Équipement de protection individuelle PROTECTION DES PIEDS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Équipement de protection individuelle PROTECTION DES PIEDS"

Transcription

1 TERRITOIRES DU NORD-OUEST ET NUNAVUT CODES DE PRATIQUE Équipement de protection individuelle PROTECTION DES PIEDS

2 SIÈGE SOCIAL Yellowknife BUREAUX RÉGIONAUX Iqaluit Inuvik SERVICES DE PRÉVENTION

3 Avant-propos La Commission de la sécurité au travail et de l indemnisation des travailleurs (CSTIT) a élaboré ce code de pratique de l industrie conformément aux paragraphes 18(3) et 18(4) de la Loi sur la sécurité des Territoires du Nord-Ouest et de la Loi sur la sécurité du Nunavut. La CSTIT tient à remercier le Centre canadien d hygiène et de sécurité au travail (CCHST) pour les renseignements qui ont servi à rédiger ce Code de pratique sur l équipement de protection individuelle protection des pieds. Le présent code de pratique s applique à tous les lieux de travail assujettis à la Loi sur la sécurité et au Règlement général sur la sécurité des Territoires du Nord-Ouest, ainsi qu à la Loi sur la sécurité et au Règlement général sur la sécurité du Nunavut. Le code sur l équipement de protection individuelle protection des pieds se rapporte aux articles 4 et 5 de la Loi sur la sécurité des Territoires du Nord-Ouest et de la Loi sur la sécurité du Nunavut, ainsi qu aux articles 38, 41 et 42 du Règlement général sur la sécurité des Territoires du Nord- Ouest et du Règlement général sur la sécurité du Nunavut. Il est possible d obtenir un exemplaire de ce code en ligne auprès de la CSTIT à l adresse : wscc.nt.ca ou wscc.nu.ca. Le code de pratique sur l équipement de protection individuelle protection des pieds est entré en vigueur le 31 mai 2013, tel que publié dans la Gazette des Territoires du Nord-Ouest et dans la Gazette du Nunavut. Agente de sécurité en chef, CSTIT CSTIT 3

4 TABLE DES MATIÈRES Avant-propos... 3 TABLE DES MATIÈRES... 4 QU EST-CE QU UN CODE DE PRATIQUE?... 5 INTRODUCTION... 6 EPI ET CONTRÔLE DES RISQUES... 7 EXIGENCES RÉGLEMENTAIRES... 8 NORME CSA... 9 SÉLECTION

5 QU EST-CE QU UN CODE DE PRATIQUE? Un code de pratique est un document rédigé à des fins d utilisation quotidienne, qui contient des conseils pratiques favorisant le respect des normes de sécurité énoncées dans les dispositions de la Loi sur la sécurité et du Règlement général sur la sécurité des Territoires du Nord-Ouest, ainsi que de la Loi sur la sécurité et du Règlement général sur la sécurité du Nunavut. Selon l article 18(3) de la Loi sur la sécurité des Territoires du Nord-Ouest et de la Loi sur la sécurité du Nunavut, «Afin d offrir des conseils pratiques concernant les exigences contenues dans les dispositions de la présente loi ou des règlements, l agent de sécurité en chef peut approuver et établie les codes de pratique qu il estime convenables à cette fin.» Le code entre en vigueur à la date indiquée dans l avis d approbation publié dans la Gazette du gouvernement des Territoires du Nord-Ouest et dans la Gazette du gouvernement du Nunavut. Un code approuvé n a pas la même valeur juridique que la Loi sur la sécurité et le Règlement général sur la sécurité. Par le fait, une personne ou une entreprise ne peut faire l objet de poursuites pour avoir omis de se conformer au code de pratique. Toutefois, dans le cadre de procédures prévues par la Loi sur la sécurité et le Règlement général sur la sécurité, l omission de respecter un code de pratique peut être prise en considération afin d établir si une personne s est conformée ou non à la Loi sur la sécurité et au Règlement général sur la sécurité. Le respect d un code peut également être accepté comme une preuve de conformité et d adoption de pratiques sécuritaires. Un code de pratique doit être respecté en tout temps, à moins qu une autre ligne de conduite permette d observer une norme de santé et sécurité équivalente ou supérieure sur le lieu de travail. Un code de pratique : Contient des conseils pratiques. Doit être adapté au lieu de travail. Peut servir de preuve. Doit être respecté à moins qu il existe une meilleure manière de faire. 5

6 INTRODUCTION Le présent code de pratique sur la protection des pieds contient des conseils élémentaires pour assurer la sécurité des travailleurs sur leur lieu de travail grâce à l utilisation d équipement de protection individuelle (EPI). En cas de risque de blessures de pied en milieu de travail, les travailleurs doivent porter des chaussures adéquates afin de se protéger des dangers. Définition L expression «équipement de protection individuelle» désigne les vêtements, appareils ou autres articles qui doivent être portés ou utilisés par un travailleur pour prévenir les blessures. L EPI est un matériel que les travailleurs portent pour réduire au minimum l exposition aux risques en particulier en milieu de travail. Le pied est la partie du corps la plus importante qui subit des blessures au sein de l industrie. Dans différentes circonstances, le pied s expose à des risques de coupures, de perforations et de blessures associées à la chute ou au roulement d objets lourds. L EPI ne peut pas enrayer le danger, mais peut réduire les risques de blessure. Les bottes et les chaussures à embout d acier protègent les pieds, aident à prévenir les blessures et réduisent la gravité des blessures. Le présent code clarifie les exigences réglementaires et fournit des renseignements généraux en la matière. 6

7 EPI ET CONTRÔLE DES RISQUES Les décisions à propos de l EPI font partie de la procédure d évaluation des risques, soit l approche standard pour gérer les risques potentiels sur les lieux de travail. Il existe cinq méthodes de base pour contrôler les risques, utilisées de façon hiérarchique. Par exemple, l élimination constitue toujours la première méthode préconisée. Il suffit ensuite de procéder vers le bas jusqu au dernier recours, soit l EPI. Voici les cinq méthodes de base pour contrôler les risques, accompagnées d exemples : 1. Élimination (retrait du risque du lieu de travail); 2. Substitution (utilisation d un produit chimique moins nocif); 3. Mesure technique (isolation de l équipement ou édification de barrières); 4. Mesure administrative (offre de formation ou d entretien); 5. Équipement de protection individuelle (fourniture de gants ou de lunettes de sécurité). L utilisation d EPI n empêche pas les accidents ni n élimine les risques. En effet, il faut faire appel à tous les moyens possibles de contrôler les risques à la source. La formation est aussi très importante. De ce fait, l EPI ne peut être utilisé à son plein potentiel sans la connaissance et la coopération des travailleurs. Plusieurs mesures de contrôle peuvent être mises en œuvre simultanément. Effectivement, certains risques peuvent exiger l utilisation de plusieurs solutions en matière d EPI. Par exemple, le travail avec le chlore exige à la fois une protection respiratoire et une protection oculaire, puisque cet élément irrite non seulement le système respiratoire, mais aussi la muqueuse oculaire. L utilisation de l EPI ne doit pas augmenter le risque ou engendrer un nouveau risque. Par exemple, des gants adéquats peuvent empêcher les blessures de la peau, mais le port de gants pendant l utilisation d un équipement en mouvement peut présenter un risque d enchevêtrement. L utilisation simultanée de plusieurs types de protection, p. ex. d un casque de sécurité, d un serre-tête antibruit et de lunettes de sécurité, ne doit jamais augmenter les risques pour le travailleur. Les critères de conception de l EPI ne peuvent jamais tenir compte de toutes les éventualités. Il ne faut jamais utiliser d EPI si son utilisation pose de plus grands risques que ceux pour lesquels il a été créé. En outre, il est important de tenir compte des incertitudes lors de l évaluation des risques potentiels. Pour de plus amples renseignements, consultez les codes de pratique sur l EPI et l évaluation des risques à l adresse wscc.nt.ca. 7

