Lettre de Liaison. Initiatives et changement. Février Chers amis,

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Lettre de Liaison. Initiatives et changement. Février 2003. Chers amis,"

Transcription

1 Lettre de Liaison Initiatives et changement Lettre de liaison février Février 2003 Chers amis, Voici une nouvelle Lettre de liaison qui vous apportera des nouvelles de notre vie en tant que mouvement ainsi que quelques nouvelles personnelles. Sur la feuille "Extraits du World Bulletin", vous trouverez une réflexion du Conseil International concernant la situation difficile dans laquelle se trouve notre planète. "Parler vrai simplifie-t-il la vie?" Lors de la rencontre "Chemins de vie" du 25 janvier, tous les participants ont été entraînés par la Suissesse Yvonne Altorfer dans une séance interactive passionnante. Mme Altorfer est consultante en management et très engagée avec le mouvement œcuménique Fondacio. "Vous allez dire que c'est très difficile de parler vrai, avait-elle dit en ouverture. Peut-être que, cet après-midi, vous allez apprendre un peu à parler un peu plus vrai..." Ceci parce que, en famille et dans le monde associatif, on a trop tendance à arrondir les angles, à ménager les gens. D'où le premier exercice, fait en groupes, consistant à dresser, pour les uns la liste des "bonnes raisons que l'on a de se taire" et pour les autres la liste des "bonnes raisons que l'on a de parler". Ce qui a permis ensuite à Yvonne Altorfer d'élaborer les conditions du parler vrai et, en particulier, de souligner l'importance, dans le dialogue avec l'autre, d'entrer dans le "domaine partagé", où se situent "ce que je sais de moi" et "ce que l'autre sait de moi". Il est aussi important de prendre conscience de mon "domaine d'aveuglement", qui est la perception qu'a l'autre de moi et qui peut nuire à la relation. "Nous sommes câblés pour voir d'une certaine manière la réalité sur nous-mêmes ou sur les autres, a-t-elle dit, nous avons nos petits films dans notre tête." Nous avons terminé en examinant les différents niveaux de communication, en fonction desquels le parler vrai se fait moins bien ou mieux, et qui vont du "déni de l'expérience, où je ne suis même pas conscient de ce qui se passe vraiment dans l'autre" à la "lucidité sur soi, sur ses filtres et ses défenses, où j'admets que mes fragilités et mes peurs influencent ma perception de la réalité." Un deuxième échange en groupes nous a permis de nous situer chacun par rapport à ces niveaux de communication. Pour ma part, j'ai appris quelque chose sur moi-même en entendant Yvonne Altorfer évoquer "le TU qui tue", c'est-à-dire ce qui se passe quand il y a communication, mais une communication inefficace parce que je crois parler vrai en disant à l'autre, mais d'une façon immature, "mes quatre vérités". Combien de fois n'ai-je pas eu recours à ce "TU qui tue" en disant à ma femme ou à d'autres: "Toi, tu es ceci ou cela". Attitude qui ferme la porte, coupe le dialogue, donne à l'autre un sentiment de culpabilité. Après avoir entrepris de me libérer du recours trop fréquent au "TU qui tue", j'ai constaté que cette formule avait une variante, tout aussi paralysante et négative: celle qui consiste à dire à propos d'un tiers: "Oh, Untel est comme ceci, comme cela (arrogant, bête, indécis etc.)". Formule qui tue quelque chose dans l'esprit de celui qui l'entend et colore négativement son attitude, introduit un jugement envers la tierce personne, laquelle, la pauvre, n'est même pas présente pour se défendre!

2 Lettre de liaison février Ce samedi, chacune des quelque quarante personnes présentes a appris quelque chose de précis et de pratique pour sa propre qualité de communication. Philippe Lasserre Le site internet d'initiatives et Changement en France (et en français) est ouvert: <www.initiatives-changement.com>. Réalisé par une équipe composée de Nicolas Grégoire, Frédéric Chavanne et Philippe Lasserre, et avec les aides professionnelles idoines, ce site peut désormais être consulté. Simple et accessible, il comporte une page d'actualités, avec l'annonce des événements à venir, une section "Qui sommes-nous?" qui présente l'historique et les fondements du mouvement, la liste et la description de ses différents programmes, ainsi que des "liens" vers tous les autres sites frères, notamment celui de Caux. Sont également en préparation une section où l'on retrouvera les articles principaux parus dans la revue Changer et une autre, pour laquelle il faudra s'inscrire et être agréé, à l'intention des "membres" de Initiatives et Changement. Bien que simple, ce site est interactif, en ce sens qu'il permet de s'inscrire "en ligne", par exemple aux conférences organisées dans la maison d'initiatives et Changement et d'en "savoir plus" en contactant tel ou tel responsable. Connectez-vous, découvrez, faites connaître le site à vos amis internautes... et envoyez-nous vos remarques et vos suggestions. Nicolas Grégoire, Philippe Lasserre Du 9 au 12 janvier s'est tenue, à Asia Plateau, Panchgani, en Inde, une conférence: "La Mondialisation une occasion à saisir, de nouvelles synergies à déveloper". J'ai eu l'occasion d'y participer avec environ 150 personnes, principalement des Indiens. Après un moment de réflexion ou de prière tôt le matin, les séances portaient sur les aspects de la globalisation: géopolitique, politique nationale, changements structurels, économie rurale, culture et valeurs. J'ai pu me rendre compte des difficultés que rencontrent les Indiens à cause de la mondialisation, principalement au niveau des prix mondiaux et de la productivité, malgré le fait que l'inde dispose d'une main d'œuvre peu chère. Avec un groupe de chefs d'entreprises on a cherché à trouver les clés de la compétitivité: dans la bonne gestion des coûts, dans les relations de confiance avec les clients et la responsabilité envers les salariés comme facteur clef du succès à long terme. J'ai aussi pu assister aux travaux de la "Junior Round Table", un groupe de huit jeunes professionnels des Etats Unis, des Pays Bas et de l'inde. Leur débat a surtout porté sur les conséquences de la mondialisation sur notre consommation, sur les différences culturelles ainsi que sur la sauvegarde de nos valeurs. Plusieurs échanges avec les Indiens m'ont permis de voir la similitude et les différences dans notre raisonnement et m'ont amenée à réfléchir sur la manière dont je mène ma vie et dont je justifie mes actions. Un choc culturel bénéfique dont je souhaite tirer profit. Je remercie Initiatives et Changement d'avoir rendu possible ce voyage et de m'avoir permis de faire des nouvelles connaissances, de nouer des amitiés et surtout de me voir moi-même sous un angle nouveau. Danièle de Lutzel

