Au sommaire ce mois-ci :

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Au sommaire ce mois-ci :"

Transcription

1 La newsletter de Nicolas GOZZI-OSTAPTCHOUK site : 2 blogs : - Au sommaire ce mois-ci : Le dossier du mois : Les ondes Nouveau : la consultation téléphonique A propos de la grippe A Les ondes se répandent partout. Elles pénètrent nos cerveaux. Et maintenant, c'est prouvé : leur utilisation prolongée peut nuire gravement à la santé. Ordinateurs, télévisions, hi-fi, lampes halogènes, fours à micro-ondes... Sans le savoir, l'homme évolue dans un enchevêtrement d'ondes électromagnétiques créées par des millions de systèmes de communication. Avec le développement fulgurant des technologies sans fil, du téléphone portable au wi-fi, la portée de ces ondes s'est démultipliée. Aujourd'hui, on compte plus de deux milliards d'utilisateurs de cellulaires dans le monde, dont 40 millions en France, et rien ne semble arrêter le développement du wi-fi : l'an dernier, bornes ont été autorisées. Résultat? Nous baignons dans un brouillard électromagnétique toujours plus dense. Cet electrosmog, comme l'appellent les Anglo-Saxons, serait un milliard de fois plus puissant que les champs électromagnétiques naturels. Mais tout d'abord, qu'est-ce qu'une onde électromagnétique? Vous êtes-vous déjà amusé(e) à jeter des cailloux dans l'eau? On peut alors voir que la perturbation provoquée par l'impact sur la surface engendre une série de vagues, correspondant à la propagation de l'onde. Cette perturbation se déplace sans se déformer et sans emporter de matière avec elle : elle peut donc transporter de l'information. Les ondes sont caractérisées par leur longueur d'onde, exprimée en mètre (distance entre 2 sommets ou 2 creux de vagues) ou par leur fréquence (nombre d'oscillations en 1 seconde), exprimée en Hertz (Hz), ainsi que par leur amplitude (hauteur de la vague). Un champ électromagnétique (CEM) correspond au couplage d'un champ électrique avec un champ magnétique. Ce dernier n'apparaît que lorsque le courant circule. Plus l'intensité du courant est élevée et plus le champ magnétique et important. Les ondes électromagnétiques sont induites par la combinaison de deux perturbations (électrique et magnétique). Elles se déplacent à la vitesse de la lumière : km/seconde (3x10 8 m/s). Plus la fréquence est élevée et plus petite sera la longue d'onde. Fréquence d'applications Gamme exemples (*) 0 Hz Champs statiques Electricité statique Hz Extrêmement basses fréquences (ELF) Réseau électrique et électroménager 300 Hz 30 khz Fréquences intermédiaires Ecrans vidéo, chauffage par induction 20 khz à 300 GHz Radiofréquences (RF) Radiodiffusion, télédifusion, téléphone mobile, four à micro-ondes, radars, communications satellites 300 GHz à 385 THz Infrarouge Détecteurs antivol, télécommandes 385 THz à 750 THz Visible Soleil, lasers 750 THz à 3 PHz Ultraviolet Soleil, photothérapie 3 PHz à 30 PHz Rayons x Radiologie Au-delà Rayons gamma Physique nucléaire (*) Préfixes : k=kilo (10 3 ) M=Méga (10 6 ) G=Giga (10 9 ) T=Téra (10 12 ) P=Péta (10 15 )

2 Les champs les plus utilisés sont ceux ayant une fréquence de Hz, soit la fréquence de l'électricité domestique que nous utilisons en permanence. Les sources d'exposition principales sont nombreuses : lignes électriques, transformateurs, câbles souterrains, voies ferrées, éclairage public, installations électriques domestiques, Les champs de radiofréquence (qui incluent les champs d'hyperfréquence de 300MHz à 300 GHz) ont pour principale origine les antennes radio/téléphone, radars, téléphonie mobile, micro-ondes, Les ondes sont plus ou moins énergétiques : leur énergie est proportionnelle à leur amplitude. Ces énergies circulent par vague et pénètrent dans le corps, si elles rencontrent un être humain. Il en résulte un échauffement des cellules, sans conséquence à court terme puisque la chaleur induite est évacuée naturellement. Notre organisme est d'ailleurs habitué à chauffer naturellement au soleil ou après un effort... Les ondes électromagnétiques de très haute fréquence sont dites ionisantes (notamment les rayons X et Gamma). Les radiofréquences sont des rayonnements non ionisants (NIR). Elles peuvent cependant produire différents effets sur les systèmes biologiques, dont l'effet thermique. Quelle différence y a t-il entre un rayonnement ionisant et un rayonnement non ionisant? La longueur d'onde et la fréquence déterminent une autre caractéristique importante des champs électromagnétiques, à savoir que les ondes électromagnétiques sont transportées par des " particules" (ou "grains d'énergie") appelées quanta. Les quanta associés aux ondes de haute fréquence (ou de courte longueur d'onde) véhiculent davantage d'énergie que ceux qui sont associés aux ondes de basse fréquence (ou de grande longueur d'onde). Pour certains rayonnements électromagnétiques, le quantum d'énergie est tellement élevé que ces ondes sont capables de briser les liaisons intra- et intermoléculaires. Parmi les rayonnements qui composent le spectre électromagnétique, les rayons gamma émis par les substances radioactives, les rayons cosmiques et les rayons X possèdent cette propriété et sont appelés " rayonnements ionisants". Les rayonnements qui ne sont pas suffisamment énergétiques pour rompre les liaisons intramoléculaires sont dits " non ionisants". Les champs électromagnétiques d'origine humaine qui résultent, pour une part importante, de l'activité industrielle (électricité, hyperfréquences et radiofréquences) engendrent des rayonnements qui correspondent à la région du spectre électromagnétique où la fréquence est relativement basse, c'est-à-dire du côté des grandes longueurs d'onde et les quanta d'énergie qu'ils transportent sont incapables de provoquer la rupture des liaisons chimiques. Les champs électriques sont associés à la présence de charges positives ou négatives. Ils se manifestent d'ailleurs par la force qu'ils exercent sur les autres charges. L'intensité d'un champ électrique se mesure en volts par mètre (V/m). Tout fil électrique sous tension produit un champ électrique dans son voisinage. Ce champ existe même si aucun courant ne circule. Pour une distance donnée du fil, le champ est d'autant plus intense que la tension est plus élevée. C'est à proximité immédiate d'une charge électrique ou d'un conducteur sous tension que le champ électrique est le plus élevé et son intensité diminue rapidement avec la distance. Les conducteurs métalliques constituent un blindage efficace contre les champs électriques. Les matériaux de construction, les arbres, etc. confèrent également une certaine protection. Autrement dit, le champ électrique créé par les lignes de transport d'électricité situées à l'extérieur est réduit par la présence de murs, de bâtiments ou d'arbres. Lorsque ces lignes sont enterrées, le champ électrique en surface est à peine décelable. Les champs magnétiques sont provoqués par le déplacement de charges électriques. L'intensité d'un champ magnétique se mesure en ampères par mètre (A/m), toutefois dans la recherche et les applications techniques il est plus courant d'utiliser une autre grandeur liée à celle-ci, la densité de flux magnétique, qui s'exprime en teslas ou plus communément en microteslas (µt). Quelle différence y a-t-il entre un champ statique et un champ qui varie au cours du temps? Un champ statique reste constant au cours du temps. On appelle courant continu un courant qui ne se déplace que dans un seul sens. Dans un appareil alimenté par une pile ou une batterie, le courant va du générateur à l'appareil puis revient vers le générateur. Ce courant crée un champ magnétique statique. Le champ magnétique terrestre est aussi un champ statique. C'est également le cas de celui qui est créé par un barreau aimanté et dont on peut observer les lignes de force lorsqu'on répand de la limaille de fer tout autour. En revanche, un courant alternatif va créer un champ variable dans le temps. Un courant alternatif change de sens à intervalles réguliers. Dans la plupart des pays européens, ce changement de sens s'opère avec une fréquence de 50 Hertz, soit 50 cycles par seconde. De même, le champ magnétique engendré par ce courant oscille à raison de 50 cycles par seconde. En Amérique du Nord, la fréquence du courant électrique est de 60 Hz. Les champs électromagnétiques d'origine naturelle Bien que non perceptibles par l'œil humain, des champs électromagnétiques sont partout présents dans notre environnement. Ainsi, l'apparition en certains points de l'atmosphère de charges électriques sous l'influence d'orages donne naissance à un champ électrique. L'orientation de l'aiguille aimantée d'une boussole dans la direction nord-sud est due au champ magnétique terrestre qui est également utilisé comme aide à la navigation par les oiseaux et les poissons.