8 EXIGENCES RÉGLEMENTAIRES Chaussures Territoires du Nord-Ouest et Nunavut RÈGLEMENT GÉNÉRAL SUR LA SÉCURITÉ 41. Les travailleurs exposés à des risques de blessures aux orteils doivent porter des chaussures appropriées afin de minimiser les risques de blessure. 42. L employeur veille à ce que les chaussures des travailleurs soient conformes à la norme CAN/CSA-Z195-M92 de l Association canadienne de normalisation intitulée Chaussures de protection, dans sa version modifiée : (a) sur tout chantier de construction; (b) sur tout chantier d abattage; (c) sur tout lieu de travail où il y a risque : (i) de se faire écraser, couper, transpercer, brûler ou autrement blesser les pieds, (ii) d être exposé à des substances brûlantes, corrosives, toxiques ou autres substances dangereuses. Z195-09, Chaussures de protection Consultez les normes CSA suivantes : Z , Lignes directrices relatives à la sélection à l entretien et à l utilisation des chaussures de protection L utilisation de l EPI est propre à chaque lieu de travail et évaluation des risques professionnels. 8

9 NORME CSA L Association canadienne de normalisation élabore des normes pour répondre à des besoins tels que l amélioration de la santé et de la sécurité. Pour consulter les normes CSA en ligne, visitez le site Le Groupe CSA vérifie et certifie les produits en fonction des normes canadiennes, et accorde le seau CSA aux produits qui se qualifient. Dans les Règlements généraux sur la sécurité, la référence à une norme CSA est inscrite comme suit : 42. L employeur veille à ce que les chaussures des travailleurs soient conformes à la norme CAN/CSA-Z195-M92 de l Association canadienne de normalisation intitulée Chaussures de protection, dans sa version modifiée. CAN/CSA-Z195-M92 CAN/CSA Z195-M Désigne le Canada et l Association canadienne de normalisation. Les caractères qui se trouvent entre CAN/CSA et les deux derniers chiffres représentent le code interne utilisé par CSA pour désigner la norme visée. Dans le cas présent, le code désigne la norme sur les chaussures de protection. -92 Les deux derniers chiffres indiquent l année où la norme a été émise. Les percées technologiques et les dernières découvertes entraînent la mise à jour régulière des normes. Dans ce cas, la fin de la formule de référence de la norme est modifiée pour indiquer l année de cette mise à jour. La formule de référence pour la norme actuelle des chaussures de protection est CAN/CSA- Z Ceci indique que cette norme a été mise à jour en Par la suite, cette version récente est donc devenue la nouvelle norme s appliquant aux règlements. Les lignes directrices relatives à la sélection à l entretien et à l utilisation des chaussures de protection correspondent à la norme CAN/CSA-Z Prenez garde d utiliser les normes les plus récentes. 9

10 SÉLECTION Les chaussures de protection doivent être choisies en fonction des risques présents sur le lieu de travail. Procédez à une évaluation du lieu de travail et des tâches effectuées par le travailleur afin de déceler les risques suivants : Risques liés aux matières et aux matériaux manipulés ou utilisés par le travailleur; Possibilité de chute d objets ou de coup sur les pieds; Matériel ou équipement qui peuvent rouler sur les pieds; Objets tranchants ou pointus pouvant blesser le dessus du pied; Pénétration de corps étrangers dans la plante ou sur le côté du pied; Exposition à des matières corrosives ou irritantes; Atmosphères explosives présentant un risque de décharges d électricité statique; Dommages aux composants ou au matériel électronique sensible aux décharges d électricité statique; Contact avec des conducteurs de basse ou de moyenne tension (c.-à-d. 220 volts ou moins). Évaluez également les risques suivants : Surfaces de marche inégales ou terrains accidentés pouvant causer des blessures aux chevilles; Exposition à des températures extrêmes, chaudes ou froides; Glissades et chutes sur des surfaces de marche glissantes; Exposition à l eau ou à d autres liquides qui peuvent endommager les chaussures et causer une blessure au pied; Exposition à des machines rotatives ou abrasives (p. ex. des scies à chaîne ou broyeurs). Source : Chaussures de protection, Centre canadien d hygiène et de sécurité au travail (CCHST), Reproduit avec la permission du CCHST, Pour de plus amples renseignements sur les chaussures adaptées aux travaux exécutés par temps froid, consultez les codes de pratique sur les conditions thermiques et le contrôleur de la circulation, à l adresse wscc.nt.ca. 10

11 Choix des chaussures de sécurité Selection of Safety Footwear Marques Critères Utilisation prévue Marking Criteria Use Triangle vert indiquant que la Travaux industriels ou travaux lourds, y compris le secteur de la Green triangle footwear Any industrial or heavy work environment, including chaussure est munie d une semelle construction, exécutés en présence ou à l aide d objets pointus, par has résistant sole puncture aux perforations et d un construction, exemple where de clous sharp objects are present (such as protection embout protecteur with a Grade de classe 1 1 nails). protective (pouvant résister toe (withstand à des chocs d au impact plus 125 up joules) to 125 joules). Yellow Triangle triangle jaune indiquant footwear que la Light Travaux industrial industriels work environments légers exigeant that la need protection both des orteils et la has chaussure sole puncture est munie d une semelle puncture résistance and toe aux protection. perforations protection résistant aux and perforations Grade 2 et d un embout protecteur de classe 2 protective toe (withstand (pouvant résister à des chocs d au impact up to 90 joules) plus 90 joules) White Rectangle rectangle blanc orné with de la lettre Any industrial environment where accidental contact with orange grecque Greek oméga, letter de couleur orange, live electrical Travaux industriels conductors exposant can occur. le travailleur à un contact accidentel avec "omega" indiquant footwear que la chaussure has est munie un conducteur électrique sous tension soles d une that semelle provide résistant electric aux REMEMBER: N OUBLIEZ Electric PAS shock : La résistance resistance aux is décharges greatly électriques reduced diminue shock décharges resistance. électriques by wet rapidement conditions en and milieu with humide wear. et Also avec know l usure. that Les chaussures de protection à semelles conductrices présentées dans la norme conductive footwear as listed in CSA Z relates to an electrical CAN/CSA discharge Z that se rapportent might ignite à une volatile, décharge électrique qui peut enflammer des matières volatiles inflammables situées près du flammable materials that are close to the wearer. Live travailleur. En ce qui concerne les travaux d électricité, il faut suivre les electrical work should follow recommendations for an recommandations relatives au port de vêtements conducteurs electrically conductive clothing ensemble (as specified d électricité, comme il est précisé dans la norme CAN/ULC under CAN/ULC-60895). Yellow Rectangle Rectangle jaune orné with des lettres Any SD industrial Travaux industriels environment exposant where le travailleur a static discharge ou l équipement can à une charge green vertes letters (pour Static "SD" Dissipative) and be et du a hazard d électricité for workers statique or equipment. grounding symbole de symbol mise à footwear la terre indiquant has que soles la chaussure that are est static munie d une dissipative. semelle antistatique Red rectangle with black For any Travaux industrial industriels environment exposant where le travailleur low-power ou l équipement electrical à une charge letter "C" and grounding charges d électricité can be a statique hazard for workers or equipment. Rectangle rouge orné de la lettre C symbol footwear has soles noire et du symbole de mise à la terre that are electrically indiquant que la chaussure est munie conductive. d une semelle conductrice White Travaux forestiers ou autres travaux effectués à l aide à proximité de Rectangle label blanc with orné green d un fir sapin For vert forestry workers and others who work with or around tree scies à chaîne portatives ou d autres outils de coupe indiquant symbol que footwear la chaussure est hand-held chainsaws and other cutting tools. provides destinée protection aux opérateurs when de scies à using chaîne chainsaws. Blue Rectangle rectangle bleu footwear indiquant qu il s agit For industrial Travaux industriels work that pour does lesquels not require une semelle puncture résistante aux perforations provides d une chaussure Grade 1 à embout protecteur protection. n est pas nécessaire protective de classe 1 toe sans with semelle no protectrice protective sole Grey Rectangle rectangle gris indiquant footwear qu il For institutional Travaux en and établissement non-industrial et work industriels that does pour lesquels not une semelle provides s agit d une Grade chaussure 2 à embout require résistante puncture aux protection. perforations n est pas nécessaire protective protecteur toe de classe with no 2 sans semelle protectrice 11

