La signification des mots signalés par un astérisque* est exposée dans un glossaire situé en fin de fiche. I DÉFINITION DE LA NUISANCE ET DU RISQUE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La signification des mots signalés par un astérisque* est exposée dans un glossaire situé en fin de fiche. I DÉFINITION DE LA NUISANCE ET DU RISQUE"

Transcription

1 Fiche de sécurité H2 F Organisme Professionnel de Prévention du Bâtiment et des Travaux Publics Tour Amboise 204, rond-point du Pont de Sèvres BOULOGNE-BILLANCOURT CEDEX Tél. : Tél. : Fax : Tableau n 57 : Affections périarticulaires provoquées par certains gestes et postures de travail "Genou, Cheville et pied" Tableau n 79 : Lésions chroniques du ménisque Nous ne traiterons dans cette fiche que les affections périarticulaires concernant cheville et pied. Deux autres fiches concernant ce tableau sont déjà publiées : Épaule, coude, Poignet, main et doigt. Genou, Cette fiche est consacrée à deux tableaux distincts : Affections périarticulaires provoquées par certains gestes et postures de travail concernant le genou, la cheville et le pied ; Lésions chroniques du ménisque. Elle fait partie d'une série destinée aux entreprises (salariés et employeurs), médecins du travail, coordonnateurs SPS (sécurité et protection de la santé) et membres des CHSCT (Comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail) pour leur permettre de mener au mieux leurs actions de prévention en matière de santé sécurité au travail. Elle fait la synthèse des situations de travail à risque et donne des pistes de prévention. Elle peut être une aide précieuse à la rédaction des plans particuliers de sécurité et de protection de la santé (PPSPS). La signification des mots signalés par un astérisque* est exposée dans un glossaire situé en fin de fiche. I DÉFINITION DE LA NUISANCE ET DU RISQUE Les affections périarticulaires, dites aussi pathologies d hypersollicitation ou troubles musculo-squelettiques (T.M.S.) touchent les structures anatomiques situées autour des articulations : ligaments, tendons, bourses séreuses*, nerfs, muscles. Edition novembre

2 Exemples de facteurs de risques (gestes et postures en cause) Travaux en position accroupie, genoux fléchis ou en position agenouillée. Travaux avec plancher de travail inadapté obligeant à se rehausser sur la pointe des pieds. Métiers concernés (listes non exhaustives) Second oeuvre Carreleurs. Plombier, chauffagiste. Couvreur. Poseur de revêtement de sol. Applicateur d étanchéité. Paveur - applicateur. d asphalte. Dans une moindre mesure - Peintre-tapissier. - Electricien.. - II OÙ TROUVE-T-ON LE RISQUE? QUELLES SONT LES PROFESSIONS EXPOSÉES? Tous les métiers du B.T.P. sont susceptibles d exposer les salariés à ces pathologies. Toutes les professions qui exigent un travail en position accroupie ou agenouillée, prédisposent aux lésions des genoux, par suite de leur surcharge fonctionnelle (voir tableau cicontre). III - MÉCANISMES PHYSIOPATHOLOGIQUES Ne seront étudiés que les éléments anatomiques en rapport avec les pathologies citées. III.1. Le genou Le genou est l articulation entre le fémur en haut, le tibia en bas et la rotule en avant. Il exécute des mouvements de flexion-extension dont l amplitude totale est de 150. Dans la flexion, il y a association d un mouvement de roulement et d un mouvement de glissement. Fémur Tendon quadricipital Avant Ligament croisé postéro-interne Ligament croisé antéro-externe Rotule Ligament adipeux Capsule Graisse sous-rotulienne Ménisque externe Bourse séreuse S'y ajoutent différents facteurs : - facteurs sportifs (football, ski, sauts, basket, etc.), - facteurs physiopathologiques 2 Gros œuvre : - Chapiste - Charpentier - (laxité ligamentaire, insuffisance musculaire, troubles statiques (genu valgum*), - et surtout, les entorses anciennes. Schéma 1 Tendon rotulien Tibia Genou, coupe sagittale paramédiane externe Source : Précis d anatomie - Atlas 9 ème édition J.B. Baillière - R.Grégoire - S.Oberlin Les pathologies reprises par le tableau concernent essentiellement les ménisques, les bourses séreuses, les tendons, les ligaments et le nerf sciatique poplité externe (schéma 1).

3 III.1.1. Les ménisques : Description (schémas 2 et 2 bis) Lésions chroniques du ménisque Il s agit : Echancrure ou fosse intercondylienne Capsule Ménisque latéral Tibia Schéma 2 Fémur Ligaments croisés du genou Ménisque médial Capsule Epine du tibia ou tubercules intercondyliens * soit de lésions chroniques du ménisque interne dont les facteurs de risques sont en particulier : - blocage en se relevant après une flexion prolongée, - antécédents d entorse du ligament latéral interne. Source : Kapandji I.A. La physiologie articulaire Le membre inférieur, Tome 2, Paris, Maloine, 1985, 270 p Corne antérieure du ménisque médial Ménisque médial (en C très ouvert) Corne antérieure du ménisque médial Cornes du ménisque latéral Schéma 2 bis Ligament transverse du genou Ménisque latéral (en C très fermé) Ligament ménisco-fémoral (se dirige vers le croisé postérieur Source : Kapandji I.A. La physiologie articulaire Le membre inférieur, Tome 2, Paris, Maloine, 1985, 270 p * soit de lésions chroniques du ménisque externe survenant aussi parfois dans un contexte de facteurs aggravants : - coups directs sur la face externe du genou, - rotation interne forcée, - malformations congénitales du ménisque externe. Par ailleurs, des accidents aigus des ménisques peuvent survenir, par exemple au cours d un mouvement d extension brusque et maladroit où le fémur peut venir écraser le ménisque qui n a pas glissé assez vite. Ils forment des coussinets fibrocartilagineux entre le fémur et le tibia. Ils ont trois fonctions : - augmenter la stabilité articulaire comme une "cale". - répartir les contraintes de pression sur une plus grande surface : rôle d'"amortisseur". - améliorer la lubrification du genou en répartissant le liquide synovial. Les ménisques sont mobiles. Ils sont mal vascularisés et, de ce fait, cicatrisent difficilement. Le traumatisme est la cause déterminante des lésions méniscales : - traumatisme unique = rupture méniscale d'emblée (ski), - traumatismes répétés (les plus fréquents), où la rupture se fait en plusieurs temps, chez les sujets jeunes et sportifs. Mais il existe aussi des cas de rupture méniscale spontanée chez des gens de moyenne d'âge supérieure à celui des ruptures traumatiques. Ces cas sont liés au surmenage professionnel des ouvriers qui travaillent accroupis. 3

4 III.1.2. Les mécanismes d hypersollicitation du membre inférieur : L hypersollicitation conduit à la souffrance des tissus du genou soumis à une utilisation exagérée ou à une répétition de cadences excessives sans pauses suffisantes. Il s agit de lésions microtraumatiques dont la rapidité d apparition et l intensité des symptômes sont augmentés par : - le degré d utilisation du genou (pratique de sport : football, ski ), - l âge et le sexe du sujet, - la chaleur, le froid, les vibrations, - des troubles métaboliques : élévation de l acide urique, du cholestérol ou déshydratation, - les antécédents traumatiques (entorses, ), - la morphologie du genou (genu varum*, replis synoviaux d origine embryonnaire appelés plica*, ). III Les tendons Nous ne décrirons que ceux dont l atteinte est mentionnée et réparée au titre du tableau n 57 des maladies professionnelles du régime général. Tendon de la patte d oie Ce tendon est la terminaison de plusieurs muscles sur le haut du tibia (schéma 3) : - le muscle couturier, - le muscle droit interne venu de la face interne de la cuisse, - et le muscle demi-tendineux permettant la flexion de la cuisse sur le bassin. Tendon du quadriceps Le tendon du quadriceps est la terminaison du quadriceps juste au-dessus de la rotule. Tendon rotulien Le tendon rotulien est dans la continuité du tendon du quadriceps, juste en-dessous de la rotule. Ces tendons sont directement sensibles aux mouvements répétitifs et aux postures défavorables. En effet, les fibres d un tendon peuvent se déchirer lorsque ce dernier est soumis à des tensions répétées. Le tendon devient épais et irrégulier, ce qui entraîne une inflammation. Tendinite est le terme général qui désigne l inflammation d un tendon. Selon le cas on parle de : - tendinite sous quadricipitale, - tendinite rotulienne, Muscle de la face interne du genou Muscle de la face externe du genou Schéma 3 Schéma 4 - tendinite de la patte d oie. Source : Netter-Franck H., atlas d anatomie humaine, Novartis, New Jersey, Maloine, 1999, 514 pages. 4

