Effets biologiques et risques de l électricité et des ondes hertziennes

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Effets biologiques et risques de l électricité et des ondes hertziennes"

Transcription

1 Effets biologiques et risques de l électricité et des ondes hertziennes

2 Electricité En 10 ans, consommation électrique x 2, alors que le nombre de décès en France est stable 200/an Electrisation avec arrêt de travail 3000/an TYPES D ACCIDENTS Electricité industrielle : Accidents domestiques : «usine sans la sécurité». Basse tension, basse fréquence Enfants Insouciance : pari stupide Imprudence : bricolage, nettoyage sous robinet d un robot sous tension, appareils électriques «mixtes» dans bain Ignorance 27/01/04 Effets biologiques et risques de l'électricité et des ondes hertziennes 2

3 Accidents de loisirs Basse T et HT : contact avec lignes électriques Mâts de bateaux, cannes à pêche en fibre de C, antennes, échelles, élagage, gaulage Accidents de travail BTP (percement de câbles, changement de flèche des fils). Agriculture Accidents médicaux Matériels de surveillance mal isolés plaque de bistouri électrique ou autre appareil Brûlures lors d électrothérapie mal appliquée (mauvais contact et/ou surface trop petite) 27/01/04 Effets biologiques et risques de l'électricité et des ondes hertziennes 3

4 Electricité naturelle Electricité statique Bâtiments comportant des matériaux isolants de synthèse et conducteurs. Quand l humidité et déplacement : marcher sur moquette en nylon avec robe idem + chaussures élastomères + = 5000 V. Si on touche une poignée en aluminium : décharge, Réel problème si milieu inflammable ou matériel électronique. 27/01/04 Effets biologiques et risques de l'électricité et des ondes hertziennes 4

5 Foudre 40 ka en 10 à 50 µs = 11 morts/an sur environ 30 personnes touchées (travailleurs sur toit ou près d engins de grande hauteur). Poissons «électriques» : En France, seulement la raie torpille = 200 V Silure sud américain = 550 V. Si 2 parties du corps éloignées syncope 27/01/04 Effets biologiques et risques de l'électricité et des ondes hertziennes 5

6 PATHOLOGIE Mode de contact Unipolaire : on peut s électriser avec un matériel éteint! Bipolaire : travailleur, enfant +++ : Z I brûlures (si pas dans un milieu trop conducteur) ~ Phase Neutre Terre 27/01/04 Effets biologiques et risques de l'électricité et des ondes hertziennes 6

7 Gravité Surface : si faible brûlures Situation corporelle Exemple 200 ma main D main G 80 ma main G pieds Facteur de courant de cœur F main G pied(s) 1 2 mains 2 pieds 1 main G poitrine 1,5 main G dos 0,7 main G main D 0,4 main D pied(s) 0,8 main D poitrine 1,3 main D dos 0,3 27/01/04 Effets biologiques et risques de l'électricité et des ondes hertziennes 7

8 Effets Perception du courant à partir de 0,5 ma pour Hz Tétanisation neuromusculaire à partir de 10 ma («collage») Paralysie du diaphragme +++ vers 20 ma. Si t > 3 minutes mort par asphyxie ventilatoire ; sinon réversible Encéphale : crise épileptiforme. Seuil? Cœur : troubles du rythme avec au maximum FV (au dessus de 80 ma ou 50 ma si durée > 1 seconde) spontanément irréversible : mort en 3 minutes après le choc électrique. Intervention : bouche à bouche + massage cardiaque, défibrillation 27/01/04 Effets biologiques et risques de l'électricité et des ondes hertziennes 8

9 En HT : brûlures toujours graves car externes + internes Au-delà de 1000 V : rupture diélectrique de la peau Z corps 650 Ω au lieu de 1000 Ω à 2000 Ω pour 220 V En haute fréquence (aéronefs 400 Hz). Z = Résistance + capacité (peau). Donc quand ν Z. A partir de 500 Hz, il subsiste seulement Z du milieu interne. Pour une tension imposée : W = U 2 t quand Z donc chaleur et brûlures aux Z hautes ν comme aux hautes tensions. 27/01/04 Effets biologiques et risques de l'électricité et des ondes hertziennes 9

10 CLINIQUE Présentation immédiate Basse tension (BT) Secousse électrique : libération spontanée, émotion ECG si doute Accident préoccupant : troubles de conscience avec amnésie, hypertonie, polypnée hôpital Grave : plus de ventilation, plus de pouls, mydriase? La survie dépend des gestes de premiers secours Lésions chirurgicales, rares en basse tension : brûlures des doigts, fractures, luxations (chez l enfant) 27/01/04 Effets biologiques et risques de l'électricité et des ondes hertziennes 10

11 Haute tension (HT) Idem + brûlures : Foudre Par arc Electrothermiques : étendues et profondes, vasculaires, problèmes rénaux Inflammation des vêtements grands brûlés (après problème de circulation) Idem HT + souffle + barotraumatisme + douleurs intolérables durant plusieurs jours 27/01/04 Effets biologiques et risques de l'électricité et des ondes hertziennes 11

12 Conduite à tenir Interrompre ou faire interrompre (HT) le courant! sinon accidents en série Si BT et interrupteur introuvable S isoler du sol par objet sec (planche, linge, tapis, manteau, journaux, lino ) Ecarter la victime avec un bâton sec. Pas de tige de fer ni parapluie! 27/01/04 Effets biologiques et risques de l'électricité et des ondes hertziennes 12

13 Si inconscient mais respire Basculer tête en arrière Retirer corps étrangers Mettre en Position Latérale de Sécurité (PLS) Rouler sur le côté, coussin Bras de la victime au corps Saisir hanche et épaule opposés Pivoter lentement et régulièrement Fléchir le genou supérieur qui bloque le corps Ramener tête + coussinet vers l arrière Couvrir +++, surveiller 27/01/04 Effets biologiques et risques de l'électricité et des ondes hertziennes 13

14 27/01/04 Effets biologiques et risques de l'électricité et des ondes hertziennes 14

15 Si mort apparente : 2 ou 3 insufflations, contrôler le pouls carotidien Si présent : insufflation 12/min Si absent : massage, insufflations + cardiaque externe, la victime étant horizontale sur le dos, sur plan dur Appui médian sur moitié inférieur du sternum (relever les doigts pour ne pas appuyer sur les côtes). Mouvement vertical antéro-postérieur Adulte : 100 [80] mouvements/min Si 1 seul secouriste, 15 pressions, 2 insufflations Si 2 secouristes, l un insuffle, l autre masse Efficacité : mydriase, réflexe pupillaire présent, pouls perceptible, recoloration 27/01/04 Effets biologiques et risques de l'électricité et des ondes hertziennes 15