12 Un code de protection interne sera apposé de façon permanente à l intérieur ou à l extérieur d au moins une des chaussures ou des bottes de chaque paire. Code de protection Position : Marque : 1 P M E X Position : 1 degré de protection assuré par l embout protecteur (1 pour embout de classe 1, 2 pour embout de classe 2, 0 si aucun degré de protection dans les deux cas) 2 semelle résistant aux perforations (P si la semelle résiste aux perforations, 0 dans le cas contraire) 3 protecteur métatarsien (M si la chaussure est munie de ce protecteur, 0 dans le cas contraire) 4 type de protection électrique (E si la semelle résiste aux décharges électriques, S si la semelle est antistatique, C si la semelle est conductrice, 0 si elle n assure pas ce type de protection) 5 protection pour les opérateurs de scies à chaîne (X s il s agit de ce type de chaussures, 0 dans le cas contraire) Les renseignements ci-dessus ont été reproduits, avec la permission du Groupe CSA, à partir du document CSA Group Certifies Footwear for North America (publié seulement en anglais), dont le Groupe CSA détient le droit d auteur. Malgré l autorisation à utiliser ce matériel, le Groupe CSA ne pourra être tenu responsable de la manière dont ces renseignements sont présentés ou interprétés. Le Groupe CSA procède à la mise à jour régulière des normes. Prenez garde d utiliser les normes les plus récentes. 12

13 Remerciements La Commission de la sécurité au travail et de l indemnisation des travailleurs (CSTIT) des Territoires du Nord-Ouest et du Nunavut tient à remercier tous les intervenants de leur participation à l élaboration de la documentation en matière de santé et sécurité au travail. Pour des questions ou des commentaires, veuillez communiquer avec les Services de prévention au Les publications en lien avec le présent document, la Loi sur la sécurité et le Règlement général sur la sécurité sont également accessibles sur nos sites Web : wscc.nt.ca wscc.nu.ca Avis de non-responsabilité La présente publication fait mention d obligations énoncées dans la législation sur l indemnisation des travailleurs et la législation sur la santé et la sécurité au travail, telles qu appliquées par la Commission de la sécurité au travail et de l indemnisation des travailleurs. Afin d assurer la conformité aux obligations légales, consultez toujours la législation la plus récente. La présente publication peut traiter de lois qui ont été modifiées ou abrogées. Il est possible d obtenir des renseignements sur les lois les plus récentes sur les sites wscc.nt.ca ou wscc.nu.ca, ou en communiquant avec la CSTIT au

14 Commission de la sécurité au travail et de l indemnisation des travailleurs Territoires du Nord-Ouest et Nunavut TERRITOIRES DU NORD-OUEST NUNAVUT

PROTECTION DE LA TÊTE

PROTECTION DE LA TÊTE TERRITOIRES DU NORD-OUEST ET NUNAVUT TERRITOIRES DU NORD-OUEST ET DU NUNAVUT CODES DE PRATIQUE Conforme à la Loi sur la sécurité des Territoires du Nord-Ouest et à la Loi sur la sécurité du Nunavut, au

Plus en détail

OCCUPATIONAL HEALTH AND SAFETY REGULATIONS NUNAVUT AND NORTHWEST TERRITORIES. Règlement sur la santé et la sécurité au travail (SST) Nunavut

OCCUPATIONAL HEALTH AND SAFETY REGULATIONS NUNAVUT AND NORTHWEST TERRITORIES. Règlement sur la santé et la sécurité au travail (SST) Nunavut Règlement sur la santé et la sécurité au travail (SST) Nunavut Sécurité avant tout Sorties de secours Mon objectif aujourd hui Parler du nouveau Règlement qui est entré en vigueur au Nunavut le 29 mars

Plus en détail

Équipement de protection individuelle PROTECTION DES YEUX ET DU VISAGE

Équipement de protection individuelle PROTECTION DES YEUX ET DU VISAGE TERRITOIRES DU NORD-OUEST ET NUNAVUT TERRITOIRES DU NORD-OUEST ET DU NUNAVUT CODES DE PRATIQUE Conforme à la Loi sur la sécurité des Territoires du Nord-Ouest et à la Loi sur la sécurité du Nunavut, au

Plus en détail

ÉVALUATION DES RISQUES

ÉVALUATION DES RISQUES CODES DE PRATIQUE DES TERRITOIRES DU NORD-OUEST ET DU NUNAVUT Conforme à la Loi sur la sécurité des Territoires du Nord-Ouest et à la Loi sur la sécurité du Nunavut, au Règlement sur la santé et la sécurité

Plus en détail

Processus d analyse de risques

Processus d analyse de risques Processus d analyse de risques Tel que le rapporte la Loi sur la Santé et la Sécurité du Travail, tout travailleur doit «participer à l'identification et à l'élimination des risques d'accidents du travail

Plus en détail

I. Evaluation des risques. Question 8 du label SGS

I. Evaluation des risques. Question 8 du label SGS I. Evaluation des risques Question 8 du label SGS I. Evaluation des risques Une évaluation des risques est une enquête systématique de tous les risques liés aux postes de travail, aux équipements de travail

Plus en détail

LES DOUCHES ET LES BASSINS OCULAIRES D URGENCE

LES DOUCHES ET LES BASSINS OCULAIRES D URGENCE LES DOUCHES ET LES BASSINS OCULAIRES D URGENCE LES DOUCHES ET LES BASSINS OCULAIRES D URGENCE Tous les jours, des milliers de Néo-Brunswickois travaillent près de produits chimiques dangereux. Même si

Plus en détail

Informations sur la conformité et la sécurité de Cisco TelePresence ISDN GW 3200 Series

Informations sur la conformité et la sécurité de Cisco TelePresence ISDN GW 3200 Series Informations sur la conformité et la sécurité de Cisco TelePresence ISDN GW 3200 Series Sur cette page: Symboles de sécurité Directives d'utilisation Mises en garde liées à la sécurité Spécifications techniques

Plus en détail

LE PROTOCOLE DE SECURITE

LE PROTOCOLE DE SECURITE Fiche outil n 7 LE PROTOCOLE DE SECURITE Dans le cadre des opérations de chargement et de déchargement La présente fiche outil est constituée des éléments suivants : - Une fiche explicative concernant

Plus en détail

Espaces clos TERRITOIRES DU NORD-OUEST ET NUNAVUT CODES DE PRATIQUE LIGNES DIRECTRICES POUR L EMPLOYEUR CODE DE PRATIQUE

Espaces clos TERRITOIRES DU NORD-OUEST ET NUNAVUT CODES DE PRATIQUE LIGNES DIRECTRICES POUR L EMPLOYEUR CODE DE PRATIQUE Espaces clos TERRITOIRES DU NORD-OUEST ET NUNAVUT CODES DE PRATIQUE LIGNES DIRECTRICES POUR L EMPLOYEUR CODE DE PRATIQUE Yellowknife Case postale 8888, 5022, 49 e rue Centre Square Mall, 5 e étage Yellowknife

Plus en détail

Sécurité des outils industriels et sélection des chauffe-paliers

Sécurité des outils industriels et sélection des chauffe-paliers Sécurité des outils industriels et sélection des chauffe-paliers Les employeurs assument la responsabilité de maintenir en bon état et réparer tous les outils et tout l équipement fournis à leurs ouvriers.

