#20 LES TROPHÉES DU GROUPEMENT MCD Le magazine des clients de Doras Matériaux en partenariat avec. Prix :4,90

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "#20 LES TROPHÉES DU GROUPEMENT MCD 2011. Le magazine des clients de Doras Matériaux en partenariat avec. Prix :4,90"

Transcription

1 HORS SÉRIE Le magazine des clients de Doras Matériaux en partenariat avec #20 N OV E M B R E 2011 LES TROPHÉES DU GROUPEMENT MCD 2011 Prix :4,90

2 En isolation, le progrès c est aussi de savoir s inspirer de la nature. ISOLANTS EN FIBR ES DE BOIS SYLVACT IS RCS CARCASSONNE Parce que le bois est un isolant naturel de qualité, ACTIS s en est inspiré pour développer une nouvelle gamme d isolants performants et respectueux de l environnement. Fabriqués à base de fibres naturelles de bois recyclé, les panneaux isolants ACTIS allient densité et forte inertie thermique pour une efficacité maximale été comme hiver. Entreprise certifiée En formats flexibles ou rigides, ils s adaptent à toutes les applications et répondent aux exigences de la Réglementation Thermique en neuf comme en rénovation. Plus d informations au ou sur ACTIS, une société certifiée Qualité ISO 9001 et Environnement ISO et PEFC TM NOV 2011 Paris Porte de Versailles Hall 1 stand R 51 PEFC/ PROMOUVOIR LA GESTION DURABLE DE LA FORÊT

3 Éditorial L innovation est le maître-mot Vous tenez entre les mains un nouveau numéro hors-série de votre magazine Unis Pour Bâtir, tout entier consacré à l innovation. Ce n est pas un hasard si notre rédaction a choisi ce thème. En effet, en cette deuxième décennie du XXI e siècle et face aux enjeux auxquels le secteur du bâtiment se doit de faire face, l innovation est devenue une nécessité impérative pour tous ses acteurs. Les économies d énergie sont incontournables. Elles s imposent pour faire face au dérèglement climatique, afin de diminuer considérablement les émissions de gaz à effet de serre dues, pour l essentiel, aux énergies d origine fossile d une part, et pour pallier à leur inéluctable épuisement, d autre part. En outre, le renchérissement quasi mécanique de leur coût nous impose de tout faire pour les consommer de moins en moins, en rendant les bâtiments de plus en plus étanches à l air. Le respect de la nouvelle réglementation (la RT 2012) va profondément bouleverser les méthodes de mise en œuvre des artisans des métiers du bâtiment. Il va leur falloir innover Les fabricants ont bien compris cette nécessité, eux aussi. Ils peuvent ainsi répondre à de légitimes préoccupations qui sont, aujourd hui, prises en compte : leurs produits innovent en matière de mise en œuvre, ce qui ira droit au cœur des artisans. Des produits plus sains, c est aussi plus d efforts en faveur de la santé et du bienêtre de ceux qui les mettent en œuvre, sans parler de celle des futurs habitants des logements qu ils équipent. L innovation sous tous ses angles a été omniprésente lors de Batimat 2011, chacun l aura remarqué. C est pourquoi les sociétés du Groupement MCD, dont celle de votre distributeur de matériaux, ont créé les Trophées de l Innovation, à l initiative de votre magazine, Unis Pour Bâtir. Elles ont récompensé neuf produits innovants (et un mode constructif) dans les trois catégories : Performance Technique, Performance de Mise en Œuvre et Performance Environnementale. Vous découvrirez ce palmarès dans les pages de ce numéro hors-série sur le thème de l Innovation. Les distributeurs de matériaux n ont pas attendu ces derniers mois pour innover, eux aussi. Partout en France, ils multiplient les occasions de rencontres pour leurs clients artisans. Rencontres autour des nouveaux produits, des nouvelles techniques de mise en œuvre, informations sur les effets de la RT 2012 et les moyens de répondre à son axe principal : désormais, on va mesurer rigoureusement la performance énergétique de chaque bâtiment neuf grâce à des tests rigoureux et incontournables. Pour y satisfaire, les artisans du bâtiment vont devoir respecter les exigences d une mise en œuvre qui ne devra rien laisser au hasard C est pour vous permettre de prendre conscience de ces enjeux que les pages qui suivent sont toutes consacrées à ce thème majeur de l innovation. Bien entendu, votre distributeur de matériaux peut considérablement renforcer votre information sur ce sujet et vous conseiller très pratiquement. Nous vous souhaitons une bonne lecture n Eric Petitdemange AU SOMMAIRE INNOVATION 5 Innover pour répondre aux défis Le bâtiment représente un énorme enjeu Les contraintes environnementales imposent l innovation L innovation dans les produits L innovation en matière de conception TROPHÉES 10 Une «première» à marquer d une pierre blanche 13 Un jury qui a pris son rôle au sérieux PRODUITS 14 Les fabricants en première ligne! 15 Performance technique, un pas vers la RT 2012 Trophée d or : KILLER WATTS de KNAUF Trophée d argent : ISOVER INTEGRA VARIO Trophée de Bronze : DELTA LIQUIXX de DOERKEN La sélection du Jury 22 Performance de mise en œuvre, entre ingéniosité et technicité Trophée d or : SILENT SHOOXX de SAMEDIA Trophée d argent : DEROULEUR PARE-VAPEUR de ROGER MONDELIN Trophée de bronze : FORET BRICKSTER PLUS de DIAGER La sélection du Jury 29 Performance environnementale, dans le respect du Grenelle de l environnement Trophée d or : SILENT SHOOXX de SAMEDIA Trophée d argent : ALGIDECAP BETON de ALGIMOUSS Trophée de bronze : PCI GEOFUG de BASF La sélection du Jury Unis pour Bâtir est édité par MCD Matériaux de Construction Distribution 203, avenue de Colmar Strasbourg Eric Petitdemange : Directeur Général de MCD et de la publication Conception/réalisation : Éditialis Publishing bis, rue de Paris, Boulogne-Billancourt Cedex Rédaction : ASP-Jean-Luc Fournier Couverture : Fotolia Publicité : AGEPRESSE Marie Marinho ( ) et Éditialis Jérôme Picq ( ) Éditialis Publishing est une filiale détenue à 100 % par Éditialis N ISSN : «Il est interdit de reproduire intégralement ou partiellement tout article du présent magazine sans l autorisation de l éditeur.» Articles L et L du Code de la propriété intellectuelle. NOVEMBRE 2011 n 20

4 Sans titre /03/11 15:48

5 5 INNOVATION ENJEUX 5 Innover pour répondre aux défis Ce numéro hors-série d Unis pour Bâtir est tout entier consacré à l innovation. Pour tous ses acteurs (des fabricants aux artisans) et sous toutes ses formes. Innover est en effet la seule voie pour répondre aux défis et aux enjeux futurs En cette fin d année 2011, il est presque inutile, au regard de l actualité économique et financière, de développer plus cette évidence : au beau milieu des immenses difficultés auxquelles notre pays est confronté, il s agit plus que jamais, pour le secteur du bâtiment, de faire preuve de toujours plus d audace, de professionnalisme et d innovation en tous genres. Car nos métiers sont confrontés à des défis d envergure et personne, pas même la plus modeste des sociétés artisanales, ne peut s exonérer de cette prise de conscience. Nos entreprises ne doivent pas être seules à lutter : elles sont et seront épaulées par leur distributeur de matériaux mais aussi par les fabricants qui, eux aussi, sont à leur écoute. Pour être bien conscient des dispositifs qui se mettent en place, Unis pour Bâtir vous livre dans les pages qui suivent un tour d horizon des enjeux et des innovations à venir sur tous les secteurs de nos métiers. LE BÂTIMENT REPRÉSENTE UN ÉNORME ENJEU Quelques chiffres qui permettent de mieux mesurer le poids du secteur du bâtiment. secteur du bâtiment. Les dernières statistiques connues datent de Le chiffre d affaires du secteur fut alors de 127,1 milliards d euros, 78,5 milliards d euros étant réalisés par les entreprises artisanales. A noter qu en dépit des difficultés économiques survenues fin 2008, ce ne sont pas moins de emplois qui ont été créés depuis 2000 par nos entreprises. En 2009, logements ont été réalisés ( 20 % par rapport à l année précédente). Le secteur de la construction neuve a donc beaucoup souffert de la dernière crise économique et financière. Heureusement, la rénovation a représenté près de n Les entreprises du secteur Nos entreprises emploient 1,5 millions de salariés. 98 % d entre elles comptent moins de vingt salariés, c est dire le poids des sociétés artisanales du secteur. A elles seules, ces dernières emploient 67 % des salariés du 98 % des sociétés œuvrant dans le bâtiment sont des entreprises artisanales D.R. hors-série n 20 NOVEMBRE 2011

