débrouille sans». Et bien entendu je ne vous répondrai pas qu au temps de la préhistoire on se «débrouillait» pour taper sur deux silex que cela

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "débrouille sans». Et bien entendu je ne vous répondrai pas qu au temps de la préhistoire on se «débrouillait» pour taper sur deux silex que cela"

Transcription

1

2 SOMMAIRE I. INTRODUCTION II. Une GMAO pourquoi faire? III. Mise en place d une GMAO IV. Les différentes structures et leurs expériences dans l adoption d une GMAO V. CONCLUSION

3 I. INTRODUCTION Dans le cadre d une présentation d un outil technique comme la GMAO, présentation devant des personnes sceptiques à sa mise en place et sa mise en œuvre, il semble opportun de commencer par une définition stricte et en bon français. Par définition une GMAO, signifie Gestion de la maintenance assistée par ordinateur. L'équivalent en anglais est CMMS pour Computerized Maintenance Management System. On parle aussi de Gestion productive des actifs (Enterprise Asset Management). Historiquement la GMAO a émergé parallèlement à la Gestion de la production assistée par ordinateur (GPAO), et peut se classer sur certains créneaux fonctionnels comme dans la maintenance par exemple. Son but est d organiser et d optimiser : les fonctions principales d'une GMAO sont utilisées pour répondre à des objectifs précis dans l'entreprise et notamment l'ensemble des actions permettant de maintenir ou de rétablir un bien dans un état spécifié ou en mesure d'assurer un service déterminé (AFNOR). Les fonctions les plus courantes de ces progiciels sont : Gestions des actifs : équipements, localisations, bâtiments, réseaux, ordinateurs... Gestion de la maintenance : corrective et curative (avec OT : ordre de travaux, ou BT : bon de travaux, ou ODM : ordre de maintenance), préventive (périodique, conditionnelle, prédictive)... Gestions des stocks : magasins, quantités minimum, maximum, de réapprovisionnement, analyse ABC, pick-lists, référencement et recherche, articles de rechange, catalogue fournisseurs... Gestions des achats : de pièces détachées ou de services (sous-traitance, forfait ou régie), cycle devis / demande d'achat / commande / réception & retour fournisseur, facturation... Gestion du personnel et planning : activités, métiers, planning de charge, prévisionnel, pointage des heures... Gestion des coûts et budget : de main d'œuvre, de stocks, d'achat, de location de matériel... préparation des budgets, suivi périodique, rapports d'écart... KPI : Key Performance Indicators, cockpit de pilotage ou tableau de bord pour le manager (requêtes de base de données concernant des statistiques, des alertes, etc.) D'autres fonctionnalités existent : gestion de l'inspection, métrologie, normes (transport, VRM...), code-barres, lien avec un SIG, matériel mobile (PDA, pocket PC...), télésurveillance (analyse vibratoire, infrarouge...) Maintenant que l on a fait les présentations et que je viens de dresser grossièrement les fonctionnalités principales de la GMAO, je vous entends déjà me dire : «Oui c est super mais qu est ce que cela vient faire ici nous cela nous sert à rien ca fait trente ans que l on se

4 débrouille sans». Et bien entendu je ne vous répondrai pas qu au temps de la préhistoire on se «débrouillait» pour taper sur deux silex que cela faisait du feu et que cela marchait bien mais aujourd hui on préfère le briquet c est plus facile! Non je ne vous répondrai pas ça. Par contre j essaierai de soulever quelques mystères sur : «Une GMAO pourquoi faire» dans la suite de cette présentation.

5 II. Une GMAO pourquoi faire? Le principal objectif de la maintenance a longtemps été de réduire la durée d immobilisation des équipements. On demande aujourd hui aux responsables de Maintenance de maîtriser un ensemble de paramètres ayant une influence directe sur la fiabilité des équipements, les coûts d exploitation et la qualité des produits et des services. Ils doivent ainsi à tout moment : Maîtriser les coûts des installations et connaître l impact financier de leurs décisions Maîtriser les interventions, les plannings et leur coût Optimiser les moyens humains et techniques Optimiser les stocks de pièces de rechange Connaître en détail les installations techniques et tenir la documentation Formaliser et capitaliser le retour d expérience notamment en ce qui concerne les pannes et leurs causes Leurs décisions ou propositions de décisions ont souvent un impact lourd en termes financiers : A partir de quel moment est-il préférable de renoncer à maintenir pour investir? faut-il sous-traiter des actions de maintenance, voire en externaliser, et si oui, lesquelles? De plus, la sophistication des technologies à maintenir conduit à spécialiser les personnels, répartis en agents de maintenance, techniciens d intervention, spécialistes méthodes Cette répartition nécessite une supervision adaptée des équipes. Enfin le recours à la soustraitance, de capacité ou de spécialité, pour être profitable, suppose une parfaite traçabilité des interventions, en même temps qu une mesure de la performance des soustraitants. Toutes ces raisons concourent à l utilisation d une informatique dédiée et communicante : un outil au service des intervenants et des décideurs. Véritable mémoire et savoir faire du service maintenance, cet outil est capable d importer et d exporter des données vers les achats, la GPAO, la comptabilité et la qualité.

6 Une GMAO doit permettre, à minima, de gérer : Le référentiel technique : En premier il s agit d établir l inventaire des équipements et biens à suivre, pour alimenter le carnet de vie. La description des équipements, par fonctions organisées de manière arborescente, intègre les informations nécessaires aux opérations et analyse en maintenance. Cette description fonctionnelle est complétée par les éléments géographiques et toutes les informations permettant par la suite de faciliter les saisies et répondre aux besoins d informations de l entreprise (imputations, budgets, contrats, etc..). En complément et pour des besoins avancés, des informations de configurations permettront de vérifier l applicabilité des procédures et pièces utilisées. L ensemble de ces données constitue alors le référentiel technique. Faire évoluer ce référentiel est une tâche ardue et la GMAO doit faciliter les mises à jour voir réaliser, certaines, automatiquement. Ces besoins avancés font appels à des concepts de sûreté de fonctionnement, de modélisation des informations (une seule modification met à jour tous les équipements liés au modèle) et à des fonctions de manipulation graphique des données. Les travaux de maintenance : Les travaux sont suivis par des BT saisis et exploités de façon différenciée selon les utilisateurs. De la quantité de rubriques dépend bien entendu la finesse des analyses possibles, l ergonomie et la simplicité des opérations de saisie étant essentielles à la fiabilité des informations. Des modules d analyse et de contrôle permettent le suivi des temps et des engagements de dépenses, les valorisations économiques La planification des travaux de maintenance : Préventive ou curative, la maintenance requiert une planification des opérations et une méthodologie d intervention. Des bibliothèques d opérations sont prédéfinies à cette fin, tant au niveau de la gamme, des outillages, des rechanges, et peuvent être déclenchées selon diverses stratégies, adaptées à la taille des équipes et au type d industrie. Bien entendu, le progiciel doit permettre de prendre en compte toutes les contraintes opérationnelles.

