LA PRODUCTION ET LE STOCKAGE DES SEMENCES MARAICHERES. I. Introduction à la production de semences

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LA PRODUCTION ET LE STOCKAGE DES SEMENCES MARAICHERES. I. Introduction à la production de semences"

Transcription

1 Association APAD/Sanguié Pour la Promotion d une Agriculture Durable Agroécologie Tel : / LA PRODUCTION ET LE STOCKAGE DES SEMENCES MARAICHERES I. Introduction à la production de semences Le but de la production de semences est de multiplier avec l ensemble des caractéristiques désirées. 1. Définition de la graine C est l ovule d une plante nature et fertile qui contient un embryon ayant sa source de nutrition et son enveloppe protectrice l embryon contient le génotype de la progéniture. 2. Caractéristique de la graine Une bonne graine contient 6-12% d eau. Elle germe et se développe en une bonne plantule. Elle est indemne de toute maladie. Un bon lot de semences est l ensemble de graines qu une société de semences rassemble et vend sous un nombre donné. Les graines se développent de façon homogène, indemne de toute maladie et insectes et ne contiennent aucune matière artificielle. 3. Groupe des semences (Catégories de semences) a) Semences sèches :

2 -Fruits et graines sont secs à la maturité. -Semences brisées. -Semences non écrasées : en une récolte (Carotte ; Betterave). Semences sèche et écrasées Récolter quand une partie des semences est pleinement mûre et le reste est à différent stades de maturité. Les semences et une partie de la tige doivent être sèches avant (Oignon ; Chou). b) Semences humides - les semences sont situées à l intérieur des fruits généralement humides et leur extraction est faite au moyen de l eau. - Tomate ; - concombre ; - Piment. c) Plantes ayant 2 stades de développement Exemple : Oignon, laitue, carotte Les semences peuvent être produites à partir de l une des méthodes suivante : - De graines à graines : uniquement quant les graines sont de qualité supérieure ; - De graine - bulbe graine (oignon) ou graine racine graine (carotte). Sélection, meilleure, qualité, prix, rendement. Important pour les sélectionneurs. II. Méthodologie de production de semences 1. Précaution à prendre pour la production de semences a. Facteurs de base affectant la qualité de semences. -production sous procédé certifié. -production dans de bonne conditionne de croissance. -Avoir pourcentage élevé de germination. -Vigueur des semences. -Uniformité de la taille. -Génotype -Semences de base -Conditions climatiques -Agro-mécanique : période de plantation irriguation,fertilisation, protection phytosanitaire, lutte contre mauvaises herbes, récolte. -Plantes sains pour des meilleures semences -Pollinisation.

3 b. Critères de sélection du lieu -Plein champ -Ombrière -Serre c. Facteurs à considérer dans le choix de l emplacement de la parcelle. -Climats. -Bon pays. -Techniques agricoles. -Protection phytosanitaire. - Isolement. -Pollinisation. Les facteurs climatiques à prendre en considération sont : -Température optimale. -Longueur du jour. -Pluviométrie. -Humidité relative au cours du stade végétatif. -Floraison. -Pollinisation. -Conditions sèches à la maturité des graines et de la récolte. 2. les facteurs affectant le rendement et la qualité des semences au champ - Variété ; - Techniques agricoles ; - Densité de semis ; - Pollinisation ; - Taille des graines ; - Maladies et insectes ; - Récolte. a. effet de la variété sur le rendement - Réaction à la floraison précoce ; - Développement des plants ; - Nombre de fruits mature formé ; - Nombre de graines par fruits (ovules, pollen) ; - Poids des graines. b. Pollinisation - Cultures hétérogame ou allogame ; - Présence d agents pollinisateurs ;

4 - Cage pour éviter des pollinisations croisées ; - Conditions climatiques pour la pollinisation ; - Période de l année : à Gao (décembre-mars) ; - Nectar et sucre différent dans chaque type de fleurs. La pollinisation se fait de 2 façons selon les types de cultures : - Pollinisation par insectes o Concombre ; o Courgette ; o Carotte ; o Oignon. - Pollinisation par la main o Tomate ; o Piment ; o Melon ; o Concombre. c. Facteurs entrainant l infestation des semences - Maladies issues des semences ; - Environnement : Humidité, température, pluviométrie, irrigation - Entretiens culturaux; d. Hybrides et OGM 3. Nombre de plants par mètre carré Considérant le rendement par unité et non par plant Laitue ; 16 plants/m² Considérant la branche principale, les premières semences à atteindre la maturité sont souvent de meilleures qualités. III. Présentation des différentes cultures maraîchères cultivées (cf. fiches) IV. Techniques d extraction des graines 1 Graines humides

5 - Exemple de la tomate ou l aubergine 2 Graines sèches - Exemple du gombo ou la laitue Il est fortement Conseillé de ne conserver que les portes graines qui sont issus des laitues qui se sont développées de façon harmonieuse. En effet, les semences issues de laitue ayant monté à graines prématurément vont induire une dégénérescence de la variété, surtout lorsque cette pratique perdure au fil des années. Comme les semences mûrissent de façon très progressive, il est conseillé de récolter les porte graines lorsqu'on estime que la moitie est mûre, si on attend que les semences des derniers capitules soient mûres, les semences qui auront mûri en premier seront déjà tombées à terre. Une autre technique de récolte consiste à passer tous les 2 où 3 jours, à secouer les portes graines pour en faire tomber les semences mûres dans un récipient ou un sac de toile. Cette méthode requiert plus de temps mais elle permet de récolter la quasi-intégralité des semences produites. Les semences de laitues ont une durée germinative moyenne de 3 ans dans le magasin du Caproset à Gao. Elles peuvent, cependant, conserver une faculté germinative jusqu'à 9 années dans certaines conditions. Le millier de semence pèse environ de 0,6 à 1gramme en fonction des variétés. Des très belles portes graines aisément peuvent produire 10 à 15 grammes de semences. V. Emballage des graines

