Marquage Ex 5. Informatique mobile en et hors zone Ex 17. Communication en et hors zone Ex 29. Technique de mesure et de calibrage en zone Ex 37

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Marquage Ex 5. Informatique mobile en et hors zone Ex 17. Communication en et hors zone Ex 29. Technique de mesure et de calibrage en zone Ex 37"

Transcription

1 Contenu Page Marquage Ex 5 Informatique mobile en et hors zone Ex 17 Communication en et hors zone Ex 29 Technique de mesure et de calibrage en zone Ex 37 Technique de mesure et de calibrage hors zone Ex 57 Lampes manuelles portables en zone Ex 67 ecom engineering 79 ecom dans le monde 83 Sommaire 88 Réponse par fax 89-91

2 Une solution complète, un seul fabricant! ecom instruments est une entreprise innovante qui se distingue par son sérieux, son professionnalisme, son énorme compétence et fiabilité dans la réalisation de tâches difficiles à mettre en œuvre dans le domaine des produits certifiés Atex. ecom instruments constitue un partenaire idéal de l industrie chimique. Son savoirfaire lui permet de bénéficier d une grande expérience qu elle met à disposition de ces clients. ecom instruments est synonyme de sécurité en et hors zone Ex. L entreprise ecom engineering fondée en janvier 2002 et ses 22 ingénieurs concepteurs et techniciens proposent: un vaste service de conseils technologiques Ex des modifications Ex de produits standard des solutions Ex sur mesure et adaptées aux clients

3 Ex-designation Marquage Ex 6 Protection Ex européenne 7 Marquage Ex 8 Notions de base sur la protection contre les coups de poussière 9 Types de protection 10 Type de protection IP 11 Répartition des zones 12 Assurance de la qualité de la production 13

4 Classification Ex Classes de température: Les composants électriques du groupe II qui peuvent entrer en contact avec une atmosphère explosive sont classés selon leur température max. de surface dans des différentes catégories de températures. Cette température doit être inférieure à la température d inflammation de l atmosphère explosible. Température autorisée la plus élevée du boîtier ou des éléments du composant: T1 T2 T3 T4 T5 T6 450 C 300 C 200 C 135 C 100 C 85 C Groupe d explosion: Dans cette classe de marquage, on retrouve entre autres le groupe d appareils. Le groupe I comprend les composants pour mines grisouteuses. Il s agit ici d atmosphères constituées de poussières de charbon et de méthane. Le groupe II concerne pour une longue durée la chimie, la pétrochimie, moulins (poussières) etc. Une autre subdivision est effectuée allant du groupe d appareils IIA au IIC, selon que la protection de l allumage soit d une sécurité inhérente, emballage résistant et emballage de sable, en raison d énergies d allumage différentes selon les gaz. CENELEC Gaz typique Energie d inflammation/µj I méthane 280 IIA propane 180 IIB éthylène IIC hydrogène 60 Mode de protection: Technique utilisée pour supprimer les risques d explosions provoquées par un appareil électrique. Par exemple: séparation (o,q,m), exclusion (p), construction mécanique spéciale (d,e), limitation d énergie (ia, ib), autres méthodes (s). Protection contre les explosions certifiée conformément à la norme CENELEC EN 50 ou EN 60 Marquage de conformité : le matériel d exploitation satisfait à des normes en vigueur. *Avec l introduction de la norme EN , le «E» relatif à la protection Ex européenne est supprimé au cours de l harmonisation au système international de normalisation CEI. Domaine d utilisation: Les équipements qui sont certifiés selon la directive 94/9/CE (ATEX 95 anciennement : ATEX 100a) comportent des indications supplémentaires sur le type d atmosphère. apparaît d abord le groupe d appareils, puis la catégorie d appareils et enfin l indication relative à l atmosphère: (G)az et (D)ust / Poussières Pour le groupe d appareils II, les catégories sont: Catégorie 1, très haute mesure de sécurité; / La sécurité est garantie par 2 mesures de protection d une part par les rares pannes des appareils, ou alors par les pannes d appareils indépendantes. Concernant les zones 0, 1, 2 ou 20, 21, 22, atmosphère G/D / Catégorie 2 Haute mesure de sécurité Sécurité suffisante lors de dysfonctionnements habituels /Pour 1 panne Concernant les zones 1, 2 ou. 21, 22, atmosphère G/D / Catégorie 3 mesure de sécurité normale Sécurité suffisante en cas de fonctionnement sans panne Concernant les zones 2/22, atmosphère G/D* (*poussières non conductrices) II 1 G EEx ia IIC T6 * Marquage pour la prévention des explosions (requis conformément à la directive 94/9/CE)

5 ATEX (Atmosphere Explosive) Directive 94/9/CE Adaptation des prescriptions légales des États membres pour les appareils et systèmes de protection pour une utilisation conforme en zones explosives. Nouveau : ATEX 95 (Vieux:ATEX 100a) Directive 1999/92/CE Prescriptions minimales pour l amélioration de la protection de la santé et de la sécurité des employés qui peuvent être mis en danger à cause des atmosphères explosives. Nouveau : ATEX 137 (Vieux:ATEX 118a) Exemples de marquage: Utilisation dans une atmosphère-gaz: Utilisation dans une atmosphère-poussières: Utilisation dans une exploitation minière: II 1 G EEx ia IIC T4 II 2 D T90 C IP64 I M2 EEx ia I Classes de températures : Température maxi d une surface en cas de dysfonctionnement de l appareil, (en mode normal avec le type de protection «n») à laquelle du gaz peut accéder. (Ne doit pas être utilisé dans des marquages Ex poussières.) T1 = 450 C T2 = 300 C T3 = 200 C T4 = 135 C T5 = 100 C T6 = 85 C Groupe d explosion (Indications uniquement pour les appareils en zones explosibles gaz) I = Méthane (exploitation minière) IIA = Propane IIB = Éthylène IIC = groupe le plus dangereux (p. ex. hydrogène) Groupe d appareils I = Exploitation minière II = Toutes les autres zones exposées aux risques d explosion Catégorie d appareils 1 = utilisable en zone 0 ou = utilisable en zone 1 ou = utilisable en zone 2 ou. 22 M1 = Exploitation minière (peut continuer à fonctionner en cas d explosion) M2 = Exploitation minière (doit être mis hors circuit en cas d explosion) Atmosphère G = Gaz D = Poussières (Dust) (Exploitation minière aucune indication) Types de protection : o = immersion dans l huile p = surpression interne q = remplissage pulvérulent d = enveloppe antidéflagrante e = sécurité augmentée ia = sécurité intrinsèque (autorisé pour zone 0*) *en fonction de la catégorie d appareils ib = sécurité intrinsèque (suffisant pour zone 1 (et 2)) ma = encapsulage (pour zone 0*) mb = (suffisant pour zone 1 (et 2)) s = protection spéciale n = mode normal dans des conditions normales (uniquement pour zone 2) na = sans formation d étincelles nc = contacts protégés nr = boîtier antibuée nl = consommation d énergie limitée nz = surpression interne op = rayonnement optique (is, pr, sh) td = protection par boîtier (poussière) pd = surpression interne (poussière) id = sécurité intrinsèque (poussière) md = encapsulage (poussière) Code IP (Indications uniquement pour les appareils pour zones explosibles poussières) Chif. 1Protection contre les contacts et corps étrangers : 5 = Protection contre les dépôts de poussières 6 = Protection contre l entrée de poussières Chif. 2Protection contre l eau Protection contre : 0 = (aucune protection) 1 = gouttes d eau tombant à la verticale 2 = gouttes d eau sur le composant avec inclinaison de 15 3 = pulvérisation d eau 4 = projections d eau 5 = jets d eau 6 = forts jets d eau 7 = immersion temporaire 8 = continuous immersion II 1 G Ex ia IIC T4 II 2 D Ex td A21 T90 IP64 Température max. de surface (Indications pour les appareils pour zones explosibles poussières - également rarement utilisés dans les gaz hors marquage.) Température maximale d une surface en cas d incident des appareils. (Fonctionnement normal de la catégorie d appareils 3) peut résulter de d autres causes que l atmosphère. Évaluation par l utilisateur : a.) Température limite 1 = 2/3 de la temp. d inflammation des poussières présentes b.) Température 2 = temp. minimale d inflammation en couche des poussières présentes moins 75k (valable pour les épaisseurs de couches jusqu à 5 mm) La plus petite valeur pour la température limite doit se situer au-dessus de la temp. max. de surface de l appareil indiquée. Zone Procédure de détermination de l étanchéité du boîtier (A ou B) 7