7 Les approvisionnements et les stocks Une bonne stratégie d approvisionnement des articles de maintenance ainsi que la rationalisation de leur utilisation, permet d importantes économies tout en améliorant la fiabilité globale de l outil de production. Dans la nomenclature et l immatriculation des articles, leur valorisation et inventaire, les réapprovisionnements, une GMAO digne de ce nom doit permettre et supporter de nombreux choix. Les bénéfices obtenus lors de la mise en œuvre d une GMAO sont : Réduction des coûts de main d'œuvre, de pièces détachées, de traitement administratif Amélioration de la fiabilité et de la disponibilité des équipements Meilleure gestion des coûts, préparation des budgets et aide aux Appels d'offres Amélioration du REX : Retour d'expérience et de l'historique des travaux de maintenance Amélioration de la planification des interventions, recherche du ratio préventif/correctif optimal en fonction de l'industrie Amélioration de la gestion des stocks A titre juste indicatif pour toi papa voila quelques étapes prendre compte lors de la mise en place d une GMAO

8 III. Mise en place d une GMAO Certes, diverses voies sont possibles. Néanmoins l oubli de certaines étapes peut conduire à un échec irrémédiable. Citons trois d entre elles : Elaboration d un cahier des charges, par la mise en place d un groupe multidisciplinaire. Consultation de fournisseurs et examen des références et de tout l environnement du progiciel : pérennité du fournisseur, support informatique, existence de services associés comme les clubs utilisateurs, performance des supports de maintenance (notamment téléphonique), de l intégration, de la formation, existence d un système qualité, stabilité de l équipe de conception. Nomination d un chef de projet interne GMAO : c est l étape cruciale, une revue annonçait récemment 30 % d échecs liés à la méconnaissance de cette étape. Le rôle de ce chef de projet est en effet multiple : préparation des hommes et des méthodes à l arrivée du progiciel, implication du management concerné, préparation des supports techniques, phasage du projet, supervision des budgets, préparation des bases de données. Consultation et formation des utilisateurs : A tous les niveaux, les utilisateurs attendent de la GMAO qu elle soit une aide dans leur travail avec un minimum de contraintes. La consultation des utilisateurs doit permettre un paramétrage efficace de l application, en veillant par exemple à ce que le nombre d écrans nécessaires à un utilisateur soit minimal, tout en permettant un travail ergonomique. La formation doit être faite en situation, c est à dire après intégration et configuration de l application. L intégrité des données, essentielle à la crédibilité ultérieure de l application, dépend du soin apporté à la réalisation de cette étape. Afin de vous éviter à croire que vous seul au monde dans cette aventure je vous invite à être attentif a ce qui va suivre : «D autres l on fait avant nous». Je vais vous présenter les différentes structures qui sont concernées par les GMAO et vous donner un exemple tiré de l expérience d une entreprise.

9 IV. Les différentes structures et leurs expériences dans l adoption d une GMAO Tous les secteurs d'activité qui ont des Actifs à maintenir sont intéressés par l'exploitation d'un outil de GMAO. On peut citer les secteurs : Industrie (production, automobile, pharmacie...) Énergie (Gaz, Pétrole, Électricité...) Transport (routier, ferroviaire, aérien...) Médical (hôpitaux) Immobilier (HLM, locatif, d'entreprise et sièges sociaux, moyens généraux...) Grande distribution etc. Pour illustrer ce chapitre j ai choisi de vous lire un extrait tiré du site hospimedia.fr : Les contraintes s accentuent, le secteur «s intellectualise» HOSPIMEDIA - Les hôpitaux s équipent d appareillages de plus en plus nombreux et sophistiqués qui requièrent des compétences de plus en plus pointues. Cette évolution des équipements biomédicaux, en nombre et en complexité, a poussé les établissements à se doter en interne d équipes de maintenance opérationnelles. Mais compte tenu de l évolution du marché, des pressions en matière de sécurité et de réglementation, et de l accentuation de la politique de développement de la qualité, les services techniques sont amenés à évoluer. La maintenance hospitalière est une discipline complexe qui, au sens large, englobe aussi bien l'entretien curatif et préventif (voir notre article " Le point sur la maintenance préventive ") que le contrôle qualité. Elle réunit donc deux composantes : -l'une, technique et opérationnelle, pour la réalisation des interventions préventives, de diagnostic, de dépannage ou de remise en route ; -l'autre de gestion, de planification et de traçabilité (de l'information, des ressources humaines, des stocks, des interventions, des budgets...). De l'avis de tous, les métiers techniques au sein de l'hôpital évolue vers le développement des prestations intellectuelles (voir partie 2). De ce fait, le métier réclame des outils d'aide. La GMAO : un outil d'aide Une bonne gestion de la maintenance est un élément essentiel à la vie de l'établissement de santé, notamment dans le cadre de la continuité du fonctionnement du service et du soin. L'ingénieur hospitalier, qui coordonne l'équipe technique, doit donc préciser les conditions de maintenance pour chaque équipement et pour chaque

10 prestation de service. " Pour cela, il doit utiliser des outils statistiques standardisés, il doit faire des analyses de risques, doit mettre en place et mettre à jour des registres de traçabilité (voir la norme expérimentale XP S , NDLR), évaluer les prestations des sociétés de maintenance comme des agents hospitaliers chargés de la maintenance (quel que soit le niveau de maintenance concerné) mais aussi parler le même langage ", précise l'agence française de normalisation (AFNOR) dans son recueil " Les normes clés de l'ingénieur hospitalier ". Ainsi, l'activité demande de nombreuses qualifications techniques mais aussi humaines. Et pour faciliter la gestion de cette activité, les responsables de maintenance s'équipent progressivement d'outils informatiques. En effet, il y a dix ans, sont apparus les progiciels et logiciels de gestion de maintenance assistée par ordinateur (GMAO). Depuis leur création, les principes de base ont peu évolué mais " les avancées technologiques, en particulier en ce qui concerne la communication et l'utilisation des outils nomades introduisent une évolution significative des organisations liées à la maintenance, à sa gestion et à sa productivité ", indiquent Gilles Zwingelstein et Francis Vasse, membres de l'association française des ingénieurs et responsables de maintenance, en introduction de l'ouvrage le " 18ème panorama des logiciels de GMAO " de l'association française des ingénieurs et responsables de maintenance (AFIM). Cet outil facilite le quotidien : il permet d'optimiser les moyens techniques et humains de la maintenance, d'organiser les interventions, leurs plannings et leurs coûts, de maîtriser les coûts des installations à venir et d'optimiser les stocks ainsi que de décrire en détail les installations techniques et la documentation. Mais il requiert un changement de culture au sein du service technique. C'est pourquoi la mise en place de la GMAO est progressive. Evolution lente du statut Les services techniques hospitaliers doivent faire face à de constantes modifications réglementaires et de leurs compétences. Ils ne voient pas pour autant progresser leur statut. Les associations représentatives* (ANIHEB, ANATH, AFIB, AAMB...) s'étaient regroupées en mars dernier pour réclamer à nouveau ces évolutions statutaires au ministre de la Santé. Des décrets sont parus le 23 décembre 2003 au Journal officiel (décret sur le statut et décret sur le classement indiciaire). Ils revalorisent la grille indiciaire des adjoints techniques et augmentent le plafond de leur prime qui reste tout de même à la discrétion de la hiérarchie. " Bien sûr, il y a une certaine reconnaissance du métier sur le papier, indique Eric Martin, président de l'association nationale des adjoints techniques hospitaliers (ANATH). Mais mis à part un changement de l'appellation (les termes " adjoints techniques " sont remplacés par "