3 Lettre de liaison février De Boulogne à Issy-les-Moulineaux. Début juin, les clés de la maison de Boulogne seront remises à son nouveau propriétaire. Bien que nous ne connaissions pas encore la date d'emménagement dans la maison d'issy-les-moulineaux, nous savons déjà que le mois de mai sera consacré aux préparatifs du déménagement et que l'on ne pourra plus se servir normalement de la maison. Entre temps, les travaux avancent à Issy-les-Moulineaux. Le nouvel escalier vers le sous-sol est terminé, brut de béton, les cloisons sont toutes en place, permettant d apprécier les volumes des différentes pièces, la mezzanine est en cours de réalisation et le couvreur se prépare à déposer les tuiles de la future salle de séjour/réunions; le plombier pose les gaines de ventilation et les tuyauteries pour le chauffage, la chaudière murale à l étage est en place. La livraison de la nouvelle verrière prend du retard mais le reste du chantier avance dans de bonnes conditions. D'ores et déjà, nous vous annonçons un week-end spécial qui aura lieu les samedi 26 et dimanche et 27 avril Ces journées seront faites de plusieurs événements qui nous permettront de nous réunir en grand nombre et de dire "au revoir" à la maison tout en nous tournant vers l'avenir et vers le Centre d'issy-les-moulineaux. Voilà quelques éléments prévus au programme: l'assemblée Générale de notre association; une brocante, où seront vendus des meubles et objets provenant de la maison et dont nous n'aurons pas besoin dans les futur locaux; des visites du chantier d'issy-les-moulineaux; et une réunion plénière animée par la jeune équipe qui prend en charge le nouveau centre et les différents programmes d'initiatives et Changement. Horaire prévu (les participants choisiront les événements de leur choix): Samedi 26 avril 10 h Accueil café 10 h 30 Assemblée Générale de l'association. Tous sont invités. 12 h 30 Déjeuner 14 h 16 h Brocante; Visites du chantier de la Maison des Peupliers 16 h Thé 17 h "Un nouveau centre, une équipe qui se renouvelle: Perspectives d'avenir." 19 h Dîner Dimanche 27 avril 10 h 12 h Brocante; Visites du chantier de la Maison des Peupliers 12 h 30 Déjeuner Veuillez donc noter les dates des 26 et 27 avril sur vos agendas. Une invitation en bonne et due forme sera diffusée en mars.

4 Lettre de liaison février Prochains événements: A BOULOGNE: Samedi 15 février à 11 h Jeudi 27 février à 14 h 30 Assemblée Générale de l'association Robert de Watteville Commission Finances 20 h 15 Comité stratégique Samedi 8 mars à 15 h "Chemins de vie": Rencontre-Débat avec Kimon Valaskakis, président du Club d'athènes: "Démocratie mondiale: utopie ou réalité?" A LA COURNEUVE: Samedi 1 er mars à 17 h "Initiatives Dialogue" et "Chemins de vie": Table ronde avec Ahmed Eleuch, psychiatre: "La famille en rupture de dialogue, et pourtant " Le premier numéro de Changer international de cette année vous parviendra dans ces prochains jours avec le programme des rencontres de Caux N'hésitez pas à vous inscrire assez tôt, ni à nous demander des exemplaires supplémentaires pour vos amis. Nouvelles rassemblées et diffusées par Lisbeth et Philippe Lasserre, Daniele de Lutzel, Anne-Marie Tate et Evelyne Seydoux Initiatives et Changement, 22 av. Robert Schuman, Boulogne-Billancourt Tél

5 Lettre de liaison février EXTRAITS DU "WORLD BULLETIN" DE FEVRIER 2003 COMMUNICATION DU CONSEIL INTERNATIONAL Face à la perspective d'une guerre au Moyen-Orient, le monde entier retient son souffle. Il est difficile de savoir en qui faire confiance. Le "choc des civilisations" est-il inévitable? Cette formule, cependant, véhicule un concept inadéquat. Si nous l'acceptions sans broncher, nous découvririons que ce que nous prenons pour de la terre ferme est touché par un tremblement de terre, qui menace d'ébranler nos institutions démocratiques. De tous côtés, dans toutes nos nations, nous avons des raisons d'éprouver de la honte et d'apprendre l'humilité. Pourtant, nous continuons à accuser les autres, en dépit de cette réalité si évidente: pointer du doigt les défauts des autres les incite encore davantage à dénoncer les nôtres avec tout autant de zèle. Du coup, peu nombreux sont ceux qui acceptent la responsabilité de la situation et agissent pour trouver des solutions. Dans ce contexte, prêtons attention à ce rappel de la démarche et de la pratique d'initiatives et Changement: Regarder en face notre propre passé, comme celui de notre nation Rappeler que la confiance naît souvent de gestes d'honnêteté douloureux Choisir le changement pour nous-mêmes et résister à la tentation d'accuser les autres Ecouter attentivement, particulièrement ceux qui viennent d'autres cultures Ouvrir nos foyers et nos coeurs à "l'autre" Approfondir le dialogue avec ceux qui sont à l'extérieur de nos cercles habituels Chercher constamment des motifs de reconnaissance pour ce qui va bien Prier pour une expérience de l'inspiration divine, en nous-même et chez les autres, qui nous protège de toute peur. Initiatives et Changement a peut-être une contribution importante à faire dans le monde d'aujourd'hui. La discipline intérieure que nous cherchons à mettre en pratique ne nous rend pas avides de pouvoir, mais elle doit nous rendre sensibles, attentionnés, créatifs et décidés. Nous formons un groupe d'une extraordinaire diversité, composé d'hommes et de femmes qui se connaissent ou ne se connaissent pas, mais dont la discipline suscite des idées et des actions qui les placent au cœur d'une stratégie inspirée pour le monde. Les 29 et 30 octobre 1939, deux mois après le déclenchement de la seconde guerre mondiale, Frank Buchman, fondateur de ce qui était connu alors sous le nom de Réarmement moral, a pris la parole à la radio de Boston et de San Francisco sur le thème: "Une philosophie mondiale à la hauteur d'une crise mondiale". L'émission a été rediffusée le lendemain à New York, et reprise en première page du Herald Tribune. En voici quelques citations: "Un dirigeant syndicaliste a eu la vision que son organisation pourrait atteindre dix millions de membres. Sans aucun doute les forces conjuguées de la reconstruction pourraient penser en termes de cent millions d'hommes, cent millions d'hommes dans le monde prenant leurs ordres de Dieu? Ils auraient alors une stratégie de pointe et un programme qui, touchant le cœur des hommes, les amèneraient à bouleverser leur pensées et leur vie... L'effet conjugué de millions d'hommes se mettant à l'écoute de Dieu fera prévaloir une philosophie mondiale. Certes, ce ne sera qu'un premier pas. L'enrôlement ne fait pas d'un seul coup le soldat accompli, mais Il faut bien commencer un jour."

