Système d Information Hospitalier L expérience du Centre Hospitalier Ibn Sina (CHIS)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Système d Information Hospitalier L expérience du Centre Hospitalier Ibn Sina (CHIS)"

Transcription

1 Séminaire SIM 07 FMP de Fès, le 02 juin 2007 Système d Information Hospitalier L expérience du Centre Hospitalier Ibn Sina (CHIS) Auteurs : Mme Drissia ELACHEJAI Ingénieur en chef Centre Hospitalier Ibn Sina Rabat Auteurs : Mme D. ELACHEJAI, Y. ELASRI, S.HAJ KACEM, M. RAIS, S.ACCHATI, A. CHERIF CHEFCHAOUNI Résumé Orientation et objectifs Le Schéma Directeur d Informatique et de Télécommunication (SDIT) du CHIS a pour objectif l amélioration de la prise en charge du Patient en assurant la continuité des soins. L informatisation du Système d Information Hospitalier (SIH) du Centre Hospitalier Ibn Sina (CHIS) nécessite des préalables tel que le dossier patient Papier qui doit être validé et testé au niveau des sites pilotes ainsi que l infrastructure de base à savoir : l interconnexion des différents sites, l acquisition du matériel et des progiciels nécessaires, l aménagement des locaux techniques et la formation des utilisateurs. Elaboration du SDIT : Le SDIT est la première étape fondamentale pour entamer le processus de modernisation du CHIS grâce à l utilisation des NTIC. Cette étude s est réalisée en deux missions : Mission 1 : Elaboration du SDIT (mission achevée); Mission 2 : La mise en œuvre du SDIT (mission en cours). La première mission, comprend quatre phases : Phase 1 : Etude de l'existant et recensement des besoins ; Phase 2 : Elaboration de l'architecture fonctionnelle cible ; Phase 3 : Définition des scénarii de mise en œuvre ; Phase 4 : Elaboration du schéma directeur projeté. Les grands projets retenus dans le cadre du SDIT Le Système d information de pilotage médico-économique (SIP): Le Système d Information de gestion (SIG): Le Système d'information Support et Outils (SISO):

2 Le Système d'information Technologiques (SITECH): Le Système d Information Médical (SIM): - Le SIPAT : Système d information du patient: - Les SIMET : Système d information médico-technique : SIMET 1 : Gestion des consultations ; SIMET 2 : Hospitalisation et unités de soins ; SIMET 3 : Gestion des laboratoires d analyses ; SIMET 4 : Gestion de la radiologie et de l imagerie ; SIMET 5 : Gestion des blocs opératoires ; - Le SAMU. Les chantiers en cours: - Lancement des appels d offres et structuration de l organisation du projet - Maintenance de l implication des utilisateurs qui sont au coeur des projets (implication des médecins (dossier patient papier) et des infirmiers (dossier soins infirmier).); - Préparation de la mise en oeuvre des projets (organisation au niveau des Etablissements Hospitaliers : création d unités informatiques); - Une attention particulière est accordée à la conduite du changement (plusieurs thèmes de formation : Management hospitalier, SIH, conduite de projets, gestion des conflits, démarche qualité ) Mots clés : Informatisation des services hospitaliers; Schéma directeur informatique; Informatisation du dossier patient; 2

3 Sommaire 1- Schéma Directeur Informatique et Télécommunication (SDIT) du CHIS 1-1 Introduction 1-2 Les orientations stratégiques du SDIT 1-3 Déroulement du SDIT 2- Système d information hospitalier (SIH) du CHIS 2-1 Le Système d information de pilotage médico-économique (SIP): 2-2 Le Système d Information de gestion (SIG): 2-3 Le Système d'information Support et Outils (SISO): 2-4 Le Système d'information Technologiques (SITECH): 2-5 Le Système d information médical (SIM): Le SIPAT : système d information du patient: Les SIMET : système d information médico-technique : Le SAMU. 3- Dossier patient Informatisé 3-1 Les préalables pour l informatisation 3-2 Le périmètre fonctionnel du Dossier Patient 4- Conduite du changement 5- Conclusion 3

4 1- Schéma Directeur Informatique et Télécommunications (SDIT) 1-1 Introduction Le SDIT du Centre Hospitalier Ibn Sina (CHIS) a été initié comme première étape fondamentale pour entamer le processus d'informatisation, de maîtrise de gestion, de prise de décision et de rationalisation des activités du CHIS en NTIC. Une démarche participative, impliquant l ensemble des acteurs, a été adoptée. Elle s est traduite par : La désignation des Correspondants Informatiques, La désignation des représentations des Etablissements hospitaliers ; La participation effective des utilisateurs (représentant métier). L objectif majeur du SDIT est l amélioration des conditions de prise en charge, de sécurité et de confort du PATIENT ainsi que la réduction des coûts, le déploiement multi sites, la formation, la création d'indicateurs de pilotage, la modernisation du CHIS, l utilisation au mieux du temps pour faciliter les conditions d exercice des soins, le travail en réseau et la coopération entre les EH du CHIS, la valorisation de l enseignement et de recherche. Remarque : Le SDIT du CHIS couvre la période Les orientations stratégiques du SDIT sont : Amélioration de la communication : Assurer efficacement la coordination au CHIS. Amélioration de la gestion des données de base : partage et diffusion d info Développement des outils d aide à la décision ; Continuité de l opération : l adoption d une méthodologie de conduite du changement, 1-3 Déroulement du SDIT Cette étude a été déclinée en deux missions : Mission 1: Elaboration du SDIT ; Mission 2: La mise en œuvre du SDIT. La première mission, comprend les quatre phases suivantes: Phase 1 : Etude de l'existant et recensement des besoins, les activités, la situation de l informatique, les besoins des professionnels ainsi que l évaluation globale de l organisation générale des structures, les procédures de travail, les moyens humains, les qualifications, les moyens matériels, l information et l informatique. Phase 2 : Elaboration de l'architecture fonctionnelle cible : C est la définition du futur système d information, l élaboration de l architecture fonctionnelle du système d information, l identification et la description des domaines et de leurs priorités. Phase 3 : Définition des scénarii de mise en œuvre : découpage des domaines identifiés au niveau de la phase 2, en projets informatiques et la proposition des scénarii, afin de dégager le scénario le plus adéquat et le plus avantageux pour le CHIS, selon ses contraintes, ses orientations et ses besoins. Phase 4 : Elaboration du schéma directeur projeté c est l élaboration des Plans prévisionnel des applications et bases de données à informatiser, des acquisitions des 4

5 équipements et logiciels de base, du réseau global et des télécoms, de recrutement ou reconversion du personnel, du logement du matériel, des dépenses budgétaires 2- Système d information hospitalier (SIH) du CHIS Le SIH du CHIS est destiné à faciliter la gestion administratives et médicale. Il a été découpé en plusieurs systèmes ou sous systèmes et ensuite en domaines informationnels. 2-1 Le Système d information de pilotage médico-économique (SIP): C est un Système d aide à la décision constitué d outils qui permettent aux décideurs de gérer et piloter toutes les activités du CHIS. La définition au préalable des indicateurs est un pré requis système d information statistique (SIS) : Ce domaine regroupe toutes les activités de collecte de données statistiques en relation avec l acte médical ou médicotechnique système d information statistique infirmier (SISI) : Une solution adaptée aux besoins des infirmiers permettra de gérer et planifier la prise en charge des patients, la gestion des supports, la gestion administrative, etc système d information d aide à la décision (SISI) : Ce système devra permettre aux décideurs de piloter les différentes activités et de disposer de données et tableaux de bords adaptés aux activités des entités hospitalières gestion de projets (SISI) : C est un outil de gestion des projets qui permettra d assurer la mise en place des plans d actions, la planification et le suivi des travaux, la prise en charge des délais et l atteinte des objectifs escomptés. 2-2 Le Système d Information de gestion (SIG): (activités de gestion) Gestion des ressources financières : gestion de la comptabilité générale, la gestion du budget et la gestion de la trésorerie Gestion des ressources humaines et de la paie : Gestion du personnel ainsi qu un module d interfaçage pour le rapprochement avec les services de paierie du ministère des finances Gestion des ressources matérielles et patrimoniales: Pharmacie, stocks, approvisionnements, maintenance des équipements biomédicaux (GMAO), gestion des marchés et de la sous-traitance. 5