11 techniciens supérieurs ", NDLR), on n'a pas changé grand chose ". Selon lui, ces " décrets sont plus que timides " et les modifications apportées sont " insuffisantes au vu des responsabilités qui sont les nôtres ", s'insurge Jean-Marc Denax, président de l'association des agents de maintenance biomédicale (AAMB). Selon le décret, les techniciens supérieurs sont en effet " affectés à la préparation et au contrôle de l'exécution des opérations techniques ou scientifiques. Ils collaborent à l'élaboration des projets neufs et d'entretien, peuvent être investis de la gestion technique d'une partie de service et chargés du fonctionnement, de l'entretien, de la maintenance et du contrôle de certains matériels de haute technicité ". En conséquence de cette non-reconnaissance du métier, du manque de moyens, d'une charge de travail lourde et des responsabilités toujours accrues, conclut Eric Martin, l'hôpital ne parvient pas à conserver les compétences de ses professionnels en interne. Pia Hémery * Association nationale de l'ingénierie hospitalière et biomédicale (ANIHEB), Association nationale des adjoints techniques hospitaliers (ANATH), Association des agents de maintenance biomédicale (AAMB), Association française des ingénieurs biomédicaux (AFIB), Association nationale des dessinateurs des établissements hospitaliers publics (ANDEHP), Association nationale des organisateurs hospitaliers (ANIORH), Union des ingénieurs hospitaliers en restauration (UDIHR)

12 V. CONCLUSION Pour finir je resterai sobre et ne ferai pas l éloge de quoique soit, mais je conclurai juste en récapitulant cette présentation : Un GMAO vous donne la capacité de saisir l'information et de prendre des décisions puissantes au sujet des actifs valables de votre organisation, si ces actifs sont du matériel ou des salles dans un bâtiment. Plus spécifiquement, un GMAO vous donne ce qui suit: Une planification effective pour les fonctions d'entretien Un GMAO vous laisse prendre le contrôle des fonctions d'entretien dans votre organisation, en donnant la liberté aux activités d'entretien dans un mode de planification. Améliorez la productivité Un GMAO améliore la productivité de votre organisation par garder l'équipement dans un état impeccable et les actifs dans une condition de fonctionnement maximale. Ceci réduit le temps d'arrêt non- planifié et les urgences. Le rendement de travail est également réalisé par un meilleur ordonnancement du personnel d'entretien. Abaissez les frais d'exploitation Un GMAO vous laisse contrôler et abaisser des coûts de service d'entretien. Vous gagnez significative en empêchant des réparations chères avant qu'ils se produisent et en améliorant le rendement des tâches d'entretien courant. Et parce que vous ne cessez pas le paiement des employés quand le matériel ne fonctionne pas, l'empêchement du temps d'arrêt fournit également des frais d'exploitation plus bas. Rester au courant des obligations légales et les responsabilités Un GMAO peut vous rappeler les inspections et les tâches d'entretien préventif qui sont exigées par la loi. Par exemple, beaucoup d'organismes ont l'obligation légale d'exécuter un entretien régulier sur de divers types de matériel (ascenseurs, systèmes de protection contre l'incendie, matériel médical, etc. Un GMAO peut vous assurer que vous sauriez quand l'entretien est exigé. Le logiciel peut continuer à vous rappeler jusqu'à ce que le travail soit effectué réellement, et peut préserver des enregistrements montrant que l'entretien nécessaire a été complété. De cette façon, un GMAO peut protéger votre organisation contre des procès et d'autres risques potentiels.

13 Réduire des Primes d'assurance Beaucoup de compagnies d'assurance ont identifié que l'utilisation appropriée d'un GMAO réduit la chance des déclarations de sinistre coûteuses. Vos équipements sont plus solides parce que le travail d'entretien a été fait promptement et sûrement. Votre matériel souffre moins de défauts de fonctionnement; les inspections d'entretien préventif peuvent détecter des dangers potentiels avant qu'elles causent réellement l'ennui. Pour cette raison, les assureurs peuvent réduire les primes des organismes qui emploient un GMAO. Enregistrer et stocker l'information valable Peut-être la caractéristique la plus valable d'un GMAO est sa capacité de vous fournir l'information appropriée concernant des fonctions d'entretien. Par exemple, un GMAO peut alerter votre organisation au matériel ou aux espaces des mal fonctionnements, des inefficacités de travail et les raisons des coupures de production. Ce type d'information vous laisse prendre des meilleures et plus responsables décisions au sujet des fonctions d'entretien dans votre organisation. Un GMAO - Une opportunité importante Vraiment, GMAO est une opportunité important qui peut nettement améliorer des opérations, augmenter la responsabilité des actions l'entretien et les avantages financiers considérables.

FICHE. La GMAO en quelques lignes OCTOBRE 2008 THÉMATIQUE. Vincent Drecq

FICHE. La GMAO en quelques lignes OCTOBRE 2008 THÉMATIQUE. Vincent Drecq FICHE OCTOBRE 2008 THÉMATIQUE Direction de projets et programmes La GMAO en quelques lignes La G.M.A.O. (Gestion de Maintenance Assistée par Ordinateur) est un logiciel spécialisé qui facilite la réalisation

Plus en détail

GMAO : GERER LA MAINTENANCE DE SES EQUIPEMENTS

GMAO : GERER LA MAINTENANCE DE SES EQUIPEMENTS Dès lors que l on aborde la maintenance d un ou plusieurs parcs d équipements, on peut être confronté aux problèmes suivants : une machine tombe en panne mais le délai d approvisionnement en pièces de

Plus en détail

Gestion de la Maintenance Assistée par Ordinateur

Gestion de la Maintenance Assistée par Ordinateur Gestion de la Maintenance Assistée par Ordinateur Simplifiez vous la maintenance Gagner en productivité. Réduire les pannes. Améliorer la durée de vie des équipements. Diminuer les coûts de maintenance.

Plus en détail

La gestion de la maintenance assistée par ordinateur et la maintenance des logiciels

La gestion de la maintenance assistée par ordinateur et la maintenance des logiciels Présentation finale de l'activité de synthèse La gestion de la maintenance assistée par ordinateur et la maintenance des logiciels Nicolas BUCHY Directeur : Alain ABRAN Plan de la présentation 1. Présentation

Plus en détail

ORGANISER CP3 : Organiser et optimiser les activités de maintenance

ORGANISER CP3 : Organiser et optimiser les activités de maintenance CP3.1 : Définir et/ou optimiser la stratégie de La liste des biens Déterminer les indicateurs de Les indicateurs sont correctement disponibilité des biens déterminés La politique de Les données de production

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES GMao

CAHIER DES CHARGES GMao page 1 / 6 CAHIER DES CHARGES GMao 1 - GENERALITES 1. FONCTIONS PRINCIPALES : Fonctions principales I S PS Module de base (voir doc. ci-joint) Gestion des équipements Gestion électronique de documents

Plus en détail

Les référentiels et les formations de la fonction Maintenance

Les référentiels et les formations de la fonction Maintenance Les référentiels et les formations de la fonction Assurer le bon fonctionnement grâce à une préventive et curative performante en : - organisant les services techniques en conséquence, - encadrant l'entretien