6 Avant d emballer les graines dans les sachets en papier, on les rend propres par le triage et vannage. le triage est une opération qui consiste à enlever les mauvaises graines et les saletés. Le vannage est une opération qui consiste à donner un peu de souffle de vent pour faire tomber les mauvaises graines qui flottent au dessus et récupérer les meilleures graines qui restent. VI. Conservation des graines Les semences de la laitue sont stockées dans des bocaux, des paniers en paille ou des sachets en papier dans un endroit bien aérer et obscure. Si les conditions de stockage ne sont pas adéquates les semences peuvent perdre facilement leur viabilité. Les graines sont traitées avec de la poudre de neem, ou de la cendre de bois. Le Formateur BACYE Sam Tokoro

La production de semences maraîchères

La production de semences maraîchères La production de semences maraîchères RADHORT CENTRE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE L'HORTICULTURE CAMBÉRÈNE DAKAR ISRA Institut de Sénégalais de Recherches Agricoles CDH Centre pour le Développement de l Horticulture

Plus en détail

Partie 2 : Qualité du semis. BP REA Février 2016 Agronomie T. Audic

Partie 2 : Qualité du semis. BP REA Février 2016 Agronomie T. Audic Partie 2 : Qualité du semis BP REA Février 2016 Agronomie T. Audic Objectifs du semis Placer les semences dans un environnement favorable à la germination, la levée et l enracinement Permettre à la culture

Plus en détail

CTEM Les semences reproductibles (Didier MEUNIER) Restitution faite par Gwénael SCHAAN

CTEM Les semences reproductibles (Didier MEUNIER) Restitution faite par Gwénael SCHAAN Contact : Olivier RATIARSON, olivier.ratiarson@adecal.nc - Pour plus d informations : www.technopole.nc CTEM (Didier MEUNIER) Restitution faite par Gwénael SCHAAN Maré mai 2018 1. En préambule 2. La sélection

Plus en détail

Catalogue officiel des espèces et des variétés cultivées au Sénégal

Catalogue officiel des espèces et des variétés cultivées au Sénégal République du Sénégal Ministère de l Agriculture et de l Équipement rural Catalogue officiel des espèces et des variétés cultivées au Sénégal 1 ère Edition Août 2012 Réalisation : Institut Sénégalais de

Plus en détail

Chapitre : Les végétaux colonisent le milieu

Chapitre : Les végétaux colonisent le milieu Chapitre : Les végétaux colonisent le milieu Accroche : observation des érables dans le collège. Ils n ont pas été apportés par l Homme. Comment les jeunes érables sont arrivés ici? Chapitre avec approche

Plus en détail

Guy MICHEL agriculteur bio à Artonne (63) Guy MICHEL agriculteur bio à Artonne (63) Le désherbage mécanique :

Guy MICHEL agriculteur bio à Artonne (63) Guy MICHEL agriculteur bio à Artonne (63) Le désherbage mécanique : Présentation de ma ferme : Ferme de 52 ha située en petite Région Limagne nord (coteau de Limagne) Uniquement des cultures : Céréales : 61% (blé, épeautre,orge, avoine, seigle,sarrasin) Oléagineux : 15%

Plus en détail

Du cacao au chocolat. C est pas sorcier.

Du cacao au chocolat. C est pas sorcier. Du cacao au chocolat. C est pas sorcier. 1 Comment appelle-t-on le fruit du cacaoyer? 2 La particularité de la cabosse est qu elle pousse à même 3 Qu y a-t-il à l intérieur d une cabosse? 4 Combien de

Plus en détail

KAPTI CS. Lignée Colza d hiver «00» INSCRIT FRANCE 2008

KAPTI CS. Lignée Colza d hiver «00» INSCRIT FRANCE 2008 Lignée Colza d hiver «00» INSCRIT FRANCE 2008 Bon comportement face au complexe maladies Très riche en huile Très bonne régularité en en toutes conditions Productivité élevée , captez l or noir!, inscrite

Plus en détail

Réponse au jeu des fruits et légumes

Réponse au jeu des fruits et légumes Réponse au jeu des fruits et légumes Qui suis-je? Quel est ce fruit? 1. 2. était la réponse B : le kiwi était la réponse B : une fraise 3. une pomme 4. une framboise 5. une cerise Quel est ce légume? 1.

Plus en détail

Conseils techniques en production de pomme de terre de consommation 2013/2014 COLOMBA

Conseils techniques en production de pomme de terre de consommation 2013/2014 COLOMBA COLOMBA Obtenteur : HZPC AGATA X CARRERA Pomme de terre de consommation précoce, lavable, de très belle présentation. Forte productivité, très bon rendement commercial. Variété adaptée au marché primeur

Plus en détail

LA CULTURE DES FOUGERES EN PARTANT DE SPORES. Franck RADNAI

LA CULTURE DES FOUGERES EN PARTANT DE SPORES. Franck RADNAI LA CULTURE DES FOUGERES EN PARTANT DE SPORES Franck RADNAI fradnai@free.fr http://fradnai.free.fr/ 1 La culture des fougères en partant de spores récoltées n est pas aussi difficile que cela pourrait laisser

Plus en détail

TECHNIQUES DE PRODUCTION DE PLANTS D ARBRES FRUITIERS DANS LES PEPINIERES VILLAGEOISES EN ZONE TROPICALE HUMIDE LE MARCOTTAGE DES ATANGATIERS

TECHNIQUES DE PRODUCTION DE PLANTS D ARBRES FRUITIERS DANS LES PEPINIERES VILLAGEOISES EN ZONE TROPICALE HUMIDE LE MARCOTTAGE DES ATANGATIERS TECHNIQUES DE PRODUCTION DE PLANTS D ARBRES FRUITIERS DANS LES PEPINIERES VILLAGEOISES EN ZONE TROPICALE HUMIDE LE Avec le soutien financier de l Union Européenne Projet "Développement d Alternatives Communautaires

Plus en détail

- son nom est dérivé du grec «asparagos» (plein de sève)

- son nom est dérivé du grec «asparagos» (plein de sève) L asperge - ou asparagus officinalis est de la famille des Liliacées - son nom est dérivé du grec «asparagos» (plein de sève) - est une plante vivace avec des mécanismes physiologiques particuliers qui

Plus en détail

Annexe 11 : Doses plafond de fertilisation

Annexe 11 : Doses plafond de fertilisation Annexe 11 : Doses plafond de fertilisation Cette fiche a été rédigée dans le cadre des travaux du groupe régional d expertise nitrates, à partir des références scientifiques disponibles en Poitou-Charentes.