3 Les lignes à haute tension : Leurs champs relèvent des ELF. Au mois de juin 2005, les résultats de la plus vaste étude statistique sur le risque de leucémie chez l'enfant, associé à la proximité des lignes H.T., établissent nettement une corrélation entre distance des logements et fréquence des cas de leucémie. Ainsi, les enfants vivant à une distance entre 200 et 600 mètres d'une ligne H.T. auraient 23 % de risque supplémentaire d'être atteints de ce cancer. Pour ceux vivant à moins de 200 mètres, ce taux s'élèverait à 70 % par rapport aux enfants habitant dans un rayon de 600 mètres. Les experts estiment que la fréquence des leucémies double pour une exposition régulière supérieure à 0,4 µt (microtesla). Ceci peut s'avérer valable pour des personnes exposées fortement et régulièrement à ces champs ELF (conducteurs de trains, personnes travaillant près d'appareils électriques puissants, couturières...). On estime également que les cas de leucémies imputables aux rayonnements ELF se chiffrent entre 200 et 2000 par an dans le monde (pour 11 millions de cas de nouveaux cancers). Même si ce chiffre peut paraître minime, ce sont toujours 200 ou 2000 cas de trop. Michèle RIVASI, Présidente de la CRIIREM (l'équivalent de la CRIIRAD mais axé sur les problèmes liés aux CEM), cite également l'étude du Dr SAVITZ qui mettait en évidence des pathologies cardiovasculaires irréversibles et celle du Dr PERRY sur les troubles neurologiques, les dépressions et les suicides, les avortements spontanés et les ruptures d'adn... Ces données viennent confirmer l'avis du CIRC (Centre International de Recherche contre le Cancer) qui classait dès 2001 ces CEM dans le groupe 2b des agents potentiellement cancérigènes. Certaines études montraient un risque accru de cancer du sein chez des femmes non ménopausées exposées à de forts niveaux d'elf, mais d'autres études plus récentes n'ont démontré aucun risque. A noter que certains vétérinaires se sont penchés, et ce dès le début des années 70, sur les effets des lignes haute tension sur le bétail (maladies diverses, taux élevés de mortalité, baisse de la fertilité et de la production de lait...). Il est conseillé d'éviter la surexposition aux appareils électriques, surtout de façon rapprochée, car le niveau des CEM est décroissant de façon proportionnelle avec la distance. Attention aux appareils électriques auprès desquels on séjourne longtemps, trop près du lit ou du bureau (radioréveils, fils électriques, ordinateurs, télévision, téléphones sans fil...) mais aussi aux appareils tels que fours à micro-ondes, baby-phones, rasoirs, sèche-cheveux... Au sujet des fours à micro-ondes, leurs magnétrons sont dérivés des systèmes radars. A la fin de la seconde guerre mondiale, les avions ont été munis de radars qui étaient alors placés entre les jambes du pilote. On s'est aperçu au cours des années suivantes qu'un grand nombre de ces pilotes étaient devenus stériles. Cela fait réfléchir... Eviter ou s'éloigner des sources de CEM au maximum (et le plus souvent possible) serait donc une bonne habitude à prendre. Téléphonie mobile : Sur le front de la téléphonie mobile, même si les travaux les plus récents dans ce domaine ne concluent pas à l'existence de risques réels pour la santé, ils ne doivent pas faire oublier l'existence d'expertises beaucoup plus mitigées quant à leurs résultats : Cancers du nerf auditif (neurinome) ou gliomes (tumeurs cérébrales malignes), risques accrus selon des études scandinaves récentes (risques très faibles mais présents), particulièrement avec les anciens systèmes analogiques et chez les utilisateurs les plus anciens (10 ans et plus). Effets sur l'activité cérébrale, sans traduction pathologique. Action thermique minime (+ 0,1 à 0,2 ) dont aucune nocivité n'a été démontrée à ce jour. Effet de perméabilisation de la barrière hémato-encéphalique, mais les études sont contradictoires dans leurs conclusions. Inflammations de la conjonctive de l'œil, heureusement réversibles. Effets génotoxiques : il a été constaté des ruptures d'adn, simples et doubles, mais là encore les résultats varient d'une étude à l'autre. Tumeurs du cerveau, peu confirmées. Baisse des NK (Natural Killers), lignée de défense naturelle anti-cancéreuse. Diminution significative de l'oestradiol et du flux utéro-placentaire chez les rates. Chute de l'activité SOD (Super Oxyde Dismutase). Augmentation de la péroxydation lipidique. Concernant plus directement les consommateurs, l'urgence est de concevoir et de diffuser des campagnes nationales d'information pour promouvoir les bonnes pratiques, telles que préconisées par l'afsset, à savoir : Eviter les conversations longues et inutiles, surtout quand la réception est mauvaise. Attention également aux zones de mauvaise réception qui, comme dans le cas des déplacements, font augmenter la puissance de l'appareil. Changer d'oreille régulièrement. Eloigner l'appareil le plus possible de l'oreille, surtout en début d'appel (où la puissance est la plus forte). Privilégier l'utilisation du kit piéton (oreillette) inclus dans tous les coffrets depuis Eviter de téléphoner en se déplaçant (train, voiture ou bus qui en plus font cage de Faraday), car à chaque fois que l'on change d'émetteur, la puissance d'émission du

