^ Repertoire ^^^^ des documents audiovisueb ^

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "^ Repertoire ^^^^ des documents audiovisueb ^"

Transcription

1 \tfi»^ ^9nt6 Of* et s^^

2 ^ Institut national de santi pubique du Quebec _-,,-^ 4835, avenue Christophe-Co!.-T)b bureau 200! Montreal (Quebec) HI, I :,G8 g^xf -..,.., Tel.: (514) ^ Repertoire ^^^^ des documents audiovisueb ^ 2001, ^^

3 Production Direction des communications Infographie de la couverture Cormier Publicity Impression Imprimerie Le Renouveau

4 Table des matieres Introduction Emprunt des documents Formulaire de demande d'emprunt Liste des sujets 11 Liste des documents par sujets 21

5

6 Introduction L'audiovideotheque du Centre de documentation de la CSST vous presente la derniere version du repertoire de ses documents audiovisuels sur la sante et la securite du travail. Le repertoire Sante et securite en images constitue un outil pratique pouvant vous aider a promouvoir et a ameliorer la prevention dans votre milieu de travail. Un sujet principal est attribue a chaque document et sert a dresser la liste des documents. La liste des sujets et leurs termes associes permet d'orienter la recherche. Tous les documents peuvent etre empruntes ou visionnes a raudiovideotheque de la CSST. Son personnel peut vous conseiller dans le choix des documents qui vous seront utiles dans votre demarche de prevention. Les heures d'ouverture sont du lundi au vendredi, de 8 h 30 a 16h30. Pour connaitre les nouveautes de F audio videotheque ou realiser une recherche sur un sujet particulier, vous pouvez communiquer avec le service de reference ( , sans frais ) ou consulter la banque de donnees sur le site Internet de la Commission (centredoc.csst.qc.ca)

7

8 Emprunt des documents Comment faire votre demande d^emprunt Remplir le formulaire Demande d'emprunt et nous le faire parvenir par telecopieur, par la poste ou Tapporter a I'adresse suivante ; Audiovideotheque de la CSST 1199, rue de Bleury, 4^etage Montreal (Quebec) H3B 3J1 Telecopieur: (514) Faites votre demande par courriel en nous indiquant vos coordonnees (nom, organisme, adresse, numeros de telephone et de telecopieur), les cotes et les titres des documents que vous souhaitez emprunter et les dates pour lesquelles vous en avez besoin a I'adresse suivante : Nous vous conseillons de reserver le plus tot possible les documents que vous avez choisis, afin de vous assurer de leur disponibilite. Regies de pret Toute personne ou entreprise peut emprunter les documents de l'audiovideotheque de la CSST. Les personnes du secteur de I'enseignement doivent toutefois le faire par I'entremise du service audiovisuel ou de la bibliotheque de leur etablissement. Les documents doivent etre retournes au plus tard a la date d'echeance indiquee sur le bon de livraison. L'emprunteur est responsable des documents qui lui sont pretes gratuitement. La Commission assume ies frais d'envoi des documents. L'emprunteur retourne les documents a ses frais par courrier commercial. II est possible de venir chercher ou de rapporter les documents au comptoir du Centre de documentation, du lundi au vendredi, entre 8 h 30 et 16h30. Visionnement Les documents peuvent etre visionnes sur place. U est essentiel de prendre rendez-vous pour s'assurer de la disponibilite d'une salle et des documents choisis.

9

10 Commission de la same etde la security du lra\ ail Demande d'emprunt de documents audiovisuels Audiovideotheque 1199, rue de Bleury, 4^etage Montreal (Quebec) H3B 3J1 Telephone : (514) Telecopieur: (514) Sans frais : Nom de l'emprunteur Entreprise/Organisme Adresse Ville Code postal Telephone ( Telecopieur { N'^ d'abonne Je m'engage a respecter les regies de pret de l'audiovideotheque. Signature Date Cote VC Titre La duree du pret est de 14 jours r' choix de date Du 2^ choix de date Du au au D Je viendrai chercher les documents. D S.V.P. m'expedier les documents. La Commission assume les frais d'envoi des documents. L'emprunteur retoume a ses frais les documents par courrier commercial (ex. : Purolator, Dicom, etc.). II peut aussi les rapporter au comptoir du Centre de documentation. ~ ~" "^

11

12 Liste des sujets Les nombres a la suite des sujets referent a la page correspondante. ABATTAGED'ARBRES 21 voir aussi TRANSPORT DES BILLES 169 Abattoir voir INDUSTRIE DE LA VIANDE 96 ACCIDENT NONPROFESSIONNEL 24 ACOUPHENE 24 voir aussi BRUIT 37 Activite physique voir ENTRAINEMENT PHYSIQUE 64 AFFECTION CARDIOVASCULAIRE 25 AFFECTION DES MEMBRES SUPERIEURS 25 Agression voir VIOLENCE 183 AGRICULTURE 25 voir aussi HORTICULTURE 91 TRACTEUR AGRICOLE 167 Air interieur voir VENTILATION 181 Alcoolisme voirtoxicomanie 166 Alimentation voir INDUSTRIE DEL'ALIMENTATION 95 AMBULANCE 27 AMIANTE 27 AMMONIAC 30 ANALPHABETISME 30 ANGLE RENTRANT 30 Analyse de securite voir EVALUATION DU RISQUE 75 ANXIETE 31 APPAREIL DE LEVAGE 31 Appareil respiratoire voir EQUIPEMENT DE PROTECTION RESPIRATOIRE 66 SYSTEME RESPIRATOIRE 165 ARBORICULTURE 34 voir aussi EBRANCHAGE D'ARBRES 55 ARTS ET METIERS 34 ASSIGNATION TEMPORAIRE 35 voir aussi RETRAIT PREVENTIF 139 ASTHME 35 AUTOBUS 35 Automobile voir SECURITE ROUTIERE 146 BACTERIE 35 BENZENE 35 BERYLLIUM 36 BIPHENYLES POLYCHLORES 36 Bo is voir MACHINE A TRAVAILLER LE BOIS 108 Boucherie voir INDUSTRIE DE LA VIANDE 96 BOULANGERIE, BISCUITERIE 36 BPC voir BIPHENYLES POLYCHLORES 36 Bras et epaule voir AFFECTION DES MEMBRES SUPERIEURS 25 BRUIT 37 voir aussi ACOUPHENE 24 11

13 BUREAU 39 voir aussi ERGONOMIE 68 BURNOUT 42 voir aussi STRESS 159 CADENASSAGE 43 Caisse enregistreuse voir SUPERMARCHE 164 CAMION 44 voir aussi SECURITE ROUTIERE 146 Cardiovasculaire voir AFFECTION CARDIOVASCULAIRE 25 Carriere voir MINE 117 Ceinture et harnais de securite voir TRAVAIL EN HAUTEUR 171 CENTRE DE SKI 45 CERAMIQUE INDUSTRIELLE 46 CHALEUR 46 Chantier de construction voir TRAVAUX DE CONSTRUCTION 176 Chargeuse voir ENGIN DE TERRASSEMENT 61 CHARIOT AUTOMOTEUR 46 Chariot el^vateur voir CHARIOT AUTOMOTEUR 46 CHASSE ET PECHE 48 CHAUSSURE 49 Chicot voir ABATTAGE D'ARBRES 21 CHIEN 49 Chimie voir INDUSTRIE CHIMIQUE 95 Chomage voir MARCHE DU TRAVAIL 113 Chute de hauteur voir TRAVAIL EN HAUTEUR 171 CHUTE DE PERSONNES 49 voir aussi TRAVAIL EN HAUTEUR 171 Cinema voir INDUSTRIE CINEMATOGRAPHIQUE 95 CLSC 50 COMITE DE SANTE ET DE SECURITE 50 Communication voir RELATIONS HUMAINES 136 Concierge voir TRAVAUX MENAGERS 178 Conduite de vehicule voir SECURITE ROUTIERE 146 Congediement voir MARCHE DU TRAVAIL 113 Conserx'ation de lafaune voir CHASSE ET PECHE 48 Construction voir TRAVAUX DE CONSTRUCTION 176 CONSTRUCTION DE MATERIEL DE TRANSPORT 50 Construction et refection de routes voir TRAVAUX PUBLICS 179 Contagion voir RISQUE BIOLOGIQUE 140 Contaminant biologique voir RISQUE BIOLOGIQUE 140 Contractuel voir SOUS-TRAIT ANT 159 Controle de la qualite voirgestion 84 Convoyeur VoirTRANSPORTEUR 170 Cotisation voirtarification

14 Coupage voir SOUDAGE ET COURAGE 157 COUT DES ACCIDENTS DU TRAVAIL 51 COUTEAUAMAIN 51 Couture voir INDUSTRIE DEL'HABILLEMENT 96 CYANURES 51 DANSE 51 Debusgueuse voir ABATTAGE D'ARBRES 21 DECHET DANGEREUX 52 voir aussi SUBSTANCE DANGEREUSE 161 Dechet domestique voir RAMASSAGE DES ORDURES 132 Decision voir PRISE DE DECISION 130 DEMENAGEMENT 52 voir aussi MANUTENTION MANUELLE 111 DENEIGEMENT 52 DERMATITE 53 Desordre voirordreetproprete 119 DISCRIMINATION 53 voir aussi HARCELEMENT SEXUEL 89 RELATIONS HUMAINES 1136 Dispositifde protection voir MACHINE 107 DOULEUR 54 Drogue voirtoxicomanie 166 DROIT DE LA SANTE ET DE LA SECURITE DU TRAVAIL 54 voir aussi REPARATION-ACCIDENTS ET MALADIES 138 DROIT DU TRAVAIL 55 DYSTROPHIE 55 EAUUSEE 55 voir aussi TRAITEMENT DES EAUX USEES 168 Ebenisterie voir INDUSTRIE DUMEUBLE 96 MACHINE A TRAVAILLER LE BOIS 108 Eboueur voir RAMASSAGE DES ORDURES 132 EBRANCHAGE D'ARBRES 55 voir aussi ARBORICULTURE 34 TRAVAIL PRES DES LIGNES ELECTRIQUES 174 ECHAFAUDAGE 57 voir aussi TRAVAIL EN HAUTEUR 171 ECHELLE 58 ECLAIRAGE 58 Ecole voir ENSEIGNEMENT 64 Eczema voir DERMATITE 53 Egout voir EAUUSEE 55 ESP ACE CONFINE 71 ELECTRICITE 58 voir aussi TRAVAIL PRES DES LIGNES ELECTRIQUES 174 ELECTRICITE STATIQUE 61 Elingue voir APPAREIL DE LEVAGE 31 Elevage de volaille voir AGRICULTURE 25 ENGIN DE TERRASSEMENT 61 ENQUETE APRES ACCIDENT 62 voir aussi INSPECTION 98 ENSEIGNEMENT 64 ENTRAiNEMENT PHYSIQUE 64 13

