Remerciements. La réalisation de ce mémoire a été possible grâce au concours de plusieurs personnes à qui je souhaite adresser mes remerciements.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Remerciements. La réalisation de ce mémoire a été possible grâce au concours de plusieurs personnes à qui je souhaite adresser mes remerciements."

Transcription

1

2 Remerciements La réalisation de ce mémoire a été possible grâce au concours de plusieurs personnes à qui je souhaite adresser mes remerciements. En premier lieu, je tiens à remercier M. Yannis DELMAS, directeur du Master Web éditorial à l Université de Poitiers, qui m a conseillé et guidé pour la réalisation de ce mémoire. J adresse également mes remerciements à tous mes collègues de la société Quatrain, qui n ont pas hésité à m aider lorsque le besoin se faisait ressentir. A toutes ces personnes, je voudrais témoigner ma reconnaissance toute particulière. 2

3 Table des matières Remerciements... 2 Introduction... 5 I. Historiques et définitions : du web statique aux CMS Histoire et évolution du web Le web : une technologie libre et ouverte L évolution du web au service de la collaboration Années 2000, le web devient nomade Etat actuel du web en France La création de sites web Evolution du développement web Sites web et applications web Les systèmes de gestion de contenu web Qu est-ce qu un CMS? Qu est-ce qu un CMS Open Source? Capacités générales des CMS Open Source Avantages et inconvénients des CMS Open Source CMS et logiciels spécialisés II. Marché des CMS Open Source et caractéristiques des leaders Un marché actif et bien rempli CMS Open Source, une offre considérable Parts de marché des CMS Open Source Les leaders du marché des CMS Open Source

4 2. Etude des capacités des cinq leaders du marché Présentation de l étude Critères de l étude Observations III. Choix d un CMS et mise en place d un projet sous CMS Choix d un CMS Analyse des besoins Contraintes Modalités de sélection Conception Arborescence du site web Création d une maquette Prise en compte du responsive webdesign Gabarits Extensions Pérennité du CMS Conclusion Annexe Bibliographie

5 Introduction Dans l état actuel d utilisation du web, il est considéré comme habituel qu un internaute puisse disposer d un profil en ligne lui permettant de créer et de maintenir du contenu web, ou de donner son avis, au travers des commentaires ou via des systèmes d évaluation. Pour passer d un rôle de simple lecteur à celui d acteur du web, les internautes utilisent toute une série de services leur permettant de réaliser simplement leur démarche de partage. Des services qui permettent d offrir, à un utilisateur ne disposant d aucune connaissance technique en web, la capacité de s approprier les nouvelles fonctionnalités du web. La plupart des sites web les plus populaires, tels que Facebook ou Leboncoin.fr, sont dynamiques, c est-à-dire qu ils sont capables de générer des pages web à la demande, en se libérant du besoin constant de la gestion et de l administration d un professionnel du web. Entre alors en compte la mise en place des interfaces capables de fournir à un internaute la capacité d éditer du contenu et de le publier. Pour un professionnel du web, à la demande de mise en place d un site web pouvant être géré par son client, plusieurs choix de développement s offrent à lui. Un de ces choix est l utilisation de systèmes de gestion de contenu, plus souvent appelés CMS, le sigle de la traduction anglaise : Content Management System. Un choix souvent effectué du fait de l existence de nombreuses solutions dites Open Source : libres d utilisation et souvent gratuites. A l étude du marché actuel des CMS Open Source, comment choisir un système de gestion de contenu adapté à son projet et comment mener à bien le développement d un site web grâce à ces outils? Pour répondre à cette problématique, nous commencerons par définir plus précisément ce qu est un CMS Open Source, après avoir replacé ces outils dans le contexte de l histoire du web et de ses évolutions. Puis, nous étudierons le marché de ces CMS Open Source en accordant une attention particulière aux cinq leaders. Pour ce faire, nous les confronterons en les étudiant un à un, dans un contexte général, avec pour objectif la réalisation d un tableau comparatif. Enfin, 5

6 nous essaierons de mettre en place une méthodologie générale permettant de mener à bien le processus de choix d un CMS Open Source pour un projet spécifique, puis d établir les préconisations pour la bonne mise en place d un site web basé sur l un de ces outils. 6

7 1 Historiques et définitions : du web statique aux CMS 1. Histoire et évolution du web 1.1. Le web : une technologie libre et ouverte Pour comprendre la place du web et de ses usages aujourd hui, il est important d étudier ses origines. Sans aller jusqu à se pencher sur l histoire d Internet, nous allons analyser l évolution d un de ses services, le web, depuis sa création. Le web a été inventé par Tim Berners-Lee, un scientifique anglais, en 1989 au CERN 1. Cette technologie répond à un objectif : le partage automatique de l information entre les chercheurs, partout dans le monde. Au-delà de l aspect technique, cette innovation apporte une évolution sociale en permettant à plusieurs utilisateurs éloignés géographiquement de partager rapidement leurs publications. Les premières expérimentations amèneront à la création du premier site web de l histoire, paru en novembre 1990, qui proposera le nom de World Wide Web 2. Utilisant un nouveau protocole, le HTTP, disponible grâce à une URL, dans un nouveau langage de programmation, le HTML, ce site n est composé que de contenu textuel mais il apporte ce qui fait l essence du web : les liens hypertextes 3. Il est désormais possible de classer et de structurer l information très efficacement. Pour consulter les documents HTML, le premier navigateur web est développé, sobrement appelé WorldWideWeb puis rebaptisé Nexus. Il n est alors disponible que sur un terminal très puissant pour l époque, mais il propose aussi la possibilité d éditer des 1 CERN. WWW Project History. [en ligne]. s.d. Disponible à l adresse : 2 CERN. The World Wide Web project. [en ligne]. s.d. Disponible à l adresse : 3 CERN. HyperText Mark-up Language. [en ligne]. s.d. Disponible à l adresse : 7

8 documents en HTML. Le web est ainsi mis à disposition comme un média collaboratif dans lequel les utilisateurs peuvent être à la fois lecteur et acteur. La réussite du web vient de la facilité avec laquelle il est possible de consulter les pages en ligne. Dès 1992, nul besoin de s équiper d une nouvelle et puissante machine, il suffit d installer un outil en mode ligne, exécutable sur tous les systèmes d exploitation de l époque 4. Cette universalité s étend le 30 avril 1993, lorsque le CERN place le World Wide Web dans le domaine public, ce qui le rend libre d accès, pour tous 5. Par nature, le web est donc ouvert. Dans un même temps, Mosaic, sorti en mars , est le premier navigateur web public qui dispose d une interface logicielle graphique optimisée pour les interactions entre l utilisateur et l ordinateur. Il est aussi le premier à proposer l affichage d images, puis plus tard le support de formulaires interactifs. L accès à l information est transformé tout en étant facilité. Dès-lors, la popularité du web va connaître une croissance rapide et continue. En juin 1993, le Web n était composé que de 130 sites web 7. Un an et demi plus tard, il y en avait et en 1996, la barre des était atteinte L évolution du web au service de la collaboration A la base souhaité comme collaboratif, le web s est d abord orienté vers un fonctionnement basique : des pages web statiques sont codées et mises en ligne par un webmaster et sont lues par des internautes, respectant le principe d une bibliothèque traditionnelle. Cette période est vulgairement appelée web 1.0, le web passif. Avec l invention de l interface de passerelle commune, aussi abrégée CGI (Common Gateway Interface), en , et la généralisation des premiers scripts exécutables sur serveur web (Python 4 CERN. Line Mode Browser. [en ligne] Disponible à l adresse : 5 CERN. The document that officially put the World Wide Web into the public domain on 30 April [en ligne]. s.d. Disponible à l adresse : 6 HISTORY OF COMPUTERS. NCSA Mosaic of Marc Andreessen and Eric Bina. [en ligne]. s.d. Disponible à l adresse : 7 GRAY, Matthew. Measuring the Growth of the Web. MIT [en ligne]. s.d. Disponible à l adresse : 8 ROBINSON, D. The WWW Common Gateway Interface Version 1.1. [en ligne]. 8 juin Disponible à l adresse : 8

9 1994, PHP 1995), dans la deuxième moitié des années 90, le web a commencé à devenir dynamique. La technologie CGI permet d exécuter un programme sur un serveur web, un programme qui renverra ensuite une réponse automatique sous forme de code HTML lisible par le navigateur web. De nouvelles pages web peuvent être mises en ligne sans modification du code source et son contenu peut dorénavant être généré à la demande, selon des critères : type d utilisateur, date, ou encore numéro d article. Le webmaster du site ne sera plus forcément l auteur des pages le composant. Le développeur mettra en place un système permettant de mettre en page et en ligne le contenu créé par une personne tierce (un rédacteur lié directement au site ou un simple visiteur). Ce système de création de contenu se présentera sous la forme d un formulaire web, un espace dédié au recueil d information. Le formulaire peut être composé de boîtes de texte, de menus déroulants ou encore de cases à cocher. Le contenu fournit par l utilisateur sera ensuite sauvegardé sur une base de donnée et restitué sur le site web public. Comme nous pourrons le voir par la suite, ces systèmes évolueront en systèmes de gestion de contenu, aussi appelés CMS (Content Management System). Cette innovation apporte une réelle transition dans le rapport auteur / lecteur en faisant évoluer le web vers un vrai média collaboratif. L auteur n est plus forcément un expert du web et le lecteur peut devenir acteur. Si les premiers groupes de discussion fonctionnant sur le réseau Internet existent depuis 1979 grâce à Usenet, le premier forum web a été inventé par le CERN, en 1994, avec le W3 Interactive Talk 9. Peu après, dès le milieu des années 90, de nouveaux outils sont apparus, permettant aux internautes sans connaissances techniques de devenir acteurs du web. Des outils tels que les wiki (WikiWikiWeb, 1995), les réseaux sociaux (Classmates, 1995), l e-journalisme (Open Diary, 1998) et la création de blog (Blogger, 1999). Petit à petit, les internautes se sont habitués à disposer d outils leur permettant d apporter leurs contributions sur la toile, sans avoir à connaître les rudiments du développement web. Liées aux innovations techniques, ces nouvelles habitudes ont entraîné de nombreux changements dans la façon dont les internautes perçoivent le web et, par conséquent, dans la façon de l utiliser. 9 LUOTONEN, Ari et BERNERS-LEE, Tim. W3 Interactive Talk. w3 [en ligne]. s.d. Disponible à l adresse : 9

10 1.3. Années 2000, le web devient nomade Nos habitudes actuelles de consommation web ne ressemblent en aucun cas à celles que l on pouvait avoir il y a 15 ans. Il y a plusieurs explications à cela. Tout d abord, l accès au web s est grandement amélioré depuis le début des années En mai 2001, la France comptait 11,9 millions d internautes et en un peu plus de 3 ans, ce nombre a doublé pour passer à 23,93 millions en mai La raison principale est le lancement du hautdébit, avec des offres de connexion web sans limite de temps, par France Télécom en Avec une nouvelle vitesse de connexion généralement supérieure à 256 kbits/s, les services multimédias en ligne ont commencé à se répandre avec la possibilité de télécharger des fichiers de grandes capacités dans un temps bien plus réduit. De plus, il n est plus obligatoire de disposer d un ordinateur fixe pour se connecter. La dictature du fil a disparu à la fin des années lorsque la technologie radio , plus connue sous le nom de Wi-Fi, est arrivée en France. Démocratisées en 2002, les cartes Wi-Fi ont ouvert le champ à une utilisation plus libre du web grâce à des objets mobiles communicants. Les fabricants d ordinateurs ont suivi l évolution de ces technologies en proposant très rapidement des machines qui n étaient plus fixes. Apple sortait, en 1999, le premier ordinateur portable disposant d un équipement Wi-Fi intégré, avec son ibook G3. A côté des ordinateurs, de nouveaux appareils s immisçaient de plus en plus dans les habitudes des gens en leur proposant d accéder à du contenu web en dehors de chez eux. Les téléphones mobiles ont permis de profiter d une connexion web grâce au réseau WAP, inventé en 1997 mais propulsé dans les années Il s agit là de la première technologie web disponible sur mobile mais ses capacités étaient encore bien trop insuffisantes pour rendre le web vraiment mobile. La bande passante était trop faible et les téléphones portables limités, que ce soit au niveau de la 10 JOURNAL DU NET. Nombre d internautes en France. [en ligne]. 21 juin Disponible à l adresse : 11 SÉNAT. Connexion des foyers français à Internet. [en ligne] Disponible à l adresse : 12 DUMÉ, Bel et UBÉDA, Stéphane. L arrivée du WiFi, technologie de télécommunication radio. Inria [en ligne]. 13 novembre Disponible à l adresse : 13 DELEURENCE, Guillaume. France Télécom s engage résolument sur la voie du WAP. 01net [en ligne]. 20 avril Disponible à l adresse : 10

11 taille de l écran ou de la rapidité d exécution. Malgré tout, dès 2005, les premiers smartphones vont se populariser suite au lancement du réseau 3G en France. Le haut débit est enfin disponible sur téléphone et les utilisateurs vont rapidement y trouver des applications : le contenu et les services web y sont dorénavant disponibles et utilisables confortablement, comme sur un ordinateur. Dès lors, avec cette avancée vers le nomadisme, les usages web ont progressivement évolué vers la culture de l instantanéité : le besoin de disposer de services et d informations sur demande et partout avec soi. Avec toutes ces avancées, les français ont commencé à devenir de plus en plus friands du web et leur consommation s en ressent. Le temps de connexion 14 des internautes va progressivement augmenter 15 et le contenu qui leur sera proposé va évoluer. Les professionnels du web proposent de nouveaux types de contenus, plus longs à charger tels que les vidéos et les animations Flash. Le web commencera à ressembler à ce que l on voit aujourd hui. Les pages ne sont plus limitées au texte et à l image et les internautes se font de plus en plus nombreux. Les usages actuels du web sont bien sûr héritiers de toutes ces évolutions Etat actuel du web en France Avec les années et à mesure que le surf sur le web évolue en une activité régulière pour les internautes français, il semble logique que leurs compétences se développent. Déjà, une étude de l Insee de explique qu en 2012, 60% des personnes interrogées se connectaient quotidiennement ou presque. Une donnée qui peut être comparée avec l étude de qui en annonçait seulement 26%. En 2011, 90% 18 des internautes français déclaraient savoir envoyer un courrier électronique avec des fichiers joints. Néanmoins, seulement 41% avaient la compétence de partager son ressenti sur 14 NET ECONOMIE. Netvalue dresse le bilan de l Internet Bigbenpub [en ligne]. 19 février Disponible à l adresse : 15 RICROCH, Layla et ROUMIER, Benoît. Depuis 11 ans, moins de tâches ménagères, plus d Internet. Insee [en ligne] Disponible à l adresse : 16 GOMBAULT, Vincent. L internet de plus en plus prisé, l internaute de plus en plus mobile. Insee [en ligne] Disponible à l adresse : 17 FRYDEL, Yves. Internet au quotidien : un Français sur quatre. Insee [en ligne] Disponible à l adresse : 11

12 un forum de discussion ou via une conversation en direct, contre 18% six ans plus tôt. Si ces derniers chiffres peuvent sembler très disparates, ils démontrent bien que les internautes français s initient de plus en plus aux compétences de partage de contenu en ligne. Ces données s expliquent par un coût d acquisition 19 des objets connectés (ordinateurs, téléphones, tablettes) qui s est considérablement réduit depuis quelques années et par la généralisation des accès web, au domicile et en extérieur, qui entraînent une augmentation du temps passé sur ce média : en 2012, près de 4 personnes sur 5 déclaraient avoir une connexion Internet à domicile et 2 personnes sur 5 se connectaient sur leur mobile. Les tablettes et les smartphones permettent de disposer de la plupart des fonctionnalités d un ordinateur avec plus de légèreté, que ce soit au niveau du poids, du prix ou de la facilité d utilisation. Il faut aussi noter que l accès aux connexions mobiles s améliore d année en année : le prix baisse et le volume de données consommables augmente. Le web mobile est en passe de détrôner le web 20 via ordinateur. Grâce à cette mobilité, le web social a pris énormément d ampleur. Avoir un profil en ligne est devenu de plus en plus commun avec l essor des réseaux sociaux. En particulier, Facebook est le média social le plus important en France avec 26 millions d utilisateurs actifs 21 au mois d août 2013 dont 17 millions se connecteraient à partir de leur mobile. Aujourd hui, le web fait partie intégrante de notre société. Vingt-trois ans après sa création, il a tout de même subi de nombreuses évolutions. Du texte au multimédia, du navigateur sans interface à l application mobile, du stockage local au Cloud, il parait impossible de faire machine arrière et de s en passer. Où que nous soyons, nous avons la capacité de nous connecter et nous le faisons de plus en plus. 18 GOMBAULT, Vincent. Deux ménages sur trois disposent d internet chez eux. Insee [en ligne] Disponible à l adresse : 19 DESMAS, Jérôme. Réponse sur le prix d un micro-ordinateur. Linternaute.com [en ligne]. 17 juillet Disponible à l adresse : 20 SETRA. Les recherches sur mobile pourraient dépasser celles sur ordinateur en Presse Citron [en ligne]. 19 mars Disponible à l adresse : 21 COËFFÉ, Thomas. Facebook : les chiffres officiels en France. Blog du Modérateur [en ligne]. 5 septembre Disponible à l adresse : 12

13 Si nous devions résumer ce que nous avons appris sur les actuels internautes français c est qu ils sont de plus en plus connectés, de plus en plus nomades et de plus en plus expérimentés. Néanmoins, la grande majorité ne dispose pas encore de la capacité de développer un site web 22. Après avoir étudié l usage du web, nous allons nous attarder sur les acteurs de la création du web La création de sites web Depuis quelques années déjà, créer un site web n est pas un effet de mode. C est un impératif pour beaucoup de professionnels ou d organisations. Cependant, lorsque les compétences ne sont pas disponibles en interne, la conception du site web n est pas des plus aisées. Il est alors préférable de s adresser à des spécialistes. Il faut alors faire un choix entre plusieurs types de prestataires. Il y a, tout d abord, les indépendants, aussi appelés les freelances. Ils peuvent se distinguer en deux corps de métiers caractéristiques : les spécialistes du visuel et les spécialistes en développement web. Les premiers seront plus aptes à fournir un produit beau visuellement mais souvent limité techniquement. Les deuxièmes seront à même de concevoir des applications plutôt complexes mais qui ne seront peut-être pas optimisées ergonomiquement ou graphiquement. Bien sûr, il n est pas rare de voir ces deux spécialités collaborer pour des projets d envergure. Un freelance est à son compte. Il a alors le choix entre plusieurs modes de travail : travailler à son nom pour un commanditaire, ou répondre à la demande d une agence de communication pour des missions particulières. Dans tous les cas, ce sont les spécificités, le style ou encore les références du freelance qui lui permettront d être démarché. Il est aussi possible d utiliser des services d édition de site web proposés par les fournisseurs d accès à Internet, par les hébergeurs ou par certaines plateformes en ligne telles que Wix.com. Ces services proposent des maquettes graphiques à sélectionner, plus ou moins configurables et ne correspondant pas à toutes les typologies de site web. La mise en place du site se fera assez facilement grâce à une interface en ligne et la mise en ligne aura certaines conditions (nom de domaine, base de données, publicités intrusives, ) qui influeront sur le coup final. En général, 22 JOURNAL DU NET. France : les chiffres-clés des usages Internet. [en ligne] Disponible à l adresse : 13

14 ces offres s adressent au grand public et aux personnes désirant disposer rapidement de leur propre outil. Plus généralement, les clients professionnels s adresseront à des entreprises spécialisées. Soit les agences de communication et les agences web, ou alors les Sociétés de Services en Ingénierie Informatique. Ces SSII se distinguent par leur spécialité : le génie informatique. Elles interviennent généralement pour des applications au développement complexe et donc généralement pour des projets à gros budget. Pour leur part, les agences de communication peuvent être définies comme généralistes. Elles travaillent sur différents types de projets et pour différents types de supports ou de médias. Les agences web, comme leur nom l indique, ont une spécialité. Elles ont pour objectif de regrouper toutes les compétences essentielles dans le domaine du web : webdesign, référencement, développement, gestion de projet, rédaction Il arrive que les agences de communication aux moyens limités et des agences web collaborent pour des projets importants. Pour la suite de l étude, nous allons nous concentrer sur les agences web, de par leur spécialité. Avec l apparition du web, elles se sont développées en marge des agences de communication traditionnelles qui mettaient alors du temps à intégrer ce nouveau média. Si à la base, elles ne s occupaient que de la création de site web, de leur mise en ligne et de leur mise à jour, la palette de services qu elles peuvent être à même de proposer s est bien élargie. Ces agences ont évoluées avec le web. Le secteur s est affirmé, professionnalisé et de nouveaux métiers sont apparus : référenceur, gestionnaire de communauté, webdesigner ou UX designer Evolution du développement web Les métiers du web sont nécessairement liés à la technologie qui en fait son existence, le HTML. Si ce langage de base est encore celui utilisé dans tous les cas par les navigateurs web, de nombreuses avancées ont permis aux sites web d évoluer depuis leur apparition au début des années 90. Au fondement du web, les pages étaient statiques, codées dans l unique langage HTML. Simple à apprendre, il utilise des balises pour structurer et afficher des données. Ces données peuvent être hypertextuelles, liées à une autre donnée. Les sites étaient alors composés uniquement de contenu 14

