMES D EVALUATION B/ACTIVITES DECOUVERTE Mettre en commun les connaissances des participants. Interroger oralement : connaissez-vous le sens du mot évaluation? Savez-vous

Plus en détail

Jeux de construction - Cycle 1 - GS

Jeux de construction - Cycle 1 - GS 1 Le contexte de mise en place Depuis 2006, l Ecole des mines de Saint-Etienne collabore avec la main à la pâte, la direction des services départementaux de l éducation nationale de la Loire, et les autorités

Plus en détail

Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage

Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage 00 : 00 ANIMATEUR : Bienvenue à cette série de quatre vidéos portant sur l évaluation du rendement. Depuis de nombreuses

Plus en détail

Atelier TÂCHES NATURELLES ET APPRENTISSAGE

Atelier TÂCHES NATURELLES ET APPRENTISSAGE Atelier TÂCHES NATURELLES ET APPRENTISSAGE Jacky GIRARDET CLE International Résumé : L apprentissage d une langue étrangère procède souvent selon une suite de simulations des tâches que le futur utilisateur

Plus en détail

taparoleestenjeu.ca GUIDE PÉDAGOGIQUE

taparoleestenjeu.ca GUIDE PÉDAGOGIQUE taparoleestenjeu.ca GUIDE PÉDAGOGIQUE BANQUE D ACTIVITÉS PÉDAGOGIQUES 2.1 EXPLOITATION GÉNÉRALE DU SITE Même si Ta parole est en jeu a été conçu pour que chaque jeune teste ses connaissances et visionne

Plus en détail

TESSA : MATRICE DE SECTION VERSION WEB

TESSA : MATRICE DE SECTION VERSION WEB TESSA : MATRICE DE SECTION VERSION WEB NOM DU FICHIER TESSA : Togo_Ma_M1_S2_G_110213 PAYS TESSA : Togo DOMAINE DU MODULE : MATHEMATIQUES Module numéro : 1 Titre du module : Étude du nombre et de la structure

Plus en détail

POUR COMMENCER! À lire avant de commencer votre cours À conserver tout au long de vos études

POUR COMMENCER! À lire avant de commencer votre cours À conserver tout au long de vos études POUR COMMENCER! À lire avant de commencer votre cours À conserver tout au long de vos études Les 6 étapes à suivre pour commencer du bon pied 1. Prenez connaissance de ce guide et conservez-le précieusement

Plus en détail

Plan d accompagnement personnalisé

Plan d accompagnement personnalisé Logo de l académie et/ou du département Plan d accompagnement personnalisé Vu la loi n 2013-595 du 8 juillet 2013 d orientation et de programmation pour la refondation de l École de la République ; vu

Plus en détail

PROGRAMME D'ÉTUDES FRANÇAIS, LANGUE D'ENSEIGNEMENT

PROGRAMME D'ÉTUDES FRANÇAIS, LANGUE D'ENSEIGNEMENT PROGRAMME D'ÉTUDES FRANÇAIS, LANGUE D'ENSEIGNEMENT Présecondaire Secondaire FRA-P031-3 FRA-P033-4 FRA-1031-3 FRA-5145-1 JUILLET 1996 TROISIÈME SECONDAIRE FRA-3034-1 er 1 OBJECTIF TERMINAL LIRE Lire des

Plus en détail

A1 Parler avec quelqu un Je peux dire qui je suis, où je suis né(e), où j habite et demander le même type d informations à quelqu un. Je peux dire ce que je fais, comment je vais et demander à quelqu un

Plus en détail

QUELQUES CONSEILS AU PROFESSEUR STAGIAIRE POUR ASSEOIR SON AUTORITE

QUELQUES CONSEILS AU PROFESSEUR STAGIAIRE POUR ASSEOIR SON AUTORITE QUELQUES CONSEILS AU PROFESSEUR STAGIAIRE POUR ASSEOIR SON AUTORITE Le premier contact avec vos élèves est déterminant, il y a de nombreux éléments à prendre en compte pour le réussir. Un professeur doit

Plus en détail

NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2

NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2 NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2 Résultats aux évaluations nationales CM2 Annexe 1 Résultats de l élève Compétence validée Lire / Ecrire / Vocabulaire / Grammaire / Orthographe /