Plus en détail

A1 GESTION DE LA RELATION AVEC LA CLIENTELE

A1 GESTION DE LA RELATION AVEC LA CLIENTELE Référentiel des Activités Professionnelles A1 GESTION DE LA RELATION AVEC LA CLIENTELE L assistant prend en charge l essentiel du processus administratif des ventes. Il met en place certaines actions de

Plus en détail

La solution Full Web pour optimiser vos équipements

La solution Full Web pour optimiser vos équipements D S D S Y S T E M G M A O A L T A Ï R 1 0 0 % W E B La solution Full Web pour optimiser vos équipements Aujourd'hui plus que jamais, votre succès dépend de votre capacité à gérer la maintenance. Peut importe

Plus en détail

Baccalauréat professionnel. Maintenance des Équipements Industriels

Baccalauréat professionnel. Maintenance des Équipements Industriels Baccalauréat professionnel Maintenance des Équipements Industriels 2005 SOMMAIRE DES ANNEXES DE L ARRÊTÉ DE CRÉATION DU DIPLÔME ANNEXE I : RÉFÉRENTIELS DU DIPLÔME I a. Référentiel des activités professionnelles...7

Plus en détail

Annexe sur la maîtrise de la qualité

Annexe sur la maîtrise de la qualité Version du 09/07/08 Annexe sur la maîtrise de la qualité La présente annexe précise les modalités d'application, en matière de maîtrise de la qualité, de la circulaire du 7 janvier 2008 fixant les modalités

Plus en détail

Une solution modulaire couvrant l intégralité des besoins de contrôle et gestion de production.

Une solution modulaire couvrant l intégralité des besoins de contrôle et gestion de production. 1 Une solution modulaire couvrant l intégralité des besoins de contrôle et gestion de production. Visibilité, contrôle et maîtrise de votre production : un outil pensé pour le terrain TemPPro Co. est le

Plus en détail

Référentiel du Baccalauréat professionnel MAINTENANCE DES EQUIPEMENTS INDUSTRIELS

Référentiel du Baccalauréat professionnel MAINTENANCE DES EQUIPEMENTS INDUSTRIELS Référentiel du Baccalauréat professionnel MAINTENANCE DES EQUIPEMENTS INDUSTRIELS Juin 2005 SOMMAIRE DES ANNEXES DE L ARRÊTÉ DE CRÉATION DU DIPLÔME ANNEXE I : RÉFÉRENTIELS DU DIPLÔME I a. Référentiel

Plus en détail

Département des systèmes d'information et de télécommunications Groupe de soutien achats et marchés

Département des systèmes d'information et de télécommunications Groupe de soutien achats et marchés Département des systèmes d'information et de télécommunications Groupe de soutien achats et marchés a RFI : Progiciel de Gestion de Maintenance Assistée par Ordinateur (GMAO) ou d'enterprise Asset Management

Plus en détail

Brevet de technicien supérieur MAINTENANCE INDUSTRIELLE

Brevet de technicien supérieur MAINTENANCE INDUSTRIELLE Brevet de technicien supérieur MAINTENANCE INDUSTRIELLE MINISTERE DE L'EDUCATION NATIONALE, DE l ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE Direction de l enseignement supérieur Service des contrats et

Plus en détail

elfa systèmes Tarifs et propositions Généralités Les formations Clarisse Principes ; structure et installation rapide

elfa systèmes Tarifs et propositions Généralités Les formations Clarisse Principes ; structure et installation rapide elfa systèmes études et réalisations d automatismes industriels micro-ordinateurs, périphériques et applications 350 route de Grenade 31330 Saint Cézert tél. : +33 (0)5 62 79 90 59 port. : +33 (0)6 58

Plus en détail

O RMATION. Ingénierie Système Management de Projet Évaluation de la Maturité

O RMATION. Ingénierie Système Management de Projet Évaluation de la Maturité PLANS F de O RMATION Ingénierie Système Management de Projet Évaluation de la Maturité O R G A N I S A T I O N ACTEURS CONCERNÉS Les concepteurs de systèmes doivent détecter, analyser les besoins des utilisateurs,

Plus en détail

Je découvre Lina Maintenance

Je découvre Lina Maintenance Je découvre Lina Maintenance Une interface simple et ergonomique pour optimiser la maintenance de vos équipements 1 Sommaire Présentation 4 La plateforme Lina 5 Référentiel 6 Agenda et données personnelles

Plus en détail

Quels échanges et pourquoi? Pour faire évoluer dans le temps vers quelle structure de pilotage?

Quels échanges et pourquoi? Pour faire évoluer dans le temps vers quelle structure de pilotage? La GMAO et la GTB Les outils de pilotage et de diagnostic de la maintenance, de l exploitation des installations techniques Quels échanges et pourquoi? Pour faire évoluer dans le temps vers quelle structure

Plus en détail

Le 6 e sens de la maintenance

Le 6 e sens de la maintenance Le 6 e sens de la maintenance VOIR CLAIR, AGIR JUSTE... la qualité & la rentabilité de votre Service Après-Vente Toute la puissance, l intuitivité et la souplesse des solutions DIMO Maint au service de......

Plus en détail

REFERENTIEL DES ACTIVITES PROFESSIONNELLES

REFERENTIEL DES ACTIVITES PROFESSIONNELLES PREAMBULE Le baccalauréat professionnel Electrotechnique Energie Equipements Communicants traite des secteurs d activités : de l industrie, des services, de l habitat, du tertiaire et des équipements publics.

Plus en détail

L informatique au service de la maintenance

L informatique au service de la maintenance L informatique au service de la maintenance OptiMaint L informatique au service de la maintenance OptiMaint est une solution globale de gestion et d'organisation de la fonction maintenance adaptée aux

Plus en détail

Tout le matériel (actif) qui sert à produire: boulons, capteurs, automates, vérins, câblage, éclairage, etc.

Tout le matériel (actif) qui sert à produire: boulons, capteurs, automates, vérins, câblage, éclairage, etc. 1 La maintenance 2 De quoi? Tout le matériel (actif) qui sert à produire: boulons, capteurs, automates, vérins, câblage, éclairage, etc. Pourquoi? Garder le matériel de production (les actifs) en état

Plus en détail

Sans GMAO : Avec GMAO : Les gains GMAO

Sans GMAO : Avec GMAO : Les gains GMAO Les Gains 29 Les gains Sans : - Pannes répétitives car non analysées - Dépassements réguliers des budgets par manque de maîtrise des coûts - Difficulté à transmettre des informations au reste de l entreprise

Plus en détail

2 Programme de formations ERP... 7

2 Programme de formations ERP... 7 DOP-Gestion SA Rue du Château 43 CP 431 2520 La Neuveville CH Tél. +41 32 341 89 31 Fax: +41 32 345 15 01 info@dop-gestion.ch http://www.dop-gestion.ch 1 Prestations de service ERP... 3 1.1 Conditions

Plus en détail

Annonces internes Sonatrach recherche pour sa Direction Centrale IAP - CU :

