La signification des mots signalés par un astérisque* est exposée dans un glossaire situé en fin de fiche. I DÉFINITION DE LA NUISANCE ET DU RISQUE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La signification des mots signalés par un astérisque* est exposée dans un glossaire situé en fin de fiche. I DÉFINITION DE LA NUISANCE ET DU RISQUE"

Transcription

1 Fiche de sécurité H2 F Organisme Professionnel de Prévention du Bâtiment et des Travaux Publics Tour Amboise 204, rond-point du Pont de Sèvres BOULOGNE-BILLANCOURT CEDEX Tél. : Tél. : Fax : Tableau n 57 : Affections périarticulaires provoquées par certains gestes et postures de travail "Genou, Cheville et pied" Tableau n 79 : Lésions chroniques du ménisque Nous ne traiterons dans cette fiche que les affections périarticulaires concernant cheville et pied. Deux autres fiches concernant ce tableau sont déjà publiées : Épaule, coude, Poignet, main et doigt. Genou, Cette fiche est consacrée à deux tableaux distincts : Affections périarticulaires provoquées par certains gestes et postures de travail concernant le genou, la cheville et le pied ; Lésions chroniques du ménisque. Elle fait partie d'une série destinée aux entreprises (salariés et employeurs), médecins du travail, coordonnateurs SPS (sécurité et protection de la santé) et membres des CHSCT (Comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail) pour leur permettre de mener au mieux leurs actions de prévention en matière de santé sécurité au travail. Elle fait la synthèse des situations de travail à risque et donne des pistes de prévention. Elle peut être une aide précieuse à la rédaction des plans particuliers de sécurité et de protection de la santé (PPSPS). La signification des mots signalés par un astérisque* est exposée dans un glossaire situé en fin de fiche. I DÉFINITION DE LA NUISANCE ET DU RISQUE Les affections périarticulaires, dites aussi pathologies d hypersollicitation ou troubles musculo-squelettiques (T.M.S.) touchent les structures anatomiques situées autour des articulations : ligaments, tendons, bourses séreuses*, nerfs, muscles. Edition novembre

2 Exemples de facteurs de risques (gestes et postures en cause) Travaux en position accroupie, genoux fléchis ou en position agenouillée. Travaux avec plancher de travail inadapté obligeant à se rehausser sur la pointe des pieds. Métiers concernés (listes non exhaustives) Second oeuvre Carreleurs. Plombier, chauffagiste. Couvreur. Poseur de revêtement de sol. Applicateur d étanchéité. Paveur - applicateur. d asphalte. Dans une moindre mesure - Peintre-tapissier. - Electricien.. - II OÙ TROUVE-T-ON LE RISQUE? QUELLES SONT LES PROFESSIONS EXPOSÉES? Tous les métiers du B.T.P. sont susceptibles d exposer les salariés à ces pathologies. Toutes les professions qui exigent un travail en position accroupie ou agenouillée, prédisposent aux lésions des genoux, par suite de leur surcharge fonctionnelle (voir tableau cicontre). III - MÉCANISMES PHYSIOPATHOLOGIQUES Ne seront étudiés que les éléments anatomiques en rapport avec les pathologies citées. III.1. Le genou Le genou est l articulation entre le fémur en haut, le tibia en bas et la rotule en avant. Il exécute des mouvements de flexion-extension dont l amplitude totale est de 150. Dans la flexion, il y a association d un mouvement de roulement et d un mouvement de glissement. Fémur Tendon quadricipital Avant Ligament croisé postéro-interne Ligament croisé antéro-externe Rotule Ligament adipeux Capsule Graisse sous-rotulienne Ménisque externe Bourse séreuse S'y ajoutent différents facteurs : - facteurs sportifs (football, ski, sauts, basket, etc.), - facteurs physiopathologiques 2 Gros œuvre : - Chapiste - Charpentier - (laxité ligamentaire, insuffisance musculaire, troubles statiques (genu valgum*), - et surtout, les entorses anciennes. Schéma 1 Tendon rotulien Tibia Genou, coupe sagittale paramédiane externe Source : Précis d anatomie - Atlas 9 ème édition J.B. Baillière - R.Grégoire - S.Oberlin Les pathologies reprises par le tableau concernent essentiellement les ménisques, les bourses séreuses, les tendons, les ligaments et le nerf sciatique poplité externe (schéma 1).

3 III.1.1. Les ménisques : Description (schémas 2 et 2 bis) Lésions chroniques du ménisque Il s agit : Echancrure ou fosse intercondylienne Capsule Ménisque latéral Tibia Schéma 2 Fémur Ligaments croisés du genou Ménisque médial Capsule Epine du tibia ou tubercules intercondyliens * soit de lésions chroniques du ménisque interne dont les facteurs de risques sont en particulier : - blocage en se relevant après une flexion prolongée, - antécédents d entorse du ligament latéral interne. Source : Kapandji I.A. La physiologie articulaire Le membre inférieur, Tome 2, Paris, Maloine, 1985, 270 p Corne antérieure du ménisque médial Ménisque médial (en C très ouvert) Corne antérieure du ménisque médial Cornes du ménisque latéral Schéma 2 bis Ligament transverse du genou Ménisque latéral (en C très fermé) Ligament ménisco-fémoral (se dirige vers le croisé postérieur Source : Kapandji I.A. La physiologie articulaire Le membre inférieur, Tome 2, Paris, Maloine, 1985, 270 p * soit de lésions chroniques du ménisque externe survenant aussi parfois dans un contexte de facteurs aggravants : - coups directs sur la face externe du genou, - rotation interne forcée, - malformations congénitales du ménisque externe. Par ailleurs, des accidents aigus des ménisques peuvent survenir, par exemple au cours d un mouvement d extension brusque et maladroit où le fémur peut venir écraser le ménisque qui n a pas glissé assez vite. Ils forment des coussinets fibrocartilagineux entre le fémur et le tibia. Ils ont trois fonctions : - augmenter la stabilité articulaire comme une "cale". - répartir les contraintes de pression sur une plus grande surface : rôle d'"amortisseur". - améliorer la lubrification du genou en répartissant le liquide synovial. Les ménisques sont mobiles. Ils sont mal vascularisés et, de ce fait, cicatrisent difficilement. Le traumatisme est la cause déterminante des lésions méniscales : - traumatisme unique = rupture méniscale d'emblée (ski), - traumatismes répétés (les plus fréquents), où la rupture se fait en plusieurs temps, chez les sujets jeunes et sportifs. Mais il existe aussi des cas de rupture méniscale spontanée chez des gens de moyenne d'âge supérieure à celui des ruptures traumatiques. Ces cas sont liés au surmenage professionnel des ouvriers qui travaillent accroupis. 3

4 III.1.2. Les mécanismes d hypersollicitation du membre inférieur : L hypersollicitation conduit à la souffrance des tissus du genou soumis à une utilisation exagérée ou à une répétition de cadences excessives sans pauses suffisantes. Il s agit de lésions microtraumatiques dont la rapidité d apparition et l intensité des symptômes sont augmentés par : - le degré d utilisation du genou (pratique de sport : football, ski ), - l âge et le sexe du sujet, - la chaleur, le froid, les vibrations, - des troubles métaboliques : élévation de l acide urique, du cholestérol ou déshydratation, - les antécédents traumatiques (entorses, ), - la morphologie du genou (genu varum*, replis synoviaux d origine embryonnaire appelés plica*, ). III Les tendons Nous ne décrirons que ceux dont l atteinte est mentionnée et réparée au titre du tableau n 57 des maladies professionnelles du régime général. Tendon de la patte d oie Ce tendon est la terminaison de plusieurs muscles sur le haut du tibia (schéma 3) : - le muscle couturier, - le muscle droit interne venu de la face interne de la cuisse, - et le muscle demi-tendineux permettant la flexion de la cuisse sur le bassin. Tendon du quadriceps Le tendon du quadriceps est la terminaison du quadriceps juste au-dessus de la rotule. Tendon rotulien Le tendon rotulien est dans la continuité du tendon du quadriceps, juste en-dessous de la rotule. Ces tendons sont directement sensibles aux mouvements répétitifs et aux postures défavorables. En effet, les fibres d un tendon peuvent se déchirer lorsque ce dernier est soumis à des tensions répétées. Le tendon devient épais et irrégulier, ce qui entraîne une inflammation. Tendinite est le terme général qui désigne l inflammation d un tendon. Selon le cas on parle de : - tendinite sous quadricipitale, - tendinite rotulienne, Muscle de la face interne du genou Muscle de la face externe du genou Schéma 3 Schéma 4 - tendinite de la patte d oie. Source : Netter-Franck H., atlas d anatomie humaine, Novartis, New Jersey, Maloine, 1999, 514 pages. 4