Plus en détail

NIVEAU : DISCIPLINE : CHAMP : COMPÉTENCE : MOTS CLÉS : 1. PRÉSENTATION 2. CONSIGNES DE PASSATION 3. ÉLÉMENTS D OBSERVATION DES PRODUCTIONS

NIVEAU : DISCIPLINE : CHAMP : COMPÉTENCE : MOTS CLÉS : 1. PRÉSENTATION 2. CONSIGNES DE PASSATION 3. ÉLÉMENTS D OBSERVATION DES PRODUCTIONS NIVEAU : DISCIPLINE : CHAMP : COMPÉTENCE : MOTS CLÉS : ÉCOLE - GRANDE SECTION MAÎTRISE DU LANGAGE FAMILIARISATION AVEC LE MONDE DE L ÉCRIT Reconnaître des caractéristiques du livre et de l écrit Couverture

Plus en détail

majuscu lettres accent voyelles paragraphe L orthographe verbe >>>, mémoire préfixe et son enseignement singulier usage écrire temps copier mot

majuscu lettres accent voyelles paragraphe L orthographe verbe >>>, mémoire préfixe et son enseignement singulier usage écrire temps copier mot majuscu conjugaison >>>, L orthographe singulier syllabe virgule mémoire lettres et son enseignement graphie suffixe usage accent ; écrire féminin temps voyelles mot point Renforcer l enseignement de l

Plus en détail

Actualisation linguistique en français

Actualisation linguistique en français Actualisation linguistique en français Mandat de l éducation en langue française Le ministère de l Éducation en Ontario a un double mandat par rapport à l enseignement et la transmission de la langue.

Plus en détail

Grille de référence. Socle commun de connaissances et de compétences. Livret de connaissances et de compétences

Grille de référence. Socle commun de connaissances et de compétences. Livret de connaissances et de compétences Socle commun de connaissances et de compétences Livret de connaissances et de compétences Grille de référence - La pratique d une langue vivante étrangère - Octobre 2007 eduscol.education.fr/soclecommun

Plus en détail

La méthode de travail efficace. Apprendre les leçons par la rédaction de fiche de travail

La méthode de travail efficace. Apprendre les leçons par la rédaction de fiche de travail La méthode de travail efficace Pour réussir ses études, il faut avant tout une bonne stratégie d apprentissage en organisant très méthodiquement sa façon d apprendre. Organiser un planning de travail La

Plus en détail

MAITRISE DU LANGAGE ET DE LA LANGUE FRANCAISE au cycle 2 (programmes 2007)

MAITRISE DU LANGAGE ET DE LA LANGUE FRANCAISE au cycle 2 (programmes 2007) MAITRISE DU LANGAGE ET DE LA LANGUE FRANCAISE au cycle 2 (programmes 2007) Ces tableaux reprennent les compétences des programmes 2007. Ils servent de référentiel commun à tous les enseignants du cycle

Plus en détail

FRANÇAIS Langage oral. Lecture - écriture. Vocabulaire. Grammaire. Orthographe. MATHÉMATIQUES Nombres et calcul. Géométrie. Grandeurs et mesures

FRANÇAIS Langage oral. Lecture - écriture. Vocabulaire. Grammaire. Orthographe. MATHÉMATIQUES Nombres et calcul. Géométrie. Grandeurs et mesures FRANÇAIS Langage oral Demander des explications. Écouter et comprendre les textes lus par l enseignant. Restituer les principales idées d un texte lu par l enseignant. Dire un texte court appris par cœur,

Plus en détail

Le développement du langage oral chez l enfant

Le développement du langage oral chez l enfant Le développement du langage oral chez l enfant Par Alessandra Biner, Anne Dauvin, Isabelle Pulfer, Logopédistes Cette conférence a été donnée dans le cadre de soirées de parents du secteur de la petite

Plus en détail

LA DICTÉE À L ADULTE

LA DICTÉE À L ADULTE LA DICTÉE À L ADULTE «L enfant qui ne peut ni écrire, ni orthographier de manière suffisamment autonome peut toutefois développer ses capacités de production de textes écrits en les dictant à l adulte

