RAPPORT VERISIGN SUR LES TENDANCES EN MATIÈRE D'ATTAQUES PAR DÉNI DE SERVICE DISTRIBUÉ (DDOS) 4E ÉDITION 4E TRIMESTRE 2014

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RAPPORT VERISIGN SUR LES TENDANCES EN MATIÈRE D'ATTAQUES PAR DÉNI DE SERVICE DISTRIBUÉ (DDOS) 4E ÉDITION 4E TRIMESTRE 2014"

Transcription

1 RAPPORT VERISIGN SUR LES TENDANCES EN MATIÈRE D'ATTAQUES PAR DÉNI DE SERVICE DISTRIBUÉ (DDOS) 4E ÉDITION 4E TRIMESTRE

2 RAPPORT VERISIGN SUR LES TENDANCES EN MATIÈRE 4E TRIMESTRE SOMMAIRE SYNTHÈSE 3 TENDANCES DES ATTAQUES DDOS OBSERVÉES PAR VERISIGN 4E TRIMESTRE 4 Limitations par taille d'attaque 4 LIMITATIONS PAR SECTEUR 5 THÉMATIQUE : LES SERVICES DDoS-FOR-HIRE SONT SYNONYMES DE MENACES ACCRUES POUR LES ENTREPRISES 7 CONCLUSION 8 2 2

3 RAPPORT VERISIGN SUR LES TENDANCES EN MATIÈRE 4E TRIMESTRE SYNTHÈSE Taille moyenne des attaques : 7,39 Ce rapport contient les observations et perspectives issues des limitations d'attaques par déni de service distribué (DDoS) mises en place pour le compte des clients de Verisign DDoS Protection Services et avec leur coopération, ainsi que des recherches de sécurité de Verisign idefense Security Intelligence Services. Il représente un point de vue unique sur les tendances des attaques en ligne au cours du trimestre précédent, y compris les statistiques des attaques et les tendances de comportement. Entre le 1er octobre et le 31 décembre, Verisign a observé les grandes tendances suivantes : Gbits/s Activité DDoS en volume soutenue, avec des attaques atteignant 60 Gbits/s/16 millions de paquets par seconde (Mpps) pour les inondations UDP (User Datagram Protocol) et 55 Gbits/s/60 Mpps pour les attaques basées sur le TCP (Transmission Control Protocol). 14 % T/T 245 % A/A La taille d'attaque moyenne a augmenté pour atteindre 7,39 gigabits par seconde (Gbits/s), soit une poussée de 14 % pour cent par rapport au 3e trimestre et de 245 % par rapport au 4e trimestre Le secteur le plus fréquemment ciblé au 4e trimestre était celui des services informatiques/cloud/ SaaS, représentant à lui seul un tiers de l'activité de limitation, avec une pointe dépassant juste 60 Gbits/s. Secteur le plus fréquemment ciblé : SERVICES INFORMATIQUES/ CLOUD/SAAS Les organismes du secteur public ont connu une augmentation considérable du nombre des attaques, et ont représenté 15 % de l'ensemble des limitations menées par Verisign au 4e trimestre. Les attaques contre le secteur des services financiers ont doublé en pourcentage par rapport au dernier trimestre, représentant 15 % de l'ensemble des limitations. 42 % des attaques ont donné lieu à des pointes supérieures à 1 Gbits/s, 17 % d'entre elles exploitant plus de 10 Gbits/s du trafic des DDoS. Le protocole NTP (Network Time Protocol) continue à constituer la majorité du trafic des attaques UDP réflectives, avec une augmentation continuelle du vecteur d'attaque SSDP (Simple Service Discovery Protocol) observé pour la première fois au 3e trimestre. Thématique du 4e trimestre : Les services DDoS-for-Hire sont synonymes de menaces accrues pour les entreprises La disponibilité croissante des services DDoS-for-hire - également appelés «booters» - présente un énorme risque pour les professionnels de la sécurité, car ils permettent virtuellement à quiconque d'engager des cyber criminels qualifiés pour lancer une attaque DDoS pour un coût aussi bas que 2 $ USD de l'heure. Le thème de ce trimestre expose comment ce marché malveillant fonctionne et présente quelques détails qui donnent à réfléchir concernant la modicité du coût de lancement d'une attaque DDoS à l'heure actuelle. 3 3

4 RAPPORT VERISIGN SUR LES TENDANCES EN MATIÈRE 4E TRIMESTRE TENDANCES DES ATTAQUES DDoS OBSERVÉES PAR VERISIGN 4E TRIMESTRE Limitations par taille d'attaque La taille des attaques limitées par Verisign au 4e trimestre s'est située à une moyenne de pointe de 7,39 Gbits/s (voir la Figure 1). Ceci représente une augmentation de 14 % de la taille moyenne des attaques par rapport au 3e trimestre (6,46 Gbits/s) et de 245 % par rapport au 4e trimestre 2013 (2,14 Gbits/s). 2,14 4e trimestre 2013 Figure 1 : Taille moyenne des attaques en pointe par trimestre L'activité des attaques de DDoS dans la catégorie 10 Gbits/s est restée élevée à plus de 17 % de l'ensemble des attaques, bien que ce chiffre ait légèrement baissé par rapport aux 23 % du 3e trimestre (voir la Figure 2). En tout, 42 % des attaques ont exploité plus de 1 Gbits/s du trafic d'attaque, ce qui demeure à ce jour un niveau de bande passante important à sur-approvisionner en cas d'attaque DDoS pour toute entreprise dépendant du réseau. >10 Gbps >5<10 Gbps >1<5 Gbps >1 Gbps 3,92 1er trimestre 4,60 2e trimestre 1er trimestre Figure 2 : Pointes de limitation en par catégorie 6,46 3e trimestre 2e trimestre 7,39 4e trimestre 3e trimestre Gbps 4e trimestre pour cent 4 4

5 RAPPORT VERISIGN SUR LES TENDANCES EN MATIÈRE 4E TRIMESTRE La plus importante attaque DDoS UDP volumétrique limitée par Verisign au 4e trimestre ciblait un client du secteur des services informatiques/cloud/saas. Il s'agissait principalement d'une attaque NTP réflective ciblant le port 443 avec une pointe à 60 Gbits/s et 16 Mpps. L'attaque a persisté au niveau de 60 Gbits/s pendant plus de 24 heures et présente un nouvel exemple de la façon dont la capacité d'un réseau zombie et la durabilité de l'attaque peuvent largement dépasser l'ampleur que les entreprises peuvent gérer par leurs propres moyens. La plus vaste attaque TCP a été une inondation SYN contre un client du secteur des médias et du spectacle. L'attaque ciblait un port de jeu personnalisé, avec une pointe à 55 Gbits/s et 60 Mpps. LIMITATIONS PAR SECTEUR Les attaques par déni de service distribué (DDoS) constituent une menace internationale et ne sont pas limitées à un secteur spécifique, comme l'illustre la Figure 3. En outre, Verisign confirme que les attaques par secteur signalées dans ce document ne reflètent que la base de clientèle protégée par Verisign ; en revanche, ces données peuvent être utiles pour hiérarchiser les dépenses de sécurité sur la base de l'exposition aux attaques DDoS observée pour votre secteur d'activité. Au 4e trimestre, les clients du secteur des services informatiques/cloud/saas ont subi le plus grand volume d'attaques (voir la Figure 3), représentant un tiers de l'ensemble des attaques, avec une pointe dépassant juste 60 Gbits/s. Verisign pense que la tendance des attaques contre le secteur des services informatiques/cloud/saas se poursuivra, car ces entreprises migrent les équipements IP vers des services et des infrastructures dans le cloud, développant réellement leurs surface d'attaque sur les dispositifs sur site ainsi que les clouds publics et privés. Services informatiques/cloud/saas 33% Médias et spectacles/ contenu 23% 0 Commerce électronique/ Publicité en ligne Finances 15% Secteur public 15% Télécommunications 8% 6% 100 Figure 3 : Limitations au 4e trimestre par secteur 5 5