5 III Les bourses séreuses permettent le glissement des tissus superficiels sur les surfaces osseuses III Le Nerf sciatique poplité externe (schéma 6) Quadriceps Jumeaux Nerf sciatique Fémur Bourse séreuse sous-quadricipitale Bourse séreuse prérotulienne Bourse séreuse sous-rotulienne profonde X X Bourse séreuse Capsule Nerf sciatique poplité externe Zone de compression du nerf sciatique poplité externe Tibia Bourse séreuse sous-rotulienne superficielle Péroné X Muscle Poplité Schéma 6 Les bourses séreuses dessinées ci-dessus sont : - la bourse sus-rotulienne aussi nommée sous-quadricipale qui communique parfois avec l espace capsulaire, - la bourse séreuse prérotulienne située entre le plan cutané et la rotule, - la bourse séreuse sous-rotulienne superficielle entre la peau et le tendon sous-rotulien, - la bourse séreuse sous-rotulienne profonde située entre le tendon sousrotulien et le tibia, et les bourses séreuses comprises entre le chef externe des jumeaux et la capsule articulaire, le ligament péronier externe et le biceps ou le tendon poplité, et le tendon poplité et le condyle externe du fémur. La lettre X indique le siège d une communication possible avec la capsule articulaire. Le nerf sciatique poplité externe passe dans le creux poplité (en arrière du genou). Dans son trajet, il est contre le col du péroné et, à ce niveau, peut être le siège de compressions (exemple : position accroupie prolongée). Celle-ci provoque une faiblesse musculaire, des picotements, un engourdissement, dans son territoire d innervation. III Les ligaments du genou Schéma 5 L.C.P. Elles comprennent en particulier (schéma 5) : - une bourse prérotulienne entre la rotule et la peau, qui protège la zone d appui du genou et est particulièrement exposée aux microtraumatismes comme l agenouillement, ainsi qu aux pressions et frottements - une bourse sous-rotulienne superficielle située en avant du tendon rotulien. Ces deux bourses peuvent être le siège d inflammations ou d hygromas. L.L.I. L.C.A. L.C.P. Tendon du muscle poplité L.L.I. : Ligament latéral interne L.L.E. : Ligament latéral externe L.C.P. : Ligament croisé postérieur L.C.A. : Ligament croisé antérieur Schéma 7 Les ligaments du genou Source : Netter. Franck H, Atlas d anatomie humaine, Novartis, New Jersey, Maloine, 1999, 514 p. L.L.I. 5

6 Il existe des ligaments latéraux et des ligaments antérieurs et postérieurs qui sont des dépendances musculaires et un ligament adipeux qui relie la rotule au tibia. IV PATHOLOGIE : SANTÉ AU TRAVAIL IV.1. Pathologie chronique du ménisque tableau n 79 Ces ligaments sont souvent lésés lors des entorses du genou. III.2. Le tendon d Achille Le genou droit est plus souvent atteint que le gauche. Le ménisque interne est le plus souvent touché: 70 à 75% des cas. Dans 95% des cas, il s'agit d'une rupture longitudinale (en anse de seau). Ce tendon est la fusion de 2 lames terminales superposées de 2 muscles postérieurs de la jambe (les jumeaux) (schéma 8). IV Diagnostic clinique : Les ruptures méniscales les plus typiques se manifestent par un symptôme essentiel : le BLOCAGE EN FLEXION (45% des cas). Jumeaux (mollet) Jumeaux (mollet) : partent de la partie inférieure du fémur, se terminent sur l os du talon par le tendon d Achille. Plient le genou, soulèvent le talon du sol. Tendon d Achille Il s agit d une douleur très aiguë accompagnée d'un "claquement" et d'une réaction synoviale* : le genou ne peut plus s'étendre et se présente en position demi-fléchie. Toute tentative d'extension de la jambe provoque une vive douleur. Ce blocage aigu est caractéristique. Le déblocage est tout aussi brutal et s'accompagne aussi d'un autre claquement (spontané ou après manipulation). Schéma 8 Source : Le corps humain Fonctionnement et Anatomie Illistrations : Patricia J. Wynne Il existe cependant des formes sans blocage avec douleur, gonflement, sensation de dérangement interne du genou, dérobement à la marche en terrain accidenté. Il étend avec force le pied sur la jambe, permettant notamment de se mettre sur la pointe des pieds. L'examen du genou devra donc être minutieux et complet après un interrogatoire, essentiel afin d orienter le diagnostic. L examen clinique comporte différentes manœuvres permettant d orienter le diagnostic qui sera confirmé par des examens complémentaires. 6

7 IV Diagnostic radiologique : Les clichés standards sont réalisés sous différentes incidences L arthrographie Fig. 1 Radiographie d un genou normal Tout dépend de l'importance des douleurs et de la gêne fonctionnelle. L'arthroscopie est effectuée en salle d'opération, sous anesthésie (générale ou péridurale) à l aide d un arthroscope. Il s agit d un petit tube muni d un système optique et d un système d éclairage, couplé à une caméra vidéo miniaturisée, reliée à un écran de télévision couleur qui, dans un premier temps, permet de faire l état des lieux, d explorer la cavité articulaire, les ménisques, les cartilages, les ligaments croisés, la synoviale puis d effectuer les gestes thérapeutiques nécessaires. Les suites de ces interventions sont habituellement simples : - reprise immédiate de la marche avec appui ; - pas de plâtre, pas d'attelles, pas de cannes ; - reprise sportive de la 4 e à la 6 e semaine post-opératoire. Elle consiste en plusieurs clichés après l injection d un produit de contraste dans l articulation. IV.2. Syndrome de compression du nerf sciatique poplité externe (Tableau n 57-D) L'IRM (Imagerie par résonance magnétique) Il s agit d un examen permettant de visualiser des coupes de l articulation (horizontales ou verticales). IV.1.3. L arthroscopie (voir traitement) IV Traitement des lésions méniscales : soit aucun. Il est possible de laisser en place un ménisque déchiré s'il n'est pas gênant. En particulier lorsqu'il accompagne une rupture du ligament croisé antérieur où la priorité est à la réparation de ce ligament. soit suture méniscale si elle est possible ou méniscectomie* sous arthroscopie. La compression du nerf sciatique poplité externe se traduit par : - une douleur de la face antéro-externe de la jambe et de la face dorsale du pied, - une diminution de la sensibilité (hypoesthésie) de la face antéro-externe de la jambe et du dos du pied, - une parésie* des releveurs du pied, le sujet ne peut relever les orteils vers la jambe, - une sensation de faiblesse latérale de la cheville (prédisposant aux entorses). Examen complémentaire : L électromyogramme confirme le diagnostic. Electromyogramme (E.M.G.) : Courbe obtenue par l enregistrement graphique des courants électriques liés aux contractions musculaires Traitement : Le traitement initial est médical (infiltrations) puis, parfois, chirurgical. 7

8 IV.3. Hygroma du genou (Tableau n 57-D) Aigu ou chronique, il s agit d une inflammation des bourses pré-rotulienne ou sous-rotulienne (bursite*) prenant parfois un volume considérable et survenant lors de travaux comportant de manière habituelle un appui prolongé du genou (figure 2). IV.4. Tendinite de la patte d oie ou tendinite des ischio-jambiers (Tableau n 57-D) Il s agit de l irritation de l insertion tendineuse des muscles de la patte d oie (couturier, droit interne, demi-tendineux). Elle se manifeste par une douleur de la face interne du genou située à la partie supérointerne du tibia. La flexion du genou contre résistance réveille la douleur. IV.5. Tendinite sous quadricipitale et rotulienne (Tableau n 57-D) Genoux atteints d hygroma Figure 2 Dans sa forme aiguë, il se caractérise par : - un gonflement douloureux ; - des signes inflammatoires en avant de la rotule (rougeur, chaleur), alors que la mobilisation du genou est normale. Le traitement : - médical : anti-inflammatoires ; - il nécessite parfois l évacuation du liquide par ponction ; - exceptionnellement incision drainage ; Dans sa forme chronique, il se caractérise par : - une douleur et un gonflement prérotuliens persistants. Le traitement est souvent chirurgical (ablation de la bourse séreuse). Elle se manifeste par une douleur au pôle inférieur de la rotule survenant à la marche, à la montée ou à la descente des escaliers et lors de la flexion en charge du genou. L examen retrouve une douleur à la palpation et lors de l extension contrariée de la jambe sur le genou. Il existe souvent un épaississement du tendon. Les examens complémentaires comportent : - la radiographie, - l échographie, - et éventuellement l I.R.M. Les traitements : Médical : - anti-inflammatoires, - les infiltrations ont un effet très positif dans les tendinites de la patte d oie. C est une affection volontiers récidivante. Kinésithérapie avec physiothérapie : étirement passif. 8

