Enquête sur l état de l art et les perspectives des techniques de tri automatique des déchets ANNEXES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Enquête sur l état de l art et les perspectives des techniques de tri automatique des déchets ANNEXES"

Transcription

1 ADEME Agence de l Environnement et de la Maîtrise de l Energie Direction Industrie «Département Prévention et Valorisation des Déchets» 2, square La Fayette BP Angers Cedex 01 Enquête sur l état de l art et les perspectives des techniques de tri automatique des déchets ANNEXES Août 2003

2 2 Annexes A1. Glossaire A2. Fiches descriptives des technologies de tri A3. Entretiens : cible, guide et compte-rendus A4. Références bibliographiques

3 A1. Glossaire 3

4 4 Glossaire Capacité CET, Centres d'enfouissement Technique Collecte sélective Courants Foucault DEEE, Déchets d'equipements Electriques et Electroniques de La capacité (ou le débit) de tri d un équipement correspond à la quantité de déchets qu il peut trier par unité de temps. voir paragraphe Installations de stockage des déchets ne pouvant être valorisés. On distingue 3 sortes de CET : CET de classe 1 : destinés à recevoir des déchets dangereux ; CET de classe 2 : destinés à recevoir des déchets non inertes et non dangereux ; CET de classe 3 : destinés à recevoir des déchets inertes. Opération de collecte de déchets triés à la source par le producteur de déchets. Elle peut être mono-flux ou multi-flux. Phénomène électrique apparaissant dans tous les matériaux conducteurs plongés dans un champ magnétique variable. Ils sont utilisés en tri magnétique des métaux non ferreux. voir fiches 13 et 14 Ces matériels sont classés en 5 catégories qui se distinguent selon leur fonction : le Gros ElectroMénager (GEM) (machines à laver, gazinières, fours, laves vaisselle), les équipements de froid (réfrigérateurs, congélateurs, climatiseurs) ; les bruns (téléviseurs, magnétoscopes, chaîne hi fi...) ; les gris (appareils informatiques et de télécommunication, ordinateurs, imprimantes, scanners, minitels...) ; les Petits Appareils en Mélange (PAM) petits appareils électroménagers (grille pains, robots de cuisine, cafetière, sèche cheveux, rasoirs électriques), petits équipements électroniques (calculatrices, téléphones, jouets...) ; les équipements électriques professionnels, câbles, batteries etc... DIB, Déchets Industriels Banals Les DIB sont les déchets produits par les entreprises, non dangereux et non inertes. Efficacité voir Rendement et paragraphe Flottaison Procédé exploitant la différence de densité des matériaux par rapport à la densité d un liquide. Placés dans ce liquide, ces matériaux peuvent être séparés, les plus lourds «coulant» et les plus légers «flottant» en surface.

5 5 Flottation GEM Matière première secondaire Mono-flux Multi-flux PAM Pré-tri Pureté RB(A), Résidus de Broyage (Automobile) Recycleur Référentiels de qualité des produits Refus Procédé de séparation d un mélange de déchets broyés utilisant la propriété qu ont certaines substances de se fixer sur des bulles d air en milieu aqueux, acquérant ainsi une densité artificiellement réduite. Ce phénomène peut être favorisé par l ajout dans le milieu aqueux de composés ayan des propriétés de diminution de la tension de surface. Gros ElectroMénage ; voir DEEE Matériau issu du recyclage utilisé en remplacement d'une matière première. Type de collecte pour laquelle les déchets triés à la source sont collectés en mélange (exemple les journaux et les emballages séparés des autres déchets mais mis dans un même conteneur Type de collecte pour laquelle chaque catégorie de déchets triés à la source fait l'objet d'une collecte séparée Petits Appareils en Mélange ; voir DEEE Opération qui consiste à effectuer un premier tri grossier sur le flux de déchets en entrée de procédé, afin de le rendre mieux adapté aux traitements ultérieurs ; cette opération accroît l'efficacité des équipements de tri spécifiques. La pureté d une fraction issue d un tri est le rapport de la quantité de matériau(x) que l on souhaitait isoler sur la quantité totale de cette fraction. voir paragraphe Fraction sortante des broyeurs de VHU et autres ferrailles après extraction des métaux. Les RB(A) sont principalement composés de : plastiques et élastomères ; particules fines non magnétiques ; particules fines magnétiques ; fibres diverses ; bois ; pierres ; terre ; mousses de polyuréthane. Entreprise industrielle produisant des matières premières secondaires. Les référentiels de qualité des produits sont les spécifications (exigences de qualité) auxquelles doivent répondre les matériaux à l'issue du tri pour pouvoir être introduits à nouveau dans les filières industrielles. Au cours du tri, une fraction des matières entrantes est rejetée : ces refus sont dirigés soit vers des usines d incinération où la production de chaleur peut être valorisée en électricité, soit vers des centres de stockage de «déchets ultimes» où sont accueillis les déchets qu il est impossible de valoriser.

6 6 Rendement Sur-tri Triboélectricité Tri automatique Tri magnétique Tri manuel Tri mécanique Tri négatif Tri positif Trieur optique Valorisation VHU, Véhicules Hors d'usage Le rendement ou l'efficacité d un équipement de tri est le rapport de la quantité d un matériau trié sur la quantité totale de ce même matériau présent initialement dans le flux entrant. voir paragraphe Opération qui consiste à effectuer une étape de tri supplémentaire sur une fraction que l on souhaite récupérer, de façon à en améliorer la pureté. Le sur-tri correspond à un tri négatif, généralement manuel. Electricité statique produite par frottement. Procédé de tri non manuel comprenant aussi bien le tri mécanique que le tri expert où une machine identifie la nature d'un objet dans un flux avant de l'extraire de ce flux. Opération de tri utilisant pour discriminer les objets leurs différence de comportement dans un champ magnétique. Les deux principaux types de tri magnétique sont l'attraction des métaux ferreux par un aimant permanent ou un électro-aimant et l'attraction des métaux non ferreux par une source de champ magnétique variable créant dans l'objet des Courants de Foucault. voir fiche 12, 13 et 14 Procédé de tri faisant intervenir un opérateur humain pour identifier des objets dans un flux et éventuellement les extraire. Procédé de tri non manuel utilisant les différences de propriétés mécaniques (forme, taille, flexibilité, densité,...) des objets pour les séparer. Opération qui consiste à extraire d'un flux de déchets une ou plusieurs fractions indésirables pour ne conserver en fin de tri qu'une fraction résiduelle valorisable ; nécessite que le flux entrant soit suffisamment pur et fourni en matériau valorisable. Opération qui consiste à prélever d'un flux de déchets une fraction valorisable. C est le procédé le plus couramment utilisé car il s applique à tout type de flux. Procédé de tri utilisant les propriétés optiques des objets pour les identifier (couleur, silhouette, spectre infrarouge,...) Opération dont l'objectif est d'apporter de la valeur aux déchets. On distingue plusieurs modes de valorisation : la réutilisation (un objet est réutilisé dans sa fonction d'origine) ; le recyclage (le matériau de l'objet est réutilisé) ; la valorisation énergétique (l'objet incinéré devient source d'énergie). Véhicules accidentés ou en fin de vie.

7 A2. Fiches descriptives des technologies de tri 7

8 8 Liste des «fiches procédé» Crible plan 9 Crible à disques ou à étoiles 13 Crible à godets 17 Crible cylindrique (trommel) 20 Trommel aéraulique 24 Séparateur balistique 27 Table inclinée 31 Séparateur aéraulique 34 Classificateur hydraulique, flottaison 39 Classificateur hydraulique, flottation 42 Classificateur hydraulique, cyclone 45 Extracteur magnétique des métaux ferreux 49 Extraction des métaux non ferreux par Courants de Foucault 52 Détection des métaux non ferreux par Courants de Foucault 56 Séparateur électrostatique 59 Séparateur triboélectrique 63 Spectrométrie proche infrarouge sur emballages plastiques 67 Spectrométrie proche infrarouge sur copeaux plastiques 72 Spectrométrie en infrarouge moyen 76 Spectrométrie en fluorescence X 79 Spectrométrie dans le domaine visible (colorimétrie) 82 Séparateur thermique des plastiques 86 Broyage différentiel 90

9 9 Crible plan IDENTITE : Classe de procédé : Tri mécanique. Objectif : Séparation granulométrique et morphologique. Principe physico-chimique de discrimination : Séparation des objets suivant leur aptitude à passer à travers les mailles d un crible. Types de déchets ou de flux traités : Tous types de déchets : emballages, DIB, RB(A), DEEE. Plus couramment utilisé en pré-tri en tête de ligne, il peut aussi être inséré à divers stades du processus (après un broyage). Séparations types : Extraction des particules fines (typiquement inférieures à 25 mm). Tri par classes granulométriques variées (par exemple, [25 à 60 mm] et [60 à 180 mm]). Note : les données technico-économiques sont issues soit des constructeurs (DC) utilisateurs (DU). soit des Fiche 1 : Crible plan