6 Protection contre l explosion La protection contre l explosion est régie par des principes qui établissent différents niveaux de sécurité correspondant à 3 mesures qui doivent être appliquées dans l ordre qui suit. 1.Eliminer si possible les atmosphères explosives 2.Eliminer toute source d inflammation d une atmosphère explosive. 3.Limiter au maximum les conséquences d une explosion au cas où elle se produirait. On distingue deux niveaux de protection: Protection primaire contre l explosion Ce sont les mesures qui permettent d éviter ou de limiter la formation d une atmosphère explosive. ex: ventilation forcée des locaux, suppression du contact des matières dangereuses avec l atmosphère, Protection secondaire contre l explosion Ce sont toutes les mesures qui permettent d éviter l établissement d une source d inflammation au sein d une atmosphère explosible. Définition d après la directive 1999/92/CE (ATEX 137) Zone dans laquelle une atmosphère explosive telle qu un mélange d air et de gaz, de vapeurs ou de fumées inflammables apparaît en permanence, sur une longue période, ou fréquemment. Zone dans laquelle une atmosphère explosive telle qu un mélange d air et de gaz, de vapeurs ou de fumées inflammables peut se former occasionnellement lors d un fonctionnement normal. Zone dans laquelle une atmosphère explosive telle qu un mélange d air et de gaz, de vapeurs ou de fumées inflammables n apparaît pas ou alors seulement très brièvement lors d un fonctionnement normal. Zone dans laquelle une atmosphère explosive sous forme d un nuage constitué de poussières inflammables contenues dans l air est présente en permanence, sur une longue durée ou fréquemment. Zone dans laquelle une atmosphère explosive sous forme d un nuage constitué de poussières inflammables contenues dans l air peut se former occasionnellement lors d un fonctionnement normal. Zone dans laquelle une atmosphère explosive sous forme d un nuage de poussières inflammables contenues dans l air n apparaît pas ou alors seulement très brièvement lors d un fonctionnement normal. Valeurs approximatives (non normalisées) Zone to CENELEC IEC Un appareil de la catégorie suivante doit être utilisé (cf. directive 1999/92/CE - ATEX 137): Marquage requis du matériel d exploitation opérationnel conformément à la directive 94/9/CE (ATEX 95) > 1000 h/a 0 1G G h/a 1 2G (1G également possible) <10 h/a 2 3G (1G, 2G également possible) > 1000 h/a 20 1D D h/a 21 2D (1D également possible) <10 h/a 22 3D (1D, 2D également possible) G G D D 8

7 Classification des classes de températures L indication relative à la classe de température ne peut être garantie que si la température ambiante prescrite pour le composant est respectée (cf. Caractéristiques techniques ou indication directement sur le composant). À respecter obligatoirement!!! La température maximale de surface atteinte par toute partie d un appareil électrique doit toujours être inférieure à la température d inflammation d un mélange gazeux. Le groupe II (voir ci-dessous) prévoit 6 gammes de températures (de T1 à T6) permettant de classer aisément les appareils électriques. Un appareil classé T3 ne pourra pas être utilisé dans une zone classée T4. Classes de températures de gaz et vapeurs inflammables et températures de surface autorisées des composants d après DIN EN Classe de température T1 T2 T3 T4 T5 T6 Température d inflammation en C >450 >300 >200 >135 >100 >85 Température maximale de surface en C Exemples 450 Propane Méthane Ammoniac 300 Ethylène Alcools Acétylène 200 Benzène Solvant Ethylether Acetaldehyde - Sulfure decarbone seuil inférieur d explosion Atmosphère explosive seuil supérieur d explosion mélange trop pauvre pas de combustion pas d explosion mélange trop riche combustion partielle pas d explosion 100% Proportion d air 0% 0% Proportion de matière combustible 100% Les explosions dépendent de nombreux paramètres. Il n est pas envisageable de définir les seuils pour des mélanges composés de plusieurs gaz combustibles. Ces seuils sont définis uniquement pour des mélanges air / gaz pur (ou vapeur). Exemples: - Hydrogène 4,0 bis 77,0% dans l air - Propane 1,7 bis 10,6% dans l air - Ammoniac 15,4 bis 33,6% dans l air - Méthane,4 bis 16,5% dans l air 9

8 Principes de base protection antidéflagrante poussière Principes de base: Les fabricants de composants pour les zones exposées aux explosions à cause de poussières doivent, entre autres, indiquer la température max. de la surface d un composant pouvant entrer en contact avec des poussières (normalement en C l indication de la classe de température est à éviter ici). Cette température est un élément du marquage Ex poussières. Exemples de marquage: II 2 D T90 C IP64, II 2 D Ex td A21 T90 C IP64 (Si la protection est assurée par le boîtier, l indice de protection IP du boîtier est également indiqué). ou encore II 2 D Ex iad 21 T96 C (Cet appareil a déjà été autorisé suivant les nouvelles normes IEC «Sécurité intrinsèque poussières» - «iad»). Cette norme prévoit que la zone correspondante soit également indiquée dans le marquage dans ce cas 21). Protection antidéflagrante poussières température: Les grandeurs caractéristiques inflammables et explosives des poussières dépendent de la nature des poussières dont il est question. Quelques paramètres importants et déterminants du comportement inflammable et explosif sont la taille et la forme de la particule, la teneur en eau, le degré de pureté et le cas échéant la teneur en solvants inflammables. En outre, la répartition des tailles de particules et la valeur médiane (valeur pour la taille moyenne de particule) doivent être connues. D après la directive 1999/92/CE (ATEX 137, anciennement : ATEX 118a), il incombe à l exploitant / employeur de procéder à une évaluation de la dangerosité. C est pourquoi il doit connaître la température minimale d inflammation en couche et la température minimale d inflammation des poussières. Désormais, deux calculs simples sont effectués pour déterminer deux températures limites : a) Température limite 1 = 2/3 de la température minimale d inflammation b) Température limite 2 = température minimale d inflammation en couche* moins 75 K Entre ces deux températures limites calculées, il faut à présent tenir compte de celle qui garantit la sécurité la plus élevée. Exemple 1: Température d inflammation minimale = +330 C, température minimale d inflammation en couche = +300 C a) Température limite 1 = 2/3 x +330 C = +220 C b) Température limite 2 = +300 C - 75 K = +225 C Sécurité plus élevée : Température limite (1) = +220 C Ici, un composant dont la température de surface max. en cas d erreur est <= +220 C doit être utilisé. Comme cela a déjà été mentionné, une valeur correspondant au composant apparaît sur le marquage. Exemple 2 : Température d inflammation minimale = +186 C, température minimale d inflammation en couche = +180 C a) Température limite 1 = 2/3 x +186 C = +124 C b) Température limite 2 = +180 C - 75 K = +105 C Sécurité plus élevée : Température limite (2) = +105 C Ici, un composant dont la température de surface max. en cas d erreur est <= +105 C doit être utilisé. *La valeur pour la température d inflammation en couche vaut pour une couche de poussière d une épaisseur de 5 mm. Pour les épaisseurs de couches plus grandes, l écart de sécurité de la température doit être encore augmenté. Cas particulier Appareils de catégorie 3 Contrairement aux appareils des catégories 1 et 2, pour les appareils de la catégorie 3 (utilisables uniquement dans les zones 2 respectivement 22), il ne faut prendre en compte aucun danger apparaissant en cas d erreur (p. ex. courts-circuits, rupture des connexions, etc.). L appareil sera uniquement évalué quant à la dangerosité pendant le fonctionnement normal. Il est relativement improbable, si une atmosphère explosive devait toutefois apparaître brièvement, qu il survienne à ce moment précis un cas d erreur de l appareil. Par conséquent, aucune attestation d examen CE de type n est exigée pour les composants de la catégorie 3. Le fabricant peut attester lui-même de la conformité du composant avec la norme correspondante. Néanmoins, les appareils de catégorie 3 fabriqués par ecom sont aussi contrôlés par un organisme certifié et mentionné. À l issue de quoi, ecom reçoit une déclaration de conformitéde cet organisme de contrôle. (- Naturellement, les composants de la catégorie 2 offrent aussi une sécurité nettement plus élevée dans les zones 2 respectivement 22.) 10