Plus en détail

De la théorie. à la pratique. DENSITE et REPARTITION. DENSITE de SEMIS = Grain/m²

De la théorie. à la pratique. DENSITE et REPARTITION. DENSITE de SEMIS = Grain/m² DENSITE et REPARTITION DENSITE de SEMIS = Grain/m² De la théorie Chacun sait que la densité de semis est calculée en fonction : - Des espèces (blé, colza, maïs...) et du choix de la variété, - De la période

Plus en détail

La plante domestiquée

La plante domestiquée La plante domestiquée Pour se nourrir, s habiller, ou encore se soigner, l Homme met à profit la biodiversité végétale. Il a d abord utilisé des plantes sauvages, puis, il y a environ 10 000 ans, il a

Plus en détail

Aubergine. Smart Pot #10 Smart Pot #15

Aubergine. Smart Pot #10 Smart Pot #15 Aubergine Conditions de culture : aime le plein soleil et la chaleur (pousse particulièrement bien sur les toits). Exigeante en compost. Maintenir le sol humide. Plantation : faire des semis intérieurs

Plus en détail

Révision : fleurs et cycle de la nutrition : CORRIGÉ

Révision : fleurs et cycle de la nutrition : CORRIGÉ Révision : fleurs et cycle de la nutrition : CORRIGÉ 1. Quelles sont les 4 modes de reproduction asexuée? Les 4 modes de reproduction asexuée sont : la division cellulaire, le bourgeonnement, le marcottage

Plus en détail

Variétés améliorées adaptées aux changements climatiques (mil, riz, maïs et sorgho) i

Variétés améliorées adaptées aux changements climatiques (mil, riz, maïs et sorgho) i Variétés améliorées adaptées aux changements climatiques (mil, riz, maïs et sorgho) i 1- Introduction L amélioration des plantes est un domaine de l ingénierie génétique. Mais c est aussi une activité

Plus en détail

ASPERGE BLANCHE ESSAI VARIETES 2012 3ème année de pousse

ASPERGE BLANCHE ESSAI VARIETES 2012 3ème année de pousse ASPERGE BLANCHE ESSAI VARIETES 2012 3ème année de pousse Rosalie DUTERTRE - Maëlle KRZYZANOWSKI CDDL ARELPAL Alain CHALINE 8 02 01 05 I- But de l essai Comparer 6 variétés d asperges, cultivées en plein

Plus en détail

Sommaire. Les Montagnes du Silence 2 Les grandes étapes de la vie d une plante 2. Page 1/10. Deux types de plantes 2

Sommaire. Les Montagnes du Silence 2 Les grandes étapes de la vie d une plante 2. Page 1/10. Deux types de plantes 2 Sommaire Les Montagnes du Silence 2 Les grandes étapes de la vie d une plante 2 Deux types de plantes 2 La vie d une plante à fleurs 3 La vie d une plante sans fleur 7 Page 1/10 Les grandes étapes de la

Plus en détail

Fenouil d hiver sous tunnel froid en agriculture biologique : comparaison de variétés et de technique de plantation

Fenouil d hiver sous tunnel froid en agriculture biologique : comparaison de variétés et de technique de plantation MARAICHAGE 2005 Fiche action 3 02 02 13 AB L05 PACA/11 Fenouil d hiver sous tunnel froid en agriculture biologique : comparaison de variétés et de technique de plantation Catherine MAZOLLIER et Annick

Plus en détail

Sélection, séchage, torréfaction, broyage des fèves, mélange de la pâte de cacao avec du sucre et du lait, tempérage, moulage.

Sélection, séchage, torréfaction, broyage des fèves, mélange de la pâte de cacao avec du sucre et du lait, tempérage, moulage. Sélection, séchage, torréfaction, broyage des fèves, mélange de la pâte de cacao avec du sucre et du lait, tempérage, moulage. La fabrication du chocolat résulte d'un véritable savoir-faire qui compte

Plus en détail

MISE AU POINT D UN OUTIL DE PLANIFICATION EN PRODUCTION DIVERSIFIEE SOUS ABRI. Alain Arrufat Civambio66

MISE AU POINT D UN OUTIL DE PLANIFICATION EN PRODUCTION DIVERSIFIEE SOUS ABRI. Alain Arrufat Civambio66 MISE AU POINT D UN OUTIL DE PLANIFICATION EN PRODUCTION DIVERSIFIEE SOUS ABRI Alain Arrufat Civambio66 Constat fréquent en période hivernale : Production déficitaire Abri non occupé Difficulté de planification

Plus en détail

Semons la biodiversité cultivée

Semons la biodiversité cultivée Semons la biodiversité cultivée ACTIVITE PROPOSEE PAR BRUMELOT Rébecca (FR CIVAM LR) Odile SARAZZIN (maraichère et agricultrice du CIVAM Racines 34) accueil.frcivamlr@gmail.com www.accueilpedagogiquealaferme.fr

Plus en détail

RAPPORT DE FORMATION SUR LA PRODUCTION DE POMME DE TERRE ET DE CAROTTE POUR LES PRODUCTEURS DE ZOB (VAKINANKARATRA)

RAPPORT DE FORMATION SUR LA PRODUCTION DE POMME DE TERRE ET DE CAROTTE POUR LES PRODUCTEURS DE ZOB (VAKINANKARATRA) Centre d Expérimentation et de Formation en Fruits et Légumes Andranobe Antsirabe 110 Madagascar RAPPORT DE FORMATION SUR LA PRODUCTION DE POMME DE TERRE ET DE CAROTTE POUR LES PRODUCTEURS DE ZOB (VAKINANKARATRA)