6 2-2-4 La gestion de ressources informationnelles. : La gestion documentaire (archivage numériques, moteurs de recherches); une BD juridiques et la gestion du courrier. 2-3 Le Système d'information Support et Outils (SISO): Il s agit de mettre à la disposition des acteurs des outils nécessaires pour améliorer l environnement professionnel et optimiser la qualité du service rendu au patient Gestion de la communication : Ceci permettra aux personnels du CHIS de disposer des informations recherchées en ayant recours aux NTIC tels l'intranet, l'internet, Gestion de la coopération : Solution de gestion des activités liées à la coopération pour le suivi des mécanismes de coopération: formation, stages, séminaires, conventions Gestion des activités d entretien et d hygiène : Il s agit d un logiciel de suivi et de contrôle de la gestion des activités d entretien et d hygiène Gestion de la promotion de la recherche : Logiciel de gestion des activités de la recherche qui permettra aux chercheurs de conduire les projets et d assurer la coordination avec les institutions et organisations impliquées Gestion de la restauration et de la biberonnerie : L acquisition de logiciel de gestion des repas en milieu hospitalier qui doit tenir compte des spécificités de chaque EH. 2-4 Le Système d'information Technologiques (SITECH) Les équipements informatiques: PC standards, Postes Mobiles, tablettes, Imprimantes, lecteurs de code à barre, lecteur de carte professionnel de la santé Les équipements réseaux et télécommunications : Le pré câblage (en cours) permettra d assurer la communication entre les EH du CHIS Les portails et sites web : connexion Internet / Intranet et l hébergement du portail du CHIS 2-5 Le Système d information médical (SIM): Le SIM regroupe tous les domaines d information attachés aux activités métier des hôpitaux. L ensemble du système d information médical s appuie sur la nomenclature : des actes, des pathologies, des produits, des équipements, etc. 6

7 2-5-1 Le Système d Information du Patient (SIPAT): Le SIPAT doit prendre en charge le patient depuis son admission jusqu à sa sortie en assurant la prise en charge de la facturation des prestations qui lui ont été prodiguées quelque soit son point d accès : service médico-technique, bureau d admission, urgences. A- Admission des patients : Ce module doit permettre l attribution d identifiant unique au patient qui le suivra au niveau de tous les services médico-techniques, et à chaque fois qu il revient à l hôpital. Les principales fonctionnalités sont : Fonctions d identification du patient à l admission ; Fonctions de gestion des mouvements des patients ; Bureautique médicale ; Archivage des données patient ; B- Facturation des prestations aux patients : C est la comptabilisation des actes et des prestations médicales, en vue de facturation et de recouvrement des prestations. Les principales fonctionnalités sont : Gestion de la facturation ; Edition des factures type et globale Gestion des états de rapprochement Gestion et Contrôle du recouvrement ; Suivi du contentieux : Le système d information médico-technique (SIMET): Ce système regroupe les activités liées aux aspects médico-techniques telles que le domaine des laboratoires, de la radiologie et de l imagerie, de l hospitalisation, des blocs opératoires, les services de réanimation, les services de soins intensifs, etc. A- Gestion des consultations : ce domaine doit permettre de cerner tous les aspects liés aux consultations tel que la gestion des rendez-vous, des prescriptions, des demandes de consultation, l édition de bulletins de liaison et d assurer une gestion optimale du travail des médecins. Les principales fonctionnalités sont : Assurer le lien avec l'index patient et l'admission Gestion du Dossier Médical du Patient ; Gestion des Prescriptions ; Fonction de gestion de Demande d actes Fonction de gestion des comptes-rendus de consultation B- Gestion des rendez-vous : L'objectif de ce module est de fixer les rendez-vous de la des patiente pour les hospitalisations ; les consultations cliniques externes et pour les examens en imagerie et aux laboratoires, dans les meilleurs délais, selon la disponibilité de l'intervenant consulté. Ce module permet aux différents services de mieux contrôler et d'organiser l'utilisation les services, d'éviter les conflits d'horaires, de faciliter les confirmations et le suivi. 7

8 Les principales fonctionnalités sont : Assurer le lien avec l'index patient et l'admission (SIPAT) ; La prise de rendez-vous simples et multiples ; Assurer l'interrogation multicritère du module des rendez-vous ; Assurer le paramétrage du module ; Assurer le déplacement des rendez-vous pour d'autres heurs ou journées. Fonction d'attribution de rendez-vous; C- Hospitalisation et unités de soins : Ce domaine doit permettre la gestion des activités des unités de soins et d hospitalisation, et faciliter la prise en charge du patient et la gestion de son séjour d hospitalisation. Il doit mettre à la disposition des intervenants les données relatives au type d admission, le dossier patient, le planning d occupation des lits, etc. L'information saisie à la source, une seule fois, est accessible en temps réel par les différents services concernés dans l'hôpital et restituée sous la forme adaptée à chacun d'entre eux. Les principales fonctionnalités sont les suivantes : Gestion du Dossier Médical du Patient ; Gestion des Prescriptions; Fonction de gestion de Demande d actes ; Fonction comptes-rendus de production de soins ; Fonction des soins infirmiers ; Fonction de localisation du patient ; Fonction de Codage et de tarification des Actes ; D- Gestion des laboratoires d analyses : la mise en place d une solution informatique, qui permettra la prise en charge des analyses des patients, la traçabilité des actes, la collecte et le traitement des résultats d analyses, la diffusion et l édition des statistiques, la numérisation et l archivage des historiques. Les principales fonctionnalités sont les suivantes : Identification des patients ; Gestion de la Prescription; Gestion des demandes d examens (Production et lecture des étiquettes) ; Liste de chargement des automates (tri, consultation à l écran, édition.) ; Validation et Diffusion des résultats ; Fonction de la saisie des comptes-rendus ; Intégration des résultats de laboratoire dans le dossier médical ; Connexions d automates ; Nomenclature et Cotation des actes. E- Gestion de la radiologie et de l imagerie : La mise en place d outils informatiques dont l objectif est la prise en charge du patient au niveau des unités concernées, de gérer la traçabilité, les sauvegardes, l interfaçage avec les équipements de radiologie numérisés, la diffusion et l édition des statistiques et tableaux de bords, etc. Les principales fonctionnalités sont les suivantes : Identification des patients ; Fonction demande et Réception d actes de radiologie ; 8