9 Les explosions de nuages de poussière, si elles ont souvent des conséquences limitées, sont cependant fréquentes. Une brochure d une coopérative précise qu en moyenne une explosion de nuage de poussière se produit quotidiennement en Allemagne, dont le quart dans l industrie agroalimentaire. Ce phénomène est un problème mondial. 200 explosions graves ont été recensées aux Etats Unis dans l industrie agroalimentaire entre 1980 et Elles ont causé 54 victimes et 256 blessés, avec des dégâts matériels estimés à 165 M$. Bois 34% Electricité statique 9% Combustion 9% Frottement 9% Indéterminé 11,5% Céréales 24% Autres 6% Feu 8% Surfaces chaudes 6,5% Environnement électrique 3,5% Autres 2,5% Papier 2% Autoallumage 6% Matieère plastiques 14% Charbon/Tourbe 10% Métaux 10% Soudure 5% Chocs mécaniques 30% ** Diagramme 1.1 ** Diagramme 1.2 Quote-part des poussières dans les explosions Répartition des sources d explosion d origine électrique L environnement électrique ne tient qu une faible part dans la recherche des sources d ignition de nuages de poussière, parce que les normes construction et de réalisation sont généralement bien appliquées. Mais l observation des condition d exploitation et d entretien de ces équipements ont montré que ces normes ne suffisent pas toujours. Un équipement certifié pour le risque d explosion en zone poussière, dont la température de surface est en-dessous de la norme pour le type de poussière considéré, peut constituer une source d ignition s il est recouvert par une épaisse couche de poussière. Cela tient notamment au faite que la poussière est un isolant thermique qui empêche l évacuation de la chaleur. Plus encore que dans le risque lié aux gaz, la prévention des risques d explosion en milieux poussiéreux requiert une surveillance sans relâche des installations. ** Image 1.3 Exemple d accumulation de poussières autour d une vis sans fin. ** Images, graphiques et textes avec l aimable concours de la société Danfoss Bauer GmbH, et de l auteur Helmut Greiner. 11

10 Degrés de protection Degré de protection «n» Le degré de protection n est uniquement utilisable pour les composants de la catégorie 3 dans les zones explosives au gaz. Étant donné qu ici seul le fonctionnement normal et aucun cas d erreur appareils ne sont pris en compte, il en résulte également de légers écarts dans le marquage du degré de protection : na Moyens d exploitation électriques non transmetteurs (machine en fonctionnement, sécurités, lumières, instruments de mesure et modes opérationnels nécessitant peu d énergie) nc Moyens d exploitation avec formation d étincelle opérationnelle ou surface chaude (équipements de distribution fermées et éléments non inflammables, équipements hermétiquement scellées, équipements solidement verrouillés). nr Boîtier plus sûr contre les fumées nl Moyens d exploitation circuits limités en énergie nz Emballage de surpression simplifié Protection d allumage Représentation schématique Principe standard Généralités Dispositions générales pour la conception et la vérification de EN moyens d exploitation, qui sont définis pour un domaine extérieur. Sécurité augmentée e Valable pour les moyens d exploitation ou dont les éléments, qui en situation normale ne produisent pas d étincelles ni d arcs ne générent pas de températures dangereuses et dont la tension du secteur ne dépasse pas 1 Kv. Enveloppe antidéflagrante Emballage de surpression d L enveloppe doit être suffisament résistante pour contenir une explosion provoquée par un équipement qui - y est installé. EN IEC FM 3600 UL 2279 EN IEC FM 3620 UL 2279 p Une surpression est maintenue dans l enveloppe avec un gaz neutre. EN IEC FM 3620 NFPA 496 Sécurité intrinséque i Par la limitation du circuit l énergie présente, limite, en cas de températures élevées non autorisées, la formation d étincelles d allumage et des arcs. Explication de détail: ia = concerne les zones 0, 1, 2* ib = concerne les zones 1, 2* [ia] = concerne les moyens d exploitation dans les zones 0, 1, 2* [ib]= concerne les moyens d exploitation dans les zones 1, 2* (*dépend de la catégorie d appareils) EN IEC FM 3610 UL 2279 Bain d huile o Moyens d exploitation ou leurs éléments Sont contenus dans un bain d huile et donc séparés de l atmosphère extérieure. Emballage de sable q Les sources d allumage sont enfermées par du sable à grains fins qui ne peut pas allumer le boîtier de l atmosphère environnante avec des arcs. Encapsulation m En encastrant la source d allumage dans une masse, vous ne pouvez pas allumer l atmosphère extérieure. Explication de détail: ia = concerne les zones 0, 1, 2* / ib = concerne les zones 1, 2* / [ia] = concerne les moyens d exploitation dans les zones 0, 1, 2* / [ib]= concerne les moyens d exploitation dans les zones 1, 2* (*dépend de la catégorie d appareils) Protection d allumage n Zone 2 Avec ces protections d allumage, plusieurs méthodes de protection sont résumées. Simplification de l utilisation de l autre zone-2- Protection d allumage n signifie non enflammé Protection par boîtier td Utilisation d un boîtier protégé contre les poussières ou étanche aux poussières avec limitation de la température maxi de ses surfaces. EN IEC Fm 3600 Ul 2279 EN IEC FM 3600 EN IEC FM 3600 UL 2279 EN IEC EN

11 Catégories des degrés de protection IP Code lettre Protection contre la pénétration de corps étrangers et poussières (1. *) IP 2 3 C H Lettre complémentaire Lettre supplémentaire Protection contre la pénétration d eau (2. chiffre) *) *) Lorsque le degré de protection n est pas indiqué, on écrit la lettre X au lieu du chiffre, par ex. IP X4 1. chiffre degré de protection symbole 2. chiffre degré de protection 0 Protection nulle 0 Protection nulle Protection contre la pénétration de corps étrangers ø>50 mm. Pas de protection 1 pour pénétration volontaire Protection contre la pénétration de petits corps étrangers, 2 ø>12,5 mm, ne pas toucher avec les doigts, entre autre. Protection contres les petits corps étrangers, ø>2,5 3 mm, ne pas toucher avec des outils ou fil de fer, etc. Protection contre les corps étrangers granuleux, ø>1 mm, ne pas toucher avec des outils, fils, etc. 4 Protection contre les gouttes d eau qui tombent verticalement (étanche à la pluie) Protection contre les gouttes d eau qui tombent en biais (étanche à la pluie), biais de 15 par rapport à la position normale de service Protection contre la vaporisation d eau jusqu à 60 par rapport à la verticale Protection contre les éclaboussures d eau provenant de toutes les directions symbole 5 6 Protection contre les dépôts de poussières (protection contre la poussière), protection totale contre le toucher Protection contre la pénétration de poussières (étanchéité à la poussière), protection totale contre le toucher Protection contre les jets d eau 5 provenant de toutes les directions Protection contre l eau de mer houleuse ou contre les 6 jets d eau puissants (protection contre inondation) 7 Protection contre l immersion compte tenu des conditions de pression et de temps préalablement définies 8 Protection contre une submersion continue Lettre supplémentaire Lettre com- Signification (facultative) plémentaire Signification (facultative) A Revers de la main H Appareils haute tension B Doigt M Mouvement lors du test dans l eau C Outil S Immobilité lors du test dans l eau D Câble W Conditions météorologiques 13

12 Division de zones La sécurité est la caractéristique la plus importante Partout où des matières inflammables sont fabriquées, élaborées, transportées ou stockées, la sécurité joue un rôle essentiel surtout dans l industrie chimique et pétrochimique, lors de l extraction de pétrole ou de gaz naturel de l industrie minière. Afin de garantir un niveau de sécurité élevé dans ces domaines, les législations de la plupart des pays ont développé des éditions similaires sous forme de lois, de règlement, et de normes. Dans le processus de globalisation, de grands progrès à l égard de directives uniformes peuvent être réalisés. L Union Européenne joue ici un rôle avant-coureur : la directive 94/9/EG crée les conditions préalables pour une uniformisation intégrale, qui depuis le 1 Juillet 2003 doivent être appliquées à tous les nouveaux appareils. Signification de la division de zones: Zone 0/20: Zone 1/21: Zone 2/22: Danger permanent, de longue durée ou fréquent Danger occasionnel Danger rare ou de courte durée Domaine plus sûr Zone 2 Zone 0 Zone 1 Zone 0 14

13 Assurance de la qualité de la production Physikalisch-Technische Bundesanstalt (Office fédéral de physique et technique) Brunswick et Berlin (1) A v i s sur la reconnaissance de l assurance de la qualité de la production (2) Appareils ou systèmes de protection ou composants destinés à être utilisés en atmosphères explosives conformément aux dispositions - directive 94/9/CE (3) Numéro d avis : PTB 97 ATEX Q013-4 (4) Groupe(s) de produits : Appareils de contrôle, appareils de mesure, calibreurs, technologie de l information, communication, auxiliaires, lampes et appareils d éclairage satisfaisant au type de protection décisif «Sécurité intrinsèque i» et aux types de protection «Enveloppe antidéflagrante d», «Sécurité augmentée e», «Encapsulage m», «Remplissage pulvérulent q» et pour la protection contre les coups de poussière td, id et md L organisme désigné établit une liste des attestations d examen CE de type auxquelles le présent avis s applique. (5) Demandeur : ecom instruments GmbH Industriestraße 2, Assamstadt, Allemagne (6) Fabricant : ecom instruments GmbH Industriestraße 2, Assamstadt, Allemagne (7) Le Physikalisch-Technische Bundesanstalt (PTB), organisme n 0102 désigné pour l annexe IV conformément à l article 9 de la directive du Conseil des Communautés européennes 94/9/CE du 23 mars 1994, informe le demandeur que le fabricant utilise un système d assurance de la qualité de la production satisfaisant à l annexe IV de cette directive. (8) Le présent avis est basé sur le rapport d audit confidentiel n établi le 08/12/2006. L avis est valable jusqu au 05/10/2009 et peut être annulé si le fabricant ne satisfait plus aux exigences de l annexe IV. Les résultats de l expertise régulière du système d assurance de la qualité font partie intégrante du présent avis. (9) Conformément à l article 10 (1) de la directive 94/9/CE, le numéro d identification 0102 du PTB, en tant qu organisme désigné et en activité durant la phase de surveillance de la production, doit être indiqué derrière le marquage CE. Organisme de certification de la protection contre les explosions p.o. Brunswick, le 8 décembre 2006 M. Graube, ingénieur diplômé Page 1/1 15