Plus en détail

Aménager un Bâtiment Maraîcher. Confort et gain de temps

Aménager un Bâtiment Maraîcher. Confort et gain de temps Aménager un Bâtiment Maraîcher Confort et gain de temps Charles Souillot Formateur Conseiller En résumé Indépendant Ingénieur des Travaux Agricoles 2004-2006 Conseiller Maraîcher en Île de France 2007-2016

Plus en détail

Les Parties Frappantes des Plantes

Les Parties Frappantes des Plantes Les Parties Frappantes des Plantes 8 Activité 2 Sommaire: Étudier les parties des plantes et leurs fonctions en utilisant des cartes-éclair. Matériel : Cartes-éclair, crayons, matériel à dessin et carnet

Plus en détail

A FAIRE UN MOIS AVANT LE DEBUT DU CHAPITRE

A FAIRE UN MOIS AVANT LE DEBUT DU CHAPITRE LE SOL EST UN MILIEU DE VIE : (7H + 1H) A FAIRE UN MOIS AVANT LE DEBUT DU CHAPITRE A LANCER APRES LA SORTIE POUR ABORDER LA NOTION DE DECOMPOSITION Quelles sont les caractéristiques du sol? (Activité 1)

Plus en détail

TECHNIQUES DE PRODUCTION DE PLANTS D ARBRES FRUITIERS DANS LES PEPINIERES VILLAGEOISES EN ZONE TROPICALE HUMIDE LE GREFFAGE DES AGRUMES

TECHNIQUES DE PRODUCTION DE PLANTS D ARBRES FRUITIERS DANS LES PEPINIERES VILLAGEOISES EN ZONE TROPICALE HUMIDE LE GREFFAGE DES AGRUMES TECHNIQUES DE PRODUCTION DE PLANTS D ARBRES FRUITIERS DANS LES PEPINIERES VILLAGEOISES EN ZONE TROPICALE HUMIDE LE Avec le soutien financier de l Union Européenne Projet "Développement d Alternatives Communautaires

Plus en détail

Fiche technique de la culture du Soja

Fiche technique de la culture du Soja Fiche technique de la culture du Soja I- ORIGINE Le soja était cultivé en Asie depuis plus de 10.000 ans. Ce n est qu au 18 ème siècle qu il a été connu des Européens. En Amérique, il fit son entrée comme

Plus en détail

COLONISATION DU MILIEU PAR LES VÉGÉTAUX

COLONISATION DU MILIEU PAR LES VÉGÉTAUX Partie 3, Chapitre 7 COLONISATION DU MILIEU PAR LES VÉGÉTAUX Intro : Les plantes sont fixes, elles ne peuvent se déplacer. comment les végétaux, qui ne peuvent se déplacer, peuvent-ils alors coloniser

Plus en détail

UNE TOMATE À LA CHAIR COLORÉE : la tomate 'Ananas Noire'

UNE TOMATE À LA CHAIR COLORÉE : la tomate 'Ananas Noire' Date : 6 juillet 2015 Infolettre : 20150706 UNE TOMATE À LA CHAIR COLORÉE : la tomate 'Ananas Noire' Cette année, j'ai essayé la tomate 'Ananas Noire' que vendait la compagnie étasunienne Hort Couture.

Plus en détail

Retrait préventif pour éviter la fécondation! Essai Agropomme 2014

Retrait préventif pour éviter la fécondation! Essai Agropomme 2014 Retrait préventif pour éviter la fécondation! Essai Agropomme 2014 Intro But de l essai? Trouver la période de temps de butinage permettant d obtenir une charge fruitière et une qualité fruitière adéquates.

Plus en détail

LA PROTECTION DES SEMENCES DE CEREALES CONTRE LES MALADIES FONGIQUES

LA PROTECTION DES SEMENCES DE CEREALES CONTRE LES MALADIES FONGIQUES DECEMBRE 2010 LA PROTECTION DES SEMENCES DE CEREALES CONTRE LES MALADIES FONGIQUES Depuis 4 ans, les dégâts liés aux attaques de champignons inféodés aux semences ne sont pas réapparus dans notre région

Plus en détail

REGLEMENT TECHNIQUES PARTICULIERS DE LA PRODUCTON DU CONTROLE ET DE LA CERTIFICATION DES SEMENCES DE LEGUMES AU SENEGAL

REGLEMENT TECHNIQUES PARTICULIERS DE LA PRODUCTON DU CONTROLE ET DE LA CERTIFICATION DES SEMENCES DE LEGUMES AU SENEGAL REGLEMENT TECHNIQUES PARTICULIERS DE LA PRODUCTON DU CONTROLE ET DE LA CERTIFICATION DES SEMENCES DE LEGUMES AU SENEGAL I. ADMISSION AU CONTROLE 1.1 Catégorie d admission Selon qu il s agisse de producteur

Plus en détail

Intercalaire n 2: 2 partie: le peuplement du milieu

Intercalaire n 2: 2 partie: le peuplement du milieu Intercalaire n 2: 2 partie: le peuplement du milieu Le retour de Perséphone d'après LEIGHTON ( Leeds City Art Gallery) Brève biographie de l auteur : http://mythologica.fr/grec/d emeter.htm http://mythologica.fr/grec/pe

Plus en détail

La serre écologique, késak?

La serre écologique, késak? La serre écologique, késak? Les Les Paysans Paysans de de Rougeline Rougeline Nous sommes des Paysans. Des paysans engagés, qui vivent avec leurs plantes 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Qui se passionnent.