6 Lettre de liaison février "Le 1 er juin 2003, ouvrons nos foyers", un appel de Leena Khatri, membre du Conseil International Voilà un moyen pratique de construire dans tous nos pays des ponts au-dessus de dangereux précipices. Pour faire suite à une décision prise au Hoho international de 2002, des équipiers d'initiatives et Changement dans différentes régions du monde ont organisé des événements le 1 er juin 2002 pour marquer une journée "Foyers ouverts Cœurs à l'écoute" et en ont retiré beaucoup de satisfaction. Ce fut l'occasion de créer de nouvelles amitiés surtout avec des gens avec qui ils avaient généralement peu de contacts, d'approfondir la compréhension mutuelle et d'apprécier la culture, la religion et les traditions de l'autre. Au Canada et en Australie, il est question de répéter l'expérience cette année. Dans certains pays, on utilisera simplement l'expression "Foyers ouverts". Nous aimerions suggérer que cette initiative devienne un événement régulier dans les rangs de Initiatives et Changement et que, dans le monde entier, nous en fassions une étape dans nos efforts vers la compréhension et la réconciliation. Parfois, cela devrait permettre d'aller plus loin dans le dialogue entre musulmans et non musulmans. Pourquoi pas le premier dimanche de juin, qui tombe cette année le 1 er juin? INITIATIVES ET CHANGEMENT DANS LE MONDE Inde - Cent soixante dix personnes représentant seize pays ont participé du 9 au 12 janvier 2003, à Panchgani à un colloque intitulé "La mondialisation - une occasion à saisir; de nouvelles synergies à déveloper". Il était organisé par le Groupe Régional Asie-Pacific-Afrique du programme Caux Initiatives pour l'entreprise. Il a été remarquable tant par le haut niveau de responsabilité des participants: chefs d'entreprises, hauts fonctionnaires et personnalités politiques, que par les perspectives nouvelles et réflexion nouvelle qu'il a entraînées face aux défis de la mondialisation vue sous l'angle des pays du Tiers-Monde. Cornelio Sommaruga, président de l'association internationale "Caux Initiatives et Changement", et Lord Bill Jordan, ancien Secrétaire générale de la Confédération internationale des Syndicats libres, ont fait des interventions remarquées. Le groupe Junior Round Table, qui rassemble de jeunes entrepreneurs et cadres d'affaires, a profité de l'occasion pour se réunir. Il en est sorti la décision de former cinq groupes régionaux pour une série de tables rondes sur les problèmes qui ont été évoqués pendant le colloque. Des antennes du programme Caux Initiatives pour l'entreprise ont été mises en place dans les villes indiennes de Pune, Mumbaï (anciennement Bombay), Bangalore, Jamshedpur et la Nouvelle Delhi. Après le colloque, Lord Jordan a fait une conférence devant l'association des Industries indiennes. Par ailleurs, d'autres participants au colloque ont été reçus par le cardinal de Mumbaï Ivan Diaz. Corée - Un groupe de jeunes Japonais d'initiatives et Changement a récemment passé cinq jours en Corée. Ils voulaient contribuer à surmonter les obstacles créés par les relations entre les deux pays issues du passé. Ils ont été logés dans les familles. Ils envisagent maintenant d'inviter des jeunes Coréens à une rencontre au Japon au mois de juin. Kenya - Pendant la période des élections et de la transition démocratique qui vient de s'y opérer pacifiquement, les militants d'initiatives et Changement engagés dans la Campagne pour des élections propres ont distribué tracts appelant les électeurs à s'engager contre toute forme de violence et contre la corruption. Ils ont eu des centaines d'occasions de parler à la radio, à la télévision, dans des églises, des écoles et lors de réunions publiques. Auparavant, ils avaient fait appel à leurs communautés locales pour recruter des personnalités crédibles et non corrompues et les encourager à se porter candidats aux élections. Ouganda - Un camp de jeunes rassemblant une trentaine de participants de Tanzanie, du Rwanda, du Kenya et d'ouganda a eu lieu fin décembre. Un parlementaire et un médecin engagé dans la lutte contre le sida ont captivé les jeunes. Radio Ouganda a fait passer un programme de trente minutes sur le camp.

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat Conseil Municipal des Enfants à Thionville Livret de l électeur et du candidat Elections du vendredi 18 novembre 2011 Mot du Maire Le Conseil Municipal des Enfants fait sa rentrée. Il joue un rôle essentiel

Plus en détail

C. H.: : Installe-toi. A cette époque de l'année, on se souhaite les vœux!

C. H.: : Installe-toi. A cette époque de l'année, on se souhaite les vœux! Christian Husson: Salut Matthieu. Matthieu Tenenbaum: Comment vas-tu? C. H.: : Installe-toi. A cette époque de l'année, on se souhaite les vœux! M. T.: Mes meilleurs vœux! C. H.: Alors, moi, je vais te

Plus en détail

TNS. BFM LE GRAND JOURNAL Le 14/01/2010 20:17:51 Invité : Thierry VANDEVELDE, fondateur VEOLIA FORCE

TNS. BFM LE GRAND JOURNAL Le 14/01/2010 20:17:51 Invité : Thierry VANDEVELDE, fondateur VEOLIA FORCE 15/01/10-08:01 - Page 1/3 Ref. Doc. : 2500-4318690-8 A : Service de presse / VEOLIA ENVIRONNEMENT Mot-Clé : VEOLIA BFM LE GRAND JOURNAL Le 14/01/2010 20:17:51 Invité : Thierry VANDEVELDE, fondateur VEOLIA

Plus en détail

Association des Secrétaires Généraux des Parlements Francophones CONTRIBUTION DE

Association des Secrétaires Généraux des Parlements Francophones CONTRIBUTION DE Association des Secrétaires Généraux des Parlements Francophones CONTRIBUTION DE Mr Abdeljalil ZERHOUNI SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE LA CHAMBRE DES REPRÉSENTANTS DU MAROC SUR LA COMMUNICATION DES ASSEMBLÉES PARLEMENTAIRES

Plus en détail

COLOC' JP (25-35 ANS)

COLOC' JP (25-35 ANS) COLOC' JP (25-35 ANS) CHARTE 228 rue Nicolas Parent 73000 CHAMBERY JUILLET 2015 1 Sommaire I. Présentation de la colocation... 3 Naissance d'un projet... 3 Pourquoi? Comment? Avec Qui?... 3 II. CHARTE...

Plus en détail

Objet. Votre nom et prénom votre adresse numéro de téléphone. La date. Monsieur, Madame, Mademoiselle. Formules d introduction.