14 Déclaration de conformité conformément à - la directive 2002/96/CE (directive DEEE) et - la directive 2002/95/CE (directive «RoHS») et concernant - la loi allemande sur les appareils électriques et électroniques (Elektro-Gesetz) du 16/03/2005 : Nous soussignés, ecom instruments GmbH, déclarons par la présente que tous les appareils électriques mis en circulation par nous à partir du 01/07/2006 sont fabriqués conformément à la directive RoHS ou qu ils sont conformes à la directive RoHS selon l article 5 alinéa 1 phrase 2 de la loi allemande sur les appareils électriques et électroniques et qu ils doivent être éliminés par nous conformément à la directive DEEE. Ceci signifie pour nos clients industriels que nous garantissant la conformité RoHS avant qu un produit ait quitté notre société après le 01/07/2006. L élimination des appareils et des équipements usagés mis en service par nous est réglé par nous de la manière suivante : les appareils électriques usagés ainsi que les appareils électriques usagés «historiques» de la société ecom instruments GmbH sont transportés à notre charge en vue de leur élimination et éliminés gratuitement conformément à la directive européenne 2002/95/CE et à la loi allemande sur les équipements électriques et électroniques du 16/03/2005. L envoi des appareils à ecom instruments GmbH est à la charge de l expéditeur. De manière générale, ceci signifie pour nos partenaires commerciaux qu une revente de produits non conformes à la directive RoHS est autorisée après le 01/07/2006 dans la mesure où ceux-ci ont été acheté auprès de nous avant cette date ou s ils rentrent dans la catégorie d appareils 8 ou 9. L élimination des appareils n est pas non plus concernée par cette mesure. En tant que fabricant de produits électroniques et électriques, nous remplissons par conséquent nos obligations conformément à la loi allemande sur les appareils électriques et électroniques et nous tenons bien entendu à votre disposition pour répondre à toutes vos questions relatives à nos produits Ex et standard et à l application de la loi allemande sur les appareils électriques et électroniques. Assamstadt, le 30/05/2006 i.a. Martin Jüttner (Direction de la gestion de la qualité) Rolf Nied (Direction) 16

Matériels électriques pour atmosphères explosibles

Matériels électriques pour atmosphères explosibles Fiche Prévention - G4 F 05 14 Matériels électriques pr atmosphères explosibles Une atmosphère explosive est un mélange avec l air, dans des conditions atmosphériques, de substances inflammables ss forme

Plus en détail

Instrum : BTS1 1-a Capteur, transmetteur et environnement Cours n 12 Atex ATEX (Atmosphères Explosives) Page 1 sur 5

Instrum : BTS1 1-a Capteur, transmetteur et environnement Cours n 12 Atex ATEX (Atmosphères Explosives) Page 1 sur 5 Atex ATEX (Atmosphères Explosives) Page 1 sur 5 1 Définition d'une Atex Une atmosphère explosive (ATEX) est un mélange avec l air, dans les conditions atmosphériques, de substances inflammables sous forme

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE PRODUIT DETECTEUR VIREx

NOTICE TECHNIQUE PRODUIT DETECTEUR VIREx Page : 0 NOTICE TECHNIQUE PRODUIT DETECTEUR Le présent document comporte 9 pages. G. SAMIER Chef de projet Rédaction Fonction Visa - Date L. DESARNAUD-CAULY Chef de Laboratoire Vérification Fonction Visa

Plus en détail

La réglementation ATEX

La réglementation ATEX La réglementation ATEX Thomas BARTH, IPRP Santé au Travail Provence Groupe risque chimique 2011 Quelques définitions Limite Inférieure d Explosivité (LIE): concentration minimale dans l air d un combustible

Plus en détail

16/09/2005 Version 1 L ATEX : ATMOSPHÈRE EXPLOSIBLE. Service marketing 1/20 Stéfanie IXART

16/09/2005 Version 1 L ATEX : ATMOSPHÈRE EXPLOSIBLE. Service marketing 1/20 Stéfanie IXART L ATEX : ATMOSPHÈRE EXPLOSIBLE Service marketing 1/20 Stéfanie IXART SOMMAIRE I. Introduction.p3 II. Définition d une atmosphère explosible..p4 III. Qu est-ce qui détermine la présence d une ATEX?.p4 IV.

Plus en détail

Les ATmosphères EXplosives. Prévention des Risques et Protection des Salariés. R. REVALOR INERIS Méditerranée

Les ATmosphères EXplosives. Prévention des Risques et Protection des Salariés. R. REVALOR INERIS Méditerranée Les ATmosphères EXplosives («ATEX») Prévention des Risques et Protection des Salariés R. REVALOR INERIS Méditerranée 1 ATEX : Les produits concernés ATMOSPHERE EXPLOSIVE Mélange avec l air, dans les conditions

Plus en détail

protection antideflagrante

protection antideflagrante protection antideflagrante Protection antiexplosion Valves pour la technique fluidique pour l utilisation dans les domaines avec danger d explosion Protection antiexplosion contre gaz, poussière et pour

Plus en détail

PROFIBUS en zone classée ATEX «Amélioration d une unité de production en atmosphère explosive»

PROFIBUS en zone classée ATEX «Amélioration d une unité de production en atmosphère explosive» PROFIBUS en zone classée ATEX «Amélioration d une unité de production en atmosphère explosive» In Machine On Process Lyon 21 juin 2012 ATEX - Introduction 2 Triangle d explosion Gaz, vapeur ou poussière

Plus en détail

Prévention des explosions Poussières combustibles

Prévention des explosions Poussières combustibles Conférence SSPS - Section Romande Prévention des explosions Poussières combustibles J.-F. André Dr.Ing.-chimiste EPFL Ingénieur sécurité Sécurité au Travail Secteur Industrie Arts & Métiers Chimie Atmosphère

Plus en détail

Consignes sur l utilisation

Consignes sur l utilisation Consignes sur l utilisation du système de bornes d E/S et du système de bornes EtherCat dans des atmosphères explosibles (ATEX) Version : 3.1.0 Date : 10.06.2011 Table des matières Table des matières

Plus en détail

MEMO ATEX. TUV RHEINLAND est Organisme Notifié sous le numéro 0035 pour toutes les annexes de la Directive ATEX 94/9/CE.

MEMO ATEX. TUV RHEINLAND est Organisme Notifié sous le numéro 0035 pour toutes les annexes de la Directive ATEX 94/9/CE. MEMO ATEX TUV RHEINLAND est Organisme Notifié sous le numéro 0035 pour toutes les annexes de la Directive ATEX 94/9/CE. TUV RHEINLAND est notamment Organisme Notifié dans le cadre des Directives Européennes

Plus en détail

Chauffage à immersion type FL65.. PTB 97 ATEX 1027 X. Mars 1999

Chauffage à immersion type FL65.. PTB 97 ATEX 1027 X. Mars 1999 Chauffage à immersion type FL65.. PTB 97 ATEX 1027 X Mars 1999 thuba SA CH-4015 Bâle Telefon +41 061 307 80 00 Telefax +41 061 307 80 10 Headoffice@thuba.com www.thuba.com Manual PTB 97 ATEX 1027 X 2 Chauffage

Plus en détail

www.rechner-sensors.com

www.rechner-sensors.com www.rechner-sensors.com CATALOGUE Produits certifiés ATEX Gaz: Zones 0, 1 et 2 Poussière: Zones 20, 21 et 22 RECHNER Industrie-Elektronik GmbH Gaußstraße 8-10 68623 Lampertheim/ Allemagne Toutes les transactions

Plus en détail

Classes de protection des boitiers de raccordement électriques Classes de protection des boitiers de raccordement électriques

Classes de protection des boitiers de raccordement électriques Classes de protection des boitiers de raccordement électriques Classes de protection des boitiers de raccordement électriques J.Jumeau 20121030 P 1/4 Les boîtiers ont pour but de protéger le matériel électrique situé à l intérieur. Cette protection doit être considérée