4 téléphone est à son maximum. Il faut savoir qu'entre son niveau mini et maxi, celle-ci peut être multipliée par Acheter de préférence un téléphone dont le DAS (Débit d'absorption Spécifique) est le plus bas possible et dont la mention est désormais obligatoire sur les fiches de vente. Ne pas acheter de téléphone aux enfants de moins de 10 ans, étant à priori les plus fragiles, tant que l'on n'est pas absolument certains de leur innocuité. Ne jamais téléphoner au volant, d'abord parce que c'est interdit, et surtout parce que c'est encore le risque le plus prouvé et le plus direct : augmentation de 1,5 à 4 fois (selon les études) du risque d'accident. Les antennes-relais En ce qui concerne les antennes-relais de téléphonie mobile, en l'absence d'études fiables et ayant suffisamment de recul, elles sont considérées comme non dangereuses car leurs niveaux d'exposition (très variables d'un endroit à un autre) sont inférieurs aux seuils maximum recommandés par la communauté scientifique. En l'état actuel des connaissances, peut-on se satisfaire de cela? De toute évidence non. D'autant moins quand l'on sait que les opérateurs prennent des précautions et des mesures de protection pour leurs agents techniques intervenant sur ces antennes! Qu'en est-il alors des citoyens habitant à proximité de ces antennes? Il est toutefois bon de savoir que toute personne habitant près d'une antenne-relais, peut s'adresser à Bouygues Télécom, qui s'engage à venir faire une mesure des CEM à domicile, gratuite et sur simple demande. Un bon point! Cette information émane du Directeur général adjoint de Bouygues Télécom et demande à être relayée auprès du plus grand nombre. L'urgence concernant les antennes-relais qui s'est dégagée de cette journée est la nécessité d'études transparentes ainsi que la fixation de normes d'exposition. Il faut savoir qu'en France les niveaux d'exposition maximum autorisés sont nettement supérieurs à ceux des autres pays. D'autre part, les niveaux moyens varient considérablement d'un endroit à un autre. A Paris, les accords entre municipalité et opérateurs prévoient des seuils d'exposition beaucoup plus faibles que la réglementation nationale, posant de fait un problème d'égalité des citoyens devant les risques et devant la loi. Que se passe t-il en cas d'exposition à un champ électromagnétique? L'exposition aux champs électromagnétique n'a rien d'un phénomène nouveau. Cependant, au cours du vingtième siècle, l'exposition environnementale aux champs électromagnétiques générés par l'activité humaine a augmenté régulièrement, parallèlement à la demande d'énergie électrique et les progrès ininterrompus de la technique de même que l'évolution des mœurs ont conduit à la création de sources de plus en plus nombreuses. Chacun de nous est exposé à un ensemble complexe de champs électriques et magnétiques de faible intensité, tant à la maison que sur le lieu de travail, dont les sources vont de la production et du transport de l'électricité pour alimenter les appareils ménagers et les équipements industriels, aux télécommunications et aux émissions radiotélévisées. Même en l'absence de tout champ électrique extérieur, notre corps est le siège de micro-courants dus aux réactions chimiques qui correspondent aux fonctions normales de l'organisme. Par exemple, certains signaux sont relayés par les nerfs sous la forme d'impulsions électriques. La plupart des réactions biochimiques qu'impliquent la digestion et de l'activité cérébrale par exemple, comportent une redistribution de particules chargées. Le coeur lui-même est le siège d'une activité électrique que votre médecin peut suivre sur l'électrocardiogramme. Les champs électriques de basse fréquence agissent sur l'organisme humain tout comme sur tout autre matériau constitué de particules chargées. En présence de matériaux conducteurs, les champs électriques agissent sur la distribution des charges électriques présentes à leur surface. Ils provoquent la circulation de courants du corps jusqu'à la terre. Les champs magnétiques de basse fréquence font également apparaître à l'intérieur du corps des courants électriques induits dont l'intensité dépend de l'intensité du champ magnétique extérieur. S'ils atteignent une intensité suffisante, ces courants peuvent stimuler les nerfs et les muscles ou affecter divers processus biologiques. Un champ électrique ou magnétique peut faire apparaître une différence de potentiel ou des courants dans le corps, mais même juste au-dessous d'une ligne à haute tension, les courants induits sont très faibles par rapport à l'intensité nécessaire pour produire une électrocution ou d'autres effets biologiques. Le principal effet biologique des champs électromagnétiques de radiofréquence est de nature thermique. Cette propriété est mise à profit dans les fours à micro-ondes qui permettent de réchauffer les aliments. Dans ce domaine de fréquence, l'intensité du champ électromagnétique auquel on peut être exposé est très inférieure à celle qui est nécessaire pour produire un effet calorifique important. C'est cet effet thermique des radiofréquences qui est pris en compte pour l'établissement de recommandations. On se pose également la question de savoir si, à la suite d'une exposition prolongée, des effets peuvent se produire en dessous du seuil d'apparition des effets thermiques. Ondes électromagnétiques et téléphones portables : l appel à pétition des médecins Le Syndicat de la Médecine Générale invite soignants et citoyens à signer l'appel lancé par la revue Pratiques,

5 les cahiers de la médecine utopique : Suivi du Grenelle de l'environnement : (voir pavé-rubrique : santé) N'oubliez pas que les principes de précaution et de prévention bien appliqués commencent par soimême! Nouveau : la consultation téléphonique & la visio-consultation Pour les personnes pressées, ou qui se trouvent loin de mon lieu de consultations, je propose 2 nouvelles formules : La consultation téléphonique la visio-consultation Pendant cette consultation, vous pourrez me poser toutes les questions que vous souhaitez sur l'hygiène vitale, l'alimentation bio-compatible, le jeûne, la diète... Je répondrai à toutes vos questions et vous aiderai à trouver la solution à vos problèmes de bien-être. Tous les jours (sauf le dimanche!) de 20h à 22h (en fonction de ma disponibilité). Tarif de la consultation : 15 uros - Durée : 30 mn maximum Pour me contacter : Pour la consultation téléphonique : Pour la visio-consultation : par Messenger (MSN) : par Skype : nicostap Toujours à votre service, NGO A propos de la grippe A La fin du monde approche! Eh oui! Dès septembre/octobre 2009, la grande méga pandémie arrive! Attention : il va falloir vivre confinés!

6 Je me moque un peu, bien sûr vous l'aurez compris, mais pas tant que cela Faire peur à la population dans le but de faire du fric en vendant des vaccins à grand coup de renforts médiatiques : l'idée est perverse, mais bon il ne faut pas oublier que l'argent fait tourner le monde. Le problème, c'est que l'homme avide d'argent et de pouvoir est capable de "créer de toute pièce" un virus pour lancer une pandémie. Nous sommes trop nombreux sur terre! Celle-ci ne peut faire vivre correctement que 4 milliards d'individus nous sommes près du double! Alors qui prendra la lourde responsabilité d'un conflit atomique? Personne! Par contre, une pandémie la sélection naturelle n'a plus qu'à œuvrer Alors soyez prudents. Y croire ou non, le virus sera bien au rendez-vous. Virulent ou non, il vaut mieux prévenir que guérir. Respecter une vie hygiéniste va devenir indispensable : le meilleur moyen pour lutter contre cette pandémie, est de renforcer votre système immunitaire, et pour cela, un seul moyen : une hygiène alimentaire, une hygiène de vie irréprochables. Une campagne de vaccination ne changera sans doute pas grand-chose pour nous autres, sauf peut-être alléger encore notre porte-monnaie pour en alourdir certains autres. Rappelez-vous que vous êtes seul responsable de votre corps, et ceci pour la vie. La grippe A ne passera pas par vous! Hygiénistement vôtre N.G.O. Nicolas GOZZI-OSTAPTCHOUK Secrétariat : rue du Général de Gaulle Usson du Poitou

Etude RFPro Exposition professionnelle

Etude RFPro Exposition professionnelle Société de médecine et santé au travail 20 mars 2009 Etude RFPro Exposition professionnelle A. Massardier-Pilonchéry, M. Hours T. Demallmann, C. Dousson, G. Lafon, M. Gillet, Jc.Gobet, E. Trescol UMRESTTE

Plus en détail

Les fondements de la directive européenne : de la science à la réglementation pour la sécurité sanitaire.

