L'an DEUX MILLE HUIT et le CINQ MAI, le Conseil Municipal de la Commune d'agde s'est réuni en session ordinaire, sous la présidence du Maire.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L'an DEUX MILLE HUIT et le CINQ MAI, le Conseil Municipal de la Commune d'agde s'est réuni en session ordinaire, sous la présidence du Maire."

Transcription

1 L'an DEUX MILLE HUIT et le CINQ MAI, le Conseil Municipal de la Commune d'agde s'est réuni en session ordinaire, sous la présidence du Maire. Présents : MM. et Mmes : D ETTORE, FREY, COUQUET, KELLER, VIBAREL-CARREAU, NADAL (Arrivée à 18 h 45), MOUYSSET, TOBENA, LAMBIES, DRUILLE, HOULES, MILLAT, ANTOINE, SALGAS, SABATHIER, MANGIN, MAERTEN, CHAILLOU, KERVELLA, NUMERIN, BECHAUX, RUIZ, LABATUT, GLOMOT, MATTIA, OULIEU, MUR, GARRIGUES, TROISI, DENESTEBE, PASCUAL, JENE, DUBOIS, TERRIBILE, Mandat : M. THERON Mandataire : M. FREY Appel des membres du Conseil Municipal, Approbation du compte-rendu du Conseil Municipal du 03 Avril 2008, Une question orale de Mme DENESTEBE sur la révision du POS. La réponse a été donnée par M. FREY M. FREY a été désigné secrétaire de séance à l UNANIMITE. 1. Règlement intérieur du Conseil Municipal M. Le Maire rappelle à l Assemblée qu en application de l article L du CGCT, dans les communes de habitants et plus, le Conseil Municipal établit son règlement intérieur dans les 6 mois qui suivent son installation. Celui-ci peut être déféré au Tribunal Administratif. Il propose d adopter le texte joint en annexe. Après en avoir délibéré, le Conseil a décidé A L UNANIMITE D ADOPTER le règlement intérieur. 2. Commissions municipales Le Conseil Municipal forme, à l occasion de son installation, des commissions qui sont chargées d étudier les questions soumises au Conseil, soit sur l initiative d un de ses membres, soit de l Administration. Ces commissions sont au nombre de quatre : COMMISSION ADMINISTRATION GENERALE ET FINANCES : 7 membres COMMISSION GRANDS TRAVAUX, URBANISME, PATRIMOINE : 7 membres COMMISSION VIE SOCIALE : 7 membres COMMISSION VIE DE QUARTIER : 7 membres Ces commissions sont composées de façon à respecter le principe de représentation proportionnelle, conformément à la loi. Le Président de droit de ces commissions est le Maire. Page 1 sur 20

2 Conformément à l article L du Code Général des Collectivités Locales, dans les huit jours consécutifs à la désignation de leurs membres, les commissions se réunissent sur l initiative de leur Président et désignent en leur sein leur vice-président. Après en avoir délibéré, le Conseil a décidé que les commissions municipales sont composées comme suit : COMMISSION ADMINISTRATION GENERALE ET FINANCES : Henri COUQUET, Géraldine KERVELLA, Agnès LAMBIES, Marion MAERTEN, Gérard MILLAT, Christine MOUYSSET, Fabrice MUR COMMISSION TRAVAUX, URBANISME ET PATRIMOINE : Christine ANTOINE, Richard DRUILLE, Sébastien FREY, Lucienne LABATUT, Thierry NADAL, Véronique SALGAS, Florence DENESTEBE COMMISSION VIE SOCIALE : Rémy GLOMOT, Yvonne KELLER, Yves MANGIN, Jean Alain NUMERIN, André TOBENA, Martine VIBAREL, Serge JENE COMMISSION VIE DE QUARTIER : Muriel BECHAUX, Jean-Luc CHAILLOU, Anne HOULES, Eric OULIEU, Gaby RUIZ, Christian THERON, Anne-Marie GARRIGUES 3. Droit à la formation des élus Selon l article L du Code général des collectivités territoriales les membres du Conseil municipal doivent délibérer sur l exercice de leur droit à la formation dans les trois mois qui suivent leur élection. C est aussi l occasion de déterminer les orientations du Plan de formation les concernant et d arrêter les crédits ouverts à ce titre. Par conséquent et dans la continuité de la délibération n 03 du 05 février 2003, il est proposé que la formation des élus municipaux couvre un champ d application le plus large possible. Elle pourra concerner les domaines afférents aux finances communales, à l urbanisme, à la coopération intercommunale et à l action sociale. Par ailleurs, en vertu de l article L du Code général des collectivités territoriales, les frais de déplacement, de séjour et pédagogiques donnent droit à remboursement. Les pertes de revenu subies par l élu parti en formation sont compensées, également, par la commune dans la limite de 18 jours par élu pour la durée du mandat et d une fois et demie la valeur du SMIC par heure. Toutefois, le montant des dépenses de formation est limité à 20 % maximum du montant total des indemnités de fonction qui peuvent être allouées aux élus de la commune. L ensemble de ces droits n est applicable que dans la mesure où les formations sont délivrées par des organismes ayant fait l objet d un agrément par le Ministre de l intérieur dans les conditions fixées à l article L En sont exclus les voyages d études des conseillers municipaux pour lesquels il convient de délibérer, le cas échéant, en précisant leur objet qui doit être en lien direct avec l intérêt de la commune et leur coût prévisionnel. Le Conseil Municipal est appelé à se prononcer sur l exercice de leur droit à la formation et ses principales orientations. Après en avoir délibéré, le Conseil a décidé A L UNANIMITÉ d approuver les orientations du droit à la formation présentées cidessus, et d inscrire les crédits nécessaires à sa mise en œuvre au projet de budget de la commune. 4. Comité de direction de l Office du Tourisme : représentation des professionnels du tourisme Conformément au Code du Tourisme (Art. L et R ) et au Code Général des Collectivités Territoriales (Art. R décret du 11 mai 2005), Monsieur le Maire rappelle qu à la suite du renouvellement du Conseil Municipal, il appartient à l Assemblée de fixer la composition du Comité de Direction de l Office de Tourisme et les modalités de désignation de ses membres. Lors de la séance du 3 avril 2008, le Conseil Municipal a désigné les 22 représentants de la Ville : 11 membres titulaires et 11 membres suppléants et à fixer à 20 représentants les professionnels du tourisme : 10 membres titulaires et 10 membres suppléants. Après consultation des principales associations de professionnels et des professionnels les plus représentatifs, il convient en conséquence de désigner les 20 représentants des professionnels du tourisme. Il est proposé de désigner : - Pour les agences immobilières : Magali DURAND MAZAS (titulaire), Jean-Louis BARTHES (suppléant) Page 2 sur 20

3 - Pour les hôtels et résidences de tourisme : Michel MATHIEU DAUDE (titulaire), Hervé VAN TWEMBEKE (suppléant) - Pour les campings et hôtels de plein air : Jean-Michel OLTRA (titulaire), Evelyne SCHWARTZ (suppléant) - Pour les bars, restaurants et le Casino : Patrick ARTAUD et Florence PATTE DAGAN (titulaires), Julie FAUTEL et Samuel RURIACK (suppléants) - Pour les activités nautiques et fluviales : Gérard SCHMIDT (titulaire), Lucien PALOMARES (suppléant) - Pour les activités de loisirs : Jean-Yves MIRANDE (titulaire), Guilhem RUIZ (suppléant) - Pour les commerces : Eric LIAUSSON et Alexandre DREUILLE (titulaires) et Chantal GUILHOU et Alain MERLO (suppléants) - Pour les personnalités locales qualifiées : Jean-Paul ABBES (titulaire), Dominique MENAGE (suppléant) Après en avoir délibéré, le Conseil a décidé de désigner A L UNANIMITÉ DES VOTANTS : 33 POUR 1 ABSTENTION (M. TROISI) en qualité de représentants des professionnels du tourisme au Comité de Direction de l Office de Tourisme : TITULAIRES SUPPLEANTS REPRESENTANTS AGENCES IMMOBILIERES Magalie DURAND MAZAS Jean-Louis BARTHES REPRESENTANTS HOTELS / RESIDENCES DE TOURISME Michel MATHIEU DAUDE Hervé VAN TWEMBEKE REPRESENTANTS CAMPINGS / HOTELS DE PLEIN AIR Jean-Michel OLTRA Evelyne SCHWARTZ REPRESENTANTS BARS / RESTAURANTS / CASINO Patrick ARTAUD Julie FAUTEL Florence PATTE DAGAN Samuel RURIACK REPRESENTANTS ACTIVITES NAUTIQUES ET FLUVIALES Gérard SCHMIDT Lucien PALOMARES REPRESENTANTS ACTIVITES DE LOISIRS Jean-Yves MIRANDE Guilhem RUIZ REPRESENTANTS COMMERCES Eric LIAUSSON Chantal GUILHOU Alexandre DREUILLE Alain MERLO PERSONNALITES LOCALES QUALIFIEES Jean-Paul ABBES Dominique MENAGE 5. Commission Consultative des Services Publics Locaux : désignation des représentants des associations locales Arrivée de M. NADAL à 18h45. Le 3 Avril 2008, le Conseil Municipal a désigné les représentants de la Ville au sein de la Commission Consultative des Services Publics Locaux. Suite à un appel à candidatures auprès des associations locales, il s agit aujourd hui pour le Conseil Municipal de désigner les représentants des dites associations. Sont proposées les associations suivantes : - Association NOTRE CAP; - Association VIVRE AU CAP; - Association MALFATO ; - CLUB des NATURISTES; - Association du GOLF; - Association de l ORDRE NATIONAL DU MERITE ; - Association AGATHE. Après en avoir délibéré, le Conseil a décidé de désigner A L UNANIMITE les personnes suivantes en qualité de membres de la Commission : - Association NOTRE CAP, représentée par M. Roger VIVIER ; - Association VIVRE AU CAP, représentée par M. Michel MIRMAN ; - Association MALFATO, représentée par Mme Eliane ALVERNE ; Page 3 sur 20

4 - CLUB des NATURISTES, représentée par M. Claude CHABERT ; - Association du GOLF, représentée par M. Joseph SERMIER ; - Association de l ORDRE NATIONAL DU MERITE, représentée par M. Maurice ROLAIN ; - Association AGATHE, représentée par M. Jean RAVAILLE. 6. Convention entre la Ville et le S.D.I.S pour la surveillance des plages Afin d assurer la surveillance des baignades et des activités nautiques, le Service Départemental d Incendie et de Secours, recrute pour le compte de la Ville, sur la base d une convention, des sapeurs pompiers volontaires affectés à cette mission. Cette convention permet d établir les arrêtés nécessaires au recrutement des sapeurs-pompiers volontaires. Le Conseil Municipal est appelé à se prononcer sur la convention, jointe en annexe de la présente délibération. Après en avoir délibéré, le Conseil a décidé A L UNANIMITÉ d approuver la convention entre le S.D.I.S et la Ville pour la Surveillance des plages et a autoriser Monsieur le Député Maire à signer la convention entre le S.D.I.S et la Ville pour la surveillance des plages. 7. Budget Primitif (B.P) 2008 de l Office du Tourisme En application de l Article L du Code Général des Collectivités Territoriales, les budgets et les comptes de l Office de Tourisme du Cap d Agde sont soumis à l approbation du Conseil Municipal. Monsieur le Maire informe le Conseil que lors de sa réunion du 8 février 2008, le Comité de Direction de l Office de Tourisme a approuvé à l Unanimité le Budget Primitif Le Budget primitif de l exercice 2008 de l Office de Tourisme s établit de la façon suivante : 1/ Budget Principal 2/ Budget annexe 1) FONCTIONNEMENT 1/ Budget principal 2008 Office de Tourisme du Cap d Agde 011 Charges à caractère général , Charges de personnel et frais assimilés ,89 65 Autres charges de gestion courante 1 500,00 66 Charges financières 1 459,68 67 Charges exceptionnelles , Opération d Ordre de Transfert entre section : dotation aux amortissements, aux provisions , Virement à la section d investissement 0,00 TOTAL DEPENSES , Résultat reporté Non connu 70 Ventes de produits fabriqués, prestations de services, marchandises ,44 74 Subventions d exploitation ,00 75 Autres produits de gestion courante ,00 77 Autres produits exceptionnels 7 359,00 Page 4 sur 20

5 013 Atténuations de charges 0,00 2) INVESTISSEMENT TOTAL RECETTES , Résultat d investissement reporté Non connu 16 Emprunts et dettes assimilées ,00 20 Immobilisations incorporelles ,00 21 Immobilisations corporelles ,06 TOTAL DEPENSES ,06 10 Dotations, fonds divers et réserves Non connu 040 Opération d Ordre de Transfert entre Section : amortissements des immobilisations , Virement de la section de fonctionnement 0,00 TOTAL RECETTES ,06 FONCTIONNEMENT 2/ Budget annexe 2008 Centrale de Réservation, Promotion 011 Charges à caractère général , Charges de personnel et frais assimilés ,44 65 Autres charges de gestion courante 0,00 TOTAL DEPENSES ,44 70 Ventes de produits fabriqués, prestations de services, marchandises ,00 74 Subventions d exploitation ,44 TOTAL RECETTES ,44 Le Rapporteur propose au Conseil d approuver le Budget Primitif 2008 : Budget général et Budget annexe de l Office de Tourisme du Cap d Agde. Après en avoir délibéré, le Conseil a décidé A LA MAJORITÉ : 27 POUR 8 CONTRE (M. MUR Mme GARRIGUES- M. TROISI- Mme DENESTEBE- Mme PASCUAL- M. JENE- Mme DUBOIS- M. TERRIBILE) D ADOPTER le B.P 2008 de l Office du Tourisme dans les conditions susvisées. Page 5 sur Admission en non valeur Budget du Golf Madame Le Trésorier Principal a transmis un état de titres irrécouvrables sur le budget du Golf, dont le montant s élève à 199,50. Il s agit d un titre de 2003, dont le redevable est décédé. Le Conseil Municipal, au regard du motif d irrécouvrabilité présenté par le Trésorier Principal, est invité à se prononcer sur l admission en non valeur du produit irrécouvrable de 199,50. Après en avoir délibéré, le Conseil a décidé A L UNANIMITE D ADMETTRE en non valeur le produit irrécouvrable proposé par Madame le Trésorier Principal, et précise que la charge correspondante - soit 199,50 - est prévue au budget primitif du Golf 2008 article 654.