Plus en détail

II 2G EEx ia IIC T6. Mode de protection

II 2G EEx ia IIC T6. Mode de protection Informations générales Selon la directive 94/9/CE, un appareil destiné à être utilisé en zone à atmosphère explosible ne doit être mis sur le marché que s il satisfait aux caractéristiques définies dans

Plus en détail

Compléments du guide état de l art. ANNEXE D Application de la réglementation ATEX aux silos de stockage de produits agro-alimentaires

Compléments du guide état de l art. ANNEXE D Application de la réglementation ATEX aux silos de stockage de produits agro-alimentaires MINISTERE DE L ECOLOGIE, DE L ENERGIE, DU DEVELOPPEMENT DURABLE ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE Compléments du guide état de l art. ANNEXE D Application de la réglementation ATEX aux silos de stockage

Plus en détail

GANTS de protection Propriétés électrostatiques

GANTS de protection Propriétés électrostatiques GANTS de protection Propriétés électrostatiques Equipements de protection individuelle COMMISSION GANTS DE PROTECTION Le danger ATEX - ATmosphères EXplosibles Vêtements et gants en zone ATEX La concentration

Plus en détail

Mode d'emploi. Interrupteur à bouton poussoir lumineux encastrable > 8018/3

Mode d'emploi. Interrupteur à bouton poussoir lumineux encastrable > 8018/3 Mode d'emploi Interrupteur à bouton poussoir lumineux encastrable > 8018/3 Sommaire 1 Sommaire 1 Sommaire...2 2 Indications générales...2 3 Consignes de sécurité...3 4 Conformité aux normes...3 5 Fonction

Plus en détail

Qu est ce que la norme ATEX?

Qu est ce que la norme ATEX? La norme européenne Atex est associée aux produits utilisables en ATmosphères EXplosibles. La norme Atex est une norme de sécurité pour les zones dangereuses : zone 1 en contact avec gaz et zone 2 proche

Plus en détail

RIEN QUE POUR VOS YEUX

RIEN QUE POUR VOS YEUX RIEN QUE POUR VOS YEUX Ceux qui ne regardent pas bien ne voient pas les dangers qui les entourent. Presque chaque jour, les travailleurs sont confrontés sur leur lieu de travail à un large éventail de

Plus en détail

Informations sur les palans HADEF à protection anti-déflagrante

Informations sur les palans HADEF à protection anti-déflagrante Informations sur les palans HADEF à protection anti-déflagrante Edition 11.10..2012 Informations sur les palans à protection anti-déflagrante La directive européenne 94/9/EG a été mise en place en 1994

Plus en détail

Code de marquage. Groupes d'appareils pour I Mines II surface. Catégorie 1 Très haut niveau de protection. Catégorie 2 Haut niveau de protection

Code de marquage. Groupes d'appareils pour I Mines II surface. Catégorie 1 Très haut niveau de protection. Catégorie 2 Haut niveau de protection Classes de températures gaz Température inflammation poussières T1 450 T2 300 T3 200 135 100 85 700 600 500 400 300 200 100 C Hydrogène 560 (T1) Méthane 537 (T1) Éthylène 425 (T2) Acétylène 305 (T2) Kérozène

Plus en détail

Directive ATEX 94/9/EC Groupes et zones

Directive ATEX 94/9/EC Groupes et zones Directive ATEX 94/9/EC Groupes et zones Les groupes Qu'est-ce qu'une zone à risque d'explosion? Les modes de protection Les classes de température Les groupes Appareils pour mines grisouteuses Groupe I

Plus en détail

Éclairage indirect Orac Decor

Éclairage indirect Orac Decor I N S P I R I N G P R O F I L E S MADE IN EU nv ORAC sa, Biekorfstraat 32, B-8400 Ostend, Belgium - Tel: +32 59 80 32 52 - Fax: +32 59 80 28 10 - info@oracdecor.com Éclairage indirect Orac Decor Section

Plus en détail

Mode d'emploi. Interrupteur > 8030/51

Mode d'emploi. Interrupteur > 8030/51 Mode d'emploi > Sommaire 1 Sommaire 1 Sommaire...2 2 Indications générales...2 3 Consignes de sécurité...3 4 Conformité aux normes...3 5 Fonction...3 6 Caractéristiques techniques...4 7 Montage...5 8 Installation...6

Plus en détail

Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) EXPLOSION SUR LES LIEUX DE TRAVAIL

Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) EXPLOSION SUR LES LIEUX DE TRAVAIL Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) EXPLOSION SUR LES LIEUX DE TRAVAIL Introduction La présente fiche traite du risque d explosion susceptible d

Plus en détail

Feuille d information

Feuille d information Neugasse 6 CH8005 Zürich Tél.: +41 (0)44 250 88 11 Fax: +41 (0)44 250 88 22 Email: blaettler@holzenergie.ch Tél.: +41 (0)21 310 30 36 direct Répertoire des appareils de chauffage conforme à l OPair Feuille

Plus en détail

DOSSIER THÉMATIQUE. Les atmosphères explosives (ATEX)

DOSSIER THÉMATIQUE. Les atmosphères explosives (ATEX) THÉMATIQUE (ATEX) Sommaire 1. L essentiel à retenir...... 3 2. Guide pratique... 4 2.1. Une problématique à l échelle européenne... 4 2.2. Qu est-ce qu une atmosphère explosive?... 6 2.3. Qui est concerné?...

Plus en détail

COMITE DE LIAISON DES APPAREILS DESTINES A ÊTRE UTILISES EN ATMOSPHERES EXPLOSIBLES

COMITE DE LIAISON DES APPAREILS DESTINES A ÊTRE UTILISES EN ATMOSPHERES EXPLOSIBLES CLATEX COMITE DE LIAISON DES APPAREILS DESTINES A ÊTRE UTILISES EN ATMOSPHERES EXPLOSIBLES Alain Czyz - INERIS - BP2 60550 VERNEUIL EN HALATTE Tél: 03 44 55 65 42 Fax: 03 44 55 67 04 Alain.Czyz@ineris.fr

Plus en détail

RadioSens. Systèmes de communication par radio sans bandes de sécurité. argumentaire de ventes

RadioSens. Systèmes de communication par radio sans bandes de sécurité. argumentaire de ventes Systèmes de communication par radio sans bandes de sécurité argumentaire de ventes introduction Le système RadioSens est né de l effort de notre équipe d ingénieurs experts en télécommunications pour développer

Plus en détail

Caractéristiques techniques

Caractéristiques techniques Marque de commande Caractéristiques Possibilité de positionner la tête du détecteur par rotations successives 40 mm, non noyable Fixation rapide Propre à l'emploi jusqu'à SIL 2 selon IEC 61508 Accessoires

Plus en détail

Département Audit et Conseil. 3 juin 2004

Département Audit et Conseil. 3 juin 2004 Elaboration d une méthode d évaluation et du document en réponse aux décrets 1553, 1554 relatifs à la protection des travailleurs contre les risques d explosion Contexte réglementaire Directive 1999/92/CE

Plus en détail

Ordonnance du DFJP sur les instruments de mesure des effluents par les installations de chauffage

Ordonnance du DFJP sur les instruments de mesure des effluents par les installations de chauffage Ordonnance du DFJP sur les instruments de mesure des effluents par les installations de chauffage (OIMEC) du 22 avril 2011 Le Département fédéral de justice et police (DFJP), vu l art. 9, al. 2, de la

Plus en détail

3. Les limites d inflammations ou d explosivités.

3. Les limites d inflammations ou d explosivités. L explosimétrie 1. Qu est ce qu une explosion? L explosion est due à la présence d un combustible mélangé à un comburant dans des proportions données, qui en présence d une source d ignition ou de chaleur,

Plus en détail

NOUVEAU! Le choix de la sécurité et de la transparence en cas d incendie! Protection contre les fumées et classement de résistance au feu E30

NOUVEAU! Le choix de la sécurité et de la transparence en cas d incendie! Protection contre les fumées et classement de résistance au feu E30 Protection Feu NOUVEAU! Le choix de la sécurité et de la transparence en cas d incendie! Protection contre les fumées et classement de résistance au feu E30 Les façades résistantes au feu E30 sont des

Plus en détail

ATEX en toute simplicité

ATEX en toute simplicité ATEX en toute simplicité ATEX en toute simplicité Les nouvelles directives européennes selon l article ATEX 95 et l article ATEX 137 138 sont en vigueur depuis le 1er juillet 2003. L article ATEX 95 s'adresse