Les fondements de la directive européenne : de la science à la réglementation pour la sécurité sanitaire. IMEP-LAHC Les fondements de la directive européenne : de la science à la réglementation pour la sécurité sanitaire. Anne Perrin Salon Microwave & RF- CNIT Paris la Défense Session 20 mars 2014 «Expositions

Plus en détail

Fiche d utilisation des outils de détection des ondes électromagnétiques

Fiche d utilisation des outils de détection des ondes électromagnétiques Notre corps est électrique et l exposition à certaines ondes électromagnétiques sur certaines fourchettes de fréquences nous pose problème. Les ondes concernées sont : Les basses fréquences autour de 50

Plus en détail

Champ électromagnétique?

Champ électromagnétique? Qu est-ce qu un Champ électromagnétique? Alain Azoulay Consultant, www.radiocem.com 3 décembre 2013. 1 Définition trouvée à l article 2 de la Directive «champs électromagnétiques» : des champs électriques

Plus en détail

Champs électriques et magnétiques. Des phénomènes omniprésents

Champs électriques et magnétiques. Des phénomènes omniprésents Champs électriques et magnétiques Des phénomènes omniprésents 2 Table des matières Table des matières 3 Introduction 4 Qu entend-on par champs électriques et magnétiques? 6 Comment se présentent les champs

Plus en détail

Un nouveau service d information et de mesures. Lignes électriques haute et très haute tension et champs magnétiques de très basse fréquence

Un nouveau service d information et de mesures. Lignes électriques haute et très haute tension et champs magnétiques de très basse fréquence Un nouveau service d information et de mesures Lignes électriques haute et très haute tension et champs magnétiques de très basse fréquence RTE aux côtés des maires Le 17 décembre 2008, Jacques Pélissard,

Plus en détail

Le cellulaire et les ondes électromagnétiques éti Mai 2011 APDPIQ Acquisition et affaires municipales Gerard.belisle@videotron.ca Les ondes électromagnétiques But / Comment Notions de base Les différents

Plus en détail

TÉLÉPHONES MOBILES SANTÉ SÉCURITÉ &

TÉLÉPHONES MOBILES SANTÉ SÉCURITÉ & TÉLÉPHONES MOBILES SANTÉ & SÉCURITÉ TÉLÉPHONES MOBILES Avec plus de 48 millions d abonnés en France, le téléphone mobile fait partie de notre quotidien. Toutefois, certains d entre nous s inquiètent des

Plus en détail

Téléphones mobiles. Santé et Sécurité MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ

Téléphones mobiles. Santé et Sécurité MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Téléphones mobiles Santé et Sécurité MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Utiliser un téléphone mobile est-il dangereux pour la santé? Avec plus de 66 millions d abonnements en France fin 2011,

Plus en détail

Journal officiel des Communautés européennes CONSEIL

Journal officiel des Communautés européennes CONSEIL 30. 7. 1999 FR Journal officiel des Communautés européennes L 199/59 II (Actes dont la publication n'est pas une condition de leur applicabilité) CONSEIL RECOMMANDATION DU CONSEIL du 12 juillet 1999 relative

Plus en détail

Rapport. Mesures de champ de très basses fréquences à proximité d antennes de stations de base GSM et UMTS

Rapport. Mesures de champ de très basses fréquences à proximité d antennes de stations de base GSM et UMTS Rapport Mesures de champ de très basses fréquences à proximité d antennes de stations de base GSM et UMTS A.AZOULAY T.LETERTRE R. DE LACERDA Convention AFSSET / Supélec 2009-1 - 1. Introduction Dans le

Plus en détail

Ondes Pulsées - Mise en évidence

Ondes Pulsées - Mise en évidence Ondes Pulsées - Mise en évidence Ce document, sans aucune prétention technique, est un essai de mise en évidence basique des ondes pulsées. Le but est de montrer les ondes pulsées typiques connues actuellement

Plus en détail

Les ondes électromagnétiques dans les bâtiments

Les ondes électromagnétiques dans les bâtiments Développement durable en Limousin Mai 2012 Vivre mieux dans un bâtiment avec un air de qualité Fiche n 4 Les ondes électromagnétiques dans les bâtiments www. objectif.blogspot.com www.limousin.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

Ordonnance sur la protection contre le rayonnement non ionisant

Ordonnance sur la protection contre le rayonnement non ionisant Ordonnance sur la protection contre le rayonnement non ionisant (ORNI) Modification du... 2009 Projet du 28.11.2008 Le Conseil fédéral suisse arrête: I L ordonnance du 23 décembre 1999 1 sur la protection

Plus en détail

Communications mobiles et santé

Communications mobiles et santé Communications mobiles et santé Les téléphones mobiles et d autres technologies sans fil font maintenant partie intégrante de notre vie quotidienne. Mais l utilisation régulière d un téléphone mobile ou

Plus en détail

(Cet éditorial est appuyé notamment par Greenpeace Québec et l Association

(Cet éditorial est appuyé notamment par Greenpeace Québec et l Association (Cet éditorial est appuyé notamment par Greenpeace Québec et l Association québécoise pour la lutte à la pollution atmosphérique, ainsi que par les médecins experts Dominique Belpomme, Samuel Epstein,

Plus en détail

Pourquoi et comment mesurer les ondes autour de nous? 1) Les ondes et le rayonnement, qu'est-ce que c'est?

Pourquoi et comment mesurer les ondes autour de nous? 1) Les ondes et le rayonnement, qu'est-ce que c'est? Pourquoi et comment mesurer les ondes autour de nous? 1) Les ondes et le rayonnement, qu'est-ce que c'est? Au lieu de dire et redire ce que d'autres ont déjà très bien fait, accédez simplement au guide

Plus en détail

Téléphone mobile et risques de cancer

Téléphone mobile et risques de cancer Mesure 3 Mesure 12 PRÉVENTION Téléphone mobile et risques de cancer C O L L E C T I O N Fiches repère ÉTAT DES CONNAISSANCES EN DATE DU 16 JUIN 2011 Le marché de la téléphonie mobile est en forte évolution

Plus en détail

Se préparer au DELF B2

Se préparer au DELF B2 Se préparer au DELF B2 Compréhension écrite 1 - Quels sont les noms et professions des auteurs du livre «Génération téléphone»? 2 - Que pensent-ils de l utilisation du téléphone? 3 Quels sont les pourcentages

Plus en détail

L'apport de la physique au diagnostic médical

L'apport de la physique au diagnostic médical L'apport de la physique au diagnostic médical L'application des découvertes de la physique à l'exploration du corps humain fournit aux médecins des informations essentielles pour leurs diagnostics. Ils

Plus en détail

CULTe Le samedi 9 février2008 à 15h. Conf 1 : WIFI, les bases

CULTe Le samedi 9 février2008 à 15h. Conf 1 : WIFI, les bases CULTe Le samedi 9 février2008 à 15h Conf 1 : WIFI, les bases 1) Principes de fonctionnement (antennes, fréquences, emetteurs/recepteurs, point d'accés) a) Les grandes classes de fréquences HF, 300 Khz

Plus en détail

Consensus Scientifique sur. les. Champs statiques

Consensus Scientifique sur. les. Champs statiques page 1/8 Consensus Scientifique sur Source : OMS (2006) les Champs statiques Résumé & Détails: GreenFacts Contexte - Les équipements d imagerie médicale par résonance magnétique (IRM), les trains et les

Plus en détail

www.boutiquesolaire.com

www.boutiquesolaire.com INFORMATIONS SUR LES PRODUITS 03 / 2013 POWERBANKS CHARGEURS SOLAIRES Powerbanks Chargeurs solaires Cellules solaires pour Powerbanks CELLULES SOLAIRES POUR POWERBANKS www.boutiquesolaire.com CONTENU Powerbanks