Plus en détail

Ex de plantes à cycle très court : Séneçon vulgaire, Paturin annuel Ex de plantes à cycle plus long : Gaillet gratteron

Ex de plantes à cycle très court : Séneçon vulgaire, Paturin annuel Ex de plantes à cycle plus long : Gaillet gratteron 2P ARTI E 2 : Biologie des adventices 2.1 Cycles Biologiques 2.1.1 Définitions Un cycle biologique commence de la naissance de la plante et finit à sa mort. Il y a 4 grands cycles biologiques : Espèce

Plus en détail

http://laclassedestef.eklablog.com/ et http://www.ressourcespourcm2.fr/

http://laclassedestef.eklablog.com/ et http://www.ressourcespourcm2.fr/ Séance 2 La diversité des climats dans le monde: La présence de grandes masses d eau, de hautes montagnes ou de précipitations sont aussi des facteurs importants pour le climat. Ainsi, le climat est adouci

Plus en détail

Essai «engrais starter» à Franchimont CIPF 2007

Essai «engrais starter» à Franchimont CIPF 2007 Essai «engrais starter» à Franchimont CIPF 2007 1. Protocole Dans un contexte où la productivité reste importante, les producteurs de maïs sont démarchés régulièrement par des firmes qui proposent des

Plus en détail

OPERATEUR/TRICE LOGISTIQUE GUIDE DE L'EVALUATION DES BESOINS DE FORMATION

OPERATEUR/TRICE LOGISTIQUE GUIDE DE L'EVALUATION DES BESOINS DE FORMATION OPERATEUR/TRICE LOGISTIQUE GUIDE DE L'EVALUATION DES BESOINS DE FORMATION Convention Collective Nationale de l Expédition-Exportation de fruits et légumes (CCN N 3233) COMPETENCES «CŒUR DE METIER» Les

Plus en détail

L AGRICULTURE HORS SOL. Une agriculture saine, rentable et respectueuse de l environnement

L AGRICULTURE HORS SOL. Une agriculture saine, rentable et respectueuse de l environnement L AGRICULTURE HORS SOL L AGRICULTURE HORS SOL QU EST CE QUE L AGRICULTURE HORS SOL? L agriculture hors sol ou culture hydroponique, est la culture de plantes réalisée sur substrat neutre et inerte (ex:

Plus en détail

Guide pour les fruits et légumes. Exigences visant les variétés (c.-à-d. glycoalcaloïdes. traitement et l entreposage.

Guide pour les fruits et légumes. Exigences visant les variétés (c.-à-d. glycoalcaloïdes. traitement et l entreposage. Différences entre les exigences CanadaGAP MC spécifiques aux s Version 6.3 2015 (Guides de CanadaGAP MC ) Le tableau ci-dessous répertorie les différences entre les exigences du programme, spécifiques

Plus en détail

1,25 UTH. LE POTAGER D'ANTAN Anthony HUBERT MOUAZE MARAÎCHAGE. Historique. Main d oeuvre. Le choix de la Bio. Ille et Vilaine (35) Mouazé

1,25 UTH. LE POTAGER D'ANTAN Anthony HUBERT MOUAZE MARAÎCHAGE. Historique. Main d oeuvre. Le choix de la Bio. Ille et Vilaine (35) Mouazé Ille et Vilaine (35) Les fermobioscopies du - 1 Mouazé Rennes LE POTAGER D'ANTAN Anthony HUBERT MOUAZE MARAÎCHAGE Historique 2002 : Mise en place de la pépinière d entreprise avec la création de la société

Plus en détail

European Seed Association SPECIFICATIONS ESA POUR SEMENCES POTAGERES DE PRECISION

European Seed Association SPECIFICATIONS ESA POUR SEMENCES POTAGERES DE PRECISION SPECIFICATIONS ESA POUR SEMENCES POTAGERES DE PRECISION Les spécifications produits pour la des semences de précision, leur pureté variétale et les obligations sanitaires sont basées sur les normes recommandées

Plus en détail

La qualité du blé fourni pour l'alimentation humaine

La qualité du blé fourni pour l'alimentation humaine La qualité du blé fourni pour l'alimentation humaine Les classes de blé utilisées Le blé roux du printemps de l est (CERS) et celui de l ouest Canadien (CWRS)sont les classes de blé principales utilisées

Plus en détail

Deviendra le fruit. Deviendra une graine

Deviendra le fruit. Deviendra une graine Question 1 : Analyser, à l aide de vos connaissances, l ensemble des expériences décrites dans le document A. En quoi, les expériences A1 et A2 sont-elles complémentaires? Dans une démarche expérimentale,

Plus en détail

Ordonnance sur l importation et l exportation de légumes, de fruits et de plantes horticoles

Ordonnance sur l importation et l exportation de légumes, de fruits et de plantes horticoles Ordonnance sur l importation et l exportation de légumes, de fruits et de plantes horticoles (OIELFP) Modification du 26 octobre 2006 L Office fédéral de l agriculture, vu l art. 9, al. 3, de l ordonnance

Plus en détail

CULTURE PROFESSIONNELLE DE POMMES DE TERRE. Plantation

CULTURE PROFESSIONNELLE DE POMMES DE TERRE. Plantation CULTURE PROFESSIONNELLE DE POMMES DE TERRE Plantation TABLE DES MATIÈRES Plantation Planche de plantation Structure du sol Humidité Quelles semences utiliser? Le but de la production Densité de tiges

Plus en détail

PRODUIRE DE SEMENCES DE QUALITE EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE CRITERES DE QUALITE ET CONTROLE DES ADVENTICES. 18 et 19 septembre 2013

PRODUIRE DE SEMENCES DE QUALITE EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE CRITERES DE QUALITE ET CONTROLE DES ADVENTICES. 18 et 19 septembre 2013 PRODUIRE DE SEMENCES DE QUALITE EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE CRITERES DE QUALITE ET CONTROLE DES ADVENTICES 18 et 19 septembre 2013 LES PRINCIPAUX CRITERES DE QUALITE D UNE SEMENCE Faculté germinative Défauts

Plus en détail

Fiche conseil pour la matière active : Abamectine (acaricide -insecticide) Famille : avermectines Version du 22 septembre 2013

Fiche conseil pour la matière active : Abamectine (acaricide -insecticide) Famille : avermectines Version du 22 septembre 2013 Réseau National des Chambres d Agriculture du Niger Fiche conseil pour la matière active : Abamectine (acaricide -insecticide) Famille : avermectines Version du 22 septembre 2013 Rédaction équipe technique

Plus en détail

Performances technico-économiques des blés dans le Médoc et la vallée du Dropt

Performances technico-économiques des blés dans le Médoc et la vallée du Dropt Performances technico-économiques des blés dans le Médoc et la vallée du Dropt L objectif des essais menés par la Chambre d Agriculture était de classifier l offre variétale en fonction de son exigence

Plus en détail

INTERETS DE L ELARGISSEMENT DE CE TEXTE DE LOI

INTERETS DE L ELARGISSEMENT DE CE TEXTE DE LOI PROPOSITION D AMENDEMENTS A l arrêté du 28 novembre 2003 relatif aux conditions d utilisation des insecticides et acaricides à usage agricole en vue de protéger les abeilles et autres insectes pollinisateurs

Plus en détail

Les semences SESVANDERHAVE Start Up démarrent et grandissent plus vite dans la vie.