6 9. Subventions exceptionnelles 2008 aux associations Arrivée de M. THERON à 19h15 Dans sa séance du 21 Décembre 2007, le Conseil Municipal a procédé au vote des subventions ordinaires annuelles attribuées aux associations locales, pour l exercice Il est aujourd hui proposé, au Conseil Municipal, d allouer les subventions exceptionnelles demandées par différentes associations pour l organisation d animations et d évènements divers sur la commune. Associations Subventions Exceptionnelles Objet Athlétic-club des Pays d Agde Pentecôtaucap 10Km de l Ephèbe Lions-club Organisation d une soirée à caractère humanitaire S.N.A.G.A.T Organisation de courses Tennis-club du Cap d Agde Organisation de tournois S.O.R.A.C Transmed 2008 FSE Lycée Loubatières Action en faveur de deux orphelinats en Roumanie Karaté-club agathois Déplacement championnat de France à Paris AS Collège René Cassin Section voile scolaire AS Lycée Loubatières 500 Déplacement championnat de France de Handball La Boule de la Tamarissière 300 Concours international organisé le 1 er et 2 Mai 2008 Ensemble vocal Mélopoïa Organisation d un concert en juin 2008 Les Objets trouvés Création théâtrale Agde Musica Eolia Organisation de concerts Association philatélique agathoise 200 Bourse aux timbres (mai 2008) GAMUCA 400 Achat tissus pour confection de costumes Les Amis des orgues d Agde 890 Enregistrement disque Orgues de l Eglise St Sever Chrétiens et culture Festival inter-religieux de musiques sacrées Activités Loisirs Terroir Languedocien Organisation des «Journées du terroir 2008» Union nationale des combattants 800 Organisation Congrès départemental en juin 2008 F.S.E. Collège Cassin 600 Concours mathématiques CM2 6ème Il est donc proposé d allouer, ce jour, de subventions exceptionnelles Après en avoir délibéré, le Conseil a décidé A L UNANIMITE d attribuer une subvention aux associations désignées ci-dessus et précise que les dépenses pour un montant de seront imputées sur les crédits ouverts à cet effet au chapitre 65 du budget de la Ville. 10. Constitution de la Commission Communale des Impôts Directs (C.C.I.D) La Commission Communale des Impôts Directs, instituée par l article 1650 du Code Général des Impôts, doit être renouvelée à la suite de chaque élection municipale. A la demande de M. Le Directeur des Services Fiscaux, il est proposé une liste comportant 32 noms de contribuables à partir de laquelle il procédera à la désignation de 8 commissaires titulaires et de 8 commissaires suppléants. Il est proposé les candidatures suivantes : Page 6 sur 20

7 TITULAIRES SUPPLEANTS - MOTHES Christiane - AGUIRRE Claude - CALAS Roland - COQUIER Robert - GACHES Jean-Louis - JOURFIER Sylvain - MAZAS Jean-Louis - LABROUSSE Serge - SERVEN Marc - CROUZET Marie-Claude - BENTAJOU Louis - FLANQUART Catherine - ROLAIN Maurice - CARRE Raymond - VALLIERE Louis - BETHUNE Jean-Jacques - OLLER Pierre - BENACLOCH Eliane - CHOUVEL Jean - SUAU Roger - GEOFFROY Henri - LANGLOIS Yves - MIRMAN Michel - CARPENTIER Jacques - HUBAC Pierre - MOUYSSET Robert - CAVAILLES Jean-Pierre - BELAMAN Virginie - PACULL Jean - WOLTERS Anita - TESSEYDRE Serge - SIGAL Delphine Après en avoir délibéré, le Conseil a décidé A L UNANIMITE DES VOTANTS : 27 POUR - 8 CONTRE (M. MUR, MME GARRIGUES, M. TROISI, MME DENESTEBE, MME PASCUAL, M. JENE, MME DUBOIS, M. TERRIBILE) de proposer les contribuables susnommés pour composer la Commission Communale des Impôts Directs ; et soumet cette proposition à l agrément de Monsieur le Directeur des Services Fiscaux. 11. CASINO DU CAP D AGDE : renouvellement de l autorisation des jeux La Commune et le CASINO DU CAP D AGDE sont liés par un contrat de Délégation de Service Public, accompagné notamment d un Cahier des Charges pour l exploitation des jeux, pour 18 ans, du 1 er Janvier 1998 au 31 Décembre Le 28 Juin 1999, le CASINO a eu l autorisation de rajouter «LE STUD-POKER», à la liste des jeux déjà pratiqués (avenant N 1). Par délibération du 27 Mai 2003, le Conseil Municipal s est prononcé très favorablement à l extension de certains jeux, figurant au Cahier des Charges, et suite à la demande du Directeur du CASINO : soit : LA BOULE, LE 23, LE BACCARA CHEMIN DE FER, LE BACCARA A DEUX TABLEAUX A BANQUE LIMITEE et le BACCARA A BANQUE OUVERTE. En outre, la disposition suivante a été précisée : «l'avis favorable de la Commune à la demande d'autorisation de jeux présentée par la direction du Casino du Cap d'agde doit être interprété en ce sens que le Conseil Municipal a, par la même, estimé qu'en principe et sans acception d'établissement, les jeux pouvaient être autorisés dans la commune.» Ensuite, par délibération du 26 Septembre 2006, le Directeur du CASINO a sollicité le Conseil pour pouvoir installer nouveau jeu : «Le HOLD EM POKER» et, ce sous réserve de l autorisation ministérielle. Un avenant N 2 au Cahier des Charges a été adopté à l unanimité des votants. Enfin, par délibération du 18 Décembre 2006, l Assemblée a statué sur l extension des machines à sous (cf article 1 liste des jeux autorisés du Cahier des Charges, dont l exploitation est limitée à 200 machines). Le Directeur du CASINO a souhaité étendre le parc de ces machines, de 165 à 200 machines (soit 35 machines supplémentaires). Le Conseil Municipal a confirmé à l unanimité des votants le Cahier des Charges et, a autorisé le CASINO à exploiter 200 machines. Aujourd hui, le Préfet demande à la Ville d émettre un avis sur le renouvellement de l autorisation des jeux et de confirmer l extension du parc des machines à sous. Après en avoir délibéré, le Conseil a décidé A L UNANIMITE de donner un avis favorable à la demande de renouvellement de l'autorisation des jeux et sur l extension des jeux, notamment les machines à sous, présentée par la Direction du CASINO du Cap d'agde. «Cet avis doit être interprété en ce sens que le Conseil Municipal a, par la même, estimé qu'en principe et sans acception d'établissement, les jeux pouvaient être autorisés dans la commune". Page 7 sur 20

8 12. Demande de subvention : restauration de la Glacière La Glacière d Agde est inscrite sur l inventaire des monuments historiques depuis le 23 mai Intégrée dans le circuit de découverte touristique du patrimoine agathois, cet édifice du XVIIème siècle doit faire l objet de travaux de restauration, notamment : pour la sauvegarde de la coupole en basalte de la salle de l entrepôt : rehausser et prolonger la toiture existante et la recouvrir de tuiles canal ; pour la conservation de l ancien accès à la salle des ventes : restituer l emmarchement et la modénature basaltique de l entrée ; pour la thématique sur l exploitation de la glace : créer un escalier reliant la galerie à l entrepôt, et mettre en place une scénographie appropriée en vue d une exposition permanente sur les glacières en Agde. Pour ces travaux estimés à H.T ( T.T.C), l aide de l État peut aller jusqu à 25%. Il convient d approuver la réalisation de ces travaux et de demander les aides correspondantes. Après en avoir délibéré, le Conseil a décidé d autoriser A L UNANIMITE Monsieur le député maire à lancer les travaux de restauration de la Glacière, a solliciter de la Direction Régionale des Affaires Culturelles une aide financière à hauteur de , et du Conseil Général une aide complémentaire au titre de la «restauration du Patrimoine bâti». 13. Acquisition de terrains pour la piste cyclable Chemin de Notre-Dame à Saint-Martin Suite à l'arrêté préfectoral en date du 8/08/2006, une enquête conjointe d'utilité publique et parcellaire pour l'élargissement du Chemin de Notre-Dame à Saint-Martin et la création d'une piste cyclable s'est tenue en Mairie d'agde du 9/10/2006 au 7/11/2006. La réalisation du projet et l'acquisition des terrains d'emprise ont été déclarées d'utilité publique par arrêté du 8/08/2006. Les négociations amiables, sur la base du prix fixé par le Service des Domaines, n'ont pas abouti et, la Ville a saisi le juge d'expropriation. Par ordonnance en date des 18 juin 2007 et 16 juillet 2007, M. le Juge de l'expropriation a déclaré expropriées les diverses emprises nécessaires à l'opération projetée. Par jugement du 20/02/2008, le montant des indemnités a été fixé (accepté) pour les propriétaires ci-dessous mentionnés : Section n Propriétaires réels Montant de l'indemnité LT n 11 LA POSTE LT n 59 M. TORMOS Pascal Copropriétaires : représentés par M. CROS Bernard LT n 60 CROS Bernard Ind. MARTINAT Gilles / MARTINEZ Véronique TORMOS Pascal Ind. SCHEMMEL Jean-Marc / ODIER Nathalie DENESTEBE Didier Ind. KHENIFAR Brahim / DAILLOUX Jacqueline JOLY Jean Pierre Indivision représentée par : LOUBATIERES Marie-France - LOUBATIERES Geneviève LT n 66 LOUBATIERES Michèle LOUBATIERES Eliane (Epouse DALSTEIN) LT n Indivision VENEZIA André / MARTIN Jacqueline , Le Conseil est appelé à délibérer et autoriser M. Le Maire à signer les actes correspondants et à solliciter le bénéfice des dispositions de l'article 1042 du Code Général des Impôts. Après en avoir délibéré, le Conseil a décidé A L UNANIMITE d'acquérir, après expropriation et jugement du 20/02/2008, les terrains d'emprise nécessaires au projet, conformément au paragraphe visé ci-dessus ; de solliciter le bénéfice des dispositions de l'article 1042 du Code Général des Impôts ; d autoriser M. Le Maire à signer les actes correspondants. Page 8 sur 20

9 14. Acquisition de terrain à M. et Mme SERDANE - Chemin de Notre-Dame à Saint-Martin M. et Mme SERDANE Roger, propriétaires au chemin de Notre-Dame à Saint-Martin, souhaitent procéder à la réfection de leur mur de clôture en pierres, en très mauvais état. Des négociations amiables sont intervenues avec ces derniers, afin qu'ils cèdent gratuitement les emprises nécessaires à l'élargissement du Chemin de Notre-Dame à Saint-Martin. Les parcelles cédées sont MB n 396 de 104 m² et MB 398 de 111 m² ; en contrepartie, la réfection du mur de clôture sera effectuée par la Ville. Le Conseil est appelé à se prononcer, à solliciter le bénéfice des dispositions de l'article 1042 du Code Général des Impôts et à autoriser M. Le Maire à signer l'acte correspondant. Après en avoir délibéré, le Conseil a décidé A L UNANIMITE d'acquérir gratuitement les parcelles cadastrées MB n 398 de 111 m² et MB n 396 de 104 m² à M. et Mme SERDANE ; de s'engager en contrepartie à procéder à la réfection du mur de clôture ; de solliciter le bénéfice des dispositions de l'article 1042 du Code Général des Impôts ; d autoriser M. Le Maire à signer l'acte correspondant. 15. Echange de terrains Chemin des Trières et Chemin de Baluffe Dans le cadre de l'aménagement d'un carrefour et des élargissements des Chemins des Trières et Chemin de Baluffe, des accords amiables par voie d'échange sont intervenus entre : d'une part, la S.C.I. Les Trières, représentée par son gérant, M. ROGER Philippe, M. BORNAREL Roger et, la Ville, d'autre part. Lors de l'obtention de son permis de lotir en date du 6/03/2007 et conformément à l'article L et R du Code de l'urbanisme, la S.C.I. Les Trières s'est engagée à céder gratuitement à la Ville, la parcelle MM n 425 de m² (cession non actée) Après division et par voie d'échange, la parcelle MM n 427 de m² reste propriété de la Ville ; quant à la parcelle MM n 426 de 79 m², elle est attribuée à M. BORNAREL en même temps que la parcelle communale MM n 430 de 179 m² - M. BORNAREL s'engageant en contrepartie, à céder à la Ville la parcelle MM n 428 de 207 m², nécessaire à l'élargissement du chemin de Baluffe. Le Conseil est appelé à se prononcer, à autoriser M. Le Maire à signer les actes correspondants et, à solliciter le bénéfice des dispositions de l'article 1042 du Code Général des Impôts. Après en avoir délibéré, le Conseil a décidé d échanger A L UNANIMITE les terrains ci-après : - SCI Les Trières Commune d'agde MM n 427 de m² M. BORNAREL MM n 426 de 79 m² - M. BORNAREL Commune d'agde MM n 428 de 207 m² - Commune d'agde M. BORNAREL MM n 430 de 179 m² ; et, d autoriser M. Le Maire à signer les actes correspondants, les frais d'honoraires seront partagés, et de solliciter le bénéfice des dispositions de l'article 1042 du Code Général des Impôts. 16. Elargissement du Chemin du Camping : mise aux enquêtes conjointes d utilité publique et parcellaire L'élargissement du Chemin du Camping (opération n 43 du POS,) rejoignant le chemin des Dunes à ses deux extrémités, nécessite l'acquisition de diverses parcelles de terrain. Il convient donc de lancer la procédure d'acquisition de ces terrains et de solliciter de M. le Sous-Préfet la mise aux enquêtes conjointes d utilité publique et parcellaire, conformément aux prescriptions du décret N du 23 Avril 1985 et de l article R du Code de l Expropriation. Le Conseil Municipal est appelé à se prononcer sur ce projet, à solliciter la procédure d utilité publique et à autoriser M. Le Maire à signer les pièces s y rapportant. Après en avoir délibéré, le Conseil a décidé d approuver A L UNANIMITE le projet de l élargissement du Chemin du Camping et le dossier de mise aux enquêtes conjointes d utilité publique et parcellaire ; D autoriser M. Le Maire à acquérir les terrains, soit par voie amiable, soit par voie d expropriation ; De solliciter de M. Le Sous-Préfet le lancement de la procédure de mise aux enquêtes conjointes d utilité publique et parcellaire, conformément aux prescriptions du décret N du 23 avril 1985 et Page 9 sur 20