Plus en détail

Téléphone mobile et ados : un usage...illimité

Téléphone mobile et ados : un usage...illimité Téléphone mobile et ados : un usage...illimité «Si on s e fait prendre son téléphone au collège, les parents doivent le récupérer chez le proviseur...» Le téléphone mobile fait partie du quotidien des

Plus en détail

DIFFRACTion des ondes

DIFFRACTion des ondes DIFFRACTion des ondes I DIFFRACTION DES ONDES PAR LA CUVE À ONDES Lorsqu'une onde plane traverse un trou, elle se transforme en onde circulaire. On dit que l'onde plane est diffractée par le trou. Ce phénomène

Plus en détail

ÉNERGIE : DÉFINITIONS ET PRINCIPES

ÉNERGIE : DÉFINITIONS ET PRINCIPES DÉFINITION DE L ÉNERGIE FORMES D ÉNERGIE LES GRANDS PRINCIPES DE L ÉNERGIE DÉCLINAISONS DE L ÉNERGIE RENDEMENT ET EFFICACITÉ DÉFINITION DE L ÉNERGIE L énergie (du grec : force en action) est ce qui permet

Plus en détail

«L électrosmog» au quotidien. Comment reconnaître et réduire les champs électromagnétiques

«L électrosmog» au quotidien. Comment reconnaître et réduire les champs électromagnétiques «L électrosmog» au quotidien Comment reconnaître et réduire les champs électromagnétiques Pourquoi cette brochure? Le courant électrique fait partie intégrante de notre vie quotidienne. Cependant, l utilisation

Plus en détail

Proposition de résolution

Proposition de résolution Proposition de résolution relative à la protection de la santé des citoyens contre les risques liés à la pollution électromagnétique 18 Octobre 2007 Déposée par Thérèse Snoy et Tinne Van der Straeten Groupe

Plus en détail

Economie possible de 3 % Sur les charges

Economie possible de 3 % Sur les charges SUPRAWIND ÉCONOMISEUR D ÉNERGIE Les démarches, nombreuses et variées, qui visent à économiser l énergie s inscrivent dans un contexte de réchauffement climatique avec la nécessité d une diminution de l

Plus en détail

Idées reçues ou vérités?

Idées reçues ou vérités? Sous le haut patronage et en présence du président de la République 1 re convention de la société face au cancer Ligue contre le cancer dimanche 23 novembre 2008 à la Grande Arche de la Défense Idées reçues

Plus en détail

Pour un usage plus sûr du téléphone portable

Pour un usage plus sûr du téléphone portable Pour un usage plus sûr du téléphone portable On commence tout juste à en parler : l utilisation du portable comporte des risques pour la santé. Pour tenter de les réduire, le Criirem (Centre de recherche

Plus en détail

Sont assimilées à un établissement, les installations exploitées par un employeur;

Sont assimilées à un établissement, les installations exploitées par un employeur; Arrêté royal du 4 décembre 2012 concernant les prescriptions minimales de sécurité des installations électriques sur les lieux de travail (M.B. 21.12.2012) Section I er. - Champ d'application et définitions

Plus en détail

Caméra de surveillance avec capteur PIR, pour PX-3746

Caméra de surveillance avec capteur PIR, pour PX-3746 Caméra de surveillance avec capteur PIR, pour PX-3746 FR Mode d'emploi PX-3747-675 FR TABLE DES MATIÈRES Votre nouvelle caméra de surveillance...3 Chère cliente, cher client,...3 Contenu...3 Caractéristiques...4

Plus en détail

PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS

PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS Matériel : Un GBF Un haut-parleur Un microphone avec adaptateur fiche banane Une DEL Une résistance

Plus en détail

Baccalauréat STI2D et STL SPCL Epreuve de sciences physiques Corrigé Session septembre 2014 Métropole. 01/10/2014 www.udppc.asso.fr.

Baccalauréat STI2D et STL SPCL Epreuve de sciences physiques Corrigé Session septembre 2014 Métropole. 01/10/2014 www.udppc.asso.fr. Baccalauréat STI2D et STL SPCL Epreuve de sciences physiques Corrigé Session septembre 2014 Métropole 01/10/2014 www.udppc.asso.fr Page 1 sur 11 ÉTUDE DE L EMPREINTE ENVIRONNEMENTALE DE QUELQUES DISPOSITIFS

Plus en détail

Objet : Radiofréquences émises par les compteurs intelligents : position des directeurs régionaux de santé publique du Québec

Objet : Radiofréquences émises par les compteurs intelligents : position des directeurs régionaux de santé publique du Québec Le 5 décembre 2013 Objet : Radiofréquences émises par les compteurs intelligents : position des directeurs régionaux de santé publique du Québec Vous retrouverez ci-dessous la position des directeurs régionaux

Plus en détail

Du bon usage de la téléphonie mobile

Du bon usage de la téléphonie mobile Du bon usage de la téléphonie mobile Sommaire 1. Introduction 3 2. Le téléphone mobile a-t-il un impact sur la santé? 4 3. Antenne et terminaux : le Maroc veille à respecter les normes internationales

Plus en détail

Mon Mobile et Ma santé octobre 2011 58

Mon Mobile et Ma santé octobre 2011 58 Mon mobile et ma santé Octobre 2011 58 Ministère chargé de la Santé, Ministère chargé de l Écologie, Ministère chargé de l Industrie «Aucune preuve scientifique ne permet de démontrer aujourd hui que l

Plus en détail

L ÉLECTROCUTION Intensité Durée Perception des effets 0,5 à 1 ma. Seuil de perception suivant l'état de la peau 8 ma

L ÉLECTROCUTION Intensité Durée Perception des effets 0,5 à 1 ma. Seuil de perception suivant l'état de la peau 8 ma TP THÈME LUMIÈRES ARTIFICIELLES 1STD2A CHAP.VI. INSTALLATION D ÉCLAIRAGE ÉLECTRIQUE SÉCURISÉE I. RISQUES D UNE ÉLECTROCUTION TP M 02 C PAGE 1 / 4 Courant Effets électriques 0,5 ma Seuil de perception -

Plus en détail

Les ondes au service du diagnostic médical

Les ondes au service du diagnostic médical Chapitre 12 Les ondes au service du diagnostic médical A la fin de ce chapitre Notions et contenus SAV APP ANA VAL REA Je maitrise Je ne maitrise pas Signaux périodiques : période, fréquence, tension maximale,

Plus en détail

Les champs. électromagnétiques. de très basse. fréquence

Les champs. électromagnétiques. de très basse. fréquence Les champs électromagnétiques de très basse fréquence Les champs électromagnétiques de très basse fréquence SOMMAIRE 03 Introduction 05 LES ASPECTS TECHNIQUES 06 Électricité, équipements de réseau, champs

Plus en détail

ORDINATEUR, TELEVISEUR, VEHICULE, TELEPHONE MOBILE ILS POMPENT NOTRE ENERGIE! GEODD NOUS REDONNE LE TONUS.