6 6 INNOVATION Des milliers d emplois peuvent être créés la moitié du chiffre d affaires du secteur. A noter que les entreprises artisanales de moins de 20 salariés ont réalisé, pour leur part, 55 % de leur chiffre d affaires dans la rénovation. n Les fournisseurs du secteur du bâtiment en France Gros œuvre et second œuvre, ils sont environ et ils emploient plus de salariés. Eux aussi, bien sûr, connaissent les affres de la crise mais les contraintes environnementales et les indispensables économies d énergie dictées par les nouvelles réglementations les conduisent à fortement innover. Ils se savent poussés par les consommateurs et les pouvoirs publics : leurs matériaux évoluent en fonction des besoins et des nouvelles normes. D.R. s y appliquera pleinement lire notre horssérie spécial n 17 paru en juin dernier). L ambition est également de mise en ce qui concerne le secteur de la rénovation : à compter de 2013, logements doivent entrer en rénovation chaque année. La rénovation énergétique représente donc un fabuleux marché pour les entreprises artisanales. On estime que le développement de cette filière bénéficiera à plein aux entreprises : emplois devraient ainsi être créés dans les huit prochaines années. En outre, emplois potentiels seraient créés chez les fabricants. Un dernier point conforte le rôle essentiel de l innovation en ce qui concerne les matériaux et les pratiques de mise en œuvre : on sait pertinemment que le coût de l énergie ne va cesser d augmenter tout au long des années (et même des décennies) à venir. Il n y a donc aucun autre choix que de mieux construire et rénover à outrance les 30,7 millions de logements existants. Cela passe évidemment par des matériaux nouveaux et innovants mais aussi par une nouvelle mise en œuvre. Là est la chance de nos entreprises, nous y reviendrons plus en détails dans ce dossier. L INNOVATION DANS LES PRODUITS Elle est tellement impérative que les fabricants l ont largement anticipée. Batimat 2011 en sera le reflet incontestable, que ce soit pour la construction neuve ou la rénovation. Le marché s oriente très clairement vers ce que l on appelle les matériaux biosourcés. Derrière ce terme se cachent des produits à base de ressources végétales renouvelables, telles que le chanvre, le lin, le bois, etc ou de matériaux issus du recyclage, comme la ouate de cellulose ou encore les fibres de bois. Ces matériaux correspondent à une forte tendance sociétale et culturelle. Leur utilisation, en tout ou partie, à la place des traditionnels matériaux minéraux ou issus de la pétrochimie permet de largement diminuer les rejets de gaz à effet de serre. Ils sont en outre très facilement recyclables à terme, après récupération et, bien sûr, retraitement. Ils répondent donc parfaitement aux normes en la matière (dont l indispensable économie des ressources). Il convient cependant d exercer la plus grande vigilance quant à leurs performances en termes d économies d énergies. Le bois se retrouve ici en position très favorable, que ce soit en élément de structure, de bardage ou même en ce qui concerne les LES CONTRAINTES ENVIRONNEMENTALES IMPOSENT L INNOVATION Sans vous abreuver de chiffres, deux notions très simples : à lui seul, le secteur du bâtiment représente 48 % de la consommation d énergie de notre pays et est «responsable» de près du quart des émissions de CO 2. Ces chiffres parlent d eux-mêmes. Le Grenelle de l environnement a fixé des objectifs très ambitieux pour le secteur du neuf (à partir du 1 er janvier 2013, la RT 2012 L intégration des énergies renouvelables dans le bâtiment va exploser D.R. NOVEMBRE 2011 hors-série n 20

7 7 La traque des ponts thermiques, une exigence absolue EASYTHERM aménagements intérieurs. En France, la gestion de la ressource ne pose pas de problème : le développement de la filière bois est assuré par la remarquable gestion des forêts françaises. Elles sont même sous-exploitées, d après un rapport officiel. Le béton peut représenter de 50 à 75 % de la masse totale de tous les matériaux entrant dans la composition d un bâtiment. Dans le cadre d un bâtiment à structure bois, seul 10 % de béton entre dans la masse globale des matériaux Les produits recyclés représentent une alternative idéale pour éviter d utiliser des matières premières non renouvelables. A base de déchets de construction ou de démolition des bâtiments, de déchets des sous-produits d origine industrielle, le recyclage a également le vent en poupe. Leur combinaison est parfois ingénieuse : ainsi, on parvient même à proposer de réels produits nouveaux, pas simplement des matériaux de récupération. Un mot également sur les énergies renouvelables (ENR). Leur intégration dans les bâtiments va exploser : le solaire thermique, les pompes à chaleur, le photovoltaïque, la géothermie, la biomasse sont mis à contribution que ce soit pour la production d électricité, le chauffage, la climatisation ou l eau chaude sanitaire. Dans certains domaines, les progrès à réaliser sont à la fois immenses et parfaitement possibles : la France compte 18,5 m 2 de capteurs solaires installés pour habitants ; l Allemagne en est déjà à 104 m 2 /1000 habitants Le choix de vraiment développer cette filière aurait un fort impact sur la baisse des prix, condition essentielle pour que les choix des consommateurs s y orientent. Une étude de référence estime par exemple que 4 millions de chauffe-eaux solaires pourraient ainsi être installés d ici 2020 Encore faudrait-il que le législateur agisse avec constance en ce sens : pourquoi ce qui a été possible en Allemagne, par exemple, ne le serait pas en France? L utilisation de nouveaux équipements de chauffage va se généraliser : pompes à chaleur ont été vendues en 2008 (deux fois plus que l année précédente) et 1,2 million de logements peuvent en être équipés d ici la fin Chaudières gaz à condensation, chaudières bois à très haut rendement, pompes à chaleur air/eau et eau/eau, microgénération bois ou gaz : ces équipements vont être au rendez-vous du prochain Batimat. Même s il faudra encore attendre pour voir se populariser certaines technologies pour l heure encore très coûteuses (le photovoltaïque ou la géothermie, par exemple, pour les maisons individuelles), nul doute que les services de recherche des fabricants sont d ores et déjà en train de plancher sur ces sujets, notamment sur leurs réelles performances, la longévité des matériaux et leurs impératifs d installation. La nécessaire compétence des installateurs sera une des conditions de leur essor hors-série n 20 NOVEMBRE 2011

8 8 INNOVATION DES FREINS EXISTENT POUR LES ENTREPRISES ARTISANALES, IL FAUT LES RÉDUIRE D URGENCE L innovation est certes de mise, à tous les niveaux. Mais elle restera vaine si les entreprises artisanales du bâtiment ne peuvent pas bénéficier réellement d un accroissement important de leur niveau de compétence. C est à cette condition qu elles deviendront de véritables acteurs et surtout, qu elles pourront être déterminantes en matière de prescription pour leurs propres clients. La demande de formation est incontestable et l un des freins essentiels à son assouvissement correspond au défaut principal des systèmes existants : le manque de proximité géographique. C est une évidence et n importe quel artisan est capable de la formuler : exiler pendant quelques jours les compagnons de son entreprise très loin de leur secteur d activité est souvent un handicap insurmontable quant à la charge de travail de l entreprise. Les distributeurs de matériaux du groupement Unis pour Bâtir l ont parfaitement compris : ils multiplient les sessions de formation sur les nouveaux matériaux et leur bonne mise en œuvre au plus près de leurs clients artisans. Partout, les distributeurs organisent ces sessions pratiques, adaptées aux attentes des artisans qu ils connaissent bien. Il y a une réelle urgence, compte-tenu des enjeux, à mieux faire connaître et intégrer les indispensables innovations tant en matière de nouveaux produits que de mise en œuvre. L idéal serait de faire se rencontrer plus souvent, au plus près du terrain, des groupes d acteurs du secteur du bâtiment, de façon à favoriser l harmonisation des pratiques avec un seul but : l atteinte des objectifs fixés par les nouvelles réglementations, tant pour le neuf que pour la rénovation. On pourrait ainsi réunir des «groupes de métiers» tels que tout ce qui relève de la conception (architectes, maîtres d œuvre, bureaux d études ), l enveloppe du bâtiment et sa rigoureuse étanchéité (là interviennent les maçons, couvreurs, charpentiers, menuisiers et autres plaquistes ), les équipements «lourds» (chauffagistes, plombiers, électriciens, les entreprises œuvrant dans le génie climatique ), et bien sûr les fabricants et leurs nouveaux produits. Concrètement, ces réunions de professionnels que sont les groupes de métiers devraient s effectuer sur de véritables plate-formes de démonstration où seraient mises en œuvre l ensemble des techniques qui concourent à présenter des chantierstype. Y seraient ainsi présentés tous les aspects du bâtiment idéal (absence de ponts thermiques, étanchéité à l air parfaite, présence d équipements parfaitement étudiés et dimensionnés, mise en œuvre idéale ). Un dernier rappel : soyez très vigilants puisque, désormais, la qualité du travail de l ensemble des entreprises qui concourent à l édification d un bâtiment «nouvelle génération» se mesurera impitoyablement par des tests rigoureux (caméra thermique, blower door ) et non plus par la seule utilisation de produits, aussi performants soient-ils La demande de formation est incontestable D.R. L INNOVATION EN MATIÈRE DE CONCEPTION Batimat 2011 devrait aussi faire apparaître au grand jour une innovation essentielle et qui tient d ailleurs compte des impératifs de la RT 2012 : l aide numérique à la conception des bâtiments neufs. Les maquettes numériques de dernière génération vont, c est certain, vite devenir la norme pour la construction neuve. Leurs atouts sont réels, tant en termes de collaboration en temps réel des professionnels sur les chantiers une exigence au centre des concepts de mise en œuvre imposés par la RT 2012 qu en termes de formation pour les entreprises artisanales (voir encadré). En outre, l utilisation des techniques numériques représente d ores et déjà un puissant apport pour la sensibilisation des clients en matière comportementale. On sait que les habitudes de vie peuvent générer d importants écarts sur les consommations d énergie. Rien de mieux que le numérique pour les faire apparaître concrètement : l affichage des consommations d énergie primaire (électricité, gaz et eau) individualisées pour chaque logement ou chaque habitation est un indicateur imparable pour modifier sainement les habitudes comportementales des habitants Pour une fois, le terme générique utilisé le comptage intelligent est parfaitement appréhendable par tout un chacun EN CONCLUSION Les objectifs sont si ambitieux, les défis si grands, qu il convient absolument que les artisans soient accompagnés efficacement dans la formation aux nouveaux produits et aux nouvelles normes de mise en œuvre. Concernant ce dernier point, c est d une véritable mutation dont il s agit : les tests qui sanctionneront la conformité des nouveaux bâtiments n ont aucune chance de se révéler satisfaisants si les entreprises artisanales n intègrent pas, très vite, la collégialité qui s impose désormais à tous les métiers du bâtiment, sous la houlette des coordinateurs de chantiers. Ce pointclé mérite assurément que soit désormais actée, très concrètement et sans plus attendre, la création de ces plate-formes de démonstration, ces véritables centres d excellence, en collaboration étroite avec les fabricants et professionnels de la filière. Les distributeurs, qui constituent un lien essentiel dans la filière, sont prêts à répondre à cet enjeu majeur l NOVEMBRE 2011 hors-série n 20

9 Voir AUJOURD HUI, pour PRÉVOIR DEMAIN Indépendants, confiez votre protection sociale à des experts Une mutuelle créée par les artisans, pour vous, votre entreprise et votre famille. Des solutions à chaque étape de votre vie : indemnités journalières, invalidité, chômage, décès, retraite, dépendance, obsèques, santé. Un conseiller mutualiste, expert en protection sociale, proche de chez vous. Pour tout renseignement, notre équipe est à votre écoute au : et sur notre site internet : La MNRA se distingue! idéographic Paris - (13718) - Mutuelle soumise aux dispositions du Livre II du Code de la Mutualité et immatriculée au RNM sous le numéro hors-série n 20 NOVEMBRE 2011 * Etude Inférence Opérations Viséo Conseil réalisée de mai à juillet 2011 sur le principe du client mystère au moyen de 215 contacts répartis entre appels téléphoniques, contacts Internet et courriers postaux.