15 ENTREPOT 65 Entretien menager voirordreetproprete 119 TRAVAUX MENAGERS 178 ENTREVUE 65 Environnement voir PROTECTION DEL'ENVIRONNEMENT 131 Epaule voir AFFECTION DES MEMBRES SUPERIEURS 25 Epuisement professionnel voir BURNOUT 42 Eguipe voir TRAVAIL EN EQUIPE 171 EQUIPEMENT DEPROTECnONINDrVlDUELLE 65 voir aussi EQUIPEMENT DE PROTECTION RESPIRATOIRE 66 LUNETTES DE PROTECTION 106 GENOUILLERE 84 EQUIPEMENT DE PROTECTION RESPIRATOIRE 66 voir aussi EQUIPEMENT DE PROTECTION INDIVIDUELLE 65 SYSTEME RESPIRATOIRE 165 ERGONOMIE 68 voir aussi BUREAU 39 LESION ATTRIBUABLE AU TRAVAIL REPETITIF 101 ESP ACE CONFINE 71 Espace vert voir HORTICULTURE 91 ESPRIT DE SECURITE 74 ESSAI DES MATERIAUX 75 Evacuation voir INCENDIE 91 PLAND'URGENCE 127 EVALUATION DU RISQUE 75 EXCAVATION ET TRANCHEE 77 EXTINCTEURPORTATIF 79 voir aussi INCENDIE 91 FEMME 79 FERRAILLE 80 Eeu voir INCENDIE 91 Eeu d'artifice voirproduitpyrotechnique 130 Eibromyalgie voir SYNDROME DE FATIGUE CHRONIQUE 165 Eil electrique voir TRAVAIL PRES DES LIGNES ELECTRIQUES 174 Eonderie voir INDUSTRIE METALLURGIQUE DE BASE 97 Eorage voir MINE 117 Eoret voir ABATTAGE D'ARBRES 21 TRANSPORT DES BILLES 169 FORMATION A LA PREVENTION 81 FORMATION PROFESSIONNELLE 81 FUMEUR 82 Gant de protection voir MAIN 109 GARAGE 82 GARDERIE 83 GAZCOMPRIME 83 voir aussi SUBSTANCE DANGEREUSE 161 GENIE 84 GENOUILLERE 84 voir aussi EQUIPEMENT DE PROTECTION INDIVIDUELLE 65 GESTION 84 EXPLOSIF 78 14

16 GESTION DU PERSONNEL 87 GESTION DU TEMPS 88 Glissade voir CHUTE DE PERSONNES 49 Grue voir APPAREIL DE LEVAGE 31 Habillement voir INDUSTRIE DEL'HABILLEMENT 96 HARCELEMENT SEXUEL 89 voir aussi DISCRIMINATION 53 Harnais de securite voir TRAVAIL EN HAUTEUR 171 HELICOPTERE 89 HISTOIRE DU TRAVAIL 89 Hopital voir SERVICE DE SANTE 148 HORTICULTURE 91 voir aussi AGRICULTURE 25 Hotte d 'aspiration voir VENTILATION 181 IDENTIFICATION DE DANGERS 91 IMPRIMERIE 91 INCENDIE 91 voir aussi EXTINCTEURPORTATIF 79 SERVICE DES INCENDIES 149 Indemnisation voir REPARATION-ACCIDENTSET MALADIES 138 INDUSTRIE CHIMIQUE 95 INDUSTRIE CINEMATOGRAPHIQUE 95 INDUSTRIE DEL'ALIMENTATION 95 INDUSTRIE DE L'HABILLEMENT 96 INDUSTRIE DE LA VIAUDE 96 INDUSTRIE DES PRODUITS MINERAUX NON METALLIQUES 96 Industrie du bois voir INDUSTRIE DUMEUBLE 96 MACHINE A TRAVAILLER LE BOIS 108 SCIERIE 143 INDUSTRIE DU MEUBLE 96 voir aussi MACHINE A TRAVAILLER LE BOIS 108 INDUSTRIE DU PAPIER 97 INDUSTRIE METALLURGIQUE DE BASE 97 INDUSTRIE TEXTILE 97 Infection voir RISQUE BIOLOGIQUE 140 INFORMATISATION 97 Insecticide voir PESTICIDE 126 INSPECTION 98 voir aussi ENQUETE APRES ACCIDENT 62 Irradiation voir RAYONNEMENT lonisant 132 ISOCYANATES 98 IVAC voirvictimed'actecriminel 183 Jardinage voir HORTICULTURE 91 JEUNE TRAVAILLEUR 98 LABORATOIRE 99 LASER 100 LATEX 101 LATR voir LESION ATTRIBUABLE AU TRAVAIL REPETITIF 101 LESION ATTRIBUABLE AU TRAVAIL REPETITIF 101 voir aussi ERGONOMIE 68 15

17 Lesion oculaire voir LUNETTES DE PROTECTION 106 LEVE-PATIENT 105 Licenciement voir MARCHE DU TRAVAIL 113 Ligne electrique voir TRAVAIL PRES DES LIGNES ELECTRIQUES 174 LIQUIDE INFLAMMABLE 106 voir aussi SUBSTANCE DANGEREUSE 161 LUNETTES DE PROTECTION 106 voir aussi EQUIPEMENT DE PROTECTION INDIVIDUELLE 65 Lutte centre le bruit voir BRUIT 37 Lutte centre le feu voir INCENDIE 91 SERVICE DES INCENDIES 149 MACHINE 107 Machine a coudre voir INDUSTRIE DE L'HABILLEMENT 96 MACHINE A MEULER 108 MACHINE A TRAVAILLER LE BOIS 108 voir aussi INDUSTRIE DU MEUBLE 96 Machinerie lourde voir ENGIN DE TERRASSEMENT 61 MAIN 109 MAINTIEN EN EMPLOI 110 MALADIE PROFESSIONNELLE 110 MANUTENTION MANUELLE HI voir aussi DEMENAGEMENT 52 LEVE-PATIENT 105 MAUXDEDOS 114 MARCHE DU TRAVAIL 113 Masque voir EQUIPEMENT DE PROTECTION RESPIRATOIRE 66 Materiel agricole voir AGRICULTURE 25 MAUXDEDOS 114 voir aussi MANUTENTION MANUELLE 111 Menage voirordreetproprete 119 TRAVAUX MENAGERS 178 Menuiserie voir MACHINE A TRAVAILLER LE BOIS 108 Metallurgie voir INDUSTRIE METALLURGIQUE DE BASE 97 Metier non traditionnel voir FEMME 79 Meule voir MACHINE A MEULER 108 Micro-ordinateur voir BUREAU 39 MINE 117 Monoxyde de carbene voir OXYDE DE CARBONE 125 Montage et gonflage de pneus voir GARAGE 82 MUSICIEN 118 Neige voir DENEIGEMENT 52 NORME MINIMALE DE TRAVAIL 119 (Ed voir LUNETTES DE PROTECTION 106 ORDRE ET PROPRETE 119 voir aussi TRAVAUX MENAGERS 178 Ordures voir RAMASSAGE DES ORDURES

18 ORGANISATION DE LA PREVENTION DANS L'ENTREPRISE 120 Oule voir BRUIT 37 OUTIL A MAIN 125 OUTIL ELECTRIQUE 125 OXYDE DE CARBONE 125 Papier voir INDUSTRIE DU PAPIER 97 Patisserie voir BOULANGERIE, BISCUITERIE 36 Peau voir DERMATITE 53 PEINTURE 126 Pelle mecanique voir ENGIN DE TERRASSEMENT 61 Personnel infirmier voir SERVICE DE SANTE 148 PESTICIDE 126 PHOTOGRAPHIE 127 PLAND'URGENCE 127 Plate-forme de travail voir APPAREIL DE LEVAGE 31 ECHAFAUDAGE 57 TRAVAIL EN HAUTEUR 171 PLOMB 128 PLONGEE 128 Pneu voir GARAGE 82 POLICE 129 Pollution interieure voir VENTILATION 181 POLYSENSIBILITE CHIMIQUE 129 POMPEABETON 129 Pompiers voir SERVICE DES INCENDIES 149 Pont roulant voir APPAREIL DE LEVAGE 31 POUSSIERE 130 Premiers seins voir SECOURS ET SAUVETAGE 143 PRESSE 130 Prevention voir ORGANISATION DE LA PREVENTION DANS L'ENTREPRISE 120 Prevention de la contagion voir RISQUE BIOLOGIQUE 140 Prevention des incendies voir INCENDIE 91 PRISE DE DECISION 130 PRODUIT PYROTECHNIQUE 130 PROTECTION DE L'ENVIRONNEMENT 131 Protection de I 'ouie voir BRUIT 37 Protection de la face et desyeux voir LUNETTES DE PROTECTION 106 Protection des mains et des bras voir MAIN 109 Protection respiratoire voir EQUIPEMENT DE PROTECTION RESPIRATOIRE 66 PSYCHOLOGIE 131 voir aussi RELATIONS HUMAINES 136 PSYCHOLOGIE ET ORGANISATION DU TRAVAIL 131 Qualite de I 'air voir VENTILATION