Objet. Votre nom et prénom votre adresse numéro de téléphone. La date. Monsieur, Madame, Mademoiselle. Formules d introduction. Objet Votre nom et prénom votre adresse numéro de téléphone La date Monsieur, Madame, Mademoiselle Formules d introduction Texte Formules de conclusion signature Objet numéro d abonné, du client votre

Plus en détail

DELOCALISATION - RELOCALISATION de la production d une entreprise industrielle française. (par Jean-Michel GANDREUIL)

DELOCALISATION - RELOCALISATION de la production d une entreprise industrielle française. (par Jean-Michel GANDREUIL) DELOCALISATION - RELOCALISATION de la production dune entreprise industrielle française. (par Jean-Michel GANDREUIL) Les différents niveaux de la Délocalisation. Achats de matières premières ou de composants

Plus en détail

www.entretienembauche.tv Entretien d'embauche: Comment répondre d'une façon originale et percutante aux questions du recruteur?

www.entretienembauche.tv Entretien d'embauche: Comment répondre d'une façon originale et percutante aux questions du recruteur? www.entretienembauche.tv Entretien d'embauche: Comment répondre d'une façon originale et percutante aux questions du recruteur? Téléséminaire Introduction 1/ Qui est Yves Gautier, coach en entretien d'embauche?

Plus en détail

NOS ENGAGEMENTS COMMUNS Programmation du mouvement ATD Quart Monde en Belgique 2013-2017

NOS ENGAGEMENTS COMMUNS Programmation du mouvement ATD Quart Monde en Belgique 2013-2017 NOS ENGAGEMENTS COMMUNS Programmation du mouvement ATD Quart Monde en Belgique 2013-2017 8 juin 2013 : 60 membres actifs se retrouvent pour une journée d'évaluation à la Maison Quart Monde de Bruxelles.

Plus en détail

Un autre signe est de blâmer «une colère ouverte qui débute par le mot TU».

Un autre signe est de blâmer «une colère ouverte qui débute par le mot TU». Le besoin de contrôler Le comportement compulsif de tout vouloir contrôler n est pas mauvais ou honteux, c est souvent un besoin d avoir plus de pouvoir. Il s agit aussi d un signe de détresse; les choses

Plus en détail

La Fraternité : Allemagne et tant d'autres pays qui font la richesse et la diversité de notre groupe! Tandis que certains

La Fraternité : Allemagne et tant d'autres pays qui font la richesse et la diversité de notre groupe! Tandis que certains Antonin Camphuis Abbaye d'hautecombe 73 310 Saint Pierre de Curtille mail : antonin@camphuis.fr Abbaye d'hautecombe, le 1 décembre 2013 Chère famille, Chers amis, Chers parrains, Après ces trois mois de

Plus en détail

Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi!

Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi! Think... Edition Spéciale Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi! Le 4 avril 2011, Barack Obama annonçait sa candidature à l élection présidentielle américaine de 2012 sur Youtube.

Plus en détail

La Formule pour la réussite des satellites de club

La Formule pour la réussite des satellites de club La Formule pour la réussite des satellites de club COMMENT LANCER UN SATELLITE Vous voulez rendre votre club encore plus pratique, gratifiant et attrayant pour les membres potentiels et les membres actuels?

Plus en détail

LBE Ordinateurs et Internet Programme 8. Auteur: Richard Lough Rédaction: Maja Dreyer Traduction : Yann Durand

LBE Ordinateurs et Internet Programme 8. Auteur: Richard Lough Rédaction: Maja Dreyer Traduction : Yann Durand LBE Ordinateurs et Internet Programme 8 Auteur: Rédaction: Maja Dreyer Traduction : Yann Durand Personnages: Beatrice (fille adolescente), John (garçon adolescent), Ordinateur (voix électronique off) Clips

Plus en détail

Sommaire : III Présentation de l'entreprise 1. L Entreprise Page 5 2. Activités Page 5 3. Organigramme et Fonction du Personnel 4.

Sommaire : III Présentation de l'entreprise 1. L Entreprise Page 5 2. Activités Page 5 3. Organigramme et Fonction du Personnel 4. Sommaire : I Introduction Page 2 II La Structure d'accueil 1. Situation Géographique Page 3 2. Présentation du lieu Page 4 III Présentation de l'entreprise 1. L Entreprise Page 5 2. Activités Page 5 3.

Plus en détail

ENFANCE ET FAMILLES D'ADOPTION DE L'HERAULT Association de foyers adoptifs STATUTS

ENFANCE ET FAMILLES D'ADOPTION DE L'HERAULT Association de foyers adoptifs STATUTS ENFANCE ET FAMILLES D'ADOPTION DE L'HERAULT Association de foyers adoptifs STATUTS ARTICLE 1 Il est formé entre ceux qui adhérent aux présents statuts, une association déclarée conformément à la loi du

Plus en détail

Monsieur l Ambassadeur, chers amis,

Monsieur l Ambassadeur, chers amis, Monsieur l Ambassadeur, chers amis, Je suis très honorée par la haute distinction dont vous venez de me remettre les insignes. Et je vous remercie de vos paroles particulièrement chaleureuses. Je suis

Plus en détail

Épreuve de Compréhension orale

Épreuve de Compréhension orale 60 questions (4 sections) 40 minutes L épreuve de compréhension orale rassemble 4 sections comprenant 60 questions (questions 51 à 110). SECTION A SECTION B 8 questions Associer des illustrations à des

Plus en détail

Mais revenons à ces deux textes du sermon sur la montagne dans l évangile de Matthieu.

Mais revenons à ces deux textes du sermon sur la montagne dans l évangile de Matthieu. «AIMER SES ENNEMIS» «Qui veut prendre ta tunique, laisse lui aussi ton manteau». Si quelqu un te force à faire mille pas, fais-en deux mille avec lui». «Aimez vos ennemis et priez pour ceux qui vous persécutent»

Plus en détail

A quoi sert un plan de communication

A quoi sert un plan de communication Séminaire-atelier Bujumbura 8-9 Octobre 2014 La Communication Parlementaire A quoi sert un plan de communication 1. La communication c est quoi? Même si ces concepts sont connus il n est pas inutile de

Plus en détail

3. Paroles de député Ce troisième extrait revient sur la création de Finance Watch.

3. Paroles de député Ce troisième extrait revient sur la création de Finance Watch. Exercice d écoute : Finance watch Finance Watch, une association qui milite pour une finance au service de la société. Qu'est-ce que cela signifie dans un contexte de crise économique et financière? Exercices

Plus en détail

SOMMAIRE ANNEXES A...21

SOMMAIRE ANNEXES A...21 SOMMAIRE ANNEXES A...21 A.1. Exemple de dépliant MGEL... 22 A.2. Feuillets de la Préfecture concernant la 1ère demande de carte de séjour étudiant... 23 ANNEXES B...24 B.1. Le questionnaire... 25 B.2.

Plus en détail

Stages Erasmus à l étranger

Stages Erasmus à l étranger BROCHURE ERASMUS PARTIE 1 GENERALITES FEVRIER 2012 Stages Erasmus à l étranger HAUTE ECOLE GALILEE ISSIG Institut Supérieur de Soins Infirmiers Galilée TABLE DES MATIERES Avant-propos : - Prends le large

Plus en détail

La compétitivité de l industrie française est un enjeu majeur pour la politique européenne.