16 Evolution Basse tension : palpitations, hypothermie, angor voire infarctus ECG : TS, ES, F, FA. FV retardée exceptionnelle Atteintes vasculaires périphériques Troubles de la conscience, parfois hémiparésie Œil : photophobie, larmoiement, kératite, cataracte en 4 à 6 mois Atteinte cochléo vestibulaire Rein : oligoanurie si HT, moins fréquente depuis réa 27/01/04 Effets biologiques et risques de l'électricité et des ondes hertziennes 16

17 Séquelles Brûlures (HT +++ ou BT chez l enfant) amputation Syndrome analogue à celui des traumatisés crâniens, dépression, libido, asthénie Syndrome choréoatétosique ou Parkinson Cardiovasculaire : séquelles rares (angor ) Rein : séquelles très rares (récupère si pas =) Cataractes électriques Cas particulier : femme enceinte avec avortement possible par décollement placentaire 27/01/04 Effets biologiques et risques de l'électricité et des ondes hertziennes 17

18 Champs électriques et magnétiques alternatifs de 50 Hz Le courant électrique industriel triphasé est transporté soit en HT soit en THT HT : kv km de lignes en France THT : kv km de lignes en France 40 m Pour transporter une même puissance électrique, si on augmente la tension, on peut diminuer l intensité, donc moins d effet Joule qui varie avec le carré de l intensité A 400 kv I max = 3 k A (plus grand l hiver) ; 33 m à 60 kv I max = 1 ka 27/01/04 Effets biologiques et risques de l'électricité et des ondes hertziennes 18

19 Champ électrique E 0 = 4 à 6 kv/m à l intérieur du corps E 0,5 mv/m (tête) ; 20 mv/m (pieds) Diminue de 10 à 100 fois à l intérieur du bâtiment Champ magnétique B varie (courant alternatif) courants induits dans toute structure conductrice comme le corps humain Très difficile à atténuer. Sous un conducteur, B µt, à 20 m B 5 10 µt A comparer à B 0 (composante horizontale du champ magnétique terrestre) B 0 = 50 µt Ouvre boîte électrique = 5 µt à 0,5 ; perceuse = 80 µt à 3 cm ; sèche cheveux = 5 à 1000 µt 27/01/04 Effets biologiques et risques de l'électricité et des ondes hertziennes 19

20 EFFETS BIOLOGIQUES (?) ma/m 2 < 10 : rien ou mineurs : magnétophosphènes : SNC > 1000 : ES, FV Expérimentation Altération ADN ARNm, selon certains : 0,5 à 3,5 µt Modification du passage transmembranaire de Ca ++ avec «effet fenêtre» Diminution de production de mélatonine (hormone épiphysaire peut-être oncostatique) Epidémiologie : Rien de probant Cancer? (OMS87) [électricité HT va souvent avec pollution] A part : problème avec stimulateurs cardiaques. 27/01/04 Effets biologiques et risques de l'électricité et des ondes hertziennes 20

21 Ondes hertziennes : téléphones portables Ordre de grandeur des énergies de liaison ou de cohésion et de l énergie des ondes Liaison nucléons = MeV Liaison électrons = kev Liaison covalentes = ev Van der Wals = 0,1 ev Energie de rotation = mev Ondes TV, FM = µev Lignes 50 Hz = ev Four µondes = 10 µev Téléphone portable = 4 µev 27/01/04 Effets biologiques et risques de l'électricité et des ondes hertziennes 21

22 Cas du téléphone portable Puissance transférée à la tête 100 mw. En négligeant la circulation du sang, l augmentation de température cérébrale serait de 1 K en 33 minutes d utilisation. A comparer avec le métabolisme de base : 100 W. Etudes animales : une étude positive montrant une augmentation des lymphomes chez la souris prédisposée. Dangers réels Stimulateurs cardiaques et dispositifs médicaux. Conduite automobile. 27/01/04 Effets biologiques et risques de l'électricité et des ondes hertziennes 22

Dr Geoffroy LALLEMANT Emilien JOUANNO Alexandre ROUSSELLE

Dr Geoffroy LALLEMANT Emilien JOUANNO Alexandre ROUSSELLE Dr Geoffroy LALLEMANT Emilien JOUANNO Alexandre ROUSSELLE Définitions Electrisation : Différentes manifestations physiopathologiques dues au passage du courant électrique à travers le corps Electrocution

Plus en détail

Appel au secours. Gestes de secours Chapitre 5. Comment appeler l hélicoptère! Ce qu il faut faire

Appel au secours. Gestes de secours Chapitre 5. Comment appeler l hélicoptère! Ce qu il faut faire Gestes de secours Chapitre 5 Appel au secours Comment appeler l hélicoptère! Ce qu il faut faire Ce qu il ne faut pas faire Utiliser les signes conventionnels Choisir un endroit dégagé pour être repéré.

Plus en détail

ÉLECTRISATION, ÉLECTROCUTION ET FOUDROIEMENT

ÉLECTRISATION, ÉLECTROCUTION ET FOUDROIEMENT ÉLECTRISATION, ÉLECTROCUTION ET FOUDROIEMENT Marc Bertin-Maghit Centre des Brûlés, Hôpital Édouard Herriot Hospices Civils de Lyon Journée de formation en réanimation et urgences vitales S.R.L.F. Paris,

Plus en détail

Réanimation cardio-pulmonaire (RCP)

Réanimation cardio-pulmonaire (RCP) Réanimation cardio-pulmonaire (RCP) Chacun peut être confronté à une personne en arrêt cardio-respiratoire (ACR). Cela peut survenir lors de la pratique d un sport mais également sur la voie publique ou

Plus en détail

La chaîne de survie résume les étapes qui conditionnent la survie à l arrêt cardio-respiratoire

La chaîne de survie résume les étapes qui conditionnent la survie à l arrêt cardio-respiratoire Grâce au don du Rotary Club de Pont sur Yonne (http://www.rotary-pont-sur-yonne.com/), la commune dispose d un défibrillateur entièrement automatisé (DEA), en libre accès au magasin petit casino VIVAL,