19 Quart de travail voir TRAVAIL PAR POSTES 174 Radiation ionisante voir RAYONNEMENT lonisant 132 RAMASSAGE DES ORDURES 132 RAYONNEMENT ELECTROMAGNETIQUE 132 RAYONNEMENT lonis ANT 132 RAYONNEMENT SOLAIRE 133 RE ADAPTATION 133 R^animation voir SECOURS ET SAUVETAGE 143 Recyclage des metaux voir FERRAILLE 80 RELATIONS HUMAINES 136 voir aussi PSYCHOLOGIE 131 DISCRIMINATION 53 REPARATION-ACCIDENTS ET MALADIES 138 voir aussi DROIT DE LA SANTE ET DE LA SECURITE DU TRAVAIL 54 Reparation et entretien de vehicules voir GARAGE 82 Respirateur voir EQUIPEMENT DE PROTECTION RESPIRATOIRE 66 RESTAURANT 139 voir aussi TRAVAIL AUX CUISINES 170 Retour au travail voir MAINTIEN EN EMPLOI 110 RETRAIT PREVENTIF 139 voir aussi ASSIGNATION TEMPORAIRE 35 REUNION 140 RISQUE BIOLOGIQUE 140 ROBOT INDUSTRIEL 141 Route voir SECURITE ROUTIERE 146 TRAVAUX PUBLICS 179 Satisfaction au travail voir PSYCHOLOGIE 131 SANTE ET SECURITE DU TRAVAIL 142 SCIERIE 143 SECOURS ET SAUVETAGE 143 SECURITE ROUTIERE 146 voir aussi CAMION 44 SERVICE DE SANTE 148 SERVICE DES INCENDIES 149 Scie a chaine voir ABATTAGE D'ARBRES 21 SIDA 151 Signalisation voir IDENTIFICATION DE DANGERS 91 SIMDUT 152 voir aussi SUBSTANCE DANGEREUSE 161 Ski voir CENTRE DE SKI 45 Sole i I voir RAYONNEMENT SOLAIRE 133 SOMMEIL 156 SOUDAGE ET COUPAGE 157 SOUS-TRAIT ANT 159 Stockage voir ENTREPOT 65 STRESS 159 voir aussi BURNOUT 42 STYRENE

20 SUBSTANCE DANGEREUSE 161 voir aussi DECHET DANGEREUX 52 SIMDUT 152 LIQUIDE INFLAMMABLE 106 GAZCOMPRIME 83 SUICIDE 164 SUPERMARCHE 164 Surdite voir BRUIT 37 Sylviculture voir ABATTAGE D'ARBRES 21 TRAITEMENT DES EAUX USEES 168 voir aussi EAU USEE 55 Train voir TRANSPORT PAR CHEMIN DEFER 170 Tranchee Voir EXCAVATION ET TRANCHEE 77 TRANSFORMATION DES METAUX 168 TRANSP ALETTE 168 TRANSPORT DES BILLES 169 voir aussi ABATTAGE D'ARBRES 21 Syndrome d'immunodeficience voir SIDA 151 acquise Transport des matieres dangereuses voir SUBSTANCE DANGEREUSE 161 SYNDROME DE FATIGUE CHRONIQUE 165 Syndrome des edifices hermetiques voir VENTILATION 181 Systeme de ventilation voir VENTILATION 181 SYSTEME RESPIRATOIRE 165 voir aussi EQUIPEMENT DE PROTECTION RESPIRATOIRE 66 TARIFICATION 165 TAXI 165 TELETRAVAIL 165 Terminal a ecran cathodique voir BUREAU 39 TERRAIN DE GOLF 166 Textile voir INDUSTRIE TEXTILE 97 THEATRE 166 Toiture voir TRAVAIL EN HAUTEUR 171 TOXICOMANIE 166 TRACTEUR AGRICOLE 167 voir aussi AGRICULTURE 25 TRANSPORT MARITIME 170 TRANSPORT PAR CHEMIN DE FER 170 Transport public voir AUTOBUS 35 Transport routier voir CAMION 44 Transport scolaire voir AUTOBUS 35 TRANSPORTEUR 170 Travail a domicile voir TELETRAVAIL 165 TRAVAIL AUX CUISINES 170 voir aussi RESTAURANT 139 TRAVAIL D'EQUIPE 171 Travail de bureau voir BUREAU 39 TRAVAIL DE NUIT 171 Voir aussi TRAVAIL PAR POSTES 174 Tra\>ail en espace clos voir ESPACE CONFINE 71 TRAVAIL EN HAUTEUR 171 voir aussi CHUTE DE PERSONNES 49 19

21 TRAVAIL PAR POSTES 174 Voir aussi TRAVAIL DE NUIT 171 TRAVAIL PRES DES LIGNES ELECTRIQUES 174 voir aussi ELECTRICITE 58 EBRANCHAGE D'ARBRES 55 Travail repetitif voir LESION ATTRIBUABLE AU TRAVAIL REPETITIF 101 TRAVAIL SOLITAIRE 175 TRAVAIL TEMPORAIRE 175 Travailleur isole voir TRAVAIL SOLITAIRE 175 Travailleuse voir FEMME 79 Travaux agricoles voir AGRICULTURE 25 TRAVAUX DE CONSTRUCTION 176 Travaux de couverture voir TRAVAIL EN HAUTEUR 171 Travaux de laboratoire voir LABORATOIRE 99 Travaux forestiers voir ABATTAGE D'ARBRES 21 VEHICULE TOUT TERRAIN 181 VENTILATION 181 Verrouillage voir CADENASSAGE 43 Vetement voir INDUSTRIE DEL'HABE.LEMENT 96 Vetement de protection voir EQUIPEMENT DE PROTECTION INDIVIDUELLE 65 Viande voir INDUSTRIE DE LA VIANDE 96 VIBRATION 182 VICTMED'ACTECRIMINEL 183 VIOLENCE 183 VOL 185 Volaille voir AGRICULTURE 25 INDUSTRIE DE LA VIANDE 96 VTT voir VEHICULE TOUT TERRAIN 181 Yeux voir LUNETTES DE PROTECTION 106 TRAVAUX MENAGERS 178 voir aussi ORDRE ET PROPRETE 119 TRAVAUX PUBLICS 179 Trebuchement voir CHUTE DE PERSONNES 49 Trongonneuse a chaine voir ABATTAGE D'ARBRES 21 Trouble cardiaque voir AFFECTION CARDIOVASCULAIRE 25 TUBERCULOSE 181 Vehicule voir SECURITE ROUTIERE

22 ABATTAGE D'ARBRES Association de prevention des accidents dans I'industrie forestiere. La menace silencieuse. North Bay, Ont. : L'Association, videocassette (20 min); 1/2 po (VMS). Document sur les risques d'accident associes aux chicots lors des travaux d'abattage. Des victimes d'accident et des compagnons de travail font part de leur experience. Les consequences chez les travailleurs accidentes sont clairement d^montrees. Des methodes de travail plus securitaires sont proposees, notamment rutilisation de la debusqueuse. Cote : VC Association de prevention des accidents dans I'industrie forestiere. Affutage des chaines de scie. North Bay, Ont. : L'Association, videocassette (20 min); 1/2 po Regies de base sur I'entretien et I'affutage de la chaine des scies a chaine. Cote: VC Association de prevention des accidents dans I'industrie forestiere. La COUpe et le debardage en hiver. North Bay, Ont.: L'Association, videocassettes (1 h. 21 min); 1/2 po Sensibilisation aux methodes securitaires d'abattage des arbres et de debardage en hiver. La premiere unite traite de I'inspection de la debusqueuse avant de commencer le travail. L'unite 2 traite des preparatifs et de la planification de la coupe. La troisieme unite traite du debroussaillage et du d^busquage. L'unite 4 explique les methodes securitaires d'abattage et de debusquage des arbres. L'unite 5 explique comment faire la verification et I'entretien de la scie mecanique et de la debusqueuse. Cote: VC Association de prevention des accidents dans I'industrie forestiere. Techniques d'entaille et de coupe arriere. North Bay, Ont. : L'Association, videocassette (10 min 30 s) ; 1/2 po Description des differents types d'entailles utilisees lors de I'abattage directionnel de I'arbre a I'aide d'une tron9onneuse a chaine. Fa^on de realiser correctement ces entailles en considerant les imperatifs de rendement et de securite. Cote: VC Association de prevention des accidents dans I'industrie forestiere. Exploitation mecanisee : sensibilisation au danger. North Bay, Ont. : L'Association, videocassette (18 min) ; 1/2 po Presentation de huit situations dangereuses lors de I'utilisation de machinerie lourde dans une exploitation forestiere. Ces dangers sont relies a la circulation pres de la machinerie, a I'arret des lames lorsqu'on doit s'en approcher, au port de I'equipement de protection individuelle, a I'acces aux postes de travail, a I'abattage des chicots. Cette vid^o est presentee de fai^on a etre utilisee lors de la formation des travailleurs. Cote: VC Association de prevention des accidents dans I'industrie forestiere. Abattage des arbres qui presentent des problemes. North Bay, Ont. : FPAPA, videocassette (8 min 30 s) ; 1/2 po Description des techniques speciales utilisees avec la scie a chaine lors de coupe d'arbres en foret dans des situations precaires : arbres enchevetres, arbres penches, etc. Cote: VC-000I27 Association de prevention des accidents dans I'industrie forestiere. Exploitation d'un chablis. North Bay, Ont. : L'Association, videocassette (17 min); 1 /2 po Conseils de securite touchant la coupe de tronc d'arbres abattus avec une scie a chaine. Cote: VC Association ontarienne de securite au travail - ressources naturelles. Le recul. North Bay, Ont. : AOSTRN, I videocassette (13 min) ; 1/2 po Cette video explique en quoi consiste un recul, comment et pourquoi il se produit. EUe montre comment reduire les risques de recul d'une scie a chaine et s'en proteger par une posture de travail adequate. Cote : VC