Annonces internes Sonatrach recherche pour sa Direction Centrale IAP - CU : Annonces internes Sonatrach recherche pour sa Direction Centrale IAP - CU : DIRECTION DE L ECOLE D ARZEW : Un Chef de Département Pédagogique Gaz, Raffinage et Pétrochimie. DIRECTION ADMINISTRATION ET

Plus en détail

LA GMAO ACCEDER : EXPLOITATION POUR L ENSEIGNEMENT

LA GMAO ACCEDER : EXPLOITATION POUR L ENSEIGNEMENT LA GMAO ACCEDER : EXPLOITATION POUR L ENSEIGNEMENT 1 - AVANTAGES DE LA GMAO ACCEDER POUR ENSEIGNER 2 - GENERALITES POUR L EXPLOITATION EN BAC PRO ET BTS 3 LA GMAO ET LE NOUVEAU REFERENTIEL BTS 2014 MAINTENANCE

Plus en détail

Maintenir son cap en maîtrisant sa rentabilité. www.clipindustrie.com

Maintenir son cap en maîtrisant sa rentabilité. www.clipindustrie.com Maintenir son cap en maîtrisant sa rentabilité www.clipindustrie.com La GPAO, véritable outil de production La GPAO est un ensemble d outils de gestion et de planification intégrant toutes les informations

Plus en détail

ITIL V3. Exploitation des services : Les processus

ITIL V3. Exploitation des services : Les processus ITIL V3 Exploitation des services : Les processus Création : juin 2013 Mise à jour : juin 2013 A propos A propos du document Ce document de référence sur le référentiel ITIL V3 a été réalisé en se basant

Plus en détail

Introduction... 3. 8.1. Définition...3

Introduction... 3. 8.1. Définition...3 Mise en situation... 2 Introduction... 3 8.1. Définition...3 8.2. Services de la GMAO...3 8.2.1. Les formes de GMAO... 3 8.2.2. Augmentation du service rendu... 4 8.2.3. La conception des logiciels de

Plus en détail

Cahier Technique Différences Batigest Standard/Evolution. Apibâtiment. Documentation technique

Cahier Technique Différences Batigest Standard/Evolution. Apibâtiment. Documentation technique Cahier Technique Différences Batigest Standard/Evolution Apibâtiment Documentation technique Sommaire Sommaire I. Préambule... 3 II. Différences Batigest Standard/Evolution... 4 1. Eléments... 4 2. Devis

Plus en détail

Toute la puissance, l intuitivité et la souplesse de Dimo Maint...

Toute la puissance, l intuitivité et la souplesse de Dimo Maint... Le 6 e sens de la maintenance Voir clair, agir juste Les économies liées à la mise en place d une solution de GMAO sont significatives : gains sur les achats et les stocks, amélioration du contrôle des

Plus en détail

Définir une politique de maintenance et sa stratégie de mise en œuvre de responsabilités

Définir une politique de maintenance et sa stratégie de mise en œuvre de responsabilités Chapitre 1 Définir une politique de maintenance et sa stratégie de mise en œuvre de responsabilités La politique de maintenance, entre prévention et correction 25 f Qu est-ce que le «préventif» et le «correctif»?

Plus en détail

Systèmes d information

Systèmes d information 11 Systèmes Cette famille rassemble des métiers dont la finalité est de concevoir, développer, exploiter et entretenir des solutions (logicielles et matérielles) répondant aux besoins collectifs et individuels

Plus en détail

1..LOGICIEL ATAL... 3

1..LOGICIEL ATAL... 3 Gestion des Demandes & Interventions des Services Techniques GGEESSTTI IONN DDEESS DDEEMAA NNDDEESS && I NNTTEERRVVEENNTTI IONNSS 1..LOGICIEL ATAL... 3 2. MODULARITE ET INTEGRATION... 4 2.1. E-ATAL...

Plus en détail

UDSG CLASSIFICATION DOSSIER DOCUMENTAIRE

UDSG CLASSIFICATION DOSSIER DOCUMENTAIRE UDSG CLASSIFICATION DOSSIER DOCUMENTAIRE 2 SOMMAIRE I. LES FAMILLES PROFESSIONNELLES... 5 II. LES FONCTIONS GENERIQUES... 12 FAMILLE ETUDES ET CONCEPTION......... 15 ASSISTANT D ETUDES ET CONCEPTION...16

Plus en détail

ERP5. Gestion des Services Techniques des Collectivités Locales

ERP5. Gestion des Services Techniques des Collectivités Locales Gestion des Services Techniques des Collectivités Locales Cte 1 2 P 3 s tio T 4 m ilg h trc c n p.o 5 re u fe ro a le tio c M S tw u aa c e O 2 Relation Citoyen Interventions Patrimoine Core Ressources

Plus en détail

B.T.S. MAINTENANCE DES SYSTЀMES Systèmes de production

B.T.S. MAINTENANCE DES SYSTЀMES Systèmes de production Toutes les actions sont à réaliser obligatoirement B.T.S. MAINTENANCE DES SYSTЀMES Systèmes de production du candidat Etablissement de formation / Ville Académie Épreuve E5 : Activités de maintenance Sous-épreuve

Plus en détail

COMPARATIF DE LOGICIELS DE GMAO

COMPARATIF DE LOGICIELS DE GMAO COMPARATIF DE LOGICIELS DE GMAO Par les étudiants de Licence Maintenance Biomédicale à Lille promotion 2012 I N T R O D U C T I O N Au cours de notre année de Licence Maintenance Biomédicale, M. Szymczak

Plus en détail

Ingénieur patrimoine immobilier et logistique

Ingénieur patrimoine immobilier et logistique Ingénieur patrimoine immobilier et logistique G1X21 Patrimoine : travaux et maintenance immobilière / Logistique et service - IR L ingénieur du patrimoine immobilier et logistique conduit : Le management

Plus en détail

BTS Assistant de Gestion Livret de stage Nom de l étudiant : Promotion :

BTS Assistant de Gestion Livret de stage Nom de l étudiant : Promotion : BTS Assistant de Gestion Livret de stage Nom de l étudiant : Promotion : Page 1 sur 37 Sommaire 1. Récapitulatif des stages et tuteurs... 3 2. Contenu et définition des stages Contenu des stages... 4 Correspondance

Plus en détail

Dossier de Presse SYLOB

Dossier de Presse SYLOB Dossier de Presse SYLOB 1 Table des matières 1 - SYLOB en Bref 3 2 L équipe dirigeante 5 3 Stratégie et positionnement 6 4 Une gamme de solutions ERP pour les PME industrielles 8 5 Les ERP SYLOB en mode

Plus en détail

Brevet de technicien supérieur Conception et Réalisation en Chaudronnerie Industrielle

Brevet de technicien supérieur Conception et Réalisation en Chaudronnerie Industrielle Brevet de technicien supérieur Conception et Réalisation en Chaudronnerie Industrielle ACTIVITÉS ET TÂCHES PROFESSIONNELLES Les activités professionnelles décrites ci-après, déclinées à partir des fonctions

Plus en détail

I1102 - Management et ingénierie de maintenance industrielle

I1102 - Management et ingénierie de maintenance industrielle Appellations Chargé / Chargée de la sous-traitance en maintenance industrielle Ingénieur / Ingénieure de support technique maintenance industrielle Chef de service d'entretien et de maintenance industrielle

Plus en détail

ITIL V2. La gestion des incidents

ITIL V2. La gestion des incidents ITIL V2 La gestion des incidents Création : novembre 2004 Mise à jour : août 2009 A propos A propos du document Ce document de référence sur le référentiel ITIL a été réalisé en 2004 et la traduction des

Plus en détail

11/2006 - Photos : VWS - Photothèque VE. www.veoliaeaust.com Consulter nos experts : info@veoliawater.com. ISO 14001 de votre exploitation.