Plus en détail

Table ronde du 26 mars 2009

Table ronde du 26 mars 2009 La défibrillation Table ronde du 26 mars 2009 1 La défibrillation Généralités Le rythme cardiaque régulier ou rythme sinusal : le cœur se contracte et se relâche de façon régulière pour assurer un flux

Plus en détail

LABORATOIRES DE PHYSIQUE Sécurité électrique

LABORATOIRES DE PHYSIQUE Sécurité électrique LABORATOIRES DE PHYSIQUE Sécurité électrique A. Connaissance du risque électrique Le courant peut agir alors sur le corps de trois façons différentes : Par blocage des muscles, que ce soient ceux des membres

Plus en détail

LES ACCIDENTS DUS A L ELECTRICITE. Comité pédagogique SAP SDIS 43

LES ACCIDENTS DUS A L ELECTRICITE. Comité pédagogique SAP SDIS 43 LES ACCIDENTS DUS A L ELECTRICITE Comité pédagogique SAP SDIS 43 DEFINITIONS Electrisation: manifestations physiopathologiques liées au passage du courant dans l organisme Electrocution: décès par électrisation

Plus en détail

Fiche d utilisation des outils de détection des ondes électromagnétiques

Fiche d utilisation des outils de détection des ondes électromagnétiques Notre corps est électrique et l exposition à certaines ondes électromagnétiques sur certaines fourchettes de fréquences nous pose problème. Les ondes concernées sont : Les basses fréquences autour de 50

Plus en détail

Quizz n 6 sur les risques électriques

Quizz n 6 sur les risques électriques Quizz n 6 sur les risques électriques Chaque année, en France, de nombreux enfants sont victimes d électrisation. Comme le corps est composé à 70% d eau, il est conducteur d électricité. Si les prises

Plus en détail

REANIMATION CARDIO-PULMONAIRE. Symposium Respiratoire d Aquitaine 2015 Mme Brethes IADE - Formateur Protection Civile

REANIMATION CARDIO-PULMONAIRE. Symposium Respiratoire d Aquitaine 2015 Mme Brethes IADE - Formateur Protection Civile REANIMATION CARDIO-PULMONAIRE Symposium Respiratoire d Aquitaine 2015 Mme Brethes IADE - Formateur Protection Civile 1 ARRÊT CARDIO-RESPIRATOIRE L arrêt cardiaque peut être d origine cardiaque ou secondaire

Plus en détail

cardio-pulmonaire (RCP) est réalisée dans les plus brefs délais. La RCP permettra : De suppléer la respiration défaillante par une ventilation

cardio-pulmonaire (RCP) est réalisée dans les plus brefs délais. La RCP permettra : De suppléer la respiration défaillante par une ventilation L ARRÊT CARDIAQUE 2. LES SIGNES D UN ARRÊT CARDIAQUE La survenue d un arrêt cardiaque (AC) se traduit par : Une perte de connaissance de la victime, parfois accompagnée au tout début de convulsions ; L

Plus en détail

L ARRÊT CARDIAQUE. Le sauveteur doit permettre la réalisation d une série d actions pour augmenter les chances de survie de la victime :

L ARRÊT CARDIAQUE. Le sauveteur doit permettre la réalisation d une série d actions pour augmenter les chances de survie de la victime : Définition - Signes L ARRÊT CARDIAQUE Une personne est en arrêt cardiaque lorsque son cœur ne fonctionne plus ou fonctionne d une façon anarchique, ne permettant plus d assurer l oxygénation du cerveau.

Plus en détail

Se protéger et protéger la victime «PROTEGER-ALERTER-SECOURIR» Prévenir

Se protéger et protéger la victime «PROTEGER-ALERTER-SECOURIR» Prévenir Mercredi 17 avril 2013 remise à niveau PSC1 Céline Stern instructrice secourisme Céline Sourimant CPC EPS Interieur.gouv.fr => référentiel PSC1 Se protéger et protéger la victime «PROTEGER-ALERTER-SECOURIR»

Plus en détail

État de l installation intérieure d ÉlectricitÉ

État de l installation intérieure d ÉlectricitÉ 1.1.1. Courant continu La théorie La tension aux bornes du générateur ne varie pas avec le temps et ainsi, l intensité dans le circuit ne varie pas en fonction du temps. Association de générateurs en courant

Plus en détail

Fiche EN 10 : ARRÊT CARDIAQUE

Fiche EN 10 : ARRÊT CARDIAQUE Fiche EN 10 : ARRÊT CARDIAQUE I. : Une perte de connaissance de la victime, parfois accompagnée au tout début de convulsions espiration rine ne se soulèvent. «gasps» doit être considérée comme un arrêt

Plus en détail

Fibrillation & défibrillation cardiaques

Fibrillation & défibrillation cardiaques Fibrillation & défibrillation cardiaques Le coeur, un circuit électrique Le cœur est un muscle qui se contracte selon un rythme régulier, d environ 60 à 100 battements par minute. Chaque battement est

Plus en détail

LA PERTE DE CONSCIENCE

LA PERTE DE CONSCIENCE CES QUELQUES NOTIONS PEUVENT SAUVER DES VIES. PENSEZ Y SV D URGENCES Pompiers et service médical urgent : 100 Police : 101 L'HEMORRAGIE Comment reconnaître une hémorragie? Le sang s'écoule abondamment

Plus en détail

Janvier 2011. Département Formation

Janvier 2011. Département Formation Janvier 2011 Département Formation PLAN D INTERVENTION SST 2 PREVENIR Face à une situation de travail, le SST doit être capable de : Repérer des dangers, des situations dangereuses, des risques. Identifier

Plus en détail

Noyade. Rémy HELLER MF2

Noyade. Rémy HELLER MF2 Noyade Rémy HELLER MF2 12 février 2014 Plan Définition Mécanismes Classification CAT Prévention Définition La noyade est une asphyxie aiguë consécutive à l irruption de liquide dans l arbre respiratoire

Plus en détail

Cerceau d exercice lesté

Cerceau d exercice lesté Cerceau d exercice lesté Inclut 8 exercices: p.2 Flexion latérale debout p.2 La Brasse debout p.3 Torsion de la colonne p.3 La Brasse à genoux p.3 Étirement des fléchisseurs des hanches p.4 Circuit équilibre

Plus en détail

LA DEFIBRILLATION AUTOMATISEE EXTERNE

LA DEFIBRILLATION AUTOMATISEE EXTERNE LA DEFIBRILLATION AUTOMATISEE EXTERNE Attestation de Formation aux Gestes et Soins d Urgence CESU 73 cesu 73 1 Sommaire historique et législation la chaîne de survie le défibrillateur semi automatique