10 10 TROPHÉES Trophées de l innovation Unis Pour Bâtir 2011 Une «première» à marquer d une pierre blanche Près de 70 produits présentés par 36 fabricants ont concouru pour la première édition des Trophées de l Innovation du magazine Unis Pour Bâtir. La remise des Trophées 2011 a eu lieu à Paris le 20 octobre dernier, en prélude à BATIMAT ASP ASP Alain Moysan Président du Groupement MCD Alain Moysan, président du Groupement MCD, avait tenu à accueillir les lauréats de la première édition des Trophées de l Innovation du magazine Unis Pour Bâtir en saluant «le succès de l initiative prise par MCD et la qualité des produits présentés par les fabricants dans les trois catégories Performance Technique, Performance de Mise en Œuvre et Performance Environnementale.» Les Trophées ont été remis par Eric Petitdemange (directeur du Groupement MCD), Jean-Charles Chaigne (directeur général de VM Matériaux) et Rachel Denis (PDG de Denis Matériaux) lors d une cérémonie qui s est tenue le 20 octobre dernier à Paris et à laquelle assistaient les représentants des sociétés lauréates. Tous se sont donnés rendez-vous à l automne 2013, pour les prochains Trophées de l Innovation du magazine Unis Pour Bâtir. l NOVEMBRE 2011 hors-série n 20

11

12 12 TROPHÉES PHOTOS : ASP-JULIE FOURNIER DELTA LIQUIXX de DOERKEN TROPHÉE DE BRONZE PERFORMANCE TECHNIQUE Thomas DAHLENT - Responsable marketing (à gauche), Eric PETITDEMANGE Groupement MCD (à droite) KILLER WATTS de KNAUF TROPHÉE D OR PERFORMANCE TECHNIQUE Vincent SIMON - Chef de marché Gros-Œuvre (à gauche), Olivier BACLE - Responsable Marketing Opérationnel PCI GEOFUG de BASF TROPHÉE DE BRONZE PERFORMANCE ENVIRONNEMENTALE Franck LE GUEN - Directeur Commercial France BASF, Laurent JACQUET - Directeur de Zone IDF/Nord/Est/Rhône Alpes INTEGRA VARIO de ISOVER TROPHÉE D ARGENT PERFORMANCE TECHNIQUE Benoît LEFEVRE - Directeur Marketing ISOVER (à gauche), Eric GOTTIE - Directeur Région Sud Est ISOVER ALGIDECAP BÉTON de ALGIMOUSS TROPHÉE D ARGENT PERFORMANCE ENVIRONNEMENTALE Jean-Pascal ROQUE - Chef des ventes, Jean-Louis MEHAYE - Attaché commercial, Rachel DENIS DENIS MATÉRIAUX (à gauche) LE FORET BRICKSTER PLUS de DIAGER TROPHÉE DE BRONZE PERFORMANCE DE MISE EN ŒUVRE Franck LALLEMENT - Directeur Commercial et Marketing, Thierry FIGAROL - Responsable Compte Clés France KRONOPLY SF B de KRONOFRANCE TROPHÉE D OR PERFORMANCE ENVIRONNEMENTALE Eric GAIFFE, Patrice MARSAULT SILENT SHOXX de SAMEDIA TROPHÉE D OR PERFORMANCE DE MISE EN ŒUVRE Thierry ROUSSEAU - Responsable Ile-de-France (à gauche), Vanessa DELCAMPE Responsable Marketing LE DÉROULEUR PARE-VAPEUR de ROGER MONDELIN TROPHÉE D ARGENT PERFORMANCE DE MISE EN ŒUVRE Christophe LEFFY Président du Directoire (à gauche), Christophe VALETTE Directeur Général, Jean-Charles CHAIGNE VM MATÉRIAUX (à gauche) NOVEMBRE 2011 hors-série n 20

13 13 PHOTOS : ASP Un jury qui a pris son rôle au sérieux Les membres du jury, lors de la réunion finale à Paris : Debout de gauche à droite : Philippe Petit (BVP) Jean-Luc Fournier (Unis pour Bâtir) Yannick Lopez (SAMSE) Jean-Charles Chaigne (VM Matériaux) Eric Petitdemange (MCD). Assis de gauche à droite : Jean-Yves Piton (MGP) Rachel Denis (DENIS Matériaux) Thierry Henriot (IS Couverture) Derrière la démarche de la rédaction du magazine Unis pour Bâtir, initiateur des Trophées de l Innovation 2011 du Groupement MCD, un vrai cahier des charges a été établi dès le départ. Le rôle essentiel a été confié à un jury qui avait pour mission de nommer les lauréats. En prenant la décision, cet été, de créer la première édition des Trophées de l Innovation, la rédaction du magazine Unis pour Bâtir et son éditeur, le Groupement MCD, ont d abord et avant tout voulu attirer l attention des acteurs du secteur du bâtiment, aujourd'hui confrontés à d importants enjeux, sur tous les plans. Les artisans, lecteurs du magazine, doivent très vite répondre aux exigences des nouvelles normes de mise en œuvre, symbolisées par l avènement de la RT Notre titre ne cesse depuis des mois maintenant d attirer leur attention sur les indispensables mutations ainsi imposées. Dès le printemps dernier, en éditant un hors-série «RT 2012 L enjeu de l étanchéité à l air», Unis pour Bâtir n hésitait pas exposer, sur 40 pages, les grands thèmes de la nouvelle norme. Les représentants du CSTB exposaient et commentaient l essentiel de la RT 2012, un thermicien insistait sur le fait que la performance finale se jouait dès la conception du bâti, les fameux (et incontournables) tests d étanchéité à l air étaient présentés en détail, et quelques points s étalaient largement dans les colonnes du magazine, comme la traque des fuites par exemple. Les fabricants ont très vite réagi également. Si la précédente réglementation thermique (la RT 2005) était pour une large part axée sur la performance des seuls produits, il leur était désormais imposé d aller beaucoup plus loin, en permettant aux artisans de disposer de produits à la performance technique éprouvée, certes, mais également aisés à mettre en œuvre et bénéficiant, de plus, de performances environnementales incontestables. Rude réflexion dans les services de recherche & développement, arrivée sur le marché de quantités de produits et de solutions constructives novatrices : il convenait, à l évidence, de bien analyser tout cela. Les distributeurs, enfin : les sociétés membres du Groupement MCD n ont pas tardé, elles aussi, à relever les défis. Ne sont-elles pas quotidiennement au contact du terrain, c est-à-dire les artisans et leurs chantiers Elles ont depuis des mois également anticipé la RT 2012 en multipliant les rencontres d information, les démonstrations de mise en œuvre de produits, incitant ainsi leurs clients artisans à se former, au plus près des réalités des chantiers qu ils réalisent. Des trophées qui récompensent des produits performants et des solutions concrètes Le cahier des charges du jury a donc été édicté en tenant compte de tous les aspects de cette vaste problématique. Le choix des trois catégories (Performance technique, Performance de mise en œuvre et Performance environnementale) a ainsi permis de faire émerger des lauréats et des produits au plus près des réalités concrètes des artisans. C est là que la composition du jury a produit tous ses effets, et le choix d y faire figurer deux artisans a été essentiel. Leur éclairage a été déterminant et cela a été remarqué lors des nombreux arbitrages sur un nombre impressionnant de produits. Si tel ou tel lauréat a pu être récompensé ou distingué, c est bien parce que les deux artisans membres du jury ont su faire valoir leur pragmatisme d hommes de terrain auprès des autres jurés qui, eux, étaient des chefs de produits ou des représentants directs du négoce. Le bilan final est éloquent : près de 70 produits présentés par 36 fabricants étaient sur la ligne de départ (des chiffres remarquables pour une première édition de ce type). En distinguant neuf produits lauréats, un prix spécial du jury et en accordant une distinction spéciale à neuf autres produits (tous figurant dans les pages de ce magazine hors-série Spécial Innovation), le jury des premiers Trophées de l Innovation du magazine Unis pour Bâtir aura permis aux artisans lecteurs du titre d avoir une vision plus précise des enjeux auxquels ils sont confrontés et des réponses apportées par les fabricants et leur distributeur de matériaux. l Des débats souvent passionnés hors-série n 20 NOVEMBRE 2011

14 14 PRODUITS Les fabricants en première ligne! Performance énergétique : des exigences incontournables Les défis sont énormes : la performance énergétique des bâtiments sera désormais rigoureusement mesurée et se doit donc d être parfaite (de la conception à la réalisation effective). Pour autant, les exigences de facilité de mise en œuvre sont exigées par les artisans, au plus près des préoccupations concrètes sur le terrain. Enfin, la performance environnementale se doit également de répondre aux impératifs liés au réchauffement climatique. Pour bien comprendre, Unis pour Bâtir ouvre les dossiers et les illustre avec une gamme de produits innovants qui répondent tous à l ensemble de ces critères.