11/2006 - Photos : VWS - Photothèque VE. www.veoliaeaust.com Consulter nos experts : info@veoliawater.com. ISO 14001 de votre exploitation. chemise 20/02/07 16:49 Page 1 VEOLINK Votre contact : tout au long de votre projet VEOLINK Com VEOLINK Tech VEOLINK Advanced Control VEOLINK Star VEOLINK Data Base VEOLINK Maintenance VEOLINK Pro VEOLINK

Plus en détail

Drive your success. «Un écosystème complexe implique une capacité de gestion temps réel des aléas» www.imagina-international.com

Drive your success. «Un écosystème complexe implique une capacité de gestion temps réel des aléas» www.imagina-international.com Drive your success «Un écosystème complexe implique une capacité de gestion temps réel des aléas» www.imagina-international.com ATEN, dix avantages au service de votre entreprise Qualité de mise en œuvre

Plus en détail

Piloter sa production en temps réel, Comment bénéficier des avantages du MES quelles que soient la taille et l activité de l entreprise?

Piloter sa production en temps réel, Comment bénéficier des avantages du MES quelles que soient la taille et l activité de l entreprise? Piloter sa production en temps réel, Des retours immédiats et mesurables. Comment bénéficier des avantages du MES quelles que soient la taille et l activité de l entreprise? Le Consortium MES Initiative

Plus en détail

Connaissance de l Entreprise

Connaissance de l Entreprise Connaissance de l Entreprise Produire Université Lyon I -2011-2012 -Master Physique M2 ERGE3 et DIMN - Master GEP : M1 GPA - M2P DEI - M2P E3I - M2P GE- M2P GP - M2P GPA - M2P GSA - Licence Pro Auto Info

Plus en détail

Recueil des règles de conservation des documents des établissements universitaires québécois 04 RESSOURCES MOBILIÈRES ET IMMOBILIÈRES

Recueil des règles de conservation des documents des établissements universitaires québécois 04 RESSOURCES MOBILIÈRES ET IMMOBILIÈRES 04 RESSOURCES MOBILIÈRES ET IMMOBILIÈRES 04.01 Gestion des ressources immobilières - Fichier informatique Fichier contenant des données utilisées pour contrôler l'inventaire et la gestion des immeubles,

Plus en détail

Le Workflow comme moteur des projets de conformité

Le Workflow comme moteur des projets de conformité White Paper Le Workflow comme moteur des projets de conformité Présentation Les entreprises sont aujourd'hui soumises aux nouvelles régulations, lois et standards de gouvernance les obligeant à mettre

Plus en détail

Brevet de technicien supérieur Électrotechnique

Brevet de technicien supérieur Électrotechnique BTS Electrotechnique-décembre 2005 Page 1 sur 129 BTS Electrotechnique-décembre 2005 Page 2 sur 129 MINISTERE DE L'EDUCATION NATIONALE, DE l ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE Direction de l enseignement

Plus en détail

White Paper ADVANTYS. Workflow et Gestion de la Performance

White Paper ADVANTYS. Workflow et Gestion de la Performance White Paper Workflow et Gestion de la Performance Présentation L automatisation des process combinée à l informatique décisionnelle (Business Intelligence) offre une nouvelle plateforme de gestion pour

Plus en détail

LE RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES

LE RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES LE RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES Il décline les activités/compétences qui peuvent être partagées par d autres métiers et d autres familles

Plus en détail

Une solution performante dédiée aux PMI couvrant l essentiel des besoins de contrôle et gestion de production.

Une solution performante dédiée aux PMI couvrant l essentiel des besoins de contrôle et gestion de production. 1 Une solution performante dédiée aux PMI couvrant l essentiel des besoins de contrôle et gestion de production. La gestion au rythme de votre production : un outil accessible aux PMI TemPPro E.S. est

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

Annexe n 6 des Conditions particulières d'achat EQUIPEMENTS

Annexe n 6 des Conditions particulières d'achat EQUIPEMENTS EQUIPEMENT MESURE AUTOMATE MAINTENANCE Annexe n 6 des Conditions particulières d'achat EQUIPEMENTS Nom Fonction Date et Signature Référent Métrologie Maintenance Examens Rédaction Gilles LE MAILLOT de

Plus en détail

ANNEXE 1 DEFINITIONS DES NIVEAUX DE QUALIFICATION DES EMPLOIS

ANNEXE 1 DEFINITIONS DES NIVEAUX DE QUALIFICATION DES EMPLOIS ANNEXE 1 DEFINITIONS DES NIVEAUX DE QUALIFICATION DES EMPLOIS DEFINITIONS DES NIVEAUX DE QUALIFICATION DES EMPLOIS Employés et cadres Contenu des activités (en terme de technicité, animation, gestion-communication,

Plus en détail

Ligne 100 pour PME-PMI. La référence pour vos solutions de gestion d entreprise SERVICE. La solution de gestion commerciale avancée pour le Service

Ligne 100 pour PME-PMI. La référence pour vos solutions de gestion d entreprise SERVICE. La solution de gestion commerciale avancée pour le Service Ligne 100 pour PME-PMI La référence pour vos solutions de gestion d entreprise SERVICE La solution de gestion commerciale avancée pour le Service L éditeur partenaire des PME Capitalisez sur l expertise

Plus en détail

Caractéristiques d'un contrat de progrès. Cliquez pour avancer

Caractéristiques d'un contrat de progrès. Cliquez pour avancer Caractéristiques d'un contrat de progrès Cliquez pour avancer La politique de contrats globaux de progrès est formulée au travers de 4 thèmes : le périmètre, les objectifs de progrès, l'expression de besoin

Plus en détail

Chapitre 1 : Introduction aux bases de données

Chapitre 1 : Introduction aux bases de données Chapitre 1 : Introduction aux bases de données Les Bases de Données occupent aujourd'hui une place de plus en plus importante dans les systèmes informatiques. Les Systèmes de Gestion de Bases de Données

Plus en détail

Présentation IBM Maximo Asset Management

Présentation IBM Maximo Asset Management Solutions IBM de gestion d actifs et de services Présentation IBM Maximo Asset Management Janvier 2009 La stratégie IBM Maximo La gestion de l ensemble des actifs de l entreprise (EAM) Maximo est une application

Plus en détail

Exploitation, maintenance & sécurité des infrastructures Prenez de l altitude en toute sérénité

Exploitation, maintenance & sécurité des infrastructures Prenez de l altitude en toute sérénité Exploitation, maintenance & sécurité des infrastructures Prenez de l altitude en toute sérénité www.imagina-international.com Aten Altitude, la solution intégrée pour l exploitation, la maintenance et

Plus en détail

GERER SA MAINTENANCE INFORMATIQUE

GERER SA MAINTENANCE INFORMATIQUE L AFNOR définit la maintenance comme l «ensemble des actions permettant de maintenir et de rétablir un bien dans un état spécifié ou en mesure d assurer un service déterminé.» De nos jours, les systèmes