Plus en détail

FRANCHE-COMTE DEFIBRILLATEURS Le défibrillateur, un investissement pour la vie

FRANCHE-COMTE DEFIBRILLATEURS Le défibrillateur, un investissement pour la vie FRANCHE-COMTE DEFIBRILLATEURS Le défibrillateur, un investissement pour la vie Défibrillateur Samaritan Pad 300 P FRANCHE-COMTE DEFIBRILLATEURS 31 rue de Bavans 25113 Sainte-Marie Tél : 09.81 92 73 50

Plus en détail

«Premiers gestes» Formation de base pour les enseignants

«Premiers gestes» Formation de base pour les enseignants «Premiers gestes» Formation de base pour les enseignants (extrait d «Apprendre à porter secours» MEN 2006, disponible sur http://eduscol.education.fr/d0118) Objectifs de la formation Démarche générale

Plus en détail

LA VICTIME EST INCONSCIENTE ET NE RESPIRE PAS

LA VICTIME EST INCONSCIENTE ET NE RESPIRE PAS LA VICTIME EST INCONSCIENTE ET NE RESPIRE PAS Mettre en œuvre une réanimation cardio-pulmonaire (R.C.P.) et réaliser une défibrillation pour une victime qui ne respire pas. OBSERVER / PROTEGER / SAIGNEMENT?

Plus en détail

Fondation des maladies du cœur du Canada. Soins immédiats en réanimation (SIR) pour les dispensateurs de soins de santé. Examen écrit intérimaire

Fondation des maladies du cœur du Canada. Soins immédiats en réanimation (SIR) pour les dispensateurs de soins de santé. Examen écrit intérimaire SUC Fondation des maladies du cœur du Canada. Soins immédiats en réanimation (SIR) pour les dispensateurs de soins de santé Examen écrit intérimaire Version A Novembre 2010 Cours de SIR à l intention des

Plus en détail

Mort Subite du Sportif

Mort Subite du Sportif Mort Subite du Sportif 3 minutes et un défibrillateur pour sauver une vie Dr Olivier CAPEL-SAMU de Lyon Médecine d Urgence Médecine du Sport et de la Plongée Médecin du LOU Rugby 11 janvier 2009, fédérale

Plus en détail

ELECTRICITE. Introduction

ELECTRICITE. Introduction Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) Introduction ELECTRICITE L'utilisation de l'énergie électrique est devenue tellement courante que nul ne saurait

Plus en détail

Coussin de massage Shiatsu

Coussin de massage Shiatsu Coussin de massage Shiatsu Appareil et éléments de commande Têtes de massage doubles tridimensionnelles _ Revêtement amovible _ Commutateur 0 Appareil éteint I Massage allumé II Massage et chauffage allumés

Plus en détail

Arrêt cardiaque. Les Chevaliers du Coeur. rea app. www.osez-sauver.be. Osez Sauver est une initiative de la Ligue Cardiologique Belge

Arrêt cardiaque. Les Chevaliers du Coeur. rea app. www.osez-sauver.be. Osez Sauver est une initiative de la Ligue Cardiologique Belge Arrêt cardiaque rea app Actions Coeur Les Chevaliers du Coeur Osez Sauver est une initiative de la Ligue Cardiologique Belge www.osez-sauver.be 4 victimes sur 5 qui survivent à un arrêt cardiaque ont bénéficié

Plus en détail

Pour toute information concernant les maladies cardiovasculaires :

Pour toute information concernant les maladies cardiovasculaires : Pour toute information concernant les maladies cardiovasculaires : Ligue Cardiologique Belge Plate-forme d informations et d échanges autour des maladies cardiovasculaires en Belgique au service des patients.

Plus en détail

SeSa. Dossier de présentation. Formations reconnues par l ADEPS et la Fédération Wallonie Bruxelles. S e S a a s b l

SeSa. Dossier de présentation. Formations reconnues par l ADEPS et la Fédération Wallonie Bruxelles. S e S a a s b l Dossier de présentation SeSa S e S a a s b l Formations reconnues par l ADEPS et la Fédération Wallonie Bruxelles. C h a u s s é e R o m a i n e, 2 8 7 0 8 0, N o i r c h a i n 0 4 9 3 / 1 9. 95. 16 w

Plus en détail

DANGERS DE L ÉLECTRICITÉ

DANGERS DE L ÉLECTRICITÉ DANGERS DE L ÉLECTRICITÉ 1 Introduction...2 2 Risques électriques...3 2.1 Pour les personnes...3 2.2 Pour les équipements...3 3 Liens entre les risques et les paramètres électriques...3 3.1 Tension...3

Plus en détail

La Défibrillation Automatisée Externe HOPITAL SOULTZ-ENSISHEIM

La Défibrillation Automatisée Externe HOPITAL SOULTZ-ENSISHEIM La Défibrillation Automatisée Externe HOPITAL SOULTZ-ENSISHEIM 2009 1. La Défibrillation Automatisée Externe 1. 1. Définition : Défibrillation automatisée consiste à faire traverser le cœur en arrêt circulatoire

Plus en détail

10 minutes suffisent pour redonner vie à votre entreprise

10 minutes suffisent pour redonner vie à votre entreprise 10 minutes suffisent pour redonner vie à votre entreprise Premiers secours dans les entreprises «Obligations et solutions» par les Docteurs Roch Ogier et Frédéric Lador Êtesvous bien préparé? Saviezvous

Plus en détail

Electricité, Dangers, et

Electricité, Dangers, et Electricité, Dangers, et sécurité é Plan du chapitre 1. Structure des réseaux 2. Les risques électriques 3. Les textes t réglementaires 4. Protections préventives en TBT et BT 2 Plan du chapitre 1. Structure

Plus en détail

Le système nerveux et ses atteintes. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados

Le système nerveux et ses atteintes. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados Le système nerveux et ses atteintes Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados Objectifs : A la fin de la séquence, vous serez capable de : décrire le système nerveux d expliquer son fonctionnement

Plus en détail

RIFA-Plongée Capacité N 6

RIFA-Plongée Capacité N 6 RIFA-Plongée Capacité N 6 Mise en œuvre des techniques adaptées à l état de la victime Réactions et Intervention Face à l Accident de Plongée Mise en œuvre des techniques adaptées à l état de la victime