5 III Les bourses séreuses permettent le glissement des tissus superficiels sur les surfaces osseuses III Le Nerf sciatique poplité externe (schéma 6) Quadriceps Jumeaux Nerf sciatique Fémur Bourse séreuse sous-quadricipitale Bourse séreuse prérotulienne Bourse séreuse sous-rotulienne profonde X X Bourse séreuse Capsule Nerf sciatique poplité externe Zone de compression du nerf sciatique poplité externe Tibia Bourse séreuse sous-rotulienne superficielle Péroné X Muscle Poplité Schéma 6 Les bourses séreuses dessinées ci-dessus sont : - la bourse sus-rotulienne aussi nommée sous-quadricipale qui communique parfois avec l espace capsulaire, - la bourse séreuse prérotulienne située entre le plan cutané et la rotule, - la bourse séreuse sous-rotulienne superficielle entre la peau et le tendon sous-rotulien, - la bourse séreuse sous-rotulienne profonde située entre le tendon sousrotulien et le tibia, et les bourses séreuses comprises entre le chef externe des jumeaux et la capsule articulaire, le ligament péronier externe et le biceps ou le tendon poplité, et le tendon poplité et le condyle externe du fémur. La lettre X indique le siège d une communication possible avec la capsule articulaire. Le nerf sciatique poplité externe passe dans le creux poplité (en arrière du genou). Dans son trajet, il est contre le col du péroné et, à ce niveau, peut être le siège de compressions (exemple : position accroupie prolongée). Celle-ci provoque une faiblesse musculaire, des picotements, un engourdissement, dans son territoire d innervation. III Les ligaments du genou Schéma 5 L.C.P. Elles comprennent en particulier (schéma 5) : - une bourse prérotulienne entre la rotule et la peau, qui protège la zone d appui du genou et est particulièrement exposée aux microtraumatismes comme l agenouillement, ainsi qu aux pressions et frottements - une bourse sous-rotulienne superficielle située en avant du tendon rotulien. Ces deux bourses peuvent être le siège d inflammations ou d hygromas. L.L.I. L.C.A. L.C.P. Tendon du muscle poplité L.L.I. : Ligament latéral interne L.L.E. : Ligament latéral externe L.C.P. : Ligament croisé postérieur L.C.A. : Ligament croisé antérieur Schéma 7 Les ligaments du genou Source : Netter. Franck H, Atlas d anatomie humaine, Novartis, New Jersey, Maloine, 1999, 514 p. L.L.I. 5

6 Il existe des ligaments latéraux et des ligaments antérieurs et postérieurs qui sont des dépendances musculaires et un ligament adipeux qui relie la rotule au tibia. IV PATHOLOGIE : SANTÉ AU TRAVAIL IV.1. Pathologie chronique du ménisque tableau n 79 Ces ligaments sont souvent lésés lors des entorses du genou. III.2. Le tendon d Achille Le genou droit est plus souvent atteint que le gauche. Le ménisque interne est le plus souvent touché: 70 à 75% des cas. Dans 95% des cas, il s'agit d'une rupture longitudinale (en anse de seau). Ce tendon est la fusion de 2 lames terminales superposées de 2 muscles postérieurs de la jambe (les jumeaux) (schéma 8). IV Diagnostic clinique : Les ruptures méniscales les plus typiques se manifestent par un symptôme essentiel : le BLOCAGE EN FLEXION (45% des cas). Jumeaux (mollet) Jumeaux (mollet) : partent de la partie inférieure du fémur, se terminent sur l os du talon par le tendon d Achille. Plient le genou, soulèvent le talon du sol. Tendon d Achille Il s agit d une douleur très aiguë accompagnée d'un "claquement" et d'une réaction synoviale* : le genou ne peut plus s'étendre et se présente en position demi-fléchie. Toute tentative d'extension de la jambe provoque une vive douleur. Ce blocage aigu est caractéristique. Le déblocage est tout aussi brutal et s'accompagne aussi d'un autre claquement (spontané ou après manipulation). Schéma 8 Source : Le corps humain Fonctionnement et Anatomie Illistrations : Patricia J. Wynne Il existe cependant des formes sans blocage avec douleur, gonflement, sensation de dérangement interne du genou, dérobement à la marche en terrain accidenté. Il étend avec force le pied sur la jambe, permettant notamment de se mettre sur la pointe des pieds. L'examen du genou devra donc être minutieux et complet après un interrogatoire, essentiel afin d orienter le diagnostic. L examen clinique comporte différentes manœuvres permettant d orienter le diagnostic qui sera confirmé par des examens complémentaires. 6

7 IV Diagnostic radiologique : Les clichés standards sont réalisés sous différentes incidences L arthrographie Fig. 1 Radiographie d un genou normal Tout dépend de l'importance des douleurs et de la gêne fonctionnelle. L'arthroscopie est effectuée en salle d'opération, sous anesthésie (générale ou péridurale) à l aide d un arthroscope. Il s agit d un petit tube muni d un système optique et d un système d éclairage, couplé à une caméra vidéo miniaturisée, reliée à un écran de télévision couleur qui, dans un premier temps, permet de faire l état des lieux, d explorer la cavité articulaire, les ménisques, les cartilages, les ligaments croisés, la synoviale puis d effectuer les gestes thérapeutiques nécessaires. Les suites de ces interventions sont habituellement simples : - reprise immédiate de la marche avec appui ; - pas de plâtre, pas d'attelles, pas de cannes ; - reprise sportive de la 4 e à la 6 e semaine post-opératoire. Elle consiste en plusieurs clichés après l injection d un produit de contraste dans l articulation. IV.2. Syndrome de compression du nerf sciatique poplité externe (Tableau n 57-D) L'IRM (Imagerie par résonance magnétique) Il s agit d un examen permettant de visualiser des coupes de l articulation (horizontales ou verticales). IV.1.3. L arthroscopie (voir traitement) IV Traitement des lésions méniscales : soit aucun. Il est possible de laisser en place un ménisque déchiré s'il n'est pas gênant. En particulier lorsqu'il accompagne une rupture du ligament croisé antérieur où la priorité est à la réparation de ce ligament. soit suture méniscale si elle est possible ou méniscectomie* sous arthroscopie. La compression du nerf sciatique poplité externe se traduit par : - une douleur de la face antéro-externe de la jambe et de la face dorsale du pied, - une diminution de la sensibilité (hypoesthésie) de la face antéro-externe de la jambe et du dos du pied, - une parésie* des releveurs du pied, le sujet ne peut relever les orteils vers la jambe, - une sensation de faiblesse latérale de la cheville (prédisposant aux entorses). Examen complémentaire : L électromyogramme confirme le diagnostic. Electromyogramme (E.M.G.) : Courbe obtenue par l enregistrement graphique des courants électriques liés aux contractions musculaires Traitement : Le traitement initial est médical (infiltrations) puis, parfois, chirurgical. 7

8 IV.3. Hygroma du genou (Tableau n 57-D) Aigu ou chronique, il s agit d une inflammation des bourses pré-rotulienne ou sous-rotulienne (bursite*) prenant parfois un volume considérable et survenant lors de travaux comportant de manière habituelle un appui prolongé du genou (figure 2). IV.4. Tendinite de la patte d oie ou tendinite des ischio-jambiers (Tableau n 57-D) Il s agit de l irritation de l insertion tendineuse des muscles de la patte d oie (couturier, droit interne, demi-tendineux). Elle se manifeste par une douleur de la face interne du genou située à la partie supérointerne du tibia. La flexion du genou contre résistance réveille la douleur. IV.5. Tendinite sous quadricipitale et rotulienne (Tableau n 57-D) Genoux atteints d hygroma Figure 2 Dans sa forme aiguë, il se caractérise par : - un gonflement douloureux ; - des signes inflammatoires en avant de la rotule (rougeur, chaleur), alors que la mobilisation du genou est normale. Le traitement : - médical : anti-inflammatoires ; - il nécessite parfois l évacuation du liquide par ponction ; - exceptionnellement incision drainage ; Dans sa forme chronique, il se caractérise par : - une douleur et un gonflement prérotuliens persistants. Le traitement est souvent chirurgical (ablation de la bourse séreuse). Elle se manifeste par une douleur au pôle inférieur de la rotule survenant à la marche, à la montée ou à la descente des escaliers et lors de la flexion en charge du genou. L examen retrouve une douleur à la palpation et lors de l extension contrariée de la jambe sur le genou. Il existe souvent un épaississement du tendon. Les examens complémentaires comportent : - la radiographie, - l échographie, - et éventuellement l I.R.M. Les traitements : Médical : - anti-inflammatoires, - les infiltrations ont un effet très positif dans les tendinites de la patte d oie. C est une affection volontiers récidivante. Kinésithérapie avec physiothérapie : étirement passif. 8