15 textuel. L affichage des pages sur les premiers navigateurs se faisait par une feuille de style utilisateur globale et intégrée au logiciel qui permettait par exemple de définir une police de texte. Les pages n étaient alors pas paramétrables visuellement. Dans ce contexte, le navigateur Netscape Navigator proposait des éléments HTML permettant de personnaliser graphiquement les éléments de la page web et dans un même temps, des développeurs proposèrent d utiliser une feuille de style externe au document HTML. Dès le milieu des années 90, le CSS, pour feuille de style en cascade devient le langage référence de mise en page. Dès lors, Il était possible de disposer d un site web personnalisé visuellement, que ce soit au niveau du positionnement des éléments et de leur mise en forme. Avec l apport des images et des formulaires interactifs par le navigateur Mosaïc, le contenu des pages web se diversifie et la personnalisation s intensifie. Dès 1994, afin de communiquer avec le serveur web, Rasmus Lerdorf développait une bibliothèque logicielle basée sur Perl (langage logiciel), pour garder des traces de ses visiteurs sur son C.V. en ligne, appelée alors Personal Home Page Tools. Au fur et à mesure des évolutions de son code, avec l ajout du support du système MySQL pour travailler sur des bases de données, sa bibliothèque permit de créer des applications web dynamiques capables de gérer des formulaires, tels que les livres d or. En 1995, R. Lerdorf décidait de publier librement son code et deux ans plus tard, deux étudiants l adaptèrent pour leur projet universitaire de site e-commerce. En résultat le PHP: Hypertexte Preprocessor 23. Dorénavant, il est possible de réaliser de réelles applications en ligne, prenant en compte des choix et des données de l utilisateur. Les pages web ne sont plus identiques d un usager à un autre, mais dynamiques. Dès lors, la vision du web évoluait. Il était possible de trouver en ligne autre chose que du contenu informatif fixe. Le site pouvait réagir avec les données et avec les interactions des utilisateurs afin de leur permettre de répondre à une tâche précise. C est cette même année qu est présenté officiellement l autre langage de programmation capable de travailler côté serveur le plus utilisé pour le web : JAVA 24. Si nous en parlerons peu par la suite, il est important de le citer. Créé par Sun Microsystems, JAVA est un langage de programmation orienté objet qui permet de développer des applications client-serveur. Sa notoriété vient de sa capacité à créer des applets, des logiciels exécutables dans un navigateur web, et des sevlets qui, comme pour le PHP, permettent de créer des pages dynamiquement en s exécutant sur le serveur web. S il n était à la base pas désigné pour le web, il le deviendra 23 PHP. Histoire de PHP. [en ligne]. s.d. Disponible à l adresse : 24 COMMENTCAMARCHE. Java. [en ligne]. août Disponible à l adresse : 15

16 progressivement de par sa portabilité et sa légèreté. Il sera d ailleurs largement soutenu par Netscape qui l implémentera rapidement dans son navigateur. Toujours en 1995, afin de rajouter de l interactivité côté client, le langage de programmation côté client JavaScript, d abord appelé LiveScript, est apparu 25. La guerre des navigateurs a orchestré l évolution des langages web et c est à la sortie de Netscape 2, que le langage JavaScript est pour la première fois intégré. Interprété par le navigateur, le JavaScript est capable de modifier le contenu d une page web à la volée, que ce soit au niveau de sa structure que de sa mise en forme. Il permet de dynamiser une page web en ajoutant des animations et des interactions avec l utilisateur (carrousels, info-bulles, pop-ups ). Son succès est rapide et, malgré la concurrence de Microsoft avec son JScript embarqué dans Internet Explorer 3 en 1996, il perdure encore aujourd hui. On l aura compris, la guerre des navigateurs apporte son lot de nouveautés et permet de faire avancer les technologies. Néanmoins, la concurrence fait qu il est difficile d adapter un site pour chaque usager car chaque navigateur fonctionne avec les technologies qu il a choisi d utiliser. En 1998, c est dans ce cadre que Macromedia a développé son propre langage de programmation côté client : l ActionScript, aussi appelé Flash, du nom de son logiciel associé. Le souhait de l éditeur : coder une seule fois le site, et être lu de partout. Comme le Javascript, L ActionScript permet de créer des sites web animés et interactifs pour l utilisateur. Ce langage est très réputé pour son apport au niveau multimédia : il est encore utilisé pour la lecture de contenus audiovisuels en ligne, pour des jeux-vidéos ou encore pour des applications. Il est aussi le premier à gérer le dessin vectoriel, qui présente beaucoup d avantages : légèreté, souplesse, redimensionnement et animation. Suite à quelques problèmes pour optimiser le référencement et le fonctionnement sur mobiles, ce langage sera tout de même de moins en moins utilisé au détriment de technologies plus légères, moins dépendantes. Il est à noter que certaines technologies sont capables d être à la fois côté serveur et côté client. C est le cas de l AJAX (Asynchronous JavaScript and XML), un concept de programmation web basé sur le JavaScript et le XML (Extensible Markup Language) 26. Aujourd hui, le XML est de plus en plus remplacé par un autre format d échange de données JavaScript, le JSON (JavaScript 25 PARDANAUD, Johann et DE LA MARCK, Sébastien. Introduction au Javascript. OpenClassrooms [en ligne]. 31 mars Disponible à l adresse : 26 THUNDERSEB. Le concept d AJAX. OpenClassrooms [en ligne]. 8 janvier Disponible à l adresse : 16

17 Object Notation). L AJAX permet de faire communiquer la page web et le serveur web sans rechargement de la page. Il sera utilisé pour faire des modifications de petites parties de la page. Par exemple, nous pouvons penser au chargement continu des publications sur Facebook ou encore le changement des résultats de Google à chaque modification du texte du champ de recherche Sites web et applications web Grâce à ces langages de développement permettant d'interagir avec l utilisateur et de lui fournir du contenu qui lui sera propre, le web a ajouté à sa capacité de consulter et de partager au plus grand nombre une quantité infinie de documents, l aptitude à permettre à l utilisateur de réaliser des tâches précises 27. Ces tâches, réalisées à partir d applications web, sont de toutes sortes. Les moteurs de recherche, les formulaires de paiement, les messageries web sont des exemples d applications. Souvent optimisées fonctionnellement et visuellement afin de répondre facilement au besoin de l utilisateur, elles pourront interagir de façon personnalisée avec l utilisateur et ses données afin de répondre à son besoin. Aujourd hui, de plus en plus de logiciels lourds sont adaptés en application web. Nous pouvons citer par exemple les logiciels bureautiques, de publication assistée par ordinateur ou encore d édition de code source. Les avantages sont certains : disposer de ces outils librement sur n importe quelle machine, sans téléchargement ou installation. Ces applications permettront aussi aux professionnels du web et à leurs clients de gérer les sites qu ils produisent de façon beaucoup plus aisée. 27 VÉRONNEAU, Martin. Histoire développement d applications Web. Nmédia Solutions [en ligne]. s.d. Disponible à l adresse : 17

18 2. Les systèmes de gestion de contenu web 2.1. Qu est-ce qu un CMS? Un système de gestion de contenu, généralement appelé CMS, pour Content Management System, est un outil logiciel permettant la création, la publication et l administration de contenu 28. Pour être plus précis, dans le cas d un CMS utilisé uniquement dans le cadre du web, tel que nous allons l étudier par la suite, les sigles utilisés devraient être WCM ou WCMS, pour Web Content Management System. Un WCMS est en effet une simple partie de certains CMS, tels que les ECM (Enterprise Content Management), qui visent à gérer l ensemble des contenus d une organisation. Par exemple, ce dernier peut ajouter au WCMS la gestion électronique des documents (Gestion Electronique de Documents) et des archives (Records Management). Mais par habitude et par simplicité, le sigle généraliste CMS a été gardé pour désigner les systèmes de gestion de contenu uniquement orientés web. Nous allons en faire de même par la suite. D abord, un CMS permet le développement d un ou plusieurs sites web. Pour la création et la gestion du contenu de ces sites, un CMS est constitué de deux applications essentielles. En premier lieu et tel que son nom l indique, il y a l application de gestion de contenu, aussi appelée CMA (Content Management Application). Elle permet à des utilisateurs, disposant d un compte à l accès limité à son rôle, de gérer et de mettre à jour le contenu du site web grâce à une interface d administration, aussi appelée back-office. Ces derniers n ont pas besoin de compétences techniques particulières, un CMS doit être optimisé pour être accessible à une personne sachant se servir d un logiciel bureautique de base. En second lieu, un CMS est capable d utiliser et de compiler automatiquement le contenu apporté à l aide de l interface d administration afin de le publier sur la partie publique du site web, aussi appelée front-office. Il s agit d une application de livraison de contenu (Content Delivery Application). Ces deux applications communiquent au travers d une base de donnée qui stocke le contenu, ses informations (date, auteur, ) et ses paramètres de mise en forme. 28 CMSWIKI. Content Management System. [en ligne]. s.d. Disponible à l adresse : 18

19 Le site alimenté grâce au CMS est donc dynamique. Des pages sont générées à la demande, modifiables à souhait, disposent de leur propre URL et sont indexées automatiquement de façon à être consultable au travers d un formulaire de recherche ou d une base d archive Qu est-ce qu un CMS Open Source? Avant de définir ce qu est un système de gestion de contenu web dit Open Source, il est intéressant de faire un petit historique 29. Dès 1983, Richard Stallman, un programmeur américain amoureux du partage, imagine un système d exploitation informatique capable de concurrencer le leader de l époque, Unix, un logiciel propriétaire soumis à des restrictions d utilisation. Ce nouveau système, appelé GNU (Gnu s Not Unix), se différencie par sa nature : il est libre. Son code source complet est ouvert 30, de sorte que toutes les personnes intéressées peuvent exécuter le programme, l étudier, le modifier, proposer des améliorations et le redistribuer, gratuitement ou non. R. Stallman popularise ainsi les licences libres dites copyleft, par opposition au copyright, qui limite le partage, la plus connue étant la licence GPL. Les programmes respectant les normes de R. Stallman sont appelés Free Softwares ou logiciels libres. En 1997, Bruce Perens, alors chef du projet Debian, un système d exploitation basé sur GNU et sur Linux n utilisant que des logiciels libres, est inspiré par les idées de R. Stallman et décide de les adapter à ses propres travaux 31. Mais ne sachant pas de quelle façon définir ce qu était vraiment un logiciel libre, il décidait d écrire le Contrat social de Debian et les Lignes de conduite en matière de logiciel libre de Debian. Ce document permettait de fixer des points permettant d énoncer si oui ou non un logiciel était libre. Par suite, en s associant avec Eric Raymond, un hacker américain alors consultant pour Netscape, le premier navigateur web libre, ils créèrent la marque Open Source, une nouvelle spécification pour logiciel. Si ce n est pas une licence en soi, cette 29 PERENS, Bruce. La définition de l Open Source. BLONDEEL, Sébastien (trad.), Linux-France [en ligne]. avril Disponible à l adresse : 30 STALLMAN, Richard. Le manifeste GNU. GNU.org [en ligne]. s.d. Disponible à l adresse : 31 PERENS, Bruce. La définition de l Open Source : L histoire. Linux-France [en ligne]. avril Disponible à l adresse : 19

20 marque peut être associée au nom de son logiciel. Les spécifications de la marque étaient simplement une adaptation des lignes de conduite de Debian sans la référence à cette distribution. L Open Source apportait une nouvelle façon de voir les free softwares. Déjà, l utilisation du mot open (ouvert) à la place de free permettait de limiter l ambiguïté avec le libre, le libre de droit et le gratuit. Un logiciel libre peut être payant et être soumis à des normes fixées par une licence. Les logiciels libres et les logiciels Open Source imposent les mêmes restrictions : ils doivent disposer librement de leur code source permettant leur exécution, leur modification et leur partage. Si, au début, ils étaient en désaccords sur certaines licences, telle que l APSL 1.0, Open Source mais pas libre, les distinctions des deux mentions sont réellement d ordre philosophique. Richard Stallman encourage à voir le libre comme un mouvement de défense des droits des utilisateurs, pour encourager des libertés qui ont pour lui une importance vitale 32. A contrario, Eric Raymond tient à rendre les codes sources ouverts afin de faciliter et d améliorer le développement de programmes, ainsi que de prôner l interopérabilité des créations, grâce à un travail communautaire. Cette dernière vision est censée apporter une approche plus économique au mouvement du libre, afin de ne pas effrayer les entreprises, qui ont pour but la rentabilité. Les CMS Open Source sont donc des CMS disponibles librement, pas forcément gratuits, afin de les utiliser, de les modifier, de les améliorer et de les redistribuer. Nous allons voir par la suite que la réussite des CMS basés sur ce modèle n est plus à prouver et que nous pouvons aujourd hui parler d une véritable mode de l Open Source Capacités générales des CMS Open Source Les systèmes de gestion de contenu web sont facilement reconnaissables. Ils présentent des capacités communes qui permettent de définir au mieux leurs capacités de base 33. Par défaut, les CMS utilisent une interface de gestion disponible directement en ligne. Il est alors possible de travailler sur tous les systèmes d exploitation capables de supporter un navigateur web. Le logiciel est ainsi stocké sur un serveur, l installation d un nouveau programme en local 32 STALLMAN, Richard. Pourquoi l «open source» passe à coté du problème que soulève le logiciel libre. GNU.org [en ligne]. s.d. Disponible à l adresse : 33 MAUCORPS, Vicent. Les CMS open source. Smile [en ligne]. s.d. Disponible à l adresse : 20

21 n est pas imposée. Il sera donc possible de travailler sur plusieurs machines différentes, qu elles soient fixes ou mobiles, en ayant, dans la plupart des cas, les mêmes fonctionnalités. Ces interfaces doivent être étudiées ergonomiquement afin de faciliter les tâches les plus basiques, que la majorité des utilisateurs auront à réaliser. Ces tâches peuvent concerner les deux parties essentielles composant le site web : le fond et la forme. Elles sont indépendantes. D une part, la forme sera travaillée grâce à un gabarit qui permettra de définir le design et la mise en page du site, et certains paramètres d affichage seront modifiables directement via l interface web du CMS. D autre part, le contenu créé en ligne est stocké dans une base de données ou dans des fichiers XML. Il devient alors autonome et ne dépend pas du site en lui-même. Les deux parties se rejoignent tout de même au moment de la structuration du contenu. Le contenu est appelé et sera mis en forme. Afin que le système distingue le titre du chapeau, le rédacteur aura eu besoin au préalable de définir les éléments de son texte selon leur fonction. Cette étape se découpe généralement en deux parties : la structuration sémantique et la structuration fonctionnelle 34. La structuration sémantique propose d alimenter le contenu à l aide de champs de saisie spécifiques à une fonction : le titre, le chapeau, la source d un média, etc. Généralement, un CMS propose de séparer le titre du corps de texte. Ce dernier sera structurable fonctionnellement, grâce à des langages de balisage légers, tels que le BBCode et le wikitexte, ou à l aide d une interface WYSYWIG. Une interface what you see is what you get ressemble sensiblement à celle d un logiciel de traitement de texte : elle présente visuellement la mise en forme du contenu tel qu il sera affiché une fois publié. Une structuration fonctionnelle ne permet pas de sauvegarder un sous-titre en tant que tel, seulement de le mettre en forme afin de le distinguer une fois publié. La structuration du contenu dépend bien sûr du CMS utilisé mais pourra être adaptée en fonction des choix du commanditaire. La publication des articles est généralement encadrée et sécurisée. Un CMS fournit la gestion des utilisateurs et de leur droit d accès à l interface de gestion. Cette fonction est aussi appelée gestion des habilitations et permet de définir un rôle à un utilisateur précis. Par exemple, un rédacteur pourra proposer un nouvel article en n ayant accès qu aux services de création de contenu textuel. Par suite, le rédacteur en chef aura la possibilité de consulter et de valider la proposition. Cette 34 SMILE. Structuration du contenu. [en ligne]. s.d. Disponible à l adresse : 21

22 hiérarchie facilite le travail collaboratif en mettant simplement en place un circuit de travail adapté à la publication de contenu, aussi appelé workflow. Enfin, un CMS offre toujours la capacité de trier le contenu de façon optimale. L indexation pourra se faire par date, taxinomies, rubriques, auteur et date de modification. Que ce soit pour un des utilisateurs du CMS ou pour un visiteur du site, la recherche de contenu se fera aisément au travers d un moteur de recherche interne ou tout simplement à l aide de liens hypertextes Avantages et inconvénients des CMS Open Source Les CMS présentent des avantages aussi bien du côté de la production de site web que de la production de contenu web. Lors de l installation d un CMS en ligne, un moteur fonctionnel est mis en place, permettant la gestion du contenu. Souvent simple à la base, il permet de disposer d un site entièrement codé, qui servira de socle à notre création, et d une interface d administration. Le plus souvent, le langage de programmation utilisé est le PHP mais on retrouve aussi du JAVA, de l ASP.NET et à moindre degré du Perl, du Python, du Ruby ou encore du ColdFusion 35. Les CMS sont pour la plupart modulaires, c est-à-dire qu on peut ajouter des extensions à leur moteur afin d augmenter ses fonctionnalités. L utilisation d un CMS Open Source permet donc d éviter le développement de l infrastructure de base afin de passer directement à l intégration de notre thème graphique et à l ajout de nos extensions. Les spécifications de l Open Source offrent bien sûr la possibilité de modifier le code du noyau de base afin qu il corresponde à nos besoins. Dans une grande majorité des cas, il n est pas nécessaire d avoir des compétences étendues dans les langages de programmation cités précédemment pour réaliser son site web sous CMS Open Source. Des compétences d intégrateur web habile en HTML, CSS et JavaScript peuvent suffire. En effet, un programme développé sous la marque Open Source s appuie sur un élément très fort qui fera sa pérennité : sa communauté. Cette dernière participe à la réussite d un CMS de plusieurs façons : l optimisation du code, la détection de failles pour la sécurité, le développement d extensions et de thèmes graphiques ainsi que l aide aux utilisateurs. 35 WIKIPEDIA. List of content management. [en ligne]. mai Disponible à l adresse : 22

23 La facilité d implémentation d un CMS Open Source s accompagne d une caractéristique de plus en plus générale : le noyau de base téléchargeable est très souvent gratuit. Les modules spécialisés et les productions de la communauté, quant à eux, ne le sont pas forcément. Ces facilités sont tout de même à mettre en parallèle avec des points qui sont à prendre en compte lorsque l on souhaite utiliser un CMS Open Source 36. En premier lieu, il faut considérer la courbe d apprentissage que présente chaque programme. Que ce soit au niveau des choix pris au niveau de la syntaxe et de l organisation du code, de l ergonomie de l interface d administration, de l installation des extensions ou de la mise en place de son thème graphique, chaque CMS a ses spécificités, qu il sera important d assimiler. L apprentissage d un CMS peut être long et il pourra en être de même pour la future formation des utilisateurs. La réflexion faite en amont du développement pour la sélection du CMS a donc une importance capitale. Il faut aussi faire attention à la qualité des composants installés, la communauté propose des modules qui ne sont pas forcément bien développés, pas actualisés ou ne respectant pas certaines normes (W3C par exemple). La maintenance est d ailleurs une étape qui peut être problématique. Il faut bien penser à laisser la main sur les paramétrages du CMS aux personnes habilitées à le faire et surveiller en permanence l actualité du CMS pour veiller à la sécurité de son site web. Il faudra aussi porter attention aux performances du site web. Un CMS Open Source est souvent moins rapide qu un site fait maison à cause des nombreuses opérations qu il peut être amené à faire à chaque ouverture de page. La migration d un site est toujours une manœuvre délicate, surtout dans le cas d un CMS où il faut prendre en compte le déplacement du contenu et la réinstallation du thème graphique CMS et logiciels spécialisés A la lecture de la définition d un CMS, il peut être facile de placer plusieurs types de logiciels dédiés à la création de site web sous cette simple dénomination. Néanmoins, il est important de différencier les CMS des logiciels spécialisés. Prenons l exemple des solutions permettant de mettre en place des boutiques en ligne. L objectif premier de ces logiciels n est pas la gestion de contenus éditoriaux mais la création d un catalogue de vente. On trouvera donc des fonctionnalités telles que : la gestion des stocks, le panier d achat, les comptes clients, les modules 36 BOAG, Paul. The 5 hidden costs of running a CMS. Treehouse Blog [en ligne]. 6 août Disponible à l adresse : 23