10 10 DESCRIPTIF TECHNIQUE : Fonctionnement : Le crible plan est utilisé comme outil de pré-tri dès l entrée du centre de tri pour débarrasser le flux des particules fines ou, à n importe quel point du processus, pour réaliser des classes granulométriques. On peut distinguer deux types de cribles plans selon le mode de progression des déchets une fois déversés (par convoyeur ou par trémie) sur le crible : le crible plan fixe qui est une plaque perforée (ou grille) inclinée, du haut de laquelle le flux descend par gravité jusqu en bas. le crible vibrant qui est légèrement incliné de quelques degrés ou horizontal et animé d un mouvement vibratoire dans une ou deux dimensions. On inclura, dans les cribles vibrants, les cribles à barreaux où la grille est remplacée par un peigne de barreaux régulièrement espacés et vibrant les uns par rapport aux autres. Dans tous les cas, les objets ou particules plus fins que les perforations ou espacements tombent sous le crible avant d en atteindre l extrémité. Ils sont récupérés dans un conteneur ou sur un convoyeur ou encore en partie haute d un autre étage de crible (voir ci dessous). Les objets plus gros que la maille du crible transitent jusqu à la sortie de celui-ci où ils sont récupérés dans un conteneur ou sur un convoyeur ou encore en partie haute d un autre étage de crible (voir ci dessous). Parmi les nombreuses variantes rencontrées, on peut citer : les vibrations linéaires dans le plan du crible transversales ou longitudinales ; les mouvements rotatifs plans ; les mouvements ellipsoïdaux verticaux ; la génération des vibrations par moteur à balourd, par vibrateur électromagnétique ou pneumatique, par vilebrequin, par came, ; le crible multi-étagé avec reprise des fractions fines ou grosses pour améliorer la qualité des fractions sortantes ou obtenir plusieurs coupes granulométriques. Les paramètres de réglage des cribles plans sont : l inclinaison ; l amplitude et la fréquence des vibrations ; le débit d alimentation ; la taille des mailles dans certains modèles. Les critères de sélection sont non seulement la robustesse et la résistance à l abrasion pour un appareil appelé à subir de fortes contraintes mécaniques, mais aussi la facilité d intervention et de remplacement des éléments (grilles). Un crible doit aussi être optimisé en fonction des types de flux à traiter : la taille des mailles est primordiale mais elle n est pas tout, il faut également prendre en compte les modes de colmatage, les modes de brassage et de délitage des déchets induits par le mouvement du crible, l aptitude des déchets à rouler et à rebondir, la présence de déchets longs, plats, rigides, souples, Fiche 1 : Crible plan

11 11 Schéma : Source : «Concevoir, construire et exploiter un centre de tri», Eco-Emballages. Nature des flux entrants : Le crible plan peut trier tous types de déchets secs et de préférence débarrassés des encombrants : emballages, DIB, résidus de broyage (dont RB(A)), déchets de chantiers, DEEE Nature des fractions sortantes : Le crible plan permet d obtenir deux à quatre fractions suivant le nombre d étages de criblage. Performances : La gamme de débits du crible plan peut aller de 0,5 à 2 tonnes/heure. (à creuser avec les utilisateurs) Dimensionnement : (à creuser avec les utilisateurs) Contraintes techniques : Un pré-tri est nécessaire pour supprimer les objets encombrants et colmatants. Points forts : Les cribles plans multi-étagés permettent une séparation multi-flux. Les cribles plans adaptés à des flux de déchets faibles requièrent des investissements modérés. Les interventions de maintenance et de remplacement des éléments peuvent être relativement simples. Points faibles : Les performances sont insuffisantes dès que le taux de corps plats est trop important car ceux-ci colmatent les perforations pendant tout leur temps de passage. POSITIONNEMENT TECHNICO-COMMERCIAL : Stade de développement du procédé : Le développement industriel du crible plan est confirmé. La simplicité du principe du crible en fait un outil utilisé depuis très longtemps dans de nombreuses industries, y compris l industrie des déchets. Une grande diversité de mouvements vibratoires est proposée par les constructeurs pour s adapter à la diversité des flux et pour résoudre le principal problème des cribles : le colmatage. Les brevets récents relatifs aux cribles plans sont orientés vers des améliorations de second ordre ou bien débouchent sur des procédés différents comme les cribles à disques (fiche 2) ou des séparateurs aérauliques (fiche 8) couplés à des cribles. Fiche 1 : Crible plan

12 12 Positionnement marché : Le crible plan est en concurrence avec les autres procédés de criblage et d épuration : le crible cylindrique (fiche 4) ; le crible balistique (fiche 6) ; le séparateur aéraulique (fiche 8). Plus simple d implantation et moins coûteux que ces procédés concurrents, le crible plan reste un élément indispensable de préparation et/ou de finition. Il apporte peu de valeur ajoutée directement mais, en préparant les flux à trier, il accroît la qualité des sortants du processus global de tri. Le crible plan n est pas systématiquement utilisé dans les centres de tri mais il peut l être quelque soit l importance des flux à traiter (y compris sur des chantiers mobiles). Les cribles plans sont également très utilisés dans l industrie minière et dans l industrie du bois. Constructeurs : VANNIER MANUTENTION 13, route de Péronne MESNIL SAINT NICAISE Tél : Fax : GF SERVICES (Distributeur BEZNER) 352 Rue Victor Hugo COMMELLE VERNAY Tél. : 33 (0) Fax : 33 (0) KOCH MANUTENTION MECANIQUE 11 Rue de Téhéran PARIS Tél : Fax : Fiche 1 : Crible plan

13 13 Crible à disques ou à étoiles IDENTITE : Classe de procédé : Tri mécanique. Objectif : Séparation granulométrique, morphologique et par propriétés mécaniques. Principe physico-chimique de discrimination : Séparation des objets plusieurs critères : leur aptitude à passer entre les disques, leurs propriétés balistiques (rebonds) et leur rigidité (déformation pour passer entre les disques). Types de déchets ou de flux traités : Tous types de déchets dont, en particulier, les emballages issus de la collecte sélective, les DIB, les déchets de construction/démolition, Plus couramment utilisé en pré-tri en tête de ligne, ce procédé peut aussi être inséré à divers stades du processus (après un broyage). Séparations types : Extraction des particules fines (typiquement inférieures à 60 mm). Séparation corps creux / corps plats. Séparation journaux / autres corps plats. Séparation des grands cartons plats. Noms commerciaux : BHS Debris Roll Screen, BHS Newsorter, BHS Polishing Screen, MachOne, MachTwo, OCCScreen, NEWScreen, CPScreen, PaperStar. Note : les données technico-économiques sont issues soit des constructeurs (DC) utilisateurs (DU). soit des Fiche 2 : Crible à disques ou à étoiles

14 14 DESCRIPTIF TECHNIQUE : Fonctionnement : Des disques, montés sur un ensemble d axes parallèles de telle sorte que les espaces entre eux sont faibles et calibrés, tournent tous dans le même sens autour de leur axe. Le montage est tel que l ensemble des disques forme un «tapis roulant» faiblement incliné et montant. Un convoyeur ou une trémie alimente en continu le bas du tapis et la rotation des disques entraîne les déchets vers le haut. Les déchets plus petits que les espaces inter-disques ou les objets suffisamment souples (papiers isolés) tombent sous les disques où ils sont récupérés dans un conteneur, sur un convoyeur ou en partie basse d un autre crible à disques. Les objets ne tombant pas entre les disques (gros et/ou rigides) «surfent» sur les disques et sont déchargés en partie haute du crible. Il existe plusieurs variantes du crible à disque, selon que l on joue sur : la forme des disques : initialement de forme circulaire, ils peuvent être profilés et avoir des formes globalement polygonales ou en étoiles. Les formes profilées des disques ont pour intérêt d éviter le colmatage, de contrôler le calibrage des objets admis à tomber sous les disques, d agiter la couche de déchets et ainsi de favoriser la chute des petits objets sur les disques ; la disposition des disques en quinconce ou alignés ; la forme des axes des disques : ronds ou carrés (ces derniers diminuant les blocages par enroulements) ; l existence de deux à trois zones réparties le long du crible et dans lesquelles les disques ont des vitesses différentes ; l existence de deux à trois zones d inclinaisons différentes ; l utilisation d un flux d air pour favoriser l adhérence des cartons aux disques ; la combinaison de plusieurs cribles à disques (crible multi-étagé) avec reprise des fractions fines pour améliorer la qualité des fractions sortantes ou obtenir plusieurs coupes granulométriques. Parmi les paramètres ajustables, on peut citer : la vitesse de rotation des disques ; l inclinaison des disques : dans une variante courante, ils sont fortement inclinés de telle sorte qu une certaine catégorie d objets ne peut pas être entraînée vers le haut mais roule ou rebondit vers le bas. L alimentation se fait alors au milieu du crible et une fraction est récupérée en bas de celui-ci. Ce double mouvement (montée due à la rotation des disques et descende due à la gravité) instaure un reflux partiel dans la partie centrale du crible et en accroît les performances d extraction ; Les cribles à disques participent à la régulation du débit des fractions sortantes et facilite ainsi les étapes ultérieures de tri. Les critères de sélection sont non seulement la robustesse et la résistance à l abrasion pour un appareil appelé à subir de fortes contraintes mécaniques, mais aussi la facilité d intervention et de remplacement des éléments (disques). Fiche 2 : Crible à disques ou à étoiles