La compétitivité de l industrie française est un enjeu majeur pour la politique européenne. 007-011 Avant propos_avant-propos 25/07/13 17:20 Page7 Avant-propos Gerhard CROMME* L Europe et l Allemagne ont besoin d une France compétitive Cet article reprend les thèmes du discours prononcé par Gerhard

Plus en détail

Aider une personne à cesser de fumer UNE ÉTAPE À LA FOIS. Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca

Aider une personne à cesser de fumer UNE ÉTAPE À LA FOIS. Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca Aider une personne à cesser de fumer UNE ÉTAPE À LA FOIS Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca Documents imprimés Une étape à la fois 1 2 Pour les personnes qui ne veulent pas cesser

Plus en détail

Conseil Diocésain de Solidarité et de la Diaconie. 27 juin 2015. «Partager l essentiel» Le partage est un élément vital.

Conseil Diocésain de Solidarité et de la Diaconie. 27 juin 2015. «Partager l essentiel» Le partage est un élément vital. 27 juin 2015 Le partage est un élément vital. Notre démarche Notre chemin Dans un premier temps, nous sommes partis de mots qui expriment ce qui est essentiel pour nous, indispensable pour bien vivre.

Plus en détail

URBAIN LE MILLÉNAIRE. Chacun a droit. ... à un logement décent N E W Y O R K, 6 8 J U I N 2 0 0 1

URBAIN LE MILLÉNAIRE. Chacun a droit. ... à un logement décent N E W Y O R K, 6 8 J U I N 2 0 0 1 LA SESSION EXTRAORDINAIRE DE L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DES NATIONS UNIES CONSACRÉE À L EXAMEN ET À L ÉVALUATION D ENSEMBLE DE L APPLICATION DU PROGRAMME POUR L HABITAT LE MILLÉNAIRE Chacun a droit URBAIN...

Plus en détail

Déclaration de M. Philipp Hildebrand, Président de la Direction générale de la Banque nationale suisse

Déclaration de M. Philipp Hildebrand, Président de la Direction générale de la Banque nationale suisse Déclaration de M. Philipp Hildebrand, Président de la Direction générale de la Banque nationale suisse Berne, le 9 janvier 2012 Ce que la Banque nationale suisse (BNS) a pu accomplir depuis ma nomination

Plus en détail

DONNÉES PRÉLIMINAIRES POUR L ENSEIGNANTE OU L ENSEIGNANT

DONNÉES PRÉLIMINAIRES POUR L ENSEIGNANTE OU L ENSEIGNANT Guide d enseignement et Feuilles d activité de l élève DONNÉES PRÉLIMINAIRES POUR L ENSEIGNANTE OU L ENSEIGNANT Qu est-ce que l intimidation (bullying)? L intimidation est le fait de tourmenter de façon

Plus en détail

Place et rôle de l Afrique dans les processus de négociations internationales

Place et rôle de l Afrique dans les processus de négociations internationales Ministère de la modernisation des secteurs publics Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement Ecole Nationale d Administration Fondation Hanns Seidel Original :

Plus en détail

Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement

Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement NATIONS UNIES TD Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement Distr. GÉNÉRALE TD/B/COM.3/EM.10/2 1er novembre 2000 FRANÇAIS Original : ANGLAIS CONSEIL DU COMMERCE ET DU DÉVELOPPEMENT

Plus en détail

Agir avec. Intelligence, assuranceetprudence. 5-6 année Leçon 2

Agir avec. Intelligence, assuranceetprudence. 5-6 année Leçon 2 Agir avec Intelligence, assuranceetprudence 5-6 année Leçon 2 Leçon 2 Relations saines et relations malsaines Objectifs Comprendre qu une relation saine est une relation basée sur le respect de soi-même

Plus en détail

2 tournées dans cette dernière partie de l année : septembre et décembre.

2 tournées dans cette dernière partie de l année : septembre et décembre. Chers amis, Merci encore pour tous ces beaux et chaleureux échanges que nous avons eus avec vous lors des tournées d avril, de juin et de fin juillet /début août. Voici donc le programme des activités

Plus en détail

SEPR - Pierre Casadéi Lean Oser le participatif pour repenser l organisation

SEPR - Pierre Casadéi Lean Oser le participatif pour repenser l organisation Pour repenser son organisation au sortir d'un plan de départs volontaires, l'industriel SEPR a "osé" solliciter la participation de ses salariés. Avec succès. Réflexions de Pierre Casadei, Directeur des

Plus en détail

L organisation du programme «Jeunes pousses» Rapport

L organisation du programme «Jeunes pousses» Rapport L organisation du programme «Jeunes pousses» Rapport Présenté par M. Pascal Terrasse Député de la République française Secrétaire général parlementaire Berne (Suisse) ( 6 juillet 2015 I/ Le programme,

Plus en détail

Intervention de S.E.M. Paul BIYA, Président de la République du Cameroun.

Intervention de S.E.M. Paul BIYA, Président de la République du Cameroun. 14 ème SOMMET DE LA FRANCOPHONIE Intervention de S.E.M. Paul BIYA, Président de la République du Cameroun. (Kinshasa, 12-14 octobre 2012) Point 7 à l ordre du jour sur le thème : «L Afrique dans la francophonie

Plus en détail

Christina 1994 - Quelqu'un m'attendait quelque part...

Christina 1994 - Quelqu'un m'attendait quelque part... Christina 1994 - Quelqu'un m'attendait quelque part... - Collection Littérature humoristique - Retrouvez cette oeuvre et beaucoup d'autres sur http://www.atramenta.net 1994 - Quelqu'un m'attendait quelque

Plus en détail

SOUS RÉSERVE DE MODIFICATIONS

SOUS RÉSERVE DE MODIFICATIONS DÉCLARATION AUX MÉDIAS POUR LA PUBLICATION DU Rapport annuel 2013-2014 par François Boileau Commissaire aux services en français de l Ontario Jeudi 10 juillet 2014 11 h 00 Salle des médias Édifice de l

Plus en détail

Accord de Paix et de Réconciliation Nationale

Accord de Paix et de Réconciliation Nationale Accord de Paix et de Réconciliation Nationale Djibouti, 26 décembre 1994 PRÉAMBULE Le gouvernement de la République de Djibouti et le Front pour la Restauration de l'unité et de la Démocratie (FRUD) appelés

Plus en détail

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est L enfant sensible Qu est-ce que la sensibilité? Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est de le surprotéger car il se

Plus en détail

CLUB 2/3 Division jeunesse d Oxfam-Québec 1259, rue Berri, bureau 510 Montréal (Québec) H2L 4C7

CLUB 2/3 Division jeunesse d Oxfam-Québec 1259, rue Berri, bureau 510 Montréal (Québec) H2L 4C7 CLUB 2/3 Division jeunesse d Oxfam-Québec 1259, rue Berri, bureau 510 Montréal (Québec) H2L 4C7 Téléphone : 514 382.7922 Télécopieur : 514 382.3474 Site Internet : www.2tiers.org Courriel : club@2tiers.org