ORDINATEUR, TELEVISEUR, VEHICULE, TELEPHONE MOBILE ILS POMPENT NOTRE ENERGIE! GEODD NOUS REDONNE LE TONUS. COMMUNIQUÉ DE PRESSE Avril 2007 ORDINATEUR, TELEVISEUR, VEHICULE, TELEPHONE MOBILE ILS POMPENT NOTRE ENERGIE! GEODD NOUS REDONNE LE TONUS. Somnolence, stress, nervosité, agressivité sont souvent à mettre

Plus en détail

Chapitre 7: Énergie et puissance électrique. Lequel de vous deux est le plus puissant? L'énergie dépensée par les deux est-elle différente?

Chapitre 7: Énergie et puissance électrique. Lequel de vous deux est le plus puissant? L'énergie dépensée par les deux est-elle différente? CHAPITRE 7 ÉNERGIE ET PUISSANCE ÉLECTRIQUE 2.4.0 Découvrir les grandeurs physiques qui influencent l'énergie et la puissance en électricité. Vous faites le grand ménage dans le sous-sol de la maison. Ton

Plus en détail

Magnétisme - Electromagnétisme

Magnétisme - Electromagnétisme Magnétisme - Electromagnétisme D re Colette Boëx, PhD, Ingénieur biomédical Neurologie, HUG et Faculté de médecine Figures principalement issues de : - "Physics for scientists and engineers, with modern

Plus en détail

Physique, chapitre 8 : La tension alternative

Physique, chapitre 8 : La tension alternative Physique, chapitre 8 : La tension alternative 1. La tension alternative 1.1 Différence entre une tension continue et une tension alternative Une tension est dite continue quand sa valeur ne change pas.

Plus en détail

FUSION PAR CONFINEMENT MAGNÉTIQUE

FUSION PAR CONFINEMENT MAGNÉTIQUE FUSION PAR CONFINEMENT MAGNÉTIQUE Séminaire de Xavier GARBET pour le FIP 06/01/2009 Anthony Perret Michel Woné «La production d'énergie par fusion thermonucléaire contrôlée est un des grands défis scientifiques

Plus en détail

Approche expérimentale du rayonnement électromagnétique émis par un téléphone portable

Approche expérimentale du rayonnement électromagnétique émis par un téléphone portable Approche expérimentale du rayonnement électromagnétique émis par un téléphone portable RÉSUMÉ U N I O N D E S P R O F E S S E U R S D E P H Y S I Q U E E T D E C H I M I E par Lycée Victor Hugo - 25000

Plus en détail

Convertisseurs statiques d'énergie électrique

Convertisseurs statiques d'énergie électrique Convertisseurs statiques d'énergie électrique I. Pourquoi des convertisseurs d'énergie électrique? L'énergie électrique utilisée dans l'industrie et chez les particuliers provient principalement du réseau

Plus en détail

Protection des matériels et des personnes dans les installations électriques

Protection des matériels et des personnes dans les installations électriques Protection des matériels et des personnes dans les installations électriques Pour protéger une installation électrique ou les personnes qui l'utilisent, il va falloir détecter les défauts (surcharge, courts-circuits,

Plus en détail

RECOMMANDATION UIT-R SM.1056. (Question UIT-R 70/1)

RECOMMANDATION UIT-R SM.1056. (Question UIT-R 70/1) Rec. UIT-R SM.1056 1 RECOMMANDATION UIT-R SM.1056 LIMITATION DES RAYONNEMENTS PROVENANT DES APPAREILS INDUSTRIELS, SCIENTIFIQUES ET MÉDICAUX (ISM) (Question UIT-R 70/1) Rec. UIT-R SM.1056 (1994) L'Assemblée

Plus en détail

Les énergies fossiles et renouvelables

Les énergies fossiles et renouvelables Les énergies fossiles et renouvelables Plan : Introduction : définition 1) En quoi consiste les deux sortes d'énergies? Sous quelle forme les trouve t-on? 2) Quels sont les avantages et les inconvénients?

Plus en détail

Utilisation des symboles de dangers sur les fiches des portes

Utilisation des symboles de dangers sur les fiches des portes FACULTE DES SCIENCES DE BASE SERVICE SECURITE ET SANTE AU TRAVAIL EPFL SB-SST Bât CH Station nº 6 CH-1015 Lausanne Site web : http://sb-sst.epfl.ch/ Utilisation des symboles de dangers sur les fiches des

Plus en détail

Dossier de presse. Mise à jour de l expertise «Radiofréquences et santé» Mardi 15 octobre 2013

Dossier de presse. Mise à jour de l expertise «Radiofréquences et santé» Mardi 15 octobre 2013 Dossier de presse Mise à jour de l expertise «Radiofréquences et santé» Mardi 15 octobre 2013 Contact presse : Elena Séité 01 49 77 27 80 elena.seite@anses.fr www.anses.fr Sommaire Communiqué de presse...

Plus en détail

De l automatisme à la domotique...

De l automatisme à la domotique... Domotique La Et si le futur était déja là D De l automatisme à la domotique... Simples ou complexes, les systèmes automatisés sont partout dans notre environnement quotidien. Les produits automatisés sont

Plus en détail

Réseaux : Wi-Fi Sommaire. 1. Introduction. 2. Modes de fonctionnement. 3. Le médium. 4. La loi. 5. Sécurité

Réseaux : Wi-Fi Sommaire. 1. Introduction. 2. Modes de fonctionnement. 3. Le médium. 4. La loi. 5. Sécurité Réseau Wi-Fi Sommaire 1. Introduction 2. Modes de fonctionnement 3. Le médium 4. La loi 5. Sécurité 2 Introduction Le terme Wi-Fi suggère la contraction de Wireless Fidelity, par analogie au terme Hi-Fi.

Plus en détail

GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG

GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG Version 1.0 1 Avant-propos Ce guide de bonnes pratiques a été préparé pour fournir des informations concernant la collecte

Plus en détail

Généralité sur le bruit

Généralité sur le bruit Généralité sur le bruit (Sources : http://www.bruitparif.fr, http://www.sante.gouv.fr et http://www.afsse.fr ) DRASS Rhône Alpes Groupe Régional Bruit 2009 1. Le son Le son est un phénomène physique qui

Plus en détail

TP Cours Ferromagnétisme - Transformateur

TP Cours Ferromagnétisme - Transformateur TP Cours Ferromagnétisme - Transformateur 1. PROPRIETES DES MILIEUX FERROMAGNETIQUES La réalisation de transformateurs nécessite l utilisation de matériaux fortement aimantables. Ce sont les ferromagnétiques.

Plus en détail

1 000 W ; 1 500 W ; 2 000 W ; 2 500 W. La chambre que je dois équiper a pour dimensions : longueur : 6 m largeur : 4 m hauteur : 2,50 m.