10 de l article R 11.3 du Code de l expropriation, D autoriser M. Le Maire à lancer la procédure et à signer les pièces s y rapportant. 17. Elargissement du Chemin de la Charrue : mise aux enquêtes conjointes d utilité publique et parcellaire L'élargissement du Chemin de la Charrue (opération n 44 du P.O.S) et de l'impasse de la Charrue (opération n 93 du POS), de la Route de Rochelongue au Chemin de la Roselière, nécessite l'acquisition de diverses parcelles de terrain. Il convient donc de lancer la procédure d'acquisition de ces terrains et de solliciter de M. le Sous-Préfet la mise aux enquêtes conjointes d utilité publique et parcellaire, conformément aux prescriptions du décret N du 23 Avril 1985 et de l article R 11.3 du Code de l Expropriation. Le Conseil Municipal est appelé à se prononcer sur ce projet, à solliciter la procédure d utilité publique et à autoriser M. Le Maire à signer les pièces s y rapportant. Après en avoir délibéré, le Conseil a décidé A L UNANIMITE d approuver le projet d élargissement du chemin de la Charrue et de l'impasse de la Charrue et le dossier de mise aux enquêtes conjointes d utilité publique et parcellaire ; d autoriser M. Le Maire à acquérir les terrains, soit par voie amiable, soit par voie d expropriation ; de solliciter de M. Le Sous-Préfet le lancement de la procédure de mise aux enquêtes conjointes d utilité publique et parcellaire, conformément aux prescriptions du décret N du 23 Avril 1985 et de l article R 11.3 du Code de l expropriation ; et d autoriser M. Le Maire à lancer la procédure et à signer les pièces s y rapportant. 18. Elargissement du Chemin de la Roselière : mise aux enquêtes conjointes d utilité publique et parcellaire L'élargissement du Chemin de la Roselière (opération n 44 du P.O.S) situé entre le Chemin du Camping et la Route de Rochelongue, nécessite l'acquisition de diverses parcelles de terrain. Il convient donc de lancer la procédure d'acquisition de ces terrains et de solliciter de M. le Sous-Préfet la mise aux enquêtes conjointes d utilité publique et parcellaire, conformément aux prescriptions du décret N du 23 Avril 1985 et de l article R 11.3 du Code de l Expropriation. Le Conseil Municipal est appelé à se prononcer sur ce projet, à solliciter la procédure d utilité publique et à autoriser M. Le Maire à signer les pièces s y rapportant. Après en avoir délibéré, le Conseil a décidé A L UNANIMITE d approuver le projet de l élargissement du chemin de la Roselière, situé entre le chemin du Camping et la route de Rochelongue et le dossier de mise aux enquêtes conjointes d utilité publique et parcellaire ; D autoriser M. Le Maire à acquérir les terrains, soit par voie amiable, soit par voie d expropriation ; de solliciter de M. Le Sous-Préfet le lancement de la procédure de mise aux enquêtes conjointes d utilité publique et parcellaire, conformément aux prescriptions du décret n du 23 avril 1985 et de l article R 11.3 du Code de l expropriation, et d autoriser M. Le Maire à lancer la procédure et à signer les pièces s y rapportant. 19. Elargissement du Chemin du Grand Quist Dans le cadre de l obtention d un permis de construire, le propriétaire cède à la commune l emprise nécessaire de son terrain concerné par une opération de voirie. La cession de l emprise est gratuite dans la limite de 10 % de la superficie de la parcelle prise dans sa totalité, conformément aux articles L , alinéa 2 et R du Code de l urbanisme. Au delà de 10 % l emprise est cédée à titre onéreux. M. EL BEZE et M me LUMBROSO, propriétaires de la parcelle MP 0006 située chemin du Grand Quist doivent céder dans le cadre de l opération du POS n 38 a, une emprise de terrain d une superficie de 138 m² répartis comme suit : 118 m² cédés à titre gratuit (PC n K0201) et 20 m² environ cédés au prix de 160 le m² (document d arpentage en attente). Il est proposé au Conseil Municipal de se prononcer sur l acquisition de l emprise nécessaire à l opération N 38 a du POS (environ 138 m²), d autoriser M. le Maire à signer l acte correspondant et à solliciter le bénéfice des dispositions de l article 1042 du Code Général des impôts. Après en avoir délibéré, le Conseil a décidé A L UNANIMITE d acquérir l emprise parcellaire nécessaire à l opération n 38 a du POS, propriété de M. EL BEZE et de M me LUMBROSO, d une superficie de 138 m² environ, ce comprenant 118 m² à titre gratuit et 20 m² environ à 160 le m² ; de solliciter le bénéfice des dispositions de l article 1042 du Code Général des impôts ; d autoriser M. Le Maire à signer l'acte correspondant. Page 10 sur 20

11 20. Contrat d affermage pour la D.S.P restauration scolaire et municipale Départ de M. COUQUET à 19h 35 M.Le Maire interrompt la séance du conseil de 19 h40 à 19 h55 pour permettre à la Société SOREGES de faire une présentation sur la restauration scolaire. Un traité de concession passé avec la société Avenance Enseignement et Santé pour la Restauration Scolaire et Municipale a été adopté par délibération en date du 06 avril Conformément au traité de concession, le contrat doit se terminer le 30 avril 2008 après quinze années d exploitation, date repoussée au 03 juillet 2008, par avenant n 13 adopté en délibération du conseil municipal du 06 décembre Vu l article L du CGCT, le Conseil Municipal en date du 02 juillet 2007, s est prononcé sur le mode de gestion qu il entend choisir pour assurer le service public de restauration scolaire et municipale, après consultation de la Commission Consultative des Services Publics Locaux, en lançant une procédure de délégation de service public pour la gestion de la restauration scolaire et municipale et ce, pour une période de 5 ans à compter du 04 juillet VU la proposition de contrat d affermage pour l affermage du service de la restauration scolaire et municipale présentée par la société SOGERES représentée par Monsieur Jean Paul FONTAN, Président du directoire, domiciliée 42-44, rue de Bellevue Boulogne-Billancourt Cedex, notamment en ses conditions et modalités techniques, financières et juridiques, Après en avoir délibéré, le Conseil a décidé A L UNANIMITÉ : - de confier ce contrat d affermage à la société SOGERES dont le siège social est situé 42-44, rue de Bellevue Boulogne-Billancourt Cedex et ce aux conditions et modalités présentées par la dite société en sa proposition précitée, - d autoriser Monsieur le Député Maire à signer le contrat de concession entre la société SOGERES et la Ville d Agde, ainsi que tous les actes et conventions s y rapportant, - de mettre à disposition de la société SOGERES pour les besoins de la concession, la cuisine centrale propriété de la ville sise, 91 chemin du Mont st Loup à Agde. - d inscrire le financement de cette opération au budget communal en fonction des besoins. - de dire que les dépenses et recettes correspondantes sont inscrites au budget principal de la Ville. 21. Attribution du marché de mise en œuvre de la défense incendie réhabilitation et entretien des réseaux d assainissement La Ville d Agde a lancé un appel d offres ouvert concernant les travaux de mise en œuvre de la défense incendie, ainsi que la réhabilitation et l entretien des réseaux d assainissement. La consultation est composée d un seul lot. L avis d appel public à la concurrence a été envoyé à la presse le 21 Février 2008 (B.O.A.M.P), la date limite de remise des offres étant fixée au 20 Mars 2008 à 16H30. Après ouverture des premières enveloppes par le pouvoir adjudicateur, la Commission d Appel d Offres s est réunie le 10 Avril 2008, afin d effectuer l ouverture des offres. Une fois, le rapport d analyses des offres établi par le service gestionnaire compétent, la Commission d Appel d Offres, réunie le 24 Avril 2008, a choisi le groupement titulaire suivant, son offre étant jugée économiquement la plus avantageuse, au regard des critères de sélection des offres définis dans l article 19.2 du règlement de la consultation : - BRUNET TP (mandataire) / LYONNAISE DES EAUX, sise 813 av. Léon Blum Ambérieu en Bugey. Il est précisé que les seuils minimum et maximum sont respectivement : H.T et H.T par an. Le Conseil municipal est invité à se prononcer. Après en avoir délibéré, le Conseil a décidé A L UNANIMITE de retenir, au titre du marché de mise en oeuvre de la défense incendie, réhabilitation et entretien des réseaux d assainissement, le titulaire suivant ; d autoriser Monsieur le Député-maire ou son adjoint délégué à signer ledit marché et toutes les pièces se rapportant à cette affaire ; de prélever les dépenses correspondantes sur les budgets ville, assainissement et eau potable. Page 11 sur 20

12 22. Concessions de plages - sous-traité d exploitation N 1 - avenant N 1 Par délibération en date du 21 Février 2006, visée le 1 er Mars 2006, le Conseil Municipal a décidé, à l'issue d'une procédure d'une Délégation de Service Public, d'attribuer le lot de plage N 1, situé Plage Ambonne à Monsieur Jean-Yves SILVERT, pour y exercer une activité de "Location de Matériel avec Grande Buvette". Actuellement, Monsieur Jean-Yves SILVERT nous demande d'accepter l agrément de la S.A.R.L PLAGELEGALION.NAT, en qualité de titulaire du sous-traité de plage N 1. En application de l'article 9 du sous-traité d'exploitation des concessions de plages passé avec Monsieur Jean Yves SILVERT, il est proposé au Conseil Municipal d'autoriser cette modification par avenant ci-annexé. Après en avoir délibéré, le Conseil a décidé A L UNANIMITE de passer un avenant, modifiant le sous-traité d exploitation N 1 ; et d autoriser M. Le Député-Maire ou l adjoint délégué à signer ledit avenant. 23. Marché N sur les fournitures de signalisations verticales et horizontales - avenant N 1 au lot N 3 Par délibération N 15 du 9 Février 2005, la Ville d Agde a autorisé la signature de l appel d offres ouvert relatif à la fourniture de signalisation verticale et horizontale. Cette consultation, lancée sous la forme de marchés à bons de commande pour 1 an renouvelable 3 fois, comportait 3 lots. Le lot N 3, intitulé «Signalisation horizontale», a été attribué à la S.A. Signature et, notifié le 17 Mars Aux termes de plusieurs opérations financières, la S.A. Signature a apporté à la S.A.S. Signature une branche complète d activités de travaux publics et privés de signalisation routière. Dans ce cadre, il convient donc d autoriser la cession du marché précité par avenant. Il est précisé que la S.A.S. Signature sera entièrement substituée dans l ensemble de ses droits et obligations sans aucune interruption, ni modification. Le Conseil municipal est invité à se prononcer. Après en avoir délibéré, le Conseil a décidé A L UNANIMITE d adopter l avenant N 1 au marché N , autorisant la cession de ce marché de la S.A. Signature, titulaire initial, à la S.A.S. Signature, nouveau titulaire ; d autoriser Monsieur le Député-Maire ou son adjoint délégué à signer ledit avenant et toutes les pièces se rapportant à cette affaire. 24. Marché N sur le service de télécommunications - avenant N 1 au lot 3 Par délibération N 25 du 25 Novembre 2005, la Ville d Agde a autorisé le lancement de l appel d offres ouvert relatif aux services de télécommunications, dans le cadre du groupement de commandes, composé de la Ville d Agde, de la Caisse des Ecoles et du Centre Communal d Action Sociale. Cette consultation, lancée sous la forme de marchés à bons de commande pour 2 ans renouvelable pour 2 périodes d un an, comportait 4 lots. Le lot N 3 intitulé «Services de téléphonie mobile» a été notifié à la S.A. Bouygues Télécom le 24 Mars Or, il s avère que suite à une augmentation du parc de mobiles et de la durée moyenne de communication par appareil, le montant maximum a été atteint avant la fin de la première période du marché. Compte tenu de la nécessité pour certains agents ou élus, qui sont d astreinte ou doivent être joignables en toutes circonstances, de disposer d un téléphone portable afin d assurer la continuité du service public, il vous est proposé d adopter un avenant portant sur les deux points suivants : 1) Modification du phasage de la durée du marché, la première période étant fixée du 24/03/2006 au 31/01/ ) Augmentation du montant maximum annuel du marché de 4 800,00 HT, portant le nouveau montant maximum annuel de ce marché à ,00 HT, soit une augmentation de 15 % du montant initial. Il est précisé que la Commission d appel d offres du groupement de commandes a émis un avis favorable le 30 avril Le Conseil municipal est invité à se prononcer. Après en avoir délibéré, le Conseil a décidé A LA MAJORITE DES VOTANTS : 26 POUR - 6 CONTRE ( M. MUR, MME GARRIGUES, M. TROISI, MME PASCUAL, M. JENE, M. TERRIBILE) 2 ABSTENTIONS (MME DENESTEBE, MME DUBOIS) d adopter l avenant n 1 au marché n , autorisant la modification du phasage de la durée de ce marché et augmentant le montant maximum annuel du marché de 4 800,00 HT, portant le nouveau montant maximum annuel de ce marché à ,00 HT, soit une augmentation de 15 % du montant initial ; d autoriser Monsieur le Député-maire ou son adjoint délégué à signer ledit avenant et toutes les pièces se rapportant à cette affaire. Page 12 sur 20