9 Fonction de saisie des comptes-rendus ; Diffusion des résultants (idem labo) ; Intégration des résultats de la radiologie dans le dossier médical ; Nomenclature et Cotation des actes ; Gestion interne des consommables ; F- Gestion des blocs opératoires : Ce domaine doit permettre de cerner tous les aspects liés à la gestion des blocs opératoires, de la prise en charge du patient à l entrée jusqu'à sa sortie en passant par la gestion des protocoles opératoires, la coordination des plannings et l édition des tableaux de bords, etc.. Les principales fonctionnalités sont les suivantes : Identification des patients ; Prise en charge de la phase pré-opératoire du processus opératoire; Prise en charge de la phase per-opératoire du processus opératoire ; Prise en charge de la phase post-opératoire du processus opératoire ; Dossier d'anesthésie ; Gestion matérielle et Gestion interne des consommables ; Gestion de la stérilisation ; Fonction de la saisie des comptes-rendus ; Nomenclature et Cotation des actes ; Remarque : Archivage des données, Edition des historiques et des situations, Générateur d'etats, Interfaces avec les autres Systèmes sont des fonctions qui doivent être présentent dans tous les sous systèmes du SIM (SIPAT et SIMET). Il est impératif que les logiciels médicaux prennent en compte certaines normes techniques portant sur la communication et l échange de données médicales HL7, DICOM Le SAMU. : Le logiciel utilisé (Centaure 15). 3- Dossier patient Informatise: Les informations contenues dans le dossier patient papier sont de plus en plus nombreuses, ce qui rend le dossier patient papier difficile à gérer vue: Le nombre d examens et des tests pratiqués qui augmente rapidement ; Le suivi des malades chroniques ; L allongement de l espérance de vie. L outil informatique contribue à l amélioration de la relation médecin / patient. Il aide le médecin à gagner du temps et à se consacrer à l écoute de son patient. Les informations manipulées sont de différentes natures (sociodémographique, l historique des maladies, les antécédents, les habitudes, les allergies ). Le dossier Patient est composé du Dossier administrative, le dossier médical et le dossier soins infirmiers. Tous les acteurs doivent contribuer à la cohérence du SIH au niveau des unités de soins et des unités médicotechniques. Ces fonctions de réussite s articulent autour de trois axes prioritaires : le renseignement régulier du dossier patient, la planification des soins, la communication 9

10 Plusieurs intervenants auront accès au dossier patient d où la nécessité de gérer les droits d accès. 3-1 Les préalables pour l informatisation Les préalables comportent une série de projets : Le dossier papier doit être bien défini; La plate forme matériel et logiciels nécessaire; Les règles de sécurité et de confidentialité des données; Les Nomenclatures de cotations, d imagerie, des médicaments, les résultats d analyse 3-2 Le périmètre fonctionnel du Dossier Patient Informatisé : Le périmètre fonctionnel concerne le processus de prise en charge du patient aux laboratoires, aux urgences, aux blocs opératoires, en hospitalisation, en ambulatoire, en consultation externe en maîtrisant le Circuit du recueil des données. Les fonctions à satisfaire sont les suivantes: Consulter, Renseigner le dossier patient Prescrire / valider /tracer la prescription (médicaments, chimio, ) Aider à la prescription Traçabilité : des examens réalisés, d affectation matériel/équipements à un patient Gérer les comptes-rendus, Rédiger/éditer les courriers médicaux Planifier / valider / tracer les soins Enregistrer les patients aux urgences / tracer le circuit (registre chronologique) Emettre des éléments de facturation (actes) Gérer les mouvements et les lits en temps réel) Circuit du recueil des données : Bureau d Admission et de Facturation Saisie, Identification, rendez-vous, Facturation.. Médecin responsable : Actes médicaux Protocoles des soins Autres informations Soins infirmiers : diagnostics Planification des soins, Evaluation résultats Services médicaux Bases de données Résultats Interprétation Autres informations Plateaux techniques 10

11 4- Conduite du changement L évolution rapide des NTIC implique des adaptations permanentes en termes de compétences, de métiers, de méthodes de travail, ou encore de pratiques professionnelles. Les professionnels de la santé, doivent avoir les capacités et les moyens de s'approprier les nouveaux outils. C est pourquoi la conduite du changement a été intégrée dés le départ grâce à l ensemble des actions de communications, de formations, de documents et de supports ayant pour objectif d aider les utilisateurs à s adapter aux changements. Formation du personnel: Plusieurs actions de formations ont été programmées selon les catégories professionnelles tel que: Le management de l équipe ; Les tableaux de bord ; La gestion des projets ; La communication institutionnelle; Management du changement ; Management et politique hospitalière ; Démarche qualité, La bureautique.. Communication : La communication au sein du CHIS est un outil de management et de développement. Elle est soutenue aussi bien auprès du personnel du CHIS qu auprès des différents partenaires Parmi les supports de communication utilisés on trouve : le courrier, le bulletin d information trimestriel intitulé chisinfo, le site web (www.chisrabat.ma), les dépliants, les manifestations. 5- Conclusion Le SIH, notamment le dossier patient informatisé ouvre une ère nouvelle en matière d utilisation des NTIC dans le secteur de la santé. Il suscite un très fort intérêt et très grande implication des professionnelles de la santé. Les conditions de réussite du SIH du CHIS sont : Une connaissance approfondie de la circulation de l'information ; Une stratégie matérielle et logicielle adaptée ; Une estimation juste des ressources nécessaires (Ressources humaines, matériel); Les NTIC doivent s inscrire dans les orientations stratégiques de la santé pour l optimisation de l offre de soins et de la maîtrise des coûts ; Les NTIC peuvent être utilisées afin d améliorer et d optimiser l offre de soins. Ne pas se contenter de traiter les informations, s assurer de la qualité de ces informations ; Références : - SDIT du CHIS ; - GMSIH (groupement pour la modernisation du système hospitalier) 11

Hôpital performant et soins de qualité. La rencontre des extrêmes estelle

Hôpital performant et soins de qualité. La rencontre des extrêmes estelle Hôpital performant et soins de qualité. La rencontre des extrêmes estelle possible? 18 octobre 2012 Professeur Philippe KOLH CIO, Directeur du Service des Informations Médico-Economiques CHU de LIEGE Plan

Plus en détail

Un projet multi-établissements de territoire en Franche-Comté

Un projet multi-établissements de territoire en Franche-Comté Un projet multi-établissements de territoire en Franche-Comté Dr Denis BABORIER CH LONS-LE-SAUNIER 31 Août 2009 La géographie du projet ISYS Projet d informatisation du système de soins Franche-Comté EMOSIST-fc

Plus en détail

INTITULE DU POSTE. Directeur adjoint chargé du système d information NATURE DU POSTE LOCALISATIONS

INTITULE DU POSTE. Directeur adjoint chargé du système d information NATURE DU POSTE LOCALISATIONS DRH/ RRH service RH / Fait le 09/04/2010 PROFIL DE POSTE INTITULE DU POSTE Directeur adjoint chargé du système d information Pourvu A pourvoir NATURE DU POSTE LOCALISATIONS Centre Hospitalier de Saint

Plus en détail

DPI Sciences Pharmaceutiques

DPI Sciences Pharmaceutiques DPI Sciences Pharmaceutiques Villars 10 10 sept. 08 08 Dr P. Cohen Chef de projet DOPHIN FHVi Facteurs clés de succès d un SICL Adéquation clinique Adéquation métier Moyens Besoins utilisateurs Processus

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE SAINT-DOMINIQUE. 18, avenue Henry-Dunant 06100 NICE

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE SAINT-DOMINIQUE. 18, avenue Henry-Dunant 06100 NICE COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE SAINT-DOMINIQUE 18, avenue Henry-Dunant 06100 NICE Octobre 2006 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION»... p.3 PARTIE 1 PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT

Plus en détail

La position et la stratégie française Yannick Le Guen, sousdirecteur, Le 03 avril 2014. Direction générale de l offre de soins - DGOS