15 15 Schéma : Source : «Concevoir, construire et exploiter un centre de tri», Eco-Emballages. Nature des flux entrants : Le crible à disques ou à étoiles peut trier tout type de déchets secs, de préférence débarrasser des encombrants : emballages issus de collecte sélective, DIB, déchets de chantiers, résidus de broyage Nature des fractions sortantes : Les cribles à disques mono-étagé de faible inclinaison permettent d obtenir deux fractions : les fines et le reste. Les cribles à disques multi-étagés et fortement inclinés permettent, grâce au reflux des corps roulants et rebondissants, d obtenir trois ou quatre fractions. Performances : Les cribles à disques permettent de trier les déchets avec une pureté de 90 à 95% (DC) suivant la nature des entrants. La gamme de débits peut aller de 1 à 30 tonnes/heure. Contraintes techniques : Un pré-tri est conseillé pour supprimer les objets encombrants et les objets ayant tendance à s enrouler autour des axes (par exemple les films). Points forts : De multiples variables d ajustement permettent une adaptation à la variabilité des flux. Les cribles à disques multi-étagés permettent une séparation multi-flux. Les performances en termes de rendement et de pureté sont satisfaisantes : le sur-tri manuel sur les différentes classes de papiers et cartons n est qu un tri négatif. Les cribles à disques sont relativement compacts car les temps de séjour des déchets y sont faibles. Points faibles : Ils doivent être nettoyés à chaque changement de postes car ils sont très sensibles aux enroulements. Ces nettoyages sont malcommodes (débourrage au cutter par un opérateur circulant au dessus du crible). Les disques ou étoiles sont des pièces d'usure rapide dont le remplacement est très coûteux. Fiche 2 : Crible à disques ou à étoiles

16 16 POSITIONNEMENT TECHNICO-COMMERCIAL : Stade de développement du procédé : Le développement industriel du crible à disques ou à étoiles est confirmé. Les cribles à disques ont plusieurs dizaines d années d existence. Toutefois c est encore un domaine où l innovation a sa place et où les constructeurs déposent des brevets. Par exemple, des brevets proposent des améliorations du crible à disques portant sur les profils des disques ou sur leur arrangement. Un autre brevet combine le principe du crible à disques (où les disques sont des cylindres) et une séparation aéraulique : une aspiration colle les papiers aux cylindres et les force à passer dessous. Exemples de brevets : "Method and apparatus for sorting recycled material", patent number US , 16 avril 2002, BULK HANDLING SYSTEM Inc ; Multi-stage disc screen for classifying material by size, patent number US , 19 septembre 1995, BULK HANDLING SYSTEM Inc ; "Screen", patent number WO , 10 avril 2003, BULK HANDLING SYSTEM Inc. Positionnement marché : Le crible à disques est utilisé comme outil de pré-tri ou de tri dès l entrée du centre de tri pour «nettoyer» le flux des particules fines et réaliser différentes classes ou, à n importe quel point du processus, pour réaliser des classes granulométriques. Il est donc en concurrence avec les autres procédés de criblage et d épuration, comme : le crible cylindrique (fiche 4) ; le crible balistique (fiche 6) ; le séparateur aéraulique (fiche 8) ; le crible plan (fiche 1). Plus complexe et coûteux que le crible plan, son utilisation se justifie tout de même par ses performances supérieures. Il se compare favorablement aux trommels. Les cribles à disques sont largement utilisés aux Etats-Unis et sont en développement en Europe. Constructeurs : VAUCHE S.A. (distribue CP MANUFACTURING) 17-19, bd Gambetta SEDAN Tél : Fax : EuRec TECHNOLOGY GmbH Borntalstr. 9 D MERKERS, ALLEMAGNE Tél : / Fax : / BOLLEGRAAF FRANCE 25, avenue du Maréchal Liautey PARIS Tél : Fax : HORSTMANN FRANCE Porte de Beaune Avenue Charles-de-Gaulle - BP BEAUNE CEDEX Tél. : +33 (0) Fax : +33 (0) KIC TRADING (pour matériel BULK HANDLING SYSTEMS) 12 Diespach-Plaine SAALES Tél : Fax : Fiche 2 : Crible à disques ou à étoiles

17 17 Crible à godets IDENTITE : Classe de procédé : Tri mécanique. Objectif : Séparation granulométrique et morphologique. Principe physico-chimique de discrimination : Séparation des objets suivant leur aptitude à entrer dans des godets. Types de déchets ou de flux traités : DIB, gravats. Plus couramment utilisé en pré-tri en tête de ligne, il peut aussi être inséré à divers stades du processus (après un broyage). Séparations types : Moyens / Gros. Séparation par classes granulométriques. Noms commerciaux : Bécher. Note : les données technico-économiques sont issues soit des constructeurs (DC) utilisateurs (DU). soit des Fiche 3 : Crible à godets

18 18 DESCRIPTIF TECHNIQUE : Fonctionnement : Un tapis en forme de J a une surface structurée en de multiples creux : les godets. La partie basse du J est alimentée en continu par un flux de déchets à trier, grâce à un convoyeur. Les objets de taille moyenne ou petite tombent au fond des godets, sont emportés dans le mouvement ascendant du tapis et déversés en partie haute dans un conteneur ou sur un convoyeur. Les objets de grande taille ne pouvant pas rentrer dans les godets sont partiellement entraînés dans le mouvement du tapis mais retombent dans la partie basse. Après un ou plusieurs cycles de montéedescente, ils tombent par débordement sur le côté du tapis où ils sont récupérés sur un convoyeur. Une variante du crible à godets est décrite dans un brevet de BULK HANDLING SYSTEM (voir «Propriété Industrielle» ci-dessous). Schéma : Source : «Concevoir, construire et exploiter un centre de tri», Eco-Emballages. Nature des flux entrants : Le crible à godets permet de trier des déchets secs tels que : DIB, gravats. Nature des fractions sortantes : Le crible à godets permet d obtenir deux fractions : les fines et moyennes (de 0 à 200 mm) ; le reste. Points forts : Aucun pré-tri n est nécessaire. La taille des entrants n est limitée que par la taille du convoyeur d alimentation. Points faibles : La séparation en deux fractions est grossière. La granulométrie est peu ajustable. Fiche 3 : Crible à godets

19 19 POSITIONNEMENT TECHNICO-COMMERCIAL : Stade de développement du procédé : Le brevet de Bezner a 14 ans d existence. Exemples de brevets : Sorting machine, patent number US , 5 décembre 1989, BEZNER MASCHINEN ; System and method for separating recycled debris, patent number US , 23 janvier 1996, BULK HANDLING SYSTEM Inc. Positionnement marché : Le crible à crible à godets Bécher n est utilisé que pour les DIB et les gravats en tête de ligne de tri. Constructeurs : GF SERVICES (Distributeur BEZNER) 352 Rue Victor Hugo COMMELLE VERNAY Tél. : 33 (0) Fax : 33 (0) BULK HANDLING SYSTEMS 1040 Arrowsmith Eugene OR 97402, USA Tél : +1 (541) Fax : +1 (541) Fiche 3 : Crible à godets

20 20 Crible cylindrique (trommel) IDENTITE : Classe de procédé : Tri mécanique. Objectif : Séparation granulométrique et morphologique. Principe physico-chimique de discrimination : Séparation des objets suivant leur aptitude à passer à travers les mailles d un crible. Types de déchets ou de flux traités : Tous types de déchets dont, en particulier, les emballages issus de la collecte sélective, les DIB, les déchets de construction/démolition,... Séparations types : Extraction des particules fines (typiquement inférieures à 25 mm). Tri par classes granulométriques variées (par exemple, [25 à 60 mm] et [60 à 180 mm]). Séparation corps creux / corps plats (conséquence de leurs différences de taille). Note : les données technico-économiques sont issues soit des constructeurs (DC) utilisateurs (DU). soit des Fiche 4 : Crible cylindrique (trommel)

21 21 DESCRIPTIF TECHNIQUE : Fonctionnement : Le crible cylindrique, également appelé crible rotatif ou trommel, est un cylindre de grand diamètre, incliné de quelques degrés et ouvert aux deux extrémités qui tourne en permanence autour de son axe. La paroi de ce cylindre est perforée d un réseau de mailles calibrées. Un flux continu de déchets est déversé (par un convoyeur ou une trémie) à l entrée haute du cylindre, est entraîné par la rotation et dégringole vers la sortie basse du cylindre. Les objets de dimension inférieure à celle de la maille tombent sous le cylindre et n atteignent pas la sortie. Ils sont réceptionnés dans un conteneur ou sur un convoyeur. Les objets sont séparés en fonction de leur taille mais un facteur de forme intervient également qui permet, par exemple, une séparation entre corps creux (plus compacts) et corps plats. Plusieurs dispositifs existent pour améliorer les performances des trommels, à savoir : des systèmes de releveurs fixés à l intérieur du cylindre qui servent à remonter les déchets plus haut dans le mouvement tournant du cylindre. Les déchets sont mieux brassés et les chances augmentent, pour un déchet de petite taille, d être présenté devant les perforations et d être éliminé ; diverses formes de perforation : rondes en quinconce, carrées, ; deux formes possibles pour la section du trommel : octogonale ou hexagonale ; la répartition le long de l axe du cylindre de zones multiples, différant les unes des autres par la taille des mailles de perforation et permettant la séparation de multiples fractions. Il y a autant de convoyeurs ou conteneurs que de zones dans le trommel (plus un pour la sortie) ; un système d aspiration des poussières qui s envolent sous l effet du brassage. Les paramètres de réglages des trommels sont : la vitesse de rotation ; l inclinaison du cylindre ; le débit d alimentation. Toute augmentation de la vitesse ou de l inclinaison accélère le débit de passage des déchets et permet de traiter des flux plus importants mais diminue les performances de séparation (une particule fine aura moins de chances de passer devant une perforation et d être éliminée). Les critères de sélection sont la robustesse et la résistance à l abrasion pour un appareil appelé à subir de fortes contraintes mécaniques. Schéma : Source : «Concevoir, construire et exploiter un centre de tri», Eco-Emballages Fiche 4 : Crible cylindrique (trommel)