Plus en détail

Déterminer un projet d apprentissage lecture / écriture en relation avec les résultats de l évaluation (Items II et III)

Déterminer un projet d apprentissage lecture / écriture en relation avec les résultats de l évaluation (Items II et III) Déterminer un projet d apprentissage lecture / écriture en relation avec les résultats de l évaluation (Items II et III) (Document d'aide à l'élaboration de PPRE) Niveau de classe : Œuvre étudiée : Objectifs

Plus en détail

Langues étrangères pages 48-57

Langues étrangères pages 48-57 SOMMAIRE langues ÉtrangÈres Langues étrangères pages 48-57 langues etrangeres les + langues étrangères > Plus de 30 formateurs natifs ou experts d une langue étrangère > Plus de 10 langues à notre panel

Plus en détail

CPC Mauriac Avril 2012. Cycle 3

CPC Mauriac Avril 2012. Cycle 3 CPC Mauriac Avril 2012 Cycle 3 La dictée, cet exercice scolaire qui reste indubitablement en mémoire de tous, peut-elle rendre les élèves plus autonomes et développer leur capacité de raisonnement? I -

Plus en détail

mémoire usage accent voyelles de quinze erreurs était de 26 % en 1987, il est aujourd hui de 46 %. Ce sont préfixe

mémoire usage accent voyelles de quinze erreurs était de 26 % en 1987, il est aujourd hui de 46 %. Ce sont préfixe moyenne en 1987 à onze en 2007. majuscu conjugaison >>>, L orthographe singulier syllabe virgule mémoire lettres et son enseignement graphie suffixe usage accent ; écrire féminin temps voyelles mot point

Plus en détail

Compte rendu de l animation du 24 mars 2010

Compte rendu de l animation du 24 mars 2010 Compte rendu de l animation du 24 mars 2010 MAÎTRISER LES LANGAGES INTRODUCTION Maîtriser c est dominer. A l école maternelle, il est encore prématuré de parler de maîtrise. C est la raison pour laquelle

Plus en détail

LOGICIEL LIBRE EN LECTURE. Syllaphon au cycle 2

LOGICIEL LIBRE EN LECTURE. Syllaphon au cycle 2 Syllaphon LOGICIEL LIBRE EN LECTURE Syllaphon au cycle 2 A partir de syllabes ou de mots inventés, ce logiciel propose des activités permettant de développer les capacités suivantes. Ecrire en respectant

Plus en détail

Collège français d Ibiza 07800 IBIZA ILES BALEARES Espagne

Collège français d Ibiza 07800 IBIZA ILES BALEARES Espagne 1 Collège français d Ibiza 07800 IBIZA ILES BALEARES Espagne Madame, Monsieur, chers parents, Vous avez le projet d inscrire votre enfant au collège français d Ibiza et nous vous remercions de l intérêt

Plus en détail

STRATÉGIE PHASES 1 ET 2 («ESL» ET «ELD») ÉTAPES 1 ET 2 («ESL») ÉTAPES 1 à 4 («ELD») Enseignement compréhensible

STRATÉGIE PHASES 1 ET 2 («ESL» ET «ELD») ÉTAPES 1 ET 2 («ESL») ÉTAPES 1 à 4 («ELD») Enseignement compréhensible STRATÉGIE PHASES 1 ET 2 («ESL» ET «ELD») ÉTAPES 1 ET 2 («ESL») ÉTAPES 1 à 4 («ELD») Enseignement compréhensible Rétroaction positive Utilisation stratégique des langues premières des élèves Apprentissage

Plus en détail

Attestation de maîtrise des connaissances et compétences au cours moyen deuxième année

Attestation de maîtrise des connaissances et compétences au cours moyen deuxième année Attestation de maîtrise des connaissances et compétences au cours moyen deuxième année PALIER 2 CM2 La maîtrise de la langue française DIRE S'exprimer à l'oral comme à l'écrit dans un vocabulaire approprié

Plus en détail

Stage New Delhi octobre 2012

Stage New Delhi octobre 2012 Stage New Delhi octobre 2012 «L école du socle : donner du sens et des contenus à la continuité pédagogique» Enseignement de la langue française École : BO n 3-19 juin 2008 / BO n 1 du 5 janvier 2012 programmes