23 ABATTAGE D'ARBRES (suite) Association ontarienne de securite au travail - ressources naturelles; Association de prevention des accidents dans I'industrie forestiere. Jeu de pieds = Foot work. North Bay, Ont. : ASTIFO, videocassette (12 min); 1/2 po Ensemble de mesures de protection des pieds chez les travailleurs de I'industrie forestiere. Conseiis pour le choix de chaussures de securite, mesures pour eviter les chutes et garder son equilibre sur tous genres de sols, conseils pour monter et descendre de la machinerie lourde et fai;:ons securitaires de tenir une scie a chaine. Cote: VC Association ontarienne de securite au travail - ressources naturelles. Le maniement securitaire de la scie a chaine. North Bay, Ont : ASTIFO, I videocassette (14 min) ; 1/2 po Choix d'une scie a chaine seion le travail a executer. Verification de la scie avant son utilisation et port de I'equipement de protection approprie. Techniques securitaires d'utilisation de la scie afin d'eviter le recul de la scie. Cote: VC-00n59 Association pour la securite au travail dans I'industrie forestiere de I'Ontario; Association ontarienne de securite au travail - ressources naturelles. Situations critiques : exploitation mecanisee. North Bay, Ont. : ASTIFO, videocassette (25 min); 1/2 po Mise en scene de quatre accidents survenus dans le cadre de travaux forestiers : ecrasement d'un homme par de la machinerie lourde, sectionnement d'un membre par la lame a rotation continue d'un systeme d'abattage, renversement d'une debusqueuse, incendie d'une ebrancheuse. Des mesures preventives sont prescrites dans chacune des situations. Cote: VC Caisse nationale Suisse d'assurance en cas d'accidents. Arbres encroues : et tout peut hasculer. Lucerne : Ahrens film, I videocassette (12 min) ; l/2po Methodes securitaires pour abattre et retirer des arbres enchevetres dans les branches d'autres arbres. Cote: VC-OOinS Cegep de Rimouski Cours d'operateur d*abatteuses a tete multifonctionnelle et de transporteur forestier. Amqui Commission scolaire Vallee-de-la-Matapedia, videocassette (11 min); 1/2 po Cette video presente le contenu du cours d'operateur d'abatteuse a tete multifonctionnelle et de transporteur forestier. On decrit I'equipement, ses fonctions, puis on definit le contenu de la formation, les habiletes et les connaissances qui seront acquises par les travailleurs durant la formation. Cote: VC Centre d'enseignement et de recherche en foresterie de Sainte-Foy; Association de sante et securite des industries de la foret du Quebec. Les champignons vous parlent. [Sainte-Foy] : Cerfo, Association de sante et securite de I'industrie de la foret, (1991). 1 videocassette (14 min 45 s) ; 1/2 po Differents types de champignons s'attaquent aux arbres et en moditlent les proprietes mecaniques. Cela pose un risque pour les travailleurs forestiers preposes a la coupe manuelle. Des techniques d'abattage plus securitaires sont proposees. Cote : VC Commission de la sante, de la securite et de I'indemnisation des accidents au travail du Nouveau- Brunswick ; Ecole des gardes forestiers des Maritimes Introduction a la securite dans les operations forestieres. Nouveau- Brunswick : CSSIAT, I videocassette (23 min); 1/2 po Version anglaise : VC Methodes securitaires pour abattre arbres et chicots en foret. Description de la scie a chaine, du casque et des panlalons du bucheron. Techniques de coupe, entailles, voies de retraite, arbres accroch^s, treuillage, levier d'abattage sont autant de sujets abordes. Cote: VC ")

24 ABATTAGE D'ARBRES (suite) Commission de la sante, de la securite et de I'indemnisation des accidents au travail du Nouveau- Brunswick ; Ecole des gardes forestiers des Maritimes. Basic safety in forest operations. Nouveau-Brunswick : CSSIAT, videocassette (23 min); 1/2 po Version fran^aise : VC Methodes securitaires pour abattre arbres et chicots en foret. Description de la scie a chaine, du casque et des pantalons du bucheron. Techniques de coupe, entailles, voies de retraite, arbres accroches, treuillage, levier d'abattage sont autant de sujets abordes. Cote : VC Commission de la sante et de!a securite du travail du Quebec; Comite paritaire de prevention du secteur forestier; Belzil, J. L 'abattage manuel securitaire. Montreal : CSST, videocassette (28 min); 1/2 po Accompagne le plan de formation theorique et pratique du cours de formation en abattage manuel qui conduit a fobtention d'un certificat d'abatteur professionnel. Presentation des techniques securitaires de travail pour Tabattage et Pebranchage en foret. Description des vetements de protection, de la ceinture porte-outils, de la scie a chaine, de son affutage, son transport et son demarrage. Techniques de coupe, entailles de direction, levier d'abattage, arbres encroues ou casses, forces reactives, risques de rebonds sont autant de sujets abordes. Cote: VC Hydro-Quebec. Protegez-VOUS. [S.I.] : Service communication audiovisuelle, I videocassette (13 min 19 s); 1/2 po Conseils sur I'utilisation securitaire de la scie a chaine pour la prevention des accidents lors du deboisement en vue du passage de lignes electriques. Cote:VC Oregon Cutting Systems. Oregon Vanguard 72L Pro Chisel. [S.I.] : Oregon Cutting Systems, I videocassette (12 min); 1/2 po Version fran^aise : VC Video promotionnelle presentant I'efficacite, les capacites de coupe et le faible effet de recul de la tron^onneuse a chaine de la compagnie Oregon. Cote: VC Oregon Cutting Systems. Oregon Vanguard 72L Pro Chisel (version frangaise). [SI] : Oregon Cutting Systems, videocassette (12 min); 1/2 po Version anglaise : VC Video promotionnelle presentant I'efficacite, les capacites de coupe et le faible effet de recul de la tron^onneuse a chaine de la compagnie Oregon. Cote: VC Quebec. Direction des cours par correspondance. La sylviculture : recolter la foret. [SI] : Radio- Quebec, videocassette (183 min) ; 1/2 po Serie de cours sur la sylviculture. II y est question d'amenagement et de planification, de coupe, de regeneration, du travail a la scie a chaine, de I'abattage des arbres, de la sante et de la securite lors des travaux forestiers. Cote : VC Quebec. Direction des cours par correspondance. Le travail en foret, Quebec : La Direction, videocassette (27 min); 1/2 po Presentation des cas difficiles de coupe d'arbres et de I'importance de la planification lors de I'abattage, du debusquage et du debardage. Cote: VC Quebec. Direction des cours par correspondance. Techniques de travail a la scie a chaine. Quebec La Direction, videocassette (27 min); 1/2 po Methodes securitaires d'abattage, d'ebranchage et de tron^onnage des arbres a la scie a chaine. Cote: VC Quebec. Direction des cours par correspondance. Santef securite en foret. Quebec : La Direction, I videocassette (27 min); 1/2 po Conseils de securite sur I'abattage des arbres en foret et prise de conscience des risques. Survol des gestes, des habitudes a developper et de I'equipement de protection a utiliser. Cote: VC

25 ABATTAGE D'ARBRES (suite) ACCIDENT NON PROFESSIONNEL Societe Radio-Canada. La securite agroforestiere. Montreal : Societe Radio-Canada, videocassette (15 min); 1/2 po Extraits de remission la «Semaine verte». Dangers relies a I'utilisation de la scie a chaine lors d'abattage d'arbres en foret. Propose une methode d'abattage securitaire de base. Presente les equipements de protection disponibles (casque, lunettes, pantalon, bottes). Vise la sensibilisation des producteurs agricoles, utilisateurs occasionnels de la scie a chaine. Cote : VC STIHL. Utilisation sure et rentable de la trongonneuse. [S.I.] : Production Archimedes, I videocassette (23 min); 1/2 po Explique les techniques securitaires d'abattage d'arbres, de coupe des troncs sous tension et d'ebranchange des troncs. L'entretien de la trongonneuse a chaine est aussi explique. S'adresse aux travailleurs forestiers. Cote : VC STIHL. Utilisation sure et rentable de la debroussailieuse. [S.I.] : Production Archimedes, videocassette (16 min); 1/2 po Description d'une debroussailieuse et des methodes securitaires de coupe des petits arbres avec cet outil. Techniques pour reduire la fatigue des travailleurs forestiers utilisant cet outil. Une portion de la video traite de I'entretien de la debroussailieuse el de I'affutage des lames. Cote: VC Workers' Compensation Board of British Columbia. Cable Yarding: finding a safe position Richmond, C.B. : WCB, videocassette (17 min); 1/2 po Planification de I'emplacement d'un transporteur de billes et de grumes par cable aerien sur un chantier de coupe selective ou a blanc. Determination de zones securitaires pour les travailleurs lors de la mise en marche du transporteur et du deplacement des billes de bois. Cote: VC Construction Safety Association of Ontario. Danger keep out. [S.l] : Playing with Time Inc., I videocassette (26 min); 1/2 po Video specialement cox\<;\\q pour les ecoliers et visant a les sensibiliser aux dangers encourus s'ils decident de s'aventurer sur un chantier de construction. Deux ecoliers decident d'explorer un chantier, situe a proximite de leur classe. Leurs jeux se terminent abruptement, a la suite d'une chute d'une ouverture non protegee, et apres avoir evite plusieurs autres accidents. Cote : VC Tel-a-Train inc An ounce of prevention. Chattanooga, Tenn. Tel-a-Train, videocassette (14 min); 1/2 po Document de sensibilisation aux risques d'accident et a la prevention. II s'agit d'accidents relies a la vie quotidienne et aux loisirs : noyade, insolation, coup de chaieur, engelure. morsure, piqures d'insectes, etc. Cote : VC ACOUPHENE Societe Radio-Canada. Les acouphenes. Montreal Radio-Canada, 199?. I videocassette (14 min); 1/2 po Extrait de remission «Decouverte». Les acouphenes ou le phenomene du siffiemenl perpetuel dans les oreilles. Explication de I'anatomie de I'oreille et du phenomene de I'audition. Entrevues avec des gens souffrant de cette maladie et expliquant les symptomes. Malheureusement, il n'existe pas de remede a cette maladie. 11 faut eviter le stress et les endroits bruyants. Cote : VC

FORMATIONS EN MATIERE DE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL

FORMATIONS EN MATIERE DE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL FORMATIONS EN MATIERE DE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL Prévention et Sécurité au Travail Fiche Santé et Travail n 111 Date : 01/09/2014 "Un homme averti en vaut deux" Ce proverbe souligne que l on est plus

Plus en détail

Principaux éléments de l emploi en particulier la filière professionnelle, le cadre d emplois correspondant au poste, la durée de travail, etc

Principaux éléments de l emploi en particulier la filière professionnelle, le cadre d emplois correspondant au poste, la durée de travail, etc MODELE DE FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE : AGENT POLYVALENT DES SERVICES TECHNIQUES OBJECTIF PRINCIPAL DU POSTE : Principaux éléments de l emploi en particulier la filière professionnelle, le cadre d

Plus en détail

GRILLE D AUTODIAGNOSTIC. en santé et en sécurité du travail. Chariots élévateurs

GRILLE D AUTODIAGNOSTIC. en santé et en sécurité du travail. Chariots élévateurs Identification de l équipement: Date: Chariots élévateurs 3 Éléments du chariot 1 Mât d élévation 2 Vérin 3 Fourches 4 Tablier du porte-fourches 5 Roues motrices 6 Roues de direction 7 Châssis 8 Frein

Plus en détail

à l inspecteur de la CSST ; à l inspecteur de la prévention incendie ; à l inspecteur à la prévention ; au Comité SST.