Les semences SESVANDERHAVE Start Up démarrent et grandissent plus vite dans la vie. Les semences SESVANDERHAVE Start Up démarrent et grandissent plus vite dans la vie. Start Up est une technologie d activation des semences développée par SESVanderHave et qui favorise une levée plus rapide

Plus en détail

Formation maraîchage : la pépinière Conseiller en maraîchage

Formation maraîchage : la pépinière Conseiller en maraîchage Chambre Régionale d Agriculture de Dosso Note d information / Appui-conseil maraîchage Formation maraîchage : la pépinière --------------- Conseiller en maraîchage 2 décembre 2014 / Rédaction : Adama Abdoulaye

Plus en détail

Enquête sur les principales grandes cultures

Enquête sur les principales grandes cultures Enquête sur les principales grandes cultures Le champ de l enquête porte sur les principales grandes cultures (céréales, oléagineux, protéagineux) et sur les principales cultures fourragères, pour la métropole.

Plus en détail

De la fleur à la graine. Activité 1. Les étapes du développement des plantes à fleurs-correction. Th.4-Chap.10 -Act.1

De la fleur à la graine. Activité 1. Les étapes du développement des plantes à fleurs-correction. Th.4-Chap.10 -Act.1 Activité 1. Les étapes du développement des plantes à fleurs-correction Th.4-Chap.10 -Act.1 Compétence travaillée : Présenter des données scientifiques sous forme de schéma Savoir lire un document scientifique

Plus en détail

Le peuplement d un milieu par les végétaux

Le peuplement d un milieu par les végétaux 2 Le peuplement d un milieu par les végétaux 1 La dispersion des végétaux (pp. 62-63 du manuel de l élève) Formuler des hypothèses sur le mode de dissémination d une semence en fonction de ses caractères.

Plus en détail

Chanvre Canabis sativa L.

Chanvre Canabis sativa L. Chanvre Canabis sativa L. Une nouvelle culture pour diversifier la rotation Christophe VOGRINCIC CETIOM BAZIEGE Sandrine LEGROS CETIOM TROYES Sommaire Spécificité de la culture Surfaces et débouchés Performance

Plus en détail

SCIENCES : le cycle de reproduction des plantes Cycle de reproduction sexuée d une plante à fleur

SCIENCES : le cycle de reproduction des plantes Cycle de reproduction sexuée d une plante à fleur SCIENCES : le cycle de reproduction des plantes Cycle de reproduction sexuée d une plante à fleur Sciences p 1 Recopie les phrases dans l ordre du cycle de développement d une plante à fleurs : Croissance

Plus en détail

Les nouvelles variétés de légumes : des avantages à faire connaître

Les nouvelles variétés de légumes : des avantages à faire connaître Les nouvelles variétés de légumes : des avantages à faire connaître Pourquoi sans cesse de nouvelles variétés? Pour chaque espèce de légumes, il existe un large choix de variétés. En plus des variétés

Plus en détail

SCIENCES : le cycle de reproduction des plantes Cycle de reproduction sexuée d une plante à fleur Germination. Mise en terre, la graine germe.

SCIENCES : le cycle de reproduction des plantes Cycle de reproduction sexuée d une plante à fleur Germination. Mise en terre, la graine germe. SCIENCES : le cycle de reproduction des plantes Cycle de reproduction sexuée d une plante à fleur Germination. Mise en terre, la graine germe. Sciences p 1 Recopie la suite des phrases dans l ordre du

Plus en détail

la pollinisation, un procédé naturel capital pour les jardiniers et les arboriculteurs

la pollinisation, un procédé naturel capital pour les jardiniers et les arboriculteurs la pollinisation, un procédé naturel capital pour les jardiniers et les arboriculteurs Apparues il y a 200 millions d années, les fleurs qui couronnent de nombreuses plantes n ont trouvé d autre moyen

Plus en détail

Plusieurs raisons pour utiliser le colza fourrager

Plusieurs raisons pour utiliser le colza fourrager Plusieurs raisons pour utiliser le colza fourrager Des éleveurs ont mis en place du colza fourrager après les récoltes estivales de céréales, ou après des récoltes du début d automne selon les variétés.

Plus en détail

Essentiellement naturelles excepté en Bretagne

Essentiellement naturelles excepté en Bretagne PRAIRIES PERMANENTES - Renouvellement Essentiellement naturelles excepté en Bretagne Les prairies permanentes des six régions enquêtées (Bretagne, Pays de la Loire, Haute et Basse-Normandie, Picardie et

Plus en détail

UTILISATION DES PRODUITS PHYTOSANITAIRES

UTILISATION DES PRODUITS PHYTOSANITAIRES UTILISATION DES PRODUITS PHYTOSANITAIRES L eau est précieuse, alors chaque geste compte pour la préserver! Récupérer et valoriser l eau de pluie, adopter de bonnes pratiques d arrosage, bien choisir ses

Plus en détail

Enquête 2 : Je découvre les habitants de ma planète. Chapitre 4 le développement des êtres vivants

Enquête 2 : Je découvre les habitants de ma planète. Chapitre 4 le développement des êtres vivants Enquête 2 : Je découvre les habitants de ma planète Chapitre 4 le développement des êtres vivants I-Le développement d'une plante à fleurs Comment une plante se développe-t-elle? Où et comment les graines