9 IV.6. Tendinite du tendon d Achille (Tableau n 57-E) Le tendon d Achille peut être le siège : - de lésions dégénératives (tendinites nodulaires), séquelles de micro-ruptures, - de péri-tendinites (inflammation touchant les gaines tendineuses), - de tendinites d insertion sur le calcanéum. Les atteintes tendineuses du corps du tendon d Achille se manifestent par une douleur, le plus souvent unilatérale, du tendon d Achille, s aggravant progressivement en quelques jours. V. DÉMARCHES DE PRÉVENTION V.1 Prévention technique des hygromas du genou : La nature des travaux impose aux professionnels concernés de travailler régulièrement à genoux souvent de façon prolongée. Lorsqu il s avère impossible d éviter le travail à genoux, la fourniture de protections individuelles est la seule prévention adaptée. L examen clinique, comparatif avec l autre côté, cherche 3 signes : - la douleur à la palpation du tendon, avec parfois un empâtement ou un aspect nodulaire, - la douleur à l étirement passif du tendon (lors de l accroupissement, talons au sol), - la douleur à la contraction musculaire de la jambe. L utilisation de genouillères improvisées, telles que morceaux de moquette, polystyrène, carton est vivement déconseillée. Ces pratiques, notoirement insuffisantes, ne permettent pas de réduire les risques de survenue de l hygroma du genou. Non traitée, la tendinopathie évolue vers la récidive ou la chronicité. La rupture tendineuse est la complication majeure. (les antécédents de tendinopathie sont retrouvés dans 10% des ruptures). Après quelques examens complémentaires (radiographies, échographie), le traitement peut associer : - le repos (repos sportif au moins 1 mois pouvant être prolongé, ou relatif en respectant la règle de la non-douleur) ; - la prescription de talonnettes visco-élastiques et le port de semelles orthopédiques (en cas de trouble de la statique) ; - la kinésithérapie avec physiothérapie (cryothérapie, massages, ultrasons, ionisation.) ; - les anti-inflammatoires ; - voire la botte plâtrée pendant 4 à 6 semaines en cas d échec du traitement médical. Les genouillères en caoutchouc, en plastique ou en mousse enveloppées de cuir, fixées sur les genoux à l aide de sangles ou de bandes, ne sont pas appréciées par les professionnels qui les utilisent peu car elles sont encombrantes, pesantes et entravent la marche et la circulation sanguine, Il existe un type de vêtement de travail intégrant une plaque de protection qui se loge à hauteur du genou dans une poche prévue à cet effet : l HYGROVET (reconnu E.P.I. de classe 1), développé par l I.N.R.S. à la suite d essais mécaniques et chimiques effectués en laboratoire et d études sur le terrain (voir encadré). 9

10 La plaque de protection Hygrovet Cette plaque visco-élastique est considérée comme un équipement de protection individuelle (E.P.I.- au sens du code du travail)l. La marque Hygrovet apposée sur la plaque de protection atteste de la conformité au cahier des charges I.N.R.S. Caractéristiques : Matériau : copolymère éthylène acétate de vinyle (E.V.A.). Dimensions : 200 x 150 x 20 mm. Masse : 20 g. Résistance aux agents chimiques couramment rencontrés sur les lieux de travail : satisfaisante si la mise en contact est brève et non répétitive. Positions et propriétés : La plaque se loge à hauteur du genou (dans l axe médian de la jambe mais sans recouvrement du genou en position agenouillée) dans une poche prévue à cet effet pour : assurer la stabilité de la plaque, qui peut être galbée, et éviter toute déformation, permettre l introduction ou le retrait rapide de la plaque, éviter la pénétration de graviers et produits pulvérulents, résister aux contraintes mécaniques s exerçant entre le vêtement et la surface d appui, s opposer à la propagation, par capillarité, de substances chimiques toxiques par voie percutanée et susceptibles d endommager la plaque et d altérer ses caractéristiques mécaniques. L assemblage de la plaque au moyen d une sangle est exclu de même qu une fixation précaire effectuée à l initiative de l utilisateur du vêtement. Liste non exhaustive de fournisseurs de vêtements de travail intégrant l E.P.I. Hygrovet. Letard Degasnes VPF-KLM VPF-KLM Saint-Pierre d Entremont Route d Abbaretz Route d Abbaretz Tél : B.P. 39 B.P. 39 Fax : Nozay Nozay Site web : Tél : Tél 43 : Fax : Fax 40 : Odon Delcroix SA Le Pré Neuf Saint Georges des Groseilliers B.P Flers Cedex Tél : Fax : Molinel Odon Delcroix SA 18, rue du Pont Rouge Le Pré Neuf Frelinghien Saint Georges des Tél : B.P. 39 Fax : Flers Cedex Tél : Fax : Site Web : Site Web : 10

11 V.2.Prévention technique des autres affections du genou : Les mesures de prévention doivent découler de l étude des gestes, des postures et des aspects biomécaniques du poste. En voici quelques exemples : - envisager la robotisation des tâches quand cela s avère possible, - placer le plan de travail à bonne hauteur : préfabrication (en atelier, ou sur chantier), - utiliser des plates-formes de travail à ciseaux (cf. Chantiers B.T.P. n 4, p. 15), - exécuter des terrassements suffisamment profonds lors des travaux d infrastructure du gros œuvre (travaux en taupe, vide sanitaires etc.), V.4. Prévention médicale : L examen médical régulier recherche des signes de tendinite, d atteinte méniscale débutante ou d hygroma et permet d alerter le salarié et l entreprise sur la nécessité de prendre rapidement des mesures de prévention. L étude du poste de travail par le médecin du travail permet d identifier les postures, cadences, outils et gestes à risque. L encadrement informé (et formé) doit tenir compte de l avis du médecin et des préventeurs (dont l OPPBTP). La prévention des T.M.S. passe par cette approche multidisciplinaire. - organiser le travail lors de la préparation du chantier afin de diminuer les cadences de travail, - diversifier les tâches et introduire des pauses pour réduire l hypersollicitation du genou, - prévoir la mise à disposition de boissons fraîches en quantité suffisante car la déshydratation favorise les tendinites. V.5. Formation, information des salariés : La formation, en particulier lors de l apprentissage, doit inclure la prévention des T.M.S. et inciter les jeunes à prendre en compte le risque (en particulier chez les carreleurs et les couvreurs). V.3. Prévention technique des tendinites achilléennes : Elle consiste à éviter de travailler sur la pointe des pieds, par exemple en utilisant un échafaudage adapté à la hauteur du travail. 11

12 VI ÉVOLUTION DU NOMBRE DE CES MALADIES PROFESSIONNELLES : VI.1. Affections péri-articulaires provoquées par certains gestes et postures de travail reconnues au plan national (d après les statistiques CNAM) Tableau n 57 Affections périarticulaires provoquées par certains gestes et postures de travail -(TABLEAU N 57) Articulations touchées Désignation des maladies B.T.P TTES.PROF B.T.P. TTES.PROF. B.T.P. TTES.PROF. B.T.P. TTES.PROF. B.T.P. TTES.PROF. * GENOU * Non précis * Syndrome de compression du nerf sciatique poplité externe * Hygroma aigu du genou * Hygroma chronique du genou *Tendinite sous-quadricipale ou rotulienne *Tendinite de la patte d oie Total genou TOTAL GENERAL TABLEAU N Commentaires : Le nombre de maladies professionnelles touchant le genou reste important surtout dans le BTP, mais on constate qu il est en légère diminution (386 en 1999 et 2000). Actuellement, c est l hygroma du genou qui est de loin la maladie la plus fréquente. 12

13 VI.2. Lésions chroniques de ménisque, reconnues au plan national (d après les statistiques CNAM) Tableau n 79 Lésions chroniques du ménisque - (TABLEAU N 79) LESIONS CHRONIQUES DU MÉNISQUE B.T.P. TTES.PROF. B.T.P. TTES.PROF. B.T.P. TTES.PROF. B.T.P. TTES.PROF. B.T.P. TTES.PROF. B.T.P. TTES.PROF. B.T.P. TTES.PROF Commentaires : Le tableau permettant la réparation des lésions chroniques du ménisque a été créé en juin Il ne concernait alors que les travaux exécutés dans les mines. Les statistiques montrent une stabilité du nombre de cas reconnus à partir de Ces chiffres sous-estiment cependant la réalité du risque et l importance de cette pathologie car des lésions méniscales aiguës sont prises en charge au titre des accidents du travail. VI.3. Affections péri-articulaires concernant la cheville et le pied reconnues au plan national (d après les statistiques CNAM) Tableau n 57 Affections périarticulaires provoquées par certains gestes et postures de travail - (TABLEAU N 57) Articulations touchées Désignation des maladies B.T.P TTES.PROF B.T.P. TTES.PROF. B.T.P. TTES.PROF. B.T.P. TTES.PROF. B.T.P. TTES.PROF. CHEVILLE ET PIED Tendinite achilléenne TOTAL GENERAL TABLEAU N La tendinite achilléenne est une pathologie fréquente en milieu sportif, mais reste rare en milieu professionnel. 13