La position et la stratégie française Yannick Le Guen, sousdirecteur, Le 03 avril 2014. Direction générale de l offre de soins - DGOS La position et la stratégie française Yannick Le Guen, sousdirecteur, DGOS. Le 03 avril 2014 Session Santé Numérique : quelle est la place de la France en Europe? Etat des lieux et comparatifs La position

Plus en détail

DOPASYS une solution modulaire

DOPASYS une solution modulaire DOPASYS une solution modulaire DOPA-SOINS Dossier de soins informatisé Gestion des prescriptions informatisées Gestion des observations médicales Contrôle de l ordonnance Dispensation et délivrance Questionnaire

Plus en détail

Les Systèmes d informations de santé

Les Systèmes d informations de santé Les Systèmes d informations de santé Programme ETAT DES LIEUX EVOLUTION ET CONTEXTE 1 Réseau de Cancérologie de Midi-Pyrénées FOCUS SUR LES SYSTEMES D INFORMATION DE SANTE MESTARI Nordine RSI ONCOMIP DESC

Plus en détail

Les problèmes de mise en œuvre d un SIH

Les problèmes de mise en œuvre d un SIH Les problèmes de mise en œuvre d un SIH N.Qarmiche 1*, K.Amzian 2, M.Berraho 1, Z.Srhier 1, K.El Rhazi 1, S.El Fakir 1, N.Tachfouti 1, C.Nejjari 1 1 Laboratoire d Epidémiologie et Santé Publique, Faculté

Plus en détail

CENTRE NATIONA L DU REGISTRE DU COMMERCE (CNRC)

CENTRE NATIONA L DU REGISTRE DU COMMERCE (CNRC) République Algérienne Démocratique & Populaire Ministère du Commerce CENTRE NATIONA L DU REGISTRE DU COMMERCE (CNRC) ENTRE TELEMATIQUE ET GESTION ELECTRONIQUE DES DOCUMENTS Présentée par madame ABDELLAOUI

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE RUMILLY. 23, rue Charles-de-Gaulle 74151 RUMILLY

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE RUMILLY. 23, rue Charles-de-Gaulle 74151 RUMILLY COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE RUMILLY 23, rue Charles-de-Gaulle 74151 RUMILLY FEVRIER 2006 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION»... p.3 PARTIE 1 PRÉSENTATION

Plus en détail

L analyse de processus au service de la gestion des risques

L analyse de processus au service de la gestion des risques L analyse de processus au service de la gestion des risques 1. Pourquoi faire? 2. L analyse des processus : une notion clé Définition Typologie et cartographie Niveaux d approche 3. Une approche pour identifier

Plus en détail

Référentiels d Interopérabilité

Référentiels d Interopérabilité INFORMATION HOSPITALIERE STANDARDISEE Formation Maîtrise d Ouvrage Hospitalière Informatisation du circuit du médicament & des dispositifs médicaux Référentiels d Interopérabilité 7 ème édition : 14 janvier

Plus en détail

STACCINI Pascal UFR Médecine Nice Université Nice-Sophia Antipolis

STACCINI Pascal UFR Médecine Nice Université Nice-Sophia Antipolis 3.2 : S initier à l organisation, la mise en œuvre et l utilisation d un système d information Chapitre 3 : Systèmes d information Systèmes d information hospitaliers (S.I.H.) STACCINI Pascal UFR Médecine

Plus en détail

LE RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES

LE RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES LE RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES Il décline les activités/compétences qui peuvent être partagées par d autres métiers et d autres familles

Plus en détail

Informatisation et pharmacie hospitalière

Informatisation et pharmacie hospitalière Systèmes d information Éléments de l informatisation du lieu d activité professionnelle Informatisation et pharmacie hospitalière Petit Abir CHU Amiens - Université de Picardie mai 2007 Quelques chiffres

Plus en détail

traçabilité en milieu médical

traçabilité en milieu médical traçabilité en milieu médical SOLUTIONS - EFFICACITÉ - SÉCURITÉ la traçabilité, pourquoi? Améliorer la sécurité du patient et la qualité des soins Améliorer la qualité des soins de santé est un enjeu majeur

Plus en détail

Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS

Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS Établissements de santé Droits et accueil des usagers Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS Recommandations et indicateurs Préface Faire face aux inégalités de santé qui touchent tout

Plus en détail

L archivage électronique au sein des Cliniques universitaires Saint-Luc. G. MOLLERS Conseiller Sécurité S.I.

L archivage électronique au sein des Cliniques universitaires Saint-Luc. G. MOLLERS Conseiller Sécurité S.I. L archivage électronique au sein des Cliniques universitaires Saint-Luc Partage d expériences G. MOLLERS Conseiller Sécurité S.I. L archivage électronique au sein des Cliniques universitaires Saint-Luc

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER DU NORD Organigramme à partir du 01.10.2015

CENTRE HOSPITALIER DU NORD Organigramme à partir du 01.10.2015 Organigramme à partir du 01.10.2015 Comité d évaluation et d assurance qualité Organigramme de la Direction Générale à partir du 01.10.2015 Comité d évaluation et d assurance qualité - Gestion des risques

Plus en détail

Réseau National de Laboratoires * * * * * * * * * *

Réseau National de Laboratoires * * * * * * * * * * République du Sénégal Ministère de la Santé et de l Action Sociale Direction Générale de la Santé Direction des Laboratoires Réseau National de Laboratoires * * * * * * * * * * PLAN DE FORMATION DES PERSONNELS

Plus en détail

La solution IdéoSanté une suite Web 2.0

La solution IdéoSanté une suite Web 2.0 La solution IdéoSanté une suite Web 2.0 SQLI et la santé : Une Histoire Des engagements dans la durée Etapes clés de l industrialisation de la suite Idéo santé Conseil SIS MOA, Urbanisation Réseaux de

Plus en détail

Procédure adaptée (Article 28 du Code des marchés publics)

Procédure adaptée (Article 28 du Code des marchés publics) Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) Relatif au projet de : Déploiement du logiciel DMU Net au sein du service des urgences et mise en place d un EAI (Enterprise Application Integration)

Plus en détail

Plateforme Lorraine de services mutualisés pour l échange et le partage de données médicales 16/02/2009

Plateforme Lorraine de services mutualisés pour l échange et le partage de données médicales 16/02/2009 Plateforme Lorraine de services mutualisés pour l échange et le partage de données médicales 16/02/2009 1 Le GCS Télésanté Lorraine La télésanté en lorraine Groupement de Coopération Sanitaire créé en

Plus en détail

FORMATIONS SILLAGE GENOIS V15 & V15.1

FORMATIONS SILLAGE GENOIS V15 & V15.1 FORMATIONS SILLAGE GENOIS PLANNING 2 au 6 février 2015 RÉF. INTITULÉ DE LA FORMATION LUNDI 2 FÉVRIER 2015 MARDI 3 FÉVRIER 2015 MERCREDI 4 FÉVRIER 2015 JEUDI 5 FÉVRIER 2015 VENDREDI 6 FÉVRIER 2015 SIL15DINJ

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE CHIRURGICALE DE BORDEAUX-MÉRIGNAC. 9, rue Jean-Moulin 33700 MERIGNAC

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE CHIRURGICALE DE BORDEAUX-MÉRIGNAC. 9, rue Jean-Moulin 33700 MERIGNAC COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE CHIRURGICALE DE BORDEAUX-MÉRIGNAC 9, rue Jean-Moulin 33700 MERIGNAC Août 2003 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»... p.3 PARTIE 1 PRESENTATION

Plus en détail

France Telecom Orange

France Telecom Orange France Telecom Orange fiches métiers assistant commercial et marketing conseiller commercial chef de produit technicien intervention supports réseaux assistant/gestionnaire RH domaine client conseiller

Plus en détail

Profils IHE. Retour d expérience CHU BESANCON

Profils IHE. Retour d expérience CHU BESANCON Profils IHE Retour d expérience CHU BESANCON Contexte Centre Hospitalier Universitaire de BESANCON 4800 agents 1200 lits sur deux sites Parc applicatif composite nécessitant des interfaces multiples :

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL D ENFANTS. 60 rue Bertin BP 840 97400 SAINT DENIS DE LA RÉUNION

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL D ENFANTS. 60 rue Bertin BP 840 97400 SAINT DENIS DE LA RÉUNION COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL D ENFANTS 60 rue Bertin BP 840 97400 SAINT DENIS DE LA RÉUNION Octobre 2005 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION»... p.3 PARTIE 1 PRÉSENTATION

Plus en détail

Le code de la Santé Publique appelle, dans le cadre du projet d'établissement, une définition des objectifs généraux en matière de gestion.