22 22 Nature des flux entrants : Ce procédé peut trier tout type de déchets secs, de préférence débarrassés des encombrants (par exemple les journaux) : emballages issus de collecte sélective, DIB, déchets de chantiers, Nature des fractions sortantes : Le crible cylindrique permet d obtenir deux à quatre fractions suivant le nombre de zones de criblage. Les fractions sont triées par classe granulométrique ce qui peut parfois correspondre également à un tri par nature, par exemple : une séparation à deux zones de criblage calibrées à 25 mm et 180 mm alimentée par un flux de DIB adéquat produira trois flux : contaminants fins (gravats, terre, ) / emballages divers / cartons. Performances : La gamme de débits des entrants peut aller de 1 à 25 tonnes/heure (DC). Le rendement de la séparation peut aller de 70 à 95% (DC). Dimensionnement : Un crible cylindrique est un appareillage encombrant : L l h = (longueur criblante + 2 à 4 mètres) (diamètre + 2 à 4 mètres) (diamètre + 1 à 2 mètres) ; hors dispositifs d alimentation et de reprise des fractions triées ; les diamètres peuvent aller de 1 à 3,5 mètres ; les longueurs criblantes peuvent aller de 2 à 15 mètres. C est un appareillage lourd : typiquement 5 à 10 tonnes Les vitesses de rotation des cylindres peuvent aller de 6 à 30 tours/minute. Le crible cylindrique peut être installé en intérieur ou en extérieur (avec capot adéquat). Les utilités sont les suivantes : moteur de rotation électrique ou thermique ; ventilation ; filtres pour l option dépoussiérage. Contraintes techniques : Un pré-tri est souvent recommandé ; certains constructeurs recommandent même un déferraillage du flux entrant. Le site doit être aménagé en fonction des dimensions et du poids importants du trommel. Points forts : Le brassage et le délitage du flux entrant permettent d individualiser les objets et de mieux les préparer aux étapes ultérieures de tri. L alimentation se fait en vrac (ni monocouche, ni linéaire) et ne nécessite qu une régularité de débit. Le crible cylindrique permet une séparation multi-flux. Certains appareils sont adaptables en fonction de la séparation à faire : la taille des mailles ou la longueur des zones de criblage est modifiable par changement des parois internes. Points faibles : Le rendement de la séparation corps plats / corps creux est moyen : 80%. L investissement requis pour l utilisation d un crible cylindrique est relativement élevé. L encombrement d un tel dispositif est important. Le foisonnement et le délitage des journaux ne favorisent pas leur récupération ultérieure et perturbe les étapes de tri ultérieures. Le brassage important génère des poussières qu il est recommandé de capter. L adaptabilité (changement des grilles) est encore (dans les vieux cribles toujours utilisés) une opération lourde à court terme (des brevets proposent des remèdes). POSITIONNEMENT TECHNICO-COMMERCIAL : Stade de développement du procédé : Le développement industriel du crible cylindrique est confirmé. Les cribles cylindriques sont couramment installés dans des centaines de centres de tri à travers le monde traitant plus de tonnes/an de flux de déchets. Fiche 4 : Crible cylindrique (trommel)

SÉRIES SM Cribles CRIBLES À TROMMELS SM 414 SM 414 K SM 518 SM 620 SM 620 K SM 720 CRIBLE À ÉTOILES SM 1200 WE CARE

SÉRIES SM Cribles CRIBLES À TROMMELS SM 414 SM 414 K SM 518 SM 620 SM 620 K SM 720 CRIBLE À ÉTOILES SM 1200 WE CARE SÉRIES SM Cribles CRIBLES À TROMMELS SM 414 SM 414 K SM 518 SM 620 SM 620 K SM 720 CRIBLE À ÉTOILES SM 1200 WE CARE CRIBLES SÉRIE SM CRIBLES À TROMMELS POUR UN CRIBLAGE OPTIMAL CRIBLES À TROMMELS Le trommel

Plus en détail

MULTISTAR. Cribleurs à étoiles

MULTISTAR. Cribleurs à étoiles MULTISTAR Cribleurs à étoiles 1 2 MULTISTAR Cribleurs à étoiles mobiles In t r o d u c t io n Le criblage à étoiles compte parmi les techniques de séparation les plus performantes dans le secteur du traitement

Plus en détail

2.5 Les bétons : fabrication et transport

2.5 Les bétons : fabrication et transport .5 Les bétons : fabrication et transport.5.1 - La fabrication du béton Avant d aborder la fabrication du béton, il n est pas inutile de rappeler qu il s agit d un matériau obtenu en mélangeant un ensemble

Plus en détail

KASTOspeed: Scies automatiques de production à lame circulaire pour le débit économique de très grandes séries dans l acier et les non-ferreux.

KASTOspeed: Scies automatiques de production à lame circulaire pour le débit économique de très grandes séries dans l acier et les non-ferreux. KASTOspeed: Scies automatiques de production à lame circulaire pour le débit économique de très grandes séries dans l acier et les non-ferreux. Très grandes performances en un temps record: Scies automatiques

Plus en détail

Déchets spécifiques de type F, stockés en alvéole spécifique mono matériaux, dans un centre de stockage d inertes

Déchets spécifiques de type F, stockés en alvéole spécifique mono matériaux, dans un centre de stockage d inertes Les déchets actuellement considérés comme inertes en France et stockés comme tels sont des déchets suivants : (1) Stockage en classe III, recyclage, 17 01 01 Béton (armé ou non) 17 01 02 Briques (1) Stockage

Plus en détail

LA GESTION DES DECHETS

LA GESTION DES DECHETS LA GESTION DES DECHETS AML BATIMENT Ensemble contribuons à protéger l environnement AML Bâtiment Page 1 LA GESTION DES DECHETS SUR LES CHANTIERS AML BATIMENT AML Bâtiment Page 2 SOMMAIRE POURQUOI CONNAITRE

Plus en détail

technologie de séchage

technologie de séchage technologie de séchage we process the future Technologie de traitement LA TÂCHE Dans tous les domaines de l industrie, le séchage constitue une étape nécessaire du processus de traitement. Tous les produits

Plus en détail

LES INSTALLATIONS FIXES. pierres naturelles sables et graviers recyclage

LES INSTALLATIONS FIXES. pierres naturelles sables et graviers recyclage LES INSTALLATIONS FIXES pierres naturelles sables et graviers recyclage Les installations fixes une ingénierie «Made in Autriche» Franz Wageneder ne pouvait pas imaginer en 1950, lorsqu il construisit

Plus en détail

KASTO, le programme complet : Rentabilité dans le sciage et le stockage des métaux.

KASTO, le programme complet : Rentabilité dans le sciage et le stockage des métaux. KASTO, le programme complet : Rentabilité dans le sciage et le stockage des métaux. Compétence sur toute la ligne Depuis plus de 160 ans, KASTO, synonyme de qualité et d innovation, propose le programme

Plus en détail

COMMISSION DE SUIVI DE SITE

COMMISSION DE SUIVI DE SITE COMMISSION DE SUIVI DE SITE Centre de traitement multi filière SYCTOM IVRY Paris XIII Centre de tri et déchèterie exploités par SITA IDF SOMMAIRE Bassins versants Présentation du Centre de tri Bilan d

Plus en détail

RAPIDE PUISSANTE RENTABLE BLUE DEVIL PLUS DE VALEUR À VOS FERRAILLES. Cisaille Rotative Pré-broyeur. www.zatobroyeur.fr MONITEUR CLOUD À DISTANCE

RAPIDE PUISSANTE RENTABLE BLUE DEVIL PLUS DE VALEUR À VOS FERRAILLES. Cisaille Rotative Pré-broyeur. www.zatobroyeur.fr MONITEUR CLOUD À DISTANCE Cisaille Rotative Pré-broyeur BLUE DEVIL RAPIDE PUISSANTE RENTABLE RECYCLING www.zatobroyeur.fr PLUS DE VALEUR À VOS FERRAILLES MONITEUR CLOUD À DISTANCE FERRAILLES ACIÉRIES DESDÉMOLISSEURS INDUSTRIELS

Plus en détail

eedd LA PLANETE N EST PAS UNE POUBELLE 1/7

eedd LA PLANETE N EST PAS UNE POUBELLE 1/7 eedd LA PLANETE N EST PAS UNE POUBELLE 1/7 I- ETUDE D UNE PHOTOGRAPHIE DE YANN ARTHUS-BERTRAND : Stockage d ordures dans la périphérie de Saint-Domingue en République dominicaine au cœur des Caraïbes Légende

Plus en détail

CIRCUITS DE PUISSANCE PNEUMATIQUES

CIRCUITS DE PUISSANCE PNEUMATIQUES V ACTIONNEURS PNEUMATIQUES : 51 Généralités : Ils peuvent soulever, pousser, tirer, serrer, tourner, bloquer, percuter, abloquer, etc. Leur classification tient compte de la nature du fluide (pneumatique

Plus en détail

Version initiale : Franck BOELHY (QSE Région Nord Est)