14 VI RÉGLEMENTATION Tableau n 57 (Régime général) Affections périarticulaires provoquées par certains gestes et postures de travail Date de création : 9 novembre 1972 Dernière mise à jour : 7 septembre 1991 (décret du 3 septembre 1991) Désignation des maladies Syndrome de compression du nerf sciatique poplité externe Hygromas : Délai de prise en charge Genou 7 jours Liste limitative des travaux susceptibles de provoquer ces maladies Travaux comportant de manière habituelle une position accroupie prolongée. hygroma aigu des bourses séreuses ou 7 jours Travaux comportant de manière habituelle atteinte inflammatoire des tissus un appui prolongé sur le genou. sous-cutanés des zones d appui du genou. hygroma chronique des bourses séreuses. 90 jours Travaux comportant de manière habituelle un appui prolongé du genou. Tendinite sous-quadricipale ou rotulienne 7 jours Travaux comportant de manière habituelle des mouvements répétés d extension ou de flexion prolongées du genou. Tendinite de la patte d oie 7 jours Travaux comportant de manière habituelle des mouvements répétés d extension ou de flexion prolongées du genou. Cheville et pied Tendinite achiléenne 7 jours Travaux comportant de manière habituelle des efforts pratiqués en station prolongée sur la pointe des pieds. Extrait du tableau n 57 - Régime général 14

15 Tableau n 79 (Régime général) Lésions chroniques du ménisque Date de création : 23 juin 1985 Dernière mise à jour : 3 septembre 1991 Désignation des maladies Lésions chroniques du ménisque à caractère dégénératif, confirmées par examens complémentaires ou au cours de l intervention curative, ainsi que leurs complications : fissuration ou rupture du ménisque. Délai de prise en charge 2 ans Liste limitative des travaux susceptibles de provoquer ces maladies Travaux comportant des efforts ou des ports de charges exécutés habituellement en position agenouillée ou accroupie. BIBLIOGRAPHIE : E.M.C. : Appareil locomoteur Concours Médical : Oct. 97 n 33, pages 2494 et 2499 E.M.C. : Toxico Patho Professionnelle Tome F 10 15

16 DOCUMENTS OPPBTP A CONSULTER : Fiche de sécurité A2 F 05 : Vêtements de protection utilisés dans les chantiers et les ateliers du BTP choix et utilisation. Sauvegarde n 5-94, p 21 à 23 : Une protection anti-hygroma GLOSSAIRE : * Bourse séreuse : sac rempli de liquide synovial destiné à faciliter le glissement de tendons et de muscles. * Bursite : inflammation d une bourse séreuse. * Genu valgum : déformation du membre inférieur caractérisé par l obliquité de la jambe, qui forme avec la cuisse un angle ouvert en dehors. * Genu varum : déformation du membre inférieur caractérisée par ce fait que la cuisse et la jambe forment un arc à concavité interne. * Méniscectomie : ablation chirurgicale d un ménisque. * Parésie : paralysie partielle. * Plica synoviale : repli de la membrane synoviale d origine embryonnaire. * Réaction synoviale : inflammation de la membrane entourant l articulation, provoquant un épanchement liquidien (épanchement de synovie). * Valgus ou valgum : adjectif se dit d un membre ou d un segment de membre dévié en dehors (ex : genu valgum et pied bot valgus). * Varus ou varum (pied varus) : adjectif se dit d un membre ou d un segment de membre dévié en-dedans (genu varum et pied bot varus). Rédacteurs : Dr J.F. Boulat C. National Ont participé à cette étude pour l OPPBTP : Dr N. Chemin C. Régional Limousin-Poitou-Charentes Dr J.Y. Dubré C. Régional Pays-de-la-Loire A. Lebrech Ingénieur au Service Technique du Comité National Dr A. Pelé C. Régional Bretagne Dr C. Robert C. Régional Centre Dr Ghislaine Serrano-Duchalet C. Régional Midi-Pyrénées Relecteurs : Dr J.C. Abécassis C. Régional Paris-Ile-de-France Dr G. Artus C. Régional Auvergne Dr J.P. Baud C. Régional Rhône-Alpes Dr L. Gucève C. Régional Alsace-Moselle Dr. F. Legrand C. Régional Aquitaine Dr F. Matha C. Régional Languedoc-Roussillon Dr G. Péguin C. Régional Sud-Est Dr A. Poirier C. Régional Normandie G. Dieudonné Ingénieur au Service Technique du Comité National 16

REEDUCATION APRES RUPTURE DU LIGAMENT CROISE ANTERIEUR OPERE

REEDUCATION APRES RUPTURE DU LIGAMENT CROISE ANTERIEUR OPERE REEDUCATION APRES RUPTURE DU LIGAMENT CROISE ANTERIEUR OPERE REEDUCATION APRES RUPTURE DU LIGAMENT CROISE ANTERIEUR OPERE Eric HALLARD, Kinésithérapeute La rupture du LCAE est de plus en plus fréquente

Plus en détail

Cette intervention aura donc été décidée par votre chirurgien pour une indication bien précise.

Cette intervention aura donc été décidée par votre chirurgien pour une indication bien précise. Qu est-ce qu une arthroscopie? Il s agit d une intervention chirurgicale mini-invasive dont le but est d explorer l articulation du genou et de traiter la lésion observée dans le même temps. Comment se

Plus en détail

Table des matières. Hanche. Généralités. Chapitre 3 Anatomie fonctionnelle 27. Chapitre 1 Rappels et généralités 3

Table des matières. Hanche. Généralités. Chapitre 3 Anatomie fonctionnelle 27. Chapitre 1 Rappels et généralités 3 Table des matières Introduction 1 Généralités Chapitre 1 Rappels et généralités 3 Brefs rappels sur la nouvelle approche manipulative........................ 3 Ni structurel, ni fonctionnel (3). Notre

Plus en détail

LES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES. Le 2 décembre 2008

LES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES. Le 2 décembre 2008 LES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES Le 2 décembre 2008 DEROULEMENT DE LA RENCONTRE 1ère partie : les localisations des TMS, les facteurs d'apparition, la prise en charge thérapeutique 2ème partie : les chiffres

Plus en détail

Lesblessuresdu trailer. MAROUD Gwendoline WE entraînement 8 et 9 mai 2015

Lesblessuresdu trailer. MAROUD Gwendoline WE entraînement 8 et 9 mai 2015 Lesblessuresdu trailer MAROUD Gwendoline WE entraînement 8 et 9 mai 2015 Les BLESSURES du TRAILER Problèmes AIGUS (survenue BRUTALE) Lésions musculaires Entorses de cheville Problèmes CHRONIQUES (début

Plus en détail

CAT devant un traumatisme du pied

CAT devant un traumatisme du pied CAT devant un traumatisme du pied Entorse de la cheville du ligament latéral externe (LLE) : Important : Il vaut mieux faire une radio pour rien, que passer à côté d une fracture. Traitement chirurgical

Plus en détail

Chapitre 6. LES MUSCLES DU PÉDALAGE

Chapitre 6. LES MUSCLES DU PÉDALAGE Chapitre 6. LES MUSCLES DU PÉDALAGE «Une description anatomique doit être complète, précise, simple, mais en même temps suggestive.» Henry ROUVIÈRE, Préface à l Anatomie humaine, descriptive et topographique,

Plus en détail

Les blessures communes au baseball. Par Dr Loudevick Lapalme, chiropraticien

Les blessures communes au baseball. Par Dr Loudevick Lapalme, chiropraticien Les blessures communes au baseball Par Dr Loudevick Lapalme, chiropraticien Objectifs Présentation de 3 types de blessures fréquemment rencontrées au baseball Épaule Coude Dos Savoir reconnaître les signes

Plus en détail

Les étirements. Objectifs. Conseils

Les étirements. Objectifs. Conseils Les exercices d étirements font partie intégrante de toutes les pratiques sportives (qu il s agisse de sport au quotidien ou de sport de haut niveau), quels que soient l âge et le niveau du pratiquant.