6 RAPPORT VERISIGN SUR LES TENDANCES EN MATIÈRE 4E TRIMESTRE Les attaques ciblant le secteur public ont constitué 15 % des attaques du 4e trimestre Les clients du secteur public on subi la plus large augmentation des attaques, représentant 15 % de l'ensemble des limitations au 4e trimestre. Verisign pense que l'augmentation considérable du nombre d'attaques DDoS infligées au secteur public peut être attribué à l'utilisation accrue que les attaquants font des attaques DDoS comme tactiques d'activisme politique, ou hacktivisme, à l'encontre de différentes organisations gouvernementales internationales et en réaction à différents événements fortement médiatisés, notamment les manifestations à Hong Kong et Ferguson, MO. Comme nous en faisions état dans notre dossier idefense 2015 Cyber Threats and Trends (Cyber menaces et tendances 2015), la convergence des mouvements de protestation en ligne et physiques a contribué à l'utilisation accrue des DDoS comme tactique à l'encontre des organisations, notamment du secteur public, pendant toute l'année. Verisign pense également que la disponibilité immédiate et le développement des boîtes à outils DDoS et des offres de prestations de services DDoS dans l'univers cyber clandestin peuvent avoir contribué à l'augmentation des attaques visant le secteur public et prévoit la poursuite de cette tendance en La plus importante augmentation suivante, en termes de nombre d'attaques, a visé le secteur financier et a doublé pour représenter 15 % de l'ensemble des limitations. Comme l'indique le Rapport Verisign des tendances DDoS pour le 3e trimestre, la période des fêtes de battait son plein au 4e trimestre et Verisign a constaté comme à l'accoutumée une augmentation de l'activité DDoS contre les entreprises de ses clients pendant cette période. Verisign a limité plus d'attaques DDoS en décembre que pendant tout autre mois de l'année. VECTEURS ET LIMITATIONS DES ATTAQUES DDoS AU 4E TRIMESTRE Amplification NTP Au 4e trimestre, le vecteur d'attaques le plus courant observé par Verisign est resté l'amplification UDP exploitant le NTP (Network Time Protocol). Comme nous l'avons exposé dans les rapports précédents, de nombreuses entreprises n'utilisent pas de systèmes externes pour leur NTP ou ne leur font pas confiance. Dans ce cas, la solution peut consister tout simplement à restreindre ou à limiter le débit entrant/ sortant des ports NTP aux seuls hôtes authentifiés/connus. Amplification SSDP Verisign a en outre continué à observer l'exploitation du SSDP (Simple Service Discovery Protocol) dans les attaques DDoS par amplification au 4e trimestre. Verisign recommande au lecteur de réaliser un audit des ressources internes, pour vérifier que l'entreprise n'est pas exploitée à son insu dans des attaques DDoS SSDP. Dans la plupart des entreprises, il est inutile que les implémentations SSDP soient ouvertes à Internet. Dans ce cas, le protocole doit être bloqué à l'entrée du réseau pour se protéger de ce vecteur spécifique au niveau de la capacité réseau d'une entreprise. 6 6

7 RAPPORT VERISIGN SUR LES TENDANCES EN MATIÈRE 4E TRIMESTRE Thématique : LES SERVICES DDoS-FOR-HIRE SONT SYNONYMES DE MENACES ACCRUES POUR LES ENTREPRISES L'un des thèmes courants des attaques par déni de service distribué (DDoS) en a été que les acteurs, les stratégies et les outils impliqués ont continuellement évolué et gagné en efficacité et en intensité. En fait, comme vous l'avez appris récemment dans l'actualité, certains cyber criminels sont devenus de tels adeptes du lancement d'attaques DDoS couronnées de succès qu'ils sont désormais professionnels. Cette disponibilité croissante des services DDoS-for-hire - également appelés «booters» - présente un énorme risque pour les professionnels de la sécurité, car ils permettent virtuellement à quiconque d'engager des cyber criminels qualifiés pour lancer une attaque DDoS. Nom du service Tarif du service (USD) Xakepy.cc à partir de 5 $ de l'heure à partir de 30 $ pour 24 heures à partir de 200 $ par semaine à partir de 800 $ par mois World DDoS Service à partir de 50 $ par jour à partir de 300 $ par semaine à partir de $ par mois King's DDoS Service à partir de 5 $ de l'heure à partir de 25 $ pour 12 heures à partir de 50 $ pour 24 heures à partir de 500 $ par semaine à partir de $ par mois MAD DDoS Service à partir de 35 $ par nuit à partir de 180 $ par semaine à partir de 500 $ par mois 2 $ de l'heure entre 1 et 4 heures Gwapo's 4 $ de l'heure entre 5 et 24 heures Professional DDoS 5 $ de l'heure entre 24 et 72 Service heures Prix fixe de $ par mois Depuis leur création en 2010, les capacités de DDoS-for-hire ont progressé en termes de succès comme de popularité et, étonnamment, peuvent désormais être déployées pour un coût d'une modicité 6 $ de l'heure stupéfiante ; nombreux sont ceux qui PsyCho DDoS 60 $ par nuit peuvent être engagés pour seulement Service 380 $ par semaine 5 $ USD de l'heure et parfois même 900 $ par mois pour aussi peu que 2 $ USD de l'heure DDoS Service $ par nuit (voir la Figure 41), selon les études 70 $ par jour réalisées par Verisign idefense Security Blaiz DDoS Service à partir de 450 $ par semaine Intelligence Services. En outre, des attaques massives et de longue durée à partir de 50 $ par jour Critical DDoS peuvent être déployées pour aussi peu que à partir de 300 $ par semaine Service 800 $ USD pour un mois complet. Le plus à partir de 900 $ par mois déconcertant est peut-être le fait qu'au à partir de 50 $ par jour cours de ces quelques dernières années, No. 1* DDoS_ à partir de 300 $ par semaine les services DDoS-for-hire ont acquis des SERVICE à partir de $ par mois compétences remarquables pour opérer discrètement et éviter toute détection par Figure 4 : Tarif d'une sélection de services DDoS-for-Hire les autorités. 1 Verisign idefense Security Intelligence Services, 7 7