Le code de la Santé Publique appelle, dans le cadre du projet d'établissement, une définition des objectifs généraux en matière de gestion. I - LE CADRE REGLEMENTAIRE Le code de la Santé Publique appelle, dans le cadre du projet d'établissement, une définition des objectifs généraux en matière de gestion. Ce projet - Administration, Gestion,

Plus en détail

Le contrôle de gestion: un outil de pilotage médico-économique de l hôpital. Rencontre «Contrôle de gestion»- C2R 24 novembre 2005

Le contrôle de gestion: un outil de pilotage médico-économique de l hôpital. Rencontre «Contrôle de gestion»- C2R 24 novembre 2005 Le contrôle de gestion: un outil de pilotage médico-économique de l hôpital Rencontre «Contrôle de gestion»- C2R 24 novembre 2005 1 Pourquoi faire évoluer le contrôle de gestion? T2A Nouvelle Gouvernance

Plus en détail

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces Famille professionnelle de l, Secrétaire / Assistant Assistant, assistant administratif Le secrétaire aide à la planification et à l organisation des activités afin de faciliter la gestion de l information.

Plus en détail

Architecte d infrastructures informatiques

Architecte d infrastructures informatiques Architecte d infrastructures informatiques E1C23 Infrastructures informatiques - IR L architecte d infrastructures informatiques pilote la conception, le déploiement et la mise en oeuvre d'architectures

Plus en détail

Maître de cérémonie Christian Fillatreau, Président du Cluster TIC Aquitaine

Maître de cérémonie Christian Fillatreau, Président du Cluster TIC Aquitaine Challenge start-up Maître de cérémonie Christian Fillatreau, Président du Cluster TIC Aquitaine Sanilea Régulation des transports et des soins Performance, simplicité, connectivité, intuitivité, mobilité

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

Secteur de la santé, le métier et la fonction L environnement territorial sanitaire et médico-social (liée au poste d affectation)

Secteur de la santé, le métier et la fonction L environnement territorial sanitaire et médico-social (liée au poste d affectation) Secrétaire Médicale - MEDICO-SOCIALE Titre enregistré par le Ministre au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) par arrêté publié au journal officiel de la République Française

Plus en détail

La nomenclature des métiers se compose de : 5 domaines fonctionnels, 22 familles de métiers, 64 sous-familles de métiers, 183 fiches métiers.

La nomenclature des métiers se compose de : 5 domaines fonctionnels, 22 familles de métiers, 64 sous-familles de métiers, 183 fiches métiers. 4.2. Liste des métiers par domaines, familles et sous-familles La nomenclature des métiers se compose de : 5 domaines fonctionnels, 22 familles de métiers, 64 sous-familles de métiers, 183 fiches métiers.

Plus en détail

Qu est-ce qu un système d Information? 1

Qu est-ce qu un système d Information? 1 Qu est-ce qu un système d Information? 1 Une définition du système d information «Tout moyen dont le fonctionnement fait appel à l électricité et qui est destiné à élaborer, traiter, stocker, acheminer,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE OUVERTURE DU NOUVEL HOPITAL DE CANNES. Service Communication Tel. 04 93 69 75 70 Fax 04 93 69 70 09 Email : a.helbert@ch-cannes.

DOSSIER DE PRESSE OUVERTURE DU NOUVEL HOPITAL DE CANNES. Service Communication Tel. 04 93 69 75 70 Fax 04 93 69 70 09 Email : a.helbert@ch-cannes. Service Communication Tel. 04 93 69 75 70 Fax 04 93 69 70 09 Email : a.helbert@ch-cannes.fr DOSSIER DE PRESSE OUVERTURE DU NOUVEL HOPITAL DE CANNES Crédit Photo : Nicolas MASSON Cannes, le 6 avril 2011

Plus en détail

Projet en entreprise Cadrage du Projet de Fin d Etudes «Un projet informatique.»

Projet en entreprise Cadrage du Projet de Fin d Etudes «Un projet informatique.» Projet en entreprise Cadrage du Projet de Fin d Etudes «Un projet informatique.» Projet de fin d études 2 Sommaire OBJET DU DOCUMENT... 3 LES ETAPES DU PROJET... 4 ETUDE PREALABLE...5 1 L étude d opportunité...

Plus en détail

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Annexe II Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Les référentiels d activités et de compétences du métier d infirmier diplômé d Etat ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet,

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE SUIVI CLINIQUE DU PARC LYON. 86, boulevard des Belges 69006 LYON NOVEMBRE 2007

ADDITIF AU RAPPORT DE SUIVI CLINIQUE DU PARC LYON. 86, boulevard des Belges 69006 LYON NOVEMBRE 2007 ADDITIF AU RAPPORT DE SUIVI 2 ÈME PROCÉDURE CLINIQUE DU PARC LYON 86, boulevard des Belges 69006 LYON NOVEMBRE 2007 ACC01_F042_A Page 1 sur 11 PARTIE 1 PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT Nom de l établissement

Plus en détail

Présentation du cadre technique de mise en œuvre d un Service d Archivage Electronique

Présentation du cadre technique de mise en œuvre d un Service d Archivage Electronique Présentation du cadre technique de mise en œuvre d un Service d Archivage Electronique Isabelle GIBAUD Consultante au Syndicat Interhospitalier de Bretagne Co-chair vendor IHE-FRANCE Sommaire 1 Périmètre

Plus en détail

وزارة السكنى والتعمير وسياسة المدينة

وزارة السكنى والتعمير وسياسة المدينة وزارة السكنى والتعمير وسياسة المدينة Phase 3 Planification de la solution retenue et stratégie de changement Elaboration du Schéma Directeur du Système d Information des agences urbaines 2013 Sommaire

Plus en détail

TELEMEDINOV. la Télémédecine Interopérable Nord Ouest Vendée. Décloisonnement Hôpital-ville-médico-social Projet de santé et modèle économique

TELEMEDINOV. la Télémédecine Interopérable Nord Ouest Vendée. Décloisonnement Hôpital-ville-médico-social Projet de santé et modèle économique TELEMEDINOV la Télémédecine Interopérable Nord Ouest Vendée Décloisonnement Hôpital-ville-médico-social Projet de santé et modèle économique Présentation Michel RIOLI directeur du projet LA REGLEMENTATION

Plus en détail

Loire et CHU : imaginons l hôpital de demain!