Plus en détail

MANUEL DE PREMIERS SECOURS

MANUEL DE PREMIERS SECOURS MANUEL DE PREMIERS SECOURS PRÉAMBULE Ce manuel est destiné aux guides et accompagnateurs qui peuvent rencontrer, dans le cadre de leur activité professionnelle, des situations d'urgence. Il ne se substitue

Plus en détail

Le Défibrillateur semi-automatique ou D.S.A. Décembre 2006-SAMU 76B

Le Défibrillateur semi-automatique ou D.S.A. Décembre 2006-SAMU 76B Le Défibrillateur semi-automatique ou D.S.A. 1 La mort subite Affections cardio-vasculaires : 1ere cause de mortalité en France (32% des décès) Problème de santé publique «c est une mort non prévisible

Plus en détail

Câblage électrique Préparation des 4 TP «Câblage» de l UE «Electricité» 1- Le risque électrique 2- Appareillage 3- Schémas électriques Câblage

Câblage électrique Préparation des 4 TP «Câblage» de l UE «Electricité» 1- Le risque électrique 2- Appareillage 3- Schémas électriques Câblage Câblage électrique Préparation des 4 TP «Câblage» de l UE «Electricité» 1- Le risque électrique 2- Appareillage 3- Schémas électriques Câblage 1 Câblage électrique 1- Le risque électrique Risque électrique

Plus en détail

3 Charges électriques

3 Charges électriques 3 Charges électriques 3.1 Electrisation par frottement Expérience : Frottons un bâton d ébonite avec un morceau de peau de chat. Approchonsle de petits bouts de papier. On observe que les bouts de papier

Plus en détail

ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS NOTE D INFORMATION n 25

ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS NOTE D INFORMATION n 25 ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS NOTE D INFORMATION n 25 HYGIENE ET SÉCURITÉ DÉCEMBRE 2002 Robin EMERIT Technicien en équipements électrique et énergie Tel : 02 38 79 46 74 Francis MINIER Inspecteur d Hygiène

Plus en détail

ANNEXE F : SÉCURITÉ - GESTION DU LABORATOIRE

ANNEXE F : SÉCURITÉ - GESTION DU LABORATOIRE ANNEXE F ANNEXE F : SÉCURITÉ - GESTION DU LABORATOIRE 1. Quelques recommandations pour les enseignants 2. L enseignant de sciences physiques et la sécurité électrique 3. Risques électriques 4. VADE MECUM

Plus en détail

La technique en 7 étapes. Déroulement du mouvement. ASTA Association Suisse de Tir à l Arc. Conseil des entraîneurs

La technique en 7 étapes. Déroulement du mouvement. ASTA Association Suisse de Tir à l Arc. Conseil des entraîneurs Déroulement du mouvement 1. Position Position des pieds Jambes Hanches Buste Tête 2. Bras d arc Main d arc Point de pression Coude Bras de l arc Epaule 3. Bras de corde Prise de corde Position des doigts

Plus en détail

COEUR ET ACTIVITES PHYSIQUES SAVOIR UTILISER UN DEFIBRILLATEUR AUTOMATIQUE EXTERNE (D A E)

COEUR ET ACTIVITES PHYSIQUES SAVOIR UTILISER UN DEFIBRILLATEUR AUTOMATIQUE EXTERNE (D A E) SAVOIR UTILISER UN DEFIBRILLATEUR AUTOMATIQUE EXTERNE (D A E) PLAN PROPOSE LES GESTES DE PREMIERS SECOURS L'UTILISATION DU DEFIBRILLATEUR AUTOMATIQUE EXTERNE ( SAVOIR UTILISER UN DEFIBRILLATEUR AUTOMATIQUE

Plus en détail

RELAIS STATIQUE. Tension commutée

RELAIS STATIQUE. Tension commutée RELAIS STATIQUE Nouveau Relais Statique Monophasé de forme compacte et économique Coût réduit pour une construction modulaire Modèles disponibles de 15 à 45 A Modèles de faible encombrement, avec une épaisseur

Plus en détail

o Anxiété o Dépression o Trouble de stress post-traumatique (TSPT) o Autre

o Anxiété o Dépression o Trouble de stress post-traumatique (TSPT) o Autre Page 1 Garantie Responsabilité civile - Lésions corporelles de l assurance automobile - Étude des dossiers de demande d indemnisation fermés en Ontario Descriptions des blessures Élaborées à partir des

Plus en détail

EXERCICES PHYSIQUES EXERCICES DES ÉVALUATIONS DU NIVEAU DE LA CONDITION PHYSIQUE

EXERCICES PHYSIQUES EXERCICES DES ÉVALUATIONS DU NIVEAU DE LA CONDITION PHYSIQUE EXERCICES DES ÉVALUATIONS DU NIVEAU DE LA CONDITION PHYSIQUE EXTENSION DES BRAS o En appui ventral, mains au sol sous les épaules, doigts pointés vers l avant, dos droit et tête alignée avec la colonne

Plus en détail

1 Schéma d organisation du réseau électrique en France

1 Schéma d organisation du réseau électrique en France Nom.. Prénom.. Les réseaux Haute Tension et la distribution HT - BT Date : 1 Schéma d organisation du réseau électrique en France Production (Postes d interconnexion) Transport (Postes sources) Distribution

Plus en détail

D. A. E. Défibrillateur Automatisé Externe. Med-Cdt Yann Coulon 1

D. A. E. Défibrillateur Automatisé Externe. Med-Cdt Yann Coulon 1 D. A. E Défibrillateur Automatisé Externe Med-Cdt Yann Coulon 1 DSA : Défibrillateur Semi Automatique DEA : Défibrillateur Entièrement Automatique Med-Cdt Yann Coulon 2 Décret 98-239 du 27 Mars 1998 :

Plus en détail

Lecture préparatoire du cours de DEA

Lecture préparatoire du cours de DEA www.activecanadian.com ACTIVE Lecture préparatoire du cours de DEA Active Canadian vous souhaite la bienvenue à la formation de gestion d urgence des arrêts cardiaque. Pendant ce cours vous allez pratiquer

Plus en détail

Manuel d utilisation du Défibrillateur automatisé externe (DAE)

Manuel d utilisation du Défibrillateur automatisé externe (DAE) Manuel d utilisation du Défibrillateur automatisé externe (DAE) IMPORTANT Lisez attentivement et intégralement le présent manuel d utilisation avant d utiliser l appareil pour la première fois. Les informations