8 RAPPORT VERISIGN SUR LES TENDANCES EN MATIÈRE 4E TRIMESTRE Compte-tenu de leur nature illégale, les services DDoS-for-hire sont généralement entourés du plus grand secret. Comme il est aisément imaginable, les services de DDoS faisant ouvertement l'objet de publicité sont rares et susceptibles d'être démantelés. Pour contourner cette difficulté, les opérateurs de réseau zombie font couramment la publicité de leurs services DDoS sur des forums clandestins, où ils détaillent souvent leurs prestations, prix et garantie de performance. Bien entendu, engager des booters n'est pas sans risque. En substance, le preneur recherche un partenaire pour commettre un délit ; déterminer lequel est digne de confiance et compétent n'est certes pas une mince affaire. Dans cette perspective, la réputation d'un service exerce un énorme impact sur sa réussite dans ce type de forums. Ceci dit, certains acteurs plus audacieux adoptent parfois des approches publicitaires plus créatives : Les opérateurs du service DDoS Gwapo utilisaient YouTube pour poster des vidéos, qui présentaient des acteurs ne soupçonnant rien lisant un script expliquant le service DDoS et demandant aux acheteurs potentiels de contacter les opérateurs par . Nous devons l'un des efforts publicitaires parmi les plus médiatisés pour un service DDoS en au groupe de DDoS Lizard Squad. Depuis le mois d'août, le groupe revendique la responsabilité des attaques contre plusieurs services de jeu en ligne, notamment Playstation Networkd (PSN) de Sony Corp. et Xbox Live de Microsoft Inc. PSN et Xbox Live ont tous deux été mis hors ligne pendant des périodes prolongées par des attaques DDoS le 25 décembre. Suite à la réussite des attaques de Noël, Lizard Squad a commencé à faire la publicité des opérations de son propre service DDoS LizardStresser, pouvant être employé pour une somme située entre 5,99 $ et 119,99 $ USD par mois. Lors d'une interview, un membre présumé du groupe a déclaré au site technique DailyDot que ces attaques notables étaient toutes destinées à susciter de la demande pour les services DDoS du groupe.2 Le transfert d'argent constitue des obstacles et des risques supplémentaires pour les services DDoS-forhire et leurs clients, car la plupart des paiements par chèque et carte laissent une trace qui peut permettre de remonter jusqu'à l'une ou l'autre partie. La majorité de ces transactions passent au lieu de cela par différentes devises en ligne, y compris Bitcoin, qui permettent aux parties concernées de commercer en conservant l'anonymat et de réduire le risque d'enquête. CONCLUSION Compte-tenu de la disponibilité immédiate des offres de prestations de service DDoS et du coût de plus en plus abordable de tels services, les entreprises de toutes envergures et de tous secteurs sont exposées à un risque plus important d'être victimes d'une attaque par déni de service distribué (DDoS) susceptible de paralyser la disponibilité du réseau et la productivité et de leur coûter cher en termes de revenu en ligne comme de précieuse réputation et confiance des clients. La connaissance et la compréhension des capacités de ces services, ainsi que des efforts combinés des acteurs qui les vendent et les emploient, constitueront très probablement un élément clé pour combattre la menace DDoS actuelle et à venir. 2 Turton, William. «Lizard Squad s Xbox Live, PSN attacks were a marketing scheme for new DDoS service» (Les attaques de Lizard Squad sur Xbox Live et PSN constituaient une campagne publicitaire pour le nouveau service DDoS). DailyDot. 30 décembre. VerisignInc.com 2015 VeriSign, Inc. Tous droits réservés. VERISIGN, le logo VERISIGN, et les autres marques commerciales, marques de services et designs sont des marques commerciales déposées ou non déposées appartenant à VeriSign, Inc. et à ses filiales aux États-Unis et à l étranger. Toutes les autres marques commerciales appartiennent à leurs propriétaires respectifs. Verisign Public

RAPPORT VERISIGN SUR LES TENDANCES EN MATIÈRE D'ATTAQUES PAR DÉNI DE SERVICE DISTRIBUÉ (DDOS) 1ÈRE ÉDITION 1ER TRIMESTRE 2014

RAPPORT VERISIGN SUR LES TENDANCES EN MATIÈRE D'ATTAQUES PAR DÉNI DE SERVICE DISTRIBUÉ (DDOS) 1ÈRE ÉDITION 1ER TRIMESTRE 2014 RAPPORT VERISIGN SUR LES TENDANCES EN MATIÈRE D'ATTAQUES PAR DÉNI DE SERVICE DISTRIBUÉ (DDOS) 1ÈRE ÉDITION SYNTHÈSE Ce rapport contient les observations et perspectives issues des limitations mises en

Plus en détail

Résultats du test comparatif de performances et de résilience Miercom - Appliances UTM

Résultats du test comparatif de performances et de résilience Miercom - Appliances UTM Résultats du test comparatif de performances et de résilience Miercom - Appliances UTM Tests comparatifs Miercom portant sur les appliances SG Series de par rapport à la concurrence Résultats des tests

Plus en détail

Symantec CyberV Assessment Service

Symantec CyberV Assessment Service Symantec CyberV Assessment Service Cyber-résilience : gagnez en visibilité Le cyber-espace, monde technologique hyperconnecté constamment en évolution, offre des opportunités inégalées de connectivité,

Plus en détail

LES ORIGINES D ITIL Origine gouvernementale britannique 20 ans d existence et d expérience Les organisations gérant le référentiel :

LES ORIGINES D ITIL Origine gouvernementale britannique 20 ans d existence et d expérience Les organisations gérant le référentiel : La méthode ITIL plan Introduction C est quoi ITIL? Utilisation d ITIL Objectifs Les principes d ITIL Domaines couverts par ITIL Les trois versions d ITIL Pourquoi ITIL a-t-il tant de succès Inconvénients

Plus en détail

Cisco AMP Threat Grid : sécurité proactive face aux programmes malveillants avancés

Cisco AMP Threat Grid : sécurité proactive face aux programmes malveillants avancés Présentation Cisco AMP Threat Grid : sécurité proactive face aux programmes malveillants avancés BÉNÉFICES Un accès à des informations plus précises qui permet une protection renforcée grâce à l analyse

Plus en détail

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE Comment choisir un CRM qui répondra à toutes les attentes de vos commerciaux www.aptean..fr LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE

Plus en détail

L'impact économique total (Total Economic Impact ) de PayPal France

L'impact économique total (Total Economic Impact ) de PayPal France L'impact économique total (Total Economic Impact ) de PayPal France Sebastian Selhorst Consultant TEI Forrester Consulting 29 Mars 2011 1 2011 Forrester Research, Inc. Reproduction 2009 Prohibited Forrester

Plus en détail

Réduction des coûts de la sécurité informatique

Réduction des coûts de la sécurité informatique Mesure de l'impact d'une sécurité des points finaux plus efficace, de meilleures performances et d'une empreinte plus légère Dans une perspective d'amélioration continue de la productivité et de la rentabilité,

Plus en détail

Sauvegarde des données de l'utilisateur avec Kaspersky Cryptomalware Countermeasures Subsystem

Sauvegarde des données de l'utilisateur avec Kaspersky Cryptomalware Countermeasures Subsystem Sauvegarde des données de l'utilisateur avec Kaspersky Cryptomalware Les cybercriminels sont prompts à adopter les techniques développées par les criminels dans le monde réel, y compris en extorquant de