Plus en détail

INDUSTRIALISATION ET RATIONALISATION

INDUSTRIALISATION ET RATIONALISATION INDUSTRIALISATION ET RATIONALISATION A. LA PROBLEMATIQUE La mission de toute production informatique est de délivrer le service attendu par les utilisateurs. Ce service se compose de résultats de traitements

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR MAINTENANCE DES SYSTÈMES

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR MAINTENANCE DES SYSTÈMES BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR MAINTENANCE DES SYSTÈMES Option : systèmes de production Option : systèmes énergétiques et fluidiques Option : systèmes éoliens Septembre 2014 BTS Maintenance des systèmes

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : D Dernière modification : 30/04/2015 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Responsable d affaires I OBJECTIF PROFESSIONNEL

Plus en détail

Communiqué de Lancement

Communiqué de Lancement Direction du Marketing Produits Sage - Division Mid Market Communiqué de Lancement Rapprochement Bancaire 1000 Produit : Rapprochement Bancaire 1000 Bases de Données : Oracle - MS/SQL Server Microsoft

Plus en détail

Compter et gérer 1 / 9. Compter et gérer

Compter et gérer 1 / 9. Compter et gérer Compter et gérer 1 / 9 Compter et gérer I. LA NECESSITE D'UNE COMPTABILITE Au-delà des obligations légales qui imposent aux entreprises de tenir une comptabilité, avoir un système comptable au sein de

Plus en détail

Les types et niveaux de maintenance

Les types et niveaux de maintenance Les types et niveaux de maintenance Les types de maintenance La maintenance des équipements constitue une contrainte réglementaire pour les entreprises possédant des matériels sur lesquels travaillent

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE COLLECTIVITES TERRITORIALES DES METIERS TECHNIQUES DES. à la rentrée universitaire 2008/2009 au Campus Mazier - Saint-Brieuc

LICENCE PROFESSIONNELLE COLLECTIVITES TERRITORIALES DES METIERS TECHNIQUES DES. à la rentrée universitaire 2008/2009 au Campus Mazier - Saint-Brieuc LICENCE PROFESSIONNELLE DES METIERS TECHNIQUES DES COLLECTIVITES TERRITORIALES à la rentrée universitaire 2008/2009 au Campus Mazier - Saint-Brieuc Projet partenarial Naissance du projet régional Dans

Plus en détail

GESTION LOGISTIQUE GESTION COMMERCIALE GESTION DE PRODUCTION

GESTION LOGISTIQUE GESTION COMMERCIALE GESTION DE PRODUCTION GESTION LOGISTIQUE GESTION COMMERCIALE GESTION DE PRODUCTION Votre contact : Pierre Larchères 06 30 35 96 46 18, rue de la Semm - 68000 COLMAR p.larcheres@agelis.fr PRESENTATION GENERALE LES PROGICIELS

Plus en détail

Sage 100. Solutions de gestion pour l industrie. Pour les Petites et Moyennes Industries

Sage 100. Solutions de gestion pour l industrie. Pour les Petites et Moyennes Industries Sage 100 Solutions de gestion pour l industrie our les etites et Moyennes Industries Entrez dans le monde Sage Avec plus de 500 000 utilisateurs, 20 millions de bulletins de paie édités chaque année, plus

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Intitulé (cadre 1) Ingénieur diplômé de l École Nationale Supérieure d Ingénieurs en Informatique, Automatique, Mécanique, Énergétique et Électronique

Plus en détail

solution technologique globale qui couvre en

solution technologique globale qui couvre en Dealer Management System solution technologique globale qui couvre en amont tous les besoins fonctionnels et techniques de l activité d un distributeur de véhicules : magasin, atelier, VN/VO. Adaptable

Plus en détail

Implantation d un système de gestion de maintenance assistée par ordinateur (GMAO)

Implantation d un système de gestion de maintenance assistée par ordinateur (GMAO) Implantation d un système de gestion de maintenance assistée par ordinateur (GMAO) K.Meghelli*, A.Ghernaout** *Manufacturing Engineering Laboratory of Tlemcen (MELT) Abou-Bekr Belkaid University B. P.

Plus en détail

BTS - Assistant de gestion PME-PMI

BTS - Assistant de gestion PME-PMI Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 07/10/2015. Fiche formation BTS - Assistant de gestion PME-PMI - N : 15854 - Mise à jour : 24/07/2015 BTS - Assistant de gestion PME-PMI

Plus en détail

D AIDE À L EXPLOITATION

D AIDE À L EXPLOITATION SYSTÈMES D AIDE À L EXPLOITATION P.MARSAUD Juin 2011 UN PEU DE VOCABULAIRE.. L Informatique Industrielle à développé au fil des années de son existence son propre vocabulaire issu de ses métiers et fonctions

Plus en détail

NÉGOCIER LES ACHATS. durée 2x2 jours

NÉGOCIER LES ACHATS. durée 2x2 jours Catalogue Achats NÉGOCIER LES ACHATS durée 2x2 jours L'OBJET DE LA NEGOCIATION Fixer les objectifs à atteindre d'une négociation interne ou externe à l'achat. Préparer cette négociation en structurant

Plus en détail

Services informatiques aux organisations

Services informatiques aux organisations I. APPELLATION DU DIPLÔME II. CHAMP D'ACTIVITÉ Services informatiques aux organisations Spécialité «Solutions logicielles et applications métiers» Spécialité «Solutions d infrastructure, systèmes et réseaux»

Plus en détail

37, rue d Amsterdam 75008 - Paris Tél. : 01 42 26 07 54 Fax : 01 42 26 09 88 http://www.lca-performances.com

37, rue d Amsterdam 75008 - Paris Tél. : 01 42 26 07 54 Fax : 01 42 26 09 88 http://www.lca-performances.com 37, rue d Amsterdam 75008 - Paris Tél. : 01 42 26 07 54 Fax : 01 42 26 09 88 http://www.lca-performances.com Programme de formation Prospection commerciale Contexte de formation 2 Objectifs de formation

Plus en détail

Gestion commerciale. Une réponse fonctionnelle quel que soit votre secteur d activité

Gestion commerciale. Une réponse fonctionnelle quel que soit votre secteur d activité Gestion commerciale La rentabilité d une entreprise passe par l augmentation du chiffre d affaires et la maîtrise des coûts de gestion. Avec Sage 100 Gestion Commerciale, vous contrôlez votre activité

Plus en détail

Pourquoi un GMAO? Pourquoi GMAO-Machine Bateau? Démarrage Dossier Menu Principal Structure, classification des équipements Fiche d intervention

Pourquoi un GMAO? Pourquoi GMAO-Machine Bateau? Démarrage Dossier Menu Principal Structure, classification des équipements Fiche d intervention Pourquoi un GMAO? Pourquoi GMAO-Machine Bateau? Démarrage Dossier Menu Principal Structure, classification des équipements Fiche d intervention Journal des interventions Planning Gestion des tâches planifiées