Plus en détail

SLIPS, TRIPS AND FALLS ADVISORY

SLIPS, TRIPS AND FALLS ADVISORY SLIPS, TRIPS AND FALLS ADVISORY MESSAGE FROM ONTARIO s CHIEF PREVENTION OFFICER Falling from heights is a major hazard for workers and is one of the leading causes of critical injuries and fatalities in

Plus en détail

Prévenir les blessures dans les métiers de coffreur de béton, de maçon, de poseur de bardage et de couvreur de toitures-terrasses

Prévenir les blessures dans les métiers de coffreur de béton, de maçon, de poseur de bardage et de couvreur de toitures-terrasses Prévenir les blessures dans les métiers de coffreur de béton, de maçon, de poseur de bardage et de couvreur de toitures-terrasses Le ministère du Travail renforce l application de la Loi sur la santé et

Plus en détail

principes fondamentaux en matière de sécurité

principes fondamentaux en matière de sécurité 10 principes fondamentaux en matière de sécurité Principes fondamentaux du programme Travailler ensemble en toute sécurité Nous estimons que ces principes permettront de diminuer les risques et ainsi

Plus en détail

Guide de l entrepreneur

Guide de l entrepreneur Guide de l entrepreneur Par le Service des terrains et bâtiments Mise à jour le 6 avril 2010 1 Table des matières 1 Table des matières... 2 2 Liste de distribution... 3 3 Généralité... 4 3.1 Informations

Plus en détail

DOCUMENT UNIQUE D EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS

DOCUMENT UNIQUE D EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS CADRE LÉGISLATIF DOCUMENT N 1 DOCUMENT UNIQUE D EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS Secteur de la poissonnerie DOC N1.indd 1 21/11/2014 10:49 OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR Article L4121-1du code du travail

Plus en détail

LE TRANSPORT DES MATIÈRES DANGEREUSES

LE TRANSPORT DES MATIÈRES DANGEREUSES FICHE TECHNIQUE #51 PRODUITS ET MATIÈRES DANGEREUSES LE TRANSPORT DES MATIÈRES DANGEREUSES Le Règlement sur le transport des matières dangereuses encadre la manutention et le transport des matières dangereuses

Plus en détail

FONTAINIER AGENT D EXPLOITATION D EAU POTABLE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL

FONTAINIER AGENT D EXPLOITATION D EAU POTABLE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL FONTAINIER AGENT D EXPLOITATION D EAU POTABLE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL REGLEMENTATION PREVENTION PROTECTION Les sources de dangers : L électricité Le travail en hauteur Le travail en espace confiné

Plus en détail

Numéro(s) du poste : Collectivité(s) Division(s)/régions(s) 97-2821 Yellowknife Prévention

Numéro(s) du poste : Collectivité(s) Division(s)/régions(s) 97-2821 Yellowknife Prévention RÉFÉRENCE Organisme Commission de la sécurité au travail et de l indemnisation des travailleurs Intitulé du poste Hygiéniste du travail agent de sécurité principal Numéro(s) du poste : Collectivité(s)

Plus en détail

CAHIER DE GESTION. La communauté collégiale et les personnes fréquentant les établissements et/ou les installations du Collège.

CAHIER DE GESTION. La communauté collégiale et les personnes fréquentant les établissements et/ou les installations du Collège. CAHIER DE GESTION POLITIQUE EN MATIÈRE DE SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL COTE 36-00-01.01 OBJET La présente politique vise à préciser et à faire connaître les objectifs et les champs d application privilégiés

Plus en détail

REVÊTEMENTS DE SOLS ÉPOXYDIQUES POUR LE CONTRÔLE DES DÉCHARGES ÉLECTROSTATIQUES Sikafloor CONDUCTEURS

REVÊTEMENTS DE SOLS ÉPOXYDIQUES POUR LE CONTRÔLE DES DÉCHARGES ÉLECTROSTATIQUES Sikafloor CONDUCTEURS REVÊTEMENTS DE SOLS ÉPOXYDIQUES POUR LE CONTRÔLE DES DÉCHARGES ÉLECTROSTATIQUES Sikafloor CONDUCTEURS SOLUTIONS ÉPOXYDIQUES Sikafloor Pour une protection ESD et le contôle des décharges électrostatiques

Plus en détail

LE RISQUE ELECTRIQUE

LE RISQUE ELECTRIQUE Centre de gestion Fonction Publique Territoriale des Hautes-Alpes Pôle Concours, Emploi, Santé, Sécurité, Organisation du Travail et Maintien dans l Emploi Service Prévention LE RISQUE ELECTRIQUE En 2010,

Plus en détail

Introduction. Application

Introduction. Application Politique sur l accessibilité de Primerica et plan d accessibilité pluriannuel (le «plan d accessibilité») (Règlement de l Ontario 191/11) relatif à la Loi sur l accessibilité pour les personnes handicapées

Plus en détail

PLAN DE PRÉVENTION Modèle de Plan de prévention proposé par le CDG41 Service Prévention Version 1 janvier 2015

PLAN DE PRÉVENTION Modèle de Plan de prévention proposé par le CDG41 Service Prévention Version 1 janvier 2015 PLAN DE PRÉVENTION PLAN DE PREVENTION Qu est-ce qu un plan de prévention? C est un document dans lequel sont notifiées les mesures de coordination générales prises pour prévenir les risques liés à l interférence

Plus en détail

Sachez stocker 9. Règlement sur les systèmes de stockage de produits pétroliers et de produits apparentés

Sachez stocker 9. Règlement sur les systèmes de stockage de produits pétroliers et de produits apparentés Règlement sur les systèmes de stockage de produits pétroliers et de produits apparentés Mise hors service et enlèvement des systèmes En vertu du nouveau Règlement sur les systèmes de stockage de produits

Plus en détail

Document de fond Pratiques exemplaires en matière de sondage sur la réglementation

Document de fond Pratiques exemplaires en matière de sondage sur la réglementation Document de fond Pratiques exemplaires en matière de sondage sur la réglementation Groupe de travail sur les normes en matière de sondage Avril 2011 Les opinions exprimées dans le présent document ne doivent

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE Réf. 62 006 05 EPI. Tige : Embout: Semelage: Pointures: 35 à 48 NOTICE D'UTILISATION

FICHE TECHNIQUE Réf. 62 006 05 EPI. Tige : Embout: Semelage: Pointures: 35 à 48 NOTICE D'UTILISATION CHAUSSURES Utilisation du Produit Chaussure de sécurité à usage professionnel. Descriptif Technique EPI Tige : - Cuir fleur pigmenté. - Fermeture par languettes et oeillets. - Haut de tige et protège malléoles

Plus en détail

S3.4 La prévention des risques professionnels

S3.4 La prévention des risques professionnels CERTIFICAT D APTITUDE PROFESSIONNEL RÉPARATION DES CARROSSERIES Classe de seconde Document professeur SAVOIRS ASSOCIÉS DÉVELOPPÉS Savoirs S3.4.1 Les enjeux sociaux des accidents du travail. S3.4.2 Le processus

Plus en détail

Centre de la petite enfance Le Petit Réseau inc.