15 15 TROPHÉES DE L INNOVATION UNIS POUR BÂTIR La RT 2012 fixe comme objectif la construction de bâtiments économes en énergie (50 kwhep/ m 2.an) et confortables, été comme hiver. Pour atteindre cet objectif, la performance du bâti est indispensable. C est en combinant une isolation performante, l étanchéité à l air et une ventilation maitrisée que l on atteint cet objectif. La mesure de l étanchéité à l air des bâtiments basse consommation ne doit pas dépasser 0,6 m 3 /h.m 2. La RT 2012 est à la une : l étanchéité à l air est la notion essentielle imposée par cette nouvelle réglementation et elle est étroitement liée à la conception globale de la construction. Du mode constructif à la mise en œuvre concrète sur le terrain, en passant par la qualité des matériaux, il s agit de traquer sans répit les fuites intempestives qui poussent à augmenter le chauffage. Les économies d énergie sont incontournables! La maison basse consommation (BBC), rigoureusement étanche à l air extérieur mais néanmoins parfaitement ventilée grâce à une ventilation mécanique double-flux, ne nécessitera donc qu un unique moyen de chauffage, un petit poêle à bois par exemple. Plus besoin de radiateurs, de plancher chauffant : inutile de détailler plus en détails le potentiel d économies d énergie. C est une révolution! Pour y parvenir, la conception globale et la rigueur de la mise en œuvre seront mesurées par des tests impitoyables (voir Unis pour Bâtir n 17) qui sanctionneront l expertise et le savoir-faire des acteurs de la construction, du concepteur à l artisan, en passant par les coordonnateurs de chantier. Les fabricants, bien conscients de ces nouvelles exigences, n ont pas attendu l arrivée de la RT 2012 pour innover. En témoignent les produits que Les Trophées de l Innovation d Unis pour Bâtir viennent de récompenser et qui vous sont présentés dans les pages suivantes. hors-série n 20 NOVEMBRE 2011

16 Ultracolor Plus Le joint qui prévient la formation de moisissure dans les environnements humides. Joint hautes performances à prise et à séchage rapide, pour joints de 2 à 20 mm. Pour sol et mur intérieur et extérieur Anti efflorescence Hydrofugé avec la technologie DropEffect Anti moisissure avec la technologie BioBlock Disponible en 26 coloris Notre engagement pour l environnement. Plus de 150 produits MAPEI permettent aux architectes et maîtres d ouvrages de réaliser des constructions innovantes, certifi ées LEED (Leadership in Energy and Environmental Design) en accord avec le U.S. Green Building Council. Charly Caussanel NOVEMBRE 2011 hors-série n 20

17 PRODUITS 17 l TROPHÉE D OR de la catégorie PERFORMANCE TECHNIQUE : KILLER WATTS de KNAUF Le produit qui a remporté le Trophée d Or dans la catégorie Performance Technique est le Killer Watts de Knauf, exemple emblématique d un fabricant qui a tenu compte de tous les impératifs de base. Il se distingue particulièrement par son principe fondamental qui n exige aucune remise en cause en profondeur de la mise en œuvre des planchers. Cette solution utilise des produits existants et son efficacité repose sur la création d un bouclier anti-déperdition au niveau du plancher bas. Killer Watts apporte donc une solution par ceinturage, en limitant les liaisons entre le plancher et les murs du vide sanitaire. La performance d isolation des murs et du refend a été entièrement repensée et peut s adapter à n importe quelle poutrelle du marché. On est donc en présence d une solution qui constitue une réponse efficace au traitement des déperditions linéiques des planchers bas à entrevous polystyrène et aux exigences de la RT 2012 et des bâtiments basse consommation. Pour autant, aucune technicité complexe à mettre en œuvre n est de mise puisque Killer Watts est conçu à partir des produits existants de la gamme du fabricant : les panneaux Knauf Therm Killer Watts, les rupteurs thermiques de la gamme et les entrevous Hourdiversel SC 1210 bien connus des artisans. Quand innovation rime avec simplicité Nous vous présentons d autres produits innovants en matière de performance technique et énergétique dans les pages qui suivent. Tous répondent aux exigences de la nouvelle réglementation sans pour autant poser d insolubles problèmes de mise en œuvre pour les artisans. Là est la condition sine qua non pour qu ils soient adoptés sans attendre TROPHÉE D'OR TROPHÉE D'ARGENT l TROPHÉE D ARGENT de la catégorie PERFORMANCE TECHNIQUE : SYSTÈME D ETANCHÉITE A L AIR ISOVER INTEGRA VARIO Isover propose un système d isolation et d étanchéité à l air sous Avis Technique du CSTB, garantissant l étanchéité à l air du bâtiment. Il se compose de : L isolant en laine minérale G3 aux 3 garanties (Performances, Environnement, Santé) La membrane d étanchéité à l air Vario ou Stopvap Le mastic Vario DS pour les jonctions de la membrane avec les autres matériaux en périphérie L adhésif Vario KB1 pour joindre les lés de membrane L adhésif Vario Multitape et les œillets Vario Passelec pour traiter les points singuliers (fenêtres, trappes, passage de fils électriques, pourtours de gaines de VMC ) La suspente Intégra2 qui permet d embrocher l isolant, puis la membrane et de fixer la fourrure sur laquelle la plaque de plâtre est vissée. hors-série n 20 NOVEMBRE 2011

18 18 PRODUITS l TROPHÉE DE BRONZE de la catégorie PERFORMANCE TECHNIQUE : DELTA LIQUIXX de DOERKEN TROPHÉE DE BRONZE L étanchéité liquide à viscosité structurelle élevée DELTA LIQUIXX constitue le moyen le plus sûr et le plus simple de réaliser l étanchéité à l air de tous les points singuliers, jusqu aux plus difficiles : raccords des recouvrements de pare-vapeur ; passages de conduites et gaines ; raccords des pare-vapeur avec les maçonneries, les menuiseries, les fenêtres de toit ; raccord lisse basse / plancher béton... Au niveau des détails compliqués, les solutions existantes sur le marché de l étanchéité (bandes adhésives) aboutissent souvent à des poses approximatives et n assurant ni une garantie de réussite au test d infiltrométrie, ni la pérennité de l étanchéité de la zone traitée. L association liquide + géotextile du DELTA LIQUIXX permet de s adapter parfaitement à la zone à traiter, de rejoindre et solidariser des matériaux distincts, rendant ainsi la zone étanche à l air. DELTA LIQUIXX se présente sous la forme d une dispersion en résine acrylique bleue en phase aqueuse avec indicateur de séchage (bleu clair en phase de séchage, bleu foncé à l état sec). Chaque bidon DELTA LIQUIXX (2,5 litres) est fourni avec un géotextile de solidarisation (qui permet de recouvrir les interstices). DELTA LIQUIXX permet de se conformer aux exigences d étanchéité à l air du bâtiment (RT 2012, DTU 31.2, CPT 3560 v2). Les produits suivants ont particulièrement été distingués par le Jury des trophées de l Innovation d' Unis pour Bâtir dans la catégorie Performance technique l DESIGNO R8 BLUELINE NE de ROTO-FRANCK Ce triple vitrage présente des performances énergétiques exemplaires : coefficients d isolation thermique Ug 0,56 W/m 2 K et de transmission thermique Uw 0,84 W/m 2 K (pour la fenêtre de toit en PVC) et 0,86 W/m 2 K (pour la fenêtre de toit en bois). Son isolation thermique est renforcée : prémontage en usine de série d une collerette de liaison au pare-vapeur pour supprimer les entrées d air parasites en périphérie et d un bloc isolant pour réduire les ponts thermiques (une exclusivité Roto unique sur le marché). Perméabilité à l air : classe A3 conformément à la norme NF EN Confort d utilisation optimal : ouverture projetante et pivotante à 45 avec une poignée unique multifonction en partie basse pour profiter d une vue panoramique (autre exclusivité Roto unique sur le marché) Sécurité assurée : 4 points de verrouillage (encore une exclusivité Roto unique sur le marché) et triple vitrage en verre trempé de sécurité basse émissivité Rapidité et simplicité de pose : assemblage des profilés extérieurs par clipsage sans vis, prémontage en usine des équerres de fixation, du bloc isolant et de la collerette de liaison au pare-vapeur En outre, côté utilisateur, son entretien est facile : position de nettoyage facile et sécurisée grâce à un loqueteau de blocage, revêtement Aquaclear du vitrage extérieur pour des vitres propres plus longtemps. La fenêtre de toit est accessible aux personnes à mobilité réduite. Ce produit est éligible au crédit d impôt. NOVEMBRE 2011 hors-série n 20

19 La solution acoustique pour votre carrelage PRODUITS 19 RCS TOULOUSE B CRÉDIT PHOTO : FOTOLIA, STUDIO ZE Mapefonic est un système performant destiné à la réduction des bruits de chocs Conforme à la règlementation acoustique (NRA 2000) Pour supports neufs et rénovation (faible épaisseur : 10 mm) Disponible en 4 versions (15 et 60 m², à prise normale et rapide) Respectueux de l environnement (sous couche Mapefonic Rouleau fabriquée à partir de matériaux recyclés et colle sous couche classée EC1) COLLES RAGRÉAGES MORTIERS ADJUVANTS COLLES RAGRÉAGES MORTIERS ADJUVANTS hors-série n 20 NOVEMBRE 2011

20 20 PRODUITS l AEROBLUE de PLACOPLATRE Aéroblue est un revêtement technique intérieur à base de gypse permettant de renforcer les performances d étanchéité à l air de l habitat. Il contribue activement à l amélioration de l efficacité énergétique du bâtiment en traitant les fuites d air parasites de la maçonnerie et les points singuliers (menuiseries extérieures/ menuiserie, plafonds/maçonnerie). Il s applique directement par une projection simple et rapide sur tous supports maçonnés (brique de structure, béton cellulaire, parpaings, béton banché et les menuiseries bois, PVC, aluminium), avant la mise en œuvre de l isolation intérieure. Aéroblue est aussi une solution durable qui ne subit pas de dégradation due aux conditions de vie pendant et après la réalisation du chantier. Caractéristiques techniques : Temps d utilisation : 1h Délai de recouvrement : 48h (selon la saison et l aération des locaux pour doublages collés ou sur ossature (dans le cas des isolants en laine minérale prévoir un pare-vapeur) Classement au feu : A1 Mesures de perméance à la vapeur d eau : coefficient de résistance à la diffusion de vapeur d eau exprimé en y = 6 Résistance à la diffusion de vapeur d eau exprimée en valeur Sd (m)= 0,03 Pass Innovation : Conditionnement : Sac de 25 kg (palette de 50 sacs) Conservation : 4 mois à compter de la date de fabrication inscrite sur le sac, dans le sac d origine fermé à l abri de l humidité Consommation : 5,5kg/m 2 pour 5 mm d épaisseur l PLANCHER BAS MILLIWATT de KP1 Les planchers Milliwatt ont été développés pour répondre aux exigences des constructions BBC (RT 2005) et de la RT Cette solution exclusive pour planchers bas sur vide sanitaire est destinée à la réalisation de planchers «haute performance énergétique», ne nécessitant pas la mise en œuvre d une chape flottante (plancher chauffant). 1 Ecorefend : Isoler les refends - Élement en polystyrène qui permet de réduire les déperditions thermiques au niveau des refends. - Permet d isoler les retombées de poutres - Tenue parfaite au coulage 2 Ecorupteur Longitudinal : Stopper les ponts thermiques - Rupteur longitudinal pour plancher bas sur vide sanitaire en maison individuelle - Produit exclusivement associé à la gamme d entrevous Isoleader (23, 27, 33 et 39) - Continuité de l isolation en sous-face du plancher grâce à la languette - Connexion des Ecorupteurs Longitudinaux entre eux pour une excellente tenue du coulage 3 Ecorupteur Transversal : Stopper les ponts thermiques - Rupteur transversal pour planchers bas sur vide sanitaire en maison individuelle - Produit exclusivement associé à la gamme des entrevous Isoleader (23, 27, 33 et 39) - Système d emboîtement exclusif composé d éléments rétractables qui assurent une connexion avec les entrevous - Renforcement de la sécurité chantier - Tenue parfaite au coulage 4 Poutrelle Performance (sans étai) - Adaptée à des planchers à entrevous Leader EMS, Isoleader et Milliwatt - Chantier où l étaiement est difficile - Rénovation de planchers sur plafond existant - Supprime les risques liés à un étaiement non conforme 5 Isoleader 23 - L entrevous Isoleader est destiné à la réalisation de Vides Sanitaires (en version M4), de hauts de garages et de hauts de sous-sol (en version M1) en maison individuelle. Il est idéal pour les constructions avec chauffage par émetteurs muraux ou pour la réalisation de planchers Duo (entrevous Isoleader + Plaque Isoleader + Goulotte Isoleader). 6 Isoleader Modulo : Gérer les travées démodulées - Module en polystyrène qui permet de traiter facilement la réalisation des travées démodulées - Assure la continuité de l isolation du plancher - Indispensable en association avec les Ecorupteurs Longitudinaux NOVEMBRE 2011 hors-série n 20