Plus en détail

H1402 - Management et ingénierie méthodes et industrialisation

H1402 - Management et ingénierie méthodes et industrialisation Appellations Chef des méthodes en industrie Chef du bureau des méthodes en industrie Chef du service méthodes en industrie Ingénieur / Ingénieure méthodes et process Ingénieur / Ingénieure méthodes-industrialisation

Plus en détail

Convention pour la restauration scolaire, la garderie périscolaire et le centre de loisirs sans hébergement de la commune de Villebéon

Convention pour la restauration scolaire, la garderie périscolaire et le centre de loisirs sans hébergement de la commune de Villebéon Convention pour la restauration scolaire, la garderie périscolaire et le centre de loisirs sans hébergement de la commune de Villebéon Article 1: formation de la convention La commune de Villebéon ci après

Plus en détail

GESTION DE VOTRE SUPPORT TECHNIQUE

GESTION DE VOTRE SUPPORT TECHNIQUE GESTION DE VOTRE SUPPORT TECHNIQUE Avril 2014 LANDPARK HELPDESK «Augmentez votre réactivité par la mise en place d'une cellule de Helpdesk. Une gestion des interventions étendue plus largement à l'infrastructure

Plus en détail

Microsoft France. Pour en savoir plus, connectez-vous sur www.microsoft.com/france/dynamics/nav ou contactez notre Service Client au 0825 827 859*

Microsoft France. Pour en savoir plus, connectez-vous sur www.microsoft.com/france/dynamics/nav ou contactez notre Service Client au 0825 827 859* Microsoft France Pour en savoir plus, connectez-vous sur www.microsoft.com/france/dynamics/nav ou contactez notre Service Client au 0825 827 859* * 0,15 TTC/min Microsoft France - SAS au capital de 4 240

Plus en détail

Projet en entreprise Cadrage du Projet de Fin d Etudes «Un projet informatique.»

Projet en entreprise Cadrage du Projet de Fin d Etudes «Un projet informatique.» Projet en entreprise Cadrage du Projet de Fin d Etudes «Un projet informatique.» Projet de fin d études 2 Sommaire OBJET DU DOCUMENT... 3 LES ETAPES DU PROJET... 4 ETUDE PREALABLE...5 1 L étude d opportunité...

Plus en détail

GUIDE QUALITE ARSEG METIER RETAURATION COLLECTIVE SOMMAIRE OBJET ET DOMAINE D'APPLICATION GLOSSAIRE SPECIFIQUE AU METIER

GUIDE QUALITE ARSEG METIER RETAURATION COLLECTIVE SOMMAIRE OBJET ET DOMAINE D'APPLICATION GLOSSAIRE SPECIFIQUE AU METIER GUIDE QUALITE ARSEG METIER RETAURATION COLLECTIVE SOMMAIRE CHAPITRE 1 OBJET ET DOMAINE D'APPLICATION CHAPITRE 2 GLOSSAIRE SPECIFIQUE AU METIER CHAPITRE 3 CONTEXTE 3-1-Caractéristiques de l'activité restauration

Plus en détail

Brochure BX MRO. Solutions pour SAP Business One

Brochure BX MRO. Solutions pour SAP Business One Brochure BX MRO Solutions pour SAP Business One La Maintenance, Réparation & Révision pour SAP Business One L association de SAP Business One et de Variatec BX MRO (Maintenance, Repair & Overhaul) transforme

Plus en détail

Gestion de qualité, logistique et production par Internet. www.quasydoc.eu

Gestion de qualité, logistique et production par Internet. www.quasydoc.eu Gestion de qualité, logistique et production par Internet www.quasydoc.eu VDC Consulting SPRL Adresse des bureaux : Herkenrodesingel 4 bus 2 Siège social : Prinsenstraat 1 3500 Hasselt Belgique info@quasydoc.eu

Plus en détail

LA SOLUTION DE GESTION D AFFAIRES CONÇUE POUR MICROSOFT DYNAMICS NAV

LA SOLUTION DE GESTION D AFFAIRES CONÇUE POUR MICROSOFT DYNAMICS NAV LA SOLUTION DE GESTION D AFFAIRES CONÇUE POUR MICROSOFT DYNAMICS NAV CONSTRUCTION FABRICATION D'ÉQUIPEMENTS MAINTENANCE INDUSTRIELLE BUREAUX D'ÉTUDES SERVICES INFORMATIQUES NETTOYAGE «NaviOne n est pas

Plus en détail

La gestion du patrimoine

La gestion du patrimoine La gestion du patrimoine Une composante stratégique essentielle Dans le secteur public comme dans le privé, la volonté d assurer la pérennité des biens immobiliers est au centre des préoccupations des

Plus en détail

En outre 2 PDD sont impliqués dans le développement de politiques locales destinées à favoriser l'insertion des personnes handicapées.

En outre 2 PDD sont impliqués dans le développement de politiques locales destinées à favoriser l'insertion des personnes handicapées. PHOES Version : 2.0 - ACT id : 3813 - Round: 2 Raisons et Objectifs Programme de travail et méthodologie Dispositions financières Dispositions organisationnelles et mécanismes décisionnels Procédures de

Plus en détail

Le logiciel de gestion intégré conçu pour les PME du Bâtiment. www.absyscyborg.com

Le logiciel de gestion intégré conçu pour les PME du Bâtiment. www.absyscyborg.com Le logiciel de gestion intégré conçu pour les PME du Bâtiment Beaucoup plus qu un logiciel de suivi de chantier, NaviBat est un véritable outil de pilotage. Navibat n est pas qu un simple logiciel de suivi

Plus en détail

Contexte : «l e-business» TECHNIQUES DE MARKETING EN LIGNE. Contexte : «l e-business» Création de valeur 02/02/12

Contexte : «l e-business» TECHNIQUES DE MARKETING EN LIGNE. Contexte : «l e-business» Création de valeur 02/02/12 Contexte : «l e-business» TECHNIQUES DE MARKETING EN LIGNE La notion «d E-Business» recouvre les différentes applications possibles de l'informatique faisant appel aux technologies de l'information et

Plus en détail

C ) Détail volets A, B, C, D et E. Hypothèses (facteurs externes au projet) Sources de vérification. Actions Objectifs Méthode, résultats

C ) Détail volets A, B, C, D et E. Hypothèses (facteurs externes au projet) Sources de vérification. Actions Objectifs Méthode, résultats C ) Détail volets A, B, C, D et E Actions Objectifs Méthode, résultats VOLET A : JUMELAGE DE 18 MOIS Rapports d avancement du projet. Réorganisation de l administration fiscale Rapports des voyages d étude.

Plus en détail

GUIDE SUR L ASSISTANCE A LA MAÎTRISE D'OUVRAGE EN INFORMATIQUE

GUIDE SUR L ASSISTANCE A LA MAÎTRISE D'OUVRAGE EN INFORMATIQUE GUIDE SUR L ASSISTANCE A LA MAÎTRISE D'OUVRAGE EN INFORMATIQUE Validé par la Commission technique des marchés le 9 décembre 2004 1.1 OBJET DU GUIDE...3 1.2 LE PERIMETRE DU GUIDE...3 1.2.1 Terminologie

Plus en détail

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces Technicien de maintenance Autres appellations du métier Technicien polyvalent, agent d entretien polyvalent, agent de maintenance Le technicien de maintenance maintient les installations techniques en

Plus en détail