Plus en détail

LA TRAUMATOLOGIE DU JOUEUR DE TENNIS

LA TRAUMATOLOGIE DU JOUEUR DE TENNIS LA TRAUMATOLOGIE DU JOUEUR DE TENNIS Dr Guillaume LEVAVASSEUR Institut régional de médecine du sport Le tennis Sport complet Force Endurance Souplesse Traumatologie Préventive Curative Le coude lien avec

Plus en détail

BLESSURES DE SURUTILISATION

BLESSURES DE SURUTILISATION INTRODUCTION Monsieur Sansouci est un fervent amateur de course à pied et de natation. Voulant participer à une course de 10 km dans quelques semaines, il a augmenté son volume d entraînement. Par contre,

Plus en détail

Le genou du cycliste. Aspects cliniques et technopathiques. Jacky MAILLOT

Le genou du cycliste. Aspects cliniques et technopathiques. Jacky MAILLOT Le genou du cycliste Aspects cliniques et technopathiques Jacky MAILLOT Colloque national du cyclisme FFC Monaco le 10 octobre 2009 Pourquoi Gonalgie? Rien de plus facile que de pédaler. Sport en décharge

Plus en détail

Podologie du Sport. Arnaud PERRIER

Podologie du Sport. Arnaud PERRIER Podologie du Sport Arnaud PERRIER 1 Les soins liés s au sport Pathologies les plus fréquentes en pédicurie du sport : 1- Les hyperkératoses 2- Les phlyctènes 3- Les hématomes sous unguéaux 4- Les échauffements

Plus en détail

Echographie et Ceinture Pelvienne

Echographie et Ceinture Pelvienne Echographie et Ceinture Pelvienne Centre d imagerie ostéo-articulaire Clinique du sport de Mérignac Philippe MEYER avril 2005 Echographie et Ceinture Pelvienne En complément du bilan radiographique Bilatérale

Plus en détail

Les techniques de réparation du ligament croisé antérieur

Les techniques de réparation du ligament croisé antérieur Les techniques de réparation du ligament croisé antérieur C. CHAUSSARD CChaussard@chu-grenoble.fr introduction Techniques chirurgicales multiples Reconstruction du LCA avec des transplants aponévrotiques

Plus en détail

L arthrose, ses maux si on en parlait!

L arthrose, ses maux si on en parlait! REF 27912016 INFORMER UPSA BROCH ARTHROSE V2 08-12.indd 2 30/08/12 11:48 Qu est-ce que l arthrose? L arthrose est une maladie courante des articulations dont la fréquence augmente avec l âge. C est une

Plus en détail

Région du genou 1. Observation statique et dynamique 2. Palpation

Région du genou 1. Observation statique et dynamique 2. Palpation Région du genou 1. Observation statique et dynamique 2. Palpation 1. a) Observation statique a) Debout, plans frontal, sagittal et horizontal Attitude antalgique une douleur dans la région du genou induit

Plus en détail

Gonarthrose prise en charge. Dr M.Baba aissa Rhumatologue Paris EL MENIAA 2009

Gonarthrose prise en charge. Dr M.Baba aissa Rhumatologue Paris EL MENIAA 2009 Gonarthrose prise en charge Dr M.Baba aissa Rhumatologue Paris EL MENIAA 2009 Définition La gonarthrose est une maladie articulaire chronique du genou caractérisée par une dégradation cartilage. Primitive:

Plus en détail

5) L humérus A) La coulisse bicipitale débute entre les 2 tubercules sur la face antérieure de l os B) Unique os du bras

5) L humérus A) La coulisse bicipitale débute entre les 2 tubercules sur la face antérieure de l os B) Unique os du bras ANNEE UNIVERSITAIRE 2010-2011 LICENCE 1 2 ème SESSION 2 ème SEMESTRE Juin 2011 UNITE 7 ANATOMIE DUREE : 30 mn COEFFICIENT : 3 Sujet proposé par V. ARSAC : 1) La scapula : A) Est un os plat et triangulaire

Plus en détail

& BONNES POSTURES TMS TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES. Le guide. Guide offert par la MNT

& BONNES POSTURES TMS TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES. Le guide. Guide offert par la MNT A5-MNTrefonte.indd 1 28/07/2011 08:28:01 & BONNES S TMS TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES Le guide Guide offert par la MNT A5-MNTrefonte.indd 2 28/07/2011 08:28:02 SOULEVER UN OBJET LOURD OU UNE PERSONNE

Plus en détail

Quel que soit le matériel d ostéosynthèse, un certain nombre de principes permettent de bien conduire le geste chirurgical

Quel que soit le matériel d ostéosynthèse, un certain nombre de principes permettent de bien conduire le geste chirurgical Information supplémentaire 3 Quel que soit le matériel d ostéosynthèse, un certain nombre de principes permettent de bien conduire le geste chirurgical Installation Sur table normale, en décubitus dorsal

Plus en détail

Risques liés à l'activité physique au travail Hyper sollicitation articulaire

Risques liés à l'activité physique au travail Hyper sollicitation articulaire Risques liés à l'activité physique au travail Hyper sollicitation articulaire Mireille Loizeau Cours DIUST Paris Descartes-20 janvier 2015 1 Définition et facteurs de risque 2 Définition Contraintes bio-mécaniques,

Plus en détail

Les instabilités chroniques de la cheville D. Saragaglia

Les instabilités chroniques de la cheville D. Saragaglia Les instabilités chroniques de la cheville D. Saragaglia Service de chirurgie orthopédique et de traumatologie du sport. CHU de Grenoble, hôpital sud. Introduction Entorses de la cheville -> très fréquentes

Plus en détail

Fiche AP5 - Les étirements :

Fiche AP5 - Les étirements : Fiche AP5 - Les étirements : pourquoi faut-il s étirer quand on fait du sport? Les exercices d étirements font partie intégrante de toutes les pratiques sportives (qu il s agisse de sport au quotidien

Plus en détail

Techniques de reconstruction du ligament croisé postérieur!

Techniques de reconstruction du ligament croisé postérieur! Techniques de reconstruction du ligament croisé postérieur D. Saragaglia => 2 principes et 3 techniques 1. Principe à 1 faisceau " " -"Anatomique => remplace le faisceau " " " " "antéro-latéral" " - Isométrique

Plus en détail

LES ORTHESES DE COMPRESSION CONTENTION

LES ORTHESES DE COMPRESSION CONTENTION LES ORTHESES DE COMPRESSION CONTENTION Parfois sous estimées, les orthèses de compression contention augmentent le niveau de vigilance par leur mécanisme de «rappel à l ordre», préviennent les récidives

Plus en détail

Qu est-ce qu un trouble musculosquelettique (TMS)?

Qu est-ce qu un trouble musculosquelettique (TMS)? Qu est-ce qu un trouble musculosquelettique (TMS)? Ensemble de symptômes et d atteintes qui touchent principalement : nerfs ligaments tendons vaisseaux sanguins articulations disques intervertébraux muscles

Plus en détail

www.innoprev.com Gestes et Postures www.innoprev.com À chaque instant je pourrais mieux me servir de mon corps...

www.innoprev.com Gestes et Postures www.innoprev.com À chaque instant je pourrais mieux me servir de mon corps... Gestes et Postures À chaque instant je pourrais mieux me servir de mon corps... INTRODUCTION La compétence que vous avez développé pendant ce stage et qui s affinera avec le temps s inscrit dans le cadre

Plus en détail

Les principales pathologies du cycliste

Les principales pathologies du cycliste Les principales pathologies du cycliste Très peu de personnes qui pratiquent le cyclisme ont de véritables pathologies liées à un problème physique Les douleurs ressenties par le cycliste sont souvent

Plus en détail

EXAMEN CLINIQUE DE LA HANCHE

EXAMEN CLINIQUE DE LA HANCHE EXAMEN CLINIQUE DE LA HANCHE RAKOTOMALALA Hoby Nomena RALANDISON Stéphane La Rhumatologie au Quotidien, mars 2014 Association des Praticiens en Rhumatologie à Madagascar (APR) 1 Introduction Hanche: ceinture

Plus en détail

Tendinites du poignet et de la main méconnues? L. Obert

Tendinites du poignet et de la main méconnues? L. Obert Tendinites du poignet et de la main méconnues? L. Obert Service d Orthopédie, d de Traumatologie, de Chirurgie Plastique et Reconstructrice et assistance Main Pr OBERT, Pr GARBUIO, Pr TROPET - C.H.U. Jean

Plus en détail

J AI MAL AU GENOU. Que dois-je faire? Dr Norbert TEISSEIRE- Rhumatologue-MMO (médecine manuelle ostéopathie)

J AI MAL AU GENOU. Que dois-je faire? Dr Norbert TEISSEIRE- Rhumatologue-MMO (médecine manuelle ostéopathie) J AI MAL AU GENOU. Que dois-je faire? Dr Norbert TEISSEIRE- Rhumatologue-MMO (médecine manuelle ostéopathie) Le diagnostic d une douleur du genou est sans doute l un des plus délicats à poser, si l on

Plus en détail

LES TROUBLES MUSCULO- SQUELETTIQUES

LES TROUBLES MUSCULO- SQUELETTIQUES LES TROUBLES MUSCULO- SQUELETTIQUES DE L EPAULE CHEZ DES TECHNICIENNES DE LABORATOIRE L. MERIGOT, F. MARTIN, Avec la participation des Drs G. DALIVOUST, G. GAZAZIAN 26 Janvier 2010 1 SOMMAIRE 1. Introduction

Plus en détail

Qu est-ce qu un trouble musculosquelettique (TMS)?