9 IV.6. Tendinite du tendon d Achille (Tableau n 57-E) Le tendon d Achille peut être le siège : - de lésions dégénératives (tendinites nodulaires), séquelles de micro-ruptures, - de péri-tendinites (inflammation touchant les gaines tendineuses), - de tendinites d insertion sur le calcanéum. Les atteintes tendineuses du corps du tendon d Achille se manifestent par une douleur, le plus souvent unilatérale, du tendon d Achille, s aggravant progressivement en quelques jours. V. DÉMARCHES DE PRÉVENTION V.1 Prévention technique des hygromas du genou : La nature des travaux impose aux professionnels concernés de travailler régulièrement à genoux souvent de façon prolongée. Lorsqu il s avère impossible d éviter le travail à genoux, la fourniture de protections individuelles est la seule prévention adaptée. L examen clinique, comparatif avec l autre côté, cherche 3 signes : - la douleur à la palpation du tendon, avec parfois un empâtement ou un aspect nodulaire, - la douleur à l étirement passif du tendon (lors de l accroupissement, talons au sol), - la douleur à la contraction musculaire de la jambe. L utilisation de genouillères improvisées, telles que morceaux de moquette, polystyrène, carton est vivement déconseillée. Ces pratiques, notoirement insuffisantes, ne permettent pas de réduire les risques de survenue de l hygroma du genou. Non traitée, la tendinopathie évolue vers la récidive ou la chronicité. La rupture tendineuse est la complication majeure. (les antécédents de tendinopathie sont retrouvés dans 10% des ruptures). Après quelques examens complémentaires (radiographies, échographie), le traitement peut associer : - le repos (repos sportif au moins 1 mois pouvant être prolongé, ou relatif en respectant la règle de la non-douleur) ; - la prescription de talonnettes visco-élastiques et le port de semelles orthopédiques (en cas de trouble de la statique) ; - la kinésithérapie avec physiothérapie (cryothérapie, massages, ultrasons, ionisation.) ; - les anti-inflammatoires ; - voire la botte plâtrée pendant 4 à 6 semaines en cas d échec du traitement médical. Les genouillères en caoutchouc, en plastique ou en mousse enveloppées de cuir, fixées sur les genoux à l aide de sangles ou de bandes, ne sont pas appréciées par les professionnels qui les utilisent peu car elles sont encombrantes, pesantes et entravent la marche et la circulation sanguine, Il existe un type de vêtement de travail intégrant une plaque de protection qui se loge à hauteur du genou dans une poche prévue à cet effet : l HYGROVET (reconnu E.P.I. de classe 1), développé par l I.N.R.S. à la suite d essais mécaniques et chimiques effectués en laboratoire et d études sur le terrain (voir encadré). 9

10 La plaque de protection Hygrovet Cette plaque visco-élastique est considérée comme un équipement de protection individuelle (E.P.I.- au sens du code du travail)l. La marque Hygrovet apposée sur la plaque de protection atteste de la conformité au cahier des charges I.N.R.S. Caractéristiques : Matériau : copolymère éthylène acétate de vinyle (E.V.A.). Dimensions : 200 x 150 x 20 mm. Masse : 20 g. Résistance aux agents chimiques couramment rencontrés sur les lieux de travail : satisfaisante si la mise en contact est brève et non répétitive. Positions et propriétés : La plaque se loge à hauteur du genou (dans l axe médian de la jambe mais sans recouvrement du genou en position agenouillée) dans une poche prévue à cet effet pour : assurer la stabilité de la plaque, qui peut être galbée, et éviter toute déformation, permettre l introduction ou le retrait rapide de la plaque, éviter la pénétration de graviers et produits pulvérulents, résister aux contraintes mécaniques s exerçant entre le vêtement et la surface d appui, s opposer à la propagation, par capillarité, de substances chimiques toxiques par voie percutanée et susceptibles d endommager la plaque et d altérer ses caractéristiques mécaniques. L assemblage de la plaque au moyen d une sangle est exclu de même qu une fixation précaire effectuée à l initiative de l utilisateur du vêtement. Liste non exhaustive de fournisseurs de vêtements de travail intégrant l E.P.I. Hygrovet. Letard Degasnes VPF-KLM VPF-KLM Saint-Pierre d Entremont Route d Abbaretz Route d Abbaretz Tél : B.P. 39 B.P. 39 Fax : Nozay Nozay Site web : Tél : Tél 43 : Fax : Fax 40 : Odon Delcroix SA Le Pré Neuf Saint Georges des Groseilliers B.P Flers Cedex Tél : Fax : Molinel Odon Delcroix SA 18, rue du Pont Rouge Le Pré Neuf Frelinghien Saint Georges des Tél : B.P. 39 Fax : Flers Cedex Tél : Fax : Site Web : Site Web :

11 V.2.Prévention technique des autres affections du genou : Les mesures de prévention doivent découler de l étude des gestes, des postures et des aspects biomécaniques du poste. En voici quelques exemples : - envisager la robotisation des tâches quand cela s avère possible, - placer le plan de travail à bonne hauteur : préfabrication (en atelier, ou sur chantier), - utiliser des plates-formes de travail à ciseaux (cf. Chantiers B.T.P. n 4, p. 15), - exécuter des terrassements suffisamment profonds lors des travaux d infrastructure du gros œuvre (travaux en taupe, vide sanitaires etc.), V.4. Prévention médicale : L examen médical régulier recherche des signes de tendinite, d atteinte méniscale débutante ou d hygroma et permet d alerter le salarié et l entreprise sur la nécessité de prendre rapidement des mesures de prévention. L étude du poste de travail par le médecin du travail permet d identifier les postures, cadences, outils et gestes à risque. L encadrement informé (et formé) doit tenir compte de l avis du médecin et des préventeurs (dont l OPPBTP). La prévention des T.M.S. passe par cette approche multidisciplinaire. - organiser le travail lors de la préparation du chantier afin de diminuer les cadences de travail, - diversifier les tâches et introduire des pauses pour réduire l hypersollicitation du genou, - prévoir la mise à disposition de boissons fraîches en quantité suffisante car la déshydratation favorise les tendinites. V.5. Formation, information des salariés : La formation, en particulier lors de l apprentissage, doit inclure la prévention des T.M.S. et inciter les jeunes à prendre en compte le risque (en particulier chez les carreleurs et les couvreurs). V.3. Prévention technique des tendinites achilléennes : Elle consiste à éviter de travailler sur la pointe des pieds, par exemple en utilisant un échafaudage adapté à la hauteur du travail. 11

12 VI ÉVOLUTION DU NOMBRE DE CES MALADIES PROFESSIONNELLES : VI.1. Affections péri-articulaires provoquées par certains gestes et postures de travail reconnues au plan national (d après les statistiques CNAM) Tableau n 57 Affections périarticulaires provoquées par certains gestes et postures de travail -(TABLEAU N 57) Articulations touchées Désignation des maladies B.T.P TTES.PROF B.T.P. TTES.PROF. B.T.P. TTES.PROF. B.T.P. TTES.PROF. B.T.P. TTES.PROF. * GENOU * Non précis * Syndrome de compression du nerf sciatique poplité externe * Hygroma aigu du genou * Hygroma chronique du genou *Tendinite sous-quadricipale ou rotulienne *Tendinite de la patte d oie Total genou TOTAL GENERAL TABLEAU N Commentaires : Le nombre de maladies professionnelles touchant le genou reste important surtout dans le BTP, mais on constate qu il est en légère diminution (386 en 1999 et 2000). Actuellement, c est l hygroma du genou qui est de loin la maladie la plus fréquente. 12

13 VI.2. Lésions chroniques de ménisque, reconnues au plan national (d après les statistiques CNAM) Tableau n 79 Lésions chroniques du ménisque - (TABLEAU N 79) LESIONS CHRONIQUES DU MÉNISQUE B.T.P. TTES.PROF. B.T.P. TTES.PROF. B.T.P. TTES.PROF. B.T.P. TTES.PROF. B.T.P. TTES.PROF. B.T.P. TTES.PROF. B.T.P. TTES.PROF Commentaires : Le tableau permettant la réparation des lésions chroniques du ménisque a été créé en juin Il ne concernait alors que les travaux exécutés dans les mines. Les statistiques montrent une stabilité du nombre de cas reconnus à partir de Ces chiffres sous-estiment cependant la réalité du risque et l importance de cette pathologie car des lésions méniscales aiguës sont prises en charge au titre des accidents du travail. VI.3. Affections péri-articulaires concernant la cheville et le pied reconnues au plan national (d après les statistiques CNAM) Tableau n 57 Affections périarticulaires provoquées par certains gestes et postures de travail - (TABLEAU N 57) Articulations touchées Désignation des maladies B.T.P TTES.PROF B.T.P. TTES.PROF. B.T.P. TTES.PROF. B.T.P. TTES.PROF. B.T.P. TTES.PROF. CHEVILLE ET PIED Tendinite achilléenne TOTAL GENERAL TABLEAU N La tendinite achilléenne est une pathologie fréquente en milieu sportif, mais reste rare en milieu professionnel. 13