Version initiale : Franck BOELHY (QSE Région Nord Est) GUIDE DES DÉCHETS Version initiale : Franck BOELHY (QSE Région Nord Est) Référence : 10QSE1103 mise à jour Novembre 2010 PRÉAMBULE L aspect gestion des déchets, (Papier, Cartons, Cartouches d encres, Piles,

Plus en détail

eat recovery system Metos Traitement de Déchets Solus Eco Flex Waste La solution compacte à vos dechets! www.metos.com

eat recovery system Metos Traitement de Déchets Solus Eco Flex Waste La solution compacte à vos dechets! www.metos.com eat recovery system Metos Traitement de Déchets Solus Eco Flex Waste La solution compacte à vos dechets! www.metos.com Traitement de Déchets Solus Eco Flex Waste De plus en plus, le traitement des biodéchets

Plus en détail

VMC. ventilateurs petits débits : Energy 100/150/250 FTE 103 131 B. Energy 150. Energy 250. Energy 100

VMC. ventilateurs petits débits : Energy 100/150/250 FTE 103 131 B. Energy 150. Energy 250. Energy 100 VMC ventilateurs petits débits : Energy 100/150/250 Energy 150 Energy 250 Energy 100 FTE 103 131 B Janvier 2008 Energy 100/125/150 Gamme habitat/tertiaire Energy 150 descriptif technique Déclaration du

Plus en détail

Programmes Prioritaires Nationaux : Fumées de soudage. Y. CAROMEL - Contrôleur de sécurité

Programmes Prioritaires Nationaux : Fumées de soudage. Y. CAROMEL - Contrôleur de sécurité Programmes Prioritaires Nationaux : Fumées de soudage Y. CAROMEL - Contrôleur de sécurité Règles essentielles de ventilation appliquées aux activités de soudage Y. CAROMEL - Contrôleur de sécurité Règles

Plus en détail

S20. Balayeuse autoportée compacte. De taille compacte, sans faire de concession en termes de performance et de fiablilité

S20. Balayeuse autoportée compacte. De taille compacte, sans faire de concession en termes de performance et de fiablilité S20 Balayeuse autoportée compacte De taille compacte, sans faire de concession en termes de performance et de fiablilité Le fonctionnement avec tous les leviers vers l avant réduit le besoin de formation

Plus en détail

Aspirateur sans sac. Réf: EV-500-S20 / Modèle: OCEAVCDC22GR MANUEL D UTILISATION

Aspirateur sans sac. Réf: EV-500-S20 / Modèle: OCEAVCDC22GR MANUEL D UTILISATION Aspirateur sans sac Réf: EV-500-S20 / Modèle: OCEAVCDC22GR MANUEL D UTILISATION MISES EN GARDE IMPORTANTES Lire attentivement le manuel d'instructions avant de vous servir de cet appareil. Conserver le

Plus en détail

1F O S S E. Une fosse toutes eaux est un appareil destiné. Fosse toutes eaux. Dimensionnement : TOUTES EAUX

1F O S S E. Une fosse toutes eaux est un appareil destiné. Fosse toutes eaux. Dimensionnement : TOUTES EAUX Fosse toutes eaux 1F O S S E Une fosse toutes eaux est un appareil destiné à la collecte, à la liquéfaction partielle des m a t i è res polluantes contenues dans les eaux usées et à la rétention des matières

Plus en détail

ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF BIOROCK La filière d assainissement compacte

ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF BIOROCK La filière d assainissement compacte BIOROCK Documentation technique FOURNISSEUR DE SOLUTIONS POUR A.N.C. DESCRIPTION DE LA FILIERE COMPACTE Une filière compacte est conçue pour traiter les effluents domestiques (les eaux ménagères et les

Plus en détail

Branchements : eau potable & assainissement

Branchements : eau potable & assainissement Branchements : eau potable & assainissement Henri RENAUD Nouvelle édition 2012 Groupe Eyrolles, 2012, ISBN : 978-2-212-13296-0 1. Assainissement autonome 1.1. Désignation usuelle L assainissement autonome,

Plus en détail

Le bac à graisses PRETRAITEMENT. Schéma de principe. Volume du bac à graisses. Pose

Le bac à graisses PRETRAITEMENT. Schéma de principe. Volume du bac à graisses. Pose Le bac à graisses Schéma de principe Lorsqu on a une longueur de canalisation importante entre la sortie des eaux de cuisine et la fosse septique toutes eaux, il est fortement conseillé d intercaler un

Plus en détail

Terre végétale. www.remu.fi. Remblaiement de tranchée. Enrobage de réseaux. Compostage. Applications industrielles. Recyclage et dépollution

Terre végétale. www.remu.fi. Remblaiement de tranchée. Enrobage de réseaux. Compostage. Applications industrielles. Recyclage et dépollution Screening Technology & Amphibious Excavators Terre végétale Remblaiement de tranchée Enrobage de réseaux Compostage Applications industrielles Recyclage et dépollution Criblage de tourbe et produits organiques

Plus en détail

Capteurs d humidité (capacitif) et capteurs de température pour application en climatisation

Capteurs d humidité (capacitif) et capteurs de température pour application en climatisation GmbH & Co. KG Régulation SAS Fiche technique 907020 Page 1/7 Capteurs d humidité (capacitif) et capteurs de température pour application en climatisation Pour la mesure de l humidité relative de l air

Plus en détail

Vous avez une idée? Nous la découpons!

Vous avez une idée? Nous la découpons! Vous avez une idée? Nous la découpons! La précision depuis 1862 La précision, une tradition ARISTO a été créée en 1862 pour la fabrication d outils de mesure et de calcul. Dès le départ, la qualité, la

Plus en détail

Le stockage du granulé

Le stockage du granulé Le stockage du granulé Comprendre et choisir le stockage Construire le stockage PROPELLET TOUR www.propellet.fr Le stockage du granulé Comprendre et choisir le stockage Comprendre et choisir le stockage

Plus en détail

BROSSES ANTISTATIQUES GUIDE TECHNIQUE

BROSSES ANTISTATIQUES GUIDE TECHNIQUE BROSSES ANTISTATIQUES GUIDE TECHNIQUE BROSSES ANTISTATIQUES BROSSES ANTISTATIQUES Les brosses de Mersen sont constituées de milliers de fibres carbone Rigilor ou inox, tout particulièrement efficaces pour

Plus en détail

Pour l exécution des travaux, il est nécessaire d utiliser la norme AFNOR du DTU 64.1 de mars 2007.

Pour l exécution des travaux, il est nécessaire d utiliser la norme AFNOR du DTU 64.1 de mars 2007. Communauté de Communes du Pays Foyen 2, Rue Georges Clémenceau BP 74 33220 PINEUILH Compagnie Générale des Eaux 58 Bis, Rue INGRES 33220 PINEUILH Tél : 0811 902 903 MISE EN ŒUVRE DES DISPOSITIFS D ASSAINISSEMENT

Plus en détail

COLLECTE DES DECHETS MENAGERS : Recommandations techniques applicables lors de la conception de voiries, lotissements et immeubles

COLLECTE DES DECHETS MENAGERS : Recommandations techniques applicables lors de la conception de voiries, lotissements et immeubles COLLECTE DES DECHETS MENAGERS : Recommandations techniques applicables lors de la conception de voiries, lotissements et immeubles Rappel : Organisation de la collecte des déchets sur le secteur de SAINT-BRIEUC

Plus en détail

Société BIS RECYCLAGE Saint-Jory (31) Audit de conformité réglementaire de la gestion des DEEE

Société BIS RECYCLAGE Saint-Jory (31) Audit de conformité réglementaire de la gestion des DEEE Saint-Jory (31) Audit de conformité réglementaire de la gestion des DEEE 1 INFORMATIONS GENERALES SUR LE SITE...1 2 ELEMENTS TECHNIQUES...2 2.1 PRINCIPALES CARACTERISTIQUES TECHNIQUES... 2 2.2 ELEMENTS

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES BIG BAG FOURNISSEURS TRANSPORT & STOCKAGE PRODUITS CHIMIQUES

CAHIER DES CHARGES BIG BAG FOURNISSEURS TRANSPORT & STOCKAGE PRODUITS CHIMIQUES Février 2010 MAT/SF/Q CAHIER DES CHARGES BIG BAG FOURNISSEURS TRANSPORT & STOCKAGE PRODUITS CHIMIQUES DEFINITION ET DESCRIPTION DES "BIGBAG" FOURNISSEURS POUR LE TRANSPORT ET LE STOCKAGE DE PRODUITS CHIMIQUES

Plus en détail

HUBER Procédé de flottation HDF

HUBER Procédé de flottation HDF HUBER Procédé de flottation HDF Traitement des eaux usées, récupération et recyclage de l eau grâce au procédé de flottation avec micro bulles d air Système anti-colmatage avec décanteur lamellaire The

Plus en détail

RECOMMANDATIONS POUR LA CONCEPTION DE FOSSES DE VISITE POUR VEHICULES ROUTIERS ET ENGINS DE CHANTIER

RECOMMANDATIONS POUR LA CONCEPTION DE FOSSES DE VISITE POUR VEHICULES ROUTIERS ET ENGINS DE CHANTIER RECOMMANDATIONS POUR LA CONCEPTION DE FOSSES DE VISITE POUR VEHICULES ROUTIERS ET ENGINS DE CHANTIER Adoptée par le Comité Technique National des industries de la Métallurgie (CTN A) le 09 octobre 2012,