Plus en détail

Réanimation Cardio-pulmonaire Recommandations ERC 2010 ALS. Blaise Degueldre

Réanimation Cardio-pulmonaire Recommandations ERC 2010 ALS. Blaise Degueldre Réanimation Cardio-pulmonaire Recommandations ERC 2010 ALS Blaise Degueldre Objectifs du cours Le participant sera capable de : Effectuer une reconnaissance précoce et un appel à l aide, De réaliser une

Plus en détail

Vélo ergomètre. acti vdis pens.ch EN GÉNÉRAL. Variables de charge Rythme lent à modéré. Activité d endurance. 10 à 20 minutes

Vélo ergomètre. acti vdis pens.ch EN GÉNÉRAL. Variables de charge Rythme lent à modéré. Activité d endurance. 10 à 20 minutes 3 Vélo ergomètre Variables de charge Intensité Rythme lent à modéré Activité d endurance Durée 10 à 20 minutes Pas de pause Possible 3 à 4 fois par semaine EN GÉNÉRAL 3 10 à 20 minutes de vélo à vitesse

Plus en détail

Fiche EN 10 : ARRÊT CARDIAQUE Il s agit de l urgence absolue

Fiche EN 10 : ARRÊT CARDIAQUE Il s agit de l urgence absolue Fiche EN 10 : ARRÊT CARDIAQUE Il s agit de l urgence absolue I. LES SIGNES D UN ARRÊT CARDIAQUE La survenue d un arrêt cardiaque (AC) se traduit par : Une perte de connaissance de la victime, parfois accompagnée

Plus en détail

ARRET CARDIAQUE : 1 VIE = 3 GESTES

ARRET CARDIAQUE : 1 VIE = 3 GESTES ARRET CARDIAQUE : 1 VIE = 3 GESTES 23 JUIN 2010 AURILLAC CANTAL A L ISSU DE CETTE FORMATION VOUS SEREZ CAPABLE DE PRENDRE EN CHARGE UNE PATIENT EN ARRET CARDIO- RESPIRATOIRE L arrêt cardiaque, aujourd

Plus en détail

MESURES DES RAYONNEMENTS ELECTROMAGNETIQUES -

MESURES DES RAYONNEMENTS ELECTROMAGNETIQUES - MESURES DES RAYONNEMENTS ELECTROMAGNETIQUES - W. Pirard, ir Institut Scientifique de Service Public (ISSeP) - Premier speed-dating environnemental CSC Bouge, 14 novembre 2011 1 SOMMAIRE Rappel de notions

Plus en détail

Le défibrillateur. Dr Hamdi BOUBAKER

Le défibrillateur. Dr Hamdi BOUBAKER Le défibrillateur Dr Hamdi BOUBAKER Défibrillation ou Choc électrique externe le défibrillation: geste consistant à faire passer volontairement et brièvement un courant électrique dans le cœur en cas des

Plus en détail

PSC1. Nom : Année : Prénom : 8 thèmes :

PSC1. Nom : Année : Prénom : 8 thèmes : PSC1 Nom : Année : Prénom : Classe : 8 thèmes : 1 Protection des populations 2 Message d'alerte 3 Obstruction des Voies aériennes 4 Hémorragies externes 5 Atteinte de la peau et des muqueuses 6 Traumatisme

Plus en détail

TECHNIQUES DE LA HAUTE TENSION

TECHNIQUES DE LA HAUTE TENSION TECHNQES DE LA HATE TENSON SOMMARE : Chapitre : Généralités sur la haute tension Chapitre : Phénomènes d ionisation dans les gaz Chapitre : Claquage des isolants gazeux Chapitre V : Décharge couronne Chapitre

Plus en détail

BLS AED-SRC COMPLET Basic Life Support Automated External Defibrillation

BLS AED-SRC COMPLET Basic Life Support Automated External Defibrillation BLS AED-SRC COMPLET Basic Life Support Automated External Defibrillation Swiss Resuscitation Council 2010 tous droit réservé «Le Défibrillateur» Swiss Resuscitation Council 2010 tous droit réservé Compétences

Plus en détail

Premières minutes Premiers secours

Premières minutes Premiers secours Premières minutes Premiers secours LA CHAÎNE DE SAUVETAGE Non professionnels Mesures de secours immédiates Donner l'alarme Premiers secours Premiers soins. Transport Hôpital Soins hospitaliers Ambulance

Plus en détail

Déficience motrice. Mon élève :...

Déficience motrice. Mon élève :... Déficience motrice Mon élève :.. Les caractéristiques des déficiences motrices Informations extraites du guide Handiscol «Guide pour les enseignants qui accueillent un élève présentant une déficience motrice»

Plus en détail

Champ magnétique ELF :

Champ magnétique ELF : Champ magnétique ELF : Effets biologiques et sanitaires Docteur Martine Souques Service des Études Médicales d EDF Vice-présidente de la section RNI de la SFRP Plan Quelques valeurs de champ Perception

Plus en détail

DEMONSTRATION DE FONCTIONNEMENT DU DÉFIBRILLATEUR

DEMONSTRATION DE FONCTIONNEMENT DU DÉFIBRILLATEUR DEMONSTRATION DE FONCTIONNEMENT DU DÉFIBRILLATEUR H e a r t S t a r t ( Philips ) Démonstration réalisée par les Docteurs Alain LIAGRE & Thierry LEDANT Membres du Conseil Syndical DOMAINE DE SAINT PIERRE

Plus en détail

OXYGENOTHERAPIE / DEFIBRILLATION PROGRAMME DU COURS

OXYGENOTHERAPIE / DEFIBRILLATION PROGRAMME DU COURS OXYGENOTHERAPIE / DEFIBRILLATION PROGRAMME DU COURS Préambule: rôle du secouriste niveau 2 Les détresses respiratoires 1-1- Rôle de la ventilation 1-2- Anatomie 1-3- Principales causes des détresses respiratoires

Plus en détail

Electricité. Prévention des risques: Travailler en sécurité, cela me concerne! Infos pratiques sur l assurance-accidents. page 1.