Plus en détail

Fébronie Tsassis Se présenter et convaincre en 2 33

Fébronie Tsassis Se présenter et convaincre en 2 33 Fébronie Tsassis Se présenter et convaincre en 2 33 Entrée en scène: Acteur et trac Transpiration, rougeurs, gorge nouée Peur: trou de mémoire, bafouiller Le trac nécessaire? A gérer! CORPS Respect Révision

Plus en détail

Conseil d administration Genève, mars 2000 ESP. Relations de l OIT avec les institutions de Bretton Woods BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL

Conseil d administration Genève, mars 2000 ESP. Relations de l OIT avec les institutions de Bretton Woods BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GB.277/ESP/4 (Add.1) 277 e session Conseil d administration Genève, mars 2000 Commission de l'emploi et de la politique sociale ESP QUATRIÈME QUESTION À L ORDRE DU JOUR

Plus en détail

Sylvia Vriesendorp RAPPORT FINAL DU SEMINAIRE ATELIER SUR L'ANDRAGOGIE

Sylvia Vriesendorp RAPPORT FINAL DU SEMINAIRE ATELIER SUR L'ANDRAGOGIE Sylvia Vriesendorp RAPPORT FINAL DU SEMINAIRE ATELIER SUR L'ANDRAGOGIE Family Planning Management Development (FPMD) Project Number: 936-3055 Agreement Number: CCP-A-00-95-00000-02 Office of Population,

Plus en détail

APPRENDRE LA CHIMIE EN ZEP

APPRENDRE LA CHIMIE EN ZEP Résumé du rapport de recherche destiné au Centre Alain Savary, INRP APPRENDRE LA CHIMIE EN ZEP Martine Méheut, Olivier Prézeau INRP, Centre Alain Savary Apprendre la chimie en ZEP Résumé 1 Dans une perspective

Plus en détail

Un atelier philo pour se reconnaitre hommes et femmes

Un atelier philo pour se reconnaitre hommes et femmes Débat et argumentation Un atelier philo pour se reconnaitre hommes et femmes à travers le partage d expériences «La question se pose de savoir si le lien social ne se constitue que dans la lutte pour la

Plus en détail

PARTIR VIVRE EN APPARTEMENT

PARTIR VIVRE EN APPARTEMENT Activités éducatives pour les 15 à 17 ans PARTIR VIVRE EN APPARTEMENT VOTRE ENFANT APPREND À : ESTIMER LES COÛTS DE LA VIE EN APPARTEMENT ÉVALUER SA CAPACITÉ FINANCIÈRE DRESSER UN BUDGET DÉTAILLÉ FAIRE

Plus en détail

Modulo Bank - Groupe E.S.C Chambéry - prérequis à la formation - doc. interne - Ecoute active.doc Page 1

Modulo Bank - Groupe E.S.C Chambéry - prérequis à la formation - doc. interne - Ecoute active.doc Page 1 Généralités, l'écoute active : présentation et techniques... 3 Introduction... 3 Plan... 3 La présentation de l'écoute active... 4 Définition... 4 Fondement... 4 Application... 4 de l'écoute active...

Plus en détail

Candidature des participants. PEJ-France Caen

Candidature des participants. PEJ-France Caen Candidature des participants PEJ-France Caen Du 29 mai au 8 juin 2014 2 Le mot du président Malo MOFAKHAMI Président du PEJ-France Chers participants, En 2014, le Parlement Européen des Jeunes - France

Plus en détail

Veuillez lire les instructions au dos de ce livret. Ne décachetez pas ce livret avant d y être autorisé.

Veuillez lire les instructions au dos de ce livret. Ne décachetez pas ce livret avant d y être autorisé. Testéchantillon TFI Form ST-06 Veuillez lire les instructions au dos de ce livret. Ne décachetez pas ce livret avant d y être autorisé. Suivez les instructions et remettez ce livret et la feuille de réponses

Plus en détail

LE DISCOURS RAPPORTÉ

LE DISCOURS RAPPORTÉ LE DISCOURS RAPPORTÉ Le discours rapporté Le discours rapporté direct et indirect On parle de discours rapporté quand une personne rapporte les paroles d une autre personne ou bien ses propres paroles.

Plus en détail

Questions et réponses relatives aux extraits au format A4 dans PC banking

Questions et réponses relatives aux extraits au format A4 dans PC banking Questions et réponses relatives aux extraits au format A4 dans PC banking Je choisis désormais de recevoir mes extraits au nouveau format A4 dans PC banking. Que se passe-t-il maintenant? Vous changez

Plus en détail

23. Le discours rapporté au passé

23. Le discours rapporté au passé 23 23. Le discours rapporté au passé 23.1 LE DISCOURS INDIRECT On utilise le discours indirect pour transmettre : Les paroles de quelqu un qui n est pas là : Il me dit que tu pars. Les paroles de votre

Plus en détail

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES Tout à l heure, le Président de la République m a demandé, avec le Premier ministre, de vous apporter un certain nombre d éléments sur le contexte dans

Plus en détail

Comprendre les différentes formes de communication

Comprendre les différentes formes de communication Chapitre 2 Communiquer de façon professionnelle 2. Lisez la mise en situation ci-dessous. Ensuite, nommez les attitudes favorisant la communication qui n ont pas été mises en pratique et expliquez votre

Plus en détail

CONSEIL SYNDICAL LE CONSEILLER SYNDICAL

CONSEIL SYNDICAL LE CONSEILLER SYNDICAL COLLECTION Ce que tout propriétaire ou copropriétaire doit connaître Union des Syndicats de l Immobilier LE CONSEIL SYNDICAL LE CONSEILLER SYNDICAL Notre métier, c est votre garantie Le conseil syndical

Plus en détail

Rendez-vous avec un nez!

Rendez-vous avec un nez! Rendez-vous avec un nez! Dans de nombreux esprits, le monde du parfum est une spécialité française. Mais qui sont donc les magiciens qui créent ces élixirs qui nous enivrent? Cette fiche dresse le portrait

Plus en détail

concours sois intense au naturel

concours sois intense au naturel concours sois intense Tu veux participer? Rends-toi sur le site, réponds au jeu-concours et cours la chance de gagner le grand prix, d une valeur approximative de 2 000 $, ou encore l une des nombreuses

Plus en détail

Le conditionnel présent

Le conditionnel présent Le conditionnel présent EMPLOIS On emploie généralement le conditionnel présent pour exprimer: une supposition, une hypothèse, une possibilité, une probabilité ( certitude); Ça m'étonnerait! J'ai entendu

Plus en détail

Aspirations et valeurs

Aspirations et valeurs Communiquer avec les électeurs Un exposé consiste d'un énoncé de cinq à sept paragraphes qui offre une rationale complète et cohérente en faveur du candidat et qui établit un lien entre l'histoire personnelle