Plus en détail

Paquet Business Easy Le paquet de prestations bancaires réservé aux entrepreneurs

Paquet Business Easy Le paquet de prestations bancaires réservé aux entrepreneurs Paquet Business Easy Le paquet de prestations bancaires réservé aux entrepreneurs La banque en toute simplicité Pour que vous puissiez vous consacrer entièrement à vos tâches principales. Notre paquet

Plus en détail

Formation A2IMP. Acquisition d information sur les autres équipements du réseau. Frédéric Bongat IPSL Formation A2IMP 1

Formation A2IMP. Acquisition d information sur les autres équipements du réseau. Frédéric Bongat IPSL Formation A2IMP 1 Formation A2IMP Acquisition d information sur les autres Frédéric Bongat IPSL Formation A2IMP 1 Idée : corréler des informations via d autres Informations de base Connaître l horodatage (date, heure) des

Plus en détail

Solutions de chiffrement réseau de SafeNet

Solutions de chiffrement réseau de SafeNet Solutions de chiffrement réseau de SafeNet Les chiffreurs SafeNet de réseaux haut débit allient des performances inégalées à une grande facilité d intégration et de gestion Solution d isolement et de chiffrement

Plus en détail

CONSEIL ECONOMIQUE ET SOCIAL

CONSEIL ECONOMIQUE ET SOCIAL E NATIONS UNIES CONSEIL ECONOMIQUE ET SOCIAL Distr.: LIMITEE E/ECA/DISD/CODI.3/24 3 avril 2003 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ECONOMIQUE POUR L AFRIQUE Troisième réunion du Comité de l'information

Plus en détail

L INNOVATION AU POINT D ENCAISSEMENT

L INNOVATION AU POINT D ENCAISSEMENT L INNOVATION AU POINT D ENCAISSEMENT Une vision avant-gardiste Depuis trois décennies, VeriFone est le leader mondial en matière de technologies de paiement. Précurseur et chef de file du secteur, VeriFone

Plus en détail

Postes Canada : Étude de cas de Home Depot

Postes Canada : Étude de cas de Home Depot Postes Canada : Étude de cas de Home Depot Les partenariats de marketing contribuent à augmenter les taux de conversion de ventes La campagne de services à domicile de Home Depot donne des résultats remarquables

Plus en détail

Symantec Protection Suite Small Business Edition Une solution simple, efficace et compétitive pour les petites entreprises

Symantec Protection Suite Small Business Edition Une solution simple, efficace et compétitive pour les petites entreprises Une solution simple, efficace et compétitive pour les petites entreprises Présentation Symantec Protection Suite Small Business Edition est une solution de sécurité et de sauvegarde simple et compétitive.hautement

Plus en détail

Flex Multipath Routing

Flex Multipath Routing Flex Multipath Routing Regroupement des liens privés et publics pour les réseaux étendus (WAN) d entreprise Flex Multipath Routing (FMR) Regroupement des liens privés et publics pour les réseaux étendus

Plus en détail

Le DSI du futur Rapport d'étude

Le DSI du futur Rapport d'étude Le DSI du futur Rapport d'étude Devenir un catalyseur du changement Partagez ce rapport d'étude Le DSI du futur : Devenir un catalyseur du changement Tandis que la plupart des DSI s accordent à dire que

Plus en détail

Intégration et protection de données Avril 2008. IBM ireflect : Intégration et protection des données pour les environnements Oracle

Intégration et protection de données Avril 2008. IBM ireflect : Intégration et protection des données pour les environnements Oracle Avril 2008 IBM ireflect : Intégration et protection des données pour les environnements Oracle Page 2 Le saviez-vous? ireflect peut répliquer les données entre différentes versions d Oracle, vous permettant

Plus en détail

Protection sur site, dans le cloud ou hybride? Les différentes approches de protection contre les attaques DDoS

Protection sur site, dans le cloud ou hybride? Les différentes approches de protection contre les attaques DDoS sur site, dans le cloud ou hybride? Les différentes approches de protection contre les attaques DDoS Livre blanc PARTAGER CE LIVRE BLANC Sommaire Vue d ensemble... 3 Contexte actuel des attaques : la généralisation

Plus en détail

Sécurité informatique: introduction

Sécurité informatique: introduction Sécurité informatique: introduction Renaud Tabary: tabary@enseirb.fr 2008-2009 Plan 1 Généralités 2 3 Définition de la sécurité informatique Definition Information security is the protection of information

Plus en détail

Protéger l expérience client contre les attaques par déni de service distribué (attaques par DDOS)

Protéger l expérience client contre les attaques par déni de service distribué (attaques par DDOS) Une étude personnalisée de la série Technology Adoption Profile commandée par Bell Canada Juin 2014 Protéger l expérience client contre les attaques par déni de service distribué (attaques par DDOS) Introduction

Plus en détail

Les cyber risques sont-ils assurables?

Les cyber risques sont-ils assurables? Les cyber risques sont-ils assurables? Cyril Nalpas Master Management du Risque Institut Léonard de Vinci cyril.nalpas@gmail.com Les cyber risques sont-ils assurables? Quelles sont les questions que peuvent/doivent

Plus en détail

Les banques suisses 1996

Les banques suisses 1996 Les banques suisses 1996 Communiqué de presse de juillet 1997 A fin 1996, 403 banques (1995: 413) ont remis leurs comptes annuels à la Banque nationale. Au total, 19 établissements ont été exclus de la

Plus en détail

10 façons d optimiser votre réseau en toute sécurité

10 façons d optimiser votre réseau en toute sécurité 10 façons d optimiser votre réseau en toute sécurité Avec le service Application Intelligence and Control des pare-feu nouvelle génération SonicWALL et la série d accélération WAN (WXA) Table des matières

Plus en détail

SÉCURISEZ LE TRAITEMENT DES PAIEMENTS AVEC KASPERSKY FRAUD PREVENTION. #EnterpriseSec http://www.kaspersky.com/fr/entreprise-securite-it/

SÉCURISEZ LE TRAITEMENT DES PAIEMENTS AVEC KASPERSKY FRAUD PREVENTION. #EnterpriseSec http://www.kaspersky.com/fr/entreprise-securite-it/ SÉCURISEZ LE TRAITEMENT DES PAIEMENTS AVEC KASPERSKY FRAUD PREVENTION #EnterpriseSec http://www.kaspersky.com/fr/entreprise-securite-it/ Aujourd'hui, les clients des banques peuvent effectuer la plupart

Plus en détail

COTISATIONS VSNET 2015

COTISATIONS VSNET 2015 COTISATIONS VSNET 2015 Approuvées par le comité VSnet en séance du 18 mars 2015 SOMMAIRE 1. Principe 2. Réseau 3. Services internet 4. Ressources électroniques 5. Divers 1. PRINCIPE Les membres de l Association

Plus en détail

Symantec Protection Suite Enterprise Edition for Gateway Sécurité maximale de la messagerie, du Web et du réseau avec un minimum de complexité