Plus en détail

Durée approximative de la séance (selon la taille du groupe) : 45 minutes

Durée approximative de la séance (selon la taille du groupe) : 45 minutes Fiche pédagogique 1 Pas @ pas Méthode d anglais Séance 1 Introduction à l ouvrage et au chapitre 1 Durée approximative de la séance (selon la taille du groupe) : 45 minutes Supports conseillés : - un ordinateur

Plus en détail

1 Objectifs généraux du travail avec la vidéo. A quoi sert le travail sur des documents vidéo en classe de FLE?

1 Objectifs généraux du travail avec la vidéo. A quoi sert le travail sur des documents vidéo en classe de FLE? Module sur l utilisation de la vidéo en classe de français langue étrangère JEAN-MICHEL DUCROT Coordinateur de programmes pédagogiques à Alep-Syrie. Responsable du Centre de Documentation Pédagogique d'alep,

Plus en détail

Activité 1 : Ecrire en chiffres en utilisant les mots «cent» «vingt» «quatre» et «mille» - Ré apprentissage

Activité 1 : Ecrire en chiffres en utilisant les mots «cent» «vingt» «quatre» et «mille» - Ré apprentissage Thème : NUMERATION Intentions pédagogiques : ré apprentissage de la numération par des activités ludiques, retour sur des notions connues autrement qu en situation de révision afin de permettre un nouveau

Plus en détail

Sommaire. 1. Introduction...2. 2. Sommaire et structure du cours...2. 3. Travailler dans les leçons...3

Sommaire. 1. Introduction...2. 2. Sommaire et structure du cours...2. 3. Travailler dans les leçons...3 Sommaire 1. Introduction...2 2. Sommaire et structure du cours...2 3. Travailler dans les leçons...3 4. Travailler dans les exercices et consulter les rapports d activité...5 5. Narrations et Animations...8

Plus en détail

Cours Les phrases de la vie Français de base 3 FRA-B123-4. Alphabétisation

Cours Les phrases de la vie Français de base 3 FRA-B123-4. Alphabétisation Cours Les phrases de la vie Français de base 3 FRA-B123-4 Alphabétisation «Dans connaître il y a naître.» Victor Hugo Présentation du cours Les phrases de la vie Le but du cours Les phrases de la vie

Plus en détail

Compte rendu de la formation

Compte rendu de la formation BILAN QUALITATIF ET QUANTITATIF 12 participants 18 heures de formation sur 3 jours 9 associations de 2 départements représentées (75 et 94) Evaluation orale et bilan individuel écrit effectuée en fin de

Plus en détail

Document d accompagnement du Livret Scolaire, Cycle 1, CRDP du Centre, Académie d Orléans-Tours

Document d accompagnement du Livret Scolaire, Cycle 1, CRDP du Centre, Académie d Orléans-Tours S approprier le langage - Cycle 1 Document d accompagnement du Livret Scolaire, Cycle 1, CRDP du Centre, Académie d Orléans-Tours Compétence attendue à l issue de l école Programme 2008 Livret scolaire

Plus en détail

Ministère de la Communauté française COMPETENCES MINIMALES EN MATIERE DE COMMUNICATION EN LANGUES MODERNES HUMANITES GENERALES ET TECHNOLOGIQUES

Ministère de la Communauté française COMPETENCES MINIMALES EN MATIERE DE COMMUNICATION EN LANGUES MODERNES HUMANITES GENERALES ET TECHNOLOGIQUES Ministère de la Communauté française COMPETENCES MINIMALES EN MATIERE DE COMMUNICATION EN LANGUES MODERNES HUMANITES GENERALES ET TECHNOLOGIQUES 1999 Table des matières 1.Compétences de communication 1.1.