Plus en détail

Association déclarée régie par la Loi de 1901. Siège Social : 48, Boulevard Jourdan -75014 PARIS S T A T U T S TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES

Association déclarée régie par la Loi de 1901. Siège Social : 48, Boulevard Jourdan -75014 PARIS S T A T U T S TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES C.E.P.R.E.M.A.P. Décembre 2004 CENTRE POUR LA RECHERCHE ECONOMIQUE ET SES APPLICATIONS C.E.P.R.E.M.A.P. Association déclarée régie par la Loi de 1901 Siège Social : 48, Boulevard Jourdan -75014 PARIS S

Plus en détail

La formation professionnelle l'esprit tranquille. ème

La formation professionnelle l'esprit tranquille. ème La formation professionnelle l'esprit tranquille ème 2 semestre 2015 GUIDE DES FORMATIONS GRATUITES 66, rue Jules Favre - - Tél : 05 57 51 99 61 - Fax : 05 57 51 06 02 - e-mail : cegal33@wanadoo.fr - site

Plus en détail

Les chaises. - Les enfants, elle nous a dit, dans la nuit, une canalisation d'eau a gele et a creve, ce qui

Les chaises. - Les enfants, elle nous a dit, dans la nuit, une canalisation d'eau a gele et a creve, ce qui Les chaises.' Ca a ete terrible, a l'ecole, aujourd'hui! Nous sommes arrives ce matin, comme d'habitude, et quand Ie Bouillon (c'est notre surveillant) a sonne la cloche, nous sommes alles nous mettre

Plus en détail

Dans quelle mesure les entreprises des pays développés ont-elles intérêt à s'installer dans les pays en développement?

Dans quelle mesure les entreprises des pays développés ont-elles intérêt à s'installer dans les pays en développement? Terminale Enseignement spécifique de SES Devoir type bac DISSERTATION Dans quelle mesure les entreprises des pays développés ont-elles intérêt à s'installer dans les pays en développement? DOCUMENT 1 :

Plus en détail

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème Année scolaire 20 20 Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème STAGE 3 ème Du././20.. au././20.. Nom et prénom de l élève : Classe de : Projet d orientation : Nom et adresse

Plus en détail

Diplôme d études EN langue française DELF A2. Option professionnelle. Document du candidat Épreuves collectives

Diplôme d études EN langue française DELF A2. Option professionnelle. Document du candidat Épreuves collectives Diplôme d études EN langue française DELF A2 Option professionnelle Document du candidat Épreuves collectives Compréhension de l'oral Compréhension des écrits Production écrite Code candidat :... 13/04/2010

Plus en détail

5 semaines pour apprendre à bien jouer un morceau de piano

5 semaines pour apprendre à bien jouer un morceau de piano 5 semaines pour apprendre à bien jouer un morceau de piano Ce guide peut être librement imprimé et redistribué gratuitement. Vous pouvez pouvez l'offrir ou le faire suivre à vos amis musiciens. En revanche,

Plus en détail

RÉSULTATS DE LA 1ÈRE SÉRIE D ENQUÊTES AFROBAROMÈTRE AU TOGO 3e Dissemination 26 Juin 2013

RÉSULTATS DE LA 1ÈRE SÉRIE D ENQUÊTES AFROBAROMÈTRE AU TOGO 3e Dissemination 26 Juin 2013 RÉSULTATS DE LA 1ÈRE SÉRIE D ENQUÊTES AFROBAROMÈTRE AU TOGO 3e Dissemination 26 Juin 2013 [Include National Partner logo] www.afrobarometer.org www.crop-africa.org 1 [Include National Partner logo] Afrobaromètre:

Plus en détail

Rencontre en mémoire de Dag Hammarskjöld, 50 ans après sa disparition. Dag Hammarskjöld et l éthique d un fonctionnaire international.

Rencontre en mémoire de Dag Hammarskjöld, 50 ans après sa disparition. Dag Hammarskjöld et l éthique d un fonctionnaire international. Rencontre en mémoire de Dag Hammarskjöld, 50 ans après sa disparition Dag Hammarskjöld et l éthique d un fonctionnaire international Réflexions Hans Corell Ancien Secrétaire général adjoint aux affaires

Plus en détail

Définir le contexte stratégique des Ressources Humaines

Définir le contexte stratégique des Ressources Humaines Zoom sur le contexte des ressources humaines Définir le contexte stratégique des Ressources Humaines Au travers de leur management stratégique, les entreprises voient les ressources humaines comme le moyen

Plus en détail

Camus l a joliment formulé : le seul. introduction

Camus l a joliment formulé : le seul. introduction introduction Camus l a joliment formulé : le seul choix qui s offre à nous, aujourd hui, est d être soit un pessimiste qui rit, soit un optimiste qui pleure. L optimiste croit que tout va bien. Dans La

Plus en détail

Que fait l Église pour le monde?

Que fait l Église pour le monde? Leçon 7 Que fait l Église pour le monde? Dans notre dernière leçon, nous avons vu que les croyants ont des responsabilités vis-à-vis des autres croyants. Tous font partie de la famille de Dieu. Les chrétiens

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR PRÉAMBULE

RÈGLEMENT INTÉRIEUR PRÉAMBULE PRÉAMBULE RÈGLEMENT INTÉRIEUR Le présent règlement intérieur a pour objet de préciser les modalités de fonctionnement du conseil des sages et de déterminer les obligations de ses membres. Il fait référence

Plus en détail

Quand α rencontre π...

Quand α rencontre π... Quand α rencontre π... Namur - jeudi 11 décembre 2014 Frédéric Maes Collectif Alpha Quand α rencontre π... Avant d'être un «briscard»... Je ne suis pas tombé dans la marmite quand j'étais petit. Comment

Plus en détail

ADMISSION DIRECTE AU NIVEAU MASTER HEC, ESCP SAINT CYR

ADMISSION DIRECTE AU NIVEAU MASTER HEC, ESCP SAINT CYR ADMISSION DIRECTE AU NIVEAU MASTER HEC, ESCP SAINT CYR 1 SOMMAIRE 2 PREPARER HEC / L ESCP EUROPE A L ELEAD 3 -L EPREUVE DE DOSSIER 4 - L EPREUVE DE LANGUE 5 -L EPREUVE D OPTION 6 - LES EPREUVES ORALES

Plus en détail

Unité 2.2.a Qu est-ce que l écoute active? Pourquoi la qualité d écoute du tuteur est-elle importante?