Centre de la petite enfance Le Petit Réseau inc. Centre de la petite enfance Le Petit Réseau inc. Politique en matière de protection des renseignements personnels et de respect de la vie privée. Novembre 2006 LA GESTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS

Plus en détail

RECOMENDATIONS AUX DISTRIBUTEURS POUR LE TRANSPORT ET LE STOCKAGE DU CHEMTANE 2

RECOMENDATIONS AUX DISTRIBUTEURS POUR LE TRANSPORT ET LE STOCKAGE DU CHEMTANE 2 RECOMENDATIONS AUX DISTRIBUTEURS POUR LE TRANSPORT ET LE STOCKAGE DU CHEMTANE 2 TRANSPORT: Classement du produit pour le transporteur Le classement du produit Chemtane 2 pour le transporteur est le suivant:

Plus en détail

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE de en Martinik NOTICE HYGIENE ET SECURITE BUREAU VERITAS ASEM Dossier n 6078462 Révision 2 Octobre 2014 Page 1 de en Martinik SOMMAIRE 1. INTRODUCTION... 3 1.1 OBJET DE LA NOTICE... 3 1.2 CADRE REGLEMENTAIRE...

Plus en détail

S il vous plait, pas d accidents professionnels!

S il vous plait, pas d accidents professionnels! 22 fa chwis sen Prévention d accidents et protection de la santé S il vous plait, pas d accidents professionnels! De nombreux accidents surviennent lors de simples activités: en marchant, en montant les

Plus en détail

GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG

GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG Version 1.0 1 Avant-propos Ce guide de bonnes pratiques a été préparé pour fournir des informations concernant la collecte

Plus en détail

GANTS de protection Propriétés électrostatiques

GANTS de protection Propriétés électrostatiques GANTS de protection Propriétés électrostatiques Equipements de protection individuelle COMMISSION GANTS DE PROTECTION Le danger ATEX - ATmosphères EXplosibles Vêtements et gants en zone ATEX La concentration

Plus en détail

DOMINO 1,rue de la Faltans Z.I. SUD 25220 ROCHE LES BEAUPRE tel/fax : 03 81 88 02 48 mobile : 06 71 28 85 26 e mail : domino@domino.

DOMINO 1,rue de la Faltans Z.I. SUD 25220 ROCHE LES BEAUPRE tel/fax : 03 81 88 02 48 mobile : 06 71 28 85 26 e mail : domino@domino. FICHE DE DONNEES DE SECURITE Selon 91/155/CEE 1. Identification de la substance/préparation et de la société/entreprise Nom du produit : EAU DE CUIVRE BLEUE Version 3 du 12/01/2010 Utilisation : détergent

Plus en détail

5. INSPECTION COMMUNE PREALABLE ET PLAN DE PREVENTION

5. INSPECTION COMMUNE PREALABLE ET PLAN DE PREVENTION 1. OBJET Le décret n 92-158 du 20 février 1992 s'applique dès lors qu'une entreprise extérieure intervient dans un établissement d'une collectivité ou dans ses dépendances ou chantiers. 2. REGLEMENTATION

Plus en détail

Sécurité des machines Machines à laser. Partie 3:

Sécurité des machines Machines à laser. Partie 3: NORME INTERNATIONALE ISO 11553-3 Première édition 2013-03-15 Sécurité des machines Machines à laser Partie 3: Méthodes de mesure et de réduction du bruit des machines à laser, des dispositifs de traitement

Plus en détail

Contrôle de l exécution de la directive MSST conformément à la norme CFST 6508

Contrôle de l exécution de la directive MSST conformément à la norme CFST 6508 Contrôle de l exécution de la directive MSST conformément à la norme CFST 6508 Entreprise: Rue: NPA/ Localité: Brève description de l entreprise: Identification: N Suva: Classe: Effectif: Temps complet:

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT ISA 610. Utilisation des travaux des auditeurs internes

NORME INTERNATIONALE D AUDIT ISA 610. Utilisation des travaux des auditeurs internes NORME INTERNATIONALE D AUDIT ISA 610 Utilisation des travaux des auditeurs internes This International Standard on Auditing (ISA) 610, Using the Work of Internal Auditors, published by the International

Plus en détail

Ne pas porter de bijou ou tout autre objet susceptible de causer des blessures, à l'exception d'accessoires indispensables à la pratique.

Ne pas porter de bijou ou tout autre objet susceptible de causer des blessures, à l'exception d'accessoires indispensables à la pratique. ANNEXE 3-A ASSURANCE RESPONSABILITÉ CIVILE DE LA CSSMI Il est important de savoir que l'assurance détenue par la Commission scolaire est une assurance responsabilité civile, c'est-à-dire qu'elle vise à

Plus en détail

CHAPITRE V: LA QUALITÉ DE VIE

CHAPITRE V: LA QUALITÉ DE VIE CHAPITRE V: LA QUALITÉ DE VIE SECTION 5.3: LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ AU TRAVAIL POLITIQUE INSTITUTIONNELLE RELATIVE À LA SANTÉ ET LA PAGE: 1 CHAPITRE: V Adoptée : CAD-7600 (26 08 03) ÉNONCÉ Assurer à la

Plus en détail

B O S H A Bureau Occupational Safety & Health Algeria Programme de formation «Superviseur HSE»

B O S H A Bureau Occupational Safety & Health Algeria Programme de formation «Superviseur HSE» Programme de formation «Superviseur HSE» Le programme est conçu pour les diplômés universitaires (Ingénieurs ou autres) sans expérience professionnelle ou des inspecteurs, animateurs HSE, HSE officiers

Plus en détail

CHAUSSURES DE PROTECTION

CHAUSSURES DE PROTECTION TERRITOIRES DU NORD-OUEST ET NUNAVUT CODES DE PRATIQUE Conformément aux Lois sur la sécurité et aux Règlements sur la santé et la sécurité au travail des Territoires du Nord-Ouest du Nunavut Équipement

Plus en détail

CENTRE de GESTION du HAUT-RHIN

CENTRE de GESTION du HAUT-RHIN Circulaire n 14/2008 Cl. C 44 Colmar, le 3 avril 2008 Màj juin 2012 CENTRE de GESTION du HAUT-RHIN FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE 22, rue Wilson - 68027 COLMAR Cedex 03 89 20 36 00-03 89 20 36 29 - cdg68@calixo.net

Plus en détail

Sécurité des outils industriels et sélection des cisailles

Sécurité des outils industriels et sélection des cisailles Sécurité des outils industriels et sélection des cisailles Les employeurs assument la responsabilité de maintenir en bon état et réparer tous les outils et tout l équipement fournis à leurs ouvriers. Pour

Plus en détail

P.P.S.P.S. Plan Particulier de Sécurité et de Protection de la Santé

P.P.S.P.S. Plan Particulier de Sécurité et de Protection de la Santé Plan Particulier de Sécurité et de Protection de la Santé Statistiques Un constat : 15 millions de salariés au régime général de la SS 900 000 accidents du travail et de trajet par an 1 800 mortels 5 000

Plus en détail

Alerte audit et certification

Alerte audit et certification Alerte audit et certification NCA FÉVRIER 2015 NCA 610 : Recours à l assistance directe des auditeurs internes dans le cadre de l audit Le présent bulletin Alerte audit et certification vise à faire mieux