Plus en détail

TRANSPORTS - FERROVIAIRE - MILITAIRE - PÉTROLIER CATALOGUE STANDARD OU SUR MESURE. www.sdeec.fr

TRANSPORTS - FERROVIAIRE - MILITAIRE - PÉTROLIER CATALOGUE STANDARD OU SUR MESURE. www.sdeec.fr TRANSPORTS - FERROVIAIRE - MILITAIRE - PÉTROLIER CATALOGUE STANDARD OU SUR MESURE QUI SOMMES NOUS? Spécialiste reconnu des applications de la thermodynamique, SDEEC met depuis plus de 30 ans son expérience

Plus en détail

WACO : L EXPLOSIVE PIQÛRE DE RAPPEL

WACO : L EXPLOSIVE PIQÛRE DE RAPPEL WACO : L EXPLOSIVE PIQÛRE DE RAPPEL L explosion d une usine d engrais près de Waco au Texas ce 17 avril 2013 rappelle à quel point le stockage de produits explosifs est dangereux. En cas d accident, les

Plus en détail

Traduction. (2) Directive 94/9/CE Appareils et systèmes de protection destinés à être utilisés en atmosphères explosibles

Traduction. (2) Directive 94/9/CE Appareils et systèmes de protection destinés à être utilisés en atmosphères explosibles Traduction (1) Certificat d examen CE de type (2) Directive 94/9/CE Appareils et systèmes de protection destinés à être utilisés en atmosphères explosibles (3) BVS 05 ATEX E 111 U (4) Appareil : Platine

Plus en détail

Ordonnance du DFJP sur les instruments de mesure de quantités de gaz

Ordonnance du DFJP sur les instruments de mesure de quantités de gaz Ordonnance du DFJP sur les instruments de mesure de quantités de gaz 941.241 du 19 mars 2006 (Etat le 1 er janvier 2013) Le Département fédéral de justice et police (DFJP), vu les art. 5, al. 2, 8, al.

Plus en détail

SOLUTIONS ATEX. Norgren: la fiabilité d un partenaire qui vous assure un maximum de protection en atmosphères explosibles.

SOLUTIONS ATEX. Norgren: la fiabilité d un partenaire qui vous assure un maximum de protection en atmosphères explosibles. ATEX ADVANTAGE Directive Européenne ATEX 94/9/CE Nouvelles réglementations visant à améliorer la protection du matériel et la sécurité dans les ATmosphères EXplosibles Les solutions ATEX Norgren 02 I ATEX

Plus en détail

République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère du Commerce Direction du Commerce Wilaya de Skikda. Service de la qualité

République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère du Commerce Direction du Commerce Wilaya de Skikda. Service de la qualité République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère du Commerce Direction du Commerce Wilaya de Skikda Service de la qualité Produits Chimiques L'action entreprise par la Communauté européenne dans

Plus en détail

Compagnie minière IOC Santé, sécurité et environnement

Compagnie minière IOC Santé, sécurité et environnement Santé, sécurité et environnement Travail à chaud 1 BUT La pratique sur le travail à chaud a pour but : d établir un système efficace de gestion du travail à chaud pouvant contribuer à prévenir un incendie,

Plus en détail

comfor/tg 2009 Brûlures chimiques Etiquetage et reconnaissance des dangers

comfor/tg 2009 Brûlures chimiques Etiquetage et reconnaissance des dangers comfor/tg 2009 Brûlures chimiques Etiquetage et reconnaissance des dangers 1 Buts Etre capable de reconnaître les dangers indiqués sur une étiquette de produits dangereux. Connaître les pictogrammes du

Plus en détail

Atelier de chimie fine Démarche ATEX complète

Atelier de chimie fine Démarche ATEX complète Atelier de chimie fine Démarche ATEX complète Dans le cadre de la mise en conformité ATEX d un atelier de chimie fine, ECTARIS a assuré les prestations suivantes : Définition du zonage - Recueil des informations

Plus en détail

Elle ne crée aucune exigence supplémentaire par rapport aux exigences en vigueur.

Elle ne crée aucune exigence supplémentaire par rapport aux exigences en vigueur. Ministère de l Economie, des Finances et de l Industrie Secrétariat d Etat à l Industrie Direction de l action régionale et de la petite et moyenne industrie ----------------------------------------- Sous-direction

Plus en détail

Séminaire marquage CE

Séminaire marquage CE Séminaire marquage CE 17 mai 2011 Caroline Mischler Chef du bureau de la libre circulation des produits Sous-direction de la qualité, de la normalisation, de la métrologie et de la propriété industrielle

Plus en détail

RISQUES LIES À L UTILISATION DES TELEPHONES PORTABLES AU TRAVAIL

RISQUES LIES À L UTILISATION DES TELEPHONES PORTABLES AU TRAVAIL RISQUES LIES À L UTILISATION DES TELEPHONES PORTABLES AU TRAVAIL Hoareau David Salasca Aurélie Ternisien Loïc Responsables : M. BERNARD et M. ATHUYT UE5 2007 / 2008 Introduction Fin d année 2007 : 50%

Plus en détail

Transmetteurs de pression à sécurité intrinsèque pour utilisations dans des zones explosives Type IS-10, Standard / Type IS-11, membrane affleurant

Transmetteurs de pression à sécurité intrinsèque pour utilisations dans des zones explosives Type IS-10, Standard / Type IS-11, membrane affleurant Mesure Electronique de Pression Transmetteurs de pression à sécurité intrinsèque pour utilisations dans des zones explosives Type IS-10, Standard / Type IS-11, membrane affleurant WIKA iche technique PE

Plus en détail

Prévenir le risque d explosion

Prévenir le risque d explosion bouteilles d acétylène, d oxygène & de gaz inflammables : Prévenir le risque d explosion Transport en véhicule léger Stockage hors véhicule Association Française 14, rue de la République 92800 Puteaux

Plus en détail

Processus d analyse de risques

Processus d analyse de risques Processus d analyse de risques Tel que le rapporte la Loi sur la Santé et la Sécurité du Travail, tout travailleur doit «participer à l'identification et à l'élimination des risques d'accidents du travail

Plus en détail

Catégories d'environnement d'exploitation

Catégories d'environnement d'exploitation standard technique note technique Environnement d'exploitation du matériel Liste des mots-clés environnement industriel Objet Cette note donne la définition des catégories d'environnement à travers la

Plus en détail

ANNEXE K. Fiches descriptives des modèles SAFETI et Phast

ANNEXE K. Fiches descriptives des modèles SAFETI et Phast ANNEXE K Fiches descriptives des modèles SAFETI et Phast SAFETI Le logiciel global d évaluation quantitative du risque des industries de procédés le plus complet Le programme SAFETI de DNV Software fournit

Plus en détail

C O N D U I T S D E F U M É E F O N C T I O N N A N T E N S U R P R E S S I O N

C O N D U I T S D E F U M É E F O N C T I O N N A N T E N S U R P R E S S I O N Berne, Buchs, Zurich, avril 2012 C O N D U I T S D E F U M É E F O N C T I O N N A N T E N S U R P R E S S I O N Mesdames, Messieurs, 1. Situation initiale Les températures extrêmement froides de l'hiver

Plus en détail

Les Directives ATEX. Améliorer. la Sécurité et les Conditions de Travail : les Directives ATEX

Les Directives ATEX. Améliorer. la Sécurité et les Conditions de Travail : les Directives ATEX Les Directives ATEX Améliorer la Sécurité et les Conditions de Travail : les Directives ATEX DIRECTIVE ATEX 1999/92/CE : LES OBLIGATIONS DE L EXPLOITANT L exploitant doit : établir un document relatif

Plus en détail

ST/SG/AC.10/C.3/2012/102-ST/SG/AC.10/C.4/2012/19

ST/SG/AC.10/C.3/2012/102-ST/SG/AC.10/C.4/2012/19 Nations Unies Secrétariat ST/SG/AC.10/C.3/2012/102- Distr. générale 21 septembre 2012 Français Original: anglais Comité d experts du transport des marchandises dangereuses et du Système général harmonisé

Plus en détail

Boîte d'épissure pour fibres optiques

Boîte d'épissure pour fibres optiques Boîte d'épissure pour fibres optiques Mode d'emploi Additional languages www.stahl-ex.com Informations générales Sommaire 1 Informations générales...2 1.1 Fabricant...2 1.2 Informations concernant le mode

Plus en détail

RESUME NON TECHNIQUE DE L ETUDE DE DANGERS

RESUME NON TECHNIQUE DE L ETUDE DE DANGERS Pat de la Vatine BP 108 76134 MONT SAINT AIGNAN PROJET : EXTENSION D UN SITE DE STOCKAGE DE CEREALES ET OLEOPROTEAGINEUX ET D APPROVISIONNEMENT D541 «Le Chemin sec» 60360 DOMELIERS RESUME NON TECHNIQUE

Plus en détail

Technique de mesure WIKA. aussi fiable qu une horloge suisse

Technique de mesure WIKA. aussi fiable qu une horloge suisse Technique de mesure WIKA aussi fiable qu une horloge suisse La précision compte! Nous sommes entourés de technique. Elle envahit notre société et pénètre partout. Les techniques de mesure et d étalonnage