Loire et CHU : imaginons l hôpital de demain! Loire et CHU : imaginons l hôpital de demain! CHU de Nantes Envoyé le 13/03/2015 Le Centre Hospitalier Universitaire de Nantes est un établissement public de santé. Il a pour principales missions d assurer

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CLINIQUE CHIRURGICALE DU LIBOURNAIS

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CLINIQUE CHIRURGICALE DU LIBOURNAIS ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CLINIQUE CHIRURGICALE DU LIBOURNAIS 119 rue de la marne - 33500 - Libourne NOVEMBRE 2014 SOMMAIRE PREAMBULE 1. Présentation du document 2. Les niveaux de certification

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL DE MOZE. 1, rue du Docteur-Tourasse 07320 SAINT-AGRÈVE

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL DE MOZE. 1, rue du Docteur-Tourasse 07320 SAINT-AGRÈVE COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL DE MOZE 1, rue du Docteur-Tourasse 07320 SAINT-AGRÈVE Février 2007 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION»... p.3 PARTIE 1 PRÉSENTATION DE L

Plus en détail

A1 GESTION DE LA RELATION AVEC LA CLIENTELE

A1 GESTION DE LA RELATION AVEC LA CLIENTELE Référentiel des Activités Professionnelles A1 GESTION DE LA RELATION AVEC LA CLIENTELE L assistant prend en charge l essentiel du processus administratif des ventes. Il met en place certaines actions de

Plus en détail

Etude de mise en place d un système de contrôle de gestion et d évaluation des performances des agences des bassins hydrauliques (ABH) au Maroc

Etude de mise en place d un système de contrôle de gestion et d évaluation des performances des agences des bassins hydrauliques (ABH) au Maroc Etude de mise en place d un système de contrôle de gestion et d évaluation des performances des agences des bassins hydrauliques (ABH) au Maroc Atelier de travail sur les Systèmes d Information de Gestion

Plus en détail

Capitalisez sur vos Ressources Humaines! GMT Edition

Capitalisez sur vos Ressources Humaines! GMT Edition Capitalisez sur vos Ressources Humaines! GMT Edition GMT édition Editeur français de la Solution de Gestion des Ressources Humaines : Adèle RH Création : 2003 Partenaire Sage historique depuis 10 ans Une

Plus en détail

Proposition de formation

Proposition de formation Proposition de formation Programme selon Arrêté du 27 septembre 2012 fixant la composition du jury et les modalités d'organisation des concours externe et interne permettant l'accès au premier grade du

Plus en détail

Programme Hôpital numérique

Programme Hôpital numérique Programme Hôpital numérique Boite à outils pour l atteinte des pré-requis Fiches pratiques Octobre 2012 Direction générale de l offre de soins Sommaire 1. LE PROGRAMME HOPITAL NUMERIQUE... 3 2. LE SOCLE

Plus en détail

InteGraal MODE. cousu main

InteGraal MODE. cousu main InteGraal MODE progiciels ET SERVICES cousu main pour l INDUSTRIE ET LE COMMERCE DE la FILIÈRE mode InteGraal MODE L erp métier cousu Main pour l industrie et le commerce de la MODE Pour répondre à vos

Plus en détail

PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE. Utiliser le Dossier Médical Personnel en EHPAD

PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE. Utiliser le Dossier Médical Personnel en EHPAD PLUS ON EN SIT MIEUX ON SE PORTE Utiliser le Dossier Médical Personnel en EHPD Mars 01 Le Dossier Médical Personnel : pour améliorer la prise en charge des résidents Depuis 008, les établissements d hébergement

Plus en détail

Edition et intégration de logiciels médicaux. Service commercial 22 rue de Chantepie 37300 JOUE LES TOURS. Tél : 02 47 67 81.81 Fax : 02 47 67 42 25

Edition et intégration de logiciels médicaux. Service commercial 22 rue de Chantepie 37300 JOUE LES TOURS. Tél : 02 47 67 81.81 Fax : 02 47 67 42 25 Edition et intégration de logiciels médicaux Service commercial 22 rue de Chantepie 37300 JOUE LES TOURS Tél : 02 47 67 81.81 Fax : 02 47 67 42 25 LOGICIEL AXILA Le dossier médical informatisé pour les

Plus en détail

MINISTERE DES FINANCES ET DE LA PRIVATISATION. Principes du système

MINISTERE DES FINANCES ET DE LA PRIVATISATION. Principes du système MINISTERE DES FINANCES ET DE LA PRIVATISATION Principes du système ebudget : Sommaire ebudget Définition & objectifs clés Apports et atouts Pour un cadre amélioré de la gestion budgétaire En chiffre Technologie

Plus en détail

Démarche Qualité du service d hémodialyse Analyse des risques sur le traitement d eau

Démarche Qualité du service d hémodialyse Analyse des risques sur le traitement d eau Démarche Qualité du service d hémodialyse Analyse des risques sur le traitement d eau Service biomédical Service qualité et gestion des risques CHD VENDEE HOPITECH - Vichy 2009 1 Plan 1. Présentation du

Plus en détail

Le logiciel de gestion intégré conçu pour les PME du Bâtiment. www.absyscyborg.com

Le logiciel de gestion intégré conçu pour les PME du Bâtiment. www.absyscyborg.com Le logiciel de gestion intégré conçu pour les PME du Bâtiment Beaucoup plus qu un logiciel de suivi de chantier, NaviBat est un véritable outil de pilotage. Navibat n est pas qu un simple logiciel de suivi

Plus en détail

Haïti, Projet d appui technique en Haïti (PATH) Houcine AKHNIF & Lucien ALBERT Avril 2015

Haïti, Projet d appui technique en Haïti (PATH) Houcine AKHNIF & Lucien ALBERT Avril 2015 ETUDE DES COÛTS DES ACTES MEDICAUX EN HAÏTI: Résultats préliminaires et perspectives d utilisation dans la prise de décision Haïti, Projet d appui technique en Haïti (PATH) Houcine AKHNIF & Lucien ALBERT

Plus en détail

BRANCHE DU NÉGOCE ET PRESTATIONS DE SERVICES

BRANCHE DU NÉGOCE ET PRESTATIONS DE SERVICES Septembre 2014 CARTOGRAPHIE DES MÉTIERS DES PRESTATAIRES BRANCHE DU NÉGOCE ET PRESTATIONS DE SERVICES DANS LES DOMAINES MÉDICO-TECHNIQUES www.metiers-medico-techniques.fr CPNEFP de la branche Négoce et

Plus en détail

LES DIFFERENTS SYSTEMES DE MARQUAGE DES INSTRUMENTS. Atelier n 2

LES DIFFERENTS SYSTEMES DE MARQUAGE DES INSTRUMENTS. Atelier n 2 LES DIFFERENTS SYSTEMES DE MARQUAGE DES INSTRUMENTS Atelier n 2 UNITES DE SOINS MCJ PRE-DESINFECTION Transport UTILISATION Dossier médical informatisé du patient Logiciel de traçabilité du processus de

Plus en détail

Direction générale de l offre de soins

Direction générale de l offre de soins Direction générale l offre soins RELIMS Référencement s éditeurs logiciels et s intégrateurs du mon la santé Rapport sur les données contenues dans RELIMS au 12 décembre 2012 Sommaire 1. Introduction...