à l inspecteur de la CSST ; à l inspecteur de la prévention incendie ; à l inspecteur à la prévention ; au Comité SST. GRILLE D AUTO-ÉVALUATION EN SANTÉ SÉCURITÉ AU TRAVAIL COMMISSION SCOLAIRE DES PATRIOTES GÉNÉRALE Juin 2002 DOCUMENT À CONSERVER ET À FOURNIR SUR DEMANDE : à l inspecteur de la CSST ; à l inspecteur de

Plus en détail

LIVRET DE CONSIGNES DE SÉCURITÉ. Agents réalisant la collecte des déchets

LIVRET DE CONSIGNES DE SÉCURITÉ. Agents réalisant la collecte des déchets LIVRET DE CONSIGNES DE SÉCURITÉ Agents réalisant la collecte des déchets Sommaire 1- Enjeux et objectifs de ce livret... 3 2- Au départ (Avant la collecte)... 4 2.1 Les équipements de protection individuelle

Plus en détail

Auteurs Index alphabétique n o 2002/1 15 04 2002 n o 2001/1 30 01 2001

Auteurs Index alphabétique n o 2002/1 15 04 2002 n o 2001/1 30 01 2001 Table des matières 1. Généralités Introduction Table des matières Auteurs Index alphabétique n o 2002/1 15 04 2002 n o 2001/1 30 01 2001 2. Politique de sécurité Accueil et formation des nouveaux engagés

Plus en détail

GUIDE DE L'ENTREPRISE : ENVIRONNEMENT / HYGIENE / SECURITE. Déménagement

GUIDE DE L'ENTREPRISE : ENVIRONNEMENT / HYGIENE / SECURITE. Déménagement Vous voulez démarrer une activité de déménagement. Cette fiche rassemble l essentiel de la réglementation en matière d'environnement et de sécurité et quelques conseils importants pour être en conformité

Plus en détail

Le chlore gazeux. Le raccordement des contenants et les fuites que faire?

Le chlore gazeux. Le raccordement des contenants et les fuites que faire? Le chlore gazeux Le raccordement des contenants et les fuites que faire? Élaine Guénette Salon des TEQ à Québec, le 2 avril 2008 Plan de la présentation L APSAM Les outils développés Les principaux éléments

Plus en détail

Vous êtes artisan PLOMBIER CHAUFFAGISTE

Vous êtes artisan PLOMBIER CHAUFFAGISTE Vous êtes artisan PLOMBIER CHAUFFAGISTE Le mot des Présidents Le décret du 5 novembre 2001 impose une nouvelle obligation aux entreprises : formaliser les risques de l entreprise sur un document unique.

Plus en détail

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE de en Martinik NOTICE HYGIENE ET SECURITE BUREAU VERITAS ASEM Dossier n 6078462 Révision 2 Octobre 2014 Page 1 de en Martinik SOMMAIRE 1. INTRODUCTION... 3 1.1 OBJET DE LA NOTICE... 3 1.2 CADRE REGLEMENTAIRE...

Plus en détail

GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG

GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG Version 1.0 1 Avant-propos Ce guide de bonnes pratiques a été préparé pour fournir des informations concernant la collecte

Plus en détail

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE DU PERSONNEL

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE DU PERSONNEL PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE DU PERSONNEL SOMMAIRE 1. CONSTRUCTION... 3 1.1 MESURES D HYGIENE... 3 1.1.1 Eclairage Art. R.4213-2 et suivants / Art. R.4223-1 et suivants... 3 1.1.2 Aération - assainissement

Plus en détail

POLITIQUE EN MATIERE DE SANTE SECURITE AU TRAVAIL (SST)

POLITIQUE EN MATIERE DE SANTE SECURITE AU TRAVAIL (SST) POLITIQUE EN MATIERE DE SANTE SECURITE AU TRAVAIL (SST) Etapes Actions Pilote de l action Description et type de documents 1 Définition d une politique Santé Sécurité au Travail Top Management + externe

Plus en détail

LES PRINCIPALES REFERENCES REGLEMENTAIRES IMPOSANT L ORGANISATION DE FORMATIONS GENERALES A LA SECURITE

LES PRINCIPALES REFERENCES REGLEMENTAIRES IMPOSANT L ORGANISATION DE FORMATIONS GENERALES A LA SECURITE LES PRINCIPALES REFERENCES REGLEMENTAIRES IMPOSANT L ORGANISATION DE FORMATIONS GENERALES A LA SECURITE I - CODE DU TRAVAIL A - LES PRINCIPES GENERAUX DE PREVENTION L obligation générale de sécurité incombe

Plus en détail

Service Prévention des Risques Professionnels. 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09

Service Prévention des Risques Professionnels. 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09 CAISSE RÉGIONALE D ASSURANCE MALADIE RHÔNE -ALPES Service Prévention des Risques Professionnels 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09 FT 1022 OCTOBRE

Plus en détail

1. Prendre toutes les mesures raisonnables nécessaires pour assurer la protection du personnel, des clients, des biens et du public.

1. Prendre toutes les mesures raisonnables nécessaires pour assurer la protection du personnel, des clients, des biens et du public. Section C CONSIGNES DE SÉCURITÉ ET AUTRES À L INTENTION DES PERSONNES NON MEMBRES DU PERSONNEL CN APPELÉES À TRAVAILLER SUR UNE EMPRISE FERROVIAIRE (L «EMPRISE CN») Introduction Le présent document décrit

Plus en détail

Table des matières. Introduction. L ergonomie au bureau

Table des matières. Introduction. L ergonomie au bureau 5e édition Résumé L ergonomie s intéresse à l adaptation du travail au travailleur. Par «travail», on entend ici le milieu de travail, le poste de travail et les tâches à accomplir. Les conditions ergonomiques

Plus en détail

Spécimen de formulaire : Plan de préparation aux situations d urgence de La ferme

Spécimen de formulaire : Plan de préparation aux situations d urgence de La ferme Extrait tiré du Plan de SécuriFerme Canada Spécimen de formulaire : Plan de préparation aux situations d urgence de La ferme Les personnes suivantes sont formées et actualisées dans le travail d intervention

Plus en détail

HUMI-BLOCK - TOUPRET

HUMI-BLOCK - TOUPRET FICHE DE DONNEES DE SECURITE Révision antérieure : (Selon l annexe II du Règlement REACH de l UE 1907/2006) Mise à jour : 19 janvier 2010 Version : 1 HUMI-BLOCK - TOUPRET 1-IDENTIFICATION DU PRODUIT ET

Plus en détail

Liste d inspection des lieux (CFMA)

Liste d inspection des lieux (CFMA) Liste d inspection des lieux (CFMA) Basée sur le Règlement sur la santé et la sécurité du travail (adopté en mai 2010) Atelier ou lieu: Inspecté par : Date de l inspection : Page 1 sur 5 Liste des lieux

Plus en détail

Bas Saint-Laurent. Fiche régionale. Portrait régional de l emploi

Bas Saint-Laurent. Fiche régionale. Portrait régional de l emploi Portrait régional de l emploi (*) (*) (en milliers) Bas Saint-Laurent 200 756 habitants % du Québec 2,6 % Agriculture 3,1 Services publics 0,0 Construction 4,9 Emploi par groupe d âge (*) Bas Saint-Laurent

Plus en détail

OBLIGATIONS DE LA COLLECTIVITE AVANT INTERVENTION D ENTREPRISES EXTERIEURES PLAN DE PREVENTION

OBLIGATIONS DE LA COLLECTIVITE AVANT INTERVENTION D ENTREPRISES EXTERIEURES PLAN DE PREVENTION OBLIGATIONS DE LA COLLECTIVITE AVANT INTERVENTION D ENTREPRISES EXTERIEURES PLAN DE PREVENTION Service Santé Sécurité au Travail Maison des Communes Cité Administrative Rue Renoir BP 609 64006 PAU Cedex

Plus en détail

«Première journée franco-marocaine de médecine du travail» Organisée :

«Première journée franco-marocaine de médecine du travail» Organisée : «Première journée franco-marocaine de médecine du travail» Organisée : En partenariat, entre l Association Nationale de Médecine du Travail et d Ergonomie du Personnel des Hôpitaux et la Société Marocaine

Plus en détail

LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE

LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE Circulaire d'informations n 2009/17 du 15 septembre 2009 LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE Références : - Loi n 84-594 du 12 juillet 1984 modifiée relative à la formation des agents de

Plus en détail

Formations et Services spécialisées en Ressources Humaines et Santé et Sécurité au Travail.

Formations et Services spécialisées en Ressources Humaines et Santé et Sécurité au Travail. Formations et Services spécialisées en Ressources Humaines et Santé et Sécurité au Travail. (incluant les nouvelles réformes) * Formations - 2015 * Formations et services spécialisés en gestion des ressources

Plus en détail

Le déneigement des véhicules lourds. transport

Le déneigement des véhicules lourds. transport Le déneigement des véhicules lourds transport TABLE DES MATIÈRES L élimination du danger à la source : éviter le travail en hauteur!...p. 5 En hauteur, mais en toute sécurité! Utiliser des moyens collectifs

Plus en détail

Les blessures avec la tondeuse à gazon

Les blessures avec la tondeuse à gazon Les blessures avec la tondeuse à gazon En cas de problème avec sa tondeuse, il faut : Arrêter le moteur Débrancher le courant Attendre la fin complète de la rotation En cas de blessures légères : Nettoyer

Plus en détail

LES DOUCHES ET LES BASSINS OCULAIRES D URGENCE

LES DOUCHES ET LES BASSINS OCULAIRES D URGENCE LES DOUCHES ET LES BASSINS OCULAIRES D URGENCE LES DOUCHES ET LES BASSINS OCULAIRES D URGENCE Tous les jours, des milliers de Néo-Brunswickois travaillent près de produits chimiques dangereux. Même si

Plus en détail

PROFIL DE L EMPLOI. Centre de diffusion / Soutien à l'apprentissage et au développement pédagogique

PROFIL DE L EMPLOI. Centre de diffusion / Soutien à l'apprentissage et au développement pédagogique PROFIL DE L EMPLOI Titre de l emploi : Catégorie de l'emploi : Numéro du plan d'effectif : Agent de soutien administratif classe II (CTI et comptoir de prêt) Soutien administratif 229-ABCL2012 (jour) 229-ABCL2010

Plus en détail

Que faire en cas: > d un événement pouvant survenir dans votre environnement quotidien