Plus en détail

Instruments de mesure Fluke certifiés ATEX destinés aux environnements dangereux

Instruments de mesure Fluke certifiés ATEX destinés aux environnements dangereux Instruments de mesure Fluke certifiés ATEX destinés aux environnements dangereux Multimètre à sécurité intrinsèque et calibrateurs de process Conformité ATEX Instruments Fluke à sécurité intrinsèque destinés

Plus en détail

BUTANE ET PROPANE UNE ÉNERGIE PERFORMANTE ET COMPÉTITIVE UNE GARANTIE POUR L ENVIRONNEMENT

BUTANE ET PROPANE UNE ÉNERGIE PERFORMANTE ET COMPÉTITIVE UNE GARANTIE POUR L ENVIRONNEMENT BUTANE ET PROPANE UNE ÉNERGIE PERFORMANTE ET COMPÉTITIVE UNE GARANTIE POUR L ENVIRONNEMENT Les gaz butane et propane sont des énergies propres, respectueuses de l environnement. Leur combustion est d excellente

Plus en détail

Maintenance et traitement des appareillages électriques haute tension contenant du SF 6. Guide D APPLICATION DE LA RÉGLEMENTATION SUR LES GAZ FLUORÉS

Maintenance et traitement des appareillages électriques haute tension contenant du SF 6. Guide D APPLICATION DE LA RÉGLEMENTATION SUR LES GAZ FLUORÉS Maintenance et traitement des appareillages électriques haute tension contenant du SF 6 Guide D APPLICATION DE LA RÉGLEMENTATION SUR LES GAZ FLUORÉS PRÉAMBULE Les dispositions présentées dans ce document

Plus en détail

Accessoires S-USI Hydro Control S-Vent S-ESAM. S-USI Hydro Control S-Vent S-ESAM S-Air 1 S-AirBox. L accessoire qui s intègre intelligemment.

Accessoires S-USI Hydro Control S-Vent S-ESAM. S-USI Hydro Control S-Vent S-ESAM S-Air 1 S-AirBox. L accessoire qui s intègre intelligemment. Accessoires S-USI Hydro Control S-Vent S-ESAM S-USI Hydro Control S-Vent S-ESAM S-Air 1 S-AirBox L accessoire qui s intègre intelligemment. 14 Modules de commande pour un chauffage efficace Accessoires

Plus en détail

BÂTIMENT. Article publié dans Porc Québec Août 2001

BÂTIMENT. Article publié dans Porc Québec Août 2001 MAÎTRISER LA VENTILATION MINIMUM POUR DIMINUER LES COÛTS DE CHAUFFAGE Article publié dans Porc Québec Août 2001 BÂTIMENT FRANCIS POULIOT Ingénieur agricole Centre de développement du porc du Québec Avec

Plus en détail

Tableaux de distribution & Démarreurs moteurs Série DPE : Tableau de distribution - sécurité augmentée

Tableaux de distribution & Démarreurs moteurs Série DPE : Tableau de distribution - sécurité augmentée ATEX/CEI Modèle 12 circuits ATEX - IECEx : Zone 1 & 2 21 & 22 ATEX IECEx CE Ex de IIC T6 à T4 Ex td A21 T80 C à T130 C IP66 IK10 Données électriques : Tension Intensité Fréquence Jusqu'à 440 V Jusqu'à

Plus en détail

Avec Buderus, la nouvelle «norme européenne d efficience énergétique» est très simple.

Avec Buderus, la nouvelle «norme européenne d efficience énergétique» est très simple. Norme européenne d efficience énergétique Avec Buderus, la nouvelle «norme européenne d efficience énergétique» est très simple. La chaleur est notre élément Label de produit Label de système 2 3 Aperçu

Plus en détail

18 mai 2013. Arrêté royal du 12 juillet 2012 Ce qui change Annexe 7 Dispositions communes

18 mai 2013. Arrêté royal du 12 juillet 2012 Ce qui change Annexe 7 Dispositions communes 18 mai 2013 Arrêté royal du 12 juillet 2012 Ce qui change Annexe 7 Dispositions communes Annexe 7 Dispositions communes Contenu de la présentation 1. Introduction à la problématique 2. Principes généraux

Plus en détail

M-Sens 2 Mesure d humidité en ligne et en continu

M-Sens 2 Mesure d humidité en ligne et en continu FR M-Sens 2 Mesure d humidité en ligne et en continu Information Produit Humidité 13.47 % SWR engineering Messtechnik GmbH Emploi M-Sens 2 est conçu spécialement pour déterminer le taux d humidité des

Plus en détail

Face avant. HiC2077. SL2 1a. Termination Board

Face avant. HiC2077. SL2 1a. Termination Board Isolateurs galvaniques pour sondes Caractéristiques Construction Barrière isolée 1 voie VCC Entrée résistance et sonde RTD (Pt100, Pt500, Pt1000) Sortie résistance Précision 0,1 % Détection de défaut de

Plus en détail

Réglementation selon les arrêtés du 26/02/2003, du 07/03/2008 et du 14/12/2011 et le Code du travail. Effectif des locaux Évacuation Ambiance

Réglementation selon les arrêtés du 26/02/2003, du 07/03/2008 et du 14/12/2011 et le Code du travail. Effectif des locaux Évacuation Ambiance RÉGLEMENTATION L éclairage de sécurité et l alarme incendie (suite) 2. Les établissements recevant des travailleurs (ERT) Pour les Établissements Recevant des Travailleurs (ERT), l effectif théorique des

Plus en détail

Détecteurs de fuites de gaz

Détecteurs de fuites de gaz Détecteurs de fuites de gaz Pour un aperçu rapide testo 317-2 testo 316-1 testo 316-2 testo gas detector testo 316-Ex CH 4 C 3 H 2 Contrôle des fuites de gaz Les défauts d étanchéité sur les conduites

Plus en détail

Agrément technique national

Agrément technique national DEUTSCHES INSTITUT FÜR BAUTECHNIK (INSTITUT ALLEMAND DU GENIE CIVIL) Etablissement de droit public 10829 Berlin, le 1 er Février 2008 Kolonnenstraße 30 L Téléphone : 030 78730-261 Fax : 030 78730-320 Référence

Plus en détail

Pressostat haute pression pour gaz, air, fumées et gaz d échappement GW A4/2 HP

Pressostat haute pression pour gaz, air, fumées et gaz d échappement GW A4/2 HP haute pression pour gaz, air, fumées et gaz d échappement 5.04 Printed in Germany Edition 07. Nr. 4 655 6 Technique Le pressostat est un pressostat selon EN 854 (GW 6000 A4 selon DIN 98T) réglable pour

Plus en détail

Logistique interne à l'entreprise Liquides facilement inflammables

Logistique interne à l'entreprise Liquides facilement inflammables Logistique interne à l'entreprise Liquides facilement inflammables Carrefour Santé Sécurité Glovelier 04.12.2014 J.-F. André SUVA Team Chimie Sécurité au Travail 1 Thèmes Emploi de solvants, publication

Plus en détail

Le risque chimique en entreprise

Le risque chimique en entreprise Dossier de synthèse Le risque chimique en entreprise Les agents chimiques dangereux Les agents Cancérogènes, Mutagènes, toxiques pour la Reproduction Ce dossier de synthèse «Le risque chimique en entreprise»,

Plus en détail

15 ans de directives ATEX

15 ans de directives ATEX Quoi de neuf en ATEX? 15 ans de directives ATEX Xavier Lefebvre Président Commission AFNOR S66A Consultant UE CEN CENELEC ATEX Inspecteur certifié IECEX xl@exprevention.com Contexte réglementaire ATEX99/92

Plus en détail

Notre service à votre service

Notre service à votre service Notre service à votre service MAHLE Aftermarket vous propose les stations de charge climatisation de la marque Behr. MAHLE Aftermarket et Behr Service : un partenariat pour un meilleur environnement Behr

Plus en détail

Manuel d installation et d utilisation. Ballon tampon PS V 1.0

Manuel d installation et d utilisation. Ballon tampon PS V 1.0 Manuel d installation et d utilisation Ballon tampon PS V 1.0 TABLE DES MATIERES 1. Description du produit... 2 1.1 Type... 2 1.2 Isolation thermique... 2 1.3 Spécifications... 2 2. Généralités... 2 3.