Symantec Protection Suite Enterprise Edition for Gateway Sécurité maximale de la messagerie, du Web et du réseau avec un minimum de complexité Fiche technique: Sécurité de la messagerie Sécurité maximale de la messagerie, du Web et du réseau avec un minimum de complexité Présentation protège les données confidentielles et garantit la productivité

Plus en détail

Correction des systèmes d exploitation et des applications Bulletin de sécurité des TI à l intention du gouvernement du Canada

Correction des systèmes d exploitation et des applications Bulletin de sécurité des TI à l intention du gouvernement du Canada Correction des systèmes d exploitation et des applications Bulletin de sécurité des TI à l intention du gouvernement du Canada ITSB-96 Dernière mise à jour : mars 2015 1 Introduction La correction des

Plus en détail

Baisse de la part de marché de la bière

Baisse de la part de marché de la bière Contrôle et vente des boissons alcoolisées, pour l'exercice se terminant le 31 mars 2014 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le lundi 4 mai 2015 Au cours de l'exercice se terminant le 31

Plus en détail

REFERENTIEL DE QUALIFICATION

REFERENTIEL DE QUALIFICATION REFERENTIEL Pour l attribution et le suivi d une qualification d entreprise 11, rue de la Vistule 75013 PARIS tel 01 43 21 09 27 www.qualipropre.org Date d application : Avril 2013 1/7 SOMMAIRE 1. Objet

Plus en détail

Kits d'exploitation: un autre regard

Kits d'exploitation: un autre regard Kits d'exploitation: un autre regard Marco Preuss Vicente Diaz Les kits d'exploitation sont des paquets contenant des programmes malveillants qui servent principalement à exécuter des attaques automatisées

Plus en détail

Tout savoir pour optimiser votre campagne d'e-mailing B to B

Tout savoir pour optimiser votre campagne d'e-mailing B to B Tout savoir pour optimiser votre campagne d'e-mailing B to B Sommaire Comment créer votre propre base d'e-mails B to B?... 2 Comment développer votre base de données existante?... 3 Comment sélectionner

Plus en détail

L Internet of Everything Les 10 points clés de l étude sur le potentiel de l IoE dans le secteur public

L Internet of Everything Les 10 points clés de l étude sur le potentiel de l IoE dans le secteur public L Internet of Everything Les 10 points clés de l étude sur le potentiel de l IoE dans le secteur public Joseph Bradley Christopher Reberger Amitabh Dixit Vishal Gupta L Internet of Everything (IoE) permet

Plus en détail

KYOcontrol Business Edition 1.1

KYOcontrol Business Edition 1.1 KYOcontrol Business Edition 1.1 UNE SOLUTION DE SÉCURITÉ PRÊTE À L EMPLOI UNE SÉCURITÉ DOCUMENTAIRE DE HAUT NIVEAU DANS UNE PETITE BOITE. UNE SOLUTION DE SÉCURITÉ FACILE À UTILISER ET GÉNÉRATRICE D ECONOMIES.

Plus en détail

ATTAQUE DDOS SUR DES APPLICATIONS WEB

ATTAQUE DDOS SUR DES APPLICATIONS WEB CHAPITRE 4 : ÉTUDE DE CAS ATTAQUE DDOS SUR DES APPLICATIONS WEB 1 ATTAQUE DDOS SUR DES APPLICATIONS WEB ENSEIGNEMENTS DE L ÉTUDE DE CAS Mieux vaut mettre en place un dispositif de protection anti-dos/ddos

Plus en détail

SSQ Gestion privée Martin Bédard, MBA Directeur institutionnel et gestion privée

SSQ Gestion privée Martin Bédard, MBA Directeur institutionnel et gestion privée SSQ Gestion privée SSQ Groupe financier est une entreprise qui a «Les valeurs à la bonne place» puisqu elle est constituée de gens de valeur, passionnés par leur métier et dont l ambition première est

Plus en détail

Trois entreprises sur cinq souffrent d une infrastructure informatique inadaptée

Trois entreprises sur cinq souffrent d une infrastructure informatique inadaptée L environnement commercial actuel présente à la fois d innombrables opportunités et de multiples risques. Cette dichotomie se révèle dans le monde de l informatique (et dans les conseils d administration

Plus en détail

Partie I Stratégies relationnelles et principes d organisation... 23

Partie I Stratégies relationnelles et principes d organisation... 23 Introduction......................................................................... 1 1. Définition........................................................................ 2 1.1 Le CRM comme processus

Plus en détail

Fiche technique: Sécurité des terminaux Symantec Endpoint Protection La nouvelle technologie antivirus de Symantec

Fiche technique: Sécurité des terminaux Symantec Endpoint Protection La nouvelle technologie antivirus de Symantec La nouvelle technologie antivirus de Symantec Présentation Protection avancée contre les menaces. Symantec Endpoint Protection associe Symantec AntiVirus à la prévention avancée des menaces pour fournir

Plus en détail

Rapport [État des lieux de l'internet] d'akamai

Rapport [État des lieux de l'internet] d'akamai Rapport [État des lieux de l'internet] d'akamai Compte rendu du 3 e 2015 [État des lieux de l'internet] / Compte rendu du troisième 2015 à propos du compte rendu / Akamai, leader mondial dans la fourniture

Plus en détail

ACCOPLUS. Preséntation de la Société

ACCOPLUS. Preséntation de la Société ACCOPLUS Preséntation de la Société 2 0 1 4 ACCOPLUS LIMITED Notre cabinet est spécialisé dans les services aux petites et moyennes entreprises, aux propriétaires d entreprises et familles possédantes

Plus en détail

Programme d optimisation. L image de votre entreprise

Programme d optimisation. L image de votre entreprise Programme d optimisation L image de votre entreprise SOMMAIRE L image joue un rôle pondérable dans les pratiques commerciales et est dédiée exclusivement à assurer une représentativité corporative de l

Plus en détail

Services Professionnels Centre de Contacts Mitel

Services Professionnels Centre de Contacts Mitel Services Professionnels Centre de Contacts Mitel Débutez un voyage vers la modernisation et l évolutivité : Elevez le niveau de votre performance commerciale Pour moderniser votre centre de contact : Passez

Plus en détail

Chiffre d affaires du T1 2011 Conférence téléphonique 4 Mai 2011

Chiffre d affaires du T1 2011 Conférence téléphonique 4 Mai 2011 Chiffre d affaires du T1 2011 Conférence téléphonique 4 Mai 2011 Profil Cegedim > Groupe CRM & données stratégiques Professionnels de santé Assurances & services Finance 2 T1 2011 conforme aux attentes

Plus en détail

Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi!

Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi! Think... Edition Spéciale Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi! Le 4 avril 2011, Barack Obama annonçait sa candidature à l élection présidentielle américaine de 2012 sur Youtube.