Plus en détail

Politique en matière d accessibilité et plan d accessibilité pluriannuel

Politique en matière d accessibilité et plan d accessibilité pluriannuel Politique en matière d accessibilité et plan d accessibilité pluriannuel Conformément au Règlement de l Ontario 191/11 pris en application de la Loi de 2005 sur l accessibilité pour les personnes handicapées

Plus en détail

Aide-mémoire. La Charte de la langue française dans les ministères et les organismes et la politique linguistique gouvernementale

Aide-mémoire. La Charte de la langue française dans les ministères et les organismes et la politique linguistique gouvernementale Aide-mémoire La Charte de la langue française dans les ministères et les organismes et la politique linguistique gouvernementale AIDE-MÉMOIRE La Charte de la langue française dans les ministères et les

Plus en détail

Manuel de sécurité pour pompe industrielle AVIS DE SÉCURITÉ IMPORTANT

Manuel de sécurité pour pompe industrielle AVIS DE SÉCURITÉ IMPORTANT Manuel de sécurité pour pompe industrielle AVIS DE SÉCURITÉ IMPORTANT À notre précieuse clientèle La sécurité de l utilisateur est un facteur important dont nous tenons compte lors de la conception de

Plus en détail

LE PLAN Le plan de signalisation : «De quel type de panneaux ai-je besoin, à quoi ressembleront-ils et où les mettrai-je?»

LE PLAN Le plan de signalisation : «De quel type de panneaux ai-je besoin, à quoi ressembleront-ils et où les mettrai-je?» GUIDE DES ADMINISTRATIONS PORTUAIRES, RÉGIONS DES MARITIMES ET DU GOLFE 2.0 Signalisation RAISON D ÊTRE Une signalisation efficace permet un meilleur contrôle du fonctionnement des ports, réduit les risques

Plus en détail

GESTION DE LA CO- ACTIVITÉ

GESTION DE LA CO- ACTIVITÉ 16 A GESTION DE LA CO- ACTIVITÉ Plan de prévention - Protocole de sécurité pour le chargement ou le déchargement de véhicule Permis de feu - Dossier des plans de prévention, protocoles de sécurité pour

Plus en détail

Centre canadien d hygiène et de sécurité au travail

Centre canadien d hygiène et de sécurité au travail de 1 2 3 Centre canadien d hygiène et de sécurité au travail Objectifs Guide santé sécurité de l entretien d immeubles Ce guide aidera le personnel d entretien, les membres et les représentants des comités

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES

POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES du MUSÉE DES BEAUX-ARTS DU CANADA et son musée affilié, le Musée canadien de la photographie contemporaine Approuvée par le conseil d'administration du MBAC, le 22 mars

Plus en détail

Titel. Subtitel + auteur

Titel. Subtitel + auteur Titel Subtitel + auteur 1 Les nouvelles obligations en matière de prévention du stress, du burnout, de la violence et du harcèlement au travail 2 Introduction Les risques psychosociaux étaient auparavant

Plus en détail

Colloque APDQ 2012. Véhicule enlisé ou accidenté. Pas de présence policière. Pas d information transmise sur le type de véhicule en cause

Colloque APDQ 2012. Véhicule enlisé ou accidenté. Pas de présence policière. Pas d information transmise sur le type de véhicule en cause Véhicules «verts» et remorquage 1 Colloque APDQ 2012 autoprevention.qc.ca/depannage Véhicule enlisé ou accidenté Pas de présence policière Pas de blessé Pas de dommage à l environnement Pas de dommage

Plus en détail

- SUPERVISEUR HSE - FORMATIONS : FICHE TECHNIQUE N 3

- SUPERVISEUR HSE - FORMATIONS : FICHE TECHNIQUE N 3 FORMATIONS : FICHE TECHNIQUE N 3 - SUPERVISEUR HSE - 1- OBJECTIFS Donner une formation HSE d un niveau de supervision et notamment : Aider à la définition de la politique et des objectifs HSE. Comprendre

Plus en détail

Lisez l étiquette! Ce que vous devez savoir pour veiller à utiliser en toute sécurité détergents et produits d entretien dans la maison

Lisez l étiquette! Ce que vous devez savoir pour veiller à utiliser en toute sécurité détergents et produits d entretien dans la maison Lisez l étiquette! Ce que vous devez savoir pour veiller à utiliser en toute sécurité détergents et produits d entretien dans la maison De nouvelles étiquettes d avertissement feront bientôt leur apparition

Plus en détail

RÈGLES DE GESTION INTERNE

RÈGLES DE GESTION INTERNE RÈGLES DE GESTION INTERNE TITRE: NATURE DU DOCUMENT: Règlement x Procédure Page 1 de 6 x Politique Directive C.A. C.E. x C.G. Direction générale Résolution 00-650-6.00 Direction x Nouveau document x Amende

Plus en détail

Document unique d évaluation des risques professionnels

Document unique d évaluation des risques professionnels Document unique d évaluation des risques professionnels La loi n 91-1414 du 31 décembre 1991 (article L.230-2 du Code du travail), demande au chef d établissement de prendre toutes les mesures nécessaires

Plus en détail

Objet : Trousse de renseignements sur le Programme d alternance travail-études pour l année scolaire 2015-2016

Objet : Trousse de renseignements sur le Programme d alternance travail-études pour l année scolaire 2015-2016 Division du Bureau de l éducation française Édifice Robert-Fletcher 1181, avenue Portage, salle 509, Winnipeg (Manitoba) Canada R3G 0T3 Téléphone : 204 945-6916 télécopie : 204 945-1625 évaluation télécopie

Plus en détail

PROCÉDURE DE DÉCLARATION DES ACCIDENTS, DES INCIDENTS ET DES SITUATIONS DANGEREUSES EN MILIEU DE TRAVAIL Novembre 2013

PROCÉDURE DE DÉCLARATION DES ACCIDENTS, DES INCIDENTS ET DES SITUATIONS DANGEREUSES EN MILIEU DE TRAVAIL Novembre 2013 1. Identification Titre : Procédure de déclaration des accidents, des incidents et des situations dangereuses en milieu de travail. Ce document s adresse : aux membres du personnel enseignant et non enseignant

Plus en détail

Les droits syndicaux en matière d environnement

Les droits syndicaux en matière d environnement Les droits syndicaux en matière d environnement 1. Introduction Le CPPT dispose de compétences par rapport à l environnement. Le CE n a, quant à lui, pas de compétence propre par rapport à l environnement

Plus en détail

Entretien électrique, Installations de TPSGC à Iqaluit Travaux publics et Services gouvernementaux Canada

Entretien électrique, Installations de TPSGC à Iqaluit Travaux publics et Services gouvernementaux Canada PARTIE I PORTÉE DES TRAVAUX 1.1 Responsable sur place 1. Gestionnaire des immeubles et des installations Bureau de TPSGC à Iqaluit Les coordonnées seront fournies au moment de l émission de l offre à commandes.

Plus en détail

LA GESTION DES PRODUITS DANGEREUX

LA GESTION DES PRODUITS DANGEREUX LA GESTION DES PRODUITS DANGEREUX Les produits présents dans l entreprise peuvent être une source de dangers pour les salariés et l environnement que ce soient des produits entrants, des produits fabriqués

Plus en détail

Dans quels cas réaliser un plan de prévention?