24 de paiement, les promotions, la logistique, ou encore le reporting. Mais ajouté à cela, le logiciel est capable de créer et de gérer des pages de produits et, souvent, des pages fixes, pour les conditions générales de vente ou les mentions légales, par exemple. Certaines plateformes de commerce électronique, telles que Prestashop, n hésitent d ailleurs pas à nommer directement leur outil de création de pages : CMS 37. Certes, les logiciels e-commerce sont souvent capables de gérer du contenu, mais ce n est pas l intérêt premier du logiciel. Les solutions e-commerce et les CMS sont complémentaires mais leurs objectifs sont différents. Ainsi, il ne sera pas rare de voir des extensions permettant de cumuler les capacités de l un avec celles de l autre. Par exemple, de nombreuses extensions permettent de mettre en place une boutique en ligne à partir d un CMS, et à l inverse, des extensions existent afin de gérer un blog à partir d un logiciel e-commerce. Enfin, s il ne faut pas confondre les CMS avec les logiciels e-commerce, il en va de même avec les logiciels CRM, pour la gestion de la relation client, CXM, pour l expérience utilisateur, DAM, la gestion des ressources numériques et, comme vu en amont, les outils de GED. Cette première partie nous a permis de définir et de présenter les caractéristiques d un système de gestion de contenu, dans le cadre spécifique de l Open Source. Nous avons retracés les différentes évolutions du web depuis sa création en Les évolutions sociales et technologiques nous ont permis de faire le constat de l augmentation de la consommation du web. Son utilisation est de plus en plus courante, pour des internautes de plus en plus nombreux et de plus en plus compétents. L évolution des technologies web a aussi entraîné une multiplication des services et des types de contenu disponibles en ligne. Les techniques de développement web se sont aussi améliorées et permettent aujourd hui de disposer d applications en ligne capables d aider l utilisateur à la réalisation de tâches bien précises. Dans ce contexte, nous avons replacé ces applications web spécifiques que sont les systèmes de gestion de contenu. La présentation des CMS Open Source, avec leurs caractéristiques, leurs 37 BORDERIE, Xavier. CMS - Gérer le contenu statique. Prestashop Documentation [en ligne]. 8 avril Disponible à l adresse : 24

25 avantages et leurs inconvénients, nous permet de nous en faire une représentation générale que nous allons préciser, par la suite, en étudiant le marché actuel des CMS. Quels sont les leaders du marché des CMS Open Source aujourd hui et quelles sont leurs caractéristiques? Quels critères permettent d établir une distinction entre deux CMS? 25

26 2 Marché des CMS Open Source et caractéristiques des leaders 1. Un marché actif et bien rempli 1.1. CMS Open Source, une offre considérable Le marché de la gestion de contenu en ligne est très riche et très dynamique. Si l on se base sur les chiffres de l outil de comparaison des CMS, CMS Matrix, on aura à disposition plus d'un millier de CMS 1. Avant de se pencher précisément sur les solutions dominant le marché, nous allons tâcher de faire la liste des principaux éléments permettant de trier cette liste conséquente. CMS Open Source et propriétaires Le marché est composé à la fois de solutions propriétaires et de solutions Open Source. Comme énoncé précédemment, ce seront ces derniers qui nous intéresserons par la suite. Nous avons définis les caractéristiques générales d un CMS Open Source. A titre de comparaison, il est intéressant de définir les éléments distinctifs des CMS propriétaires, souvent moins connus. Les CMS propriétaires sont développés et maintenus par des éditeurs privés 2. Leur code n est pas ouvert publiquement. Ils sont disponibles par achat ou par location mais leur modification n est pas légale sans le consentement de leur auteur. Les éditeurs de solutions propriétaires sont responsables du produit, de ses performances, de sa sécurité et de sa maintenance. Il en résultera généralement des rapports étroits et sur la durée avec leurs clients. 1 CMS MATRIX. The Content Management Comparison Tool. [en ligne]. s.d. Disponible à l adresse : 2 L ECIL. Definition : CMS Open source ou Proprietaire. [en ligne]. 27 janvier Disponible à l adresse : 26

27 Contrairement aux CMS Open Source, un produit propriétaire sera rapidement limité par son environnement fermé. Il est souvent difficile et coûteux de faire évoluer cette solution ou de l exporter sur un autre système. L utilisation du système de gestion sera toujours liée dans le temps à la société éditrice et il sera difficile de s en défaire. Dans le cas d un passage d une solution propriétaire à un autre CMS (libre ou non), il sera nécessaire de prévoir à l avance : l acquisition du contenu et la possibilité de récupérer des fichiers sources du site web. Le cadre propriétaire implique aussi la possibilité d un arrêt du support du CMS dans le cas d une fermeture de la société éditrice. Il est possible de se demander en quoi l utilisation d un CMS propriétaire est avantageuse vis à vis d un système Open Source. Il semblerait que ce soit avant tout pour disposer d un système clé en main et supporté par sa société créatrice. Nous pouvons prendre pour exemple le CMS développé par l agence de communication parisienne Ultranoir : BlackOffice 3. Actuellement en version 3.0, ce CMS est le moteur de nombreux sites créés par l agence. L agence est propriétaire, éditrice et utilisatrice de ce CMS. Comme indiqué dans leur plaquette descriptive, ils ajustent et augmentent le système aux spécificités du projet pour lequel il est utilisé. En plus d être un CMS propriétaire, l agence propose de transformer l outil en système sur-mesure, en fonction des souhaits du client. Dans le cas de projets complexes, certains clients pourront avoir le souhait de disposer d une interface de gestion réellement adaptée aux fonctionnalités avancées de leur site web. Dans ce cas, il leur faudra prévoir un coût de développement plus important. Les systèmes de gestion surmesure ne sont pas nécessairement propriétaires mais le plus souvent, ils seront rattachés à la société les ayant développés. Ils pourront être codés sans base technique, à partir d un framework ou directement en modifiant le code d un CMS Open Source. Pour la suite, nous exclurons les CMS propriétaires de l étude et nous nous intéresserons spécifiquement aux CMS Open Source. Modèles économiques Il est intéressant de distinguer les CMS Open Source par la typologie d acteur les soutenant. Lors du dernier évènement consacré aux CMS Open Source, le CMSday 2014, la 3 ULTRANOIR. BlackOffice CMS. [en ligne]. s.d. Disponible à l adresse : 27

28 question des modèles économiques de l Open Source a été posée et une table ronde 4 y a été consacrée. Se poser la question du modèle économique d un outil logiciel c est se demander en premier lieu : qui écrit et actualise le code source? En réponse, Cyrille Assire, directeur de l agence Smile Digital, débute la conférence en proposant une liste de six acteurs. La plupart des CMS les plus réputés a été créée par un individu ou un groupe de personnes. Au fur et à mesure de l évolution de l outil de publication, ce petit groupe de personne pourra évoluer en communauté de fait en s ouvrant à d autres participants. Si les créateurs désirent protéger la marque, le logo, le nom de domaine, ou afin qu aucune société ne prenne la main sur le projet, certaines communautés évoluent afin de disposer d une existence légale : sous forme de fondation ou d association, par exemple. Les CMS Open Source pourront aussi être soutenus et développés par : des entreprises éditrices, des administrations ou collectivités ou des milieux académiques. Pour les leaders du marché, les deux types 5 de modèle économique qui reviennent le plus souvent sont : le soutien par une communauté à existence légale ou le soutien par société éditrice. En effet, les CMS sont des logiciels riches, qui nécessitent un développement important et un suivi régulier. Le coût d édition est alors souvent conséquent et peut être difficile à assumer pour sa maintenance, son évolution. Ces deux typologies permettent alors de mettre en place un vrai modèle économique permettant de financer la survie du logiciel. Les communautés à existence légale sont les sources des plus grands projets Open Source. Elles n ont pas besoin d un gros budget pour se développer, mais d une communauté active. Elles sont financées par des sponsors, des dons, des produits dérivés. A contrario, les éditeurs sont des entreprises traditionnelles à but lucratif. Elles investissent dans le développement de leur logiciel ainsi que dans sa promotion. Le business model est alors bâti sur la vente de licences, de support et de services périphériques. 4 CMSDAY Business Models Open Source. Youtube [en ligne]. 26 juin Disponible à l adresse : https://www.youtube.com/watch?v=rbu1nxm7fei 5 SMILE. Business Model. [en ligne]. s.d. Disponible à l adresse : 28

29 Langages de programmation Les CMS Open Source se différencient aussi par leur langage de programmation. On retrouvera en grande majorité le PHP suivi par le JAVA, les historiques langages de programmation côté serveur du web. La domination actuelle du langage PHP pourrait d abord s expliquer par son ancienneté. Le PHP est reconnu comme étant le premier langage de programmation côté serveur pour le web. Ensuite, sans avoir les capacités de développer à partir de ces deux langages, il n est pas facile de comprendre quels sont les vrais avantages du PHP vis à vis du JAVA. A la lecture de nombreux messages de forum et de billets de blog, on peut rapidement s apercevoir de la guerre que se mènent les pro-php et les pro-java, chacun essayant de défendre son langage. Au final, certains points ressortent souvent : le PHP serait facile d accès, souple, utilisable à la fois pour de petits et des gros projets, fonctionne sur la grande majorité des hébergeurs web, dispose d une plateforme stable et rapide. Typologies Il est important de séparer les CMS généralistes, capables de créer tout type de site web et les CMS spécialisés : blog, forum, wiki ou encore photographie. Il est aussi nécessaire de faire la distinction entre les CMS à héberger soi-même et les CMS clés en main utilisables sans installation, directement en ligne. Si en général, sont considérés comme CMS les outils téléchargeables et installables par ses soins, il est important de prendre en compte les plateformes en ligne capables de nous fournir très facilement des sites web. Elles respectent en effet en tout point les caractéristiques d un système de gestion de contenu. La principale différence vient de sa nature. Elles permettent de créer des sites web en disposant simplement d un compte en ligne mais ces sites seront limités par le système en place. Ils seront restreints au niveau de la personnalisation et de l optimisation, que ce soit au niveau du contenu, du graphisme, des performances, du référencement ou encore de la monétisation. Les CMS clés en main les plus connus sont : Wordpress.com, Wix et Jimdo. 29

30 1.2. Parts de marché des CMS Open Source Plusieurs dispositifs sont disponibles afin d étudier les parts de marché des différents CMS Open Source. Nous étudierons les statistiques réalisées par le site CMSCrawler.com 6, qui nous permet de se fixer sur un pays particulier tout en s appuyant sur des chiffres précis. Il a été sélectionné au détriment de W3Techs, BuiltWith ou encore WappAnalyser dans la mesure où ils s accordent tous, à quelques points près, sur le classement des principaux CMS. Néanmoins, il est à noter que les chiffres ne sont ici utilisés que pour donner une vue d ensemble du marché. Leur fiabilité n est pas définie : nous n avons pas de visibilité sur le panel de sites étudiés, de plus, les CMS et les logiciels spécialisés ne sont pas séparés. Il est aussi à prendre en compte que les chiffres de Wordpress ne sont pas des plus pertinents : en effet, le CMS disponible sur Wordpress.org et la plateforme de blog Wordpress.com sont deux outils différents de la marque. Or, les chiffres de ces études ne classent Wordpress qu une seule fois, et ne permet donc pas de connaître réellement l utilisation du CMS à installer soi-même. Dans un premier temps, il est important de constater du poids de l utilisation des CMS vis à vis de l intégralité du web. A la fin du mois de mai 2014, dans le monde, sur un peu plus de 61,5 millions de sites scannés par l outil, 10,7 millions utiliseraient un système de gestion de contenu, soit environ 17,4% des sites. En France, sur près 5,4 millions de sites web scannés, la part serait de 10%. Dans un second temps, nous allons nous pencher plus précisément sur les différents CMS Open Source téléchargeables et hébergeables par ses soins. Tous les outils de statistiques cités précédemment classent dans le même ordre le podium de tête constitué de Wordpress, suivi de Joomla et de Drupal. Wordpress est largement leader. Dans le monde, près d un site utilisant un CMS sur deux est sous Wordpress. En France, la part est un peu moindre, à 37,18%. Joomla arrive derrière avec des statistiques moins impressionnantes : une présence à environ 12% parmi les sites sous CMS, en France et dans le monde. Drupal suit avec en moyenne 5,5% d utilisation. En France, nous retrouverons ensuite, dans l ordre, SPIP (5,6%) et TYPO3 (1,7%). 6 CMSCRAWLER. Publishing tool popularity. [en ligne]. s.d. Disponible à l adresse : 30

31 Si le marché des CMS Open Source est très rempli, composé de nombreuses solutions différentes, il est notable de voir que la part d utilisation des trois leaders est très impressionnante : à plus de 50% en France et dans le monde. Dans leur dernier livre blanc de , la société Water&Stone, spécialiste en webmarketing, tente de faire la liste des CMS les plus utilisés. Elle se confronte vite à la difficulté de classer avec fiabilité et de façon pertinente les CMS par leur popularité, comme nous venons de le faire. A la place, ils s intéressent à d autres chiffres : le nombre de téléchargements et d installations, le nombre de livres publiés sur le CMS, le référencement sur les moteurs de recherche, la popularité du site officiel du projet et la réputation. Leur conclusion n est, au final, pas différente. Dans l ordre : Wordpress, Joomla, Drupal et Typo3 dominent le marché. Wordpress est toujours le leader incontesté et sa popularité est en croissance, lorsque ses principaux concurrents se maintiennent difficilement ou perdent des parts de marché. On peut noter l absence de SPIP, qui ne fait pas parti du panel de leur étude Les leaders du marché des CMS Open Source Wordpress Wordpress est le CMS le plus populaire depuis plusieurs années. Il a été créé en 2003 comme une évolution du logiciel Open Source b2/cafelog, développé 2 ans plus tôt 8. Ce dernier était une plateforme permettant à chaque internaute de créer son blog personnel. Wordpress est alors principalement développé par Matt Wullenberg, en PHP sur la base MySQL. Distribué gratuitement et librement sous licence GPL, le succès progressif du CMS lui permet aujourd hui de disposer d une communauté active et participative. Wordpress se divise en deux activités. Wordpress.com, la plateforme de création de site autohébergée et Wordpress.org, le CMS téléchargeable et totalement configurable. 7 WATER & STONE Open Source CMS Market Share Report. [en ligne]. novembre Disponible à l adresse : 8 WORDPRESS. History. [en ligne] Disponible à l adresse : 31

32 La popularité de Wordpress comme outil de blog va en s accroissant s il on en croit le classement Technorati des 100 blogs le plus importants du monde, 52 seraient sur Wordpress en 2013, contre 48 en En plus de sa capacité initiale de blogging, Wordpress est devenu un CMS très complet capable de construire tout type de site web. Sa grande communauté a apporté un grand nombre de modules et de thèmes permettant d étendre ses capacités. Sur le site de la communauté française de Wordpress, le CMS est décrit comme : «le nec plus ultra en matière de plates-formes sémantiques de publication personnelle, alliant esthétique, standards du Web et ergonomie» 10. Joomla Joomla est l évolution du CMS Mambo 11. Le développement de Mambo a débuté en 2000, avec la société australienne Miro Construct Pty Ltd. Le logiciel, alors sous licence propriétaire, avait pour objectif initial le déploiement de sites commerciaux. En 2003, avec la version 3.0 de son CMS, l entreprise prend l orientation du libre avec Mambo Open Source, publié sous licence GNU/GPL. En 2005, la Mambo Foundation est créée pour soutenir ce projet. C est suite à des désaccords entre la fondation et l entreprise que Mambo prit le nom de Joomla, signifiant tous ensemble en swahili, en août Le CMS est réputé pour son intuitivité. Son interface d administration est conviviale et destinée à des utilisateurs de tous niveaux. D après le descriptif du site français officiel, Joomla se veut : «aussi simple que possible, tout en offrant un maximum de fonctionnalités» ROYAL PINGDOM. WordPress increases its domination of the top 100 blogs. [en ligne]. 7 mai Disponible à l adresse : 10 WORDPRESS FRANCE. À propos. [en ligne]. s.d. Disponible à l adresse : 11 BUISSIÈRE, Jérôme. La petite histoire du CMS Joomla! Cardabelle.net [en ligne]. 14 septembre Disponible à l adresse : 12 JOOMLA!FR. Qu est-ce que Joomla? [en ligne]. s.d. Disponible à l adresse : 32

33 Drupal Né de l idée de Dries Buytaert au début des années , qui désirait alors pouvoir partager des notes avec ses amis étudiants, Drupal est aujourd hui un CMS très réputé pour son extensibilité. Avec ses modules pré-intégrés ou proposés par sa communauté, il est aujourd hui considéré comme l un des plus équilibrés. Sa capacité à produire tout type de contenu vient de la possibilité de créer de multiples champs personnalisables indépendants. Drupal a tout de même la réputation d être un CMS difficile à prendre en main pour les non-initiés. Néanmoins, sur le site officiel, plus d un million de personnes sont recensées dans la communauté, dont plus de développeurs. Drupal se définit comme : «un outil hors pair qui permet à ses utilisateurs de créer rapidement des sites internet complexes et sur-mesure et répondre ainsi aux cahiers des charges des clients les plus exigeants» 14. SPIP Enfin, SPIP est un projet Open Source français. Imaginé en 1998 par Pierre Lazuly pour gérer son site personnel, lancé depuis 2001 avec l aide d Arnaud Martin, Antoine Pitrou et Philippe Rivière 15. Le CMS s adressait au départ aux internautes et aux organisations à but non lucratif. De ce fait, l objectif des créateurs était de créé un logiciel simple et accessible au plus grand nombre. Sa principale particularité est la possibilité de créer des pages dynamiques sans connaissance de PHP grâce à son mécanisme basé sur des squelettes. Dès 2004, SPIP commença à gérer les sites en plusieurs langues ainsi que la syndication de contenu extérieur. Dès lors, de nombreux sites institutionnels se sont mis à utiliser le CMS. SPIP se définit comme : «un système de publication pour l Internet qui s attache particulièrement au fonctionnement collectif, au multilinguisme et à la facilité d emploi». 13 DRUPAL. History. [en ligne]. s.d. Disponible à l adresse : https://www.drupal.org/about/history 14 DRUPALFR. A propos de Drupal. [en ligne]. 9 décembre Disponible à l adresse : 15 SPIP. L histoire minuscule et anecdotique de SPIP. [en ligne]. mars Disponible à l adresse : 33

34 TYPO3 C est dès 1997 que le danois Kasper Skårhøj entame le développement de son CMS TYPO3, afin de permettre à ses clients de maintenir leur site 16. A cette époque, la gestion de contenu en ligne était encore très largement méconnue. En 1998, l agence web Superfish prend le relais et en fait un produit commercial. TYPO3 sera rapidement plébiscité comme une solution de choix pour les entreprises. Dès 2000, après son départ de l agence Superfish, K. Skårhøj décide de rendre son CMS Open Source. Soutenu par sa communauté, il sortira la première version officielle en mai Toutes ces années de développement ont permis de produire un des CMS réputé pour être des plus complets, avec un bon niveau de finition et peu de limitations. D après son site officiel, plus de sites web auraient d ores et déjà été publiés à partir de ce CMS 17. A la consultation de ce même site, l orientation de TYPO3 est bien visible : ils décrivent leur produit comme capable de répondre aux attentes des entreprises et des institutions. 2. Etude des capacités des cinq leaders du marché 2.1. Présentation de l étude Afin de comprendre quelles sont les principales différences entre les cinq CMS Open Source majeurs - Wordpress, Drupal, Joomla, SPIP et TYPO3 - nous allons réaliser un tableau comparatif étudiant les capacités de chaque CMS 18. Le choix d étudier les leaders du marché est personnel mais permet de connaître les caractéristiques de ces CMS dominants. Ce choix entre, tout de même, dans une certaine logique, au contraire d une sélection faite au hasard parmi la longue liste des CMS Open Source disponibles. De plus, avoir la connaissance des principaux CMS permet déjà d avoir une bonne vision d ensemble du marché. Ces derniers ont déjà derrière eux plusieurs années d existences et nous essaierons de comprendre leurs spécificités dans un contexte très concurrentiel. 16 TYPO3. Historique. [en ligne]. s.d. Disponible à l adresse : 17 TYPO3. TYPO3 in numbers. [en ligne]. 21 novembre Disponible à l adresse : 18 Tableau comparatif à retrouver en annexe 34

35 Il pourra être difficile de définir si un produit est meilleur qu un autre. Nous essaierons d offrir des pistes quant au choix des solutions pour des types de projets différents. Chaque CMS sera étudié de la même façon. Ils seront installés en local, au travers du logiciel WAMP et d une base de données MySQL. Je vérifierai les capacités du CMS selon les critères expliqués ci-après. Pour des cas spécifiques, non vérifiables au travers de cette procédure, je m appuierai sur les documentations officielles Critères de l étude L étude de chaque CMS se fera sur sa dernière version officielle. Pour commencer, nous renseignerons des informations générales concernant le CMS : la version étudiée avec sa date de parution, sa licence Open Source, le langage de programmation, le(s) type(s) de base(s) de données utilisable(s). Enfin, nous nous pencherons sur la procédure d installation et sur la disponibilité d une traduction de l interface en français. Interface d administration Comme nous avons pu le voir, l interface d administration fait partie intégrante d un CMS. C est pourquoi nous allons considérer plusieurs points permettant de l évaluer. Tout d abord, nous nous poserons la question de sa mobilité, c est-à-dire son utilisation sur des supports nomades tels que les smartphones ou les tablettes. Comme nous avons pu le voir, le marché des supports mobiles prend de plus en plus d ampleur. Il peut alors être important de permettre à des utilisateurs de gérer leur contenu au travers d une page web optimisée pour tous les types d écran ou, au mieux, via une application mobile officielle et dédiée. Par ailleurs, nous nous intéresserons à des options permettant d améliorer l ergonomie de l interface pour garantir une meilleure utilisation par ses utilisateurs. Dans un souci de fluidité et d interaction, nous vérifierons si certaines manipulations sont prises en compte sans rechargement de la page. Grâce aux technologies exposées en première partie, telles que l AJAX. L utilisation de ces technologies permet, par exemple, de sauvegarder des modifications à la volée, en offrant la possibilité de continuer sa navigation dans la page sans interruption. De plus, 35