14 VI RÉGLEMENTATION Tableau n 57 (Régime général) Affections périarticulaires provoquées par certains gestes et postures de travail Date de création : 9 novembre 1972 Dernière mise à jour : 7 septembre 1991 (décret du 3 septembre 1991) Désignation des maladies Syndrome de compression du nerf sciatique poplité externe Hygromas : Délai de prise en charge Genou 7 jours Liste limitative des travaux susceptibles de provoquer ces maladies Travaux comportant de manière habituelle une position accroupie prolongée. hygroma aigu des bourses séreuses ou 7 jours Travaux comportant de manière habituelle atteinte inflammatoire des tissus un appui prolongé sur le genou. sous-cutanés des zones d appui du genou. hygroma chronique des bourses séreuses. 90 jours Travaux comportant de manière habituelle un appui prolongé du genou. Tendinite sous-quadricipale ou rotulienne 7 jours Travaux comportant de manière habituelle des mouvements répétés d extension ou de flexion prolongées du genou. Tendinite de la patte d oie 7 jours Travaux comportant de manière habituelle des mouvements répétés d extension ou de flexion prolongées du genou. Cheville et pied Tendinite achiléenne 7 jours Travaux comportant de manière habituelle des efforts pratiqués en station prolongée sur la pointe des pieds. Extrait du tableau n 57 - Régime général 14

15 Tableau n 79 (Régime général) Lésions chroniques du ménisque Date de création : 23 juin 1985 Dernière mise à jour : 3 septembre 1991 Désignation des maladies Lésions chroniques du ménisque à caractère dégénératif, confirmées par examens complémentaires ou au cours de l intervention curative, ainsi que leurs complications : fissuration ou rupture du ménisque. Délai de prise en charge 2 ans Liste limitative des travaux susceptibles de provoquer ces maladies Travaux comportant des efforts ou des ports de charges exécutés habituellement en position agenouillée ou accroupie. BIBLIOGRAPHIE : E.M.C. : Appareil locomoteur Concours Médical : Oct. 97 n 33, pages 2494 et 2499 E.M.C. : Toxico Patho Professionnelle Tome F 10 15

16 DOCUMENTS OPPBTP A CONSULTER : Fiche de sécurité A2 F 05 : Vêtements de protection utilisés dans les chantiers et les ateliers du BTP choix et utilisation. Sauvegarde n 5-94, p 21 à 23 : Une protection anti-hygroma GLOSSAIRE : * Bourse séreuse : sac rempli de liquide synovial destiné à faciliter le glissement de tendons et de muscles. * Bursite : inflammation d une bourse séreuse. * Genu valgum : déformation du membre inférieur caractérisé par l obliquité de la jambe, qui forme avec la cuisse un angle ouvert en dehors. * Genu varum : déformation du membre inférieur caractérisée par ce fait que la cuisse et la jambe forment un arc à concavité interne. * Méniscectomie : ablation chirurgicale d un ménisque. * Parésie : paralysie partielle. * Plica synoviale : repli de la membrane synoviale d origine embryonnaire. * Réaction synoviale : inflammation de la membrane entourant l articulation, provoquant un épanchement liquidien (épanchement de synovie). * Valgus ou valgum : adjectif se dit d un membre ou d un segment de membre dévié en dehors (ex : genu valgum et pied bot valgus). * Varus ou varum (pied varus) : adjectif se dit d un membre ou d un segment de membre dévié en-dedans (genu varum et pied bot varus). Rédacteurs : Dr J.F. Boulat C. National Ont participé à cette étude pour l OPPBTP : Dr N. Chemin C. Régional Limousin-Poitou-Charentes Dr J.Y. Dubré C. Régional Pays-de-la-Loire A. Lebrech Ingénieur au Service Technique du Comité National Dr A. Pelé C. Régional Bretagne Dr C. Robert C. Régional Centre Dr Ghislaine Serrano-Duchalet C. Régional Midi-Pyrénées Relecteurs : Dr J.C. Abécassis C. Régional Paris-Ile-de-France Dr G. Artus C. Régional Auvergne Dr J.P. Baud C. Régional Rhône-Alpes Dr L. Gucève C. Régional Alsace-Moselle Dr. F. Legrand C. Régional Aquitaine Dr F. Matha C. Régional Languedoc-Roussillon Dr G. Péguin C. Régional Sud-Est Dr A. Poirier C. Régional Normandie G. Dieudonné Ingénieur au Service Technique du Comité National 16

REEDUCATION APRES RUPTURE DU LIGAMENT CROISE ANTERIEUR OPERE

REEDUCATION APRES RUPTURE DU LIGAMENT CROISE ANTERIEUR OPERE REEDUCATION APRES RUPTURE DU LIGAMENT CROISE ANTERIEUR OPERE REEDUCATION APRES RUPTURE DU LIGAMENT CROISE ANTERIEUR OPERE Eric HALLARD, Kinésithérapeute La rupture du LCAE est de plus en plus fréquente

Plus en détail

Cette intervention aura donc été décidée par votre chirurgien pour une indication bien précise.

Cette intervention aura donc été décidée par votre chirurgien pour une indication bien précise. Qu est-ce qu une arthroscopie? Il s agit d une intervention chirurgicale mini-invasive dont le but est d explorer l articulation du genou et de traiter la lésion observée dans le même temps. Comment se

Plus en détail

LES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES. Le 2 décembre 2008

LES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES. Le 2 décembre 2008 LES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES Le 2 décembre 2008 DEROULEMENT DE LA RENCONTRE 1ère partie : les localisations des TMS, les facteurs d'apparition, la prise en charge thérapeutique 2ème partie : les chiffres

Plus en détail

& BONNES POSTURES TMS TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES. Le guide. Guide offert par la MNT

& BONNES POSTURES TMS TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES. Le guide. Guide offert par la MNT A5-MNTrefonte.indd 1 28/07/2011 08:28:01 & BONNES S TMS TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES Le guide Guide offert par la MNT A5-MNTrefonte.indd 2 28/07/2011 08:28:02 SOULEVER UN OBJET LOURD OU UNE PERSONNE

Plus en détail

L arthrose, ses maux si on en parlait!

L arthrose, ses maux si on en parlait! REF 27912016 INFORMER UPSA BROCH ARTHROSE V2 08-12.indd 2 30/08/12 11:48 Qu est-ce que l arthrose? L arthrose est une maladie courante des articulations dont la fréquence augmente avec l âge. C est une

Plus en détail

Quel que soit le matériel d ostéosynthèse, un certain nombre de principes permettent de bien conduire le geste chirurgical

Quel que soit le matériel d ostéosynthèse, un certain nombre de principes permettent de bien conduire le geste chirurgical Information supplémentaire 3 Quel que soit le matériel d ostéosynthèse, un certain nombre de principes permettent de bien conduire le geste chirurgical Installation Sur table normale, en décubitus dorsal

Plus en détail

LES ORTHESES DE COMPRESSION CONTENTION

LES ORTHESES DE COMPRESSION CONTENTION LES ORTHESES DE COMPRESSION CONTENTION Parfois sous estimées, les orthèses de compression contention augmentent le niveau de vigilance par leur mécanisme de «rappel à l ordre», préviennent les récidives

Plus en détail

Risques liés à l'activité physique au travail Hyper sollicitation articulaire

Risques liés à l'activité physique au travail Hyper sollicitation articulaire Risques liés à l'activité physique au travail Hyper sollicitation articulaire Mireille Loizeau Cours DIUST Paris Descartes-20 janvier 2015 1 Définition et facteurs de risque 2 Définition Contraintes bio-mécaniques,

Plus en détail

Qu est-ce qu un trouble musculosquelettique (TMS)?

Qu est-ce qu un trouble musculosquelettique (TMS)? Qu est-ce qu un trouble musculosquelettique (TMS)? Ensemble de symptômes et d atteintes qui touchent principalement : nerfs ligaments tendons vaisseaux sanguins articulations disques intervertébraux muscles

Plus en détail

LES TROUBLES MUSCULO- SQUELETTIQUES

LES TROUBLES MUSCULO- SQUELETTIQUES LES TROUBLES MUSCULO- SQUELETTIQUES DE L EPAULE CHEZ DES TECHNICIENNES DE LABORATOIRE L. MERIGOT, F. MARTIN, Avec la participation des Drs G. DALIVOUST, G. GAZAZIAN 26 Janvier 2010 1 SOMMAIRE 1. Introduction

Plus en détail

Qu est-ce qu un trouble musculosquelettique (TMS)?