Electricité. Prévention des risques: Travailler en sécurité, cela me concerne! Infos pratiques sur l assurance-accidents. page 1. Prévention des risques: Electricité Travailler en sécurité, cela me concerne! Infos pratiques sur l assurance-accidents Page: 1 page 1 1 Un accident est vite arrivé C est arrivé à l un de mes collègues:

Plus en détail

NE LUI TOURNEZ PAS LE DOS. Exercices pratiques pour diminuer le mal de dos OS ET ARTICULATIONS

NE LUI TOURNEZ PAS LE DOS. Exercices pratiques pour diminuer le mal de dos OS ET ARTICULATIONS NE LUI TOURNEZ PAS LE DOS Exercices pratiques pour diminuer le mal de dos OS ET ARTICULATIONS Le mal de dos s améliore en bougeant Ce que vous devez savoir En général, le mal de dos n est pas causé par

Plus en détail

06/2015. 06/2015, Amo/Ba 1/6

06/2015. 06/2015, Amo/Ba 1/6 06/2015 Courants de court-circuit, temps de coupure, énergie passante, risque de blessures: Quelle est l importance du temps de coupure? Nous connaissons les temps de coupure de 0,3 / 0,4 / 5 et 120 secondes

Plus en détail

LE RISQUE ELECTRIQUE. Effet du courant sur le corps humain: électrisation, électrocution, brûlure

LE RISQUE ELECTRIQUE. Effet du courant sur le corps humain: électrisation, électrocution, brûlure LE RISQUE ELECTRIQUE Effet du courant sur le corps humain: électrisation, électrocution, brûlure Effet du courant sur le corps humain: électrisation, électrocution, brûlure L électrisation,l électrocution

Plus en détail

Phase, neutre, masse, terre Le vocabulaire de l électricité

Phase, neutre, masse, terre Le vocabulaire de l électricité S. Bourdreux Sciences Physiques au lycée Phase, neutre, masse, terre Le vocabulaire de l électricité L installation domestique Presque tous les particuliers sont alimentés en «230V 50Hz monophasé». Dans

Plus en détail

ASPHYXIE PAR CORPS ÉTRANGER. larynx. La gravité du tableau clinique sera directement fonction de l'importance de l'obstruction : totale ou partielle.

ASPHYXIE PAR CORPS ÉTRANGER. larynx. La gravité du tableau clinique sera directement fonction de l'importance de l'obstruction : totale ou partielle. PS2 ASPHYXIE PAR CORPS ÉTRANGER L'obstruction des voies respiratoires par un corps étranger est une urgence vitale. Plus d'une centaine de décès sont imputés chaque année à une asphyxie consécutive à une

Plus en détail

Conduite à tenir face à une brûlure1

Conduite à tenir face à une brûlure1 Conduite à tenir face à une brûlure1 Les brûlures peuvent être causées par : des liquides des vapeurs des objets chauds (ou très froids) du soleil des frottements des courants électriques des produits

Plus en détail

DEA, 3 lettres encore trop méconnues

DEA, 3 lettres encore trop méconnues DEA, 3 lettres encore trop méconnues Trois lettres de l alphabet peu connues des professionnels de la santé. Trois lettres qui peuvent sauver la vie. D.E.A: Défibrillateur externe automatisé. Malheureusement

Plus en détail

CONSIGNES DE SECURITE

CONSIGNES DE SECURITE Vous venez d acquérir un produit de la marque Essentiel b et nous vous en remercions. BOULANGER apporte un soin tout particulier à ses produits au niveau de leur design, de leur ergonomie et de leur simplicité

Plus en détail

Rythmologie cardiaque : comment explorer puis traiter? Pierre Mélon Service de Cardiologie CHU de Liège

Rythmologie cardiaque : comment explorer puis traiter? Pierre Mélon Service de Cardiologie CHU de Liège Rythmologie cardiaque : comment explorer puis traiter? Pierre Mélon Service de Cardiologie CHU de Liège Définition Une arythmie est définie comme une anomalie de fréquence, une irrégularité de rythme ou

Plus en détail

L énergie électrique et ses dangers

L énergie électrique et ses dangers Section : S Option : Sciences de l ingénieur Discipline : Génie Électrique L énergie électrique et ses dangers Domaine d application : Contrôle de l énergie Type de document : Cours Classe : Première Date

Plus en détail

BT 12 TESTEUR DE BATTERIE EN PUISSANCE Pour batterie 12V de type automobile

BT 12 TESTEUR DE BATTERIE EN PUISSANCE Pour batterie 12V de type automobile BT 12 TESTEUR DE BATTERIE EN PUISSANCE Pour batterie 12V de type automobile Référence : 6588 PERMET ÉGALEMENT DE TESTER LE CIRCUIT DE CHARGE DU VÉHICULE CONSIGNES DE SÉCURITÉ LES BATTERIES DE TYPE AUTOMOBILE

Plus en détail

Direction Générale de la Santé DOCUMENT FORMATEUR. Prévention et Secours Civiques niveau 1 (PSC 1)

Direction Générale de la Santé DOCUMENT FORMATEUR. Prévention et Secours Civiques niveau 1 (PSC 1) DOCUMENT FORMATEUR Prévention et Secours Civiques niveau 1 (PSC 1) Pédagogie Appliquée aux Emplois de Formateur en Prévention et Secours Civiques (PAE PSC) Référentiel interne de formation et de certification

Plus en détail

Arrêt cardiaque Les 3 gestes qui sauvent

Arrêt cardiaque Les 3 gestes qui sauvent Arrêt cardiaque Les 3 gestes qui sauvent Professeur Pierre CARLI D.A.R. et SAMU Hôpital Necker Paris, France 1 AC et mort subite Le sujet s effondre brutalement (éventuellement convulse ) Interruption

Plus en détail

Claquettes Massantes Electrostimulantes. Manuel d utilisation

Claquettes Massantes Electrostimulantes. Manuel d utilisation Claquettes Massantes Electrostimulantes Manuel d utilisation Manuel d instruction Merci d utiliser la claquette massante 2-en-1. Pour vous permettre de faire fonctionner correctement ce produit, veuillez

Plus en détail

LA CANICULE EFFETS SUR LA SANTE EN MILIEU PROFESSIONNEL

LA CANICULE EFFETS SUR LA SANTE EN MILIEU PROFESSIONNEL LA CANICULE EFFETS SUR LA SANTE EN MILIEU PROFESSIONNEL A la suite du phénomène caniculaire durant l été 2003, le gouvernement a décidé la mise en place d un plan canicule afin d anticiper et gérer ces

Plus en détail

Se former. aux gestes qui sauvent. et apprendre à utiliser un défibrillateur

Se former. aux gestes qui sauvent. et apprendre à utiliser un défibrillateur Se former aux gestes qui sauvent et apprendre à utiliser un défibrillateur L'intervention dans les premières minutes, avant l'arrivée des secours, est capitale. Connaître les bons réflexes vous aide à

Plus en détail

Ecole Normale de l Enseignement Privé Concours d entrée interne Session novembre 2008 SCIENCES