1 000 W ; 1 500 W ; 2 000 W ; 2 500 W. La chambre que je dois équiper a pour dimensions : longueur : 6 m largeur : 4 m hauteur : 2,50 m. EXERCICES SUR LA PUISSANCE DU COURANT ÉLECTRIQUE Exercice 1 En zone tempérée pour une habitation moyennement isolée il faut compter 40 W/m 3. Sur un catalogue, 4 modèles de radiateurs électriques sont

Plus en détail

SCIENCES TECHNOLOGIES

SCIENCES TECHNOLOGIES R essources MICHEL WAUTELET SCIENCES TECHNOLOGIES et SOCIÉTÉ Questions et réponses pour illustrer les cours de sciences De Boeck Introduction générale 5 Sciences, technologies, société 1. Quels sont les

Plus en détail

MATIE RE DU COURS DE PHYSIQUE

MATIE RE DU COURS DE PHYSIQUE MATIE RE DU COURS DE PHYSIQUE Titulaire : A. Rauw 5h/semaine 1) MÉCANIQUE a) Cinématique ii) Référentiel Relativité des notions de repos et mouvement Relativité de la notion de trajectoire Référentiel

Plus en détail

Interdiction des GSM spécialement conçus pour les enfants et autres mesures: frequently asked questions

Interdiction des GSM spécialement conçus pour les enfants et autres mesures: frequently asked questions Interdiction des GSM spécialement conçus pour les enfants et autres mesures: frequently asked questions I. Les mesures... 2 Quelles sont les obligations imposées?... 2 Pourquoi ces mesures?... 2 Quel est

Plus en détail

UE 503 L3 MIAGE. Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique. A. Belaïd

UE 503 L3 MIAGE. Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique. A. Belaïd UE 503 L3 MIAGE Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique A. Belaïd abelaid@loria.fr http://www.loria.fr/~abelaid/ Année Universitaire 2011/2012 2 Le Modèle OSI La couche physique ou le

Plus en détail

Guide de. S by SFR 102. DAS : 1.01 W/Kg SFR.FR

Guide de. S by SFR 102. DAS : 1.01 W/Kg SFR.FR DAS : 1.01 W/Kg Guide de prise en main S by SFR 102 SFR.FR Sommaire 1- PREMIÈRES Manipulations 3 Comment insérer ma carte SIM et la batterie? 3 Comment charger mon mobile? 4 2- comment bien démarrer? 5

Plus en détail

TITRE III PRÉVENTION DES RISQUES D'EXPOSITION AU BRUIT. CHAPITRE Ier Dispositions générales

TITRE III PRÉVENTION DES RISQUES D'EXPOSITION AU BRUIT. CHAPITRE Ier Dispositions générales Code du travail nouveau : TITRE III - PREVENTION DES RISQUES D'EXPOSITION AU BRUIT TITRE III PRÉVENTION DES RISQUES D'EXPOSITION AU BRUIT CHAPITRE Ier Dispositions générales SECTION 1 Définitions Art.

Plus en détail

TP Détection d intrusion Sommaire

TP Détection d intrusion Sommaire TP Détection d intrusion Sommaire Détection d intrusion : fiche professeur... 2 Capteur à infra-rouge et chaîne de mesure... 4 Correction... 14 1 Détection d intrusion : fiche professeur L'activité proposée

Plus en détail

Chapitre 22 : (Cours) Numérisation, transmission, et stockage de l information

Chapitre 22 : (Cours) Numérisation, transmission, et stockage de l information Chapitre 22 : (Cours) Numérisation, transmission, et stockage de l information I. Nature du signal I.1. Définition Un signal est la représentation physique d une information (température, pression, absorbance,

Plus en détail

Perturbations provoquées par les téléphones mobiles

Perturbations provoquées par les téléphones mobiles 2014 Perturbations provoquées par les téléphones mobiles Witschi Electronic SA 08.05.2014 Perturbations provoquées par les téléphones mobiles Tous les appareils Witschi arborant le marquage CE satisfont

Plus en détail

Les réseaux cellulaires

Les réseaux cellulaires Les réseaux cellulaires Introduction Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 1 Introduction Les réseaux cellulaires sont les réseaux dont l'évolution a probablement été la plus spectaculaire

Plus en détail

Comparaison des performances d'éclairages

Comparaison des performances d'éclairages Comparaison des performances d'éclairages Présentation Support pour alimenter des ampoules de différentes classes d'efficacité énergétique: une ampoule LED, une ampoule fluorescente, une ampoule à incandescence

Plus en détail

Champs Electromagnétiques & Qualité Environnement Bâtiment

Champs Electromagnétiques & Qualité Environnement Bâtiment Champs Electromagnétiques & Qualité Environnement Bâtiment Mémoire de formation HQE Ecole d Architecture de Lyon François Merinis Diplômé en Architecture Formé en Géobiologie Remerciements à Hervé GIRARD,

Plus en détail

L énergie solaire DOSSIER RESSOURCE

L énergie solaire DOSSIER RESSOURCE DOSSIER RESSOURCE SOMMAIRE 1. Pourquoi les énergies renouvelables?... 3 2. L'énergie solaire... 4 3. Principe de fonctionnement du panneau solaire... 5 4. Pourquoi orienter les panneaux solaires?... 6-2

Plus en détail

Allocution de Option consommateurs. Le 17 octobre 2011. Office de consultation publique de Montréal Réglementation des antennes de télécommunication

Allocution de Option consommateurs. Le 17 octobre 2011. Office de consultation publique de Montréal Réglementation des antennes de télécommunication Allocution de Option consommateurs Le 17 octobre 2011 Office de consultation publique de Montréal Réglementation des antennes de télécommunication Monsieur le président, madame la commissaire, monsieur

Plus en détail

PHYSIQUE Discipline fondamentale

PHYSIQUE Discipline fondamentale Examen suisse de maturité Directives 2003-2006 DS.11 Physique DF PHYSIQUE Discipline fondamentale Par l'étude de la physique en discipline fondamentale, le candidat comprend des phénomènes naturels et

Plus en détail

ALIMENTATION PORTABLE 9000 AVEC DEMARRAGE DE SECOURS POUR VOITURE

ALIMENTATION PORTABLE 9000 AVEC DEMARRAGE DE SECOURS POUR VOITURE ALIMENTATION PORTABLE 9000 AVEC DEMARRAGE DE SECOURS POUR VOITURE Guide d'utilisation 31889 Veuillez lire attentivement ce manuel avant l'utilisation de ce produit. Dans le cas contraire, cela pourrait

Plus en détail

Autour de la téléphonie mobile et des antennes

Autour de la téléphonie mobile et des antennes Autour de la téléphonie mobile et des antennes La présente fiche d information contient des informations techniques sur la téléphonie mobile en général et plus spécifiquement sur les antennes. Elle explique

Plus en détail

Nouvelles règles relatives à la vente de téléphones mobiles

Nouvelles règles relatives à la vente de téléphones mobiles Nouvelles règles relatives à la vente de téléphones mobiles Questions fréquemment posées Depuis le 1 er mars 2014, il est obligatoire de mentionner la valeur de rayonnement (la valeur DAS, ou SAR en anglais)

Plus en détail

Activité 1 : Rayonnements et absorption par l'atmosphère - Correction

Activité 1 : Rayonnements et absorption par l'atmosphère - Correction Activité 1 : Rayonnements et absorption par l'atmosphère - Correction Objectifs : Extraire et exploiter des informations sur l'absorption des rayonnements par l'atmosphère terrestre. Connaitre des sources

Plus en détail

Champs électromagnétiques

Champs électromagnétiques AGENTS Champs électromagnétiques Les champs électromagnétiques sont une source d interrogations de la population depuis de nombreuses années, en France comme ailleurs. Les inquiétudes se sont d abord focalisées

Plus en détail

PROPRIÉTÉS D'UN LASER

PROPRIÉTÉS D'UN LASER PROPRIÉTÉS D'UN LASER Compétences mises en jeu durant l'activité : Compétences générales : S'impliquer, être autonome. Elaborer et réaliser un protocole expérimental en toute sécurité. Compétence(s) spécifique(s)

Plus en détail

Origine du courant électrique Constitution d un atome

Origine du courant électrique Constitution d un atome Origine du courant électrique Constitution d un atome Electron - Neutron ORIGINE DU COURANT Proton + ELECTRIQUE MATERIAUX CONDUCTEURS Électrons libres CORPS ISOLANTS ET CORPS CONDUCTEURS L électricité