Unité 2.2.a Qu est-ce que l écoute active? Pourquoi la qualité d écoute du tuteur est-elle importante? Unité 2.2.a Qu est-ce que l écoute active? Pourquoi la qualité d écoute du tuteur est-elle importante? Durée Compétence A l'issue de la formation, les tuteurs: 45-75 minutes Compétence 10 : Capacité à

Plus en détail

Déroulement des travaux. Jour 1

Déroulement des travaux. Jour 1 Atelier national sur le partage des résultats de l étude et la mobilisation des organisations de la société civile pour le lancement d une campagne de plaidoyer autour de l accaparement des terres au Cameroun

Plus en détail

c'est possible les clefs de la réussite Par Valérie Gueudet

c'est possible les clefs de la réussite Par Valérie Gueudet c'est possible les clefs de la réussite Par Valérie Gueudet Mon nom est Valérie Gueudet, je suis formatrice indépendante dans de grandes entreprises. Je suis spécialisée dans l'accueil verbal et dans l'accueil

Plus en détail

CHAPITRE 8 ORGANISATION DE LA COMMUNICATION

CHAPITRE 8 ORGANISATION DE LA COMMUNICATION ORGANISATION DE LA COMMUNICATION Pour toute communication, il est important de bien cibler l objectif à atteindre. Sans une démarche de planification et d organisation de celle-ci, les probabilités de

Plus en détail

Lettre motivation. En haut de la page

Lettre motivation. En haut de la page Lettre motivation Vous avez trouvé une offre de stage? Vous voulez envoyer une candidature spontanée? Ne perdez pas de vue que le stage doit représenter un intérêt commun pour les deux parties : l entreprise

Plus en détail

NOUVEAU TEST DE PLACEMENT. Niveau A1

NOUVEAU TEST DE PLACEMENT. Niveau A1 NOUVEAU TEST DE PLACEMENT Compréhension écrite et structure de la langue Pour chaque question, choisissez la bonne réponse parmi les lettres A, B, C et D. Ne répondez pas au hasard ; passez à la question

Plus en détail

«rend service» Xavier FONTANET

«rend service» Xavier FONTANET 198 LA REVUE CIVIQUE LA REVUE CIVIQUE 199 L entreprise «rend service» Xavier FONTANET Ancien Président du Groupe Essilor, Xavier Fontanet a créé une Fondation qui porte son nom, dédiée à l explication

Plus en détail

Vive le jour de Pâques

Vive le jour de Pâques Voici le joyeux temps du Carême, 40 jours où les chrétiens élargissent leurs cœurs, se tournent vers leurs frères et sont invités à vivre à la manière de Jésus-Christ. Chaque semaine ce livret t aidera

Plus en détail

I. ENTRETIEN AVEC PAUL MBA-ABESSOLE,. PRÉSIDENT DU COMITÉ DIRECTEUR DU MORENA

I. ENTRETIEN AVEC PAUL MBA-ABESSOLE,. PRÉSIDENT DU COMITÉ DIRECTEUR DU MORENA I. ENTRETIEN AVEC PAUL MBA-ABESSOLE,. PRÉSIDENT DU COMITÉ DIRECTEUR DU MORENA Q. : Quelle est la repre-ientatìvìte- du MORENA? R. : On m a dit qu actuellement le MORENA aurait 80 % de sympathisants...

Plus en détail

Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive

Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive Transcription et traduction de la communication de Verity DONNELLY colloque Éducation inclusive, la question

Plus en détail

Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences

Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences Cette révélation est donnée en français à Sulema, une femme née en 1954 au Salvador. Depuis plus de 30 ans, elle vit au Canada avec

Plus en détail

RÉSIDENCE RANGUEIL MARTI CONSEIL SYNDICAL

RÉSIDENCE RANGUEIL MARTI CONSEIL SYNDICAL RÉSIDENCE RANGUEIL MARTI RÈGLES DE FONCTIONNEMENT DU CONSEIL SYNDICAL - 1/8 RÉSIDENCE RANGUEIL MARTI CONSEIL SYNDICAL 14 / 06 / 2010 RÈGLES DE FONCTIONNEMENT DU CONSEIL SYNDICAL SOMMAIRE : Article 1 :

Plus en détail

Résultats du sondage effectué en automne 2013

Résultats du sondage effectué en automne 2013 Résultats du sondage effectué en automne 2013 Légende : Items ayant obtenus le plus haut pointage Items ayant obtenus le plus bas pointage Rôle de la bibliothèque - Rendre la culture accessible à tous

Plus en détail

STATUTS JUDO CLUB BALLENS REVISION 2006

STATUTS JUDO CLUB BALLENS REVISION 2006 STATUTS DU JUDO CLUB BALLENS REVISION 2006 - 1 - STATUTS DU JUDO CLUB BALLENS DÉNOMINATION Article 1 1.1 Nom: le Judo Club Ballens (ci-après le JCB) est régi par les présents statuts et les articles 60

Plus en détail

GUIDE DU FORMATEUR. L'art d'inspirer une équipe de travail

GUIDE DU FORMATEUR. L'art d'inspirer une équipe de travail GUIDE DU FORMATEUR L'art d'inspirer une équipe de travail TABLE DES MATIÈRES PRÉPARATION À L'ATELIER LE MESSAGE VIDÉO................................................................ 2 COMMENT UTILISER

Plus en détail

Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ----------

Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ---------- Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ---------- Cher David Lasfargue, Mesdames, Messieurs, C est toujours un honneur et un plaisir pour un Ambassadeur

Plus en détail

Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant. Texte de la comédie musicale. Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques

Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant. Texte de la comédie musicale. Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant Texte de la comédie musicale Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques Les Serruriers Magiques 2013 2 Sommaire Intentions, adaptations, Droits

Plus en détail

Présentation de l équipe

Présentation de l équipe Libérer et révéler les potentiels individuels et collectifs Présentation de l équipe Consultants coachs et formateurs : Certifiés en coaching individuel et team building Formés en AT, PNL, approche systémique.

Plus en détail

Cet examen comprend 2 parties. Les réponses à ces deux parties doivent figurer sur des pages séparées. MERCI

Cet examen comprend 2 parties. Les réponses à ces deux parties doivent figurer sur des pages séparées. MERCI Cet examen comprend 2 parties. Les réponses à ces deux parties doivent figurer sur des pages séparées. MERCI!"#-t-! $!#%&'!( PARTIE I? Expliquez ses idées en vos propres mots et commentez-les (environ

Plus en détail

Développer son réseau

Développer son réseau Jour 2 Développer son réseau Développer son réseau Créer sa marque personnelle grâce aux réseaux sociaux D après le gourou des affaires Jack Canfield, nous sommes la moyenne des cinq personnes avec lesquelles

Plus en détail

Mieux gérer son temps ou savoir travailler efficacement

Mieux gérer son temps ou savoir travailler efficacement Mieux gérer son temps ou savoir travailler efficacement OBJECTIF GENERAL : savoir gérer son temps personnel, savoir s organiser. Pour atteindre cet objectif, 3 objectifs intermédiaires sont nécessaires

Plus en détail

A1 Parler avec quelqu un Je peux dire qui je suis, où je suis né(e), où j habite et demander le même type d informations à quelqu un. Je peux dire ce que je fais, comment je vais et demander à quelqu un

Plus en détail