13 25. Attribution de marchés relatifs au parking et au giratoire - Groupe Scolaire du Littoral Afin de réaliser les travaux d aménagement du parking, de la voie d accès et du giratoire permettant la desserte du groupe scolaire du littoral, la Ville d Agde a procédé à la consultation d entreprises par voie d appel d offres ouvert. L opération est constituée de deux lots : Le lot 1 «voirie et réseaux humides» : il comprend une tranche ferme pour la réalisation du parking et sa voie d accès et une tranche conditionnelle pour la réalisation du giratoire. Le lot 2 «réseaux secs» : il comprend une tranche ferme pour l éclairage du parking et sa voie d accès et une tranche conditionnelle pour l éclairage du giratoire. L avis d appel public à la concurrence a été envoyé à la presse le 29 février 2008 (BOAMP). La date limite de remise des offres était fixée au 28 mars 2008 à 16h30. Les candidatures ont été ouvertes le 8 avril 2008 par le pouvoir adjudicateur et les offres le 10 avril 2008 par la commission d appel d offres. Six offres ont été reçues dont trois pour le lot 1 et trois pour le lot 2. Après analyse comparative des six offres, la commission d appel d offres qui s est réunie le 24 avril 2008 a décidé de retenir en tranche ferme la solution de base et a choisi les titulaires suivants, leur offre étant jugées économiquement les plus avantageuses au regard des critères de sélection des offres, définis dans le règlement de la consultation : Pour le lot 1 : Entreprise EUROVIA - M. Didier BARDY, Chef de secteur BEZIERS / NARBONNE - domiciliée Route de Lodève JUVIGNAC, pour un montant de ,70 H.T au titre de la tranche ferme (offre de base) et de ,20 H.T au titre de la tranche conditionnelle. Pour le lot 2 : Entreprise SOGETRALEC-BORDERES M. Philippe ROGER - domiciliée Domaine de Poussan Le Haut Route de Lespignan BEZIERS, pour un montant de ,00 H.T au titre de la tranche ferme et de ,00 H.T au titre de la tranche conditionnelle. Après en avoir délibéré, le Conseil a décidé d approuver A L UNANIMITE DES VOTANTS la décision de la Commission d Appel d Offres de retenir pour l attribution des lots : Lot 1 : Entreprise EUROVIA - M. Didier BARDY, Chef de secteur BEZIERS / NARBONNE - domiciliée Route de Lodève JUVIGNAC, pour un montant de ,70 H.T au titre de la tranche ferme (offre de base) et de ,20 H.T au titre de la tranche conditionnelle. Lot 2 : Entreprise SOGETRALEC-BORDERES M. Philippe ROGER - domiciliée Domaine de Poussan Le Haut Route de Lespignan BEZIERS, pour un montant de ,00 H.T au titre de la tranche ferme et de ,00 H.T au titre de la tranche conditionnelle, D autoriser Monsieur le Député Maire ou son adjoint délégué, à signer toutes les pièces se rapportant à cette affaire, dit que les dépenses correspondantes seront imputées sur le Budget principal de la Ville. 26. Recensement économique des marchés Dans le cadre du recensement économique des marchés, et dans un souci de transparence quant à l emploi des deniers publics, l article 133 du code des marchés publics dispose que «le pouvoir adjudicateur publie au cours du 1 er trimestre de chaque année, une liste des marchés conclus l année précédente ainsi que le nom des attributaires». Cette liste des marchés conclus en 2007, annexée à la présente délibération, est établie conformément à l arrêté du 8 Décembre 2006, publié le 17 Décembre Cette liste permet d avoir une image précise de l activité de la commune en matière d achat public, que ce soit en terme de travaux, de fournitures ou de services. Tous marchés confondus, les services municipaux ont géré l année dernière 452 marchés, répartis comme suit : Type de marché Tranche de montant en H.T. Estimation de l opération comprise entre et Estimation de l opération supérieure ou égale à Total par type de marché Travaux Fournitures Services Total par tranche de montant Page 13 sur 20

14 Le Conseil municipal A PRIS ACTE de la communication de la liste des marchés conclus en 2007, ci-annexée, conformément aux dispositions de l article 133 du code des marchés publics et de son arrêté d application du 8 Décembre Abrogation de la délibération N 3 du 19 Novembre 2007 et demande de subvention auprès du Fonds National de Prévention Le Conseil Municipal a décidé, par délibération N 3 du 19 Novembre 2007, de solliciter, auprès du Fonds National de Prévention, une subvention pour financer un plan d action de prévention. Dans le cadre de l élaboration du nouveau S.D.R.H de la Collectivité, la problématique de l absentéisme a été identifiée comme prioritaire. Ainsi, le premier projet présenté, dans la première sollicitation du fonds, a été enrichi. Il s agira, en particulier, de promouvoir la culture de la santé et de la sécurité, d améliorer la gestion et la maîtrise des risques professionnels, afin de réduire de façon significative le nombre d accidents ou de maladies professionnelles en développant une série d actions coordonnées et fortement axées sur le management. En conséquence, il est proposé d abroger la délibération N 3 du 19 Novembre 2007 et de délibérer sur ce nouveau projet. En outre, le Rapporteur expose que le Fonds National de Prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles des agents des collectivités locales apporte un appui méthodologique et une aide financière pour la mise en œuvre d actions, qui tendent à réduire les accidents du travail et les maladies professionnelles. Un diagnostic, suivi d une analyse poussée de la problématique, permettra d en identifier les causes. Cette phase diligentée avec le concours d experts externes à la collectivité et des cadres de la collectivité permettra à des groupes de travail constitués de cadres, d agents de la collectivité et de partenaires sociaux d étudier les différentes solutions qui pourraient être mises en œuvre. Les plans d action seront validés et planifiés par les membres du comité de pilotage qui sera constitué à cet effet. Ils se déclineront dans les processus d inventaire et d évaluation des risques et, dans la planification des actions de prévention et ce, par une meilleure connaissance des conditions d exécution du travail, une gestion anticipée des missions et des compétences et une organisation fonctionnelle de l ensemble des acteurs. La Commune d Agde s engage à former l ensemble des cadres en leur donnant une méthode organisationnelle de gestion des risques professionnels communes à tous les services, ainsi que les moyens de s approprier une méthode de gestion de l absentéisme. Elle les incitera à mettre en œuvre les mesures correctives, les mesures de précaution et de prévention qui s imposent. Le Rapporteur propose aux membres du Conseil Municipal de solliciter le concours du Fonds National de Prévention pour nous aider dans ce projet. Vu l avis favorable du Comité d Hygiène et de Sécurité réuni en date du 29 Octobre 2007, Après en avoir délibéré, le Conseil a décidé A LA MAJORITE DES VOTANTS : 26 POUR, 6 CONTRE (M. MUR, MME GARRIGUES, MME DENESTEBE, MME PASCUAL, M. JENE, MME DUBOIS,) 2 ABSTENTIONS (M. TROISI, M. TERRIBILE) d abroger la délibération N 3 du 19 Novembre 2007 ; de solliciter le concours du Fonds National de Prévention en vue de l obtention d une subvention ; d autoriser Monsieur Le Député-Maire à signer la lettre d engagement et le dossier de demande de subvention auprès du Fonds National de Prévention. 28. Mise en œuvre du décret N du 14 Janvier 2002 modifié relatif aux Indemnités Horaires pour Travaux Supplémentaires (I.H.T.S) Les indemnités horaires pour travaux supplémentaires peuvent être versées, dès lors que les agents exercent des fonctions ou appartiennent à des grades ou emplois dont les missions impliquent la réalisation effective d heures supplémentaires aux fonctionnaires de catégorie C et B. Les indemnités horaires pour travaux supplémentaires sont attribuées dans le cadre de la réalisation effective de travaux supplémentaires, demandés par l'autorité territoriale ou le chef de service et, selon les dispositions du décret N du 14 Janvier La rémunération de ces travaux supplémentaires est subordonnée à la mise en place de moyen de contrôle (moyen de contrôle automatisé décompte déclaratif). Le versement de ces indemnités est limité à un contingent mensuel de Page 14 sur 20

15 25 heures par mois et par agent. Lorsque les circonstances exceptionnelles le justifient et pour une période limitée, le contingent mensuel peut être dépassé, sur décision du chef de service qui en informe immédiatement les représentants du personnel du Comité Technique Paritaire (C.T.P). A titre exceptionnel, des dérogations peuvent être accordées après consultation du C.T.P, pour certaines fonctions. Pour les agents à temps non complet, les I.H.T.S sont calculées selon le taux horaire de l'agent dans la limite des temps complets. Au delà, elles sont calculées selon la procédure normale décrite dans le décret N L'attribution d' I.H.T.S. aux agents bénéficiaires de la concession d'un logement par utilité ou nécessité de service est possible. CONSIDERANT que lorsque la compensation des heures supplémentaires réalisées ne peut se faire sous la forme d un repos compensateur, elles donneront lieu à paiement selon les modalités en vigueur. CONSIDERANT que seules les heures effectuées à la demande du chef de service, dès qu il y a dépassement des bornes horaires définies par le cycle de travail, seront considérées comme heures supplémentaires. Le recours aux heures supplémentaires est possible dans deux cas : - Circonstances exceptionnelles, mobilisation des équipes, pas obligatoirement dans son domaine de compétence : ex alerte crue (soit payées ou récupérées) - Travail exceptionnel au sein de son service, surcharge de travail pour un évènement particulier ou pour pallier un départ en maladie (visa du chef de service pour récupération), demandé par le Chef de Service. Le déclenchement d heures supplémentaires doit correspondre à une nécessité absolue de service et doit faire l objet d une validation par le Chef de Département, de Division ou de Service, concerné. Elles doivent être strictement limitées et justifiées. Elles doivent avoir donné lieu à un travail effectif dont la matérialité doit pouvoir être vérifiée et doivent être accompagnées de pièces justificatives. Après en avoir délibéré, le Conseil a décidé A L UNANIMITE DES VOTANTS : 27 POUR, 7 ABSTENTIONS (M. MUR, MME GARRIGUES, M.TROISI, MME PASCUAL, M. JENE, MME DUBOIS, M. TERRIBILE) D INSTITUER selon les modalités suivantes et dans la limite des textes applicables aux agents de l'etat, l'indemnité Horaire pour Travaux Supplémentaires aux agents exerçant les missions listées ci-dessous : - Adjoint au CSU - Adjoint au directeur du Département Education - Adjoint au directeur du département Sécurité - Adjoint de direction administrative et financière musées - Adjoint de direction animation et communication musées - Adjoint de médiathèque - Adjoint de médiathèque chargé d'accueil - Agent de goudronnage - Agent de maintenance des équipements et matériels sportifs - Agent de maintenance qualifié - Agent de médiathèque - Agent de médiathèque sans contraintes - Agent de médiathèque spécialisé - Agent de médiation - Agent de nettoiement des espaces naturels - Agent de restaurant et d'entretien des locaux - Agent de sécurité et de surveillance - Agent de traitement des demandes de travaux - Agent d'entretien des équipements et matériels sportifs - Agent d'entretien des équipements et matériels sportifs avec contrainte - Agent d'entretien des espaces verts - Agent d'entretien des locaux - Agent d'entretien des locaux avec contrainte - Agent d'entretien voirie - Agent d'hygiène urbaine - Agents des fêtes et cérémonies - Animateur et formateur en informatique - Animateur loisirs - Animateur socio-éducatif - Animateur sportif - Animateur sportif - Moniteur de tennis - Coord tech - Assistant animateur socio-éducatif - Assistant de gestion administrative - Assistant de gestion administrative avec contrainte - Assistant de gestion du courrier - Assistant de gestion en urbanisme - Assistant de gestion et de contrôle de conformité - Assistant de gestion financière, budgétaire ou comptable Page 15 sur 20