Plus en détail

RAPPORT VERISIGN SUR LES TENDANCES EN MATIÈRE D'ATTAQUES PAR DÉNI DE SERVICE DISTRIBUÉ (DDOS) 1ÈRE ÉDITION 1ER TRIMESTRE 2015

RAPPORT VERISIGN SUR LES TENDANCES EN MATIÈRE D'ATTAQUES PAR DÉNI DE SERVICE DISTRIBUÉ (DDOS) 1ÈRE ÉDITION 1ER TRIMESTRE 2015 RAPPORT VERISIGN SUR LES TENDANCES EN MATIÈRE D'ATTAQUES PAR DÉNI DE SERVICE DISTRIBUÉ (DDOS) 1ÈRE ÉDITION RAPPORT VERISIGN SUR LES TENDANCES EN MATIÈRE SOMMAIRE SERVICES INFORMATIQUES/CLOUD/SAAS 3 TENDANCES

Plus en détail

5 raisons pour lesquelles les entreprises font passer leur WAN au haut débit

5 raisons pour lesquelles les entreprises font passer leur WAN au haut débit 5 raisons pour lesquelles les entreprises font passer leur WAN au haut débit Comment les temps ont changé et pourquoi il est temps d évoluer avec l informatique L objectif du WAN a toujours été de connecter

Plus en détail

Communiqué de Pré-Lancement. Sage CRM.com Version 5.7

Communiqué de Pré-Lancement. Sage CRM.com Version 5.7 Communiqué de Pré-Lancement Sage CRM.com Version 5.7 Nouvelle offre produit Présent sur le marché de la Gestion de la Relation Client (CRM) depuis 3 ans en France, Sage compte environ 7000 clients qui

Plus en détail

La gestion Citrix. Du support technique. Désignation d un Responsable de la relation technique

La gestion Citrix. Du support technique. Désignation d un Responsable de la relation technique La gestion Citrix Du support technique. Désignation d un Responsable de la relation technique Dans les environnements informatiques complexes, une relation de support technique proactive s avère essentielle.

Plus en détail

les prévisions securité 2015

les prévisions securité 2015 les prévisions securité 2015 Panda Security Les prévisions sécurité 2015 du PandaLabs Selon les estimations du Pandalabs, les chiffres concernant la création de malware vont encore une fois battre des

Plus en détail

Fédération des NTIC «AIDONS LE DEVELOPPEMENT DES PME FRANÇAISES ET CREONS DE L'EMPLOI» Paris Mercredi 28 Janvier 2009

Fédération des NTIC «AIDONS LE DEVELOPPEMENT DES PME FRANÇAISES ET CREONS DE L'EMPLOI» Paris Mercredi 28 Janvier 2009 Fédération des NTIC «AIDONS LE DEVELOPPEMENT DES PME FRANÇAISES ET CREONS DE L'EMPLOI» Paris Mercredi 28 Janvier 2009 Président: Pierre Violo Secrétaire Générale: Gisèle Mary-Dugue FPNTIC Une Equipe Secteur

Plus en détail

CRM Banque. Fonctionnalités clés. Vision complète de la performance de la banque. Optimisation fondamentale de la relation client

CRM Banque. Fonctionnalités clés. Vision complète de la performance de la banque. Optimisation fondamentale de la relation client CRM Banque Fonctionnalités clés Vision complète de la performance de la banque Suivi des indicateurs clés de performance de la banque avec des tableaux de bord en temps réel, des rapports prédéfinis, une

Plus en détail

Un livre blanc des L EMAIL, VECTEUR DE MENACES POUR LA SÉCURITÉ DES PME 5 RÉALITÉS QUE TOUTE PME DOIT CONNAÎTRE SUR LA SÉCURITÉ DE L EMAIL

Un livre blanc des L EMAIL, VECTEUR DE MENACES POUR LA SÉCURITÉ DES PME 5 RÉALITÉS QUE TOUTE PME DOIT CONNAÎTRE SUR LA SÉCURITÉ DE L EMAIL Un livre blanc des L EMAIL, VECTEUR DE MENACES POUR LA SÉCURITÉ DES PME 5 RÉALITÉS QUE TOUTE PME DOIT CONNAÎTRE SUR LA SÉCURITÉ DE L EMAIL En dépit du succès grandissant des outils de communication en

Plus en détail

Changement dans les achats de solutions informatiques

Changement dans les achats de solutions informatiques Changement dans les achats de solutions informatiques Ce que cela signifie pour l informatique et les Directions Métiers Mai 2014 Le nouvel acheteur de technologies et la nouvelle mentalité d achat Un

Plus en détail

curité en Afrique: Appel pour une collaboration régionale r et internationale

curité en Afrique: Appel pour une collaboration régionale r et internationale West Africa workshop on policy and regulatory frameworks for cybersecurity and CIIP Praia, 27-29 November 2007 CyberSécurit curité en Afrique: Appel pour une collaboration régionale r et internationale

Plus en détail

S A R G E N T A N D G R E E N L E A F I P S E R I E S T E C H N O L O G Y

S A R G E N T A N D G R E E N L E A F I P S E R I E S T E C H N O L O G Y S A R G E N T A N D G R E E N L E A F I P S E R I E S T E C H N O L O G Y Imaginez les possibilités. Et le retour instantané sur investissement. Cette solution technologique hautement flexible vous permet

Plus en détail

Donnez un coup d accélérateur à votre activité grâce à la génération de leads BtoB

Donnez un coup d accélérateur à votre activité grâce à la génération de leads BtoB Donnez un coup d accélérateur à votre activité grâce à la génération de leads BtoB Générez des contacts BtoB qualifiés! @ emedia, c est plus de 10 ans d expérience dans la génération de contacts BtoB qualifiés

Plus en détail

LIVRE BLANC COMBATTRE LE PHISHING. Auteur Sébastien GOUTAL Responsable Filter Lab. Janvier 2014. www.vade-retro.com

LIVRE BLANC COMBATTRE LE PHISHING. Auteur Sébastien GOUTAL Responsable Filter Lab. Janvier 2014. www.vade-retro.com COMBATTRE LE PHISHING Auteur Sébastien GOUTAL Responsable Filter Lab Janvier 2014 LIVRE BLANC www.vade-retro.com Index Introduction... 3 Typologies du phishing et du spam... 4 Techniques de filtrage des

Plus en détail

Première partie. Maîtriser les pratiques d achat fondamentales

Première partie. Maîtriser les pratiques d achat fondamentales Introduction! Dans un contexte de mondialisation croissante des affaires et de forte demande de création de valeur de la part des dirigeants, l acheteur doit non seulement parfaitement maîtriser ses techniques

Plus en détail

L Agence Nationale de la Sécurité des Systèmes d Information

L Agence Nationale de la Sécurité des Systèmes d Information L Agence Nationale de la Sécurité des Systèmes d Information Franck Veysset 01/12/2009 www.certa.ssi.gouv.fr Nouvelle stratégie française en matière de défense et de sécurité nationale Livre blanc sur

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 09 : CC : Cloud Computing Sommaire Introduction... 2 Définition... 2 Les différentes

Plus en détail

Pourquoi choisir la solution publicitaire Google AdWords?