Qu est-ce qu un trouble musculosquelettique (TMS)? Qu est-ce qu un trouble musculosquelettique (TMS)? Symptômes et atteintes qui touchent principalement ces structures : nerfs muscles tendons ligaments articulations vaisseaux sanguins Cela peut se produire

Plus en détail

Protocole de rééducation des syndromes fémoro-patellaires

Protocole de rééducation des syndromes fémoro-patellaires 1 Protocole de rééducation des syndromes fémoro-patellaires Dans la grande majorité des cas, les syndromes fémoro-patellaires (SFP) guérissent avec un traitement médical bien conduit. Pour être efficace,

Plus en détail

La mécanique sous le capot

La mécanique sous le capot La mécanique sous le capot L ergonomie Comment éviter et diminuer les TMS aux membres supérieurs Pourquoi vos articulations vous font-elles souffrir? De nombreux travailleurs souffrent de troubles musculo-squelettiques

Plus en détail

Genou non traumatique

Genou non traumatique Epidémiologie Genou non traumatique Laure Brulhart (Paola Chevallier) 25 37% des patients >50 ans souffrent de gonalgie 50% restriction dans les AVQ 33% consultent leur généraliste Facteurs associés avec

Plus en détail

Information destinée aux patients Votre rééducation après une opération du ligament croisé antérieur du genou

Information destinée aux patients Votre rééducation après une opération du ligament croisé antérieur du genou Information destinée aux patients Votre rééducation après une opération du ligament croisé antérieur du genou Service de chirurgie orthopédique et traumatologie de l appareil moteur Objectif de votre rééducation

Plus en détail

Démarche de prévention des TMS et outils pour l action

Démarche de prévention des TMS et outils pour l action Démarche de prévention des TMS et outils pour l action Ce document a pour objet de présenter de manière synthétique la démarche de prévention des TMS du membre supérieur avec des outils opérationnels permettant

Plus en détail

COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTE. AVIS DE LA COMMISSION 08 février 2011 CONCLUSIONS

COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTE. AVIS DE LA COMMISSION 08 février 2011 CONCLUSIONS COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTE AVIS DE LA COMMISSION 08 février 2011 Nom : Modèles et références retenus : Fabricant : Demandeur : Données disponibles

Plus en détail

o Anxiété o Dépression o Trouble de stress post-traumatique (TSPT) o Autre

o Anxiété o Dépression o Trouble de stress post-traumatique (TSPT) o Autre Page 1 Garantie Responsabilité civile - Lésions corporelles de l assurance automobile - Étude des dossiers de demande d indemnisation fermés en Ontario Descriptions des blessures Élaborées à partir des

Plus en détail

Performance des organisations Santé au travail

Performance des organisations Santé au travail LA PRÉVENTION DES TMS ET DES ACCIDENTS DE TRAVAIL LIÉS A LA MANUTENTION DE CHARGES Centre de Gestion du Tarn et Garonne Le 4 octobre 2012 Performance des organisations Santé au travail SOMMAIRE Performance

Plus en détail

Accidents des anticoagulants

Accidents des anticoagulants 30 Item 182 Accidents des anticoagulants Insérer les T1 Objectifs pédagogiques ENC Diagnostiquer un accident des anticoagulants. Identifier les situations d urgence et planifier leur prise en charge. COFER

Plus en détail

Au programme. Les blessures fréquentes chez les coureurs de fond

Au programme. Les blessures fréquentes chez les coureurs de fond Au programme Les blessures fréquentes chez les coureurs de fond Club La Foulée 5 août 2004 Dre Mireille Belzile La lombo-sciatalgie Inflammation du périoste au site d insertion des muscles du mollet Erreur

Plus en détail

LE RACHIS : UNE ENTITE COMPLEXE IMPORTANTE A PRESERVER

LE RACHIS : UNE ENTITE COMPLEXE IMPORTANTE A PRESERVER LE RACHIS : UNE ENTITE COMPLEXE IMPORTANTE A PRESERVER I : INTRODUCTION Dans le cadre de la Semaine Européenne de la Construction il est utile de se remémorer ou de prendre simplement conscience que notre

Plus en détail

Fiche pathologie n 1 : Tendinopathie

Fiche pathologie n 1 : Tendinopathie Fiche pathologie n 1 : Tendinopathie Fiches pathologies du danseur Inflammation d un tendon ou des structures avoisinantes résultant d une surcharge de travail ou d une contrainte anormale. 4 stades (du

Plus en détail

Les fractures de l extrémité inférieure du radius (238) Professeur Dominique SARAGAGLIA Mars 2003

Les fractures de l extrémité inférieure du radius (238) Professeur Dominique SARAGAGLIA Mars 2003 Les fractures de l extrémité inférieure du radius (238) Professeur Dominique SARAGAGLIA Mars 2003 Pré-Requis : Anatomie descriptive et fonctionnelle de l extrémité inférieure du radius Résumé : Les fractures

Plus en détail

Prenez soin de votre dos. Informations et astuces contre les douleurs lombaires

Prenez soin de votre dos. Informations et astuces contre les douleurs lombaires Prenez soin de votre dos Informations et astuces contre les douleurs lombaires Prenez soin de votre dos 1 2 3 4 Des causes diverses, souvent liées au travail Plaintes et lésions Prévention: mieux vaut

Plus en détail

Surveillance des troubles musculo-squelettiques dans les Bouches-du-Rhône

Surveillance des troubles musculo-squelettiques dans les Bouches-du-Rhône Santé travail Maladies chroniques et traumatismes Surveillance des troubles musculo-squelettiques dans les Bouches-du-Rhône Étude du syndrome du canal carpien opéré 2008-2009 Septembre 2011 F. Sillam 1,

Plus en détail

Risques liés à l'activité physique au travail. Mireille Loizeau

Risques liés à l'activité physique au travail. Mireille Loizeau Risques liés à l'activité physique au travail Mireille Loizeau Cours DIUST Paris Descartes-20 janvier 2015 1 Activité physique 2 Définition Quotidien Travail Loisirs Sports... Définition Organisation Mondiale

Plus en détail

Collection Soins infirmiers

Collection Soins infirmiers Collection Soins infirmiers Une production du Université de Caen Basse-Normandie Traumatologie : traitements des fractures Dr. J-P de ROSA CH. AVRANCHES-GRANVILLE Fractures diagnostic 2 Fractures-diagnostic

Plus en détail

Protégez-vous des risques à l origine des troubles musculo squelettiques (TMS) Information prévention. Vous êtes plombier chauffagiste

Protégez-vous des risques à l origine des troubles musculo squelettiques (TMS) Information prévention. Vous êtes plombier chauffagiste Information prévention agir pour votre santé au travail Vous êtes plombier chauffagiste Vous ressentez une gène, une douleur, une raideur ou une perte de force de vos bras ; vous avez mal au dos C est

Plus en détail

ERGONOMIE au bureau lutter contre les TMS

ERGONOMIE au bureau lutter contre les TMS Qu est ce que l ergonomie d un poste de travail? ERGONOMIE au bureau lutter contre les TMS Un poste de travail ergonomique est un poste qui offre un environnement et des équipements permettant de créer

Plus en détail

Articulations du coude et de l avant-bras

Articulations du coude et de l avant-bras Articulations du coude et de l avant-bras 1 Articulation du coude 1.1 Définition Le coude est l articulation intermédiaire du membre supérieur. Elle comprend trois articulations distinctes entre l humérus,

Plus en détail

Extraits et adaptations

Extraits et adaptations Extraits et adaptations Guide de prévention des troubles musculo-squelettiques (TMS) en clinique dentaire - 2007 MOYENS DE RÉCUPÉRATION MUSCULAIRE Il est difficile de donner des soins dentaires en évitant

Plus en détail

Item 182 : Accidents des anticoagulants

Item 182 : Accidents des anticoagulants Item 182 : Accidents des anticoagulants COFER, Collège Français des Enseignants en Rhumatologie Date de création du document 2010-2011 Table des matières ENC :...3 SPECIFIQUE :...3 I Cruralgie par hématome

Plus en détail

La reprise de la vie active

La reprise de la vie active Prothèse de hanche Les conseils de votre chirurgien La reprise de la vie active Vous êtes aujourd hui porteur d une prothèse de hanche ; elle va vous permettre de reprendre vos activités sans gène ni douleur.

Plus en détail

LE TRAVAIL SUR ÉCRAN DANS LA BRANCHE DES TÉLÉCOMMUNICATIONS

LE TRAVAIL SUR ÉCRAN DANS LA BRANCHE DES TÉLÉCOMMUNICATIONS LE TRAVAIL SUR ÉCRAN DANS LA BRANCHE DES TÉLÉCOMMUNICATIONS DOCUMENT ÉTABLI PAR LA COMMISSION PARITAIRE SANTÉ ET PRÉVENTION DES RISQUES DES TÉLÉCOMMUNICATIONS LE CONTEXTE Quel que soit le secteur d activité,

Plus en détail

TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES (TMS)

TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES (TMS) Repères Les troubles musculo-squelettiques (TMS) rassemblent un ensemble large de pathologies qui affectent les muscles, les tendons et les nerfs des membres supérieurs et inférieurs au niveau du poignet,

Plus en détail

E D I T I O N 2 0 0 8. Comprendre Agir DT 49

E D I T I O N 2 0 0 8. Comprendre Agir DT 49 E D I T I O N 2 0 0 8 Comprendre Agir DT 49 PREVENTION DES TMS ( TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES) COMPRENDRE - AGIR Objectifs du document Ce document est un outil pour faciliter le repérage du risque TMS

Plus en détail

INFORMATION CONCERNANT L OSTEOTOMIE DU GENOU

INFORMATION CONCERNANT L OSTEOTOMIE DU GENOU INFORMATION CONCERNANT L OSTEOTOMIE DU GENOU Votre état nécessite la réalisation d'une ostéotomie au niveau du genou. Cette fiche est destinée à vous en expliquer les grands principes, le but et les bénéfices