Plus en détail

Conversation sur un sujet préparé

Conversation sur un sujet préparé FRANÇAIS LANGUE SECONDE IMMERSION 12 Guide pour la composante orale de l examen FRAL 12 Conversation sur un sujet préparé 2014 2015 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION 1 LA COMPOSANTE ORALE 2 LES CATÉGORIES

Plus en détail

LA COMMUNICATION ORALE L EXPOSÉ

LA COMMUNICATION ORALE L EXPOSÉ LA COMMUNICATION ORALE L EXPOSÉ 2 Programme d études document de mise en œuvre / introduction du domaine Communication orale l exposé LA CULTURE ET L IDENTITÉ 1.0 L ORIENTATION DU DOMAINE CULTURE ET IDENTITÉ

Plus en détail

PROGRAMME DE LANGUES VIVANTES DE LA VOIE PROFESSIONNELLE

PROGRAMME DE LANGUES VIVANTES DE LA VOIE PROFESSIONNELLE PROGRAMME DE LANGUES VIVANTES DE LA VOIE PROFESSIONNELLE Proposition d aide à la mise en œuvre pédagogique Domaine : SE CULTIVER ET SE DIVERTIR Programme National de pilotage Séminaire «Mise en œuvre pédagogique

Plus en détail

Collaborer à l écriture d un récit policier

Collaborer à l écriture d un récit policier Collaborer à l écriture d un récit policier Hélène Lentieul, Collège Albert Ball d Annoeullin, Académie de Lille Niveaux et entrées du programme Numérique et projet d enseignement Supports exploités Objectifs

Plus en détail

Numération Les nombres inférieurs à 59

Numération Les nombres inférieurs à 59 Numération Les nombres inférieurs à 59 Programmes de 2008 Connaître (savoir écrire et nommer) les nombres entiers naturels inférieurs à 1 000. Repérer et placer ces nombres sur une droite graduée, les

Plus en détail

ENTRE LES MURS : L entrée en classe

ENTRE LES MURS : L entrée en classe ENTRE LES MURS : L entrée en classe Réalisation : Laurent Cantet Production : Haut et Court Genre : comédie dramatique Adaptation du livre «Entre les murs» de François Bégaudeau, éditions Gallimard 2006.

Plus en détail

SYLLABUS ISIT. OPTION 2 : Traduction 2. Module 1 : Traduction. Traduction générale vers A. Nombre de crédits

SYLLABUS ISIT. OPTION 2 : Traduction 2. Module 1 : Traduction. Traduction générale vers A. Nombre de crédits Traduction générale vers A Module 1 : Traduction 5 ECTS généraux : Acquérir la méthodologie et les techniques de la traduction Approfondir la connaissance de la langue source. spécifiques : Parfaire la

Plus en détail

ORGANISER UN LANCEMENT DE LIVRE

ORGANISER UN LANCEMENT DE LIVRE Activités éducatives pour les élèves de 6 à 7 ans ORGANISER UN LANCEMENT DE LIVRE NIVEAU : PRIMAIRE GROUPE D ÂGE : ÉLÈVES DE 6 À 7 ANS SOMMAIRE DE L ACTIVITÉ À la suite d une réflexion faite en classe

Plus en détail

Expérimentation Pédagogique

Expérimentation Pédagogique Expérimentation Pédagogique L'UTILISATION DE TABLETTES EN RÉSOLUTION DE PROBLÈMES POUR DÉVELOPPER LE PLAISIR DE CHERCHER Circonscription de Lunéville Ecole primaire d'hériménil Expérimentation tablette

Plus en détail

processus PRÉLECTURE LECTURE lecture conseil scolaire de district catholique centre- sud

processus PRÉLECTURE LECTURE lecture conseil scolaire de district catholique centre- sud guide des processus lecture PRÉLECTURE mprendre lire pour l de la conseil scolaire de district catholique LECTURE centre- sud Ce guide contient des conseils et des renseignements pour t aider à produire

Plus en détail

N 334 - SIMON Anne-Catherine

N 334 - SIMON Anne-Catherine N 334 - SIMON Anne-Catherine RÉALISATION D UN CDROM/DVD CONTENANT DES DONNÉES DU LANGAGE ORAL ORGANISÉES EN PARCOURS DIDACTIQUES D INITIATION LINGUISTIQUE A PARTIR DES BASES DE DONNÉES VALIBEL Introduction