Plus en détail

MAITEK SRL. Innovation technologique et respect pour l environnement - Traitement, recyclage et récupération des agrégats -

MAITEK SRL. Innovation technologique et respect pour l environnement - Traitement, recyclage et récupération des agrégats - MAITEK SRL Innovation technologique et respect pour l environnement - Traitement, recyclage et récupération des agrégats - MAITEK s.r.l. démarre ses activités en 1999 avec l objectif de développer des

Plus en détail

Aspirateur avec sac. Réf: EV-100-S18 / Modèle: CEVC180ASB MANUEL D UTILISATION

Aspirateur avec sac. Réf: EV-100-S18 / Modèle: CEVC180ASB MANUEL D UTILISATION Aspirateur avec sac Réf: EV-100-S18 / Modèle: CEVC180ASB MANUEL D UTILISATION 1 MISES EN GARDE IMPORTANTES Lire attentivement le manuel d'instructions avant de vous servir de cet appareil. Conserver ce

Plus en détail

DÉCHETS MÉNAGERS. Mode d emploi. Point info 01 46 12 75 20. www.ville-montrouge.fr

DÉCHETS MÉNAGERS. Mode d emploi. Point info 01 46 12 75 20. www.ville-montrouge.fr DÉCHETS MÉNAGERS Mode d emploi Point info 01 46 12 75 20 www.ville-montrouge.fr C ollecte sélective en porte à porte, ramassage des encombrants, déchetterie, etc., la Ville de Montrouge propose une palette

Plus en détail

Variantes du cycle à compression de vapeur

Variantes du cycle à compression de vapeur Variantes du cycle à compression de vapeur Froid indirect : circuit à frigoporteur Cycle mono étagé et alimentation par regorgement Cycle bi-étagé en cascade Froid direct et froid indirect Froid direct

Plus en détail

Partie C1 «Déchets de boues et autres déchets organiques non dangereux produits en 2008»

Partie C1 «Déchets de boues et autres déchets organiques non dangereux produits en 2008» - Centre de tri ou déchèterie : catégorie à utiliser seulement si la destination finale n'est pas connue. Il s'agit en pratique d'une étape intermédiaire de collecte des déchets. Cette catégorie comprend

Plus en détail

Quand les métaux arrivent en ville. Enjeux et stratégies pour les matières premières critiques.

Quand les métaux arrivent en ville. Enjeux et stratégies pour les matières premières critiques. Parole d experts Quand les métaux arrivent en ville. Enjeux et stratégies pour les matières premières critiques. Panel d experts autour de Prof. Eric PIRARD, ULg - GeMMe Avec le soutien de : Les déchets

Plus en détail

Liquéfaction par fermentation anaérobie

Liquéfaction par fermentation anaérobie fosse septique ovoïde en polyéthylène Fabrication en polyéthylène haute densité traité anti U.V. Entrée et sortie munies d un joint souple à lèvre Ø 100 mm qui assure l emboîtement et l étanchéité du raccordement

Plus en détail

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS»

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» 5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» Le marché du recyclage est en croissance constante depuis 2002 en France et a atteint un chiffre d affaires de 13 Mds, avec 30 000 personnes employées en

Plus en détail

ANNEXE 1: Entretien de la filie re

ANNEXE 1: Entretien de la filie re ANNEXE 1: Entretien de la filie re 1 A ) ENTRETIEN DE LA COLLECTE DES EAUX USEES : Objectif : assurer un bon écoulement des eaux usées. Vérifier le bon écoulement par les tés ou regards de visite Nettoyer

Plus en détail

7 bis impasse Denis Dulac - 94700 Maisons-Alfort FRANCE Tél. : 01 43 68 06 13 / Fax : 01 43 68 66 09 @ : promattex@promattex.com www.promattex.

7 bis impasse Denis Dulac - 94700 Maisons-Alfort FRANCE Tél. : 01 43 68 06 13 / Fax : 01 43 68 66 09 @ : promattex@promattex.com www.promattex. 7 bis impasse Denis Dulac - 94700 Maisons-Alfort FRANCE Tél. : 01 43 68 06 13 / Fax : 01 43 68 66 09 @ : promattex@promattex.com www.promattex.com NOTICE DB-30 Ce manuel de montage contient les éléments

Plus en détail

ventilation Caisson de ventilation : MV

ventilation Caisson de ventilation : MV ventilation Caisson de ventilation : MV FTE 101 148 C Septembre 2012 MV caisson de ventilation économique Descriptif technique Encombrement, réservation et poids Ø X Y Z H h A B Poids (kg) MV5-6P 248 450

Plus en détail

Robots CNC. WITTMANN nommé «Meilleur achat» pour les robots. Technology working for you.

Robots CNC. WITTMANN nommé «Meilleur achat» pour les robots. Technology working for you. Robots CNC WITTMANN nommé «Meilleur achat» pour les robots Technology working for you. Le concept robot novateur Des dizaines d années d expériences, de développements et d innovations ont fait des robots

Plus en détail

Installation d'un gazon synthétique

Installation d'un gazon synthétique Installation d'un gazon synthétique Etape 1 MESURE DES SURFACES Les gazons se présentent, selon les modèles, soit en rouleaux de 2,00 m de large (x 25 m de longueur maximum) 4,00 m de large (x 25 m de

Plus en détail

Aspirateur. manuel d utilisation

Aspirateur. manuel d utilisation Aspirateur manuel d utilisation Avant d utiliser cette unité, veuillez lire les instructions avec attention. Pour une utilisation en intérieur uniquement. FRENCH Un monde de possibilités Merci d avoir

Plus en détail

COURS D ACOUSTIQUE DU DU BATIMENT. Chapitre 4 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX CORRECTION ACOUSTIQUE

COURS D ACOUSTIQUE DU DU BATIMENT. Chapitre 4 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX CORRECTION ACOUSTIQUE COURS D ACOUSTIQUE DU DU BATIMENT Chapitre 1 : NOTIONS DE BASE Chapitre 2 : LES SOURCES DE BRUIT Chapitre 3 : ISOLATION ACOUSTIQUE DES PAROIS Chapitre 4 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX CORRECTION ACOUSTIQUE Chapitre

Plus en détail

RAL 7015 gris ardoise. RAL 9002 blanc gris

RAL 7015 gris ardoise. RAL 9002 blanc gris La laine de roche Les couleurs Les couleurs standard disponibles sont les suivantes : RAL 1015 ivoire claire RAL 7015 gris ardoise RAL 5008 bleu gris RAL 7022 gris terre d ombre RAL 7032 gris silex RAL

Plus en détail

Ballon tampon DUO-E avec ballon ECS immergé

Ballon tampon DUO-E avec ballon ECS immergé Manuel d installation et d utilisation Ballon tampon DUO-E avec ballon ECS immergé 600/150-750/200-1000/220-1500/300 V 1.3 SOMMAIRE 1 Description du dispositif... 3 1.1 Série type... 3 1.2 Protection du

Plus en détail

Centre d usinage ROBOT-Drive. De la conception par CAO à la pièce finie Complet, précis, en un seul passage. Innovations pour la construction bois

Centre d usinage ROBOT-Drive. De la conception par CAO à la pièce finie Complet, précis, en un seul passage. Innovations pour la construction bois Centre d usinage ROBOT-Drive De la conception par CAO à la pièce finie Complet, précis, en un seul passage Innovations pour la construction bois 2 3 Le nouveau centre d usinage Hundegger ROBOT-Drive combine

Plus en détail

Composants de menuiserie Escaliers Définition : Escalier : Types d escaliers : Rôle d un escalier :

Composants de menuiserie Escaliers Définition : Escalier : Types d escaliers : Rôle d un escalier : Composants de menuiserie Escaliers Definition Caractéristiques Références normatives Spécifications Marquage C.E Acquis environnementaux Définition : Escalier : Ouvrage de menuiserie constitué de gradins

Plus en détail

Le recyclage du PET en Suisse. 2008 Verein PRS PET-Recycling Schweiz

Le recyclage du PET en Suisse. 2008 Verein PRS PET-Recycling Schweiz Le recyclage du PET en Suisse 2008 Verein PRS PET-Recycling Schweiz 1 Partenaires LPE / OEB PET-Recycling Schweiz Récupérateur Producteur Consommateur Commerce PET-Recycling Schweiz» Organisation PRS fondée

Plus en détail

MEMOIRE TECHNIQUE & METHODOLOGIQUE

MEMOIRE TECHNIQUE & METHODOLOGIQUE République Française Institut National de la Recherche Agronomique Centre de Recherche de Clermont-Ferrand Theix Lyon MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX MEMOIRE TECHNIQUE & METHODOLOGIQUE Document à remplir et

Plus en détail

COMMUNE DE SALES. Déchetterie Route de la Joretta, 1625 Sâles

COMMUNE DE SALES. Déchetterie Route de la Joretta, 1625 Sâles COMMUNE DE SALES Horaires d ouverture Mardi de 18h00 à 19h00 Vendredi de 17h30 à 19h00 Samedi de 09h00 à 11h30 Déchetterie Route de la Joretta, 1625 Sâles Toute l année Toute l année Toute l année Points

Plus en détail

SYNDICAT INTERCOMMUNAL FIER & NOM. Station d épuration Rue Vernaies 74 230 THONES. Tél. : 04.50.32.40.48. Notice Technique