Dans quels cas réaliser un plan de prévention? Dans quels cas réaliser un plan de prévention? «L opération» peut être de différentes natures : chantiers, travaux de bâtiment, entretien de locaux, prestations intellectuelles Planification d une opération

Plus en détail

occupent en Suisse des travailleurs à domicile.

occupent en Suisse des travailleurs à domicile. Loi fédérale sur le travail à domicile (Loi sur le travail à domicile, LTrD) 1 822.31 du 20 mars 1981 (Etat le 1 er janvier 2009) L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu les art. 34 ter et

Plus en détail

RÈGLE 3400 RESTRICTIONS ET INFORMATIONS À FOURNIR RELATIVES À LA RECHERCHE

RÈGLE 3400 RESTRICTIONS ET INFORMATIONS À FOURNIR RELATIVES À LA RECHERCHE RÈGLE 3400 RESTRICTIONS ET INFORMATIONS À FOURNIR RELATIVES À LA RECHERCHE Introduction La présente Règle établit les règles que les analystes doivent suivre lorsqu ils publient des rapports de recherche

Plus en détail

L'INSPECTION EN USINE: PREVENIR LES RISQUES CHR 103. Philippe Malouines, 10 Avril 2008

L'INSPECTION EN USINE: PREVENIR LES RISQUES CHR 103. Philippe Malouines, 10 Avril 2008 L'INSPECTION EN USINE: PREVENIR LES RISQUES CHR 103 Philippe Malouines, 10 Avril 2008 Le Décret du 20 février 1992 Champ d application Le décret du 20 février 1992 est applicable lorsque du personnel d

Plus en détail

Procédure: L acces aux espaces confines

Procédure: L acces aux espaces confines Table des matières 1 Objectif...1 2 Champ d application...1 3 Définitions...1 4 Flowchart...1 5 Procére...1 5.1 Méthode...1 5.2 Mesures de gaz...2 5.3 Surveillance au trou d homme...3 5.4 Le soudage, le

Plus en détail

Extraits du Code du Travail

Extraits du Code du Travail Extraits du Code du Travail Bruit au travail - Santé auditive QUATRIÈME PARTIE : SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL LIVRE IV : PRÉVENTION DE CERTAINS RISQUES D EXPOSITION TITRE III : PRÉVENTION DES RISQUES D

Plus en détail

Conseil d administration Genève, novembre 2007 LILS POUR DÉCISION

Conseil d administration Genève, novembre 2007 LILS POUR DÉCISION BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GB.300/LILS/9 300 e session Conseil d administration Genève, novembre 2007 Commission des questions juridiques et des normes internationales du travail LILS POUR DÉCISION

Plus en détail

Gel pam SAS. Sécurité. La Baque 26700 La Garde-Adhémar FRANCE. Tel. : +33 (0)4 75 04 42 66 fax : +33 (0)4 75 04 43 73

Gel pam SAS. Sécurité. La Baque 26700 La Garde-Adhémar FRANCE. Tel. : +33 (0)4 75 04 42 66 fax : +33 (0)4 75 04 43 73 Gel pam SAS La Baque 26700 La Garde-Adhémar FRANCE Sécurité Tel. : +33 (0)4 75 04 42 66 fax : +33 (0)4 75 04 43 73 IP Projects Sommaire Consignes de sécurité...3 1. La politique de sécurité... 4 2. Les

Plus en détail

NOUVEL ETIQUETAGE DES PRODUITS CHIMIQUES

NOUVEL ETIQUETAGE DES PRODUITS CHIMIQUES Pôle Santé / Sécurité NOUVEL ETIQUETAGE DES PRODUITS CHIMIQUES Fiche pratique Version 0 Mars 2010 Nb de pages : 8 REGLEMENTATION Dans le but d harmoniser les étiquetages de produits chimiques à l échelle

Plus en détail

Préparation à l'habilitation électrique FICHES TECHNIQUES DES FORMATIONS

Préparation à l'habilitation électrique FICHES TECHNIQUES DES FORMATIONS Habilitation électrique NF C 18-510 Préparation à l'habilitation électrique FICHES TECHNIQUES DES FORMATIONS Ce qui a changé dans la nouvelle réglementation Le guide UTE C 18 510 devient une norme NF C

Plus en détail

SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL

SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL La santé et la sécurité des travailleurs et travailleuses constituent un enjeu majeur sur les lieux de travail. À titre de dirigeants et dirigeantes de sections locales, il

Plus en détail

Aménagement des véhicules citernes routiers pour un accès sécuritaire

Aménagement des véhicules citernes routiers pour un accès sécuritaire Aménagement des véhicules citernes routiers pour un accès sécuritaire La meilleure façon de ne pas tomber, c est de ne pas monter! sinon, voici deux façons de vous protéger. Statistiques Les statistiques

Plus en détail

Habilitation Electrique B0 & B0V. Préparation théorique. Dossier B0V : vidéo Classes branchées (version professeur)

Habilitation Electrique B0 & B0V. Préparation théorique. Dossier B0V : vidéo Classes branchées (version professeur) page 1 / 10 Habilitation Electrique B0 & B0V Préparation théorique 1/ Exploitation du film «Classe Branchés»............................. p 2 2/ Organismes agréés..............................................

Plus en détail

-INSPECTEUR HSE 1- OBJECTIFS 2- PERSONNES CONCERNEES-NIVEAUX REQUIS

-INSPECTEUR HSE 1- OBJECTIFS 2- PERSONNES CONCERNEES-NIVEAUX REQUIS FORMATIONS : FICHE TECHNIQUE N 2 1- OBJECTIFS -INSPECTEUR HSE L inspecteur HSE est avant tout un technicien HSE mais il est formé aux multiples tâches d inspections : Vérifier la conformité dans l exécution

Plus en détail

ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS NOTE D INFORMATION n 46

ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS NOTE D INFORMATION n 46 ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS NOTE D INFORMATION n 46 HYGIENE ET SÉCURITÉ FÉVRIER 2011 Francis MINIER Inspecteur d Hygiène et de Sécurité Nicolas HÉVIN Agent chargé de la mise en œuvre des règles d hygiène

Plus en détail

PLAN D ACTION POUR ASSURER LA SALUBRITÉ DES ALIMENTS AU CANADA. Renforcer notre système de la salubrité des aliments de renommée internationale

PLAN D ACTION POUR ASSURER LA SALUBRITÉ DES ALIMENTS AU CANADA. Renforcer notre système de la salubrité des aliments de renommée internationale PLAN D ACTION POUR ASSURER LA SALUBRITÉ DES ALIMENTS AU CANADA Renforcer notre système de la salubrité des aliments de renommée internationale www.inspection.gc.ca/alimentssalubres Balayer le code de réponse

Plus en détail

Tableau d évaluation des RISQUES PROFESSIONNELS

Tableau d évaluation des RISQUES PROFESSIONNELS EXEMPLE DOCUMENT N 2 Tableau d évaluation des RISQUES PROFESSIONNELS Secteur de la poissonnerie DOC N2 2.indd 1 21/11/2014 17:04 EXEMPLE DE DOCUMENT UNIQUE Date de mise à jour : Activités Postes Sans Objet

Plus en détail

oculaires corporelles

oculaires corporelles FICHE TECHNIQUE ASSTSAS LABORATOIRE LE TRAVAIL SOUS HOTTE 3 9 Douches d urgence : douches oculaires et douches corporelles Selon l article 75 du Règlement sur la santé et la sécurité du travail (RSST),

Plus en détail

FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ ASPHALTE COULÉ

FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ ASPHALTE COULÉ Date d édition : 15/09/2011 FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ ASPHALTE COULÉ 1. IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIÉTÉ / ENTREPRISE Désignation : Asphalte coulé Utilisation commerciale : Produits pour revêtements