36 l interface peut proposer des déplacements par glisser-déposer. Cette technique consiste en un déplacement de certaines parties du site web, visibles à l écran, grâce à un dispositif de pointage (souris, doigt, pavé tactile, ). Son utilisation est très pratique pour gérer des blocs de contenu ou pour des listes hiérarchiques (menu par exemple). Les mises à jour sans rechargement de page et le glisser-déposer sont parfaitement compatibles. D ailleurs, leur complémentarité permet des manipulations simplifiées, comme par exemple des modifications de liste ou des déplacements d éléments de contenu. D autre part, toujours d un point de vue ergonomique, les options de personnalisation de l interface et d aide à l utilisation seront aussi étudiées. D un côté, la personnalisation permet à un utilisateur d adapter un système à son utilisation. Il pourra, par exemple, décider de supprimer certains blocs de gestion et de mettre en avant ceux qu il utilise le plus souvent. D un autre côté, l aide utilisateur a une très grande importance, l interface s adresse à des utilisateurs de tout niveau. Elle permet d aider à la réalisation d une tâche le plus rapidement et le plus justement possible. De plus, nous noterons si l interface dispose d une page d accueil optimisée offrant, à l utilisateur connecté, un condensé des informations concernant la gestion du contenu. Cette page est souvent appelée tableau de bord. Elle permet, par exemple, de trouver rapidement les derniers articles publiés ou encore des commentaires à modérer. Pour terminer cette partie, nous verrons s il est possible de modifier le contenu sans passer par un back-office mais via un éditeur utilisable en front-office. Cette capacité permet, à un utilisateur ne visant que la modification d un contenu, de ne pas passer par une interface aux multiples options. Ce dernier effectuera sa modification directement sur la page publique du contenu. Edition du contenu L édition de contenu est l une des parties fondamentales d un système de gestion de contenu. On parlera ici des capacités et des options du CMS permettant la rédaction et la publication. Pour commencer, nous listerons les types de contenu réalisables : billets de blog, articles datés, page fixe, Nous verrons de quelle façon le contenu de ces pages est structuré. Nous ferons la 36

37 liste des champs de contenu pré-intégrés et nous noterons la capacité de créer des champs personnalisés. Avant la mise en production ou une demande de révision, il est utile de vérifier la mise en page de l article dans son environnement final, le site web public. Nous verrons si des systèmes de prévisualisation sont mis en place pour effectuer ces tests. D autre part, nous nous pencherons sur les moyens proposés pour organiser les différents contenus. Dans le cas des pages, nous nous intéresserons à la catégorisation, à la gestion des mots-clés et à la hiérarchisation. De même, nous verrons si le CMS propose de lier les pages grâce à des liens internes durables. Les liens internes sont censés cibler un article en tant que tel et non pas une URL. Si le contenu peut être fait de texte, il peut aussi être constitué de médias. Nous ferons l état des lieux de l utilisation de bibliothèques de médias. Ces bibliothèques permettent de classer et de gérer ces fichiers comme un contenu à part entière. L utilisation des images, des sons et des vidéos sera détaillée. Les autres types de fichiers (.pdf,.doc, ) seront aussi traités. Nous attacherons de l importance à la possibilité de fixer une taille maximale des fichiers importés, afin d éviter des chargements trop importants, de sélectionner les formats de fichier valables et de choisir le dossier-conteneur en ligne de ces médias. Exploitation du contenu L étude de l étape d exploitation du contenu se divisera en 4 sous-parties : la manipulation, la publication, les commentaires et le partage. Elle détaillera, en quelque sorte, le cycle de vie d un contenu après sa première édition. Ce que nous appellerons la manipulation du contenu est la façon dont il sera traité par les différents acteurs. Ces acteurs correspondent à des types de comptes, à des postes différents. Ces différents postes vont avoir des droits différents sur l interface de gestion. Par exemple, un compte au profil de rédacteur produira du contenu qui sera validé par un compte de niveau supérieur. Cette organisation du travail, appelée workflow sera étudiée, avec les outils proposés permettant le travail collaboratif. Enfin, nous vérifierons s il est possible de consulter les différentes versions d un contenu, créés après modifications : les révisions. Ces révisions sont parfois comparables entre elles afin de connaître les différences. 37

38 Chaque CMS propose plusieurs options concernant la publication de contenu. Les CMS génèrent les pages en ligne dynamiquement et leur attribuent un identifiant spécifique les rendant unique. De base, l adresse web de ces pages est donc souvent dans format de type : D un point de vu visiteur, ce format n est pas lisible, il n apporte aucune information. Aussi, cette écriture n est pas conseillée pour le référencement sur les différents moteurs de recherche 19. C est pourquoi les CMS proposent souvent de réécrire les URL manuellement, ou selon des schémas préétablis (par exemple : Autre élément à prendre en compte lors de l écriture d une page : les dates de publications. Certains CMS permettent de prévoir la publication d un article, de lui assigner une date limite de parution ou encore de poster un article pointant vers une date future (un évènement). Enfin, nous noterons la possibilité de mettre un contenu en avant, c est-à-dire de le faire sortir de la hiérarchie mise en place afin de le faire remonter, de façon à ce qu il soit facilement vu. Nous passerons ensuite à l étude de la gestion des commentaires des visiteurs. Nous ferons le constat de la capacité des CMS de les mettre à disposition et de les gérer. Pour cela, nous verrons s il est possible de limiter leur écriture à des types d utilisateurs, de les modérer ou encore de se protéger des messages indésirables. Enfin, les options de partage d un contenu peuvent sembler nécessaires pour bons nombres de site web. Nous étudierons les options proposées, que ce soit via un partage sur les réseaux sociaux ou par syndication. La syndication de contenu consiste en un flux de données permettant de diffuser des informations sur les derniers contenus publiés 20. Pour y avoir accès, un internaute doit s abonner à ce flux et disposer d un système permettant de le lire. Les formats de flux de syndication les plus contenus sont le RSS et l Atom. Intégration et présentation Après avoir fait l étude de la gestion de contenu, nous nous intéresserons à un point de vue plus technique : l intégration et la présentation du contenu. Un point commun aux CMS est 19 CHARTIER, Mathieu. Google Panda : progrès et effets pervers? Blog Internet-Formation [en ligne]. 27 avril Disponible à l adresse : 20 DEW. Syndication de contenu (flux RSS, Atom). Alsacreations [en ligne]. 7 janvier Disponible à l adresse : 38

39 leur capacité à utiliser des gabarits de page permettant d implémenter le style graphique souhaité par le client. Nous verrons quelles sont les modalités de développement de ces gabarits : s il est possible de créer des gabarits différents pour des pages spécifiques ou si le thème graphique sera commun à toutes les pages. Aussi, nous découvrirons les spécificités du code du CMS. La plupart intègre des modalités spécifiques de développement des gabarits. Ces bouts de code sont censés faciliter l intégration du contenu généré dynamiquement. Le développement de gabarits peut aussi se faire à partir de thèmes graphiques proposés par la communauté. Mais pour les modifier, il est parfois conseillé de passer par des thèmes-enfant. Un thème-enfant permet de copier des fichiers du thème téléchargé afin de les modifier. Ces modifications influeront sur la présentation sans avoir à craindre les mises à jour du thème parent. Aussi, nous verrons s il est possible de choisir le contenu qui sera affiché en page d accueil du site web. Enfin, nous vérifierons si le CMS met à disposition un éditeur de gabarit via son interface. Même si son utilisation n est pas toujours préconisée, disposer de cet outil peut dépanner ou permettre d effectuer une manipulation très rapidement. Capacités Les CMS sont aussi comparables au niveau de leurs capacités. Capacité est un mot assez général. Ce que nous entendrons par-là, ce sont tous les outils pratiques qui permettent de rendre le CMS performant et complet. S il peut s agir d une partie un peu fourre-tout, puisque les éléments étudiés n ont pas de vrais rapports les uns envers les autres, il faut plutôt la considérer comme une liste d outils qui ne sont pas obligatoires mais qui apportent une vraie valeur ajoutée au CMS. Nous commencerons par le système de cache web du CMS. Ce système permet de réduire à la fois la consommation de bande passante, les tâches exécutées par le serveur web et le nombre de téléchargements effectués par le navigateur web du visiteur. Le principe du cache est assez simple, le serveur ou le navigateur transforme des éléments du site web en fichier temporaire qui ne seront chargés à nouveau que si leur date de validité est dépassée. 39

40 Nous vérifierons aussi si le CMS permet d administrer plusieurs sites web à la fois, via une même interface de gestion. C est ce que l on appelle le déploiement multisite. Enfin, nous noterons la capacité des CMS à produire le contenu en plusieurs langues, à proposer des statistiques de visites ou facilitant l intégration de services de statistiques externes, à gérer des évènements (calendrier, annonces). Nous y ajouterons la possibilité à mettre en place un forum, un formulaire de contact et un formulaire de création de compte pour les nouveaux utilisateurs. Communauté Nous étudierons ensuite les communautés attachées aux CMS. Pour cela, nous donnerons la taille de cette communauté, dans le monde et en France ainsi que le nombre d extensions et de thèmes graphiques qu elle a mis à disposition. Sécurité La question de la sécurité est prédominante lors du choix d un CMS. Nous pouvons imaginer que les leaders du marché mettent à disposition un moteur robuste et solide mais nous allons vérifier quelques points. Tout d abord, il est à noter que pour s assurer d être le plus sécurisé possible, il est important de disposer de la dernière mise à jour du CMS et des extensions utilisées. En effet, les mises à jour sont souvent faites pour réparer des failles. C est pourquoi nous vérifierons si le système propose un gestionnaire des mises à jour, pour le CMS et pour les extensions installées. Aussi, afin de surveiller l activité du CMS, il peut être utile de disposer d un historique des connexions. Enfin, nous verrons si le CMS propose de se connecter via SSL. La technologie SSL, pour Secure Sockets Layer, est un protocole de sécurisation des échanges par Internet 21. On peut rapidement constater de son utilisation en regardant la barre d URL du navigateur : si le SSL est utilisé, le 21 OVH. SSL : Comment ça marche? [en ligne]. s.d. Disponible à l adresse : https://www.ovh.com/fr/ssl/fonctionnement-ssl.xml 40

41 commun http sera remplacé par https. Les données qui transitent sont protégées, rendues inintelligibles par chiffrement de ces informations. Support Pour étudier le support offert par le CMS, nous analyserons dans un premier temps leur documentation officielle. Nous verrons si un forum public est mis à disposition. Dans les deux cas, nous nous informerons sur la disponibilité de ces outils de support en français. Maintenance Le mot maintenance est défini par le site Larousse.fr comme : «ensemble des opérations permettant de maintenir ou de rétablir un matériel» 22. Pour assurer la pérennité des sites web, les CMS sont censés proposer quelques outils pratiques. Certains proposent un mode maintenance qui permet d afficher une page spécifique pour les visiteurs. Cette page annoncera souvent que le site n est pas disponible pour des raisons techniques. Nous avons appris que le contenu édité via le CMS est stocké sur une base de donnée, ou plusieurs. Nous vérifierons l accès à ces données : les possibilités d exporter ou d importer du contenu, de sauvegarder, restaurer ou réparer la base de données. Enfin, nous nous intéresserons à la réplication de cette base de données. La réplication est la mise en fonctionnement de plusieurs bases de données en même temps dans le cas d un nombre de requêtes serveur important. Cela permet de répartir la charge et donc de fournir le contenu sans augmentation du délai de chargement. 22 LAROUSSE. Définitions : maintenance. [en ligne]. s.d. Disponible à l adresse : 41

42 2.3. Observations Le tableau synoptique présentant les capacités des cinq CMS leaders du marché, répertoriées selon les critères que nous venons de décrire, est disponible en annexe de ce document. Généralités Les CMS étudiés présentent des points de similitudes. On peut d abord noter qu ils sont tous basés sur la licence GNU GPL, la licence créée par Richard Stallman, fondateur de la Free Software Foundation. Dans tous les cas, nous relevons l utilisation du langage de programmation PHP et du système de gestion de base de données MySQL. Enfin, si en majorité les CMS sont disponibles en français, nous pouvons noter un certain écart de TYPO3 qui ne propose pas de version française de son interface d administration. Wordpress Disponible intégralement en français, l utilisation de l interface d administration de Wordpress est agréable visuellement ainsi qu à son utilisation. Déjà, on peut noter sa parfaite mobilité. L interface s adapte en fonction du format de l écran et il est même possible d utiliser une application officielle sur les principaux systèmes d exploitation pour smartphones et tablettes. L interface propose un tableau de bord bien pensé et personnalisable. La navigation est assez simple avec son menu fixe rétractable, la possibilité de choisir les blocs à afficher et leur position, par glisser-déposer. Le glisser-déposer est d ailleurs aussi utilisé pour modifier la structure du menu et la mise en place des widgets. Le tout ajouté à utilisation très importante de l AJAX, qui rend la navigation fluide. L aide à l utilisation de l interface est aussi utile et non intrusive. Son contenu s adapte en fonction la page en cours de visite. A l utilisation, le CMS se révèle très pratique mais il est nécessaire de s adapter à ce qu il propose à la base. Que ce soit pour les types de contenus, leur structuration et la gestion des comptes utilisateur, le CMS est vite limité. Les fonctions éditoriales et de gestion de contenus sont simples mais difficilement extensibles sans l utilisation d extensions. 42

43 Tout de même, l édition de contenu reste agréable à utiliser : l éditeur WYSIWYG est bien pensé, la gestion des médias est facilitée avec l utilisation d une bibliothèque fonctionnelle, la catégorisation du contenu est bien mise en avant et compréhensible. Nous pouvons déplorer le manque d options de publication. La seule date paramétrable est la date de parution d un article. Aussi, s il est possible d intégrer le lien d un article lors de l édition d un contenu, on notera l utilisation d URL absolues, qui ne garantissent pas sa pérennité. Par contre, la réécriture des URL est très pratique : il est possible de l effectuer manuellement ou de prévoir un format commun. Le workflow n est pas un point fort du CMS. Il se limite à la possibilité de soumettre des articles à validation avec des types de comptes qui ne sont pas personnalisables. Cependant, la gestion des révisions d un article est bien pensée avec un système de coloration des modifications efficace et la possibilité de comparer n importe quelles versions. Un dernier défaut du CMS est à noter : l absence de la gestion multilingue. S il existe de bonnes extensions pour y remédier, il reste étonnant que l implémentation ne soit pas encore effectuée. Le CMS présente aussi de bons points. La gestion des commentaires est simple et dispose d un filtre anti-spam à activer. Le choix de l usage des commentaires est d ailleurs configurable pour chaque page ou article. L utilisation d une unique interface de gestion pour plusieurs sites différents est aussi possible et la prise en main est facile. Il est tout de même dommage que l activation du multisite se fasse nécessairement par modification de code source. Enfin, le principal avantage de Wordpress est sa communauté. La moindre difficulté peut vite être comblée grâce à un nombre impressionnant d articles de blog, de tutoriels et de forums dédiés. De même, il est très facile d augmenter les capacités du CMS grâce à une bourse aux extensions très importante. Côté intégration, un très grand choix de thèmes graphiques est mis à disposition par la communauté. Le développement de ces thèmes est simplifié et il est très facile de trouver de la documentation, des tutoriels ou des thèmes sur lesquels s appuyer pour développement le sien. L utilisation des fonctions spécifiques à Wordpress est très utile et évite la nécessité d une très bonne connaissance du langage PHP. 43

44 Joomla Joomla a la particularité de proposer l édition du contenu via une interface s intégrant directement dans le site web public. On y trouvera des possibilités de modifications très pratiques : un éditeur WYSIWYG pour le contenu, des modifications concernant la publication (dates de publication, catégories, utilisateurs autorisés à lire), mais aussi la gestion des langues, des métadonnées et des versions. L interface principale du CMS est adaptée aux différents types d écran, intégralement disponible en français. Pour la personnalisation graphique, il est possible de modifier le design grâce à des thèmes, à créer soi-même ou à télécharger. Le tableau de bord est bien réalisé. Si nous pouvons déplorer le manque total de personnalisation, les blocs proposés permettent de résumer très efficacement l activité du CMS : utilisateurs connectés, articles populaires, articles les plus récents. On remarquera la présence d un menu vertical, bien pensé, à la façon de Wordpress. Malheureusement, ce menu n est disponible que sur cette page de tableau de bord. En effet, il ne s agit pas du menu principal de l interface. Ce dernier est horizontal, positionné en haut de la page. Il est dommage que ce menu principal soit beaucoup moins intuitif, avec son utilisation de sous-menus à plusieurs niveaux et un ordre étonnant des éléments le composant. Joomla ne propose qu un seul type de page de contenu. La structuration est très simple, avec un éditeur WYSIWYG au centre de l édition. On notera tout de même une option particulière : la création de sauts de page, permettant la division d un même contenu textuel sur plusieurs pages liées entre elles. Les paramètres liés au contenu sont nombreux. On notera de bonnes options d organisation du contenu, de publication, de référencement (avec la gestion des métadonnées de chaque page) et de collaboration. En ce qui concerne la gestion du flux de travail, il est possible de créer des groupes de comptes au nom personnalisé, à ajouter aux neuf déjà programmés. Les comptes peuvent être associés entre eux. Les droits d accès et de modification du contenu sont paramétrables pour chaque groupe de compte, ce qui permet une très bonne répartition du travail. Aussi, la rédaction à plusieurs auteurs est possible. Il est possible de gérer l article dans le temps avec la gestion des révisions et le suivi des modifications par utilisateur. Cependant, nous regrettons l absence de soumission à validation d une page. 44

45 D autre part, Joomla offre de grandes possibilités de personnalisation. Le choix de l activation d éléments de contenu est laissé, pour la plupart d entre eux. Cette gestion peut être générale, ou ciblée par page. Nous pouvons par contre déplorer l absence d un mode de prévisualisation de l article et l absence de gestion des commentaires. Les capacités de Joomla sont intéressantes. Le CMS propose nativement : le multilingue, la création de formulaire de contact, le suivi statistique et la gestion du cache. Par contre, la mise en place de la gestion multisite n est pas prévue. En général, l interface est assez intuitive mais le nombre de paramètres peut rendre la moindre tâche assez longue à finaliser. C est pourquoi l utilisation de l interface disponible en front-office vient en complément, pour des modifications rapides. Du côté de l intégration, comme pour Wordpress, la création de gabarit ne nécessite pas de grandes connaissances en PHP. Par ailleurs, l apprentissage peut être un plus long puisqu il faut comprendre la logique des régions de contenu. Enfin, la communauté mondiale et française de Joomla est importante. Elle apportera un bon nombre d extensions, de thèmes et sera souvent source de réponses. Le support de Joomla est d assez bonne qualité. Drupal L installation de Drupal se fait très facilement et nous accédons rapidement à son interface d administration. Elle présente une particularité : si elle doit être désignée comme un back-office, elle est mise en place sur un calque superposé au site web public, de façon à ce que ce dernier soit toujours visible sur les côtés, grâce à des effets de transparence. Le passage d un mode à l autre est alors très rapide. L interface est très épurée, facile à comprendre mais difficile à maîtriser. En effet, Drupal propose de très nombreuses options de modifications et de personnalisations. Cependant, un système de raccourcis, capable de créer des boutons nous amenant en un clic sur les pages de gestion choisies, est vraiment très bien pensé. Il rend la navigation sur l interface beaucoup plus rapide. 45

46 Le tableau de bord est très complet et personnalisable. Nous avons le choix entre une dizaine de blocs différents (utilisateurs enregistrés, dernières publications, ) à afficher et à positionner de manière dynamique. Pour la création de contenu, il est possible de concevoir autant de types de page que désiré. Si de base, nous disposons des types : article et page fixe, ou après activation, les pages de forum, de livre, ou de sondage, il est possible d en créer de nouveaux avec une gestion très libre des champs personnalisés. Malheureusement, l édition du contenu est ensuite moins bien pensée. Aucun éditeur WYSIWYG n est intégré de base, ni de galerie médias. La catégorisation du contenu est aussi difficile à prendre en main. Elle se fait par taxonomie, un type de mot-clé spécifique, ou par menus. Il y a aussi très peu d options de publication. Pour se rattraper, le CMS dispose de bonnes capacités natives : système de commentaire intégré, forum, gestion multilingue, déploiement multisite, outils statistiques, formulaire de contact ou encore gestion du cache. Il est aussi possible de créer autant de types de compte utilisateur que possible. La gestion des permissions est totale, ce qui rend la mise en place de ce compte assez longue à mettre en place. Le workflow est ensuite bien pensé, avec la validation du contenu sur plusieurs niveaux et des envois d alertes lors des modifications. La communauté est de qualité et dynamique mais le support sera plutôt anglophone. L apprentissage du CMS Drupal semble assez long. Son système de gabarit présente de nombreuses particularités qu il est nécessaire de connaître. Chaque page peut disposer d une mise en page indépendante. Ces gabarits fonctionnent grâce à la mise en place de régions, des zones du site qui contiendront les blocs de contenu. SPIP Spip est un CMS qui se distingue rapidement par son développement natif en français. Son support et sa documentation dans notre langue sont importants et de qualité. 46