Plus en détail

Manuel de l ergonomie au bureau

Manuel de l ergonomie au bureau Manuel de l ergonomie au bureau 1 Manuel préparé par le Service environnement, santé et sécurité de l Université Concordia. Pour tout complément d information sur l ergonomie, les étirements et les autres

Plus en détail

PROTHÈSE TOTALE DE GENOU

PROTHÈSE TOTALE DE GENOU Dr Alain CAZENAVE chirurgien orthopédiste traumatologie sportive 52 rue du Dr calot 62600 BERCK/mer FRANCE tel: 03 21 89 20 44 site web : www.orthopale.org PROTHÈSE TOTALE DE GENOU QUELQUES GÉNÉRALITÉS

Plus en détail

en s entraînant avec le Stability Trainer Votre guide professionnel d entrainement journalier

en s entraînant avec le Stability Trainer Votre guide professionnel d entrainement journalier En forme, en s entraînant avec le Stability Trainer Votre guide professionnel d entrainement journalier DEMANDEZ L O R I G I N A L www.thera-band.de Contenance Introduction...2 Le Stability-Trainer...3

Plus en détail

Guide pratique ÉDITION 2015. Démarche de prévention des troubles musculo-squelettiques (TMS) OUTILS DE LA GRH

Guide pratique ÉDITION 2015. Démarche de prévention des troubles musculo-squelettiques (TMS) OUTILS DE LA GRH MINISTÈRE DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE ÉDITION 2015 Guide pratique Démarche de prévention des troubles musculo-squelettiques (TMS) OUTILS DE LA GRH Sommaire Introduction... page 3

Plus en détail

Préfaces... 6. Introduction... 8

Préfaces... 6. Introduction... 8 Préfaces... 6 Introduction... 8 Comment aborder une problématique musculosquelettique chronique?... 10 Termes importants... 12 La douleur... 14 Repérage anatomique... 24 Les principaux syndromes musculosquelettiques...

Plus en détail

Le diagnostic de Spondylarthrite Ankylosante? Pr Erick Legrand, Service de Rhumatologie, CHU Angers

Le diagnostic de Spondylarthrite Ankylosante? Pr Erick Legrand, Service de Rhumatologie, CHU Angers Le diagnostic de Spondylarthrite Ankylosante? Pr Erick Legrand, Service de Rhumatologie, CHU Angers Les spondylarthopathies 0.2% de la population en France Arthrites Réactionnelles rares S. Ankylosante

Plus en détail

Marche normale et marche pathologique

Marche normale et marche pathologique Marche normale et marche pathologique Pr. JM Viton, Dr. L. Bensoussan, Dr. V. de Bovis Milhe, Dr. H. Collado, Pr. A. Delarque Faculté de Médecine, Université de la Méditerranée, Fédération de Médecine

Plus en détail

Les Troubles Musculo-Squelettiques (T.M.S.)

Les Troubles Musculo-Squelettiques (T.M.S.) DOSSIER Les Troubles Musculo-Squelettiques (T.M.S.) De par leur fréquence et leur impact, tant médical que socioprofessionnel, les TMS constituent un problème majeur de santé au travail. Bien que de nombreuses

Plus en détail

PLAN RÉÉDUCATION POUR LES UTILISATEURS DE L'ARTICULATION. Contrôle de la phase pendulaire. Par Jos DECKERS

PLAN RÉÉDUCATION POUR LES UTILISATEURS DE L'ARTICULATION. Contrôle de la phase pendulaire. Par Jos DECKERS PLAN de RÉÉDUCATION POUR LES UTILISATEURS DE L'ARTICULATION Contrôle de la phase pendulaire Par Jos DECKERS 02 Sommaire LA RÉÉDUCATION Objectifs : Pour que le patient puisse utiliser correctement l articulation,

Plus en détail

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER MAÇONS CARRELEURS

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER MAÇONS CARRELEURS MÉMO SANTÉ MAÇONS CARRELEURS CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER Il est essentiel de préserver sa santé et celle de ses salariés pour réaliser un travail efficace et de qualité. De nombreuses

Plus en détail

Les anomalies des pieds des bébés

Les anomalies des pieds des bébés Les anomalies des pieds des bébés Pierre Mary Consultation d orthopédie pédiatrique Service d orthopédie et de chirurgie réparatrice de l enfant Hôpital Jean Verdier Hôpital Trousseau Comment étudier un

Plus en détail

Quelques pathologies traitées en physiothérapie :

Quelques pathologies traitées en physiothérapie : Quelques pathologies traitées en physiothérapie : Veuillez prendre note que cette liste est à titre indicatif et ne comprend pas toutes les pathologies existantes. Les définitions sont tirées du Larousse

Plus en détail

La chirurgie dans la PC

La chirurgie dans la PC La chirurgie dans la PC GF PENNECOT Marchant ou déambulant Grand handicapé Kinésith sithérapie Appareillage Médicaments Chirurgie neuro ortho LESION NEUROLGIQUE STABLE Spasticité Perte de la sélectivit

Plus en détail

Douleurs des mains. Douleurs des mains les plus fréquentes: pertinence, causes, traitements. C.Zenklusen septembre 2013

Douleurs des mains. Douleurs des mains les plus fréquentes: pertinence, causes, traitements. C.Zenklusen septembre 2013 Douleurs des mains Douleurs des mains les plus fréquentes: pertinence, causes, traitements C.Zenklusen septembre 2013 Causes de douleurs aux mains Articulations (origine articulaire) Nerfs (origine nerveuse)

Plus en détail

Troubles musculo squelettiques. Institut de Formation en Ergothérapie de Nancy Cours Ergonomie 2004 TMS François Cail - INRS

Troubles musculo squelettiques. Institut de Formation en Ergothérapie de Nancy Cours Ergonomie 2004 TMS François Cail - INRS Troubles musculo squelettiques Institut de Formation en Ergothérapie de Nancy Cours Ergonomie 2004 TMS François Cail - INRS 2003 Les TMS sont des pathologies multifactorielles à composante professionnelle

Plus en détail

La contention. Application pratique. Le choix unanime des professionnels de la santé et des sportifs

La contention. Application pratique. Le choix unanime des professionnels de la santé et des sportifs La contention Application pratique par BSN medical Le choix unanime des professionnels de la santé et des sportifs Soyez sûrs de vos bandes adhésives élastiques La qualité originale depuis 1931 Comme vos

Plus en détail

w w w. m e d i c u s. c a

w w w. m e d i c u s. c a www.medicus.ca En appelant la colonne vertébrale «arbre de vie» ou «fleuve sacré qui irrigue tout le corps», les Anciens voyaient juste. De tout temps considéré comme fragile, cet axe du corps se révèle

Plus en détail

Cohorte Observatoire Musculosquelettique (COMETT) Pénibilité et Vieillissement

Cohorte Observatoire Musculosquelettique (COMETT) Pénibilité et Vieillissement TITRE DU CONSORTIUM : Cohorte Observatoire Musculosquelettique (COMETT) Pénibilité et Vieillissement RESPONSABLES : Alexis Descatha, UMS 011, Villejuif ; Yves Roquelaure, LEEST, Angers ; Bradley Evanoff,

Plus en détail

LE SPORT POUR CHACUN! Docteur CASCUA Stéphane Médecin du sport

LE SPORT POUR CHACUN! Docteur CASCUA Stéphane Médecin du sport LE SPORT POUR CHACUN! Docteur CASCUA Stéphane Médecin du sport LES FEMMES ET LE SPORT LES FEMMES ONT LE CŒUR MOINS SENSIBLE Moins de maladie cardiovasculaire protection hormonale sauf tabac + pilule LES

Plus en détail

Biomécanique des pathologies de contraintes de l avant-pied et du médio-pied

Biomécanique des pathologies de contraintes de l avant-pied et du médio-pied Les Entretiens de Bichat Podologie 2013 Biomécanique des pathologies de contraintes de l avant-pied et du médio-pied C. Cazeau* * Clinique Geoffroy saint-hilaire, 59 rue Geoffroy Saint-Hilaire, 75005 Paris,

Plus en détail

I. EXERCICES POUR LA CERVICALGIE CHRONIQUE. Exercice 1 : Posture

I. EXERCICES POUR LA CERVICALGIE CHRONIQUE. Exercice 1 : Posture 148 l e x a m e n m u s c u l o s q u e l e t t i q u e I. EXERCICES POUR LA CERVICALGIE CHRONIQUE Faites les exercices suivants au moins 2 fois par jour, tous les jours. Faites l effort de maintenir une

Plus en détail

Chirurgie articulaire secondaire Pr. Philippe PELISSIER

Chirurgie articulaire secondaire Pr. Philippe PELISSIER Pr. Philippe PELISSIER Service de Chirurgie Plastique Centre F.X. Michelet CHU de Bordeaux www.e-plastic.fr Introduction Kinésithérapie Dénervation Arthrolyse - Artholyse chirurgicale - Artholyse + ligamentotaxis

Plus en détail

Prévention des Troubles Musculo-Squelettiques (TMS) VILLE DE LANDERNEAU

Prévention des Troubles Musculo-Squelettiques (TMS) VILLE DE LANDERNEAU Prévention des Troubles Musculo-Squelettiques (TMS) VILLE DE LANDERNEAU SOMMAIRE 1/ Pourquoi cette démarche? 2/ Les TMS 3/ Les caractéristiques de la démarche 4/ Méthodologie :. Principes pris en compte.