L HABITAT. Technologie 5ème

L HABITAT. Technologie 5ème L HABITAT LES FONCTIONS CLORE: air, eau RESISTER: poids propre, charges d exploitation, charges climatiques (neige, vent) ISOLER: thermique, acoustique CHAUFFER l hiver RAFFRAICHIR l été PROCURER: hygiène,

Plus en détail

Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines

Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines Réalisé par : Arnaud Larvol Conseiller énergie Pays Ruthénois 6, avenue de L Europe 12 000 Rodez 05.65.73.61.70 a.larvol@pays-ruthenois.f

Plus en détail

Mur Hybride, bien plus qu un simple mur

Mur Hybride, bien plus qu un simple mur Mur Hybride, bien plus qu un simple mur Correction des ponts thermiques Maçonnerie de type a RT 2012 Mur Hybride R = 1,45 Pose rapide Porotherm GF R20 Th+ Mur Hybride énergie économie écologie émotion

Plus en détail

Solutions durables et innovantes pour maisons bois

Solutions durables et innovantes pour maisons bois Concept Solutions durables et innovantes pour maisons bois Des solutions techniques et performantes pour l univers de la construction Construire plus naturellement, c est concevoir des maisons saines et

Plus en détail

ISOLANTS EN FIBRES DE BOIS SyLvAcTIS. En isolation, le progrès c est aussi de savoir s inspirer de la nature. Entreprise certifiée

ISOLANTS EN FIBRES DE BOIS SyLvAcTIS. En isolation, le progrès c est aussi de savoir s inspirer de la nature. Entreprise certifiée En isolation, le progrès c est aussi de savoir s inspirer de la nature. ISOLANTS EN FIBRES DE BOIS SyLvAcTIS Entreprise certifiée PEFC/10-31-2030 PROMOUVOIR LA GESTION DURABLE DE LA FORÊT UNE ISOLATION

Plus en détail

3 0La maison BBC, une réalité

3 0La maison BBC, une réalité 3 0La maison BBC, une réalité Dès le 1 er janvier 2013, la maison BBC sera la maison de référence. Innover pour le plus grand nombre Pour tous les futurs propriétaires de maisons individuelles neuves,

Plus en détail

Diagnostic thermique sur une amiénoise

Diagnostic thermique sur une amiénoise Diagnostic thermique sur une amiénoise Par Jordi Hubert Ingénieur thermicien Bureau d études Pic Energie SCOP Ekidina Note synthétique Isolation des murs : Laine de bois à privilégier Il s avère que lors

Plus en détail

La REGLEMENTATION THERMIQUE 2012

La REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 La REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 La réglementation thermique en vigueur, la RT 2012, s applique à tous les projets de bâtiments neufs des secteurs résidentiels, dont le dépôt de demande de permis de construire

Plus en détail

INFORMATION PRESSE. Bâtiment Automobile Industrie

INFORMATION PRESSE. Bâtiment Automobile Industrie plancher chauffant basse température Solution plancher sec : L alternative pour les besoins du neuf et de la rénovation La solution plancher sec REHAU est dotée de toutes les caractéristiques du plancher

Plus en détail

Etanchéité à l air dans la construction bois. Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42

Etanchéité à l air dans la construction bois. Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 Etanchéité à l air dans la construction bois Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 Pourquoi des bâtiments étanches à l air? Ne pas confondre : étanchéité à l air et confinement Une bonne étanchéité à l air

Plus en détail

premier isolant composite à base de fibre de bois et de laine de verre : Isoduo 36.

premier isolant composite à base de fibre de bois et de laine de verre : Isoduo 36. ISOVER ouvre un nouveau chapitre dans l histoire de l isolation avec le lancement, début octobre, du premier isolant composite à base de fibre de bois et de laine de verre : Isoduo 36. C est dans la continuité

Plus en détail

FERMACELL Montage cloison 1 S 31 1S 41

FERMACELL Montage cloison 1 S 31 1S 41 1 S 31 1S 41 Domaines d application La cloison simple peau FERMACELL est une cloison de type distributif, non portante. Elle trouve son domaine d'application privilégié dans les cloisonnements pour la

Plus en détail

Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves

Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves Bâtiments Matériaux Opérations Installations Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves X B ÂTIMENTS Afin de réduire les factures d énergie de sa maison des années 30, un habitant de Vanves

Plus en détail

Thierry Gallauziaux et David Fedullo LE GRAND LIVRE DE L ISOLATION. Groupe Eyrolles, 2009, ISBN 978-2-212-12404-0

Thierry Gallauziaux et David Fedullo LE GRAND LIVRE DE L ISOLATION. Groupe Eyrolles, 2009, ISBN 978-2-212-12404-0 Thierry Gallauziaux et David Fedullo LE GRAND LIVRE DE L ISOLATION Groupe Eyrolles, 2009, ISBN 978-2-212-12404-0 Pourquoi isoler? La thermique dans l habitat 14 Les performances thermiques des matériaux

Plus en détail

Uniso, un tout nouveau système d Isolation Thermique par l Extérieur pour l habitat individuel

Uniso, un tout nouveau système d Isolation Thermique par l Extérieur pour l habitat individuel Uniso, un tout nouveau système d Isolation Thermique par l Extérieur pour l habitat individuel Après Avant Uniso, un tout nouveau système d Isolation Thermique par l Extérieur pour l habitat individuel

Plus en détail

PLOMBIERS CHAUFFAGISTES ECO ARTISAN

PLOMBIERS CHAUFFAGISTES ECO ARTISAN PLOMBIERS CHAUFFAGISTES Le monde change, votre métier aussi. Aujourd hui vos clients n ont qu un mot à la bouche : ECONOMIES D ENERGIE. Écoutez-les! Pour la performance environnementale et économique de

Plus en détail

& la rt 2012. la réponse aux exigences réglementaires

& la rt 2012. la réponse aux exigences réglementaires les fenêtres aluminium MILLET & la rt 0 la réponse aux exigences réglementaires La Réglementation Thermique 0 s applique d ores et déjà pour les bâtiments neufs du secteur tertiaire, public et les bâtiments

Plus en détail

Plafonds Placostil sur montants Montage standard

Plafonds Placostil sur montants Montage standard A01 Plafonds sur ossature métallique Placostil Plafonds Placostil sur montants Montage standard Travaux préparatoires et dispositions générales Les travaux ne doivent être entrepris que dans les constructions

Plus en détail

Acoustique et thermique

Acoustique et thermique Chapitre 3 Acoustique et thermique 1. Préambule 2. Étude de systèmes constructifs 29 Chapitre 3 Acoustique et thermique 1. Préambule Les bonnes solutions thermiques n améliorent pas forcément l acoustique!

Plus en détail

De La Terre Au Soleil

De La Terre Au Soleil De La Terre Au Soleil Atelier d Architecture S. Anwoir Architecte Les motivations Respect environnemental et investissement à long terme: Participation au développement durable (protéger notre environnement,

Plus en détail

Isoler les gaines techniques

Isoler les gaines techniques ROCKplak - rockcalm est un complexe isolé en laine de roche mono densité rigide collé à 2 parements en plaque de plâtre 12,5 mm hydrofugé à bords amincis. ROCKCALM est un panneau de laine de roche mono

Plus en détail

La mise en œuvre BBC. Formation pour entreprises IBSE

La mise en œuvre BBC. Formation pour entreprises IBSE La mise en œuvre BBC Formation pour entreprises IBSE 2 Les labels Maison bioclimatique Maison conçue pour bénéficier de tous les avantages du climat et du terrain ainsi que de la végétation environnante.

Plus en détail

Maison Modèle BIG BOX Altersmith

Maison Modèle BIG BOX Altersmith Maison Modèle BIG BOX Altersmith SOLUTIONS D ENVELOPPE & DE SYSTÈMES PERFORMANCES RT 2005 & LABELS I. Présentation de la maison BIG BOX - T3...2 II. Enveloppes...3 1. Présentation de l enveloppe...3 2.