SYNDICAT INTERCOMMUNAL FIER & NOM. Station d épuration Rue Vernaies 74 230 THONES. Tél. : 04.50.32.40.48. Notice Technique SYNDICAT INTERCOMMUNAL FIER & NOM Station d épuration Rue Vernaies 74 230 THONES Tél. : 04.50.32.40.48 Notice Technique Filière Fosse septique toutes eaux - Filtre à sable vertical drainé Rejet dans un

Plus en détail

Détruisez vos disques durs et tout autre support de données en toute sécurité, en réduisant vos coûts

Détruisez vos disques durs et tout autre support de données en toute sécurité, en réduisant vos coûts www.hsm.eu Détruisez vos disques durs et tout autre support de données en toute sécurité, en réduisant vos coûts Destructeur de disques durs HSM Powerline HDS 230 Recyclage de supports numériques : attention

Plus en détail

Machine engineering. MACHINES HORIZONTALES A DECOUPER LES CONTOURS OFS 222 OFS-HE 3 OFS-H TWINCUT FSM I

Machine engineering. MACHINES HORIZONTALES A DECOUPER LES CONTOURS OFS 222 OFS-HE 3 OFS-H TWINCUT FSM I Machine engineering. MACHINES HORIZONTALES A DECOUPER LES CONTOURS OFS 222 OFS-HE 3 OFS-H TWINCUT FSM I SOLUTIONS SUR MESURE : FIABILITE, PRECISION ET RENTABILITE. TABLE DES MATIERES 4-5 ofs 222 6-7 Données

Plus en détail

Un point de récupération situé et équipé de façon adéquate est attractif pour ses utilisateurs et donc favorise le recyclage.

Un point de récupération situé et équipé de façon adéquate est attractif pour ses utilisateurs et donc favorise le recyclage. COLLECTES SELECTIVES FICHE D'INFORMATION GEDEC N 4 (août 2006) Un point de récupération situé et équipé de façon adéquate est attractif pour ses utilisateurs et donc favorise le recyclage. L aménagement

Plus en détail

Systèmes de stockage simples à installer et économiques

Systèmes de stockage simples à installer et économiques Systèmes de stockage simples à installer et économiques Parallèlement à l accroissement et à l ampleur des événements pluviométriques, l accélération et l augmentation des débits de pointe accentuent de

Plus en détail

Centre de tournage. et de fraisage CNC TNX65/42

Centre de tournage. et de fraisage CNC TNX65/42 Centre de tournage et de fraisage CNC TNX65/42 Le tour TRAUB TNX65/42 pose de nouveaux jalons dans l'usinage à haute performance. Le concept de machine futuriste avec l'incomparable nouvelle unité de fraisage

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE D INSTALLATION & D UTILISATION

NOTICE TECHNIQUE D INSTALLATION & D UTILISATION NOTICE TECHNIQUE D INSTALLATION & D UTILISATION Plafond filtrant Lumispace Il est important de lire attentivement cette notice avant la maintenance du plafond Lumispace Ce document doit être remis au client

Plus en détail

MISE EN DÉCHARGE. Une entreprise de Bayer et LANXESS

MISE EN DÉCHARGE. Une entreprise de Bayer et LANXESS MISE EN DÉCHARGE Une entreprise de Bayer et LANXESS MISE EN DÉCHARGE Introduction INTRODUCTION La mise en décharge, dans le respect de l environnement, de certains types de déchets est un complément important

Plus en détail

Analyser Détecter Rapporter

Analyser Détecter Rapporter A LA RECHERCHE DE LA PURETE... Analyser Détecter Rapporter DÉTECTION DES MÉTAUX POUR L INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE EARNING CUSTOMER CONFIDENCE Analyser Détecter Rapporter A LA RECHERCHE DE LA PURETE... Lock

Plus en détail

CLAPET ÉQUILIBREUR DE PRESSION

CLAPET ÉQUILIBREUR DE PRESSION CLAPET ÉQUILIBREUR DE PRESSION NOUVELLE GÉNÉRATION BÂTIMENT SANITAIRE ENVIRONNEMENT SOLUTIONS SANITAIRE Le sanitaire, spécialité historique de Nicoll, a fait de la marque la référence dans le monde de

Plus en détail

Manutention et Levage

Manutention et Levage Manutention et Levage Manutentions Manuelles : la norme NF X35-109 La masse unitaire maximale acceptable est fixée à 15kg pour le soulever/ tirer Pour les hommes et les femmes. Et ce, dans des conditions

Plus en détail

AUDIT. Code: FTS 0413 070 Description: Nouveau programme de fauteuils

AUDIT. Code: FTS 0413 070 Description: Nouveau programme de fauteuils Code: FTS 0413 070 Description: Nouveau programme de fauteuils INSTALLATION ET ACCESIBILITE INSTALLATION ET ACCESIBILITE - PIED LATERAUX ACTIU fabrique 2 références; une pour installation sur sols droites

Plus en détail

OFS-VS. Coupe verticale Coupe horizontale Coupe de contours lame Profiler Peler

OFS-VS. Coupe verticale Coupe horizontale Coupe de contours lame Profiler Peler OFS-VS Coupe verticale Coupe horizontale Coupe de contours lame Profiler Peler Contenu 4-5 OFS-VS 5 Logiciel de programmation 6 Ligne de coupe 7 Données techniques Compétence des solutions individualisées:

Plus en détail

Guide d entretien. de votre assainissement non collectif

Guide d entretien. de votre assainissement non collectif juillet 2009 Guide d entretien de votre assainissement non collectif Votre système d assainissement n est pas raccordé au «tout à l égout». Il est dit «non-collectif», «autonome» ou encore «individuel».

Plus en détail

accessibilité des maisons individuelles neuves

accessibilité des maisons individuelles neuves accessibilité des maisons individuelles neuves Conseil d Architecture, d urbanisme et de l environnement du Gard 2012 Depuis la loi de Février 2005, toutes les constructions neuves de type logement individuel

Plus en détail

INDUSTRIES AGRICOLES ET AGROALIMENTAIRES RÉDUIRE ET VALORISER LES DÉCHETS,

INDUSTRIES AGRICOLES ET AGROALIMENTAIRES RÉDUIRE ET VALORISER LES DÉCHETS, INDUSTRIES AGRICOLES ET AGROALIMENTAIRES RÉDUIRE ET VALORISER LES DÉCHETS, les choix gagnants INDUSTRIES AGRICOLES ET AGROALIMENTAIRES PRÉVENIR ET VALORISER LES DÉCHETS UNE STRATÉGIE TRIPLEMENT RENTABLE

Plus en détail

INSCRIPTION, CLASSEMENT ET EMBALLAGE. Communication de l expert de l Afrique du Sud

INSCRIPTION, CLASSEMENT ET EMBALLAGE. Communication de l expert de l Afrique du Sud NATIONS UNIES ST Secrétariat Distr. GÉNÉRALE ST/SG/AC.10/C.3/2005/47 13 septembre 2005 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMITÉ D EXPERTS DU TRANSPORT DES MARCHANDISES DANGEREUSES ET DU SYSTÈME GÉNÉRAL HARMONISÉ

Plus en détail

Systèmes de destruction de billets de banque. Solutions personnalisées pour un débit maximum

Systèmes de destruction de billets de banque. Solutions personnalisées pour un débit maximum Systèmes de destruction de billets de banque Solutions personnalisées pour un débit maximum Giesecke & Devrient assure la destruction de vos billets de banque avec une simplicité et une sécurité encore

Plus en détail

F.I.C. n 2010/TDM01. Objet : Rubrique TDM - Tri des Déchets Ménagers. Evolution des exigences de la rubrique

F.I.C. n 2010/TDM01. Objet : Rubrique TDM - Tri des Déchets Ménagers. Evolution des exigences de la rubrique F.I.C. n 2010/TDM01 Fiche d interprétation et / ou complément au référentiel (Ancienne appellation «Jurisprudence technique») Objet : Rubrique TDM - Tri des Déchets Ménagers Evolution des exigences de

Plus en détail

SALLE DE BAIN, DOUCHE, PLAN DE TRAVAIL CUISINE, PISCINE... Collage et jointoiement. L Epoxy facile

SALLE DE BAIN, DOUCHE, PLAN DE TRAVAIL CUISINE, PISCINE... Collage et jointoiement. L Epoxy facile SALLE DE BAIN, DOUCHE, PLAN DE TRAVAIL CUISINE, PISCINE... Collage et jointoiement L Epoxy facile DOMAINES D EMPLOI Recommandé pour salle de bain, douche, plan de travail cuisine, piscine, bassins thermaux,

Plus en détail

INSTALLATION et UTILISATION LAVEUSE DE BALLES MODELE NO: BW-001AN

INSTALLATION et UTILISATION LAVEUSE DE BALLES MODELE NO: BW-001AN Easy Picker Golf Products, Inc. 415 Leonard Blvd. N., Lehigh Acres, FL 33971 PH: 239-368-6600 FAX: 239-369-1579 Service: 800-982-4653 VENTE: 800-641-4653 www.easypicker.com epsales@gate.net INSTALLATION

Plus en détail

INSTALLATION DE MOQUETTES ET STANDS

INSTALLATION DE MOQUETTES ET STANDS Les besoins en produits adhésifs dans l'industrie du montage de moquettes et de stands d'exposition sont variées. Nous avons une solution adhésive pour l'application dont vous avez besoin: fixation de

Plus en détail

SIVOM DE LA VALLEE D AULPS BP 24 74 110 ESSERT ROMAND. Tél. : 04.50.79.58.51. Fax. : 04.50.79.58.56. Notice Technique

SIVOM DE LA VALLEE D AULPS BP 24 74 110 ESSERT ROMAND. Tél. : 04.50.79.58.51. Fax. : 04.50.79.58.56. Notice Technique SIVOM DE LA VALLEE D AULPS BP 24 74 110 ESSERT ROMAND Tél. : 04.50.79.58.51. Fax. : 04.50.79.58.56 Notice Technique Filière Fosse septique - Filtre à sable vertical non drainé: Cette filière a été élaborée

Plus en détail

Généralités. Aperçu. Introduction. Précision. Instruction de montage. Lubrification. Conception. Produits. Guides à brides FNS. Guides standards GNS

Généralités. Aperçu. Introduction. Précision. Instruction de montage. Lubrification. Conception. Produits. Guides à brides FNS. Guides standards GNS Généralités Aperçu Introduction Précision Instruction de montage Lubrification Conception page............................. 4............................. 5............................. 6.............................