Plus en détail

Athénée Royal d Evere

Athénée Royal d Evere Athénée Royal d Evere Prévention des hernies discales en milieu scolaire et dans la vie de tous les jours Présenté par Didier Vanlancker LEVAGE DE CHARGES POSITION INITIALE Levage de charges Jambes légèrement

Plus en détail

Prothèse Totale de Genou

Prothèse Totale de Genou Hôpital de Martigny Prothèse Totale de Genou Informations patients 2 Impressum Editeur: Hôpital du Valais (RSV), Direction générale, Communication, 1950 Sion Auteur: Hôpital de Martigny, Service d orthopédie

Plus en détail

Prise en charge des fractures du fémur par enclouage intra-médullaire

Prise en charge des fractures du fémur par enclouage intra-médullaire Prise en charge des fractures du fémur par enclouage intra-médullaire GUIDE POUR LES PARENTS 514-412-4400, poste 23310 hopitalpourenfants.com/trauma Le fémur est l os le plus long du corps humain : il

Plus en détail

Suva Sécurité durant les loisirs Case postale, 6002 Lucerne. Renseignements Tél. 041 419 51 11

Suva Sécurité durant les loisirs Case postale, 6002 Lucerne. Renseignements Tél. 041 419 51 11 «Top 10» de l hiver Suva Sécurité durant les loisirs Case postale, 6002 Lucerne Renseignements Tél. 041 419 51 11 Commandes www.suva.ch/waswo-f Fax 041 419 59 17 Tél. 041 419 58 51 Auteurs Dr Hans Spring,

Plus en détail

D re Francine Borduas, médecin de famille, Québec D r Richard Blanchet, médecin de famille, expert en médecine du sport, Québec D r David Dixon,

D re Francine Borduas, médecin de famille, Québec D r Richard Blanchet, médecin de famille, expert en médecine du sport, Québec D r David Dixon, Conflits d intérêts Comité d élaboration D re Francine Borduas, médecin de famille, Québec D r Richard Blanchet, médecin de famille, expert en médecine du sport, Québec D r David Dixon, médecin de famille,

Plus en détail

Les postures, l appareillage Point de vue du médecin MPR. Dr. P. LUBLIN MOREL CMPR de COUBERT 2011

Les postures, l appareillage Point de vue du médecin MPR. Dr. P. LUBLIN MOREL CMPR de COUBERT 2011 Les postures, l appareillage Point de vue du médecin MPR Dr. P. LUBLIN MOREL CMPR de COUBERT 2011 Introduction Le rôle du médecin MPR : poser les indications Réflexion pluridisciplinaire Définir les objectifs

Plus en détail

Protégez-vous des risques à l'origine des Troubles Musculo-Squelettiques (TMS) Information prévention

Protégez-vous des risques à l'origine des Troubles Musculo-Squelettiques (TMS) Information prévention Information prévention agir pour votre santé au travail Vous occupez un poste de mise en rayon dans une grande ou moyenne surface? Protégez-vous des risques à l'origine des Troubles Musculo-Squelettiques

Plus en détail

Les troubles musculosquelettiques du membre supérieur

Les troubles musculosquelettiques du membre supérieur LE POINT DES CONNAISSANCES SUR LE POINT DES CONNAISSANCES SUR Que ce soit dans l industrie ou dans le tertiaire, le risque de TMS des membres supérieurs est omniprésent. Raphaël Dautigny Gaël Kerbaol ED

Plus en détail

Accidents musculaires. Dr Marie-Eve Isner-Horobeti Praticien Hospitalier Service de Médecine Physique et de Réadaptation CHU Strasbourg-Hautepierre

Accidents musculaires. Dr Marie-Eve Isner-Horobeti Praticien Hospitalier Service de Médecine Physique et de Réadaptation CHU Strasbourg-Hautepierre Accidents musculaires Dr Marie-Eve Isner-Horobeti Praticien Hospitalier Service de Médecine Physique et de Réadaptation CHU Strasbourg-Hautepierre I. Lésions musculaires aiguës Classification Clinique

Plus en détail

Ceinture Home Dépôt. Orthèse lombaire et abdominale. Mother-to-be (Medicus)

Ceinture Home Dépôt. Orthèse lombaire et abdominale. Mother-to-be (Medicus) Orthèse lombaire et abdominale Mother-to-be (Medicus) Prévention Soutient courbe lombaire Supporte poids du ventre Ajustable Soulage les maux de dos en position debout (Beaty et al. 1999) Ceinture Home

Plus en détail

La main traumatique: traumatismes ostéo- articulaires des doigts longs. DR Moughabghab

La main traumatique: traumatismes ostéo- articulaires des doigts longs. DR Moughabghab La main traumatique: traumatismes ostéo- articulaires des doigts longs. DR Moughabghab Rappel anatomique! Phalanges: P1 P2 P3 = os longs! Articulations IP = trochléennes un seul degré de liberté. - tête

Plus en détail

Les troubles musculosquelettiques du membre supérieur

Les troubles musculosquelettiques du membre supérieur Ce guide concerne les troubles musculosquelettiques (TMS) du membre supérieur. Il a été élaboré à partir de travaux de la section Assistance en physiologie-ergonomie (APE) du service de Physiologie environnementale

Plus en détail

Démarche d évaluation médicale et histoire professionnelle

Démarche d évaluation médicale et histoire professionnelle révention Comment évaluer les troubles musculosquelettiques (TMS) reliés au travail? L histoire professionnelle est le meilleur outil pour dépister les TMS et les prévenir Ce questionnaire de dépistage

Plus en détail

APONEVROTOMIE ENDOSCOPIQUE du Syndrome Compartimental d Effort à l Avant-bras

APONEVROTOMIE ENDOSCOPIQUE du Syndrome Compartimental d Effort à l Avant-bras APONEVROTOMIE ENDOSCOPIQUE du Syndrome Compartimental d Effort à l Avant-bras Didier FONTÈS Institut Main, Epaule et Sport Paris Espace Médical Vauban - Paris VII e Séminaire DIU d Arthroscopie 2012 Le

Plus en détail

Le guide de la Santé du. Pied. 1 personne sur 5 a besoin de consulter un professionnel du pied.

Le guide de la Santé du. Pied. 1 personne sur 5 a besoin de consulter un professionnel du pied. Le guide de la Santé du Pied 1 personne sur 5 a besoin de consulter un professionnel du pied. Petit cours d histoire Les origines... À l origine, l homme marchait pieds nus sur des sols irréguliers. Avec

Plus en détail

TMS et travail sur écran : Que faire? Penser et Agir avec l'ergonomie

TMS et travail sur écran : Que faire? Penser et Agir avec l'ergonomie TMS et travail sur écran : Que faire? Sommaire Les TMS : définition p 3 Les facteurs de risque des TMS p 4 Les enjeux des TMS p 5 Les obligations des employeurs p 6 Législation : quelques textes p 7 Les

Plus en détail

FICHE PRATIQUE DE SÉCURITÉ. À contrario, la position assise prolongée favorise la survenue de troubles musculosquelettiques

FICHE PRATIQUE DE SÉCURITÉ. À contrario, la position assise prolongée favorise la survenue de troubles musculosquelettiques FICHE PRATIQUE DE SÉCURITÉ ED 131 Cette fiche de sécurité propose des repères visant à aider aux choix d acquisition d équipements de travail permettant aux personnes qui travaillent debout de s asseoir

Plus en détail

GUIDE D'INTERVENTION POST-RECONSTRUCTION DU LIGAMENT CROISÉ ANTÉRIEUR INTERVENTIONS EN PHYSIOTHÉRAPIE

GUIDE D'INTERVENTION POST-RECONSTRUCTION DU LIGAMENT CROISÉ ANTÉRIEUR INTERVENTIONS EN PHYSIOTHÉRAPIE GUIDE D'INTERVENTION POST-RECONSTRUCTION DU LIGAMENT CROISÉ ANTÉRIEUR INTERVENTIONS EN PHYSIOTHÉRAPIE DOCUMENT RÉALISÉ PAR : CAROLE BOUCHER, PHT (HÔTEL-DIEU DE QUÉBEC, CHUQ) PASCALE BOUDREAULT, PHT (HÔPITAL

Plus en détail

Kinésithérapie et réadaptation pour les patients PSH Retour d'expérience 2006-2012. Alaitz AMEZQUETA kinésithérapeute + Équipe de rééducation