47 L interface de Spip n est pas adaptée pour les supports mobiles. Mais dès son ouverture, on se rend rapidement compte des efforts effectués pour l utilisateur. Il y a d abord un tableau de bord pratique, quelques options de personnalisation de l interface, une navigation simple, mais surtout, ce sont tous les outils d aide à l utilisateur qui rendent l apprentissage de l interface de gestion très intéressante. Pour la création du contenu, deux types de contenu sont proposés : articles et brèves. Comme on peut le comprendre, les brèves sont des contenus aux informations limitées, les articles sont les pages principales. La structuration de ces articles est poussée. S il n est pas possible de créer ses propres champs personnalisés, la liste proposée est déjà très importante. Un éditeur WYSIWYG est installé nativement. L organisation du contenu se fait par rubrique, l équivalent des catégories de Wordpress, qui peuvent être apparentées, puis par date. On notera la bonne gestion des liens internes entre les pages et aussi la présence d une bibliothèque de médias très pratique. Les options de publication du contenu sont bonnes. Nous regretterons la gestion de la date limite et de mise en avant d un article. Les commentaires sont bien traités et la syndication bien gérée. Le workflow est simple mais renforcé de bons outils. En plus de la basique soumission à validation, nous trouverons : un forum et un système de messagerie interne, un agenda. Quatre comptes d utilisateur sont déjà paramétrés et il n est pas possible d en créer de nouveaux. Le CMS a aussi de bonnes capacités natives : gestion du cache, multisite, multilingue et outil de statistiques. On notera de bons outils de maintenance disponibles directement dans l interface. Enfin, il est possible d attribuer un gabarit à chaque article. Les gabarits sont bien pensés, utilisant un système de boucles propre à SPIP, bien documenté et facile à comprendre. TYPO3 Dès le processus d installation, on pressent que l utilisation de TYPO3 sera complexe. L installation ne s est pas faite sans difficulté, il n a pas été possible de trouver une traduction française du CMS et de l explication de la procédure d installation. L interface est sobre mais très remplie. Elle n est pas responsive, pas personnalisable. Après l écran de connexion, nous n avons pas de tableau de bord à disposition. 47

48 Il est possible de modifier le contenu directement grâce à une interface d administration disponible en front. Mais là encore, le fonctionnement n est pas des plus ergonomiques. Du côté de la création du contenu, il serait difficile de classer les pages par types de contenu. Chaque page peut être structurée de façon tout à fait indépendante. Pour cela, des blocs de contenu personnalisables sont mis à disposition. Ils sont très nombreux, personnalisables, positionnable dans des régions à l aide du drag & drop. Une large gamme de types de blocs de contenu est proposée : allant du simple champ de texte au carrousel. L organisation des pages est facile à comprendre, il s agit d une simple arborescence. Si TYPO3 est, en apparence, moins convivial que ses concurrents, il n en reste pas moins que ses capacités sont très bonnes. Le CMS gère très bien les liens internes entre les pages et les paramètres de publication des pages sont bons. Aussi, la gestion du flux de travail est très bien pensée. Il est déjà possible de créer des types de compte avec une gestion des permissions très poussée. Des outils de travail collaboratif sont aussi disponibles : un calendrier prévisionnel, des espaces de travail dédiés à des types de compte, un module permettant de prévoir les tâches à effectuer. Ajouté à ça, le CMS propose nativement : la gestion du cache pour chaque page, le multisite, le multilingue, la mise en place de formulaires de contact. Nous pourrons par contre regretter l absence de gestion des commentaires, de formulaire de création de compte en front et d outils de maintenance. La communauté TYPO3 française n est pas des plus actives. Il est rare de trouver des réponses récentes à ses problématiques sur les forums dédiés. Il y aussi peu d extensions à jour et il est difficile de trouver des gabarits. Aussi, la documentation n est pas traduite en français. Si dans sa version anglaise, disponible directement via l interface, elle propose beaucoup d informations, elle s adresse tout de même à un public averti. Enfin, au niveau de l intégration, il est possible de créer un gabarit différent pour chaque page. Leur conception est possible grâce à deux techniques différentes, dédiées à des profils différents. Une technique orientée développeur, avec l utilisation d un code propre à TYPO3, le TYPOSCRIPT. La deuxième version, utilisable par des intégrateurs web, utilise des marqueurs spécifiques à intégrer dans des balises HTML. TYPO3 offre la possibilité de modifier ces gabarits directement dans l interface d administration. 48

49 Dans cette partie, nous avons découvert le marché des CMS Open Source et nous avons expliqué comment trier les systèmes de gestion de contenu selon plusieurs critères. S il existe des outils permettant de chiffrer l utilisation des différents CMS, nous avons compris qu il reste difficile d avoir une vision réellement significative sur le marché. Néanmoins, les différents acteurs du web s accordent pour donner les même leaders du marché : Wordpress, Joomla et Drupal. Basé sur notre source, nous avons ajouté à ce trio de tête, les CMS SPIP et TYPO3. A partir de ces cinq CMS leaders du marché, nous avons entrepris une expérimentation permettant d étudier un à un chaque système de contenu afin de réaliser un tableau comparatif. Cette étude n avait pas pour but de désigner le meilleur CMS, puisque cet avis ne peut être que subjectif et, comme nous allons le voir, la désignation du meilleur CMS dépendra d un cadre de travail. Un cadre fixé par un projet et par une typologie de site à mettre en place. Par la suite, nous tenterons d établir une méthodologie générale établissant les bonnes pratiques permettant la mise en place d un projet de site web sous CMS. 49

50 3 Choix d un CMS et mise en place d un projet sous CMS 1. Choix d un CMS L étude des cinq CMS majeurs nous a permis de mettre en évidence leurs spécificités et leurs différences. S ils jouissent tous d une bonne notoriété qui leur permet d être souvent sollicités dans le processus de choix d un CMS, il est important de comprendre le processus qui mène à la sélection finale d un CMS vis à vis d un autre. Par suite, nous allons tenter de proposer une méthodologie pour la mise en place d un site web sous CMS. Nous parlerons tour à tour des différents métiers du web qui pourront intervenir dans le projet : gestion de projet, conception web, ergonomie, intégration et développement web. Nous ne fixerons pas de cadre d étude spécifique, afin de ne pas se limiter à un type de projet ou à un type de structure. Nous nous appuierons parfois sur des spécificités qui pourront être rencontrées dans le cadre de structures particulières. Comme nous pourrons le voir, le processus de sélection d un CMS s apparente à la stratégie de tout projet de communication. Les problématiques soulevées par les CMS sont nombreuses. Nous avons fait l étude des cinq systèmes de gestion du contenu les plus utilisés. Néanmoins, ils ne cachent en rien la très grande quantité de CMS disponibles actuellement sur le marché. Faire le tri parmi toutes les possibilités est déjà un travail fastidieux, voire irréalisable pour la plupart des professionnels, mais réussir à fixer le meilleur outil pour son projet devra forcément relever, à un moment ou un autre, d une sélection aléatoire. Evidemment, les outils leaders du marché feront souvent parti du panel de sélection d un CMS, de par leur popularité. La sélection d un CMS pour un projet spécifique a été la problématique rencontré par l Unité Réseaux du CNRS (UREC / CNRS), en Elle a entrepris la rédaction du document Description du processus de choix d'un CMS pour le projet PLUME pour : «décrire les différentes étapes et 50

51 méthodes d'évaluation qui [les] ont mené au choix du système de gestion de contenu finalement retenu» 1. A partir de ce document, nous pouvons déjà établir une méthodologie à suivre pour choisir un CMS dans le cadre d un projet précis. Une étude que nous pouvons joindre aux différentes interrogations listées dans le questionnaire Quizz - Quel CMS Choisir pour mon site? 2, proposé par le site d'information CMS.fr, et par le livre blanc de l agence Smile, 200 questions pour choisir un CMS, paru en Analyse des besoins Le processus de choix d un CMS passe obligatoirement par une phase d analyse des besoins relatifs au projet. Comme on a pu le voir, un CMS est lié à un ou plusieurs sites. En conséquence, le choix de l outil de gestion de contenu se fera en fonction de ces sites mais surtout, de la façon dont ils seront gérés pendant leur mise en place et, par suite, pour leur utilisation et leur maintenance. L analyse de ces besoins permettra de cerner plus précisément les fonctionnalités à établir lors de la création du site web et de la mise en place de l interface d administration. Pour le projet PLUME, l UREC s est d abord intéressée à la présentation générale du projet. Cette présentation peut être divisée en plusieurs parties, que nous allons décrire. La fonction du site Il s agit de la phase de définition du but fonctionnel du site web. Elle permet de répondre à la question : à quoi le site va-t-il servir? Pour l exemple du projet PLUME, le site web est présenté comme «un serveur Web de référence de fiches descriptives de logiciels Utiles Maîtrisés et Économiques». 1 GOSSET, Pierre-Yves. Description du processus de choix d un CMS pour le projet PLUME. Unité Réseaux du CNRS (UREC/CNRS) [en ligne]. 19 juin Disponible à l adresse : https://www.projetplume.org/files/plume_choix_drupal.pdf 2 CMS.FR. Quel CMS choisir? [en ligne]. s.d. Disponible à l adresse : 3 BÉCUE, Grégory. 200 questions pour choisir un CMS. Smile [en ligne]. s.d. Disponible à l adresse : 51

52 Chaque site web a une visée propre. De cette visée découlera le ou les types de sites web à mettre en place : site vitrine, e-commerce, blog, réseau social,... Cette étape est nécessaire. Elle initialise l étude des besoins. De cette fonction du site web résulte un certain nombre de paramètres et d outils nécessaires à mettre en place dans le CMS, comme le nous présentons par la suite. Les utilisateurs du CMS Dans le cas d un choix de CMS, nous ne nous intéressons pas à la cible du site web public mais aux personnes qui seront amenées à utiliser l interface d administration. Pour ce faire, il est important de commencer par lister les différentes compétences qui seront mises en œuvre pour l administration du site web : rédaction de contenu, mise en forme du contenu, validation des commentaires, administration globale, maintenance, Dès lors, il est possible de mener une réflexion quant à la gestion des droits de publication et d utilisation des outils de l interface. Cette étape aboutit à la définition des différents types de compte qui sont nécessaires pour le bon fonctionnement du flux de travail. Afin de mieux connaître ces utilisateurs, il est important de déterminer leur niveau global en informatique. De leurs compétences en web peut découler le choix de la structuration du contenu. Pour des utilisateurs non-confirmés, laisser une trop grande liberté dans l utilisation d un champ de contenu WYSIWYG n est peut-être pas la solution la plus adaptée et une structuration par champs de contenu prédéfinis pourra être pensée. La problématique du WYSIWYG est assez importante pour bon nombre de projets. Ces champs, permettant d éditer du contenu, ont des capacités proches d un logiciel de traitement de texte et laissent une grande liberté au rédacteur. Sans formation adaptée et sans cadrage précis de la mise en forme à adopter, des problèmes visuels peuvent apparaître comme par exemple : oubli de la mise en forme des citations, un double saut de ligne, absence de sous-titres. Pour certains projets de grande envergure, la rédaction, l intégration et la publication du contenu pourront être laissées à l application de certains professionnels aux compétences bien définies. Ces derniers sont plus à même de répondre aux tâches répondant à leur spécialité, ce qui permet de limiter la marge d erreur lors de la publication définitive du contenu réalisé. La bonne mise en place du workflow est nécessaire pour répondre à ce processus de publication d une page de contenu conforme aux attentes. 52

53 En fonction de ces types d utilisateurs répertoriés, les attentes envers l interface d administration pourront être fixées. Une des attentes populaires est la bonne mise en application des principes d ergonomie pour l utilisateur. Une interface ergonomique sera plus à-même d être comprise rapidement par un utilisateur. Wordpress et Joomla sont réputés pour être user-friendly, c està-dire pensés pour être le plus convivial possible pour leurs usagers. Dans les faits, on ne peut que valider les efforts faits par Wordpress et Joomla envers leur interface d administration. Elles sont adaptées à tout type d écran, agréables visuellement, aérées, avec des boutons bien visibles agrémentés d icônes. Les tâches les plus basiques sont simples d application et rapidement exécutables. Des avantages qui viennent à contre-courant des interfaces des CMS Drupal et TYPO3. Ces dernières s attachent plus à une autre attente que l on peut faire envers une interface d administration : la capacité à mettre à disposition le plus d outils et d options possibles. L étude des attentes et des besoins en termes de contenu et d utilisation permettent de définir quel type d interface est le plus intéressant pour le projet. A-t-on besoin de traduire les pages en plusieurs langues ou de séparer les publications sur plusieurs sites? L interface doit-elle s adresser à tout type d utilisateurs, ou seulement à des professionnels du web? Le contenu à paraître doit-il suivre une mise en forme spécifique et un cycle de publication précis? Le questionnaire de CMS.fr sépare, à gros traits, les deux possibilités : interface simple et intuitive contre interface complète offrant une configuration poussée. Dans le cas du projet PLUME, la demande mixe ces deux possibilités : «interface d'administration complète, mais aisée à prendre en main». Les types de contenu et les types de page Après avoir défini les utilisateurs du CMS, il est nécessaire de préciser les types de contenu qui seront amenés à être publiés sur le site web. La réflexion concernant la définition de la fonction du site web permet déjà de fixer quelques conditions. En effet, certaines typologies de site web amènent forcément à l utilisation de contenus qui lui sont spécifiques. Par exemple, une page d article sera caractéristique d un blog ou d un site d actualité. Néanmoins, cette définition n est souvent pas suffisante pour en déduire la liste complète des types de contenu à traiter. Les contenus sont de plusieurs formes : texte ou média. Ils peuvent être externes au site web, telles que les vidéos Youtube ou l insertion de tweets. Il existe aussi des types de page bien différents : message court, billet de blog, page statique, page de wiki, évènement, Ces types de 53

54 page se caractérisent, dans les faits, par des champs de contenu qui leurs sont propres. Ils entrent alors dans une logique d organisation des contenus dépendante de leur typologie. Certains CMS offrent la possibilité de créer ses propres types de pages avec une structuration par champs de contenu personnalisés. La conception de ces pages nécessite une réflexion particulière. Chaque champ doit être associé à un contenu, correspondant à une partie spécifique de la page web. Drupal, basé sur son module natif CCK (Content Construction Kit), et TYPO3 sont des CMS proposant un système de champs personnalisés. Pour les CMS se basant principalement sur un éditeur WYSIWYG, tels que Wordpress, Joomla et SPIP, il existe des extensions très populaires permettant d ajouter cette fonctionnalité. L affichage de ces champs personnalisés doit être étudié : ils pourront être complétés sans avoir la nécessité d être affichés sur la partie publique du site web. Nous pouvons penser à un champ de commentaire du rédacteur, un espace lui permettant d informer d autres utilisateurs du backoffice sur le contenu de la page, une partie qui n a, le plus souvent, aucun intérêt à être présentée aux visiteurs. De la même façon, certaines pages peuvent être visibles seulement pour un type de visiteur particulier. À valeur d exemple, nous observons ce cas de figure dans de nombreux sites d information qui proposent la lecture de certains articles sous conditions de paiement. Les sites d information proposent alors souvent des contenus pour des visiteurs particuliers, des abonnés. Gestion des droits Cette réflexion sur les abonnés nous amène à se questionner sur la définition des différents profils qui consulteront la partie publique du site web. En plus de s interroger sur la proposition de contenus à des types de visiteur spécifiques, la question de leur participation au site web est à se poser : auront-ils un simple rôle de lecteur ou auront-ils la possibilité de participer, que ce soit par l écriture de commentaire ou de contenus? Dans tous les cas, il faut déterminer la place du visiteur dans le projet. Dans un même temps, il est aussi nécessaire de réfléchir à la gestion des droits des utilisateurs du back-office. C est-à-dire, à l attribution de tâches spécifiques aux différents types de compte. Ces habilitations peuvent être gérées de plusieurs façons : par utilisateur, par groupe d utilisateurs ou 54

55 par rôle. Un rôle d administrateur pourra alors avoir la main sur l intégralité du back-office lorsqu un rédacteur sera limité à l édition de contenu. Comme on a pu le voir lors de l étude des cinq leaders du marché, les CMS Open Source ne permettent pas de définir les droits avec la même précision. Certains, comme Wordpress et SPIP, proposent des rôles prédéfinis, avec des droits fixés. D autres, tels que Drupal et TYPO3, n imposent pas de limite dans la création des types de compte utilisateur et laissent une liberté plus ou moins grande dans la définition des droits sur les actions de l interface. Il est aussi possible de mettre en place un cycle de publication du contenu en définissant des rôles de responsable de validation du contenu à publier Contraintes Avec l étude des besoins, des contraintes apparaîtront. Elles se divisent en quatre parties, les contraintes techniques, humaines, financières et temporelles. Contraintes techniques Une des premières contraintes techniques concerne l hébergement de l interface de gestion et du site web. Dans le cas d un hébergement en externe, la quasi-totalité des offres propose des services LAMP, pour Linux Apache MySQL PHP. Un serveur LAMP n est capable d héberger que des sites web programmés en PHP, parfois Perl ou Python, avec une base de donnée MySQL (voire MariaDB). Dans le cas d un choix d un CMS développé en JAVA, il faudra alors prêter attention aux hébergeurs capables de supporter cette technologie. Les offres d hébergement offrent souvent des espaces de stockage limités, l étude des types de contenus qui seront mis en ligne et l évaluation de leur poids peuvent donner une indication quant à la formule d hébergement à choisir. Une autre contrainte technique se pose lors de la décision d utilisation de fonctionnalités spécifiques. Par exemple, la publication de pages peut se faire en plusieurs langues. Cette gestion multilingue impose une réflexion sur sa mise en place (le contenu du site sera-t-il différent d une langue à une autre?) mais aussi sur sa gestion (qui s occupe du contenu de chaque langue?). Nous pouvons aussi citer les cas de la gestion multisite, de la gestion des médias ou encore de l utilisation d outils statistiques. Comme nous avons pu le voir lors de l expérimentation, les CMS 55

56 ne proposent pas tous les mêmes fonctionnalités. Ces besoins spécifiques peuvent alors mener à l utilisation de ressources proposées par la communauté : les extensions. Comme nous pourrons le voir par la suite, ces extensions n ont pas que des avantages, que ce soit au niveau de la sécurité et de la pérennité de l outil. Contraintes humaines La prise en compte des capacités des personnes à la charge du projet, que ce soit pour le développement web et pour l utilisation de l interface d administration, apporte une série de contraintes humaines qu il est nécessaire de prendre en considération. D une part, les compétences en programmation web disponibles en interne au projet sont à prendre en compte. Elles permettront d envisager les différentes composantes du site web à développer. Elles dépendent de la taille de l équipe de développement web. Il est logique qu une société ayant à disposition un grand nombre de développeurs soit capable de produire concrètement des projets plus ambitieux qu un développeur seul. Disposer de développeurs web permet aussi d avoir la possibilité de réaliser des développements propres à son projet, tels que la création d extensions spécifiques permettant d augmenter les capacités du CMS. D autre part, il est nécessaire de prévoir la formation à l usage de l interface d administration à des utilisateurs qui seront amenés à l exploiter. Elle peut rapidement devenir coûteuse en temps et financièrement. Cette formation peut être spécifique aux différents types de compte mis en place. Comme dit dans le dossier du projet PLUME, pour limiter les temps de formation, l interface se doit d être rapide à prendre en main. Le choix du CMS peut aussi se faire en notant les compétences des personnes à la charge du projet. Si ces derniers savent utiliser un CMS spécifique, il peut être intéressant de l utiliser à nouveau. De plus, comme nous l avons vu, chaque CMS a sa propre structure et son propre modèle d intégration de gabarits. Les développeurs doivent donc s habituer au développement spécifique du CMS choisi. Un temps d apprentissage nécessaire mais qui peut amener des problématiques dans le cas de développements spécifiques. L intégration d un site web sous Drupal, basée sur une gestion des régions contenant des blocs de contenu de la page web, semble bien plus complexe à prendre en main que l intégration sous Wordpress, très proche d un développement de base en HTML. 56