16 Page 16 sur 20 - Assistant de régie des œuvres - ASVP - ASVP - Gardien - ASVP - Ecole - ASVP Environnement - ASVP-Equestre - ATSEM - Brigadier de jour - Brigadier de nuit - Caddy master - Commissaire de parcours - Chargé d'accueil - Chargé d'accueil avec contrainte - Chargé d'accueil avec contrainte forte - Chargé d'accueil et assistant de gestion administrative - Chargé d'accueil et assistant de gestion administrative avec contrainte - Chargé d'accueil et de commercialisation bilingue - Chargé d'accueil et de gestion administrative - Chargé d'accueil et de secrétariat - Chargé d'accueil et secrétaire de service - Chargé d'accueil pour formalité administrative - Chargé d'accueil pour formalité administrative des étrangers - Chargé d'accueil social et médiateur - Chargé d'accueil, régie et surveillance - Chargé de gestion des fournitures - Chargé de la distribution du courrier - Chargé de la gestion administrative - Chargé de la logistique informatique - Chargé de la surveillance et de l'administration du cimetière - Chargé de l'administration du cimetière - Chargé de l'élaboration du Plan Communal de Sauvegarde - Chargé de l'état civil - Chargé de l'état civil et gestionnaire de liste électorale - Chargé de l'événementiel jeunesse - Chargé de l'événementiel sportif - Chargé de mission cabanisation - Chargé de mission politique contractuelle - Chargé de mission TIC - Chargé de protocole - Chargé des enquêtes administratives - Chargé des relations de presse - Chargé d'études environnement - Chargé d'études sport et jeunesse - Chargé du centre d'hébergement - Chargé du classement des archives - Chargé du classement des archives et accueil - Chargé du renseignement cadastral - Chargé du renseignement en urbanisme - Chargé du suivi des contrats d'éclairage public - Chauffagiste climaticien - Chauffeur du Maire et huissier - Chef de bassin piscine - Coord SLAM - Chef de poste Gonzagues - Chef de poste Mixte - Chef d'équipe - espace ruraux - Chef d'équipe - maçon - Chef d'équipe - signalisation - Chef d'équipe de goudronneuse - Chef d'équipe garage - Chef d'équipe moyens lourds - Concierge agent de surveillance - Concierge agent d'entretien et maintenance - Concierge agent technique du bâtiment - Conducteur d'engins - Conducteur d'engins plage - Conducteur poids lourds - Conducteur d'engins de balisage - Contremaître - Contremaître maîtrise - Coord CLAS, Coup de pouce et agent d'animation - Coordinateur d'entretien des locaux - Coordinateur placiers - Coordinatrice courrier - Coordinatrice des agents d'accueil - Co-responsable - CSU opérateur - Déménageur - Dessinateur projeteur réseaux - Dessinateur projeteur bâtiment - Directeur Adjoint Dpt Sports Loisirs Jeunesse - Directeur DEME

17 Page 17 sur 20 - Directeur du Département Sécurité - Electricien - Electricien festivité - Factotum - Factotum avec contrainte - Fontainier - Garde des réserves naturelles - Gardien de cimetière - Gestionnaire de la communication bilingue - Gestionnaire de la documentation - Gestionnaire de la formation - Gestionnaire de la paie - Gestionnaire de l'urbanisme - Gestionnaire des archives - Gestionnaire des assemblées et secrétariat général - Gestionnaire des assurances - Gestionnaire des carrières - Gestionnaire des finances - Gestionnaire des marchés - Gestionnaire des ressources humaines - Gestionnaire du patrimoine communal - Green keeper / intendant de parcours - Hôte de réception à la cafétéria du CIT - Journaliste - Maçon - Maçon Qualifié - Magasinier - Magasinier avec contrainte - Manutentionnaire - Manutentionnaire qualifié - Mécanicien - Médiateur culturel - Menuisier - Métreur, vérificateur et économiste - MNS - Opérateur Topographique - Peintre en bâtiment - Peintre en mobilier urbain - Peintre routier - Placier - Plombier - Policier municipal - Professeur de musique - Projectionniste - Reprographe - Resp Péri Extra Scolaire Primaire-Coord Contrat Temps Libre - Responsable adjoint d'accueil périscolaire - Responsable adm. pôle opérationnel voirie - Responsable administrative de la MDS - Responsable animations - Responsable brigade - Responsable Cellule Financière Services Techniques - Responsable cellule OPALE - Responsable d'accueil périscolaire - Responsable de l' Ecole de Musique - Responsable de la communication interne - Responsable de la conservation du patrimoine - Responsable de la gestion ATSEM et régisseur - Responsable de la mise en œuvre de progiciel - Responsable de la Réglementation - Responsable de l'administration générale du CCAS - Responsable de Pôle - Responsable de poste (Grau) - Responsable de Secteur - Responsable des Agents de services - Responsable des animateurs - Responsable des Archives documentation et communication interne - Responsable des festivités PM - Responsable des marchés - Responsable des services Assemblées et citoyenneté - Responsable des services Festivités et protocole - Responsable d'office et agent d'entretien des locaux - Responsable d'office et agent d'entretien des locaux avec contrainte - Responsable du CIT - Responsable du droits place-palais des congrès - Responsable du Foncier et Domanialité - Responsable du Garage - Responsable du Magasin REPB - Responsable du pôle hygiène-cadre de vie

18 Page 18 sur 20 - Responsable du pôle études travaux et entreprises - Responsable du Pôle Intervention voirie et moyens lourds - Responsable du pôle Littoral - Responsable du pôle réseaux - Responsable du pôle Technique - Responsable du pôle Télésurveillance - Responsable du pôle Voirie et Espace Urbain - Responsable du service Carrières - Responsable du service Culturel - Responsable du service de la Paie et gestion du temps - Responsable du service des festivités - Responsable du service Financier - Responsable du service formation et compétences - Responsable du service Patrimoine Communal - Responsable du service prévention sécurité- ACMO - Responsable du STIC - Responsable gestion domaine public - Responsable information et grands projets - Responsable intendance - Responsable Internet - Responsable moto - Responsable opérationnel - Responsable Péri Extra Scolaire et Maternelle - Responsable PIJ, Prévention Santé - Responsable prévention routière - Responsable réseau et application - Sans poste - Secrétaire - Secrétaire avec contrainte - Secrétaire de direction - Secrétaire de service - Secrétaire de service avec contrainte - Secrétaire de service avec contrainte forte - Sérigraphiste - Serrurier - Serrurier - voirie - Sonorisateur - Sonorisateur et coordinateur - Stratifieur-mouliste - Suppléant de brigade de jour - Suppléant de brigade de nuit - Suppléant de poste (Grau) - Surveillant de travaux bâtiment - Surveillant de travaux réseaux - Surveillant de travaux - Cadre - Surveillant de travaux - Maîtrise - Surveillant de travaux-concierge CIT - Surveillant voirie - Tailleur de pierre - Technicien assainissement et pluvial - Technicien de maintenance informatique - Technicien du spectacle - Technicien du spectacle et animation - Technicien du spectacle festivités

19 Les dispositions de la présente délibération prendront effet au 1er Avril Les agents non-titulaires pourront bénéficier de ces dispositions. Les crédits correspondants seront prévus et inscrits au budget 29. Liste des emplois nécessitant l attribution d un logement pour nécessité de service ou utilité de service La loi du 28 Novembre 1990 relative à la Fonction Publique Territoriale fixe, dans son article 21, les modalités d attribution des logements de fonction. Cet article stipule que «les organes délibérants des Collectivités Territoriales et de leurs établissements publics fixent la liste des emplois pour lesquels un logement de fonction peut être attribué, gratuitement ou moyennant une redevance, par la Collectivité ou l établissement public concerné, en raison notamment des contraintes liées à l exercice de ces emplois. La délibération précise les avantages accessoires liés à l usage du logement. Les décisions individuelles sont prises en application de cette délibération par l autorité territoriale ayant le pouvoir de nomination». Il convient conformément aux dispositions de l article 21 de la loi n du 28 novembre 1990 modifiées par la loi n du 27 février 2002 de revoir la liste des emplois nécessitant l attribution d un logement de fonction pour la mettre en conformité avec les nouvelles structures dont dispose aujourd hui la commune. Les différents cas de concessions de logement sont également exposés. Concession par nécessité de service (N.A.S) Objet : Il y a nécessité absolue de service lorsque l agent ne peut accomplir normalement son service sans être logé dans les bâtiments où il doit exercer ses fonctions. Cette concession présente des avantages accessoires comme : la gratuité de l eau, du gaz et de l électricité. Durée : la durée est limitée à celle de l exercice des fonctions au titre desquelles les bénéficiaires les ont obtenues. Elle comprend la gratuité du logement nu. Taxes : non productif de revenus, le logement n est pas soumis au paiement de la taxe foncière, la taxe sur les ordures ménagères reste toutefois exigible, elle est adressée directement par les services fiscaux à chaque occupant (article 32 du codé général des impôts exonérations permanentes). Chaque occupant est tenu de payer la taxe d habitation afférente au logement qu il occupe. Pour ce faire, il vous est proposé la liste des emplois nécessitant l attribution à titre gratuit, au vu des contraintes liées à l exercice de ces emplois. Concierge à l Hôtel de Ville Concierge à la Mairie du Cœur de Ville Concierge au Centre de Loisirs maternel (St Martin) Concierge Au Centre International de Tennis Concierge à la Maison des Savoirs Concierge du Palais des Sports Concierge des Arènes du Cap d Agde Concierge du Stade Rivalta Concierge du Cimetière Concierge du Palais des fêtes Concierge du Musée de l Ephèbe DGS/Service Assemblées Page 19 sur 20

20 Ces différents emplois font également l objet d un règlement de travail des gardiens logés. Il détermine un cadre commun à l ensemble des concierges pour l exercice de leurs fonctions et prend en compte les évolutions législatives en matière de durée du travail. Parallèlement, il a été créé un régime indemnitaire en lien avec leurs missions et leur obligation de résider sur le lieu de travail en qualité de concierge. Trois sites font l objet de concession pour nécessité absolue de service : Golf du Cap d Agde Maison de l environnement des Bagnas Palais des Congrès Concession par utilité de service (U.S) Objet : Il y a utilité de service lorsque, sans être absolument nécessaire à l exercice de la fonction, le logement présente un intérêt certain pour la bonne marche du service. Durée : la durée est limitée à celle de l exercice des fonctions au titre desquelles les bénéficiaires les ont obtenues. Le bénéficiaire doit acquitter une redevance d occupation. Taxes : productif de revenus, le logement est soumis au paiement de la taxe foncière et de la taxe sur les ordures ménagères. Un décompte est adressé au propriétaire (collectivité territoriale) qui à la faculté de récupérer le montant auprès de la personne logée. Pour ce faire, il vous est proposé la liste des emplois nécessitant l attribution d un logement par utilité de service, au vu des contraintes liées à l exercice de ces emplois (disponibilité et contraintes horaires notamment). Directeur Général des Services Directeur Général Adjoint Quelle que soit la nature de la convention, tout occupant doit s assurer en qualité de locataire et doit remettre une copie du contrat d assurance multirisque habitation au gestionnaire de l établissement, à l entrée dans les lieux, puis chaque année. Après en avoir délibéré, le Conseil a décidé A L UNANIMITE DES VOTANTS : 26 POUR- 8 ABSTENTIONS (M. MUR, MME GARRIGUES, M. TROISI, MME DENESTEBE, MME PASCUAL, M. JENE, MME DUBOIS, M. TERRIBILE) D ADOPTER cette modification de la liste des emplois justifiant l attribution d un logement de fonction dans les conditions susvisées. DGS/Service Assemblées Page 20 sur 20

REPUBLIQUE FRANCAISE CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES DE NORD PAS-DE-CALAIS, PICARDIE Commune de Nédonchel. Budget primitif 2012 non voté

REPUBLIQUE FRANCAISE CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES DE NORD PAS-DE-CALAIS, PICARDIE Commune de Nédonchel. Budget primitif 2012 non voté REPUBLIQUE FRANCAISE CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES DE NORD PAS-DE-CALAIS, PICARDIE Commune de Nédonchel 2 ème Section Département du Pas-de-Calais Budget primitif 2012 non voté N 2012-0097 Article L. 1612-2

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 20 novembre 2012

COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 20 novembre 2012 COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 20 novembre 2012 Le présent Conseil Municipal approuve à l unanimité et en tous ses points le compterendu de la précédente séance du 12 septembre 2012. Le Conseil Municipal,

Plus en détail

EXTRAIT DU REGISTRE. Des Délibérations du Conseil Municipal. Convocation du 24 avril deux mil quatorze.