Plus en détail

L ANGLAIS NATURELLEMENT PRINCIPES ET TECHNIQUES ESSENTIELS POUR APPRENDRE L ANGLAIS

L ANGLAIS NATURELLEMENT PRINCIPES ET TECHNIQUES ESSENTIELS POUR APPRENDRE L ANGLAIS L ANGLAIS NATURELLEMENT PRINCIPES ET TECHNIQUES ESSENTIELS POUR APPRENDRE L ANGLAIS PRESENTATION POURQUOI CE DOCUMENT? BilingueAnglais.com compte beaucoup de nouveaux membres récents (plusieurs centaines

Plus en détail

I/ CONSEILS PRATIQUES

I/ CONSEILS PRATIQUES D abord, n oubliez pas que vous n êtes pas un enseignant isolé, mais que vous appartenez à une équipe. N hésitez jamais à demander des idées et des conseils aux autres collègues (linguistes et autres)

Plus en détail

LA MISSION DE L'ASSISTANT DE LANGUE EN PRIMAIRE, COLLEGE/LYCEE ET À L'IUFM

LA MISSION DE L'ASSISTANT DE LANGUE EN PRIMAIRE, COLLEGE/LYCEE ET À L'IUFM LA MISSION DE L'ASSISTANT DE LANGUE EN PRIMAIRE, COLLEGE/LYCEE ET À L'IUFM Assistant, pourquoi? Vous avez envie de faire partager vos connaissances, votre culture et votre langue à de jeunes Français;

Plus en détail

La Collection Tirelire

La Collection Tirelire La Collection Tirelire Les logiciels de la Collection Tirelire sont des logiciels pédagogiques pour l entrée dans l écrit des adultes non-lecteurs et non-scripteurs. Ils sont destinés à être utilisés par

Plus en détail

Mitraillage publicitaire Séance 1

Mitraillage publicitaire Séance 1 Fiche pédagogique Thème : Choix et autonomie Niveau : Ecole (CM 1 et 2), Collège, lycée Durée : 50 Mitraillage publicitaire Séance 1 Personnes ressources : Infirmier scolaire, documentaliste, professeur

Plus en détail

Indications pour une progression au CM1 et au CM2

Indications pour une progression au CM1 et au CM2 Indications pour une progression au CM1 et au CM2 Objectif 1 Construire et utiliser de nouveaux nombres, plus précis que les entiers naturels pour mesurer les grandeurs continues. Introduction : Découvrir

Plus en détail

L histoire en photos : Analyse photographique Plan de leçon

L histoire en photos : Analyse photographique Plan de leçon L histoire en photos : Analyse photographique Description : Les élèves apprennent à analyser des photos de la Première Guerre mondiale. Ils choisissent une photo dans la collection officielle de photos

Plus en détail

Environnement nécessaire : Windows (toutes versions de 98 à Windows 7), Mac OS X (10.3 à 10.6), Linux (nécessite l'émulateur Wine)

Environnement nécessaire : Windows (toutes versions de 98 à Windows 7), Mac OS X (10.3 à 10.6), Linux (nécessite l'émulateur Wine) Imagemo I. Présentation de l outil a. Où le trouver? Ce logiciel est en téléchargement à l adresse : http://www.imagemo.fr/index_fr.html Une fois téléchargée vous n avez plus besoin d Internet pour utiliser

Plus en détail

La rue. > La feuille de l élève disponible à la fin de ce document

La rue. > La feuille de l élève disponible à la fin de ce document La rue Grandir, qu est-ce que cela signifie vraiment? Un jeune qui a vécu isolé dans les rues de Paris témoigne. Cette fiche pédagogique propose de découvrir une réalité peu connue de la France d aujourd

Plus en détail

Programme de l école maternelle

Programme de l école maternelle Programme de l école maternelle Document d aide pour la mise en œuvre DSDEN 91 - Mission Ecole maternelle Attendus par domaine et sous-domaine d apprentissage DSDEN 91- Mission Ecole maternelle- Page 1

Plus en détail

Exemples de différenciations pédagogiques en classe. Elémentaires Collèges. Ordinaires & ASH