Plus en détail

les outils les enjeux les applications locales Déchets ménagers : maîtrisons les impacts sur l environnement connaître pour agir

les outils les enjeux les applications locales Déchets ménagers : maîtrisons les impacts sur l environnement connaître pour agir connaître pour agir Déchets ménagers : maîtrisons les impacts sur l environnement les enjeux les outils les applications locales Enjeux d une analyse environnementale et leviers d améliorations QU EST-CE

Plus en détail

Notice pour le contrôle et le nettoyage de conduits de fumée

Notice pour le contrôle et le nettoyage de conduits de fumée Notice pour le contrôle et le nettoyage de conduits de fumée 1. De quoi s agit-il? Les conduits de fumée doivent présenter les ouvertures nécessaires au contrôle et au nettoyage. Les ventilateurs d extraction

Plus en détail

TOULOUSE : ZAC de Garonne - Chemin de Chantelle - 31200 - Tél : 05 34 51 12 00

TOULOUSE : ZAC de Garonne - Chemin de Chantelle - 31200 - Tél : 05 34 51 12 00 TOULOUSE : ZAC de Garonne - Chemin de Chantelle - 31200 - Tél : 05 34 51 12 00 L entreprise Professionnel dans la collecte, le traitement et la valorisation de déchets industriels depuis plus de 80 ans

Plus en détail

ATTENTION! Après quelques mois d utilisation, un ordinateur s encrasse et surtout son ennemi mortel est la poussière.

ATTENTION! Après quelques mois d utilisation, un ordinateur s encrasse et surtout son ennemi mortel est la poussière. Après quelques mois d utilisation, un ordinateur s encrasse et surtout son ennemi mortel est la poussière. En effet, l ordinateur est un appareil qui consomme de l électricité dont une partie importante

Plus en détail

Que faire de nos déchets?

Que faire de nos déchets? Collège Que faire de nos déchets? Problématique L utilisation dans la vie quotidienne d une très grande variété d objets fabriqués dans des matériaux divers entraîne une production importante de déchets

Plus en détail

Tableau récapitulatif des degrés de résistance au feu des clapets coupe-feu ISONE+

Tableau récapitulatif des degrés de résistance au feu des clapets coupe-feu ISONE+ La gamme ISONE Tableau récapitulatif des degrés de résistance au feu des clapets coupe-feu ISONE+ Type de clapets coupe-feu ISONE+/Ap circulaire ISONE+/Ap rectangulaire Type de clapets coupe-feu Cloison

Plus en détail

Aspirateur. Guide de l utilisateur. Avant d utiliser cet appareil, lire attentivement les instructions ci-dessous. A n utiliser qu en intérieur

Aspirateur. Guide de l utilisateur. Avant d utiliser cet appareil, lire attentivement les instructions ci-dessous. A n utiliser qu en intérieur SC61E0 Aspirateur Guide de l utilisateur Avant d utiliser cet appareil, lire attentivement les instructions ci-dessous. A n utiliser qu en intérieur Français imagine the possibilities Merci d avoir effectué

Plus en détail

DISQUE DUR. Figure 1 Disque dur ouvert

DISQUE DUR. Figure 1 Disque dur ouvert DISQUE DUR Le sujet est composé de 8 pages et d une feuille format A3 de dessins de détails, la réponse à toutes les questions sera rédigée sur les feuilles de réponses jointes au sujet. Toutes les questions

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable ENSEIGNEMENTS TECHNOLOGIQUES TRANSVERSAUX

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable ENSEIGNEMENTS TECHNOLOGIQUES TRANSVERSAUX BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable ENSEIGNEMENTS TECHNOLOGIQUES TRANSVERSAUX Coefficient 8 Durée 4 heures Aucun document autorisé Calculatrice

Plus en détail

La Filtration et le Traitement de l Air dans l Industrie Nucléaire.

La Filtration et le Traitement de l Air dans l Industrie Nucléaire. Le Traitement de l Air dans l Industrie Nucléaire La Filtration et le Traitement de l Air dans l Industrie Nucléaire. Protéger l environnement des hommes et des lieux, Contribuer à la sécurité des interventions

Plus en détail

Les connexions. Multifonctions. Avantage. Forme ronde et non carrée :

Les connexions. Multifonctions. Avantage. Forme ronde et non carrée : Les connexions Multifonctions Avantage Forme ronde et non carrée : En plus d une esthétique agréable et assortie à la forme ronde des tubes et joints LeanTek, la forme arrondie des F-M Trilogiq permet

Plus en détail

Eléments en mousse expansée à base de résine mélamine, de différentes épaisseurs, formes et couleurs.

Eléments en mousse expansée à base de résine mélamine, de différentes épaisseurs, formes et couleurs. CapaCoustic Melapor Eléments en mousse expansée à base de résine mélamine, de différentes épaisseurs, formes et couleurs. Description de produit Description Description produit Les éléments CapaCoustic

Plus en détail

SÉPARATEURS DE CONDENSATSS

SÉPARATEURS DE CONDENSATSS SÉPARATEURS DE CONDENSATSS ÉLIMINATION DES CONDENSATS, DE L AIR COMPRIMÉ L humidité naturellement contenue dans l air et les poussières atmosphériques aspirées par le compresseur se retrouvent après compression,

Plus en détail

LES CABINES DE PEINTURE : RÉGLEMENTATION

LES CABINES DE PEINTURE : RÉGLEMENTATION LES CABINES DE PEINTURE : RÉGLEMENTATION Dernière révision du document : juillet 2012 RÉFÉRENCES RÉGLEMENTAIRES Arrêté du Gouvernement wallon du 25 septembre 2008 déterminant les conditions sectorielles

Plus en détail

Tours de refroidissement Technologie environnementale

Tours de refroidissement Technologie environnementale Tours de refroidissement Technologie environnementale Nos points forts Technologie et environnement Surfaces d échange adaptées à chaque besoin : applications industrielles ou tertiaires Propreté et résistance

Plus en détail

Rafraîchisseur modèle Trav-L-Cool

Rafraîchisseur modèle Trav-L-Cool 050203 Rafraîchisseur modèle Trav-L-Cool Guide d utilisation modèle déposé photo non contractuelle Z.A. du Hairy 67230 HUTTENHEIM www.alden.fr Avertissements La reproduction de tout ou partie de ce guide

Plus en détail

Technologie des contacteurs gaz liquide : cas des colonnes à plateaux et à garnissage. M. Prévost

Technologie des contacteurs gaz liquide : cas des colonnes à plateaux et à garnissage. M. Prévost Technologie des contacteurs gaz liquide : cas des colonnes à plateaux et à garnissage M. Prévost Version V2/ nov 2006 Structure du cours Partie 1 : Introduction Partie 2 : Mise en contact de Gaz et de

Plus en détail

Prix de reprise des matériaux Prix annuels 2006 à 2014, toutes options Séries détaillées 2006 à 2015, Option Filières

Prix de reprise des matériaux Prix annuels 2006 à 2014, toutes options Séries détaillées 2006 à 2015, Option Filières Prix de reprise des matériaux Prix annuels 2006 à 2014, toutes options Séries détaillées 2006 à 2015, Option Filières Présentation des prix de la reprise Page 1 Contenu du document La «Reprise des Matériaux»

Plus en détail

Conseils pour la mise en place du bac dégraisseur

Conseils pour la mise en place du bac dégraisseur Conseils pour la mise en place du bac dégraisseur Généralités Le bac dégraisseur doit avoir un volume au moins égal à 200 litres, s il reçoit les eaux de cuisine seules et un volume au moins égal à 500

Plus en détail

Bateau à moteur PROPULSEURS. Comment choisir le propulseur adapté à vos besoins. Bateau 1 Tableau 1. Bateau 2. Bateau 4. Bateau 1. Bateau 3.

Bateau à moteur PROPULSEURS. Comment choisir le propulseur adapté à vos besoins. Bateau 1 Tableau 1. Bateau 2. Bateau 4. Bateau 1. Bateau 3. PROPULSEURS Comment choisir le propulseur adapté à vos besoins En tunnel ou rétractable? Les propulseurs en tunnel représentent une solution simple et efficace pour les bateaux à moteur et voiliers à fort

Plus en détail