EXTRAIT DU REGISTRE. Des Délibérations du Conseil Municipal. Convocation du 24 avril deux mil quatorze. EXTRAIT DU REGISTRE Des Délibérations du Conseil Municipal Séance ordinaire du 30 avril 2014 DDLB/SH Le trente avril deux mil quatorze à vingt heures trente minutes, le Conseil Municipal s est réuni en

Plus en détail

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 05 DECEMBRE 2013

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 05 DECEMBRE 2013 COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 05 DECEMBRE 2013 L an deux mille treize, le cinq décembre à vingt heures, le Conseil municipal de la commune de Saint Pierre Quiberon (Morbihan) dûment convoqué, s

Plus en détail

DCM n 56 /2014 EXTRAIT DU PROCES-VERBAL DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL DE NEUVES-MAISONS DU VENDREDI 11 JUILLET 2014 à 18 H 00

DCM n 56 /2014 EXTRAIT DU PROCES-VERBAL DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL DE NEUVES-MAISONS DU VENDREDI 11 JUILLET 2014 à 18 H 00 DCM n 56 /2014 DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL SIGNATURE DE CONVENTION OPTIMISATION FISCALE (TAXE FONCIERE) Vu le projet de convention ci-annexé, prévoyant la mise en œuvre d une nouvelle prestation

Plus en détail

SEANCE DU 10 JUILLET 2012

SEANCE DU 10 JUILLET 2012 SEANCE DU 10 JUILLET 2012 Convocation du 02 juillet 2012 L an deux mil douze le 10 juillet à 19h30, le Conseil Municipal s est réuni en séance ordinaire, à la Mairie, sous la Présidence de M. Philippe

Plus en détail

Etaient présents : Ont donné pouvoir : Etait excusée :

Etaient présents : Ont donné pouvoir : Etait excusée : Etaient présents : Mme BELLOCQ Chantal BERGES Isabelle CANDAU Valérie CLAVIER Hélène LAHOURATATE Nicole MOURTEROT Josiane MM AUSSANT Claude CARRIORBE Arnaud CASAUBON Jean-Paul 6 ESQUER Philippe - HARCAUT

Plus en détail

ORDRE DU JOUR DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 NOVEMBRE 2014 20h30 salle des séances 12 rue Louis Talamoni Rue Dimitrov

ORDRE DU JOUR DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 NOVEMBRE 2014 20h30 salle des séances 12 rue Louis Talamoni Rue Dimitrov Direction Travaux des assemblées/affaires juridiques Service Travaux des assemblées/courrier MDT/CM ORDRE DU JOUR DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 NOVEMBRE 2014 20h30 salle des séances 12 rue Louis Talamoni

Plus en détail

COMMUNE DE CHAMBORÊT COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 NOVEMBRE 2011

COMMUNE DE CHAMBORÊT COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 NOVEMBRE 2011 COMMUNE DE CHAMBORÊT COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 NOVEMBRE 2011 Objet : Demande de subvention Chaufferie bois Conseil Régional du Limousin FEDER DETR Le Maire expose au Conseil Municipal qu'il

Plus en détail

Sous la présidence de Monsieur Fabrice HERDÉ, Maire

Sous la présidence de Monsieur Fabrice HERDÉ, Maire Séance ordinaire du 20 NOVEMBRE 2014 Sous la présidence de Monsieur, Présents : M., Indemnité de Conseil au Trésorier de la Commune ----------------------------------------------------------------- VU

Plus en détail

Réunion du Conseil Municipal du 4 mars 2010

Réunion du Conseil Municipal du 4 mars 2010 Réunion du Conseil Municipal du 4 mars 2010 Monsieur le Maire de LIT ET MIXE a l honneur, conformément aux dispositions des articles 48 et 77 de la loi du 5 avril 1984, d informer ses administrés que le

Plus en détail

1 Délégation du Conseil au Maire :

1 Délégation du Conseil au Maire : CONSEIL MUNICIPAL SÉANCE DU 11 AVRIL 2014 1 Délégation du Conseil au Maire : Madame le Maire expose que l article L. 2122-22 du Code général des collectivités territoriales donne au Conseil municipal la

Plus en détail

Association pour la Réalisation des Actions et des Missions Sociales

Association pour la Réalisation des Actions et des Missions Sociales Association pour la Réalisation des Actions et des Missions Sociales STATUTS OBJET SIEGE SOCIAL DUREE ARTICLE 1 Dénomination Il est fondé une association régie par la loi du 1 er juillet 1901 et le décret

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DE LA FEDERATION FRANCAISE DE CANOË-KAYAK ANNEXE 4 : REGLEMENT FINANCIER

REGLEMENT INTERIEUR DE LA FEDERATION FRANCAISE DE CANOË-KAYAK ANNEXE 4 : REGLEMENT FINANCIER Fédération Française de Canoë-Kayak 87 quai de la Marne 94340 Joinville le Pont Cedex REGLEMENT INTERIEUR DE LA FEDERATION FRANCAISE DE CANOË-KAYAK ANNEXE 4 : REGLEMENT FINANCIER Sommaire Article I. Objet...3

Plus en détail

OBJET 2012-117) MISSION MAÎTRISE D ŒUVRE ILOT 4 LOTISSEMENT DU MOULIN DE LA ROCHE ET BORNAGE CABINET ELIZALDE

OBJET 2012-117) MISSION MAÎTRISE D ŒUVRE ILOT 4 LOTISSEMENT DU MOULIN DE LA ROCHE ET BORNAGE CABINET ELIZALDE 2012-117) MISSION MAÎTRISE D ŒUVRE ILOT 4 LOTISSEMENT DU MOULIN DE LA ROCHE ET BORNAGE CABINET ELIZALDE Monsieur le Maire présente au Conseil Municipal le devis concernant la maîtrise d œuvre relative

Plus en détail

1. AIDE MUNICIPALE POUR LE RAVALEMENT DE FAÇADE M. MYRIAM MICHEL 2. CREATION D UN POSTE D ADJOINT TECHNIQUE AGENT POLYVALENT

1. AIDE MUNICIPALE POUR LE RAVALEMENT DE FAÇADE M. MYRIAM MICHEL 2. CREATION D UN POSTE D ADJOINT TECHNIQUE AGENT POLYVALENT COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 20 JUIN 2014 L'an deux mille quatorze, le vingt juin, à 19 H 00, le Conseil Municipal de la Commune de Jarnac, dûment convoqué le 13 juin 2014, s'est

Plus en détail

SEANCE du 31 JANVIER 2014. Le compte rendu de la précédente séance est lu et adopté à l unanimité.

SEANCE du 31 JANVIER 2014. Le compte rendu de la précédente séance est lu et adopté à l unanimité. SEANCE du 31 JANVIER 2014 Nombre de membres : en exercice : 11 L an deux mille quatorze, présents : 10 le 31 janvier à 20 heures 30, votants : 10 le conseil municipal de la commune de LOUPIAC, dûment convoqué,

Plus en détail

Mr André BOIZIOT est élu secrétaire de séance

Mr André BOIZIOT est élu secrétaire de séance Extrait du Registre des Délibérations du Conseil Municipal de la Commune de Wissant Séance du 23 novembre 2010 Le Conseil Municipal de cette Commune, régulièrement convoqué, s est réuni au nombre prescrit

Plus en détail

Commune de PRINQUIAU SEANCE DU 17 DECEMBRE 2012. 3-6 - Domaine et Patrimoine : autres actes de gestion domaine privé

Commune de PRINQUIAU SEANCE DU 17 DECEMBRE 2012. 3-6 - Domaine et Patrimoine : autres actes de gestion domaine privé 3-6 - Domaine et Patrimoine : autres actes de gestion domaine privé CONVENTION DE SERVITUDES ENTRE ERDF ET LA COMMUNE POUR LA POSE DE POTEAUX BASSE TENSION A L ATELIER MUNICIPAL DES BASSES LANDES (MISE

Plus en détail

ordre du jour ci-après :

ordre du jour ci-après : COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL du 28 MARS 2013 Séance ordinaire du 28 mars 2013 à 18 heures Sous la Présidence de Monsieur SCHWEIZER Christian, Maire Présents : MM. SCHWEIZER, LEONARD, HENRY, STIBLING,

Plus en détail

(articles L. 1612-2 et L. 2412-1 du code général des collectivités territoriales) VU le code général des collectivités territoriales ;

(articles L. 1612-2 et L. 2412-1 du code général des collectivités territoriales) VU le code général des collectivités territoriales ; CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES DE BOURGOGNE SEANCE du 8 juillet 2008 AVIS n 08.CB.08 COMMUNE d ARGILLY Budget principal, budget annexe de la section d ANTILLY (Département de la Côte-d'Or) BUDGET PRIMITIF

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 21 MARS 2013

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 21 MARS 2013 COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 21 MARS 2013 PRESENTS : Pierre MUEL, Maire, Jacky MERY, Jacqueline LEGAY, Michel SCHNEIDER Adjoints, Damien JASPARD, Pierre MAUCOURT, Nathalie SIEFERT-BERTRAND,

Plus en détail

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 25 SEPTEMBRE 2014

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 25 SEPTEMBRE 2014 COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 25 SEPTEMBRE 2014 NOMBRE DE CONSEILLERS En exercice : 15 Présents : 11 Votants : 15 Le 25 septembre 2014, à 20h00, le Conseil Municipal de la commune de ST JOSEPH

Plus en détail

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU JEUDI 24 JANVIER 2013

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU JEUDI 24 JANVIER 2013 COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU JEUDI 24 JANVIER 2013 Le Conseil Municipal de la commune de CAPBRETON dûment convoqué s est réuni le jeudi 24 janvier 2013 au lieu ordinaire de ses séances sous la

Plus en détail

Charte. du Parc naturel régional du Marais poitevin 2014 / 2026 STATUTS

Charte. du Parc naturel régional du Marais poitevin 2014 / 2026 STATUTS Charte du Parc naturel régional du Marais poitevin STATUTS 2014 / 2026 PREAMBULE Au regard du classement du Marais poitevin en Parc naturel régional, les régions Poitou-Charentes et Pays de la Loire, les

Plus en détail

MAIRIE DE LE VERNET EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL

MAIRIE DE LE VERNET EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL MAIRIE DE LE VERNET EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL Nombre de Conseillers : en exercice 11 L'an deux mil onze présents 08 le : 11 Juin à 18 h 30 votants 08 le Conseil Municipal

Plus en détail

Compte-rendu du Conseil Municipal du 7 novembre 2011

Compte-rendu du Conseil Municipal du 7 novembre 2011 Compte-rendu du Conseil Municipal du 7 novembre 2011 Etaient présents : Mme Alexandre, Mr Carlotti, Mr Champagnat, Mr Guinaudeau, Mme Janssen, Mr Joubert, Mme Pascal-Baujoin, Mme Picault, Mr Pidancier,

Plus en détail

Annexe adoptée lors de l Assemblée générale du 27 mars 2004 RÈGLEMENT INTÉRIEUR ANNEXE 5 RÈGLEMENT FINANCIER. Page 1 sur 6

Annexe adoptée lors de l Assemblée générale du 27 mars 2004 RÈGLEMENT INTÉRIEUR ANNEXE 5 RÈGLEMENT FINANCIER. Page 1 sur 6 RÈGLEMENT INTÉRIEUR ANNEXE 5 RÈGLEMENT FINANCIER Page 1 sur 6 PRÉAMBULE... 3 ARTICLE 1 : ORGANISATION COMPTABLE... 3 L Assemblée Générale... 3 Le Comité directeur... 3 Le bureau... 3 Le Président... 3

Plus en détail

FEDERATION FRANCAISE DE BASEBALL ET SOFTBALL REGLEMENT FINANCIER

FEDERATION FRANCAISE DE BASEBALL ET SOFTBALL REGLEMENT FINANCIER FEDERATION FRANCAISE DE BASEBALL ET SOFTBALL REGLEMENT FINANCIER ANNEXE DU REGLEMENT INTERIEUR ARTICLE 88 Validé par le Comité Directeur du 5 Novembre 2005 Adopté par l Assemblée Générale du 18 mars 2006

Plus en détail

CONVENTION DE GESTION ENTRE LE DEPARTEMENT DES DEUX-SEVRES ET LA MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES

CONVENTION DE GESTION ENTRE LE DEPARTEMENT DES DEUX-SEVRES ET LA MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES CONVENTION DE GESTION ENTRE LE DEPARTEMENT DES DEUX-SEVRES ET LA MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES ANNEXE PROJET ENTRE : Le Département des Deux-Sèvres, représenté par M. Eric GAUTIER, Président

Plus en détail

COMMUNE DE DUPPIGHEIM

COMMUNE DE DUPPIGHEIM Département du Bas-Rhin Arrondissement de MOLSHEIM COMMUNE DE DUPPIGHEIM EXTRAIT DU PROCES-VERBAL DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL Nombre de Conseillers élus : 19 Conseillers en fonction : 19 Conseillers

Plus en détail

TEXTE ADOPTE no 511 Petite loi ASSEMBLEE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 ONZIEME LEGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 1999-2000 23 mai 2000 PROJET DE LOI ADOPTE PAR L ASSEMBLEE NATIONALE EN NOUVELLE

Plus en détail

Conseil Municipal du 8 Février 2013

Conseil Municipal du 8 Février 2013 Conseil Municipal du 8 Février 2013 OBJET : REHABILITATION DU GITE D ETAPE COMMUNAL DU PASSAVOUS : Dévolution de Marché de Travaux du lot 3B Faïence Béton Ciré Monsieur le Maire expose que par lettre du

Plus en détail

3- DECISION MODIFICATIVE N 4 DU BUDGET PRINCIPAL 2014 (délibération n 2015-02)

3- DECISION MODIFICATIVE N 4 DU BUDGET PRINCIPAL 2014 (délibération n 2015-02) RÉUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DE PÉAULT Compte- rendu du 20 janvier 2015 Date de la convocation : 15 janvier 2015. PRÉSENTS : Mme Lisiane Moreau, M. Gérard Commarieu, Mme Roselyne Le Du, MM. Thibaud Renaudeau,

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 22 MAI 2015

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 22 MAI 2015 Commune de CLERMONT HAUTE-SAVOIE COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 22 MAI 2015 Présents : C. VERMELLE, M.LIARD, R. ARIIS, D.THEVENET, G.CLAVIOZ, E. BONNOT, S. VIRET, C. ORNSTEIN, P.MONOD

Plus en détail

REGLEMENT COMPTABLE ET FINANCIER DE L HADOPI

REGLEMENT COMPTABLE ET FINANCIER DE L HADOPI REGLEMENT COMPTABLE ET FINANCIER Version consolidée au 9 novembre 2011 Prenant en compte : - Délibération n 2010-021 du 16 décembre 2010 portant règlement comptable et financier de l Hadopi, - Délibération

Plus en détail

DEPARTEMENT DU BAS-RHIN ARRONDISSEMENT DE MOLSHEIM COMMUNE DE WISCHES

DEPARTEMENT DU BAS-RHIN ARRONDISSEMENT DE MOLSHEIM COMMUNE DE WISCHES DEPARTEMENT DU BAS-RHIN ARRONDISSEMENT DE MOLSHEIM COMMUNE DE WISCHES Conseillers élus : 19 Conseillers en fonction : 19 Conseillers présents : 17 Date de convocation : 6 février 2015 Extrait du procès-verbal