Exemples de différenciations pédagogiques en classe. Elémentaires Collèges. Ordinaires & ASH Exemples de différenciations pédagogiques en classe. Elémentaires Collèges Ordinaires & ASH PRESENTATION ESPRIT DES OUTILS PRESENTES L objectif de cette plaquette est de proposer des tours de mains aux

Plus en détail

La greffe d organes. - Sensibiliser à l urgence du don d organes. > La feuille de l élève disponible à la fin de ce document

La greffe d organes. - Sensibiliser à l urgence du don d organes. > La feuille de l élève disponible à la fin de ce document La greffe d organes La greffe d'organes n'est pas encore pratiquée dans toutes les régions du monde. Au-delà des obstacles culturels et matériels, cette fiche pédagogique propose de mieux comprendre l'importance

Plus en détail

LANGUES POUR PROFESSIONNELS EN FOAD

LANGUES POUR PROFESSIONNELS EN FOAD Intitulé LANGUES POUR PROFESSIONNELS EN FOAD Public Salariés des entreprises adhérentes à AGEFOS-PME Pré-requis Niveau A2 (élémentaire) 1 Objectifs 1. Développer les compétences de compréhension et expression

Plus en détail

GRILLE D AUTO-EVALUATION DES COMPETENCES NIVEAU A1/A2 = Palier 1

GRILLE D AUTO-EVALUATION DES COMPETENCES NIVEAU A1/A2 = Palier 1 Grille rentrée 2010 / 11 GRILLE D AUTO-EVALUATION DES COMPETENCES NIVEAU / = Palier 1 Depuis 2006, le CECRL (Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues) a été adopté dans les programmes de Langues

Plus en détail

Les voyages de Balthazar

Les voyages de Balthazar Le caméléon Objectifs : Nommer et décrire des animaux. Utiliser «pourquoi» et «parce que». Age : 6-8 ans Niveau : A1 Avant la vidéo lancement Salutations - Se saluer. - Faire un jeu de mime avec le nom

Plus en détail

Portraits DVD UNITÉ. Vous allez apprendre à. décrire et localiser des objets. identifier quelqu un.

Portraits DVD UNITÉ. Vous allez apprendre à. décrire et localiser des objets. identifier quelqu un. UNITÉ 2 Portraits Vous allez apprendre à décrire et localiser des objets. montrer et situer des objets et des personnes. exprimer la possession. exprimer des goûts. indiquer des couleurs. demander et dire

Plus en détail

Un jeu solide! Concours La Relève APSQ. Mélanie Gaudreault Joannie Mclean Rachel Tremblay

Un jeu solide! Concours La Relève APSQ. Mélanie Gaudreault Joannie Mclean Rachel Tremblay Un jeu solide! Concours La Relève APSQ Mélanie Gaudreault Joannie Mclean Rachel Tremblay Table des matières Introduction 3 Informations générales 4 Liens avec le programme de formation 5 Préparation 7

Plus en détail

Services bancaires. Introduction. Objectifs d apprentissage

Services bancaires. Introduction. Objectifs d apprentissage Services bancaires Introduction Les institutions financières, notamment les banques, les sociétés de fiducie, les coopératives de crédit et les caisses populaires, sont des entités essentielles à la gestion

Plus en détail

Ce projet nécessite environ 6 leçons préparatoires avant la journée de rencontre. Étape 1 - Définition du projet commun avec les élèves

Ce projet nécessite environ 6 leçons préparatoires avant la journée de rencontre. Étape 1 - Définition du projet commun avec les élèves Projet Musique Le thème est la musique avec une rencontre basée sur plusieurs ateliers à ce sujet. Les élèves des classes partenaires se retrouveront la matinée pour participer à des ateliers autour de

Plus en détail

DIFFERENCIER EN FONCTION DES NIVEAUX. Domaine Typologie des différences Fonctions Modalités Volume Nature (support/document) Thème

DIFFERENCIER EN FONCTION DES NIVEAUX. Domaine Typologie des différences Fonctions Modalités Volume Nature (support/document) Thème contenus DIFFERENCIER EN FONCTION DES NIVEAUX Domaine Typologie des différences Fonctions Modalités Volume Nature (support/document) Thème Prendre en compte niveau des élèves motivation des élèves besoins

Plus en détail