Plus en détail

ERP5. Gestion des Services Techniques des Collectivités Locales

ERP5. Gestion des Services Techniques des Collectivités Locales Gestion des Services Techniques des Collectivités Locales Cte 1 2 P 3 s tio T 4 m ilg h trc c n p.o 5 re u fe ro a le tio c M S tw u aa c e O 2 Relation Citoyen Interventions Patrimoine Core Ressources

Plus en détail

COMPTE RENDU D ACCREDITATION DE L'HOPITAL ET INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS CROIX-ROUGE FRANÇAISE

COMPTE RENDU D ACCREDITATION DE L'HOPITAL ET INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS CROIX-ROUGE FRANÇAISE COMPTE RENDU D ACCREDITATION DE L'HOPITAL ET INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS CROIX-ROUGE FRANÇAISE Chemin de la Bretèque 76230 BOIS-GUILLAUME Mois de juin 2001 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE

Plus en détail

LE FINANCEMENT DES HOPITAUX EN BELGIQUE. Prof. G. DURANT

LE FINANCEMENT DES HOPITAUX EN BELGIQUE. Prof. G. DURANT LE FINANCEMENT DES HOPITAUX EN BELGIQUE Prof. G. DURANT La Belgique (11 millions d habitants) est un pays fédéral. Le financement est organisé au niveau national sauf le financement des infrastructures

Plus en détail

Panorama général des normes et outils d audit. François VERGEZ AFAI

Panorama général des normes et outils d audit. François VERGEZ AFAI Panorama général des normes et outils d audit. François VERGEZ AFAI 3 Système d information, une tentative de définition (1/2) Un système d information peut être défini comme l ensemble des moyens matériels,

Plus en détail

Sage 100. pour le BTP. Faites de votre gestion un levier de croissance

Sage 100. pour le BTP. Faites de votre gestion un levier de croissance Sage 100 pour le BTP Faites de votre gestion un levier de croissance Sage 100 pour le BTP Faites de votre gestion un levier de croissance Gagner des parts de marché, optimiser ses investissements, sécuriser

Plus en détail

METIER, FONCTIONS ET ACTIVITES VISE(ES)

METIER, FONCTIONS ET ACTIVITES VISE(ES) SECRETAIIRE MEDIICALE ET MEDIICO--SOCIIALE REFERENTIIEL ACTIIVIITES--COMPETENCES-- EVALUATIION METIER, FONCTIONS ET ACTIVITES VISE(ES) 1) Désignation du métier et des fonctions A. Désignation du métier

Plus en détail

mederp Logiciel complet de gestion de dossiers médicaux Version Clinique 1.4 beta Novembre 2014

mederp Logiciel complet de gestion de dossiers médicaux Version Clinique 1.4 beta Novembre 2014 mederp Logiciel complet de gestion de dossiers médicaux Version Clinique 1.4 beta Novembre 2014 2 Plan Ergonomie Menu accueil, zones fixes Ecrans applicatifs. Dossier patient Identification, recherche,

Plus en détail

Devenez l architecte de votre dossier patient

Devenez l architecte de votre dossier patient Couverture Fonctionnelle - Droits d accès - Agenda - Tableau de bord - Bureautique - Gestion du PMSI - Prescriptions - Exploitations & statistiques - Atelier objets Devenez l architecte de votre dossier

Plus en détail

Référentiel Officine

Référentiel Officine Référentiel Officine Inscrire la formation dans la réalité et les besoins de la pharmacie d officine de demain - Ce référentiel décrit dans le cadre des missions et des activités du pharmacien d officine

Plus en détail

Présentation à la Direction des Santé Achats de la Société Générale. Asurances, soins, biens médicaux

Présentation à la Direction des Santé Achats de la Société Générale. Asurances, soins, biens médicaux Présentation à la Direction des Santé Achats de la Société Générale 2003 Asurances, soins, biens médicaux Une culture globale et entrepreneuriale orientée client Innovation et fonctionnement en réseau

Plus en détail

Brevet de technicien supérieur Conception et Réalisation en Chaudronnerie Industrielle

Brevet de technicien supérieur Conception et Réalisation en Chaudronnerie Industrielle Brevet de technicien supérieur Conception et Réalisation en Chaudronnerie Industrielle ACTIVITÉS ET TÂCHES PROFESSIONNELLES Les activités professionnelles décrites ci-après, déclinées à partir des fonctions

Plus en détail

Circuit du médicament informatisé

Circuit du médicament informatisé Circuit du médicament informatisé Points de vigilance axe technique SOMMAIRE... 1 FICHE N 1- DISPONIBILITE ET PERFORMANCE... 2 FICHE N 2- ENVIRONNEMENT DE TEST... 4 FICHE N 3- VERSIONNING... 5 FICHE N

Plus en détail

Unité de Recherche Clinique St Louis - Lariboisière Fernand Widal Le 03 Février 2012

Unité de Recherche Clinique St Louis - Lariboisière Fernand Widal Le 03 Février 2012 Visite de pré-sélection Visite de Mise en place Murielle COURREGES-VIAUD, ARC Laurence GUERY, ARC responsable Assurance Qualité Véronique JOUIS, Coordinatrice des ARCs Responsable Logistique Unité de Recherche

Plus en détail

PROCEDURE ENREGISTREMENT

PROCEDURE ENREGISTREMENT Page 1 sur 7 ANNULE ET REMPLACE LES DOCUMENTS SUIVANTS référence 04/PR/001/02/V01 04/PR/001/02/V02 04/PR/001/02/V03 04/PR/001/02/V04 04/PR/001/02/V05 04/PR/001/02/V06 04/PR/001/02/V07 04/PR/001/02/V08

Plus en détail

La présentation qui suit respecte la charte graphique de l entreprise GMF

La présentation qui suit respecte la charte graphique de l entreprise GMF La présentation qui suit respecte la charte graphique de l entreprise GMF Approche du Groupe GMF Besoins d archivage de la messagerie d entreprise Introduction Présentation du Groupe GMF Secteur : assurance

Plus en détail

LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE

LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE 1 LA POLITIQUE QUALITE-GESTION DES RISQUES Depuis 2003, la Direction s engage à poursuivre, la démarche qualité et à développer une gestion

Plus en détail

DISTRIBUTION DU TRAITEMENT MEDICAMENTEUX PAR VOIE ORALE PAR L INFIRMIERE : RISQUE DE NON PRISE DU TRAITEMENT MEDICAMENTEUX PAR LE PATIENT

DISTRIBUTION DU TRAITEMENT MEDICAMENTEUX PAR VOIE ORALE PAR L INFIRMIERE : RISQUE DE NON PRISE DU TRAITEMENT MEDICAMENTEUX PAR LE PATIENT INSTITUT DE FORMATION DES CADRES DE SANTE ASSISTANCE PUBLIQUE HOPITAUX DE PARIS ACTIVITE PROFESSIONNELLE N 8 : LE CADRE GERE LES RISQUES CONCERNANT LES PRESTATIONS, LES CONDITIONS DE TRAVAIL DES PERSONNELS,

Plus en détail

N o d organisme. Rendement actuel Cible Justification de la cible

N o d organisme. Rendement actuel Cible Justification de la cible Plan qualité 2015-2016 pour Soins continus Bruyère Objectifs et initiatives d amélioration BUT Mesure Changement Initiatives prévues Dimension de la qualité Objectif Mesure/indicateur Unité/population

Plus en détail

Projet d Appui à la Réforme de l Enseignement Supérieur (PARES II) Termes de référence

Projet d Appui à la Réforme de l Enseignement Supérieur (PARES II) Termes de référence Projet d Appui à la Réforme de l Enseignement Supérieur (PARES II) Termes de référence Titre du projet : Co-construction des licences appliquées et des mastères professionnels Titre de la mission : Mise