Plus en détail

CONVENTION CONSTITUTIVE DU GROUPEMENT DE COMMANDES VILLE DU MANS ET LE MANS METROPOLE AVEC EXECUTION PAR LE COORDONNATEUR

CONVENTION CONSTITUTIVE DU GROUPEMENT DE COMMANDES VILLE DU MANS ET LE MANS METROPOLE AVEC EXECUTION PAR LE COORDONNATEUR CONVENTION CONSTITUTIVE DU GROUPEMENT DE COMMANDES VILLE DU MANS ET LE MANS METROPOLE AVEC EXECUTION PAR LE COORDONNATEUR La Ville du Mans, représentée par Monsieur Patrick DELPECH, Adjoint au Maire en

Plus en détail

AVIS DE REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL

AVIS DE REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL VILLE DE BAGNEUX (Hauts-de-Seine) ------- Exécution de l'article 56 de la Loi du 05 avril 1884 AVIS DE REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL Le Conseil Municipal légalement convoqué le : VENDREDI 4 DECEMBRE 2015

Plus en détail

OBJET 2013-10-09/1 (142) CHOIX ENTREPRISE REMPLACEMENT PORTES PRINCIPALES SALLE DES FÊTES

OBJET 2013-10-09/1 (142) CHOIX ENTREPRISE REMPLACEMENT PORTES PRINCIPALES SALLE DES FÊTES 2013-10-09/1 (142) CHOIX ENTREPRISE REMPLACEMENT PORTES PRINCIPALES SALLE DES FÊTES Monsieur le Maire présente au Conseil Municipal les devis relatifs au remplacement des portes principales de la salle

Plus en détail

COMPTE RENDU SUCCINCT RELATIF A LA SEANCE ORDINAIRE DU CONSEIL MUNICIPAL EN DATE DU 24 FEVRIER 2004

COMPTE RENDU SUCCINCT RELATIF A LA SEANCE ORDINAIRE DU CONSEIL MUNICIPAL EN DATE DU 24 FEVRIER 2004 COMPTE RENDU SUCCINCT RELATIF A LA SEANCE ORDINAIRE DU CONSEIL MUNICIPAL EN DATE DU 24 FEVRIER 2004 Serv : D.G.S./AP/PN Préalablement à la tenue de la séance, les associations des parents d élèves FCPE

Plus en détail

Etaient présents. Les objets suivants sont mis en délibération 01 - REVALORISATION DE L INDEMNITE REPRESENTATIVE DE LOGEMENT AUX INSTITUTEURS

Etaient présents. Les objets suivants sont mis en délibération 01 - REVALORISATION DE L INDEMNITE REPRESENTATIVE DE LOGEMENT AUX INSTITUTEURS COMPTE RENDU DE LA RÉUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 20 DÉCEMBRE 2012 L'an deux mille douze, le vingt décembre, à 18 H 30, le Conseil Municipal de la Commune de Jarnac, dûment convoqué le 14 décembre 2012,

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU LUNDI 02 MARS 2015

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU LUNDI 02 MARS 2015 République Française Département de la Gironde Commune de PORTETS COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU LUNDI 02 MARS 2015 Membres en exercice : 19 Membres présents : 16 Membres votants :

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 7 DECEMBRE 2007. 45 ème séance

COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 7 DECEMBRE 2007. 45 ème séance COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 7 DECEMBRE 2007 Date de la convocation : 27 novembre 2007 45 ème séance L an deux mille sept, le sept décembre à vingt et une heures, le conseil municipal de cette commune,

Plus en détail

DECRET N 99-821. fixant les statuts de l Aviation Civile de Madagascar

DECRET N 99-821. fixant les statuts de l Aviation Civile de Madagascar DECRET N 99-821 fixant les statuts de l Aviation Civile de Madagascar Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Vu la Constitution, Vu la Convention relative à l Aviation Civile Internationale signée

Plus en détail

DELIBERATIONS 31 MARS 2015

DELIBERATIONS 31 MARS 2015 DELIBERATIONS 31 MARS 2015 DCM N 2015/28 * Vote des taxes communales pour 2015 : Pour l élaboration du budget primitif, le Maire indique qu il y a lieu de fixer les taux des taxes communales et propose

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL du 09 septembre 2010

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL du 09 septembre 2010 COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL du 09 septembre 2010 Présents : Monsieur MICHOUX Eric, Maire, Mesdames BENEDET Ghislaine, BONNOT Anne-Marie, JOBERT Bernadette, SCHNEIDER Annie, Messieurs

Plus en détail

Taux 2014 Proposition taux 2015 TAXE HABITATION 20.00% 20.00% TAXE FONCIERE BATI 21.00% 21.00% TAXE FONCIERE NON BATI 41.00% 41.

Taux 2014 Proposition taux 2015 TAXE HABITATION 20.00% 20.00% TAXE FONCIERE BATI 21.00% 21.00% TAXE FONCIERE NON BATI 41.00% 41. COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 09/04/2015 DROIT DE PREEMPTION URBAIN AD 26, 36, 367, 447, 517, 554, 35 Considérant la déclaration d intention d aliéner soumise au droit de préemption urbain au bénéfice

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL DU 18 DECEMBRE 2014

CONSEIL MUNICIPAL DU 18 DECEMBRE 2014 CONSEIL MUNICIPAL DU 18 DECEMBRE 2014 L an deux mille quatorze, le jeudi 18 décembre à dix-neuf heures, le Conseil Municipal de Messigny-et-Vantoux, s est réuni au lieu ordinaire de ses séances, sous la

Plus en détail

PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 MAI 2015

PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 MAI 2015 PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 MAI 2015 Nombre de Conseillers L an deux mil quinze, le vingt-six mai, à 18 H 30, en exercice : 15 le Conseil municipal de la Commune de SAINT-BRICE, présents :

Plus en détail

SÉANCE DU MARDI 14 AVRIL 2015

SÉANCE DU MARDI 14 AVRIL 2015 SÉANCE DU MARDI 14 AVRIL 2015 L'an deux mil quinze, le 14 avril, à 18 h 30, le Conseil municipal de la Commune de Ste Céronne-lès- Mortagne s'est réuni en séance publique à la Mairie, sous la présidence

Plus en détail

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du 29 juillet 2014

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du 29 juillet 2014 REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du 29 juillet 2014 L'an deux mil quatorze, le vingt-neuf juillet à 20 heures 30 minutes, Le conseil municipal de la Commune de Dolmayrac, dûment convoqué, s'est réuni

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL du 16 Février 2011. COMPTE-RENDU (art. L.2121-25 du Code Général des Collectivités Territoriales)

CONSEIL MUNICIPAL du 16 Février 2011. COMPTE-RENDU (art. L.2121-25 du Code Général des Collectivités Territoriales) DEPARTEMENT DES BOUCHES-DU-RHÔNE Rognes, le 18 février 2011 COMMUNE DE ROGNES CONSEIL MUNICIPAL du 16 Février 2011 COMPTE-RENDU (art. L.2121-25 du Code Général des Collectivités Territoriales) Etaient

Plus en détail

COMMUNE DE LADINHAC I. APPROBATION DU COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 27 FEVRIER 2015

COMMUNE DE LADINHAC I. APPROBATION DU COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 27 FEVRIER 2015 COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 1 er AVRIL 2015 Le conseil municipal de LADINHAC s est réuni le mercredi 1 er Avril 2015 à 20H30 à la mairie de LADINHAC sur la convocation de Monsieur Clément ROUET,

Plus en détail

DISPOSITIF SECOURS EXCEPTIONNELS ET PRETS à CARACTERE SOCIAL. Introduction

DISPOSITIF SECOURS EXCEPTIONNELS ET PRETS à CARACTERE SOCIAL. Introduction DISPOSITIF SECOURS EXCEPTIONNELS ET PRETS à CARACTERE SOCIAL Introduction ANNEXE Dans le cadre de sa politique d'action sociale à destination des personnels, le Conseil Général réaffirme sa volonté de

Plus en détail

PROCES-VERBAL REUNION CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 18 MAI

PROCES-VERBAL REUNION CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 18 MAI PROCES-VERBAL REUNION CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 18 MAI 2015 (Convocation du 12 mai 2015) Ordre du jour : - Compte-rendu de décisions - Attribution du lot n 5 Lotissement communal Le Tronquet - Centre

Plus en détail

ASSOCIATION DES AMIS DU COMPA

ASSOCIATION DES AMIS DU COMPA ASSOCIATION DES AMIS DU COMPA Association déclarée conformément à la loi du 1 er juillet 1901 et au décret du 16 août 1901, portant règlement d Administration publique pour exécution de la loi du 1 er

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 1 ER JUIN 2012

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 1 ER JUIN 2012 COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 1 ER JUIN 2012 L an deux mille douze et le premier juin à 21 heures, le Conseil Municipal de cette Commune, régulièrement convoqué, s est réuni au nombre

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS LA CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES D'AUVERGNE, STATUANT EN FORMATION PLENIERE

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS LA CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES D'AUVERGNE, STATUANT EN FORMATION PLENIERE CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES D AUVERGNE COMMUNE DE MOULINS N codique : 003 008 190 Département de l Allier TRESORERIE DE MOULINS MUNICIPALE Exercices 2001 à 2005 Audience publique du 25 février 2010 Lecture

Plus en détail

NOR: PMEA0420017D. Version consolidée au 5 août 2011. Sur le rapport du ministre d Etat, ministre de l économie, des finances et de l industrie,

NOR: PMEA0420017D. Version consolidée au 5 août 2011. Sur le rapport du ministre d Etat, ministre de l économie, des finances et de l industrie, Le 5 août 2011 DECRET Décret n 2004-1165 du 2 novembre 2004 relatif aux c onseils de la formation institués auprès des chambres de métiers et de l artisanat de région, des chambres régionales de métiers

Plus en détail

CONVENTIONS DE GROUPEMENTS DE COMMANDES

CONVENTIONS DE GROUPEMENTS DE COMMANDES DEBAT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES Délibération n 2010.01 Vu le Code Général des Collectivités Territoriales et notamment l'article L. 2312-1 faisant obligation aux communes de 3.500 habitants et plus de

Plus en détail

Publication au JORF du 24 septembre 1959. Décret n 59-1091 du 23 septembre 1959. Décret portant statut de la Régie autonome des transports parisiens.

Publication au JORF du 24 septembre 1959. Décret n 59-1091 du 23 septembre 1959. Décret portant statut de la Régie autonome des transports parisiens. Publication au JORF du 24 septembre 1959 Décret n 59-1091 du 23 septembre 1959 le Premier ministre, Décret portant statut de la Régie autonome des transports parisiens. version consolidée au 27 décembre

Plus en détail

Règlement financier de la FFTA

Règlement financier de la FFTA Règlement financier de la FFTA Préambule : Le règlement financier de la Fédération Française de Tir à l Arc (FFTA) s inscrit dans l ensemble des dispositions législatives et réglementaires s appliquant

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION DES MAIRES ET DES PRESIDENTS DE COMMUNAUTES DE LOIRE-ATLANTIQUE

STATUTS DE L ASSOCIATION DES MAIRES ET DES PRESIDENTS DE COMMUNAUTES DE LOIRE-ATLANTIQUE STATUTS DE L ASSOCIATION DES MAIRES ET DES PRESIDENTS DE COMMUNAUTES DE LOIRE-ATLANTIQUE (mis à jour Assemblée générale extraordinaire du 26 juin 2015) (Conseil d Administration du 8 juin 2015) Article

Plus en détail

DELIBERATIONS APPROUVEES LORS DE LA SEANCE DU COMITE SYNDICAL DU LUNDI 6 JANVIER 2014

DELIBERATIONS APPROUVEES LORS DE LA SEANCE DU COMITE SYNDICAL DU LUNDI 6 JANVIER 2014 Siège social : Mairie de Taverny 2, place Charles de Gaulle 9555 TAVERNY CEDEX Bureaux : Zone industrielle Rue de Pierrelaye 95550 BESSANCOURT Tél. : 0 34 8 30 8 Fax : 0 34 8 30 0 DELIBERATIONS APPROUVEES

Plus en détail

RAPPORT N 11.523 CP CONSEIL LOCAL DE SECURITE ET DE PREVENTION DE LA DELINQUANCE CONTRAT LOCAL DE SECURITE COMMUNE DE SURESNES

RAPPORT N 11.523 CP CONSEIL LOCAL DE SECURITE ET DE PREVENTION DE LA DELINQUANCE CONTRAT LOCAL DE SECURITE COMMUNE DE SURESNES RAPPORT N 11.523 CP CONSEIL LOCAL DE SECURITE ET DE PREVENTION DE LA DELINQUANCE CONTRAT LOCAL DE SECURITE COMMUNE DE SURESNES ATTRIBUTION DE HUIT SUBVENTIONS DE FONCTIONNEMENT ET D'UNE SUBVENTION D'INVESTISSEMENT

Plus en détail

Approbation à l unanimité du procès-verbal de la séance du 17 octobre 2014

Approbation à l unanimité du procès-verbal de la séance du 17 octobre 2014 CONSEIL MUNICIPAL DE MARNAY SUR SEINE PROCES-VERBAL REUNION DU 14 NOVEMBRE 2014 L an deux mil quatorze, le 14 novembre à 19 heures, le Conseil Municipal, légalement convoqué, s est réuni au nombre prescrit

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL Du Mardi 7 avril 2015 à 20 Heures

CONSEIL MUNICIPAL Du Mardi 7 avril 2015 à 20 Heures CONSEIL MUNICIPAL Du Mardi 7 avril 2015 à 20 Heures L'an deux mil quinze et le 7 avril le conseil municipal de cette commune régulièrement convoqué, s'est réuni au nombre prescrit par la loi, dans le lieu