Que faire en cas: > d un événement pouvant survenir dans votre environnement quotidien Tous droits réservés Design Spirale Communication visuelle Que faire en cas: > d un événement pouvant survenir dans votre environnement quotidien > d un événement majeur Alerte à la bombe Violentes intempéries

Plus en détail

Décret n 92-158 du 20 février 1992 Travaux effectués dans la collectivité par une entreprise extérieure OPÉRATION ... ... FICHES SIGNALÉTIQUES

Décret n 92-158 du 20 février 1992 Travaux effectués dans la collectivité par une entreprise extérieure OPÉRATION ... ... FICHES SIGNALÉTIQUES Décret n 92-158 du 20 février 1992 Travaux effectués dans la collectivité par une entreprise extérieure OPÉRATION Lieu de l intervention :... Service, local, secteur ou atelier :... Nature de l opération

Plus en détail

PROFIL DE L EMPLOI. (centre de service) 316-TECINF012. Titre du responsable fonctionnel: Subordonné(s): Clientèle / Relation(s) professionnelle(s):

PROFIL DE L EMPLOI. (centre de service) 316-TECINF012. Titre du responsable fonctionnel: Subordonné(s): Clientèle / Relation(s) professionnelle(s): PROFIL DE L EMPLOI Titre de l emploi : Catégorie de l'emploi : Numéro du plan d'effectif : Technicien en informatique (centre de service) Soutien technique 316-TECINF001 316-TECINF012 Titre de la direction

Plus en détail

MESURES PRÉVENTIVES Pour les travailleurs qui peuvent entrer en contact avec des punaises de lit.

MESURES PRÉVENTIVES Pour les travailleurs qui peuvent entrer en contact avec des punaises de lit. MESURES PRÉVENTIVES Pour les travailleurs qui peuvent entrer en contact avec des punaises de lit. Introduction Au cours de la dernière décennie, il y a eu une augmentation exponentielle du nombre d infestation

Plus en détail

Calendrier Prévisionnel des Formations Inter-Entreprises 2015 Agence de BORDEAUX (Saint Aubin) (dernière mise à jour : 31/08/15)

Calendrier Prévisionnel des Formations Inter-Entreprises 2015 Agence de BORDEAUX (Saint Aubin) (dernière mise à jour : 31/08/15) Préparations à l'habilitation électrique Electricien B1 B2 B1V B2V BT BR Initial Electricien B1 B2 B1V B2V BT BR Recyclage (1,5 jours) Non électricien exécutant B0 H0 Initial / Recyclage Non électricien

Plus en détail

Document unique d évaluation des risques professionnels

Document unique d évaluation des risques professionnels Document unique d évaluation des risques professionnels La loi n 91-1414 du 31 décembre 1991 (article L.230-2 du Code du travail), demande au chef d établissement de prendre toutes les mesures nécessaires

Plus en détail

FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ

FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ SureSelect Strand-Specific RNA Library Prep Kit Box 1-ILM-96 Samples, Part Number 5500-0117 SECTION 1 Identification de la substance/du mélange et de la société/ l entreprise

Plus en détail

Solutions pédagogiques interactives Santé, Sécurité & Qualité de Vie au Travail CATALOGUE DVD & USB 2015

Solutions pédagogiques interactives Santé, Sécurité & Qualité de Vie au Travail CATALOGUE DVD & USB 2015 Solutions pédagogiques interactives Santé, Sécurité & Qualité de Vie au Travail CATALOGUE DVD & USB 2015 www. CATALOGUE DVD & USB Solutions pédagogiques interactives Santé, Sécurité & Qualité de Vie au

Plus en détail

Coiffeur. Les métiers toxiques pour la reproduction :

Coiffeur. Les métiers toxiques pour la reproduction : COIFFEUR Coiffeur Asthme, allergies respiratoires ou cutanées voire cancers et troubles de la reproduction imputables à la manipulation des produits chimiques, troubles musculo-squelettiques, stress dû

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE : SANTE ET SECURTE AU TRAVAIL

FICHE TECHNIQUE : SANTE ET SECURTE AU TRAVAIL SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL Mesurer et prévenir les risques professionnels Liés aux conditions générales de travail, les risques professionnels font peser sur les salariés la menace d une altération de

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE # 64 INTÉGRATION COMPÉTENTE ET SÉCURITAIRE DES NOUVEAUX EMPLOYÉS

FICHE TECHNIQUE # 64 INTÉGRATION COMPÉTENTE ET SÉCURITAIRE DES NOUVEAUX EMPLOYÉS FICHE TECHNIQUE # 64 INTÉGRATION COMPÉTENTE ET SÉCURITAIRE DES NOUVEAUX EMPLOYÉS Chez les jeunes de 15 à 24 ans, 54 % des accidents du travail surviennent dans les six premiers mois de l emploi. Pour tous

Plus en détail

Parties communes et services

Parties communes et services Parties communes et services Ergonomie pratique en 128 points CHECKPOINT 95 Mettre des vestiaires et des sanitaires à la disposition des employés pour garantir un bon niveau d'hygiène et de propreté. POURQUOI

Plus en détail

PROTOCOLE DE SECURITE POUR LE CHARGEMENT ET DECHARGEMENT DE MARCHANDISES A L USINE DE SAILLAT

PROTOCOLE DE SECURITE POUR LE CHARGEMENT ET DECHARGEMENT DE MARCHANDISES A L USINE DE SAILLAT Réf. : 1997021 30/05/2012 Usine de Saillat PROTOCOLE DE SECURITE POUR LE CHARGEMENT ET DECHARGEMENT DE MARCHANDISES A L USINE DE SAILLAT Date d établissement : Nature des opérations : Chargement Déchargement

Plus en détail

OBLIGATIONS REGLEMENTAIRES POUR LES TRAVAUX SUR CHANTIERS FORESTIERS DIRECCTE. Picardie

OBLIGATIONS REGLEMENTAIRES POUR LES TRAVAUX SUR CHANTIERS FORESTIERS DIRECCTE. Picardie DIrection Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l Emploi DIRECCTE Picardie & OBLIGATIONS REGLEMENTAIRES POUR LES TRAVAUX SUR CHANTIERS FORESTIERS MINISTÈRE

Plus en détail

Arrêté royal du 27 mars 1998 relatif à la politique du bien-être des travailleurs lors de l exécution de leur travail (M.B. 31.3.

Arrêté royal du 27 mars 1998 relatif à la politique du bien-être des travailleurs lors de l exécution de leur travail (M.B. 31.3. Arrêté royal du 27 mars 1998 relatif à la politique du bien-être des travailleurs lors de l exécution de leur travail (M.B. 31.3.1998) Modifié par: (1) arrêté royal du 3 mai 1999 relatif aux missions et

Plus en détail

évaluation des risques professionnels

évaluation des risques professionnels évaluation des professionnels Inventaire des Etablissement : Faculté de Médecine Unité de travail : Laboratoire de Biochimie Médicale Année : 2013 Locaux Bureaux Salle de Microscopie Culture cellulaire

Plus en détail

Fiche de données de sécurité

Fiche de données de sécurité Produit 2T QUAD R BIODEGRADABLE Page 1/5 Etiquette du produit ETIQUETAGE (d usage ou CE) Phrases de risque Conseils de prudence ETIQUETAGE TRANSPORT Non concerné Néant Néant Non concerné 1. IDENTIFICATION

Plus en détail

Présentation de l entreprise l postes de travail. Illustration du guide SOBANE Risques d incendie d. Présentation des postes de travail: Bureau

Présentation de l entreprise l postes de travail. Illustration du guide SOBANE Risques d incendie d. Présentation des postes de travail: Bureau Illustration du guide SOBANE Risques d incendie d ou d explosiond Caroline Pirotte Ergonome Présentation de l entreprise l et des postes de travail Hôtel situé à Bruxelles Ville +/- 90 travailleurs +/-

Plus en détail

Plan Canicule. En été, les périodes de canicule sont particulièrement propices aux coups de chaleur et plusieurs facteurs peuvent y contribuer.

Plan Canicule. En été, les périodes de canicule sont particulièrement propices aux coups de chaleur et plusieurs facteurs peuvent y contribuer. Plan Canicule Fiche 3.2 : Les travailleurs En été, les périodes de canicule sont particulièrement propices aux coups de chaleur et plusieurs facteurs peuvent y contribuer. Facteurs environnementaux Ensoleillement

Plus en détail

RECOMMANDATIONS POUR LA CONCEPTION DE FOSSES DE VISITE POUR VEHICULES ROUTIERS ET ENGINS DE CHANTIER

RECOMMANDATIONS POUR LA CONCEPTION DE FOSSES DE VISITE POUR VEHICULES ROUTIERS ET ENGINS DE CHANTIER RECOMMANDATIONS POUR LA CONCEPTION DE FOSSES DE VISITE POUR VEHICULES ROUTIERS ET ENGINS DE CHANTIER Adoptée par le Comité Technique National des industries de la Métallurgie (CTN A) le 09 octobre 2012,

Plus en détail

Or, la prévention des risques psychosociaux relève de l obligation générale de l employeur de protéger la santé physique et mentale des salariés.