57 Contraintes financières Une étude de projet ne peut se faire sans la prise en compte des contraintes financières. Pour évaluer le coût de production d un site web basé sur un CMS Open Source, il convient de réaliser un budget prévisionnel permettant de lister les différentes étapes du projet et d évaluer leur coût. La plupart des projets ont un budget maximum, fixé à l avance et qui limite les dépenses. Il est donc très important de bien évaluer le projet afin de prévoir le budget alloué à la mise en place d un site web sous CMS. Comme pour le projet PLUME, la plupart des projets [doivent] faire l'objet d'une excellente maîtrise des coûts. La mise en place d un site web sous CMS présente des coûts pour son développement, mais aussi sur la durée, pour sa maintenance et parfois pour son hébergement. Nous pouvons diviser les dépenses concernant le développement en plusieurs sous-parties : la mise en place fonctionnelle, l intégration visuelle, la maintenance technique, les développements spécifiques. Rappelons que certaines extensions et certains thèmes graphiques ont un coût d acquisition qu il faudra prendre en compte dans le budget. Contraintes temporelles Un projet est souvent limité par la contrainte de temps. Il fait souvent face à une date butoir qui restreint le nombre de jours alloués à la mise en place du site sous CMS. Réaliser une bonne planification des tâches est alors nécessaire. Ce planning permet d attribuer les durées de chaque étape de réalisation du projet. Comme pour le projet PLUME, dans le cas d objectifs de développement trop important pour finaliser le produit avant la date butoir, le développement se déroule par étapes. Une première version du site web est mise en ligne, améliorée par la suite Modalités de sélection Une fois les besoins et les contraintes établis, le choix du CMS peut s effectuer en prenant en considération plusieurs modalités. 57

58 Un commanditaire externe à la structure de développement web est dans la possibilité de proposer un CMS spécifique ou un panel de choix restreint de CMS. L étape de sélection du CMS sera alors annulée ou limitée. Les CMS peuvent aussi être choisis par affinités des développeurs ou des utilisateurs. Si, après l étude des capacités de chacun, on note la connaissance d un CMS particulier par un bon nombre des membres de l équipe, il est peut être bien venu de le sélectionner. On passe alors outre des temps de d apprentissage et de formation au développement et à l utilisation du CMS. Enfin, comme dans le cas du projet PLUME, la sélection peut se faire par évaluations des différents CMS du marché. Comme nous l avons dit, ces évaluations ne peuvent pas se faire sur tous les produits du marché disponibles, à cause du nombre de solutions trop conséquent. Le panel de départ à étudier doit être alors automatiquement restreint. Pour composer ce premier panel, le CNRS se base sur plusieurs critères. Déjà, le produit nécessite d être sous une licence Open Source. Le CMS doit être développé dans le langage de développement choisi lors de l étude des compétences des développeurs à la charge du projet. Le choix des CMS à étudier se fait ensuite quantitativement, en se basant sur les données du nombre d installation des CMS en France ou dans le monde. Il est possible de trouver une forme de sécurité dans l utilisation d un CMS populaire. Le support y est souvent plus conséquent, les mises à jour plus fréquentes et la communauté plus active. Le CNRS évite ensuite les doublons, en évitant de placer dans le panel deux CMS basés sur le même embranchement, à partir d un même code source existant. On peut penser aux CMS Mambo et son cousin Joomla. Enfin, certains sites (officiels ou non) proposent de tester sans installation les interfaces d administration, ce qui permet de se faire rapidement un premier avis. De ces choix résulte une première sélection. Cette sélection est amenée à être étudiée plus en profondeur soit en installant les CMS un par un afin de tester leurs capacités, comme pratiqué lors de l expérimentation, soit en se basant sur des tableaux comparatifs déjà réalisés. Le choix du CMS par critères se fait en fonction d exigences qui auront été définies dans les besoins du projet. Le Guide pratique pour la sélection de votre nouveau CMS 4, par Cyril Reinhard, directeur régional d Acquia, la société liée au CMS Drupal, liste les principales exigences que l on peut avoir envers un CMS : la création de contenu, la gestion du flux de travail, l utilisation de plusieurs langues, la 4 REINHARD, Cyril. Guide pratique pour la sélection de votre nouveau CMS. [en ligne]. 20 juin Disponible à l adresse : 58

59 réutilisation du contenu, la sécurité, la gestion des droits et la collaboration. Pour leur projet PLUME, le CNRS se base sur d autres critères : qualité du support et de la documentation, qualité du code source, évaluation du temps d apprentissage du CMS, prise en compte des normes RGAA pour l accessibilité aux publics et utilisateurs handicapés et pérennité du produit. L évaluation de ces CMS peut alors se faire grâce à une grille d analyse. Une grille d analyse permet d attribuer une notation à chaque critère de sélection. Un total de ces notes sera ensuite effectué et permettra de classer les CMS en fonction de leur adéquation au projet. Elle permet de mettre en avant ses exigences en attribuant une valeur de note plus élevée ou un coefficient relatif à l importance du critère. Une fois le CMS sélectionné, la phase de conception du site web peut alors commencer. 2. Conception 2.1. Arborescence du site web La réalisation d un plan du site web est une étape obligatoire pour la conception du site web. Elle permet de mettre en place l arborescence et donc de prévoir la hiérarchisation des différents contenus à gérer via l interface d administration du CMS. L arborescence pose un bon nombre de problèmes relatifs, cette fois, au site web public. Il s agit de définir les différents niveaux de navigation qui sont proposés aux visiteurs. Les différentes parties du site web sont souvent mises à disposition par des menus ou par des mots-clés, il faut donc réussir à les nommer et à indiquer quels contenus y sont présents. La première étape de réalisation de cette arborescence est le recensement de tous les contenus qui sont amenés à paraître 5. Cette liste doit ensuite être divisée en plusieurs parties et sous-parties. Des parties qui peuvent correspondre aux catégories de hiérarchisation puis aux éléments des menus de navigation. Pour aider à organiser le contenu, il peut être intéressant de faire une étude concurrentielle en étudiant l arborescence des sites concurrents. Il est alors possible de s en inspirer et de vérifier s il ne manque aucune partie dans le plan en cours de conception. 5 DUBS, Alexandre. 5 règles pour construire l arborescence de son site web. Diatem [en ligne]. s.d. Disponible à l adresse : 59

60 La problématique de l arborescence ne se limite pas qu à la hiérarchisation du contenu mais aussi à la réflexion sur l ergonomie. Une autre problématique à se poser, lors de cette étape, est la prise en compte du parcours du visiteur. Une navigation est bien réalisée lorsqu elle fournit à l utilisateur l information qu il souhaite en moins de trois clics. Il est donc nécessaire de prévoir des parcours de navigation permettant de visualiser et d anticiper les actions du visiteur 6. L arborescence peut être évaluée grâce à des tests utilisateurs. Un test utilisateur s effectue en présence d un individu amené à réaliser une série de tâches représentative d un usage habituel du site web. Le rapport des difficultés rencontrées par l utilisateur et du temps passé à l exécution de chaque tâche sera ensuite effectué afin de lister les soucis d ergonomie. Cette démarche permet d identifier le plus concrètement possible les défauts d utilisabilité qui devront être modifiés. Enfin, la réalisation d une bonne arborescence permet aussi de favoriser le référencement naturel sur les différents moteurs de recherche. L utilisation des catégories de contenu permet d attribuer des thèmes, des mots-clés qui faciliteront la lecture du contenu Création d une maquette Un site web sous CMS est limité dans sa conception par les différents blocs de contenus qui sont mis en place dans les pages web générées. Une problématique commune aux sites web dynamiques. Comme nous l avons vu, les sites dynamiques sont capables de produire des pages web sans le besoin d un développement et d une intégration web propre à chaque page générée. Il est nécessaire de prévoir à l avance l affichage des différents contenus. Des modèles de page sont ainsi créés et s appliquent directement à leurs pages dédiées. La prise en compte de la structuration du contenu, que ce soit par champs de contenu personnalisés ou par champ de contenu global (tel que le WYSIWYG), nécessite une réflexion particulière. Il est intéressant de réfléchir aux zones, aux régions de la page web amenées à recevoir le contenu de ces champs. Par exemple, la date de parution de l article doit-elle être affichée au-dessus ou en dessous du titre principal? Les pages les plus importantes du site ou les modèles types des pages qui se répètent (article de blog, fiches explicatives, ) doivent faire l objet d une attention toute particulière. La 6 LA FABRIQUE DU NET. Construire l arborescence de son site web. [en ligne]. s.d. Disponible à l adresse : 60

61 structuration du contenu doit être pensée à l avance afin de prévoir le modèle de page correspondant. La mise en page du site est alors cadrée, la marge d erreur soumise à l utilisateur éditeur du contenu est réduite. Pour commencer à penser le design du site web, il est intéressant de réaliser un wireframe. Un wireframe 7, ou maquette, consiste en un dessin d interface, sans considération graphique, permettant de placer les différents éléments contenus dans une page web. Un wireframe peut se réaliser au crayon, sur papier, ou à l aide de logiciels. L étape de maquettage a plusieurs avantages. Déjà, elle permet de matérialiser le projet, de visualiser rapidement le futur site web. Les idées issues des différentes réflexions sont concrétisées et visualisables. Du passage d une idée à la réalité, on peut rapidement se rendre compte des incohérences qui doivent être modifiées. Une maquette peut aussi être utilisée auprès d un client pour être soumise à validation. Dans tous les cas, cette étape évite les pertes de temps en minimisant le nombre de créations d interfaces graphiquement évoluées. Une fois fini, le wireframe permet d améliorer la vision sur le projet ainsi que sur son ergonomie. La maquette offre une meilleure vision sur les temps dédiés aux différentes tâches qui en découleront. Les coûts liés pourront aussi être étudiés plus précisément Prise en compte du responsive webdesign Pour concevoir la maquette du site web, il est devenu commun de penser à la version responsive 8, c est à dire adaptative de la page en fonction du type d écran qui affiche le site web. En effet, un écran de smartphone n est pas capable d afficher une page web de la même façon qu un moniteur d ordinateur. Il est alors important de prévoir l évolution de la disposition des blocs de la page en fonction de ces différents écrans. Les trois supports principaux qui poussent à cette réflexion sont : les moniteurs d ordinateurs fixes ou portables, les tablettes et les smartphones. Comme nous avons pu le voir, l utilisation de ces appareils nomades a largement 7 MARTIN, Ludovic. L Art du Wireframe. LudovicMartin.com [en ligne]. 15 octobre Disponible à l adresse : 8 NEBRA, Mathieu. Qu est-ce que le Responsive Web Design? OpenClassrooms [en ligne]. 20 novembre Disponible à l adresse : 61

62 augmenté et il est aujourd hui nécessaire de penser à rendre ces sites accessibles sur le plus de supports possibles. Le principe du responsive webdesign est simple. Il s agit de repenser l affichage des blocs de contenu afin qu ils se replacent automatiquement en fonction de la largeur de l écran à disposition. En fonction de la résolution, certains blocs pourront être ajoutés ou disparaître s ils ne présentent que peu d intérêt à s afficher. On pourra penser aux fils d actualités Twitter, par exemple, pouvant être affichés sur des écrans larges, dans une interface disposant d assez de place, mais qui ne présente pas assez d intérêt pour être laissé visible dans la version mobile. Ce changement de disposition des blocs, influant sur la mise en page du contenu, intervient avec la mise en place de points de rupture. Le plus souvent, un point de rupture est défini dans la feuille de style CSS de la page web et indique une largeur en pixels. Un style graphique spécifique pourra alors être attribué à un élément de la page si la largeur de l écran est inférieure ou supérieure à ce point de rupture. Ces largeurs devront être pensées pour correspondre à des tailles d écran représentatives des différents supports. Pour répondre à la problématique du design adaptatif, il existe la tendance du mobile first. Il s agit de commencer la création de la maquette du site web par sa version mobile, puis d imaginer les versions pour des écrans de plus en plus larges. Un site pensé d abord pour mobile prendra plus facilement en compte les problématiques liées au support : quantité de données à télécharger, taille des éléments, ordre d affichage des blocs, 2.4. Gabarits Une fois la maquette du site web réalisée, les webdesigners peuvent travailler au graphisme final du site. Le webdesign doit avoir pour objectifs : d apporter de l originalité, de rendre le visionnage du site web plus convivial et sa lecture claire, et si le site concerne un produit bien spécifique, de respecter son image de marque et sa charte graphique. Le design validé fera ensuite l objet d un travail d intégration au CMS. Les gabarits séparent la forme (la présentation visuelle) du fond (le contenu). L avantage de cette séparation se trouve dans la capacité de changer de gabarit rapidement. Sans avoir à retoucher le contenu, le gabarit peut être changé et la mise à jour sur toutes les pages du site web se fait automatiquement. 62

63 Comme nous avons pu le voir dans l expérimentation, chaque CMS propose son système de développement des gabarits permettant l intégration graphique des différentes pages créées. Une logique d intégration propre à chaque CMS qu il est nécessaire d assimiler pour pouvoir créer ou adapter un thème déjà existant à son design. La plupart du temps, les CMS mettent à disposition des boucles et des fonctions permettant d appeler les différents éléments de contenu dynamiquement. La création de gabarit nécessite rarement une bonne connaissance en développement web et se limite aux langages principaux d intégration web : HTML, CSS et langages de Script. Ces fonctions, une fois interprétées par le serveur, permettront, par exemple, d incorporer le titre de l article entre les balises HTML <h1></h1> désignées pour mettre en valeur le titre principal de la page. La structure de ces fonctions est différente d un CMS à un autre. Par exemple, SPIP, au travers de son système de squelettes, propose cette fonctionnalité en ajoutant le bout de code #titre à l intérieur des balises <h1></h1>, la seule condition étant d intégrer ces balises à l intérieur d une boucle permettant d initialiser l appel du contenu de la base de donnée. Différemment, Wordpress demandera que l on appelle, en PHP, le code <?php the_title();?>, à l intérieur des balises HTML, elles-mêmes comprises dans une boucle permettant d appeler le contenu dynamiquement. Autrement, il est aussi possible de s appuyer sur des gabarits complets déjà réalisés pour apporter un style graphique à son site. Mais l usage de ressources externes apporte son lot de problématiques. Un gabarit proposé par la communauté du CMS est avantageux en termes de temps, dans le cas où il n est soumis qu à peu de modifications. Il est assez fastidieux de changer des spécifications graphiques réalisées dans une feuille de style CSS. Pour adapter un gabarit à sa charte graphique, il est nécessaire de remettre en cause toutes les fonctionnalités rédigées dans les modèles de mise en page et dans les feuilles de style CSS. Dans ce cas, il est nécessaire de sécuriser ces modifications en créant une nouvelle feuille CSS, prévue pour contenir les modifications de style, qui ne peut être soumise à une mise à jour proposée par le créateur du gabarit. En effet, les modifications effectuées pourront être annulées en cas de mise à jour. Pour parer à ce problème, certains CMS, tels que Wordpress, Drupal et Joomla, utilisent un système permettant d outrepasser les gabarits en dupliquant les fichiers du template dans le but de les modifier. Ce gabarit dupliqué, souvent appelé thème-enfant ne sera alors pas la cible de mises à jour externes. 63

64 Autre inconvénient, le style proposé dans le gabarit téléchargé ne sera pas forcément adapté à toutes les spécificités du site web que l on souhaite mettre en place. Ces gabarits ne peuvent pas prévoir tous les cas de figure et il sera certainement nécessaire, à un moment ou à un autre, de rajouter du style CSS manuellement. Enfin, l utilisation de gabarits amène souvent au phénomène du code poubelle. Ce phénomène correspond à toutes les lignes de code qui augmentent le nombre et le poids des fichiers lus par le serveur. Des lignes qui n auront aucun impact sur le site web mais qui seront tout de même considérées à chaque chargement de page. Pour illustrer, le créateur du gabarit peut avoir prévu l utilisation d une galerie d image, qu il aura stylisée. Dans notre site, nous n utilisons aucune galerie. Toutes les spécifications apportées dans le style, concernant la galerie, seront alors inutiles. Eliminer ce code poubelle permet de réduire les temps de chargement en ne laissant que les lignes utiles de code à traiter Extensions La grande majorité des CMS propose d augmenter leurs capacités grâce à des extensions. Dans la même logique que les gabarits, il est nécessaire de comprendre la logique de développement du CMS pour créer ces extensions, ou d utiliser celles mises à disposition par la communauté. A nouveau, l utilisation de ces extensions créées par un développeur externe peut poser quelques difficultés. Le fonctionnement d une extension, d une version du CMS à une autre, n est pas garanti. Lors des mises à jour, le moteur du CMS peut être modifié, ce qui peut poser des problèmes de compatibilité avec la version existante de l extension. Dans ce cas, la première possibilité est de patienter jusqu à la possible mise à jour de l extension par son créateur. Dans ce contexte, on comprend qu il est intéressant de vérifier, lors du choix d une extension, si celle-ci fait l objet de mises à jour de façon systématique. Autrement, il est possible de résoudre, en interne, le problème technique en modifiant le de code source de l extension. Il est alors nécessaire de comprendre la logique de développement de l extension, en plus de celle du CMS. Que ce soit pour les gabarits ou pour les extensions, un développement en interne est conseillé. Les créations seront optimisées pour le projet, ce qui les rend plus simple à maintenir par la suite. 64

65 2.6. Pérennité du CMS Un CMS Open Source, du fait de l ouverture de son code, peut être facilement sujet à des failles systèmes. Une faille est une vulnérabilité du système qui laisse la possibilité à un attaquant de mettre à mal le système informatique. Elle est la cause d une faiblesse dans la conception du moteur du système et d un de ses composants. Dans le cas des CMS, les composants sont les extensions. Leur utilisation doit être surveillée au plus haut point. Ces problèmes de sécurité sont courants, comme le prouve l article du site ZDNet.fr 9, daté du 8 août 2014, WordPress et Drupal touchés par d'importantes failles de sécurité. On y apprend que des failles ont été découvertes dans le moteur même des CMS. On nous dit aussi qu une des extensions les plus téléchargées de Wordpress «permettait à un attaquant d'obtenir ou de modifier la base de données du site sans devoir s'authentifier». Depuis, la société créatrice de l extension a proposé un correctif. On comprend alors que la meilleure façon de surveiller son système est d effectuer les mises à jour proposées dès que possible : celles du CMS et celles des extensions. Dans sa documentation officielle, Drupal conseille de toujours effectuer une sauvegarde de la base de données et des fichiers avant de lancer les mises à jour du CMS 10. Comme Drupal, certains CMS, SPIP par exemple, proposent d effectuer cette sauvegarde directement dans leur back-office, d autres obligerons le passage par l interface des systèmes de gestion de bases de données. Pour les cas de développement spécifiques, que ce soit pour les gabarits, les extensions ou les modifications de code sources du CMS, il est conseillé de commenter son code le plus souvent possible. Les commentaires feront office, à la fois, de documentation et de hiérarchisation du code. Ils permettent aussi un meilleur fonctionnement de la maintenance sur la durée et du développement collaboratif. En effet, les commentaires peuvent être utilisés pour établir la logique du code. Une logique qui sera expliquée aux autres développeurs qui pourront avoir à le modifier, ou à une reprise du code après plusieurs mois sans l avoir modifié. Les commentaires sont des gains de temps et permettent de faciliter le travail de maintenance d un logiciel. 9 ZDNET. WordPress et Drupal touchés par d importantes failles de sécurité. [en ligne]. 8 août Disponible à l adresse : htm 10 PERDRISAT, Simon. Mise à jour. Drupalfr [en ligne]. 24 janvier Disponible à l adresse : 65

66 Dans cette dernière partie, nous avons entrepris la rédaction de préconisations répondant à deux problématiques : la sélection d un CMS Open Source pour un projet spécifique et la conception d un site web basé un de ces systèmes. Le choix d un CMS ne peut se faire sans la prise en compte des différents besoins et contraintes relatifs au projet. Cette phase d analyse est nécessaire est permet de prévoir au mieux la bonne conduite du projet. Nous avons constaté que les modalités de sélection d un CMS sont forcément liées au projet et à son environnement (client, utilisateurs, délais, budget). La phase de conception se divise en plusieurs étapes successives. On comprend que la mise en place d un site web sous CMS fait l objet d un vrai travail de réflexion. Une réflexion qui se portera à la fois sur : le contenu, la navigation, les usages actuels du web, le graphisme, les ressources externes, la sécurité. Différents métiers du web sont appelés à travailler sur un projet de site web basé sur CMS. 66

67 Conclusion Le web est très populaire. Les internautes sont toujours plus nombreux et leur temps de connexion augmente. De plus en plus d utilisateurs sont capables de gérer du contenu en ligne. Dans ce cadre, les professionnels du web ont souvent pour tâche de fournir à leurs clients des sites mettant à disposition une interface d administration permettant à des utilisateurs sans connaissances techniques en web d ajouter, de modifier ou de supprimer du contenu. Pour réaliser ces prestations, les professionnels du web peuvent utiliser un outil logiciel de plus en plus populaire : un système de gestion de contenu web, plus couramment appelé CMS. Le marché des CMS est très actif et composé de nombreuses solutions libres d utilisation et souvent gratuites, dites Open Source. A l étude du marché actuel des CMS Open Source, comment choisir un système de gestion de contenu adapté à son projet et comment mener à bien le développement d un site web grâce à ces outils? Pour répondre à cette problématique, nous avons fait l étude des cinq CMS dominant le marché : Wordpress, Joomla, Drupal, SPIP et TYPO3. Pour ce faire, nous avons réalisé un tableau comparatif des capacités de ces différents CMS. Wordpress est le leader. Il s appuie fortement sur ses fonctions natives de blogging, ce qui se ressent du fait de son utilisation très simplifiée pour des tâches basiques et par son interface bien pensée ergonomiquement et graphiquement. Wordpress est aussi capable de s adapter à tout type de projet grâce aux nombreuses extensions mises à disposition par sa très grande et très active communauté. Joomla s apparente à Wordpress au niveau de sa facilité de prise en main mais propose nativement plus de capacités, comme la gestion multilingue. Par contre, son support est de moins bonne qualité et sa communauté moins présente. Drupal et TYPO3 se caractérisent par leurs très bonnes capacités natives. De base, ils proposent des modules pour déployer plusieurs sites, en plusieurs langues, d utiliser des champs de contenu personnalisés ou encore de préciser très finement les droits des utilisateurs. Par contre, la courbe 67