Plus en détail

DEPARTEMENT DU CALVADOS COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE DE TILLY-SUR-SEULLES

DEPARTEMENT DU CALVADOS COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE DE TILLY-SUR-SEULLES DEPARTEMENT DU CALVADOS COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE DE TILLY-SUR-SEULLES N 9/2012 SEANCE du 25 OCTOBRE 2012 Date de convocation : 16 octobre 2012 Date d affichage : 17 octobre 2012

Plus en détail

SPÉCIAL DÉCEMBRE 2010 N 4

SPÉCIAL DÉCEMBRE 2010 N 4 SPÉCIAL DÉCEMBRE 2010 N 4 1 2 PREFECTURE DE L ESSONNE RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS SPÉCIAL DÉCEMBRE 2010 N 4 L intégralité du présent recueil a fait l objet d une publication sur le site Internet de

Plus en détail

ORDRE DU JOUR DU CONSEIL MUNICIPAL DU 1 er JUILLET 2015 20h30 salle des séances 12 rue Louis Talamoni Rue Dimitrov

ORDRE DU JOUR DU CONSEIL MUNICIPAL DU 1 er JUILLET 2015 20h30 salle des séances 12 rue Louis Talamoni Rue Dimitrov Direction des assemblées, et des affaires générales et juridiques Service Travaux des assemblées/courrier NM/SV ORDRE DU JOUR DU CONSEIL MUNICIPAL DU 1 er JUILLET 2015 20h30 salle des séances 12 rue Louis

Plus en détail

COMPTE RENDU Conseil Municipal Du 11 Octobre 2010 à 18 heures

COMPTE RENDU Conseil Municipal Du 11 Octobre 2010 à 18 heures COMPTE RENDU Conseil Municipal Du Octobre 200 à 8 heures Présents : DURAND, SALTET, PATRINOS, GRELLIER, THION, CRISTIANI, ABRIC, BLANC, MARTIN, ISZEZUK Absents excuses : CABRILLAC (procuration à SALTET),

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE D ESPIET SEANCE DU 08/11/2010

CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE D ESPIET SEANCE DU 08/11/2010 CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE D ESPIET SEANCE DU 08/11/2010 L an deux mil dix le 08 novembre à 20 heures, le Conseil Municipal s est réuni en session ordinaire au lieu habituel de ses séances sous la

Plus en détail

PROCES-VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 29 JUILLET 2009

PROCES-VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 29 JUILLET 2009 PROCES-VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 29 JUILLET 2009 L an deux mille neuf et le vingt-neuf juillet, à dix-neuf heures, le Conseil Municipal s est réuni au lieu ordinaire de ses séances sur convocation

Plus en détail

COMPTE RENDU du Conseil Municipal d ABZAC du 13 octobre 2014

COMPTE RENDU du Conseil Municipal d ABZAC du 13 octobre 2014 COMPTE RENDU du Conseil Municipal d ABZAC du 13 octobre 2014 Présents : M. d ANGLADE / M. RABANIER / M. DION / M. BARATTINI / Mme PEREZ- ZIJLMANS /M. OUDENOT / Mme DUVAL / Mme DORET / M. ROUSSEAU / M.

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR, DE L OUTRE-MER, DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES ET DE L IMMIGRATION Décret n o 2012-124 du 30 janvier 2012 relatif à la mise en œuvre

Plus en détail

RÉUNION DU 4 JUILLET 2013

RÉUNION DU 4 JUILLET 2013 RÉUNION DU 4 JUILLET 2013 L an deux mil treize, le quatre juillet, à dix-neuf heures, le Conseil Municipal de la commune de Guérard, régulièrement convoqué le 28 juin 2013, s est réuni dans la salle des

Plus en détail

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 JUIN 2007. COMPTE-RENDU DE LA SEANCE du 8 février 2007 CONCLUSION DU CONTRAT URBAIN DE COHESION SOCIALE DE DRAP

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 JUIN 2007. COMPTE-RENDU DE LA SEANCE du 8 février 2007 CONCLUSION DU CONTRAT URBAIN DE COHESION SOCIALE DE DRAP DEPARTEMENT DES ALPES MARITIMES (Arrondissement de NICE) REPUBLIQUE FRANCAISE MAIRIE DE DRAP SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 JUIN 2007 COMPTE-RENDU DE LA SEANCE du 8 février 2007 Lecture est donnée du

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE DEPARTEMENT DE LA MEURTHE-ET-MOSELLE COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE D HÉRIMÉNIL Séance du 10 novembre 2014

REPUBLIQUE FRANCAISE DEPARTEMENT DE LA MEURTHE-ET-MOSELLE COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE D HÉRIMÉNIL Séance du 10 novembre 2014 REPUBLIQUE FRANCAISE DEPARTEMENT DE LA MEURTHE-ET-MOSELLE COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE D HÉRIMÉNIL Séance du 10 novembre 2014 L an deux mille quatorze et le 10 novembre à 20 heures 30,

Plus en détail

PROCÈS-VERBAL DE LA SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU VENDREDI 10 AVRIL 2014

PROCÈS-VERBAL DE LA SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU VENDREDI 10 AVRIL 2014 PROCÈS-VERBAL DE LA SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU VENDREDI 10 AVRIL 2014 Nombre de Membres : Afférents au Conseil Municipal : 15 / En exercice : 15 / Ayant pris part à la délibération ou représentés :

Plus en détail

VILLE DE CRUSEILLES (Haute-Savoie)

VILLE DE CRUSEILLES (Haute-Savoie) VILLE DE CRUSEILLES (Haute-Savoie) CONSEIL MUNICIPAL DU 03 SEPTEMBRE 2015 NOTE DE SYNTHESE PERSONNEL 1- Personnel du service Animation : Augmentation du temps de travail 2- Suppression et création d un

Plus en détail

PROJET DE DELIBERATION

PROJET DE DELIBERATION PROJET DE DELIBERATION OBJET : GESTION MUNICIPALE - DELEGATION AU MAIRE Secrétariat général RAPPORTEUR : Madame Patricia BORDAS, Premier adjoint Le conseil municipal a la possibilité de déléguer directement

Plus en détail

CONVOCATION DU CONSEIL MUNICIPAL

CONVOCATION DU CONSEIL MUNICIPAL Le 23 octobre 2012 CONVOCATION DU CONSEIL MUNICIPAL AHB/MHW Madame, Monsieur, Cher(e) Collègue, En application de l'article L.2121-10 à L. 2121-12 du Code Général des Collectivités Territoriales, j'ai

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DE MONTREVEL EN BRESSE Place de la Résistance BP 69 01340 MONTREVEL EN BRESSE Tél: 04 74 25 68 98 Fax : 04 74 30 85 42

COMMUNAUTE DE COMMUNES DE MONTREVEL EN BRESSE Place de la Résistance BP 69 01340 MONTREVEL EN BRESSE Tél: 04 74 25 68 98 Fax : 04 74 30 85 42 COMMUNAUTE DE COMMUNES DE MONTREVEL EN BRESSE Place de la Résistance BP 69 01340 MONTREVEL EN BRESSE Tél: 04 74 25 68 98 Fax : 04 74 30 85 42 REGLEMENT INTERIEUR DES PROCEDURES ADAPTEES Article 28 du Code

Plus en détail

ARRÊT DU PLAN LOCAL D URBANISME EN COURS DE REVISION

ARRÊT DU PLAN LOCAL D URBANISME EN COURS DE REVISION Délibération n 2009.34 ARRÊT DU PLAN LOCAL D URBANISME EN COURS DE REVISION Monsieur ROBIN, Adjoint chargé de l environnement et du développement urbain, rappelle au Conseil Municipal les conditions dans

Plus en détail

Le marché de l entreprise PREVOSTO passera donc de 91 093,95 HT soit 108 948.36 TTC à 98 672,13 HT soit 118 011.87 TTC (avenant n 2)

Le marché de l entreprise PREVOSTO passera donc de 91 093,95 HT soit 108 948.36 TTC à 98 672,13 HT soit 118 011.87 TTC (avenant n 2) 2013-01-9/1 (1) AVENANT N 2 LOT 1 NOUVELLE MAIRIE ENTREPRISE PREVOSTO DEMOLITION MUR ELARGISSEMENT BAIE-PORTE LOCAL ARCHIVES MASSIF PORTE-DRAPEAU Monsieur le Maire présente au Conseil Municipal, un devis

Plus en détail

PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU BUREAU DE LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU 07 DECEMBRE 2006

PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU BUREAU DE LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU 07 DECEMBRE 2006 PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU BUREAU DE LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU 07 DECEMBRE 2006 Le Bureau de la Communauté d Agglomération du Haut Val-de-Marne, légalement convoqué le 1 er décembre 2006 s est

Plus en détail

N 3/2015 Demande de modification du PLU : projet de construction rue Emile BASLY

N 3/2015 Demande de modification du PLU : projet de construction rue Emile BASLY EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL ------------------------------------------------------------------------------------ LE VINGT QUATRE MARS 2015 ------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 1 ER MARS 2012

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 1 ER MARS 2012 COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 1 ER MARS 2012 Le 1 ER MARS 2012 à 21 h, les membres du Conseil Municipal, régulièrement convoqués, se sont réunis à la Mairie de LALBENQUE sous la présidence de M.

Plus en détail

DEPARTEMENT DES LANDES MAIRIE DE SOUPROSSE. COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL du 28 Mars 2011 à 20 H

DEPARTEMENT DES LANDES MAIRIE DE SOUPROSSE. COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL du 28 Mars 2011 à 20 H DEPARTEMENT DES LANDES MAIRIE DE SOUPROSSE COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL du 28 Mars 2011 à 20 H L'an deux mil onze et le vingt huit mars à vingt heures, le Conseil Municipal de cette Commune,

Plus en détail

APPROBATION DU COMPTE ADMINISTRATIF 2006

APPROBATION DU COMPTE ADMINISTRATIF 2006 APPROBATION DU COMPTE ADMINISTRATIF 2006 Délibération n 2007.05 Vu le Code Général des Collectivités Territoriales et notamment ses articles L.1612-12, L.2121-14, L.2121-31, L.2122-21, L.2343-1 et 2, Siégeant

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 12 JUILLET 2012

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 12 JUILLET 2012 COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 12 JUILLET 2012 L'an deux mille douze, le douze juillet, à 18 H 30, le Conseil Municipal de la Commune de Jarnac, dûment convoqué le 05 juillet 2012,

Plus en détail

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL EN DATE DU 10 JUIN 2015

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL EN DATE DU 10 JUIN 2015 COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL EN DATE DU 10 JUIN 2015 Etaient présents : Mme BELLOCQ Chantal BERGES Isabelle CANDAU Valérie - CLAVIER Hélène- LAHOURATATE Nicole MOURTEROT Josiane MM AUSSANT Claude

Plus en détail

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du 23 avril 2014

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du 23 avril 2014 COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du 23 avril 2014 L an deux mille quatorze et le vingt-trois avril à vingt heures trente, le Conseil Municipal de cette Commune, régulièrement convoqué, s est réuni

Plus en détail

REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DES FINANCES LOI ORGANIQUE DU BUDGET

REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DES FINANCES LOI ORGANIQUE DU BUDGET REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DES FINANCES LOI ORGANIQUE DU BUDGET 2004 LOI ORGANIQUE N 2004-42 DU 13 MAI 2004 PORTANT MODIFICATION ET COMPLETANT LA LOI ORGANIQUE DU BUDGET N 67-53 DU 8 DECEMBRE 1967

Plus en détail

Sommaire. Loi du 13 juillet 1989 portant création d un établissement public dénommé «Parc Hosingen» (telle qu elle a été modifiée)...

Sommaire. Loi du 13 juillet 1989 portant création d un établissement public dénommé «Parc Hosingen» (telle qu elle a été modifiée)... PARC HOSINGEN 1 PARC HOSINGEN Sommaire Loi du 13 juillet 1989 portant création d un établissement public dénommé «Parc Hosingen» (telle qu elle a été modifiée)...................................................................................

Plus en détail

Compte-rendu de la réunion ordinaire du conseil municipal du 25 mars 2013

Compte-rendu de la réunion ordinaire du conseil municipal du 25 mars 2013 Compte-rendu de la réunion ordinaire du conseil municipal du 25 mars 2013 Membres présents : KUNTZMANN Philippe, HALTER Christian, MATHIEU Jean-Yves, MAECHEL Jean-Charles, KAES Jean-Philippe, GROSS Henri,

Plus en détail

Lecture est faite du procès-verbal de la précédente réunion, lequel est adopté sans observation et à l unanimité.

Lecture est faite du procès-verbal de la précédente réunion, lequel est adopté sans observation et à l unanimité. SESSION DU 12 JUIN 2014 L an deux mil quatorze, le douze juin à vingt heures trente minutes, le Conseil Municipal de la Commune de Lombreuil s est réuni au lieu ordinaire de ses séances sous la présidence

Plus en détail

Règlement financier de la Fédération Française du Sport Adapté 2013-2017. Adopté par le comité directeur 21 septembre 2013

Règlement financier de la Fédération Française du Sport Adapté 2013-2017. Adopté par le comité directeur 21 septembre 2013 Règlement financier de la Fédération Française du Sport Adapté 2013-2017 Adopté par le comité directeur 21 septembre 2013 Article 1er Objet : 1.1 Le Règlement Financier est l outil d aide à la gestion

Plus en détail

PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du 4 juin 2015

PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du 4 juin 2015 PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du 4 juin 2015 L an deux mil quinze, le quatre juin à 20h00, le Conseil Municipal de BESSINES, dûment convoqué, s est réuni en session ordinaire à la Mairie, sous

Plus en détail