Plus en détail

«RGE» travaux Liste des qualifications, certifications et parcours de formation par domaine de travaux. Date d édition : 1 septembre 2014

«RGE» travaux Liste des qualifications, certifications et parcours de formation par domaine de travaux. Date d édition : 1 septembre 2014 «RGE» travaux Liste des qualifications, certifications et parcours de formation par domaine de travaux Ce document présente : Date d édition : 1 septembre 2014 Les qualifications et certifications «RGE»

Plus en détail

en rénovation habitat Qualifications et certifications RGE Comprendre

en rénovation habitat Qualifications et certifications RGE Comprendre Qualifications et certifications RGE en rénovation Les qualifications et certifications RGE éligibles pour vos travaux de rénovation énergétique en métropole Le recours a un professionnel RGE est obligatoire

Plus en détail

Chape sèche FERMACELL

Chape sèche FERMACELL Chape sèche Des systèmes reconnus dans la construction sèche présentant des qualités coupefeu et d isolation phonique. Descriptif : Chape sèche de haute qualité adaptée à divers domaines d utilisation,

Plus en détail

Menuiseries conformes à la RT 2012

Menuiseries conformes à la RT 2012 Menuiseries conformes à la RT 2012 G U I D E P R AT I Q U E D E L A R T 2 0 1 2 www.caib.fr RT 2012, enjeux et objectifs La Réglementation Thermique 2012 (RT 2012) a pour objectif de limiter les consommations

Plus en détail

Guide de mise en œuvre. Liant ProKalK

Guide de mise en œuvre. Liant ProKalK Guide de mise en œuvre Liant ProKalK Applications Confort Caractéristiques du produit Caractéristiques physiques Dosage et conseil d utilisation Isolation du sol en béton de chanvre ProKalK Isolation pour

Plus en détail

ISOLER LE SOL AU-DESSUS DES ESPACES NON CHAUFFÉS

ISOLER LE SOL AU-DESSUS DES ESPACES NON CHAUFFÉS Lisez aussi : Fiche 1 INTRODUCTION + Fiche 2 MAÎTRISER L ÉTANCHÉITÉ ET PROTÉGER L ISOLANT + Fiche 10 AMÉLIORER LA VENTILATION RÉNOVER POUR CONSOMMER MOINS D ÉNERGIE : GUIDE PRATIQUE ISOLER LE SOL AU-DESSUS

Plus en détail

FERMACELL contre-cloisons (doublages) Parement simple

FERMACELL contre-cloisons (doublages) Parement simple Des systèmes reconnus dans la construction sèche présentant des qualités coupefeu et d isolation phonique. La cloison de doublage, aussi appelée contre-cloison ou doublage, FERMACELL est destinée à être

Plus en détail

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre Comprendre RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Mise à jour le 15 juin 2015 Près de 40 000 professionnels qualifiés RGE en métropole Les propriétaires, locataires,

Plus en détail

Créer ou rénover un plafond

Créer ou rénover un plafond Plafonds Novembre 2004 Code : F3820 Photo : Nomades. Créer ou rénover un plafond Plafonds suspendus Placostil, Plafonds enduits au plâtre Perfoplaque Vous voulez : remettre à neuf un plafond abîmé, réduire

Plus en détail

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre Comprendre RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Mise à jour le 1 er août 2015 Près de 40 000 professionnels qualifiés RGE en métropole Les propriétaires, locataires,

Plus en détail

Comment construire une maison BBC en béton? Construire une maison durable en béton

Comment construire une maison BBC en béton? Construire une maison durable en béton Comment construire une maison BBC en béton? Construire une maison durable en béton 1 Maison BBC en béton : 2 grands principes, 5 règles d or Une conception pensée en amont Une conception «bioclimatique»

Plus en détail

Isolation... d une maison ancienne

Isolation... d une maison ancienne Photo F.Chevallereau Isolation...... d une maison ancienne comment s y prendre? L État : RT 2012? mais on est en 2014? Mes amis : Y a qu à mettre de la laine de verre! Mon voisin : Le polystyrène c est

Plus en détail

«RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux. Date d édition : Janvier 2014

«RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux. Date d édition : Janvier 2014 «RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux Date d édition : Janvier 2014 Ce document présente la liste des qualifications et certifications«rge» classées par domaine

Plus en détail

FIOUL DOMESTIQUE La rénovation thermique des maisons individuelles

FIOUL DOMESTIQUE La rénovation thermique des maisons individuelles FIOUL DOMESTIQUE La rénovation thermique des maisons individuelles Fiche conseil Édition février 2012 Source Weishaupt SOMMAIRE P 2 : Contexte, enjeux et objectifs P 3 : Le parc des maisons chauffées au

Plus en détail

«RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux 16/01/2014

«RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux 16/01/2014 «RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux 16/01/2014 Ce document présente la liste des qualifications et certifications «RGE» classées par domaine de travaux liés

Plus en détail

Et la ventilation créa l eau chaude

Et la ventilation créa l eau chaude VENTILATION DOUBLE EFFET VMC BBC + CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE Les P r o d u i t s 75 % D ÉCONOMIES SUR LA CONSOMMATION LIÉE À L EAU CHAUDE CHAUFFAGE DE L EAU JUSQU À 62 C AVEC LA POMPE À CHALEUR 10 %

Plus en détail

PRÉGYMÉTALTM. Mise en œuvre CONTRE-CLOISONS PRINCIPES DE POSE POINTS SINGULIERS ACCROCHAGES & FIXATIONS LOCAUX HUMIDES LOCAUX TRÈS HUMIDES

PRÉGYMÉTALTM. Mise en œuvre CONTRE-CLOISONS PRINCIPES DE POSE POINTS SINGULIERS ACCROCHAGES & FIXATIONS LOCAUX HUMIDES LOCAUX TRÈS HUMIDES PRÉGYMÉTALTM Mise en œuvre Caractéristiques techniques pages 90 à 9 PRINCIPES DE POSE A POINTS SINGULIERS 7 A 0 ACCROCHAGES & FIXATIONS LOCAUX HUMIDES LOCAUX TRÈS HUMIDES TRAÇAGE ET POSE DES RAILS CONTRE-CLOISONS

Plus en détail

Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges

Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges SA LE TOIT VOSGIEN BP 31 88100 SAINT-DIE-DES-VOSGES / F. LAUSECKER ARCHITECTE /

Plus en détail

Construction et Isolation. 20 MINUTES pour vous assurer que votre future maison sera un investissement rentable dans 10, 15, 20 ans!

Construction et Isolation. 20 MINUTES pour vous assurer que votre future maison sera un investissement rentable dans 10, 15, 20 ans! Construction et Isolation 20 MINUTES pour vous assurer que votre future maison sera un investissement rentable dans 10, 15, 20 ans! Achèteriez-vous aujourd hui une maison de classe énergie E? Bien évidemment

Plus en détail

La laine de verre pour l isolation de toiture : Multifit, multi-gains! -10% Multifit 035 -10% (épaisseurs : de 160 à 260 mm) Primes

La laine de verre pour l isolation de toiture : Multifit, multi-gains! -10% Multifit 035 -10% (épaisseurs : de 160 à 260 mm) Primes La laine de verre pour l isolation de toiture : Multifit, multi-gains! 09/2013 Multifit 032-15% Déduction fiscale de 30% (épaisseurs : 120, 140 et 160 mm) Pare-vapeur LDS et accessoires -10% Multifit 035-10%

Plus en détail

RT 2012. Bien comprendre pour mieux s y préparer

RT 2012. Bien comprendre pour mieux s y préparer RT 2012 Bien comprendre pour mieux s y préparer RT2012 Préambule La Réglementation Thermique 2012 (RT 2012) vise, comme les précédentes RT, à limiter les consommations énergétiques des bâtiments neufs

Plus en détail

Un bâti en tuffeau pour aujourd hui

Un bâti en tuffeau pour aujourd hui P a r c naturel régional Loire-Anjou-Touraine Les fiches techniques du Parc Patrimoine bâti Un bâti en tuffeau pour aujourd hui Réhabilitation d une ancienne grange du XVIII ème siècle Localisation : 49260

Plus en détail

L utilisation du chanvre dans l habitat n est pas systématiquement synonyme de béton de chanvre (fiches 1 à 4).

L utilisation du chanvre dans l habitat n est pas systématiquement synonyme de béton de chanvre (fiches 1 à 4). F5 FICHE TECHNIQUE MISE EN ŒUVRE DU CHANVRE EN VRAC PAR VOIE SECHE (sans liant) Groupement des producteurs de chanvre en Luberon L utilisation du chanvre dans l habitat n est pas systématiquement synonyme

Plus en détail

Fiche Technique pour un bâtiment modulaire à ossature en bois de 54 m²

Fiche Technique pour un bâtiment modulaire à ossature en bois de 54 m² Fiche Technique pour un bâtiment modulaire à ossature en bois de 54 m² Cahier de charge NON définitif. Adaptations possibles selon l arrivée de nouveaux matériaux bois ou la mise en œuvre de techniques

Plus en détail

Nombre de m 2 / colis. Nombre de colis/ palette

Nombre de m 2 / colis. Nombre de colis/ palette easyrock Rouleau revêtu d un pare-vapeur kraft polyéthylène utilisé en rénovation. Echelle de densité + le + produit : la performance et la simplicité, avec un R = 5,10 m 2.K/W en 200 mm mono couche. le

Plus en détail

avec ou sans isolation Relookez et isolez votre maison bardage pvc

avec ou sans isolation Relookez et isolez votre maison bardage pvc avec ou sans isolation Relookez et isolez votre maison F IC H E PRODUIT bardage pvc L utilisation du revêtement avec ou sans isolant proposé par Plein jour vous permet de rajeunir et embellir l aspect

Plus en détail

Revêtement extérieur isolant R-4 à haute performance

Revêtement extérieur isolant R-4 à haute performance La cie Matériaux de construction BP Canada 08 06 16 13 13 BOIS, PLASTIQUES et MATÉRIAUX COMPOSITES Revêtements structuraux isolants Revêtement extérieur isolant R-4 à haute performance Le R-4 HP de BP

Plus en détail

Mégaplac 25. Répondre à la sécurité incendie? La nouvelle solution pour bâtiments de stockage

Mégaplac 25. Répondre à la sécurité incendie? La nouvelle solution pour bâtiments de stockage Janv. 2007 code : F 3943 Répondre à la sécurité incendie? RÉPOND AUX EXIGENCES DE L ARRÊTÉ 1510 Mégaplac 25 La nouvelle solution pour bâtiments de stockage Solution Placoplatre pour murs extérieurs et

Plus en détail

ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN

ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN Bureau d Etudes Thermiques SCHLIENGER 45, rue de Mulhouse 68210 BALSCHWILLER Tél. 03.89.25.91.95 Fax 03.89.25.91.95 E-mail : sschlienger@free.fr SOMMAIRE