Or, la prévention des risques psychosociaux relève de l obligation générale de l employeur de protéger la santé physique et mentale des salariés. Introduction Les symptômes du stress (troubles du sommeil, de l appétit, agressivité, épuisement, troubles de la concentration ), touchent un nombre croissant de salariés en France : un salarié sur 6 déclare

Plus en détail

AF 2014-2015. Secteur. Titre. Comité. multimédia et récepteurs. Luminaires. nucléaires. Aspects systèmes Réseaux industriels

AF 2014-2015. Secteur. Titre. Comité. multimédia et récepteurs. Luminaires. nucléaires. Aspects systèmes Réseaux industriels Demandes approuvées au regard du CAN-P-2018 AF 2014-2015 Comité CEI/CISPR/A CEI/CISPR/I CEI/SC17A CEI/SC31G CEI/SC31J CEI/SC34D CEI/SC45A CEI/SC45B CEI/SC62A Titre Mesures des perturbations radioélectriques

Plus en détail

Page 1. Le Plan de Prévention

Page 1. Le Plan de Prévention Page 1 Le Plan de Prévention 01 LA REGLEMENTATION Rappel : Le document Unique d Evaluation des Risques Dans toute entreprise, le chef d entreprise a pour obligation d assurer la sécurité et la santé de

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LA PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS

ENQUÊTE SUR LA PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS ENQUÊTE SUR LA PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS Cette étude a été réalisée auprès de six entreprises de transport urbain de voyageurs, sur le territoire de la CINOR, sur la base des déclarations des

Plus en détail

PROGRAMME DE PRÉVENTION 9128-9728 QUÉBEC INC FAISANT AFFAIRE SOUS LE NOM DE PATIOS FIBREX

PROGRAMME DE PRÉVENTION 9128-9728 QUÉBEC INC FAISANT AFFAIRE SOUS LE NOM DE PATIOS FIBREX PROGRAMME DE PRÉVENTION 9128-9728 QUÉBEC INC FAISANT AFFAIRE SOUS LE NOM DE PATIOS FIBREX 445 Nolin, Québec G1M 1E8 Préparé par : Mélanie Tremblay, responsable santé sécurité. Dernière mise à jour : Janvier

Plus en détail

Programme des épreuves des concours externes de recrutement des personnels techniques et administratifs de recherche et de formation

Programme des épreuves des concours externes de recrutement des personnels techniques et administratifs de recherche et de formation G1 Recrutements des assistants de recherche et de formation...2 G1.1 Assistant gestion de données patrimoniales...2 G1.2 Assistant technique en génie climatique...2 G1.3 Assistant technique en électricité...2

Plus en détail

reco Du moulin à la boulangerie artisanale Prévention des risques liés aux manutentions manuelles des sacs de farine R.454

reco Du moulin à la boulangerie artisanale Prévention des risques liés aux manutentions manuelles des sacs de farine R.454 reco du comité technique national des services, commerces et industries de l'alimentation Du moulin à la boulangerie artisanale Prévention des risques liés aux manutentions manuelles des sacs de farine

Plus en détail

1. Identification de la substance/ préparation et de la société/ entreprise

1. Identification de la substance/ préparation et de la société/ entreprise Mise à jour: 05.11.2010 Version 2 / Page 1 de 5 1. Identification de la substance/ préparation et de la société/ entreprise Identification de la substance ou de la préparation Nom commercial du produit:

Plus en détail

1 IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/PRÉPARATION ET DE LA SOCIÉTÉ/ENTREPRISE

1 IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/PRÉPARATION ET DE LA SOCIÉTÉ/ENTREPRISE FICHE DE DONNEES DE SECURITE ULTIMEG 2002T DATE DE RÉVISION : 03/02/2005 1 IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/PRÉPARATION ET DE LA SOCIÉTÉ/ENTREPRISE NOM DE PRODUIT ULTIMEG 2002T NO DE PRODUIT : U2002T DISTRIBUTEUR

Plus en détail

la SÉCURITÉ Livret Sécurité sur chantier à l attention des Nouveaux arrivants MÉTIERS DES TRAVAUX PUBLICS

la SÉCURITÉ Livret Sécurité sur chantier à l attention des Nouveaux arrivants MÉTIERS DES TRAVAUX PUBLICS la SÉCURITÉ MÉTIERS DES TRAVAUX PUBLICS Livret Sécurité sur chantier à l attention des Nouveaux arrivants SOMMAIRE Équipement de protection individuelle 02 Gants, casque, bottes, tenue, gilet, lunettes.

Plus en détail

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER ÉLECTRICIENS

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER ÉLECTRICIENS MÉMO SANTÉ ÉLECTRICIENS CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER Il est essentiel de préserver sa santé et celle de ses salariés pour réaliser un travail efficace et de qualité. De nombreuses solutions

Plus en détail

Qu est ce qu un gaz comprimé?

Qu est ce qu un gaz comprimé? Qu est ce qu un gaz comprimé? Il existe plusieurs produits à base de gaz ou de mélanges de gaz sous pression conservés dans des bouteilles 1. La plupart de ces gaz sont classés dans la catégorie des «gaz

Plus en détail

Amiante. On se protège! Aide-mémoire sur les dangers d exposition à l amiante et sur les mesures de prévention

Amiante. On se protège! Aide-mémoire sur les dangers d exposition à l amiante et sur les mesures de prévention Amiante On se protège! Aide-mémoire sur les dangers d exposition à l amiante et sur les mesures de prévention Le Québec est un important producteur et exportateur d amiante, un minerai reconnu pour ses

Plus en détail

Pour un environnement urbain sécuritaire: Formation express

Pour un environnement urbain sécuritaire: Formation express Pour un environnement urbain sécuritaire: Formation express Montréal, 2002 Ville de Montréal Le contenu de cette présentation est tiré du guide d aménagement «Pour un environnement urbain sécuritaire»

Plus en détail

Gestion de la prévention

Gestion de la prévention Gestion de la prévention Pour un comité de santé et de sécurité efficace Coopérer pour réduire les lésions professionnelles L expérience montre qu une entreprise qui se dote d un comité de santé et de

Plus en détail

1- LES CHUTES DE PERSONNES...

1- LES CHUTES DE PERSONNES... 7 1-1- LES CHUTES DE PERSONNES... sont la cause de plusieurs accidents de travail Les chutes n ont pas de cible. Qui n est pas tombé dans un stationnement, en sortant de sa voiture, en se rendant à sa

Plus en détail

EDITIONS TISSOT. Plan général de l ouvrage

EDITIONS TISSOT. Plan général de l ouvrage DOSSIER PRATIQUE BTP Evaluation des risques professionnels EDITIONS TISSOT Textes à jour au 1 er septembre 2006 Plan général de l ouvrage 1 re partie : A propos d évaluation des risques... 101 2 e partie

Plus en détail

CONTRÔLE DE LA QUALITÉ DE LAVAGE, DÉSINFECTION ET SÉCHAGE DES VÉHICULES DE TRANSPORT DES PORCS VIVANTS

CONTRÔLE DE LA QUALITÉ DE LAVAGE, DÉSINFECTION ET SÉCHAGE DES VÉHICULES DE TRANSPORT DES PORCS VIVANTS Ce projet a été financé dans le cadre du Programme de biosécurité et de stabilisation sanitaire des entreprises porcines du Québec, une initiative du Conseil canadien de la santé porcine. Le financement

Plus en détail

Partie V : DÉCLARATION

Partie V : DÉCLARATION FORMULAIRE DE DEMANDE CERTIFICAT D APTITUDE À LA SÉCURITÉ DU MANITOBA (CAS) Nouveau Renouvellement - N CNS : MB Partie I : RENSEIGNEMENTS SUR LE DEMANDEUR Le demandeur est (cochez une seule réponse) :

Plus en détail

Faits rapides : Accidents mortels chez les enfants de moins de 15 ans

Faits rapides : Accidents mortels chez les enfants de moins de 15 ans Programme canadien de surveillance des blessures en milieu agricole Accidents mortels liés au milieu agricole de 1990 à 2004 Faits rapides : Accidents mortels chez les enfants de moins de 15 ans Au cours

Plus en détail

Quels travaux confier à un professionnel?

Quels travaux confier à un professionnel? CONSEILS AUX PARTICULIERS Travaux dangereux dans votre logement Quels travaux confier à un professionnel? Vous voulez réaliser des travaux chez vous, attention, certains présentent des risques importants!

Plus en détail

PARTIE 1: PERMIS DE CONDUIRE 9 1.1 Types de permis 10 Classe 2 10. Classe 3 11 Classe 5 12

PARTIE 1: PERMIS DE CONDUIRE 9 1.1 Types de permis 10 Classe 2 10. Classe 3 11 Classe 5 12 PARTIE 1: PERMIS DE CONDUIRE 9 1.1 Types de permis 10 Classe 1 10 Classe 2 10. Classe 3 11 Classe 4 12 Classe 5 12 Classe 6 13 Classe 7 Permis progressif (Niveau I et II) 13 Classe 8 14 Classe 9 15 1.2

Plus en détail

Recueil des règles de conservation des documents des établissements universitaires québécois 04 RESSOURCES MOBILIÈRES ET IMMOBILIÈRES

Recueil des règles de conservation des documents des établissements universitaires québécois 04 RESSOURCES MOBILIÈRES ET IMMOBILIÈRES 04 RESSOURCES MOBILIÈRES ET IMMOBILIÈRES 04.01 Gestion des ressources immobilières - Fichier informatique Fichier contenant des données utilisées pour contrôler l'inventaire et la gestion des immeubles,

Plus en détail

HABITATION LES MÉANDRES IMMEUBLE A 2291, rue des Bienfaits Québec. RÈGLEMENT D IMMEUBLE Un Toit en Réserve de Québec inc.

HABITATION LES MÉANDRES IMMEUBLE A 2291, rue des Bienfaits Québec. RÈGLEMENT D IMMEUBLE Un Toit en Réserve de Québec inc. HABITATION LES MÉANDRES IMMEUBLE A 2291, rue des Bienfaits Québec RÈGLEMENT D IMMEUBLE Un Toit en Réserve de Québec inc. 1. Entretien du logement L entretien normal du logement est aux frais de l occupant.