Qu est-ce qu un trouble musculosquelettique (TMS)? Qu est-ce qu un trouble musculosquelettique (TMS)? Symptômes et atteintes qui touchent principalement ces structures : nerfs muscles tendons ligaments articulations vaisseaux sanguins Cela peut se produire

Plus en détail

Pour un retour au jeu sans risque! L entorse de la cheville

Pour un retour au jeu sans risque! L entorse de la cheville Pour un retour au jeu sans risque! L entorse de la cheville Suzanne Leclerc MD, Ph.D., Diplômée Médecine du Sport (ACMS) et France Brunet Pht. Présenté dans le cadre de la conférence : Mise à jour annuelle

Plus en détail

SAVOIR S'ÉCHAUFFER POURQUOI FAUT-IL S ÉCHAUFFER?

SAVOIR S'ÉCHAUFFER POURQUOI FAUT-IL S ÉCHAUFFER? SAVOIR S'ÉCHAUFFER POURQUOI FAUT-IL S ÉCHAUFFER? Pour préparer son corps à subir une activité physique importante sans se blesser (contracture, déchirure, claquage, entorse...). Les muscles et les tendons

Plus en détail

PREVENTION DES TMS S. MORANA AISMT13 18/01/2010 1

PREVENTION DES TMS S. MORANA AISMT13 18/01/2010 1 PREVENTION DES TMS S. MORANA AISMT13 18/01/2010 1 Les Troubles Musculosquelettiques (TMS) constituent un enjeu en Santé au Travail. En France, les TMS sont la première cause de reconnaissance de Maladie

Plus en détail

Le stretching. 3 Le stretching. 1. Définition. 2. Répertoire gestuel. Etirements de la chaîne postérieure au sol

Le stretching. 3 Le stretching. 1. Définition. 2. Répertoire gestuel. Etirements de la chaîne postérieure au sol 3 Le stretching 1. Définition Le stretching, traduction anglaise pour étirement est une technique de préparation du corps, de maintien ou de remise en forme basée sur l amélioration des amplitudes articulaires

Plus en détail

Biomécanique de la marche. Douleurs du pied en pratique clinique. Dr. Thierry Fulpius Consultation du pied. Service de rhumatologie / HUG

Biomécanique de la marche. Douleurs du pied en pratique clinique. Dr. Thierry Fulpius Consultation du pied. Service de rhumatologie / HUG Douleurs du pied en pratique clinique Dr. Thierry Fulpius Consultation du pied Service de rhumatologie / HUG Le pied : sujet complexe!? Anatomie... Biomécanique... Chaussure... 16 septembre 2009 Douleur

Plus en détail

«pied plat» «pied creux» «pied valgus» «pied varus»

«pied plat» «pied creux» «pied valgus» «pied varus» LE PIED AU TRAVAIL «pied plat» «pied creux» «pied valgus» «pied varus» 26 os - 31 articulations Des Muscles intrinsèques ++ Des Muscles extrinsèques ++ Les combinaisons sont nombreuses LES LESIONS DU PIED

Plus en détail

Pratique de l'aïkido et douleurs physiques

Pratique de l'aïkido et douleurs physiques Pratique de l'aïkido et douleurs physiques Plan Généralités sur la douleur Les différents publics et leurs spécificités Prévention des douleurs et traumatismes La douleur Classification : 3 types de douleur

Plus en détail

LES ETIREMENTS. Notions de base. Sommaire

LES ETIREMENTS. Notions de base. Sommaire LES ETIREMENTS Notions de base Sommaire Mise en garde Un minimum de connaissances anatomiques et physiologiques Choix des étirements : tableau synthétique Quelques exemples d'étirements fréquemment utiles:

Plus en détail

La mécanique sous le capot

La mécanique sous le capot La mécanique sous le capot L ergonomie Comment éviter et diminuer les TMS aux membres supérieurs Pourquoi vos articulations vous font-elles souffrir? De nombreux travailleurs souffrent de troubles musculo-squelettiques

Plus en détail

Les étirements : Pourquoi faut-il s étirer quand on fait de l Aviron?

Les étirements : Pourquoi faut-il s étirer quand on fait de l Aviron? ÉTIREMENTS Les étirements : Pourquoi faut-il s étirer quand on fait de l Aviron? Les exercices d étirements font partie intégrante de toutes les pratiques sportives, quels que soient l âge et le niveau

Plus en détail

La rupture du ligament croisé crânial chez le chien. Traitements. Pronostic. Page 4-5

La rupture du ligament croisé crânial chez le chien. Traitements. Pronostic. Page 4-5 La rupture du ligament croisé crânial chez le chien Matthieu Gatineau, DMV, IPSAV, MSc, Dipl. ACVS-ECVS, ACVSMR Juin 2013 Symptômes Diagnostic Page 1-3 Traitements Pronostic Page 4-5 Convalescence Page

Plus en détail

Protocole de rééducation des syndromes fémoro-patellaires

Protocole de rééducation des syndromes fémoro-patellaires 1 Protocole de rééducation des syndromes fémoro-patellaires Dans la grande majorité des cas, les syndromes fémoro-patellaires (SFP) guérissent avec un traitement médical bien conduit. Pour être efficace,

Plus en détail

Table des matières. Introduction. L ergonomie au bureau

Table des matières. Introduction. L ergonomie au bureau 5e édition Résumé L ergonomie s intéresse à l adaptation du travail au travailleur. Par «travail», on entend ici le milieu de travail, le poste de travail et les tâches à accomplir. Les conditions ergonomiques

Plus en détail

Genou non traumatique

Genou non traumatique Epidémiologie Genou non traumatique Laure Brulhart (Paola Chevallier) 25 37% des patients >50 ans souffrent de gonalgie 50% restriction dans les AVQ 33% consultent leur généraliste Facteurs associés avec

Plus en détail

Prenez un repos d une ou deux minutes, puis répétez la séquence une deuxième fois.

Prenez un repos d une ou deux minutes, puis répétez la séquence une deuxième fois. Hanche 171 I. Exercices pour la bursite trochantérienne et la tendinite du moyen fessier Faites les exercices suivants au moins 2 fois par jour, tous les jours. Vous pouvez appliquer de la glace durant

Plus en détail

1.1. Lésion ligamentaire et méniscale (entorse) :

1.1. Lésion ligamentaire et méniscale (entorse) : 1.1. Lésion ligamentaire et méniscale (entorse) : Chez les patients jeunes, dans l immense majorité des cas, les lésions des ménisques et des ligaments croisés surviennent dans les suites d une entorse

Plus en détail

Information destinée aux patients Votre rééducation après une opération du ligament croisé antérieur du genou

Information destinée aux patients Votre rééducation après une opération du ligament croisé antérieur du genou Information destinée aux patients Votre rééducation après une opération du ligament croisé antérieur du genou Service de chirurgie orthopédique et traumatologie de l appareil moteur Objectif de votre rééducation

Plus en détail

Démarche de prévention des TMS et outils pour l action

Démarche de prévention des TMS et outils pour l action Démarche de prévention des TMS et outils pour l action Ce document a pour objet de présenter de manière synthétique la démarche de prévention des TMS du membre supérieur avec des outils opérationnels permettant

Plus en détail

BACCALAURÉAT ÉPREUVE D ÉTIREMENTS

BACCALAURÉAT ÉPREUVE D ÉTIREMENTS BACCALAURÉAT ÉPREUVE D ÉTIREMENTS Contrôle adapté BAC EPS Séries générales et technologiques PRÉSENTATION DE L ÉPREUVE D ÉTIREMENTS PRINCIPE D ÉLABORATION DE L ÉPREUVE : Le candidat dispose de 10 à 15

Plus en détail

COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTE. AVIS DE LA COMMISSION 08 février 2011 CONCLUSIONS

COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTE. AVIS DE LA COMMISSION 08 février 2011 CONCLUSIONS COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTE AVIS DE LA COMMISSION 08 février 2011 Nom : Modèles et références retenus : Fabricant : Demandeur : Données disponibles

Plus en détail

Rôle et principe de l articulation coxo-fémorale

Rôle et principe de l articulation coxo-fémorale Rôle et principe de l articulation coxo-fémorale Elle est composée du cotyle et de la tête fémorale. Le cotyle fait partie de l os iliaque, qui est l os du bassin. La tête fémorale est située à la partie

Plus en détail

Trucs et astuces N o 8.1 POUR RÉDUIRE LA FATIGUE VISUELLE LORS DU TRAVAIL À L ÉCRAN