Plus en détail

CONGRES HOPITECH AMIENS OCTOBRE 2012

CONGRES HOPITECH AMIENS OCTOBRE 2012 CONGRES HOPITECH AMIENS OCTOBRE 2012 NOUMBISSIE Emmanuel, ingénieur en organisation et méthodes à la direction générale de l hôpital marne la vallée ( Lagny) Transfert d activités sur un nouveau site :

Plus en détail

SOMMAIRE. Octobre 2012. Edito p 1 Evènements p 2 Conseil -Schéma Directeur d Intégration p 3 Intégration- LIMS p 4 Formation - Contrôle Commande p 5

SOMMAIRE. Octobre 2012. Edito p 1 Evènements p 2 Conseil -Schéma Directeur d Intégration p 3 Intégration- LIMS p 4 Formation - Contrôle Commande p 5 Octobre 2012 SOMMAIRE Edito p 1 Evènements p 2 Conseil -Schéma Directeur d Intégration p 3 Intégration- LIMS p 4 Formation - Contrôle Commande p 5 Comme évoqué dans notre dernière Newsletter, SPC Consultants

Plus en détail

HOPITECH 2011 - BORDEAUX. L'informatisation de la fonction restauration pour une meilleure gestion

HOPITECH 2011 - BORDEAUX. L'informatisation de la fonction restauration pour une meilleure gestion L'informatisation de la fonction restauration pour une meilleure gestion PEDRON Denis Référent Restauration Département de la Politique Logistique Secretariat Général PLAN de L INTERVENTION Historique

Plus en détail

Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit :

Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit : Secrétariat du Grand Conseil PL 10267 Projet présenté par le Conseil d Etat Date de dépôt: 22 mai 2008 Projet de loi ouvrant un crédit au titre d'indemnité cantonale d'investissement de 3 000 000 F, pour

Plus en détail

Atelier du 25 Novembre 2010 : «Vers un Système National d Information sur l Eau au Maroc»

Atelier du 25 Novembre 2010 : «Vers un Système National d Information sur l Eau au Maroc» Atelier du 25 Novembre 2010 : «Vers un Système National d Information sur l Eau au Maroc» SYSTÈME D INFORMATIOND DE L ONEPL PLAN DE LA PRESENTATION PRESENTATION GENERALE DE L ONEP SIONEP PÉRIMÈTRE FONCTIONNEL

Plus en détail

Journées de formation DMP

Journées de formation DMP Journées de formation DMP Le DMP dans l écosystème Chantal Coru, Bureau Etudes, ASIP Santé Mardi 26 juin 2012 Processus de coordination au centre des prises en charge Quelques exemples Maisons de santé

Plus en détail

Modalités de coopérations sur le bassin de Valence

Modalités de coopérations sur le bassin de Valence Modalités de coopérations sur le bassin de Valence Séminaire FHF-RA - 24 septembre 2015 - Jean-Pierre BERNARD, Directeur du Centre Hospitalier de Valence - Denis GOSSE, Directeur du Centre Hospitalier

Plus en détail

La GMAO, au cœur de la performance technique des Hospices Civils de Lyon

La GMAO, au cœur de la performance technique des Hospices Civils de Lyon Visite de site : Retour d expérience La GMAO, au cœur de la performance technique des Hospices Civils de Lyon Dix ans après le lancement d un vaste «Projet maintenance», les HCL (Hospices Civils de Lyon)

Plus en détail

S8 - INFORMATIQUE COMMERCIALE

S8 - INFORMATIQUE COMMERCIALE S8 - INFORMATIQUE COMMERCIALE Les savoirs de l Informatique Commerciale doivent être abordés en relation avec les autres savoirs (S4 à S7). Les objectifs généraux sont : o de sensibiliser les étudiants

Plus en détail

L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT EN 15 QUESTIONS - RÉPONSES

L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT EN 15 QUESTIONS - RÉPONSES L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT EN 15 QUESTIONS - RÉPONSES CONTEXTE 1. Pourquoi avoir élaboré un guide sur l éducation thérapeutique du En réponse à la demande croissante des professionnels de santé

Plus en détail

Le DMP en Bretagne. Assemblée générale ANIORH. Vendredi 7 Décembre 2012

Le DMP en Bretagne. Assemblée générale ANIORH. Vendredi 7 Décembre 2012 Le DMP en Bretagne Assemblée générale ANIORH Vendredi Ordre du Jour 1- Présentation du DMP 2- Déploiement du DMP en Bretagne 3- Présentation de la démarche en établissement 4- Présentation de la démarche

Plus en détail

Auteur : Françoise NICOLAS, Responsable Qualité. Approuvé par : Michel ROUVELLAT, Président. Dernière date de mise à jour : 01 avril 2015

Auteur : Françoise NICOLAS, Responsable Qualité. Approuvé par : Michel ROUVELLAT, Président. Dernière date de mise à jour : 01 avril 2015 Manuel Qualité Auteur : Françoise NICOLAS, Responsable Qualité Approuvé par : Michel ROUVELLAT, Président Dernière date de mise à jour : 01 avril 2015 CIS Valley Manuel Qualité- MAQ_V08 page 1/16 Engagement

Plus en détail

Gestion du traitement personnel des patients : Enquête et audit régional

Gestion du traitement personnel des patients : Enquête et audit régional Gestion du traitement personnel des patients : Enquête et audit régional Marion Alpy Jean-Marie Kinowski Journée OMEDIT 3 avril 2014 Contexte La prise en charge du traitement personnel du patient peut

Plus en détail

Qu est ce que l identitovigilance dans un établissement de santé?

Qu est ce que l identitovigilance dans un établissement de santé? Qu est ce que l identitovigilance dans un établissement de santé? P.FRESSY, Cellule Qualité, Vigilances et Gestion des risques liés aux soins, ARS d Auvergne Ambert 2011 L identitovigilance? De quoi parlons

Plus en détail

Domaine Santé. Plan d études cadre Modules complémentaires santé. HES-SO, les 5 et 6 mai 2011. 1 PEC Modules complémentaires santé

Domaine Santé. Plan d études cadre Modules complémentaires santé. HES-SO, les 5 et 6 mai 2011. 1 PEC Modules complémentaires santé Domaine Santé Plan d études cadre Modules complémentaires santé HES-SO, les 5 et 6 mai 2011 1 PEC Modules complémentaires santé Plan d études cadre Modules complémentaires santé 1. Finalité des modules

Plus en détail

Un exemple d échange d images régional

Un exemple d échange d images régional Un exemple d échange d images régional Jeudi 13 octobre 2011 Vincent Guillerme Directeur des ventes Imagerie Médicale France vincent.guillerme@mckesson.fr Agenda L activité imagerie de McKesson PACS Territoire

Plus en détail

Fiche de l'awt Rédiger un cahier des charges

Fiche de l'awt Rédiger un cahier des charges Fiche de l'awt Rédiger un cahier des charges Quels sont les éléments principaux dont il faut tenir compte pour la rédaction d'un cahier des charges dans le cadre d'un projet lié aux TIC (technologies de

Plus en détail

au c œur des 1er Symposium International sur les NTIC et le Management Hospitalier ALGER 15-16 Mai 2004 Jacques E.ANDRE - Consultant, Hoptimis

au c œur des 1er Symposium International sur les NTIC et le Management Hospitalier ALGER 15-16 Mai 2004 Jacques E.ANDRE - Consultant, Hoptimis Le DOSSIER MEDICAL PARTAGE au c œur des SYSTEMES d INFORMATION et des RESEAUX de SANTE: MYTHE ou REALITE 1er Symposium International sur les NTIC et le Management Hospitalier ALGER 15-16 Mai 2004 INTRODUCTION

Plus en détail