68 d apprentissage de ces CMS est longue et nécessite de bonnes connaissances techniques. L'interface de Drupal est tout de même plus conviviale et plus à même de répondre à une application basique, pour créer une nouvelle page de contenu, par exemple. SPIP, le CMS français, se démarque en proposant de bonnes capacités nativement tout en s adressant à un public plus étendu que Drupal et TYPO3. Son interface est bien pensée et la mise en place du CMS est facilitée. Cependant, le CMS reste confidentiel et proposera moins de support, de thèmes graphiques et d extensions à installer. Le comparatif de ces CMS ne permet pas de déterminer si un système est meilleur qu un autre mais offre une vision des capacités de ces systèmes de gestion de contenu. Chaque CMS a ses spécificités et leur évaluation dépendra d un projet et de la typologie de site web à mettre en place. Nous avons alors entrepris la rédaction d une méthodologie générale permettant de choisir un CMS en fonction d un projet spécifique. S il n est pas possible pour une entreprise de comparer un à un chaque CMS du marché pour désigner celui qui correspond au mieux à son projet de site web, nous avons noté qu il est possible d entreprendre cette démarche au travers d un panel restreint. Le choix du CMS ou du panel de sélection doit s effectuer suite à la prise en compte des besoins (liés à la fonction du site, aux utilisateurs et au contenu à publier) et des contraintes (techniques, humaines, financières et temporelles) du projet. La comparaison des CMS se fait à l aide d une grille d analyse qui notera les différentes capacités du CMS en fonction de leur importance (définie dans l étude du projet). Nous avons ensuite listé les différentes étapes de la phase de conception d un site web basé sur un CMS Open Source. Nous avons constaté que ces étapes touchent tour à tour différents métiers du web : la gestion de projet, l ergonomie, la rédaction, le référencement, le développement et l intégration web. Il est donc nécessaire d avoir une bonne vision globale du projet et une connaissance générale des capacités des individus à la charge de la mise en place du projet, dans le respect des contraintes observées. Tout d abord, l établissement de l arborescence permet de classer le contenu et de définir la navigation à mettre en place. Ensuite, la réflexion sur le design du site commence par la création d une maquette permettant de fixer la structuration du contenu des pages. Cette réflexion doit se faire, aujourd hui, en prenant en compte différentes tailles d écran, correspondant aux différents supports (ordinateurs, tablettes, smartphones) amenés à présenter le site web. Ces maquettes 68

69 permettent de visualiser le projet et des problématiques à résoudre. La création du gabarit basé sur ce design peut se faire de A à Z, ce qui oblige à comprendre la logique d intégration du CMS. Il est aussi possible d utiliser un gabarit complet proposé par la communauté du CMS. Nous nous sommes rendu compte des difficultés que peuvent présenter l utilisation de ces solutions externes. Si elles permettent de gagner du temps au moment de leur installation, leur mise en place, leur modification et de leur maintenance peut rapidement poser des problèmes. Il en ira de même pour les extensions permettant d étendre les capacités du CMS. Enfin, la sécurité est aussi un point important à prendre en compte. Il arrive couramment que des failles soient décelées dans les CMS les plus populaires. Il est alors nécessaire de sauvegarder de temps en temps la base de données, afin de ne pas perdre le contenu en cas d attaque, mais surtout d effectuer les mises à jour proposées, elles viennent souvent combler ces failles de sécurité. Les CMS Open Source permettent de créer des sites web administrables. Néanmoins, nous avons compris que leur mise en place peut être fastidieuse et leur pérennité mise à défaut. Pour la création et la maintenance d un site web sous CMS, l appel à un expert reste nécessaire. Par ailleurs, nous avons énoncé rapidement l existence des services d édition de site web disponibles directement en ligne. Ils permettent de mettre en place rapidement un site web fonctionnel, administrable, répondant aux problématiques actuelles (partage sur les réseaux sociaux, design responsive) sans connaissance en développement web. Il pourrait être intéressant d évaluer leurs capacités et de surveiller leurs évolutions à l avenir. Les CMS Open Source sont-ils menacés par ces solutions? 69

70 Annexe Tableau comparatif 70

71 71

72 72

73 73

74 74

de survie du chef de projet

de survie du chef de projet KIT de survie du chef de projet 01 1 2 3 4 5 6 04 03 07 07 03 03 LE SERVEUR LE CLIENT TECHNOLOGIE WEB CLIENT LE SERVEUR WEB TECHNIQUES & CADRE DE TRAVAIL APPLICATIONS 101 LE SERVEUR Un serveur informatique

Plus en détail

Petite histoire d Internet

Petite histoire d Internet À la base, Internet est défini par des ordinateurs qui sont reliés entre eux grâce à des câbles, du WiFi ou encore des satellites, créant ainsi un réseau à échelle mondiale. Les ordinateurs communiquent

Plus en détail

Evolutions du Web et des langages

Evolutions du Web et des langages Evolutions du Web Evolutions du Web et des langages WEB statique Ces pages sont écrites en HTML Les pages demandées sont identiques quelque soit La personne qui les demande L heure de la demande Etc. WEB

Plus en détail

Chapitre 1 Créer votre site web avec Dreamweaver 8 11

Chapitre 1 Créer votre site web avec Dreamweaver 8 11 Chapitre 1 Créer votre site web avec Dreamweaver 8 11 1.1. Installer Dreamweaver sur votre ordinateur... 12 1.2. Découvrir l interface de Dreamweaver... 15 La manipulation de l interface... 16 La gestion

Plus en détail

Joomla : un système de gestion de contenu

Joomla : un système de gestion de contenu CHAPITRE 2 Joomla : un système de gestion de contenu Si SGC est l abréviation française pour système de gestion de contenu, l abréviation CMS de l anglais Content Management System est le terme le plus

Plus en détail

INTEGRATEUR DEVELOPPEUR

INTEGRATEUR DEVELOPPEUR www.emweb.fr INTEGRATEUR DEVELOPPEUR FORMATION ELIGIBLE AU DIF/CIF DURÉE : 700 h de formation PRE REQUIS Avoir un esprit logique Etre motivé(e)! OBJECTIF A l issue de cette formation, vous serez capable

Plus en détail

BES WEBDEVELOPER ACTIVITÉ RÔLE

BES WEBDEVELOPER ACTIVITÉ RÔLE BES WEBDEVELOPER ACTIVITÉ Le web developer participe aux activités concernant la conception, la réalisation, la mise à jour, la maintenance et l évolution d applications internet/intranet statiques et

Plus en détail

INTERNET est un RESEAU D ORDINATEURS RELIES ENTRE EUX A L ECHELLE PLANETAIRE. Internet : interconnexion de réseaux (anglais : net = réseau)

INTERNET est un RESEAU D ORDINATEURS RELIES ENTRE EUX A L ECHELLE PLANETAIRE. Internet : interconnexion de réseaux (anglais : net = réseau) CS WEB Ch 1 Introduction I. INTRODUCTION... 1 A. INTERNET INTERCONNEXION DE RESEAUX... 1 B. LE «WEB» LA TOILE, INTERCONNEXION DE SITES WEB... 2 C. L URL : LOCALISER DES RESSOURCES SUR L INTERNET... 2 D.

Plus en détail

Gestion de contenu et gestion documentaire, quelles relations?

Gestion de contenu et gestion documentaire, quelles relations? Gestion de contenu et gestion documentaire, quelles relations? Dominique Cotte Journée des professionnels de l IST Nancy 21 Juin 2005 Quelle attitude vis-à-vis des nouveaux concepts? Avalanche de concepts

Plus en détail

Support de cours et mode d emploi pour le CMS WordPress

Support de cours et mode d emploi pour le CMS WordPress pour le CMS WordPress Retrouvez notre le plan de formation sur http:///formation- cms- wordpress- creer- et- administrer- un- site- web.html Agence de communication la couleur du Zèbre - Mise à jour Août

Plus en détail

Content Management System. bluecube. Blue Cube CMS V4.3 par Digitalcube

Content Management System. bluecube. Blue Cube CMS V4.3 par Digitalcube Content Management System bluecube V4.3 1 SOMMAIRE Avant-propos Découvrir le CMS Blue Cube Les modules Les clients BLUE CUBE CMS V4.3 par Digitalcube 2 CMS sans bugs 3 Avant-propos Facile à prendre en

Plus en détail

Formation Découverte du Web

Formation Découverte du Web Catégorie : internet Formation Découverte du Web Niveau requis : savoir utiliser un ordinateur (clavier, souris, traitement de texte) Public : personnel administratif et responsables de communication souhaitant

Plus en détail

Créez votre premier site web De la conception à la réalisation

Créez votre premier site web De la conception à la réalisation Chapitre 1 : Introduction A. Introduction 17 Chapitre 2 : Les langages A. L objectif 21 B. L HTML 21 1. L état des lieux 21 2. Les éléments HTML 21 3. Les attributs 22 4. Les caractères 23 5. Les espaces

Plus en détail

WordPress : principes et fonctionnement

WordPress : principes et fonctionnement CHAPITRE 1 WordPress : principes et fonctionnement WordPress est à l origine un outil conçu pour tenir un blog, c est-à-dire un journal ou carnet de bord en ligne. Mais il a évolué pour devenir un système

Plus en détail

Systèmes de Gestion de Contenu

Systèmes de Gestion de Contenu Introduction aux de site Web Master 1 CAWEB Page 1/7 Introduction Définition CMS Content Management Systems : logiciels de conception et de mise à jour dynamique de site web ou d'application multimédia

Plus en détail

INTRODUCTION CHAPITRE 1

INTRODUCTION CHAPITRE 1 CHAPITRE 1 INTRODUCTION Query, qu est-ce que c est?... 11 HTML, CSS, JavaScript, PHP : qui fait quoi?... 16 Un environnement de développement simple et gratuit... 19 Ce que vous allez apprendre... 20 9

Plus en détail

Ges3on de projet internet INA CPD 2014-2015

Ges3on de projet internet INA CPD 2014-2015 Ges3on de projet internet INA CPD 2014-2015 Auteur Magali Guyon Fiat Lux www.fiatlux.fr 1 Fiche pratique : la base d un site internet, le HTML et le css Structure d'une page HTML L Hypertext Markup Language,

Plus en détail

Programmation du Web : Présentation du Web dynamique

Programmation du Web : Présentation du Web dynamique Programmation du Web : Présentation du Web dynamique Jean-Baptiste Vioix (Jean-Baptiste.Vioix@u-bourgogne.fr) IUT de Dijon-Auxerre - LE2I http://jb.vioix.free.fr 1-8 Présentation Nécessité du web dynamique

Plus en détail

Catalogue de formation

Catalogue de formation 4 rue Jules Raimu 31 200 Toulouse http://www.creabilis.com contact@creabilis.com Tél. : 05 34 251 641 Fax : 05 34 257 956 Catalogue de formation CREABILIS S.A.R.L au capital de 7500 - R.C.S. Toulouse 441

Plus en détail

Cursus 2013 Déployer un Content Management System

Cursus 2013 Déployer un Content Management System Cursus 2013 Déployer un Content Management System Les critères d évaluation d un CMS Les utilisateurs, après examen de la taille de la base d utilisateurs en France. La communauté, selon son dynamisme

Plus en détail

Magento. Magento. Réussir son site e-commerce. Réussir son site e-commerce BLANCHARD. Préface de Sébastien L e p e r s

Magento. Magento. Réussir son site e-commerce. Réussir son site e-commerce BLANCHARD. Préface de Sébastien L e p e r s Mickaël Mickaël BLANCHARD BLANCHARD Préface de Sébastien L e p e r s Magento Préface de Sébastien L e p e r s Magento Réussir son site e-commerce Réussir son site e-commerce Groupe Eyrolles, 2010, ISBN

Plus en détail

Les outils du Web* : comment ça marche et à quoi ça sert?

Les outils du Web* : comment ça marche et à quoi ça sert? Sites Web Les outils du Web* : comment ça marche et à quoi ça sert? Sites marchands, e-commerce Forums Blogs Réseaux sociaux grand public : Facebook, Twitter Réseaux sociaux professionnels : Linkedin,

Plus en détail

CRÉER, ROUTER ET GÉRER UNE NEWSLETTER, UN E-MAILING

CRÉER, ROUTER ET GÉRER UNE NEWSLETTER, UN E-MAILING CRÉER, ROUTER ET GÉRER UNE NEWSLETTER, UN E-MAILING Durée : 3J / 21H Formateur : Consultant expert en PAO et Web-marketing. Groupe de : 4 max Formation au web marketing Objectifs : Mettre en oeuvre des

Plus en détail

Comprendre son devis de création de site web Peggy UCAR

Comprendre son devis de création de site web Peggy UCAR Comprendre son devis de création de site web Peggy UCAR Powerpoint Templates Page 1 Règle générale: Graphisme Création logo & identité graphique Création du Webdesign & intégration graphique Rédaction

Plus en détail

À qui s adresse ce livre? Suppléments web. Remerciements

À qui s adresse ce livre? Suppléments web. Remerciements Avant propos Le marché de la géolocalisation est en pleine effervescence, comme le prouve l annonce de lancement par Facebook, en août 2010, de son service Places, qui permet de partager sa position géographique

Plus en détail

Institut Paul Hankar

Institut Paul Hankar BES WEBDESIGNER ACTIVITE En utilisant des outils informatiques, le web designer réalise des éléments graphiques fixes ou animés, en 2 ou 3 dimensions, en respectant le schéma de navigation du site et sa

Plus en détail

Développement Web Introduction générale

Développement Web Introduction générale 1 / 58 Développement Web Introduction générale Jean-Michel Richer jean-michel.richer@univ-angers.fr http://www.info.univ-angers.fr/pub/richer Juillet 2008 2 / 58 Plan Plan 1 Introduction 2 Historique et

Plus en détail

COMMENT METTRE A JOUR SON SITE WEB?

COMMENT METTRE A JOUR SON SITE WEB? Un site web est d autant plus intéressant pour l internaute qu il est actualisé. A contrario, une information obsolète peut ternir l image de l entreprise (manque de dynamisme, manque de rigueur ). Différentes

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Sommaire. 1 Présentation 1.1 Vos interlocuteurs 1.2 Date de remise des offres

CAHIER DES CHARGES. Sommaire. 1 Présentation 1.1 Vos interlocuteurs 1.2 Date de remise des offres CAHIER DES CHARGES Utilisation du cahier des charges : - conservez ou modifier les textes en noir. Nous avons volontairement ajouté de nombreux points ou caractéristiques dans le cahier des charges. Vous

Plus en détail

//////////////////////////////////////////////////////////////////// Développement Web

//////////////////////////////////////////////////////////////////// Développement Web ////////////////////// Développement Web / INTRODUCTION Développement Web Le développement, également appelé programmation, désigne l'action de composer des programmes sous forme d'algorithme (codage).

Plus en détail

LE CONCEPT DU CMS CHAPITRE 1

LE CONCEPT DU CMS CHAPITRE 1 CHAPITRE 1 LE CONCEPT DU CMS Techniques traditionnelles de construction de sites... 14 Les principes des CMS... 18 Le langage HTML... 26 Check-list... 41 11 Même s il est d usage de comparer Internet

Plus en détail

WysiUpStudio. CMS professionnel. pour la création et la maintenance évolutive de sites et applications Internet V. 6.x

WysiUpStudio. CMS professionnel. pour la création et la maintenance évolutive de sites et applications Internet V. 6.x WysiUpStudio CMS professionnel pour la création et la maintenance évolutive de sites et applications Internet V. 6.x UNE SOLUTION DE GESTION DE CONTENUS D UNE SOUPLESSE INÉGALÉE POUR CRÉER, MAINTENIR ET

Plus en détail

PHP/MYSQL. Web Dynamique

PHP/MYSQL. Web Dynamique PHP/MYSQL Web Dynamique ENSG Juin 2008 Qui suis-je? Guillaume Gautreau Responsable projets Systèmes d information à l ENPC guillaume@ghusse.com http://www.ghusse.com Ces 6 jours de formation Jour 1 : présentations,

Plus en détail

CHAPITRE 1 : CONCEPTS DE BASE

CHAPITRE 1 : CONCEPTS DE BASE CHAPITRE 1 : CONCEPTS DE BASE 1.1 C est quoi l INTERNET? C est le plus grand réseau télématique au monde, créé par les Américains et issu du réseau ARPANET (Advanced Research Projects Agency ). Ce dernier

Plus en détail

PHP/MySQL. avec Flash 8. Jean-Marie Defrance. Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11971-2

PHP/MySQL. avec Flash 8. Jean-Marie Defrance. Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11971-2 PHP/MySQL avec Flash 8 Jean-Marie Defrance Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11971-2 1 Flash 8 et les sites dynamiques Dans ce premier chapitre, nous allons rappeler le fonctionnement des sites statiques

Plus en détail

CONDUITE DE PROJET WEB

CONDUITE DE PROJET WEB 1) La conception fonctionnelle A. Déterminer la structure du site et des pages Web Livrables pour cette phase : Plan du site Trames de pages Spécifications fonctionnelles Tâche réalisée par le Web designer.

Plus en détail

Travaux pratiques. avec. WordPress. Karine Warbesson

Travaux pratiques. avec. WordPress. Karine Warbesson Travaux pratiques avec WordPress Karine Warbesson Toutes les marques citées dans cet ouvrage sont des marques déposées par leurs propriétaires respectifs. Mise en pages réalisée par ARCLEMAX Illustration

Plus en détail

Créer et animer une boutique en ligne avec Wordpress (environnement PC et MAC)

Créer et animer une boutique en ligne avec Wordpress (environnement PC et MAC) Créer et animer une boutique en ligne avec Wordpress (environnement PC et MAC) OBJECTIFS - Créer une boutique sous wordpress et la référencer. - Mise en place du contenu, des articles Une bonne connaissance

Plus en détail

Créez et administrez vos sites Web

Créez et administrez vos sites Web Joomla! 3.3 Créez et administrez vos sites Web Didier MAZIER Table des matières.. 1 Chapitre 1 : Découvrir Joomla! A. Les raisons de créer un site sous Joomla!.. 9 B. Se documenter sur Joomla! 9 C. La

Plus en détail

Programmation Web. Madalina Croitoru IUT Montpellier

Programmation Web. Madalina Croitoru IUT Montpellier Programmation Web Madalina Croitoru IUT Montpellier Organisation du cours 4 semaines 4 ½ h / semaine: 2heures cours 3 ½ heures TP Notation: continue interrogation cours + rendu à la fin de chaque séance

Plus en détail

Partner Entreprise. Modules de cours pour la formation continue Offre IFAPME Verviers

Partner Entreprise. Modules de cours pour la formation continue Offre IFAPME Verviers Partner Entreprise Modules de cours pour la formation continue Offre IFAPME Verviers Module Business Intelligence avec PowerPivot d Excel 2013 Il n est pas nécessaire de travailler avec des logiciels onéreux

Plus en détail

COMMENT LIRE UN DEVIS DE CREATION DE SITE WEB?

COMMENT LIRE UN DEVIS DE CREATION DE SITE WEB? COMMENT LIRE UN DEVIS DE CREATION DE SITE WEB? Lorraine En matière de création ou de refonte d un site Internet, il apparaît souvent difficile de faire un choix parmi les propositions qui font suite à

Plus en détail

COMMENT RÉDIGER UN CAHIER DES CHARGES POUR UN SITE INTERNET?