Plus en détail

Lycée Galilée Gennevilliers. chap. 6. JALLU Laurent. I. Introduction... 2 La source d énergie nucléaire... 2

Lycée Galilée Gennevilliers. chap. 6. JALLU Laurent. I. Introduction... 2 La source d énergie nucléaire... 2 Lycée Galilée Gennevilliers L'énergie nucléaire : fusion et fission chap. 6 JALLU Laurent I. Introduction... 2 La source d énergie nucléaire... 2 II. Équivalence masse-énergie... 3 Bilan de masse de la

Plus en détail

KIT DE VIDÉO SURVEILLANCE 2.4 GHz

KIT DE VIDÉO SURVEILLANCE 2.4 GHz Réf: CIP-4000 NOTICE D UTILISATION KIT DE VIDÉO SURVEILLANCE 2.4 GHz Nous vous remercions d avoir fait l acquisition de ce produit, nous vous conseillons de lire attentivement cette notice. Assistance

Plus en détail

PROTOCOLE DE MESURE DOCUMENTATION DE REFERENCE : ANFR/DR 15-3.1

PROTOCOLE DE MESURE DOCUMENTATION DE REFERENCE : ANFR/DR 15-3.1 PROTOCOLE DE MESURE Visant à vérifier sur site pour les stations émettrices fixes, le respect des limitations, en termes de niveaux de référence, de l exposition du public aux champs électromagnétiques

Plus en détail

LA LUMIÈRE MAÎTRISÉE LE LIFI LA COMMUNICATION PAR LA LUMIÈRE

LA LUMIÈRE MAÎTRISÉE LE LIFI LA COMMUNICATION PAR LA LUMIÈRE LA LUMIÈRE MAÎTRISÉE LE LIFI LA COMMUNICATION PAR LA LUMIÈRE 2014 EASYLUM ÉTEND SON OFFRE AVEC LE LIFI Notre savoir-faire concernant l éclairage LED est maitrisé, c est pourquoi nous intégrons dorénavant

Plus en détail

Contrôle non destructif Magnétoscopie

Contrôle non destructif Magnétoscopie Contrôle non destructif Magnétoscopie Principes physiques : Le contrôle magnétoscopique encore appelé méthode du flux de fuite magnétique repose sur le comportement particulier des matériaux ferromagnétiques

Plus en détail

Mode d emploi du kit de mesure

Mode d emploi du kit de mesure Conseil en maîtrise de l énergie et énergies renouvelables Mode d emploi du kit de mesure Présentation Dans le cadre du défi «Familles à Energie positive», ce kit est remis au capitaine de chaque équipe.

Plus en détail

Acquisition et conditionnement de l information Les capteurs

Acquisition et conditionnement de l information Les capteurs Acquisition et conditionnement de l information Les capteurs COURS 1. Exemple d une chaîne d acquisition d une information L'acquisition de la grandeur physique est réalisée par un capteur qui traduit

Plus en détail

Résonance Magnétique Nucléaire : RMN

Résonance Magnétique Nucléaire : RMN 21 Résonance Magnétique Nucléaire : RMN Salle de TP de Génie Analytique Ce document résume les principaux aspects de la RMN nécessaires à la réalisation des TP de Génie Analytique de 2ème année d IUT de

Plus en détail

Projet installation Photovoltaïque au Bénin. Le Gal Adrien Le Gouic Claude BTS Domotique

Projet installation Photovoltaïque au Bénin. Le Gal Adrien Le Gouic Claude BTS Domotique Projet installation Photovoltaïque au Bénin Le Gal Adrien Le Gouic Claude BTS Domotique Sommaire: Introduction: Inventaire de l'installation: page 3 pages 4 et 5 Schéma de principe de l'installation: page

Plus en détail

SOMMAIRE : Sommaire page 1. Introduction page 2. L'énergie solaire page 2. Le panneaux solaires thermiques page 3

SOMMAIRE : Sommaire page 1. Introduction page 2. L'énergie solaire page 2. Le panneaux solaires thermiques page 3 SOMMAIRE : Sommaire page 1 Introduction page 2 L'énergie solaire page 2 Le panneaux solaires thermiques page 3 Les panneaux solaires photovoltaïques page 4 Glossaire page 5 Conclusion page 7 Bibliographie

Plus en détail

Centrale de surveillance ALS 04

Centrale de surveillance ALS 04 Centrale de surveillance ALS 04 Notice d'installation et d'utilisation Version 1.0 - B 6 rue Alory 35740 Pacé France Tel : +33 (0) 2 99 60 16 55 Fax : +33 (0) 2 99 60 22 29 www.sodalec.fr - 1 - Notice

Plus en détail

En s approchant trop près d une installation à haute tension, on provoque une ionisation de l air, assortie d un arc électrique.

En s approchant trop près d une installation à haute tension, on provoque une ionisation de l air, assortie d un arc électrique. La haute tension : risques très spécifiques Gestionnaire du réseau de transport d électricité en Belgique Elia, le gestionnaire du réseau de transport d électricité, assure la gestion du réseau à haute

Plus en détail

WWW.ELCON.SE Multichronomètre SA10 Présentation générale

WWW.ELCON.SE Multichronomètre SA10 Présentation générale WWW.ELCON.SE Multichronomètre SA10 Présentation générale Le SA10 est un appareil portable destiné au test des disjoncteurs moyenne tension et haute tension. Quoiqu il soit conçu pour fonctionner couplé

Plus en détail

Rapport. BioInitiative

Rapport. BioInitiative www.next-up.org Traduction Française du résumé www.criirem.org Rapport BioInitiative Arguments pour des seuils de protections du public fondés sur les effets biologiques des rayonnements électromagnétiques

Plus en détail

CHAPITRE IX : Les appareils de mesures électriques

CHAPITRE IX : Les appareils de mesures électriques CHAPITRE IX : Les appareils de mesures électriques IX. 1 L'appareil de mesure qui permet de mesurer la différence de potentiel entre deux points d'un circuit est un voltmètre, celui qui mesure le courant

Plus en détail

MR Conditional. Manuel MRI 10935 Rév. A FRE (10-2013) Page 1

MR Conditional. Manuel MRI 10935 Rév. A FRE (10-2013) Page 1 MR Conditional Directives d'utilisation de l'imagerie par résonance magnétique (MRI) de 1,5 tesla avec le système de neurostimulation médullaire Senza de Nevro Ce document est un supplément aux manuels

Plus en détail

Questions pratiques: Comment éviter la condensation sur la vitre intérieur de ma fenêtre?

Questions pratiques: Comment éviter la condensation sur la vitre intérieur de ma fenêtre? Questions pratiques: Comment éviter la condensation sur la vitre intérieur de ma fenêtre? Qu est-ce que la condensation? L air contient de la vapeur d eau en suspension. Des études spécialisées démontrent

Plus en détail

LES PNEUS SONT-ILS DANGEREUX POUR LA SANTÉ ET L ENVIRONNEMENT? Les pneus sont dangereux dans des piles, pas dans des Earthships.

LES PNEUS SONT-ILS DANGEREUX POUR LA SANTÉ ET L ENVIRONNEMENT? Les pneus sont dangereux dans des piles, pas dans des Earthships. les pneus sont sécuritaires LES PNEUS SONT-ILS DANGEREUX POUR LA SANTÉ ET L ENVIRONNEMENT? Réutiliser un vieux pneu dans un Earthship, où il devient une ressource utile et passe le reste de son temps dans

Plus en détail