Pourquoi choisir la solution publicitaire Google AdWords? Pourquoi choisir la solution publicitaire Google AdWords? À chaque instant, partout dans le monde, professionnels et internautes utilisent des mots-clés sur Google pour se trouver les uns les autres. Et

Plus en détail

Etude: pénurie de personnel qualifié et changement démographique, un cassetête pour la gestion du personnel

Etude: pénurie de personnel qualifié et changement démographique, un cassetête pour la gestion du personnel Communiqué de presse «Recruiting Trends Suisse 2012» Sondage effectué auprès des 500 plus grandes entreprises suisses Etude: pénurie de personnel qualifié et changement démographique, un cassetête pour

Plus en détail

Caradisiac. Le 1 er site d info automobile français construit un modèle éditorial générateur de trafic grâce aux données AT Internet.

Caradisiac. Le 1 er site d info automobile français construit un modèle éditorial générateur de trafic grâce aux données AT Internet. Online Intelligence Solutions Caradisiac Le 1 er site d info automobile français construit un modèle éditorial générateur de trafic grâce aux données AT Internet. CASE STUDY CASE STUDY Client Caradisiac

Plus en détail

Développement du numérique POSITION DE LA FIEEC SUR LE DEPLOIEMENT D IPV6

Développement du numérique POSITION DE LA FIEEC SUR LE DEPLOIEMENT D IPV6 Développement du numérique POSITION DE LA FIEEC SUR LE DEPLOIEMENT D IPV6 Juin 2013 Contact FIEEC : Guillaume ADAM (gadam@fieec.fr) SYNTHESE CONSTAT : La croissance extraordinaire d Internet au cours des

Plus en détail

la sécurité change avec Orange développez vos activités en toute sérénité, nous protégeons vos systèmes d information

la sécurité change avec Orange développez vos activités en toute sérénité, nous protégeons vos systèmes d information la sécurité change avec Orange développez vos activités en toute sérénité, nous protégeons vos systèmes d information 2 à nouveau contexte, nouvelle vision de la sécurité Nouveaux usages et nouvelles technologies,

Plus en détail

A vaya Global Services

A vaya Global Services A vaya Global Services Gamme des services LAN et W AN d Avaya IP Telephony Contact Centers Unified Communication Services De nos jours, dans une économie imprévisible, la réussite des affaires exige de

Plus en détail

Guides des bonnes pratiques de sécurité informatique pour une STA ( Solution Technique d'accès )

Guides des bonnes pratiques de sécurité informatique pour une STA ( Solution Technique d'accès ) Guides des bonnes pratiques de sécurité informatique pour une STA ( Solution Technique d'accès ) Sommaire 1. Protection de son matériel et de ses données Création d'un utilisateur avec mot de passe compliqué

Plus en détail

OUTIL D AIDE A LA VENTE

OUTIL D AIDE A LA VENTE OUTIL D AIDE A LA VENTE Une référence incontournable sur le marché... ... 50 000 entreprises protégées dans le monde 40 millions de sites inspectés par heure Pourquoi se protéger du Web 2.0? Constats Augmentation

Plus en détail

étude de cas comment accélérer son développement commercial grâce à la prospection digitale? notoriété, nouveaux marchés

étude de cas comment accélérer son développement commercial grâce à la prospection digitale? notoriété, nouveaux marchés étude de cas comment accélérer son développement commercial grâce à la prospection digitale? notoriété, nouveaux marchés 1 Quelles difficultés rencontrait l entreprise LDP? Le client L entreprise (appelons

Plus en détail

Orientations de l OCDE pour les politiques concernant le contenu numérique

Orientations de l OCDE pour les politiques concernant le contenu numérique 2 ORIENTATIONS DE L'OCDE POUR LES POLITIQUES CONCERNANT LE CONTENU NUMÉRIQUE Orientations de l OCDE pour les politiques concernant le contenu numérique Le contenu numérique est devenu un élément de plus

Plus en détail

La consolidation de l industrie aérienne entraîne-t-elle une hausse des prix pour les entreprises?

La consolidation de l industrie aérienne entraîne-t-elle une hausse des prix pour les entreprises? La consolidation de l industrie aérienne entraîne-t-elle une hausse des prix pour les entreprises? L industrie du transport aérien est connue pour la volatilité du prix des billets. Ce phénomène peut rendre

Plus en détail

Système d'administration de réseau. Une interface de gestion unique pour l'ensemble des systèmes et des terminaux

Système d'administration de réseau. Une interface de gestion unique pour l'ensemble des systèmes et des terminaux Système d'administration de réseau Alcatel-Lucent OmniVista 8770 Une interface de gestion unique pour l'ensemble des systèmes et des terminaux SUITE D'APPLICATIONS INTÉGRÉES Aujourd'hui, les entreprises

Plus en détail

Avaya IP Office Centre de contacts

Avaya IP Office Centre de contacts Avaya IP Office Centre de contacts Un centre de contacts multicanal simple et fiable pour IP Office Le centre de contacts Avaya IP Office déploie l innovation Avaya dans les centres de contacts pour les

Plus en détail

Sage 50 Intelligence d'entreprise

Sage 50 Intelligence d'entreprise Sage 50 Intelligence d'entreprise Rapports standard Bénéficiez de 18 rapports prêts à utiliser qui reflètent sur-le-champ un aperçu de la situation financière à l'échelle de Offerts dans le cadre familier

Plus en détail

Tunisie : Oracle lance EPM Index II

Tunisie : Oracle lance EPM Index II Tunisie : Oracle lance EPM Index II Oracle lance aujourd'hui Oracle EPM Index II, seconde édition de son indice de la gestion des performances de l'entreprise. Cette étude permet d'analyser la progression

Plus en détail

Transformation IT de l entreprise COMMENT PROTÉGER VOS DONNÉES ET APPLICATIONS À L ÈRE DE LA MOBILITÉ?

Transformation IT de l entreprise COMMENT PROTÉGER VOS DONNÉES ET APPLICATIONS À L ÈRE DE LA MOBILITÉ? Transformation IT de l entreprise COMMENT PROTÉGER VOS DONNÉES ET APPLICATIONS À L ÈRE DE LA MOBILITÉ? L a montée en puissance des fuites de données en tout genre et l explosion des volumes de données

Plus en détail

&216(,/'( %UX[HOOHVOHMXLQ /,0,7( -$, 0,*5 127( la présidence

&216(,/'( %UX[HOOHVOHMXLQ /,0,7( -$, 0,*5 127( la présidence &216(,/'( /81,21(8523e(11( %UX[HOOHVOHMXLQ 25HQ /,0,7( -$, 5(/(; 0,*5 127( de : la présidence au : Conseil N doc. préc.: 9796/1/02 REV 1 JAI 129 RELEX 112 MIGR 52 Objet: Conclusions du Conseil sur les

Plus en détail

La vente, le marketing et l entreprise

La vente, le marketing et l entreprise La vente, le marketing et l entreprise Chapitre 1 On peut donner une première impulsion aux affaires; après, elles vous entraînent. Napoléon 1 er, cité par Las Cases dans le Mémorial de Sainte-Hélène Communication

Plus en détail

Chiffres clés de l assurance transport 2010 réalisés par l ABAM

Chiffres clés de l assurance transport 2010 réalisés par l ABAM Chiffres clés de l assurance transport 2010 réalisés par l ABAM Contenu Contenu... 1 1. Facultés... 2 2. CMR... 3 3. Corps fluviaux... 4 4. Corps maritimes... 5 5. Conclusion... 5 Le 8 juin 2011, l Association