Plus en détail

main-d oeuvr mploi Profil économique opulation active construction résidentielle logement

main-d oeuvr mploi Profil économique opulation active construction résidentielle logement Profil économique VILLE DE MONTRÉAL Arrondissement de Rivière-des-Prairies Pointe-aux-Trembles chômage mploi logement établissements d affaires localisation de l emploi revenus d emploi professions main-d

Plus en détail

DÉPENSES PERSONELLES. S M L W Structure

DÉPENSES PERSONELLES. S M L W Structure Révisé: le 2 novembre, 2005 TITRE ET CODE SÉQUENTIEL AU NIVEAU LE MOINS ÉLEVÉ (S) (basé sur FND013.TTL) TITRE ET CODE SÉQUENTIEL AU NIVEAU MOYEN (M) (basé sur FND037.TTL) Titre et code séquentiel au niveau

Plus en détail

POUR LE MONTAGE ET L'EXPLOITATION DE TENTES ET STRUCTURES PNEUMATIQUES PROVISOIRES

POUR LE MONTAGE ET L'EXPLOITATION DE TENTES ET STRUCTURES PNEUMATIQUES PROVISOIRES RESUME DES EXIGENCES EN MATIERE DE PREVENTION DES INCENDIES POUR LE MONTAGE ET L'EXPLOITATION DE TENTES ET STRUCTURES PNEUMATIQUES PROVISOIRES 1. Base Les prescriptions de protection incendie AEAI sont

Plus en détail

Prothésistes dentaires. Aide au cahier des charges d un nouveau laboratoire

Prothésistes dentaires. Aide au cahier des charges d un nouveau laboratoire Prothésistes dentaires Aide au cahier des charges d un nouveau laboratoire Carsat Centre Ouest Assurance des risques professionnels 37, avenue du Président René Coty 87048 LIMOGES CEDEX LOCAUX DE TRAVAIL

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE D AUTORISATION CLASSE 2

FORMULAIRE DE DEMANDE D AUTORISATION CLASSE 2 INFORMATIONS GENERALES Page 1 / 14 1. INFORMATIONS GENERALES N du dossier : Art. 7.7.b «La nature et l emplacement de l établissement, l objet de l exploitation, les installations et procédés à mettre

Plus en détail

SERRURIERS-MÉTALLIERS

SERRURIERS-MÉTALLIERS SERRURIERS-MÉTALLIERS Cet AUTO-QUESTIONNAIRE a pour but d aider votre médecin traitant à identifier d éventuels risques ou problèmes de santé liés à votre activité professionnelle. Il est donc essentiel

Plus en détail

Protocole de sécurité chargement déchargement

Protocole de sécurité chargement déchargement Protocole de sécurité chargement déchargement Note pratique de prévention N.P.P.-01/2007 CRAM Centre Ouest Caisse Régionale d Assurance Maladie Centre Ouest 37 avenue du Président René Coty - 87048 LIMOGES

Plus en détail

MUN. SAINT-MARCEL-DE-RICHELIEU

MUN. SAINT-MARCEL-DE-RICHELIEU 09:05:43 N Page 1 01-210-00 -TAXES 01-211-00 SUR LA VALEUR FONCIERE 01-211-10 TAXES GENERALES - 633 242.00-378 186.00 01-211-11 POLICE 0.00-80 679.00 01-211-12 TAXES VOIRIE MUNICIPALE 0.00-117 658.00 01-211-13

Plus en détail

T r a v a i l d e s j e u n e s

T r a v a i l d e s j e u n e s Situation : juillet 2008 T r a v a i l d e s j e u n e s AIDE- MEMOIRE www.sse-sbv-ssic.ch L'ordonnance sur la protection des jeunes travailleurs qui est entrée en vigueur le 1 er janvier 2008 a abaissé

Plus en détail

01601 EPAC 2408 -------------------- FICHE DE DONNEES DE SECURITE Conforme à 2001/58/CE et à NF ISO 11014-1

01601 EPAC 2408 -------------------- FICHE DE DONNEES DE SECURITE Conforme à 2001/58/CE et à NF ISO 11014-1 01601 EPAC 2408 -------------------- FICHE DE DONNEES DE SECURITE Conforme à 2001/58/CE et à NF ISO 11014-1 EPAC1 / LV Création : 20/02/08 Edition n 01 du 20/02/08 1. IDENTIFICATION 1.1 Désignation Nom

Plus en détail

Dossier de demande d autorisation temporaire d exploiter une centrale d enrobage à chaud SRTP le Petit Nazé ARGENTRE (53) Indice : 1.

Dossier de demande d autorisation temporaire d exploiter une centrale d enrobage à chaud SRTP le Petit Nazé ARGENTRE (53) Indice : 1. Dossier de demande d autorisation temporaire d exploiter une centrale d enrobage à chaud SRTP le Petit Nazé ARGENTRE (53) Indice : 1 Juin 2015 NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE P. 2 sur 8 SOMMAIRE 1 Hygiène...

Plus en détail

Électromécanique de systèmes automatisés

Électromécanique de systèmes automatisés Électromécanique de systèmes automatisés Formation professionnelle www.cfplevis.qc.ca Élève d un jour Inscription en ligne www.formationprofessionnelle.org Électromécanique de systèmes automatisés (5281)

Plus en détail

AIDE-MÉMOIRE POUR L ENTREPRENEUR TRAVAUX À PROXIMITÉ DES LIGNES ÉLECTRIQUES

AIDE-MÉMOIRE POUR L ENTREPRENEUR TRAVAUX À PROXIMITÉ DES LIGNES ÉLECTRIQUES AIDE-MÉMOIRE POUR L ENTREPRENEUR TRAVAUX À PROXIMITÉ DES LIGNES ÉLECTRIQUES Édition 2013 2 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION 4 CHANTIERS À PROXIMITÉ DE LIGNES AÉRIENNES 7 Risques potentiels à surveiller

Plus en détail

Risques spécifiques Création : 17/03/1994. ocif

Risques spécifiques Création : 17/03/1994. ocif COMPAGNIE GENERALE DES INSECTICIDES 9 rue Louis Armand ST OUEN L'AUMONE 95315 CERGY PONTOISE Cedex Tél: 01.34.64.11.73 Fax: 01.30.37.15.90. FICHE DE DO EES SECURITE Réf. : GUEP2 Risques spécifiques Création

Plus en détail

PROFIL DE L EMPLOI. Infrastructures, systèmes et projets

PROFIL DE L EMPLOI. Infrastructures, systèmes et projets PROFIL DE L EMPLOI Titre de l emploi : Catégorie de l'emploi : Numéro du plan d'effectif : Professionnel 316-ANALYS001 316-ANALYS002 316-ANALYS003 Titre de la direction : Titre du service : Titre du supérieur

Plus en détail

CHAPITRE 13. Dispositions relatives à l'abattage et à la plantation d'arbres. ZONAGE Page 188

CHAPITRE 13. Dispositions relatives à l'abattage et à la plantation d'arbres. ZONAGE Page 188 CHAPITRE 13 Dispositions relatives à l'abattage et à la plantation d'arbres Page 188 CHAPITRE 13 DISPOSITIONS RELATIVES À L'ABATTAGE ET À LA PLANTATION D'ARBRES Sauf lorsque spécifiquement stipulé, tout

Plus en détail

Mon cerveau a ENCORE besoin

Mon cerveau a ENCORE besoin LUNEtt Mon cerveau a ENCORE besoin ES de Le partage des tâches : qui fait quoi? Le partage des tâches à la maison est source de stress et de conflits pour plusieurs couples. Le problème est souvent encore

Plus en détail

1. Identification de la substance ou préparation et de la Société. 2. Composition/ informations sur les composants

1. Identification de la substance ou préparation et de la Société. 2. Composition/ informations sur les composants Date d impression : 23/08/02 Valable à partir du : 08.08.01 Page: 1/7 1. Identification de la substance ou préparation et de la Société Données relatives au produit : Nom commercial : KNAUF ZADUR Mortier

Plus en détail

Pour tester vos connaissances, répondez correctement aux questions suivantes. Bonne chance!

Pour tester vos connaissances, répondez correctement aux questions suivantes. Bonne chance! NOM durée contexte contenu objectif cibles: QUIZZ 5 à 15 minutes formation / mise à disposition des artisans de passage à la CMAR / entreprise 8 quizz thématiques tester la connaissance des participants

Plus en détail

PROFIL DE L EMPLOI. (gestion financière et paie) Titre du supérieur immédiat: Titre du responsable fonctionnel: Subordonné(s):

PROFIL DE L EMPLOI. (gestion financière et paie) Titre du supérieur immédiat: Titre du responsable fonctionnel: Subordonné(s): PROFIL DE L EMPLOI Titre de l emploi : Catégorie de l'emploi : Numéro du plan d'effectif : Technicien en administration (gestion financière et paie) Soutien technique 314-TECADM005 Titre de la direction

Plus en détail

Pôle «Prévention et Santé au Travail» Service «Prévention et Conditions de Travail»

Pôle «Prévention et Santé au Travail» Service «Prévention et Conditions de Travail» Pôle «Prévention et Santé au Travail» Service «Prévention et Conditions de Travail» Titre II du décret n 85-603 du 10 juin 1985 modifié par le décret 2012-170 du 3 février 2012 (articles 6 à 9) Article

Plus en détail

MASTER PREVENTION DES RISQUES ET NUISANCES TECHNOLOGIQUES

MASTER PREVENTION DES RISQUES ET NUISANCES TECHNOLOGIQUES MASTER PREVENTION DES RISQUES ET NUISANCES TECHNOLOGIQUES 1 I. Les textes applicables Décret du 8 janvier 1965 modifié qui concerne les mesures de protection applicables aux établissements dont le personnel

Plus en détail

POLITIQUE ADMINISTRATIVE ET PROCÉDURE GESTION DES MATIÈRES DANGEREUSES

POLITIQUE ADMINISTRATIVE ET PROCÉDURE GESTION DES MATIÈRES DANGEREUSES Cégep de Saint-Jérôme Politique M A 1 3 2002 POLITIQUE ADMINISTRATIVE ET PROCÉDURE GESTION DES MATIÈRES DANGEREUSES Responsable : Coordonnateur des ressources matérielles Approbation : Comité exécutif

Plus en détail

Art. 1er. - Objectif et champ d'application. 1.1. Généralités

Art. 1er. - Objectif et champ d'application. 1.1. Généralités GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG Strassen, février 2009 Le présent texte a été établi par l Inspection du Travail et des Mines et le Service Incendie et Ambulance de la Ville de Luxembourg. Prescriptions de sécurité

Plus en détail

DETECTEUR CO (monoxyde de carbone) NB 930 MANUEL UTILISATEUR

DETECTEUR CO (monoxyde de carbone) NB 930 MANUEL UTILISATEUR DETECTEUR CO (monoxyde de carbone) NB 930 MANUEL UTILISATEUR wizmart Detecteur CO TECHNOLOGIE ELECTRO CHIMIQUE Garantie 5 ANS Le détecteur CO peut vous sauver la vie Le danger : la présence de monoxyde

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION EM SAFE

MANUEL D UTILISATION EM SAFE MANUEL D UTILISATION EM SAFE 1 SOMMAIRE Page Informations du Fabricant 3 Avertissements 4 Evaluation des Risques et Marquage 5 Sécurité et Moyens de Protection 6-7 Disposition de Garantie 8 Dimensions

Plus en détail

Livret d accueil du nouveau salarié et de l apprenti. 2 ème transformation du bois

Livret d accueil du nouveau salarié et de l apprenti. 2 ème transformation du bois Prévention des risques professionnels les métiers de la filière bois à la Réunion Livret d accueil du nouveau salarié et de l apprenti 2 ème transformation du bois Metrag Ce livret m est offert par la

Plus en détail