Plus en détail

RESPONSABILITÉ CIVILE DE L OCCUPANT LES GLISSEMENTS, TRÉBUCHEMENTS ET CHUTES

RESPONSABILITÉ CIVILE DE L OCCUPANT LES GLISSEMENTS, TRÉBUCHEMENTS ET CHUTES RESPONSABILITÉ CIVILE DE L OCCUPANT LES GLISSEMENTS, TRÉBUCHEMENTS ET CHUTES ASSURANCE ENTREPRISE PARCOUREZ IBC.CA LES GLISSEMENTS, TRÉBUCHEMENTS, ET CHUTES donnent lieu à certaines des réclamations en

Plus en détail

DIRECTION DES RELATIONS DE TRAVAIL SEMINAIRE D INFORMATION SUR LE THEME «LA SECURITE DES SALARIES : UNE VALEUR AJOUTEE POUR L ENTREPRISE»

DIRECTION DES RELATIONS DE TRAVAIL SEMINAIRE D INFORMATION SUR LE THEME «LA SECURITE DES SALARIES : UNE VALEUR AJOUTEE POUR L ENTREPRISE» DIRECTION DES RELATIONS DE TRAVAIL SEMINAIRE D INFORMATION SUR LE THEME «LA SECURITE DES SALARIES : UNE VALEUR AJOUTEE POUR L ENTREPRISE» COMMUNICATION RELATIVE AU CADRE REGLEMENTAIRE CONCERNANT LA PREVENTION

Plus en détail

LOI DE LA TAXE SUR LE TABAC CODIFICATION ADMINISTRATIVE DU RÈGLEMENT DE LA TAXE SUR LE TABAC. R.R.T.N.-O. 1990, ch. T-14

LOI DE LA TAXE SUR LE TABAC CODIFICATION ADMINISTRATIVE DU RÈGLEMENT DE LA TAXE SUR LE TABAC. R.R.T.N.-O. 1990, ch. T-14 LOI DE LA TAXE SUR LE TABAC CODIFICATION ADMINISTRATIVE DU RÈGLEMENT DE LA TAXE SUR LE TABAC (Mise à jour le : 13 décembre 2012) MODIFIÉ PAR LES RÈGLEMENTS DES TERRITOIRES DU NORD-OUEST SUIVANTS : (Suppl.)

Plus en détail

Document de travail de l ACPM. Propositions visant à modifier le Règlement sur la surveillance du pari mutuel 2014

Document de travail de l ACPM. Propositions visant à modifier le Règlement sur la surveillance du pari mutuel 2014 Document de travail de l ACPM Propositions visant à modifier le Règlement sur la surveillance du pari mutuel 2014 Recommandations Les documents de travail jouent un rôle important dans l élaboration du

Plus en détail

Dégivreur de pare-brise pour auto

Dégivreur de pare-brise pour auto Conrad sur INTERNET www.conrad.fr N O T I C E Version 01/10 Dégivreur de pare-brise pour auto Code : 856072 Cette notice fait partie du produit. Elle contient des informations importantes concernant son

Plus en détail

1. Prendre toutes les mesures raisonnables nécessaires pour assurer la protection du personnel, des clients, des biens et du public.

1. Prendre toutes les mesures raisonnables nécessaires pour assurer la protection du personnel, des clients, des biens et du public. Section C CONSIGNES DE SÉCURITÉ ET AUTRES À L INTENTION DES PERSONNES NON MEMBRES DU PERSONNEL CN APPELÉES À TRAVAILLER SUR UNE EMPRISE FERROVIAIRE (L «EMPRISE CN») Introduction Le présent document décrit

Plus en détail

Filed February 16, 2005

Filed February 16, 2005 NEW BRUNSWICK REGULATION 2005-7 under the ELEVATORS AND LIFTS ACT (O.C. 2005-36) Filed February 16, 2005 1 Section 2 of New Brunswick Regulation 84-181 under the Elevators and Lifts Act is amended (a)

Plus en détail

Mise en œuvre du SGH pour les produits chimiques utilisés en milieu de travail au Canada. Le point sur la situation

Mise en œuvre du SGH pour les produits chimiques utilisés en milieu de travail au Canada. Le point sur la situation Mise en œuvre du SGH pour les produits chimiques utilisés en milieu de travail au Canada Le point sur la situation Réunions du CICS et du CQA Du 16 au 18 octobre 2013 Le SGH Ø Le Système général harmonisé

Plus en détail

User Guide Manuel de l utilisateur

User Guide Manuel de l utilisateur LAP CHILL MAT TM DISSIPATEUR DE CHALEUR CHILL MAT MC User Guide Manuel de l utilisateur Targus Lap Chill Mat TM Introduction Thank you for your purchase of the Targus Lap Chill Mat. The Lap Chill Mat features

Plus en détail

Territoires du Nord-Ouest et Nunavut 05.05

Territoires du Nord-Ouest et Nunavut 05.05 ÉNONCÉ DE POLITIQUE La Commission de la sécurité au travail et de l indemnisation des travailleurs (CSTIT) peut offrir des services de réadaptation professionnelle aux travailleurs qui ne sont pas en mesure

Plus en détail

La permanence des correctifs: ça veut dire quoi, concrètement, dans les lieux de travail? Rapport annuel de gestion 2011

La permanence des correctifs: ça veut dire quoi, concrètement, dans les lieux de travail? Rapport annuel de gestion 2011 24 e colloque santé et sécurité au travail Abitibi-Témiscamingue 24 octobre 2012 La permanence des correctifs: ça veut dire quoi, concrètement, dans les lieux de travail? Guylaine Bourque, ing. Rapport

Plus en détail

MODE OPÉRATOIRE pour la COLLECTE et le RECYCLAGE des batteries haute tension NiMH des Toyota / Lexus

MODE OPÉRATOIRE pour la COLLECTE et le RECYCLAGE des batteries haute tension NiMH des Toyota / Lexus MODE OPÉRATOIRE pour la COLLECTE et le RECYCLAGE des batteries haute tension NiMH des Toyota / Lexus Toutes les batteries haute tension (HVB) des véhicules Toyota / Lexus en fin de vie sont recyclables

Plus en détail

Électricité et autres sources d énergie

Électricité et autres sources d énergie Fiche technique #75 Électricité et autres sources d énergie Équipements et outils pneumatiques : dangers et mesures de prévention L utilisation de tout outil comporte des dangers, mais comparativement

Plus en détail

3.0 Divulgation des ingrédients, concentrations et plages de concentrations

3.0 Divulgation des ingrédients, concentrations et plages de concentrations Ligne Directrice Divulgation des concentrations d ingrédients et des plages de concentrations dans les fiches de données de sécurité (Le 31 juillet 2015) 1.0 Objet L objet du présent document est de donner

Plus en détail

PROJET DE RÈGLEMENT MODIFIANT LE CODE DE SÉCURITÉ POUR LES TRAVAUX DE CONSTRUCTION ET LE RÈGLEMENT SUR LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL

PROJET DE RÈGLEMENT MODIFIANT LE CODE DE SÉCURITÉ POUR LES TRAVAUX DE CONSTRUCTION ET LE RÈGLEMENT SUR LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL FICHE TECHNIQUE N O 15 / Août 2007 PROJET DE RÈGLEMENT MODIFIANT LE CODE DE SÉCURITÉ POUR LES TRAVAUX DE CONSTRUCTION ET LE RÈGLEMENT SUR LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL À l intention À du responsable

Plus en détail

Guide d intervention en cas d urgence

Guide d intervention en cas d urgence Guide d intervention en cas d urgence Acura RLX Hybrid 2014 À l intention du personnel des services d incendie, de police, d ambulance et de remorquage, émis par Honda Canada Inc. Introduction Ce guide

Plus en détail