Plus en détail

06/2015. 06/2015, Amo/Ba 1/6

06/2015. 06/2015, Amo/Ba 1/6 06/2015 Courants de court-circuit, temps de coupure, énergie passante, risque de blessures: Quelle est l importance du temps de coupure? Nous connaissons les temps de coupure de 0,3 / 0,4 / 5 et 120 secondes

Plus en détail

NOUVELLES POUR LE STOCKAGE DES

NOUVELLES POUR LE STOCKAGE DES NOUVELLES RÈGLES SOMMAIRES POUR LE STOCKAGE DES PRODUITS PÉTROLIERS Depuis septembre 2006, suivant le décret de Juillet 2004 STOCKAGE AU REZ-DE-CHAUSSEE OU EN SOUS-SOL D'UN BATIMENT Les réservoirs et équipements

Plus en détail

RT 2012 OBJECTIF : Evolution règlementaire pour le bâtiment : L impact du bâtiment en France

RT 2012 OBJECTIF : Evolution règlementaire pour le bâtiment : L impact du bâtiment en France RT 2012 OBJECTIF : La règlementation thermique RT 2012 a pour objectif de protéger l environnement en favorisant les économies d énergie. Inspirée du concept des bâtiments basse consommation (BBC), elle

Plus en détail

Caractéristiques techniques. Caractéristiques générales Fonction de l'élément de commutation PNP à fermeture Portée nominale s n 20 mm

Caractéristiques techniques. Caractéristiques générales Fonction de l'élément de commutation PNP à fermeture Portée nominale s n 20 mm Marque de commande Caractéristiques Possibilité de positionner la tête du détecteur par rotations successives 20 mm, noyable fils courant continu Fixation rapide Visualisation par LED (quadruple) Accessoires

Plus en détail

Le triangle du feu :

Le triangle du feu : Le triangle du feu : L'incendie est une combustion qui se développe d'une manière incontrôlée dans le temps et l'espace. Elle engendre de grandes quantités de chaleur, des fumées et des gaz polluants ou

Plus en détail

FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ ASPHALTE COULÉ

FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ ASPHALTE COULÉ Date d édition : 15/09/2011 FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ ASPHALTE COULÉ 1. IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIÉTÉ / ENTREPRISE Désignation : Asphalte coulé Utilisation commerciale : Produits pour revêtements

Plus en détail

Protection contre les incendies d une installation électrique

Protection contre les incendies d une installation électrique Protection contre les incendies d une installation électrique La protection des bâtiments contre les incendies fait partie des obligations incontournables lors de constructions, les mesures anti-feu sont

Plus en détail

RECOMMANDATIONS. sur la hauteur minimal des cheminées sur toit. du 15 décembre 1989. Etat: mai 2001

RECOMMANDATIONS. sur la hauteur minimal des cheminées sur toit. du 15 décembre 1989. Etat: mai 2001 L'environnement pratique RECOMMANDATIONS sur la hauteur minimal des cheminées sur toit du 15 décembre 1989 Etat: mai 2001 Office fédéral de l'environnement, des forêts et du paysage (OFEFP) Editeur Sur

Plus en détail

Capteurs de vibration

Capteurs de vibration Capteurs de vibration Dans le monde industriel actuel, connaitre l état de santé de ses équipements offre à tout gestionnaire de maintenance la possibilité de maitriser les arrêts non-planifiés de ces

Plus en détail

Ventilateurs centrifuges pour cuisines collectives non classées et nombreux autres domaines d application. Ventilateurs centrifuges MegaBox

Ventilateurs centrifuges pour cuisines collectives non classées et nombreux autres domaines d application. Ventilateurs centrifuges MegaBox Ventilateurs centrifuges Points forts de la gamme Ventilateur centrifuge insonorisé Groupe moto-turbine monté sur porte avec charnières pour un nettoyage et un entretien facilités Moteur à vitesse variable,

Plus en détail

Voyants lumineux à LED

Voyants lumineux à LED Voyants lumineux à LED Mode d'emploi Additional languages www.stahl-ex.com Informations générales Sommaire 1 Informations générales...2 1.1 Fabricant...2 1.2 Informations concernant le mode d'emploi...2

Plus en détail

CLP - INFLAMMABLES GAZ INFLAMMABLES. Définitions. Critères de classification LIQUIDES INFLAMMABLES. Définitions. Critères de classification

CLP - INFLAMMABLES GAZ INFLAMMABLES. Définitions. Critères de classification LIQUIDES INFLAMMABLES. Définitions. Critères de classification CLP - INFLAMMABLES GAZ INFLAMMABLES Un gaz inflammable est un gaz ou un mélange de gaz ayant un domaine d inflammabilité en mélange avec l air à 20 C et à une pression normale de 101,3 kpa Catégorie 1

Plus en détail

SECURITE AU TRAVAIL ATEX

SECURITE AU TRAVAIL ATEX ATEX Menu ATEX Définitions Aspects réglementaires Méthodologie Signalisation Définitions Que signifie ATEX? Le terme ATEX est donné à deux Directives Européennes réglementant les «Atmosphères Explosives».

Plus en détail

Indices de protection suivants les emplacements exposés (IP IK)

Indices de protection suivants les emplacements exposés (IP IK) Indices de protection suivants les emplacements exposés (IP IK) Le matériel à mettre en œuvre dans une installation électrique doit comporter le marquage «CE» de conformité, et il est recommandé qu il

Plus en détail

Un nouveau régime de qualifications professionnelles pour l Europe

Un nouveau régime de qualifications professionnelles pour l Europe Un nouveau régime de qualifications professionnelles pour l Europe L UE pour la croissance et l emploi Marché intérieur et services Michel Barnier Membre de la Commission européenne en charge du marché

Plus en détail

Bruxelles, le. Vu la loi du 8 août 1983 organisant un Registre national des personnes physiques ;

Bruxelles, le. Vu la loi du 8 août 1983 organisant un Registre national des personnes physiques ; ROYAUME DE BELGIQUE Bruxelles, le Adresse : Rue Haute, 139, B-1000 Bruxelles Tél.: +32(0)2/213.85.40 E-mail : commission@privacy.fgov.be Fax.: +32(0)2/213.85.65 http://www.privacy.fgov.be/ COMMISSION DE

Plus en détail

PosCon 3D. La mesure de bords dans une nouvelle dimension.

PosCon 3D. La mesure de bords dans une nouvelle dimension. PosCon 3D La mesure de bords dans une nouvelle dimension. Une nouvelle dimension. PosCon 3D pour la mesure de position des bords d un objet, quelle que soit la distance. Très innovant, le détecteur de

Plus en détail

Risques pour la santé et la sécurité : évaluation et balises d intervention de la CSST. Luc Ménard Direction de la prévention-inspection CSST

Risques pour la santé et la sécurité : évaluation et balises d intervention de la CSST. Luc Ménard Direction de la prévention-inspection CSST Risques pour la santé et la sécurité : évaluation et balises d intervention de la CSST Luc Ménard Direction de la prévention-inspection CSST Plan de présentation INTRODUCTION 1. Chambre de mélange 2. Entreposage

Plus en détail

SYSTÈME PORTABLE DE SURVEILLANCE STATIQUE

SYSTÈME PORTABLE DE SURVEILLANCE STATIQUE SYSTÈME PORTABLE DE SURVEILLANCE STATIQUE GUIDE D INSTRUCTION LIND EQUIPMENT LTD. 90B CENTURIAN DRIVE MARKHAM, ON, CA L3R 8C4 300 INTERNATIONAL DRIVE, SUITE 100 WILLIAMSVILLE, NY, US 14221 Tél. : 877.475.LIND

Plus en détail

Fiche de données de sécurité

Fiche de données de sécurité Produit NET TONDEUSE Page 1/5 1. IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIETE Nom du produit Référence Utilisation commerciale Fournisseur NET TONDEUSE BNETT Aérosol lubrifiant MINERVA-OIL SAS Rue du 11

Plus en détail

Dangers des gaz NATURE : TEMPERATURE : PRESSION : Transport de gaz dans des véhicules non ADR (Qté transportée < Qté définies par le 1.1.3.

Dangers des gaz NATURE : TEMPERATURE : PRESSION : Transport de gaz dans des véhicules non ADR (Qté transportée < Qté définies par le 1.1.3. Dangers des gaz NATURE : Gaz inerte : Azote, Argon, CO2, Hélium Gaz comburant : Oxygène, Protoxyde d azote Gaz inflammable : Hydrogène, Acétylène, Propane Gaz toxique : Ammoniac, Chlore, Fluor, SO2 Risque

Plus en détail

RECOMENDATIONS AUX DISTRIBUTEURS POUR LE TRANSPORT ET LE STOCKAGE DU CHEMTANE 2

RECOMENDATIONS AUX DISTRIBUTEURS POUR LE TRANSPORT ET LE STOCKAGE DU CHEMTANE 2 RECOMENDATIONS AUX DISTRIBUTEURS POUR LE TRANSPORT ET LE STOCKAGE DU CHEMTANE 2 TRANSPORT: Classement du produit pour le transporteur Le classement du produit Chemtane 2 pour le transporteur est le suivant:

Plus en détail