Plus en détail

www.infociments.fr www.mamaisondurable-beton.com

www.infociments.fr www.mamaisondurable-beton.com www.infociments.fr www.mamaisondurable-beton.com CARNET de la construction durable en béton Preuves à l appui 1 2 La maison en béton : un impact maîtrisé sur l environnement, page 5 La maison en béton

Plus en détail

ISOLATION FONDATIONS DES. La rénovation domiciliaire éconergétique CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES

ISOLATION FONDATIONS DES. La rénovation domiciliaire éconergétique CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES La rénovation domiciliaire éconergétique ISOLATION DES FONDATIONS CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES AVANT DE COMMENCER Déterminez la nature des fondations : matériaux utilisés (béton, blocs de béton, pierres) ;

Plus en détail

RUPTEURS DE PONTS THERMIQUES

RUPTEURS DE PONTS THERMIQUES Groupe Coopératif Matériaux Envirobat Méditerranée Chapitre Fiche Procédé Constructif Repère Ponts thermiques V2 juillet 2013 Titre fiche RUPTEURS DE PONTS THERMIQUES PRESENTATION DU PRODUIT ET CONTEXTE

Plus en détail

fermacell Newsletter Des sols robustes et faciles à poser. 2/2015 I Fermacell Sàrl Suisse

fermacell Newsletter Des sols robustes et faciles à poser. 2/2015 I Fermacell Sàrl Suisse fermacell Newsletter 2/2015 I Fermacell Sàrl Suisse Des sols robustes et faciles à poser. Systèmes de sol fermacell adaptés à tous les supports p. 3 fermacell Therm38 Les tout derniers systèmes de chauffage

Plus en détail

Version 1. Demandeur de l étude : VM - BETON SERVICES 51 Boulevard des Marchandises 85260 L'HERBERGEMENT. Auteur * Approbateur Vérificateur(s)

Version 1. Demandeur de l étude : VM - BETON SERVICES 51 Boulevard des Marchandises 85260 L'HERBERGEMENT. Auteur * Approbateur Vérificateur(s) Département Enveloppe et Revêtements Division HygroThermique des Ouvrages N affaire : 12-007 Le 10 avril 2012 Réf. DER/HTO 2012-093-BB/LS CALCUL DES COEFFICIENTS DE TRANSMISSION SURFACIQUE UP ET DES COEFFICIENTS

Plus en détail

ACOUSTIQUE REGLEMENTATION ISOLEMENT AUX BRUITS AÉRIENS ISOLEMENT AUX BRUITS DE CHOCS

ACOUSTIQUE REGLEMENTATION ISOLEMENT AUX BRUITS AÉRIENS ISOLEMENT AUX BRUITS DE CHOCS ACOUSTIQUE REGLEMENTATION Dans les exigences réglementaires, on distingue l isolement aux bruits aériens (voix, télévision, chaîne-hifi...) et l isolement aux bruits d impact (chocs). ISOLEMENT AUX BRUITS

Plus en détail

Système multicouche raccords à sertir et tubes

Système multicouche raccords à sertir et tubes Système multicouche raccords à sertir et tubes 4BONNES RAISONS DE CHOISIR LES SOLUTIONS 4GAMMES COMPLÉMENTAIRES 1 L EFFICACITÉ : pour répondre à toutes les configurations Avec les solutions multiconnect,

Plus en détail

Rueil Malmaison 31 mars 2015

Rueil Malmaison 31 mars 2015 Rueil Malmaison 31 mars 2015 Façade F4 : la solu-on pour les bâ-ments RT 2012, BEPOS et HQE Façade légère en filière sèche Associe un lot façade et un lot doublage Lot Façade : Etanchéité à l eau Lot Doublage

Plus en détail

ISOLER LA TOITURE INCLINÉE

ISOLER LA TOITURE INCLINÉE Lisez aussi : Fiche 1 INTRODUCTION + Fiche 2 MAÎTRISER L ÉTANCHÉITÉ ET PROTÉGER L ISOLANT + Fiche 10 AMÉLIORER LA VENTILATION RÉNOVER POUR CONSOMMER MOINS D ÉNERGIE : GUIDE PRATIQUE ISOLER LA TOITURE INCLINÉE

Plus en détail

Tél. : 02 99 09 13 30 Fax 09 70 61 39 31 contact@edelweiss-expertises.fr www.edelweiss-expertises.fr

Tél. : 02 99 09 13 30 Fax 09 70 61 39 31 contact@edelweiss-expertises.fr www.edelweiss-expertises.fr Comment choisir un isolant pour les murs Avec16% des déperditions de chaleur qui passent par les murs l isolation des murs est la deuxième priorité en rénovation après l isolation de la toiture. Les caractéristiques

Plus en détail

3 / Interventions à réaliser, à éviter

3 / Interventions à réaliser, à éviter 3 / Interventions à réaliser, à éviter dans le bâti ancien, hauts et bas Ils ont un rôle très semblable à celui des murs verticaux dans la gestion thermique et hydrique de la maison. Ensemble, ils déterminent

Plus en détail

30% SolivBox 34 : une solution innovante, pour utiliser et. Valoriser les combles perdus. Economies. Valoisation de votre habitation

30% SolivBox 34 : une solution innovante, pour utiliser et. Valoriser les combles perdus. Economies. Valoisation de votre habitation SolivBox 34 : une solution innovante, pour utiliser et Valoriser les combles perdus s Un bâtiment perd de la chaleur par le haut, car la chaleur monte. L isolation de la toiture est donc la priorité. 30

Plus en détail

Matériaux d'isolation

Matériaux d'isolation Produits d'étanchéité et d'isolation Matériaux d'isolation Definition Caractéristiques Fabrication Références normatives Spécifications Marquage C.E Certifications Acquis environnementaux Définition :

Plus en détail

POSE PROFESSIONNeLLE ET EtANchE

POSE PROFESSIONNeLLE ET EtANchE POSE PROFESSIONNeLLE ET EtANchE A L air De PORTES ET FeneTRES Berner Energy System Berner Energy System POSE PROFESSIONNELLE ET ETANchE A L air DE PORTES ET FENETRES AVAnTAGES D Un MOnTaGe PROFESSIONNEL

Plus en détail

aralya-design, la fenêtre éco-nome une longueur d avance pour l équilibre de la planète! Bâtiment Automobile Industrie

aralya-design, la fenêtre éco-nome une longueur d avance pour l équilibre de la planète! Bâtiment Automobile Industrie aralya-design, la fenêtre éco-nome une longueur d avance pour l équilibre de la planète! *Des solutions polymères à l infini www.rehau.fr Bâtiment Automobile Industrie fenêtres en profilés rehau Aralya-DEsign

Plus en détail

Isolation intérieure et extérieure de murs anciens en briques pleines

Isolation intérieure et extérieure de murs anciens en briques pleines Isolation intérieure et extérieure de murs anciens en briques pleines LES CAHIERS PRATIQUES Préambule La demande du client Ce document est réalisé sur la base d ateliers de travail rassemblant des entreprises

Plus en détail

MONIER CLIMA COMFORT PLUS L isolation de toiture la plus mince. Des performances thermiques maximales et plus de confort

MONIER CLIMA COMFORT PLUS L isolation de toiture la plus mince. Des performances thermiques maximales et plus de confort MONIER CLIMA COMFORT PLUS L isolation de toiture la plus mince. Des performances thermiques maximales et plus de confort www.monier.be MONIER systèmes d isolation de toiture à l extérieur Savez-vous que

Plus en détail

Bien rénover son bâtiment Genève février 2014. Pierre André Seppey Physeos SA Sion pa.seppey@physeos.ch

Bien rénover son bâtiment Genève février 2014. Pierre André Seppey Physeos SA Sion pa.seppey@physeos.ch Bien rénover son bâtiment Genève février 2014 Pierre André Seppey Physeos SA Sion pa.seppey@physeos.ch Bien rénover programme Enjeux énergétiques à venir Bien comprendre sa consommation d énergie Comment

Plus en détail

Eurotoit, le panneau haute performance pour l isolation thermique des toitures par l extérieur

Eurotoit, le panneau haute performance pour l isolation thermique des toitures par l extérieur Eurotoit, le panneau haute performance pour l isolation thermique des toitures par l extérieur Adapté au marché du neuf et de la rénovation en climat de plaine et de montagne. isolation thermique par l

Plus en détail

Sécurité maximale. INTELLO protège des moisissures de manière intelligente et écologique! Système validé. testé par CSTB

Sécurité maximale. INTELLO protège des moisissures de manière intelligente et écologique! Système validé. testé par CSTB Sécurité maximale pour petits et grands INTELLO protège des moisissures de manière intelligente et écologique! Système validé AVIS TECHNIQUE testé par CSTB hygrovariable Frein-vapeur et membrane d étanchéité

Plus en détail

I S O L A T I ON. Après. Avant. Pour votre confort, isolez en bois!

I S O L A T I ON. Après. Avant. Pour votre confort, isolez en bois! I S O L A T I ON T H E RM I QU E E X T ér I EURE Avant Après Pour votre confort, isolez en bois! Pratique, rapide, économique et esthétique ISOLEZ PAR L EXTERIEUR! Appelée aussi «mur-manteau», l isolation

Plus en détail

Thierry Gallauziaux - David Fedullo. Isoler les combles. Groupe Eyrolles, 2011, ISBN 978-2-212-13205-2

Thierry Gallauziaux - David Fedullo. Isoler les combles. Groupe Eyrolles, 2011, ISBN 978-2-212-13205-2 Thierry Gallauziaux - David Fedullo Isoler les combles Groupe Eyrolles, 2011, ISBN 978-2-212-13205-2 Isoler les combles Sommaire... 6 Les échanges gazeux... 6 L étanchéité à l air... 10 L inertie thermique...

Plus en détail

ouate acoustique chanvre isolation thermique www.ecobati.be écologique Performante et Durable Isolation ouate

ouate acoustique chanvre isolation thermique www.ecobati.be écologique Performante et Durable Isolation ouate Thermique Acoustique Solutions Toiture Murs Cloisons écologique chanvre ouate isolation thermique acoustique Isolation Performante et Durable ouate Caractéristiques techniques Composition ou a te on ti

Plus en détail

Styrodur C, un XPS exempt de CFC, HCFC et HFC. De l air, tout simplement. Ecologique, tout simplement.