Trucs et astuces N o 8.1 POUR RÉDUIRE LA FATIGUE VISUELLE LORS DU TRAVAIL À L ÉCRAN Trucs et astuces N o 8.1 POUR RÉDUIRE LA FATIGUE VISUELLE LORS DU TRAVAIL À L ÉCRAN La fatigue visuelle figure souvent au premier plan parmi les manifestations physiques ressenties par les utilisatrices

Plus en détail

OSTEOCHONDROSES DE CROISSANCE

OSTEOCHONDROSES DE CROISSANCE OSTEOCHONDROSES DE CROISSANCE Les ostéochondroses de croissance sont également appelées ostéochondrites ou apophysites qui n est pas une pathologie inflammatoire mais une pathologie de surmenage mécanique

Plus en détail

Performance des organisations Santé au travail

Performance des organisations Santé au travail LA PRÉVENTION DES TMS ET DES ACCIDENTS DE TRAVAIL LIÉS A LA MANUTENTION DE CHARGES Centre de Gestion du Tarn et Garonne Le 4 octobre 2012 Performance des organisations Santé au travail SOMMAIRE Performance

Plus en détail

Table des matières des pathologies

Table des matières des pathologies Table des matières des pathologies Membre supérieur Compression du nerf cubital Épicondylite Syndrome du tunnel carpien Ténosynovite de De Quervain Syndrome du tunnel carpien Il s agit d une douleur ressentie

Plus en détail

Accidents des anticoagulants

Accidents des anticoagulants 30 Item 182 Accidents des anticoagulants Insérer les T1 Objectifs pédagogiques ENC Diagnostiquer un accident des anticoagulants. Identifier les situations d urgence et planifier leur prise en charge. COFER

Plus en détail

LA MUSCULATION AU LYCEE

LA MUSCULATION AU LYCEE LA MUSCULATION AU LYCEE 1 LA MUSCULATION permet de développer la force d un muscle grâce a des contractions musculaires répétées. Elle répond a 3 objectifs différents: être plus développé être plus performant

Plus en détail

Définition. remaniements de l os sous chondral, à la production d ostéophytes, et à des épisodes d inflammation du liquide synovial

Définition. remaniements de l os sous chondral, à la production d ostéophytes, et à des épisodes d inflammation du liquide synovial Arthrose Définition n Dégradation du cartilage associée à des remaniements de l os sous chondral, à la production d ostéophytes, et à des épisodes d inflammation du liquide synovial n Touche tous les éléments

Plus en détail

EXAMEN CLINIQUE DE LA HANCHE MAIS AUSSI. Les douleurs référées et irradiées

EXAMEN CLINIQUE DE LA HANCHE MAIS AUSSI. Les douleurs référées et irradiées EXAMEN CLINIQUE DE LA HANCHE «Les pièges et difficultés» Quand le patient décrit sa douleur de hanche, il évoque une région douloureuse et non l articulation coxo-fémorale La souffrance de la coxo-fémorale

Plus en détail

Métatarsalgies. Douleurs «non traumatiques» du pied en pratique clinique. Le pied : sujet complexe!? Dr Thierry Fulpius Consultation du pied

Métatarsalgies. Douleurs «non traumatiques» du pied en pratique clinique. Le pied : sujet complexe!? Dr Thierry Fulpius Consultation du pied Douleurs «non traumatiques» du pied en pratique clinique Dr Thierry Fulpius Consultation du pied Le pied : sujet complexe!? Anatomie... Biomécanique... Chaussure... Service de rhumatologie / HUG 27 août

Plus en détail

Des métatarsalgies statiques aux pathologies de l avant-pied: Démembrement clinique

Des métatarsalgies statiques aux pathologies de l avant-pied: Démembrement clinique Des métatarsalgies statiques aux pathologies de l avant-pied: Démembrement clinique 1980 2004 P. ABOUKRAT Consultation de podologie. CHU Hôpital Lapeyronie - Montpellier Diagnostic aisé, l origine reste

Plus en détail

o Anxiété o Dépression o Trouble de stress post-traumatique (TSPT) o Autre

o Anxiété o Dépression o Trouble de stress post-traumatique (TSPT) o Autre Page 1 Garantie Responsabilité civile - Lésions corporelles de l assurance automobile - Étude des dossiers de demande d indemnisation fermés en Ontario Descriptions des blessures Élaborées à partir des

Plus en détail

Traitement chirurgical des tendinopathies chroniques et des séquelles de lésions musculaires

Traitement chirurgical des tendinopathies chroniques et des séquelles de lésions musculaires Traitement chirurgical des tendinopathies chroniques et des séquelles de lésions musculaires DR ROCH MADER SERVICE DE CHIRURGIE ORTHOPÉDIQUE ET TRAUMATOLOGIQUE H ÔPITAL SUD - CHU DE GRENOBLE Plan Tendinopathies

Plus en détail

LES ETIREMENTS : NOUVELLES CONSIGNES

LES ETIREMENTS : NOUVELLES CONSIGNES Dr Claude MARBLE LES ETIREMENTS : NOUVELLES CONSIGNES La pratique du sport engendre souvent des lésions musculaires ou tendineuses telles que des contractures, des élongations, des claquages ou des tendinites.

Plus en détail

Anatomie générale du système musculaire strié

Anatomie générale du système musculaire strié Anatomie générale du système musculaire strié La morphologie et l anatomie fonctionnelle distingue le système musculaire squelettiques ou strié qui sera l objet de ce cours et dont les muscles peuvent

Plus en détail

Exercices pour lombalgiques

Exercices pour lombalgiques Exercices pour lombalgiques Ces exercices simples sont à effectuer au moins 3 fois par semaine ou mieux quotidiennement, au moment où vous le désirez. Ils doivent être exécutés sur une surface dure (par

Plus en détail

Au programme. Les blessures fréquentes chez les coureurs de fond

Au programme. Les blessures fréquentes chez les coureurs de fond Au programme Les blessures fréquentes chez les coureurs de fond Club La Foulée 5 août 2004 Dre Mireille Belzile La lombo-sciatalgie Inflammation du périoste au site d insertion des muscles du mollet Erreur

Plus en détail

LE RACHIS : UNE ENTITE COMPLEXE IMPORTANTE A PRESERVER

LE RACHIS : UNE ENTITE COMPLEXE IMPORTANTE A PRESERVER LE RACHIS : UNE ENTITE COMPLEXE IMPORTANTE A PRESERVER I : INTRODUCTION Dans le cadre de la Semaine Européenne de la Construction il est utile de se remémorer ou de prendre simplement conscience que notre

Plus en détail

Fiche d une pathologie de genou Bilan, proposition de traitement et tests

Fiche d une pathologie de genou Bilan, proposition de traitement et tests Fiche d une pathologie de genou Bilan, proposition de traitement et tests Robillard Nicolas 19/01 2010 Monsieur Y, 38 ans, a consulté pour une douleur à la face postéro-médiale de son genou droit. La douleur

Plus en détail

POURQUOI FAUT-IL S'ECHAUFFER?

POURQUOI FAUT-IL S'ECHAUFFER? POURQUOI FAUT-IL S'ECHAUFFER? Il faut s'échauffer pour: être en sécurité dès le début : une activité physique progressivement plus intense est indispensable pour ne pas mettre son coeur, ses artères, ses

Plus en détail

Rééducation et auto-rééducation. Guide pratique à l usage des personnes atteintes de sclérose en plaques

Rééducation et auto-rééducation. Guide pratique à l usage des personnes atteintes de sclérose en plaques Rééducation et auto-rééducation Guide pratique à l usage des personnes atteintes de sclérose en plaques SOMMAIRE Introduction P.3 Conseils d autorééducation P.4 Mouvements alternatifs rapides P.6 Autoétirements

Plus en détail

Principales techniques de rééducation et de réadaptation. Savoir prescrire la massokinésithérapie

Principales techniques de rééducation et de réadaptation. Savoir prescrire la massokinésithérapie 4 Item 53 Principales techniques de rééducation et de réadaptation. Savoir prescrire la massokinésithérapie et l orthophonie Insérer les T1 Objectifs pédagogiques ENC Argumenter les principes d'utilisation

Plus en détail

En salle. Fiches pratiques Activité physique régulière Sommaire

En salle. Fiches pratiques Activité physique régulière Sommaire Fiches pratiques Activité physique régulière Sommaire Étirement Fessiers 1/2 p.02 Fessiers 2/2 p.03 Ischio-jambiers 1/3 p.04 Ischio-jambiers 2/3 p.05 Ischio-jambiers 3/3 p.06 Quadriceps 1/2 p.07 Quadriceps

Plus en détail

ARTHROSE, ARTHRITE. Dans l arthrose la primum movens est le cartilage et dans l arthrite c est la synoviale.