Kinésithérapie et réadaptation pour les patients PSH Retour d'expérience 2006-2012. Alaitz AMEZQUETA kinésithérapeute + Équipe de rééducation Kinésithérapie et réadaptation pour les patients PSH Retour d'expérience 2006-2012 Alaitz AMEZQUETA kinésithérapeute + Équipe de rééducation Anniversaire ASL Paris 26 mai 2012 Présentation de l'équipe

Plus en détail

Guide de prise en charge après reconstruction du Ligament Croisé Antérieur (LCA) du genou

Guide de prise en charge après reconstruction du Ligament Croisé Antérieur (LCA) du genou Guide de prise en charge après reconstruction du Ligament Croisé Antérieur (LCA) du genou 1 Objet Ce guide a pour objectif d orienter la prise en charge du patient en physiothérapie après sa chirurgie

Plus en détail

SOMMAIRE LE COU P.4 L EPAULE / LE BRAS / LE POIGNET / LA MAIN P.6 LE TRONC P.12 LE GENOU P.16 LA CHEVILLE P.20 LE PIED P.22

SOMMAIRE LE COU P.4 L EPAULE / LE BRAS / LE POIGNET / LA MAIN P.6 LE TRONC P.12 LE GENOU P.16 LA CHEVILLE P.20 LE PIED P.22 SOMMAIRE LE COU P.4 - Collier cervical souple, semi rigide ou rigide L EPAULE / LE BRAS / LE POIGNET / LA MAIN P.6 - La clavicule, l immobilisation d épaule - Coudière, soutien du bras - Immobilisation

Plus en détail

Conseils aux patients* Lutter activement. *pour les patients ayant subi une opération de remplacement de la hanche ou du genou

Conseils aux patients* Lutter activement. *pour les patients ayant subi une opération de remplacement de la hanche ou du genou Conseils aux patients* Lutter activement contre la thrombose *pour les patients ayant subi une opération de remplacement de la hanche ou du genou 2 Mentions légales Directeur de la publication : Bayer

Plus en détail

LES TROUBLES MUSCULO SQUELETTIQUES (T.M.S.)

LES TROUBLES MUSCULO SQUELETTIQUES (T.M.S.) LES TROUBLES MUSCULO SQUELETTIQUES (T.M.S.) 1) Généralités Service de Santé au Travail de Cambrai Dr Patrice THOREZ 1 Il s agit d affections touchant : Les articulations - Les tendons Les muscles - Les

Plus en détail

TMS des agents de l Etat en abattoir de boucherie. Amandine Gautier 13 juin 2012

TMS des agents de l Etat en abattoir de boucherie. Amandine Gautier 13 juin 2012 TMS des agents de l Etat en abattoir de boucherie Amandine Gautier 13 juin 2012 1. Commande Les TMS première cause de MP dans le secteur abattage CHSM enquête par questionnaire sur les TMS des agents de

Plus en détail

La hernie discale Votre dos au jour le jour...

La hernie discale Votre dos au jour le jour... La hernie discale Votre dos au jour le jour... Votre dos est fragile. Ce document va vous aider à le préserver au jour le jour. Si vous venez de vous faire opérer, certaines activités vous sont déconseillées

Plus en détail

Le mal de dos est décrit par de nombreux auteurs

Le mal de dos est décrit par de nombreux auteurs Carrière et mal de dos, la nécessaire prévention Les professionnels des métiers de la petite enfance sont particulièrement confrontés au fléau social qu est le mal de dos. Touchant près de 80 % de la population

Plus en détail

Institut Régional de Réadaptation Nancy DUHAM 2010

Institut Régional de Réadaptation Nancy DUHAM 2010 C. Gable - DUHAM 2010 Les orthèses provisoires en pathologie traumatique LES FRACTURES DIGITALES LA MAIN COMPLEXE LES ENTORSES DIGITALES Institut Régional de Réadaptation Nancy DUHAM 2010 Colette Gable,

Plus en détail

C es interventions étaient effectuées à ciel

C es interventions étaient effectuées à ciel LCA RÉÉDUCATION APRÈS LIGAMENTOPLASTIE À la fin des années 70 et au début des années 80, les plasties du LCA pouvaient être intra-articulaires, extra-articulaires ou mixtes, le transplant était naturel

Plus en détail

Solva Thérapie traitement de la douleur, de la mobilité réduite et de la distorsion posturale

Solva Thérapie traitement de la douleur, de la mobilité réduite et de la distorsion posturale Solva Thérapie traitement de la douleur, de la mobilité réduite et de la distorsion posturale Cours de la formation continue dans les thérapies manuelles Pour ceux qui veulent ajouter des techniques efficaces,

Plus en détail

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER ÉLECTRICIENS

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER ÉLECTRICIENS MÉMO SANTÉ ÉLECTRICIENS CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER Il est essentiel de préserver sa santé et celle de ses salariés pour réaliser un travail efficace et de qualité. De nombreuses solutions

Plus en détail

MOUVEMENTS DE BASE (global) EN MUSCULATION. bphiver2013 Hamrouni Samy 1

MOUVEMENTS DE BASE (global) EN MUSCULATION. bphiver2013 Hamrouni Samy 1 MOUVEMENTS DE BASE (global) EN. bphiver2013 Hamrouni Samy 1 Squat Développé Couché Traction Traction bphiver2013 Hamrouni Samy 2 Un travail de ces mouvements sur appareils guidés est plus sécurisant mais

Plus en détail

GUIDE DE FABRICATION LES ORTHÈSES TIBIO-PÉDIEUSES. Programme de réadaptation physique

GUIDE DE FABRICATION LES ORTHÈSES TIBIO-PÉDIEUSES. Programme de réadaptation physique GUIDE DE FABRICATION LES ORTHÈSES TIBIO-PÉDIEUSES Programme de réadaptation physique Comité international de la Croix-Rouge 19 avenue de la Paix 1202 Genève, Suisse T + 41 22 734 60 01 F + 41 22 733 20

Plus en détail

A.V.C. Solutions aux séquelles neurologiques du membre inférieur et supérieur. d ATTELLES NEURO - ORTHOPÉDIQUES

A.V.C. Solutions aux séquelles neurologiques du membre inférieur et supérieur. d ATTELLES NEURO - ORTHOPÉDIQUES Solutions aux séquelles neurologiques du membre inférieur et supérieur A.V.C. Gamme innovante d ATTELLES NEURO - ORTHOPÉDIQUES Pour une réhabilitation motrice facilitée SYSTÈME DE RÉGLAGE BLOCABLE LIBERTÉ

Plus en détail

QU EST-CE QU UN ACCIDENT DU TRAVAIL? QUE FAIRE SI VOUS ETES VICTIME D UN ACCIDENT DU TRAVAIL? QUELS SONT VOS RECOURS?

QU EST-CE QU UN ACCIDENT DU TRAVAIL? QUE FAIRE SI VOUS ETES VICTIME D UN ACCIDENT DU TRAVAIL? QUELS SONT VOS RECOURS? GUIDE D APPLICATION POUR LES MEMBRES DU PERSONNEL DE SOUTIEN QU EST-CE QU UN ACCIDENT DU TRAVAIL? QUE FAIRE SI VOUS ETES VICTIME D UN ACCIDENT DU TRAVAIL? QUELS SONT VOS RECOURS? En cas de doute, il est

Plus en détail

SIÈGE SURFACE DE TRAVAIL

SIÈGE SURFACE DE TRAVAIL Les accidents strictement de nature «ergonomique» coûtent une fortune aux entreprises canadiennes. En effet, Statistique Canada évaluait en 1996 à 1,5 milliards de dollars les coûts annuels associés aux

Plus en détail

La musculation en période hivernaleeeee

La musculation en période hivernaleeeee Centre de formation CR4C Roanne Flash performance n 2 (entraînement, biomécanique, nutrition, récupération ) Réalisé par Raphaël LECA & Jean-Charles ROMAGNY www.culturestaps.com La musculation en période

Plus en détail

dos La qualité au service de votre santé Avenue Vinet 30 1004 Lausanne - Suisse p r e n d r e s o i n d e s o n

dos La qualité au service de votre santé Avenue Vinet 30 1004 Lausanne - Suisse p r e n d r e s o i n d e s o n dos p r e n d r e s o i n d e s o n Avenue Vinet 30 1004 Lausanne - Suisse La qualité au service de votre santé Cette information, éditée par l Institut de physiothérapie de la Clinique de La Source, vous

Plus en détail

TMS LIGNES DIRECTRICES DE PRÉVENTION. Lignes directrices de prévention des TMS pour l Ontario PARTIE 1 : TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES

TMS LIGNES DIRECTRICES DE PRÉVENTION. Lignes directrices de prévention des TMS pour l Ontario PARTIE 1 : TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES Série sur la prévention des troubles musculo-squelettiques du CONSEIL DE LA SANTÉ ET DE LA SÉCURITÉ AU TRAVAIL DE L ONTARIO LIGNES DIRECTRICES DE PRÉVENTION PARTIE 1 : Lignes directrices de prévention

Plus en détail