Styrodur C, un XPS exempt de CFC, HCFC et HFC. De l air, tout simplement. Ecologique, tout simplement. Styrodur C, un XPS exempt de CFC, HCFC et HFC. De l air, tout simplement. Ecologique, tout simplement. Isolation thermique plus qu une simple protection de l environnement Une isolation thermique optimale

Plus en détail

Bâtiments bois à basse consommation d énergie. L étanchéité à l air. Auvergne Promobois Jean-Pierre Mathé chargé de mission construction bois

Bâtiments bois à basse consommation d énergie. L étanchéité à l air. Auvergne Promobois Jean-Pierre Mathé chargé de mission construction bois Auvergne Promobois Jean-Pierre Mathé chargé de mission construction bois Objectifs Performance thermique Pérennité du bâtiment Performance acoustique Protection incendie Santé Confort d été Confort ressenti

Plus en détail

>> Compacte et légère >> Installation rapide et simple >> Maintenance aisée. << project.dedietrich-thermique.fr >> Le Confort Durable PMC-X

>> Compacte et légère >> Installation rapide et simple >> Maintenance aisée. << project.dedietrich-thermique.fr >> Le Confort Durable PMC-X SOLAIRE BOIS POMPES À CHALEUR CONDENSATION FIOUL/GAZ PMC-X CHAUDIÈRE MURALE GAZ À CONDENSATION MICRO-ACCUMULÉE PROJECT L essentiel de la condensation >> Compacte et légère >> Installation rapide et simple

Plus en détail

Projet JCE. MAISON MITOYENNE - Mr et Mme Guiquel. 22 rue de la pommerais - SAINT JACQUES DE LA LANDE

Projet JCE. MAISON MITOYENNE - Mr et Mme Guiquel. 22 rue de la pommerais - SAINT JACQUES DE LA LANDE Ecole des Métiers de l Environnement Campus de Ker Lann Rennes 35170 BRUZ Tél. : 02.99.05.88.00./ Fax. : 02.99.05.88.09. http://www.ecole-eme.com Auteurs : BOTREL Yohann Section : DEPS EREE DESGRANGES

Plus en détail

AQUACIAT2 HYBRID LA SOLUTION BI-ÉNERGIES COMPACTE PAC & CHAUDIÈRE GAZ. Puissances frigorifiques et calorifiques de 45 à 80 kw

AQUACIAT2 HYBRID LA SOLUTION BI-ÉNERGIES COMPACTE PAC & CHAUDIÈRE GAZ. Puissances frigorifiques et calorifiques de 45 à 80 kw COMMERCIALISATION 2 ÈME TRIMESTRE 2014 C O N F O R T Q U A L I T É D A I R O P T I M I S A T I O N É N E R G É T I Q U E PAC & CHAUDIÈRE GAZ AQUACIAT2 HYBRID Puissances frigorifiques et calorifiques de

Plus en détail

Construisons en aluminium pour les générations futures

Construisons en aluminium pour les générations futures Construisons en aluminium pour les générations futures La Haute Qualité Environnementale avec l aluminium Les qualités de l aluminium (résistance, légèreté, malléabilité, recyclabilité ) répondent aux

Plus en détail

BILAN ÉNERGÉTIQUE DE LOGEMENTS DANS UN QUARTIER PILOTE DE SCHAERBEEK

BILAN ÉNERGÉTIQUE DE LOGEMENTS DANS UN QUARTIER PILOTE DE SCHAERBEEK 1 BILAN ÉNERGÉTIQUE DE LOGEMENTS DANS UN QUARTIER PILOTE DE SCHAERBEEK Les problématiques environnementales dues à une trop grande consommation d énergie ne peuvent plus être négligées aujourd hui. La

Plus en détail

DE RENOVATION? GUIDE DES AIDES FINANCIÈRES 2015 VOUS AVEZ UN PROJET. Confort amélioré Economies d'énergie Patrimoine valorisé

DE RENOVATION? GUIDE DES AIDES FINANCIÈRES 2015 VOUS AVEZ UN PROJET. Confort amélioré Economies d'énergie Patrimoine valorisé VOUS AVEZ UN PROJET DE RENOVATION? GUIDE DES AIDES FINANCIÈRES 2015 EDITION 2015 avec la mention RGE et le CITE Confort amélioré Economies d'énergie Patrimoine valorisé SOMMAIRE ECO PTZ P.2 CREDIT D IMPÔT

Plus en détail

Amanlis le 10 mai 2014 AUDIT THERMIQUE EHPAD LANGOURLA

Amanlis le 10 mai 2014 AUDIT THERMIQUE EHPAD LANGOURLA Amanlis le 10 mai 2014 AUDIT THERMIQUE EHPAD LANGOURLA Cet Audit de l existant a été effectué suite à la visite du 17/02/2014. Il prend en considération tous les points ayant un rattachement à la thermique

Plus en détail

La Règue Verte 54 logements THPE à structure béton et enveloppe à ossature bois

La Règue Verte 54 logements THPE à structure béton et enveloppe à ossature bois Forum Bois Construction Beaune 2011 La Règue verte - 54 logements THPE à structure béton et enveloppe à ossature bois B. Dayraut 1 La Règue Verte 54 logements THPE à structure béton et enveloppe à ossature

Plus en détail

LABELROCK DIPLÔMES LA GAMME CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES ISOLER LES PAROIS VERTICALES EN COMPLEXE DE DOUBLAGE COLLÉ

LABELROCK DIPLÔMES LA GAMME CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES ISOLER LES PAROIS VERTICALES EN COMPLEXE DE DOUBLAGE COLLÉ Complexe isolant composé d un panneau rigide de laine de roche mono ou double densité, collé à une plaque de plâtre standard ou hydrofugé à bords amincis. double densité DIPLÔMES ACERMI 02/015/035 et 02/015/055

Plus en détail

ROTEX Solaris - Utiliser l énergie solaire gratuite. Nouveau : Chauffe-eau électro-solaire ROTEX HybridCube 343/0/0

ROTEX Solaris - Utiliser l énergie solaire gratuite. Nouveau : Chauffe-eau électro-solaire ROTEX HybridCube 343/0/0 ROTEX Solaris - Utiliser l énergie solaire gratuite Nouveau : Chauffe-eau électro-solaire ROTEX HybridCube 343/0/0 Nouvelle solution eau chaude solaire auto-vidangeable estampillée NF CESI et Bleu Ciel

Plus en détail

Protection des structures et constructions à ossature bois par plaques de plâtre

Protection des structures et constructions à ossature bois par plaques de plâtre D01 Protection au feu des structures Protection des structures et constructions à ossature bois par plaques de plâtre Généralités et principes La stabilité au feu des structures évite, en cas d incendie,

Plus en détail

La solution céramique

La solution céramique octobre 2010 LES ATOUTS DE LA SOLUTION CERAMIQUE Confort Acoustique Conductibilité thermique Economie Coût global Introduction Les planchers chauffants connaissent depuis quelques années un fort développement.

Plus en détail

La maison gaz naturel basse consommation

La maison gaz naturel basse consommation La maison gaz naturel basse consommation Construction individuelle neuve Pourquoi opter pour une maison basse consommation au gaz naturel? Vous êtes au cœur d un projet important : la construction d une

Plus en détail

Cours de Structures en béton

Cours de Structures en béton Cours de Structures en béton Chapitre 12 DETAILS DE CONSTRUCTION Section 12.3 Les murs 12.3.1 Le mur extérieur en béton armé 12.3.2 Le mur extérieur en maçonnerie traditionnelle 12.3.3 Le mur extérieur

Plus en détail

ISOLATION PAR L INTÉRIEUR ET PAR L EXTÉRIEUR

ISOLATION PAR L INTÉRIEUR ET PAR L EXTÉRIEUR ISOLATION PAR L INTÉRIEUR ET PAR L EXTÉRIEUR solutions résidentielles en isolation www.greensun.be Greensun: la société Isolez avec Greensun L isolation de votre habitation ou appartement, par l intérieur

Plus en détail

Isolation murs maisons à ossature bois:

Isolation murs maisons à ossature bois: Isolation murs maisons à ossature bois: La mise en œuvre consiste à poser l isolant Magripol entre une ossature bois sur laquelle sera fixé un parement en plaque de plâtre ou en bois. Prescriptions de

Plus en détail

QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE?

QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE? QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE? > Le chauffe-eau thermodynamique est un appareil de production d eau chaude sanitaire. Il se compose d une pompe à chaleur et d une cuve disposant d une isolation

Plus en détail

FERMACELL Montage en doublage sur ossature

FERMACELL Montage en doublage sur ossature sur ossature Domaines d application Le système de doublage sur ossature FERMACELL consiste en une demi-cloison permettant de doubler un ouvrage maçonné existant de façon à en améliorer les performances

Plus en détail

J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E

J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E De l estimation des besoins / critères et exemple Février 2012 Présentation : Jérôme DIOT Directeur Technique EGIS Centre Ouest 1 Sommaire Conception

Plus en détail

Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables

Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables Accordons nos projets Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables Les équipes de GrDF au service des bailleurs sociaux pour une rénovation durable de leur patrimoine

Plus en détail

isolons mieux. Parlons peu Multimax 30 Les solutions gain de place pour toute la maison L isolation de toute la maison

isolons mieux. Parlons peu Multimax 30 Les solutions gain de place pour toute la maison L isolation de toute la maison Parlons peu isolons mieux. Multimax 0 Les solutions gain de place pour toute la maison L isolation de toute la maison En rénovation, Multimax 0 permet d optimiser efficacité thermique et espace habitable

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Rénovation passive et (très) basse énergie : détails techniques

Formation Bâtiment Durable : Rénovation passive et (très) basse énergie : détails techniques Formation Bâtiment Durable : Rénovation passive et (très) basse énergie : détails techniques Bruxelles Environnement ISOLATION DES MURS EN RENOVATION Pierre DEMESMAECKER Institut de Conseil et d Etudes

Plus en détail

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes JCS ARCHITECTES Commune de Jarville - Meurthe & Moselle Construction de 26 logements individuels & intermédiaires Rue Joseph Piroux date : 04/03/2011 format : éch : Lot 05 Plâtrerie - Isolation Maîtrise

Plus en détail