ARTHROSE, ARTHRITE. Dans l arthrose la primum movens est le cartilage et dans l arthrite c est la synoviale. Fixe : TOR ARTHROSE, ARTHRITE I/- Généralités : Rhumatisme : maladie articulaire d étiologie multiple = - Dégénérative - Inflammatoire - Infectieuse - Métabolique Parfois limitée aux structures tendineuses

Plus en détail

Les fractures de l extrémité inférieure du radius (238) Professeur Dominique SARAGAGLIA Mars 2003

Les fractures de l extrémité inférieure du radius (238) Professeur Dominique SARAGAGLIA Mars 2003 Les fractures de l extrémité inférieure du radius (238) Professeur Dominique SARAGAGLIA Mars 2003 Pré-Requis : Anatomie descriptive et fonctionnelle de l extrémité inférieure du radius Résumé : Les fractures

Plus en détail

Lesétirements : Quand, Comment, Pourquoi?

Lesétirements : Quand, Comment, Pourquoi? Lesétirements : Quand, Comment, Pourquoi? Généralités : Pour exécuter un geste efficace, au «Imaginons un bateau à voile handball ou ailleurs, il faut d abord être qui prépare sa course : le bien placé,

Plus en détail

Fiche pathologie n 1 : Tendinopathie

Fiche pathologie n 1 : Tendinopathie Fiche pathologie n 1 : Tendinopathie Fiches pathologies du danseur Inflammation d un tendon ou des structures avoisinantes résultant d une surcharge de travail ou d une contrainte anormale. 4 stades (du

Plus en détail

Compression Nerf ulnaire coude

Compression Nerf ulnaire coude Compression Nerf ulnaire coude site de compression Arcade du cubital antérieur Défile epitrochléoolécranien Atteinte Nerf ulnaire Parésthésie D4-D5 Perte de force : interosseux 1 Compression Nerf ulnaire

Plus en détail

Théorie et pratique de l'échauffement

Théorie et pratique de l'échauffement Théorie et pratique de l'échauffement D'une manière générale, les élèves (non pratiquants dans les clubs sportifs et même certains d'entre eux pendant les cours d'eps) n aiment pas s'échauffer. En effet,

Plus en détail

Parlons «BASSIN» Petite séance d étirements

Parlons «BASSIN» Petite séance d étirements Parlons «BASSIN» Petite séance d étirements pour faciliter le relâchement et l ouverture du bassin Lors d une séance d étirements, beaucoup de coureurs à pied auront tendance à privilégier surtout certaines

Plus en détail

Surveillance des troubles musculo-squelettiques dans les Bouches-du-Rhône

Surveillance des troubles musculo-squelettiques dans les Bouches-du-Rhône Santé travail Maladies chroniques et traumatismes Surveillance des troubles musculo-squelettiques dans les Bouches-du-Rhône Étude du syndrome du canal carpien opéré 2008-2009 Septembre 2011 F. Sillam 1,

Plus en détail

Collection Soins infirmiers

Collection Soins infirmiers Collection Soins infirmiers Une production du Université de Caen Basse-Normandie Traumatologie : traitements des fractures Dr. J-P de ROSA CH. AVRANCHES-GRANVILLE Fractures diagnostic 2 Fractures-diagnostic

Plus en détail

Entretenir la condition physique des seniors

Entretenir la condition physique des seniors Entretenir la condition physique des seniors Réalisation : A. TERLICOQ, Assistante Technique Département Oise, sous la direction de l équipe technique nationale, Fédération française EPMM Sports pour Tous

Plus en détail

Syndrome du piriforme ou syndrome de la traversée fessière. Place de la thérapie manuelle

Syndrome du piriforme ou syndrome de la traversée fessière. Place de la thérapie manuelle Syndrome du piriforme ou syndrome de la traversée fessière Place de la thérapie manuelle Définition Il est habituel de parler de syndrome du piriforme L étude anatomique de la région laisse penser que

Plus en détail

- Gymnase de Mont Saint Aignan - Vendredi 13 janvier 2012

- Gymnase de Mont Saint Aignan - Vendredi 13 janvier 2012 - Les formations du CREF - - Préparation physique - PREVENTION DES MEMBRES SUPERIEURS (POIGNET, EPAULE) DANS LES ACTIVITES GYMNIQUES Vendredi 13 janvier 2012 - Gymnase de Mont Saint Aignan - La pratique

Plus en détail

ARTHROSE. Pr BAHIRI RACHID CHU Rabat-Salé

ARTHROSE. Pr BAHIRI RACHID CHU Rabat-Salé ARTHROSE Pr BAHIRI RACHID CHU Rabat-Salé DOULEUR FONCTION STRUCTURE DEFINITION DE L ARTHROSE Nom sous lequel on désigne d des affections chroniques dégénératives d non inflammatoires de l articulation,

Plus en détail

LE TRICEPS BRACHIAL (face postérieure du bras)

LE TRICEPS BRACHIAL (face postérieure du bras) LE TRICEPS BRACHIAL (face postérieure du bras) Origine : la longue portion : tubercule sous-glénoïdien de l omoplate. Le vaste externe : partie supérieure de la face postérieure de l humérus. Le vaste

Plus en détail

La mécanique sous le véhicule

La mécanique sous le véhicule La mécanique sous le véhicule L ergonomie Comment éviter et diminuer les TMS aux membres supérieurs Pourquoi vos articulations vous font-elles souffrir? De nombreux travailleurs souffrent de troubles musculo-squelettiques

Plus en détail

Protégez-vous des risques à l origine des troubles musculo squelettiques (TMS) Information prévention. Vous êtes plombier chauffagiste

Protégez-vous des risques à l origine des troubles musculo squelettiques (TMS) Information prévention. Vous êtes plombier chauffagiste Information prévention agir pour votre santé au travail Vous êtes plombier chauffagiste Vous ressentez une gène, une douleur, une raideur ou une perte de force de vos bras ; vous avez mal au dos C est

Plus en détail

ANATOMIE SIGNES FONCTIONNELS SIGNES PHYSIQUES. La structure osseuse

ANATOMIE SIGNES FONCTIONNELS SIGNES PHYSIQUES. La structure osseuse Dr David GONNELLI ANATOMIE SIGNES FONCTIONNELS SIGNES PHYSIQUES La structure osseuse ANATOMIE SIGNES FONCTIONNELS SIGNES PHYSIQUES Les articulations ANATOMIE SIGNES FONCTIONNELS SIGNES PHYSIQUES Le muscle

Plus en détail

LE STRETCHING 1. Maryse BECKERS LEDENT

LE STRETCHING 1. Maryse BECKERS LEDENT LE STRETCHING 1 Maryse BECKERS LEDENT Maryse LEDENT est licenciée en éducation physique (ULg, prom. 1991). Elle occupe actuellement les fonctions d assistante dans le service de pédagogie des activités

Plus en détail

Commission médicale de la FFR XIII. 2 ème réunion - 27 Mars 2010 - Toulouse

Commission médicale de la FFR XIII. 2 ème réunion - 27 Mars 2010 - Toulouse Commission médicale de la FFR XIII 2 ème réunion - 27 Mars 2010 - Toulouse La place des étirements dans le Rugby à XIII Plan de la présentation: 1 ère partie: Définitions 2 ème partie: Les différents types

Plus en détail

Guide de prise en charge de la clientèle orthopédique de l Outaouais

Guide de prise en charge de la clientèle orthopédique de l Outaouais 1 Guide de prise en charge de la clientèle orthopédique de l Outaouais ENTRÉE EN VIGUEUR DU GUIDE DE PRISE EN HARGE : 11 AOÛT 2014 Mise à jour : juillet 2014 linique externe d orthopédie du SSS de Gatineau

Plus en détail

I : Introduction II : Échauffement III : Exercices avec élastiques IV : Étirements / relaxation

I : Introduction II : Échauffement III : Exercices avec élastiques IV : Étirements / relaxation PLAN : I : Introduction II : Échauffement III : Exercices avec élastiques IV : Étirements / relaxation I/ INTRODUCTION : Les 2 applications principales du travail avec élastique sont la re-musculation

Plus en détail

Risques liés à l'activité physique au travail. Mireille Loizeau

Risques liés à l'activité physique au travail. Mireille Loizeau Risques liés à l'activité physique au travail Mireille Loizeau Cours DIUST Paris Descartes-20 janvier 2015 1 Activité physique 2 Définition Quotidien Travail Loisirs Sports... Définition Organisation Mondiale

Plus en détail

10 RÈGLES D OR. 8. Variété d activités, variété de mouvements, variété de stress

10 RÈGLES D OR. 8. Variété d activités, variété de mouvements, variété de stress 10 RÈGLES D OR 1. Bien s entourer L encadrement médical d un coureur, que ce soit un athlète de haut niveau ou un jogger occasionnel, doit être fait par un professionnel compétent, spécialisé et compréhensif.

Plus en détail