COMMENT RÉDIGER UN CAHIER DES CHARGES POUR UN SITE INTERNET? COMMENT RÉDIGER UN CAHIER DES CHARGES POUR UN SITE INTERNET? 1. Présentation 1.1 Les coordonnées Mentionnez ici les coordonnées exactes de l entreprise ou de la collectivité (adresse postale, numéro de

Plus en détail

CAHIER DE CHARGE O PRESENTATION DU PROJET O PARTIE DYNAMIQUE OBJECTIFS PUBLIC VISE USE CASE NOUBTY

CAHIER DE CHARGE O PRESENTATION DU PROJET O PARTIE DYNAMIQUE OBJECTIFS PUBLIC VISE USE CASE NOUBTY 1 1 2 CAHIER DE CHARGE O PRESENTATION DU PROJET OBJECTIFS Notre projet a pour but d'informer le client en attente, sur la progression de la file d'attente à travers une interface simple et performante

Plus en détail

Joomla et VirtueMart

Joomla et VirtueMart Valérie Isaksen Avec la contribution de Thierry Tardif Joomla et VirtueMart Réussir sa boutique en ligne Groupe Eyrolles, 2008, ISBN : 978-2-212-12381-4 Table des matières 1. VOTRE PROJET DE BOUTIQUE EN

Plus en détail

http://www.alfresco.com/fr/community/register/?source=docs Extensions, Documentation, Tutoriels, Astuces

http://www.alfresco.com/fr/community/register/?source=docs Extensions, Documentation, Tutoriels, Astuces Maryem Rhanoui 2013 Alfresco Liens utiles Le site Alfresco : http://www.alfresco.com/fr/ Le Portail Content Community http://www.alfresco.com/fr/community/register/?source=docs Extensions, Documentation,

Plus en détail

1. Une approche innovante, basée sur «l objet document» 2. Le respect des chaînes éditoriales de l entreprise

1. Une approche innovante, basée sur «l objet document» 2. Le respect des chaînes éditoriales de l entreprise Lucid e-globalizer, solution globale de gestion de contenu multilingue. Ce document a pour objectif de vous présenter Lucid e-globalizer, la solution de gestion de contenu multilingue de Lucid i.t., ses

Plus en détail

EFREI 2008-2009 Mathieu Nebra

EFREI 2008-2009 Mathieu Nebra EFREI 2008-2009 Mathieu Nebra Tim Berners-Lee, W3C, recommandations Naissance du Wold Wide Web Le web a été inventé en 1991 par Tim Berners-Lee au CERN (Genève) Il définit le langage HTML permettant de

Plus en détail

Formations Web. Catalogue 2014 Internet Référencement Newsletter Réseaux sociaux Smartphone

Formations Web. Catalogue 2014 Internet Référencement Newsletter Réseaux sociaux Smartphone Formations Web Catalogue 2014 Internet Référencement Newsletter Réseaux sociaux Smartphone Formations Web CCI Formation vous propose 8 formations WEB 1 formation Smartphone Nos formations se déroulent

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE REALISATION DE SITE INTERNET

CAHIER DES CHARGES DE REALISATION DE SITE INTERNET CAHIER DES CHARGES DE REALISATION DE SITE INTERNET Nom de l entreprise : Adresse : Tel : Fax : Email : Personne à contacter dans l entreprise : 1 SOMMAIRE 1 PRESENTATION DE L ENTREPRISE...3 2 PRESENTATION

Plus en détail

Historique et éléments du WEB.

Historique et éléments du WEB. Historique et éléments du WEB...1 1. Internet...2 1.1. Adresse IP...2 1.2. DNS...2 1.3. Approche client-serveur...3 2. Web...3 2.1. CERN (Conseil Européen pour la Recherche Nucléaire)...3 2.2. URL : Uniform

Plus en détail

Systèmes de Gestion de Contenu

Systèmes de Gestion de Contenu Introduction à SPIP Master 1 CAWEB Page 1/1 SPIP http://demo.spip.org/ SPIP (acronyme récursif de «Système de Publication pour l Internet Spip») est l'un des logiciels libres de gestion de contenu parmi

Plus en détail

Content Management System V.3.0. BlackOffice CMS V3.0 by ultranoir 1

Content Management System V.3.0. BlackOffice CMS V3.0 by ultranoir 1 Content Management System V.3.0 BlackOffice CMS V3.0 by ultranoir 1 SOMMAIRE Introduction Grands principes de fonctionnement Description des modules Références principales BlackOffice CMS V3.0 by ultranoir

Plus en détail

les techniques d'extraction, les formulaires et intégration dans un site WEB

les techniques d'extraction, les formulaires et intégration dans un site WEB les techniques d'extraction, les formulaires et intégration dans un site WEB Edyta Bellouni MSHS-T, UMS838 Plan L extraction des données pour un site en ligne Architecture et techniques Les différents

Plus en détail

Sommaire : Pourquoi créer un site web? Qu est-ce qu un site Web? Les différents types de sites. Quelles solutions peuvent être employées?

Sommaire : Pourquoi créer un site web? Qu est-ce qu un site Web? Les différents types de sites. Quelles solutions peuvent être employées? Sommaire : Pourquoi créer un site web? Qu est-ce qu un site Web? Les différents types de sites Quelles solutions peuvent être employées? Présentation d une des solutions Conclusion Aujourd hui le web est

Plus en détail

Technologies du Web. Technologies avancées côté serveur. Mastère spécialisé Management et nouvelles technologies, 7 décembre 2009

Technologies du Web. Technologies avancées côté serveur. Mastère spécialisé Management et nouvelles technologies, 7 décembre 2009 Publication XML Technologies du Web Technologies avancées côté serveur Pierre Senellart (pierre.senellart@telecom-paristech.fr) Mastère spécialisé Management et nouvelles technologies, 7 décembre 2009

Plus en détail

Petite définition : Présentation :

Petite définition : Présentation : Petite définition : Le Web 2.0 est une technologie qui permet la création de réseaux sociaux, de communautés, via divers produits (des sites communautaires, des blogs, des forums, des wiki ), qui vise

Plus en détail

Technologies du Web. Créer et héberger un site Web. Pierre Senellart. Page 1 / 26 Licence de droits d usage

Technologies du Web. Créer et héberger un site Web. Pierre Senellart. Page 1 / 26 Licence de droits d usage Technologies du Web Créer et héberger un site Web Page 1 / 26 Plan Planification Choisir une solution d hébergement Administration Développement du site Page 2 / 26 Cahier des charges Objectifs du site

Plus en détail

Avant-Propos Sencha Touch

Avant-Propos Sencha Touch Avant-Propos Développeurs web, vous qui souhaitez vous diversifier et appréhender simplement le développement mobile, mais redoutez un apprentissage long d un langage que vous ne connaissez pas, vous allez

Plus en détail

Retour d expérience Inria sur sa GED

Retour d expérience Inria sur sa GED Retour d expérience Inria sur sa GED DSI SESI 13 octobre 2015 SOMMAIRE 1. Solution Alfresco 2. Implémentation Alfresco chez Inria 3. Cas d usage 13 octobre 2015-2 1 Solution Alfresco 13 octobre 2015-3

Plus en détail

Service de création de site Internet

Service de création de site Internet Service de création de site Internet 1 Service de création de site Internet Présence et Action culturelles Introduction Quand l Internet fut créé dans les années 80, personne n imaginait que ce réseau

Plus en détail

Comment marche le Web?

Comment marche le Web? Comment marche le Web? Sara Alouf Chargée de Recherche, INRIA 6 décembre 2012 Lycée Henri Matisse, Vence Comment marche le Web? Introduction du Web et de l Internet Aperçu historique Comment marche le

Plus en détail

RAPPORT DE STAGE. Terrasse Hugo 1/12

RAPPORT DE STAGE. Terrasse Hugo 1/12 RAPPORT DE STAGE Terrasse Hugo 1/12 Sommaire Introduction Les CMS Présentation CMSMS CMS Made Simple Prestashop Les Travaux VAMO Moulin du Calanquet Le Responsive Design La Refonte graphique Le Reférencement

Plus en détail

Introduction. Pourquoi ce livre? À qui s adresse ce livre?

Introduction. Pourquoi ce livre? À qui s adresse ce livre? Introduction Bien que récente, la solution e-commerce Magento s est imposée très rapidement, grâce à ses fonctionnalités innovantes et la qualité de son architecture. Elle est le socle de plusieurs dizaines

Plus en détail

Programmation Avancée pour le Web

Programmation Avancée pour le Web L3 Informatique Option : ISIL Programmation Avancée pour le Web RAMDANI Med U Bouira 1 Contenu du module Introduction aux applications Web Rappels sur les sites Web Conception d une application Web Notion

Plus en détail

TYPO 3. Un logiciel libre professionnel de gestion de contenu web

TYPO 3. Un logiciel libre professionnel de gestion de contenu web TYPO 3 Un logiciel libre professionnel de gestion de contenu web Plan du workshop Perspective décisionnelle : Les besoins ciblés par Typo3 Pourquoi Typo3 par rapport à la concurrence Mais Perspective technique

Plus en détail

Joomla! Création et administration d'un site web - Version numérique

Joomla! Création et administration d'un site web - Version numérique Avant-propos 1. Objectifs du livre 15 1.1 Orientation 15 1.2 À qui s adresse ce livre? 16 2. Contenu de l ouvrage 17 3. Conclusion 18 Introduction 1. Un peu d histoire pour commencer... 19 1.1 Du web statique

Plus en détail

Introduction @ 1. La gamme Microsoft Expression

Introduction @ 1. La gamme Microsoft Expression La gamme Microsoft Expression Microsoft propose déjà dans son catalogue des outils orientés graphisme ou destinés à la création de sites web. Avec l arrivée de Vista et plus précisément d une couche nommée

Plus en détail

Collectif Stratégies Alimentaires TECHNOLOGIES DE L A COMMUNICATION ET DE L INFORMATION PAR INTERNET

Collectif Stratégies Alimentaires TECHNOLOGIES DE L A COMMUNICATION ET DE L INFORMATION PAR INTERNET Collectif Stratégies Alimentaires TECHNOLOGIES DE L A COMMUNICATION ET DE L INFORMATION PAR INTERNET Formation à l utilisation de SPIP Bujumbura 26-27 mars 2011 Objectifs de la formation 1. Permettre aux

Plus en détail

INTERNET, C'EST QUOI?

INTERNET, C'EST QUOI? INTERNET, C'EST QUOI? Internet, c'est quoi? «Internet est le réseau informatique mondial qui rend accessibles au public des services variés comme le courrier électronique, la messagerie instantanée et

Plus en détail

Guide de l utilisateur pour Firefox 4 Mobile. Contact us: press@mozilla.com

Guide de l utilisateur pour Firefox 4 Mobile. Contact us: press@mozilla.com Guide de l utilisateur pour Firefox 4 Contact us: press@mozilla.com Sommaire À propos de Mozilla 1 Lancez-vous! 2 Tapez Moins, Surfez Plus! 3 Emportez votre Firefox partout avec vous 5 Personnalisez votre

Plus en détail

CCI DE SAÔNE-ET-LOIRE - ATELIER ENP 18 MAI 2011. La création de sites internet

CCI DE SAÔNE-ET-LOIRE - ATELIER ENP 18 MAI 2011. La création de sites internet CCI DE SAÔNE-ET-LOIRE - ATELIER ENP 18 MAI 2011 La création de sites internet Le référencement de sites internet Je veux créer mon site internet Objectifs et démarche Les objectifs Définition Un site internet

Plus en détail

Programmation Avancée pour le Web

Programmation Avancée pour le Web L3 Informatique Option : ISIL Programmation Avancée pour le Web RAMDANI Med U Bouira 1 Contenu du module Introduction aux applications Web Rappels sur les sites Web Conception d une application Web Notion

Plus en détail

Comment installer wordpress. www.bxart.be wp niveau 1

Comment installer wordpress. www.bxart.be wp niveau 1 www.bxart.be wp niveau 1 Installation Introduction Wordpress est un CMS ce qui signifie : système de gestion de contenu (Content Management System). Il y a d autres CMS mais c est de loin le plus populaire.

Plus en détail

Écriture de pages Web

Écriture de pages Web Écriture de pages Web Le langage HTML / XHTML Laurent Tichit Janvier 2011 Laurent Tichit 2005-2010 1 Comment fonctionne le Web? C'est un mécanisme client-serveur. Logiciel serveur : programme qui a pour

Plus en détail

Un site web collaboratif avec Drupal. Judith Hannoun - Journées INSHS 16 Octobre 2012

Un site web collaboratif avec Drupal. Judith Hannoun - Journées INSHS 16 Octobre 2012 Un site web collaboratif avec Drupal Judith Hannoun - Journées INSHS 16 Octobre 2012 Site web Ensemble de pages en html Des liens hypertextes Une base de données si site dynamique Une interface graphique

Plus en détail

WEBMESTRE - niveau 1 & 2

WEBMESTRE - niveau 1 & 2 INTITULE WEBMESTRE VIA WORDPRESS WEBMESTRE - niveau 1 & 2 OBJECTIFS (Voir détails) PUBLICS DUREE INTRODUCTION À LA PROGRAMMATION WEB : Qu est-ce qu un site Web et connaître les outils pour le créer. Connaître

Plus en détail

Michel-Marie Maudet Anne-Laure Quatravaux Dominique Quatravaux SPIP 1.8. Créer son site avec des outils libres. Avec la contribution de Gaël Thomas

Michel-Marie Maudet Anne-Laure Quatravaux Dominique Quatravaux SPIP 1.8. Créer son site avec des outils libres. Avec la contribution de Gaël Thomas Michel-Marie Maudet Anne-Laure Quatravaux Dominique Quatravaux SPIP 1.8 Créer son site avec des outils libres Avec la contribution de Gaël Thomas Table des matières AVANT-PROPOS..........................................................

Plus en détail

Présentation de la solution IZI-MEDIA mise en œuvre par SiteWebPro

Présentation de la solution IZI-MEDIA mise en œuvre par SiteWebPro Présentation de la solution IZI-MEDIA mise en œuvre par SiteWebPro 1. GENERALITÉS : LA GESTION DE CONTENU - CONTENT MANAGEMENT SYSTEM 1.1. LA GESTION DE CONTENU, C'EST QUOI? Un système de gestion de contenu

Plus en détail

Formation WEB DESIGN. Catalogue. Immeuble Normandie II 55, rue Amiral Cécille

Formation WEB DESIGN. Catalogue. Immeuble Normandie II 55, rue Amiral Cécille Immeuble Normandie II 55, rue Amiral Cécille 7 6 1 0 0 R O U E N Tél. : 02 35 03 87 09 Fax : 02 35 03 49 29 Email : formation@art-communication.fr Site web : www.art-communication.fr Catalogue WEB DESIGN

Plus en détail

Création et Gestion du Site Internet Du Groupement des Fournisseurs de l Industrie Electronique

Création et Gestion du Site Internet Du Groupement des Fournisseurs de l Industrie Electronique Proposition Technique et Commerciale Création et Gestion du Site Internet Du Groupement des Fournisseurs de l Industrie Electronique 25 novembre 2008 1 INTRODUCTION... 2 2 LE PROJET... 3 3 REFERENCES...

Plus en détail

bookmark), sachant qu'à chaque favori est associée une adresse web ; o suivre un hyperlien, sachant qu'à chaque hyperlien est associée une

bookmark), sachant qu'à chaque favori est associée une adresse web ; o suivre un hyperlien, sachant qu'à chaque hyperlien est associée une Introduction : On appelle «Web», contraction de «World Wide Web» (d'où l'acronyme www), une des possibilités offertes par le réseau Internet de naviguer entre des documents reliés par des liens hypertextes.

Plus en détail

Sorin Lucas Ricou Sander. Rapport de projet SI28

Sorin Lucas Ricou Sander. Rapport de projet SI28 Sorin Lucas Ricou Sander A14 Rapport de projet SI28 1 I. Concept Application web permettant la création d une vidéo virale type «NyanCat». L utilisateur aura à sa disposition des musiques, des fonds, des

Plus en détail

Spip 2. Premiers pas pour créer son site web. Anne-Laure Quatravaux Dominique Quatravaux. Avec la contribution de Sandrine Burriel

Spip 2. Premiers pas pour créer son site web. Anne-Laure Quatravaux Dominique Quatravaux. Avec la contribution de Sandrine Burriel Anne-Laure Quatravaux Dominique Quatravaux Spip 2 Premiers pas pour créer son site web Avec la contribution de Sandrine Burriel Groupe Eyrolles, 2009, ISBN : 978-2-212-12502-3 Table des matières AVANT-PROPOS............................................................

Plus en détail

I N T E R N E T CRÉEZ VOTRE

I N T E R N E T CRÉEZ VOTRE CRÉEZ VOTRE 90 market.ch décembre - janvier 2011 SITE INTERNET! Jean-Daniel Faessler Le paysage de la communication a complètement changé grâce à l arrivée massive d Internet dans les entreprises et les

Plus en détail

Cours de programmation web

Cours de programmation web Cours de programmation web ENSAE 2006-2007 Cours 1 - Introduction 1. Introduction 2. Le principe d Internet 3. Les langages du web 4. Le web 2.0 Introduction : Historique 1967 : Arpanet : réseau militaire

Plus en détail

Bureautique Initiation Excel-Powerpoint

Bureautique Initiation Excel-Powerpoint Module de Formation Personnalisée : Bureautique Initiation Excel-Powerpoint Durée : jours ouvrables Prix : Formation personnalisée en vue d obtenir les notions de base indispensables pour : Excel Office

Plus en détail

Applications orientées données (NSY135)

Applications orientées données (NSY135) Applications orientées données (NSY135) 2 Applications Web Dynamiques Auteurs: Raphaël Fournier-S niehotta et Philippe Rigaux (philippe.rigaux@cnam.fr,fournier@cnam.fr) Département d informatique Conservatoire

Plus en détail

Formation Webmaster : Création de site Web Initiation + Approfondissement

Formation Webmaster : Création de site Web Initiation + Approfondissement Contactez notre équipe commerciale au 09.72.37.73.73 Aix en Provence - Bordeaux - Bruxelles - Geneve - Lille - Luxembourg - Lyon - Montpellier - Nantes - Nice - Paris - Rennes - Strasbourg - Toulouse Formation

Plus en détail

Devis pour la création de votre site Internet

Devis pour la création de votre site Internet Proposition commerciale Réf. : PR1408-0288 Date : 28/08/2014 Durée de validité : 30 jours Code client : CU1408-2685 Adressé à : Serial Kreative SPRL Chaussée de Tubize 208 1440 Wauthier-Braine BE0845551275

Plus en détail

10 points clés pour bien démarrer votre projet web

10 points clés pour bien démarrer votre projet web 10 points clés pour bien démarrer votre projet web Un cahier des charges pour cerner votre projet Afin de vous aider dans la réflexion de votre futur site Internet, ADVEO a conçu une check-list avec les

Plus en détail

Glossaire. www.themanualpage.org ( themanualpage.org) soumises à la licence GNU FDL.

Glossaire. www.themanualpage.org ( themanualpage.org) soumises à la licence GNU FDL. Glossaire Ce glossaire contient les termes techniques et de spécialité les plus employés dans cette thèse. Il emprunte, pour certaines d entre elles, les définitions proposées par www.themanualpage.org

Plus en détail

Rapport de stage. Création d un site web. Stage du 20/01/2013 au 21/02/2013

Rapport de stage. Création d un site web. Stage du 20/01/2013 au 21/02/2013 Rapport de stage Création d un site web Stage du 20/01/2013 au 21/02/2013 Auteur : Antoine Luczak Tuteur professionnel : M. Tison Tuteur scolaire : Mme Girondon Année scolaire : 2013/2014 1 Table des matières

Plus en détail

Modèle de cahier des charges pour un site Internet

Modèle de cahier des charges pour un site Internet Modèle de cahier des charges pour un site Internet Modèle de cahier des charges Site Internet 1 Ce document a pour objectif de préciser quels éléments doivent être détaillés dans votre cahier des charges

Plus en détail

WEB & DÉVELOPPEMENT LES BASES DU WEB LE LANGAGE HTML FEUILLES DE STYLES CSS HISTORIQUE D INTERNET ET DU WEB LES DIFFÉRENTS LANGAGES

WEB & DÉVELOPPEMENT LES BASES DU WEB LE LANGAGE HTML FEUILLES DE STYLES CSS HISTORIQUE D INTERNET ET DU WEB LES DIFFÉRENTS LANGAGES WEB & DÉVELOPPEMENT LES BASES DU WEB HISTORIQUE D INTERNET ET DU WEB LES DIFFÉRENTS LANGAGES LE LANGAGE HTML STRUCTURE D UNE PAGE En-tête et corps Syntaxe INSÉRER DES CONTENUS Texte : formatage (titre,

Plus en détail

Architectures web/bases de données

Architectures web/bases de données Architectures web/bases de données I - Page web simple : HTML statique Le code HTML est le langage de base pour concevoir des pages destinées à être publiées sur le réseau Internet ou intranet. Ce n'est

Plus en détail

Calendrier des Formations

Calendrier des Formations Systèmes et Réseaux IPV6 980,00 HT Jan. Fév. Mar. Avr. Mai Juin Jui. Août Sept. Oct. Nov. Déc. Comprendre IPV6 et explorer les méthodes pour migrer 14-15 23-24 1-2 26-27 Configuration et Maintenance des

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATION ANTADIS - 2012

CATALOGUE DE FORMATION ANTADIS - 2012 CATALOGUE DE FORMATION ANTADIS - 2012 Antadis développe les connaissances et les compétences Internet de ses clients à travers des solutions OpenSource de renom. Antadis, c est Une équipe de 10 personnes

Plus en détail

SPIP 1.9. Créer son site avec des outils libres. Michel-Marie Maudet Anne-Laure Quatravaux Dominique Quatravaux. Avec la contribution de Perline

SPIP 1.9. Créer son site avec des outils libres. Michel-Marie Maudet Anne-Laure Quatravaux Dominique Quatravaux. Avec la contribution de Perline Michel-Marie Maudet Anne-Laure Quatravaux Dominique Quatravaux SPIP 1.9 Créer son site avec des outils libres Avec la contribution de Perline, 2007, ISBN : 2-212-12002-8 Table des matières AVANT-PROPOS..........................................................

Plus en détail

Item B53 : Réaliser des documents hypermédias intégrant textes, sons, images fixes et animées et liens internes et externes.

Item B53 : Réaliser des documents hypermédias intégrant textes, sons, images fixes et animées et liens internes et externes. Licence Creative Commons Jean-Philippe Verdu Réaliser la présentation de ses travaux en présentiel et en ligne Item B53 : Réaliser des documents hypermédias intégrant textes, sons, images fixes et animées

Plus en détail