Ecole Normale de l Enseignement Privé Concours d entrée interne Session novembre 2008 SCIENCES Ecole Normale de l Enseignement Privé Concours d entrée interne Session novembre 2008 SCIENCES Durée : 2 heures 30 Coefficient : 2 1 ère partie : Sciences physiques (15 points) I) En consultant les divers

Plus en détail

Prise en charge des troubles du rythme. Michaël Peyrol, Service de cardiologie, C.H.U. Nord, Pr Paganelli

Prise en charge des troubles du rythme. Michaël Peyrol, Service de cardiologie, C.H.U. Nord, Pr Paganelli Prise en charge des troubles du rythme Michaël Peyrol, Service de cardiologie, C.H.U. Nord, Pr Paganelli Cas clinique Patient âgé de 65 ans Infarctus du myocarde ancien, FeVG = 30 % Traitement médical

Plus en détail

PROTEGER SON DOS ex. Cliniques St Luc

PROTEGER SON DOS ex. Cliniques St Luc CONGRES UCL DE MEDECINE GENERALE 1 juin 2013 PROTEGER SON DOS ex. Cliniques St Luc Philippe Mahaudens, PhD Faculté des sciences de la motricité UCL Service de Médecine Physique et Réadaptation, Saint-Luc

Plus en détail

PREVENTION DES RISQUES ELECTRIQUES : RAPPELS

PREVENTION DES RISQUES ELECTRIQUES : RAPPELS PREVENTION DES RISQUES ELECTRIQUES : RAPPELS Terminale Bac Pro NOM : DATE : I-/ STATISTIQUES 1-/ Evolution des accidents d origine électrique Le nombre d accidents du travail d origine électrique est passé

Plus en détail

*********************************

********************************* NOM :... PRENOM :... Qualité :... ********************************* Présentation du contrôle des acquis pour la formation à l habilitation électrique de niveau ELECTRICIEN EXECUTANT B1V BASSE TENSION TEST

Plus en détail

PPRT Les principes généraux Les effets d un phénomène dangereux et leur incidence sur les structures

PPRT Les principes généraux Les effets d un phénomène dangereux et leur incidence sur les structures PPRT Les principes généraux Les effets d un phénomène dangereux et leur incidence sur les structures Journée PPRT - CNFPT Marseille - 19 juin 2014 INERIS Benjamin Le Roux Effets d un phénomène dangereux

Plus en détail

Prise en charge initiale des patients adultes atteints d accident vasculaire cérébral

Prise en charge initiale des patients adultes atteints d accident vasculaire cérébral RECOMMANDATIONS POUR LA PRATIQUE CLINIQUE Prise en charge initiale des patients adultes atteints d accident vasculaire cérébral - Aspects paramédicaux - Synthèse des recommandations JUIN 2002 Service des

Plus en détail

Bloc différentiel adaptable DX 3 TG Auto 40/63A (2P & 4P)

Bloc différentiel adaptable DX 3 TG Auto 40/63A (2P & 4P) 8705 LIMOGES Cedex Téléphone : 05 55 06 87 87 Télécopie : 05 55 06 88 88 Bloc différentiel adaptable DX 3 Référence(s) : 10 07 07,, 08 08,, 19 19,, 20 20,, 0, 505 05,, 506 5 06, 517 17,, 518 5 SOMMAIRE

Plus en détail

SENSIBILISATION AUX RISQUES ELECTRIQUES

SENSIBILISATION AUX RISQUES ELECTRIQUES SENSIBILISATION AUX RISQUES ELECTRIQUES L ACCIDENT DU TRAVAIL «Est considéré comme accident du travail, quelle qu en soit la cause, l accident survenu par le fait ou à l occasion du travail à toute personne

Plus en détail

Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif)

Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif) Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif) Contenu de la formation PSE1 LE SECOURISTE : 1 h 30 Indiquer le rôle et les responsabilités d un secouriste. Indiquer les connaissances

Plus en détail

Formation à l'utilisation du défibrillateur semi-automatique

Formation à l'utilisation du défibrillateur semi-automatique Formation à l'utilisation du défibrillateur semi-automatique Grilles d'évaluation Conformes au Guide national de référence GRILLE D'ÉVALUATION FORMATIVE DSA FE1 - RCP de base en équipe (sans DSA) Situation

Plus en détail

Le Tabac, Mon Cœur et la e-cigarette?

Le Tabac, Mon Cœur et la e-cigarette? Le Tabac, Mon Cœur et la e-cigarette? Pr Alain FURBER Chef de Service de Cardiologie CHU Angers Président régional de la Fédération Française de Cardiologie Les Facteurs de risque essentiels des Maladies

Plus en détail

AIDE MÉMOIRE SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL

AIDE MÉMOIRE SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL Les textes et pictogrammes sont extraits de l aide mémoire SST de l INRS AIDE MÉMOIRE SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL Cet aide-mémoire est téléchargeable sur notre site internet http://www.formenpreve-formations.fr/

Plus en détail

Préparation spécifique et évaluation de la condition physique

Préparation spécifique et évaluation de la condition physique Préparation spécifique et évaluation de la condition physique 1 Contenu de la présentation 1. 1. Entraînement nement sur «home-trainer» :: oui oui ou ou non? 2. 2. Évaluation de de la la condition physique

Plus en détail

ELECTRICIEN. 1. Explications. 1.1. Tâches effectuées par un électricien. 1.2. Les facteurs de risque électrique

ELECTRICIEN. 1. Explications. 1.1. Tâches effectuées par un électricien. 1.2. Les facteurs de risque électrique Prévention et Intérim 1. Explications 1.1. Tâches effectuées par un électricien L électricien est la personne qui installe, entretient, répare, protège, les installations électriques domestiques et industrielles.

Plus en détail

L ÉLECTROCUTION Intensité Durée Perception des effets 0,5 à 1 ma. Seuil de perception suivant l'état de la peau 8 ma

L ÉLECTROCUTION Intensité Durée Perception des effets 0,5 à 1 ma. Seuil de perception suivant l'état de la peau 8 ma TP THÈME LUMIÈRES ARTIFICIELLES 1STD2A CHAP.VI. INSTALLATION D ÉCLAIRAGE ÉLECTRIQUE SÉCURISÉE I. RISQUES D UNE ÉLECTROCUTION TP M 02 C PAGE 1 / 4 Courant Effets électriques 0,5 ma Seuil de perception -

Plus en détail