Plus en détail

Éléments hors bilan Rapport de vérification final Rapport N o 20/12 18 février 2013

Éléments hors bilan Rapport de vérification final Rapport N o 20/12 18 février 2013 Éléments hors bilan Rapport de vérification final Rapport N o 20/12 18 février 2013 Diffusion : Destinataires : Président et chef de la direction Premier vice-président et chef de la direction financière

Plus en détail

Rapport de Post- Campagne 1

Rapport de Post- Campagne 1 Rapport de Post- Campagne 1 Résumé - La campagne Adwords que nous avons mené pour Galerie Photo-Originale a duré 21 jours (5.05-26.05) et nous a coûté $250,18. L objectif principal est en premier de stimuler

Plus en détail

Executive Summary. Résultats clés: Performance globale au 19/05/2015 :

Executive Summary. Résultats clés: Performance globale au 19/05/2015 : Executive Summary Vue d'ensemble de la campagne : Margouillaprod est une société de production de films institutionnels et publicitaires, elle propose des prestations de film pour des évènements tels que

Plus en détail

Sécurité informatique : Sécurité dans un monde en réseau. Explosion des connexions à internet 2. ... Mais c est pas tout! 3

Sécurité informatique : Sécurité dans un monde en réseau. Explosion des connexions à internet 2. ... Mais c est pas tout! 3 Sécurité informatique : Matthieu Amiguet 2006 2007 Explosion des réseaux Explosion des connexions à internet 2 En 1990, environ 320 000 hôtes étaient connectées à internet Actuellement, le chiffre a dépassé

Plus en détail

ITSM - Gestion des Services informatiques

ITSM - Gestion des Services informatiques Chapitre 1 - COMPRENDRE LE MARCHÉ ITSM - Gestion des Services informatiques Copyright 2011 CXP. 1 ITSM - Gestion des Services informatiques L'étude a été réalisée par : Dalila Souiah OBJECTIF DU DOCUMENT.

Plus en détail

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312)

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312) REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312) REFERENTIEL DE FORMATION CHEF(FE) DE PROJETS MARKETING ET COMMERCIAL TITRE CERTIFIE

Plus en détail

7KqPHVHWVLWXDWLRQV$FKDW9HQWH. )LFKHSpGDJRJLTXH

7KqPHVHWVLWXDWLRQV$FKDW9HQWH. )LFKHSpGDJRJLTXH 5HVVRXUFHVSRXUOHVHQVHLJQDQWVHWOHVIRUPDWHXUVHQIUDQoDLVGHVDIIDLUHV $FWLYLWpSRXUODFODVVH')$ &UpGLW-RHOOH%RQHQIDQW -HDQ/DFURL[ 7KqPHVHWVLWXDWLRQV$FKDW9HQWH )LFKHSpGDJRJLTXH $FWLYLWp /HFRPPHUFHHQOLJQH &RPSUpKHQVLRQpFULWH

Plus en détail

LE RETOUR SUR INVESTISSEMENT (ROI)

LE RETOUR SUR INVESTISSEMENT (ROI) LE RETOUR SUR INVESTISSEMENT (ROI) de La Gestion des Talents L impact de la Gestion des Talents sur l entreprise 23 % 4,6 % d augmentation d augmentation du chiffre d affaires par employé de la capitalisation

Plus en détail

GRILLE D ÉVALUATION DES PROJETS Volet Entrepreneuriat étudiant Édition 2005-2006

GRILLE D ÉVALUATION DES PROJETS Volet Entrepreneuriat étudiant Édition 2005-2006 GRILLE D ÉVALUATION DES PROJETS Volet Entrepreneuriat étudiant Édition 2005-2006 La grille d évaluation des projets en Entrepreneuriat étudiant est développée pour faciliter l évaluation des projets déposés

Plus en détail

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION Rapport d évaluation final de l Initiative de la nouvelle économie (INÉ) Date : le 17 mars 2010 Programme de l INÉ : contexte Dans le cadre du plan du gouvernement

Plus en détail

Exigences de contrôle pour les fournisseurs externes

Exigences de contrôle pour les fournisseurs externes Exigences de contrôle pour les fournisseurs externes Cybersécurité Pour les fournisseurs à cyber-risque faible Exigences de cybersécurité 1. Protection des actifs et configuration des systèmes Les données

Plus en détail

Horizons. L'impact financier du BYOD. 10 points clés de l'étude Cisco IBSG Horizons. Introduction

Horizons. L'impact financier du BYOD. 10 points clés de l'étude Cisco IBSG Horizons. Introduction L'impact financier du BYOD 10 points clés de l'étude Jeff Loucks/Richard Medcalf Lauren Buckalew/Fabio Faria Entre 2013 et 2016, le nombre d'appareils personnels utilisés pour le travail dans les six pays

Plus en détail

Acte de candidature. 11 es Trophées SPORSORA du Marketing Sportif 2015

Acte de candidature. 11 es Trophées SPORSORA du Marketing Sportif 2015 Acte de candidature 11 es Trophées SPORSORA du Marketing Sportif 2015 Sponsor de l année Stratégie marketing d un détenteur de droits Activation autour d un événement sportif Traitement éditorial et innovation

Plus en détail

Un guide PROBLÈMES DE MESSAGERIE 5 FAITS QUE TOUTES LES PETITES ENTREPRISES DEVRAIENT CONNAÎTRE SUR LES MENACES DE MESSAGERIE

Un guide PROBLÈMES DE MESSAGERIE 5 FAITS QUE TOUTES LES PETITES ENTREPRISES DEVRAIENT CONNAÎTRE SUR LES MENACES DE MESSAGERIE Un guide PROBLÈMES DE MESSAGERIE 5 FAITS QUE TOUTES LES PETITES ENTREPRISES DEVRAIENT CONNAÎTRE SUR LES MENACES DE MESSAGERIE Même avec les avancées actuelles en matière de communication en ligne, les

Plus en détail

Microsoft Security Intelligence Report

Microsoft Security Intelligence Report Microsoft Security Intelligence Report Volume 12 JUILLET-DÉCEMBRE 2011 RÉSULTATS CLÉS www.microsoft.com/sir Microsoft Security Intelligence Report Ce document ne peut être utilisé qu'à des fins d'information.

Plus en détail

Country factsheet - Octobre 2015 Les États-Unis

Country factsheet - Octobre 2015 Les États-Unis Country factsheet - Octobre 2015 Les États-Unis Sommaire Introduction 3 Qu achètent les consommateurs en ligne américains? 4 Méthodes de paiement préférées 4 Commerce transfrontalier 5 L importance des

Plus en détail

QUE PENSE VOTRE PERSONNEL DE VOTRE ENTREPRISE? ARBEITGEBER AWARD 2010

QUE PENSE VOTRE PERSONNEL DE VOTRE ENTREPRISE? ARBEITGEBER AWARD 2010 ARBEITGEBER QUE PENSE VOTRE PERSONNEL DE VOTRE ENTREPRISE? PARTICIPEZ: «cash Arbeitgeber-Award» vous permettra de vous faire une image réelle des conditions de travail dans votre entreprise. ARBEITGEBER

Plus en détail