Plus en détail

Avant propos. Le COMPACI en bref : Remerciements :

Avant propos. Le COMPACI en bref : Remerciements : Avant propos Cette boîte à images est réalisée pour faciliter les séances de formation des producteurs de soja sur les bonnes pratiques de production de soja. Sa structuration sous forme d images au recto

Plus en détail

Potentiel de l Agroécologie pour développer le riz pluvial dans le Moyen Ouest de Madagascar

Potentiel de l Agroécologie pour développer le riz pluvial dans le Moyen Ouest de Madagascar Potentiel de l Agroécologie pour développer le riz pluvial dans le Moyen Ouest de Madagascar M. RAKOTONDRAMANANA, GSDM PADR 28 Mai RIZ PLUVIAL MOYEN OUEST 1 Pourquoi développer le riz pluvial? Limites

Plus en détail

La peinture minérale Large vainqueur au test de l écologie

La peinture minérale Large vainqueur au test de l écologie La peinture minérale Large vainqueur au test de l écologie Les principaux éléments entrant dans la composition des peintures minérales existent en quantité importante dans la nature : Un liant minéral

Plus en détail

Aide-mémoire. Quelques repères pour la culture des légumes. Explication de quelques termes. Association de cultures

Aide-mémoire. Quelques repères pour la culture des légumes. Explication de quelques termes. Association de cultures Aide-mémoire Quelques repères pour la culture des légumes Explication de quelques termes Association de cultures Légende 1. Semis: type (pépinière, pleine terre, godet) 2. Semis: espacement ( profondeur,

Plus en détail

Semences hybrides de sorgho : Hybrides de sorgho et méthodologie pour la production de leurs semences

Semences hybrides de sorgho : Hybrides de sorgho et méthodologie pour la production de leurs semences Semences hybrides de sorgho : Hybrides de sorgho et méthodologie pour la production de leurs semences H.F.W. Rattunde, A. Sidibé, K. vom Brocke, A. Diallo et E. Weltzien Semences hybrides de sorgho :

Plus en détail

PRODUCTION ET CONSERVATION DES SEMENCES

PRODUCTION ET CONSERVATION DES SEMENCES PRODUCTION ET CONSERVATION DES SEMENCES GUIDE DE L AGRICULTEUR URBAIN S il est possible de se procurer des semences d excellente qualité auprès des nombreux artisans semenciers québécois, il est également

Plus en détail

LISTE DES FRUITS ET LEGUMES COMMUNS NECESSITANT UNE BEDIKA

LISTE DES FRUITS ET LEGUMES COMMUNS NECESSITANT UNE BEDIKA בס "ד בית דין צדק דק"קשטראסבורק והמחוז צרפת LISTE DES FRUITS ET LEGUMES COMMUNS NECESSITANT UNE BEDIKA Chaque établissement sous contrôle du Beth Din de Strasbourg doit accepter les conditions stipulées

Plus en détail

Les Fermobioscopies d Agrobio 35

Les Fermobioscopies d Agrobio 35 Redon Ferme agriculturelle de la Haie Gwénolé LE VERGE La Mézière Maraîchage diversifié, vente directe et circuits courts 2011 2013 Le projet Le projet est né d un collectif de 3 personnes qui ont le souhait

Plus en détail

CONCOMBRE et CORNICHON

CONCOMBRE et CORNICHON Fiche technique. CONCOMBRE et CORNICHON Cucurbitacées ORIGINE. Inde. Le concombre est cultivé depuis très Longtemps dans ce pays. Il est connu en France depuis le IX ème siècle. PARTICULARITES. Le concombre

Plus en détail

Cerisier Comportement variétal St Laurent d Agny (Rhône) 2010

Cerisier Comportement variétal St Laurent d Agny (Rhône) 2010 Cerisier Comportement variétal St Laurent d Agny (Rhône) 1 Christophe GRATADOUR, Clémence BAZUS - CA ; Gérard CHARLOT - Ctifl I But de l essai Etudier le comportement et l'adaptation pédoclimatique de

Plus en détail

Techniques culturales de la patate douce

Techniques culturales de la patate douce Entretien Remplacer les manquants ; refaire les buttes ou les billons détruits par les fortes pluies ou les passages des animaux ; sarcler à chaque fois que poussent les mauvaises herbes ; Récolte Conservation

Plus en détail

Entretien et rénovation des gazons

Entretien et rénovation des gazons Entretien et rénovation des gazons ORGANISOL a été spécifiquement mis au point pour les surfaces engazonnées sportives. Sa granulométrie régulière de 0/3 mm, son ph neutre et sa capacité de rétention en

Plus en détail

L'OCCUPATION DU MILIEU PAR LES ÊTRES VIVANTS AU COURS DES SAISONS

L'OCCUPATION DU MILIEU PAR LES ÊTRES VIVANTS AU COURS DES SAISONS Partie 3, Chapitre 6 L'OCCUPATION DU MILIEU PAR LES ÊTRES VIVANTS AU COURS DES SAISONS Intro : Activité 6.1 : Sortie dans le collège et observation des sites observés en début d'année Lors de nos sorties,

Plus en détail

LENTILLE FORMULAIRE N 2 DEMANDE D'INSCRIPTION AU CATALOGUE OFFICIEL. Liste A (1) B

LENTILLE FORMULAIRE N 2 DEMANDE D'INSCRIPTION AU CATALOGUE OFFICIEL. Liste A (1) B DEMANDE D'INSCRIPTION AU CATALOGUE OFFICIEL LENTILLE Liste A (1) B 1. Espèce:... 2. Nom du demandeur:.... 3. Nom de la variété:... 4. Nom de la variété la plus proche:..... 4. Dénomination proposée \ denomination

Plus en détail

Désherbage par occultation

Désherbage par occultation Désherbage par occultation Principe : - Couverture du sol avec un film opaque, avant mise en culture, pour réduire l'enherbement. - Les adventices germant sous le film sont détruites par absence de lumière.

Plus en détail

Révision chapitre 1: Perpétuation des espèces CORRIGÉ

Révision chapitre 1: Perpétuation des espèces CORRIGÉ Révision chapitre 1: Perpétuation des espèces CORRIGÉ Consignes: Tu dois répondre aux questions dans ton cahier d'exercices. Inscris le numéro de la question et tu réponds. Ne retranscris pas la question,

Plus en détail

Cycle du maïs l essentiel

Cycle du maïs l essentiel Cycle du maïs l essentiel plante à cycle court espèce cultivée à faible peuplement plante à très fort potentiel plante dont le tallage n est pas productif importance de la maîtrise du semis et de la levée

Plus en détail

4. Caractéristiques physiques et mécaniques

4. Caractéristiques physiques et mécaniques 4. Caractéristiques physiques et mécaniques 4.1 Aspect et structure C est la présence de nombreuses cellules minuscules qui détermine la structure du béton cellulaire. Il est fabriqué en différentes masses

Plus en détail

urécolte. udéchaumage; ulabour d été. ucoupe, apport d azote, irrigation. uen irrigué: 2ème coupe, suivie d une irrigation. ulabour.

urécolte. udéchaumage; ulabour d été. ucoupe, apport d azote, irrigation. uen irrigué: 2ème coupe, suivie d une irrigation. ulabour. JUILLET Grandes Cultures Céréales d hiver Blé dur, blé tendre, orge, avoine, triticale urécolte; udéchaumage; ulabour d été. Pois chiche urécolte. Haricot sec urécolte. Légumineuses alimentaires Fourrages

Plus en détail

CHAPITRE 6 LA NUTRITION ET LE DÉVELOPPEMENT DES VÉGÉTAUX VERTS

CHAPITRE 6 LA NUTRITION ET LE DÉVELOPPEMENT DES VÉGÉTAUX VERTS CHAPITRE 6 LA NUTRITION ET LE DÉVELOPPEMENT DES VÉGÉTAUX VERTS I- Origine de la matière chez les végétaux Activité 1 : logiciel plante21 Problème : quels sont les besoins nutritifs d un végétal vert? P

Plus en détail

Duracover. la première toile de paillage à base bio

Duracover. la première toile de paillage à base bio Duracover la première toile de paillage à base bio Qu est-ce qu il manque sur le point d interrogation? env. 1600 2000 1991 2011 Le principe des toiles de paillage est simple et déjà bien connu. minimaliser

Plus en détail

coupe, suivie d une irrigation (semis de printemps).

coupe, suivie d une irrigation (semis de printemps). JUIN Grandes Cultures Céréales d hiver Blé dur, blé tendre, orge, avoine, triticale urécolte. Légumineuses alimentaires Fève, lentille, pois sec, pois chiche urécolte. Fourrages Maïs fourrager, sorgho

Plus en détail

Pourquoi et comment faire ses semences potagères. Mortagne en transition

Pourquoi et comment faire ses semences potagères. Mortagne en transition Pourquoi et comment faire ses semences potagères Mortagne en transition Avril 2018 Les différentes types de semences. Semences fixées (ou paysannes).. Ce sont des semences reproductibles, conformes aux

Plus en détail

LA FUSARIOSE. La fusariose est un champignon.

LA FUSARIOSE. La fusariose est un champignon. LA FUSARIOSE La fusariose est un champignon. Une quinzaine d espèces de champignon sont responsables du développement des fusarioses. Les plus couramment rencontrés sont Fusarium graminearum, Fusarium

Plus en détail

Aspects liés aux investissements

Aspects liés aux investissements Aspects liés aux investissements Comité 1 Modéré par M. Théophile Ogandaga 150 personnes, 50 recommandations Question clé n 1 Quels investissements sont prévus dans le programme GRAINE? Objectif Présenter

Plus en détail

REGLEMENT TECHNIQUE ANNEXE DES SEMENCES CERTIFIEES DE SARRASIN. Homologué par arrêté du 22 février 2012 - paru au JO du 3 mars 2012

REGLEMENT TECHNIQUE ANNEXE DES SEMENCES CERTIFIEES DE SARRASIN. Homologué par arrêté du 22 février 2012 - paru au JO du 3 mars 2012 REGLEMENT TECHNIQUE ANNEXE DES SEMENCES CERTIFIEES DE SARRASIN Homologué par arrêté du 22 février 2012 - paru au JO du 3 mars 2012 Document N NC-TR-005-E Page : 1/7 1. CHAMP D'APPLICATION La certification

Plus en détail

Mecacost, un outil de calcul du coût d utilisation des machines agricoles maintenant disponible sur Internet:

Mecacost, un outil de calcul du coût d utilisation des machines agricoles maintenant disponible sur Internet: Mecacost, un til de calcul du coût d utilisation des machines agricoles maintenant disponible sur Internet: http:mecacost.cra.wallonie.be Fabienne Rabier & Olivier Miserque, Centre wallon de Recherches

Plus en détail

Le monde des plantes LES PLANTES POUSSENT DANS DES MILIEUX DIFFÉRENTS 1 2

Le monde des plantes LES PLANTES POUSSENT DANS DES MILIEUX DIFFÉRENTS 1 2 séance Séquence 7 1 Le monde des plantes LES PLANTES POUSSENT DANS DES MILIEUX DIFFÉRENTS 1 2 3 4 GDIS CNED CD PhotoDisc CD PhotoDIsc Observe attentivement ces photographies et réponds aux questions suivantes.

Plus en détail

La gazette de Marconville (n 17)

La gazette de Marconville (n 17) La gazette de Marconville (n 17) 31 mai 2011 Pas une goutte d eau depuis fin février L Oise fait partie des 6 départements les premiers touchés par la sécheresse et des 20 départements classés en niveau

Plus en détail

L APICULTURE BIOLOGIQUE

L APICULTURE BIOLOGIQUE TS36(EC)v04fr_Apiculture 10/04/2013 L APICULTURE BIOLOGIQUE Guide pratique n 36 : Les Règles de production des abeilles Selon Ecocert Organic Standard (EOS) I. Champ d application L élevage des abeilles

Plus en détail